06.03.2019 Views

Magazine UrbanBEAST #14 2019

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

THE WORLD’S fastest

growing sport

Ronaldinho

teqball

The International Teqball Federation (FITEQ) has been officially recognised by the Olympic Council

of Asia (OCA) in 2018. Teqball became the fastest sport ever to receive an Olympic Council’s recognition.


IT’S A NEW DAWN,

IT’S A NEW DAY,

IT’S A NEW LIFE!

En couverture

(Design par Arnaud Meisch)

© 2019 - Tous droits réservés :

Selimaksan - iStock

Izusek - iStock

Sarah Bernhardt

Hamlet - Shakespeare

Maria Montessori

Ecole Montessori

Sandboarding

Redbull

Rabbit - Drag_ink

bangbangforever.com

Tricorder

Star Trek: The Original Serie

The Tree House

Baumraum, Belgium

Kodak 35 Rangefinder

Anonymous

ABBA

Blade Runner

Mars (2016)

Ron Howard, Brian Grazer

12 Angry Men (1957)

Sidney Lumet

Le début d’année ne laisse personne

indifférent : certains sont plein de

motivation, prêts à entamer des projets

innovants alors que d’autres veulent

continuer leur petit bonhomme de chemin

sans sortir de leur zone de confort. Après

les résolutions de la nouvelle année,

place désormais à l’action. Celle-ci peut

être physique, avec la ferme intention de

préparer son corps à quelques semaines

– mois – de l’arrivée des beaux jours et

avant d’afficher sa musculature retrouvée

à Esch-sur-Sûre, ou mentale avec le

désir d’entreprendre plus, d’aborder de

nouveaux challenges… avec des idées tout

aussi claires que farfelues. Alors, bring it

on 2019 !

Le cocktail explosif est bien souvent

composé de raison et d’innovation, avec

un brin de vision voire la volonté de

faire bouger les choses. Le Luxembourg,

avec l’explosion des incubateurs et en

s’appuyant sur les initiatives de son

gouvernement, est devenu champion

en la matière. Si bien que les médias du

monde parlent, discutent, débattent de

la gratuité des transports en commun

promise à l’horizon 2020. Une vision claire

et inspirante tant elle pourrait améliorer

la vie des résidents et frontaliers… tout

en représentant un important manque à

gagner pour l’Etat.

Cependant, attirer – et retenir – les talents

au Grand-Duché, un des autres buts de

cette initiative, vise nécessairement à

contribuer à la création de plus de startups,

de valeurs, d’innovations, d’expériences et

donc de booster la consommation. Une

situation win-win pour tous.

Ainsi, en 2019, la technologie, les talents et

la collaboration restent donc les maîtres

mots au Luxembourg, et sont au cœur

des colonnes d’Urban BEAST, auxquelles

on ajoutera une pointe de lifestyle et de

divertissement. Aujourd’hui, ces termes et

thématiques continuent de s’entremêler,

parfois même de se confondre : ensemble,

elles redéfinissent notre quotidien pour

créer de nouveaux produits et services

et en ressusciter d’autres. Ainsi, on voit

des anciennes gloires resurgir mais aussi

des supergroupes se former. Composés

de superstars et de superhéros boostés

par les médecines alternatives ayant des

bienfaits sur le corps et l’esprit.

Quelle preuve vous faut-il ? Les nouvelles

technologies repoussent sans arrêt

les limites du possible. Désormais, les

villes sont intelligentes, autorégulées et

autosuffisantes, et au-delà, la course aux

univers lointains se poursuit. En 2019,

aucun défi ne semble trop grand, alors

prenez votre envol.

ALEXANDRE KEILMANN

Rédacteur en chef

@Alex_Klmnn


2

#Sommaire | Urban BEAST

#BUSINESS

Mobility

La douce et verte stratégie

de mobilité au Luxembourg 4-5

LegalTech

LegalTech : des startups

qui disruptent le droit 6-7

Crowdfunding

Le meilleur du pire du crowdfunding 8-9

FinTech

De nouvelles banques de détail

pour répondre à des besoins

de flexibilité et d’instantanéité 10-12

#ENTERTAINMENT

Sport

D’éco-citoyen à éco-sportif 14-15

Bien-être

Wellness : les applications

incontournables 16-17

Comics

The beginning of the story 18-19

Music

Plus on est de fous, plus on rit 20-22

L’art du come-back 24-25

Leadership

«Oser faire des choix forts

et spécifiques» 26-27

Inspiration Beauté

Le team Urban Beast

a testé pour vous 28-29

Kids

Toys as a Service 30-31

#ART

Kids

Les grands principes

de la pédagogie Montessori 32-34

Mode

Mode - Lui 36-37

Mode - Elle 38-41

Shopping list

Design 42

Beverage

L’émancipation de FOX

au Grand-Duché 44-47

Music

La musique et ses bénéfices

sur votre santé 48-49

#SCIENCE

Health

L’avènement des médecines

alternatives 50-51

Prévenir et anticiper les troubles

musculosquelettiques 52-53

Bio

Super aliments : lesquels adopter ? 54-55

HealthTech

Une santé digitale, connectée

et intelligence 56-57

Space

Objectif Mars 58-59

A la conquête de Mars 60-61

#TECHNOLOGY

SmartCities

Les villes les plus intelligentes

au monde 62-65

Blockchain

#Blockchain : vers une société

décentralisée ? 66-67

Cybersecurity

Anticiper et appréhender

les futures cyberattaques 68-69

Apps

6 applications pour

changer le monde 70-71

Index/Ours 72

Où est Josy ?

Découvrez où Josy se

cache dans le magazine.

#14

© Shutterstock - Everett Collection


FROM IDEA GENERATION TO IMPLEMENTATION,

WE ACT AS YOUR INNOVATION PARTNER

Reduce cost

& keep budget

under control

Reduce time

to deliver new

features

Accelerate

innovation

Increase

operational

efficiency

OUR APPROACH

UX Centric

Approach

Research

& Development

Agile & Devops

Culture &

Organisation

Continious Training

& Knowledge

Management

by

CONTACT US: +352 31 37 36 1 | sales@devoteam.lu


4

#Business | Mobility

LA DOUCE ET VERTE

STRATÉGIE DE MOBILITÉ

AU LUXEMBOURG

PAR ALEXANDRE KEILMANN

Après plusieurs scandales globaux liés aux émissions

de CO 2

, les promesses et programmes résultant des COP

21, 22, 23 puis 24… mais aussi avec une représentation

«verte» plus importante au sein du nouveau gouvernement

luxembourgeois, la tendance à développer une mobilité à la

fois électrique, alternative et douce continue son bonhomme

de chemin au Grand-Duché. Retour sur quelques-unes

des initiatives mises en place sur notre territoire visant à

transformer les habitudes des résidents et frontaliers, mais

surtout à améliorer leur quotidien.

«Le dernier kilomètre»

Le développement des P+R au

Luxembourg a aujourd’hui pour but de

favoriser la stratégie dite des «derniers

kilomètres», faisant la part belle à la

combinaison des moyens de transports,

ou multimodalité. Cette approche

promeut une facilité d’accès à ces

parkings, pour les résidents, mais aussi

pour les frontaliers : généralement situés

dans des zones moins congestionnées,

ils leur permettent de se rendre sur

leur lieu de travail via un réseau de bus

remanié depuis l’arrivée du tram, ou

directement via Luxtram.

#14


#Business | Mobility

5

Ce dernier justement, a connu une année

2018 pleine de promesses, traversant

désormais l’Avenue Kennedy dans le

quartier du Kirchberg pour arriver jusqu’à

la place de l’Etoile. Mois après mois, et avec

une fréquentation qui ne fait qu’augmenter,

il se rapproche du centre-ville et de la

gare. En moyenne, et depuis son lancement

en décembre 2017, le tram transporte

chaque jour plus de 23 500 passagers.

Mieux encore, le Luxembourg a annoncé

la gratuité des transports en commun au

1 er mars 2020, favorisant une nouvelle fois

leur utilisation. Une mesure poussée par

le Ministre de la Mobilité, François Bausch,

qui depuis sa prise de fonction en 2013 au

sein du premier gouvernement Bettel n’a eu

de cesse de tenter de fluidifier le trafic en

proposant de nouvelles solutions de mobilité

et en collaborant avec ses homologues

français, allemands et belges, notamment.

«L’Introduction de la gratuité du transport

public est une mesure sociale importante,

l’on peut dire la cerise sociale sur le gâteau

d’une stratégie globale pour une offensive

multimodale», a expliqué François Bausch.

Les experts de la mobilité et du leasing au

Luxembourg, notamment ALD Company

Bike – avec la possibilité de proposer à

ses employés d’inclure des solutions de

mobilité douce dans le package salarial – et

KBC Autolease, misent désormais sur des

leasings vélos tous types ainsi que sur les

trottinettes électriques. A Luxembourg-Ville,

mais aussi à Hesperange et Strassen, depuis

fin 2018, 50% des stations vel’OH ! sont

équipées du système à assistance électrique.

Ces nouveaux vélos, munis de 3 vitesses,

ont une autonomie de 30 à 40 km, avec le

niveau de charge de la batterie indiqué en

temps réel sur le guidon. Enfin, pour les CFL,

les projets sont eux aussi nombreux, entre

la création de nouveaux quais pour une

gare de Luxembourg régulièrement saturée

et l’arrivée de 34 nouveaux trains régionaux

à grande capacité et commandés auprès de

l’un des leaders européens, Alstom.

Toujours dans le but de proposer des solutions de mobilité

flexibles et destinées à effectuer des courts trajets, les CFL,

qui sont décidément sur tous les fronts de la mobilité, ont

lancé «Flex», un service de carsharing à proximité des gares

luxembourgeoises. La flotte, en service depuis septembre

2017, est composée en partie de véhicules électriques, et

plus précisément de BMW i3, qui affichent une autonomie de

200km, auxquels il faut ajouter une réserve d’une centaine

de kilomètres.

Favoriser une mobilité propre

Afin de promouvoir l’électromobilité et de favoriser son

développement au Grand-Duché, le gouvernement est revenu

en ce début d’année sur les aides financières destinées aux

acquéreurs de véhicules électriques. Ce nouveau programme

gouvernemental remplace l’ancien modèle des incitations

fiscales par un nouveau modèle de subventions ciblées.

En effet, depuis le 1er janvier 2019, une prime de 5000 euros peut

être attribuée aux conducteurs éco-responsables pour l’achat

d’un véhicule neuf 100% électrique ou à pile à combustible

à hydrogène. Une prime pouvant aller jusqu’à 500 euros est

quant à elle prévue suite à l’achat de certains motocycles ou

cyclomoteurs, neufs et 100% électriques. Aussi, pour permettre

le développement d’une telle mobilité propre, le réseau Chargy

a été déployé au Grand-Duché depuis maintenant plus d’un

an et demi. Actuellement, un total de 277 bornes Chargy et

Chargy-OK sont opérationnelles et accessibles au public.

Puis, pour l’année 2019, les gestionnaires ont planifié l’installation

de 200 nouvelles bornes, afin de couvrir la quasi-totalité du

territoire national. Si les sociétés privées commencent à opter

pour des véhicules propres, la Police Grand-Ducale a également

entamé une politique d’électrification : après s’être offert deux

Tesla Model S à l’automne dernier, la police a réceptionné en ce

début d’année plusieurs Volkswagen e-Golf. Serve & Protect…

and Inspire ?

#14


6 #Business | LegalTech

LEGALTECH :

DES STARTUPS

QUI DISRUPTENT

LE DROIT PAR ALEXANDRE KEILMANN

Si certains annoncent que dans quelques années

l’Intelligence Artificielle pourrait être amenée à

remplacer les avocats – mais également les journalistes…

–, les nouvelles technologies digitales inspirent d’oreset-déjà

les entrepreneurs du secteur juridique, avec la

création de startups labellisées «LegalTech».

Devant l’ampleur du phénomène, l’Université de

Stanford, située au cœur de la Silicon Valley et reconnue

mondialement pour son école de droit – la Stanford

Law School – s’est rapprochée de son département

tech pour créer un centre spécialisé en LegalTech :

CODEX. Celle-ci regroupe entrepreneurs, développeurs,

juristes, scientifiques et avocats en herbe, travaillant

main dans la main au développement de nouveaux

projets innovants combinant tech et droit, avec pour

mission principale de rendre la pratique du droit

plus automatisée et efficiente. Trois domaines bien

particuliers ont été ciblés : la gestion de documents

légaux – allant de la création au classement de tous

types de documents –, les infrastructures légales

avec la mise en place de systèmes et plateformes

permettant à toutes les parties prenantes d’échanger

et de collaboration plus efficacement, et enfin

l’automatisation et la mécanisation des analyses légales.

Afin de plonger dans l’univers des LegalTech, Urban

BEAST vous propose de retrouver sa sélection de

5 startups aux services disruptifs permettant la

transformation profonde du secteur.

#14

#1 CALL A LAWYER

La startup française créée en 2016 se définit comme

la première application mobile de mise en relation

avec un avocat spécialisé, pertinent et adapté à

une requête spécifique pour un premier avis.

Le call dure généralement une vingtaine de minutes.

En effet, les fondateurs facturent ces 20 minutes

de discussion 20 euros, pour n’en percevoir que

3. Ensuite, libre au client de rencontrer son avocat

pour plus de détails ou pour entamer une action

juridique. Aujourd’hui, Call a Lawyer recense plus

de 500 avocats sur le territoire français.

#2 BRIDGE US

En éliminant la documentation sans fin et

extrêmement lourde mais aussi en favorisant la

coordination entre les différentes parties prenantes

et de s’assurer du respect les délais, la jeune

pousse américaine basée à Chicago et fondée

en 2014 aide les entreprises dans les démarches

d’immigration de leurs employés. Directement en

contact avec les équipes RH, les experts de Bridge

US permettent ainsi de régulariser les situations des

talents de votre société, et facilitent les processus

de recrutement.

#3 BLOCKCHAINYOURIP

La startup aide à protéger les créations, innovations

et savoir-faire, en utilisant la technologie de la

Blockchain et plus particulièrement le Bitcoin.

En effet, celle-ci confère une preuve valable et donc

une protection optimale partout dans le monde,

dans un environnement sécurisé. La procédure de

protection BlockchainyourIP a été conçue par des

avocats et professeurs spécialistes de la Propriété

intellectuelle pour concilier rapidité et sécurité

juridique.

#4 DOCTRINE.FR

La tendance de l’IA ne laisse pas le secteur

juridique de marbre, loin de là. La startup

française emploie toute sa puissance et propose

un moteur de recherche juridique. L’information

est dès lors facilement accessible et pertinente

pour les professionnels du droit. Les décisions de

la première instance à la cassation, les textes de

loi, les commentaires d’arrêts ou encore les fiches

juridiques sont mises à jour quotidiennement.

Les avocats filtrent par juridiction, thème, chambre,

etc… pour approfondir leurs connaissances et in

fine bâtir des stratégies juridiques gagnantes.


#5 LAWGEEX

Les fondateurs de la startup israélienne, située à Tel Aviv et avec

une représentation à New York City, se décrivent comme les

pionniers de la «Contract Review Automation». Dès lors, LawGeex

permet aux avocats de se concentrer sur des tâches à forte

valeur ajoutée sans qu’ils n’aient à s’occuper des documents

légaux. Les contrats sont scannés dès leur arrivée dans le

système : la technologie utilisée par la startup n’est autre que

l’intelligence artificielle.

#Business | LegalTech

7

© Shutterstock - Alexander Supertramp

#14


8 #Business | Crowdfunding

LE MEILLEUR DU PIRE

DU CROWDFUNDING

PAR ARNAUD MEISCH

LE MANTEAU GRIZZLY

PROJET ABSURDE

Hans Reichstetter souhaitait se déguiser en grizzly pour Halloween.

Il s’est dit qu’il ne pouvait pas être seul... Malheureusement, il avait

raison ! Aujourd’hui, il est possible de commander un exemplaire du

manteau en ligne pour la modique somme de 199$.

Argent récolté : 29 000 dollars

#14

LE CHARGEUR SANS FIL

QUI VOLE (VOTRE ARGENT)

GADGET FOIREUX

OvRcharge est un chargeur sans fil, qui fait léviter votre portable

dans les airs ! La campagne a attiré plus de 220 contributeurs

malheuresement pour eux, le projet n’a jamais vu le jour et les

mystérieux créateurs ont disparu dans la nature en laissant derrière

eux une longue liste de demandes de remboursement.

Argent récolté : 45 000 dollars


#Business | Crowdfunding

9

MONSIEUR PATATE

PROJET ABSURDE

Zack Brown est un génie, il a décidé de financer

son projet de faire une salade de pommes de

terre grâce aux internautes. Et ce fût un franc

succès ! Pour 20$, vous recevrez un haiku

composé par Zack sur le thème de la salade

de pommes de terre et votre nom sera gravé

sur une patate qui servira à la salade. Il fallait

y penser...

Argent récolté : 55 495 dollars

LE PARAPLUIE INVISIBLE

GADGET FOIREUX

Air Umbrella était un parapluie alimenté

par une batterie au lithium qui devait vous

protéger des caprices de la météo. Le concept

reposait sur une technologie qui était censée

générer une sorte de dôme invisible formé

par de puissants courants d’air au-dessus de

l’utilisateur. Les 825 backers attendent toujours

la sortie officielle depuis fin 2014...

Argent récolté : 100 000 dollars

LE MIRACULEUX

RESPIRATEUR AQUATIQUE

GADGET FOIREUX

Triton était censé filtrer l’eau de mer pour en

extraire l’oxygène. Celui-ci devait permettre

d’explorer les fonds marins sans emporter de

bouteilles d’air comprimé. Mais il était impossible

pour la machine de filtrer suffisamment d’oxygène

pour fonctionner correctement. Après plusieurs

plaintes, Triton proposa l’objet mais avec une

nouvelle technologie. Cette fois-ci, le respirateur

fonctionnerait avec des cartouches d’oxygène

liquide qu’il faut changer toutes les 45 minutes.

Seul problème pour stocker l’oxygène sous cette

forme, il faut la conserver à une température de

-183 degrés.

Argent récolté : 900 000 dollars

LE RASOIR DU XXI E SIÈCLE

GADGET FOIREUX

Skarp était un projet de rasoir censé couper

les poils de barbe grâce à un laser mais ce

dernier, qui passait à travers une petite fibre

optique, n’était pas assez puissant pour couper

plusieurs poils en un seul passage !

Argent récolté : 4 500 000 de dollars

LA BOUTEILLE D’EAU

QUI SE REMPLIE TOUTE SEULE

GADGET FOIREUX

Fontus était un projet de bouteille se remplissant

toute seule d’eau potable grâce à une

technologie d’aspiration et d’énergie solaire.

Cependant, même si le principe de fonctionnement

était possible en théorie, il fallait un

panneau solaire géant et plus de 60 heures

devant soi pour voir cette bouteille se remplir

d’eau...

Argent récolté : 345 000 dollars

LE PLUS GRAND CROWDFUNDING

DE L’HISTOIRE

PROJET INESPÉRÉ

Star Citizen est le projet de jeu vidéo multijoueur

le plus financé et le plus en retard de toute

l’histoire du crowdfunding. En effet, le projet

a été lancé en 2012 par le développeur Chris

Roberts (= Wing Commander). Actuellement,

le jeu n’est toujours pas terminé et Il n’y a

toujours pas de date de sortie définitive... De

quoi laisser languir les fans les plus acharnés !

Argent récolté : 180 000 000 dollars

Sources : Franceinfo - Bertrand Mallen // ladn.eu

branchez-vous.com // reddit.com

#14


10

#Business | FinTech

DE NOUVELLES BANQUES DE DÉTAIL

POUR RÉPONDRE À DES BESOINS

DE FLEXIBILITÉ ET D’INSTANTANÉITÉ

PAR ALEXANDRE KEILMANN

A l’occasion du Paris Fintech Forum qui s’est déroulé

les 29 et 30 janvier dernier dans la capitale française,

les «disrupteurs» du secteur bancaire et entrepreneurs

Fintech – David Vélez, Maximilian Tayenthal et Oliver

Hughes – s’étaient donné rendez-vous afin de discuter

de l’évolution et du futur de la banque de détail, avec

l’avènement des banques en lignes,

mobiles et néobanques, connaissant

un succès grandissant notamment

auprès des jeunes générations.

Urban BEAST revient sur cet

échange en table ronde, entre

visions modernes basées sur les

besoins clients et créations de

nouvelles expériences utilisateurs.

Depuis maintenant quelques années, les banques en ligne –

et bien souvent mobiles, accessibles depuis une application

– révolutionnent les services bancaires : tout en offrant

les produits dits traditionnels, des cartes de crédits aux

comptes courants, elles n’ont pas de présence physique

sous la forme d’agence. Les échanges, à commencer par

l’ouverture d’un compte, se font ainsi exclusivement

en ligne ou via l’application. Cette tendance répond

aux besoins de flexibilité des nouvelles générations qui

plébiscitent des services rapides, voire instantanés,

mais également intuitifs, à la manière des nombreuses

autres apps qu’ils utilisent au quotidien.

Les clients et leurs attentes sont donc au centre des

stratégies des banques en ligne, comme le confirme

Maximilian Tayenthal, le co-fondateur de N26 : «Nous

observons un changement majeur dans les habitudes

des utilisateurs.

#14


12

#Business | FinTech

Comme on peut l’observer dans différentes industries,

la disruption vient généralement de l’extérieur. Ainsi,

bien que nous nous considérions comme une société

tech, notre but avoué est de devenir une banque de

détail mondiale. Et pour ce faire, il est nécessaire que

continuions à développer cette notion de confiance,

cruciale pour fidéliser et convaincre de nouveaux

clients bancaires». Destinée principalement aux

Millenials, N26 promet l’ouverture d’un compte depuis

un smartphone en moins de 8 minutes, et mise pour

cela sur une application au design épuré tout en

proposant toutes les fonctionnalités traditionnelles des

banques de détail. La banque a récemment annoncé

son lancement prochain aux Etats-Unis, après avoir

bouclé un nouveau tour de table de 300 millions de

dollars en janvier dernier.

Pour David Vélez, le fondateur et CEO de Nubank, une

Fintech brésilienne, licorne – avec une valorisation

supérieure à un milliard de dollars – et plus précisément

banque en ligne de son état, «le marché de la banque

de détail est aujourd’hui estimé à 10 trillions de dollars.

Les banques digitales pourraient capturer jusqu’à

10% du marché, et de nombreuses autres sociétés

spécialisées dans la tech pourraient également entrer

dans la danse dans les mois à venir. De plus, de nouveaux

marchés sont créés continuellement, notamment dans

les pays émergents et ayant accès à peu, voire pas, de

services financiers». Dans ce contexte, de nombreuses

banques mobiles et/ou en ligne ont pour ambition de

se développer dans des marchés locaux ou bien précis,

laissant l’opportunité à une multitude de nouvelles

banques de se créer dans les années à venir, sans

qu’elles ne soient nécessairement en concurrence.

Depuis des années et à travers leurs plateformes d’ecommerce

notamment, ils se spécialisent justement

dans la création d’expériences utilisateurs uniques et

différenciantes. Ainsi, l’approche que nous poursuivons

actuellement est basée sur la création d’un écosystème

regroupant tout un ensemble de services financiers

digitaux,» commente le CEO de la Fintech russe.

La banque en ligne fondée il y a maintenant 13 ans a

effectivement su évoluer pour transformer son offre,

et ainsi passer du compte courant accompagné d’une

carte de crédit à un large panel de services financiers

désormais reconnus en Russie.

Aujourd’hui, le digital et les clients guident les nouveaux

services financiers. Les stratégies sont multiples :

certains lancent d’innovantes banques digitales en

misant sur l’expérience utilisateur, alors que d’autres,

les acteurs traditionnels, entament des transformations

de fond, et donc de culture. Pour y parvenir, ces

derniers stimulent l’innovation en interne ou décident

de s’associer à des startups. Si le marché reste large,

et qu’une partie d’un monde n’est à ce jour pas

encore couverte par les services financiers, les grands

gagnants pourraient bien être ceux qui placeront le

client au centre de leurs préoccupations, en utilisant

la toute puissance des nouvelles technologies.

L’avis d’Oliver Hughes diffère cependant. Pour le CEO

de Tinkoff, cette compétition entre ces nouvelles

banques en ligne, qui techniquement ne connaissent

pas de frontière bien qu’elles doivent s’assurer de

respecter les réglementations et parfois s’acquitter

d’une licence bancaire, pourrait bien s’intensifier. «Les

Big Tech – les géants du web ayant déjà la main mise

sur les données de leurs millions d’utilisateurs – vont

entrer dans le marché bancaire toujours plus digital.

#14


21 MAY 2019

LUXEMBOURG

PITCH YOUR

STARTUP

100.000€

IN PRIZE MONEY

4 verticals to which

you can submit

your startup

Fin- and RegTech | Artificial Intelligence, Machine

Learning, Big Data | Smart Living | Cybersecurity

3 minutes

& 33 secondes

to Pitch Your Startup

2 minutes

of questions

& answers with the jury

An ICT Spring side event

pysu.eu


14

#Entertainment | Sport

D’ÉCO-CITOYEN À

ÉCO-SPORTIF

PAR ALEXANDRE KEILMANN

La fréquentation dans les salles de sport ne fait qu’augmenter

en Europe, tout comme le nombre de joggeurs. Cela est

d’autant plus le cas à chaque début d’année lorsque l’on

a encore le courage de respecter ses bonnes résolutions.

En 2017, le marché du fitness était évalué à 26,6 milliards

d’euros sur le Vieux Continent, faisant de cette pratique la

première activité sportive européenne. Mais qu’il se fasse

en salle, en extérieur ou chez soi, le fitness tend aussi vers

le green et les pratiques éco-responsables. Pour le bien de

votre corps… et celui de la planète bleue !

#14

Terra Hale

London, UK


#Entertainment | Sport

15

Faire son jogging en forêt, pour respirer

de l’air pur, c’est bien. Faire son jogging

en forêt pour respirer de l’air pur tout en

ramassant les déchets se trouvant sur

votre chemin, c’est mieux ! On validera

également la déclinaison dans un parking,

ou même au centre-ville. Cette tendance

venue de Scandinavie, qui est arrivée

dans nos pays il y a déjà plus d’une année

et a notamment été popularisée par

l’ostéopathe nantais Nicolas Lemonnier à

travers la création d’une Eco Run Team,

continue de séduire. Le «plogging»,

contraction de «plocka upp» – qui signifie

«ramasser» en suédois – et «jogging»,

invite les sportifs à poster leurs bonnes

actions sur les réseaux sociaux, et surtout

à convertir d’autres joggeurs de récupérer

les ordures qu’ils trouvent sur leur chemin

de course. L’initiative a notamment été

saluée par des leaders économiques et

politiques tels que Mark Zuckerberg et

Emmanuel Macron, et a permis la création

de nombreux groupes de «ploggeurs» aux

quatre coins du monde. Le résultat de cette

exposition médiatique, c’est l’organisation

de centaines de courses écolos qui

permettent, chaque semaine, de récolter

quelques 50 tonnes de déchets… L’Eco

Run Team fait aussi des petits, et s’adapte

aux conditions physiques de chacun.

Plus récemment est donc né le Clean

Walker : cette fois-ci, c’est en marchant

que l’on ramasse des déchets. Puis, sur

la côte basque, à Biarritz, les membres

de Surfrider Foundation Europe, ONG de

protection des océans créée dès 1990,

sont également bien décidés à mettre la

main à la pâte pour nettoyer leurs plages

et se débarrasser des déchets aquatiques.

Des salles de fitness vertes

Après une bonne session de «plogging», nous voici

de retour dans notre salle de sport où les initiatives

écologiques se développement désormais. Qu’est-ce qui

fait d’elles salles écologiques ? Des tapis de course en

caoutchouc recyclé, des revêtements de sols en liège, des

tapis de yoga écologiques ou encore du papier recyclé mis

à disposition des sportifs, entre autres. A titre d’exemple,

penchons-nous sur les salles Terra Hale et Green Microgym,

respectivement situées à Londres en Angleterre et à

Portland aux Etats-Unis, qui utilisent l’énergie produite par

vos coups de pédale. En effet, ces vélos spécifiques ont

été installés et permettent de stocker l’énergie et de la

réutiliser afin d’alimenter la salle. Comme l’explique Michael

Homola, le fondateur de Terra Hale, «rendre la pratique

du fitness éco-responsable était pour moi une évidence

et une suite naturelle dans mon approche du bien-être et

du bien-vivre. Mère Nature mérite ce qu’il y a de mieux,

et ce venant de chacun d’entre nous». Du côté de chez

Biofit, avec des salles désormais présentes à Stockholm,

Porto Montenegro, Calgary et Londres, en plus de miser sur

le design biophilique et l’utilisation de matériaux naturels

et non toxiques, on a opté pour des plantes permettant

de purifier l’air, mais aussi sur des lumières respectant le

rythme circadien.

Pour conclure, chaque sportif peut faire de petits gestes

pour la planète : il peut refuser d’utiliser des bouteilles en

plastique à usage unique et préférer une gourde autofiltrante,

il peut se rendre dans des épiceries bio proposant

des produits adaptés aux sportifs voire fabriquer luimême

ses barres énergétiques, opter pour des paires

de chaussures produites par des marques réduisant

leurs émissions de gaz à effets de serre ou favorisant

les collections vegan, s’habiller avec des vêtements en

chanvre ou coton recyclé, mais également se procurer

la «Smoocyclette» qui mixe vos fruits et légumes à la

force de jambes. Car dans le contexte d’urgence actuelle

en manière de préservation de l’environnement, chaque

geste compte !

#14


16

#Entertainment | Bien-être

WELLNESS : LES APPLICATIONS

PAR ALEXANDRE

INCONTOURNABLES KEILMANN

Après la tendance sport écolo permettant de garder la forme tout

en préservant l’environnement, place aux applications mobiles

qui font office de coach quasi personnalisé en termes d’activité

sportive, nutrition ou bien-être. Séances intenses, recettes saines

avec peu de calories, sessions abdominaux et pompes classiques

ou claquées, etc : vous n’avez désormais plus aucune excuse avant

l’arrivée des beaux jours… c’est dès maintenant qu’il faut entamer

son programme de remise en forme.

Urban BEAST vous propose aujourd’hui une sélection de 9 applications

mobiles qui permettront, si suivies à la lettre et régulièrement,

de sculpter votre corps et d’alléger votre esprit. Au programme,

des sessions de sport pour champions, des repas équilibrés et un

moral toujours au top !

TOUS AU SPORT !

#WomenRun

Réservées à ces dames, l’app sociale a été conçue pour les aficionadas

du jogging afin qu’elles puissent courir (ou marcher) en groupe et en

toute sécurité, car s’octroyer un espace de liberté est la meilleure

des bouffées d’oxygène. Grâce à WomenRun, les nouvelles arrivantes

dans une ville peuvent également rapidement découvrir leur nouvel

espace géographique et faire des nouvelles connaissances. En effet,

grâce à l’application, elles peuvent facilement concilier running

auto-organisé et sécurité. Celle-ci leur permet également de rester

connectées en permanence à leurs proches durant cette activité

sportive, en diffusant leur position, uniquement si elles le désirent.

Et si elles rencontrent un problème, il est possible de les alerter en

un simple clic.

Cardio, musculation, stretching sont

donc au programme – avec plus de

350 exercices disponibles – et sont

complétés par des tests d’évaluation

et défis sportifs afin de mesurer

votre progression et de booster votre

motivation, respectivement.

#Running Heroes

Être récompensé de ses efforts après

plusieurs sessions fructueuses de

running, tel est le concept développé

par les créateurs de Running Heroes.

Car si l’application permet de découvrir

des conseils pratiques, des histoires

étonnantes, des challenges, elle donne

auss la possibilité d’accéder à des offres

et récompenses exclusives. En effet, à

chaque kilomètre parcouru, les joggeurs

récoltent des points qu’ils pourront par

la suite échanger contre des articles :

pour être précis, ces récompenses se

manifestent sous la forme de bons

de réduction auprès de plus de 350

partenaires, principalement dans

les domaines du sport et des loisirs.

Les challenges donnent quant à eux la

pêche… et la carotte, avec des cadeaux

à gagner chaque semaine !

#FizzUp

Un programme spécialisé et en ligne, c’est le dada des fondateurs de

FizzUp, qui étaient déjà à l’origine de Fysiki dès 2009. Leur dernière

application permet d’avoir une activité sportive personnalisée selon

les capacités et objectifs personnels. L’entrainement est simple,

de façon à ce qu’il puisse être pratiqué n’importe où et n’importe

quand. En effet, la quasi-totalité des exercices ne nécessite pas

d’outils ou matériels spécifiques…mis à part votre smartphone ou

votre tablette.

#14


#Entertainment | Bien-être

17

CONSOMMER MIEUX POUR AMÉLIORER

SON BIEN-ÊTRE

#Maïa Coach

La méthode I LOVE MY DIET COACH de Maïa Baudelaire

est également disponible sur mobile. Cette application

est la première app de coaching nutritionnel à être

remboursée par les mutuelles. Avec des conseils en

ligne mais aussi par téléphone, Maïa Coach permet

de perdre du poids, d’adapter ses repas au diabète

ou encore de rebooster le système immunitaire après

une maladie. Derrière l’application, on retrouve des

dizaines de coachs qui analysent vos photos et vous

reviennent avec un commentaire personnalisé et

surtout avec un verdict : vert… c’est tout bon ! Orange,

ça ira pour cette fois. Et rouge : Aie.

#Lose it!

Le compteur de calories par excellence, Lose it! se

définit comme le programme minceur le plus fun

et surtout le plus efficace au monde. Dès votre

inscription, entrez vos objectifs : l’application calcule

alors le budget calorique qui vous conviendra le

mieux. La suite ? Scannez les codes-barres des

aliments consommés, ou parcourez directement la

base de données constituée aujourd’hui de plus de

15 millions d’éléments. Preuve de l’efficacité de Lose

it!, les créateurs de l’app revendiquent plus de 30

millions de kg perdus. De plus, d’après une étude du

National Institute of Health datant de 2016, près de

75% des utilisateurs de Lost it! ont maigri de manière

significative.

#Fruits et légumes de saison

Bien manger, c’est aussi consommer des fruits et

légumes de saison, et si possible locaux : ainsi, les

produits sont gouteux, avec un impact moindre sur

l’environnement. Afin de vous guider dans vos choix,

vous pouvez désormais opter pour l’application

«Fruits et légumes de saison». Celle-ci se base sur

la campagne «5 fruits et légumes par jour», menée

dans de nombreux pays dont l’Allemagne, la France,

les Etats-Unis ou encore le Japon. L’app mise aussi

sur de sympathiques personnages en forme de… fruits

et légumes. Récemment, les créateurs ont également

ajouté une liste de viandes, fromages et poissons

de saison à consommer, afin de vous permettre de

composer des repas complets.

UN MORAL AU BEAU FIXE !

#Méditer avec Petit Bambou

Il suffit de 10 minutes au quotidien pour ressentir

rapidement les effets positifs et bienfaits de la

méditation. L’application a été conçue par des experts

reconnus du domaine, et compte aujourd’hui plus de

600 méditations guidées de pleine conscience. Les 8

premiers programmes sont accessibles gratuitement,

après quoi il faudra souscrire à un abonnement pour

profiter de séances supplémentaires, s’appuyant sur

une méthode efficace, pratique, mais surtout simple

et accessible à tous. Avec Petit Bambou – service

centré sur la pratique avec de nombreux exercices

méditatifs variés –, entrainez votre esprit et cultivez

un état de calme, de sérénité et de lucidité !

#Bruit Blanc

Quoi de plus relaxant que le bruit de la pluie qui

tombe en forêt, du craquement du feu, d’une douce

brise ou d’un simili de son de vague ? L’application

regorge de sons enregistrés, le tout en qualité HD et

vise à vous aider à trouver le sommeil rapidement,

à soulager des acouphènes, mais aussi à calmer les

angoisses. Il est possible de mixer les sons afin de créer

sa propre ambiance personnalisée. Car même lorsque

vous dormez, votre cerveau reste constamment à

l’écoute de sons environnants, et votre sommeil peut

être perturbé par des bruits indésirables. Ainsi, Bruit

Blanc vous permet de vous endormir paisiblement,

mais aussi de rester endormi.

#Happify

Vous souhaitez réduire votre niveau de stress et vos

angoisses, éviter les pensées négatives pour ne retenir

que le positif ? L’app – malheureusement uniquement

disponible en langue anglaise – Happify se base sur des

techniques développées par les meilleurs chercheurs

et experts, centrée sur les sciences du domaine de

la psychologie positive, de la pleine conscience ou

encore de la thérapie comportementale. Quoi de plus

pour vous convaincre ? Peut-être le fait que 86 %

des personnes qui utilisent Happify régulièrement

indiquent se sentir mieux dans leur vie dans les deux

mois ! L’application vous invite alors à reprendre le

contrôle de votre bien-être émotionnel.

#14


18

#Entertainment | Comics

THE BEGINNING

1939

Human Torch

1939

Namor

1940

Captain

America

1940

Vision

1961

The Four

Fantastic

1966

Black Panther

1965

Black Bolt

1964

Hawkeye

1964

Black Widow

1964

Scarlet Witch

1908 - 1992

Martin

Goodman

1967

Mar-Vell

1967

Adam Warlock

1968

Guardians

of the Galaxy

1968

Captain Marvel

#14


OF THE STORY PAR ARNAUD MEISCH

#Entertainment | Comics

19

1962

Hulk

1962

Thor

1962

Spider-Man

1962

Ant-Man

1963

Iron Man

1964

Daredevil

1963

The Avengers

1963

Doctor Strange

1963

Nick Fury

1922-2018

Stan Lee

1972

Luke Cage

1974

Wolverine

1974

Iron Fist

1974

Punisher

1991

Deadpool

#14


20 #Entertainment | Music

PLUS ON EST DE FOUS,

PLUS ON RIT

PAR ALEXANDRE KEILMANN

Ils ont la notoriété, les fans et le talent. Puis parfois même une vision

commune qui les amène à unir leurs forces et créer pour l’occasion un

«supergroupe». Le concept a commencé à se développer dès les années

60 en regroupant plusieurs stars du rock’n’roll. Si certains de ces groupes

ont traversé les décennies, d’autres se sont depuis formés en mélangeant

les genres et brisant les silos. Urban BEAST revient sur 10 collaborations

de légende, entre histoires, anecdotes et même prises de position politique.

#14


1

The Dirty Mac (1) est le nom du supergroupe éphémère composé de

John Lennon (le leader des Beatles) qui pour l’occasion s’était autorebaptisé

Winston Leg-Thigh, Eric Clapton (le génial guitariste de Cream),

Keith Richards des The Rolling Stones, à la basse, et enfin, Mitch Mitchell,

le batteur de The Jimi Hendrix Experience. Le supergroupe s’est formé

dans le cadre d’une émission TV consacrée aux Rolling Stones, nommée

«The Rolling Stones Rock and Roll Circus». L’album de l’événement est

quant à lui sorti près de 30 ans après l’enregistrement, en 1996.

Les noms d’Agnetha Fältskog, Björn Ulvaeus, Benny Andersson et

d’Anni-Frid «Frida» Lyngstad vous semblent familiers, n’est-ce pas ?

Il s’agit effectivement des 4 membres du groupe de pop suédois, ABBA

(2), qui a fait danser quelques millions de personnes entre 1972 et 1982,

et qui continuent à rythmer certaines de nos soirées endiablées. Avant

de se réunir et de connaitre un succès planétaire, chacun d’entre eux

avait déjà un pédigrée important dans le monde de la musique, entre les

carrières solos d’Agnetha et de Frida, et dans les groupes Hootenanny

Singers et Hep Stars pour Björn et Benny, respectivement.

Le style country, très populaire aux Etats-Unis, a également eu droit

à son supergroupe, The Highwaymen (3), composé de quelques-unes

des plus grandes stars et références du genre : Johnny Cash, Waylon

Jennings, Willie Nelson et Kris Kristofferson. De leurs propres aveux,

ils étaient alors tous admiratifs de leurs talents et travaux respectifs.

Entre 1985 et 1995, ils ont sorti 3 albums : Highwayman, Highwaymen 2

et Highwaymen – The Road Goes On Forever.

En 1996, deux années seulement après avoir délivré le classique

«Illmatic», le rappeur originaire du Queesbridge, Nas créé le supergroupe

The Firm (4). Pour l’occasion, il s’allie avec les new-yorkais AZ, Foxy

Brown et Cormega (ce dernier sera rapidement remplacé par Nature,

avant même qu’ils n’entrent en studio). Les membres avaient déjà

collaboré sur le morceau «Affirmative Action», qui a également eu

droit à une version internationale avec la présence de Suprême NTM.

Si les new-yorkais n’ont sorti qu’il seul album ensemble, celui-ci a été

produit par une autre légende du genre, Dr. Dre, en collaboration avec

The Trackmasters.

Ensemble, Snoop Dogg, Nate Dogg et Warren G. sont «213» (5), comme

l’indicatif téléphonique régional qui correspond au centre-ville de Los

Angeles (et plus particulièrement à Long Beach) d’où sont originaires

les trois légendes du hip-hop estampillé «West Coast». Leur seul et

unique album, «The Hard Way» avec le très funky Groupie Luv, est

sorti en 2004. Puis, en 2011, le monde du hip hop est endeuillé par

la disparition de Nate Dogg et dont les dizaines de refrains résonnent

encore auprès de tous les fans du genre.

2

3

4

5

#14


22

#Entertainment | Music

Swedish House Mafia (6), depuis 2008, est composé des DJ suédois

Axwell et Sebastian Ingrosso et du grec Steve Angello (dont la mère

est également originaire de Suède, permettant à Steve de coller

parfaitement au sobriquet choisi pour ce supergroupe). Avec plusieurs

tubes à leur actif, et notamment «Don’t You Worry Child», «Miami 2

Ibiza» ou encore «Save The World», entre 2008 et 2013, S.H.M. se

reforme en mars 2018, 5 années après leur dernière tournée qui était

alors intitulée «One Last Tour».

Depuis 2015, Alice Cooper, Johnny Depp et Joe Perry (d’Aerosmith)

forment les Hollywood Vampires (7). Avec ce supergroupe, les trois

stars souhaitent rendre hommage aux icônes du rock’n’roll disparues

dans les années 70, suite à des excès d’alcool et/ou de drogues.

Si de nombreuses stars – Paul McCartney, Slash, Dave Grohl – se sont

associées à leur seul et unique album à date, le succès fut mitigé tant il

peut être délicat de s’attaquer à des classiques intemporels… En 2018,

le supergroupe a bouclé une tournée mondiale… avant de peut-être

repartir en studio pour un nouvel album composé de classiques du

genre ?

Que se passe-t-il lorsqu’on mélange rap de la côte est (Chuck D, de

Public Enemy), ouest (B-Real de Cypress Hill) et 3 des 4 membres du

groupe de métal Rage Against The Machine ? Les Prophets of Rage (8) !

Ce supergroupe est la réponse des 5 musiciens à l’élection de Donald

Trump en novembre 2016, et les membres du groupe expriment leur

rage avec pour mission principale de combattre l’injustice. Quelques

mois plus tard, en juin 2017, ils ont notamment enflammé la scène de

la Rockhal, à Esch-sur-Alzette.

Côté chanson française, c’est en novembre 2014 que se produisent

pour la première fois Les Veilles Canailles (9) : Jacques Dutronc, Eddy

Mitchell et Johnny Hallyday. Sur scène, ils reprennent chacun leurs

morceaux les plus populaires, avec généralement des couplets chantés

par les deux autres compères. Les trois amis sont repartis pour une

ultime tournée à l’été 2017. C’est à Carcassonne, le 5 juillet, que

Johnny Hallyday donnera son dernier concert, lui qui décédera 5 mois

plus tard.

6

7

8

9

Plus récemment et depuis le mois de mai 2018, ce sont le britannique

Labrinth, l’australienne Sia et l’américain Diplo qui se sont associés

pour former LSD (10). Avec leurs univers diamétralement différents

mais qui se combinent à merveille, ils ont notamment composé les

titres Audio et Thunderclouds que l’on entend régulièrement sur les

ondes luxembourgeoises depuis maintenant quelques mois. L’album

est en préparation.

#14

10


«Sobogusto est un vrai et authentique restaurant

italien au coeur du Luxembourg. Produits frais

de qualité, élaborés simplement avec passion

et compétence et une belle carte des vins qui

permet de découvrir de petits bijoux de l’œnologie

italienne pourront satisfaire vos palais.»

Lundi - Jeudi :

12.00 - 14h30

18.00 - 22.30

Dimanche :

12.00 - 14.30 / 18.00 - 22.30

Vendredi & Samedi :

12.00 - 14h30

18.00 - 23.00

41, rue de Bouillon

L-1248 Luxembourg

Tel : 27 76 37 00

Fax : 27 76 38 00

www.sobogusto.lu

contact@sobogusto.lu


24

#Entertainment | Music

L’ART DU COME-BACK

PAR MARIE IKORICHÈNE

La musique, c’est tout est un art, voire même un don. Cependant, il peut arriver qu’un don s’épuise, comme une

énergie qui aurait besoin de se revitaliser. Cela vous est nécessairement arrivé : un artiste musical disparaît de votre

vie, en un clin d’œil. Puis au bout de plusieurs années, ou même après plusieurs décennies, il signe son retour, et fait

ressurgir en vous de nombreux souvenirs, comme s’il ne vous avait jamais quitté. Urban BEAST se penche aujourd’hui

sur quelques retours – et rumeurs de retour – qui devraient réjouir les fans.

THE GOOD THE BAD & THE QUEEN 10 ANS BALTHAZAR

4 ANS

Leur premier album éponyme, The Good The Bad & The Queen,

a été une révélation. Ceux qui connaissent Damon Albarn le

savent : quand il se penche sur un style musical, il en ressort

vainqueur. Après 10 ans de silence, Albarn revient avec ses

acolytes Paul Simonon de The Clash, aussi connu pour avoir

composé London Calling, Tony Allen, un batteur auteurcompositeur

nigérian et Simon Tong de The Verve.

Damon Albarn n’a pas enfilé des perles pendant 10 ans : il a

lancé un album en solo, sorti deux albums de Gorillaz et cerise

sur le gâteau, revient donc avec The Good The Bad & The

Queen. Les influences rock se font très fortement ressentir,

accompagnées de touches hypnotiques. À voir la pochette

de l’album, l’ambiance est annoncée : une marionnette et son

ventriloque qui recouvre sa bouche. On imagine bien que la

phase post-Brexit du Royaume-Uni a sa part de responsabilité.

Cet album fraîchement pondu a lui aussi «l’effet Gorillaz».

Après une première écoute, l’audience ne sait pas vraiment

quoi penser de ce qu’elle vient d’entendre. Puis à la seconde,

elle commence à se poser des questions pour finir par se dire

qu’elle vient finalement d’écouter l’album de l’année. En effet,

Merrie Land s’annonce comme une autre réussite pour le

leader de Gorillaz.

Groupe de rock belge aux airs mélancoliques

et légers, accompagné de la voix hypnotique

de Maarten Devoldere et de celle plus douce

de Jinte Deprez, fait son retour cette année.

Après Thin Walls en 2015, tout le monde

est resté sur sa faim : chacun des membres

avait décidé de se concentrer sur des projets

transversaux ou personnels. 2019 est donc

l’année des bonnes nouvelles avec ce nouvel

opus, Fever.

Demandez à n’importe quel connaisseur de

Balthazar, celui-ci vous dira que ce nouvel

album est fidèle à ce que le groupe a toujours

fait : une voix grave et sensuelle, des chœurs

plus légers, une basse prononcée, Balthazar

est bel et bien de nouveau parmi nous.

#14


YAK

3 ANS

C’est un groupe de rock britannique. Formé en 2014,

ce groupe de jeunes déjantés s’était positionné en

tant que groupe de rock bien pur (sans partir sur des

connotations de hard ou de métal), mais avec une

batterie et une basse bien distinctives.

Après la sortie d’un premier album en 2016, ils

reviennent cette année avec Pursuit of Momentary

Moments. Notre oreille interne peut ressentir dès les

premières minutes que ces jeunes, au même titre que

leurs compères, les Arctic Monkeys, ont gagné en

#Entertainment | Music

25

sagesse et en douceur avec les années. Vous l’aurez

compris : Yak revient avec un album plus doux, plus

hypnotisant. On sent encore des influences rock mais

on peut également apercevoir des artistes qui sont en

train de définir leur empreinte musicale. Une chose

retient tout de même notre attention : le titre portant

le même nom que l’album a un rythme entêtant,

comme une musique de carrousel qu’on pouvait

entendre dans les manèges de notre enfance.

RUMEUR

MATTHIEU CHEDID ALIAS M

7 ANS

Sorti le 25 janvier 2019, l’opus «Lettre infinie» est un nouveau

coup de maître de Matthieu Chedid. Il n’y a aucun doute sur

la touche musicale, M est fidèle à lui-même. Accoutré d’une

tenue extravagante emblématique, sa guitare est toujours

scotchée à sa main. Il joue éternellement avec le timbre de

sa voix et des chœurs féminins. On ne pourra pas non plus

lui ôter ses magnifiques chansons à texte et on pourrait tout

simplement trouver son bonheur à lire ses paroles dans un

recueil de poème. Même les titres les plus tristes donnent

envie de taper du pied, au rythme de la musique.

dEUS

6 ANS

Leur dernier album remonte à 2012. Le groupe de rock

indépendant belge a décidé de débuter une tournée pour

les 20 ans du groupe, de quoi ravir les fans de l’Europe de

l’Ouest ! Si dEUS revient sans album, le groupe a conservé

toute son énergie de l’époque. Leur retour n’est certainement

pas anodin. Ils ont été l’inspiration de beaucoup de groupes de

rock actuel, dont Balthazar.

Que retient-on de dEUS ? Une guitare prononcée, la voix

du «fils» de Kurt Cobain, une énergie furieuse, des notes

captivantes avec des airs de destruction et une empreinte

bien marquée.

OUTKAST

14 ANS

Pour le moment, il s’agit uniquement

de rumeurs. Mais quand plusieurs sites

spécialisés en parlent, les questions fusent.

Outkast vous parle peut-être et c’est bien

normal. En 2004, le titre Hey Ya! a été un

tube planétaire. Depuis le groupe de rap

originaire d’Atlanta, qui est considéré par

les spécialistes du genre comme l’un des

pionniers du rap sudiste, s’est évaporé.

Sauf qu’en 2019, André «3000» Benjamin

est sorti d’un long silence (10 ans !) et

s’est installé à New-York pour se confier à

plusieurs journalistes. C’est probablement

l’une des raisons pour laquelle on entend

autant parler d’un grand retour d’Outkast. Il

ne manquerait plus que de voir André 3000

aux côtés du deuxième membre, Big Boi, pour

que les médias s’emportent davantage sur

le sujet. A noter que celui-ci a repris (seul)

certains des plus gros succès du groupe à

l’occasion du concert du Super Bowl LIII, le 3

février dernier. Affaire à suivre...

#14


26

#Entertainment | Leadership

«OSER FAIRE

DES CHOIX

FORTS ET

SPÉCIFIQUES»

PAR JULIE BODIN

C’est en janvier dernier que le GIPL –

Groupement des Improvisateurs Professionnels

du Luxembourg – a accueilli ses voisins suisses

pour une session de joute verbale faisant la

part belle à la créativité…et au leadership !

A cette occasion, le team Urban BEAST est allé

à la rencontre d’Odile Cantero, membre éminent

de l’équipe suisse et actrice, pour discuter de

cette pratique bénéficiant aux professionnels

de tous secteurs, mais également de tout âge.

Comment arrive-t-on à l’improvisation

théâtrale ? Quel est votre parcours ?

On commence à plein de moments différents

et pour plusieurs raisons différentes.

Personnellement, j’ai commencé dès le

collège, à 12 ans, tout simplement car mes

parents pensaient alors que ce serait une

bonne idée. Il s’agissait dans un premier temps

d’un cours facultatif entre midi et deux.

Puis, l’« impro » a rapidement pris une grande

place dans ma vie, associative, sociale et bien

sûr, artistique. Mon premier spectacle s’est

déroulé en 2002, j’étais alors âgée de 14 ans.

J’ai ensuite commencé à être payée pour

jouer, progressivement, jusqu’à ce que ça

devienne mon activité principale juste, après

ma soutenance de thèse en psychologie de

la santé.

#14


MÉLANIE DELANNOY

Marketing and Communication

Manager

GovSat

« L’impro est un outil incontournable pour tout

manager et leader en devenir ou déjà bien en

place. L’impro permet une plus grande écoute des

autres et plus d’empathie. Ces deux qualités sont

vraiment essentielles et nécessaires que ce soit

dans le monde professionnel ou personnel. L’impro

développe aussi la repartie et permet de réagir

de manière moins émotionnelle et plus posée à

certaines situations compliquées. »

GUY BENZENO

Fondateur

Center Stage

« L’impro nous apprend à oser commencer sans

savoir d’avance comment cela va fonctionner. Dans

la patinoire (en match d’impro), il arrive souvent

qu’une proposition improbable force l’histoire dans

une nouvelle direction qui finalement trouve une

très belle conclusion. Dans le monde du travail

aussi, il faut oser proposer. En tant que leader,

il faut savoir accueillir les propositions de manière

constructive et développer une culture propice à

la créativité. »

BERTRAND MOUPFOUMA

Avocat

Cabinet Themis Lex

« L’impro en particulier repose sur l’écoute.

C’est parce que les jouteurs s’écoutent qu’ils

sont capables d’écrire une histoire devant les

spectateurs. S’agissant de la vie personnelle,

l’écoute facilite le dialogue et permet de résoudre

ou d’éviter les conflits. L’avantage est évident dans

la vie professionnelle car elle permet d’identifier

les besoins du client et facilite le travail en équipe.

Par ailleurs, prendre le leadership dans une impro,

outre le plaisir que celui-ci, procure, permet de

surpasser toute appréhension et facilite prise

de décision au quotidien. »

#Entertainment | Leadership

Quel lien faites-vous entre l’improvisation

et le leadership ?

27

L’improvisation nous apprend à faire des choix,

à leur faire confiance, à penser en équipe, à

se soutenir les uns les autres et à penser à la

globalité avant nous-mêmes. Quand on mène une

impro, celle-ci sera plus facile pour tout le monde

si on fait des choix clairs et compréhensibles,

et surtout si on a confiance en l’équipe qui

nous suit. C’est grâce à ces deux conditions

que l’équipe aura de la facilité à nous aider à

construire la scène que l’on souhaite et chacun(e)

se sentira responsable et fier des choix effectués

pour arriver à la fin de l’histoire. Tout cela me

parait être très semblable aux compétences de

leadership – et je tiens à préciser que je suis

une profane en la matière ! Ainsi, cette capacité

à être un leader a nécessairement un impact sur

les scènes que l’on joue et notre confiance en

tant que joueur(euse), cela ne fait aucun doute !

Quels sont les bénéfices de l’improvisation face

à un public, mais également face à n’importe

quel interlocuteur dans un cadre business ?

Quelles sont selon vous les conséquences

de tels choix sur un groupe, une équipe,

une entreprise ?

Parfois en impro, on recule devant la prise de

décision, parce qu’on a peur des conséquences

voire d’imposer quelque chose au reste des

comédien(ne)s. Dans une des formations que je

dispense, j’insiste sur le fait que la politesse ne

rend pas service en impro et qu’une décision doit

être considérée comme un cadeau. Ces cadeaux

méritent d’être clairs (spécifiques) et entiers

(forts). Ainsi, je pousse toujours les participants à

aller jusqu’au bout de leurs choix et des décisions

de leur personnage. A titre d’exemple : j’ai mal -

j’ai mal à l’épaule - j’ai mal à l’épaule parce que

je me suis battu - j’ai mal à l’épaule parce que je

me suis battu avec mon frère jumeau.

Quant aux choix, il est crucial de prendre le

temps de les expliquer, d’impliquer son équipe

dans les processus décisionnels, d’être à son

écoute et de donc faire preuve de bienveillance

en permanence.

#14


28

#Entertainment | Inspiration Beauté

LE TEAM URBAN BEAST...

HOMMES

TERRE D’HERMÈS EAU INTENSE VÉTIVER

Virilité et élégance en bouteille, signé Hermès, pour le plus grand bonheur

de ces messieurs… et de ces dames.

MONTBLANC EXPLORER

Une eau de parfum fraîche et boisée pour réveiller votre soif d’aventure.

Avec Explorer, embarquez pour un voyage fantastique.

SHISEDIO MEN – REVITALISANT TOTAL FLUIDE LÉGER

Tonifier, renforcer... non, nous ne sommes pas au cours de fitness, mais c’est bien la promesse

de ce fluide léger et résolument parfait pour nos sportifs urbains qui aiment prendre soin de

leur peau au quotidien.

CLINIQUE FOR MEN – GEL BRONZANT INVISIBLE

Parfait pour afficher un look et teint hâlé avant même que le soleil ne pointe le bout de son nez.

BAXTER OF CALIFORNIA – LOTION CLARIFIANTE MENTHOLÉE

Le partenaire idéal pour contrôler brillance et excès de sébum, en préservant l’hydratation

naturelle !

FEMMES

SI INTENSE, ARMANI

La fragrance par excellence pour ces femmes déterminées et glamour.

Un beau concentré qui enivrera les femmes d’aujourd’hui, belles et accomplies.

#14

IN LOVE WITH YOU, ARMANI

De la poésie et du romantisme pour les plus pétillantes d’entre elles

avec cette eau de parfum acidulée et passionnée.


#Entertainment | Inspiration Beauté

29

A TESTÉ POUR VOUS...

FEMMES

DIOR - FOREVER

L’allié sensualité de votre teint. Ce fond de teint fluide illumine votre peau

d’un coup de pinceau.

CLARINS – BOOSTER DETOX

Fini la grisaille ! Ajoutez quelques gouttes

à votre crème de jour et à vous l’effet bonne mine !

CLINIQUE - GELÉE HYDRATANTE

Hydratation et légèreté c’est possible, avec ce gel tellement diffèrent

de la gamme Clinique pour combattre efficacement la pollution.

MYCLARINS - RE-BOOST

Le jus de fruit matinal qui réduit l’apparence des imperfections

et stimule l’hydratation et l’énergie de la peau.

MY CLARINS RE-CHARGE

La tisane du soir relaxante qui désaltère, repulpe et recharge la peau

pour un réveil en beauté !

GOOD GIRL, CAROLINA HERRERA

« It’s so good to be bad », un reflet parfait de la dualité féminine

dans une fragrance profonde et mystérieuse.

Le team Urban BEAST

#14


30

#Entertainment | Kids

TOYS AS A SERVICE

PAR ALEXANDRE KEILMANN

De nouveaux jouets, tous les mois, adaptés à l’âge et aux envies de vos enfants, et tout cela sans

encombrer votre maison et avec un brin d’écologie ? Voici l’idée de Dominique Bissot, avec un projet

développé à la fin de l’année 2018 et ayant abouti sur la création de «KidsBox». La fondatrice,

qui n’en est pas à son coup d’essai quand il s’agit de mélanger le monde de l’enfance et nouveaux

services innovants, nous présente aujourd’hui son concept.

#14


#Entertainment | Kids

31

Comme l’explique tout d’abord Dominique Bissot,

«KidsBox permet aux enfants de découvrir de

nouveaux jouets éducatifs et ludiques chaque mois,

pour une période définie, avant qu’ils ne soient

renvoyés, pour être utilisés par la suite par d’autres

familles». De plus, ceux-ci sont exclusivement produits

en Europe – certains jouets en bois proviennent

d’ailleurs des Vosges –, Dominique Bissot et son équipe

s’assurant ainsi du respect de toutes les certifications

et règles de sécurité pour le bien des enfants. Les

jouets sont livrés directement à domicile ou dans

le point relais le plus proche, à la convenance des

parents ou grands-parents, voire des nounous. Et, à la

manière des colis provenant des grandes enseignes et

sites d’e-commerce lorsque la commande ne convient

pas, les jouets sont retournés très simplement grâce à

une étiquette pré-affranchie et il suffit de les déposer

dans un relais colis.

KidsBox c’est donc un concept de location de jouets

permettant leur réutilisation, dans un contexte de

crise du pouvoir d’achat additionnée à des défis

environnementaux grandissants : «avec une telle

offre, l’économie circulaire prend ainsi tout son sens.

En effet, cela nous permet de passer d’une société

de gaspillage à un service présentant de nombreux

avantages : l’économie des ménages – adieu les

dépenses intempestives pour des jouets avec

lesquels les enfants ne joueront finalement que très

peu –, la préservation de l’environnement – moins

d’exploitation des matières premières et ressources,

pour plus de réemploi – et l’avènement d’une nouvelle

société favorisant le partage, plus durable, et qui

n’est désormais plus basée sur la possession et la

consommation de masse.» La question de l’hygiène et

de la propreté des jouets est également adressée : à

chaque retour, ils sont soigneusement nettoyés à l’aide

de solutions écologiques, similaires à celles utilisées

dans les crèches et les hôpitaux et qui ne présentent

aucun risque pour les enfants. Plus concrètement,

avec KidsBox, les parents n’ont désormais plus besoin

de stocker plusieurs dizaines de jouets, ni de se

soucier de leur entretien. La solution offre ainsi une

plus grande flexibilité aux grands… et une diversité

plus importante aux plus jeunes !

Pour répondre aux besoins de tous les enfants, les

«boites» sont définies par tranches d’âge (de 0 à

24 mois, de 2 à 4 ans, puis de 4 à 6 pour les plus

grands), puis affinées par préférences, avec à l’heure

actuelle 12 thèmes différents proposés. «Sans faire de

véritable distinction spécifique entre filles et garçons,

KidsBox privilégie les jeux éducatifs et ludiques :

le thème des chevaliers, des animaux et du cirque

sont des incontournables. A cela, il faut ajouter la

gourmandise, les émotions, les métiers, les 4 roues,

et plusieurs autres. Et à l’approche de la reprise de

l’école, les enfants pourront continuer à s’amuser

tout en apprenant, avec le thème Back to School

conçu tout spécialement pour l’occasion,» précise la

fondatrice de KidsBox. Quant aux types des jouets,

ils sont également très variés avec pour idée principale

de permettre aux enfants de découvrir de nouvelles

activités et éventuellement de générer de nouvelles

passions : livres, instruments de musique, puzzles, etc.

La KidsBox s’adapte également au monde professionnel

– hôtels, centres de vacances, etc – avec la possibilité

d’offrir des jouets ludiques et fréquemment renouvelés

à ses clients. Même cas de figure pour les médecins,

pédiatres, restaurants et bien entendu crèches,

et mêmes avantages : pas de stock, peu d’entretien et

des jouets à la fois éducatifs et ludiques. La formule

gagnante pour les parents et leurs enfants.

#14


32

#Art | Kids

LES GRANDS PRINCIPES

DE LA PÉDAGOGIE MONTESSORI

PAR DOMINIQUE GODARD

La vie de Maria Montessori, première femme

médecin en Italie, s’est entièrement articulée

autour de l’enfant. Née en 1870 dans une famille

bourgeoise, soutenue dans ses projets par sa

mère, elle a fait preuve d’une grande modernité

dans ses choix de carrière.

Maria Montessori a eu plusieurs sources

d’influence.

Elle lit « l’Emile » de Rousseau (1762) et s’inspire

de ses théories sur l’éducation : « pas de punitions

excessives, mais des jeux bien choisis, propres au

développement de l’être physique ; respect de la

liberté de l’enfant, sans lui parler d’obéissance ; laisser

agir sa nature avant d’agir à sa place ; le maitre

observera beaucoup et préparera l’ambiance dans

laquelle il accueillera l’enfant. »

Elle s’intéresse aux travaux de deux médecins

français : Itard (l’Enfant Sauvage de l’Aveyron) et

Seguin qui travaillent avec des enfants déficients,

particulièrement des sourds et muets. Elle va alors

approfondir leurs travaux et elle rencontrera John

Dewey (1859-1952) qui était, comme elle, une

référence dans l’éducation nouvelle. Sa méthode

d’éducation repose sur le « apprendre par l’action »

où le maitre est le guide et l’enfant apprend en

agissant.

Passionnée par l’observation des enfants, bourreau

de travail, elle obtient des résultats étonnants avec

des enfants pourtant classés parmi les « fous ».

A force d’expérimentation, elle a élaboré un

matériel sensoriel permettant aux enfants

d’aborder les différents concepts abstraits par le

concret. Son influence fut mondiale et des écoles

Montessori ont vu le jour sur tous les continents.

Elle s’éteint en 1953, à l’âge de 82 ans.

Des conditions pédagogiques sont nécessaires à une éducation

adaptée aux besoins de l’enfant, comme l’est l’enseignement

Montessori.

Tout d’abord : le rôle de l’éducateur. L’enfant étant au centre

de son évolution et de ses apprentissages, l’éducateur se doit

d’observer une juste présence, d’être l’assistant et le guide de

l’enfant sans être intrusif et suivre chaque enfant de façon

individuelle en pratiquant l’absence d’éloge ou de sanction.

À L’Enfant Roi, l’équipe éducative est formée à se comporter

de façon judicieuse, ce qui n’est pas facile car les vieux réflexes

resurgissent fréquemment : il est compliqué pour une éducatrice

qui a « toujours fait comme cela » de s’abstenir d’un « Oh, il est

joli, ton dessin, tu l’as fait pour qui ? ».

Et puis, il y a l’ambiance Montessori : il s’agit du lieu physique et

psychologique dans lequel l’enfant fait les pas déterminants de

son évolution. C’est un cadre qui correspond à certains critères,

une scène d’expérimentation du rapport à l’autre, à l’objet, à

soi, à la liberté. L’ambiance entre en interaction avec l’enfant,

influe sur son comportement, soutient ou empêche l’action.

À L’Enfant Roi, les ambiances sont préparées avec soin,

toujours rangées et ordonnées, adaptées à l’enfant dans un

souci d’harmonie et d’esthétisme. Les différents espaces sont

respectés : les nourrissons bénéficient d’un espace pour les

activités, avec des matelas d’activités, des miroirs, des mobiles,

des étagères basses avec de nombreux jeux, des images avec

des animaux, des représentations de la nature…. Pour les jeunes

enfants, entre 2 et 3 ans, l’ambiance est caractérisée par la

présence d’un espace de vie pratique et sensorielle, d’un

espace réservé au langage et au bilinguisme, un pour les arts, et

un pour l’aide au développement avec le perfectionnement de

la motricité globale, de la coordination œil/main et des activités

stéréognostiques. Pour nos ambiances des plus de 3 ans, nous

ajoutons du matériel de sensibilisation aux mathématiques et

à la géographie.

#14


#WHERESJOSY?


#Art | Kids

33

« L’ENFANT N’EST

PAS UN VASE QUE

L’ON REMPLIT,

MAIS UNE SOURCE

QUE L’ON LAISSE

JAILLIR » MARIA

MONTESSORI

#14


34 #Art | Kids

Pour optimiser au mieux les espaces, nous

avons conçu et fait réaliser par un ébéniste

du mobilier adapté non seulement à la taille

des enfants, mais également à chaque matériel

nécessaire pour chaque apprentissage. En effet,

il est pratiquement impossible de trouver un meuble

pouvant à la fois accueillir la tour rose, 65 cm de

hauteur avec le socle, et les barres rouges, dont

la plus longue mesure 1 m. Et ceci est vrai pour la

majeure partie du matériel. Sans oublier l’évier à la

disposition des enfants pour pouvoir travailler en vie

pratique (laver la vaisselle, faire des bouquets, arroser

les plantes…)

Les conditions étant réunies, les enfants abordent

tous ces sujets avec une joie d’apprendre et un

enthousiasme étonnant pour de si jeunes personnes.

Et il n’est pas rare d’entendre une mouche voler

dans nos ambiances Montessori, tant les enfants

sont concentrés et occupés à des tâches toutes

différentes et captivantes. Cela étonne de nombreux

visiteurs. Et les parents qui viennent rechercher

leur enfant en fin de journée peuvent entendre :

« attends, maman, je termine et je range ma chaise

! » ou pour le papa qui reprend son enfant après

une journée de crèche, et qui pose cette question

« tu as fait quoi, aujourd’hui ? » s’entendre répondre

« j’ai fait mon travail… ».

Nous insistons également sur ce que Maria Montessori

a appelé « grâce et courtoisie ». Il s’agit là de

sensibiliser les enfants à la politesse, au respect et au

bon comportement en société. Ceci est vital pour un

bon début dans la vie scolaire et sociétale.

L’enfant étant pour nous, comme pour Maria

Montessori, au centre de nos préoccupations, nous

mettons un point d’honneur à tout mettre en

place pour un apprentissage optimum, dans la joie,

le confort et la sécurité.

#14


Depuis 30 ans, la Fondatioun Kriibskrank Kanner accompagne au quotidien les familles d’enfants

atteints d’un cancer ou d’une maladie rare à danger vital. Son équipe pluri-disciplinaire propose un

accompagnement individuel dès le diagnostic jusqu’à la rémission de l’enfant et offrant un service

administratif et financier, du soutien psychologique et social et des activités pédagogiques et récréatives.

Par ailleurs, la fondation entreprend des campagnes de sensibilisation et participe à l’amélioration

de la condition de l’enfant malade. Finalement elle soutient activement la recherche onco-pédiatrique

avec un seul but : traiter mieux et plus.

La Fondatioun Kriibskrank Kanner se finance exclusivement grâce à la générosité du

grand public et se soumet annuellement à un audit externe ainsi qu’aux exigences de

Don en Confiance Luxembourg dont elle est membre fondateur.

Aidez-nous dans notre action de soutien aux familles par un don

IBAN LU17 0028 1408 4840 0000 | BIC BIL | www.fondatioun.lu


36

#Art | Mode

LUI

Vans

Emerica

Supreme x Louis Vuitton

Nixon

Dickies

Thrasher

Carhartt

Stance

Nike SB

Element

#14

Dickies


#Art | Mode

37

Empire

© Dan Mathieu / Ryan Lebel

#14


38

#Art | Mode

ELLE

LIVING CORAL

Kaleos

Oscar de la Renta

Senreve

Ivy & Oak

Urbanears

S’well

Fresh

Jennyfer

Apple

#14

Vans

Chanel


#Art | Mode

39

LightField Studios

#14


40

#Art | Mode

ELLE

WHITE FLAG

Polaroid

Emporio Armani

Marshall

Atelier Clause

Marshall

Swarovski

Karl Lagerfeld

O.P.I

Picard

#14

DKNY

Dune London


#Hommage

#Art | Mode

41

Karl Lagerfeld x Kaia

RIP Karl Lagerfeld (1933-2019)

#14


42

#Art | Design

Maisons

du Monde

Maiori

Eva Solo

Compagnie

Bacsac

Maisons

du Monde

IKEA

SHOPPING

DESIGN

Miliboo

Maisons

du Monde

Houe

Maiori

Eva Solo

Maisons

du Monde

Roche

Bobois

Fatboy

Extremis

Roche

Bobois

Fast

Sunnylife

Magis

Zanotta

#14

Seletti

Houe


LOCATION DE MEUBLES DESIGN ET CLASSIQUE

POUR VOS ÉVÈNEMENTS

Pour tous vos événements Classic Design Rental fournit du mobilier classique ou design de grandes marques

telles que Cassina, Knoll, Kartell, Flamant et Vitra ou, si vous préférez, des pièces de ses propres collections

comme des tables, bars ou meubles de salon. Grâce à sa longue expérience, Classic Design Rental a le chic pour

réaliser, jusque dans le moindre détail, une décoration reflétant parfaitement le thème et l’ambiance de votre

choix. Pour la touche suprême, demandez-leur d’appliquer vos noms ou initiales sur certains objets ! Vous pouvez

également compter sur Classic Design Rental pour des projets de montage et démontage.

CLASSICDESIGNRENTAL.BE

info@classicdesignrental.be


44

#Art | Beverage

L’ÉMANCIPATION DE FOX

AU GRAND-DUCHÉ

PAR ALEXANDRE KEILMANN

Avec sa couleur dorée et ses énergiques

bulles, la FOX Premium Pils a rapidement

suscité la curiosité mais également la

passion des amateurs de bière aux quatre

coins du Grand-Duché. Urban BEAST

est allé à la rencontre des fondateurs

de la start-up luxembourgeoise,

Catherine Hoffmann et Pierre Beck.

Les jeunes entrepreneurs reviennent

sur les premières années de FOX,

de son concept original au choix

du nom et de l’identité visuelle,

avant d’afficher leurs ambitions

pour le futur, au Luxembourg

mais également au-delà de nos

frontières.

C‘est en avril 2016 que la jeune

start-up luxembourgeoise FOX

Drinks a vu le jour. Elle est le fruit

de la réflexion et des envies des

jeunes entrepreneurs, Catherine

Hoffmann et Pierre Beck : le

couple s’est donné la mission

de produire et commercialiser

des boissons réduites en

calories, pauvres en glucides,

sans sucres et «vegan». Et il

n’aura fallu que quelques mois

pour que la première bière –

une Premium Pils pour être plus

précis – séduise de nombreux

amateurs du savant mélange de

malt, d’orge, houblon, de levure,

et bien sûr, d’eau.

La naissance d’une bière d’un nouveau genre

Tout d’abord, il est important de souligner que

le nom «FOX» fait principalement référence

au célèbre poème luxembourgeois de Michel

Rodange, «de Renert», conférant ainsi à la

start-up une véritable identité locale et

montrant l’attachement de Catherine et

Pierre au Grand-Duché, à ses traditions ainsi

qu’à sa riche culture. Comme l’expliquent

les fondateurs de FOX Drinks, «le nom

a également été choisi parce qu’il est

facilement prononçable dans toutes les

langues et à cause de la citation «rusé

comme un renard». En effet, les clients

de FOX sont rusés car ils consomment

moins de calories, glucides et sucres

!» C’est Catherine qui est à l’origine

du logo, mêlant également tradition et

modernité avec la présence du blason

et le choix d’un visuel minimaliste,

totalement dans l’ère du temps. «Le

slogan Less is more – moins, c’est plus

en langue française – s’applique donc

parfaitement à une bière gouteuse et

légère, destinée aux gens soucieux

de prendre soin de leur ligne, aux

sportifs, mais aussi aux personnes en

plein régime alimentaire ou encore

aux diabétiques !» commentent les

fondateurs de FOX Drinks.

#14


46

#Art | Beverage

Après quelques années de recherches

et quelques échantillons infructueux,

le premier produit FOX, la Premium Pils a

débarqué au Grand-Duché dès septembre

2016. «Il s’agit de la première bière «lowcarb»

au Luxembourg, titrant 4,7% d’alcool,

avec 0,0 g de sucres résiduels et 33 % de

calories et 90 % de glucides en moins qu’une

bière traditionnelle,» expliquent Catherine

et Pierre, qui poursuivent : «et elle se boit

directement à la bouteille, avec ou sans

quartier de citron vert !» La recette et le

procédé de brassage ont été développés en

collaboration avec la brasserie de recherche

de l’Université Technique de Munich,

à Weihenstephan, en Allemagne, respectant

ainsi la plus pure tradition germanique de la

Pils. La bière FOX est aujourd’hui produite

dans deux brasseries partenaires, l’une se

situant en Belgique – un autre pays dans

lequel la bière est religion – et l’autre se

trouvant sur le territoire luxembourgeois.

Preuve du succès de ce jeune breuvage,

grâce notamment à une communication

ciblée et efficace sur les réseaux sociaux,

de Facebook à Instagram en passant par

LinkedIn, la FOX Premium Pils est désormais

disponible dans toute la Grande Distribution

au Luxembourg, ainsi que dans les cafés

et bars branchés de Luxembourg-Ville,

et bien entendu sur le shop en ligne sur

www.foxdrinks.lu.

De nouvelles ambitions pour FOX Drinks

«Au sein de notre start-up, l’innovation

est perpétuelle, et forcément, les projets

pleuvent !» soulignent ensuite Catherine et

Pierre. En effet, les deux acolytes viennent

de lancer en décembre dernier un nouveau

produit : FOX Crémant Brut Nature «Cuvée

Catherine Marie». A l’instar de sa grande

sœur, la FOX Premium Pils, il s’agit d’une

boisson «made in Luxembourg» avec moins

de calories, sans glucides et sans sucres

résiduels. Ce crémant «Cuvée Catherine

Marie» est une édition limitée à 3,500

bouteilles et affiche 12,5 % d’alcool.

#14


#Art | Beverage

47

De plus, ils annoncent également une

nouvelle bière FOX qui sortira dans les

prochaines semaines, au mois d’avril,

alors que la start-up fêtera ses 3 années

d’existence – et de succès. Le concept

«low-carb» fera une nouvelle fois partie

intégrante de ce nouveau breuvage, mais

Pierre et Catherine ont cette fois-ci opté

pour un goût plus fruité grâce un mix de

différents houblons, qui apportent une

amertume certaine et un doux parfum

d’agrumes à la bière. Cette nouvelle bière

FOX sera produite en exclusivité avec

l’enseigne luxembourgeoise Cactus.

Enfin, et afin d’entamer son développement

à l’étranger de la meilleure des façons, FOX

Drinks est désormais à la recherche d’un

ou de plusieurs investisseurs privés, armés

d’une forte expérience dans le domaine de

l’export. Pour FOX Drinks, l’avenir s’annonce

pétillant.

#14


48

#Art | Music

LA MUSIQUE ET SES BÉNÉFICES

SUR VOTRE SANTÉ

PAR ALEXANDRE KEILMANN

ELLE AUGMENTE LES CAPACITÉS

DE VOTRE CERVEAU

Saviez-vous que la musique peut vous rendre plus

intelligent ? Plusieurs études montrent qu’écouter

de la musique améliore vos performances cognitives,

et le centre médical de l’Université du Kansas a

démontré que les personnes ayant suivi des cours

de musique dans leur vie avaient une meilleure

acuité d’esprit et obtenaient les meilleurs résultats

aux examens touchant aux fonctions cérébrales.

ELLE ACCÉLÈRE VOTRE RÉCUPÉRATION

ET VOTRE RÉTABLISSEMENT

La musique n’aide pas seulement à motiver lors

d’une activité physique, elle joue également un rôle

dans la récupération après que vous ayez effectué

vos exercices sportifs. Des chercheurs l’ont prouvé,

sans que le style de musique n’affecte la vitesse

de récupération. Une autre étude s’est quant à elle

penchée sur l’impact positif de la musique sur les

patients ayant eu une attaque cardiaque. Ici aussi,

la musique favorise le rétablissement.

ELLE RÉDUIT LE STRESS

Besoin de se relaxer ? Il suffit d’ouvrir votre app favorite et d’écouter

vos morceaux préférés. De nombreuses études ont montré que la musique,

en plus d’adoucir les mœurs, réduit le stress et le niveau d’anxiété. En

effet, écouter chaque jour les morceaux que vous appréciez baisserait de

manière significative votre niveau de stress et d’anxiété, et serait même plus

efficace que certains médicaments, dont le Midazolam. Une autre étude a

prouvé que la musique serait tout aussi efficace qu’un massage.

#14


#Art | Music

49

ELLE PERMET DE FAIRE PLUS D’EXERCICE

Si vous écoutez de la musique quand vous êtes à la

salle de sport ou en plein footing, bonne nouvelle ! Il a

été prouvé scientifiquement qu’avoir vos morceaux

favoris dans les oreilles vous permet de faire plus

d’efforts et donc de mieux travailler votre corps.

Les sportifs peuvent en faire plus, tout en ayant

l’impression de faire moins d’efforts. La musique est

une importante source de motivation et permet aux

athlètes en herbe de se dépasser.

ELLE RÉDUIT LES DOULEURS

Est-ce qu’écouter de la musique pourrait vous

permettre de vous transformer en Superman ?

Probablement pas, par contre, des chercheurs du

«Pain Research Center» de l’Université de l’Utah

ont démontré qu’écouter la musique permet aux

personnes de ressentir moins de douleurs.

ELLE AMÉLIORE VOTRE CONDITION

CARDIAQUE

La musique peut même avoir un effet positif

sur votre cœur ! Des chercheurs ont découvert

qu’écouter de la musique «joyeuse» permet de

maintenir votre cœur en bonne santé.

BONUS : OPTEZ POUR

DE LA MUSIQUE LIVE

Si vous cherchiez une excuse pour assister aux

concerts de vos artistes préférés, la voici : des

études ont prouvé que la musique live aurait encore

plus d’impact que l’utilisation d’un CD ou d’une

application dédiée, notamment lorsqu’il s’agit de

réduire votre stress et de vous mettre de bonne

humeur.

Sources : consumer.healthday.com // ncbi.nlm.nih.gov

// eurekalert.org // musictherapy.oxfordjournals.org

// jpain.org // sciencedaily.com

#14


50

#Science | Health

L’AVÈNEMENT

DES MÉDECINES

ALTERNATIVES

PAR ALEXANDRE KEILMANN

Qu’on les qualifie de «douces», «alternatives» ou encore

«naturelles», l’hypnose, l’acupuncture, la trame ou bien

d’autres médecines non-conventionnelles, continuent de

convaincre au Grand-Duché comme le prouve le nombre

grandissant de praticiens certifiés dans des techniques

bien spécifiques posant leurs valises dans le pays. Ces

médecines alternatives, qu’il est aujourd’hui quasiimpossible

de recenser tant elles sont nombreuses, sont

également plébiscitées par les sociétés soucieuses du

bien-être de leurs collaborateurs.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, l’ostéopathie est

la seule médecine alternative à être reconnue par l’Etat

luxembourgeois, ce depuis l’an passé après l’adoption

d’un projet de loi par la Chambre des députés. En poste

depuis la fin de l’année dernière, Etienne Schneider,

qui a succédé à Lydia Mutsch au ministère de la Santé,

devrait possiblement, et ce dans les mois à venir,

se pencher sur la pratique et la réglementation de ces

médecines alternatives, de plus de plus de patients

ayant désormais recours à celles-ci.

Au Luxembourg, Muriel Renard, la fondatrice de Séléné,

se spécialise notamment dans l’accompagnement des

personnes afin que celles-ci découvrent en elles leurs

ressources et leurs propres clés pour accéder à une

vie plus harmonieuse et plus à l’écoute d’elles-mêmes.

Cet accompagnement se fait entre autres à travers la

pratique de l’Hypnose Ericksonienne et de la réflexologie

plantaire RTT.

L’hypnose Ericksonienne est une des branches les plus

populaires et répandues de l’hypnose thérapeutique.

Elle a pour but d’accéder au réservoir des ressources

inconscientes de chaque individu. Comme l’explique

Muriel Renard, «il s’agit d’une approche thérapeutique

basée sur les enseignements de Milton Erickson.

Ce psychiatre et psychologue américain a montré

à quel point l’inconscient de chaque individu

était capable de répondre de façon adaptée aux

différentes situations auxquelles il est confronté.»

Ainsi, l’objectif de l’Hypnose Ericksonienne est donc

de favoriser la mobilisation de l’inconscient pour

faciliter la résolution des problèmes rencontrés,

y compris les pathologies.

La Réflexologie RTT (Reflex Therapy Total), est

quant à elle basée sur la médecine chinoise et les

méridiens d’acupuncture, dont la pression sur ceuxci

libère les facultés d’autorégulation du corps. Dans

cette technique naturelle et manuelle, le pied est la

représentation miniaturisée du corps humain : chaque

zone réflexe correspondant à un organe, une glande

ou une partie spécifique du corps. «Des pressions

par reptation appliquées sur ces zones réflexes

permettent de localiser les tensions et de rétablir

l’équilibre dans les zones correspondantes. C’est

une pratique manuelle ancestrale qui fait partie des

médecines naturelles,» explique Muriel Renard.

#14


#Science | Health

51

Enfin, la Trame est une technique de mode vibratoire

qui vise à retrouver l’équilibre au niveau du schéma

de cohérence du corps qui peut être perturbée, les

causes les plus fréquentes de perturbations venant

des émotions trop intenses ou mal vécues. L’action

est de libérer les émotions cristallisées qui bloquent

la libre circulation de l’information dans le corps. Ses

applications sont multiples, car en effet, elle permet

d’accompagner sur le surcroît de stress, les chocs

émotionnels, sur les dysfonctionnements au niveau du

corps mais aussi de performer l’effet des traitements.

«De plus, La Trame permet à chacun de révéler le

meilleur de lui-même, tout son potentiel et atteindre

ainsi son juste équilibre» précise Alice Alves, fondatrice

de Alumidade. Celle-ci, après avoir évolué durant plus

de 10 années dans les Ressources Humaines au Grand-

Duché, s’est donnée pour mission d’accompagner les

personnes mais aussi les sociétés dans ces nouvelles

pratiques, afin de révéler le plein potentiel de cette

première richesse qu’est l’Humain. En effet, les

entreprises portent depuis plusieurs années un regard

prioritaire à l’expérience employé, enjeu crucial en

terme d’attraction et conservation des talents, et qui

permet également d’augmenter la performance des

employés et in fine d’en faire bénéficier l’entreprise.

Entre bien-être au quotidien, chez soi ou sur son lieu de

travail, et traitements alternatifs permettant de soulager

les patients atteints de cancer ou de certaines autres

malades graves, ces médecines non-conventionnelles

sont souvent développées et prescrites en complément

de la médecine traditionnelle. Et si elles continuent leur

fort développement aux quatre coins du monde, sous la

surveillance des instances et autorités locales, certaines

souffrent encore d’une mauvaise réputation du fait de

l’action de certains praticiens peu recommandables, et

d’un manque de communication sur les bienfaits de

nombreuses de ces techniques.

Ainsi, le challenge principal pour les praticiens

certifiés réside dans la création d’une confiance à

l’échelle nationale, voire internationale, puis d’une

communication positive ciblée.

13 JUIN 2019

LE ROYAL

HOTEL LUXEMBOURG

RETOUR AUX FONDAMENTAUX :

AU-DEVANT DES BESOINS DU PATIENT

APPLY FOR ONE OF THE

8 AWARDS IN COMPETITION

CONTACT@HEALTHCARE.LU

300 PROFESSIONNELS

CONFÉRENCES AVEC DES

THÉMATIQUES UNIQUES

REGISTER NOW

Powered by

HEALTHCARE.LU #14


52

#Science | Health

PRÉVENIR ET ANTICIPER

LES TROUBLES

MUSCULOSQUELETTIQUES PAR ALEXANDRE KEILMANN

Travailler en extérieur n’est pas chose aisée :

ni les employeurs ni leurs employés ne pouvant

maîtriser leur environnement de travail, et

encore moins la météo. Celle-ci n’est pas

toujours clémente, et peut même se révéler

extrême, avec de fortes chaleurs ou un froid

polaire, avec beaucoup d’humidité, de soleil

ou de vent. De fait, les métiers en extérieur

sont bien souvent physiques, et naturellement

éprouvants pour le corps, qui est soumis à

rude épreuve. De plus, le stress des délais

à tenir, des responsabilités, voire même de

dangerosité, viennent bien souvent s’ajouter

à ces contraintes météorologiques. Alors,

comment s’en protéger et assurer le bien-être

de ses collaborateurs ? La réponse avec Nathalie

Lafond, la fondatrice d’Osteo Symbiose.

Comme l’explique l’ostéopathe, ce «cocktail» de

conditions quotidiennes peut progressivement

engendrer des douleurs occasionnelles qui,

si elles ne sont pas correctement traitées,

peuvent devenir chroniques. On appelle ce

phénomène de chronicité des TMS, troubles

musculo-squelettiques, ou des TPS, troubles

psycho-sociaux. Ces conditions peuvent donc

entrainer des douleurs des membres inférieurs

et supérieurs. Combinées au stress et à la

fatigue, ces symptômes peuvent rapidement se

transformer en dépression voire en burn-out.

Cela implique généralement une augmentation

de l’absentéisme, des arrêts de travail et du

turnover. «Ces troubles chroniques provoquent

avec le temps une fatigue physique et morale,

plus ou moins importante chez le travailleur, et un

absentéisme croissant à gérer pour l’employeur.

La solution pour anticiper ces différentes problématiques

serait de créer au sein même de votre entreprise un espace

dédié au bien-être et à la santé de vos salariés,» explique

Nathalie Lafond. Elle poursuit : «c’est pour cela qu’Ostéo

Symbiose se mobilise auprès des entreprises pour les aider

à améliorer le bien-être et la santé de leurs salariés par le

biais de l’ostéopathie. Nous envisageons l’ostéopathie comme

une médecine manuelle nécessairement fondée sur un

corps de doctrine cohérent et pertinent, et concrétisée par

des techniques et des protocoles dont les modes d’action,

la validité et l’efficacité clinique doivent être impérativement

reconnus scientifiquement.» Ainsi, l’ostéopathie, qui repose sur

un modèle anatomo-fonctionnel étayé par les données des

sciences du vivant, particulièrement en biomécanique et dans

les sciences biomédicales, doit être considérée comme une

médecine de première intention pour la prévention des TMS

et TPS associés. Son champ de compétence défini par décret

se limite aux troubles fonctionnels, musculosquelettiques et

viscéraux.

Préserver la motivation, l’efficacité et le bien-être

En effet, Nathalie Lafond, ostéopathe spécialisée dans les

maladies professionnelles, a développé une solution pour

permettre aux entreprises et à leurs collaborateurs d’avoir

accès à une prise en charge rapide, et ainsi éviter la perte de

temps et l’aggravation des symptômes, par la mise en place

d’un espace dédié à la santé et au bien-être des salariés au

sein même de l’entreprise. Comme elle le précise, «de plus en

plus de personnes tardent à venir consulter, par manque de

temps le plus souvent, le cercle vicieux prend de l’ampleur et

ils arrivent chez l’ostéopathe au bord de la dépression, déjà

bien dedans voire même en plein burn-out. Cette démarche

de consultations ostéopathiques régulières et sur place permet

d’obtenir des résultats évidents sur l’apparition, la répétition

ou la persistance des TMS et des TPS. La motivation, l’efficacité

et le bien-être sont préservés.»

#14


#Science | Health

53

En facilitant la prise en charge,

afin de faire gagner du temps à la fois

à l’entreprise et aux collaborateurs,

et en permettant un suivi global,

pérenne et efficace du collaborateurpatient,

les experts d’Osteo Symbiose

se proposent désormais de créer un

cercle vertueux englobant bien-être,

motivation, implication, efficacité.

«La mission d’Osteo Symbiose est

donc d’accompagner les sociétés

luxembourgeoises dans leur volonté

d’améliorer ou de soutenir le bien-être

et la santé de leurs employés,»

conclut Nathalie Lafond.

© Shutterstock - Sondem

#14


54

#Science | Bio

SUPER ALIMENTS :

LESQUELS ADOPTER ?

PAR CHARLOTTE BOUTELIER

Vous en connaissez certains

et passez à côté des autres

sans trop de conviction

faute de les connaître ou de

savoir comment les intégrer

dans votre alimentation et,

pourtant, la tendance est aux

« super aliments ». Quand

vous comprendrez comment

les utiliser, vous ne pourrez

plus vous en passer.

On les appelle « super aliments » car leur

valeur nutritionnelle est exceptionnelle. A

titre de comparaison, la plupart des aliments

sains comportent deux ou trois propriétés

saines, les super aliments, eux, en comportent

une douzaine. Ils sont forts en nutriments,

antioxydants, vitamines, protéines, minéraux, etc.

A noter, il est préférable de consommer les super

aliments crus afin d’en préserver toutes leurs

vertus.

L’équipe Urban BEAST a sélectionné quelquesuns

de ces super héros du quotidien spécialement

pour vous. Découvrez leurs supers pouvoirs et

comment les intégrer dans vos petits plats !

LES GRAINES DE CHIA

Lipides – protéines

– nutriments – fibres

Origine : Sud du Mexique

Elles boostent la santé, donnent de l’énergie. Elles procurent

une sensation de satiété, brûlent les graisses et boostent le

métabolisme. On adore !

Comment les utiliser ? Incorporées à des liquides comme

smoothies, jus, yaourts, compotes, soupe, dans votre bol

de muesli le matin (1 cuillère à soupe) ou encore dans vos

gâteaux et pâtisserie pour remplacer les œufs (2 cuillère à

café de graines de chia + 30 ml d’eau pour un œuf).

#14


LES BAIES DE GOJI

#Science | Bio

55

Vitamine C

Origine : Tibet

Elles sont un anti-vieillissement naturel. Elles contribuent

à renforcer le système immunitaire et sont reconnues

(notamment en médecine chinoise) pour leurs bienfaits

sur le foie, les reins et la prévention de maladies cardiovasculaires.

Comment les utiliser ? S’apparentent à des raisins secs

donc en mélange dans vos yaourts, une poignée dans

votre salade, dans vos cookies ou barres de céréales ou

encore trempées dans l’eau chaude pour une texture un

peu plus moelleuse.

LA SPIRULINE

(ou la nourriture du futur

selon l’ONU)

Riche en protéines,

fer et antioxydants

LE MORINGA

Vitamines,

minéraux

et antioxydants

Origine : Inde

Le moringa est antidiabétique, digestif, vermifuge.

Il permet d’abaisser le taux de sucre et de

cholestérol dans le sang. Il est parfait pour se

revitaliser ou aider à la récupération.

Comment les utiliser ? En feuille pour faire une

tisane et peut se cuisiner comme les épinards.

En poudre dans vos salades, riz, légumes, dans

un jus, en pesto ou en vinaigrette (s’associe

bien à l’huile d’olive).

L’ACÉROLA

Fort en vitamine C

Origine : Lacs acides des régions intertropicales. On en

trouve donc en Afrique, Asie et Amérique du Sud

Cette algue bleue se présente sous forme de gélules ou

de poudre déshydratée. Elle est un antioxydant naturel

efficace, une alliée anti-âge et peut servir aux personnes

souffrant de certaines carences nutritionnelles

(notamment liées au fer), malnutrition.

Comment les utiliser ? En smoothie, 1 càc dans votre jus,

votre salade, dans un yaourt ou à mélanger à votre pâte

à tartiner (houmous, tapenade, tzatziki ou guacamole).

Ne pas la mélanger avec votre thé ou votre café car le

tanin réduit l’absorption de fer par votre organisme.

L’AÇAÏ

Riches en oméga 9 et 6

Origine : Brésil, Amazonie

Il participe à la réduction du mauvais cholestérol. Puissant

antioxydant, il permet de booster l’énergie, le bon

fonctionnement de l’organisme et garantit un meilleur

sommeil. Il s’apparente au goût du chocolat mélangé à

des baies sauvages.

Comment les utiliser ? En smoothie, se saupoudre sur

vos sorbets, compotes, mueslis, yaourts.

Origine : Amérique Latine

Il contribue à diminuer la fatigue, le stress et à

stimuler les défenses immunitaires. Associé à la

gelée royale, il vous aide à vous prémunir des

rhumes et de la grippe.

Comment les utiliser ? En jus ou dilué dans une

bouteille d’eau que l’on boit tout au long de la

journée.

L’AMANDE

Concentrée en fibres,

protéines et minéraux

(dont le magnésium)

Origine : Asie centrale et orientale

Elle est l’un des super aliments les plus connus.

Elle a un effet très rassasiant et peut se

consommer (presque) à volonté toute la journée.

L’amande protège le cœur et contribue au bon

fonctionnement du cerveau.

Comment les utiliser ? Grillée, effilée, en poudre,

on la connait sous toutes ses formes et peut être

consommées au travers de plats salés comme

sucrés, en pâtisserie ou nature, par poignée.

#14


56

#Science | HealthTech

UNE SANTÉ

DIGITALE,

CONNECTÉE ET

INTELLIGENCE

PAR ALEXANDRE KEILMANN

Alors que les patients souhaitent contrôler leur

santé et que certains actes de téléconsultation

ou télémédecine sont désormais pris en charge

en Europe, Urban BEAST vous propose un tour

d’horizon des startups du secteur de la santé,

qui misent à fond sur la technologie, entre

robotique et intelligence artificielle, pour affiner

leurs diagnostics ou encore pour mieux calibrer

la prise de médicaments, entre autres. Bienvenue

dans l’ère de la HealthTech.

Healx, une startup fondée en 2014 et basée à

Cambridge, a développé une plateforme boostée

par le Machine Learning, baptisée «HealNet».

Les fondateurs se sont donnés pour mission d’améliorer

la vie de patients atteints de maladies rares : avec leur

outil et grâce à l’Intelligence Artificielle, ils scannent

l’univers de médicaments existants, et proposent les

traitements les plus appropriés. La société revendique

la plus importante base de données de maladies rares,

et plus d’un milliard de documents et échanges entre

patients, praticiens et médicaments.

La startup française Chronolife a été fondée en 2015.

Depuis ses bureaux de Paris, l’équipe a développé un

t-shirt connecté qui permet de continuellement capter

6 paramètres physiologiques. En ce début d’année

2019, la société a justement annoncé le lancement

de l’industrialisation et de la production de cet objet

à la fois connecté et lavable destiné aux sociétés

pharmaceutiques, aux sociétés d’assurance et aux

prestataires de services de soins préventifs. L’étude

des données permet d’ajuster les traitements, mais

également de prévenir des maladies et potentiels

risques.

#14


#Science | HealthTech

57

Verge Genomics vise quant à elle à accélérer l’arrivée

sur le marché des nouveaux médicaments. Aujourd’hui,

on estime à 1,3 milliard de dollars le coût pour que

ceux-ci puissent être commercialisés, après la R&D,

la certification des autorités compétentes, etc. Grâce

à l’Intelligence Artificielle, la startup dirigée par Alice

Zhang et ayant vu le jour en 2015 à San Francisco,

a développé une approche consistant à déterminer

quels médicaments auront le plus d’impact sur la

santé des patients. Verge Genomics assiste ainsi les

grands laboratoires en facilitant ce processus long et

fastidieux, avec un focus sur les maladies aujourd’hui

incurables telles que Parkinson ou Alzheimer.

Embleema mise quant à elle sur un réseau Blockchain,

permettant aux patients d’accéder rapidement et en

toute sécurité à leurs dossiers médicaux, puis de les

partager avec leurs praticiens, et éventuellement de

les mettre à disposition – voire de les commercialiser

– de chercheurs spécialisés ou de laboratoires

pharmaceutiques. La startup fondée à New York City

en 2017 surfe ainsi sur la tendance Blockchain et ses

promesses de restaurer la confiance dans Internet,

en assurant aux patients que leurs données les plus

sensibles sont bien en leur seul et unique contrôle.

Avec son bras bionique et grâce à l’impression 3D,

la startup Open Bionics fait le buzz depuis maintenant

plusieurs années sur les réseaux sociaux. La société

se spécialise effectivement dans les prothèses et

commercialise le «Hero Arm» qui permet plusieurs

prises, avec un prix défiant toute concurrence.

Totalement personnalisable, il est accessible dès l’âge

de 9 ans. La startup basée à Bristol, au Royaume-Uni,

grâce à la vision de ses co-fondateurs Joel Gibbard et

Samantha Payne, s’est donnée la mission de donner

des superpouvoirs aux personnes ayant dû subir une

amputation.

Afin d’améliorer l’efficience de la chirurgie microinvasive

(une technologie limitant le traumatisme

opératoire, le chirurgien atteignant sa cible par des

incisions de l’ordre du centimètre), Oxford Heartbeat,

fruit des recherches et observations de Dr. Katerina

Spranger et créé en 2016, permet de convertir les

scans en 2D en images 3D. Le logiciel qui combine

les technologies Big Data, Intelligence Artificielle ainsi

que les analyses prédictives, donne la possibilité aux

chirurgiens de tester et visualiser les informations

cruciales du patient. Ainsi, Oxford Heartbeat augmente

considérablement la précision et permet d’entrevoir

le résultat et donc le succès de la future opération

chirurgicale.

Techcyte Europe, la startup HealthTech basée au

Grand-Duché de Luxembourg, a opté pour le Machine

Learning et propose une technologie d’analyse d’images

améliorant les conditions de travail des pathologistes

et des techniciens de laboratoire, avec une plateforme

fonctionnant sur tablette et mobile. Elle s’adapte ainsi

aux nouveaux modes de travail flexibles. Grâce à la

jeune société, le futur de la microscopie laboratoire

est disponible dès aujourd’hui grâce à l’Intelligence

Artificielle. Techcyte a notamment été nommée

Healthcare Startup of the Year lors du Luxembourg

Healthcare Summit qui s’est déroulé le 14 juin dernier.

Fondée en 2016 par les médecins Barney Gilbert et

Lydia Yarlott, avec l’appui de l’entrepreneur Philip

Mundy, Forward Health consiste en une application

de messaging, parfois décrite comme le «WhatsApp

pour les docteurs». Celle-ci donne effectivement

la possibilité aux professionnels de la santé de

communiquer de manière intuitive et instantanée

en partageant également des profils de patients

ou encore des photographies, sans que rien ne soit

stocké directement sur le smartphone. Les données

sont cryptées, condition sine qua non pour qu’une

telle application soit utilisable et utilisée dans le milieu

médical.

#14


58 #Science | Space

OBJECTIF MARS

PAR FABIEN AMORETTI

La Terre est plus proche du soleil que Mars. Nous tournons donc plus vite autour

de notre étoile et croisons la planète rouge tous les 26 mois. A ce moment, les deux

planètes ne sont qu’à 56 millions de kilomètres l’une de l’autre contre 400 millions

quand nos orbites sont les plus éloignées. Mais cela reste beaucoup, environ 150 fois

la distance de la Terre à la Lune.

S’échapper de l’attraction terrestre

Pour ne pas retomber un peu plus loin que le point de

départ, il faut déjà arriver à se mettre en orbite. Pour

cela, il faut atteindre la première vitesse cosmique,

28.500 km/h : la vitesse de satellisation. Pour

s’évader et se lancer dans un voyage interplanétaire,

il faut dépasser 40.320 km/h, dite deuxième vitesse

cosmique ou vitesse de libération.

Bonus au décollage

Les fusées lancées depuis la Terre utilisent la vitesse

de celle-ci dans l’espace, équivalente à 108.000 km/h.

La Terre tournant autour d’elle-même, plus vous êtes

proche de l’équateur, plus vous bénéficiez de l’effet de

fronde, un deuxième bonus pouvant atteindre 1.666

km/h.

Classe économique ou premium

On peut utiliser des trajectoires naturelles, ou sécantes

en accélérant dans les virages. Pour cela, il faut

embarquer plus de carburant - il en faudra aussi du

coup pour le lanceur qui aura une cargaison plus lourde

au départ. On peut ainsi espérer gagner trois mois sur

les neuf nécessaires pour le trajet, mais le voyage sera

beaucoup plus cher.

Les deux pieds sur le frein

La différence de vitesse entre les deux planètes fait

voyager la sonde à plus de 20.000 km/h, une vitesse

bien supérieure aux 2.700 km/h conseillés pour se

placer en orbite. Le freinage doit donc être costaud

au risque de se rater… et surtout de poursuivre son

chemin dans l’espace. Brrr.

Fenêtre de tir

La position de Mars par rapport à la Terre changeant

continuellement, les lancements ne sont possibles que

lorsque la planète Terre est située à 44° en arrière

par rapport à Mars (position A). Cette situation ne se

présente que tous les 26 mois, à proximité des périodes

d’opposition. Le point B représente les positions

respectives de Mars et de la Terre lors de l’atterrissage.

A

A

Pour courir après Mars, partir de plus loin

Mars se déplace aussi, mais moins vite car elle est

plus éloignée du soleil : 87.000 km/h, La Terre va

donc dépasser Mars pendant le voyage et lui aura mis

presque un quart de tour autour du soleil à l’arrivée de

la sonde sur Mars.

B

B

#14


#Science | Space

59

#14


60

#Science | Space

A LA CONQUÊTE

DE MARS

PAR FABIEN AMORETTI

A ce jour, et depuis les premières tentatives russes dès 1960 avec Marsnik 1,

imitées rapidement par leurs meilleurs ennemis américains en 1964 avec

Mariner 3 – alors en pleine course à l’espace, au cœur de la guerre froide –

on compte plus de 40 missions spatiales à destination de la planète rouge.

Retour sur celles qui ont rencontré le succès – des premières prises de

photographies ou températures à l’étude de la composition des sols –, mais

également sur celles actuellement en cours, ou à venir et qui visent à établir

de nouvelles colonies sur Mars…

28.11.1964 : MARINER 4 (USA)

Premier survol de mars à 9846 km de

distance et… premières photographies en

noir et blanc de la surface martienne !

24.02.1969 : MARINER 6 (USA)

La sonde passe cette fois à 3.431 km et

permet d’obtenir 26 images détaillées

de la surface, 48 vues d’ensemble

du globe, mais aussi les premières

mesures de la température et de la

pression atmosphérique, ainsi que de

la température de surface.

27.03.1969 : MARINER 7 (USA)

Encore plus d’images obtenues (126 au

total) et une étude encore plus précise

de la densité et de la masse de Mars.

1960 1970 1980

30.05.1971 : MARINER 9 (USA)

Grande première, la NASA réussit la mise en orbite

de la sonde le 14 novembre. Elle permet une récolte

impressionnante de données : étude des satellites

Phobos et Deimos, découverte d’Olympus Mons, de la

structure des calottes polaires, de l’activité éolienne,

des vallées fluviales…. Mais aussi des tempêtes et les

champs de gravité. On en sait plus sur l’atmosphère

de Mars (composition densité, pression, température)

comme de sa surface (composition et température).

19.05.1971 : MARS 2 (URSS)

Le compartiment orbital se place en orbite le 27

novembre mais le module d’atterrissage se crashe sur

mars. Consolation : cela restera à jamais le premier

artefact humain ayant touché le sol martien, plus

précisément dans le bassin d’Hellas (hémisphère sud).

28.05.1971 : MARS 3 (URSS)

Premier atterrissage réussi, suivi d’une perte des

communications vingt secondes après avoir touché

le sol. Comme sa sœur Mars 2, son orbiteur renverra

des images pendant quelques mois. Comme elle

également, toutes ses photos seront floues à cause

d’une grande tempête de poussière.

#14

25.07.1973 : MARS 6 (URSS)

Mise en orbite réussie mais un

problème de pressurisation met

la sonde hors service après une

vingtaine d’orbites. Quelques

données atmosphériques et 108

images tout de même seront

récoltées de cette mission.

20.08.1975 : VIKING 1 (USA)

Une cartographie quasicomplète

de la surface de

Mars est réalisée, avec plus de

30.000 images renvoyées en

quatre années par l’orbiteur.

L’atterrisseur signe également

une performance et mènera

pendant 6 ans des expériences

sur la météo, la composition du

sol ou la recherche de vie. Les

résultats pour cette dernière

demeurent controversés.

09.09.1975 : VIKING 2 (USA)

Comme pour Viking 1, atterrissage

impeccable et des mesures

pléthoriques, sur des sujets

similaires.

07.11.1996 : MARS GLOBAL

SURVEYOR (USA)

Un triomphe qui va durer 9

années pendant lesquelles

les découvertes s’enchaînent

(en particulier sur la présence

passée d’eau liquide et de

champs magnétiques globaux)

et permettent de préparer les

futures missions des rovers

Spirit et Opportunity.

04.12.1996 : MARS

PATHFINDER (USA)

Cette mission valide des choix

technologiques et renvoie des

mesures de la composition des

roches et du sol.

07.04.2001 : MARS ODYSSEY

(USA)

On lui doit la découverte de la

glace sur Mars et la première

cartographie des éléments

chimiques entrant dans la

constitution de la surface

martienne.


10.06.2003 : SPIRIT (USA)

Lancement et atterrissage réussi, le

petit rover atterrit à l’intérieur du

cratère Gusev avec pour mission de

confirmer la présence d’un ancien lac.

Conçu pour durer 90 jours martiens

(sols), il œuvrera durant 5 ans avant

de s’enliser dans une dune et devenir

muet trois mois plus tard.

08.07.2003 : OPPORTUNITY (USA)

Le deuxième astromobile de la mission

Mars Exploration Rover atterrit 3

semaines plus tard que son jumeau

Spirit, de l’autre côté de la planète.

Parmi ses découvertes, le cratère

Victoria, mais aussi la première

météorite extra-terrestre.

05.11.2013 : MAVEN (USA)

(En cours) - La mission a pour objectif

de déterminer les mécanismes à l’origine

de la quasi-disparition de l’atmosphère

martienne et confirme le rôle du vent

solaire à ce sujet.

05.11.2013 : MARS ORBITER

MISSION (Inde)

L’Inde devient la 4 ème puissance spatiale

martienne et devance la Chine et le

Japon. C’est plus une victoire de prestige

qu’une percée scientifique, les objectifs

étant davantage liés à la navigation et aux

télécommunications à longue distance qu’à

la collecte de données révolutionnaires.

L’agence spatiale mettra tout de même

500 clichés en ligne sur son site.

#Science | Space

61

En 2020, la Chine, vexée par

le succès indien, devrait elle

aussi lancer une mission vers

Mars incluant un rover.

Au-delà, la décennie prévoit

de nombreuses missions,

principalement américaines,

européennes et russes.

Les objectifs sont géologiques,

météorologiques, voire

des missions de retours

d’échantillons de Mars et Phobos.

Quant aux missions habitées,

elles devraient passer

par la Lune pour commencer,

pour de nombreux pays.

1990 2000 2010 2020

12.08.2005 : MARS

RECONNAISSANCE ORBITER (USA)

MRO prend le relais de MGS, Mars

Global Surveyor, et permet d’estimer

le volume de la calotte polaire de

Mars et de détecter nombre de

minéraux. Conçue pour durer 3 ans,

la mission se poursuit encore de nos

jours et pourrait dépasser 2025.

04.08.2007 : PHOENIX (USA)

La mission confirme la présence

de glace mais se révèle incapable

d’analyser complètement les

échantillons tirés de tranchées

creusées au sol. En cause, des

dysfonctionnements des instruments

de mesure, la viscosité du sol martien,

mais aussi l’avènement d’un hiver

martien qui causera sa perte.

14.03.2016 : EXOMARS (ESA)

(En cours) - Jusqu’en avril 2018, la sonde

a scruté la présence de méthane dans

l’atmosphère de Mars tout en prenant des

images détaillées de sa surface. Le deuxième

volet de la mission, avec un lancement en

juillet 2020, concernera le rover du même

nom, censé atterrir en mars 2021, forer à

des profondeurs inégalées à la recherche

de traces de vie, anciennes ou actuelles.

05.05.2018 : INSIGHT (USA)

(En cours) - Un lancement parfait et

un atterrissage réussi le 26 novembre

dernier, qui doit permettre d’étudier la

structure interne de Mars à l’aide d’outils

sismologiques (5SEIS et HP3) européens

pendant les deux prochaines années.

07-08.2020 : MARS 2020 (USA)

C’est la prochaine mission de la NASA, dont

le lancement est prévu entre le 17 juillet

et le 5 août, avec pour objectif la collecte

d’échantillons du sol martien.

Pour le premier homme sur

Mars, rien n’est envisageable

avant le milieu des années 2030.

Par contre, Elon Musk prétend

pouvoir tenir son objectif

de missions cargo vers en 2020

et missions humaines en 2024,

mais le doute est de mise vu

sa capacité historique à exploser

les délais. Enfin, Donald Trump

aurait fait pression sur la NASA

au début de son mandat afin

d’envoyer des humains sur

Mars avant la fin de son premier

mandat. Soit l’année prochaine,

en 2020. L’anecdote est rapportée

par Robert Lightfoot Jr, ancien

administrateur de la NASA. Après

avoir répondu au président de

manière courtoise et détaillée

que cela serait très compliqué,

Trump aurait été

très déçu. Il se serait dirigé vers

le miroir pour apostropher à son

propre reflet : “Space Station,

this is your President”. Ça met

tout de suite en confiance, non ?

#14


62

#Technology | SmartCities

LES VILLES

LES PLUS

INTELLIGENTES

AU MONDE

PAR ALEXANDRE KEILMANN

L’an passé, Juniper Research, en collaboration

avec Intel, dévoilait son classement des 20 villes

les plus intelligentes aux quatre coins de la Terre.

Urban BEAST revient aujourd’hui sur ce Top 10,

et sur les principaux éléments qui font de ces

métropoles de véritables «Smart Cities» : les

services de mobilité proposés, le système de santé

connectée, la sécurité des citoyens via l’étude des

données et la productivité boostée notamment par

l’innovation et le digital.

#1 SINGAPOUR

Avec sa vision «Smart Nation», la ville de Singapour

occupe la première place de ce classement. Elle a

enclenché un processus de transformation profonde

depuis son indépendance de la Malaisie. En s’adaptant

très rapidement aux nouvelles technologies, la cité-état

donc est devenue la ville la plus intelligente du monde

en quelques décennies seulement. Depuis 2014, la ville

a adopté un plan stratégique «Smart Mobility 2030» se

basant sur la data pour rendre les transports interactifs,

durables, mais également plus sécurisés. Egalement en

2014, 9 foyers sur 10 avaient déjà une connexion internet

haut débit, alors que 85% de la population était équipée

d’un smartphone.

#2 LONDRES

Boostée par le «Smart London Plan» de 2013, suivi de

l’arrivée en 2016 du maire Sadiq Khan qui met l’accent sur la

politique numérique de la ville, Londres arrive en deuxième

position du classement des Smart Cities établi par Juniper

Research. L’une des capitales européennes de l’innovation

modernise en permanence son réseau de transport très

dense et vise aujourd’hui à digitaliser ses services publics

en insistant sur l’échange de données numériques. Puis,

on notera les nombreuses initiatives visant à produire de

l’énergie durable, notamment en recyclant les déchets

alimentaires et en réinjectant l’énergie produite sur le réseau

national, comme c’est le cas du Waitrose, à Stratford City,

ou encore du BowZED, un bloc d’immeubles parfaitement

isolé et utilisant uniquement les énergies solaire et éolienne

produites en interne.

Mobilité

Connectivité

#14

Energie Durable


#Technology | SmartCities

63

#3 NEW YORK CITY

La ville qui ne dort jamais pourrait bientôt être surnommée

la ville où le WiFi est disponible partout. En effet, LinkNYC,

consortium composé notamment de Qualcomm et

Intersection, installe depuis 2014, ce qui deviendra le plus

gros réseau métropolitain de bornes WiFi au monde. Au

nombre de 7 500 une fois le projet achevé, les kiosques

remplaceront les cabines téléphoniques de la ville et

pourraient également permettre le développement de la

5G. La ville est également équipée de poubelles vertes et

intelligentes : elles compactent les déchets et préviennent

les services de ramassage lorsqu’elles sont quasi pleines.

Puis, New York City a dernièrement opté pour le projet

pilote proposé par la startup Soofa : les bancs publics

permettent désormais de recharger son smartphone grâce

l’énergie solaire.

#4 SAN FRANCISCO

En 2012, San Francisco était la première ville à nommer un

«Chief Innovation Officer», afin d’enclencher et d’accélérer

la transformation de la municipalité californienne et d’en

faire une ville «flexible, réactive et efficace». Des dizaines

d’applications ont été créées dans le but de faciliter la vie

des citoyens dans les domaines de la santé ou encore de la

biodiversité, plaçant la donnée au cœur de telles initiatives.

San Francisco travaille aussi sur de nombreux projets de

mobilité avec la mise en place de couloirs connectés pour

les transports en commun et le covoiturage, des feux de

signalisation intelligents, l’essai de navettes électriques

autonomes, etc. Via SFpark les problématiques de

stationnement sont également adressées : la gestion y est

intelligente et dynamique, adaptant les prix à la demande.

#5 CHICAGO

«Open-data» et analyses prédictives sont au cœur de la

stratégie Smart City développée par la mairie de Chicago.

Sur un portail dédié et accessible par les citoyens, de

nombreuses données sont affichées, permettant de

détecter les restaurants à risques et donc d’ordonner

des inspections, mais aussi les virus potentiellement

présents dans le lac Michigan ou dans la rivière Chicago.

Grâce aux capteurs et en utilisant la puissant de l’Internet

des Objets, les données sont collectées dans plus de

270 000 points. Enfin, les nouvelles technologies y sont

aussi utilisées afin de gérer la consommation d’énergie et

ainsi générer une croissance durable. The City of Chicago

a notamment communiqué son objectif avoué, à l’horizon

2020 : moderniser 400 000 logements résidentiels, et de

fait améliorer l’efficacité énergétique et réduire l’empreinte

carbone.

#14


64

#Technology | SmartCities

#6 SEOUL

Avec une feuille de route très concrète pour le projet «Global

Digital Seoul 2020», la capitale sud-coréenne s’attaque à

quatre domaines en priorité : la ville sociale – se basant sur

la coopération, l’engagement, les programmes pédagogiques,

etc –, l’économie numérique – ou «diginomics», avec le

développement de centres de recherche spécialisés dans

le big data, design thinking, etc, des centres d’innovation dédiés

aux startups –, l’innovation sociale numérique – la création de

valeur ajoutée directement par les citoyens, puis l’utilisation

de données pour créer de nouveaux services, notamment

lorsqu’il s’agit de transports en commun – et enfin, la notion

de Global Digital Leadership visant à promouvoir les initiatives

mises en place dans la capitale sud-coréenne et à la placer

comme l’un des leaders en matière de Smart City.

#7 BERLIN

Deuxième ville européenne de ce classement, la capitale

allemande est reconnue comme une nation de startups, faisant

la part belle à l’innovation et aux nouvelles technologies.

Et ce sont justement ces nouvelles technologies qui sont

au cœur de la stratégie et du programme Berlin 2030.

Elles ont notamment permis la rénovation de nombreux

bâtiments entraînant une réduction de plus de 64 000

tonnes d’émissions de CO 2

. Quant à la mobilité intelligente

– et électrique – elle fait également partie intégrante de

la stratégie berlinoise, avec plusieurs centaines de projets

pilotes menés à Berlin et sa région, depuis son lancement.

L’objectif est de développer la compétitivité de la région

de Berlin-Brandenburg mais aussi d’améliorer l’efficience

énergétique et l’utilisation des ressources naturelles ainsi

que des matières premières.

#8 TOKYO

A l’approche des Jeux Olympiques de 2020, la ville de

Tokyo met les bouchées doubles pour innover, surprendre et

proposer aux visiteurs – ainsi qu’aux résidents – de nouvelles

expériences digitales et connectées. Ainsi, l’accès aux stades

se fera de façon numérique et grâce à la reconnaissance

faciale, notamment pour les athlètes, ou avec des cartes

équipées de la technologie NFC pour les autres visiteurs.

D’ici un an, le centre de la ville devrait être couvert en 5G,

qui permettra à plus long terme la prise en charge des objets

connectés et le développement de la mobilité autonome.

Notons également l’apparition prochaine de bornes

d’informations électriques, qui diffusent un signal WiFi…

et permettent aussi de recharger les voitures électriques !

#14


#Technology | SmartCities

65

#9 BARCELONE

Créer une ville intelligente, «zéro déchet» et

autosuffisante, telle est l’idée développée par

BCN Smart City avec la ferme intention de créer

une Smart City 3.0. La Chief Technology Officer

de la ville a opté pour une nouvelle infrastructure

data composée de Sentilo (une plateforme opensource

de collecte de données et de capteurs),

CityOS (pour l’analyse des données), et enfin

une série d’applications destinées aux citoyens

et tout particulièrement à l’utilisation des data.

Barcelone réfléchit également à la mise en place

de «Superblocks», des petits quartiers ou villages

au sein même d’une plus grande ville, avec des

restrictions d’accès pour les véhicules personnels,

le tout favorisant ainsi l’utilisation des transports

en commun. Et comme l’innovation a besoin d’un

terrain de jeu pour s’exprimer et développer de

nouveaux concepts, puis services, Barcelone

a créé l’Urban Lab, un véritable laboratoire

d’expérimentation.

#10 MELBOURNE

La population de Melbourne, ville où il fait bon

vivre, devrait doubler dans les 35 années à venir.

Dès lors, les challenges sont nombreux pour les

autorités qui doivent concilier technologie et

social. C’est justement la direction prise par la

métropole australienne avec le projet «Resilient

Melbourne Citymart Challenge». A titre d’exemple,

l’application Parachuute permet d’échanger des

services de transport : on perd moins de temps

dans les transports, tout en favorisant et en

initiant de nouvelles interactions sociales. La ville

a également opté pour un système d’éclairage

public à LED pour diminuer les besoins en énergie,

auquel ont été ajoutés des capteurs permettant

un meilleur éclairage selon les périodes de l’année

ou les conditions.

#14


66

#Technology | Blockchain

#BLOCKCHAIN :

VERS UNE SOCIÉTÉ DÉCENTRALISÉE ?

PAR ALEXANDRE KEILMANN

© Shutterstock - elenabsl

Avec une sécurité optimale et une confiance

renforcée entre les membres d’une même

communauté, les échanges d’informations,

mais également de biens, d’énergie et, bien

entendu, d’argent pourraient s’effectuer sans

l’intervention d’un tiers. Il s’agit là de l’une des

promesses de l’utilisation de la Blockchain. Cette

hypothèse, avancée à l’occasion du Symposium

2019 organisé par le cabinet Gartner et

notamment par David Furlonger, pourrait bien

séduire de plus en plus de communautés en

quête d’indépendance. Voici la «Blockchain

Society» !

#14

«Selon certains, l’environnement dans lequel nous évoluons

actuellement est de plus en plus fragile, voire cassé et peutêtre

même en fin de cycle : le triangle de fer ne soutient

désormais plus le poids de notre société, avec ses nombreux

changements et transformations récentes. Dès lors, pourquoi ne

pas se pencher sur la tendance Blockchain, qui pourrait offrir

de nouvelles perspectives et manières d’évoluer au quotidien ?»

se demande l’analyste qui se spécialise dans l’évolution du monde

digital. Il explique également que les sociétés, infrastructures et

gouvernements font face à des challenges similaires, allant d’une

forte pression politique à la montée des fake news, ou infox

(combinaison de «info» et «intox»). «Ces pressions sont intenses

et la manière dont nous percevons l’argent ainsi que son format

– fiduciaire ou digital – redéfinit la notion de contrôle. Ainsi, un

système décentralisé, développé autour de la Blockchain, qui

requiert la participation et l’implication de tous les membres

d’une communauté pour le bien de la totalité de celle-ci, offre

de nouvelles opportunités».


#Technology | Blockchain

67

Une société, ou un groupe de personnes ayant des

interactions sociales en quasi-permanence, combinée

à la technologie Blockchain – toute une série de

crypto-documents signés et validés électroniquement,

avec l’enregistrement de chaque modification et

transaction, assurant ainsi une transparence totale

– pourrait donner lieu à la création de la «Blockchain

Society», avec une autorité totalement repensée, mais

également partagée et se basant sur des capacités

technologiques et intelligentes. «Si cela peut paraitre

effrayant pour certains, cette société présente de

nombreux avantages et opportunités pour les membres

qui prendront part à la création de cette société d’un

nouveau genre,» ajoute le Distinguished VP Analyst. Il

se pose également la question suivante : quels sont les

éléments qui pourraient permettre le développement

et l’avènement d’une telle société ? Les réseaux et la

puissance informatiques, une vaste collaboration entre

les différents acteurs présents, les objets intelligents,

la fluidité et la monétisation des actifs, mais aussi et

surtout une confiance décentralisée et distribuée.

«Et si nos sociétés actuelles connaissent de nombreuses

barrières, cette Blockchain Society fait fi des limites

traditionnellement imposées : mieux encore, elle en joue.

Elle ignore notamment les frontières géographiques et

celles de l’entreprise telle qu’on la connait de nos jours.

Pour faire simple, ce type de sociétés se développe sans

aucune notion de limite ou de frontière,» commente

David Furlonger.

La Blockchain offre également la promesse d’une

nouvelle structure organisationnelle, se basant sur la

participation plutôt que sur la possession. Ainsi, elle

représente un espoir de voir apparaître plus d’équité et

d’impartialité dans la prise de décision. Elle correspond

alors à une gouvernance sociétale basée sur le concept

de futarchie, promu par l’économiste américain Robin

Hanson, et se basant sur les marchés prédictifs ainsi que

sur le bien-être et la prospérité de la communauté. Celleci

propose aux membres d’écouter leurs suggestions, et

c’est le vote qui répond aux problématiques majeures

soulevées, tout en s’appuyant sur les prédictions des

marchés : on parlera alors de démocratie liquide ou

délégative. Comme l’explique l’expert de Gartner, «cela

se passe notamment pour ce que l’on appelle les

investissements civiques. Par exemple, dans le cas d’un

micro-réseau de distribution intelligente et autonome

d’énergie solaire à un niveau local, un marché se crée

automatiquement et instantanément.

Les gens peuvent produire leur propre énergie, en

contrôler l’accès, et décider de l’investissement

nécessaire à sa réalisation».

Dans les faits, et à l’heure actuelle, l’Estonie se penche

d’ores-et-déjà sur la création d’une nation Blockchain : une

suite logique pour un pays qui, depuis son indépendance

obtenue en 1991, mise fortement sur le digital avec

la création d’e-identités, de systèmes de mobilité

innovants et de santé connectée, et bien plus encore.

«D’autres pays s’y intéressent également et poursuivent

des initiatives allant dans ce sens : il s’agit notamment

de la Lituanie, Chypre, Malte ou encore Singapour. Leur

but est de créer un nouvel environnement économique,

de faciliter l’accès à l’innovation, en encourageant les

startups à s’installer dans leur pays», commente David

Furlonger. Dans de telles sociétés et avec ce nouveau

paradigme de confiance numérique, la Blockchain joue

le rôle de chef d’orchestre.

Enfin, lorsqu’il s’agit d’argent – et potentiellement de

crypto-monnaie –, la société est amenée à passer

d’un système fiduciaire centralisé et contrôlé par les

gouvernements et les banques centrales, à l’utilisation

d’actifs numériques. Cela consiste à transférer la notion

de contrôle ainsi que la valeur vers les personnes et

réseaux. Combinés, tous ces éléments permettent aussi

d’entrer dans une nouvelle ère de l’entrepreneuriat

avec des modèles économiques à réinventer. Dès lors,

plutôt que de miser sur un futur basé sur l’argent et la

possession, on privilégiera la création de valeur(s).

En guise de conclusion, David Furlonger précise que ce

type de sociétés pourrait rapidement voir le jour, et

ce dans les 5 prochaines années : «avant tout, il est

nécessaire de comprendre et d’appréhender les risques,

challenges légaux, et les nombreuses implications qui

en dérouleraient. Comment la Blockchain va-t-elle

transformer la façon dont nous vivons au quotidien ?

C’est seulement après avoir répondu à ces interrogations

que nous pourrons nous atteler à créer ces applications

et organisations innovantes».

#14


68 #Technology | Cybersecurity

ANTICIPER ET APPRÉHENDER

LES FUTURES CYBERATTAQUES

PAR ALEXANDRE KEILMANN

La cybersécurité est une des préoccupations majeures pour tous les gouvernements et sociétés aux quatre coins

du monde. Les attaquants sont plus nombreux, plus sophistiqués et nécessairement plus puissants. A eux seuls,

ils peuvent mettre à mal une multinationale et, par exemple, entrainer une chute vertigineuse de ses actions en

bourse. Ces attaques peuvent également paralyser un aéroport international ou favoriser la diffusion de fake

news. D’un côté, la Commission européenne, sous l’impulsion de son président, le luxembourgeois Jean-Claude

Juncker, n’a de cesse de renforcer les politiques de cybersécurité et ainsi d’assurer une protection maximale

contre de telles attaques numériques. De l’autre, les entreprises et gouvernements s’essaient à l’innovation et à la

rupture en multipliant les initiatives en interne.

#14

© Shutterstock - Lightspring


#Technology | Cybersecurity

69

Une cybersécurité renforcée en Europe

Sur le Vieux Continent, l’ENISA – Agence de l’Union

européenne chargée de la sécurité des réseaux et

de l’information – a vu ses responsabilités grandir et

missions s’accentuer ces dernières années. Depuis

fin 2017, elle s’est transformée en une Agence dotée

d’un mandat permanent, qui aide les États membres

à prévenir efficacement les cyberattaques et à y

répondre. L’une de ses missions principales est

également de préparer les acteurs européens aux

attaques. Pour cela, l’ENISA organise chaque année des

exercices de cybersécurité paneuropéens et assure un

meilleur partage des connaissances et des informations

sur les menaces par la création de centres d’échange et

d’analyse d’informations. A la fin de l’année 2018, elle

a une nouvelle fois vu son rôle évoluer et se renforcer

: l’ENISA doit désormais contribuer à accroître les

capacités en matière de cybersécurité au niveau de l’UE

et à soutenir le renforcement des capacités et l’état de

préparation. De plus, l’Agence doit constituer un centre

d’expertise indépendant, qui contribuera à promouvoir

un niveau élevé de sensibilisation des particuliers et

des entreprises, tout en aidant les institutions de l’UE

et les États membres à élaborer et mettre en œuvre

des politiques de cybersécurité.

Hackathons et Cybergames, ou comment stimuler

l’innovation en interne

Comme le souligne le cabinet Gartner, expert en

technologies de l’information et innovation, les

investissements des sociétés en termes de cybersécurité

et de sécurité de l’information ne font qu’augmenter

année après année. En 2018, les dépenses ont atteint

les 114 milliards de dollars, avec une hausse de 12,4%.

Et pour 2019, les experts de Gartner misent sur

une augmentation de 8,7% et des investissements à

hauteur de 124 milliards de dollars. Ainsi, en plus de

participer aux exercices proposés par l’ENISA, et pour

faire face à l’inventivité des hackers et autres pirates,

les entreprises font désormais le pari de s’auto-hacker

en interne. Le but de cette pratique est de tester

son niveau de maturité et donc sa résistance aux

potentielles attaques, mais aussi son temps de réaction.

Car en effet, les moments de crises correspondent bien

souvent à des périodes d’apprentissages brutaux, et la

simulation permet d’anticiper plusieurs scénarios et de

trouver une réponse adéquate plus rapidement.

Pour cela, les équipes IT et cyber peuvent s’appuyer

sur les «serious games» créés tout spécialement afin

de sensibiliser à la sécurité de l’information. A titre

d’exemple, la société PwC a créé «Game of Threats»,

un jeu de simulation réaliste pour aider à la prise de

décision en temps réel, d’un point de vue de l’entreprise,

mais aussi de l’attaquant ! Puis, les géants du web optent

également pour l’organisation de tels challenges : c’est le

cas de Microsoft, avec son «Graph Security Hackathon»

qui s’est déroulé du 1er décembre dernier au 1 er mars

2019.

Au Luxembourg, on recense de multiplies initiatives

similaires portées par des entités privées ou publiques

afin de décupler l’expertise du pays en matière de

cybersécurité et IT de manière générale. Cellesci

visent aussi à combler la pénurie annoncée de

350 000 professionnels du secteur à l’horizon 2022,

en suscitant de nouvelles vocations. Citons notamment

les hackathons Game of Code ou encore CSCL

(Cybersecurity Challenge Luxembourg).

Enfin, selon un rapport produit par les renseignements

américains sur les menaces globales, 33 pays seraient

aujourd’hui en capacité de perpétrer une attaque

cyber, quand ils n’étaient que 14 en 2012, prouvant

ainsi l’importance du caractère cyber au sein des

forces armées. Au-delà même des cyberattaques, les

gouvernements prennent ces menaces au sérieux, et

certains se préparent clairement à des potentielles

cyberguerres. C’est notamment le cas de la Russie

qui depuis la mi-février a lancé un projet visant à se

déconnecter d’internet et de créer son propre réseau,

pour créer un «internet souverain». Ce projet, adopté

par la chambre basse du Parlement à 334 voix contre

47, donnerait la possibilité à la Russie de se reposer

sur des fournisseurs d’accès locaux, qui continueraient

de fonctionner de manière indépendante si les grands

serveurs globaux venaient à être coupés/attaqués. Pour

certains, cette nouvelle peut également être perçue

comme une réponse à la stratégie américaine – et aux

insinuations concernant le rôle que la Russie aurait

possiblement joué lors des élections présidentielles de

2016 – … dans le cadre de ce qu’on pourrait bientôt

appeler une guerre froide digitale ?

#14


70 #Technology | Apps

6 APPLICATIONS

POUR CHANGER

LE MONDE PAR JULIE BODIN

LA GAMIFICATION CONTRE

LA SURCONSOMMATION

90JOURS

Votre coach pour changer le monde

Dans un contexte global d’urgence climatique, économique

et sociale… l’approche visant à consommer de manière « plus

responsable » apparaît comme la nouvelle réponse citoyenne à ces

problématiques grandissantes. Et pour accompagner tout un chacun

dans cette démarche, les applications mobiles sont le nouveau

vecteur incontournable de toute initiative éco-responsable qui se

respecte. Entre des tentatives de réduction de la surconsommation,

des astuces pour simplifier son mode de vie ou encore des échanges

pour éviter le gaspillage, Urban BEAST vous propose de découvrir 6

applications mobiles dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer

si vous décidez d’opter pour un lifestyle éco-responsable.

Changer ses habitudes, c’est une réaction

en chaine. L’application 90jours se

positionne comme un assistant personnel

pour changer le monde. Tout comme

un coach pour arrêter de fumer ou

débuter une activité physique, 90jours

accompagne l’utilisateur au quotidien

pour changer facilement et durablement

ses habitudes. Cette transition se fait

à travers plusieurs défis à réaliser, avec

pour but ultime de changer vers une

société plus écologique, plus égalitaire et

plus vertueuse.

WE ACT FOR GOOD

Le pouvoir de mieux consommer

Développée par WWF (World Wildlife Fund, ou Fonds mondial pour la

nature), l’application We Act for Good (WAG) est le programme qui souhaite

redonner du pouvoir au consommateur en facilitant le changement de

ses comportements de consommation sur les thématiques : bien manger,

zéro déchet, se déplacer, optimiser sa consommation d’énergie et

« Do It Yourself ». Grâce à des centaines de défis personnalisés, recettes,

articles de fond et événements à proximité proposés chaque jour,

adopter une vie plus écoresponsable n’a jamais été aussi simple.


#Technology | Apps

71

SCANNER POUR MIEUX CONSOMMER

YUKA | Faites les meilleurs choix pour votre santé

Grâce à son système pour scanner les codes-barres de milliers d’articles de grande

consommation, l’application Yuka vous propose d’évaluer la qualité des produits

alimentaires et cosmétiques afin de prendre la meilleure décision pour votre santé

lorsque vous faites vos courses. L’app recense aujourd’hui plus de 600 000

produits alimentaires et 140 000 produits cosmétiques. Notation claire, historique

des scans et recommandations d’alternatives aux produits classifiés comme

« médiocres » ou « mauvais » permettent au consommateur de devenir un véritable

«consommacteur».

DONNER, BRADER ET ÉCHANGER POUR MOINS GASPILLER

TOO GOOD TO GO | L’appli pour un monde sans gaspi(llage)

Un tiers de la production alimentaire globale est jetée à la poubelle, et ce ne sont

pas seulement les aliments qui sont concernés, mais également les ressources

utilisées pour leur production : eau, terres cultivables, travail des agriculteurs,

énergie… Too Good to Go entend combattre ce gaspillage gargantuesque grâce à ses

« paniers surprise », composés des invendus du jour des commerçants du réseau.

L’app se définit comme la plus grosse communauté de lutte contre le gaspillage

alimentaire. L ’utilisateur commande son repas directement sur l’application et

passe le récupérer. Résultat, une surprise dans l’assiette, un geste écologique nonnégligeable,

et le tout à petit prix.

VINTED | Renouveler sa garde-robe avec les dernières tendances,

sans rien dépenser

Dans la lignée du courant minimaliste qui consiste à simplifier son mode de vie en

ne conservant que l’essentiel, l’application Vinted permet de vendre ou acheter

des vêtements, chaussures et accessoires d’occasion en quelques étapes très

simples directement depuis son smartphone. Prise de photo, définition et affichage

du prix, description et échange avec les autres utilisateurs, et même payement : tout

passe par l’application, et se fait de manière intuitive en quelques clics seulement.

Alors, prêts pour une garde-robe minimaliste à petit prix ?

GEEV | Donnez et adoptez facilement des objets

9 milliards de tonnes d’objets potentiellement réutilisables sont jetés chaque

année. Utiliser l’application Geev, c’est rejoindre une communauté de plus de 250

000 utilisateurs pour donner une seconde vie aux objets. Tout en s’attaquant au

défis du recyclage des objets de tous les jours, Geev renforce également le lien

social ; géolocalisation, messagerie instantanée et système de récompenses pour

les utilisateurs fidèles permettent en effet à l’utilisateur d’acquérir gratuitement ou

donner des objets près de chez lui.


72

#Rubrique | Index


Personnalités

213 21

ABBA 21

Adam Warlock18

Aerosmith 22

Agnetha Fältskog21

Alice Alves 51

Alice Cooper 22

Alice Zhang 57

André 300025

Anni-Frid «Frida»

Lyngstad 21

Ant-Man 19

Arctic Monkeys25

Axwell 22

AZ 21

Balthazar 24, 25

Barney Gilbert57

Beattles 21

Benny Andersson21

Bertrand Moupfouma27

Big Boi 25

Björn Ulvaeus21

Black Bolt 18

Black Panther18

Black Widow 18

B-Real 22

Captain Amercia18

Captain Marvel18

Catherine Hoffmann44, 46

Chris Roberts9

Chuck D 22

Cormega 21

Cream 21

Cypress Hill 22

Damon Albarn24

Daredevil 19

Dave Grohl 22

David Furlonger 66, 67

David Vélez 10, 12

Deadpool 19

dEUS 25

Diplo 22

Doctor Strange19

Dominique Bissot 30, 31

Donald Trump61

Dr. Dre 21

Eddy Mitchell22

Edouard Seguin32

Elon Musk 61

Emmanuel Macron15

Eric Clapton 21

Foxy Brown 21

François Bausch5

Gorillaz 24

Guardians of the Galaxy18

Guy Benzeno27

Hans Reichstetter8

Hawkeye 18

Hollywood Vampires22

Hulk 19

Human Torch18

Iron Fist 19

Iron Man 19

Jacques Dutronc22

Jean Itard 32

Jean-Claude Juncker68

Jean-Jacques Rousseau32

Jinte Deprez 24

Joe Perry 22

Joel Gibbard 57

John Dewey 32

John Lennon 21

Johnny Cash 21

Johnny Depp22

Johnny Hallyday22

Katerina Spranger57

Keith Richards21

Kris Kristofferson21

Kurt Cobain 25

Labrinth 22

Les Veilles Canailles22

LSD 22

Luke Cage 19

Lydia Yarlott 57

Maarten Devoldere24

Maïa Baudelaire17

Maria Montessori32, 33, 34

Mark Zuckerberg15

Martin Goodman18

Mar-Vell 18

Matthieu Chedid, alias M25

Maximilian Tayenthal10

Mélanie Delannoy27

Michael Homola15

Mitch Mitchell21

Muriel Renard50

Namor 18

Nas 21

Nate Dogg 21

Nathalie Lafond 52, 53

Nature 21

Nick Fury 19

Nicolas Lemonnier15

Odile Cantero26

Oliver Hughes 10, 12

Outkast 25

Paul McCartney22

Paul Simonon24

Philip Mundy 57

Pierre Beck 44, 46

Prophets of Rage22

Public Enemy22

Punisher 19

Rage Against

The Machine 22

Robert Lightfoot Jr61

Robin Hanson67

Sadiq Khan62

Samantha Payne57

Scarlet Witch18

Sebastian Ingrosso22

Sia 22

Simon Tong 24

Slash 22

Snoop Dogg 21

Spider-Man 19

Stan Lee 19

Steve Angello22

Suprême NTM21

Swedish House Mafia22

The Avengers19

The Clash24

The Dirty Mac21

The Firm21

The Four Fantastic18

The Good The Bad

& The Queen 24

The Highwaymen21

The Jimi Hendrix

Experience21

The Rolling Stones21

The Trackmasters21

The Verve24

Thor19

Tony Allen24

Vision18

Warren G21

Waylon Jennings21

Willie Nelson21

Winston Leg-Thigh21

Wolverine19

Yak25

Zack Brown9

Marques & Sociétés

90jours70

Air Umbrella 9

Akosée 41

ALD Company Bike5

Alstom5

Alumidade51

Apple38

Armani28

Atelier Clause40

Bacsac42

Baxter of California28

Biofit15

BlockchainYourIP6

BMW5

Bridge US6

Bruit Blanc17

Cabinet Themis Lex27

Cactus47

Call a Lawyer6

Carhartt36

Carolina Herrera29

Center Stage27

CFL5

Chanel38

Chronolife56

Clarins29

Clinique29

Clinique for Men28

Commission

Européenne68

Compagnie42

Dickies 36

Dior 29

DKNY 40

Doctrine.fr 6

Dune London40

Element 36

Embleema 57

Emerica 36

Empire 37

Emporio Armani40

Enfant Roi 32

ENISA 69

Eva Solo 42

Extremis 42

Fast 42

Fatboy 42

FizzUp 16

Fontus 9

Forward Health57

FOX Drinks 44, 46, 47

Fresh 38

Fruits et légumes

de saison 17

Fysiki16

Gartner 66, 69

Geev71

GovSat27

Green Microgym15

Happify17

Healx56

Hermès28

Houe42

Intel62

Intersection63

Ivy & Oak38

Jennyfer 38

Juniper Research62

Kaleos 38

Karl Lagerfeld40

KBC Autolease5

KidsBox 30, 31

LawGeex 7

LightField Studios39

LinkNYC63

Lose it!17

Louis Vuitton36

Luxtram4

Magis42

Maïa Coach17

Maiori 42

Maisons du Monde42

Marshall 40

Méditer avec Petit

Bambou17

Microsoft 69

Miliboo 42

Montblanc 28

MyClarins 29

N26 10, 12

NASA 60, 61

Nike SB 36

Nixon 36

Nubank 12

O.P.I. 40

Open Bionics57

Oscar de la Renta38

Osteo Symbiose 52, 53

OvRcharge 8

Oxford Heartbeat57

Paris Fintech Forum10

Picard40

Polaroid40

PwC69

Qualcomm63

Roche Bobois42

Running Heroes16

S’well 38

Séléné 50

Seletti 42

Senreve 38

SFpark 63

Shiseido Men28

Skarp9

Soofa63

Stance36

Stanford University6

Star Citizen9

Sunnylife42

Surpreme36

Swarovski40

Techcyte Europe57

Terra Hale15

Tesla5

Thrasher36

Tinkoff12

Too Good to Go71

Triton9

Université Technique

de Munich46

Urbanears 38

Vans 36, 38

Verge Genomics57

Volkswagen 5

We Act for Good70

WomenRun 16

WWF 70

Yuka 71

Zanotta 42

MAGAZINE URBAN BEAST

Magazine #14 Printemps-Été 2019

Magazine trimerstriel

RÉDACTEUR EN CHEF

Alexandre Keilmann

CONTACT

Michel Rodriguez

Head of sales

michel.rodriguez@farvest.com

Tel : (+352) 26 27 69 5

L’ÉQUIPE ÉDITORIALE

Alexandre Keilmann, Dominique Godard,

Fabien Amoretti, Arnaud Meisch,

Julie Bodin, Charlotte Boutelier,

Johanna Grosjean, Marie Ikorichène

L’ÉQUIPE DESIGN

Vincianne Masson Head of Production

Arnaud Meisch Art Director

Couverture par Arnaud Meisch (Farvest)

Distribution par Post Luxembourg

& New Fast Mail

Impression : 10.000 ex

ISSN : 2418-4780

ÉDITEUR

Farvest

10A, rue des Mérovingiens

Z.I.A Bourmicht

L-8070 Bertrange

Tél. : +352 26 27 69 1

Fax : +352 26 27 69 32

RCS : B76419

Rendez-vous en avril prochain

pour le prochain BEAST

En parallèle du sommet tech

ICT Spring, les sujets FinTech, Digital

et Space seront une nouvelle fois

à l’honneur, pour décrypter

les dernières tendances

de ces secteurs vibrants.

#14


KEEP

CALM

AND

GO TO THE NEW

SAUMUR

13, RUE DICKS LUXEMBOURG

FROM 8PM TO 9AM OPEN 7 / 7

www.saumur.lu


FRESH, HEALTHY & TASTY

FRESH, HEALTHY & TASTY

VEGAN ORGANIC PROTEIN GLUTEN FREE

VEGAN ORGANIC PROTEIN GLUTEN FREE

VEGAN ORGANIC PROTEIN GLUTEN FREE

VEGAN ORGANIC PROTEIN GLUTEN FREE

VEGAN ORGANIC PROTEIN GLUTEN FREE

VEGAN ORGANIC PROTEIN GLUTEN FREE

Allier

Allier

fraicheur

fraicheur

et

et

goût

goût

dans

dans

une

une

même

même

assiette

assiette

est

est

notre

notre

promesse.

promesse.

Allier fraicheur et goût dans une même assiette est notre promesse.

POURQUOI CHOISIR HFOODS?

POURQUOI NOTRE

NOTRE

SERVICE

SERVICE

S’ADRESSE

S’ADRESSE À

CHOISIR CEUX

CEUX

QUI

QUI

SOUHAITENT

SOUHAITENT

UNE

UNE

HFOODS?

ALIMENTATION

ALIMENTATION

SAINE,

SAINE,

UN

UN

GAIN

GAIN

DE

DE

TEMPS

TEMPS

SANS

SANS

LES

LES

CONTRAINTES

CONTRAINTES

DE

DE

PRÉPARER

PRÉPARER

CES

CES

REPAS.

REPAS.

NOTRE SERVICE • Pour son S’ADRESSE côté pratique À CEUX QUI SOUHAITENT • On sait UNE ce que ALIMENTATION l’on mange SAINE,

Pour son côté pratique

On sait ce que l’on mange

UN GAIN • Pas DE de TEMPS courses à faire SANS LES CONTRAINTES • DE Manger PRÉPARER sain CES REPAS.

Pas de courses à faire

• Pas de cuisine à faire

Pas de cuisine faire

• Gain de temps considérable

Gain de temps considérable

• Pour son côté pratique

• Pas de courses à faire

• Pas de cuisine à faire

• Gain de temps considérable

www.hfoods.lu

Manger sain

• Les valeurs nutritionnelles

Les valeurs nutritionnelles

• Sélection de produits frais et de qualité

Sélection de produits frais et de qualité

• On sait ce que l’on mange

• Manger sain

• Les valeurs nutritionnelles

• Sélection de produits frais et de qualité

contact@hfoods.lu

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!