Magazine de l’Automobile Club de Suisse 06/2019

online.magazines

AUTO 287

SPORT AUTOMOBILE

Folle montée en puissance

de Cool Racing

Construite dans une atmosphère quasi-familiale, l’aventure du Cool

Racing dont l’objectif est une participation aux 24 Heures du Mans

2020, prend une dimension inattendue en ELMS et WEC. Par Gérard Vallat

de la rencontre de trois

hommes, Iradj Alexander,

Patrick Barbier et Alexandre

Coigny, le team Cool Racing porte bien

son nom. A ce trio soudé, s’ajoutait la

cool attitude d’Antonin Borga dès fin

2018. Lui aussi ancien sociétaire de

l’équipe de Patrick Barbier, intitulée

à l’époque GPC Racing, Borga avait

décroché un titre de vice-champion de

France Supertourisme. Pourtant, si la

décontraction est de mise en coulisses,

on sait être très professionnels lorsque

la course reprend ses droits. Ainsi, pour

faire court, on soulignera le remarquable

parcours du Cool Racing qui, au

sortir de l’été, compte trois podiums en

six courses. Le premier déclic a eu lieu

lors des 4 heures de Barcelone ELMS,

lorsque l’Oreca N°37 du trio Lapierre/

Borga/Coigny a croisé la ligne d’arrivée

en troisième position. Quelques

semaines plus tard, c’est à Silverstone

que Cool Racing faisait escale pour

disputer une nouvelle course ELMS,

parallèlement à ses débuts en mondial.

Hélas, la manche ELMS se terminait

prématurément, suite à un accident

dont était victime Alexandre Coigny.

Embarqué en tête-à-queue par un

attardé, le pilote de la N°37 était violemment

percuté latéralement par l’Oreca

du team Duqueine. Légèrement blessé,

Alexandre Coigny s’est retrouvé sur la

touche, en tout cas jusqu’après les 6

heures de Fuji WEC.

SI LA DÉCONTRACTION EST DE

MISE EN COULISSES, ON SAIT

ÊTRE TRÈS PROFESSIONNELS

LORSQUE LA COURSE

REPREND SES DROITS.

More magazines by this user
Similar magazines