Noé 90

onevoiceplanet

2 - EN CAMPAGNE

EN CAMPAGNE - 3

STOP AUX EXPÉRIENCES

HONTEUSES : ONE VOICE RÉCLAME

TRANSPARENCE ET ÉTHIQUE !

Des singes forcés d’inhaler des gaz d’échappement,

des techniques chirurgicales apprises sur des animaux vivants,

des chats conscients aux cerveaux lardés d’électrodes…

Contre les expériences honteuses, One Voice se mobilise. AMERINA GUBLIN

avons également contacté 32 CHU et

Universités afin de nous assurer qu’ils

respectaient bien la réglementation. Si

tel n’est pas le cas, nous engagerons

une action contre les contrevenants et,

au besoin, nous déposerons une plainte.

DAIMS EN SURSIS :

ONE VOICE SUR LE FRONT !

Depuis le dernier Noé, où nous lancions

un cri d’alarme, One Voice

a renforcé son action contre

l’expérimentation animale.

Le scandale Dieselgate

La mobilisation a été générale lorsque la

population a découvert que des singes

étaient forcés d’inhaler des gaz d’échappement

pour tester des moteurs diésels.

One Voice a immédiatement réagi

avec une pétition, qui a recueilli près de

100 000 signatures, pour que l’industrie

automobile cesse toute expérimentation

animale.

Nous avons également contacté les

constructeurs afin qu’ils se positionnent.

Ceux qui ont répondu ont déclaré ne pas

être au courant de cette pratique. Notre

équipe juridique a donc sollicité le ministère

de la Recherche pour vérifier qu’il en

était informé et savoir s’il a connaissance

d’autres sociétés y recourant.

Des animaux sacrifiés pour

l’enseignement supérieur

One Voice et son partenaire, Antidote

Europe, ont mis en demeure l’Université

de Lorraine qui dispense une formation

« chirurgie expérimentale » utilisant

des animaux vivants. Cet établissement

ne se conforme pas au principe

des 3R 1 . D’autres centres de formation

utilisent déjà des méthodes alternatives

(voir Noé 89), tels du tissu synthétique

ou un simulateur informatique. Nous

Éthique et transparence

En 2017, des chercheurs ont implanté

des électrodes dans le cerveau de chats

faiblement anesthésiés mais chimiquement

paralysés. Boîte crânienne ouverte,

ils étaient conscients durant l’expérience

! Pour le Dr Ménache, vétérinaire

consultant pour One Voice, il n’y a rien

qui puisse justifier ce type de procédure,

en totale contradiction avec la législation.

Pourtant, combien sont-elles, ces

expériences honteuses, validées par de

pseudo « Comités d’éthique » ?

One Voice demande à ce que leur composition

soit rendue publique. C’est à la

société de juger ce qui est acceptable en

matière de souffrance et pas seulement

aux scientifiques. Aujourd’hui, certains

protocoles laissent les animaux agoniser

jusqu’à ce qu’ils décèdent, voire provoquent

volontairement des douleurs

sévères, ce qui est en totale contradiction

avec la Directive européenne. 2 •

One Voice ne laissera

pas les animauxsouffrir.

Ensemble, nous ferons

triompher l’éthique !

1

Remplacer l’expérimentation animale dès que possible,

et à défaut, Réduire le nombre d’animaux utilisés

et Raffiner les procédures.

2

Directive n° 2010/63/UE.

Quatre daims, échappés d’un enclos privé en Ardèche,

ont été condamnés à mort. One Voice s’y refuse !

Pour les sauver, nous avons engagé un bras de fer avec

les chasseurs et les autorités. MARIE-SOPHIE BAZIN

Ils sont quatre. Quatre malheureux

daims qui avaient juste soif de liberté.

Mais, après avoir franchi les barrières

de leur enclos privé, en Ardèche, ils ont

croisé des chasseurs. S’ils avaient tiré, cela

leur aurait coûté leurs permis de chasse.

Car si aucune réglementation ne bénéficie

à la faune sauvage en France, une

protection légale existe pour les individus

captifs, même en cavale. Et pourtant…

Les chasseurs font la loi

À défaut de pouvoir les abattre, les

chasseurs ont alerté le Préfet. Celui-ci,

via un arrêté du 27 février 2018, a

autorisé la mise à mort des pacifiques

herbivores d’ici le 27 mai. Pour justifier

cette mesure, les daims ont été considérés

comme une menace pour les cultures

et la population. Comme s’ils étaient

devenus plus dangereux que n’importe

quel animal sauvage et mettaient, à eux

quatre, l’Ardèche en péril !

Un refuge contre les fusils

One Voice est immédiatement intervenue.

Nous avons trouvé un refuge

à Sedan, prêt à accueillir les daims sur

un domaine de 14 hectares, et avons

proposé au Préfet de nous occuper de

leur transport. Notre courrier restant

lettre morte, et considérant l’urgence

de la situation, nous avons également

saisi le Tribunal administratif de Lyon. Le

19 mars, jour de l’audience, les chasseurs

étaient présents, accompagnés d’une

cohorte d’avocats. Se sentaient-ils à ce

point menacés ? En tout cas, on devine

les forces en présence dans cette affaire...

One Voice ne lâche rien

Nous avons été déboutés de notre

demande. On nage dans l’absurde !

Nos politiques donnent des leçons à la

communauté internationale pour respecter

la faune, mais que font-ils dès

que quatre daims, quatre individus sensibles

ayant droit à la dignité et à la vie,

tentent de se dégourdir les pattes ? Ils

les traitent comme des objets, passibles

de destruction.

Nous ne baissons pas les bras ! Dès

fin mars, nous avons lancé un pourvoi

en cassation. Nous irons jusqu’au bout

pour sauver ces quatre daims, figures

emblématiques des persécutions

que subissent les animaux sauvages

en France. •

L’AFFAIRE DANS

LES MÉDIAS !

L’affaire des quatre daims a fait

du bruit dans les médias. De nombreuses

personnes se sont indignées

et les propos de Muriel Arnal ont été

largement repris.

Notamment sur l’antenne de la radio

France Bleu, où elle a souligné :

« Il s’agit de la vie d’animaux sauvages.

On ne trouve aucune solution

que de les abattre ? C’est vraiment

scandaleux et c’est toujours le cas

maintenant en France. » Le magazine

Le Point a également consacré

un bel article sur cette affaire, ainsi

que Le Dauphiné et de très nombreux

journaux.

ONE VOICE NOÉ #90 MAI 2018

Suivez notre actualité sur Internet, Facebook et Twitter

ONE VOICE NOÉ #90 MAI 2018

More magazines by this user