Views
6 months ago

Votre Journal de Liège du mois d'avril 2018

Métamorphoses 2018, ne manquez aucun des rendez-vous !  Notre grand dossier : Patrimoine Actualités liégeoises.

En vue numéro 27 |

En vue numéro 27 | Avril 2018 La séance du Conseil communal du 26 mars 2018 a été retransmise en direct via www.liege.be et est toujours disponible en ligne. En voici quelques photos : Photo : Pierre Forlin L’échevin Julie Fernandez Fernandez lors de la conférence "S’unir pour le meilleur, éviter le pire", traitant les thèmes du mariage, de la cohabitation légale et de l’union libre. L’échevin André Schroyen, avec les lauréats du concours "Architecture & Accessibilité", lors de la remise des prix au Grand Curtius le 15 mars. Le bourgmestre Willy Demeyer introduit la séance du Conseil communal. L’échevin Maggy Yerna présente à la presse le dossier CREaFARM@LIEGE en collaboration avec la Ceinture aliment-terre liégeoise. L’échevin Fouad Chamas au salon "Jobs étudiants" au Palais des Congrès. Le premier échevin Michel Firket répond à une interpellation. Marie-France Mahy, présidente du CPAS, sur le banc du Collège communal face aux conseillers. Le bourgmestre Willy Demeyer reçoit une délégation d’étudiant·e·s à l’Hôtel de Ville à l’occasion de la Saint-Torè. Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits des Femmes, l’échevin Jean Pierre Hupkens a répondu présent à la cyclo-parade féministe. L’échevin Roland Léonard pédale pour le Télévie aux galeries Saint-Lambert. Le premier échevin Michel Firket lors d'une conférence de presse. Les conseillers Raoul Hedebouw, Quentin Le Bussy et Michel Peters (de haut en bas) lors de leurs interpellations au Collège. Le bourgmestre Willy Demeyer lors de la soirée sur la thématique "Quelles pistes pour un accès à une alimentation urbaine durable?". A gauche, M. Jean-Claude Gob, bénévole au Centre liégeois du Beau-Mur et à droite, M. Christian Jonet de la Ceinture aliment-terre liégeoise (CATL). 6 L’échevin Pierre Stassart récompense le joueur de tennis Steve Darcis à l’occasion de la remise des mérites sportifs liégeois à l’Hôtel de Ville.

Place publique numéro 27 | Avril 2018 MOBILITÉ M. Michel FIRKET Echevin des Finances, de la Mobilité, du Tourisme et du Patrimoine Liège a beaucoup changé ces dernières années et notamment en ce qui concerne la mobilité : il y a une place plus importante pour la mobilité douce, différentes initiatives sont prises pour diminuer la pression automobile dans la ville et le tram n’est plus un mirage… C’était une priorité pour vous ? Concernant le tram, cela fait des années que je me bats pour que Liège se dote d’un moyen de transport structurant, rapide et offrant une capacité plus élevée que nos bus. Rien ne sert d’évoquer les difficultés rencontrées dans ce dossier ; il faut aller de l’avant et aujourd’hui nous pouvons être heureux : oui, le tram à Liège est une réalité ! La désignation du consortium est attendue pour octobre 2018 et les premiers travaux commenceront dans la foulée, avec une mise en service attendue au printemps 2022. Cependant, Liège n’a pas attendu la concrétisation du dossier tram pour développer d’autres initiatives permettant de diminuer la pression automobile en ville et d’augmenter la part modale du vélo. Par exemple, nous travaillons actuellement avec l’université de Liège pour développer un corridor vélo autour du site de l’université, place du XX août. C’est une réalisation qui anticipe un espace cyclo-piéton qui accompagnera le tram tout au long de son parcours. On entend souvent parler du concept de "smart city". Quelles sont les actions concrètes qui sont développées pour faciliter la vie des citoyens grâce aux nouvelles technologies et aux initiatives innovantes ? Il faut pouvoir utiliser les nouvelles technologies dans tous les domaines et notamment en ce qui concerne la mobilité, car cela facilite la vie des Liégeois. Dans les prochaines semaines, deux initiatives nouvelles verront le jour : le jalonnement dynamique des parkings qui permettra de voir les places de parking disponibles en temps réels et "shop and drive" qui permettra aux utilisateurs d’utiliser, via une application, les places de stationnement libres gratuites pendant les 30 premières minutes à proximité des zones commerçantes. Ce sont des premiers pas qu’il faudra amplifier et j’ai donc souhaité que dans l’actualisation du PCM (plan communal de mobilité), actuellement en cours, une réflexion soit approfondie sur cet enjeu "nouvelles technologies". Quant aux projets innovants, depuis plusieurs années, j’ai émis le souhait qu’une étude soit réalisée sur le transport par câble vers le CHR et vers le Sart Tilman. Dans le cadre de "Réinventons Liège", cette idée de transport par câble a été plébiscitée par les Liégeois et une étude sera réalisée dans les prochains mois. Nous le voyons, la Mobilité bouge à Liège pour offrir plus de places aux alternatives à la voiture mais aussi pour que de nouvelles initiatives permettent de donner un nouvel élan à notre ville. Le futur de la mobilité à Liège passera notamment par le tram et par les actions prioritaires prévues dans le cadre de Réinventons Liège. Quelles sont vos pistes pour construire cette mobilité de demain ? Jean-Claude MARCOURT Chef de groupe Liège est aujourd’hui la plus grande métropole de Wallonie, son développement passera invariablement par une gestion plus efficace de la mobilité. Ainsi, l’arrivée du tram ne doit pas être considérée comme un aboutissement mais comme le déclencheur d’une réflexion profonde et sans tabou sur les politiques de mobilité et d’aménagement urbain de la Ville. Cette réflexion doit s’articuler autour de 3 grands objectifs : le désengorgement du centreville mais aussi des quartiers, d’améliorer la qualité de vie des habitants et de leur environnement et de maintenir l’attractivité économique de la Ville et partant, des emplois correspondants. Les enjeux de la mobilité ne pourront être relevés qu’en développant une approche interconnectée et qui intègre tous les modes de transport : une utilisation raisonnée de l’automobile, le développement de la mobilité douce mais aussi, bien-sûr, l’amélioration de l’offre publique de transport. L’arrivée du tram mais aussi du Réseau express liégeois (REL), dossier pour lequel je me suis personnellement énormément investi, doivent permettre l’essor d’une véritable offre publique de transport multimodale efficace et accessible à tous. Gilles FORET Conseiller communal Se déplacer à Liège doit être, ou redevenir, un plaisir et il est plus que temps que des solutions concrètes en amont de l’arrivée du tram soient adoptées. Une politique de mobilité efficace doit se penser de manière globale en prenant en compte l’ensemble des facteurs et des usagers pour dégager une solution durable. La mobilité de demain sera intermodale (transports en commun, covoiturage, modes doux…). Pour cela, nous devons transformer notre modèle de mobilité actuel vers celui de la mobilité intelligente. Une politique volontariste d’ouverture des données et les innovations technologiques nous feront repenser totalement la mobilité urbaine, dans le respect de tous et de l’environnement. Application mobile renseignant les horaires de bus en temps réel, site internet proposant des solutions de véhicules partagés, réservation en ligne de vélos en libre-service… les possibilités, infinies, transformeront radicalement la mobilité dans les villes. Le groupe MR envisage la mobilité de façon complémentaire et dans son ensemble pour proposer un modèle qui convient à tous. Il faut agir maintenant pour une mobilité apaisée, intelligente, partagée entre les différents modes de transports et profitable équitablement à tous les quartiers : nous devons construire une mobilité pour tous. Michel DE LAMOTTE Chef de groupe L’arrivée du tram est donc programmée en 2022. Ce mode de transport urbain, qui améliore autant la qualité de vie que celle de l’air, est quasiment devenu incontournable dans les grandes villes et facilitera les déplacements au centre-ville de Liège. Mais à côté de cet aménagement (re-) structurant, il sera essentiel de repenser l’ensemble de la mobilité de notre ville, notamment entre les quartiers et à l’intérieur de ceux-ci. Cela pourra se faire grâce aux lignes de bus, qui ne devront plus converger vers l’hyper-centre et pourront voir leurs trajets repensés avec l’implantation de nouveaux arrêts. Mais aussi via des stations de transfert modal qui devront permettre de passer confortablement d’un mode de transport à l’autre, de la façon la plus adaptée et la moins polluante possible. Laisser sa voiture pour prendre le tram, monter dans la navette fluviale et poursuivre à vélo, par exemple... Pour ce qui est de ce dernier mode de déplacement, des pistes cyclables parfaitement adaptées à une utilisation au quotidien des deux roues seront tracées. Des voiries seront en effet complètement refaites pour installer les nouveaux rails, qui guideront notre ville vers un apaisement par rapport à la pression automobile. Sarah SCHLITZ Conseillère communale La ville de Liège attire sur son territoire un grand nombre d’usagers avec des besoins en mobilité (travailleurs, étudiants de tout âge, touristes) qui viennent s’ajouter aux habitants. Liège est la 3 e ville belge la plus embouteillée. Le parc automobile et le nombre de km parcourus sont en croissance constante. La pollution de l’air tue 10.000 belges par an, or, le trafic routier est responsable de 50% des polluants atmosphériques en ville. Les places de parking manquent alors qu’une voiture reste immobile 95% du temps. Ce modèle de mobilité hérité des années 70 est à bout de souffle ! Ecolo a des propositions pour mieux vivre et bouger à Liège ! La marche à pied doit être encouragée pour les petits déplacements. Les trottoirs et les passages piétons doivent être dégagés, éclairés et entretenus. La pratique du vélo explose. Les modèles électriques représentent 45% des ventes. Saisissons cette opportunité pour désengorger la ville en développant des infrastructures adaptées : pistes cyclables et parkings vélo sécurisés. Des transports en commun efficaces et la création de parking relais aux entrées de la ville sont essentiels. Enfin, le soutien aux systèmes de voitures partagées, économes en places de parking, est complémentaire. C’est possible dès maintenant ! N’attendons pas le tram pour avancer ! Sophie LECRON Cheffe de groupe Ecatur Le PTB aliquis aurait sitiur d’abord cusciis souhaité sae pe pe que landis le de niscid Wallonie, ut ab soit conectia rapidement cum facepudisint complétée maximin réinvestissement autem adis nonet dans quas les raturiam lignes TEC. fugiminis financement volo volorrum qui serait hitiscias bien modi moins et cher velitio à rembourser. corro volupta tiuntur, par la corro rive droite exercitaquo de inveliam la Meuse voluptatem puis quartiers quidi Denda que consed pour être etus, une odio. alternative Hil ipsame du tram ium, soit comniam, 100% public, odipsap ce par ienderumet d’autres offres velicimus, de trajet, autemolorum à commencer quas Les sed bus Tet ne ut passent apitati num pas sequod assez ent. dans les dolor Le PTB susti espère corumet aussi consequas que l’unique doluptiunt. ligne en direction te des sum différents si site conse quartiers magnatium sérieuse faccus Mais et il et ne ipid faut es pas dolorest se leurrer perum : iusam consed et, conecae dolor segdd dg vidi à la ommolores voiture. quam, et hillamus.Non volessitibus de tram actuellement suntibu calquée stincil sur libusam, la ligne nihilit TEC la eum plus enem rentable quas porrovitas le tram rem ne remplacera eatur?voluptiis pas nosa le nécessaire soluptatiat volor gddgdgdgdgdg qd dqqd qd Tatum prévue, iundit audam, quasi sitatur, périphériques. qui qdqdq François SCHREUER Chef de groupe VEGA a une approche intégrée de la mobilité, avec l'objectif d'un cocktail composé d'un tiers d'automobile, un tiers de transport public et un tiers de modes doux (marche et vélo). Notre première priorité est de valoriser le réseau ferroviaire pour les déplacements urbains, solution à la fois peu coûteuse à mettre en œuvre, fiable et très rapide. Nous souhaitons qu'une seconde ligne de tram (la "Transurbaine") soit rapidement programmée, pour desservir Sainte- Marguerite et les quartiers de la rive droite de la Meuse. Nous voulons une grande politique du vélo, de la marche et de l'espace public et la gratuité du transport public urbain. 7

Handicontact
Piste pour une meilleure accessibilité
Logement : adoptons l'adaptable !
Répertoire des services proposés aux personnes handicapées sur le territoire de la Ville de Liège
Les Contes de la Chartreuse 2018
Identité du quartier Saint-Paul
Brochure de présentation du quartier et des commerçants de Vennes Fétinne
Voyages et animation - Automne-Hiver 2018
Dossier pédagogique - Notre alimentation, un engagement citoyen
Place aux enfants 2018
Tendances Numeriques 2018
Concours Accessibilité 2019 - Règlement
Usine à Bulles - un jour & une nuit de la BD - 2018
Je vote - Mode d'emploi - Elections 2018-2019
Inauguration Musée Armes
Diversités Magazine : Liège Ville Hospitalière
Dossier LabVille décembre 2017
Guide des bonnes pratiques - Reconvertir un ancien commerce
Guide des bonnes pratiques - Comment préserver les portes en métal ?
Guide des bonnes pratiques - Comment préserver les portes en bois ?
Brochure festival conte 2018
Salle de consommation à moindre risque à Liège
Espace universitaire de Liège - Programme des cours 2018-2019
Liège, the place to shop
Brochure des animatins des musées - Tout public - 2018-2019
Brochure des animations des musées - Ecoles - 2018-2019