Désolé j'ai ciné #6

djcmagazine

122

g ow

On ne va pas se mentir, hormis un chef d’oeuvre bouillant et émouvant,

mettant en lumière la carrière - et la vie - brisée d’un catcheur en bout

de course, tout autant que la passion évidente de la lutte qui transpire

d’un circuit indépendant rude, peu gratifiant et littéralement écraser par

la surpuissance de la WWE - “The Wrestler” de Darren Aronofsky -; on ne

peut pas vraiment dire que le monde de la lutte et du catch spectacle a

réellement été mis en valeur autant sur le petit que sur le grand écran au

fil des décennies.

Et ce malgré, il est vrai, quelques essais remarquables (le dernier tiers de “La

Taverne de l’Enfer” de Sylvester Stallone en tête) qui ne viendront pourtant

pas rattraper quelques tâcherons bien gras - “No Holds Barred” avec Hulk

Hogan...

More magazines by this user
Similar magazines