Views
7 months ago

LCA-16042018

22 10 Lundi 16 avril

22 10 Lundi 16 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires CONTRIBUTION Les opinions exprimées dans le présent article n’engagent que l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction Contribution, opinion, analyse... contact: redactionlca@lechiffredaffaires.com Te: .021696483 www.lechiffredaffaires.com Trump-Poutine Le point de non-retour ? Les relations entre la Russie et l’Occident n’ont cessé de se détériorer depuis les conflits en Géorgie et en Ukraine et l’annexion de la Crimée. Dans sa chronique hebdomadaire publiée dans le Financial Times du week-end dernier, Simon Kuper, un journaliste britannique né à Kampala (Ouganda) et vivant à Paris, estimait que l’arrivée de John Bolton, « sans doute le plus agressif d’entre les faucons », en tant que conseiller à la sécurité nationale auprès de Donald Trump, le 9 avril, augmentait la probabilité que les États-Unis se lancent dans une nouvelle série de guerres, cette fois contre des pays qui disposent ou sont susceptibles de disposer bientôt d’armes nucléaires : Il est aisé d’imaginer Bolton, qui travaillera à quelques pas du président, recommandant de lancer quelques bombes pour résoudre un problème gênant, et le président répondant : « Faisons-le ». Après tout, Bolton ne s’est-il pas prononcé de manière constante en faveur d’un bombardement et d’un changement de régime à Téhéran et à Pyongyang et Trump n’a-t-il pas déjà menacé d’annihiler la Corée du Nord ? Lorsque, après l’élection de Donald Trump, Poppy Harlow interrogea Warren Buffett sur CNN quant aux raisons de son soutien à Hillary Clinton, l’investisseur répondit que son choix s’était effectué de manière primordiale en fonction de la personne qui, à ses yeux, minimisait le risque d’un recours aux armes de destruction massive. L’Amérique a un avenir radieux, le monde a un avenir radieux, mais le monde a changé en 1945, nous disposons désormais d’armes que personne ne pouvait même imaginer alors. Il y aura toujours des individus, des groupes, des nations entières qui voudront tuer des millions d’Américains, le Président ne peut en être tenu responsable, mais une faute de jugement ou de caractère de sa part dans sa réaction à l’égard de ce type d’événements peut être fatale. Les relations entre la Russie et l’Occident n’ont cessé de se détériorer depuis les conflits en Géorgie et en Ukraine et l’annexion de la Crimée. Elles ont atteint de nouveaux creux à la suite de l’attaque attribuée à la Russie contre un agent double russe à Salisbury et se sont encore dégradées ces derniers jours, voire ces dernières heures. Le vendredi 6 avril, les États-Unis ont annoncé qu’ils imposaient des sanctions à sept oligarques russes, à dixsept hauts responsables du gouvernement, à l’exportateur d’armes de l’État et à une banque. Le dimanche, à l’annonce d’informations faisant état d’une attaque meurtrière avec des armes chimiques en Syrie, Donald Trump a publiquement réprimandé Vladimir Poutine via Twitter. C’était la première fois que le président américain s’en prenait ouvertement au président russe. Cela signifie-t-il que leur relation a atteint un point de nonretour ? « N’en soyons pas si sûrs », estimait le magazine Monocle dans l’un de ses récents briefings quotidiens diffusés par courrier électronique. Quelques jours auparavant, Donald Trump envisageait encore de se retirer complètement de la Syrie, ce qui eût permis à la Russie d’assurer son contrôle sur le pays. Si Trump persiste, concluait le billet de Monocle, ses actions parleront plus fort que ses tweets. L’heure de vérité estelle arrivée ? Éviterat-on le piège de Thucydide, cette situation historique qui, selon le polémologue américain Graham Allison, s’est souvent produite dans le courant de l’Histoire depuis la Guerre du Péloponnèse et qui voit la puissance dominante (ici les États-Unis) entrer en guerre avec une puissance émergente (ici la Russie) sous le double effet de la paranoïa de l’une et de l’hubris de l’autre (et vice versa) ? Dans son livre Un Russe nommé Poutine, Héléna Perroud compare les dépenses militaires de la Russie (69,2 milliards USD, 5,3% du PIB – source : Wikipedia) à celles des États-Unis (611,2 milliards USD, 3,3% du PIB, soit près de 9 fois autant que la Russie) et avance que celle-ci n’a ni les moyens, ni la volonté de mener une politique agressive. En revanche, écrit-elle, la Russie défend ce qu’elle estime être ses intérêts vitaux lorsque ceux-ci sont menacés. La Syrie et son port de Tartous en Méditerranée en font partie. Dès qu’il fut question de la nomination de John Bolton en tant que national security adviser, Colin Kahl, un haut responsable de la sécurité nationale sous Barack Obama, twitta : « We’re all going to die » (Nous allons tous mourir). Est-ce l’hypothèse ultime à retenir malgré les différences de budget militaire entre les États- Unis et la Russie ? Dans Jouer sa peau, Nassim Nicholas Taleb préconise comme principe de précaution de ne pas s’engager dans une action dont les dommages prévisibles sont importants et les résultats, imprévisibles. Il prend position contre ceux qu’il nomme les « interventionistas », lesquels du fond de leurs bureaux climatisés prennent des décisions dont souffrent indirectement des innocents – il cite la population syrienne parmi d’autres exemples – et dont ceux qui les font souffrir ne subissent aucune conséquence. Et Taleb de rejoindre Warren Buffett : Nous avons toujours été fous, mais jusqu’à présent nous n’étions pas capables de détruire le monde. Désormais, nous le sommes.

23 10 Lundi 16 avril 2018 AUTOMOBILE L’info sur l’automobile Le Chiffre d’Affaires contact: redactionlca@lechiffredaffaires.com Te: .021696483 www.lechiffredaffaires.com Nouveautés Subaru Ascent 2019 : aperçu Bien peu de personnes se souviennent du Subaru Tribeca qui, un temps, s’est aussi appelé B9 Tribeca. Ce VUS intermédiaire à sept places, malgré ses qualités, n’a jamais pu se démarquer sur le marché. L’aventure dans ce créneau semblait terminée pour Subaru. Or, voilà que Subaru va bientôt mettre sur le marché l’Ascent, un autre VUS intermédiaire à sept places. Dérivé du concept VIZIV-7, l’Ascent sera construit aux États- Pininfarina annonce la présentation d’un nouveau concept à l’occasion du Salon de Tokyo, concept d’un SUV électrique développer pour hybrid kinetic Group Unis et sera réservé au marché nord-américain. D’ailleurs, si les VUS intermédiaires ne sont pas des plus populaires au Québec et au Canada, il en va autrement au sud du 45e parallèle. L’Ascent 2019 ressemble à un Forester qui aurait profité d’une poussée de croissance. Contrairement à ce dernier, toutefois, son moteur est un quatre cylindres de 2,4 litres turbocompressé développant 260 chevaux et un couple de 277 livres-pied, lié à une Salon de Pékin 2018 Concept K350, le SUV électrique par Pininfarina Encore un concept de Pininfarina au salon de la voiture de Pékin 2018 : le suv électrique à quatre places K350, qui rejoint la gamme de véhicules écologiques développés pour hybrid kinetic group, démontrant une fois de plus sa capacité à combiner la recherche stylistique avec la Durabilité environnementale. Le K350 sera l’une des attractions du constructeur hongkongais Hybrid Kinetic Group qui va exposer deux modèles de haut de gamme au Salon de Pékin, la berline de haut de gamme H500 et la supersportive HK GT. La H50 et le K350 seront dévoilés en première mondiale, tandis que la HK GT a déjà été exposée au Salon de Genève. Cette supersportive peut passer de 0 à 100 km/h en moins de 2,7 secondes et peut atteindre une vitesse de pointe de 350 km/h. Pour bien rouler Vérification des niveaux : huile, liquide de refroidissement... Les niveaux sont également facile à contrôler. Le niveau d’huile moteur se contrôle toujours à froid. Pour contrôler le niveau d’huile moteur il faut sortir la tige et la nettoyer. Ensuite il faut la replonger pour la ressortir une seconde fois afin de voir quel est le niveau. La tige dispose d’un indicateur minimum et d’un indicateur maximum. Votre niveau doit se situer entre ces deux repères. Pour vérifier le niveau du liquide de refroidissement rien de plus simple, les repères se situent directement sur le réservoir, il suffit alors de regarder ou se situe le niveau. Il en va de même pour le liquide de freinage. boîte automatique de type CVT. Fidèle à la tradition Subaru, l’Ascent bénéficie du rouage intégral symétrique, équipé ici du X-Mode qui permet au conducteur de choisir entre différents types de conduite. On y retrouve aussi le Hill Descent Control, un système de contrôle d’adhérence en descente. L’Ascent pourra, selon l’équipement, remorquer jusqu’à 5 000 livres (2 268 kilos). Au centre du tableau de bord, trône un écran tactile de huit La gamme Camaro s’enrichit en 2019 d’une nouvelle déclinaison avec l’ajout de la Camaro Turbo 1LE dont nous avons fait un court essai sur un circuit routier aménagé tout près du Las Vegas Motor Speedway. Quelques tours de circuit, avec une voiture qui porte encore son camouflage pour masquer le restylage annoncé pour 2019, c’est court comme essai, mais ça permet quand même d’évaluer la dynamique et le comportement routier de la Camaro Turbo 1LE dans ce contexte particulier. Dans un premier temps, il convient de préciser que cette nouvelle variante 1LE est identique à la Camaro Turbo sur le plan de la motorisation, puisqu’elle est animée par le même quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres développant 275 chevaux à 5 500 tours/minute et 295 livres-pied de couple à 3 000 tours/minute. Dans la Camaro Turbo 1LE, pouces (6,5 pouces sur les versions de base) doté du système multimédia STARLINK qui présente les fonctionnalités Android Auto, Apple CarPlay, Aha et Pandora ainsi que la connectivité Wi-Fi 4G LTE. Pas moins de huit ports USB sont disséminés dans la cabine de la version la plus huppée. Tous les modèles bénéficieront du EyeSight, un ensemble de sécurité incluant le freinage précollision, le régulateur de vitesse adaptatif, l’avertisseur de changement de voie, etc. Chevrolet Camaro Turbo 1LE 2019 Une nouvelle Camaro à l’essai sur circuit la seule boîte de vitesses disponible est la manuelle à six rapports qui comporte un mode de passage des rapports sans lever le pied de l’accélérateur (no-lift shift) et un dispositif de départcanon (launch control). Sur le circuit serré où nous en avons fait l’essai, tous les virages pouvaient être négociés en deuxième ou en troisième rapport. Le moteur est relativement coupleux et le délai de réaction du turbo est minime, mais sur circuit, il n’a pas le punch du V6, sans parler du V8… Aussi, même si les ingénieurs nous ont expliqué que le moteur a été retravaillé sur la Turbo 1LE pour le rendre plus sonore, même lorsque l’on porte un casque, je n’ai pas ressenti de frissons avec le 2,0 litres à pleine charge. On accorde une bonne note pour l’action rapide du levier de vitesses et le bon positionnement des pédales qui facilite la technique du talonpointe. C’est plutôt du côté de la dynamique que la Turbo 1LE se démarque, les liaisons au sol étant assurées par la suspension FE3. Le tarage des amortisseurs est plus ferme et les barres antiroulis sont d’un plus grand diamètre à l’avant comme à l’arrière. La monte pneumatique est de taille P245/40R20 à l’avant et de taille P275/35R20 à l’arrière. Des freins conçus par l’équipementier Brembo complètent l’ensemble. Sur le circuit, la Chevrolet Camaro Turbo 1LE 2019 fait preuve d’une dynamique relevée d’un cran par rapport à la Camaro Turbo conventionnelle – ellemême dotée d’une répartition des masses approchant 50/50 –, ce qui représente une excellente base. La Turbo 1LE s’inscrit en virage avec précision et, surtout, il est facile de faire de légères corrections de trajectoire en influant sur l’accélérateur. Chevrolet Cruze 2019 Quelques changements La Cruze est la voiture la plus vendue de Chevrolet au Canada – de loin – et à ce jour en 2018, elle l’est également aux États- Unis. Pour le millésime 2019, la berline et le hatchback compacts reçoivent quelques retouches esthétiques et de nouvelles caractéristiques. General Motors a présenté les éditions 2019 de la Chevrolet Cruze, de la Chevrolet Spark, de la Chevrolet Malibu et de la Chevrolet Camaro lors d’un récent événement à Las Vegas, durant lequel Le Guide de l’auto a pu également découvrir la nouvelle Chevrolet Corvette ZR1 2019. Le plus gros changement se trouve à l’avant, puisque la Cruze obtient une nouvelle grille de calandre qui, selon les dires de la compagnie, renforce l’apparence haut de gamme de la voiture. La version Premium arbore maintenant des feux arrière garnis d’un éclairage à DEL, et l’on retrouve également de nouveaux designs de jantes en alliage. Un nouveau système multimédia, baptisé Chevrolet Infotainment 3, figurerait de série dans la Cruze, jumelé à un écran tactile de sept pouces. Les variantes LT et Premier proposeront un climatiseur automatique et un démarreur à distance. La Cruze Hatch, qui compte pour 20% des ventes du modèle selon GM, devrait bénéficier d’une déclinaison LS plus abordable. En ce moment, la berline Cruze est disponible en livrées L, LS, LT et Premier, alors que le hatchback n’est vendu qu’en variantes LT et Premier mieux équipées. Dans le cas des deux carrosseries, on peut opter pour un quatre cylindres turbocompressé de 1,4 litre (153 chevaux) ou un quatre cylindres turbodiesel de 1,6 litre (137 chevaux). Et comme avant, un ensemble esthétique RS est disponible sur les versions LT et Premier.

Fr-17-06-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Alger - La Nouvelle République
Mise en page 1 - Algérie news quotidien national d'information
Page 05-4297 cse toufik - La Nouvelle République
Fr-20-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Aït-Ahmed absent au congrès du FFS - Le Soir d'Algérie
Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4610csearezki - La Nouvelle République
Page 01-4434csearezki - La Nouvelle République
Fr-05-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Mise en page 1 - Algérie news quotidien national d'information
PUBLICITÉ - 20minutes.fr
PUBLICITÉ - 20minutes.fr
PUBLICITÉ - 20 Minutes
Illettrisme : les chiffres - Centre Inffo
53 % des Français satisfaits de la représentation de la ... - 20minutes.fr
la femme chocolat fond pour l'expo barrée de dali p.16 - 20minutes.fr