Adventiste Magazine N°20

CommunicationsFSRT
  • No tags were found...

4. CROYANCES : De la gratuité à la grâce - Pour une économie du don 9. INTERVIEW : Lucienne Veckringer : un siècle, ça se fête ! 12. Hommages : M. Unternaehrer, M. Garcia, A. Broggini, Y. Lador, A. Walther, W. Morosoli 16. TÉMOIGNAGE : Jamyle - De la dépendance à la liberté "grâce" à la souffrance 20. FOCUS : Roland Meyer, Riche héritier de la Parole 25. ACTUALITÉS SUISSES

Yvonne Lador

Tu es apparue en 1918. Bonne élève, on

te prédestinait à l’enseignement, mais tu

préféreras partir à Zürich pour apprendre

l’allemand dans un hôtel.

A 22 ans, en pleine 2ème guerre mondiale,

tu rencontreras un beau militaire. Dansant

avec lui toute la soirée, tu lui feras

oublier de rentrer à l’heure en caserne

où il écopera de 4 jours de prison… Tu lui

écriras tous les jours, avant de vous marier

le 12 juillet 1941. Vous vivrez à Yverdon et

tu mettras au monde deux enfants, Marco,

malheureusement mort-né, puis en

1946 Ivan, en parfaite santé. Après avoir

déménagé à Montreux, tu travailleras à

Vevey aux Galeries du Léman.

Convertie à l’adventisme et dans le respect

du sabbat, tu seras obligée d’abandonner

ton emploi. Ce sera pour Etienne et toi

l’opportunité de créer votre propre atelier

à Montreux, baptisé « Tentes Riviera ».

En 1973, tu perdras malheureusement

Etienne beaucoup trop tôt, emporté par

un cancer. Tu sauras trouver la force

de poursuivre ta route, vivant seule et

indépendante dans ton appartement de

Clarens jusqu’à tes 100 ans. Réaliste, tu

devras te rendre à l’évidence qu'il était

temps pour toi de prendre résidence à

l’EMS des Novalles à Blonay, sur le début

du chemin du Paradis.

Tu resteras à jamais dans nos cœurs ;

adieu, notre « super mamie ».

Natacha et Viviane

Petites filles d’Yvonne Lador

Ana Walther

Née à Stuttgart le 20 mai 1935, Ana a

fait un apprentissage dans la vente et a

ensuite travaillé comme secrétaire chez

Mercedes.

En 1955, elle a connu papa et ils se sont

mariés en 1957. Maman a déménagé au

Tessin où sont nées Ives, Silvia, Claudia

et Sandra. Leur mariage a été heureux et

ils ont presque pu célébrer 62 ans de vie

ensemble.

Elle a assuré le rôle maman à plein temps,

se consacrant entièrement à sa famille,

toujours engagée aussi dans les activités

d’église, auxquelles elle participait avec

plaisir. Elle a été une mère toujours

présente, aimante, disponible pour nous

toutes, les filles, toujours intéressée par

nos activités et nos vies, même une fois

devenues adultes.

La famille s’agrandit avec les gendres et

les petits-enfants, Désirée et Andrea. En

décembre 2017, elle a eu la joie de devenir

l’arrière-grand-mère du petit Kevin.

Depuis plusieurs années, il était devenu

habituel de passer un week-end prolongé

en mai-juin avec toute la famille. Nous

tous, nous attendions avec joie ces moments.

Cette année encore, nous sommes

partis dans le bonheur.

Elle nous a quittés à un moment heureux

où elle était entourée de toute sa famille

après avoir passé une belle journée ensemble.

Chère « Mamie », nous t’aimons et tu

seras toujours dans nos cœurs.

Tes filles

Willi Morosoli

Le pasteur émérite Willi Morosoli est né

le 15 février 1918 à Pfàffikon, le dernier

des six fils de Giovanni, catholique, et

Giovanna, protestante.

Accompagné de ses frères, il vécut une

enfance et une jeunesse insouciantes. Ne

sachant pas dans quel secteur trouver

satisfaction au travail, sur les conseils

d’un oncle de sa mère, il a rencontré un

producteur de films d’animation qui lui

permit de suivre un stage. Il y vit l’occasion

d’apprendre un métier novateur et

stimulant, et continua dans ce domaine

durant onze ans.

Vivement intéressé par une série de

conférences qu’un évangéliste de l’Église

Adventiste du Septième Jour présenta

à Berne, il se fit baptiser par le pasteur

Herbert Willi, devenant ainsi membre de

l’Église adventiste.

Plus tard, invité à devenir l'assistant

pastoral d’Herbert Willi à Bienne, il

exprima son intérêt à aller étudier la

théologie à l’école missionnaire de

Collonges-sous-Salève. À la fin de sa

deuxième année d’études, il rencontra

Maria Rovati, avec qui il se maria. Leur

union fut bénie par l’arrivée de Gabriele

et Federica.

Après quatre ans de ministère à Bienne,

on lui proposa de s’occuper de l’évangélisation

à la ville de Lugano et au Tessin

en général, ce que lui et sa famille acceptèrent

de bon gré.

Il y travailla pendant six ans, avec la bénédiction

du Seigneur et l’aide précieuse de

son épouse Maria.

Puis il se rendit disponible pour faire

connaître l’évangile dans le canton du Valais

où il est resté avec sa famille pendant

six autres années, à la fin desquelles il est

retourné à Bienne pour servir l’église et

former le groupe italien. Il y travailla avec

engagement et dévouement pendant huit

ans. Les bénédictions du Seigneur abondèrent,

jusqu’à ce qu’en 1972 sa présence

soit à nouveau demandée au Tessin, à

Locarno et à Lugano. C’est à Locarno qu’il

vécut, y compris à la retraite.

La vie du pasteur Willi Morosoli a été

caractérisée par un amour profond pour

le Seigneur et pour l’Église adventiste,

amour qu’il a transmis aux membres de

l’église et à ceux avec qui il est entré en

contact.

Ceux qui ont connu Willi Morosoli se souviennent

de lui comme d’une personne

toujours reconnaissante envers l’Éternel

malgré les situations difficiles de la vie,

d’une personne joyeuse qui encourageait

ceux dans le besoin, en cherchant du

réconfort dans l’amour du Christ.

Quel beau moment celui où Jésus reviendra

le chercher, ainsi que ceux qu’il a encouragés

pendant des années à attendre

ce jour merveilleux, où la souffrance sera

anéantie par ce Dieu aimant son peuple !

Que le Seigneur revienne bientôt,

Amen !

14 15

More magazines by this user