Tendances & Co N°90

online.magazines
  • No tags were found...

Tendancesinterview

Charlotte Delsart a tout juste 21

ans mais ça fait déjà longtemps

qu’elle peaufine son personnage

de Charley von Hayworth.

Et dans ce nom, chaque mot à

son importance.

Comment avez vous

choisi votre

pseudonyme?

« Charley c’est pour

américaniser Charlotte.

Von, en référence

à Dita von Teese, une

danseuse de cabaret

glamour et sexy et enfin,

Hayworth, en hommage

à Rita Hayworth, la sublime

actrice hollywoodienne qui brillait

au firmament des stars dans les

années 40. »

Quand avez-vous adopté ce style ?

« Quand j’avais sept ans, mon père

m’a emmenée à un rassemblement

de voitures anciennes. Il y avait des

jeunes femmes maquillées et vêtues

avec des robes magnifiques. J’étais

sous le charme et je voulais leur ressembler.

Dès lors, j’ai adopté ce look

au quotidien en le peaufinant au fur et

à mesure que les années passaient et

que je m’émancipais.

J’ai travaillé le maquillage, une forme

d’élégance aussi, dans ma façon de

me tenir. Je fais aussi attention à ma

façon de parler. »

C’est un look qui coûte cher

à entretenir ?

« Pour que ce soit beau et élégant, il

faut mettre la qualité dans les coupes

et les tissus. Une robe peut facilement

monter à 150 ou 200€, voire plus. Je

ne suis pas couturière, ni styliste et du

coup, j’achète principalement mes vêtements

sur des sites Internet dédiés,

on y trouve facilement tout ce qu’on

veut car quoiqu’on en dise, j’ai remarqué

que ce look vintage trouve de plus

en plus d’adeptes. »

Le regard des autres,

c’est comment ?

« Bienveillant en général. Il n’y a que les

plus jeunes qui ne comprennent pas

toujours. Quand j’étais petite fille on

trouvait ça craquant. Aujourd’hui, on

dit que j’ai du style. Je suis coiffeuse

Back to the

Vintage !

Le saviez-vous ?

Pas moins de 25 salons

du Vintage ont lieu en

France chaque année

et on ne parle pas

de la Belgique et du

Luxembourg...

à domicile (à Douai, ndlr) et des clients

sont venus à moi, attirés par ce look

très apprêté et glamour. »

Vous assumez complètement

cette personnalité alors ?

« Absolument ! Choisir

ce mode de vie m’a

aidé à me construire

en tant que femme.

Au début, j’ai fait

des défilés et participé

au concours

Miss Pin-up Hautsde-France,

autant de

défis à relever pour

me conforter dans mon

choix. Ça m’a appris beaucoup.

Aujourd’hui, je suis rassurée

sur mon physique et j’ai beaucoup

plus d’assurance. Je pose pour un

photographe, juste pour mon plaisir

personnel. Le but est d’être bien

dans sa peau tous les jours. Charley

von Hayworth n’est pas seulement un

personnage, c’est aussi Charlotte Delsart

à part entière. »

Votre vie ressemble à votre image ?

« Je roule en coccinelle vintage. Je

m’habille sur des sites spécialisés.

Toute la déco chez moi est datée des

années 50 et j’écoute principalement

de la musique de cette époque. Même

mon petit copain est vintage ! (rires) Il

partage ma passion et a adopté mon

mode de vie. Mais rassurez-vous ! Je

suis aussi en lien avec mon époque.

Je prends le meilleur des deux, sans

complexes. »

© Charley von Hayworth

© Charley von Hayworth

© Charley von Hayworth by Laurent Bouvier Photographe

Tendances & co

PAR CHRISTINE DELPIERRE

19

More magazines by this user
Similar magazines