Yoga N°22

online.magazines

HISTOIRE DE PETIT YOGIS

12

L’ÉCOLE DE LA VIE

36

14 Imagine que tu es un enfant

avec Lise Bilien

21 3 questions à… Marie Tanneux

22 Mythologie : Balasana,

la posture de l’Enfant

27 Yoga spirit : une sélection

de livres pour les parents

28 Invite une coccinelle,

mon petit conte sophro

30 Série parent-enfant :

dans la jungle

39 Quand les chiffres parlent

40 Pour une nouvelle école

47 3 questions à… Marie Lefeuvre

49 Pleine conscience au collège

par Rébecca Shankland

50 Yogadolescent, un échange

enrichissant

56 Nouvelles perspectives pour

les jeunes du Cambodge

58 Série enfants et ados :

savoir être soi-même

64 Mains magiques, un auto-massage.

6 Inspiration 8 Actualités 128 Ressources

ET AUSSI… des enfants calmes & attentifs avec…

25 Fanny Grangier, fondatrice des ateliers Avatar Héroïque 35 Valérie Marchand,

fondation SEVE 55 Claire Wyniecki, créatrice de l’école de musique Le Bon ton

75 Ghislaine Dulier, autrice de Sam & Watson 105 Carole Serrat et Laurent Stopnicki, auteurs

4 yoga magazine


SOMMAIRE

TOUS RELIÉS

66

ON S’AMUSE

100

68 Mes vacances avec Pippa

76 Escapades en famille

78 Test : quel est votre profil de pleine

conscience ?

84 En pleine conscience

avec mon enfant

88 Une grossesse épanouie

94 Série : enceinte et sereine

98 Petite météo, mon activité sophro

102 Rencontre avec Ulrika Dezé,

de Yogamini

106 S’envoler en famille :

une série d’acroyoga

110 Tomber fait partie de

l’apprentissage par Isabelle Filliozat

112 Série : récréation en famille

116 Veggie kids : 3 recettes

de Marie laforêt

120 Qu’est-ce que c’est que ce cirque ?

125 Petit spirit : une sélection de livres

pour les enfants

127 Petit yogi : une sélection de jeux

pour les enfants

Ce hors-série a été réalisé en partenariat avec les magazines Psychologie Positive et La Petite Fabrique.

Pleine conscience au collège a été publié dans le hors-série n° 10 de Psychologie Positive.

Mains magiques a été publié dans La Petite Fabrique n° 2 (hiver 2018).

En pleine conscience avec mon enfant est tiré du hors-série n°16 de Psychologie Positive.

Petite météo a été publié dans La Petite Fabrique n° 1 (automne 2018).

Jouer dehors d’Isabelle Filliozat a été publié dans Psychologie Positive n° 20 (juin 2018).

Qu’est-ce que c’est que ce cirque ? a été publié dans La Petite Fabrique n° 4 (été 2019).

yoga magazine 5


what’s up

Raconte-moi une histoire

Grands yogis, ne perdez pas votre âme d’enfant…

De nombreuses asanas (postures de yoga) tiennent

leur nom de leur ressemblance avec des animaux (Lion,

Cobra, Paon…). Mais d’autres s’inspirent des dieux

hindous et de légendes indiennes millénaires : à travers

Virabhadrasana, on raconte l’histoire de Virabhadra,

redoutable guerrier ; avec Hanumanasana, celle

d’Hanuman, le roi-singe ; et en prenant la posture de

Natarajasana, on parle du seigneur de la danse Nataraja.

Chacune de ces postures est un conte de courage,

de résilience et d’humilité. Alors, souvenez-vous :

il n’y a pas d’âge pour apprécier une belle histoire.

1, 2, 3,

nous irons au bois

Jouer dehors, en particulier dans un

environnement naturel comme un parc ou

un jardin, rend les enfants plus calmes. Des

études montrent que les cours de récréation

“luxuriantes” où les enfants peuvent jouer

sur de l’herbe et au milieu des arbres sont

un exutoire pour leur stress. Les professeurs

témoignent ainsi d’une meilleure capacité

d’attention des élèves une fois qu’ils

reviennent en classe. Les adolescents, quant

à eux, associent les paysages naturels à un

sentiment de calme et de confort.

Source : Benefits of nature contact for children, Louise

Chawla, Journal of planning litterature, 2015.

Ommmais qu’il

est mignon !

La couche est changée, le biberon

est terminé, et pourtant bébé

pleure encore ? Pas de panique,

nous avons une technique infaillible

pour apaiser votre bout de chou.

Enfin… c’est plutôt un jeune papa

nommé Daniel Eisenman qui nous

confie une méthode simple et

efficace pour le calmer en quelques

secondes. Il ne s’agit pas d’une

berceuse ordinaire mais du célèbre

mantra Om. L’astuce ? Le bébé,

dans les bras de son père, ressent

les vibrations du « ommm » qui

résonnent dans sa poitrine et est

calmé par la voix grave et chaude

de Daniel. Et c’est réussi ! On vous

invite à regarder cette adorable

vidéo pour essayer chez vous.

How to Stop a Crying Baby

in seconds sur YouTube

8 yoga magazine


ACTUALITÉS

POUR L’AMOUR D’UNE MÈRE

Tabay Atkins aime les cours de maths et passer du

temps avec ses copains. À 13 ans, ce collégien est tout

de ce qu’il y a de plus normal, à une chose près : ce

petit homme est professeure de yoga. C’est en 2016

qu’il obtient sa certification et devient officiellement

le plus jeune enseignant de yoga des États-Unis. Sa

première motivation ? Sa mère, devenue professeure

de yoga après avoir lutté contre un cancer. « J’ai vu

comment le yoga guérissait ma mère. Je lui ai dit que je

voulais l’enseigner pour aider les gens à guérir comme

elle », a-t-il déclaré à un magazine américain. Trois fois

par semaine, l’adolescent dispense des cours de Yoga

Vinyasa et de méditation pour adultes et enfants.

Périple

– sans –

pépin

Vous redoutez un interminable trajet en voiture ?

Suivez les conseils de MARIE NGUYEN,

professeure de yoga pour les enfants, pour

voyager sereinement et éviter les crises.

Fourmis dans les jambes : automassage

« En partant des orteils, remonter lentement le long

des jambes en faisant des pressions circulaires. »

Se rafraîchir : la respiration Sitali

« Tenir un verre imaginaire dans lequel il

y a une paille et sa boisson préférée. Tirer

la langue et enrouler la paille imaginaire.

Aspirer l’air tout en remontant la tête puis

rentrer la langue énergiquement. »

Détendre le bas du dos : le Papillon

« Assis, jambes pliées, plantes de pied l’une

contre l’autre. Faire de légers mouvements des

jambes comme des battements d’ailes, en gardant

le dos droit et en respirant tranquillement. »

Se calmer et s’amuser : l’Escargot

« Jouer à bouger le plus lentement possible. »

S’étirer sur une aire de repos :

« On peut pratiquer cette courte séquence :

la Montagne pour un étirement doux du dos,

l’Oiseau qui s’envole (tenir l’équilibre sur un

pied puis l’autre), le repos en Étoile de mer. »

yoga magazine 9


Imagine que

tu es un enfant…

La recette de LISE BILIEN pour enseigner le

yoga aux enfants ? De l’imaginaire, une écoute

sensible et une généreuse dose d’amour.

14 yoga magazine


HISTOIRES DE (PETITS) YOGIS

yoga magazine 15


Ne faire

qu’un avec

LE TOUT

22 yoga magazine


HISTOIRES DE (PETITS) YOGIS

S’abandonner à l’instant

présent, reconnaître sa part

d’humanité et de divin, être,

tout simplement. Tout cela,

on peut l’apprendre des enfants

et de la posture de l’Enfant.

TEXTE Irina Verwer

PHOTOGRAPHIE Christine Hewitt

www.ChristineLoveHewitt.com

ILLUSTRATIONS Danceyourlife

LE MOT DE LA PHOTOGRAPHE CHRISTINE HEWITT

« Mon jardin en Inde est un petit coin de paradis, et

l’endroit parfait pour faire du yoga. Jules, le modèle,

va souvent en Ouganda pour enseigner les vertus

restauratrices du yoga aux survivants de la guerre.

C’est une personne incroyablement bonne et altruiste. »

Balasana, ou la posture de l’Enfant, est une

des plus courantes du yoga. On la pratique

souvent entre deux asanas plus difficiles

pour retrouver son souffle, et se reconnecter

avec l’enfant en chacun de nous. Et ainsi se

reconnecter avec l’Univers tout entier.

Il y a bien longtemps, Yashoda, une femme au

cœur tendre, vivait dans un petit village. C’était

la mère adoptive du petit Krishna, qui jouera

plus tard un rôle si important dans l’épique

Bhagavad Gita. Depuis la naissance de l’enfant,

elle s’occupait de lui comme s’il était son

propre fils. Elle l’aimait profondément, malgré

son goût pour les bêtises. Il avait par exemple

la manie de mettre tout ce qu’il trouvait dans

sa bouche, comme tous les jeunes enfants.

Et quand il jouait dehors, il essayait toujours

de manger de la boue. Un jour, alors que sa

mère ne faisait pas attention, Krishna se mit de

nouveau une poignée de boue dans la bouche.

Son frère Balarama partit tout de suite prévenir

Yashoda, qui rattrapa Krishna et lui demanda

si c’était vrai. Krishna la regarda, les yeux

yoga magazine 23


Dans

la jungle

Faire du yoga avec son enfant est amusant et bon

pour la santé. Devenez les rois de la jungle avec

cette série qui vous fait visualiser les situations !

yoga, c’est génial », raconte

Jordy, 9 ans. Rugir comme un lion

«Le ou ramper comme un Indien, c’est

amusant pour les enfants comme

pour les parents. Mais les bienfaits

ne s’arrêtent pas là : comme tout le

monde, nos enfants vivent dans un climat

de tension permanente. Ils passent

énormément de temps à l’école, ont de

multiples activités – sport, musique, surf

sur Internet –, voient ou entendent les

actualités souvent anxiogènes du monde

entier. Résultat ? Comme les adultes,

ils ont du mal à se détendre. Ce qui

peut provoquer des maux de ventre ou

des troubles du comportement comme

l’hyper activité ou le déficit de l’attention.

Le yoga aide les enfants à se relaxer, à

se concentrer et à découvrir leurs limites.

Dans 80 % des cas, les maux de ventre

inexpliqués disparaissent grâce à la

pratique du yoga. Comme le dit Sanne,

8 ans : « Quand je suis triste, je me mets

dans une posture de yoga. Ça m’aide à

respirer calmement. Je me sens mieux

et j’arrive à parler de ce qui ne va pas. »

Pendant les séances de yoga, les enfants

se mettent dans la peau d’un animal,

gonflent un ballon pour évacuer leur

stress ou visualisent un voyage vers la

lune. Vicky, 9 ans, explique : « Pendant

la méditation du ballon, je mets tous

les calculs, les disputes, le stress dans

le ballon. Une fois qu’il s’est envolé,

j’oublie tout. » L’attitude des parents est

également cruciale. Attention à ne pas

mettre l’accent sur les résultats, au risque

de faire disparaître l’enthousiasme naturel

de l’enfant. Les exercices sont adaptés à

tous les âges. Et maintenant, suivez-moi

pour une aventure dans la jungle !

TEXTE Helen Purperhart, PHOTOGRAPHIES Saskia van Osnabrugge, STYLISME Annemieke Paarlberg,

MODÈLES Helen Purperhart et Carmel, www.kinderyogawinkel.nl, www.kinderyoga.nl ILLUSTRATIONS Danceyourlife

30 yoga magazine


HISTOIRES DE (PETITS) YOGIS

1. LE SOLEIL

Tu es debout au milieu de la jungle et

le soleil brille sur tout ton corps.

Mets-toi debout et place tes mains sur ton ventre. Ferme

les yeux et respire lentement. Depuis ton ventre, le soleil

brille jusque dans chaque recoin de ton corps. Tu sens

sa chaleur. Ouvre les yeux et poursuis ton aventure.

Bienfaits : développe la sensibilité et la concentration.

2. L’ARBRE

Dans la jungle se trouve un arbre gigantesque.

Tu es debout. Imagine que tu es cet arbre et

que tes pieds poussent comme des racines

dans la terre. Pose un de tes pieds contre

l’intérieur de l’autre jambe. Joins les mains

devant la poitrine, les doigts vers le haut. Inspire

et laisse pousser tes branches en étirant tes

bras le plus haut possible. Respire lentement.

Refais l’Arbre en changeant de pied.

Bienfaits : renforce les muscles des

épaules et des jambes et améliore

l’équilibre et la coordination.

3. L’ÉLÉPHANT

Au bord de l’eau, tu vois un troupeau

d’éléphants en train de boire.

Tiens-toi debout et entrelace tes bras

comme si c’était une trompe. Inspire et

tends tes bras au-dessus de la tête. Expire

et penche-toi complètement en avant, en

gardant les jambes tendues et le dos droit.

Laisse tes bras pendre comme une trompe

et reste immobile pendant quelques instants.

Inspire et relève-toi lentement. Respire

tranquillement. Répète l’exercice plusieurs fois.

Bienfaits : donne de l’énergie et assouplit le dos.

yoga magazine 31


Savoir être

soi-même

7 POSTURES POUR ENFANTS

ET ADOLESCENTS D’AUJOURD’HUI

Les professeurs de yoga pour enfants le

remarquent tous les jours : faire du yoga rend

les enfants heureux. Pour les petits, c’est

une façon d’apprendre à être soi-même.

Les adolescents, eux, trouvent dans le yoga

la sérénité qui manque à leur quotidien

frénétique. Apprentissage en sept postures.

58 yoga magazine


L’ÉCOLE DE LA VIE

L’ARBRE

(VRKSASANA)

1

Quand on vacille dans cette posture, c’est souvent le

signe que le cerveau tourne à cent à l’heure. Il faut

apprendre à se concentrer, ce qui conduit à la stabilité

et à la paix intérieure. La base solide que forme la

jambe d’appui active le premier chakra – représentant

la sécurité et la confiance en soi. Les jeunes enfants

peuvent réciter le mantra “Je sais que je suis assez bon”,

afin de consolider la posture. L’Arbre aidera les ados

surmenés à mieux se concentrer.

Redressez bien le dos, en repoussant la tête vers le

plafond comme s’il y avait une corde au sommet de

votre crâne. Placez le menton tranquillement parallèle

au sol pour bien aligner les vertèbres du cou, ainsi que

le nombril, pour plus de stabilité. Ramenez le poids du

corps sur une jambe. Dès que vous vous sentez stable,

remontez l’autre jambe et posez la plante du pied

le plus haut possible sur l’intérieur de la cuisse de la

jambe d’appui. Tenez la posture pendant 10 respirations

calmes. Répétez de l’autre côté.

yoga magazine 59


Puisez l’inspiration

Retrouvez Yoga magazine chez votre marchand de journaux


de mauvais alignement, la corde se défait et une friction se crée au sein de cet

ingénieux système ». Comment éviter ce problème ? En activant le quadriceps

yoga magazine 35

PORTRAIT

Spiritualité & lifestyle

Ancré dans la profondeur, Yoga magazine

protège l’équilibre vital entre l’intérieur et

l‘extérieur…

U

ne barbe rousse à la Van

Gogh, un léger foulard

à poids noué autour du

cou qui lui donne un

côté dandy, des paroles

limpides. Au-delà de ces quelques

éléments, comment décrire Eddie

Stern ? Comment parler d’un homme

qui prône le détachement et dit ne

pas s’intéresser aux histoires que l’on

raconte sur lui ? « Les mythologies et

les archétypes sont cruciaux quand il

s’agit de mieux se comprendre. Mais

les histoires personne les ne sont

qu’une manière de nous séparer des

autres », dit-il.

TOUT EST LÀ

On apprendra tout de même qu’il a

découvert le yoga un été, en colonie

de vacances. Aurons-nous droit à une

anecdote touchante, un détail original ?

Eddie ne fait pas planer le doute très

longtemps : « La France étant un pays de

philosophes, je crois avoir le droit, quand

je suis ici, de ne pas faire de fixette sur

mon récit personnel. Aux États-Unis, on

vous demande toujours d’arriver avec

une histoire, un récit qui vous définit. Nous lui suggérons de partager l’histoire

On aime raconter des histoires à propos derrière l’un des tatouages qui ornent

de soi pour se sentir important et sortir ses chevi les. Sans broncher, il se dirige

de la masse. Un des messages les plus vers son sac à dos et sort son crayon à

clairs du yoga, néanmoins, est que ces papier, ses lunettes, son chapeau et son

histoires sont i lusoires. E les cachent portefeui le. Tout ce dont il a besoin est

la vérité. Croire en e les nous empêche là : juste le nécessaire au quotidien.

de comprendre qui l’on est vraiment. Dans le portefeui le, un portrait de sa

Le yoga, normalement, ébranle cette fi le un jour de photo de classe, des

croyance… jusqu’à ce que nous n’ayons images de Ganesh et Hanuman glanées

plus d’histoire. Excepté ce le d’être lors d’un de ses voyages annuels en

entièrement engagés dans le monde qui Inde, et un passe de métro new-yorkais

nous entoure, sans séparation d’avec pas comme les autres. Il est à l’effigie

les autres, la nature, la Création. » Pour de David Bowie ; c’est une édition

mettre ses paroles en action, Eddie nous limitée, révèle Eddie : seuls 250 000 de

montre les petits objets qu’il a choisi ces passes ont été édités, dépeignant

de faire photographier. Souvent, les chacun une “ère Bowie” : le rocker

professeurs interviewés choisissent un adolescent en noir et blanc, la période

grigri, un souvenir ou un bijou de fami le. Ziggy Stardust, le clown blanc…

18 yoga magazine

MÉNAGEZ VOS

GENOUX

EN 6 POSTURES

Eddie nous montre non sans une

pointe de fierté sa carte arborant

Aladdin Sane, son regard hypnotique

traversé par le fameux éclair rouge

et bleu. Bowie, l’artiste qui a su faire

de la réinvention un art. En plus de

créer des chansons inoubliables,

il a su montrer qu’on pouvait offrir

au monde quelque chose de

personnel, d’émouvant et d’universel

sans s’attacher à une histoire ou à

un personnage en particulier, car

mouvant par définition. Vous pouvez

changer de nom si vous le souhaitez,

passer de Jones à Bowie à Stardust

à Sane, que le importance ? Que le

liberté ! Eddie sort son téléphone

et cherche sa chanson préférée. Les

premières notes graves de Sweet

Thing résonnent dans la paisible sa le mise en pratique. Sa philosophie peut

du Centre Élément : « Hope, boys, is se résumer à cela : regarde ce que

a cheap thing, cheap thing… » tu peux faire dès maintenant pour

t’améliorer et améliorer la vie autour

de toi. « Pourquoi sommes-nous

D’après les textes hindous, nous devenus cette espèce bizarre qui

vivons actue lement dans l’ère Kali ressent le besoin de tout dominer,

Yuga. Un âge sombre où tout ne fait à tel point que nous avons détruit

qu’empirer… avant Krita Yuga, l’ère la nature et créé d’immenses vi les

du renouveau. « Mais cela ne veut au nom du “confort” ? Pourquoi

pas dire que nous ne devrions pas avons-nous évolué ainsi ? Les autres

nous efforcer d’être mei leurs. Il est animaux n’éprouvent pas ce besoin de

important de le faire avec honnêteté maîtriser ce qui les entoure. Ils vivent

et sincérité. Parce qu’au moins, de en harmonie. » Plutôt que de contrôler

cette manière, il y aura de petites leur environnement, les yogis

“poches” de bienvei lance partout cherchent à se maîtriser eux-mêmes :

dans le monde. » Ce n’est pas l’espoir « Les premiers maîtres yogis se sont

qui fait vivre Stern – il avoue ne pas dit : “Prenons du recul, observons nos

vraiment en avoir –, mais l’action ; la pensées, vivons en conscience.” »

DE L’OMBRE À LA LUMIÈRE

yoga magazine 19

Le genou est l’articulation la plus grosse et la plus puissante du

corps – elle est aussi incroyablement complexe. Le genou permet

de s’accroupir, de sauter, de marcher et de courir, ce qui le rend

aussi très vulnérable. Pour éviter les blessures, privilégiez les

postures qui protègent cette région du corps.

« Soulevez les rotules et ne verroui lez pas les genoux » . On entend souvent

cette instruction dans les cours de yoga. Il faut éviter de tendre trop ses genoux,

ce qui pourrait engendrer une hyperextension. Un étirement intense n’est pas,

en soi, une mauvaise chose ; c’est même nécessaire dans une posture comme

le Bateau, par exemple. Mais pour certaines postures de yoga (ce les debout),

il faut rester attentif et éviter l’hyperextension : répétée trop régulièrement, e le

distend les ligaments et peut provoquer une laxité au niveau de l’articulation.

UN INGÉNIEUX SYSTÈME

« Si vous voulez que vos genoux restent en bonne santé, renforcez votre muscle

vaste médial », consei le le professeur de yoga américain Doug Ke ler. Le vaste

médial est un des quatre muscles du quadriceps (ce puissant groupe de muscles

de la cuisse), qui se trouve sur la face interne de la cuisse à hauteur du genou, et

permet les 30 derniers degrés de l’étirement de la jambe. Doug Ke ler explique

que « le quadricep se termine par un tendon qui relie l’os de la cuisse à l’os du

tibia en passant par-dessus la rotule, comme une corde sur une poulie. En cas

EXERCICES

Vous y retrouverez des séries pour vous

accompagner dans votre pratique, des

professeurs de yoga et des personnalités

inspirantes, des éléments de réflexion…

34 yoga magazine

– et plus particulièrement le muscle vaste médial, comme l’explique Ke ler.

S’il reste fermement contracté dans les postures debout, le genou se placera

nature lement vers l’extérieur de la hanche, c’est-à-dire dans la position correcte.

On ressent bien ce processus en Guerrier (posture 3, page 37).

VARIANTES INFINIES

Les ischiojambiers, situés à l’arrière de la cuisse, permettent eux aussi d’éviter

l’hyperextension. Les adeptes de la course à pied le savent, ils doivent prendre le

temps de bien étirer leurs ischiojambiers après avoir couru, car la course à pied

a tendance à raccourcir les muscles. Des ischiojambiers raccourcis finissent par

comprimer l’articulation du genou.

Les étirements intenses, comme en Chameau ou en Lotus, risquent de trop

so liciter les ligaments du genou, qui finissent par se distendre. En Chameau,

faites attention de bien contracter vos cuisses et de les pousser en avant – c’est

plus important que de toucher vos pieds avec vos mains. Si en (Demi-)Lotus, la

torsion des genoux vou semble trop intense, contentez-vous de vous asseoir

en tai leur. Après tout, les variante sont infinies en yoga. Et la bonne nouve le ?

Beaucoup de posture sont justement bénéfiques pour l’articulation du genou.

L’important est d’avoir un alignement correct et de respecter quelques consignes

pour prévenir les troubles du genou. Une fois que l’on en prend conscience, cela

devient vite une habitude.

Yoga magazine s’appuie sur l’expertise

de professeurs et de contributeurs qui

pratiquent le yoga.

Il s’adresse à un large lectorat :

des débutants aux pratiquants avancés, aux

professeurs de yoga ainsi qu’à ceux qui n’ont

jamais pratiqué et qui ont envie de se lancer.

Au travers de la pratique, de la spiritualité

et du lifestyle, Yoga magazine propose

une approche ouverte et inspirante sur la

diversité de l’univers du yoga.

Traversez

la VIE

en dansant

NATARAJASANA nous apprend

à nous libérer de la peur et à

réaliser que tout change en

permanence, afin de traverser

la vie en dansant sauvagement,

libres et pleins d’amour pour

nous-mêmes et pour les autres.

TEXTE Irina Verwer

PHOTOGRAPHIE Christine Hewitt

www.ChristineLoveHewitt.com

Tout a un début et une fin. Même la Terre, dan sa forme

actue le, cessera un jour d’exister. Mais le passage du

temps à l’éche le de la planète est si lent que nous n’y

participons que momentanément, quelque part entre

le début et la fin. Le dieu Nataraja, lui, en es témoin

dans son intégralité. Pour lui, chaque ère ne dure que

le temps d’un battement de cil. Nataraja est l’une des

différentes manifestations de Shiva. Son rôle est de

s’assurer que chaque ère se termine au bon moment.

Ce qu’il fait en dansant avec abandon, déchaîné : ses

dreadlocks voltigent autour de sa tête, le cobra qui ceint

sa tai le ondule en rythme et son pied repose sur un petit

personnage, nain ou enfant. Sa danse respire l’ardeur

et la passion, mais aussi l’amour, la compassion et la

sérénité. Il danse afin que ce qui arrive à son terme soit

détruit. Il danse afin de créer l’espace nécessaire pour

de nouve les choses. Il danse parce que sur Terre, tout

arrive en temps et en heure. Ou, comme le chantaient les

Byrds, parce que « To everything there is a season and a

MYTHOLOGIE

68 yoga magazine yoga magazine 69

Nous vous laissons le découvrir !

Retrouvez-nous sur : www.yoga-magazine.fr

LA SAISON

DES RÉCOLTES

TEXTE Kyra de Vreeze PHOTOGRAPHIES Ernie Enkelaar, Rob van der Vet

RECETTES

YogaMagazineFR

@yogamagazine_FR

Les pieds bien ancrés dans la terre,

la cueillette est de retour. Tout le

monde y trouve son compte : on se

fait du bien et on fait du bien à la

planète. Go with the flow !

90 yoga magazine yoga magazine 91

et toutes nos offres d’abonnement sur shop.oracom.fr


Mes vacances

avec Pippa

Pour Marlies, l’attention particulière qu’elle doit porter à

sa fille Pippa, atteinte du syndrome de Down, est parfois

pesante. C’est avec l’idée de se rapprocher d’elle que Marlies

l’emmène faire du yoga dans un lieu idyllique dans le sud

du Portugal. Une occasion de se retrouver loin du quotidien.

Mais le repos et la distance font surgir une autre question :

« Et qui s’occupera de moi, au fait ? » se demande Marlies.

TEXTE Marlies Kieft PHOTOGRAPHIES Bonnita Postma

68 yoga magazine


TOUS RELIÉS

yoga magazine 69


En pleine

conscience

avec votre enfant

Se montrer attentif à son enfant, ne pas le juger et porter

sur lui un regard doux. Voici la définition de la parentalité

consciente telle que la conçoit SUSAN BÖGELS, professeure

de psychologie et experte en la matière. Comment faire ?

Regardez votre enfant comme un “raisin sec”et brossezlui

les dents comme si c’était la première fois.

1

EXERCICE 1

IMMERGEZ-VOUS PLEINEMENT

DANS UNE ACTIVITÉ

Choisissez une tâche routinière que vous réalisez quotidiennement

avec ou pour votre enfant. Pendant une semaine,

effectuez cette tâche au moins une fois par jour en pleine

conscience, comme si c’était la toute première fois. Donner

à manger, conduire à l’école, demander comment s’est

passée la journée à l’école, habiller ou mettre le pyjama,

brosser les dents, coiffer les cheveux, beurrer les tartines,

servir le repas, mettre au lit… Cette routine doit être

brève, donc si vous choisissez une activité qui dure plus

longtemps, ne restez concentré que pendant les premières

minutes. Portez ensuite votre attention sur votre enfant, sur

vous-même et sur le contact entre vous. N’essayez pas de

modifier votre expérience, il s’agit uniquement de prendre

conscience du moment présent tel qu’il est. Pour observer

consciemment une routine, il peut aussi être utile de ralentir.

84 yoga magazine


yoga magazine 85


88 yoga magazine

« Le yoga favorise la

connexion avec le futur bébé. »


TOUS RELIÉS

Une

grossesse

épanouie

Grâce à une meilleure connaissance de son

corps, à un travail de respiration et à des

postures appropriées, le yoga permet à la future

maman de rester en forme physiquement et

psychiquement, d’accompagner la grossesse

et de se préparer à l’accouchement.

TEXTE Véronique Olivier ILLUSTRATIONS Lauren Rebbeck

Pratiquer le yoga pendant la

grossesse va permettre à

la future maman d’évacuer

le stress et de se détendre, de

préparer l’ouverture des hanches

et de travailler le souffle en vue de

l’accouchement. Mais, même si le

yoga est une activité physique douce,

quelques précautions sont à prendre

afin de pratiquer en toute sécurité.

TONUS ET DÉTENTE

Pendant la grossesse, le corps de

la femme subit des modifications

anatomiques et physiologiques

(prise de poids, modification de

yoga magazine 89


S’envoler

en FAMILLE

À travers le jeu, le yoga, le vol acrobatique

et le massage, parents et enfants peuvent

renforcer la complicité de leur relation

et s’épanouir individuellement.

TEX TE Jules Lavigne PHOTOGRAPHIES Lieselotte P., Esther Hertog

Pratiquer l’Acroyoga avec ses enfants est un

moment très précieux. Tout en nous amusant,

nous renforçons le lien de la confiance et la

complicité. Yoga, vol acrobatique, massage

et jeux, les ingrédients de cette pratique sont des

outils formidables pour aider les adultes de demain

à se construire et à s’épanouir. « Les enfants et leurs

parents passent de bons moments en faisant du yoga

ensemble. Les parents apprennent à “baser” et à faire

voler leurs enfants à travers des jeux et des exercices

de yoga et d’acrobatie. Les enfants améliorent leur

conscience physique et la confiance en soi », explique

Tatjana t’Felt, pétillante enseignante d’AcroYoga à

Bruxelles, spécialisée dans l’enseignement pour les

enfants. Elle-même pratique avec ses propres enfants

qui adorent ces moments privilégiés avec leur maman.

En France, Timothée, 12 ans, demande souvent à son

papa de le faire voler. « Il n’est pas très souple, mais

il arrive quand même à me faire faire des postures

super rigolotes et même acrobatiques. J’adore ! »

raconte-t-il. Anne-Sophie Ballin, enseignante de

yoga à Genève, fait partie de ces mamans qui ont

beaucoup de plaisir à partager l’AcroYoga avec leurs

enfants : « On rigole beaucoup ! Et mine de rien, les

enfants en retirent beaucoup de bienfaits. » En effet,

le Family AcroYoga permet de se dépasser et de

renforcer la confiance en soi et en l’autre certes, mais

aussi de cultiver le lâcher-prise, la communication et

l’écoute mutuelle. « À travers le jeu et la connexion

à l’autre, l’enfant apprend à développer une attitude

positive face à la vie, à rester fort et équilibré quelles

que soient les circonstances », détaille Tatjana t’Felt.

Au cours de la pratique, l’enfant peut aussi être

confronté à ses émotions, comme la peur, et ainsi

apprendre à mieux les gérer grâce au soutien de

l’adulte. L’AcroYoga aurait-il le pouvoir de préparer

nos enfants à faire face aux défis qui les attendent

avec plus de conscience, de confiance et d’humour ?

* “baser” est le terme anglais francisé utilisé dans les

cours d’AcroYoga qui signifie “être une base”.

106 yoga magazine


ON S’AMUSE !

Tatjana t’Felt

Danoise d’origine, Tatjana vit et enseigne à Bruxelles.

Maman de deux garçons, son enthousiasme à partager

l’AcroYoga dans sa ville a créé un véritable engouement

autour de ce qu’elle nomme le Family AcroYoga. À tel

point qu’avec deux autres Acroyoginis, Esther Hertog

(Amsterdam) et Mireia Castellsague (Barcelone),

elles ont développé une formation d’enseignant en

AcroYoga pour la famille.

Vous pouvez trouver des tutoriels en français sur son

site www.familyacroyoga.com

yoga magazine 107


Suivez Yoga magazine

sur Instagram

pour votre dose

quotidienne d’inspiration.

More magazines by this user
Similar magazines