29.05.2019 Views

End Bean

Critique

Critique

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

ataille est un Infinity War bis, les enjeux en moins. Un gros Copier/Coller du précédent volet. Et<br />

message aux Russo et Russo, qui ont tenté de faire un climax à la Ready Player One, n’est pas<br />

Spielberg qui veut.<br />

Tout d’abord le combat Iron Man, Cap et Thor versus Thanos. Chaque coup donné n’a aucune<br />

conséquence. Ca tape dans le vide et pour rien. Il ne faut pas blesser nos gentils petits héros !!!<br />

Surtout pas de sang, d’os cassés, on reste sur du Disney PEGI 8 je vous le rappelle.<br />

Ensuite voila l’apparition de l’armée de Thanos et de la totalité des héros de la franchise. L’armée de<br />

Thanos est présente pour remplir l’image tout comme les créatures de Suicid Squad. Son armée ne<br />

sert à rien. Chaque créature semblait dangereuse dans Infinity War. Ici c’est un ball-trap illisible. Et<br />

l’ensemble des Avangers, la petite cerise sur le gâteau pour les marcheurs blancs du MCU. Déjà avec<br />

un tiers des super héros présent, l’armée de Thanos avait été maitrisée dans Infinity War. Ici à aucun<br />

moment le combat semble épique. Grandiose peut être, pour des captures d’écran. Rude, pénible,<br />

délicate ? Surement pas. L’image est moche d’ailleurs, crasseuse et vide. Rendez-moi le Wakanda !<br />

Le vaisseau de Thanos. Hahahahahaha. On parle d’une technologie extraterrestre très avancée MAIS<br />

qui possède une puissance de feu d’un Supercopter. Il a du mal à raser un bâtiment en béton et à<br />

blesser ne serait ce qu’un seul de ses adversaires. Pas un seul blessé ! Et même lorsqu’il déchaine une<br />

pluie de feu sur le champ de bataille j’avais l’impression d’une attaque de zeppelin en 1930. C’est la<br />

même linéarité lors des combats, des courses de relais avec passage de témoin façon cross<br />

d’orientation dans le Jura et de la scène girl power où il ne manquait que Wannabe des Spice Gilrs en<br />

fond sonore pour obtenir le clip de l’été.<br />

L’utilisation de la pierre de pouvoir par Thanos. On parle d’une pierre d’infinie. Utiliser la pleine<br />

puissance de la pierre de pouvoir aurait dû désintégrer complètement la pate mole où n’importe quel<br />

super héros de l’univers Marvel. Aucun combat ne m’entrainait. Ce fut le seul moment du film où j’ai<br />

regardé ma montre tellement c’était dénué d’enjeux et d’incertitudes. Putain ! Quelle catastrophe.<br />

Jusqu’au bout ce film aura été convenu…<br />

Dans ce film j’espérais qu’on montre la toute puissance des gemmes de l’infini. C’était une petite<br />

frustration d’Infinity War. J’attendais de voir un Thanos confronté à cette toute puissance. Celle d’un<br />

dieu. On a développé le pouvoir de ses pierres sur 20 films pour en faire des pierres précieuses sur ce<br />

dernier opus. Je m’attendais à voir Thanos déformer la réalité (rappelez-vous les bulles de savons qui<br />

sortaient du canon de Star Lord), qu’il statufie un Thor, qu’il provoque des éruptions volcaniques, qu’il<br />

crée des boulles de plasma géantes, qu’il revienne 1 min en arrière dans le temps (la vision et la<br />

sorcière rouge s’en rappellent), qu’il fasse revenir un allié à la vie (gemme de l’âme), qu’il contrôle<br />

mentalement ses adversaires (gemme de l’esprit, salut Loki t’es là ? tu nous explique), qu’il se<br />

téléporte… Les réal n’ont jamais montré l’étendu du pouvoir des pierres dans <strong>End</strong> Game et c’est plus<br />

que dommageable. Enormissime gâchis.<br />

Je pensais en avoir fini avec le film en lui même. Le jour où je suis sortie de la salle j’avais en tète tout<br />

ce que je viens d’écrire. J’étais écœuré et en colère pour toutes les raisons suscitées. Mais les jours qui<br />

suivirent, il y avait encore quelque chose que je n’arrivais pas à identifier. À tête reposée j’ai fini par<br />

mettre le doigt sur la face la plus nauséabonde de ce film. J’ai survolé le sujet en début de critique et<br />

j’avais promis d’y revenir. Et en effet dans ce film NOUS n’existons pas. On peut le dire, c’est un film<br />

purement égoïste et orgueilleux. Je déteste ca. Ca tourne qu’autour du nombril des Avangers. Si tu ne<br />

t’appelles pas Tony ou Steve, tu n’as aucun intérêt. On te crache à la gueule et tu prends plaisir à<br />

avaler l’huitre qui coule de ton front. Les persos pensent à eux, leurs familles, leurs amis, leurs<br />

intérêts, mais NOUS on s’en fout ! Aucun civil en dehors des 3 gamins et des 4 mecs dépressifs autour

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!