N° 7 / 2019

Hausapotheke2017

Après mon dernier déplacement à Spiez pour un entretien, je suis maintenant

assise dans un train qui me conduit en une petite heure dans ma ville natale de

Bâle. Sur la Place de la Gare, un petit express me redonne des forces et je me rends

ensuite à pied en direction de la Place du Théâtre. Je traverse le parc Elisabethenanlage

et me réjouis de voir le merveilleux kiosque à musique construit en 1905

et qui me rappelle mon enfance. C’était il y a longtemps, quand nous y faisions de

la trottinette et nous y amusions. Sur la gauche se trouve l’ancienne morgue qui,

depuis 2011, invite à s’attarder sur des chaises longues et à boire le café. Ma route

me fait passer devant l’église Sainte-Élisabeth, l’église néogothique la plus importante

de Suisse qui est aujourd’hui une «église ouverte à tous». Sous ce monument,

le «nouveau» Théâtre municipal existe depuis 1975. Et là, où se trouvait l’ancien

théâtre (que l’on a fait sauter spectaculairement en 1975), se trouve depuis 1977 la

Fontaine du carnaval de Jean Tinguely. Pour moi, cette petite oasis est magique –

un merveilleux lieu d’énergie! Différentes personnes s’assoient à l’ombre des arbres

pour apprécier la vie estivale urbaine.

Me voici arrivée à destination: au Comix Shop de la Theaterstrasse 7. Je suis curieuse

de savoir ce que je vais découvrir dans la prochaine heure et j’entre dans

la boutique. Je regarde autour de moi et apprécie l’atmosphère particulière: des

livres, à perte de vue, colorés et lumineux, invitant à s’y plonger. Mon affinité avec le

monde de la BD est plutôt modeste. Je connais Tintin et Milou, Astérix, Walt Disney

naturellement, Lucky Luke et un peu Superman et Batman. Une raison de plus d’en

apprendre plus maintenant grâce à Angela Heimberg, propriétaire de la boutique et

d’approfondir mes modestes connaissances.

Lisez les bulles d’entretien et apprenez beaucoup de choses intéressantes autour

des bandes dessinées du monde entier – page 6 et suivantes.

Sylvia Felber

P.-S. Après une grande nostalgie et un peu de mélancolie due à notre jubilé, nous

nous plongeons dans le monde coloré de la BD. Les romans graphiques avec leurs

bulles ne datent pas d’hier. Le Romand Rodolphe Töpffer passe en effet pour le

créateur de la bande dessinée. Il a créé son œuvre devenue célèbre Les Amours de

Monsieur Vieux-Bois en 1827 déjà et était un témoin de renom de son temps.

More magazines by this user
Similar magazines