Numéro Spécial 19ème Corrida de Toulouse

Jegard

Tout ce qu'il faut savoir sur cette 19ème édition de la célèbre Corrida pédestre toulousaine

Numéro spécial sur la 19ème Corrida Crédit Agricole Toulouse 31

Photos et vidéos sur

www.runningmag.fr !

www.runningmag.fr

Mensuel N°HS Juillet 2018 — 2 €

Le journal des courses, raids, trails et triathlons de votre région

La Corrida Crédit Agricole Toulouse 31 :

Une marée rouge !!

Toutes les photos - Les Reportages - Le vécu - Les interviews - Les résultats


Le sommaire


EDITO

Plus qu'une simple course !

La Corrida de Toulouse, c'est bien plus qu'une simple course à pied. C'est

un moment de fête, de partage, de communion, de liberté... Les statistiques

parlent d'elles-mêmes sur cette épreuve hors-norme : beaucoup de coureurs ne

participent dans l'année qu'à celle-ci et à aucune autre ! C'est devenu le rendezvous

incontournable de début des vacances. Comme un sas de décompression

qu'il faudrait absolument franchir avant de pouvoir enfin s'adonner à d'autres

occupations plus estivales, moins besogneuses. La Corrida de Toulouse, c'est

aussi toute une ville qui se plie en quatre pour accueillir au mieux ses milliers

dedestrians. Les terrasses sont bondées et la plupart de ceux qui sont venus

suer, l'instant de quelques poignées de minutes, se retrouvent ensuite pour boire

un coup ou manger un bout. C'est devenu comme un cérémonial de début juillet.

Le rendez-vous à ne pas louper. Et toute l'équipe organisatrice, dans la foulée

d'un Philippe Dürr, rayonnant et toujours aussi enthousiaste, avec ses 380 bénévoles,

se remet chaque année en question, pour ne rien laisser au hasard. Les

conditions de sécurité, par exemple, sont de plus en plus dastriques mais cela

n'entame en rien la bonne humeur générale qui règne durant la soirée. C'est

ainsi. C'est la Corrida. Un peu à l'image d'un Serge Lévy qui nous manque tant

et qui avait lancé la machine, il y a si longtemps déjà. Ce soir, ils furent donc

presque 5500 à arpenter les rues et ruelles toulousaines. C'est un peu moins que

l'an passé, certes. Mais bon il y avait la Coupe du Monde pardi !

La course (P. 4 et 5)

Revivez tous les moments forts de cette Corrida. Avec les attaques en

tête de course, les hommes et femmes forts et puis aussi avec l'ambiance

si exceptionnelle qui règne dans les rues de la Ville Rose. Vraiment un

grand moment. A vivre au moins une fois dans sa vie de coureur !

Les témoignages (P. 8 à 10)

Qu'avez-vous pensé de cette 19ème édition de la Corrida? A chaud,

après la course, nous sommes venus vous trouver pour vous poser la

question. Et le résultat est quasi unanime : un moment de partage, de

bonne humeur, de fête.... Bien plus qu'une simple course en définitive

!

LE SOMMAIRE

Rémy Jégard

Retrouvez toutes les infos, les résultats, les photos

de la Corrida sur le site de Running Mag :

www.runningmag.fr

et n’hésitez pas à nous contacter au 0613360887

pour profiter des différentes offres promotionnelles !

Running Mag est édité par

la société R2 Presse

au capital de 400 euros

Lieu dit Fourneri

81500 Teulat

Remy : Tél.06 13 36 08 87

et Tél./Fax. 05‐61‐21 47 70

E.Mail: runningmag@sfr.fr

Directeur de la Rédaction : R. Jégard

Gérant de la société : R. Jégard

Ont collaboré à ce numéro :

Thomas Francoual - Pierre Garaudet

- Christine Robert - Pascal Louis

Montage : Rémy

Impression : Occitane

Imprimerie - Avenue Jean

Baylet - 31095 Toulouse

Cedex 9 - Tél.: 0562113448

(Ce journal est imprimé

dans le respect de l'environnement)

N° ISSN : 1626-9500

N° Commission paritaire :

0513K80535

Abonnement 1 an : 19 €

Abonnement de soutien : 76 €

Prix TTC aux taux de 2,10 %


La course

AUX AVANT-POSTES

Une marée rouge

Une météo idéale. Près de

5500 coureurs dans les rues

de Toulouse. Comme une véritable

marée rouge dans la ville

rose. Et au final deux beaux

vainquers qui gagnent. Comme

deux grands favoris. Et en plus

un France-Belgique en demi !

La Totale au Capitole !

Décidément David Gosse aime la

Corrida de Toulouse. 2ème en 2016

derrière Gaétan Cals, il monte enfin

sur la plus haute marche du podium

en 2018, année où il aura aussi

donc décrocher le bronze aux Frances

de la spécialité en 30’11’’ (son

record) et où il aura aussi dirigé les

sessions de préparation pour cette

même corrida les semaines précédent

l’événement. Bref entre lui et

la célèbre course toulousaine, des

liens étroits se sont crées et c’est un

véritable histoire de coeur qui est en

train de s’écrire... Pour autant avec

des coeurs légers comme l’air après

la victoire de la France en quart de

finale de la coupe du monde juste

avant le coup d’envoi, ils furent de

nouveau quasiment 5500 à s’élancer

en cette belle soirée de fête et


La course


DE LA COURSE

dans la ville rose !

de sport. 800 sur le 3km, 5000 sur le

10km, en gros, on est presque dans

les chiffres records de l’an passé et

même la météo avait décidé de jouer

le jeu avec une fraîcheur bien agréable

entre deux passages caniculaires.

David s’impose donc en 31’40’’ et

pourtant le plateau était relevé avec

comme adversaires du jour, Pierre

Urruty, le basque déjà sélectionné en

équipe de France sur la distance ou

encore Adrien Latestère que l’on ne

présente plus. Ils finiront d’ailleurs

dans cet ordre. Chez les féminines,

c’est le petit prodige tarnais, Méldoy

Julien qui l’emporte assez nettement.

Elle descend même une nouvelle fois

sous les 37’. Nawal Pinna, la mascotte

de la course, n’est que troisième.

Sur le 3km enfin, on retient

la victoire sans bavure du sociétaire

du SATUC, Oscar Deboise en 8’48’’ et

Lou-Anne Jannel en féminines.... La

Corrida de Toulouse, c’est bien plus

qu’une simple course à pied. C’est

un moment de fête, de partage, de

communion, de liberté... Les statistiques

parlent d’elles-mêmes sur cette

épreuve hors-norme : beaucoup de

coureurs ne participent dans l’année

qu’à celle-ci et à aucune autre

! C’est devenu le rendez-vous incontournable

de début des vacances.

Comme un sas de décompression

qu’il faudrait absolument franchir

avant de pouvoir enfin s’adonner à

d’autres occupations plus estivales,

moins besogneuses. La Corrida de

Toulouse, c’est aussi toute une ville

qui se plie en quatre pour accueillir

au mieux ses milliers dedestrians.

Les terrasses sont bondées et la plupart

de ceux qui sont venus suer,

l’instant de quelques poignées de

minutes, se retrouvent ensuite pour

boire un coup ou manger un bout.

C’est devenu comme un cérémonial

de début juillet avec en mot de la fin,

rappelons-le, toujours deux associations

soutenues par l’organisation

que sont les Petit Coeur de Beurre

et Dominique (voir l'article consacré

dans la suite du magazine !)

R.J.


L'ambiance

TOUT AUTOUR

Un vendredi soir

Il y a des épreuves qui marquent

davantage que d’autres.

Et ce n’est pas qu’une question

d’affluence, même si cela

joue évidemment! On ne peut

qu'admettre que le marathon

de Toulouse, par exemple, qui

regroupe plus de monde au

même endroit en octobre n’a

pas la même ferveur émotionnelle.

La Corridadestre est

en quelque sorte unique et ce

pour plusieurs raisons.

D’abord, il y a effectivement cette

immense foule qui prend vie au cœur

de ce petit pèlerinage. Les années

passent et toujours plus de monde

s’y rencontre. Il y a encore quelques

années, on se demandait si l’on pourrait

atteindre les 5000 participants.

Et voilà que pour cette édition 2018,

l’organisation impose un maximum

de 5500 coureurs! Diantre! Il faut dire

que l’an passé, l’épreuve avait tout

simplement battu le record national

d’inscrits sur un 10km! Mais jusqu’où

irions nous sans barrière, sans limite!

Il est vrai que parfois cela devient

limite, justement! Depuis déjà 2 ans,

des voix s’élèvent! Protestant contre

ce flot de coureurs difficile à contenir.

La sécurité est délicate à assurer, et il

faut reconnaître qu’en cas de malaise

et de chute, il ne reste plus qu’à prier

pour ne pas se faire piétiner par les

poursuivants! Qu’importe, le succès

est total, et cela est simple à expliquer.

La Corrida est plus qu’une course,

c’est une fête, on vous l’a déjà

tant répété. Mais c’est aussi plus

que cela. C’est au final une sorte de

melting pot entre une rencontre entre

amis, entre passionnés du même

sport, entre vacanciers et estivants

venus profiter du spectacle et encourager

leurs proches engagés! C’est

une sorte de féria, car l’alcool en

moins (quoique, à certaines terrasses

de café ou après l’effort, la bière

coule bien à flot!), il y règne sensiblement

la même ambiance. Très typée

sud-ouest si vous voyez ce que je

veux dire. Des cris, des chants, une

chaleur souvent bien de saison, des

couleurs, des rires et de la transpiration

donc. Rajoutez-y cette anéne,


L'ambiance


DE L'EVENEMENT

sur la terre !

comme tous les 4 ans d'ailleurs, une

ambiance teintée de patriotisme avec

la coupe du monde en toile de fond et

vous aurez la totale. La France jouait

juste avant le départ de la course et

le Brésil en plein dans son déroulement.

Les écrans géants affluaient de

partout sur les terrasses. A peine si

certains coureurs ne s'arrêtaient pas

à la volée pour essayer de capter le

score de ce fameux Brésil-Belgique!

On a aussi droit à quelques embouteillages

par endroits, lors de croisements

dans les petites rues...

Le public se masse partout pour

suivre les champions du jour. Aux

terrasses, aux balcons, certains sont

mêmes stationnés à vélo ou à moto!

A quant l’hélico de France TV sport au

dessus du Capitole? Il ne reste qu’à

le leur proposer, après tout! Et puis, il

y a ce parcours en plein hyper centre.

Avec ces rues noires de monde, les

vues aériennes sont impressionnantes.

On a l’impression que c’est toute

la ville rose qui s’est mise à courir,

dans une boucle effrénée. La bonne

humeur est communicative, et l’on

est toujours un peu fier au fond de

voir autant de sportifs ayant répondu

à l’appel des associations partenaires,

pour apporter chacun, avec ses

quelques euros de dons, sa pierre à

l’édifice de la solidarité. Cette année

encore, «Petit coeur de beurre» et

«l’association Dominique» vous tendaient

la main. La performance du

jour est donc là: celle de faire partie

de cette manifestation hors-norme

pour notre vieille Toulouse. Un rendez-vous

enthousiasmant, exubérant,

parfois même exaspérant lorsque l’on

arrive pas à avancer, pris au piège

comme dans une manif, mais au

final, on en redemande. Quant la nuit

tombe sur la place du Capitole, tout

le monde profite du spectacle.

Que nous réserve l’édition prochaine,

avec un 20e anniversaire au

programme, qui promet d’être chaud,

chaud, chaud !

Thomas Francoual


Les témoignages

ILS NOUS

"C'est plus

Si elle s’est imposée année

après année comme une

épreuve incontournable dans

la région, c’est bien que l’organisation

de cette petite

machinerie est désormais

quasi sans faille. Le sujet est

maîtrisée de bout en bout par

l’ensemble des acteurs du

jour. Il faut reconnaître que,

si déjà organiser une petite

course demande une certaine

logistique, un rendez-vous

de cette ampleur demande

une implication de tous les

instants. Il y a donc les organisateurs,

et toute la cohorte

de bénévoles, sans qui rien

ne serait possible. En plus de

quelques coureurs, nous avons

donc souhaité leur laisser la

parole cette année, afin qu’ils

nous racontent «leur» corrida,

celle qui ne se court peutêtre

pas, mais qui se vit tout

autant.

Richard MIRALLES

Avant tout, je suis d’abord un bénévole

sur cette Corridadestre de

Toulouse. Comme tous le autres. J’ai

commencé il y a quelques années

déjà. En 2013, pour être exact. Je

travaille pour le Crédit Agricole, la

semaine, en tant que responsable du

pôle communication extérieure. Notre

réseau bancaire étant le partenaire

principal de cette manifestation, je

m’y suis rapidement intéressé. Avant,

j’étais plutôt sportif et je courais également.

Mais les multiples responsabilités

professionnelles, la vie de

famille, m’ont peu à peu poussé vers

la retraite de ce côté-là. Sur la corrida,

j’anime le stand du Crédit Agricole,

avec quelques autres bénévoles.

Notre tâche consiste surtout à faire le

lien entre les 40 bénévoles rassemblés

sous nos couleurs, et nos 36

coureurs. Pour le reste, on répond aux

questions de nos visiteurs et s’occupe

aussi de quelques animations comme

par exemple la borne photos qui est

installée à l’entrée.

La corrida représente pas mal de

travail pour nous. On prépare l’événement

quelques 6 mois à l’avance.

Nous avons des réunions à partir de

janvier/février, chaque mois pour mettre

en place le rôle de chacun, définir

les postes, les lieux et les horaires

où les bénévoles devront intervenir.

Le jour J, on débute autour de midi.

Il faut d’abord installer le stand, les

postes, placer chacun et procéder à

un briefing précis. Ainsi tout se passe

à merveille, dans la bonne humeur et

la belle ambiance qui règne ici.

Marine GAUTIER

Je travaille également pour la

communication au Crédit Agricole.

Le stand sur la corrida demande une

attention toute particulière puisque

nous sommes le sponsor officiel de

cette épreuve de course à pied. Il

faut pouvoir répondre à chaque coureur,

et l’affluence est telle que nous

avons besoin de plusieurs personnes.

De part notre position privilégiée sur

cette manifestation, on s’occupe

aussi en amont de gérer les produits

dérivés que l’on va pouvoir distribuer

le soir de la course. Il y a notamment

tous les «goodies» que vous voyez

sur nos tables et que l’on offre donc

aux coureurs inscrits, comme par

exemple les stylos ou encore ces

sacs cabas.

Thibault LECLERCQ

J’ai 29 ans, et je réside à Launaguet,

aux portes de Toulouse. Du

coup, je connaissais bien la corrida.

Impossible de faire autrement par

ici. Mais pour le coup, je n’y avais

encore jamais participé. C’est vrai

que c’est un superbe rendez-vous

et sa réputation n’est pas usurpée.

On y vient vraiment pour profiter de

cette ambiance exceptionnelle. Quant

à la course à pied, je pratique, mais

plutôt de manière occasionnelle. Mon

sport, c’est plutôt le handball, qui me

passionne depuis tout petit. J’ai commencé

quand je n’avais encore que 4

ans. J’ai eu l’occasion de jouer à un

assez bon niveau, en National 2, du

côté de Niort. Je suis au poste d’ailier,

plutôt habitué à courir, et en assez

bonne condition physique, j’espère. Il

m’arrive de m’inscrire sur quelques

courses autour de Toulouse. Quand

elles sont juste à côté de chez moi,

c’est encore mieux. J’étais par exemple

présent sur la launagu’étoile, en

décembre dernier. Pour aujourd’hui,

je m’étais fixé comme objectif de

passer sous les 50mn. Je suis plutôt

en forme, mais je n’ai pas réellement

préparé la course. En plus, j’ai

succombé à la tentation de la bière

avant de venir, donc nous verrons

bien (rires)!

Amandine PÉRIÉ

Je pense pouvoir aussi me définir

comme une coureuse occasionnelle.

Et puis j’accompagne mon chéri

bien entendu. Moi aussi je pratique

d’autres sports. Je me suis longtemps

intéressé aux disciplines de selfdéfense.

Je me suis pas mal entraîné

auparavant au judo, et aussi au bâton

de combat. Ma difficulté aujourd’hui

est que je n’avais pas couru depuis 7

mois. Et j’arrive donc à court de forme

et de sensations. Pour être honnête,

j’ai même effectué ma reprise il y a

seulement deux semaines. Donc ça

risque d’être un peu compliqué pour

moi, mais j’ai quand-même pu faire 5

séances d’entraînements depuis. Un

minimum mais qui devrait me donner

quelques repères. Je vais donc tâcher

de finir déjà, si possible sous l’heure...

C’est à peu près le temps que j’ai fais

cet hiver à la Launagu’étoile. Ici, il n’y

a pas de côte, c’est plus roulant. On

va bien voir comment ça se passe.

J’ai eu quelques bonnes sensations

par le passé ici. En 2014, j’avais couru

le 3km, en moins de 15’. Il faudra

se donner rendez-vous après la ligne

d’arrivée...

Rudy GREL

J’ai 20 ans, je suis plutôt sportif,

j’aime beaucoup bouger, de quelques

façon que ce soit. Après je ne suis pas

un coureur régulier, mais j’apprécie

de pouvoir m’inscrire sur certaines

courses autour de Toulouse. Le mois

dernier, j’étais à Cap sur Grenade

pour courir le 10km, après cet orage

et ces pluies records! Aujourd’hui, je

suis venu avec mon pote Dylan, et on

va bien voir ce que cela donnera.

Sinon, concernant ma pratique

sportive, je suis très axé vélo, plutôt

VTT d’ailleurs, où j’adore faire

des sorties en sous-bois et dans les

collines autour de Toulouse. L’hiver,

je pratique aussi le ski, dès que j’en

ai l’occasion. Ça entretient bien la

condition physique et puis il y a une

dimension vraiment ludique que je

retrouve moins en course à pied.

Mais, ici à la corrida, c’est forcément

différent. On a l’impression de faire

partie d’un truc énorme! L’ambiance

est folle, ça sent bon l’été, les vacances,

on est sûr d’y passer un bon

moment.

Dylan GUERERRO

Je suis un peu plus jeune que

Rudy. J’ai 17 ans mais je dois aller

aussi vite que lui! On a l’habitude de

se suivre de temps en temps sur des

courses. J’étais également à Grenade

il y a quelques semaines, mais de

mon côté j’ai couru le 5km. J’ai tapé

un chrono de 21’30», mais je pense

que je dois être capable de mieux. Il

manque l’entraînement adéquat pour

bien progresser. Mais pour moi c’est

plutôt comme un loisir. Et ce soir,

c’est sûr que c’est particulier, c’est

une course qui donne vraiment envi

de se dépasser quand on voit toute

la ferveur qu’il y a autour du Capitole.

On est d’ailleurs venu nombreux

nous aussi. On a quelques amis qui

courent également. J’ai deux copines

qui viennent de terminer le 3km. Sur

le 10, je pourrais peut-être croiser


Les témoignages


ONT DIT

qu'une course !"

mon père qui est venu lui aussi avec

le sourire aux lèvres. En fait, c’est

surtout ça le principal, passer une

bonne soirée, en faisant du sport, en

se faisant plaisir.

Christian DAL CORSO

Je cours depuis pas mal de temps,

et je suis plutôt adepte des longues

distances, comme le 100km par

exemple. Je suis venu sur beaucoup

d’éditions de la corrida, et cette foisci,

je souhaitais pouvoir m’engager

auprès d’une association. Je trouve

que toute la partie caritative mise en

place sur cette épreuve est un vrai

plus, car tout le monde évoque en

général le côté festif de la corrida,

mais il y a aussi le soutient auprès

de ces associations. C’est quelque

chose qu’il faut mettre encore plus

en avant. De mon côté, étant président

des «Foy sonnés» (un groupe de

passionnés de randonnées et courses

destre à Sainte-Foy d’Aigrefeuille),

je souhaitais impliquer des sportifs de

chez nous dans cette petite aventure.

On a choisi de porter les couleurs de

l’association «un enfant par la main»,

puisque je connaissais certains de

leurs responsables. Du coup, nous

avons mis en place un petit partenariat

et nous courons désormais pour

assurer la promotion de leur action.

On est une dizaine à avoir répondu

présent ce soir, avec ce maillot, donc

c’est une belle satisfaction.

Isabelle STOCKI

Je suis une des responsables des

bénévoles concernant le ravitaillement

à l’arrivée. Encore que c’est

un bien grand mot. Nous ne somme

pas dans une entreprise, mais disons

que je suis là aussi pour «coacher»

les autres. Le travail de préparation

est important, car les quantités de

nourriture le sont tout autant. Lorsque

ces centaines et centaines de

sportifs débarquent dans le sas d’arrivée,

il faut que tout soit prêt. Il faut

notamment couper les oranges, les

bananes, remplir les verres d’eau. On

doit bien veiller à ce que les emplacements

soient respectés car chacun

doit pouvoir venir se restaurer sans

changer les autres, tout en ayant

accès à tout ce qui est proposé. Je

suis en relation avec les deux responsables

du ravitaillement en eau

sur le parcours car c’est l’ingrédient

principal. Il faut avant toute chose que

chacun puisse s’hydrater autant que

nécessaire.

Valéry LADOUCETTE

Cela fait 8 ans que je suis présent

en qualité de bénévole sur la corrida.

Je m’occupe de coordonner les ravitaillements

sur la course, même s’il y

a aussi des responsables là-bas, bien

évidemment. Je ne suis pas le patron,

mais il y a des choses à faire respecter,

et on doit veiller au bon déroulement

des opérations. Nous avons une

tâche importante et les coureurs ont

besoin que nous soyons parfaitement

organisés. Sur le parcours, il y a le

ravito du kilomètre 4, à Saint-Cyprien,

ainsi que celui du 7, sur le Pont Neuf.

Il faut ajuster les quantités, afin qu’il

ne manque d’eau nulle part, surtout

qu’il fait chaud. Pour vous donner

un ordre d’idée, nous avons prévu de

distribuer autour de 10 000 petites

bouteilles! Pour la partie alimentaire,

il y a environ 250 kg de bananes,

autant d’orange. Autour de 4500 pain

d’épices également. C’est toute une

logistique à mettre en place, et avec

quelques uns, nous sommes sur place

depuis 8h du matin! On veille au bienêtre

des coureurs; c’est notre façon

de participer à la corrida et à ce grand

moment de sport à Toulouse!

Frédéric BORDIER

On est un petit trio d’amis. On court

ensemble depuis 6 ans. Par contre,

de mon côté, c’était ma première

participation à la corrida. J’ai trouvé

le parcours super sympa. Il faisait

quand-même assez chaud, mais

d’après ce que j’ai compris, moins

que l’an passé, donc je crois que

je m’en suis plutôt bien sorti. Dans

l’ensemble, c’est une belle course

avec un beau parcours, idéal pour

découvrir Toulouse car on passe les

rues célèbres de la ville. J’ai vraiment

apprécié même si c’est pas toujours

évident de se retrouver avec autant

de monde. Il y a quelques passages

où l’on se retrouve un peu au coude

à coude. Mais c’était une belle expérience,

je pense que j’y reviendrai.

Olivier TAURIN:

Avec mon ami Philippe, c’est notre

quatrième fois ici sur la corrida. On

apprécie beaucoup cette épreuve et

il était normal pour nous d’y faire

venir Frédéric. C’est vrai qu’on court

depuis un moment ensemble, avec

des épreuves que l’on a pris l’habitude

de faire. Il y a notamment le

marathon, que l’on court en relais

à chaque édition maintenant. On se

retrouve sur certaines courses très

réputées comme le 10km de Tournefeuille.

On a d’ailleurs un autre ami

qui habite dans la commune et c’est

aussi l’occasion d’aller courir avec lui.

Et puis, c’est une épreuve de préparation

au marathon qui marche bien,

on a plaisir à y aller. Il y a aussi la

course caritative des Bacchantes, en

novembre. Comme on vieillit, la prostate,

c’est une cause qui nous motive

bien (rires)!

Ici, la corrida, c’est une ambiance

à part. Pour moi, c’est la plus belle

course à Toulouse, tout simplement.

Impossible de passer à côté!

Philippe MARC

J’habite à Toulouse, dans le quartier

du Busca. Comme Olivier, je suis

déjà venu 4 fois sur la corrida. Ce

que j’apprécie avant tout, c’est ce

parcours emblématique en hyper

centre. Finalement, tu peux presque

visiter Toulouse, car tu passes par les

lieux qui font l’histoire de la ville. Et

puis, il y a le fait de se mêler à tout le

monde. Tu croises les étudiants sur

la place Saint-Pierre, les gens aux

terrasses des cafés dans les ruelles.

Certains sont en train de boire leur

bière, d’autres sont au pastaga! Les

gens partout nous encouragent. En

revanche, j’ai trouvé que la décision

de mettre en place ses petites bouteilles

pour les ravito n’était pas la

plus judicieuse. Au final, elles s’accumulent

sur la route et on glisse parfois

dessus, donc il y a vraiment risque

de chute. C’est assez dangereux, et il

faudrait peut-être faire la commission

à l’organisation afin qu’ils réfléchissent

à ça pour l’an prochain!


10

Les témoignages

ILS NOUS ONT DIT

"Je suis un grand habitué !"

Maria CASTRO

Je commence à devenir une habituée

de la corrida, mais du côté

de l’organisation plutôt. Cela fait

maintenant la 5e année que j’y suis

bénévole. Je suis passée par tous

les postes si je puis dire. J’ai travaillé

sur la sécurité des carrefours

avec les signaleurs. J’ai aidé du côté

des consignes pour assurer les effets

personnels des sportifs. Cette année,

je me retrouve sur les ravitaillements.

J’ai notamment préparé les sandwiches,

pour les plus affamés! Il y a une

belle machine à maintenir en route.

15 bénévoles à chaque ravitaillement

intermédiaire. 24 sur l’arrivée! Cette

année, nous avons exclusivement

des petites bouteilles d’eau de 33cl

sur le parcours. Il faudra voir pour

faire un petit bilan, car certains ont

apprécié de pouvoir emporter un peu

d’eau, ce qui n’est pas possible avec

un gobelet. Mais d’autres nous ont

expliqué que c’était moins bien que

d’habitude!

C’est une grosse journée pour

nous mais on a plaisir à participer

au bon déroulement des opérations.

D’ailleurs, l’organisation nous le rend

bien, et c’est avec plaisir aussi que

nous sommes conviés après l’épreuve

au repas des bénévoles, à 23h. La

salle est préparée pour 200 personnes,

avec un menu assuré par des

traiteurs, spécialement pour nous.

Abdel-Akim ASLOUNE

Personnellement, je suis un grand

habitué de la corrida! J’ai y couru

pour ma première participation, en

2001! A l’époque, j’étais nettement

pour performant. Je me souviens

avoir réalisé quelques bonnes perfs

d’ailleurs. En 2006, j’avais fini 8e

du 3km. Je me rappelle que c’était

l’année où Stéphane Diagana avait

été invité! Un superbe moment. En

revanche, je ne me souviens plus

du chrono. Depuis, je la cours chaque

année, et j’essaie d’inviter des

amis, des collègues de travail. Cette

édition-là, pas mal nous ont laissé

tombé, préférant le foot et la bière,

en gros! Mais ils sont quand-même

venus nous encourager, c’est déjà

bien! J’ai trouvé que c’était encore

une fois une superbe édition. Il a

fait moins chaud que l’an dernier.

Par contre, j’ai trouvé que la portion

dans les petites rues autour de la

place Saint-Etienne était plus difficile.

C’était un peu étouffant là-dedans,

au milieu de quelques ruelles étroites,

avec tout ce monde. Et puis il y

avait les bouteilles. Je pense que les

gobelets étaient mieux. Eux, on peut

marcher dessus, ils s’écrasent sous

les chaussures. Les bouteilles, lorsqu’elles

se retrouvent au milieu de la

route, c’est un peu plus délicat!

Jérémy LECOCQ

Je suis venu grâce à Akim, qui est

un collègue de travail. Au début, on

cherchait à motiver pas mal de monde

de notre boite, et on pensait s’y

retrouvait à quelques uns...Au final,

on a fini tous les deux. Mais ce fut

un bon moment, convivial. De mon

côté, je revenais après un long arrêt.

J’ai repris la course il y a deux mois.

J’étais plutôt bien. J’ai pu maintenir

2 à 3 entraînements par semaine, ce

qui m’a permis d’arriver dans une

forme correcte. J’ai lâché Akim au

4e kilomètre (rires). Dans l’ensemble,

j’ai bien apprécié le parcours.

Mais c’est vrai qu’il y a énormément

de monde. Cela fait parfois bizarre

de courir au milieu de la foule, dans

des rues aussi remplies de sportifs!

D’habitude, je cours autour du lac de

La Ramée, donc je suis plutôt seul!

Pour l’instant, j’essaie d’être régulier,

et de progresser doucement. On

verra où j’en serai l’an prochain, mais

ça pourrait être sympa d’y revenir

ensemble!

Emma FAILLEFER

Je suis déjà venue plusieurs fois

sur la corrida de Toulouse. C’est une

épreuve très festive, et le public est

vraiment génial. Tous les gens t’encouragent

quand tu passes devant

eux, ça fait plaisir et ça motive en

effet. J’ai trouvé qu’il faisait encore

un peu chaud, mais ce n’était pas

extrême comme ces dernières

années. Mon chrono n’est pas génial,

je n’en parlerai donc pas (rires), mais

je suis un peu fatiguée en ce moment

avec beaucoup de boulot. Je ne suis

pas dans ma meilleure forme, mais

ce n’est pas le principal. J’ai passé

une bonne soirée et je venais avant

tout pour ça, donc tout va bien!

Delphine ADDARIO

Ce que j’aime sur la corrida, c’est

ce parcours très toulousain. J’habite

ici et j’ai plaisir à courir dans les portions

du centre-ville que j’apprécie et

que j’ai l’habitude d’arpenter pendant

l’année. A la différence près que l’on

ne peut pas se faire un footing dans

ce coin-là en temps normal. Je vais

plus souvent du côté du canal du

midi. Le parcours a d’ailleurs quelques

peu changé, avec des passages

dans le quartier vers la cathédrale

Saint-Etienne. C’est bien aussi que

cela se renouvelle un minimum. Tant

que l’on garde l’esprit de la corrida,

avec la musique, les couleurs, le

public et une belle soirée d’été, c’est

l’essentiel pour moi. Ma course s’est

correctement déroulée. Je pensais

aller plus vite, mais au final, j’ai manqué

un peu d’énergie. Je ferai mieux

la prochaine fois.

Hélène RESSAYRES

Je dois reconnaître que la course

à pied, ce n’est pas forcément mon

truc, ni mon sport favori, mais en tant

que photographe de presse à Toulouse,

je connaissais bien entendu

l’événement. Et surtout sa grande

réputation. Il faut avouer que c’est

une belle fête du sport. Le nombre de

participants est juste impressionnant!

Si on compte les accompagnants, le

public et les passants, il y a une vraie

marée humaine. Je suis indépendante,

mais je travaille régulièrement

pour certains titres comme Toul’Eco.

J’ai l’occasion de photographier de

belles scène sce soir, donc je suis

plutôt contente. Ici sur l’arrivée, la

lumière est très particulière avec la

façade douce du Capitole, les projecteurs

de l’autres côté, et les zones

d’ombres et lumières qui se mêlent

aux couleurs des maillots des participants!

Ce n’est pas facile à capter,

et à bien rendre, mais cela peut faire

de belles photos, originales.


Les résultats 11

Toulouse

06/07

10 km

1 GOSSE DAVID 00:31:29 SEM

2 URRUTY PIERRE 00:32:12 SEM

3 LATESTERE ADRIEN 00:32:35 SEM

4 TAMARI MATA ADAM 00:32:47 SEM

5 VERIEN SAMY 00:32:54 SEM

6 ALQUIER BENJAMIN 00:33:07 SEM

7 BEVENOT DAMIEN 00:33:10 SEM

8 GOBIN SYLVAIN 00:33:24 SEM

9 RODRIGUEZ ALEXIS 00:33:44 V1M

10 LECLERC JEREMY 00:33:50 SEM

11 JEAN AURÉLIEN 00:34:08 SEM

12 PARRICO CYRIL 00:34:32 SEM

13 MOURLON BASTIEN 00:34:33 ESM

14 ZORGNOTTI BENJAMIN 00:34:36 SEM

15 SPENNATO RICHARD 00:34:51 V1M

16 BAUDRON NICOLAS 00:35:00 SEM

17 MICHELLIER LAURENT 00:35:08 V1M

18 TOURNIER YAN 00:35:08 V1M

19 BENTAIBA RANI 00:35:09 SEM

20 AUBOURG SEBASTIEN 00:35:10 SEM

21 SYLLA AMADOU ANDRE 00:35:14 SEM

22 VACQUIER NICOLAS 00:35:19 SEM

23 MARTY MAXIME 00:35:27 SEM

24 MIEULET MATTHIEU 00:35:31 SEM

25 VAISSIERES CÉDRIC 00:35:47 V1M

26 CASTET FLORENT 00:35:49 SEM

27 MIQUEL NICOLAS 00:35:53 SEM

28 NKOMBO GASTON 00:35:55 V1M

29 LAPEZE DORIS 00:36:13 SEM

30 VERDEIL FRANOIS 00:36:15 SEM

31 BEDOU GUILLAUME 00:36:17 V1M

32 SELLES CLEMENT 00:36:21 SEM

33 JULIEN MELODY 00:36:48 JUF

34 BOSCH JEAN PHILIPPE 00:36:51 SEM

35 MARCHANDISE ARTHUR 00:36:53 SEM

36 CHIROSSEL VINCENT 00:37:00 SEM

37 HANS NICOLAS 00:37:01 SEM

38 BARRUCQ CHRISTOPHE 00:37:02 V1M

39 DEUMIER FREDERIC 00:37:08 V1M

40 TARAN MAXIME 00:37:15 V1M

41 GINISTY BAPTISTE 00:37:19 SEM

42 VLAKO CHARLES 00:37:25 V1M

43 BROUSSE OSCAR 00:37:33 JUM

44 GOUY ALEXANDRE 00:37:37 SEM

45 AVIZOU VINCENT 00:37:40 SEM

46 FAVRE ERWAN 00:37:44 CAM

47 PAGES JÉRÉMIE 00:37:49 SEM

48 DE CACQUERAY ALEXIS 00:37:52 SEM

49 GEGOUT DORIAN 00:37:53 SEM

50 CIVEYRAC PHILIPPE 00:37:55 SEM

51 VIGNOT LAURA 00:37:56 SEF

52 MARTINS DIMITRY 00:37:56 JUM

53 VIRRRELAUDE MAXIME 00:38:01 ESM

54 QUIBEUF GUILLAUME 00:38:03 SEM

55 ABRAHAM ALEXIS 00:38:05 V1M

56 VERGNES DAVID 00:38:07 V1M

57 EL AMRAOUI YANNIS 00:38:08 CAM

58 PINNA NAWAL 00:38:08 SEF

59 FABRE SYLVAIN 00:38:10 SEM

60 RIGHEIMER VANESSA 00:38:13 SEF

61 CHAUVEL ARTHUR 00:38:16 CAM

62 PLENIER NICOLAS 00:38:18 SEM

63 JMEL SAID 00:38:19 V2M

64 ESCACH FRÉDÉRIC 00:38:22 V1M

65 HIVES FLORENT 00:38:24 SEM

66 BRUN MATHIS 00:38:25 JUM

67 SALOMONE THOMAS 00:38:26 SEM

68 CONTINSOUZAS BASTI 00:38:27 SEM

69 AOUN PIERRE 00:38:31 SEM

70 VANDEVOORDE TOM 00:38:37 SEM

71 NOVA SÉBASTIEN 00:38:40 SEM

72 PETRUZZI UGO 00:38:41 JUM

73 CORIOLAN JOSEPH 00:38:41 V1M

74 RACINE RAPHAËL 00:38:42 SEM

75 TOMAS OLIVIER 00:38:44 V1M

76 PICARD VINCENT 00:38:46 SEM

77 VAISSIERES THEO 00:38:47 JUM

78 KRUSZEWSKA MAXIME 00:38:48 SEM

79 LANDRON PIERRE 00:38:51 SEM

80 CAMPANA SAMUEL 00:38:52 V1M

81 BRUEL PATRICE 00:38:53 V1M

82 BARDOU LOUBET MATTH00:38:55 SEM

83 MOLINIER GUILLAUME 00:38:59 SEM

84 CLAVEL JEAN-LUC 00:39:00 SEM

85 LEDE ROBIN 00:39:00 SEM

86 ROUSSEAU ENRIQUE 00:39:06 SEM

87 KOCHRER KARIM 00:39:08 JUM

88 NOYÉ ALEXANDRE 00:39:08 SEM

89 RAMBAUD ADRIEN 00:39:09 SEM

90 DARNEY ERIC 00:39:12 SEM

91 GARAUDET JULIEN 00:39:14 SEM

92 LANNOIS ARNAUD 00:39:16 SEM

93 MONTEL JOHAN 00:39:17 V1M

94 SEGUY LUIGI 00:39:18 V1M

95 BRUGALIERES JORDAN 00:39:19 SEM

96 MARIN CHRISTOPHE 00:39:19 V1M

97 GRANGEON EMMANUEL 00:39:19 SEM

98 ABECASSIS GABRIEL 00:39:19 SEM

99 LAVISSE NICOLAS 00:39:21 SEM

100 MARTELLINA JULIEN 00:39:28 SEM

101 DIAZ CHARLYNE 00:39:28 SEF

102 CHEVALIER LIONEL 00:39:29 SEM

103 JURADO ERIC 00:39:32 V1M

104 FORD ALEXANDER 00:39:33 ESM

105 CAUSERO THÉO 00:39:35 ESM

106 WILLEMET HUGO 00:39:36 JUM

107 BUISSON DOMINIQUE 00:39:39 V1M

108 DELLUC OLIVIER 00:39:40 V1M

109 MOUTON SYLVAIN 00:39:43 SEM

110 GOODWIN IAN 00:39:45 V1M

111 SPANNAGEL MARC 00:39:48 V1M

112 GE OLIVIER 00:39:51 V1M

113 LUQUE RIBAS SERGI 00:39:52 SEM

114 GUILLON LAURENT 00:39:54 SEM

115 FAIVRE BAPTISTE 00:39:58 SEM

116 SILOBRE JÉRÉMY 00:40:00 SEM

117 SANSOULET SEBASTIEN 00:40:03 V1M

118 ALARY SYLVAIN 00:40:05 V1M

119 SIMON JULIEN 00:40:06 V1M

120 HARRAN GUILLAUME 00:40:08 SEM

121 FRANK JIMMY 00:40:08 SEM

122 GUEVEZOV ALEXANDRE 00:40:11 SEM

123 MARTY LÉO 00:40:15 JUF

124 RAFIN JULIEN 00:40:17 SEM

125 DE SAINT JEAN BASTIEN 00:40:18 SEM

126 CONTE JOANNA 00:40:18 SEF

127 DAULIAC ROMAIN 00:40:19 SEM

128 GUICHOT GUILHEM 00:40:20 SEM

129 MCCARTHY PIERRE 00:40:21 SEM

130 LARQUE THOMAS 00:40:28 V1M

131 DESPEYROUX FLORENT 00:40:29 SEM

132 ILHARDOY YANN 00:40:31 V1M

133 GONZALEZ XAVIER 00:40:33 SEM

134 CHARLES FRANCOIS 00:40:33 V1M

135 PORTUT-CASTEL PIERRE 00:40:33 V2M

136 SEGONZAC JEROME 00:40:34 V1M

137 TESSIER DENIS 00:40:35 V2M

138 GARRIGUES STÉPHANE 00:40:40 V1M

139 BEAU ERWAN 00:40:41 SEM

140 FABRE FRÉDÉRIC 00:40:43 V1M

141 COMMENGE JULIEN 00:40:43 SEM

142 SOUIFA MOHAMED 00:40:43 V1M

143 EL ALLAOUI SAMI 00:40:44 CAM

144 CASALE JEROME 00:40:44 SEM

145 RIA ALEX 00:40:50 SEM

146 FAUGERE JULIEN 00:40:51 CAM

147 ARAMALLE MICKAEL 00:40:54 SEM

148 VERNETTE MAXIME 00:40:56 SEM

149 BERIOT NICOLAS 00:40:58 V2M

150 PAJANIANDY DAVID 00:41:01 SEM

151 LEGRANDOIS FLORIAN 00:41:01 SEM

152 EL’OIDI AHMED 00:41:03 V1M

153 MONNAIE FRÉDÉRIC 00:41:04 V1M

154 PELLICHERO NICOLAS 00:41:04 SEM

155 PONS FRANCIS 00:41:05 V3M

156 CARTIGNY REMI 00:41:08 SEM

157 PEREIRA ANTONIO 00:41:10 V2M

158 FOLLANA PATRICK 00:41:12 V1M

159 TURC AURELIEN 00:41:13 SEM

160 DURCOS GUILLAUME 00:41:13 SEM

161 GUIDANI VINCENT 00:41:16 SEM

162 BLANC BEYNE THIBAULT 00:41:16 SEM

163 GELIS JEAN-PAUL 00:41:17 V2M

164 BLATTES VIRGILE 00:41:21 SEM

165 BABRE JEAN 00:41:23 SEM

166 DANJOU BAPTISTE 00:41:25 SEM

167 GERARD THIBAULT 00:41:26 SEM

168 TRANIER THIBAUT 00:41:27 SEM

169 GIL AURÉLIEN 00:41:29 SEM

170 GUERANDEL XAVIER 00:41:30 V1M

171 ROLLAND BERNARD 00:41:31 V2M

172 FRANJAUD STÉPHANE 00:41:31 SEM

173 RENON PIERRE 00:41:33 V1M

174 BONIAKOWSKI CHARLO 00:41:34 SEF

175 DUPART OLIVIER 00:41:35 V2M

176 JAYMES JÉRÉMIE 00:41:35 SEM

177 LEVEILLE GAUTIER 00:41:38 SEM

178 CONSTANS BENOIT 00:41:40 SEM

179 MAGNAVAL GAEL 00:41:41 SEM

180 MURAT MICHEL 00:41:41 V2M

181 LENOIR PATRICE 00:41:45 V2M

182 DOGNY BENOIT 00:41:49 SEM

183 DUBORD JEAN YVES 00:41:50 V2M

184 MARTINEZ DAVID 00:41:50 V1M

185 BONTEMPS BENJAMIN 00:41:55 SEM

186 LAURENT DAVID 00:41:56 SEM

187 JUDENHERC SÉBASTIEN 00:41:58 V1M

188 JAFFRENNOU YANN 00:41:58 SEM

189 DEMEULENAERE MEDHI 00:42:01 V1M

190 BERNOU DAMIEN 00:42:01 SEM

191 LAVERROU FLORIAN 00:42:04 SEM

192 FORMANCZAK YAHN 00:42:04 SEM

193 MENGELLE GUILLAUME 00:42:06 V1M

194 ANE FABRICE 00:42:06 V1M

195 GENICON CORENTIN 00:42:09 SEM

196 BERNEAU FABIEN 00:42:09 SEM

197 CEREZUELA MICHEL 00:42:11 V3M

198 HAUTTEMENT YANNICK 00:42:12 SEM

199 COLLY PIERRE 00:42:13 SEM

200 BOSSOT FLORIAN 00:42:14 SEM

201 LACASSAGNE JEAN MA 00:42:15 V1M

202 DIAMANT SAMUEL 00:42:16 ESM

203 DE SMET GEERT 00:42:17 V1M

204 DARNIS THOMAS 00:42:18 CAM

205 RIGOLI YOHAN 00:42:18 SEM

206 YADIR ANIS 00:42:19 SEM

207 GILBERET OLIVIER 00:42:20 SEM

208 NOTRY PHILIPPE 00:42:21 V1M

209 O’NIONS DAVID 00:42:21 V1M

210 LITCHMAN NICOLAS 00:42:23 SEM

211 RICLET JEAN 00:42:24 SEM

212 ZENAGUI SOFIANE 00:42:26 SEM

213 BOYER STEPHANE 00:42:28 V1M

214 GUILLOT ELISE 00:42:29 SEF

215 COUTEY CLEMENT 00:42:30 SEM

216 JOB MARINE 00:42:30 SEF

217 BONOTTO FREDERIC 00:42:30 V1M

218 OHANA DAVID 00:42:31 SEM

219 SAUZARET THIBAUT 00:42:32 ESM

220 DALBIN CYRIL 00:42:36 SEM

221 TERREROS NICOLAS 00:42:38 SEM

222 BOULET ALBERTO 00:42:38 V2M

223 CALODAT RAYMOND 00:42:41 V1M

224 FOURNIÉ SÉBASTIEN 00:42:42 SEM

225 VISTE ERIC-JEAN 00:42:42 V1M

226 AGUILAR JULIEN 00:42:45 V1M

227 COMMENGE CYRIL 00:42:46 SEM

228 AYMARD ROMAIN 00:42:47 SEM

229 ROHAN ALEXANDRE 00:42:47 SEM

230 RICHARDEAU NICOLAS 00:42:47 SEM

231 PICAREL CHRISTOPHE 00:42:52 V1M

232 DOMINISSINI FABRICE 00:42:53 SEM

233 FERNANDEZ DAVID 00:42:54 SEM

234 LARRIBEAU JEAN-MARC 00:42:56 V2M

235 VIRGINIE GEROME 00:42:57 V1M

236 DELMAS-BEGUE ULYSSE 00:42:57 V1M

237 ALIX STÉPHANE 00:43:00 V1M

238 JUNCA CELIANNE 00:43:02 SEF

239 RODEMBOURG STEPHAN00:43:02 V1M

240 PERIGAUD AURELIEN 00:43:04 SEM

241 KNOCKAERT TONI 00:43:05 V1M

242 BEAUMEL TEDDY 00:43:06 ESM

243 ANSART RENAUD 00:43:10 SEM

244 CORNIER RÉMI 00:43:10 SEM

245 SUBTIL ROMAIN 00:43:11 SEM

246 FREZOULS BENOIT 00:43:13 SEM

247 CAO CHRISTOPHE 00:43:14 V1M

248 METAIS JULIEN 00:43:14 SEM

249 CHATELARD VALENTIN 00:43:20 SEM

250 HUREAU MATHIS 00:43:21 ESM

251 BACLES MICKAEL 00:43:23 SEM

252 PEYRUSAUBES DENIS 00:43:23 V1M

253 DELCRUZEL NICOLAS 00:43:24 SEM

254 RENOUT SÉBASTIEN 00:43:26 V1M

255 ROBUR JEAN YANNIS 00:43:26 V1M

256 LE VAN THOI MATHIEU 00:43:27 SEM

257 LAVAL MICHEL 00:43:31 V2M

258 VIDAL FABIEN 00:43:31 SEM

259 DUTEIL PIERRE 00:43:32 SEM

260 ABRAHAM MATHEO 00:43:32 CAM

261 BACZKOWSKI LAURENT 00:43:36 V1M

262 DUCOMMUN OLIVIER 00:43:38 V1M

263 PAGE GREGORY 00:43:38 SEM

264 ASTRUC ERIC 00:43:39 V2M

265 MARQUE ALEXANDRE 00:43:40 SEM

266 PLANCHON EMMA 00:43:45 ESF

267 CHARLES CHRISTOPHER 00:43:46 V1M

268 LE VAVASSEUR FABIEN 00:43:47 SEM

269 ROMÉRO THOMAS 00:43:49 ESM

270 LASSALLE JEROME 00:43:50 SEM

271 IMBERT FRÉDÉRIC 00:43:51 SEM

272 GUIDA JEREMY 00:43:53 SEM

273 THIEL JEAN-GUILLAUME 00:43:53 SEM

274 SCHNEIDER ARNAUD 00:43:53 V1M

275 QUEIROZ JOSÉ 00:43:54 SEM

276 SLOBODZIANEK IWO 00:43:54 SEM

277 ROUX JULIEN 00:43:54 SEM

278 HERAN ROGER 00:43:55 V2M

279 TEXIER JEAN-BAPTISTE 00:43:56 SEM

280 LABBE YVES 00:43:56 V1M

281 LACOME JEAN-GEORGE 00:43:57 V2M

282 DUMONT KEVIN 00:43:57 SEM

283 BOISSEAU RÉMI 00:43:58 SEM

284 MURARO DANIEL 00:44:00 V2M

285 FINAS MÉLANIE 00:44:00 SEF

286 BONADEI RICHARD 00:44:01 V2M

287 CHATELAIS JULIEN 00:44:03 SEM

288 MIVIELLE MAXIME 00:44:03 SEM

289 SEGUELA SEBASTIEN 00:44:03 V1M

290 HAMON OLIVIER 00:44:04 V2M

291 PECHARMAN DIDIER 00:44:05 V2M

292 FORGUES CHRISTOPHE 00:44:05 SEM

293 CASTAING JEAN-CHRIST 00:44:07 V2M

294 CLOS CHRISTIAN 00:44:08 V2M

295 CHASSEVENT SÉBASTI 00:44:09 V1M

296 BRIHOUM DJELOUL 00:44:09 SEM

297 MARTIN ANTHONY 00:44:09 SEM

298 REMISE DIDIER 00:44:10 V2M

299 BERTA STEPHANE 00:44:11 SEM

300 LECOEUR BAPTISTE 00:44:13 CAM

301 RICHARD SÉBASTIEN 00:44:13 V1M

302 CASTERA LAURENT 00:44:14 SEM

303 ANDRE FRŽDŽRIC 00:44:15 SEM

304 ABDELLATIF MAKRAM 00:44:17 SEM

305 FILLON GUILLAUME 00:44:17 SEM

306 BOSCARDIN OLIVIER 00:44:18 V1M

307 VAN EGMOND SIMON 00:44:18 SEM

308 KOEBEL THOMAS 00:44:18 SEM

309 ROUHIER BENOIT 00:44:20 V1M

310 AZNAR PASCAL 00:44:22 V1M

311 VERGE CÉDRIC 00:44:22 V1M

312 DUPONT MATTHIEU 00:44:23 SEM

313 REBESCO JEAN LUC 00:44:23 V2M

314 MAINFROY OLIVIER 00:44:23 V2M

315 ALQUIER MAGALI 00:44:24 V1F

316 ZIK MEHDI 00:44:24 SEM

317 BEYLIE MARC 00:44:24 SEM

318 FARGETON LAURENT 00:44:25 V1M

319 BOULADOU PATRICK 00:44:26 V2M

320 GUELAGUELI ABDEL 00:44:27 SEM

321 MONTOULIEU ERIC 00:44:28 V2M

322 CASTAING YAN 00:44:28 SEM

323 BREL MAXIME 00:44:29 SEM

324 BENDAVID NICOLAS 00:44:29 SEM

325 BARAT REGIS 00:44:30 SEM

326 MENVIELLE ARNAUD 00:44:30 SEM

327 PERATE BORYCE 00:44:30 V2M

328 PEYRE-CAMY DORIAN 00:44:31 SEM

329 MATEOS JEREMY 00:44:31 SEM

330 SAU PIERRE 00:44:34 SEM

331 LINÉ AURÉLIEN 00:44:36 SEM

332 DELGADO DAMIEN 00:44:36 ESM

333 DUTILH LOUIS 00:44:37 SEM

334 HUREAU DAVID 00:44:39 V1M

335 BARDOC JEAN LOUIS 00:44:39 V2M

336 SAUVESTRE PASCAL 00:44:41 SEM

337 MARTIN FANNY 00:44:41 SEF

338 BALLET LIONEL 00:44:41 V1M

339 PEREIRA CORREÏA LOIC 00:44:42 CAM

340 ZIND MATHIEU 00:44:42 V1M

341 BLONDELLE CLÉMENT 00:44:45 SEM

342 TAHINJANAHARY JEAN 00:44:45 SEM

343 JALADE FLORENT 00:44:46 SEM

344 LARNIER STANISLAS 00:44:47 SEM

345 CHINCHOLLE EMERIC 00:44:49 SEM

346 JACQUET MATHIEU 00:44:50 SEM

347 SIE THIBAUT 00:44:50 SEM

348 CAPOT JÉRÔME 00:44:50 V1M

349 TEHFE MUSTAPHA 00:44:53 V1M

350 TERRENG LIONEL 00:44:53 SEM

351 COMBES MAXENCE 00:44:54 SEM

352 MZOUGHI KARIM 00:44:55 V2M

353 MANACH CHRISTIAN 00:44:58 V1M

354 COSNARD FLORIAN 00:44:58 ESM

355 OUVRIE VINCENT 00:44:58 V1M

356 FANIO ERIC 00:44:59 V2M

357 REYNES FABIEN 00:45:00 SEM

358 BLANCHARD GAËTAN 00:45:00 SEM

359 BARLEST MARION 00:45:01 SEF

360 MANSOURI RHABA 00:45:02 V1M

361 LEGROUX LAURA 00:45:03 SEF

362 ANDRE RODOLPHE 00:45:04 V1M

363 DECLERCK YANN 00:45:05 V1M

364 FRAYRE JÉRÔME 00:45:06 V1M

365 SAKHO MAMADOU 00:45:06 CAM

366 COURNEDE MARC 00:45:07 SEM

367 LE TOLLEC ERIC 00:45:07 V2M

368 BEAUMEL LAURENT 00:45:10 V2M

369 BELIJAR AURELIEN 00:45:10 SEM

370 BIEL JEAN-MICHEL 00:45:12 V1M

371 LALAQUE YANNICK 00:45:12 V2M

372 AMILHAT CÉDRIC 00:45:12 V1M

373 LOUBET JULIEN 00:45:12 SEM

374 BODOT MAXIME 00:45:13 SEM

375 GARCIA CHRISTIAN 00:45:14 V2M

376 ABRAHAM JEROME 00:45:15 SEM

377 HERNOT DOMINIQUE 00:45:15 V1M

378 RIGOLE BERNARD 00:45:16 V2M

379 JALABERT LIONEL 00:45:18 SEM

380 MACHADO CELINE 00:45:19 V1F

381 TONDELLIER CLÉMENT 00:45:20 SEM

382 CHARRIER HÉLÈNE 00:45:22 V1F

383 ANDRIEU MAXIME 00:45:22 SEM

384 CEREZUELA MATHIEU 00:45:26 SEM

385 ROUZAUD PIERRE 00:45:26 V3M

386 LEICHT EDOUARD 00:45:27 SEM

387 ZULIANI PHILIPPE 00:45:30 V2M

388 RONTES OLIVIER 00:45:32 V2M

389 HUE CAMILLE 00:45:34 SEM

390 MESSAS DIDIER 00:45:34 V2M

391 FOURNIER LUCIE 00:45:34 SEF

392 TORTECH ERIC 00:45:35 V2M

393 ALARCON MICHEL 00:45:35 V1M

394 SINAUD OLIVIER 00:45:36 V2M

395 KNIPPER NICOLAS 00:45:36 SEM

396 BRIVARY COURET GUILL 00:45:36 CAM

397 LAVIGNE GUILLAUME 00:45:36 SEM

398 MAS JULIEN 00:45:37 SEM

399 JOULIA ANTOINE 00:45:38 SEM

400 TAJAN JÉRÉMY 00:45:38 SEM

401 OGER NATHAN 00:45:39 SEM

402 HOLMIERE CLARISSE 00:45:39 ESF

403 MEYRUEYS MATHURIN 00:45:40 CAM

404 FOURAGE NICOLAS 00:45:41 V2M

405 CANGUEIRO PATRICE 00:45:41 SEM

406 LINANT SÉBASTIEN 00:45:42 ESM

407 SEIGNEURIC THOMAS 00:45:42 SEM

408 LALANNE JOËL 00:45:42 V2M

409 SENTIS GREGORY 00:45:43 SEM

410 BRESSON ALEXIS 00:45:44 CAM

411 BAUCHET CLÉMENT 00:45:44 CAM

412 DAVID ADRIAN 00:45:44 SEM

413 ALLART CAMILLE 00:45:46 SEF

414 MITONNEAU JEROME 00:45:46 SEM

415 FILHOS MARJORIE 00:45:47 V1F

416 LABERNEDE ANTOINE 00:45:48 SEM

417 BRASSAC CHARLOTTE 00:45:49 SEF

418 CHANUT FRANCIS 00:45:50 SEM

419 FLOTTES ROMAIN 00:45:50 SEM

420 DELERUYELLE JULIETTE 00:45:50 SEF

421 LOUCHART CONSTANTIN 00:45:51 SEM

422 CARRAY MALO 00:45:53 CAM

423 BRÉAU DAMIEN 00:45:54 SEM

424 DESSIEU FABIEN 00:45:54 CAM

425 ROUAULT VINCENT 00:45:54 V2M

426 BLAINEAU BAPTISTE 00:45:55 SEM

427 PAPAIX ARNAUD 00:45:55 ESM

428 GILLIOT QUENTIN 00:45:56 SEM

429 SACRISPEYRE MATHIEU 00:45:57 SEM

430 FONTENEAU FREDERIC 00:45:57 SEM

431 NENY JEROME 00:46:00 SEM

432 CALAPRICE MASSIMILI 00:46:03 V1M

433 RAMONGASSIE ALAIN 00:46:04 V2M

434 CRUVELLIE FLORENT 00:46:05 SEM

435 BRÉANT JÉRÔME 00:46:05 SEM

436 BELABASSI AHMED 00:46:05 V1M

437 DEBAVELAERE MATTHI 00:46:06 CAM

438 CALVO MUNOZ GABRIEL 00:46:06 SEM

439 FABRE RÉGIS 00:46:06 V1M

440 FURLAN FABRICE 00:46:06 V1M

441 FATNASSI FARID 00:46:07 SEM

442 ABEAM CEDRIC 00:46:07 ESM

443 DEBOSQUE PIERRE-JOS 00:46:07 CAM

444 KOLLE TIMOTHÉE 00:46:08 SEM

445 MOINDROT STEPHANE 00:46:09 V1M

446 DUPUIS PHILIPPE 00:46:10 V1M

447 CUSTO ANTHONY 00:46:10 SEM

448 EIGLE OLIVIER 00:46:11 V1M

449 SANNAC JEROME 00:46:11 V1M

450 PEITAVI ALAIN 00:46:12 V2M

451 FERRER ELIE 00:46:13 V2M

452 MARQUE CÉDRIC 00:46:14 SEM

453 LACRAMPE JULIEN 00:46:14 SEM

454 AGAR ADRIEN 00:46:15 SEM

455 BARBIER GREGORY 00:46:17 SEM

456 DE OLIVEIRA MICKAEL 00:46:18 SEM

457 CADILLAC CELINE 00:46:19 SEF

458 EINAUDI BERNARD 00:46:20 V2M

459 BENARD STEPHANIE 00:46:21 SEF

460 BOUCHEZ ALEXANDRE 00:46:22 SEM

461 MASSAT MAX 00:46:25 SEM

462 VEYSSEYRE PATRICK 00:46:25 V2M

463 AESCHELMANN VIRGILE 00:46:25 SEM

464 FAUGERE HERVE 00:46:25 V2M

465 VALERY JEAN PIERRE 00:46:26 V1M

466 HAUDEBOURG ALEXIS 00:46:27 SEM

467 BRETAUDEAU PIERRICK 00:46:27 V2M

468 GUILLION REMI 00:46:27 JUM

469 MELARD LAURENT 00:46:27 V2M

470 VIDAL HÉLÈNE 00:46:28 SEF

471 THURAIAPPAH NISHYAN 00:46:30 SEM

472 BOLTING JAN 00:46:30 SEM

473 GARCIA MARTIN BERNA 00:46:31 SEM

474 DUPUY DAVID 00:46:31 V1M

475 PETTERSSON NIKLAS 00:46:31 SEM

476 FONBONNE ALEXANDRE 00:46:32 SEM

477 POINSOT MARIE 00:46:33 SEF

478 CLINCH FRANCIS 00:46:33 SEM

479 COURTIAL RÉMI 00:46:35 V1M

480 VILLAR LAURENT 00:46:35 V1M

481 ZINKIEWICZ ALEXANDRE 00:46:35 SEM

482 MAALEM NICOLAS 00:46:38 SEM

483 GRASSET LUDOVIC 00:46:39 V1M

484 PLINIO PATRICE 00:46:39 V1M

485 FERRIE ALAIN 00:46:40 V2M

486 PIAU GUILLAUME 00:46:40 SEM

487 HALLIER THIERRY 00:46:40 V2M

488 PEYREBERE CLEMENT 00:46:41 V1M

489 CARETTA MARC 00:46:42 V2M

490 GARCIA FABIEN 00:46:42 SEM

491 LEMAITRE JULIETTE 00:46:44 SEF

492 ROPERO VINCENT 00:46:45 SEM

493 PEDRAZA RACHEL 00:46:47 SEF

494 SENGES MATTHIEU 00:46:48 SEM

495 FOTSO LAIQUE STÉPHA 00:46:49 SEM

496 MAUREL DENIS 00:46:50 V2M

497 MARCHE ERIC 00:46:51 V1M

498 PECH CEDRIC 00:46:52 SEM

499 BISSIERE MARC 00:46:52 V1M

500 AUJOULAT FABIEN 00:46:53 SEM

501 CADAUX RAPHAEL 00:46:55 ESM

502 DEBRAUWER JULIEN 00:46:57 ESM

503 VIOLLEAU ANTOINE CHR 00:46:57 V1M

504 PORTET PATRICK 00:46:57 V3M

505 DARGENT HERVE 00:46:58 V2M

506 LACOSTE CÉDRIC 00:46:59 SEM

507 BROSSARD OLIVIER 00:46:59 V1M

508 FANTON ROMANE 00:46:59 ESF

509 DELPECH MALIKA 00:47:01 V1F

510 PERBOST PHILIPPE 00:47:01 V2M

511 CROUY ANTOINE 00:47:01 SEM

512 LAURE FRÉDÉRIC 00:47:03 V1M

513 GENTY PATRICK 00:47:04 V1M

514 CARLES CLAUDE 00:47:04 V4M

515 CROUZIL CHRISTIAN 00:47:05 V2M

516 EL M’GHARI BADRE 00:47:05 SEM

517 CHAPUY DAMIEN 00:47:06 SEM

518 PARISON JEROME 00:47:06 SEM

519 GIGOUT MAXIME 00:47:06 SEM

520 POUX FABIEN 00:47:06 V1M

521 LECUYER THIBAULT 00:47:07 SEM

522 CARLES MICHEL 00:47:07 V2M

523 ROUSSEL CLÉMENT 00:47:08 SEM

524 PARDON THOMAS 00:47:08 SEM

525 RACAUD BERNARD 00:47:10 V2M

526 MENIN FABRICE 00:47:13 SEM

527 TOLDI ALEXANDRE 00:47:14 V1M

528 DURIF FABIEN 00:47:15 V2M

529 CUASPUD HERNANDEZ 00:47:16 SEM

530 SANCHEZ FRÉDÉRIC 00:47:16 V2M

531 COCHELIN HUGO 00:47:17 SEM

532 HENRY GUILLAUME 00:47:17 V1M

533 SCHOETTLER MICHAEL 00:47:17 V1M

534 DESRIVIERES JÉRÉMY 00:47:21 SEM

535 MONTBROUSSOUS ALEX 00:47:23 SEM

536 SALVAN NICOLAS 00:47:23 SEM

537 MOULY MATHIEU 00:47:25 SEM

538 ROUSSEZ QUENTIN 00:47:26 SEM

539 ROUSTIT CHRISTOPHE 00:47:26 V2M

540 ZEINEDDINE JED 00:47:26 SEM

541 EL AMRAOUI TAJANI 00:47:27 V2M

542 FOUCARD HUGUES 00:47:28 SEM

543 LEGENDRE QUENTIN 00:47:28 SEM

544 BACCOT BENOIT 00:47:29 SEM

545 COATANTIEC BAPTISTE 00:47:29 ESM

546 SAULE GUILHEM 00:47:29 SEM

547 GATEUIL CLÉMENT 00:47:29 SEM

548 CANDELORO JONATHAN 00:47:29 SEM

549 SUAREZ MATTHIEU 00:47:30 SEM

550 CHAVANON LUDOVIC 00:47:32 V1M

551 MARQUIER SYLVIE 00:47:32 V1F

552 VIVIES VALENTIN 00:47:32 ESM

553 RUHLMANN PATRICK 00:47:32 V1M

554 GAILLÈRES CLÉMENT 00:47:32 JUM

555 ROUDOT ALEXANDRE 00:47:33 SEM

556 MANSUY LAURENT 00:47:33 V1M

557 DELORI ALEX 00:47:33 V1M

558 FERREIRA JEROME 00:47:35 SEM

559 ZEGGWAGH LAURENT 00:47:36 SEM

560 BIGOT JACKY 00:47:36 V2M

561 BAALI SAMIR 00:47:37 V2M

562 FOUBERT MARIUS 00:47:37 JUM

563 DURAND ARNAUD 00:47:37 V1M

564 THOMAS PHILIPPE 00:47:38 V2M

565 FEUILLAT SÉBASTIEN 00:47:39 SEM

566 LASSERON PAUL 00:47:39 SEM

567 BENOUAICH VINCENT 00:47:40 V1M

568 GUERY SAMMUEL 00:47:42 SEM

569 HERAULT RICHARD 00:47:42 V1M

570 LIBERMAN PAUL 00:47:43 SEM

571 COURTY EMMANUEL 00:47:44 V1M

572 RAMOS DELGADO CARM 00:47:46 SEF

573 PETRASZKO THIERRY 00:47:47 V2M

574 CAPPONE THOMAS 00:47:47 V1M

575 GISONDI BENJAMIN 00:47:49 SEM

576 CROS FRANCOIS 00:47:49 V1M

577 PARALIEU VINCENT 00:47:50 SEM

578 LAMBERT GRÉGOIRE 00:47:50 SEM

579 BABOULIN MARC 00:47:50 V2M

580 DEBREUX ANTOINE 00:47:52 ESM

581 PICHERIT JONATHAN 00:47:53 SEM

582 RIVIÈRE DRONNIER MAE 00:47:55 V1F

583 TROISFONTAINE LUC 00:47:55 V2M

584 CALANDRE UGO 00:47:57 CAM

585 BREL BAPTISTE 00:47:58 JUM

586 JUAN STEPHANE 00:47:58 V1M

587 GABASTON THIERRY 00:47:59 SEM

588 BIDAN JULIEN 00:48:00 ESM

589 CLOISEAU PIERRE 00:48:00 V1M

590 MONTIGNON LAURENT 00:48:02 V2M

591 FROIDEFOND RAPHAEL 00:48:02 SEM

592 FORT PATRICE 00:48:03 V2M

593 VILLAIN XAVIER 00:48:03 V1M

594 SCANDELLA CHRISTOP 00:48:04 V1M

595 CUETO FRANÇOIS 00:48:05 V1M

596 VERNHES ROMAIN 00:48:05 SEM

597 GRASSET YANNICK 00:48:05 V1M

598 SILVA THOMAS 00:48:05 SEM

599 CHARLES YANNICK 00:48:06 V2M

600 DESANGLES CYRIL 00:48:07 SEM

601 MILLAN DOMINIQUE 00:48:07 V2M

602 BOUSQUET ADRIEN 00:48:07 CAM

603 ALVES DANIEL 00:48:08 V1M

604 LAGNEAU FIRMIN 00:48:08 CAM

605 HAUDEBOURG BRICE 00:48:09 SEM

606 YEFSAH MATTHIEU 00:48:09 SEM

607 NAVARRE ADRIEN 00:48:10 CAM

608 MANCHO JEAN-LUC 00:48:10 V2M

609 PEYHORGUE LAURENT 00:48:10 V1M

610 FAURE SYLVAIN 00:48:11 SEM

611 ALLOU FAHD 00:48:13 SEM

612 MOUSSA ABDUL KADER 00:48:14 CAM

613 HERRERA RAFAEL 00:48:15 SEM

614 PERES CHRISTOPHE 00:48:15 V1M

615 BENRAMY ZAHRA 00:48:15 SEF

616 BEHRA EMERIC 00:48:16 SEM

617 LAVERGNE MELANIE 00:48:18 SEF

618 LONGCHAMP TRISTAN 00:48:18 V3M

619 TUBAU AXEL 00:48:19 SEM

620 MORIN CEDRIC 00:48:19 SEM

621 GONCALVES NUNO 00:48:20 SEM

622 LACHIVER MATHIEU 00:48:20 SEM

623 BOISSELEAU THIERRY 00:48:21 V1M

624 FAUT MATHIEU 00:48:22 SEM

625 MONASTE LAURENT 00:48:23 SEM

626 MALLET AMAURY 00:48:23 SEM

627 DI PAOLANTONIO ELIO 00:48:23 V1M

628 BERNARD JEROME 00:48:24 V1M

629 PLOY LAURENT 00:48:24 V1M

630 FOHANNO STÉPHANIE 00:48:25 SEF

631 SUZES JONATHAN 00:48:25 SEM

632 PERRIN CYRIL 00:48:26 SEM

633 RODRIGUEZ FRÉDÉRIC 00:48:27 SEM

634 LEVASSEUR YOANN 00:48:27 SEM

635 LECOURTOIS FLORIAN 00:48:28 SEM

636 BOURDET WILFRIED 00:48:28 SEM

637 BAYLE ANTOINE 00:48:28 SEM

638 CHAPPERT ANTHONY 00:48:28 SEM

639 ALBANHAC HERVÉ 00:48:28 V2M

640 LAPORTERIE EMILIEN 00:48:29 SEM

641 MARTY HUGO 00:48:29 ESM

642 PIGNAL CHRISTOPHE 00:48:30 SEM

643 MENGUAL GABRIEL 00:48:30 SEM

644 BALDENWECK NICOLAS 00:48:30 SEM

645 VIOT BASTIEN 00:48:31 SEM

646 DIRAT SEBASTIEN 00:48:31 SEM

647 PAESA AURELIE 00:48:32 SEF

648 COSTA CÉDRIC 00:48:33 SEM

649 LARNICOL MARINE 00:48:34 SEF

650 BOURTHOUMIEUX MAXI 00:48:34 SEM

651 RENAUDIE PATRICE 00:48:37 V1M

652 VERIN PATRICE 00:48:37 V1M

653 BERNARD GILLIAN 00:48:38 SEM

654 DEFFORE FRANCK 00:48:38 V1M

655 DIALLO MAMADOU 00:48:38 CAM

656 JAYMES-PRADINES STÉ 00:48:39 SEM

657 GIMBREDE LUDOVIC 00:48:39 SEM

658 THERON MATTHIEU 00:48:39 SEM

659 AMIEL FLORIAN 00:48:39 SEM

660 RIGOLE MARYLINE 00:48:40 V2F

661 GALAUP BERTRAND 00:48:41 SEM

662 GRAIZ CHRISTOPHE 00:48:41 V1M

663 ESTRADE SYLVAIN 00:48:42 SEM

664 SUBRA CHRISTOPHE 00:48:42 V1M

665 FOUCARD MAXIME 00:48:43 SEM

666 FLECHELLE BENOIT 00:48:43 SEM

667 ASTEGNO JEAN MICHEL 00:48:43 V1M

668 ARJONA RÉMI 00:48:43 SEM

669 BRUNET LAURENT 00:48:44 V2M

670 BERRADA HICHAM 00:48:45 V1M

671 MAGNERES MICHEL 00:48:45 V2M

672 NARDI THIERRY 00:48:45 V1M

673 BONNANS GUILLAUME 00:48:46 ESM

674 GUIRAUD JULIEN 00:48:46 V1M

675 SUDÉRIE JULIETTE 00:48:47 ESF

676 ZELMAT JEAN-MARC 00:48:47 V2M

677 ATCHANHOUIN KÉVIN 00:48:47 SEM

678 AVERLAND NICOLAS 00:48:48 V1M

679 DEMARTHEAUX OLIVIER 00:48:49 V2M

680 BLASCO HÉLÈNE 00:48:50 SEF

681 KIEYELA AMOUR 00:48:50 V1M

682 BATTUT JÉRÔME 00:48:51 V1M

683 CABIN KÉVIN 00:48:51 SEM

684 BOUSCAL NICOLAS 00:48:52 SEM

685 MIS JULIEN 00:48:53 SEM

686 BARBELIVIEN LOIC 00:48:54 V1M

687 LE CORNEC ANTOINE 00:48:55 SEM

688 AUBAY STEPHANE 00:48:56 V1M

689 FESSELIER EMMANUEL 00:48:56 SEM

690 MANJON SANCHEZ JAVIE00:48:58 SEM

691 BARRETEAU JOAQUIM 00:48:59 V1M

692 MONTE MORGAN 00:49:00 SEM

693 SAVOYEN JULIEN 00:49:01 SEM

694 BECLIN NICOLAS 00:49:02 SEM

695 DEBRAY JEAN-BAPTISTE 00:49:02 SEM

696 SAUX FRÉDÉRIC 00:49:03 SEM

697 BLANCO DAVID 00:49:04 SEM

698 KLOCKENBRING NICOLA 00:49:04 V1M

699 MABRU FRÉDÉRIC 00:49:04 V1M

700 BOUSQUET MATHIEU 00:49:05 SEM....

3 km

1 DEBOISE OSCAR 00:08:48 SEM

2 ABADIE PAUL 00:08:59 ESM

3 CILICI FABRICE 00:09:00 SEM

4 BRUGALIERES JORDAN 00:09:07 SEM

5 EL ACHHAB TAREK 00:09:09 SEM

6 KRAEMER PAUL 00:09:10 ESM

7 DULAC RAPHAEL 00:09:19 JUM

8 MICHOT BENJAMIN 00:09:19 SEM

9 LEQUEVAQUE BAPTISTE 00:09:23 SEM

10 PARROUR ALAN 00:09:24 CAM

11 BAYNAT GRÉGORY 00:09:24 SEM

12 BENNAMA HABIB 00:09:29 V2M

13 MERCADAL VINCENT 00:09:30 ESM

14 SAVRE SIMON 00:09:31 SEM

15 MUNOZ MATTHIEU 00:09:45 SEM

16 MOULY MATHIS 00:09:46 MIM

17 LEBRETHON VIANNEY 00:09:47 ESM

18 LIBERGE FRANÇOIS 00:09:49 SEM

19 GUILLOT THOMAS 00:09:52 MIM

20 YVINEC ARNAUD 00:09:53 ESM

21 DEMOULIN KEHAN 00:09:56 CAM

22 EL KYAL TAHA 00:09:57 SEM

23 MERIMEE GUERRIC 00:09:57 MIM

24 BENHAMOU JONATHAN 00:09:59 SEM

25 MORA FRANCOIS 00:10:09 SEM

26 GOUIRIC LOUIS 00:10:13 MIM

27 DEMOURANT MATISSE 00:10:14 MIM

28 EL AMRAOUI ELIÈS 00:10:29 BEM

29 IMART SYLVAIN 00:10:31 SEM

30 MURE JULIEN 00:10:33 SEM

31 BAUGE SYLVAIN 00:10:35 V1M

32 FLETCHER ALEX 00:10:40 MIM

33 DRONNIER MAATI 00:10:44 BEM

34 RIZO PIERRE 00:10:49 SEM

35 HUGONET FABRICE 00:10:49 V1M

36 DA SILVA DIAS RICARDO 00:10:51 SEM

37 DESCOUS QUENTIN 00:10:53 CAM

38 DOURLENT THEO 00:10:54 MIM

39 JANNEL LOU-ANNE 00:10:55 JUF

40 BACLES MICKAEL 00:10:58 SEM...

Retrouvez l'intégralité

des classements de

toutes les courses

sur www.runningmag.fr


12

A ne pas rater


Les à-côtés 13

LES ASSOCIATIONS SOUTENUES

"La coeur sur la main !"

Comme chaque fois, pas de

Corridadestre à Toulouse

sans volet caritatif. Et il faut

reconnaître que cela change

tout! En très grande majorité,

vous êtes ravis de débourser

quelques euros de plus pour

une inscription lorsque il y a

des bénéfices reversés à diverses

associations. Alors, nous

vous adressons nos félicitations,

preuve que les valeurs

du sport et de la générosité

ne se perdent pas. Pour ce cru

2018, vous avez rendez-vous

avec deux associations que

vous connaissez sûrement

déjà... Profitons de ces quelques

lignes pour vous rappeler

leur raison d’être.

En premier lieu, citons l’association

Dominique. Basée à Fonsorbes,

elle est l’une des plus anciennes sur

l’agglomération toulousaine. Depuis

désormais 34 ans, ses membres

œuvrent en faveur des enfants handicapés.

Bel exemple de réussite,

elle relève sans cesse de nouveaux

défis. Comme nouveauté, on peut

citer la mise en place de la section

«Auto’mômes». Depuis la rentrée de

septembre, ce groupe dédié aux jeunes

autistes s’est développé en tant

que garderie pour l’accueil d’enfants

de 3 à 12 ans porteurs d’autisme

sévère et sans solution de prise en

charge. Le but est de construire un

projet individualisé pour chaque

enfant, avec en outre, un suivi éducatif

et thérapeutique assuré par des

professionnels spécialisés. La section

«Autô’Mômes» travaille chaque jour

en partenariat avec les familles des

enfants et les structures scolaires des

environs. L’association se propose de

venir en aide à chaque enfant handicapé

qui franchira les portes de ses

locaux, ainsi qu’à leurs parents. Les

bénévoles permettent à ces derniers

de rencontrer des praticiens spécialistes,

de les aider dans les démarches

administratives liées au handicap. Les

bénévoles organisent aussi des rencontres

entre parents, souvent riches

en enseignements. Véritable rayon de

soleil, comme son logo, l’association

offre une aide très complète et diversifiée.

Et la présidente Jacqueline Delpech

aime d’ailleurs à la répéter: «il y

a des solutions, il y a des progrès, il y

a de l’espoir!»

Et les "petits coeurs" !

Vous vous souvenez peut-être de

l’association «Petit coeur de beurre»...

Déjà mise en avant du côté

de Toulouse lors du marathon. Elle

se bat pour améliorer le quotidien

des enfants atteints de cardiopathie

congénitale, et soutenir leurs

parents souvent bien démunis. Une

toute petite minorité puisqu’on estime

qu’un enfant sur 100 naît avec

un problème de ce type. Cela peut

être une transposition des gros vaisseaux,

une sténose pulmonaire, ou

bien d’autres malformations, parfois

plus rares. L’association est la seule

à œuvrer pour ces malades et leur

entourage. Il y avait donc un véritable

manque à combler. Depuis la création

en 2014 à Paris, beaucoup de chemin

a été parcouru. L’association s’étend

depuis à l’ensemble de l’Hexagone.

En plus du soutient apportés aux

parents, l’association vient également

au secours des centres hospitaliers

qui prennent en charge ces malades.

Avec les fonds récoltés, les membres

de «Petit coeur de beurre» achètent

des lits d’accompagnant, fort utiles

pour les parents, lorsque leur enfant

est contraint à une hospitalisation

de plusieurs jours, parfois plusieurs

semaines. Et concernant directement

les malades, on peut citer les achats

d’imprimantes 3D. Celles-ci jouent un

rôle capital car le fait de réaliser des

maquettes en 3 dimensions constitue

une avancée significative. Cet appareil

permet de modéliser un cœur

présentant une malformation type,

donnant accès à l’entourage ainsi

qu’aux équipes médicales à une bien

meilleure compréhension.

Après 4 années de labeur, grâce à

Jean-Charles et Gaëlle Marguin, les

2 fondateurs, ainsi que le courage

de tous les bénévoles, des événements

sont organisés régulièrement

pour soutenir les initiatives prises,

et apporter davantage de visibilité

à l’association. Il ne vous reste plus

qu’à rallier la cause et courir sous les

couleurs de «Petit coeur de beurre».

Vous ferez ainsi marcher votre coeur

pour tous ces petits malades qui ne

rêvent que de pouvoir prendre plus

tard votre place, sur le bitume brûlant

de la Corrida de Toulouse.

T.F.


14

Les à-côtés

DANS LES PAS DE PATRICE

"La ville de mon coeur !"

Je n’ai jamais été adepte des

jeux vidéos , mais j’avais envie

de m ‘amuser . Participer à un

dix kilomètres , pour un routard

au long cours comme moi

, ça ressemblait à une erreur

de casting , sauf qu’il s’agissait

de la ville chère à mon

cœur , la Cité Rose , Toulouse .

« Ô mon pais , Ô toulouse », la voix

chaude de Nougaro nous donne le ton,

dans la moiteur du soir capitolien. La

foule bigarrée des bipèdes trépigne,

le départ va bientôt être donné. Le

speaker nous invite à un »clapping»

endiablé : je m’y prête volontiers. Au

diable la concentration, je n’ai aucun

objectif, je suis là pour jouer, pour

entendre, pour voir la palette des

couleurs portées par les athlètes, pour

m’imprégner de cette ambiance festive

que la victoire du onze tricolore ,

quelques heures plus tôt , sublime à

présent. Nous sommes tous là pour

notre joie commune : courir dans

le cœur de cette ville aimée , sentir

battre son pouls à chacune de nos

foulées , respirer l’âme du Sud-Ouest

dans chaque bouffée d’air inspirée.

Départ en trombe, la loi du genre.

Virage à gauche en épingle pour

remonter la rue Alsace-Lorraine. Je

suis comme je peux un groupe de

coureurs qui ..me cache le mobilier

urbain : je manque de m’empaler sur

un poteau avant même la fin du premier

kilomètre !

J’ai compris ! M’y voilà ! Je suis

dedans . Dans un de ces jeux vidéos

où tu conduis ton véhicule en cherchant

à éviter les projectiles qui

menacent de t’amener au « game

over » fin de partie inopinée !

Mon moteur, bridé par des années

d’utilisation, montre déjà ses limites

dans l’exercice : les autres bolides

, se jouant des trottoirs et des dosd’âne

me dépassent, par la droite, par

la gauche, ils arrivent de partout !

Je suis comme perdu dans la horde

colorée des homo erectus trop pressés

, qui s’engage vaillamment dans

le dédale des ruelles de l’hyper-centre

. Difficile , à ce train-là , d’identifier

précisément chacune des rues que

nous empruntons , alors que je les ai

arpentées des années durant, à l’époque

où j’habitais la Ville Rose .

J’essaie de conserver un rythme

aussi soutenu que possible, toujours

aux aguets, à l’affût d’un obstacle

imprévu...Tiens ...au moment où

j’écris ces lignes, je me rappelle bien

avoir remonté la rue du Taur mais

je ne me souviens pas d’avoir vu la

Basilique St-Sernin : on avait dû la

« démonter » pour les besoins de la

course ou ...enfin ...je ne l’ai pas vue

quoi ! Obnubilé par ce jeu vidéo , par

l’écran des coureurs devant moi !

Fervents encouragements des gens

attablés aux terrasses des cafés ,

direction la cité universitaire , l’ Université

des Sciences Sociales : le souvenir

de mes jeunes années en classe

prépa Normale Sup remonte à la surface

. Corrida oui, mais rendez-vous

avec soi-même aussi : c’est pour cela

que je voulais goûter à cette course

, pour me rencontrer… au cœur de

mon passé, au milieu des autres, dans

l’urgence sportive, l’injonction athlétique,

le désir d’aller de l’avant, plus

vite, moins qu’avant, mais...encore

et toujours ! On crie , on hurle autour

de moi. Arrivée dare-dare quai de la

Daurade … J’identifie deux timbres

de voix familiers : mes amis Olivier et

Muriel, sortis respirer l’air de la fête .

« Emporté par la foule , qui m’entraîne

( …) dans cette folle farandole

» ...je les ai quand même reconnus

! Pour le reste , je suis un peu

déboussolé : quid de mon rythme ?

Du chrono ? Combien de kilomètres

avons-nous déjà couverts ?

Pas la moindre idée : je me rappelle

juste être repassé place du Capitole à

la mi-course environ, sous les vivats

de la foule, avoir à ce moment-là

salué un photographe perché quelque

part si haut qu’il ne m’a pas vu

je crois..

Je me revois m’extirpant des

ruelles du quartier St-Cyprien , aux

abords de l’ Hôtel- Dieu ,pour attaquer

la montée – car c’en est une ,

mes cuisses s’en souviennent – sur

le Pont Neuf , ouvrage majestueux ,

point d’orgue du parcours, offrant à

qui a encore la lucidité pour en profiter

le droit d’apercevoir les reflets irisés

allumant de mille feux la Garonne

enflammée par les nuances écarlates

du jour finissant .

A ce moment-là, je me dis que c’est

bien cela que je suis venu chercher :

je réduis mon allure pour mieux endurer

la pente mais aussi pour mieux

voir alentour et pour mieux sentir

l’imposante masse du chef-d’oeuvre

de pierre sous mes pieds. Passer là ,

avoir sous la semelle l’étendard de la

ville, ce n’est pas rien ! Je veux réussir

à y penser, à m’en rendre compte

intensément, en quelque sorte ! Instant

précieux mais fugace ! Bientôt

, le gymkhana des rues étroites

reprend , on tournicote , on oblique ,

on ralentit pour mieux repartir : changements

de rythme et de direction

incessants dans les ruelles étriquées

qui résonnent des encouragements

des badauds !

L’impression d’être une souris qu’on

aurait enfermée dans un labyrinthe .

Mes congénères coureurs s’agitent et

s’empressent autour de moi, comme

si nous cherchions tous une sortie,

une issue … que voilà ! C’est le Palais

de Justice ! Le juge de paix de ce jeu

pour excités du mollet .

Voici le boulevard, la ligne droite

que je reconnais bien : c’est celle qui,

sur le marathon, nous conduit très vite

à l’arrivée. Ouf ! Je regarde au loin :

après le Donjon, nous allons tourner

à gauche et en finir… J’approche , j’y

suis ...j’esquisse un mouvement sur

ma gauche mais ...les bolides jaunes,

verts, bleus ...que sais-je ...devant

moi ...continuent TOUT DROIT ! Je

hurle ma colère ! Pourquoi cela ?

Je me voyais finir en 37 minutes

environ, voire un peu moins… Rêve

envolé : Jacques R. , un ami posté là,

est témoin de mon désarroi et me dit

quelque chose , je ne sais plus quoi!

N-ième virage en épingle dans

cette ultime boucle assassine : je

reconnais la rue Rémusat , j’aperçois

au loin l’arche d’arrivée , les

clameurs du Capitole enthousiasmé ,

transporté d’allégresse , me parviennent

. Je débouche en pleine lumière ,

dans la nuit naissante : tout est rouge

,orange ,rose , quelque chose comme

ça . C’est le feu d’artifice de l’arrivée,

l’explosion des couleurs et des joies

le tintamarre des cris et des applaudissements.

La place du Capitole

scintille de mille feux. Je passe sous

l’arche. C’est fini, ou presque . Discussion

avec quelques amis coureurs

au dessus des quartiers d’oranges …

Clap de fin , game over : ce fut une

belle partie de « Pacman » pédestre,

endiablée, au rythme d’une fiesta

estivale. Une belle Corrida !

Patrice Bruel


Les à-côtés 15

LA PREPARATION

"Une première à renouveler"

David Gosse est coach de

course à pied. Il a organisé

dans le cadre de la Corrida

des entraînements en groupe

en prévision de l'événement. Il

nous raconte tout cela !

Première séance à 4 semaine

et deuxième séance à 3 semaines

du jour J. Au programme, ils ont pu

découvrir et travailler les gammes de

course à pied, du renforcement spécifique

et une partie cardio avec du

fartleck. Le rendez vous étant donné

chez Go Fitness Toulouse, nous avons

terminé les deux séances par une

partie stretching dans la salle, animé

par un coach Go Fitness.

En résumé, ce fut vraiment une

belle réussite pour une première que

nous renouvellerons peut être l’année

prochaine avec pourquoi pas une proposition

de suivi jusqu’au jour J pour

certains coureurs !"

"Cette année lors de la réunion de

présentation des sponsors et du plateau

athlètes en avril, j’ai pu échanger

avec Philippe Dur et Laurent Balsa,

deux des responsables de la Corrida.

Nous avons discuté et réfléchi

ensemble sur la volonté d’aider et

d’impliquer les coureurs en amont

pour la Corrida de Toulouse 2018.

Nous avons donc décidé de mettre en

place deux sessions d’entraînement

en groupe gratuites pour partager des

conseils avec des coureurs quel que

soit leur niveau. Nous voulions tester

quelque chose de nouveau pour communiquer

autour de l’événement. Pour

cette première année, nous avons

limité les séances à 60 personnes.

J’ai donc organisé la communication,

l’organisation des inscriptions

et l’animation des séances.

Sur les deux séances nous avons

pas eu de chances concernant la

météo, avec pluie menaçante et grisaille

mais malgré tout, plus de 40

personnes sur chaque session étaient

présentes.


Tous les partenaires de la Corrida Crédit Agricole Toulouse31 sont heureux d’offrir

ce numéro « Spécial Corrida » à tous ses fidèles lecteurs et coureurs.

More magazines by this user
Similar magazines