Cerveau & Psycho n°112 - juillet/août 2019

PourLaScienceMagazine

« C’est avec la logique que nous prouvons, et avec l’intuition que nous trouvons », disait le mathématicien Henri Poincaré. On ne saurait mieux dire les choses. L’intuition est cette reconnaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement : elle va droit au but, instantanément. Ce dossier le montre – joueurs d’échecs, footballeurs, médecins, peintres et même pompiers, tous prennent des décisions très rapides qui sont autant de solutions à des problèmes, de voies nouvelles et d’ouverture créatrices. Mais, comme nous l’explique le chercheur en sciences cognitives Sylvain Moutier, il faut ensuite prouver que l’intuition a vu juste, sous peine de graves faux pas. Alors oui, vous pouvez écouter votre instinct, mais prenez d’abord soin de l’éduquer à la sueur de votre front. Pour faire vôtre cette maxime de Thomas Edison : « Le génie, c’est 1 % d’inspiration et 99

88

VIE QUOTIDIENNE Les clés du comportement

NICOLAS GUÉGUEN

Directeur du Laboratoire d’ergonomie

des systèmes, traitement de l’information

et comportement (LESTIC) à Vannes.

Le télétravail

c’est la santé

Bien-être, productivité, vie familiale, fidélisation

des employés… Le télétravail a de multiples retombées

positives. À condition de trouver le bon dosage.

Et si, au lieu de passer une

heure dans le métro ou les bouchons demain

matin, vous vous accordiez une journée de travail

à domicile ? Après tout, pour finaliser votre

rapport, vous n’avez pas besoin de voir vos collègues,

plutôt de vous concentrer sans être

constamment interrompu. Et puis, vous pourriez

en profiter pour aller chercher les enfants à la

sortie de l’école…

Apparu dans les années 1960, le télétravail

est en plein essor depuis une vingtaine d’années.

Il profite de la tertiarisation de l’économie dans

les pays industrialisés et des nouveaux moyens

de communication offerts par le numérique, qui

permettent de travailler depuis chez soi mais

aussi au sein d’espaces de coworking spécialement

aménagés. S’il est davantage présent dans

les pays anglo-saxons, il commence à s’installer

en France : selon une enquête Ipsos, réalisée

en 2018 et commandée par la mutuelle santé

EN BREF

£ £ S’il est de plus en plus

fréquent, le télétravail

suscite encore un certain

nombre d’inquiétudes.

£ £ Les recherches

montrent pourtant que

son bilan est largement

positif, tant pour

les employeurs que pour

les salariés.

£ £ L’idéal est qu’il ne

représente qu’une partie

du temps de travail total,

sans quoi il risque

de nuire à la motivation.

Malakoff Médéric, 25 % des salariés du privé

déclarent le pratiquer.

Toutefois, seuls 4 % le font régulièrement et le

télétravail n’est contractualisé que dans moins d’un

quart des cas. Le plus souvent, il se pratique donc

de façon occasionnelle et plus ou moins informelle.

Comme s’il y avait une certaine réticence à institutionnaliser

ce nouveau mode de travail.

QUI A PEUR DU TÉLÉTRAVAIL ?

De fait, les craintes sont nombreuses, tant du

côté des employeurs que des employés : les adaptations

à apporter à l’organisation de l’entreprise

ne sont-elles pas trop importantes ? Comment

vérifier que le salarié accomplit bien ses heures

du travail ? Les occupations professionnelles ne

risquent-elles pas d’envahir la vie privée ?

Ces inquiétudes ne sont pas dénuées d’ambivalence.

Dans une analyse de plusieurs enquêtes

menées sur le sujet, Anne Aguilera, de l’université

N° 112 - Juillet-août 2019

More magazines by this user