TRAVEL INSIDE_F 2020-430

abouttravel
  • No tags were found...

Voyager avec tourasia,

c’est profiter de l’Asie avec tous ses sens.

N o 42 / 43 | 22 OCTOBRE 2020 | www.travelinside.ch

TRAVEL MARKET

Thaïlande 6

Ebookers 7

DESTINATION REPORT

Asie 8

Balnéaire d’hiver 10-11

FOCUS

Cruise & Ferry sur

les fleuves et les mers 12

TRAVEL TOP JOBS

Le plus grand marché de

la branche en Suisse 13

CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS

Le «Clan des 7», puissant relais

Déclarée «cas de rigueur», la branche doit prendre son mal en impatience: le

Conseil fédéral voulait accélérer la procédure, les cantons la freinent.

Un flou artistique règne en matière de

soutien cantonal aux agences, les

cantons ne semblant pas particulièrement

pressés de mettre en œuvre les

aides prévues pour les cas de rigueur.

Lors de discussions avec le Seco, la

Commission des directeurs cantonaux

des finances (CDF), la Commission des

directeurs cantonaux de l’économie

(CDDE) et l’organe supérieur de la

Commission des gouvernements cantonaux

(CDC), la Task Force de la

branche a été informée que les cantons

ne ressentent pas le besoin de discuter

davantage avec les secteurs directement

concernés, du moins en ce qui

concerne l’article 12 de la loi Covid-19.

EN TERMES D’APG, les mesures de règlement

sont en cours de préparation

et les détails ne sont pas encore connus.

La base juridique établie par l’article 15

de la loi Covid-19 entre en vigueur rétroactivement

le 17 septembre 2020 et

David Léchot, délégué de la FSV Région 1.

s’applique jusqu’au 30 juin 2021. Mais

les caisses AVS ne disposent pas encore

des instructions nécessaires pour

traiter les demandes. Cela signifie que

les demandes pour les APG ne peuvent

pas encore être déposées ni auprès des

caisses de compensation cantonales

compétentes ni auprès de l’assurance

sociale AVS Hotela.

EN SUISSE ROMANDE, le lien direct entre

les différents Groupements et les

autorités cantonales s’avère plus précieux

que jamais. Outre-Sarine, ça se

corse puisque décision avait été prise

de dissoudre tous les Groupements lors

de la refonte de la FSV. «Nous l’avons

souvent dit: sans une association

cantonale, il est difficile de parler aux

politiques du canton concerné. C’est

aujourd’hui un avantage important

vu que Berne attend la sollicitation

unilatérale des cantons!», lance David

Léchot, délégué de la FSV pour la Suisse

romande, qui s’exprime ici au nom du

«Clan des 7» créé en début de crise.


DS

Voir en page 3

Faillite: le sujet

n’est plus tabou!

Alexandre Python

La branche des

voyages traverse

une crise sans précédent

depuis le

début de la pandémie

de Covid-19.

Malheureusement,

la fin d’une entreprise,

parfois

l’œuvre d’une vie,

n’est plus un sujet

tabou au sein de la branche. L’assemblée

générale 2020 de TPA a permis de

faire le tour de cette problématique

lors d’un workshop animé par

Alexandre Python, membre du comité.

SANS PARLER DES DÉGÂTS D’IMAGE, la

fin d’une entreprise a bien entendu

des conséquences financières pour

l’entrepreneur puisque tous les actifs

passent sous la responsabilité de l’office

des faillites qui s’occupe de la liquidation.

La forme de l’entreprise est

ici d’une importance capitale.


DS

Voir en page 5

AIR MAURITIUS DOIT RENONCER À SON BUREAU EN SUISSE

Dominique

Figueroa

Air Mauritius fermera son bureau de

Genève d’ici la fin de l’année.

La représentation d’Air Mauritius en Suisse

avait été ouverte en 1981 par N. H. Dastur,

soit 14 ans après la création de la compagnie

mauricienne. Fortement touchée par le

Covid-19, Air Mauritius est aujourd’hui en

pleine restructuration et a été placée sous

administration volontaire depuis le mois

d’avril dernier. C’est dans ce contexte que la

fermeture du bureau de Genève a été décidée.

La fermeture touche trois collaborateurs,

qui perdront leur emploi le 30 octobre: Nashmia

Noormohamed et Samy Oss-Pegorar (réservations &

ventes), ainsi que Christian Fae (comptabilité & administration).

Dominique Figueroa, Manager Switzerland,

quittera également la compagnie dans quelques mois,

elle qui a consacré 35 ans de sa vie professionnelle à

Air Mauritius. «À ce jour, aucune information n’a filtré

sur la future organisation commerciale d’Air Mauritius

en Suisse», confirme Dominique Figueroa. On ignore

donc si le marché sera confié à un GSA ou si le siège de

Port-Louis (ou Paris) prendra le relais. Quant à la double

opération prévue cet hiver entre Genève et l’île Maurice,

on ne sait pas non plus si elle sera maintenue. DS

TI-NEWS

RESTEZ AU COURANT

INSCRIVEZ-

VOUS

sur:

travelinside.ch/newsletter

Photos: TRAVEL INSIDE, Graphique: TRAVEL INSIDE (Source: FSV)

travel top jobs

le plus grand marché de l’emploi de la branche des voyages

www.traveltopjobs.ch


2

TOP STORIES

TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020

CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS

Les TOs romands confirment l’envie de voyager des Suisses

Tous ne sont malheureusement pas logés à la même enseigne. Cependant, les destinations pour lesquelles les voyages

se concrétisent existent bel et bien. L’obligation d’isolement au retour et les conditions sur place peuvent freiner.

Cédric Diserens

Un sondage en ligne réalisé au début

octobre (voir ci-contre) confirmait que

l’envie de voyage des Suisses était là,

même si la liste rouge de l’OFSP est un

véritable frein. Nous avons interrogé

les tour-opérateurs romands et les

réponses obtenues confirment non

seulement que la demande est là, mais

qu’il est possible de concrétiser certains

voyages.

Vacances d’octobre

Pour la période des vacances scolaires

d’octobre, Alexandre Python (Ad

Gentes) parle de Grèce en circuit et de

l’Égypte pour le balnéaire et la plongée.

Chez Trade Wings, Guillaume Winterstein

enregistre également quelques

dossiers sur l’Égypte et la Grèce, ainsi

que sur la Turquie, le Mexique et

Zanzibar. C’est également la Grèce que

L’Atelier du Voyage a pu confirmer,

comme l’explique Sandra Poget: «Nous

avons pu réaliser quelques voyages à

destination de la Grèce: découvertes

des îles, séjours balnéaires et autotours

en Grèce continentale.» Le TO a également

eu quelques dossiers sur la Turquie.

POUR LES DEUX MARQUES FRANTOUR et

Railtour, Christine Ruph indique

vendre essentiellement la Suisse. «En

particulier le train panoramique Bernina

Express, Zermatt, St. Moritz, la

montagne en général, le Tessin. L’Italie

aussi avec des courts séjours à Milan,

Rome, Florence et la Toscane. Les départs

pour Venise, nombreux, ont pour

la plupart été annulés au-delà du

11 octobre depuis l’inscription de la

Vénétie sur liste rouge. Et nous avons

aussi quelques réservations en Suisse

romande pour l’île de Sylt et la mer

Baltique en Allemagne.»

D’autres tour-opérateurs ont la

tâche moins facile, à l’instar d’Indalo

Space. David Léchot: «La seule destination

de notre production qui est ‹ouverte›

et qui ne nécessite pas d’une

quarantaine au retour est les Seychelles.»

Idem pour Lets Travel, comme

le confirme Marie-Luce Geneyne. Chez

Départ Voyages, le balnéaire est de mise

selon Stéphanie Degallier, avec la République

dominicaine (en last minute

puisque retirée de la liste le 12 octobre

dernier) et les Seychelles aussi.

Chez Circuits du Monde, Sari Zulauf

relève que Tanzanie, Zanzibar et Égypte

sont au programme. Chez VT Vacances,

Stéphane Jayet indique n’être qu’entre

5 et 10% du chiffre d’affaires des années

passées grâce à la Grèce et ses îles. Chez

Stohler Tours, Rolf Weber parle également

de Tanzanie, Zanzibar, Seychelles

et République dominicaine. Enfin

outre Tanzanie et Zanzibar, Jerrycan

Voyages n’a pu confirmer que La Réunion

selon Bruno Walker.

Et la fin de l’année?

Bien entendu, personne n’a de boule

de cristal et la fin de l’année, comprenons

ici les mois de novembre et de

décembre, avec les vacances de Noël et

Voyageplan se trouve virtuellement dans

l’impasse pour cette fin d’année 2020

Pour la période des vacances d’automne, le spécialiste

du Groupe Knecht voit les projets de voyages

pratiquement réduits à néant. «Nous avons dû reporter

ou annuler tout ce qui était réservé», explique

Nathalie da Costa. La fin de l’année 2020 ne s’annonce

pas nécessairement meilleure. «Nous n’allons

confirmer que très peu de choses encore pour cette

année, voire quasiment rien, car pratiquement

de Nouvel An, reste soumise à l’incertitude

ambiante. Les tour-opérateurs

ont cependant des propositions qui

devraient pouvoir se réaliser. Alexandre

Python voit l’Afrique australe et l’océan

Indien au rang des possibles. Pour

Guillaume Winterstein, c’est l’Égypte,

le Mexique, la Tanzanie et Zanzibar,

ainsi que l’océan Indien (avant tout les

Seychelles).

Du côté de Destinations.ch, c’est le

spécialiste Destinations Égypte qui tire

son épingle du jeu, comme l’explique

Pascal Chatelain: «L’Égypte est l’une des

rares destinations que l’on peut vendre

très facilement actuellement.» Outre

le fait que l’on soit au début de la bonne

saison pour la destination, le pays a

pris très tôt des mesures drastiques

pour lutter contre la pandémie. À cela

s’ajoute encore les vols Swiss et

Edelweiss sur Hurghada et Sharm el

Sheikh au départ de Zurich. «La destination

est facilement accessible (quatre

heures de vol) et sans décalage horaire.»

Enfin, le mois de novembre annonce

le retour des croisières sur le Nil. «Ce

délai n’est pas dû à des raisons sanitaires,

mais au manque de clients sur

la fin de l’été et le début de l’automne.»

aucune de nos destinations n’a encore été réouverte

– une des seules options ‹viables› serait la

Namibie mais là encore, malgré la levée de la quarantaine

au retour, les clients doivent se faire tester

sur place le cinquième jour de leur séjour donc cela

complique tout de même un peu en termes de planification

et ça peut freiner … mais la demande n’est

pas encore là de toute manière.»

CD

ENQUÊTE

La liste rouge de l’OFSP freine-t-elle les réservations automne/hiver?

26,7 %

2,3%

70,9 %

Oui, l’incertitude créée fait que

nous naviguons à vue

Oui, il faut la remplacer par

des tests au retour

Non, c’est l’envie des

gens qui fait défaut

Chez Frantour-Railtour, l’heure est

désormais au très court terme. «Nous

n’avons malheureusement pas de visibilité

sur la fin de l’année, ni en ce qui

concerne les destinations à proposer

(à part la Suisse bien entendu), ni en

terme de volume de vente.» Pour

L’Atelier du Voyage, Sandra Poget ne

voit pour l’heure que la Grèce, «éventuellement

des voyages en Suisse». Du

côté d’Indalo Space, David Léchot privilégie

la prudence: «Nous préférons

attendre deux à trois semaines avant

le départ pour faire des propositions,

c’est actuellement trop aléatoire et

même si l’OFSP retire certains pays de

sa liste, rien ne garantit que certains

pays interdisent l’accès aux Suisses à

cause de la hausse du nombre de cas

positif à la Covid-19.» VT Vacances tablerait

sur l’océan Indien et le Cap-Vert,

sous réserve de l’offre aérienne.

LE BALNÉAIRE EST LE SEGMENT sur lequel

se concentre Lets Travel car plus

facile pour du last minute. Chez Départ

Voyages, la liste rouge de l’OFSP est

décisive, comme l’explique Stéphanie

Degallier: «Malheureusement on ne

sait pas ce qui sera possible, c’est

pourquoi les projets pour la fin de

l’année se concentrent plutôt sur les

destinations qui ne sont pas présentes

sur la fameuse liste de quarantaine:

Seychelles, Mexique et République

dominicaine pour notre part.» Sari

Zulauf (Circuits du Monde) indique que

bon nombre de dossiers sont encore en

attente. «Tout dépendra de l’ouverture

ou non des frontières et des quarantaines.»

Pour Rolf Weber, les possibilités

de cette fin d’année sont Seychelles,

Tanzanie, Zanzibar et République dominicaine.

Enfin pour Jerrycan

Voyages, Bruno Walker voit Mexique

et Guatémala et Maldives comme

destinations possibles. «Les gens sont

impatients de pouvoir voyager à nouveau.»

Commentaire en page 4

Les contraintes de la Namibie compliquent la donne et freinent

les voyageurs.

Photos: Graphique: TRAVEL INSIDE, iStock.com/filrom


TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020 TOP STORIES

3

CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS

Sans Groupement, point de dialogue!

Contrairement à la Suisse alémanique, les agences romandes peuvent compter sur des Groupements

cantonaux qui sont bien davantage que de simples «amicales».

Dominique Sudan

À la fin septembre, la branche des voyages a été

considérée explicitement comme un «cas de rigueur»

et peut espérer une aide de transition de la part de

la Confédération et des cantons. Dans les cas de rigueur,

la Confédération peut, à la demande d’un ou

de plusieurs cantons, soutenir financièrement les

entreprises particulièrement touchées par la pandémie

de Covid-19. C’est aux cantons d’entrer en jeu.

LES AGENCES DE VOYAGES de certains cantons ont

d’ores et déjà entamé des discussions, notamment

en Suisse romande où les Groupements réunis sous

la bannière du «Clan des 7» ont été très actifs. Ce

fameux «Clan des 7» a vu le jour dans le but de tirer

à la même corde face aux milieux politiques. Il réunit

les présidents des cinq Groupements cantonaux,

TPA et sa présidente, Sonja Laborde, de même que la

FSV et son vice-président, Stéphane Jayet.

LES REPRÉSENTANTS ROMANDS continuent de mener

diverses actions auprès des conseillers d’État en

charge de l’économie. L’existence des Groupements

leur offre dans ce domaine une longueur d’avance

sur la Suisse alémanique où les associations cantonales

n’existent plus.

«L’important travail qui a été effectué depuis le

début de la crise par la Task Force et avec notre collaboration

a largement permis à notre branche d’être

considérée comme cas de rigueur. Cette reconnaissance

formelle est réjouissante mais le Conseil fédéral

a été très clair en mentionnant qu’une éventuelle

aide supplémentaire de l’État doit être sollicitée par

les cantons. Dès lors nous sommes en contact permanent

avec nos ministres de l’économie. Les besoins

financiers sont toujours liés aux charges incompressibles

(loyers, licences, charges sociales, etc.), ceci

afin de maintenir nos structures en vie et conserver

un maximum d’emplois», explique au nom du «Clan

des 7» David Léchot, délégué de la FSV pour la Région

1.

David Léchot (à gauche) et

Walter Kunz..

UNE APPROCHE QUE L’ON PEUT qualifier de commune

puisque les membres du «Clan des 7» sont liés dans

la défense d’une même cause. Néanmoins, les démarches

doivent se faire à un niveau cantonal. L’axe

lobbying a été et est ponctuellement utilisé, grâce

aux affinités et relations privilégiées attachées aux

fonctions de chacun. Et lorsqu’il s’agit de parler d’une

même voix, autant s’appuyer sur des structures

existantes qui constituent un réel avantage dans les

négociations cantonales. «Nous l’avons souvent dit:

sans association cantonale, il est difficile de parler

aux politiques du canton concerné. C’est aujourd’hui

un avantage important vu que Berne attend la sollicitation

unilatérale des cantons!» Dixit David Léchot.

MAIS ALORS QUE LE TEMPS PRESSE, les cantons

semblent jouer la montre et peinent parfois à voir

le caractère urgent des requêtes des agences. Si la

mise en œuvre concrète d’une aide n’intervenait pas

cette année encore, la branche devrait-elle se préparer

à la disparition de nombreuses PME?

«Depuis sept mois, les agences perdent de l’argent.

Il est difficile de savoir combien de temps elles

pourront encore tenir et il est évident que certaines

d’entre elles ne pourront pas terminer l’année. Dans

tous les cas, il est important de recevoir un signal

clair de l’État pour nous aider à traverser 2021, sans

quoi les fermetures seront multiples. Nous devons

sensibiliser les politiques au fait que nos entreprises

sont saines et contribuent au bon fonctionnement

de l’État. Sachant que notre métier n’est pas toujours

considéré à sa juste valeur, il faut oser dire et redire

que 50% des agences ont disparu ces 20 dernières

années suite à l’apparition d’Internet. Il n’en demeure

pas moins que les 1300 restantes ont démontré leur

valeur ajoutée. Elles seront donc toujours actives et

nécessaires après la crise. Il convient donc de les

soutenir afin que le voyageur puisse toujours bénéficier

de conseils avisés et d’un réel service avant,

pendant voire après son voyage», lance David Léchot.

EN SUISSE ALÉMANIQUE, la situation est plus complexe:

au lendemain de la réforme de la FSV, décision avait

été prise de dissoudre les associations et de centraliser

le pouvoir au secrétariat. Un handicap certain

lors des négociations cantonales d’aujourd’hui.

«Dans ce contexte imprévisible, il est clair que la

Romandie a bénéficié d’un avantage en disposant

de Groupements cantonaux. Cela ne veut pas dire

que la Suisse alémanique n’a rien entrepris. Des

démarches ont été effectuées au niveau de plusieurs

cantons (Argovie, St-Gall, Schaffhouse) par des

agences connues et des entreprises qui ont clairement

exprimé leurs besoins au niveau local. Mais le chemin

politique est long et les négociations avec la Commission

des directeurs cantonaux des finances prend

énormément de temps jusqu’à ce qu’une ordonnance

soit présentée. Aujourd’hui, nous avons chargé Sarah

Weidmann (Smeraldo) de coordonner les négociations

avec les cantons pour le compte de la FSV. Nous

le faisons ensemble afin de définir clairement les

priorités», explique Walter Kunz, directeur de la FSV.

Photos: màd (1,2), TRAVEL INSIDE (3)

MSC CROISIÈRES SE MET À DOS TOUTES LES AGENCES

Avec l’encaissement direct en

Suisse, MSC devient la cible de

la Task Force de la branche.

La résiliation par MSC de l’ancien contrat

d’agence et son remplacement dès le

1 er janvier par l’encaissement direct a

créé un tollé. Contrairement à ce d’aucuns

ont pensé, cette décision n’est pas

à l’origine de l’abandon par Hotelplan de

la programmation de MSC (et de Costa)

ni du recentrage de Kuoni Cruises sur des

produits de niche: selon la porte-parole

Tanja Pöll, Hotelplan a pris sa décision

avant et indépendamment de la nouvelle

orientation de MSC. Même son de cloche

chez Kuoni Cruises où le porte-parole

Markus Flick précise toutefois qu’une

telle approche pourrait remettre en question

le choix des futurs partenaires. Lors

d’une réunion avec Sebastian Selke, Managing

Director de MSC, et Simon Gauch,

Sales Director, la Task Force de la

branche a exigé, entre autres, le retrait

de l’encaissement direct et le remboursement

intégral de tous les dossiers annulés.

Les représentants de MSC se sont

engagés à présenter un projet de nouveau

contrat d’ici fin octobre. «Nous devions

apporter quelques modifications

juridiques. En outre, les contrats ne font

pas de distinction claire entre les activités

de courtage et les croisières organisées.

Le contrat doit donc être complètement

redéfini», explique Sebastian Selke.

«La raison est que notre société

mère, MSC Cruises S.A., travaille

intensivement pour mettre en

place au niveau européen un

processus de recouvrement direct

des réservations générées

par les agences.» L’objectif

n’est-il pas de fidéliser

le client en direct?

«Nous nous

engageons dans

la distribution

stationnaire et

Sebastian

Selke

concrétisons ce partenariat par des commissions

attrayantes, des incentives, des

subventions de marketing, de la décoration

de vitrines, etc. Et à l’avenir

aussi avec des contrats proprement

réglementés. En fin de

compte, il ne s’agit ici que du

traitement des paiements, c’està-dire

d’un processus technique.

Le contact personnel demeure.

Nous ne voulons

nullement voler

les clients des

agences», conclut

Sebastian Selke.


DS


4

OPINION

TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020

CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS

«Cas de rigueur» et négociations avec les cantons

Les Groupements donnent une longueur d’avance aux Romands

Lorsqu’il s’était agi de restructurer en 2007 ce qui

s’appelait encore FSAV (Fédération suisse des agences

de voyages), la création de Régions avait été au cœur de

la refonte. Alors que la Suisse romande devenait la Région

1 et maintenait en vie ses Groupements cantonaux,

la Suisse alémanique optait pour la dissolution de toutes

ses associations cantonales ou régionales. Avec le recul,

s’agissait-il d’une erreur stratégique?

Vus de Zurich, les cinq Groupements romands d’agences

de voyages sont avant tout des amicales chargées de

mettre sur pied en alternance un événement annuel et

convivial destiné à l’ensemble des membres de la Région

1. Mais au-delà de la visite des Salines de Bex ou du

Musée Giger à Gruyères, ces «amicales» ont une mission

autrement plus pointue: la coordination de la formation de

la relève, que les professionnels d’outre-Sarine envient à

la Suisse romande, en fait partie.

À l’heure où les agences de voyages luttent pour leur

survie, ces «amicales» constituent le premier relais entre

les milieux politiques et la branche des voyages. On ne

parle plus de mise en place d’une course d’école automnale

mais de RHT, d’APG et d’aide concrète de la part des

ministres des finances de chaque canton.

Certes, des contacts ont déjà été pris dans certains

cantons alémaniques par des entrepreneurs connus et

reconnus. Pour défendre un secteur meurtri, il est sans

doute plus aisé d’entamer un dialogue en Argovie, fief de

Knecht, à Berne où André Lüthi est connu comme le loup

blanc et à Zurich qui abrite le siège de toutes les grandes

entreprises du voyage. Mais qu’en est-il dans les demi-cantons

de Suisse centrale et de Suisse orientale où

le nombre d’agences est si faible que la défense de leurs

intérêts équivaut presque à une cause perdue? Sans

Groupement cantonal, comment défendre une branche

dans certaines régions éloignées des grands centres urbains?

Poser la question, c’est y répondre.

La période actuelle démontre que le maintien des

Groupements pèse lourd lorsqu’il faut défendre ses intérêts

au plan local. Faire front ensemble et parler d’une

seule voix ne sont possibles qu’en s’appuyant sur un

bras armé local, proche des politiques locaux. Cette approche,

les cafetiers et restaurateurs l’ont compris depuis

belle lurette en se dotant de sections

cantonales fortes qui en réfèrent

directement à l’association nationale.

Serait-ce la voie à suivre pour gagner

en reconnaissance et en crédibilité?

Voir en pages 1 et 3

Dominique Sudan

Vacances d’octobre et fin d’année chez les TOs

Aussi vite que possible…

Être positif au septième mois d’une pandémie qui

semble totalement hors de contrôle n’est pas tous les

jours facile. En essayant d’aborder la question des

voyages (inexistants pour certains), on réalise pourtant

que tout n’est pas complètement à l’arrêt. Le problème

n’est résolument pas dans l’envie de voyager des gens,

mais plutôt dans la taille des bâtons que l’on met dans

leurs roues, ainsi que dans celles des professionnels

qui tiennent bon.

Cédric Diserens

Car c’est là que le fond du problème

réside, et pas uniquement pour la

branche des voyages: tout le monde

n’attend que de pouvoir vivre à nouveau

«normalement». Cependant, il semblerait que tout

soit fait pour que le retour à cette normalité ne soit pas

possible dans l’immédiat. Entre les querelles de spécialistes,

les querelles d’autorités (cantons contre Confédération)

ou encore les querelles de corps de métiers, il devient

difficile d’y voir clair.

On ne s’attardera pas davantage sur la tristement célèbre

liste rouge de l’OFSP, ni ses pendants européens,

son impact et son manque de fondement ont déjà été

démontrés. L’OFSP lui-même semblerait de moins en

moins convaincu par son système de publication tous les

15 jours. Mais comme de coutume en Suisse, on y réfléchit

aussi vite que possible, mais aussi lentement que

nécessaire.

À cela s’ajoutent les incertitudes plus opérationnelles.

Les compagnies aériennes font ce qu’elles peuvent pour

survivre, mais cela implique un véritable jonglage entre

les vols confirmés et les annulations. Ce qui n’est pas pour

simplifier la tâche des TOs et agences, obligés de peser le

pour et le contre avant de confirmer un vol dont le remplissage

serait trop faible. Sans compter qu’il faut déjà penser

à un plan B, voire un plan C au cas où … faut-il encore

rappeler que ce travail est fourni gratuitement?

Puis il y a les prestataires sur place: hôtel ouvert ou

pas? Quid des restaurants? Des activités? Comment expliquer

au client que son séjour balnéaire doit se composer

avec un restaurant d’hôtel fermé parce qu’il n’y a pas

assez d’employés (RHT ou autres mesures d’économie

oblige) et que les excursions sont remplacées par un bon

dans une boutique … fermée de surcroît? La période

n’est simple pour personne, mais il serait peut-être

temps de prendre une décision et d’aller de l’avant, non?

Voir en page 2

2021 15 & 16 septembre 2021

IMPRESSUM TRAVEL INSIDE

TRAVEL INSIDE | 14-16 place Cornavin | CP 1582 | 1211 Genève 1 | Tél. +41 (0)22 908 69 00 | Fax +41 (0)22 908 69 09 | E-mail: ti-gva@travelinside.ch

Tirage: 2400 exemplaires

Tirage contrôlé REMP/FRP (base 2019/20):

total 2010 exemplaires

Année de fondation: 1986

Parution: mensuelle, distribution seulement

sur abonnement.

Prix pour une année: 59 francs

(TVA incluse). Tarifs pour l’étranger sur

demande

ISSN: 1520-5610

Éditeur: Angelo Heuberger

Rédaction: Dominique Sudan (DS),

rédacteur en chef; Cédric Diserens (CD)

Collaborateurs extérieurs: Jean-Claude Basset

(JCB); Luc Citrinot (LC), Bangkok; Patrick Claudet (PC);

Jean-Claude Ferrier (JCF); René Hug (RH); Philippe

Nanzer (PhN); Claude-Yves Reymond (CYR); Bernard

Pichon (BP); Didier Walzer (DW); André Winckler (AW)

Édition: Primus Editions SA Zurich

Cornelia Brunschwiler (Chef d’édition), Natalie Ischi

(Abonnements), Fabienne Fröhlich (IT,

Web & Facility Manager), Stefania Zingg (Comptabilité),

Bruno Indelicato (Event & Marketing)

Layout/DTP: Christoph Fontanive

Annonces: Primus Edition SA

Tél. +41 (0)22 908 69 01

Fax +41 (0)22 908 69 02 | Muriel Bassin (Directrice

de la publicité), Bianca Mayer

Production d’annonces et marché de l’emploi:

Muriel Bassin, Fabienne Fröhlich

Imprimerie:

AVD GOLDACH AG, Sulzstrasse 10-12, 9403 Goldach

TRAVEL INSIDE (allemand)

Hammerstrasse 81

CP, CH-8032 Zurich

Tél. +41 (0)44 387 57 57

Fax +41 (0)44 387 57 07

E-mail: info@travelinside.ch

Imprimé

en Suisse

Imprimé

en Suisse

Photos: TRAVEL INSIDE


TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020 FIN D’UNE ENTREPRISE

5

CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS

Comment gérer cette étape difficile?

La fin d’une entreprise, ses causes et les démarches à effectuer ne sont plus un sujet tabou.

Alexandre Python, membre du comité, a abordé la question lors de l’assemblée de TPA.

Dominique Sudan

La forme de l’entreprise est ici d’une importance

capitale. S’il s’agit d’une SA ou d’une Sàrl, les dettes

sont exclusivement associées à l’entreprise. Au terme

de la faillite, les dettes restantes sont éliminées.

Lorsqu’on est face à une raison individuelle (RI),

l’affaire se corse: l’entrepreneur assume les dettes

pendant et après la clôture. Un acte de défaut de bien

est donné aux créanciers qui leur donnent le droit

de réclamer leur créance s’il y a meilleure fortune.

La masse saisissable est la fortune privée de l’entrepreneur

(épargne, biens immobiliers, titres). La fortune

du conjoint, les épargnes, la caisse de pension,

le 3 e pilier A, les assurances-vie en faveur du conjoint

et des enfants sont exclus de la faillite.

Les conséquences financières concernent aussi

les créanciers: la faillite rend les dettes exigibles et

suspend les intérêts. Souvent les créanciers perdent

tout car il y a un ordre de remboursement (salaires,

LAA/LPP/AVS/AI/APG/LCA, allocations familiales,

impôts, TVA, autres créanciers, fournisseurs).

Démarches à effectuer

Il convient d’abord de remplir une réquisition de

poursuite, puis c’est à l’Office des poursuites de rédiger

un commandement de payer au débiteur. Ce

dernier peut payer dans les 20 jours (la poursuite

prend fin), contester la dette (le créancier demande

la mainlevée auprès du juge, ce qui peut déboucher

sur la faillite) ou ne rien faire (la seconde phase sera

la faillite). La procédure passe par le juge et se déroule

de la même manière qu’une mise en faillite volontaire.

Mais si les perspectives commerciales à moyen

terme sont encourageantes, il vaut la peine de s’arranger

avec ses créanciers. Dans la branche des

Volontaire

Manque de

perspectives

Les causes

Dissolution

Liquidation

Radiation

Les causes dépendent de la forme juridique

SA / SARL

• Décision de l’AG

• Ouverture d’une faillite

• Juste motif

• Atteinte du but social

Involontaire

Mise en faillite

SOCIETE SIMPLE / RI

• But social atteint ou

irréalisable

• Décision des associés

• Dénonciation d’un contrat

• Un associé est saisi,

mis faillite ou interdit

• Juge prononce la dissolution

pour juste motif

Deux cas de figure: la faillite volontaire et involontaire.

voyages, les clients sont rarement une source de

poursuite, mais bien plus les fournisseurs divers

(assurances, TVA, Swisscom, etc.).

C’est à partir du jugement de faillite que commence

la liquidation de l’entreprise puis sa radiation.

La liquidation peut être sommaire, ce qui intervient

lorsque le cas est simple ou que la société ne possède

plus d’actifs importants. Une telle liquidation comprend

l’inventaire de tous les biens, l’appel aux

créanciers dans la FAO, l’administration de la masse

en faillite, le tableau complet des créances reconnues

(que les créanciers peuvent contester), la liquidation

par vente aux enchères, la distribution des deniers,

d’abord pour couvrir les frais de la faillite puis par

ordre de priorité, la clôture par le juge et la radiation.

La liquidation ordinaire est identique à la procédure

sommaire mais prévoit deux assemblées des créanciers

qui peuvent contrôler la liquidation.

Faillite volontaire

Il existe, bien entendu, la possibilité d’une faillite

personnelle. Mais cette option ne représente pas un

moyen de se désendetter. Ce n’est qu’une trêve

puisque les dettes demeurent actives après la clôture.

En revanche, un entrepreneur peut mettre fin à son

entreprise sans stopper son activité commerciale

(manque de rentabilité, conjoncture délicate, mauvaises

perspectives, départ à la retraite, manque de

successeur, changement de carrière, échéance

contractuelle, décès d’un associé, etc.).

Cette solution est préférable à une destruction

des valeurs de l’entreprise qui serait couronnée par

un arrangement forcé avec les créanciers, voire par

une faillite. Une fermeture soigneusement réalisée

préserve en effet les intérêts de toutes les parties

(famille de l’entrepreneur, collaborateurs, clients,

fournisseurs, bailleurs de fonds, etc.).

Si l’on est face à une RI, la fermeture consiste à

demander la radiation de l’entreprise du RC en

mentionnant le motif. Pour une SA ou une Sàrl, la

décision doit être prise par l’assemblée générale, en

présence d’un notaire. Un liquidateur sera alors

désigné et la demande de dissolution sera faite au

RC. Avant la radiation, l’appel aux créanciers dans

la FOSC précédera la liquidation et les étapes que

celle-ci implique.

Graphique: TRAVEL INSIDE (Alexandre Python)

QUEL COMPORTEMENT ADOPTER FACE AUX CLIENTS?

Même si l’on parle de modalités

pratiques à respecter, il

semble important d’accepter

la situation et de faire le deuil

d’un projet de vie.

Dans sa présentation, Alexandre Python

insiste sur le fait que chacun devra se

rappeler sa passion, qui est le service aux

clients, sans honte aucune si le travail a

été bien fait avant la crise.

Qui décide de cesser son activité choisira

entre deux solutions: malgré son nouveau

job, il choisit d’accompagner ses derniers

clients jusqu’à la finalisation de chaque

dossier. Dans ce cas, si c’est une liquidation

en RI, tout peut se faire par le propriétaire.

Il prend les risques à son propre

nom et sur l’entier de sa fortune. Il n’a pas

forcement à faire d’appel aux créanciers,

mais doit radier lui-même son inscription

au registre du commerce (RC). Si la personne

n’a plus la force de continuer, elle

doit confier la liquidation à une personne

de confiance qui travaillera main dans la

main avec TPA, ceci afin que l’association

puisse accompagner la récupération des

créances auprès des fournisseurs tels que

l’IATA – l’IATA n’autorise pas une transmission

de remboursement à une autre

agence que celle ayant effectué la transaction

auprès de la compagnie aérienne.

Par conséquent, le liquidateur doit avoir la

possibilité de récupérer tous les remboursements

afin d’honorer les clients lésés.

MARCHE À SUIVRE

Même pour les RI, l’exposé d’Alexandre

Python recommande de suivre le chemin

des SA et des Sàrl:

• La décision de liquider la société vient

des associés qui doivent nommer un

liquidateur (ce dernier doit être domicilié

en Suisse et avoir la qualité pour

représenter la société).

• La dissolution est un acte authentique,

c’est-à-dire devant notaire.

• Le notaire fait l’inscription au RC de la

mise en liquidation de la société.

• Le notaire fait en général les trois appels

aux créanciers (un jour à suivre) sur la

Feuille des avis officiels (FAO).

• Attente d’une année.

• Le notaire annonce la dissolution au

RC en fin de liquidation (ou un juge

prononce la faillite).

• Pour les SA, l’aide d’une société de

révision est souhaitable (coût moyen

de CHF 5000).

• En termes de dossiers (contacts

clients, historique de la demande,

échanges clients et fournisseurs,

historique des flux financiers liés aux

dossiers, etc.), TPA a produit un fichier

Excel permettant de faire un état des

lieux de façon immédiate et réelle.

QUID DU CRÉDIT COVID?

• Les banques ont leurs prêts garantis

par les offices de cautionnements. Dès

mars 2021, la Confédération demandera

l’amortissement sur quatre ans,

avec peut-être un intérêt de 1 à 2%.

• En cas d’insolvabilité, les banques se

retourneront contre les organismes de

cautionnement. Elles subrogent leurs

droits à l’organisme de cautionnement

qui, lui, gardera le droit de poursuivre.

Dans ce cas, des relevés de comptes

seront réclamés pour contrôle. S’il

existe, par exemple, des salaires exagérés,

des poursuites auront lieu. Mais

le prêt Covid passera toujours en dernière

priorité.

DS


6

TRAVEL MARKET

TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020

CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS

La Thaïlande en proie à l’irrationnel sanitaire

COUNTRIES Premier pays touristique d’Asie du Sud Est avec près de 40 millions de visiteurs étrangers en 2019, le

royaume de Thaïlande est plus que tout autre pays dépendant du tourisme.

Luc Citrinot, Bangkok

Ce secteur génère entre 15% et 20% du

PIB national. Et pourtant le gouvernement

n’arrive toujours pas à trouver le

juste équilibre entre considérations

sanitaires légitimes et besoin de stimuler

une économie en chute libre depuis

la fermeture du pays. Les initiatives de

réouverture au tourisme restent ainsi

trop timorées.

«C’est un premier pas mais je ne

pense pas qu’il ait vraiment un effet

dynamisant et qu’il permette d’amorcer

une reprise forte du tourisme dans

le pays.» Ce commentaire vient de Bill

Barnett, CEO de C9 Hotelworks, cabinet

de consultants spécialistes dans l’immobilier

et l’hôtellerie.

CE COMMENTAIRE S’ADRESSE à la

nouvelle mesure prise par le gouvernement

thaïlandais qui entre en vigueur

ce mois d’octobre. Des visiteurs à long

terme sont désormais autorisés à venir

en Thaïlande. C’est un premier pas

dans la reouverture du pays, mais les

conditions d’entrée restent compliquées,

voir dissuasives.

Selon les informations fournies par

le gouvernement, il n’y a que peu de

types de voyageurs habilités à venir

dans le pays (voir encadré). S’y ajoutent

les touristes souhaitant venir pour un

séjour longue durée et qui pourront

obtenir un visa spécial. Les demandeurs

ont besoin d’un compte en banque bien

fourni pour obtenir un visa de 90 jours,

avec la possibilité de rester jusqu’à

270 jours au total. Un séjour de 90 jours

est obligatoire – ce qui du coup vise les

millionnaires ou les retraités. S’y

ajoute une assurance maladie obligatoire

pour une couverture de 100 000

dollars (assurance internationale)

doublée d’une nouvelle assurance pour

Télétravail et vacances aux Work Hubs du Club Med

HOTELS Lancés dans un premier temps

sous forme de projet pilote durant l’été,

les Work Hubs ont la cote chez Club Med.

Ces espaces de travail sont à disposition des vacanciers

dans la plupart des villages des destinations de

proximité. En prévision des prochaines vacances, les

visiteurs convertis au télétravail et aux horaires

flexibles pourront profiter de leur liberté de travailler

depuis un village Club Med pendant que le reste

de la famille est pris en charge.

SUIVANT LA TENDANCE DU TRAVAIL à distance, Club

Med propose à ses hôtes des espaces dédiés aux activités

professionnelles incluant des services de

bureautique. Prévus à cet effet, les Work Hubs permettent

aux visiteurs d’avoir accès à des zones calmes

dans le Village afin qu’ils puissent travailler en toute

sérénité, s’ils le souhaitent, tout en continuant de

Plusieurs catégories de passagers

profiter du «Tout Compris» by Club Med et de leurs

vacances avec leurs proches.

CHAQUE ESPACE DE TRAVAIL propose un accès au WiFi

gratuit, un bar ou une zone self-service, ainsi que

Le tourisme

thaï fait grise mine.

L’entrée est possible pour: ressortissants thaïs, personnes exemptées (autorisées ou invitées

officielles), diplomates organisations internationales, familles de ressortissants

thaïs, non-ressortissants thaïs (avec certificat de résidence), titulaires d’un permis de

travail, étudiants, étrangers ayant un rendez-vous médical prévu, étrangers sous régime

spécial, titulaires de visas de type non-immigrant (voyageurs d’affaires avec relevé

bancaire de moins de six mois), titulaires d’un visa spécial de tourisme, détenteurs

d’une carte de voyage d’affaires de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC),

étrangers (pour des séjours de 60 jours, avec relevé bancaire de moins de six mois).DS

Le télétravail dans un environnement de vacances.

le traitement Covid-19 de 40 000 dollars

(uniquement fournie par les compagnies

thaïlandaises). Le candidat à un

séjour thaï a l’obligation de passer par

une compagnie de voyage privée du

gouvernement, Thailand Long Stay.

ET SURTOUT, IL Y A UNE PÉRIODE de

quarantaine obligatoire de 14 jours

dans un établissement agréé par

l’État. Les étrangers doivent obligatoirement

l’effectuer dans un hôtel (Alternative

State Quarantine ou ASQ).

Là encore, le coût est élevé pour un

séjour où l’on se retrouve enfermé

dans une chambre, sans activité extérieure.

Les tarifs s’échelonnent ainsi

entre CHF 800 et plus de CHF 3000,

sans les frais médicaux tels que tests

ou visites médicales! Ce qui pourrait

finalement relancer le tourisme est

l’accentuation de la crise économique

dans le royaume. Plus de 9,5 millions

de personnes descendraient sous le

seuil de pauvreté si rien n’est fait pour

redynamiser l’économie.

LE GOUVERNEMENT ÉTUDIE donc certains

allègements. On parle d’une

quarantaine qui pourrait être abaissée

à dix jours puis sept jours et de la réouverture

des aéroports de Chiang Mai,

Phuket et Pattaya aux vols internationaux.

Déjà, les compagnies étrangères

vont être de nouveau autorisées à

transporter des passagers vers la

Thaïlande.

Destination Report Asie en page 8

des prises pour chaque poste de travail. Les distances

et les mesures sanitaires nécessaires sont respectées

afin de pouvoir travailler en toute sécurité. Que ce

soit dans le Gourmet Lounge ou dans les salles

Meeting & Event, les espaces sont aménagés de

manière fonctionnelle tout en garantissant le calme

nécessaire au bon déroulement des activités professionnelles.

Un service de bar et snacking est disponible

toute la journée. En termes de bureautique,

Club Med prévoit suffisamment d’extensions et de

prises multiples par poste de travail, ainsi qu’une

machine à café en libre-service.

Avec les Work Hubs, c’est aussi la garantie de

pouvoir travailler tout en offrant des vacances

inoubliables aux enfants de 4 à 17 ans grâce à l’encadrement

offert par les GO. Le service Work Hubs

est disponible dans les resorts: Alpes d’Huez, Grand

Massif Samoëns Morillon, Les Arcs Panorama, Valmorel,

Pragelato Vialattea et Serre-Chevalier. DS

Photos: Shutterstock.com/potowizard, Maud Delaflotte/Club Med


TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020

CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS + + + CORONAVIRUS

Ebookers constate que l’hiver se fera principalement sur les

pistes, tandis que le printemps 2021 serait plutôt outremer

SURVEY

TRAVEL MARKET 7

L’agence de voyages en ligne d’Expedia a présenté les résultats d’une enquête sur le comportement des voyages des Suisses.

Ebookers a cherché à en savoir davantage

sur les projets de voyage des

Suisses pour cet automne et les mois

suivants dans une enquête qualifiée

de représentative. Concrètement, elle

s’est déroulée en ligne auprès de

1004 Suisses âgés de 14 à 65 ans entre

le 10 et le 14 septembre. Outre la

question des vacances d’automne,

l’agence en ligne a également enquêté

sur les projets pour l’hiver et ceux pour

l’année à venir.

Avant d’en venir aux résultats de

l’enquête, il convient de relever que

plus de la moitié des sondés (55%) indiquent

avoir besoin de voyager, avec

61% de femmes et 49% d’hommes jugeant

que cela contribue à leur bienêtre

mental. Une notion que relève 63%

des moins de 30 ans, moins importante

pour les plus de 50 ans (48%). Sur

l’ensemble de l’échantillon, plus de la

moitié des participants (55%) n’a pas

du tout voyagé cette année.

Les Suisses friands de

voyage

Responsable des relations publiques

chez Ebookers, Claudia Parker se dit

optimiste: «Pour bon nombre d’entre

nous, les voyages sont importants, et

il est agréable de voir que tant de

Suisses apprécient les nombreux endroits

magnifiques de notre pays et

continuent à découvrir la Suisse. Nos

données montrent que l’intérêt pour

les voyages internationaux croît à

nouveau lentement. Afin de permettre

L’hiver semble être principalement dédié

à la Suisse, mais le printemps pourrait

signifier un retour du long-courrier.

à nos clients de réserver l’esprit tranquille,

nous continuons à mettre en

avant la possibilité de réserver avec

annulation gratuite.»

Seuls un tiers des participants interrogé

prévoit de réserver des vacances

cet automne, avec une part plus importante

chez les Suisses alémaniques

(36%) que chez les Suisses romands

(28%). Pour une personne sur deux, des

vacances d’automne ne sont plutôt pas,

voire pas du tout, à l’ordre du jour. Les

destinations les plus populaires pour

les vacances d’automne sont les destinations

balnéaires en Europe (39%),

suivies par les métropoles européennes

(34%) et les vacances en Suisse (34%).

Un élément que confirme notre enquête

auprès des agences et tour-opérateurs

romands (voir en page 2).

Grisons, Tessin, Oberland

bernois et Valais

Selon l’enquête, le canton des Grisons

est la région suisse la plus prisée pour

les vacances d’automne, tout du moins

par les Alémaniques (41%), plus nombreux

que les Romands (16%). Le Tessin,

l’Oberland bernois et le canton du

Valais figurent également au sommaire

des destinations envisagées pour cet

automne, notamment par les Bernois,

les Romands et les Suisses du centre.

S’agissant de l’hiver 2020/2021, les

projets de vacances sont là aussi plutôt

refroidis: au moment du sondage, seul

un tiers des participants prévoit de

réserver un voyage pour cet hiver, et ce

de manière assez traditionnelle: en

hiver, les séjours au ski en Suisse arrivent

en tête avec 44%. Pour 45% des

personnes interrogées, des vacances

d’hiver ne sont plutôt pas, voire pas du

tout, une option à l’heure actuelle.

Reprise au printemps?

Une personne sur deux prévoit de réserver

à nouveau des vacances au

printemps et seulement 19% n’indique

avoir aucun projet de voyage. Les vacances

en Suisse, les séjours balnéaires

en Europe et les citytrips arrivent

également en tête pour le printemps,

mais, pour la première fois, 28% des

personnes interrogées prévoient des

vacances balnéaires outremer.

Une personne sur dix prévoit de

reprendre les voyages immédiatement

après la levée des restrictions. Près de

la moitié des personnes interrogées

voyagerait à nouveau en Europe dans

les deux ou trois mois suivant la levée

des restrictions à l’entrée. Seuls 5% des

participants environ attendrait plus

d’un an; pour les voyages longue distance,

cela concernerait une personne

sur dix.

CD

Photos: iStock.com/mbbirdy, Shutterstock.com/Sergey Nivens

OAG ANALYSE L’IMPACT DE LA PANDÉMIE SUR LES DÉCISIONS DES VOYAGEURS

TRENDS De manière générale, la crainte

de contracter la Covid-19 en avion est

faible et la plupart des consommateurs

sont prêts à embarquer.

OAG a mené l’enquête auprès de plus de 4000 utilisateurs

de son application de voyage «flightview». Les résultats

montrent un décalage avec la plupart des gouvernements

et autorités. Parmi les éléments importants,

69% des sondés disent avoir l’intention de prendre

l’avion pour un voyage international d’ici les six prochains

mois, tandis que 79% ont des plans de voyage

aérien au niveau domestique. En Europe, les parts sont

de 63%-73%, en Amérique du Nord 73%-81% et en

Asie-Pacifique 55%-78%. La crainte d’être contaminé

en avion est la plus forte, mais elle varie: 38% en

Asie-Pacifique, 45% en Europe et 40% en Amérique du

Nord. La crainte d’une contamination à l’aéroport est

Près de deux tiers des voyageurs s’attendent à reprendre

l’avion à l’international dans un délai de six mois.

faible avec 18% pour l’Asie-Pacifique, 16% pour l’Europe

et 16% pour l’Amérique du Nord. Les milléniaux et

la génération Z devraient mener la reprise. OAG conclut

en soulignant que toutes les parties prenantes ont un

rôle à jouer: les régulateurs doivent être plus clairs en

termes de nouvelles procédures et processus. Les compagnies

aériennes et aéroports doivent mieux communiquer

avec les voyageurs. Les OTAs doivent mieux

informer durant la phase de réservation. Enfin les voyageurs

ont aussi leur part de responsabilité en portant

des masques, respectant la distanciation là où cela est

possible et en restant chez eux en cas de maladie ou de

symptômes.

La reprise ne pourra cependant être complète qu’en

fonction de l’efficacité de la lutte mondiale contre l’épidémie,

la vitesse à laquelle les vaccins sont développés

et lorsque les restrictions autour des grands événements

sont levées avec sécurité.

CD


8

DESTINATION REPORT

La Chine planche sur la reprise

Meng Wang, directeur de

l’Office du tourisme de la

République populaire de

Chine à Zurich, à l’heure

de l’interview.

Peut-on se rendre en Chine

actuellement?

Pour l’instant, cela n’est possible

que pour les personnes qui travaillent

ou résident en Chine.

Ils peuvent entrer avec des vols

spéciaux, mais ils ont besoin de

documents spéciaux. Toutes les

informations à ce sujet et sur la

situation actuelle se trouvent

sur la page d’accueil du Consulat

général et de l’Ambassade.

Pendant combien de temps les

touristes devront-ils encore

patienter?

Le tourisme intérieur se porte

plutôt bien, sous réserve de

mesures et de quotas stricts.

Toutefois, pour des raisons de

sécurité, les touristes étrangers

ne sont pas encore autorisés à

entrer en Chine. Nous n’avons

pas encore d’informations

fiables sur un prochain assouplissement.

En tant qu’Office

du tourisme, nous espérons

ASIE

En chute libre

Selon PATA, on comptabilisait 131 millions de touristes internationaux au second trimestre 2019 en Asie-Pacifique.

Selon les données des Offices de tourisme, la zone PATA a recensé 4,69 millions de touristes internationaux au second

trimestre de 2020, une chute de 96,4%. La fermeture totale des frontières en Asie et dans le Pacifique a fait

des ravages. L’Asie a accueilli un peu plus d’un million de touristes au second trimestre, en baisse de 98,8%. Le

Sud-Est asiatique constituait le premier marché avec 530 000 arrivées internationales (98%), suivi du Moyen-

Orient avec 280 000 arrivées (moins 98%), le Nord-Est asiatique avec 200 000 (moins 99,5%) et le Pacifique avec

60 000 arrivées (moins 99,1%). Quant aux pays du sous-continent indien, ils n’ont enregistré aucune arrivée au

second trimestre. Cette performance dramatique est due en grande partie à la totale disparition des voyageurs

chinois et américains: les USA et la Chine généraient 43,5 millions d’arrivées au second trimestre de 2019. LC

Meng Wang

naturellement que ce sera le

plus tôt possible. Là aussi, les

deux organismes officiels

mentionnés ci-dessus disposent

toujours des informations les

plus récentes.

En tant qu’office du tourisme,

quelles mesures envisagez-vous

pour la reprise du

tourisme?

Nous utiliserons dans les prochains

mois les canaux online

et offline. Nous avons déjà ouvert

des comptes sur Facebook

et Instagram (China National

Tourist Office, Zurich), où nous

publions désormais des informations

en continu. Nos partenaires

en Chine produisent des

vidéos et des présentations interactives,

que nous pouvons

ensuite utiliser ici comme

sources d’information pour

accroître l’intérêt pour la Chine.

De petites manifestations thématiques

pouvant accueillir

jusqu’à 50 personnes sont également

prévues, par exemple

sur la cuisine chinoise, le tourisme

hivernal en Chine ou les

Jeux olympiques d’hiver de 2022

à Pékin. Nous voulons nous

adresser à la fois aux voyageurs

intéressés à la Chine et aux

partenaires de la branche des

voyages.

Combien de Suisses ont visité

la Chine en 2019?

Nous ne recevrons les chiffres

officiels que vers la fin de l’année.

Mais nous supposons que

le bilan 2019 sera légèrement

supérieur à celui de l’exercice

précédent, où environ

75000 personnes ont voyagé de

la Suisse vers la Chine. UH/DS

Suisse-Asie: accès

aérien toujours limité

Les capacités entre

Zurich et l’Asie sont

au plus bas.

Cela sera difficile de prévoir

un séjour à court terme en

Asie: la plupart des pays

continuent de refuser les

touristes étrangers ou imposent

des conditions d’entrée

totalement dissuasives

par leurs coûts.

DES CONDITIONS qui expliquent

donc la timidité

d’une reprise des liaisons

aériennes. À regarder les

programmes d’hiver prévisionnels,

de nombreuses

compagnies ne reviennent

pas en octobre à Zurich. C’est

le cas d’Air China, de Korean

ou Thai Airways. Pour ce

début d’horaires d’hiver,

Swiss a confirmé desservir

en octobre Bangkok, Hongkong,

Mumbai, Shanghai,

Singapour et Tokyo, auxquels

Delhi devrait s’ajouter

à partir du mois de mars.

Singapore Airlines a repris

ses vols sur Zurich à

raison de quatre vols hebdomadaires.

C’est aussi le cas

de Cathay Pacific, présente

avec deux vols hebdomadaires.

À partir du 1 er décembre,

le retour de Thai

Airways est annoncé. C’est

la cinquième fois que la

compagnie thaïlandaise repousse

la reprise de ses vols

sur l’Europe. Les difficultés

financières de la compagnie

et la fermeture persistante

des frontières à la plupart

des touristes pourraient de

nouveau peser sur l’hypothèse

de son retour en

Suisse. Si Thai finalement

reprend ses lignes, la compagnie

devrait proposer

quatre vols hebdomadaires

entre Zurich et Bangkok. LC

LE TOURISME DOMESTIQUE

CHINOIS SE PORTE BIEN

La Chine attend la reprise avec sérénité.

TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020

Le 1 er octobre a marqué non seulement la Fête de la lune,

mais aussi la Fête nationale chinoise. Cette double fête a encouragé

un nombre record de réservations domestiques: la

réunion de ces deux fêtes signifie en effet 8 jours de congé

pour la plupart des gens, et même 16 pour ceux qui prendraient

des vacances supplémentaires avant et après les célébrations.

«Début septembre, les réservations avaient déjà

atteint 65% du niveau de l’année précédente», déclare Wang

Zuoquan, directeur du village de vacances de Pékin, Wtown.

En 2019, les destinations domestiques avaient enregistré

782 millions de visiteurs durant les sept jours de fête et généré

des revenus de près de 650 milliards de yuans (80 milliards

d’euros). Après une baisse de 77% des voyages domestiques

au premier trimestre 2020, près de 95% des lieux

de vacances ont aussi rouvert. Toutes les destinations ont

également mis en place des contrôles sanitaires stricts, pour

assurer la sécurité des passagers et du personnel, indique

l’Office du tourisme de Chine.

DS

Photos: iStock.com/hadynyah (1)


Yu (Jade) Long

(Dragon) Snow Mountain,

the southernmost glacier

in the northern hemisphere

Located in Yulong Naxi

Autonomous County,

Lijiang, in Yunnan province

CHINA

BEYOND YOUR IMAGINATION

Wending Village: The Last Tribe in China

Located in Mengjiao Township of Cangyuan Va

Autonomous County, Lincang City, Yunnan Province

中 华 人 民 共 和 国 驻 苏 黎 世 旅 游 办 事 处

Fremdenverkehrsamt der VR China in Zürich


10

DESTINATION REPORT

BALNÉAIRE D’HIVER

TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020

Palma offre le choix

L’île de Palma dans l’archipel des Baléares est une

destination «soleil» prisée en hiver également. Si les

températures sont moins propices au balnéaire, la

destination permet néanmoins de profiter de l’air libre

avec une vingtaine de degrés. Pour la détente et le

bien-être, on peut se tourner vers les offres de Spa, les

restaurants ou le shopping en ville de Palma. Et pour

les sportifs, le climat convient aux golfeurs ou aux

amateurs de cyclisme qui peuvent s’exercer dans de

magnifiques panoramas. Le «Paseo Marítimo» est un

bon exemple. La route de Porto Pi à El Arenal, qui

passe par Portixol et El Molinar, l’ancien quartier des

pêcheurs avec ses maisons blanchies à la chaux. L’itinéraire

se poursuit le long de la pittoresque banlieue

côtière de Palma, la Ciudad Jardín, en passant par la

Playa de Palma jusqu’au célèbre tronçon de plage El

Arenal. Enfin pour un peu de magie, il est possible de

se laisser fasciner par le jeu lumière dans la cathédrale.

Le 11 novembre et le 2 février, le soleil levant

passe par la porte d’entrée de la cathédrale et les couleurs

des vitraux sont projetées sur les murs créant un

«Luz Ocho», autrement dit un huit de lumière.

À la découverte du sang de Ténériffe

Qu’il soit blanc, rouge ou

rosé, le vin de l’île des

Canaries ne laisse pas

indifférent et impressionne

depuis des siècles

dans cette destination

qui se visite toute l’année.

William Shakespeare, Sir Walter

Scott, Edgar Rice Burroughs,

Herman Melville ou encore

Robert Louis Stevenson… tous

ces écrivains ont un jour parlé

du vin des Canaries dans leurs

œuvres. Les vins de Ténériffe,

considérés comme fins, sont

pour la plupart cueillis à la

main.

LE CLIMAT INSULAIRE doux et

équilibré tout au long de l’année

et les sols volcaniques fertiles

donnent aux vins nobles un

arôme particulier. Comme les

zones de culture de Ténériffe

sont très petites, la majorité des

vins sont consommés directement

sur l’île. C’est pourquoi

Le musée du vin et du miel, Casa del Vino, à El Sauzal.

des cépages comme le Listán

Blanco, le Listán Negro, la Malvasia

et le Verdello sont presque

comme un secret d’initié.

LA VITICULTURE À TÉNÉRIFFE

remonte au XV e siècle, elle a

façonné les coutumes, l’art et

la culture de l’île et a été considérée

comme une force économique

motrice jusqu’au

XVIII e siècle. Son déclin vient

d’une part du fait que le vin de

Madère et le Porto ont pris de

plus en plus d’importance sur

le marché britannique, qui était

essentiellement important

pour Ténériffe. D’autre part, le

port de commerce de Ténériffe,

Garachico, a été presque entièrement

détruit par une éruption

volcanique. Ce n’est qu’à la fin

du XX e siècle que les Tinerfeños

ont repris la culture de la vigne

et exploitent une superficie

cultivée qui dépasse aujourd’hui

les 8000 hectares. Une histoire

à (re)découvrir dans le musée

du vin et du miel (Casa del Vino)

d’El Sauzal.

CD

RIU A ROUVERT SES ADRESSES DE L’OCÉAN INDIEN

Depuis la mi-août déjà, le Riu Palace Maldivas a repris son activité et accueille à nouveau des visiteurs.

Inauguré en mai 2019 simultanément au Riu Atoll, il représente l’entrée de la marque dans la destination. Il

dispose notamment de villas sur l’eau et diverses options de restauration. En juillet dernier, le Riu Sri Lanka

avait été le premier de la région de l’océan Indien à rouvrir ses portes, suivi du Riu Creole à Maurice le

12 août. Le Riu Sri Lanka se trouve sur la plage Ahungalla et se veut un véritable paradis pour les clients.

Le Riu Creole se trouve également en bord de plage dans une zone où la nature est sur le devant de la

scène. Tous ces établissements offrent le service tout inclus 24/24.

CD

Îles Vanille: pas de

croisières avant 2021

Le 9 octobre dernier, Pascal Viroleau, directeur

de l’association, s’est exprimé dans un Facebook

Live d’Imaz Press Réunion. En voici

quelques thèmes.

L’association Îles Vanille fête sa huitième année d’existence

avec six îles membres, sans les Maldives qui l’ont quittée.

Son objectif reste inchangé: trouver les touristes qui souhaitent

combiner au moins deux îles de la région. Avec un

certain succès puisque pour La Réunion, entre 15 et 20% des

arrivées touristiques se font par le biais de combinés, majoritairement

avec l’île Maurice.

UN DES GRANDS THÈMES est celui des croisières. Les objectifs

fixés pour 2020 ont été atteints l’année dernière déjà avec

un peu plus de 67000 passagers provenant de ce secteur.

«Pour la croisière, un euro investit dans les Îles Vanille en

rapporte neuf.» En pandémie, Pascal Viroleau envisage des

bateaux plus petits, permettant un traçage plus aisé.

À cela s’ajoute l’avantage d’un impact environnemental

moindre, autre axe important pour l’association. «Il est plus

facile de se dire ‹on va venir visiter plusieurs îles› pour limiter

les trajets, on a tout à gagner en faisant du combiné.»

Mais pour les croisières, il ne voit pas de reprise avant le

second semestre 2021. «Tant qu’il n’y aura pas de vaccin ou

de solution générale à la maladie, il n’y aura pas réellement

de reprise, cela va être du balbutiement.»

CD

Le tourisme de croisière profite

aux différentes destinations

des Îles Vanille.

Photos: Pixabay.com/MarciMarc105 (1), Casa del Vino (2), Shutterstock.com/infografick (3)


TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020 DESTINATION REPORT

11

Les Maldives innovent avec un

système de points à collecter

Le lancement officiel du

programme est prévu pour le

1 er décembre 2020 et celui-ci

devrait renforcer le secteur du

tourisme de la destination.

«Maldives Border Miles» est le premier

programme de fidélisation au monde

proposé par un pays. Les touristes qui

se rendent aux Maldives pourront

prochainement récolter des points lors

de leurs séjours et ainsi atteindre différents

niveaux offrant divers avantages.

Le lancement officiel du programme

est prévu pour le 1 er décembre

2020. Ce programme a été élaboré par

la Maldives Marketing & Public Relations

Corporation (MMPRC), le ministère

du Tourisme, Maldives Immigration

et la Maldives Airport Company

Limited.

Le nouveau système a été présenté

lors d’une cérémonie virtuelle lors de

la Journée mondiale du tourisme par

Abdulla Mausoom, ministre du Tourisme.

Trois niveaux composeront le

programme: Aida (bronze), Antara

(argent) et Abaarana (or). Une fois inscrits,

les membres récoltent des points

en fonction du nombre et de la durée

de leurs séjours. Si la raison du voyage

est une occasion spéciale, des points

supplémentaires seront accordés.

CHAQUE STATUT OFFRE DES AVANTAGES

et services spéciaux. Les noms sont liés

à la culture locale et proviennent de la

langue Divehi. «Aida» fait référence à

une étoile brillante. «Antara» s’applique

à quelqu’un de reconnu comme attractif

et prestigieux. Enfin «Abaarana» est

un nom honorifique donné aux monarques.

Les détails et mises à jour du

programme seront publiées en ligne

sur imuga.immigration.gov.mv/mbm.


CD

BALNÉAIRE D’HIVER

Seychelles encore plus visibles

La destination recourt au numérique pour dynamiser sa relance touristique.

Le Seychelles Tourism Board (STB) a

lancé la deuxième phase de sa campagne

numérique sous le titre «Experience

Seychelles; our home, your

sanctuary». Elle succède à la première

phase «Dream now, Experience Seychelles

Later» qui avait débuté en avril

2020 et se déploiera sur toutes les

plates-formes gérées par l’équipe de

marketing numérique du STB. Son

objectif est «de donner aux voyageurs

du monde entier l’espoir et la perspective

d’échapper aux dures réalités

auxquelles ils sont actuellement

confrontés en les appelant à se plonger

dans l’attrait naturel de ce paradis

vierge». Pour le STB, même si la concrétisation

de la campagne en ventes de

séjours ne sera pas immédiate, il est

important de rester visible pour les

clients potentiels.

LES PROFESSIONNELS SONT INVITÉS à

se joindre à la campagne en utilisant

le tag #ExperienceSeychelles. On se

souvient que la destination a rouvert

ses frontières le 1 er juin dernier aux

vols charters et privés, puis le 1 er août

aux vols réguliers pour le redémarrage

du tourisme.

CD

Photos: Shutterstock.com/Tatiana Popova (1), iStock.com/Konstik (2), OT de République dominicaine (3)

Ce projet vise à dynamiser et renforcer

le tourisme dans l’archipel au travers

d’un système de fidélisation.

Outrigger hospitality améliore

son programme pour les agents

Le Groupe Outrigger Hospitality a

amélioré son programme Outrigger

Expert Advisor (OEA). En le rejoignant,

les agents peuvent désormais récolter

un nombre illimité de points pour leur

prochain séjour dans une sélection de

resorts et hôtels Outrigger à Maurice,

Fiji et Hawaii.

Chris Riccardi, Senior Vice President

Global Sales: «Nos partenaires du secteur

du voyage jouent un rôle essentiel

dans la présentation de la marque

Outrigger aux voyageurs du monde

entier. Outrigger Expert Advisor est

conçu de manière unique pour informer

nos partenaires sur nos propriétés

et destinations exceptionnelles, ainsi

que pour récompenser les conseillers

pour leur fidélité et leur engagement

de longue date.»

Dans le cadre du programme actualisé,

les conseillers, qu’ils soient déjà

membre ou nouveaux, gagneront un

bonus spécial de 500 points de récompense

pour avoir suivi le nouveau cours

de certification de l’OEA, ainsi que des

points supplémentaires pour chacun

des quatre nouveaux modules de formation.

D’autres cours seront ajoutés

dans les prochains mois.

Les agents peuvent obtenir entre

autre des surclassements, des points

supplémentaires ou encore des réductions

sur le tarif des chambres. CD

LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE EN

SUISSE FAIT SA PUB EN SUISSE

Sortie de la liste rouge de

l’OFSP le 9 octobre dernier, la

République dominicaine n’a

pas attendu pour faire sa

publicité.

Petra Cruz, directrice européenne de

l’Office du tourisme de la République

dominicaine: «Nous prévoyons actuellement

des mesures publicitaires à

grande échelle. Cela inclut la nouvelle

campagne ‹Now is your moment›, avec

laquelle nous voulons encourager les

gens à se rendre en République dominicaine.»

La République dominicaine

l’affirme désormais: «Now is

your moment»!

Le plan de réactivation du tourisme

comprend une assurance maladie de

voyage gratuite pour tous les clients

d’hôtel. Elle est automatiquement activée

lors de l’enregistrement à l’hôtel et

couvre les soins d’urgence, les tests

Covid-19 et le coût des prolongations

de séjour pour raisons de santé. L’assurance

est valable jusqu’à la fin de l’année.

En outre, il n’est pas nécessaire de

présenter un résultat négatif au test Covid-19

à l’arrivée dans le pays – au lieu

de cela, seuls des tests aléatoires sont

effectués dans les aéroports depuis le

15 septembre. CD


12

FOCUS

CRUISE & FERRY

Croisi Europe prêt

pour les fêtes

TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020

Quark Expéditions fêtera

ses 30 ans en 2021

L’été 2021 marquera le 30 e anniversaire de Quark Expeditions,

ainsi que le début d’une nouvelle ère avec le lancement

de l’Ultramarine.

Pour les fêtes de fin d’année, Croisi Europe proposera des croisières conjuguant proximité et sécurité pour célébrer

Noël et ses plus belles traditions ainsi que la Saint-Sylvestre. Les croisières «Marchés de Noël» et «Réveillons de Noël

et du Jour de l’An» invitent à bord pour offrir une parenthèse de bonheur et de magie sur les fleuves et les canaux de

France. Grâce au protocole sanitaire mis en place en partenariat avec le bureau Veritas et en lien avec les autorités

compétentes, toutes les conditions seront réunies pour offrir un séjour des plus agréables en toute sérénité. Ambiances

conviviales, programmes adaptés et visites thématiques rythment ces croisières où le mot partage prend tout

son sens. En formules courtes, c’est l’occasion idéale de se retrouver en famille ou entre amis pour profiter de cette

période privilégiée. L’offre «proximité et sécurité» donne la possibilité de confirmer le séjour jusqu’à 15 jours avant le

départ ou de l’annuler, respectivement le reporter 16 jours avant si les circonstances l’imposaient.

Qui a repris ses opérations et où?

Aperçu de la situation

actuelle n’excluant pas

des ajustements quotidiens.

Le redémarrage des croisières,

presque exclusivement limité à

l’Europe, est encore un peu incertain

en raison des restrictions

de voyage et malgré des concepts

de protection étendus. Voici un

aperçu de la situation actuelle:

›› AIDA: démarre ses activités

samedi passé avec le Aida Blu de

Rome et La Spezia (croisières

d’une semaine en Italie). En

hiver, croisières dès le 1 er novembre

à bord de l’Aida Mar (ou

Aida Perla) de Las Palmas aux

Canaries; à partir du 12.12., Aida

Stella de Majorque en Méditerranée

occidentale et à partir du

11. ou 15.12. de Dubaï ou Abu

Dhabi à bord de l’Aida Prima

aux Émirats.

›› COSTA: depuis le 6.9., le Costa

Deliziosa opère au départ de

Trieste vers les ports italiens, et

depuis le 10.10., sur une nouvelle

ligne avec la Grèce. Le

3.1.21, le début du voyage

mondial est toujours prévu. Le

Costa Diadema a suivi le 19.9.

Ponant a repris une partie de ses

activités en juillet.

depuis Gênes et en novembre,

il entreprendra des voyages plus

longs vers les Canaries et Égypte/

Grèce. Depuis le 10 octobre, le

Costa Smeralda navigue en

Méditerranée occidentale au

départ de Savone, suivi le 27 décembre

du nouveau Costa Firenze,

également au départ de

la base de Savone.

Costa a également annoncé

le programme d’été 2021 avec

des croisières en Méditerranée

occidentale et orientale ainsi

qu’en Europe du Nord.

›› CROISI EUROPE a lancé des

croisières en Méditerranée (tour

de Corse) en été avec La Belle des

Océans et propose des voyages

d’une semaine dans l’archipel

des Canaries de fin octobre à

avril 2021.

›› HURTIGRUTEN: depuis juin,

reprise de la route classique de

l’Express côtier de Bergen à

Kirkenes. Les expéditions ont

été stoppées après un cas de

corona et doivent être reprises

en janvier 2021.

›› MSC: depuis le 16 août, le MSC

Grandiosa navigue de Gênes

vers les ports italiens et Malte.

Le MSC Magnifica a été le deuxième

navire à quitter Gênes le

19 octobre pour la Méditerranée

occidentale et orientale, après

quoi le navire devrait entreprendre

un tour du monde.

Il n’est pas encore clair dans

quelle mesure le programme

d’hiver 2020/21, déjà présenté

en juin, peut être réalisé avec

des itinéraires dans les Caraïbes,

les Émirats, l’Afrique du Sud et

l’Amérique du Sud.

›› PONANT a déjà lancé des

croisières avec différents navires

le long des côtes françaises et en

Arctique le 11 juillet. En hiver,

les voyages initiaux aux Seychelles,

aux Émirats et aux

Caraïbes seront confirmés et

d’autres destinations sont prévues.

BE/DS

CE NOUVEAU NAVIRE d’expédition polaire révolutionnaire,

équipé de deux hélicoptères bimoteurs, proposera de

nombreux départs avec programme francophone (présence

garantie de deux guides d’expédition francophones sur les

voyages identifiés). Pour sa saison inaugurale l’Ultramarine

mettra tout d’abord le cap sur le Spitzberg, où les voyageurs

exploreront la banquise jusqu’au 80 e parallèle nord. Parmi

les départs avec programme francophone figurent aussi les

programmes «Photographie au Spitzberg: à la recherche

des ours polaires» du 26 mai au 8 juin 2021 et «Le Meilleur

du Spitzberg» du 7 au 13 juin 2021.

Puis le navire prendra la direction du Groenland. Le

voyage «L’essentiel du Groenland: côtes méridionales et baie

de Disko» du 25 juin au 9 juillet 2021 avec programme

francophone proposera la découverte de paysages majestueux

comme le fjord glacé d’Ilulissat, classé au Patrimoine

mondial de l’UNESCO.

LA SECONDE PARTIE de saison fera la part belle à la découverte

de l’Arctique canadien. La compagnie prévoit trois départs

depuis Toronto avec programme francophone du 2 au

18 août, du 16 au 24 août et du 22 août au 2 septembre 2021.

Durant l’hiver 2021/2022, l’itinéraire phare de onze jours

«Explorateur de l’Antarctique» sera proposé de novembre à

mars avec un programme francophone sur trois navires:

l’Ultramarine, le World Explorer et l’Ocean Diamond. DS

L’Ultramarine, nouveau

navire révolutionnaire

lancé l’an prochain.

LA CLIA VEUT DES TESTS

Représentant 95% de la capacité océanique mondiale, les

membres de la Cruise Lines International Association (CLIA)

ont accepté de soumettre à un test 100% des passagers et

des membres d’équipage de tous les navires pouvant transporter

250 personnes ou plus – un test négatif étant exigé

pour tout embarquement.

En outre, les membres d’équipage doivent se soumettre à

des tests supplémentaires, en obtenant un résultat négatif

avant de quitter leur domicile, avant l’embarquement, à la fin

d’une quarantaine de sept jours au minimum et au moins

une fois par mois. C’est une première dans l’industrie du

voyage et cela est dû au fait que les compagnies de croisières

ont travaillé sans relâche pendant de nombreux mois

avec des experts du monde entier et en reconnaissance des

autorités sanitaires, pour mettre au point des protocoles de

santé publique sans précédent.

TI

Photos: Paul Hilbert / Croisi Europe (1), Ponant (2), Quark Expeditions (3)


Travel top jobs –

Le plus grand marché de l’emploi

de la branche des voyages

Retrouvez-nous sur

www.traveltopjobs.ch

Outre les dernières offres, vous y trouverez

des articles intéressants sur le thème

de l’emploi et de la formation qui pourront

s’avérer utiles pour vos postulations

futures ou plans de formation continue.

Les offres d’emploi ne sont pas uniquement

publiées dans l’édition papier, mais

aussi mises en ligne pour jusqu’ à 4 semaines

sur www.traveltopjobs.ch.*

Renseignements ou réservations:

traveltopjobs@travelinside.ch

Recevez chaque jour

les dernières annonces

de la branche par e-mail.

Le chargement en ligne ne peut être réservé séparément.

*

Il n’est valable qu’en combinaison avec la publication d’une annonce

dans la version écrite.

ABONNEZ-VOUS DES

MAINTENTANT:

travelinside.ch/newsletter


TRAVEL INSIDE

14 PEOPLE & EVENTS

42 / 43 | 22 octobre 2020

UN COLLECTIF CHOISIT DE VALORISER LA PROFESSION PAR L’IMAGE ET L’ART

Le but de la démarche est de

souligner la valeur de l’agent

de voyage au travers de témoignages

vidéos et en images.

La branche s’est déjà activée depuis plusieurs

mois au niveau politique, mais la

Photo de groupe réalisée par Estefania Reyes avec la première partie

des participants au deuxième rendez-vous de la Blécherette.

démarche du collectif #TripCancelled se

veut complémentaire et vise avant tout

l’image de la profession auprès du grand

public. Elle aspire également à redonner

confiance aux professionnels qui se

sentent parfois découragés.

Pour ce faire, la parole est donnée aux

Trois régions françaises en tournée

Bien qu’une grande partie de la France figure

sur la liste suisse des pays à risque, avec une

quarantaine au retour du séjour, la France prépare

l’après-Covid et soigne sa promotion.

L’agence nationale de marketing touristique

Atout France à Zurich a donc invité les médias

et les agents à deux workshops à Lausanne et

Zurich pour présenter trois destinations du sud

de la France: les deux villes de la Riviera, Nice

et Menton, et leurs environs, et le Musée de la

Romanité ouvert à Nîmes en 2018.

Les Suisses sont d’ailleurs restés des hôtes fidèles

pendant l’été marqué par le coronavirus,

a déclaré Frédéric Meyer, directeur d’Atout

France à Zurich et également responsable de

l’ensemble de l’Europe du Sud. Il voit de

grandes opportunités pour son pays parmi les

agents de voyages eux-mêmes. Des séries

de photos sont ainsi réalisées afin de

mettre des visages sur ce qui se résume

généralement en chiffres ou en termes

d’emplois. Lors de réalisations de vidéos,

les professionnels qui le souhaitent sont

invités à parler de leur métier et partager

Briefing avant les premières prises de vues vidéo menées de main de

maître par Justine Rochat (à g.) et Valbone Hoxha (à dr.).

hôtes suisses: la triple proximité – culturelle,

économique et géographique – a toujours été

l’atout, et il y a maintenant la possibilité d’un

«slow tourism» dans des endroits plus reculés

qui devront être plus fortement mis en avant

dans le futur. Le directeur d’Atout France n’a

pas manqué de rappeler que les Suisses occupent

le troisième rang des marchés émetteurs

en termes de revenus. Les Suisses ont

même dépassé les Américains en termes de

nombre de visiteurs en été 2020, explique par

exemple Christophe Garritano, de Nîmes. Atout

France prévoit d’intensifier ses activités de

marketing en vue de 2021, principalement sur

les médias grand public et sociaux. La France

est et reste une destination que les Suisses

réservent volontiers par eux-mêmes. TI

leur passion en exposant leur travail et

leur valeur ajoutée au travers d’exemples

concrets.

Plusieurs rencontres ont été organisées,

trois d’entre-elles à Lausanne, une à Leytron

(Valais) et une à Fribourg. Les shootings

sont organisés dans des cadres divers

en lien avec les voyages: hangars

d’aéroport, bureaux d’agences vides ou

hangars d’autocars. Le collectif laisse toutefois

de côté toute marque et toute affiliation

politique pour donner toute la place

à l’humain, élément central des voyages.

La démarche semble avoir visé juste au

vu du nombre d’inscriptions pour les

séances photos et vidéo, mais également

au vu du succès enregistré sur les réseaux

sociaux. Dans un deuxième temps,

la communication s’orientera vers une

audience plus large et s’adressera au

grand public et les clients. Pour plus d’informations,

consulter le site Internet

www.tripcancelled.org.

CD

Le Consul général de France Alain Sterbik en compagnie d’Olivia Bosshart (Atout

France), Joëlle Martin (Office du tourisme de Menton), Christophe Garritano (Musée

de la Romanité, Nîmes), Savita Couty (Office du tourisme Nice), Sabine Mauguière

(Atout France) et Frédéric Meyer (Atout France) lors de la rencontre de Zurich.

Abonnement à TRAVEL INSIDE

Je souscris à un abonnement d’un an à TRAVEL INSIDE,

au prix de 59 francs (tva incluse). Tarifs étrangers sur demande.

Je voudrais découvrir TRAVEL INSIDE et désire recevoir

quelques numéros à l’essai, sans frais.

Envoyer à:

TRAVEL INSIDE

Case postale 1582, 1211 Genève 1

Tél. +41 (0)22 908 69 00

Fax +41 (0)22 908 69 09

E-mail: abo@travelinside.ch

www.travelinside.ch/bestellcenter

ADRESSE DE «L’INSIDER»:

Nom

Prénom

Rue/case postale

NPA/locaité

Téléphone

E-mail

Date / Signature

envoi à l’adresse privée l’adresse professionnelle

Photos: #tripcancelled (1,2), TRAVEL INSIDE (3)


TRAVEL INSIDE

42 / 43 | 22 octobre 2020 PEOPLE & EVENTS

15

Thomas

Stirnimann

Laura

Meyer

THOMAS STIRNIMANN QUITTERA LA DIRECTION D’HOTELPLAN

Le 1 er janvier 2021, LAURA MEYER succédera

à THOMAS STIRNIMANN au poste de

CEO d’Hotelplan Group. Laura Meyer est

membre du conseil d’administration d’Hotelplan

Group depuis 2018. À 39 ans, elle

est titulaire d’une maîtrise en droit de

l’Université de Zurich et d’un Master

in Business Administration de l’IN-

SEAD. Depuis 2015, elle a officié

comme Executive, puis comme

Managing Director et Head of Digital Distribution

& Analytics au sein d’UBS Switzerland

AG.

Thomas Stirnimann dirige Hotelplan Group

depuis novembre 2012 et ces huit dernières

années, il a fait évoluer le groupe avec succès

malgré les nouveaux défis auxquels l’industrie

du tourisme s’est sans cesse trouvée

confrontée. Sous sa direction, Hotelplan,

avec ses diverses unités commerciales,

n’est pas seulement devenu plus proche de

sa clientèle, mais s’est engagé sur la voie

de la réussite opérationnelle, avant le revers

infligé par le coronavirus et dans un

contexte hautement concurrentiel.

Dans le cadre de ce passage de témoin prévu

de longue, Thomas Stirnimann continuera

de diriger Hotelplan jusqu’à la fin de l’année

et renforcera le conseil d’administration

dès le 1 er janvier prochain.

TI

Le COO de Swiss prend du galon

Tamur Goudarzi Pour

Le Groupe Lufthansa appelle au siège allemand le Chief Commercial

Officer (CCO) de Swiss, TAMUR GOUDARZI POUR. Il reprendra

le 1 er janvier 2021 l’unité Channel Management (AD)

nouvellement créée au sein du département d’HARRY HOH-

MEISTER. Tamur Goudarzi Pour demeurera en parallèle CCO de

la compagnie helvétique.

Tamur Goudarzi Pour sera responsable de tous les canaux de

distribution de toutes les compagnies du groupe, des achats aux

paiements jusqu’au fulfillment (sites web des airlines, platesformes

mobiles, projet airline.com, OTA, distribution via la NDC

et les GDS, placement de l’offre commerciale auprès d’autres

partenaires de distribution).

TI

PINO ANDREANO À LA TÊTE DE GLUR

PINO ANDREANO, encore Head North America, Oceania, Northern

Europe & East chez Hotelplan Suisse en mai dernier, va

prendre la direction du spécialiste bâlois des destinations nordiques

du Groupe Knecht: Glur. Pino Andreano succédera à MIKE

PAPRITZ, qui a décidé de quitter l’entreprise. Dès le 1 er novembre,

il rapportera directement à MARKUS MAUSHART, directeur

TO chez Knecht. Mike Papritz avait pris la succession de

Philipp Jordi le 1 er janvier dernier. Pino Andreano a débuté sa

carrière en 1998 chez Hotelplan Suisse. Il a quitté l’entreprise le

1 er juin en raison de la restructuration entamée à l’interne. TI

Pino Andreano

NOUVEAU BOSS POUR CATHAY

Ashish

Kapur

Basé à Francfort, ASHISH KAPUR est le nouveau Country Manager de

Cathay Pacific pour l’Allemagne, la Scandinavie et la Suisse. Il succède

à ce poste à CHRIS VAN DEN HOOVEN, nommé au poste de

Vice President Americas à San Francisco.

Ashish Kapur a démarré en 2001 en tant que Manager on Duty à

l’aéroport de Delhi pour Cathay Pacific. Par la suite, il a occupé divers

postes comme celui d’Airport Service Manager, de Regional Manager

Cargo pour l’Inde, le Moyen-Orient, l’Afrique, le Pakistan, le Bengladesh

et le Népal, ainsi que celui de Country Manager pour les

Emirats Arabes Unis et Oman. Depuis 2017, il occupait le poste

de Country Manager pour l’Afrique du Sud et l’océan Indien à

Johannesburg.

TI

Mutation chez Relais & Châteaux

Relais & Châteaux a promu BENJAMIN DIETSCHE directeur Allemagne,

Autriche, Liechtenstein et Suisse. À 30 ans, il dirigeait

déjà les marchés Suisse et Liechtenstein depuis mai 2018. Il

succède à MELANIE MOLL qui quitte Relais & Châteaux après

neuf ans. Benjamin Dietsche, qui a la double nationalité suisse

et allemande, a travaillé plusieurs années dans l’hôtellerie de

luxe à l’issue de ses études à l’École hôtelière de Lucerne (SHL).

Benjamin Dietsche est désormais responsable de l’animation du

réseau ainsi que l’optimisation de l’affiliation des membres qui

rassemble 53 établissements dans ces quatre pays. TI

Benjamin Dietsche

Joe Ponte à la tête d’Hotelplan UK

Pour des raisons personnelles, PAUL CARTER a annoncé sa démission en

tant que CEO d’Hotelplan UK pour la fin octobre 2020. Il sera remplacé le

1 er novembre par JOE PONTE qui deviendra ainsi membre de la direction

d’Hotelplan Group. Dans sa nouvelle fonction, le nouveau patron du groupe

helvétique au Royaume-Uni rapportera directement à THOMAS STIR-

NIMANN, CEO d’Hotelplan Group. Depuis deux ans et demi, Joe Ponte

est Managing Director de la filiale Explore Worldwide d’Hotelplan UK. Auparavant,

cet homme de 44 ans a travaillé, entre autres, dans diverses entreprises

du secteur du tourisme. Paul Carter était CEO d’Hotelplan UK depuis

le printemps 2017.

Hotelplan Group précise que cette démission n’est pas liée à la crise actuelle

du coronavirus, mais due à des raisons de nature privée. TI

Photos: GVA, Hotelplan, Relais & Châteaux, Swiss, CX, TI

30 AIRLINERS HÔTES DE L’AÉROPORT

Genève Aéroport organise chaque année

depuis 2014 son «Airlines Night», à savoir

une sortie destinée aux responsables des

compagnies online. Ces dernières années,

la plate-forme aéroportuaire a proposé

aux professionnels de l’aviation commerciale

une balade lacustre sur la Neptune,

la visite du château de Prangins, la visite

de Chaplin’s World, la descente en bateau

sur la partie genevoise du Rhône ou encore

un atelier de cuisine dans les vignes

au-dessus de Nyon. En cette année qui

marque aussi ses 100 ans, l’aéroport a

proposé dans un premier temps la visite

de l’Aile Est, nouvelle infrastructure destinée

principalement aux gros-porteurs qui

sera terminée au printemps 2021 mais

ouverte probablement au trafic passager

en décembre 2021, puis la démonstration

du SSLIA (Service de secours et de lutte

incendie de l’aéroport) avec présentation

des véhicules d’intervention et repas

convivial à la caserne des pompiers. «On

peut relever la belle réussite de cette soirée

(plus de 30 représentants!) avec un

moment chaleureux partagé avec les responsables

des compagnies, et ce dans un

contexte particulièrement difficile auquel

l’ensemble du transport aérien et du tourisme

fait face», commente Nicolas Simonin,

Responsable développement tourisme/transports

de Genève Aéroport. DS

Ils se reconnaîtront sans aucune difficulté!


de voir les choses.»

de ses membres. Le

20 juin, la société

a été déclarée en

fai lite par défaut

des parties

avec e fet le

jour même.

Toutefois, le

président

– 5,39 %

+5,17 %

Jocelyn

Ramanambohitra

Juli 2019

Virginie Salgues.

précisions avant ce te

date. Ce qui est sûr,

c’est que nous sommes

actifs et que deux personnes

poursuivent les

activités de Corail

Voyages.» DS

Voir en page 6

Un sourire au si contagieux que l'Asie.

Pour nous depuis plus de 25 ans.

d’une voiture.

valeur de CHF 350.

www.traveltopjobs.ch

Photos: màd, TRAVEL INSIDE

Am

21.8.2019

erschienen

WebBeds

Counter Inside

Member of M S Group

W o s i c h d i e B r a n c h e t r i f t

Au coeur

de l'information

Plus de

10 000

professionnels

abonnés!

Web

1 200 000

Page impressions

par mois

Page Views

pro Monat

315'000

Source : Google Analytics, moyenne annuelle 2020

N o 32 / 33 | 15 AOÛT 2019 | www.travelinside.ch

CHEZ VOUS

Dernière visite à travers

la Suisse romande 6

NR. 33/34 | 22. AUGUST 2019 | www.travelinside.ch

DESTINATION REPORT

News aus

der Türkei 12

FOCUS TRAVEL TOP JOBS

A les rund um Sportund

Tauchreisen 13

Aktue le

Jobangebote 14–16

«Chair hat nun mit Flugpartner

Enter Air viele Möglichkeiten»

Urs. A. Pelizzoni, CCO Chair Airlines, im ersten grossen Interview

nach dem Rebranding.

Corail Voyages est en sursis,

mais jusqu’à quand?

Shpend Ibrahimi (r.), CIO und Ehemann von Leyla Ibrahimi-Salahi, mit CCO Urs A. Peli zoni.

Déclarée en faillite le 26 juin, la société bénéficie encore d’un effet suspensif.

Créée par Jacques Rey et spécialisé

sur Madagascar, Corail Voyages a

traversé une période de doutes. Reprise

par Jocelyn Ramanambohitra

en septembre 2016, Corail Voyages

avait dans un premier temps profité

du soutien de son fondateur, lequel

avait finalement décidé de qui ter

l’entreprise le 23 décembre 2017.

«Si j’ai pris la décision de qui ter

mon poste de consei ler et de soutien,

c’est parce que j’étais en désaccord

total avec le manque de gestion et de

sérieux dans la conduite de l’entreprise.

Ce qui devait a river est a rivé.

C’es triste pour une te le réputation

construite en 34 ans de partage, de

conseils et de confiance», commente

le fondateur Jacques Rey.

Le repreneur Jocelyn Ramanambohitra

précise à ce propos que «la

TRAVEL MARKET

Travelport 8

Thai Airways 8

Urs A. Pelizzoni hat turbulente Monate

hinter sich. Nun kann er mit einem

société n’était plus en au si bonne

santé que par le pa sé», lorsqu’i l’avait

neuen Brand und einem neuen starken

reprise au début septembre 2016: «Je

suis triste et très surpris de la réaction

de mon prédéce seur. C’est sa façon

Flugpartner die Zukunft in Angri f

BUCHUNGSBAROMETER

Der Juli hat der Branche mit einem Plus von

über 5 % Erleichterung gebracht.

LE 14 FÉVRIER DERNIER, première

alerte: Swi s Travel

Security (STS) suspendait la

garantie de voyage de Corail

et en informait l’ensemble

«CHEZ VOUS» A PRIS FIN CHEZ EUX

DESTINATION REPORT

Espagne & Canaries 9

Tunisie 10

du Tribunal de l’a rondi sement de

Lausanne prononçait l’e fet suspensif

de la fai lite le 26 juin. Jocelyn

Ramanambohitra précise que tout

Wie ist die aktue le Buchungslage in den Schweizer

Reisebüros? Monatlich zeigt der Buchungsbarometer der

Reise-Treuhand AG eine Tendenz im Vergleich zum Vorjahr

an. Im Juli haben sich 18 Reisebüros an der Umfrage

beteiligt. Die Buchungslage bleibt aber insgesamt im Minus.

nehmen. Wär es a lenfa ls denkbar,

da s Chair auch mit Enter-Air-Flugzeugen

abhebt? Es gäbe viele Möglichkeiten,

so Pelizzoni. «Die Flugzeuge

n’est pas encore terminé: «L’annonce

de l’o fice de fai lite a été un peu

prématurée car nous avons eu la

prononciation par le tribunal de

l’e fet suspensif suite à une demande

de restitution de délai.

UN RENDEZ-VOUS est fixé à la

mi-août et je ne suis pas en mesure

de donner d’autres

2019 kumuliert

(Jan. bis Juli)

L’opération estivale «Chez vous» prend fin

aujourd’hui. Fert en fait partie avec, au

1 er rang, Drita Sejdija, Virginie Gilbert,

Lauren ce Mathey, Kariene Mavjekar

(SM Travel), Marco Diogo et Thibaut De

Stampa; 2 e rang Cami le Scha fter, Katsunori

Masuko, Mtisi Efthymiou (SM Travel),

Grazie la Luterbacher, Blandine Me sien et

Franck Youyou; 3 e rang Martine Arpagaus,

Christophe Dubouchet, Diane Mertens

(SM Travel), Pascal Losey, Peter Zürcher et

Et aucun remède découvert jusqu'à présent .

TRAVEL TOP JOBS

Les dernières

o fres d’emploi 13

mü sten jedoch in der Schweiz immatrikuliert

sein, ansonsten können wir

nicht nach Beirut oder eine andere

Non-EU-Destination fliegen.»

INNERHALB DER EU gäbe es jedoch unzählige

Möglichkeiten, welche Strecken

man fliegen könne oder wo man

die Maschinen stationiere. «Wir haben

mit Enter Air die Gruppengrö se wie

zuvor in der Germania-Gruppe», sagt

Pelizzoni. «Die Flugrouten bestimmt

der kommerzie le Einkauf der TOs. Je

mehr Fixkontingente, desto schne ler

wird die Strecke aufgenommen, auch

für den Einzelplatzverkauf.» Welche

Herausforderungen nun noch anstehen,

erläutert Pelizzoni im gro sen

TI-Interview. ES

Interview Seite 6–7

SWISS TRAVEL AWARDS

Das Voting ist eröffnet.

Am Donnerstag, 24. Oktober 2019, ist es wieder so weit: Anlä

slich der Awards Night am Swi s Travel Day werden zum

sechsten Mal die Swi s Travel Awards in zehn Kategorien sowie

zum 13. Mal der Travel Personality Award verliehen. Der

Event, organisiert von TRAVEL INSIDE und unterstützt durch

den Presenting Sponsor A lianz Global A sistance, findet wiederum

im Stage One in Zürich Oerlikon sta t. Ab sofort können

die Leser des TRAVEL INSIDE abstimmen und ihre Favoriten

bestimmen, der Fragebogen wurde versendet. Somit ist

das Voting erö fnet – stimmen Sie ab, denn jede Stimme

zählt! Tickets für die Awards Night gibt es unter www. tw.ch/

ticket. ES

Tagungen & Events organisieren

tRAVEL tOp jOBS le plus grand marché de l’emploi de la branche des voyages

Around the World,

dernier délai!

Le grand concours estival «Around the

World» prend fin: les quatre étapes ont

été bouclées et leurs gagnants sont

connus – les vainqueurs d’étape ont

remporté un bon Sunny Cars de

CHF 300 à faire valoir pour la location

LES pARtICIpANtS aux quatre étapes

en découdront pour la victoire finale

avec à la clé, deux bi lets Air France

en cla se Eco, réseau mondial. Le

deuxième prix consiste en un voyage

à Paris pour deux personnes (1 re cla se)

remis par TGV Lyria. Genève Aéroport

o frir au 3 e un bon d’achat d’une

La composition finale du tiercé

gagnant sera publiée dans TRAVEL

INSIDE du 26 septembre 2019. Le dernier

délai pour l’envoi des réponses de

toutes les étapes est fixé au dimanche

18 août 2019: e-mail à concours@

travelinside.ch. Voir au si en page 15

TI-NEWS

RESTEZ AU COURANT

INSCRIVEZ-

VOUS

sur:

travelinside.ch/newsle ter

www.marlin-expeditions.com

Reiseroute: Liestal – Brindisi –

Ospedale

Eine Krankheit oder ein Unfa l auf Reisen?

Mit Helvetic A sistance genie sen Reisende

die Sicherheit, da s für a les gesorgt ist.

www.helvetic-a sistance.ch

Main partners:

TTW

Co-partners:

3-D-Art

Cuba anders erleben.

Ideal für kleine Gru pen von

Individualreisenden. Entspa ntes

SCHIFFS-

REISEN

Segelabenteuer mit cubanischem Lifestyle.

www.travelinside.ch

Chair Airlines

Europäische Reiseversicherung

Hertz

Thomas Cook

LUZERN

5. Sept. 2O19

ab 18.3O Uhr

im weissen Schaf

Jetzt anmelden!

www.travelinside.ch/iawa

Foto: TRAVEL INSIDE

www.mice-tip.ch

PRINT

Français: bimensuelle

Allemand: hebdomadaire

Depuis 2006, les TRAVEL INSIDE News fournissent

aux professionnels du voyage les derniers sujets

et développements dans le secteur.

Plus de 10 000 abonnés (3000 français, 8 000

allemands) bénéficient de ce service gratuit. Et ils

sont de plus en plus nombreux.

Inscrivez-vous gratuitement à

l‘adresse suivante :

travelinside.ch/newsletter

le rendez-vous de la branche

Wo sich die Branche trifft

events

Contactez-nous !

media@primuspublishing.ch

More magazines by this user
Similar magazines