LA GAZETTE DE NICOLE 019

nicoleesterolle

Numero 19 de la gazette de Nicole Esterolle, avec ANGELA V. HOLLAND, ERNESTO MUNIZ, HAMID SAVKUEV, HÉLÈNE DUCLOS, MARIE GOULARD, MIGUEL ÁNGEL HUERTA ZUÑIGA,
SAMANEH ATEF, SYLVAIN CORENTIN, JACEK SROKA, BENJAMIN MONTI, ZÉLIE DOFFÉMONT

ZEU

N

U

M

É

R

O

1

9

OF

Nicole

ANGELA V. HOLLAND ERNESTO MUNIZ HAMID SAVKUEV

HÉLÈNE DIUCLOS MARIE GOULARD MIGUEL ÁNGEL HUERTA ZUÑIGA

SAMANEH ATEF SYLVAIN CORENTIN JACEK SROKA

BENJAMIN MONTI ZÉLIE DOFFÉMONT


Ne pas désespérer

de l’humanité

POUR NE RATER AUCUN NUMÉRO DE LA GAZETTE DE NICOLE

SUIVEZ-NOUS EN VOUS ABONNANT LÀ :

https://www.yumpu.com/fr/la_gazette_d


CI CONTRE, cette image grandiose

d’humilité pour faire antidote aux

misérables tulipes de Koons. Image de

ces deux bouquets de fleurs sauvages,

loin des grands circuits du colossal et

prétentieux foutoir à pognon qu'est l'art

dit contemporain… Loin du giga–inepte

koonsien, totalement indexé sur le giga –

absurde économique, qui met en danger

l’espèce humaine, à cause de l’énormité des

moyens mis en œuvre pour la destruction

des équilibres vitaux et de tous les écosystèmes,

pour le seul profit à court-terme

des réseaux de pouvoir et d’argent.

Oui, cette image d’un bonheur simple,

d’une beauté et d’une vérité « locales »,

permet de ne pas désespérer de l’humanité.

e_nicole_esterolle

Nicole

Estérolle

Et puis je vous suggère d’aller faire un tour sur mon site

www.schtroumpf-emergent.com


Scènes de la vie en Kazakhstan

Vous ne connaissiez pas encore d’artiste

kazakh… Et bien voilà, vous en connaissez

un maintenant. Et vous pouvez dire son

nom à vos amis pour les épater… et leur

montrer ses œuvres pour les étonner

plus encore…

Merveilleux peintre.

Hamid Savkuev


Authentiques fortes têtes

d’artistes célèbres ou d’inconnus

Je tombe, par hasard, sur le facebook

de Marie Goulard… Et oui, il y a des

coups de chance comme ça… Je vois des

têtes connues et revisitées par l’artiste…

Vraiment étonnantes !

Et puis ce texte, tout aussi étonnant, de

Marie : « Bonjour à tous! Aujourd'hui

c'est totalement craaaazy!! Un peu de tri

à l'atelier!!! Il me reste 6 illustrations

série: « les fortes têtes d artistes »

( Pollock, Combas, Magritte, Klimt,

Matisse, et Haring ) format A4

Ce sont bien sûr des originaux!!! Je les

fais à prix tout doux tout doux 12 € ( au

lieu de 25 € ) frais de port inclus/envoi

possible donc! mp pour infos! »…

On n’y croit pas… Maintenant pour

acquérir ces œuvres, débrouillez-vous !

Marie Goulard


La poésie contre l’inepte

Il est un des plus éminents représentants

de l’École de Cracovie.

Sa peinture est imprégnée sans doute de

cette période pas si lointaine de l’histoire

de la Pologne, où les artistes passaient

leur message de résistance à l’absurdité

soviétique ambiante, non pas de façon

narrative ou allégorique – ce qui leur

aurait valu la prison immédiate – mais sur

un mode plus subtil et codé, qui fait que

cette peinture nourrie de cette résistance,

oublie celle-ci et la transcende.

Une peinture que les fonctionnaires de

l’art ne comprendront donc jamais, et qui

garde donc aujourd’hui intacte sa capacité

de dénonciation de l’inepte bureaucraticofinancier,

qu’il soit de l’Est ou de l’Ouest.

Jacek

Sroka


Angela V.


« J'offre à mon

inconscient l'occasion de

s'exprimer »

« Les motifs complexes de la nature et du

monde créé par l’homme, des fissures sur

le trottoir ou a toile fragile d’une araignée

illuminée par la rosée du matin, me touchent.

Je suis troublé par la violence et l'inhumanité

de la vie sur notre planète. Ces sentiments

dichotomiques trouvent leur expression

dans les lignes, les formes et les textures

de mon travail abstrait. De ce point de vue,

la création artistique est souvent la réponse

la plus appropriée pour faire face à la

vie quotidienne. Que je travaille avec de la

peinture, du papier ou des supports mixtes,

mon processus est fondamentalement intuitif.

J'offre à mon inconscient l'occasion de

s'exprimer. Cela aboutit parfois à un travail

sombre ou à un pressentiment. D'autres

fois, il peut être léger et amusant. Ma seule

contrainte, si on peut l'appeler ainsi, est

que mon travail fini soit à la fois sensuel et

émotionnellement évocateur, à la fois pour

moi et pour le spectateur. »

Holland


Retables de l’apocalypse

Les collages de Muniz fonctionnent

comme des retables apocalyptiques

faits maison. Ses saints ont perdu la

foi, et font montre de cruauté totale. Ils

prêchent toutes griffes dehors et les

yeux sanglants, parmi des lambeaux de

la chair de leur adeptes. Les vierges

sont des vierges confessionnelles,

mais leur pureté est rehaussée de

leurs décolletés. Elles sont armées et

vivent dangereusement. Les divinités

ont continuellement besoin de plus en

plus de paroissiens. La sainteté devient

plus humaine et, à cause de cela, plus

vicieuse et plus barbare. Il n'y a rien

de plus à sauver que sa peau. La foi

évoquée dans les représentations de

Muniz est de nature syncrétique. Les

éléments de la religiosité traditionnelle

sont liés à ceux de la violence de la vie

contemporaine.

Jorge Flores

Ernesto Muniz


À propos de la délicatesse

« J'aime la finesse, la miniature,

l'imperceptible. Je cherche dans

ces dimensions-là, le remarquable,

l'extraordinaire. Cela provoque

parfois des sensations vertigineuses,

comme lorsque quelque chose

s'ouvre et libère de la place pour

recevoir du nouveau.

J'affectionne particulièrement les

outils très fins, je les recherche

même et je réalise des grands et

des petits formats. Cela m'intéresse

de confronter les échelles et de

montrer que le moindre détail a

son importance pour l'harmonie et

l'équilibre. »

Hélène Duclos


Miguel Ángel H


Somptueux dessins

en quête de critique

« Ne pas déposer de mots sur ma

peinture » disait tel grand peintre…

Personne n’a encore, semble-t-il,

mis des mots sur les dessins de

Miguel Ángel Huerta Zuñiga…

car je n’en ai pas trouvé.

Une œuvre « propre » donc de

ce point de vue, étonnante de

fraîcheur, de plaisir, de lucidité,

de simplicité et de liberté. Un trait

d’une lumineuse évidence qui va

droit au but… et à la finalité de

l’exercice.

uerta Zuñiga


Un monde plein de

beauté et de bonté

« J'avais un ami qui connaissait Frida, qui

lui avait acheté un livre et qui me l'a ensuite

offert. Quand j'étais vraiment déprimée,

je lisais ce livre sur Frida et son travail

et cela allait mieux, car je ressentais que

j'étais comme elle pour beaucoup d’aspects

difficiles de ma vie personnelle.

Elle est devenue ma véritable amie, j'ai vécu

avec elle et j'ai décidé d'être un symbole et

une personne célèbre comme elle. Dessiner

est mon remède contre ma dépression. Plus

je dessine, mieux je me sens, et quand je

ne peins pas, je sens que quelque chose est

perdu »… Mon objectif principal dans mon

travail est de construire un monde plein de

beauté et de bonté ».

Samaneh Atef


Une vertigineuse

liberté graphique

On connaissait de Sylvain Corentin les

merveilleusement oniriques et blanches

cabanes anarchitecturales, support

inépuisable, semblait-il, d’inventivité

plastique… Et puis voici, récemment

apparus, ces dessins qui ouvrent encore

un nouveau et fabuleux espace mental et

sensuel, de jeu, de plaisir et de liberté

graphique.

Sylvain

Corentin


R I G O L E , P I C O L E , B R

C'est une Nicole pétrie, miraculeusement

rescapée de la cuisson d'un four à pain du XX e siècle, qui sera cette fois

le cause-sujet d'une logorrhée dicentrique épistémologique et tartrée.

Toujours sur la brèche, notre Nicole Nationale pourfend les gros cornichons d'État qui

engraissent et s'engraissent de l'art CONtemporain institutonnel, car, rappelons-le, il est des

artistes contemporains qui ne sont pas dans les petits papiers des ministères et qui

ne sont pas non plus des courtisans lèche-cul de petits potentats municipaux.

HÉ OUI! il y en a, des bons, des marrants, des pas chiants qui ouvrent les

cerveaux de leurs contemporains en leur donnant du sens critique, ce qui

n'est pas superflu par les temps qui courrent. Bon, ce n'est pas la majorité,

qui, elle, est formatée au léchage de bottes ministérielles, certes.

IL EST TEMPS DE REPRENDRE CE QUI APPARTIENT À LA VIE MÊME ET À LA

CRÉATION, ET DE L’ARRACHER AUX GRIFFES DE POMPEUX CORNICHONS D’ÉTAT !!

VIVE LA RÉVOLUTION PERMACULTURISTURELLE GLOBALE !

MORT À L’ART SPECTACULAIRE MARCHAND ET INSTITUTIONNEL !

En gros, qu’ils crèvent et que la peau de leur cul leur pèle ! ONE MORE TIME !

PEACE !

Jean-Jacques Tachdjian


I C O L E E T N I C O L E ! ! !

S

O

Y

O

N

S

C

LAIRS

La Nicole en massepain cuit, œuvre unique et comestible, fourrée aux pépites de chocolat, ou aux fruits confits, c'est

selon le bon vouloir et l'humeur de l'artiste pâtissier qui y pense.


Zélie Doffé


Point à point

Originaire de Picardie, Zélie Doffémont vit et travaille à

Rouen depuis 2012. Dessinatrice, son travail s'articule

essentiellement autour de la nature et de la monstruosité.

Elle aime surtout créer des ambiances mystérieuses,

sombres et poétiques, qui s'enrichissent de la vision

émotionnelle de chaque spectateur.

C'est une invitation à l'imaginaire, questionnant souvent

l'avenir de l'homme face la nature.

Inspirée de gravures anciennes, de littérature et de

cinéma d'épouvante, gothique et sf, de la mythologie, de

l'iconographie médiévale et religieuse et bien évidemment

de la nature elle-même, Zélie Doffémont joue de ces

codes pour en saisir une interprétation personnelle et

contemporaine.

Sa rencontre avec l'artiste Stéphane Blanquet en 2017 a

été un véritable déclencheur et l'a poussée à dessiner

encore plus fort !

Expositions, publications, le travail graphique de Zélie

Doffémont fait petit à petit son chemin sur la

scène du dessin contemporain.

zelie-doffemont.tumblr.com

facebook et instagram : zelie.doffemont

mont


Infatiguable défricheur

Benjamin Monti est un

incontournable stackanoviste

des graphzines de la scène

belge, francophone et

internationale depuis des

decennies; régulièrement il

nous montre une nouvelle

voie qu'il explore jusqu'au

trognon, puis passe à autre

chose. C'est un régal sans

cesse renouvellé de voir

comment il s'empare aussi

bien du collage à base de

vieilles gravures XIX e siecle

ou comment il triture des

icones de la bande dessinée

début XX e siècle.

ENCORE!

Benjamin Monti


À

TOUT EN ENCRE

ET EN PAPIER!

DIRECTEMENT DANS

RECEVEZ TOUS

LES DEUX MOIS

TOUSVOTRE BOÎTE AUX LETTRES!

LES DEUX MOIS

UN JOURNAL 30X40

AVEC UNE SÉLECTION

DE BELLES IMAGES.

ABONNEZ-VOUS EN PARTICIPANT

POUR 5 EUROS MENSUELS

AU MÉCÉNAT COLLECTIF SUR

ET

http://patreon.com/jeanjacquestachdjian

DÉMARRE UNE COLLECTION, DANS 300 ANS TU FERAS FORTUNE SUR EBAY

More magazines by this user
Similar magazines