29.08.2019 Views

AUTOINSIDE Edizione 9 – Settembre 2019

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

ÉDITION 9 <strong>–</strong> SEPTEMBRE <strong>2019</strong><br />

Union professionnelle suisse de l’automobile (UPSA)<br />

AUTO<br />

INSIDE<br />

Le magazine spécialisé pour les garagistes suisses<br />

Travail à la main<br />

En visite chez Pirelli à Milan<br />

Pages 8 à 12<br />

Une question de confiance<br />

Pour Nico Müller, pilote<br />

DTM, les pneus sont une<br />

science en elle-même.<br />

Pages 18 <strong>–</strong> 22<br />

Élections fédérales<br />

Albert Rösti, président de<br />

l’UDC, recommande de<br />

voter pour son parti.<br />

Pages 60 <strong>–</strong> 61<br />

Journée des garagistes suisses<br />

Le programme du<br />

14 janvier 2020 au Kursaal<br />

de Berne est prêt.<br />

Pages 88 <strong>–</strong> 89


06.09.-07.09.<strong>2019</strong><br />

FORUM FRIBOURG<br />

Les meilleures marques de pièces de rechange,<br />

d’équipements et de consommables pour l‘atelier<br />

De nombreuses nouveautés<br />

et offres exclusives <strong>–</strong> à ne pas manquer<br />

Des conférences techniques passionnantes<br />

Inscrivez-vous sans tarder.<br />

www.swiss-automotive-show.ch


Une question de confiance<br />

Pour Nico Müller, pilote<br />

DTM, les pneus sont une<br />

science en elle-même.<br />

Pages 18 <strong>–</strong> 22<br />

Élections fédérales<br />

Albert Rösti, président de<br />

l’UDC, recommande de<br />

voter pour son parti.<br />

Pages 60 <strong>–</strong> 61<br />

Union professionnelle suisse de l’automobile (UPSA)<br />

Journée des garagistes suisses<br />

Le programme du<br />

14 janvier 2020 au Kursaal<br />

de Berne est prêt.<br />

Pages 88 <strong>–</strong> 89<br />

SOMMAIRE<br />

Septembre <strong>2019</strong><br />

5 Éditorial<br />

6 En bref<br />

Pneus et roues<br />

8 En visite chez Pirelli à Milan<br />

14 TPMS direct ou indirect ? Ce qui<br />

convient quand<br />

18 Nico Müller, pilote DTM, à propos<br />

du supplice du choix des pneus<br />

24 Le choix aisé des jantes de ses<br />

rêves grâce à Carex<br />

26 Les tendances des pneus d’hiver<br />

32 Des rendez-vous en ligne sont<br />

demandés<br />

34 « King of Wheels » offre au<br />

garagiste une nouvelle activité<br />

38 Philip Müller de Ronal Group en<br />

interview<br />

40 <strong>AUTOINSIDE</strong> sait quand commence<br />

l’hiver<br />

42 Des astuces pour l’activité pneus<br />

44 Nouveaux produits<br />

Swiss Automotive Show<br />

52 Sébastien Moix indique ce à quoi les<br />

visiteurs du SAS peuvent s’attendre<br />

54 Technomag fête ses 70 ans<br />

Politique & droit<br />

60 Albert Rösti, président de parti,<br />

conseille de voter pour l’UDC<br />

62 Voici comment résilier ou modifier<br />

un contrat d’atelier<br />

64 Les pneus d’hiver seront-ils<br />

obligatoires ?<br />

66 Walter Wobmann : un conseiller<br />

national qui à de l’essence dans les<br />

veines<br />

Formation<br />

68 Les modules didactiques de l’UPSA<br />

70 Business Academy<br />

72 Cours de formation continue en<br />

région<br />

74 Comment devenir conseiller<br />

clientèle<br />

Technique & environnement<br />

76 Stephen Neumann explique<br />

pourquoi VW met les gaz avec le<br />

GNC<br />

80 Retour de la confiance pour le<br />

diesel<br />

82 L’UE impose de nouveaux<br />

systèmes d’assistance<br />

Commerce & service<br />

après-vente<br />

84 « L’atelier du futur » : l’efficacité<br />

commence par l’accueil du client<br />

86 Explosion des amendes liées au CO 2<br />

Association & sections<br />

88 Urs Wernli explique le programme<br />

de la prochaine « Journée des<br />

garagistes suisses »<br />

90 EFA de la section Soleure<br />

91 EFA de la section Oberland bernois<br />

92 Dario Cologna décerne les<br />

diplômes<br />

93 Urs Baumann s’engage pour la<br />

relève depuis 30 ans<br />

94 La pilote de course Marylin<br />

Niederhauser se rend à l’EFA de<br />

Bienne<br />

95 Garages<br />

98 Sondage du mois &<br />

aperçu du mois prochain<br />

Votre partenaire<br />

pour un garage<br />

convivial:<br />

AWS Architekten AG<br />

AWS Architekten AG<br />

Profitez de notre longue et solide expérience:<br />

<strong>–</strong> Conseil et planification pour les<br />

nouvelles constructions ou les<br />

transformations de concessions<br />

automobiles et de garages<br />

<strong>–</strong> Clarification des besoins et de site,<br />

analyses<br />

<strong>–</strong> Solutions sur mesure, avec un<br />

plafonnement clair des coûts<br />

<strong>–</strong> Optimisation des processus<br />

d’exploitation<br />

<strong>–</strong> Evaluation des coûts, estimations de<br />

la valeur vénale, études d’utilisation<br />

Demandez un entretien sans engagement.<br />

ÉDITION 9 <strong>–</strong> SEPTEMBRE <strong>2019</strong><br />

AUTO<br />

INSIDE<br />

Le magazine spécialisé pour les garagistes suisses<br />

Travail à la main<br />

En visite chez Pirelli à Milan<br />

travail à la main demandé<br />

chez Pirelli.<br />

(photo sco)<br />

Pages 8 à 12<br />

En couverture :<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong><br />

AWS Architekten AG<br />

Muristrasse 51 | CH-3006 Berne<br />

T +41 31 351 33 55<br />

architekten@aws.ch | www.aws.ch


Le plus grand assortiment<br />

de pneus d'hiver ...<br />

... et le service de livraison<br />

le plus rapide.<br />

Technomag propose une gamme complète de pneus pour VT, véhicules tout<br />

terrain et fourgonnettes. Toutes les marques haut de gamme y sont présentes.<br />

La capacité exceptionnelle de nos entrepôts régionaux offre la garantie d’une<br />

excellente disponibilité. Vous profitez en outre d’un vaste choix de jantes en alu<br />

et acier qui sont directement livrables du stock.<br />

La gamme complète de pneumatiques<br />

chez Technomag.<br />

www.technomag.ch<br />

Plus de 370‘000 articles livrables de suite


ÉDITORIAL<br />

Dario, l’ambassadeur engagé de la relève<br />

les garages sont extrêmement appréciées<br />

et débouchent très souvent sur<br />

un contrat d’apprentissage.<br />

Chère lectrice, cher lecteur,<br />

Notre ambassadeur UPSA, Dario<br />

Cologna, incarne de manière exemplaire<br />

l’état d’esprit « sans effort, point de récompense<br />

» que nous connaissons dans<br />

la branche automobile, défiés chaque<br />

jour par les tâches exigeantes d’un environnement<br />

très compétitif. Avancer en<br />

regardant vers l’avenir de manière ciblée,<br />

avec compétence et enthousiasme, tel<br />

est le principe du succès entrepreneurial.<br />

Le quadruple champion olympique est<br />

l’ambassadeur de l’efficacité et des<br />

performances exceptionnelles des garagistes<br />

suisses. Dans ce rôle, il s’engage<br />

de manière exemplaire pour la promotion<br />

de la relève au sein de l’UPSA. En tant<br />

que porte-drapeau sympathique, il incite<br />

tel un modèle à s’engager, à persévérer<br />

et à poursuivre résolument les objectifs<br />

fixés. Pour l’UPSA, la promotion de la relève<br />

et l’investissement permanent dans<br />

la formation continue des collaborateurs<br />

sont des priorités absolues : la formation<br />

rend compétent et la compétence rend<br />

capable de relever les défis. Une fois<br />

encore, cela est essentiel pour garantir la<br />

capacité concurrentielle de notre branche<br />

et offrir à nos clients des services d’un<br />

niveau qualitatif élevé.<br />

Pour continuer de susciter l’enthousiasme<br />

de la relève pour notre branche, les<br />

sections et l’UPSA Suisse investissent<br />

dans la communication multicanal<br />

lors des salons professionnels et des<br />

expositions, dans les flyers et les<br />

vidéos, sur le site Internet metiersauto.<br />

ch ainsi que dans les réseaux sociaux<br />

populaires auprès de notre groupe<br />

cible tels que Facebook, Instagram et<br />

Snapchat. Les journées de stage dans<br />

Il est réjouissant de constater que l’engagement<br />

du secteur automobile en faveur<br />

de la formation ne porte pas uniquement<br />

ses fruits pour la branche, puisque de<br />

nombreux apprentis sont heureux de leur<br />

choix. Les sondages révèlent que plus de<br />

80 % de nos jeunes diplômés sont satisfaits<br />

d’avoir effectué une formation dans<br />

un garage. Près de la moitié d’entre eux<br />

voudrait suivre une formation continue.<br />

Avez-vous envie d’en savoir plus sur ce<br />

thème ou sur notre ambassadeur de<br />

l’UPSA, Dario Cologna ? Consultez le<br />

site Internet metiersauto.ch et plongez<br />

dans l’univers fascinant de la formation<br />

professionnelle. Vous y trouverez des<br />

informations actuelles et intéressantes<br />

sur des thèmes propres à la branche qui<br />

sont déterminants pour la formation.<br />

Je vous souhaite une belle fin d’été, une<br />

bonne santé et des activités couronnées<br />

de succès.<br />

Meilleures salutations<br />

Urs Wernli<br />

Président central<br />

Technique Diesel | Turbocompresseur | Freins hydraulique<br />

Climatisation | Electrique | Chauffages autonomes | Pièces moteur<br />

E. Klaus SA est l’entreprise leader en Suisse dans le<br />

domaine des révisions, des contrôles, des réparations,<br />

de la remise en état et de la distribution de pièces.<br />

Partenaires: Derendinger AG, Technomag AG, Matik AG, Wälchli + Bollier AG<br />

E. Klaus AG<br />

Sonnmattstrasse 9, 9532 Rickenbach bei Wil<br />

www.klaus-ag.ch


EN BREF<br />

Oliver Zipse devient le nouveau<br />

patron de BMW<br />

Oliver Zipse<br />

Le 16 août, Oliver Zipse est<br />

devenu président du comité<br />

directeur de BMW AG. Il<br />

succède à Harald Krüger,<br />

qui n’a pas postulé à sa<br />

propre succession. M. Krüger<br />

a abandonné son mandat de<br />

président du comité directeur<br />

le 15 août et s’en est retiré.<br />

« Avec Oliver Zipse, c’est un<br />

stratège et un analyste<br />

compétent en management<br />

qui reprend la présidence du<br />

comité directeur de BMW AG.<br />

Il donnera au groupe BMW des<br />

impulsions supplémentaires<br />

dans l’aménagement de la<br />

mobilité de demain », a déclaré<br />

le président du conseil de surveillance<br />

de BMW AG, Norbert<br />

Reithofer.<br />

Jorge Diez passe chez<br />

Mitsubishi Motors<br />

Jorge Diez<br />

Mitsubishi Motors Corporation<br />

(MMC) a indiqué que<br />

Jorge Diez a repris la direction<br />

du centre européen de design<br />

de la marque (MMED) à proximité<br />

de Francfort et qu’il a<br />

été désigné vice-président de<br />

Mitsubishi Motors R&D Europe<br />

(MRDE). M. Diez a travaillé au<br />

sein du groupe Volkswagen<br />

ces 18 dernières années, où il<br />

a occupé les postes de Head<br />

of Exterior Design chez Seat<br />

puis de responsable du design<br />

automobile chez Audi Konzept<br />

Design à Munich.<br />

Dans le cadre de son activité,<br />

il était responsable du<br />

développement des modèles<br />

Seat Leon, Seat 20V20, Audi<br />

A7 et Audi TT.<br />

Škoda Challenge : 2 Suisses<br />

vice-champions du monde<br />

De nouveaux résultats<br />

brillants du point de vue suisse<br />

lors de l’édition <strong>2019</strong> du Škoda<br />

Challenge international. Bernhard<br />

Kunz, d’Amag Autowelt<br />

Zürich, décroche le titre de<br />

vice-champion du monde dans<br />

la catégorie « Techniciens de<br />

service » et défend ainsi sa 2 e<br />

place décrochée l’an dernier.<br />

La Suisse se hisse aussi à<br />

nouveau sur le podium dans<br />

la catégorie « Vendeurs ».<br />

Luca Melchionna d’Amag Zug<br />

remporte lui aussi le titre de<br />

vice-champion du monde.<br />

La neuvième édition du Škoda<br />

Challenge international a eu<br />

lieu du 27 au 30 juin à Šibenik,<br />

une ville portuaire croate.<br />

Quelque 191 finalistes issus de<br />

32 pays ont saisi l’occasion de<br />

ce concours international pour<br />

mettre à l’épreuve tant leurs<br />

connaissances et leurs capacités<br />

professionnelles que leur<br />

orientation clientèle. Outre<br />

l’esprit d’équipe, des connaissances<br />

concernant les valeurs<br />

de la marque et l’histoire<br />

du constructeur automobile<br />

tchèque furent d’importants<br />

critères d’attribution du prix.<br />

Hutter Dynamics AG protège<br />

le climat<br />

L’équipe suisse : (de g. à d.) Patrick Mair, Furttal-Garage Buchs (ZH) ; Bernhard<br />

Kunz, vice-champion du monde « Techniciens de service », Amag Autowelt Zurich ;<br />

Marie Vodiková, hôtesse Skoda Auto ; Luca Melchionna, vice-champion du monde<br />

« Vendeurs », Amag Zug ; Eric Dénervaud et Philipp Meier, Amag Import SA.<br />

Distinction pour Hutter Dynamics.<br />

Hutter Dynamics se<br />

propose avec brio de protéger<br />

le climat : l’entreprise a obtenu<br />

la distinction « Green Building »<br />

assortie d’une mention or<br />

BMW pour une durabilité<br />

particulière. Le certificat<br />

reçu du groupe BMW en mars<br />

<strong>2019</strong> suite à l’examen atteste<br />

du niveau maximal or suite à<br />

l’ouverture en mars 2015 de<br />

son site de Schaffhouse en<br />

tant qu’entreprise particulièrement<br />

durable. Un prix rarement<br />

décerné en Europe. Le<br />

système de référence détaillé<br />

« Durabilité » de BMW contient<br />

plus de 80 options que des<br />

spécialistes chevronnés ont<br />

évaluées dans les domaines<br />

de la technique du bâtiment<br />

et des processus. En tant que<br />

« Green Building avec BMW<br />

Gold Level », l’entreprise de<br />

la Solenbergstrasse à Schaffhouse<br />

peut se targuer d’une<br />

efficacité énergétique élevée<br />

qui lui permet de réduire la<br />

pollution et la consommation<br />

d’énergie et d’eau.<br />

Nouveau Key Account Manager<br />

pour 4Fleet Group<br />

Depuis le 1 er juillet, Cristian<br />

Sina est le nouveau Key<br />

Account Manager 4Fleet<br />

Group chez Goodyear Dunlop<br />

Handelssystemen (GDHS) en<br />

Suisse. En tant que nouveau<br />

membre de l’équipe dirigée par<br />

Marco Fabbro, Manager Retail<br />

Switzerland, le cadre de<br />

43 ans s’occupera à l’avenir<br />

des questions concernant le<br />

4Fleet Group en Suisse et encadrera<br />

les partenaires Premio<br />

germanophones en qualité de<br />

directeur régional. M. Sina<br />

est le coordinateur central<br />

pour l’activité de flottes. À<br />

ce poste, il est l’interlocuteur<br />

des concessionnaires et des<br />

Le concept de garage<br />

partenarial de votre ESA


EN BREF<br />

clients mais aussi du 4Fleet<br />

Group à Cologne.<br />

Pirelli est à la recherche de<br />

Juliette<br />

Michael Lohscheller intègre le<br />

comité directeur de PSA<br />

Michael Lohscheller.<br />

Michael Lohscheller, le<br />

CEO d’Opel/Vauxhall, intègre<br />

le comité directeur<br />

de la maison-mère, PSA, au<br />

1 er septembre. Il succède à<br />

Jean-Christophe Quémard, Executive<br />

Vice President, directeur<br />

Moyen-Orient et Afrique. La<br />

nomination de M. Lohscheller<br />

souligne l’importance de<br />

l’intégration d’Opel/Vauxhall<br />

au groupe PSA, a indiqué PSA.<br />

M. Lohscheller est CEO d’Opel<br />

Automobile GmbH depuis 2017.<br />

Auparavant, il était notamment<br />

responsable des finances du<br />

constructeur et a travaillé au<br />

sein du groupe Volkswagen ainsi<br />

que chez d’autres constructeurs<br />

automobiles dans la finance, le<br />

marketing et la vente.<br />

« À la recherche de Juliette »<br />

(« Looking for Juliet » en version<br />

originale) est le titre du calendrier<br />

Pirelli 2020 signé Paolo Roversi.<br />

Le projet du photographe, auquel<br />

participent des actrices et<br />

des chanteuses de diverses<br />

cultures et de différents pays,<br />

tourne autour de la célèbre tragédie<br />

de Shakespeare « Roméo<br />

et Juliette » et du mélange<br />

d’amour, de force, de jeunesse<br />

et de beauté que l’héroïne de la<br />

pièce incarne. Paolo Roversi a<br />

choisi neuf personnalités pour<br />

interpréter le rôle de Juliette :<br />

les actrices britanniques Claire<br />

Foy, Mia Goth et Emma Watson,<br />

les actrices américaines Indya<br />

Moore, Yara Shahidi et Kristen<br />

Stewart, la chanteuse chinoise<br />

Chris Lee, la chanteuse espagnole<br />

Rosalia ainsi que l’artiste<br />

franco-italienne Stella Roversi.<br />

Nouveaux collaborateurs au<br />

secrétariat de l’UPSA<br />

Le 1 er août <strong>2019</strong>, Demetrio<br />

Kammermann a commencé son<br />

apprentissage d’employé de<br />

commerce. Pendant sa formation,<br />

il soutiendra les départements<br />

de la formation et de la<br />

représentation de la branche<br />

Demetrio Kammermann.<br />

ainsi que l’état-major. L’UPSA<br />

souhaite la bienvenue à Demetrio<br />

Kammermann, plein succès<br />

et beaucoup de plaisir dans son<br />

nouveau domaine d’activité.<br />

Nouveau coéquipier pour le<br />

biennois Neel Jani<br />

Avec l’engagement d’André<br />

Lotterer en tant que deuxième<br />

pilote de Formule E Porsche<br />

aux côtés de Neel Jani, l’écurie<br />

Porsche a pourvu un autre poste<br />

clé. Le duo de pilotes est ainsi déterminé<br />

pour le début de saison<br />

de Porsche dans le championnat<br />

de Formule E <strong>2019</strong>/2020. Outre les<br />

deux pilotes principaux, l’équipe<br />

d’intervention se forme dans les<br />

coulisses et se prépare pour la<br />

première course de Formule E<br />

en novembre. Amiel Lindesay,<br />

le chef de l’équipe, déclare :<br />

« Concernant nos pilotes, nous<br />

avons une excellente base de<br />

départ avec Neel et André pour<br />

les débuts de Porsche. »<br />

MEMBRE<br />

Nouveaux Membres UPSA<br />

Bienvenue !<br />

L’UPSA a accueilli 19 nouveaux<br />

membres en juin et juillet <strong>2019</strong>.<br />

Ces entreprises emploient 140<br />

personnes au total. Nous leur<br />

souhaitons la bienvenue !<br />

Section Argovie<br />

> > Art-Car GmbH, Eiken<br />

> > GP-Carsystem GmbH, Gränichen<br />

> > Autocenter Graf Service GmbH,<br />

Gränichen<br />

> > Dägerli Schönegg Garage GmbH,<br />

Brugg<br />

> > Fahrdynamic Automobile AG,<br />

Münchwilen<br />

Section Schaffhouse<br />

> > Garage Germann Bargen SH<br />

GmbH, Bargen<br />

> > Emil Frey AG, Schaffhouse<br />

Section Soleure<br />

> > Garage von Arx, Granges<br />

> > Auto Zweili AG, Biberist<br />

> > Garage Baschnagel AG,<br />

Oensingen<br />

Section Valais<br />

> > Garage du Carrefour Droz SA,<br />

Orsières<br />

> > Garage des Adonis Lambiel Sàrl,<br />

Saxon<br />

> > Garage Nanzer GmbH, Münster<br />

Section Suisse centrale<br />

> > Auto MPark GmbH, Ebikon<br />

Section des deux Bâle<br />

> > Garage Brühl GmbH, Ziefen<br />

> > Auto MPark AG, Reinach<br />

Section Zurich<br />

> > Franz AG, Zurich<br />

> > Volvo Finance (Suisse) SA,<br />

Dällikon<br />

L’actrice Emma Watson pose pour le calendrier Pirelli 2020.<br />

André Lotterer.<br />

Section Berne, SG EM/HAG<br />

> > Autoverkehr AG, Langenthal<br />

Die Marke Ihrer Wahl


PNEUS ET ROUES<br />

Visite du centre de R&D de Pirelli<br />

À Milan, tout tourne autour<br />

du bon mélange<br />

Milano Bicocca est quelque peu éloignée des flux touristiques qui s’acheminent tous les ans dans la<br />

métropole lombarde. Ici, au nord-est de la ville, on vient surtout pour étudier, pour faire des emplettes ou<br />

pour travailler. Bicocca est Pirelli. Sandro Compagno<br />

Au début du XX e siècle, Pirelli s’installe dans<br />

la banlieue de Milan et y conçoit et produit<br />

des pneus qui sont passés à la postérité automobile.<br />

Dans les années 1920, les premiers<br />

pneus en diagonale sont développés à Bicocca,<br />

suivis par les premiers pneus à carcasse<br />

textile dans les années 1940 et par les premiers<br />

pneus taille basse quelque temps plus<br />

tard. Le développement économique de Milan<br />

et l’histoire de Pirelli sont étroitement<br />

liés. Lorsque Giovanni Battista Pirelli ouvre<br />

sa première usine de pneus en 1872, il emploie<br />

40 personnes et cinq cadres. À l’heure<br />

actuelle, Pirelli est un groupe de taille mondiale<br />

employant 37 000 personnes et réalisant<br />

un chiffre d’affaires annuel de près de<br />

7 milliards de francs. Et Milan est la capitale<br />

économique d’un pays qui souffre d’importantes<br />

disparités régionales en termes de<br />

performances économiques, 150 ans après le<br />

« Risorgimento », l’unification italienne sous<br />

la forme d’un État-nation.<br />

Pirelli se développe rapidement. Dès 1917,<br />

la production dépasse les capacités de l’ancienne<br />

usine du centre de Milan. L’entreprise<br />

achète alors un terrain de 200 000 m 2 à Bicocca<br />

et transfère l’activité dans le nord-est de la<br />

ville. Environ 70 ans plus tard, cette énorme<br />

réserve foncière constitue la base des plans<br />

ambitieux du patron de l’époque, Leopoldo<br />

Pirelli. Dans les années 1990, suite au déménagement<br />

des usines, le quartier est destiné à<br />

de nouvelles fonctions dans le cadre d’un projet<br />

d’urbanisme novateur mais préservant la<br />

structure historique. Des immeubles d’habitation,<br />

des centres commerciaux, une université<br />

et des institutions culturelles sont actuellement<br />

implantés sur les emplacements des<br />

anciennes usines. Installé dans une ancienne<br />

halle industrielle, le « Pirelli Hangar Bicocca »<br />

est l’une de ces institutions culturelles. Lors<br />

de la visite d’<strong>AUTOINSIDE</strong>, le CEO de Pirelli,<br />

Marco Tronchetti Provera, venait d’inaugurer<br />

une exposition de l’artiste indienne Sheela<br />

Gowda qui lui a expliqué personnellement les<br />

immenses et impressionnantes installations.<br />

L’Università degli Studi di Milano-Bicocca<br />

est au centre du quartier. L’un des bâtiments<br />

qui caractérisent Bicocca à l’heure actuelle<br />

8 Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


PNEUS ET ROUES<br />

Travail à la main malgré la recherche high-tech : un<br />

collaborateur Pirelli sculpte un nouveau design sur un<br />

pneu brut.<br />

Essai à grande vitesse : la roue sur l’écran tourne à plus de 300 km/h.<br />

High-tech derrière une façade réfléchissante :<br />

le centre de R&D de Milano-Bicocca.<br />

se trouve juste en face de l’université, sur le<br />

Viale Piero e Alberto Pirelli. Surveillé par un<br />

gardien en uniforme attentif, le « Centro Ricerche<br />

Pneumatici Pirelli » est orné d’une façade<br />

de couleur anthracite et de beaucoup de<br />

verre teinté. C’est ici que le fabricant de pneus<br />

étudie et développe de nouveaux produits.<br />

Les 75 millions de pneus de voitures que Pirelli<br />

produit actuellement proviennent de 19<br />

usines réparties dans douze pays. Le centre<br />

de R&D est resté à Bicocca. « Tous les produits<br />

que nous vendons dans le monde sont<br />

développés ici », affirme Guido Carosio de<br />

Pirelli, non sans fierté. Tous les essais sont<br />

Suite en page 10<br />

Le CEO de Pirelli, Marco Tronchetti Provera, est un grand mécène des arts. Ici, en conversation avec l’artiste indienne<br />

Sheela Gowda, qui présente ses installations au « Pirelli Hangar Bicocca » jusqu’au 15 septembre.<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong> 9


PNEUS ET ROUES<br />

Les nouveaux designs sont imprimés sur<br />

les pneus bruts au laser.<br />

10<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


REIFEN/RÄDER/FAHRGESTELL<br />

PNEUS ET ROUES<br />

L’ingénieur Pirelli Guido Carosio dans la chambre anéchoïque. Les propriétés acoustiques des pneus y sont étudiées.<br />

Ce pneu à l’échelle 1 :2 a été décerné à Valtteri Bottas<br />

pour sa pole position au grand prix de Chine.<br />

également réalisés à et autour de Milan, en intérieur dans le centre<br />

de recherches de Bicocca, à l’extérieur à Vizzola, près de l’aéroport de<br />

Malpensa.<br />

Les laboratoires de chimie et de physique consacrés à la recherche<br />

sur de nouveaux matériaux sont hébergés sur deux étages. De 18 à<br />

19 matériaux différents sont utilisés pour fabriquer un pneu de voiture,<br />

explique Guido Carosio : « C’est bien plus qu’un truc noir. » Le<br />

suspense est au rendez-vous en entrant dans l’ascenseur qui mène au<br />

sous-sol. Quelque 90 collaborateurs de Pirelli y effectuent jour et nuit<br />

les essais dynamiques des nouveaux développements. Les nouveaux<br />

pneus tournent sur d’immenses rouleaux pendant des heures, des<br />

jours, des semaines : « Les rouleaux sont isolés de telle sorte que des<br />

vibrations et des oscillations venant de l’extérieur ne puissent fausser<br />

les résultats », explique Guido Carosio.<br />

Le travail à la main sur un pneu très spécial, comme un pneu à<br />

l’échelle 1 :2 généralement utilisé par les écuries de F1 pour les essais<br />

aérodynamiques en soufflerie, prend un peu moins de temps. Pirelli<br />

remet à chaque pilote qui enregistre le meilleur temps lors de qualifications<br />

en vue d’une course de Formule 1 un « Pole Position Award »<br />

sous la forme d’un pneu miniature. Lors de la visite d’<strong>AUTOINSIDE</strong><br />

à Milan, les artistes du pneu ont présenté le modèle réduit qui a été<br />

décerné dix jours plus tard au pilote Mercedes Valtteri Bottas pour sa<br />

pole position au 1000 e grand prix, à Shanghai.<br />

Suite en page 12<br />

Montage facile des pneus !<br />

Des essais à grande vitesse jusqu’à 450 km/h sont réalisés sur<br />

quelques bancs d’essai. À titre d’exemple, la McLaren Speedtail, qui<br />

devrait établir de nouvelles références dans le domaine des hypercars<br />

début 2020, est maintenue sur la chaussée grâce à des pneus P Zero<br />

sur mesure. Guido Carosio : « Il faut que le pneu fonctionne de 0 à<br />

400 km/h, ce qui nous pose un défi. Il en est autrement en Formule 1<br />

où les voitures ne roulent pratiquement qu’à grande vitesse, mais nous<br />

intégrons beaucoup du savoir-faire acquis en F1 à nos pneus. »<br />

De nombreux essais sont automatisés. En fin de compte, il incombe<br />

pourtant à un être humain d’interpréter les chiffres, les données et<br />

les courbes et d’en tirer les bonnes conclusions. Guido Carosio : « C’est<br />

bien simple, au début, il y a une idée. Si elle se révèle bonne et prometteuse<br />

aux essais, nous la développons davantage. Sinon, finito ! »<br />

Un coup d’œil à l’atelier montre à quel point l’humain conserve toute<br />

sa valeur. Cinq personnes y sculptent à la main de nouveaux designs<br />

sur des pneus bruts. Le design est développé en CAO puis appliqué au<br />

laser sur la pièce brute. Le travail à la main reste toutefois la méthode<br />

la plus efficace pour élaborer les premiers prototypes. « Bien qu’une<br />

machine en soit aussi capable, nous perdrions trop de temps à programmer<br />

l’ordinateur », explique Guido Carosio pour décrire le travail<br />

qui ne paraît anachronique que de prime abord. Le quintette crée<br />

environ 1000 surfaces de pneu chaque année. Un design sophistiqué<br />

peut prendre trois à quatre jours.<br />

Le système de montage de pneus ARTIGLIO de CORGHI promet une<br />

haute qualité à des conditions tout à fait correctes. Nous proposons des<br />

solutions individuelles dans le domaine de la moto, voitures de tourisme et<br />

camions. Notre gamme de produits comprend des systèmes de montage<br />

pour des pneus conventionnels ainsi que pour les pneus de dernière<br />

génération. La dernière nouveauté est L’ARTIGLIO MASTER JOLLY. Le<br />

meilleur du succès d’ARTIGLIO MASTER et de l’ARTIGLIO 500 réunis<br />

dans une seule et même machine. Découvrez l’ensemble sans leviers de<br />

pneus ; compact et bon marché !<br />

www.abt-ag.ch | ABT SA 8306 Brüttisellen | 044/833 10 50<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong> 11


PNEUS ET ROUES<br />

Le hangar : une halle d’exposition où des pneus étaient fabriqués autrefois. Des œuvres d’art contemporain sont présentées au public sur 10 900 m 2 .<br />

La découverte continue par la « camera semianecoica », une chambre<br />

anéchoïque. Dans cette pièce munie de parois spécialement isolées,<br />

les caractéristiques acoustiques des pneus sont étudiées à diverses<br />

vitesses, sous différentes charges et sur plusieurs types de surfaces.<br />

L’avènement de l’électromobilité est justement synonyme de nouvelles<br />

exigences pour les constructeurs. « L’électromobilité est l’un<br />

des grands facteurs du développement des pneus », confirme Guido<br />

Carosio. Pirelli relève le défi avec le pneu Elect qui tient compte de<br />

nouveaux besoins tels que des émissions sonores plus faibles, mais<br />

aussi un poids plus élevé et les couples très importants qui caractérisent<br />

de nombreuses voitures électriques.<br />

Parmi les facteurs importants : des propriétés pertinentes pour la sécurité,<br />

telles que le freinage sur chaussée mouillée et des manœuvres<br />

dans les virages qui s’accompagnent d’efforts latéraux très élevés associés<br />

aux lourdes batteries, la tenue de route par temps sec ou encore<br />

la transmission des forces.<br />

En tant que fabricant de plus de 2300 pneus de première monte différents,<br />

Pirelli développe ses produits en étroite collaboration avec les<br />

constructeurs. « Nous travaillons actuellement sur les voitures qui<br />

seront sur la route dans quatre ans », révèle Guido Carosio. « Ce n’est<br />

pas si simple, car personne ne sait précisément où nous allons. » Mais<br />

une chose est sûre : le pneu demeure la seule liaison entre le véhicule<br />

et la route. Et Pirelli continuera de jouer dans la première division des<br />

fabricants haut de gamme. <<br />

Voilà à quoi peut ressembler un pneu après le test …<br />

12<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


SOBRIÉTÉ ET QUALITÉ<br />

<strong>–</strong> NI PLUS NI MOINS.<br />

Bons, pratiques, efficaces <strong>–</strong> ce sont les nouveaux<br />

aspirateurs multifonctions de la famille Ap.<br />

Profitez maintenant!<br />

NOU-<br />

VEAU<br />

Vous préférez un appareil simple plutôt qu’ultra perfectionné? Alors,<br />

nos aspirateurs Ap sont faits pour vous. Les nouveaux modèles NT 30 /1 Ap<br />

et NT 40 /1 Ap récupèrent les saletés solides, les liquides et les poussières.<br />

Équipés d’une tête de cuve plate, d’un système de rangement intégrée<br />

pour accessoires et d’une fonction de décolmatage efficace du filtre, ils sont<br />

résolument pratiques et conviennent pour la plupart des utilisations.<br />

www.kaercher.ch


PNEUS ET ROUES<br />

Technique des systèmes de contrôle de la pression des pneus<br />

Direct ou indirect ? Le TPMS<br />

réduit les émissions de CO 2<br />

Depuis novembre 2014, la loi oblige à faire surveiller la pression interne des pneus d’hiver et d’été des véhicules neufs<br />

par un système de contrôle de la pression des pneus (TPMS). En principe, il existe deux manières de mesurer la pression<br />

des pneus et donc de détecter une menace de crevaison. Andreas Senger<br />

Les TPMS à mesure directe disposent pour chaque passage de roue ou pour chaque<br />

véhicule d’une antenne réceptrice pour les informations du capteur. La pression et la<br />

température du pneu s’affichent à l’écran du véhicule, ce qui est commode.<br />

Les TPMS à mesure indirecte n’ont pas besoin de capteurs supplémentaires. Par l’analyse<br />

de la vitesse de rotation et l’étalonnage du système après le contrôle de la pression<br />

des pneus, la différence de vitesse suffit pour avertir d’une perte de pression.<br />

Pour le secteur de la sous-traitance, l’introduction<br />

du TPMS obligatoire a été une vraie<br />

chance. Des entreprises comme Beru, Hella<br />

Gutmann, Huf, Schrader ou VDO produisent,<br />

entre autres, des capteurs de la pression des<br />

pneus qui coûtent cher et sont utilisés pour<br />

les systèmes de mesure directe. Certains<br />

constructeurs renoncent aux capteurs onéreux<br />

et font surveiller la pression des pneus par des<br />

capteurs de vitesse de roues.<br />

d’air due au système est évaluée à l’aide du système<br />

à mesure indirecte au fil de la saison, et<br />

donc que les émissions de CO 2<br />

et la consommation<br />

sont de ce fait réduites. Ce principe<br />

de mesure évalue de manière imprécise la<br />

perte d’air qui s’opère lentement. Quand les<br />

tolérances sont grandes dans la circonférence<br />

de roulement, la mise en garde intervient tardivement.<br />

Si les propriétaires de véhicules ne contrôlent<br />

pas régulièrement la pression de leurs pneus,<br />

les TPMS indirects de la première génération<br />

ne sont utiles qu’en cas de perte d’air considé-<br />

Dans ce cas, ce n’est pas la pression interne<br />

du pneu qui est directement mesurée, mais<br />

uniquement la circonférence de roulement<br />

qui est comparée par rapport aux autres roues<br />

du véhicule. En cas de perte de pression, un<br />

capteur de vitesse des roues enregistre une vitesse<br />

de rotation supérieure parce que le rayon<br />

dynamique du pneumatique est plus faible<br />

et que la roue défectueuse tourne plus vite.<br />

Autrement dit, la pression augmente en cas de<br />

frein grippé parce que la chaleur du système<br />

de freinage est transmise et que l’air réchauffé<br />

de l’intérieur du pneu se propage. La vitesse de<br />

rotation est légèrement plus faible par rapport<br />

aux autres roues.<br />

Toutefois, dans sa première exécution, cette<br />

variante ne correspond pas à l’idée que la perte<br />

Coupe d’une valve métallique : 1. Serrage du capteur avec la valve ; 2. Boîtier du capteur avec batterie, capteur de<br />

pression et de température ; 3. Support de valve avec embout et joint extérieur ; 4. Rondelle, écrou extérieur pour le<br />

serrage ; 5. Protection de valve.<br />

14<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


PNEUS ET ROUES<br />

Tant les valves en caoutchouc (snap-in, à gauche) que celles métalliques, parfois en titane léger, nécessitent une<br />

maintenance. Pour les valves snap-in, il faut vérifier si la plaque est friable. Il faut remplacer régulièrement le joint<br />

d’étanchéité séparant la valve et la jante pour les valves en métal. L’embout de la valve doit lui aussi être changé<br />

pour garantir la sécurité maximale du client. (Photo : Huf)<br />

rable. Du fait du foulage plus important en cas<br />

de faible pression du pneu, la consommation<br />

et les émissions de CO 2<br />

augmentent.<br />

pour le client et pour l’atelier. Le client est ainsi<br />

en mesure de changer lui-même ses roues en<br />

fin de saison.<br />

d’afficher la pression effective des pneus à l’arrêt.<br />

De plus, le système réagit plus rapidement<br />

aux changements et avertit le conducteur suffisamment<br />

tôt au moyen d’un signal optique.<br />

Fini le contrôle manuel périodique de la pression<br />

des pneus ! Pour de nombreux clients, c’est<br />

un avantage déterminant et une amélioration<br />

du confort. Pour assurer le traitement des données,<br />

le capteur TPMS a besoin d’une batterie,<br />

dont la durée de vie est limitée. Sa capacité<br />

est suffisante pour transmettre les données<br />

pendant quatre à dix ans en moyenne. Une<br />

fois que la batterie est déchargée, aucune donnée<br />

n’est plus transmise à l’appareil de commande<br />

et le témoin lumineux TPMS s’allume.<br />

Dans le quotidien de l’atelier, il est conseillé<br />

de vérifier la capacité résiduelle au moyen du<br />

testeur de diagnostic/de l’outil de programmation.<br />

Il est possible de changer la batterie<br />

de quelques capteurs TPMS, mais pour la plupart<br />

d’entre eux, le boîtier est rouillé et il faut<br />

remplacer tout le capteur.<br />

Suite en page 16<br />

En revanche, la deuxième génération de TPMS<br />

à mesure indirecte analyse non seulement la<br />

vitesse des roues, mais aussi les changements<br />

de fréquence ou de vitesse de rotation (changements<br />

de vitesse angulaire par unité de<br />

temps). Lors du « reset » et en cas de pression<br />

du pneu préalablement ajustée, le système vérifie<br />

le comportement de vibration du pneu et<br />

l’enregistre. Grâce à la valeur de référence, il<br />

est également possible de détecter les pertes<br />

de pression sur tous les pneus simultanément.<br />

En principe toutefois, les systèmes indirects<br />

les plus récents sont très tolérants en ce qui<br />

concerne le seuil de déclenchement, car de<br />

nombreux pneus avec des comportements<br />

de vibration différents doivent être pris en<br />

compte. De plus, cela simplifie le maniement<br />

Les systèmes de mesure directe permettent<br />

non seulement de déterminer la pression interne,<br />

mais aussi de surveiller la température<br />

des pneus. Les deux mesures physiques sont<br />

enregistrées périodiquement dans un paquet<br />

de données via un dispositif électronique se<br />

trouvant dans le capteur, puis envoyées par<br />

liaison radio d’une fréquence de 434 MHz<br />

vers une antenne réceptrice. Les intervalles<br />

de transmission des données sont de 30 à 60<br />

secondes de mesure à mesure. Les données<br />

sont évaluées et comparées dans un appareil<br />

de commande.<br />

Grâce à l’enregistrement individuel, le système<br />

est en mesure de constater la perte de pression<br />

pendant les déplacements, mais permet aussi<br />

Divers outils de programmation et de contrôle sont<br />

disponibles sur le marché des accessoires, permettant<br />

à la fois, grâce à des mises à jour, d’interroger (état de<br />

charge de la batterie) et de programmer des capteurs<br />

OEM et universels. (Photo : VDO)<br />

Depuis novembre 2014, les systèmes de contrôle de la pression des pneus (TPMS) font partie de l’équipement en série des voitures neuves.<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>15


PNEUS ET ROUES<br />

Lors du changement des pneus, il faut en<br />

outre s’occuper de la maintenance des capteurs.<br />

On pourrait remplacer l’embout de la<br />

valve sans démonter le capteur de la roue. En<br />

raison du vieillissement du joint d’étanchéité<br />

qui sépare le capteur et la roue pour les valves<br />

métalliques, il est recommandé, pour des raisons<br />

de sécurité, de démonter régulièrement<br />

le capteur pour changer le clapet de protection,<br />

l’écrou pivotant et le joint d’étanchéité.<br />

Attention, pour l’écrou pivotant, la plupart des<br />

capteurs sont fixés avec un couple de serrage 8<br />

Nm. Un kit de maintenance coûte une dizaine<br />

de francs et est un gage de sécurité.<br />

Les valves en caoutchouc (snap-in) doivent<br />

également être remplacées régulièrement.<br />

Leur utilisation n’est pas adéquate pour les<br />

véhicules roulant à plus de 200 km/h. À cause<br />

de la force centrifuge exercée non seulement<br />

sur la partie extérieure de la valve, mais surtout<br />

par la partie du capteur rattachée à la<br />

plaque, des distensions peuvent survenir, qui<br />

déchirent la valve.<br />

mises à jour régulières permettent à la fois<br />

d’utiliser les outils de programmation pour<br />

les capteurs OEM et pour ceux universels. En<br />

outre, les capteurs originaux peuvent être clonés<br />

et le numéro d’identification est chargé sur<br />

le capteur accessoire. Il est néanmoins recommandé<br />

de se former au système et de suivre<br />

son évolution.<br />

Enfin et surtout : dans le menu d’info-divertissement,<br />

il est possible de définir des types<br />

de pneus parfois différents (éco-pneus, etc.),<br />

qui ont une influence sur le seuil de tolérance<br />

pour la mise en garde. Avant de programmer à<br />

nouveau les capteurs universels après le changement<br />

de pneus, cela vaut la peine de jeter un<br />

coup d’œil dans les sous-menus. <<br />

Démonter et remonter des pneus dotés de capteurs TPMS<br />

En détalonnant le pneu dans la base creuse, il faut<br />

toujours placer la palette du détalonneur face au<br />

capteur TPMS. (Photos : Hella Gutmann).<br />

Si de nouveaux capteurs propres à une marque<br />

sont utilisés, la position de la roue au niveau du<br />

véhicule doit encore être indiquée via le testeur<br />

de diagnostics. Dans les systèmes modernes,<br />

le véhicule détecte la position de montage du<br />

capteur pendant le trajet lui-même. Pour les<br />

modèles universels, c’est au collaborateur de<br />

l’atelier d’enregistrer sur le capteur le logiciel<br />

de l’entreprise nécessaire et les scripts. Des<br />

« pads » de programmation spéciaux sont placés<br />

dans le capteur et le logiciel est chargé dans<br />

la mémoire de ce dernier par liaison radio.<br />

Si le capteur doit être remplacé ou que le client<br />

achète un jeu de roues pour le deuxième semestre<br />

(voiture neuve), il convient de l’équiper<br />

du système avec mesure directe. Le prix à<br />

l’unité, qui varie entre CHF 30 et 100 par capteur,<br />

pèse considérablement, tout comme la<br />

programmation de capteurs universels. Attention<br />

pour les capteurs achetés en Asie ou aux<br />

États-Unis : les capteurs TPMS de ces régions<br />

fonctionnent avec d’autres fréquences radio et<br />

ne sont pas compatibles avec les véhicules européens.<br />

Quand on travaille avec des capteurs<br />

originaux, il n’est pas nécessaire de programmer<br />

le système d’exploitation. C’est pourquoi<br />

les capteurs coûtent en général un peu plus<br />

cher. Les capteurs universels ont besoin d’être<br />

programmés, il faut donc se procurer des modules<br />

de programmation supplémentaires. Les<br />

se. Les systèmes de mesure indirecte n’augmentent<br />

pas le travail de maintenance dans le<br />

quotidien de l’atelier. Simplement, lors du changement<br />

de pneus, il faut veiller à réinitialiser le<br />

système TPMS du véhicule après le contrôle de<br />

la pression des pneus en appuyant sur le bouton<br />

correspondant, puis échauffer brièvement les<br />

pneus lors d’un essai de conduite consécutif.<br />

Cela permet de s’assurer que le système<br />

fonctionne correctement et qu’il ne signale<br />

pas d’erreurs.<br />

Pour les systèmes de mesure directe, le changement<br />

des pneus prend plus de temps. Le personnel<br />

de l’atelier doit faire attention, tant lors du<br />

détalonnage du pneu que lors de son démontage,<br />

et travailler correctement pour s’assurer de ne<br />

pas abîmer le précieux capteur. Le positionnement<br />

des roues sur la machine de montage importe<br />

tout autant que le remplacement des joints<br />

d’étanchéité pour les valves métalliques ou que<br />

le changement des valves en caoutchouc et de<br />

leur embout.<br />

Pour démonter le talon du pneu, prévoir une distance<br />

suffisante entre le capteur et les rouleaux ou le rail de<br />

guidage de la machine de montage de pneus.<br />

Pour les représentants de marques, cela vaut la<br />

peine de se procurer un stock de capteurs OEM et<br />

d’utiliser des adaptateurs universels pour le suivi<br />

des autres marques. Si la batterie du capteur<br />

OEM n’est pas encore entièrement déchargée, il<br />

est en général possible de transférer le numéro<br />

d’identification vers le nouveau capteur.<br />

Avec le capteur Redi, VDO a eu une autre idée pour<br />

la disposition des capteurs. Une enveloppe en<br />

élastomère est collée dans le pneu et, tel un silo, elle<br />

permet d’insérer la partie du capteur. La durée de vie<br />

de la batterie est évaluée à cinq ans (intervention saisonnière)<br />

et, lors de la pose du capteur, il faut placer<br />

l’antenne en biais par rapport au sens du pneu.<br />

Lors du montage du nouveau pneu, faire attention à ne pas abîmer le capteur. En cas de changement de capteur,<br />

travailler avec l’outil adapté et centrer la valve (snap-in, 90° par rapport au support) ou le fixer avec le bon angle<br />

au moyen du couple de serrage prévu à cet effet (valves métalliques).<br />

16<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


UNE TECHNOLOGIE COMPLEXE<br />

REQUIERT DES PRESTATIONS PREMIUM<br />

CarGarantie est votre partenaire pour des produits de garantie et de fidélisation de<br />

haute qualité avec un service premium.<br />

CG CAR-GARANTIE<br />

VERSICHERUNGS-AG<br />

TEL 061 426 26 26<br />

www.cargarantie.ch


PNEUS ET ROUES<br />

Petit déjeuner des garagistes chez Amag, à Berne<br />

Les vedettes DTM ont elles aussi<br />

besoin de garagistes<br />

Le pilote DTM suisse couronné de succès Nico Müller voit même son garagiste plus souvent que nombre de ses compatriotes.<br />

Le Thounois futé l’explique à <strong>AUTOINSIDE</strong> et souligne l’importance des pneus. Jürg A. Stettler<br />

Avant le départ de la course suivante, Nico Müller vérifie à<br />

nouveau ses pneus et leur température.<br />

18<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


PNEUS ET ROUES<br />

Nico Müller, le pilote DTM suisse de l’écurie<br />

Audi Sport ABT Sportsline, a de nouveau<br />

pu profiter d’un week-end de temps libre. Il<br />

a pu passer beaucoup de temps avec sa compagne<br />

Victoria Paschold sur le lac de Thoune<br />

et sur les collines près de son domicile dans<br />

l’Oberland bernois. « Ça m’a fait du bien de<br />

faire le plein d’énergie pour les prochaines<br />

courses et pour la deuxième moitié de la saison<br />

», confirme le jeune homme de 27 ans,<br />

alors qu’il accueille Patrick Läderach, le chef<br />

des ventes Audi chez Amag Berne. Le pilote<br />

de course futé, qui caracole en tête des légendaires<br />

Deutschen Tourenwagen-Masters (masters<br />

de voitures de touring allemands), passe<br />

au moins cinq à six fois chez son garagiste.<br />

Et cela n’est lié ni à la qualité de sa voiture<br />

ni à son style de conduite. « Comme pour la<br />

plupart des Suisses, je viens au garage deux<br />

fois pour faire changer mes pneus. Et j’ai souvent<br />

des dégâts sur le pare-brise ou une jante<br />

éraflée », déclare N. Müller. « Lorsqu’on roule<br />

à grande allure sur des tronçons d’autoroutes<br />

allemandes sans limitation de vitesse, il suffit<br />

d’un petit impact de caillou pour se retrouver<br />

avec une fissure sur le pare-brise. » Et d’ajouter,<br />

mutin : « Sans compter que le café est excellent<br />

chez Amag Berne. »<br />

Le pilote de course apprécie le service de premier<br />

ordre dont le gratifie le concessionnaire<br />

Audi et est sur la même longueur d’onde que<br />

son garagiste, Patrick Läderach. Donc M. Müller<br />

est-il un client exigeant avec son bagage de<br />

Suite en page 20<br />

Thomas Biermaier, directeur sportif d’ABT Sportsline, s’entretient avec son pilote Nico Müller avant la course.<br />

Nico Müller, qui roule actuellement en Audi Q8, lors de sa dernière visite chez Amag à Berne.<br />

19


PNEUS ET ROUES<br />

Le pilote de course suisse aborde la compétition DTM avec tous les pilotes BMW, Audi et Aston Martin à bord de son Audi RS 5 DTM verte arborant le numéro 51.<br />

pilote de course et son savoir-faire technique ?<br />

Le garagiste et le pilote DTM se regardent<br />

brièvement et agitent tous les deux la tête. « Je<br />

suis peut-être plus exigeant sur les détails et<br />

les gadgets sur mon Audi, car je préfère bénéficier<br />

du bon cuir, de la couleur qui va bien ou<br />

de jantes adaptées sur ma voiture », déclare le<br />

pilote DTM. Mais en ce qui concerne la technique<br />

ou les travaux effectués sur le véhicule,<br />

il n’a pas d’exigences spéciales. Son garagiste<br />

le confirme : « Nous apprécions surtout sa<br />

flexibilité. Je peux appeler Nico et il récupère<br />

sa voiture un jour plus tard ou plus tôt si les<br />

travaux sont déjà terminés et si nous avons<br />

beaucoup de voitures sur le site. »<br />

Patrick Läderach et son équipe s’efforcent toutefois<br />

de proposer un service flexible et rapide<br />

à tous les autres clients : « Nous devons surtout<br />

travailler avec rapidité. Dans la catégorie<br />

haut de gamme, les gens se déplacent souvent<br />

et beaucoup. En d’autres termes, il faut réagir<br />

vite si un pare-brise est fissuré. Accepter un<br />

autre véhicule, même si l’atelier est déjà complet<br />

», confesse le patron des ventes Audi chez<br />

Amag Berne. C’est justement cette flexibilité<br />

dont fait preuve son garage qu’apprécie Nico<br />

Müller, si bien qu’il fait volontiers le déplacement<br />

de Thoune à Berne pour se rendre chez<br />

Amag. « Je me sens très bien ici. L’autoroute est<br />

toute proche, tout comme le service des automobiles,<br />

ce qui est très pratique pour moi. »<br />

Concernant les pneus d’hiver, le jeune homme<br />

de 27 ans reconnaît alors qu’il fait partie de<br />

ces clients qui sont assis devant la télévision<br />

fin octobre et qui entendent qu’il va neiger la<br />

semaine suivante. « Je suis donc très content<br />

d’obtenir un rendez-vous pour changer mes<br />

pneus et surtout de pouvoir acheter des pneus<br />

adaptés. Cela fonctionne toujours ici. »<br />

S’agit-il d’un problème actuel sur la voiture de<br />

Nico Müller ? Et pourquoi a-t-il justement opté<br />

pour un Audi Q8 ? « L’Audi Q8 était à l’époque<br />

le tout dernier modèle Audi haut de gamme,<br />

une voiture vraiment sympa qui offrait aussi<br />

beaucoup de place pour notre chien. Je ne<br />

savais pas ce qui allait m’attendre », explique<br />

l’as des sports mécaniques, « avant, j’ai eu<br />

trois Audi RS6 de suite, mais je n’avais encore<br />

jamais eu de SUV. Et un diesel pour couronner<br />

le tout. J’étais plutôt sceptique au début.<br />

Mais maintenant, je suis totalement séduit<br />

et je ne me séparerais pour rien au monde de<br />

cette voiture. » Sur les 50 000 à 60 000 km que<br />

parcourt le pilote DTM suisse, ce sont surtout<br />

le confort et l’efficacité du SUV qui comptent<br />

à ses yeux. « Au volant, on ne remarque pas<br />

qu’on se déplace à bord d’un immense navire.<br />

Le Q8 est super à manœuvrer et se garer est<br />

un jeu d’enfant grâce aux capteurs et aux caméras.<br />

Il est parfait pour l’usage que j’en fais. »<br />

Et à quoi ressemblent les pneus parfaits pour<br />

sa voiture ? N. Müller réfléchit brièvement :<br />

« Pour être honnête, je ne regarde pas tellement<br />

les pneus sur une voiture privée. Ou<br />

leur marque. Mais je déteste les petites roues<br />

d’hiver ! Je n’aime pas du tout devoir tirer sur<br />

de petites jantes pour que les pneus d’hiver<br />

s’ajustent. J’ai toujours eu des pneus d’été et<br />

j’ai ensuite changé les pneus. » Patrick Läderach<br />

rit brièvement et ajoute : « Si, tu avais des<br />

pneus d’hiver sur une courte période, mais ils<br />

ne sont pas restés longtemps ». Le pilote DTM<br />

se souvient : « Exact, je n’avais pas le choix. Il<br />

n’existait tout simplement pas de pneus d’hiver<br />

pour ma voiture à l’époque. Lorsque j’ai vu<br />

la belle voiture avec les petites roues pour la<br />

première fois, j’ai immédiatement appelé mon<br />

équipe à Kempten et essayé de trouver une<br />

autre solution. » Avec l’aide de son excellent<br />

réseau, le pilote de 27 ans avait vite trouvé des<br />

pneus de la dimension adaptée : « L’hiver est<br />

très long dans l’Oberland bernois. Et s’il faut<br />

regarder sa voiture munie de ces petites roues<br />

pendant quatre ou cinq mois. Ce n’est pas terrible.<br />

Je ne m’infligerai plus jamais une telle<br />

chose ! Je ressens en effet bien trop de passion<br />

pour ma voiture. ».<br />

Retour au choix des pneus. Qu’est-ce qui<br />

compte encore aux yeux de Nico Müller ? « Les<br />

pneus d’été et les jantes sont excellents dans<br />

le segment et dans les dimensions dont j’ai<br />

besoin avec l’Audi RS6 et maintenant avec<br />

l’Audi Q8 », constate le Thounois. « Avec les<br />

pneus d’hiver, on remarque encore plus les<br />

différences et on sait vite si on a fait le bon<br />

choix de pneus. Par exemple lors de la première<br />

montée au col du Gurnigel. » Un mauvais<br />

choix de pneu serait-il même suffisant<br />

pour que N. Müller passe à d’autres pneus<br />

pendant l’hiver ? « Non, je ne suis jamais allée<br />

aussi loin. Mais l’année prochaine, les mêmes<br />

pneus ne seront assurément plus posés sur les<br />

jantes. » Les transmissions intégrales et les<br />

systèmes d’assistance actuels sont devenus si<br />

performants qu’il est même possible de faire<br />

l’ascension d’une colline en présence d’un peu<br />

de neige avec des pneus d’été s’il le faut. « Le<br />

20<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


pneu n’est pas le facteur critique qui empêche<br />

le véhicule d’avancer », ajoute N. Müller, « mais<br />

un pneu d’hiver offre clairement une meilleure<br />

adhérence et plus de sécurité à basse température.<br />

Sur des pneus d’été, c’est essentiellement<br />

le bruit dû au roulement qui peut faire la différence.<br />

Ou si on roule comme un picoreur...<br />

mais je ne le fais pas. » Son garagiste Patrick<br />

Läderach revient à la charge : « Combien de<br />

kilomètres parcours-tu réellement avec un jeu<br />

de pneus, par exemple avec les derniers pneus<br />

d’été ? » N. Müller réfléchit rapidement avant<br />

de répondre : « Au moins 35 000 à 40 000 km.<br />

Le dernier jeu est sur la voiture depuis deux<br />

étés. Je laisse la voiture filer de temps à autre<br />

sur les autoroutes allemandes, mais j’use déjà<br />

pas mal les pneus du coup. Et je prends les<br />

courbes proprement, donc ça passe. »<br />

Les pneus au quotidien sont une chose, mais<br />

qu’en est-il des pneus destinés aux circuits de<br />

compétition ? Nico Müller leur attache une tout<br />

autre importance, n’est-ce pas ? « Oh oui ! », explique<br />

le Thounois, « si tu n’amènes pas les<br />

pneus à la fenêtre de travail, tu peux régler et<br />

visser ce que tu veux sur la voiture de course,<br />

et rien ne marche. Il est essentiel de savoir sur<br />

quelle plage le pneu travaille, en conditions<br />

mouillées ou sèches. Tu dois trouver une base<br />

en termes de pression de l’air, de carrossage,<br />

de parallélisme et de suivi, puis le pneu rentre<br />

dans une plage de température sur laquelle il<br />

fonctionne de manière optimale pour qu’il ne<br />

surchauffe pas ou ne devienne pas trop froid.<br />

Tu peux ensuite travailler sur tous les paramètres<br />

de configuration et les affiner. »<br />

À quoi cela ressemble-t-il en conditions mouillées<br />

? « Dans ce cas, le choix correct des pneus<br />

joue un rôle encore plus grand. En DTM, le<br />

règlement interdit l’utilisation de couvertures<br />

chauffantes pour les pneus, contrairement à la<br />

Formule 1 par exemple », explique N. Müller.<br />

Une telle couverture chauffante serait très utile<br />

pour mettre les pneus à la bonne température<br />

avant le départ pour qu’ils délivrent une adhérence<br />

idéale. Ce n’est pas une mince affaire<br />

pour les pilotes de course DTM que d’y parvenir<br />

sans préchauffer les pneus : « Nous devons<br />

amener les pneus sur cette plage à l’aide<br />

de notre seule manière de conduire, puis les y<br />

maintenir. Il ne faut donc pas que je les sollicite<br />

trop ou qu’ils surchauffent pour éviter qu’ils ne<br />

présentent ensuite des bulles. C’est une science<br />

en soi et ce, bien que nous utilisions déjà depuis<br />

plusieurs années des pneus unitaires en<br />

DTM, si bien que tous les pilotes concourent<br />

avec le même mélange de gomme. »<br />

Nico Müller forme actuellement un duo qui<br />

fonctionne parfaitement avec son jeune ingénieur<br />

de course Felix Fechner au sein de<br />

l’écurie Audi Sport ABT Sportsline. Avec son<br />

Audi RS 5 DTM verte ornée du numéro 51,<br />

il occupe la deuxième place du classement<br />

intermédiaire. Cinq titres de pilote et quatre<br />

titres d’équipe sont déjà inscrits sur le compte<br />

de l’équipe d’usine de l’Allgäu et le Thounois<br />

de 27 ans a toutes ses chances d’engranger<br />

un autre titre de pilote pour son écurie en fin<br />

de saison. Qu’est-ce qui a changé concernant<br />

cette saison ? « Les bolides DTM développent<br />

désormais environ 100 chevaux de plus. Le<br />

pneu unitaire travaille donc d’une tout autre<br />

manière. On injecte maintenant bien plus<br />

d’énergie dans les pneus, aussi bien en accélérant<br />

qu’en freinant. Il faut en outre freiner<br />

plus qu’avant, ce qui augmente également la<br />

température et l’énergie », explique Nico Müller<br />

avant d’ajouter : « À Hockenheim, j’ai eu une<br />

Suite en page 22<br />

Ne faites qu’un avec vos pneus.<br />

Et la route ne fera qu’un avec vous.<br />

NE FAITES QU’UN<br />

AVEC HANKOOK<br />

Hankook Reifen Deutschland GmbH<br />

Siemensstraße 14, 63263 Neu-Isenburg,<br />

Deutschland, Tel.: +49 6102 4318-000<br />

www.hankookreifen.ch<br />

Faites un avec la route. Nous sommes très heureux<br />

des nombreux prix décernés par de grands<br />

magazines automobiles. Mais nous préférons<br />

laisser la sensation de conduite dynamique, la<br />

technologie respectueuse de l’environnement<br />

et la stabilité impressionnante de nos pneus<br />

parler d’eux-mêmes. Nous sommes également<br />

très fiers que de nombreux véhicules haut de<br />

gamme sont équipés d’usine de pneus Hankook<br />

et nous voudrions remercier tous ceux qui ont<br />

contribué à rendre cela possible.<br />

Sedat Sulkovic, le responsable de service Audi, lors du dialogue de prise en charge d’environ 15 minutes au cours<br />

duquel il examine l’Audi Q8 de Nico Müller avec lui avant de parler d’éventuels travaux.<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>


PNEUS ET ROUES<br />

expérience incroyable au début de saison. Il n’y avait que 5 °C et je devais<br />

quitter le stand sur des pneus pluie froids. L’asphalte à Hockenheim est<br />

excellent. Il ne transmet que peu d’énergie aux pneus. Sur chaque tour,<br />

j’étais en retard de 30 secondes par rapport à la normale. Et si tu ne peux<br />

pas échauffer les pneus, ils ne peuvent pas améliorer leur adhérence. En<br />

tant que pilote, tu roules dans tous les sens sur la piste, comme sur des<br />

œufs. » En effet, dès qu’un pneu a été développé pour les performances et<br />

pour les circuits, il ne peut faire aucun compromis entre le confort, la praticabilité<br />

et la performance, contrairement à un pneu destiné à des voitures<br />

de tourisme. « La plage sur laquelle un pneu de course fonctionne est bien<br />

plus étroite. Si tu rends cette plage trop large, tu fais déjà un compromis.<br />

Comme nous utilisons en DTM le même pneu et la même configuration<br />

lors des qualifications et sur le premier longrun pendant la course, le choix<br />

des pneus reste une science », explique Nico Müller.<br />

Une science que le Suisse de 1,85 m maîtrise toutefois bien cette saison.<br />

« Au cours de la dernière saison, j’étais surtout performant lors des qualifications<br />

qui accordent aussi des points aux trois premiers en DTM. Cette<br />

année, je suis même meilleur sur les longruns dans les courses. » Audi<br />

a pris un risque. L’écurie a mis le pilote de 27 ans avec Felix Fechner, un<br />

ingénieur de course du même âge qui n’a commencé sa carrière dans ce<br />

métier qu’en 2018. Mais le pari a porté ses fruits jusqu’à présent. « Felix et<br />

moi nous entendons à merveille », déclare le Suisse véloce. La bonne relation<br />

qu’il entretient avec son ingénieur de course est-elle aussi importante<br />

que celle qu’il a avec son garagiste ? « La relation avec Felix est très étroite.<br />

Nous nous téléphonons trois à quatre fois par semaine. Même s’il n’y a pas<br />

de courses. Il y a toujours des sujets qui surgissent pour lesquels on a le<br />

sentiment qu’ils pourraient encore nous rapprocher », explique N. Müller,<br />

« cette relation ne devant pas uniquement tourner autour des sports mécaniques.<br />

En effet, mieux tu connais ton collègue et mieux tu sais comment<br />

il fonctionne, plus ce sera simple de réagir dans des situations difficiles. »<br />

La relation spéciale qui unit les deux jeunes « sauvageons » donne d’excellents<br />

résultats jusqu’à présent. « Nous avons toutefois encore beaucoup<br />

de potentiel, mais nous sommes assurément sur la bonne voie », constate<br />

le pilote Audi avec satisfaction.<br />

Au lieu de contempler les bolides DTM avec son ingénieur de course, Nico<br />

admire désormais sa voiture avec Sedat Sulkovic, le responsable de service<br />

Audi chez Amag Berne. Lors du dialogue de prise en charge du véhicule,<br />

qui dure environ 15 minutes, tous les détails qui doivent être réglés sur<br />

le Q8 peuvent être recensés sur une tablette. « Nous faisons le tour de la<br />

voiture avec le client, nous constatons les dégâts sur les jantes ou nous<br />

Nico Müller et Sedat Sulkovic ne constatent pas de dégâts et juste quelques mouches<br />

sur la face avant.<br />

Patrick Läderach, chef des ventes Audi chez Amag Berne, discute avec le pilote de<br />

course Nico Müller de l’état actuel des DTM.<br />

attirons son attention sur divers aspects », explique M. Sulkovic. « Comme<br />

l’indique le nom de dialogue de prise en charge, le logiciel mène un dialogue<br />

pour couvrir tous les points et j’obtiens en outre des conseils utiles<br />

concernant des idées et des services complémentaires potentiels que nous<br />

pouvons proposer au client. Il peut s’agir d’un nouveau flacon d’huile si<br />

nous constatons que le client roule beaucoup et qu’il pourrait en avoir besoin.<br />

» Le pilote DTM et le responsable de service Amag passent en revue<br />

le Q8, mais ils ne découvrent rien de spécial, hormis les nombreux débris<br />

de mouches sur la calandre. Nico Müller, qui attache de l’importance à<br />

l’entretien de sa voiture, offre donc un lavage à son SUV dans le nouveau<br />

tunnel de lavage de la concession Audi et déguste un autre espresso avant<br />

de prendre congé de son garagiste pour reprendre le chemin du circuit. <<br />

Son parcours : Nico Müller<br />

Le jeune homme de 27 ans commence sa carrière de sports mécaniques<br />

par le karting en 2004. En 2008, il passe en Formule Sport pour Jenzer<br />

Motorsport. Depuis 2012, le Thounois de 1,85 m met les gaz en Formule<br />

Renault 3.5 et depuis 2014, il pilote dans les Deutschen Tourenwagen<br />

Masters (DTM). Dans cette catégorie, il officie depuis la saison 2016 pour<br />

l’écurie d’Allgäu ABT Sportsline à bord d’une Audi. Nico Müller est connu<br />

pour son caractère bien trempé et pour sa ténacité qui ne le caractérisent<br />

pas que dans le sport. En privé, il vit depuis plus de trois ans avec<br />

Victoria Paschold, à la fois sportive et modèle de 28 ans, titulaire d’un<br />

doctorat. Le Thounois futé parle couramment cinq langues (allemand,<br />

anglais, français, italien et espagnol) et il lui arrive de jongler entre<br />

les stands pour se distraire de la course. Pour ses loisirs, il pratique le<br />

karting, le vélo et le ski et s’il n’était pas devenu pilote de course, il aurait<br />

étudié le commerce et les sciences du sport. www.nicomueller.ch<br />

<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


Nettoyage de pièces pour<br />

professionnels : se conformer aux<br />

exigences tout en ménageant la<br />

peau et l’environnement.<br />

NOUS NOUS EN CHARGEONS!<br />

mewa.ch/fr/est-professionnel


PNEUS ET ROUES FOKUS<br />

Boutique en ligne Carex<br />

La jante de vos rêves<br />

Qu’il s’agisse de composants de tuning ou de jantes, l’utilisateur de la boutique en ligne primée Carex Autozubehör AG<br />

peut commander plus de 30 000 produits. Le responsable commercial Carex, Sandro S. Rosano, explique ses avantages<br />

pour les garagistes. Jürg A. Stettler<br />

M. Rosano, Carex dispose d’innombrables jantes dans sa<br />

boutique en ligne. Combien de marques et de dimensions votre<br />

gamme comporte-t-elle ?<br />

Sandro S. Rosano : Nous importons les huit marques de jantes Autec,<br />

BBS, Borbet, Breyton, Cheetah Wheels, Cinel, Enkei et WTW (Giovanna<br />

Wheels). Nous proposons d’innombrables dimensions de jantes de 14 à<br />

23 pouces. Quelques jantes, par exemple de Cinel, peuvent être composées<br />

individuellement, de la sélection de la taille de la jante, de la largeur<br />

de la mâchoire et de la profondeur d’insertion souhaitée jusqu’au coloris<br />

personnalisé.<br />

Vous proposez un configurateur 3D pour configurer les jantes<br />

souhaitées. Quels sont ses avantages ?<br />

Avec notre configurateur de jantes 3D, vous aboutissez aisément à vos<br />

jantes été ou hiver grâce à la fiche d’homologation ou à la recherche du<br />

véhicule. La jante souhaitée peut être examinée sur le véhicule puis déposée<br />

dans le panier à la bonne dimension avant d’être commandée.<br />

La vue en direct peut être modifiée pour les dimensions de la jante, ses<br />

variations, la disponibilité, la couleur du véhicule, le surbaissement et<br />

l’image de l’arrière-plan. Les avantages : en tant que garagiste, vous découvrez<br />

avec votre client les possibilités individuelles concernant le véhicule<br />

en question pendant l’entretien de conseil. En outre, le système affiche<br />

automatiquement la jante qui convient pour tel ou tel véhicule et présente<br />

les consignes de montage. La disponibilité et les pneus possibles sont<br />

également énumérés.<br />

Sandro S. Rosano est responsable commercial de Carex Autozubehör AG.<br />

En quoi la boutique en ligne est-elle intéressante pour le garagiste ?<br />

Les garagistes trouvent facilement le produit souhaité pour pratiquement<br />

n’importe quelle voiture. De plus, en se connectant, nos clients<br />

commerciaux visualisent immédiatement le prix d’achat. Il est possible<br />

d’informer à propos de produits, de prix et de disponibilité même en<br />

dehors de nos horaires d’ouverture et de passer une commande, le cas<br />

depuis<br />

1964<br />

CORTELLINI &<br />

MARCHAND AG<br />

Le plus complet des<br />

services de réparation de boîtiers électroniques pour auto<br />

de Cortellini & Marchand AG<br />

www.auto-steuergeraete.ch<br />

Vous cherchez, nous trouvons <strong>–</strong><br />

Votre service de recherche pour pièces automobiles d’occasion<br />

www.gebrauchte-fahrzeugteile.ch<br />

061 312 40 40<br />

Rheinfelderstrass 6<br />

4127 Birsfelden<br />

échéant. Notre boutique en ligne propose par ailleurs de nombreuses<br />

modalités de recherche. Dans la recherche plein texte, l’utilisateur peut<br />

saisir un nombre quelconque de mots ou de chiffres tels que le numéro<br />

de fiche d’homologation, par exemple 1SC534, ou le nombre 24 sur le<br />

permis de circulation. Il existe aussi une recherche de véhicules, le localisateur<br />

de produits par catégories (telles que les jantes et le châssis), et<br />

naturellement notre configurateur de jantes 3D pour Autec, BBS, Borbet<br />

et Breyton. Il est également possible d’aboutir au produit souhaité par une<br />

recherche de marque qui énumère alors tous les produits du fournisseur<br />

en question, ou par une recherche de catégories principales ou de souscatégories<br />

telles que Racing & Tuning.<br />

Les garagistes profitent-ils de conditions spéciales chez Carex ?<br />

Absolument. Nos revendeurs profitent de conditions d’achat spéciales.<br />

Combien de temps s’écoule généralement entre la commande et<br />

la livraison ?<br />

Pour des articles disponibles dans le stock de Carex, la durée de livraison<br />

est d’un à deux jours ouvrables. Pour des commandes à l’usine, nous<br />

estimons la durée de livraison à une à trois semaines, en fonction de la<br />

disponibilité à l’usine.<br />

24<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


PNEUS ET ROUES<br />

Grâce au configurateur de jantes 3D, l’utilisateur trouve aisément des jantes été ou hiver chez Carex.<br />

Carex exploite déjà sa nouvelle boutique en<br />

ligne depuis deux ans. Quelles expériences<br />

en avez-vous tirées ?<br />

Nos clients l’utilisent le plus souvent pour faire<br />

des recherches intensives. Au cours de cette<br />

année, nous avons relancé la boutique avec un<br />

nouveau système de gestion, plus avantageux<br />

dans le filtrage de divers détails et dans les<br />

ajustements visuels.<br />

En quoi se distingue la boutique ?<br />

Vous aboutissez au produit souhaité par de<br />

nombreuses fonctions de recherche. Elle est<br />

très fiable. Dans la gestion des données, nous<br />

avons atteint un niveau maximal d’automatisation<br />

qui concerne aussi bien la boutique que<br />

le système ERP. Les temps de chargement sont<br />

inférieurs à la seconde, même sur le configurateur<br />

de jantes 3D. La boutique est très réactive,<br />

y compris sur tablette, smartphone, etc.,<br />

si bien que les applications sont superflues. Le<br />

client final et le concessionnaire bénéficient<br />

tous deux d’une expérience d’achat attrayante<br />

et efficace, notamment parce que six variantes<br />

d’accès différentes conduisent toujours l’utilisateur<br />

à un achat réussi.<br />

Quels aspects de la boutique souhaitez-vous<br />

développer ?<br />

À l’avenir, nous voulons reproduire un configurateur<br />

de roue complète et travailler davantage<br />

avec des partenaires afin de pouvoir<br />

proposer à nos clients une gamme aussi vaste<br />

que possible d’accessoires automobiles et de<br />

lifestyle.<br />

Quels produits finissent dans l’outlet<br />

store, uniquement des stocks restants ?<br />

Des produits qui ne sont plus disponibles<br />

chez le fournisseur ou qui sont en fin de vie<br />

aboutissent dans l’outlet store. Nous y proposons<br />

également des articles qui sont en stock<br />

chez nous en grandes quantités (overstock). <<br />

Plus d’informations sur :<br />

carex.ch<br />

AUTEF Sàrl | Kreuzmatte 1D | 6260 Reiden<br />

Technique automobile à portée de main:<br />

Formations pour <strong>–</strong> Véhicules hybrides et électriques<br />

<strong>–</strong> Véhicules à gaz<br />

<strong>–</strong> Véhicules conventionnels<br />

www.autef.ch<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>25


PNEUS ET ROUES<br />

Quatre questions à ...<br />

Pourquoi les pneus haut de<br />

gamme sont préférables dans<br />

tous les cas<br />

Six fabricants et distributeurs, quatre questions. À l’approche de la saison d’hiver, les principaux acteurs sur le<br />

marché du pneu suisse s’expriment sur les questions actuelles et présentent leurs nouveautés. Sandro Compagno<br />

Selon les recommandations de l’UPSA et<br />

celles de nombreux spécialistes du secteur,<br />

la saison d’été s’étend d’avril à octobre. Il est<br />

donc grand temps de se préparer à la vente<br />

des pneus d’hiver. Il ne s’agit pas seulement<br />

de commander les pneus dans les dimensions<br />

courantes et les consommables habituels,<br />

mais également de mettre au point les<br />

argumentaires des entretiens avec la clientèle.<br />

Les fabricants bon marché asiatiques<br />

ciblent de plus en plus les marchés européens<br />

au fort pouvoir d’achat.<br />

Or, les tests réalisés sur ces pneus peu<br />

chers révèlent souvent des résultats désastreux<br />

pour la sécurité. Il y a un an, le magazine<br />

« Auto Bild » a comparé différents pneus<br />

d’été pour SUV. Sur le véhicule de test, les<br />

pneus haut de gamme des principaux équipementiers<br />

de renom ont eu besoin de 52 à<br />

54 mètres pour s’arrêter totalement à une<br />

vitesse de 100 km/h. Pour un pneu « Made<br />

in China », cette distance s’est élevée à 72,3<br />

mètres ! Le processus de freinage n’étant<br />

pas linéaire, le véhicule équipé de ce pneu<br />

continuait de rouler à 50 km/h au point où<br />

les pneus premium avaient déjà permis au<br />

conducteur de s’immobiliser. Déjà en 2014, la<br />

société allemande de surveillance technique<br />

avait soumis à un comparatif les pneus bon<br />

marché provenant d’Extrême-Orient et d’Europe<br />

de l’Est et avait tiré les mêmes conclusions<br />

alarmantes : distance de freinage plus<br />

longue, faille en cas d’aquaplaning, manque<br />

de traction, adhérence insatisfaisante, forte<br />

réaction aux alternances de charge...<br />

Avec de tels pneus, les clients se mettent en<br />

danger et font encourir également des risques<br />

à leurs passagers et aux autres conducteurs.<br />

Les systèmes antiblocage, les contrôles de traction<br />

et autres systèmes ultramodernes d’assistance<br />

à la conduite sont peu utiles si la qualité<br />

des pneus n’est pas au rendez-vous.<br />

« La Suisse est un marché haut de gamme »,<br />

a constaté Sven Sievi, secrétaire de l’Association<br />

Suisse du Pneu (ASP) dans un entretien<br />

accordé à <strong>AUTOINSIDE</strong> l’année dernière. Il<br />

faut tout de même observer attentivement<br />

cette nouvelle concurrence : « Ce serait une<br />

erreur de croire que les marques exotiques<br />

peu chères ne vont pas s’améliorer. »<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> a interrogé plusieurs fabricants<br />

et distributeurs de pneus haut de gamme, à<br />

propos des comportements d’achat habituels<br />

en Suisse, du rôle des garagistes et des nouveautés<br />

pour la saison d’hiver <strong>2019</strong>/20. Leurs<br />

points de vue dans les pages suivantes.<br />

Suite en page 28<br />

26<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


WINTER HAS<br />

ITS CHAMPIONS<br />

VIGNETTE<br />

2020 OFFERTE<br />

Promotion valable<br />

du 15.09. au 30.11.<strong>2019</strong> *<br />

LES PROFESSIONNELS CHOISISSENT<br />

LEUR MATÉRIEL AVEC SOIN.<br />

Mauro Caviezel Michelle Gisin Luca Aerni<br />

24 MOIS D’ASSURANCE<br />

GRATUITE DES PNEUS *<br />

CLOU • CHOC TROTTOIR • INCENDIE<br />

*Détails sur www.pzeroclub.ch<br />

PIRELLI est sponsor officiel des championnats<br />

du monde de ski alpin FIS et des championnats<br />

du monde de hockey sur glace IIHF 2017-2021.<br />

WWW.PIRELLI.CH


PNEUS ET ROUES<br />

4 questions<br />

1.<br />

2.<br />

Les pneus sont toujours plus silencieux et leur efficacité<br />

énergétique s’améliore sans cesse. En quoi cette<br />

évolution est-elle importante pour les automobilistes ?<br />

Une bonne distance de freinage et un pneu abordable,<br />

n’est-ce pas l’essentiel ?<br />

Comment les garagistes peuvent-ils convaincre leurs<br />

clients de choisir un pneu haut de gamme au lieu<br />

d’acheter des produits bon marché sur Internet ?<br />

3.<br />

4.<br />

Les pneus de première monte sont presque toujours<br />

des pneus d’été. Les garagistes ont-ils raison d’opter<br />

pour la même marque concernant les pneus d’hiver<br />

ou est-ce superflu ?<br />

Quelles sont les nouveautés de votre marque pour<br />

l’hiver <strong>2019</strong>/20 susceptibles de séduire les clients ?<br />

Elio Rullo.<br />

Elio Rullo,<br />

responsable Business Development de Pirelli Suisse :<br />

1. Bien entendu, les éléments relatifs à la sécurité font<br />

partie des principales caractéristiques de tout pneu.<br />

Malheureusement, la technologie qui se niche derrière<br />

la conception d’un pneu est souvent sous-estimée par<br />

les automobilistes, notamment lorsque l’enjeu est d’économiser<br />

du carburant, et donc de l’argent. Sur une voiture<br />

de tourisme moderne, 20 à 30 % de la consommation<br />

de carburant dépendent des pneus : le pneu, avec<br />

sa résistance au roulement, est en effet responsable de<br />

cette consommation. Il faut retenir ceci : une réduction<br />

de 30 % de la résistance au roulement peut améliorer l’efficacité<br />

énergétique de 4 %. En outre, les constructeurs<br />

automobiles, et au final les consommateurs, veulent des<br />

pneus confortables, adaptés aux véhicules d’aujourd’hui.<br />

2. De nos jours, le professionnalisme du conseil est<br />

essentiel dans la décision d’achat. Au préalable, il faut<br />

bien comprendre les besoins et les attentes du client<br />

pour pouvoir lui conseiller le pneu idéal. Le garagiste<br />

doit connaître parfaitement ses produits pour se<br />

différencier du commerce en ligne.<br />

pour des modèles de véhicules spécifiques, y compris<br />

les pneus d’hiver. On a ainsi la certitude que le pneu<br />

d’hiver est parfaitement adapté au véhicule en question.<br />

Autre facteur important : proposer sur le pneu<br />

d’hiver la même technologie que celle du pneu de première<br />

monte, par exemple Runflat, PNCS (Pirelli Noise<br />

Cancelling System) ou Seal-inside.<br />

4. Notre gamme de pneus d’hiver a été entièrement renouvelée<br />

au cours des dernières années, elle est à la<br />

pointe de la technologie. Cette année, nous lançons le<br />

« P Zero Winter ». Pirelli a développé un pneu d’hiver ultra-performant<br />

avec ce modèle, qui se rapproche comme<br />

jamais auparavant de la performance d’un pneu d’été<br />

UHP. Cela complète parfaitement la palette proposée<br />

pour l’hiver. Fort de son expérience sur le secteur des<br />

pneus d’hiver, le « P Zero Winter » est notamment remarquable<br />

sur les critères de la sécurité et de la performance.<br />

Cela permet au conducteur de conserver en hiver<br />

la même dynamique, les mêmes impressions qu’en été,<br />

sans devoir faire de compromis.<br />

3. Si le client est satisfait de ses pneus de<br />

première monte, il est judicieux de proposer<br />

la même marque pour les pneus d’hiver.<br />

De plus en plus de constructeurs valident<br />

désormais des pneus homologués conçus<br />

ABARTH - ALFA ROMEO - BANNER - BRIDGESTONE - CASTROL - CHRYSLER - CONTINENTAL - COOPER - DAIHATSU - DODGE - DUNLOP - FALKEN - FIAT - FIAT PROFESSIONAL - FORD - G<br />

Vous cherchez des pièces d‘auto, nous avons le webshop.<br />

Chez nous vous recevez des pièces détachées d‘origine, pneus, lubrifiants, batteries et accessoires - tout d‘une seule<br />

source. Produits de qualité à des prix honnêtes - livrés dans toute la Suisse jusqu‘à trois fois par jour.<br />

ABARTH - ALFA ROMEO - BANNER - BRIDGESTONE - CASTROL - CHRYSLER - CONTINENTAL - COOPER - DAIHATSU - DODGE - DUNLOP - FALKEN - FIAT - FIAT PROFESSIONAL - FORD - G


PNEUS ET ROUES<br />

Marco Goebel.<br />

Marco Goebel,<br />

directeur de Michelin Suisse SA :<br />

1. La qualité et la distance de freinage sont des critères<br />

d’achat essentiels dans le choix des pneus. Parallèlement,<br />

l’efficacité énergétique du pneu a un impact sur<br />

la consommation de carburant, avec donc un effet positif<br />

sur le budget du client. L’aspect environnemental ne<br />

doit pas être négligé : nos clients accordent de l’importance<br />

aux innovations qui rendent les pneus plus écologiques.<br />

Ainsi, le concept de pneu sans air « Uptis » que<br />

Michelin a dévoilé cet été à Montréal, lors du sommet<br />

mondial sur la mobilité durable, suscite un vif intérêt.<br />

2. Les produits de grande qualité offrent des avantages<br />

essentiels en matière de sécurité, notamment lorsque<br />

les pneus ne sont pas tout à fait neufs. Les pneus<br />

Michelin usagés montrent sur chaussée humide une<br />

distance de freinage bien plus courte que pour certains<br />

pneus neufs d’autres fournisseurs. Nous sommes<br />

convaincus qu’il ne faut pas rogner sur la sécurité.<br />

C’est pour cela que Michelin s’implique dans les tests<br />

des pneus usagés. Ils montrent les différences de qualité<br />

en conditions réelles.<br />

3. En gardant la même marque pour ses pneus d’hiver,<br />

l’automobiliste est sûr d’avoir un pneu de la même qualité<br />

pour la saison froide. Les clients de Michelin bénéficient<br />

ainsi de standards de production élevés également pour<br />

les pneus d’hiver (par exemple « l’Alpin 6 »), de matières<br />

premières de haute qualité et du savoir-faire de la R&D.<br />

4. Avec les modèles « Alpin 6 », « Pilot Alpin 5 » et « Pilot<br />

Alpin 5 SUV », Michelin a apporté ces deux dernières<br />

années des innovations sur le marché qui répondent parfaitement<br />

aux besoins des automobilistes pendant l’hiver.<br />

Pour la saison à venir, de nouvelles dimensions sur les<br />

pneus d’hiver Michelin seront par ailleurs disponibles.<br />

Daniel Freund.<br />

Daniel Freund,<br />

CEO de Continental Suisse :<br />

1. Le confort est un critère important pour l’automobiliste.<br />

Notamment pour les pneus haut de gamme, de nombreux<br />

consommateurs placent les standards de sécurité qu’ils<br />

offrent au premier plan. Néanmoins, le pneu à lui seul ne<br />

peut pas garantir un faible bruit de roulement : les irrégularités<br />

de la chaussée, les plaques d’égout, les rapiéçages<br />

d’asphalte, les pavés ou simplement un bitume rugueux<br />

contribuent largement à amplifier les bruits de roulement.<br />

2. En règle générale, les pneus haut de gamme offrent des<br />

marges de sécurité bien supérieures à celles des modèles<br />

bon marché. Sur sol mouillé, ces derniers peuvent entraîner<br />

des risques pour la sécurité. Cela a été mis en lumière<br />

par des tests indépendants menés par les clubs automobiles,<br />

comme le TCS par exemple. Les garagistes peuvent<br />

se baser sur ces comparatifs pour conseiller leur clientèle.<br />

Rien qu’un demi-mètre de différence sur la distance de<br />

freinage peut se payer très cher... un capot endommagé est<br />

bien plus coûteux à réparer que la différence de prix entre<br />

un pneu premium et un pneu bas de gamme. Et dans cet<br />

exemple, on évoque simplement des problèmes de carrosserie,<br />

on ne parle pas des risques d’accident avec des piétons<br />

ou des vélos …<br />

3. Les variantes aux pneus de première monte gagnent<br />

du terrain, y compris pour les pneus d’hiver. Même s’il<br />

n’y a pas de recommandation en matière de pneu d’hiver<br />

pour chaque véhicule, les produits premium sont généralement<br />

plus performants que les modèles bon marché.<br />

Les automobilistes confient leur vie, celle de leur famille<br />

et la sécurité des autres conducteurs aux pneus : quatre<br />

surfaces d’appui de la largeur de cartes postales, entre la<br />

voiture et la route... Plus ces quatre appuis du véhicule<br />

sont sophistiqués, plus la qualité est élevée et plus le<br />

conducteur se sent en sécurité. Aussi les pneus haut de<br />

gamme sont-ils largement préférables.<br />

4. Notre offre en pneumatiques a été entièrement renouvelée<br />

au cours des dernières années. La famille de<br />

produits Wintercontact propose des pneus très fiables<br />

et d’une qualité optimale pour pratiquement tous les véhicules<br />

de tourisme, les SUV et les vans. Outre la couverture<br />

du marché approchant 100 %, les bons résultats<br />

des tests pratiqués au niveau national et international<br />

prêchent en faveur des pneus Continental.<br />

Suite en page 30<br />

OODYEAR - JEEP - LANCIA - LEXUS - MG - MICHELIN - MOBIL - MOTOREX - NOKIAN - OSRAM - PANOLIN - PIRELLI - ROVER - THULE - TOYOTA - VREDESTEIN - WYNNS - YOKOHAMA<br />

et et et...<br />

Commandez maintenant:<br />

> E-Shop: shop.fibag.ch<br />

> E-Mail: orders@fibag.ch<br />

> Hotline: 062 285 61 30<br />

Fibag SA<br />

Lischmatt 17<br />

4624 Härkingen<br />

OODYEAR - JEEP - LANCIA - LEXUS - MG - MICHELIN - MOBIL - MOTOREX - NOKIAN - OSRAM - PANOLIN - PIRELLI - ROVER - THULE - TOYOTA - VREDESTEIN - WYNNS - YOKOHAMA


PNEUS ET ROUES<br />

Urs Lüchinger.<br />

Urs Lüchinger,<br />

Country Manager de Bridgestone Suisse :<br />

1. Tous ces points sont extrêmement importants pour<br />

les automobilistes. Une distance de freinage courte, des<br />

marges de sécurité élevées et une performance fiable<br />

sont des éléments cruciaux dans toutes les conditions<br />

de circulation. En outre, le faible bruit de roulement<br />

augmente le confort au volant, tandis que l’efficacité<br />

énergétique est un facteur essentiel en termes de durabilité<br />

et de réduction des coûts de consommation.<br />

2. Le garagiste peut convaincre son client en lui décrivant<br />

simplement les avantages d’un pneu premium au cours<br />

d’un entretien détaillé. La fiabilité de la performance est<br />

fréquemment évoquée. En d’autres termes, investir dans un<br />

pneu haut de gamme, c’est miser sur la sécurité et la longévité.<br />

Dispenser des conseils professionnels de qualité est pour<br />

le garagiste une manière efficace de fidéliser la clientèle.<br />

3. Les pneus de première monte de marque, d’été ou d’hiver<br />

sont conçus sur mesure pour tel type de véhicule et<br />

offrent une performance remarquable dans toutes les<br />

situations de déplacements quotidiens. Il est donc pertinent,<br />

en cas de changement de pneus, d’envisager de garder<br />

la même marque.<br />

4. Bridgestone a élargi sa gamme de pneus d’hiver<br />

<strong>2019</strong>/20 avec le nouveau « Blizzak LM005 ». Ce pneu d’hiver<br />

possède un profil innovant et se compose d’un mélange<br />

NanoPro-Tech unique. Chaussée humide, neige ou<br />

verglas : le Blizzak LM005 offre aux automobilistes une<br />

performance optimale et une grande sécurité en conditions<br />

hivernales.<br />

Giorgio Feitknecht.<br />

Giorgio Feitknecht,<br />

CEO d’ESA :<br />

1. La distance de freinage n’est pas le seul aspect pertinent<br />

pour qualifier de bons pneus : le consommateur doit bénéficier<br />

d’un produit performant dans toutes les situations<br />

de circulation, qui tienne compte également du confort et<br />

de l’efficacité énergétique, en plus du critère prioritaire de<br />

la sécurité. Il y a toujours un compromis à faire, et selon<br />

le positionnement du produit, les critères sont pondérés<br />

différemment. Le client doit prendre conseil auprès du garagiste<br />

pour acheter le pneu qui convient à ses besoins.<br />

des conseils approfondis, le garagiste peut offrir le pneu<br />

exactement adapté aux besoins, en fonction des habitudes<br />

de conduite de son client. C’est bien sûr un atout<br />

considérable par rapport à Internet.<br />

3. Comme on l’a dit, le pneu doit correspondre à l’utilisation<br />

qui en sera faite, aux attentes de la clientèle, et évidemment<br />

au véhicule. Grâce à sa compétence technique,<br />

le garagiste trouvera le produit qui convient au véhicule<br />

de son client, quelle que soit la marque de la première<br />

monte.<br />

2. Le pneu est le seul point de contact avec la chaussée,<br />

c’est donc l’un des éléments essentiels pour la sécurité<br />

sur la route. La moindre déviation lors du freinage, le<br />

comportement en cas d’aquaplaning ou la stabilité directionnelle<br />

peuvent décider de la tournure d’une situation<br />

dangereuse. Les équipementiers haut de gamme investissent<br />

énormément dans la recherche et le développement<br />

afin de fabriquer des pneus répondant au plus<br />

près des besoins variés de la clientèle. En prodiguant<br />

4. Avec les pneus ESA+Tecar, les garagistes disposent<br />

d’une marque exclusive au positionnement unique, connue<br />

et reconnue depuis des décennies. La nouvelle génération<br />

de pneus d’hiver Supergrip Pro illustre la pérennité de son<br />

succès. Le modèle « ESA Tecar SupergripPro » est fabriqué<br />

en Europe par un équipementier de renom, il s’adapte parfaitement<br />

aux conditions des routes suisses.<br />

Reto Wandfluh.<br />

Reto Wandfluh,<br />

dirigeant de Yokohama Suisse SA :<br />

1. Les caractéristiques comme les émissions sonores ou<br />

l’efficacité énergétique peuvent influencer l’achat de pneus.<br />

En outre, la grande majorité des automobilistes placent au<br />

premier plan la sécurité, notamment une conduite sûre en<br />

conditions hivernales. L’adhérence sur sol enneigé ou mouillé<br />

est cruciale, ainsi que le freinage et le comportement directionnel.<br />

Afin de pouvoir offrir un bon rapport qualité-prix,<br />

nous ajustons nos prix de vente aux tendances du marché.<br />

2. Chaque conducteur est unique, avec son propre style de<br />

conduite, ses attentes, son environnement. En fonction de<br />

ces critères, le garagiste peut aider le client à choisir ses<br />

pneus. Les pneus sont le seul contact entre le véhicule et<br />

la chaussée, aussi est-il primordial de bien les choisir et de<br />

les monter correctement.<br />

3. Les pneus d’été et d’hiver sont deux types différents,<br />

non seulement les profils ne sont pas les mêmes, mais<br />

également les mélanges de gomme. Choisir la marque de<br />

ses pneus d’hiver appartient à chacun. Si l’on est satisfait<br />

de ses pneus d’été, on peut bien entendu conserver la<br />

même marque pour les pneus d’hiver.<br />

4. Du nouveau sur le segment des pneus d’hiver pour<br />

SUV : le « Iceguard Studless G075 » est désormais disponible.<br />

Dans le secteur des voitures de tourisme, l’offre s’est<br />

élargie. Nous voulons adapter notre palette d’offres à la<br />

demande croissante. <<br />

30<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


YOKOHAMA (Suisse) SA<br />

Route de la Maladaire 16, 1562 Corcelles-près-Payerne<br />

Tel. 026 662 40 00 • Fax 026 662 40 01 • info@yokohama.ch


PNEUS ET ROUES<br />

Réservations en ligne<br />

Les garagistes et les clients tirent<br />

parti des rendez-vous pris en ligne<br />

Les deux tiers de la population suisse prennent des rendez-vous en ligne, y compris pour changer leurs pneus<br />

dans les garages. Avec l’outil de réservation en ligne approprié, les garagistes comme les clients y trouvent leur<br />

compte. <strong>AUTOINSIDE</strong> vous en dit plus.<br />

La prise de rendez-vous en ligne permet de supprimer les longues conversations par téléphone ou par e-mail.<br />

abi. Au cours du premier trimestre <strong>2019</strong>, 65 %<br />

des Suisses ont réservé au moins un rendez-vous<br />

en ligne. Tel est le résultat d’un sondage<br />

représentatif réalisé par Localsearch.ch.<br />

Parmi les 1032 personnes interrogées, 29 %<br />

indiquent réserver régulièrement leurs rendez-vous<br />

en ligne. Plus de la moitié prévoit de<br />

réserver en ligne encore plus souvent à l’avenir.<br />

Le système est utilisé principalement pour<br />

réserver une table au restaurant (35 %), un rendez-vous<br />

chez le coiffeur (28 %) et une consultation<br />

médicale (24 %). À la quatrième place, on<br />

trouve les rendez-vous au garage (21 %). Ainsi,<br />

les garagistes devancent la réservation d’un<br />

court de tennis ou d’un rendez-vous chez le<br />

physiothérapeute.<br />

Ceux qui ne prennent leurs rendez-vous en<br />

ligne que très rarement, voire jamais, avancent<br />

différentes explications : 86 % préfèrent le<br />

contact direct tandis que pour 24 %, trop peu<br />

d’entreprises proposent ce service. Bonne nouvelle<br />

en revanche : seulement 3 % indiquaient<br />

avoir eu une mauvaise expérience avec une<br />

réservation en ligne.<br />

32<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


PNEUS ET ROUES<br />

La Suisse réserve en ligne pour :<br />

Question : où avez-vous pris un rendez-vous<br />

en ligne ces 3 derniers mois ?<br />

Restaurant<br />

Coiffeur<br />

28%<br />

35%<br />

Médecin<br />

24%<br />

Service automobile<br />

21%<br />

Dentiste<br />

(Réservation de court de tennis, etc.) Sport<br />

17%<br />

17%<br />

Physiothérapie<br />

9%<br />

Fiduciaire<br />

5%<br />

Avocat<br />

4%<br />

Moniteur de conduite<br />

3%<br />

Source : localsearch (Swisscom Directories AG)<br />

L’enquête révèle par ailleurs que le potentiel et<br />

l’intérêt des clients pour ces solutions numériques<br />

existent. Certains garages, notamment<br />

les plus gros, l’ont pressenti et offrent déjà à<br />

leur clientèle la possibilité de réserver en ligne.<br />

En revanche, dans la plupart des petites entreprises,<br />

on cherche encore en vain ce type de<br />

solution.<br />

Pourtant, les garagistes tirent profit de ces outils<br />

autant que les clients, essentiellement lors de<br />

la bousculade en période de changements de<br />

pneus. Les conversations par téléphone ou par<br />

e-mail pour établir un rendez-vous font perdre<br />

un temps fou et n’ont plus lieu d’être. Les professionnels<br />

n’ont plus besoin de noter les rendez-vous<br />

dans leur agenda, car les dates sont automatiquement<br />

enregistrées dans le calendrier.<br />

Parallèlement, les clients voient d’emblée les créneaux<br />

encore libres, et peuvent choisir celui qui<br />

leur convient le mieux. Si un client annule ultérieurement<br />

un rendez-vous, le créneau est libéré<br />

immédiatement pour de nouvelles réservations.<br />

En outre, l’outil peut être utilisé à tout moment,<br />

indépendamment des horaires d’ouverture.<br />

Autre avantage pour les garagistes : le planning<br />

des rendez-vous, et donc le volume de travail,<br />

est ainsi optimisé. Les clients s’adaptent aux<br />

créneaux libres du garage. Les rendez-vous manqués,<br />

coûteux et agaçants, sont réduits à leur<br />

minimum grâce à des fonctions de rappel automatiques<br />

qui envoient les dates des rendez-vous<br />

par SMS ou par e-mail aux clients.<br />

L’UPSA recommande aux garagistes intéressés<br />

de se renseigner auprès de leurs fournisseurs de<br />

logiciels ou de pièces de rechange pour savoir<br />

s’ils proposent un tel outil. L’outil de réservation<br />

en ligne peut ensuite être connecté au site Internet<br />

du garage. <<br />

Autres informations :<br />

• Différence selon le sexe : 72 % des hommes<br />

interrogés ont effectué une réservation en<br />

ligne au cours du premier trimestre. Chez<br />

les femmes, ce taux s’élève à 57 %.<br />

• Différence selon l’âge : 81 % des personnes<br />

interrogées âgées de 18 à 25 ans ont indiqué<br />

avoir pris un rendez-vous en ligne entre<br />

janvier et mars. Chez les 46-55 ans, ils sont<br />

60 % et 49 % chez les 66-74 ans.<br />

• Différence selon la langue : à peine 56 %<br />

des Tessinois ont réservé un rendez-vous en<br />

ligne. En Suisse romande, ils étaient 60 %, et<br />

67 % en Suisse alémanique.<br />

• Où se font les réservations : 62 % des personnes<br />

interrogées ont indiqué procéder<br />

à leurs prises de rendez-vous depuis leur<br />

domicile. 23 % le font pendant leurs déplacements<br />

et 14 % sur leur lieu de travail. Les<br />

18-25 ans réservent beaucoup plus souvent<br />

que les autres lorsqu’ils se déplacent<br />

(38 %), tandis que les 26-45 ans le font pour<br />

21 % au travail, soit bien plus souvent que la<br />

moyenne. Les retraités préfèrent prendre<br />

leurs rendez-vous depuis la maison (93 %).<br />

FORM FOLLOWS<br />

FUNCTION.<br />

FOLLOWS HI-TECH.<br />

R62 RED JBM/FC, R55 SUV CS & R56 CS<br />

50 YEARS OF GREAT PASSION.<br />

On peut se fier à la longévité de nos jantes RONAL, tout comme<br />

au design détaillé et aux peintures de la meilleure qualité. Et cela aussi<br />

dans la future saison d’hiver. Rendez-vous sur ronal-wheels.com


PNEUS ET ROUES<br />

Activité complémentaire de réparation de jantes<br />

Éraflures de trottoirs :<br />

un potentiel économique<br />

Les bordures de trottoirs sont l’ennemi naturel des jantes de voitures. Quel automobiliste n’a jamais entendu le bruit<br />

atroce qui se produit lorsqu’il prend un virage trop serré dans un parking souterrain et qu’il érafle ainsi ses belles<br />

jantes en alliage léger ? « King of Wheels » est la réponse à des dégâts qui se multiplient et qui représentent une activité<br />

potentielle pour les garagistes et les carrossiers. Sandro Compagno<br />

Un travail au millimètre près : un collaborateur d’Eigenmann pose une jante endommagée dans le tour à jantes à haute brillance ultraprécis « Ridi 13 ».<br />

Les pneus modernes dont la section droite<br />

est de plus en plus petite sont à l’origine de<br />

la multiplication des dégâts de jantes. Des<br />

voitures compactes et de catégorie moyenne<br />

sont désormais elles aussi munies de pneus<br />

de 17, 18, voire 19 pouces. Résultat : les<br />

contacts indésirables avec la bordure du trottoir<br />

ne sont plus absorbés par le pneu, mais<br />

laissent des traces visibles sur la jante.<br />

C’est là qu’intervient « King of Wheels »,<br />

une division de Carrosserie Eigenmann AG<br />

d’Urdorf. Le propriétaire, Hans Eigenmann,<br />

et son directeur, Arjan Dalipi, ont créé le<br />

concept il y a deux ans. Ils proposent la réparation<br />

de jantes au siège d’Urdorf, qui abrite<br />

quatre machines à commande numérique ultramodernes<br />

« Ridi 13 » capables de réparer<br />

environ 50 jantes par jour. Outre des automobilistes,<br />

M. Eigenmann compte de plus<br />

en plus de garagistes parmi ses clients qui<br />

souhaitent proposer à leur clientèle une réparation<br />

professionnelle et rapide de jantes.<br />

Suite en page 36<br />

34<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


Performances<br />

givrées<br />

OPTIMISÉ PAR LA TECHNOLOGIE ALLEMANDE<br />

WinterContact TS 860 S.<br />

> Des performances exceptionnelles sur neige pour un plaisir<br />

de conduire hors du commun.<br />

> Un freinage optimal pour une sécurité maximale en hiver.<br />

> Une excellente tenue de route par temps sec, pour une<br />

direction précise parfaite.<br />

> Une résistance au roulement des plus minimes pour une<br />

consommation de carburant réduite.<br />

Des mélanges de gomme sur mesure pour nos clients premium<br />

en première monte, définis selon les exigences propres à chaque<br />

fabricant.<br />

PARTENAIRE MAJEUR<br />

www.continental-pneus.ch


PNEUS ET ROUES<br />

Les têtes pensantes de « King of Wheels » : Hans Eigenmann (à droite) et son coactionnaire et directeur Arjan Dalipi.<br />

La « Ridi 13 » est un tour à jantes à haute brillance ultraprécis avec<br />

scanner laser pour une réparation parfaite et soignée des jantes et<br />

une abrasion minimale du matériau. Chaque jante réparée est répertoriée,<br />

si bien que « King of Wheels » reconnaît chaque jante ayant déjà été<br />

Votre spécialiste 4x4<br />

Pour boîtes de vitesses, directions et essieux.<br />

www.zf.com/services/ch<br />

ZF Services Schweiz AG<br />

8604 Volketswil<br />

traitée. Arjan Dalipi : « Il ne faut pas enlever trop de matière sur une<br />

jante. La marge d’abrasion est de 1,3 mm pour préserver la structure<br />

et la résistance mécanique. » Il peut donc arriver que l’entreprise refuse<br />

de s’occuper à nouveau d’une jante abîmée. Hans Eigenmann :<br />

« La sécurité est prioritaire. »<br />

En tant qu’importateur général des machines, la société d’H. Eigenmann<br />

et A. Dalipi est également à la recherche de partenaires<br />

contractuels qui souhaitent rejoindre le réseau de « King of Wheels »<br />

en pleine expansion. Il peut aussi bien s’agir de carrossiers que de<br />

garagistes. Ces derniers sont en effet en mesure de détecter deux fois<br />

par an des défauts, lors des changements de pneus, et de proposer<br />

aux clients une réparation. « 30 à 40 % des jantes qui circulent en<br />

Suisse sont endommagées », affirme Enzo Santarsiero, CEO d’André<br />

Koch SA, qui est partenaire de « King of Wheels » avec son réseau<br />

Repanet Suisse et sa marque de peinture Standox. Sur les quelque<br />

4,6 millions de voitures de tourisme immatriculées en Suisse, E. Santarsiero<br />

estime le potentiel à environ 3 millions de jantes endommagées<br />

par an.<br />

36<br />

RZ ZFA_Ad_91x63mm_Suisse_CMYK_1711_FR_DE 16-11-2017.indd 2 16.11.17 11:32<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


PNEUS ET ROUES<br />

Les garagistes disposent de deux façons d’exploiter<br />

ce potentiel à des fins commerciales.<br />

La plus simple consiste à apporter les jantes<br />

abîmées à une entreprise partenaire de « King<br />

of Wheels »/Repanet Suisse et de les récupérer<br />

tard le lendemain. La réparation d’une jante<br />

coûte au consommateur final entre 240 et 280<br />

francs, le garagiste bénéficie d’un rabais et la<br />

différence constitue la marge. « Le garagiste<br />

profite en outre de la fidélisation du client grâce<br />

à la réparation parfaite », ajoute Arjan Dalipi.<br />

Si le garage dispose de son propre atelier<br />

de peinture, il peut également rejoindre le<br />

réseau en tant que partenaire. La « Ridi 13 »<br />

coûte 64 000 francs, une somme qui peut être<br />

amortie avec quatre à huit réparations de jantes<br />

par jour, d’après H. Eigenmann. Il faut environ<br />

90 minutes pour qu’une jante abîmée soit de<br />

nouveau comme neuve, peinture incluse. « Le<br />

temps est un facteur crucial. Aucun propriétaire<br />

de voiture n’a envie d’attendre des jours<br />

pour recevoir sa jante », explique E. Santarsiero.<br />

Hans Eigenmann a d’ores et déjà importé et<br />

vendu plus de 20 de ces machines de précision<br />

en Suisse. Le prix comprend une formation<br />

d’une journée. H. Eigenmann : « C’est suffisant<br />

pour un carrossier formé. Dans les cours, nous<br />

nous appuyons sur le savoir-faire des participants.<br />

»<br />

Le réseau « King of Wheels » englobe environ<br />

une douzaine d’entreprises dans toutes les régions<br />

linguistiques, toutes membres de Repanet<br />

Suisse. « Nous n’en sommes qu’au début »,<br />

affirme Arjan Dalipi, persuadé que le réseau<br />

sera composé de 24 partenaires ces prochaines<br />

années. « Nous sommes un atelier de carrosserie,<br />

nous ne cherchons pas à devenir une entreprise<br />

commerciale et à vendre des milliers<br />

de machines à commande numérique. Nous<br />

voulons mettre sur pied un réseau qui couvre<br />

au mieux toute la Suisse et dans lequel chaque<br />

partenaire prospecte une zone de chalandise<br />

où il peut réaliser un bon rendement. »<br />

André Koch SA sera responsable du département<br />

carrosserie au Forum Fribourg en tant<br />

que co-organisateur lors du Swiss Automotive<br />

Show des 6 et 7 septembre. « King of Wheels »<br />

exposera la « Ridi 13 » à Fribourg et mettra des<br />

informations complémentaires à la disposition<br />

des personnes intéressées issues de la branche<br />

de la carrosserie et de l’automobile. <<br />

Carrosserie Hans Eigenmann AG<br />

Hans Eigenmann a fondé son entreprise de carrosserie<br />

à Rümlang (ZH) en 1974. Le patron emploie<br />

actuellement 107 personnes sur cinq sites.<br />

Depuis 2002, le siège de la société Carrosserie<br />

Eigenmann AG est installé à Urdorf. Outre Hans<br />

Eigenmann, son épouse Adriana et le directeur<br />

Arjan Dalipi sont également actionnaires de l’entreprise,<br />

qui figure parmi les principaux ateliers<br />

de carrosserie de Suisse.<br />

En plus de tous les domaines de la carrosserie,<br />

de la peinture et de la mécanique, la palette<br />

de services inclut le dépannage, le vitrage<br />

automobile et la gestion de flottes. Carrosserie<br />

Eigenmann AG est le seul atelier de carrosserie<br />

certifié de Suisse qui a le droit de réparer<br />

des voitures de sport McLaren. L’entreprise est<br />

également certifiée par Bentley, Rolls-Royce<br />

et Tesla, mais aussi par Repanet Suisse.<br />

Des partenaires commerciaux de longue date :<br />

Hans Eigenmann et Enzo Santarsiero (à g.), CEO<br />

d’André Koch AG.<br />

«Chez la hostettler autotechnik ag, j’apprécie le<br />

service compétent et personnel. Les problèmes<br />

sont résolus rapidement et sans complications.»<br />

Ralf Stoop<br />

Garage Stoop AG à Schlieren<br />

«J ’ador e la pr oximit é a v e c no s clien t s . Nombr eux<br />

sont ceux avec qui je travaille depuis des années.<br />

Je les connais personnellement.»<br />

Patrick Althaus<br />

Commercial à hostettler autotechnik ag<br />

Nos collaborateurs font tout simplement la différence<br />

hostettler autotechnik ag<br />

Téléphone 041 926 62 35 / info@autotechnik.ch<br />

www.autotechnik.ch


PNEUS ET ROUES<br />

Entretien avec Philip Müller, à la tête de l’Aftermarket de Ronal AG<br />

Vague des SUV, électromobilité<br />

et conséquences<br />

pour les jantes<br />

On ne trouve nulle part en Europe plus de grosses voitures lourdes et puissantes qu’en Suisse. Philip Müller, responsable de<br />

l’aftermarket chez Ronal, explique les conséquences de cette tendance sur la fabrication des jantes. Sandro Compagno<br />

« La tendance aux grosses jantes devient caricaturale » : Philip Müller ne mâche pas ses mots.<br />

Monsieur Müller, tout le monde parle de<br />

résistance au roulement et de réduction des<br />

émissions de CO 2<br />

. Or, en Suisse, les voitures<br />

sont de plus en plus massives et puissantes.<br />

Quel est l’impact de cette évolution du<br />

marché sur les fabricants de jantes ?<br />

Philip Müller, Head of Aftermarket Ronal AG :<br />

Depuis le début du développement des roues,<br />

ces questions soulèvent d’une part le problème<br />

de la préservation des ressources et de la durabilité.<br />

D’autre part, la tendance du marché<br />

des véhicules de tourisme est clairement<br />

en faveur des jantes toujours plus grosses.<br />

L’engouement pour les SUV a fait exploser la<br />

demande. Et pour les véhicules électriques<br />

lourds, équipés de batterie, la situation est<br />

presque caricaturale. En raison de la résistance<br />

au roulement, on voit cependant apparaître<br />

beaucoup de largeurs de jantes relativement<br />

étroites. Depuis sa création il y a 50 ans,<br />

Ronal a toujours misé sur l’aluminium, un<br />

savoir-faire qui se révèle précieux aujourd’hui.<br />

Les voitures sont de plus en plus lourdes et<br />

les jantes plus légères. Aujourd’hui, quels<br />

sont les enjeux de la fabrication d’une jante ?<br />

Pour produire des jantes plus légères, nous<br />

nous appuyons sur des technologies spécifiques<br />

: grâce au « Flowforming », les jantes<br />

en alu sont laminées à chaud, ce qui allège<br />

considérablement le poids. Cette technique<br />

est très souvent demandée pour les voitures<br />

de sport. Concernant les jantes « Speedline<br />

Corse SC1 », une nouveauté dans notre<br />

38<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


PNEUS ET ROUES<br />

gamme, la matière est fraisée sur les rayons afin<br />

de gagner en légèreté. En outre, cela donne un<br />

bel effet. L’année dernière, nous avons lancé<br />

une nouveauté mondiale sur l’aftermarket : des<br />

grains de sels spéciaux ont été insérés dans le<br />

moule, transvasés avec de l’aluminium, puis rincés<br />

à l’eau. Ce procédé, baptisé « Smart Core »,<br />

permet de donner des formes internes complexes<br />

et offre une grande variété de design.<br />

Auparavant, les Suisses préféraient les<br />

élégantes jantes en alu pour leurs pneus<br />

d’été, et les jantes en acier sombres l’hiver.<br />

Qu’en est-il aujourd’hui ?<br />

Comme pour le domaine des jantes de première<br />

monte, la tendance sur l’aftermarket va vers<br />

les surfaces de meilleure qualité. Les clients<br />

ne demandant pas forcément des jantes polies<br />

brillantes, mais plutôt colorées. Cela donne<br />

une note particulière au véhicule. Aussi avonsnous<br />

lancé sur le marché des jantes à éléments<br />

colorés interchangeables. Les automobilistes<br />

peuvent ainsi personnaliser leur voiture.<br />

En quoi une jante de pneus d’été est-elle différente<br />

de la version pour l’hiver ? D’ailleurs,<br />

y a-t-il encore des différences ?<br />

Ici, il faut absolument remettre les choses à leur<br />

place. Le groupe Ronal, fabricant leader, produit<br />

des jantes pour l’aftermarket dans différentes<br />

usines basées en Europe. Les tests de<br />

projection de sel, les nombreux tests d’usure<br />

et de résistance à la casse font partie de notre<br />

quotidien. Cela démontre la qualité de nos<br />

jantes, en peinture argentée ou polies brillantes,<br />

peu importe que ce soit pour l’été ou<br />

pour l’hiver. De nombreuses marques, notamment<br />

celles des pays lointains, déconseillent<br />

les jantes brillantes pour l’hiver, entre autres à<br />

cause du risque de corrosion.<br />

Pouvez-vous nous révéler les technologies<br />

et les matériaux qui vont bientôt arriver<br />

sur le marché ?<br />

Les retours des clients nous incitent à poursuivre<br />

le développement des éléments<br />

de design interchangeables. Nous sommes<br />

attentifs aux questions de légèreté, d’aérodynamique<br />

et d’optimisation des matériaux.<br />

Afin de réunir nos activités de R&D, nous<br />

avons créé un centre d’innovation près de<br />

Karlsruhe en octobre 2018, dénommé Ronal<br />

Technologie GmbH. Nos collègues de la R&D<br />

se penchent sur des projets spéciaux, sur un<br />

vaste éventail de thématiques. Parmi les domaines<br />

étudiés, citons notamment l’optimisation<br />

des matières premières et des caractéristiques<br />

des produits, ou encore la préservation<br />

des ressources grâce à des technologies innovantes<br />

et plus efficaces. Avec le design « Ronal<br />

R60-blue », la durabilité a été prise en compte<br />

à tous les niveaux. C’est la première jante<br />

pour voiture de tourisme entièrement conçue<br />

et fabriquée selon les principes du développement<br />

durable, dans tout le cycle de vie : mobilisation<br />

des matières, conception du design,<br />

production, transport, élimination.<br />

Le groupe Ronal est un OEM prospère. Les<br />

exigences sur les jantes pièces d’origine<br />

et les jantes de l’aftermarket sont-elles<br />

différentes ?<br />

Toutes les jantes Ronal et Speedline Corse<br />

sont produites dans les mêmes usines, tout<br />

comme les quelque 19 millions de jantes pour<br />

les OEM. Il n’y a pas de différence de processus<br />

ni de matériau. Tous les clients de l’aftermarket<br />

ont donc accès à la même qualité que<br />

celle attendue chez les constructeurs automobiles.<br />

Toutes nos jantes sont estampillées<br />

« Made in Europe ».<br />

Pour les garagistes, quel est l’intérêt de<br />

choisir Ronal ?<br />

En tant qu’entreprise suisse, établie à Härkingen<br />

(SO), Ronal AG a vocation à devenir le partenaire<br />

prédestiné de la branche locale. Nous<br />

avons une équipe commerciale trilingue, dédiée<br />

à la vente et au service à la clientèle, très<br />

compétente dans le conseil. Sur notre site Internet,<br />

les distributeurs trouveront un configurateur<br />

de roue en 3D et un accès sécurisé à<br />

la boutique en ligne, où ils pourront commander<br />

les jantes à tout moment.<<br />

Plus d’informations sur :<br />

ronal-wheels.com<br />

ronalgroup.com<br />

WAVETECH SPÉCIAL ET UNIQUE<br />

- Plus grande puissance de lavage<br />

- Meilleur nettoyage même dans les zones critiques<br />

- Nettoyage régulier<br />

- Incroyablement doux<br />

- Effet autonettoyant<br />

- Séchage rapide<br />

- Look incroyable<br />

BROSSES DE NOUVELLE TECHNOLOGIE<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>39


PNEUS FORMATION ET ROUES<br />

Passage aux pneus d’hiver<br />

Quand l’hiver<br />

arrivera-t-il ?<br />

Trop chaud et tout de même beaucoup de neige en altitude, tel fut le bilan de l’hiver dernier. Qu’en sera-t-il cette<br />

année ? Quand les garages devront-ils être prêts pour la ruée des changements de pneus ? <strong>AUTOINSIDE</strong> s’est renseigné<br />

auprès de météorologues et de devins du temps. Ces derniers ont révélé que la saison des pneus pourrait commencer<br />

plus tôt cette année. Carla Stampfli<br />

La saison des pneus d’hiver s’annonce lorsque les journées raccourcissent<br />

et que les températures baissent. Mais le moment où les clients<br />

conduisent véritablement leur voiture au garage dépend surtout de la<br />

météo. L’activité pneus démarre plus tôt s’il neige précocement jusqu’à<br />

basse altitude. En revanche, si les températures restent douces plus<br />

longtemps, la règle de base « D’O à P, d’octobre à Pâques » passe au<br />

second plan et les clients attendent.<br />

Suite à l’automne 2018 très doux et à l’hiver trop chaud malgré quantité<br />

de neige dans certaines régions, un secteur qui dépend de la météo,<br />

telle que la branche automobile suisse, se demande quand les clients<br />

se bousculeront dans les garages cette année pour changer de pneus.<br />

L’association de météorologie de Suisse centrale fournit quelques indications<br />

à ce propos. Bien qu’il soit encore impossible de soutirer<br />

la moindre prévision aux « grenouilles du temps de la vallée de la<br />

Muota », comme s’appellent ses membres, ceux-ci révèlent toutefois<br />

40<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


FORMATION<br />

PNEUS ET ROUES<br />

Alois « Tannzapfen »<br />

Holdener, « grenouille du<br />

temps de la vallée de la<br />

Muota ».<br />

ce qu’il en sera de l’automne et des premières<br />

neiges. Concernant le mois d’octobre, les<br />

« prophètes de la météo » écrivent sur leur site<br />

Internet : « D’abord ensoleillé et chaud dans<br />

une certaine mesure. Après le 10, de la neige<br />

jusqu’à basse altitude. Un puissant foehn par<br />

moments avant le 20. »<br />

Lorsqu’on lui pose la question, Alois Holdener,<br />

surnommé « Tannzapfen », explique<br />

qu’il y aura déjà tant de neige en octobre que certains cols devront<br />

être fermés temporairement. « Il faudra donc être bien équipé », dit-il.<br />

En d’autres termes, des pneus d’hiver seront nécessaires ! M. Holdener<br />

prédit lui-même que la neige tombera déjà entre le milieu et la fin du<br />

mois de septembre dans les Hautes-Alpes jusqu’à 1200 mètres. « La<br />

neige ne tiendra toutefois pas longtemps, car une période de redoux<br />

nous attend ensuite », déclare « Tannzapfen ».<br />

D’après les « grenouilles du temps de la vallée de la Muota », dont les<br />

prévisions s’avèrent au demeurant justes dans près de 80 % des cas, il<br />

devrait neiger en octobre jusqu’à basse altitude, c’est-à-dire jusqu’à environ<br />

1000 mètres. Quand les plaines seront-elles ornées d’or blanc ?<br />

Peter Wick, directeur de<br />

Meteonews.<br />

« Je ne vois pas de neige avant décembre », prédit<br />

Alois Holdener.<br />

Que pense Peter Wick, directeur de<br />

Meteonews, de la météo pour l’automne ou<br />

l’hiver à venir ? Lorsqu’on le sollicite, il hésite<br />

encore à interroger sa boule de cristal. Bien qu’il<br />

existe des modèles à long terme, leur fiabilité<br />

est limitée, affirme-t-il : « Les facteurs qui affectent<br />

un tel horizon de prévision sont<br />

toutbonnement trop nombreux. »<br />

La tendance aux hivers plus doux moins enneigés en plaine serait toutefois<br />

corroborée. « Cela ne signifie pas pour autant que l’hiver <strong>2019</strong>/2020<br />

ne pourra pas aussi nous gratifier de beaucoup de neige en plaine »,<br />

indique le directeur de Meteonews. En guise d’exemple, Peter Wick<br />

évoque le printemps dernier, au cours duquel des régions de basse altitude<br />

ont été couvertes de neige jusqu’au début du mois de mai. L’expert<br />

météo préconise malgré tout de monter des pneus d’hiver d’octobre à<br />

mai « En plus de la sécurité, c’est aussi intéressant pour la performance<br />

des pneus par basses températures. » <<br />

C’EST UN MAGNIFIQUE VOYAGE<br />

NOUVEAU<br />

CONDUITE SANS EFFORT, AUSSI BIEN SUR LA BOUE<br />

QUE SUR LA NEIGE<br />

Le nouveau pneu hiver Nokian WR Snowproof a vu le jour dans la région<br />

Arctique et maîtrise parfaitement les routes européennes. La sérénité<br />

scandinave quelques soient les conditions de l’hiver.<br />

Pour plus d’infos : nokiantyres.ch


PNEUS ET ROUES<br />

Conseils sur le secteur du pneu<br />

Comment booster votre<br />

activité autour du pneu<br />

Prévoir, conseiller, se montrer compétent et offrir des prestations de service supplémentaires :<br />

la saison des changements de pneus approche. Martin Schütz d’ESA donne des conseils aux<br />

garagistes pour tirer profit de cette période. Sandro Compagno<br />

L’opportunité de décrocher de nouvelles commandes et d’augmenter ses ventes : le gardiennage de pneus.<br />

1. Préparation et planification<br />

Prévoir, c’est déjà faire la moitié du travail :<br />

cela se vérifie également dans le secteur du<br />

pneu.<br />

• Les processus de travail sont-ils définis ?<br />

Chaque collaborateur doit être conscient<br />

de son rôle et de ses responsabilités durant<br />

cette période intense. Les jours de<br />

changement de pneus aident à mieux répartir<br />

le nombre de véhicules et éviter les<br />

pics. Il reste ainsi plus de temps pour le<br />

conseil.<br />

• L’infrastructure est-elle prête ? Les machines<br />

de montage et d’équilibrage, les<br />

plates-formes élévatrices, les outils, les<br />

machines à laver les roues, l’entreposage<br />

des roues des clients sont-ils bien en place<br />

pour aborder la saison froide ?<br />

• L’entrepôt est-il rempli ? Y a-t-il en stock<br />

suffisamment de valves, de masse d’équilibrage,<br />

de sacs à pneus ? Autre point très<br />

important : une première commande de<br />

pneus a-t-elle été passée chez les sous-traitants<br />

pour éviter des ruptures dès la première<br />

vague de clients ? Car en général, ce<br />

sont les pneus recommandés par le garagiste<br />

qui sont montés.<br />

2. Hôtel à pneus et ventes<br />

supplémentaires<br />

La saison des changements de pneus est la<br />

plus forte période de fréquentation des garages.<br />

Outre la vente et le montage, elle engrange<br />

des commandes et un surplus de ventes.<br />

• Peu de place dans le coffre, encore moins<br />

à la maison pour stocker les pneus : de<br />

nombreux automobilistes font confiance<br />

au professionnalisme de leur garagiste. Les<br />

hôtels pour pneus offrent une solution pratique<br />

et font revenir les clients. Pendant la<br />

saison creuse, entre deux périodes de changements<br />

de pneus, les garagistes peuvent<br />

ainsi tranquillement effectuer les contrôles<br />

sur les pneus entreposés. La réparation des<br />

jantes sur les roues stockées peut également<br />

représenter une activité lucrative.<br />

42<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


PNEUS ET ROUES<br />

• Le contrôle des liquides et des éclairages<br />

constitue une offre de service supplémentaire<br />

intéressante, qui contribue à la sécurité<br />

sur la route.<br />

• Les travaux d’entretien et de maintenance,<br />

les réparations sur les freins ou les suspensions,<br />

pourront être effectués sans problème<br />

à une date ultérieure. Le changement de<br />

pneus est donc synonyme de promesse de<br />

nouvelles commandes.<br />

3. Pneus : communiquer sur la<br />

compétence<br />

Une communication proactive sur les différents<br />

canaux renforce l’image de professionnel<br />

en pneumatique et attire de nouveaux<br />

clients au garage.<br />

• Prestations de service, actions et informations<br />

sur la saison des changements de<br />

pneus qui s’annonce par contact direct avec la<br />

clientèle, par téléphone, sur le site Internet,<br />

via les médias sociaux, par SMS, e-mail, etc.<br />

• Outre les affiches et les flyers, les bannières<br />

Internet, les spots publicitaires dans les<br />

radios locales, les messages sur les médias<br />

sociaux, on peut encore avoir recours aux<br />

bonnes vieilles méthodes,<br />

à savoir des<br />

annonces dans les<br />

magazines sur l’automobile.<br />

• D rap e au x à<br />

Martin Schütz, Category l’extérieur, affiches<br />

Manager pneus et biens de<br />

et présentoirs de<br />

consommation chez ESA.<br />

pneus : la communication<br />

aux points de vente est efficace,<br />

rapide et relativement simple à mettre en<br />

œuvre.<br />

4. Le conseil fait toute la différence<br />

En démontrant son savoir-faire et un accompagnement<br />

sérieux, le garagiste peut se démarquer<br />

de la concurrence dans le secteur du<br />

pneu.<br />

• L’importance d’un changement de pneu<br />

au moment approprié, pour la sécurité et la<br />

consommation de carburant, est incontournable<br />

dans tout entretien avec le client. La plupart<br />

des fabricants de pneus haut de gamme<br />

ainsi qu’ESA recommandent le remplacement<br />

des pneus d’hiver dès que le profil résiduel du<br />

pneu est de 4 mm, et de 3 mm pour les pneus<br />

d’été, pour des raisons de sécurité.<br />

• Grâce aux informations divulguées sur<br />

la pression des pneus idéale, l’automobiliste<br />

peut alléger sa consommation de carburant,<br />

baisser son taux d’émissions et accroître la<br />

sécurité au volant.<br />

• Lorsqu’un automobiliste apporte des pneus<br />

neufs au garage pour que le garagiste les<br />

monte, ESA recommande d’examiner attentivement<br />

ces pneus, pour des questions de<br />

responsabilité : les dimensions, l’indice de<br />

vitesse et de poids, l’utilisation prévue, les homologations<br />

éventuelles du constructeur ou<br />

le roulage à plat sont-ils compatibles avec les<br />

exigences propres au véhicule ? Cette charge<br />

de travail supplémentaire peut être également<br />

facturée au client.<br />

Le garagiste recommande à sa clientèle de faire<br />

changer ses pneus deux fois par an au garage.<br />

Une occasion idéale pour se positionner en tant<br />

que prestataire de mobilité complet, pour soigner<br />

et renforcer sa relation avec la clientèle.<br />

C’est une opportunité à saisir. <<br />

Plus d’informations sur :<br />

esa.ch<br />

viva.ch<br />

LES MÉTIERS<br />

DE L’AUTO-<br />

MOBILE ONT<br />

DE L’AVENIR<br />

Bienvenue dans le monde fascinant de l’automobile ! La branche automobile recherche des talents amateurs de technique ultramoderne.<br />

Tous les jours, tu trouveras dans un garage des activités stimulantes et d’une grande diversité ainsi que des collègues<br />

partageant ta passion pour les voitures. Une formation professionnelle initiale dans l’une des six professions automobiles proposées<br />

sera un véritable tremplin pour ta carrière dans une branche polyvalente et passionnante. Les professions automobiles ont de l’avenir.<br />

www.metiersauto.ch<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>43


PNEUS ET ROUES<br />

ESA<br />

esa.ch/fr<br />

> Un entreposage des pneus chez le garagiste efficace grâce aux étagères spéciales d’ESA<br />

pd. Des véhicules toujours plus<br />

grands, des roues toujours plus<br />

imposantes, peu de place pour<br />

les transporter dans le coffre,<br />

des possibilités limitées de<br />

les entreposer à la cave ou au<br />

garage... De nombreux automobilistes<br />

ne savent plus où mettre<br />

leurs pneus et comptent sur les<br />

garagistes pour entreposer leurs<br />

pneus d’été ou d’hiver.<br />

De plus, selon différents sondages,<br />

les roues ou les pneus<br />

entreposés au garage sont remplacés<br />

régulièrement. Autres<br />

avantages de l’hôtel pour pneus :<br />

il permet de fidéliser la clientèle<br />

et permet aux garagistes de<br />

vendre des produits supplémentaires<br />

ou de présenter de<br />

nouveaux véhicules. L’entreposage<br />

des pneus permet, en<br />

outre, d’optimiser la préparation<br />

du changement de pneus pour<br />

limiter le stress des premiers<br />

flocons !<br />

quatre niveaux et sont prêtes au<br />

montage en cas de besoin.<br />

ESA propose aussi des solutions<br />

descriptives, des formulaires<br />

de stockage, des machines à<br />

laver les roues ou des sacs pour<br />

pneus (pour les automobilistes<br />

préférant conserver leurs pneus<br />

chez eux). <<br />

Un entreposage professionnel des pneus et des roues grâce aux étagères de Spezial AG d’ESA.<br />

ESA propose aux garages tous<br />

les outils pour mettre en œuvre<br />

avec succès l’hôtel pour pneus :<br />

les étagères d’entreposage de<br />

la société Spezial, à monter<br />

rapidement et facilement<br />

soi-même, sont extensibles et<br />

modulables en fonction de la<br />

place nécessaire. Les roues des<br />

clients peuvent être entreposées<br />

de manière impeccable sur<br />

Groupe PSA / Eurorepar<br />

> Eurorepar Reliance Winter : des technologies de pointe à un prix attractif<br />

pd. La sécurité des automobilistes<br />

occupe le devant de la<br />

scène pour Eurorepar. C’est la<br />

raison du lancement d’« Eurorepar<br />

Reliance Winter », une nouvelle<br />

gamme complète de pneus<br />

d’hiver. Avec 26 dimensions de<br />

pneus, Eurorepar propose des<br />

technologies optimisées afin de<br />

garantir la fiabilité et la sécurité,<br />

quelle que soit la situation de<br />

conduite.<br />

Les pneus d’hiver Eurorepar Reliance<br />

Winter se caractérisent<br />

par un profil droit et en diagonal<br />

pour que l’eau et la neige fondue<br />

s’écoulent plus rapidement,<br />

garantissant ainsi également<br />

une meilleure adhérence<br />

sur chaussée mouillée tout en<br />

réduisant fortement le risque<br />

d’aquaplaning. Les fines lamelles<br />

augmentent en outre la traction<br />

des pneus sur routes enneigées.<br />

En termes de confort, les émissions<br />

sonores ont été considérablement<br />

abaissées grâce à<br />

des blocs d’épaulement de pneu<br />

affichant divers espacements.<br />

Une nouvelle technologie délivre<br />

par ailleurs une résistance<br />

moins élevée au roulement, si<br />

bien que les émissions de CO 2<br />

et<br />

la consommation de carburant<br />

baissent significativement.<br />

Le label 3PMSF (Three Peak<br />

Mountain Snow Flake) standardisé<br />

et contrôlé par les autorités<br />

de l’Union européenne garantit<br />

que les pneus ont été soumis<br />

aux essais les plus rigoureux<br />

et qu’ils peuvent être utilisés<br />

en conditions météorologiques<br />

difficiles. L’Eurorepar Reliance<br />

Winter est produit par l’un des<br />

fabricants de pneus les plus<br />

grands et les plus renommés au<br />

monde. Cinq dimensions allant<br />

de 14 à 18 pouces permettent de<br />

couvrir pratiquement 75 % des<br />

véhicules du marché.<br />

Le pneu d’hiver Eurorepar<br />

Reliance est disponible sur la<br />

plate-forme Distrigo du groupe<br />

PSA. Franz AG et Logep AG en<br />

sont les partenaires suisses. <<br />

Unter Eurorepar Reliance Winter ist neu ein umfassendes Winterreifen-Sortiment<br />

erhältlich.<br />

44<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


NOUVEAU<br />

dans<br />

l’assortiment!<br />

Pneus Semperit <strong>–</strong><br />

éprouvés et fiables<br />

Semperit <strong>–</strong> pour les exigences les plus élevées. Depuis plus de 111 ans, les pneus Semperit<br />

sont garants de grandes performances. La qualité Semperit est reconnue par tous les temps,<br />

dans les conditions les plus difficiles et sous les charges les plus lourdes.<br />

Profitez de notre offre de lancement pour les 20 dimensions de qualité au top.<br />

Commandes par téléphone au n° 0844 80 26 24 ou par e-mail à bestellung.pcc@amag.ch<br />

Semperit. Une marque de Continental.<br />

Les pneus Semperit n’incluent aucune GarantiePneu et ne sont pas pris en compte pour une commande initiale.


PNEUS ET ROUES<br />

Continental Suisse SA<br />

continental-pneus.ch<br />

> Continental WinterContact TS 860 S : performance garantie dans le froid<br />

pd. Avec le WinterContact de l’hiver doit ses courtes Sport GmbH, BMW M GmbH,<br />

TS 860 S, Continental dispose distances de freinage à sa Mercedes-AMG et Porsche.<br />

d’un pneu d’hiver offrant une fameuse « bande de freinage », Le WinterContact TS 860 S est<br />

bonne tenue de route spécialement<br />

une large saignée située au disponible en 14 dimensions,<br />

adapté aux voitures milieu de la bande de roulement allant de 18 à 21 pouces, pour<br />

de sport et aux voitures d’une garantissant une grande surface des vitesses autorisées jusqu’à<br />

motorisation puissante. Le de contact pour une adhérence 270 km/h, et compte plusieurs<br />

spécialiste de l’hiver assure maximale. Très stables, les versions marquées XL pour une<br />

des prestations inégalées, tant larges pavés d’épaulement procurent<br />

pour les distances de freinage<br />

une adhérence absolue<br />

et la maniabilité sur chaussée pour répondre précisément aux<br />

sèche que pour les propriétés de manœuvres. Simultanément, de<br />

conduite sur neige.<br />

nombreuses saignées et lamelles<br />

de traction situées dans les<br />

pavés de la bande de roulement<br />

agrippent parfaitement la neige.<br />

En proposant le WinterContact<br />

TS 860 S, Continental répond<br />

aux multiples exigences des<br />

constructeurs et des conducteurs<br />

de voitures sportives. De<br />

courtes distances de freinage,<br />

une tenue de route précise sur<br />

route sèche et d’exceptionnelles<br />

caractéristiques de conduite sur<br />

neige ont donc prévalu pour<br />

sa conception. Le spécialiste<br />

Concernant la fourniture de<br />

pneus de rechange, Continental<br />

garde une composition de mélanges<br />

garantissant une flexibilité<br />

élevée en hiver. Des mélanges<br />

de gomme sur mesure satisfont<br />

aux exigences spécifiques<br />

de constructeurs tels qu’Audi<br />

capacité de charge améliorée<br />

et/ou dotées d’un rebord protecteur<br />

de jante. Six des pneus<br />

disposent des technologies SSR<br />

pour roulage à plat et ContiSilent<br />

pour un niveau de bruit particulièrement<br />

faible. <<br />

Le WinterContact TS 860 S offre les meilleures caractéristiques de conduite au<br />

conducteur sportif, sur routes sèches ou enneigées.<br />

Interpneu Handelsgesellschaft mbH<br />

interpneu.de/fr<br />

> Encore plus de pneus d’hiver d’Interpneu<br />

pd. Juste à temps pour la<br />

saison d’hiver <strong>2019</strong>, le grossiste<br />

allemand de jantes et de<br />

pneus Interpneu a augmenté<br />

les capacités de son centre de<br />

logistique européen.<br />

Avec la nouvelle troisième<br />

partie du hall, la surface de<br />

pneus du principal centre de<br />

logistique de Speyer augmente<br />

pour atteindre 90 000 m². En<br />

tant que fournisseur complet,<br />

Interpneu a dans son stock<br />

toutes les marques de pneus<br />

renommées pour voitures, SUV<br />

et camionnettes, mais aussi<br />

sa propre marque, Platin. Pour<br />

les garagistes suisses aussi, la<br />

grande diversité des produits<br />

est disponible dans des délais<br />

très courts. « En général, nous<br />

livrons dans les 24 heures,<br />

avec le dédouanement et la<br />

facturation en francs suisses »,<br />

explique Dominique Perreau, le<br />

responsable des ventes.<br />

Sur demande, le pneu et la jante<br />

sont proposés sous forme de<br />

roue complète avec un capteur<br />

de la pression du pneu adapté.<br />

« Pendant la saison, cela permet<br />

de gagner énormément de<br />

temps », souligne D. Perreau.<br />

D’expérience, la demande<br />

augmente à cette période, dès<br />

l’arrivée de la première neige,<br />

c’est pourquoi je recommande<br />

de passer commande assez tôt.<br />

Pour faire son choix, le shop<br />

en ligne avec configurateur<br />

de roues gratuit sur www.<br />

interpneu.de est très utile. Les<br />

clients suisses peuvent aussi<br />

appeler le +49 721 61 88-111<br />

(ligne directe). Une équipe les<br />

conseillera dans la langue de<br />

leur choix. En outre, depuis<br />

début <strong>2019</strong>, un service externe<br />

local se rend chez les distributeurs<br />

afin de soutenir la vente. <<br />

Le centre de logistique d’Interpneu à Speyer. Le grossiste allemand livre partout en Suisse dans un délai de 24 heures.<br />

46<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


NOUVEAU<br />

en Suisse!<br />

UN ALLIÉ QUI RÉINVENTE LA ROUE! Qualité supérieure, prix imbattable<br />

et performance optimisée au service de votre entreprise.<br />

Des pneus de qualité sont nécessaires pour affronter l’automne humide et les températures hivernales. Jouez la<br />

carte de la sécurité: proposez à vos clients le nouveau pneu d’hiver EUROREPAR Reliance, gage d’une<br />

adhérence optimale lors de la conduite et du freinage. Le nouveau pneu d’hiver EUROREPAR Reliance se<br />

décline en 26 dimensions pour tous les modèles standard et affiche un excellent rapport qualité-prix.<br />

DES AVANTAGES DIGNES DE<br />

CONFIANCE:<br />

BON RAPPORT<br />

QUALITÉ-PRIX<br />

PARFAIT MAINTIEN<br />

PAR TEMPS PLUVIEUX<br />

BONNE ADHÉRENCE SUR<br />

TERRAIN GLISSANT<br />

LONGUE DURÉE<br />

DE VIE<br />

CONDUITE AGRÉABLE<br />

GRÂCE À UN FAIBLE<br />

NIVEAU SONORE<br />

DISPONIBLE EN 26 DIMENSIONS<br />

DISPONIBLE AUPRÈS DE:<br />

FRANZ AG<br />

Teile und Zubehör<br />

Moosstrasse 31<br />

8907 Wettswil a. A.<br />

Tel. 044 701 87 45<br />

tzw.verkauf@franz.ch<br />

www.franz.ch<br />

LOGEP AG<br />

Lischmatt 17<br />

4624 Härkingen<br />

Kompetente Tel. 062 285 62 70Beratung - z<br />

info@logep.ch<br />

Conseil www.logep.ch compétent - temp<br />

Consulenza competente -<br />

www.eurorepar.com


PNEUS ET ROUES<br />

Yokohama Suisse SA<br />

yokohama.ch<br />

> Yokohama densifie son offre hivernale<br />

pd. Le fabricant de pneus<br />

japonais Yokohama élargit sa<br />

gamme hiver avec 53 articles<br />

supplémentaires. Nouveau dans<br />

le portefeuille suisse : le pneu<br />

nordique SUV hiver Iceguard<br />

Studless G075.<br />

Ce pneu hiver a été spécialement<br />

conçu pour les conditions<br />

hivernales extrêmes et les<br />

situations de conduite difficiles.<br />

Il est idéal pour les conducteurs<br />

privilégiant une haute sécurité<br />

sur neige et glace ainsi qu’une<br />

conduite plus écologique. Le<br />

modèle avec le symbole du<br />

flocon de neige est disponible<br />

en 23 dimensions.<br />

L’Iceguard G075 possède une<br />

haute densité de lamelles et<br />

quatre rainures principales<br />

en zigzag afin d’assurer une<br />

adhérence supérieure. Sa large<br />

nervure principale contribue<br />

également à la performance sur<br />

glace et assure une stabilité<br />

élevée sur routes sèches. Le<br />

nouveau mélange de gomme<br />

contient des composants<br />

absorbants qui empêchent<br />

le « micro-hydroplanage »<br />

sur les surfaces verglacées.<br />

L’assortiment hiver existant<br />

s’élargit également : le Iceguard<br />

IG60 se verra doté de 17<br />

dimensions supplémentaires,<br />

et le BluEarth Winter V905 de<br />

11 nouvelles dimensions. Du<br />

côté des pneumatiques pour<br />

véhicules utilitaires, le WY01<br />

comptera désormais deux nouvelles<br />

dimensions. <<br />

Excellente adhérence sur le verglas et conduite agréable : le Iceguard Studless G075 de<br />

Yokohama.<br />

Nokian Tyres Schweiz<br />

nokian-tyres.ch<br />

Plus de 90 % des pneus Nokian<br />

Tyres sont classés dans les<br />

meilleures catégories de<br />

résistance au roulement, soit<br />

A, B ou C. À titre de compa-<br />

> Nokian Tyres : comment les pneus peuvent contribuer à réduire les émissions de CO 2<br />

pd. Les propriétaires de véhicules<br />

ont beaucoup plus de<br />

possibilités de faire des choix<br />

écologiques qu’ils ne le pensent.<br />

Ils peuvent par exemple opter<br />

pour des pneus ayant une faible<br />

résistance au roulement, ce qui<br />

réduit à la fois la consommation<br />

de carburant et les émissions<br />

de CO 2<br />

du véhicule.<br />

Des fabricants de pneus premium<br />

comme Nokian Tyres ne<br />

cessent de réfléchir à la manière<br />

de diminuer la résistance au<br />

roulement à l’aide de mélanges<br />

de gomme avantgardistes<br />

ou de conceptions de profils<br />

et de constructions de pneus<br />

innovantes.<br />

raison, la plupart des marques<br />

de pneus de voitures usuelles<br />

affichent une résistance au<br />

roulement de la catégorie E<br />

(analyse ETRma, octobre 2018).<br />

Cela fait une grande différence<br />

pour le propriétaire du véhicule,<br />

et pas seulement par rapport à<br />

l’environnement. Un pneu d’été<br />

de la classe A permet de réaliser<br />

jusqu’à 0,5 litre d’économie sur<br />

le carburant, si la pression des<br />

pneus est adéquate. <<br />

Nokian Tyres fournit un travail<br />

intense pour rendre les pneus<br />

plus verts : par rapport à 2013, la<br />

résistance des pneus au roulement<br />

a déjà diminué de 8 %.<br />

« La réduction de la résistance<br />

au roulement de 8 % correspond<br />

à peu près aux émissions de<br />

gaz d’échappement de 65 000<br />

véhicules », affirme Teppo<br />

Huovila, vice-président Qualité<br />

et développement durable chez<br />

Nokian Tyres.<br />

« Nos ingénieurs travaillent sans<br />

relâche pour poursuivre leurs<br />

excellentes recherches : notre<br />

objectif est de réduire la résistance<br />

des pneus au roulement<br />

avec chaque nouvelle génération<br />

de pneus, sans toutefois<br />

nuire à leur sécurité », explique<br />

T. Huovila.<br />

Faire des choix respectueux de l’environnement en tant qu’automobiliste : Nokian Tyres<br />

mise sur la qualité et le développement durable.<br />

48<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


La pièce de rechange d’origine pour les véhicules à fonction Start-Stop et les voitures<br />

dotées d’un équipement de pointe<br />

Sur 10 véhicules Start-Stop AGM récemment fabriqués, 8 sont équipés d’une batterie VARTA<br />

La meilleure solution pour une rechange vraiment équivalente<br />

www.varta-automotive.fr/agm<br />

Le VARTA ® Partner Portal permet aux garages<br />

de gagner un temps précieux et les assiste<br />

pour qu’ils puissent fournir un service de batterie<br />

efficace et précis. Inscrivez vous! Gratuit !<br />

Ces constructeurs automobiles font confiance à VARTA ® :<br />

Audi Bentley BMW Bugatti Chevrolet Chrysler Citroën Ferrari<br />

Fiat Ford GMC Honda Hyundai Jaguar Kia Lamborghini<br />

Land Rover Maserati Mercedes-Benz Nissan Opel Peugeot Porsche<br />

Renault Seat Škoda Vauxhall Volkswagen Volvo<br />

Tout démarre avec


DES PERFORMANCES HIVERNALES INÉGALÉES<br />

Manœuvrabilité sur neige<br />

15% améliorée de 15 %*<br />

10%<br />

d’amélior<br />

performa<br />

sur sol m<br />

* Données issues de tests comparatifs internes avec le préc


POUR LES VOITURES LES PLUS PUISSANTES<br />

Jusqu’à la cote de<br />

300 km/h vitesse Y<br />

ation des<br />

nces de freinage<br />

ouillé*<br />

édent modèle Wintrac xtreme S, taille 225/50 R 17 98V XL<br />

Apollo Vredestein Schweiz AG<br />

Mellingerstrasse 2a<br />

5402 Baden<br />

Téléphone: +41 56 203 30 30<br />

customer.ch@apollovredestein.com


SWISS AUTOMOTIVE SHOW<br />

Interview de Sébastien Moix, directeur marketing de SAG<br />

« Créer des expériences<br />

uniques et exclusives »<br />

En trois ans, Sébastien Moix a transformé le salon interne de Swiss Automotive Group<br />

(SAG) en un événement de branche de première catégorie. Le Swiss Automotive Show<br />

se tient pour la première fois à Forum Fribourg. Malgré le succès de son salon, M. Moix<br />

regrette l’évolution de la halle 7 du Salon de l’auto de Genève. Sandro Compagno<br />

Monsieur Moix, pourquoi les garagistes suisses devraient-ils se<br />

rendre à Fribourg les 6 et 7 septembre ?<br />

Sébastien Moix, directeur marketing de SAG : Le Swiss Automotive<br />

Show est un salon entièrement dédié aux professionnels de la réparation<br />

automobile. L’édition <strong>2019</strong> compte près de 150 exposants, dont 15 des 20<br />

plus importants équipementiers automobiles, ceux-là mêmes qui sont<br />

à l’origine de la grande majorité des innovations technologiques que<br />

connaît l’industrie automobile. Le Swiss Automotive Show propose aux<br />

visiteurs <strong>–</strong> garagistes, mécaniciens et carrossiers <strong>–</strong> un concept unique en<br />

Suisse : les professionnels de la réparation automobile peuvent y rencontrer<br />

les spécialistes (technico-commerciaux et ingénieurs) des fabricants<br />

et leur poser des questions concrètes, leur demander des conseils pratiques<br />

et profiter de leur expérience et de leur compétence. C’est la raison<br />

pour laquelle le slogan du salon est « Expertise de première main ». Les<br />

visiteurs peuvent en outre assister à des conférences techniques, à des<br />

présentations de nouveaux produits et profiter des offres promotionnelles<br />

proposées lors de ces deux journées.<br />

De nombreux salons ont disparu ces dernières années ; les salons<br />

grand public notamment ont la vie dure. Qu’est ce qui fait du Swiss<br />

Automotive Show un tel succès ?<br />

Il est vrai que les salons grand public connaissent depuis plusieurs<br />

années une baisse de fréquentation et que plusieurs foires ont disparu<br />

du paysage. On remarque aussi que certains salons <strong>–</strong> à l’image de<br />

SWISS-MOTO ou de Transport.CH <strong>–</strong> connaissent à l’inverse un succès<br />

grandissant. Tout salon, qu’il soit destiné au grand public ou à une<br />

branche spécifique, doit amener de la valeur ajoutée à ses visiteurs et<br />

leur offrir des expériences uniques et exclusives.<br />

Les salons traditionnels subissent la pression de la numérisation.<br />

Comment parvenez-vous à y résister ?<br />

La numérisation permet aux usagers d’accéder en quelques clics, 24<br />

heures sur 24 et 7 jours sur 7, à de très nombreuses informations. Par<br />

contre, elle ne permet pas (encore) la rencontre physique, personnelle<br />

entre deux interlocuteurs, un mécanicien ou carrossier avec un fournisseur<br />

ou prestataire dans notre cas. Cette année, le Swiss Automotive<br />

Show réunit près de 150 exposants et plus de 400 spécialistes. C’est ce<br />

qui fait l’originalité et la force du Swiss Automotive Show.<br />

En 2018, le SAS s’est encore tenu au magasin national de SAG à<br />

Niederbipp. Pour des raisons de place, vous aviez alors dû refuser<br />

certains exposants potentiels. Le déménagement à Forum Fribourg<br />

a-t-il résolu ce problème ?<br />

Honnêtement, quand j’ai ouvert pour la première fois le plan de Forum<br />

Fribourg et ai commencé à répartir les zones d’exposition, je me suis<br />

demandé comment j’allais pouvoir remplir cette halle d’exposition de<br />

plus de 9000 m 2 . Au final, la halle est pleine, tous les emplacements<br />

ont trouvé preneur. Nous avons trouvé un emplacement pour chaque<br />

exposant inscrit dans les délais et disposons d’une liste d’une vingtaine<br />

d’exposants intéressés à participer l’année prochaine.<br />

Pour <strong>2019</strong>, vous avez massivement développé les domaines des<br />

véhicules utilitaires et de la carrosserie/peinture. Quand vous pensez<br />

à l’avenir, quels domaines pourriez-vous encore intégrer au SAS ?<br />

Il est encore un peu trop tôt pour affirmer quel(s) domaine(s) nous souhaitons<br />

développer à l’avenir. Comme notre volonté est de proposer de<br />

la plus-value aux visiteurs, nous serons à nouveau très attentifs aux<br />

52<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


SWISS AUTOMOTIVE SHOW<br />

avis reçus et nous verrons rapidement si l’un ou l’autre domaine doit<br />

être élargi.<br />

La société Koch AG co-organise le SAS. Comment ce partenariat<br />

a-t-il vu le jour ?<br />

Depuis plusieurs années, les sociétés Derendinger et Technomag collaborent<br />

étroitement avec André Koch. Cette collaboration porte notamment<br />

sur les concepts d’atelier Carrosserie plus, carXpert et Repanet,<br />

mais aussi sur le concept de réparation MicroRepair qui repose sur une<br />

technologie développée par Standox. Dès lors, lorsque nous avons décidé<br />

de développer l’espace dédié à la carrosserie, nous avons naturellement<br />

contacté notre partenaire André Koch, qui expose d’ailleurs au<br />

SAS depuis 2017. Nous avons rapidement remarqué qu’une participation<br />

active d’André Koch au Swiss Automotive Show serait intéressante pour<br />

toutes les parties : le salon, les exposants et les visiteurs.<br />

Le domaine carrosserie/peinture s’adresse-t-il surtout aux garagistes<br />

intéressés ou essayez-vous aussi d’attirer les carrossiers à Fribourg ?<br />

L’espace carrosserie, qui regroupe des fabricants de peinture, des fournisseurs<br />

de non paint et des prestataires divers, s’adresse à tous les professionnels<br />

intéressés par la réparation de carrosseries. Cela comprend<br />

donc les carrossiers, les peintres automobiles mais aussi les garagistes<br />

et mécaniciens qui effectuent des prestations dans ce domaine.<br />

Nos sociétés Derendinger et Technomag étaient des exposants historiques<br />

du Salon de l’automobile de Genève ; de mon côté, j’ai participé<br />

à 23 éditions en tant qu’exposant et j’ai vécu plus de 300 jours dans la<br />

halle 7. Je comprends par contre la décision de la direction du Salon d’attribuer<br />

une nouvelle affectation à la halle 7, même si je regrette que seule<br />

l’électro-mobilité soit mise en avant et que les autres solutions alternatives<br />

de propulsion ne soient pas intégrées au concept.<br />

Cela a-t-il des répercussions sur le SAS ? Pourriez-vous envisager<br />

d’ouvrir un jour le Swiss Automotive Show à l’ensemble de la<br />

branche ?<br />

Le changement d’affectation de la halle 7 n’a aucune influence sur le<br />

Swiss Automotive Show. Au vu de l’évolution constatée ces dernières<br />

années au niveau de la fréquentation de la halle 7, nous avons anticipé<br />

une possible fermeture de cette dernière et consacré plus de ressources<br />

à notre salon. Nous avons notamment octroyé beaucoup plus de surface<br />

aux fournisseurs d’équipements d’atelier, d’appareils de diagnostic et<br />

d’outillage. Dans cet espace dédié aux équipements, nous accueillons<br />

cette année une bonne vingtaine d’exposants, dont les plus grands fabricants<br />

mondiaux de ponts élévateurs, machines à pneus, appareils<br />

de diagnostic et outils professionnels. Les garagistes et carrossiers qui<br />

cherchent de nouveaux équipements pourront ainsi comparer ce qui se<br />

fait de mieux dans le domaine. <<br />

La fréquentation modérée du TechForum le vendredi a posé problème<br />

il y a un an. Quelles promesses vous faites-vous aujourd’hui quant à<br />

cette plate-forme de formation continue ?<br />

Les conférences TechForum constituent incontestablement l’une des<br />

plus-values de notre salon. L’année passée, les salles de conférences<br />

étaient relativement éloignées de l’espace d’exposition, ce qui a certainement<br />

retenu certains visiteurs. Nous avons également constaté que certains<br />

thèmes n’étaient pas très porteurs. Pour cette édition, nous avons<br />

sélectionné les huit thèmes sur la base de sondages effectués auprès de<br />

nos commerciaux et experts itinérants. Nous sommes ainsi sûrs que les<br />

thèmes sont en adéquation avec les intérêts et les questionnements de<br />

nos visiteurs. Cette année, nous avons en outre l’avantage que les salles<br />

de conférences soient proches de la halle d’exposition.<br />

Plus d’informations sur :<br />

swissautomotiveshow.ch<br />

En 2016, vous avez débuté par un petit salon régional avec 27<br />

exposants. Aujourd’hui, ce sont 150 entreprises du domaine de<br />

l’après-vente qui présentent leurs produits et services.<br />

Où en sera le SAS en 2024 ?<br />

La croissance du SAS n’est pas un objectif en soi. Notre objectif est d’offrir<br />

le maximum de valeur ajoutée à nos visiteurs. Lors de leur sortie du<br />

Swiss Automotive Show, les visiteurs doivent être satisfaits et avoir le<br />

sentiment que le temps consacré à la visite du salon a été bien investi.<br />

Il est tout à fait possible que le nombre d’exposants reste plus ou moins<br />

stable ces prochaines années, comme il est envisageable que l’on augmente<br />

encore l’espace d’exposition en exploitant une halle d’exposition<br />

supplémentaire dédiée à d’autres domaines.<br />

La halle 7 du Salon de l’auto, destinée à la branche de la soustraitance,<br />

deviendra une piste d’essai pour l’électromobilité.<br />

Regrettez-vous cette évolution ?<br />

Oui, je regrette que la halle 7 ait perdu au cours de ces dernières années<br />

son attractivité auprès des professionnels de la branche automobile.<br />

Lors des dix dernières années, le nombre d’exposants a diminué de<br />

plus de moitié et la surface d’exposition s’est également réduite de 40 %.<br />

RUST X<br />

Dégrippant avec Graphite<br />

GYSO SA | CH-1023 Crissier | CH-8302 Kloten | gyso.ch<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>53


SWISS AUTOMOTIVE SHOW<br />

Anniversaire de Technomag<br />

Un esprit très particulier<br />

règne ici depuis 70 ans<br />

Nombreux sont les facteurs décisifs sur la voie du succès, mais l’un d’entre eux peut faire toute la différence : l’esprit d’entreprise.<br />

À l’occasion des 70 ans de Technomag, <strong>AUTOINSIDE</strong> a cherché à en savoir plus sur cet esprit d’entreprise pour<br />

mieux le cerner. Reinhard Kronenberg<br />

Ils représentent l’esprit d’entreprise de Technomag (de gauche à droite) : Thomas Wyler, Kurt Wyssbrod, Martin Kuhn et Marcel Schwab.<br />

Il n’y a pas de recette secrète du succès, mais des conditions qui lui<br />

sont favorables. Le succès dépend aussi de facteurs incontournables.<br />

Parmi ceux-ci, l’esprit d’entreprise permet de créer des liens entre les<br />

collaborateurs et l’entreprise. Il s’agit là de valeurs qui ne sont pas seulement<br />

définies dans une charte, mais adoptées concrètement par les<br />

collaborateurs. L’esprit d’entreprise ne peut être imposé que dans une<br />

certaine mesure et sûrement pas acheté. Il est tout au plus possible de<br />

le présenter et d’en faire la promotion. Mais même à ce moment-là, on<br />

ne peut pas garantir qu’il existera. Ce sont les collaborateurs qui nourrissent<br />

cet esprit d’entreprise, du plus bas au plus haut de la hiérarchie.<br />

Peu importe l’intérêt présenté par les multiples visions et missions,<br />

rien ne marque autant une entreprise que l’esprit qui y règne. Et c’est<br />

un esprit particulier que l’on trouve chez Technomag, un esprit immédiatement<br />

perceptible dès les premiers contacts.<br />

Nous avons rencontré quatre collaborateurs de longue date de Technomag<br />

afin de mieux comprendre ce qui fait la particularité de l’entreprise<br />

à ce niveau-là. Âgés de 55 à 62 ans, Thomas Wyler, Marcel<br />

Schwab, Martin Kuhn et Kurt Wyssbrod totalisent 127 années de service<br />

au sein de l’entreprise. Et encore plus dans la branche automobile.<br />

Cet esprit d’entreprise se fait sentir dès les premiers instants partagés :<br />

nous avons l’impression d’être en famille. Les discussions fusent, les<br />

Suite en page 56<br />

54<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


André Koch SA<br />

au Swiss<br />

Automotive Show<br />

Nous sommes là pour vous<br />

Avec les marques Premium Standox,<br />

Lesonal et DeBeer, nous sommes le<br />

leader de la peinture de réparation<br />

automobile en Suisse. Nous proposons<br />

dans notre assortiment, aux carrosseries<br />

et aux ateliers de peinture,<br />

une large gamme d’accessoires pour<br />

la réparation de peinture automobile<br />

dont une entreprise peut avoir besoin.<br />

Un succès à long terme exige plus que<br />

de bons produits. Grâce à notre service<br />

partenaire notre soutien et nos services<br />

sont toujours en rotation.<br />

Nous vous propulsons en avant<br />

La condition préalable d’un client satisfait<br />

c’est une équipe de peintres qui<br />

maitrisent la profession parfaitement.<br />

Nos offres de séminaires et cours de<br />

formation continue permettent à vos<br />

collaborateurs d’être toujours au top<br />

des nouveautés. Pour vous permettre<br />

de jouer dans la cour des grands nous<br />

avons mis au point notre réseau Repanet<br />

Suisse<strong>–</strong> englobant de nombreuses<br />

offres telles que conseils, représentation<br />

auprès des assurances et des sociétés<br />

de leasing.<br />

Nous donnons tout<br />

Ce qui nous anime au quotidien à faire<br />

de notre mieux c’est de savoir que nos<br />

clients prospèrent grâce à notre travail.<br />

Tous nos collaborateurs, les conseillers<br />

de vente, les professionnels de la Color-<br />

Hotline ainsi que nos collaborateurs à<br />

la manutention ou la direction tirent<br />

tous à la même corde, avec le même<br />

plaisir et le même engagement et c’est<br />

cet esprit d’entreprise que les clients<br />

ressentent et apprécient.<br />

les 6 et 7 septembre <strong>2019</strong><br />

à Forum Fribourg<br />

André Koch SA<br />

www.andrekoch.ch


SWISS AUTOMOTIVE SHOW<br />

La centrale Technomag de Berne-Fischermättli date de 1980.<br />

« Tu te rappelles ? » s’enchaînent, les anecdotes filent… À tel point,<br />

qu’il est difficile de tout noter. Donc, on arrête tout et on se calme. Depuis<br />

le début, et s’il vous plaît, pas tous en même temps.<br />

Le DTC Dynamic Test Center SA à Vauffelin est un<br />

centre de services dans les domaines de la sécurité<br />

des véhicules et des aéronefs.<br />

Dans le cadre d'un plan de succession, nous<br />

recherchons à partir de juin 2020, un/e<br />

directeur / directrice<br />

qui aura la responsabilité opérationnelle globale du DTC SA.<br />

En collaboration avec le Conseil d'administration, vous définirez<br />

la stratégie et fixerez les objectifs à atteindre. Avec votre<br />

connaissance des interrelations techniques vous serez<br />

responsable du développement et du positionnement à long<br />

terme du DTC SA dans le domaine de la sécurité de la mobilité<br />

et des services connexes. Vous entretiendrez et encouragerez<br />

les contacts avec la Haute école spécialisée bernoise et aurez<br />

ainsi également l'opportunité de donner des cours.<br />

Vous trouverez l'offre d'emploi complète à l'adresse suivante<br />

https://www.dtc-ag.ch/ueber-uns/stellenangebote<br />

« Connaître le succès pendant 70 ans comme l’a fait Technomag jusqu’à<br />

aujourd’hui, c’est avant tout une affaire de collaborateurs », déclare Kurt<br />

Wyssbrod, qui est actif au sein de l’entreprise depuis 28 ans et a gravi<br />

les échelons un à un, du service de catalogue au poste de chef de<br />

marque (depuis 2016), en passant par l’achat et la gestion de produits.<br />

À son avis, deux facteurs sont décisifs pour nourrir cet esprit d’équipe :<br />

une organisation horizontale et des collaborateurs fidèles. Une entreprise<br />

ne peut se permettre d’adopter une organisation horizontale que<br />

si tous ses collaborateurs sont à même d’assumer leurs responsabilités<br />

pour réaliser les tâches comme ils le pensent. Ceci implique à nouveau<br />

deux conditions : les connaissances spécialisées des collaborateurs et<br />

la confiance de la direction. Une telle combinaison a pour conséquence<br />

que les collaborateurs ne quittent pas l’entreprise : dans la boucle ainsi<br />

créée, chacun influence l’autre et a besoin de l’autre.<br />

Il y a longtemps que nos quatre compagnons de tablée ne font plus<br />

le travail qu’ils assumaient à leur arrivée au sein de Technomag. Thomas<br />

Wyler en est un très bon exemple. Âgé de 62 ans, il est actif dans<br />

l’entreprise depuis 1977. Coiffeur de formation (une profession qui ne<br />

l’a jamais enthousiasmé), cet amateur de voitures est arrivé par hasard<br />

chez Technomag et y a assumé, ces 42 dernières années, divers jobs,<br />

du coiffeur au vendeur en passant par la programmation logicielle<br />

et aujourd’hui résponsable des données au sein de l’équipe Business<br />

Controlling. « C’est un véritable ciment qui nous lie les uns aux autres<br />

ici », explique-t-il. Des excursions en commun, et aussi régulièrement<br />

56<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


SWISS AUTOMOTIVE SHOW<br />

en blanc. Et c’est là que notre boucle aboutit<br />

à nouveau sur la confiance, cette fois-ci pas<br />

de l’entreprise envers les collaborateurs, mais<br />

des clients envers leur Key Account Manager.<br />

Dans le cas de Marcel Schwab, cette confiance<br />

n’a cessé de croître au fil des ans ; il accompagne<br />

des entreprises au sein desquelles il<br />

entretient aujourd’hui des contacts avec la troisième<br />

génération.<br />

« Au fond, nous sommes tous restés nousmêmes<br />

ici », déclare Martin Kuhn, le quatrième<br />

compère, un mécanicien d’automobiles<br />

de formation, chez Technomag depuis<br />

32 ans. Il affirme être venu ici, car il s’entendait<br />

bien avec les personnes qu’il a rencon-<br />

Kurt Wyssbrod, chef de marque de Technomag, travaille depuis 28 ans dans l’entreprise.<br />

Suite en page 58<br />

avec des clients, ont contribué à façonner<br />

ce lien. Quant à la nature de ces sorties,<br />

nos hommes n’en lâchent pas une miette,<br />

mais leurs visages laissent supposer qu’elles<br />

n’avaient rien d’ennuyeux.<br />

« Tout tourne ici autour des personnes, dit<br />

Marcel Schwab, et ça n’a pas changé depuis<br />

toutes ces années. » Dans l’entreprise depuis<br />

25 ans, il a assumé des fonctions de conseiller<br />

de vente, délégué commercial et responsable<br />

des ventes pour reprendre aujourd’hui le<br />

poste de Key Account Manager région centre.<br />

Il conclut les contrats avec les clients, des garagistes,<br />

dont il connaît très bien le quotidien,<br />

puisqu’il a lui-même été mécanicien d’automobile,<br />

puis concessionnaire pendant dix ans.<br />

Automobile un jour, automobile toujours ! Il<br />

« Une success-story<br />

commence avec les<br />

collaborateurs. »<br />

Kurt Wyssbrod<br />

ajoute : « Il faut aimer le contact dans notre domaine<br />

d’activité. » Marcel Schwab est l’une de<br />

ces personnes avec qui l’on n’hésiterait pas un<br />

instant à partir en vacances dix minutes après<br />

l’avoir rencontré, car en plus de bien parler, il<br />

sait aussi écouter (ce qui est plutôt inhabituel<br />

pour un vendeur). Mais lorsqu’il s’exprime,<br />

il parle la même langue que ses clients. Ils se<br />

comprennent. À tel point qu’il est déjà arrivé<br />

que des clients signent un contrat à long terme<br />

La proximité des clients est inscrite dans l’ADN de Technomag<br />

: la flotte des véhicules dans les années 1980.<br />

Ce qui nous anime<br />

La moBiLité<br />

Quand il s’agit de l’avenir<br />

des garages, Bosch est le<br />

bon partenaire.<br />

boschcarservice.ch<br />

Nous émeut, ce qui vous touche.


SWISS AUTOMOTIVE SHOW<br />

puissant. Marcel Schwab affirme qu’il se rend<br />

tous les jours avec plaisir au travail, notamment<br />

parce que chaque jour et chaque client<br />

sont différents. Nous retrouvons ici un nouveau<br />

point commun à travers lequel l’esprit de<br />

Technomag se manifeste : un intérêt sincère<br />

pour les souhaits des clients. Cela commence<br />

déjà par le fait que Thomas Wyler se considère<br />

comme un prestataire de service interne :<br />

« J’aide mes collègues afin qu’ils puissent de<br />

leur côté aider leurs clients », dit-il. Ses collègues<br />

se considèrent ainsi à leur tour comme<br />

des prestataires de service pour leurs clients.<br />

Et c’est autour des clients que tout tourne<br />

chez Technomag : « Ils sont notre priorité »,<br />

déclare Kurt Wyssbrod. Ses collègues acquiescent<br />

d’un hochement de tête. Il ajoute qu’un<br />

« C’est un véritable ciment<br />

qui nous lie. »<br />

Thomas Wyler<br />

Un entrepôt ordonné : hier comme aujourd’hui, un facteur important pour réduire les temps de livraison.<br />

trées et qu’il se sentait accepté tel qu’il était.<br />

Lui aussi a assumé des fonctions très diverses<br />

du chauffeur au vendeur dans la filiale de<br />

Brügg, de la formation SAP au délégué commercial<br />

au directeur régional Suisse orientale,<br />

il est aujourd’hui directeur commercial région<br />

centre. On dirait presque que tout le monde<br />

s’est trouvé naturellement. Les bonnes personnes<br />

en attirent d’autres. Une dynamique<br />

propre qui permet de créer cette atmosphère<br />

familiale, qui à son tour permet aux collaborateurs<br />

de se sentir bien et de travailler<br />

avec plaisir. Et quand on aime travailler, on<br />

travaille mieux et on sert mieux ses clients.<br />

Enfin, des clients bien servis permettent d’atteindre<br />

un meilleur chiffre d’affaires. Un tel<br />

« Je ne pourrais jamais<br />

vendre quelque chose dont je<br />

ne puis me porter garant. »<br />

Marcel Schwab<br />

résultat n’est pas possible avec un algorithme<br />

ou une intelligence artificielle. Seule l’intelligence<br />

émotionnelle permet de l’atteindre et<br />

celle-ci se fonde sur un intérêt sincère envers<br />

son interlocuteur, qu’il s’agisse d’un client ou<br />

d’un collaborateur, d’un collègue ou d’un chef.<br />

« La solidarité est une valeur très présente »,<br />

explique Martin Kuhn qui sait que ses clients<br />

disent de même de son entreprise. « C’est vrai<br />

que lorsque nous engageons un collaborateur,<br />

nous attachons plus d’importance au fait qu’il<br />

nous corresponde qu’aux papiers qu’il nous<br />

présente », complète Kurt Wyssbrod. Et le<br />

succès rencontré lui donne raison.<br />

intérêt sincère permet d’éviter tout abus de<br />

ces relations. « Je ne pourrais jamais vendre<br />

quelque chose dont je ne peux pas me porter<br />

garant », assure Marcel Schwab.<br />

L’intérêt porté au développement de la<br />

branche est tout autant important que celui<br />

montré aux clients. Cet avenir n’occupe<br />

pas seulement nos quatre collaborateurs,<br />

mais l’entreprise dans son intégralité, car<br />

elle en dépend : si la branche se porte bien,<br />

l’entreprise aussi. Nos quatre collaborateurs<br />

suivent par conséquent très attentivement<br />

l’évolution du secteur et ce qu’ils voient<br />

ne leur plaît pas toujours. À commencer<br />

par l’évolution des entretiens de vente.<br />

Marcel Schwab.<br />

Ce mélange bien dosé d’organisation horizontale,<br />

de confiance, de connaissances spécialisées<br />

et d’amour du contact à tous les niveaux<br />

(même Kurt Wyssbrod attache de l’importance<br />

à prendre lui-même la température<br />

du marché le plus souvent possible) a pour<br />

conséquence que le moteur personnel des collaborateurs<br />

de Technomag est extrêmement<br />

Thomas Wyler.<br />

58<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


SWISS AUTOMOTIVE SHOW<br />

Les collaborateurs et leurs célèbres tabliers verts de Technomag.<br />

Martin Kuhn.<br />

« Au fond, nous sommes tous<br />

restés nous-mêmes ici. »<br />

Martin Kuhn<br />

« Pas tous, précise Marcel Schwab, mais il est<br />

évident que la sensibilité aux prix est de plus<br />

en plus grande. Cette tendance serait cependant<br />

exacerbée, non par les garagistes, mais<br />

par leurs clients qui deviennent eux-mêmes<br />

de plus en plus sensibles aux prix. Cette spirale<br />

tirerait toute la branche vers le bas et aurait,<br />

selon Marcel Schwab, pour conséquence<br />

que la valeur des relations personnelles passerait<br />

petit à petit en arrière-plan. Il va sans<br />

dire que l’homme de contact qu’il est regrette<br />

cette tendance.<br />

Mais malgré la décontraction, l’atmosphère<br />

presque familiale qui règne ici et la très bonne<br />

ambiance manifeste qui semble authentique<br />

et non mise en scène, Technomag n’est pas<br />

une entreprise insouciante, mais axée sur<br />

le profit dans un environnement compétitif<br />

qui deviendra sûrement plus difficile ces<br />

prochaines années. Il est donc d’autant plus<br />

important que l’équipe se tienne prête à relever<br />

les défis à venir. Elle en a les capacités. Et<br />

aussi l’esprit requis. <<br />

Véhicules de reprise ?<br />

Véhicules de stock ?<br />

Vendez les rapidement et au meilleur prix<br />

du marché.<br />

Nous vous assistons pour une gestion des<br />

occasions proactive.<br />

www.carauktion.ch<br />

+41 55 533 40 00<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>59


POLITIQUE & DROIT<br />

Élections fédérales <strong>2019</strong><br />

Comment l’UDC entend<br />

s’engager pour les garagistes<br />

L’UDC entend s’engager demain pour les automobilistes et les garagistes. Le parti s’oppose par exemple à l’augmentation<br />

du prix de l’essence, au manque de places de stationnement ou aux chicaneries. Dans l’entretien qu’il a accordé à AUTO­<br />

INSIDE, son président, Albert Rösti, a expliqué pourquoi les membres de l’UPSA devaient voter pour son parti. André Bissegger<br />

Monsieur Rösti, pourquoi les garagistes de<br />

l’UPSA devraient-ils voter UDC cet automne ?<br />

Albert Rösti : Parce que l’UDC est aussi le parti<br />

des automobilistes. Nous nous opposons<br />

comme aucun autre parti à l’augmentation du<br />

prix de l’essence, à l’interdiction des moteurs<br />

à combustion ou à des chicaneries telles que<br />

les interdictions de circuler, le manque de parkings<br />

ou les arnaques incongrues des amendes.<br />

Où en est actuellement votre parti sur les<br />

questions liées au trafic ?<br />

Nous avons considérablement contribué à la<br />

création du Fonds pour les routes nationales et<br />

le trafic d’agglomération (FORTA) pour étendre<br />

les capacités dans le trafic routier. Nous nous<br />

engageons avec véhémence pour étendre les<br />

capacités afin de réduire les innombrables<br />

heures passées dans les embouteillages.<br />

Les garagistes subissent une pression croissante,<br />

croulent sous la réglementation et la<br />

paperasserie et se plaignent de perdre de<br />

plus en plus leur liberté d’entreprise. En quoi<br />

l’UDC peut-elle leur venir en aide ?<br />

Sur tous les sujets, l’UDC s’engage pour une<br />

réglementation minimale ainsi que pour des<br />

impôts et des taxes peu élevés. Au cours de<br />

ces douze derniers mois, j’ai débattu dans<br />

quasiment tous les cantons des améliorations<br />

concrètes nécessaires avec des groupes d’artisans,<br />

où la branche automobile était en général<br />

représentée. Ainsi, nous continuerons par<br />

exemple de nous opposer farouchement à un<br />

durcissement de la loi sur le CO 2<br />

ou à de nouveaux<br />

critères environnementaux.<br />

Contrairement à d’autres partis, l’UDC a décidé<br />

de ne pas faire figurer l’environnement<br />

dans son programme. Pourquoi ?<br />

Il faut démasquer les partisans rouges ou verts<br />

qui prophétisent la fin des temps sur un ton<br />

pseudo-religieux. En vérité, il est question de<br />

la sempiternelle revendication de la redistribution.<br />

Les socialistes ont montré au monde<br />

60<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


POLITIQUE & DROIT<br />

entier comment ils ont détruit l’environnement et la prospérité, sous le<br />

contrôle de l’État. Le Venezuela est le dernier exemple en date.<br />

Ce choix signifie-t-il que l’UDC s’oppose au développement durable ?<br />

Ou plutôt qu’il est simplement une évidence à ne pas remettre sur le<br />

tapis à chaque occasion ?<br />

Avec la gauche et les verts, nous sommes en train d’étrangler la responsabilité<br />

individuelle ainsi que l’esprit d’innovation et d’entreprise,<br />

avec les applaudissements des enseignants, des médias, des lobbyistes<br />

et même du PLR qui contribuent à ce spectacle. Tout cela ne va pas du<br />

tout dans le sens du développement durable. Si nous écrasons notre<br />

industrie indigène par des impôts et des taxes, elle perdra sa capacité<br />

concurrentielle. L’importation en provenance de pays ayant des normes<br />

environnementales plus faibles augmentera, et avec elle les émissions<br />

de CO 2<br />

, notamment si on tient compte du transport. Les mesures de<br />

protection du climat que nous avons introduites avec angélisme dans<br />

notre pays ont même un impact négatif sur le climat. Pour le développement<br />

durable, il faut consommer un maximum de produits provenant<br />

de la création de valeur nationale, de façon à garantir l’innovation et<br />

l’emploi tout en évitant les transports énergivores.<br />

Traditionnellement, l’UDC a un lien étroit avec l’agriculture, qui<br />

est directement concernée par le changement climatique. Le parti<br />

ressent-il la pression de l’agriculture ?<br />

Non, précisément parce que les agriculteurs ne supportent pas l’augmentation<br />

des coûts sur les sources d’énergie en raison de la forte pression<br />

concurrentielle liée aux denrées alimentaires beaucoup moins<br />

chères en provenance de l’étranger. En s’engageant pour des fermes<br />

familiales productrices, l’UDC s’est toujours engagé en faveur d’un environnement<br />

intact et préservé. Les aliments produits en Suisse de<br />

manière respectueuse des animaux et écologique sont beaucoup plus<br />

favorables à l’environnement que la viande importée d’énormes cheptels<br />

de bœufs élevés en Amérique du Sud. C’est exactement ce que<br />

les Vert’libéraux veulent détruire avec leur revendication constante de<br />

libéralisation, qui suppose de supprimer la protection des frontières<br />

pour les aliments parallèlement à une augmentation des charges pour<br />

les familles paysannes indigènes.<br />

En juin dernier, votre parti a publié la prise de position « Halte au<br />

pillage de la classe moyenne par la gauche écologiste » et adopté<br />

un « Manifeste pour une politique écologique intelligente ». Dans<br />

ceux-ci, l’UDC essaie de chiffrer la politique climatique de la gauche<br />

et des verts, par exemple avec la menace d’augmentation du prix de<br />

l’essence ou des péages routiers. Que pouvez-vous en dire ?<br />

Dans le manifeste, nous voulons montrer à la population quelles mesures<br />

de redistribution les prétendus protecteurs du climat projettent.<br />

Nous avons ainsi calculé que si toutes les interventions et intentions<br />

de la gauche et des verts devaient être mises en œuvre, le coût pour<br />

une famille de quatre personnes pourrait atteindre jusqu’à CHF 20 000.<br />

La simple proposition de péage de CHF 10/100 km coûterait CHF 2000<br />

pour 20 000 kilomètres annuels. De tels coûts peuvent difficilement<br />

être supportés par une famille de classe moyenne habitant dans une<br />

région de montagne non desservie par les transports publics. Nos affirmations<br />

ont été plus que confirmées par le chef du PS, Christian Levrat,<br />

quand il a présenté son plan écologique, qui devrait coûter CHF 12 milliards<br />

à lui seul. Ce dernier renferme une interdiction d’étendre le réseau<br />

autoroutier et l’installation de stations de rechargement supplémentaires<br />

pour les véhicules électriques : comme si les véhicules électriques<br />

ne circulaient pas sur la route ! Quelle contradiction ! Les revendications<br />

des protecteurs du climat sont souvent plus absurdes les unes que les<br />

autres. Je pense par exemple à celle relative à l’interdiction des animaux<br />

domestiques au motif qu’ils mangent de la viande.<br />

Ulrich Giezendanner a affirmé récemment que l’UDC devenait le parti<br />

de l’hydrogène, entre autres parce que Walter Frey fait partie de<br />

l’association de promotion Mobilité H2 Suisse. Que pense votre parti<br />

de la mobilité à l’hydrogène, au gaz naturel/biogaz et électrique ?<br />

Notre parti soutient l’égalité entre toutes les sources d’énergie. Il faut<br />

limiter au maximum les prescriptions et éviter les subventions provoquant<br />

des distorsions de concurrence. Ainsi, les innovations compétitives<br />

s’imposeront plus rapidement. L’État ne doit pas s’immiscer car<br />

souvent, les subventions sont mal allouées. L’hydrogène pourrait être<br />

une telle innovation. C’est pourquoi j’ai moi-même participé à l’élaboration<br />

de sa campagne de promotion. Mais il faut laisser travailler les<br />

entreprises privées. Nous n’avons pas besoin de l’État à ce niveau. <<br />

Albert Rösti<br />

Albert Rösti est docteur EPF en agronomie et a complété ses études par<br />

un Master of Business Administration (MBA) obtenu en 2002 à l’Université<br />

de Rochester. Ce Bernois, qui siège au Conseil national depuis 2011,<br />

a entre autres été secrétaire général de la Direction de l’économie publique<br />

du canton de Berne et directeur de la fédération des Producteurs<br />

Suisses de Lait (PSL). Il travaille aujourd’hui en tant qu’indépendant et<br />

son cabinet, Dr. Albert Rösti GmbH, propose des services dans le domaine<br />

des affaires publiques, de la gestion de projets et du conseil sur<br />

les questions économique et politique. Âgé de 52 ans, il préside l’UDC<br />

Suisse depuis 2016. A. Rösti est marié et père de deux enfants.<br />

FIGAS <strong>–</strong> Votre professionnel de la branche<br />

professionnel <strong>–</strong> discret <strong>–</strong> personnel<br />

FIGAS<br />

Le Professionnel de la Branche<br />

• Tenue de comptabilités<br />

• Conseil lors de la clôture des comptes<br />

• Révisions ordinaires et restreintes<br />

• Conseil en matière de TVA, impôts directs,<br />

déclarations fiscales<br />

• Evaluations d‘entreprises et assistance en cas<br />

de successions<br />

• Evaluation d‘équipements et de biens immobiliers<br />

de la branche<br />

• Médiation et suivi (achat/vente) de biens immobiliers<br />

du secteur automobile<br />

• Etablissement d‘analyses de rentabilité,<br />

études de faisabilité, budgets et business plans<br />

• Assistance en gestion d‘entreprises<br />

• Conseil en matière de business management<br />

FIGAS Fiduciaire de la branche automobile suisse SA<br />

Mühlestrasse 20 | 3173 Oberwangen<br />

Téléphone +41 31 980 40 50 | www.figas.ch<br />

Une entreprise du groupe OBT<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>61


POLITIQUE & DROIT<br />

Garantir la liberté d’entreprise<br />

Résiliation et modifications d’un contrat<br />

d’atelier : à faire et à ne pas faire<br />

Le droit de résilier unilatéralement une relation contractuelle est un principe essentiel de la liberté de contracter. Le droit<br />

d’une entreprise de préserver son existence à la suite d’une résiliation de la part de son partenaire contractuel jouissant<br />

d’une position prédominante sur le marché l’est tout autant. Sarah Umbricht, ZHAW<br />

En pratique, cette situation prend souvent<br />

forme entre l’importateur et ses garagistes. Le<br />

présent article fait la lumière :<br />

• sur les principales règles qu’un importateur<br />

doit respecter en cas de résiliation d’un<br />

contrat d’atelier ;<br />

• sur les conséquences pour les garagistes ;<br />

• et sur ses possibilités de réagir.<br />

Résiliation d’un contrat d’atelier :<br />

une menace existentielle<br />

L’atelier est un élément important du modèle<br />

commercial des importateurs automobiles<br />

et de leurs partenaires contractuels. La collaboration<br />

entre les garagistes en tant que partenaires<br />

de vente et de service agréés et leur<br />

importateur a fait ses preuves en tant que relation<br />

commerciale stable au fil des décennies.<br />

Depuis quelques années, la branche automobile<br />

a subi de nombreux bouleversements tels<br />

que la numérisation, la conduite autonome, les<br />

nouvelles formes de propulsion, etc. Les importateurs<br />

modifient leur modèle commercial<br />

en réduisant le nombre de concessionnaires et<br />

d’ateliers ou en les intégrant à la structure de<br />

leur propre groupe.<br />

Lors de tels apurements de réseaux, l’importateur<br />

résilie dans un premier temps les contrats<br />

de concession et de service existants. Cette<br />

opération a lieu par le biais de résiliations généralisées<br />

ou successives.<br />

Les garagistes perdent ainsi non seulement<br />

le statut de partenaire de vente ou de service<br />

officiel de la marque, mais également les<br />

investissements qu’ils ont consentis spécifiquement<br />

pour la marque, ce qui peut compromettre<br />

l’existence même de l’atelier en tant<br />

qu’entreprise.<br />

Le pouvoir de l’importateur sur le<br />

marché : la correction relevant du<br />

droit des cartels<br />

Le réseau de distribution d’un importateur<br />

comprend généralement de nombreux concessionnaires<br />

et ateliers. Un atelier qui réalise des<br />

prestations de garantie ou d’autres travaux de<br />

maintenance pour des véhicules d’une certaine<br />

marque ne peut en pratique pas passer<br />

chez un autre importateur pour représenter<br />

une autre marque. En effet, l’entreprise doit<br />

consentir à d’énormes investissements pour<br />

satisfaire les normes de l’importateur pour<br />

la marque en question, des investissements<br />

qui ne sauraient être transférés à une autre<br />

marque. L’importateur d’une autre marque n’a<br />

normalement pas intérêt à accueillir un nouveau<br />

garagiste au sein de son réseau existant<br />

de concessions et d’ateliers. Le garagiste est<br />

par conséquent ostensiblement dépendant de<br />

son importateur.<br />

Dispositions minimales du droit des<br />

cartels : type de contrat et résiliation<br />

Contrats à durée déterminée assortis<br />

d’une durée minimale de cinq ans<br />

Contrats à durée indéterminée<br />

<strong>–</strong> Résiliation ordinaire<br />

<strong>–</strong> Préavis de résiliation réduit d’au<br />

moins un an<br />

Autres dispositions contractuelles<br />

Prescriptions liées à la forme (forme<br />

écrite, courrier recommandé)<br />

Motif de résiliation extraordinaire<br />

(c’est-à-dire que les préavis de résiliation<br />

ci-dessus ne sont pas respectés)<br />

Fig. I<br />

Le simple pouvoir de l’importateur sur le marché<br />

en tant que tel ne pose pas problème. La<br />

loi sur les cartels s’applique dès lors que l’importateur<br />

abuse de sa position dominante<br />

au détriment des ateliers. Elle stipule que les<br />

contrats avec des importateurs doivent reposer<br />

sur des conditions loyales. Les attitudes<br />

suivantes sont considérées comme abusives :<br />

• conditions commerciales inadaptées dans<br />

le contrat d’atelier au détriment de l’atelier ;<br />

• refus de relations commerciales : un garagiste<br />

n’a plus accès à l’infrastructure informatique,<br />

si bien qu’il ne peut plus effectuer<br />

de travaux de maintenance ;<br />

• les ateliers du groupe bénéficient de conditions<br />

plus favorables que les garages indépendants.<br />

Résiliation du contrat d’atelier :<br />

les limites imposées par le droit<br />

des cartels<br />

Les importateurs doivent proposer des<br />

contrats d’atelier (distincts du contrat de<br />

concession). Pour la cessation d’un contrat<br />

d’atelier, la Commission de la concurrence<br />

a édicté des règles au sein de la Communication<br />

automobile qui concrétisent l’article 5<br />

de la LCart (« Accord en matière de concurrence<br />

»). Dans le service après-vente, la protection<br />

découlant du droit des cartels des<br />

garages en tant que PME jouit encore d’une<br />

grande importance avec l’article 7 de la LCart<br />

(« Abus de pouvoir sur le marché »).<br />

Les dispositions minimales du droit des<br />

cartels doivent être systématiquement respectées.<br />

Par ailleurs, d’autres exigences s’appliquent<br />

(fig. I) :<br />

Check-list : ces critères ont-ils été respectés ?<br />

<strong>–</strong> La communication de l’absence de prolongation a lieu au<br />

moins six mois à l’avance.<br />

<strong>–</strong> Préavis de résiliation d’au moins deux ans respecté.<br />

<strong>–</strong> Motivation écrite ET<br />

<strong>–</strong> l’importateur verse une indemnisation adaptée ou la résiliation<br />

est nécessaire en raison d’une restructuration.<br />

Check-list : ces critères ont-ils été convenus dans le contrat<br />

et respectés lors de la résiliation ?<br />

<strong>–</strong> Le contrat contient-il des clauses formelles, si oui : ontelles<br />

été respectées ?<br />

<strong>–</strong> Une procédure d’avertissement ou de recours hiérarchique<br />

a-t-elle été définie ? Si oui : celle-ci a-t-elle été respectée ?<br />

<strong>–</strong> Des motifs de résiliation extraordinaires ont-ils été<br />

définis ? Si oui : la résiliation a-t-elle eu lieu en raison d’un<br />

motif de résiliation extraordinaire.<br />

62<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


POLITIQUE & DROIT<br />

Réaction du garage et conséquences juridiques<br />

Systématiquement (en cas de désaccord avec la<br />

résiliation)<br />

Si vous souhaitez un nouveau contrat d’atelier<br />

Les exigences minimales et les autres dispositions<br />

contractuelles ont été respectées<br />

Les exigences minimales et les autres dispositions<br />

contractuelles n’ont PAS été respectées<br />

Fig. II<br />

Si un contrat d’atelier est dénoncé, la résiliation<br />

s’accompagne des conséquences juridiques<br />

suivantes et le garagiste concerné dispose<br />

de diverses possibilités (fig. II) selon que les<br />

critères (fig. I) ont été respectés ou non. Pour<br />

les conséquences concernant les données<br />

des clients, les prestations de garantie, la<br />

démarche pour solliciter un nouveau contrat<br />

d’atelier, l’UPSA publie une fiche technique<br />

<strong>–</strong> Exigez une motivation écrite.<br />

<strong>–</strong> Informez l’importateur de votre désaccord.<br />

<strong>–</strong> Manifestez votre intérêt pour un nouveau contrat<br />

d’atelier.<br />

<strong>–</strong> Informez l’importateur que vous respecterez<br />

les normes.<br />

<strong>–</strong> La résiliation est licite.<br />

<strong>–</strong> Le cas échéant, sollicitez un nouveau contrat en<br />

ayant pris connaissance des normes et des critères<br />

de souscription.<br />

<strong>–</strong> La résiliation est illicite.<br />

<strong>–</strong> Informez-en l’importateur.<br />

<strong>–</strong> Consultez l’UPSA ou un avocat.<br />

« Résiliation du contrat de concessionnaire et<br />

d’après-vente » sur son site Internet.<br />

Conclusion<br />

Entre les importateurs et les garagistes, le<br />

déséquilibre des pouvoirs est indiscutable.<br />

Les garagistes n’ont souvent pas d’autre choix<br />

que d’accepter les conditions de l’importateur,<br />

même si celles-ci s’accompagnent de préjudices<br />

commerciaux significatifs. C’est pourquoi<br />

des exigences minimales concernant<br />

la résiliation des contrats (d’atelier), souvent<br />

existentiels pour les garagistes, ont été mises<br />

en place. En cas de questions, d’incertitudes<br />

ou de soupçons de résiliation illégitime,<br />

consultez l’UPSA ou un avocat. <<br />

www.osram.com/ledupgrade<br />

La lumière est la mise à niveau parfaite<br />

OSRAM LEDriving ® lampes de<br />

remplacement<br />

Les conducteurs passionnés et innovateurs veulent se démarquer de la<br />

foule et attachent une grande importance à la sécurité, à la performance<br />

et au style. C’est pourquoi ils sont toujours à la recherche des dernières<br />

technologies.<br />

Avec les lampes de rechange OSRAM LEDriving ® 1) 2) , vous êtes<br />

parfaitement équipé pour répondre à cette exigence et avez ainsi<br />

une longueur d’avance sur vos concurrents.<br />

1)<br />

Ces produits ne sont pas homologués ECE. Cela signifie qu’ils ne peuvent pas être utilisés<br />

sur la voie publique à l’extérieur. peut être utilisé. L’utilisation sur la voie publique entraîne<br />

la révocation de l’autorisation d’exploitation et la perte de de la couverture d’assurance.<br />

Plusieurs pays interdisent la vente et l’utilisation de ces produits. Veuillez contacter votre<br />

distributeur local pour plus d’informations sur la disponibilité dans votre pays.<br />

2)<br />

LEDriving ® CANBUS CONTROL UNIT évite les messages d’erreur sur l’ordinateur de bord<br />

lorsque vous utilisez les lampes à LED dans des applications de 5 W, 21 W ou 50 W.<br />

La lumiere, c’est OSRAM


POLITIQUE & DROIT<br />

Obligation pneus d’hiver<br />

Les pneus d’hiver seront-ils<br />

bientôt obligatoires ?<br />

Walter Wobmann, conseiller national UDC, a déposé un postulat il y a plus d’un an et demi pour demander<br />

au Conseil fédéral d’examiner l’opportunité de rendre les pneus d’hiver obligatoires sur les véhicules à moteur<br />

en cas de conditions de circulation hivernales. État de la question. André Bissegger<br />

64<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


POLITIQUE & DROIT<br />

Le conseiller national soleurois souhaite que<br />

les pneus d’hiver soient obligatoires en cas<br />

de conditions de circulation hivernales, c’està-dire<br />

lorsqu’il y a de la neige ou de la glace<br />

sur la chaussée. « Si quelqu’un veut faire un<br />

tour dans sa voiture de collection par un beau<br />

week-end ensoleillé, et que la route n’est ni<br />

verglacée, ni enneigée, il pourra le faire sans<br />

pneus d’hiver », indique Walter Wobmann.<br />

Certains pays ont déjà adopté cette règle depuis<br />

longtemps. Et les automobilistes qui<br />

roulent avec des pneus toutes saisons n’y seraient<br />

de toute façon pas soumis.<br />

Le parlementaire justifie son intervention en<br />

arguant que le chaos provoqué chaque année<br />

sur les routes par la première chute de neige<br />

ou la première nuit de gel a rarement à voir<br />

avec le fait que les automobilistes ont besoin<br />

de temps pour s’adapter aux conditions hivernales.<br />

« La grande majorité des véhicules<br />

accidentés roulent malheureusement avec des<br />

pneus d’été », écrit-il dans son postulat.<br />

En ajoutant qu’il est frappant de constater le<br />

nombre de véhicules étrangers <strong>–</strong> parfois même<br />

de gros poids lourds <strong>–</strong> qui veulent traverser la<br />

Suisse avec des pneus d’été usés. Le postulat a<br />

été cosigné par 18 parlementaires.<br />

Déposé le 15 décembre 2017 au Conseil national,<br />

il n’a pas encore été traité. C’est problématique,<br />

car une intervention parlementaire<br />

qui n’est pas traitée de manière définitive dans<br />

les deux ans qui suivent son dépôt est classée<br />

sans suite : c’est ce que prévoit la loi sur<br />

le Parlement.<br />

« J’espère que mon postulat sera traité cette<br />

année encore, souligne Walter Wobmann. S’il<br />

est classé, je devrai voir quel est le meilleur<br />

moyen pour faire avancer l’idée ; ça pourrait<br />

même aller au-delà du niveau de l’ordonnance.<br />

»<br />

La position du Conseil fédéral, en revanche,<br />

qui s’est déjà penché plusieurs fois sur l’opportunité<br />

de rendre les pneus d’hiver obligatoires,<br />

est claire : il se refuse à examiner le postulat et<br />

propose de le rejeter. Le gouvernement se réfère<br />

à une réponse qu’il avait faite par le passé,<br />

et dans laquelle il expliquait qu’il considérait<br />

cette obligation comme inappropriée et disproportionnée.<br />

« Les conditions météorologiques<br />

changent d’année en année ; certaines<br />

années, les pneus d’hiver sont nécessaires en<br />

octobre déjà, alors que d’autres années, ils ne<br />

le sont qu’en décembre. » Et le climat est différent<br />

selon la situation et l’endroit : « Ainsi,<br />

par exemple, les conditions météorologiques<br />

ne sont pas les mêmes dans les régions montagneuses<br />

qu’en plaine. »<br />

Plus loin, le Conseil fédéral renvoie à la loi en<br />

vigueur sur la circulation routière, conformément<br />

à laquelle on peut aujourd’hui déjà être<br />

amendé si l’on cause un accident ou si l’on met<br />

en danger la circulation routière en roulant sur<br />

une chaussée enneigée de manière inappropriée,<br />

notamment avec des pneus d’été sans<br />

adapter sa vitesse. <<br />

Nos spécialistes<br />

de l´hiver<br />

Disponibles dans 73 dimensions,<br />

du 13" au 19" pour voitures de tourisme et SUV<br />

RP 60 WINTER<br />

PLATIN RP 60 WINTER<br />

51 dimensions de 13 à 18 pouces pour voitures et SUV<br />

PLATIN RP 610 WINTER<br />

10 dimensions de 15 à 16 pouces pour camionnette et utilitaire<br />

RP 610 WINTER<br />

Votre grossiste en pneus, jantes et roues complètes <strong>–</strong> interpneu.de


POLITIQUE & DROIT<br />

Entretien avec Walter Wobmann, conseiller national UDC<br />

Un parlementaire passionné<br />

Walter Wobmann représente le canton de Soleure au Conseil national depuis 2003. À l’automne, le parlementaire UDC<br />

briguera son cinquième mandat. Dans l’entretien qu’il a accordé à <strong>AUTOINSIDE</strong>, il explique pourquoi la branche automobile<br />

lui tient tant à cœur. André Bissegger<br />

Walter Wobmann, conseiller national UDC.<br />

Monsieur Wobmann, vous êtes membre du<br />

Conseil national depuis bientôt seize ans,<br />

et briguerez bientôt un nouveau mandat.<br />

Avez-vous encore assez d’énergie ? Et où la<br />

puisez-vous ?<br />

Walter Wobmann : Je suis toujours pleinement<br />

motivé et je veux continuer à m’investir<br />

pour le bien de notre société et de notre<br />

pays. Les nombreuses réactions positives de<br />

la population me montrent que mon travail<br />

politique est très important, et qu’il est apprécié.<br />

Cela me donne du courage et de la force<br />

pour continuer. J’ai aussi la chance de pouvoir<br />

recharger mes batteries rapidement après de<br />

grosses dépenses d’énergie.<br />

Vous avez appris le métier de mécanicien<br />

d’automobiles, dans lequel vous avez travaillé<br />

un certain temps, et vous avez monté trois<br />

garages. L’atelier vous manque-t-il parfois ?<br />

J’adorais la branche automobile, et je garde<br />

des liens professionnels étroits avec elle. Je<br />

travaille dans une entreprise d’outillage, où je<br />

suis responsable du secteur de la Suisse nordouest.<br />

Nous livrons également des pièces au<br />

secteur automobile via nos fournisseurs.<br />

Vous êtes actuellement l’unique représentant<br />

de la branche automobile au Parlement.<br />

Vous sentez-vous seul, ou êtes-vous soutenu<br />

par d’autres parlementaires ?<br />

Je ne me sens pas seul, car toute la fraction<br />

UDC soutient à fond mes interventions sur la<br />

voiture ou la moto. Mais ce serait bien, naturellement,<br />

s’il y avait d’autres parlementaires<br />

passionnés par la mécanique automobile. Les<br />

élections se tiendront en octobre. Toute la<br />

branche automobile pourra peser dans le débat<br />

en élisant les bonnes personnes. J’invite<br />

donc vivement toutes les lectrices et tous les<br />

lecteurs d’<strong>AUTOINSIDE</strong> à participer aux élections<br />

et à mobiliser tout leur entourage. Pour<br />

l’avenir de notre pays, il est important que des<br />

personnes de bon sens siègent au Parlement,<br />

et pas des idéologues de gauche qui œuvrent<br />

pour un système socialiste sous couvert de la<br />

protection du climat.<br />

Vous êtes notamment membre de l’intergroupe<br />

parlementaire transport, et siégez à<br />

la commission nationale pour les transports<br />

de l’ACS. D’où viennent votre intérêt et votre<br />

passion pour le trafic individuel motorisé ?<br />

Les mauvaises langues disent que de l’essence<br />

coule dans mes veines. Tout ce qui est doté<br />

d’un moteur m’a toujours intéressé. Raison<br />

pour laquelle je suis devenu mécanicien d’automobiles,<br />

j’ai fait beaucoup de moto de course<br />

quand j’étais jeune et je suis aujourd’hui encore,<br />

en tant que président de la Fédération<br />

motocycliste suisse, très proche du sport automobile<br />

et du motocyclisme. Et puis j’aime<br />

la liberté, il est donc logique que je défende le<br />

trafic individuel. Or celui-ci est complètement<br />

diabolisé à l’heure actuelle, comme on le sait,<br />

par les cercles rouge/vert. Il faut donc résister<br />

massivement.<br />

Quels ont été vos plus grands succès en<br />

faveur de la branche automobile ?<br />

En 2013, avec ma collègue Nadja Pieren, j’ai<br />

lancé le référendum contre la hausse extrême<br />

de la vignette autoroutière, qui a remporté l’adhésion<br />

nette du peuple en votation. Je me suis<br />

ainsi élevé contre l’augmentation progressive<br />

des différentes taxes routières. Mon objectif<br />

était de créer un concept clair avec un fonds de<br />

financement du trafic routier. C’est ce qui a été<br />

fait avec le fonds pour les routes nationales et<br />

le trafic d’agglomération (FORTA). En tant que<br />

leader UDC de la Commission des transports<br />

et des télécommunications (CTT) du Conseil<br />

national, j’ai pu peser de tout mon poids en<br />

faveur de ce projet. Le peuple a approuvé très<br />

clairement le FORTA en 2017. Mon ancienne<br />

revendication, qui voulait que les quelque<br />

400 millions de francs de recettes issues de<br />

l’impôt sur les automobiles importées soient<br />

affectés exclusivement au trafic routier, a été<br />

acceptée dans le cadre du projet FORTA. Cela<br />

m’a fait plaisir, naturellement, car j’avais fait<br />

ma première intervention à ce sujet il y a plus<br />

de dix ans. Un autre de mes succès a été la motion<br />

pour la suppression de la taxe d’incitation<br />

sur les COV. Le Conseil national l’a adoptée,<br />

mais le Conseil des États en a malheureusement<br />

modifié le contenu. La taxe ne sera donc<br />

pas supprimée, mais la charge administrative<br />

sera tout de même réduite.<br />

Quels objectifs vous êtes-vous fixés pour<br />

votre cinquième mandat ?<br />

Au vu de l’hystérie régnant actuellement autour<br />

de la question climatique, toute la branche<br />

automobile et le trafic individuel pourraient<br />

connaître de grands malheurs. Nous devons<br />

nous mobiliser d’urgence contre cela et limiter<br />

les dégâts. En tant que membre de la Commission<br />

de l’environnement, de l’aménagement du<br />

territoire et de l’énergie CEATE et de la CTT,<br />

je suis bien placé pour cela. Je vais continuer<br />

à faire des interventions pour la branche et<br />

pour la liberté de notre population et de notre<br />

pays. Je continuerai également de m’engager<br />

contre l’immigration excessive et contre l’islamisation<br />

croissante. À ce sujet, le peuple devra<br />

se prononcer l’an prochain sur l’initiative populaire<br />

pour une interdiction nationale de se<br />

dissimuler le visage, que j’ai lancée en tant que<br />

président du Comité d’Egerkinger. <<br />

Plus d’informations sur :<br />

walter-wobmann.ch<br />

66<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


SPONSORED CONTENT<br />

ESA+TECAR SUPERGRIP PRO<br />

Le pneu d’hiver exclusif<br />

Pour l’hiver <strong>2019</strong>/20, ESA lance la nouvelle génération du pneu exclusif des garagistes avec le SUPERGRIP PRO. De<br />

concert avec le nouveau fabricant, un grand producteur premium européen, ESA a développé la nouvelle génération en<br />

fonction des besoins des automobilistes.<br />

pd. ESA poursuit ainsi la tradition de 40 ans<br />

de l’ESA+TECAR qui est un succès. Qu’il soit<br />

destiné à de petites voitures dont le diamètre<br />

de jante s’élève à 13 pouces ou à des modèles<br />

actuels avec une largeur de pneu de 245 mm, le<br />

SUPERGRIP PRO constitue le choix optimal et<br />

séduit par sa conception de profil attractive. Il<br />

va de soi que l’excellent rapport qualité/prix<br />

est maintenu.<br />

Le pneu a été spécialement conçu pour les<br />

routes suisses, il est silencieux et il dispose<br />

des réserves de sécurité nécessaires sur tous<br />

les types de chaussée. Le SUPERGRIP PRO<br />

préserve l’adhérence et assure des déplacements<br />

sûrs sur route mouillée en automne<br />

ou en conditions hivernales. Les rainures<br />

longitudinales et les rainures latérales d’évacuation<br />

optimisées en termes de volume<br />

contribuent à la mitigation de l’aquaplaning.<br />

Grâce à la structure en lamelles et aux arêtes<br />

d’adhérence inclinées, le SUPERGRIP PRO<br />

affiche d’excellentes propriétés en accélération<br />

et en freinage. La dernière technologie<br />

de la conception du profil réduit les bruits<br />

générés et perçus pendant la conduite, ce<br />

qui donne lieu à une sensation agréable au<br />

volant, quelles que soient les conditions routières.<br />

« Nous sommes ravis de l’introduction du<br />

nouveau pneu d’hiver », affirme Giorgio<br />

Feitknecht, CEO d’ESA. « Nous avions<br />

déjà lancé la nouvelle génération de pneus<br />

ESA+TECAR au printemps. Dans le cas des<br />

pneus d’été, les copropriétaires d’ESA ont<br />

déjà pu profiter de leur avantage. La nouvelle<br />

génération nous a séduits nous-mêmes, mais<br />

aussi nos copropriétaires et nos clients, ainsi<br />

que les automobilistes. Nous sommes persuadés<br />

que cela sera également le cas cet automne<br />

avec le pneu d’hiver. »<br />

Les pneus ESA+TECAR sont disponibles en<br />

exclusivité chez les garagistes suisses, les spécialistes<br />

de la voiture. <<br />

fort et<br />

mordant


FORMATION<br />

Modules didactiques de l’UPSA<br />

En tant que formateur, êtes-vous au<br />

fait des dernières évolutions ?<br />

Début 2018, l’ordonnance sur la formation relative aux formations techniques initiales de la branche<br />

automobile est entrée en vigueur. Cette révision a fait l’objet de plusieurs nouveautés importantes :<br />

outre la mise à jour des contenus pédagogiques pour les futurs professionnels, les attentes envers<br />

les formateurs et les formatrices ont été modifiées. Stéphanie Ackermann<br />

Les formateurs non titulaires d’un diplôme tertiaire devront suivre un<br />

cours obligatoire d’une journée au plus tard fin 2020. Sur metiersauto.ch,<br />

à la rubrique « Qui peut former », vérifiez immédiatement si vous êtes<br />

diplômé(e) d’une formation de niveau tertiaire ou non.<br />

Le module didactique d’un jour de l’UPSA dispense des connaissances<br />

essentielles pour la mise en œuvre de la nouvelle ordonnance sur la<br />

formation dans votre entreprise et vous aide à proposer une formation<br />

initiale de qualité et à la pointe des toutes dernières évolutions.<br />

Concernant le contenu de ce séminaire d’une journée, vous pouvez choisir<br />

entre plusieurs thèmes. Quelle thématique parmi les suivantes vous<br />

intéresse le plus ?<br />

Dans le module « Utiliser avec compétence les instruments de la nouvelle<br />

ordonnance de formation », le planning de formation et la conduite<br />

de l’entretien avec les apprentis sont au premier plan. Dans la thématique<br />

« Sélectionner les personnes en formation », découvrez comment<br />

recruter avec succès les nouveaux apprentis. « La sélection est la phase<br />

pendant laquelle vous perdez le plus de profils intéressants », estime Roland<br />

Peter de B-Werk Bildung GmbH. Tous les modules visent en outre à<br />

réduire à long terme les interruptions d’apprentissage. Comment recruter<br />

les bons profils ? Comment interpréter le test d’aptitude de l’UPSA ? Comment<br />

planifier la formation ? Quelles sont les compétences opérationnelles<br />

? Toutes ces questions seront examinées au cours de séminaires<br />

d’une journée de la Business Academy de l’UPSA.<br />

Vous trouverez ici les dates des prochains séminaires. Les autres cours<br />

prévus seront ajoutés au fur et à mesure sur notre site Internet et organisés<br />

dans différentes régions.<br />

Vous avez déjà participé au module didactique de l’UPSA ? Adressez impérativement<br />

votre attestation de formation (confirmation de cours) à<br />

votre canton. <<br />

1 2<br />

Mettre en œuvre les instruments<br />

de la nouvelle ordonnance<br />

sur la formation<br />

Sélectionner les apprentis<br />

L’UPSA recommande de participer volontairement à d’autres thématiques en plus du<br />

cours obligatoire.<br />

Tertiaire<br />

Non tertiaire<br />

Dipôme nécessaire pour métier de formateur/-trice Module didactique ?<br />

• dipl. féd. mécanicien(ne) d’automobiles<br />

• électricien(ne)s-électronicien(ne)s en véhicules dipl.<br />

• diagnosticien(ne)s d’automobiles<br />

• coordinateurs d’atelier automobile<br />

• Bachelor of Science ien technique automobile et ingénieur(e) automobile<br />

• mécatronicien(ne) d’automobiles<br />

• mécanicien(ne) d’automobiles<br />

• électricien(ne)s-électronicien(ne)s en véhicules<br />

• mécanicien(ne) en maintenance d’automobiles<br />

• réparateur/-trice d’automobiles<br />

Non<br />

Oui<br />

autoberufe.ch/fr/<br />

node/23726<br />

Testez-vous sur les exigences du<br />

métier de formateur sur metiersauto.ch.<br />

68<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


FORMATION<br />

Rolf Gysin, responsable du service au grand garage bâlois Grosspeter<br />

AG (à gauche), et Marco Leu, mécanicien d’automobiles et conseiller<br />

du service à la clientèle au Garage Tanner AG Merishausen, mettent<br />

sur pied un exercice pratique de stage.<br />

Système d’ étalonnage<br />

radar et caméra de pointe<br />

Module « Utiliser avec compétence les instruments des nouvelles<br />

ordonnances de formation »<br />

Après cette journée, les formateurs professionnels<br />

savent :<br />

• déterminer à l’aide du programme de formation<br />

quand introduire et approfondir quelle<br />

compétence opérationnelle dans l’entreprise,<br />

• mener des entretiens semestriels axés sur<br />

l’encouragement avec les personnes en<br />

formation,<br />

• utiliser de manière bénéfique le rapport de<br />

formation comme instrument pour effectuer le<br />

bilan de compétences,<br />

• aider les personnes en formation pour la<br />

rédaction du dossier de formation.<br />

jeudi 12 septembre <strong>2019</strong> à Yverdon<br />

Panneaux spécifiques<br />

au véhicule avec<br />

fermeture rapide<br />

Facile à régler<br />

grâce au réglage de<br />

la hauteur électrique<br />

h<br />

Module « Sélectionner les personnes en formation »<br />

Après cette journée, les formateurs professionnels<br />

savent :<br />

• présenter leur entreprise et leurs places<br />

d’apprentissage en les mettant en valeur sur<br />

différents canaux,<br />

• planifier et réaliser le processus de sélection<br />

de manière ciblée avec des instruments<br />

adaptés,<br />

• préparer un programme adapté pour un stage<br />

de préapprentissage,<br />

• sélectionner les personnes en formation<br />

répondant aux besoins de l’entreprise et aux<br />

exigences du métier.<br />

jeudi 26 septembre <strong>2019</strong> à Yverdon<br />

Transport en toute<br />

sécurité grâce à<br />

des rouleaux<br />

intégrés À l‘épreuve du futur<br />

grâce à l’ajustement<br />

variable de l‘angle<br />

d‘inclinaison<br />

Toujours dans la<br />

bonne position grâce à<br />

l‘auto-centrage à 3 points<br />

VISITEZ NOUS AU<br />

agvs-upsa.ch/fr/formation/upsa-business-academy/upsa-modules-didactiques<br />

STAND 352<br />

www.texadeutschland.com<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>69


FORMATION<br />

UPSA Business Academy<br />

SEPTEMBER<br />

Das Google Basics Training<br />

für den Autohandel<br />

Der Google Basics Einsteigerkurs gibt einen<br />

Einblick in die wichtigsten Werkzeuge und<br />

Massnahmen für eine verbesserte Sichtbarkeit<br />

in Google. Sie lernen, wie Sie Ihr<br />

Unternehmen dort optimal präsentieren und<br />

mögliche Marketingangebote wie Google<br />

Adwords selbst steuern können.<br />

> > 2. September <strong>2019</strong>, Horw<br />

Dialog <strong>–</strong> das neue Mitarbeitergespräch<br />

Für (zukünftige) Führungsverantwortliche,<br />

die ihre Mitarbeitergespräche effizienter und<br />

erfolgreicher gestalten wollen und bereit<br />

sind, sich intensiv mit der wirksamen Mitarbeiterentwicklung<br />

auseinander zu setzen.<br />

> > 11. September <strong>2019</strong>, Bern<br />

Grundlagen Flottenverkauf<br />

Fahrzeugflotten in Unternehmen zu<br />

bewirtschaften, erfordert von den Verantwortlichen<br />

umfassende Kenntnisse und<br />

Fähigkeiten. Lernen Sie in diesem Kurs den<br />

Flottenmarkt und dessen Bewirtschaftungsformen<br />

kennen !<br />

> > 12. September <strong>2019</strong>, Bern<br />

MwSt.-Grundkurs<br />

Der Grundkurs ist eine aktuelle, praxisnahe<br />

Einführung in die Mehrwertsteuer<br />

im Automobilgewerbe unter Anwendung<br />

von Fallbeispielen. Der Tageskurs soll den<br />

Teilnehmenden einen Überblick über die<br />

Mehrwertsteuer verschaffen. Es werden die<br />

wichtigsten Elemente der Mehrwertsteuer<br />

behandelt, damit in der Praxis die korrekte<br />

Anwendung gesichert ist.<br />

> > 18. September <strong>2019</strong>, Bern<br />

MwSt.-Fortsetzungs- und Vertiefungskurs<br />

Der Fortsetzungs- und Vertiefungskurs<br />

MwSt. soll bei den Teilnehmenden die<br />

korrekte Anwendung der MwSt. fördern.<br />

Anhand von kurzen praxisbezogenen Fallbeispielen<br />

und im Dialog mit dem Referenten<br />

kann das Wissen vertieft werden. Voraussetzung<br />

: Grundkurs.<br />

> > 25. September <strong>2019</strong>, Bern<br />

Facebook, Xing, Twitter und WhatsApp<br />

im Autoverkauf<br />

Der Workshop zeigt neuartige Möglichkeiten<br />

auf, wie Sie die verschiedenen Plattformen<br />

für sich selber einsetzen können, um noch<br />

erfolgreicher zu verkaufen. Dieser Workshop<br />

ist speziell für die Automobilbranche<br />

konzipiert.<br />

> > 23. September <strong>2019</strong>, St. Gallen<br />

> > 11. November <strong>2019</strong>, Horw<br />

Cours d’introduction<br />

« Orfo 2012 employé(e)s de commerce »<br />

Information pour les personnes responsables<br />

de la formation des employé(e)s de<br />

commerce.<br />

> > 24 septembre <strong>2019</strong>, Yverdon<br />

> > 27 septembre <strong>2019</strong>, Yverdon<br />

OKTOBER<br />

Lehrgang DAB+<br />

In Zusammenarbeit mit der Schweizer-Radiobranche,<br />

DAB+-Experten der SRG sowie<br />

DAB+-Fahrzeug-Spezialisten wurde ein<br />

DAB+ Lehrgang mit AGVS Kompetenzausweis<br />

entwickelt.<br />

> > 1. Oktober <strong>2019</strong>, St. Gallen<br />

> > 3. Dezember <strong>2019</strong>, Bern<br />

Berufs- und Praxisbildnerschulung<br />

Kaufmann/-frau EFZ (BiVo 2012)<br />

Einführung in die Umsetzung der kaufmännischen<br />

Grundbildung im Automobil-<br />

Gewerbe.<br />

> > 10. Oktober <strong>2019</strong>, Bern<br />

> > 15. und 22. Oktober <strong>2019</strong>, Winterthur<br />

Facebook, Xing, Twitter et WhatsApp<br />

dans la vente automobil<br />

> > 4 octobre <strong>2019</strong>, Yverdon<br />

La formation continue est la route qui nous<br />

permet de rouler vers notre avenir<br />

L’offre de formations continues de l’UPSA est certifiée et de haute qualité. Profitez-en !<br />

www.agvs-upsa.ch, Rubrique : Formation/UPSA Business Academy<br />

70<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


FORMATION<br />

Elektro-Instruktion für Hochvolt-Systeme<br />

in Elektro- und Hybridfahrzeugen<br />

> > 03./04. Oktober <strong>2019</strong>, Horw<br />

> > 25./26. Oktober <strong>2019</strong>, TBZ Zürich<br />

> > 21./22. November <strong>2019</strong>, STFW Winterthur<br />

> > 17./18. Dezember <strong>2019</strong>, St. Gallen<br />

> > 09./11. Januar 2020, BBZ Goldau<br />

> > 21./22. Januar 2020, Bildungszentrum Bern<br />

Weitere Ausbildungspartner unter :<br />

agvs-upsa.ch/de/berufsbildung/hochvoltzertifizierung<br />

28. AGVS-FRAUENSEMINAR<br />

Mit dem diesjährigen Frauenseminar<br />

sprechen wir alle Garagistenfrauen im<br />

deutschsprachigen Raum an, welche<br />

administrative und personelle Aufgaben<br />

wahrnehmen und ihren Betrieb durch<br />

gezielte und effiziente Konzepte weiterentwickeln<br />

wollen.<br />

> > 28. bis 30. Oktober <strong>2019</strong>, Appenzell<br />

> > 4. bis 6. November <strong>2019</strong>, Appenzell<br />

NOVEMBER<br />

Finanzielle Führung in Garagenbetrieben<br />

Kennen Sie die Finanzzahlen in Ihrem<br />

Unternehmen und wissen Sie, wie Sie diese<br />

beurteilen müssen ? Dieser Kurs richtet sich<br />

an Inhaber, Geschäftsführer und Finanzverantwortliche<br />

von Garagenbetrieben, welche<br />

ihre Kompetenz in Finanz- und Controlling-<br />

Fragen auffrischen oder vertiefen wollen. Sie<br />

lernen wichtige Finanzentscheide im Betrieb zu<br />

beurteilen, vorzubereiten und durchzuführen.<br />

> > 5. November <strong>2019</strong>, Bern<br />

> > 6. November <strong>2019</strong>, St. Gallen<br />

Occasionsmanagement<br />

Die Teilnehmer lernen, wie sie ihre Occasionsfahrzeuge<br />

richtig bewirtschaften. Dazu gehören<br />

unter anderem die Präsentation, der Eintauschprozess<br />

und die dynamische Preisstrategie.<br />

> > 6. November <strong>2019</strong>, Bern<br />

Séminaire de gestion des occasions<br />

Les participants apprennent comment bien<br />

gérer leurs véhicules d’occasion. La présentation,<br />

le processus de reprise et la stratégie<br />

dynamique de prix en font partie.<br />

> > 7 novembre <strong>2019</strong>, Paudex<br />

Direction financière de garages : ce qu’il<br />

faut savoir<br />

> > 19 novembre <strong>2019</strong>, Paudex<br />

JANUAR 2020<br />

Formation turbo pour vendeur auto 2020<br />

La communication avec l’autre, la conquête<br />

et la fidélisation de la clientèle ainsi que la<br />

technique de vente constituent l’essentiel<br />

de cette formation intensive. Il s’agit d’une<br />

formation moderne, vivante, animée par des<br />

intervenants qui sont tous professionnels<br />

de leur branche.<br />

> > du 20 au 31 janvier 2020 à Paudex<br />

Die Kurse sind in der Kurssprache ausgeschrieben.<br />

Les cours sont proposés dans la langue<br />

correspondante. D’autres cours seront proposés<br />

ultérieurement. Mise à jour sur agvs-upsa.ch.<br />

Meine Wirkung als<br />

Führungsverantwortliche/r<br />

Von den Grundregeln der Kommunikation<br />

über Ihre Rolle als Führungsperson. Wie<br />

gehen Sie mit aktuellen Herausforderungen<br />

um ? Aktuelle Führungssituationen werden<br />

im Seminar besprochen und Sie erhalten so<br />

die Gelegenheit, gemeinsam Lösungen<br />

zu erarbeiten.<br />

> > 9. Januar 2020<br />

Diese und weitere interessante Themen<br />

finden Sie online in der Business Academy.<br />

Retrouvez ces thèmes, et bien d’autres,<br />

dans la Business Academy en ligne.<br />

agvs-upsa.ch, Rubrik :<br />

Berufsbildung/AGVS Business Academy<br />

Votre manifestation<br />

fait encore plus bouger<br />

les choses au centre<br />

de compétences pour<br />

l’automobile et le<br />

transport !<br />

Vous trouverez chez nous les conditions<br />

cadres idéales pour réussir vos formations,<br />

réunions et événements <strong>–</strong> juste à la sortie<br />

d’autoroute de Wankdorf.<br />

Contact : téléphone 031 307 15 70, info@mobilcity.ch,<br />

www.mobilcity.ch<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>71


FORMATION<br />

Formation initiale et continue dans la branche<br />

automobile : événements régionaux à venir<br />

LEHRGANG FAHRZEUGRESTAURATOR<br />

Fachrichtung Automobiltechnik<br />

Informationsabend :<br />

Mittwoch, 4. September <strong>2019</strong>, 18.30 Uhr<br />

Ort : AGVS Ausbildungscenter Sektion<br />

Solothurn, Gerolag Center Olten,<br />

Industriestrasse 78, Olten<br />

Start Lehrgang : Februar 2020<br />

> > fahrzeugrestaurator.ch<br />

AARGAU<br />

Automobildiagnostiker/in<br />

Informationsabende :<br />

Donnerstag, 12. September <strong>2019</strong>, 18 Uhr<br />

Dienstag, 19. November <strong>2019</strong>, 18 Uhr<br />

Start Lehrgang : Mittwoch, 4. September<br />

<strong>2019</strong> oder Mittwoch, 9. September 2020<br />

Ort : Weiterbildungszentrum, Lenzburg<br />

> > wbzlenzburg.ch<br />

Betriebswirt/in im Automobilgewerbe<br />

Ort : Handelsschule KV Aarau<br />

> > hkvaarau.ch<br />

BERN<br />

Automobil-Verkaufsberater/in<br />

Ort : Mobilcity, Bern<br />

> > agvs-upsa.ch<br />

Automobildiagnostiker/in BP<br />

Ort : GIBB<br />

> > gibb.ch<br />

Betriebswirt/in im Automobilgewerbe HFP<br />

Ort : GIBB<br />

> > gibb.ch<br />

Werkstattkoordinator/in im<br />

Automobilgewerbe<br />

Ort : GIBB<br />

> > gibb.ch<br />

CHUR / ZIEGELBRÜCKE<br />

Automobildiagnostiker/in<br />

Informationsabende :<br />

Donnerstag, 12. September <strong>2019</strong>, 19 Uhr,<br />

Bahnhofpark 2a, Sargans<br />

Donnerstag, 19. September <strong>2019</strong>, 19 Uhr,<br />

Gürtelstrasse 48, Chur<br />

Donnerstag, 7. November <strong>2019</strong>, 19 Uhr,<br />

Berufsschulareal 1, Ziegelbrücke<br />

Donnerstag, 14. November <strong>2019</strong>, 19 Uhr,<br />

Bahnhofpark 2a, Sargans<br />

Donnerstag, 21. November <strong>2019</strong>, 19 Uhr,<br />

Moins de tracas pour<br />

les indépendants.<br />

Demandez<br />

une offre:<br />

0848 820 820<br />

L’assurance des chefs d’entreprise de la Suva offre une protection<br />

financière unique en son genre aux personnes exerçant une activité<br />

lucrative indépendante en cas de maladies professionnelles<br />

et d’accidents du travail ou durant les loisirs. Les membres de<br />

la famille travaillant dans l’entreprise sans percevoir de salaire soumis<br />

à l’AVS peuvent également en bénéficier. Infos complémentaires:<br />

www.suva.ch/chefsentreprise.<br />

SuvaRisk_Gips_187x63_f_coa_0001 1 18.01.18 10:58<br />

72<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


FORMATION<br />

Gürtelstrasse 48, Chur<br />

Start Lehrgang : August 2020<br />

ibW Höhere Fachschule Südostschweiz, Chur<br />

> > ibw.ch<br />

HORW<br />

Automobildiagnostiker/in und<br />

Automobil-Werkstattkoordinator/in<br />

Ort : AGVS Ausbildungszentrum, Horw<br />

> > agvs-zs.ch<br />

ST. GALLEN<br />

Automobildiagnostiker/in<br />

Neu mit Einführungstagen<br />

Informationsabend : Mittwoch, 22. Januar<br />

2020, 19 Uhr, im Ausbildungszentrum<br />

Start Lehrgang : August 2020<br />

Ort : AGVS Ausbildungszentrum, St. Gallen<br />

> > agvs-abz.ch<br />

THURGAU<br />

Automobildiagnostiker/in<br />

Ort : Gewerbliches Bildungszentrum,<br />

Weinfelden<br />

> > gbw.ch<br />

WINTERTHUR<br />

Kundendienstberater im Automobilgewerbe<br />

Informationsabend :<br />

Montag, 21. Oktober <strong>2019</strong>, 19 Uhr<br />

Start Lehrgang : Januar 2020<br />

Ort : STFW<br />

> > stfw.ch/akb<br />

Automobil-Verkaufsberater/in<br />

Ort : STFW<br />

> > stfw.ch/aavb<br />

Betriebswirt/in im Automobilgewerbe<br />

Ort : STFW<br />

> > stfw.ch/abwa<br />

Automobildiagnostiker/in<br />

Automobil-Werkstattkoordinator/in<br />

Start Lehrgang : 2./3. September <strong>2019</strong><br />

Ort : STFW<br />

> > stfw.ch/ad und stfw.ch/adwo<br />

ZÜRICH<br />

Betriebswirt/in im Automobilgewerbe<br />

Jeweils freitags<br />

Ort : TBZ<br />

> > tbz.ch<br />

Automobil-Werkstattkoordinator/in BP<br />

und mit Zertifikat AGVS<br />

Start : 16. September <strong>2019</strong>, berufsbegleitend<br />

(montags ganztägig oder dienstag- und<br />

donnerstagabends)<br />

Ort : TBZ, Zürich<br />

> > tbz.ch<br />

CONSEILLER DE SERVICE À LA CLIENTÈLE<br />

Prochaine session : octobre <strong>2019</strong><br />

Séance d’information : 3 septembre <strong>2019</strong>,<br />

18h00<br />

Lieu : Centre Patronal de Paudex<br />

> > romandieformation.ch<br />

PAUDEX<br />

Brevet fédéral de conseiller<br />

de vente en automobile<br />

Lieu : Centre Patronal de Paudex<br />

> > romandieformation.ch<br />

Diplôme fédéral de gestionnaire<br />

d’entreprise de la branche automobile<br />

Lieu : Centre Patronal de Paudex<br />

> > romandieformation.ch<br />

Coordinateur d’atelier automobile<br />

Lieu : Centre Patronal de Paudex<br />

> > romandieformation.ch<br />

SION<br />

Diagnosticien d’automobiles<br />

Prochaine session : automne <strong>2019</strong><br />

Lieu : École Professionnelle Technique et<br />

des Métiers (EPTM), Sion<br />

> > formationcontinuevalais.ch<br />

Coordinateur d’atelier automobile<br />

Prochain session : automne <strong>2019</strong><br />

Lieu : EPTM, Sion<br />

> > formationcontinuevalais.ch<br />

GENÈVE<br />

Diagnosticien d’automobiles<br />

Prochaine session : novembre <strong>2019</strong><br />

Lieu : Centre de formation UPSA Genève<br />

> > formation-upsa-ge.ch/web/<br />

formations-4-2/<br />

YVERDON<br />

Diagnosticien d’automobiles<br />

Prochaine session : janvier 2020<br />

Cours du jour, le mercredi (dernier<br />

semestre le mardi)<br />

Lieu : Centre de formation UPSA-VAUD,<br />

Yverdon-les-Bains<br />

> > formation.upsa-vd.ch<br />

Les sections nous informent<br />

Pour une publication dans <strong>AUTOINSIDE</strong>,<br />

envoyez-nous vos informations sur les<br />

événements et formations à venir dans<br />

la branche automobile à l’adresse<br />

myfuture@agvs-upsa.ch. Vous trouverez les<br />

informations relatives à toutes les formations<br />

continues sur agvs-upsa.ch/fr/<br />

formation/formation-professionnelle-superieure<br />

Tout pour présenter son<br />

look en vogue.<br />

Chemuwa Autozubehör AG<br />

info@chemuwa.ch, Tél. 055 256 10 10<br />

LIVRAISONS JUSQU‘AU 3 FOIS LE JOUR


FORMATION<br />

Cours conseillers de service à la clientèle dans la branche automobile<br />

Les compétences peuvent être acquises<br />

Les conseillers de service à la clientèle jouent un rôle décisif dans un garage. Ils constituent un intermédiaire important entre<br />

le client et l’atelier et contribuent de manière déterminante à fidéliser et à satisfaire les clients. Ces deux éléments, tout comme<br />

les compétences professionnelles sur lesquelles ils s’appuient, ne relèvent toutefois pas de l’évidence. C’est pourquoi le cursus<br />

de conseiller de service à la clientèle vaut la peine d’être suivi, aussi bien pour les collaborateurs que pour l’entreprise.<br />

la Confédération accorde un soutien financier<br />

substantiel aux candidats à la formation<br />

continue. » Si la demande est déposée après<br />

l’obtention du brevet fédéral, 50 % des frais<br />

du cours sont remboursés (informations à ce<br />

sujet sur www.sbfi.admin.ch).<br />

Les conseillers de service à la clientèle sont un élément important dans un garage.<br />

pd./jas. « Les entreprises qui investissent<br />

dans la qualité et dans la formation continue<br />

de leurs collaborateurs seront plus<br />

performantes », déclare avec conviction Antoine<br />

Chappuis, directeur de la formation au<br />

Centre patronal de Paudex (VD). Ce constat<br />

n’est malheureusement pas encore largement<br />

reconnu en Suisse romande, surtout dans le<br />

secteur technique. « L’intérêt porté à la formation<br />

continue pourrait être plus important.<br />

Toutes les parties seraient gagnantes.<br />

Aussi bien les participants aux cours que l’entreprise<br />

profitent en fin de compte de compétences<br />

professionnelles plus pointues »,<br />

explique Antoine Chappuis.<br />

Dans les garages, les conseillers de service à<br />

la clientèle font depuis longtemps bien plus<br />

que de prendre en charge la voiture du client.<br />

Les bons conseillers s’intéressent aux problèmes<br />

des clients et brillent par leurs compétences<br />

professionnelles et par leur sens<br />

du conseil sérieux. Ils élaborent des offres<br />

fermes et coordonnent les mandats avec le<br />

personnel de l’atelier. Ce dernier peut ainsi<br />

délivrer un travail de qualité, et le client<br />

n’attend pas trop longtemps et s’épargne des<br />

dépenses imprévues ou d’autres mauvaises<br />

surprises. Cela a des répercussions positives<br />

sur la satisfaction et la fidélité de la clientèle.<br />

Ces compétences professionnelles ne tombent<br />

pas du ciel mais elles peuvent être facilement<br />

acquises lors d’une formation continue de<br />

conseiller de service à la clientèle. En Suisse<br />

romande, ceux qui le souhaitent peuvent<br />

s’inscrire à des cours au Centre patronal de<br />

Paudex dès l’automne pour décrocher un brevet<br />

fédéral de conseiller de service à la clientèle<br />

dans la branche automobile. « Toutes les<br />

informations importantes sur les cours sont<br />

disponibles sur www.romandieformation.<br />

ch », poursuit Antoine Chappuis.<br />

En Suisse alémanique, deux établissements<br />

de formation proposent la formation professionnelle<br />

supérieure de conseiller de service<br />

à la clientèle dans la branche automobile avec<br />

brevet fédéral : l’école technique suisse de<br />

Winterthour (STFW) et la Gewerblich-Industrielle<br />

Berufsschule Bern (GIBB). Et Antoine<br />

Chappuis d’ajouter : « Il arrive souvent que<br />

les personnes intéressées ne sachent pas ou<br />

ne prennent pas en considération le fait que<br />

« L’UPSA a très bien structuré le cursus »,<br />

constate le directeur de la formation du Centre<br />

patronal de Paudex. Cette approche permet de<br />

garantir une base solide dans tout le pays. Les<br />

divers modules tels que l’économie, la comptabilité,<br />

l’administration et l’informatique, la<br />

gestion des offres et des commandes, le marketing<br />

et le commerce, la gestion du personnel<br />

et l’organisation, le droit et les assurances,<br />

le calcul et la technique du travail ainsi que<br />

la communication sont enseignés en restant<br />

au plus près de la pratique. L’échange d’expériences<br />

se révèle en outre extrêmement utile<br />

pour les participants. Comme ils proviennent<br />

d’entreprises très différentes (carrosseries,<br />

garages de véhicules utilitaires, grandes entreprises,<br />

PME, etc.), ils sont confrontés à des<br />

points de vue qui pourraient se révéler intéressants<br />

pour leur propre entreprise, tout comme<br />

naturellement l’ensemble de la formation<br />

de conseiller de service à la clientèle dans la<br />

branche automobile.<<br />

Soirée d’information et<br />

inscription<br />

Une soirée d’information sur le cours sera<br />

organisée pour toutes les personnes intéressées<br />

qui souhaitent élargir et approfondir<br />

leurs compétences spécialisées dans le<br />

domaine du service à la clientèle dans la<br />

branche automobile.<br />

Mardi 3 septembre <strong>2019</strong>, 18 h au Centre<br />

Patronal (Route du Lac 2, 1094 Paudex)<br />

Le cours lui-même débutera fin octobre <strong>2019</strong><br />

et des informations complémentaires sont<br />

disponibles sur www.romandieformation.ch<br />

ou directement auprès de Svetlana Dzodan<br />

au 058 796 32 18.<br />

74<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


SPONSORED CONTENT<br />

Auto-i-dat AG<br />

Des données fiables, boussole du marché<br />

Quiconque souhaite gérer son entreprise avec succès a besoin de données fiables. Sans chiffres valables, les affaires deviennent<br />

une course d’orientation sans boussole.<br />

pd. Les chiffres du marché collectés par auto-idat<br />

permettent aux concessionnaires de savoir<br />

comment évoluent le marché global et les différents<br />

sous-marchés (neuf, occasion, formes<br />

de propulsion et segments de véhicules) et<br />

de connaître leur position par rapport à eux.<br />

Auto-i-dat livre ses points de repère sous diverses<br />

formes dont, deux fois par an, en janvier<br />

et en juillet, sous la forme d’un rapport du<br />

marché automobile.<br />

Avec la base de données de véhicules la plus<br />

exhaustive de Suisse, les spécialistes d’auto-idat<br />

analysent tous les indices pertinents du<br />

marché et établissent un profil général fiable.<br />

Auto-i-dat montre comment évolue le parc global<br />

de véhicules en Suisse et met évidence les<br />

variations des segments pertinents, une information<br />

importante pour les concessionnaires.<br />

Ces spécialistes des données sont également<br />

en mesure de générer des rapports spécifiques<br />

concernant les différentes marques ou<br />

groupes de marques.<br />

Ce sont surtout les informations collectées<br />

par auto-i-dat à propos des durées d’immobilisation<br />

des divers concepts de propulsion<br />

(essence, diesel, GNC, électrique) et des<br />

différents types de véhicules et marques qui<br />

sont intéressants pour les concessionnaires.<br />

Ce rapport présente justement l’évolution des<br />

diverses formes de propulsions sur le marché<br />

de l’occasion. Les spécialistes des données y<br />

interprètent les chiffres et font la lumière sur<br />

les tendances de fond pertinentes. Le concessionnaire<br />

souhaite absolument savoir ce qui se<br />

vend et ce qui reste immobilisé. De ce point de<br />

vue, les chiffres d’auto-i-dat constituent une<br />

boussole indispensable qui permet de s’orienter.<br />

Seule l’association d’un regard rétrospectif<br />

sur l’évolution des tendances et d’une vision<br />

globale des mouvements actuels du marché<br />

permet d’établir des prévisions pertinentes et<br />

garantit aux concessionnaires et aux propriétaires<br />

de flottes la sécurité nécessaire à la réussite<br />

de leur activité.<br />

Commandez notre brochure sur les valeurs résiduelles<br />

(office@auto-i-dat.ch) et notre newsletter<br />

ou contactez-nous au 044 497 40 40 ! <<br />

Auto-i-dat permet aux concessionnaires de s’orienter.<br />

febiTruck<br />

SOLUTIONS<br />

MADE IN GERMANY<br />

Meilleur choix, meilleure qualité : febi bilstein propose pour tous les<br />

types de véhicules européens courants les pièces de rechange<br />

adaptées en qualité première monte certifiée. En outre, nous avons<br />

également dans la gamme des pièces febiPLUS, qui ne sont<br />

généralement proposées que par l’OE.<br />

Retrouvez l‘ensemble de la gamme :<br />

partsfinder.bilsteingroup.com<br />

Ferdinand Bilstein GmbH + Co. KG | Wilhelmstr. 47 | 58256 Ennepetal/Germany


TECHNIQUE & ENVIRONNEMENT<br />

Entretien avec Stephen Neumann, responsable de la mobilité GNC au sein du groupe VW<br />

Les nouvelles technologies,<br />

un défi pour les revendeurs<br />

Même si l’électrique reste une priorité, le groupe Volkswagen avance à grands pas dans le domaine du gaz naturel comprimé<br />

(GNC). D’ici à la fin de l’année <strong>2019</strong>, le groupe proposera pas moins de 19 modèles alimentés par ce combustible, et<br />

ne compte pas s’arrêter là. Stephen Neumann, responsable de la mobilité GNC chez Volkswagen, présente les raisons de<br />

cette stratégie, en exclusivité pour <strong>AUTOINSIDE</strong>. Jürg A. Stettler<br />

Monsieur Neumann, la voiture électrique,<br />

c’est tendance, attirant, au contraire des<br />

modèles au GNC. D’où vient ce problème<br />

d’image ?<br />

Stephen Neumann : Ah<br />

oui, cette attirance<br />

pour les voitures électriques...<br />

Je pense que<br />

cela tient beaucoup à<br />

l’attrait de la nouveauté.<br />

Elles suivent aussi une ligne différente,<br />

innovante. Avec le GNC, nous nous cachons,<br />

entre guillemets, sous l’apparence de véhicules<br />

classiques. On ne nous remarque donc<br />

pas vraiment. Le GNC doit se démarquer par<br />

des messages positifs intrinsèques à la technologie.<br />

Que voulez-vous dire ?<br />

La technologie du GNC est immédiatement<br />

disponible ; elle a fait ses preuves, et n’est pas<br />

exposée aux fluctuations du prix du carburant.<br />

Elle constitue ainsi une alternative<br />

abordable et directement utilisable<br />

pour préserver le climat et l’environnement.<br />

Le GNC se caractérise<br />

par une combustion<br />

très propre. En<br />

quelques mots, il émet très peu de polluants :<br />

25 % de CO 2<br />

en moins par rapport à un moteur<br />

à essence, et 15 % de moins qu’un diesel.<br />

Si l’on passe au biogaz, le moteur est presque<br />

neutre en carbone, tout simplement ! Voilà ce<br />

qui doit nous rendre attrayants. Après, est-ce<br />

que cela suffit pour les clients, je ne pourrais<br />

pas le dire. Mais au bout du compte, ce n’est<br />

pas très différent pour l’électrique, et la motivation<br />

est la même.<br />

Où en est le groupe Volkswagen dans le<br />

domaine du GNC ?<br />

En 2018, les ventes du groupe ont doublé,<br />

même si elles restent<br />

(pour<br />

Stephen Neumann, responsable GNC chez VW, en est sûr : « le gaz écologique est<br />

essentiel à notre tournant énergétique. »<br />

76<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


TECHNIQUE & ENVIRONNEMENT<br />

l’instant) à un niveau peu élevé. Nous allons<br />

continuer à étendre et à développer cette<br />

technologie. Nous avons ainsi équipé la quasi-totalité<br />

des modèles au GNC d’un réservoir<br />

d’essence plus petit et d’une bonbonne de gaz<br />

supplémentaire, de façon à accroître l’autonomie<br />

au GNC. Les bus et les camions joueront<br />

bientôt un rôle de premier ordre. Nous pourrions<br />

à présent nous reposer, mais nous ne le<br />

faisons pas ! En notre qualité de constructeur<br />

automobile, nous pensons que la décarbonation<br />

des transports ne doit pas être une entreprise<br />

isolée. C’est pourquoi nous nous engageons<br />

dans ce domaine, au-delà du milieu<br />

allemand de la mobilité GNC, avec d’autres<br />

partenaires des secteurs de l’alimentation, des<br />

réseaux et des stations-service.<br />

Pour le groupe VW, le GNC est-il une<br />

simple passerelle ou quelque chose de<br />

plus important ?<br />

Toujours cette question de passerelle... (soupir).<br />

L’électricité est très clairement la carte<br />

maîtresse du groupe. D’un point de vue purement<br />

technique, c’est tout simplement le<br />

moyen le plus efficace de convertir l’énergie en<br />

mouvement. La mobilité électrique amène en<br />

outre une mutation profonde de notre modèle<br />

d’activité. Pour moi, le GNC accompagne l’électrique,<br />

et constitue une étape vers une mobilité<br />

neutre en CO 2<br />

. Le groupe VW entend arriver<br />

à des émissions de CO 2<br />

nulles à l’horizon<br />

2050, et le GNC peut y contribuer largement,<br />

en particulier si le volet biogaz se développe<br />

bien et que les gaz synthétiques se démocratisent.<br />

Ensuite, nous avons installé un bouton<br />

de réduction des émissions de CO 2<br />

dans nos<br />

véhicules, car les gaz synthétiques ou le biogaz<br />

sont parfaitement compatibles avec les<br />

gaz fossiles. Le gaz « vert » est l’épine dorsale<br />

de notre transition énergétique. Selon moi, le<br />

GNC est donc bien plus un pilier ou une poutre<br />

de pont qu’une passerelle trop courte.<br />

Un nouveau moteur 2 l expérimental, optimisé<br />

pour le GNC et capable d’atteindre un<br />

rendement de 45 %, vient d’être présenté.<br />

Sait-on déjà quand il sera produit en série ?<br />

Vous parlez du projet européen de recherche<br />

« GasOn », auquel nous avons participé aux<br />

côtés de l’Empa et de l’EPF Zurich. Dans le<br />

cadre de ce projet, nous devions développer<br />

un procédé de combustion d’un mélange de gaz<br />

plus maigre. Ce procédé présente un potentiel<br />

très important en matière d’efficacité, mais<br />

exige des solutions radicalement nouvelles<br />

pour le traitement des gaz d’échappement,<br />

qui sont très froids compte tenu de l’efficacité<br />

du moteur. Il n’existe aujourd’hui pas de dispositif<br />

de traitement des gaz d’échappement<br />

pour le procédé présenté. Un autre partenaire<br />

du projet a étudié une solution, mais cela n’a<br />

malheureusement pas abouti. Nous n’avons<br />

donc pu définir que le volet d’accroissement<br />

de l’efficacité. Le moteur du projet « GasOn »<br />

ne sera dès lors pas commercialisé dans un<br />

avenir proche, car il lui manque encore des<br />

éléments essentiels.<br />

Avez-vous déjà de nouveaux projets de<br />

recherche avec l’Empa et l’EPF Zurich ?<br />

Dans le cadre du pôle de compétence suisse<br />

en recherche énergétique « SCCER Mobility »,<br />

nous travaillons depuis de longues années<br />

avec Christian Bach de l’Empa et Konstantinos<br />

Boulouchos de l’EPF. Nous soutenons des<br />

thèses et des travaux d’étudiants et, en qualité<br />

de partenaire industriel, apportons de nouvelles<br />

idées, même sans participation financière<br />

aux projets. De même, nous échangeons<br />

régulièrement afin de définir la contribution<br />

que nous pouvons apporter.<br />

De nombreux moteurs à combustion interne<br />

sont accolés à un moteur électrique, ou<br />

du moins équipés d’un circuit 48 V. Est-ce<br />

là quelque chose d’envisageable pour les<br />

modèles au GNC ?<br />

Nous avons lancé un moteur à haute efficacité,<br />

le nouveau 1,5 l GTI, qui serait compatible avec<br />

toutes les formes d’hybridation, grâce à notre<br />

structure modulaire. Cela dépend uniquement<br />

des volumes de vente. Le GNC étant encore<br />

une niche du marché, cela ne serait pour le<br />

moment pas rentable. Mais si les ventes augmentent,<br />

il est tout à fait possible de recourir<br />

aux technologies des moteurs à essence.<br />

VW propose actuellement le plus large choix<br />

de modèles au GNC (17 modèles). Prévoyez-vous<br />

d’élargir encore la gamme ?<br />

Je ne peux bien entendu rien dire de notre<br />

future politique de gamme. Toutefois, nous<br />

avons déjà annoncé que les Skoda Scala et<br />

Kamiq disposeraient d’une variante au GNC.<br />

Nous proposerons donc 19 modèles de ce type<br />

d’ici à la fin de l’année. Nous avons en outre<br />

plusieurs idées, et nous poursuivons constamment<br />

le développement de la technologie.<br />

Suite en page 78<br />

Service de pneu<br />

professionnel<br />

Connaissance<br />

donne compétence<br />

Machine à nettoyer<br />

des roues par bain ultrason<br />

Démonte-pneus<br />

avec function innovative<br />

Equilibreuse hightech<br />

pour service<br />

de pneu optimal<br />

Spinnerei-Lettenstrasse 2 | 8192 Zweidlen ZH<br />

Tel. +41 (0)44 867 02 78 | www.gassnerag.ch


TECHNIQUE & ENVIRONNEMENT<br />

Le groupe VW bâtit sa flotte GNC sur 19 modèles d’ici la fin de l’année.<br />

Que fait le groupe pour rendre les véhicules<br />

au GNC attrayants pour les revendeurs, malgré<br />

la vogue de la voiture électrique ?<br />

D’une manière générale, le revendeur joue un<br />

rôle de premier ordre : c’est lui qui conseille<br />

le client lors de l’achat. Il a l’habitude de<br />

vendre des modèles essence ou diesel, ainsi<br />

que de nombreux équipements en option.<br />

De nouvelles technologies de motorisation<br />

font désormais leur apparition, et constituent<br />

un défi de taille pour les revendeurs.<br />

Nos revendeurs sont formés aux spécificités<br />

des motorisations alternatives, dont le GNC.<br />

En Allemagne notamment, nous travaillons<br />

avec des concessionnaires de référence, formés<br />

tout spécialement et capables de fournir<br />

des renseignements détaillés. Par le passé, il<br />

est souvent arrivé que le client en sache plus<br />

que le vendeur sur le véhicule au GNC. Nous<br />

avons pris acte de cette situation et travaillé<br />

à la résoudre. Par exemple, chaque point de<br />

vente Seat d’Allemagne dispose d’un véhicule<br />

d’essai au GNC. Sinon, les revendeurs ont la<br />

possibilité, grâce aux parcs de véhicules de démonstration,<br />

de se faire prêter des véhicules,<br />

y compris au GNC, pour des essais de clients.<br />

Proposez-vous, en tant que constructeur,<br />

des formations pour les ateliers intéressés,<br />

ou est-ce plutôt du ressort des différents<br />

marchés ?<br />

La Volkswagen Service Academy propose<br />

des services de formation. Nous disposons à<br />

Wolfsburg d’un centre équipé spécialement<br />

pour les formations au GNC. Je pense que les<br />

revendeurs intéressés qui ne se trouvent pas<br />

en Allemagne peuvent aussi y participer.<br />

Un contrôle indépendant de l’installation<br />

de GNC est obligatoire tous les deux ans, en<br />

Suisse du moins. Est-ce encore pertinent,<br />

ou ces contrôles pourraient-ils être plus<br />

espacés ?<br />

Ces règles sont nationales. Dans les pays extérieurs<br />

à l’UE, elles ne sont pas harmonisées<br />

non plus. Les directives européennes imposent<br />

un contrôle visuel et un test d’étanchéité de<br />

l’installation de GNC au moins tous les quatre<br />

ans. Chez Volks wagen, c’est sur cette directive<br />

que nous nous sommes fondés. Selon moi, le<br />

fait que la Suisse ait historiquement opté pour<br />

des intervalles aussi rapprochés ne se justifie<br />

pas sur le plan technique.<br />

En Suisse, les 4x4 sont très populaires, mais<br />

aucun modèle n’est pour le moment disponible<br />

au GNC. L’électrification d’un essieu,<br />

et donc une motorisation partiellement<br />

électrique, serait-elle envisageable ?<br />

Ce n’est pas une mauvaise idée, mais ce n’est<br />

pas prévu (il rit). À moins de sacrifier le volume<br />

du coffre ! Il serait possible de revenir à<br />

des véhicules à bicarburation, avec des bonbonnes<br />

de gaz derrière l’essieu arrière ; il n’y<br />

aurait alors pas de dépendance à l’entraînement<br />

des roues arrière. Il resterait toutefois la<br />

question des gros réservoirs d’essence montés<br />

en série sur les 4x4. Ces dernières années,<br />

78<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


TECHNIQUE & ENVIRONNEMENT<br />

nous nous sommes rendu compte que les propriétaires<br />

de véhicules au GNC voulaient une<br />

autonomie maximale au gaz. Seraient-ils disposés<br />

à promener inutilement un énorme réservoir<br />

d’essence simplement pour disposer de<br />

quatre roues motrices, là est la question. Par<br />

ailleurs, nous devons parvenir à des volumes<br />

de vente relativement importants pour le GNC<br />

afin de rester opérationnels. La question, notamment,<br />

de modèles GNC à transmission intégrale<br />

pourra certainement être abordée par<br />

la suite. <<br />

En tant que responsable GNC au sein du groupe VW, Stephen Neumann est convaincu de cette technologie alternative.<br />

Weitere Infos unter :<br />

cng-mobility.ch<br />

Qui est Stephen Neumann ?<br />

Âgé de 58 ans, Stephen Neumann est responsable de l’unité de projets de technologie, au sein du<br />

nouveau département « Group Technology » du groupe VW. Il est chargé de la mobilité GNC, mais<br />

aussi responsable de projets de préparation et de mise en œuvre de la décarbonation de l’utilisation<br />

des véhicules. Il a été responsable technique du projet de pick-up VW Amarok (de 2013 à 2016),<br />

directeur du développement (intérieur/extérieur et sécurité des véhicules) chez Bugatti (de 2009<br />

à 2013), et a occupé plusieurs autres postes à responsabilité au sein du groupe VW. Ingénieur de<br />

formation, il a étudié l’aéronautique et l’astronautique à la Technische Universität Berlin.<br />

«Ich schätze bei der hostettler autotechnik ag den<br />

kompetenten und persönlichen Service. Auch<br />

Probleme löst man rasch und umkompliziert.»<br />

Ralf Stoop<br />

Garage Stoop AG in Schlieren<br />

«Ich liebe die Nähe zu unseren Kunden.<br />

Mit vielen von Ihnen arbeite ich schon<br />

lange und kenne Sie persönlich.»<br />

Patrick Althaus<br />

Aussendienstmitarbeiter<br />

hostettler autotechnik ag<br />

Unsere Mitarbeiter machen ganz einfach den Unterschied<br />

hostettler autotechnik ag<br />

Telefon 041 926 62 35 / info@autotechnik.ch<br />

www.autotechnik.ch


TECHNIQUE & ENVIRONNEMENT<br />

Occasions diesel<br />

Le creux de la vague a été atteint<br />

Bonne nouvelle pour de nombreux concessionnaires automobiles suisses : les temps d’immobilisation de voitures diesel<br />

d’occasion continuent de diminuer. Sandro Compagno<br />

En Suisse, une voiture d’occasion reste immobilisée 77 jours avant de trouver un acheteur. Les véhicules diesel se situent un peu au-dessus, avec 86 jours d’immobilisation.<br />

René Mitteregger, spécialiste<br />

des données chez<br />

Auto-i-dat AG<br />

« À l’heure actuelle, les concessionnaires<br />

automobiles suisses enregistrent pour les<br />

voitures diesel d’occasion une moyenne de<br />

86 jours d’immobilisation », confirme René<br />

Mitteregger d’auto-i-dat ag. Le spécialiste des<br />

données évalue les temps d’immobilisation<br />

tous les trimestres, sur une période glissante<br />

de six mois. D’octobre 2018 à mars <strong>2019</strong>, les<br />

voitures diesel d’occasion étaient encore immobilisées<br />

88 jours. « La variation est marginale,<br />

mais elle confirme un retournement de tendance. » Il semblerait<br />

donc que les nombreux arguments valables en faveur du moteur<br />

diesel (consommation, émissions de CO 2<br />

, couple) intéressent à nouveau<br />

les acheteurs. Quoi qu’il en soit, le diesel s’est éloigné depuis<br />

longtemps de son pic observé ces deux dernières années (96 jours).<br />

Suite à l’affaire des valeurs d’émissions embellies, le fameux « scandale<br />

du diesel », qui s’est déroulée il y a près de quatre ans, cette<br />

motorisation avait souffert d’un important préjudice de réputation.<br />

En Suisse, il en avait notamment résulté une hausse des ventes de<br />

voitures essence ainsi que des valeurs de consommation et d’émissions<br />

de CO 2<br />

en hausse sur les voitures neuves.<br />

Le diesel profite également d’une embellie en dehors de Suisse.<br />

« Deutsche Automobil-Treuhand » (DAT) annonce elle aussi une augmentation<br />

de la demande pour les diesels d’occasion dans son baromètre<br />

du diesel actuel. En juin, le temps d’immobilisation moyen<br />

s’élevait encore à 91 jours chez notre voisin septentrional.<br />

DAT signale non seulement une baisse des temps d’immobilisation<br />

mais aussi une diminution des valeurs résiduelles. René Mitteregger<br />

ne peut le confirmer pour la Suisse : « Les prix sont très stables. » De<br />

2014 à 2018, le nombre de changements de propriétaires de voitures<br />

diesel est passé de 181 000 à 237 000. M. Mitteregger : « Le fait que de<br />

très nombreuses occasions demandées sont proposées actuellement<br />

prouve que le diesel jouit encore d’une bonne situation. »<br />

Sur le marché des voitures neuves, il n’en va pas de même : en 2018,<br />

le nombre de véhicules diesel immatriculés a chuté de 20 % par rapport<br />

à 2017. D’après René Mitteregger, cela n’est dû que partiellement<br />

à la perte de confiance des automobilistes : « Le nombre plus restreint<br />

de variantes diesel proposées pourrait aussi l’expliquer. » <<br />

80<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


NOUVEAU SUR LE MARCHÉ:<br />

CAR FOR YOU<br />

La nouvelle plateforme automobile moderne de suisse<br />

DÉMARREZ<br />

MAINTENANT SUR:<br />

garagen.carforyou.ch/fr<br />

Insertions illimitées Prix de lancement attractifs Véritable outil 360° tool<br />

Inscrivez-vous maintenant sur: garagen.carforyou.ch/fr


TECHNIQUE & ENVIRONNEMENT<br />

L’UE prescrit de nouveaux systèmes d’assistance<br />

Plus de sécurité grâce à l’UE<br />

Pour le moment, c’est encore l’acheteur qui décide des systèmes d’assistance intelligents dont il équipe<br />

sa nouvelle voiture pour plus de sécurité. L’UE vient toutefois de décréter par règlement qu’à partir de 2022, les<br />

véhicules devraient être dotés de certains systèmes d’aide à la conduite dès leur sortie d’usine. Jürg A. Stettler<br />

La caméra « Road AND Driver » de Continental est une solution système servant à confier en toute sécurité la responsabilité de la conduite en cas de conduite automatisée.<br />

Selon une étude récente sur la mobilité de<br />

l’équipementier Continental, les systèmes d’assistance<br />

à la conduite jouissent d’une grande<br />

popularité. Ainsi, deux tiers des automobilistes<br />

d’Allemagne, des États-Unis et de Chine souhaiteraient<br />

un système qui les aide à passer dans<br />

des chantiers étroits. « Les systèmes d’aide à la<br />

conduite offrent plus de sécurité et empêchent<br />

déjà de nombreux accidents. Les assistants de<br />

freinage d’urgence constituent par exemple<br />

une aide précieuse contre les collisions », explique<br />

Frank Jourdan, responsable de la division<br />

Chassis & Safety chez Continental. « Ce<br />

système prévoyant sait reconnaître un risque<br />

d’accident, avertit le conducteur et soutient un<br />

freinage d’urgence ou freine de manière autonome<br />

si le conducteur ne réagit pas à temps. »<br />

En Suisse, quatre conducteurs automobiles sur<br />

cinq considèrent que les systèmes d’assistance<br />

à la conduite sont très utiles et attestent de leur<br />

grand potentiel pour la sécurité routière.<br />

Sur le plan européen, les accidents de voiture<br />

occasionnent actuellement des dommages économiques<br />

se chiffrant à plus de 130 milliards de<br />

francs par année. Et parmi les quelque 18 100<br />

accidents de la circulation survenus en Suisse<br />

impliquant des blessés, 233 personnes sont décédées<br />

l’année passée, 233 de trop ! Pour autant,<br />

les acheteurs d’une voiture neuve n’optent pas<br />

tous pour chaque système d’assistance disponible<br />

sur le marché. D’une part, certains assistants<br />

high-tech sont souvent onéreux, tels que<br />

l’assistant nocturne avec caméras infrarouges<br />

et radar, qui permet de rendre visibles des<br />

personnes, des animaux et des objets, même<br />

dans l’obscurité, et de les afficher sur un écran.<br />

D’autre part, ils sont encore loin d’être disponibles<br />

pour tous les modèles de voiture.<br />

Les eurodéputés ont maintenant décidé, par<br />

578 voix pour, 30 voix contre et 25 abstentions,<br />

d’assurer une meilleure sécurité routière<br />

par règlement. C’est pourquoi l’UE prescrit à<br />

titre obligatoire divers nouveaux systèmes<br />

d’assistance dans les voitures à partir de 2022.<br />

La Polonaise Róza Thun du parti populaire européen<br />

en est certaine : « Cette loi prépare la<br />

voie pour sauver des milliers de vies ces prochaines<br />

années. Notre principale préoccupation<br />

a toujours été la sécurité des usagers de la<br />

route, notamment de ceux qui sont particulièrement<br />

en danger. » Antonio Avenoso, directeur<br />

du European Transport Safety Council,<br />

affirme que l’accord est « un pas de géant vers<br />

la sécurité sur les routes d’Europe » et le compare<br />

au port de ceinture de sécurité obligatoire<br />

et à l’introduction des standards de sécurité<br />

généraux liés aux crashs-tests. Le Règlement<br />

fait partie du troisième train de mesures de<br />

mobilité « Europe en mouvement », que la<br />

Commission européenne a mis sur les rails<br />

dès mai 2018. Après la révision usuelle par les<br />

juristes-linguistes, le train de mesures devra<br />

encore être ratifié par le Parlement européen,<br />

ce qui sera une simple formalité.<br />

Pourtant, tous les systèmes d’assistance qui<br />

deviendront obligatoires à partir de 2022 sont<br />

loin d’être incontestés. La blackbox, certaines<br />

questions relatives à la protection des données<br />

et le régulateur intelligent de vitesse, no-<br />

82<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


TECHNIQUE & ENVIRONNEMENT<br />

tamment, engendrent une certaine défiance.<br />

L’eurodéputée Róza Thun contredit ainsi les<br />

sceptiques qui estiment que ce dernier est un<br />

frein de tempo étatique : « Nous n’introduisons<br />

pas un régulateur de vitesse, mais un système<br />

intelligent qui attire l’attention du conducteur<br />

quand il roule trop vite. » Techniquement, de<br />

nombreux systèmes d’assistance prescrits tels<br />

que l’assistant de maintien de voie et le système<br />

de freinage d’urgence sont déjà utilisés<br />

dans certains véhicules, notamment de classe<br />

supérieure. Toutefois, ils ne sont pas obligatoires<br />

pour le moment. Voici ceux qui deviendront<br />

obligatoires à partir de 2022 au plus tard<br />

pour tous les nouveaux véhicules, même les<br />

camions et les bus :<br />

• assistant de freinage d’urgence<br />

• assistant de maintien de voie<br />

• signal de freinage d’urgence<br />

• assistant au recul<br />

• système d’avertissement en cas de fatigue<br />

et de baisse d’attention<br />

• système d’avertissement en cas de baisse<br />

de concentration<br />

• dispositif pour le montage d’un système<br />

antidémarrage sensible à l’alcool<br />

• saisie des données axée sur les événements<br />

(blackbox)<br />

Les systèmes d’assistance aident par exemple les automobilistes dans la situation souvent compliquée de la bifurcation<br />

à droite et assurent une meilleure sécurité pour tous les usages de la route.<br />

• régulateur intelligent de vitesse<br />

Même si de nombreuses questions sont encore<br />

en suspens actuellement, une chose est d’ores et<br />

déjà claire : si les systèmes d’aide à la conduite<br />

sont introduits pour tous les segments de véhicules,<br />

il en résultera une plus grande sécurité sur<br />

la route mais aussi des prix des voitures neuves<br />

plus élevés, surtout pour les petites voitures pour<br />

lesquelles les clients sont très sensibles au prix.<br />

Jusqu’à présent, certains systèmes d’assistance<br />

n’étaient pas encore proposés en série, ou seulement<br />

en tant qu’option onéreuse. Toute cette<br />

technologie pourrait certes faire monter les prix<br />

et ainsi entraîner d’âpres entretiens de vente auprès<br />

des conseillers de vente automobiles, mais<br />

aussi donner plus de travail aux garagistes. Car<br />

il se pourrait que toute cette électronique nécessite<br />

plus de maintenance des véhicules et<br />

génère de ce fait un chiffre d’affaires plus élevé.<br />

La technique supplémentaire pourrait en outre<br />

occasionner, notamment en cas de vraie panne,<br />

des réparations plus longues et plus exigeantes.<br />

Cela serait une fois encore positif pour l’industrie<br />

automobile. <<br />

Invitation à l‘exposition de la maison RHIAG <strong>2019</strong><br />

Vendredi 27 septembre <strong>2019</strong> · 16 - 23:00 heures<br />

Samedi 28 septembre <strong>2019</strong> · 10 - 18:30 heures<br />

Markthalle Langenthal · Herzogstrasse 6 · 4900 Langenthal<br />

• Plus de 30 exposants • Divertissements pour enfants<br />

• Tombola - 1er prix: Peugeot 208 • Exide bus de course<br />

• Nombreuses promotions et • ZF Aftermarket simulateur<br />

concours<br />

de Formule 1<br />

• Expérience technologique de • Essayage de vêtements de<br />

première main<br />

travail<br />

• Divers stands de restauration<br />

Inscrivez-vous maintenant sur<br />

www.expo-rhiag.com/fr


COMMERCE & SERVICE APRÈS-VENTE<br />

L’atelier de demain, partie 2<br />

Quand le robot dit<br />

« Bonjour ! » et « Au revoir ! »<br />

Nos voitures deviennent toujours meilleures, plus sûres et plus efficaces. L’efficacité et l’optimisation des processus<br />

sont des sujets de réflexion permanents, y compris dans l’exploitation d’un atelier. Cela commence par l’accueil du<br />

client. Sandro Compagno<br />

Pour la majorité des automobilistes suisses,<br />

le processus est aujourd’hui le même qu’il y a<br />

20 ans : le client appelle, convient d’un rendez-vous<br />

pour un service ou une réparation<br />

avec son conseiller à la clientèle, et stationne<br />

son véhicule à l’heure dite sur la place de parc<br />

du garage. Puis, il entre dans le show-room<br />

et confie la clé de sa voiture au conseiller. Celui-ci<br />

note ce qui est à faire sur un formulaire,<br />

ainsi que le numéro de téléphone du client<br />

pour d’éventuelles questions, et transmet ce<br />

formulaire de prise en charge avec les délais à<br />

l’atelier. Plus tard, la réparation effectuée est<br />

saisie dans un ordinateur.<br />

Ne pourrait-on pas être plus efficace ? Cette<br />

question, des milliers de garagistes se la<br />

posent, mais aussi un groupe de quatre étudiants<br />

de l’université de Saint-Gall dans le<br />

cadre d’un travail de projet à l’institut d’informatique<br />

commerciale. Ils ont été chargés<br />

de cette recherche par le département de la<br />

représentation de la branche de l’UPSA.<br />

Trop de choses sont écrites à la main et<br />

doivent ensuite être transférées sur un autre<br />

support. D’après le quatuor de l’université de<br />

Saint-Gall, ces innombrables changements<br />

de support sont un frein à l’amélioration de<br />

l’efficacité.<br />

Le travail de projet « L’atelier de demain »<br />

énonce au total 45 propositions qui montrent<br />

comment les technologies et les processus<br />

numériques pourraient rendre le travail des<br />

ateliers automobiles plus efficace, et donc<br />

plus rentable. « La plupart de ces outils<br />

existent déjà sur le marché », précise l’un des<br />

auteurs, Pascal Inauen. 17 de ces propositions<br />

concernent l’accueil du client. Elles peuvent<br />

être classées en deux grandes catégories : les<br />

logiciels et les outils de diagnostic.<br />

Côté logiciels, l’idée est avant tout de gérer<br />

toutes les activités du garage sur une seule<br />

plate-forme. Le travail de projet cite, d’une<br />

part, le logiciel open source « Car/Auto Repair<br />

Shop » et, d’autre part, des solutions logicielles<br />

complètes comme Stieger Software<br />

avec ses 850 interfaces. Stieger propose une<br />

solution logicielle innovante et compacte et<br />

une configuration individuelle au moyen de<br />

modules complémentaires pour les entreprises<br />

de toutes tailles, constatent les étudiants<br />

saint-gallois. D’après eux, le logiciel<br />

« Car/Auto Repair Shop » convient plutôt aux<br />

petites et moyennes entreprises. Les deux<br />

logiciels ont en commun qu’ils évitent les redondances,<br />

réduisent les travaux sur papier<br />

et améliorent l’efficacité.<br />

Les grandes entreprises, en revanche,<br />

peuvent opter pour le RPA, ou Robotic Process<br />

Automation. Cette technologie se sert de<br />

logiciels pour utiliser et interpréter des applications<br />

informatiques et permettre la gestion<br />

des transactions et des données ainsi que la<br />

communication entre plusieurs systèmes<br />

informatiques. Le RPA se prête particulièrement<br />

bien aux processus répétitifs, sensibles<br />

84<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


COMMERCE & SERVICE APRÈS-VENTE<br />

aux erreurs, basés sur des règles, urgents et<br />

saisonniers.<br />

Les étudiants de Saint-Gall émettent également<br />

tout un éventail de propositions pour<br />

le diagnostic. À commencer par le scanner<br />

de véhicules 3.0 de TwoTronics. D’une part,<br />

ce scanner lit la plaque d’immatriculation du<br />

véhicule qui arrive et l’envoie directement à<br />

l’accueil du client. D’autre part, il permet de<br />

réaliser une première analyse de la voiture :<br />

ainsi, les problèmes peuvent être détectés<br />

plus rapidement, et les processus de réparation<br />

s’en trouvent accélérés.<br />

Un appareil de diagnostic qui pourrait gagner<br />

en importance avec l’essor de la mobilité électrique<br />

est la caméra acoustique « ACAM »<br />

d’AVL DiTest. Cet outil de détection a reçu le<br />

prix d’innovation Automechanika en 2018 ; il<br />

permet de rendre visibles les bruits parasites<br />

de manière simple et rapide, de les analyser<br />

et de réparer l’erreur de façon ciblée.<br />

« UVeye » est un outil technologique effectuant<br />

un scan 3D du véhicule et offrant<br />

une confortable vue à 360° au personnel de<br />

l’atelier. Il permet de repérer les plus petits<br />

détails ; en plus d’accélérer les processus de<br />

réparation, « Uveye » sert aussi à prévenir les<br />

dommages plus importants.<br />

L’application « ControlExpert EasyClaim »<br />

propose quant à elle une évaluation numérique<br />

des dommages après un accident.<br />

Lorsqu’une voiture est endommagée, par<br />

exemple dans un parking, le client peut faire<br />

une photo des dégâts et la téléverser dans<br />

l’application. À l’aide de l’intelligence artificielle,<br />

l’application examine le dommage,<br />

évalue son montant, et propose des garages<br />

pour la réparation, soit par l’intermédiaire de<br />

l’assurance, soit par l’application elle-même.<br />

« ControlExpert EasyClaim » est surtout utile<br />

pour les dommages mineurs et laisse le client<br />

choisir s’il veut régler le montant du dommage<br />

en espèces ou faire réparer celui-ci. La<br />

première option ne peut pas être dans l’intérêt<br />

de la branche automobile.<br />

La BVdP (fédération allemande des ateliers<br />

partenaires), par exemple, considère d’un œil<br />

critique les processus numériques dans la<br />

gestion des sinistres, notant que les investissements<br />

dans les systèmes informatiques et<br />

la formation du personnel sont toujours à la<br />

charge des ateliers. Mais que ceux-ci soient<br />

tranquilles : il y a fort à parier que demain<br />

encore, ils resteront tout simplement incontournables<br />

en cas d’accrochage sur la route. <<br />

Série : l’atelier de demain<br />

Fixer un rendez-vous, réparer un véhicule,<br />

envoyer la facture, etc. : les processus en<br />

place dans les ateliers suivent plus ou moins<br />

le même modèle. Les nouvelles technologies<br />

permettent cependant de simplifier et d’accélérer<br />

ces processus. Dans le cadre d’un projet<br />

d’étude de l’Université de Saint-Gall (HSG),<br />

Fabienne Rudolf, Michèle Odermatt, Pascal<br />

Inauen et Sophie Stopp se sont penchés sur<br />

les processus mis en œuvre dans les ateliers<br />

d’automobile ainsi que sur les technologies<br />

numériques et ont élaboré des propositions<br />

très concrètes pour l’atelier de demain.<br />

L’UPSA était dirigée par le service représentation<br />

de la branche, avec le professeur<br />

Andrea Back en charge de HSG.<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> commente les résultats de<br />

ce travail de projet dans une série de six<br />

épisodes.<br />

Prochain épisode<br />

AI 10/19 : création de la commande<br />

Protégez vos apprentis et vous-même avec un Safety Bag!<br />

Le nouveau<br />

Safety Bag<br />

est arrivé !<br />

Le contenu du Safety Bag peut différer de l’image.<br />

Le set sécurité / Safety Bag comprend l’équipement de protection individuelle (EPI) qui est prescrit par la loi comme<br />

une paire de lunettes de sécurité, chaussures de sécurité, bouchons d’oreilles de sécurité, gants de sécurité ainsi<br />

qu’une brochure sur la sécurité au travail. Fourni dans un sac à dos pour tout transporter pratiquement. Vous pouvez<br />

commander le Safety Bag avec ou sans chaussures de sécurité.<br />

Vous trouverez sur www.safetyweb.ch des informations complémentaires ainsi qu’un formulaire de commande.<br />

be safe!


COMMERCE & SERVICE APRÈS-VENTE<br />

Importations automobiles et CO 2<br />

Les amendes explosent<br />

Les importateurs automobiles suisses doivent payer des amendes liées au CO 2<br />

de plus de 31,1 millions de francs pour 2018,<br />

un chiffre record qui concerne trois importateurs en particulier. Jürg A. Stettler<br />

Depuis juillet 2012, les importateurs sont<br />

sanctionnés en cas d’émissions de CO 2<br />

excessives<br />

sur des voitures neuves. Jusqu’à présent,<br />

les importateurs automobiles ont été le plus<br />

durement frappés en 2015, avec des amendes<br />

atteignant 12,6 millions d’euros. Ces dernières<br />

années, ils avaient pourtant réussi à gérer de<br />

mieux en mieux leurs flottes, si bien que les<br />

amendes étaient cantonnées à une fourchette<br />

allant de 2,3 à 2,8 millions d’euros. Elles explosent<br />

toutefois en 2018. Les 74 grands importateurs<br />

répertoriés par l’Office fédéral de<br />

l’énergie (OFEN) ainsi que les petits importateurs<br />

ayant des décomptes individuels doivent<br />

débourser la somme colossale de 31,1 millions<br />

de francs.<br />

FCA Switzerland SA, l’importateur des<br />

marques Abarth, Alfa Romeo, Fiat, Jeep<br />

et Lancia, est touché de manière particulièrement<br />

dure. L’entreprise italienne doit<br />

en effet s’acquitter de près de 11,4 millions<br />

de francs pour un écart de CO 2<br />

de 9,7 g/km.<br />

Mercedes-Benz Suisse SA, l’importateur des<br />

marques Mercedes-Benz, Smart et Maybach,<br />

est à peine mieux loti. L’écart de 7,3 g/km par<br />

rapport à la directive imposée par la Confédération<br />

est puni d’une amende de 10,5 millions<br />

de francs. Les deux importateurs ont<br />

assuré au « Tages-Anzeiger » que les sanctions<br />

ne seraient pas répercutées à leurs clients.<br />

« L’amende liée au CO 2<br />

n’augmente pas les<br />

prix des véhicules neufs en Suisse », déclare<br />

Serenella Artioli De Feo de Fiat Chrysler Automobiles<br />

Switzerland. Et le porte-parole de<br />

Mercedes-Benz Suisse SA, Patrick Bossart, de<br />

constater lui aussi que « les amendes n’ont<br />

aucun impact sur la tarification des voitures<br />

neuves. »<br />

Avec Mazda Suisse, qui doit elle aussi verser<br />

une amende de près de 4,5 millions de francs,<br />

trois des 74 grands importateurs règlent ainsi<br />

pratiquement 85 % de la facture totale. Le produit<br />

qu’en retire la Confédération est d’ailleurs<br />

affecté au fonds pour les routes nationales et<br />

le trafic d’agglomération (FORTA). La Confédération<br />

définit une limite de CO 2<br />

individualisée<br />

pour chaque importateur et tient notamment<br />

compte du poids des véhicules. Cette approche<br />

permet de s’assurer que les importateurs qui<br />

respectent d’ores et déjà la limite de 130<br />

grammes de CO 2<br />

par kilomètre s’engagent<br />

à réduire davantage leurs émissions au sein<br />

de leur flotte. Bien qu’il manque les données<br />

d’un importateur dans les statistiques de la<br />

Confédération, car le calcul des amendes n’a<br />

pas encore été achevé, les amendes liées au<br />

CO 2,<br />

qui atteignentpour l’instant CHF 31 113<br />

634.45 pour l’année 2018, n’augurent rien de<br />

bon pour <strong>2019</strong>.<br />

Et personne ne sait si la réglementation<br />

transitoire adoptée en Suisse par voie d’ordonnance<br />

dans le cadre de la révision actuelle<br />

de la loi sur le CO 2<br />

sera maintenue. Cette réglementation<br />

transitoire prévoit que toutes<br />

les voitures neuves ne seront intégrées qu’en<br />

2023 au calcul de la limite plus sévère de 95<br />

grammes de CO 2<br />

par kilomètre au lieu de 130,<br />

et non pas en 2020 comme l’impose l’UE, ce<br />

qui pourrait naturellement conduire à une<br />

nouvelle explosion des amendes dès 2020.<br />

Personne ne sait non plus à l’heure actuelle qui<br />

devra payer la note en fin de compte : le client<br />

qui achète une voiture neuve, l’importateur qui<br />

fait des bénéfices, le garagiste qui réalise une<br />

marge ou un peu tous à leur niveau... <<br />

Le top 10 des amendes liées au CO 2<br />

en 2018**<br />

Importateur<br />

Groupe de<br />

véhicules*<br />

Nombre de VT<br />

Poids à vide<br />

moyen en kg<br />

Émissions moyennes<br />

de CO 2<br />

2018 en g/km<br />

(non pondérées)<br />

Émissions moyennes<br />

de CO 2<br />

2018 en<br />

g/km (pondérées)<br />

Limite de CO 2<br />

en<br />

g/km<br />

Écart en g/km<br />

Amende en CHF<br />

FCA Switzerland SA Standard 15 302 1604 141.7 141.6 131.9 9.7 11 368 621.00<br />

Mercedes Benz<br />

Schweiz AG<br />

Standard 21 277 1860 151.0 151.0 143.6 7.3 10 522 540.00<br />

Mazda Suisse SA Mazda 6107 1503 139.1 139.1 129.4 9.6 4 473 988.00<br />

Ford Motor Comp.<br />

(Switzerland) SA<br />

Honda Automobiles<br />

Suisse SA<br />

VW Gruppe und<br />

Porsche<br />

Standard 14 761 1612 135.5 135.5 132.2 3.3 1 188 998.63<br />

Standard 2855 1372 127.2 127.2 121.3 5.8 968 701.44<br />

Standard 78 736 1745 139.7 139.6 138.3 1.3 822 791.19<br />

Maserati Schweiz AG Maserati 594 2258 248.8 248.8 239.0 9.7 441 312.31<br />

S & N Automobile Standard 102 1869 155.9 155.9 144 11.8 97 950.60<br />

Korean Motor<br />

Company, Kontich<br />

Standard 6873 1560 131.2 131.2 129.9 1.3 71 822.85<br />

Garage Auto Kunz AG Subaru 80 1674 172.6 172.6 164.6 7.9 44 532.00<br />

* Désigne la flotte de voitures de tourisme qui est prise en compte pour le calcul de l’amende. Un importateur peut disposer de plusieurs groupes de véhicules dans le cas d’objectifs<br />

spéciaux. Standard : décompte indépendant des marques pour une limite de 130 g/km. Nom de la marque XY : limite de petit constructeur ou de constructeur de niche pour la marque en<br />

question.<br />

** De petits importateurs ayant des décomptes individuels devaient en outre encore s’acquitter de CHF 832 375.95, si bien que le total des amendes s’élève à CHF 31 113 634.45 jusqu’à<br />

présent. Les données d’un importateur font encore défaut dans les statistiques, car le calcul des amendes n’est pas encore achevé.<br />

Source : bfe.admin.ch<br />

86<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


le<br />

courage<br />

c‘Est faire<br />

COnfiANcE<br />

NOS AVANTAGES POUR VOUS!<br />

Grâce au partenariat avec Allianz Suisse, profitez de<br />

conditions préférentielles sur certaines couvertures.<br />

Cette offre a été spécialement conçue pour les<br />

membres de la UPSA.<br />

Des avantages vous sont réservés. Saisissez cette<br />

occasion et demandez-nous de plus amples informations.<br />

Nous vous fournirons volontiers un conseil<br />

gratuit et vous établirons une offre concrète.<br />

Contactez-nous<br />

maintenant<br />

pour en profiter!<br />

Pour les clients privés<br />

<strong>–</strong> Assurance ménage<br />

<strong>–</strong> Assurance responsabilité<br />

civile privée<br />

<strong>–</strong> Assurance objets de valeur<br />

<strong>–</strong> Assurance bâtiments<br />

<strong>–</strong> Assurance de protection<br />

juridique<br />

Pour les entreprises<br />

<strong>–</strong> Assurances de choses<br />

<strong>–</strong> Assurances de patrimoine<br />

<strong>–</strong> Assurances de personnes<br />

Allianz Suisse<br />

Contrats de faveur pour entreprises/associations<br />

Tél. +41 58 358 50 50, contrats.faveur@allianz.ch<br />

ou l’agence générale près de chez vous <strong>–</strong> allianz.ch


ASSOCIATION & SECTIONS<br />

Journée des garagistes suisses 2020<br />

« Le débat écologique concerne<br />

directement notre branche »<br />

Le programme de la Journée des garagistes suisses est connu. Les invités peuvent s’attendre à une conférence intéressante<br />

ponctuée d’exposés captivants. Le rapport du garagiste à son client occupera le devant de la scène et fera l’objet d’une<br />

analyse à l’automne dans le cadre d’une enquête représentative. Reinhard Kronenberg<br />

M. Wernli, le politologue Claude Longchamp<br />

montrera lors de la Journée des<br />

garagistes suisses 2020 comment et<br />

pourquoi des tendances sociales prennent<br />

forme et mettra en évidence leurs effets à<br />

l’aide du débat écologique actuel. En quoi<br />

cela est-il pertinent pour les garagistes ?<br />

Urs Wernli : Surtout parce que le débat écologique<br />

a diverses conséquences : socialement,<br />

il influence le comportement des usagers de<br />

véhicules motorisés et politiquement, il a un<br />

impact sur la composition du Parlement et sur<br />

la teneur de la législation. La branche automobile<br />

et par conséquent les membres de<br />

l’UPSA sont donc directement touchés.<br />

Pascal Previdoli, le directeur adjoint de<br />

l’Office fédéral de l’énergie, interviendra<br />

lui aussi. Pourquoi ?<br />

Nous attachons une grande importance à<br />

sa participation. Nous voulons montrer que<br />

grâce à elle des passerelles ne cessent d’être<br />

construites entre l’industrie et les autorités.<br />

Nous pourrons mieux relever les défis à venir<br />

en agissant ensemble. C’est pourquoi nous<br />

considérons aussi le dialogue comme un signe<br />

permettant de contribuer à la solution.<br />

Quel rôle jouera Jürg Röthlisberger, le directeur<br />

de l’Office fédéral des routes (OFROU) ?<br />

L’UPSA s’insère constructivement dans la politique<br />

de l’environnement et des transports.<br />

L’OFROU peut influencer significativement le<br />

développement de la mobilité individuelle.<br />

Il sera donc intéressant d’apprendre de la<br />

bouche du chef de l’OFROU comment il perçoit<br />

l’évolution et où il mettra l’accent prochainement.<br />

Le président central de l’UPSA Urs Wernli s’attend à des exposés captivants lors de la prochaine Journée des<br />

garagistes suisses.<br />

Jürg Röthlisberger participera à la table<br />

ronde avec le conseiller national PLR<br />

Thierry Burkart et avec Christian Bach de<br />

l’Empa. Où voyez-vous un lien ici ?<br />

Ce mélange n’est inhabituel que de prime<br />

abord. À y regarder de plus près, il prend tout<br />

88<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


son sens : planification des transports par l’OFROU,<br />

développement du réseau routier par le Parlement,<br />

développement des technologies de propulsions<br />

par l’Empa. Tout cela ne peut, depuis longtemps,<br />

plus être pris en compte de manière isolée et aura<br />

un impact important sur notre cœur de métier, le<br />

trafic individuel motorisé.<br />

La formation initiale et continue est également<br />

une préoccupation. Dans quelle mesure ?<br />

La formation figure parmi les missions principales<br />

de notre association et fait donc partie intégrante du<br />

programme de chaque Journée des garagistes suisses.<br />

Cette fois-ci, nous discuterons avec de jeunes professionnels<br />

de leurs expériences et de leurs perspectives.<br />

Nous voulons savoir comment ils perçoivent<br />

leur formation et où ils discernent un potentiel<br />

d’amélioration. Nous leur demanderons bien sûr aussi<br />

ce qu’ils pensent de tout ce débat écologique et<br />

comment ils l’interprètent.<br />

Mireille Jaton, une personnalité à laquelle on<br />

ne s’attend pas nécessairement à un colloque de<br />

garagistes, ouvrira l’après-midi.<br />

C’est vrai. Lorsque nous avons lu au printemps<br />

qu’une Suissesse avait gagné le concours de meilleur<br />

orateur d’Europe, nous savions tout de suite que<br />

nous devions l’inviter. Les Suisses ne sont en effet<br />

pas connus pour leurs talents d’orateurs. Bien savoir<br />

s’exprimer et être conscient de son impact peut être<br />

utile dans de nombreuses situations de la vie de tous<br />

les jours. Et s’il y a bien quelqu’un qui sait comment<br />

procéder, c’est Mireille Jaton.<br />

Le 14 janvier, au Kursaal de Berne, l’UPSA présentera<br />

également les résultats d’une étude de marché<br />

portant sur la relation entre l’automobiliste et<br />

le garagiste. Quel en est le contexte ?<br />

Nos membres sont tous les jours en contact avec<br />

leurs clients et reçoivent des retours directs. Ce<br />

sont des clichés instantanés individuels très importants<br />

pour chaque entreprise. Avec le sondage<br />

mené auprès des automobilistes, nous souhaitons<br />

présenter à nos membres des indications complémentaires<br />

pour l’avenir proche. C’est pourquoi<br />

nous avons demandé à Link, un institut d’études<br />

de marché renommé, d’étudier la perception des<br />

garagistes par leurs clients sur une base représentative.<br />

Nous voulons en retirer de nombreuses<br />

leçons concrètes qui permettront à nos membres<br />

d’aborder encore mieux les besoins de leurs clients.<br />

Quelle sera la mission de Michael Jost de VW ?<br />

Nous sommes ravis d’avoir convaincu le stratège en<br />

chef de Volkswagen de faire un exposé. Il devrait<br />

être passionnant d’apprendre comment VW souhaite<br />

devenir un prestataire de mobilité après avoir<br />

été un constructeur automobile et ce que cela signifie<br />

pour les concessionnaires. C’est intéressant pour<br />

les concessionnaires VW, mais aussi pour toute la<br />

branche. Les occasions d’obtenir de telles informations<br />

de premier choix sont rares.<br />

Le programme du soir est lui aussi connu. À quoi<br />

peuvent s’attendre les invités ?<br />

Avec Philip Keil, nous avons engagé l’un des meilleurs<br />

conférenciers d’affaires de l’espace germanophone. Il<br />

est pilote et transmet ses connaissances de l’aviation<br />

aux entreprises, et ce, d’une manière authentique et<br />

incomparable qui envoûte son auditoire. Les participants<br />

y trouveront une valeur d’usage élevée. Les invités<br />

qui se sont inscrits pour le dîner en garderont de<br />

bons souvenirs. <<br />

Inscrivez-vous maintenant<br />

www.agvs-upsa.ch/fr/colloque2020<br />

Südo AG<br />

Tel 044 439 90 50<br />

Fax 044 439 90 51<br />

info@suedo.ch<br />

Müslistrasse 43<br />

8957 Spreitenbach<br />

since 1928<br />

VOTRE PARTENAIRE DE<br />

KS-TOOLS POUR LA<br />

SUISSE!<br />

PRO 25S<br />

POUR L’USAGE PROFESSION-<br />

NEL DE TOUS LES JOURS<br />

NEW<br />

« Clients, environnement, compétences » et une valeur d’usage élevée<br />

kro. Le rapport entre le garagiste et son client comme<br />

principale partie prenante occupera le devant de la<br />

scène de la 15 e Journée des garagistes suisses qui se<br />

tiendra le 14 janvier 2020 au Kursaal de Berne. Pour<br />

se pencher en détail sur cette relation hautement<br />

pertinente pour chaque membre, l’UPSA a demandé à<br />

l’institut d’étude d’opinion Link de mener une étude de<br />

marché représentative. Les résultats de l’enquête à<br />

laquelle plus de 1000 automobilistes suisses participeront<br />

seront présentés le 14 janvier dans le cadre<br />

du colloque de l’UPSA.<br />

La Journée des garagistes suisses 2020 sera également<br />

agrémentée d’autres temps forts : le politologue<br />

Claude Longchamp expliquera comment et pourquoi<br />

des tendances sociales prennent forme et mettra<br />

en évidence leurs effets politiques sur l’exemple du<br />

débat écologique actuel. Les conséquences pour les<br />

concessionnaires du choix des constructeurs visant<br />

à en faire des prestataires de mobilité seront également<br />

abordées. L’analyse sera conduite par quelqu’un<br />

de très compétent. L’UPSA est en effet parvenue à<br />

convaincre Michael Jost, responsable de la stratégie<br />

du groupe Volkswagen, de faire un exposé.<br />

Les participants pourront se réjouir d’un temps fort<br />

particulier pour clore la journée lors du traditionnel<br />

Dîner des garagistes : Philip Keil, le pilote le plus<br />

célèbre d’Allemagne, invitera les participants à<br />

embarquer pour un vol très spécial, un vol qui aurait<br />

facilement pu virer à la catastrophe. Ce que M. Keil<br />

en déduit pour les équipes dans les entreprises est<br />

tout bonnement fascinant !<br />

www.suedo.ch<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>


ASSOCIATION & SECTIONS<br />

Première pour le préapprentissage d’intégration<br />

> Cérémonie de remise des diplômes de la section UPSA Soleure.<br />

Les mécatroniciens d’automobiles CFC de la section UPSA Soleure.<br />

pd. Les jeunes professionnels de la section<br />

UPSA Soleure ont décroché leur certificat de<br />

capacité et leur attestation professionnelle fin<br />

juin, devant près de 240 invités. Roger Brogli<br />

a animé, comme à l’accoutumée, la cérémonie<br />

dans la Turbensaal. 61 candidats ont été examinés.<br />

L’UPSA a été ravie de remettre leur certificat<br />

de capacité à cinq femmes. Les jeunes professionnels,<br />

au premier rang desquels figure le<br />

mécanicien en maintenance d’automobiles Luca<br />

Urani, qui a obtenu l’excellente note de 6,0 dans<br />

la matière Connaissances professionnelles, ont<br />

réalisé de magnifiques performances.<br />

Les résultats se situent en moyenne au même<br />

niveau que l’année dernière. Chez les assistants<br />

en maintenance d’automobiles, le meilleur<br />

candidat a terminé sur une note de 5,1,<br />

chez les mécaniciens en maintenance d’automobiles<br />

CFC, la meilleure note s’est établie à<br />

5,6 et chez les mécatroniciens d’automobiles<br />

CFC, la note finale est montée jusqu’à 5,1.<br />

La branche automobile soleuroise a également<br />

mené une classe de diplômés du préapprentissage<br />

d’intégration : douze candidats ont<br />

suivi le cursus d’un an qui cherche à favoriser<br />

l’insertion professionnelle. Neuf diplômés ont<br />

reçu un contrat de formation d’assistant en<br />

maintenance d’automobiles AFP de la part de<br />

leur entreprise formatrice. La section remercie<br />

ses garages membres qui ont participé à ce<br />

cursus.<br />

Pour finir, Shorty s’est chargé de magnétiser<br />

la cérémonie. Le magicien-comédien a pu<br />

ensorceler tout le monde avant que les participants<br />

ne terminent la soirée autour d’un<br />

bon repas convivial signé Hugo Uebelhard et<br />

sa brigade. <<br />

La CP MOBIL est la caisse de pensions des associations professionnelles UPSA ASTAG 2roues Suisse USIC<br />

Pleins feux sur la branche<br />

de la mobilité.<br />

Nous sommes des professionnels de la prévoyance et nous connaissons donc les besoins<br />

de la branche mieux que n’importe quelle autre caisse de pensions. Demandez-nous<br />

conseil ! Simplicité, sens de l’accueil et compétence, tels sont nos maîtres-mots. CP MOBIL,<br />

Wölflistrasse 5, 3006 Berne, téléphone 031 326 20 19, www.pkmobil.ch<br />

140110_PKM_Ins_df_Scheinwerfer_AGVS.indd 2 10.01.14 14:19<br />

90<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


ASSOCIATION & SECTIONS<br />

Une cérémonie placée sous le signe de la chance<br />

> Prêts pour l’avenir : 62 apprentis de la section Oberland bernois de l’UPSA se réjouissent de leur diplôme<br />

bg. « Le bonheur, c’est aimer ce que tu dois<br />

faire et avoir le droit de faire ce que tu aimes. »<br />

C’est par ces mots d’Henry Ford, pionnier de<br />

l’automobile, que Martin Wildhaber, président<br />

de la section Oberland bernois, a accueilli les<br />

62 diplômés ainsi que les nombreux convives<br />

et visiteurs réunis dans le centre des expositions<br />

de Thoune pour la cérémonie de remise<br />

des diplômes <strong>2019</strong>.<br />

« Vous avez de la chance ! C’est le cas de tous<br />

ceux qui se retrouvent ici ce soir, mais c’est<br />

tout particulièrement vrai pour les jeunes diplômés<br />

», a poursuivi M. Wildhaber. « Vous<br />

avez suivi la formation que vous avez choisie.<br />

Vos excellentes performances montrent que<br />

vous l’avez aimée », se réjouit le président. Lors<br />

de la cérémonie, les diplômés ont reçu leur attestation<br />

professionnelle ou leur certificat fédéral<br />

de capacité et ont ainsi posé la première<br />

pierre de leur vie professionnelle. « Vous avez<br />

appris un métier à plusieurs facettes, et notre<br />

branche a grand besoin de vous », a-t-il ajouté.<br />

« C’est maintenant à vous de façonner votre<br />

avenir professionnel. » Il a exhorté les jeunes<br />

professionnels à se fier à leurs aptitudes, à<br />

être ouverts à la nouveauté et à rester curieux<br />

et dévoués. Les opportunités de formation<br />

continue dans la branche automobile sont<br />

nombreuses et permettent d’y poursuivre au<br />

mieux ses objectifs professionnels.<br />

« Parents, maîtres d’apprentissage, instructeurs,<br />

enseignants en école professionnelle et<br />

cercle d’amis : vous avez tous contribué à la<br />

réussite de l’apprentissage. Accompagner, encourager<br />

et soutenir de jeunes gens en formation<br />

est un travail important et magnifique,<br />

mais parfois stressant », a indiqué le président<br />

avec un clin d’œil.<br />

En <strong>2019</strong>, trois femmes ont terminé une formation<br />

technique dans l’automobile. L’une d’elles<br />

a décroché une distinction pour ses performances<br />

exceptionnelles.<br />

Doigts habiles, excellente capacité de compréhension<br />

et concentration parfaite : telles<br />

étaient les qualités requises pendant les examens<br />

pratiques. Les candidates et les candidats<br />

ont travaillé d’arrache-pied au service de<br />

la mobilité. Les examens ont eu lieu au centre<br />

de formation de Mülenen, où environ 80 experts<br />

étaient déployés pendant près de quatre<br />

semaines.<br />

Sur les 64 apprentis ayant passé l’examen, 62<br />

ont pu décrocher leur diplôme. Une médaille<br />

et une serviette de fitness ont été remises aux<br />

jeunes diplômés. <<br />

Sur les 64 diplômés, 26 ont été distingués pour leurs excellentes performances.<br />

NEW E-SHOP &<br />

3D WHEELS<br />

CONFIGURATOR<br />

AND MUCH MORE<br />

SIMPLY BETTER!<br />

WWW.CAREX.CH


ASSOCIATION & SECTIONS<br />

Le diplôme remis par un champion en or<br />

> Dario Cologna décerne les titres lors de la cérémonie de remise des diplômes de la section UPSA Argovie.<br />

crc. Dario Cologna a étoffé son rôle à l’UPSA<br />

début <strong>2019</strong>. En tant qu’ambassadeur de l’efficacité<br />

et des performances exceptionnelles, il<br />

a remis leurs diplômes aux jeunes apprentis<br />

ayant achevé leur cursus avec succès. Après<br />

l’allocution de bienvenue de Martin Sollberger,<br />

président de la section UPSA Argovie, André<br />

Hofmann, président de la formation professionnelle,<br />

a repris les rênes de la soirée.<br />

Il a félicité les jeunes diplômés avant d’interviewer<br />

l’ambassadeur de l’UPSA. Les invités<br />

ont appris que Dario Cologna, skieur de fond<br />

professionnel, est ravi de s’engager en faveur<br />

des garagistes et de leur relève : « C’est un<br />

rôle avec lequel je m’identifie. » Pour Dario<br />

Cologna, il y a trois points communs entre le<br />

sport de haut niveau et la formation : « Nous<br />

avons des valeurs similaires, car pour réussir,<br />

il nous faut de la discipline et de la persévérance,<br />

et nous devons poursuivre résolument<br />

nos objectifs. Ceux qui se fixent des objectifs<br />

ambitieux peuvent les atteindre en y travaillant<br />

avec assiduité. »<br />

André Hofmann souhaitait également apprendre<br />

du sportif de pointe s’il lui est difficile<br />

de renoncer à beaucoup de choses pour<br />

réussir : « Non, pas du tout. Un sportif professionnel<br />

doit faire preuve de discipline durant<br />

de nombreuses années, mais cela ne signifie<br />

pas pour autant qu’il doive renoncer à tout. Un<br />

sportif a aussi le droit de se faire plaisir, mais<br />

au bon moment. »<br />

Le champion olympique Dario Cologna (à g.) avec le président de la formation professionnelle, André Hofmann.<br />

Pour finir, il a donné le conseil suivant aux<br />

diplômés : « Pour vous, une période se termine<br />

aujourd’hui et votre vie va changer. Même<br />

lorsque vous atteignez un objectif, la vie continue<br />

», a déclaré le quadruple champion olympique.<br />

Il se présente toujours une nouveauté<br />

sur laquelle il faut travailler, que ce soit pour<br />

vous en tant que jeunes professionnels, ou<br />

pour moi en tant qu’athlète. Pour vous, c’est<br />

la formation continue, et pour moi, ce sont les<br />

prochains Jeux olympiques de Pékin. »<br />

Cette année, 240 candidats ont pris part aux<br />

examens finaux en Argovie et 90 % d’entre eux<br />

les ont réussis. La moyenne générale des notes<br />

pour les cinq catégories de formation a été de<br />

4,6. Tous les jeunes diplômés ayant obtenu<br />

une note globale de 5,0 ou plus se sont vu remettre<br />

des mains de Dario Cologna, avec leur<br />

diplôme, un couteau suisse personnalisé et<br />

un bon-cadeau pour un voyage. Le sportif de<br />

pointe s’est ensuite prêté au jeu d’une séance<br />

photos devant la paroi photographique prévue<br />

à cet effet. <<br />

Les diplômés ayant obtenu une note globale égale ou supérieure à 5,0 montrent leurs titres avec fierté. (Photos : Foto Basler)<br />

92<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


ASSOCIATION & SECTIONS<br />

30 ans d’engagement pour la relève<br />

> Urs Baumann est responsable du centre CI UPSA de Lenzbourg.<br />

notre relève. Ils sont devenus de plus en plus<br />

importants ces dernières années. Néanmoins,<br />

nous ne négligeons pas la formation artisanale.<br />

Si l’on compare la formation d’autrefois à celle<br />

d’aujourd’hui, on peut dire qu’elle est devenue<br />

plus large, plus intéressante et plus exigeante.<br />

À l’époque, les apprentis n’étaient pas aussi<br />

sages que les volées actuelles. Mais je pense<br />

que les jeunes d’aujourd’hui peuvent sans<br />

problème se montrer plus ambitieux quand il<br />

s’agit de tester soi-même la nouveauté.<br />

Depuis trente ans, il s’engage en faveur de la relève dans la branche automobile : Urs Baumann.<br />

crc. Monsieur Baumann, de quelle formation<br />

initiale disposez-vous ?<br />

Urs Baumann, responsable du centre de formation<br />

UPSA, section Argovie, à Lenzbourg :<br />

De 1976 à 1980, j’ai suivi une formation de<br />

mécanicien automobile au Centralgarage AG<br />

à Aarau. À l’époque, c’est ainsi que s’appelait<br />

la profession.<br />

Comment êtes-vous arrivé au centre CI ?<br />

Quelques années après mon apprentissage, de<br />

1986 à 1988, je me suis formé pour l’obtention<br />

du diplôme fédéral de mécanicien automobile.<br />

C’était équivalent à l’examen de maîtrise. J’ai<br />

suivi la première formation en cours d’emploi<br />

proposée par l’École technique suisse de Winterthour.<br />

Avec les personnes inscrites, nous<br />

avons formé un groupe et avions l’habitude de<br />

nous réunir chez moi pour étudier. Je me suis<br />

alors rendu compte que j’aimais bien aider mes<br />

camarades quand ils avaient des questions sur<br />

le contenu des cours. Peu de temps après, un<br />

poste de responsable de cours s’est libéré au<br />

centre CI de Lenzbourg. J’ai vu l’annonce et j’ai<br />

postulé. J’ai été recruté et je suis entré en fonction<br />

le 14 août 1989.<br />

Vous souvenez-vous encore de votre<br />

première journée de travail ?<br />

Durant la première semaine, j’ai fait la<br />

connaissance de nombreuses personnes, à<br />

l’école professionnelle et bien sûr au centre<br />

CI. Nous avons préparé un véhicule accidenté<br />

pour pouvoir l’utiliser à des fins de formation.<br />

J’ai eu l’occasion de mettre sur pied un<br />

nouveau travail par postes, qui a ensuite été<br />

utilisé pendant quelques années. Le dimanche<br />

précédant mon premier jour d’enseignement,<br />

j’ai passé en revue tous les postes afin d’être<br />

parfaitement prêt pour les premiers cours.<br />

Quelle fonction avez-vous d’abord exercée ?<br />

J’étais responsable de cours et j’enseignais la<br />

branche « technique automobile ».<br />

Qu’est-ce qui a le plus changé depuis ?<br />

Au début, nous travaillions encore avec un<br />

ordinateur Atari. Les possibilités étaient bien<br />

sûr très limitées. Aujourd’hui, nous exploitons<br />

tous les moyens offerts par l’infrastructure informatique<br />

moderne. Nous sommes ainsi en<br />

mesure de concevoir et d’adapter nous-mêmes<br />

des outils didactiques attrayants et des fiches<br />

de travail. La numérisation nous a beaucoup<br />

impactés, dans le sens positif du terme.<br />

Pouvez-vous me donner un exemple ?<br />

Quand j’ai commencé à travailler ici, nous ne<br />

disposions d’aucune nouvelle voiture pour former<br />

les apprentis. Au mieux, nous avions des<br />

voitures accidentées et des épaves. En 1991,<br />

la première voiture neuve est arrivée, une<br />

Toyota. De même, il n’y avait pas vraiment<br />

d’appareils d’essai à l’époque. Nous apprécions<br />

d’autant plus la situation actuelle. Nous travaillons<br />

aujourd’hui avec des voitures de la toute<br />

dernière génération et utilisons des appareils<br />

ultramodernes comme des appareils de diagnostic<br />

et d’essai. Par rapport à avant, c’est<br />

déjà un énorme avantage que j’apprécie à sa<br />

juste valeur. En ce qui concerne la formation,<br />

les travaux de mécanique occupaient autrefois<br />

le premier plan. De nos jours, nous proposons<br />

des travaux de diagnostic et d’évaluation à<br />

En quoi une formation dans le secteur<br />

automobile est-elle intéressante pour<br />

les jeunes ?<br />

Elle est vaste et offre de la diversité. Ceux<br />

qui décident de se former dans notre branche<br />

doivent savoir qu’elle évoluera. Autrement dit,<br />

il faut soi-même se former en permanence. Pas<br />

question de se reposer sur ses lauriers.<br />

Aujourd’hui, les apprentis doivent se former<br />

sur toutes les motorisations : essence,<br />

diesel, électrique, hybride. Comment y<br />

arrivez-vous ?<br />

Notre équipe d’enseignants doit elle aussi relever<br />

constamment des défis pour rester dans<br />

la course. Nous devons nous familiariser avec<br />

les techniques les plus récentes et disposer<br />

du savoir-faire actuel pour pouvoir former<br />

nos apprentis avec compétence. C’est un état<br />

d’esprit que nous devons avoir au quotidien.<br />

Autant dire que nous avons de quoi faire et<br />

nous sommes contents que les métiers de l’automobile<br />

continuent d’être très appréciés.<br />

Est-ce que vous enseignez aussi ?<br />

En tant que responsable du centre CI, je dois<br />

régler chaque jour de nombreuses questions<br />

administratives et organisationnelles, ce qui<br />

ne me permet malheureusement plus d’assumer<br />

une charge d’enseignement régulière. <<br />

MIDLAND.CH<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>93


ASSOCIATION & SECTIONS<br />

« La prochaine chance vient après la défaite »<br />

> La pilote de course Marylin Niederhauser a remis les diplômes à Bienne fin juin lors de la fête de fin d’apprentissage<br />

az. Elle va vite, très vite. Marylin Niederhauser<br />

est pilote de course automobile, elle aime<br />

évidemment la vitesse. Fin juin, elle a remis<br />

les certificats de capacité et les attestations<br />

professionnelles à Bienne lors de la fête de fin<br />

d’apprentissage. 33 assistants et mécaniciens<br />

en maintenance d’automobiles ont été ainsi<br />

honorés. <strong>AUTOINSIDE</strong> était sur place et a pu<br />

s’entretenir avec Marylin Niederhauser.<br />

Qu’est-ce qui vous fascine dans le sport<br />

automobile ?<br />

Marylin Niederhauser : Ce qui me plaît le<br />

plus, c’est la vitesse au volant. Aucun mot<br />

ne peut décrire cette sensation. On est seul<br />

maître à bord d’un engin d’une puissance<br />

énorme. Je suis bien consciente que c’est un<br />

sport dangereux. Je n’ai pas peur, mais je me<br />

sens humble. Quand je vois des accidents,<br />

je me demande pourquoi je fais cela. Mais<br />

je connais la réponse : outre le plaisir de<br />

conduire, c’est tout un ensemble qui me fait<br />

vibrer, le soutien de mon équipe, l’amour de<br />

l’automobile, mettre le pied sur l’accélérateur<br />

et sentir la vitesse dans tout mon corps.<br />

Vous avez connu plusieurs défaites.<br />

Qu’est-ce qui a su vous motiver à nouveau<br />

après ces déconvenues ?<br />

C’est toujours difficile de surmonter une défaite.<br />

On doute de soi. Il n’est pas juste de<br />

rejeter les torts sur la voiture ou sur l’équipe.<br />

Bien sûr, une erreur sur le véhicule peut gâcher<br />

la course, mais c’est au final moi seule<br />

qui conduis. Chaque entraînement, chaque<br />

course doit m’aider à progresser. Lors d’un<br />

échec, on peut être triste, en colère. Mais une<br />

heure après, il faut repartir. Lors de certaines<br />

Marylin Niederhauser.<br />

courses, je n’ai même pas une heure pour<br />

m’en remettre. J’ai donc appris à analyser très<br />

vite ce qui s’était passé. Qu’est-ce qui n’a pas<br />

marché ? Comment puis-je m’améliorer ? Je<br />

regarde alors devant. On peut toujours progresser<br />

et aller plus vite. Il n’y a pas de limite.<br />

La prochaine chance vient après la défaite.<br />

Avez-vous un rituel avant de courir ?<br />

C’est très difficile d’être pilote. Il faut être au<br />

top, mentalement et physiquement. Avant le<br />

début d’une course, je vais faire un jogging<br />

en combinaison, même s’il fait 30 degrés.<br />

Cela permet de chauffer les muscles. 30 minutes<br />

avant le départ, je m’assois au volant,<br />

je visualise dans mon esprit le parcours une<br />

dernière fois. Juste avant le départ, je suis<br />

concentrée et heureuse. Je suis dans un autre<br />

monde. Je ne sais pas vraiment à quoi je<br />

pense. C’est une décharge d’adrénaline pure.<br />

Vous avez suivi une formation d’assistante<br />

en pharmacie. Qu’est-ce qui vous a particulièrement<br />

plu ?<br />

C’était une période agréable. J’ai fait la connaissance<br />

de beaucoup de gens formidables. J’aime<br />

bien comparer ma formation avec le sport<br />

automobile. J’ai passé les examens intermédiaires,<br />

certains ont été réussis, d’autres moins<br />

bien. Il en va de même dans le sport. J’ai appris<br />

à tenir bon, à persévérer. Cette formation a été<br />

pour moi la période la plus enrichissante. Il<br />

faut le vivre pour comprendre.<br />

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes<br />

diplômés ?<br />

Je ne suis pas l’apprentie exemplaire, car je<br />

n’ai pas travaillé dans le métier que j’ai appris.<br />

Non pas parce que je n’aimais pas la profession<br />

d’assistante en pharmacie, mais en raison<br />

de ma passion de la course. Il y a des<br />

moments dans la vie où l’on aimerait appuyer<br />

sur le frein et tout arrêter. Mais à quoi bon ?<br />

L’essentiel, c’est de ne pas rester sur place,<br />

surtout de ne pas reculer, mais de regarder<br />

droit devant et d’avancer ! <<br />

Infos personnelles<br />

Voiture personnelle : une BMW 120 D<br />

Chanson préférée au volant : la musique<br />

vive et entraînante<br />

Pilote préféré : Moi-même !


GARAGES<br />

Würth AG<br />

wuerth-ag.ch<br />

> Orsy apporte son soutien pour le changement de pneus, mais pas seulement<br />

pd. Les petites pièces de<br />

consommation courante précisément,<br />

comme les vis, les<br />

écrous, les nettoyants de jantes<br />

ou les masselottes d’équilibrage,<br />

sont plus importantes qu’il n’y<br />

paraît en termes de coûts et<br />

d’efficacité pour l’entreprise. Ce<br />

ne sont pas seulement les frais<br />

de matériel qui entrent en ligne<br />

de compte, mais plutôt le processus<br />

de réapprovisionnement<br />

qui prend souvent beaucoup de<br />

temps et, par conséquent, coûte<br />

cher. Et comme il vaut mieux<br />

utiliser son temps et son argent<br />

pour son cœur de métier et ses<br />

clients, c’est là qu’intervient le<br />

système Orsy.<br />

pour satisfaire les clients, il faut<br />

que tout soit à portée de la main :<br />

nettoyant de jantes, grattoir<br />

pour masse adhésive, clé dynamométrique,<br />

masselottes d’équilibrage,<br />

en bref, tout ce qu’il faut<br />

pour changer les pneus. Chaque<br />

geste compte. Pas de problème :<br />

dans le système d’étagère Orsy<br />

et le chariot d’atelier Orsy, on<br />

trouve tout le matériel prêt à<br />

l’emploi en quantité suffisante.<br />

Orsy s’adapte aux besoins de<br />

chaque entreprise, que ce soit<br />

en tant que solution individuelle<br />

dans les espaces restreints ou<br />

sous la forme de système de<br />

gestion des stocks pour approvisionner<br />

tout l’atelier.<br />

Pour le réapprovisionnement<br />

en pièces de consommation<br />

en temps et en heure dans la<br />

quantité exacte souhaitée, le<br />

vendeur Würth est là. Würth est<br />

la spécialiste dans ce domaine<br />

et apporte aux garagistes le<br />

soutien dont ils ont besoin pour<br />

pouvoir se concentrer sur l’essentiel<br />

: leurs clients ! <<br />

Il faut que le changement des<br />

pneus soit rapide. Les clients<br />

préfèrent repartir directement<br />

avec leur véhicule, sans avoir<br />

attendu trop longtemps. Ainsi,<br />

Le système Orsy soutient et décharge les garagistes.<br />

Bieri Tenta AG<br />

bieri.ch<br />

> Les stores textiles enroulables comme alternative moins coûteuse aux cloisons en bois, en béton ou en métal<br />

pd. Les stores enroulables et les<br />

cloisons des postes de travail<br />

de préparation et de réparation<br />

des carrosseries se baissent<br />

et se montent en l’espace de<br />

quelques secondes. Dans beaucoup<br />

d’ateliers, il en découle de<br />

nouvelles possibilités d’aménagement,<br />

par exemple pour<br />

séparer rapidement les postes<br />

de préparation et de petites<br />

réparations, pour que chaque<br />

collaborateur puisse poursuivre<br />

son travail de peinture, de meulage<br />

ou de polissage.<br />

Séparation claire : les nouvelles cloisons enroulables pour une délimitation impeccable<br />

des postes de travail.<br />

Selon le profil d’exigences, les<br />

toiles de bâche enroulables sont<br />

pourvues de parties transparentes<br />

pour assurer le contact<br />

visuel. Le store est actionné<br />

soit par un moteur tubulaire<br />

ne nécessitant pas de maintenance,<br />

soit manuellement<br />

au moyen d’une manivelle. Le<br />

fonctionnement électrique peut<br />

être optimisé grâce à un triple<br />

bouton-poussoir. Le dispositif<br />

enrouleur est fixé au bâtiment<br />

avec des jarrets.<br />

Le tissu extensible est recouvert<br />

d’un revêtement en PVC de<br />

qualité, ce qui le rend à la fois<br />

souple, résistant et robuste.<br />

La toile enroulable est pourvue<br />

d’une barre horizontale. Elle est<br />

insérée dans la toile au moyen<br />

d’un ourlet supplémentaire. Le<br />

store est renforcé par un ourlet<br />

latéral qui ne peut provoquer de<br />

rayures.<br />

Pour mieux permettre le passage<br />

de la lumière, une fenêtre<br />

en PVC peut être intégrée à la<br />

bâche. Le store textile enroulable<br />

est une alternative avantageuse<br />

à la cloison en bois, en<br />

béton ou en métal.<br />

Les avantages d’un coup d’œil :<br />

• utilisation simple<br />

• plusieurs couleurs<br />

• matériaux de qualité<br />

• intégration rapide à l’environnement<br />

de travail<br />

• travail de maintenance minime<br />

• postes de soudage. <<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>95


GARAGES<br />

Abt AG<br />

abt-ag.ch<br />

> Pas d’incident pendant l’hiver grâce au service de la société Abt SA<br />

pd. Quoi de pire qu’un appareil<br />

de montage de pneus qui se<br />

casse en haute saison ? Quoi<br />

de plus énervant que d’équilibrer<br />

cinq fois les roues du<br />

client avant que le résultat<br />

soit satisfaisant ? Nous vous<br />

aiderons à mener à bien votre<br />

garage, à temps pour la saison<br />

hivernale. Nous calibrons<br />

vos machines d’équilibrage,<br />

huilons vos lifts et appareils<br />

de montage de pneus et au<br />

besoin, nous changeons toutes<br />

les pièces d’usure.<br />

Vous avez un produit Corghi ou<br />

Drester ? Alors contactez-nous<br />

et fixez votre rendez-vous de<br />

service pour passer l’hiver<br />

sans incident. <<br />

Les spécialistes d’Abt AG veillent à ce que les garagistes passent l’hiver sans encombre.<br />

Ronal Group<br />

ronal-wheels.com<br />

> Élégant design Ronal R62<br />

pd. Des éléments de rayons décalés<br />

confèrent à la jante Ronal<br />

R62 une esthétique particulièrement<br />

dynamique, même à l’arrêt.<br />

Elle est disponible pour des<br />

voitures de sport de catégorie<br />

moyenne dans les dimensions<br />

7.5 x 17, 7.5 x 18, 8.0 x 19 et 8.5 x<br />

20 pouces en finition Jetblack<br />

mat face polie.<br />

applications sont actuellement<br />

disponibles en rouge, bleu et<br />

vert. La jante convient notamment<br />

à l’Audi RS 3 (8V), la Ford<br />

Focus RS, la Mercedes C 43<br />

AMG, la Hyundai i 30 N Performance,<br />

la Seat Ateca Cupra<br />

ainsi que sur d’autres voitures<br />

de sport de catégorie moyenne<br />

et compacte.<br />

Il s’agit de la première jante Ronal<br />

à disposer d’une apparence<br />

individuelle conférée par les<br />

éléments de design. Les passionnés<br />

d’automobile peuvent<br />

faire poser des applications<br />

en plastique sur les jantes en<br />

alu, lesquelles feront des R62<br />

et donc de votre véhicule un<br />

véritable tape-à-l’œil. La jante<br />

Ronal R62 est livrable avec ou<br />

sans éléments de design. Vous<br />

pouvez également personnaliser<br />

votre jante à postériori. Les<br />

À partir du mois de septembre,<br />

le design Ronal R62 sera aussi<br />

disponible dans la nouvelle finition<br />

brillante Jetblack assortie<br />

d’une sélection de cercles de<br />

boulonnage. Toutes les jantes<br />

Ronal et Speedline Corse de<br />

l’entreprise sont dotées d’une<br />

homologation et des autorisations<br />

TPMS requises. <<br />

Ronal R62 : l’individualité grâce à des éléments de design colorés.<br />

96<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


GARAGES<br />

Rhiag Group Ltd<br />

rhiag.ch / expo-rhiag.com<br />

> Inscription au salon interne Rhiag <strong>2019</strong> à Langenthal<br />

pd. Le quatrième salon interne de<br />

Rhiag Group Ltd aura lieu les 27<br />

et 28 septembre <strong>2019</strong>. Plus de 30<br />

exposants internationaux partent<br />

à la rencontre de garagistes et<br />

de mécaniciens issus de toute la<br />

Suisse.<br />

La branche automobile est<br />

marquée par des mutations<br />

constantes. C’est pourquoi les<br />

garagistes doivent sans cesse<br />

rester informés des dernières<br />

tendances et nouveautés du<br />

marché de la deuxième monte<br />

automobile. C’est là qu’intervient<br />

le salon interne Rhiag. Cette<br />

manifestation unique permet<br />

d’examiner l’univers des pièces<br />

de rechange automobiles. Plus<br />

de 30 exposants sont disponibles<br />

pour des entretiens et pour<br />

répondre aux questions sur les<br />

deux jours du salon.<br />

Cette année, la tombola est assortie<br />

du plus gros gain principal<br />

de son histoire : avec un peu<br />

de chance, l’heureux gagnant<br />

repartira à bord d’une Peugeot<br />

208 toute neuve.<br />

Suite à la visite, il est conseillé<br />

de se rendre dans l’espace de<br />

restauration qui propose des spécialités<br />

variées et des moments<br />

de convivialité. Parfaitement<br />

accessible avec tous les moyens<br />

de transport, la charmante halle<br />

du marché assure une ambiance<br />

familiale. Des places de stationnement<br />

gratuites sont disponibles<br />

devant la halle.<br />

Cette année, un anniversaire<br />

particulier sera célébré comme<br />

il se doit : la société Rhiag<br />

travaille depuis 40 ans dans<br />

l’activité opérationnelle des<br />

pièces de rechange industrielles<br />

et automobiles. Initialement<br />

exploitée par trois personnes,<br />

la société est devenue l’un des<br />

principaux fournisseurs de<br />

pièces de rechange de Suisse.<br />

Depuis sa naissance, Rhiag a<br />

fait confiance à de nombreux<br />

grands fabricants de pièces tels<br />

que Boge-Sachs, Götze-Payen,<br />

LUK et Breco-Brembo, qui font<br />

également partie des exposants<br />

du salon interne. Continuellement<br />

élargie, la gamme comprend<br />

désormais plusieurs centaines<br />

de milliers d’articles dans plus de<br />

cent groupes.<br />

Les personnes intéressées<br />

peuvent obtenir leur billet gratuit<br />

pour le salon interne Rhiag <strong>2019</strong><br />

sur expo-rhiag.com. Des photos<br />

du dernier salon interne sont<br />

publiées sur expo-rhiag.com/fr/<br />

impressionen. <<br />

Dans l’espace de restauration, les visiteurs du salon interne Rhiag peuvent discuter<br />

de leurs impressions des tendances et des nouveautés dans la deuxième monte<br />

automobile.<br />

ABT<br />

abt-sportsline.de<br />

> Procédé Flowforming exclusif ABT High Performance HR en 22 et 23 pouces<br />

pd. Dix paires de doubles<br />

branches filigranes, se prolongeant<br />

jusque dans le rebord de la<br />

jante, caractérisent l’ABT High<br />

Performance HR. La roue en<br />

alliage léger résistant au froid,<br />

proposée pour de nombreux<br />

modèles Audi et VW de grande<br />

taille, est disponible en 22<br />

pouces dans la couleur « Shadow<br />

Silver ». Elle existe même<br />

en 23 pouces en exclusivité pour<br />

l’Audi Q8. Il est également possible<br />

de choisir la nuance « Dark<br />

Smoke ».<br />

des parois peu épaisses, ce qui<br />

a permis de réduire la base de la<br />

jante de près de 50 %, rendant<br />

notamment possible le bord<br />

aminci. Dans le même temps, la<br />

roue mérite tous les éloges au<br />

niveau de la conduite, car elle<br />

est extrêmement stable.<br />

Le configurateur d’ABT contient<br />

d’autres informations sur les<br />

roues en alliage léger d’ABT<br />

Sportsline et les applications<br />

possibles. <<br />

Grâce au procédé de production<br />

innovant de fluotournage,<br />

qui comporte des avantages<br />

similaires à la technique de forgeage,<br />

l’ABT High Performance<br />

HR est particulièrement léger.<br />

La compression perceptible des<br />

matériaux garantit des structures<br />

particulièrement minces et<br />

Un look sympa : l’ABT High Performance HR est disponible pour beaucoup de modèles<br />

Audi et VW de grande taille.<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong> | Septembre <strong>2019</strong>97


SONDAGE DU MOIS<br />

QUE PENSEZ-VOUS DU<br />

PARCOURS D’ESSAI POUR<br />

VOITURES ÉLECTRIQUES<br />

DANS LA HALLE 7 ?<br />

Le salon de courte durée GIMS n’aura définitivement<br />

plus lieu en 2020. La halle 7 abritera désormais GIMS-<br />

Discovery, un grand parcours d’essai intérieur consacré<br />

à l’électromobilité. Il devrait valoriser l’expérience<br />

en direct du Salon de l’auto et de la halle 7 pour en<br />

faire le lieu de rencontre des propulsions alternatives,<br />

conformément à l’air du temps. <strong>AUTOINSIDE</strong> a demandé<br />

à ses lectrices et à ses lecteurs ce qu’ils pensent du<br />

parcours d’essai dans la halle 7.<br />

30 % trouvent l’idée « très attrayante ». Les 70 % restants<br />

ont indiqué que cela ne les intéressait pas.<br />

Ça ne m’intéresse pas.<br />

Il est très<br />

attrayant.<br />

30 %<br />

70 %<br />

Que pensez-vous du parcours d’essai<br />

pour voitures électriques dans la halle 7 ?<br />

APERÇU <strong>AUTOINSIDE</strong> NUMÉRO 10 <strong>–</strong> OCTOBRE <strong>2019</strong><br />

Le prochain numéro paraîtra le mardi 1 er octobre <strong>2019</strong> et abordera les thèmes suivants :<br />

Le grand potentiel des occasions<br />

Dans une interview accordée à <strong>AUTOINSIDE</strong>,<br />

le gérant de l’UPSA, Markus Aegerter,<br />

explique pourquoi l’association attache tant<br />

d’importance au marché de l’occasion.<br />

Le Swiss Automotive Show fête sa<br />

première à Fribourg<br />

Le SAS se développe continuellement et se<br />

tient pour la première fois à Fribourg, et non<br />

plus dans l’entrepôt national. Le magazine du<br />

salon SAS joint relate la première.<br />

L’UPSA soutient ces candidats sur<br />

le chemin de Berne<br />

Il y aura des candidats qui s’engagent en<br />

faveur de la branche automobile aux élections<br />

fédérales du 20 octobre <strong>2019</strong>. Nous les<br />

présenterons.<br />

Le magazine spécialisé au plus fort tirage de la branche automobile suisse<br />

91 e année, 11 numéros en allemand et en français<br />

Tirage septembre 2018 certifié REMP : 12 725 exemplaires dont 9548 en allemand et 3117 en français<br />

Éditeur<br />

Union professionelle suisse de<br />

l’automobile (UPSA)<br />

agvs-upsa.ch<br />

Éditions<br />

<strong>AUTOINSIDE</strong><br />

Wölflistrasse 5, Case postale 64<br />

CH-3000 Berne 22<br />

Téléphone : +41 (0)31 307 15 15<br />

verlag@agvs-upsa.ch, autoinside.ch<br />

Administration et gestion des abonnements<br />

Abonnement annuel<br />

CHF 110.<strong>–</strong> (TVA incluse)<br />

Numéro à l’unité<br />

CHF 11.<strong>–</strong> (TVA incluse)<br />

Contact : Anina Zimmerli<br />

Téléphone : +41 (0)31 307 15 43<br />

anina.zimmerli@agvs-upsa.ch, agvs-upsa.ch<br />

S’abonner maintenant !<br />

agvs-upsa.ch/fr/abo<br />

Rédaction<br />

Supports médiatiques de l‘UPSA<br />

Flurstrasse 50, CH-8048 Zurich<br />

Téléphone : +41 (0) 43 499 19 81<br />

newsdesk@agvs-upsa.ch<br />

Rédaction : Sandro Compagno (sco,<br />

responsable Gestion du contenu), Reinhard<br />

Kronenberg (kro, responsable Journalisme),<br />

Sascha Rhyner (srh, rédacteur mobilité),<br />

André Bissegger (abi, rédacteur mobilité),<br />

Jean-Philippe Pressl-Wenger (jppw, correspondant<br />

Suisse romande), Andreas Senger<br />

(se, domaine technique), Bruno Sinzig (si,<br />

domaine spécial Formation), Raoul Studer<br />

(rst, domaine spécial Politique)<br />

Autres articles de : Sarah Umbricht, Stéphanie<br />

Ackermann, Barbara Germann, Chris<br />

Regez, Anina Zimmerli<br />

Conception : Robert Knopf, Christoph Pfister,<br />

Fatma Bindal<br />

Commercialisation<br />

Supports médiatiques de l’UPSA<br />

Flurstrasse 50, CH-8048 Zurich<br />

Contact : Erich Schlup, Key Account Manager<br />

Téléphone : +41 (0) 43 499 19 83<br />

Portable : +41 (0) 79 256 29 23<br />

vermarktung@agvs-upsa.ch<br />

Responsabilité générale<br />

Rédaction et commercialisation<br />

Georg Gasser<br />

Supports médiatiques de l’UPSA<br />

Flurstrasse 50, CH-8048 Zurich<br />

Téléphone : +41 (0)43 499 19 99<br />

ggasser@agvs-upsa.ch<br />

Impression / envoi<br />

Galledia Print AG<br />

Burgauerstrasse 50, CH-9230 Flawil<br />

galledia.ch<br />

Contact : Michael Rottmeier<br />

Téléphone : +41 (0)58 344 97 44<br />

michael.rottmeier@galledia.ch<br />

Réimpression ou reproduction d’articles,<br />

même partielle, uniquement avec l’accord<br />

des médias de l’UPSA. Nous déclinons toute<br />

responsabilité pour les manuscrits et les<br />

photos envoyés spontanément. L’administrateur<br />

des pages auxquelles renvoient les liens<br />

est seul responsable de leur contenu.<br />

98<br />

Septembre <strong>2019</strong> | <strong>AUTOINSIDE</strong>


Atteignez votre destination quoi que l'hiver vous réserve<br />

1<br />

NOUVEAU<br />

Excellent comportement de<br />

freinage sur neige et glace et<br />

très bonne traction sur neige 1<br />

Seul pneu d'hiver avec adhérence<br />

sur chaussée mouillée «A» pour<br />

toutes les tailles et meilleur<br />

freinage sur chaussée mouillée 1<br />

Disponible avec DriveGuard<br />

Technologie dans des<br />

dimensions sélectionnées 2<br />

1<br />

Essai réalisé par le centre TÜV SÜD auprès d'ATP Papenburg (Allemagne) pour le compte de Bridgestone. TÜV SÜD Product Service GmbH, rapport n°<br />

[713139853-BM], octobre à novembre 2018, Véhicule d'essai: VW Golf 1.6 VII, taille: 195/65 R15, test: www.bridgestone-daten.eu/TUEV-SUED-LM005-report.pdf<br />

2<br />

La technologie DriveGuard de Bridgestone vous permet de continuer à rouler jusqu'à 80 km à 80 km/h max. en cas de panne.<br />

Bridgestone Europe NV/SA<br />

Succursale Suisse<br />

www.bridgestone.ch


Pneus d’hiver de<br />

Derendinger. Pour les<br />

meilleurs garages.<br />

Best<br />

Price!<br />

Bénéficiez du service de livraison de pneus le plus rapide<br />

de la Suisse <strong>–</strong> directement dans votre atelier. Trouvez parmi<br />

de nombreuses marques de pneus Premium les produits<br />

recherchés à des prix très bas avec tous les avantages de<br />

la garantie de pneus Longdrive. Profitez de l‘assortiment<br />

complet de pneus et bien plus encore.<br />

Commander les pneus en ligne<br />

et collecter des Happy Points.<br />

www.derendinger.ch

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!