diversités magazine juin 2018

villedeliege

Le magazine de toutes les diversités à Liège

DIVERSITÉS

Magazine

L’Afro –Féminisme

N°21 - juin, juillet, août 2018


EDITO

Une ville singulière qui aime le

pluriel

Le service public se distingue par

sa capacité à inscrire dans la durée

des dispositifs de soutien à des

actions qui illustrent, dans une ou

plusieurs modalités, une volonté de

faire société.

A cette occasion, la ville prend ainsi

la mesure de la diversité des acteurs

qui militent pour l’élargissement de

nos univers de représentation.

Les appels à projets lancés depuis

plus de 20 ans poursuivent

une ambition qui balise un

chemin d’aventure qui place en

avant la créativité et l’à-propos

d’associations dont le travail

complète l’architecture communale

de dispositifs de cohésion sociale.

Vous découvrez dans ce numéro

les 10 lauréats de ce programme

de soutien qui n’a pas d’égal en

Belgique.

Les

Appels à

Projets

4

Focus

Le sans-papier et la société

du spectacle

Les appel à projets

interculturels : lauréats

sommaire

Cela fait de Liège une ville

singulière qui aime le pluriel mais

dans un souci d’égalité qui impose

un combat permanent.

L’Échevin de la Culture,

de l’Urbanisme et des Relations

interculturelles de la Ville de Liège

Conférence

générale

d’eccar

Premier écho

6

8

Suggestions

Lectures, films, musique


10

gastronomie

et recettes

La Colombie

12

LE DÉBAT

L’afro-féminisme

Creahm

La fête de la musique

14

+

7

7

14

15

La vidéo

Les outils de la diversité

coup de projecteur :

Afrofeminism in Progress

Agenda


focus

Le sans-papier dans la société du spectacle

Si on ne peut accueillir toute la

misère du monde, on peut parfois

en saisir l’écume. En République

française, l’héroïsme est à la mode

comme un nouveau passe-droit

pour les sans-papiers.

En mai dernier, un jeune malien

sans-papiers sauve un enfant

suspendu dans le vide depuis le

balcon du quatrième étage d’un

immeuble. La scène filmée devient

virale sur les réseaux sociaux. Du

maire de la ville qui héberge Mamoudou

Gassama au Président de

la République, tous veulent approcher

celui dont l’exploit n’est qu’un

miroir de la bravoure bien française.

En Belgique, on entonnerait l’air

bien connu « Il est des nôtres… ».

Mais la France Madame ne mégote

pas sur ses principes fondateurs et

décide non seulement de le naturaliser

mais aussi de l’intégrer au

corps des sapeurs-pompiers. Il faut

revoir la vidéo de l’accueil réservé

à Mamoudou Gassama chez cette

corporation pour découvrir un préposé

qui rappelle à notre héros que

21 soldats français sont eux tombés

au combat au Mali.

Quelques jours plus tard, on découvre

le visage d’un autre sanspapiers.

Il vient de recevoir un ordre

de quitter le territoire français.

Son avocate convoque la presse

pour rappeler les faits d’armes de

son client. Il a sauvé deux enfants

d’un incendie, il a même reçu la

médaille du Mérite dans sa municipalité.

Nous avons lancé nos

plus fins limiers pour trouver une

vidéo même de mauvaise qualité :

rien. Heureusement, profitant d’un

microclimat favorable, il verra son

dossier réexaminer.

© Tjeerd Royaards. Extrait du journal Huffpost

Nous n’avons évidemment aucun

conseil à donner aux sans-papiers

sauf peut-être de circuler en compagnie

d’une personne équipée

d’un téléphone portable.

« Tu seras un héros mon fils » glisse

désormais les parents sans titre de

séjour à leur progéniture. Reste le

peuple des invisibles…

A lire : Guy Debord, La société du

spectacle, 1967.

focus


focus

Appels à projets 2018

Lauréats

Depuis plus de 20 ans, la Ville

de Liège organise deux appels à

projet visant à soutenir l’action

associative assurant la promotion

de l’égalité, de la solidarité et de la

diversité.

Cette année, 10 projets ont été primés.

La remise des Prix aura lieu

le vendredi 14 septembre 2018 à

17h30 au Grand Curtius.

SOLIDARITÉ

LIÈGE

MONDE

Les lauréats 2018

APPEL À PROJETS

Cet appel récompense les initiatives

qui renforcent la solidarité entre les

peuples.

MABEL DU DESERT ASBL

Le projet vise à mobiliser les

ressources locales pour l’éducation

préscolaire et l’alphabétisation des

femmes dans 3 villages marocains.

IMPACT EMPLOI ASBL

Projet de réduction de la pauvreté

en milieu rural par l’appui à

l’agriculture familiale sur le Site

Maraicher de Kimpika, dans la

région de Kasangulu – Kongo

Central, en RDC

CAP SANTE ASBL

L’eau, source de vie : projet d’approvisionnement

en eau potable

pour les centres de santé-maternité

de Kabinda en RDC.

48 FM ASBL

« Côté FM»

Ce projet consiste à l’installation

d’une radio, à visée communautaire,

sur la Petite Côte, au Sénégal.

APPEL À PROJET 2016

Les lauréats 2018

Cet appel récompense un projet

qui favorise le vivre ensemble dans

la société multiculturelle liégeoise.

DUO FOR JOB ASBL

« La Formation de mentors liégeois

pour promouvoir l’interculturalité».

Action participative et citoyenne

qui vise à offrir aux jeunes

d’origine étrangère un suivi de type

coaching, par des mentors de 50

ans et plus, afin que ceux-ci les

APPEL À PROJET

guident dans la définition de leur

projet professionnel afin de leur

permettre de prendre part à la vie

sociale et économique de leur ville.

LES ATELIERS DOCUMENTAIRES

ASBL

« Bienvenue à Saint-Léonard »

Ce projet vise à organiser un

déjeuner chaque premier samedi

du mois pour accueillir les nouveaux

habitants du quartier Saint-

Léonard, notamment les primoarrivants.

Ce déjeuner se déclinera

chaque mois à la mode d’un pays

représenté à Saint-Léonard.

COORDINATION GENERALE

SAINT-LEONARD

« A la Croisée des Chemins »,

semaine de sensibilisation au

parcours migratoire. Expositions,

animations pédagogiques, projections,

jeux de piste, etc

FESTIVAL AFRICAIN DE LIEGE

ASBL

Le Festival africain de Liège

propose au public des stands

abritant diverses expressions de

la culture africaine : costumes,

artisanat, jeux, instruments

traditionnels, mets exotiques, des

grillades et des breuvages locaux...

IDENTITE AMERIQUE INDIENNE

ASBL

« Sauvegardons nos vêtements

traditionnels INKA»

50 familles de l’association

des « Jovenes Indigenas Inkas

Vivientes » vont recevoir les

enseignements de deux artisans

chapeliers, dans les locaux

communaux de Huilloc et de

Rumira au Péru afin d’apprendre

à fabriquer des couvre-chefs

traditionnels.

ACADEMY GRETRY

L’académie Grétry présente au

public le travail de ses ensembles

instrumentaux. Notre concert,

préparé durant toute l’année,

permettra à chaque participant de

se plonger dans la réflexion autour

du thème de la mixité, de chanter

sa joie d’être intégré à un groupe,

d’affirmer son engagement dans la

défense des valeurs de tolérance,

d’égalité, de partage, …

Les

Appels

à

Projets

Focus


Conférence générale d’ECCAR

Culture, Sports, Diversités : comment faire société ?

Un premier écho

Les 26 et 27 avril 2018 s’est tenue, à

la Cité Miroir, une conférence générale

de la Coalition Européenne des

Villes contre le racisme (ECCAR).

Organisée conjointement par cette

Coalition et son homologue international

ICCAR - UNESCO, la Ville

de Liège, l’Université de Liège,

les Territoires de la Mémoire etle

CRIPEL. La tenue de cette conférence

a été rendue possible grâce

au soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles,

de la Ville de Liège,

d’ECCAR et des Manifestations

Liégeoises asbl.

Axée autour de l’interrogation

« Culture, Sports, Diversités : comment

faire société ? », cette conférence

s’est attachée à donner à

entendre et à continuer d’explorer

les modalités de constitution, de

renforcement mais aussi de destruction

du lien social en contexte

de diversités au travers de pratiques

culturelles et sportives. Il

s’est agi d’entendre, comme y a incité

d’emblée le sociologue Marco

Martiniello, les problèmes et les

constats liés au fait qu’à l’instar des

autres secteurs de la vie en société,

se manifestent, dans les mondes

du sport et de la culture, des tendances

inverses : l’une à la division,

au rejet, à la discrimination et au

racisme, et l’autre au rassemblement,

à la création de nouvelles solidarités

et de nouvelles pratiques

interculturelles. On le sait, le sport

et le football en particulier peuvent

être le lieu des expressions racistes

les plus régressives et radicales.

De même, la reconnaissance des

publics, des sportifs et des artistes

venus d’ailleurs ou teintés d’une

autre couleur demeure confinée à

certaines disciplines du sport, de

la danse, de la musique, mais ne

s’ouvre que peu à d’autres, souvent

considérées comme plus élitistes.

On peut y voir les marques têtues

d’un élitisme culturaliste complice

d’imaginaires postcoloniaux encore

trop prégnants.

Comme l’a souligné Marco Martiniello,

le thème de la conférence

soulevait en pratique deux grandes

questions : d’une part, comment

lutter contre les formes de discrimination

et de racisme à l’œuvre

dans le sport et la culture et, d’autre

part, comment promouvoir la diversité

dans la culture et le sport.

Ces questions qui renvoient à des

impératifs, il s’agit toutefois de bien

les distinguer. La prudence s’impose

: en effet, certains discours

et certaines pratiques d’ouverture

interculturelle peuvent aussi reproduire

des formes de distinctions

« culturalistes », « ethniques » voire

« raciales », au risque de produire, à

l’inverse de l’objectif escompté, des

discriminations.

Autour de ces axes thématiques

et durant deux journées, sous la

forme de tables rondes, d’ateliers

et de plénières, se sont croisés les

regards, les réflexions et les pratiques

de 27 conférenciers et responsables

d’ateliers et de 160 participants

issus de la société civile,

du tissu associatif, du monde académique

et du secteur public de

la Ville de Liège et d’autres Villes.

Aussi peut-on souligner la participation

de représentants ou acteurs

divers issus d’une quarantaine de

villes européennes et extra-européennes,

ainsi que de membres

d’organisations européennes et

internationales.

Un prochain numéro du magazine

Diversités se fera l’écho approfondi

des réflexions et des échanges

de bonnes pratiques entre les participants

à la Conférence.

rosa parks


Les outils de la diversité

Mémorandum pour une commune

interculturelle

De multiples pistes pour une commune

plus interculturelle après les

prochaines élections.

Dans ce mémorandum, les Centres

Régionaux d’Intégration (CRI) proposent

aux élus locaux de s’engager

explicitement dans une volonté

politique en cohérence non seulement

avec le Décret relatif à l’intégration

des personnes étrangères,

mais aussi avec le Décret relatif aux

plans de cohésion sociale.

En cohérence avec ces textes, le

présent mémorandum propose une

série d’initiatives et de recommandations

pour faciliter l’intégration

des personnes migrantes au niveau

local.

télécharger gratuitement

la vidéo

L’égalité entre femmes et hommes passe par l’éducation des jeunes garçons.

la parole est à vous


Suggestions

S

U

G

G

E

S

T

I

Livres

roman • adulte

BD • Adulte

album • jeunesse

Fouad Laroui, L’insoumise de la

porte de Flandre, Éditions Julliard,

2017

Chaque après-midi, Fatima quitte

Molenbeek vêtue de noir et d’un

hijab, se dirige à pied vers la Porte de

Flandre, franchit le canal, se faufile

discrètement dans un immeuble et

en ressort habillée à l’occidentale,

robe légère et cheveux au vent.

Puis, toujours en flânant, elle

rejoint le quartier malfamé de

l’Alhambra ou Dieu sait quel

démon l’attire... Depuis plusieurs

semaines, cet étrange rituel se

répète inlassablement. Jusqu’au

jour ou Fawzi, un voisin inquisiteur

et secrètement amoureux, décide

de suivre Fatima...

Teinté d’un humour féroce, ce

nouveau roman de Fouad Laroui

décrit les métamorphoses d’une

femme bien décidée à se jouer des

préceptes comme des étiquettes.

Tandis que tous les stigmates et les

fantasmes glissent sur son corps,

Fatima, elle, n’aspire qu’à une seule

chose : la liberté.

Dorothée Werner et Soledad Bravi,

Pourquoi y a-t-il des inégalités

entre les hommes et les femmes ?,

Rue de Sèvres, 2018

Comment expliquer les inégalités

entre les hommes et les femmes ?

Tout en humour et en s’appuyant

sur des faits historiques et

chronologiques, Soledad Bravi

et Dorothée Werner, journaliste

grand reporter au ELLE remontent

jusqu’à l’apparition des premiers

humains pour trouver les origines

de ce déséquilibre. Elles nous

expliquent les causes de cette

inégalité, pourquoi elle a perduré

au fil des siècles et persiste encore

aujourd’hui et quelles injustices en

découlent.

Catherine Le Quellenec, Liberté,

égalité, Olympe de Gouges, éd.

Oskar, 2014

Olympe de Gouges, une des

pionnières du féminisme et auteure

de La déclaration des droits de la

femme et de la citoyenne, retrace

son histoire. Le 3 novembre 1793,

elle est conduite à l’échafaud

pour avoir voulu que les femmes

puissent obtenir les mêmes droits

que les hommes.

Alors que la fin est proche, Olympe

se souvient de toutes les rencontres

qui ont fait d’elle une pionnière du

féminisme, une femme en avance

sur son temps...

suggestions


Vente, location, lavage de gobelets réutilisables

O N S

Films

Débat

Musique

L I È G E

Troisièmes noces

Le parterre figé d’un enterrement.

Martin, en refusant l’assistance

technique du micro, prend

la parole. Le visage dévasté par les

larmes, déterminé, il évoque son

mari défunt. Il fait remarquer sans

ambages que l’assistance est plus

fournie pour les funérailles que

pour leur mariage.

Martin est anéanti, incapable de

supporter le deuil de l’être aimé. Il

devra opérer des choix existentiels.

Disparaître ou réussir à racheter la

maison où il a vécu des jours heureux

avec son compagnon. Mais la

vie ne lui donne pas beaucoup le

temps de réfléchir. Un de ses employeurs,

un cinéaste et pas peu

fier de l’être, lui propose un mariage

blanc avec une de ses conquêtes

congolaises de 20 ans, Tamara. Un

tel arrangement, moyennant une

transaction financière, lui permettrait

de rester dans le nid d’amour

où il a pris ses habitudes. Mais en

acceptant cette proposition, il

n’imagine pas à quel point sa vie

risque d’être chamboulée !

à voir actuellement aux Grignoux

Extrême droite : Phoenix du

totalitarisme ou distillat de la

démocratie ?

« Extrême droite » : prononcer

[faʃizm] ; terme-repoussoir de la

démocratie. Il est de bon ton d’y

voir le ressac d’une barbarie totalitariste

historique renaissant perpétuellement

de ses cendres à peine

consumée dans les flammes.

L’actualité des dernières années

fissure pourtant quelques-unes

de nos certitudes sur les rapports

réels entre extrême droite et démocratie.

Du langage politique acceptable

aux programmes de partis

dits « traditionnels », les frontières

s’effritent entre les deux…

L’extrême droite serait-elle donc

soluble dans la démocratie ?

12 juin à la Cité miroir

La Fête de la musique

WWW.FETEDELAMUSIQUE.BE

INFOS WWW.FETEDELAMUSIQUE.BE

: 04 221 42 10

INFOS : 04 221 42 10

UNE ORGANISATION VILLE DE LIÈGE EN COLLABORATION AVEC LE CONSEIL DE LA MUSIQUE AVEC LE SOUTIEN DE LA PROVINCE DE LIÈGE ET DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES

UNE ORGANISATION VILLE DE LIÈGE EN COLLABORATION AVEC LE CONSEIL DE LA MUSIQUE AVEC LE SOUTIEN DE LA PROVINCE DE LIÈGE ET DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES

Manifestation populaire et gratuite

organisée à l’occasion du solstice

d’été, la Fête de la Musique est devenue,

sans conteste, l’un des traits

d’union d’une culture partagée,

chez nous et dans une centaine de

pays.

Au programme des festivités liégeoises

du jeudi 21 au dimanche 24

juin :

- 4 jours de musique partout et, à

n’en pas douter, près de chez vous.

- 30 lieux de programmation.

- 150 concerts et animations musicales

à l’attention de tous, petits et

grands.

- Des dizaines d’artistes amateurs

et professionnels prêts à vous en

mettre plein les oreilles.

Pour plus de détails, cliquez ici

suggestions


Culture, gastronomie et recettes

Colombie

République du Nord-Ouest de

l’Amérique du Sud, la Colombie,

dont la capitale est Bogota, compte

environ 49 millions d’habitants. Sur

cette terre indienne conquise et

colonisée, dès le 16 e siècle, par les

Espagnols, qui y introduisirent des

esclaves africains, d’autres populations

s’installèrent : des Libanais,

des Tsiganes/Roms, des Juifs, des

Portugais, etc.

Parmi ses artistes majeurs, on peut

citer le sculpteur Fernando Botero

et l’écrivain Gabriel Garcia Marquez,

Prix Nobel de littérature en 1982.

Baignée par les Océans pacifique

et atlantique, la Colombie déploie

des paysages contrastés. A ses

volcans et ses reliefs montagneux,

dont la Cordillère des Andes, succèdent

des plaines et la forêt amazonienne.

Ces grandes diversités,

tant naturelles que culturelles, se

retrouvent dans l’éventail de ses

cuisines.

A la croisée des cultures

Rendez-vous le 16 juin à 18h30 à

la Maison de la laïcité d’Angleur

pour voyager en Colombie le

temps d’un bon repas.

Pollo en Salsa de Coco

Temps de préparation

20 minutes

Temps de cuisson

40 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes)

• 500 g de poulet (blancs ou

cuisses)

• 300 ml de coulis de tomate (ou

tomates concassées)

• Poivron rouge, coupé en petits

dés

• 1 gros oignon, émincé

• 2 gousses d’ail, pressées

• 300 ml de lait de coco

• Gousse de vanille (ou 1/2 cuillère

à café d’extrait de vanille)

• Cuillère à café de graines de moutarde,

écrasées

• Cuillère à café de cumin

• Quelques pistils de safran, dilués

dans un peu d’eau chaude

• Coriandre fraiche (pour garnir)

• Huile d’olive

Accompagnements

Riz blanc

Bananes plantains frites

• Chauffer l’huile dans une casserole,

à feu moyen.

• Placer le poulet et cuire pendant

quelques minutes ou jusqu’à obtention

d’une coloration dorée de

tous les côtés.

• Retirer le poulet de la casserole

et mettre de côté.

• Ajouter les oignons, l’ail et le poivron

rouge dans la casserole.

• Cuire, en remuant de temps en

temps pendant quelques minutes.

• Ajouter la tomate, le lait de coco,

le cumin, les graines de moutarde

et le safran et cuire en remuant

constamment pendant 4 à 5 minutes.

• Remettre le poulet dans la casserole.

• Porter à ébullition, puis réduire

le feu à moyen-doux, ajouter la

vanille, couvrir et laisser mijoter

pendant environ 20 minutes

ou jusqu’à ce que le poulet soit

tendre.

• Ajouter du sel et du poivre.

• Incorporer la coriandre ciselée et

servir chaud avec du riz blanc et/

ou des bananes plantains frites.

Recette provenant de

www.196flavors.com

Pour en savoir plus sur la

culture colombienne, voici

quelques suggestions disponibles

chez PointCulture

Musique

• COLOMBIE: RONDES,

COMPTINES ET BERCEUSES

• MUSIQUE POPULAIRE

DE COLOMBIE: CUMBIA,

PORRO, PASEAITO...

• FLUTES DES TERRES INCAS

DVD

• POUR TOUT L’OR DE

COLOMBIE

• GENTE DE BIEN

culture, gastronomie et recette


culture, gastronomie et recette


Le débat

L’afro-féminisme : des Afro-descendantes

parlent

Des femmes, des Afro-descendantes, parlent. Elles

se réunissent et parlent. D’elles-mêmes. De cette

multiple oppression qui se noue et se conjugue pour

peser, obstinément, sur elles : le racisme, le sexisme, la

domination de classe et la domination hétérosexuelle.

L’afro-féminisme dont elles se réclament et

l’émancipation qu’elles en attendent sont à la mesure

de cette complexité.

Au 19 ème siècle, dans une Amérique du Nord dominée

par la blanchité, des associations de femmes afroaméricaines

se lèvent pour l’abolition de l’esclavage.

Celle-ci obtenue en 1865, elles s’engagent dans un

autre combat : pour le droit de vote, non seulement

des afro-américains, mais aussi de toutes les femmes.

Mais, le souligne Elsa Dorin, le « séparatisme » 1 de

certaines associations féministes « blanches » viendra

bientôt briser le rêve d’une solidarité féminine au-delà

des barrières. La féminité accédant au vote ne pouvait

qu’être blanche 2 . Racisme, sexisme et domination de

classe se renouent ainsi autour de préjugés moraux,

raciaux et sexistes sur la femme afro-américaine 3 .

Le combat des femmes afro-américaines se redessine,

au cours des années 1960, dans le contexte du

Mouvement des Droits Civiques. Il prend le nom,

outre-Atlantique, de Black Feminism, et d’afroféminisme

sur notre continent. Il se veut alors

résolument à l’intersection du racisme, du sexisme,

de la domination de classe et de la domination

hétérosexuelle. Women, Race & Class (1981) 4 , le titre

du livre de l’afroféministe Angela Davis, illustre bien

cette exigence d’« intersectionnalité ». Il ne s’agit pas

pour le Black Feminism et l’afro-féminisme de nier les

luttes menées par le féminisme, mais de s’employer à

sortir de l’ombre les spécificités 5 de l’oppression et de

l’émancipation des femmes en tant qu’elles sont des

« femmes noires ».

Angela Davis

Amandine Gay

En France, l’afro-féminisme fait aujourd’hui l’objet

d’une médiatisation sans précédent à la faveur des

réseaux sociaux et dans un contexte marqué par les

1. Elsa Dorin, Black Feminism. Anthologie du

féminisme africain-américain, 1975-2000, Paris,

L’Harmattan, 2007, Introduction en ligne.

2. Ibid.

3. Ibid.

4. Angela Davis, Women, Race and Class, New-York,

Random House, 1981 (1ère éd.). Cf. ouvrage en ligne

(édition 1983)

5. Fanny Marlier, « Qu’est-ce que l’afro-féminisme ? »,

in Les Inrockuptibles, 30 juin 2015.

© UN Photo / Jean-Marc Ferré

Rokhaya Diallo

Le débat


mouvements décoloniaux des « Indigènes ». Parmi

bien d’autres militantes emblématiques, on peut citer

la réalisatrice Amandine Gay, et son très remarqué

documentaire Ouvrir la voix (2017) 6 , ou encore la

journaliste, écrivaine et réalisatrice Rokhaya Diallo 7 .

Les Afro-descendantes, comme elles tiennent à se

désigner elles-mêmes, parlent. Et au risque assumé

de la polémique, certaines ont même décidé de ne

parler qu’entre elles, entre Afro-descendantes, dans

la « non-mixité ». De parler entre elles de leurs vécus

et de leurs souffrances spécifiques, parce qu’elles

laissent trop souvent incrédules les « Blancs » qui les

écoutent. La liberté de parler, la parole libre sont les

conditions de toute émancipation. Personne ne parle

à leur place 8 . Et elles-mêmes ne parlent d’ailleurs à la

place de personne.

6. Cf. https://ouvrirlavoixlefilm.fr/

7. Cf. son site : http://www.rokhayadiallo.com/

8. http://www.intothechic.com/15413/culture/qu-estce-que-afro-feminisme/

OUVRIR LA VOIX

Un film écrit et réalisé par Amandine Gay

Ouvrir La Voix est un documentaire sur les femmes noires issues de l’histoire coloniale européenne en Afrique

et aux Antilles. Le film est centré sur l’expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques

liés à ces deux dimensions indissociables de notre identité «femme» et «noire». Il y est notamment

question des intersections de discriminations, d’art, de la pluralité de nos parcours de vies et de la nécessité

de se réapproprier la narration.

Le débat


Le creahm

LA FÊTE DE LA

MUSIQUE

Dans le cadre des fêtes de la musique

2018, le Créahm vous propose

une soirée sous le signe de l’été. Les

participants de l’atelier musique

interpréteront leurs chansons sur

des thèmes estivaux et des rythmes

dansants. Un concert qui s’annonce

festif !

Mercredi 20 juin 2018

Ouverture des portes: 19h30

Entrée libre

Adresse : 6, quai Saint Léonard,

4000 Liège

Crédit photo: Stéphane Deleersnijder/Rencontres Internationales du Créahm 2017

Afrofeminism in

Progress

Coup de projecteur

L’Afroféminisme est un mouvement

porté par des femmes afrodescendantes

qui, vivant dans un contexte

majoritairement blanc, sont sujettes

à des discriminations à l’intersection

entre le racisme et le sexisme. Les

manifestations en sont multiples et

rarement perçues dans leur entièreté

par les personnes non-concernées.

Pourtant, ces traitements

différenciés se manifestent dès l’enfance

et l’adolescence, et sont susceptibles

d’affecter le développement

personnel de ces femmes en

impactant leur confiance en elles,

leur santé, leur vie relationnelle et

professionnelle, etc.

Dans l’optique de participer à un

meilleur vivre-ensemble où l’expérience

du respect est non négociable

pour chacun.e, le projet

« Afrofeminism in Progress » en

cours à La zone depuis février 2018

se propose d’être un relais entre les

femmes afrodescendantes et les

autres.

« Pour les premières, guidées et

accompagnées par des expertesinvitées

(Yvoire de Rosen, La toile

d’Alma, Mireille Tsheusi-Robert,

Christelle Pandanzyla, etc.), nous

aménageons un espace de paroles

et proposons d’aborder chaque

mois des thématiques qui les

touchent dans un souci d’empowerment.

Parallèlement, nous offrons la

possibilité aux second.e.s de participer

au débat lors de rencontres

variées. »

L’initiative se soldera en mai 2019

par une exposition, nourrie par les

ateliers, rencontres, conférences et

performances artistiques qui auront

rythmés la saison.

Suite à cette première édition, La

zone entend continuer de donner

la parole aux minorités afin de

mettre en lumière les privilèges de

chacun.e.s et de travailler à une société

plus inclusive et égalitaire.

Prochains événements

7 juin 2018 : Projection du film

« Ouga Girls » suivie d’une rencontre

avec Christelle Pandanzyla

intitulée : « Femmes afrodescendantes

et entrepreneuses de Belgique

: quels sont les enjeux ? »

16 juin 2018 – 14h : Rencontre avec

Mujing Rukambu

www.lazone.be

emmanuelle@lazone.be.

Suivez-nous sur notre page

facebook

le cripel


L’agenda

Chaque mois, vous retrouverez l’agenda des diversités en vous inscirvant à la newsletter

de notre partenaire le Cripel.

Comment faire ? Rendez-vous sur le site www.cripel.be et remplissez le formulaire

d’inscription.

hommage

Le 18 juillet prochain sera célébré le centenaire de la naissance de Nelson Mandela.

Fresque réalisée rue Henri de Dinant, dans le cadre du festival Connexions Urbaines, par

Ecto (Geoffrey Defeche) et Nova Dead (Julien Crevaels).

“ Ê

tre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de

ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte

et renforce la liberté des autres.

Nelson Mandela


agenda


Ce Magazine est destiné à être lu en ligne.

Consultez la version électronique sur www.liege-diversites.be

Ce Magazine est destiné à être lu en ligne.

Consultez la version électronique sur www.liege-diversites.be

Ce Magazine est destiné à être lu en ligne.

Consultez la version électronique sur www.liege-diversites.be

Consultez les précédents numéros

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

DIVERSITÉS

Magazine

diversités

Magazine

genre et droits des

femmes

Le rôle des villes

dans la lutte

contre le racisme

homophobie et

droits des lgbt

le harcèlement de rue

N°5 - juillet-août 2015

tourisme et migrations

: quelle égalité dans

les mobilités

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

Dialogues

sur

diversités

Magazine

La diversité

dans La presse

LA

Diversité

N°6 - septembre 2015

L’école : un outil de

démocratie ?

N°7 - octobre 2015

N°8 - novembre 2015

les jeux au service du

Les jeux au service du ?

handicap

N°9 - décembre 2015

sexistes les

SexiSteS, noS jouetS ?

jouets ?

N°10 - janvier 2016

dialogues sur la

diversités

diversités

Magazine

faut-il avoir

Faut-il avoir peur des

stéréotypes ?

peur des

stéréotypes

diversités

le langage

Le Langage codé des

partis d’extrême droite

codé des partis

d’extrême

droite

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

pas en

promo

N°11 - février 2016

N°12 - mars, avril, mai 2016

70 ans

d’immigration

italienne

N°13 - juin, juillet, août 2016

70 ans

d’immigration italienne

N°14 - septembre, octobre, novembre 2016

Zoos humains

L’invention du sauvage

N°15 - décembre 2016 - janvier, février 2017

10 décembre : journée

internationale des droits humains

diversités

Magazine

diversités

Magazine

Paniques identitaires

DIVERSITÉS

NOUS SOMMES BEAUX !

Magazine

DIVERSITÉS

Magazine

foxtrot

meringue

moustique

steppe

algèbre

N°16 - mars, avril, mai 2017

Le débat : représentations

Liées à L’immigration en WaLLonie

N°17 - juin, juillet, août 2017

Le débat

Les Lois antiracisme et

antidiscrimination ont 10 ans

N°18 - septembre, octobre, novembre 2017

diversités

Magazine

Paniques identitaires

N°19 - décembre 2017, janvier, février 2018

L’écriture incLusive

Les

mots

venus

d’ailleurs

L’échevin de la Culture et des Relations interculturelles

04 221 93 33

www.liege-diversites.be

More magazines by this user
Similar magazines