Côté Ciné n°108 - sept. - octobre 2018

wmp20654

T O M H A R D Y

SEPT./OCT. 2018

www.cotecine.fr

108

SonyPictures.fr

LE 10 OCTOBRE

PROPRIETE DE SONY PICTURES ENTERTAINMENT INC. A USAGE PROMOTIONNEL UNIQUEMENT. VENTE, DUPLICATION OU TRANSFERT DE CE MATERIEL STRICTEMENT INTERDITS.

VIVEZ-LE EN

CE MAGAZINE VOUS EST OFFERT PAR VOTRE CINÉMA

VENOM_COTE_CINE_170x223.indd 1 03/08/2018 15:32


DANIEL TORDJMAN ET JÉRÔME SEYDOUX PRÉSENTENT

KEV

ADAMS

JAMEL

DEBBOUZE

VANESSA

GUIDE

ÉRIC

JUDOR

RAMZY

BEDIA

© PHOTOS : EDDY BRIÈRE

UN FILM DE

LIONEL STEKETEE

AVEC NOÉMIE LENOIR WAHID BOUZIDI NADER BOUSSANDEL MICHAËL COHEN BOODER & DIMITRI TORDJMAN SCÉNARIO DAIVE COHEN

DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE STÉPHANE LE PARC MONTAGE FRÉDÉRIQUE OLSZAK-OLSZEWSKI DÉCORS MAAMAR EICH-CHEIKH COSTUMES SANDRINE BERNARD 1 ER ASSISTANT RÉALISATEUR DAVID CAMPI LEMAIRE MUSIQUE ORIGINALE MICHAËL TORDJMAN MAXIME DESPREZ SON NICOLAS PROVOST ALAIN FEAT FRANÇOIS-JOSEPH HORS DIRECTRICE DE POST-PRODUCTION HÉLÈNE GLABEKE DIRECTEUR DE PRODUCTION GUINAL RIOU

ÉCRIT PAR DAIVE COHEN RÉALISÉ PAR LIONEL STEKETEE PRODUIT PAR DANIEL TORDJMAN COPRODUIT PAR ARDAVAN SAFAEE JONATHAN BLUMENTAL UNE COPRODUCTION 74 FILMS PATHÉ M6 FILMS MY FAMILY AVEC LA PARTICIPATION DE CANAL+ OCS M6 W9

© 2018 74 FILMS PATHÉ FILMS M6 FILMS MY FAMILY

AladinLeFilm LE 3 OCTOBRE

#Alad2


À la une

Venom

De Ruben Fleischer, USA

Avec Tom Hardy, Michelle Williams, Riz Ahmed, Scott Haze...

10 oct.

À force de fouiner dans les secrets de la Life Foundation,

suspectée de mener d’étranges expériences sur les

humains, le journaliste d’investigation Eddie Brock se retrouve

infecté par une entité symbiotique qui prend peu

à peu possession de son corps et de son esprit... jusqu’à

devenir le terrifiant Venom.

L’un des personnages les plus complexes et "badass"

de Marvel – que les fans connaissent comme ennemi

et double maléfique de Spider-Man – s’émancipe totalement

de l’univers de l’homme-araignée et prend les

rênes de sa propre histoire. Tom Hardy (Mad Max : Fury

Road, Dunkerque... mais aussi l’impitoyable Bane de The

Dark Knight Rises) incarne avec brio toute la duplicité de

ce super-anti-héros cronenbergien à la frontière du bien

et du mal, troublant et vénéneux.

ÉDITO

Entre le retour sur grand écran des premières aventures de Harry Potter à l’école des sorciers, les dédales de la

Première année de médecine chez Thomas Lilti ou encore les premières années de la Révolution convoquées par

Pierre Schoeller dans Un peuple et son Roi, la rentrée s’annonce studieuse. À moins de prendre l’option "pornogogie"

avec les apprentis cinéastes de l’Amour est une fête ou l’option "danse tripale" avec le Climax de Gaspar Noé !

Besoin de changer de paysage ? Suivez Jacques Audiard parti à la conquête du western avec ses Frères Sisters,

ou Rachid Bouchareb qui revisite, en compagnie d’Omar Sy, le buddy cop movie avec Le Flic de Belleville à Miami,

tandis que le grand Michel Ocelot et son Dilili à Paris portent l’exotisme de son univers animé au cœur même de

notre capitale. Côté super-héros, Venom s’empare des corps et des esprits pour insuffler une noirceur inédite et

fascinante au genre.

Les grands hommes et leurs grand accomplissements inspirent comme toujours les cinéastes, de Damien Chazelle

(La La Land) filmant le First Man Neil Armstrong à Wim Wenders qui "documen(s)tarise" le Pape François (Un

homme de parole), sans oublier le Bohemian Rhapsody de Bryan Singer qui ressuscite le divin Mercury sous les

traits de Rami Malek. Pourtant, et heureusement, il y a aussi des bandes de joyeux losers, comme ceux imaginés

par Gilles Lellouche, pour plonger dans Le Grand Bain et décrocher les étoiles. Comme dirait Kev Adams de retour

dans les pantoufles d’Aladin (Alad’2), il suffit juste de croire en son génie...

Bons films.

Editeur : Webedia Movies Pro / 2, rue Paul Vaillant Couturier - CS 60102 - 92532 Levallois-Perret Cedex

Directeurs de la publication : Julien Marcel & Patrick Farcy I Rédaction : Webedia Movies Pro / 32, av. Georges Clémenceau 34000 Montpellier Tél. : 09 72 52 50 81 aalgan@wmp.fr

Publicité Pauline Luigi et Justine Deltombe / pauline.luigi@webedia-group.com, justine.deltombe@webedia-group.com

Impression : M. arts graphiques © 2008 Côté Ciné / Dépôt légal : à parution I Toute reproduction même partielle, de textes, photos et illustrations publiés par Côté Ciné est interdite sans l’accord de l’auteur et de l’éditeur

Magazine gratuit / Ne pas jeter sur la voie publique. I A l’heure où nous imprimons, certains films n’ayant pas reçu l’avis de la commission de censure, nous invitons les spectateurs à se renseigner auprès de leur cinéma sur les interdictions

éventuelles. I Des changements de date sont susceptibles d’intervenir indépendamment de notre volonté.

Crédits photos : p.3 © 2018 CTMG, Inc., p.4 © SND/© Paramount Pictures/© WH Estate Clean, p.5 © Denis Manin-31 Juin Films/© 2018 CTV-Célestes-Solares-Neue Road Movies-Decia-PTS ART’s Factory/© Pyramide, p.6 © Warner Bros./©

Mars Films/© Metropolitan Filmexport/© 2018 CTMG, Inc., p.7 © StudioCanal/© Apollo Films/© Magali Bragard-Shanna Besson-UGC Distribution, p.8 © Mars Films/© Bac Films/© 2018 Wild Bunch/© Metropolitan Filmexport, p.9 © Storyteller

Distribution Co., LLC-Universal Pictures/© Warner Bros./© Pathé Films, p.10 © Metropolitan Filmexport/© Ad Vitam/© Jérôme Prébois-Archipel 35-StudioCanal, p.11 © Emmanuel Guimier/© Bac Films/© 2018 Iota Productio-LFP-Les Films

Pelléas-RTBF-Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, p.12 © 2018 Warner Bros. Entertainment Inc. and Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc./© Metropolitan Filmexport/© 2018 Warner Bros. Entertainment Inc. and Kimmel Distribution, LLC., p.13 ©

Mars Films/© Escazal Films/© Arnaud Borrel-UGC Distribution, p.14 © Focus Features LLC./© 2018 Warner Bros. Entertainment Inc./© Metropolitan Filmexport, p.15 © Universal Pictures/© 20th Century Fox/© Universal Pictures, p.16 © Mars

Films/© Fares Sokhon/Daniel McFadden © 2018 CTMG, Inc./Laurie Sparham © 2018 Disney Enterprises, Inc., p.17 Mika Cotellon © Trésor Films-Chi Fou Mi Productions-Cool Industrie-Studiocanal-TF1 Films Production/© Claire Nicol-Ted

Paczula/© SND, p.18 © 20th Century Fox/© Pathé Films/© Mars Films

3


Photo de famille

5 sept.

De Cécilia Rouaud, France, 1h38

Avec Vanessa Paradis, Camille Cottin, Pierre Deladonchamps, Jean-Pierre Bacri, Chantal Lauby…

C’est une fratrie décomposée, où chacun est plus ou

moins névrosé : Gabrielle, l’aînée, fait la statue dans la rue

au grand dam de son fils ; Elsa enrage de ne pas tomber

enceinte et Mao, game designer de génie, est un dépressif

chronique. Depuis la séparation de leurs parents, soixante-huitards

vieillissants, ils ne se voient jamais. À la mort

du grand-père, ils se retrouvent pourtant pour décider du

sort de leur grand-mère. Et réapprendre à se parler.

La réalisatrice de Je me suis fait tout petit (déjà avec

Vanessa Paradis) confronte quatre générations d’une

famille à la fois fracturée et profondément liée, qui

nous renvoie forcément à nos propres existences. Entre

éclatement et réconciliation, entre rire et chagrin, et

entre comédiens extraordinaires circule une nécessaire

parole, dans une comédie… absolument bouleversante.

5 sept.

Un nouveau jour

sur Terre

De Peter Webber et Richard Dale, USA/Chine, 1h35

5 sept.

Whitney

De Kevin Macdonald, G-B, 2h00

C’est un jour sur Terre comme les autres : un pingouin

part dans sa quête héroïque quotidienne pour nourrir

sa famille, un bébé zèbre tente de traverser une rivière

en crue, un paresseux se met en chasse... d’amour.

Dix ans après son premier Jour sur Terre, la BBC Earth

Films nous livre une compilation des plus belles images

qu’elle a ramenées de notre planète. Un spectacle

grandiose, issu des technologies de prises de vue les

plus en pointe, mais aussi rempli d’humour et d’émotion,

qui nous rappelle que l’émerveillement constitue le

premier pas vers le respect.

Son ascension a été fulgurante et sa chute précipitée. À

son décès en 2012, Whitney Houston a laissé derrière

elle plus de 200 millions d’albums vendus, un nombre

record de hits et le souvenir d’une voix glorieuse, mais

aussi des rumeurs, scandales et secrets. Après son

Marley, le réalisateur écossais Kevin Macdonald (Le

Dernier roi d’Écosse, L’Aigle de la neuvième légion) se

penche sur une nouvelle icône musicale et sa part de

mystère. De quoi débusquer, entre images d’archives

et interviews de proches, les démons manipulateurs

tout en honorant l’immense talent de l’artiste.

4


Première année

De Thomas Lilti, France, 1h32

Avec Vincent Lacoste, William Lebghil, Alexandre Blazy...

12 sept.

Le bac en poche, Benjamin se prépare à vivre sa

première année en fac de médecine, son rêve. Il rencontre

Antoine, également en première année… pour

la troisième fois. Malgré une ambiance individualiste et

hyper compétitive, se noue entre les deux étudiants une

amitié faite d’entraide et de révisions jusqu’au bout de la

nuit, jusqu’à un examen final qui déterminera leur avenir.

Dans ce troisième volet d’un triptyque de films autour

de la médecine (Hippocrate et Médecin de campagne),

Thomas Lilti s’intéresse cette fois au système qui forme

et formate de manière impitoyable les médecins de

demain. En mêlant ses propres souvenirs d’étudiant et

les expériences de la jeunesse d’aujourd’hui, le docteur-réalisateur

signe son film le plus intime.

12 sept.

Le Pape François

Un homme de parole

De Wim Wenders, Italie/Suisse/Allemagne/France, 1h36

Premier Pape originaire d’Amérique du Sud, premier

jésuite nommé Évêque à Rome... mais surtout premier

chef de l’Église à se livrer à un cinéaste. Devant

la caméra de Wim Wenders, l’ancien Cardinal de Buenos

Aires Jorge Mario Bergoglio livre son quotidien, son

travail, ses réformes, aussi bien que les réponses qu’il

propose face à des questions aussi universelles que la

mort, la justice sociale, l’immigration, l’écologie, l’inégalité

de revenus, le matérialisme ou le rôle de la famille...

Plus qu’une biographie édifiante ou un documentaire

"vatican", le film est un voyage initiatique dans l’univers

du Pape François. Une occasion inédite de connaître

mieux l’homme derrière le titre, qui vit selon les principes

qu’il prêche et qui a su gagner la confiance de gens

de tous horizons, toutes confessions confondues.

12 sept.

Mademoiselle de

Joncquières

De Emmanuel Mouret, France, 1h49

Avec Cécile de France, Edouard Baer, Alice Isaaz...

Personne ne résiste à la cour et au charme du marquis

des Arcis, même pas Madame de La Pommeraye, jeune

veuve retirée du monde. Terriblement blessée lorsque son

amant se lasse de leur union, elle décide de se venger, en

lui tendant le piège d’un amour qu’il ne saurait conquérir.

Le cinéma délicatement suranné de Mouret (Un baiser s’il

vous plaît, L’Art d’aimer…) était déjà taillé pour le siècle

des Lumières ; pour son 9e film le cinéaste adapte un récit

de Jacques le fataliste de Diderot (après Bresson dans

Les Dames du Bois de Boulogne). Un film d’époque à

la ligne claire et à la modernité saisissante, avec en son

centre le portrait d’une femme qui se venge, et qui donc

s’émancipe. Avec une Cécile de France comme on ne l’a

jamais vue, et un marquis Baer confondant de naturel.

5


12 sept.

Harry Potter à l’école

des sorciers

De Chris Columbus, USA/GB, 2h32

Avec Daniel Radcliffe, Emma Watson,

Rupert Grint, Richard Harris, Maggie Smith...

Un petit orphelin de 11 ans, souffre-douleur de ses

cruels oncle et tante qui l’ont recueilli depuis la disparition

de ses parents, reçoit un jour une étrange lettre,

qui l’invite à intégrer dès la rentrée la majestueuse

école de Poudlard...

Si on connaît presque tous la suite des aventures

du petit Harry et de son monde ensorcelant sorti de

l’imagination de J.K. Rowling, leur magie opère toujours

sur grand écran. À commencer par celle de ces

toutes premières péripéties initiatiques, pour le plus

grand plaisir de ceux qui n’étaient pas nés en 2001

(quand Harry était petit) et des grands !

12 sept.

Ma fille

De Naidra Ayadi, France, 1h20

Avec Roschdy Zem, Natacha Krief, Darina Al Joundi...

Il y a 20 ans, Hakim fuyait l’Algérie et sa guerre civile.

Depuis, l’humble menuisier installé dans le Jura a fondé

une famille et laissé sa fille voler de ses propres ailes à

Paris. Mais depuis quelques temps, Leïla est toujours

injoignable, jamais disponible... même pas pour Noël.

Hakim décide alors de "monter" la chercher, en compagnie

de sa cadette. Mais les traces de Leïla mènent

aussi à ses secrets les plus inavouables.

Sur un projet initié par Thierry Ardisson (ici producteur),

la comédienne Naidra Ayadi (César du meilleur espoir

féminin pour Polisse de Maïwenn) adapte "Le Voyage

du père" de Bernard Clavel, le transposant à la fois

dans notre monde contemporain et dans celui de l’immigration.

Un récit de nuit mené jusqu’à l’aube, entre

brutalité de la ville et importance du lien, que Roschdy

Zem, bloc de pudeur, irradie par l’énergie du désespoir.

12 sept.

Peppermint

De Pierre Morel, USA, 1h38

Avec Jennifer Garner, John Ortiz, Method Man, Tyson Ritter…

Spécialiste du film d’action, enfant de l’écurie Besson

et réalisateur de Taken, le Français Pierre Morel poursuit

dans la même veine avec cet efficace revenge movie au

féminin. Jennifer Garner y incarne avec fougue une jeune

mère dont le mari et la fillette ont été assassinés par les

membres d’un puissant cartel. Quand elle s’aperçoit que

le système judiciaire protège les meurtriers alors qu’elle

les a identifiés, la rage succède à la douleur. Pendant

cinq ans, la jeune femme va s’entraîner pour revenir

dégommer aussi bien les gangsters que les flics ripoux,

les juges corrompus… et imposer sa propre justice, bien

au-delà de son drame personnel. Poivré.

12 sept.

Searching Portée disparue

De Aneesh Chaganty, USA, 1h42

Avec John Cho, Debra Messing, Michelle La...

Margot, lycéenne de 16 ans, vient de disparaître. L’enquête

piétine devant l’absence de preuves. Afin d’aider

l’inspectrice en charge de l’affaire, son père tente de retracer

les dernières heures de la vie "numérique" de sa

fille. Réseaux sociaux, forums... En pénétrant ce monde

parallèle, le quadragénaire se rend compte qu’il ne connaissait

peut-être pas si bien son enfant, qu’il élève seul

depuis la mort de sa mère.

Pour sa première réalisation, Aneesh Chaganty propose

une narration très moderne, ne filmant ses héros que par

le prisme de webcams ou de caméras de vidéosurveillance.

On suit avec angoisse les nombreuses péripéties

de l’intrigue qui donnent une envie : éteindre l’ordinateur !

6


12 sept.

J'ai perdu Albert

De Didier Van Cauwelaert, France/Belgique, 1h40

Avec Stéphane Plaza, Julie Ferrier,

Josiane Balasko, Bernard Le Coq…

Chloé est une médium archi-douée. Et pour cause :

depuis 25 ans, son cerveau abrite l’esprit d’Albert Einstein

! Tous les puissants du monde la sollicitent au point

qu’Albert n’en peut plus… et décide de déménager. Il

s’installe dans la tête de Zac, apiculteur à la dérive et

barman dépressif. Dès lors, c’est lui qui détient le génie,

mais aussi tout le stress. Seule Chloé, qui connaît le

mode d’emploi, peut l’aider…

L’écrivain Didier Van Cauwelaert adapte lui-même son

roman de fou, et pourtant si pertinent. Car s’il met en

scène son triangle amoureux paranormal avec l’humour

incisif de sa plume, c’est aussi pour revenir sur

les théories, les espoirs et désillusions du prix Nobel de

physique… qui continue de hanter notre époque.

12 sept.

Les Déguns

De Cyrille Droux et Claude Zidi Junior, France

Avec Karim Jebli, Nordine Salhi…

Après 4 saisons de folie sur Youtube, les Déguns

débarquent sur grand écran ! Où l’on retrouve donc

Nono et Karim, les deux glandeurs des quartiers de

Marseille, qui s’échappent d’un camp de redressement

militaire et entament un road trip à travers la France,

prétexte à de nombreuses rencontres… et bien sûr

à autant de vannes ! Car si le succès de la web série

vaut d’abord pour ses deux "déguns" que sont Karim

Jebli et Nordine Salhi, qui ont grandi ensemble dans

le quartier de la Sauvagère, il doit aussi beaucoup à

la participation de nombreuses personnalités : le rappeur

Soprano, le footballeur Cabella, l’humoriste Bengous,

des acteurs comme Pascal Légitimus ou Moussa

Maaskri, des vedettes de télé-réalité comme Stéphanie

Durant ou Benjamin Gutierrez… rejoints dans le film par

des nouveaux comme Elie Semoun, Cyril Hanouna, ou

encore Chantal Ladesou.

Les Frères Sisters

19 sept.

De Jacques Audiard, France, 1h57

Avec John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed...

Si Charlie et Elie Sisters sont à vos trousses, autant

vous dire que vous êtes morts. Sur les traces de leur

nouveau "contrat", les deux impitoyables tueurs à gages,

et impénitents bavards, vont traverser l’Amérique

de la ruée vers l’or, en confrontant leurs visions de plus

en plus divergentes de l’existence.

Après la Palme d’or Dheepan (acteurs non professionnels

parlant tamoul...), le cinéma en réinvention constante

d’Audiard débouche cette fois sur un western

anglophone à stars américaines, adapté du Canadien

Patrick DeWitt et tourné en Espagne et en Roumanie.

Si la revisite n’est ni néo-classique (à la Eastwood) ni

ultra-violente (à la Tarantino), elle capture magnifiquement

(images du chef op’ Benoît Debie à l’appui)

l’odyssée intérieure de deux frères unis par le sang et

l’amour vers leur "dernière frontière".

7


19 sept.

L'Amour est une Fête

De Cédric Anger, France, 1h59

Avec Guillaume Canet, Gilles Lellouche,

Michel Fau, Camille Razat, Xavier Beauvois...

En 1982, alors que la libération des mœurs et l’âge d’or

du X battent leur plein, deux petits patrons de peep

show criblés de dettes se lancent dans le cinéma porno.

À moins qu’ils n’aient autre chose dans le viseur ?

Après La prochaine fois je viserai le cœur, Cédric Anger

retrouve Guillaume Canet en compagnie de son pote

Lellouche pour un revival des derniers jours du porno

sur pellicule, tourné sans rapports de force ni souci du

lendemain, mais avec un vrai désir... de cinéma. Le tout

dans un film qui adopte le même esprit libertin, vagabondant

du film de genre à la comédie, en passant par

le nanar ou le "porno proustien". De quoi ressusciter en

scope ce monde d’avant vidéo et d’avant SIDA, avec la

folie joyeuse et festive de l’innocence bientôt perdue.

19 sept.

Le Poulain

De Mathieu Sapin, France

Avec Alexandra Lamy, Finnegan Oldfield,

Gilles Cohen, Valérie Karsenti, Philippe Katerine...

Un jeune homme de 25 ans est immergé en pleine campagne

d’un candidat à l’élection présidentielle, aux côtés

d’une directrice de la communication, impitoyable femme

de pouvoir et d’expérience qui le crispe autant qu’elle le

fascine.

Inspiré par sa propre expérience de campagne auprès du

candidat Hollande (relatée dans "Campagne présidentielle"

en 2012), l’auteur de BD Mathieu Sapin passe à

la réalisation avec une comédie – et un scénario original

garanti "fictif" – dans les coulisses d'une partie de campagne,

ses tactiques et ses rivalités, ses coups de théâtre

et ses coups bas, relatés avec humour et mordicant.

19 sept.

Climax

De Gaspar Noé, France, 1h35

Avec Sofia Boutella, Romain Guillermic, Souheila Yacoub...

À la fin de leur session de répétition dans un lieu isolé du

monde, un groupe de danseurs décompresse autour

d’un apéro sangria pas très licite. Mais ici, on est chez

Gaspar Noé, et la soirée ne va pas tarder à déraper...

Après Seul contre tous, Irréversible, Enter The Void et

Love, le trublion italo-argentin frappe un nouveau coup

avec un dance movie subversif et orgiaque où il laisse

libre cours à ses pulsions expérimentales. Climax est

un chaos improvisé qui se déploie au rythme de Giorgio

Moroder, Daft Punk, Aphex Twin, à coups de voguing,

de waacking et de krump. Une expérience chamanique

aux performances psychotiques, où les danseurs (dont

Sofia Boutella de La Momie) font preuve de prouesses

physiques démentes.

26 sept.

L'Ombre d'Emily

De Paul Feig, USA, 1h56

Avec Blake Lively, Anna Kendrick,

Henry Golding, Glenda Braganza, Sarah Baker...

Emily et Stephanie se connaissent bien – rien d’étonnant

à cela, puisqu’elles sont meilleures amies. Enfin,

c’est ce que croyait Stephanie. Car lorsqu’Emily disparaît

soudainement, les masques tombent. Qu’a-t-il

bien pu lui arriver ? Et finalement, qui est donc cette

jeune femme dont elle se croyait si proche ?

Connu pour son amour des personnages féminins

(Meilleures amies, Spy, le reboot girly de SOS Fantômes),

Paul Feig s’aventure cette fois dans le monde

du thriller psychologique avec deux des actrices les

plus en vue du moment. Prêts à vous laisser duper ?

8


La Prophétie de l’horloge

D’Eli Roth, USA,

Avec Jack Black, Cate Blanchett, Owen Vaccaro...

26 sept.

Lewis, 10 ans, s’installe chez son oncle, l’inquiétant

et excentrique sorcier Jonathan Barnavelt, qui réside

dans une vieille demeure dont les murs craquent,

renferment de nombreux secrets et résonnent d’un

mystérieux tic-tac. Malgré une étrange voisine, Mrs.

Zimmerman, le garçon prend ses marques et apprend

même à maîtriser quelques tours. Soudain, l’horloge

semble se dérégler : un monde secret de mages et de

sorcières menace...

Le réalisateur de Hostel continue de provoquer

quelques frissons – mais cette fois pour un plus large

public - dans cette adaptation d’un classique américain

de la littérature pour enfants. Jack Black, Cate Blanchett

et Kyle MacLachlan s’en donnent à cœur joie dans

cette aventure fantastique aux décors fabuleux, autour

du jeune Owen Vaccaro, parfait combiné de candeur et

de malice. Un nouvel acteur à suivre.

19 sept.

La Nonne

De Corin Hardy, USA

Avec Demian Bichir, Taissa Farmiga,

Jonas Bloquet, Charlotte Hope…

Un prêtre au passé tourmenté et une jeune novice sur le

point de prononcer ses vœux sont chargés par le Vatican

d’enquêter sur le suicide mystérieux d'une sœur en

Roumanie. Leur investigation dans les méandres les plus

secrets de l’abbaye va les mener au cœur d’une confrontation

horrifique entre les vivants et les damnés.

Après la poupée démoniaque Annabelle et son prequel,

la saga Conjuring délivre un nouveau spin off, cette fois

consacré à la nonne horrifique de son second volet. Mais

peu importe que vous ayez suivi ou pas l’affaire, préparezvous

à être témoins de son chapitre le plus originel et le

plus terrifiant, par le réalisateur du Sanctuaire.

26 sept.

The Little Stranger

De Lenny Abrahamson, Royaume-Uni/Irlande/France, 1h51

Avec Domhnall Gleeson, Oliver Zetterstrom, Ruth Wilson,

Charlotte Rampling, Will Poulter...

En cet été 1947, le docteur Faraday, médecin de campagne

aux origines modestes, est appelé à Hundreds

Hall, où sa mère fut employée autrefois. Mais avec la

fortune désormais dilapidée de la famille Ayres, l’opulent

domaine de son enfance n’est plus que l’ombre de

ce qu’il a été. Et surtout, semble cacher dans ses murs

quelque chose de bien plus inexorable et terrifiant que

le déclin de leurs finances...

Lenny Abrahamson (Frank, Room) adapte le roman

gothique de Sarah Waters. Une histoire aussi hantée

par les fantômes que par la guerre et les rigidités sociales

d’un monde en plein bouleversement, qui dévore

l’amour et la rationalité.

9


19 sept.

Carnage chez les

Puppets

De Brian Henson, USA

Avec Melissa McCarthy, Maya Rudolph,

Elizabeth Banks, Joel McHale…

Qui veut la peau des Muppets ? Dans un monde où les

hommes et les marionnettes cohabitent, deux détectives,

un humain et une marionnette, sont chargés de résoudre

une sale affaire de meurtres en série, dont les victimes

sont les anciennes stars d’une ancienne émission culte.

Vous vous souvenez des hilarants Muppets de votre enfance

? Ceux-là, ne les montrez pas à vos rejetons ! Car

ici, le réalisateur Brian Henson suit plus la veine satirique

du Muppet Show créé par son père Jim et ses variantes

ciné que la vocation jeune public. De quoi donner à voir

ce qui se passe derrière le rideau quand les marmots

sont couchés, dans une comédie fichtrement impolie, et

"trashement" hilarante.

26 sept.

I Feel Good

De Benoît Delépine et Gustave Kervern, France, 1h43

Avec Jean Dujardin, Yolande Moreau,

Jo Dahan, Lou Castel, Jana Bittnerova…

Il a toujours tout raté mais croit à sa nouvelle idée pour

devenir riche ; elle vit selon ses idéaux dans une communauté

Emmaüs. Et quand elle voit débarquer son

frère qu’elle n’a pas vu depuis des années, c’est le choc

culturel…

Après leur route des vins dans Saint-Amour, Kervern et

Delépine tournent au sein de la communauté Emmaüs

de Lescar-Pau, parmi ses compagnons, ses décors colorés

et bric-à-brac insolites, trouvant là le cadre idéal

à leur esprit de bande, de solidarité et d’utopie active,

pour s’y fondre avec leurs compagnons à eux : la fidèle

Yolande Moreau et la star Jean Dujardin – dont le frère,

Marc, coproduit le film. Une comédie sociale et déconnante,

libertaire et anti-libérale… pour un hommage

grolandais au combat de l’abbé Pierre.

Un peuple et son Roi

De Pierre Schoeller, France, 2h01

Avec Gaspard Ulliel, Adèle Haenel, Olivier Gourmet, Louis Garrel, Izïa Higelin,

Noémie Lvosky, Céline Sallette, Denis Lavant, Johan Libéreau, Laurent Lafitte…

26 sept.

1789 : un peuple entre en révolution. Un mouvement

fougueux d’espoir et de liberté que l’on va vivre à travers

les destins croisés de gens des faubourgs et de

figures historiques, pris dans le tourbillon des événements.

Les débuts de l’Assemblée nationale, la fuite du

Roi… mais surtout la vie, qui chante, gronde et palpite,

dans un film qui vibre d’une force romanesque enthousiasmante,

à travers une multitude de personnages.

En changeant d’époque, le réalisateur de Versailles et

L’Exercice de l’état, qui a creusé le social comme le

politique, revient cette fois aux sources de la République,

mais en restant au plus près des hommes et des

femmes qui l’ont construite. Son film, qui commence

en 1789 et s’achève en 1793 avec l’exécution du Roi,

n’est pas une chronologie didactique, mais une fresque

bouillonnante et incarnée, qui rend son visage populaire

à la Révolution. Avec un casting… royal !

10


Alad'2

3 oct.

De Lionel Steketee, France

Avec Kev Adams, Vanessa Guide, Jamel Debbouze, Eric Judor, Ramzy Bedia...

Aladin vit paisiblement dans sa ville de Bagdad lorsque

le vil dictateur Shah Zaman débaroule avec la prétention

d’épouser la princesse. Contraint de s'exiler, le

jeune homme va devoir user de toute sa malice et de

l’aide plus ou moins délirante de son ami génie pour

libérer sa ville et récupérer sa promise.

Pour son retour dans la peau d’Aladin, Kev Adams

part en battle avec Jamel Debbouze, dans une "nouvelle

nouvelle" aventure encore plus loufoque que la

première. De retour aux manettes de cette suite, Lionel

Steketee (Case départ, Le Crocodile du Botswanga)

jongle entre bataille de génies, rap et musiques orientales,

le tout saupoudré de blagues qui fusent à la vitesse

d’un tapis volant.

3 oct.

Frères ennemis

De David Oelhoffen, Belgique/France, 1h51

Avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb, Sabrina Ouazani,

Adel Bencherif, Sofiane, Nicolas Giraud…

Ils ont grandi comme deux frères dans la même cité,

mais sont aujourd’hui séparés : Manuel est un caïd de

la drogue, alors que Driss est devenu flic. Quand celui-ci

est promu aux stups, il revient dans la cité et, contre son

gré, met Manuel en danger.

Comme dans Loin des hommes, son beau "western"

situé en pleine guerre d’Algérie (avec Viggo Mortensen

et déjà Reda Kateb), David Oelhoffen montre deux personnages

essayant d’échapper à leur groupe d’origine.

En se détachant des archétypes de la banlieue comme

du polar, le cinéaste filme, plus qu’une enquête criminelle,

une quête existentielle dans la réalité de la France

aujourd’hui. En imposant à nouveau un duo d’acteurs au

charisme chavirant.

3 oct.

Nos batailles

De Guillaume Senez, Belgique/France, 1h38

Avec Romain Duris, Laetitia Dosch, Laure Calamy,

Lucie Debay, Dominique Valadié…

Olivier est chef d’équipe dans un entrepôt immense type

Amazon, où il tente de lutter contre les injustices. Au point

qu’il ne s’aperçoit pas du blues de sa femme qui tout à

coup, s’en va. Il doit alors concilier son travail et l’éducation

de ses deux jeunes enfants, la détresse des uns et

sa solitude.

Après Keeper, le Franco-belge Guillaume Senez confirme

sa sensibilité dans ce beau film social et intime à la fois,

qui gagne lentement en puissance émotionnelle alors que

rien n’est explicite, souligné ou simpliste. Mais dont la

justesse d’observation et des comédiens nous renvoient,

peu à peu, à nos quotidiens déprimants, à nos propres

culpabilités, nos propres enlisements. À nos batailles.

11


A Star Is Born

De Bradley Cooper, USA, 2h15

Avec Lady Gaga, Bradley Cooper, Andrew Dice Clay...

3 oct.

Jackson Maine est une star de la musique country. Ally est une

chanteuse née, inconnue du grand public et en passe de renoncer

à son rêve de gloire. Quand le musicien propulse la jeune

femme sur le devant de la scène, le public lui réserve un accueil

triomphal. Heureux de voir la femme qu’il aime s’épanouir, Jackson

doit dans le même temps faire face à son propre déclin...

Pour sa première réalisation, Bradley Cooper propose un 3e

remake d’Une Étoile est née de William A. Wellman, sorti en

1937 et inspiré de la vie du grand-père de Drew Barrymore. Et

après Janet Gaynor, Judy Garland et Barbra Streisand, c’est

Lady Gaga qui incarne la naissance de la star. Électrisante

dans son premier grand rôle au cinéma, elle a en outre composé

et interprété des chansons inédites, enregistrées spécialement

pour l’occasion, qui enflamment ce mélo irrésistible.

3 oct.

Blindspotting

De Carlos Lopez Estrada, USA, 1h35

Avec Daveed Diggs, Rafael Casal,

Janina Gavankar, Jasmine Jones...

Plus que 3 jours pour que Collin, l'ex-taulard en conditionnelle,

redevienne un homme complètement libre.

Pour peu qu’il garde profil bas, et que son pote Miles,

électron libre aussi ingérable qu’imprévisible, ne fasse

pas tout foirer...

Voici un électrochoc : un film hip hop shakespearien

imprégné de rap et de Traviata, scénarisé par les deux

jeunes comédiens du film, bouillants d’énergie. Le récit

de l’amitié confrontée aux attentes d’une société – qui

ne juge qu’à travers un prisme de race et de classe –

résonne aussi comme une déclaration d’amour à la ville

d’Oakland la métisse, en plein bouleversement, captée

et slamée avec rage, humour et audace.

10 oct.

Crazy Rich Asians

De Jon M. Chu, USA, 2h01

Avec Ken Jeong, Michelle Yeoh, Gemma Chan, Awkwafina...

Rachel Chu est née à New York et n’a jamais mis les

pieds en Asie, continent de ses ancêtres et de ceux de

son fiancé, Nick. Quand elle part avec lui à Singapour, elle

découvre que la famille de Nick est l’une des plus riches

du pays, et lui-même le célibataire le plus convoité...

Avec son sens du rythme et du spectacle flamboyant,

Jon M. Chu, réalisateur de Sexy Dance 2 et 3 et Insaisissables

2, adapte le best-seller de Kevin Kwan dans

une comédie sentimentale qui a la particularité de réunir

le gratin des acteurs hollywoodiens d’origine asiatique,

incarnant avec humour une société de nouveaux riches

découvrant que l’amour, le vrai, ne s’achète pas !

12


Dilili à Paris

De Michel Ocelot, France, 1h35

10 oct.

Dilili, jeune princesse kanak, débarque dans le Paris de

la Belle Époque. Éblouie, elle parcourt les rues en compagnie

d’un jeune livreur en triporteur, croisant le chemin

des plus illustres habitants de la capitale. Cependant,

elle enquête sur les mystérieux enlèvements de

petites filles, causés par les redoutables Mâles-Maîtres.

S’ensuit une incroyable aventure dans les ténèbres de

la Ville Lumière…

Après avoir exploré plusieurs continents et plusieurs

époques, le réalisateur de Kirikou et Azur et Asmar pose

ses valises à Paris, dont il a photographié les moindres

recoins pendant quatre ans pour les restituer à l’écran.

Décor magnifique pour une réflexion féministe et engagée,

qui promeut le vivre-ensemble.

10 oct.

L’Amour flou

De Romane Bohringer et Philippe Rebbot, France, 1h37

Avec Romane Bohringer, Philippe Rebbot,

Rose Rebbot-Bohringer, Raoul Rebbot-Bohringer...

Romane et Philippe sont acteurs. Surtout, Romane et

Philippe partagent leur vie. Ensemble depuis dix ans, ils

ont deux enfants, Rose et Raoul, et un chien. Bien qu’ils

s’aiment toujours, ils décident de se séparer sans trop

s’éloigner, et acquièrent un "sépartement" : deux appartements

séparés, qui communiquent par la chambre de

leurs enfants. En jonglant avec sa propre vie et en jouant

son propre rôle, l’attachante famille Rebbot-Bohringer

transpose sur grand écran une comédie colorée et enlevée

qui pose, avec chaleur et culot, une question essentielle

: peut-on refaire sa vie, sans la défaire ?

10 oct.

Voyez comme on danse

De Michel Blanc, France

Avec Karin Viard, Carole Bouquet, Charlotte Rampling, Jean-

Paul Rouve, William Lebghil, Jacques Dutronc, Michel Blanc...

16 ans après leurs premières tribulations, Michel Blanc

réunit les personnages de son Embrassez qui vous

voudrez pour une suite truculente. Et rassurez-vous, si

16 années ont passé, pour cette bande-là, la famille et

l’amour sont des mœurs toujours aussi mystérieuses

et imprévisibles, que l’arrivée d’un bébé-surprise va

complexifier encore davantage... pour notre plus grand

plaisir. Menteurs, paranos, ruinés, exaspérés ou tout

simplement débordés, Voyez comme on danse décline

tous les grands travers et les petites bassesses qui font

valser la nature humaine. Une comédie chorale (et une

5 e réalisation pour Blanc) portée par des comédiens au

diapason, avec le renfort de la jeune génération !

13


10 oct.

Johnny English

contre-attaque

De David Kerr, G-B/USA/France

Avec Rowan Atkinson, Ben Miller,

Olga Kurylenko, Jake Lacy, Emma Thompson...

Depuis la cyber-attaque qui a révélé leurs identités au

monde entier, plus aucun des agents britanniques n’est

secret. Plus aucun... sauf un, qui doit sortir de sa retraite

pour assurer une dernière mission !

Cela fait quinze ans et le 3e film que Rowan "Mr.

Bean" Atkinson porte le smoking du plus improbable

des agents de sa Majesté (mais qui se souvient qu’il

a donné la réplique à l’agent 007 himself dans Jamais

plus jamais en 1983 face à Sean Connery ?). Pour sa

contre-attaque, il affronte l’authentique James Bond

girl Olga Kurylenko en même temps que les défis de

la technologie moderne. Tout l’univers de l’espionnage

glamour est là… ne reste plus qu’à laisser l’agent English

dynamiter tout ça !

17 oct.

Yéti & Compagnie

De Karey Kirkpatrick, USA

Il croyait qu’ils n’étaient qu’une légende, mais ils existent

vraiment ! Le jeune et intrépide yéti Migo en est sûr,

c’est bien un "petit-pied", c’est-à-dire un humain, qu’il

a rencontré alors qu’il se promenait dans la montagne.

Bien qu’aucun yéti de son village ne le croie, Migo est

déterminé à prouver l’existence de ce mini-monstre : il

se lance alors à sa recherche dans son monde, et ne

passe évidemment pas inaperçu...

Cette joyeuse comédie propose de suivre les péripéties

d’un Adorable Homme des Neiges en quête d’aventures

et de sensations fortes. Les quiproquos et les

situations loufoques s’enchaînent sans temps mort,

portés par deux personnages des plus attachants.

Le Flic de Belleville

De Rachid Bouchareb, France, 1h51

Avec Omar Sy, Luis Guzman, Franck Gastambide, Biyouna, Julie Ferrier...

17 oct.

Flic à Belleville, Baaba aime son quartier plus que tout

et ne compte pas le quitter, au grand désespoir de sa

petite amie qui ne rêve que d’une chose : s’installer avec

lui… et loin de sa mère, particulièrement envahissante.

Lorsque son ami d’enfance est assassiné sous ses yeux,

Baaba est envoyé en mission spéciale au Consulat de

France de Miami pour tenter de retrouver son meurtrier.

Il mène l’enquête avec Ricardo, un flic local peu amène,

et sa mère, qui n’est décidément jamais bien loin...

Après plusieurs aventures américaines (X-Men, Jurassic

World, Transformers), Omar Sy retourne de l’autre côté

de l’Atlantique cette fois pour un réalisateur français,

Rachid Bouchareb (Indigènes, Hors-la-loi). L’acteur s’en

donne à cœur joie dans un véritable buddy movie dont

les scènes d’action n’ont rien à envier à L’Arme fatale ou

encore Rush Hour, faisant vibrer avec brio notre corde

nostalgique.

14


17 oct.

First Man Le Premier homme sur la lune

De Damien Chazelle, USA, 2h18

Avec Ryan Gosling, Claire Foy, Jason Clarke...

Le 20 juillet 1969, Neil Armstrong pose le premier

pas de l’homme sur la lune. Comment un tel exploit

s’est-il organisé, alors que la technologie ne semblait

pas à la hauteur de ces rêves de conquête stellaire ?

Pendant plusieurs mois, les scientifiques de la NASA

multiplient les expériences et les expérimentations au

péril de leur vie pour réussir un voyage aux allures de

mission suicide – et pouvoir rentrer chez eux.

Après le triomphe de La La Land, six fois oscarisé,

Damien Chazelle et Ryan Gosling se retrouvent pour

explorer l’une des plus fascinantes histoires du XXe

siècle. Le film s’inspire de la biographie de l’historien

James R. Hansen, qui retrace la vie de l’astronaute de

1961 à 1969.

17 oct.

The Predator

De Shane Black, USA, 1h41

Avec Boyd Holbrook, Alfie Allen, Olivia Munn...

Trente ans après le premier contact létal avec la créature

(plus 4 suites, autant de romans, BD et jeux vidéo),

les Predators sont de retour, plus forts et intelligents

que jamais. Génétiquement perfectionnés grâce à

l'ADN d'autres espèces, les voilà parés pour exterminer

l’homo sapiens. Heureusement, une équipe d’anciens

Rangers indisciplinés se tient sur leur chemin...

Des confins de l'espace aux ruelles de banlieue, la

chasse est savamment orchestrée par Shane Black,

réalisateur d’Iron Man 3, The Nice Guys, Kiss Kiss Bang

Bang... et acteur du premier Predator ! Il offre à la franchise

un nouveau souffle explosif, revenant à la fois à

l’échelle "intimiste" du volet originel, pour mieux le faire

évoluer vers des dimensions infernales.

24 oct.

Halloween

De David Gordon Green, USA, 1h49

Avec Jamie Lee Curtis, Judy Greer, Will Patton...

Quarante ans après avoir échappé à la folie meurtrière

de son frère, le sanguinaire Michael Myers, le soir d’Halloween,

Laurie Strode est encore tourmentée par les

démons du passé. Lui non plus ne l’a pas oubliée : après

s’être enfui de l’hôpital psychiatrique où il était interné, il

retrouve sa trace et celle de ses fille et petite-fille…

Le maître de l’horreur John Carpenter fait son retour en

produisant la suite de son film mythique de 1978, dont

il confie les rênes à l’inattendu David Gordon Green

(Prince of Texas, Joe), et dont il signe à nouveau la

musique. Le film occulte les différentes suites pour se

concentrer sur l’histoire originale, encore aujourd’hui un

monument du cinéma d’horreur.

15


17 oct.

Le Jeu

De Fred Cavayé, France, 1h30

Avec Bérénice Bejo, Suzanne Clément, Stéphane De Groodt,

Vincent Elbaz, Grégory Gadebois, Doria Tillier, Roschdy Zem

Pour pimenter un dîner, des couples d’amis de longue

date décident de jouer à un nouveau jeu : chacun doit

poser son téléphone portable au centre de la table et

chaque SMS, appel téléphonique, mail et message

de quelque nature que ce soit devra être partagé avec

toute toute l’assemblée. Bien évidemment, chacun a

ses petits secrets, plus ou moins avouables. Et il ne

faudra pas attendre bien longtemps pour que la petite

soirée sympa se transforme en cauchemar.

Toute vérité est-elle bonne à dire ? Dans ce huis clos

oppressant qui joue des codes du théâtre, Fred Cavayé

concocte une ambiance de feu et des situations mémorables.

Un véritable film d’acteurs.

17 oct.

Capharnaüm

De Nadine Labaki, Liban/France, 2h03

Avec Zain Al Rafeea, Yordanos Shiferaw,

Boluwatife Treasure Bankole, Nadine Labaki…

Festival de Cannes 2018 : Prix du jury

Dans un tribunal de Beyrouth, un gamin de 12 ans accuse

ses parents de l’avoir mis au monde, après avoir lui-même

été jugé pour avoir poignardé un homme. Des flashbacks

remontent alors l’histoire du petit Zain, qui grandit dans

un capharnaüm de pauvreté et de violence, puis s’enfuit

de chez lui après que sa sœur est vendue par ses parents,

et se retrouve bientôt avec un bébé clandestin éthiopien

sur les bras. La réalisatrice (et actrice) libanaise de Caramel

et de Et maintenant, on va où ? filme un Beyrouth de

misère, entre vérité documentaire et lyrisme à la Slumdog

Millionaire. Impossible de ne pas être bouleversé par les

visages d’anges – et le talent – de ces deux gamins perdus

– recrutés dans la rue – qui luttent pour survivre dans

une jungle bien réelle. Un choc.

24 oct.

Chair de poule 2

Les Fantômes d’Halloween

De Ari Sandel, USA

Avec Jeremy Ray Taylor, Madison Iseman, Ben O'Brien, Ken Jeong...

Le jour d’Halloween, deux amis s’invitent dans une maison

abandonnée et découvrent un vieux coffre, dans lequel

est conservé un livre d’un certain R.L. Stine. D’abord

verrouillé, l’objet se révèle enfin aux deux compères…

qui voient aussitôt surgir d’entre les ténèbres toute une

armée de monstres prêts à en découdre.

Deux ans et demi après le premier film, l’adaptation des

best-sellers de la littérature horrifique pour enfants revient

juste à temps pour faire frissonner les salles obscures.

Pour réveiller de méchants souvenirs, ou en créer de plus

terribles encore…

24 oct.

Jean-Christophe

& Winnie

De Marc Forster, USA, 1h44

Avec Ewan McGregor, Hayley Atwell,

Jim Cummings, Bronte Carmichael…

Jean-Christophe, le petit garçon des aventures de Winnie

l'ourson, est devenu un adulte très sérieux. Et voilà

que, ayant refusé de suivre sa femme et sa petite fille

en week-end, il reçoit la visite de son nounours ! Grâce

à Winnie et ses amis Porcinet, Bourriquet et Tigrou,

Jean-Christophe va retrouver son âme d’enfant.

Disney consacre un film live à Winnie l'ourson, joyeux

et gentil comme son personnage ! Par le réalisateur de

Quantum of Solace, World War Z et Neverland.

16


Le Grand Bain

De Gilles Lellouche, France, 2h02

Avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Jean-Hugues Anglade,

Virginie Efira, Leïla Bekhti, Marina Foïs, Philippe Katerine, Félix Moati, Alban Ivanov…

24 oct.

Sept bras cassés, traînant chacun son lot de crise existentielle,

se retrouvent à la piscine municipale pour pratiquer…

la natation synchronisée masculine ! Entraînés par une ancienne

gloire des bassins devenue alcoolo, nos quadras

retrouvent peu à peu, ensemble, un sens à leur vie.

Pour sa première réalisation en solo, l’acteur Gilles Lellouche

filme ses copains comédiens en maillot – à l’âge où

ils deviennent bedonnants, mais plus que jamais éblouissants

– avec une tendresse et même une sensualité inattendues,

leur écrivant des tirades sur mesure (Amalric le

dépressif, Katerine le clown, Canet le sérieux…), mais sans

caricature lourde. C’est drôle, vif et touchant, pour un plongeon

choral éclaboussant !

31 oct.

En liberté !

De Pierre Salvadori, France, 1h47

Avec Adèle Haenel, Pio Marmai,

Audrey Tautou, Vincent Elbaz, Damien Bonnard...

Yvonne, jeune inspectrice de police, pensait être la veuve

d’un héros. Quand elle découvre que le flic de choc de

ses souvenirs était un ripou, elle se met en tête de réparer

ses torts. Notamment en tentant de venir en aide au

jeune homme qu’il avait injustement fait incarcérer, et

qui, depuis sa sortie de prison, ressemble à une grenade

dégoupillée.

Après une comédie sur la dépression (Dans la cour),

Pierre Salvadori ose aller vers plus burlesque, plus rocambolesque,

voire plus latex ! De situations de polar en

quiproquos fendards, En liberté ! ose les gags les plus

improbables, et raconte comment on se libère de ses

démons comme de ses héros.

31 oct.

Chacun pour tous

De Vianney Lebasque, France, 1h34

Avec Ahmed Sylla, Jean-Pierre Darroussin,

Camélia Jordana, Olivier Barthelemy, Estéban...

Martin, coach de l’équipe française de basketteurs déficients

mentaux, est au pied du mur. En pleine préparation

des Jeux Paralympiques, ses meilleurs joueurs

viennent de le laisser tomber. Refusant de perdre la

subvention vitale pour sa fédération, il décide de tricher

et complète son effectif par des joueurs valides, dont

deux trentenaires désœuvrés...

Cinq ans après Les Petits Princes, Vianney Lebasque

retrouve le monde du sport pour son deuxième longmétrage,

retraçant cette fois l’histoire vraie d’un entraîneur

prêt à tout pour sauver sa fédération. Les

comédiens, touchants, incarnent brillamment le dilemme

moral auquel ils sont confrontés.

17


Bohemian Rhapsody

31 oct.

De Bryan Singer, USA

Avec Rami Malek, Aidan Gillen, Mike Myers, Joseph Mazzello, Lucy Boynton, Tom Hollander...

Dans l’Angleterre des seventies effervescentes, un aspirant

jeune rockeur nommé Farrokh "Freddie" Bulsara rencontre

des comparses inspirés. Ensemble, ils vont former

l’un des plus grands groupes de rock de l'histoire...

Il fallait bien le grand écran pour restituer les envolées

baroques et les solos psychédéliques, les concerts pharaoniques

et les prestations scéniques dionysiaques de

Queen. De l’ascension fulgurante à la quasi-implosion,

jusqu’aux triomphales retrouvailles au Live Aid géant de

1985, cette Rhapsody donne à voir et à entendre la petite

musique secrète du groupe au son unique. Et surtout

celle de son leader charismatique, rockeur à la voix de

ténor taillé pour la démesure, que le jeune Rami Malek

(de la série Mr. Robot) incarne avec un talent flamboyant.

31 oct.

Loro

De Paolo Sorrentino, Italie

Avec Toni Servillo, Riccardo Scamarcio, Fabrizio Bentivoglio...

Autour de Silvio Berlusconi, il Cavaliere, alors sulfureux

et capricieux président du Conseil italien, gravite une

constellation d’hommes et de femmes qui sont autant

de courtisans : les “loro”. Un entrepreneur improbe originaire

des Pouilles cherche par tous les moyens à entrer

dans cette sinistre cour d’adorateurs.

Sortie en deux volets en Italie, la nouvelle fresque de

Paolo Sorrentino sur l’un des hommes les plus marquants

de l’histoire contemporaine du pays, est à découvrir condensée

en un seul film chez nous. Le réalisateur retrouve

pour l’occasion le grand Toni Servillo, qu’il a dirigé dans

Il Divo et La Grande Bellezza, et laisse à nouveau libre

cours à son style baroque et pictural.

31 oct.

Seule la vie…

De Dan Fogelman, USA, 1h58

Avec Oscar Isaac, Olivia Wilde, Samuel L. Jackson,

Antonio Banderas, Olivia Cooke, Annette Bening...

Amoureux depuis l'université, Will et Abby, deux jeunes

New-Yorkais, se marient. Alors qu'ils s'apprêtent à devenir

parents, leur trajectoire se mêle à d'autres destins :

ceux de Dylan, jeune femme perturbée qui tente d'apaiser

sa souffrance, d'Irwin, qui élève sa petite-fille dans

un monde dangereux, de M. Saccione, riche propriétaire

terrien espagnol, de son intendant Javier...

Pour son second long-métrage, Dan Fogelman, à qui l’on

doit This Is Us, mélange tous les ingrédients qui ont fait

le succès planétaire de la série pour livrer une épopée familiale

bouleversante, servie par un casting au diapason.

18


DON DE SANG > RESERVES FRAGILES

JE DONNERAI DEMAIN

DÈS MAINTENANT.

dondesang.efs.sante.fr


RETROUVEZ 5 PRODUITS DONT UNE POP! EXCLUSIVE

Rendez-vous sur www.wootbox.fr

TM & © WBEI. WB SHIELD: © & WBEI. WIZARDING WORLD & LOGO © & WBEI. Publishing Rights © JKR. (s18)

More magazines by this user
Similar magazines