TRAVEL INSIDE_F 2018-510

abouttravel

Itinéraire: Saint-Gall – Cancun –

police communautaire

Victime d’un vol lors d’un voyage? Avec

Helvetic Assistance, les voyageurs ont la

garantie que tout est toujours prévu.

www.helvetic-assistance.ch

Member of MSS Group

N o 50/51 | 20 DÉCEMBRE 2018 | www.travelinside.ch

BACKGROUND

Rétrospective 2018:

les plus et les moins 6 –7

DESTINATION REPORT

Océan Indien 9

Arabie 10

FOCUS

Voyages de luxe

à travers le monde 12

TRAVEL TOP JOBS

Les dernières

offres d’emploi 13

TTS renonce à un Sales romand

Pierrette Kaltenrieder a quitté ses fonctions de déléguée commerciale

et ne sera pas remplacée.

Pierrette Kaltenrieder, qui a œuvré plus

d’une année en tant que déléguée

commerciale pour le groupe TTS, a

décidé de donner une nouvelle orientation

à sa carrière et a quitté son poste

à la fin novembre. Elle avait succédé à

Marguerite Nessi le 1 er octobre de l’an

dernier. Depuis le 1 er décembre, chaque

TO du groupe TTS actif en Suisse romande

(Glur, Kira, Let’s go Tours,

Tourasia et Voyageplan) est le contact

direct de quelque 260 agences de

voyages romandes distribuant les

produits TTS.

«Les spécialistes TTS n’engageront

pas de successeur en Suisse romande.

Le soutien aux agences de voyages sera

toutefois renforcé. La coopération future

se concentrera sur divers événements

prévus dans la région et au cours

desquels les contacts personnels avec

les agents de voyages seront intensifiés

par tous les employés», confirme Beat

Obrist, directeur de TTS. Selon ce dernier,

les produits des spécialistes du

Beat Obrist

Pierrette Kaltenrieder

groupe TTS deviennent de plus en plus

complexes. Et du point de vue des

marques concernées, le contact direct

est donc le meilleur moyen d’offrir le

conseil le plus compétent et le meilleur

service possible.

SANS SALES REPRESENTATIVE, le risque

n’est-il pas grand de perdre rapidement

des parts de marché face aux marques

spécialisées des deux grands TOs du

pays et aux nombreux spécialistes romands?

«Non, nous pensons que nous

offrons un service moderne et direct.

Chaque TO peut réagir de manière

beaucoup plus ciblée et plus rapide; la

qualité est améliorée puisque les spécialistes

sont en contact direct», ajoute

Beat Obrist.

TTS, QUI DISPOSE D’UNE ADRESSE en

Suisse romande (Voyageplan à Montreux),

n’envisage pas non plus de détacher

à temps partiel un collaborateur

montreusien pour défendre sur le

terrain les intérêts commerciaux des

cinq marques concernées: «Ce n’est ni

dans l’esprit de Voyageplan ni dans

celui du groupe TTS d’avoir simplement

un nom pour soutenir les

agences. Nous souhaitons au contraire

transmettre les compétences de

chaque marque directement aux

agents. Et Voyageplan œuvrera de la

même manière de son côté», conclut

Beat Obrist.

DS

Excellentes fêtes

à toutes et tous

C’est avec la diffusion de cette dernière

édition de l’année que TRAVEL INSIDE

observe une courte pause pendant les

fêtes de fin d’année. Le rythme habituel

de parution de TRAVEL INSIDE français

reprendra le jeudi 17 janvier 2019.

DURANT CETTE PÉRIODE, nous continuerons

à vous tenir informés via notre

newsletter les 24, 27, 28 et 31 décembre,

avec reprise du rythme quotidien dès

le 3 janvier.

TRAVEL INSIDE et Primus Editions

en profitent pour remercier leurs lecteurs

et partenaires commerciaux de

leur fidélité et souhaitent à toutes et

tous un joyeux Noël et plein succès

pour l’an neuf.

TI

PINK CLOUD ÉTEND SES SERVICES À TOUTE LA SUISSE

Six ambassadeurs du réseau Kuoni sont

désignés, dont trois en Suisse romande.

Le service Pink Cloud de DER Touristik Suisse pour les

clients LGBT proposera désormais des conseils

personnalisés dans toutes les régions linguistiques de

Suisse. À l’avenir, Pink Cloud sera représenté non

seulement à la Bahnhofstrasse à Zurich, mais

également dans sept régions avec les agences Kuoni

d’Onex, Renens, Fribourg, Berne (Neuengasse), Bâle

(Gerbergasse), Zurich (Bahnhofstrasse) et Lugano

(Sassello). «Souvent, nos clients sont venus à

Zurich de Berne, de Bâle ou même de Suisse

Ray

Fuhrer

romande pour obtenir des conseils compétents», explique Ray

Fuhrer, directeur de Pink Cloud. «Un contact personnel avec le

consultant est extrêmement important, particulièrement

lorsque les couples homosexuels planifient leur lune

de miel ou souhaitent réserver un logement

gay-friendly. Des ambassadeurs Pink Cloud sont

désormais disponibles à l’échelle de la Suisse pour

préparer le voyage adapté, grâce à une grande

expertise, beaucoup d’engagement et de passion.»

Une nouvelle campagne publicitaire est aussi lancée

avec le slogan: «We are pleased to pink you». www.

pinkcloud.ch a également été habillé de rose. CD

Voir en page 2

Vacances à prix imbattable.

Djerba – Radisson Blu Palace

Resort & Thalasso 44444

1 semaine, petit déjeuner, p. ex. le 8.5.19

vol de Genève les me, sa

à p. de CHF 499.–

Prix en CHF par personne si 2 personnes en double avec

taxes d’aéroport et de sécurité et supplément carburant.

Prix au 14.12.18.

Photos: màd, Toucharger.com

Le magazine grand public des vacances

Parution

le

20 février

www.traveltip.ch


2

TOP STORIES

Les voyages sont aussi symboles d’ouverture

TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018

Alors que DER Touristik Suisse étend Pink Cloud à toute la Suisse, Hotelplan Suisse travaille au développement de Gay Travel.

Depuis plusieurs années, des études

ont démontré que la clientèle LGBT

(Lesbian, Gay, Bisexual and Transgender)

a un fort potentiel et une valeur

très élevée.

DANS SON PRÉAMBULE au «Deuxième

rapport mondial sur le tourisme LGBT»

publié l’année dernière, Taleb Rifai,

secrétaire général de l’Organisation

mondiale du tourisme, relève que cela

dépasse la simple considération financière.

«Petit à petit, ce segment dynamique

a prouvé son aptitude à devenir

un puissant moteur pour le développement

économique. Cependant, les

impacts positifs du tourisme LGBT vont

bien au-delà. En effet, les destinations

ouvertes au tourisme LGBT portent une

image puissante de tolérance et de

respect. Celles qui sont en faveur des

droits LGBT deviennent des ambassadeurs

mondiaux des droits de

l’homme.» Tout récemment, Malte a

accueilli un sommet du tourisme LGBT

Les millennials LGBTQ sont plus ouverts et à

l’aise avec leur sexualité.

le 23 novembre dernier organisé par la

Malta Tourism Authority en collaboration

avec ITB Berlin. On estime à

23 millions le nombre de personnes

ouvertement LGBT en Europe. Cela

représente donc un marché source

considérable. C’est même l’un des

marchés connaissant la plus forte

croissance dans l’industrie du tourisme,

avec d’excellentes opportunités

en Allemagne, en France et au

Royaume-Uni. Certains plus petits pays

du nord et de l’Europe occidentale

seraient également très prometteurs.

LES CLIENTS LGBT ont généralement

un plus fort pouvoir d’achat et voyagent

assez souvent. Si les principaux segments

sont les séjours balnéaires et les

séjours culturels, celui des voyages en

famille LGBT tend à se développer. Dans

son «Rapport sur les tendances des

voyages 2018», Trekk Soft relève: «Le

fait que les millennials LGBTQ (ndlr: Q

pour Queer) sont généralement plus

ouverts et à l’aise avec leur sexualité.

Ils en attendent de même de la part des

organisateurs de voyages dans la mesure

où cela n’est souvent même pas

un problème. Ces voyageurs veulent

être considérés commercialement

comme une cible grand public plutôt

qu’un groupe séparé.»

C’EST PRÉCISÉMENT CE que propose

Pink Cloud avec des conseillers aptes

à répondre aux questions, sans pour

autant avoir un produit différent. Il en

va de même chez Hotelplan depuis près

de dix ans. Prisca Huguenin-dit-Lenoir,

porte-parole: «Nous disposons d’une

page Facebook et d’un blog qui complètent

le service de conseil personnel.

Le service se poursuit, mais en raison

de changements de personnel, nous

sommes en processus de développement,

y compris en Suisse romande.»

Au moment du bouclage de la présente

édition, le service Gay Travel n’a temporairement

plus de conseiller en

Suisse romande et en possède trois en

Suisse alémanique.

Commentaire en page 4

CD

SPOTLIGHT

«J’ai hâte de tester la fondue de Swiss»

LE PÈRE NOËL DE PASSAGE EN SUISSE ROMANDE

Le Père Noël a de nouveau rendu visite à TRAVEL INSIDE, le temps de passer l’année en revue.

Père Noël, le voyage s’est passé sans

problème cette année?

Ne m’en parlez pas! Notre quartier général

est lié contractuellement à Swiss; la

plupart des mes collègues sont rentrés

avec votre compagnie «nationale», mais

j’avais quelques visites privées à effectuer

en Allemagne après les fêtes de

l’année passée. Et j’ai acheté plusieurs

billets Air Berlin.

Vous n’imaginez pas le parcours du

combattant pour tenter de récupérer

quelque argent. Moi qui me réjouissais

de déguster les fameux cœurs en chocolat

de Lindt & Sprüngli qu’Air Berlin distribuait

à bord. Imaginez-vous que près

de 2,5 tonnes de chocolat sont passées

dans la masse en faillite! Et nous n’avons

pas jamais été remboursés. Il est temps

que cela cesse.

Vous avez une recette?

Oui! Imposer aux compagnies aériennes

mondiales une assurance des fonds des

clients. Vous avez eu je crois les mêmes

problèmes en Suisse avec la petite compagnie

Skywork. Les jérémiades de sa

direction ont été entendues jusqu’en

Laponie. Mais le management comme

votre office de l’aviation civile savaient

que la fin des opérations était imminente.

On ne trompe pas les clients et les

agents de voyages de cette façon.

Nous avions nous aussi soumis une proposition

au patron de Skywork: délocaliser

nos opérations européennes de

Rovaniemi à Berne, être ainsi au centre

de l’Europe et redynamiser le petit aéroport

de la capitale. Il n’en a pas voulu.

Cette délocalisation nous aurait permis

d’avoir des représentants locaux,

proches du terrain. Le suivi aurait été

meilleur. Le groupe TTS devrait y songer.

Vous avez vu que Swiss se porte bien

à Genève?

Bien entendu et j’en suis ravi. Mon ami

Lorenzo et son équipe ont travaillé

d’arrache- pied pour y parvenir. C’est un

joli succès qui nous réjouit tous. Mais ce

qui me réjouit particulièrement, c’est

la concrétisation d’un vieux projet de

Loren zo: Swiss propose des fondues à

bord de certains vols genevois. C’est fantastique,

même s’il est regrettable que

mon fournisseur personnel Pascal, du

Café du Midi à Fribourg, n’ait pas été

contacté pour confectionner ces fondues

volantes. À l’heure de «Swiss Saveurs», le

passager est prêt à mettre le prix pour

des mets authentiques et de qualité. Mais

j’ai hâte de la tester. Je suis certain que

d’autres compagnies suivront: fondue

chinoise chez Air China, bourguignonne

chez Air France. Je sais qu’Air-Glaciers

songeait à la raclette, mais Bagnoud a

renon cé aux charters. Dommage, il aurait

dopé son chiffre d’affaires.

Vous avez suivi l’actualité de la

branche suisse des voyages cette

année?

Je la suis avec une grande attention. J’ai

vu avec plaisir que Kuoni a repris du poil

de la bête. Les Allemands et leur charismatique

chef Dieter ont tenu parole et

c’est très bien ainsi.

Dans un autre registre, j’ai activé tout

mon réseau – et Dieu sait s’il est dense

au niveau mondial – pour en savoir davantage

sur le départ précipité du patron

d’Hotelplan Suisse. Personne n’a

malheureusement été en mesure

d’éclairer ma lanterne. Localement, j’ai

aussi appris qu’une femme a été nommée

personnalité de l’année. C’est bien

ainsi et j’espère que personne ne jalouse

cette nomination démocratique.

Que pensez-vous de la Suisse romande

en général?

Je vois que certaines entreprises ont

réglé leur problème de succession. Par

exemple GG de Verbier, qui a choisi la

voie de la sagesse en optant pour une

solution interne. Son entreprise n’aurait

pas survécu longtemps dans un groupe

alémanique.

Mais je constate aussi que les TOs indépendants

ne tirent pas à la même corde

et préfèrent se tirer dans les pattes.

C’est dommage, ils devraient être plus

solidaires lorsqu’ils sont actifs sur des

destinations identiques. Dans un autre

registre, mon collègue lyonnais et moimême

souhaitions tester après les fêtes

la nouvelle compagnie La Nova. Je crois

que ce sera plus rapide par un autre

moyen.

Que souhaitez-vous pour l’an neuf?

Que les agences de voyages qui n’ont

pas de couverture des fonds des clients

soient condamnées et disparaissent. Il y

en a trop, surtout au bout du lac, où certaines

ont changé de noms mais restent

en activité.

Les TOs devraient placer ces agences

sur une liste noire, ne plus les inviter

à leurs événements et ne plus les fournir.

Nous-mêmes sommes contraints

d’assu rer les fonds des parents lors

de la commande des cadeaux de Noël

destinés à leurs enfants.

TI

Photos: iStock.com/Kosamtu, màd


TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018 TOP STORIES

3

Fert liquide The Cruise Line, mais

n’abandonne pas les croisières

Le bureau de Zurich sera fermé et les activités croisières seront réunies au sein du département Yachting

du quartier général de la rue Barton, à Genève.

se livrer à une impitoyable guerre des

prix et de tout entreprendre pour fidéliser

le client et le traiter en direct par

de multiples actions tarifaires proposées

à bord des bateaux lors de réservations

directes à bord des navires ou

via Internet.

«DÈS QU’UN CLIENT effectue sa première

croisière avec certaines compagnies

maritimes, il est systématiquement

répertorié dans un fichier interne et

démarché ensuite en direct. De nombreuses

compagnies agissent de la

sorte. Actuellement, le niveau de prix

du marché en entrée de gamme concurrençant

directement les destinations

balnéaires classiques est trop bas. Et

comme les grandes compagnies maritimes

à forts volumes génèrent près de

90% des croisiéristes, le calcul est rapidement

fait. Cela fait des années que

je répète que nos plus grands concurrents

sont nos propres prestataires.

Ceux-ci oublient que nous offrons une

valeur ajoutée, un vrai conseil et un

service qui ont un prix», conclut Jean-

Claude Fert.

Jean-Claude Fert

Dominique Sudan

Face au développement continu du

segment des croisières, Fert & Cie

(147 ans d’existence) réunissait en 2005

toutes ses activités liées aux croisières

dans une nouvelle filiale, The Cruise

Line.

S’appuyant sur une agence à Zurich

et une seconde au siège genevois de

Fert, The Cruise Line est appelée à

disparaître. Propriétaire et directeur

général de l’entreprise, Jean-Claude

Fert a en effet pris la décision de dissoudre

The Cruise Line et de fermer

l’agence de Zurich, qui occupe quatre

collaborateurs – les quatre personnes

concernées quitteront l’entreprise.

«La société est en liquidation et sera

désactivée ces prochaines semaines.

Mais les activités croisières ne seront

nullement abandonnées: elles seront

reprises par notre département Yachting,

au siège de Genève. Nous continuerons

donc à commercialiser les

croisières de certains prestataires

maritimes plutôt orientés dans le

segment haut de gamme, mais plus via

The Cruise Line», confirme Jean-Claude

Fert.

LE PATRON DE L’ENTREPRISE regrette

cette décision car le marché est porteur

et en pleine expansion, mais reproche

aux grandes compagnies maritimes de

Le site Internet fait peau neuve

Nouveau design, nouvelle navigation, nouveau contenu: Fert a complètement repensé

son site Internet essentiellement B2C afin d’exploiter au mieux les nouvelles technologies

tout en conservant une tradition de voyages sur mesure.

Le site se décline en six rubriques distinctes: voyages aux quatre coins du monde,

voyages d’affaires & Events Management, voyages exclusifs, destination Suisse, transports

et Espace Fert. La demande

de devis peut également

être effectuée et traitée en

ligne. Le site contient aussi

deux intéressantes rubriques

résumant la philosophie de la

maison: «Nos valeurs» et «Notre

héritage». Cette dernière retrace

en 21 étapes la riche histoire de

l’entreprise, de 1871 à nos

jours. À mi-chemin entre

agence digitale et agence traditionnelle,

Fert propose ainsi un

site atypique et novateur,

proche des clients. DS

Terres Lointaines s’est installé comme prévu en Suisse

La société a été créée l’été dernier et depuis octobre deux bureaux sont ouverts, l’un en ville de Zurich, l’autre à Genève au lieu de

Lausanne. Une décision motivée avant tout par les besoins des premiers collaborateurs romands.

Photos: màd

Terres Lointaines est une agence de

voyages qui fonctionne selon un modèle

dit «ROPO» (Research Online,

Purchase Offline). Autrement dit, la

prospection se fait sur le net, puis les

clients sont invités à se rendre dans

une agence proche de chez eux. C’est

donc tout naturellement que l’entreprise

cherche à se développer un

maximum. William Reynaert, fondateur

et président, dit avant tout être à

la recherche de personnes expérimentées

dans le domaine B2C.

LE PERSONNEL TROUVÉ a permis d’ouvrir

des bureaux au début octobre

dernier à Zurich au numéro 26 du

Mythenquai et à Genève au 1-3 de la

rue Chantepoulet. Les bureaux sont

placés sous la direction de Stephanie

Zehnder, anciennement employée

chez Vacances Transat, TRX, EF Séjours

linguistiques et Maya Travel Inn.

À Zurich, l’équipe se compose de Mira

Montero Serrano (ex-Kuoni, travel.ch,

Cuba Real Tours et Insight Reisen),

Olivier Aschmann (ex-Hotelplan et

DER Touristik Suisse), ainsi que Nadja

Niggi- Rüfenacht (ex-DER Touristik et

Bischofberger Reisen).

À GENÈVE, le bureau se trouve au

4 e étage du numéro 1-3 de la rue

Chantepoulet. L’agence est plutôt

discrète et aucune mention n’est faite

dans l’entrée. Sur Internet, elle figure

comme étant chez Silver International.

Actuellement, Ian Swift et Alexandra

Koehrer constituent l’équipe en place.

Le premier a passé onze ans chez

Travel house, tandis que la deuxième

a travaillé chez 1, 2, 3 Voyages, Quintessentially

Travel et Kuoni Voyages à

Genève. Si la première ouverture romande

s’est faite à Genève et non à

Lausanne comme initialement annoncé,

c’est essentiellement une question

de disponibilité du personnel, comme

nous l’explique William Reynaert. «La

question d’une ouverture à Lausanne

reste totalement d’actualité et nous

sommes toujours à la recherche de

futurs collaborateurs.»

CD


4

OPINION

Développement de Pink Cloud et de Gay Travel

Le voyage indissociable de l’ouverture

TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018

En fin d’année, il est généralement de coutume de faire

le bilan de celle qui se termine, et parfois de prendre des

résolutions pour celle qui arrive. Si ces dernières sont

bonnes, c’est encore mieux. Alors tandis que Strasbourg

panse ses plaies, il serait peut-être bon de se rappeler

que l’avenir appartient à l’ouverture et non au repliement.

C’est d’autant plus vrai dans les voyages que l’on a souvent

critiqué les clubs de vacances vivant en autarcie et

que depuis des années déjà, les voyageurs

sont toujours plus friands de la découverte

de la vie locale.

L’ouverture de nombreuses destinations

aux touristes LGBT est l’un des

divers témoins d’un changement des

Cédric Diserens

mentalités. Et la thématique touche autant le tourisme

que la société. L’acceptation du mariage pour tous permet

de changer le regard qui était porté jusqu’alors par

une «majorité bien-pensante», pourtant difficile à cerner.

Mais il n’est pas question de considérer les LGBT comme

une catégorie à part. Simplement d’intégrer le fait que la

sexualité ne se résume pas aux catégories typiques des

formulaires qui la limitent à deux options: «homme» et

«femme».

À plus d’un titre, l’année 2018 aura montré que certaines

barrières sont appelées à tomber. Dans un registre

différent, le mariage en mai dernier du Prince Harry de

Galles à l’actrice Meghan Markle aura bousculé un pays

qui nage entre tradition et modernité – un pays qui, soit

dit en passant, devra composer avec les conséquences

d’un vote vers un renfermement. Plus récemment dans

notre pays, certains se sont réjouis de voir deux femmes

élues au Conseil fédéral. C’est bien, mais comme le

disent certains enseignants: «Peut mieux faire.» Au

XXI e siècle, il convient non plus de relever les qualités

d’une personne en fonction de son genre, de son appartenance

ou même de ses origines, mais tout simplement

de considérer tout le monde de la même manière.

Pour revenir aux voyages, c’est la direction choisie par

Pink Cloud et Gay Travel, qui ne sont pas des produits

«conçus pour les LGBT», mais bel et bien un service où

un conseiller dispose des connaissances nécessaires

pour répondre aux attentes et questions spécifiques

d’une clientèle. Aucune différence avec le conseil que

peut attendre un client qui souhaite partir en famille par

exemple. Espérons d’une manière plus générale que

2019 soit résolument placée sous le signe de la tolérance

et que l’on entre enfin vraiment dans le XXI e siècle.

Voir en pages 1 et 2

2018 riche en rebondissements divers

Le secteur continuera de bouger en 2019

L’industrie des voyages n’a jamais été et ne sera jamais

figée, elle l’a démontré une fois de plus durant l’année qui

prend fin. En perpétuel mouvement, la branche suisse des

voyages a vécu nombre de développements positifs et

négatifs au cours des douze derniers mois, comme on le

constate en passant l’année en revue.

Au plan purement romand, 2018 aura été marqué par le

redressement de Swiss à Genève. Le programme «Geneva

Reloaded» était on ne peut plus clair à ce sujet: renouer

avec la rentabilité des opérations aériennes au départ de

la base genevoise, qui reste une exception dans la logique

de hubs de Lufthansa Group. C’est visiblement chose faite

et c’est tant mieux pour la qualité de la desserte de l’aéroport

et de toute sa zone de chalandise. Lufthansa Group

connaît aussi parfaitement la structure de la clientèle au

départ de Genève et le yield nettement plus élevé généré

par la force de frappe économique de tout l’arc lémanique.

Une réalité qui a sans doute pesé lourd lors de la mise en

place de «Geneva Reloaded».

Au niveau tour-operating, la stratégie régionale menée

par Hotelplan Suisse a aussi permis de poursuivre

le développement de l’antenne lausannoise. Quant à

DER Touristik Suisse, il a vécu une année 2018 marquée

par le retour en grâce des marques Kuoni et Helvetic

Tours après la période troublée qui avait suivi le démantèlement

malheureux de Kuoni Group.

Avec ses spécificités, la Suisse romande demeure un

marché porteur pour les entreprises alémaniques qui y

sont actives. Le succès des marques spécialisées des

grands tour-opérateurs le démontre à l’envi. La partie

n’en devient que plus difficile pour les TOs indépendants

romands, qui ne bénéficient pas de la même force de

frappe et ne peuvent se prévaloir d’un atout majeur: celui

du cumul des chiffres d’affaires propre aux grands

groupes. Une distribution que contrôlent aussi les groupements

volontaires d’agences de voyages, voire TUI, qui

garantit aux fournisseurs privilégiés une visibilité que

ceux-ci n’auraient pas ailleurs – mais à

quel prix? L’an neuf promet de nouveau

son lot de développements, que nous

ne manquerons de suivre pour la

29 e année consécutive. En souhaitant

bien entendu que le positif l’emporte.

À l’année prochaine!

Dominique Sudan

2019 18 & 19 septembre 2019

IMPRESSUM TRAVEL INSIDE

TRAVEL INSIDE | 14–16 place Cornavin | CP 1582 | 1211 Genève 1 | Tél. +41 (0)22 908 69 00 | Fax +41 (0)22 908 69 09 | E-mail: ti-gva@travelinside.ch

Tirage: 2400 exemplaires

Tirage contrôlé REMP/FRP (base 2017/18):

total 2028 exemplaires

Année de fondation: 1986

Parution bimensuelle, distribution seulement

sur abonnement.

Prix pour une année: 59 francs

(TVA incluse). Tarifs pour l’étranger sur

demande

ISSN: 1520-5610

Editeur: Angelo Heuberger

Rédaction: Dominique Sudan (DS),

rédacteur en chef; Cédric Diserens (CD)

Rédacteurs extérieurs: Alain Bossu (AB);

Collaborateurs extérieurs: Jean-Claude Basset

(JCB); Luc Citrinot (LC), Bangkok; Patrick Claudet (PC);

Jean-Claude Ferrier (JCF); René Hug (RH); Philippe

Nanzer (PhN); Claude-Yves Reymond (CYR); Bernard

Pichon (BP); André Winckler (AW)

Edition: Primus Editions SA Zurich

Cornelia Brunschwiler (Chef d’édition),

Natalie Ischi (Abonnements), Fabienne Fröhlich (IT,

Web & Facility Manager), Stefania Zingg (Comptabilité),

Selina Frommer, Bruno Indelicato, Dimitri Kistler

(Event & Marketing)

Layout/DTP: Christoph Fontanive, Angela Kaiser,

Angela Schäfer

Annonces: Primus Media Sàrl

Tél. +41(0)22 908 69 01

Fax +41(0)22 908 69 02 | Muriel Bassin (Directrice

de la publicité), Sandro Paschini, Debora Bertschinger

(Sales Support)

Production d’annonces et marché de l’emploi:

Stephan Giuliani

Imprimerie:

AVD GOLDACH AG, Sulzstrasse 10–12, 9403 Goldach

TRAVEL INSIDE (allemand)

Hammerstrasse 81

CP, CH-8032 Zurich

Tél. +41 (0)44 387 57 57

Fax +41 (0)44 387 57 07

E-mail: info@travelinside.ch

Imprimé

en Suisse

Imprimé

en Suisse


La plate-forme congrès & networking destinée à tous les professionnels du Business Travel

SWISS TRAVEL MANAGEMENT

FORUM 2019

Soyez

sponsor dès

maintenant! *

Swiss Travel Management Forum GENÈVE

Jeudi 6 juin 2019

5 e STMF Genève

11h 45 – 18h 00 au Grand Hotel Kempinski, Genève

www.stmf-geneve.ch

* Je me tiens à votre disposition afin de vous informer sur nos possibilités de sponsoring:

Selina Frommer | Téléphone +41 (0)44 387 57 57 | selina.frommer@primuspublishing.ch


6

FLASHES 2018

›› DÉPART VOYAGES: changement

dans la continuité puisque la directrice

de Départ Voyages depuis 2007,

Stéphanie Degallier, reprenait la société

à la mi-décembre. Ancien administrateur

et propriétaire, Jacquy

Boinnard a ainsi transmis le témoin

avant son départ à la retraite.

›› TOURISME POUR TOUS: entrée

chez Tourisme Pour Tous en février

2009 en tant que responsable Marketing,

Sari Zulauf quittait l’entreprise le

31 décembre dernier. Tourisme Pour

Tous avait décidé de supprimer ce

poste et de le réduire à un emploi

d’assistante à mi-temps.

›› VT VACANCES: le co-branding développé

par le TO d’Ecublens séduisait

trois entreprises: Croisitour (Croatie

et Les Îles), Kuoni (Croatie) et TUI

Suisse (Croatie et Les Îles).

›› GENÈVE AÉROPORT clôturait

2017 avec un chiffre d’affaires de

CHF 466,4 millions et un bénéfice net

de CHF 78,9 millions de francs, dont la

moitié est reversée à l’État. Côté piste,

le nombre de passagers augmentait

de 4,95% pour atteindre 17 351 816.

RÉTROSPECTIVE 2018

TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018

Année riche en développemen

Résumer en quelques lignes les multiples informations online ou imprimées de TRAV

Swiss relève la tête à Genève

Grâce notamment à Geneva Reloaded, Swiss annonçait en mai

que les objectifs de rentabilité devraient être atteints à la fin

2018.

«Nous avons tenu nos engagements en termes d’optimisation

de notre structure de coûts. En 2013, la

perte à Genève se chiffrait en dizaines de millions

de francs. En 2017, elle s’exprimait encore en

millions de francs. Si notre exercice comptable

avait été clôturé à la fin du mois d’avril 2018,

nous aurions été dans les chiffres noirs. Nous

sommes dans les temps et le retour à un niveau de

rentabilité acceptable se fera comme prévu d’ici à

la fin de l’année», expliquait alors Lorenzo

Stoll, Head of Western Switzerland.

Quelles mesures concrètes ontelles

été prises pour corriger le

tir? «Nous avons lancé un programme

intitulé Geneva Reloaded,

qui est une combinaison

d’outils opérationnels performants

et de services et produits

additionnels. Dans le but d’améliorer

la rentabilité des

Lorenzo Stoll

opérations

européennes point à point au départ de Genève, ce programme

s’articule autour de trois axes. Le premier concerne l’investissement

dans une flotte moderne, économe et plus respectueuse

de l’environnement nous permettant de réduire les

coûts opérationnels. Avec nos six Bombardier (cinq de

type CS300, un CS100 et un septième appareil dès le

prochain horaire d’hiver), nous offrons une nouvelle expérience

de vol à nos clients, et nous nous distinguons

également de la concurrence. À l’exception de certains

vols sur Zurich opérés par des appareils de la famille

A320 et de London City faisant l’objet jusqu’en automne

d’un contrat de wetlease avec Helvetic Airways, tout

notre réseau européen est desservi en Bombardier

depuis Genève.

Nous avons aussi ajusté notre réseau

étendu à 36 destinations, le troisième

élément de «Geneva Reloaded»

consistant en une individualisation

du choix offert aux passagers,

toujours dans l’optique d’augmenter

le revenu et de réduire

les coûts», concluait en mai

Lorenzo Stoll.

TI

›› TPA: CEO d’Hotela, Michael Bolt

entrait au comité en tant que viceprésident.

Suite au départ annoncé

de Michel Ayer après une dizaine

d’années passées à la présidence de

l’association, Travel Professional

Asso ciation (TPA) procédait à une

redistribution des cartes au sein du

comité: Sonja Laborde reprenait la

présidence de l’association, son ancienne

fonction de directrice opérationnelle

étant supprimée en raison

de la refonte du volet administratif.

›› GILBERT GACHET: après plusieurs

mois de négociations, le fondateur et

directeur de VT Vacances privilégiait

une solution interne et vendait toutes

ses actions, avec effet au 1 er janvier

2019.

Déjà actionnaires minoritaires et

codi recteurs, Sébastien Delgado et

Stéphane Jayet détiendront 92,5%

du capital-actions de la société,

Fabri ce Revaz et Eliane Saraiva se

partageant les actions restantes.

›› TRADE WINGS: une nouvelle entreprise

romande assurait sa pérennité

en optant pour une solution interne:

fondatrice et directrice de l’entreprise

pendant 28 ans, Christiane Morisod

vendait l’entier des actions de Trade

Wings à Guillaume Winterstein, son fidèle

collaborateur entré dans l’entreprise

en 2002.

SKYWORK AIRLINES DÉFINITIVEMENT AU SOL

Le 6 septembre dernier, le Tribunal régional

de Berne-Mittelland ouvrait la

procédure de faillite à l’encontre de

Skywork Airlines. La compagnie basée à

Belp a cessé ses activités le mercredi

29 août. Ses appareils en leasing, six

Saab 2000, ont été renvoyés à leurs

propriétaires en Suède, tandis que

l’unique appareil aux

mains de la compagnie,

un

Dornier

Skywork ne volera plus.

Ses vols au départ de

Berne étaient pourtant

séduisants.

retiré de la flotte au printemps, a été

vendu. L’Office des faillites a ajouté

qu’une reprise des activités de vol

n’était pas envisagée. Incapable de

fournir les garanties financières nécessaires,

Skywork a cessé ses activités

avec effet immédiat. Le «grounding» a

affecté environ 11 000 passagers déjà

munis de billets pour des vols

futurs. Les 120 employés

de la compagnie

se

sont également retrouvés sur le carreau.

Sur son site, l’OFAC indiquait avoir demandé

à l’IATA d’activer l’accord volontaire

en compagnies aériennes pour le

rapatriement des passagers bloqués et

contacté les compagnies aériennes

suisses à ce propos. Toujours est-il que

l’OFAC comme la direction de la compagnie

régionale bernoise connaissaient la

date de la suspension des opérations

tout en continuant à vendre des billets

d’avion. Dans tous les cas, les billets

vendus n’étaient couverts par aucune

assurance des fonds de la clientèle,

comme ce fut le cas précédemment

avec Air Berlin. Suite à ces faillites,

la FSV avait proposé lors du meeting de

l’ECTAA (European Travel Agents’ and

Tour Operators’ Associations) en novembre

2017 d’intervenir une nouvelle

fois auprès de la direction générale de

la mobilité et des transports de la Commission

européenne afin que les airlines

soient tenues d’assurer les fonds

des clients. Mais le Conseil européen

attendra la fin du mandat de la commission

actuelle, soit à partir d’octobre

2019, pour étudier cette requête.

Aujourd’hui, l’association IGUR relance

le débat avec sa propre Airline Insolvency

Protection, développée avec

Helvetic Assistance.

TI

Photos: màd, Bluewin, L. Flusin


TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018 RÉTROSPECTIVE 2018

7

ts positifs ou négatifs

EL INSIDE est un exercice périlleux. En voici le résultat.

Kurt Eberhard quitte

Hotelplan Suisse

Le départ inattendu de Kurt Eberhard,

CEO d’Hotelplan Suisse, a entraîné son

lot de spéculations. Les premiers

ajustements structurels ont été

décidés et introduits au fil des mois.

En raison des divergences de vues sur l’orientation

stratégique d’Hotelplan Suisse, Thomas Stirnimann,

CEO d’Hotelplan Group, et Kurt Eberhard convenaient

en effet d’un commun accord de se séparer avec

effet immédiat. Depuis le jeudi 21 juin 2018, Daniel

Bühlmann, CFO Hotelplan Suisse, assume également

la direction opérationnelle d’Hotelplan Suisse en tant

que Chief Operating Officer (COO) et rend compte

directe ment à Thomas Stirnimann. Une situation qui

devrait demeurer en l’état, Thomas Stirnimann ayant

répété au Swiss Travel Day qu’il ne recherchait pas

de nouveau CEO pour l’instant. Dans la foulée, les

premiers ajustements structurels ont été communiqués

par Hotelplan Suisse et pris effet entre la mijuillet

et ces derniers mois.

Quid du site de Lausanne abritant

Tourisme Pour Tous,

Travel house, City & Beach

Operation d’Hotelplan et

Inter home? «Aucune adaptation

structurelle n’est

prévue. Nous tenons à ce

site et continuerons de le

renforcer ces prochains mois.

Les effectifs restent identiques

et aucun

licen ciement

n’est prévu»,

confirmait

alors Thomas

Stirnimann.

Kurt Eberhard

TI

Le TTW Romandie

à Montreux!

Quelques jours seulement après le

tomber de rideau sur le TTW Romandie

2018 (près de 60 exposants

et 876 participants), le TTW Romandie

confirmait qu’il quitterait Lausanne

après six ans pour établir ses

quartiers là où il avait vu le jour:

Montreux.

Le TTW Romandie 2019 se déroulera

en effet au Montreux Music &

Convention Centre (2m2c) les 18 et

19 septembre (Miles Davis Hall et

Foyer de la halle A3 du 2m2c). L’horaire

et le contenu du plus grand

événement de la branche suisse

des voyages demeureront inchangés:

Asia Workshop et Indian Ocean

Workshop le mercredi et le jeudi

matin dès 10 heures, puis Market

Place, «FOCUS» thématiques et

workshops destinations sous le label

«ENVOL». La capacité de la halle

A3 permettra aussi la mise en place

d’un nouveau programme catering,

avec lunch commun sur la Market

Place. Le TTW 2019 offrira aussi le

choix entre divers types de stands

modulaires.

Le volet convivial, qui reste l’un

des piliers du TTW, se traduira

par l’habituel apéro Europcar &

TRAVEL INSIDE du mercredi soir,

suivi d’une «Get-together Party» à

bord d’un bateau de la CGN. Le

jeudi soir, le Travel Personality

Award de Suisse romande vivra sa

6 e édition, qui sera aussi la première

à être organisée à Montreux.

La première édition du TTW s’était

déroulée à Montreux en automne

1976. Des générations de professionnels

s’y sont rendus ensuite

chaque automne, jusqu’en 2010.

Pour répondre aux mutations permanentes

de la branche, le TTW a

ensuite été «splitté» entre la Suisse

romande et la Suisse alémanique,

avec deux éditions à Genève (2011

et 2012) et six à Lausanne (de 2013

à 2018).

TI

FLASHES 2018

›› LA NOVA annonçait le lancement

d’un nouveau concept offrant un service

de transport aérien de qualité supérieure,

avec les clients au cœur de ses

préoccupations. La Nova entendait

combler un vide entre les liaisons

aérien nes classiques et les entreprises

de Business Jet. Le concept se base

aussi sur le sociétariat destiné aux

clients réguliers. onze destinations

étaient annoncées au départ de Genève.

›› VOYAGES-SNCF annonçait une restructuration

au niveau européen et une

refonte de son approche commerciale.

L’agence de la rue de Lausanne, à Genève,

est concernée, avec huit postes

amenés à disparaître d’ici la fin de l’année.

Voyages-SNCF maintiendra cependant

un poste de Key Account Manager

dans chaque pays pour assurer le meilleur

suivi possible des dossiers.

›› MODESTINO CAPOLUPO: le directeur

de Tourisme Pour Tous est désormais

la «voix de la Suisse romande» dans

l’état-major d’Hotelplan Suisse. Depuis

novembre, il a accès du directoire

d’Hotel plan Suisse afin de s’assurer

que les besoins des clients de Suisse

romande soient de plus en plus pris en

compte dans la gamme de produits.

›› AIR-GLACIERS mettra un terme à

ses vols charters à la fin de l’année

2018 (Calvi, l’île d’Elbe et Pula, en

Croatie). Croisitour et VT Vacances

cherchent des solutions pour 2019 au

départ de La Chaux-de-Fonds et Sion.

›› SARI ZULAUF a lancé Circuits du

Monde, nouveau tour-opérateur sis à

Genève. Circuits du Monde propose un

produit fini, basé sur le regroupement

des passagers avec la clientèle d’autres

tour-opérateurs francophones. La programmation

est essentiellement longcourrier

(sauf les antipodes).

Meilleurs vœux !

Un scanner révolutionnaire offre depuis quelques mois

un passage de la sureté deux fois plus rapide.

Genève Aéroport est fier et heureux de vous offrir cette

innovation. Les liquides et l’électronique peuvent rester dans

la valise, en compagnie du Père Noël et de son sapin.


8

TRAVEL MARKET

TRAVEL INSIDE

50/51 | 20 décembre 2018

«Petits plus» à 92,9 milliards de dollars

STUDIES Les projections d’Idea Works Company et de Car Trawler révèlent que la hausse des revenus

liée à la vente d’ancillaries correspond à 312% en huit ans.

Cédric Diserens

En 2010, le premier rapport avec des

estimations sur les revenus provenant

de la vente de services auxiliaires (ancillary)

paraissait sous le titre de «Car

Trawler Worldwide Estimate of Ancillary

Revenue». En ce temps-là, le chiffre

articulé était de $22,6 milliards. Huit

ans plus tard, ce même résultat devrait

atteindre $92,9 milliards, autrement

dit une hausse de 312%.

Plus tôt cette année, Car Trawler et

Idea Works Company ont rassemblé les

revenus auxiliaires publiés par 73 compagnies

aériennes pour l’année 2017.

Ces statistiques ont été appliquées à

une liste de 175 compagnies aériennes

pour permettre une véritable projection

globale annuelle. C’est la neuvième

année consécutive pour laquelle Idea

Works Company a préparé une telle

projection.

LE TERME DE REVENU auxiliaire comprend

les activités et services qui sont

source de revenus pour les compagnies

aériennes au-delà du simple transport

d’un point A à un point B. Cela comprend

donc les commissions gagnées

sur les réservations d’hôtels, la vente

de miles de programmes de fidélités à

des partenaires ou encore la fourniture

de services à la carte.

«Près de $93 milliards de revenus,

cela montre que les bons vendeurs

vendent des produits que désirent de

nombreux clients», indique Aileen

McCormack, CCO Car Trawler. «IATA

estime que plus de 4,3 milliards de

voyageurs auront pris l’avion en 2018.

La plupart d’entre eux ont désormais

le choix de payer un peu plus pour

davantage de confort et de service –

fournissant aux compagnies aériennes

une opportunité en or pour développer

et renforcer leur expérience client sur

le long terme.»

Les analyses menées par Idea Works

Company ont déterminé des catégories

ou groupements naturels de compagnies

aériennes selon leurs aptitudes

à générer des revenus auxiliaires.

Quatre principales sont ainsi apparues:

les compagnies traditionnelles avec

6,7% de revenus auxiliaires, les principales

compagnies américaines avec

14,2%, les «champions» qui ont progressé

de 30,9% à 33,9% et les compagnies

low-cost dont ces revenus ont progressé

en passant de 11,8% à 12,4%.

LA CROISSANCE GLOBALE des compagnies

aériennes représente 67% de la

hausse des revenus auxiliaires en 2018.

Les 33% restants ont été générés par

des compagnies orientées «à la carte»

qui encouragent les consommateurs à

dépenser davantage pour des extras.

L’adoption d’un modèle tarifaire basé

sur le «bien, mieux et meilleur»

(branded fares) tend à être très fructueux

car la moitié des consommateurs

a tendance à choisir le tarif supérieur.

Glur Voyages se fait toujours un peu plus francophone

OPERATORS

Les revenus découlant de la vente des «ancillaries» n’ont cessé de croître depuis 2012.

Et si les «champions» et les low-costs

s’en sortent aussi bien, c’est parce qu’ils

sont de meilleurs vendeurs. Ainsi,

l’étude relève certaines stratégies mises

en place, comme la tarification dynamique

d’Air Asia fin 2017, générant une

hausse des services à la carte de 6,7%.

Le Flight Club d’Easyjet, sur invitation

uniquement, compte plus de 50% de

membres volant plus de 20 fois par

année, avec près de 40% de voyageurs

d’affaires ou de pendulaires. Le programme

incite les clients à rester fidèles

et à dépenser plus. Ryanair encourage

la réservation d’hôtels via Ryanair

Rooms en rétrocédant les 10% de

commission sous forme de crédit de

voyage pouvant être utilisé dans les six

mois qui suivent le séjour.

SI LES REVENUS AUXILIAIRES ne représentent

que 10,7% du revenu global

total des compagnies aériennes, ils

contribuent aux marges du secteur.

Pour 2018, les prévisions de l’IATA sont

une marge de 6,8% (EBIT). Un constat

qui peut donner le vertige lorsque l’on

considère qu’en 2010, les revenus ancillaires

ne représentaient que 4,8%

des revenus. Et la portion des services

à la carte (autrement dit sans les

contributions aux programmes de fidélisation

et les services commissionnés)

représente 7,4% du revenu total

des compagnies aériennes. Un chiffre

qui a bien progressé, sachant qu’il

n’était que de 2,6% en 2010.

Alors que l’équipe francophone est passée à trois personnes, le TO a lancé un service groupe avec des offres ponctuelles.

Depuis la gauche, Angela Graf (groupes) et l’équipe francophone composée de Chantal Güdel,

Laura Muller et Maud Chételat.

Le tour-opérateur bâlois bénéficiait

depuis quelques années du soutien

apporté d’abord par Marguerite Nessi,

puis par Pierrette Kaltenrieder.

Jusqu’en février dernier, deux personnes,

Maud Chételat et Chantal

Güdel, se chargeaient de répondre aux

agences de Suisse romande. Depuis le

mois de mars, Laura Muller est venue

compléter l’équipe francophone. Elle

a créé une page Facebook en français

pour Glur et se charge de l’alimenter.

SI LA CONCURRENCE est rude sur les

destinations nordiques, Glur compte

sur ses atouts pour faire la différence.

Tout d’abord, il y a le cumul de commission

au sein du groupe TTS. De plus,

le TO a lancé un service pour les

groupes ad hoc, mais établit également

des offres ponctuelles comme le flyer

«Inspiration d’automne sur l’eau», un

voyage à bord de l’Hurtigruten du 9 au

20 septembre 2019 avec guide francophone

Glur depuis Genève.

LA PRODUCTION COMPORTE toujours

quatre brochures: Scandinavie, la

principale pour l’été, une Scandinavie

pour l’hiver, la brochure Hurtigruten

(valable sur deux ans) et une brochure

expéditions (également sur deux ans).

«Nous ne proposons pas uniquement

les croisières Hurtigruten, mais aussi

celles de Ponant ou Quark», souligne

Maud Chételat. Toutefois, si le potentiel

des destinations nordiques ne fait

aucun doute, le TO constate une méconnaissance

des prix qui sont relativement

élevés, notamment pour les

groupes.

LE RENFORCEMENT de l’équipe devrait

permettre davantage les visites sur le

terrain. Un point important, puisque

Pierrette Kaltenrieder a quitté le

groupe TTS et aucun successeur n’a

encore été annoncé.

CD

Photos: Idea Works Company/Car Trawler, CD


TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018 DESTINATION REPORT

9

OCÉAN INDIEN

Transformation réussie pour les établissements de Beachcomber

Resorts & Hotels avec plus de 2 milliards de roupies d’investissement

sur quatre ans, soit 50 millions d’euros: ce projet majeur

vient d’arriver à son terme et concerne l’embellissement et la rénovation

des huit adresses 4 et 5 étoiles de l’île Maurice. Rouvert il

y a un an, le Canonnier (photo) a été rénové pendant quatre mois

pour un montant total de 18 millions d’euros – l’hôtel offre aussi

un nouveau Kids Club à l’ambiance africaine. La toute nouvelle aile

du Victoria baptisée «Victoria for 2» a été bâtie et aménagée avec

une enveloppe de 7,5 millions d’euros et propose un espace Adult

Only comprenant 40 chambres. 18 millions d’euros ont également

été consacrés à l’embellissement des villas et des chambres

Deluxe du Paradis et à celui des chambres du Dinarobin, du Trou

aux Biches, du Shandrani et du Mauricia, ainsi qu’à l’amélioration

des chambres du Victoria. Le groupe hôtelier mauricien réunit

quelque 2100 chambres, soit 15% de la capacité totale du pays.

Beachcomber Resorts & Hotels, qui a enregistré 500 000 nuitées

l’année passée, a engagé dans ces rénovations 2015-2018 un

investis sement équivalent à près de 30% de son dernier chiffre

d’affaires annuel.

Beachcomber a

terminé sa mue

Voile et golf chez Stohler Tours Air Mauritius online en 2019/20

Nouveau produit réunissant

un catamaran de luxe et les

plus beaux parcours de golf de

l’île Maurice.

Le transporteur aérien mauricien

devrait voler en Airbus

A330-900neo à partir du début

novembre 2019.

Le pionnier suisse sur l’île Maurice –

Stohler Tours est en effet le premier

tour-opérateur du pays ayant développé

un produit sur l’île de l’océan Indien

il y a une quarantaine d’années –

commercialise depuis peu un nouveau

produit exclusif: un programme voile

et golf avec logement dans un catamaran

de luxe de type Lagoon 500 (quatre

cabines doubles avec salles de bain

climatisées).

LES CLIENTS ONT LE CHOIX entre des

formules de différentes durées (3, 6 ou

9 nuits en demi-pension) et ont accès

à des parcours de golf de renommée

internationale (Anahita, Île aux Cerfs,

Mont Choisy, The Legend by Constance,

Un catamaran de luxe offrant quatre

cabines doubles entièrement équipées.

Tamarina, Paradis, Heritage). En fonction

de la durée du séjour, la formule

permet de découvrir un, deux, quatre

ou sept parcours de golf. Ce nouveau

programme est valable jusqu’en mars

et s’adresse également aux non golfeurs,

lesquels ont le choix entre le

farniente à bord ou diverses excursions

proches du mouillage (vallée de Ferney,

Île aux Cerfs, vélo électrique ou cheval

au haras du Morne, etc.). DS

Il était déjà annoncé pour cet hiver,

mais sa livraison a été reportée en

raison des problèmes techniques rencontrés

par le motoriste Rolls-Royce,

les mêmes qui ont retardé de plusieurs

mois la réception du premier appareil

par la compagnie de lancement TAP

Air Portugal: le premier des deux Airbus

A330-900neo commandés par Air

Mauritius devrait être livré en mars.

Air Mauritius annonce le nouvel

A330-900neo sur Genève.

LA COMPAGNIE MAURICIENNE sera alors

en mesure de concrétiser le projet qui

avait été annoncé pour cet hiver, à savoir

la mise sur Genève de cet appareil

flambant neuf, en lieu et place des

vieux Airbus A340-300 qui quitteront

la flotte l’année prochaine. Air Mauritius

a d’ailleurs confirmé qu’elle assurera

de nouveau une liaison non-stop

entre Genève et l’île Maurice durant

l’hiver 2019/20. L’horaire prévoit des

rotations entre le 1 er novembre 2019 et

le 17 janvier 2020. Les vols sont programmés

le vendredi, avec départ de

Maurice à 09h20 et atterrissage à Genève

à 17h55, puis décollage à 21h00

pour une arrivée le lendemain à 11h10.

Une période de rotation qui ne couvre

malheureusement pas les vacances

d’octobre ni celles de février. DS

EN BREF – EN BREF – EN BREF

Photos: Beachcomber, Airbus, DS, màd

›› SONEVA présente son nouvel

appareil Twin Otter de dix sièges qui

sera affecté aux Maldives. L’appareil a

été entièrement transformé par l’Ikhana

Group au Canada, puis équipé d’une

livrée avec la marque de Soneva. Le

nouvel appareil a été mis en service à

la mi-décembre et transporte les

clients de l’aéroport de Malé vers les

complexes Soneva Fushi (atoll de Baa)

et Soneva Jani (atoll de Noonu).

›› MANTA AIR prend son envol cette

saison afin de mieux connecter les

multiples îles de l’archipel maldivien. Un

premier ATR de 72 sièges opère déjà et

un second doit le rejoindre avant la fin de

l’année. Manta Air vole depuis Velana

International Airport (Malé) à destination

de l’atoll de Dhaalu (Kudahuvadhoo), de

celui de Baa (Dharavandhoo) et de celui

de Thaa (Thimarafushi).

›› LET’S GO TOURS enrichit sa

production dans l’océan Indien. Le TO

du groupe TTS programme le vol nonstop

d’Edelweiss Air vers les Seychelles

et ajoute six îles authentiques aux

Maldives, dont Innahura ouverte cette

année. À l’île Maurice, le C Mauritius

complète l’offre d’hébergement de Let’s

go Tours, qui enrichit aussi son offre à

Mayotte (nouveaux circuits en voiture

de location et tour en catamaran).

›› BEACHCOMBER RESORTS & HOTELS

charme les «honeymooners» en leur

proposant des packages spécifiques et

vient de mettre en place une nouvelle

offre exclusive «Beautiful Experiences»,

qui permet de choisir parmi une sélection

exclusive à chaque établissement: soins

au spa à partager à deux, journée en

bateau, séance photos, baptême de

plongée, balade à cheval, voiture

Sur la superbe plage du Trou aux Biches.

décapotable avec l’inscription «Just

Married» mise à disposition pendant une

journée entière, etc.


10

DESTINATION REPORT

Mascate veut devenir hub de croisières

Le tourisme de croisière est appelé

à se développer au Sultanat d’Oman.

ARABIE

Là-haut à Ras al-Khaïmah

Ce sont déjà plus de 18 000 personnes qui ont testé le Jebel Jais Flight, la plus longue tyrolienne au monde

(2,8 km), depuis son ouverture au début de l’année. Cela n’était cependant qu’un début pour Ras al-Khaïmah.

L’année prochaine, de nouvelles attractions sont prévues, dont le Jebel Jais Zipline Tour. Ce parcours sportif se

compose de sept tyroliennes reliées par des ponts suspendus, des échelles de cordes et des plates-formes naturelles

en forme de nids d’oiseaux. Opéré par l’entreprise Toroverde, le circuit devrait ouvrir ses portes en février

prochain. Au deuxième trimestre, le Bull Maze et la tour de grimpe s’ajouteront à l’offre. Le premier est un labyrinthe

composé de trente-cinq obstacles suspendus sur trois niveaux et vingt mètres de haut. La tour de grimpe

proposera des ascensions faciles pour les enfants et une expérience de chute libre.

Marella Cruises, un opérateur

de croisières appartenant à TUI

au Royaume-Uni, a signé un

accord avec Oman Tourism pour

que le Sultanat soit le point de

départ et d’arrivée de deux

groupes de touristes (900 passagers

par navire) durant la saison

2018-2019.

LE GOUVERNEMENT VEUT ainsi

promouvoir le secteur des

croisières et faire du Sultanat

un hub pour les opérateurs de

croisières de la région. Les

clients de Marella arrivent au

Sultanat sur des vols en provenance

de Londres-Gatwick,

Manchester et Birmingham. Ils

embarquent ensuite au port

Sultan Qaboos sur un bateau de

croisières de Marella. Le tourisme

de croisière se développe

dans le Sultanat avec davantage

de navires et de touristes prévus

pour la saison.

CD

ABU DHABI PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ D’IBTM 2019

IBTM, l’un des plus grands salons dédiés aux professionnels

du tourisme d’affaires, a annoncé que

le Département de la Culture et du Tourisme d’Abu

Dhabi (DCT Abu Dhabi) serait son «Premier Partner»

pour l’édition 2019 d’IBTM World. C’est la première

fois depuis trente-et-un ans que le salon IBTM sélectionne

un partenaire privilégié.

Cet accord permettra à DCT Abu Dhabi d’avoir

accès à un public mondial de professionnels du

MICE hautement impliqué. Ce partenariat s’appuie

sur la Vision Économique 2030 d’Abu Dhabi

et fait partie des initiatives permanentes de DCT

visant à améliorer le développement social et

économique du pays à travers l’accueil d’événements

professionnels innovants.

Le sultan Al Mutawa Al Dhaheri, Directeur exécutif

du tourisme pour DCT Abu Dhabi, a souligné: «Cet

accord nous permettra de renforcer notre travail de

promotion d’Abu Dhabi en tant que destination inégalée

pour les événements professionnels auprès

d’un public mondial. Un tel partenariat vient

parfaite ment compléter d’autres initiatives plus

larges, telles que le programme Advantage Abu

Dhabi de notre Convention Bureau, qui offre une

occasion unique aux organisateurs d’événements

d’acquérir une valeur ajoutée tournée vers la destination

en fournissant un soutien sur mesure à travers

de nombreux secteurs clés du marché.»

IBTM World 2019 se tiendra à Fira Gran Via du 27

au 29 novembre à Barcelone.

CD

Le Qatar change de

stratégie touristique

La destination décide à présent de mettre la

richesse de son patrimoine en lumière.

Avec pour slogan «Qatar.

Qurated for you» («Qatar.

Pensé pour vous»), la nouvelle

campagne de promotion

du Qatar met en lumière

une volonté de proposer aux

visiteurs des expériences

qui célèbrent le patrimoine.

Elle sera déployée sur quinze

marchés prioritaires.

LE LANCEMENT DE CELLE-CI

survient à une période clé

dans le processus de croissance

et de développement

du secteur du tourisme au

Qatar. Plus tôt cette année,

le Qatar Tourism Authority

(QTA) a été reconverti en

Conseil national du tourisme

du Qatar (QNTC).

Cette nouvelle structure de

gouvernance ouvre la voie

à la mise en œuvre d’initiatives

clés dans les secteurs

public et privé afin de développer

une infrastructure

touristique solide.

TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018

Cette campagne et cette

reconversion sont des éléments

essentiels de la

nouvelle stratégie du secteur

du tourisme lancée en

2017. À ces changements

majeurs s’ajoutent de nouvelles

politiques en matière

de visas touristiques.

POUR OFFRIR AUX VISITEURS

une expérience immersive

et sur mesure tout en produisant

un impact réel sur

le secteur, l’office du tourisme

du Qatar s’est associé

à certaines des plateformes

de voyage les plus populaires

au monde pour permettre

d’accompagner les

visiteurs potentiels dans

toutes les étapes de la

conception du voyage, de

la collecte d’informations

à la réservation d’activités

touristiques pour découvrir

les atouts culturels et naturels

de la destination. CD

La destination veut mettre en avant ses divers atouts.

Dubai Tourism avec

Jumeirah pour le futur

Les deux partenaires que sont Dubai Tourism et le Jumeirah

Group se sont alliés pour la conservation dans l’émirat. Le

15 novembre dernier, ils ont pris part à un événement sur

la plage en face du Jumeirah Al Naseem pour relâcher dans

la mer 50 tortues réhabilitées. Celles-ci avaient été blessées

et ont été soignées par une équipe de biologistes marins

du Burj Al Arab Aquarium. Dubai Sustainable Tourism

(DST), un projet de Dubai Tourism pour la promotion d’un

avenir plus soucieux de l’environnement, a soutenu

l’événement en tant que part du programme de Dubaï pour

la réhabilitation des tortues. À l’heure actuelle, ce sont

plus de 1600 tortues qui ont été soignées dans le cadre du

Dubai Turtle Rehabilitation Project (DTRP). CD

Photos: iStock.com/Bin Wang, Pixabay.com (2)


NOTRE ÉQUIPE ORIENT

SE PRÉSENTE

LES SPÉCIALISTES DE TRAVELHOUSE

VOUS CONSEILLENT VOLONTIERS.

AVEZ-VOUS DES

QUESTIONS RELATIVES

AUX VOYAGES

EN ORIENT?

Contactez-nous!

GLORIA TALAVERA, LUCIAN SWEET ET LEUR ÉQUIPE

SE RÉJOUISSENT DE RECEVOIR VOTRE APPEL:

À gauche: Gloria Talavera, Director Product & Sales Africa, Arabia & Indian Ocean

À droite: Lucian Sweet, Manager Sales & Operations Arabia & Indian Ocean

tél. 058 569 95 35, arabia@travelhouse.ch

NOUS DÉTENONS DES CONNAISSANCES APPROFONDIES POUR VOS CLIENTS

Circuits aventureux en 4 x 4 à travers Oman, séjour bien-être à la Mer Morte en Jordanie et nuits inoubliables sous les étoiles

dans le désert des Émirats arabes unis. Nos spécialistes ont rassemblé des circuits, des logements et des excursions uniques pour vos clients.

Plus d’informations à ce sujet dans notre brochure «Orient» et sur travelhouse.ch

CORNELIA SCHÜRCH

Product Manager

• Oman

• Émirats arabes unis

• Qatar

• Bahreïn

• Jordanie

• Iran

L’ORIENT DU SPÉCIALISTE · TRAVELHOUSE.CH


12

FOCUS

VOYAGES DE LUXE

«Croisière boutique»

au Vietnam

TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018

Partenaires en plus

pour «Fan of MO»

Mandarin Oriental annonce de nouveaux partenaires

dans le cadre de son programme de fidélisation

«Fan of MO». Les nouveaux services dont

peuvent désormais bénéficier les membres

comprennent par exemple un accès aux meilleurs

parcours de golf du monde entier grâce à Privatus

Club et l’exemption des frais d’adhésion; des

bouteilles de vin personnalisées du vignoble

Blackbird Vineyards; des cadeaux lors de séances

de shopping chez Jimmy Choo; des offres spéciales

et bénéfices exclusifs proposés par de nombreuses

marques internationales (Net Jets, Sotheby’s

Institute of Art, Farfetch, Hertz, Papinee et The

Cultivist).

Heritage Cruises, qui opère déjà dans les baies de Nha Trang et de Bai Tu Long sous la marque Emperor Cruises, va lancer sa

première «croisière boutique» dans l’archipel de Cát Bà en mai 2019. Prévue sur le fleuve Rouge et dans le golfe du Tonkin

(baies Lan Ha, Bai Tu Long et Ha-Long), ces croisières accueilleront 40 passagers avec un navire conçu pour la navigation fluviale

et maritime. Il disposera de trois ponts et proposera entre autres un spa de luxe, des projections sous les étoiles, deux

restaurants, des salons intérieur et extérieur, un bar piscine avec piscine et vingt suites avec vue sur le fleuve ou sur l’océan.

Pour Pham Ha, CEO d’Heritage Cruises, la croisière boutique permet de vivre une toute autre expérience, tant à bord qu’à terre.

De par sa taille, le navire peut également accéder à des endroits que les plus grands bateaux ne peuvent atteindre.

W débarque au Costa Rica

W Hotels Worldwide annonce l’ouverture

du W Costa Rica – Reserva Conchal

(150 chambres), premier établissement de

W Hotels dans le pays et deuxième d’Amérique

centrale après le W Panama. L’hôtel

est situé dans une réserve naturelle à

quelques minutes de Tamarindo, spot de

renommée internationale pour le surf.

NON LOIN DE LÀ, PLAYA FLAMINGO se prête

aux balades à cheval, en quad ou en catamaran.

Les amateurs peuvent également

s’adonner à la pêche, à la plongée libre et

à l’exploration pédestre de la jungle.

Durant la saison sèche, soit du mois de

décembre à celui d’avril, il est possible

d’observer la migration des baleines à

bosse et la nidification des tortues.

EN LIEU ET PLACE DU LOBBY, l’hôtel accueille

ses hôtes dans le Living Room. Il propose

entre autres un commerce (W Hotels The

Store), des espaces de réunion, un restaurant

(Latitud 10° Norte), une piscine (Wet

Deck), un spa Away, ou encore un club plage

(Zona Azul Beach Club) sur Playa Conchal.

Pour rejoindre ce dernier, une tyrolienne

sera bientôt proposée au départ de la piscine,

offrant ainsi une alternative aux dix

minutes de marche jusqu’à la plage. CD

L’ADHÉSION SE FAIT SUR SIMPLE inscription en

ligne ou lors de l’arrivée dans l’un des hôtels

Mandarin Oriental. Outre les offres spéciales, les

membres bénéficient d’un accès Wi-Fi et d’un

cadeau de bienvenue durant chacun de leurs

séjours. Ils ont en outre accès aux meilleurs tarifs

et pourront choisir entre deux privilèges supplémentaires

comme le petit-déjeuner offert, un

surclassement en chambre supérieure ou le

check-out tardif.

CD

Le W Costa Rica Reserva Conchal sera une plongée dans la nature.

LA NOUVELLE ÎLE DE LUXE BLUEWATERS EST DÉSORMAIS OUVERTE À DUBAÏ

Caesars Palace de Las Vegas a

collaboré à la création d’hôtels

cinq étoiles à Bluewaters.

Bluewaters, une île qui se veut une nouvelle

destination à Dubaï même, a connu

une ouverture préliminaire pour les curieux

et les premiers résidents devraient

emménager au premier trimestre de

l’année prochaine. Développée par Meraas,

elle comprend des résidences, des

zones de vie, de loisirs et de divertissement.

On peut la rejoindre au moyen d’un

pont routier et piéton, ou en bateau.

La nouvelle destination se veut une bulle de

luxe à Dubaï.

Outre les Bluewaters Residences (des

tours moyennes de 698 appartements,

dont quatre appartements terrasse, et

dix-sept villas), l’île dispose également

des hôtels Caesars Palace Bluewaters

Dubai et Caesars Resort Bluewaters

Dubai, ainsi que du complexe The Residences

at Caesars Palace Bluewaters

Dubai.

Ces propriétés cinq étoiles offrent

495 chambres de luxe et 80 appartements

avec service. À cela s’ajoute une

salle de 500 sièges nommée «Rotunda»,

un centre de conférence dernier-cri et le

Cove Beach Dubai, un beach club privé.

Le Caesars Palace Bluewaters Dubai

(194 chambres), le deuxième Ceasars

Palace au monde après celui de Las

Vegas, est équipé d’une piscine extérieure,

de six restaurants, d’un spa,

d’un fitness avec vue sur Ain Dubai, la

plus grande roue d’observation au

monde (200 mètres). Le Caesars Resort

Bluewaters Dubai (301 chambres) dispose

de deux piscines extérieures, six

restaurants, trois salles de conférences

et une salle de 750 mètres carrés.

The Wharf sera la zone commerciale

life style qui accueille Ain Dubai avec

132 commerces et restaurants, cafés,

etc. répartis sur le boulevard. CD

Photos: iStock.com/tbradford/ Creative-Family


MARCHÉ DE L’EMPLOI TRAVEL INSIDE 50 / 51 | 20 décembre 2018

DEMANDES

traveltopjobs@travelinside.ch | Tél. 022 908 69 01 OFFRES TRAVEL TOP JOBS 13

Vous cherchez

de nouveaux

collaborateurs?

Trouvez les meilleurs candidats

grâce à TRAVEL INSIDE

POUR UN SOURIRE

SUR LE VISAGE

DE NOS HÔTES

Envoyez dès à présent votre annonce par E-mail à

traveltopjobs@travelinside.ch

Pour notre

agence à

Morges

NOUS RECHERCHONS AUJOURD‘HUI

DES ESPRITS CRÉATIFS.

Nos collaborateurs font de nous le numéro un. Découvrez les opportunités

de carrière et les postes vacants pour les experts en voyage.

tui-suisse.com/job-karriere

Vos offres dans le plus grand

marché de l'emploi de la branche!

Prix du package et formats

*Plus 7,7 % de TVA.

Crossmedia

Package:

Print + Online

+ Jobletter

1/1 page

212 × 259 mm

n/b: CHF 1700.–

4c: CHF 1750.–

1/2 page horizontale

212 × 127 mm

n/b: CHF 875.–

4c: CHF 925.–

1/2 page verticale

103 × 259 mm

n/b: CHF 875.–

4c: CHF 925.–

1/3 page

103 × 192 mm

n/b: CHF 600.–

4c: CHF 650.–

1/4 page

103 × 127 mm

n/b: CHF 460.–

4c: CHF 510.–

1/8 page

103 × 61 mm

n/b: CHF 240.–

4c: CHF 290.–

Informations, offres et réservations: Stephan Giuliani, téléphone 044 387 57 70, fax 044 387 57 77, e-mail: traveltopjobs@travelinside.ch

Délai de clôture: le lundi (12h00) précédant la parution


Les offres d’emplois sur un plateau d’argent! www.traveltopjobs.ch/jobletter


14

PEOPLE & EVENTS

ANNE RIGAIL À LA TÊTE D’AIR FRANCE

Sur proposition de BENJAMIN SMITH, CEO d’Air

France-KLM, et avec l’accord du conseil d’administration

du groupe aérien, le conseil d’administration d’Air

France a nommé ANNE RIGAIL Directrice générale d’Air

France.

Anne Rigail était depuis 2017 Directrice générale Adjointe

Client d’Air France. Elle prendra ses fonctions de

Directrice générale d’Air France le 17 décembre 2018.

Elle remplacera à cette date Benjamin Smith, qui avait

été nommé Directeur général d’Air France ad interim

jusqu’à la fin de l’année 2018. Anne Rigail avait intégré

Air Inter en 1991. En 1996, elle est nommée Responsable

du service client Air France à Paris-Orly. En 1999,

Anne Rigail

elle devient Responsable de la correspondance passagers

et bagages du hub de Paris CDG, puis responsable du produit client et bagage

pour l’exploitation sol. En 2005, elle est nommée Responsable des opérations du hub

de l’aéroport Paris-CDG. Elle devient Directrice de l’exploitation sol à Paris CDG en

2009. En 2013, elle devient Directrice générale adjointe Service en vol, en charge du

Personnel Navigant Commercial.

Heymann nouveau CCO

d’Edelweiss Air

TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018

Actuel Head of Legal Affairs chez Swiss, PATRICK HEYMANN

deviendra le 1 er février 2019 Chief Commercial Officer (CCO)

d’Edelweiss Air et membre de la direction générale de la

compagnie. Patrick Heymann avait occupé précédemment divers

postes à l’étranger pour Swiss (Country Manager Russie et Ukraine

en 2009, responsable de la distribution et du marketing pour

l’Amérique du Nord et l’Amérique latine en 2014). Patrick

Patrick

Heymann

Heymann succède à ALAIN CHISARI, nommé en

septembre Vice President Sales Asia Pacific de Lufthansa

Group et basé à Singapour.

LE TOC GENÈVE REÇOIT KIRA

Humour avec DER Touristik Suisse

Depuis la gauche Nicolas Martin (comité), Marina Tesi (présidente), Michel Jusseaume

(membre d’honneur), Frédéric Schmid (trésorier) et Christian Jouvenoz (vice-président).

DER Touristik Suisse a organisé une soirée sur le thème de la convivialité et de l’humour. À cette

occasion, le tour-opérateur a convié un groupe d’agents romands à la soirée de gala du Montreux

Comedy Festival. Ils posent ici tout sourire avec, depuis la gauche, Anne Manderson (DER

Touristik Suisse), Barbara Zbinden (Albertsen Voyages, Lausanne), Karine Nerini (Juste par

amour du voyage, Vulliens), Isabelle Bonvin-Dufresne (IC Travel, Attalens), Rita Ducret (Carl son

Wagonlit Travel, Montreux), Cathy Pica-Cadosch (IC Travel, Attalens), Isabelle Anchel (Discovery

Voyages, Conthey), Stéphanie Claude (Montreux Voyages), Dominique Evequoz (Discovery

Voyages, Conthey), David Faivre (Albertsen Voyages, Lausanne) et Cléa Frei (Montreux Voyages).

Pour son dernier lunch de l’année, le TOC Genève a reçu Kira Voyages, qui fêtera ses

30 ans en 2019. Cette réunion s’est malheureusement déroulée sans la présence de

Martial Stäger, Managing Director, souffrant ce jour-là. Michel Jusseaume s’est chargé

de faire le relais et de présenter plusieurs nouveautés du spécialiste des pays de l’Est

et de l’Asie: nouveau train spécial sur le tracé du Transsibérien, l’Imperial Russia avec

des départs francophones garantis à partir de deux personnes pour des voyages de

Moscou à Pékin et de Moscou à Vladivostok ou dans le sens inverse; nouveaux circuits

en Asie centrale organisés en groupe ou en privé; circuits à la carte dans le Caucase et

circuits en voiture de location dans les Pays baltes.

25 ans de Lets Travel: c’est la «der» qui sonne

INCENTIVE

Le Sun Siyam Iru Fushi figure

parmi les prix mis en

jeu par Lets Travel.

Organisateur: Lets Travel

Partenaires:

Edelweiss Air, Etihad Airways, Emirates, Qatar Airways, Sun Siyam, Ambarella

Lodge

Dates: jusqu’à la fin 2018

Marche à suivre: chaque vente d’un produit Lets Travel permet d’accumuler des points. Plus leur

nombre augmente, plus les chances sont grandes lors du tirage au sort. Les offres

arborant le logo «25 ans d’expérience» comptent double ou triple.

Tirages au sort: encore une chance

Prix (pour 2 personnes): 5 nuits en demi-pension au Sun Aqua Passikudah (4 étoiles) avec 2 nuits à

l’Ambarella Lodge & Spice Garden – 5 nuits en all-inclusive à l’Olhuveli Beach &

Spa Resort (4 étoiles) – 5 nuits en demi-pension au Sun Siyam Iru Fushi

(5 étoiles) – 5 nuits en all-inclusive au Sun Aqua Vilu Reef (4 étoiles). Vols en

Eco et transferts sont inclus dans chaque prix.

Informations: Lets Travel, marie-luce@letstravel.ch

Photos: màd, RH


TRAVEL INSIDE

50 / 51 | 20 décembre 2018 PEOPLE & EVENTS

15

Lets Travel a soufflé 25 bougies à L’iceBergues

De mère suisse, le binational Louis

Siriwar dena débarque à Genève en 1983.

Il s’inscrira à l’École hôtelière de Vieux-

Bois et passera ensuite 5 ans à l’Intercontinental

dirigé alors par un monument

de l’hôtellerie mondiale, Herbert Schott. Il

effect ue ensuite un stage auprès d’APN

Voyages avant de rejoindre le broker

Trave land, GSA de la compagnie américaine

TWA. Louis Siriwardena donnera

naissance à Lets Travel en décembre

1993. Actif au Sri Lanka, aux Maldives, en

1 2

Asie, sur l’océan Indien, au Japon et dans

les Émirats, Lets Travel s’appuie aussi sur

son propre bureau à Colombo, où Brigitte

Clément est entourée d’une équipe de

10 personnes. Pour marquer ses 25 ans

d’existence, Lets Travel a convié ses

meilleurs partenaires commerciaux à une

soirée qu’a abritée L’iceBergues, à deux

pas de l’hôtel éponyme. Plus de 70 professionnels

venus de Suisse et de France

voisine étaient de la partie.

TI

3 4 5

6 7

8

1. Lets Travel fête un quart de siècle: le fondateur et directeur, Louis

Siriwar dena, entouré (depuis la droite) de Stanislas Langlois, Natacha

Rival, Sophie Agnetti, Brigitte Clément (Lets Travel Colombo), Laetitia

Pahud, Tarja Siriwardena et Marie-Luce Geneyne.

2. Fidèles partenaires réunis: Valérie Detrez (TUI), Pascal Chypre

(V. I. P. Voyages), Michelle Escallier (TUI) et Anny Oberson

(Voyages + Vacan ces).

3. Marie-Luce Geneyne et ses deux filles, Carine et Jessica, chargées

du service ce soir-là.

4. Charter Voyages venu en voisin: Serge Chabbey, Virginie Bouvier et

Philippe Ruh.

5. Les deux premières ont sué sur le questionnaire: Maryse Rancoud

(Bleu Voyages), Karine Nerini (Juste par amour du voyage) et Audrey

Grange (Lets Travel).

6. Plus de 70 partenaires étaient réunis à L’iceBergues.

7. Ils connaissent le produit sur le bout des doigts: Christian Pellet

(Transcontinental) et Dominique Ludi (Versoix Voyages).

8. Vingt-cinq bougies, ça rajeunit!

Photos: TRAVEL INSIDE

Deux heureux gagnants tirés au sort

Cette soirée anniversaire a fait deux heureux, grâce aussi à

Emirates, partenaire de l’événement. Patrick Mégevand

(Zénith Voyages) a remporté deux billets Genève-Dubaï en

Business Class remis par Sarah Arnaout, Sales Executive

du transporteur aérien.

Lets Travel a également profité de l’occasion pour tirer au

sort le troisième lot de son concours des 25 ans lancé en début

d’année. Sabine Belmonte (Thomas Cook Tholance,

Bonneville) est l’heureuse élue et remporte 5 nuits en demipension

au Sun Siyam Iru Fushi (Maldives), également avec

vols Emirates mais en classe économique.

Le gagnant, Patrick Mégevand

(Zénith Voyages) entouré de

Sarah Arnaout (Emirates), Louis

Siriwardena et Marie-Luce

Geneyne (Lets Travel).


Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes

et une excellente année 2019!

LE MAGAZINE DES VACANCES

WHERE

MEET

Event Location Guide

More magazines by this user