AUTOINSIDE Édition 7/8 – Juillet/Août

autoinside

COMMERCE & SERVICE APRÈS-VENTE

Questions à Markus Aegerter, membre de la direction de l’UPSA

Agréablement surpris par les propositions

Markus Aegerter.

Monsieur Aegerter, quatre étudiants

de l’Université de Saint-Gall, sous la

direction du professeur Andrea Back, ont

examiné à la loupe les technologies et les

processus des ateliers automobiles, et les

ont analysés. Qu’est-ce qui a motivé ce

projet ?

Markus Aegerter : En ce moment, pas

un jour ne passe sans un article dans les médias

spécialisés sur les changements dans la

branche automobile. Il s’agit en général des

nouvelles technologies, des moteurs alternatifs,

des nouveaux canaux de distribution, de

la connectivité des données ou de l’auto-partage.

Par contre, on entend beaucoup moins

parler des améliorations à apporter dans les

processus des ateliers concernant le numérique

et l’efficacité. Nous avons voulu savoir

ce qui existait déjà sur le marché et connaître

les éventuelles pistes à explorer.

Le 14 mai, l’équipe de Saint-Gall a présenté

ses résultats. L’UPSA est-elle satisfaite

des conclusions avancées ?

Nous avons été trois à accompagner ce projet.

Moi-même et deux techniciens d’automobile,

Markus Peter et Markus Schwab. Nous

avons tous trois été enchantés, nous ne nous

attendions pas à découvrir 45 propositions

technologiques. Les quatre étudiants ont réalisé

un travail remarquable

Les résultats sont-ils concrets ? Autrement

dit : quels avantages directs les membres

de l’UPSA peuvent-ils en tirer ?

Les 45 propositions citées montrent aux

garagistes quels processus sont déjà numérisés

dans certains ateliers, et quelles possibilités

existent. Chaque proposition est

en outre évaluée selon sa faisabilité pour les

petites et moyennes entreprises ou pour les

grandes sociétés. Je suis certain que chaque

garagiste se penchera sérieusement sur cette

thématique, il trouvera une ou plusieurs idées

intéressantes pour son entreprise, qu’il pourra

mettre en œuvre.

Comment les garagistes vont-ils avoir

accès à ces résultats ?

Au cours des prochains mois, les médias

de l’UPSA vont communiquer mensuellement

sur les propositions technologiques des différentes

étapes dans le processus d’une

visite à l’atelier. En commençant par l’accueil

du client jusqu’à l’établissement de la

commande, en passant par le domaine des

pièces de rechange, les réparations effectives,

l’exécution de la commande et les prestations

connexes. <

Série : L’atelier de demain

Fixer un rendez-vous, réparer un véhicule,

envoyer la facture, etc. : les processus en

place dans les ateliers suivent plus ou moins

le même modèle. Les nouvelles technologies

permettent cependant de simplifier et d’accélérer

ces processus. Dans le cadre d’un projet

d’étude de l’Université de Saint-Gall (HSG),

Fabienne Rudolf, Michèle Odermatt, Pascal

Inauen et Sophie Stopp se sont penchés sur

les processus mis en œuvre dans les ateliers

d’automobile ainsi que sur les technologies

numériques et ont élaboré des propositions

très concrètes pour l’atelier de demain.

L’AGVS était dirigée par le service représentation

de la branche, avec le professeur

Andrea Back en charge de HSG. Cet article

est le premier d’une série de six contributions

dans lesquelles AUTOINSIDE présente

les résultats de leur étude.

À suivre dans :

AI 09/19 : Accueil de la clientèle

personnelle, durable, conforme à la loi

l’élimination

intelligente

Huiles usagées, liquide de freins,

filtres à huile, batteries, parechocs,

vitres ou pneus: en tant que

partenaire expérimenté de garages

automobiles, nous vous facilitons la

vie en ce qui concerne la récupération

et l’élimination de tous types de

matériaux et de déchets spéciaux.

Webshop: simplicité et confort

Il n’y a pas plus simple: notre boutique

en ligne vous permet de nous transmettre

vos mandats 24h / 24, en tout

confort et exactement quand cela vous

convient. www.altolashop.ch

More magazines by this user
Similar magazines