Views
4 months ago

LCA-16042018

108 Lundi 16 avril 2018

108 Lundi 16 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires GRAND MAGHREB L’info sur le Maghreb contact: redactionlca@lechiffredaffaires.com Te: .021696483 www.lechiffredaffaires.com Tunisie Un nouveau modèle économique… La Tunisie a-t-elle besoin d’un nouveau modèle économique qui permet de dépasser les défaillances structurelles de l’actuel modèle qui date -malgré le «relooking» continu- de longues années ? Les observateurs, les analystes et les agents économiques concordent pour le changement. On a besoin de revoir les fondamentaux du modèle économique qui a montré ses limites et qui, à cause de son «classicisme», a causé maints «déséquilibres» macroéconomiques. Et si on raisonnait autrement ? C’est-à-dire que l’on part, pour définir les grandes lignes de ce nouveau modèle (chose que l’on ne fait pas en insistant sur la nécessité de changer), des défaillances du modèle actuel. Au-delà même du modèle économique à changer dans le cadre des réformes entamées, on a besoin que les agents le seul souci). économiques changent, Un modèle où l’Etat eux aussi, de comportement. Un nouveau mo- services «stratégiques» ne se désengage pas des dèle, c’est un programme comme l’enseignement, souple où l’Etat ne va pas la santé, le transport et s’accaparer le droit de la production dans plusieurs secteurs et qui va léser une classe moyenne l’équipement pour ne pas gérer des entreprises rentables (le secteur public de s’offrir ces services en qui n’a pas les moyens ne doit pas considérer les privé. Un modèle qui, en salaires qu’il paye comme même temps, ne doit pas la valeur ajoutée et donc rendre l’Etat «otage» des Excelo (Maroc) Excelo, le pôle biscuiterie du Groupe Anouar Invest, dévoile les nouvelles installations de sa principale unité industrielle Best Biscuits Maroc située à Had Soualem. Ce site étendu sur une superficie couverte de 25 000 mètres carrés bénéficie d’un vaste programme de modernisation concernant la première unité de production, ainsi que d’une opération majeure d’extension, et ce, à travers la mise en place d’une nouvelle unité industrielle déficits (caisses sociales, balances commerciales et de paiement, budget de l’Etat…) et des pressions inflationnistes. Ce modèle doit revaloriser des secteurs «marginalisés» et, en premier lieu, l’agriculture, l’industrie et les services «innovants». Ce sera un modèle qui raccourcit les délais et les procédures pour créer des entreprises économiques aux meilleurs standards internationaux. Avec un volume allant jusqu’à 6 millions de biscuits vendus par jour, Excelo propose un large assortiment de produits sur l’ensemble des segments de la biscuiterie : gaufrettes, génoises, biscuits et madeleines. «Cette variété de produits permet à l’entreprise d’être l’acteur le plus dynamique de son secteur, enregistrant depuis 2012 une progression annuelle moyenne à deux chiffres de son chiffre d’affaires, lui permettant ainsi de se positionner en tant que leader du marché de la biscuiterie au Maroc», apprend-on de l’entreprise. La dynamique de crois- qui embauchent et qui ne privilégient pas seulement les grands groupes. Un modèle qui revoit les règles de la fiscalité en les allégeant pour les PME exportatrices et innovantes non seulement dans les régions défavorisées. Des plans plus souples, un accompagnement d’expertise par l’Etat pour les jeunes entrepreneurs est le plus sance du pôle biscuiterie se poursuivra pour la période 2018-2020 grâce à un ambitieux plan d’investissement. Ainsi, plus de 300 millions de dirhams seront injectés pour doubler la superficie du parc industriel et créer par conséquent 600 emplois. Cet effort d’investissement sera maintenu afin de soutenir l’expansion de la marque à l’international, notamment sur le marché africain. Rappelons que Excelo a trois autres unités industrielles de production, à savoir First Quality Food à Had Soualem, Cahimsa à Nador et Fapasa à Laâyoune. En vue de pérenniser sa notoriété, le groupe s’est engagé dans important, ce partenariat public-privé a permis d’ailleurs à des pays comme la Turquie de rebondir et de réaliser un bond extraordinaire. Le changement est obligatoire, mais ce n’est pas si évident. Il y a beaucoup à revoir, notamment les rôles de chaque agent économique, surtout l’Etat. 300 millions de DH à investir sur la période 2018-2020 une démarche d’innovation permanente. Investi en R&D, l’opérateur lance une innovation chaque mois et garantit aux consommateurs une qualité aux normes mondiales. Le pôle biscuiterie est certifié par l’Afnor ISO 9001 et ISO 22000. Il détient aussi le label halal de l’Institut marocain de normalisation (Imanor). C’est suite à cet engagement que le groupe ne cesse de rafler des distinctions. La dernière en date est l’élection de la marge de génoise du groupe produit de l’année 2018, suite à un sondage réalisé par le cabinet international «Nielsen». indépendant Mauritanie- Sénégal Réunion du comité paritaire de suivi de la transhumance transfrontalière Le comité paritaire Mauritanie/Sénégal de suivi de la transhumance transfrontalière s›est réuni, jeudi à Saint-Louis (Sénégal), sous la présidence conjointe de Madame Vatma Mint Soueinea, ministre de l›Elevage et de Madame Aminata Mbengue NDiaye ministre sénégalaise de l›Elevage et des Productions animales. Cette réunion avait été précédée de celle des walis du Trarza, Brakna, Gorgol et Guidimagha et des gouverneurs de Saint-Louis, Matam, Louga et Tambacounda les 09 et 10 avril 2018. L’objectif de la réunion du comité paritaire était de : - soumettre à l’approbation des membres du comité paritaire le rapport de la réunion des gouverneurs et walis axé sur les points suivants : * les résultats du recensement effectué par la commission ad hoc au Sénégal et en Mauritanie * les problèmes identifiés et les recommandations formulées par la commission ad hoc * la situation pastorale de cette année et les mesures à prendre pour la gestion des troupeaux transhumants de part et d’autre * valider le projet de plan d’actions proposé par la réunion des gouverneurs et walis, relatif à la mise en œuvre des recommandations et à la tenue régulière de la réunion du comité paritaire ainsi que celle des gouverneurs et walis Crise de l’enseignement secondaire (Tunisie) Plus rien à attendre !… Il n’y a rien à attendre de toutes ces réunions de la commission administrative de l’enseignement secondaire. Une première séance s’est tenue le 3 avril dernier sans aboutir à aucune nouvelle décision. De ce fait, les responsables ont jugé bon de laisser les travaux ouverts pour, disent-ils, offrir des possibilités d’engager des négociations. Une réunion «exceptionnelle» de ladite commission administrative, prévue hier, devait, par conséquent, évaluer les résultats auxquels les deux parties étaient arrivées. Mais comme rien n’a bougé et que chacun (ministère de l’Education et Fédération générale de l’enseignement secondaire) campe sur ses positions, il n’y a d’autres issues que l’escalade promise par la Fédération Sommet mondial de l’innovation pour l’éducation (Maroc) La Fondation Zakoura parmi les 12 finalistes des Wise Awards 2018 Le Sommet mondial de l’innovation pour l’éducation (WISE) vient de choisir la Fondation Zakoura pour faire partie des douze finalistes sélectionnés pour leur approche innovante et efficace, face aux défis auxquels est aujourd’hui confronté le monde de l’éducation. C’est pour son projet Aneer, Action nationale pour l’éducation de la petite enfance en zone rurale, que la Fondation a été sélectionnée. Cette nouvelle nomination confirme la compétitivité du modèle Aneer à l’international. Signalons que le projet Aneer avait déjà été présélectionné en 2017. Il vise ainsi l’extension du préscolaire en zone rurale avec un objectif de création de 500 écoles au profit de 50 000 enfants âgés de 4 à 6 ans. Grâce à la mobilisation des partenaires et des collaborateurs de la Fondation, plus de 7 000 enfants ont déjà été préscolarisés depuis le lancement de l’Aneer en avril 2015. «Nous sommes très honorés que notre projet Aneer fasse partie des douze finalistes des Wise Awards. Nous espérons que cela permettra de mettre en lumière l’importance de l’éducation dès le plus jeune âge et l’urgence d’en faire une priorité dans la région.

109 Lundi 16 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires SPORT L’info du sport contact: redactionlca@lechiffredaffaires.com Te: .021696483 www.lechiffredaffaires.com Violence Retour de la bête immonde, la FAF plus que jamais interpellée Ligue 2 Mobilis (26 e j) Le MO Béjaïa creuse l’écart, le MCE Eulma se révolte Après une relative accalmie, la violence est de retour dans les stades algériens. Les enceintes de Chahid-Hamaloui de Constantine et Ahmed-Zabana d’Oran ont été, vendredi, le théâtre simultanément de scènes de violences inquiétantes et condamnables, mettant à l’échec toutes les tentatives entreprises par la Fédération algérienne de football (FAF) pour éradiquer ce fléau de plus en plus persistant à l’approche de chaque fin de saison. Les responsables du football national, plus que jamais interpellés, sont appelés à éviter le pire, en prenant des décisions fermes et courageuses pour mettre fin à cette mascarade qui vient ternir davantage un football algérien déjà aux abois. Le match JS Kabylie - MC Alger (0-0, aux t.a.b 5-4) comptant pour les demi-finales de la Coupe d’Algérie, retransmis en direct sur la télévision nationale mais également sur d’autres chaînes sportives étrangères, a été émaillé par des actes de violences. Des échauffourées se sont éclatées dans les gradins lors de la pausecitron ayant contraint l’arbitre de la rencontre à retarder la reprise de la seconde période. Les affrontements ont repris de plus belle à quelques minutes de la fin du temps réglementaire, suite aux jets de pierres de la part des supporters sur la cage du portier du MCA Farid Chaâl. L’entraîneur-adjoint du MCA Rafik Saïfi a sollicité énergiquement JS Kabylie – USM Bel- Abbès sera la grande affiche de la finale de la Coupe d’Algérie de football. Après la JSK, l’USM Bel-Abbès vient de composter son billet pour l’ultime rencontre en disposant du RC Zaouia (1-0), ce samedi à Bel-Abbès, à l’occasion de la seconde demi-finale. A l’image de la première demi-finale, cette seconde affiche du dernier carré a mis longtemps pour se décompter. En dépit de la différence de paliers entre les deux protagonistes, l’écart de l’arbitre Saïd Aouina de ne pas reprendre la partie en raison des scènes parfois choquantes, en vain. Le commissaire au match aurait pu intervenir ne serait-ce que pour interrompre le match jusqu’à l’apaisement de la situation. Le choix de programmer cette rencontre à Constantine a été déjà remis en cause, au vu de la susceptibilité qui existe entre les fans du MCA et du CSC, estiment les observateurs. Ce rendez-vous de Dame Coupe qui devait se dérouler au stade du 1er -Novembre de Tizi Ouzou, a été délocalisé en raison de la capacité d’accueil de cette enceinte, inférieure à 20 000 places, selon la norme exigée par la commission d’organisation de Dame Coupe. Le pire a été évité de justesse, même si des vidéos postées sur les réseaux sociaux ont montré quelques supporters légèrement blessés. Le stade Ahmed-Zabana d’Oran a également été le théâtre de scènes de violences et de vandalisme. Des supporters Oranais ont envahi la pelouse dans la foulée du deuxième but inscrit par le Chabab (78’) en match décalé de la 25e journée du championnat de Ligue 1. Des projectiles ont commencé à fuser à partir des tribunes, ce qui a poussé l’arbitre à interrompre la partie, sans jamais la reprendre. Le MCO terminera la saison à domicile à niveau ne s’est pas, véritablement, fait sentir sur le terrain. Présent à Sidi Bel-Abbès dans le costume de l’outsider, le CR Zaouia, équipe de 5e division (Régionale 1 – Ligue de Blida), a joué son rôle de challenger à la perfection. Les protégés de Réda Zouani ont réussi à tenir la dragée haute à son hôte. Après une première période limite soporifique, l’USMBA est revenue sur la pelouse avec une plus grande détermination. La bande à Si Tahar Chérif El-Ouazzani a mis le pied sur le champignon pour tenter de débloquer la situation tôt dans la seconde mi-temps. Toutefois, il a fallu patienter jusqu’au temps additionnel pour voir Tabti inscrire l’unique but de la partie synonyme de qualification pour la 2e finale de l’histoire de la formation de Mekerra, après celle de 1991 remportée face à la JS Kabylie. La 54 e finale de la Coupe d’Algérie, prévue le 1er mai prochain, se jouera sous des airs de revanche. Les férus huis clos. Les supporters oranais auraient pu se comporter avec sa sagesse, alors que leur équipe joue les premiers rôles cette saison et semblait bien placée pour inquiéter le leader du CS Constantine. Les incidents survenus vendredi confirment encore une fois que le mal est profond. Depuis le début de la saison, des scènes similaires se sont de l’épreuve populaire auront ainsi droit à un remake de la finale de également produites, entre autres, à Skikda, Bel-Abbès, Chlef, et Aïn Fekroun. La FAF est plus que jamais appelée à trouver rapidement des solutions efficaces et radicales, en dehors de la sanction du huis clos qui a prouvé à plusieurs reprises qu’elle restait de loin un «remède» temporaire dans la lutte contre la violence. Football - Coupe d’Algérie L’USM Bel-Abbès rejoint la JS Kabylie en finale 1991 car les Belabessiens donneront la réplique à la JS Kabylie. Le MO Béjaïa, leader du championnat national de Ligue 2, a réussi à prendre le large en tête à l’issue de la suite de la 26e journée disputée ce samedi. Dans le big match de cette manche, les Crabes ont dominé l’AS Aïn M’lila (2-0), deuxième au classement, alors que dans le bas du classement, le MC El Eulma a quitté la zone rouge. Le retour du Mouloudia de Béjaïa en Ligue 1 se précise. Après avoir pris seul les commandes du championnat en disposant de la JSM Béjaïa (2-0), lors de la précédente journée, la bande à Aït Djoudi s’est ouvert un boulevard vers l’élite en battant cette fois-ci l’AS Aïn M’lila (2-0), son dauphin. Grâce aux réalisations de Naâsse-Laraba (45’) et de Soltane (66’), les Crabes portent leur total à 52 unités et comptent ainsi 4 points d’avance sur leur adversaire du jour. De son côté, la JSM Béjaïa a chuté lourdement sur la pelouse du MC El-Eulma (4-1). Pensant avoir fait le plus dur en prenant l’avantage à la 15e minute par Ounas, les Vert et Rouge de la Soummam ont subi la furia des Eulmis qui ont réussi à renverser la vapeur en seconde période par l’entremise de Ziaya (49’), Laouafi (60’), Belhamri (68’) et Farhi (71’). Ce succès, ô combien important, permet au MCEE de quitter la zone rouge (13e – 28 pts) car dans le même temps, deux des trois relégables ont raté leur sortie. Le CRB Aïn Fekroun a été battu par l’Amel Boussaâda (1-0), de même pour le CA Batna face au MC Saïda (2-0). Seul le GC Mascara a pu récolter trois précieux points en dominant le WA Tlemcen (2-0) dans le derby de l’Ouest. Dans les autres rencontres, le RC Kouba (10e – 32 pts) a fait un grand pas vers le maintien en allant gagner à Skikda face à la JSMS (1-2), alors que le CA Bordj Bou-Arréridj (5e – 44 pts) est revenu de très loin face au RC Relizane (3-2). Un succès important pour les Crabes qui reviennent à hauteur de l’ASO Chlef embusquée au pied du podium (4e – 44 pts). Judo - Championnats d’Afrique (3 e journée) Mohamed Belfeka offre à l’Algérie sa 4 e médaille d’or Le judoka Mohamed Sofiane Belfeka a remporté la médaille d’or de la catégorie Open, lors de la 3e journée des championnats d’Afrique, disputée ce samedi au Palais des sports d’El Menzah (Tunis). De leur côté, les autres représentants algériens ont glané quatre nouvelles médailles de bronze. Il est la grande satisfaction de cette 3e sortie dans ce rendez-vous continental. Mohamed Sofiane Belfeka a offert à l’Algérie sa 4e médaille d’or dans ces championnats en survolant la catégorie Open. Il emboîte le pas à Kaouthar Ouallal (-78kg) et Abderrahmane Benamadi (-90 kg), auteurs jeudi des deux premières breloques en vermeil, et à Fethi Nourine qui s’est distingué vendredi en dominant la catégorie des -73 kilogrammes.

Fr-27-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-27-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Lire le journal en PDF - Le Soir d'Algérie
Mise en page 1 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-25-02-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4039 Braham - La Nouvelle République
Fr-24-08-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4471CSEAREZKI - La Nouvelle République
Page 01-4620 CSE - La Nouvelle République
Fr-18-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4476csearezki - La Nouvelle République
Page 01-4326 CSE Maggy - La Nouvelle République
Abdelatif Baba Ahmed fait le point - La Nouvelle République
Mise en page 1 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-10-07-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-02-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-25-08-2013 - Algérie news quotidien national d'information