26.10.2020 Views

Fils et filles de Dieu - Ellen G. White

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

FILS

ET FILLES DE DIEU

Ellen G. White


1er Janvier

Dieu créa l'homme à son image

Dieu créa l'homme à son image: Il le créa à l'image de Dieu, homme et femme il

les créa. (Genèse 1.27)

LE CIEL ENTIER s'intéressa avec joie à la création du monde et de l'homme. Les

êtres humains avaient une nature nouvelle qui leur était propre. Ils furent créés « à

l'image de Dieu », et il désirait qu'ils puissent remplir la terre. Ils étaient appelés à vivre

en étroite communion avec le ciel, recevant leur puissance de la Source de toute

puissance. Soutenus par Dieu, ils devaient mener une vie sans péché(1).

Adam et Ève n'étaient pas seulement les heureux enfants de leur Père céleste; ils

étaient ses élèves, et jouissaient des leçons de sa sagesse infinie. Bien qu'honorés de la

visite des anges, ils conversaient avec le Créateur qu'ils contemplaient sans voile. [... ]

Les mystères de l'univers visible, « oeuvre admirable de celui dont la science est

parfaite » (Job 37.16), étaient pour eux une source inépuisable d'instruction et de

délices. Les lois et les opérations de la nature qui, depuis six mille ans, sont pour

l'homme un objet d'étude, leur étaient dévoilées par l'Architecte et Conservateur de

toutes choses. Ils parlaient avec les fleurs, les feuilles et les arbres, et comprenaient les

secrets de leur existence. Depuis le puissant léviathan se jouant dans les eaux jusqu'au

ciron imperceptible flottant dans un rayon de soleil, toutes les créatures vivantes leur

étaient familières. À chacune, Adam avait donné un nom. Il connaissait sa nature et ses

habitudes. Les gloires du firmament, les mondes innombrables et leurs révolutions, « le

balancement des nuages » (Job 37.16, DRB), les mystères de la lumière et du son, du

jour et de la nuit, tels étaient les sujets d'étude de nos premiers parents(2).

Dieu fit de l'homme un être supérieur. Seul l'homme est à l'image de Dieu et peut

prendre part à la nature divine, coopérant avec son Créateur et mettant ses plans en

oeuvre(3).

Notes :

1. The Review and Herald, 11 février 1902.

2. Patriarches et prophètes, chap. 2, p. 28.

3. The Review and Herald, 21 avril 1885.

1


2


2 Janvier

Puisque nous sommes appelés enfants de Dieu

Voyez, quel amour le Père nous a donné, puisque nous sommes appelés enfants

de Dieu! Et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas: c'est qu'il ne

l'a pas connu. (1 Jean 3.1)

TANDIS QUE JEAN réfléchissait à l'amour du Christ, il s'exclama: « Voyez,

quel amour le Père nous a donné, puisque nous sommes appelés enfants de Dieu! »

Nombreux sont ceux qui considèrent qu'apercevoir une personnalité royale est un

privilège et des milliers de gens parcourent de longues distances pour en voir une. Mais

être fils et filles du Très-Haut est un privilège plus grand encore. Quel plus grand

privilège pouvons-nous avoir que celui d'être acceptés dans la famille royale?

Pour pouvoir devenir fils et filles de Dieu, nous devons nous séparer du monde. «

Séparez-vous, dit le Seigneur, [... ] je serai pour vous un père, et vous serez pour moi

des fils et des filles » (2 Corinthiens 6.17,18).

Le ciel nous est ouvert et la couronne de vie nous est réservée, mais seuls ceux

qui remportent la victoire obtiendront une récompense. Ceux qui désirent entrer dans le

ciel doivent revêtir une robe de justice. « Quiconque a cette espérance en lui se purifie,

comme lui le Seigneur est pur. » (1 Jean 3.3) Le Christ avait un caractère dépourvu de

toute impureté. Il doit en être de même pour nous. Notre vie doit être gouvernée par les

mêmes principes qui définissaient celle du Christ(4).

Grâce au sacrifice parfait accompli pour les êtres humains coupables, ceux qui

croient au Christ et viennent à lui peuvent être sauvés de la ruine éternelle. [... ]

Que personne ne soit égaré par l'ennemi et vienne à penser que l'homme, aussi

talentueux, cultivé ou digne soit-il, peut faire preuve de condescendance en acceptant le

Christ. Tous les êtres humains devraient considérer le ciel avec révérence et

reconnaissance, et s'exclamer avec joie: « Voyez, quel amour le Père nous a donné,

puisque nous sommes appelés enfants de Dieu! »(5)

3


Notes :

4. Manuscript 28, 1886.

5. The Youth's Instructor, 21 septembre 1894.

4


3 Janvier

Lorsqu'il sera manifesté, nous serons semblables à lui

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a

pas encore été manifesté; mais nous savons que lorsqu'il sera manifesté, nous serons

semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. (1 Jean 3.2)

NOUS NE DEVONS PAS nous endormir et penser que notre caractère pourra

changer de façon miraculeuse quand Jésus apparaîtra sur les nuées du ciel avec

puissance et gloire. Non, mes amis, nous passerons par l'étape du jugement et nous

sommes actuellement dans le temps de grâce, afin que nous puissions forger notre

caractère en vue de la vie éternelle qui nous attend(6).

Que personne n'imagine que l'égoïsme, l'amour-propre et le laxisme sont

compatibles avec l'Esprit du Christ. Tous ceux qui sont passés par une véritable

conversion ont une responsabilité qu'ils ne peuvent ignorer. Les fils et filles du Roi

céleste ne doivent pas suivre les maximes et les codes de ce monde(7).

Lorsque nous nous séparons du monde, nous rencontrons souvent des difficultés.

Mais voici une déclaration qui peut nous réconforter: « Bien-aimés, nous sommes

maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais

nous savons que lorsqu'il sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le

verrons tel qu'il est »(8).

Nous devrions montrer par nos paroles et par nos oeuvres que nous comprenons

la grande responsabilité qui nous incombe. Notre lumière doit luire si clairement que

d'autres puissent voir que nous glorifions le Père dans notre vie journalière; que nous

sommes en communion avec le ciel, et cohéritiers de Jésus-Christ(9).

Quand nous entretenons une relation étroite avec le Père et son Fils Jésus-Christ,

nous sommes élevés et rendus dignes, et nous pouvons vivre un bonheur indicible et

glorieux. La nourriture, les vêtements, la position sociale et la richesse peuvent avoir

une certaine valeur, mais une relation avec Dieu est quelque chose d'inestimable, qui n'a

pas de prix. Et bien que « ce que nous serons n'a pas encore été manifesté », « lorsqu'il

5


sera manifesté, nous serons semblables à lui »(10).

Notes :

6. The Youth's Instructor, 24 août 1893.

7. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 5, chap. 45, p.

410.

8. Manuscript 28, 1886.

9. Témoignages pour l'Église, vol. 1, chap. 83, p. 509.

10. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 4, chap. 31, p.

357.

6


4 Janvier

Purs comme le Christ est pur

3.3)

Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme le Seigneur est pur. (1 Jean

LE CHRIST DÉSIRE élever et purifier l'esprit de l'homme, et le laver de toute

souillure, afin qu'il puisse apprécier son amour inégalé(11).

Par la repentance, la foi et les bonnes oeuvres, l'homme peut développer un

caractère droit et s'approprier les privilèges des enfants de Dieu au moyen des mérites

du Christ. Lorsqu'il reçoit et chérit dans son coeur les principes de la vérité divine, ceuxci

peuvent lui permettre d'atteindre l'excellence morale qui lui semblait auparavant hors

de portée. [... ] « Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme le Seigneur est

pur »(12).

L'importance de mener une vie sainte et d'avoir un coeur pur était au centre de

l'enseignement du Christ. Après avoir parlé de ce que nous devons faire pour être bénis,

il déclara dans son sermon sur la montagne: « Soyez donc parfaits comme votre Père

céleste est parfait. » (Matthieu 5.48) Perfection, sainteté. Voici le seul moyen de mettre

en pratique avec succès les principes qu'il nous a donnés. Lorsqu'il n'est pas saint, le

coeur humain est égoïste, pécheur et mauvais. La sainteté permet aux hommes de porter

du fruit et de faire de bonnes oeuvres. Ils ne se lassent jamais de faire le bien et ne

recherchent pas les honneurs de ce monde, mais aspirent à être honorés par le Roi du

ciel quand, de son trône, il exaltera ceux qui sont sanctifiés et saints. [... ] La sainteté du

coeur permet de produire de bonnes actions(13).

Comme Dieu est pur dans sa sphère, l'homme doit l'être dans la sienne. Il le sera

si le Christ, l'espérance de la gloire, est formé en lui; car il imitera le Christ dans sa vie

et reflétera son caractère(14).

Le caractère du chrétien sera alors digne et il brillera comme le soleil. Les rayons

du soleil qui irradient du visage du Christ se refléteront sur ceux qui se seront purifiés,

comme lui-même est pur(15).

7


La pureté du coeur permet de mener une vie pure(16).

Notes :

11. The General Conference Bulletin [Le bulletin de la Conférence générale], 1

octobre 1899.

12. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 4, chap. 25, p.

294.

13. The Review and Herald, l septembre, 1886.

14. Le ministère évangélique, section 9, p. 35.

15. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église] vol. 4, chap. 31, p.

357.

16. The Signs of the Times, 21 avril 1881.

8


5 Janvier

Dieu envoya son fils mourir sur la terre afin que nous puissions vivre

Cet amour consiste non pas en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il

nous a aimés et qu'il a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. (1

Jean 4.10)

DANS LE CADRE du plan du salut, Dieu nous a révélé son amour grâce à son

sacrifice, un sacrifice si grand et si profond qu'il ne peut être mesuré. « Car Dieu a tant

aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse

pas, mais qu'il ait la vie éternelle. » (Jean 3.16)

Quand le péché d'Adam plongea l'humanité dans un désespoir sans fin, Dieu

aurait pu rejeter les êtres humains déchus. li aurait pu traiter les pécheurs comme ils

méritaient d'être traités. Il aurait pu demander aux anges du ciel de faire subir à la terre

les effets de sa colère. Il aurait pu effacer cette tache sombre de son univers. Mais il

choisit de ne pas agir ainsi. Au lieu de bannir la race humaine déchue, il décida de se

rapprocher d'elle. li donna son Fils à l'humanité, et celui-ci devint chair de notre chair, et

os de nos os. « La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et

de vérité » (Jean 1.14). Grâce à son humanité, le Christ rapprocha les hommes de Dieu.

li couvrit sa nature divine d'un voile d'humanité et démontra à l'univers céleste et aux

mondes parfaits à quel point Dieu aime ses enfants.

Dieu fit à l'humanité un don qui dépasse l'entendement, un don total. Il ne voulait

permettre à personne de dire qu'il aurait pu faire davantage ou qu'il aurait pu accorder

aux hommes une plus grande mesure de son amour. En Christ, il fit don aux hommes du

ciel tout entier.

Le Tout-Puissant, qui était avec le Père avant même que le monde ne soit, accepta

cette humiliation afin de pouvoir relever l'humanité. Les prophéties permirent d'ôter le

voile afin que nous puissions voir le trône du ciel et voir, assis sur ce trône, celui qui prit

forme humaine pour venir souffrir en notre monde, celui qui fut frappé et brisé pour nos

iniquités(17).

9


Dieu montra ainsi à quel point il aime les hommes. En Christ, il donna le ciel

entier, afin que l'image morale de Dieu puisse être restaurée en l'homme. [... ] Sa grâce,

dans toute sa plénitude, est pour tous les êtres humains(18).

Notes :

17. Manuscript 21, 1900.

18. The General Conference Bulletin [Le bulletin de la Conférence générale], 1

octobre 1899.

10


6 Janvier

Le pouvoir de devenir enfants de Dieu

Mais à tous ceux qui l'ont reçue, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de

Dieu, à ceux qui croient en son nom. (Jean 1.12)

LA CAPACITÉ de devenir enfants de Dieu ne dépend pas de nous. Seuls ceux

qui reçoivent le Christ comme leur Sauveur ont le pouvoir de devenir fils et filles de

Dieu. Par eux-mêmes, les pécheurs ne peuvent se débarrasser du péché. Pour y parvenir,

ils doivent compter sur une puissance plus grande. Jean s'exclama: « Voici l'Agneau de

Dieu, qui ôte le péché du monde » Jean 1.29). Seul le Christ a le pouvoir de purifier les

coeurs. Ceux qui aspirent à être pardonnés et acceptés peuvent simplement dire: « Je ne

peux rien faire d'autre que de m'attacher à ta croix ». Mais la promesse de devenir

enfants de Dieu est faite à tous ceux qui « croient en son nom » Jean 1.12). Tous ceux

qui viennent à Jésus par la foi sont pardonnés(19).

La religion du Christ transforme les coeurs. Elle permet aux êtres humains de se

détourner du monde pour se tourner vers le ciel. Sous son influence, l'homme égoïste

s'ouvre aux autres, à l'image du Christ. L'homme malhonnête et présomptueux devient

intègre et prend l'habitude de faire aux autres ce qu'il aimerait qu'ils lui fassent.

L'homme ayant un mode de vie dissolu renonce à l'impureté et devient pur. Il adopte de

saines habitudes car l'Évangile du Christ devient pour lui une source de bonheur dans sa

vie »(20).

Perverti par le péché, l'homme était incapable par lui-même de se réconcilier avec

celui qui n'est que bonté et pureté. D'autre part, Dieu ne pouvait « réconcilier le monde

avec soi » (2 Corinthiens 5.19) qu'en se manifestant par l'intermédiaire de son Fils. En

outre, ce Fils, après avoir racheté l'homme de la condamnation de la loi, allait pouvoir

associer la puissance divine à l'effort humain. Ainsi, les enfants d'Adam pourront

redevenir « enfants de Dieu(21) » (1 Jean 3.2).

Quand une âme reçoit le Christ, elle reçoit la puissance de vivre sa vie(22).

11


Notes :

19. The Review and Herald, 3 septembre 1903.

20. The Southern Work [L'oeuvre dans le sud], 7 février 1905.

21. Patriarches et prophètes chap. 4, p. 42.

22. Les paraboles de Jésus, « Avertissements », p. 314.

12


7 Janvier

L'Église est l'objet de l'attention suprême de Dieu

Pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de

semblable, mais sainte et sans défaut. (Éphésiens 5.27)

BIEN QU'AFFAIBLIE et imparfaite, l'Église est la seule chose sur la terre à

laquelle Dieu accorde son attention suprême. Il la considère toujours avec sollicitude et

la fortifie par son Saint-Esprit. En tant que membres d'Église, voulons-nous le laisser

toucher notre esprit et oeuvrer en nous à sa gloire(23)?

Le Christ aime son Église. Il accorde tout son soutien à ceux qui se tournent vers

lui pour recevoir sa force et pour développer un caractère semblable à celui du Christ.

Mais son amour n'est pas synonyme de faiblesse. Il ne s'accommode pas du péché des

hommes et ne peut leur accorder la prospérité s'ils persévèrent dans leurs mauvaises

voies. Leurs péchés ne seront pardonnés que s'ils se repentent par la foi. En effet, Dieu

ne couvre pas le mal de sa robe de justice. Il honore ceux qui le servent avec fidélité. Il

bénit abondamment ceux qui révèlent à leurs semblables sa justice, sa compassion et

son amour. Que tous ceux qui sont engagés à son service marchent avec lui en toute

humilité, suivant fidèlement ses pas et chérissant les principes saints qui seront vrais de

toute éternité. Qu'ils montrent, par leurs paroles et leurs actions qu'ils désirent obéir aux

lois qui sont respectées dans le ciel(24).

L'Église est dépositaire des richesses de la grâce du Christ. Et, par son

intermédiaire, l'amour de Dieu sera pleinement et totalement révélé, y compris aux «

principautés » et aux « pouvoirs » qui sont « dans les lieux célestes » (Éphésiens 6.12).

L'Église est la dépositaire des richesses de la grâce du Christ, et c'est par elle que

l'amour de Dieu se manifestera finalement de façon puissante et décisive [... ] L'Église

est la forteresse de Dieu, sa cité de refuge, qu'il a placée dans un monde révolté [... ]

Elle est le théâtre de sa grâce, l'endroit où il se plaît à révéler sa puissance qui

transforme les coeurs(25).

L'amour de Dieu pour l'Église est infini. Constamment, il prend soin de ceux qui

forment son héritage ».

13


Notes :

23. Manuscript 155, 1902.

24. Manuscript 52, 1901.

25. Conquérants pacifiques, chap. 1, p. 11, 13.

26. The General Conference Bulletin [Bulletin de la Conférence générale], 1

juillet, 1900.

14


8 Janvier

Nous sommes ses fils et ses filles

Moi, je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des

fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant. (2 Corinthiens 6.17,18)

LE CRÉATEUR de l'univers se comporte avec vous comme un Père affectueux.

[... ] Votre Père céleste propose de faire de vous un membre de la famille royale. Il

désire que, grâce à ses promesses précieuses et merveilleuses, vous puissiez prendre part

à la nature divine. [... ] Plus votre caractère est semblable à celui des anges purs et sans

péché, et à celui du Christ votre Rédempteur, plus vous portez la marque du divin en

vous et moins vous ressemblez au monde(27).

« Je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils

et des filles ». Nous avons ici une belle promesse dont la seule condition est

l'obéissance. [... ] Dieu promet d'être un Père pour nous. Quelle belle relation il nous

propose! C'est une relation plus noble et plus sainte que toutes les relations humaines. Si

vous devez faire des sacrifices, si vous devez vous éloigner de votre père, de votre mère,

de vos soeurs, de vos frères ou de vos enfants au nom du Christ, vous ne serez pas seuls.

Dieu vous adopte dans sa famille. Vous êtes membres de la famille royale, fils et filles

du Roi qui dirige les cieux(28).

Mais si vous appelez Dieu votre Père, vous reconnaissez que vous êtes ses

enfants; vous devez donc vous laisser guider par sa sagesse, lui obéir en toutes choses,

et, conscients de son amour éternel, accepter les desseins qu'il a conçus pour votre vie.

En qualité d'enfants de Dieu, vous considérerez que sa gloire, son caractère, sa famille,

son oeuvre doivent être l'objet de votre attention la plus vigilante. Vous vous réjouirez

de vos rapports avec votre Père et avec chaque membre de sa famille(29).

Dieu est notre Père, un parent tendre et rempli de sollicitude pour ses enfants

spirituels. Il s'engage à protéger, conseiller, guider et être l'ami de tous ceux qui lui

obéissent(30).

15


Notes :

27. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 2, chap. 3, p.

44.

28. Ibid., vol. 1, chap. 86, p. 510.

29. Heureux ceux qui, « L'oraison dominicale », p. 87.

30. Letter 79, 1898.

16


9 Janvier

Si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers

Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et

cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être aussi glorifiés avec

lui. (Romains 8.17)

TOUS CEUX qui entrent dans l'alliance proposée par Jésus-Christ deviennent les

enfants adoptifs de Dieu. Ils sont purifiés par la puissance régénératrice de la Parole, et

les anges ont pour mission de les accompagner et de les entourer. Ils sont baptisés au

nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Ils s'engagent à devenir des membres actifs de

son Église sur la terre. Ils sont appelés à rejeter tous les attraits des désirs de ce monde.

En revanche, par leurs paroles et leur piété, ils doivent exercer une influence positive,

symbole de vie grâce à la sanctification qui vient de l'Esprit.

« Héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ ». Quel statut merveilleux et digne!

Nous sommes séparés du monde et protégés des pièges trompeurs de Satan! Par

l'engagement qu'ils prennent à leur baptême, ceux qui affirment suivre Dieu s'engagent

à s'opposer à toute forme de mal. L'ennemi des âmes fera tout son possible pour

corrompre leur esprit. Il s'efforcera d'introduire ses propres méthodes dans leur

engagement au service du Maître. Mais ils seront en sécurité s'ils prêtent attention à

cette recommandation: « Fortifiez-vous dans le Seigneur et par sa force souveraine.

Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les

manoeuvres du diable » (Éphésiens 6.10,11).

C'est un honneur pour l'homme d'être partenaire de Dieu dans toutes ses

entreprises, d'être accepté en tant qu'ouvrier, partout où il oeuvre. [... ] Le Seigneur,

notre Rédempteur, est l'héritier de Dieu, et tous ceux qui collaborent avec lui pour

sauver les âmes sont cohéritiers avec lui. [... ] Remporter la victoire signifie faire partie

de ceux qui reçoivent au-delà de toute mesure un poids éternel de gloire(32).

Quel plus grand honneur que d'être appelés enfants de Dieu! Il n'y a pas de plus

belle aspiration. Nous ne pourrions bénéficier d'un plus grand statut et ne pourrions

17


avoir de plus bel héritage que celui qui est réservé à ceux qui sont héritiers de Dieu et

cohéritiers du Christ(33).

Notes :

31. Manuscript 57, 1907.

32. Letter 49, 1896.

33. The Youth's Instructor, 8 décembre 1892.

18


10 Janvier

Il sait ce dont nous avons besoin

Votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez,

(Matthieu 6.8)

SI DIEU, l'artiste divin, donne à de simples fleurs des couleurs variées et

délicates alors qu'elles fanent en une seule journée, à combien plus forte raison

s'occupe-t-il de ceux qu'il a créés à son image! [... ] Si les hommes aiment Dieu et lui

obéissent, et s'ils font leur part, Dieu répond à tous leurs besoins. [... ] Aucun homme ne

peut ajouter une seule coudée à la durée de sa vie, même s'il le désire à tout prix. De la

même façon, il est inutile de se faire du souci ou de s'inquiéter au sujet du lendemain et

de ce qui peut se produire. Faites votre devoir et placez votre confiance en Dieu car il

sait ce dont vous avez besoin. [... ] Il veille sur vous avec plus de tendresse qu'une mère

veille sur son enfant qui souffre. [... ] Dieu est un ami dans les difficultés et l'affliction,

un protecteur dans la détresse, et il nous guide afin que nous puissions échapper à tous

les dangers que nous ne voyons pas(34).

Dieu désire demeurer en nous. Il entend toutes les paroles qui sont prononcées,

écoute toutes les prières qui montent vers lui, il partage les chagrins et les déceptions de

ses enfants, il se préoccupe de la façon dont les pères, les mères, les soeurs, les amis et

les voisins sont traités. Il s'intéresse à nos problèmes et nous accorde sans cesse son

amour et sa grâce afin de répondre à tous nos besoins. [... ] Nous pouvons nous sentir en

toute sécurité avec lui(35).

Dieu aide ceux qui sont faibles et il fortifie ceux qui sont découragés. Dans les

lieux où les épreuves, la pauvreté et les conflits sont les plus grands, les ouvriers de

Dieu doivent être constamment protégés. À ceux qui oeuvrent au coeur de ces conflits,

Dieu dit: « L'Éternel est ton ombre à ta main droite » (Psaume 121.5)

Notre Seigneur s'adapte à nos besoins particuliers. Il est une ombre à notre main

droite. Il marche à nos côtés, prêt à subvenir au moindre de nos besoins. Il s'approche de

tous ceux qui sont désireux de le servir. Il connaît chacun d'entre nous par notre nom.

Oui, nous pouvons avoir l'assurance que Dieu nous aime tendrement(36).

19


Notes :

34. The Review and Herald, 18 septembre, 1888.

35. Heureux ceux qui, « Aimez-vous les uns les autres », p. 105.

36. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 3, p.

1153.

20


11 Janvier

Tout don excellent et tout cadeau parfait viennent de lui

Tout don excellent et tout cadeau parfait viennent d'en-haut, du Père des lumières,

chez lequel il n'y a ni changement, ni ombre de variation. (Jacques 1.17)

LA PUISSANCE DE DIEU se manifeste dans le battement du coeur, dans le

fonctionnement des poumons et dans le sang qui circule dans les différents canaux du

corps humain. Nous lui sommes redevables pour chaque instant de notre existence et

pour tous les avantages de la vie. Les fonctions et capacités qui élèvent l'homme audessus

de toute la création sont l'oeuvre du Créateur. Il nous accorde tous ses bienfaits.

Nous pouvons être reconnaissants envers lui pour la nourriture que nous mangeons,

l'eau que nous buvons, les vêtements que nous portons, l'air que nous respirons. Sans

son action providentielle, l'air serait rempli de produits toxiques et de poisons. Il est

notre bienfaiteur et notre protecteur. Le soleil qui brille sur la terre et glorifie la nature

entière, les doux rayons de la lune, l'éclat du firmament associé aux étoiles brillantes, les

averses qui rafraîchissent la terre et permettent à la végétation de pousser, la nature dans

toute sa variété, les arbres majestueux, les buissons et les plantes, les céréales qui

poussent, le ciel bleu, la terre verdoyante, le jour et la nuit qui se succèdent, les saisons

revigorantes, tout ceci révèle l'amour de notre Créateur pour nous. Nous sommes liés à

lui par tous ces signes que nous observons dans le ciel et sur la terre(37).

Nous pouvons lui exprimer nos besoins temporels: la nourriture et le vêtement,

aussi bien que nos besoins spirituels, qui sont le Pain de vie et le vêtement de la justice

du Christ. [... ] Les dons de celui qui possède toute-puissance dans les cieux et sur la

terre sont à la disposition de ses enfants. Ils ont une valeur inestimable puisqu'ils nous

ont été acquis par le sang précieux du Rédempteur, et ils sont éternels. Répondant aux

besoins les plus profonds et les plus ardents du coeur, ils seront le joyeux partage de

tous ceux qui viennent au Père comme de petits enfants. Approprions-nous les

promesses de Dieu; présentons-les-lui comme étant ses propres paroles et nous

connaîtrons une joie parfaite(38).

21


Notes :

37. The Review and Herald, Septembre 18, 1888.

38. Heureux ceux qui, « Aimez-vous les uns les autres », p. 108.

22


12 Janvier

Son amour manifesté pour nous

Voici comment l'amour de Dieu a été manifesté envers nous: Dieu a envoyé son

Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui. (1 jean 4.9)

CHAQUE MANIFESTATION de sa puissance créatrice est l'expression d'un

amour infini. À tous les êtres, la souveraineté de Dieu assure des bienfaits sans bornes.

Le Psalmiste nous le dit en ces termes:

« Ton bras est armé de puissance, [... ] Ta main droite exerce l'autorité suprême.

La justice et le droit sont la base de ton trône; La bonté et la vérité marchent devant ta

face. Heureux le peuple qui connaît les chants de triomphe: Il s'avance à la clarté de ta

face, ô Éternel! Il se réjouit en célébrant ton nom chaque jour, Et il se glorifie de ta

justice. Car c'est toi qui es la splendeur de notre puissance, [... ] Oui, notre bouclier

protecteur Est dans les mains de l'Éternel: Notre roi appartient au saint d'Israël! »

(Psaume 89.13-18)

L'histoire du grand conflit entre le bien et le mal, depuis le jour où il éclata dans

le ciel jusqu'à la répression finale de la révolte et l'extinction totale du péché, n'est

qu'une démonstration de l'inaltérable amour de Dieu. [... ] À la base du gouvernement

de Dieu se trouve une loi juste, une loi d'amour, une loi sublime assurant le bonheur de

tous les êtres responsables qui s'inclinent avec joie devant ses injonctions. De ses

créatures, Dieu demande une soumission intelligente faite d'amour, de confiance et

d'admiration. Ne pouvant accepter de leur part une obéissance forcée, [... ] aussi

longtemps que régna, dans l'univers de Dieu, cette obéissance, la paix fut parfaite.

L'armée céleste mettait ses délices à seconder les plans de son Créateur, à réfléchir sa

gloire et à chanter ses louanges. L'amour envers Dieu était suprême; celui des êtres

célestes les uns pour les autres était pur et plein d'abandon. Aucune note discordante ne

troublait les harmonies célestes(39).

Notes :

39. Patriarches et prophètes, chap. 1, p. 9-11.

23


13 Janvier

L'Éternel est près de tous ceux qui l'invoquent

L'Éternel est près de tous ceux qui l'invoquent, de tous ceux qui l'invoquent avec

vérité. (Psaume 145.18)

DIEU EST HEUREUX quand nous tournons notre regard vers le Soleil de

justice. [... ] Quand nous avons des soucis et quand nous sommes envahis par l'angoisse,

le Seigneur est à nos côtés et nous encourage à lui confier toutes nos inquiétudes car il

s'intéresse à nous. [... ]

Il s'approche de tous ses enfants quand ceux-ci traversent des difficultés. Il est

leur refuge quand ils sont en danger. Quand ils sont remplis de chagrin, il les console et

leur apporte sa joie. Désirons-nous vraiment nous détourner du Rédempteur, la source

de l'eau de la vie, pour nous creuser des citernes, des citernes crevassées, qui ne

retiennent pas l'eau? Quand le danger approche, voulons-nous vraiment réclamer de

l'aide à ceux qui sont aussi démunis que nous, ou sommes-nous prêts à nous confier en

celui qui est assez puissant pour nous sauver? Ses bras nous sont grand ouverts et il

nous adresse ces merveilleuses paroles: « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et

chargés, et je vous donnerai du repos » (Matthieu 11.28). [... ]

La manifestation de sa majesté infinie et de sa puissance incomparable devrait

nous pousser à l'aimer et à lui obéir. C'est l'amour, la compassion, la patience et la

persévérance qu'il manifeste à notre égard qui serviront de témoignage en défaveur de

ceux qui refusent de mener une vie de service pour lui. Mais ceux qui se tournent vers

Dieu de tout leur coeur, de toute leur âme et de tout leur esprit trouveront en lui un abri

sûr. [... ]

Il sait ce dont nous avons besoin, ce que nous pouvons supporter et, dans sa

grâce, il nous permet de résister aux épreuves et aux difficultés qu'il fait surgir. Je prie

constamment pour que nous nous rapprochions de Dieu(40).

Tout a été prévu pour que les besoins relatifs à notre nature spirituelle et morale

soient satisfaits. [... ] La lumière et l'immortalité deviennent réalité grâce au Seigneur

24


Jésus-Christ. Jésus a dit qu'il plaçait devant nous une porte ouverte que personne ne

pouvait fermer. Cette porte est ouverte devant nous et, par la grâce du Christ, des rayons

lumineux d'amour proviennent jusqu'à nous(41).

Notes :

40. Manuscrip 20, 1892.

41. The Youth's Instructor, 14 décembre 1893.

25


14 Janvier

Hénoc, un fils de Dieu, marchait avec le Père

Hénoc marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. (Genèse 5.24)

ON LIT DE LUI [Hénoc] qu'après avoir vécu soixante-cinq ans, il engendra un

fils, et qu'il « marcha avec Dieu pendant trois cents ans ». [... ] Mais après la naissance

de son premier fils, vivant en communion plus intime avec Dieu, il comprit mieux ses

obligations et sa responsabilité(42).

Il mena une vie juste et il se différencia en cela du peuple mauvais qui l'entourait.

Sa piété, sa pureté, son intégrité sans faille étaient le fruit de sa relation avec Dieu, alors

que la méchanceté du peuple était la conséquence de sa relation avec l'ennemi de

l'humanité. Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais plus de temps où les ténèbres morales

seront aussi denses que du temps d'Hénoc, alors qu'il menait une vie irréprochable et

pure(43).

Au milieu de son ardente activité, Hénoc ne négligeait pas la communion avec

Dieu. Plus le travail était pénible et pressant, plus constantes et ferventes étaient ses

prières. [... ] Après une période de labeur consacrée au salut des âmes, il se retirait loin

de la société pour se livrer, dans la solitude, à la recherche de la connaissance divine

dont il avait faim et soif. À la suite de ces périodes d'intimité avec Dieu, son visage

reflétait la lumière qui rayonne de celui de Jésus(44).

Nous sommes aussi appelés à marcher avec Dieu. Si nous agissons ainsi, notre

visage sera éclairé de la lumière de sa présence et, quand nous nous retrouverons, nous

parlerons de sa puissance et nous le louerons. Le Seigneur est bon et la Parole du

Seigneur est bonne. [... ] Ceux qui seront enlevés dans le ciel à la fin des temps seront

ceux qui auront entretenu une relation étroite avec Dieu sur la terre(45).

Notes :

42. Patriarches et prophètes, chap. 6, p. 61.

43. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1088.

26


44. Patriarches et prophètes, Op. cit., p. 64.

45. The S.D.A. Bible Commentary, vol. 1, p. 1087.

27


15 Janvier

Le rayonnement et l'expression du Père

Ce Fils, qui est le rayonnement de sa gloire et l'expression de son être, soutient

toutes choses par sa parole puissante; après avoir accompli la purification des péchés, il

s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très-hauts. (Hébreux 1.3)

QUI EST LE CHRIST? Il est le Fils unique du Dieu vivant. Il est pour le Père

comme une parole qui exprime sa pensée: une pensée rendue audible. Le Christ est la

Parole de Dieu. Le Seigneur déclara à Philippe: « Celui qui m'a vu, a vu le Père » Jean

14.9). Ses paroles étaient l'écho des paroles de Dieu. Le Fils était semblable à Père, le

rayonnement de sa gloire et l'expression de son être(46).

En tant qu'être unique, l'Éternel s'est révélé en son Fils. Jésus, l'éclat de sa gloire

et l'expression de son être » (Hébreux 1.3) vint sur la terre en se faisant pleinement

homme. Il vint dans le monde en tant que Sauveur des êtres humains. En tant que

Sauveur, il ressuscita et monta au ciel. En tant que Sauveur, il intercède aujourd'hui

dans le ciel. Celui qui « ressemblait à un Fils d'homme » (Apocalypse 1. 13) plaide pour

nous devant le trône de Dieu.

Le Christ, la lumière du monde, voilà l'éblouissante splendeur de sa divinité et

vécut parmi les hommes, afin que ceux-ci puissent, sans être consumés, connaître leur

Créateur. [... ] Le Christ est venu ici-bas pour enseigner aux humains ce que Dieu désire

qu'ils sachent. Au ciel, sur la terre, et dans les eaux profondes de l'océan, nous voyons la

main divine. Tout ce qui a été créé témoigne de sa puissance, de sa sagesse et de son

amour. Mais ce n'est ni par les étoiles, ni par les océans, ni par les cataractes que nous

pouvons connaître la personnalité de Dieu telle qu'elle nous est révélée en Christ(47).

Tendre, compatissant, bienveillant et miséricordieux, le Christ reflétait le

caractère de Dieu et était sans cesse engagé au service de son Père et des hommes. [... ]

Jésus avait revêtu la nature humaine et le Tout-Puissant désire que ceux qui veulent le

suivre agissent comme lui. Par sa force, nous sommes invités à mener une vie pure et

noble, à l'image de ce que fit notre Sauveur(48).

28


Notes :

46. The Youth's Instructor, 28 juin 1894.

47. Témoignages pour l'Église, vol. 3, chap. 51, p. 314.

48. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 8, chap. 44, p.

265.

29


16 Janvier

Lorsque nous péchons, il plaide notre cas dans le ciel

Mes petits enfants, je vous écris ceci, afin que vous ne péchiez pas. Et si

quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le Juste. (1 jean

2.1)

LE SEIGNEUR JÉHOVAH considérait que le plan du salut n'aurait pas été

complet s'il avait été uniquement caractérisé par son amour. Ainsi, il voulut placer sur

son autel un avocat ayant revêtu notre nature. Le Christ est notre intercesseur et, en tant

que tel, sa mission consiste à nous introduire auprès de Dieu et faire de nous ses filles et

ses fils.

Le Christ s'est engagé à être notre substitut, notre appui et il n'oublie personne.

Parce qu'il fit preuve d'une obéissance parfaite, nous pouvons nous aussi obéir à Dieu.

Au ciel ses mérites, son abnégation et son sacrifice sont considérés comme un parfum

qui doit être offert avec les prières de son peuple. Lorsque les prières sincères et

humbles des pécheurs montent vers le trône de Dieu, le Christ y associe les mérites de

sa vie d'obéissance parfaite. Cet encens rend nos prières agréables à Dieu. Le Christ

s'est engagé à plaider en notre faveur, et le Père écoute toujours le Fils.

Voici le grand mystère de la divinité: le Christ a revêtu la nature humaine et, par

sa vie caractérisée par l'humilité, il a élevé l'homme sur l'échelle morale de Dieu. Il a

porté la nature qu'il a choisie de revêtir devant le trône de Dieu et a présenté ses enfants

au Père, afin qu'ils puissent recevoir un honneur supérieur à celui des anges. Voici la

beauté de l'univers céleste, le mystère que les anges désirent connaître. Voici quelle est

la nature de l'amour qui adoucit le coeur des pécheurs(49).

Celui qui ne voulait pas que les êtres humains soient soumis à la destruction sans

soumettre son âme à la mort pour les sauver de la ruine éternelle regardera avec

compassion et pitié tous ceux qui comprennent qu'ils ne peuvent se sauver eux-mêmes

»(50).

Le Christ est votre avocat. Acceptez pleinement et de tout votre coeur l'amour de

30


Dieu. Saisissez la main du Christ et tenez-la fermement. Elle tient votre main plus

fermement que vous ne pourriez tenir la sienne(51).

Notes :

49. Manuscript 21, 1900.

50. The General Conference Bulletin [Le bulletin de la Conférence générale], 1

octobre 1899.

51. Letter 182, 1901.

31


17 Janvier

Croire en lui signifie avoir la vie éternelle

Celui qui croit au Fils a la vie éternelle. (Jean 3.36)

QUAND UNE ÂME fait au Christ une reddition totale, une puissance nouvelle

s'empare du nouveau coeur. Il se fait alors un changement que l'homme ne saurait

accomplir par lui-même. Il s'agit d'une oeuvre surnaturelle qui introduit dans la nature

humaine un élément surnaturel. L'âme qui s'abandonne au Christ devient sa forteresse,

qu'il occupe dans un monde en révolte, et où il ne tolère aucune autorité rivale. Une âme

ainsi gardée par des agents célestes est imprenable aux assauts de Satan(52).

Le Christ est prêt à exercer toute sa puissance céleste. Il sait à quelles tentations

l'homme est soumis et connaît les capacités de tous les êtres humains. Il connaît leur

résistance. Il voit le présent et l'avenir et présente aux hommes les obligations qu'ils

doivent remplir. Il désire que les préoccupations de ce monde ne les absorbent pas au

point de les pousser à perdre de vue les choses éternelles(53).

Le don de la grâce qui est en Jésus-Christ est offert gratuitement à tous les

hommes. Il n'y a d'élection pour la perdition que celle qu'on choisit soi-même. Dans sa

Parole, Dieu nous révèle les conditions auxquelles chacun peut obtenir la vie éternelle:

l'obéissance par la foi en Jésus-Christ. Le salut est accordé à celui dont le caractère est

conforme à la loi divine. Tout être humain qui s'y conforme entrera dans le royaume de

la gloire. Jésus l'a déclaré: « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle(54). » (1 Jean 5.12)

Quelle merveilleuse chose que d'être identifié à celui qui est parfait, qui est la

Majesté du ciel mais qui, malgré nos chutes, nous aime plus que les mots ne pourraient

le dire! Pour nous, il a renoncé à son vêtement royal, il a quitté le trône du ciel et a

accepté de recouvrir sa divinité d'une grande humilité. Il est devenu comme l'un de

nous, mais n'a pas péché. Ainsi, sa vie et son caractère sont pour nous des modèles que

nous sommes invités à imiter afin que nous puissions bénéficier du don précieux de la

vie éternelle(55).

32


Notes :

52. Jésus-Christ, chap. 33, p. 314.

53. The Youth's Instructor, July 5, 1894.

54. Patriarches et prophètes, chap. 19, p. 184

55. The Youth's Instructor, 20 octobre 1886.

33


18 Janvier

Il sait comment nous aider quand nous sommes tentés

Car du fait qu'il a souffert lui-même quand il fut tenté, il peut secourir ceux qui

sont tentés. (Hébreux 2.18)

BIEN QU'AYANT été soumis à de terribles tentations, le Christ ne faillit pas et

ne se découragea pas. Il lutta en notre nom. Mais, s'il avait faibli ou s'il avait cédé à la

tentation, la famille humaine aurait été perdue.

La Bible ne décrit pas en détail le conflit qui eut lieu entre le Christ et Satan dans

le désert de la tentation, mais ce fut une terrible épreuve. Le Christ en sortit vainqueur et

résista à l'épreuve pour nous. L'homme ne peut pleinement comprendre quelle fut la

force de la tentation du Christ! Il ne peut prendre la mesure de l'épreuve dont dépendait

la destinée du monde perdu! Le Rédempteur de ce monde ne lutta pas contre la chair et

le sang, mais contre les principautés et les pouvoirs, contre les dominateurs des ténèbres

d'ici-bas, contre les esprits du mal dans les lieux célestes. Le ciel entier s'intéressa à ce

conflit et fut rempli de joie parce que celui qui est assez puissant pour vaincre et pour

sauver trouva la force nécessaire pour cela.

Le Christ se plaça dans la position d'Adam et résista à l'épreuve, là où Adam avait

failli et, par cet acte, il plaça l'homme dans la meilleure des positions. Il lui permit

d'avoir les faveurs de Dieu. L'homme eut alors la possibilité de remporter la victoire

grâce aux mérites du Christ. En son nom, par sa grâce, l'homme peut être vainqueur,

tout comme le Christ fut vainqueur. En Christ la divinité et l'humanité étaient associées,

et le seul moyen grâce auquel l'homme peut remporter la victoire est de devenir

participant de la nature divine. [... ] La divinité et l'humanité sont présentes en tous ceux

qui ont l'esprit du Christ. L'apôtre Paul déclara: « Aussi devait-il devenir, en tout,

semblable à ses frères, afin d'être un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle »

[... ] « Nous n'avons pas un souverain sacrificateur incapable de compatir à nos

faiblesses; mais il a été tenté comme nous à tous égards, sans commettre de péché(56). »

(Hébreux 2.17; Hébreux 4.15)

34


Notes :

56. The Youth's Instructor, 30 juin 1892.

35


19 Janvier

Il est plus fort et plus puissant que notre adversaire

Qui est ce roi de gloire? L'Éternel le fort et le héros, l'Éternel, le héros de la

guerre. (Psaume 24.8)

LE CHRIST eut la force de sauver le monde. Il voulait sauver tous les êtres

humains. Il ne supportait pas l'idée qu'un seul d'entre eux ne soit perdu. Il pleura devant

la tombe de Lazare parce qu'il ne pouvait pas sauver tous ceux qui étaient morts en

raison de l'action de Satan. Il se donna en rançon pour beaucoup, même pour tous ceux

qui voulaient se prévaloir du privilège de faire preuve de loyauté envers Dieu. [... ]

Quand il ressuscita Lazare des morts, il savait que, pour cette vie, il allait devoir payer

une rançon sur la croix du calvaire. Chaque être humain sauvé était synonyme pour lui

de la plus grande humiliation. Il devait passer par la mort pour chacun des êtres

humains.

Au cours de sa vie sur la terre, le Christ développa un caractère parfait et obéit de

façon parfaite aux commandements de son Père. En venant sur la terre sous forme

humaine, en se soumettant à la loi et en révélant aux hommes qu'il allait porter leurs

maladies, leurs chagrins et leur culpabilité, il ne devint pas pécheur pour autant. Aux

Pharisiens, il put déclarer: « Qui de vous me convaincra de péché? » (Jean 8.46) On ne

put trouver en lui la moindre marque du péché. Il se présenta au monde comme l'agneau

de Dieu sans tache.

Parce qu'il était parfait et donc totalement lucide, le Rédempteur du monde savait

que les maladies dont les membres de la famille humaine souffraient étaient causées par

la transgression de la loi. Il pouvait identifier la cause de chacune des souffrances des

êtres humains. Il savait quel était le destin tragique des pécheurs refusant de se repentir.

Il était conscient du fait que lui seul pouvait les sauver du fossé dans lequel ils étaient

tombés. Lui seul pouvait les remettre sur le droit chemin. Seule sa nature parfaite

pouvait compenser leurs imperfections. Lui seul pouvait couvrir leur nudité de sa robe

de justice sans tache. [... ] Le Christ peut nous délivrer. Il peut venir à notre secours car

il est puissant. Il nous entoure de son bras humain alors que, de son bras divin, il fait

preuve d'omnipotence(57).

36


Notes :

57. The Youth's Instructor, 29 décembre 1898.

37


20 Janvier

Il est l'incarnation de la vérité

Voici pourquoi je suis né et voici pourquoi je suis venu dans le monde: pour

rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. (Jean 8.37)

LA SUPÉRIORITÉ manifeste du Christ, qui fut révélée même lorsqu'il parcourut

le terrible chemin de l'humiliation, donna à ses paroles une puissance incomparable. Il

énonça de nombreuses recommandations et dénonça le péché des plus grands avec force

et autorité. La vérité était essentielle pour lui et il la respecta toujours car il était l'auteur

de la vérité. « Voici pourquoi je suis né et voici pourquoi je suis venu dans le monde:

pour rendre témoignage à la vérité. » Il était l'incarnation de la vérité et de la sainteté.

Lui qui s'était tenu devant le conseil de Dieu et qui avait vécu dans le saint des saints du

ciel éternel savait de quoi il parlait. [... ] Mais tous ceux qui affirmaient avoir de grandes

connaissances et une maturité spirituelle certaine ne comprenaient pas ce qu'il voulait

dire. Ainsi, dans leur ignorance, ils critiquaient et condamnaient ce qui était évident de

toute éternité pour le Père et le Fils.

Le Christ crucifié cherche à attirer les âmes à lui. D'un autre côté, Satan s'efforce

de les détourner du Christ afin de les empêcher de marcher à la lumière de ce qu'il est et

de voir à quel point le Christ est bon et compatissant, rempli d'un amour infini et

incomparable. L diable cherche à présenter sous un jour attrayant les plaisirs de ce

monde, afin d'empêcher les êtres humains de voir Dieu en Christ. Mais le Christ est

venu sur la terre afin que tous ceux qui croient en lui soient sauvés. Comme une fleur se

tourne vers le soleil de façon à ce que ses vifs rayons puissent lui permettre de

bénéficier d'une grande beauté et d'une symétrie parfaite, les disciples du Christ doivent

se tourner vers le Soleil de justice afin que la lumière du ciel brille sur eux, perfectionne

leur caractère et leur permette de vivre des expériences riches de sens concernant les

choses de Dieu. Nous ne pouvons pas même imaginer quelles bénédictions peuvent

nous être accordées en Christ si nous unissons nos efforts humains à la grâce divine(58).

Notes :

58. The Youth's Instructor, 22 septembre 1898.

38


21 Janvier

Il est toujours devant nous afin que nous ne chancelions pas

Je contemple l'Éternel constamment devant moi, quand il est à ma droite, Je ne

chancelle pas. (Psaume 16.8)

QUAND NOTRE ÂME est angoissée, une seule personne peut nous aider à sortir

des difficultés que nous traversons et apaiser nos inquiétudes. Oui, nous sommes invités

à confier tous nos soucis à Jésus. Rappelons-nous qu'il est toujours à nos côtés et qu'il

nous encourage à entretenir une relation étroite avec lui. Que le Christ soit toujours

présent à notre esprit. Dans nos faiblesses, il sera notre force. Dans notre ignorance, il

sera notre sagesse. Dans notre fragilité, il sera notre assurance et notre force.

Nous pouvons avoir la certitude que nous n'avons pas à monter au ciel pour que

Jésus descende auprès de nous et que nous n'avons pas à tomber au plus bas pour qu'il

soit présent à nos côtés. En effet, il est à notre droite et son regard est en permanence sur

nous. Nous devrions sans cesse nous remémorer que le Seigneur est près de nous, qu'il

est notre guide et notre conseiller. C'est la seule façon pour nous de placer notre

confiance en Dieu.

Nous devons acquérir de la maturité afin de développer une foi intelligente et

d'apprendre à entretenir une relation d'amitié étroite avec Jésus. Si nous ne faisons pas

tout ce que nous pouvons pour rester en communion avec Dieu, nous serons séparés de

lui et prendrons de la distance. Nous deviendrons amis de ceux qui nous entourent et

nous placerons notre confiance dans l'humanité. Nous serions alors irrémédiablement

distraits de ce qui devrait être le véritable objet de notre adoration. Ne laissons pas notre

amour pour le Rédempteur se refroidir. Si nous sommes attachés à lui, nous devons le

contempler constamment, le considérer comme un ami glorieux et lui donner la

première place dans notre vie. Nous devrions parler des attraits incomparables de Jésus-

Christ et cultiver toujours le désir de mieux le connaître. Alors son Esprit pourra exercer

son pouvoir sur notre vie et notre caractère. [... ] Nous avons besoin que le Capitaine de

notre vie, qui nous donne le salut, soit continuellement à nos côtés(59).

39


Notes :

59. The Youth's Instructor, 19 juillet 1894.

40


22 Janvier

Les enfants de Dieu se laissent conduire par lui

Tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. (Romains 8.14)

LE SAINT-ESPRIT est une personne, car il rend témoignage à notre esprit que

nous sommes enfants de Dieu. Quand ce témoignage est rendu, il établit lui-même sa

propre véracité. À ce moment-là, nous croyons et nous avons l'assurance que nous

sommes enfants de Dieu(60).

Le Seigneur est rempli de grâce et il désire que chacun de nous reçoive ce don du

ciel. Le Saint-Esprit fait en sorte que nous puissions mettre au service du Christ les

capacités que Dieu nous a confiées. Il façonne et transforme les êtres humains

conformément au modèle divin, dans la mesure où ceux-ci désirent réellement être

transformés(61).

Ceux qui acceptent de se laisser guider par l'Esprit de Dieu seront éclairés et

sanctifiés. Ils pourront prendre la mesure du caractère détestable du péché et de la

beauté de la sainteté. Ils considèreront comme un honneur le fait d'être appelés enfants

de Dieu, sachant qu'ils sont totalement indignes d'être associés au Christ, le Fils unique

du Père. Le Christ a revêtu notre nature afin que nous puissions nous associer à lui. [... ]

Il a souffert dans sa propre chair [... ] afin de pouvoir amener un grand nombre

d'hommes et de femmes à Dieu(62).

C'est l'Esprit qui fait resplendir dans les coeurs enténébrés les rayons du Soleil de

Justice; c'est lui qui les enflamme au contact des vérités éternelles. Il place devant les

hommes le grand idéal de justice et les convainc de péché; il leur inspire la foi en Jésus,

le seul Sauveur. Il transforme le caractère en détournant les affections des choses

temporelles et périssables et en les fixant sur l'héritage éternel. Le Saint-Esprit régénère,

affine et sanctifie les hommes, et les met à même de devenir membres de la famille du

divin Roi(63).

41


Notes :

60. Évangéliser, section 18, p. 551.

61. The Youth's Instructor, 5 juillet 1894.

62. Ibid., 8 décembre 1892.

63. Le ministère évangélique, chap. 1O, p. 281.

42


23 Janvier

Il nous guide dans toute la vérité

Quand il sera venu, lui, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car

ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il parlera de tout ce qu'il aura entendu et

vous annoncera les choses à venir. (Jean 16.13)

TOUS LES SERVITEURS de Dieu doivent se laisser guider par le Saint-Esprit.

Ce n'est pas à l'homme, quand il marche, de diriger ses pas. C'est le Seigneur qui nous

indique le chemin à suivre, même s'il nous semble parfois rocailleux(64).

Le Christ a promis de transformer son Église, de lui communiquer la lumière

céleste reflétant la gloire d'Emmanuel. Sa volonté est que chaque chrétien soit environné

d'une atmosphère de lumière et de paix. Il n'y a pas de limite à l'utilité de celui qui,

mettant de côté le moi, permet au Saint-Esprit d'opérer dans son coeur. [... ]

La promesse de l'Esprit est pour nous aujourd'hui aussi bien que pour les premiers

disciples. Dieu désire revêtir de la puissance d'en haut des hommes et des femmes,

comme il le fit au jour de la Pentecôte. À cet instant même, son Esprit et sa grâce sont à

la disposition de tous ceux qui en sentent le besoin et qui acceptent sa Parole(65).

Enseignez à vos enfants qu'ils ont le privilège de pouvoir recevoir chaque jour le

baptême du Saint-Esprit(66).

Ceux qui sont sous l'influence de l'Esprit de Dieu ne seront pas fanatiques, mais

paisibles et fermes, libérés de toute extravagance en pensées, en paroles et en actes. Au

milieu de la confusion de doctrines décevantes, l'Esprit de Dieu guidera et mettra à l'abri

ceux qui n'ont pas résisté à l'évidence de la vérité; il fera taire toutes les voix pour ne

laisser discerner que celle qui a dit: Je suis la vérité(67).

Ceux qui auront été sanctifiés par la vérité exerceront dans le monde une sainte

influence. [... ] Le Saint-Esprit opérera dans les coeurs, et révélera aux hommes les

choses de Dieu(68).

43


Notes :

64. Manuscript 42, 1901.

65. Témoignages pour l'Église, vol. 3, chap. 36, p. 246, 247.

66. Child Guidance [Orientation de l'enfant], section 3, p. 69.

67. Le ministère évangélique, section 7, p. 283.

68. Témoignages pour l'Église, vol. 3, chap. 55, p. 364.

44


24 Janvier

Il nous enseigne

Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez

pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses,

qu'elle est véritable et qu'elle n'est pas un mensonge, demeurez en lui comme elle vous

la enseigné. (1 jean 2.27)

C'EST L'ESPRIT qui enseigne et qui éclaire. La lecture des Écritures et les

merveilleux enseignements de la Parole ne peuvent transformer le caractère et sauver

l'âme si l'Esprit ne travaille pas parmi les êtres humains et avec eux. Les plans et les

projets qui sont établis ne doivent pas avoir pour but d'attirer l'attention sur soi. La

Parole est une puissance, une épée entre les mains des êtres humains mais, grâce à sa

force vitale, le Saint-Esprit a le pouvoir d'influencer les esprits. « Ils seront tous

enseignés de Dieu » (Jean 6.45). C'est Dieu qui permet à la lumière de briller dans les

coeurs. [... ] La raison pour laquelle il fait si peu pour nous est que nous oublions trop

souvent que le Saint-Esprit doit être associé à tout ce que les êtres humains

entreprennent(69).

Grâce aux grandes vérités que nous avons eu le privilège de recevoir, nous

devons et grâce à la puissance du Saint-Esprit nous pouvons - transmettre la lumière qui

nous a été donnée. Nous pouvons alors approcher du trône de grâce puis, en voyant le

signe de la promesse, nous agenouiller, le coeur rempli d'humilité, et chercher le

royaume des cieux avec une maturité spirituelle qui nous permettra d'obtenir la

récompense promise. Nous devons faire preuve de détermination, comme le fit Jacob.

Alors notre message sera caractérisé par la puissance du Dieu sauveur. Nos

supplications seront sincères, nous aurons pleinement conscience de nos besoins et ne

serons pas rejetés. La vérité caractérisera notre vie et notre caractère, ainsi que nos

lèvres qui seront touchées par les charbons ardents tirés de l'autel de Dieu. Quand nous

ferons cette expérience, nous pourrons renoncer à notre moi que nous chérissons

pourtant tendrement. Nous débarrasserons notre coeur des effets nuisibles de l'égoïsme

et serons remplis de louanges et de reconnaissance envers Dieu. Nous glorifierons le

Seigneur, le Dieu de toute grâce qui a lui-même glorifié le Christ. Et il révèlera sa

puissance par notre intermédiaire, faisant de nous des faucilles acérées dans le champ

45


qui doit être moissonné(70).

Notes :

69. Manuscript 115a, 1897.

70. The Review and Herald, 14 février 1899.

46


25 Janvier

Il accorde la sagesse et le discernement

L'Esprit de l'Éternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de

conseil et de vaillance, Esprit de connaissance et de crainte de l'Éternel. (Ésaïe 11.2)

QUAND LE SAINT-ESPRIT ouvrira votre coeur à la vérité, vous vivrez de

merveilleuses expériences et aspirerez à parler à autrui des choses précieuses qui vous

auront été révélées. Quand vous les aurez acceptées, vous pourrez apporter un nouvel

éclairage sur le caractère et l'oeuvre du Christ. Vous comprendrez des choses nouvelles

concernant son amour et sa compassion et ressentirez le besoin de témoigner auprès de

ceux qui aiment Dieu, ainsi qu'auprès de ceux qui ne l'aiment pas.

« Demandez et l'on vous donnera » car la Parole de Dieu est « une source des

jardins », « un puits d'eaux vives », « des ruissellements du Liban » (Matthieu 7.7;

Cantique des Cantiques 4.15). Le coeur qui découvre l'amour du Christ aspire sans cesse

à le connaître davantage et, lorsque vous en parlerez, vous recevrez davantage en retour

et dans une plus large mesure. Chaque révélation de Dieu accroît la capacité de le

connaître et de l'aimer. Le cri continuel du coeur est: « Je veux en apprendre davantage

», et la réponse de l'Esprit est toujours: « Beaucoup plus ». Car Dieu se réjouit de

pouvoir « faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons »

(Éphésiens 3.20).Le Saint- Esprit fut accordé sans limite à Jésus qui accepta de se

dépouiller de lui-même pour le salut de l'humanité perdue. De la même façon, il sera

accordé à tous ceux qui désirent suivre le Christ quand ils accepteront que celui-ci

habite en eux. Notre Seigneur lui-même nous a fait cette recommandation: « Soyez

remplis de l'Esprit » (Éphésiens 5.18). Cette recommandation est aussi la promesse que

cela s'accomplira. Le Père voulait qu'en Jésus habite « toute la plénitude de la divinité ».

Et « vous avez tout pleinement en lui » (Colossiens 2.10).

Dieu a répandu son amour sur l'humanité avec autant de profusion que les pluies

qui rafraîchissent la terre. Il dit: « Que les cieux répandent d'en haut et que les nuées

laissent couler la justice! Que la terre s'ouvre, que le salut y fructifie, et qu'il en sorte à

la fois la délivrance! » (Ésaïe 45.8) [... ] « Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et

grâce pour grâce(71). » (Jean 1.16)

47


Notes :

71. Heureux ceux qui, « Les béatitudes », p. 26.

48


26 Janvier

Il nous accorde le fruit de l'Esprit

Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité.

(Éphésiens 5.9)

PENSONS-NOUS être capables de façonner notre vie et notre caractère de façon

à pouvoir franchir le portail de la gloire? Ce n'est pas le cas. À chaque instant, nous

dépendons de l'Esprit de Dieu qui agit en nous et en nos enfants.

Si les parents acceptaient de voir la situation de leur famille sous un jour

nouveau, s'ils se consacraient totalement à Dieu, alors le Seigneur trouverait le moyen

d'opérer une transformation au sein de leur foyer(72).

Votre Rédempteur est bienveillant et il vous considère avec amour et compassion.

Il est prêt à écouter vos prières et à vous apporter l'aide dont vous avez besoin dans

votre vie et dans votre travail. L'amour, la joie, la paix, la persévérance, la douceur, la

foi et la charité sont des éléments du caractère chrétien. Ces dons précieux sont le fruit

de l'Esprit. Ils forment la couronne et le bouclier du chrétien. [... ] Rien ne peut apporter

une plus grande satisfaction et un plus grand réconfort(73).

Dans la mesure où vous recevrez l'Esprit du Christ, [... ] vous grandirez et

porterez du fruit. Les grâces de l'Esprit mûriront en vous, votre foi s'affermira, vos

convictions s'approfondiront, votre amour deviendra parfait; vous réfléchirez de plus en

plus l'image du Christ dans tout ce qui est pur, noble et aimable. [... ]

Ces fruits ne périront jamais. Ils produiront, chacun selon son espèce, une

moisson pour la vie éternelle.

« Dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. » (Marc

4.29) Le Christ désire intensément voir son image réfléchie dans son Église. Lorsque

son caractère sera parfaitement reproduit dans ses disciples, il reviendra pour les

réclamer comme sa propriété(74).

49


Notes :

72. Child Guidance [Orientation de l'enfant], section 8, p. 172.

73. The Signs of the Times, 29 novembre 1877.

74. Les paraboles de Jésus, « Le semeur », p. 5l.

50


27 Janvier

C'est l'Esprit qui vivifie

C'est l'Esprit qui vivifie. La chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites

sont Esprit et vie. (Jean 6.63)

SEUL LE SAINT-ESPRIT peut vivifier nos capacités de perception(75).

Seuls ceux qui, humblement, attendent de Dieu le conseil et la grâce, recevront le

Saint-Esprit. Cette bénédiction promise, lorsqu'elle est demandée avec foi, entraîne

toutes les autres à sa suite. Elle est accordée à toute âme, dans la mesure de sa

réceptivité, selon les richesses de la grâce du Christ.

La communication de l'Esprit est la communication de la vie du Christ. Seuls

ceux qui sont ainsi enseignés de Dieu, ceux en qui l'Esprit agit et dans la vie desquels la

vie du Christ se manifeste, peuvent être les vrais représentants du Sauveur.

Dieu accepte les hommes tels qu'ils sont et il les forme pour son service, si

toutefois ils consentent à se soumettre à sa volonté. Lorsque le Saint-Esprit est reçu dans

une âme, il stimule toutes les facultés. Sous sa direction, l'esprit d'un homme qui s'est

donné sans réserve à Dieu se développe harmonieusement et est rendu capable de

comprendre et de satisfaire les exigences divines. Le caractère faible et chancelant

devient ferme et résolu. Une consécration de tous les instants établit une communion si

intime entre Jésus et son disciple que le caractère de ce dernier devient semblable à

celui de son Maître. Ses vues s'éclairent et s'élargissent, son jugement devient plus

pénétrant et plus sûr. La puissance vivifiante du Soleil de Justice le stimule à un tel

point qu'il est rendu capable de porter beaucoup de fruits à la gloire de Dieu(76).

Les croyants seront un seul coeur et un seul esprit, et le Seigneur fera en sorte que

sa Parole agisse avec puissance sur la terre. De nouvelles villes et de nouveaux villages

accepteront l'Évangile. L'Église se lèvera et brillera car sa lumière proviendra de la

gloire de Dieu qui reposera sur elle. [... ] Quand le Saint-Esprit demeure en nous, [... ]

nous pouvons exalter Jésus(77).

51


Notes :

75. Letter 49, 1896.

76. Le ministère évangélique, section 7, p. 280.

77. The Review and Herald Extra, 23 décembre 1890.

52


28 Janvier

Il parle à ceux qui écoutent

2.29)

Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Églises! (Apocalypse

IL EST IMPOSSIBLE de réellement comprendre comment l'homme peut être

considéré comme l'homologue du Christ. Mais le Saint-Esprit peut éclairer notre

capacité de compréhension, nous permettant de distinguer ce que notre oeil naturel ne

peut percevoir, d'entendre ce que notre oreille ne peut saisir et de comprendre ce que

notre esprit ne peut assimiler. Grâce à l'Esprit qui sonde toutes choses, y compris les

sujets complexes relatifs à Dieu, de précieuses vérités qui ne peuvent être exposées par

écrit ou par oral sont alors révélées(78).

Il n'est pas d'être si vil, si dégradé qui ne puisse être transformé par cette

puissance. Un nouveau principe de vie sera communiqué à tous ceux qui se soumettront

à l'action du Saint-Esprit, de manière à restaurer en eux l'image de Dieu qui s'était

perdue.

L'homme est incapable de réaliser cette oeuvre de transformation par sa propre

volonté. Il n'a en lui aucune puissance suffisante pour cela. Le levain - substance

étrangère à la masse doit être introduit dans la pâte pour qu'on obtienne le résultat

désiré. C'est pourquoi le pécheur doit recevoir la grâce de Dieu avant d'être prêt pour le

royaume de gloire. Ni la culture, ni l'éducation ne réussiront à transformer un esclave du

péché en un enfant du ciel. C'est de Dieu que doit venir cette puissance régénératrice.

Ce changement ne peut être opéré que par le Saint-Esprit. Tous ceux qui veulent être

sauvés, grands ou petits, riches ou pauvres, doivent se soumettre à l'action de cette

puissance(79).

Tous les êtres humains qui reçoivent les vifs rayons du Soleil de justice dans leur

coeur montrent par leurs paroles, leur esprit et leur caractère que l'Esprit de Dieu agit en

eux. Par leur façon d'être et d'agir, ils révéleront que le Maître les oint d'huile et les

guide. Il est toujours préférable pour un serviteur de Dieu de recevoir de l'huile de la

part de deux oliviers! Cette sainte influence se manifestera auprès d'autrui grâce aux

53


paroles de bonté, de tendresse, d'amour et d'encouragement qu'il prononcera(80).

Notes :

78. Letter 49, 1896.

79. Les paraboles de Jésus, « La quête du royaume », p. 76.

80. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 7, chap. 37, p.

195.

54


29 Janvier

De très nombreux anges prêts à nous aider

Je regardai et j'entendis la voix de beaucoup d'anges autour du trône, des êtres

vivants et des anciens, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de

milliers. (Apocalypse 5.11)

EN MONTANT auprès du Père, le Christ n'a pas laissé ses disciples sans secours.

Son représentant, -- le Saint-Esprit, -- et les esprits destinés à servir, -- les anges

célestes, sont envoyés auprès de ceux qui, dans des conditions difficiles, combattent le

bon combat de la foi. Souvenez-vous constamment que Jésus est votre aide. Personne

mieux que lui ne comprend vos traits de caractère particuliers. Il veille sur vous; si vous

êtes disposés à vous laisser conduire par lui, les saines influences dont il vous entourera

vous permettront d'accomplir tout ce qu'il veut pour vous(81).

Rien n'est plus vulnérable en apparence, mais pourtant plus invincible qu'une âme

qui a conscience de son impuissance et qui compte totalement sur les mérites de son

Sauveur. Dieu est désireux d'envoyer tous les anges du ciel pour la secourir afin de ne

pas la laisser lutter seule(82).

Ministres de Dieu, les anges, tout resplendissants de la lumière de sa présence,

s'élancent, d'un vol rapide, pour exécuter ses volontés(83).

Des anges sont toujours présents là où le besoin est le plus pressant, où la bataille

fait rage, où les circonstances sont le plus décourageantes(84).

C'est ainsi qu'en tous temps des anges se sont tenus aux côtés des fidèles disciples

du Christ. De vastes armées maléfiques sont coalisées contre quiconque désire obtenir la

victoire; mais le Christ veut que nous regardions aux choses invisibles, aux armées

célestes qui campent autour de ceux qui aiment Dieu, pour les délivrer. De combien de

dangers, visibles ou non, nous avons été préservés grâce à l'intervention des anges, nous

ne le saurons que lorsque la lumière de l'éternité nous permettra de reconnaître les voies

providentielles de Dieu. Nous verrons alors que toute la famille des cieux s'est vivement

intéressée au sort de la famille terrestre et que des messagers partis du trône de Dieu ont

55


accompagné nos pas jour après jour(85).

Notes :

81. Message à la jeunesse, chap. 1, p. 16.

82. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 7, chap. 2, p.

17.

83. Patriarches et prophètes, chap. 1, p. 10.

84. Jésus-Christ, chap. 48, p. 437.

85. Ibid., chap. 24, p. 223.

56


30 Janvier

Des esprits au service des héritiers du salut

Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un

ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut? (Hébreux 1.14)

CERTAINS ANGES de Dieu ont pour mission d'attirer à lui ceux qui sont

héritiers du salut. [... ] Leur travail consiste à retenir la puissance de Satan(86).

Ces êtres célestes oeuvrent pour préparer les habitants de ce monde à devenir des

enfants de Dieu purs, saints et sans tache. Mais les hommes, bien qu'affirmant suivre le

Christ, ne se placent pas toujours dans une position leur permettant de comprendre ce

ministère. De ce fait, ils compliquent la tâche de ces messagers célestes. Les anges, qui

contemplent toujours le visage de leur Père dans le ciel, préféreraient rester aux côtés de

Dieu, dans l'atmosphère pure et sainte du ciel. Mais un travail doit être accompli dans le

but de faire découvrir cette atmosphère céleste aux âmes qui sont tentées et éprouvées

afin que Satan ne les empêche pas d'obtenir la place qui leur est réservée dans les cours

célestes. Les principautés et les pouvoirs des lieux célestes s'associent à ces anges pour

oeuvrer en faveur de ceux qui seront héritiers du salut(87).

Les anges qui feront pour vous ce que vous ne pouvez pas faire vous-mêmes

aspirent à ce que vous coopériez avec eux. Ils espèrent que vous accepterez de répondre

à l'appel du Christ, que vous vous approcherez de Dieu et les uns des autres. Faites en

sorte que votre volonté soit conforme à celle de Dieu en priant silencieusement et en

résistant aux représentants de Satan. Lorsque vous aspirez à résister au diable et quand

vous priez avec sincérité « Délivre-moi de la tentation », vous recevez la force dont

vous avez besoin pour votre journée. La mission des anges consiste à accompagner ceux

qui sont éprouvés, tentés et qui souffrent. Ils oeuvrent inlassablement et avec

persévérance pour sauver les âmes pour lesquelles le Christ est mort. Et, quand les âmes

reconnaissent cela, apprécient l'aide qui leur est apportée par le ciel et répondent à

l'action du Saint-Esprit en leur faveur, quand elles font en sorte que leur volonté soit

conforme à celle du Christ, alors les anges annoncent cette bonne nouvelle dans le ciel.

[... ] Ainsi, il y a une grande joie parmi les êtres célestes(88).

57


Notes :

86. Manuscript 17, 1893.

87. The Review and Herald, 4 juillet 1899.

88. Id.

58


31 Janvier

Ils montent et descendent constamment l'échelle du ciel

Il eut un rêve. Voici qu'une échelle était dressée sur la terre, et son sommet

touchait au ciel; et les anges de Dieu y montaient et y descendaient. (Genèse 28.1)

L'UNIVERS CÉLESTE porte un grand intérêt à notre monde minuscule. [... ]

Pourtant, nous nous mêlons aux activités incessantes de nos villes, nous nous joignons à

la multitude de gens qui envahissent les routes bondées, nous nous rendons sur les

marchés et arpentons les rues. Dans toutes ces circonstances, du matin jusqu'au soir, les

gens agissent comme si les affaires, le sport et les distractions étaient les choses les plus

importantes de la vie, comme si ce monde devait entièrement occuper leur esprit. Ils

sont bien peu nombreux ceux qui prêtent attention aux êtres invisibles!

Le ciel entier s'intéresse de près aux êtres humains qui ne cessent de s'agiter et qui

ne se préoccupent pas de ce qui est invisible. [... ] Parfois, les intelligences célestes

tirent le rideau qui dissimule le monde invisible afin que nous détournions notre

attention de notre vie agitée ici-bas et que nous comprenions que des témoins observent

tout ce que nous faisons et disons quand nous sommes absorbés par notre travail, ou

quand nous pensons être seuls.

Ces êtres célestes sont des anges qui s'occupent de nous et qui prennent souvent

la forme d'êtres humains. Ainsi, ils entrent en contact avec ceux qui sont engagés dans

la mission de Dieu et échangent avec eux. Ils accompagnent ceux qui se trouvent dans

des lieux à risques et dans des lieux isolés. Ils prononcent des paroles rassurantes et

apportent un espoir à ceux qui se trouvent sur des navires pris dans la tempête.

Nombreux sont ceux qui écoutent la voix des habitants d'autres mondes, en différentes

circonstances. Il arrive également aux anges de diriger des armées. Ils sont envoyés

pour éradiquer les maladies. Ils mangent à la table d'humbles familles et apparaissent

souvent aux voyageurs fatigués qui cherchent un abri pour la nuit. [... ]

Les anges célestes coopèrent avec nous dans toutes nos bonnes oeuvres,

permettant à la terre d'être connectée au ciel(89).

59


Notes :

89. The Review and Herald, 22 novembre 1898.

60


1er Février

La Parole de notre Dieu subsiste éternellement

Les oeuvres de ses mains, ce sont la vérité et le droit; toutes ses ordonnances sont

dignes de foi, à toujours inébranlables, faites avec vérité et droiture. (Psaume 111.7,8)

ADAM ET ÈVE, connaissaient la loi de Dieu lorsqu'ils furent créés. Elle était

imprimée dans leur coeur et ils savaient parfaitement quelles étaient leurs obligations

vis-à-vis d'elle. En effet, cette loi a existé avant la création de l'homme. Elle était

adaptée à la condition d'êtres saints de sorte que même les anges y étaient soumis. Après

la chute, les principes de justice restèrent inchangés. Rien ne fut enlevé à la loi, pas un

seul de ses saints préceptes. Telle qu'elle a toujours été, ainsi continuera-t-elle d'exister

pendant toute l'éternité(1).

Notre devoir d'obéir à cette loi doit être au centre du dernier message de

miséricorde à proclamer au monde. La loi de Dieu n'a rien de nouveau. Il ne s'agit pas

de la sainteté créée, mais de la sainteté révélée. Elle constitue un code de principes

exprimant la miséricorde, la bonté et l'amour. Elle présente à l'humanité déchue le

caractère de Dieu et établit clairement le devoir de chacun(2).

À la base du gouvernement de Dieu se trouve une loi juste, une loi d'amour, une

loi sublime, assurant le bonheur de tous les êtres responsables qui s'inclinent avec joie

devant ses injonctions. De ses créatures, Dieu demande une soumission intelligente faite

d'amour, de confiance et d'admiration. Ne pouvant accepter de leur part une obéissance

forcée, il leur accorde une entière liberté, condition essentielle d'un service

volontaire(3).

« La Parole de notre Dieu subsiste éternellement. » (Ésaïe 40.8) [... ] Ce qui est

édifié sur l'autorité humaine tombera; mais ce qui repose sur le rocher immuable de la

Parole de Dieu subsistera éternellement(4).

Les statuts sacrés, abhorrés par Satan, et qu'il a voulu anéantir, seront honorés

dans tout l'univers(5).

61


Notes :

1. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1104.

2. Ibid., p. 1104, 1105.

3. Patriarches et prophètes, chap. l, p. 1l.

4. La tragédie des siècles, chap. 15, éditions IADPA, Doral, Floride, 2012, p. 255.

5. Patriarches et prophètes, chap. 29, p. 316.

62


2 Février

La loi de l'Éternel est parfaite

La loi de l'Éternel est parfaite, elle restaure l'âme. (Psaume 19.8)

LES LOIS HUMAINES portent la marque des faiblesses et des passions du coeur

naturel, alors que la loi de Dieu porte le sceau du ciel(6).

Le psalmiste a déclaré: « La loi de l'Éternel est parfaite ». O comme elle est

merveilleuse dans sa simplicité, son intégralité, son exhaustivité et sa perfection, la loi

de Jéhovah! Elle est si concise que nous pouvons actuellement apprendre par coeur

chacun de ses préceptes, tout en étant si complète au point d'exprimer toute la volonté

de Dieu afin de ne pas se limiter à ne voir que les actions externes, mais aussi les

pensées et intentions, les désirs et émotions du coeur. Aucune loi humaine ne peut faire

cela. Elles ne se limitent qu'aux actions extérieures. Un homme peut être un

transgresseur, et pourtant maintenir ses méfaits secrets aux yeux des hommes. Il peut

être un criminel, un voleur, un meurtrier ou un adultère et pourtant, tant que cela n'est

pas découvert, la loi ne peut le condamner comme coupable. [... ]

La loi de Dieu est simple, et facile à comprendre. Si les enfants des hommes y

obéissaient au mieux de leur possibilité, ils gagneraient en force de caractère, en

capacité de discernement et comprendraient mieux les plans et les objectifs divins. Et

une telle réalisation se perpétuerait non seulement durant la vie présente, mais surtout

durant l'éternité car, quelle que soit l'étendue de notre progrès dans la connaissance de la

sagesse et la puissance de Dieu, il reste toujours l'infini, au-delà de tout cela(7).

La loi de Dieu étant parfaite, s'en écarter tant soit peu est un mal(8).

L'obéissance était l'unique condition selon laquelle l'Israël antique devait

bénéficier de l'accomplissement des promesses qui avaient fait d'elle le peuple favori de

Dieu. Et aujourd'hui, l'obéissance à cette loi procurera aux individus et nations autant de

bénédictions qu'aux Hébreux(9).

63


Notes :

6. Patriarches et prophètes, chap. 42, p. 446.

7. The Signs of the Times, 10 janvier 1911.

8. Jésus-Christ, chap. 31, p. 297.

9. The Signs of the Times, 10 janvier 1911.

64


3 Février

La loi est sainte, juste et bonne

Ainsi, la loi est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. (Romains 7.12)

EN TANT QUE RÉGISSEUR suprême de l'univers, Dieu a constitué des lois non

seulement pour le gouvernement de tous les êtres vivants, mais aussi pour les opérations

de la nature. Toutes choses, grandes ou petites, animées ou inanimées, doivent obéir à

des lois invariables qui ne peuvent être méconnues. Il n'y a aucune exception à cette

règle car rien de ce qu'a fait la main divine n'a été oublié par l'intelligence divine. [... ] À

l'homme seul, le couronnement de la création, Dieu a donné une conscience pour

réaliser les exigences sacrées de la loi divine, un coeur capable de l'aimer en la déclarant

sainte, juste et bonne, et une obéissance prompte et parfaite est exigée de l'homme(10).

Celle-ci interdit toute oppression de la part des parents et toute désobéissance de

la part des enfants. Le Seigneur est rempli d'amour, de grâce et de vérité. Sa loi est

sainte, juste et bonne, et elle doit être respectée par les parents et les enfants. Les règles

qui devraient régir la vie des parents et celle des enfants émanent d'un coeur plein d'un

amour infini, et les riches bénédictions de Dieu seront répandues sur les parents qui

appliqueront sa loi dans leur foyer et sur les enfants qui y obéiront. On doit ressentir la

double influence de la grâce et de la justice. « La bonté et la fidélité se rencontrent, la

justice et la paix s'embrassent » (Psaume 85.11). Les familles soumises à ce principe

marcheront dans la voie du Seigneur pour agir avec justice et discernement(11).

Que le jeune s'accommode donc aux normes divines de vie, et ne réduise jamais

ses aspirations à des niveaux médiocres. [... ] Avançant sans hésitation et avec fermeté,

ancré dans la puissance et la grâce de Jésus-Christ. À lui a été donné tout pouvoir dans

le ciel et sur la terre. Réfugiez-vous dans le Christ-Jésus, et scellez votre alliance avec

lui par la foi, et dans l'amour pour le servir(12).

Étant donné que la loi est sainte, juste et bonne, qu'elle est une expression écrite

des perfections divines, un caractère formé à l'obéissance à cette loi sera saint. Or,

Jésus-Christ a été un exemple parfait de ce caractère(13).

65


Notes :

10. The Signs of the Times, 15 avril 1886.

11. Le foyer chrétien, chap. 52, p. 298.

12. The Youth's Instructor, 5 juillet 1894.

13. La tragédie des siècles, chap. 27, éditions IADPA, Doral, Floride, p. 412.

66


4 Février

La loi est vérité et justice

Ta justice est une justice éternelle, et ta loi est la vérité. (Psaume 119.142)

DIEU ENVOYA en notre monde la vérité dans sa gloire non ternie, sa beauté et

sa perfection, et la plaça en contraste avec l'erreur. Ni les hommes, ni les démons ne

furent capables de déceler le moindre défaut dans le caractère du Christ. Mais la

révélation de la véritable lumière qui éclaire chaque être humain qui vient au monde, fit

contraster l'obscurité de sorte que les hommes ne reçoivent pas la lumière. [... ] Il

n'existe pas d'inimitié naturelle entre les mauvais anges et les hommes pécheurs. Tous

deux sont mauvais à cause de la transgression de la loi de Dieu, et tous les désirs

pécheurs se ligueront toujours contre le Seigneur. Les hommes déchus et les anges

déchus entretiennent une liaison désespérée. [... ]

La pureté et la sainteté du caractère du Christ suscitèrent les pires passions du

coeur humain. [... ] Sa parfaite obéissance aux commandements de Dieu constituait un

perpétuel reproche pour cette génération sensuelle et perverse. Son caractère immaculé

jetait une vive lumière au milieu des ténèbres morales de ce monde. [... ]

Ceux qui deviennent enfants de Dieu ne peuvent éviter d'entrer en conflit avec les

armées de l'apostasie. [... ] À travers les mérites du Rédempteur, Dieu accepte les efforts

de l'homme pécheur à garder sa loi, qui est sainte, juste et bonne.

On trouvera ceux qui s'unissent réellement au Christ effectuant les mêmes

oeuvres que le Christ fit quand il était sur la terre. Ils magnifieront la loi et la rendront

honorable. [... ] Quand les défenseurs de la vérité en révèlent l'efficacité dans leur vie et

leur caractère, ce sera un coup terrible assené au royaume de Satan(14).

Le caractère de Dieu est fait de justice et de vérité; telle est aussi la nature de sa

loi. « Ta loi est vérité », dit le psalmiste; « tous tes commandements sont juste »

(Psaume 119.142,172). [... ] Une loi qui est l'expression de la pensée et de la volonté de

Dieu doit subsister aussi longtemps que son auteur(15).

67


Notes :

14. The Youth's Instructor, Il octobre 1894.

15. La tragédie des siècles, chap. 27, éditions IADPA, Doral, Floride, p. 410.

68


5 Février

Une prompte obéissance apporte de riches bénédictions

Je me hâte, je ne diffère pas d'observer tes commandements. (Psaume 119.60)

L'OBÉISSANCE aux lois de Dieu développe chez l'homme un caractère en

harmonie avec tout ce qui est pur, saint et immaculé. Le message de l'Évangile du Christ

est clair dans la vie d'une telle personne. En acceptant la miséricorde du Christ et sa

libération de la puissance du péché, elle bénéficie d'une relation correcte avec Dieu.

Purifiée de la vanité et de l'égoïsme, sa vie est remplie de l'amour de Dieu. Elle obtient

de son obéissance quotidienne à sa loi un caractère qui lui garantit la vie éternelle dans

le royaume de Dieu.

Durant son ministère terrestre, le Sauveur nous a donné l'exemple de la vie sainte

qui peut être nôtre si nous consacrons nos journées à faire du bien aux âmes

nécessiteuses. Nous avons le privilège d'apporter la joie aux affligés, la lumière à ceux

qui gisent dans les ténèbres, et la vie à ceux qui périssent. Le message suivant nous

vient du Seigneur: « Pourquoi restez-vous ici toute la journée sans rien faire? Travaillez

tandis qu'il est jour car la nuit vient où personne ne peut travailler ». Chaque parole

prononcée, chaque action exécutée, concourant au bonheur d'autrui, contribuera à notre

propre bonheur et transformera notre vie à l'image de celle du Christ.

Nos devoirs quotidiens doivent être joyeusement acceptés et allègrement

exécutés. Notre principale tâche consiste à révéler en paroles et en actions une vie qui

rendra évidents les attributs du ciel. La Parole de vie nous est donnée pour que nous

l'étudiions et la mettions en pratique. Nos actions doivent être en stricte conformité avec

les lois du royaume des cieux. Alors, les cieux pourront approuver notre oeuvre, et les

talents que nous employons à son service seront multipliés pour un plus grand usage.

Une vie consacrée brillera au milieu des ténèbres morales de ce monde, guidant ceux

qui périssent à la vérité de la Parole. [... ]

Dans son don au monde, le Seigneur a révélé combien il se soucie de nous voir

porter dans nos vies les marques de notre citoyenneté céleste en permettant que chaque

rayon de lumière reçue du ciel brille sous forme de bonnes oeuvres au bénéfice de notre

69


prochain(16).

Notes :

16. Manuscript 49, 1907.

70


6 Février

Au foyer

Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. (Deutéronome 6.9)

DANS LE PASSÉ, les fidèles en Israël accordaient beaucoup d'importance à

l'éducation. Le Seigneur leur avait indiqué que, dès leur âge le plus tendre, on devait

inculquer aux enfants sa bonté et sa grandeur telles que révélées dans sa loi et rendues

manifestes durant l'histoire d'Israël. Par le chant, la prière et les leçons des Saintes

Écritures adaptées à un esprit encore réceptif, les parents devaient apprendre à leurs

enfants que la loi de Dieu est une expression de son caractère et qu'en recevant ses

principes dans leur coeur, l'image de Dieu s'implantait dans leur esprit et dans leur

âme"(17).

S'il était si essentiel pour Moïse d'incorporer les commandements en chants

sacrés de sorte que, durant leur pérégrination dans le désert, les enfants puissent

apprendre à chanter la loi, verset par verset, combien il est plus essentiel aujourd'hui

d'enseigner la Parole de Dieu à nos enfants(18)!

Le vrai bonheur dans cette vie et dans la vie à venir dépend de notre obéissance à

la déclaration « Ainsi parle l'Éternel ». [... ] Que la vie du Christ soit notre modèle.

Satan déploiera toutes les astuces possibles pour abaisser les normes élevées de la piété,

les déclarant trop strictes. Il est de notre devoir d'enseigner à nos enfants dès leur plus

tendre enfance qu'ils ont été formés à l'image de Dieu. Le Christ est venu en ce monde

pour présenter un exemple vivant de ce qu'ils doivent tous être, et les parents qui

professent croire en la vérité pour notre temps, doivent enseigner à leurs enfants à aimer

Dieu et à mettre sa loi en pratique. Ceci est le plus grand et le plus important travail que

les parents puissent accomplir(19).

Tout grand mouvement de réforme commence au foyer. L'obéissance à la loi de

Dieu est le grand moteur de l'industrie, de l'économie, de la vérité et ce qu'il y a de

meilleur entre l'homme et l'homme(20).

Une vie noble et équilibrée, n'est pas le fruit du hasard, mais le résultat d'un

71


processus de modelage et de formation du caractère tôt dans la jeunesse et d'une

pratique de la loi de Dieu au foyer(21).

Notes :

17. Child Guidance [Orientation de l'enfant), chap. 4, p. 32.

18. The Review and Herald, 8 septembre 1904.

19. Child Guidance, [Orientation de l'enfant], chap. 10, p. 80, 81.

20. Ibid., chap. 75, p. 489.

21. Ibid., chap. 5, p. 41.

72


7 Février

Être une force pour toutes les nations

Ton Dieu ordonne que tu sois puissant, donne de la puissance, ô Dieu, à ce que tu

as fait pour nous! (Psaume 68.29)

SES LOIS [de Dieu] n'étaient pas exclusivement destinées à la nation juive. La

loi morale fut donnée avant même leur existence. La loi des dix commandements était

universelle. Les ordonnances sacrificielles furent élaborées pour symboliser le seul

grand Sacrifice: l'Agneau de Dieu, qui ôte les péchés du monde et satisfait aux

exigences de la justice divine, au bénéfice du transgresseur.

Le Seigneur ne veut pas que son peuple soit exclusif. Les messagers délégués par

le Christ doivent proclamer son Évangile de grâce à toutes nations, langues, tribus et

peuples. Nous devons faire connaître au monde entier que le Grand Défenseur est

disponible. L'Église juive était appelée à représenter Dieu auprès d'un monde apostat, en

vue d'accomplir sa mission. Le peuple juif devait maintenir sa propre existence en

nation distincte de toutes les nations idolâtres de toute la terre. Il devait tenir ferme dans

le monde, gardant son caractère particulier et saint. Ils pouvaient maintenir leur propre

spiritualité en triomphant là où Adam et Ève avaient échoué: en obéissant à tous les

commandements de Dieu, et en représentant dans leur caractère la miséricorde, la bonté,

la compassion et l'amour de Dieu. Ainsi, par l'excellence de leur caractère, ils auraient

pu se tenir à un niveau supérieur à toute autre nation car, à travers un peuple pur et

obéissant, le Seigneur aurait rendu manifestes ses plus riches bénédictions. Ainsi, les

principes des lois régissant son royaume auraient été exaltés à travers le monde entier.

Aussi surement qu'ils auraient répondu à sa miséricorde, à sa lumière et sa grâce, ils

seraient devenus la lumière du monde, dirigeant constamment l'attention vers Dieu, en

tant que Régisseur suprême et sans faute. Sa gloire aurait été proclamée partout sur

toute la terre. [... ] Le Seigneur est notre Dieu, et il a aujourd'hui le même objectif pour

son peuple loyal qui place sa confiance en lui(22).

Notes :

22. Letter 26, 1894.

73


8 Février

Réjouissant les coeurs et illuminant les yeux

Les ordres de l'Éternel sont droits, ils réjouissent le coeur; le commandement de

l'Éternel est limpide, il éclaire les yeux. (Psaume 19.9)

NOUS N'AVONS qu'une faible lueur de la portée extraordinaire de la loi de

Dieu. [... ] Beaucoup de ceux qui professent croire en les vérités éprouvantes des

derniers jours,· agissent comme si Dieu ne prenait pas note de leur manque de respect et

de leur désobéissance manifeste aux principes de sa sainte loi. La loi est l'expression de

sa volonté et c'est à travers l'obéissance à cette loi que le Seigneur se propose d'accepter

les enfants des hommes comme ses fils et ses filles. [... ] Un sacrifice infini a été

consenti afin que l'image morale de Dieu soit restaurée en l'homme, à travers

l'obéissance volontaire à tous ses commandements. Notre salut est infiniment grand car

d'amples provisions ont été faites à travers la justice du Christ afin que nous soyons

purs, complets et ne manquions de rien. [... ] Si l'homme garde la loi de Dieu à travers la

foi en Christ, les trésors du ciel seront à son entière disposition(23).

Ouvrez les yeux de votre entendement. Voyez la belle harmonie des lois de Dieu

dans la nature. Soyez-en émerveillés et révérez votre Créateur, le gouverneur suprême

des cieux et de la terre. Voyez-le avec les yeux de la foi, penché sur vous avec amour.

[... ] Votre foi en Jésus affermira votre détermination et octroiera de la persévérance à

votre caractère. Tout votre bonheur, votre paix, votre joie et votre réussite en cette vie

dépendent d'une foi sincère et profonde en Dieu. Une telle foi stimulera votre

obéissance sincère à ses commandements. Votre connaissance de lui et votre foi en lui

sont votre plus puissante arme contre la pratique du mal et le motif de toute bonne

action. Croyez en Jésus, lui qui pardonne vos péchés et qui désire votre bonheur dans

les demeures éternelles qu'il prépare pour vous. Il veut que vous viviez en sa présence,

que vous ayez la vie éternelle et une couronne de gloire(24).

L'obéissance aux commandements de Dieu amène de grandes récompenses dans

cette vie. Notre conscience est irréprochable et en paix avec Dieu(25).

74


Notes :

23. The Review and Herald, 4 février 1890.

24. The Youth's Instructor, 5 janvier 1887.

25. The Signs of the Times, 22 septembre 1898.

75


9 Février

Des instructions données pour notre bien perpétuel

L'Éternel nous a commandé de mettre en pratique toutes ces prescriptions et de

craindre l'Éternel, notre Dieu, afin que nous soyons toujours heureux, et qu'il nous

conserve la vie, comme il le fait aujourd'hui. (Deutéronome 6.24)

LORSQUE LES JEUNES vont dans le monde et en affrontent les tentations

perverses - la soif d'argent et de plaisir, l'indulgence envers soi-même, l'ostentation, la

luxure, le gaspillage, la malhonnêteté, la fraude, le vol, la ruine -, quels enseignements

rencontrent-ils alors?

Le spiritisme affirme que les hommes sont des demi-dieux qui ne sont pas

déchus; que « chaque esprit se jugera lui-même »; que « la vraie connaissance place

l'homme au-dessus des lois »; que « les fautes commises ne sont pas blâmables »; car «

tout ce qui est, est bien » et « Dieu ne condamne pas ». Il déclare que les plus vils des

êtres humains sont au ciel et s'y trouvent exaltés. [... ] Des foules d'hommes sont ainsi

amenées à croire que la seule loi valable est le désir, que la vraie liberté, c'est la licence,

que chacun n'a de comptes à rendre qu'à soi-même.

Lorsqu'un tel enseignement est dispensé à l'aube de la vie, alors que les

impulsions sont les plus fortes et que la jeunesse doit apprendre retenue et pureté,

comment protéger les forces morales? [... ] En même temps, le désordre cherche à

balayer toutes les lois, non seulement divines, mais humaines. [... ]

Voilà les influences que subissent les jeunes d'aujourd'hui. Pour tenir ferme au

milieu de telles secousses, ils doivent poser maintenant les fondements de leur caractère.

Dans tous les pays, pour toutes les générations, le véritable fondement, le véritable

modèle a été le même. La loi divine - « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton

coeur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée; et ton prochain comme

toi-même » (Luc 10.27) -, le grand principe manifesté dans le caractère et la vie de notre

Seigneur, est la seule base solide, le seul guide sûr. [... ]

C'est la seule voie pour que l'homme préserve son intégrité, la famille sa pureté,

76


la société, son bien-être, la nation, son équilibre. Au milieu des doutes, des dangers, des

revendications et des luttes de la vie, le seul chemin sûr est celui que Dieu nous

propose(26).

Notes :

26. Éducation, chap. 25, p. 258, 259.

77


10 Février

La vie éternelle nous est assurée

Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer

par les portes dans la ville! (Apocalypse 22.14)

LES AFFECTIONS de celui qui aime les plaisirs sont détachées de ce qui est

éternel pour se porter vers ce qui est terrestre. Il subordonne les gloires de l'éternité aux

intérêts captivants du moment. Dans son désir d'acquérir des richesses terrestres, il perd

de vue les trésors célestes. Les promesses de la vie future sont méprisées et les intérêts

de cette vie prévalent. [... ]

Le Christ attire l'attention sur un monde plus noble. Il présente les avantages de la

citoyenneté dans cette cité pourvue de fondations dont Dieu est l'architecte et le

constructeur. Il nous conduit au seuil de l'infini et nous fait entrevoir ses gloires, les

déclarant accessibles à tous ceux qui vivent en harmonie avec les lois de Dieu. Par

l'obéissance aux lois de l'Éternel, la famille humaine peut devenir une famille unie,

heureuse dans la cité de Dieu. Mais là, il n'y a pas de place pour ceux qui n'ont aucun

égard pour la volonté du Seigneur. Tous ceux qui veulent gagner la vie éternelle doivent

accepter sa loi comme leur guide dans cette vie, au lieu de chercher à suivre leurs

propres lois. [... ] À tous ceux qui mènent une vie en harmonie avec le Père, le Christ

accordera les vertus de sa propre vie(27).

Pensez-vous que les observateurs des commandements seront malheureux et

pleureront quand les portes nacrées de la cité d'or de Dieu tourneront sur leurs gonds

étincelants pour les accueillir? Non! Jamais! Ils seront plutôt dans la joie de ne plus être

sous l'esclavage du péché, heureux d'avoir gardé la loi de Dieu et, par conséquent,

affranchis de sa condamnation. Ils auront droit au fruit de l'arbre de vie, un droit à son

feuillage qui a le pouvoir de guérir(28).

Le Dieu du ciel a accordé une bénédiction à ceux qui gardent ses

commandements divins(29).

Celui qui a été fidèle « dans les petites choses » dominera « les grandes choses »

78


dans le monde éternel de gloire(30). (voir Luc 16.10, BFC)

Notes :

27. Manuscript 49, 1907.

28. The Review and Herald, 10 juin 1852.

29. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1104.

30. The General Conference Bulletin [Bulletin de la Conférence générale], 1er

octobre 1899.

79


11 Février

Le Christ a rendu la loi grande et magnifique

L'Éternel a voulu, à cause de sa justice, rendre la loi grande et magnifique. (Ésaïe

42.21)

LA LOI DU GOUVERNEMENT de Dieu devait être magnifiée par la mort de

son fils unique. Le Christ a porté la culpabilité des péchés du monde. Notre libération se

retrouve dans l'incarnation et la mort du Fils de Dieu. Il put souffrit pour avoir été

soutenu par la divinité. Il put endurer pour avoir été trouvé sans un seul trait de

déloyauté ou de péché. Le Christ a triomphé au bénéfice de l'homme, endossant la

justice du châtiment. Il lui a assuré la vie éternelle, tout en exaltant la loi et la rendant

honorable(31).

Toute âme a l'obligation de marcher dans l'empreinte des pas du Christ, l'exemple

par excellence pour la famille humaine. Il a déclaré: « J'ai gardé les commandements de

mon Père » Jean 15.10). Les Pharisiens pensaient qu'il cherchait à minimiser les

exigences de la loi de Dieu, mais sa voix résonna à leurs oreilles disant: « Ne pensez pas

que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes: je ne suis pas venu pour abolir, mais

pour accomplir; car, en vérité, je vous dis: Jusqu'à ce que le ciel et la terre passent, un

seul iota ou un seul trait de lettre ne passera point de la loi, que tout ne soit accompli. »

(Matthieu 5.17,18, DRB)

Le Fils de Dieu est venu rendre sa « loi grande et magnifique ». Il est venu exalter

le commandement que nous avions dès le commencement. Nous avons donc besoin de

la loi et des prophètes. Nous avons besoin de l'Ancien Testament pour nous ramener aux

lignes du Nouveau Testament qui n'ont pas pris la place de l'Ancien Testament, mais

nous révèlent plus distinctement le plan du salut, donnant à tout le système des

sacrifices et des offrandes sa pleine signification, ainsi qu'au monde que nous avions dès

le commencement. Une parfaite obéissance est réclamée de chaque âme et l'obéissance

à la volonté exprimée de Dieu fera que vous soyez « un » avec le Christ. [... ] Il est écrit

à son sujet: « Voici je viens avec le rouleau du livre écrit pour moi. Je prends plaisir à

faire ta volonté, mon Dieu! Et ta loi est au fond de mon coeur » (Psaume 40.8) (32).

80


Notes :

31. The Youth's Instructor, 4 août 1898.

32. Ibid., 8 novembre 1894.

81


12 Février

L'amour doit être présent dans notre vie

L'amour ne fait pas de mal au prochain: l'amour est donc l'accomplissement de la

loi. (Romains 13.10)

COMBIEN sont déficients en amour! Puisse cet amour éradiquer du coeur toute

haine, toute rivalité, toute querelle, toute racine d'amertume souillant le coeur de

plusieurs. Jamais l'amour de Jésus ne pourra être reçu et demeurer dans le coeur si les

sentiments d'envie, de haine, de jalousie et de suspicion ne sont éliminés. [... ]

Beaucoup se leurrent eux-mêmes car le principe de l'amour ne réside pas dans

leurs coeurs. Ils peuvent fermer les yeux sur leurs propres erreurs et leurs défauts. Mais,

ils ne peuvent tromper Dieu. Une réforme s'impose. La charrue de la vérité doit labourer

profondément nos coeurs orgueilleux et y arracher les mottes rebelles de nos natures

déchues afin que l'Esprit et l'amour de Jésus puissent s'y implanter. Le temps passe

rapidement et bientôt, toute oeuvre passera en jugement. Alors, soit nos péchés, soit nos

noms seront effacés du Livre de vie. [... ]

L'amour pur est simple dans sa manière d'opérer et il se distingue de tout autre

principe d'action. Combiné à des motifs terrestres et des intérêts égoïstes, il perd sa

pureté. Dieu considère davantage le degré d'amour derrière notre labeur que la quantité

de travail réalisé. L'amour est un attribut céleste. Le coeur naturel ne saurait le générer.

Cette plante céleste ne fleurit que là où le Christ règne en souverain suprême. Là où

l'amour existe, il y a dans la vie puissance et authenticité. L'amour fait le bien, et rien

que le bien. Ceux qui ont l'amour portent des fruits de sainteté et, à la fin, ils ont la vie

éternelle(33).

Le Jésus qui commanda que cet amour soit le principe directeur dans l'ancienne

dispensation est celui qui commanda que cet amour reste le principe dominant dans les

coeurs de ses disciples, dans le Nouveau Testament. Toute oeuvre née de ce principe

qu'est l'amour est authentique sanctification(34).

82


Notes :

33. The Youth's Instructor, 13 janvier 1898.

34. Ibid., 8 novembre 1894.

83


13 Février

La loi de l'amour écrit dans nos coeurs

Après ces jours-là, dit l'Éternel: Je mettrai ma loi au dedans d'eux, je l'écrirai dans

leur coeur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon people. [... ] Car je pardonnerai leur

iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché. (Jérémie 31.33-34)

L'OEUVRE du Christianisme n'a pas pour objectif de dévaloriser dans le monde

la loi de Dieu, ni de lui enlever le moindre degré de sa dignité sacrée, mais d'inscrire la

loi dans l'esprit et dans le coeur. Quand la loi de Dieu est ainsi implantée dans l'âme du

croyant, il accède à la vie éternelle par les mérites de Jésus. [... ]

L'Évangile arrive à son but quand ce grand objectif est atteint. D'âge en âge, son

oeuvre consiste à unir les coeurs de ses disciples dans un esprit de fraternité universelle

à travers la foi en la vérité, et à établir ainsi sur la terre, au sein de la famille royale de

Dieu le système d'ordre et d'harmonie du ciel afin que ses membres soient jugés dignes

d'y appartenir dans les cieux. Dans sa sagesse et sa miséricorde, le Seigneur éprouve

hommes et femmes ici-bas pour voir s'ils obéiront à sa voix et respecteront sa loi, ou

s'ils se rebelleront, comme le fit Satan. [... ]

En donnant sa loi à la race déchue, Dieu avait pour but que l'homme puisse, à

travers Jésus-Christ, s'élever au-dessus de son état inférieur pour être un avec lui afin

que les changements moraux les plus extraordinaires se manifestent dans sa nature et

son caractère. Cette transformation morale doit s'opérer. Autrement, l'être humain

représenterait un danger de rébellion dans le royaume de Dieu car il soulèverait la

révolte. [... ]

Le moment d'épreuve est maintenant, en cette vie. Les anges de Dieu observent le

développement du caractère et évaluent la dignité morale. Toute la question se résume

en ceci: obéit-il ou non aux commandements de Dieu? Le pécheur a-t-il été transformé

en ce monde, à travers les mérites du Christ, en un serviteur obéissant afin d'être à

même de se joindre à la société céleste(35)?

La loi de Dieu inscrite dans nos coeurs nous fera placer nos propres intérêts bien

84


au-dessous des réalités éternelles(36).

Notes :

35. The Review and Herald, 21 juillet 1891.

36. Témoignages pour l'Église, vol. 1, chap. 73, p. 433.

85


14 Février

Nous devons aimer le Seigneur de tout notre coeur

Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute

ton âme et de toute ta pensée. (Matthieu 22.37)

CELUI QUI A L'AMOUR de Dieu répandu dans son coeur reflètera la pureté et

l'amour qui existe en Jéhovah, et que le Christ a démontré dans notre monde. Celui qui a

l'amour de Dieu répandu dans son coeur n'a aucune inimitié contre la loi de Dieu, mais

obéit volontiers à tous ses commandements. Tel est le vrai christianisme. Celui qui

possède l'amour suprême de Dieu le révèlera envers son prochain qui appartient à Dieu,

à la fois par droit de création et par droit de rédemption. L'amour est l'accomplissement

de la loi et le devoir de tout enfant de Dieu est d'être obéissant à ses commandements.

[... ]

La loi de Dieu, qui est la sainteté parfaite, est le seul vrai standard du caractère.

L'amour s'exprime dans l'obéissance, et l'amour parfait bannit toute crainte. Ceux qui,

par amour pour Dieu, ont son sceau sur leur front oeuvrent selon lui. Si tous ceux qui

professent être chrétiens savaient ce que signifie aimer Dieu de manière pratique, [... ]

ils auraient réalisé sa sainteté infinie, sachant qu'il est élevé haut et que le train de sa

gloire remplit le temple. Ils auraient une puissante influence sur la vie et le caractère de

ceux qui les entourent et travailleraient à la manière du levain au milieu de la pâte de

l'humanité, transformant autrui par la puissance de Jésus-Christ. En connexion avec la

source de la puissance, ils ne perdraient jamais leur influence vitale dont ils ne

cesseraient jamais d'augmenter l'efficacité(37).

L'amour de Dieu doit être un principe vivant à la base de toute action, parole ou

pensée. Si, avec la puissance du Christ, nous cherchons à maintenir une telle

consécration, nous serons chaque jour et continuellement en communion avec Dieu. [...

] Les principes de la loi de Dieu demeureront dans le coeur et contrôleront les actions. Il

nous sera alors tout naturel de rechercher la pureté et la sainteté, d'éviter l'esprit et

l'exemple du monde, de travailler au bien de ceux qui nous entourent, tout comme il est

naturel aux anges de gloire d'exécuter la mission d'amour qui leur a été assignée(38).

86


Notes :

37. The Youth's Instructor, 26 juillet 1894.

38. The Review and Herald, 23 octobre 1888.

87


15 Février

Nous aimerons notre prochain comme nous-mêmes

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. (Matthieu 22.39)

LA LOI DIVINE nous demande d'aimer Dieu suprêmement et d'aimer notre

prochain comme nous-mêmes. Sans la pratique de cet amour, la plus fervente profession

de foi n'est que basse hypocrisie(39).

L'adorateur de Dieu s'aperçoit qu'il ne peut chérir pas même une seule fibre de la

racine de l'égoïsme. Il ne peut accomplir son devoir envers son Dieu et en même temps

pratiquer l'oppression de son prochain. Le second principe de la loi est semblable au

premier: « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». « Fais cela et tu vivras » (Luc

10.28). Ce sont là les paroles de Jésus-Christ lui-même que nul vrai chrétien homme,

femme ou jeune- ne peut ignorer. C'est l'obéissance aux principes des commandements

de Dieu qui façonne le caractère à la ressemblance divine. [... ]

Laisser souffrir le prochain est une entorse à la loi de Dieu. [... ] Celui qui aime

Dieu non seulement aimera son prochain, mais considérera aussi avec une tendre

compassion les créatures que l'Éternel a faites. Quand l'Esprit de Dieu habite en l'être

humain, il le conduit à soulager plutôt qu'à causer la souffrance. [... ] Nous devons

prendre soin de chaque cas douloureux et nous considérer comme des agents de Dieu

chargés de secourir les nécessiteux, dans toute l'étendue de nos possibilités. Nous

devons collaborer avec le Seigneur. Plusieurs manifestent une grande affection pour

leurs proches, leurs amis et envers ceux qu'ils préfèrent, mais manquent pourtant

d'amabilité et de considération envers ceux qui ont besoin de leur tendre sympathie, de

leur amabilité et de leur amour. D'un coeur sérieux, demandons: Qui est mon prochain?

Notre prochain ce n'est pas que le voisin, l'ami spécial, un autre membre d'église, ou

quelqu'un qui pense comme nous. Le prochain est toute la famille humaine. Nous

devons faire du bien à tous, surtout à nos frères dans la foi. Nous devons donner au

monde une démonstration de ce que signifie exécuter la loi de Dieu. Nous devons aimer

Dieu suprêmement et notre prochain comme nous-mêmes(40).

88


Notes :

39. The Signs of the Times, 10 janvier 1911.

40. Manuscript 33.

89


16 Février

La miséricorde exercée en faveur de milliers de ceux qui aiment la loi de

Dieu

Et qui use de bienveillance jusqu'à mille générations envers ceux qui m'aiment et

qui gardent mes commandements. (Exode 20.6)

LES DIX PRÉCEPTES sacrés promulgués par le Christ au mont Sinaï étaient la

révélation du caractère de Dieu et, proclamés au monde, ils ont fait savoir que Dieu a le

contrôle sur tout le genre humain. Cette loi des dix préceptes parlant du plus grand

amour qui ait pu être présenté à l'homme, est la voix de Dieu venant du ciel, parlant à

l'âme et promettant: « Faites ceci, et vous ne tomberez pas sous la domination et le

contrôle de Satan ». Il n'y a en cette loi rien de négatif, bien qu'il semble en être ainsi.

Elle parle de FAITES et VIVEZ. [... ] Le Seigneur a donné ses saints commandements

pour qu'ils soient un mur de protection autour de ses créatures(41).

Dieu a fait tout ce qu'il pouvait pour manifester envers vous son grand amour et

son infinie miséricorde. Il « a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que

quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3.16). Alors,

demeurez ferme dans l'assurance de l'amour de Dieu. [... ] Il nous aime non parce que

nous l'avons aimé le premier mais, « alors même que nous étions encore des pécheurs »

(Romains 5.8, BFC), le Christ est mort pour nous, faisant ample provision pour notre

rédemption. Bien que, par notre désobéissance, nous ayons mérité le mécontentement et

la condamnation de Dieu, il ne nous a pas abandonnés, nous laissant seuls, sans force, à

la merci de la puissance de l'ennemi. Des anges du ciel luttent pour nous et, grâce à leur

concours, nous pouvons remporter la victoire sur les forces du mal. [... ] Plus nous nous

rapprochons de lui par la foi, plus il se rapproche de nous, nous adoptant au sein de sa

famille, faisant de nous ses fils et ses filles(42).

Or, à ceux qui le servent fidèlement, le Seigneur promet de faire miséricorde, non

seulement jusqu'à la troisième et à la quatrième génération, [... ] mais jusqu'à mille

générations(43).

La tendre miséricorde de Dieu est sans mesure, et quiconque apprécie l'amour du

90


Christ sera rénové en sainteté réelle et intégré en Christ, notre vivant leader. Enfants

chéris de Dieu, ils seront ses disciples(44).

Notes :

41. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1105.

42. Letter 98b, 1896.

43. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 279.

44. The Youth's Instructor, 6 janvier 1898.

91


17 Février

Nous aimons les commandements de Dieu plus que l'or

C'est pourquoi j'aime tes commandements, plus que l'or, même que l'or fin.

(Psaume 119.127)

RÉVÉRERONS-NOUS moins la vérité de Dieu, en ces jours de péril? Seronsnous

moins fervents qu'auparavant vis-à-vis de sa loi? Nous avons aujourd'hui les

conditions mêmes que le Christ avait prédites comme arrivant juste avant son retour en

gloire et dans toute sa puissance. L'impiété qui prévaut tend à paralyser et même à

détruire la foi et la piété. Mais, c'est aussi le moment où l'or de l'intégrité chrétienne

brillera dans toute sa splendeur, en contraste avec les déchets de l'hypocrisie et de la

corruption. C'est maintenant le moment pour les élus du Christ de démontrer leur

dévotion à son service, le moment pour tous ses disciples de présenter leur noble

témoignage de leur Maître en s'opposant fermement à la vague déferlante du mal.

À mesure que nous voyons les résultats du mépris de la loi de Dieu - la

malhonnêteté, les vols, le libertinage, l'ivrognerie et le meurtre- avec le psalmiste, nous

sommes prêts à dire: « J'aime tes commandements, plus que l'or, même que l'or fin »; «

pour qui les observe l'avantage est grand » (Psaumes 119.127 et 19.12) Lorsque la loi

divine est mise à l'écart, il en résulte les pires malheurs, tant pour les familles que pour

la société en général. Notre seul espoir d'un lendemain meilleur se trouve en un

attachement loyal aux préceptes de Jéhovah. La France infidèle essaya une fois

l'expérience du rejet de l'autorité de Dieu. Que de scènes d'horreur en résultèrent! Les

êtres humains se rebellèrent contre la loi divine à la manière d'un joug d'esclavage et,

dans sa prétendue liberté, on se plaça sous la domination du pire des tyrans. L'anarchie

et le carnage furent alors terribles. Il fut ainsi démontré au monde que le moyen le plus

sûr de saper les bases de l'ordre et du gouvernement est de réduire à néant la loi de Dieu.

[... ]

Au lieu de sentir que nous avons atteint un niveau acceptable dans la

transgression profonde, nous devons réaliser comme jamais auparavant le contrôle de la

justice de Dieu sur nous, ainsi que le caractère sacré de sa loi puisque le Christ dut

mourir pour maintenir son autorité. Bientôt, nous verrons les résultats bénis découlant

92


de l'observation de tous les commandements de Dieu(45).

Notes :

45. The Signs of the Times, 15 décembre 1881.

93


18 Février

Le Christ vint sur la terre pour accomplir la loi

Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes. Je suis venu non

pour abolir, mais pour accomplir. (Matthieu 5.17)

DIEU CHOISIT ISRAËL pour être la dépositaire du trésor inestimable de vérité

pour toutes les nations et lui donna sa loi comme le standard du caractère qu'ils devaient

développer devant le monde, devant les anges et aux yeux des mondes indéfectibles. [...

] Par la désobéissance et la duplicité des gens du peuple que Dieu s'était choisi, ils

développèrent un caractère exactement opposé à celui qu'il voulait qu'ils développent en

obéissant à sa loi. Ils placèrent leur propre moule et règles au-dessus de la vérité,

éliminant ses prescriptions. [... ] La loi de Dieu se retrouva enfouie sous une infinité de

détails formels tels que le lavage répété des mains avant le repas, le lavage des pots et

des coupes. La dîme était prélevée sur l'herbe simple du jardin. À ceux qui accordèrent

autant d'importance à ces choses mineures, le Christ déclara: « vous laissez ce qu'il y a

de plus important dans la loi: le droit, la miséricorde et la fidélité; c'est là ce qu'il fallait

pratiquer sans laisser de côté le reste » (Matthieu 23.23) [... ]

Parmi tout ce vacarme confus de voix se distingua le besoin d'un instructeur venu

tout droit de l'univers céleste aux lèvres inspirées pour parler au coeur humain et

proclamer à tous les vérités éprouvantes et importantes. [... ]

En tant que Maître venu de Dieu, le Christ devait dans son oeuvre expliquer la

véritable signification des lois du gouvernement de Dieu. [... ] Replaçant la vérité dans

le cadre de la loi même de Dieu, il la fit briller de son éclat céleste original. [... ] Il

rétablit les divins préceptes en les associant au caractère royal de l'éternelle et à la vérité

incorruptible, marquée du sceau de Dieu et source de toute vérité. [... ]

Le Christ vint non seulement pour défendre la loi devant les habitants de ce

monde, mais pour rétablir définitivement par sa vie l'immutabilité de la loi de Dieu. [... ]

Il [Dieu] n'abandonne jamais celui à qui il confie le soin de l'âme. Les ayant aimés à

cause de leur amour pour Jésus, il les aimera jusqu'à la fin(46).

94


Notes :

46. Manuscript 125, 1901.

95


19 Février

Nous n'aurons pas d'autres dieux

Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. (Exode 20.3)

LES DIX COMMANDEMENTS, Tu feras et Tu ne feras point sont dix

promesses qui nous sont garanties si nous obéissons à la loi qui gouverne l'univers(47).

Il n'existe pas un seul précepte moral dans toute la Bible qui ne soit gravé par le

doigt de Dieu dans sa sainte loi sur les deux tables de pierre. Une copie fut donnée à

Moïse au mont Sinaï. Les quatre premiers commandements instruisent les êtres humains

sur leurs devoirs envers l'Éternel notre Dieu et exigent de le servir de tout leur coeur, de

toute leur âme, de tout leur esprit et de toutes leurs forces. Cela demande l'être tout

entier et requiert un amour si fervent et si intense qu'il n'est rien que l'homme puisse

chérir en son esprit ou affections, en rivalité avec Dieu. Ses oeuvres porteront la

signature du ciel. Tout est secondaire à la gloire de Dieu. Notre Père céleste doit à

jamais être chéri le premier. Il doit être la joie et la prospérité, la lumière et la

complétude de notre vie, notre éternelle pitance(48).

Que l'homme loue et serve l'Éternel Dieu, et lui seul! Qu'aucun orgueil égoïste ne

s'élève et devienne notre dieu! Que l'argent ne devienne pas un dieu! Si la sensualité

n'est pas maintenue subjuguée par les forces supérieures de l'esprit, les basses passions

domineront l'être. Tout ce qui devient le sujet d'une pensée et d'une admiration

injustifiées, absorbant l'esprit, est un dieu devant l'Éternel(49).

Seul Dieu, l'Être éternel, incréé, existant par lui-même, à la fois auteur et soutien

de tout ce qui existe, a droit à l'adoration et à la vénération suprêmes. Ce

commandement interdit à l'homme de donner à n'importe qui et n'importe quoi la

première place dans ses affections et son obéissance. Tout ce qui tend à diminuer notre

amour pour Dieu, ou qui entrave le service que nous lui devons, devient pour nous un

dieu(50).

96


Notes :

47. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1105.

48. Letter 15, 1895.

49. Manuscript 126, 1901.

50. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 278.

97


20 Février

Nous ne servirons aucune image taillée

Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses

qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus

bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point.

(Exode 20.4,5)

NOTRE CRÉATEUR exige notre dévotion suprême et notre parfaite allégeance.

Tout ce qui tend à réduire notre amour pour Dieu, ou à interférer dans le service qui lui

est dû devient par conséquent une idole. Pour certains, leurs terres, leurs maisons, leurs

marchandises sont des idoles. Des entreprises sont pilotées avec zèle et énergie, alors

que le service à Dieu est relégué à un rang secondaire. Le culte de famille est négligé et

la prière secrète oubliée. Beaucoup prétendent agir avec équité envers leurs prochains et

considèrent ceci comme leur seule obligation chrétienne. Mais il ne suffit pas de garder

les six derniers commandements du décalogue. Nous devons aimer l'Éternel notre Dieu

de tout notre coeur. Rien de moins que l'obéissance à chaque précepte [... ] ne peut

satisfaire aux exigences de la loi divine.

Il y en a beaucoup dont les coeurs ont été si endurcis par la prospérité qu'ils en

oublient Dieu et les besoins de leur prochain. Des chrétiens de profession se parent de

bijoux, de dentelles et de vêtements coûteux, tandis que les besoins élémentaires de la

vie des pauvres du Seigneur ne sont pas comblés. Les hommes et les femmes qui

réclament les bénéfices de la rédemption par le sang du Sauveur gaspilleront les biens

qui leur sont confiés pour le salut d'autres âmes et rechigneront à distribuer leurs

offrandes à la religion, ne donnant généreusement que si cela leur procure des honneurs.

Ce sont des idolâtres(51).

Tout ce qui détourne la pensée loin de Dieu prend la forme d'une idole, et c'est

pourquoi il y a si peu de puissance dans l'Église aujourd'hui(52).

Le second commandement défend d'honorer le vrai Dieu par l'intermédiaire

d'images ou d'effigies. [... ] Par les images, l'esprit, détourné des perfections infinies de

l'Éternel, est attiré vers la créature plutôt que vers le Créateur(53).

98


Dieu sonde les coeurs. Il distingue un service rendu de tout coeur de

l'idolâtrie(54).

Notes :

51. The Signs of the Times, 26 janvier 1882.

52. Manuscript 2, 1893.

53. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 278.

54. Manuscript 126, 1901.

99


21 Février

Nous ne prendrons pas le nom de l'Éternel en vain

Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain; car l'Éternel ne

laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain. (Exode 20.7)

LE CHRIST nous donne les raisons de ce commandement: « Je vous dis de ne

jurer aucunement, ni par le ciel, parce que c'est le trône de Dieu; ni par la terre, parce

que c'est son marchepied; ni par Jérusalem, parce que c'est la ville du grand roi. Ne jure

pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un seul cheveu » (Matthieu

5.33-36). Toutes choses viennent de Dieu. Nous ne possédons rien que nous n'ayons

reçu et rien non plus qui ne nous ait été acquis par le sang du Christ(55).

On ne devrait jamais prononcer des paroles véhémentes sous le coup de la colère,

car, aux yeux de Dieu et des saints anges, elles équivalent à des blasphèmes(56).

Ce commandement ne condamne pas seulement les faux serments et les jurons

vulgaires, mais aussi l'emploi du nom de Dieu fait avec légèreté et sans tenir compte de

l'effrayante signification qui s'y rattache. C'est déshonorer le Très-Haut que de répéter à

tout propos son nom d'une manière irréfléchie dans la conversation ordinaire, ou de le

prendre à témoin pour des questions triviales. « Son nom est saint et redoutable »

(Psaume 111.9). Chacun devrait faire de la majesté, de la pureté et de la sainteté de Dieu

un objet de méditation, au point que, pénétré du sentiment de son auguste caractère, on

ne prononce jamais son saint nom qu'avec une profonde vénération(57).

L'adoration et l'exaltation ne sont pas dues aux êtres humains que nous sommes,

mais au seul véritable Dieu vivant. Selon les enseignements des Saintes Écritures, nous

déshonorons Dieu en appelant les pasteurs « révérend »(58). Aucun mortel n'a le droit

d'attacher cet adjectif à son propre nom, ni au nom d'un autre être humain. Il appartient

uniquement Dieu pour le distinguer de tout autre être vivant. [... ] « Son nom est saint et

redoutable ». Nous déshonorons Dieu quand nous n'utilisons pas ce terme à propos. [... ]

Seuls le Père et le Fils doivent être exaltés(59).

100


Notes :

55. Heureux ceux qui, « La spiritualité de la loi », p. 57.

56. Le foyer chrétien, chap. 71, p. 425.

57. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 279.

58. Certaines éditions anglaises traduisent « redoutable » par reverend [«

révérend »], N.DE.

59. The Youth's Instructor, 7 juillet 1898.

101


22 Février

Nous sanctifierons le jour du sabbat

Souviens-toi du jour du sabbat, pour le sanctifier. (Exode 20.8)

DIEU A DIT: « Le septième jour est le sabbat de l'Éternel, ton Dieu » (Exode

20.10). II a placé sa sainteté sur ce jour, l'a béni et sanctifié comme un jour de repos. [...

] C'est le seul commandement dans tout le décalogue qui nous dit clairement qui Dieu

est. Il le place dans une position nettement distincte de tout autre dieu, disant qu'il est le

Dieu qui a fait la terre et les cieux, qu'il est le Dieu qui a fait les arbres et les fleurs, qu'il

est le Dieu qui a créé l'homme, qu'il est le Dieu que vous devez magnifier devant vos

enfants. Vous n'avez qu'à diriger leur attention sur les fleurs et leur dire qu'il les a

créées, puis qu'il s'est reposé le septième jour de toute son oeuvre créatrice. [... ] Le

septième jour est un mémorial établi par Dieu lui-même(60).

En appelant Dieu le Créateur des cieux et de la terre, ce commandement le

distingue de tous les faux dieux. Ceux qui observent le septième jour montrent par là

qu'ils adorent Jéhovah. Tant qu'il y aura des hommes sur la terre pour honorer Dieu, ce

jour sera le signe de leur allégeance. [... ]

Ayant donné aux hommes six jours pour travailler, Dieu leur demande d'achever

leur ouvrage dans ce laps de temps. Les actes de miséricorde et de nécessité sont permis

ce jour-là. Il faut prendre soin des malades en tout temps. En revanche, le travail non

indispensable doit y être strictement évité. [... ] Et le commandement concerne aussi «

l'étranger qui est dans nos murs ». Durant les heures sacrées, tous les membres du foyer

doivent s'unir pour honorer Dieu(61).

Aussi longtemps que dureront les cieux et la terre, le sabbat restera comme un

signe du pouvoir du Créateur. Et quand l'Éden refleurira sur la terre, le saint jour du

repos de Dieu sera honoré de tous. « De sabbat en sabbat », tous les habitants de la

nouvelle terre glorifiée viendront « se prosterner devant moi, dit l'Éternel(62). » (Ésaïe

66.23 )

102


Notes :

60. Manuscript 20, 1894.

61. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 280.

62. Jésus-Christ, chap. 29, p. 270.

103


23 Février

Une longue vie promise à ceux qui honorent leurs parents

Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent sur la terre que

l'Éternel, ton Dieu, te donne. (Exode 20.12)

CEUX QUI DÉSIRENT vraiment suivre le Christ doivent lui permettre d'habiter

dans leur coeur et d'y régner en souverain. Ils doivent imiter son esprit et son caractère

dans leur vie de famille, se montrer aimables et bons envers ceux qui les entourent. Bien

des enfants faisant profession de connaître la vérité refusent à leurs parents l'honneur et

l'affection qui leur sont dus, ne témoignent que peu d'amour à leur père et à leur mère et

négligent de les honorer par leur déférence et par leur serviabilité. Bien des chrétiens de

profession ne savent pas ce que veut dire honorer son père et sa mère. Par conséquent,

ce n'est pas à eux que s'adressent ces paroles: « Afin que tes jours se prolongent dans le

pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne ». Celui qui sonde les coeurs connaît votre

attitude à l'égard de vos parents. Il pèse le caractère moral dans les balances d'or du

sanctuaire céleste. Reconnaissez donc que vous avez négligé vos parents, que vous leur

avez témoigné de l'indifférence, méprisant ainsi le saint commandement de Dieu(63).

Les parents ont droit à un degré d'affection et de respect qui n'est dû à aucune

autre personne. Dieu les tient responsables des âmes qu'il leur a confiées, et il leur

ordonne de tenir sa place auprès de leurs enfants durant les premières années de leur vie.

Celui qui rejette l'autorité légitime de ses parents rejette donc l'autorité de Dieu. D'après

le cinquième commandement, les enfants doivent non seulement respecter leurs parents

et leur obéir, mais encore les entourer d'affection et de tendresse, alléger leur charge,

veiller sur leur réputation, et constituer l'appui et la consolation de leur vieillesse(64).

Le cinquième commandement est obligatoire pour les enfants, aussi longtemps

qu'eux-mêmes et leurs parents seront en vie(65).

Notes :

63. The Youth's Instructor, 22 juin 1893.

64. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 280.

65. The Youth's Instructor, 1 septembre 1873.

104


105


Tu ne tueras point. (Exode 20.13)

24 Février

Nous ne tuerons point

TOUTE INJUSTICE tendant à abréger la vie; tout esprit de haine ou de

vengeance; toute colère qui pousse à commettre des actions préjudiciables au prochain

ou même seulement à lui désirer du mal -- car « quiconque hait son frère est un

meurtrier » ( 1 Jean 3.15) -- tout égoïsme qui fait négliger les soins dus aux indigents et

aux malades, toutes ces choses constituent, à des degrés divers, des violations du

sixième commandement(66).

D'autres sacrifient leurs obligations physiques et morales, s'imaginant trouver

ainsi le bonheur et ils perdent à la fois leur corps et leur âme. D'autres encore

recherchent le bonheur dans la satisfaction d'un appétit immodéré et considèrent que les

plaisirs de la table sont plus désirables que la santé et la vie. Beaucoup se laissent

enchaîner aux passions charnelles et sacrifient leurs forces physiques, ainsi que leurs

facultés morales et intellectuelles au service de la débauche. Ils creusent prématurément

leur tombe et vont au-devant d'un jugement qui les accusera de leur propre meurtre(67).

L'esprit de haine et de vengeance -- dont Satan est l'auteur -- fit mettre à mort le

Fils de Dieu. Quiconque ouvre son coeur à la rancune et à la malveillance y accueille un

esprit dont les fruits sont mortels. Le mal y est enfermé comme la plante l'est dans la

semence(68).

La loi de Dieu prend note de la jalousie, de l'envie, de la haine, de la malice, de la

vengeance, de la convoitise, de l'ambition qui surgissent de l'âme, mais qui ne sont pas

encore exprimés dans les actes, faute d'opportunité, mais pas de volonté. Et ces

émotions coupables seront prises en considération au jour où « Dieu fera passer toute

oeuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal(69). »

(Ecclésiaste 12.14)

Le Christ est justification, sanctification et rédemption pour tous ceux qui croient

en lui. [... ] Il nous a donné le parfait exemple de sainte obéissance à la loi de Dieu(70).

106


Notes :

66. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 281.

67. The Youth's Instructor, 1 avril 1872.

68. Heureux ceux qui, « La spiritualité de la loi », p. 51.

69. The Signs of the Times, 10 janvier 1911.

70. The Review and Herald, 4 février 1890.

107


25 Février

Nous serons purs

Tu ne commettras point d'adultère. (Exode 20.14)

CE COMMANDEMENT prohibe non seulement toute action impure, mais aussi

les désirs et les pensées sensuelles, comme tout ce qui peut tendre à les exciter. Plus que

la pureté de la vie extérieure, Dieu nous demande celle des pensées secrètes et des

émotions du coeur. Jésus-Christ, qui nous apprend la portée étendue de la loi de Dieu,

déclare que la pensée ou le regard coupable est un péché aussi réel que l'acte luimême(71).

Quand une pensée mauvaise, si secrète soit-elle, est accueillie et entretenue, dit

Jésus, c'est la preuve que le péché règne encore sur le coeur et que l'âme est encore

esclave de l'iniquité. Celui qui prend plaisir aux scènes impures et aux regards de

convoitise peut comprendre la véritable nature du mal qu'il cache dans le secret de son

âme en constatant la honte et les cuisants remords de celui qui est tombé dans le péché

flagrant. La période de tentation qui précède un péché grave ne le crée pas; elle ne fait

que révéler le mal qui était à l'état latent au fond de son coeur. L'homme « est comme

les pensées de son âme ». Car c'est du coeur que « viennent les sources de la vie(72). »

(Proverbes 23.7; 4.23) Celui dans lequel le Sauveur demeure sera tellement rempli et

rassasié de son amour qu'il ne cherchera plus à attirer la sympathie ou l'attention. En

s'abandonnant complètement à Dieu, il permettra à la sagesse divine d'agir là où la

sagesse humaine est impuissante(73).

Tant que nous vivrons, il faudra nous défendre résolument contre nos penchants

et nos passions. À moins que nous ne mettions notre confiance en Dieu, nous ne serons

jamais en sûreté(74).

Plus nous vivons près de Jésus, plus nous prendrons part à son caractère pur et

saint. Plus répugnant nous paraitra le péché, plus exaltées et désirables nous paraitront

la pureté et la splendeur du Christ(75).

108


Notes :

71. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 281.

72. Heureux ceux qui, « La spiritualité de la loi », p. 53.

73. Ibid., p. 57.

74. Prophètes et rois, chap. 5, p. 59.

75. Testimonies To The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 5, chap. 12,

141.

109


Tu ne déroberas point. (Exode 20.15)

26 Février

Nous ne déroberons point

CETTE DÉFENSE s'applique à des péchés tant privés que publics. Le huitième

commandement interdit la chasse à l'homme, la traite des esclaves, les guerres de

conquête. Il condamne le larcin et le vol avec effraction. Il exige une stricte probité dans

les plus petits détails de la vie. Il défend de surfaire en matière commerciale et exige le

paiement des justes dettes et des salaires. Il enseigne que tout acte consistant à tirer

avantage de l'ignorance, de la faiblesse ou du malheur d'autrui est enregistré dans les

livres célestes à l'égal de la fraude(76).

Le huitième commandement est pour barricader l'âme et couvrir l'homme pour

que l'amour de soi et l'appât du gain ne portent aucun préjudice aux droits de son

prochain. Il interdit toute espèce de malhonnêteté, d'injustice ou de fraude, aussi

répandus et plausibles que soient ses mobiles(77).

Le doigt de Dieu a inscrit sur les tables de pierre ce commandement: « Tu ne

déroberas point. » Pourtant, combien souvent ne pratique-t-on pas sournoisement le vol

dans le domaine des affections, et ne l'excuse-t-on pas? On entretient une fréquentation

trompeuse, on échange des billets secrets, ce qui peu à peu amène la jeune fille,

dépourvue d'expérience et qui ignore jusqu'où de tels procédés peuvent la conduire, à

détourner ses affections de ses parents pour les reporter sur quelqu'un dont l'attitude

démontre qu'il n'est pas digne de son amour. La Bible condamne toutes les

manifestations de malhonnêteté, quelles qu'elles soient(78).

Jouer avec les coeurs est une faute grave aux yeux d'un Dieu saint(79).

Si, dans nos rapports avec nos semblables, nous commettons de légères

malhonnêtetés ou des fraudes plus graves, nous ferons de même avec Dieu. Les

hommes qui persistent à recourir à la tromperie finiront par abandonner leurs principes

et par abuser leur propre âme, perdant ainsi le ciel et la vie éternelle(80).

110


Aussi longtemps que le ciel et la terre subsisteront, les saints principes de la loi de

Dieu [... ] [seront] une source intarissable de bénédictions dont les ruisseaux couleront

pour rafraîchir la terre(81).

Notes :

76. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 281.

77. Letter 15, 1895.

78. Fundamentals of Christian Education [Fondamentaux de l'éducation

chrétienne], chap. 12, p. 102.

79. Le foyer chrétien, chap. 8, p. 56.

80. Ibid., chap. 64, p. 378.

81. Heureux ceux qui, « La spiritualité de la loi », p. 46.

111


27 Février

Nous ne mentirons, ni ne porterons de faux témoignage

Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. (Exode 20.16)

LE NEUVIÈME COMMANDEMENT exige de nous le respect inviolable de 1:

vérité exacte dans toutes nos déclarations pouvant affecter la perception du caractère du

prochain. La langue, si peu contrôlée par l'être humain, doit être tenue en bride par de

stricts principes de conscience, par la loi d'amour pour Dieu et du prochain(82).

Sous le titre de « faux témoignages » viennent se placer toutes déclarations

inexactes sur n'importe quel sujet, toute tentative et tout dessein de tromper notre

prochain. Par un regard, un mouvement de la main, une expression du visage, on peut

mentir aussi effectivement que par des paroles. Toute exagération intentionnelle, toute

insinuation ayant pour but de donner une idée erronée, voire le récit de certains faits

présentés de manière à induire en erreur, constitue un mensonge. Ce précepte interdit

tout ce qui tend à compromettre la réputation du prochain par l'altération de la vérité,

par des soupçons nuisibles, par la calomnie ou la médisance. La suppression

intentionnelle de la vérité, qui porterait préjudice à quelqu'un, est elle-même une

violation du neuvième commandement(83).

Jésus pose un principe destiné à rendre les serments inutiles: nos paroles

devraient toujours être strictement vraies. « Que votre parole soit oui, oui, dit-il, non,

non » [... ] Ainsi se trouvent condamnées les phrases dénuées de sens et toutes les

formules vaines qui frisent le blasphème, les compliments trompeurs et les libertés que

l'on prend avec la vérité: flatteries, exagérations, fraudes commerciales qui sont

courantes dans la société et dans le monde des affaires. Quiconque donc cherche à

paraître ce qu'il n'est pas, ou dont les paroles ne sont pas le reflet exact des sentiments,

ne peut être appelé véridique. [... ]

Tous les actes du chrétien doivent être aussi clairs que la lumière du soleil. La

vérité vient de Dieu. La tromperie, sous quelque forme qu'elle se présente, vient de

Satan. [... ] Nous ne pouvons parler avec vérité que si nous sommes guidés par celui qui

est la Vérité(84).

112


Notes :

82. Letter 15, 1895.

83. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 282.

84. Heureux ceux qui, « La spiritualité de la loi », p. 59.

113


28 Février

Nous ne convoiterons pas

Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain; tu ne convoiteras pas la femme

de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, boeuf, ni son âne, ni rien qui soit à ton

prochain. (Exode 20.17)

LE DERNIER COMMANDEMENT condamne la convoitise. Tout désir égoïste,

toute insatisfaction, toute ambition, toute gratification égoïste, facilitent le

développement et le renforcement d'un caractère qui détruira toute ressemblance de

l'agent humain avec le Christ et l'empêcheront d'entrer par les portes de la cité de

Dieu(85).

Quand ces anges viennent exercer leur ministère en faveur de ceux qui hériteront

du salut, et sont témoins de la démonstration d'égoïsme, de convoitise, d'ambition, de

poursuite de bénéfices personnels aux dépens d'autrui, ils tournent la tête, attristés. [... ]

Christ ne peut être mieux glorifié et hautement honoré que lorsque des non-croyants

voient comment la vérité a opéré une oeuvre exceptionnelle de transformation dans la

vie de personnes naturellement envieuses et avares. S'il était manifeste que la foi puisse

exercer une telle influence pour modeler leur caractère, les transformant d'individus

fermés, égoïstes, avides et aimant l'argent en personnes qui aiment faire le bien, qui

recherchent des opportunités d'utiliser leurs biens terrestres pour bénir ceux qui en ont

besoin, qui visitent les veuves et les orphelins et les assistent dans leurs afflictions, qui

maintiennent leur intégrité dans ce monde, ce serait une preuve de l'authenticité de leur

religion. [... ] Ceux qui professent attendre et se préparer pour le retour de leur Sauveur

ne devraient pas déshonorer leur profession de foi en se noyant dans des transactions

pour gagner jusqu'au dernier sou. De tels fruits ne croissant pas sur l'arbre du

christianisme(86).

En interdisant le désir égoïste qui engendre l'acte coupable, le dixième

commandement attaque la racine même de tous les péchés. Celui qui, par obéissance à

la loi de Dieu, s'interdit jusqu'au désir illégitime de posséder ce qui appartient à autrui

ne se rendra pas coupable d'actes condamnables à l'égard de ses semblables(87).

114


Notes :

85. Letter 15, 1895.

86. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 2, chap. 35, p.

239.

87. Patriarches et prophètes, chap. 27, p. 282.

115


29 Février

Ce sera notre justice

Et ce sera notre justice, que nous prenions garde à pratiquer tous ces

commandements devant l'Éternel, notre Dieu, comme il nous l'a commandé.

(Deutéronome 6.25, DRB)

LE BONHEUR de l'homme réside dans l'obéissance aux lois de Dieu. Il est alors

entouré d'une haie protectrice à l'abri du malin(88).

La voix du tentateur se fera partout entendre, vous disant que vous n'êtes plus

obligé d'observer la loi de Dieu. C'est un artifice de Satan. Dieu a donné sa loi et

l'homme doit la garder. S'ils méprisent ces principes, ils ne parviendront pas à la

perfection du caractère [... ] requise pour devenir membres de la famille royale [... ] car

Dieu écrivit ces dix règles sacrées sur des tables de pierre et les garda dans l'arche du

témoignage de Dieu. Le couvercle de cette arche [... ] était appelé le propitiatoire (siège

de la miséricorde) pour indiquer que, bien que la mort soit le châtiment de toute

transgression de la loi, la miséricorde vient par Jésus-Christ pour apporter le pardon au

pécheur repentant et croyant.

Le seul espoir de tout être humain réside en Jésus-Christ qui vient avec la robe de

sa justice pour en revêtir le pécheur qui sera ainsi débarrassé de ses vêtements souillés.

[... ] Les vêtements purs et saints ne sont pas préparés pour revêtir n'importe qui, après

son entrée par les portes de la ville. Tous ceux qui entreront porteront la robe de justice

du Christ. [... ] Aucune robe ne dissimulera les péchés et des fautes pour cacher les

défauts de caractère. Aucune robe ne sera à moitié lavée, mais elles seront toutes pures

et immaculées(89).

Quand nous vivons en complète obéissance à la loi de Dieu, le prenant comme

notre Guide suprême et nous accrochant au Christ comme notre unique espoir de justice,

Dieu oeuvra en notre faveur. C'est là la justification par la foi. [... ] Étudiés et pratiqués

avec diligence, les commandements de Dieu nous ouvrent la voie de communication

avec le ciel et distinguent pour nous le vrai du faux. Cette obéissance opère pour nous

dans la volonté divine, apportant dans nos vies la justice et la perfection observées dans

116


la vie du Christ(90).

Notes :

88. The Signs of the Times, 29 août 1911.

89. The Youth's Instructor, 18 août 1886.

90. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1118.

117


1er Mars

Tous ceux qui sont fatigués du péché sont invités à s'engager

Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

(Matthieu 11.28)

AUJOURD'HUI, la douce voix de la miséricorde résonne à vos oreilles.

Aujourd'hui, l'invitation du ciel vous parvient, et aujourd'hui, tout dans le ciel dit:

Venez(1)!

Venez car tout est fin prêt. Que celui qui le veut vienne et prenne de l'eau de la

vie gratuitement. C'est maintenant que nous voulons manifester une simplicité

enfantine. Nous voulons tout abandonner: orgueil, vanité et folie car le jugement arrive.

Hommes et femmes chercheront un véritable soutien, une force supérieure à toute

assistance humaine. Ils doivent s'appuyer sur le bras tout-puissant de Jéhovah. Le jour

où les oeuvres des êtres humains seront examinées, éprouvées est proche et pour cela,

nous voulons être prêts. [... ] Nous vous appelons à vous débarrasser de l'orgueil du

monde, de l'orgueil, de la vanité et de la folie de la vie. Jésus vous aime. Il vous fait

miséricorde. Il envoie ses armées angéliques à votre secours. Et maintenant, alors que le

ciel tout entier s'intéresse à vous, vous intéresserez-vous à vous-mêmes(2)?

Certaines semblent avoir peur de prendre Dieu au mot, pensant que ce serait

présomptueux de leur part. Ils prient que le Seigneur nous enseigne et, pourtant, ils ont

peur de croire en la parole que Dieu a donnée et croient qu'il nous a effectivement

enseigné. Aussi longtemps que nous venons à notre Père céleste avec humilité, dans un

esprit désireux et anxieux d'apprendre, pourquoi devrions-nous douter de la volonté de

Dieu d'accomplir sa promesse? [... ] Dès que vous aurez cherché à connaître sa volonté,

votre responsabilité dans votre coopération avec Dieu consistera à croire que vous serez

guidés et bénis pour accomplir sa volonté. [... ] C'est le Christ qui guide son peuple

aujourd'hui, lui indiquant le chemin et la méthode pour accomplir son oeuvre(3).

Notes :

1. The Review and Herald, 17 août 1869.

2. Id.

118


3. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 3, p.

1155, 1156.

119


2 Mars

Nous apprenons du Christ

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble

de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. (Matthieu 11.29)

CE N'EST QU'AVEC l'aide du divin Maître que nous pouvons comprendre les

vérités de la Parole de Dieu. À son école, nous apprendrons comment être doux et

humble de coeur. Il nous montre comment comprendre les mystères de la Divinité(4).

Que ceux qui désirent une éducation de la plus haute qualité apprennent [... ] que

Dieu est près de ceux qui le cherchent de tout coeur.

Plus l'on admire le caractère de Dieu, plus on devient humble, et plus modeste est

l'estime de soi. Voilà en effet la preuve que nous contemplons Dieu, que nous sommes

unis à Jésus-Christ. A moins d'être doux et humble, nous ne pouvons nullement

prétendre avoir la moindre idée du caractère du Seigneur. Les hommes peuvent croire

qu'ils possèdent des qualifications élevées. Leurs splendides talents, leur grand savoir,

leur éloquence, leur activité et leur zèle peuvent éblouir les yeux, enchanter le

sophistiqué et susciter l'admiration de ceux qui ne peuvent lire au-dessous de la surface.

Mais, à moins que l'humilité et la modestie ne soient attachées à ces autres dons, l'autoexaltation

et l'autoglorification domineront. À moins que chaque qualification ne soit

consacrée au Seigneur, à moins que ceux à qui il a octroyé des talents ne recherchent

cette grâce qui seule peut les rendre acceptables aux yeux de Dieu, le Seigneur les

considère [... ], comme des serviteurs inutiles. « Les sacrifices agréables à Dieu, c'est un

esprit brisé: un coeur brisé et contrit; ô Dieu, tu ne le dédaignes pas. » [... ] Ceux dont

les coeurs sont aimants et soumis, qui ont vu la glorieuse manifestation du caractère de

Dieu n'exhiberont aucune présomption inconsidérée. [... ] Le moi s'effacera devant la

connaissance qu'ils ont de la merveilleuse gloire de Dieu et de leur propre profonde

indignité. Tous ceux qui valorisent la sainte et agréable compagnie de Dieu [... ] ne

s'épargneront aucune peine pour un simple aperçu de sa gloire. Partout et dans toutes les

circonstances, ils prieront Dieu de leur permettre de le voir. Ils chériront cet esprit doux

et contrit qui tremble quand Dieu parle(5).

120


Notes :

4. Manuscript 99, 1902.

5. Letter 87, 1896.

121


3 Mars

Il nous enseigne que son joug est doux et son fardeau léger

Car mon joug est doux et mon fardeau léger. (Matthieu 11.30)

NOUS DEVONS PORTER le joug du Christ afin d'être en parfaite union avec

lui. « Prenez mon joug sur vous », dit-il (Matthieu 11.29). [... ] Porter son joug unit

l'être humain fini à la compagnie du très cher et bien-aimé Fils de Dieu. Prendre sa croix

élimine le moi et place l'homme là où il apprend à porter le fardeau du Christ. Nous ne

pouvons le suivre sans porter son joug, sans nous charger de la croix et la porter en le

suivant. Si notre volonté n'est pas en harmonie avec les exigences divines, nous devons

renier nos penchants, abandonner nos désirs caressés et marcher dans l'empreinte des

pas du Christ. [... ]

Les hommes élaborent pour leur propre cou des jougs en apparence légers et

agréables à porter, mais qui se révèlent pénibles à l'extrême. Le Christ voit cela, et dit:

Prenez mon joug sur vous. Vous croyez que le joug dont vous vous chargez est parfait

pour vous, mais il ne conviendra pas. Prenez donc mon joug sur vous et recevez les

instructions essentielles que j'ai pour vous car je suis doux et humble de coeur, et vous

trouverez du repos pour vos âmes. Mon joug est doux et mon fardeau léger. Le Seigneur

ne se trompe jamais concernant les besoins de son héritage. Il évalue ceux avec qui il

travaille. Quand ils se soumettent à son joug, abandonnent leurs luttes sans valeur, tant

pour eux que pour la cause de Dieu, ils trouvent le repos et la paix. Quand ils prennent

conscience de leurs propres faiblesses et de leurs propres déficiences, ils prennent

plaisir à faire la volonté de Dieu. Ils se soumettront au joug du Christ. Alors, Dieu

pourra travailler en eux le vouloir et le faire, selon son bon plaisir pour

l'accomplissement de sa volonté, souvent contraire aux plans de l'esprit humain. Quand

l'onction divine nous touchera, nous apprendrons la leçon de douceur et d'humilité qui

apporte toujours le repos à l'âme(6).

Certes, vous aurez des épreuves, mais vous les supporterez vaillamment et elles

vous rendront le chemin plus cher encore(7).

122


Notes :

6. The Review and Herald, 23 octobre 1900.

7.Témoignages pour l'Église, vol.1, chap. 8, p. 58.

123


4 Mars

Le Christ est le Maître envoyé par le ciel

Jésus leur dit: Moi, je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim,

et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. (Jean 6.35)

L'ESPRIT est ce que nous avons de plus précieux, mais il doit être formé par

l'étude, la réflexion, l'apprentissage à l'école du Christ, le meilleur et le seul véritable

éducateur que le monde n'ait jamais connu(8).

« Je suis le pain de vie », l'Auteur, le Sustentateur et le Soutien de la vie

spirituelle, de la vie éternelle. [... ] Manger sa chair et boire son sang signifient le

recevoir, lui, le Maître envoyé par le ciel. Croire en lui est essentiel à la vie spirituelle.

Ceux qui se rassasient de sa Parole n'auront jamais faim, ni soif et n'éprouvent de désir

pour aucun bien supérieur ou plus exalté(9).

La connaissance la plus authentique et la plus profonde se trouve dans la Parole

de Dieu. Dans sa simplicité réside une haute éloquence. Certains assimilent les

déclarations des soi-disant grands hommes de ce monde et aiment s'appesantir sur leur

phraséologie comme sur quelque chose qu'ils doivent avoir en estime et valoriser. Vous

entendrez les hommes exalter d'autres êtres humains, chantant les louanges de ceux que

le monde considère comme grands. Ce faisant, ils perdent de vue le Christ dans la

Parole. Il n'est pas pour eux Tout en tous, le premier et le dernier en toute chose. Ceuxlà

ont vraiment besoin de s'asseoir aux pieds de Jésus pour apprendre de lui, lui qui sait

ce qui est juste et qui est la vie éternelle(10).

La Bible est notre guide sur le sentier sûr qui mène à la vie éternelle. Dieu a

inspiré des hommes à écrire ce qui nous présentera la vérité, qui attirera et qui, si mis en

pratique, habilitera celui qui la recevra à obtenir la puissance morale pour entrer dans

les rangs des esprits les plus éduqués. L'esprit de ceux qui font de la Parole de Dieu leur

sujet d'étude sera développé. Plus que toute autre étude, celle-ci est de nature à accroitre

notre faculté de compréhension et à insuffler une nouvelle vigueur à chaque faculté. [...

] Elle nous met en étroite connexion avec tout le ciel, nous remplissant de sagesse, de

connaissance et d'entendement. [... ] L'Évangile est adapté à l'aliment spirituel qui

124


satisfait l'appétit spirituel. Dans tous les cas, c'est précisément ce dont l'homme a

besoin(11).

Notes :

8. The Review and Herald, 6 janvier 1885.

9. Manuscript 81, 1906.

10. The Youth's Instructor, 8 décembre 1898.

11. Ibid., 13 octobre 1898.

125


5 Mars

Nous recevons une foi qui oeuvre par amour

Car, en Christ-Jésus, ce qui a de la valeur, ce n'est ni la circoncision ni

l'incirconcision, mais la foi qui est agissante par l'amour. (Galates 5.6)

QUAND VOUS PRÉSENTEZ vos requêtes au Seigneur, faites-le en toute

humilité, sans vous vanter de réalisations supérieures, mais avec l'âme réellement

assoiffée des bénédictions de Dieu. Le Christ connait toujours les aspirations profondes

du coeur. Nous devons nous approcher de lui avec la certitude qu'il entend et exauce nos

prières car « tout ce qui ne résulte pas de la foi est péché » (Romains 14.23). La foi

authentique oeuvre par amour et purifie l'âme. Une foi vivante sera une foi agissante. Si

arrivés dans le jardin, nous nous rendons compte qu'il n'y a pas de sève dans les plantes,

pas de fraîcheur dans leurs feuillages, pas de boutons bourgeonnants ou de fleurs

épanouies, en un mot, pas de signes de vie dans les rameaux et les branches, nous

dirions: « Ces plantes sont mortes. Arrachez-les du jardin car elles sont une disgrâce

pour ces parterres ». Il en est de même de ceux qui se disent chrétiens, mais qui n'ont

pas de spiritualité. S'il n'y a pas de signes de ferveur religieuse, s'il n'y a pas de pratique

active des commandements du Seigneur, il est alors évident que l'on n'est pas attaché au

Christ, le cep vivant(12).

La foi et l'amour sont les éléments essentiels, puissants et agissants d'un caractère

chrétien. Ceux qui les possèdent sont unis au Christ et font avancer sa mission. [... ]

Nous devons nous asseoir aux pieds du Christ comme de perpétuels apprentis et

travailler avec ses dons de foi et d'amour. Alors, nous porterons son joug et nous

chargerons de son fardeau, et le Christ nous reconnaitra comme faisant un avec lui. On

dira dans le ciel: « Vous collaborez avec Dieu ». Nos jeunes se rappelleront-ils que, sans

la foi, il est impossible de plaire à Dieu, que la foi doit oeuvrer par amour et qu'elle

purifie l'âme(13)?

Nous ne pouvons surestimer la valeur d'une foi simple et d'une obéissance

inconditionnelle. C'est en suivant le sentier de l'obéissance avec une foi simple que le

caractère parvient à la perfection(14).

126


Notes :

12. The Youth's Instructor, 13 septembre 1894.

13. Ibid., 2 août 1894.

14. Manuscript 5a, 1895.

127


6 Mars

Nous apprenons à parler le langage de Canaan

Que mon savoir se déverse comme la pluie, que ma parole coule comme la rosée,

comme des ondées sur la verdure, comme des gouttes d'eau sur l'herbe! (Deutéronome

32.2)

NOUS DEVONS être des témoins pour le Christ. Et il en sera ainsi à mesure que

nous grandirons chaque jour pour atteindre la pleine stature d'hommes et de femmes en

Christ. Nous avons le privilège de croitre de plus en plus comme lui chaque jour. Alors,

nous acquerrons la puissance de lui exprimer notre amour par un discours plus noble et

le plus pur. Nos idées seront plus larges et plus profondes, notre jugement plus sain et

plus digne de confiance, ce qui donnera à notre témoignage plus de vie et plus

d'assurance. Nous ne devons pas cultiver de langage terre à terre et y être attachés dans

nos conversations humaines au point que le langage de Canaan nous paraisse nouveau et

étrange. Nous devons apprendre à l'école du Christ. Mais il est évident que beaucoup

sont satisfaits d'une expérience très limitée des choses spirituelles car ils révèlent dans

leurs prières et témoignages très peu de connaissance de ces choses. Il y a moins de

bons jugements dans les sujets qui concernent nos intérêts éternels que dans les

questions relatives à nos intérêts terrestres temporels.

Les chrétiens doivent être de fidèles étudiants à l'école du Christ, apprenant sans

cesse davantage des affaires du ciel, des déclarations, de la volonté de Dieu et davantage

de la vérité, ainsi que des méthodes d'utilisation fidèle des connaissances ainsi

acquises(15).

Le langage doit d'abord être pur, empreint de bonté et de vérité: c'est la «

manifestation extérieure d'une grâce intérieure ». [... ] La famille est la meilleure école

pour apprendre à parler ainsi.

Les paroles aimables sont comme une rosée, comme des ondées bienfaisantes

pour l'âme. L'Écriture déclare au sujet du Christ que des « paroles de grâce [... ]

sortaient de sa bouche » (Luc 4.22), pour « soutenir par la parole celui qui est abattu. »

Et le Seigneur nous dit: « Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce,

128


assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun(16). »

(Colossiens 4.6)

Si le coeur est pur, d'abondants trésors de sagesse en découleront(17).

Notes :

15. The Youth's Instructor, 28 juin, 1894.

16. Le foyer chrétien, chap. 71, p. 421.

17. Id.

129


7 Mars

Nous apprenons à nous méfier des vaines tromperies et de la flatterie

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une

vaine tromperie selon la tradition des hommes, selon les principes élémentaires du

monde, et non selon Christ. (Colossiens 2.8)

LA FLATTERIE est un art sur lequel Satan s'appuie pour gonfler l'être humain

d'une haute opinion de lui-même. [... ] La flatterie a été l'aliment dont ont été nourris

beaucoup de nos jeunes. Et ceux qui les ont flattés et glorifiés ont cru bien faire, mais ils

ont fait ainsi un mal incalculable. La louange, la flatterie et l'indulgence ont plus conduit

de précieuses âmes sur de faux sentiers que tout autre art que Satan ait inventé. La

flatterie fait partie des règles de ce monde et n'appartient pas à celles du Christ. À

travers la flatterie, d'infortunés êtres humains remplis d'infirmités et de faiblesses sont

arrivés à penser qu'ils sont efficaces et dignes, et deviennent remplis d'eux-mêmes dans

leur esprit charnel. Ils sont intoxiqués par l'idée selon laquelle ils possèdent des

capacités au-dessus des leurs et leur expérience religieuse devient déséquilibrée. À

moins que Dieu dans sa providence n'intervienne pour les sauver de leurs séductions et

ne les convertisse pour qu'ils apprennent le b.a.-ba de la religion à l'école du Christ, ils

persisteront dans leurs voies et perdront leur vie éternelle. La flatterie a persuadé

beaucoup de jeunes qu'ils possédaient des aptitudes comme des dons naturels alors

qu'en réalité, ces talents ne peuvent s'acquérir qu'au prix d'efforts soutenus et de leur

culture, en apprenant la douceur et l'humilité du Christ. [... ] Dieu permet alors qu'ils

soient attaqués par l'ennemi, en vue de les rendre conscients de leurs propres faiblesses.

Il leur permet de faire des erreurs sérieuses qui les humilient douloureusement. Mais, en

se débattant sous le sentiment de leurs propres faiblesses, ils ne doivent pas être

durement jugés. [... ] Ils ont alors besoin d'amis qui, [... ] avec patience et loyauté les

aide à affronter leurs fautes. [... ] Attention à ne pas les élever alors par la flatterie. [... ]

Montrons-leur de préférence les premières marches de l'échelle du progrès et

affermissons-y leurs pieds chancelants. [... ] Grâce à l'aide de sages conseillers, leur

défaite se changera en victoire(18).

Notes :

18. The Youth's Instructor, 24 mai 1894.

130


131


8 Mars

L'affliction nous enseigne à soupirer après le ciel

Car un moment de légère affliction produit pour nous au-delà de toute mesure un

poids éternel de gloire. (2 Corinthiens 4.17)

S'IL EST VRAI que le Seigneur n'a pas promis à ses disciples de les mettre à

l'abri de l'épreuve, il leur a promis beaucoup mieux: « Que ta vigueur dure autant que

tes jours! » (Deutéronome 33.25). Et encore: « Ma grâce te suffit, car ma puissance

s'accomplit dans la faiblesse » (2 Corinthiens 12.9). Si, pour son nom, vous êtes appelés

à passer par l'épreuve de la fournaise ardente, Jésus se tiendra à votre côté comme il

s'est tenu auprès des trois fidèles Hébreux, à la cour de Babylone. Ceux qui aiment leur

Rédempteur se réjouiront toutes les fois qu'ils pourront participer à son humiliation et à

son opprobre. L'amour qu'ils éprouvent pour leur Seigneur rend douces les souffrances

qu'ils doivent endurer à cause de lui.

Dans tous les siècles, Satan a persécuté les enfants de Dieu, les a torturés et mis à

mort; mais, en mourant, ils devinrent des vainqueurs. Par leur foi inébranlable, ils firent

connaître celui qui est plus puissant que Satan. Celui-ci pouvait torturer et tuer les corps,

mais il ne pouvait pas toucher à la vie qui est cachée avec le Christ en Dieu. Il pouvait

faire jeter les disciples en prison, mais il ne pouvait pas lier leur esprit. À travers les

ombres, ceux-ci pouvaient entrevoir la gloire et se dire: « J'estime que les souffrances

du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour

nous » (Romains 8.18). [... ]

L'Église, haïe et persécutée par le monde, est formée et disciplinée à l'école du

Christ. Elle avance le long de sentiers étroits sur la terre, où elle est purifiée dans la

fournaise de l'affliction. À travers des luttes douloureuses, elle suit le Maître sur le

chemin du sacrifice, exposée à d'amères déceptions; mais cette rude école lui enseigne

la culpabilité et la malédiction du péché qu'elle considère avec horreur. Participant aux

souffrances du Christ, les enfants de Dieu auront aussi part à sa gloire. Dans une sainte

vision, le prophète vit le triomphe de Dieu. Il dit: « Et je vis comme une mer de verre,

mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu [... ] debout sur la mer de verre, ayant des

harpes de Dieu. Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique

132


de l'agneau »(19).

Notes :

19. Heureux ceux qui, « Les béatitudes », p. 32.

133


9 Mars

Nous devons considérer les leçons de la nature

Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Observez comment croissent les

lis des champs: Ils ne travaillent, ni ne filent. (Matthieu 6.28)

LA SCIENCE NATURELLE est l'entrepôt de Dieu duquel doit puiser chaque

étudiant à l'école du Christ. Les voies de Dieu dans la philosophie naturelle et les

mystères relatifs à ses interactions avec le genre humain sont des trésors disponibles à

tous(20).

Dans leurs variétés infinies, les fleurs des champs parlent continuellement aux

enfants des hommes, faisant leurs délices. Dieu lui-même nourrit chaque racine afin

d'exprimer son amour à tous ceux qui se laisseront toucher par les oeuvres de ses mains

pour se soumettre à lui. Nous n'avons besoin d'aucune exposition artificielle. L'amour de

Dieu est représenté par les merveilles incomparables de sa création(21).

Le Christ chercha à détourner l'attention de ses disciples de l'artificiel vers le

naturel: « Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs qui existe aujourd'hui et demain sera

jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi 2 » (Matthieu

6.30) Pourquoi notre Père céleste n'a-t-il pas recouvert le sol d'un tapis brun ou gris? Il a

choisi la couleur la plus reposante, la plus acceptable pour les sens. O comme elle

réjouit le coeur et rafraichit l'esprit lassé qui regardant la terre parée d'un vert vivant!

Sans cette couverture, l'air serait saturé de poussière et la terre ressemblerait à un désert.

Chaque brin d'herbe, chaque bourgeon et chaque fleur épanouie témoignage de l'amour

de Dieu, nous enseignant une leçon de foi et de confiance en lui. Le Christ attire notre

attention sur leur beauté, leur charme naturels et nous assure que les plus somptueux

habits du plus grand monarque qui n'ait jamais tenu un sceptre terrestre ne pouvait

égaler la beauté de la plus humble des fleurs. Vous qui soupirez après la splendeur

artificielle que seule la richesse peut acheter, des tableaux de maîtres, des meubles

sophistiqués, des vêtements, écoutez la voix du divin Maître. Il dirige notre attention sur

la fleur des champs dont la conception simple dépasse tout ce que peut concevoir l'esprit

humain(22).

134


Notes :

20. Manuscript 95, 1898.

21. Letter 84, 1900.

22. The Review and Herald, 27 octobre 1885.

135


10 Mars

Nous entrons dans le repos du Christ

Il reste donc un repos de sabbat pour le peuple de Dieu. (Hébreux 4.9)

SI VOUS ÊTES DÉSIREZ apprendre la douceur et l'humilité de coeur à l'école

du Christ, il vous donnera certainement le repos et la paix. Abandonner sa propre

volonté et ses propres voies est une lutte terrible et dure mais, une fois cette leçon

apprise, vous trouverez le repos et la paix. Il faut éliminer et remplacer l'orgueil,

l'égoïsme et l'ambition par la volonté du Christ. Toute la vie peut devenir un constant

sacrifice d'amour, chaque action une manifestation, et chaque mot une expression de cet

amour. Tout comme la vie de la vigne circule à travers les tiges et les grappes, descend

dans les fibres inférieures et atteint les feuilles les plus hautes, ainsi la grâce et l'amour

du Christ brûlent et abondent dans l'âme, transmettant leurs vertus à chaque partie de

l'être et s'intégrant dans chaque exercice du corps et de l'esprit(23).

En collaborant avec le Christ dans la grande oeuvre pour laquelle il donna sa vie,

nous trouverons le vrai repos. Alors que nous étions pécheurs, il donna sa vie pour nous.

Il veut que nous allions à lui pour apprendre de lui et ainsi, trouver le repos. « Recevez

mes instructions, car je suis doux et humble de coeur » (Matthieu 11.29). Ainsi, vous

trouverez dans votre propre expérience le repos que le Christ donne, le repos qui vient

quand nous prenons son joug et nous chargeons de son fardeau(24).

Une forme de piété sans puissance est une fatigue et un fardeau. Mais le coeur

tout entier enrôlé au service du Christ trouve du repos pour l'âme et Dieu s'arrange pour

qu'il triomphe chaque jour des forces des ténèbres. Dieu aide celui qui consacre son âme

au Seigneur comme à un fidèle Créateur(25).

Apprendre les leçons que le Christ enseigne est le plus grand trésor que des

étudiants puissent trouver. Le repos vient à eux quand consciemment, ils essaient de

plaire au Seigneur(26).

136


Notes :

23. Letter 14, 1887.

24. The General Conference Bulletin [Bulletin de la conférence générale], 4 avril

1901.

25. The Youth's Instructor, 22 juin 1893.

26. Letter 144, 1901.

137


11 Mars

La dépendance de Dieu

Car sans moi vous ne pouvez rien faire. (Jean 15.5, dernière partie).

LA PREMIÈRE LEÇON à enseigner [... ] est une leçon de dépendance de Dieu.

[... ] Tout comme la fleur des champs a ses racines dans le sol et de même qu'elle doit

recevoir l'air, la rosée, la pluie et le soleil, nous devons recevoir de Dieu ce qui

entretiendra la vie de l'âme(27).

La présence de Dieu est garantie au chrétien. Ce Rocher de la foi est sa présence

vivante. L'être le plus faible peut dépendre de lui. Ceux qui pensent être les plus forts

peuvent devenir les plus faibles, à moins de dépendre du Christ comme source de leur

efficacité et de leur valeur. C'est le Roc sur lequel nous devons bâtir avec succès. Dieu

est présent dans le sacrifice expiatoire du Christ, dans son intercession, son pouvoir

tendre et aimant conduisant l'Église. Assis sur le trône éternel, il veille sur elle avec un

intense intérêt. Aussi longtemps que les membres de l'Église tireront par la foi leurs

sève et aliments de Jésus-Christ, et non d'opinions, de méthodes et d'artifices humains,

s'ils ont une conviction de la proximité de Dieu en Christ, ils placeront leur confiance

toute entière en lui et auront une connexion vitale avec le Christ, comme la branche est

attachée au tronc principal. L'Église n'est pas établie sur des théories humaines, des

plans interminables ou des formulaires, mais sur le Christ, sa justice. Elle est bâtie sur la

foi en Christ, « et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle » (Matthieu

16.18). [... ]

La force de chaque âme est en Dieu et non en l'homme. Le repos et la confiance

seront la force de tous ceux qui donnent leur coeur à Dieu. Le Christ ne porte pas un

intérêt occasionnel sur nous, mais un intérêt plus fort que celui d'une mère pour son

enfant. [... ] Notre Sauveur » nous a acquis au prix de ses souffrances humaines, de sa

tristesse, des insultes, du reproche, de l'abus, de la moquerie, du rejet et de la mort. Il

veille sur vous, enfant tremblant de Dieu. Il vous placera à l'abri sûr de sa protection. [...

] Les faiblesses de notre nature humaine ne pourront pas nous empêcher d'avoir accès

au Père céleste car il [le Christ] mourut pour intercéder pour nous(28).

138


Notes :

27. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 7, chap. 37, p.

194.

28. Manuscript 15, 1897.

139


12 Mars

Concentrant nos pensées sur le Christ

Être renouvelés par l'Esprit dans votre intelligence. (Éphésiens 4.23)

LA JEUNESSE ACTUELLE peut être formée pour l'accomplissement d'objectifs

élevés et saints. [... ] Ils sont des élèves à l'école du Christ, apprenant de jour en jour les

leçons du divin Maître(29).

C'est dans la jeunesse que les affections sont les plus ardentes, la mémoire plus

active, et le coeur plus susceptible à l'influence divine. C'est aussi durant la jeunesse que

les forces physiques et mentales devraient être mises en oeuvre pour que de grandes

améliorations soient effectuées tant en faveur du monde actuel que du monde à venir.

L'ensemble de connaissances importantes que peuvent acquérir nos jeunes

femmes et nos jeunes hommes est difficile à évaluer mais, pour atteindre un standard

élevé, ils doivent fermer la porte aux pensées dégradantes que Satan planterait dans leur

esprit, et refuser de céder à ses tentations. En chérissant l'objectif pur et fort d'être tout

ce pourquoi Dieu les a créés, les jeunes peuvent obtenir ce que même l'or ne peut

acheter. L'esprit doit être habitué à s'arrêter sur des sujets appropriés. Ils devraient

étudier les Saintes Écritures et apporter à leur vie quotidienne les principes que Dieu a

posés pour les guider. Celui qui a vieilli au service de Dieu peut trouver son esprit lésé

au sujet des choses qui se passent autour de lui, et de récentes transactions peuvent

bientôt disparaître de sa mémoire. Mais son esprit reste tout éveillé face aux scènes et

transactions de son enfance. Puissent les jeunes réaliser combien il est important de

maintenir l'esprit pur et sain, exempt de toute pensée corrompue, et préserver l'âme de

toute pratique dégradante car leur pureté ou impureté se reflète jusqu'à l'âge avancé(30).

Les vérités de la Bible, quand elles sont reçues, élèvent l'esprit de son niveau

terrestre inférieur. Si la Parole de Dieu était appréciée telle qu'elle le devrait, jeunes et

vieux posséderaient une intégrité intérieure, une force de principe qui les rendrait

capable de résister à la tentation(31).

140


Notes :

29. The Youth's Instructor, 25 octobre 1894.

30. Id.

31. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 77, p. 506.

141


13 Mars

Pour résister à la tentation

4.7)

Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous. (Jacques

SATAN SOUMET encore les enfants des hommes à la tentation. Il emploie tous

les moyens possibles à sa portée pour se dérober à la vue, et c'est pourquoi il y en a

autant qui ignorent ses artifices. Il y de cela quelques jours, la question me fut posée, «

Croyez-vous que le diable existe? » « Je le crois », répondis-je. « Eh bien, répliqua la

personne, je n'y crois pas. Nos mauvaises pensées et nos impulsions sont nos seuls

diables! » « Mais, repris-je, qui suggère ces pensées? D'où viennent-elles, si ce n'est de

Satan? » [... ]

Aussi surement que nous avons un Sauveur personnel, nous avons aussi un

adversaire personnel, cruel et rusé, qui nous épie à chaque pas et conspire pour nous

faire tomber. Il peut travailler plus efficacement en cachette. Il est surtout occupé,

partout où l'on pense qu'il n'existe pas. Lorsque nous suspectons le moins sa présence, il

prend l'avantage sur nous. Je suis alarmée de voir autant de jeunes céder à son pouvoir

sans le savoir. Si seulement ils étaient conscients du danger, ils se seraient précipités

vers le Christ, le refuge du pécheur(32).

Visez à être de fidèles étudiants à l'école du Christ, apprenant quotidiennement à

conformer votre vie au modèle divin. Fixez vos regards en-haut et avancez résolument

vers le but de la vocation céleste en Jésus-Christ. Avec persévérance, avancez-vous dans

la course chrétienne et, quel qu'en soit le prix, surmontez toutes les tentations qui vous

assaillent. Résistez au diable et il fuira loin de vous. Rapprochez-vous de Dieu et, si

vous voulez effectuer le premier pas en avant, sa main étendue sera là pour vous aider.

Il demeure avec vous, individuellement, que vous marchiez à la lumière du Soleil de

justice ou dans les ténèbres de l'erreur. La vérité de Dieu peut être pour vous une

bénédiction, si seulement vous permettez à son influence de purifier et raffiner votre

âme(33).

142


Notes :

32. The Youth's Instructor, 21 novembre 1883.

33. Ibid., 30 mai 1895.

143


14 Mars

Pour être aimant et aimable

Persévérez dans l'amour fraternel. (Hébreux 13.1)

AUCUN MEMBRE de la famille ne peut se renfermer sur lui-même. [... ] S'il est

rempli de l'amour du Christ, il fera preuve de courtoisie, d'amabilité, de considération

pour les sentiments d'autrui et communiquera par ses actions et son amour de joyeux

sentiments de tendresse et de reconnaissance. Il sera évident qu'il vit avec Jésus et qu'à

ses pieds, il apprend chaque jour de précieuses leçons, baigné de sa lumière et de sa

paix(34).

L'observation la plus rigoureuse de l'étiquette ne suffit pas à faire disparaître

l'irritabilité, la critique acerbe et la grossièreté de langage. Le véritable raffinement ne se

révèle pas aussi longtemps que nous nous considérons comme le centre du monde.

L'amour doit demeurer dans le coeur. Un chrétien authentique puise les motifs de ses

actes dans un amour profond pour son Maître. C'est de cet amour que jaillira en lui la

sympathie désintéressée pour ses frères.

De toutes les qualités qui méritent d'être recherchées, cultivées et développées, il

n'en est pas de plus valable aux yeux de Dieu qu'un coeur pur et un esprit plein de

gratitude et de sérénité.

Si la divine communion de l'amour et de la vérité règne en nous, elle se traduira

dans nos paroles et dans nos actes. [... ] L'esprit de la charité authentique doit habiter le

coeur. L'amour transmet à celui qui le possède grâce, charme et bienséance dans le

comportement. Il éclaire le visage et adoucit la voix, il raffine et ennoblit l'être humain

tout entier. Il le met en harmonie avec Dieu, car c'est un don du ciel(35).

Ne permettez à aucun égoïsme de vivre dans le coeur ou de trouver asile au foyer.

[... ] Quand tous se reconnaissent comme membres de la famille royale, la politesse la

plus sincère animera la vie au foyer. Tous les membres de la famille s'appliqueront à

rendre la vie agréable les uns pour les autres(36).

144


Notes :

34. The Youth's Instructor, 22 juin 1893.

35. Le foyer chrétien, chap. 69, p. 411.

36. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 26, p. 143.

145


15 Mars

L'humilité

Mais il donne une grâce supérieure, puisqu'elle dit: Dieu résiste aux orgueilleux,

mais il donne sa grâce aux humbles. (Jacques 4.6)

VOUS N'ÊTES EN SÉCURITÉ qu'en vous unissant au Christ dans une attitude

de parfaite soumission et d'obéissance. Le joug est léger puisque c'est le Christ luimême

qui en supporte la charge. Quand vous prendrez sur vous le fardeau de la croix,

elle deviendra légère et sera pour vous le gage de la vie éternelle. Chacun a le privilège

de suivre le Christ joyeusement en s'écriant à chaque pas: « Je deviens grand par ta

bonté ». Mais, si vous voulez voyager en direction du ciel, il vous faut adopter la Parole

de Dieu comme unique manuel. C'est dans les paroles inspirées que nous devons puiser

nos leçons, jour après jour. [... ]

L'esprit humain n'arrive pas à comprendre l'humiliation du Christ homme, mais

quiconque croit en la Parole de Dieu ne saurait douter de sa divinité et de sa

préexistence. Paul parle de notre Médiateur, le Fils unique de Dieu qui, dans l'état de

gloire, était en forme de Dieu, le Commandant des armées célestes et qui, lorsqu'il

voulut que sa divinité fût revêtue de l'humanité, prit la forme d'un serviteur. [... ]

En consentant à devenir homme, le Christ fit preuve d'une humilité qui étonne les

intelligences célestes. Accepter d'être un homme n'aurait pas constitué une humiliation

si ce n'était par le fait que le Christ exalté ait préexisté. Il nous faut ouvrir notre

entendement afin de comprendre que le Christ mit de côté sa robe et sa couronne

royales, son suprême commandement et revêtit sa divinité de l'humanité pour rencontrer

l'homme là où il se trouvait et donner à l'humanité le pouvoir moral de devenir enfants

de Dieu. Pour racheter l'homme, le Christ fut obéissant jusqu'à la mort, même la mort de

la croix(37). (voir Philippiens 2.8)

La douceur et l'humilité qui caractérisaient la vie du Christ se manifesteront dans

la vie et le caractère de ceux qui « marchent comme il a marché » (38).

146


Notes :

37. The Youth's Instructor, 13 octobre 1898.

38. Ibid., 8 novembre 1894.

147


16 Mars

La douceur

Il fait cheminer les humbles dans la justice, il enseigne aux humbles son chemin.

(Psaumes 25.9)

VOUS AUREZ À APPRENDRE l'importante leçon de ce qu'est être un homme

aux yeux de Dieu. Cela signifie être comme Jésus, doux et humble de coeur, considérer

que les intérêts d'autrui sont plus sacrés que les vôtres [... ] et le démontrer dans la

pratique de votre vie quotidienne, en preuve que vous n'étiez pas un élève distrait,

absent ou inattentif à l'école du Christ(39).

L'égoïsme ne peut exister dans un coeur où demeure le Christ. Nourri, il

bousculera tout dans ce coeur, vous poussant à suivre vos inclinations plutôt que vos

obligations, plaçant le moi au premier plan de vos pensées, tendant à vous gratifier et à

vous satisfaire au lieu de chercher à être une bénédiction pour autrui. Vos désirs, votre

plaisir, prévaudront sur tout. [... ] Le véritable bonheur doit être trouvé non dans la

satisfaction propre, mais en apprenant du Christ. [... ] Ceux qui croient en leur propre

sagesse et suivent leurs propres voies, se plaignent à chaque pas parce que le fardeau

que l'égoïsme pose sur eux est très pesant. [... ]

Jésus aime les jeunes et désire qu'ils possèdent cette paix que lui seul peut

procurer. Il les encourage à apprendre de lui la douceur et l'humilité du coeur. Cette

précieuse grâce est rarement vue chez les jeunes d'aujourd'hui, même pas chez ceux qui

professent être chrétiens. Leurs propres voies semblent correctes à leurs yeux. En

acceptant le nom du Christ, ils n'ont pas accepté son caractère. [... ] Ainsi, ils ne savent

rien de la joie et de la paix qu'on trouve à son service(40).

La douceur du Christ manifestée au sein de la famille rend chaque membre

heureux. Elle ne provoque pas de querelles, ne réplique pas de façon courroucée, mais

apaise l'irritation et répand une paix qui gagne tous ceux qui se trouvent dans son cercle

enchanté. Elle intègre à la grande famille du ciel les familles où elle règne ici-bas(41).

148


Notes :

39. Letter 16, 1886.

40. The Youth's Instructor, 21 novembre 1883.

41. Heureux ceux qui, « Les béatitudes », p. 23.

149


17 Mars

La prévenance

Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'ardente

compassion, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience. (Colossiens 3.12)

REGARDEZ À JÉSUS comme votre guide et modèle. [... ] Étudiez comment

vous pouvez être comme lui, riche en prévenance vis à vis d'autrui, en douceur et en

humilité. Alors, vous pourrez « [croître] à tous égards en celui qui est le chef, Christ »

(Éphésiens 4.15), réfléchir son image et être accepté par lui comme étant des siens à son

retour(42).

Quand nous acceptons Jésus par la foi et le laissons entrer dans le lieu très saint

de notre âme, le Saint-Esprit façonne le caractère à l'image et à la ressemblance du

Christ. Nous apprenons alors chaque jour des leçons à l'école du Christ. On reconnait le

caractère de l'arbre à ses fruits. « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits » (Matthieu 7.16).

Le chrétien brillera comme une lumière au milieu des ténèbres morales de ce monde.

Son coeur sera tendre et sensible aux sentiments d'autrui. La Parole de Dieu nous

instruit à être « prudents comme les serpents, et simples comme les colombes »

(Matthieu 10.16), et il est du devoir de chaque chrétien de se plier à la discipline des

principes de la Bible, afin qu'il soit « un ouvrier qui n'a pas à rougir » (2 Timothée

2.15). L'oeuvre des mains de ceux qui font ceci sera aussi durable que l'éternité. Elle ne

sera pas polluée par la moindre trace d'égoïsme et ne sera point une oeuvre médiocre et

négligée(43).

Une tendre affection devrait toujours être entretenue entre mari et femme, parents

et enfants, frères et soeurs. Toute parole de colère devrait être réprimée, et on ne devrait

pas sentir le moindre manque d'amour, même en apparence. C'est un devoir pour chaque

membre de la famille d'être aimable et de parler avec bienveillance.

Cultivez la tendresse, l'affection et l'amour qui se manifestent par des paroles et

des attentions pleines de délicatesse(44).

C'est plutôt la parure intérieure, les grâces de l'esprit, les paroles aimables,

150


l'attention que vous avez pour les autres que Dieu apprécie(45).

Notes :

42. The Youth's Instructor, 5 décembre 1883.

43. Ibid., 20 septembre 1894.

44. Le foyer chrétien, chap. 31, p. 189.

45. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 66, p. 429.

151


18 Mars

La maîtrise de soi

C'est pourquoi, moi aussi, je m'exerce à avoir constamment une conscience

irréprochable devant Dieu et devant les hommes. (Actes 24.16)

LA FORCE DE CARACTÈRE comprend deux choses: une volonté ferme et le

pouvoir de se dominer. Beaucoup de jeunes se trompent en prenant pour de la force de

caractère leurs passions incontrôlées. La vérité, c'est que celui qui est dominé par ses

passions est un homme faible. La grandeur réelle et la noblesse d'un homme sont

mesurées par la force des sentiments qu'il subjugue, et non par la force des sentiments

qui le subjuguent(46).

Nous ne devons jamais perdre la maîtrise de nous-mêmes. Gardons toujours à

l'esprit le parfait modèle. Une réaction marquée d'impatience, d'irritation et de colère est

un péché, même si, dans ces conditions, nous ne disons rien. Nous devons nous montrer

dignes, donner une représentation correcte du Christ. Proférer des mots de colère est

comme du silex frottant du silex: cela déclenche immédiatement une réaction furieuse.

Ne soyez jamais comme un hérisson. Au foyer, ne vous permettez pas de lancer

des propos rudes et blessants. Vous devriez inviter l'hôte céleste à venir chez vous et, en

même temps, faire en sorte que lui et les anges demeurent avec vous. Vous devriez

recevoir la justice du Christ, la sanctification de l'Esprit de Dieu, la beauté de sa sainteté

afin de révéler à tous autour de vous la lumière de la vie. [... ]

Sur son lit de mort, un célèbre empereur dit: « De toutes mes conquêtes, une seule

me procure une certaine consolation aujourd'hui, c'est la conquête de mon propre

tempérament turbulent ». Alexandre et César se rendirent compte qu'il leur était plus

facile de subjuguer le monde que de se dominer. Après avoir conquis nation après

nation, ils succombèrent: le premier « victime de l'intempérance, l'autre fou d'ambition

»(47).

La maîtrise de soi est le meilleur titre de noblesse d'un chrétien(48).

152


Dans l'oeuvre de Dieu, vous êtes constamment dans une école, apprenant des

leçons de maîtrise de soi, de dignité sanctifiée, de manière et d'attitude galantes(49).

Notes :

46. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 31, p. 161.

47. Ibid., chap. 13 p. 95, 96.

48. Jésus-Christ, chap. 31, p. 291.

49. Letter 174a, 1902.

153


19 Mars

La pureté

Il délivrera même le coupable, qui devra sa délivrance à la pureté de tes mains.

(Job 22.30)

CELUI QUI À JUSTE TITRE porte le nom de chrétien, qui signifie être comme

le Christ, sera rempli de piété et de pureté, d'amour et de révérence pour Dieu et Jésus-

Christ, son envoyé. Son esprit, ses mots et ses actions, tous porteront l'empreinte du ciel.

Tout le monde verra qu'il a été avec Jésus et qu'il a appris de lui. Ses prières seront

simples, ferventes et monteront vers Dieu sur les ailes de la foi. Ayant appris à l'école

du Christ, il aura une humble opinion de lui-même et, bien qu'il puisse être pauvre en

biens de ce monde, il sera riche des grâces de l'Esprit de Dieu et pourra bénir, ainsi

qu'enrichir autrui par son esprit et son influence parce que le Christ est en lui une source

d'eau vive jaillissant jusque dans la vie éternelle. Il répandra autour de lui, une

atmosphère d'espérance, de courage et de force, et cela couvrira de honte ceux qui sont

mondains, égoïstes, professeurs formalistes qui portent un nom vivant, mais qui sont

morts en réalité(50).

Mais la foi précieuse inspirée de Dieu communique la force et la noblesse. En

méditant sur la bonté du Seigneur, sur sa miséricorde et sur son amour infinis, la

perception de la vérité nous deviendra de plus en plus claire, et plus ardent aussi le désir

de posséder un coeur pur et un esprit lucide. L'âme qui respire l'atmosphère des saintes

pensées est transformée par cette communion avec Dieu qui résulte de l'étude de sa

Parole. La vérité est si large, si profonde, si influente qu'en s'efforçant de la saisir, le

moi est oublié. Le coeur en est attendri et devient humble, bon, aimant. [... ] Notre esprit

étant pur, il se fortifiera(51).

Cette pureté du coeur et cette beauté de l'esprit sont plus précieuses que l'or, pour

le temps et pour l'éternité. Seuls les coeurs purs verront Dieu(52).

Notes :

50. The Youth's Instructor, 22 juin 1893.

51. Le ministère de la guérison, « La connaissance primordiale », p. 401.

154


52. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 65, p. 418.

155


20 Mars

La simplicité

Toutefois, de même que le serpent séduisit Ève par sa ruse, je crains que vos

pensées ne se corrompent et ne s'écartent de la simplicité et de la pureté à l'égard de

Christ. (2 Corinthiens 11.3)

CELUI QUI PRATIQUE la simplicité dans toutes ses habitudes, maîtrisant ses

appétits et contrôlant ses passions peut garder ses capacités mentales fortes, actives,

vigoureuses, aptes à percevoir tout ce qui réclame pensée et action, capables de

discerner qui est saint du profane, et prêtes à s'engager dans toute entreprise destinée à

la gloire de Dieu et au bien de l'humanité(53).

Les petits devraient être élevés dans la simplicité de l'enfance. Ils devraient

apprendre à être heureux des devoirs modestes, des plaisirs et des expériences de leur

âge. L'enfance, c'est l'herbe de la parabole, et l'herbe possède une beauté qui n'est qu'à

elle. Les enfants ne devraient pas être poussés vers une maturité trop précoce, mais

devraient garder aussi longtemps que possible la fraîcheur et la grâce de leurs jeunes

années. Plus la vie d'un enfant est paisible et simple -- plus elle s'éloigne de tout ce qui

est agitation, artifice et plus elle est en harmonie avec la nature -- plus elle est propice

au développement d'une vitalité physique et intellectuelle, d'une force spirituelle.

Les parents devraient par leur exemple encourager la formation d'habitudes de

simplicité, et détourner leurs enfants d'une vie artificielle vers une vie naturelle. Les

enfants naturels et simples sont plus attirants(54).

Le plus grand Maître que le monde ait jamais connu était admiré pour sa

simplicité; car il présenta la vérité divine d'une manière telle que même les enfants

pouvaient comprendre ses paroles, et en même temps, il attirait l'attention des penseurs

les mieux éduqués et les plus profonds de ce monde. Par l'utilisation d'illustrations

familières, il rendit la vérité simple à l'esprit du peuple ordinaire. Avec simplicité, il

sema dans les esprits et dans les coeurs de ses auditeurs, la semence de la vérité de

l'évangile, qui germa et produisit une récolte pour la vie éternelle(55).

156


Sa gloire [du Christ] était dans sa simplicité(56).

Notes :

53. The Signs of the Times, 29 septembre 1881.

54. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 25, p. 139.

55. The Youth's Instructor, 4 mai 1893.

56. Counsels on Health [Conseils sur la santé], section 6, p. 320.

157


21 Mars

La fermeté

Alors tu lèveras ton front sans tache, tu seras ferme et sans crainte. (Job 11.15)

IL EST BON que la jeunesse ait le sentiment qu'elle doit développer au plus haut

degré ses facultés intellectuelles. Ne restreignons donc pas l'instruction, à laquelle le

Seigneur n'a pas fixé de limites. Mais sachons que nos connaissances n'ont aucune

valeur si elles ne sont pas utilisées pour la gloire de Dieu et le bien de l'humanité. [... ]

Ce qu'il nous faut, ce sont des connaissances qui affermissent l'esprit et l'âme et

qui fassent de nous des hommes et des femmes meilleurs. L'éducation du coeur est bien

plus importante que la simple étude livresque. Il est bon, essentiel même, de connaître le

monde que nous habitons; mais perdre de vue l'éternité, c'est aller au-devant d'un échec

irréparable. [... ] Si les jeunes se rendaient compte de leurs propres faiblesses, ils

rechercheraient la force qui vient de Dieu(57).

Il y a une science du christianisme; c'est celle-là qu'il faut maîtriser. Elle dépasse

les sciences humaines en profondeur, en largeur et en hauteur de toute la distance qui

sépare la terre du ciel. L'esprit doit être discipliné, éduqué, formé; car le service exigé

par Dieu est contraire à nos inclinations naturelles. Les tendances au mal, héréditaires

ou acquises, doivent être surmontées. Souvent, pour se mettre à l'école du Christ, il faut

renoncer à l'éducation reçue pendant toute une vie. Affermissons nos coeurs en Dieu,

habituons-nous à maîtriser nos pensées, afin de pouvoir résister à la tentation. Sachons

regarder en haut, car les principes de la Parole de Dieu sont aussi élevés que les cieux,

aussi vastes que l'éternité, et ils doivent avoir une influence sur notre vie quotidienne. Il

faut que chaque acte, chaque parole et chaque pensée soient inspirés par eux. Tous

doivent être harmonisés et soumis au Christ(58).

Notes :

57. Le ministère de la guérison, « La connaissance primordiale », p. 385, 386.

58. Ibid., p. 390.

158


22 Mars

La patience

Vous avez en effet besoin de persévérance, afin qu'après avoir accompli la

volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. (Hébreux 10.36)

LES VIES DE CERTAINS sont dénuées de paix et de joie parce qu'ils ne se sont

jamais libérés de l'empire du moi. Ils recherchent toujours la sympathie d'autrui. Si

seulement ils se mettaient au travail, se rendant utiles, présentant des mots d'amour et

d'encouragement à autrui, leur âme maintenant aride et triste deviendrait comme un

jardin arrosé.

Vous devez apprendre de précieuses leçons de patience à l'école du Christ. Ne

vous découragez pas, mais soyez persévérants dans l'oeuvre en toute humilité. Cela

vous conduira à Jésus et vous mènera à l'étudier comme modèle. Vous avez besoin de

travailler comme le fit Jésus(59).

Des épreuves surviendront, sans aucun doute, même pour ceux qui sont

pleinement consacrés. La patience des plus persévérants sera mise à rude épreuve. [... ]

[Le silence] est souvent le reproche le plus sévère que l'on puisse faire à celui qui a

péché par ses lèvres.

Lorsqu'ils [les enfants et les jeunes] perdent leur contrôle et qu'ils s'emportent en

parlant, la meilleure attitude à adopter est le silence, qui évite ainsi de blâmer, de

discuter ou de condamner. Ils ne tarderont pas à regretter leur comportement. Puisque le

silence est d'or, il sera souvent plus efficace que tout ce que l'on pourrait dire.

Lorsque les autres sont impatients, irritables et mécontents parce qu'ils ne

parviennent pas à maîtriser leur moi, entonnez un chant religieux. Lorsque Jésus

travaillait à son établi de charpentier, des camarades l'entouraient, cherchant parfois à

lasser sa patience; mais il se mettait à chanter de merveilleux psaumes et, avant même

de se rendre compte de ce qui leur arrivait, ils joignaient leurs voix à la sienne,

influencés à leur insu par le pouvoir du Saint-Esprit présent parmi eux(60).

159


Le parfait exemple de Christ et la grâce de Dieu lui sont donnés [à l'homme] pour

l'habiliter à former ses fils et ses filles afin qu'ils deviennent fils et filles de Dieu(61).

Notes :

59. The Youth's Instructor, 4 mai 1886.

60. Le foyer chrétien, chap. 71, 428.

61. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 73, p. 475.

160


23 Mars

L'abnégation

Voici que nous avons tout quitté et que nous t'avons suivi. (Marc 10.28)

TOUS ONT DES LEÇONS à apprendre à l'école du Christ, ainsi qu'une

expérience quotidienne à y gagner afin de mieux comprendre leurs obligations en tant

que ses enfants.

Souvent, des personnes honnêtes et bien intentionnées ne font aucun progrès dans

leur vie chrétienne parce qu'elles ne voient pas la nécessité d'apprendre constamment de

Jésus. Lors de leur conversion, elles se sont réjouies d'avoir pris position du côté du

Seigneur. Un an plus tard, elles portent le même témoignage. Il n'y a pas de preuve de

croissance spirituelle. Elles sont toujours faibles comme des enfants. [... ] La première

expérience des nouveaux convertis est heureuse et joyeuse, mais les épreuves arrivent,

les perplexités de la vie se présentent, des traits de caractère de nature pécheresse

n'ayant pas été contrôlés tendent à prendre le dessus et finissent trop souvent par

dominer leur vie. Alors, vient une perte de confiance et de paix, la négligence de la

prière et de l'étude de la Parole de Dieu. Par manque de la connaissance et de

l'expérience qu'ils auraient dû avoir, plusieurs d'entre eux tombent dans les bras de

Satan, vaincus, ne sachant comment discerner ses tentations, ni comment y résister. [... ]

Ayez foi en Jésus comme votre meilleur support. Rappelez-vous que ce n'est pas

à vous de choisir votre champ de travail, ou de suivre vos propres voies, mais regardez à

Jésus votre guide et votre modèle. Observez et adoptez son exemple et demandez-vous

constamment ce qui sera agréable à sa vue. Apprenez de lui des leçons de renoncement

de soi et d'abnégation(62).

Soyez toujours vigilants, gardant votre esprit centré sur Dieu, au lieu de vous

focaliser sur le vêtement, souffrant de l'orgueil qui demeure dans votre coeur. Cherchez

à vous oublier, soyez saint. Que votre esprit s'attache aux choses célestes, de même que

vos conversations. [... ] Ceux qui suivent le Christ choisiront la souffrance, l'abnégation

et auront son approbation ici-bas et [... ] la gloire, l'immortalité et la vie éternelle à

venir(63).

161


Notes :

62. The Youth's Instructor, 5 décembre 1883.

63. Ibid., 1 mai 1854.

162


24 Mars

Le pardon

Supportez-vous les uns les autres et faites-vous grâce réciproquement; si

quelqu'un a à se plaindre d'un autre, comme le Christ vous a fait grâce, vous aussi, faites

de même. (Colossiens 3.13)

LA RELIGION DE JÉSUS-CHRIST est synonyme de progrès. Elle signifie

aspirer toujours à un standard plus élevé et plus saint. Le chrétien dont le coeur a été

touché par la beauté du caractère du Sauveur doit mettre en pratique ce qu'il a appris à

l'école du Christ. Nous devons y être des élèves doués, apprenant assidûment ce qu'il

nous enseigne, jour après jour(64).

Nous ne pourrons jamais parvenir à la perfection du caractère si nous n'écoutons

pas la voix de Dieu et n'obéissons pas à ses conseils. Cette instruction ne s'applique pas

seulement à ceux qui n'ont pas souffert d'épreuves qui auraient pu générer de l'animosité

contre leurs frères, mais aussi à ceux qui ont été blessés, qui ont souffert d'injustice

financière, de reproches et de critiques, d'incompréhension et de faux jugement. Quand

ils voient leurs offenseurs, ceux-là ne doivent pas ouvrir leur coeur à la haine, ou

permettre à de mauvais sentiments de s'y ériger. [... ]

À l'exemple du Christ, pardonnons à nos ennemis et saisissons toutes les

opportunités pour démontrer notre amour à ceux qui nous ont offensés et, autant que

possible, pour leur faire du bien. [... ] Si nos offenseurs continuent encore leurs actions

néfastes, [... ] faisons des efforts pour nous réconcilier avec eux selon les instructions de

la Bible, et selon la recommandation du Christ lui-même. Si nos frères refusent notre

réconciliation, ne parlons pas d'eux et ne nuisons pas à leur influence, mais laissons-les

entre les mains de Dieu qui juge tous justement. [... ] Les jeunes peuvent prétendre

aimer l'oeuvre de Dieu mais, tant qu'ils ne sont pas réconciliés avec leurs compagnons,

ils ne le sont pas non plus avec Dieu. Ce sont ces [... ] sentiments égocentriques qui,

caressés, empêchent les bénédictions divines d'entrer dans le coeur et les foyers. Que

l'amour de Christ puisse couler à flots dans notre coeur et transformer notre caractère.

Autrement, nous ne pourrons pas nous considérer comme enfants de Dieu(65).

163


Notes :

64. The Youth's Instructor, 13 septembre 1894.

65. Ibid., 13 janvier 1898.

164


25 Mars

Le criblage de Pierre aboutit à sa conversion

Simon, Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé. Mais j'ai

prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas, et toi, quand tu seras converti, affermis tes

frères. (Luc 22.31,32)

LA RAISON POUR LAQUELLE beaucoup de soi-disant disciples du Christ

tombent dans de graves tentations est qu'ils ne se connaissent pas vraiment. C'est

pourquoi Pierre a été si sérieusement passé au crible par l'ennemi. Si nous pouvions

connaître nos faiblesses, nous pourrions voir l'immense étendue de nos besoins et nous

nous humilierions sous la puissante main de Dieu. Accrochant nos âmes désespérées au

Christ, nous ajouterions sa sagesse à notre ignorance, sa force à notre faiblesse et sa

toute-puissante endurance à notre fragilité. Pierre faillit parce qu'il ne connaissait pas sa

propre faiblesse. Il pensait être fort. [... ]

Si seulement il avait marché humblement avec Dieu, se cachant en Christ! S'il

avait sérieusement recherché l'aide divine, s'il avait été moins sûr de lui-même, reçu et

pratiqué les instructions du Seigneur, il aurait plutôt veillé et prié. [... ] S'il s'était

soigneusement examiné, le Seigneur lui aurait procuré l'aide divine et le criblage de

Satan n'aurait pas été nécessaire. [... ] Dans toute l'armée satanique, aucune puissance

n'est capable d'handicaper l'âme qui place sa foi simple et sa confiance en la sagesse qui

vient de Dieu(66).

Les soins vigilants du Christ en faveur de Pierre étaient l'unique cause de sa

restauration. Satan ne put rien faire contre la toute-puissante intercession du Christ. La

prière qu'il offrit en faveur de Pierre, il l'offre aujourd'hui à tous ceux qui ont un coeur

humble et contrit. [... ] Pierre pécha contre la lumière, la connaissance et contre des

privilèges nobles et exaltés. Son assurance causa sa chute et ce même mal opère encore

aujourd'hui dans les coeurs des hommes. Nous pouvons nous proposer d'être justes et de

faire ce qui est bien, mais nous tomberons sûrement dans l'erreur, à moins d'être de

constants apprentis à l'école du Christ. Notre seule sauvegarde est de marcher

humblement avec Dieu(67).

165


Notes :

66. The Youth's Instructor, 15 décembre 1898.

67. Id.

166


26 Mars

Lazare ressuscité pour témoigner à la gloire de Dieu

Après avoir entendu cela Jésus dit: Cette maladie n'est pas pour la mort, mais

pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle. (Jean 11.4)

LES DEUX JOURS de retard du Christ après avoir reçu la nouvelle de la maladie

de Lazare n'étaient ni une négligence, ni un déni de sa part. [... ] Ceci devrait être un

encouragement pour nous. [... ] Nous devons nous reposer sur le Seigneur et attendre

patiemment. [... ] La réponse à nos prières peut ne pas arriver aussi vite que nous le

désirons et peut aussi être différente de notre requête. Mais celui qui sait ce qui concourt

le mieux au bien de ses enfants déversera sur eux quelque chose de meilleur que ce

qu'ils ont demandé, s'ils ne se découragent pas ou perdent la foi(68).

Mais le Christ ne devait pas songer seulement à ses amis de Béthanie. Il devait

aussi faire l'éducation de ses disciples qui allaient être ses représentants dans le monde

afin que la bénédiction du Père pût embrasser tous les hommes. C'est pour leur bien

qu'il laissa mourir Lazare. S'il lui avait rendu la santé alors qu'il était malade, il n'aurait

pu opérer le miracle qui est la preuve la plus évidente de son caractère divin.

Si le Christ s'était trouvé dans la chambre du malade, Lazare ne serait pas mort

car Satan n'aurait eu aucun pouvoir sur lui. La mort n'eût pu vaincre Lazare en présence

du Dispensateur de la vie. Le Christ resta à distance pour permettre à l'ennemi d'exercer

sa puissance afin de pouvoir ensuite le chasser comme un ennemi vaincu. Les soeurs

affligées virent leur frère déposé dans le sépulcre. Le Christ savait que leur foi dans le

Rédempteur serait mise à rude épreuve au moment où elles verraient leur frère mort.

Mais il savait aussi que, grâce à la lutte qu'elles devraient mener, leur foi resplendirait

d'un éclat plus vif(69).

Pour tous ceux qui s'efforcent de saisir la main de Dieu, afin d'être dirigés par lui,

le moment du découragement le plus grand est celui-là même où le sécours divin est le

plus près. [... ] Il les fera sortir de toute tentation et de toute épreuve avec une foi plus

ferme et une expérience plus riche(70).

167


Notes :

68. The Youth's Instructor, 6 avril 1899.

69. Ibid., 13 avril 1899.

70. Jésus-Christ, chap. 58, p. 524.

168


27 Mars

La fidélité d'Élisée récompensée

Élie partie de là et trouva Élisée, fils de Chaphath, qui labourait. Il y avait devant

lui douze paires de boeufs, et il était avec la douzième. Élie passa près de lui et Jeta son

manteau sur lui. (1 Rois 19.19)

LE PROPHÈTE ÉLIE était sur le point de terminer son ministère terrestre. Il

fallait choisir un remplaçant pour continuer l'oeuvre initiée. Dans ce voyage, Élie avait

été dirigé vers le nord. [... ] Partout où il portait ses regards, la terre était à un seul

homme: un homme qui n'avait pas fléchi le genou devant Baal et dont le coeur était

resté attaché au service de Dieu. [... ] L'homme en question était Chaphath. [... ]

L'attention d'Élie se fixa sur Élisée, le fils de Chaphath qui, en compagnie des

serviteurs, labourait avec une charrue et douze attelages de boeufs. Il était éducateur,

directeur et ouvrier. Élisée ne vivait pas dans les cités voisines surpeuplées. Son père

était fermier agriculteur. Élisée avait reçu son éducation loin de la ville et de ses

dissipations, formé à développer des habitudes de simplicité, d'obéissance à ses parents

et à Dieu. [... ] Mais, malgré son esprit doux et paisible, Élisée avait un caractère ferme,

fait d'intégrité, de fidélité, d'amour et de crainte de Dieu. Il avait les caractéristiques

d'un dirigeant mêlées de la douceur d'un serviteur. Son esprit était exercé à la fidélité

dans les petites choses, comme dans tout ce qu'il faisait. Si Dieu l'avait appelé à

travailler pour lui plus directement, il était préparé à entendre sa voix.

Élisée était entouré de riches demeures, mais il réalisa que pour une éducation

complète, il devait travailler constamment dans tout autre ouvrage nécessaire. Il n'avait

pas l'intention d'être en quoi que ce soit moins informé que les serviteurs de son père. Il

avait appris comment servir d'abord afin de savoir comment diriger, former et

commander(71).

Désormais Élisée remplaçait Élie. Celui qui avait été fidèle dans les moindres

choses se montra fidèle aussi dans les grandes(72).

169


Notes :

71. The Youth's Instructor, 14 avril 1898.

72. Éducation, chap. 7, p. 71.

170


28 Mars

Moïse endura la vue de celui qui est invisible

C'est par la foi qu'il quitta l'Égypte sans craindre la fureur du roi; car il tint ferme,

comme voyant celui qui est invisible. (Hébreux 11.27)

POUR L'HONNEUR de Dieu et la délivrance de son peuple opprimé, Moïse

sacrifia les honneurs de l'Égypte. Alors, d'une façon toute particulière, Dieu entreprit de

le former. [... ] Il devait apprendre à dépendre de Dieu. Il avait mal compris l'intention

divine, et espérait délivrer Israël par la force. Pour y parvenir, il risqua tout, et échoua.

Vaincu, déçu, il s'enfuit et s'exila en terre étrangère. [... ] En apparence, sa mission était

remise à tout jamais; en fait, il se préparait à l'accomplir. [... ] En gardant les moutons et

les jeunes agneaux, il devait acquérir l'expérience qui ferait de lui le berger fidèle et

patient d'Israël. [... ] Dans la solitude des montagnes majestueuses, [... ] c'est là qu'il prit

conscience de la réalité de la présence divine, une conscience qui ne le quitta pas, de

toute sa longue vie épuisante et lourde de responsabilités. [... ] Ainsi, même incompris

et diffamé, accablé de reproches et d'insultes, face au danger et à la mort, « il tint ferme,

comme voyant celui qui est invisible(73). » (Hébreux 11.27)

Moïse est de loin supérieur en sagesse et intégrité à tous les souverains et les

hommes d'état de la terre. [... ] Il était généreux, noble, équilibré. Il était sans faille et

ses qualités n'étaient pas qu'à moitié développées. Il pouvait avec succès exhorter ses

compatriotes parce que sa vie elle-même était une représentation vivante de ce que peut

devenir et accomplir un homme ayant Dieu comme son soutient. [... ] Il parla toujours

du fond du coeur et put ainsi atteindre les coeurs. Ses connaissances étaient confirmées

et était pourtant aussi simple qu'un enfant dans la manifestation de ses profondes

sympathies. Doué d'un remarquable instinct, il pouvait juger instantanément des besoins

de tous ceux qui l'entouraient. [... ] Le Christ lui-même a dit qu'on peut se confier en

l'homme connu pour sa douceur. À travers lui, je peux me révéler au monde. Il ne

tissera dans son filet aucun fil d'égoïsme(74).

Notes :

73. Éducation, chap. 7, p. 72, 73.

74. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste] vol. 1, p.

171


1113.

172


29 Mars

Bien que sévèrement éprouvé, Job demeura parfait et intègre

Il y avait dans le pays d'Outs un homme dont le nom était Job. Cet homme était

intègre et droit; il craignait Dieu et s'écartait du mal. (Job 1.1)

L'AMOUR D'AUTRUI, principe de base du royaume de Dieu, est détesté de

Satan; il en refuse l'existence. Dès le début de sa lutte contre Dieu, il a cherché à

prouver que les mobiles de Dieu étaient égoïstes, et il procède de la même façon avec

tous ceux qui servent Dieu. L'oeuvre du Christ et de tous ceux qui portent son nom est

de démontrer la fausseté des revendications de Satan. [... ]

La vie de cet homme au sujet duquel Satan entra en lutte est tôt placée dans

l'histoire du monde. De Job, le patriarche d'Uz, celui qui sonde les coeurs rendait ainsi

témoignage: « Il n'y a personne comme lui sur la terre; c'est un homme intègre et droit,

qui craint Dieu et s'écarte du mal » (Job 1.8).

Satan répondit en attaquant avec mépris: « Est-ce d'une manière désintéressée que

Job craint Dieu? Ne l'as-tu pas protégé, lui, sa maison et tout ce qui lui appartient [... ] ,

touche à tout ce qui lui appartient » (Job 1.9-11).

L'Éternel dit à Satan: « Tout ce qui lui appartient est en ton pouvoir. [... ] Le

voici, il est en ton pouvoir: seulement, épargne sa vie » (Job 1.12;2.6).

Alors Satan fit disparaître tout ce que possédait Job: ses troupeaux, ses serviteurs

et ses servantes, ses fils et ses filles; « puis il frappa Job d'un ulcère malin, depuis la

plante du pied jusqu'au sommet de la tête » (Job 2.7).

Mais sa coupe d'amertume n'était pas pleine encore. Ses amis, considérant que

son malheur n'était rien d'autre que la rétribution de son péché, poursuivaient son esprit

meurtri et accablé de leurs accusations. [... ]

« Quand il m'aura mis à l'épreuve, j'en sortirai pur comme l'or » Job 23.10). C'est

ce qui advint. Par sa patience, son endurance, il se défendit avec succès et défendit par

173


là même celui qu'il représentait. Et « l'Éternel rétablit la situation de Job, [... ] et

l'Éternel lui accorda le double de tout ce qu'il avait possédé. [... ] L'Éternel bénit la

dernière partie (de la vie) de Job plus que la première(75). » (Job 42.10,12)

Notes :

75. Éducation, chap. 16, p. 176-178.

174


30 Mars

Paul rendu aveugle pour pouvoir voir le Christ

Ananias partit et, Lorsqu'il fat arrivé dans La maison, il imposa Les mains à Saul

et dit: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t'est apparu sur Le chemin par Lequel tu

venais, m'a envoyé pour que tu recouvres La vue et que tu sois rempli d'Esprit Saint.

(Actes 9.17)

DANS LES ÉCOLES MILITAIRES d'Égypte, Moïse avait appris à suivre la loi

de la force, et cette loi avait eu une telle emprise sur lui qu'il lui fallut quarante années

[... ] pour se préparer à diriger Israël selon une règle d'amour. Paul devait apprendre la

même leçon.

Aux portes de Damas, la vision de Jésus crucifié bouleversa sa vie. Le

persécuteur devint disciple, le maître devint élève. Les jours de ténèbres et de solitude

passés à Damas pesèrent comme des années d'expérience. Sous la direction du Christ,

Paul étudia l'Ancien Testament, qu'il gardait précieusement en mémoire. A lui aussi la

solitude au sein de la nature servit d'école. Il partit pour le désert d'Arabie et là, s'adonna

à l'étude des Écritures, s'instruisit auprès de Dieu. Il vida son âme de tous les préjugés,

de toutes les traditions qui avaient façonné sa vie, pour la remplir à la source de vérité.

Dès lors, sa vie fut guidée par le seul principe du don de soi, par le ministère de

l'amour. « Je me dois, disait-il, aux Grecs et aux Barbares, aux savants et aux ignorants

» (Romains 1.14). [... ]

Il possédait de grandes qualités intellectuelles et sa vie témoigne d'une sagesse

rare. Des principes de première importance, que les plus grands esprits de son époque

ignoraient, sont proclamés dans son enseignement et illustrés par sa vie. Il avait cette

extrême sagesse qui affine la perspicacité, ouvre le coeur, met l'homme en contact avec

d'autres hommes et lui permet d'éveiller ce qu'il y a en eux de meilleur et de les inciter à

vivre noblement. [... ]

« Insultés, nous bénissons; persécutés, nous supportons; calomniés, nous

consolons; [... ] [nous sommes regardés] comme attristés, et nous sommes toujours

175


joyeux; comme pauvres, et nous enrichissons plusieurs; comme n'ayant rien, et nous

possédons tout(76). » (1 Corinthiens 4.12,13; 2 Corinthiens 6.10)

Notes :

76. Éducation, chap. 7, p. 75-78.

176


31 Mars

Moab, un échec pour avoir refusé de changer

Moab était tranquille depuis sa Jeunesse, il reposait sur sa lie, il n'a pas été vidé

d'un récipient dans un autre, et n'est pas allé en déportation. Aussi son goût est resté, et

son odeur ne s'est pas changée. (Jérémie 48.11)

L'HOMME PEUT REFUSER d'écouter les conseils et les remontrances de Dieu

et choisir de prendre en main la direction de sa conduite. [... ] Comme Moab, il refuse

de changer. [... ] Il refuse de corriger ses mauvais traits de caractère, bien que le

Seigneur lui ait clairement indiqué son travail, ses privilèges, ses opportunités et les

progrès à faire. Il lui est trop difficile de renoncer à ses vieilles habitudes, de

transformer ses idées et ses méthodes. « Son goût est resté ». Il s'est accroché à ses

défauts(77).

Beaucoup ne se contentent pas de servir Dieu joyeusement là où il les a placés et

d'accomplir sans murmures l'oeuvre qu'il leur a assignée. On peut être mécontent de la

façon dont on s'acquitte de son devoir, mais on ne doit pas l'être de ce devoir lui-même,

et désirer faire autre chose. Dans sa providence, Dieu place devant ses enfants, pauvres

humains, des taches qui sont comme un remède à leurs esprits malades. [... ] Il en place

certains là où une discipline souple et un excès de tolérance ne deviendront pas un piège

pour eux, là où ils apprendront à apprécier la valeur du temps et à en faire un usage sage

et judicieux.

Il y en a qui veulent commander, alors qu'ils ont besoin d'apprendre que la

soumission fait partie de la sanctification. [... ] Ils se qualifieront ainsi pour occuper des

postes où leurs capacités disciplinées les rendront très utiles. D'autres sont disciplinés

par la déception, par des échecs apparents. Le dessein de Dieu est de leur apprendre à

vaincre les difficultés. [... ]

Beaucoup ignorent comment travailler pour Dieu, non pas parce qu'ils doivent

être ignorants, mais parce qu'ils ne désirent pas se soumettre à son processus

d'apprentissage. Moab est présenté comme un échec parce que, comme le déclare la

Parole de Dieu, « Moab était tranquille depuis sa jeunesse »(78).

177


Notes :

77. Letter 10, 1897.

78. Manuscript 79, 1903.

178


1er Avril

Notre coeur, la plus précieuse des offrandes

Mon fils [ma fille], donne-moi ton coeur, et que tes yeux se plaisent dans mes

voies. (Proverbes 23.26)

DONNEZ À DIEU la plus grande offrande que vous puissiez faire: donnez-lui

votre coeur. Il vous parle et vous dit: « Mon fils, ma fille, donne-moi ton coeur. Si vos

péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige car je vous

purifierai de mon sang. Je ferai de vous des membres de ma famille, des enfants du Roi

céleste. Acceptez le pardon et la paix que je vous accorde gratuitement. Je vous revêtirai

de ma justice - du vêtement de l'épouse - et je vous préparerai pour le dîner de mariage

de l'Agneau. Quand vous serez revêtus de ma justice, vous pourrez vivre des idéaux

élevés par la prière, le discernement et l'étude approfondie de ma Parole. Vous

comprendrez la vérité et votre caractère sera façonné par ma divine influence(1).

Quand Jésus demeure dans notre coeur, nous sommes purifiés, vivifiés, guidés et

dirigés par l'Esprit et prêts à faire tous les efforts pour que notre caractère soit en

harmonie avec ce que Dieu veut pour nous. Nous évitons tout ce qui est contraire à

l'esprit et à la volonté qu'il nous a révélés(2).

Une telle vie [... ] sera caractérisée par le confort, la pleine satisfaction parce que

nous vivons un avant-goût du ciel, et notre âme est en paix. [... ]Je souhaite que tous les

jeunes puissent comprendre à quel point Dieu est heureux quand ils lui donnent leur

coeur. Les anges veillent avec amour sur les pas des jeunes qui craignent et aiment

Dieu. Jésus les connaît par leur nom et ils peuvent, par leur exemple, encourager

d'autres jeunes à faire le bien. Ceux qui chérissent dans leur coeur et dans leur esprit les

paroles d'encouragement et les recommandations de Dieu sont des pierres précieuses à

ses yeux. Ils peuvent compter sur ses promesses et être des lumières vivantes dans le

monde(3).

179


Notes :

1. The Youth's Instructor, 30 juin 1892.

2. Ibid., 7 juin 1894.

3. Ibid., 3 août 1887.

180


2 Avril

Garder son coeur pour croître dans la grâce

Garde ton coeur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la

vie. (Proverbes 4.23)

GARDER SON COEUR plus que toute autre chose est essentiel pour croître dans

la grâce. De façon naturelle, le coeur est le siège des pensées mauvaises et des passions

pécheresses. Quand une personne éprouve le désir de se soumettre à Dieu, son coeur

doit être purifié par ['Esprit et débarrassé de toute impureté. Cependant, cela ne peut se

produire sans qu'elle le veuille vraiment.

Une fois son âme est purifiée, le chrétien a le devoir de la préserver de tout mal.

De nombreuses personnes semblent penser qu'adopter la religion du Christ n'implique

pas de renoncer à tous les péchés quotidiens et à toutes les habitudes mauvaises qui

maintiennent l'âme captive. Elles renoncent à certaines choses que leur conscience

condamne, mais n'invitent pas le Christ dans leur vie quotidienne. Elles ne s'efforcent

pas de lui ressembler et son esprit ne règne pas dans leur foyer. Elles ne prêtent pas

attention à leurs paroles. Trop souvent, elles parlent sur un ton impatient et irrité et

prononcent des. paroles qui attisent les pires passions du coeur humain. De telles

personnes doivent inviter le Christ à demeurer en elles. C'est grâce à la force divine

qu'elles pourront veiller à leurs paroles et à leurs actions. En gardant notre coeur, nous

devons prier avec force, supplier sans relâche le trône de grâce afin de recevoir un

soutien divin. Ceux qui affirment être chrétiens doivent venir à Dieu avec sincérité et

humilité, lui demandant de les aider. Le Sauveur nous demande de prier sans cesse. Le

chrétien ne peut être en permanence en position de prière, mais peut présenter à Dieu

constamment ses pensées et ses aspirations. Notre assurance s'évanouirait si nous

parlions moins et priions davantage(4).

Nos affections devraient se concentrer sur Dieu. Contemplons sa grandeur, sa

compassion et ses excellents bienfaits. Que sa bonté, son amour et la perfection de son

caractère rendent notre coeur captif(5).

Le Sauveur du monde désire que les enfants et les jeunes puissent lui donner leur

181


coeur(6).

Notes :

4. The Youth's Instructor, 5 mars 1903.

5. The Review and Herald, 29 mars 1870.

6. The Youth's Instructor, 10 août 1893.

182


3 Avril

Dieu nous promet un coeur de chair

Je vous donnerai un coeur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau;

j'ôterai de votre chair le coeur de pierre et je vous donnerai un coeur de chair. (Ézéchiel

36.26)

LES JEUNES ont souvent des difficultés à comprendre l'expression « un coeur

nouveau ». Ils ne comprennent pas ce qu'elle signifie. Ils pensent qu'un changement

particulier va s'opérer dans leurs sentiments. C'est ainsi qu'ils conçoivent la conversion.

En raison de cette erreur, de nombreuses personnes chutent et échouent, car elles ne

savent pas ce que signifie: « Vous devez naître de nouveau ». [... ] Quand Jésus parle

d'un coeur nouveau, il s'agit de la vie, de l'esprit, de l'être entier. Avoir un coeur

nouveau signifie se détacher du monde et regarder au Christ. Avoir un coeur nouveau

signifie avoir un esprit nouveau, des objectifs nouveaux, des motivations nouvelles.

Quel est le signe d'un coeur nouveau? C'est une vie transformée. Il s'agit de mourir à

soi, à notre orgueil et à notre égoïsme, à chaque heure et à chaque jour(7).

Alors un esprit de bonté peut se manifester en nous, non pas de façon

occasionnelle, mais constamment. Nous adoptons une attitude différente, nous nous

comportons de façon toute autre en paroles et en actions vis-à-vis de toutes les

personnes que nous fréquentons. Nous ne mettons pas en avant leurs défauts, ni ne les

considérons sous un jour défavorable. Nous agissons de façon conforme à la volonté du

Christ. [... ]

Au lieu de dénoncer les défauts de nos semblables et de les critiquer, nous faisons

tous les efforts possibles pour apaiser et restaurer les relations. [... ] Un esprit dur est

brut et grossier. Il n'est pas spirituel car son coeur n'est pas de chair, mais aussi dur que

la pierre. Leur seul secours est de tomber sur le Roc divin et de s'y briser. Le Seigneur

placera de tels coeurs dans un creuset et les éprouvera par le feu, comme l'est l'or.

Quand le Seigneur verra qu'ils reflètent son image, il les en retirera. [... ] La religion du

Christ signifie le laisser prendre possession de notre être entier, donner force et vigueur

à toutes nos facultés, nous restaurer, nous purifier et nous transformer. Cela se manifeste

sans éclat ni bruit, mais ceux qui se soumettent ainsi au Christ mènent une vie droite et

183


désintéressée(8).

Seule la puissance de Dieu peut changer notre coeur de pierre en un coeur de

chair(9).

Notes :

7. The Youth's Instructor, 26 septembre 1901.

8. Letter 15, 1895.

9. Manuscript 95, 1903.

184


4 Avril

Le coeur nouveau aime comme le Christ a aimé

Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres;

comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. (Jean 13.34)

JÉSUS NOUS DIT: « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

L'amour n'est pas qu'une impulsion, une émotion transitoire qui dépend des

circonstances. C'est un principe de vie, une puissance constante. L'âme est nourrie de

l'amour pur que déverse le coeur du Christ, telle une source qui ne tarit jamais. Notre

coeur est vivifié, nos motivations purifiées et nos sentiments fortifiés quand nous

sommes en communion avec lui. Sous l'influence et la discipline du Saint-Esprit, les

enfants de Dieu font preuve d'un amour réciproque, sincère et profond, « sans partialité,

sans hypocrisie » Jacques 3.17). Ceci devient possible quand l'amour de Dieu règne

dans notre coeur. L'affection mutuelle provient de la relation que nous entretenons avec

Dieu. Nous formons une famille et nous nous aimons comme lui nous a aimés.

Comparées à cet amour véritable, sanctifié et délibéré, les affections superficielles de ce

monde, les expressions dénuées de sens des amitiés volubiles sont semblables à la balle

du grain de blé(10).

Aimer comme le Christ a aimé signifie faire preuve d'altruisme en tout temps et

en tout lieu, prononcer des paroles agréables et faire preuve de bonté. [... ] L'origine de

l'amour authentique est céleste et son parfum augmente, à mesure qu'il est dispensé aux

autres. [... ]

L'amour du Christ est profond, véritable et est accordé librement à ceux qui sont

prêts à l'accepter. Son amour est dépourvu d'égoïsme. Il vient du ciel et est un principe

qui gouverne notre vie. Nous pouvons le manifester non seulement à tous nos proches,

mais aussi à tous ceux avec qui nous entrons en contact. Il nous poussera à accomplir

des petites attentions, à faire des concessions, à faire preuve de bonté, à prononcer des

paroles tendres, sincères et encourageantes. Il nous poussera à avoir compassion de ceux

dont le coeur aspire à l'empathie(11).

185


Notes :

10. Letter 63, 1896.

11. Manuscript 17, 1899.

186


5 Avril

Le coeur transformé produit de bonnes choses

L'homme bon tire du bien de son bon trésor. (Matthieu 12.35)

LA VÉRITABLE SANCTIFICATION unit les croyants au Christ et les uns aux

autres dans des liens de tendre sympathie. Ces liens permettent de déverser dans le

coeur de chacun un amour qui vient du Christ et qui peut être prodigué à autrui.

Les qualités qu'il est essentiel de posséder sont celles qui caractérisaient le

caractère parfait du Christ: son amour, sa patience, son altruisme et sa bonté. On

bénéficie de ces attributs en accomplissant des oeuvres bonnes avec un coeur bon. [... ]

Les chrétiens aiment ceux qui les entourent comme de précieuses âmes pour lesquelles

le Christ est mort. Un chrétien sans amour ne peut exister « car Dieu est amour ». [... ] «

Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres, comme je

vous ai aimés » (1 Jean 4.8; 13.34). Voici le fruit que nous devons rendre à Dieu(12).

Le Seigneur nous viendra en aide là où nous en aurons le plus besoin dans la

grande oeuvre qui consiste à surmonter et conquérir notre moi. Que la loi de la

bienveillance soit sur nos lèvres et que l'huile de la grâce habite en nos coeurs. Cela

produira de merveilleux résultats. Vous serez doux, bons et courtois. Vous avez besoin

de toutes ces grâces. Vous devez recevoir le Saint-Esprit et l'intégrer à votre caractère.

Alors il sera semblable au feu sacré, produisant un encens qui montera vers Dieu et qui

émanera non pas de lèvres qui condamnent, mais qui guérissent l'âme. Votre visage

reflétera l'image du divin. [... ] Dieu exige de toute âme à son service qu'elle allume son

encensoir sur les charbons du feu sacré. Vous retiendrez les paroles banales, sévères et

dures si promptes à sortir de vos lèvres et l'Esprit de Dieu parlera par votre

intermédiaire. En contemplant le caractère de Dieu, vous serez transformés à sa

ressemblance. Seule la grâce du Christ peut changer votre coeur, et vous refléterez alors

l'image du Seigneur Jésus. Dieu nous invite à lui ressembler en étant purs, saints et sans

défaut. Nous sommes appelés à porter en nous l'image de Dieu(13).

Notes :

12. Manuscript 133, 1899.

187


13. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 3, p.

1164.

188


6 Avril

Un coeur transformé est un coeur pur

Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu! (Matthieu 5.8)

LA SAGESSE qui vient d'en haut est « premièrement pure » (Jacques 3.17). Dans

la cité de Dieu, il n'entrera rien de souillé. Tous ceux qui veulent y habiter devront avoir

purifié leur coeur ici-bas. Celui qui veut suivre Jésus marquera une aversion toujours

plus vive tant pour les manières et le langage inconvenants que pour les pensées

grossières. Quand Jésus entre dans un coeur, il y apporte la pureté de la pensée et de la

conduite.

Mais les paroles de Jésus: « Heureux ceux qui ont le coeur pur » (Matthieu 5.8),

ont une signification plus profonde encore. Il ne s'agit pas simplement d'être pur dans le

sens où le monde comprend habituellement la pureté, c'est-à-dire le contraire de la

sensualité et de la volupté, mais de cette pureté qui implique la loyauté dans les mobiles

les plus secrets de l'âme, l'humilité, le désintéressement, la candeur enfantine. [... ]

Le Créateur apparaît sous un jour nouveau à ceux dont le coeur est pur; leur

Rédempteur leur devient plus cher, et plus ils discernent la pureté et la beauté de son

caractère, plus ils aspirent à lui ressembler. Ils voient en Dieu un Père qui voudrait

serrer dans ses bras un fils repentant, et leurs coeurs se remplissent d'une joie ineffable

[... ].

Ceux dont le coeur est pur reconnaissent le Créateur dans les oeuvres de sa main

puissante et dans les beautés répandues dans l'univers. Dans sa parole écrite, ils lisent en

lignes plus claires la révélation de sa miséricorde, de sa bonté et de sa grâce. Les vérités

qui sont cachées aux sages et aux intelligents sont révélées aux enfants. La beauté et la

valeur de cette Parole [... ] se manifestent constamment aux humbles qui désirent

sincèrement connaître Dieu et lui obéir. [... ]

Ceux dont le coeur est pur vivent comme en la présence visible de Dieu pendant

le temps qu'il leur accorde de passer sur cette terre. Puis, plus tard, quand ils auront

revêtu l'immortalité, ils le verront face à face, comme Adam lorsqu'il se promenait dans

189


le jardin d'Éden et s'entretenait avec Dieu. « Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un

miroir, d'une manière confuse, mais alors, nous verrons face à face(14). » (1 Corinthiens

13.12)

Notes :

14. Heureux ceux qui, « Les béatitudes », p. 28-30.

190


7 Avril

La paix de Dieu règne dans les coeurs transformés

Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos

pensées en Christ-Jésus. (Philippiens 4.7)

LORSQUE NOUS PERMETTRONS au Christ de demeurer dans notre âme, la

paix de Dieu qui surpasse toute intelligence gardera nos coeurs et nos esprits en lui.

Quoique se déroulant au milieu des luttes, la vie de Jésus sur la terre fut une vie de paix.

Poursuivi par des ennemis furieux, il disait: « Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne

m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable » (Jean 8.29).

Aucune manifestation de colère humaine ou satanique ne pouvait troubler le calme de sa

communion parfaite avec Dieu. Il nous dit: « Je vous laisse la paix, je vous donne ma

paix » Jean 14.27). « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis

doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes » (Matthieu 11.29).

Portez avec moi le joug du service pour la gloire de Dieu et pour le relèvement de

l'humanité, et vous verrez combien il est doux et combien ce fardeau est léger. [... ]

Le bonheur terrestre est éphémère. Il dépend essentiellement des circonstances

qui le produisent; mais la paix du Christ est une paix qui demeure. Ni les circonstances

de la vie, ni les biens de la terre, ni le nombre de nos amis terrestres n'influent sur elle.

Le Christ est la fontaine d'où jaillit l'eau de la vie, et le bonheur que nous y puisons ne

tarira jamais(15).

L'expérience de chacun confirme la vérité de ces paroles de l'Écriture: « Les

méchants sont comme la mer agitée, qui ne peut s'apaiser. [... ] Il n'y a point de paix

pour les méchants, a dit mon Dieu » (Ésaïe 57.20,21). Le péché a détruit notre paix.

Aucun repos, tant que notre moi n'a pas fait sa soumission. Aucun pouvoir humain ne

peut contenir les fortes passions du coeur. En ceci nous sommes aussi impuissants que

les disciples au milieu de la mer en furie. Mais celui qui a adressé une parole de paix

aux vagues de Galilée a aussi une parole de paix pour chaque âme. Quelle que soit la

violence de la tempête, ceux qui se tournent vers Jésus en lui criant [... ] obtiendront la

délivrance. Sa grâce [... ] apaise les conflits des passions humaines; le coeur trouve son

repos dans son amour(16).

191


Notes :

15. Heureux ceux qui, « Les béatitudes », p. 22.

16. Jésus-Christ, chap. 35, p. 327.

192


8 Avril

Transformés par le renouvellement de l'intelligence

Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le

renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu:

ce qui est bon, agréable et parfait. (Romains 12.2)

LES HOMMES ET LES FEMMES s'intéresseront-ils à la façon dont Dieu

considère ses créatures? Il a façonné l'intelligence humaine. Il n'existe aucune pensée

noble qui ne vienne de lui. Il connaît toutes les voies mystérieuses de l'esprit humain.

Ne l'a-t-il pas en effet formé? Dieu voit que le péché a dégradé l'homme, mais il le

considère avec bienveillance et compassion car il sait que Satan exerce sur lui sa

puissance(17).

Toute réforme véritable débute par l'affinage de l'âme. C'est par la purification de

la régénération de l'intelligence opérée par le Saint-Esprit qu'un changement peut

s'opérer dans notre vie(18).

C'est en contemplant le Christ que nous sommes changés. Si nous tournons

constamment notre esprit vers des choses temporelles, elles nous accapareront

totalement et affecteront notre caractère de façon à nous faire perdre de vue la gloire de

Dieu et l'oublier. Les opportunités qui leur sont inhérentes se mêlent aux choses célestes

qui sont alors méprisées et la vie spirituelle meurt. [... ]

Faites en sorte de dépendre totalement de Dieu. Si ce n'est pas le cas, il est temps

pour vous de faire une pause. Arrêtez-vous là où vous êtes et changez vos priorités. [... ]

En toute sincérité et avec force, criez à Dieu. Luttez avec les représentants du ciel

jusqu'à ce que vous obteniez la victoire. Placez tout votre être entre les mains du

Seigneur, votre âme, votre corps et votre esprit, et prenez la ferme résolution de vous

mettre à son service avec amour, mû par sa volonté, sous les ordres de son Esprit. [... ]

Alors vous pourrez distinguer clairement les choses célestes(19).

Si nous réfléchissions davantage à Christ et au monde céleste, nous trouverions

un puissant stimulant et un soutien dans les batailles du Seigneur. L'orgueil et l'amour

193


du monde perdront leur emprise tandis que nous contemplerons les gloires de la patrie

meilleure où nous serons bientôt. Mis en regard de l'amabilité du Christ, tous les attraits

de la terre perdront leur valeur(20).

Notes :

17. The General Conference Bulletin [Bulletin de la Conférence générale], 1 avril

1899.

18. Manuscript 95, 1903.

19. Manuscript 24, 1891.

20. Messages à la jeunesse, chap. 30, p. 111.

194


9 Avril

L'intelligence grandit grâce à des efforts constants

Un homme sage est plein de puissance, et celui qui a la connaissance accroît sa

force. (Proverbes 24.5)

FOURNISSEZ les plus grands efforts. Faites appel aux plus puissantes

motivations. Vous êtes en phase d'apprentissage. Efforcez-vous d'aller au fond de toutes

choses. Pour devenir compétents dans les sujets qui vous concernent, n'abaissez jamais

vos objectifs. Ne vous laissez pas aller à l'habitude de la superficialité et de la

négligence dans vos devoirs et vos études car cette habitude se fortifiera et vous ne

serez plus capable de faire de votre mieux. L'esprit se satisfait naturellement de ce qui

nécessite peu de soin et d'effort, et se contente de ce qui est médiocre et secondaire.

Jeunes femmes et jeunes hommes, la connaissance peut atteindre des profondeurs que

vous n'avez jamais soupçonnées. Pourtant, vous êtes fiers et satisfaits de vos succès

superficiels. Si vous en saviez bien davantage, vous seriez convaincus qu'en réalité vous

savez bien peu de choses.

Dieu demande de vous des efforts intellectuels énergiques et véritables. Grâce à

ces efforts déterminés, vous serez fortifiés. Votre travail vous semblera toujours

agréable car vous saurez que vous progressez. Vous pouvez aussi bien vous habituer à

avancer lentement, de façon incertaine et irrésolue au point de ne pas accomplir la

moitié de l'oeuvre de votre vie, ou bien fixer vos yeux sur Dieu et, fortifié par la prière,

surmonter votre honteuse lenteur, ainsi que votre inimitié pour le travail et exercer votre

esprit à réfléchir rapidement et mobiliser vos efforts au moment approprié(21).

Dieu a doté l'esprit humaine une grande puissance: la puissance de montrer que le

Créateur a accordé aux hommes la capacité de mener une grande lutte contre l'ennemi

de la justice, la puissance de montrer qu'il est possible de remporter la victoire dans le

conflit du bien contre le mal. À ceux qui désirent faire sa volonté, Dieu déclare: « Bien,

bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, je t'établirai sur beaucoup; entre

dans la joie de ton maître(22). » (Matthieu 25.21)

195


Notes :

21. The S.D.A. Bible Commentry [Commentaire biblique adventiste], vol. 3, p.

1161, 1162.

22. Letter 141, 1902.

196


10 Avril

Toute pensée obéit au Christ

Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élèvent contre la

connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance au Christ. (2

Corinthiens 10.5)

LE SEIGNEUR PURIFIE notre coeur de la même façon que nous aérons une

pièce. Nous ne fermons ni les portes, ni les fenêtres et ne diffusons pas de substance qui

assainisse, mais ouvrons grand les portes et les fenêtres et laissons entrer l'air et

l'atmosphère céleste qui purifient. [... ] Les fenêtres des impulsions et des sentiments

doivent être ouvertes sur le ciel, et la poussière de l'égoïsme et de l'amour des choses de

la terre doit être chassée. La grâce de Dieu doit balayer les chambres de notre esprit,

l'imagination doit contempler des thèmes célestes, et chaque élément de notre nature

doit être purifié et fortifié par l'Esprit de Dieu(23).

Nous sommes invités à faire en sorte de contrôler et maîtriser nos pensées afin

qu'elles ne s'égarent pas et qu'elles ne se concentrent pas sur des sujets qui affaiblissent

et dégradent l'âme. Nos pensées, ainsi que tout ce qui nous tient à coeur doivent être

pures. [... ] Le Seigneur nous a accordé de grandes capacités et nous devons les utiliser

de façon à contempler les choses célestes. Dieu nous donne en abondance ce dont nous

avons besoin afin que notre âme puisse progresser sans cesse en direction de la vie

éternelle. [... ]

Nous consacrons beaucoup de temps et d'énergie aux choses banales de ce monde

et négligeons trop souvent les sujets relatifs à la vie éternelle. Les nobles capacités de

notre esprit en sont affaiblies et affectées car nous perdons l'habitude de concentrer

notre attention sur des sujets qui en valent la peine. « Que tout ce qui est vrai, tout ce

qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout

ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos

pensées » (Philippiens 4.8). Alors que nous méditons la perfection de notre divin

Modèle, nous éprouvons toujours davantage le désir d'être transformés et renouvelés à

son image parfaite. Nous sommes appelés à sortir du monde et à nous en séparer pour

bientôt devenir les fils et les filles du Très-Haut(24).

197


Notes :

23. Manuscript 3, 1892.

24. The Review and Herald, 12 juin 1888.

198


11 Avril

L'esprit doit être nourri d'une nourriture pure

Toute parole de Dieu est éprouvée. Il est un bouclier pour ceux qui se réfugient

en lui. (Proverbes 30.5)

DE NOMBREUSES PERSONNES se distraient en lisant des livres superficiels.

Leur esprit est alors nourri d'une nourriture médiocre qui n'encourage pas la réflexion, et

ils ne peuvent chercher à comprendre et méditer sur les sujets relatifs au ciel et à la vie

éternelle. Le Seigneur invite les enfants et les jeunes à s'efforcer de découvrir la vérité

comme s'il s'agissait d'un trésor caché, et à s'intéresser et s'attacher à ce qui peut unir

l'être humain et le divin(25).

Notre esprit doit être nourri d'une nourriture pure, afin que notre coeur puisse être

pur. [... ] La Bible est une règle de vie pour les jeunes qui désirent être fidèles au Roi

des cieux. « Je serre ta promesse dans mon coeur, afin de ne pas pécher contre toi(26). »

(Psaume 119.11)

Les jeunes ne peuvent apprendre à réfléchir de façon saine, ni adopter de

principes religieux appropriés s'ils ne lisent pas la Parole de Dieu. Ce livre qui contient

une histoire passionnante leur permet de découvrir la voie du salut en Christ et peut être

pour eux un guide les menant vers une vie plus noble et plus élevée(27).

La Bible permet à ceux qui la sondent avec sincérité d'acquérir une véritable

discipline mentale. En méditant sur les sujets spirituels, leurs facultés sont enrichies. Ils

sont remplis d'humilité lorsque Dieu et ses vérités révélées sont exaltées. [... ] La Bible

propose une nourriture de qualité dont les chrétiens ont besoin pour pouvoir croître

spirituellement et intellectuellement. [... ] Son étude permet de découvrir ce que les

patriarches et les prophètes ont à nous dire. La vérité est exprimée dans un langage

noble qui exerce une véritable fascination sur l'esprit. Ceux qui lisent la Bible détachent

leurs pensées des choses de cette terre et se sentent poussés à méditer sur la gloire de la

vie éternelle à venir(28).

Consacrons donc notre esprit, nos capacités et toute la puissance de notre cerveau

199


à l'étude de la pensée de Dieu(29).

Notes :

25. The Youth's Instructor, 31 août 1887.

26. Ibid., 3 août 1887.

27. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 2, chap. 54, p.

410, 411.

28. The Review and Herald, 21 août 1888.

29. Testimonies for the Church, vol. 8, p. 319.

200


12 Avril

Prendre le temps de méditer sur Dieu

Arrêtez, et reconnaissez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur

la terre. (Psaume 46.11)

LES CHRÉTIENS sont invités [... ] à cultiver l'amour de la méditation et à faire

en sorte de développer un esprit de dévotion. Beaucoup sont réticentes à consacrer du

temps à la méditation, à l'étude des Écritures et à la prière, comme si cela était une perte

de temps. J'aimerais que vous puissiez considérer ces choses à la lumière de ce que Dieu

veut pour vous. En effet, cela vous permettrait de faire du royaume des cieux une

priorité dans votre vie. Le fait de vous concentrer sur les choses relatives à la vie

éternelle vous permettra d'être fortifiés et d'accomplir toutes vos tâches avec

enthousiasme. Vous attacher aux choses spirituelles donnera du sens à toutes vos

entreprises(30).

Que tous ceux qui désirent prendre part à la nature divine prennent conscience de

l'importance de fuir la corruption de ce monde et de ses convoitises. Nous devons lutter

de toutes nos forces et avec persévérance contre les pensées mauvaises. Nous devons

résister résolument à la tentation de pécher par nos pensées ou nos actions. Notre âme

doit être préservée de toute impureté par la foi en celui qui peut nous éviter de chuter.

Nous sommes invités à méditer sur les Écritures, à réfléchir de façon sincère et posée

aux sujets qui concernent notre salut éternel. Il est essentiel que nous réfléchissions

sérieusement à l'amour et à la compassion infinie de Jésus et au sacrifice qu'il a consenti

en notre faveur. Nous devons méditer sur le caractère de notre Rédempteur et

Intercesseur. Nous sommes encouragés à chercher à comprendre le sens du plan du

salut. Prenons le temps de méditer sur la mission accomplie par celui qui est venu

sauver ses enfants de leurs péchés. Lorsque nous réfléchissons régulièrement aux choses

spirituelles, notre foi et notre amour peuvent grandir. Nos prières seront toujours plus

agréables à Dieu puisqu'elles seront toujours plus empruntes de foi et d'amour. Elles

seront plus intelligentes et plus ferventes(31).

L'esprit ainsi rempli, [... ] celui qui croit en Christ sera en mesure de produire de

bonnes choses à partir du trésor de son coeur(32).

201


Notes :

30. The Review and Herald, 29 mars 1870.

31. Ibid., 12 juin 1888.

32. The Youth's Instructor, 7 juin 1894.

202


13 Avril

L'importance de se détourner de ce qui est artificiel

Quand je regarde tes cieux, ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as

établies: Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l'homme,

pour que tu prennes garde à lui? (Psaume 8.4,5)

DIEU NOUS ENCOURAGE à méditer sur le monde naturel. Il désire que nous

nous détournions de ce qui est artificiel pour nous tourner vers ce qui est naturel. Nous

prendrons conscience de l'importance d'agir ainsi en levant les yeux vers les collines de

Dieu et en contemplant les oeuvres qu'il a créées de ses propres mains. En effet, il a

façonné les collines de ses mains et il les a placées dans notre monde de façon à ce

qu'elles ne bougent plus, si ce n'est sur son ordre. Le vent, le soleil, la pluie, la neige et

la glace- tout cela vient de lui.

Les chrétiens peuvent discerner l'amour et la bienveillance de Dieu dans tous les

bienfaits qu'il leur accorde. Les beautés de la nature sont un sujet essentiel de

méditation. Lorsque nous étudions les merveilles de la nature qui nous entoure, notre

esprit est naturellement porté à se tourner vers l'auteur de toute beauté. Les oeuvres de

Dieu parlent à nos sens, magnifient sa puissance et exaltent sa sagesse. Toutes les

choses créées sont une source d'inspiration pour les enfants de Dieu, elles façonnent leur

goût et ils sont ainsi encouragés à considérer ces preuves précieuses de l'amour de Dieu

comme étant supérieures à toutes les capacités humaines.

Le psalmiste exalte Dieu et tout ce qu'il a créé en employant des termes très forts:

« Quand je regarde tes cieux, ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as

établies: Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui(33)? » (Psaume 8.4,5)

Rempli de l'amour du sport et des plaisirs, le monde aspire sans cesse à découvrir

de nouveaux centres d'intérêt, et si peu de temps est consacré à la méditation sur le

Créateur des cieux et de la terre. Dieu invite ses créatures à détourner leur attention de

la confusion et des troubles qui les environnent et à admirer son ouvrage. Les choses

célestes sont dignes d'être contemplées. Dieu les a créées pour l'homme, et quand nous

étudions ses oeuvres, les anges de Dieu sont à nos côtés et éclairent notre esprit(34).

203


Notes :

33. The Youth's Instructor, 24 mars 1898.

34. Manuscript 96, 1899.

204


14 Avril

L'attention fixée sur le Christ

Celui qui marche dans l'intégrité marchera en sécurité, mais celui qui prend des

voies tortueuses sera découvert. (Proverbes 10.9)

LE TOUT PREMIER des pas qui jalonnent le chemin de la vie consiste à garder

les yeux fixés sur Dieu, d'avoir constamment de la crainte pour lui. Se détourner même

un peu de l'intégrité morale affaiblit la conscience et ouvre la porte aux tentations. «

Celui qui marche dans l'intégrité marchera en sécurité, mais celui qui prend des voies

tortueuses sera découvert. » (Proverbes 10.9) Nous sommes encouragés à aimer Dieu

au-dessus de tout et notre prochain comme nous-mêmes. Mais les expériences

quotidiennes de la vie nous montrent que cette loi est souvent négligée. La justice et

l'intégrité morale nous assurent les faveurs de Dieu et fond de l'homme une bénédiction

pour lui-même et pour la société. Mais, au milieu des nombreuses tentations qui

assaillent, sans l'aide divine, ni l'amour pour l'honnêteté afin de faire le bien, il est

impossible à celui qui s'est détourné de ses voies de garder une bonne conscience et

l'approbation du ciel.

Il nous faut préférer un caractère approuvé de Dieu et des hommes aux richesses.

Nos fondations doivent être largement et profondément implantées, reposant sur la

pierre angulaire, Jésus-Christ. Trop de gens affirment travailler sur les véritables

fondations, alors que leur laxisme montre qu'ils bâtissent sur des sables mouvants. Mais

la grande balaiera leurs fondations, et ils n'auront aucun refuge. [... ] Ces personnes

voient-elles l'avenir, ou bien leurs yeux sont trop obscurcis par les épais effluves de ce

monde pour comprendre que l'honneur et l'intégrité ne sont pas récompensés dans notre

société? Dieu récompensera-t-il l'intégrité en n'accordant aux hommes que des succès

terrestres? Il a leurs noms gravés sur la paume de ses mains, en héritiers d'honneurs

durables et de richesses impérissables(35).

Méditer sur la beauté, la bonté, la bienveillance et l'amour de Jésus fortifie nos

capacités mentales et morales. Et, quand nous nous efforçons de faire les oeuvres du

Christ et d'être des enfants obéissants, nous aurons pour habitude de nous demander si

nous sommes sûrs de suivre les voies du Seigneur(36).

205


Notes :

35. The Signs of the Times, 7 février 1884.

36. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste), vol. 3, p.

1150.

206


15 Avril

De pécheurs à saints

Venez donc et plaidons, dit l'Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils

deviendront blancs comme la neige; s'ils sont rouges comme l'écarlate, ils deviendront

comme de la laine. (Ésaïe 1.18)

DIEU EST REVÊTU de puissance. Il est capable prendre ceux qui sont morts

dans leurs offenses et leurs péchés et, grâce à l'action du Saint-Esprit qui releva Jésus de

la mort, transformer le caractère humain, restaurant dans leur âme l'image perdue de

Dieu. Ceux qui croient en Jésus-Christ sont changés. Autrefois rebelles et hostiles à la

loi de Dieu, ils sont désormais des serviteurs obéissants et sujets de son royaume. Ils

sont nés de nouveau, régénérés et sanctifiés par la vérité(37).

Le monde doit voir Dieu en ses disciples. La vie et l'immortalité sont mises en

lumière au travers de ceux qui sont un avec Dieu, grâce au Christ. Nous avons le

privilège d'avoir l'esprit de lumière et de savoir qu'il s'agit de la sagesse du ciel. Tous

ceux ont cet esprit en eux, quelle que soit la position qu'ils occupent, la plus élevée ou la

plus humble dans le service, révèleront par leurs oeuvres la puissance de cette lumière et

de cette connaissance.

Nous n'avons de cesse de contempler celui qui vécut parmi les hommes une vie

de parfaite obéissance. Plus nous le contemplerons, plus notre caractère lui ressemblera

et plus efficace sera notre oeuvre auprès de nos semblables. Nous serons bien au-dessus

des épreuves et les difficultés de cette vie. [... ] Le moi doit être caché. Seul le Christ

doit apparaître, plein de grâce et de vérité. [... ]

Le ciel doit commencer sur cette terre. Quand le peuple de Dieu sera rempli de

douceur et de tendresse, il comprendra que l'étendard au-dessus de lui est celui de

l'amour, et ses fruits seront doux au goût. Ils feront descendre le ciel ici bas, en vue de

préparer au ciel, en haut(38).

Celui qui reçoit le Christ par une foi vivante est en communion vivante avec

Dieu. [... ] Il porte en lui l'atmosphère divine qui est la grâce de Dieu, un trésor que le

207


monde ne peut acheter(39).

Si vous voulez faire partie des saints dans le ciel, soyez d'abord saint sur cette

terre(40).

Notes :

37. The Youth's Instructor, 7 février 1895.

38. Manuscript 99, 1902.

39. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1097.

40. The Youth's Instructor, April 14, 1886.

208


16 Avril

De la rudesse au raffinement

Que l'amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur; attachez-vous

fortement au bien. (Romains 12.9)

LES HABITUDES RÉPÉTÉES forgent notre caractère. Les enfants qui

s'adressent les uns aux autres de façon grossière et qui sont impolis à la maison adoptent

des habitudes qu'ils suivront toute leur vie et qu'ils auront beaucoup de mal à surmonter.

En agissant ainsi, ils montrent qu'ils ne craignent pas le Seigneur. Ils ne font pas preuve

d'un caractère raffiné. Leurs dispositions deviennent grossières, manquant de civilité et

de ce qui constitue le raffinement des moeurs. Tout cela reflète l'éducation qu'ils

reçoivent au foyer. De par le comportement des enfants en-dehors de la maison, les

étrangers peuvent lire comme dans un livre ouvert l'histoire de leur vie de famille. Ils y

lisent des tâches non accomplies, un manque de réflexion et d'abnégation, une

disposition au conflit, de l'irritabilité et de l'impatience. Alors que ceux qui craignent le

Seigneur témoignent par leur caractère et leurs paroles d'un foyer où règnent l'amour et

la paix, où la patience est cultivée, où de l'attention est donnée aux petites priorités de la

vie, où chacun est conscient de son devoir de rendre les autres heureux.

Vous préparez-vous à devenir membres de la famille céleste? Cherchez-vous à

former tous les membres de votre foyer pour entrer dans la famille du Seigneur? Si c'est

le cas, rendez votre vie de famille heureuse en faisant preuve d'abnégation mutuelle. Si

nous voulons que Jésus demeure dans notre maison, que des paroles empreintes de

bonté uniquement soient prononcées. Les anges de Dieu ne demeureront pas dans un

foyer déchiré par les conflits et les disputes. Que l'amour y soit entretenu, et la paix, la

politesse chrétienne, ainsi que les anges soient vos invités(41).

Si les enfants et les jeunes s'efforcent d'être bons à la maison, la prévenance

deviendra une habitude. La politesse au quotidien deviendra naturelle pour eux. Le

foyer est le lieu par excellence où pratiquer le renoncement à soi et la prévenance envers

chaque membre de la famille. Il en est ainsi de la famille céleste et il en sera ainsi quand

les familles éparpillées de la terre seront réunies dans le foyer céleste(42).

209


Notes :

41. The Youth's Instructor, 14 avril 1886.

42. Ibid., 14 avril 1886.

210


17 Avril

De la paresse à la l'empressement

Ayez de l'empressement et non de la paresse. Soyez fervents d'esprit. Servez le

Seigneur (Romains 12.11)

DES JEUNES HOMMES et des jeunes femmes sont totalement opposés à l'ordre

et à la discipline. [... ] Ils n'accordent aucune importance à l'heure à laquelle ils se lèvent

et se couchent. Ils passent la nuit debout et ne se couchent que le matin. [... ] Ne serait-il

pas bon de renoncer à cette habitude de transformer les précieuses heures en nuit et

celles de la nuit en jour avec de la lumière artificielle? [... ]

Dans la mesure du possible, il est important de considérer ce qui doit être

accompli durant la journée. Faites une liste des différentes tâches qui vous attendent et

prenez le temps d'accomplir chacune d'elle. Que tout soit fait consciencieusement,

proprement et rapidement. [... ]

Accordez-vous un temps précis pour faire votre travail. Cessez de lire les livres et

les journaux qui attirent votre attention et dites-vous: « Non, je ne dispose que de tant de

minutes pour finir mon travail et je dois le terminer dans le temps qui m'est imparti » [...

] Que ceux qui sont naturellement lents s'efforcent de s'activer, d'acquérir de la rapidité

et de l'énergiques, se rappelant des paroles de l'apôtre Paul: « Ayez de l'empressement et

non de la paresse. Soyez fervents d'esprit. Servez le Seigneur. » [... ]

Si la lenteur et les mouvements évasifs vous dominent, si vos habitudes sont de

l'ordre de la paresse, vous ferez d'un travail qui se fait rapidement une longue tâche.

Ceux qui sont lents on le devoir de se réformer et de devenir plus rapides. Ainsi, vous

pourrez renoncer à cette habitude difficile et persistante. [... ]

Des efforts véritables et persévérants vous placeront sur le terrain avantageux de

la victoire. Celui qui s'efforce de surmonter les difficultés par la grâce du Christ sera

éclairé par Dieu et comprendra comment les grandes vérités peuvent se révéler dans les

petites choses et qu'on peut appliquer la religion tant aux situations anodines comme

essentielles(43).

211


Notes :

43. The Youth's Instructor, 7 septembre 1893.

212


18 Avril

D'une volonté obstinée à une volonté sanctifiée

[Soyez] des serviteurs de Christ, qui font de toute leur âme la volonté de Dieu.

(Éphésiens 6.6)

QUE PERSONNE NE DISE: « Je ne peux pas surmonter les défauts de mon

caractère » car, si c'est ce que vous décidez, vous ne pouvez avoir la vie éternelle. C'est

une question de volonté. Si vous ne le voulez pas, alors cela vous est effectivement

impossible.

Le véritable problème est la corruption d'un coeur non sanctifié et la réticence à

se soumettre à la volonté de Dieu. Quand vous déciderez au plus profond de vous de

remporter la victoire, vous vous disposerez vous-même à vaincre. Vous cultiverez ces

traits de caractère qui sont admirables et vous engagerez dans la lutte avec des efforts

déterminés et persévérants. Vous veillerez sans relâche sur les défauts de votre caractère

et cultiverez l'habitude de bien faire, même les petites choses. Il vous sera moins

difficile de vaincre dans la mesure où votre coeur sera sanctifié par la grâce du

Christ(44).

Quel travail nous pourrions individuellement accomplir si notre volonté

orgueilleuse et têtue était soumise à celle de Dieu, et si notre âme se détournait de tout

ce qui est terrestre pour se tourner vers l'atmosphère élevée et pure du ciel(45)!

La volonté égoïste et l'orgueil sont des maux qui transformèrent des anges en

démons et qui leur fermèrent les portes du ciel(46).

Il se peut que vous ne soyez pas maître de vos impulsions et de vos émotions;

vous pouvez, cependant, maîtriser votre volonté et obtenir ainsi un changement complet

dans votre vie. Si vous faites plier votre volonté devant le Christ, vous posséderez la vie

qui est cachée avec le Christ en Dieu, et vous aurez pour allié celui qui trône au-dessus

de toute principauté et de toute puissance. Vous subirez l'étreinte de la puissance divine;

une nouvelle lumière viendra vous éclairer, celle d'une foi vivante. [... ] Il faudra,

parfois, réquisitionner toute la force de volonté dont vous êtes capable, mais Dieu agira

213


en votre faveur et vous façonnera, pour que vous soyez un vase d'honneur(47).

Notes :

44. The Youth's Instructor, 7 septembre 1893.

45. Ibid., 26 juillet 1894.

46. Pacifie Health Journal, janvier 1890.

47. Messages à la jeunesse, chap. 40, p. 150.

214


19 Avril

Transformer nos plaintes constantes en louanges

Qu'ils célèbrent l'Éternel pour sa bienveillance et pour ses merveilles en faveur

des humains! (Psaume 107.8)

NOUS SOMMES LIÉS au ciel et devrions montrer le bon côté de la foi. Nous ne

devons pas aller en rang boiteux et murmurant, grognant et nous plaignant tout au long

du voyage vers la maison de notre Père(48).

Ceux qui se disent chrétiens, mais qui se plaignent constamment et qui semblent

penser que le bonheur et les expressions de joie constituent un péché n'ont pas les

attributs de la véritable religion. Ceux qui admirent les merveilleux paysages de la

nature comme s'ils observeraient un tableau de désolation, qui choisissent de considérer

les feuilles mortes plutôt que d'assembler de belles fleurs, qui éprouvent un plaisir

morbide en tout ce qui est morose dans ce que leur communique le monde naturel, qui

ne voient pas la beauté des vallées verdoyantes et des hautes montagnes recouvertes

d'une végétation luxuriante, qui ferment leurs sens aux voix joyeuses voix de la nature

qui s'adressent à eux [... ], toutes ces personnes ne sont pas en Christ(49).

Supposons que vous fassiez l'effort de changer. [... ] Supposons que vous vous

efforciez de compter toutes vos bénédictions. Vous y avez pensé trop rarement, alors

qu'elles étaient si nombreuses. Ainsi, quand les épreuves et les difficultés surviennent,

vous êtes abattus et pensez que Dieu est injuste. Vous ne vous souvenez pas à quel point

vous avez manqué de reconnaissance pour toutes ses bénédictions. Vous ne les avez pas

méritées mais, parce qu'elles vous ont été accordées jour après jour, année après année,

vous les avez considérées comme allant de soi et qu'il était de votre droit de recevoir

tous les avantages, sans donner quoi que ce soit en retour. [... ] Les bénédictions de Dieu

sont plus nombreuses que le nombre de cheveux sur votre tête, sont plus nombreuses

que les grains de sable sur la plage. Méditez sur l'amour de Dieu et sur le souci qu'il a

pour nous, et que cela vous inspire l'amour que les épreuves ne peuvent interrompre, ni

l'affliction éteindre(50).

Si nous pouvions voir tous les dangers desquels les anges du ciel nous protègent,

215


au lieu de nous plaindre de nos épreuves et malheurs, nous parlerions sans cesse des

bontés de Dieu(51)!

Notes :

48. The Youth's Instructor, 25 août 1898.

49. Ibid., 24 août 1898.

50. The Review and Herald, 23 décembre 1884.

51. Ibid., 19 novembre 1908.

216


20 Avril

Changer la défiance en soumission

Obéissez à vos conducteurs et soyez-leur soumis. Car ils veillent au bien de vos

âmes, dont ils devront rendre compte. Faites en sorte qu'ils puissent le faire avec joie et

non en gémissant, ce qui ne serait pas à votre avantage. (Hébreux 13.17)

DES JEUNES HOMMES et des jeunes femmes travaillent sans aucune méthode.

Bien que toujours occupés, ils obtiennent peu de résultats. Leur conception du travail est

erronée et ils croient travailler dur, alors que s'ils travaillaient de façon plus méthodique

et s'appliquaient à faire preuve de bon sens dans les tâches qu'ils doivent accomplir, ils

seraient bien plus efficaces et productifs. En perdant du temps sur des tâches moins

importantes, ils finissent par se laisser déborder, perplexes et confus à l'heure accomplir

les devoirs plus essentiels. [... ] En de telles circonstances, quand les jeunes commettent

de telles erreurs dans leur vie, ne pas leur donner des conseils avisés est un péché.

Il est extrêmement délicat de souligner les fautes des gens. Il y a des chances que

le réprobateur constate que s'affirme chez les réprouvés l'orgueil et l'entêtement, et que

la volonté est revêtue de défiance et d'opposition. Mais, pour tout cela, des conseils

doivent être donnés et les défauts mis à nu. Que les jeunes cultivent un esprit

enseignable afin de bénéficier des efforts de ceux qui cherchent à les aider. [... ]

Nous pouvons avoir le sentiment de devoir sonder notre propre coeur et de devoir

agir en fonction de nos propres critères. Mais il n'en est rien. Nous ne ferions que

régresser au lieu de progresser. Le travail doit commencer dans notre coeur. Ensuite,

notre esprit, nos paroles, les expressions de notre visage et nos actions nous montrerons

qu'un changement s'est opéré en nous. C'est en cherchant à connaître le Christ par la

grâce qu'il a déversée sur nous en abondance que nous pouvons changer. [... ] Avec

humilité, nous devons corriger tous nos défauts de caractère car le Christ demeure dans

notre coeur. Ainsi, nous serons prêts à intégrer la famille céleste(52).

Notes :

52. The Youth's Instructor, 31 août 1893.

217


21 Avril

D'une lampe vide à une lampe pleine

Les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. (Matthieu 25.4)

QUE TOUS LES JEUNES étudient la parabole des dix vierges. Toutes avaient

une lampe qui est une apparence extérieure de religion. Mais seules cinq d'entre elles

avaient en elle la véritable piété. Les cinq autres manquaient de l'huile de la grâce.

L'Esprit de vie en Jésus-Christ, le Saint-Esprit, ne demeurait pas en leur coeur. Sans

l'huile de la grâce, à quoi leur servait leur lampe de religion? Quelle que soit l'ardeur

avec laquelle nous professons notre foi, quelle que soit la hauteur de la position que

nous occupons, si nous manquons de l'huile de la grâce, nous n'avons rien pour

alimenter notre lampe et elle ne peut diffuser de rayons clairs et vifs. [... ]

La raison pour laquelle le marié tarde à venir est sa patience envers nous, ne

voulant pas que quiconque périsse, mais que tous arrivent à la repentance. Quel Sauveur

rempli de patience et de miséricorde nous avons! Si seulement chacun de nos bien aimés

jeunes pouvait apprécier la valeur de l'âme rachetée à grand prix sur le Calvaire! Oh,

que chacun en Christ puisse correctement estimer les capacités que Dieu lui a données.

Par le Christ, nous pourrions gravir l'échelle du progrès et manifester toute puissance,

sous la domination de Jésus. [... ] En esprit, en pensées, en paroles et en actions, nous

pourrions montrer que nous sommes mus par L'Esprit du Christ et que notre vie

saupoudre de son influence celle des autres.

Nous vivons une période de l'histoire solennelle et à la fois négligée et

insouciante. [... ] Nous devons prier, croire et obéir. Nous ne pouvons rien faire par nos

propres forces mais, par la grâce de Jésus-Christ, nous pouvons employer nos capacités

de façon à faire du bien à notre âme et à apporter aux autres les plus grandes

bénédictions. Accrochons-nous à Jésus. Nous accomplirons alors avec sérieux les

oeuvres du Christ et recevrons la récompense éternelle(53).

Notes :

53. The Youth's Instructor, 20 septembre 1894.

218


22 Avril

La grâce de Dieu suffit à tous nos besoins

Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me

glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ

repose sur moi. (2 Corinthiens 12.9)

SI VOUS VOUS ÊTES CONSACRÉ au service de Dieu, inutile de vous

inquiéter du lendemain. Celui dont vous êtes le serviteur connaît la fin dès le

commencement. Les événements de demain, invisibles à nos yeux, sont présents à ceux

du Tout-Puissant.

Lorsque nous prenons en main la direction de nos affaires personnelles, comptant

sur notre propre sagesse pour réussir, et cherchons à les porter sans son aide, nous nous

chargeons d'un fardeau que Dieu ne nous destinait pas. Nous nous mettons ainsi à sa

place et endossons la responsabilité qui lui incombe. C'est alors que nous pouvons nous

inquiéter sérieusement et appréhender ennuis et pertes, car ils viendront certainement.

Mais si nous croyons vraiment que Dieu nous aime et qu'il désire notre bien, nous

cesserons de nous agiter au sujet de l'avenir. Nous nous abandonnerons à lui comme un

enfant s'abandonne à son père qui l'aime. Nos soucis et nos tourments s'évanouiront

alors car nos désirs devenus conformes à la volonté de Dieu se confondront avec elle.

Jésus ne nous a pas promis de nous aider aujourd'hui à porter les fardeaux de

demain. Il a dit: « Ma grâce te suffit ». Mais, comme la manne dans le désert, sa grâce

nous est donnée chaque jour pour les besoins de la journée. Comme la multitude d'Israël

pendant sa vie nomade, nous pouvons compter jour après jour sur le pain qui nous est

nécessaire.

Dieu ne nous donne qu'un jour à la fois, pendant lequel nous devons vivre pour

lui. C'est pour ce jour-là que nous devons soumettre au Sauveur nos projets et nos

besoins en vue d'un service fidèle, nous déchargeant sur lui de tous nos soucis car il

prend soin de nous. « Je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets

de paix et non de malheur(54). » (Jérémie 29.11)

219


Notes :

54. Heureux ceux qui, « Le vrai mobile de la vie chrétienne », p. 82.

220


23 Avril

Ses dons pour nous affermir et nous fortifier

Le Dieu de toute grâce, qui, en Christ, vous a appelés à sa gloire éternelle, après

que vous aurez souffert un peu de temps, vous fermera lui-même, vous affermira, vous

fortifiera, vous rendra inébranlables. (1 Pierre 5.10)

HEUREUX CELUI qui peut dire: « Je suis coupable devant Dieu, mais Jésus est

mon Avocat. J'ai enfreint sa loi et ne puis me sauver moi-même. Mais je me réclame du

précieux sang du Christ qui fut versé pour moi. En Adam je suis perdu, mais je suis

restauré en Christ. Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique et il ne me

laissera pas périr, alors que mon âme se repent et est contrite. Il ne me regardera pas car

je n'en suis pas digne, mais il regardera le visage de son Oint, il regardera mon Substitut

et Garant, et écoutera la plaidoirie de mon Avocat qui est mort pour mes péchés afin que

je puisse être justifié en lui par Dieu. En le contemplant, je suis transformé à son image.

Je ne puis changer mon caractère, à moins que je ne prenne part à la grâce de celui qui

est bonté, justice, miséricorde et vérité. En le contemplant, je peux me saisir de son

Esprit et être transformé à sa ressemblance. [... ] » Le coeur rempli de la grâce du Christ

se manifestera par sa paix et sa joie et, là où le Christ demeure, le caractère est purifié,

élevé, ennobli et glorifié(55).

Le Créateur de tous les mondes propose d'aimer ceux qui croient que son Fils

unique est leur Sauveur personnel, tout comme il aime son Fils. Ici-même et dès à

présent, ses gracieuses faveurs sont versées sur nous en une merveilleuse mesure. Il a

donné aux hommes le don de la Lumière et de la Majesté des cieux et nous a accordé

tous les trésors du ciel. Tout comme il nous a promis de pourvoir dans la vie éternelle, il

nous fait aussi des dons inestimables en cette vie. Bénéficiaires de sa grâce, il désire que

nous jouissions de tout ce qui ennoblit, fortifie et élève notre caractère(56).

Le Seigneur tient à disposition les manifestations les plus précieuses de sa grâce

pour fortifier et encourager(57).

Notes :

55. The Youth's Instructor, 8 novembre 1894.

221


56. Fundamentals of Christian Education [Fondamentaux de l'éducation

chrétienne], chap. 30, p. 234.

57. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 6, chap. 52, p.

413.

222


24 Avril

Approchons-nous avec assurance du trône de grâce

Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir

miséricorde et de trouver grâce, en vue d'un secours opportun. (Hébreux 4.16)

JÉSUS CONNAÎT les besoins de ses enfants et aime écouter leurs prières. Qu'ils

taisent toute parole et toute chose qui pourrait distraire leurs pensées de Dieu et qu'ils

ressentent qu'ils sont seuls avec lui, que son regard sonde les profondeurs du coeur et

qu'il lit les désirs de l'âme afin qu'ils puissent parler librement avec lui. Par la foi et avec

humilité, vous pourrez vous réclamer de ses promesses et savoir que, même si vous

n'avez rien en vous pour réclamer les faveurs de Dieu, par les mérites et la justice du

Christ, vous pouvez vous approcher avec assurance du trône de grâce et y trouver un

soutien lorsque vous en avez besoin. Rien ne peut donner à l'âme autant de force pour

résister aux tentations de Satan dans le grand conflit de la vie que de rechercher Dieu

avec humilité, en lui confiant votre âme dans toute sa faiblesse et en comptant sur lui

pour vous aider et vous défendre(58).

Ayant la foi d'un petit enfant, nous pouvons nous approcher de notre Père céleste

et lui confier tous nos besoins. Il est déjà prêt à nous pardonner et à nous aider. La

sagesse divine est inépuisable, et le Seigneur nous encourage à y puiser abondamment.

Aspirons à être bénis spirituellement, comme l'exprime le psalmiste: « Comme une

biche soupire après des courants d'eau, ainsi mon âme soupire après toi, Dieu! »

(Psaume 42.2) Soyons toujours plus avides des riches dons que le ciel a en réserve pour

nous.

Ayons faim et soif de la justice.

Puissions-nous avoir le désir intense de connaître Dieu par une connaissance

pratique, de nous approcher de lui dans le lieu très saint, saisissant la main de foi et

confiant notre âme sans défense à celui qui a la puissance de nous sauver. Sa bonté

pleine d'amour vaut mieux que la vie(59).

Il désire accorder aux hommes les richesses de l'héritage éternel. Son royaume est

223


éternel(60).

Notes :

58. The Youth's Instructor, 7 juillet 1892.

59. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 3, p.

1147.

60. The Review and Herald, 26 décembre 1907.

224


25 Avril

Se réjouir des riches trésors de sa grâce

Puis tu te réjouiras, avec le Lévite et avec l'immigrant qui sera au milieu de toi,

pour tous les biens que l'Éternel, ton Dieu, t'a donnés, à toi et à ta maison.

(Deutéronome 26.11)

NOUS DEVRIONS EXPRIMER notre reconnaissance et nos louanges à Dieu

pour les bénédictions temporelles et toute consolation qu'il nous accorde. Il désire que

toutes les familles qui se préparent à vivre dans la demeure éternelle lui rendent gloire

pour les riches trésors de sa grâce. Si à la maison les enfants étaient éduqués et entraînés

à être reconnaissants envers Dieu pour toutes bonnes choses, la grâce céleste se

manifesterait dans chaque famille. La joie règnerait dans toutes les familles et, issus de

tels foyers, la jeunesse emporteraient avec eu à l'école ou à l'Église le respect et la

révérence. Beaucoup se rendraient au sanctuaire où Dieu rencontre son peuple. On

aurait de la révérence envers toutes les exigences de sa louange et des chants de

reconnaissance. Des actions de grâce lui seraient offertes pour toutes les bonnes choses

de sa Providence. [... ]

Toute bénédiction temporelle serait reçue avec reconnaissance et toute

bénédiction spirituelle serait doublement précieuse puisque la perception de chaque

membre serait sanctifiée par la Parole de vérité. Le Seigneur Jésus est tout près de ceux

qui savent apprécier ses dons gracieux, attribuant toute chose à la bienveillance, à

l'amour et aux bons soins de Dieu, et de ceux qui reconnaissent qu'il est la grande

Source de tout réconfort et de toute consolation, inépuisable source de grâce(61).

Si nous exprimions davantage notre foi et nous réjouissions plus des bénédictions

que nous reconnaissons -- la grande miséricorde et l'amour de Dieu -- notre foi et notre

joie seraient plus grandes. Aucune langue ne peut exprimer et aucun esprit fini ne peut

concevoir ce qui résulte de l'appréciation des bontés et de l'amour de Dieu. Nous

pouvons déjà ici-bas être remplis d'une joie infinie car abreuvée à la source intarissable

qui jaillit du trône de Dieu(62).

225


Notes :

61. Manuscript 67, 1907.

62. The Review and Herald, 2 juin 1910.

226


26 Avril

Recevoir la plénitude de Dieu

Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce. (Jean 1.16)

LE CHRIST VOULUT sauver le monde, non en s'y conformant, mais en lui

révélant la puissance transformatrice de la grâce de Dieu pour modeler et façonner le

caractère humain à la ressemblance de celui du Christ(63).

Satan a montré Dieu comme un être égoïste et tyrannique, exigeant tout, ne

donnant rien, se servant de ses créatures uniquement pour sa propre gloire sans rien

faire pour leur bien. Mais le don du Christ fait connaître le coeur du Père. [... ] Il montre

que si la haine que Dieu éprouve pour le péché est aussi forte que la mort, son amour

pour le pécheur est plus grand que la mort. Après avoir entrepris l'oeuvre de notre

rédemption, il n'épargnera rien de ce qui lui est cher pour achever cette oeuvre. Aucune

vérité essentielle à notre salut n'est refusée, aucun miracle de grâce n'est négligé, aucun

moyen divin ne reste sans emploi. Une grâce est ajoutée à une grâce, un don à un don.

Tout le trésor du ciel s'ouvre pour ceux qu'il veut sauver. Ayant rassemblé les richesses

de l'univers, et déployé les ressources de sa puissance infinie, il remet tout entre les

mains du Christ, en lui disant: Tout ceci est pour l'homme. Use de ces dons pour lui

apprendre qu'il n'y a pas de plus grand amour que le mien sur la terre ou dans les cieux.

C'est en m'aimant qu'il trouvera son plus parfait bonheur(64).

Le Père apprécie toute âme que son Fils a rachetée par le don de sa vie. Tout a été

prévu pour nous afin que nous recevions la puissance divine qui nous rendra capables de

résister à la tentation. En obéissant à toutes les instructions de Dieu, l'âme est préservée

pour la vie éternelle(65).

Dieu a en réserve de nombreuses bénédictions qu'il veut accorder à ceux qui

recherchent avec sincérité l'aide que seul le Seigneur peut accorder(66).

Notes :

63. The Review and Herald, 22 janvier 1895.

64. Jésus-Christ, chap. 5, p. 40.

227


65. The General Conference Bulletin [Bulletin de la Conférence générale], vol.

III, N° 4, 1899.

66. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1087.

228


27 Avril

Transformés de gloire en gloire

Nous tous, qui le visage dévoilé, reflétons comme un miroir la gloire du Seigneur,

nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le

Seigneur, l'Esprit. (2 Corinthiens 3.18)

QUAND IL EST ÉCLAIRÉ par l'Esprit de Dieu, le croyant contemple la

perfection de Jésus et, ce faisant, il est rempli d'une indescriptible joie. Il ne voit en lui

que faiblesses et péchés, et ne voit dans le Rédempteur que perfection et puissance

infinie. Le sacrifice que le Christ a consenti pour pouvoir nous accorder sa justice est un

thème que nous devons méditer avec toujours plus d'enthousiasme. Notre moi n'est rien.

Jésus est tout. [... ]

La puissance transformatrice de la grâce peut faire de nous des participants de la

nature divine. La gloire de Dieu a brillé sur le Christ et, en tournant nos regards vers lui,

contemplant son sacrifice et se souvenant qu'en lui demeure toute la plénitude de la

divinité corporelle, le croyant est toujours plus attiré vers la source de puissance. [... ]

Qu'il est essentiel que nous soyons éclairés par l'Esprit de Dieu car ce n'est

qu'ainsi que nous pouvons voir la gloire du Christ et, par la contemplation, notre

caractère est transformé en et par le Christ. [... ] Il accorde grâce et pardon à chacun.

Alors que nous regardons à Jésus par la foi, elle perce l'obscurité et nous adorons Dieu

pour son amour merveilleux par lequel il nous a donné Jésus, notre Consolateur. [... ]

Le pécheur peut devenir enfant de Dieu et héritier du ciel. Il peut se relever de la

poussière et se tenir debout, revêtu de lumière. [... ] À chacun de ses pas, il voit de

nouvelles beautés en Christ et son caractère ressemble de plus en plus au sien(67).

L'amour manifesté envers lui dans la mort du Christ suscite une réponse d'amour

et, en réponse à sa prière sincère, le croyant est transformé de grâce en grâce, de gloire

en gloire jusqu'à, en contemplant le Christ, être changé à la même image(68).

229


Notes :

67. Manuscript 20, 1892.

68. The Youth's Instructor, 6 décembre 1894.

230


28 Avril

La rédemption par les richesses de la grâce divine

En lui, nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés selon la

richesse de sa grâce que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et

intelligence. (Éphésiens 1.7,8)

LE CHRIST EST VENU [... ] pour élever et anoblir nos capacités mentales afin

que les efforts que nous fournissons en cette vie ne soient pas mal orientés et inutiles.

[... ]

Le Seigneur Jésus est venu fortifier celui qui recherche sincèrement la vérité. Il

est venu révéler le Père. Il a fait en sorte que rien ne vienne distraire son esprit de la

grande oeuvre de restauration de l'image morale de Dieu en l'homme. Nous devons voir

que nous avons la tâche grande et importante de recevoir la ressemblance divine, de

préparer notre caractère pour la vie à venir. Nous devons nous approprier les vérités

divines et les appliquer à notre vie quotidienne. Et nous devons emporter avec nous

toute la connaissance qui nous qualifie pour une vie à la hauteur de la celle de Dieu.

Connaître Dieu est aussi élevée que le ciel et aussi vaste que la terre. [... ] Seuls

ceux qui lisent la Bible comme étant la voix de Dieu qui leur parle sont de véritables

étudiants. Ils tremblent devant sa Parole car elle est pour eux une réalité vivante. Ils

étudient et sondent les trésors cachés. Ils ouvrent leur entendement et leur coeur, et

prient pour recevoir la grâce céleste de la préparation à la vie à venir, la vie éternelle. La

torche céleste placée entre ses mains, l'homme prend conscience de sa fragilité, de son

infirmité et de son incapacité à trouver en lui la justice. Il voit qu'il ne peut

recommander à Dieu rien de ce qu'il possède. Il prie pour que le Saint-Esprit,

représentant du Christ, le guide constamment vers la vérité. [... ] Toute connaissance

acquise en ce temps de grâce nous prépare à la compagnie des saints, à la lumière de la

véritable éducation. Elle est source de bénédictions pour nous et nos semblables ici-bas,

et nous garantira la vie future et éternelle, avec toutes ses richesses impérissables(69).

Le Christ a un trésor rempli de dons précieux pour chaque âme(70).

231


Notes :

69. The Youth's Instructor, 27 octobre 1898.

70. Manuscript 50, 1893.

232


29 Avril

La foi de Bartimée récompensée dans la grâce de Dieu

Jésus prit la parole et lui dit: Qe veux-tu que je te fasse? Rabbouni, lui dit

l'aveugle, que je recouvre la vue. (Marc 10.51)

CE N'EST QUE QUAND le pécheur ressent son besoin d'aide que son coeur se

tourne vers le Seul à pouvoir l'aider. Quand Jésus marcha parmi les hommes, c'était les

malades qui avaient besoin d'un médecin. Les pauvres, les affligés et les malheureux le

suivaient pour recevoir l'aide et le réconfort qu'ils ne pouvaient trouver ailleurs. Un

aveugle nommé Bartimée l'attendait depuis longtemps sur le bord du chemin.

La foule qui jouissait de la vue allait et venait, mais n'éprouvait aucun désir de

voir Jésus. Un seul regard de foi aurait touché son coeur rempli d'amour et leur aurait

apporté les bénédictions de sa grâce. Mais ils ignoraient la faiblesse et la pauvreté de

leur âme. Ils ne ressentaient pas le besoin de Jésus. Il n'en était pas ainsi de l'homme

pauvre et aveugle. Jésus était son seul espoir. Tandis qu'il attendait et veillait, il entendit

le bruit de nombreux pas et s'empressa de demander: « Que sont ces bruits de voyage? »

Les passants lui répondirent: « C'est Jésus de Nazareth qui passe ». Avec l'ardeur d'un

désire intense, il s'écria: « Jésus! Fils de David, aie pitié de moi! » On essaya de le faire

taire, mais il cria plus fort encore: « Fils de David, aie pitié de moi! » Jésus entendit son

appel et sa foi persévérante fut récompensée. Non seulement il retrouva la santé

physique, mais les yeux de son entendement s'ouvrirent. En Christ, il vit son

Rédempteur, et le Soleil de justice brilla dans son âme. Tous ceux qui, comme

Bartimée, ont conscience de leur besoin du Christ et font preuve d'ardeur et de

détermination comme lui pourront, comme lui, recevoir les bénédictions auxquelles ils

aspirent.

Les affligés et les malades qui désiraient que le Christ les secoure furent touchés

par la perfection divine, ainsi que par la beauté de sa sainteté qui émanait de son

caractère(71).

Ceux qui reçoivent le Christ par la foi recevront aussi la puissance de devenir

enfants de Dieu(72).

233


Notes :

71. The Review and Herald, 15 mars 1887.

72. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1110.

234


30 Avril

D'esclave du péché à Prince de Dieu

Il dit encore: ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël; car tu as

lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur. (Genèse 32.28)

CETTE NUIT-LÀ, Jacob, le fils préféré de sa mère, fit l'expérience de la nouvelle

naissance et devint enfant de Dieu. Dans son découragement, il prit conscience de la

valeur de la lumière qui lui fut accordée, et la pierre sur laquelle reposait sa tête devint

la chose la plus désirable sur laquelle elle n'avait jamais reposée(73).

Quel homme heureux! Il savait qu'il avait communiqué avec Dieu lui-même. Et le

coeur de tous ceux qui parmi nous reçoivent la lumière venant du trône de Dieu ne peut

qu'être rempli de louange et de reconnaissance, et honorer le Seigneur, le Dieu du

ciel(74).

Au moment de la grande crise de sa vie, Jacob se retira à l'écart pour prier. Il était

pénétré d'un idéal qui le dominait: la transformation de son caractère. Mais tandis qu'il

luttait avec Dieu, un ennemi, pensait-il, vint poser sa main sur lui et, toute la nuit, il dut

combattre corps à corps pour sauver sa vie, mais sa volonté ne faiblit pas un seul instant.

Il était sur le point de succomber à l'épuisement quand l'ange manifesta sa puissance

divine en lui déboîtant la hanche. Alors Jacob comprit avec qui il avait lutté. Blessé et

sans force, il s'écroula sur la poitrine du Sauveur, implorant sa bénédiction. Il ne voulut

pas se détourner du Christ, ni cesser de le supplier et celui-ci exauça la prière de cette

âme accablée et repentante. Le cri éploré de Jacob: « Je ne te laisserai pas partir si tu ne

me bénis pas » (Genèse 32.26), lui fut inspiré par le lutteur invisible, qui changea son

nom de Jacob en celui d'Israël, en disant: « Car tu as lutté avec Dieu et avec des

hommes, et tu as été vainqueur. » (Genèse 32.28). Par le renoncement à soi-même et par

une foi ferme, Jacob obtint enfin ce pour quoi il avait pendant si longtemps lutté(75).

Notes :

73. Manuscript 85, 1908.

74. Manuscript 29, non daté.

75. Heureux ceux qui, « Aimez-vous les uns les autres », p. 116.

235


236


1er Mai

Il dépendait entièrement de la puissance divine

Jésus leur répondit donc: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien

faire par lui-même, mais seulement ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait,

le Fils aussi le fait également. (Jean 5.19)

JÉSUS est le parfait modèle, et chaque enfant, chaque jeune a le devoir et le

privilège de développer ce modèle. Que les enfants gardent à l'esprit qu'enfant, Jésus

prit sur lui la nature humaine, vécut dans une chair semblable à la chair pécheresse, fut

tenté par Satan comme tout enfant est tenté. Il put résister aux tentations du diable grâce

à sa dépendance de la puissance divine de son Père céleste, soumis à sa volonté et

obéissant à tous ses commandements. Il observa les statuts de son Père, ses préceptes et

ses lois. Il rechercha continuellement les conseils de Dieu et obéit à sa volonté.

Chaque enfant a le devoir et le privilège de marcher dans l'empreinte des pas de

Jésus. [... ] Il plaira au Seigneur Jésus que les enfants lui demandent toutes les grâces

spirituelles, lui soumettent leurs perplexités et leurs épreuves car il sait comment aider

les enfants et les jeunes pour avoir été lui aussi un enfant sujet aux mêmes épreuves, aux

mêmes déceptions et aux mêmes perplexités. Toutes les fois où Dieu fait une promesse,

elle s'adresse tant aux enfants et aux jeunes qu'à ceux qui sont plus murs. Laissons les

enfants et les jeunes en faire une requête, plaidant avec le Seigneur d'en faire une réalité

dans leur expérience, exactement comme il le fit pour Jésus, son Fils unique, qui se

tourna vers son Père pour tous ses besoins humains. Toutes les bénédictions qu'il a

octroyées à des adultes, il les a aussi accordées aux enfants et aux jeunes à travers Jésus-

Christ(1).

Notes :

1. The Youth's Instructor, 23 août 1894.

237


2 Mai

Il se soumit à l'autorité parentale

Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. (Luc 2.51)

JÉSUS RÉCLAMA une relation filiale avec l'Éternel. [... ] Sa première visite au

temple réveilla de nouveaux élans. Il perdit de vue un temps toutes ses obligations

terrestres mais, même avec la connaissance de sa divine mission, et de son union avec

Dieu, il ne résista pas à l'autorité de ses parents. À leur requête, il retourna auprès d'eux

comme un fils loyal et obéissant et les assista dans leur vie de labeur. Il enfouit en son

propre coeur le secret de sa future mission, attendant avec soumission l'arrivée de

l'heure de son ministère publique pour annoncer au monde qu'il était le Messie. Il se

soumit au contrôle parental, pendant une période de 18 ans, après avoir reconnu qu'il

était le Fils de Dieu, et vécut la vie simple et ordinaire d'un Galiléen, travaillant dans

l'atelier de charpenterie. [... ] Pendant trente ans, il resta soumis sous le contrôle

parental. [... ]

À douze ans, il est courant que tout enfant, même issu de parents chrétiens,

ressente qu'on doit lui permettre de suivre ses propres désirs. Et les parents sont prêts à

se laisser diriger par leurs enfants, au lieu de les diriger. [... ] C'est pour cette raison que

beaucoup de jeunes développent des habitudes égoïstes et oisives. Ils sont vaniteux,

orgueilleux et obstinés(2).

Quand nous considérons sa patiente abnégation, son éloignement de toute

notoriété, se consacrant à son labeur quotidien dans son humble sphère, quelle

admirable lumière déversée sur sa vie! Avec quelle clarté, apparait le chemin qu'enfants

et jeunes devraient suivre! [... ] Jésus n'était pas moins Fils de Dieu dans son humble

foyer, dans sa soumission à ses parents, que lorsque Dieu parlant depuis son trône

éternel déclara: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé(3). » (Matthieu 3.17)

La vie du Christ garantit une bénédiction perpétuelle sur une vie joyeusement,

soumise au contrôle parental et une vie physiquement et mentalement habile(4).

238


Notes :

2. The Youth's Instructor, septembre 1873.

3. Ibid., 14 juillet 1892.

4. Ibid., septembre 1873.

239


3 Mai

Il était obéissant et respectueux

Bien qu'il fût le Fils de Dieu, il a appris l'obéissance par tout ce qu'il a souffert.

(Hébreux 5.8, BFC)

SI VOUS CHERCHEZ à refléter la vie et le caractère du Christ, vous serez

honnêtes et obéissants envers vos parents. Vous démontrerez votre amour pour eux en

leur obéissant de tout coeur(5).

Nul ne peut vraiment être bon et grand, à moins d'avoir appris à soumettre sa

volonté, d'abord à ses parents, puis à Dieu et à obéir avec empressement. Ceux qui

apprennent à obéir sont les seuls aptes à pouvoir commander.

En apprenant des leçons d'obéissance, les enfants non seulement honorent leurs

parents et allègent leurs fardeaux, mais font aussi plaisir à une plus haute autorité. «

Honore ton père et ta mère » (Exode 20.12) est un commandement positif. Les enfants

qui traitent leurs parents avec irrespect et méprisent leurs désirs non seulement les

déshonorent, mais violent la loi de Dieu. Plus tôt la volonté apprendra à se soumettre à

celle des parents, plus complètement sera la soumission et moins difficile il sera de

respecter les exigences de Dieu. Et nul ne peut espérer bénéficier de l'amour et des

bénédictions de Dieu sans avoir appris à obéir à ses commandements et à fermement

résister à la tentation(6).

Sa vie [du Christ] était caractérisée par la fermeté, tout en étant toujours

respectueux et obéissant(7).

Il était le parfait modèle pour les jeunes. Il a toujours manifesté de la déférence et

du respect pour les cheveux blancs. Jamais la religion ne conduira aucun enfant à être

rude et impoli(8).

Celui qui voit dans le secret peut sonder le coeur et lire chaque défaut de

caractère. Il ne juge pas les jeunes par leur apparence extérieure, mais par la bonté de

leur coeur qui ne vient que par le jeûne et la prière. [... ] Il note leur attitude vis-à-vis de

240


leurs parents et du cercle familial. S'ils sont respectueux, courtois, affectueux et

vraiment polis, [... ] leur caractère est inscrit dans les livres des cieux et précieux(9).

Notes :

5. The Youth's Instructor, 30 août 1894.

6. Ibid., 24 septembre 1884.

7. Ibid., 1er septembre 1873.

8. Ibid., 8 septembre 1898.

9. Ibid., 1er septembre 1873.

241


4 Mai

Il était habile

Il nous faut travailler, tant qu'il fait jour, aux oeuvres de celui qui m'a envoyé; la

nuit vient où personne ne peut travailler. (Jean 9.4)

LA VIE DU CHRIST démontre à tout jeune qu'une vie de labeur et d'obéissance

est favorable à la formation d'un bon caractère moral, à de fermes principes, à la

détermination, à de solides connaissances et à des réalisations spirituelles élevées. La

plupart des jeunes d'aujourd'hui aiment les loisirs excitants, défavorables à la croissance

mentale et au développement physique. L'esprit n'est pas maintenu dans un état calme et

sain pour bien penser, mais est la plupart du temps excité. En d'autres termes, il est

intoxiqué par les amusements desquels il est avide et qui le rendent le rendent

incapables de se concentrer, de s'appliquer, de réfléchir et d'étudier(10).

Les jeunes qui n'affectionnent pas pour leurs parents du respect et un amour qui

les rend utiles ne peuvent jouir d'aucun vrai plaisir. [... ] L'amour des amusements vains

assoupit la force de l'esprit et affaiblit le moral au point que beaucoup de jeunes ont très

peu de maîtrise de soi et peu ou pas de principes solides(11).

La vie du Christ était trop remplie pour laisser place à l'oisiveté qui prépare le

chemin aux tentations. Aucune heure inoccupée ne lui faisait rechercher des relations

corruptrices. Autant que cela était possible, il fermait la porte au tentateur. Aucun gain,

aucun plaisir, aucune louange, aucun blâme ne pouvait le faire consentir à commettre

une mauvaise action. [... ]

Parfait comme ouvrier et comme homme, il n'admettait pas d'imperfection, même

dans le maniement des outils. Par son exemple il a montré que nous devons être

soigneux, et qu'un travail accompli avec exactitude est digne d'estime. L'exercice qui

rend les mains habiles, et qui apprend aux jeunes gens à partager le faix commun,

accroît les forces physiques et développe toutes les facultés. [... ] Dieu a voulu que le

travail fût une bénédiction, et seul l'ouvrier diligent découvre la vraie gloire et la joie de

la vie(12).

242


Notes :

10. The Youth's Instructor, 1er septembre 1873.

11. Id.

12. Jésus-Christ, chap. 7, p. 54, 55.

243


5 Mai

Sa simplicité lui fit trouver grâce

Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce devant Dieu et devant les

hommes. (Luc 2.52)

CE FUT LA SIMPLICITÉ de la vie du Christ, l'absence d'orgueil et de vanité

chez lui qui lui firent trouver grâce devant Dieu et devant les hommes. Il ne chercha

jamais à attirer l'attention pour se distinguer(13).

Jésus vécut dans la simplicité et la pureté. [... ] Grande était sa sagesse mais,

enfantine, elle grandissait avec les années. Son enfance fut marquée par une gentillesse

particulière et emprunte de charme. Son caractère était rempli de beauté et de perfection

immaculée(14).

Nous trouvons dans la vie du Christ, le seul modèle sûr pour les enfants et les

jeunes. Quand les enfants tendent à se rebeller contre l'autorité parentale, ils sont

condamnés par la vie de leur Rédempteur, qui lui aussi fut enfant, mais, un enfant

obéissant à ses parents. Quel contraste marqué avec le caractère des enfants

d'aujourd'hui! La majorité d'entre eux ne vivent que pour leur propre plaisir, avec le seul

désir de paraître. Quelques-uns essaient de faire de beaux discours pour attirer

l'attention. Certains semblent penser que leur valeur dépendra de leur apparence. Ils sont

très impeccablement mis, consacrant tout leur temps et moyens à se faire voir, attirer

l'attention, alors qu'ils n'ont ni le temps, ni l'intérêt pour la prière secrète. Ils négligent

leur parure intérieure, leurs ornements faits d'un esprit paisible et tranquille, qui comme

nous le dit l'apôtre, est d'un grand prix devant Dieu. [... ]

La richesse et le vêtement sont si communs que, bien que provoquant l'envie, ils

ne peuvent commander le véritable respect et la réelle admiration. Le visage reflètera un

esprit cultivé, orné de grâce, de douceur et d'humilité, ainsi qu'un coeur pur et droit, et

suscitera toujours l'amour et le respect(15).

Si les jeunes veulent devenir mentalement forts, moralement purs et fermes en

puissance spirituelle, ils doivent suivre l'exemple de Jésus dans sa simplicité et sa

244


soumission à la discipline parentale(16).

Notes :

13. The Youth's Instructor, 1er septembre 1873.

14. Ibid., 1er avril 1874.

15. Ibid., 1er septembre 1873.

16. Ibid., 14 juillet 1892.

245


6 Mai

Dans le baptême

Aussitôt baptisé, Jésus sortit de l'eau. Et voici: les cieux s'ouvrirent, il vit l'Esprit

de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici qu'une voix fit entendre

des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon

affection. (Matthieu 3.16,17)

JÉSUS ÉTAIT NOTRE EXEMPLE en tout ce qui se rapport à la vie et à la

beauté. Il fut baptisé dans le Jourdain, tout comme ceux qui viennent à lui doivent aussi

l'être. Les anges du ciel regardaient avec un intense intérêt la scène du baptême du

Sauveur, et si les yeux des spectateurs présents avaient été ouverts, ils auraient vu

l'armée céleste entourant le Fils de Dieu, alors qu'il s'agenouilla sur la rive du Jourdain.

Dieu avait promis à Jean de lui donner un signe par lequel il reconnaitrait le Messie et,

maintenant, alors que Jésus sortait de l'eau, le signe promis lui fut donné. Il vit les cieux

s'ouvrir et l'Esprit de Dieu, sous la forme d'une colombe en or poli, tournoyer autour de

la tête du Christ, alors qu'une voix venue du ciel dit: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé

en qui j'ai mis toute mon affection ». [... ] Jésus, le Rédempteur du monde, a ouvert la

voie afin que le plus vil des pécheurs, le plus nécessiteux, les plus opprimé et le plus

grand paria puissent avoir accès au Père, en ayant une place dans les demeures

éternelles que Jésus est allé préparer pour ceux qui l'aiment(17).

Ceux qui ont ressuscité avec le Christ pour marcher en nouveauté de vie sont les

élus de Dieu. Ils sont saints aux yeux du Seigneur et, en bien-aimés de lui, ils sont admis

en sa présence. Ainsi, ils se sont engagés dans une alliance solennelle, se distinguant par

leur humilité d'esprit. Ils doivent se revêtir des vêtements de la justice, séparés du

monde, de son esprit et de ses pratiques, et doivent révéler ce qu'ils ont appris de lui. [...

] S'ils réalisent qu'ils sont morts avec le Christ, s'ils gardent leur voeu baptismal, le

monde n'aura aucun pouvoir sur eux pour les attirer loin du Christ, pour le renier. S'ils

vivent la vie du Christ en ce monde, ils participent à sa nature divine(18).

Notes :

17. The Youth's Instructor, 23 juin 1892.

18. Letter 32, 1907.

246


247


7 Mai

Dans l'étude des Écritures

Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes

les Écritures ce qui le concernait. (Luc 24.27)

APRÈS QUE JOSEPH et Marie l'eurent cherché [Jésus] pendant trois jours, ils le

trouvèrent dans le parvis du temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et leur

posant des questions. Et tous ceux qui l'entendaient étaient étonnés de sa connaissance,

de sa compréhension et de ses réponses. Il posait ses questions avec une grâce qui

charmait ces savants. [... ] Sa mère ne pouvait que noter ses paroles, son esprit, son

obéissance volontaire à toutes ses exigences.

Il n'est pas correct de dire, comme l'ont fait beaucoup d'écrivains, que le Christ

était comme tous les autres enfants. Il ne l'était pas. Beaucoup d'enfants sont mal avisés

et mal élevés. Mais Joseph, et tout particulièrement Marie, gardèrent le souvenir de la

divine paternité de leur enfant. Jésus fut instruit en harmonie avec le caractère sacré de

sa mission. Son inclinaison à ce qui est droit était pour ses parents humains une

constante gratification(19).

Sa grande familiarité avec les Écritures montre comment il s'est appliqué, dès ses

premières années, à l'étude de la Parole de Dieu(20).

Jésus expliqua les Écritures à ses disciples. Commençant par Moïse et continuant

par les prophètes, il leur montra tout ce qui le concernait, et il leur expliqua les

prophéties(21).

Il attirait l'attention sur l'autorité absolue des Écritures. C'est ce que nous devrions

faire nous-mêmes(22).

Tout enfant peut s'instruire comme Jésus l'a fait. Si nous nous efforçons

d'apprendre à connaître notre Père céleste, au moyen de sa Parole, des anges

s'approcheront de nous, pour fortifier nos esprits, pour ennoblir et élever nos

caractères(23).

248


Comme le Christ, nous devrions être capables de faire face à l'ennemi et à ses

tentations avec un « Il est écrit »(24).

Notes :

19. The Youth's Instructor, 8 septembre 1898.

20. Jésus-Christ, chap. 7, p. 53.

21. Témoignages pour l'Église, vol. 1, chap. 97, p. 613.

22. Les paraboles de Jésus, « Le semeur », p. 26.

23. Jésus-Christ, Op. cit., p. 53.

24. The Youth's Instructor, 13 juillet 1893.

249


8 Mai

Dans l'étude de la nature

Parle à la terre, elle te donnera des leçons. (Job 12.8, PDV)

L'ENFANCE et la jeunesse du Christ s'écoulèrent dans d'humbles circonstances

et des conditions favorables au développement d'une forte constitution. Sa vie s'écoulait

surtout en plein air. Il buvait à des sources d'eau pure et fraîche, et mangeait des fruits

du jardin. Il escaladait et dévalait les sentiers escarpés des montagnes et parcourait les

rues de Nazareth, alors qu'il allait de son lieu de travail à son foyer. Il aimait écouter les

notes variées du chant des oiseaux qui, à leur façon, louaient leur Créateur. Il prenait

plaisir en la beauté des fleurs qui ornaient les champs. Il appréciait avec délice la gloire

des cieux, la splendeur du soleil, de la lune et des étoiles, et contemplait avec

émerveillement chaque lever et chaque coucher du soleil. Ouvert devant lui, il savourait

chaque leçon du livre de la nature. Les multiples collines et les bosquets d'olive étaient

les refuges favoris où il se rendait pour communier avec son Père. Il était rempli de

sagesse divine et, à travers l'étude de la nature et la méditation sur sa communion avec

Dieu, ses forces spirituelles s'affermissaient(25).

Le Rédempteur du monde montait et descendait les collines et les montagnes. Il

allait de la vaste plaine aux vallées des montagnes. Il profitait des scènes merveilleuses

de la nature. Il appréciait le magnifique paysage, ainsi que les champs parés de jolies

fleurs, entendre le chant des oiseaux dans l'air, et il aimant tant unir sa voix aux leurs

dans leurs chants de louanges(26).

Il y a dans la vie, l'enfance et la jeunesse du Christ une leçon pour la jeunesse

d'aujourd'hui. Il est notre exemple et, en tant que jeunes, nous devrions contempler Dieu

dans la nature: étudier son caractère manifesté dans l'oeuvre de ses mains. L'esprit est

affermi en communiquant avec lui par la lecture de ses attributs, au travers des choses

qu'il a créées. Quand nous contemplons sa beauté et sa grandeur dans les oeuvres de la

nature, nos affections se portent vers notre Seigneur et [... ] nos âmes sont ranimées par

notre interaction avec l'Infini à travers ses oeuvres merveilleuses(27).

250


Notes :

25. The Youth's Instructor, 13 juillet 1893.

26. Ibid., 1er février 1873.

27. Ibid., 13 juillet 1893.

251


9 Mai

En communion avec Dieu

Après les avoir renvoyées, il monta sur la montagne pour prier à l'écart; et le soir

venu, il était là seul. (Matthieu 14.23)

LA FORCE DU CHRIST était dans la prière. [... ] Il se retirait dans les bosquets

ou sur les montagnes, loin du monde et de tout, seul avec son Père. Il lui ouvrait alors

son coeur et, avec une intense ferveur, il s'accrochait de toute la force de son âme à la

main de l'Infini. Quand il devait faire face à de nouvelles et grandes épreuves, il se

retirait dans la solitude des montagnes et passait toute la nuit en prière, en compagnie de

son Père céleste.

Étant notre modèle en tout, pourquoi ne pas imiter l'exemple du Christ pour de

bon, en adressant à Dieu une prière sérieuse pour avoir en son nom la force nécessaire

de ne jamais céder aux tentations de Satan, de résister à ses artifices et de remporter la

victoire sur lui(28)!

Au milieu des périls de ces derniers jours, la seule sauvegarde de la jeunesse

réside dans une vigilance constante et dans la prière. Les jeunes qui trouvent de la joie

dans la lecture de la Parole de Dieu et dans l'heure de la prière seront constamment

rafraichis par les courants émanant de la fontaine de la vie. Ils atteindront une hauteur

d'excellence morale et une largeur de pensée totalement inconcevables pour autrui. La

communion avec Dieu encourage de bonnes pensées, de nobles aspirations, une claire

perception de la vérité et des raisons d'agir à caractère élevé. Dieu reconnait ceux qui se

lient ainsi à lui comme ses fils et ses filles. Ils montent toujours plus haut, obtenant une

vue toujours plus claire de Dieu et de l'éternité jusqu'à ce que le Seigneur fasse d'eux

des canaux de lumière et de sagesse pour le monde. [... ] La force acquise par la prière à

Dieu nous préparera chaque jour pour nos tâches quotidiennes(29).

Il y a une force puissance dans la prière. Notre grand adversaire cherche

constamment à maintenir l'âme troublée loin de Dieu. Un simple appel au ciel par le

plus humble des saints est plus redouté par Satan que les décrets du conseil des

ministres ou les édits des rois(30).

252


Notes :

28. The Youth's Instructor, 1er avril 1873.

29. Ibid., 18 août 1898.

30. The Signs of the Times, 27 octobre 1881.

253


10 Mai

En gardant les commandements de son Père

Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme

j'ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour. (Jean

15.10)

LE CHRIST REPRÉSENTA le caractère du Dieu du ciel devant les hommes et

les anges. Il démontra que, lorsque l'humanité dépend entièrement de Dieu, les hommes

peuvent garder ses commandements et vivre, et sa loi sera comme la prunelle de

l'oeil(31).

L'exemple du Christ fait autorité pour chaque fils et chaque fille d'Adam. Il est la

personnification de la loi de Dieu dans sa vie, donnant à l'humanité un exemple de ce

que l'obéissance systématique aux préceptes divins accomplira pour la nature humaine.

Il est notre exemple, et tous ceux dotés de la faculté de raisonner sont obligés de

marcher dans l'empreinte de ses pas; car sa vie est un parfait modèle pour toute

l'humanité. Christ est le parfait standard de caractère auquel tous doivent aspirer. [... ]

Comment marcha le Rédempteur du monde? Non pas de manière à se faire

simplement plaisir, mais de façon à glorifier Dieu en accomplissant ses oeuvres et en

élevant l'homme déchu et créé à son image. Par le précepte et par l'exemple, il enseigna

aux êtres humains la voie de la justice, représentant le caractère de Dieu et donnant au

monde un parfait standard d'excellence morale dans une chair humaine. Les deux grands

préceptes de la loi sont de régler la conduite de toute l'humanité. C'était la leçon que

Jésus enseigna tant par le précepte que par l'exemple. Il déclara: « Tu aimeras le

Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, et [... ] ton prochain comme toi-même ». Le

Seigneur Dieu des cieux exige des intelligences humaines leur amour et leur adoration

suprêmes(32). (Matthieu 22.37)

Que l'agent humain compare sa vie à celle du Christ. [... ] Qu'il imite son

exemple, lui qui a vécu la loi de l'Éternel et qui dit: « J'ai gardé les commandements de

mon Père » Jean 15.10). Ceux qui suivent le Christ plongeront continuellement leurs

regards dans la loi parfaite de liberté et, par la grâce reçue de lui, se formera un

254


caractère selon les exigences divines(33).

Notes :

31. Testimonies to Ministers and Gospel Workers [Témoignages aux pasteurs et

aux travailleurs évangéliques], chap. 9, p. 226.

32. The Youth's Instructor, 18 octobre 1894.

33. Id.

255


11 Mai

En étant la lumière du monde

Jésus leur parla de nouveau et dit: Moi, je suis la lumière du monde; celui qui me

suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. (Jean 8.12)

LE MATIN ÉTAIT VENU; le soleil se levait sur le mont des Oliviers, éclairant

de sa lumière éblouissante les palais de marbre et faisant étinceler l'or des murailles du

temple, quand Jésus s'écria, appelant l'attention sur cette scène: « Je suis la lumière du

monde ».

Longtemps après, un témoin de cette scène qui avait entendu ces paroles devait

s'en faire l'écho dans ce passage sublime: « En elle [la Parole] était la vie, et la vie était

la lumière des hommes(34). » (Jean 1.4)

Ceux qui sont sanctifiés par la vérité brillent autant que des lampes allumées,

éclairant tous ceux qui sont dans la maison. De bonnes oeuvres seront révélées chez tout

vrai croyant. Le Seigneur n'accepte rien de moins que la perfection du caractère, la

complétude en Dieu. Tout service rendu d'un coeur partagé témoignera devant les

intelligences célestes que vous avez failli dans l'imitation du Modèle(35).

Les disciples du Christ doivent être plus qu'une lumière au milieu des hommes.

Ils doivent être la lumière du monde. Jésus dit à tous ceux qui l'invoquent: « Vous vous

êtes donnés à moi et je vous ai donnés au monde pour m'y représenter ». De même que

le Père l'avait envoyé dans le monde, il déclare: « Je les ai aussi envoyés dans le monde

» Jean 17.18). [... ] Si le Sauveur est la source de la lumière, n'oublions pas que c'est

nous, chrétiens, qui devons l'apporter au monde. C'est par notre intermédiaire que Dieu

répand ses bienfaits. [... ] Les anges vous attendent pour communiquer, par votre

moyen, la lumière du ciel aux âmes qui sont sur le point de périr. [... ] Si le Christ habite

dans notre coeur nous ne pourrons dissimuler la lumière de sa présence(36).

En présence de la lumière du monde nous distinguerons la grâce au milieu de la

souffrance, l'ordre dans la confusion, le succès dans l'échec apparent. Des désastres se

révéleront avoir été des bienfaits(37).

256


Les dons de la lumière et de la vie arrivent en même temps(38).

Notes :

34. Jésus-Christ, chap. 51, p. 459.

35. The Youth's Instructor, 13 octobre 1892.

36. Les paraboles de Jésus, « Le semeur », p. 39.

37. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 7, chap. 54, p.

271.

38. Letter 264, 1903.

257


12 Mai

En démontrant les attributs parentaux de Dieu

Comme un père a compassion de ses fils, l'Éternel a compassion de ceux qui le

craignent. (Psaume 103.13)

DANS TOUS LES ACTES GRACIEUX que Jésus fit, il cherchait à attirer

l'attention des hommes sur les attributs parentaux et bienveillants de Dieu. Dans tous ses

enseignements, il cherchait à leur inculquer la merveilleuse vérité que « Dieu a tant

aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse

pas, mais qu'il ait la vie éternelle » Jean 3.16). Jésus désirait que nous comprenions

l'amour du Père et il cherche à nous attirer à lui en nous présentant sa grâce paternelle. Il

voudrait que le champ entier de notre vision soit rempli de la perfection du caractère de

Dieu. Dans sa prière en faveur de ses disciples, il déclara: « Je t'ai glorifié sur la terre:

J'ai achevé l'oeuvre que tu m'avais donné à faire. [... ] J'ai manifesté ton nom aux

hommes que tu m'as donnés du milieu du monde » (Jean 17.4,6).

Jésus vint dans le monde pour illustrer le caractère de Dieu dans sa propre vie. Il

a balayé les diffamations avancées par Satan et révélé la gloire de Dieu. Ce n'est qu'en

vivant parmi les êtres hommes qu'il put révéler la miséricorde, la compassion et l'amour

de son Père céleste. En effet, ce fut par ses actes de bienfaisance qu'il put exposer la

grâce de Dieu. L'incrédulité des hommes était bien enracinée et, pourtant, ils ne purent

résister à la puissance du témoignage de son divin exemple, à ses actes d'amour et de

vérité(39).

Les bontés de la providence divine parlent à chaque âme, confirmant le

témoignage du Christ concernant la bonté suprême de son Père. Le Seigneur veut que

son peuple réalise que les bénédictions déversées sur chaque élément de la création sont

dans la mesure de la place qu'il occupe dans l'échelle de la création. Si même les besoins

des animaux les plus stupides sont satisfaits, pouvons-nous apprécier les bénédictions

que Dieu déversera sur des êtres formés à son image(40)?

Dieu est amour et se soucie de nous. « Comme un père a compassion de ses

enfants, l'Éternel a compassion de ceux qui le craignent(41). »

258


Notes :

39. The Youth's Instructor, 15 décembre 1892.

40. The General Conference Bulletin [Bulletin de la Conférence générale], 1

octobre 1899.

41. The Youth's Instructor, 14 décembre 1893.

259


13 Mai

En se développant physiquement

Le petit enfant grandissait et se fortifiait; il était rempli de sagesse, et la grâce de

Dieu était sur lui. [... ] Et Jésus croissait en sagesse, en stature et en grâce, devant Dieu

et devant les hommes. (Luc 2.40,52)

LA CONSTITUTION PHYSIQUE de Jésus, ainsi que son développement

spirituel nous sont décrits en ces termes: « le petit enfant grandissait » et « croissait en

stature. » Durant l'enfance et l'adolescence, il faut être très attentif au développement

physique. Les parents devraient entraîner leurs enfants à adopter de bonnes habitudes

dans leur façon de manger, de boire, de s'habiller et dans l'exercice afin qu'une bonne

fondation soit ainsi posée en vue d'une bonne santé dans la vie à suivre. L'organisme

physique devrait bénéficier de soins adéquats pour que les forces du corps ne soient pas

affectées de façon négative, mais développées à leur plein potentiel. Cela placera les

enfants et les jeunes dans une position favorable, de manière à ce qu'avec un bon

entrainement religieux, ils puissent, comme le Christ, devenir forts en esprit. [... ]

Beaucoup prétendent qu'il faut s'accorder quelque divertissement personnel si l'on

veut préserver sa santé. Il est vrai que le changement est nécessaire au développement

du corps. Il lui redonne, comme à l'esprit, vivacité et vigueur; mais on n'atteint pas ce

but en se complaisant dans des plaisirs insensés au détriment des devoirs quotidiens que

les jeunes ont à remplir. L'esprit actif et les mains laborieuses des jeunes doivent être

maintenus occupés à des tâches utiles qui développent ces jeunes et bénissent autrui,

sinon, ils seront sollicités par des tâches néfastes tant au corps qu'à l'esprit(42).

Le travail contribua à développer le corps et l'esprit de Jésus pendant son enfance

et sa jeunesse. Il n'employait pas ses forces physiques d'une manière téméraire, mais

savait les maintenir en santé, afin d'accomplir le meilleur travail dans tous les

domaines(43).

Sa vie d'une simplicité naturelle était favorable au développement d'une bonne

constitution physique et d'un caractère ferme et non corrompu(44).

260


Au point de vue physique comme au point de vue spirituel il fut un exemple de ce

que Dieu voulait que toute l'humanité atteigne en obéissant aux lois divines(45).

Notes :

42. The Youth's Instructor, 27 juillet 1893.

43. Jésus-Christ, chap. 7, p. 55.

44. The Youth's Instructor, 1er septembre 1873.

45. Jésus-Christ, chap. 5, p. 35.

261


14 Mai

En remportant la victoire sur l'appétit

Le tentateur s'approcha et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres

deviennent des pains. Jésus répondit: Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain

seulement, mais de toute parole qui sort de là bouche de Dieu. (Matthieu 4.3,4)

LA GRANDE épreuve du Christ dans le désert au sujet de l'appétit était pour

laisser à l'homme un exemple d'abnégation. Ce long jeûne était pour convaincre les êtres

humains de la nature pécheresse de choses que les chrétiens de profession se permettent.

La victoire qu'il remporta dans le désert était pour leur montrer la nature pécheresse des

choses dans lesquelles ils placent leur plaisir. Le salut de l'homme était en jeu et allait

être décidé par l'épreuve du Christ dans le désert. S'il remportait la victoire en matière

d'appétit, alors, il y avait une chance pour l'homme de triompher. [... ]

Les chrétiens qui comprennent le mystère de la piété, qui ont un sens élevé et

saint de l'expiation, qui réalisent que les souffrances du Christ dans le désert étaient une

victoire gagnée pour eux [... ] seraient grandement affermis s'ils comparaient souvent et

sérieusement leur vie à celle du Christ, leur véritable standard. [... ] Les amusements qui

conduisent à la légèreté et à l'oubli de Dieu ne peuvent s'aligner avec l'exemple du

Christ, le Rédempteur du monde, le seul modèle sûr que l'homme puisse développer

pour triompher comme le fit le Christ. [... ] L'homme a maintenant sur Adam un certain

avantage dans ce conflit avec Satan car il a devant lui l'expérience de la désobéissance

d'Adam et sa chute subséquente pour le dissuader à suivre un tel exemple. L'homme a

également devant lui, l'exemple du Christ dominant l'appétit, les multiples tentations de

Satan, et consommant la défaite de l'ennemi à tous les égards, sortant vainqueur de

toutes les contestations(46).

Les habitudes dans le manger et le boire sont les plus difficiles à surmonter parce

que Satan vous attache si fermement à son char(47).

Tous ceux qui s'adonnent au service du Christ suivront son exemple et seront de

parfaits vainqueurs(48).

262


Notes :

46. The Review and Herald, 13 octobre 1874.

47. Manuscript 20, 1894.

48. Manuscript 176, 1898.

263


15 Mai

En se contrôlant de façon positive

Il a été maltraité, il s'est humilié et n'a pas ouvert la bouche, semblable à l'agneau

qu'on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent; il n'a pas

ouvert la bouche. (Ésaïe 53.7)

UNE CATÉGORIE DE GENS s'est retrouvée sans maîtrise de soi. Ils n'ont pas su

dominer leur tempérament ou leur langue et certains de ceux qui prétendent être

disciples du Christ ne le sont pas. Jésus ne leur a jamais donné un tel exemple. [... ]

Certains sont nerveux et si, sous la provocation, ils commencent à perdre ainsi le

contrôle d'eux-mêmes en pensée et en paroles, ils sont aussi intoxiqués par la colère que

l'est le buveur par la liqueur. Ils deviennent déraisonnés et obstinés. Ils ne sont pas sains

d'esprit et Satan les tient entièrement sous sa coupe. De plus, chacune de ces crises de

colère affaiblit le système nerveux, ainsi que les facultés morales et rend plus difficile la

continence de la colère suite à la prochaine provocation.

Pour cette catégorie, il n'y a qu'un seul remède: un contrôle positif systématique

de soi, en tout temps. L'effort de se réfugier dans une position où le moi ne sera pas

contrarié peut réussir pour un temps, mais Satan sait où trouver ces pauvres âmes et il

les attaquera sans cesse sur leurs points faibles. Ils seront continuellement perturbés,

aussi longtemps qu'ils accorderont autant d'importance au moi. [... ] Mais, tout espoir

n'est pas perdu pour eux. Que cette vie, si orageuse, et remplie de conflits et de

préoccupations soit remise au Christ. Alors le moi ne pourra plus réclamer la

suprématie. [... ] Ces âmes doivent s'humilier en disant franchement: « J'ai mal agi. Me

pardonneras-tu? » Car Dieu a déclaré: « Que le soleil ne se couche pas sur votre colère »

(Éphésiens 4.26). C'est là l'unique sentier sûr vers la victoire. Beaucoup [... ] nourrissent

leur colère et sont remplis d'idées de vengeance et de sentiments de haine. [... ] Résistez

à ces sentiments négatifs et vous ferez l'expérience d'un grand changement dans vos

relations avec votre prochain(49).

Lorsque le moi cesse de lutter pour la suprématie et que le coeur est m@ par le

Saint Esprit, l'âme devient parfaitement passive et l'image de Dieu se reflète alors sur le

coeur(50).

264


Notes :

49. The Youth's Instructor, 10 novembre 1886.

50. Manuscript 176, 1898.

265


16 Mai

Ses principes doivent être nôtres

Car Je vous ai donné un exemple, afin que, vous aussi, vous fassiez comme moi

je vous ai fait. (Jean 13.15)

IL EST DOULOUREUX de voir de nos jours enfants et adolescents se considérer

comme trop avancés pour se soumettre au contrôle de leurs parents. [... ] Ils semblent

s'imaginer qu'une telle soumission est signe de faiblesse et le sacrifice de leur légitime

indépendance. Mais, au lieu de pouvoir se gouverner tout seuls, ils sont hésitants,

faibles et sans détermination. Leurs forces morales sont faibles et ils font preuve de peu

de puissance spirituelle. La raison d'une telle faiblesse et de leur propension à céder aux

tentations est qu'ils n'ont pas appris à suivre le modèle de la vie du Christ. [... ]

Au lieu de suivre l'empreinte des pas du divin Rédempteur, ils sont remplis de

suffisance et d'une haute estime d'eux-mêmes. Ils contemplent leurs inclinaisons et

suivent la pente de leurs esprits non consacrés(51).

En un clin d'oeil, il [le Christ] distinguait bien du mal et plaçait le péché sous la

lumière des commandements de Dieu, tenant la loi comme un miroir réfléchissant la

lumière sur le mal. C'était cette distinction aigüe entre le bien et le mal qui souvent

provoquait la colère des frères du Seigneur. Cependant ses appels et prières, la tristesse

exprimée sur son visage révélaient une si profonde tendresse envers eux qu'ils avaient

honte d'avoir tenté de le faire dévier de son sens strict de la justice de la loyauté(52).

Dieu désire un peuple zélé pour les bonnes oeuvres et qui résiste fermement aux

souillures de notre époque de décadence. Il veut que ses enfants s'emparent de la

puissance divine afin d'être victorieux de toutes tentations Les affiches les plus

séduisantes peuvent chercher à éveiller leurs sens et à corrompre leurs esprits, mais ils

s'uniront à Dieu et aux anges si étroitement qu'ils seront comme ne voyant pas et

n'entendant pas. [... ] Les jeunes doivent avoir des principes solides afin que les plus

puissantes tentations de Satan ne les détournent pas de leur fidélité(53).

266


Notes :

51. The Youth's Instructor, 14 juillet 1892.

52. Ibid., 8 septembre 1898.

53. Témoignages pour l'Église, vol. 1, chap. 75, p. 456.

267


17 Mai

Insulté, il ne rendit l'insulte

Lui qui, insulté, ne rendait pas l'insulte; souffrant, ne faisait pas de menaces, mais

s'en remettait à Celui qui juge justement. (1 Pierre 2.23)

TANT DE FOIS nous avons senti qu'on nous a traités injustement, calomniés et

peints sous un jour complètement faux aux yeux d'autrui! Face à une telle épreuve, nous

devons maintenir une barrière protectrice stricte autour de notre esprit et de nos paroles.

Nous aurons besoin de l'amour du Christ pour ne pas devoir chérir un esprit

impitoyable. Ne croyons pas que nous sommes justifiés de refuser de pardonner à nos

offenseurs, à moins qu'ils ne confessent publiquement les torts causés. Nous ne devrions

pas accumuler nos griefs, les gardant près de nos coeurs pour forcer ceux que nous

considérons comme coupables à humilier leurs coeurs dans la repentance et la

confession. [... ] Peu importe la profondeur des blessures qu'ils nous ont infligées, nous

ne devons pas caresser nos griefs, nous apitoyant sur nous-mêmes mais, tout comme

nous espérons être pardonnés de Dieu pour toutes nos offenses contre lui, nous aussi

devons pardonner à ceux qui nous font du tort. [... ] Devant l'insulte, combien grande est

la tentation de la rendre! Mais, ce faisant, nous nous révélons semblables à l'offenseur.

Si nous sommes tentés d'insulter, faisons monter vers Dieu une prière silencieuse. Cela

nous remplira de sa grâce et gardera notre langue muette. [... ]

Jésus nous a laissé un exemple afin que nous suivions ses traces et fassions

preuve de compassion, d'amour et de bonne volonté envers tous. Cultivons un esprit

courtois, tolérant, d'amour tendre et doux envers ceux qui, poussés par les tentations,

blessent gravement les autres. Si possible, appliquons un baume de guérison sur ces

blessures, fermons la porte de la tentation en enlevant toute barrière érigée par

l'offenseur entre lui et nous. [... ] Le Seigneur prend plaisir à déverser ses bénédictions

sur ceux qui l'honorent, reconnaissent sa miséricorde et montrent qu'ils ont apprécié son

amour pour eux en manifestant les mêmes caractéristiques de grâce autour d'eux(54).

Notes :

54. The Youth's Instructor, 1 juin 1893.

268


18 Mai

Il était incompris et souvent abandonné de tous

Tai été seul à fouler à la cuvée, et nul homme d'entre les peuples n'était avec moi.

(Ésaïe 63.3)

QUEL SOUTIEN le Christ n'eût-il pas trouvé chez ses parents terrestres s'ils

avaient reconnu son origine céleste et lui avaient accordé leur collaboration dans

l'accomplissement de l'oeuvre de Dieu! Leur incrédulité jeta une ombre sur les

premières années de Jésus. C'était une portion de la coupe de douleur qu'il devait vider

pour nous. [... ] Leur étroitesse les empêchait de comprendre la mission dont il était

chargé et de sympathiser avec lui dans ses épreuves. Leurs paroles désobligeantes

prouvaient qu'ils ne reconnaissaient pas son véritable caractère et ne voyaient pas

l'élément divin qui se mêlait chez lui à l'élément humain. Ils le voyaient souvent

profondément affligé; au lieu de le réconforter, l'esprit qu'ils manifestaient par leurs

paroles ne faisait que le blesser. [... ]

Tout ceci contribua à lui remplir son sentier d'épines. L'incompréhension qu'il

rencontrait chez les siens lui était si douloureuse qu'il trouvait du soulagement à se

diriger là où il n'avait pas à la ressentir. [... ] Il ne trouvait de soulagement que dans la

solitude et la communion avec son Père céleste.

Êtes-vous appelés à souffrir pour l'amour du Christ, à supporter

l'incompréhension et la méfiance? Consolez-vous en pensant que Jésus a fait la même

expérience. Il a pitié de vous. Il vous invite à vous réfugier en sa compagnie, à trouver

du réconfort là où il l'a trouvé lui-même, dans la communion du Père. Ceux qui

acceptent le Christ comme leur Sauveur personnel ne sont pas des orphelins condamnés

à supporter seuls leurs épreuves. Il les introduit dans la famille céleste; il les invite à

considérer son Père comme leur Père. Ils sont ses petits, chers au coeur de Dieu, liés à

lui par des liens tendres et permanents. Autant le divin surpasse l'humain, autant ses

tendresses envers nous surpassent celles qu'ont éprouvées pour nous notre père et notre

mère quand nous étions incapables de marcher(55).

269


Notes :

55. Jésus-Christ, chap. 33, p. 316, 317.

270


19 Mai

Il n'a pas interféré avec les autorités

Jésus répondit: Mon royaume n'est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce

monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi, afin que je ne sois pas livré aux

Juifs; mais maintenant, mon royaume n'est pas d'ici-bas. (Jean 18.36)

ILS SONT NOMBREUX, dans le monde religieux d'aujourd'hui, ceux qui croient

devoir s'affairer pour établir le royaume du Christ sous une forme terrestre et

temporelle. Leur ambition est de faire du Christ le Seigneur des royaumes de ce monde,

exerçant son autorité dans les tribunaux et dans les camps militaires, dans les

parlements, les palais et sur les places du marché. Ils s'attendent à le voir gouverner par

des lois sanctionnées par l'autorité humaine. Le Christ étant absent, ils se substituent à

lui en vue de mettre à exécution les lois de son royaume. [... ] L'établissement d'un tel

royaume est justement ce que désiraient les Juifs au temps du Christ. [... ] Mais il

déclara: « Mon royaume n'est pas de ce monde » (Jean 18.36). Il refusa un trône

terrestre.

Jésus vivait sous un gouvernement corrompu et tyrannique; on voyait partout des

abus criants, des extorsions, de l'intolérance, d'horribles cruautés. Cependant le Sauveur

ne tenta aucune réforme politique. Il n'attaqua pas les abus nationaux, il ne condamna

pas les ennemis de sa nation. Il ne s'ingéra pas dans les affaires de l'autorité et de

l'administration du pouvoir en exercice. Celui qui est notre modèle se tint à l'écart des

gouvernements terrestres. Non qu'il fût indifférent aux maux des hommes, mais parce

que le remède ne résidait pas uniquement dans des mesures humaines et externes. Pour

réussir, il convient d'atteindre les individus et de régénérer les coeurs.

Le royaume du Christ ne sera pas établi par des décisions juridiques ou de

conseils ou d'assemblées législatives, ni par l'influence de grands hommes du monde; il

le sera par l'action du Saint-Esprit communiquant la nature du Christ à l'humanité. « À

tous ceux qui l'ont reçue [la Parole], elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,

à ceux qui croient en son nom et qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair,

ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu(56). » (Jean 1.12,13)

271


Notes :

56. Jésus-Christ, chap. 55, p. 505, 506.

272


20 Mai

Par amour pour autrui

Soyez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés; et marchez

dans l'amour, de même que le Christ nous a aimés et s'est livré lui-même à Dieu pour

nous en offrande et en sacrifice comme un parfum de bonne odeur. (Éphésiens 5.1,2)

ENFANTS CHERS À DIEU, vous devez, le suivre, obéir à toutes ses exigences

et marcher dans son amour à l'exemple du Christ qui nous a aimés. [... ] L'amour était

l'élément par lequel le Christ vécut, marcha et travailla. Il vint et embrassa le monde de

ses bras d'amour. [... ]

Suivons l'exemple qu'il nous a laissé, faisons de lui notre modèle jusqu'à ce que

nous soyons nous aussi animés envers autrui du même amour qu'il nous a manifesté. Il

cherche à graver en nous cette profonde leçon d'amour. [... ] Si vos coeurs tendent à

l'égoïsme, laissez le Christ vous imbiber de son amour. Il désire que nous l'aimions

pleinement et nous encourage, oui, et même nous commande, d'aimer les autres selon

son exemple. Il fait de l'amour la bannière de notre discipulat. [... ] C'est là la hauteur à

atteindre: « Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés » Jean 13.34).

Quelle hauteur, quelle profondeur, et quelle largeur caractérisent cet amour! Cet amour

ne doit pas se porter sur quelques individus favoris, mais doit atteindre le plus humble et

le plus simple des créatures de Dieu. Jésus dit: « Dans la mesure où vous avez fait cela à

l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait » (Matthieu 25.40).

[... ]

L'amour et la sympathie que Jésus veut que nous manifestions envers autrui n'ont

aucun caractère de sentimentalisme, ce qui est un piège pour l'âme. Il s'agit d'un amour

extrait du ciel, exemplifié par Jésus, tant par la parole que par l'exemple. Mais, au lieu

de manifester cet amour, combien de fois ne nous sommes pas mutuellement aliénés et

éloignés les uns des autres! [... ] Il en résulte un éloignement de Dieu lui-même, une

expérience rabougrie, une croissance chrétienne flétrie. [... ]

L'amour de Jésus est un principe actif, unissant les coeurs entre eux, dans les liens

de la confraternité chrétienne. Tous ceux qui aspirent à entrer au ciel, doivent ici-bas

273


vivre en cet amour car, au ciel, le Rédempteur et les rachetés seront les objets de notre

intérêt(57).

Notes :

57. The Youth's Instructor, 2O octobre 1892.

274


21 Mai

Par compassion

Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, en eut compassion et guérit

les infirmes qui s'y trouvaient. (Matthieu 14.14)

LAISSEZ-MOI attirer votre attention sur la vie du Christ, sur sa compassion, son

humilité et son amour, son inexprimable tendresse. Suivez son exemple. Dieu vous a

donné la vie et toutes les riches bénédictions qui la rendent agréable et, en retour, il

réclame votre service, votre reconnaissance, votre amour et votre obéissance à sa loi.

Ces attentes sont de première importance et ne peuvent ni être prises à la légère, ni être

ignorées. Mais tout ce qu'il requiert de vous est de nature à vous rendre plus heureux,

même en cette vie(58).

La Majesté des cieux identifie ses intérêts à ceux de l'humanité souffrante. Nos

associés et compagnons ont besoin de tendre courtoisie et de tendres sympathies. [... ] Il

est impossible de croître en Christ, la tête vivante du corps, à moins de pratiquer les

leçons de sympathie, de compassion et d'amour qu'il nous a données. Il est impossible

de refléter l'image du Christ à moins que cet amour d'origine divine n'existe dans l'âme.

Nul ne franchira les portes de la sainte cité de Dieu, à moins de refléter cet attribut(59).

Une action non sanctifiée par notre Sauveur aurait entaché le modèle, et il n'aurait

plus été pour nous l'exemple parfait. Mais, bien que tenté en tout comme nous, il est

resté immaculé et sans la souillure du péché. Par la bouche du prophète, il proclame son

caractère: « Je suis l'Éternel, qui exerce la bienveillance, le droit et la justice sur la terre;

car c'est à cela que je prends plaisir » (Jérémy 9.23). Tous ceux qui professent le nom du

Christ devraient prendre plaisir en ces choses, dans leur conversation et leur conduite,

donnant ainsi au monde la preuve qu'ils ont reproduit le divin modèle. [... ] Quiconque

croit en Christ doit faire les oeuvres qu'il a lui-même faites. Le Seigneur a été présenté

devant ceux qui pratiquent la bienveillance, le droit et la justice sur la terre, fruits portés

par les chrétiens authentiques(60).

Notes :

58. The Youth's Instructor, 20 octobre 1892.

275


59. Id.

60. Ibid., 13 octobre 1892.

276


22 Mai

Avec joie

Maintenant je vous exhorte à prendre courage. (Actes 27.22)

JÉSUS VÉCUT dans une maison de campagnards, et il prit fidèlement et

joyeusement sa part des fardeaux de la vie commune. [... ] Jésus mettait de la gaieté et

du tact dans son travail. Il faut beaucoup de patience et de spiritualité pour introduire la

religion de la Bible dans la vie domestique et dans l'exercice d'un métier, pour supporter

l'effort qu'exigent les affaires et rester cependant uniquement préoccupé de la gloire de

Dieu. C'est en cela que le Christ a pu nous aider. Il n'était jamais si absorbé par les soins

de la terre qu'il n'eût point de temps pour penser aux choses célestes. Il lui arrivait

souvent d'exprimer la joie de son coeur par le chant de psaumes et de cantiques célestes.

Les habitants de Nazareth l'entendaient exprimer des louanges et des remerciements à

Dieu. Il se tenait par le chant en communion avec le ciel; et lorsque ses camarades

éprouvaient la fatigue du travail, de douces mélodies sortant de ses lèvres venaient les

réconforter. Ses louanges semblaient bannir les mauvais anges, et parfumer comme un

encens le lieu où il était(61) ». [... ]

Ne froncez pas les sourcils et ne vous agitez pas quand une tâche vous est

confiée, mais acquittez-vous joyeusement des petites obligations. [... ] Ce ne sont que de

simples tâches domestiques quotidiennes, en apparence légères et insignifiantes, mais

quelqu'un doit s'en charger. Si vous vous empressez de les accomplir, et le coeur joyeux

parce que vous faites quelque chose qui allège le fardeau de vos parents, vous serez au

foyer une source de bénédictions. Vous ne savez pas l'étendue du bien que vous pouvez

faire à autrui en arborant toujours un visage joyeux, serein et cherchant toutes les

opportunités d'aider. [... ] Jour après jour, vous construisez pour l'éternité. Modelez

votre caractère selon le divin modèle. Tissez-y toute la courtoisie, la gentillesse,

l'obéissance délibérée, la diligence et l'amour possibles. [... ] Cultivez la sympathie

spontanée. Ayez toujours un sourire aux lèvres, le visage joyeux et soyez prêt à porter

secours à quiconque en a besoin. [... ] Il [Dieu] enregistrera fidèlement toute action faite

à sa gloire. [... ] Et, au grand jour de la rétribution, vous recevrez une glorieuse

récompense(62).

277


Notes :

61. Jésus-Christ, chap. 7, p. 55, 56.

62. The Youth's Instructor, 24 septembre 1884.

278


23 Mai

En gagnant des âmes

Il leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. (Matthieu 4.19)

JÉSUS ATTEND beaucoup des jeunes soldats de son armée. Soyez donc

déterminés à ne pas le décevoir, lui votre Capitaine et votre Chef. Vous devez vous

revêtir de son armure, vous enrôler sous sa bannière et devenir ses collaborateurs dans

sa lutte victorieuse contre ses ennemis et l'extension de son royaume. [... ] C'est au péril

de votre âme que vous trahiriez cette confiance sacrée. Vous devez faire preuve de

loyauté et de sincérité, exécutant chaque ordre, présentant à autrui le plus noble motif

d'action, leur montrant les bénéfices attrayants du service offert au Christ. Vous devez

proclamer ses louanges, lui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable

lumière(63).

Ceux qui ont fait l'expérience de l'amour du Christ ne sauraient rester oisifs dans

la vigne du Maître. Ils identifieront des opportunités d'aider les autres dans leur marche

vers lui. Participants de son amour, ils travailleront au salut des âmes. Que chaque âme

reproduise le modèle et devienne missionnaire à part entière en gagnant des âmes à

Jésus(64).

Sachant ce que le Christ a fait pour nous et ce qu'il a souffert pour les pécheurs,

nous devrions par un amour pur et totalement désintéressé pour les âmes imiter son

exemple en sacrifiant notre propre plaisir et confort pour leur bien-être. La joie du

Christ, qui l'a soutenu dans toutes ses souffrances, était le salut des pauvres pécheurs.

Ce devrait également être notre joie et notre ambition dans la cause de notre Maître.

Cela plaira à Dieu et manifestera notre amour, ainsi que notre dévotion pour lui en tant

que ses serviteurs. Il nous a aimés le premier et ne nous a pas refusé son Fils bien-aimé,

mais l'a offert de tout coeur en sacrifice afin que nous puissions vivre. L'amour, le

véritable amour pour notre prochain, témoignera de notre amour pour Dieu(65).

Ceux qui sont en contact vital avec le Christ le manifesteront dans leurs actions.

[... ] Ils gagneront des âmes pour lui et ramèneront de précieuses gerbes dans le grenier

céleste(66).

279


Notes :

63. The Youth's Instructor, 13 octobre 1892.

64. Ibid., 20 octobre 1892.

65. The General Conference Bulletin [Bulletin de la Conférence générale], 20

mars 1891.

66. The Youth's Instructor, 15 décembre 1892.

280


24 Mai

En faisant le bien et en bénissant autrui

Vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth,

qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire

du diable, car Dieu était avec lui. (Actes 10.38)

LE CHRIST réalisa de nombreux miracles durant sa vie terrestre. Dans son

oeuvre, il montra ce que Dieu pouvait faire en faveur des corps et des âmes affligés. [...

] Il travailla constamment en faveur des autres, améliorant leur situation à chaque

opportunité. Même dans son enfance, il prodiguait des mots d'encouragement et de

tendre réconfort à tous, jeunes et vieux. [... ] Il était un exemple de ce que tout enfant

devrait chercher à être. [... ] Par ses paroles et ses actions, il manifestait une tendre

sympathie pour tous. Sa présence était un baume de guérison et de soulagement pour les

âmes découragées et déprimées(67).

Il possédait une patience inlassable et une sincérité incomparable. Toujours

disposés, ses mains et ses pieds étaient sans cesses prêts à voler au secours des autres et

à alléger les fardeaux de ses parents(68).

Assurez-vous de suivre l'exemple de Jésus. Tout comme le tournesol dirige

constamment ses boutons épanouis vers le soleil, ainsi devez-vous sans cesse tourner

votre coeur, vos pensées, vers Jésus, le Soleil de justice. Ne faites pas de votre moi le

centre de votre attention, ni de vos plaisirs et vos désirs des priorités. Recherchez le bien

d'autrui, étudiez comment leur être en bénédiction et comment glorifier votre

Créateur(69).

Les gémissements d'un monde éprouvé s'élèvent tout autour de nous. Partout on

voit des pauvres et des gens dans la détresse. C'est à nous qu'il incombe le devoir de

soulager et d'adoucir les tribulations et les misères de la vie. Seul l'amour du Christ peut

répondre aux besoins de l'âme. Si Jésus demeure en nous, notre coeur débordera de

sympathie divine. Les sources d'un zèle ardent jailliront sous l'impulsion d'un amour

semblable à celui du Sauveur.

281


Que de gens ont perdu tout espoir! Ramenons le soleil dans leurs coeurs.

Combien d'autres sont découragés! Adressons-leur des paroles de réconfort. [... ] Prions

pour eux. [... ] Amenons ces âmes en détresse à Jésus. Disons-leur qu'il existe un baume

et un docteur en Galaad(70).

Notes :

67. The Youth's Instructor, 8 septembre 1898.

68. Ibid., 1er avril, 1872.

69. Ibid., 14 mai 1884.

70. Prophètes et rois, chap. 59, p. 543, 544.

282


25 Mai

En reconnaissant Dieu comme Pourvoyeur de tout don

Béni soit le Seigneur chaque jour! Il nous prend en charge, ce Dieu-là est notre

salut. (Psaume 68.20)

SOUS LE SYSTÈME JUIF, à la naissance d'un enfant, on apportait une offrande

à Dieu, conformément à ses prescriptions. De nos jours, on voit certains parents

s'imposer de réels sacrifices pour offrir des cadeaux d'anniversaire à leurs enfants. Ils

font de ce jour une occasion pour honorer leur enfant, comme si l'être humain devrait

être honoré. [... ] Nous sommes redevables au grand Dispensateur pour tous ses

présents: la vie, la santé, la nourriture, le vêtement et surtout l'espérance de la vie

éternelle. Nous devons donc reconnaître ses multiples bienfaits et lui présenter nos

offrandes de reconnaissance. Ces dons d'anniversaire sont approuvés par le ciel.

Si les parents chrétiens avaient accoutumé leurs enfants à présenter des offrandes

à Dieu en reconnaissance du don ineffable du salut à l'humanité, ô comme le caractère

des jeunes aurait été différent. Leur esprit se serait détaché d'eux-mêmes pour se

concentrer sur le Sauveur béni. Ils apprendraient qu'il les aime et qu'il est la source de

toute bénédiction, qu'il est leur espérance de bonheur et de vie éternelle.

Si ce genre d'éducation avait été prodigué à nos enfants, nous aurions aujourd'hui

beaucoup moins d'égoïsme, d'envie et de jalousie. Nous aurions autour de nous

beaucoup plus de jeunes hommes virils et de jeunes femmes parfaitement féminines.

Nous verrions les jeunes croître en force morale, avec des principes de pureté, un esprit

bien équilibré et des caractères affectueux parce que le Modèle aurait été constamment

devant eux. Ils auraient été influencés par l'importance de la reproduction de

l'excellence de Jésus, le Modèle. [... ] Dieu veut que les jeunes et les plus âgés regardent

à lui pour croire en Jésus-Christ qu'il a envoyé, et qu'ils lui ouvrent leur coeur. Alors

une vie nouvelle activera toutes les facultés de l'être. Le divin consolateur sera avec eux

pour les affermir là où ils sont faibles et les guidera dans leurs perplexités. [... ] Il

aplanira devant eux le sentier de la vie(71).

283


Notes :

71. The Review and Herald, 9 décembre 1890.

284


26 Mai

Dans le pardon

Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. (Luc 23.34)

LE CHRIST est notre exemple. Il s'est lui-même placé à la tête de la famille

humaine pour accomplir une oeuvre dont les hommes ne connaissent pas l'importance

parce qu'ils ne réalisent pas quels privilèges, ni quelles possibilités sont placées devant

eux en tant que membres de la famille humaine de Dieu. [... ] Sa miséricorde n'était pas

de la faiblesse, mais une terrible puissance pour punir le péché [... ] et en même temps

une puissance pour s'attirer l'amour de l'humanité. À travers de Christ, la justice est

habilitée à pardonner sans sacrifier un seul brin de sa haute sainteté(72).

Le Christ nous a enseigné à prier: « Pardonne-nous nos offenses, comme nous

aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés »; « Si vous pardonnez aux hommes

leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi » (Matthieu 6.12; Matthieu 6.14).

[... ]

Si quelqu'un vous a offensé et est trop orgueilleux ou obstiné pour vous aborder

et dire: « Je regrette », n'iriez-vous pas vers lui pour lui dire: « Je vous aime pour

l'amour du Christ et vous pardonne l'offense que vous m'avez infligée »? Jésus en sera

témoin et approuvera cet acte d'amour. Et, comme vous l'avez fait pour autrui, il vous en

sera fait de même(73).

Nous devons avoir un esprit de pitié et de compassion pour ceux qui nous ont fait

du tort, qu'ils confessent ou non leurs fautes. S'ils ne confessent pas leurs péchés et ne

s'en repentent pas, ces derniers resteront à jamais inscrits dans les livres et ces personnes

auront à y faire face au jour du jugement. Mais, s'ils disent, « Je regrette », alors [... ]

nous sommes libres de leur pardonner du fond du coeur(74).

Le vrai bonheur ne vient pas de la possession de richesses ou de la position

occupée, mais de la possession d'un coeur pur, sain et purifié par l'obéissance à la vérité.

[... ] Il est donné à tous l'opportunité de vivre les principes du ciel. Le pardon des

offenses, et non la vengeance, est une démonstration de cette sagesse qui est la vraie

285


piété. Un amour chrétien pour les hommes pour qui le Seigneur a tout donné est une

manifestation d'une authentique transformation du caractère(75).

Notes :

72. The General Conference Bulletin [Bulletin de la Conférence générale), 1er

octobre 1899.

73. The Youth's Instructor, 1 juin 1893.

74. Id.

75. Letter 229, 1905.

286


27 Mai

Soyons donc parfaits comme le Christ est parfait

Après avoir été élevé à la perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui

obéissent l'auteur d'un salut éternel. (Hébreux 5.9)

TOUT EN ÉTANT le Fils de Dieu, notre Sauveur prit la véritable nature d'un être

humain. Nous sommes fils et filles de Dieu. Pour savoir comment nous devons nous

comporter avec circonspection, nous devons avancer là où le Christ nous indique la

voie. Pendant trente ans, il vécut la vie d'un homme parfait, pratiquant le plus haut

standard de perfection(76).

Nous avons pour tâche de chercher à atteindre dans notre sphère d'action le

niveau de perfection auquel parvint le Christ dans sa vie ici-bas, à chaque phase de son

caractère(77).

Pour avancer sans tituber, nous devons avoir l'assurance qu'une main toutepuissante

nous soutiendra et que, dans l'éventualité d'une chute, une infinie miséricorde

sera appliquée en notre faveur. Dieu seul peut entendre à tout moment notre cri de

détresse.

Il est grave de penser que de l'enlèvement d'un garde-fou protecteur de la

conscience, de l'erreur du non-respect d'une simple bonne résolution, du simple

développement d'une mauvaise habitude peuvent découler non seulement notre propre

ruine, mais aussi celle de ceux qui ont placé leur confiance en nous. Notre seule

sauvegarde est de marcher sur les pas du Maître, d'avoir une confiance absolue en la

protection de celui qui dit: « Suivez-moi! » Notre constante réponse devrait être: « J'ai

marché sur tes traces, mes pieds n'ont pas chancelé(78) ».

Chacune des facultés dont le Créateur nous a dotés devrait être amenée à son plus

haut degré de perfection pour nous permettre de faire le plus de bien possible. En vue de

purifier et raffiner notre caractère, nous avons besoin de la grâce du Christ qui nous

habilitera à voir, à corriger nos faiblesses et à améliorer ce qu'il y a d'excellent en notre

caractère(79)?

287


Le Fils de Dieu était sans fautes. Visons à la même perfection et soyons

victorieux comme lui pour nous asseoir à sa droite(80).

Notes :

76. Letter 69, 1897.

77. Medical Ministry [Ministère médical], section 13, p. 253.

78. The Signs of the Times, 28 juillet 1881.

79. The Pacifie Health Joumal, avril 1890.

80. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 3, chap. 30, p.

336.

288


28 Mai

Nous devons être saints comme le Christ est saint

Soyez saints, car je suis saint. (1 Pierre 1.16, BFC)

NOS FORCES ÉTANT LIMITÉES, nous devons être saints dans notre sphère

comme Dieu est saint dans sa sphère(81).

Dieu s'attend à ce que nous édifiions notre caractère selon le modèle établi devant

nous. Nous devons poser brique après brique, ajouter grâce sur grâce, identifiant et

corrigeant nos points faibles selon les directives reçues. Quand une fissure est

découverte dans les murs d'une mansion, nous savons tout de suite que quelque chose ne

va pas dans l'édifice. Dans l'élaboration de notre caractère, des fissures se voient

souvent. À moins de corriger ces défauts, la maison s'écroulera sous les assauts des

tempêtes de l'épreuve.

Dieu nous donne de la force, le pouvoir de raisonner et du temps en vue d'édifier

des caractères sur lesquels il pourra poser son sceau d'approbation. Il désire que chacun

de ses enfants développe un caractère noble par l'accomplissement d'actions nobles,

pures et qu'à la fin, il puisse présenter une structure symétrique, un temple adéquat

honoré des hommes et de Dieu.

Dans la construction de notre caractère, nous devons bâtir sur le Christ. Il est la

fondation sûre: une fondation à jamais inébranlable. Les tempêtes de la tentation et de

l'épreuve ne sauront ébranler l'édifice arrimé au Rocher des siècles. Celui qui veut

grandir pour devenir un magnifique bâtiment pour le Seigneur doit cultiver chaque

faculté de son être. C'est uniquement par l'emploi adéquat des talents que le caractère

peut se développer harmonieusement. Ainsi, nous apportons à la fondation ce qui est

représenté dans la Parole par l'or, l'argent, les pierres précieuses, matériaux qui

résisteront au test du feu purificateur de Dieu(82).

La sainteté [... ] est accomplir sa volonté, se réfugier en lui dans l'épreuve, dans

les ténèbres aussi bien que dans la lumière; c'est marcher par la foi et non par la vue,

s'attendre à Dieu en toute confiance et se reposer sur son amour(83).

289


Notes :

81. The Review and Herald, 1er novembre 1892.

82. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 32, p. 165, 166.

83. Conquérants pacifiques, chap. 5, p. 46.

290


29 Mai

Nous devons vaincre comme le Christ a vaincu

Je vous ai dit ces choses afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des

tribulations dans le monde; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde. (Jean 16.33)

SATAN LANÇA contre le Christ des attaques de loin beaucoup plus sévères que

celles lancées contre nous. L'enjeu avec Jésus était si grand: qui allait l'emporter, le

Christ ou lui? Si Jésus parvenait à surmonter ses plus féroces tentations et que Satan ne

parvenait pas à le faire tomber dans le péché, il savait qu'il perdrait sa puissance et que,

finalement, la destruction éternelle serait son châtiment. C'est pourquoi le diable oeuvra

farouchement pour conduire le Christ à mal agir car seulement alors, il aurait l'avantage

sur lui. [... ] Vous ne pourrez jamais être tenté aussi sévèrement et aussi cruellement que

le fut notre Sauveur. Satan était après lui à chaque instant(84).

L'homme se saisira-t-il résolument de la puissance divine et résistera-t-il à Satan

avec détermination et persévérance, comme le Christ lui en a donné l'exemple dans son

conflit avec l'ennemi dans le désert de la tentation? Dieu ne peut outrepasser la volonté

de l'homme et le sauver malgré lui de la puissance des artifices de Satan. L'homme doit

travailler avec sa puissance humaine, assisté de la puissance divine du Christ, pour

résister et vaincre à n'importe quel prix. En d'autres termes, il doit triompher exactement

comme le fit le Christ. Alors, à travers la victoire qu'il a le privilège de remporter par le

nom tout-puissant de Jésus, il pourra devenir un héritier de Dieu et co-héritier de Jésus-

Christ. Cela ne serait impossible si le Christ devait être le seul à lutter et à gagner.

L'homme doit faire sa part. Il doit être victorieux par lui-même, à travers la force et la

grâce que lui procure le Christ. L'homme doit collaborer avec lui dans la lutte à gagner

et alors, il participera à la gloire du Christ(85).

Le Christ a vaincu pour montrer à l'homme comment il peut vaincre. Il a affronté

toutes les tentations de Satan avec la Parole de Dieu, et c'est en s'appuyant sur les

promesses divines qu'il a pu obéir aux commandements. Le tentateur n'a obtenu de lui

aucun avantage(86).

291


Notes :

84. The Youth's Instructor, 1er avril 1873.

85. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 4, chap. 4, p.

32.

86. Le ministère de la guérison, « Les missionnaires médicaux et leur tâche », p.

153.

292


30 Mai

Nous suivons le Christ dans l'ordonnance du service d'humilité

Si donc, je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous devez aussi

vous laver les pieds les uns aux autres; car je vous ai donné un exemple, afin que vous

fassiez comme je vous ai fait. (Jean 13.14,15)

LE COEUR REMPLI de ressentiment, les disciples étaient entrés dans la salle du

souper. Judas s'empara de la place qui se trouvait à la gauche du Christ, Jean se trouvait

à droite. Judas était bien décidé à obtenir la première place, immédiatement après celle

du Christ. [... ]

Un autre sujet de dispute avait surgi. Lors d'une fête, un serviteur était

habituellement chargé de laver les pieds des hôtes et des préparatifs avaient été faits en

vue de ce service. La cruche, le bassin, le linge étaient là, prêts pour le lavement des

pieds; aucun serviteur n'étant présent, c'eût été aux disciples de se charger de ce soin. [...

] Jésus attendit un instant pour voir ce qu'ils feraient. Ensuite il se leva de table, lui, le

Maître divin. Après s'être dépouillé du vêtement de dessus qui eût gêné ses

mouvements, il se ceignit d'un linge. [... ] « Ensuite il versa de l'eau dans un bassin et se

mit à laver les pieds des disciples » (Jean 13.5) [... ] C'est ainsi que le Christ témoigna

son amour envers ses disciples(87).

La célébration de ces ordonnances est l'accomplissement du commandement « Si

donc, je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver

les pieds les uns aux autres ». Quel moment approprié pour faire taire toutes les

controverses et pardonner toutes les offenses! Si quelqu'un a quelque chose contre son

frère, c'est le moment favorable de faire la paix et résoudre tous les différends. Un

pardon mutuel est à l'ordre du jour! Qu'aucun feu étranger ne soit apporté à l'autel.

Qu'aucune malice, aucune haine, ne soit entretenue par ceux qui se rencontrent autour

de la table de communion(88).

Chaque fois que cette ordonnance est célébrée convenablement, les enfants de

Dieu contractent une relation sacrée les uns avec les autres, pour s'entraider et se faire

du bien mutuellement(89).

293


Notes :

87. Jésus-Christ, chap. 71, p. 641, 648.

88. Manuscript 19, 1892.

89. Jésus-Christ, Op. cit., p. 654.

294


31 Mai

Nous suivons le Christ dans le service de communion

De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle

alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fais que vous en boirez.

(1 Corinthiens 11.25)

JÉSUS SE TENAIT au point de transition qui séparait deux économies ayant leur

grande fête respective. [... ] Pendant qu'il mangeait la Pâque avec ses disciples, Jésus

institua le service qui devait remplacer cette fête et commémorer son grand sacrifice. La

fête nationale des Juifs devait passer pour toujours. Le service établi par le Christ devait

être observé par ses disciples dans tous les pays et dans tous les siècles. [... ] Elle serait

célébrée jusqu'à ce qu'il revienne avec puissance et avec gloire(90).

Dans de telles réunions, que le Christ a lui-même convoquées, il rencontre les

siens pour les galvaniser par sa présence. [... ] Tous ceux qui s'approchent en plaçant en

lui leur confiance se trouveront richement bénis. Et tous ceux qui négligent des

avantages divins en subiront une perte. C'est à ces derniers que s'appliquent ces paroles:

« Vous n'êtes pas tous purs » (Jean 13.11). [... ]

Le service de communion ne doit pas faire naître la tristesse; ce n'est pas dans

cette intention qu'il a été établi. [... ] Ils ne doivent pas davantage se souvenir de leurs

différends. Tout cela a été effacé par le service préparatoire. [... ] Maintenant on va audevant

du Christ. On ne se tient pas à l'ombre de la croix, mais sous la lumière salvatrice

de celle-ci. Chacun doit ouvrir son âme aux rayons lumineux du Soleil de justice. Le

coeur purifié par le précieux sang du Christ, dans la pleine conscience de sa présence

invisible, on écoutera ses paroles: « Je vous laisse la paix » (Jean 14.27).

Le service de communion fait penser au retour du Christ. Il était destiné à ranimer

cette espérance dans l'esprit des disciples. [... ] L'espérance du retour du Seigneur était

un réconfort dans les afflictions. Cette pensée leur était précieuse au-delà de tout ce que

l'on peut imaginer: « Toutes les fois que vous mangez ce pain, et que vous buvez cette

coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne(91) » (1 Corinthiens

11.26).

295


Notes :

90. Jésus-Christ, chap. 72, p. 656.

91. Ibid., p. 661-663.

296


1er Juin

Choisissez aujourd'hui de toujours servir le Christ

Et si vous ne pensez pas devoir servir l'Éternel, choisissez aujourd'hui qui vous

voulez servir: ou les dieux que servaient vos pères au-delà du fleuve, ou les dieux des

Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons

l'Éternel. (Josué 24.15)

NOUS AVONS été rachetés au prix du sang précieux du Christ comme un

agneau pur et sans tâche. Quel prix, incroyablement infini! Mais, bien que le Christ

nous ait rachetés et qu'il nous invite à venir à lui, le monde garde encore sur nous un

pouvoir d'attraction et s'efforce de nous contrôler. Dans ce conflit, l'amour pour Dieu

triomphera-t-il de notre amour pour le monde? Satan et ses mauvais anges se tiennent à

l'entrée de chaque avenue conduisant au coeur humain, cherchant à persuader les âmes à

suivre leurs suggestions diaboliques. L'ennemi nous tend des appâts pour nous attirer

dans le monde, tout comme il le fit avec le Christ, dans le désert de la tentation. À

moins d'être sous le contrôle d'une puissance extérieure et supérieure à nous, l'ennemi

réussira à causer notre ruine. Mais, en regardant à Jésus, étudiant sa vie et son caractère,

et désirant sérieusement être comme lui, notre esprit sera équilibré et orienté dans la

bonne direction pour que nous surmontions l'égoïsme et choisissions de suivre le sentier

de la justice. [... ]

Je lance cet appel à tous les jeunes: « Choisissez aujourd'hui qui vous voulez

servir ». Un choix décisif s'impose car Jésus dit: « Vous ne pouvez servir Dieu et

Mammon » (Matthieu 6.24) [... ]

Si votre coeur est rempli d'amour pour le Christ, cela deviendra évident, et il se

révèlera plus fort que les passions qui jusqu'ici vous ont dominé, et dont la satisfaction a

miné toute noble impulsion, laissant l'âme à la merci des tentations de Satan. [... ]

Quand le coeur du pécheur est touché, il soumet sa volonté à celle de Dieu. [... ] Il

reconnait en Jésus des charmes incomparables, et son coeur est alors captivé(1).

297


Notes :

1. The Youth's Instructor, 27 octobre 1892.

298


2 Juin

Choisissez le Christ comme votre Capitaine

Il dit: Non, mais je suis le chef de l'armée de l'Éternel, j'arrive maintenant. Josué

tomba le visage contre terre, se prosterna et lui dit: Qu'est-ce que mon seigneur dit à son

serviteur? (Josué 5.14)

JOSUÉ SORTIT TÔT le matin avant la prise de Jéricho et, levant les yeux, vit un

guerrier debout devant lui, prêt pour la bataille. Josué lui demanda: « Es-tu pour nous ou

pour nos ennemis 2 »Et il répondit: « Je suis le chef de l'armée de l'Éternel, j'arrive

maintenant ». Si les yeux de Josué avaient été ouverts [... ] et s'il avait pu supporter la

scène, il aurait vu les anges du Seigneur campés autour des enfants d'Israël. Car l'armée

entrainée du ciel était venue se battre pour le peuple de Dieu, et le capitaine de l'armée

du Seigneur était présent pour les commander. [... ] Ce ne fut pas Israël, mais le

capitaine de l'armée du Seigneur qui s'empara de Jéricho. Mais, les enfants d'Israël

eurent leur part à jouer pour montrer leur foi dans le capitaine de leur salut.

Des batailles doivent se livrer chaque jour. Une grande guerre fait rage entre le

prince des ténèbres et le Prince de la vie. Une grande bataille va se livrer [... ] mais,

vous n'en êtes pas le principal guerrier. En tant qu'agent de Dieu, vous devez vous en

remettre à lui. Il planifiera, dirigera et livrera la bataille pour vous, avec votre

coopération. Le Prince de la vie est à la tête de son oeuvre. Il doit être avec vous dans

votre lutte quotidienne contre le moi pour que vous soyez une personne de principe et

que la passion, faisant la guerre pour dominer l'âme, puisse être subjuguée par la grâce

du Christ, et pour que vous sortiez plus que vainqueur par celui qui nous a aimés. Jésus

a parcouru le champ de bataille et il connait la puissance de chaque tentation. Il connait

précisément comment faire face à chaque urgence et comment vous guider à travers

chaque passage dangereux(2).

Celui qui a donné sa précieuse vie par amour pour vous et qui veut vous voir

heureux sera votre capitaine, toujours soucieux de votre intérêt(3).

Notes :

2. The Review and Herald, 19 juillet 1892.

299


3. The Youth's Instructor, 20 octobre 1886.

300


3 Juin

Le conseil d'un véritable ami réjouit le coeur

L'huile et le parfum réjouissent le coeur, et la douceur d'un ami vaut mieux que

les conseils qu'on se donne à soi-même. (Proverbes 27.9)

TOUT LE MONDE AFFRONTE de temps en temps des situations difficiles. La

tristesse et le découragement s'emparent de chacun. Aussi, une présence personnelle, un

ami qui console et réconforte détournera les traits destructeurs du malin. Des amis

chrétiens ne sont pas en aussi grand nombre qu'ils le devraient. Aux heures de la

tentation, au sein d'une crise, combien précieux est un ami sincère! En ces moments-là,

Satan envoie ses agents pour faire trébucher les jambes tremblantes, mais l'ami loyal qui

conseillera et partagera une espérance magnétique, une foi rassurante qui élève l'âme.

Oui! Une telle aide vaut beaucoup mieux que des perles précieuses(4).

La vie de Samuel, dès sa plus tendre enfance, fut une vie de piété et de

consécration. Il fut très tôt placé sous la garde d'Éli, et le charme de son caractère se

développa, nourri par la tendre affection du vieux prêtre. Il était aimable, courtois,

généreux, assidu, obéissant et respectueux. [... ] L'amitié qui se développa entre Eli, le

principal dirigeant de la nation, et le jeune enfant était une chose singulière. Samuel

était très serviable et affectueux, et aucun père n'a jamais aimé un fils aussi tendrement

qu'Eli aimait ce jeune. [... ]

Comme c'était touchant de voir l'âge avancé et le jeune âge se soutenir ainsi

mutuellement: le jeune recherchant les conseils et la sagesse du vieil homme, alors que

ce dernier recherchait l'affection et la sympathie du jeune. Il devrait toujours en être

ainsi! Dieu aurait aimé que les jeunes possèdent un tel caractère, qui les porte à se

délecter de l'amitié des anciens, unis dans de doux liens d'affection avec ceux qui

s'approchent de la tombe(5).

Une ferme poignée de main d'un ami loyal, vaut mieux que l'argent et l'or(6).

Notes :

4. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 3, p.

301


1163.

5. The Signs of the Times, 19 octobre 1888.

6. Letter 16, 1886.

302


4 Juin

Recherchez la compagnie du sage

Celui qui marche avec les sages devient sage, mais celui qui fréquente les

insensés s'en trouve mal. (Proverbes 13.20)

SI L'ON VEUT ATTEINDRE un idéal élevé d'humanité, il faut dès les premières

années tisser dans le caractère des principes d'intégrité stricte. [... ] Les jeunes gens

devraient sérieusement réfléchir au but de la vie et veiller à ce que leurs habitudes soient

exemptes de corruption. Il faut qu'ils aient confiance en eux s'ils veulent être capables

d'exercer une influence autour d'eux. [... ]

Apprenons du lis: bien qu'entourés d'influences qui tendent à corrompre la morale

et d'apporter la ruine sur l'âme, nous pouvons refuser de nous corrompre et de nous

placer là où les mauvaises associations pourraient corrompre notre coeur. Chaque jeune

devrait rechercher la compagnie de ceux qui, d'un pas ferme, s'avancent vers le haut(7).

Examinez vos propres coeurs, jugez votre propre conduite. Choisissez

soigneusement vos amis. Recherchez-vous la compagnie du sage, ou voulez-vous

choisir des amis mondains qui n'ont pas la crainte de Dieu et qui n'obéissent pas à son

Évangile(8)?

La seule sauvegarde pour les enfants et les jeunes est l'amour et la crainte de

Dieu. Qu'ils choisissent pour compagnons ceux qui montrent qu'ils encourageront les

bonnes dispositions, les habitudes de discipline et la droiture de caractère. Qu'ils

choisissent des camarades qui pratiquent la vérité de la Bible et qui marchent selon la

lumière qui brille sur leur sentier(9).

Voulez-vous avoir des idées larges, des pensées et de nobles aspirations?

Choisissez des camarades qui vous aideront à vous conformer à de bons principes. Que

toutes vos pensées et toutes vos actions tendent vers ce but unique: vous assurer la vie

future, avec un bonheur éternel.

303


Notes :

7. The Youth's Instructor, 5 janvier 1893.

8. The Signs of the Times, 7 décembre 1882.

9. The Youth's Instructor, 8 janvier 1894.

10. Ibid., 8 octobre 1896.

304


5 Juin

Nous choisissons nos amis avec soin

6.27)

C'est ainsi qu'ils mettront mon nom sur les Israélites, et je les bénirai. (Nombres

LA PAROLE DE DIEU met en évidence l'importance de l'influence des relations

sociales pour les adultes, mais cette influence agit bien plus puissamment sur l'esprit et

le caractère des enfants et de la jeunesse. Des camarades qu'ils fréquentent, des

principes qu'ils adoptent, des habitudes qu'ils forment dépendent leur utilité ici-bas et

leur sort éternel. [... ]

En fréquentant des camarades incrédules, dissipés et corrompus, bien des jeunes

gens perdent leur simplicité et leur pureté, leur foi en Dieu et l'esprit d'abnégation que

des parents chrétiens leur avaient patiemment et pieusement inculqués. [... ]

En général, les hommes et les femmes qui ont des idées larges, des buts altruistes,

de nobles aspirations doivent ces caractéristiques aux influences auxquelles ils ont été

soumis pendant leur jeune âge. Dieu avait recommandé aux Israélites de veiller avec un

soin tout particulier à l'éducation de leurs enfants. Toutes les ordonnances relatives à la

vie civile, religieuse et sociale avaient pour but de préserver ces derniers des mauvaises

influences et de les instruire dans les principes et les préceptes de la loi divine. Les

exemples donnés à la nation dès le début de son existence étaient de nature à

impressionner profondément les coeurs. Avant que le dernier et terrible jugement ne

fondît sur les Égyptiens par la mort de leurs premiers-nés, Dieu donna l'ordre aux

Israélites de réunir leurs enfants dans leurs propres maisons. Il fallait marquer de sang

les linteaux des portes, et tous devaient se placer sous la protection de ce signe. De

même aujourd'hui, les parents qui aiment et craignent Dieu ont le devoir de garder leurs

enfants sous le « signe de l'alliance divine », la protection sacrée du sang

rédempteur(11).

Notes :

11. Le ministère de la guérison, « Le foyer », p. 339.

305


6 Juin

Nous ne cédons pas à la séduction des pécheurs

Mon fils, si des pécheurs veulent te séduire, n'accepte pas. [... ] Car leurs pieds

courent au mal, et ils ont hâte de répandre le sang. (Proverbes 1.10,16)

S'ASSOCIER À L'INSOUCIANT et au téméraire est un danger pour quiconque

se déclare disciple du Christ car il est facile d'adopter sa façon de voir les choses et de

perdre de vue ce qu'être un disciple de Jésus signifie. Soyez donc vigilants sur ce point

en particulier: ne soyez pas influencés et déroutés par ceux qui démontrent clairement

par leurs paroles et leurs actions qu'ils n'ont aucun lien avec Dieu(12).

Écoutez la voix de Dieu vous disant: « Mon fils, si des pécheurs veulent te

séduire, n'accepte pas ». Tous ceux que l'Esprit de Dieu contrôle doivent maintenir en

éveil leurs facultés de perception car le temps vient où leur intégrité et leur loyauté

envers Dieu et les uns envers les autre seront mises à l'épreuve. Ne commettez pas la

moindre injustice à la poursuite d'un avantage personnel. Observez la règle d'or tant

dans les petites que dans les grandes choses. Dieu déclare: « Vous êtes mes témoins »

(Ésaïe 43.10). Vous devez agir à ma place. Si on devait ouvrir le rideau, vous verriez

l'univers céleste regardant avec un intense intérêt les personnes tentées. Chaque fois que

vous résistez à l'ennemi, la joie éclate dans le ciel. Dès que la première suggestion du

mal se présente, commencez à prier le ciel, puis résistez fermement à la tentation de

violer les principes établis dans la Parole de Dieu. Faites face à la première tentation de

manière si décidée qu'elle ne se répètera plus. Éloignez-vous de la personne qui s'est

aventurée à vous offrir ses mauvaises pratiques. De manière résolue, repoussez le

tentateur en lui disant: « Je dois m'éloigner de ton influence car je sais que tu ne

marches pas sur les traces de notre Sauveur ».

Même si vous vous sentez incapable de dire quoi que ce soit à ceux qui agissent

selon de mauvais principes, éloignez-vous. Votre retrait et votre silence désapprobateur,

transmettront ce message mieux que des paroles. [... ] Ayez le courage de faire ce qui

est correct(13).

306


Notes :

12. The Youth's Instructor, 5 juillet 1894.

13. The Review and Herald, 9 mai 1899.

307


7 Juin

Nous choisissons un compagnon de vie qui aime Dieu

Deux hommes marchent-ils ensemble, sans en avoir convenu? (Amos 3.3)

LE SEIGNEUR n'a pas changé. [... ] Il est vrai, compatissant, fidèle dans

l'exécution de sa Parole, tant dans ses promesses que dans ses menaces. Un des pires

dangers menaçant le peuple de Dieu aujourd'hui est leur association avec les impies.

Particulièrement, en épousant des infidèles. Pour plusieurs, l'amour pour un être humain

éclipse l'amour pour Dieu. Ils font leur premier pas sur la voie de l'apostasie en

s'aventurant à ignorer l'ordre formel du Seigneur. Leur apostasie complète souvent ne

tarde pas. Il a toujours été prouvé qu'opposer notre volonté aux exigences divines est

dangereux pour nous, êtres humains. Il nous est en même temps difficile d'apprendre la

leçon selon laquelle Dieu tient parole. En général, ceux qui choisissent pour amis et

conjoints des personnes qui rejettent le Christ et piétinent sa loi finissent éventuellement

par penser et faire la même chose(14).

Si on veut s'élever à la plus haute excellence morale et atteindre un caractère

religieux parfait, nous utiliserions la plus stricte distinction dans le choix de nos amis et

de celui d'un conjoint. [... ]

Comme pour Salomon durant sa période exaltée, pour plusieurs de ceux qui ont

débuté leur vie chrétienne de manière correcte et prometteuse dans leur sphère limitée, il

a suffi d'un seul faux pas dans les relations conjugales pour perdre leur âme et entrainer

avec eux d'autres à la ruine. [... ] Des compagnons frivoles, sans principes bien

enracinés détournent vers la vanité, les plaisirs corrompus et le vice déclarés les coeurs

de plusieurs qui autrefois ont été nobles et sincères(15).

Nous devons toujours avoir un intérêt profond pour le salut des impénitents et

manifester envers eux un esprit d'amabilité et de courtoisie. Mais nous ne devons choisir

pour amis que des personnes qui sont des amis de Die(16).

Notes :

14. The Signs of the Times, 9 mai 1881.

308


15. The Health Reformer, mai 1878.

16. The Signs of the Times, 19 mai 1881.

309


8 Juin

Pas quelques privilégiés, mais beaucoup d'amis

L'ami aime en tout temps, et dans le malheur, il se montre un frère. (Proverbes

17.17)

LA COMPASSION est une bonne chose, mais elle doit être dispensée de façon

judicieuse, avec une connaissance de laquelle celui qui en bénéficie est digne. Que peuton

dire des avis et des conseils reçus? « Plaide ta cause contre ton prochain, mais ne

révèle pas le secret d'un autre, de peur qu'en l'apprenant il ne t'insulte. [... ] Des pommes

d'or sur des ciselures d'argent, telle est une parole dite à propos. Un anneau d'or et une

parure d'or fin, tel est, pour une oreille attentive, le sage qui réprimande » (Proverbes

25.9-12) Quand nous pouvons ensemble aider quelqu'un sur le chemin du ciel et que la

conversation concerne des choses célestes et divines, elle mérite d'être entretenue. Mais,

dans toute conversation centrée sur soi et portant sur des choses terrestres sans

importance, le silence est d'or. L'oreille obéissante acceptera les reproches avec

humilité, patience et une attitude éducable. Alors seulement, nos communications seront

bénéfiques et atteindront tous les objectifs que Dieu aura fixés pour eux. Quand les deux

faces de l'instruction divine se réalisent, le réprobateur sage a accompli son devoir et

l'oreille attentive et docile en voit le but et en bénéficie(17).

Toute interaction, quelle que soit sa limite, exerce sur nous une certaine

influence. L'impact de cette influence sur notre comportement dépendra du degré

d'intimité et du caractère constant de l'interaction, ainsi que de notre amour et

vénération pour l'interlocuteur(18).

Notre bonne volonté, nos actions altruistes ne seront pas réservées à un petit

groupe de privilégiés, mais à tous ceux qui nous entourent. Nous nous ferons ainsi des

amis et construirons des liens précieux et durables. Nos propres actions nous seront

rendues(19).

C'est par les relations sociales que le christianisme entre en contact avec le

monde. Quiconque a reçu l'illumination divine doit éclairer le sentier de ceux qui ne

connaissent pas la Lumière de la vie(20).

310


Notes :

17. Letter 52, 1893.

18. The Signs of the Times, 7 décembre 1882.

19. The Youth's Instructor, 10 novembre 1886.

20. Jésus-Christ, chap. 15, p. 136.

311


9 Juin

Jésus est un ami plus attaché qu'un frère

Mais il est tel ami plus attaché qu'un frère. (Proverbes 18.24)

VOUS AUREZ DES DÉCEPTIONS, mais gardez à l'esprit que Jésus, le Sauveur

vivant et ressuscité, est votre Rédempteur, votre Restaurateur. Il vous aime, et il vaut

mieux partager son amour que de s'asseoir avec des princes tout en étant séparé de lui.

[... ]

Venez chaque jour à Jésus qui vous aime. Ouvrez-lui librement votre coeur. En

lui, il n'y a pas de déception. Vous ne trouverez jamais de meilleur conseiller, ni de plus

grande sécurité chez un guide, ni une défense plus sûre(21).

À travers toutes vos épreuves [... ] vous avez toujours eu près de vous un Ami

fidèle qui a déclaré: « Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du

monde(22) ». (Matthieu 28.20)

Mais, combien de fois le Seigneur a-t-il été négligé au profit d'autres, et pour des

choses sans valeur! [... ] Nous n'osons même pas laisser son nom languir sur nos lèvres.

Son amour et son souvenir disparaissent de notre conscience. « Eh bien, dit le prétendu

chrétien formel et froid, ceci fait du Christ un être trop semblable aux humains ». Mais

c'est précisément la Parole de Dieu qui soutient ces mêmes idées. C'est l'absence de

cette vue définie et pratique du Christ qui empêche tant de personnes d'avoir une

expérience authentique de la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

C'est la raison pour laquelle tant de personnes se lamentent, doutent et pleurent. Leurs

idées du Christ et du plan du salut sont vagues, nébuleuses et confuses. [... ] S'il y a un

temps où l'humanité a le plus besoin de la présence du Christ à leur côté, c'est bien

maintenant afin que, quand l'ennemi s'avance tel un torrent, l'Esprit du Seigneur puisse

élever une bannière contre lui(23).

La communion avec le Christ est indiciblement précieuse! Nous avons le

privilège de jouir d'une telle communion, si nous la recherchons(24).

312


Vous aurez éternellement l'assurance d'avoir un Ami plus attaché qu'un frère(25).

Notes :

21. Letter 1, 1896.

22. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 2, chap. 39, p.

271.

23. The Youth's Instructor, 19 juillet 1894.

24. The Signs of the Times, 7 décembre 1882.

25. Testimonies for the Church, Op. Cit.

313


10 Juin

Un foyer heureux favorise la santé

Heureux est le peuple dont l'Éternel est le Dieu! (Psaume 144.15)

UN FOYER OÙ L'AMOUR RÈGNE, où il s'exprime dans les regards, les paroles

et les actes, est un lieu où les anges aiment à demeurer. [... ]

Laissez entrer dans votre coeur les rayons du soleil de l'amour, de la joie et du

contentement; que leur douce influence se répande dans tout le foyer. [... ] L'atmosphère

qui en découlera sera pour eux ce que l'air pur et le soleil sont pour le monde végétal,

apportant santé et vigueur à l'esprit et au corps(26).

Éduquez l'âme à la joie, à la reconnaissance et à son expression envers Dieu pour

le grand amour dont il nous a aimés. [... ] La joie du chrétien est la beauté même de la

sainteté(27).

Alors que le chagrin et l'anxiété ne sauraient guérir une seule maladie, ils peuvent

causer beaucoup de dommage. Mais, en éclairant le sentier d'autrui, la joie et l'espérance

sont « la vie pour ceux qui les trouvent » et « la santé pour tout leur corps(28). »

(Proverbes 4.22)

Il faut que la mère de famille cultive la joie et le contentement. Tout effort dans

cette direction sera abondamment récompensé par la santé florissante et l'heureux

caractère de ses enfants. Son esprit joyeux sera une source de bonheur pour sa famille et

améliorera grandement sa santé(29).

Pour être en pleine santé, les jeunes ont besoin d'exercice, de joie et d'une

atmosphère heureuse et plaisante autour d'eux, pour le développement de leur santé

physique et l'équilibre de leur caractère(30).

Puisque nous sommes des enfants de lumière, Dieu veut que nous cultivions un

esprit de joie et de bonne humeur, afin que nous puissions chanter les l.ouanges de Celui

qui nous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière(31). (voir 1 Pierre 2.9)

314


Notes :

26. Le foyer chrétien, chap. 69, p. 411.

27. The Youth's Instructor, 11 juillet 1895.

28. The Signs of the Times, 12 février 1885.

29. Le ministère de la guérison, « Le foyer », p. 316.

30. Fundamentals of Christian Education [Fondamentaux de l'éducation

chrétienne], chap. 14, p. 114.

31. Le foyer chrétien, chap. 70, p. 417.

315


11 Juin

Le travail donne santé et joie

L'Éternel, ton Dieu, te bénira dans toutes tes récoltes et dans toute l'oeuvre de tes

mains, et tu te livreras à une joie sans réserve. (Deutéronome 16.15)

L'ACCOMPLISSEMENT FIDÈLE des tâches domestiques, remplir au mieux les

responsabilités que vous pouvez, même les plus simples et les plus humbles, sont

réellement édifiants. Une telle influence divine est nécessaire. C'est aussi une source de

paix, de joie sacrée et de puissance de guérison. Les blessures de l'âme et même les

souffrances physiques s'en trouveront secrètement et peu à peu adoucies. La paix de

l'esprit, qui découle de motifs et d'actions purs et saints, procurera un essor vigoureux et

libre à tous les organes du corps. La paix intérieure et une conscience sans reproche

devant Dieu créera et dynamisera l'intellect comme la rosée distillée sur les plantes

tendres. La volonté est alors bien contrôlée et dirigée, ferme et libre de perversité. Les

méditations édifient parce que sanctifiées. La sérénité de l'esprit acquise sera une

bénédiction pour tous ceux avec qui vous entrerez en contact. [... ] Plus vous savourez

cette paix céleste, cette quiétude d'esprit, plus elle s'intensifie. C'est un plaisir vivant et

réel qui ne paralyse pas les énergies morales, mais les stimule et les rend plus actives.

La paix parfaite est un attribut que possèdent les anges du ciel(32).

Les enfants et les jeunes ne connaitront jamais la paix du contentement, tant qu'ils

ne soulageront pas les mains fatiguées, le coeur lassé et l'esprit surchargé de leur mère

en accomplissant fidèlement leurs devoirs domestiques. [... ] Ceux qui négligent de

porter leur part des fardeaux du foyer sont ceux qui souffrent de solitude et de

mécontentement. Il n'ont en effet pas appris cette vérité: ceux qui sont heureux le sont

parce qu'ils partagent au foyer la routine quotidienne de travail(33).

Le travail bien organisé est justement ce dont ils ont besoin pour être forts,

vigoureux, joyeux, contents et courageux pour affronter les diverses épreuves qui

assaillent cette vie(34).

Notes :

32. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 2, chap. 48, p.

316


326.

33. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 58, p. 352.

34. Ibid., p. 350.

317


12 Juin

La santé et la joie en plein air

Que tes oeuvres sont en grand nombre, ô Éternel! Tu les as toutes faites avec

sagesse. La terre est remplie de ce que tu possèdes. (Psaume 104.24)

DE LA VIE EN PLEIN AIR, hommes, femmes et enfants obtiendront le désir

d'être purs et vrais. Sous l'influence stimulante, revitalisante et vivifiante des grandes

ressources médicinales de la nature, les fonctions du corps sont ravivées, l'intellect

stimulé, l'imagination activée et l'esprit animé. L'esprit est préparé pour apprécier les

beautés de la Parole de Dieu(35).

L'air pur apporte santé et vie. En le respirant, il a sur le système tout entier un

effet revigorant(36).

La beauté de la nature conduit l'âme loin du péché et des attraits mondains pour la

tourner vers la pureté, la paix et Dieu.

C'est pourquoi la culture du sol est une bonne activité pour les jeunes. Ils sont

ainsi en contact direct avec la nature et son Dieu. [... ] C'est particulièrement valable

pour les enfants nerveux, pour qui les leçons livresques sont épuisantes et difficiles à

retenir. L'étude de la nature leur donnera santé et bonheur; les impressions reçues ne

disparaîtront pas de leur esprit, car ils les associeront avec des objets continuellement

sous leurs yeux. [... ]

Dieu a destiné la nature à être pour les enfants des hommes la clé d'accès aux

trésors de sa Parole. L'invisible est illustré par le visible; la sagesse divine, la vérité

éternelle, la grâce infinie peuvent être appréhendées à l'aide d'éléments et d'objets

concrets créés par Dieu. [... ] Dieu a introduit la beauté dans ce monde parce qu'il fait

ses délices de notre Bonheur(37).

Pour que les jeunes aient une bonne santé, de l'allégresse, de la vivacité, ainsi

qu'un cerveau et des muscles bien développés, ils doivent souvent sortir au grand air et

bénéficier d'activités et de jeux bien organisés(38).

318


Le vrai bonheur n'est pas dans la satisfaction de la vanité et du luxe, mais dans la

communion avec Dieu, au sein de ses oeuvres admirables(39).

Notes :

35. Manuscript 153, 1903.

36. Id.

37. Conseils aux éducateurs, aux parents et aux étudiants, « L'école d'église », p.

150, 151.

38. Ibid., « Principes généraux », p. 69.

39. Patriarches et prophètes, chap. 2, p. 26.

319


13 Juin

Préservant la machinerie vivante

Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et que tu sois en bonne

santé, comme prospère ton âme. (3 Jean 1.2)

LE BON USAGE DE SOI est la leçon la plus précieuse que l'on puisse

apprendre. Nous ne devons pas faire un travail mental et nous en tenir là, ou faire de

l'exercice physique et nous arrêter là. Nous devons faire le meilleur usage possible des

différentes parties qui composent la machine humaine: le cerveau, les os, les muscles, la

tête et le coeur(40).

Le bon usage de soi inclut le cercle complet des obligations envers soi-même, le

monde et Dieu. Utilisez donc les aptitudes physiques proportionnellement aux capacités

mentales. De toute action provient la motivation qui l'a inspirée. Si cette motivation

n'est ni élevée, ni pure, ni généreuse, l'esprit et le caractère ne trouveront jamais un bon

équilibre. [... ]

Vous appartenez au Seigneur car il est votre Créateur. Vous lui appartenez

également par rédemption car il a donné sa vie pour vous. [... ] Préservez chaque partie

de la machine vivante, afin de l'utiliser pour Dieu. Préservez-la pour lui. Votre santé

dépend de l'emploi judicieux de votre organisme physique. Ne gaspillez pas la moindre

de vos capacités physiques, mentales, ou morales reçues de Dieu. Toutes vos habitudes

doivent être sous le contrôle de la raison qui elle-même est contrôlée par Dieu.

Si nos jeunes gens et nos jeunes filles veulent croître à la pleine stature du Christ

Jésus, ils doivent se traiter avec intelligence. [... ] Toute habitude malsaine -- se coucher

tard, se lever tard le matin, manger trop vite -- doit être éliminée. Mastiquez avec soin.

Ne mangez pas à la hâte. Ventilez bien votre chambre de jour et de la nuit, et pratiquez

un travail physique utile. [... ] En employant nos forces de façon appropriée et optimale,

en gardant chaque organe en bonne santé, préservant ainsi l'esprit, les tendons et les

muscles afin qu'ils puissent fonctionner harmonieusement, nous pourrons rendre à Dieu

un service très précieux(41).

320


Notes :

40. The Youth's Instructor, 31 mars 1898.

41. Ibid., 7 avril 1898.

321


14 Juin

Des habitudes de vie adéquates favorisent la santé

Mais je te guérirai, je panserai tes plaies, dit l'Éternel. (Jérémie 30.17)

LA PLUPART DU TEMPS, l'esprit se fatigue et tombe en dépression non pas à

cause d'un travail assidu et d'études difficiles, mais pour avoir mangé de la nourriture

inappropriée, à des heures inappropriées et pour avoir négligé des lois de la santé. [... ]

Manger et dormir à des heures irrégulières sape les énergies du cerveau. L'apôtre Paul

déclare que celui qui atteint un niveau élevé de piété doit être tempérant en toutes

choses. Le manger, le boire et le vêtement ont une influence directe sur nos progrès

spirituels(42).

La santé est un bienfait que peu apprécient. [... ] Beaucoup mangent à toutes les

heures, sans se préoccuper des lois de la santé. L'ombre recouvre leur esprit. Comment

les hommes peuvent-ils être honorés de l'illumination divine s'ils sont si peu soucieux de

leurs habitudes et si inattentifs à la lumière que Dieu a donnée sur ces choses? [... ] La

vie est un dépôt sacré que Dieu seul peut nous habiliter à conserver et à utiliser pour sa

gloire. Mais celui qui forma la merveilleuse structure du corps prendra un soin spécial

pour la conserver en bon état si l'action des hommes ne s'oppose pas à la sienne(43).

La santé, la vie et le bonheur sont le résultat de l'obéissance aux lois physiques

qui régissent nos corps. Si notre volonté et nos voies sont en harmonie avec les voies et

la volonté de Dieu, si nous faisons ce qui plait à notre Créateur, il gardera notre

organisme en bonne santé et rétablira nos capacités morales, mentales et physiques afin

qu'il puisse se servir de nous pour sa gloire. [... ] Si nous coopérons avec lui dans son

oeuvre, il en résultera santé et joie, paix et utilité(44).

Il n'est pas mort pour nous afin que nous devenions esclaves de mauvaises

habitudes, mais pour que nous devenions fils et filles de Dieu, le servant de toute la

force de notre être(45).

Mes chers jeunes amis, avancez pas à pas, jusqu'à ce que vos habitudes soient en

harmonie avec les lois de la vie et de la santé(46).

322


Notes :

42. The Youth's Instructor, 31 mai 1894.

43. The Review and Herald, 20 juin 1912.

44. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1118.

45. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 63, p. 399.

46. The Youth's Instructor, 24 septembre 1907.

323


15 Juin

Nous devons être propres au-dedans comme au-dehors

Je ferai sur vous l'aspersion d'une eau pure, et vous serez purifiés; je vous

purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. (Ézéchiel 36.25)

POUR ÊTRE ACCEPTABLE aux yeux de Dieu, les dirigeants du peuple

devaient veiller strictement aux conditions sanitaires des armées d'Israël, même quand

ils allaient à la guerre. Chaque âme, depuis le commandant-en-chef jusqu'au simple

soldat de l'armée, avait la responsabilité sacrée de préserver la propreté de sa personne

et de son environnement car Dieu avait choisi Israël comme son peuple spécial. Ils

étaient solennellement engagés à être saints de corps et d'esprit. Ils ne devaient ni

délaisser, ni négliger leurs devoirs personnels. Ils devaient préserver la propreté en tout

et ne rien tolérer de désordonné et de malsain dans leur environnement, rien qui puisse

affecter la pureté de l'atmosphère(47).

Les dix commandements stipulés par Jéhovah au Sinaï ne peuvent habiter dans le

coeur de personnes aux habitudes malpropres et désordonnées. Si l'Israël antique ne

pouvait pas même entendre la proclamation de la loi sainte avant d'avoir nettoyé ses

vêtements sur l'ordre de Jéhovah, comment cette loi sacrée pourrait-elle être inscrite

dans le coeur de ceux qui ne respectent pas la propreté de leur corps, de leur vêtement

ou dans leur logement? C'est impossible(48).

Le ciel est un endroit propre et saint. Dieu est pur et saint. Tous ceux qui viennent

en sa présence devraient suivre ses directives et avoir le corps et les vêtements dans une

condition de propreté et de pureté, par respect pour eux-mêmes et pour lui. Le coeur

doit également être sanctifié. Ceux qui font sa volonté ne déshonoreront pas son nom

sacré en l'adorant avec des coeurs impurs et des vêtements négligés. Dieu voit toutes ces

choses. Il note la préparation du coeur et des pensées, ainsi que l'état de propreté [... ] de

ceux qui l'adorent(49).

Les anges restent impressionnés par les choses qu'ils voient dans l'environnement

du peuple de Dieu(50).

324


Notes :

47. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1119.

48. The Health Reformer, 1 février 1872.

49. The S.D.A. Bible Commentary, vol. 1, p. 1119, 1120.

50. Letter 35, 1901.

325


16 Juin

Daniel fut béni pour avoir choisi le meilleur

Au bout de dix jours, ils avaient meilleure mine et plus d'embonpoint que tous les

jeunes gens qui mangeaient les mets du roi. (Daniel 1.15)

LES JEUNES DOIVENT se tenir là où leurs coeurs peuvent être tout entiers au

Seigneur et où ils peuvent l'honorer de toutes leurs forces. Dieu à son tour les honorera

en leur donnant connaissance et sagesse. Ce fut le cas de Daniel à la cour de Babylone,

restant fermement fidèle au principe, au beau milieu de la corruption des païens. «

Daniel résolut dans son coeur de ne pas se souiller par les mets du roi, ni par le vin que

le roi buvait(51). » (Daniel 1.8)

Daniel et ses compagnons ignoraient quel serait le résultat de leur décision. Ils ne

savaient pas si cela n'allait pas leur coûter la vie, mais ils étaient déterminés à rester sur

le sentier d'une stricte tempérance, même à la cour licencieuse de Babylone(52).

Par l'exemple de Daniel et de ses compagnons à Babylone, nous voyons qu'il est

impossible d'atteindre le standard que le Seigneur a fixé pour ses enfants et de pratiquer

une religion aisée, commode qui exclue les principes et que les circonstances contrôlent.

Les jeunes qui veulent servir le Dieu du ciel ne peuvent s'engager dans des amusements

mondains, consommer les mets somptueux à effet affaiblissant, ou boire des liqueurs

parce qu'ils leurs sont offerts par des hommes honorés et riches de ce monde qu'ils ont

peur d'offenser en refusant leurs faveurs. Ils peuvent penser avoir reçu un honneur

spécial et que la courtoisie exige d'eux d'accepter les faveurs ainsi offertes, mais la

loyauté à Dieu doit prévaloir, et la peur d'offenser le Seigneur du ciel contrôler le

chrétien. Le roi de Babylone pensait accorder une grande faveur à Daniel et à ses

compagnons. Mais ils avaient plus de respect pour les commandements de Dieu que

pour les faveurs du roi. [... ] Dieu honora Daniel et honorera parmi les jeunes celui qui

s'engage sur le chemin que Daniel prit en l'honorant(53).

Notes :

51. The Youth's Instructor, 25 octobre 1894.

52. Ibid., 18 août 1898.

326


53. The Youth's Instructor, Op. cit.

327


17 Juin

Nous choisissons de plaire à Dieu, et non à nous-mêmes

Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne m'a pas laissé seul, parce que moi, je fais

toujours ce qui lui est agréable. (Jean 8.29)

SI LE CHRIST l'avait voulu, il aurait pu passer ses jours au sein de sa propre

création, dans le confort et l'abondance. Il aurait pu se réclamer de tous les plaisirs et

des joies que le monde pouvait lui offrir. Mais il ne prit pas son propre confort en

considération. Il vécut non pas pour se faire plaisir, mais pour faire du bien et déverser

ses plus riches bénédictions sur autrui(54).

Il n'existe pas de recours pour l'homme, la femme ou l'enfant qui n'écoute, ni

n'obéit à l'appel du devoir. La voix du devoir est la voix de Dieu. Les yeux, les oreilles

et le coeur s'endurciront si hommes et femmes refusent de prêter attention aux conseils

divins et choisissent le chemin qui leur plait le plus(55).

L'homme ou la femme qui abandonne la place que Dieu lui a assignée pour suivre

ses propres penchants et agir selon ses propres vues sera amèrement déçu d'avoir choisi

ses propres voies, au lieu de celles de Dieu. [... ]

Notre Père céleste est notre Souverain et nous devons nous soumettre à sa

discipline. Nous sommes membres de sa famille. Il a droit à notre service. [... ] Nous ne

devons pas chercher à suivre nos propres voies, mais les voies et la volonté de Dieu. [...

] Les êtres humains souffrent beaucoup parce qu'ils s'écartent des sentiers que Dieu a

choisis pour eux. Ils cheminent au milieu des étincelles des feux qu'ils ont eux-mêmes

allumés et le résultat inévitable est l'affliction, l'agitation et la tristesse, choses qu'ils

auraient pu éviter s'ils avaient soumis leur volonté à Dieu. [... ] Quel que soit le sentier

que Dieu choisit pour nous, où qu'il nous ordonne de porter nos pas, c'est le seul chemin

sûr. [... ] Nous devons regarder à Dieu avec les yeux de la foi, une soumission et une

obéissance enfantines pour suivre le chemin indiqué, et les difficultés s'évanouiront.

Voici sa promesse: « Je t'instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre(56). »

(Psaume 32.8)

328


Notes :

54. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 3, chap. 1, p.

18.

55. Manuscript 22, 1897.

56. Letter 120, 1900.

329


18 Juin

Nous faisons tout au nom de Jésus

Quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout au nom du Seigneur

Jésus, en rendant grâces par lui à Dieu le Père. (Colossiens 3.17)

LE SEIGNEUR EXIGE que chaque agent humain fasse de son mieux. Et ceux

qui font de leur mieux connaîtront le plus haut degré de satisfaction personnelle et

procureront le plus grand contentement à ceux qui s'intéressent à eux. Les jeunes

doivent réaliser qu'ils ont besoin d'une expérience plus profonde dans les choses de

Dieu. Un travail purement superficiel ne leur sera d'aucun bénéfice. Vous devez faire

briller la lumière de la Parole de Dieu dans votre coeur pour mieux vous examiner. [... ]

En vous associant, vous vous aiderez davantage les uns aux autres. Vous entourez

d'une influence d'origine divine sera une bénédiction mutuelle, mais certains sont

dominés par de graves défauts qui, non contrôlés, chasseront l'Esprit de Dieu de leur

coeur. [... ] La religion de la Bible n'est pas une influence parmi d'autres, mais

l'influence suprême qui imprègne l'être et contrôle toute autre influence. La religion de

la Bible consiste à exercer un contrôle sur la vie et le comportement. Elle ne doit pas

être une simple couche de couleur ça et là sur la toile, mais son influence doit imprégner

toute la vie, comme si la toile avait été plongée dans la peinture de sorte que toutes ses

fibres soient colorées d'une teinte foncée solide et permanente. À mesure que vous les

appliquerez dans votre vie pratique, le Seigneur vous accordera la compréhension de

toutes les vérités de la Bible. Ils doivent s'intégrer dans votre expérience pratique des

affaires quotidiennes(57).

Même dans les tâches les plus insignifiantes de la vie courante, nous devons

continuellement grandir en grâce, poussés par des motivations élevées, saintes et

puissantes, car venant de celui qui a donné sa vie pour nous encourager à pleinement

obtenir un caractère chrétien(58).

Partout où existe la religion du Christ, elle éclairera et adoucira chaque détail de

la vie avec plus que de la joie terrestre et une paix bien au-delà de la paix terrestre(59).

330


Notes :

57. The Youth's Instructor, 30 mai 1895.

58. Conseils aux éducateurs, aux parents et aux étudiants, « Les études médicales

», p. 395.

59. Letter 2a, 1892.

331


19 Juin

Une recréation qui produit de la joie

Alors tous ceux qui se réfugient en toi se réjouiront, ils exulteront à toujours, et tu

les protégeras; ils exulteront en toi, ceux qui aiment ton nom. (Psaume 5.12)

L'ENNEMI de toute justice a préparé des plaisirs divers pour les jeunes gens de

toutes conditions. Non seulement pour ceux des villes peuplées, mais partout où il y a

des êtres humains. Satan aime embrigader les jeunes parmi ses soldats. Le grand ennemi

connaît le matériel auquel il a affaire. Il a mis à contribution sa science infernale pour

inventer des coutumes et des plaisirs qui détourneront les affections de la jeunesse de

Jésus-Christ. Les amusements variés de la société ont causé la ruine de milliers et de

dizaines de milliers. Si ça n'avait pas été par ces attractions, ces enfants auraient été

obéissants, respectueux de leurs parents, intègres, purs et nobles dans leurs activités et

dans leur caractère(60).

Si le Christ devait venir au milieu de l'assemblée de ceux qui sont absorbés par

leurs jeux et leurs amusements frivoles, la solennelle mélodie de sa voix serait-elle une

bénédiction qu'on entendra dire: « Que la paix soit sur cette maison » (Luc 10.5)?

Comment le Sauveur du monde apprécierait-il ces scènes de gaieté et de folie(61)?

L'ambition et l'orgueil ne sont jamais satisfaits. Les vrais sages trouvent des

jouissances aussi réelles que pures dans les biens que Dieu a mis à la portée de tous(62).

Les chrétiens ont non seulement la permission mais le devoir de délasser leur

esprit et de fortifier leurs membres par des récréations innocentes, afin d'employer à la

gloire de Dieu leurs forces physiques et mentales. Mais la récréation n'exige pas

l'abdication du bon sens. Elle doit être de nature bienfaisante; elle doit ennoblir ceux qui

y participent et les préparer à mieux accomplir les devoirs de la vie chrétienne. [... ] La

religion du Christ répand la gaieté; en même temps, elle exerce une influence

ennoblissante(63).

Notes :

60. The Youth's Instructor, 5 janvier 1887.

332


61. The Review and Herald, 13 octobre 1874.

62. Patriarches et prophètes, chap. 2, p. 26.

63. Messages à la jeunesse, chap. 124, p. 362.

333


20 Juin

Avec de bons livres qui ennoblissent l'esprit

Heureux celui qui lit. (Apocalypse 1.3)

NOUS AVONS CULTIVÉ l'habitude de lire dans le cercle familial, avec la

Bible, des ouvrages instructifs et intéressants, et nos enfants ont toujours été heureux de

ce divertissement. Nous avons ainsi prévenu un désir incontrôlable de sortir dans les

rues en compagnie d'autres enfants et en même temps cultivé en eux le goût de lectures

solides. [... ] Les volumes de « L'Esprit de Prophétie" » devraient exister dans chaque

famille et lus à voix haute. [... ] Les Témoignages contiennent des instructions utiles à

tous, parents et enfants. Les enfants comme les parents bénéficieraient de ses conseils,

avertissements et reproches. [... ] Consacrons du temps à la lecture des Saintes Écritures

et d'autres ouvrages intéressants, dispensateurs de connaissance et inculquant de bons

principes. Que le meilleur lecteur en fasse la lecture, tandis que les autres membres de la

famille sont occupés à des tâches utiles. Les soirées au foyer seront ainsi à la fois

agréables et profitables(65).

Les enfants ont besoin de lectures appropriées qui procureront divertissement et

récréation, et qui ni ne souille l'esprit, ni n'affaiblit le corps(66).

La plupart des enfants et des jeunes voudront quelque chose à lire. Si vous ne

faites pas de sélection, ils la feront eux-mêmes. Ils peuvent trouver des ouvrages de

qualité douteuse n'importe où et apprendront rapidement à les apprécier. Mais si on leur

procure des lectures bonnes et saines, ils y en cultiveront le goût(67).

En pratiquant le bien, il se créera dans le coeur du dégout pour ce qui est

inférieur, bas et impropre(68).

Une lecture saine et pure sera pour l'esprit ce qu'une nourriture saine est pour le

corps. Vous deviendrez ainsi plus forts pour résister à la tentation, pour acquérir de

bonnes habitudes et pour agir selon de bons principes(69).

64. La série « Le conflit » (Patriarches et prophètes, Prophètes et rois, Jésus-

334


Christ, Conquérants pacifiques et La tragédie des siècles) a remplacé les quatre volumes

originaux de l'Esprit de prophétie. Aujourd'hui est publiée une compilation en neuf

volumes parus sous forme de brochures de 1855 à 1909.

Notes :

65. The Review and Herald, 26 décembre 1882.

66. Ibid., 11 décembre 1879.

67. Id.

68. The Youth's Instructor, 18 janvier 1894.

69. The Review and Herald, 26 décembre, p. 1882.

335


21 Juin

La bonne musique sera une bénédiction

Servez l'Éternel avec joie, venez avec des acclamations en sa présence! (Psaume

100.2)

CES HYMNES purs et doux, chantons-les chez-nous, et la bonne humeur,

l'espoir, la joie remplaceront les paroles de blâme. [... ] Lors du culte, le chant est un

acte d'adoration, tout autant que la prière. D'ailleurs, nombre de chants sont des

prières(70).

Je suis alarmée en constatant partout l'insouciance des jeunes gens et des jeunes

filles qui prétendent croire en la vérité. [... ] Ils sont passionnés de musique, et Satan sait

exactement sur quelles facultés agir pour capter leur attention et les séduire, au point

qu'ils ne se sentent plus attirés vers le Christ. [... ] De solennelles responsabilités

reposent sur la jeunesse, mais elle les prend à la légère. Au lieu d'inciter les jeunes à la

piété et à la spiritualité, l'introduction de la musique dans les foyers a été le moyen

d'éloigner leur esprit de la vérité. Ils semblent préférer les chansons frivoles et la

musique à la mode. Le temps qu'ils auraient dû consacrer à la prière, ils le passent à

jouer d'un instrument. Quand on n'en abuse pas, la musique est une grande bénédiction,

mais lorsqu'on en fait un mauvais usage, elle devient une terrible malédiction(71).

Et si vous avez été formés et éduqués dans l'art de la musique, mais n'avez jamais

appris à chanter un chant nouveau? A quoi servirait toute cette formation si vous n'avez

jamais été préparés correctement à devenir membres de la famille du Seigneur, des fils

et des filles de Dieu(72).

Quiconque en qui demeure le Sauveur ne le déshonorera en produisant de

mélodies instrumentales qui entrainent l'esprit loin de Dieu et du ciel pour se concentrer

sur des choses triviales(73).

On [... ] faisait servir la musique au saint propos d'élever les pensées aux choses

nobles et pures, et d'éveiller dans l'âme des sentiments d'amour et de reconnaissance

envers Dieu(74).

336


Pendant que les soldats de l'armée du Seigneur entonnent ici-bas leurs hymnes de

louange, le choeur des anges se joint à eux pour glorifier Dieu et son Fils(75).

Notes :

70. Éducation, chap. 17, p. 191.

71. Testimonies For The Church [Témoignages pour l'Église], vol. 1, chap. 86, p.

496, 497.

72. The Youth's Instructor, 3 août 1893.

73. Testimonies For The Church, Op. cit., p. 509.

74. Messages à la jeunesse, chap. 96, p. 291.

75. Ibid., vol. 7, chap. 2, p. 17.

337


22 Juin

De la sainteté en toute conversation

Mais comme celui qui vous a appelés est saint, vous aussi de même soyez saints

dans toute votre conversation. (1 Pierre 1.15, MAR)

LÀ OÙ LE COEUR est purifié, raffiné et rendu apte à servir de demeure au

Saint-Esprit, la langue sera sanctifiée à la gloire de Dieu. [... ] Vous pouvez entourer vos

âmes d'une atmosphère semblable à des brises venant de l'Éden céleste. Ouvrez votre

coeur au Seigneur Jésus. Contrôlez votre langue. Ne la laissez pas errer de façon

incontrôlée dans les badinages et les plaisanteries car ce sont là des signes que votre

coeur a besoin d'être purifié de ces souillures. [... ]

Nos paroles indiquent l'état de notre coeur. Et, que l'on parle peu ou beaucoup,

nos paroles expriment le caractère de nos pensées. Le caractère d'une personne peut être

évalué avec précision par la nature de sa conversation. Des paroles véridiques et sonores

ont toujours en elle le bon ton(76).

Apprenez d'abord vous-mêmes à avoir une attitude engageante, à parler sur un ton

aussi doux et aussi agréable que possible(77).

La langue et la voix sont des dons de Dieu. Bien utilisées, elles sont pour lui une

puissance. Les paroles ont une grande signification. Elles peuvent exprimer l'amour, la

dévotion, la louange, des mélodies pour Dieu, ou bien la haine et la vengeance. Les

paroles reflètent les sentiments du coeur. Elles peuvent être une odeur de vie donnant la

vie, ou une odeur de mort donnant la mort. La langue est un monde de bénédiction ou

un monde d'iniquité.

On voit certains sortir de leur communion quotidienne avec Dieu revêtus de la

bonté du Christ. Leurs paroles ne sont pas comme une grêle dévastatrice, détruisant tout

sur son passage. Elles sortent doucement de leurs lèvres, répandant des graines d'amour

et de bienveillance tout le long de leur sentier. Tout cela de manière inconsciente car le

Christ vit en leur coeur. Leur influence est davantage ressentie que vue(78).

338


Des mots aimables, doux et compatissants couleront des coeurs et des lèvres

sanctifiés(79).

Notes :

76. The Youth's Instructor, 13 juin 1895.

77. Le foyer chrétien, chap. 70, p. 418.

78. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1119, 1120.

79. Letter 15, 1892.

339


23 Juin

Avec un heureux sabbat d'adoration et de repos

Tu travailleras six jours et tu feras tout ton ouvrage: mais le septième jour est le

sabbat, le jour du repos. [... ] Vous ne ferez aucun ouvrage: c'est le sabbat de l'Éternel

dans toutes vos demeures. (Lévitique 23.2)

TOUT CE QUE DIEU nous demande, il nous le rend, enrichi, transfiguré par sa

propre gloire. [... ]

Le sabbat et la famille ont été institués en Éden, et sont, dans le projet divin,

indissolublement liés. C'est ce jour-là, plus que n'importe quel autre, qu'il nous est

possible de vivre la vie de l'Éden. Le plan de Dieu était que les membres d'une même

famille s'associent dans le travail et dans l'étude, dans l'adoration et dans le délassement;

le père devait être le prêtre de la maisonnée, et le père comme la mère devraient être les

instructeurs et les compagnons de leurs enfants. Mais le péché, en transformant les

conditions de vie, a fait grandement obstacle à cette communauté. Souvent le père voit à

peine ses enfants pendant la semaine. Il n'a quasiment pas la possibilité de les instruire,

de leur consacrer du temps. Mais Dieu dans son amour a fixé une limite aux exigences

du travail. Il a posé sur le jour du sabbat sa main miséricordieuse: il réserve aux

membres de la famille l'occasion de vivre alors en union avec lui, avec la nature, et les

uns avec les autres.

Puisque le sabbat est le signe de la création, c'est le jour par excellence où nous

pouvons rencontrer Dieu à travers ses oeuvres. [... ] Heureux les parents qui peuvent

illustrer pour leurs enfants l'Écriture à l'aide du livre de la nature; qui peuvent, à l'ombre

des arbres, au bon air, étudier la Parole et glorifier de leurs chants notre Père céleste.

C'est ainsi que les parents tisseront entre eux-mêmes et leurs enfants, entre leurs

enfants et Dieu des liens que rien ne pourra rompre(80).

Le sabbat devrait être d'un tel attrait pour la famille que son retour hebdomadaire

est salué avec joie(81).

340


Notes :

80. Éducation, chap. 29, p. 281, 282.

81. Témoignages pour l'Église, vol. 1, chap. 52, p. 318.

341


24 Juin

Accepter la lumière que Dieu envoie

Envoie ta lumière et ta vérité, afin qu'elles me conduisent et m'introduisent en la

montagne de ta Sainteté, et en tes Tabernacles. (Psaumes 43.3, MAR)

LE SEIGNEUR JÉSUS vint en notre monde rempli de miséricorde, de vie et de

lumière, prêt à sauver ceux qui viendraient à lui. Mais il ne peut sauver personne contre

son gré. Dieu ne force pas la conscience. Il ne torture pas le corps pour contraindre les

êtres humains à suivre sa loi. Ce genre d'actions relève de Satan. [... ]

Le Seigneur a fourni la preuve qu'il offre au pécheur le privilège de coopérer avec

Dieu. Il donne la lumière et rend la vérité évidente. Il établit avec simplicité ses

exigences, laissant au pécheur le choix d'accepter ou de rejeter la vérité, et de recevoir la

grâce et la puissance grâce auxquelles il peut satisfaire à toutes les conditions et trouver

le repos en présentant un service volontaire à Jésus-Christ qui paya le prix de sa

rédemption. Si le pécheur hésite, n'apprécie pas la lumière présentée à son intelligence

qui a stimulé les émotions de son âme et refuse d'obéir à Dieu, la lumière s'estompe,

brillant avec toujours moins de force jusqu'à finalement disparaître de sa vue. Ceux qui

n'apprécient pas les premiers rayons de lumière, ne prêteront pas non plus attention à

des preuves plus claires de la vérité. Si les tendres appels de Dieu ne trouvent pas de

réponse dans le coeur du pécheur, les premières impressions faites sur son esprit perdent

leur sens, et il est bientôt laissé dans ses ténèbres. L'invitation est remplie d'amour. Au

moment où le pécheur refuse, la lumière est aussi brillante que la première fois où elle a

resplendi sur son âme. Mais, par son constant rejet, son âme se remplit d'obscurité et ne

réalise pas le danger qu'il court en méprisant la lumière. À une telle âme, le Christ dit: «

La lumière est encore pour un peu de temps parmi vous(82). » (Jean 12.35)

Aujourd'hui, assurez-vous de votre appel et de votre élection. Pierre donne une

copie du meilleur contrat d'assurance-vie au monde en disant: « Que la grâce et la paix

vous soient multipliées. [... ] Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la

vie et à la piété(83) » (2 Pierre 1.2,3)

342


Notes :

82. The Youth's lnstructor, 17 août 1893.

83. Ibid., 7 décembre 1893.

343


25 Juin

Sagesse divine

Car la sagesse vaut mieux que les perles, aucun objet précieux n'a sa valeur.

(Proverbes 8.11)

SI ADAM ET ÈVE n'avaient jamais touché à l'arbre défendu, le Seigneur leur

aurait communiqué la science sur laquelle ne reposait aucune malédiction et qui leur

aurait procuré la joie éternelle. Tout ce qu'ils gagnèrent en désobéissant fut une

connaissance du péché et de ses conséquences. [... ]

La curiosité a conduit les hommes à travers les âges à rechercher l'arbre de la

connaissance. Ils croient souvent cueillir le plus vital des fruits alors que, comme pour

Salomon, ils ne trouvent que vanité et néant comparé à la science de la vraie sainteté qui

leur ouvrira les portes de la cité céleste. L'ambition humaine est en quête d'une

connaissance porteuse de gloire, d'exaltation de soi et de suprématie. C'est ainsi

qu'Adam et Ève se sont laissés influencer par Satan jusqu'à ce que les limites de Dieu

aient volé en éclats. Et c'est ainsi que le père du mensonge a commencé leur éducation

et qu'ils ont acquis la connaissance que Dieu leur refusait(84).

La véritable sagesse est un trésor aussi durable que l'éternité. Beaucoup des soidisant

sages du monde ne le sont que selon leurs propres critères. Contents de leur

sagesse humaine, ils n'ont jamais pénétré dans le jardin de Dieu pour se familiariser

avec les trésors de connaissance trouvés en sa sainte Parole. Se croyant sages, ils

ignorent tout de la sagesse que tous doivent avoir pour obtenir la vie éternelle. [... ] S'il

connaît Dieu et Jésus-Christ, l'homme ignorant possède une sagesse plus durable que

l'homme le plus cultivé qui méprise les instructions de Dieu(85).

Que la sagesse divine soit comme une lampe à vos pieds (voir Psaume 119.105).

[... ] Tout ce qui est susceptible d'être ébranlé le sera. Mais, enracinés et fondés sur la

vérité, vous subsisterez avec ces choses qui ne peuvent être ébranlées(86).

Notes :

84. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste), vol. 1, p.

344


1083.

85. Ibid., vol. 3, p. 1156.

86. The Youth's Instructor, 2 février 1893.

345


26 Juin

La vraie beauté

Que la beauté du Seigneur, notre Dieu, soit sur nous! (Psaume 90. 17, NBS)

IL EXISTE EN NOUS TOUS une tendance naturelle à être sentimentaux plutôt

que pratiques. C'est pourquoi il est important que, dans l'éducation de leurs enfants, les

parents dirigent et forment leur esprit à aimer la vérité, le devoir, l'abnégation, et à

posséder une indépendance noble, à choisir ce qui est droit quand la majorité choisit ce

qui est mal. [... ]

S'ils développent une forte constitution et démontrent un tempérament aimable,

ils posséderont la beauté authentique qu'ils présenteront avec une grâce divine. Ils

n'auront pas besoin d'ornements artificiels, ces derniers étant toujours l'expression de

l'absence des parures intérieures de la véritable valeur morale. Un beau caractère revêt

une grande valeur aux yeux de Dieu. Une telle beauté attirera et ne trompera pas. De tels

charmes ont des couleurs vives qui ne disparaitront jamais. [... ]

La religion pure de Jésus requiert de ses disciples la simplicité d'une beauté

naturelle, l'éclat d'un raffinement naturel et d'une pureté élevée, et non une pureté

artificielle et fausse(87).

Il existe une parure impérissable qui favorisera le bonheur de tous ceux qui nous

entourent en cette vie, et qui resplendira d'un éclat incomparable dans la vie éternelle.

C'est la parure d'un esprit doux et humble. [... ] La valeur de l'or, des perles et autres

joyaux coûteux est si petite comparée à la beauté du Christ! La beauté naturelle est la

symétrie, ou la proportion harmonieuse des parties, les unes avec les autres. Mais le

charme spirituel consiste en l'harmonie de la ressemblance de nos âmes à Jésus. Ceci

rend celui qui le possède plus précieuse que l'or fin, et même que l'or d'Ophir. La grâce

du Christ est une parure inestimable. Elle élève et ennoblit celui qui en est le dépositaire

et reflète des rayons de gloire sur les autres, les attirant à la source de lumière et de

bénédiction(88).

346


Notes :

87. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 66, p. 424.

88. Ibid., p. 423, 424.

347


27 Juin

L'honnêteté

Nous recherchons ce qui est bien, non seulement devant le Seigneur, mais aussi

devant les hommes. (2 Corinthiens 8.21)

DANS TOUTE TRANSACTION commerciale, nous devons laisser la lumière

briller résolument. Nous devons éviter toute pratique malhonnête. Tout doit être fait

avec la plus stricte intégrité. Il vaut mieux accepter de souffrir une perte financière

plutôt que de gagner frauduleusement quelques centimes. En fin de compte, nous ne

perdrons rien à être honnête. Il nous faut vivre la loi de Dieu dans notre monde et faire

preuve d'un caractère parfait à la ressemblance du divin. Toute transaction, avec ceux

qui partagent ou non notre foi, doit être menée sur des principes justes et clairs. Tout

doit être vu à la lumière de la loi de Dieu, sans fraude, ni duplicité, sans la moindre trace

de malice(89).

Rien que pour un manteau babylonien et un piètre trésor d'or et d'argent, Akân

consentit à se vendre au malin, attirant sur son âme la malédiction de Dieu, abandonnant

son droit à une riche possession en Canaan et perdant toute possibilité d'un héritage

immortel sur la terre restaurée. Il paya en effet un prix redoutable pour ces gains

futiles(90).

Faites tout avec honnêteté et droiture dans ce monde méchant. Certains seront

honnêtes seulement s'ils voient que l'honnêteté ne menace pas leurs intérêts mondains.

Mais le nom de tous ceux qui agissent sur cette base sera rayé du livre de vie.

Une stricte honnêteté doit être cultivée. Nous ne passons qu'une seule fois en ce

monde. On ne peut y revenir et corriger aucune erreur commise. Par conséquent, chaque

action doit être faite avec la crainte de Dieu et une considération soignée. [... ]

Quand le Seigneur fera le compte de ses joyaux, il choisira ceux qui auront été

francs, sincères et honnêtes pour faire partie de ses trésors. Des anges leur préparent des

couronnes et, sur ces diadèmes constellés d'étoiles, se reflétera avec splendeur la

lumière qui émane du trône de Dieu(91).

348


Notes :

89. Child Guidance, chap. 66, p. 423, 424.

90. The Signs of the Times, 5 mai 1881.

91. The Review and Herald, 29 décembre 1896.

349


28 Juin

La discrétion

La réflexion te gardera, la raison te protégera. (Proverbes 2.11)

PAR DES PAROLES CHOISIES, une conduite conséquente, votre bienséance,

votre piété fervente, confessez votre foi avec force, déterminés à ce que le Christ reste

sur le trône du temple de votre âme, et déposez sans réserve vos talents à ses pieds pour

les employer à son service. [... ] Qu'aucune tentation, aucun intérêt secondaire ne vous

fasse dévier de la loi de votre vie, qui est d'honorer Dieu(92). »

En cette ère rapide, tournez le dos à la corruption, vous n'êtes pas à l'abri à moins

que vous ne preniez garde. La vertu et la modestie sont rares. Je vous interpelle comme

des disciples de Christ, faisant un travail exaltant, à chérir le précieux et

incommensurable germe de la modestie. Cela préservera la vertu(93).

La sainteté du coeur n'engendrera jamais des actions impures. [... ] Celui qui

reçoit la vérité d'origine divine n'en éprouve jamais une dégradation [... ]; au contraire

cette vérité sanctifie le croyant, affine ses goûts, l'élève et l'ennoblit, l'unit plus

intimement à Jésus. Elle l'amène à respecter l'injonction de l'apôtre Paul de s'abstenir

même de l'apparence du mal afin d'éviter qu'il soit calomnié.

C'est un sujet auquel nous devons accorder toute notre attention. Nous devons

nous tenir à l'abri des péchés de notre siècle dégénéré, à l'écart de tout ce qui ressemble

a une familiarité déplacée. Dieu condamne cette conduite. C'est un terrain défendu sur

lequel il est dangereux de poser le pied. Chaque parole, chaque action, devraient tendre

à élever, à affiner, à ennoblir le caractère(94).

Ma réputation m'est plus précieuse que l'or et l'argent. Que Dieu me préserve de

la ternir. Si les hommes détruisent cette réputation, ce ne sera pas parce que je leur en

aurai fourni l'occasion, mais uniquement pour la raison qui leur faisait dire du mal au

Christ: la haine que leur inspiraient la pureté et la sainteté de son caractère, car il était

pour eux un constant reproche(95).

350


Notes :

92. The Youth's Instructor, 2 février 1893.

93. Child Guidance, chap. 65, p. 417.

94. Témoignages pour l'Église, vol. 2, chap. 35, p. 277.

95. Ibid., p. 280.

351


29 Juin

Joseph a pris ce qu'il y a de mieux dans la vie, Samson non!

Celui qui sème pour sa chair, moissonnera de la chair la corruption; mais celui

qui sème pour l'Esprit, moissonnera de l'Esprit la vie éternelle. (Galates 6.8)

PEU DE TENTATIONS sont plus dangereuse, et plus fatales aux jeunes hommes

que les tentations à la sensualité, et si l'on y cède, aucune ne sera plus dommageable à

l'âme et au corps pour le moment présent et pour l'éternité. Le bien-être éternel est

suspendu à la décision d'un moment. Calmement, Joseph leva les yeux vers le ciel,

demandant de l'aide, puis se glissa hors de son manteau, l'abandonnant entre les mains

de sa séductrice. Et, alors que ses yeux brillaient d'une ferme détermination et non d'une

passion impure, il s'exclama: « Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je

contre Dieu? » (Genèse 39.9) La victoire remportée, il s'enfuit loin de l'enchanteresse et

fut sauvé(96).

Face au péril, Samson avait accès à la même source de force que Joseph. Il

pouvait librement choisir entre le bien et le mal, comme cela lui plaisait. Mais, au lieu

de se saisir de la puissance de Dieu, il permit aux passions incontrôlées de sa nature de

le dominer. Sa force de raisonnement fut pervertie et sa morale corrompue. Dieu l'avait

appelé à une position de grande responsabilité, d'honneur, et d'utilité. Mais il devait

apprendre à gouverner en apprenant d'abord à obéir aux lois de Dieu. [... ] Samson, face

aux [... ] tentations qu'il avait lui-même suscités, donna libre cours à la passion. Le

sentier sur lequel il s'engagea aboutit à la honte, au désastre et la mort. Quel contraste

avec l'histoire de Joseph(97)!

Au milieu des pièges auxquels nous sommes tous exposés, nous avons besoin de

défenses fortes et fiables pour nous protéger. [... ] Le bouclier de grâce peut préserver

tous ceux qui ne se laissent pas vaincre par les tentations de l'ennemi, bien

qu'environnés des influences les plus corruptrices. Par de fermes principes et une

confiance inébranlable en Dieu, leur vertu et noblesse de caractère peuvent briller et,

bien qu'entouré par le mal, aucune souillure ne peut entacher leur vertu et leur

intégrité(98).

352


Notes :

96. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste), vol. 1, p.

1097.

97. The Signs of the Times, 13 octobre 1881.

98. Spiritual Gifts, vol. 3, chap. 15, p. 145, 146.

353


30 Juin

Le meilleur héritage

Un héritage qui ne peut ni se corrompre, ni se souiller, ni se flétrir et qui vous est

réservé dans les cieux. (1 Pierre 1.4)

NOS REQUÊTES À DIEU ne devraient pas sortir de coeurs remplis d'aspirations

égocentriques. Dieu nous exhorte à choisir ces dons qui feront rejaillir sa gloire. Il veut

nous voir choisir le céleste au lieu du terrestre. Il déploie devant nous les possibilités et

les avantages d'un attachement au ciel. Il encourage nos plus hautes aspirations et nous

donne l'assurance d'obtenir notre plus grand trésor. Quand les possessions mondaines se

seront évanouies, le croyant se réjouira de son trésor céleste, de ces richesses qu'aucune

catastrophe terrestre ne peut détruire(99).

Qu'il est triste de voir les hommes se détourner de l'héritage éternel pour vivre

pour la gratification de l'orgueil, pour l'égoïsme et le spectacle et, sous la domination de

Satan, perdre les bénédictions qu'ils auraient pu avoir, tant en cette vie que dans la vie à

venir. Ils peuvent pénétrer dans les palais du ciel et s'associer en termes de liberté et

d'égalité avec le Christ, les anges du ciel et avec les princes de Dieu, et pourtant, aussi

incroyable que cela puisse paraître, se détourner des attractions célestes. [... ]

Satan lutte pour le contrôle des âmes humaines. [... ] Il ne veut pas que nous

ayons le moindre aperçu de l'honneur qui nous est réservé, ni des gloires éternelles

préparées pour tous ceux qui habiteront dans les demeures de Dieu, ni faire l'expérience

qui donne un avant-goût de la félicité du ciel. [... ]

Ceux qui acceptant le Christ comme leur Sauveur ont la promesse de la vie

présente, et de la vie à venir. [... ] Le plus humble des disciples du Christ peut devenir

un citoyen du ciel, un héritier de Dieu devant recevoir un héritage incorruptible qui ne

passera jamais. Puisse chacun faire le choix du don céleste, devenir héritier de Dieu et

recevoir cet héritage assuré contre toute destruction, un monde sans fin! Ne choisissez

donc pas ce monde(100)!

354


Notes :

99. The Review and Herald, 16 août 1898.

100. Fundamentals of Christian Education [Fondamentaux de l'éducation

chrétienne], chap. 30, p. 234, 235.

355


1er Juillet

Confesser le Christ

Celui qui confesse que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en

Dieu. (1 Jean 4.l5)

LA CONFESSION DONT JEAN parle ici n'est pas le produit d'une foi nominale,

mais provient d'une foi inébranlable dans le Sauveur vivant. Elle est le fruit de la

croyance que les bénédictions du salut sont mises à notre portée grâce aux souffrances

et à la mort du Christ qui est ressuscité d'entre les morts et qui vit éternellement pour

intercéder pour nous. Nous ne devrions pas avoir l'assurance que Jésus est notre

Sauveur, la vie ne serait pas réjouissante et ne nous offrirait ni paix, ni espérance s'il ne

nous avait aimés et ne s'était livré lui-même pour nous(1).

Notre droit à la justice du Christ est sans faille, si nous remplissons les conditions

sur lesquelles il est promis. Dieu nous a offert le ciel tout entier en un seul don précieux,

et ce don nous revient sans la moindre réserve, si nous acceptons le Christ comme notre

Sauveur personnel. [... ] Parlez de Jésus, éduquez la langue à parler de sa miséricorde, à

déclarer sa puissance, annonçant les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à

son admirable lumière(2). (voir 1 Pierre 2.9)

Jeunes chrétiens, vous êtes en spectacle au monde, aux anges et aux hommes.

Soyez courageux en Dieu. Revêtez-vous de toute son armure, et que les incroyants qui

vous entourent voient que votre vie n'est pas gâchée pour être loyaux et fidèles à tous

les commandements de Dieu. Vous pouvez être, et Dieu le requiert, un témoin résolu

pour lui(3).

Il nous faut méditer sur les paroles de courage que le Christ a prononcées à ses

disciples vers la fin de son ministère terrestre. [... ] Bien qu'une mort cruelle l'attendait,

les paroles du Christ à ses disciples étaient pleines d'espoir. Il voulait apporter tout le

réconfort possible à leur coeur. Soyons forts en lui(4).

Notes :

1. The Youth's Instructor, 6 janvier 1898.

356


2. Ibid., 12 juillet 1894.

3. Id.

4. Letter 24, 1912.

357


2 Juillet

Étudier les Écritures

Or, tout ce qui a été écrit d'avance l'a été pour notre instruction, afin que, par la

patience et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l'espérance.

(Romains 15.4)

LE SAINT LIVRE A RÉSISTÉ aux assauts de Satan, qui s'est efforcé, à l'aide

d'hommes méchants, de jeter un sombre nuage sur tout ce qui revêt un caractère divin.

Mais le Seigneur a préservé le saint Livre, par son pouvoir miraculeux, sous sa forme

actuelle, comme une charte ou un guide indiquant à la famille humaine la voie

conduisant au ciel. [... ] Cette Parole [... ] sert de guide aux habitants d'un monde déchu,

léguée à eux pour que grâce à l'étude et à l'obéissance à ses préceptes, aucune âme en

route vers le ciel ne s'égare(5).

Il n'y a jamais été aussi important pour les disciples du Christ d'étudier la Bible

que maintenant. Les influences trompeuses sont de toutes parts et il est essentiel que

vous écoutiez Jésus, votre meilleur ami. [... ] David déclare: « Je serre ta parole dans

mon coeur, afin de ne pas pécher contre toi. » (Psaume 119.11) Combien se livrent au

péché pour ne pas se rendent pas compte de sa gravité par l'étude de la Parole de Dieu et

par la prière, grâce auxquelles ils découvriraient le moyen d'y résister résolument!

Quand la tentation les assaillent, ils sont pris au dépourvu et ignorent les artifices de

l'ennemi. Nous vivons en des temps périlleux et, alors que nous nous approchons de la

fin de l'histoire de la terre, il n'y aura pas de sécurité pour ceux qui ne se familiarisent

pas avec la Parole de Dieu. [... ] Tout ce qui peut être ébranlé sera ébranlé. [... ] Les

enfants de Dieu sont parvenus au moment le plus critique de leur pèlerinage car les

filets et les pièges de l'ennemi sont tendus partout. Pourtant, sous la direction du

Seigneur et grâce à ce qui est clairement révélé dans sa Parole, nous pouvons marcher

en toute sécurité et ne pas trébucher. [... ] Une voix du ciel s'adresse à nous à travers ses

pages(6).

L'obéissance à la Parole de Dieu est l'unique sauvegarde contre les maux qui

entraînent le monde à la perdition(7).

358


Notes :

5. The Testimony of Jesus [Le témoignage de Jésus], chap. 2, p. 11,13.

6. The Youth's Instructor, 18 mai 1893.

7. Child Guidance [Orientation de l'enfant], chap. 82, p. 556.

359


3 Juillet

Lui faire confiance

Il est dangereux d'avoir peur des hommes, mais celui qui se confie dans le

Seigneur est en sécurité. (Proverbes 29.25, BFC)

LE SEIGNEUR DÉSIRE que nous prenions courage. Fortifiez-vous. [... ] Satan

travaille de tous côtés pour détruire la foi et rendre les gens malheureux(8).

Si vous n'êtes pas expérimenté pour discerner les ruses de Satan, votre seule

sécurité est dans la prière. Permettez à l'oeil infini de sonder tous les secrets de votre

coeur. Suppliez Dieu de vous rendre pur et fort, et de vous armer intégralement pour les

grands conflits de la vie. La foi grandit en étant confrontée aux doutes, la vertu se

renforce en résistant à la tentation(9).

Toutes les bénédictions sont accordées à ceux qui ont un lien vital avec Jésus-

Christ. Jésus ne les appelle pas à lui simplement pour les rafraîchir de sa grâce et de sa

présence pendant quelques heures, et les renvoyer ensuite de sa lumière pour qu'ils

marchent loin de lui dans l'obscurité et la tristesse. Certainement pas. Il nous dit que

nous devons demeurer avec lui et lui avec nous. Partout où son oeuvre doit être

accomplie, il est présent, tendre, aimant et compatissant. Il nous a préparé une demeure

permanente en lui-même. Il est notre refuge. Notre expérience devrait s'élargir et

s'approfondir. Jésus nous a offert toute la plénitude divine de son amour inexprimable.

[... ] Parlez de courage, parlez de foi, parlez d'espoir. Mon frère, ma soeur dans le

Seigneur, ayez bon courage! Oh, combien peu nous apprécions ce qui nous est offert!

Nous nous donnerions entièrement à Jésus, pour être tout à lui et lui dire: « Que ce ne

soit pas ma volonté mais la tienne qui soit faite » (Lu 22.42, DRB) Vous possédez

l'amour tendre et la compassion de votre Sauveur. Regardez toujours à lui. Gardez sans

cesse confiance en lui et ne doutez pas de son amour. Il connaît notre faiblesse et sait ce

dont nous avons besoin. Il nous donnera sa grâce en portion suffisante pour notre

journée. Regardez seulement continuellement à Jésus et ayez bon courage(10).

Dans la foi authentique, il y a une fermeté, un principe immuable que ni le temps,

ni le labeur ne peuvent amoindrir(11).

360


Notes :

8. Letter 29, 1904.

9. The Youth's Instructor, 1er avril 1873.

10. Letter la, 1894.

11. The Youth's Instructor, 21 avril 1898.

361


4 Juillet

Marcher dans ses voies

La voie de l'Éternel est la force pour l'homme intègre, mais elle est la ruine pour

les ouvriers d'iniquité. (Proverbes 10.29, DRB)

SI, DÈS LE DÉBUT, nous avions marché selon le conseil de Dieu, des milliers

d'autres auraient été convertis à la vérité présente. Mais beaucoup ont suivi des sentiers

tortueux. Mes frères, suivez des voies droites afin que ce qui est boiteux ne dévie pas.

Que personne ne suive de chemin tortueux que quelqu'un d'autre a tracé car ainsi, non

seulement vous vous égareriez vous-même, mais vous feriez de ce chemin tortueux la

voie à suivre par un autre. Soyez vous-même déterminé à marcher sur la voie de

l'obéissance. Assurez-vous que vous vous tenez sous le grand bouclier de

l'Omnipotence. Prenez conscience que les traits de caractère de Jéhovah doivent être

manifestés dans votre vie et qu'une oeuvre doit être accomplie en vous afin de façonner

votre caractère à la ressemblance divine. Soumettez-vous à la direction de celui qui est

le chef de tous.

Nous travaillons pour le jugement. Apprenons de Jésus. Nous avons besoin de ses

conseils à chaque instant. À chaque étape, nous devrions demander: « Est-ce bien la

voie du Seigneur? » plutôt que: « Est-ce la volonté de l'homme qui règne sur moi? »

Nous devons nous assurer que nous marchons bien dans la voie du Seigneur.

Dieu honorera et élèvera toute âme sincère et honnête qui cherchera à marcher

devant lui dans la perfection de la grâce du Christ. Jamais il ne quittera, ni

n'abandonnera une âme humble et tremblante. Croirons-nous qu'il fera son oeuvre dans

nos coeurs? Croirons-nous que, si nous le lui permettons, il nous rendra purs et saints et

que, par sa riche grâce, il nous qualifiera pour être des ouvriers avec lui? Pouvons-nous,

d'une perception vive et sanctifiée, apprécier la force de ses promesses et nous les

approprier, non pas parce que nous en sommes dignes, mais parce que, par une foi

vivante, nous revendiquons la justice du Christ(12)?

Il n'y a rien de plus grand et de plus puissant que l'amour de Dieu pour ceux qui

sont ses enfants(13).

362


Notes :

12. Manuscript 96, 1902.

13. The Review and Herald, 15 mars 1906.

363


5 Juillet

Apprécier l'amour parfait

Il n'y a pas de crainte dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte, car la

crainte implique un châtiment, et celui qui craint n'est point parfait dans l'amour. (1 Jean

4.18)

CETTE DÉCLARATION EST IMPORTANTE car nombreux sont ceux qui

désirent aimer et servir Dieu, et qui, assaillis par les afflictions, n'y discernent pas

l'amour de Dieu, mais la main de l'ennemi. Ils murmurent, pleurent, et se plaignent.

Mais tel n'est pas le fruit de l'amour que doit porter l'âme pour Dieu. Si nous avons

l'amour parfait, nous saurons que Dieu ne cherche pas à nous faire de tort mais que,

dans la tourmente des épreuves, des tristesses et des douleurs, il cherche à nous rendre

parfaits et à éprouver la qualité de notre foi. Quand nous cesserons de nous soucier pour

l'avenir et commencerons à croire que Dieu nous aime et veut nous faire du bien, alors

nous lui ferons confiance comme un enfant fait confiance à un parent aimant. C'est alors

que nos peines et nos tourments disparaîtront, et que notre volonté sera submergée par

la volonté de Dieu(14)!

En demeurant en Christ, votre caractère sera semblable au sien. Le Seigneur

voudrait que vous vous teniez à ses côtés, en véritable enfant de Dieu, aimable, patient

et humble. La volonté du Seigneur est que les ouvriers à son service représentent son

amour. [... ]

Nous devrions entretenir les uns avec les autres des relations agréables. Quand

nous agissons bien, notre propre esprit et l'Esprit de Dieu rendent témoignage de ce que

l'esprit humain est sous le contrôle de l'esprit divin. [... ] Sa Parole fournit la preuve à

partir de laquelle nous pouvons tirer la conclusion que nous sommes bien ses fils et

filles. [... ] Le véritable amour pour Dieu est accompagné d'une confiance véritable et

respectueuse. Et celui qui aime Dieu aime aussi son frère(15).

« Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, l'amour ». La

foi saisit l'Omnipotence et refuse de se laisser déconcerter. L'espérance transforme les

futurs triomphes du bien et ce qui est vrai en encouragements et joies présents. L'amour

364


consacre tout à Dieu et pour Dieu(16).

Notes :

14. The Youth's Instructor, 6 janvier 1898.

15. Letter 174a, 1902.

16. Letter 42, 1901.

365


6 Juillet

Vivre en harmonie avec sa loi

Seulement fortifie-toi, aie bon courage, en observant et en mettant en pratique

toute la loi que t'a prescrite Moïse, mon serviteur: ne t'en détourne ni à droite ni à

gauche, afin de réussir partout où tu iras. (Josué 1.7)

DIEU CHERCHE DES HOMMES. Des hommes vrai5 à ses yeux. Des réformes

doivent être apportées dans les églises. Il faut vraiment rétablir maintenant dans le coeur

des hommes et des femmes une révérence, telle qu'elle existait dans l'ancien temps, pour

les dix commandements. Par l'obéissance à ces commandements, l'humanité doit être

sanctifiée afin que les effets du scepticisme ne soient pas renforcés, mais que le

fondement de notre foi soit rendu manifeste, et que tous les préceptes de la sainte loi de

Dieu soient appliqués. Nous devons prendre conscience de notre responsabilité

individuelle. Les hommes doivent se rappeler que, pour que le Seigneur les considère

comme des hommes, ils doivent agir de manière juste, pure et vraie(17).

Hommes et femmes peuvent chercher à éviter le reproche qu'ils sont appelés à

supporter pour l'amour du Christ. Ils peuvent accomplir les oeuvres des enfants de

transgresseurs mais, aussi sûrement qu'ils agissent ainsi, ils recevront la récompense du

malfaiteur. Ils peuvent accéder à des postes de distinction, être sur un piédestal dans le

monde littéraire et, avec une orgueilleuse supériorité, résister à la vérité d'origine

céleste. Mais à la fin, ils perdront tout.

Notre bonheur et notre salut dépendent de notre consommation du pain de vie qui

est d'obéir aux paroles du Christ et de faire ses oeuvres, de faire avancer la justice et

d'endiguer l'injustice. Rien ne peut donner une telle autonomie, un tel courage, une telle

augmentation des talents et des capacités qu'une compréhension éclairée des exigences

de la loi de Dieu. [... ] L'amour pour Jésus-Christ nous conduit à obéir aux

commandements de Dieu qui sont une lampe à nos pieds et une lumière sur notre sentier

(voir Psaume 119.105), nous assurant l'illumination, la purification et la présence bénie

du Père et du Fils. Celui qui obéit peut communier avec Dieu, comme le fit Énoch(18).

366


Notes :

17. Manuscript 24, 1891.

18. Letter 29, 1900.

367


7 Juillet

Garder le sabbat

Moïse dit au peuple: Soyez sans crainte; car c'est pour vous mettre à l'épreuve que

Dieu est venu, et c'est pour que vous ayez pour lui de la crainte, afin de ne pas pécher.

(Exode 20.20)

RENDRE POSITION POUR GARDER les commandements du Seigneur

demande du courage moral. Un opposant à la vérité a déclaré qu'il n'y avait que des

personnes faibles d'esprit [... ] pour se détourner des églises afin d'observer le septième

jour comme jour du sabbat. Mais un pasteur qui avait embrassé la vérité lui avait

répondu: « Si vous pensez qu'il faut être faible d'esprit, essayez pour voir ». Il faut du

courage moral, de la fermeté, de la décision, de la persévérance et beaucoup de prière

pour passer du côté impopulaire. [... ]

Quand nous nous tenons sous le large bouclier de l'Omnipotence, nous n'avons

pas le sentiment d'être dans la minorité. Dieu est la majorité. [... ] Nous devons

considérer que le Christ nous a placés comme une lumière au milieu des ténèbres

morales du monde. Nous ne devons pas interpréter de travers le caractère de Dieu, ni

n'avons à être fébriles et dire brutalement ce que nous pensons, blâmer, critiquer et

censurer les autres. Laissons au contraire le Saint-Esprit façonner notre caractère à la

ressemblance du Christ.

Voyons maintenant ce que Jésus fera pour nous si nous le lui permettons. Dans sa

prière pour ses disciples, il dit: « Et maintenant, je vais à toi, et je parle ainsi dans le

monde, afin qu'ils aient en eux ma joie parfaite » (Jean 17.13). Est-il possible d'éprouver

de la joie à obéir au Christ? C'est la seule vraie joie que toute âme puisse avoir(19).

Est-il concevable que le Seigneur se détourne un jour de vous et vous laisse vous

débattre seul avec vos problèmes? Jamais de la vie! [... ] La pauvreté se répand dans ce

monde, et il surviendra un temps de trouble tel qu'il n'y en a point eu depuis que les

nations existent. Il y aura des guerres et des bruits de guerres, si bien que les visages des

humains deviendront pâles de frayeur. Il se peut que vous soyez affligés, que vous

souffriez parfois de la faim, mais Dieu ne vous abandonnera pas dans vos souffrances. Il

368


mettra votre foi à l'épreuve. [... ] Nous sommes appelés à exalter le Christ aux yeux du

monde, à le représenter et à témoigner de sa puissance envers l'humanité(20).

Notes :

19. Manuscript 37, 1894.

20. Évangéliser, section 8, p. 220.

369


8 Juillet

Dieu donne un esprit de puissance et d'amour

Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de

force, d'amour et de sagesse. (2 Timothée 1.7)

NOUS VIVONS AUJOURD'HUI des temps où nous devons tenir ferme pour la

vérité. Nous devons avoir un véritable amour pour les âmes, mais jamais, jamais nous

ne devons céder le moindre point vital de la vérité car c'est maintenant en elle, la vérité

pure et parfaite, que nous pouvons en notre temps honneur et donner gloire à Jésus-

Christ, notre Prince. La Parole est le pain de vie et, dans la Parole, les disciples du

Christ sont représentés comme mangeant la chair et buvant le sang du Christ, faisant de

sa Parole une composante de leur vie. Aucun mensonge ne vient de la vérité. Elle

résistera à l'épreuve des fausses théories si nous retenons fermement jusqu'à la fin

l'assurance que nous avions au commencement. [... ]

Exerçons notre foi en Dieu et restons proches du Christ en suivant sa Parole. Le

Seigneur enseignera son peuple s'il est disposé à se laisser enseigner. Nous pouvons

nous tenir là où nous pouvons entendre l'instruction du Christ. Nous avons un Dieu

vivant et un Christ vivant. Des légions entières de démons guettent les occasions de

prendre possession de l'esprit humain mais, si nous restons attachés à la Parole, nous ne

serons pas vaincus. « C'est pourquoi, dit Paul à Timothée, je t'exhorte à ranimer la

flamme du don de Dieu que tu as reçu par l'imposition de mes mains. Car ce n'est pas un

esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse.

» (2 Timothée 1.6)

Notre foi doit être vivante en Jésus-Christ. Il nous faut faire preuve de foi afin

que, lorsque l'ennemi viendra comme un torrent, le Seigneur élève pour nous un

étendard contre lui. Un coeur fidèle à Dieu est souvent en prière. Ne permettez pas à la

moindre vague de découragement de vous submerger. Nous devons exercer nos pensées

à la contemplation de la nature et des oeuvres de Dieu, en enseignant les paroles du

Christ. Ayez bon courage! Que votre courage et votre dépendance constante à Jésus-

Christ inspirent d'autres à croire, et augmentent leur foi et leur espérance(21).

370


Notes :

21. Letter 78, 1906.

371


9 Juillet

Le sentiment de la présence de Dieu bannit la peur

Fortifie-toi et prends courage. Ne t'effraie pas et ne t'épouvante pas, car l'Éternel,

ton Dieu, est avec toi partout où tu iras. (Josué 1.9)

SEUL LE SENTIMENT de la présence de Dieu vaincra la peur de l'enfant

craintif pour qui la vie serait un fardeau. Aidons-le à graver dans sa mémoire cette

promesse: « Lange de l'Éternel campe autour de ceux qui le craignent, et il les délivre »

(Psaume 34.8). Faisons-lui lire la merveilleuse histoire d'Elisée qui, dans la ville située

sur la montagne, fut protégé des chevaux, des chars, de la troupe ennemis par les

chevaux et les chars de feu de l'Éternel. L'histoire de Pierre, emprisonné, condamné à

mort, à qui l'ange de Dieu apparut et qui fut par lui guidé en lieu sûr, loin des gardes en

armes, des lourdes portes, de l'énorme portail d'entrée muni de barres et de verrous. Et

ce passage où, sur la mer déchaînée, Paul, prisonnier, appelé à être jugé et exécuté,

adressa aux soldats et aux marins épuisés par les efforts et le manque de sommeil et de

nourriture ces paroles d'encouragement et d'espoir: « Je vous exhorte à prendre courage;

car aucun de vous ne perdra la vie. [... ] Un ange du Dieu, à qui j'appartiens et rends un

culte, s'est approché de moi cette nuit et m'a dit: Sois sans crainte, Paul; il faut que tu

comparaisses devant César, et voici que Dieu t'accorde la grâce de tous ceux qui

naviguent avec toi » (Actes 27.22-24 ). Confiant en cette promesse, Paul exhorta ses

compagnons: « Personne de vous ne perdra un cheveu de sa tête » (verset 34). Il en fut

ainsi. Parce qu'il se trouvait dans ce bateau un homme par qui passait l'euvre de Dieu,

tous les soldats et marins païens furent sauvés. [... ]

« Que ceux qui n'ont pas confiance en eux-mêmes et qui, à cause de cela, reculent

devant les responsabilités, apprennent à s'en remettre à Dieu. Beaucoup d'entre eux, qui

sans cela n'auraient été qu'un numéro matricule ou un fardeau inutile, pourront dire avec

l'apôtre Paul: "Je puis tout par celui qui me fortifie."(22) » (Philippiens 4.13)

Notes :

22. Éducation, chap. 30, p. 288.

372


10 Juillet

La bonté et la miséricorde de Dieu inspirent le courage

Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront tous les jours de ma vie, et je

reviendrai dans la maison de l'Éternel pour la durée de mes jours. (Psaume 23.6)

LE CHRIST ne nous a pas donné l'assurance que la perfection du caractère serait

facile. C'est un conflit, une bataille et une marche, au jour le jour. C'est au travers de

beaucoup de tribulations que nous entrerons dans le royaume des cieux. Pour prendre

part avec le Christ à sa gloire, nous devons partager sa souffrance. [... ] Il a vaincu pour

nous. Serons-nous donc timides et lâches à cause des épreuves qui nous attendent? [... ]

Lorsque nous aurons une appréciation plus profonde de la miséricorde et de la

bonté de Dieu, nous le louerons, au lieu de nous plaindre. Nous parlerons de la vigilance

attentionnée du Seigneur, de la tendre compassion du Bon Berger. Le langage du coeur

ne sera pas murmures et plaintes égoïstes. Telle un ruisseau clair et chantant, la louange

sortira des lèvres des véritables croyants en Dieu. Ils diront: « Le bonheur et la grâce

m'accompagneront tous les jours de ma vie, et je reviendrai dans la maison de l'Éternel

pour la durée de mes jours » (Psaume 23.6). [... ]

Pourquoi ne pas éveiller la voix du chant spirituel durant les jours de notre

pèlerinage? [... ] Nous devons étudier la Parole de Dieu, méditer et prier. Nous aurons

alors la vue spirituelle pour discerner les cours intérieures du temple céleste. Nous

percevrons les notes de reconnaissance chantées par le choeur céleste autour du trône.

Quand Sion se lèvera et brillera, sa lumière sera la plus pénétrantes, et des chants de

louange et d'action de grâce seront entendus dans l'assemblée des saints. Les petites

déceptions et les difficultés seront perdues de vue.

Le Seigneur est notre aide. [... ] Personne n'a jamais cru en Dieu en vain. Il ne

déçoit jamais ceux qui placent leur confiance en lui. Si seulement nous voulions faire le

travail que le Seigneur veut que nous fassions, marchant sur les traces de Jésus, nos

coeurs deviendraient des harpes sacrées dont chaque accord résonnerait de louange et

d'action de grâce à Celui qui a été envoyé par Dieu pour enlever le péché du monde(23).

373


Notes :

23. The Review and Herald, 5 mai 1910.

374


11 Juillet

La louange à Dieu donne du courage

Puis, il [Josaphat] tint conseil avec le peuple et désigna des chantres pour

l'Éternel, afin de faire entendre la louange avec des ornements sacrés, lorsqu'ils

sortiraient devant l'armée. Ils disaient « Célébrez l'Éternel, car sa bienveillance dure à

toujours! » (2 Chroniques 20.21)

PUIS, IL [... ] DESIGNA des chantres pour l'Éternel, afin de faire entendre la

louange avec des ornements sacrés, lorsqu'ils sortiraient devant l'armée ». [... ] Ils

louèrent Dieu pour la victoire et, quatre jours après, l'armée retourna à Jérusalem,

chargée des dépouilles de ces ennemis, chantant des louanges pour la victoire

remportée.

Ne pensez-vous pas qu'en agissant plus souvent ainsi, notre espérance, notre

courage et notre foi seraient ravivés? Les mains des soldats qui assurent la défense de la

vérité ne seraient-elles pas fortifiées? Si étaient adressées au Seigneur bien plus de

louanges et beaucoup moins de tristes complaintes de découragement, bien plus de

victoires seraient acquises.

De toute éternité, Dieu est la Source de tout bien. Tous ceux qui se confient en lui

peuvent en témoigner. À ceux qui le servent, comptant sur lui comme leur Père céleste,

il donne l'assurance qu'il accomplira ses promesses. Sa joie sera dans leur coeur et leur

joie sera complète.

Nous avons le privilège d'ouvrir nos coeurs et d'y laisser entrer le soleil de la

présence du Christ. Mon frère, ma soeur, tournez-vous vers la lumière. Entrez en

contact personnel et réel avec le Christ, afin de pouvoir exercer une influence édifiante

et vivifiante. Que votre foi soit forte, pure et inébranlable. Que vos coeurs s'emplissent

de gratitude envers Dieu. Le matin, à votre réveil, mettez-vous à genoux au chevet de

votre lit, et demandez à Dieu de vous donner la force d'accomplir les devoirs de la

journée et d'affronter ses épreuves. Demandez-lui de vous aider à mettre dans votre

travail la douceur du caractère du Christ. Demandez-lui de vous aider à prononcer les

paroles qui inspireront espérance et courage à ceux qui vous entourent, et vous

375


rapprocheront du Sauveur(24).

Notes :

24. The Review and Herald, 5 mai 1910.

376


12 Juillet

Marcher dans la lumière apporte le courage

Autrefois, en effet, vous étiez ténèbres, mais maintenant vous êtes lumière dans le

Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière. (Éphésiens 5.8)

« MARCHEZ DANS LA LUMIÈRE. » Marcher dans la lumière signifie être

déterminé, recourir à la réflexion, exercer la force de volonté, dans un effort sérieux

pour représenter le Christ par la douceur du caractère. Cela signifie mettre de côté toute

morosité. Vous ne devez pas vous contenter de dire simplement: « Je suis un enfant de

Dieu ». Contemplez-vous Jésus? Êtes-vous transformés à sa ressemblance en le

contemplant? Marcher dans la lumière signifie croître et progresser dans ses réalisations

spirituelles. Paul a déclaré: « Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix ou que j'aie déjà

atteint la perfection; mais [... ] oubliant ce qui est en arrière » contemplant constamment

l'Exemple, « je cours vers le but » (Philippiens 3.12-14). Marcher dans la lumière

signifie « marcher droit », marcher « dans la voie du Seigneur », « marcher par la foi »,

« marcher dans l'Esprit », « marcher dans la vérité », « marcher dans l'amour », «

marcher en nouveauté de vie ».C'est « achever notre sanctification dans la crainte de

Dieu ».

Qu'il est terrible d'assombrir le sentier des autres en apportant ombre et tristesse

sur nous-mêmes! Que chacun prenne garde à lui-même. Ne rendez pas les autres

responsables des faiblesses de votre caractère. [... ] Parlez de lumière; marchez dans la

lumière. « Dieu est lumière, il n'y a pas en lui de ténèbres » (1 Jean 1.5). [... ]

Rassemblez pour vos âmes tout le courage qui ne peut venir que de la Lumière du

monde(25).

Quand la lumière du ciel brille sur l'agent humain, son visage exprime la joie du

Seigneur qui rayonne en lui. L'absent du Christ dans l'âme rend triste et fait douter. C'est

l'absence du Christ qui rend le visage triste et qui fait de la vie un pèlerinage de soupirs.

Le message dominant de la Parole de Dieu pour tous ceux qui le reçoivent est de se

réjouir. Pourquoi? Parce qu'ils ont la Lumière de la vie. La lumière apporte allégresse et

joie, et cette joie s'exprime dans la vie et dans le caractère(26).

377


Notes :

25. Letter 98, 1902.

26. Manuscript 96, 1898.

378


13 Juillet

Tirez du courage de la froideur des autres

Et en raison des progrès de l'iniquité, l'amour du plus grand nombre se refroidira.

Mais celui qui persévèrera jusqu'à la fin sera sauvé. (Matthieu 24.12,13)

« ET PARCE QUE L'INIQUITÉ abonde, la charité du plus grand nombre se

refroidira. » (Matthieu 24.12) L'atmosphère même est souillée par le péché. Bientôt le

peuple de Dieu sera éprouvé et la majorité de ceux qui paraissent maintenant vrais et

sincères seront reconnus pour être du métal vil. Plutôt que d'être établis et affermis par

l'opposition, par les menaces et les injures, ils passeront lâchement du côté des

opposants. La promesse est: « J'honorerai celui qui m'honore » (1 Samuel 2.30). [... ]

Déjà les jugements de Dieu s'abattent sur le monde, comme on le voit par les

tempêtes, les inondations, les tremblements de terre, les périls sur terre et sur mer. Le

grand JE SUIS parle à ceux qui transgressent sa loi. Quand la colère de l'Éternel sera

déversée sur la terre, qui pourra subsister? C'est maintenant que le peuple de Dieu doit

se montrer fidèle aux principes. C'est quand la religion du Christ est le plus méprisée,

quand sa loi est le plus mise de côté, que notre zèle devrait être le plus ardent, notre

courage et notre fermeté le plus inébranlables. Défendre la vérité et la justice quand la

majorité des hommes nous ignorent, livrer les batailles du Seigneur quand les

champions sont rares - telle sera notre épreuve. Alors la froideur des autres devra nous

réchauffer, leur lâcheté nous encourager, leur traîtrise affermir notre loyauté. [... ]

Le Capitaine de notre salut fortifiera son peuple pour le conflit dans lequel il doit

s'engager. [... ]

C'est maintenant que nous devrions nous unir étroitement a Dieu, afin d'être

protégés quand la fureur de sa colère se déversera sur les fils des hommes(27).

Tous ceux qui puiseront de la chaleur dans la froideur des autres, du courage dans

leurs faiblesses, et de la fidélité dans leur trahison triompheront avec le message du

troisième ange(28).

379


Notes :

27. Témoignages pour l'Église, vol. 2, chap. 4, p. 32.

28. The Review and Herald, 8 juin 1897.

380


14 Juillet

Soyons forts car Dieu est avec nous

Maintenant fortifie-toi, Zorobabel! dit l'Éternel. Fortifie-toi, Josué, fils de

Jotsadak, souverain sacrificateur! Fortifie-toi, peuple entier du pays! dit l'Éternel. Et

travaillez! Car je suis avec vous, dit l'Éternel des armées. (Aggée 2.4)

NOTRE SEIGNEUR est conscient du conflit qu'il y aura en ces derniers jours

entre son peuple et les agences sataniques unies aux hommes méchants qui méprisent et

refusent leur grand salut. Avec une simplicité et une franchise inégalées, notre Sauveur,

le puissant Général des armées du ciel, ne dissimule pas le conflit sévère dont ils feront

l'expérience. Il souligne les dangers, nous montre le plan de la bataille, ainsi que le

travail dur et dangereux à accomplir puis, élevant sa voix avant d'entrer dans le conflit,

il en évalue le coût tout en nous encourageant tous à revêtir notre armure pour la guerre

et nous attendre à ce que l'assemblée céleste s'organise en corps d'armée pour défendre

la vérité et la justice. Dans tous les conflits sévères, la faiblesse des hommes trouvera

une force et un soutien surnaturels pour accomplir les oeuvres de l'Omnipotence. La

persévérance dans la foi et une confiance parfaite en Dieu assureront le succès.

Alors que l'ancienne confédération du mal se range contre eux, il leur ordonne

d'être courageux, forts et de se battre vaillamment car ils ont un ciel à gagner, et ils ont

plus qu'un ange dans leurs rangs: le puissant Général des armées commande les armées

célestes. Comme à l'occasion de la prise de Jéricho, pas un seul des guerriers d'Israël ne

pouvait se vanter d'avoir exercé sa force limitée pour renverser les murs de la ville, mais

le Capitaine de l'armée de l'Éternel avait planifié la bataille dans la plus grande

simplicité, afin que le Seigneur seul reçoive la gloire et que l'homme ne soit pas exalté.

Dieu nous a promis à tous sa puissance. « Car la promesse est pour vous, pour vos

enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre

Dieu les appellera(29). » (Actes 2.39)

La foi est la puissance vivante qui renverse toutes les barrières, franchit tous les

obstacles et plante sa bannière au coeur du camp de l'ennemi(30).

381


Notes :

29. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique], vol. 2, p. 995, 996.

30. The Signs of the Times, 14 avril 1881.

382


15 Juillet

Courage et puissance sont nécessaires aujourd'hui

Mais je t'ai laissé subsister, au contraire, afin de te faire voir ma force et pour que

l'on publie mon nom par toute la terre. (Exode 9.16)

LA VIE CHRÉTIENNE est bien plus que beaucoup ne se l'imaginent. Elle ne

comprend pas seulement la bonté, la patience et la douceur, qui sont des grâces

essentielles, mais encore le courage, la force, l'énergie et la persévérance. Le sentier que

nous trace le Christ est étroit et exige de l'abnégation. Pour le suivre, pour affronter les

difficultés et les découragements, il faut des hommes, et non des êtres débiles.

On a besoin d'hommes qui ne s'attendent pas à voir leur chemin aplani et tout

obstacle enlevé; d'hommes qui inspirent un nouveau zèle aux découragés, dont le coeur

soit brûlant d'amour chrétien et les mains fortes pour l'oeuvre du Maître.

Quelques-uns de ceux qui s'engagent dans le service missionnaire sont faibles,

apathiques et facilement découragés. Manquant d'énergie, ils n'ont pas ces traits

distinctifs qui poussent au travail, cette énergie qui déchaîne l'enthousiasme. Ceux qui

veulent réussir doivent être courageux et optimistes, et cultiver non seulement les vertus

passives, mais les vertus actives. Tout en répondant avec douceur, pour apaiser la

colère, il faut qu'ils possèdent le courage d'un héros pour résister au mal. Avec la charité

qui supporte tout, ils ont besoin d'une force de caractère qui rende leur influence

positive.

Certains n'ont aucune fermeté de caractère. [... ] Cette faiblesse, cette indécision,

ce manque d'efficacité doivent être vaincus. [... ] Les hommes forts sont ceux qui ont

souffert l'opposition et la contradiction. En stimulant leurs énergies, les obstacles sont

pour eux autant de bienfaits, et ils apprennent à compter sur eux-mêmes. Les difficultés

les amènent à se confier en Dieu et exigent une fermeté qui donne de la force(31).

Notes :

31. Le ministère de la guérison, « Les besoins de l'ouvrier », p. 431, 432.

383


16 Juillet

Dieu appelle les jeunes parce qu'ils sont forts

Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le

commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes farts, que la parole de

Dieu demeure en vous et que vous avez vaincu le Malin. (1 Jean 2.14)

CES PAROLES D'APPROBATION et d'exhortation sont adressées à chaque

jeune homme qui a revêtu toutes les armes de la justice. Jeunes et forts, ils peuvent faire

des pas de géants pour Dieu, à condition qu'ils ne mettent leur confiance qu'en lui seul.

Les plus âgés qu'on qualifie de « pères » ont un travail particulier à accomplir en élevant

l'étendard: mais les fardeaux de la vie pèsent sur eux et il est normal que les plus jeunes

soient encouragés à se qualifier pour le devoir en acquérant une expérience dans la

connaissance de Jésus-Christ afin que, si l'étendard venait à choir des mains des pères,

les jeunes hommes forts puissent s'en saisir et l'élever bien haut. [... ]

En notre temps, beaucoup de jeunes hommes sonderont les Écritures comme pour

trouver des trésors cachés et, ayant trouvé les joyaux de la vérité, ils ouvriront les

trésors de la parole à l'esprit des autres. [... ] « Vous êtes forts » implique plus que la

simple force physique. Cela signifie que, par des pratiques saines et strictement

tempérées, l'esprit a été formé à la réflexion et qu'il a été gardé clair et fort. Cela signifie

que les jeunes hommes se sont engagés avec sérieux et qu'ils ont réussi à vaincre

l'ennemi, associant la religion de Jésus-Christ à la vie de tous les jours et intégrant le

Christ à leurs devoirs et loisirs quotidiens. Cela signifie qu'ils sont devenus participants

de la nature divine.

Les jeunes qui se sont donnés au service de Dieu sont en mesure de combattre

vaillamment les batailles du Seigneur. Qu'ils prennent le Christ pour modèle. Ils

pratiqueront ainsi le droit, aimeront la loyauté et marcheront humblement avec leur

Dieu. Alors, ils seront forts(32).

Le caractère sera éprouvé. [... ] Jour après jour, année après année, nous

vaincrons le moi et développerons un héroïsme noble(33).

384


Notes :

32. The Youth's Instructor, 25 octobre 1894.

33. The Southern Watchman, 7 février 1905.

385


17 Juillet

Le courage d'obéir manifesté

L'ange dit: N'étends pas ta main sur le jeune homme et ne lui fais rien; car j'ai

reconnu maintenant que tu crains Dieu et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique.

(Genèse 22.12)

ABRAHAM [... ] pour obéir à l'ordre divin [... ] poursuivit son voyage

accompagné d'Isaac. Il voyait devant lui la montagne que Dieu lui montrait comme

étant celle sur laquelle il devait sacrifier son fils. Il prit le bois que son serviteur portait

jusque-là et en chargea Isaac, la victime. Il se raidit dans une attitude austère et, la mort

dans l'âme, il se prépara à faire ce que Dieu exigeait de lui. Le coeur brisé, il prit le feu

d'une main tremblante, alors qu'Isaac demandait: « Père, voici le feu et le bois; mais où

est l'offrande? » Mais Abraham ne pouvait le lui dire encore. Le père et le fils élevèrent

l'autel. Et voici que vint pour Abraham le terrible moment de faire connaître à Isaac ce

qui tourmentait son âme durant ce long voyage: c'est Isaac lui-même qui doit être la

victime. Or Isaac n'était pas un enfant, mais un jeune homme dans toute sa force. Il

aurait pu refuser de se soumettre à ce que son père lui demandait. Mais il n'accuse pas

son père de folie et ne fait même rien pour le dissuader. Il se soumet. Il a confiance en

l'amour de son père et croit que celui-ci ne ferait pas l'effrayant sacrifice de son fils

unique si Dieu ne le lui avait demandé.

Le malheureux père, de ses mains tremblantes, lie Isaac, parce que Dieu l'a voulu

ainsi. Mais quand tout est prêt, quand la foi du père et l'obéissance du fils sont rendues

évidentes, l'ange de l'Éternel arrête la main levée d'Abraham sur le point d'immoler son

fils(34).

L'obéissance volontaire à Dieu en toutes circonstances requiert un grand

courage(35).

« Nous ne pouvons connaître le Christ qu'en l'aimant et en lui obéissant. Le

Seigneur fait appel à des hommes courageux, qui ne failliront pas et ne se décourageront

pas. »(36)

386


Notes :

34. Témoignages pour l'Église, chap. 71, p. 405.

35. Manuscript 146, 1902.

36. Manuscript 19, 1892.

387


18 Juillet

Élie refuse d'être découragé

À la septième fois, il dit: Voici un petit nuage qui s'élève de la mer, il est comme

la paume de la main d'un homme. Élie dit: Monte dire à Achab: Attelle et redescends,

afin que la pluie ne t'arrête pas. (1 Rois 18.44)

DES LEÇONS IMPORTANTES nous sont présentées dans l'expérience d'Élie.

Lorsque, sur le Mont Carmel, il pria pour la pluie, sa foi fut testée, mais il persévéra

dans la présentation de sa requête à Dieu. Il pria avec instance à six reprises, mais il n'y

eut aucun signe que sa requête avait été accordée. Mais avec une foi forte, il présenta

son plaidoyer au trône de la grâce. S'il avait cédé au découragement à la sixième fois, sa

prière n'aurait pas été exaucée. [... ] Nous avons un Dieu dont l'oreille n'est pas sourde à

nos demandes. Et si nous éprouvons sa parole, il honorera notre foi. Il veut que tous nos

intérêts soient enchevêtrés aux siens, de manière à pouvoir nous bénir en toute sécurité.

Ainsi, nous ne nous glorifierons pas nous-mêmes quand la bénédiction sera nôtre, mais

rendrons toute la gloire à Dieu. Il ne répond pas toujours à nos prières dès la première

fois que nous l'invoquons car, s'il le faisait, nous pourrions prendre notre droit à toutes

les bénédictions et les faveurs dont il nous a comblés pour acquis(37).

Pendant qu'Élie priait, son serviteur veillait. [... ] Alors qu'il sondait son propre

coeur, il se sentait de plus en plus humble, à la fois à ses propres yeux et aux yeux de

Dieu. Il lui semblait qu'il n'était rien, et que Dieu était tout. Et lorsqu'il fut sur le point

de renoncer à lui-même, se cramponnant au Sauveur comme à sa seule force et sa

justice, la réponse vint(38).

Aussi courageux et prospère que puisse être un homme dans l'exécution d'un

travail particulier, s'il ne regarde pas constamment à Dieu quand les circonstances

surviennent pour éprouver sa foi, il perdra courage. S'il ne fait pas implicitement

confiance à l'Omnipotence, quand bien même Dieu lui aura donné les preuves évidentes

de sa puissance, après qu'il aura été fortifié pour faire l'oeuvre de Dieu, il échouera(39).

Notes :

37. The Review and Herald, 27 mars 1913.

388


38. Ibid., 26 mai 1891.

39. Ibid., 16 octobre 1913.

389


19 Juillet

Nous avons besoin de plus de Caleb et de Josué

Caleb fit taire le peuple, qui murmurait contre Moïse. Il dit: Montons, et nous

prendrons possession du pays; car nous en serons vainqueurs! (Nombres 13.30)

LE TROISIÈME ANGE vole par le milieu du ciel, proclamant les

commandements de Dieu et la foi de Jésus. Il représente l'oeuvre qui doit être faite dans

les derniers jours. Le message ne perd rien de sa puissance durant son vol en avant. Jean

voit l'oeuvre croître en puissance jusqu'à ce que la terre entière soit remplie de la gloire

de Dieu. Le message, « Craignez Dieu et observez ses commandements, car l'heure de

son jugement est venue » (voir Apocalypse 14.7,12), doit être proclamé d'une voix forte.

Avec un zèle intensifié et une énergie renouvelée, les êtres humains doivent faire

avancer l'oeuvre du Seigneur. À la maison, à l'école et à l'église, les hommes, les

femmes et les jeunes doivent être prêts à apporter le message au monde. [... ]

Maintenant, maintenant même, nous avons besoin de Caleb et de Josué. Nous avons

besoin de jeunes hommes et de jeunes femmes forts, dévoués et pleins d'abnégation qui

s'engageront résolument dans la bataille(40).

Aujourd'hui, nous avons besoin d'hommes d'une fidélité inébranlable, qui suivent

pleinement le Seigneur, qui ne sont pas enclins à se taire quand ils devraient parler, qui

sont aussi solides que l'acier quant au principe, qui ne cherchent pas à se faire valoir

eux-mêmes, mais qui marchent humblement avec Dieu. Il faut des hommes patients,

aimables, serviables et courtois qui comprennent que la science de la prière est d'exercer

la foi et de manifester des oeuvres qui raconteront la gloire de Dieu pour le bien de son

peuple. [... ] Suivre Jésus exige une conversion sans réserve dès le départ, et le

renouvellement quotidien de cette conversion(41).

Ce fut la foi que Caleb avait en Dieu qui lui donna du courage, qui l'empêcha

d'avoir peur de l'homme et qui lui permit de défendre le droit avec audace et sans

broncher. En s'appuyant sur la même puissance, sur le puissant général des armées du

ciel, tout vrai soldat de la croix peut recevoir la force et le courage de franchir les

obstacles qui semblent insurmontables(42).

390


Notes :

40. Letter 134, 1901.

41. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1113.

42. The Review and Herald, 30 mai 1912.

391


20 Juillet

Deux braves jeunes hommes chassent les Philistins

Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes: Viens, et passons Jusqu'au

poste de ces incirconcis. Peut-être l'Éternel agira-t-il en notre faveur, car rien n'empêche

l'Éternel de sauver au moyen d'un petit nombre comme d'un grand nombre. (1 Samuel

14.6)

LE SEIGNEUR VIT EN JONATHAN, fils de Saül, un homme d'une intégrité

pure, de qui il pouvait approcher et toucher le coeur. [... ]

Ces deux hommes ont prouvé qu'ils agissaient sous l'influence et le

commandement d'un général plus qu'humain. A vue d'homme, leur entreprise était

téméraire et contraire à toutes les règles militaires. Mais l'audace de l'action de Jonathan

ne fut pas humaine. Il ne se fia pas à ce que son porteur d'armes et lui pouvaient faire. Il

fut l'instrument que Dieu utilisa en faveur d'Israël, son peuple. Ils élaborèrent leurs

plans, puis remirent leur cause entre les mains de Dieu. Si les armées Philistines les

défiaient, ils avanceraient. S'ils disaient « Montez vers nous », ils iraient de l'avant. [... ]

Jonathan et son porteur d'armes avaient demandé au Seigneur un signe, et celui-ci leur

avait été donné car le défi leur avait été lancé. Ces deux hommes avaient placé leur

espérance en Dieu. Ils allèrent donc de l'avant. Ce ne fut pas un passage facile pour les

braves aventuriers. L'ascension fut rude jusqu'au sommet. [... ]

Bien que braves et audacieux, il eut été facile pour les Philistins de tuer les deux

hommes. Mais il ne leur vint pas à l'esprit que l'intention de ces deux hommes solitaires

était hostile. De haut et intrigué, on les regardait, trop surpris pour s'imaginer leur

véritable projet. On considérait ces hommes comme des déserteurs, et on leur permit de

venir sans danger. [... ] « Les Philistins tombèrent devant Jonathan, et celui qui portait

ses armes donnait la mort derrière lui » (1 Samuel 14.13). [... ] Cette action intrépide

sema la panique dans le camp. Il y avait là les cadavres de vingt hommes, et à la vue de

l'ennemi, des centaines d'hommes semblaient s'être préparés à la guerre. Les armées du

ciel furent révélées à l'armée philistine ennemie(43).

392


Notes :

43. The Youth's Instructor, 4 novembre 1898.

393


21 Juillet

Nous avons besoin de plus d'hommes comme Moïse

Le peuple vit que Moïse tardait à descendre de la montagne; alors le peuple

s'assembla autour d'Aaron et lui dit: Lève-toi, fais-nous des dieux qui marchent devant

nous, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait monter du pays d'Égypte, nous ne savons

pas ce qui lui est arrivé. (Exode 32.1)

EN L'ABSENCE DE MOÏSE, l'autorité judiciaire avait été confiée à Aaron. Une

foule immense se rassembla autour de sa tente avec cette requête: « Lève-toi, fais-nous

des dieux qui marchent devant nous ». [... ] Une crise comme celle que traversait en ce

moment Israël exigeait un homme ferme, décidé, animé d'un indomptable courage. Il

fallait un homme qui plaçât l'honneur de Dieu au-dessus de la faveur populaire, de sa

sécurité personnelle et de sa vie elle-même. [... ] Aaron gourmanda faiblement la

multitude, et sa timide irrésolution, à ce moment critique, ne fit que rendre la foule plus

obstinée. Le tumulte dégénéra [... ] Au lieu de défendre noblement la cause du Très-

Haut, Aaron céda aux clameurs de la foule. Il commença par ordonner que les femmes

lui apportent les boucles d'oreilles en or qui se trouvaient en leur possession. Il espérait

que leur vanité se refuserait à ce sacrifice. Mais elles se dépouillèrent volontiers de ces

ornements, et Aaron s'en servit pour fondre un veau imitant les dieux égyptiens(44).

Nous répétons le péché d'Aaron, cherchant à pacifier, alors que la vision devrait

être claire pour discerner le mal et le dénoncer formellement, même si cela nous place

dans une position désagréable, nos motivations pouvant être mal comprises. Nous ne

devons pas accepter qu'un tort soit fait à un frère ou à quiconque à qui nous sommes

associés. Cette négligence à défendre fermement la vérité fut le péché d'Aaron. S'il avait

clairement exposé la vérité, jamais le veau d'or n'aurait été fait(45).

Ne reste-t-il pas encore [... ] des Aaron complaisants qui cèdent aux esprits

étrangers [... ], les encouragent dans la voie du péché(46)?

« Ceux qui ont une mission divine à remplir ne doivent se permettre aucune

servilité lâche [... ] ni reculer devant les devoirs désagréables, qu'ils accomplissent

l'oeuvre du Seigneur avec une inflexible fidélité(47). »

394


Notes :

44. Patriarches et prophètes, chap. 28, p. 290, 291.

45. The S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 1, p.

1109.

46. Patriarches et prophètes, Op. cit., p. 291.

47. Ibid., p. 296.

395


22 Juillet

Il y a trop en jeu pour douter maintenant

Mais qu'il la demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au

flot de la mer, que le vent agite et soulève. (Jacques 1.6)

CERTAINS HOMMES n'ont aucune fermeté de caractère. Ils sont comme une

boule de mastic que l'on peut presser pour en obtenir n'importe quelle forme. [... ] Il faut

vaincre cette faiblesse, cette indécision, cette inefficacité. Le caractère chrétien

authentique est indomptable et ne peut être façonné ou maîtrisé par des circonstances

défavorables. Les hommes doivent avoir un courage moral qui a du cran, une intégrité

qui ne peut être flattée, soudoyée ou terrifiée(48).

Nous avons un ennemi puissant. [... ] Quand des hommes se livrent à Satan pour

en être esclaves, il ne manifeste pas envers eux l'inimitié avec laquelle il assaille ceux

qui portent le nom du Christ et qui se consacrent à son service. Il les hait d'une haine

mortelle. Il sait qu'il peut affliger Jésus en les écrasant sous le pouvoir de ses

tromperies, en les blessant et en affaiblissant leur foi. [... ] Satan permettra à ceux qui

sont liés comme esclaves à son char de jouir d'un certain repos puisqu'ils lui sont

volontairement captifs. Mais son inimitié s'éveille quand le message de miséricorde

parvient à ses esclaves enchaînés, et qu'ils cherchent à s'arracher à son pouvoir afin de

pouvoir suivre le véritable Berger. [... ] Le conflit entre l'âme et Satan commence

lorsque le captif commence à tirer sur la chaîne et soupire après la liberté. [... ]

Ceux qui désirent vraiment que Dieu les enseignent et désirent marcher dans ses

voies ont la promesse certaine que s'ils ressentent leur manque de sagesse et la lui

demande, il la leur donnera généreusement, et sans reproches. L'apôtre dit: « Qu'il

demande avec foi, sans douter ». [... ] Croyez. Croyez que Dieu fera exactement ce qu'il

a promis. Continuez à prier sans cesse, et veillez, travaillez et attendez. Combattez le

bon combat de la foi(49).

Aussi longtemps que nous nous laissons entraîner par le courant du monde, il est

inutile de nous agiter et de ramer. Ce n'est que lorsque nous nous retournons carrément

contre le courant que notre oeuvre commence(50).

396


Notes :

48. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 5, chap. 30, p.

297.

49. The Youth's Instructor, 10 mai 1894.

50. Témoignages pour l'Église, vol. 2, chap. 58, p. 481.

397


23 Juillet

Rester ferme, en dépit du ridicule et du mépris

Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête

pas sur le chemin des pécheurs, et qui ne s'assied pas sur le banc des moqueurs.

(Psaume 1.1)

LES IMPIES sont ceux qui n'aiment pas les commandements de Dieu, qui n'y

obéissent pas et qui agissent à leur encontre. Telle est la catégorie de conseillers que

vous êtes exhortés à éviter: la catégorie que Satan utilise pour égarer les jeunes. Leurs

conseils et suggestions sont de nature à amoindrir le péché et à ridiculiser la justice. [... ]

Ils sont représentés comme se tenant sur le chemin des pécheurs pour les détourner du

chemin droit du devoir et de l'obéissance aux commandements de Dieu vers les voies de

la désobéissance. Sans ces personnes qui font le mal et tentent les autres à faire de

même, de nombreux pécheurs auraient choisi la voie du devoir, la vie de pureté et de

piété(51).

La crainte du ridicule pousse beaucoup de jeunes à céder à la tentation et à

marcher sur les traces des incroyants(52).

Jésus ne se mettrait pas lui-même en péril pour plaire au diable. Mais combien

aujourd'hui peuvent supporter un affront(53)?

Ne permettez à aucune raillerie, ni menace, ni remarque moqueuse de vous inciter

à violer votre conscience dans la moindre situation, et d'ouvrir ainsi une porte par

laquelle Satan peut entrer et contrôler l'esprit. [... ]

Vous devez être un étudiant enthousiaste de la Bible. [... ] Soigneusement étudiée,

sa Parole est un guide sûr et le danger de céder au pouvoir des tentations qui assaillent

la jeunesse est écarté(54).

Certains peuvent vous ridiculiser d'être aussi strict. Ils peuvent vous qualifier de

suffisants, mais prenez soin de bien commencer et de persévérer tranquillement. Si les

détails de l'histoire de Daniel avaient été écrits, ils nous aurait exposé les tentations qu'il

398


dut affronter, le ridicule, l'envie et la haine, mais [... ] il prit le dessus sur le ridicule, et il

en sera de même pour celui qui est vainqueur(55).

Notes :

51. The Youth's Instructor, 20 octobre 1886.

52. Le foyer chrétien, chap. 74, p. 448.

53. Manuscript 17, 1893.

54. The Youth's Instructor, 10 septembre 1884.

55. Ibid., 25 août 1886.

399


24 Juillet

Prendre résolument position pour la tempérance

Tout lutteur s'impose toute espèce d'abstinences; eux, pour recevoir une couronne

corruptible, nous, pour une couronne incorruptible. (1 Corinthiens 9.25)

DANS LE CERCLE DE FAMILLE et dans l'Église, nous devons accorder à la

tempérance chrétienne une place importante. Ce doit être un élément vivant et actif qui

réforme les habitudes, les penchants et le caractère. L'intempérance se trouve à l'origine

de tous les maux dont souffre le monde(56).

Les enfants ont besoin de recevoir des leçons qui cultiveront en eux le courage de

résister au mal. [... ] Les parents devraient faire preuve d'une grande prudence quant aux

aliments qu'ils servent à leurs enfants. Les ivrognes le deviennent trop souvent en raison

de leçons d'intempérance apprises à la maison. Que les enfants reçoivent les aliments

qui édifieront l'esprit et le corps, mais éloignez d'eux les plats très épicés qui éveilleront

un désir pour des stimulants encore plus forts.

L'usage du tabac et des boissons fortes a beaucoup à voir avec l'augmentation de

la maladie et de la criminalité. Le tabac est un poison lent et insidieux, mais très malin,

et son usage provoque des maux incalculables. [... ]

Nul besoin d'argumenter pour montrer la nocivité des boissons enivrantes. Les

épaves humaines, troublées et abruties les âmes pour lesquelles le Christ est mort et sur

lesquelles les anges pleurent- sont partout. Ils sont une tache sur notre civilisation tant

vantée. [... ]

Si ceux qui couraient dans les temps anciens pour obtenir un prix se rendaient

compte de l'importance des habitudes tempérées, à combien plus forte raison le

devrions-nous, nous qui courons pour obtenir une couronne céleste? Nous devons

mettre tout en oeuvre pour vaincre le mal(57).

En tout temps et en toutes circonstances, il faut du courage moral pour respecter

des principes de stricte tempérance(58).

400


« Rappelez-vous que vous vous tissez au quotidien une trame d'habitudes. [... ]

Mieux vous observez les lois de la santé,plus clairement vous pouvez discerner les

tentations et leur résister,et plus clairement vous pouvez discerner aussi la valeur des

choses éternelles(59). »

Notes :

56. Tempérance, section 8, p. 128.

57. Manuscript 29, 1886.

58. The Youth's Instructor, 24 septembre 1907.

59. Ibid., 25 août 1886.

401


25 Juillet

Défendre le principe, malgré l'opposition

Je leur envoyai des messagers avec cette réponse: J'ai un grand ouvrage à

exécuter et je ne puis descendre; pourquoi l'ouvrage serait-il interrompu pendant que Je

le quitterais pour descendre vers vous? (Néhémie 6.3)

DIEU A DES HOMMES en réserve, prêts à répondre à son attente, et il veille à

ce que son oeuvre soit préservée de toute influence destructrice. Dieu veut être honoré

et glorifié. Quand l'Esprit divin aide l'homme choisi par Dieu à accepter sa mission,

celui-ci répond: « Me voici, envoie-moi. » (Ésaïe 6.8) [... ] Néhémie montra que Dieu

pouvait se servir de lui pour renverser les faux principes et restaurer les bons, inspirés

du ciel. Et Dieu l'honora. Le Seigneur confie son oeuvre à des hommes solides comme

l'acier et fidèles à ses principes, qui ne trébuchent pas sur les sophismes de ceux qui ont

perdu leur discernement spirituel.

Dieu choisit Néhémie parce qu'il était prêt à coopérer avec lui comme

restaurateur. On employa le mensonge et l'intrigue pour pervertir son intégrité, mais

impossible de le soudoyer. Il refusa que les artifices d'hommes sans principes et

embauchés pour mal agir ne le corrompent. Il ne leur permit pas de l'intimider et de le

pousser à battre lâchement en retraite. Quand des principes erronés étaient appliqués, il

ne restait pas en spectateur passif, consentant par son silence. Il ne laissa pas les gens

conclure qu'il prenait parti pour le mauvais côté. Il adoptait une position ferme et

inflexible pour le droit. Il ne permit pas à la perversion d'exercer un iota d'influence sur

les principes que Dieu avait établis(60).

Comme les reconstructeurs de Jérusalem, nous affronterons toute sorte

d'oppositions. Mais si nous veillons, prions et travaillons, à leur instar, Dieu combattra

avec nous et nous accordera de précieuses victoires. [... ] Allons de l'avant avec une

confiance inébranlable, persuadés que Dieu donnera à la vérité une victoire grande et

précieuse. [... ] En nous appuyant sur Jésus, nous aurons la puissance de conviction que

donne la possession de la vérité(61).

402


Notes :

60. The Youth's Instructor, 24 septembre 1907.

61. Ibid., 6 juillet 1886.

403


26 Juillet

Appeler le péché par son nom

Josué dit à Akân: Mon fils, donne gloire à l'Éternel, le Dieu d'Israël, et rends-lui

hommage: déclare-moi donc ce que tu as fait, ne me le cache pas! (Josué 7.19)

L'HISTOIRE D'AKÂN enseigne la leçon solennelle selon laquelle, pour le péché

d'un seul homme, le déplaisir de Dieu reposera sur un peuple ou une nation jusqu'à ce

que la transgression soit révélée et punie. Le péché corrompt par nature. Un seul homme

infecté par sa lèpre mortelle peut en communiquer la souillure à des milliers. [... ]

Beaucoup n'osent pas condamner l'iniquité, de peur de sacrifier ainsi leur position ou

leur popularité. Et certains considèrent qu'il est peu charitable de réprimander le péché.

Le serviteur de Dieu [... ] a l'obligation la plus solennelle de présenter la Parole de Dieu,

sans crainte, ni parti pris. Il doit appeler le péché par son nom. [... ]

L'amour de Dieu ne conduire jamais à minimiser le péché. Il ne couvrira, ni

n'excusera jamais une faute inavouée. Akân apprit trop tard que la loi de Dieu, comme

son auteur, est immuable. Elle concerne tous nos actes, pensées et sentiments. Elle nous

suit et sonde le moindre motif secret de nos actions. Par la complaisance envers le

péché, les hommes sont amenés à prendre la loi de Dieu à la légère. Beaucoup cachent

leurs transgressions à leurs semblables et s'imaginent que Dieu ne sera pas strict pour

souligner l'iniquité. Mais sa loi est la grande norme de droit à laquelle tous les actes de

la vie seront mesurés, au jour où Dieu amènera toute oeuvre en jugement, avec tout ce

qui est caché, soit bien, soit mal. La pureté du coeur conduira à la pureté de la vie. Toute

excuse pour le péché est vaine. Qui peut plaider pour le pécheur quand Dieu témoigne

contre lui(62)?

Ce dont le monde a le plus besoin, c'est d'hommes, non pas des hommes qu'on

achète et qui se vendent, mais d'hommes profondément loyaux et intègres, des hommes

qui ne craignent pas d'appeler le péché par son nom, des hommes dont la conscience

soit aussi fidèle à son devoir que la boussole l'est au pôle, des hommes qui défendraient

la justice et la vérité même si l'univers s'écroulait(63).

404


Notes :

62. Te S.D.A. Bible Commentary [Commentaire biblique adventiste], vol. 2, p.

996, 997.

63. Éducation, chap. 7, p. 67.

405


27 Juillet

Élever bien haut l'étendard

Passez, passez par les portes; dégagez la route du peuple, frayez, frayez le sentier,

épierrez-le de toute pierre, élevez une bannière sur les peuples. (Ésaïe 62.10)

LES SUJETS D'ANXIÉTÉ vont augmenter, mais encourageons-nous

mutuellement, nous qui croyons en Dieu. N'abaissons pas l'étendard; au contraire,

tenons-le bien haut, regardant à l'Auteur et au Consommateur de notre foi(64).

Nous avons tous besoin d'un plus grand courage chrétien pour dresser l'étendard

sur lequel sont inscrits les commandements de Dieu et la foi de Jésus. Nous ne devons

faire aucun compromis avec les chefs de la rébellion. [... ] En tout temps et en tous

lieux, notre détermination à faire la volonté du Seigneur doit être ferme(65).

Que la vérité pour ce temps soit reçue de tout coeur et devienne la base du

caractère. Elle produira la détermination dans les intentions que les séductions du

plaisir, l'inconstance de l'habitude, le mépris des mondains et que les clameurs du coeur

de la complaisance ne sauront influencer. [... ] Nous avons des illustrations parlantes du

pouvoir d'un principe ferme et religieux. Même la crainte de mourir ne put convaincre le

défaillant David de boire l'eau de Bethléem, pour laquelle de vaillants hommes avaient

risqué leur vie. La béante fosse aux lions ne put empêcher Daniel de prier

quotidiennement, la fournaise ardente non plus ne put contraindre Chadrak et ses

compagnons de se prosterner devant l'idole que Neboukadnetsar avait dressée. Les

jeunes gens aux principes fermes éviteront les plaisirs, endureront la douleur et

braveront même la fosse aux lions et la fournaise ardente surchauffée plutôt que d'être

déloyaux envers Dieu(66).

Il faudrait écrire dans chaque conscience, comme on grave sur lé roc avec un

burin, que l'on ne peut vraiment réussir, soit dans cette vie, soit dans la vie future, que

par une obéissance fidèle aux principes éternels de justice(67).

Notes :

64. Letter 2, 1912.

406


65. The Review and Herald, 9 mai 1899.

66. Testimonies for the Cherches [Témoignages pour l'Église], vol. 5, chap. 3, p.

215.

67. Témoignages pour l'Église, vol. 3, chap. 25, p. 190.

407


28 Juillet

Affronter la mort avec le courage de Daniel

Dieu de mes pères, je te célèbre et je te loue pour la sagesse et la force que tu

m'as données, car tu m'as fait connaître ce que nous t'avons demandé, et tu nous as fait

connaître ce qui concerne le roi! (Daniel 2.23)

NOTRE DIEU est, et il est le rétributeur de ceux qui le cherchent. Daniel

rechercha le Seigneur quand le décret stipulant que soient tués tous les hommes sages

du royaume de Babylone pour ne pas avoir pu comprendre ou interpréter un rêve qui

s'était évanoui de l'esprit du roi fut émis. Non seulement Neboukadnetsar exigeait

l'interprétation du rêve, mais aussi son contenu. [... ] On déclara que la demande du roi

était déraisonnable et qu'il d'agissait d'une épreuve au-delà de tout ce qui avait jamais

été requis de quiconque. Furieux, le roi agit comme tout hommes qui a une grande

puissance et des passions incontrôlables. Il décida que tous soient mis à mort et, comme

Daniel et ses compagnons faisaient partie des hommes sages, ils devaient également

partager ce sort. [... ]

Daniel se présenta devant le roi et plaida pour qu'il lui accorde le temps de porter

cette affaire devant la Cour suprême de l'univers, dont la décision ne souffrait d'aucun

appel. Quand sa demande fut accordée, Daniel présenta le cas à ses compagnons qui

s'unirent à lui dans l'adoration du vrai Dieu. La question fut pleinement examinée et, sur

leurs genoux, ils plaidèrent pour que Dieu leur donne la puissance et la sagesse qui leur

seraient d'une si grande utilité. [... ]

« Alors le mystère fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel

bénit le Dieu des cieux » (Daniel 2.19). [... ] Je voudrais faire comprendre aux jeunes

que le Dieu de Daniel est leur Dieu et que, quelle que soit la difficulté, ils agissent tout

comme lui et « implorent la compassion du Dieu des cieux(68). » (Daniel 2.18)

Dieu n'abandonnera pas son Église au moment où elle court le plus grand danger.

Il a promis de la délivrer(69).

408


Notes :

68. The Youth's Instructor, 22 novembre 1894.

69. Prophètes et rois, chap. 43, p. 409.

409


29 Juillet

Les courageux parmi les joyaux de Dieu

Ils seront à moi, dit l'Éternel des armées, ils m'appartiendront en propre au jour

que je prépare; je les épargnerai, comme un homme épargne son fils qui le sert.

(Malachie 3.17)

GRANDE EST L'OEUVRE DU SEIGNEUR. Les hommes choisissent leur

camp. Même ceux qui sont censés être des païens choisiront le camp du Christ, tandis

que ceux qui se sentent offensés, comme les disciples, l'abandonneront et ne marcheront

plus avec lui. [... ]

Quel effet la tentative des hommes d'annuler la loi de Dieu aura-t-elle sur les

justes? Seront-ils intimidés en raison du mépris universel dont fera l'objet la sainte loi

de Dieu? Les vrais croyants dans le « Ainsi parle l'Éternel » seront-ils vacillants et

honteux parce que le monde entier semble mépriser sa loi juste? Seront-ils emportés par

la prévalence du mal? Non. La loi de Dieu se révèle plus précieuse encore pour ceux qui

se sont consacrés au service du Seigneur quand l'obéissant est mis en contraste avec le

transgresseur. À mesure que les attributs de Satan se développent chez les contempteurs

et les transgresseurs de la loi de Dieu, le saint précepte devient plus cher et plus

précieux pour le fidèle disciple. Il déclarera: « On viole ta loi. C'est pourquoi j'aime tes

commandements, plus que l'or, même que l'or fin » (Psaume 1 19.126,127). Chez ceux

qui ont été de fidèles intendants de la grâce de Dieu, l'amour pour ses commandements

croît avec le mépris que leur adressent tous ceux qui les entourent.

Les impies et l'Église s'harmonisent dans cette haine de la loi de Dieu, puis

survient la crise. [... ] Mais, alors qu'ils murmurent et se plaignent, accusant faussement

et accomplissant l'oeuvre de Satan avec le plus grand zèle, une autre catégorie est portée

à notre attention: « Alors ceux qui craignent l'Éternel se parlèrent l'un à l'autre; l'Éternel

fut attentif et il écouta et un livre de souvenir fut écrit devant lui pour ceux qui craignent

l'Éternel et qui respectent son nom(70). » (Malachie 3.16)

Notes :

70. The Review and Herald, 15 juin 1897.

410


411


30 Juillet

Dieu est avec ses enfants

Sois sans crainte, car je suis avec toi; je ramènerai de l'orient ta descendance et je

te rassemblerai de l'occident. Je dirai au nord: Donne! Et au sud: Ne retiens pas! Fais

venir mes fils de loin et mes filles de l'extrémité de la terre. (Ésaïe 43.5,6)

NOUS DEVONS FAIRE NOTRE TRAVAIL avec joie et espérance. Nous ne

devons en aucun cas nous décourager. Détournons les yeux des aspects désagréables de

notre expérience et que nos paroles soient empreintes de bonne humeur. Nous pouvons

nous entourer d'une atmosphère ensoleillée, ou d'une atmosphère chargée de tristesse.

Prenons l'habitude d'exprimer des sentiments de courage. Tirons des enseignements de

l'exemple du Christ. Pas même sa terrible humiliation entre les mains des Juifs et les

soldats romains, son simulacre de procès et le traitement cruel qu'il reçut ne le

poussèrent au découragement(71).

Retenons fermement jusqu'à la fin l'assurance que nous avions au

commencement. La lumière de la vérité divine ne doit pas être amoindrie. Elle doit

briller au sein des ténèbres de l'erreur qui enveloppent notre monde. La Parole de Dieu

doit être présentée à tous: à celui dont le statut est le plus élevé de la terre comme au

plus humble. L'Église du Christ est le moyen choisi par Dieu pour la proclamation de la

vérité. Il l'a habilitée à l'accomplissement de cette oeuvre particulière et, si elle se

montre loyale envers Dieu, obéissante à tous ses commandements, l'excellence du

pouvoir divin habitera en elle. Si elle honore le Seigneur Dieu d'Israël, aucune puissance

ne pourra se dresser contre elle. Si elle reste fidèle à son serment, les forces de l'ennemi

ne sauraient pas plus la dominer que la paille ne peut résister à la tempête.

L'aube d'un jour éclatant et glorieux s'annonce pour l'Église si elle se revêt de la

robe de justice du Christ, se refusant à toute alliance avec le monde. [... ] La source

vivante du salut jaillit du Christ. [... ] Lorsque, par la foi, nous nous saisirons de sa

force, il changera merveilleusement les perspectives les plus désespérées et

décourageantes. Il fera cela pour la gloire de son nom(72).

412


Notes :

71. Letter 115, 1904.

72. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 8, chap. 1, p.

11.

413


31 Juillet

Le renouvellement de la force

Mais ceux qui espèrent en l'Éternel renouvellent leur force. Ils prennent leur vol

comme les aigles; ils courent et ne se lassent pas. Ils marchent et ne se fatiguent pas.

(Ésaïe 40.31)

POUR LUTTER AVEC SUCCÈS, un soldat a besoin de courage et de force. De

nous-mêmes, nous sommes faibles et défaillants. Mais nous avons la promesse: « Ceux

qui espèrent en l'Éternel renouvellent leur force(73). »

Des obstacles à l'avancement de l'oeuvre de Dieu se dresseront, mais ne craignez

pas. À son omnipotence de Roi des rois, notre Dieu, toujours fidèle à son alliance, joint

la douceur et les tendres soins d'un berger attentionné. Rien ne peut résister à sa volonté.

Sa puissance est absolue et elle garantit à son peuple l'accomplissement certain de ses

promesses. Il peut balayer tous les obstacles à l'avancement de son oeuvre. Il a les

moyens d'écarter toutes les difficultés et de soutenir ceux qui le servent et respectent les

moyens qu'il emploie. Sa bonté et son amour sont infinis, et son alliance est inaltérable.

Les plans des ennemis de son oeuvre peuvent sembler fermes et bien établis, mais

il peut renverser le plus élaboré de ces plans et, en son temps et à sa manière, il le fera,

quand il jugera que notre foi aura été suffisamment éprouvée et que nous nous

approcherons de lui et rechercherons son conseil.

Dans les jours les plus sombres, quand les apparences vous semblent des plus

menaçantes, ne craignez pas. Ayez foi en Dieu. Il accomplit sa volonté, faisant toutes

choses concourir au bien de son peuple. La force de ceux qui l'aiment et le servent sera

renouvelée de jour en jour. Il mettra son omniscience à leur service, afin qu'ils ne

puissent pas se tromper en accomplissant ses desseins.

Il ne doit y avoir aucun abattement lorsqu'on est au service de Dieu. Notre foi doit

supporter la pression exercée sur elle. Dieu est capable et disposé à accorder à ses

serviteurs toute la force dont ils ont besoin. Il comblera bien au-delà des attentes les plus

élevées de ceux qui placent en lui leur confiance(74).

414


Notes :

73. Letter 156, 1903.

74. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 8, chap. 1, p.

10.

415


1er Août

Nous contemplons le Christ sur la croix

C'était la troisième heure quand ils le crucifièrent. (Marc 15.25)

LE FILS IMMACULÉ DE DIEU était là, suspendu à la croix, la chair lacérée de

coups; ses mains qui s'étaient si souvent étendues pour bénir étaient clouées au bois; ses

pieds, toujours infatigables au service de l'amour, étaient cloués, eux aussi; sa tête

royale était percée par une couronne d'épines; ses lèvres tremblantes laissaient échapper

un cri de douleur. Tout ce qu'il a souffert, les gouttes de sang qui ont coulé de sa tête, de

ses mains, de ses pieds, l'agonie qui a secoué son corps, l'angoisse inexprimable qui a

rempli son âme quand le Père lui a dérobé son visage, tout parle à chaque enfant de

l'humanité: C'est pour toi que le Fils de Dieu consent à porter ce fardeau de culpabilité;

pour toi il dépouille la mort de sa puissance et ouvre les portes du paradis. Celui qui a

calmé les flots irrités [... ] s'offre en sacrifice sur la croix. Puisqu'il a pris sur lui le

péché, il a subi la colère de la justice divine; pour toi, il a été traité comme le péché

même.

Les assistants attendaient en silence la fin de cette scène redoutable. Le soleil

brillait, mais la croix restait enveloppée de ténèbres. Les prêtres et les chefs regardèrent

dans la direction de Jérusalem; voici qu'une nuée épaisse s'étendait sur la ville et sur les

plaines de la Judée. Le Soleil de justice, la Lumière du monde, retirait ses rayons à la

ville de Jérusalem, autrefois privilégiée. Les terribles éclairs de la colère de Dieu étaient

dirigés contre la cité vouée à la ruine.

Tout à coup l'obscurité qui enveloppait la croix se dissipa, et Jésus s'écria, d'une

voix claire et retentissante: « Tout est accompli » (Jean 19.30). « Pere, je remets mon

esprit entre tes mains » (Luc 23.46). Une lumière enveloppa la croix, et le visage du

Sauveur resplendit comme le soleil. Sa tête retomba sur sa poitrine, et il expira(1).

Notes :

1. Jésus-Christ, chap. 78, p. 759, 760.

416


2 Août

Le Sauveur élevé de la terre attire tous les êtres humains à lui

Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi. (Jean

12.32, BFC)

JAMAIS AUPARAVANT Jésus fut aussi reconnu que lorsqu'il fut suspendu,

cloué sur la croix. Il fut élevé au-dessus de la terre pour attirer à lui tout être humain. La

lumière de la vérité resplendit dans le coeur de plusieurs de ceux qui assistèrent à la

crucifixion et qui entendirent les paroles du Christ. Ils auraient pu avec Jean proclamer:

« Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1.29). Il y avait aussi de

ceux qui ne se donnèrent aucun répit jusqu'à ce qu'ils aient fouillé les Écritures, comparé

des passages entre eux pour parvenir à trouver la signification de la mission du Christ.

Ils virent que le pardon était gratuitement pourvu par celui dont la tendre miséricorde

embrassait le monde entier. Ils lurent les prophéties concernant le Christ, et les

promesses amples et généreuses parlant d'une fontaine ouverte pour Juda et

Jérusalem(2).

Le sacrifice expiatoire du Christ est la grande vérité autour de laquelle gravitent

toutes les autres. Pour être comprise et appréciée, chaque vérité de la Parole de Dieu, de

la Genèse à l'Apocalypse doit être étudiée à la lumière qui rayonne de la croix du

Calvaire, et en connexion avec la sublime et vérité centrale de l'expiation accomplie par

le Sauveur. Ceux qui étudient le merveilleux sacrifice du Rédempteur croissent en grâce

et connaissance.

Je place devant vos yeux ce monument sublime de la miséricorde et de la

régénération, du salut et de la rédemption: le Fils de Dieu élevé sur une croix. Ce doit

être le fondement de toute prédication(3).

Jésus invite et attire à lui par son Saint-Esprit les coeurs des jeunes et des moins

jeunes. [... ] Quand l'on prêche Jésus-Christ crucifié, la puissance de l'Évangile est

démontrée par l'influence qu'il exerce sur le croyant. Au lieu de demeurer mort dans ses

offenses et ses péchés, il est ramené à la vie(4).

417


« Exaltez toujours plus haut l'Homme du Calvaire. Exalter la croix du Christ est

source de puissance(5).

Notes :

2. Manuscript 1897.

3. Manuscript 70.

4. The Youth's Instructor, 19 janvier 1893.

5. Conseils aux éducateurs aux parents et aux étudiants, « La Bible et l'éducation

», p. 350.

418


3 Août

Toux ceux qui regardent à la croix vivront

Moïse fit un serpent de bronze, et le plaça sur la perche; et si quelqu'un avait été

mordu par un serpent et regardait le serpent de bronze, il conservait la vie. (Nombres

21.9)

LE SEIGNEUR JÉSUS avait protégé les enfants d'Israël des serpents venimeux

dans le désert, mais ils ignoraient cette partie de leur histoire. Des anges du ciel les

avaient accompagnés et, dans la colonne de feu la nuit, le Christ avait été leur protection

durant leur traversée. Mais, ils étaient devenus égoïstes et insatisfaits et, pour qu'ils

n'oublient pas les soins jaloux dont ils avaient bénéficiés, le Seigneur leur donna une

leçon amère. Il permit que de féroces serpents les mordent bien que, dans sa grande

miséricorde, il ne les laissa pas périr. Il fut demandé à Moïse d'ériger un serpent d'airain

sur un poteau et de proclamer que quiconque regarderait ce serpent vivrait. En effet,

tous ceux le regardèrent vécurent. Ils guérirent instantanément. [... ] Quel étrange

symbole du Christ que cette image des serpents qui les piquaient! Ce symbole était

élevé sur un poteau, et ils devaient le regarder pour être guéris. Ainsi, Jésus fut rendu

semblable à la chair pécheresse: il devint le porteur du péché. [... ]

La même guérison, le message porteur de la vie résonne aujourd'hui. Il dirige nos

regards vers le Sauveur élevé sur le bois infâme. Ceux qui ont été mordus par ce serpent

ancien, le diable, sont encouragés à regarder et à avoir la vie sauve. [... ] Regardez

seulement à Jésus comme votre justice et votre sacrifice. En étant justifiés par la foi, la

morsure mortelle du serpent sera guérie(6).

Sans la croix, il n'y aurait aucune possibilité d'être uni au Père. C'est d'elle que

viennent toutes nos espérances. Par elle resplendit l'amour du Sauveur. Et lorsque,

devant la croix, le pécheur contemple celui qui est mort pour le sauver, il peut se livrer

pleinement à la joie, car il sait que ses péchés sont pardonnés. Celui qui s'agenouille

avec foi au pied de la croix est arrivé au plus haut sommet que l'homme puisse

atteindre(7).

419


Notes :

6. Letter 55, 1895.

7. Conquérants Pacifiques, chap. 20, p. 186.

420


4 Août

La croix du Christ doit être érigée dans nos foyers

Jésus donc leur dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous

connaitrez que je suis et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que

le Père m'a enseigné. (Jean 8.28)

LE CHRIST devrait être exalté par ceux qu'il a rachetés par sa mort infâme sur la

croix. Quiconque a senti la puissance de la grâce du Christ a une histoire à raconter et

cherche à mettre en oeuvre des méthodes de travail pour la diffusion de l'Évangile du

Christ. Tirant son efficacité de la grande source de toute sagesse, l'humanité devient

l'instrument, l'agent actif, à travers lequel l'Évangile exerce son pouvoir de

transformation sur les esprits et les coeurs. [... ]

Toutes nos capacités doivent être mises en oeuvre pour le Christ. Telle est la dette

dont nous sommes redevables envers Dieu. En entrant en relation avec le Sauveur,

l'homme régénéré ne fait que revenir à la relation avec Dieu qui lui avait été prescrite.

[... ] De près et de loin, ses devoirs l'appellent. Mais son premier devoir concerne ses

enfants et ses plus proches parents. Rien ne saurait excuser sa négligence du cercle

restreint familiale au bénéfice d'un cercle plus large, en dehors d'elle. [... ]

Certains foyers constituent une petite congrégation. L'amour mutuel unit les

coeurs entre eux, et cette unité entre les membres de la famille est le sermon le plus

efficace qui puisse être prêché sur la piété pratique. Quand les parents accomplissent

fidèlement leurs devoirs au sein de la famille en sauvegardant, corrigeant, conseillant et

guidant, le père, comme un prêtre et la mère, comme une missionnaire au foyer,

occupent la sphère fixée pour eux par Dieu lui-même. En accomplissant fidèlement leur

devoir à la maison, ils multiplient les agents pour faire le bien dans la maison. Ils sont

mieux qualifiés pour travailler dans l'église. En formant discrètement leur petit

troupeau, attachant davantage leurs enfants à eux-mêmes et à Dieu, les parents

deviennent des collaborateurs de Dieu. La croix est alors érigée dans leur foyer. Les

membres de la famille deviennent membres de la famille royale céleste, des enfants du

Roi des cieux(8).

421


Notes :

8. The General Conference Bulletin [Bulletin de la Conférence générale], 1er

octobre 1899.

422


5 Août

Nous sommes rachetés par le précieux sang du Christ

Vous savez en effet que ce n'est point par des choses périssables, argent ou or,

que vous avez été rachetés [... ] mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau

sans défaut et sans tâche. (1 Pierre 1.18,19)

TOUTE ÂME EST PRÉCIEUSE, parce que rachetée par le précieux sang de

Jésus-Christ(9).

Satan peut nous souffler à l'oreille: « Tu es un trop grand pécheur pour que le

Christ puisse te sauver. » Tout en reconnaissant votre état de péché et votre indignité,

répondez avec assurance au tentateur: « Parla vertu de l'expiation, je revendique le

Christ comme mon Sauveur. Je me fie, non à mes mérites, mais au précieux sang de

Jésus qui me purifie.(10) »

Vous ne pouvez pas échapper par vous-mêmes à la puissance du tentateur, mais

celui-ci tremble et fuit quand on lui oppose les mérites du précieux sang de Jésus(11).

Le Seigneur vous aime et mérite votre entière affection plus que tout et tous.

Considérez combien il vous est possible de rester précieusement proche de celui qui est

la source de votre force et de vos possibilités. Ne vivez pas à l'ombre de la croix, mais

de son côté brillant, là où le Soleil de justice peut briller dans votre coeur(12).

Nous devons avoir libre accès au sang expiatoire du Christ que nous devons

considérer comme le plus précieux des privilèges, la plus grande des bénédictions

jamais accordées à l'homme pécheur. O comme ce don ineffable est si peu considéré!

Combien profond, large et intarissable est cet immense fleuve d'amour. Pour toute âme

altérée qui a soif de sainteté, il y a une oasis, un lieu de repos, l'influence vivifiante du

Saint-Esprit. Puis vient la marche pieuse, joyeuse et paisible dans une précieuse

communion avec le Christ. Alors, ô alors, nous pourrons raisonnablement dire avec

Jean: « Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jean 1.29). Parlez-en,

priez à ce sujet. Que ce soit là le thème d'hymnes sacrés! Lavées et purifiées, les âmes

confiantes réclament cet amour grâce auquel elles se tiennent devant le trône de Dieu,

423


pardonnées, justifiées, sanctifiées. [... ] Sa vertu purificatrice fortifie et affermit la foi,

donne de la puissance à la prière, et rend agréable une obéissance volontaire(13).

Notes :

9. Testimonies for the Church [Témoignages pour l'Église], vol. 5, chap. 76, p.

623, 624.

10. Messages à la jeunesse, chap. 30, p. 110.

11. Témoignages pour l'Église, vol. 2, chap. 17, p. 127.

12. Letter 10, 1894.

13. Letter 87, 1894.

424


6 Août

Nous sommes lavés dans le sang du Christ

Le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. (1 Jean l.7)

CERTAINS PARLENT de l'époque juive comme d'une période sans Christ, sans

miséricorde et sans grâce. À ceux-là, on peut appliquer les paroles de Jésus aux

Sadducéens: « Vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu. » La

période de l'économie juive a connu l'une des plus merveilleuses manifestations de la

puissance divine. La révélation de sa présence a été si glorieuse qu'elle n'a pu être

supportée par l'homme mortel. Moïse, si hautement apprécié par Dieu, s'exclama: « Je

suis épouvanté et tout tremblant. » Mais Dieu le fortifia pour qu'il endure cette

excellente gloire, et même en emmener avec lui une réflexion sur son visage, à tel point

que le peuple ne put le regarder en face. [... ]

Le système sacrificiel fut établi par le Christ, et donné à Adam pour typifier un

Sauveur futur, qui porterait les péchés du monde, et mourrait pour sa rédemption. A

travers Moïse, le Christ donna aux enfants d'Israël des instructions précises concernant

les offrandes sacrificielles. [... ] Seuls des animaux purs et intacts, qui symboliseraient

mieux le Christ étaient acceptés comme offrandes à Dieu. [... ]

Il était défendu aux Israélites de consommer la chair avec sa graisse ou son sang.

[... ] Cette loi s'appliquait non seulement aux animaux destinés aux sacrifices, mais aussi

au bétail consommé comme aliments. Cette loi devait leur faire comprendre que sans

péché, il n'y aurait pas eu de sang répandu. [... ]

Le sang du Fils de Dieu était symbolisé par le sang de la victime immolée, et

Dieu établissait ainsi sa distinction claire et définie entre le sacré et le profane. Le sang

était sacré, étant donné que c'est seulement par l'effusion du sang du Fils de Dieu, que

pouvait se faire l'expiation des péchés. Le