Nettoyage des instruments Nettoyage des instruments creux: le ...

sssh.ch

Nettoyage des instruments Nettoyage des instruments creux: le ...

Nettoyage des instruments

creux: le niveau d’assurance

d assurance

de propreté est-il garanti?

Reto Retour r d’expérience d’e périence à la stérilisation centrale

des Hôpitaux Universitaires de Genève

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 1

Hervé NEY Responsable Stérilisation Centrale HUG Fribourg 2010


• Introduction

• Matériel et méthode

• Résultats

• Discussion

• Conclusion

Points abordés

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 2


Introd Introduction ction

• En astrophysique, un trou noir est un objet

massif dont le champ pggravitationnel

est si

intense qu’il empêche toute forme de matière …

de s’en échapper

• Dans la vie quotidienne, est-il aisé de sonder la

profondeur d’un regard?

• Qu’en est-il de nos Dispositif Médicaux creux??

• Entre lumières et ombres…oui Cher Dominique, q ,

… a-t-on défini la propreté?

• Que Q serait le NAP? Niveau d’Assurance de

Propreté?

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 3


Le NAP??

Une définition??

• On ne peut ni garantir dans l’absolu, ni vérifier la

propreté de tous les articles contenus dans une

population ayant fait l’objet d’un nettoyage.

• Il existe toujours une certaine probabilité

statistique q qqu’une salissure ppuisse

subsister

après le nettoyage.

• NAP = degré d’assurance avec lequel une

population d’articles est rendue propre par le

procédé édé considéré idé é

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 4


Le NAP??

Mais comment le contrôler?

• BPR Avril 2004, actualisées en novembre 2005:

9.3 Contrôles de propreté p p et de fonctionnalité

Après le nettoyage, il convient de vérifier visuellement la propreté

des composants du dispositif médical ainsi que du dispositif médical

remonté, et de s’assurer qu’aucune détérioration n’est susceptible

d’affecter sa sécurité, son intégrité ou son bon fonctionnement.

• Mesures quantitatives: Recherches de protéines résiduelles

(laboratoires spécialisés, techniques de Biuret,…)

• Evidence Based Practice: Lier l’observation l observation aux différents types de

dispositifs médicaux, de traitements et de « points de vues »

(microscopie, systèmes compacts de caméra vidéo, …)

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 5


Aiguilles de lipoaspiration

Matériel et méthode

Poignée creuse

Aiguilles de ponction de moelle

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 6


Matériel et méthode

SSystème tè compact t dde caméra é vidéo idé

Medi Pack TM

Optiques:

• 0.7 mm

• 19/21mm

1.9 / 2.1 mm

• 4 mm

Câble de lumière froide

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 7


Matériel et méthode

Annexe N ISO 15883-5:2005

Jaune d’œuf frais 100 ml

Sang défibriné de mouton 10 ml

Soil test artificiel Sans mucine 2g. 2g

Séchage 2h00

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 8


Matériel et méthode

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 9


Matériel et méthode

Soil test

Avant

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 10


Matériel et méthode

Souillure

Avant

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 11


Matériel et méthode

• Traitement manuel Deconex 53 plus à 2%

pendant 15 minutes, minutes puis nettoyeur à vapeur

steamer, rinçage et séchage

• Ultrasons à irrigation Medisafe SI Digital PC +

system y avec détergent g Cleaner N à 1% 15

minutes, 42°C, rinçage, séchage

• Laveur Laveur-Désinfecteur Désinfecteur Steris T840, T840 convoyeurs

MIS avec Deconex 23 Neutrazym, arrêt du cycle

après è rinçage, i puis i séchage é h

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 12


Matériel et méthode

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 13


Matériel et méthode

Phase de nettoyage en LD

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 14


Propre

Résultats

1- Soil test Ultrasons

CConnexions i

Propre

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 15


Résultats

2- Soil test Manuel

Poils

de Brosse

Résidus

de

souillure

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 16


Résultats

3- Soil test Laveur-désinfecteur

Propre

Connexions

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 17


Résultats

4- Souillure Ultrasons

Propre

Ré Résidus id

de

souillure ill

Connexions

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 18


Résultats

5- Souillure test Manuel

Résidus

de

souillure

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 19


Résultats

6- Souillure Laveur-désinfecteur

Résidus

de

souillure

Connexions

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 20


Rés Résultats ltats

• Une plus grande « visibilité » avec une souillure

préparée

• Une procédure de traitement manuel non

reproductible

• Des accès aux lumières internes des corps

creux pas ttoujours j garantis ti en traitement t it t

manuel

• L’impérieuse nécessité de changer de

fournisseur de brosses…ou changer g les brosses

plus régulièrement…☺

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 21


Rés Résultats ltats

• Les procédés de nettoyage automatisés

ne dispensent pas d’une d une prise en charge

particulière supplémentaire des extrémités

connectées té des d corps creux

• Une optimisation du traitement de

nettoyage par automate Ultrasons avec

système d’irrigation d irrigation

• Ombres…ou …lumières….: des résultats

mitigés �

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 22


Disc Discussion ssion

A propos de la méthode:

• L’influence des produits détergents et/ou

détergent-désinfectants

détergent désinfectants

• L’influence de l’étape préliminaire de pré-

désinfection au plus près du lieu

d’utilisation d utilisation

• L’influence du nombre de tests pour p

évaluer la reproductibilité

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 23


Disc Discussion ssion

A propos de la pertinence de l’outil de mesure:

• Ne peut pas être systématique: coût, formation à

l’utilisation, temps,…

• Est un révélateur ponctuel p

• Permet de mettre en corrélation instructions de

retraitement du fabricant de dispositif p médical et analyse y

de risques « opérationnelles »

• Permet d’optimiser les qualifications des laveurdésinfecteurs

sous certaines conditions: convoyeurs MIS

• Permet la création d’une « liste positive » pour le

traitement aux Ultrasons à irrigation

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 24


Disc Discussion ssion

A propos de l’interprétation des données:

• JJacques Chaize: Ch i passer dde gens qui i s’occupent ’ t

à des gens qui se préoccupent…la symbolique

de l’image

• Hervé Serieyx: ce n’est nest pas le rabot qui fait le

meuble, ce sont les ébénistes…la mise en

exergue de points de contrôles simples

• Pasteur: Le hasard ne favorise que les esprits

préparés…usage unique ou recyclable??

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 25


Aiguille ponction de moelle

Poignée lipoaspiration

Les perspecti perspectives… es

Le contrôle

ponctuel

Après nettoyage manuel

AAprès è US iirrigation i ti

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 26


2

Ultrasons à irrigation irrigation…

2

1

1

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 27


Concl Conclusion sion

• Le NAP?? Trop de variabilité de mode ou

procédé édé de d traitement…la t it t l dimension di i

« artisanale » en matière de retraitement

des dispositifs médicaux…

• HHenri i LLaborit: b it confronté f té à une épreuve, é

l’homme l homme ne dispose que de trois choix:

combattre, ne rien faire ou fuir

Expérimentons…en conséquence…non?

Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 28


Merci de votre otre attention

Le mérite revient à

Céline Bréhier,

Infirmière spécialisée

ddu domaine d i opératoire é t i

et en stérilisation,

véritable é it bl cheville h ill ouvrière iè

…critique…

de cette démarche


Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 29

More magazines by this user
Similar magazines