BIEN DIT 1 - AVRIL 2019

echomag

DOSSIER

PERMACULTURE

ET JARDIN

En avril, les marchés aux fleurs et les foires aux plantes investissent les communes. Le printemps

est propice aux nouvelles plantations. Le jardin, les jardins partagés et la permaculture ont le vent

en poupe.

HEXAGONE : EN 2019, ON BANNIT LES

PESTICIDES

Pour jardiner et entretenir son jardin, le particulier devra

désormais bannir les pesticides et miser sur le naturel.

Depuis le 1er janvier, il est interdit d’acheter, d’utiliser

et de stocker des pesticides chimiques. Aussi appelés

produits phytopharmaceutiques, les herbicides,

fongicides, insecticides, acaricides, antilimaces…

servaient jusqu’à présent à protéger les plantes.

Désormais, seuls restent autorisés les pesticides de

biocontrôle à faible risque.Les collectivités, quant à

elles, appliquent la loi Labbé depuis le 1er janvier 2017,

laquelle leur interdit d’utiliser des pesticides chimiques

dans les espaces verts, les forêts et les voiries.

Des solutions alternatives existent

Jardiner sans pesticides c’est possible en adoptant

d’autres gestes : ensemencer des plantes locales

en étant vigilant sur l’exposition et la nature du sol,

utiliser des plantes et des insectes auxiliaires pour

lutter contre les maladies et les ravageurs, favoriser la

biodiversité, alterner les cultures, adopter le paillage

pour protéger les végétaux des bioagresseurs, aussi

appelés les ennemis des cultures, remettre au goût

du jour les remèdes de grand-mère : le marc de café

repousse les limaces, le vinaigre blanc aide à enlever

les mauvaises herbes, la tanaisie éloigne les araignées

rouges… De nombreux sites sont spécialisés dans ces

questions, notamment www.jardiner-autrement.fr. Il

fournit des conseils et des solutions, propose des fiches

techniques et pratiques. À consulter sans modération !

Que faire de ses anciens pesticides ?

Bidons, bouteilles, flacons, sprays et autres contenants,

qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de pesticide,

doivent être rapportés en déchetterie.

JARDINER À MILLERY, UNE INITIATIVE

CITOYENNE POUR SE CONNECTER AVEC LA

NATURE

En décembre dernier, les Millerots se sont réunis

autour d’un projet de création de jardins multiples. Au

regard des résultats des questionnaires auxquels les

Millerots ont répondu, trois souhaits ont été retenus:

créer un jardin partagé avec des parcelles collectives

(interventions pédagogiques…), créer un jardin

avec des parcelles individuelles d’expérimentation,

créer une zone de convivialité destinée notamment

à accueillir des formations

ponctuelles (permaculture,

plantes médicinales pour un

usage familial…).

Le projet «Jardiner à Millery»

prend donc forme. Tout nouvel

adhérent et tous les outils

sont les bienvenus (pelles,

fourches, râteaux, sécateurs,

tuyau d’arrosage, cuve de

récupération d’eau, pot pour

semis, cabanons, tables et

chaises de jardin) et sont à

apporter à la MEJC de Millery.

20

Renseignement auprès de

Mme Favier :

04 78 46 26 08

ou par mail :

mejc.millery@gmail.com

More magazines by this user
Similar magazines