Views
1 week ago

LCA-15042018

108 Dimanche 15 avril

108 Dimanche 15 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires GRAND MAGHREB L’info sur le Maghreb contact: redactionlca@lechiffredaffaires.com Te: .021696483 www.lechiffredaffaires.com Huile d’olive biologique contaminée La Tunisie contre-attaque Branle-bas de combat des acteurs tunisiens après un article du magazine français «60 Millions de consommateurs» publié en avril, qui révèle la présence d’un perturbateur endocrinien dans des bouteilles d’huile d’olive biologique produite en Tunisie. Co ntactée par «Jeune Afrique», Samia Maâmer, directrice générale de l’agriculture biologique au ministère de l’Agriculture, attaque d’emblée : «L’étude comparative de «60 Millions de consommateurs» porte sur des produits à la vente répondant déjà aux normes biologiques de la législation européenne. Utiliser le terme de «produits pollués» est donc extravagant.» La responsable précise d’ailleurs que ce ne sont pas les huiles d’olive qui sont incriminées – aucune trace de pesticide n’a été retrouvée – mais leur contenant. Le phtalate, composé chimique plastifiant qui favoriserait la malformation fœtale et l’infertilité, pointé du doigt par l’étude, aurait migré des bouteilles aux huiles d’olive. Or, l’article n’indique pas si le conditionnement s’est effectué en Tunisie ou non. Les quatre huiles d’olive incriminées proviennent de Tunisie mais sont vendues sous des marques étrangères : Bio Planète, Maroc-Qatar Onze accords ont été signés hier entre les deux pays à l’occasion de la tenue de la Haute commission mixte présidée par la Premier ministre qatari et son homologue L’olivier Heureux, Crudolio et Marque Repère Bio Village E.Leclerc. «Nous avons demandé les analyses complètes de l’étude car là, nous n’avons que des résultats bruts qui sont sujets à caution», ajoute Samia Maâmer. Aussitôt la parution du magazine, le ministère de l’Agriculture s’est fendu d’un communiqué expliquant qu’il n’existe aucune réglementation, ni marocain. Un autre signal de l’entente économique entre les deux pays, malgré la crise du Golfe... Dans ses relations avec les monarchies arabes, le Maroc a toujours européenne ni mondiale, sur la quantité maximale autorisée de phtalate. Le texte cite une association allemande qui recommande un seuil de 1 mg/ kg, précisant que dans les échantillons analysés, le taux ne dépassait jamais 0,7 mg/kg. Du côté du Cepex, organisme en charge de la promotion des exportations, le ton est tout aussi offensif : «L’huile d’olive tunisienne a été élue produit de l’année au Canada joué à l’équilibriste. Ses fortes alliances avec l’Arabie Saoudite, à la fois historiques et économiques, ne l’ont pas dissuadé de nouer des accords avec son rival qatari dont l’émir, Tamim Bin Hamad Al Thani, est un ami de Mohammed VI. Lundi 12 mars, le Premier ministre et ministre de l’Intérieur du Qatar, Abdallah ben Nasser ben Khalifa Al Thani, a co-présidé avec son homologue marocain, Saadeddine El Othmani, la 7e session de la Haute commission mixte de coopération entre les deux pays. et a remporté plusieurs Prix au concours oléicole international de Los Angeles», assène le service communication. Pour les autorités compétentes, il s’agit de sauver le soldat «huile d’olive biologique». Lors de la saison 2016-2017, les exportations bio ont atteint 28 400 tonnes, en hausse de 6% par rapport à l’année précédente pour une valeur de 310 millions de dinars (+28%). Cette rencontre de haut niveau, qui a eu lieu à Rabat, a vu la signature de 11 accords et mémorandums d’entente couvrant des domaines divers comme l’agriculture, l’éducation, l’habitat et la lutte contre le blanchiment d’argent. Les banques centrales des deux pays ont, par ailleurs, conclu un partenariat relatif au contrôle des institutions financières. Le niveau des échanges commerciaux bilatéraux n’a pas dépassé, en 2017, quelque 290,7 millions de rials qataris Cette Haute commission a déjà été précédée En 2018, la Tunisie pourrait écouler 180 000 tonnes d’huile d’olive, selon le Conseil oléicole international, se plaçant en troisième position derrière l’Espagne et l’Italie. D’ailleurs, le pays du sud de la Méditerranée a décidé depuis plusieurs années de laisser de côté le vrac pour développer le secteur de l’huile d’olive biologique conditionnée, génératrice de davantage de valeur ajoutée. Du business pour consolider l’axe Rabat-Doha par une visite de prospection d’une délégation marocaine à Doha le 27 février dernier. Sous la houlette de l’Association marocaine des exportateurs (Asmex), 27 hommes d’affaires marocains avaient ainsi rencontré leurs homologues qataris pour sceller des accords de partenariat. Cheikh Mohammed Mansour Al-Thani, chef de service du développement au sein de l’Autorité qatarie d’investissement, avait alors demandé aux chefs d’entreprise marocains de lui fournir des propositions de projets communs. Transformer le désert en énergie La BAD et l’AFD accélèrent l’électrification des 11 pays du Sahel La Banque africaine de développement a entamé la phase d’identification du programme «Transformer le désert en énergi ». Cette initiative menée par l’institution en collaboration avec l’Agence française de développement, concerne 11 pays de la zone de la Grande Muraille Verte. Ces Etats, situés dans la zone sahélo-saharienne, sont le Burkina Faso, Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad. Le programme a pour objectif d’aider à l’implantation de solutions innovantes pour alimenter les ménages et les PME de ces zones, en énergie à partir de la ressource solaire abondante. Cette énergie servira également à d’autres installations telles que les systèmes de pompage d’eau pour l’élevage, l’irrigation, les chaînes de valeur agricoles tout en soutenant le processus de développement de résilience au phénomène du réchauffement climatique. TABC Lancement du 1 er Conseil bilatéral «Tunisian-Libyan Business Council» Le Conseil d’affaires tuniso-africain (Tunisia Africa Business Council, TABC) a lancé, vendredi, le premier conseil bilatéral «Tunisian-Libyan Business Council»,TLBC, dont le rôle sera de se focaliser sur un meilleur rapprochement économique entre les deux pays et d’apporter le soutien nécessaire pour relancer les échanges commerciaux ainsi que les investissements entre les deux communautés d’hommes d’affaires. Présidant la cérémonie de lancement du TLBC, le président de TABC, Bassem Loukil, a considéré que «l’objectif principal consiste à permettre aux chefs d’entreprise tunisiens et libyens de retrouver et d’améliorer les échanges très importants qui existaient avant 2011», rappelant que «les échanges entre les deux pays s’établissaient en 2010, à 1,25 milliard de dollars». Et d’ajouter, «le Conseil d’affaires tuniso-libyen jouera le rôle de catalyseur pour la mise en relation des opérateurs économiques des deux pays, de différents secteurs, l’organisation de forums tuniso-libyens à Tunis et à Tripoli et des rencontres BtoB, des visites sectorielles ciblées». Il a également fait savoir «qu’il assurera, dans une première phase, la direction du Conseil avec le Libyen Fathi Musbah comme vice-président, le temps sa structuration. Dans un second temps, la gouvernance de TLBC sera confiée aux membres les plus actifs et capables de hisser les relations économiques entre les deux pays”. Loukil a par ailleurs, estimé que «la Libye a connu beaucoup de difficultés depuis 2012 sur le plan politique et sécuritaire, mais nous assistons dernièrement à des signaux très positifs (55,1% croissance du PIB en 2017), qui pourront déclencher la reconstruction de ce pays». «Les données dont nous disposons laissent prévoir qu’il y aura une phase de transition politique importante durant les 6 prochains mois, probablement via des élections. La stabilité politique en Libye est prévue pour 2019. C’est l’occasion, maintenant ou jamais, de positionner les entreprises tunisiennes de manière à leur permettre de contribuer à l’effort de reconstruction de la Libye et à la relance de son économie», a-t-il poursuivi.

109 Dimanche 15 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires SPORT L’info du sport contact: redactionlca@lechiffredaffaires.com Te: .021696483 www.lechiffredaffaires.com Football - Coupe d’Algérie La JS Kabylie accède en finale La JS Kabylie est le premier club qualifié pour la finale de la Coupe d’Algérie de football. Les Canaris ont réussi à passer le cap des demi-finales en sortant le MC Alger, aux tirs au but (5-4), dans un match disputé au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine. Dame Coupe a choisi son premier finaliste et il s’agit de la JS Kabylie. Dans cette finale avant la lettre, il fallait avoir les nerfs bien solides et patienter jusqu’à la fatidique séance des tirs aux but pour connaître le lauréat du premier sésame pour la finale qui aura lieu le 1er mai prochain. Après avoir observé une minute de silence à la mémoire des 257 victimes du crash de l’avion militaire, survenu mercredi dernier à Boufarik (Blida), la partie a débuté sur un rythme très faible. Comme il fallait s’y attendre, l’enjeu de cette partie a pris le pas sur le jeu au vu de la production des 22 acteurs sur le terrain. En effet, la première mi-temps de ce classico n’aura sûrement pas une place dans les annales de l’épreuve populaire. Elle a, tout bonnement, à mettre aux oubliettes pour la simple raison que les deux protagonistes ont fait preuve de beaucoup de prudence et de manque d’engagement. A trop vouloir éviter d’encaisser un but, la JSK et le MCA ont oublié de jouer au football. Alors que le doyen régale Le milieu international algérien de Schalke 04, Nabil Bentaleb, a indiqué hier qu’il existait «une forte pression», à 48 heures du derby de la Ruhr face au Borussia Dortmund dimanche (14h30, heures algériennes), dans le cadre de la 30e journée du championnat d’Allemagne de football. «Tous les joueurs aiment quand il s’agit de quelque chose d’important à jouer. Et c’est définitivement le cas dans un derby. Bien sûr, la pression est plus forte que dans un autre duel, mais j’aime ça, ma motivation est énorme. Si cette saison avec un jeu chatoyant, très agréable à voir, les protégés de Bernard Casoni ont été comme paralysés par l’évènement. Les supporters des deux équipes sont restés sur leur faim dans cette première période où les portiers n’ont quasiment pas été iniquités. En seconde période, le MCA a présenté un meilleur visage que son adversaire du jour. Les Vert et Rouge ont d’ailleurs signé les occasions Championnat allemand (30e journée) les plus franches de scorer. La première a été d’un tir puissant de Derradja (69’), qui a rasé le montant gauche de Asselah, alors que la seconde est à mettre à l’actif du Malien, Dieng, dans le temps additionnel (93’). N’arrivant pas à se départager à l’issue des 90 minutes, JSK et MCA ont dû aller aux prolongations. Et c’est encore Derrardja qui a failli propulser le Mouloudia en finale à la 103e minute. En maître artificier, le milieu de terrain du MCA a botté avec finesse un coup franc qui a trouvé la lucarne de Asselah. Les Lions du Djurdjura ont répliqué par Boukhenchouche à la 118e minute. Incorporé à la fin de la 2e période (88’), le néo-international algérien a tenté de surprendre Chaâl d’un tir des 25 mètres mais le gardien du MCA était à la parade. Comme pour tous les autres matchs de Coupe, il devait forcément y avoir un vainqueur et un vaincu. Arrivé à la séance des tirs au but, la chance a été du côté de la JSK. Alors qu’ils étaient à égalité à l’issue de la première série des penaltys (4-4), l’infortuné Ammachi (MCA) a vu son ballon prendre la direction des étoiles. Pour sa part, Benaldjia, fort de sa grande expérience, a réussi à faire mouche et ainsi permettre à son équipe de disputer la 11e finale de son histoire. Bentaleb : «La pression est plus forte» cela ne tenait qu’à moi, le match pourrait être lancé immédiatement», a affirmé le joueur algérien au site officiel de Schalke 04. Le match prévu au stade de Veltins-Arena sera à grands enjeux, puisque les deux équipes voisines se disputent la 2e place au classement. Schalke 04, 2e au tableau (52 points) derrière l’ogre du Bayern Munich, sacré champion avant terme, ne compte qu’un seul point d’avance sur le 3e Borussia Dortmund (51 points). Ayant traversé une période difficile en raison d’une blessure au pubis qui l’a éloigné des terrains pendant deux mois et demi, le natif de Lille (France) a retrouvé la compétition en janvier dernier, parvenant depuis à enchaîner les matchs d’abord en tant que remplaçant, puis dans le onze de l’entraîneur Domenico Tedesco. Bentaleb (23 ans) a entamé la saison sur les chapeaux de roues en signant trois buts en championnat, avant d’être stoppé net par sa blessure contractée lors de la 10e journée de la compétition face à Wolfsburg (1-1) le 28 octobre dernier. Coupe de la confédération africaine (16 es de finale bis/ retour) USMA - Plateau United fixé au mardi 17 avril au 5-Juillet Le match USM Alger - Plateau United du Nigeria comptant pour les 16es de finale bis (retour) de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) se jouera mardi 17 avril au stade du 5-Juillet d’Alger (18h00), a appris l’APS vendredi auprès de la direction du club algérois. «Après la décision de la CAF de ne pas homologuer le stade Omar-Hamadi (ex-Bologhine), nous avons décidé de jouer au stade du 5-Juillet mardi prochain à partir de 18h00», a affirmé le coordinateur du club Salah Allache. Lors du match aller disputé samedi dernier à Lagos, les «Rouge et Noir» se sont inclinés sur le score de 2 à 1. L›unique réalisation algéroise a été inscrite en seconde période par l›entremise de Faouzi Yaya. Le CR Belouizdad, l’autre représentant algérien dans cette épreuve, dont le stade du 20-Août 1955 n’a pas également été homologué par l’instance continentale, accueillera en match retour les Ivoiriens de l’Asec Mimosas «mardi prochain probablement au stade Mustapha-Tchaker de Blida», selon l’entraîneuradjoint du Chabab Saïd Boutaleb. En match aller, le CRB s’est incliné à Abidjan (1-0). Les vainqueurs de ces doubles confrontations se qualifieront pour la phase de poules, dont le tirage au sort se déroulera le samedi 21 avril au siège de la CAF au Caire (Egypte) à partir de 13h00 (heures algériennes). Les deux premières journées de la phase de groupes se joueront en mai prochain. Judo/Championnats d’Afrique 2018 seniors (2 e journée) Fethi Nourine décroche l’or Le judoka algérien Fethi Nourine a été sacré champion d’Afrique de la catégorie (-73 kg), en s’imposant en finale devant l’Egyptien Mohamed Moheyeldin, vendredi à Tunis. C’est la troisième médaille d’or algérienne dans la compétition, après celles remportées jeudi, par Abderrahmane Benamadi (-90kg) et Kaouthar Ouallal (-78 kg). Outre la médaille d’or de Nourine, les judokas algériens ont également décroché trois médailles de bronze lors de la 2e journée de compétition. Elles sont l’œuvre de Imene Aggouar et Amina Belkadi dans la catégorie (-63 kg) et Houd Zourdani (-81 kg). Après deux journées de compétition, l’Algérie totalise 11 médailles (3 or, 3 argent et 5 bronze). Au total, 176 judokas (107 messieurs et 69 dames), dont 19 Algériens, issus de 25 nations prennent part à ces championnats d’Afrique qui se poursuivent samedi à Tunis.

Page 01-4600CSEAREZKI - La Nouvelle République
Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4620 CSE - La Nouvelle République
Fr-18-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4434csearezki - La Nouvelle République
Aït-Ahmed absent au congrès du FFS - Le Soir d'Algérie
Mise en page 1 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-08-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4454csearezki - La Nouvelle République
Fr-24-08-2013 - Algérie news quotidien national d'information
énergie - Ministère de l'énergie et des mines
Page 01-4421CSEAREZKI - La Nouvelle République
Page 05-4591 cse rachid - La Nouvelle République
Fr-25-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
LES 100
La lettre - Patricia Adam
la politique de défense après le général hillier - Revue militaire ...