Désolé j'ai ciné #6

djcmagazine

124

Loin de n’être qu’une simple émission sur la lutte, ou quatorze

femmes (actrices, top modèles, danseuses, cascadeuses,...) se

crêpent le chignon en tenues colorées et sexy, ou poussaient

même la chansonnette pour divertir des milliers de téléspectateurs

: “GLOW” était avant tout une fenêtre de vision incroyable pour

une poignée de femmes talentueuses, qui ont construites toutes

seules leur route vers le succès.

Dans la droite lignée d’”Orange is The New Black” avec sa galerie de

personnages féminins hétéroclites et hautes en couleurs, véritables

outsiders hors normes selon les conventions sociales, appelées

à dévorer le petit écran à chaque épisode, la série, spectacle

dans le spectacle, était une intelligente dramédie, attachante et

férocement nostalgique (la reconstitution des 80’s est certes facile,

mais franchement convaincante), totalement tournée vers sa pluie

d’héroïnes en quête d’émancipation, elles-mêmes se déjouant

continuellement des clichés qu’elles sont supposées incarner -

autant dans le catch que dans la société US des années Reagan -;

un condensé de loufoquerie franchement prenant, dominé par une

Alison Brie étincelante, dans un premier rôle (celui de l’enthousiaste

mais instable leader du groupe, Ruth, pas si éloignée de la Piper

More magazines by this user
Similar magazines