Views
3 months ago

Un après Libramont sous le signe de la tristesse... - août 2018

Pages mensuelles de l'UAW - août 2018

Un après Libramont sous le signe de la tristesse... - août

Union des agricultrices Wallonnes Notre agriculture wallonne, une agriculture familiale! N°208 9 août 2018 UAW Pages mensuelles de l’UAW - Distribué toutes fermes - Chaussée de Namur ‘7 - 5030 Gembloux Tél. 081/60.00.60 - Fax. 081/60.0’.’6 - E-mail. uaw@fwa.be par Marianne Streel, présidente UAW - marianne.monjoie@live.be Le mot de la Présidente Ce mardi midi, nous apprenons que Frédéric, le fils d’Arlette Delhez, a trouvé la mort accidentellement la nuit de dimanche à lundi… Très chère Arlette, nous sommes toutes profondément bouleversées par ce qui vous arrive. Nous imaginons la douleur que vous devez vivre et nous nous unissons à votre grand chagrin. Nous te présentons nos condoléances ainsi qu’à Albert et toute votre famille. Nous t’embrassons très affectueusement, Les UAW Un après Libramont sous le signe de la tristesse… Le dimanche 5 août, quelle ne fut pas ma stupeur d’apprendre que Vea Kaghoma, Secrétaire exécutive de la Lofepaco RDC, organisation paysanne féminine du Kivu, avait perdu la vie de grand matin. Vea a consacré sa vie à la défense des femmes paysannes de son organisation. Organisation qui fait partie des partenaires privilégiés de nos mouvements via le CSA. La Lofepaco a notamment créé l’académie nationale paysanne. J’ai pu lors d’un voyage à Goma en République Démocratique du Congo, me rendre compte de la réalité du travail de cette organisation paysanne notamment lors d’une visite sur un de leur « champécole » où nous avions discuté longtemps avec des productrices et leur mari. J’ai été fort touchée d’apprendre que c’est dans un de ces champs école que, dès ce mardi, tu reposeras. Vea faisait partie de toutes les réunions organisées par le CSA, tant dans les pays des Grands Lacs qu’ici à Gembloux. Elle me laissera l’image non seulement d’une grande dame de la défense des femmes, mais également d’une grande dame de cœur. Avec son départ, je perds une amie, une très chère amie. Au nom de l’UAW et en mon nom personnel, je présente toutes mes condoléances à ses chers enfants, qu’elle avait adoptés et dont elle parlait avec tant de fierté ; à la Présidente de la Lofepaco et à toutes ses productrices ainsi qu’à tous ceux qui, à travers le CSA, ont eu la chance de travailler avec elle. Être élu dans une OPA, à côté du travail de défense du métier qui n’est pas toujours simple à gérer, apporte beaucoup de joies et permet de belles rencontres. On peut aussi au travers des travaux accomplis, se lier davantage et avoir l’impression d’appartenir à la même famille. C’est notamment le cas avec nos partenaires du Sud, que nous appelons avec humour, la grande famille du CSA ! Ce sentiment de grande Famille, nous sommes nombreuses à le ressentir également lorsque nous parlons de l’UAW. « Famille » que je tiens à remercier après ces quatre jours de folies à Libramont pour le travail fournit. Merci à Myriam et Fanny, pour la préparation et la gestion des événements qui, cette année, se sont déroulés sur deux stands. Merci aux agricultrices pour leur présence à ces événements. Merci aux agricultrices pour leur travail sur ces deux stands, et un petit coucou particulier à nos luxembourgeoises qui, malgré la chaleur, ont comme chaque année, fournit des gaufres de qualité à nos visiteurs. J’associe à ces mercis les autres mouvements de la Maison de la Ruralité et toutes ces personnes qui nous ont rendu visite pendant ces quatre jours. Le thème de cette année, « qui nourrira nos villes demain ? », a permis aux agricultrices UAW présentent sur notre stand dans la « Ferme enchantée » de communiquer avec les familles participant aux jeux qu’elles proposaient sur nos productions et leurs hautes qualités, nos bonnes pratiques de production, ainsi que sur l’alimentation durable wallonne, c’est-à-dire pour l’UAW : une alimentation de saison, la moins transformée possible et locale. Informer sur notre travail, recréer le dialogue a toujours fait partie du core business de l’UAW. Et encore une fois, lors de mes « petits passages » au stand UAW de la « Ferme Enchantée », j’ai pu être confortée de l’utilité de ces contacts agricultrices/ consommateurs. Merci à la Foire de Libramont de nous avoir offert cet espace de rencontres dédié aux familles ! Libramont, c’est aussi les concours, les espaces machines agricoles, les rencontres professionnelles et/ ou amicales, des informations et conférences sur les innovations et grands questionnements concernant notre secteur et ses filières… Et aussi pour les responsables et personnel de nos mouvements, des rencontres avec le monde politique, rencontres sur un « mode plus cool », ce qui n’empêche nullement d’en profiter pour, de façon moins formelle, replacer quelques revendications tant en ce qui concerne nos revenus, les normes auxquelles nous sommes soumis, la PAC, la RN25, le Bien-être animal, la sécheresse, la coopérative des éleveurs wallons, la durabilité de notre agriculture wallonne, le statut des agricultrices, etc. Revendications portées également plus formellement, tant par notre Président FWA à l’ouverture du stand, que lors d’organisations d’autres événements sur notre stand, tels que ceux concernant Duraphyto, les assurances-climat, les assurances paramétriques, qui nous ont ainsi permis de toucher tant le politique que les journalistes, et à travers eux le grand public. Le climat de cet été nous prouve fortement, si cela s’avère encore nécessaire que notre préoccupation de permettre aux agriculteurs wallons d’avoir accès à des assurances est plus qu’urgent. Plus personne ne peut nier le changement climatique ! L’agriculture, comme toutes les activités humaines, est une des causes de ce changement climatique, est une des principales victimes mais est surtout une des solutions afin d’améliorer la situation. En tant qu’agriculteurs nous réclamons des assurances tant pour les cultures que pour les prairies, nous devons également rendre nos exploitations plus résilientes et ceci notamment avec le concours de la recherche. Nous voulons également prendre notre avenir en main, Duraphyto en est un bel exemple ; Soyons acteurs de solutions ! Merci à nos agricultrices qui ont accepté pendant cette foire, de communiquer avec la presse et qui ont ainsi donné une image positive, dynamique, innovante de notre agriculture wallonne féminine ! Cette image de femme entrepreneur et moderne a aussi été mise en valeur lors de la remise du prix UAW- FCEB par deux magnifiques jeunes femmes, Laurence et Hinde, dont vous trouverez le portrait dans les pages suivantes. Une agricultrice qui a diversifié l’exploitation de ses parents en y produisant des champignons et une cheffe de PME proposant une solution de transport frigorifique durable permettant aux producteurs un meilleur respect de leurs produits et une sécurité sanitaire de leurs productions lors de leur transport vers le maillon suivant de la filière. Je poursuivrai ce mot par la brochure de l’UAW « Collaborer au féminin » que nous avons distribué sur notre stand. Recueil qui met en valeur, au travers de dix portraits d’agricultrices, des types de collaboration bien présents dans notre Agriculture Familiale Wallonne. Merci à ceux qui ont « collaboré » afin qu’il puisse être distribué à Libramont, les dix agricultrices qui ont accepté de partager leurs expériences, Fanny, Myriam, les coordinatrices UAW, Anne Pétré du Pleinchamp pour ses interviews et Christophe Gillot pour les photographies, ainsi que l’Agence pour l’Entreprise et l’Innovation pour leur soutien financier et le CSA pour tout le travail effectué en soutien à l’UAW au sujet de la « coopération en Agriculture Familiale ». Ces recueils, qui ont reçu un magnifique accueil, seront disponibles à Gembloux, ainsi qu’aux cinq Journées Provinciales. Vous retrouverez également ces portraits dans les futures pages de femmes de l’UAW. Ce moisci, Charline ouvre le bal ! À la question de la Foire de Libramont, « qui nourrira nos villes demain ? », les agricultrices de l’UAW répondent « nous », « nous les exploitations agricoles familiales wallonnes ». Pour ce faire, et malgré notre situation économique complexifiée par la situation de sécheresse exceptionnelle de cet été, de retour de Libramont, nous avons « repris » notre travail dans nos exploitations. Les élus dans nos mouvements également, car les difficultés pour notre secteur ne s’amenuisent pas et je ne peux que souhaiter une rentrée où chacun, selon ses compétences et son rôle, aura à cœur de préserver notre Agriculture Familiale Wallonne qui a comme atout d’être diversifiée et une des plus performante mondialement, point de vue de la haute qualité de ses productions, sanitaire et environnementale. Retrouvons un peu de réalisme dans certains propos. Arrêtons de déclarer vouloir une agriculture « ultra parfaite ». Toute activité économique produit des impacts positifs et négatifs. Arrêtons de vouloir discriminer une partie de notre agriculture. Quand elle aura disparu, que nous restera-t-il ? Qui produira notre alimentation et s’occupera de notre environnement ? Surement pas celle qui est prônée à titre « d’exemple » aujourd’hui !!! Que du contraire !!! Cette rentrée, pour l’UAW, aura également un goût d’élections, puisque nous renouvelons nos structures entièrement cet automne. Rentrée signifie également début de nos journées provinciales qui débuteront en Hainaut le 4 septembre. Lors de cette journée, nous aborderons, avec des invités prestigieux Monsieur Poismans, Directeur du Craw, Monsieur José Renard, Chef de Cabinet Agriculture du Ministre René Collin, des pistes de solutions innovantes pour nos exploitations. Notre Lauréate du prix UAW/FCE, Laurence Limbort apportera quant à elle sa vision de jeune agricultrice à partir de son histoire sur son exploitation familiale. Au plaisir de vous y retrouver nombreuses et nombreux ! En souhaitant, le retour de la pluie, je vous souhaite une bonne fin d’été ! Ces pages ont pu être éditées grâce au soutien du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

UAW text : Union des Agricultrices Wallonnes - CSA