Cerveau & Psycho n°112 - juillet/août 2019

PourLaScienceMagazine

« C’est avec la logique que nous prouvons, et avec l’intuition que nous trouvons », disait le mathématicien Henri Poincaré. On ne saurait mieux dire les choses. L’intuition est cette reconnaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement : elle va droit au but, instantanément. Ce dossier le montre – joueurs d’échecs, footballeurs, médecins, peintres et même pompiers, tous prennent des décisions très rapides qui sont autant de solutions à des problèmes, de voies nouvelles et d’ouverture créatrices. Mais, comme nous l’explique le chercheur en sciences cognitives Sylvain Moutier, il faut ensuite prouver que l’intuition a vu juste, sous peine de graves faux pas. Alors oui, vous pouvez écouter votre instinct, mais prenez d’abord soin de l’éduquer à la sueur de votre front. Pour faire vôtre cette maxime de Thomas Edison : « Le génie, c’est 1 % d’inspiration et 99

9

NEUROLOGIE

Des opérations

à mourir de rire

K. R. Bijanki et al., Journal of Clinical Investigation,

vol. 129, pp. 1152-1166, 2019.

Un magazine édité par POUR LA SCIENCE

170 bis boulevard du Montparnasse

75014 Paris

Directrice des rédactions : Cécile Lestienne

Cerveau & Psycho

Rédacteur en chef : Sébastien Bohler

Rédactrice en chef adjointe : Bénédicte Salthun-Lassalle

Rédacteur : Guillaume Jacquemont

Conception graphique : William Londiche

Directrice artistique : Céline Lapert

Maquette : Pauline Bilbault, Raphaël Queruel,

Ingrid Leroy

Réviseuse : Anne-Rozenn Jouble

Développement numérique : Philippe Ribeau-Gésippe

Community manager : Aëla Keryhuel

Marketing et diffusion : Arthur Peys

Chef de produit : Charline Buché

Direction du personnel : Olivia Le Prévost

Fabrication : Marianne Sigogne, Olivier Lacam

Directeur de la publication et gérant : Frédéric Mériot

Ont également participé à ce numéro :

Chantal Ducoux, Maud Bruguière, Aline Gerstner et

Séverine Duparcq

Anciens directeurs de la rédaction :

Françoise Pétry et Philippe Boulanger

Presse et communication

Susan Mackie

susan.mackie@pourlascience.fr – Tél. : 01 55 42 85 05

Publicité France

stephanie.jullien@pourlascience.fr

© Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

VILevi / shuttestock.com

C’est une toute petite

électrode qui pénètre entre les deux

hémisphères cérébraux. Une tige

métallique fichée dans une fibre neuronale

appelée faisceau cingulaire.

Au moment où un courant électrique

de fréquence 130 hertz est envoyé

dans l’électrode, la personne chez

qui elle est implantée se met à rire.

« Pourquoi riez-vous ? », lui demande

le chirurgien. « Je ne sais pas, c’est

si drôle ! », répond le patient…

C’est précisément l’effet recherché

! Grâce à cet artifice, l’intervention

est beaucoup plus amusante – et

moins pénible. Le patient est opéré du

cerveau pour des crises d’épilepsie et

doit être éveillé pour que l’équipe vérifie

ses fonctions cognitives, afin de ne

pas léser de zones essentielles

comme celle du langage ou des mouvements.

Ce qui est tout de même fort

angoissant. D’où l’idée de faire rire les

patients en stimulant la zone appropriée

du cerveau – avec leur consentement,

bien entendu.

Les chirurgiens ont choisi de stimuler

le faisceau cingulaire de

l’hémisphère gauche parce que des

expériences antérieures avaient suggéré

que la zone corticale voisine, le

cortex cingulaire antérieur, intervenait

dans la modulation des états

affectifs. Cette cible semblait notamment

donner de bons résultats dans

le traitement de certaines formes de

dépression, en suscitant des états

d’euphorie et d’analgésie.

Trois patients ont donc été opérés

de cette façon, et tous ont positivement

réagi à ce protocole. Les

trois interventions ont même permis

de localiser un petit segment du faisceau

cingulaire le long duquel on

peut déplacer l’électrode pour obtenir,

soit un fou rire seul, soit un fou

rire avec effet anxiolytique. L’effet a

été suffisamment puissant pour décider

l’équipe chirurgicale à interrompre

la perfusion d’anesthésique

et d’anxiolytiques. Le rire est la meilleure

des thérapies, quelle que soit

la manière dont il est obtenu : peu

importe le flacon, pourvu qu’on ait

l’ivresse ! £

Sébastien Bohler

Espace abonnements

https ://boutique.cerveauetpsycho.fr

Adresse e-mail : cerveauetpsycho@abopress.fr

Tél. : 03 67 07 98 17

Adresse postale :

Cerveau & Psycho - Service des abonnements

19, rue de l’Industrie – BP 90053 – 67402 Illkirch

Cedex

Diffusion de Cerveau & Psycho

Contact kiosques : À juste titres ; Stéphanie Troyard

Tél : 04 88 15 12 43

Titre modifiable sur le portail-diffuseurs :

www.direct-editeurs.fr

Abonnement France Métropolitaine :

1 an – 11 numéros – 54 € (TVA 2,10 %)

Europe : 67,75 € ; reste du monde : 81,50 €

Toutes les demandes d’autorisation de reproduire, pour le public

français ou francophone, les textes, les photos, les dessins ou les

documents contenus dans la revue Cerveau & Psycho doivent

être adressées par écrit à « Pour la Science S.A.R.L. », 162, rue du

Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris.

© Pour la Science S.A.R.L.

Tous droits de reproduction, de traduction, d’adaptation et de

représentation réservés pour tous les pays. Certains articles de

ce numéro sont publiés en accord avec la revue Spektrum der

Wissenschaft (© Spektrum der Wissenschaft Verlagsgesellschaft,

mbHD-69126, Heidelberg). En application de la loi du 11 mars 1957,

il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement la présente

revue sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français

de l’exploitation du droit de copie (20, rue des Grands-Augustins

- 75006 Paris).

Origine du papier : Finlande

Taux de fibres recyclées : 0 %

« Eutrophisation » ou « Impact sur l’eau » :

Ptot 0,005 kg/tonne

La pâte à papier utilisée pour la fabrication du papier de cet

ouvrage provient de forêts certifiées et gérées durablement.

N° 112 - Juillet-août 2019

More magazines by this user