Le Chevalier - N°56

ordre.de.la.channe

N°56 - 15 ème année

PREMIÈRE CONFRÉRIE BACHIQUE DU VALAIS

ordre-de-la-channe.ch


Sommaire

Message de Patrick Bérod,

Procureur

Le mot du procureur,

Notre prochaine Assemblée générale et Chapitre du réveil printanier se dérouleront au Grand Hôtel de Laveyles-Bains

en face de la ville de St-Maurice. Mais, me direz-vous, existe-t-il du vin dans cette région ? La réponse

est OUI, et c’est normal puisque St-Maurice est le siège de l’abbaye du même nom depuis plus de 1500 ans.

Chacun sait que là où il y a une abbaye on trouve des abbés et la traditionnelle liturgie. Là, on trouve la liturgie,

on cultive le vin, ingrédient indispensable à une messe dignement célébrée. L’article suivant vous en

apprendra davantage sur les vignes agaunoises depuis le Moyen Age à nos jours.

Mais le réveil printanier ce n’est pas que la vigne qui s’éveille au printemps, c’est un souffle de jeunesse et de

renouveau qui balaye toute la vallée du Rhône. C’est aussi le cas pour l’Ordre de la Channe, qui vous propose

pour son Assemblée générale de nommer de nombreux jeunes et nouveaux Officiers qui reprendront le

flambeau laissé par les anciens, tout aussi nombreux démissionnaires de notre dernière AG.

Cette bouffée d’air vivifiant souffle même sur nos statuts que nous vous proposons d’adapter et de rajeunir

afin de les faire correspondre à un monde moderne plus rapide et plus connecté. Le banquet qui vous sera

servi dans la superbe « salle historique » fera le lien entre l’histoire et notre période contemporaine. La boucle

est bouclée et je me réjouis de vous y accueillir le 6 avril prochain, je vous y attendrai de bon pied et de bonne

humeur. Le bon vin est ton ami, sois l’ami du bon vin. Et du bon vin, il y en aura pour ce chapitre et du bon,

croyez-moi !

Patrick Bérod

Procureur

Botschaft von Patrick Bérod,

Procureur

Das Wort des Procureur

Unsere nächste Generalversammlung und das Chapitre zum Frühlingserwachen finden im Grand Hôtel von Laveyles-Bains,

gegenüber dem Städtchen St-Maurice statt. Vielleicht fragen Sie sich, ob es denn in dieser Gegend überhaupt

Wein gibt? Und ob, lautet die Antwort. St-Maurice ist seit mehr als 1500 Jahren Sitz der gleichnamigen Abtei.

Und wo eine Abtei steht, gibt es Äbte und eine traditionelle Liturgie… und wo die Liturgie stattfindet, wird Wein als

wesentlicher Bestandteil für eine würdige Messe angebaut.

Aber der Beginn des Frühlings ist nicht nur gleichbedeutend für die Reben, die zu neuem Leben erwachen – auch

ein Hauch von Jugend und Erneuerung zieht durch das Rhonetal. Dies gilt auch für den Ordre de la Channe, der

Sie einlädt, für die Generalversammlung junge und neue Officiers zu ernennen, die in die Fussstapfen der alten

Garde treten, welche an der letzten Generalversammlung zurücktreten ist.

Eine frische Frühlingbrise weht sogar über unsere Statuten, die wir anpassen und erneuern möchten, damit sie

einer modernen, zeitgemässen und gut vernetzten Welt entsprechen. Das Bankett wird Ihnen im prächtigen «historischen

Saal» serviert, der als Brücke zwischen der Vergangenheit und der Gegenwart dient. Der Kreis schliesst

sich mit der Vorfreude, Sie am 6. April in Lavey-les Bains begrüssen zu dürfen. Ich werde Sie in bester Stimmung

und gut gelaunt empfangen. Der gute Wein ist dein Freund, sei ein Freund des guten Weins. Und auf guten Wein

dürfen Sie sich an diesem Chapitre freuen. Patrick Bérod, 18.12.2018

Patrick Bérod

Procureur


Les vignes de St-Maurice

au Moyen Age.

Dans la région agaunoise au Moyen Age, les vignes sont organisées

en vignoble. Bien plus nombreuses qu’à l’heure

actuelle, elles représentent une des cultures dominantes

de la région. Elles recouvrent les zones de Crie, Couvaloup,

Arzilier, Combe, Vigny, Plan Vigny, Courset, Châble, Plantées

et Vérolliez. Leur existence dans une partie de ces lieux est

attestée aujourd’hui encore. Le vignoble agaunois montre

donc une remarquable continuité à travers les siècles.

Il est intéressant de constater que la vigne, loin d’être reléguée

dans des terres impropres à d’autres types de culture,

est le plus souvent cultivée dans des terrains de premier

choix. Il est possible de mentionner des vignobles, certes,

qu’il faut cependant nuancer quelque peu. En effet, aucun

des endroits mentionnés comme lieux de culture de vigne

n’est alors strictement réservé cet usage. Celles-ci côtoient

donc le plus souvent des biens-fonds ayant un autre usage

tels que prés, champs, vergers ou jardins. Un même propriétaire

choisit parfois de planter, sur une même parcelle, des

cultures de types différents. Le vignoble est, tout comme

aujourd’hui, composé de plusieurs parcelles.

Pour la très grande majorité, les vignes et les terres appartiennent

à un seigneur foncier, qui est le propriétaire réel de

ces parcelles, mais sont cultivées par ceux que l’on appelle

des tenanciers, qui vont s’occuper de ces terres en échange

du payement d’une redevance, versée chaque année au seigneur

en espèce ou en nature selon un accord préalable. Il

faut souligner que le tenancier a le plus souvent le droit de

vendre ou de léguer sa terre, ou tenure, et dispose donc de

libertés assez larges quant à ce bien. Grâce à un échantillonnage,

il a été possible de constater que ces deux circuits de

transmission sont largement utilisés, et qu’il existe un véritable

marché de la parcelle viticole. Qui sont les seigneurs

fonciers, détenteurs de ces vignes ? Il faut citer ici l’Abbaye

de Saint-Maurice, le comte de Savoie, la cure de Saint-Sigismond

et divers petits seigneurs. L’Abbaye est de loin le

seigneur le plus important. Ses vignes sont regroupées

dans la zone de la colline de Crie et du Courset, ainsi que

dans celle du Châble. Il faut ici se souvenir que l’Abbaye de

Saint-Maurice, en sus des très nombreuses parcelles qu’elle

a données à cultiver à des tenanciers, possède encore un

vignoble qu’elle cultive pour elle-même, par l’intermédiaire

d’ouvriers qu’elle engage.

Quelle est la surface concernée ? Il est possible de se livrer

à une estimation minimum et d’avancer que le vignoble au

Moyen Age recouvre au minimum 65 hectares (avec une réalité

très probablement largement au-dessus). De plus, durant

la période d’observation, nous assistons à l’expansion

de plusieurs zones de vignes, en particulier dans la zone de

Vérolliez

Pour quelle raison cultiver autant de vin ? La première en

est l’usage liturgique. Cependant cet usage doit nécessiter

une quantité minime de vin et ne peut donc pas vraiment

être pris en considération pour justifier ces grandes quantités.

Mais ceci peut tout de même expliquer la nécessité pour

une abbaye de posséder des vignobles. Le deuxième usage

du vin est le vin nutritif et le vin festif. L’Abbaye est un lieu

de passage où pèlerins et mendiants affluent. A l’occasion

de fêtes ou même de simples repas, il est fort possible que

du vin ait été servi à table. De même, à une époque où l’eau

n’est pas toujours consommable, cette boisson ne remplit

pas qu’un rôle festif, mais un véritable rôle alimentaire. Ainsi

le vin était par exemple distribué aux ouvriers de l’Abbaye

durant les travaux. De plus, ainsi que nous l’avons mentionné,

le vin était alors considéré comme un élément nutritif

de base et chaque chanoine en avait droit à une certaine

quantité. Selon les statuts de 1245, chaque chanoine reçoit

le vendredi un setier de vin (environ 32 litres), pour lui et son

entourage.

En conclusion nous voyons que le vignoble de Saint-Maurice

au Moyen Age était d’importance et possède plusieurs

spécificités par rapport au Valais central : parcelles de très

grandes tailles, présence accrue de pressoirs, forte domination

de vin rouge.

Article de Gaëlle Bourguinet-Eggs

« les échos de St-Maurice » 2011

2 Message de Patrick Bérod, procureur / Botschaft von Patrick Bérod, Procureur

3 Les vignes de St-Maurice

4 Les nouveaux officiers : à l’heure des présentations

5 Chapitre du réveil printanier, Lavey-les-Bains

6 - 7 Programme annuel 2019 : à vos agendas

8 Remerciements à nos sponsors


Les nouveaux officiers :

à l’heure des présentations

La vitalité d’une confrérie telle que la nôtre peut se mesurer à l’aide de différents baromètres. La capacité à recruter des membres figure

parmi les principaux d’entre eux. Dans ce registre, l’Ordre de la Channe a brillé ces derniers mois.

Conformément au dynamisme auquel nous aspirons, nous allons introniser pas moins de six nouveaux officiers. Nous vous livrons ici une

première description du profil de ces recrues. Un portrait plus approfondi vous sera proposé lors de leur présentation officielle à notre

chapitre de printemps à Lavey-les-Bains.

Nous souhaitons d’ores et déjà la bienvenue à ces dames et à ces messieurs:

PRÉNOM : MARIANNE

NOM : JOLLIEN-JOSSEN

DE : Sion

FONCTION : Sénéchal

Parcours

Après un apprentissage de téléopératrice, j’ai

poursuivi ma carrière chez Swisscom jusqu’en

2004. Je travaille aujourd’hui à l’Association

hôtelière du Valais. Durant mon temps libre, je pratique le ski et le

vélo.

Valeurs

J’ai une passion pour le safran. Je fais d’ailleurs partie de la Confrérie

du safran de Mund. Je suis en outre membre de la troupe de

théâtre de ce même village.

PRÉNOM: PIERRE-ÉMILE

NOM: MÉTRAILLER

DE: Sierre

FONCTION: Archiviste

Parcours

À l’issue un apprentissage dans ma branche,

je suis devenu Maître-ébéniste en 1989. Au niveau

de mes loisirs, j’apprécie en particulier la

peinture, l’enseignement, le football et le ski.

Valeurs

Partager des instants de gastronomie et de plaisirs gustatifs font

partie de mes passions. Je cherche par ce biais à favoriser la promotion

des produits valaisans hors du Valais.

PRÉNOM: FABRICE

NOM: THORIN

DE: Venthône

FONCTION: Majordome

Parcours

Avant de diriger le Château de Villa, j’ai

opéré dans le domaine de l’accueil, de la

restauration et de l’événementiel. J’ai été

directeur de l’Hôtel Le Green à Crans-Montana, puis j’ai été à

la tête de plusieurs restaurants, dont celui de l’École hôtelière

de Lausanne. J’ai aussi été responsable de la coordination

nourriture et boissons au Paléo Arts et Spectacles Nyon.

Valeurs

Jamais en vain et toujours en vin, l’Ordre de la Channe est

là pour nous immerger en douceur dans la gastronomie,

l’humour et la tradition. C’est l’occasion de voyager dans le

temps, de vivre des émotions, de chanter et de se retrouver

entre amis

PRÉNOM : Dominique

NOM : Caldelaria

DE: Sierre

Fonction : Le Sauthier

Parcours

Passionnée de musique et d’évasion, je suis

impliquée dans le Blues Festival de Sierre aux

côtés de son patron et je suis également engagée

dans d’autres événements locaux. Pour le reste, je dirais que

ma première fan dans ma vie de tous les jours est ma fille Loa.

Valeurs

L’ Ordre de la Channe permet de découvrir des endroits authentiques

et déguster nos bons produits valaisans avec de belles rencontres

en supplément. Pour le reste, je dirai que ma première fane

dans ma vie de tous l

PRÉNOM : JEAN-LUC

NOM : PLANCHAMP

DE: Collombey-Muraz

FONCTION: Officier de bouche

Parcours

Après un apprentissage de vendeur et des

études au Collège de Saint-Maurice, j’ai fait

carrière à la Placette. Je suis passé par plusieurs

succursales en Suisse romande. Je suis

très engagé socialement et associativement. Quand je ne travaille

pas, je vous une vraie passion aux voitures de sport (surtout les

Lotus). La cueillette de champignons et le marathon me font par

ailleurs vibrer.

Valeurs

Rejoindre l’Ordre de la Channe, revient à s’engager à promouvoir ce

terroir si riche en diversité et en qualité qui est celui des vins valaisans.

Épicurien dans l’âme, je suis un grand amateur de nos nectars,

mais je me montre ouvert à d’autres découvertes. Plus largement,

l’amitié et les rencontres, au même titre que la sincérité et la tolérance

sont très importantes pour moi.

PRÉNOM : FRANÇOIS

NOM : PRAZ

DE : Uvrier

FONCTION : Épistolier

Parcours

Après des études en littérature, je me suis

spécialisé dans la création de textes. Je travaille

à la fois dans le domaine du journalisme

et de la communication. En dehors de

ces activités, j’apprécie l’art et la culture de manière générale.

Valeurs

Plusieurs membres de ma famille possédaient des vignes. J’ai participé

aux vendanges et à d’autres temps forts de la vie viticole dès

mon adolescence.

Au fil de mon itinéraire professionnel, j’ai souvent été en contact

avec l’univers du vin, que ce soit au travers d’articles ou d’opérations

de promotion pour des caves. Je continue à travailler dans ce

domaine. De façon générale, découvrir des créations œnologiques

est une passion.

4


Chapitre du réveil printanier

Lavey-les-Bains

Sébastien Cheneval

Salle du chapitre

NOTRE HÔTEL

LE GRAND HÔTEL DES BAINS DE LAVEY

Notre Chapitre du réveil printanier aura pour cadre cette adresse au charme évident. Son

Directeur général nous offre un avant-goût des réjouissances du 6 avril.

Quelle place occupe la gastronomie dans votre hôtel?

Nos deux restaurants s’appuient sur des concepts bien précis. À «La Table», les cuisiniers sont en

salle. La formule repose sur un buffet et sur des cuissons à la plancha. «Le Chalet», lui, est spécialisé

dans les mets au fromage, les grillades, ainsi que les pizzas au feu de bois.

Qu’est-ce qui guide vos choix au niveau culinaire?

Nous avons un fil rouge: nous privilégions les produits de saison et nous misons sur la fraîcheur.

Voilà pourquoi nous travaillons avec les artisans locaux. Dans

le cas du Chalet, le boucher est par exemple établi à Monthey.

Nous proposons aussi les bières d’une microbrasserie de

SÉBASTIEN CHENEVAL

Né en 1977 et d’origine française, ce diplômé

de l’École hôtelière de Lausanne est Directeur

général de l’Hôtel des Bains de Lavey depuis

trois ans et demi maintenant. Il a accédé à ce

poste au terme d’un brillant parcours professionnel

qui l’a vu œuvrer dans la restauration

en France, en Angleterre, aux États-Unis, puis

en Suisse. Ce cursus a été ponctué de collaborations

au sein d’établissements prestigieux

comme «La Tour d’Argent» à Paris, «Le

Savoy» à Londres ou, plus près de nous, «Les

Trois Couronnes» à Vevey.

Saint-Maurice.

Les vins occupent une place particulière chez vous.

En effet. Là encore, notre envie est de faire découvrir les producteurs

de la région. Mis à part quelques références externes,

notre carte est constituée de 80 à 90 % de vins vaudois et valaisans.

De quelle manière encouragez-vous l’aspect convivialité?

Dans notre jargon, nous disons que nous cherchons à créer

une «expérience client». En d’autres termes, nous faisons tout

pour qu’en venant chez nous nos hôtes se sentent chez eux.

La culture est une dimension importante pour votre hôtel.

Oui. Cet hiver, Laura Chaplin, la petite-fille de Charlie, été à

l’honneur. Nous accueillons avant tout des expositions temporaires,

que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, dans notre

somptueux parc. Nous présentons cependant en permanence

des sculptures de l’artiste Franck K.

Avez-vous régulièrement la visite de confréries telle que la

nôtre?

Ce n’est pas fréquent. Nous sommes d’autant plus heureux de la confiance que vous nous accordez

et nous vous souhaitons d’ores et déjà la bienvenue.

À que type d’expérience nos chevaliers-lecteurs doivent-ils s’attendre?

Nous serons ravis de vous faire découvrir notre salle historique qui date de 1860. Parmi les surprises

que réserve notre hôtel, nous avons une chapelle. Nous y organisons souvent des mariages d’ailleurs.

François Praz

Epistolier

5


Programme annuel 2019 : à vos agendas

Les inscriptions en ligne sont ouvertes pour tous les événements ci-dessous, sur le site :

ordre-de-la-channe.ch puis se rendre sous la rubrique AGENDA

28 féVRIER 2019 : UNE DISNéE ExcEpTIONNELLE !

Il n’y a de secrets moins bien gardés que le mariage parfait vins et fromages. On le sait tous : le bon vin peut sublimer un

grand fromage et faire de la dégustation une expérience sensorielle hors du commun. Mais comment choisir le bon vin pour

le bon fromage ?

d’Ilona Thétaz et de Claude Luisier

Le début de soirée de notre disnée du 28 février nous a donné quelques idées d’excellents accords « Vins & fromages », sous

les conseils experts :

Un grand MERCI au Chef étoilé Samuel Destaing qui nous a rejoint en fin de soirée.

Bravo pour la nouvelle étoile 2019 au Guide Michelin !

Une adresse à découvrir : Régence Balavaud, à Vétroz : www.balavaud.ch

Voici les dates de nos prochains événements. Les inscriptions se font en ligne directement.

Vous trouvez toutes les informations sur la page AGENDA du site

ordre-de-la-channe.ch

Regence Samuel

6


30 mars 2019 : Fête de la taille, Chamoson

L’Ordre de la Channe inscrit un groupe pour découvrir l’art de vignoble à travers un cours de taille, organisé par La Fondation

l’Homme et le Vin.

Programme : 10h café croissant, petite marche commentée à travers le vignoble (env. 30 minutes), suivie d’un cours de taille

d’environ 1 heure, donné pour les étudiants Viti 3 de l’Ecole d’agriculture de Chateauneuf. Midi : repas campagnard (soupe,

saucisse aux choux cuite sur place dans le marc de raisin, dessert et dégustation des vins commentée par les étudiants Cavistes

3 de l’Ecole d’agriculture. Prix CHF 40.- tout compris (bonnes chaussures non glissantes). Fin de la manifestation vers

15h30 – 16h.

Crédit photos : Photoval.

16 mai 2019 : Disnée “Asperges et Johannisberg”, restaurant Nobilis, Sion

Une disnée autour de l’asperge valaisanne et du Johannisberg saura mettre vos papilles en éveil sous la houlette du chef

Pierre-Alain Girod qui confectionne lui-même tout ce qui sort de cuisine. Emilie Queijas et Dominique Fornage se sont associés

pour animer le Restaurant Nobilis.

Les informations détaillées seront en ligne 3 semaines avant la manifestation.

12 juin 2019 : Découvrez l’Arène de la Fête des vignerons en toute primeur !

Stamm Vevey: visite UNIQUE, guidée par notre Vidôme Robert Bruchez, de l’arène de la Fête des Vignerons, suivie d’une

dégustation dès.

13 juin 2019 : Rencontre du Cellier “Cave des Muses”, Robert Taramarcaz, Granges.

Dans un décor imposant tout en poésie… au pied des Collines de Granges.

Rendez-vous le 13 juin, dès 18h30. Visite et dégustation par Robert Taramarcaz.

Photo Taramarcaz

12 septembre 2019 : Disnée “Dans le monde de Rachèle”, Sion. Attention : soirée limitée à 14 places !

Une cuisine créative et originale, un menu à sa table d’hôte chaleureuse et accueillante et aussi le Raku, une technique brute

de céramique développée au Japon du XVIè siècle. Joie, Bonheur, Sérénité dans une conception zen de la vie.Rendez-vous

à 18h30, à la Rue du Grand-Pont 3, à Sion.

10 octobre 2019 : Disnée de la Brisolée au Restaurant du Château de la Soie, Savièse

23 novembre 2019 : Dégustation à la Cave “Rives du Bisse”, Ardon

NOS TROIS cHApITRES 2019 AURONT LIEU :

06 avril 2019 : Chapitre au Restaurant du Grand Hôtel des bains, à Lavey-les-Bains

Jouissant d’une situation privilégiée face à la chaîne majestueuse des Dents-du-Midi, le Grand Hôtel des Bains accueillera le

premier chapitre de l’année 2019 pour le plaisir de vos papilles.

31 août 2019 : Chapitre de la Raclette AOP du Valais, à Grächen

Le chapitre estival tant attendu : celui de la raclette sous la houlette de l’Interprofession Raclette du Valais AOP. Une spécialité

qui, à chaque chapitre, fait fureur et nous réserve de belles surprises.

09 novembre 2019 : Chapitre d’Automne à l’Hôtel Seepark, Thoune

Surplombant le lac de Thoune, l’Hôtel Seepark jouit d’un restaurant gastronomique. Un chapitre sous les couleurs automnales

qui saura vous surprendre.

7


NOUS NOUS RéjOUISSONS DE VOUS RETROUVER LORS DE NOS chapitres 2019, DISNéES ET DéGUSTATIONS :

Samedi 6 avril 2019 Chapitre au Restaurant du Grand Hôtel des Bains, à Lavey-les-Bains

Samedi 31 août 2019 Chapitre de la Raclette AOP du Valais, à Grächen

Samedi 9 novembre 2019 Chapitre d’Automne à l’Hôtel Seepark, Thoune

Jeudi 28 février 2019 Disnée du« Destaing », Régence Ballavaud, Vétroz

Samedi 30 mars 2019 Fête de la taille, Chamoson ( ! matinée, horaire à confirmer)

Jeudi 16 mai 2019 Disnée « Asperges & Johannisberg », restaurant Nobilis, Sion

Jeudi 12 septembre 2019 Disnée « dans le monde de Rachèle, Sion

Jeudi 13 juin 2019 Rencontre du Cellier « Cave des Muses », Robert Taramarcaz, Granges

Jeudi 10 octobre 2019 Disnée de la Brisolée au Restaurant du Château de la Soie, Savièse

Mercredi 12 juin 2019 Stamm Vevey : visite guidée de l’arène de la Fête des vignerons, suivie d’une dégustation

Samedi 23 novembre 2019 Dégustation à la Cave « Rives du Bisse », Ardon

REmERcIEmENTS à NOS SpONSORS

Grand Hôtel des Bains de Lavey – Chapitre du 6 avril 2019

ordre-de-la-channe.ch

Membre de la Fédération suisse

des confréries bachiques et gastronomiques.

More magazines by this user
Similar magazines