AUTOINSIDE Édition 7/8 – Juillet/Août

autoinside

SERVICE COMPLET

simple et rapide de la gérer. Cet outil, supporté

par le réseau de réparation ARN (Automotive

Repair Network), est à la disposition de

chaque entreprise en Suisse.

Est-il également possible de le combiner

à d’autres concepts tels qu’un concept

d’atelier ?

Krummen: Clearcarrep est le premier

concept par lequel nous nous adressons aux

carrossiers de manière ciblée. Il n’est pas possible

de le combiner pour le moment.

Schwaninger: Souvent, les partenaires Garage

plus ou les garages carXpert ont parallèlement

un concept de carrosserie. Il est donc

possible de les combiner sans problème.

Wyss: CUI est partenaire de l’Automotive

Repair Network (ARN) d’Axalta. ARN est la

solution qui permet aux assureurs ainsi qu’aux

exploitants et aux propriétaires de flotte de

faire réparer les dégâts de carrosserie et de

peinture dans toute la Suisse de manière efficace,

rapide et à juste prix. Un des objectifs de

ce réseau est de soutenir les ateliers indépendants

et bien équipés, qui effectuent des réparations

de haute qualité et offrent un service

excellent, dans leur coopération avec des mandataires

de gestion de sinistres. Bien entendu,

le partenariat avec des assurances et des

flottes est exigeant lui aussi. Une certification

par Swiss TS, garante du respect des normes

et directives souhaitées dans les carrosseries

et ateliers de peinture de Spies Hecker CUI, est

nécessaire pour l’adhésion.

Qu’est-ce qui caractérise plus particulièrement

le concept ?

Krummen: Le concept Clearcarrep a spécialement

été lancé pour les carrossiers par

ESA en collaboration avec BETAG Innovation.

Il incarne des réparations de qualité et l’idée

de réparer les pièces automobiles au lieu de les

remplacer. Ce concept contribue à la rentabilité

des entreprises affiliées. Il permet aussi aux

ateliers de carrosserie de s’organiser en réseau

et de se démarquer sur le marché grâce à leur

certification.

Schwaninger: Nous sommes près du marché,

suivons les tendances et offrons de nombreux

avantages rares à nos partenaires. Pour

en savoir plus, rendez-vous sur : carrosserieplus.ch

ou carxpert.ch.

Wyss: Nous apportons un soutien global,

de l’idée à la planification puis à la mise en

œuvre, sans oublier l’aide sur les questions

techniques et relatives à la gestion d’entreprise.

Quelles autres possibilités de formation

continue proposez-vous ?

Krummen: Notre programme de formation

est subdivisé en trois niveaux et couvre

tout, des petites réparations au réglage du

châssis. Nous proposons aussi des formations

continues, par exemple dans le domaine de

l’analyse des sinistres ou des relations avec

les clients, les assurances et les collaborateurs.

Schwaninger: : Notre centre technique

« Techpool » propose des cours sur tout ce

qui concerne les véhicules, même la technique

haute tension. Grâce à notre collaboration

avec Carrosserie Suisse, nos cours dispensés

par des experts avérés jouissent d’une bonne

reconnaissance.

Wyss: Notre offre englobe des formations

théoriques et pratiques dans le domaine de la

peinture, de l’optimisation des processus, du

management et du soutien marketing. Nous

apportons aussi notre soutien pour les certifications

et la collaboration avec les assurances

et les flottes.

À combien se montent les investissements

nécessaires ?

Krummen: Hormis les frais de licence annuels,

mais qui sont vite amortis, le concept ne

coûte rien, sauf bien sûr les frais de formation.

Je peux dire que c’est un investissement qui en

vaut la peine !

Schwaninger: Les frais d’inscription, calculés

individuellement, commencent à environ

CHF 8000., auxquels s’ajoutent les cotisations

mensuelles pour la publicité nationale.

Wyss: Aujourd’hui, l’investissement minimal

pour un atelier de peinture est d’au moins

CHF 350 000. dans un bâtiment existant.

Pour une nouvelle construction, tout dépend

de la valeur du terrain, de la taille et du type

de structure. De plus, les coûts du service de

carrosserie varient selon la marque de véhicule,

chaque fabricant ayant ses propres directives. <

Dans quels cas un concept de carrosserie est-il judicieux ?

Taille de l’entreprise

Volume de travail/

capacité max. (par

jour de travail = 7,5

heures)*

Nombre de postes

préparation de la

peinture

Nombre d’emplacements

finish

Nombre de collaborateurs

(sans

bureau ni administration)

Unité de peinture

Surface de garage

(sans bureaux ni espaces

collectifs)

Petite 5 à 6 unités 3 à 4 1 2 à 3 1 cabine combinée 300 à 400 m 2

Moyenne 11 à 13 unités 6 à 8 2 à 4 5 à 7 1 cabine combinée 500 à 700 m 2

et 1 cabine de

séchage

Moyenne supérieurnées

16 à 19 unités 9 à 12 3 à 6 8 à 11 2 cabines combi-

700 à 900 m 2

et 1 cabine de

séchage

Grande 22 à 26 unités 12 à 16 4 à 8 11 à 15 2 cabines combinées

et 1 cabine de

séchage

1000 à 1200 m 2

* En cas d’exploitation moyenne de 70 à 80 % par annéer

** Pour les absences des collaborateurs pour cause de vacances, de formation continue et de maladie, il faut prévoir entre 20 % et 30 % de main d’œuvre en plus selon la taille et la structure de l’entreprise, à

savoir 2 à 3 travailleurs en plus pour 10 collaborateurs.

Source: Axalta Coating Systems Switzerland Sàrl / Spies Hecker

36

Juillet Août 2019 | AUTOINSIDE

More magazines by this user
Similar magazines