Les Cinémas Pathé Gaumont - Le mag - Juillet 2019

Gaumontpathe
  • No tags were found...

JUILLET 2019

COMME

DES

MAX ET SES AMIS REMETTENT

BÊTES 2

L’APPARTEMENT SENS DESSUS

DESSOUS !

FOCUS

Le Roi Lion revient dans

un remake somptueux

Tom Holland

en

5

dates

Zoom sur...

The Operative : à la recherche

de l’espionne Diane Kruger


LE 10 JUILLET


un remake somptueux

MAX ET SES AMIS REMETTENT

L’APPARTEMENT SENS DESSUS

DESSOUS !

de l’espionne Diane Kruger

JUILLET 2019

GAPA_288_p1.indd 1 13/06/2019 12:49

Sommaire

04

06

14

22

24

COMME

DES

BÊTES 2

FOCUS

Le Roi Lion revient dans

Tom Holland

en

5 dates

Zoom sur...

The Operative : à la recherche

EN COUVERTURE

© 2018 Universal Studios

288 juillet 2019. Éditeur : Les Cinémas Pathé Gaumont

Éditions : 2, rue Lamennais, 75008 Paris. Directeur de

la publication : Aurélien Bosc / Coordinatrice : Marianne

Chalubert / Assistant éditorial : Alexis Audren / Attachée

éditoriale : Elsa Colombani / Rédacteur en chef : Gaël Golhen

/ Direction Artistique : Samuel Smith / SR : Marie Baudet,

Estelle Ruet / Conception maquette et réalisation : PREMIÈRE

MEDIA : 105, rue La Fayette RCS Paris – 820 201 689 /

Régie publicitaire : TALENT GROUP : 2-10 rue Marceau,

Bâtiment F, 92130 Issy-les-Moulineaux ; contacts : Faustine

Nataf, directrice générale adjointe, faustinenataf@talentgroup.fr

- Impression : Imprimé en France par BLG Toul. Le papier utilisé

est issu de forêts gérées durablement. Provenance papier :

Autriche. Taux de fibres recyclées : 18 %. Euthrophisation :

0,006 KG/TO de papier. 100 % PFEC. Cahier Paris : Le papier

utilisé est issu de forêts gérées durablement. Provenance papier :

Allemagne. Taux de fibres recyclées : 0 %. Euthrophisation :

0,016 KG/TO de papier. 100 % PFEC. © Le magazine des

Cinémas Pathé et Gaumont 2019. Les dates de sortie sont

données sous toutes réserves ; des changements indépendants

de notre volonté peuvent intervenir.

CE MAGAZINE VOUS EST OFFERT PAR LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT.

04

GIVE ME FIVE

Tom Holland

06 ÉVÈNEMENT

Comme des bêtes 2

10 TENDANCE

Le feu et les femmes

12

RETOUR VERS

LE FUTUR

Monstres & Compagnie

14 FOCUS

Le Roi Lion

16 CINÉ KIDS

ŒIL POUR ŒIL

18 Mathilde Seigner

vs. Michèle Laroque

20 GUIDE ALTERNATIF

ZOOM SUR...

The Operative

22

24

25

COUP DE CŒUR

Yesterday

L’INSOLITE DU MOIS

Midsommar

26 LE RÉALISATEUR DU MOIS

Roschdy Zem

27

IL ÉTAIT UNE FOIS…

Il était une fois dans l’Ouest

28 ÉVÈNEMENTS AU CINÉMA

30 ACTUS

32

GUIDE DES SORTIES

du mois de juillet

34 LE MOIS PROCHAIN

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT 3


2012

Tom Holland, 16 ans, se révèle dans The Impossible,

film catastrophe signé Juan Antonio Bayona

qui retrace le tsunami de 2004. Il y incarne un

adolescent séparé de ses parents lors de la tragédie

dans un premier grand rôle physique.

« J’avais entendu parler du film

lorsque je jouais Billy Elliot au théâtre.

Juan Antonio a vu un extrait de la

pièce sur YouTube puis a voulu me

rencontrer. Deux mois plus tard, j’étais

en Espagne face à la vague. »

TOM HOLLAND

GIVE ME FIVE

TOM HOLLAND, 23 PRINTEMPS AU COMPTEUR

ET LA BOUILLE D’UN ÉTERNEL ADOLESCENT, ENDOSSE POUR

LA CINQUIÈME FOIS LE COSTUME MYTHIQUE DE L’HOMME-ARAIGNÉE

AVEC SPIDER-MAN : FAR FROM HOME.

PAR MATHURIN MOREAU

2016

L’adolescent se mue en jeune homme en passant les

collants de Spider-Man dans Captain America : Civil

War. Dans cet épisode charnière, il est le nouveau

tisseur du Marvel Cinematic Universe, outsider vif

et insolent de la joyeuse bande Avengers.

« Quand j’étais enfant je me déguisais

souvent en Spider-Man, c’est un rêve qui

se réalise aujourd’hui. Encore plus au

sein de cette équipe formidable, même

si j’étais terrifié le premier jour. »

2017

Tom fait une incursion dans le cinéma d’auteur.

Et pas chez n’importe qui : James Gray

et son The Lost City of Z. Dans cet hommage

aux films d’exploration des années 40, il

brille par son intériorité contrebalançant la folie

de son père à l’écran, Charlie Hunnam.

« Tourner dans la jungle colombienne

était à la fois excitant et terrifiant.

Mais cette expérience a été surtout

gratifiante, j’avais l’impression d’avoir

accompli quelque chose. »

2017

Le temps est venu pour Tom d’avoir son premier

grand rôle avec Spider-Man : Homecoming.

Un reboot rafraîchissant de la franchise qu’il porte

sur ses épaules, éclipsant au passage ses prédécesseurs

Tobey Maguire et Andrew Garfield.

« Cela ne ressemble à aucun autre film

de super-héros car cela se déroule entièrement

dans un lycée. Le héros a des préoccupations

de son âge mais apprend également à maîtriser

ses super-pouvoirs. »

2019

Round 2. Après avoir confirmé les espoirs placés en lui

dans Civil War, Homecoming et deux Avengers, Tom revient

en suivant plus que jamais la devise de Spider-Man :

un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Spider-Man : Far From Home ou la confirmation.

« On s’est plus concentrés sur les cascades

afin que je puisse en faire autant que possible

sans utiliser de doublures. On a essayé

de reproduire la version la plus cool et la

plus réaliste du personnage. »

SPIDER-MAN : FAR FROM HOME

Réalisation : Jon Watts

Avec : Tom Holland, Jake Gyllenhaal, Zendaya…

Genre : Action, science-fiction

Durée : NC

SORTIE : 3 JUILLET

3D

4

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


LE 3 JUILLET


ÉVÉNEMENT

ÉVÈNEMENT

CHRIS

RENAUD

L’AUTRE PAPA DES MINIONS

LE RÉALISATEUR AMÉRICAIN SIGNE LA SUITE DE LA COMÉDIE D’ANIMATION

COMME DES BÊTES, OÙ NOUS RETROUVONS MAX, L’ATTACHANT JACK RUSSELL, AUX PRISES

AVEC L’ARRIVÉE D’UN NOUVEAU VENU DANS SON FOYER. PORTRAIT D’UN CINÉASTE

QUI SAIT ALLIER L’HUMOUR ET L’AVENTURE.

PAR ALEXIA COUTEAU

6

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


ÉVÉNEMENT

ÉVÈNEMENT

Jeune, il rêvait de Superman. Avec

Pompon, le lapin nain de Comme des

bêtes 2, Chris Renaud a enfin réalisé son

rêve : tourner un film de super-héros !

Quand le dessinateur est sorti de la fac

de Syracuse, à la fin des années 80, son

but était d’illustrer des comics. Il déménage

alors à New York où il démarche

les éditeurs sans relâche. L’obstination

paye. Chez Marvel, on lui confie la toute

nouvelle franchise Starfleet Academy,

spin-off de Star Trek. Hélas, l’aventure

ne dure que 19 numéros et s’arrête en

juin 1998. « À l’époque, l’industrie des

comics est moribonde, se souvient Chris

Renaud. Marvel est en faillite. Mais je

n’étais qu’un talent de moyen niveau,

pas une star du secteur ! » Un détour

par la télé et les programmes pour les

tout-petits lui permet alors de basculer

vers l’animation et d’attirer l’attention

de Chris Meledandri, le producteur de

L’Âge de glace.

L’aventure Scrat

En 2003, le responsable de l’animation

des studios Blue Sky débauche Chris

Renaud, qui rejoint le pool des story -

boarders. Le studio est très collaboratif

et toujours en recherche d’idées. C’est

un pitch pour un bonus DVD qui assoie la

réputation du réalisateur. Il conçoit, écrit

et réalise Il était une noix, court métrage

de 7 minutes où Scrat, l’écureuil préhistorique

et obstiné de L’Âge de glace, traverse

différentes époques à la recherche

de sa noisette. Un bijou de comédie !

« J’ai pensé à ce que Chuck Jones avait

fait avec les Looney Tunes, et particulièrement

dans Robin Hood Daffy où Daffy

Duck devient Robin des bois. » En 2007,

le film est nommé à l’Oscar du meilleur

court d’animation. C’est cette année-là

que Chris Meledandri décide de fonder

son propre studio, Illumination. Et forcément…

il propose à Renaud de le suivre.

Paris et Les Minions

Cette décision va changer sa vie. Illumination

est une maison franco-américaine.

Si Chris Meledandri est sur la Côte Ouest,

la majorité des animateurs sont à Paris,

chez Mac Guff, supervisés par Janet

Healy et Jacques Bled. C’est à Paris

que commence donc la nouvelle vie de

Chris Renaud. Il est associé au Français

Pierre Coffin et se voit confier la réalisation

du premier projet de la société :

Moi, moche et méchant. L’humour est la

signature d’Illumination qui pousse ses

scénaristes à penser « en dehors de la

boîte ». Le héros est un super-méchant,

Gru, secondé par ses fidèles Minions,

des bonshommes tout jaunes, en forme

de gélules, au sabir incompréhensible.

La vraie trouvaille du film ! « Ce qui est

génial, c’est que les enfants peuvent les

dessiner », s’amuse Renaud. Pour eux,

Pharell Williams compose spécialement

un Minion Mambo. À la surprise générale,

Moi, moche et méchant deviendra

le carton de l’année 2010. Une suite

est aussitôt mise en chantier par le

duo Coffin/Renaud qui sortira en 2013.

Entre-temps, le cinéaste s’est consacré

à une adaptation d’une bande dessinée

iconique, Le Lorax, créée par Dr Seuss.

L’ami des bêtes

Pour son quatrième film, Chris Renaud

abandonne Gru et ses acolytes pour

révéler la vie secrète de nos animaux

de compagnie. Comme des bêtes suit le

quotidien de Max, le jack russell fidèle,

et de ses compagnons new-yorkais.

« Nous avons vraiment essayé de capturer

les animaux tels qu’ils sont, à la

fois dans leur attitude et dans leurs

performances animées. Je pense aussi

que la question de savoir ce que vos

animaux de compagnie font quand vous

n’êtes pas chez vous était si simple et

si convaincante ; les gens ne pouvaient

pas s’empêcher de regarder un film qui

tentait d’y répondre. » L’humour décalé

est toujours au rendez-vous. Les références

cinématographiques ravissent

les adultes. Comme des bêtes était le

film le plus rentable de 2016. Cette suite

risque de faire encore mieux et d’installer

définitivement Renaud parmi les grands

cinéastes d’animation.

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT 7


ÉVÉNEMENT

ÉVÈNEMENT

Comme des bêtes 2

TROIS ANS APRÈS UN PREMIER VOLET ACCUEILLI AVEC ENTHOUSIASME

À TRAVERS LE MONDE, CETTE SUITE OFFRE UN NOUVEAU SPECTACLE RÉJOUISSANT

ET HILARANT POUR TOUTE LA FAMILLE.

Tout part d’une question toute simple que

s’est posée Chris Meledandri, le créateur

et fondateur des studios Illumination Entertainment,

en observant ses animaux de

compagnie : mais que peuvent-ils donc bien fabriquer une

fois que les humains ont le dos tourné et les ont laissés

seuls pour la journée ? Cette idée inspire aux scénaristes

Brian Lynch, Cinco Paul et Ken Daurio une histoire

située au cœur de New York, réalisée par le duo Chris

Renaud-Yarrow Cheney et centrée sur Max, un terrier jack

russell. Un chien dont le quotidien se trouve chamboulé

par le bâtard que sa propriétaire ramène chez elle. Les

deux vont pourtant devoir faire équipe pour aronter un

lapin nain aux commandes d’une armée d’animaux de

compagnie abandonnés, avides de se venger du bonheur

de leurs congénères. Accompagné par la BO d’Alexandre

Desplat, Comme des bêtes va totaliser en 2016 plus de

875 millions de dollars de recettes mondiales. Et donc

logiquement donner naissance à une suite.

Aux petits soins

Comment dès lors ne pas abîmer ce lien construit avec le

public ? C’est le défi que relève Chris Renaud (associé à

Jonathan Del Val, directeur de l’animation sur le premier

volet), conscient de la diculté de la tâche. « Quand on

se lance dans une suite, il faut trouver une histoire qui

permet aux spectateurs de retrouver pleinement les personnages

qu’ils ont aimés mais sans sans bégayer. Donc

en montrant d’autres facettes d’eux et en les entourant

PAR THIERRY LASSELIN

de nouveau venus. » Pari réussi avec une idée centrale

qu’explique Chris Meledandri : « Montrer que les animaux

domestiques prennent autant soin de ceux qui les

entourent qu’on prend soin d’eux. » Ainsi, pêle-mêle,

Max se fait ultraprotecteur – au point de développer un

tic nerveux – avec l’enfant qu’a eu sa maîtresse depuis le

premier épisode ; sa congénère Gidget va se faufiler dans

un appartement peuplé de chats pour récupérer le joujou

favori de Max qu’elle a perdu ; le lapin Snowball qui se

rêve en super-héros se voit embarqué dans le sauvetage

d’un tigre maltraité par un propriétaire de cirque… Sans

compter un voyage à la campagne où Max apprendra

énormément de la sagesse d’un chien de ferme, auquel

Harrison Ford prête sa voix dans la version originale. Le

doublage compte d’ailleurs énormément dans le plaisir

pris devant ce Comme des bêtes 2, tant en VO (Patton

Oswalt, Lake Bell, Kevin Hart…) qu’en VF où Philippe

Lacheau, ses habituels complices Julien Arruti et Elodie

Fontan mais aussi Willy Rovelli s’en donnent à cœur joie.

Un des bonheurs animés de cet été ciné.

COMME DES BÊTES 2

Réalisation : Chris Renaud et Jonathan Del Val

Avec les voix de : Philippe Lacheau,

Willy Rovelli, Elodie Fontan…

Genre : Comédie

Durée : 1 h 26

SORTIE : 31 JUILLET

3D

8

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


TENDANCE

Le feu

et les femmes

Sasha Luss.

ANNA

Réalisation : Luc Besson

Avec : Sasha Luss, Helen Mirren,

Luke Evans…

Genre : Action

Durée : 1 h 58

SORTIE : 10 JUILLET

LE CINÉMA GRAND PUBLIC CHANGE

DE GENRE ET PASSE AU FÉMININ. ACTION,

DRAME ET COMÉDIE : DANS TROIS FILMS

QUI DÉBARQUENT EN SALLES CET ÉTÉ,

LES FEMMES PRENNENT LES CHOSES EN

MAIN ET RENVERSENT LES VALEURS.

PAR PIERRE LUNN

Des pistolets armés de silencieux, des courses-poursuites

explosives et, au milieu du chaos, une héroïne mystérieuse

et mortelle… Un simple coup d’œil à la filmo de Luc Besson

suffit pour mettre en lumière une évidence : depuis ses débuts,

Besson offre à ses actrices des rôles d’amazones, des

rôles forts et de premier plan. La ligne va de Nikita à Lucy en

passant par Jeanne d’Arc ; Anna ne déroge pas à cette règle.

Il s’agit d’une jolie femme de 24 ans, dont on ne sait rien.

Elle arpente les grandes capitales européennes, change d’apparence

et tire sur tout ce qui bouge. Qui est-elle vraiment ?

Combien de femmes se cachent en elle ? Un jour elle est vendeuse

de poupées sur le marché de Moscou, le lendemain top

model qui défile à Paris ou tueuse ensanglantant Milan. Car

Anna joue du couteau et du pistolet avec une égale maestria.

Mais qui la commande ? Quel rôle joue l’étrange Olga (incarnée

par Helen Mirren), qui derrière son téléphone semble tirer les

ficelles ? Et au fond, après quoi court Anna ? Perpétuellement

révulsée, écumant de rage et de colère, la fièvre au front,

assoiffée de sang, de boue, de dévastation, Anna est une amazone

secouée de spasmes et de plus en plus égarée, mue par

un obscur désir de vengeance qui transforme son parcours

10

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


LE COUP DU SIÈCLE

Réalisation : Chris Addison

Avec : Rebel Wilson, Anne Hathaway, Alex Sharp…

Genre : Comédie

Durée : 1 h 34

SORTIE : 17 JUILLET

Rebel Wilson et

Anne Hathaway.

Melissa McCarthy.

LES FAUSSAIRES DE MANHATTAN

Réalisation : Marielle Heller

Avec : Melissa McCarthy, Richard E. Grant…

Genre : Drame

Durée : 1 h 47

SORTIE : 31 JUILLET

en odyssée folle. Cette poupée russe nucléaire, cette femme

obsessionnelle et suicidaire est bien une héroïne bessonienne,

fabuleusement forte et terriblement fragile.

Arnaqueuses de génie

Mais les femmes sont souvent moins pulsionnelles. La preuve

avec Les Faussaires de Manhattan. Inspiré par l’histoire vraie

d’une arnaqueuse pas comme les autres, ce film permet d’admirer

une Melissa McCarthy au sommet de son art. L’actrice

joue Lee Israel, écrivaine new-yorkaise des années 70 et 80,

qui pour pallier son relatif insuccès s’était mise à écrire de

fausses correspondances entre auteurs célèbres (Dorothy Parker,

Ernest Hemingway…) qu’elle revendait à prix d’or. Le film

vaut le détour pour son intrigue over the top mais surtout pour

son interprète principale. McCarthy est impériale dans le rôle

principal. Si jusqu’ici l’actrice avait surtout brillé dans le registre

de la comédie (on l’avait découverte dans Mes meilleures

amies), on comprend ici que rien ne lui résiste et qu’elle sait à

merveille se fondre dans le registre dramatique. Elle traduit à la

perfection le désarroi intérieur de cette femme et sa rage contre

le monde essentiellement masculin qui la rejette.

Changement de registre avec Le Coup du siècle, remake du

Plus escroc des deux, dans lequel un arnaqueur soutirait de

l’argent aux riches Américaines et voyait son territoire envahi

par un autre escroc yankee. Ici, les aventuriers sont devenus…

aventurières. Le film s’inscrit dans la catégorie des Ocean’s 8

et S.O.S. Fantômes, relectures féminisées qui bousculent les

stéréotypes. Le buddy movie entre garçons devient donc un film

girl power qui raconte la rivalité entre Penny et Josephine face à

un riche homme d’affaires… Le charme et la puissance du film

tiennent au renversement des codes du film d’arnaque qui permet

de mettre en boîte avec une réjouissance communicative

le machisme triomphant. Mais aussi à un casting en or massif :

Josephine est jouée par Anne Hathaway, héritière espiègle et

déjantée de Julia Roberts, qui campe avec délice ce personnage

sûr de lui. Face à elle, Penny est interprétée par Rebel Wilson,

actrice, scénariste et humoriste de stand-up qu’on avait déjà

remarquée dans Mes meilleures amies. Forte en gueule, en

surchauffe comique permanente, son abattage, son charisme

et sa folie sont à l’image du film : irrésistible. C’est peut-être

cela qui se passe quand on conjugue le cinéma au féminin.

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT 11


RETOUR VERS

LE FUTUR

Monstres

& Compagnie

À L’OCCASION DE LA SORTIE DE CRAWL, RETOUR SUR LE BESTIAIRE ANIMALIER

LE PLUS IMPRESSIONNANT DU CINÉMA.

PAR BENOÎT SAUMOIS

LES DENTS

DE LA MER

RAZORBACK

(1984)

ANACONDA, LE

PREDATEUR

KING KONG

(2005)

CRAWL

(2019)

(1976)

Le père de tous les monstres

animaliers du cinéma. Un

requin géant doté de dents

impressionnantes qui fait

un carnage sur un littoral

américain et dans les

salles du monde entier au

mitan des années 70. Après

ce film, plus rien ne sera

pareil. Spielberg invente

littéralement le blockbuster

et le concept de franchise

(trois autres films suivront).

Son meilleur successeur

en termes de monstruosité

est peut-être le mégalodon,

ce requin préhistorique

de 23 mètres de long qui

hante En eaux troubles (Jon

Turteltaub, 2018).

Surgi d’un film culte qui

a valu à son réalisateur

Russell Mulcahy de devenir

l’auteur de Highlander avec

Christophe Lambert, le

razorback est un sanglier

terrifiant qui hante le

désert australien, le fameux

Outback… On ne saura

pas vraiment d’où vient

cette bestiole, pourquoi elle

est aussi grosse et aussi

affamée de chair humaine,

ce qui la rend encore plus

effrayante. Entre ambiance

malsaine et dégénérée à la

Massacre à la tronçonneuse

et réalisme fantastique

à la Dents de la mer,

un classique du film de

monstres.

(1997)

Des scientifiques traquent

dans la jungle amazonienne

un anaconda d’une bonne

dizaine de mètres de long,

doté d’un appétit d’ogre,

prêt à gober une Jennifer

Lopez qui n’a pas froid

aux yeux… La plus grosse

menace de ce succès

surprise du printemps

1997, c’est sa postérité :

quatre suites dispensables

ont été produites, dont

une où le serpent géant

affronte l’énorme crocodile

du sympathique Lake

Placid (1999), autre film de

monstres qui a durablement

marqué les esprits.

La menace est curieusement

moins élevée que dans les

précédentes versions de

1933 et de 1976. Dans ce

magnifique remake signé

Peter Jackson, King Kong,

gorille gigantesque, est

en effet le monstre le plus

gentil de tout le film. On

y croise notamment de

féroces araignées géantes

et des dinos pas cools, mais

le roi Kong – incarné en

performance capture par

Andy Serkis (La Planète des

singes) – est un amoureux

transi (d’une femme, jouée

par Naomi Watts), une bête

de foire qui meurt victime

de la folie des hommes.

Imaginez déjà votre maison

de Floride inondée par un

ouragan de force 5… Et les

choses s’aggravent lorsque

les alligators profitent de

l’inondation pour s’installer

chez vous. C’est le sujet

de Crawl, réjouissant film

d’horreur réalisé avec une

énergie folle par Alexandre

Aja (La Colline a des yeux,

Piranha 3D) avec l’aide

de Sam Raimi (Evil Dead).

L’héroïne, jouée par Kaya

Scodelario (Le Labyrinthe),

a les épaules assez larges

pour passer dans la grande

légende des chasseurs de

monstres.

CRAWL

Réalisation : Alexandre Aja

Avec : Kaya Scodelario, Barry Pepper,

Ross Anderson…

Genre : Épouvante, horreur

Durée : 1 h 30

SORTIE : 24 JUILLET

12

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


FOCUS

Le Roi Lion

UNE NOUVELLE VERSION DU

ROI LION ARRIVE EN SALLES.

UN REMAKE EN ANIMATION

NUMÉRIQUE SIGNÉ JON

FAVREAU, AU PHOTORÉALISME

EXCEPTIONNEL.

PAR ALEXIS AUDREN

En 1989, La Petite Sirène sort au

cinéma. Succès planétaire critique et

public, le film marque le renouveau des

studios Disney qui traversaient depuis

plus de vingt ans une passe pour le

moins compliquée. Débute alors une

des décennies les plus prolifiques dans

l’histoire du studio qui enchaîne les productions

iconiques, à l’exemple de La

Belle et la Bête en 1991 auquel succède

Aladdin l’année suivante. Dans

le même temps, deux autres films sont

en développement : le premier, sur la

légende indienne de Pocahontas, s’annonce

comme le prochain hit planétaire

des studios, avec une animation

incroyable et des chansons composées

par le légendaire Alan Menken ;

le second, plus confidentiel, semble

de moindre envergure et s’aventure à

transposer l’histoire de Hamlet dans la

savane africaine, uniquement avec des

animaux. Mais lorsque Le Roi Lion sort

au cinéma le 15 juin 1994 aux États-

Unis – et à Noël 1994 en France – le

succès est immédiat. « Hakuna Matata »

devient une expression culte, les chansons

sont sur toutes les lèvres, et le film

remporte deux Oscars. Il sera même le

plus grand succès d’animation de l’histoire

du cinéma avant d’être détrôné par

Toy Story 3 en 2010. Vingt-cinq ans

plus tard, à l’heure où Disney propose

au jeune public de nouvelles versions de

ses films cultes, de Cendrillon à Dumbo,

il était inconcevable de passer à côté

du Roi Lion.

Soyez prêts

Pour piloter ce remake, Disney a fait

appel à l’un des réalisateurs les plus

rentables de ces dernières années, Jon

14

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


FOCUS

LE ROI LION

Réalisation : Jon Favreau

Avec les voix (VO) : Donald Glover, Beyoncé Knowles,

James Earl Jones…

Genre : Aventure

Durée : NC

SORTIE : 17 JUILLET

3D

Favreau. Initiateur du succès de Marvel

Studios avec Iron Man en 2008, le réalisateur

– désormais aux commandes de

la première série Star Wars en prises de

vues réelles, The Mandalorian – avait

déjà offert à Disney l’un des plus beaux

succès de 2016 avec l’adaptation live

du Livre de la Jungle. Cette année, il

revient avec Le Roi Lion version 2019,

qui est bien un nouveau film d’animation

(et non une adaptation en prises de vues

réelles) au photoréalisme impressionnant.

Entièrement créé par ordinateur,

l’univers du film retranscrit parfaitement

les couleurs du film original pour moderniser

à l’écran les aventures de Simba,

Nala, Timon et Pumbaa. « Ce qui est

appréciable avec les films Disney, c’est

qu’ils touchent toutes les générations.

Ce n’est pas un film pour enfants mais

un film qui convient à toute la famille »,

se réjouit Jon Favreau qui ajoute :

« Toutes les scènes ne sont pas drôles,

il y a des moments tristes, même tragiques.

Mais à la fin de l’expérience, on

se sent inspiré et plein d’espoir. »

L’histoire de la vie

Pour doubler les animaux du Roi Lion

(dans la VO), le réalisateur s’est entouré

de comédiens afro-américains. Pour

Simba adulte, il a choisi Donald Glover,

également connu comme musicien sous

le nom de Childish Gambino. Pour le

père du lionceau, Mufasa, Favreau a rappelé

James Earl Jones, qui doublait déjà

le personnage du dessin animé (dans

la version française, Jean Reno reprend

également son rôle) : « Donald est très

créatif, actuel et original, et James Earl

Jones, lui, poursuit la tradition, sa voix

est indissociable de Mufasa. Les réunir,

c’est se tourner vers le futur tout en gardant

un lien avec le passé. Et je pense

que c’est là l’histoire du film. » Pour

couronner le tout, c’est la « Queen »

Beyoncé en personne qui prête sa voix à

la lionne Nala. Un grand honneur pour

le cinéaste qui explique : « Nala est

un personnage très fort, une guerrière

au grand cœur qui regroupe beaucoup

d’archétypes différents. Je voulais que

la façon de la mettre en scène, avec les

lions et dans les scènes de batailles,

résonne avec la puissance dont Beyoncé

chorégraphie ses concerts. »

Ce Roi Lion sera fidèle à l’image que les

fans en gardent, mais modernisé pour

les jeunes générations. Donald Glover

conclut : « C’est une histoire universelle,

mais je pense que la manière dont Jon

Favreau a construit le film en fait aussi

une histoire très actuelle. »

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT 15


CINÉ KIDS

POUR LES AMOUREUX

DES OISEAUX

Manou à l’école des goélands

Genre : Aventure, comédie / Durée : 1 h 28

Si vous avez aimé : Rio

SORTIE : 3 JUILLET

Comment arriver à trouver notre place dans un monde

divisé ? C’est cette idée que les créateurs de Manou

à l’école des goélands abordent dans ce plaidoyer pour

l’entraide et la tolérance. L’histoire de Manou, un martinet

au plumage bleu nuit qui, après avoir été arraché à ses

parents, est adopté par une tribu de goélands. Malgré les

différences et l’incompréhension qui règnent entre les

deux familles, le petit oiseau va essayer de les réconcilier

grâce à son courage sans bornes. Tout ça sans y laisser

des plumes !

POUR LES FOUS

D’AQUARIUMS

Les Enfants de la mer

Genre : Aventure / Durée : 1 h 50

Si vous avez aimé : Liz et l’Oiseau bleu

SORTIE : 10 JUILLET

Tiré du manga éponyme de Daisuke Igarashi, Les Enfants

de la mer conte l’histoire de Ruka, une handballeuse

rebelle qui, pour oublier une mise à l’écart, visite un

aquarium où elle fait la rencontre d’Umi, jeune garçon

aux pouvoirs surnaturels. À ses côtés, Ruka va apprendre à

communiquer avec les animaux marins et découvrir le monde

enchanteur des étendues aquatiques. Grâce à ses sublimes

aquarelles d’un bleu hypnotisant, Les Enfants de la mer

nous plonge dans une bulle onirique, sensible déclaration à

la richesse naturelle et à ses habitants.

Réalités parallèles

ARRACHÉS À LEUR MILIEU, DE JEUNES HÉROS CURIEUX ET AVENTURIERS

VONT DÉCOUVRIR LA RICHESSE DE L’ALTÉRITÉ.

PAR JEAN-BAPTISTE TOURNIÉ

16

POUR L’AMOUR

DES IMPERFECTIONS

UglyDolls

Genre : Comédie musicale / Durée :1 h 27

Si vous avez aimé : Tous en scène

SORTIE : 10 JUILLET

Les réseaux sociaux comme Instagram et Snapchat ont

peu à peu déformé notre perception de la beauté. Une

problèmatique au cœur d’UglyDolls, chronique musicale

dans une petite bourgade sans problème baptisée

Uglyville. Moxy et ses amis y vivaient paisiblement

jusqu’à ce qu’ils découvrent l’existence d’un autre monde

à quelques pas de leur havre de paix : Perfection. Un

endroit où la beauté est standardisée et où les différences

effrayent. Moxy va se confronter pour la première fois au

rejet en essayant de trouver ses marques dans ce nouveau

monde.

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT

POUR LES FANS

D’UNIVERS PARALLÈLES

Wonderland,

le royaume sans pluie

Genre : Fantastique / Durée : 1 h 55

Si vous avez aimé : Le Château dans le ciel

SORTIE : 24 JUILLET

Cette fresque colorée débute avec Akané, une jeune fille

lunaire qui découvre un passage vers une autre réalité.

En sortent deux énergumènes : le mystérieux alchimiste

Hippocrate et son compagnon de route Pippo. Convaincus

qu’Akané est la déesse du vent, seule personne capable

de sauver Wonderland de la sécheresse, les deux acolytes

l’emmènent dans leur pays menacé. Le nouvel anime de

Keiichi Hara est un voyage merveilleux dans un monde

époustouflant d’étrangeté, accompagné d’un message

écologique finement distillé et toujours aussi essentiel.


Le parcours

Cette enfant de la balle débute en 1994

aux côtés de sa sœur Emmanuelle dans

Le Sourire de Claude Miller puis prend son envol

avec le remarquable Rosine de Christine Carrière.

La lauréate du Prix Romy Schneider en 1999

pour Vénus beauté enchaîne dès les années 2000

les comédies populaires à succès, sans bouder

des rôles plus dramatiques, notamment à la télé

avec le Médecin-chef à la Santé d’Yves Rénier.

L’actu

Dans Ibiza d’Arnaud Lemort (L’amour c’est mieux à deux),

Mathilde Seigner incarne Carole, femme divorcée et mère

de deux ados, qui vient de rencontrer Philippe (Christian Clavier).

Ce couple naissant va devoir résister à la toujours difficile étape

des premières vacances communes. Encore plus quand Philippe,

prêt à tout pour que tout se passe bien, va laisser le choix de

la destination au fils aîné de Carole. Ce sera Ibiza… Un choc

pour cet habitué des étés en Baie de Somme !

Le rôle culte

Franck Dubosc coécrit au

cœur des années 2000

Camping de Fabien Onteniente.

Son rôle de Patrick Chirac

devient culte, comme tous ceux

qui l’entourent, à commencer

par Sophie Gatineau, incarnée

par Mathilde Seigner. Une

femme qui n’a pas sa langue

dans sa poche et dont le couple

vacille. Elle réapparaîtra dans

le deuxième volet mais ne fera

pas partie du troisième épisode.

IBIZA

Réalisation : Arnaud Lemort

Avec : Christian Clavier, Mathilde

Seigner, JoeyStarr…

Genre : Comédie

Durée : 1 h 27

SORTIE : 3 JUILLET

MATHILDE

SEIGNER

ŒIL POUR ŒIL

PAR THIERRY LASSLIN

11

C’est le nombre de films millionnaires en

entrées de Mathilde Seigner, tournés entre

1999 (Vénus beauté) et 2011 (La Guerre des

boutons). En numéro 1, l’inévitable Camping

et ses 5,4 millions de spectateurs en 2006.

MICHELE

LAROQUE

PREMIER DE LA CLASSE

Réalisation : Stéphane

Ben Lahcene

Avec : Mutamba Kalonji, Pascal

NZonzi, Michèle Laroque…

Genre : Comédie

Durée : 1 h 22

SORTIE : 10 JUILLET

Le parcours

Après un grave accident

de voiture, Michèle

Laroque décide de devenir

comédienne et fait ses premiers

pas au théâtre et à la télé (La

Classe). En parallèle de gros

succès sur scène (en duo avec

Pierre Palmade), elle débute en

1989 au cinéma où elle tourne

pour Leconte, Sautet, dans

Ma Vie en Rose, et s’impose dans

le registre de la comédie (Serial

lover, Comme t’y es belle !, Alibi.

com…), sans compter un détour

par Hollywood pour The Neighbor

avec Matthew Modine en 2007.

L’actu

Dans Premier de la classe, le premier long métrage de Stéphane Ben

Lahcene, le scénariste de L’Italien, Michèle Laroque joue une prof qui

a perdu le goût du travail en enseignant dans un collège difficile. Elle va

retrouver la foi en son métier grâce à un de ses élèves, roi du mensonge

et du bulletin de notes truqué, qui va inventer le plus gros mytho de sa vie

pour empêcher son père de rencontrer ses enseignants.

18

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT

621586

C’est le nombre d’entrées réalisé en 2018

par Brillantissime, le premier long métrage

réalisé par Michèle Laroque, adapté de sa

pièce Mon brillantissime divorce. Joli succès

pour cette comédie dont elle tenait le rôle

central : une femme plaquée le jour de Noël.

Le rôle culte

Quatre ans ans après que La Crise (1992) l’a

révélée au grand public, Michèle Laroque s’impose

dans le cercle fermé des comédiennes populaires, avec

son rôle de bourgeoise persuadée de l’homosexualité

de son mari (Richard Berry) dans Pédale douce de

Gabriel Aghion. Triomphe oblige (4,1 millions d’entrées),

elle reprend ce personnage qui lui valut une nomination

aux César dans la suite, Pédale dure, en 2004.


Offre valable du 17 au 30 juillet selon les stocks disponibles dans les cinémas Pathé et Gaumont • Unilever France - RCS Nanterre 552 119 216 - TBN P18712

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour.

www.mangerbouger.fr


GUIDE ALTERNATIF

POUR LES AMATEURS

DE COMÉDIE D’AVENTURES

Trois ans après Joséphine s’arrondit, Marilou Berry met en scène une

comédie familiale coécrite par Nicolas Bary et Nicolas Peufaillit (Les

Enfants de Timpelbach). Les aventures mouvementées d’un enfant

de 12 ans vivant avec son grand-père, gardien d’immeuble, qui va

apprendre à ses dépens qu’il ne faut pas mentir. À force d’inventer

des histoires invraisemblables pour se faire peur, la réalité va un jour

rattraper la fiction sans qu’on le croie quand il donne l’alarme. Noé

Wodecki y fait ses débuts de comédien aux côtés de pointures de la

comédie, Gérard Jugnot et Bérangère Krief en tête.

QUAND ON CRIE AU LOUP

Réalisation : Marilou Berry

Avec : Noé Wodecki, Gérard Jugnot, Bérengère Krief…

Genre : Comédie

Durée : 1 h 23

SORTIE : 3 JUILLET

POUR CEUX QUI N’OUBLIERONT JAMAIS

Des images d’archives de la Grande Guerre, on en a tous vues. De

mauvaise qualité, saccadées, au format carré, elles donnaient une

vague idée de l’horreur vécue par les soldats, créant une forme de

distanciation par rapport au carnage. Le réalisateur du Seigneur

des Anneaux, Peter Jackson, a décidé de rendre justice à nos

aïeux en nettoyant et colorisant les images, et en élargissant le

cadre. Le résultat est spectaculairement immersif et, pour tout

dire, « réaliste ». On n’a jamais vu la Grande Guerre comme ça,

si proche et si loin à la fois. Un devoir de mémoire nécessaire.

POUR LES SOLDATS TOMBÉS

Réalisation : Peter Jackson

Genre : Documentaire, guerre

Durée : 1 h 39

SORTIE : 3 JUILLET

Un air de famille

LA FAMILLE COMME SOURCE DE MOTIVATION OU D’EMPÊCHEMENT, DES SOLDATS D’ANTAN

RENDUS FAMILIERS… L’ÉTÉ S’ANNONCE FAMILIAL !

PAR LA RÉDACTION

POUR CEUX QUI AIMENT

LES CHRONIQUES DÉCALÉES

Quinze ans qu’elle n’avait pas tourné pour le cinéma. Claire Devers

(Chimère, Max et Jérémie) revient avec un film atypique dans lequel

Grégory Gadebois campe un prof un peu rebelle, moyennement

heureux en ménage. Le jour où il surprend un adolescent en train

de fouiller chez lui, il a une révélation : il va aider ce jeune marginal

à s’en sortir coûte que coûte, quitte à sacrifier son couple. Baignant

dans une atmosphère volontiers absurde, proche du fantastique,

Pauvre Georges ! est une inoubliable expérience de cinéma.

PAUVRE GEORGES !

Réalisation : Claire Devers

Avec : Grégory Gadebois, Monia Chokri, Noah Parker…

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1 h 53

SORTIE : 3 JUILLET

POUR LES FANS DE FRANCHISES D’HORREUR

Se méfier de l’eau qui dort. Enfermée dans une pièce bien

verrouillée et placée derrière une vitrine bénie par un prêtre, la

poupée maléfique Annabelle va finir par réveiller les forces du Mal

qui l’entourent. La nuit d’horreur peut commencer... Le couple de

démonologues Ed et Lorraine Warren est confronté au pire : le risque

encouru par leur fille, Judy, directement menacée par Annabelle.

La peur est une nouvelle fois au rendez-vous de ce troisième volet

qui établit un crossover malin avec la franchise Conjuring dont les

époux Warren sont les héros.

ANNABELLE, LA MAISON DU MAL

Réalisation : Gary Dauberman

Avec : Vera Farmiga, Patrick Wilson, Mckenna Grace…

Genre : Horreur

Durée : 1 h 46

SORTIE : 10 JUILLET

20

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


GUIDE ALTERNATIF

POUR LES AMOUREUX DE COUNTRY

Repérée dans Jersey Affair et la série de la BBC Guerre & Paix

(réalisée elle aussi par Tom Harper), Jessie Buckley incarne ici une

chanteuse de country tout juste sortie de prison qui va tout mettre

en œuvre pour réaliser son rêve : s’envoler faire carrière dans la

Mecque de cette musique, la ville de Nashville. Et ce en dépit

de ses obligations de mère et de ses difficultés pour boucler les

fins de mois. Ce mélo musical et social donne envie de battre des

mains et taper des pieds, au rythme des chansons remarquablement

interprétées par l’actrice.

WILD ROSE

Réalisation : Tom Harper

Avec : Jessie Buckley, Julie Walters, Sophie Okonedo…

Genre : Comédie dramatique, musical

Durée : 1 h 41

SORTIE : 17 JUILLET

POUR CEUX QUI AIMENT

LES BELLES HISTOIRES

Adaptation du livre autobiographique du danseur cubain Carlos

Acosta, Yuli (surnom du héros) raconte le destin incroyable d’un

gamin des rues devenu une star du ballet. Acosta joue son propre

rôle au présent tandis qu’un enfant et un adolescent l’incarnent à

deux périodes du passé. Grâce à un montage habile jouant sur les

temporalités et le rythme des séquences, Yuli fait évidemment penser

à Billy Elliot et à ses questions passionnantes sur le déterminisme social

et familial. Lumineux et positif, un joli film sur le dépassement de soi.

YULI

Réalisation : Icíar Bollaín…

Avec : Carlos Acosta, Santiago Alfonso…

Genre : Biopic

Durée : 1 h 50

SORTIE : 17 JUILLET

POUR LES AMATEURS DE COMÉDIE SOCIALE

Coréalisateur (avec Manu Payet) de Situation amoureuse : c’est

compliqué, Rodolphe Lauga signe son premier film en solo. Dans

La Source, il fait du rappeur Sneazzy un jeune type insouciant qui,

alors qu’il est sur le point de reprendre l’entreprise de plomberie

de son père, se décide à devenir surfeur ! Il doit d’abord apprendre

à… nager. Drôle de film dans tous les sens du terme avec son héros

en décalage avec le monde dans lequel il vit : une cité de province

avec ses personnages hauts en couleur et ses petits arrangements

avec l’existence.

LA SOURCE

Réalisation : Rodolphe Lauga

Avec : Sneazzy, Thomas Goldberg, Christophe Lambert…

Genre : Comédie

Durée : 1 h 43

SORTIE : 24 JUILLET

POUR LES FANS DE BALLON ROND

Après Ayrton Senna et Amy Winehouse, Asif Kapadia consacre son

nouveau documentaire au magicien du foot Diego Maradona. Et ce

en restant fidèle aux principes qui guident son travail : des images

d’archives inédites uniquement accompagnées par des témoignages

en off des témoins de l’époque et du principal intéressé. Mais au lieu

d’embrasser la vie entière de la star, il se concentre sur ses années

napolitaines en racontant tout autant ses exploits sportifs (il a apporté

ses premiers trophées au club de la ville) comme ses liens connus

de tous avec la mafia. La lumière comme l’ombre.

DIEGO MARADONA

Réalisation : Asif Kapadia

Avec : Diego Maradona…

Genre : Documentaire

Durée : 2 h 10

SORTIE : 31 JUILLET

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT

21


ZOOM SUR...

Martin Freeman et Diane Kruger.

The Operative,

l’espionne qui venait de nulle part

DIANE KRUGER ÉBLOUIT EN ESPIONNE DU MOSSAD

DANS UN THRILLER RÉALISTE ET INTIMISTE.

PAR ELSA COLOMBANI

Si Diane Kruger a longtemps jugé « très cool » l’idée d’incarner

le célèbre agent 007, le rôle aujourd’hui ne la fait plus rêver.

C’est que le personnage de Rachel, l’héroïne de The Operative,

est venu combler le fantasme. Pourtant, ce rôle d’espionne

réaliste n’a rien à voir avec les prouesses acrobatiques d’un

James Bond : Rachel, explique son interprète, n’est pas « une

tueuse ». Sans vocation particulière, elle est recrutée presque

par hasard par le Mossad, qui voit en ses qualités de polyglotte

et d’apatride des atouts inestimables. Rachel est sans attaches,

a vécu un peu partout en Europe et au Canada. En miroir de son

personnage, l’Allemande Diane Kruger quitte sa terre natale à

l’adolescence pour poursuivre le mannequinat à Paris où elle

commence sa carrière d’actrice. « C’est un film sur une vagabonde

», explique Diane Kruger, qui s’est reconnue dans « ce

sentiment de ne se sentir nulle part à sa place ».

Pourtant Diane Kruger, sans effort apparent, jongle avec

les rôles comiques (Mon Idole ; Les Garçons et Guillaume,

à table !), les portraits intimistes (Frankie, Pieds nus sur les

limaces), en passant par le blockbuster (Troie, Benjamin Gates

et le trésor des templiers) et le film d’auteur (Les Adieux à la

reine). Sa versatilité est à l’égal de son plurilinguisme, tournant

autant en France qu’aux États-Unis, où elle a élu domicile

depuis maintenant plusieurs années. Une faculté d’adaptation

qui faillit lui coûter un rôle décisif, celui de Bridget von

Hammersmark dans Inglourious Basterds en 2009. Pensant

l’actrice américaine, Quentin Tarantino refusa obstinément

de lui faire passer un casting, avant qu’elle ne finisse par lui

prouver la parfaite aisance de sa langue maternelle, décrochant

ainsi l’un des meilleurs rôles de sa carrière. C’est qu’il fallut

attendre 2017 et le In the Fade de Fatih Akin pour que Diane

Kruger tourne enfin sur le sol allemand. Avec The Operative, la

revoici – par intermittence – en Allemagne : « J’y ai passé plus

22

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


de temps ces deux dernières années que dans les vingt-cinq

années qui ont précédé ! » s’est-elle réjouie lors de la conférence

de presse du film à la Berlinale.

Le masque

Dans The Operative, Rachel est en perpétuelle itinérance.

Agente du Mossad, elle se rend à Jérusalem, part en mission à

Téhéran et retrouve régulièrement en Allemagne son référent,

Thomas (Martin Freeman). Ce dernier est, comme Rachel, un

outsider. Juif britannique, il vit en Allemagne, travaille pour le

Mossad mais ne parle pas hébreu. « Deux pièces rapportées »

au sein du Mossad, explique le réalisateur du film Yuval Adler

qui façonne le lien si particulier, fait de confiance et de manipulation,

qui unit un agent infiltré et son officier traitant. « Le

film examine le concept de l’espionnage, poursuit Adler. Plus

qu’il ne traite du Mossad ou d’Israël. Nous voulions créer une

sorte d’espionne accidentelle, quelqu’un qui n’a pas d’idéologie

particulière. » Plus que les questions politiques épineuses

qui opposent l’Iran et Israël, Adler se concentre sur la psychologie

de l’espion infiltré, ses émotions toujours retenues et sa

capacité d’observation. Dans The Operative, la caméra scrute

le visage des acteurs « pour capturer leur conflit intérieur et

leur personnalité ». Tout se lit dans la subtilité des regards et

les expressions de ces personnages dont la fonction même est

d’arborer un masque impénétrable. « Le travail d’un espion

ne s’arrête pas à des fusillades et des poursuites en voiture.

Il s’agit d’endosser une identité et de l’assumer pleinement

durant une longue période. Simuler un quotidien, se mettre en

danger, renoncer à une vie normale, cacher sans cesse la vérité

à son entourage… Quelle structure mentale amène quelqu’un

à choisir cette vie-là ? » interroge le cinéaste. Rachel est un

masque et un mystère. Discrète et silencieuse, on ne connaîtra

de son passé et de son histoire personnelle que peu de choses,

dont la véracité se trouvera parfois mise en cause. L’essentiel

pour Yuval Adler est de capturer la vie d’un espion et les conséquences

de la pratique d’un métier si étrange sur l’individu.

Réalisme

L’atmosphère de réalisme qui règne dans The Operative, est

en grande partie due au best-seller dont il est adapté. Écrit

par un ancien agent de renseignement israélien, The English

Teacher raconte le métier d’espion au Moyen-Orient avec une

précision telle que le roman se voit censuré à sa sortie en

Israël. Pour se conformer à ce principe de réalité, Diane Kruger

(enceinte au moment du tournage) a suivi un entraînement de

Martin Freeman et Diane Kruger.

quelques jours auprès du Mossad. Munie d’un faux passeport,

on lui demande de passer la douane à Tel Aviv avec cette autre

identité. L’expérience suivante, raconte l’actrice, consistait à

« frapper à la porte de quelqu’un et faire en sorte qu’il vous

laisse entrer chez lui ». Une fois dans l’appartement, Kruger

se rendait sur le balcon pour faire signe aux agents du Mossad

l’attendant dans la rue. Le réalisme perdure dans le style de la

mise en scène, hérité des thrillers des années 1970 comme

Conversation secrète de Francis Ford Coppola, et surtout des

films d’Alan J. Pakula (Klute, Les Hommes du président).

Yuval Adler leur emprunte le même rythme calme, l’économie

d’effets et de personnages, le silence oppressant, permettant

à la tension pleine de suspense de monter graduellement. The

Operative utilise tous les grands classiques du film d’espionnage

(dommages collatéraux, bombes et assassinats, passages

risqués de frontières), dont le caractère explosif est sans cesse

désamorcé par les choix de réalisation.

Portrait à deux voix

« Mon père est mort. Encore une fois. » C’est par cette phrase

intrigante, prononcée au téléphone par Rachel à Thomas, que

démarre l’intrigue de The Operative. Lorsque le film débute,

Rachel ne travaille plus pour le Mossad qui a perdu sa trace.

Thomas est alors réquisitionné pour la retrouver et raconte à

l’agence de renseignements la mission de Rachel qui a mené

à sa fuite. Sous couvert d’une structure en flash-back plutôt

classique, Yuval Adler construit un procédé intéressant, d’un

portrait de femme à travers deux perspectives. Celle de Thomas

d’abord, qui se souvient, et dont la prudence et l’objectivité sur

son agente laissent peu à peu place à son attachement et sa

compréhension tandis que le récit nous plonge dans la vie dangereuse

de Rachel. Lorsque, contre toute attente, elle tombe

amoureuse de sa source iranienne Farhad Razavi (Cas Anvar),

la vagabonde découvre dans cet amour le point d’ancrage tant

désiré, la cause à défendre passionnément. Et réalise ainsi la

pensée d’un autre espion devenu écrivain, John le Carré, qui

écrivait dans La Taupe : « Plus un homme a d’identités, plus

elles expriment la personne qu’elles dissimulent. »

THE OPERATIVE

Réalisation : Yuval Adler

Avec : Diane Kruger, Martin Freeman, Cas Anvar…

Genre : Thriller, espionnage

Durée : 1 h 56

SORTIE : 24 JUILLET

Diane Kruger et Cas Anvar.

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT 23


COUP DE CŒUR

Yesterday

ET SI LES BEATLES N’AVAIENT JAMAIS EXISTÉ ? DE CE POSTULAT,

DANNY BOYLE TIRE UNE COMÉDIE ROMANTIQUE EUPHORISANTE,

RYTHMÉE PAR LES CHANSONS DES QUATRE DE LIVERPOOL.

PAR CÉDRIC PAGE

Himesh Patel

et Lily James.

J

ack Malik (Himesh Patel, une révélation) est un chanteur

galérien, qui parcourt les bars et les festivals sa

guitare en bandoulière, dans l’espoir, de plus en plus

mince, de rencontrer un jour le succès. Une nuit, alors

que la Terre entière est victime d’un immense et mystérieux

black-out, il est percuté par un bus… Le lendemain, il se réveille

dans un monde où les Beatles n’ont jamais existé.

Personne ne se souvient d’eux, ni de leurs chansons. Personne,

sauf Jack, qui va se mettre à chanter leurs plus grands tubes

(Yesterday, Let It Be, Help !). Forcément, sa carrière va connaître

un sérieux coup de fouet…

Le résumé qui précède est le point de départ de ce film fou,

mélange réjouissant entre une fameuse fable réécrivant l’histoire

de la pop hexagonale (Jean-Philippe, qui imaginait un

monde dans lequel Jean-Philippe Smet n’était jamais devenu

Johnny Hallyday) et une comédie romantique fantastique à la

Un jour sans fin. Le mot « romantique » a son importance car,

comme dans l’œuvre des Beatles, ce qui compte vraiment ici,

c’est l’amour. Derrière le « film-karaoké » géant enfilant les

tubes des Fab Four comme à la parade, derrière la satire d’une

industrie musicale n’hésitant pas longtemps avant de presser

Jack comme un citron, Yesterday raconte d’abord une love

story contrariée entre le protagoniste et l’amie qui lui servait

de manageuse quand il mangeait de la vache enragée (Lily

James, irrésistible). Danny Boyle signe la mise en scène avec

une énergie grisante, contagieuse, mais le véritable maître

d’œuvre ici, c’est le scénariste Richard Curtis, empereur de la

romcom british, l’auteur de Quatre Mariages et un enterrement,

Coup de foudre à Notting Hill et Love Actually (excusez du peu).

Il échafaude le genre de suspense amoureux dont il a le secret.

Et Richard Curtis sait mieux que personne que, comme le dit

la chanson : All you need is love.

3

bonnes raisons d’y aller

1. Pour les Fab Four

En imaginant un monde où

les foules ne chantonnent

plus Hey Jude et ignorent les

noms de John, Paul, George

et Ringo, Danny Boyle nous

rappelle l’intemporalité des

Beatles et la joie contagieuse

que procurent leurs chansons.

2. Pour le romantisme

enchanté

Yesterday est avant tout une

belle comédie romantique,

écrite par le spécialiste du

genre. Avec les tubes des

Beatles, Jack découvre que

ses rêves de réussite l’ont

rendu aveugle à l’amour

d’Ellie, son amie d’enfance.

3. Pour le charme

britannique

Au soleil éternel de Los

Angeles, Danny Boyle préfère

le ciel mitigé du Suffolk et

ses plages romanesques. Et

nous emmène en pèlerinage

à Liverpool où chaque lieu

respire désormais la musique,

de la tombe d’Eleanor Rigby à

la rue Penny Lane.

YESTERDAY

Réalisation : Danny Boyle

Avec : Himesh Patel, Lily James,

Ed Sheeran…

Genre : Comédie, film musical

Durée : 1 h 56

SORTIE : 3 JUILLET

24

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


L’INSOLITE DU MOIS

Midsommar

LE DEUXIÈME FILM D’ARI ASTER (HÉRÉDITÉ) COMBLE TOUTES LES ATTENTES

ET RENOUVELLE ENCORE LE GENRE BALISÉ DU FILM D’HORREUR.

PAR FRANÇOIS CHAMPY

Florence Pugh, Henrik Norlén

et Jack Reynor.

En un film, Ari Aster s’est fait un nom et a concentré

sur lui tous les espoirs de l’industrie et du

public friand de cinéma de genre. Hérédité, portrait

d’une famille contaminée par le Mal, sorti

il y a à peine plus d’un an, mélangeait une sorte d’horreur

« réaliste »(celle d’un Tobe Hooper ou d’un Wes Craven)

et le drame étouant en vase clos façon Ingmar Bergman.

Formellement, Aster alliait par ailleurs une rare virtuosité

à un sens du découpage permettant à la peur de s’installer

insidieusement à l’écran et dans les esprits.

Avec Midsommar, le réalisateur new-yorkais confirme tous

les espoirs placés en lui. Tout commence, comme dans

Hérédité, par un drame : sur le point de se séparer de son

compagnon, Dani (Florence Pugh) est touchée par une

tragédie familiale. Christian (Jack Reynor), qui n’a pas le

cœur à la laisser seule, lui propose de l’emmener avec ses

potes (pas très ravis) dans un festival folklorique en Suède,

le « Midsommar », qui a lieu tous les 90 ans. Sur place, les

réjouissances battent leur plein. Des jeunes filles en blanc

dansent, chantent, rient. Le bonheur semble absolu. Évidemment,

tout cela cache quelque chose… Fidèle à son style,

Aster insue progressivement le doute dans les esprits.

Un eeurement un peu trop marqué, des sourires qui se

crispent, des apparitions dans des miroirs, tout concourt à

brouiller les cartes, à la fois pour les personnages et pour

le spectateur qui se demande ce qui est en train de se jouer.

Ces jeunes Américains sont-ils des victimes désignées ?

Ont-ils été attirés dans un piège qui se referme sur eux de

manière implacable ? Leurs angoisses, leurs peurs sont-elles

légitimes ou le fruit de leur imagination trop fertile et de

leur fragilité psychologique passagère ? Comme Hérédité,

Midsommar culmine dans un final intense et éprouvant

pour les nerfs qui questionne notre rapport au Mal et notre

capacité à s’y abandonner ou à le transcender. Dans le

rôle de Dani, Florence Pugh est exceptionnelle et vibrante

d’une humanité mise à mal par les événements. Cette jeune

actrice anglaise de 23 ans, révélée au cinéma par The Young

Lady et à la télévision par la série The Little Drummer Girl,

confirme qu’elle est bien la sensation du moment et que

l’avenir lui appartient. N’attendez plus pour la découvrir

si ce n’est déjà fait.

MIDSOMMAR

Réalisation : Ari Aster

Avec : Jack Reynor, Florence Pugh, Will Poulter…

Genre : Horreur, drame

Durée : 2 h 20

SORTIE : 31 JUILLET

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT 25


LE RÉALISATEUR DU MOIS

L’ACTEUR SIGNE SON CINQUIÈME FILM

COMME RÉALISATEUR,PERSONA NON GRATA,

UN THRILLER SUR TROIS PERSONNAGES

RATTRAPÉS PAR LEURS ERREURS DANS LEQUEL

IL JOUE AUX CÔTÉS DE NICOLAS DUVAUCHELLE

ET RAPHAËL PERSONNAZ.

PAR FRANÇOIS CHAMPY

ROSCHDY

ZEM

out commence par une séquence mystérieuse en

bord de mer. Des hommes, dont on ne voit pas

les visages, se passent de l’argent à bord d’une

voiture, puis chacun repart vers une destination

inconnue. D’entrée, Roschdy Zem plante le décor de Persona

non grata, un film noir où les compromissions, la duplicité

et des choix dramatiques vont plonger les personnages dans

un engrenage fatal. Il y a là José (Nicolas Duvauchelle) et

Maxime (Raphaël Personnaz), deux amis d’enfance, qui

travaillent depuis toujours pour Eddie (Frédéric Pierrot),

patron d’une société de BTP en difficulté. José et Maxime

veulent plus. Jusqu’à commettre l’irréparable… Influencé

par le cinéma américain des années 70, Roschdy Zem filme

ses personnages dans des cadres serrés, étouffants, sous

une lumière hypercontrastée qui souligne leurs zones

d’ombre. On pense aux films de Sidney Lumet (Serpico, Le

Verdict) et Alan J. Pakula (Klute, Les Hommes du Président)

dans cette façon d’observer des hommes se démener avec

leur conscience et des vents contraires. « J’adore le film

noir qui permet de raconter beaucoup de choses, confie le

réalisateur. En l’occurrence, les travers et les faiblesses de

l’homme. Ce qui est passionnant, c’est de raconter la bascule

d’un homme ordinaire dans le crime ; raconter le fossé,

pas si profond que cela, qui nous sépare des hors-la-loi. »

De hors-la-loi, identifié comme tel, il en est également

question dans le film. Roschdy Zem l’interprète lui-même

avec un plaisir non dissimulé : il s’agit de Moïse, un homme

de main qui va s’insinuer de plus en plus dangereusement

dans les vies de José et Maxime. « Avec mon coscénariste,

Olivier Gorce, on a pensé au mythe de Faust et à Méphistophélès

: celui qui vient chercher l’âme de ceux qui ont

fait appel à lui. » Zem en fait un personnage d’autant

plus inquiétant qu’il le présente comme un type cool, en

chemise à fleurs, donnant des ordres à tout le monde sans

se soucier le moins du monde du regard des autres. Il y a

chez lui quelque chose de Tarantino ou des frères Coen,

d’imprévisible, qui se cristallise dans une drôle de scène où

Moïse rackette « innocemment » José et Maxime en leur

demandant de financer un piètre rappeur gitan qui vient

faire son numéro dans leur bureau. Caractérisation au petit

oignon des personnages, mise en scène léchée : Persona

non grata démontre que Roschdy Zem est désormais un

réalisateur qui compte.

Raphaël Personnaz et

Nicolas Duvauchelle.

PERSONA NON GRATA

Réalisation : Roschdy Zem

Avec : Raphaël Personnaz, Nicolas Duvauchelle,

Roschdy Zem...

Genre : Drame, thriller

Durée : 1 h 32

SORTIE : 17 JUILLET

26

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


IL ÉTAIT UNE FOIS…

Il était une fois dans l’Ouest

VENDREDI

26

JUILLET

À 19H45

À L’OCCASION DE SON 50 E ANNIVERSAIRE, LE CHEF-D’ŒUVRE DE SERGIO LEONE REVIENT

SUR GRAND ÉCRAN DANS UNE RESTAURATION INÉDITE. UNE ÉPOPÉE GRANDIOSE SUR LA NAISSANCE

DE L’AMÉRIQUE PORTÉE PAR UN TRIO D’ACTEURS LÉGENDAIRES.

PAR JACQUES PONT-NEUF

P

lus qu’un western, une

danse macabre. Sergio Leone

­qualifiait son film de ­« ballet

de morts ». Après avoir

achevé sa trilogie du dollar avec Le Bon,

la brute et le truand, le cinéaste italien

se voyait bien remiser au placard cowboys

et chevaux. Et puis, Hollywood en

a (heureusement) ­décidé autrement.

Leone imagine alors un portrait au

noir d’une Amérique ­biblique. Il était

une fois dans l’Ouest part d’une trame

a priori classique autour de bandes

rivales se disputant un territoire.

Leone va toutefois en faire une véritable

épopée où ­l’humain est sans

cesse mis à l’épreuve de lui-même

et de l’espace qui s’ouvre à lui. Ainsi,

l’arrivée sans cesse retardée du

train au début du film et le duel qui

se prépare permettent tout à la fois

de repenser l’idée même d’un Ouest

sauvage bientôt souillé par un tropplein

de civilisation et de ­placer ses

­personnages comme autant de pions

sur un échiquier maléfique. Le film

est sorti en France le 27 août 1969,

un mois presque jour pour jour après

les premiers pas de l’homme sur la

Lune. « Je montre le reflet de ce qui

se passait en Amérique à cette époque,

explique Leone à Noël ­Simsolo dans

Conversations avec Sergio Leone (Ramsay

Poche Cinéma). Aller sur la Lune

n’est rien à côté de ce que représentait

le voyage d’une famille depuis Chicago

jusqu’à l’Ouest. »

Lorsqu’il prépare son film, Leone n’a

plus en tête Clint Eastwood pour tenir

le premier rôle. L’Italien va chercher

une légende du cinéma hollywoodien,

Henry Fonda, pour donner corps et

surtout regard - ses fameux yeux bleus

presque transparents ! - au grand

sujet d’Il était une fois dans l’Ouest : la

mythologie américaine. Face à lui, le

flegmatique et ombrageux Charles

Bronson tient l’harmonica. Au centre

de cet univers d’hommes, il y a une

femme. LA femme. Claudia ­Cardinale

est Jill McBain, une ex-­prostituée de la

­Nouvelle-Orléans fraîchement mariée

qui entend démarrer une nouvelle vie

dans un Ouest encore sauvage. À son

arrivée, elle découvre que son mari a

été ­assassiné. Jill ne rebrousse pas chemin,

elle lève la tête, bien ­décidée à bâtir

un nouveau monde sur les cendres

d’une vie ­sacrifiée. Elle incarne à elle

seule tout l’espoir d’une nation qui

émerge à peine. Si en Europe, le public

et la critique font un triomphe à Il était

une fois dans l’Ouest, aux États-Unis,

les pontes de la ­Paramount mutilent

le film, proposant une version plus

courte, censée être plus dynamique.

Une aberration lorsque l’on sait que la

force du film tient justement dans sa

façon de jouer avec la vitesse du récit.

Le vendredi 26 juillet à 19h45, les salles Pathé et Gaumont vous invitent à une projection

exceptionnelle en version restaurée de ce chef-d’œuvre du 7 e art. La séance sera précédée

d’une présentation de Philippe Rouyer, journaliste de la revue Positif et chroniqueur

de l’émission Le Cercle sur Canal+.

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT 27


ÉVÈNEMENTS AU CINÉMA

Jeudi 11 juillet à 21h Jeudi 29 août à 20h30 Du 4 au 8 septembre

THE CURE

Le mythique groupe The Cure fêtait en

juillet 2018 ses 40 ans sur la scène de

Hyde Park de Londres.

Le groupe avait alors enchaîné vingt-neuf

chansons, pendant près de deux heures.

De Boys Don’t Cry à Burn, de Fascination

Street à Friday I’m In Love, Robert Smith

et sa bande – Simon Gallup, Jason Cooper,

Roger O’Donnell et Reeves Gabrels –

avaient livré un concert anniversaire aux

allures de best-of !

« La meilleure façon de fêter ses 40 ans »

pour Robert Smith, qui assure «qu’aucun

membre du groupe n’oubliera cette

journée. »

Un évènement musical majeur à vivre

sur grand écran pour une séance unique

le jeudi 11 juillet à 21 h. Durée : 2 h 17.

IRIS :

A SPACE OPERA

BY JUSTICE

Le groupe Justice délivre une performance

live unique filmée spécialement pour

le cinéma.

Adaptation du live-show « Woman

Worldwide », largement considéré comme

un des plus grands concerts électro jamais

créé, Iris : A Space Opera by Justice

est une expérience visuelle et sonore

totalement immersive.

Le film du concert est précédé d’un

documentaire sur les coulisses de la

création de ce show hors normes.

À découvrir en exclusivité le jeudi 29

août à 20 h 30. Durée : 1 h 24.

APOLLO 11

Réalisé à partir d’images d’époque

inédites tournées en 70 mm et récemment

découvertes, et plus de 11 000 heures

d’enregistrements audio, Apollo 11

plonge au cœur de la plus célèbre

mission de la NASA et des premiers pas

de l’Homme sur la Lune.

Ce film est un voyage en immersion aux

côtés des astronautes et du centre de

contrôle de la mission et permet de vivre

au plus près les inoubliables journées de

1969 dont on célèbre cette année le 50 e

anniversaire.

6 séances exceptionnelles à ne pas

manquer du 4 au 8 septembre. À vivre

en IMAX dans les salles équipées.

Durée : 1 h 33.

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les coulisses

de la mission Apollo 11 dans le Hors-

Série Science & Vie (en kiosque le 4 juillet)

À découvrir en

Réservez vite vos places sur

cinemaspathegaumont.com ou sur l’application mobile.

28

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


ACTUS

NOUVEAU !

LES RENDEZ-VOUS CINÉPHILES

EN JUILLET, LES RENDEZ-VOUS CINÉPHILES VOUS FONT DÉCOUVRIR

DE NOUVEAUX FILMS EXCEPTIONNELS DANS VOS CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT.

UN FILM EN VERSION ORIGINALE PAR SEMAINE, QUATRE SÉANCES HEBDOMADAIRES.

Jeudi 16h – Dimanche 20h – Lundi 18h – Mardi 14h

Découvrez les fi lms à l’affi che de ces nouveaux Rendez-vous cinéphiles :

MERCREDI 3 JUILLET

Parasite

de Bong Joon-ho

MERCREDI 10 JUILLET

Zombi Child

de Bertrand Bonello

MERCREDI 17 JUILLET

Nevada

de Laure de Clermont-Tonnerre

MERCREDI 24 JUILLET

Noureev

de Ralph Fiennes

MERCREDI 31 JUILLET

La Femme de mon frère

de Monia Chokri

Réservations et liste des cinémas participants sur cinemaspathegaumont.com

LES PLAYMOBIL DÉBARQUENT

DANS LA POP’N BOX

À

partir du 17 juillet, découvrez dans votre cinéma une nouvelle offre gourmande pour les plus petits,

avec la Pop’n Box ! À l’intérieur, du popcorn sucré, un Kinder Joy et une boisson au choix (Capri-Sun

Fruit Crush, Oasis Pocket Tropical ou evian). Pour célébrer l’arrivée des Playmobil au cinéma cet été,

une figurine collector Playmobil est offerte dans chacune des Pop’n Box. Collectionnez-les toutes !

30

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT

Retrouvez toutes nos actualités et nos offres sur cinemaspathegaumont.com/offres


ACTUS

re laser

DÉCOUVREZ

LE PASSEPORT KIDS

ET VIVEZ UNE ANNÉE DE CINÉMA EXCEPTIONNELLE AVEC DISNEY

Nouveau dans vos cinémas, le Passeport Kids ! Avec lui, faites voyager vos enfants

dans les merveilleux nouveaux films Disney à l’affiche cette année. Pour 20 €, profitez

d’un passeport collector et d’une carte donnant l’accès à quatre films Disney jusqu’à

la fi n d’année* : Toy Story 4, Le Roi Lion, Maléfi que : Le Pouvoir du Mal et La Reine

des Neiges 2. Alors procurez-vous dès maintenant ce précieux sésame pour découvrir

certains des films les plus attendus de l’année. Grâce à ce Passeport Kids, vos enfants

pourront également profiter d’une affiche collector offerte pour chacun des quatre films

et pourront tenter leur chance pour gagner un voyage exceptionnel.

13mm

Taille du bijou :

20*13 mm

Épaisseur du bijou:

3 mm

20mm

TOY STORY 4

MERCREDI 26 JUIN

LE ROI LION

MERCREDI 17 JUILLET

MALÉFIQUE : LE POUVOIR DU MAL

MERCREDI 16 OCTOBRE

LA REINE DES NEIGES 2

MERCREDI 20 NOVEMBRE

e laser

* Offre valable exclusivement dans les cinémas Pathé et Gaumont, réservée aux enfants de moins de 14 ans. Tous les compléments devront être réglés en sus, tels que les lunettes et séances 3D, IMAX, 4DX, Dolby Cinema...

Or 8187

ne

-2031

1105

ise 310

ir entre le BAT

isons : Compte

ntiel couleurs),

age d’un écran

u bois.

ls pourront être

rospection ou de

presse, …)

ET CACHETÉ

100% DE VOTRE ACHAT REVERSÉ POUR

LA PROTECTION DES LIONS

PROTÉGER LES FÉLINS

AVEC LE ROI LION

À L’OCCASION DE LA SORTIE DU ROI LION

AU CINÉMA, CE BRACELET #LEROILION VOUS

PERMET D’AFFICHER VOTRE ENGAGEMENT

POUR LA PROTECTION DES LIONS TOUT EN

SOIGNANT VOTRE STYLE. CHAQUE BRACELET

SOUTIENT L’ASSOCIATION PANTHERA,

BÉNÉFICIAIRE DU LION RECOVERY FUND*.

MERCI !

En vingt-cinq ans, la moitié de la population des lions d’Afrique a disparu.

À l’occasion de la sortie du film Le Roi Lion, le 17 juillet, les cinémas Pathé et Gaumont

et Disney vous proposent de soutenir l’action de l’ONG Panthera en vous procurant

aux caisses de vos cinémas, un bracelet aux couleurs de Simba, au prix de 5 €.

Éco-conçu et fabriqué en France avec le concours de Gifts for Change, ces bracelets

tressés sont munis d’un médaillon en bois à l’effi gie du jeune lion. L’intégralité des

recettes sera reversée à l’association Panthera pour la préservation des félins en Afrique.

CONNECTEZ-VOUS À

WWW.GIFTSFORCHANGE.FR/DISNEY

CODE : SIMBA POUR EN SAVOIR PLUS

POUR QUE LA SAVANE SOIT TOUJOURS

PARCOURUE PAR DES PETITS LIONCEAUX

RÊVANT D’ÊTRE ROI

*LION RECOVERY FUND A POUR OBJECTIF DE DOUBLER

LA POPULATION DE LIONS D’ICI À 2050

recto verso

Retrouvez toutes nos actualités et nos offres sur cinemaspathegaumont.com/offres

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT 31


GUIDE

DES

SORTIES

3 juillet

Ibiza

De : Arnaud Lemort

Genre : Comédie

Durée : 1 h 27

Avec : Christian Clavier, Mathilde

Seigner, JoeyStarr…

Pour se mettre le fils aîné de sa compagne dans la

poche, son beau-père accepte de les emmener à Ibiza.

Allez-y pour le duo Clavier-Seigner

Disponible en VFST

Manou à l’école

des goélands

De : Andrea Block et Christian Haas

Genre : Aventure

Durée : 1 h 28

Avec les voix de : Vincent Dedienne,

Camélia Jordana…

Un martinet orphelin élevé par des goélands va réunir

les deux familles d’oiseaux qu’a priori tout oppose.

Allez-y pour la beauté jamais mièvre du message

Pauvre Georges !

De : Claire Devers

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1 h 53

Avec : Grégory Gadebois, Monia

Chokri, Noah Parker…

Un prof surprend un adolescent en train de fouiller

dans sa maison. Au lieu de le dénoncer, il décide de le

prendre sous son aile.

Allez-y pour le ton tragico-absurde

Pour les soldats tombés

De : Peter Jackson

Genre : Documentaire

Durée : 1 h 39

Le réalisateur du Seigneur des anneaux signe un

documentaire en couleur sur les soldats anglais de 14-18.

Allez-y pour la passion de l’Histoire

Quand on crie au loup

De : Marilou Berry

Genre : Comédie

Durée : 1 h 23

Avec : Noé Wodecki, Gérard

Jugnot, Bérangère Krief…

Victor, qui aime se faire peur, a l’habitude d’appeler

les secours dès qu’il imagine un danger dans

l’immeuble dont son grand-père est gardien.

Allez-y si vous aimez les comédies d’aventure

LE GUIDE

Rojo

De : Benjamín Naishtat

Genre : Drame, thriller

Durée : 1 h 49

Avec : Dario Grandinetti, Andrea

Frigerio, Alfredo Castro…

Dans l’Argentine pré-junte militaire. Un avocat

véreux, notable local, voit sa vie bouleversée par

la mort accidentelle d’un homme.

Allez-y pour l’ambiance film noir

So Long, My Son

De : Wang Xiaoshuai

Genre : Drame

Durée : 3 h 05

Avec : Jing-chun Wang, Mei Yong…

Au début des années 80, un couple se retrouve

ébranlé après la mort accidentelle de leur fils unique.

Allez-y pour la force mélodramatique

Spider-Man :

Far From Home

De : Jon Watts

Genre : Action, fantastique

Durée : NC

Avec : Tom Holland, Jake

Gyllenhaal, Zendaya…

Décidé à partir en vacances, Peter Parker, alias

Spider-Man, est appelé à la rescousse par Nick Fury.

Allez-y pour le retour de l’araignée

3D

COUP DE

Yesterday CŒUR

De : Danny Boyle

Genre : Film musical

Durée : 1 h 56

Avec : Himesh Patel, Lily James,

Ed Sheeran…

Jack, musicien sans succès, se réveille après un

accident de la route dans un monde où il est le seul

à se souvenir de l’existence des Beatles…

Allez-y même si vous préférez les Rolling Stones

10 juillet

Acusada

De : Gonzalo Tobal

Genre : Drame, thriller

Durée : 1 h 48

Avec : Lali Espósito, Gael García

Bernal, Leonardo Sbaraglia...

Accusée du meurtre de sa meilleure amie, une

étudiante argentine prépare sa défense au cœur

d’un intense tourbillon médiatique.

Allez-y pour le suspense

Anna

De : Luc Besson

Genre : Action, thriller

Durée : 1 h 58

Avec : Sasha Luss, Helen Mirren,

Luke Evans…

À l’instar des poupées russes, Anna cache plusieurs

femmes en elle. Mais qui est-elle vraiment ?

Allez-y si vous aimez les battantes

Disponible en VFST

Annabelle, la maison du mal

De : Gary Dauberman

Genre : Horreur

Durée : 1 h 46

Avec : Vera Farmiga, Patrick

Wilson, Mckenna Grace…

La poupée maléfique déchaîne ses pouvoirs dans la

maison du couple Warren, les fameux chasseurs de

fantômes, et sur leur fille de 10 ans…

Allez-y pour les frissons

Les Enfants de la mer

De : Ayumu Watanabe

Avec : Mana Ashida, Win

Morisaki…

Genre : Aventure

Durée : 1 h 50

Une lycéenne fait la connaissance d’un garçon

capable de communiquer avec les animaux marins.

Allez-y pour la pureté du style

Face à la nuit

De : Wi-ding Ho

Genre : Policier

Durée : 1 h 47

Avec : Jack Kao, Louise

Grinberg…

Trois nuits de la vie d’un flic au destin tragique, rattrapé

par son passé et prêt à commettre l’irréparable.

Allez-y si vous aimez le romantisme à la Wong

Kar-wai

Premier de la classe

De : Stéphane Ben Lahcene

Genre : Comédie

Durée : 1 h 22

Avec : Mutamba Kalonji, Pascal

NZonzi, Michèle Laroque…

Un jeune menteur patenté imagine un mytho délirant

pour empêcher son père de rencontrer ses profs.

Allez-y pour les quiproquos invraisemblables

UglyDolls

De : Kelly Asbury

Genre : Comédie musicale

Durée : 1 h 27

Une bande de poupées quitte sa ville pour un voyage

dans un pays nommé Perfection où l’apparence

physique impose des normes esthétiques.

Allez-y pour la richesse des couleurs

Vita & Virginia

De : Chanya Button

Genre : Drame, biopic

Durée : 1 h 50

Avec : Gemma Arterton, Elizabeth

Debicki, Isabella Rossellini…

Les amours scandaleuses de Virginia Woolf et

l’aristocrate Vita Sackville-West dans l’Angleterre

du début du XX e siècle.

Allez-y pour le tumulte passionnel

32

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


17 juillet

Le Coup du siècle

De : Chris Addison

Genre : Comédie

Durée : 1 h 34

Avec : Rebel Wilson, Anne

Hathaway…

Deux femmes aux profils très différents vont

s’associer pour se venger de tous les hommes qui

leur ont fait du tort.

Allez-y pour l’énergie contagieuse du tandem

Persona non grata

De : Roschdy Zem

Genre : Drame

Durée : 1 h 32

Avec : Raphaël Personnaz, Nicolas

Duvauchelle, Roschdy Zem…

Deux amis associés envisagent le pire pour sauver

leur entreprise de BTP. Un troisième homme vient

perturber leur plan.

Allez-y pour le trio d’acteurs

Disponible en VFST

Le Roi Lion

De : Jon Favreau

Genre : Aventure

Durée : NC

Avec la voix de : Jean Reno…

Le combat du lionceau Simba pour régner sur la

savane en dépit des complots de son oncle, Scar.

Allez-y pour la splendeur visuelle

3D

L’Œuvre sans auteur

De : Florian Henckel von

Donnersmarck

Genre : Drame

Durée : 3 h 09

Avec : Tom Schilling, Paula Beer…

Le destin d’un peintre en RDA, condamné à peindre

selon les règles rigides du réalisme socialiste alors

qu’il rêve d’expression personnelle.

Allez-y si vous aimez les fresques historiques

Roads

De : Sebastian Schipper

Genre : Drame

Durée : 1 h 39

Avec : Fionn Whitehead,

Stéphane Bak, Moritz Bleibtreu…

Deux jeunes, un Anglais et un Congolais, effectuent

ensemble un périple initiatique à travers l’Europe.

Allez-y pour le récit d’émancipation

Wild Rose

De : Tom Harper

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1 h 41

Avec : Jessie Buckley, Julie Walters,

Sophie Okonedo……

Rose-Lynn sort de prison et tente d’accomplir son

rêve : devenir une star de la country music.

Allez-y pour l’émotion

Yuli

De : Icíar Bollaín

Genre : Biopic

Durée : 1 h 50

Avec : Carlos Acosta, Santiago

Alfonso, Kevyin Martínez…

Le danseur étoile originaire de La Havane Carlos

Acosta raconte sa vie sous la forme d’un ballet, de

Cuba au Royal Ballet de Londres.

Allez-y si vous aimez la danse

24 juillet

Crawl

De : Alexandre Aja

Genre : Horreur

Durée : 1 h 30

Avec : Kaya Scodelario, Barry

Pepper…

Dans une maison subissant les assauts d’un

ouragan, le combat d’une jeune femme contre un

terrifi ant crocodile.

Allez-y si vous aimez frissonner en été

Give Me Liberty

De : Kirill Mikhanovsky

Genre : Comédie

Durée : 1 h 51

Avec : Chris Galust, Lauren

Spencer, Darya Ekamasova…

Le jeune chauffeur d’un minibus pour handicapés

est entraîné dans une folle et joyeuse journée à

travers la ville de Milwaukee.

Allez-y si vous aimez les comédies sociales

La Source

De : Rodolphe Lauga

Genre : Comédie

Durée : 1 h 43

Avec : Sneazzy, Christophe

Lambert, Alice David…

Tout prédestinait Samir à être plombier comme son

père. Mais le jeune des cités rêve de devenir surfeur.

Allez-y si vous aimez les destins exemplaires

Disponible en VFST

The Operative

De : Yuval Adler

Genre : Espionnage, thriller

Durée : 1 h 56

Avec : Diane Kruger, Martin

Freeman, Cas Anvar…

À la fi n des années 2000, une espionne sous

couverture en Iran disparaît dans la nature. Son

contact raconte son recrutement et leurs liens.

Allez-y si vous aimez John le Carré

Wonderland, le royaume

sans pluie

De : Keiichi Hara

Genre : Fantastique

Durée : 1 h 55

Une jeune fi lle rêveuse découvre qu’elle est la déesse

d’un royaume touché par la sécheresse.

Allez-y pour la poésie folle

LES FILMS DE JUILLET

31 juillet

Comme des bêtes 2

De : Chris Renaud et Jonathan

Del Val

Genre : Comédie

Durée : 1 h 26

Avec les voix de : Philippe

Lacheau, Willy Rovelli, Elodie

Fontan…

Un nouveau membre a fait son apparition dans

la famille de Max, le chien : Liam, un petit garçon

qui va bouleverser sa vie.

Allez-y pour rire en famille

3D

Diego Maradona

De : Asif Kapadia

Genre : Documentaire

Durée : 2 h 10

Avec : Diego Maradona…

Portrait via des archives inédites de la star

argentine du football par le prisme de ses sept

années passées à Naples.

Allez-y que vous aimiez ou non le foot

Les Faussaires

de Manhattan

De : Marielle Heller

Genre : Comédie dramatique, biopic

Durée : 1 h 47

Avec : Melissa McCarthy, Richard

E. Grant, Dolly Wells…

Une écrivaine fauchée rédige de fausses

correspondances entre auteurs célèbres qu’elle

revend à prix d’or aux collectionneurs.

Allez-y pour le numéro de Melissa McCarthy

Midsommar

De : Ari Aster

Genre : Horreur

Durée : 2 h 20

Avec : Florence Pugh, Jack

Reynor…

Un groupe d’Américains en vacances en Suède

découvre un village isolé où se pratique chaque

siècle un rituel terrifiant.

Allez-y pour le scénario cauchemardesque

Mon frère

De : Julien Abraham

Genre : Drame

Durée : 1 h 36

Avec : MHD, Darren Muselet,

Youssouf Gueye…

Un garçon se retrouve en centre éducatif fermé

après avoir été accusé du meurtre de son père

violent. Il se lie d’amitié avec le caïd du centre.

Allez-y pour l’univers viril

Never Grow Old

De : Ivan Kavanagh

Genre : Western, action

Durée : 1 h 30

Avec : John Cusack, Emile Hirsch,

Antonia Campbell-Hughes…

Un entrepreneur irlandais est confronté

à des hors-la-loi qui menacent sa famille.

Allez-y pour la tension du récit

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT 33


FAST & FURIOUS :

HOBBS & SHAW

7 août 7 août

14 août

PLAYMOBIL, LE FILM

LE MOIS PROCHAIN

DORA ET LA CITÉ PERDUE

14 août

JE PROMETS D’ÊTRE SAGE

IMAX 4DX DOLBY CINEMA

IMAX

De : David Leitch

Genre : Action / Avec : Dwayne

Johnson, Jason Statham, Idris Elba…

De : Lino DiSalvo

Genre : Aventure / Avec les voix de :

Kad Merad, Franck Dubosc…

De : James Bobin

Genre : Aventure

Avec : Isabela Moner, Michael Peña…

De : Ronan Le Page

Genre : Comédie dramatique

Avec : Pio Marmaï, Léa Drucker…

Dwayne Johnson et Jason

Statham reviennent dans ce

nouveau Fast & Furious où leurs

personnages, Hobbs le fidèle

agent de sécurité et Shaw

le mercenaire, ennemis de

longue date, vont devoir faire

équipe afin de détruire un

adversaire tout-puissant.

Quand le jeune Charlie disparaît

dans l’univers magique des

Playmobil, sa sœur aînée part

à sa recherche. C’est le début

d’une grande aventure…

Action, humour, péripéties,

après les LEGO, c’est au tour

des Playmobil de connaître les

joies de l’adaptation cinéma.

Le personnage préféré des

enfants, Dora l’exploratrice,

arrive sur grand écran.

Accompagnée de son fidèle

singe Babouche et de son

cousin Diego, elle va partir à la

recherche de la mystérieuse

Cité d’or. Une aventure en live,

qui s’annonce spectaculaire.

Après des années de galère

dans le théâtre, Franck tourne

la page et quitte Paris pour

un job tranquille de gardien

de musée. Mais sa rencontre

avec Sibylle, une agent de

surveillance caractérielle qui

a quelque chose à cacher,

va changer la donne.

ONCE UPON A TIME… IN HOLLYWOOD

14 août

Quentin Tarantino revisite brillamment

le Hollywood des années 60, celui des

hippies et de Charles Manson, et rend

hommage au cinéma de son enfance.

Leonardo DiCaprio en star de télé

et Brad Pitt en cascadeur règnent sur

ce nouvel opus très attendu.

ROUBAIX, UNE LUMIÈRE

21 août

Un soir de Noël, une vieille femme

est assassinée. Les voisines de

la victime, deux jeunes femmes

toxicomanes, sont arrêtées par

Daoud, le chef de la police de

Roubaix. Le nouveau Desplechin

avec Léa Seydoux et Sara Forestier…

De : Quentin Tarantino / Genre : Comédie dramatique / Avec : Leonardo DiCaprio, Brad Pitt…

De : Arnaud Desplechin / Genre : Thriller, Drame / Avec : Roschdy Zem, Léa Seydoux…

21 août

28 août 28 août

28 août

LES BARONNES

LA CHUTE DU PRÉSIDENT

LA VIE SCOLAIRE

UNE FILLE FACILE

De : Andrea Berloff

Genre : Action, thriller / Avec :

Melissa McCarthy, Elisabeth Moss…

De : Ric Roman Waugh

Genre : Action / Avec : Gerard Butler,

Morgan Freeman…

De : Grand Corps Malade et Mehdi Idir

Genre : Comédie dramatique

Avec : Zita Hanrot, Alban Ivanov…

De : Rebecca Zlotowski

Genre : Comédie dramatique

Avec : Mina Farid, Zahia Dehar…

1978. Alors que leurs maris,

des mafieux irlandais de New

York, viennent d’être envoyés

en prison, trois épouses

décident de mettre main

basse sur leur quartier,

le sulfureux Hell’s Kitchen

et de prendre la relève !

Accusé à tort d’avoir voulu

assassiner le président

américain, un ex-garde du

corps, pourchassé par le FBI,

doit trouver l’identité du tueur.

Le troisième volet des

aventures de Mike Banning,

toujours avec Gerard Butler.

Une année au cœur de l’école

de la République, dans un

collège réputé difficile de

Saint-Denis. Après Patients,

Grand Corps Malade et Mehdi

Idir récidivent, pour cette

comédie dramatique portée

par un casting alléchant.

Naïma, 16 ans, et sa cousine

la belle Sofia passent leurs

vacances sur la Côte d’Azur et

vont vivre un été inoubliable.

Le premier rôle de Zahia

Dehar dans un film

récompensé à la Quinzaine

des Réalisateurs à Cannes.

34

LES CINÉMAS PATHÉ ET GAUMONT


WONDER FILMS

ET LA PETITE REINE PRODUCTION

PRÉSENTENT

MARILOU

BERRY

GÉRARD

JUGNOT

UN FILM DE MARILOU

BERRY

BÉRENGÈRE KRIEF NOÉ WODECKI NICOLAS WANCZYCKI THOMAS VDB

AU CINÉMA LE 3 JUILLET

PHOTOS © EDDY BRIÈRE - CRÉDITS NON CONTRACTUELS


QUE LA FÊTE COMMENCE !

ACTUELLEMENT AU CINÉMA

©2019 Disney/Pixar

DisneyPixarFR DisneyPixarFR @DisneyFR @DisneyFR @disneyfr @disneyfr #ToyStory4 #ToyStory4

More magazines by this user
Similar magazines