Magazine de l’Automobile Club de Suisse 2/2020

online.magazines

N° 291 | Avril 2020 Magazine de l’Automobile Club de Suisse

REBELLION

Dernier tour

de piste

Pages 14-19

GIMS 2020

QUAND LE MONDE

S ARRÊTE DE TOURNER


Tendances

LES NOUVEAUTÉS

AUTOMOBILES

Exclusif

DELAGE, LE SIÈCLE

DE LA RENAISSANCE

Pages 04

Pages 05-07 Pages 08-09


Allianz Global Assistance

Secure Cyber Assurance

Cyber protection pour

familles et personnes

individuelles

Surfez sur Internet en toute sérénité et

profitez des prestations suivantes:

Protection en cas d’atteintes

à la personnalité sur Internet

Sauvetage et restauration

de données

Protection du compte et des

achats en ligne

Protection juridique

Nouveau

avec 10 % de

rabais ACS

S’informer et conclure en ligne maintenant:

www.allianz-assistance.ch/acs-cyber


SOMMAIRE ÉDITORIAL 03

Quand le monde s’arrête de tourner .....................04

News auto .................................................................. 05-07

Exclusif – Louis Delâge ....................................... 08-09

Rencontre – Olivier Gachnang .......................... 10-11

Sécurité routière ..................................................... 12-13

Sport auto – Clap de fin pour Rebellion ......... 14-19

Sport auto – Profil Jonathan Hirschi .......................20

Conseil juridique .............................................................22

Billet du président – Johann Fumeaux ..................23

La parole à Tom Lüthi et mot de votre Club .........24

Pages des sections ACS ...................................... 26-30

2020, une année pas

comme les autres !

L’

année 2019 se concluait sur une note teintée d’incertitudes.

Economiques, tout d’abord. Politiques, surtout, avec le résultat

des élections fédérales et la redistribution des cartes sous la

Coupole fédérale. L’année 2020 ne pouvait être que meilleure, se disaient

les optimistes. Difficilement pire, selon les pessimistes. Mais un virus

tout droit sorti d’un marché chinois fait tousser la planète entière en

quelques semaines à peine. Après l’effet papillon, voici l’effet pangolin.

Prescriptions de l’OFSP, limitations du nombre de participants à des

manifestations par les cantons, fermeture des écoles puis des lieux

publics. La Suisse, l’Europe, le monde doit lever le pied. L’occasion

de constater que notre fédéralisme, en situation de crise, n’est pas

toujours un avantage en termes de réactivité et de cohérence dans les

mesures prises.

Du côté de l’automobile, tout le secteur est impacté et l’ACS n’est

pas épargné. Les manifestations sportives, telles que Reitnau ou le

Critérium jurassien, sont annulées les unes après les autres. Tout le

travail et la préparation des organisateurs, des bénévoles et des pilotes

remis à l’année prochaine. A l’image de l’ACS et de l’annulation du Salon

de l’auto, ce n’est que partie remise, mais la déception demeure. Il

s’agira de faire un premier bilan durant l’été.

10-11

14-19

AG

Heureusement, du côté de la Berne fédérale, le Parlement a confirmé,

le 5 mars dernier, l’investissement de près de 2,5 milliards pour l’exploitation,

l’entretien et l’aménagement du réseau des routes nationales.

Dans cette enveloppe, 1,670 milliards seront affectés à l’aménagement

et l’entretien du réseau routier actuel. En Suisse romande, c’est uniquement

le tronçon A5 Yverdon-Concise qui est concerné. Pour ce qui

est de la poursuite des projets en cours, ce sont la jonction de Grand-

Saconnex (GE) et les tronçons A9 Vennes-Chexbres (VD) et Martigny (VS)

et A16 Tavannes-Champs-de-Boujean (BE).

Le financement de ces travaux et la concrétisation de ces projets sont

assurés par le fonds FORTA. En cette période de crise sans précédent,

entretenir le réseau routier et le développer adéquatement pour les

années à venir est une nécessité absolue. Les voies de circulation

peuvent être comparées avec les artères et les veines de notre corps.

L’infrastructure routière nationale est primordiale pour assurer l’approvisionnement

de base de notre pays. C’est encore plus vrai aujourd’hui.

Ce le sera d’autant plus encore les mois à venir !

INFORMATIONS SUR

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

ANNUELLE DE VOTRE SECTION

26-29

Julien Broquet

Président Section Les Rangiers

vice-président central

AUTO n o 291 | Avril 2020 | Prochaine parution : 15 mai 2020

TIRAGE REMP

14’404 exemplaires

ÉDITEUR

ACS | Dominique Poupaert

IMPRIMÉ EN SUISSE

Stämpfli SA

ABONNEMENT

8 numéros CHF 38.-

paraît 8 fois l’an

CRÉATION, RÉALISATION

ET COORDINATION

Benoît Stolz

RÉDACTION

Gérard Vallat

Pierre Thaulaz

Roland Christen

ADRESSE RÉDACTION

Bois-de-la-Chapelle 105

CH – 1213 Onex

T 022 342 80 00

info@actualpub.ch

PHOTOS

ARC

Journalistes

Showmedialive

PUBLICITÉ

AA Actual Pub SA

T 022 343 03 43

info@actualpub.ch

Le contenu des articles n’engage pas le magazine. Toute reproduction interdite sans

autorisation. Magazine distribué aux membres de l’Automobile Club de Suisse, aux abonnés,

lors de manifestations automobiles, dans les garages et restaurants de Romandie.

ISSN 2297-3575


AUTO 291 GIMS 2020

04

Quand le monde

s’arrête de tourner

En ces temps plus que troublés, il était naturel de se tourner

vers le meilleur connaisseur de la chose automobile en Suisse.

Ces quelques réflexions de Claude Sage, fondateur de Honda

Suisse et président d’honneur du Salon de Genève, ont été

recueillies le 2 mars et le 18 mars derniers. Par Pierre Thaulaz

AUTO : Ce Salon n’avait jamais

été annulé, sauf en période de

guerre ?

Claude Sage : Exactement.

C’est un événement incroyable ?

Incroyable non, plutôt une sage mesure

de précaution prise à la suite des décisions

des autorités fédérales. Mais il

est évident en même temps que c’est

un gros problème économique pour

Genève, parce que ce Salon représente

des retombées directes et indirectes

importantes. Et puis pour les exposants

aussi. Imaginez, le Salon était pratiquement

construit, il a donc fallu tout

arrêter et tout démonter. D’autre part,

c’était un Salon qui devait amener un

nouveau concept. Le directeur, Olivier

Rihs, avait cherché à innover dans bien

des domaines.

Les changements annoncés, la piste

d’essai pour les véhicules alternatifs,

c’était un bon virage ?

Oui, d’autant plus que la halle 7 n’était

plus trop fréquentée par les accessoiristes.

A la différence avec les Salons de

Paris ou Francfort, l’idée était de proposer

un lieu d’essai. Je me souviens

des Salons de Genève à succès d’antan,

quand on disposait d’une piste d’essai

pour les clients, à Cologny. Evidemment,

les temps ont changé, la ville a changé, le

trafic a changé, la fréquentation a changé,

mais cette piste d’essai était un plus.

Les Salons traditionnels étaient

déjà menacés. Ce virus les fragilise

encore plus ?

Paris et Francfort ont quand même du

plomb dans l’aile. Ils ne tiennent que par

les constructeurs nationaux, respectivement

français et allemands. La Suisse

n’ayant pas de constructeurs, le danger

est plus grand. Par contre, le Salon de

Genève a cette réputation de Salon international

de début de saison, et ça reste

un acquis.

Votre vision d’avenir ?

Pour sauver le Salon, hormis les conséquences

financières de l’annulation pour

Palexpo et pour les exposants, c’est sur

les constructeurs qu’il faut porter l’attention

et leur donner principalement la

possibilité de se présenter à la presse.

Le public n’est intéressant que pour les

importateurs et les concessionnaires et,

pour eux, une piste d’essai est un plus

car elle met l’utilisateur au contact du

produit dans des circonstances proches

du réel. Pour les constructeurs, ce sont

les milliers de représentants des médias

POUR SAUVER LE SALON, C’EST

SUR LES CONSTRUCTEURS QU’IL

FAUT PORTER L’ATTENTION ET

LEUR DONNER PRINCIPALEMENT

LA POSSIBILITÉ DE SE

PRÉSENTER À LA PRESSE.

qui sont importants. Dès lors, il faut

réfléchir au concept du Salon. Est-ce

nécessaire de maintenir une durée de 11

jours publics et des stands à la taille et

à la décoration extrêmement coûteuses,

ou ne serait-il pas mieux d’envisager

un Salon «professionnel» de deux jours

de presse et un ou deux jours concessionnaires

? Si tel devait être le cas, la

piste d’essai n’aurait plus de sens car

les journalistes ont d’autres occasions

et d’autres méthodes pour tester une

voiture. Alors que faire ? Poursuivre

la tradition et s’exposer au retrait des

constructeurs ou innover et les attirer

davantage ? Je crois plus à la seconde

alternative qu’à la première.

C’est une époque un peu déstabilisante.

Comment la jugez-vous, avec votre

expérience de la vie ?

Oui, c’est très spécial. C’est d’autant

plus spécial qu’au fond on ne sait pas

grand-chose.


AUTO 291

NEWS

Par Pierre Thaulaz

05

PAGANI HUAYRA IMOLA

C’est pour ce genre de voiture que

le public se déplace à Palexpo.

Mais on connaît la suite… Privé lui

aussi de Salon, Horacio Pagani a

choisi Youtube pour présenter son

hypercar Huayra Imola, dont la

production est limitée à cinq exemplaires,

d’ores et déjà vendus. La

Huayra Imola est propulsée par un

V12 AMG biturbo 6 l. de 827 ch (617

kilowatts) et 1100 Nm de couple.

ASTON MARTIN V12 SPEEDSTER

La V12 Speedster est un hommage

indirect à la mythique DBR1, seule

Aston Martin de l’histoire à avoir

remporté les 24 Heures du Mans,

en 1959. Elle s’inspire également

de l’avion de chasse McDonnell

Douglas F/A-18 Hornet. Propulsée

par un V12 5,2 l. biturbo de 700 ch,

cette décoiffante biplace est une

création du département de personnalisation

«Q by Aston Martin».

PORSCHE 911 TURBO S

Développée à partir de la génération

992, la nouvelle Porsche 911

Turbo S est propulsé par un flat-six

de 3,8 l. doté de deux turbocompresseurs

à géométrie variable.

Développant une puissance record

de 650 ch (couple de 800 Nm), le

moteur est associé à une boîte à

double embrayage à 8 rapports

(0 à 100 réduit à 2,7 secondes).

Outre la transmission intégrale de

série, la Turbo S hérite du système

PASM (Porsche Active Suspension

Management), avec châssis sport

surbaissé de 10 mm.

BMW CONCEPT I4

Une BMW 100 % électrique au

look d’enfer ! Ce grand coupé baptisé

Concept i4 devrait être commercialisé

à partir de 2021. Ses

atouts ? Une autonomie approchant

les 600 km pour un 0 à 100

avalé en 4 secondes. La calandre

proéminente et… intelligente abrite

divers capteurs. Ce véhicule du

«futur proche» intègre divers éléments

de design extérieur et intérieur

qui seront repris dans la i4

de série et dans d’autres modèles

de BMW.

ALPINE A110 LÉGENDE GT/COLOR EDITION

Alpine lance dans le grand bain

l’A110 Légende GT et l’A110 Color

Edition. Produite à 400 exemplaires,

la Légende GT présente

des éléments de design conçus sur

mesure, pour l’habitacle comme

pour la carrosserie. Autre version

limitée, l’A110 Color Edition (photo)

se renouvellera chaque année. Sa

finition exclusive «jaune tournesol»

est disponible à la vente dès

aujourd’hui jusqu’à fin 2020. Après

cette date, la teinte sera retirée de

la palette de couleurs. Le constructeur

de Dieppe a également présenté

son nouveau programme de

personnalisation, baptisé Atelier

Alpine. Outre les 29 nouvelles couleurs

de carrosserie inspirées des

célèbres teintes constituant l’héritage

Alpine, plusieurs finitions de

jantes et couleurs d’étriers de frein

sont proposées aux amateurs de

voitures «exclusives».


AUTO 291 NEWS Par Pierre Thaulaz

AUDI A3 SPORTBACK

On l’avait aperçue dans son habit

de camouflage, elle se montre

désormais dans sa livrée définitive.

Avec son cockpit numérisé, sa

direction assistée progressive, sa

suspension adaptative et ses motorisations

performantes, la nouvelle

Audi A3 Sportback ne manque pas

d’arguments. Pesant 1280 kilos à

peine, la 4e génération affiche des

proportions sportives et un nouveau

relief sur son flanc concave

qui souligne son allure dynamique.

Sa face avant se caractérise par

une large calandre Singleframe

hexagonale avec grille alvéolée.

En Suisse, la 5-portes sera lancée

avec deux versions : un 1.5 TFSI de

150 ch (110 kW) et un 2.0 TDI de 150

ch (110 kW), en attendant l’arrivée

du 1.0 TFSI 3 cylindres de 110 ch

(81 kW) et une seconde version

du 1.5 TFSI équipée d’un système

hybride léger.

SUZUKI IGNIS

La Suzuki Ignis hérite d’une nouvelle

calandre, de nouveaux parechocs

ainsi que d’un moteur à

rendement amélioré, avec système

hybride léger alimenté par une batterie

lithium-ion dont la capacité

a été augmentée, passant de 3

Ah à 10 Ah. De nouvelles touches

de couleur – Lazuli Medium Blue

Pearl et Medium Gray Metallic

– et un combiné d’instruments au

design audacieux complètent le

style urbain de l’intérieur. L’Ignis

est disponible avec 11 carrosseries

monochromes et 7 carrosseries

bicolores qui intègrent trois

nouvelles couleurs – Caravan

Ivory Pearl Metallic, Rush Yellow

Metallic et Tough Khaki Pearl

Metallic.

RENAULT MORPHOZ

FIAT 500 ÉLECTRIQUE

Allongée de 6 cm par rapport à

la version à moteur thermique, la

Fiat 500 électrique embarque une

batterie pouvant stocker jusqu’à

42 kWh d’énergie, pour une autonomie

de 320 km. S’ajoute un système

de recharge rapide accessible

par une prise Combo 2 située à

l’arrière droit. Grâce à ce dispositif,

il est possible de récupérer 50

km d’autonomie en 5 minutes. Le

moteur électrique développe une

puissance de 87 kW (120 ch).

Long de 4,4 ou 4,8 m selon les

modes, le concept car Renault

Morphoz est un crossover modulaire

100 % électrique rechargeable

par induction. Il est connecté et

doté de fonctions de conduite autonome

de niveau 3. Sa modularité

s’exprime par la transformation

qui s’opère entre la version courte

City et la version longue Travel. La

première embarque la juste capacité

de batteries pour répondre

aux besoins du quotidien quand la

seconde peut recevoir une capacité

additionnelle permettant de

se déplacer sur de longues distances,

via le réseau autoroutier

par exemple.

VW GOLF GTI

Après avoir dévoilé fin 2019 la

Golf 8 e génération, VW dégaine

sa version la plus aboutie, la GTI.

Lignes agressives, calandre en

nid d’abeille, bas de caisse noirs

et sièges baquets arborant un

motif tartan constituent l’ADN de

cette reine du bitume. La GTI millésime

2020 est propulsée par un

4-cylindres 2 l. turbo de 245 ch

associé à une boîte manuelle à 6

vitesses ou à une boîte à double

embrayage à 7 rapports.


07

DACIA SPRING ELECTRIC

Annoncé pour 2021 en version

de série, le Dacia Spring Electric

devrait démocratiser à son tour le

marché des véhicules zéro émission.

Le constructeur promet une

autonomie de 200 km pour son

petit SUV (longueur de 3,73 m) aux

touches orange fluo. Son poids

(921 kg seulement) et son prix, qui

devrait se situer aux alentours de

5000 euros, plaident clairement en

sa faveur.

PEUGEOT 208

Décerné depuis plusieurs années

à la veille du Salon de Genève, le

prix de la «Voiture de l’année» a

couronné la Peugeot 208. En raison

de l’annulation du GIMS 2020,

le choix du jury a été dévoilé en

direct sur Internet, dans les

travées de Palexpo. La française

aux nombreuses motorisations

(dont une électrique) a décroché

le titre devant deux véhicules zéro

émission, la Tesla Model 3 et la

Porsche Taycan.

CITROËN AMI

On l’avait découvert à l’état de

concept car lors de l’édition 2019

du Salon de Genève, le petit cube

de Citroën est proposé aujourd’hui

en version de série. Baptisé Ami,

ce véhicule 100 % électrique et

ultra-compact (2,41 m de long sur

1,39 m de large) apparaît comme

une nouvelle solution de mobilité

urbaine, aux côtés des vélos et trottinettes

électriques. Disponible dans

une couleur unique, un bleu tirant

sur le gris, personnalisable avec des

stickers, il embarque une batterie

offrant une autonomie de 70 km et

se rechargeant en 3 heures.

DS9

Longue de 4,93 m, la DS9 aurait

dû être l’une des stars du GIMS

2020. Cette luxueuse berline

revendique un espace intérieur

plus que généreux, notamment

aux places arrière (empattement

de 2,9 m). La version E-Tense est

équipée d’un moteur 1,6 l. turbo

essence PureTech couplé à une

motorisation électrique cumulant

225 ch. Certains détails rappellent

la DS de 1955, comme cet

éclairage «ambre» sur la lunette

arrière. Rien à voir cependant avec

les fameux clignotants de la DS

iconique. puisqu’il s’agit en l’occurrence

de feux de position.

RENAULT TWINGO Z.E.

La petite citadine de Renault adopte à son tour la motorisation

100% électrique. La Twingo Z.E. reprend le potentiel

unique de personnalisation de la version traditionnelle,

enrichi de quelques détails affirmant son identité électrique.

«Grâce à sa batterie 21 kWh, elle peut sillonner la ville pendant

toute une semaine avec une seule charge», annonce le

constructeur. Les nouveaux services connectés propres au

modèle thermique intègrent également toutes les fonctions

spécifiques aux véhicules électriques Renault 2020.


AUTO 291

EXCLUSIF

Delage, le siècle

de la Renaissance

La futuriste hypercar Delage D12 annoncée par Laurent Tapie

ressuscite la célèbre marque française disparue en 1953. Mais

un autre projet capte aujourd’hui l’attention de Patrick Delâge,

l’arrière-petit-fils du fondateur, Louis Delâge. Explications.

Par Pierre Thaulaz

AUTO : Vous allez redonner vie à

une voiture mythique, la Delage

V12 de 1937 ?

Patrick Delâge : Le projet a démarré officiellement

il y a un peu plus d’une année

à Rétromobile. Il devrait être achevé dans

3 ans. Les élèves des Arts et Métiers, en

France, travaillent sur le moteur et nous

nous chargerons de la carrosserie (réd. :

Auto Classique Touraine).

Comment est né le projet ?

L’initiateur du projet s’appelle Olivier

Masi, président de l’association «Des voitures

et des hommes». C’est à cet avocat

que l’on doit la réalisation d’un premier

projet, la reconstitution du «Scarabée

d’or», la Kégresse de la Croisière noire.

Sous sa houlette, des étudiants des Arts

et Métiers ont démonté le véhicule original

qui se trouvait au Musée Citroën et

ont recopié toutes les pièces. Quelqu’un

leur a également offert un châssis de

Kégresse. Une fois l’automobile reconstituée,

Olivier Masi s’est posé la question

: que pourrait-on faire maintenant ?

On en a parlé en réunion et j’ai dit : s’il y

a une voiture à refaire chez Delage, c’est

cette V12 qui a entièrement disparu.

Un projet plus compliqué que celui

de la Kégresse ?

C’est sûr, puisque la voiture n’existe

plus. Il faut donc faire de la rétro-ingénierie

pour essayer de savoir comment

ils avaient opéré à l’époque. Les étudiants

ont récupéré tous les documents

du motoriste Albert Lory, mais malheureusement

il n’y avait rien. On sait qu’il

s’agit d’un V12 de 4,5 l. équipé de deux

culasses de Delahaye 135 MS avec un

arbre à cames au centre, mais on n’a pas

beaucoup d’autres éléments.

La plus grande difficulté, c’est

justement le moteur ?

Oui. La carrosserie ne pose pas de difficultés

en soi puisque nous avons même

toutes les photos de la charpente bois de

Labourdette, le carrossier à l’époque. En

se basant sur des photos et en modélisant

en 3 D, les spécialistes sont arrivés

à la conclusion que ça ne pouvait être

qu’un châssis de Delahaye 135 avec

empattement de 2,95 mètres.

Une voiture fantastique ?

Elle est intéressante sur le plan du style,

mais sur le plan technique ça n’a pas été

une grande réussite. C’est peut-être le

seul échec de Delage.

Elle avait été victime d’un accident aux

essais précédant le GP de France 37

disputé à Montlhéry ?

Oui, et elle a été suffisamment abîmée

pour ne pas pouvoir prendre part

à l’épreuve. Heureusement, avaient dit

certaines méchantes langues, parce

qu’elle aurait fait la honte de Delage.

Une voiture qui a été transformée

par la suite ?

Oui. La voiture a été recarrossée en

barquette pour courir en Angleterre.

Aux commandes du pilote Joseph Paul,

elle a pris feu et est entrée dans la foule,

tuant quatre personnes. C’est un peu la

fin de l’histoire… Enfin, pas tout à fait

1

puisque le moteur aurait été remonté sur

un bateau et il aurait fini au fond d’un

lac des Grisons. Les «Amis de Delage»

ont été créés en 1956. Gabriel Chéreau,

qui avait lancé ce club, avait réalisé des

recherches à l’époque. Il semblerait que

si le bateau était bien au fond du lac, le

moteur serait parti dans une casse. Et

on n’a jamais rien retrouvé.

Vous êtes venu récemment scanner la

maquette d’origine à Cortaillod ?

Oui. Cette maquette de 1936, propriété

de la Fondation Renaud, est probablement

passée par la soufflerie Eiffel, à


09

1 Des étudiants des Arts et Métiers en visite

dans les ateliers de Patrick Delâge.

2 La Delage V12 et son pilote éphémère, un

dénommé Frettet.

3 La maquette de soufflerie de 1936.

4 Delage D8 de 1930.

2

3

Paris, afin que l’ingénieur Jean Andréau

puisse vérifier ses idées sur l’aérodynamique.

Au début, on n’était pas sûr qu’il

s’agisse d’une maquette de soufflerie.

Mais quand on a eu la voiture entre les

mains, on a bien vu en la retournant

qu’en dessous étaient sculptés tous les

détails de la mécanique. Il était donc

clair que c’était une maquette de soufflerie.

On ne se serait pas cassé la tête

pour faire une maquette de présentation.

On dit que le dessous est caréné ?

En partie, oui.

Vous n’avez pas connu votre

arrière-grand-père ?

J’avais 3 ans à sa mort. Nous habitions

au pont Mirabeau, à Paris, et je garde

toujours l’impression de l’avoir vu.

A quel moment le circonflexe de

Delâge a-t-il disparu ?

Dès la création de la marque, mais l’accent

circonflexe existe toujours sur le nom.

Quand on porte ce nom, on est

perpétuellement plongé dans cette

atmosphère Delage ?

Et ça va même au-delà puisqu’on est

en train de relancer la marque. Enfin,

«on est», tout ça est un peu prétentieux

puisque c’est une initiative de Laurent

Tapie. Il a fait réaliser une hypercar de

1230 ch, une voiture qui ne devait pas à

la base s’appeler Delage. Mais le fils de

Bernard Tapie souhaitait lui trouver un

nom français…

Elle pourrait courir un jour au Mans ?

Pourquoi pas, puisque le nouveau règlement

autorisera la présence des hypercars.

Mais cette biplace en tandem,

véritable formule 1 de route, a plutôt

été conçue pour réaliser un record sur

le Nürburgring.

4


AUTO 291

RENCONTRE

«On part du principe que

l’avenir est dans le passé»

Le patrimoine familial est chose sacrée pour Olivier Gachnang.

Patron de garage, actif dans l’immobilier et fondateur de Warson

Motors, l’Aiglon est également impliqué à part entière dans le

sauvetage d’une Cegga créée par son père et son oncle en 1965

(AUTO ACS de décembre 2019). Par Pierre Thaulaz

AUTO : Important de redonner vie

à cette voiture ?

Olivier Gachnang : Oui, parce

que ça a marqué une période importante

pour la famille. Elle fait partie de

ce patrimoine Cegga que l’on a envie de

sauvegarder. Ce sont des véhicules qui

ont été créés, modifiés, construits par

mon oncle et mon père.

Des souvenirs personnels de cette

époque ?

Pas vraiment. Je suis né en 1960, et mes

premiers souvenirs remontent au début

des années 70. Je me souviens de certaines

courses de côte. Je me suis même

brûlé les mains avec le pot d’échappement

en voulant pousser la bagnole de

mon père.

Jamais eu peur en le voyant partir sur

une course ?

Non. Ma mère avait peur, mais quand on

est enfant on n’a pas peur.

Vous avez touché au sport automobile ?

J’ai participé à des courses de côte et à

des slaloms, mais à une petite échelle.

J’ai roulé avec des formules Ford, des

formules 2000, des monoplaces légères,

pas trop onéreuses, fiables. Ça bouge

beaucoup, c’est ce qui nous intéressait

à l’époque. Je n’ai pas effectué de

courses internationales, d’autant que ce

n’était pas la mode pour un père, dans

les années 70 ou 80, de pousser son fils

dans ce sport. Maintenant c’est la mode,

les anciens pilotes font tous rouler leurs

gamins.

Olivier, Georges et Claude Gachnang.

A un moment donné, vous vous êtes

mis au service de votre fille Natacha ?

Voilà. De toute façon, il était exclu pour

moi de faire une carrière dans le sport

automobile. On a tout de suite commencé,

avec mon neveu (réd. : Sébastien


11

MAIS COMMENT EST-CE QU’ILS

ONT FAIT POUR METTRE UN

12-CYLINDRES DANS CETTE

PETITE VOITURE ?

Buemi, pour les rares non-initiés) et ma

fille, à effectuer ensemble les déplacements,

les achats de matos, etc. On a

vécu de belles années en karting, puis

en monoplace. Elle a roulé également

en tourisme, aujourd’hui, elle a un peu

tourné la page. Elle est mère de deux

enfants, avec son mari ils s’occupent

d’une chèvrerie, ils font des petits fromages.

Et puis, elle n’était plus trop

d’accord qu’on dépense autant d’argent

pour faire du sport automobile. Donc, à

un moment donné, elle a dit stop.

Une petite frustration ?

La frustration, c’est qu’on n’a pas pris

les bons aiguillages à certains moments.

Qu’importe, ma fille a eu une belle école

de la vie.

En 2009, vous avez lancé Warson. Des

gens célèbres portent ou ont porté vos

vêtements, comme Johnny Hallyday…

C’est grâce à l’un de nos associés qui

connaissait des personnes de l’entourage

de Johnny. On lui a fourni des fringues

et puis il les a portées, mais pour

moi ce n’était pas un vrai ambassadeur.

On ne l’a d’ailleurs pas payé pour faire ça.

Après, il y a des pilotes que mon neveu

connaît et qui jouent le jeu. Surtout, il

existe des gens qui aiment ces produits

vintage.

Vous n’avez pas imaginé baptiser cette

marque Cegga, plutôt que Warson ?

Justement, je vais faire des vêtements

Cegga, parce qu’on a un joli logo. Ce sera

une petite collection, avec trois ou quatre

produits.

Vous aimez passer d’un univers

à l’autre ?

Ce que j’aime, ce sont les choses que l’on

peut faire seul, sans être régi par des

importateurs qui nous disent de quelle

couleur doit être le carrelage. J’ai repris

relativement tard le garage, soit en 2002.

J’ai 60 ans et je n’ai pas envie de traîner

jusqu’à 80 ans à sa tête. Mon fils Gary a

la jeunesse et l’énergie, et puis il n’est

pas trop sot. Je compte sur Pierre-Yves

Rudaz, qui gère tout depuis toujours, ainsi

que sur ma sœur Caroline pour le mettre

sur les rails. Il a effectué un apprentissage

de technicien de vente en pièces

détachées, je l’ai envoyé une année en

Allemagne et maintenant il est au garage

où il apprend les ficelles du métier.

Ça vous donnera plus de liberté pour

Warson et l’immobilier ?

Il est vrai que ça me passionne plus…

On vous doit la transformation de la

«Tour Landi», à Aigle…

J’ai eu la chance de pouvoir racheter

cette friche industrielle, et mon architecte

m’a convaincu de transformer ce

bâtiment. Ce qui m’intéresse, ce n’est

pas seulement faire de l’immobilier,

mais que ça ait de la gueule, en recourant

à de beaux matériaux. Et puis que

les occupants soient contents.

L’enveloppe du bâtiment interpelle…

Un gag ! On voulait faire ressortir un

effet granit et finalement ça a plus un

effet boîte de nuit, parce que ça scintille

un peu trop la nuit. Mais bon, les gens

trouvent ça sympa.

D’autres passions ?

J’aime aussi les motos, les Harley mais

aussi les Café Racers. Je vais aussi

recréer des motos japonaises, notamment

des Honda 750, des 4 pattes comme

on disait dans les années 70. Ça colle parfaitement

à l’image de Warson Motors. Je

possède aussi un Morane de la fin des

années 40 que j’ai entièrement restauré.

Mais pour le moment, il ne vole pas.

Les années 60 et 70 continuent

de fasciner ?

Tout ce qui est vintage fait rêver. On

part du principe que l’avenir est dans le

passé. Avec la mondialisation, l’informatique,

tout est devenu aseptisé. Il y a

qu’à mettre tout dans un ordi et on crée

une bagnole en 5 minutes. On a un peu

de Peugeot, un peu de Toyota, un peu de

Ferrari, on fait une petite mélasse avec

ça et on obtient une bagnole sympa. Et

il n’y a rien qui fasse rêver.

Ce qui n’est pas le cas de la voiture que

vous êtes en train de restaurer ?

On a la grande chance que mon père et

mon oncle étaient amis de Drogo, le carrossier

italien qui travaillait pour Ferrari.

C’est pour ça que cette Cegga Ferrari ressemble

comme deux gouttes d’eau à une

Ferrari P2. En fait, Drogo avait quatre ou

cinq tôliers chez Ferrari. Ces derniers ont

pris le pare-brise d’une P4, l’ont placé sur

la voiture venue de Suisse et ils ont réalisé

une forme à la sauce du moment. Je

ne veux pas perdre l’ADN de cette voiture.

Drogo avait conçu spécialement pour elle

une espèce d’avant de requin.

Des choses qui vous surprennent

quand vous mettez le nez dans

cette voiture ?

Je me dis chaque fois : mais comment

est-ce qu’ils ont fait pour mettre un

12-cylindres dans cette petite voiture ?

Que ressentez-vous quand vous voyez

votre père et votre oncle réunis dans

cet atelier de St-Triphon ?

Ça me fait plaisir. Parce que c’est l’âme

de la voiture. C’est extraordinaire d’avoir,

après autant d’années, les mécanos de

l’époque. C’est aussi ça qui va faire la

valeur de la restauration.

Vous les avez «relancés» ?

On les a revitalisés. Mon père est de

1931. Certains, qui ont 15 ans de moins,

paraissent vieux à côté. Je ne sais pas

comment il fait, d’ailleurs tout le monde

se pose des questions.

Vous admirez aussi beaucoup

votre oncle ?

Oui, parce que mon oncle, c’est un

puriste, un gars qui a toujours été

anti-commercial.


AUTO 291 SÉCURITÉ ROUTIÈRE

12

Nouvelle plateforme en ligne

pour un quizz de théorie

Depuis plusieurs années, l’ACS propose aux conducteurs intéressés

la possibilité de rafraîchir leurs connaissances théoriques.

numériques courants. L’accent est mis

sur trois groupes de parties prenantes :

les nouveaux conducteurs, les personnes

voyageant beaucoup pour des raisons

professionnelles et les personnes âgées.

Inscrivez-vous maintenant en ligne

et bénéficiez du tarif spécial pour les

membres de l’ACS. Jusqu’au 31 mai 2020,

la cotisation annuelle des membres ACS

est de CHF 19.– au lieu de CHF 29.–. Il

suffit de cliquer sur ce lien pour en bénéficier

: www.routinier24.ch/acspromo.

Cela se fait tout simplement sur

Internet au moyen de ses campagnes

«Routinier – Conduire avec

clairvoyance» et «Routinier 70plus», et ce

en coopération avec la société CTM Alder

AG, à Soleure, spécialisée dans le domaine

de la formation des conducteurs. La plateforme

en ligne routinier24.ch complète

l’offre de CTM Alder AG et propose plus

que de simples questions théoriques.

BRÈVE EXPLICATION : ROUTINIER24.CH

La nouvelle plateforme en ligne propose

un rafraîchissement des connaissances

pour des usagers de la route expérimentés.

Des règles de la circulation, les

modifications du droit de la circulation

routière et d’autres sujets importants

sont présentés et permettent aux usagers

de se mettre à jour de manière

simple et flexible. En outre, il est possible

de se former à la conduite sûre

et respectueuse de l’environnement.

La plateforme existe en trois langues

(allemand, français et italien) et peut

être utilisée sur tous les appareils

SOLUTIONS INTELLIGENTES POUR

ROUTINIER 70PLUS

Pour ceux qui souhaitent se concentrer

sur le rafraîchissement de leurs

connaissances théoriques, une solution

intelligente est disponible gratuitement

sur le site web de Routinier 70plus. Sur

ce site, on peut répondre à 20 questions

en 25 minutes, comme pour l’examen

théorique. Et tout comme pour l’examen

régulier, plusieurs réponses sont possibles,

ce qui signifie que plusieurs des

trois suggestions de réponses possibles

peuvent être correctes en même temps.

Faites dès maintenant un essai sur

www.routinier70plus.ch !

JUSQU’AU 31 MAI 2020,

INSCRIVEZ-VOUS EN LIGNE ET

BÉNÉFICIEZ DU TARIF SPÉCIAL

POUR LES MEMBRES DE L’ACS.


AUTO 291

SÉCURITÉ ROUTIÈRE

13

Changements planifiés

dans l’Ordonnance sur

la circulation routière

Au sein du gouvernement fédéral, diverses modifications

juridiques de l’Ordonnance sur la circulation routière

sont actuellement en discussion.

L’

objectif est d’en introduire

quelques-unes au moins avant la

fin de cette année : par exemple,

la création d’une bande d’arrêt d’urgence,

l’autorisation de circuler à bicyclette

sur le trottoir pour les enfants

jusqu’à 12 ans et le dépassement à droite

pour les voitures. A la date du bouclement

rédactionnel des textes, le Conseil

fédéral ne pouvait pas encore indiquer

exactement la date d’entrée en vigueur

de ces changements.

FORMATION D’UN COULOIR

DE SECOURS

La formation d’un couloir de secours

en cas d’embouteillage sur l’autoroute

doit devenir obligatoire. Ce n’est que

lorsque la voie est libre que les services

de secours peuvent intervenir rapidement

et sauver des vies. Le couloir de

secours se situe toujours entre la voie

de dépassement et la voie normale.

S’il y a d’autres voies à droite de la voie

normale, tous les véhicules s’alignent

au bord droit de la route sans utiliser la

bande d’arrêt d’urgence.

LES ENFANTS À BICYCLETTE

SUR LE TROTTOIR

Des études ont montré qu’au cours de

ces dernières années, l’utilisation de la

bicyclette par les enfants a eu tendance à

diminuer. Afin de contrer cette tendance,

le Parlement a décidé d’autoriser les

enfants de moins de 12 ans qui circulent

seuls à emprunter les trottoirs. Il s’agit

donc d’un droit et non d’une obligation.

Cette nouvelle règle pourrait encourager

les parents de jeunes enfants à

laisser leurs enfants prendre le chemin

de l’école à vélo plus tôt. A ce propos,

il est important d’éduquer les parents

afin qu’ils montrent l’exemple, prennent

leurs responsabilités et enseignent à

leurs enfants qu’il faut considérer avec

respect les autres usagers empruntant

le trottoir, à savoir les piétons. S’il existe

une infrastructure cyclable adaptée aux

enfants, c’est-à-dire des pistes cyclables,

les enfants n’auront pas le droit d’utiliser

le trottoir. Selon l’article 33, paragraphe

1 SSV, les pistes cyclables doivent être

utilisées si elles sont disponibles.

DÉPASSER À DROITE OU

DOUBLER PAR LA DROITE ?

Il y a une différence entre le dépassement

à droite, précédé ou non d’une

manœuvre telle qu’un changement de

voie, ou une absence de manœuvre. La

loi stipule qu’un dépassement à droite,

COULOIR

DE SECOURS

LIBÉRER LE CHEMIN

POUR LES VÉHICULES D’URGENCE

En cas de ralentissement ou d’embouteillage sur une autoroute à deux

voies, se ranger sur le côté gauche ou sur le côté droit de la chaussée.

Sur une autoroute à trois voies, les véhicules de la voie du milieu et de

la voie de droite se rangent sur la droite, et les véhicules de la voie

de gauche, sur la gauche.

Sur les routes principales et secondaires, s’arrêter sur le côté droit

de la chaussée.

soit l’action de dépasser et se rabattre,

est considéré comme doubler par la

droite. Le dépassement à droite devrait

être autorisé dans le trafic sur voies

parallèles, ce qui peut entraîner moins

d’embouteillages et de congestion dans

un trafic dense. Et ce qui s’applique

aujourd’hui déjà. Un conducteur ne

peut devancer d’autres véhicules par

la droite que dans les cas suivants: sur

les tronçons servant à la présélection,

pour autant que des lieux de destination

différents soient indiqués pour chacune

des voies. Mais à partir de ce point, il est

interdit de changer de voie.

À un feu ou en cas de ralentissement de la circulation, se mettre le plus

possible sur le côté droit de la chaussée. Attention: faire attention aux

piétons et aux cyclistes (angle mort).


AUTO 291

SPORT AUTOMOBILE

Le 13 ne sera plus au départ

Désormais, le chiffre 13 cher à Alexandre Pesci ne sera plus

au départ. Comme annoncé dans notre précédente édition,

l’équipe Rebellion se retirera de toute compétition après

les prochaines 24 Heures du Mans. Par Gérard Vallat

Le retrait du team Rebellion représente

une grande perte pour le

sport automobile en général, et

plus particulièrement pour la Suisse.

Nation dont la culture du sport automobile

a été mise en jachère depuis le dramatique

accident des 24 Heures du Mans

1955, la Suisse est pourtant devenue un

acteur majeur au niveau international.

Portées par des pilotes phares, tels

Jo Siffert, Clay Regazzoni, Marc Surer

et plus près de nous la génération des

Marcel Fässler, Neel Jani et Sébastien

Buemi, les couleurs de notre pays

flottent toujours avec succès tout autour

de la planète. Cette richesse humaine

connaît son équivalent au niveau des

équipes engagées sous la bannière

helvétique. On connait le team Sauber

F1, dont l’alter-ego en mondial d’endurance

est cette équipe Rebellion, créée

et portée à bout de bras par Alexandre

Pesci depuis 2007.

GENÈSE DE REBELLION

Sous ses allures de placidité, Alexandre

Pesci peut allumer son regard d’un œil

malicieux et s’animer d’un esprit un

brin provocateur. L’émergence de ce

«Mr Hyde» s’exprime particulièrement

bien dans le bain du sport automobile. A

l’origine, lorsqu’il a créé sa marque de

montres, l’entrepreneur vaudois cherchait

un nom capable d’être lu, et surtout

compris dans le plus grand nombre de

pays. C’est ainsi qu’est née la marque

horlogère Rebellion. Une marque

ensuite déclinée en étendard du team de

course. Une mutation qui a encore évolué

et surtout développé l’esprit rebelle

d’une équipe qui se mesure depuis

ses débuts aux puissantes formations

d’usines telles Porsche, Audi et maintenant

Toyota. Cet esprit de Rebellion se

manifeste également jusqu’au numéro

de course des LMP1 helvétiques qui ont

longtemps porté le chiffre 13. Un chiffre

dont la réputation souffre de superstition.

Encore une bonne raison pour

Alexandre Pesci de provoquer une autre

mini-rébellion dans l’univers du sport,

ceci pour faire la démonstration que le

chiffre 13 peut être un signal positif.


15

Alexandre Pesci

Calim Bouhadra

NUMÉRO 13, DESIGN ET

AMBIANCES DÉCOIFFANTES

Outre ce chiffre 13, arboré au fil des

années sur plusieurs prototypes

Rebellion LMP1 et LMP2, on regrettera

également les robes souvent très colorées

des prototypes engagés sous la

bannière suisse. Ce que l’on sait peu par

contre, c’est que le patron himself et son

bras droit Calim Bouhadra en sont les

auteurs. Si le rouge et la croix suisse ont

fréquemment été utilisés dans la composition

de la décoration des voitures, on

a également vu le noir et or, très représentatif

du mythique team Lotus F1 de

l’époque JPS. Mythique également, le

bleu et blanc reprenant les couleurs de

l’écurie «Vaillante» chère à Jean Graton

l’auteur de la bande dessinée Michel

Vaillant. Une livrée qui a particulièrement

bien réussit à Rebellion, avec la conquête

du titre LMP2, lors de sa parenthèse

dans cette discipline en 2017. Beaucoup

plus exubérant, le design très flashy créé

par l’artiste américain Tomyboy, qui a fait

sensation sur les voitures engagées aux

24 Heures du Mans 2019. Perpétuant la

tradition des décors maison, les deux

Rebellion LMP1 prévues pour participer

aux prochaines 24 Heures du Mans

devraient surprendre une nouvelle et

hélas, dernière fois. Pour la découvrir,

il faudra attendre la présentation officielle

de ces livrées inédites, qui seront

dévoilées la semaine de la course en

Juin. (Pour autant que la crise sanitaire

et les restrictions qui en découlaient à

l’heure d’écrire ces lignes soit passée).

Bien entendu, la santé des populations

prime sur le sport, mais ce serait dommage

de voir Rebellion quitter la scène

à l’aube de ses 13 e 24 Heures du Mans.

Pour conclure ce chapitre, n’omettons

pas de relever que le rôle d’animateur de

Rebellion ne se cantonnait pas à la piste,

loin de là. On regrettera donc l’ambiance

festive régnant au cœur des paddocks,

dans l’hospitality suisse, tout comme la

véritable fête offerte chaque année aux

100’000 spectateurs massés dans les

rues du Mans lors de la grande parade

du vendredi.

DE GRANDS NOMS

DU MONDE ENTIER

Jonny Kane

GB

Andrea Belicchi

IT

Xavier Pompidou

FR

Jean-Christophe Boullion FR

Marco Andretti

USA

Guy Smith

GB

Jeroen Bleekemolen NL

Nick Heidfeld

DE

Julien Canal

FR

Nelson Piquet Jr

BR

David Heinemeier Hansson FI

André Lotterer

DE

Thomas Laurent

FR

Bruno Senna

BR

Romain Dumas

FR

Loïc Duval

FR

Norman Nato

FR

Gustavo Menezes

USA

Daniel Abt

DE

Nathanaël Berthon FR

ON REGRETTERA DONC

L’AMBIANCE FESTIVE RÉGNANT

AU CŒUR DES PADDOCKS,

DANS L’HOSPITALITY SUISSE,

TOUT COMME LA VÉRITABLE

FÊTE OFFERTE CHAQUE ANNÉE

AUX 100’000 SPECTATEURS

MASSÉS DANS LES RUES DU

MANS LORS DE LA GRANDE

PARADE DU VENDREDI.


AUTO 291

SPORT AUTOMOBILE

Les modèles à travers les années

2008

2011

2020

2019

2018


17

2009

2010

2012 2013

2014

2015

2017

2016


AUTO 291

SPORT AUTOMOBILE

1 2 3

LES PILOTES SUISSES

Au cours de ces treize saisons, on

dénombre treize pilotes suisses (13 !

Quelle coïncidence !) à avoir pris le volant

d’une voiture engagée par Rebellion. Le

premier à ouvrir la voie en 2007, est le

Tessinois Andrea Chiesa. A sa suite,

douze autres helvètes ont pris part à

l’aventure, jusqu’à Louis Delétraz, le

dernier qui devrait prendre part aux prochaines

6 heures de Spa, ainsi qu’aux 24

Heures du Mans. Deux d’entre ces treize

hommes, placés à chaque extrémité de

la chaine d’engagement de l’équipe, sont

revenus sur leur expérience dans la maison

Rebellion.

Iradj Alexander

Sébastien Buemi

Mathias Beche

Andrea Chiesa

Louis Delétraz

Marcel Fässler

Neel Jani

Fabio Leimer

Benjamin Leuenberger

Nicolas Prost

Harold Primat

Matheo Tuscher

Steve Zacchia

STEVE ZACCHIA

Premier romand à rejoindre Rebellion,

le Vaudois a piloté la Lola LMP2 sur la

saison 2008.

«Bien que cela commence à dater, je me

souviens parfaitement des circonstances

qui m’ont amené dans le baquet de la

Lola LMP2 de l’équipe. Alexandre Pesci

m’avait contacté en 2007 pour piloter sa

Spyker GT2. C’était la première fois que

l’on me proposait un volant sans que ce

soit lié à l’apport de partenaires. Rien

que pour cette raison ce téléphone avec

Alexandre Pesci restera gravé dans ma

mémoire. Malheureusement je n’ai pas

été en mesure d’accepter cette offre car

j’avais déjà un engagement en GT avec

une équipe française, ce qui a repoussé

mes débuts avec Rebellion à 2008. Ce

report a eu un effet positif, puisqu’il coïncidait

avec le premier engagement du

team en prototypes. La Lola LMP2 était

le premier prototype fermé, précurseur

d’une norme imposée par la suite, ce

qui avait créé une petite sensation dans

le milieu. Régulièrement, nous nous

battions avec les Porsche LMP2, mais

hélas la Lola souffrait de problèmes de

jeunesse. Toujours en bagarre, dans le

coup pour une place dans les trois premiers,

mais souvent nous étions retardés,

ou carrément arrêtés, par une ou

7

l’autre pièce à 2,5 francs. Néanmoins,

cette saison restera inoubliable, avec un

podium, et surtout pour mes premières

24 Heures du Mans au volant d’un prototype.

Une expérience que va vivre Louis

Delétraz en juin prochain. Je lui souhaite

pleine réussite, comme à l’ensemble de

l’équipe d’Alexandre Pesci».

1 Andrea Chiesa, Benjamin Leuenberger

et Iradj Alexander

2 Mateo Tuscher, Dominik Kraihamer,

Alexandre Pesci et Alexandre Imperatori

3 Hugues de Chaunac et Alexandre Pesci

4 Nasser Al-Attiyah et Alexandre Pesci

5 André Lotterer, Tomyboy et Neel Jani

6 Louis Delétraz

7 Steve Zacchia

8 Rendez-vous manqué avec la Spyker C8

pour Steve Zacchia

9 Neel Jani

10 Neel Jani et Marco Andretti

8


19

4 5 6

NEEL JANI

Récent champion de la Série A1GP au

terme de la saison 2007/2008, Neel Jani

a débuté sa carrière en endurance au

sein de l’équipe Rebellion dès 2009.

«J’ai rencontré Alexandre Pesci en

hiver 2008, grâce à un ami journaliste

qui me l’a présenté, alors que je traversais

un moment difficile de ma carrière.

Le championnat A1GP s’arrêtait et je

n’avais pas de solution pour la suite. Un

mal pour un bien, puisque c’est ce qui

m’a mis sur la route de l’endurance, et

surtout de l’équipe Rebellion. J’ai commencé

avec ce team au 24 Heures du

Mans, pour remplacer Marcel Fässler

qui était indisponible. C’était ma seule

course cette saison-là puis, par la suite

Marcel Fässler ayant été engagé par

Audi, la place s’est libérée et Alexandre

m’a confié son siège pour l’ensemble

de la saison 2010. Je suis resté avec

Rebellion jusqu’à fin 2013, lorsque je

suis entré dans le programme LMP1

de Porsche. Il me restera d’excellents

souvenirs de mon passage dans cette

équipe Rebellion, surtout le travail

accompli ensemble. Au début, tout le

monde dans l’équipe découvrait la catégorie

LMP1, parfois on souriait de nos

résultats et de notre manque de fiabilité.

Mais, ces problèmes ont été résolus

au prix de beaucoup de travail collectif,

pour amener ce team privé à se classer

4 e des 24 Heures du Mans, puis de

gagner deux fois la course américaine

de Petit Le Mans. Et surtout, j’ai fait

mon apprentissage de l’endurance chez

Rebellion. Je peux dire que cette expérience

m’a aidé pour la suite de ma carrière,

jusqu’à ma victoire au Mans avec

Porsche en 2016. Je considère que mon

temps passé chez Rebellion est indissociable

de ma victoire aux 24 Heures

du Mans. Une autre chose importante

concerne ma «seconde vie» chez

Rebellion. Après l’arrêt du programme

Porsche en endurance, Alexandre m’a

proposé le volant de la Rebellion R13

LMP1 en 2019, avec André Lotterer et

Bruno Senna comme équipiers. Une

autre bonne aventure «familiale» avec

cette équipe recommençait. Surtout, je

ne veux pas conclure sans adresser un

très grand coup de chapeau et Merci à

Alexandre Pesci. Il est un énorme passionné

qui est resté 13 ans en endurance,

en soutenant bien des pilotes suisses. Au

nom de tous ceux-là, je dis encore merci

Monsieur Pesci, vous allez manquer au

sport automobile.

10

9


AUTO 291 PROFIL

20

Mon casque et moi

Vital pour la sécurité, le casque reflète l’identité et la personnalité de

celui qui le porte. Cette rubrique a pour ambition de faire davantage

connaissance avec ces pilotes qui font briller nos couleurs aux

quatre coins de la planète. Jonathan Hirschi Par Gérard Vallat

Meilleur moment de ta carrière ?

Inoubliable, le podium aux 24 Heures

du Mans 2018. On a terminé 3 e , puis 2 e

après déclassement de l’équipage qui

nous précédait. C’est un plaisir énorme

d’être sur le podium au Mans, une sorte

d’aboutissement.

Ton plat favori ?

J’en ai plein, alors disons un bon risotto.

Pur produit du sérail, au sein

duquel il a fait toutes ses classes,

du karting au titre de champion

suisse de Formule Renault en 2006,

Jonathan Hirschi a franchi des étapes

pour devenir un des fers de lance de

l’endurance internationale. Grand animateur

du championnat d’Europe d’endurance,

le Neuchâtelois disputera la

saison 2020 au volant de l’Oreca 07 du

team Duqueine. Avec cette voiture, il

prendra part à ses huitième 24 Heures

du Mans. Complétant ce programme

avec les courses VLN, Jonathan Hirschi

disputera également les 24 Heures du

Nürburgring avec une Ferrari F488.

(ndlr. : les propos de cet article ont été

retranscrits avant les nouvelles mesures

prises par la Confédération le 20 mars.)

Boisson préférée ?

Je vais dire Henniez gommée, ce qui

consiste en un mixte citronnelle/eau

gazeuse.

Dernier livre ?

En ce moment je suis plongé dans des

livres de gestion, dans le cadre de la formation

continue de mon métier, mais je

lis aussi régulièrement des magazines

de sport, notamment sur la course à pied

Dernier film ?

Le Mans 66, un bon film qui parvient à

plaire au grand public, comme aux gens

du milieu. Une réussite.

Quel est ton genre de musique ?

Tous styles pop/rock.

As-tu un héros ?

Pas un héros, mais plutôt de l’admiration

pour des gens comme Jeff Bezos,

Âge : 34 ans

Débuts karting : 2002 karting

Débuts auto : 2004 Formule Renault

Semi-pro : dès 2010 GT1

Statut actuel : Pilote LMP2 ELMS – VLN GT3

le patron d’Amazon pour sa réussite en

étant parti de rien.

Avec quel personnage passerais-tu un

peu de temps ?

Une légende vivante, Roger Federer.

J’adorerais échanger quelques balles

avec lui.

Tes hobbys ?

Plein de choses, natation, course à pied,

le sport en général, mais je suis mécanicien

de formation et j’aime bricoler sur

mes voitures.

Si tu n’étais pas pilote ?

Je me serais investi davantage sur le

plan professionnel, et je prendrais plus

de vacances.

La couleur de ton casque ?

J’aime la sobriété, mais sur mon casque

c’est l’opposé, je suis flashy. C’est un

mélange de bleu et de jaune fluo que je

conserve depuis mes débuts en karting.

Le choix du casque ?

Je privilégie le confort, ce qui m‘a

amené à Araï. Ce n’est pas le casque

le plus léger, mais je suis certain que

100 grammes rajoutés pour la sécurité

ne changent pas grand-chose à la

performance.


OFFRE SPÉCIALE POUR LES MEMBRES ACS

AVEC LE PROMOCODE: ACSSIB2020

SWISS INDOORS BASEL

24 OCTOBRE – 1ER NOVEMBRE 2020

PRÉVENTS DE BILLETS À PARTIR DU 2 AVRIL 2020

Ticket-Hotline Tél. +41 (0)900 552 225, CHF 1.19/Min.

Billets en ligne swissindoorsbasel.ch

LOGES, VIP-PACKAGES, MEMBERCARDS

Infos et réservations Tél. +41 (0)61 485 95 94


AUTO 291 CONSEIL JURIDIQUE

22

La dérobade et

ses conséquences

Un accident est si vite arrivé ! Hormis les conséquences directes qui

découlent d’un accident (immobilisation du véhicule, dommages,

etc.), l’automobiliste peine souvent à anticiper d’autres questions

et problèmes qui se posent à lui très rapidement.

En effet, il apparaît évident que

lorsque la police se déplace pour

opérer le constat habituel, l’automobiliste

subira un contrôle policier en

général et un examen d’ébriété en particulier.

Le fait de s’opposer à une telle

mesure d’investigation constitue une

infraction pénalement répréhensible.

L’entrave aux mesures de constatation

de l’incapacité de conduire, soit notamment

l’éthylomètre, la prise de sang ou

encore la prise d’urine (art. 91a LCR), est

punie d’une peine privative de liberté de

trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.

L’infraction est réalisée par le

simple refus de la constatation de l’incapacité

de conduire, peu importe que

le conducteur ait effectivement été, ou

non, en état d’ébriété ! Mais la disposition

légale ne se limite pas à cela: afin

d’éviter que le conducteur qui s’enfuit

soit mieux traité que celui qui se soumet

aux contrôles, l’article 91a LCR

réprime également le conducteur qui

se dérobe aux mesures de constatation

de l’incapacité de conduire, évitant ainsi

d’être soumis à un examen sur lequel il

devait compter.

DEUX ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS

DOIVENT ICI ÊTRE RÉALISÉS

Il faut tout d’abord que le conducteur

se trouve dans l’obligation d’aviser la

police en cas d’accident ou viole une

autre prescription destinée à établir son

identité et à clarifier les faits. Il s’agit

des devoirs en cas d’accident au sens

de l’article 51 LCR. L’obligation d’aviser

la police est naturellement impérative

s’il y a des blessés. Elle l’est également

lorsque seuls des dommages matériels

sont causés. Dans ce cas, le conducteur

prendra immédiatement contact avec

le lésé, si ce dernier n’est pas déjà sur

place. Ainsi, si le conducteur endommage

seul un autre véhicule, un panneau

de signalisation ou un candélabre

appartenant au domaine public, il doit

en aviser le propriétaire ou la collectivité

publique concernée, sans délai. En cas

d’impossibilité, il en informera immédiatement

la police. Il importe peu ici que

le conducteur ait ou non commis ou une

faute. Il suffit qu’il soit impliqué, même

indirectement, dans l’accident. Dans ce

sens, le lésé est une personne impliquée.

A noter que le simple fait de glisser

sa carte de visite sous l’essuie-glace est

insuffisant. L’avis doit en effet permettre

d’identifier le conducteur, mais doit également

préciser la nature et l’importance

des dégâts causés.

Il faut ensuite que l’ordre de se soumettre

à une mesure d’investigation

de l’état d’incapacité de conduire doive

apparaître objectivement comme hautement

vraisemblable au vu des circonstances.

L’emploi du temps qui a

précédé l’accident du conducteur sera

ainsi déterminant. Une mesure d’investigation

est hautement vraisemblable

pour un conducteur qui sort d’un bar à

3h00 du matin et commet seul un accident

avec dégâts matériels. Elle ne l’est

pas si l’accident à lieu sur une route

enneigée ou verglacée, même à 1h00

du matin. Constitue enfin comme hautement

vraisemblable la mesure d’investigation

de l’état d’incapacité de conduire

concernant le conducteur qui commet

un accident et disparaît de son domicile

jusqu’au lendemain de l’accident alors

qu’il a déjà des antécédents pour des

faits d’ébriété ou de consommation de

stupéfiants.

A noter que le fait d’aider le conducteur

d’un véhicule à moteur à quitter les lieux

de l’accident en toute connaissance de

cause est également punissable, sous

l’angle de la complicité.

Me Julien Broquet, avocat au barreau et

membre du réseau Avocats de la Route.


AUTO 291

BILLET DU PRÉSIDENT

23

L’automobile passion

Le Salon international de l’automobile de Genève n’a pas pu se

tenir en cette année 2020, et nous en connaissons la raison.

A

mon sens, cette édition aurait été

l’occasion de constater définitivement

le tournant en matière de

technologie automobile. On connaît la tendance

depuis plusieurs année : moteurs

hybrides, véhicules électriques, voitures

propres, intelligentes et hyperconnectées,

et même voitures autonomes.

Au vu des annonces et présentations

faites par de nombreux constructeurs

en prévision du Salon de l’auto 2020, il

apparaît que les gammes de modèles

se transforment définitivement, avec

désormais une prépondérance claire,

chez certains constructeurs, de modèles

hybrides et électriques. Une chose me

paraît certaine, il n’y aura pas de retour

en arrière et le moteur à combustion et

explosion devra partager la place qu’il a

occupée toutes ces décennies passées et

qu’il occupe encore actuellement.

Pour ma part, je ne suis pas du tout

opposé à l’avènement, et désormais à

la quasi-prééminence en devenir, de

ces technologies nouvelles. Même si les

considérations écologiques ont probablement

accéléré les choses, l’on serait de

toute manière arrivé un jour ou l’autre à

des véhicules empreints de modernisme

et de technologies de pointe, plus efficients,

plus intelligents et plus sécuritaires.

Je loue d’ailleurs les efforts et le

génie des constructeurs et ingénieurs qui

réalisent régulièrement des prouesses

technologiques, parfois très surprenantes

et souvent inconcevables il y a encore

quelques années.

Face à ce changement, je fais toutefois

partie de ceux qui sont passionnés par

la mécanique et par le moteur à explosion,

lequel, il est bon de le rappeler, est

considéré comme une invention majeure

de l’histoire en matière de transports. Le

moteur à explosion est, de mon point de

vue, le plus générateur de sensations. Il

y a les montées en régime, la puissance

qui s’accroît, le bruit, les vibrations et plus

encore. Je suis également très attaché à

la sportivité, au plaisir de conduire et à

la possibilité d’être encore «le pilote aux

commandes», et ce à l’heure où nombre

d’aides à la conduite existent et où les

discours sur les véhicules autonomes se

veulent de plus en plus fréquents.

Certain que d’autres partagent également

la teneur de ces lignes, j’espère que

l’automobile en tant que passion pourra

perdurer et exister de la même manière.

Je songe en particulier à l’intérêt pour

la mécanique et le moteur à explosion,

au plaisir de conduire, aux voitures sportives

et au sport automobile, ainsi qu’aux

véhicules oltdimers et youngtimers qui

génèrent de plus en plus d’engouement.

L’Automobile Club de Suisse l’a déjà

affirmé à plusieurs reprises : l’avenir

doit être composé d’une pluralité et d’un

mélange de technologies. Cela laisserait

sa place au moteur à explosion et permettrait

de continuer à faire vivre cette passion,

passion qui existe depuis le début

du 20 e siècle et qui s’est encore notablement

accrue avec l’apparition du sport

automobile. J’espère que les choix politiques

et étatiques qui seront faits dans

les quelques décennies à venir pourront

permettre aux gens animés par l’automobile

et son histoire de continuer à l’être.

Avec mes meilleurs messages.

Johann Fumeaux,

Président ACS Valais


AUTO 291 LA PAROLE À TOM LÜTHI VOTRE CLUB 24

Le support par

temps de crise

Le Coronavirus

entrave aussi les

activités de l’ACS.

Soutien et planification en

ces temps d’incertitude.

Au cours de ces dernières semaines,

le chaos s’est étendu au niveau

mondial et le Championnat du

monde MotoGP n’en a pas été épargné.

La première course de MotoGP de cette

saison a bien eu lieu, mais les courses

suivantes, prévues en Thaïlande, aux USA

et en Argentine, ont été ajournées. En ce

moment, le prochain repère est la compétition

à Jerez. Pour Tom Lüthi aussi, c’est

une période pleine d’incertitudes dans

laquelle soutien et structure revêtent

d’autant plus d’importance.

Tom Lüthi : «Lors de nos essais au Qatar,

personne ne se doutait de l’ampleur de

la crise. On a bien senti de l’incertitude

lorsque la course MotoGP a été annulée,

et l’ambiance était bizarre. Mais une

fois de retour en Suisse, les informations

concernant l’annulation de courses arrivaient

à un rythme soutenu et je me suis

vraiment rendu compte de la situation. A

peine deux semaines auparavant, nous

avions hâte de voir arriver le début de la

saison et nous étions plus que prêts pour

attaquer le championnat du monde. Mais

tout a été chamboulé, nous ne pouvions

pas nous imaginer comment la situation

évoluerait… et là, j’ai vraiment ressenti

un grand vide. Le focus et la joie anticipée

s’étaient envolés et je n’avais plus

JE SOUHAITE À MES

PARTENAIRES, SPONSORS ET

FANS TOUT CE QUI PEUT LEUR

ARRIVER DE MIEUX DANS CETTE

PÉRIODE DIFFICILE – ET RESTEZ

EN BONNE SANTÉ !

rien qui me permettait de garder le cap.

Dans ces moments, précisément, la présence

de mes entraîneurs, mes coaches

et les membres de mon équipe était très

importante pour moi. Ils m’ont aidé à

retrouver le bon chemin et de combler

le temps jusqu’à ce que nous sachions

à peu près comment continuer. En collaboration

avec mon entraîneur, j’ai établi

assez rapidement une nouvelle planification.

Ainsi, pour le moment, mon entraînement

continue comme si nous étions

dans une trêve hivernale prolongée. Mais

personne ne sait vraiment comment se

déroulera la suite. On est tous en proie à

la même impuissance. Et c’est pour cette

raison précisément, en sachant que chacun

se débat dans sa situation propre,

que je suis profondément reconnaissant

que tous mes partenaires et sponsors

ainsi que mon équipe m’encouragent et

me soutiennent à 100 %.

Ces prochaines semaines, nous nous

concentrerons avant tout sur la constitution

de ressources suffisantes pour

pouvoir affronter de manière efficace

le redémarrage des courses. Car si le

MotoGP applique la totalité du programme

selon la planification initiale,

la période après l’été pourra être considérée

comme un deuxième départ de

saison et sera extrêmement intense et

fatigante. Nous y serons préparés et l’assumerons

bien volontiers, si pour autant

le quotidien des compétitions ressemble

à ce qu’il aurait dû être.

Je souhaite à mes partenaires, sponsors

et fans tout ce qui peut leur arriver de

mieux dans cette période difficile – et

restez en bonne santé !

Le 16 mars, le Conseil fédéral

a renforcé encore les mesures

visant à endiguer le coronavirus

et à protéger la population suisse.

La situation dans notre pays a été

qualifiée de «situation extraordinaire»

au sens de la loi sur

les épidémies (www.bag.admin.

ch/bag/fr) qui a été adoptée à

une large majorité par le peuple

suisse fin septembre 2013.

Ces mesures ont également

d’importantes conséquences sur

les manifestations traditionnelles

organisées par l’ACS et ses sections.

Plusieurs événements ont

déjà dû être annulés et auront lieu

l’année prochaine seulement. Les

deux événements populaires de

sport automobile, à Frauenfeld

et Reitnau, en font partie. Sur

notre site Internet www.acs.ch,

vous trouverez des informations

actualisées sur l’état d’avancement

de la planification de nos

manifestations.

Il est évident que l’ACS assume sa

responsabilité sociale et fait tout ce

qui est en son pouvoir pour circonscrire

la pandémie de coronavirus.

A l’interne également, les mesures

de protection recommandées ont

été appliquées. Beaucoup de nos

collaboratrices et collaborateurs

sont passés au travail à domicile

- ce qui ne les empêchera pas de

continuer à mettre tout en œuvre

pour vous assurer une assistance

et un service de qualité auxquels

vous, en tant que membre de l’ACS,

êtes habitué.

Des informations complémentaires

et les réponses à des questions

concernant les assurances

se trouvent en ligne : www.allianzassistance.ch/fr/.

En cette période qui nous met tous

au défi, l’ensemble des collaboratrices

et collaborateurs de l’ACS

vous adressent leurs meilleurs

vœux – et souhaitent que vous restiez

en bonne santé !


1906

Nos partenaires

Encore plus d’avantages

Assurances

Avec Allianz, vous misez

sur la sécurité. Profitez de

10 % de rabais sur les assurances

auto et ménage.

10 % de rabais sur votre

assurance protection juridique.

10% de rabais

sur la Secure Cyber

Assurance

Profitez du 15% de rabais

sur les assurances

complémentaires.

Carte Visa ACS –

carte de crédit et carte

de membre en un.

Essence et entretien du véhicule

Notre ambassadeur

Contrôle de base pour la visite

technique pour toutes

les marques de voiture à des

conditions préférentielles.

Faites le plein avec votre carte

ACS AgipPLUS et bénéficiez

d’un rabais de 4.5 cts/lt.

sur le carburant.

Taxe et carte gratuites.

Profitez d’un bon de

carburant d’une valeur

de CHF 80.– pour l’achat

de 4 pneumatiques PIRELLI

tourisme ou SUV été ou hiver.

Le plein jusqu’à 4 cts/lt. moins

cher avec l’ACS Migrolcard.

8 % de rabais sur le lavage

auto. Carte gratuite.

Profitez de 15% de réduction

sur son fanshop

(www.tomluethi-shop.ch).

Voyages

Sans stress à travers

les péages européens

Votre voiture de rêve avec

le 10% de rabais!

Profitez des offres attractives

sur certaines lignes maritimes.

Jusqu’à 10 % de rabais

sur les frais de stationnement

Divers

Louer une voiture moins

cher chez Sixt, en Suisse

et dans le monde entier.

Let Sixt drive you!

Voiture de location avec

garantie sans souci –

pour le monde entier.

10 % de rabais

sur les tarifs de

stationnement officiels.

Une nouvelle vision

de la vie

12% de réduction sur le prix de la chambre

dans nos 600 hôtels indépendants

en Europe et au Canada.

Mobilité et domaine de l’automobile

CHF 60.– de rabais pour tous

les cours ASSR en Suisse.

AUTOMOBIL

REVUE

20 % de rabais sur

l’abonnement annuel

à la REVUE AUTOMOBILE.

Driving

Center

CHF 60.– de réduction

sur les cours WAB 1 et

CHF 70.– de réduction pour

les cours non obligatoires.

20 % de rabais sur

l’abonnement annuel

à MOTO SPORT SUISSE.

Vous trouverez

tous les détails

des prestations sur

www.acs.ch/Partenaires

Je vis mobile.


AUTO 291 SECTIONS ACS 26

Neuchâtel

Assemblée générale annulée

L’assemblée générale de l’ACS Section

neuchâteloise a été annulée et reportée à une

date ultérieure. Nous vous communiquerons

dès que possible la nouvelle date.

Pilotage sur le circuit Paul-Ricard

Roulez avec l’ACS sur le circuit Paul-Ricard.

ACS Section neuchâteloise, en collaboration

avec son partenaire Sports-

L’

Promotion, vous propose deux journées

de pilotage sur le magnifique circuit

Grand Prix Paul-Ricard au Castellet

(France) les 21 et 22 mai prochains.

Ces journées sont ouvertes à tous les

possesseurs de voitures GT, que vous

soyez débutant ou habitué, dans une

ambiance détendue et conviviale. Venez

découvrirez le pilotage sur ce fabuleux

circuit comprenant un coaching personnalisé

qui permet à chacun de faire ses

premiers pas dans le sport automobile.

Vous bénéficierez aussi d’un encadrement

de professionnels dans les meilleures

conditions.

Soutien à la jeunesse

L’ACS Section Neuchâtel met en avant la jeunesse

Le président de l’ACS Section Neuchâtel

et pilote neuchâtelois, Christophe Hurni,

accompagnera cette saison deux jeunes

Bevaisans dans le championnat monoplace

de l’Ultimate Cup Series, sur les

plus beaux circuits européens. Fort de

son expérience au volant de voitures

diverses et variées sur de nombreux circuits

européens, et avec de nombreux

Si vous désirez plus d’informations ou

vous inscrire, contactez directement

notre partenaire Sports-Promotion sur

le site www.sports-promotion.ch

succès en sport automobile, Christophe

Hurni a décidé de transmettre son art

de la course à David Kullmann et Loris

Kyburz. Ces derniers bénéficieront de

toute l’expérience de Christophe qui

compte bien leurs donner un maximum

de conseils pour continuer leur belle progression

qui d’ailleurs s’était achevée en

2019 par deux podiums pour David et d’un

podium pour Loris. Nous leurs souhaitons

une année 2020 sportivement automobile!

Cours de conduite

actuelle

Le prochain cours de

conduite actuelle aura lieu

le 5 mai prochain.

Des conseils, de la théorie et surtout de

la pratique. Le tout dans un esprit relaxe

et dans la bonne humeur. Vous serez

accompagnés par deux professionnels

moniteurs et instructeurs du Conseil

suisse de la sécurité Routière. En collaboration

avec l’ACS Section neuchâteloise

pour maintenir votre conduite à niveau

et répondre à vos besoins. Le cours de

conduite est au prix de CHF 200.– (pour

les membres ACS, réduction de CHF 30.–

et remise de CHF 50.– du SCAN pour les

personnes domiciliées dans le canton de

Neuchâtel). Vous profitez ainsi d’un tarif

exceptionnel de CHF 120.–. Attention, ce

cours est limité à 4 personnes. Inscrivezvous

au plus vite !

Pour de plus amples informations ou inscriptions,

appelez-nous au 032 725 81 22

ou écrivez-nous un message à

acs.neuchatel@acs.ch

Marché des

commerçants

Rendez-vous le 16 mai

prochain à Colombier.

C’est avec plaisir que nous vous retrouverons

sur le stand de l’ACS lors du

Marché des commerçants de Colombier.

Nous vous réservons quelques surprises

et une roue de la fortune avec prix immédiats.

Alors, passez nous dire bonjour

et tentez votre chance ! Ce rendez-vous

printanier incontournable se place au

cœur du village le samedi 16 mai 2020.

Plusieurs animations sont prévues

tout au long de la journée, de 09h30 à

17h00. A noter aussi la présence de différents

stands. Venez nombreux à notre

rencontre !


AUTO 291

SECTIONS ACS 27

Valais

Assemblée générale de la section

Cette année, elle se déroulera le jeudi 7 mai*.

tous les membres de l’ACS Section

A Valais, nous avons le grand plaisir de

vous convier à notre assemblée générale

annuelle qui aura lieu à la cave Rives du

Bisse, Rue de la Fonderie 5, 1957 Ardon.

ORDRE DU JOUR

1. Procès-verbal de l’AG de 2019

2. Nomination des scrutateurs

3. Rapport du comité

4. Comptes 2019

5. Rapport des vérificateurs

et approbation des comptes

6. Cotisations 2021

7. Budget 2021

8. Elections statutaires

9. Distribution des distinctions

10. Divers

L’assemblée sera suivie d’un apéritif

gourmand dans un cadre accueillant.

Si vous désirez participer, veuillez impérativement

vous inscrire auprès de notre

secrétariat. Merci de nous contacter par

téléphone au 027 322 11 15 ou par e-mail

à acsvalais@acs.ch.

A vos agendas

Assemblée générale

07 mai 2020

www.acs.ch/valais

Venez no m breux !

* Sous réserve de report en raison de la situation sanitaire actuelle.

Les partenaires

régionaux de

l’ACS Valais

En plus des partenaires de

l’ACS sur le plan national, la

Section ACS Valais propose

à ses membres plusieurs

avantages grâce à ses

partenariats locaux.

CAR CLEAN SÀRL

Car Clean Sàrl, à Conthey, est une société

spécialisée dans le domaine du lavage

professionnel de voitures. Elle attache

une grande importance aux détails et ne

laisse rien au hasard.

Bénéficiez d’une réduction pour le

Pack Premium à CHF 85.- au lieu de

CHF 99.- sur présentation de la carte

de membre ACS.

Car Clean Sàrl

Rue de la Madeleine 2

1964 Conthey

079 100 54 54 | info@carclean-conthey.ch

SIMULRACING SÀRL

Simulracing Sàrl, à Charrat, est un

centre de simulation de pilotage virtuel

automobile. Grâce à ses deux simulateurs

ultra-réalistes avec châssis statique

ou châssis dynamique, vous aurez

la possibilité de découvrir le monde du

sport automobile avec des sensations et

une immersion intense !

Bénéficiez de 15 % de rabais sur les

toutes les prestations de pilotage virtuel

sur présentation de la carte de

membre ACS.

Simulracing Sàrl

Route de la Sarvaz 5

1906 Charrat

027 565 78 38 | info@simulracing.ch

Publicité

Une sécurité absolue en voyage

dans le monde entier

acs.ch

43661_Inserat_Travel_185x62.indd 2 15.09.15 14:19


ANS

AUTO 291 SECTIONS ACS 28

Les Rangiers

COVID-19 - Report de l’assemblée générale 2020

Traditionnellement prévue juste avant le week-end de l’Ascension,

l’épidémie de COVID-19 aura raison de la date retenue pour la tenue

de l’assemblée générale de la section ACS Les Rangiers. Afin de se

conformer aux prescriptions fédérales en la matière, l’assemblée

générale 2020 est reportée à une date ultérieure, soit le vendredi

19 juin 2020 à 19h00. La convocation, l’ordre du jour et le talon

d’inscription paraîtront dans le prochain numéro du magazine Auto.

Réservez d’ores et déjà la date du 19 juin 2020 à 19h00 !

Genève

Invitation officielle

Publicité

116 e Assemblée Générale.

ÉDITION SPÉCIALE

Plus pour votre argent

www.meyrinoise.ch

Les membres de la section de Genève de

l’ACS sont invités en assemblée générale

ordinaire :

LUNDI 11 MAI 2020 À 18H00

Au Restaurant des Vieux-Grenadiers,

Rue de Carouge 92 – 1205 Genève.

ORDRE DU JOUR

1. Approbation du procès-verbal de

l’Assemblée générale du 13 mai 2019

2. Rapport du Président sur

l’exercice 2019

3. Rapport du trésorier

4. Rapport du vérificateur

5. Approbation des comptes et décharge

au comité

6. Fixation des cotisations 2021

7. Election du comité et du vérificateur

8. Propositions individuelles

(à communiquer au comité 10 jours

avant l’Assemblée)

9. Remise des insignes vétérans

(25 ans et 40 ans)

Le PV de l’AG du 13 mai 2019 ainsi que

les comptes de l’exercice 2019 peuvent

être consultés au secrétariat jusqu’au 7

mai 2020.

19h00 Conférence

20h00 Souper léger

DÉTAILS SOUPER

Assiette de crudités du jardin, cordon

bleu de volaille maison, spaghettis

napolitaine, flan caramel. Prix : CHF 30.-

(boissons non comprise)

INSCRIPTIONS

Au moyen du talon ci-dessous par retour

de courrier ou sur simple appel téléphonique

au 022 342 22 33 ou encore par mail

à acs.geneve@acs.ch jusqu’au 8 mai.

CONFÉRENCE DE

MONSIEUR MARTIN STUCKY

Responsable technique et

communication pour la Suisse

romande d’Avenergy Suisse

www.avenergy.ch et instructeur

expérimenté sur de nombreux

circuits automobiles en Europe :

«Quels carburants dans votre

voiture dans 10 ans?»

Le crossover hybride high-tech

dès CHF32 450.– *

Prime avantageuse de CHF 2 500.–

Modèle illustré: New Kia cee’d 1.0 L T-GDi GT-Line man. CHF 23550.–, 4,9 l/100 km,

Avec équipement attractif

115 g/km de CO 2, catégorie de rendement énergétique D, ECE de CO 2 26 g/km,

New Kia cee’d 1.6 L CRDi GT-Line man. CHF 24950.–, 3,9 l/100 km (équivalent essen

4,4 l/100 km), 102 g/km de CO 2, catégorie de rendement énergétique A, ECE de CO 2 1

New Kia cee’d 1.6 L CRDi GT-Line aut. (7-DCT) CHF 26550.–, 4,2 l/100 km (équivalen

Modèle illustré: Kia Niro Power 2020 1.6 essence GDi HEV, 4,8 aut.

l/100 km), 109 g/km de CO 2, catégorie de rendement énergétique B, ECE

avec boîte automatique à 6 rapports DCT 19 g/km. (boîte à double embrayage)

A A

CHF 32 450.–* et peinture métallisée CHF Moyenne 650.–, de 5,2 tous l/100 les km, véhicules neufs vendus en Suisse: 133 g/km de CO

B

119 g/km de CO 2 , cat. de rendement énergétique A.

La C nouvelle

Moyenne de tous les véhicules

Kia

neufs vendus

NIRO

2 (prix de vent

conseillé, TVA incluse). ECE de CO 2 = émissions de CO 2 liées à la fourniture de

carburant et/ou d’électricité. * Chez tous les partenaires Kia participant à l’action. Cett

en Suisse: 174 g/km de CO est valable sur les véhicules signalés 2

jusqu’au 31.3.2018 ou jusqu’à épuisement des stoc

D

(prix de vente conseillé, TVA incluse).

E

* Prime Power de CHF 2 000.– et prime d‘immatriculation de CHF 500.– déjà déduites /

F

cette action est valable jusqu’au 29.2.2020.

G

Plus d’informations sur kia.ch

Votre agent de proximité

Mécanique - Carrosserie

165315_112x210_dfi_Z_Kia_power2020_Haendleranzeige_Niro.indd 2 17.01.20 09:18

www.meyrinoise.ch

Impressionne à

tout point de vue.

Avec un sensationnel équipement

GT-Line supplémentaire, par rapport au

modèle Trend, d’une valeur de CHF 4 550.–.

New Kia cee’d 1.0 L T-GDi GT-Line man.120 ch

dès CHF 23550.–

Avec prime de reprise de CHF 3000.–! *

(Pour tous les modèles cee’d)

158284_83x170_Z_dfi_Kia_Anzeige_Ceed_5Doors_GT_Line_2018.indd 2 2

J’assisterai à l’Assemblée générale

J’assisterai au dîner (prix du menu CHF 30.- boissons non comprises)

NOM ..............................................................................PRÉNOM .........................................................................................

Accompagné de .....................................................................................................................................................................

Automobile Club de Suisse – Section de Genève - Clos de la Fonderie 19 - CP 1205 - 1227 Carouge


ce

AUTO 291

SECTIONS ACS 29

Fribourg

ACS Fribourg : Assemblée générale annulée

Suite aux mesures prises par le Conseil fédéral et par le gouvernement

cantonal fribourgeois pour lutter contre la pandémie de CORONAVIRUS,

notre assemblée générale prévue le 24 avril est reportée à une date

ultérieure. Celle-ci sera communiquée en temps voulu et en fonction de

l’évolution de la pandémie. Nous vous remercions par avance et vous

adressons nos plus cordiales salutations.

HvS Zürich

ce

7 g/km,

t

de CO 2

te

e

e action

cks.

23.01.18 09:01

Vaud

Invitation officielle

116 e Assemblée générale de l’ACS Vaud.

L’ACS Vaud a l’honneur et le plaisir de vous inviter à son assemblée

générale ordinaire et annuelle :

JEUDI 04 JUIN 2020 DÈS 17H30

au Centre de formation routière de Savigny

chemin des Gavardes 7 / 1073 Savigny.

PROGRAMME

17h30 Accueil des participants

18h00 Assemblée générale statutaire

selon ordre du jour

19h00 Partie récréative

19h30 Apéritif

ORDRE DU JOUR

1. Adoption du procès-verbal de la 115 e

assemblée générale du 13 juin 2019

2. Message du Président J.-D. Pelot

3. Rapport du Comité sur l’exercice 2019

4. Rapport du Trésorier et de l’organe

de révision sur les comptes de

l’exercice 2019

5. Budget 2020 et fixation des

cotisations 2021

6. Elections statutaires

7. Divers et propositions individuelles

Toute proposition qu’un membre désire faire figurer à l’ordre

du jour doit être communiquée par écrit 15 jours au moins

avant l’assemblée générale.

PARTIE RÉCRÉATIVE

A l’issue de la partie statutaire, Madame la Conseillère d’Etat

Nuria GORRITE, présidente du Conseil d’Etat et cheffe du

Département des infrastructures et des ressources humaines,

Vous aimez la voiture et le sport

automobile ?

Nous aussi !

Join the Club !

L’Union Vaudoise des garagistes

propose un réseau de professionnels

performant et défend

les intérêts de chacun.

upsa-vaud.ch

nous fera l’honneur de sa présence pour nous présenter la

vision du Conseil d’Etat de la politique routière vaudoise.

Nous prions nos membres de prendre note que la tenue de

l’AGO 2020 pourrait être soumise aux restrictions des autorités

liées à la situation pandémique du COVID19. Pour pouvoir vous

prévenir en temps et en heure d’un changement de programme,

nous vous prions instamment de mentionner votre adresse

électronique. Nous vous en remercions par avance.

A retourner par courrier à : ACS Vaud / Ch. des Gavardes 7 / Case postale 136 / 1073 Savigny

Par fax : 021 331 27 29 | Par courriel : acs.vaud@acs.ch

Je serai présent à l’assemblée générale (nbre de personnes _ _ )

Je ne pourrai pas participer à l’assemblée générale

de membre ACS : 0006 - -

Nom et prénom ...........................................................................................................Téléphone....................................................

Adresse .......................................................................................................................Portable ......................................................

E-mail ............................@............................................ Date .............................................. Signature ............................................


AUTO 291 SECTIONS ACS 30

Contactez votre section

Automobile Club de Suisse

Wasserwerkgasse 39

CH – 3000 Berne 13

T +41 31 328 31 11

F +41 31 311 03 10

info@acs.ch

ACS Section Berne

Helvetiastrasse 7

CH – 3005 Berne

T +41 31 311 38 13

F +41 31 311 26 37

info@acsbe.ch

ACS Fribourg

Case postale 105

CH – 1701 Fribourg

T +41 26 341 80 20

F +41 26 439 91 09

acs.fribourg@acs.ch

ACS Genève

Clos de la Fonderie 19 | CP 1205

CH – 1227 Carouge

T +41 22 342 22 33

F +41 22 301 37 11

acs.geneve@acs.ch

ACS Neuchâtel

Avenue de la Gare 2

CH – 2013 Colombier

T +41 32 725 81 22

F +41 32 725 81 21

acs.neuchatel@acs.ch

ACS Les Rangiers

Avenue de la Gare 50

CH – 2800 Delémont

T +41 32 422 33 22

acs.lesrangiers@acs.ch

ACS Valais

Rue du Scex 33

CH – 1950 Sion

T +41 27 322 11 15

F +41 27 322 33 21

acsvalais@acs.ch

ACS Vaud

Chemin des Gavardes 7 | CP 136

CH – 1073 Savigny

T +41 21 331 27 22

F +41 21 331 27 29

acs.vaud@acs.ch

HOTLINE

+41 31 328 31 11

NUMÉRO DE DÉPANNAGE

+41 44 283 33 77

ACS Premium

Mobilité illimitée et autonomie

ACS Classic est le nom du service européen de dépannage et ACS Travel

inclut l’assurance frais d’annulation et couverture voyage dans le monde entier.

Ces formules d’assurance vous semblent encore insuffisantes? Nous vous

recommandons notre formule de prestations premium: l’adhésion ACS Premium

vous fait profiter, vous et toutes les personnes vivant avec vous sous le même

toit, d’une mobilité et d’une indépendance illimitées.

Vos prestations en tant que membre ACS Premium:

• Dépannage en Europe

• Frais d’annulation dans

le monde entier

• Couverture voyage dans

le monde entier

• Protection juridique circulation

dans le monde entier

• Utilisation d’un véhicule de location

(garantie zéro franchise)

• Conduite de véhicules de tiers

L’ACS Visa Classic Card est comprise dans la cotisation d’adhésion!

Vous profitez en outre des prestations du club et de réductions attrayantes.

Optez dès aujourd’hui pour une adhésion ACS Premium – sans perdre de prime

ni risquer un défaut de couverture, c’est évident!

Inscription et autres informations sous:

+41 31 328 31 11 ou acs.ch/premium

42549_inserat_Premium_A5_quer_F_2014_RZ1.indd 1 24.10.16 08:53


PHILIPPE FAVRE

PRESSÉ DE VIVRE

Le 6 décembre 2013, à la veille de son 52 e anniversaire,

Philippe Favre, célèbre pilote automobile genevois, disparut

tragiquement alors qu’il skiait avec des amis, précipitant

sa famille et ses proches dans une profonde détresse.

Quelques-uns parmi ses innombrables amis décidèrent peu

après de lui consacrer un livre, richement illustré, écrit à

plusieurs mains, et qui raconte avec une foule d’anecdotes

le plus souvent savoureuses, le parcours étonnant de ce

personnage haut en couleur.

PHILIPPE FAVRE PRESSÉ DE VIVRE

Les fonds seront intégralement versés au profit

de la formation des enfants de Philippe.

PRÉFACE DE DAMON HILL

Co-écrit par : Jean-Paul von Burg, Pierre Corpataux,

Jacques Deschenaux, Dominique Favre, Damon Hill,

Carole Lauk, André Marty, Alain Menu, Gérard Vallat

et Jean-Marie Wyder.

Paru le 27 février 2015 | Editions Favre | 244 pages | CHF 30.--

PHILIPPE FAVRE

PRESSÉ DE VIVRE

SES AMIS TÉMOIGNENT

PRÉFACE DE DAMON HILL

PASSEZ COMMANDE ICI

www.lessuissesaumans.ch

annonce_demie_page_favre.indd 1 16.04.2015 14:55:01

Avez-vous reçu la convocation pour le contrôle technique?

Contrôle technique de base

pour toutes les marques

Nous contrôlons, entre autres, les points suivants:

Prix ACS

59.–

au lieu de 79.-

Contrôle sur pont

Contrôle visuel général

du dessous du véhicule

Contrôle visuel du moteur, de la

boîte de vitesses, des essieux

Système d’échappement, détériorations

et étanchéité

Contrôle visuel des freins

Conduites et flexibles de freins

Jeu de la direction

Contrôle visuel de fuites des

amortisseurs

Profondeur des sculptures

et état des pneumatiques

Pression de gonflage y compris

roue de secours

Contrôle externe

Contrôle visuel du moteur

Niveau d’huile moteur et de

liquide de refroidissement

Liquide de frein et huile de direction

assistée

Contrôle de batterie avec testeur

Courroie trapézoïdale à nervures:

Tension et état

Système de refroidissement

Système d’éclairage, Lavophare

Pare-brise et essuie-glace

Équipement de sécurité

Parcours d’essai

Déséquilibre, bruits de roulement,

stabilité directionnelle

Embrayage, transmission

Chauffage, climatiseur

Avertisseur sonore

Contrôle des freins sur banc

d’essai

www.BoschCarService.ch

BoschCarService.ch – Plus de 80 établissements en Suisse

Für Ihr Auto tun wir alles.

Nous faisons tout pour votre auto.


ACS Visa Card

ACS Visa Card Classic –

comprise dans votre cotisation d’adhésion! *

À commander dès à présent sur www.acs.ch/visacard

Une carte de crédit – de nombreux avantages!

• Pratique: La carte Visa ACS vous permet de régler vos achats

sans espèces dans le monde entier. Payer sans contact est

simple. Pour les petites sommes, il suffit de passer brièvement

la carte devant le lecteur et voilà! Votre achat est payé.

• Transparent: Le décompte mensuel ainsi que les UBS

Online Services vous permettent d’avoir le contrôle total sur

vos dépenses.

• Sûr: Une puce à la pointe de la technologie et dotée

d’un PIN, un système d’alerte en cas de transactions

douteuses ainsi que la norme de sécurité internationale

«3-D Secure» pour vos achats en ligne vous garantissent

une sécurité maximale.

• Profitable: En tant que participant(e) au programme bonus

UBS KeyClub, vos achats vous donnent droit à de précieux

points bonus que vous pourrez utiliser comme de l’argent

liquide auprès de tous les partenaires KeyClub et pour

des offres spéciales.

• L’assurance d’être assuré: En réglant vos voyages en

transports publics avec votre ACS Visa Card, vos proches

et vous-même bénéficiez automatiquement et gratuitement

d’une couverture d’assurance contre les accidents.

• Avantageux: Tarif préférentiel pour location de voiture chez

SIXT sans dépôt de caution et bien plus encore.

En échange d’un supplément de CHF 100.– (1 ère année gratuite)

ajouté à la cotisation d’adhésion ACS, l’ACS Visa Card Gold

vous est proposée avec une limite plus élevée et davantage

de prestations.

* Offre réservée aux membres ACS domiciliés en Suisse

Formulaire de demande et autres informations sous:

www.acs.ch/visacard ou +41 31 328 31 11

More magazines by this user
Similar magazines