Views
2 months ago

LCA-12042018

22 10 Jeudi 12 avril

22 10 Jeudi 12 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires CONTRIBUTION Les opinions exprimées dans le présent article n’engagent que l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction Contribution, opinion, analyse... contact: redactionlca@lechiffredaffaires.com Te: .021696483 www.lechiffredaffaires.com Les sites de ré information La stratégie payante de l’extrême droite sur internet Des sites comme Fdesouche, LDC-News, Novopress ou TV Libertés visent à rendre acceptables les thèses d’extrême droite auprès de l’opinion publique. Et leur pari n’est pas loin d’être tenu. Trente personnes – militants associatifs LGBT+, défenseurs du droit d’asile, féministes, artistes, chercheurs– auraient été «fichées» en Bretagne par un site d’extrême droite qui révélaient leurs noms et adresses. Ce lundi 9 avril, le responsable de la publication du site a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Rennes pour «incitation à la haine, diffamation, injures publiques et provocation à la commission de crimes et de délits», selon le quotidien Le Télégramme. L’extrême droite reviendrait-elle en force en France? Récemment, plusieurs étudiants occupant leurs universités pour protester contre les réformes dans l’enseignement supérieur ont été violemment attaqués par des individus armés, soupçonnés d’appartenir à des groupuscules d’extrême droite –le dernier épisode datant de samedi soir à Tolbiac, à Paris. Canaux médiatiques propres Ces modes opératoires sont loin d’être nouveaux. Seulement, les actions de dissémination et de diffusion des interventions violentes ont désormais des canaux médiatiques propres –comme pour l’attaque de Tolbiac, immédiatement relayée par le média LDC-News (Ligne de Conduite), présent sur les lieux et qui se qualifie d’«agence de presse indépendante» Cette présence sur internet de sites d’«information» et de réseaux sociaux dédiés à la diffusion de l’idéologie de l’extrême droite radicale –et de ses actions– est un phénomène remontant au début des années 2000 mais qui a été peu étudié, en dehors de l’excellent ouvrage Fachosphère ou comment l’extrême droite remporta la bataille du net, des journalistes Dominique Albertini et David Doucet, paru il y a deux ans chez Flammarion. Internet est devenu nécessaire pour de petites formations qui ne comprennent que quelques centaines de membres: le web permet une démultiplication du militantisme. La faiblesse numérique est remplacée par un suractivisme virtuel qui permet également à tout ceux qui refusent le jeu électoral de s’insérer dans un véritable combat culturel, initié dans les années 1970 à l’extrême droite par la Nouvelle Droite. L’évolution, les recompositions pourrions-nous même dire, des droites radicales européennes nous poussent aujourd’hui à réfléchir à une nouvelle approche de ces milieux, qui usent de différentes stratégies pour diffuser leurs idées dans des contextes sociologiquement éloignés des leurs –comme la théorie du «grand remplacement», c’est-à-dire l’idée d’une substitution ethnique des populations européennes (comprendre les populations «blanches») par des populations extra-européennes. De la propagande à la désinformation Aussi certains thèmes d’extrême droite (remigration, racisme antimusulman, l’immigration vue comme une colonisation, etc.) sont-ils désormais banalisés dans le cadre d’une «guerre culturelle», menée à travers des outils porteurs: le combat culturel, l’usage des rumeurs et de la théorie du complot, la réinformation et l’usage stratégique du confusionnisme. Ces deux dernières catégories relèvent de ce que l’on appelait par le passé de la «propagande», savant mélange de faux et de vrai, et surtout de thèmes d’extrême droite édulcorée fusionnant avec des références apolitiques ou de gauche/ extrême gauche, comme Antonio Gramsci ou comme Pier Paolo Pasolini. Ce confusionnisme est particulièrement flagrant en ce qui concerne l’écologie. Il s’agit également d’analyser cet usage par l’extrême droite de la «bataille des idées», abandonnée semble-t-il par une gauche à bout de souffle, et surtout à bout d’idées mobilisatrices. Une étude approfondie montre que ces usages relèvent de la désinformation. Celle-ci peut être définie comme une technique de manipulation de l’opinion publique par la diffusion d’informations fausses, véridiques mais tronquées, ou véridiques avec l’ajout de compléments faux. L’objectif est de donner une image erronée de la réalité, à des fins politiques ou militaires, à une opinion publique d’un camp adverse. Il s’agit d’une transformation de l’information initiale par dénaturation. On peut distinguer six éléments caractérisant la désinformation: la déformation de la connaissance, l’intention de tromper (qui distingue le mensonge de l’erreur involontaire), les motifs de ce mensonge, l’objet de ce mensonge, ses destinataires, ses procédés. En ce sens, la désinformation est également une technique qui vise à substituer l’idéologie à l’information. La désinformation a été fréquemment utilisée durant la Guerre froide, dans le cadre de la guerre «antisubversive», théorisée et mise en pratique par les milieux anticommunistes, nationalistes ou se battant contre l’indépendance des pays colonisés de l’après– guerre, afin de donner une image soit négative, soit positive, d’une idéologie, d’un régime ou d’un État. On pense ainsi aux images négatives de l’URSS et du communisme diffusées en Europe de l’Ouest et aux États-Unis. De la désinformation à la «ré-information» De nos jours, la pratique de désinformation provient principalement d’«agences de presse» issues de groupes extrémistes de droite, cherchant à se présenter comme neutres –telle Novopress du Bloc identitaire, qui se décrit comme «arme de réinformation massive». L’objectif actuel de l’extrême droite est de diffuser des informations réelles, mais tronquées ou manipulées, dans un sens favorable aux idéaux de ces groupuscules, voire de les faire passer comme provenant d’une source amie ou neutre, afin d’imposer un point de vue, d’influencer une opinion ou d’affaiblir un ennemi. Ces sites de désinformation se présentent également par un jeu de permutation comme des sites alternatifs, de «ré-information», la désinformation étant selon eux le fait des médias «officiels». Jean‐Yves Le Gallou, énarque et membre fondateur du Club de l’Horloge, est l’un des théoriciens de la «réinformation». Issu de la Nouvelle Droite, il fut au milieu des années 1980 le théoricien de la «préférence nationale» pour le Front national. Délaissant le combat politique, il se réoriente vers le combat culturel et la «réinformation». En 2003, il crée la Fondation Polémia, active sur internet, dans le but de combattre le «politiquement correct» des médias traditionnels. Tous les ans, la fondation décerne des «Bobards d’or», destiné à mettre en avant les supposés mensonges des médias dominants –sur l’extrême droite, l’immigration, etc. «Gramscisme numérique» La principale stratégie de communication des groupes ou sites étudiés peut être définie par une forme de «gramscisme numérique». Celle-ci, comme son nom l’indique, s’inspire des thèses du théoricien politique italien Antonio Gramsci, appliquées à l’univers numérique. Il s’agit d’édulcorer et de banaliser les thèses de l’extrême droite sur internet, afin de les rendre acceptables auprès de l’opinion publique. Elle a aussi pour objectif de faire connaître ces partis, groupes ou sites auprès de cette opinion et de lui donner une façade de légitimité –en somme, d’échanger une image négative contre une bonne image de marque, respectable. Via un activisme tous azimuts sur la toile, les militants imposent une hégémonie culturelle, c’est-à-dire rendent leurs thèses acceptables auprès de la majorité. Cette tentative d’hégémonie est en passe d’être réussie, et d’imposer à l’opinion publique ses thématiques et ses prises de position. Ainsi le Bloc identitaire (devenu Les Identitaires en juillet 2016), fondé en 2002 –au moment où internet prend son essor et se démocratise en France– mise tout sur le cybermilitantisme. Son intérêt pour les nouvelles technologies est lié à la personnalité de leur leader, Fabrice Robert. Travaillant dans le milieu de la communication informatique –il est notamment le fondateur de l’agence de presse Novopress, il sera pour beaucoup dans l’adoption de la stratégie numérique du Bloc identitaire. Slate.Fr

23 10 Jeudi 12 avril 2018 AUTOMOBILE L’info sur l’automobile Le Chiffre d’Affaires contact: redactionlca@lechiffredaffaires.com Te: .021696483 www.lechiffredaffaires.com Groupe PSA Opel poursuit son offensive à l’export Opel poursuit avec détermination son offensive à l’export. Le constructeur a signé des accords avec des partenaires renommés qui vont assurer sa présence sur des marchés en plein essor, le Maroc et la Tunisie. Le Groupe Auto Hall, par l’intermédiaire de sa filiale Société Marocaine de l’Automobile Allemande (SM2A), va se charger de l’importation et de la distribution des véhicules Opel au Maroc à partir d’avril 2018. Le Groupe Auto Hall est Dans le cadre de son éventuelle installation en Algérie, une délégation du groupe italien était en Algérie, il y a 10 jours, pour étudier le dossier avec ses partenaires algériens, a déclaré l’ambassadeur d’Italie. nterrogé par l’APS sur une éventuelle installation du constructeur automobile Fiat Chrysler en Algérie, l’ambassadeur a indiqué qu’une délégation du groupe italien était en Algérie, il y a 10 jours, pour étudier ce dossier. A ce Pour bien rouler Pneus usés = danger. Gardez un œil sur l’usure de vos pneus. Des pneus mal entretenus ou trop vieux n’adhèrent plus suffisamment à la route, en particulier par temps de pluie. Si la route est trop mouillée, vous risquez l’aquaplaning : votre voiture glisse sur la pellicule d’eau à la surface de la route et vous pouvez en perdre le contrôle. l’un des plus gros distributeurs automobiles dans le pays et dispose d’un réseau de plus de 50 points de vente. Opel sera représenté par l’intermédiaire de 10 points de vente exclusifs, chacun disposant à la fois d’une structure pour la vente et d’une autre pour l’entretien. Par ailleurs, le constructeur de Rüsselsheim compte également se développer en Tunisie où c’est la STAFIM, partenaire de longue date de Peugeot, qui a été choisie pour être le nouvel importateur. La STAFIM va commencer à vendre Industrie Automobile Nouvelle visite de Fiat Chrysler Automobiles en Algérie titre, Fiat Chrysler examine particulièrement les règles fixées par le gouvernement à travers le nouveau cahier des charges, a-t-il précisé. Pour rappel, une délégation de FCA avait déjà rencontré l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Mahdjoub Bedda, au mois de juillet dernier, pour lui présenter un projet global qui ne se résume pas uniquement à la production des véhicules Fiat mais également l’accompagnement de ce projet par des soustraitants. Comment entretenir ses pneus ? Des pneus entretenus pour une bonne tenue de route Pour évaluer l’usure de vos pneus, rien de plus facile : comparez les rainures principales de vos pneus. Ils doivent être changés dès que les rainures perdent de leur profondeur. En théorie, la profondeur des rainures doit être supérieure à 1,6 mm. Plus les rainures disparaissent, moins le pneu évacue l’eau et plus vous êtes exposé au risque de perdre le contrôle de votre véhicule. des Opel en Tunisie dès avril 2018. Opel sera présent dans quatre showrooms : deux dans la capitale, Tunis, ainsi qu’un autre à Sousse et un autre à Sfax. « En passant des accords avec de nouveaux partenaires pour notre distribution au Maroc et en Tunisie, nous franchissons une étape importante qui va nous aider à nous développer. Opel vise la croissance sur les marchés existants et émergeants, et je peux vous promettre que d’autres annonces vont suivre, » a déclaré Peter Küspert, Managing Director Sales Le futur RAV4 de Toyota La Lamborghini Countach est une supercar produite par le constructeur automobile italien Lamborghini entre 1974 et 1990. Ce modèle, qui a remplacé la Lamborghini Miura, a lui-même laissé la place à la Lamborghini Diablo. a Lamborghini Countach est, avec la Ferrari 512 Berlinetta Boxer, le modèle le plus important sur le marché de l›automobile sportive des années 1970. Lors du Salon international de l›automobile de Genève en mars 1971, Lamborghini présente une étude conceptuelle nommée « LP500 ». Une fabrication en série du véhicule n›était pas envisagée, mais l›étude plaît, si bien que Lamborghini se décide à réaliser et commercialiser un modèle lui ressemblant. Toutefois, de nombreux détails sont modifiés. Le moteur V12 de 5 litres du and Marketing d’Opel Automobile GmbH. « Nos clients peuvent compter sur la qualité propre aux Opel –plus seulement en matière de voiture, mais aussi en termes d’après-vente. » « Il y a un réel potentiel pour Opel dans la région et nous avons élaboré un plan de développement qui vise à augmenter les ventes rentables en Afrique et au Moyen-Orient, » a déclaré Jean-Christophe Quémard, Executive Vice-President, Africa- Middle East de Groupe PSA. Lamborghini Countach prototype LP500 est devenu en 1974, avec la LP400, un 4 litres qui allait néanmoins devenir célèbre. Le nom « LP » signifie « Longitudionale Posteriore » en référence à la position du moteur. Le nom « Countach » provient d›une expression d›argot piémontais signifiant « fabuleux ». Il marque l›expression d›étonnement et d›admiration qu›aurait lâché l›industriel turinois Bertone, à la vue de la voiture, sortie sur route pour la première fois1. Histoire Le véhicule a été produit de 1974 à 1978 comme Lamborghini Countach LP400. Il dispose d›un moteur V12 de 3 929 cm3 développant 375 ch. Le moteur est inséré axialement, contrairement à la Miura. La boîte de vitesses à cinq rapports est placée devant le moteur, et de là l›arbre primaire traverse le carter d›huile pour atteindre la transmission arrière. Contrairement au monocoque de la Miura, la Countach a un châssis treillis (tubulaire), mais la carrosserie est toujours signée Bertone. La Miura a des arrondis doux, la Countach est angulaire. Le parebrise est extrêmement plat et les portes « coléoptère » s›ouvrent en quart de cercle vers l›avant, parallèlement à la carrosserie (principe que l›on retrouvera sur la Diablo, la Murciélago, la Reventón et l›Aventador), ce qui soulève la question de la sortie du véhicule si la voiture se retrouve sur le toit. La LP400 est pendant dix ans la Lamborghini la plus rapide. Quand Lamborghini équipe la LP500S d›un moteur nettement plus puissant, les performances sont accrues à nouveau. Salon de Genève 2018 Premier skecth officiel de la nouvelle Kia Ceed La nouvelle Kia Ceed sera présentée au public au Salon international de l’automobile de Genève 2018 et ce en compagnie d’un autre modèle de la gamme Ceed. Conçue, développée et mise au point au centre européen de design de la marque de Frankfurt, la nouvelle génération de la Kia Ceed s’annonce officiellement pour Genève à travers un croquis et ce quelques semaines après les fuites de photos la dévoilant dans les rues sud-croéennes. Des photos qui avaient permis de découvrir une Kia Ceed (Ce n’est plus Cee’d) qui adopte les derniers codes stylistiques de la marque et qui devient, du coup, un peu plus sérieuse (ennuyeuse ?) que la génération actuelle. Perte de rondeurs et un air de famille avec la cousine i30 avec qui elle partage la plate-forme lui permettant d’hériter donc de certains équipements comme le Autonomous Emergency Braking avec Front Collision Warning System, Smart Cruise Control, Blind Spot, Detection, Rear Cross Traffic Alert, Lane Keeping Assist System, Speed Limit Information Function et autre High Beam Assist. Sous le capot, on devrait également retrouver une offre allant du moteur turbo à trois cylindres 1.0 T- GDI 120 ch au diesel 1.6 CRDI 136ch. Pour rappel, cette nouvelle génération de la Kia Cee’d ne disposera pas d’offre 3 portes au profit d’une variante SUV/Crossover ainsi que d’un shooting Brake, que préconisait le concept Procee’d de Frankfurt 217, mais pas avant 2019. Le constructeur sud-coréen confirmant la présence de l’une de ses deux variantes au Salon de Genève.

Page 01-4620 CSE - La Nouvelle République
Fr-18-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
PUBLICITÉ - 20minutes.fr
Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2013 - Schneider Electric
Fr-27-08-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-27-08-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-02-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-16-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4610csearezki - La Nouvelle République
PUBLICITÉ - 20 Minutes
Présentation des résultats trimestriels du Groupe Ecobank au 31 ...
Lire la lettre - April
Immobilier : la hausse des prix se calme Les bons ... - Watine Taffin
le brassard collé au corps - 20minutes.fr
anthony sichi a fait un « rove - 20minutes.fr
Fr-16-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-09-07-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-14-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information