25.11.2020 Views

Maintenance & Entreprise n°636

Dossier spécial La GMAO à l’heure du big data

Dossier spécial La GMAO à l’heure du big data

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

N°636 - Octobre Novembre Décembre 2014

25 euros

Les services à l’industrie

Inclus le Cahier Tertiaire - la gestion technique des bâtiments

www.maintenance-entreprise.com

ACTUALITÉS :

Recherches,

technologies,

culture… c’est

déjà 2015 !

page 8

SOLUTIONS :

Les approches

gagnantes pour

monitorer,

protéger, etc.

page 57

PRATIQUE :

Location,

sachez réagir

à l’imprévu

page 45

TERTIAIRE :

Efficacité

énergétique,

le bâtiment en

première ligne

page 71

Dossier spécial

page 26

La GMAO à l’heure du big data

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

ME-636.indd 1 24/10/2014 14:19:04

Maquette.indd 1 27/02/2015 01:34:37


A-T-IL UNE

OFFRE COMPLÈTE ?

OUI

NON

VA-T-IL ME LIVRER

RAPIDEMENT ?

OUI

Ne vous

contentez pas de

second choix.

OUI

EST-IL UN

DISTRIBUTEUR

PARTENAIRE ?

NON

PUIS-JE COMMANDER

EN FONCTION

DE MON BESOIN ?

OUI

SUR QUI PUIS-JE

COMPTER POUR TROUVER

LES PRODUITS

PHOENIX CONTACT ?

Vous pouvez

compter sur RS pour

tous vos besoins

Choisir le bon distributeur est aussi

important que de choisir le bon produit.

RS Components possède plus de

40 000 produits Phoenix Contact.

De plus, vous pouvez bénéficier de

la livraison dès le lendemain (sous

réserve de disponibilité).

fr.rs-online.com

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 2 27/02/2015 01:34:37


SOMMAIRE

Actualités

> EDITORIAL

Professions... maintenance ...........7

> ACTUALITÉS

Les jeunes talents en compétition ...8

La nano-structuration

pour produire des métaux poreux ...9

Souder à l’infrarouge ...................10

Altran propose un modèle au

big data du monde industriel .......13

Lire, écouter, voir… ...................24

Références

> DOSSIER

La maintenance se gère, se planifie,

s’organise et à ce titre, s’insère dans

le flot des données qui reflètent et

structurent l’activité d’une entreprise.

Les nouvelles solutions de GMAO

participent à cette évolution essentielle

à l’heure de l’Internet des objets

et du big data.

La GMAO, organiser les flux

de travail de la maintenance .......26

Carl Software,

un précurseur devenu leader .....29

Altair Enterprise, l’Internet

des objets, avenir de la GMAO .....32

Sage 100 gestion

de production i7 ..........................35

Coswin 8i, la GMAO

a dimension géostratégique ........37

Beamex CMX, quand GMAO

rime avec étalonnage .................40

> PRATIQUE

Quand l’imprévu

devient un marché .......................45

Tibbloc, souffle le chaud

comme le froid ..........................46

SDMO, l’alimentation électrique

de puissance ...............................48

Revolt, un éclairage de secours

en urgence ..................................50

Le bâtiment aussi

se loue en urgence .....................52

> SOLUTIONS

La surveillance des purgeurs

de vapeur ....................................57

Logtek et Sentinel, GMAO

et interactivité pour la sécurité

anti incendie ...............................61

S’éclairer dans les zones

à atmosphère potentiellement

explosive ......................................64

Des filtres au µm

pour l’huile des moteurs ............67

> TERTIAIRE

Transition énergétique,

l’éclairage compte .......................71

DFCI, plus que quelques jours pour

le recensement obligatoire ..........73

Réduire l’effort

pour travailler mieux ...................75

Les nouveaux produits

de la maintenance

des bâtiments .............................77

Magazine

AGENDA ......................................81

INDEX ..........................................82

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

3

Maquette.indd 3 27/02/2015 01:34:38


ME2014-A4_AP Maint Expo 2009 09/10/13 18:17 Page1

> 4 au 7 novembre 2014 > Paris Nord Villepinte

9 e

édition

www.maintenance-expo.com

> Travaux de maintenance > Fourniture de produits et outillages > Lubrification > Fabricants et

loueurs de matériels > Logistique et manutention > GMAO > TMAO > EAM > Aides au diagnostic

> NTIC > Traçabilité > Outils de mobilité > Énergies et utilités > Sécurité au travail > Contrôle >

Qualification > Hygiène, santé > Ingénierie, conseil > Formation > Documentation technique

Ils ont visité Maintenance Expo 2013 : 3M, ABB France, Aéroports de Paris, Air France Industrie, Air liquide engineering,

Alstom, ArcelorMittal, Axima GDF Suez, Bouygues Telecom, Cadbury, Carbone Lorraine, Cegelec, Chanel, Chronopost international, Club Med Gym,

Dalkia France, Disneyland Paris, EDF R&D, Faurecia, France Telecom, Galeries Lafayette, Henkel France, Hôpital Cochin, Hutchinson France,

INRS, Johnson & Johnson, Lafarge, Mairie de Paris, Manoir Industries, Ministère de la Défense, Poclain Hydrolics, PSA, Renault, Rolex, Saint-Gobain

Sekurit France, Sanofi Aventis, Service des achats de l’Etat, Siemens, SNCF, Sodexo, Thales Air System, Total Petrochemicals, Veolia Eau…

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Simultanément :

4

Lexitis - Illustrations : David Marchal-Bubaone – PaulPaladin/istockphoto

Maquette.indd 4 27/02/2015 01:34:41


NOS ENQUÊTES EN UN CLIN D’ŒIL

DOSSIER

pages 26 à 41

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO) est un secteur de

l’informatique promis à des évolutions technologiques majeures. C’est d’abord, un

outil de communication et de collecte d’informations qui permet de structurer une

activité fondamentale qu’il est primordial d’insérer dans l’organisation des flux de

travail de l’entreprise. C’est aussi, un outil d’intelligence économique pour peu que

les informations collectées soient correctement analysées.

PRATIQUE

pages 45 à 55

Que ce soit temporairement ou durablement, la location peut devenir une pièce

maîtresse de la stratégie d’équipement d’une entreprise. Il peut s’agir de remplacer

un équipement ponctuellement défectueux ou hors d’usage, de minimiser les conséquences

d’un vol ou d’une catastrophe qu’elle survienne en raison d’une négligence

ou d’une cause naturelle. La location peut même permettre de palier à la destruction

totale ou partielle des locaux de l’entreprise.

SOLUTIONS

pages 57 à 69

Dans ce numéro, la rédaction propose une étude sur la surveillance des purgeurs

de vapeur en raison des importantes économies que cette simple démarche permet

de réaliser. Un coup de projecteur est aussi donné sur la filtration de l’huile dans

les moteurs à essence ou diesel afin de voir comment il est désormais possible de

préserver les qualités de ce fluide pour espacer les vidanges et réduire les rejets.

Lexitis - Illustrations : David Marchal-Bubaone – PaulPaladin/istockphoto

TERTIAIRE

Conformément aux directives de l’Autorité de sureté nucléaire, tous les détenteurs

de détecteurs de fumée à chambre d’ionisation doivent établir une fiche de recensement

avant le 31 décembre de cette année… Et encore, le groupe Osram propose

de faire des économies d’énergie en optimisant l’éclairage au moyen de capteurs

de présence et lampes à consommation d’énergie modulable tandis que la société

RB3D met au point un exosquelette en collaboration avec le groupe Colas.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

page 71 à 79

5

Maquette.indd 5 27/02/2015 01:34:43


2014

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

* Travailler ensemble

4 > 7 NOVEMBRE

Paris Nord Villepinte - France

www.midest.com

MIDEST,

VITRINE MONDIALE

DE LA SOUS-TRAITANCE

42 101 professionnels venus de 85 pays

et de tous les secteurs de l’industrie.

1 702 exposants venus de 38 pays en 2013.

TOUS LES SECTEURS

DE LA SOUS-TRAITANCE

INDUSTRIELLE

PRÉSENTS

Transformation des métaux / Transformation

des plastiques, caoutchouc, composites /

Transformation du bois / Transformation des

autres matières et matériaux / Electronique

et électricité / Microtechniques / Traitements

de surfaces / Fixations industrielles /

Services à l’industrie /

Maintenance Industrielle

MIDEST, ACCÉLÉRATEUR

DE BUSINESS

ET DE DIVERSIFICATION

COMMERCIALE

De réelles opportunités de business,

confirmées par les exposants* :

> 93% des exposants affirment que MIDEST

permet de rencontrer de nouveaux prospects.

> 92% sont très satisfaits ou satisfaits

de leur participation 2013.

Des visiteurs décisionnaires

et porteurs de projets* :

> 98% des visiteurs viennent au MIDEST

pour référencer de nouveaux sous-traitants.

> 91% visitent MIDEST pour rencontrer

des sous-traitants de haut niveau.

Simultanément au salon

Informations, formules d’exposition et tarifs sur www.midest.com

info@midest.com • Tél. : +33 (0)1 47 56 52 34

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 6 27/02/2015 01:34:44

MIDEST2014-A4.indd 1 19/03/14 14:36


Editorial

Les services à l’industrie

CONCEPTION ÉDITORIALE

& RÉALISATION

MRJ-Presse

54, boulevard Rodin

92130 Issy-les-Moulineaux

Tél. 01 73 79 35 67 . Fax 01 34 29 61 02

(La rédaction n’est pas responsable des documents qui lui

sont adressés, sauf demande express, ceux-ci ne sont pas

retournés)

RÉDACTION

Rédacteur en chef

Thierry Pigot

(t.pigot@mrj-corp.fr)

Ont participé à ce numéro :

Hervé Deguerre, Jean-Paul Emmanuele,

Erwan Houedic, Mathieu Kutak, Kiran Lumett

MAQUETTE

RVJ-WEB (www.rvj-web.com)

PUBLICITÉ

Tél. 01 73 79 35 67

Chargé de clientèle

Patrick Barlier (p.barlier@mrj-corp.fr)

DIFFUSION ET ABONNEMENTS

www.maintenance-entreprise.com

vad.mrj-presse.fr

Prix du numéro : 25 €

Abonnement 4 numéros : 85 €

Etranger : 100 €

Règlement par chèque bancaire

à l’ordre de MRJ

COMITÉ D’ORIENTATION

Pr A. Aoussat (ENSAM - CPI), MmeY. Bufquin

(SNCT), Me A.-J. Darmon (avocat au Barreau

de Paris), Mme D. Eyraud (FIEEC), M. Gabriel

(ESSTIN-Univ. Nancy I), M. Yoann Kassianides

(Sirmelec), M. Hervé Rebollo (DLR), Pr Tahiri

(ENIM, Maroc), Pr Zwingelstein (Univ. Paris XII)

IMPRESSION

Imprimerie de Champagne

ZI les Franchises – 52200 Langres

Trimestriel Novembre Octobre Décembre

2014 - N°636

N° ISSN : 1154-6433

Commission paritaire : 0414 T 86493

Dépôt légal : à parution

Toute reproduction partielle ou globale est soumise à l’autorisation

écrite préalable de MRJ

Membre du REPM-EMPN (Réseau Européen

de la Presse spécialisée en Maintenance – European

Professional Maintenance Press Network)

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION

Jérémie Roboh

Maintenance & Entreprise

est éditée par MRJ,

Ce numéro est cerclé d’un bandeau MEWA

Professions… maintenance

La maintenance est un enjeu décisif… Dans

un contexte économique où les entreprises

connaissent des difficultés tant pour développer

leurs activités que pour financer leur croissance, maintenir

l’outil de production au maximum de ses capacités

tout en le faisant durer est bien un objectif stratégique.

C’en est fini de l’image d’Epinal d’un graisseur armé de

sa burette et d’un chiffon : le technicien de maintenance

est aujourd’hui un professionnel de haut niveau en prise

directe avec des normes, des standards et des technologies des plus sophistiquées

qui lui imposent de sans cesse remettre ses pratiques en question tout en l’obligeant

à se former sans discontinuer. En plus de toutes ces cordes dont il arme son arc,

il reste cet intervenant de haute voltige qui, parfois en urgence et quelle que soit

l’heure, viendra réparer, corriger, étalonner, réinitialiser tel équipement sans lequel la

production serait paralysée.

La maintenance n’est pas une variable d’ajustement. Pour remplir pleinement sa

mission, il lui faut des moyens à commencer par ceux qui permettent d’accroitre son

efficacité, d’enrichir la connaissance et d’apporter une nouvelle pierre à l’intelligence

économique dont l’entreprise a besoin pour augmenter sa performance. C’est à ce

titre que le dossier de ce numéro est consacré aux logiciels de gestion de la maintenance

assistée par ordinateur plus connus sous l’acronyme, GMAO. Outre qu’ils

permettent de planifier avec rigueur les interventions préventives, ces outils gardent

en mémoire même la plus bénigne des opérations correctives, participant ainsi à

mieux évaluer les besoins en matériel mais surtout, en homme… Modélisation 3D,

Internet des objets, big data, les logiciels de GMAO sont déjà en prise directe avec

le futur qui se dessine, autour d’un appareil industriel montrant enfin quelque appétence

pour la modernité.

La maintenance sait aussi répondre aux besoins ponctuels qui se font jour au gré

d’un accroissement passager ou durable de l’activité voire, lorsque survient un imprévu

qui pourrait sonner le glas de la chaîne de valeur. La location n’est pas qu’un

service de confort. C’est aussi une ressource vers laquelle il est possible de se tourner

pour faire face à l’urgence quand il s’agit d’alimenter en énergie, de chauffer, de

refroidir, d’éclairer, de déplacer ou même, d’abriter.

La maintenance est un métier qui ne requière pas seulement de la technicité et

du savoir-faire mais aussi et surtout, des qualités proprement humaines. Pour les

jeunes qui se lancent sur le marché de l’emploi comme pour ceux, parfois moins

jeunes, qui s’y retrouvent aguerris de maintes expériences, la maintenance est un

vrai débouché, riche de défis à relever et qui offre presque en permanence quelque

3.500 postes… à pourvoir.

Thierry Pigot

alon

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

7

3/14 14:36

Maquette.indd 7 27/02/2015 01:34:46


Actualités

Formation >

Les jeunes talents en compétition

Du 2 au 4 octobre derniers, les métiers de la maintenance des matériels étaient à

découvrir dans le cadre des EuroSkills, la plus grande compétition européenne des

métiers, qui se tenait cette année à Lille-Grand Palais.

Les EuroSkills sont une compétition d’envergure internationale

qui voit concourir, tous les deux ans, près de

500 jeunes talents venus de plus de vingt-cinq pays européens,

autour d’une quarantaine de professions. En marge

des épreuves, se tiennent de nombreux stands d’information

qui font des EuroSkills un véritable salon de l’orientation pour

s’informer sur différents métiers manuels ou technologiques.

Sur le stand d’information de la maintenance qui exposait

des matériels de travaux publics, de manutention et de création

et d’entretien des parcs et jardins, des professeurs, des

jeunes en formation et des représentants de la branche professionnelle

ont répondu aux questions des jeunes s’interrogeant

sur leur orientation professionnelle.

Ce fut au passage, l’occasion de dépoussiérer quelques

idées reçues sur des métiers souvent méconnus et pourtant

hautement recherchés sur le marché de l’emploi. L’occasion

également de démontrer la forte évolution technologique

qu’ont connue ces professions qui valorisent des compétences

aussi pointues et variées que, la mécanique, l’hydraulique,

l’électrotechnique l’électronique ou encore, l’informatique.

Les métiers de la maintenance sont au service de secteurs

d’activités économiques majeurs comme le commerce, les

transports, la logistique sans oublier, les industries manufacturières

et de transformations ainsi que d’autres plus inattendus

comme les parcs et jardins. La maintenance concerne

au bas mot, 7.200 entreprises qui réalisent de l’ordre de 21

milliards d’euros de chiffre d’affaires. Elles pourvoient 76.000

emplois dont 40.000 pour la seule en maintenance des matériels.

Mais surtout, il y a environ 3.500 emplois à pourvoir en

permanence.

Après l’issue des trois journées d’intense compétition qui

ont caractérisé cette 4e édition des EuroSkills, l’Équipe de

France des Métiers 2014, composée de 34 jeunes ayant

concouru dans vingt-neuf métiers différents, s’est classée

2e nation, juste derrière l’Autriche. Avec 7 médailles d’or, 3

médailles d’argent, 4 médailles de bronze et 5 médaillons

© Jean-Luc Cornu

L’équipe de France des Métiers EuroSkills 2014 © Jean-Luc Cornu

d’excellence, les jeunes français ont réussi une performance

inédite.

Pendant toute la durée des épreuves, plus de 100.000 visiteurs

se sont rendus à Lille Grand Palais pour découvrir et

soutenir des jeunes concentrés et déterminés. Leur expertise

et leur savoir-faire ont été récompensés à l'occasion d'une

cérémonie de clôture réunissant 2.500 personnes en présence

de Patrick Kanner, Ministre de la ville, de la jeunesse

et des sports.

Palmarès de l’équipe de France des Métiers

aux EuroSkills 2014

Médailles d’or

Taille de pierre : Geoffrey Bubendorff – Alsace

Imprimerie : Damien Kootz – Centre

Peinture et Décoration : Baptiste Gabiot – Bourgogne

Ébénisterie : François Hubert – Poitou-Charentes

Menuiserie : Clément Vicard – Rhônes-Alpes

Service en salle : Jonathan Gabay – Alsace

Technicien machine à bois: Sylvain Fabre – Mid-Pyrénées

Médailles d’argent

DAO: Tony Fuhs – Languedoc-Roussillon

Installations électriques : Julien Seiller – Pays de la

Loire

Couverture et bardage : Anthony Boiron – Aquitaine

Médailles de bronze

Fraisage : Jérémy Martini – Lorraine

Réfrigération technique : Kévin Fogelgesang – Languedoc-Roussillon

Arts-graphiques et pré-presse : Adeline Pongérard –

Bretagne

Construction de routes : Jérémy Lagarde et Thomas

Boué – Midi-Pyrénées

8

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 8 27/02/2015 01:34:48


Actualités

Recherche >

La nano-structuration pour produire des métaux poreux

Les métaux poreux sont l’objet de toutes les attentions d’un grand nombre d’acteurs

de différentes filières industrielles en raison de leurs remarquables propriétés telles

que leur résistance à la corrosion, leur excellente résistance mécanique et leur capacité

de résister à des températures extrêmement élevées.

On sait depuis déjà quelques années que des propriétés

spéciales caractérisent les surfaces nano-structurées

présentant des cavités de seulement quelques

nanomètres de diamètre. On peut rappeler que les matériaux

dits mésoporeux sont caractérisées par des tailles de cavités

comprises entre 2 et 50 nm, tandis qu’un matériau microporeux

présente une taille de ses cavités toujours inférieure à 2 nm.

Une équipe de recherche internationale, à laquelle appartient

le Dr. Daria Andreeva de l'Université de Bayreuth (département

de Chimie-Physique II) a créé avec succès un processus

fiable et économique de traitement des structures métalliques

pour créer de tels matériaux microporeux. Au cours de ce processus,

les métaux sont traités dans une solution aqueuse de

telle sorte que des cavités de quelques nanomètres se forment

en suivant un schéma précis de taille et de forme.

Pour des matériaux dont la microstructure peut ainsi être produite

sur mesure, il existe déjà un large éventail d'applications

de pointe telles que la purification de l'air, le stockage de

l'énergie ou certaines techniques d’instrumentation médicale.

L'utilisation de matériaux nano-composites dans les métaux

poreux semble particulièrement prometteuse. Il s'agit d'une

nouvelle catégorie de matériaux composites, dans lequel une

structure reposant sur une matrice d’une extrême finesse, est

remplie avec des particules dont la taille ne dépasse pas 20

nanomètres.

La nouvelle technique utilise un processus de formation de

bulle générée par ultrasons qui porte le nom de cavitation en

physique (dérivé du latin cavus qui signifie creux). Dans l’environnement

marin, ce processus est redouté des professionnels

en raison des dégâts qu’il peut occasionner notamment

aux hélices de bateaux et aux turbines hydroélectriques. A de

hautes vitesses de rotation, des bulles de vapeur se forment

sous l'eau puis, en migrant sous haute pression à l’intérieur

des matériaux, déforment les surfaces métalliques. Le principe

qui conduit à la cavitation peut être reproduit en utilisant

des ultrasons – des ondes sonores situées au-delà des fréquences

audibles (>20 kHz) – qui génèrent des bulles de vide

dans l'eau ou dans les solutions aqueuses. Des températures

de plusieurs milliers de degrés et des pressions très élevées

(jusqu’à 1.000 bar) surviennent lorsque ces bulles implosent.

Un contrôle précis de ce processus peut conduire à une nanostructuration

ciblée des métaux en suspension dans une

solution aqueuse en tirant partie de quelques-unes de leurs

caractéristiques physiques et chimiques. Le Dr. Daria Andreeva

et ses collègues dans Golm, Berlin et Minsk ont pu démontrer

que des réactions très différentes peuvent se produire d’un

matériau à l’autre. Dans les métaux tels que le zinc, l'aluminium

et le magnésium, une structure en matrice se forme progressivement,

stabilisée par une couche d'oxyde. Il en résulte que

les métaux poreux peuvent par exemple être traités ultérieurement

avec des matériaux composites. Les métaux nobles

tels que l'or, le platine, l'argent et le palladium se comportent

différemment. En raison de leur faible tendance à l'oxydation,

ils résistent au traitement par ultrasons et conservent leurs

structures et leurs propriétés initiales.

Le fait que différents métaux réagissent très différemment aux

ultrasons, peut être exploité par les spécialistes des sciences

des matériaux. Certains alliages peuvent être transformés

jusqu’à devenir des nanocomposites dans lesquels des particules

d’une matière stable sont enrobées dans la matrice

poreuse d’un métal de moindre stabilité. De grandes surfaces

peuvent se former par effet fractal dans un espace très limité,

ce qui permet à ces nanocomposites d’être utilisés en tant que

catalyseurs afin de produire des réactions chimiques particulièrement

rapides et efficaces.

Le Dr. Daria Andreeva du département Physique-Chimie II

de l’université de Bayreuth © Christian Wissler

Thierry PIGOT

1 nm = 1/1.000e µm ou 1/1.000.000e mm, soit, 1/1.000.000.000e m

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

9

Maquette.indd 9 27/02/2015 01:34:49


Actualités

Témoignages >

Souder à l’infrarouge

Des émetteurs de rayonnements infrarouges à courte longueur d’onde viennent

d’être testés pour souder des tubes en matériaux polymères. Cette technique présente

de nombreux avantages pour assembler des objets en matières plastiques de

toutes formes.

Des émetteurs à haute puissance de rayonnements

infrarouges à courte longueur d’onde conçus par la

société Heraeus Noblelight ont été testés avec succès

sur une plate-forme d’essai à l’institut de soudure (The

Welding Institute ou TWI) de Cambridge. Le but de ce test

consiste à démontrer l’intérêt et à trouver les avantages de

l'infrarouge que revêtent les rayonnements infrarouges pour

le soudage sans contact des matières plastiques comparativement

aux techniques déjà connues.

Le dispositif mis en œuvre actuellement à TWI permet d’étudier

la soudure bout à bout de tuyau en plastique par infrarouge

mais il peut être adapté à différents autres produits

ainsi qu’à d’autres matières plastiques. Pour donner plus

de précisions, il se compose de deux banques de six émetteurs

à ondes courtes de 1,5 kW chacun, serré et chargé

par ressort de chaque côté d'un plateau mobile pour donner

une puissance totale installée de 18 kW. Cet ensemble

correspond à un bloc de chauffe de sensiblement 2 kW, la

puissance totale développée n’étant consommé que pendant

environ 1/10e du temps de cycle.

Le plateau mobile est avancé à sa position de travail entre

les extrémités de tubes qui formeront une seule conduite une

fois soudés. L’assemblage d’émetteurs de rayonnements

infrarouges est mis sous tension puis éteint et l’équipement

est rétracté pendant que les deux extrémités de tube placées

bout à bout – désormais ramollies – sont pressées l’une

contre l’autre pour effectuer la soudure.

Il a été constaté qu’un temps de soudure de l'ordre de 5

secondes peut être réalisé et que cette technique est probablement

applicable à la plupart des matériaux polymères

aujourd’hui utilisés. Il offre un certain nombre d'avantages significatifs

par rapport aux techniques concurrentes telles que

le soudage par contact, le soudage par friction ou le collage.

Les émetteurs infrarouges existent en ondes courtes

avec des temps de réponse rapides. © Heraeus Noblelight

© Heraeus Noblelight

Comme il s’agit ici d’un procédé sans contact, il ne risque pas

d’y avoir de problème d’adhérence du polymère à l’outil de

chauffe. Dans le cas du soudage par contact ou par friction, il

faut régulièrement nettoyer l’équipement de chauffe.

Il est également envisageable d’utiliser cette technique pour

souder des surfaces importantes si le besoin se présente. Il

suffit pour cela d'ajouter de nouveaux groupes d’émetteurs

infrarouges et de les regrouper en banques additionnelles

pour augmenter les capacités du dispositif. En outre, il est

même envisageable de fabriquer des émetteurs infrarouges

sur mesure afin qu’ils correspondent à la géométrie du produit

à souder.

Les émetteurs de rayonnements infrarouges à ondes courtes

récemment développés, s'avèrent plus efficaces que les

émetteurs infrarouges à ondes moyennes jusqu’à présent

utilisés pour les applications de soudage. Une densité de

puissance plus élevée peut être obtenue à une température

de fonctionnement plus basse de l’émetteur, ce qui revient à

dire qu’un émetteur de nouvelle génération peut transférer

de l'énergie beaucoup plus efficacement que les émetteurs

halogènes. Son filament est beaucoup plus sensible et réactif

que les émetteurs en céramique. L'efficacité énergétique

est aussi à prendre en considération puisque la température

opérationnelle est obtenue quasi instantanément, la puissance

totale n’est utilisée que pendant de courtes périodes.

Thierry PIGOT

10

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 10 27/02/2015 01:34:50

20A043_G


GATES VOUS

PROPOSE UNE LARGE

GAMME DE PRODUITS

conçus pour atteindre des

performances optimales,

réduire les temps d’arrêt et

respecter l’environnement.

› Composants de systèmes

hydrauliques

› Composants de systèmes de

transmission par courroies

› Tuyaux industriels

Pour en savoir plus, rendez-vous

sur le site Gates.com/europe

POWERING PROGRESS

Gates.com/europe

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 11 27/02/2015 01:34:53

20A043_GENERAL_ADVERT_210x297mm.indd 1 5/09/12 14:14


Location et Vente

Le n°1 du bâtiment industriel démontable

La qualité du bâti, la flexibilité du démontable

40

ans

Industriel Modulaire Sur mesure

sans

sinistre

www.legoupil-industrie.com

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Haute sécurité – rapidité - simplicité

Parce que nos constructions démontables et économiques

conjuguent haute sécurité, rapidité et simplicité :

vos projets se développent sans obstacle.

Crédits photos : ©Getty images - ©Thinkstock. aressy.com - 06/14 - 9150

9150_LEGOUPIL_AP_A4_0614_V3.indd Maquette.indd 12 1 27/02/2015 18/06/14 01:34:53 15:03


Actualités

Connectivité >

Altran propose un modèle au big data du monde industriel

On estime à plusieurs dizaines de milliards le nombre de machines connectées d’ici

2020. Ce nouveau marché du big data industriel induit une question fondamentale,

comment le transformer en business ?

Dans les secteurs industriels tels que l’automobile,

la santé, le ferroviaire ou encore

l’énergie, les machines, de plus en plus

connectées, donneront progressivement accès à

leurs données. Ces données de masse sont issues

des nombreux capteurs installés au cœur des voitures,

trains, avions, appareils médicaux…

Le monde industriel fait face aux enjeux de la

connectivité avec une double difficulté : celle de

collecter les données au meilleur coût et avec une

architecture adaptée mais aussi, celle d’analyser

ces données recueillies afin de créer de la valeur et

générer de nouveaux services pour les utilisateurs.

Le premier de ces enjeux est technologique. Il s’agit

de connecter deux mondes aussi différents que les

systèmes embarqués et les systèmes d’information.

Les obligations réglementaires auxquelles sont soumises

les industries doivent être traitées dans leur

intégralité. La sécurité et la fiabilité sont aussi des éléments

essentiels lorsqu’il s’agit de machines comme les automobiles,

les avions ou les appareils médicaux.

à des techniques d’idéation et de prototypage rapide. Afin de

transformer ces nouveaux services en source de revenus,

VueForge inclut aussi l’exploration de nouveaux modèles économiques

et la mise en place d’écosystèmes.

Un des freins majeurs réside dans la complexité de l’écosystème

et dans la mise en œuvre de modèles économiques

viables. Les constructeurs d’hier se retrouvent face à de nouveaux

acteurs plus agiles, avec des cycles de mises sur le

marché plus courts.

« Ce qui fait de VueForge, une offre unique dans l’univers de

l’Internet des machines, c’est qu’elle associe à la fois la technologie,

les usages et les nouveaux modèles économiques,

clé du succès dans ce monde complexe de la connectivité.

VueForge s’appuie sur l’expertise d’Altran, les accélérateurs

Crédits photos : ©Getty images - ©Thinkstock. aressy.com - 06/14 - 9150

La solution Altran VueForge

Le groupe Altran a développé VueForge une solution complète

destinée au monde industriel, permettant de collecter, de

transporter et transformer en informations puis en services ces

données, afin d’ouvrir la voie vers de nouveaux marchés. Un

an seulement après le lancement de la solution Intelligent Systems

Altran, le groupe s’adresse à nouveau au monde industriel

pour lui permettre d’exploiter au mieux la connectivité et

les données issues des machines, afin de se concentrer sur

les stratégies de création de valeur.

Plongée au cœur d’un environnement technologique complexe,

VueForge se compose d’une plateforme qui collecte les

données issues des systèmes embarqués, les transporte et

les stocke dans le cloud puis, les analyse en toute sécurité

pour finalement leur donner du sens grâce à l’informatique

décisionnelle. La solution VueForge va au-delà de la technologie

pour englober la création de nouveaux services grâce

technologiques développés en interne et un écosystème de

partenaires », explique Keith Williams, directeur en charge de

la solution Intelligent Systems.

Le prototype de voiture connectée d’Altran baptisée Open and

Connected Car, présenté en 2013, explorait de nouveaux services

au sein du véhicule. Avec VueForge, les experts d’Altran

ont étendu sa connectivité au cloud. Et pour atteindre le niveau

big data, Altran a simulé un demi-million de véhicules. L’expérience

montre qu’il devient possible d’optimiser la maintenance

préventive en mesurant l’usage des freins ou des pneus

de centaines de milliers de véhicules. Il devient ainsi possible

d’informer les conducteurs via une application et de leur proposer

des conseils de fournisseurs de contenus, des offres en

provenance de garages, etc.

Hervé DEGUERRE

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

13

/14 15:03 Maquette.indd 13 27/02/2015 01:34:54


Actualités

Sécurité >

Des enregistrements vidéo HD

pour tous domaines d’applications

Bénéficiant d’une conception modulaire, les systèmes d’enregistrements vidéo Vectis

iX conçus par Siemens peuvent s’adapter à un large éventail de besoins. Ils constituent

une solution économique pour les applications de vidéo sur réseaux IP, tant

pour assurer une surveillance localisée que pour couvrir des sites étendus.

La gamme Vectis iX de solutions d'enregistrement vidéo

sur IP de Siemens comprend des enregistreurs

de vidéos en réseau (network video recorder ou NVR)

autonomes ainsi que des logiciels de transport de vidéos en

réseau (network video server ou NVS) pour les systèmes

basés sur une solution mettant en œuvre un serveur informatique.

Ces deux systèmes peuvent enregistrer des images en

résolution full-HD (1920 x 1080 pixels) simultanément émises

par 48 caméras à une cadence de 25 images/seconde et

gèrent des résolutions pouvant atteindre 20 mégapixels.

Tous les produits utilisent la norme de compression vidéo

H.264 la plus récente pour garantir une occupation aussi

réduite que possible de la bande passante sur le réseau

informatique. Ils sont compatibles avec les normes MPeg4

et MJPeg (Motion JPeg) pour le confort des utilisateurs disposant

déjà de caméras. De plus, ils prennent en charge

la toute dernière norme Profile S d'ONVIF , qui leur permet

d'être utilisés non seulement avec les caméras de Siemens

mais également avec celles de plus de 90 autres fabricants.

Grâce au kit de développement VSS qui constitue une interface

logicielle intégrée, les systèmes Vectis iX s'intègrent

à d’autres systèmes de surveillance dédiés à la protection

contre les incendies ou au contrôle d'accès tels que les

ensembles MM8000 eux-aussi conçus par Siemens. Outre

la détection d'objets étrangers, la fonction d'analyse vidéo

embarquée permet également de détecter les objets manquants.

Tous les modèles disposent encore d’une fonction de

comptage des personnes, un atout majeur en particulier pour

les applications utilisées dans les zones recevant du public

ou au sein desquelles, circulent un grand nombre d’intervenants.

Les modèles NVR sont disponibles en versions 6, 16, 32 et

48 canaux. Ils prennent en charge une capacité d'enregistrement

interne pouvant atteindre 24 To (2 To pour le modèle à

6 canaux). Des capacités d'enregistrement supplémentaires

peuvent de surcroît, être ajoutées en externe. La solution

logicielle NVS est disponible en versions 8, 16, 32, 48 et 64

canaux, avec une capacité de stockage découlant directement

de la configuration matérielle du serveur.

Les produits Vectis iX récemment lancés par Siemens Security

Products sont compatibles avec la solution Siemens CMS

(Central Management Software) qui permet aux utilisateurs

de contrôler et de surveiller plusieurs sites depuis n'importe

quel point du réseau. Le système CMS est également compatible

avec les enregistreurs vidéo analogiques SiStore du

constructeur. La mise à jour des installations s'effectue simplement,

en faisant initialement fonctionner les produits Vectis

iX avec les systèmes SiStore existants. La migration vers

la nouvelle plate-forme peut ensuite se dérouler étape par

étape, en fonction des capacités financières de la structure.

Thierry PIGOT

1

ONVIF est organisation à but non lucratif. Il s'agit d'un forum industriel ouvert qui assure la promotion et le développement de

normes mondiales pour les interfaces de systèmes de sécurité physique sur IP.

14

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 14 27/02/2015 01:34:54


Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 15 27/02/2015 01:34:54


Une protection intelligente

La série PreLine

désormais avec une

pompe électrique

Electronique >

Variateur ACS580, ABB

vise l’efficacité énergétique

Que ce soit lors de sa sélection, de

son installation, de son utilisation ou

de sa maintenance, le nouveau variateur

ACS580 conçu par ABB simplifie

le contrôle des process.

Un système déjà éprouvé qui s’améliore

encore : la préfiltration de carburant PreLine

MANN+HUMMEL, déjà disponible avec une

pompe manuelle, l’est désormais également

avec une pompe électrique. L’avantage : les

filtres peuvent être utilisés dans des espaces

d’installation réduits et inaccessibles. Quelle que

soit la longueur de la tuyauterie et de la hauteur

d’aspiration, la pompe électrique assure une

alimentation continue de carburant au moteur, de

même qu’un niveau de pression constant pendant

la totalité de l’intervalle de changement.

MANN+HUMMEL GMBH

Division Filtres Industriels

Immeuble Seine Défense,

33, Quai du Président Paul Doumer,

CS 20008, 92415 Courbevoie Cedex

Tél : +33 (0) 2 43 49 70 76, Fax : +33 (0) 2 43 49 80 97

Email: marketing.si@mann-hummel.com

www.mann-hummel.com

La société ABB propose depuis peu, un nouveau

variateur permettant de contrôler des pompes, des

ventilateurs, des convoyeurs, des mélangeurs ainsi

qu’un grand nombre d'autres équipements à couple variable

ou constant.

Il est conçu pour que son installation et sa mise en service

s’effectuent rapidement et sans difficulté. Toutes les fonctions

essentielles sont intégrées, ce qui en facilite tant la

configuration que l’utilisation et permet aux opérateurs de

mieux gérer l'énergie pour réaliser plus facilement des économies

sur la facture énergétiques.

La plage de puissance du variateur ACS580 s'étend de 0,75

kW à 250 kW pour des tensions allant de 208 V à 480 V.

Initialement, le variateur est disponible en coffret mural au

standard IP21, sachant qu’un coffret conforme aux protections

IP55 sera introduit ultérieurement en 2014.

16

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Le variateur en tant qu’auxiliaire d'économie

d'énergie

Pour plus d’efficacité énergétique, le variateur contrôle le

process en se basant sur les besoins réels, au lieu de se limiter

à un contrôle de flux mécanique à vitesse fixe comme

Maquette.indd 16 27/02/2015 01:34:55


Actualités

souvent utilisé dans des applications telles que les pompes

et les ventilateurs. Une fonction d'optimisation énergétique

garantit un couple maximal par ampère, ce qui réduit l'énergie

appelée sur le réseau. De surcroît, le variateur ACS580 peut

piloter différents types de moteurs, parmi lesquels les moteurs

à aimants permanents à haut rendement.

Toutes les fonctions essentielles sont intégrées de série dans

le variateur, réduisant ainsi le besoin de composants externes,

de câblages ou d’espaces supplémentaires. Les harmoniques

produites par le variateur sont réduites grâce à une self oscillatrice

de seconde génération, des plus compactes. Parmi les

autres fonctions intégrées, citons le filtre antiparasitage (RFI),

le hacheur de freinage, l'interface bus de terrain Modbus RTU

et une entrée de sécurité (Safe Torque Off).

La capacité du variateur peut être étendue grâce à des modules

optionnels enfichables. Un large éventail d'adaptateurs

de bus de terrain peut être installé facilement dans le variateur,

permettant ainsi une connectivité avec tous les principaux protocoles

de bus de terrain industriels. Les entrées-sorties standards

peuvent être étendues au moyen de modules optionnels

analogiques ou numériques.

Les compteurs de kWh surveillent la consommation d'énergie

horaire, quotidienne et cumulée du variateur. Les calculateurs

de rendement énergétique indiquent l’économie réalisée en

termes d'énergie, d'argent ou d’émissions de CO2 par rapport

à d'autres méthodes de contrôle (par exemple, direct-online).

Il est ainsi facile de constater la rapidité du retour sur investissement.

Un logiciel embarqué aux fonctions polyvalentes

Le logiciel interne du variateur améliore le contrôle des process.

Grâce à son régulateur PID, l'ACS580 est autonome et

ne nécessite qu'une mesure de process externe.

Pour les applications de pompage, le mode « veille » élève

momentanément les niveaux ou les pressions, prolongeant

ainsi la durée de mise en veille pour réaliser des économies

d'énergie. La reprise à la volée intervient sur les moteurs fortement

inertiels, comme dans les applications de pilotage de ventilateurs.

Le variateur réduit le bruit du moteur par la répartition

des fréquences de commutation au sein d'une plage spécifiée

par l'utilisateur. La fréquence de commutation utilisée la plus

élevée réduit le bruit du moteur à faible charge sans limiter le

courant à charge maximale.

Les variateurs ACS580 font partie d’une gamme de variateurs

compatibles entre eux, offrant des possibilités d’extensibilité

sans accroître la complexité ; ces appareils disposant

des mêmes options et mêmes interfaces de commande. Ainsi,

tout utilisateur connaissant l'un des variateurs de cette gamme

pourra rapidement s’adapter aux autres tels que les modèles

industriels ACS880. Il en résulte une économie d'efforts, d'énergie

et donc, d'argent.

Des interfaces utilisateurs simples et intuitives

La microconsole et l'outil PC optionnels simplifient l'utilisation

du variateur. L'utilisateur trouvera le plus souvent des menus

dans sa langue maternelle, le variateur prenant en charge plus

de vingt langues. Le menu de réglage de la microconsole et

les assistants intégrés accélèrent la mise en service. Chaque

menu est dénommé clairement selon la fonction, par exemple :

moteur, rampes et limites. Le réglage de base se fait en

quelques minutes. Le menu des entrées-sorties (E/S) montre

la configuration du bornier et permet d’accéder rapidement aux

paramétrages avancés tels que la mise à l’échelle, le filtrage, la

temporisation ou la sélection des fonctions associées.

L'outil PC Drive Composer offre des fonctionnalités étendues

de surveillance des variateurs et d'adaptation des process.

La version de base du Drive Composer est disponible gratuitement

via le site web ABB. La version Drive Composer Pro

propose des fonctions avancées telles que des graphiques de

contrôle qui permettent aux utilisateurs de régler rapidement la

logique du variateur.

Hervé DEGUERRE

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

17

Maquette.indd 17 27/02/2015 01:34:55


Actualité

Protection >

Des lunettes aux applications… extrêmes

Aujourd’hui filiale du groupe Bushnell installée à proximité immédiate de Lyon, la

société Bollé, propriétaire des marques Bollé Safety et Bollé Tactical fabrique une

large gamme de lunettes et de masques de protection des yeux, adaptés aux besoins

de différents secteurs d’activité.

Habitué à rechercher des solutions pour prévenir les

risques inhérents à l’environnement du travail, cette

société qui lance quatre à cinq nouveautés par an, proposent

des solutions adaptées en ayant recours aux technologies

de pointe, sans sacrifier ni le confort de l’utilisateur, ni

l’esthétique en ayant notamment recours à des designs d’une

grande sophistication.

Première nouveauté de la cuvée 2014 dotée d’un design résolument

sportif, le modèle Rush+ reçoit un traitement exclusif

anti-rayures et antibuée certifié EN166 option K et N appelé

Platinum prenant la forme d’un revêtement permanent appliqué

sur les deux faces des oculaires et qui résiste au lavage

à l’eau et au savon. Les lunettes Rush+ qui reçoivent des

branches bicolores ultra-souples personnalisables, sont proposées

en versions incolore ou fumée. Une tresse élastiquée qui

se fixe sur les branches permet de convertir les lunettes Rush+

en protection imperdable.

Autre nouveauté recevant le traitement Platinum, le modèle Iris

bien que proposé en une seule taille, s’ajustent à toutes les

formes de visages grâce à un « nez » à mémoire de forme,

réglable en hauteur, en profondeur et en largeur. Le confort

est renforcé par une monture enveloppante et des branches

ergonomiques pivotantes pour un poids de seulement 28 g.

Hydrophobe, le modèle Hustler à branches enveloppantes est

équipé d’oculaires de teinte fumée ou flashée bleu intégrant un

filtre polarisant. Spécialement adapté aux activités en milieu

marin, ce modèle bloque 99,99 % des rayonnements ultraviolets

A et B. Le filtre polarisant contient des cristaux alignés qui

ne laissent passer que la lumière dite, utile. Il élimine l’éblouissement

dû à la réverbération de la lumière, améliore la perception

des couleurs, renforce la perception du contraste et du

relief. Tous ces effets additionnés réduisent considérablement

la fatigue visuelle.

Avec ses oculaires à filtre polarisant et ses matières hydrophobes, le

modèle Hustler est spécialement adapté aux environnements marins.

Design et sportives, les lunettes Bollé Safety Rush+ sont avant tout, un

outil de protection performant.

Dans la gamme Protection, les modèles Sphère et Cobra garantissent

une vision panoramique à 180° grâce à des oculaires

et des branches incolores. Les lunettes Cobra offrent

la possibilité d’intervertir les branches pivotantes avec une

tresse réglable et peuvent en option, être équipées d’un bord

en mousse. Pour sa part, l’écran facial Sphère est doté d’une

coiffe et d’un serre-tête réglable en hauteur et en profondeur

qui lui permet de s’adapter à toutes les morphologies. Dans la

même gamme figure encore l’écran facial Blast qui peut recevoir

en option une protection de visage.

Des produits conçus pour les forces de sécurité

La gamme Bollé Tactical qui à l’origine, s’adresse plus spécialement

aux forces armées et à la police, couvre d’autres

domaines d’application qui peuvent aussi intéresser les professionnels

de l’industrie. Par exemple, le modèle Sentinel certifié

STANAG 2920 et EN 172, offre une protection à la fois contre

la projection de fragments balistiques et contre les rayonnements

ultraviolets A et B. Il est proposé dans trois versions :

avec oculaires fumés traités Platinum contre la buée et les

rayures, flashés rouge et ESP (de l’anglais, Extra Sensory Perception),

traitement spécialement étudié pour filtrer la lumière

bleue éblouissante.

Toujours dans la gamme Tactical, le modèle Fury est proposé

dans un kit incluant des oculaires incolores, fumés et ESP avec

une paire de branches, le tout présenté dans un étui antichoc.

La certification STANAG 4296 garantit une protection contre

les impacts à moyenne énergie comme la résistance aux

chocs d’une bille d’acier de 6 mm de diamètre pesant 86 g et

lancée à 120 m/s.

Thierry PIGOT

18

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 18 27/02/2015 01:34:57


Actualités

Protection >

Des gants prêts

à l’épreuve de force

Rostaing, une entreprise française bicentenaire

est aujourd’hui l’un des leaders

mondiaux dans la conception et la fabrication

des gants techniques. Une toute

nouvelle gamme accroit la protection à

des niveaux rarement atteint…

Quiconque parcoure les allées d’une grande surface de

bricolage notamment au rayon jardinage, ne peut ignorer

que la marque Rostaing commercialise une large

gamme de gants pour le travail et les loisirs. Cette entreprise

familiale, créée à quelques kilomètres de Lyon en 1789 par

Jean Rostaing, est toujours dirigée par ses descendants qui ont

su faire évoluer leurs produits et transmettre le savoir-faire au fil

des générations. Aujourd’hui présente sur tous les continents,

cette société est non seulement l’un des leaders sur le marché

des gants et des mitaines de protection techniques mais c’est

également un expert qui maîtrise toutes les technologies de

conception et de production de l'ensemble de ses gammes.

En plus du cuir qui reste le plus souvent une base des produits

des gammes professionnelles, ce fabricant français ajoute des

matières comme l’Amara, un matériau synthétique souple et

résistant ayant l’aspect du cuir, le Zirnium, un concept de fils

à hautes ténacités spécialement conçu par le service R&D de

Rostaing pour résister aux coupures et aux déchirures, le néoprène,

le polyuréthane, etc.

Les gants Blacktactil et Blacktactil/O sont conçus sur un support

tricoté en fils de polyéthylène à haute ténacité et de fibres

composites en Zirnium/HPPE (de l’anglais high-performance

polyethylene) qui assurent un niveau de résistance aux coupures

élevé tout en préservant les capacités de préhension

et le toucher. Spécialement conçu pour l’industrie, le modèle

Blacktop allie le confort d’un gant lui aussi tricoté en Zirnium/

HPPE avec la longévité du cuir et la dextérité apportée par une

enduction en polyuréthane, pour apporter un niveau de protection

sûre, économique et durable dans les secteurs tels que la

tôlerie, la verrerie, la plasturgie, etc. Il offre un niveau de résistance

aux coupures de 33,4 Newton selon la norme ISO 13997

(5/5 selon l’EN 388).

Pour les conditions de travail dans le froid extrême, Rostaing a

aussi conçu un gant baptisé Coldcontrol. Imperméable et respirant,

ce modèle dispose d’un enveloppant de poignet allongé et

équipé d’une poche pouvant recevoir une batterie semblable à

celles équipant les téléphones portables. Elle permet d’alimenter

une résistance chauffante via un régulateur à trois positions

(min, medium et max) pendant environ 7 heures, soit sensiblement

une journée de travail. Les mêmes possibilités sont offertes

par le sous-gant chauffant référencé Warm4u qui lui, est

destiné à se glisser dans un gant de conception plus classique.

La sécurité n’est pas nécessairement ennemie de l’élégance

Visant le secteur de la défense et de la sécurité civile – marché

réputé difficile – le fabricant a lancé une nouvelle gamme

offrant un niveau de protection encore plus élevé qu’à l’accoutumé

tout en préservant une certaine élégance. Rassemblés

dans la famille « Opérations spéciales », on trouve les modèles

Fight-R et Fight-RK renforcés de coques rigides supérieures et

de renforts latéraux assurant une protection optimale contre les

chocs et une résistance élevée à l’abrasion. Le modèle Speeder

qui ressemble à un gant de moto, ajoute une protection

au niveau des poignets tandis que les gants SAP et Cliff ainsi

que les mitaines Linfit disposent de renforts qui les destinent

spécialement à ceux qui manipulent des cordes et des filins

en tension ou effectuent des descentes de sécurité en rappel.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

19

Maquette.indd 19 27/02/2015 01:34:58


Actualité

Protection >

Des vêtements spécifiques pour les zones ATEX

Après avoir lancé une gamme de vêtements de pluie adaptés pour les interventions

en zones à atmosphères explosives, la société Chatard étend cette collection.

Polos, gilets avec manches amovibles et parkas, déclinés

en coloris haute visibilité ou bleu marine, viennent

répondre à la demande des industries ayant des activités

en zones ATEX : pétrochimie, gaz, chimie, bois et papier,

agro-alimentaire et phytosanitaire, biotechnologie, etc.

Ces vêtement, issus de l’expertise de la société en matière

de vêtements multirisques, sont conçus et fabriqués avec soin

afin de garantir sécurité maximale, ergonomie, fonctionnalité

et confort. Les coupes sont étudiées pour assurer une protection

adaptée aux situations rencontrées en zones ATEX tout

apportant une certaine aisance de mouvement. Les tissus sont

antistatiques et ignifugés, les fermetures à glissière sont en

plastique injecté, les boutons pressions et les autres accessoires

sont en matériaux non conducteurs.

Les parkas Athena, bleue marine et Flavie à haute visibilité qui

sont en tissu imperméable et respirant avec doublure de propreté

en coton traité Pyrovatex, présentent des bandes réfléchissantes

en matériau retardateur de flammes et disposent de

poches multifonctions et de pattes d’accroche pour les instruments

et les détecteurs complétées d’une capuche dissimulée

dans le col montant et de poignets coupe-vent élastiqués à

l’intérieur des bas de manche.

Fabriqués dans les mêmes matières, les gilets avec manches

amovibles Alexis à haute-visibilité et Sacha, bleu marine disposent

d’une doublure chaude sur le corps et les manches.

Un kit de fixation permet de les adapter aux parkas Flavie et

Athéna.

La collection 2014 comprend encore les polos à manches longues

Andy pour la version à haute-visibilité et Lucas en bleu

marine fabriqués en jersey modacrylique et coton retardateur

de flamme et antistatique. Ils sont assemblés avec des coutures

plates anti-irritations et comme le reste de la gamme,

équipés de bandes réfléchissantes en matériau retardateur de

flammes.

20

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Tous ces vêtements sont conformes aux dernières normes

concernant la protection contre la chaleur et la flamme (EN

ISO 14116) et les propriétés antistatiques (EN 1149-1-5).

Maquette.indd 20 27/02/2015 01:34:59


Actualités

Traçabilité >

Diosafe,

l’étiquette inviolable

Déjà promoteur de solutions d’inviolabilité

avec les étiquettes Diosecure, Inotec

lance une nouvelle solution anti-contrefaçon

: l’étiquette Diosafe.

de la marque, avec logo, message d’information ou de mise

en garde, ce qui apporte un véritable moyen d’information sur

les produits identifiés. Lorsque le client se connecte sur le site

dédié pour vérifier l’authenticité de son produit à l’aide de son

smartphone, il accède à la base de données du fabricant ou

du distributeur qui peut alors – s’il le souhaite – lui adresser un

questionnaire pour connaitre ses préférences dans l’objectif à

terme de l'orienter vers d'autres produits, l’informer de l’existence

de services complémentaires, etc.

Inotec est une société en constante évolution qui procède à

de nombreux investissements. Elle s’est par exemple, équipée

récemment d’un laboratoire de tests sur matériaux et adhésifs

(climatique, mécanique, etc.), d’un système de pose d’implants

RFID à haute vitesse (jusqu’à 800/mn), d’un nouveau poste de

programmation des puces RFID aux standards EPC et d’une

ligne automatisée de vernissage d’étiquettes.

Erwan HOUEDIC

Fabricant européen de solutions d’identification et de traçabilité

par code-à-barres et puces RFID, Inotec propose

aujourd’hui le système de protection Diosafe, composé

d'une étiquette de sécurité tracé et traçable et d'un service en

ligne faciles à intégrer dans tout processus de fabrication, d’intervention

et de distribution.

L’étiquette Diosafe offre un double niveau de sécurité. Il y a

d’abord sa constitution qui prend la forme d’un adhésif inviolable

permettant de l’utiliser pour sceller un produit ou son emballage,

ce qui offre la possibilité de constater toute tentative

d'effraction. Le fait de retirer la couche supérieure de l'étiquette

est la preuve de sa manipulation. Ensuite, un code de sécurité

unique placé sous l’étiquette permet d’identifier la provenance

du produit. Le code de sécurité à vingt caractères peut être

scanné à l'aide d'un smartphone ou bien enregistré manuellement

dans l'application installée sur le terminal mobile ou sur

le site dédié, Diosafe. Le code de sécurité est alors comparé

avec les références présentes dans une base de données, ce

qui permet de savoir immédiatement si le produit marqué est

authentique. Ce code unique sera alors instantanément effacé

de la base de données et ne pourra plus être utilisé (s’il est

scanné à nouveau, il sera considéré comme invalide).

L'étiquette inviolable Diosafe est produite en fonction de la

spécificité des besoins de chaque client, que ce soit pour la

taille, la forme ou encore, le contenu. L’aspect graphique de

l'étiquette Diosafe est entièrement personnalisable à l’effigie

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

21

Maquette.indd 21 27/02/2015 01:35:01


LOCATION DE SURPRESSEURS ET

COMPRESSEURS AIR 100% EXEMPT D’HUILE.

Logiciels >

NavTrax, gestion et suivi

du matériel sur le Web

NavTrax, une application de gestion des

ressources et du matériel des entreprises

(enterprise asset management),

poursuit son développement avec une

nouvelle version 2.0.

Un problème sur la source d’air de votre process?

Nous vous livrons la solution en urgence!

Location d’une source en AIR 100%

exempt d’huile

A vos côtés 24h/24 7j/7

AIR 100% exempt d’huile (ISO class 0)

surpresseurs et compresseurs de location

24/7 SERVICE ET SUPPORT

06 08 98 68 38

Centre de location France

Numéro unique 06 08 98 68 38

cedric.borsani@aerzenrental.com

www.aerzenrental.com

En plus de faciliter la maintenance au travers de fonctions

de GMAO, ce logiciel permet de gérer les affectations

de matériels et les ressources allouées aux

projets. Il permet de connaître en temps réel, l’utilisation qui

est faite des équipements ainsi que de connaître leurs positions

et les opérations de maintenances programmées. Il est

possible d’adapter sur mesure, les fiches décrivant chaque

appareil ou chaque produit en fonction des nécessités spécifiques

du secteur d’activité au service duquel le logiciel est

déployé. Les collaborateurs et les intervenants peuvent être

informés de tous les événements en cours ou planifiés grâce

à un système de notification par courriel ou par minimessages

(SMS).

NavTrax intègre également un module de reporting pour

vous assister les utilisateurs dans l’optimisation de l’exploitation

et de la maintenance des équipements, permettant ainsi

une meilleure gestion et une réduction des coûts associés.

Du côté de l’interface-utilisateur, les écrans sont clairs et

intuitifs, ce qui facilite le déploiement opérationnel en réduisant

les temps de prise en main. Par ailleurs, NavTrax

ne nécessite aucune installation sur les postes de travail

puisqu’un simple navigateur suffit pour l’utiliser (Chrome,

FireFox, Internet Explorer, Safari, …). Il est possible d’accéder

à l’application de n’importe où et de manière sécurisée,

même avec une connexion à faible ou moyen débit (Wi-Fi,

3G/4G, etc.).

Les mises à jour sont gratuites et la formation des utilisateurs

est réalisée sur leur propre poste informatique, les rendant

aussitôt opérationnels. NavTrax a été créé en 2008 par

la société Jex (www.jex-it.fr), spécialisée dans le développement

d’applications Web pour les entreprises. Il est possible

d’assister à une démonstration de ses fonctionnalités sans

se déplacer en une trentaine de minutes, directement sur le

site de l’éditeur.

22

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Kiran LUMETT

Maquette.indd 22 27/02/2015 01:35:01


Logiciels >

Archipelia élargit la famille

des terminaux de codebarres

Un concentré de puissance

Le nouveau filtre à air

MANN+HUMMEL

Archipelia est une solution ERP déployée

et hébergée en SaaS (Software

as a Service) par Autarcia. Construite

sur un ensemble d’applications

conçues pour être exploitées au travers

d’Internet, elle s’enrichit d’un

module permettant de gérer tout type

de terminal permettant la lecture des

codes-barres.

La génération des ERP (de l’anglais, enterprise resources

planning ou en français, progiciels de gestion

intégrés) utilisables en tant que service logiciel

dématérialisé est encore peu répandue en France car elle

s’inscrit dans une évolution des modèles technologiques

et des modèles économiques de l’informatique professionnelle,

liés au cloud. L’arrivée d’applications interconnectées

quelle que soit le serveur physique sur lequel

elles sont déployées, modifie radicalement les possibilités

offertes aux entreprises dans la gestion de leurs données.

Basé sur ce modèle technologique, l’ERP Archipelia s’enrichit

d’un module connecté, baptisé TCBia et développé

pour la logistique. Le terminal de lecture de code-barres

est en effet, devenu en moins de deux décennies l'outil incontournable

en entrepôt pour lire et enregistrer des références

de produits, de colis, etc. Les versions de matériels,

de systèmes d'exploitation et de couches applicatives sont

à ce point devenues pléthoriques, qu’elles compliquent la

gestion du parc existant, l’interfaçage de multiples modèles

de terminaux avec le système de gestion d'entrepôts, etc.

La série de filtres à air ENTARON MANN+HUMMEL

est désormais disponible pour toutes les

applications allant de 7 jusqu’à 40 m3/min. Le

corps du filtre en plastique est léger, modulaire

et la solution parfaite pour les moteurs diesel.

L’ENTARON convient pour les environnements très

poussiéreux, et impressionne par sa très longue

durée de vie. La série complète, comprenant 8

produits, est une solution économique, capable

d’être installée dans des espaces réduits.

MANN+HUMMEL GMBH

Division Filtres Industriels

Immeuble Seine Défense,

33, Quai du Président Paul Doumer,

CS 20008, 92415 Courbevoie Cedex

Tél : +33 (0) 2 43 49 70 76, Fax : +33 (0) 2 43 49 80 97

Email: marketing.si@mann-hummel.com

www.mann-hummel.com

Avec TCBia, Archipelia propose un système de terminal

universel, temps-réel, utilisable en mode connecté ou déconnecté

et, bien sûr, relié à l’ERP. Grâce à la technologie

« full web », TCBia fonctionne sur tous types de périphériques

et sur tous types de systèmes d’exploitation, même

en cas de connexions Wi-Fi d’accès aléatoire (grands entrepôts,

chambres froides, etc.).

Kiran LUMETT

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636 23

Maquette.indd 23 27/02/2015 01:35:01


Lire, écouter, voir

La fièvre des particules

En salles à partir du 5 novembre, « La

fièvre des particules » est un éblouissant

documentaire qui retrace une formidable

aventure scientifique, une fantastique

aventure humaine et une incroyable aventure

technique pour laquelle il a fallu non

pas déplacer des montagnes mais… se

frayer un chemin dessous.

presque incalculable de

circuits électroniques tous

assemblés à la main pour

l’essentiel. Les champs

magnétiques qui permettent

d’accélérer les nuages de

particules au point qu’ils

parcourent l’anneau en seulement

89 µs, sont générés

par des électro-aimants à

supraconducteurs plongés

dans l’hélium liquide à une

température qui se rapproche

du zéro absolu. Plus

de 10.000 personnes de 100 nationalités différentes travaillent

pour le laboratoire européen pour la physique des particules

et quelque 100.000 ordinateurs sont nécessaires pour gérer

les données produites par les milliers d’expériences qui s’y déroulent.

Faut-il rappeler que c’est en son sein qu’a été inventé

le World Wide Web par le britannique Tim Berners-Lee, pour

que les physiciens puissent échanger les informations inhérentes

à leurs recherches respectives ?

« La fièvre des particules » est d’une certaine manière le plus

extraordinaire documentaire de tous les temps puisqu’il nous

entraîne à la poursuite de l’origine de l’Univers quelques infimes

instants seulement après le Big Bang.

« La fièvre des particules », titre original « Particule Fever »,

documentaire réalisé par Mark Levinson avec la participation

de Martin Aleksa, Nima Arkani-Hamed, Savas Dimopoulos,

Monica Dunford, Fabiola Gianotti et Mike Lamont, durée 1h39

L’histoire qui nous est contée, c’est celle du Large Hadron

Collider, connu sous l’acronyme LHC. C’est la

plus grande machine jamais construite, le plus grand

accélérateur de particules au monde et le plus puissant aussi

puisqu’il est capable de déplacer à une vitesse extrêmement

proche de celle de la de la lumière, la particule chargée la plus

stable et la plus massive qui soit : le proton. C’est grâce à cette

extraordinaire piste de course d’une longueur de 27 kilomètres,

que l’existence du boson de Higgs a pu être révélée. Cette

découverte qui démontre que la masse n’est pas une propriété

intrinsèque de la matière mais une mesure de ses interactions

avec le champ de Higgs, révolutionne notre compréhension

des origines de l’Univers.

Le documentaire « La fièvre des particules » nous entraîne

dans l'intimité de six scientifiques cherchant à démêler les

mystères de l'Univers. A travers leurs succès et leurs échecs,

nous découvrons donc la plus importante et la plus fascinante

avancée scientifique tournée vers l’observation de l'infiniment

petit. Au-delà de ses dimensions, le LHC est une prouesse

technique sans équivalent. C’est un assemblage d’un nombre

2020, où vont les industries

françaises du numérique

?

Le Groupe Prospective de l’Institut G9+ (www.g9plus.org)

a récemment publié un nouveau livre blanc intitulé «

2020 : où vont les industries françaises du numérique ?

» brosse un tableau clair, concis et remarquablement pertinent

des enjeux qui se dessinent pour les années décisives pour les

acteurs qui conçoivent, construisent et mettent en œuvre les

solutions de demain.

« Il n’y a pas besoin d’attendre 2020 pour affirmer que les industries

françaises vont devenir numérisées et internetisées,

intégrant le numérique dans leurs stratégies d’innovation, de

production et de distribution. Les réseaux, l’exploitation des

données, leur externalisation dans le cloud, la création de nou-

24

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 24 27/02/2015 01:35:06


Lire, écouter, voir

veaux services reposant sur les objets connectés, ou encore la

mise à disposition des algorithmes et des API seront au cœur

de cette évolution industrielle, reposant sur des modèles économiques

de plateforme » indique Benoît Thieulin en préambule.

A partir de trois conférences de haut niveau : l’industrie française

du logiciel face aux défis du cloud qui s’est déroulée en

2012, les SSII, atout majeur ou maillon faible de notre économie

numérique et opérateurs Télécom, dinosaures ou mutants

qui se sont déroulées en 2013, le cycle prospective publie ce

livre blanc qu’il faut télécharger sans attendre pour comprendre

les clés destinées à tous les acteurs de l’écosystème pour

transformer les chaînes de valeur de la filière numérique, les

réinventer afin de soutenir la compétitivité au sens large.

« 2020 : où vont les industries françaises du numérique ? »,

sous la direction de Valentine Ferreol, Livre blanc, 44 pages,

téléchargement gratuit

Donner du sens et réussir

le changement

la richesse et l’expression de la vie.

L’auteure, Laurence Baranski est coach de dirigeants et conseil

en pilotage de la transformation. Parallèlement à ses interventions

au sein d’entreprises et d’institutions, elle s’implique dans

des dynamiques citoyennes. À travers ses lectures et rencontres,

elle s’est initiée aux sciences contemporaines.

« Le manager éclairé »,Laurence Baranski, éditions Eyrolles,

244 pages, 28 euros

Le chef de projet, un véritable

manager

Dans l'objectif de mener à bien différents projets, il faut

préparer, planifier et piloter toutes les étapes avec le

plus grand soin. Mais, en plus de l'aspect technique, il

faut encore en maîtriser l'aspect humain car la réussite dépend

avant tout des hommes et des femmes qui y contribuent.

Quels outils mettre en œuvre pour accompagner son équipe ?

Tous les acteurs économiques

et sociaux

s’accordent sur

l’inéluctabilité de profonds

changements et même de

transformations radicales.

Les dirigeants et les managers

ont la responsabilité

de donner du sens à ces

changements, d’en fixer les

orientations, et de réunir les

conditions qui permettront

de garder le cap.

Dans ce contexte inédit,

piloter le changement relève d’une approche globale et systémique

qui doit prendre simultanément en compte les dynamiques

de changement au niveau de la personne, du groupe

et de l’entreprise.

À la lumière des sciences de l’Homme, du management et de la

complexité, un ouvrage qui pour la première fois, propose des

méthodes opérationnelles et des grilles de décodage. Il éclaire

dans un style concret et vivant, la réflexion et l’action. Il resitue

le rôle essentiel et la place irréductible de la personne dans

toute organisation. Enfin, il nous invite à observer le changement

sous son angle le plus incontournable et le plus naturel :

De quelle manière comparer ses pratiques pour être plus efficace

? Comment gérer les personnalités difficiles ? Comment

développer son potentiel et celui de ses équipiers ?

En s'appuyant sur une méthodologie en huit étapes, illustrée

de nombreux schémas et de documents à personnaliser, l'auteur

explique comment mobiliser, impliquer et motiver tous les

acteurs pour atteindre l'objectif fixé. Il détaille comment établir

des relations positives,

révéler les potentiels et

dénouer les situations

conflictuelles à l'aide

d'une approche simple

et pragmatique qui repose

sur des principes

essentiels adaptables à

tous types de projets.

« Management

d’équipe projet », Yves

Sotiaux, Editions Gereso,

261 pages, 25

euros

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

25

Maquette.indd 25 27/02/2015 01:35:08


Dossier GMAO

Management >

La GMAO, organiser les flux de travail de la maintenance

Pour nombre d’observateurs, la gestion de la maintenance assistée par ordinateur

(GMAO) est un secteur de l’informatique promis à des évolutions technologiques majeures.

Mais c’est aussi et avant tout, un outil de communication et de collecte d’informations

sur une activité fondamentale pour l’entreprise.

Le principal problème qui peut concerner le technicien et

plus généralement, tous les intervenants liés à la maintenance,

c’est d’agir hors de la vue des flux organisant

le travail au sein de l’entreprise. C’est d’autant plus vrai que

certaines des opérations réalisées pour maintenir l’appareil

industriel se déroulent sans avoir été prévues. De surcroit,

nombre d’interventions de maintenance sont de courte durée,

dix à quinze minutes, souvent moins… Pourtant, même pour

changer le plus banal des fusibles, il faut identifier le panneau

électrique concerné, sélectionner le composant de remplacement

adapté, se rendre sur place, changer l’élément défectueux,

non sans avoir contrôlé que la source du problème

n’est pas ailleurs… A la seconde où le circuit électrique va

redémarrer, personne ne se souviendra de la crise qui vient

d’être évitée.

La clé qui permet de suivre l’activité de maintenance, c’est le

bon de travail idéalement et indissociablement lié à l’existence

d’un rapport final d’intervention. C’est ce qui permet d’une part

de constater la réalité des interventions de maintenance et de

faire que ces dernières s’insèrent dans l’organisation des flux

de travail.

Ne jamais intervenir gracieusement

Une équipe qui accepte d’intervenir sans qu’un bon de travail

soit émis se trouve dans la situation d’un dépanneur qui

interviendrait gratuitement. En imaginant que cette équipe soit

sous dimensionnée, elle aggrave ainsi considérablement sa

situation puisqu’il n’existe alors aucun moyen de tracer ses

interventions, pas plus que les conditions dans lesquelles

elles sont réalisées.

La première fonction d’une solution de GMAO, c’est de

mémoriser les actions effectuées pour ne rien oublier des

dizaines, centaines voire, milliers de tâches qu’elles soient

remarquables ou insignifiantes qui concourent à la maintenance.

Il s’agit d’une part, de savoir combien coûte réellement

les équipements composant l’appareil industriel en prenant en

compte leur entretien. Mais il s’agit aussi de mieux mesurer

le coût et l’organisation des équipes de maintenance pour par

exemple, identifier un sous-effectif ou un sous-équipement

lorsque les délais entre le signalement d’une anomalie et l’intervention

qui la corrige s’allongent.

Avant toute autre fonction, un logiciel de GMAO est un outil

qui permet à différents acteurs de communiquer d’une manière

standardisée, n’importe quand... Il permet d’enregistrer

des traces de cette communication sous la forme de documents

de travail afin que les tâches auxquelles il s’applique

ne soient pas oubliées et qu’elles puissent ultérieurement être

tracées ou analysées. On peut identifier deux origines principales

qui concourent à alimenter le flux des interventions de

maintenance supervisées par la GMAO.

Il y a évidemment la maintenance préventive, faites de visites

périodiques, de remplacements programmés d’éléments (roulements,

tampons, relais, etc.) et d’entretien courant (graissage,

vidange, purge, etc.). Et il y a bien sûr les incidents

signalés qui peuvent provenir d’une constatation fortuite (bruit

ou vibration audibles, trace de fuite, etc.) ou d’une surveillance

soit humaine (inspection périodique, check-list, etc.),

soit instrumentale (franchissement d’un seuil, absence d’un

signal, etc.) avec une alerte relayée par transmission numérique

directe vers la solution de GMAO.

Une solution de GMAO est donc bien la base de données où

sont enregistrées toutes les informations relatives à la maintenance

qu’elle soit, préventive ou curative. Mais c’est aussi,

une source d’analyse par croisement des données récoltées

qui permet, en ayant recours à des outils intégrés ou non,

d’intelligence économique, d’optimiser les coûts en adapter le

rythme des interventions préventives, en étoffant les équipes

voire, en modernisant et en élargissant la panoplie du matériel

et des services mis à leur disposition.

Thierry PIGOT

26

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 26 27/02/2015 01:35:10


PROCESS INDUSTRIEL

Besoin de

louer ?

Maintenant,

il y a Carrier.

Assistance 24h/24 – 7j/7

Disponibilité immédiate

Une expertise et un devoir

de conseil constructeur

Surveillance à distance

des machines installées

Etude gratuite sur site

Location courte et longue

durée

Une panne immobilise votre production, vous avez besoin de complément de puissance

pour une période donnée, vous avez planifié l’arrêt de vos machines pour maintenance

mais la production doit être maintenue, ou vous souhaitez remplacer une machine sans

investissement lourd et aussi étalé dans le temps...

Carrier a pour chaque situation une réponse à vous apporter.

La location, notre seconde vocation

www.carrierrentalsystems.fr

0800 59 50 10

- Crédit photo : Thinkstock.

CARRIER_AnnoncePresse190x270.indd 1 27/08/14 17:25

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 27 27/02/2015 01:35:11


Le Beamex MC6 - bien

plus qu’un simple calibrateur

Ecran tactile couleur 5.7” avec une interface conviviale. Léger, robuste (IP65)

et batterie longue durée. Un appareil, cinq modes opérationnels: mesure,

calibrateur, calibrateur de documentation, enregistreur et communicateur integral

multi-bus. Pression, électrique, température et fréquence. HART, Profi bus PA,

Foundation Fieldbus H1. Intégration au logiciel de métrologie pour une gestion de

vos étalonnages sans papier.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

www.beamex.com

info@beamex.com

Beamex S.A.S.

253 Boulevard de Leeds

59777 Lille

FRANCE

Tel: +33 (0)3 28 53 58 27

Fax +33 (0)3 28 53 57 50

Email: beamex.fr@beamex.com

Web: www.beamex.com/fr

Maquette.indd 28 27/02/2015 01:35:13


Dossier spécial GMAO

Management >

Carl Software, un précurseur devenu leader

Parmi les nombreux éditeurs de solutions de gestion de maintenance assistée par

ordinateur (GMAO), Carl Software est tout à la fois un précurseur et un acteur de tout

premier plan pour ce qui concerne les évolutions technologiques de ce secteur de

pointe en matière de progiciels.

Eric Bonnet, l’actuel Pdg et créateur en 1985 de la

société Carl International aujourd’hui connue sous le

nom de Carl Software, n’est autre que le développeur

d’origine du tout premier logiciel de GMAO digne de ce nom

édité en France. Au fil des évolutions successives, ce qui est

aujourd’hui devenu sous la dénomination Carl Source 4, une

gamme complète de progiciels, constitue l’une des solutions

les plus complètes qui soient pour planifier, organiser et gérer

la maintenance en tant qu’activité stratégique mais aussi gérer

les actifs des entreprises au point de mordre sur les platesbandes

des progiciels dits, EAM (de l’anglais, enterprise asset

management).

m

Carl Software est numéro un en France et jouit d’une position

de premier plan sur ce marché au niveau international. L’éditeur

entretient une interaction forte avec ses clients au travers

notamment, d’un club d’utilisateurs.

Le moteur applicatif est proposé en quatre déclinaisons :

Smart, point d’entrée dans la solution qui s’adresse aux petites

entreprises alliant la facilité de mise en œuvre à un faible

coût, Expert qui cible les services de maintenance de taille

moyenne, Enterprise qui convient aux projets des entreprises

de taille intermédiaire (ETI) fédérant un grand nombre d’utilisateurs

avec ou sans adaptation au système d’information

déjà en place et enfin, Corporate, solution dédiée aux grandes

entreprises disposant de nombreux sites éventuellement disséminés

dans plusieurs pays.

Si les déclinaisons permettent de trouver une solution adaptée

à la taille de chaque type d’entreprise, les versions s’adressent

à un groupe de métiers précis. Carl Source Factory concerne

les équipements de production et de manutention, les équipements

techniques spécifiques tels que les appareils de

mesure, de comptage ou de contrôle...), etc. Carl Source Facility

s’adresse aux métiers du tertiaire permettant d’aborder

la maintenance des bâtiments industriels, des bureaux, des

établissements recevant du public (surfaces de vente, communautés

urbaines, chambres de commerce, aéroports, etc.) et

les utilités associées. Bien sûr, Carl Source Transport intègre

toutes les fonctionnalités et les dispositions adaptées à la

gestion de tout matériel roulant et des installations fixes voire

mobile, qui cible le monde du transport public ou privé. Et pour

terminer, Carl Source Santé aborde dans un sens très étendu

toutes les problématiques concernant les hôpitaux publics, les

© ADBM Blazquez

cliniques privées, les établissements de convalescence, les

maisons de retraite et plus généralement toutes les résidences

médicalisés.

Souplesse, performances et adaptabilité de l’open

source

Si les précédentes versions de la suite GMAO de Carl

Software fonctionnaient selon le modèle client-serveur sous

des plateformes propriétaires, Carl Source 4 est une application

qui s’appuie sur les standards de l’Internet comme HTML5

pour banaliser l’accès à partir d’un navigateur tel que, Internet

Explorer, Firefox ou Chrome. Fini donc, le déploiement d’un

programme spécifique sur chaque poste de travail.

L’entreprise peut aussi profiter de la souplesse, de la réactivité

et la couverture communautaire qui entoure les solutions libres

de la mouvance open source puisque Carl Source 4 est écrit

en Java et s’exécute le moteur JBoss Application Server.

Cet ensemble peut s’exécuter sur un système d’exploitation

Linux (Debian, Red Hat, etc.) équipé d’un serveur de bases de

données PostgreSQL libre de droit. Il peut encore être déployé

sur un serveur Unix ou Windows Server 2008 associé à une

base de données Oracle ou SQL Server voire, la déclinaison

gratuite SQL Server Express.

Pour en finir avec cette ligne technique, Carl Source 4 dispose

d’interfaces d’import-export de données via les protocoles

http/https ou ftp/ftps, permettant d’exploiter toute source

ou destination, acceptant les formats XML (eXtended Markup

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

29

Maquette.indd 29 27/02/2015 01:35:13


Dossier spécial GMAO

d’accès réseau. La représentation graphique des installations

et des équipements est un aspect important de l’ergonomie.

Carl Source 4 peut importer et apporter des vues détaillées

sous la formes plans de situation, de plans des bâtiments,

de découpes étage par étage voire de projection 3D avec la

possibilité de visionner directement des fichiers Autocad ou

de s’interfacer avec des applications externes comme des

systèmes de cartographie.

En sélectionnant un équipement dans une liste, il est possible

de visualiser sa position dans un plan Autocad ou dans un

document et il en sera de même avec une tâche en cours, une

alerte, le signalement d’une dérive sur un appareil de mesure,

etc.

Interconnexion et mobilité

© ADBM Blazquez

Language) et CSV (fichier délimité à séparateur de champs).

Ecran d’accueil, navigation et personnalisations

L’une des souplesses les plus appréciables offertes par la

solution de GMAO de Carl Software, réside dans la possibilité

de personnaliser l’écran d’accueil. Outre la barre d’icônes qui

permet une navigation intuitive au sein des fonctionnalités du

produit, l’utilisateur peut disposer d’un tableau de bord composé

d’indicateurs graphiques et chiffrés adaptés à sa fonction

et ses responsabilités. Carl Source étant nativement prévu

pour gérer plusieurs sites ou différentes sociétés, chaque

utilisateur ne pourra cependant visualiser que les données qui

le concernent.

En adaptant les écrans de recherche ou de saisie, les rapports,

le logiciel acquière des spécificités qui pourront être rattachées

à un utilisateur ou à un groupe, permettant de moduler

la présentation de l’information, notamment par une mise

en forme dynamique des données (couleurs, champ invisible

ou obligatoire, etc.). Une fonctionnalité permet de modifier

certains mots-clés partout dans l’application, autorisant une

adaptation rapide à la terminologie propre à chaque entreprise.

Grâce à la gestion de documents intégrée, il est possible d’associer

tout type de fichiers (texte, tableau, plan, photo, etc.)

à n’importe quel objet (équipement, article, demande d’intervention,

etc.). L’administration de ces documents peut être

assurée par Carl Source au sein de sa propre bibliothèque

pour être stockés de manière centralisée sur le serveur ou

simplement référencés par un lien hypertexte ou un chemin

Carl Source 4 apporte aussi la possibilité d’une intégration

poussée en relation avec les documents issus des organismes

de contrôle. Qu’ils soient émis par les bureaux Apave,

Dekra, Socotec ou Verita, il est possible de télécharger automatiquement

les rapports de contrôle depuis le serveur du

bureau d’inspection, en s’appuyant sur une trame standard

pour les importer directement dans la GMAO. Les données

qu’ils recèlent sont alors enregistrées et les non-conformités

peuvent générer automatiquement si l’utilisateur le souhaite,

des demandes d’intervention ou de suivi des installations,

appareils ou équipements concernés.

S’agissant de l’interaction avec le serveur de Veritas, Carl

Source dispose d’un connecteur bidirectionnel. Au chargement

du rapport, il est possible de vérifier la qualité de l’information

enregistrée et s’il y a lieu, de retourner une notification

signalant qu’une erreur a été identifiée (ex. : ID d’équipement

erroné). L’inspecteur à l’origine du contrôle peut alors corriger

son rapport.

L’une des pièces maîtresses pour la conduite des interventions

sur le terrain, prend la forme de l’application Carl Touch

compatibles avec les smartphones et les tablettes fonctionnant

sous Android. Il ne s’agit pas d’un portage de Carl

Source mais bien d’une application totalement repensée pour

tirer parti des fonctions de la GMAO en situation de mobilité

sur un écran forcément moins confortable que celui d’un PC.

L’affichage, la distribution des informations et le fonctionnement

de l’interface a été réinventée pour exploiter les possibilités

de l’écran tactile. Au final, l’agent qui se déplace sur le

terrain dispose d’une application adaptée aux difficiles conditions

d’utilisation qu’il rencontre sur site.

Carl Touch tire parti de tous les équipements intégrés aux terminaux

mobiles. L’intervenant pourra lire un QR Code avec

l’appareil photo de son smartphone pour identifier un équipement

et charger les données qui le concerne (historique de

30

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 30 27/02/2015 01:35:15


Dossier spécial GMAO

l’équipement, planning d’intervention programmée, etc.). Arrivé

à pied d’œuvre, l’intervenant pourra communiquer directement

avec l’émetteur de la demande, joindre une un service

d’assistance ou encore, demander un supplément d’information

via le réseau de transmission de données, s’il est présent.

L’intervenant pourra remplir le rapport de fin d’intervention en

utilisant la reconnaissance vocale et le documenter en y joignant

une photo ou une vidéo prise immédiatement sur place.

Les données afférentes à la demande d’intervention et les informations

qui s’y rapportent ainsi que le rapport qui en résulte

pourront être stockés dans la mémoire du terminal Android et

synchronisés immédiatement ou ultérieurement en cas d’absence

de connexions utilisables sur site.

Retour vers le futur…

Parmi les évolutions attendues, l’application de GMAO Carl

Source devrait s’ouvrir plus largement à l’internationalisation

par les langues et les écritures mais aussi, en supportant un

plus grand nombre de devises. Cal Source – et non plus seulement,

Carl Touch – pourrait aussi voir son interface céder aux

charmes de l’écran tactile pour une interaction repensée sur

PC comme sur tablettes.

Du côté de Carl Touch devraient naître de nouveaux usages

comme une interaction plus poussée du terminal mobile avec

les conditions rencontrées dans les nouveaux locaux traversés.

Il serait par exemple, envisageable que la lecture d’un

code-barres ou la détection d’une puce NFC, déclenche des

opérations de contrôle d’accès, de mise en relation avec un

interlocuteur sur place ou dans un centre de commande…

autant de possibilités qui n’étaient encore que l’apanage du

cinéma d’action, il n’y a pas si longtemps.

Thierry PIGOT

Carl Source au cœur de la maintenance

de Bordeaux Mérignac

L’aéroport de Bordeaux Mérignac (ADBM) fait partie

de ces infrastructures dont les dimensions donnent

vite le tournis. Le site s’étend sur 672 ha, dont 70 %

de zones herbeuses (470 ha) et 95.000 m² dans les

bâtiments. Ses deux pistes de 3.1 km et 2,41 km se

repèrent de jour comme de nuit grâce à quelque 1.200

feux de balisage.

Les services de l’ADBM et la centaine de clients locataires

(compagnies aériennes, commerces, fret, transitaires,

services de la police et des douanes, etc.) se

partagent à parts égales, les 1.500 locaux des Hall A

et B, de l’aérogare à services simplifiés Billy et de la

jetée ibérique.

Rendre un service technique et commercial proche de

la perfection, impose une surveillance accrue et un

suivi rigoureux des équipements du Contrôle bagages

de soute (CBS), du Poste d’inspection filtrage (PIF)

du système d’enregistrement et d’embarquement

(Crews), des passerelles et du système de traitement

des bagages. La moyenne mensuelle des temps d’arrêt

cumulés sur trois ans, n’est que de 20h/mois, soit

96 % de disponibilité et l’ADBM n’a enregistré dans le

même temps que 45 retards pour 25.000 départs, soit

moins de 2/1.000e.

Pour assurer sa mission, la maintenance qui compte

46 personnes, couvre au minimum l’amplitude horaire

des vols soit de 5 h à 23h et demeure mobilisable

le reste du temps. Le Poste de contrôle technique,

sécurité et sûreté (PCTS) assure une veille 24h/24 et

coordonne les opérations de maintenance.

La mise en service de la GMAO en 1999 a joué un

rôle essentiel pour l’obtention de la certification ISO

9001 deux ans plus tard. La mise en place de l’outil a

apporté l’expertise nécessaire pour améliorer la planification

des interventions, la fiabilité et de la disponibilité

des équipements, la gestion des stocks ou encore,

la traçabilité des équipements.

Les données issues de la GMAO, agrégées à des

données externes (nombre de passagers, de bagages,

de retards, etc.) alimentent les indicateurs des

tableaux de bord. D’autre part, l’aéroport est soumis

à de nombreuses obligations de contrôle réglementaires.

L’organisation du suivi de ces derniers avec la

GMAO permet de n’avoir qu’un seul point de réception

des rapports.

© ADBM Blazquez

Par des échanges de données avec le système de

géolocalisation Artémis qui assure le suivi de tous les

véhicules se déplaçant sur et à proximité des pistes,

la GMAO permet d’organiser les opérations d’entretien

et de réparation de tous les équipements (signalisation,

balisage, éclairage, système de surveillance,

entretien et déblaiement des pistes et des voies de

circulation, etc.).

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

31

Maquette.indd 31 27/02/2015 01:35:17


Dossier spécial GMAO

Management >

Altair Enterprise :

l’Internet des objets, avenir de la GMAO

En plus d’apporter tous les outils classiques qu’un service de maintenance est en

droit d’attendre d’une solution de GMAO, Altair Enterprise ajoute une intégration

poussée des terminaux mobiles tels que les smartphones, la possibilité de recourir

à la 3D pour représenter les installations ou encore la collecte automatique de

mesures à partir d’appareils connectés à l’Internet des objets.

La première grande révolution de la gestion de maintenance

fut son informatisation rapide à compter des

années 1980 et l’émergence des premières GMAO.

Pendant près de vingt ans, les logiciels de maintenance ont

conservé une architecture relativement stable, reposant sur un

ou même, plusieurs « clients lourds » et un serveur centralisant

les données.

Au début des années 2000, alors que la première bulle Internet

se dégonfle, la maintenance n’a pas encore expérimenté la

grande révolution du monde connecté. C’est dans ce contexte

que la GMAO Altair a été conçue, ambitionnant d’apporter à

la maintenance la révolution du monde connecté, du web 2.0

vers l’internet des objets.

A l’instar des principales solutions du marché, Altair Enterprise

propose tous les outils de gestion de maintenance curative

usuels (demande d’Intervention, bons de travail, pointage…)

mais aussi de nombreuses fonctionnalités avancées de maintenance

préventive (gammes d’opération avec points de mesure,

rondes programmables, déclencheurs de maintenance

conditionnelle, grand arrêt, etc.).

Afin de répondre aux problématiques plus complexes, gravitent

autour des outils de gestion de la maintenance, un module de

gestion des achats et des stocks de pièces et d’articles ainsi

qu’un module de gestion QHSE complet (document Unique,

EPI, évaluation des risques…).

Enfin, la GMAO Altair est aussi déclinée dans une édition SAV

dédiés aux professionnels de l’après-vente et aux autres prestataires

de maintenance, intégrant à la GMAO, les outils de

gestion de relation client comme les appels, les devis, les facture

ou les contrats.

Cette offre fonctionnelle diversifiée permet de répondre de

façon standard à neuf projets sur dix (statistiques réalisées

en interne pour l’année 2013) et réduit au minimum le recours

aux développements spécifiques, source habituelle de surcoût

important sur les projets GMAO les plus ambitieux. L’efficacité

des outils et la réduction de leurs coûts sont ainsi les deux

éléments-clés permettant de faire de la GMAO, un outil véritablement

rentable pour les entreprises qui l’utilisent.

Trois leviers d’efficience de la GMAO Altair Enterprise

Le premier poste de dépense lors du déploiement d’une GMAO

à client lourd est rarement l’achat du logiciel en lui-même, mais

bien souvent, le temps facturé, passé par les intégrateurs et

formateurs sur site.

En limitant l’installation réelle du logiciel GMAO au seul serveur,

la technologie web d’Altair Enterprise permet de réduire

drastiquement ce poste de dépense superflue, tout en permettant

à l’éditeur d’allouer plus de ressource au développement

32

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 32 27/02/2015 01:35:19


Dossier spécial GMAO

et à l’innovation. De plus, la connaissance et la pratique quotidienne

du web par l’immense majorité des intervenants, rend

la prise en main du logiciel plus simple ; ce qui, combiné à

l’aide contextuelle en ligne, permet de réduire également les

temps de formation nécessaires.

Partant, il est aujourd’hui possible de déployer cette GMAO

et de former le personnel en deux jours, parfois exécutables

à distance, là où une solution classique nécessitait souvent

plusieurs semaines de prestation, facturées sur site.

Enfin, si le client opte pour la GMAO en location – déployée

dans un cloud privé – il s’affranchit alors de la charge d’exploitation

d’un serveur local ainsi que du coût d’achat des licences,

réduisant de 30 % à 50 % en moyenne le coût nécessaire à la

mise en place de la GMAO.

Une utilisation intelligente des indicateurs pour des

actions ciblées

Les logiciels de GMAO sont capables de consigner une masse

impressionnante d’information et d’en extraire toute sorte

d’indicateurs de performance : MTTF, MTBR, ainsi que des

dizaines d’acronymes plus ou moins connus et utiles.

Dans la GMAO Altair Enterprise, une réflexion poussée a été

menée sur la capacité du logiciel à présenter à chaque utilisateur

la donnée la plus pertinente, celle qui lui permettra d’agir

de la meilleure des façons : un nombre important d’ordres de

travaux en retard ici, la fiabilité d’un équipement en baisse

là, etc. En aidant le responsable maintenance à allouer aux

mieux ses ressources de travail, Altair Enterprise contribue à

augmenter fortement l’efficience de la maintenance et donc, à

maximiser à la fois la sureté et la productivité des installations.

Éric Frêne, responsable technique du Centre hospitalier de

Pont-Saint-Esprit, commente : « la GMAO Altair dispose d’une

bonne ergonomie, offrant la possibilité de personnaliser les

écrans afin de coller au plus près de notre façon de travailler.

Le tableau de bord nous offre en temps réel une vision limpide

de l’état de notre maintenance. L’arborescence de l’installation

nous permet ensuite d’arriver rapidement à l’emplacement ou

à l’équipement que l’on recherche. »

Impensable il y a 20 ans, la banalisation des terminaux mobiles

communicants est devenue une évidence pour nombre

d’entre nous au quotidien : consulter un horaire de train, accéder

à son compte en banque ou calculer le temps d’un trajet à

l’avance, n’aura jamais été aussi facile qu’avec un smartphone

en poche.

Altair Enterprise développe pour les professionnels de la maintenance

des applications mobiles pensées pour apporter un

gain réel sur le terrain. Il est possible par exemple, d’accéder

à l’historique, à la documentation ou à l’en-cours d’un équipement

en flashant ou en photographiant un simple code-barres

placé à proximité. Il est également possible de consigner sur

place une opération de maintenance mineure en une poignée

de secondes, évitant un fois de retour au bureau, de perdre un

temps précieux à expliquer au logiciel que l’on a changé une

ampoule quand on n’oublie pas tout simplement...

Continuer à développer et innover pour le métier

Les applications industrielles de ce que l’on appelle le Web

3.0 ou l’Internet des objets, sont déjà là. Après avoir été la première

GMAO du marché à proposer un module de navigation

3D dans les installations, Altair Enterprise est déjà en passe

de concevoir les fonctionnalités et les applications futures qui

révolutionneront à nouveau le métier de la maintenance.

La GMAO dispose notamment de divers connecteurs logiciels

pour exploiter en temps réel, les données issues d’appareils

de mesures, sans fils autonomes. Cette avancée permettra

demain aux installations industrielles les plus modestes, de

disposer d’une supervision performante et directement intégrée

à la GMAO, avertissant les équipes de maintenance de

la moindre anomalie de température, de tension, de pression,

etc.

On peut aussi mentionner les recherches menées aujourd’hui,

en matière de réalité augmentée qui, dans un futur proche,

permettrons aux techniciens de maintenance de voir à travers

les obstacles et de localiser plus rapidement les équipements

isolés derrière des cloisons ou au cœur de machineries complexes.

Chaque innovation de la GMAO place ainsi au cœur de sa démarche

la recherche l’accroissement de l’efficience, de l’efficacité

et de la rentabilité des services de maintenance, afin de

contribuer à l’amélioration de la compétitivité des entreprises,

de participer proactivement à la sureté de leurs installations et

donc, à de la pérennité de leur activité.

Mathieu KUTAK, responsable marketing,

communication & design, DSDSystem

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

33

Maquette.indd 33 27/02/2015 01:35:19


Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 34 27/02/2015 01:35:19


Dossier spécial GMAO

Management >

Sage 100 gestion de production i7

S’appuyant sur une excellente connaissance des besoins en matière d’outils de gestion

informatiques adaptés aux besoins des PMI-PME, l’éditeur Sage adresse désormais les

activités industrielles. Sa solution prend la forme d’une gestion de la production qui

intègre la maintenance.

Depuis plus de trois ans, l’éditeur spécialisé dans les logiciels

de gestion Sage a lancé Sage 100, une gamme

de produits tournés vers les activités industrielles en

s’adressant en priorité au PMI. Cette gamme comprend une

gestion de production assistée par ordinateur (GPAO) qui intègre

un module dédié à la GMAO.

La première raison de ce choix part du constat que les PMI

ont impérativement besoin d’un outil qui fasse le lien entre la

production et la maintenance. Cette intégration permet un pilotage

en temps réel de la production et de la maintenance à

partir d’un tableau de bord unique que l’équipement soit en

production, en arrêt ou en maintenance. Le tableau de bord de

pilotage des machines permet aussi au responsable de la production

de déclencher une opération de maintenance curative

dès qu’un problème survient.

La maintenance impacte évidement le coût de revient de l’outil

de production. L’intégration GPAO – GMAO permet de répercuter

immédiatement les charges financières découlant de la

maintenance tant prédictive que curative, qui participent au

calcul du TCO (total cost of ownership) des machines. Il est

ensuite par extension possible, d’impacter les coûts de la production

elle-même et de prendre des décisions quant à l’évolution

du parc des machines.

Intégration poussée des coûts liés aux différentes

maintenances

Le module GMAO intégré à Sage 100 dispose de fonctions

qui permettent d’établir un calendrier de maintenance préventive,

de gérer les stocks de pièces de rechange en fonction

des interventions et de leur rythme mais aussi, de déclencher

au besoin, la commande d’une intervention réalisée par un

prestataire extérieur en tenant compte, là encore, des besoins

éventuels en matériel et en équipements.

Le module GMAO dispose de ses propres tableaux de bord.

La maintenance préventive est suivie à la fois en terme de

planning à venir mais aussi, au niveau des interventions déjà

effectuées sur l’année écoulée en tenant compte de leur coût

de revient (opérateurs, pièces détachées et éventuellement

pertes de production). Le tableau de bord des maintenances

curatives recèle les mêmes données. Il est donc possible à

tout moment de comparer les coûts inhérents au préventif et

au curatif, de comparer dans le temps si les interventions imprévues

sont en augmentation et calculer le rapport des coûts

de chaque type de maintenance. Ces informations peuvent

être traitées de manière globale pour l’ensemble d’une chaîne

de production ou au contraire, machine par machine de façon

à permettre l’identification de faiblesses particulières.

Pour faciliter son déploiement, cette application de GPAO

fonctionne sous la plateforme Windows Server de Microsoft,

enregistrant toutes les informations tant de la production

que de la maintenance dans une base de données gérée au

moyen de Microsoft SQL Server que chaque utilisateur exploite

au moyen d’un client « propriétaire ». L’intégration des

données issues de la production et de celles procédant de la

maintenance dans un seul et même réservoir d’informations,

apporte une certaine sécurité à des entreprises qui n’ont pas

nécessairement les moyens nécessaires pour mener une analyse

poussée du fonctionnement de leurs ressources informatiques.

La GPAO – GMAO, Sage 100 revient à 140 euros par utilisateur

et par mois dans une formule sans engagement qui

permettra par exemple, de tester l’intérêt de cette solution

pendant quelques mois. Il est aussi possible d’acquérir une

licence d’exploitation au prix de 1.200 euros par utilisateur.

Thierry PIGOT

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

35

Maquette.indd 35 27/02/2015 01:35:20


pub-2014.ai 3 15/10/2014 10:55:57

C

La GMAO mobile, partout

M

J

CM

MJ

CJ

CMJ

N

Technologie Full Web native

Simple à utiliser

Rapidement opérationnelle

Optimisée par métier

Mobile (internet, 3G, 4G...)

Maintenance préventive

Maintenance curative

Pièces détachées, achats et stocks.

Suivi et réduction des coûts

Gestion des clients et management SAV

La GMAO mobile et tactile

Mode connecté et hors-ligne

MAJ par notification push

Réseau local (WiFi...) ou public (3G, 4G...)

Personnalisation par utilisateur, métier, etc.

Altair

Enterprise nous a séduite

par son ergonomie et sa convivialité :

un enfant s’

y retrouverait !

www.altair-enterprise.fr/mobile

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

www.altairenterprise.fr

Éditeur du logiciel - www.dsdsystem.com

+33 (0)3 20 51 47 29 - contact@dsdsystem.com

Maquette.indd 36 27/02/2015 01:35:21


Dossier spécial GMAO

Management >

Coswin 8i, la GMAO a dimension géostratégique

Chaque entreprise a une identité, une organisation, un métier et un système d’information,

qui lui sont propres. La plateforme de GMAO, Coswin 8i s’adapte aux méthodes

et à l’organisation de la structure ciblée.

Siveco Group édite des logiciels de GMAO depuis

1986, étant l’un des principaux acteurs sur ce domaine

d’applications informatiques en France mais aussi à

l’international (près de 1.600 clients répartis dans 60 pays sur

4 continents). En presque 30 ans, Siveco Group a acquis une

expérience de la gestion de projets de toutes tailles et a su

fidéliser plusieurs centaines de clients qu’il s’agisse de grands

groupes ou de PME à vocation internationale ou non.

C’est un fait, la GMAO est aujourd’hui devenue un outil incontournable

pour gérer et piloter la maintenance. Le logiciel

Coswin 8i édité par Siveco Group couvre évidemment les principales

fonctions liées au traçage, à l’archivage et à l’analyse

avec une orientation marquée vers l’aide à la décision. Les

bénéfices sont nombreux : réduction des coûts matériels, augmentation

de la disponibilité et de la fiabilité des équipements,

amélioration du contrôle des coûts mais aussi, de la planification

et de la gestion des temps maintenance effectifs ainsi que

de la gestion des pièces détachées.

Le logiciel Coswin dont la version 8i a été lancée l’an passé,

couvre bien sûr, toutes les fonctionnalités standards d'un

logiciel de gestion de maintenance. Il permet de piloter les

© ADBM Blazquez

parcs d’équipements, les installations et de gérer l’ensemble

des processus associés à la maintenance qu’il s’agisse des

aspects techniques, financiers ou réglementaires comme les

obligations de traçabilité, de sécurité, etc. Mais, Coswin 8i est

désormais une application entièrement conçue pour être exploitée

au moyen d’un banal navigateur Web. A ce titre, cette

plateforme de GMAO repose aujourd’hui largement sur des

TNT Liège, 510.000 colis par semaine

Chaque nuit, en moyenne 40 avions et 125 camions acheminent le fret vers le centre de tri de Liège en Belgique ; hub

aérien européen de TNT. Si un grain de sable venait gripper cette machinerie bien huilée, toute la chaîne logistique de

l'entreprise serait paralysée. Pour la maintenance de ses équipements, cette entreprise de transport international utilise la

solution Coswin depuis 1998.

« Recensement centralisé de nos équipements et pièces de rechange, édition d'ordres de travaux, analyse des dysfonctionnements,

gestion des ressources humaines pour les travaux planifiés, Coswin est une solution performante pour ce qui

est de la gestion stratégique de nos actifs et de la maintenance » explique Yves Grandmaire, administrateur de la GMAO

et coordinateur Maintenance. « Le nombre de pannes diminue, la durée de vie des équipements augmente et les coûts

sont mieux maîtrisés » ajoute-t-il.

Les données de TNT Liège utilisées pour le benchmarking du Groupe

« Grâce à Coswin, nous nous sommes aperçus de coûts anormalement élevés en dégâts sur un type de tracteurs. Nous

avons ciblé l'origine de ces frais, remarquant que ces tracteurs cognent un objet qui heurte le pare-brise. Coswin est pour

TNT plus qu'une solution d'optimisation des processus et de la main d’œuvre de maintenance, c’est un outil décisionnel à

part entière, source de profits. »

« L'expertise GMAO développée dans l'analyse de l'activité maintenance de nos milliers d'unités donne au centre de tri

un rôle essentiel de support et de conseil auprès des autres sites de l'entreprise. Les indicateurs et les tableaux de bord

disponibles dans Coswin permettent d'agir rapidement et d'établir des objectifs financiers et stratégiques précis » conclut

Yves Grandmaire.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

37

Maquette.indd 37 27/02/2015 01:35:22


technologies tirant pleinement parti de la norme HTML5 et sur

les plateformes de développement Ajax et JSF (JavaServer

Faces).

38

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Une interface flexible ouverte à la géolocalisation

La page d’accueil présentée à l’utilisateur sur son navigateur,

est largement paramétrable. Il est possible d’y faire figurer des

tableaux de bord flexibles définis par l’utilisateur lui-même afin

d’y faire apparaître par exemple, des alertes issues d’équipements,

des demandes de travaux en attentes, la disponibilité

des équipes, etc. Ces informations peuvent être représentées

sous la forme de diagrammes interactifs et non plus, seulement

de listes.

La plateforme Coswin 8i intègre aussi le système d’information

géographique (SIG) de la société ESRI en offrant la possibilité

de représenter des informations critiques sur des cartes. L’utilisateur

peut donc naviguer directement sur ces dernières pour

géolocaliser les zones où doivent avoir lieux des interventions

suite à une alerte émise par un équipement défectueux voire,

parce qu’une opération de maintenance préventive est prévue.

Par simple clic, sur une partie d’un plan, l’utilisateur lance des

actions de maintenance directement sur l’équipement sélectionné

(création d’une demande d’intervention par exemple).

Cela permet de gagner un temps précieux et de disposer d’une

vision globale du parc d’équipements et des installations. Il

s’agit là d’amener les utilisateurs à intégrer plus fréquemment

la composante géographique dans leur logique de gestion.

Coswin 8i intègre aussi désormais une composante métrologique

permettant par exemple, de recenser les équipements

Maquette.indd 38 27/02/2015 01:35:23


de mesure, de tracer les incertitudes dont ils sont affectés, de

tenir compte de leur historique mais aussi de leurs obligations

d’étalonnage et de leur mises en conformité légales.

Pour offrir encore plus de flexibilité et couvrir les besoins originaux

des entreprises, Coswin 8i dispose d’une fonction permettant

de créer en toute liberté, de nouveaux champs et de

nouvelles tables. L’utilisateur peut donc ajouter des indicateurs

propres à son activité qui ne seraient pas proposés en standard

par une application de GMAO classique. Ces données

originales peuvent bien sûr être pleinement intégrées dans les

rapports d’activité et sur les pages du reporting général.

Une plateforme multi-site mais aussi, multilingue

La conception de la plateforme Coswin 8i permet de gérer plusieurs

sites et de les positionner géographiquement comme

nous l’avons vu plus haut et ce, même si l’activité de l’entreprise

se déploie sur plusieurs pays. Mais le logiciel de GMAO

va plus loin en permettant que chaque utilisateur n’ait accès

qu’au données qui le concerne directement en fonction de ses

prérogatives. L’interface s’adapte au besoin automatiquement

à la langue de l’utilisateur (français mais aussi, anglais, allemand,

brésilien, espagnol, grec, italien, néerlandais et roumain

ainsi que chinois) soit en fonction de son profil, soit en identifiant

la zone à partir de laquelle il s’est connecté.

Pour apporter une information critique pertinente aux décideurs

et éventuellement, la partager à tous les niveaux de l’entreprise,

le module Coswin Analyser permet la mise en place d’un

portail découplé de l’application Coswin proprement dite, et

recelant les indicateurs opérationnels et les tableaux de bord

afin d’apporter un outil d’aide à la décision et à la gestion de

l’activité de maintenance.

Pour sa part, Coswin Nom@d permet de disposer d’une application

dédiée aux terminaux fonctionnant sous Android (tablettes,

smartphones, etc.) afin d’effectuer la saisie de toutes

les données relatives à une intervention directement sur site,

que le dispositif soit connecté ou non, la synchronisation s’effectuant

dans ce cas automatiquement ultérieurement.

Coswin 8i est proposé sous la forme très classique d’achat

de licence, par abonnement à un service logiciel (SaaS) ainsi

que sous différentes solutions d'hébergement afin que chaque

entreprise trouve un mode de déploiement conforme à sa politique

informatique.

Kiran LUMETT

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636 39

Maquette.indd 39 27/02/2015 01:35:24


Dossier spécial GMAO

Management >

Beamex CMX, quand GMAO rime avec étalonnage

Dans les industries de transformation, une part marginale mais critique de la stratégie

de gestion des actifs de production, doit être réservée à l'étalonnage de l'instrumentation

permettant le suivi de la fabrication. Aujourd'hui, nombreuses sont les

entreprises qui désirent que leur GMAO collabore étroitement avec leur système informatisé

de gestion d’étalonnage.

Pour les industriels d'aujourd'hui, disposer d’un ensemble

parfaitement intégré de systèmes informatiques au sein

d’une même usine ou sur plusieurs sites, est essentiel

pour l'efficacité, la rentabilité et la croissance de l’entreprise.

La maintenance des équipements de production qu’il s’agit

de lignes d’approvisionnement, de chaudières, de fours, de

machines spéciales, de pompes hydrauliques, etc. est évidemment

primordiale. C’est particulièrement vrai lorsque

l'entreprise dans les industries à haut niveau de productivité

où les équipements et les infrastructures sont complexes et

coûteux. En outre, si les arrêts de lignes de production dues

à des pannes d'équipement sont préjudiciables, la mise en

place d’un système de gestion informatisée de la maintenance

(GMAO) de pointe participe à la réalisation de précieux gains

de temps qui se transforment directement en économies substantielles.

L’étalonnage des instruments permettant le suivi de ces machines

et de ces équipements est un élément vital pour garantir

leur pérennité mais aussi, la qualité de la production. L’étalonnage

est donc bien une composante stratégique. A ce titre,

le logiciel de gestion de l'étalonnage Beamex CMX, a fait ses

preuves à d’innombrables reprises dans des secteurs aussi variés

que les productions pharmaceutique et chimiques, l'énergie

nucléaire, le traitement des métaux, du papier, du pétrole

et du gaz.

Les unités de production doivent être sures que leur instrumentation

– capteurs de température et de pression, débitmètres,

etc. – sont en parfait état et qu’ils opèrent bien leurs mesures

dans la plage de tolérances spécifiée. La dérive d’un seul capteur

hors de la plage spécifiée, peut avoir des conséquences

désastreuses, entraînant éventuellement des interruptions de

la production, posant des problèmes de sécurité ou entraînant

la fabrication de lots de produits de qualité dégradée qui devront

être jetés ou recyclés en pure perte.

Le logiciel Beamex CMX permet aux entreprises de documenter,

de prévoir, de planifier, d’optimiser et enfin, d’analyser les

opérations d'étalonnage. La possibilité de recueillir directement

dans ce logiciel, les données issues de calibreurs embarquant

un module de communication dit, intelligent, permet aux entreprises

concernées d'automatiser les procédures d'étalonnage

prédéfinies. De même qu’il assure la récupération et le stockage

des données d'étalonnage, Beamex CMX peut également

télécharger les instructions détaillées applicables avant

et après l'étalonnage. Les téléchargements les plus fréquents

concernent des procédures et les rappels ainsi que les rappels

de sécurité.

Une communication directe avec les calibreurs apporte également

de nombreux avantages pratiques tels que la réduction

du volume de documents imprimés, l'élimination des erreurs

humaines découlant de l'enregistrement manuel et bien sûr,

l’accélération des opérations de calibrage. Beamex CMX

stocke aussi l’historique complet de chaque instrument répertorié

et conserve l’enregistrement des étalonnages successifs

qui sont ainsi, parfaitement traçables.

Il est courant que les entreprises disposent à la fois d’une

GMAO et d’un système de gestion des étalonnages qui fonctionnent

de manière indépendante. Alors que Beamex CMX

fonctionne très bien en tant que système de gestion de l'étalonnage

autonome, des avantages bien plus nombreux peuvent

être retirés en l’interfaçant avec une GMAO. Le plus souvent

en effet, la solution de GMAO est implantée préalablement

au déploiement d’un système gérant les étalonnages et elle

constitue le point d’entrée pour générer les ordres qui sont

adressés aux équipes chargées de la maintenance. Intégrer

Beamex CMX avec la GMAO permet d’intégrer l’étalonnage

des instruments dans le système de gestion des opérations

liées à la maintenance.

Les deux déclinaisons du logiciel, Beamex CMX Professional

40

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 40 27/02/2015 01:35:24


Dossier spécial GMAO

et Beamex CMX Enterprise s’intègrent sans difficulté avec la

plupart des solutions de GMAO actuelles. Beamex propose

un ensemble de connecteurs d’intégration standardisés. Beamex

s’appuie sur le langage XML (Extensible Markup Language)

qui facilite le partage de données structurées entre

différents logiciels. Les champs de données telles que l'identifiant

de l'appareil, l'emplacement, le numéro de série et le

numéro d'ordre de travail peuvent être transférées à partir du

système de GMAO vers Beamex CMX. Ces mêmes informations

peuvent aussi être transférées dans l'autre sens, en y

ajoutant les informations spécifiques de l’étalonnage comme

l’erreur maximale relevée, une notification indiquant la réussite

ou l’échec de l'étalonnage, la date et l’heure de l’opération, le

nom de l’opérateur, etc. Dans le même temps, les résultats

détaillés de l'étalonnage sont mémorisées et disponibles dans

la base de données de Beamex CMX.

Une fois l'intégration réalisée, les entreprises échappent à

l’obligation d’effectuer une double saisie des ordres de travail

dans deux systèmes indépendants. L’intégration de la GMAO

et de Beamex CMX favorise également l’automatisation de

gestion de l'étalonnage au moyen de calibrateurs dits, intelligents.

Des résultats probants

Toutes les initiatives – l'intégration de logiciels incluses – qui

renforcent la stratégie de gestion des actifs de production participent

à la réduction des frais et donc, à l’amélioration du bilan

de l’entreprise. Ainsi, le dernier acronyme à la mode parmi

les éditeurs de logiciels n’est autre que EAM de l’anglais enterprise

asset management ou, gestion des actifs d'entreprise.

Un tel logiciel va au-delà de la gestion de la maintenance. Il

propose une approche globale, centrée sur la santé économique

et financière de tous les biens mobiliers et immobiliers

de l’appareil de production, ce qui évidemment inclut les coûts

liés à la maintenance mais, aussi, ceux d’autres services (approvisionnement,

stockage, expédition, etc.) jusqu’à la coordination

avec la production. L'intégration d'un système de

GMAO avec un logiciel de gestion d’étalonnage est une étape

importante qui va dans la bonne direction, tout spécialement

lorsque l'entreprise possède un grand nombre d'instruments

nécessitant des interventions fréquentes.

Hervé DEGUERRE

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

41

Maquette.indd 41 27/02/2015 01:35:25


… Comme les services MEWA qui

font voyager leurs textiles réutilisables

tout autour du monde.

www.mewa.fr

Quand un produit a autant de succès que nos textiles industriels réutilisables, c’est qu’il y a de bonnes

raisons : les meilleurs conseils, un service fiable, une qualité unique en son genre et un remarquable

bilan écologique. Il n’est dès lors pas étonnant que MEWA mette chaque année en circulation

900 millions de lavettes d’essuyage et rende ainsi tous les jours environ 170.000 clients heureux.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 42 27/02/2015 01:35:30

Erde_Zangenbanderole_420x297_FR.indd 1 02.10.14 11:56 Erde_Zan


s

e

n

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 43 27/02/2015 01:35:31

0.14 11:56 Erde_Zangenbanderole_420x297_FR.indd 2 02.10.14 11:56


Partenaire de vos formations industrielles

depuis plus de 30 ans

MAINTENANCE

Méthodes & Organisation

Cycles de formation avec certification,

Management de la maintenance,

Méthodes & Outils de la maintenance,

Techniques de maintenance

conditionnelle,

Sécurité dans les interventions de

maintenance,

Evaluations de compétences...

PRODUCTION

Méthodes & Organisation

Méthodes Industrialisation,

Méthodes & Outils d’amélioration continue,

Indicateurs & Tableaux de bord,

Métrologie,

Achats,

Sécurité...

MAINTENANCE - Technologies

& Systèmes industriels

Automatismes, Supervision, Réseaux,

Robotique,

Informatique appliquée,

Electrotechnique, Variation de vitesse,

Oléohydraulique, Pneumatique,

Process : Régulation, Pompes, Vide,

Mécanique,

Soudage - Qualification,

Froid/Climatisation - Attestations d’aptitude,

Logiciel de simulation de process.

MAINTENANCE

Matériels & Structures

Maintenance nucléaire,

Maintenance dans les établissements

de santé,

Entretien des façades en aluminium,

Maintenance des transmissions,

Maintenance des défaillances des pièces

& ensembles métalliques...

PRODUCTION

Conduite & Automaintenance

Conduite d’équipements et

pré-diagnostic (Automaintenance ),

Evaluations de compétences...

MANAGEMENT OPERATIONNEL

Management de proximité

Conduite de projets,

Transfert de compétences,

Communication,

Résolution de problème...

MAITRISE DES ENERGIES

Cycles de formation avec certification,

Contexte et réglementation,

Efficacité énergétique,

Gestion Techniques des Bâtiments...

Ingénierie de formation

Accompagnement,

Diagnostic,

Formations Interentreprises (220 stages)

Formations Intra-entreprise sur mesure

Evaluation de compétences

Conseil

CIMI- 8 rue de l’Azin - 41018 BLOIS CEDEX

02 54 74 65 15 - ventes@cimi.fr

www.cimi.fr

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 44 27/02/2015 01:35:31


s

Pratique

Location >

Quand l’imprévu devient un marché

S’il est indéniable que manager, c’est prévoir… il est tout aussi vrai d’affirmer que,

c’est aussi savoir s’adapter et réagir dans les activités industrielles et plus encore,

dans la maintenance. Destruction, casse mais aussi accroissement subit de la demande,

les situations ne manque pas où la location permet de se sortir d’embarras.

Une entreprise dont les équipes sont mobilisées pour

l’entretien courant de l’appareil industriel mais aussi

pour son dépannage lorsque survient un imprévu se

doit de disposer d’un matériel varié et en parfait état pour assurer

sa mission dans les meilleurs délais. Et s’il est relativement

aisé de répertorier les outils, les appareils et les pièces

détachées nécessaires à la maintenance préventive, il n’en va

pas nécessairement de même avec les opérations menées

lors des interventions liées à la maintenance curative.

Au reste, une entreprise se doit de gérer les priorités avant

d’investir dans tel ou tel matériel. Un équipement d’usage peu

fréquent, se périme ou se dégrade avant d’avoir été rentabilisé.

C’est donc faire montre d’une gestion avisée et économe

que de réfléchir à l’utilité et à la rentabilité d’une acquisition

avant de signer le bon de commande.

r

La location est donc un moyen à prendre en compte quand un

nouveau besoin se fait sentir. Il existe en France, nombre de

société qui se sont spécialisées dans cette activité soit avec

une démarche généraliste comme les enseignes Kiloutou et

Loxam, bien connue des bricoleurs, soit en se spécialisant

dans un type précis d’équipements en proposant de surcroît,

une offre de services dédiés au conseil avant commande, à la

livraison, à l’installation et à l’approvisionnement.

La location couvre essentiellement quatre types de besoin des

entreprises. Il y a d’abord le soutien qui se justifie lorsque les

équipes d’une entreprise doivent faire face à un surcroît de

charge de travail, éventuellement sur plusieurs sites et qu’elles

se trouvent en situation de sous-équipement. La location va

alors permettre de répondre à cet accroissement temporaire

de la demande sans avoir à jongler avec son parc.

Vient ensuite, le recours à la location lorsque survient un

besoin ponctuel qui n’a guère de risque de se reproduire. La

location permet ici, d’éviter une acquisition qui ne se justifie

évidemment pas. La même démarche peut encore se justifier

lorsqu’une entreprise souhaite évaluer l’intérêt d’un ou plusieurs

équipements et plus encore, s’agissant d’évaluer l’efficacité

d’une technologie nouvelle comme l’éclairage à LED en

remplacement de projecteur halogène.

Enfin, le dernier cas où la location peut devenir une pièce

maîtresse de la stratégie d’équipement d’une entreprise, est

lorsque survient un imprévu. Il peut s’agir de remplacer un

équipement temporairement défectueux ou hors d’usage, de

minimiser les conséquences d’un vol ou d’une catastrophe

qu’elle survienne en raison d’une négligence ou d’une cause

naturelle.

Il existe des sociétés qui proposent à la location tous les types

d’équipements. S’agissant des activités liées à la production

ou à la maintenance industrielle les appareils dont la défection

ou le manque est le plus préjudiciable sont l’alimentation

en énergie électrique, le chauffage de confort et la production

d’eau chaude, la climatisation de confort et la production d’eau

glacée et l’éclairage sans lequel les interventions nocturnes ou

dans des espaces en sous-sol est impossible.

Il s’agit de plus d’équipements ou de systèmes complets qui

nécessitent souvent un transport adapté et un soutien lors de

la mise en service pour gagner du temps. Un groupe d’alimentation

électrique de secours devra être correctement couplé

au réseau de distribution par un professionnel agréé. Une

chaufferie de dépannage nécessitera le raccordement au circuit

d’eau froide et d’eau chaude et selon la source d’énergie

qu’elle requière, un branchement électrique, la mise en place

d’une réserve de gaz ou d’un réservoir de gazole. Le support

au minimum, logistique du loueur n’a donc rien de superflu…

Et puis, nombreux sont les professionnels qui l’ignorent mais

il est même possible de se tourner vers la location pour faire

face au défi le plus grave pouvant mettre à mal la continuité de

son activité : la destruction pure et simple de ses locaux. Les

capacités et la technicité existent en effet, pour qu’en quelques

jours seulement des mètres carrés flambants neufs se stockage,

d’ateliers ou de bureaux jaillissent non pas de terre…

mais de camions-grue.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Thierry PIGOT

45

Maquette.indd 45 27/02/2015 01:35:33


Pratique

Location >

Tibbloc, souffle le chaud comme le froid

Face à une rupture exceptionnelle du réseau de chaleur ou de réseau de froid, à

cause d’une panne ou d’un besoin de maintenance, la société Tibbloc s’est spécialisée

dans les interventions d’urgence auprès de ses clients.

Plus de chauffage ou d’eau chaude sanitaire, arrêt d’une

chaine de production… la production d’énergie est hautement

sensible pour les entreprises. Pour pallier les

difficultés rencontrées par ces dernières dans le maintien de

leur production énergétique, la société Tibbloc propose, en

location, des équipements dernière génération, fiables et de

résistants. L’offre technique de la société permet alors d’assurer

un maintien de la production énergétique, lors d’une panne,

d’une casse ou d’une nécessité de maintenance des équipements

fixes.

Avec le plus grand parc de chaufferies et de groupes d’eau

glacée mobiles en France, la société Tibbloc intervient dans

diverses situations sur tout le territoire auprès des industriels,

des installateurs et des exploitants d’énergie. Elle apporte ses

services dans des secteurs d’intervention aussi variés que l’industrie,

la pétrochimie, le nucléaire, le BTP, les hôpitaux, etc.

La mobilité, une démarche spécialement préparée

Le principe développé par la société Tibbloc est de proposer

des équipements de production d’énergie parfaitement mobiles.

Ainsi, les chaudières sont placées dans des conteneurs

maritimes et peuvent être déplacées en toute sécurité. Les

groupes d’eau glacée pour leur part, sont protégés par une

structure renforcée qui permet leur manutention et leur déplacement

sans risque. Une fois sur place, chez le client, les techniciens

de Tibbloc n’ont plus qu’à réaliser les raccordements

hydrauliques et électriques, grâce aux brides en attente et à

l’armoire électrique mis à disposition par le client.

L’entreprise Tibbloc possède des chaufferies fonctionnant au

fioul et au gaz de puissances unitaires comprises entre 63 kW

et 5 MW, des chaudières électriques allant de 20 kW à 250 kW

et des groupes d’eau glacée allant de 50 kW à 750 kW.

Une chaufferie est constituée d’un ensemble d’équipements

spécifiques placés dans un conteneur : une chaudière dont le

rendement énergétique peut atteindre 92 %, un brûleur double

allure qui permet une mise en chauffe rapide et une réduction

de la consommation de fioul et des pompes doubles permettant

un premier niveau de secours en cas de défaillance. A ce

cœur fonctionnel s’ajoutent des appareils de régulation tel la

vanne à trois voies, les sondes et le régulateur de température

qui, tenant compte de la température extérieure, permet de

réaliser des économies d’énergie. Il y a aussi les organes de

Continuité d’approvisionnement en eau chaude sanitaire

Terre de Vignerons est l’union de production et de commercialisation d’une quinzaine de caves coopératives viticoles de

l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du Pays Duraquois (Lot-et-Garonne).

Cette entreprise s’est trouvée sans source d’alimentation en eau chaude sanitaire lors d’un changement de machines à

embouteiller. Elle s’est trouvée pour une période de six mois sans moyen de chauffer à 95°C son arrivée d’eau froide. Cette

eau chaude est pourtant essentielle à son process de production puisqu’elle permet de garantir la propreté des bouteilles

en verre avant remplissage.

En moins de 72 heures, Tibbloc a fourni une chaufferie d’une puissance 300 kW fonctionnant au gaz Propane avec un

échangeur et un système d’adoucisseur pour fournir à la nouvelle machine de l’eau chaude sanitaire à 95°C. Cette solution

conçue à partir de la demande formulée par le client puis, installée et mise en service par Tibbloc a permis de poursuivre

la production de 25.000 bouteilles par jour.

46

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 46 27/02/2015 01:35:34


Pratique

sécurité qui garantissent la fiabilité et la sécurité des équipements,

tels le thermostat, pressostat ou encore les soupapes

de sécurité, un ensemble électrique équipé d’un disjoncteur

différentiel permettant la protection des équipements et des

personnes, un vase d’expansion pour permettre la dilation de

l’eau pendant l’élévation de température et ainsi éviter la montée

en pression du circuit et enfin, une cheminée… en inox.

Le matériel proposé par Tibbloc peut être adapté à un large

éventail de situations grâce à différents accessoires tels que

des pompes et des échangeurs à plaques complémentaires

montées sur carcasses rigides (skid), des bâches tampon,

des cuves de carburant d’une capacité allant de de 2 m3 à 20

m3, des ballons tampons connectés par flexibles souples qui

peuvent être assemblés pour étendre le réseau de canalisations,

des ballons électriques et des générateurs d’air chaud.

Les groupes froids quant à eux permettent la production d’eau

glacée. Ils sont montés dans un châssis robuste à même de

préserver les organes frigorifiques de tout dommage lors des

déplacements. Ces groupes permettent de produire des températures

de -8°C à + 14°C avec des températures extérieures

allant jusqu’à 40°C.

La satisfaction client au cœur des priorités

En assurant un service complet de la prise en charge de la

demande à l’installation de l’équipement de dépannage, la

société Tibbloc permet à ses clients de se concentrer sur la

réparation du matériel endommagé, tout en assurant la continuité

dans la production d’énergie indispensable à la bonne

marche de l’infrastructure concernée.

La société Tibbloc a bâti sa réputation en grande partie sur

son professionnalisme mais aussi, sur sa réactivité. Quelle

que soit la distance à parcourir, l’entreprise étudie le problème

posé, propose la solution technique la plus adaptée dans son

parc d’équipements puis, assure le transport et l’installation.

Grâce à ses trois agences situées à Lyon, Nantes et Paris,

elle est en mesure d’entretenir une relation de proximité avec

ses clients.

Kiran LUMETT

Des accessoires (pompes, centrales de traitement d’air, aérofrigorigène)

peuvent s’adapter sur ces équipements pour permettre

de réaliser des installations frigorifiques telles que des

chambres froides, le refroidissement de locaux, de process ou

encore la climatisation des salles informatiques. Les groupes

froids peuvent aussi s’utiliser seuls dans les cas où un complément

de puissance est nécessaire, à l’occasion de pannes ou

lors de travaux sur des installations fixes déjà équipées d’un

groupe froid.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

47

Maquette.indd 47 27/02/2015 01:35:35


Pratique

Location >

SDMO, l’alimentation électrique de puissance

Des groupes électrogènes portables fonctionnant à l’essence ou au diesel, aux centrales

de production d’électricité continue ou de secours, en passant par les groupes

résidentiels, les groupes électrogènes insonorisés ou renforcés pour le marché de la

location, SDMO Industries développe ses solutions pour tous les secteurs où l’énergie

électrique est indispensable.

SDMO Industries est le leader français et le troisième

constructeur mondial de groupes électrogènes. Créé

en 1966 à Brest dans le Finistère, cette société s’est

lancée dans la fabrication de groupes électrogènes en 1969.

Elle a traversé plus de quatre décennies en enrichissant son

expertise sur le marché de l’énergie par son expérience et son

développement à l’international. Aujourd’hui, l’entreprise dispose

de trois usines de production en France et une au Brésil.

SDMO récompensée par un trophée

Au travers de ses quatorze associations adhérentes,

l’European Rental Association (ERA) regroupe quelque

4.300 sociétés de location en Europe. Elles se réunissent

régulièrement au sein de groupes de travail,

pour promouvoir la filière location sur le marché européen.

En marge de L’International Rental Exhibition qui

se déroulait en juin dernier à Amsterdam, l’ERA organisait

une remise de trophées récompensant les sociétés

et les produits les plus méritants du secteur.

Le 26 juin, c’est donc la société SDMO qui a été récompensée

pour les atouts que présentent les groupes

électrogènes de la gamme Rental Compact. Ces

groupes ont une exceptionnelle résistance aux chocs,

ce qui les destine tout particulièrement à des utilisations

dans des conditions difficiles. Conçus pour garantir la

sécurité des utilisateurs lors des phases de manutention,

de raccordement et de fonctionnement, ces équipements

ergonomiques sont particulièrement faciles

d’emploi. L’agencement des éléments internes facilite

également la maintenance, en permettant un accès rapide

aux consommables et aux parties mécaniques lors

des opérations d’entretien et de nettoyage.

L’aspect environnemental n’a pas non plus été négligé

puisque, les groupes de la gamme sont conformes

aux directives et aux réglementations européennes en

termes d’émissions de polluants et de puissance acoustique.

Tous les groupes électrogènes de la gamme Rental

Power d’une puissance comprise entre 22 kVA à 550

kVA sont équipés de moteurs de phase 3A, conçus en

conformité avec la directive européenne 97/68/CE sur

les émissions dans l’air.

Les groupes électrogènes, motopompes et groupes de soudage

de la gamme Portable Power sont adaptés à une utilisation

nomade et proposent de nombreuses options pour faciliter

leur manutention et leur usage. Adapté aux besoins des industriels,

les groupes de la gamme Power Products couvrent une

gamme de puissance qui s’étend de 7,5 kVA à 3.000 kVA.

Expert dans les solutions énergétiques, SDMO a étudié et

conçu une gamme nommée Rental Power, dont la puissance

s’étend de 3 kVA à 2.500 kVA en 50 et 60 Hz pour répondre aux

besoins très spécifiques des loueurs de matériel.

Des équipements spécialement étudiés pour la location

Pas moins de six gammes d’équipements ciblent le marché

de la location. La famille Rental Power Portable est constituée

de groupes électrogènes et de soudage d’une puissance de 3

kVA à 7,5 kVA. Ils sont montés sur un châssis équipé de roues

et peuvent être généralement déplacés à la main par une ou

deux personnes.

48

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 48 27/02/2015 01:35:35


Pratique

mousse de polyuréthane alvéolée d’une épaisseur de 60 mm.

Des baffles acoustiques piègent le son en le faisant passer

dans des espaces restreints et les entrées comme les sorties

d’air sont placées sur le toit pour diminuer les bruits périphériques.

Enfin, les coffrets de commande et les raccordements

de puissance sont séparés du bloc moteur-alternateur par une

paroi isolante. Tous ces aménagements permettent que le modèle

le plus puissant ne dépasse pas 70 dB(A).

La gamme Rental Power Lightning est composée de quatre

groupes électrogènes d’une puissance de 6,6 kVA à 16 kVA

montés cette fois sur une remorque destinée à être tractée par

un véhicule. Le dispositif reçoit un mât qui permet de disposer

d’une source d’éclairage puissante aussi bien sur les chantiers

que sur une portion de réseau routier.

La gamme Power Rental Event présente seulement deux

équipements d’une puissance de 250 kVA et 350 kVA. La technologie

de ces groupes est adaptée aux environnements sensibles,

comme par exemple les milieux urbains où le niveau

de nuisance sonore doit être strictement contrôlé. A cette fin,

le couple moteur-alternateur est placé sur des plots anti-vibratiles

et la partie mécanique du groupe est enfermée dans une

La gamme Power Rental Compact est la plus étendue de toute

et évidemment, la plus polyvalente. Les puissances proposées

s’étendent de 16 kVA à 550 kVA, tous les modèles ayant été

conçus pour être facile à utiliser et surtout, d’une grande robustesse.

Un concept très approchant guide les modèles de la

gamme Rental Power dont les versions 50 Hz, sont proposés

en 650 kVA et 700 kVA.

Pour terminer cet inventaire que ne renierait pas un Prévert

survolté, la gamme Power Rental Contenergy apporte aux

chantiers de grande dimension, des blocs d’alimentation électriques

dont les puissances s’étagent entre 715 kVA et 2.500

kVA, conditionnés dans des containeurs de format standard,

livrables et déplaçables par camion.

Kiran LUMETT

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

49

Maquette.indd 49 27/02/2015 01:35:36


Pratique

Location >

Revolt, la puissance d’un éclairage

de secours en urgence

La société Revolt s’est créée il y a quinze ans à Orchies dans le Nord, à égale distance

de Lille et Valencienne. Elle dispose aujourd’hui d’une agence à proximité de Paris.

Elle est spécialisée dans la location et la prestation de service autour des matériels

d’éclairage, d’énergie et de distribution électrique provisoire.

Issus de constructeurs professionnels ou des propres ateliers

de fabrication, le parc de location de la société Revolt

comprend des groupes électrogènes, des ballons éclairants

et des éclairages, des rallonges, des câbles, des coffrets, des

bornes, des armoires et surtout, des mâts d’éclairages répondant

aux normes de sécurité en vigueur. La société dispose

d’un matériel régulièrement renouvelé afin de proposer les

dernières évolutions technologiques en matière d’éclairages

techniques, de solutions de gestion d’énergie ou de distribution

électrique. Ces équipements sont conçus pour résister à

des conditions extrêmes, ce qui permet de les exploiter sur des

chantiers industriels en toute sécurité et par tous les temps.

Un éclairage mobile autonome contre les

pannes de réseau

Au début d’année 2014, l’un des clients réguliers du

loueur gérant un site sensible se situant à plus de 300

kilomètres d’Orchies dans le Nord, appelle pour une

urgence un matin car il subit une coupure du réseau

électrique. Afin que l’ensemble de ses employés, collaborateurs

et fournisseurs puissent continuer à travailler

dans de bonne condition, il lui faut absolument un

système facile à mettre en place pouvant éclairer de

très grandes surfaces de travail dans un site éloigné de

toute source d’énergie. De plus, certains mâts d’éclairages

doivent être facilement transportables afin de

pouvoir desservir d’autres zones de travail.

L’équipe de Revolt a pu préparer et charger un camiongrue

complet avec remorque dans la matinée avec

vingt et un mâts d’éclairage fixes et mobiles dotés de

groupes électrogènes. Le client peut ainsi être livré en

fin de journée tandis que l’équipe d’intervention sur site

du loueur dépose et assure la mise en service des mâts

pour que l’ensemble des personnes présentes sur le

site puisse reprendre le travail aussi vite que possible.

L’ensemble des mâts d’éclairage reste ensuite plus de

deux mois sur place, Revolt se chargeant de mettre en

place un service d’approvisionnement en gazole non

routier (GNR) et une permanence technique d’astreinte

24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour assurer la maintenance

et d’éviter toute nouvelle coupure.

Conformément à ses procédures, la société procède à un nettoyage

et à une vérification complète du matériel qui revient

de location. Lorsqu’un défaut est constaté, l’élément incriminé

est envoyé à l’atelier qui réalise les réparations à partir de son

stock de pièces neuves.

Tours, ballons, lumiphores, projecteurs…

Spécialiste de l’éclairage mobile temporaire, Revolt propose

une large gamme permettant d’éclairer de larges surfaces pour

travailler en toute sécurité sur les chantiers de nuit mais aussi

dans les environnements confinés où les équipes de maintenance

sont fréquemment amenées à intervenir. Certains appareils

sont spécialement conçus pour sécuriser les lieux de

travail, diriger et accompagner tant les intervenants que les

visiteurs, matérialiser des zones et réaliser des cheminements.

Ainsi, les mâts d’éclairage permettent d’illuminer de très

grandes surfaces de façon complètement automatique grâce à

une cellule crépusculaire et une horloge. Les ballons éclairants

autogonflants type Sirocco sont spécialement conçus pour

l'éclairage de chantiers ponctuels nécessitant l'utilisation d'un

moyen à la fois performant, compact et léger.

50

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 50 27/02/2015 01:35:36


Pratique

Diffusant à 360°, le lumaphore peut être alimenté par un groupe

électrogène portatif compact grâce à sa faible consommation

en énergie. Il permet d'éclairer les lieus difficiles d'accès en

totale autonomie.

Enfin les projecteurs traditionnels et les réglettes étanches

conviennent à tous les types d'installations techniques pour

assurer l'éclairage des points d'accès d’un chantier, de petites

zones de travail ainsi que des réseaux de tunnels ou de souterrains.

Des mats compacts et autonomes

Les mâts d'éclairage autonomes sont constitués d’un mât

vertical monté sur un bloc à ascenseur hydraulique. Il est et

équipé d’un groupe électrogène d’une puissance de 9 kVA

auquel une sortie auxiliaire de 3 kVA permet de jouer le rôle de

système d’alimentation d’appoint pour d’autres équipements

électriques. Son moteur diesel tire son carburant d’un réservoir

de 200 litres assurant une centaine d’heures d’autonomie.

Réglable en hauteur jusqu'à 9 mètres et pivotant à 340°, la

tour d'éclairage est adaptée aux interventions sur des installations

situées en extérieur, dans la construction, sur la voirie,

les ponts et les parkings. Ses quatre lampes de 1.000 watts

à iodures métalliques émettent une lumière proche de celle

de la lumière du jour sur une surface de 4.000 m² à 20 lux de

moyenne.

La déclinaison sans groupe électrogène intégré délivre les

mêmes prestations de manière totalement silencieuse dès lors

que la tour est alimentée en énergie par le réseau public de

distribution d’électricité.

Montée sur remorque, le même système d’éclairage adapté

en plus aux contraintes de la mobilité, constitue un système

d'éclairage autonome grâce à son groupe électrogène mais

qu’il est facile de déplacer au fur et à mesure de la progression

d’un chantier ou d’une intervention.

Une version mobile moins puissante est proposée équipée

de quatre lampes de 400 watts à iodures métalliques tout en

permettant d’éclairer environ 2.600 m². Ce mat d’éclairage

dispose d’un générateur intégré de 5 kVA équipé d’une sortie

auxiliaire de 2,5 kVA, ce qui réduit la consommation de carburant

du 75 % par rapport à celle d'une tour traditionnelle.

La capacité du réservoir reste de 175 litres, ce qui autorise

environ 250 heures de fonctionnement.

La stabilité de tous ces équipements au vent au vent est certifiée

jusqu'à 80 km/h.

L’écologie en projet

Soucieux de l’environnement et de la consommation d’énergie

qui devient un argument auquel les clients sont de plus en plus

sensibles, Revolt travaille actuellement à la mise au point un

mât d’éclairage écologique.

Ce dernier est équipé de quatre projecteurs à LED de 219

watts. Il sera complétement autonome pendant environ 50

heures sans apport d’énergie extérieur et totalement silencieux

en fonctionnement grâce à un système de batteries.

Bien sûr, il sera rechargeable.

Kiran LUMETT

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

51

Maquette.indd 51 27/02/2015 01:35:36


Pratique

Location >

Le bâtiment aussi se loue en urgence

Legoupil Industrie est spécialisé dans la fabrication et de l’installation de bâtiment

industriel. Cette société installe sur site des bâtiments démontables en location ou

à la vente. Ses structures temporaires permettent de disposer rapidement d’une

surface de remplacement ou d’un espace complémentaire à un coût inférieur à la

construction traditionnelle.

Fondée en 1976 à Vire dans le Calvados, la société Legoupil

Industrie a pris un véritable essor dans la location

de bâtiments industriels, développant des activités

périphériques et complémentaires afin de proposer une offre

globale basée sur la flexibilité, la disponibilité et la fiabilité de

ses réalisations.

Legoupil Industrie pense et réalise des solutions de constructions

temporaires standard et sur mesure pour répondre à des

besoins d’espaces liés en particulier aux enjeux industriels de

surplus de marchandises ou d’activité. Cette entreprise s’attache

à mettre la sécurité des personnes et des biens au cœur

de ses priorités au moyen, de bâtiments démontables construits

selon les règles de la construction et qui n’ont rien de commun

Location / Vente

Études

Installation

Maintenance

Démontage

avec les tentes, les chapiteaux ou les barnum destinés aux

installations éphémères. Legoupil Industrie est aujourd’hui,

le seul constructeur dans le domaine des ouvrages démontables

à offrir au marché des solutions conformes et certifiées

en matière de bâtiments industriels. En effet, elles obéissent

aux codes de la construction établis selon les spécificités de

chaque région. Plus strictes que la réglementation régissant le

montage des tentes et chapiteaux, ces règles garantissent une

meilleure sécurité aux personnes comme aux stocks.

L’’offre est très diversifiée avec des constructions adaptées

pour aménager des bureaux, des entrepôts, des hangars, des

locaux commerciaux ou encore, des crèches, des classes, des

réfectoires, etc. Avec quelque 195.000 mètres-carré de parc

locatif, près d’un million de mètres-carré installés, Legoupil

Industrie est reconnue dans les domaines de la construction

industrielle et modulaire. Cette expertise est prouvée par la

prise en charge régulière d’importants projets pour des mairies,

des collectivités locales et pour de grandes entreprises

telles qu’Aéroports de Paris, EDF, Nestlé, Alstom, Potel et Chabot,

Procter & Gamble, Renault, Faurécia, etc.

52

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Un concentré d’efficacité

Toute l’expertise de Legoupil Industrie est concentrée sur le

site industriel de Vire où l’entreprise dispose d’unités de pro-

Maquette.indd 52 27/02/2015 01:35:37


Pratique

enfoncer ou déformer une toiture ou les parties fragiles d’un

L’urgence suite à un sinistre

Suite à un violent incendie, le site de stockage

d’Avranches appartenant à la société Blanchet S.A.,

leader du packaging en bois, a été entièrement détruit.

Le feu qui a pris très vite, a dévasté l’entrepôt de stockage

et deux camions semi-remorques chargés d’emballages

situés à proximité.

Face à une telle situation, la rapidité de mise en place

est évidemment un critère primordial. Il faut très rapidement,

mettre à disposition du client, des espaces de

stockage démontables. A la commande initiale de deux

bâtiments, l’un de 600 m² et l’autre de 200 m² est venu

s’ajouter un troisième bâtiment de 100 m².

La solution proposée alors par Legoupil industrie est

constituée de trois structures temporaires de respectivement,

600 m², 200 m² et 100 m². La faculté de mise

en œuvre est à la fois ultra-rapide, économique et démontable.

Le client a fait le choix de la location pour une

durée de douze mois.

bâtiment. La neige en glissant d’un toit peut endommager des

structures situées en contrebas et constituer une menace pour

les personnes. De fortes précipitations peuvent être l’origine

d’écoulements et provoquer des infiltrations ou des inondations

à l’intérieur même des bâtiments… Aux enjeux humains

et environnementaux, s’ajoutent de lourds enjeux économiques

avec la destruction ou l’endommagement des locaux abritant

l’activité d’une entreprise ou d’une collectivité.

Afin de minimiser ces risques, Legoupil Industrie respecte les

normes de construction en vigueur qui prennent notamment en

compte les risques dus aux vents. Dans les zones sensibles

comme celles situées sur le littoral ou dans les vallées, les

constructions sont adaptées aux vents régionaux (pente du

toit, orientation des ouvertures, débords, etc.). Enfin s’agissant

de la neige, il est essentiel de correctement dimensionner la

toiture et la structure porteuse en fonction des charges prévues

par les normes en tenant compte de surcroît, de l’exposition

locale au vent.

Kiran LUMETT

duction couvrant une superficie de plus de 12.000 m², équipées

des technologies les plus récentes comme des machines

à commande numérique, un banc de charpente et de découpe

au plasma, des systèmes de peinture, etc.

Legoupil Industrie a fait de sa réactivité l’un des atouts de

son développement avec un procédé constructif préfabriqué

qui permet une installation sur site plus rapide et plus facile.

Dans le cadre d’une intervention d’urgence, il est possible de

construire un bâtiment de 1.000 m² en deux semaines en commençant

par l’installation des éléments portants sans fondation

ni travaux lourds. Viennent ensuite la pose de la structure et le

recouvrement puis la finition et la livraison.

La location est plus simple et plus souple que l’investissement

et permet de bénéficier d’un bâtiment le temps du besoin. Il faut

savoir que la France subit en moyenne quinze tempêtes par

an dont au moins une ou deux fortes. Les vents violents et les

chutes de neige sont susceptibles de provoquer la destruction

des bâtiments trop fragiles pour supporter des conditions climatiques

par trop défavorables ainsi qu’en témoignent les rapports

des compagnies d’assurance. Le poids de la neige peut

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

53

Maquette.indd 53 27/02/2015 01:35:38


Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 54 27/02/2015 01:35:40


Pratique

Location >

Andrews Sykes, le savoir-faire britannique

Vue de l’Hexagone, Andrews Sykes est un nouvel acteur de la location de systèmes

de chauffage ou de refroidissement, incluant la ventilation, l’humidification et la déshumidification.

Implantée dans le Nord, ce loueur a récemment ouvert une agence

à Paris avant sans doute, de continuer son développement dans la région lyonnaise

d’ici quelques mois.

Andrews Sykes Climat Location (www.andrewssykesclimatlocation.fr)

est la filiale française d’un groupe

anglais, créé en 1857 par Henry Sykes, devenu en

un peu plus d’un siècle et demi, une entreprise internationale

disposant de vingt-cinq agences outre-Manche et implantée

notamment, au Benelux avec six agences, en Suisse, en Italie

ainsi qu’aux Etats-Unis.

Pour l’heure, l’entreprise dispose de deux agences en France

– la première à Lille et la seconde près de Paris – avec une

forte compétence dans la réactivité puisqu’elle entretient un

service d’astreinte 24h/24, 7 jours sur 7 avec une capacité

d’intervention chez le client dans un délai de seulement quatre

heures dès lors que le site concerné se trouve à proximité

d’une de ses agences.

Outre cette capacité à répondre à l’urgence en cas de panne

ou d’indisponibilité d’un ou plusieurs équipements, ce loueur

assure aussi la location programmée plus classique allant

même, jusqu’à organiser la disponibilité d’appareillages dans

le cadre de plans de continuité. Hors l’urgence évidemment,

l’entreprise est en mesure d’assurer une prestation de conseil

et un accompagnement personnalisés pour apporter une réponse

technique adaptée à chaque problématique. Cette compétence

est particulièrement importante dans le domaine du

génie climatique puisqu’il implique des expertises diverses en

électricité, en thermodynamique, en hydraulique et en aéraulique.

Des équipements d’ambiance climatique diversifiés

Comme mentionné en préambule, l’entreprise assure une veille

24h/24 toute l’année, envoyant ses spécialistes sur site pour

l’étude des besoins et la réalisation d’une solution personnalisée.

Elle couvre la location de courte ou de longue durée ainsi

que la réponse aux urgences en s’adressant aux chantiers,

aux bureaux, aux salles informatiques, aux bâtiments administratifs

ou logistiques, etc. Les offres sont adaptées selon que

l’interlocuteur est une entreprise artisanale, une PMI/PME, un

grand groupe, un installateur, un exploitant ou bien sûr, un responsable

de maintenance.

Son offre matérielle comporte plus de 70 références pour environ

500 produits en stock. Elle tourne autour de systèmes de

chauffage à ventilation soit électriques dans une gamme de

puissance allant de 3 kW à 40 kW, soit au fioul entre 25 kW

et 350 kW. Elle propose aussi des chaudières de production

d’eau chaude à alimentation électriques entre 22 kW et 36 kW

et au fioul entre 100 kW et 500 kW.

Sur le versant de la climatisation, on trouve des appareils refroidissant

l’air dans des puissances comprises entre 3 kW et

90 kW et des groupes d’eau glacé ou refroidisseurs de liquide

allant de 50 kW à 750 kW.

L’entreprise propose aussi une large gamme de déshumidificateurs

à condensation avec des modèles spécialement adaptés

pour les chantiers ou pour les locaux industriels ainsi que

des appareils pouvant être installés dans les espaces recevant

du public. Une gamme de sécheur à une ou plusieurs roues

dessicantes sont aussi disponibles pour répondre aux besoins

des industries pour lesquelles l’hygrométrie doit être rigoureusement

contrôlée (pharmaceutique, agro-alimentaire, etc.).

Contrôler la quantité d'humidité dans l'air peut avoir de nombreux

avantages. Les déshumidificateurs de chantier et autres

sécheurs sont en mesure de contrôler l'humidité et la condensation

en retirant l'humidité de l'air. Il peut s’agir de traiter des

dégâts entrainés par une inondation, de réduire l'humidité dans

un entrepôt ou sur un chantier de construction, etc. Sur les

chantiers de construction, les déshumidificateurs permettent

d'accélérer le séchage des dalles de béton et des plâtres à la

fois pour que la construction s'achève plus rapidement mais

avec un séchage qui évite la fissuration ou la distorsion.

Pour compléter cet inventaire, l’entreprise propose aussi des

systèmes de ventilation destinés à améliorer le confort ou évacuer

des substances nocives telles que les vapeurs de peintures,

le monoxyde de carbone, les fumées de soudage ou les

poussières de béton. Il s’agit pour l’essentiel de ventilateurs

économes en énergie et de systèmes plus sophistiqués d’extraction

d’air et de ventilation des espaces confinés.

Thierry PIGOT

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

55

Maquette.indd 55 27/02/2015 01:35:40


page 27

page 32

page 42

page 48

Offre spéciale

Bénéficiez d’un abonnement

découverte d’un an

Les services à l’industrie

Abonnez-vous en ligne sur www.maintenance-entreprise.com

N°624 - Octobre - Novembre - Décembre 2011

25 euros

PRÉVENTIF :

EXPERTISE :

Les services à l’industrie

Le diagnostic

sur site

page 34

Le management

du risque

page 36

N°625 - Janvier - Février - Mars 2012

25 euros

Les services à l’industrie

www.maintenance-entreprise.com

location :

Une solution

anti-crise

gestion :

les pièces de

rechange

25 euros

N°626 - Avril - Mai - Juin 2012

pratique :

www.maintenance-entreprise.com

MetHODe :

Les services à l’industrie

Nettoyage & epi

hygiène

sur mesure

page 30

LeanSixSigma

un nouveau

regard

page 34

www.maintenance-entreprise.com

80€*TTC

au lieu de 100€**

PRESTATAIRE :

NETTOYAGE :

Traitement

de l’air

page 40

page 48

Le boum de la

cryogénie

Dossier

siRMelec :

teRtiaiRe :

electricité et

maintenance

Qualité de

l’air intérieur

Dossier

Maintenance Expo

Spécial GMAO p.18

tertiaire :

pas de coupure

d’antenne

à la télé

page 48

eNVirONNeMeNt :

Les avions

passent au

bionettoyage

page 54

Dossier

Pourquoi les arrêts

sont incontournables p.19

De la maintenance nucléaire

au grand carénage p.18

Cet abonnement peut être pris en compte dans vos frais généraux ou votre budget formation

* Pour tout paiement en ligne par carte bleue

**TVA 2,10%. Offre réservée à la France métropolitaine. DOM-TOM et étranger : 100€

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 56 27/02/2015 01:35:41


Solutions

Maintenance préventive >

La surveillance des purgeurs de vapeur

Un seul purgeur défaillant génère un important gaspillage d’énergie et de vapeur, provoquant

de préoccupantes dégradations sur l’installation ainsi qu’une baisse de la

qualité de la production. Pourtant, le contrôle de ces purgeurs est souvent négligé.

Voyons comment y remédier.

De nombreuses filaires industrielles sont concernées

par l’amélioration du circuit de vapeur. La pétrochimie,

l’agroalimentaire, les producteurs de papier, les

producteurs d’énergie et bien d’autres ont besoin de vapeur

propre et d’un réseau efficace. Convertir l’eau en vapeur exige

beaucoup d’énergie. On comprend donc que la vapeur est un

fluide caloporteur qui coûte cher. Il convient donc de le considérer

comme un investissement qu’il est important de préserver.

La vapeur est un fluide invisible. Ce que l’on prend pour de la

vapeur, n’est en fait que de la condensation. En passant de la

chaufferie au point d’utilisation, la vapeur subit inévitablement

un refroidissement plus ou moins important. Les condensats

qui en résultent, l’air et les polluants doivent absolument être

évacués pour garder à la vapeur ses qualités. C’est précisément

le rôle dévolu au purgeur.

L’utilisation d’un capteur magnétique ou à visser

présente de nombreux avantages pratiques

Rien de plus simple que le fonctionnement d’un purgeur vapeur

: c’est une vanne automatique qui s’ouvre pour évacuer

l'air et les condensats du circuit de vapeur puis, qui se referme

aussitôt pour conserver, autant que possible, la vapeur vive.

Quand la maintenance préventive améliore la compétitivité

Le diagnostic est facile : Il suffit d’écouter, de mesurer et de comparer.

Ici, prise de mesures avec la pointe de touche

Aujourd’hui, les responsables de maintenance et de production

sont confrontés à un véritable défi. De fait, les objectifs

pour augmenter la compétitivité semblent souvent contradictoires.

Il s’agit d’une part, de diminuer les coûts énergétiques,

de réduire les investissements dans la maintenance et de délivrer

une meilleure prestation avec des équipes réduites. De

l’autre, il faut assurer le fonctionnement optimal de l’outil pour

produire plus, mieux et moins cher.

Les dysfonctionnements et les pannes à l’origine de purgeurs

défaillants peuvent avoir de lourdes conséquences sur la

production et la logistique. Contrecoups que les objectifs de

compétitivité ne permettent plus désormais. Un programme de

maintenance préventive des installations de production s’inscrit

donc dans les priorités décisives et stratégiques.

En règle générale, les améliorations réalisées sur le réseau

vapeur et condensats entraînent, de substantielles économies

au niveau de la maintenance en sus des économies d’énergie.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

57

Maquette.indd 57 27/02/2015 01:35:42


Solutions

cycle se renouvelle. Les ultrasons permettent d’écouter chacune

de ces phases et de les enregistrer sous la forme d’un

signal dynamique qui sera corrélé sur une échelle de temps.

Les ultrasons permettent l’écoute, l’enregistrement en signal dynamique

et la visualisation dans le domaine temporel de chaque phase

de fonctionnement du purgeur vapeur

Ultrasons et température, une stratégie de surveillance

efficace

La mesure ultrasonore alliée à celle de la température constitue

la meilleure stratégie de surveillance des purgeurs vapeur.

C’est par exemple, ce qu’autorise le détecteur ultrasonore

SDT270. Le diagnostic de bon ou mauvais fonctionnement des

purgeurs peut se faire aussi bien en curs de production que

dans un environnement bruyant. Pendant son cycle complet,

le purgeur accumule les condensats, ouvre son orifice de décharge,

élimine les condensats puis referme ce passage. Ce

Le diagnostic est facile puisqu’il suffit d’écouter, de mesurer et

de comparer. Le dépistage du défaut est immédiat. Au cours de

leur activité, les purgeurs vapeur produisent des ultrasons. Ces

ultrasons permettent de surveiller leur fonctionnement interne.

On entend clairement le cycle « tout-ou-rien » du purgeur :

soit le purgeur est fermé et le signal est faible, soit le purgeur

s'ouvre et le signal est puissant avant de revenir à une faible

amplitude lorsqu'il se referme. Lorsqu'on détecte un signal relativement

constant, la mesure de température est utile pour

déceler rapidement si le purgeur est défaillant fermé ou défaillant

ouvert.

En effet, lorsqu'un purgeur est défaillant en position fermée,

les condensats s'accumulent en amont. La conséquence est

une diminution drastique de la performance énergétique de

l'installation, qui affecte la qualité et le bon fonctionnement du

processus. Une accumulation des condensats sera aussi responsable

des coups de bélier, particulièrement préjudiciables

pour l'installation.

Lorsqu'en revanche, un purgeur est défaillant en position ouverte,

il est responsable d'une perte considérable d'énergie.

58

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 58 27/02/2015 01:35:43


Solutions

Coûts des purgeurs défaillants, des chiffres éloquents

La vapeur est un fluide caloporteur coûteux, environ 30 €/T. La réparation d’un seul purgeur thermodynamique fuyant fait

économiser au moins 2.500 € l’an et la remise en état du plus petit purgeur à flotteur (orifice de décharge d’un diamètre de

3,2 mm) bloqué ouvert : 5.000 €/an à 6 bars et 7.400 €/an à 10 bars. Les principaux constructeurs des purgeurs admettent

qu'en moyenne 30 % des purgeurs sont défaillants si on ne procède pas à leur contrôle régulier.

Compte tenu du coût de production élevé de la vapeur, un programme

de surveillance des purgeurs vapeur constituera la

source d'une économie significative (voir encadré).

En outre, il existe différents types de purgeur. Un programme

de surveillance annuel ou plus régulier permet de répertorier

tous les purgeurs du réseau et de vérifier par comparaison

des défectuosités enregistrées que le type de purgeur utilisé

convient bien à l’application. Un purgeur inadéquat se bloque

ou se casse plus facilement.

Une efficacité à la portée de tous

Un détecteur ultrasonore de qualité pourvu d’un pyromètre

intégré avec visée laser et équipé de plusieurs capteurs

(pointe de touche, à visser et magnétique) permet la surveillance

rapide, facile et efficace de tous les types de purgeurs.

La mesure ultrasonore avec le SDT270 répond idéalement à

cette application, dans tous les environnements (en version

ATEX pour utilisation en zones d’atmosphère potentiellement

explosives) et pour tous les types de purgeurs. Son utilisation

est à la portée de tous.

Et pour l’opérateur qui souhaiterait gérer et analyser ses

données, le logiciel Ultranalysis Suite permet d’établir un diagnostic

en comparant le signal temporel provenant du purgeur

suspect avec celui du même purgeur neuf, reconditionné ou

fonctionnant correctement.

La détection ultrasonore se prête à de nombreuses applications.

La surveillance des purgeurs vapeur n’est qu’un début.

Combinées à d’autres initiatives, quelque bonnes démarches

de maintenance préventive des outils de production contribuent

à coup sûr à maintenir voire, améliorer la compétitivité

sans consentir à de lourds investissements.

Jean-Paul Emmanuele, Training Manager chez SDT

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636 59

Maquette.indd 59 27/02/2015 01:35:44


Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 60 27/02/2015 01:35:44


Solutions

Prévention >

Logtek et Sentinel,

GMAO et interactivité pour la sécurité anti incendie

Au départ, le groupe DEF est centré sur la production industrielle de détecteurs électroniques

de fumées et départ de feu et de centrales de pilotage des scénarios de

mise en sécurité (CMSI). Il a lancé ces deux dernières années, une GMAO et un portail

d’information qui concourent à améliorer la sécurité des installations.

Créé en 1958, DEF est un groupe International

d’une cinquantaine d’entreprises

expertes en sécurité incendie

qui emploie 1.700 collaborateurs (80 ingénieurs

et techniciens en R&D). Il dispose de

dix filiales à l’étranger, de six usines (quatre en

France, une en Italie et une en Chine) et, il a

réalisé 185 millions d’euros de chiffre d’affaires

en 2013.

Au fil du temps, le groupe en plus de son

activité industrielle, a développé une offre de

prestations de services associées aux équipements

qu’elle fabrique. La mise en œuvre

d’installations impose en effet, de proposer

des services pour la maintenance des équipements

et la surveillance de la fonctionnalité

du réseau de surveillance contre les incendies

avec de nouvelles normes et des évolutions de

la réglementation en vigueur, notamment pour

les établissements recevant du public.

En conformité avec la législation, le groupe

DEF a développé il y a deux ans, le logiciel Logtek

s’exécutant sur un PC durci à écran tactile.

Ainsi, le technicien de maintenance arrivant sur

site, a immédiatement accès à l’historique des

opérations déjà réalisés, à la nomenclature des

équipements en place, à tous les plans d’installation

ainsi qu’à un déroulé de la mission qu’il doit

réaliser. Par exemple, les normes imposent de

réaliser périodiquement des inspections partielles

ou totales de l’installation ; le programme va donc

être en mesure de proposer un déroulé de mission

qui, à une date donnée, correspondra à la

nature et à la destination du bâtiment, à l’historique

des missions réalisées préalablement, etc.

Conçu au départ pour répondre à la législation

française, Logtek est en cours d’adaptation pour

les filiales du groupe installées à l’étranger, avec

Le portail Sentinel offre entre autres, un premier niveau d’interaction à distance avec l’installation

une première ouverture en direction de la Belgique et de l’Italie

dans le respect de la législation européenne mais aussi de la

conformité avec les réglementations locales.

Un portail au service des clients

Au-delà de la plate-forme Logtek dédiée au technicien de

maintenance, DEF a choisi de mettre en place Sentinel, une

plateforme en ligne à l’usage de ses clients. Ce portail a pour

vocation de concentrer toutes les informations utiles pour le

client mais aussi, et c’est là qu’est la principale nouveauté, de

lui permettre d’accéder à un premier niveau d’interaction à distance

avec son installation. Ce portail apporte essentiellement

quatre grands ensembles d’information et de service. L’accès

à ce portail est proposé en tant qu’extension du contrat de service

et de maintenance de DEF ; le client ayant toute latitude

de souscrire à tout ou partie de l’information proposée.

Le premier module composant le portail Sentinel regroupe

toutes les informations liées à la relation du client avec le

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

61

Maquette.indd 61 27/02/2015 01:35:45


Solutions

G

groupe DEF. On y trouve tous les documents tels que les

contrats, les factures, les attestations de conformité et les attestations

de compétences des équipes d’intervention de DEF,

les documents administratifs, etc. On y trouve aussi la description

de l’installation sous la forme d’une nomenclature incluant

des liens hypertextes qui renvoient automatiquement vers les

fiches techniques des équipements installés. Cette description

peut aussi intégrer les plans et les schémas synoptiques

lorsqu’ils existent sous forme électronique.

Le client peut aussi passer par ce premier outil pour communiquer

avec les équipes de DEF qu’il s’agisse d’initier une nouvelle

relation commerciale (extension de contrats, ajout d’une

installation etc.) ou de requérir une demande d’intervention

pour un dépannage, un remplacement d’équipement, une inspection

mais aussi, pour par exemple, rechercher un ou plusieurs

documents dans le cadre d’une inspection de contrôle

voire pour faire lever une réserve de sécurité.

Le second module concentre tous les documents qui sont

produit au moyen du logiciel Logtek par les techniciens lors

de leurs interventions sur site. Il s’agit des bons et des rapports

d’intervention, des rapports d’état de l’installation et des

tableaux de bord décrivant l’état des équipements (tests de

charge des batteries, niveaux des réservoirs, états des détecteurs

ioniques, etc.). Le client retrouve aussi les synthèses périodiques

qui décrivent l’état de l’installation et les interventions

à prévoir, allant même jusqu’à chiffrer ces dernières.

Vers plus d’interaction avec l’installation

Le troisième module permet de rendre l’installation communicante

par une interface en temps réel avec la centrale de

commande. Rappelons que si la législation interdit d’acquitter

un événement à distance, rien n’empêche d’interagir pour

disposer en temps réel d’une information pertinente et critique

qui permettra à l’administrateur de réagir au moindre incident

avec la plus grande célérité. Sentinel autorise par exemple, de

géolocaliser sur une cartographie un ou même, plusieurs sites

qu’ils soient proches ou éloignés. L’application permet à l’aide

d’un indicateur graphique, de voir si l’installation est opérationnelle

ou, si au contraire, un événement est en cours.

C’est encore au niveau de ce module qu’il est possible de programmer

à l’avance des alertes qui seront relayées par SMS ou

par courriel vers un ou plusieurs destinataires. Cette fonction

est indispensable pour assurer une veille efficace des sites sur

lesquels la présence d’un intervenant n’est pas permanente.

Dernière fonctionnalité de ce troisième module extrêmement

appréciée des utilisateurs, Sentinel permet de visualiser à distance

une représentation de la face-avant de la centrale de

détection d’incendie. L’opérateur qui est sur place, peut ainsi

recevoir les conseils d’un superviseur qui à distance, est informé

en temps réel de toutes les opérations qu’il réalise. Pour un

Logtek est une application de GMAO s’exécutant sur un PC durci à écran tactile

intervenant local qui n’est pas nécessairement un spécialiste

de la sécurité incendie, la possibilité d’être ainsi assisté à distance

par un expert lorsque survient une alerte, est une sécurité

supplémentaire et une assurance que les interventions qu’il

va réaliser sont bien adaptées à la situation.

De la réactivité à la proactivité

Le quatrième module accompagne le client dans l’exploitation

de son installation et l’aide à se conformer à ses obligations

réglementaires et normatives (en particulier, la norme NFS

61933). Le module dispose d’un espace permettant de consulter

via des liens, tous les textes qui vont concerner une installation

donnée mais aussi, de se tenir informé de modifications

de ces textes dès leur publication. Si le client le souhaite, le

système peut aussi, lui adresser quotidiennement une checklist

des actions et des vérifications qui doivent être menées

sur le système de sécurité incendie (centrale, détecteurs, etc.)

mais aussi, dans le bâtiment (portes coupe-feu, trappes, etc.).

Il peut encore – lui ou quelqu’un de son équipe – utiliser Sentinel

pour enregistrer un rapport des anomalies éventuellement

constatées.

L’ultime élément Sentinel est un espace de formation en ligne.

Sa première fonction est de permettre d’évaluer la compétence

des intervenants au travers d’un outil de diagnostic en ligne

par QCM, basé sur des mises en situation au moyen de photos

et de vidéos. Cette évaluation permet de cartographier les

éventuelles faiblesses ou les lacunes. En fonction des besoins,

il est possible de permettre aux intervenants d’enrichir leurs

connaissances et même, de se former au travers de sessions

se déroulant entièrement en ligne, sous la forme de modules

d’une vingtaine de minutes.

L

v

d

L

à

s

m

n

fo

c

62

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

C

Maquette.indd 62 27/02/2015 01:35:46


GMAO CORIM : QUALITÉ, SÉCURITÉ, TRAÇABILITÉ.

Vous êtes exigeants. Nous aussi.

TRAÇABILITÉ

Suivi des lots,

Signature électronique,

norme FDA 21,

CFR PART 11.

SÉCURITÉ

Réglementation ATEX,

autorisation de travail,

permis de feu...

QUALITÉ

Identification des

zones sensibles, suivi

du plan de prévention.

HABILITATION

Contrôle compétences,

gestion de la

sous-traitance,

conformité

fournisseurs.

CONFORMITÉ

Suivi des contrôles

réglementaires,

ISO 9001, ISO 14001.

HYGIÈNE

Consigne sur

équipements,

certificats

d'alimentarité.

www.corim-solutions.com

Les logiciels GMAO CORIM sont proposés en plusieurs

versions pour les métiers de l'indutrie, des services et

du tertiaire.

La solution CORIM Progress dédiée à l'agroalimentaire et

à la chimie/pharmacie assure le suivi technique, qualité,

sécurité, environnement et financier de votre activité

maintenance : gestion des contrôles réglementaires,

normes IFS et FDA, traçabilité et conformité des

fournisseurs, traçabilité des interventions, suivi des lots,

consignes de sécurité (permis de feu, permis de fouille…).

Outre la traçabilité de la vie de vos équipements, CORIM

Progress garantit une optimisation des stocks et une

réduction des coûts, une planification et un suivi de

l’activité performant.

De la demande d'intervention à l'analyse technique et

financière de la maintenance, CORIM Progress est la

solution incontournable pour le pilotage de l'activité

maintenance et l'aide à la prise de décisions.

MAINTENANCE MANAGEMENT SOFTWARE

CORIM Solutions | Editeur et intégrateur de logiciels Octobre Novembre GMAO Décembre & EAM 2014 – | N°636 +33 (0) 476 248 450

Maquette.indd 63 27/02/2015 01:35:47


Solutions

Atex >

S’éclairer dans les zones

à atmosphère potentiellement explosive

La législation impose une certification aux constructeurs proposant des équipements

utilisés dans les zones ATEX. Les dispositifs d’éclairage se distinguent entre

les modèles portables alimentés sur batterie et les produits qui tirent leur énergie

d’un réseau à moyenne – 110 V à 230 V – ou basse tension, généralement 12 V, 24 V

ou 42 V.

La législation définit strictement les caractéristiques des

équipements installables dans les zones où la présence

de gaz (méthane, propane, butane, sulfure d'hydrogène,

etc.), de vapeurs (éthanol, acétone, toluène, kérosène,

essence, etc.), de brouillards (aérosols, etc.) ou de poussières

(farine, pulvérulents organiques, etc.) rendent l’atmosphère

potentiellement explosive. C’est d’ailleurs l’origine de l’abréviation

ATEX (ATmosphère EXplosive) qui les dénomme.

Conformément à la directive 1999/92/CE et à l'article R.4227-

50 du Code du Travail, les emplacements ATEX doivent être

subdivisés en zones 0, 1 ou 2 pour les gaz et 20, 21 ou 22 pour

les poussières. Tous les équipements certifiés pour une utilisation

dans l’une ou l’autre de ces zones doivent être certifiés et

présenter un marquage spécifique qui indique leur catégorie.

La législation dans ce cas, identifie trois types de zones déterminant

trois catégories pour les appareils autorisés à y être

installés.

64

Les équipements de catégorie 1 sont utilisables dans les zones

où une atmosphère explosible est présente en permanence ou

pendant de longues périodes en raison de gaz ou de vapeurs

(zone 0) ou encore, de poussières (zone 20).

Les équipements de catégorie 2 sont adaptés pour les zones

où une atmosphère explosible est susceptible de se présenter

occasionnellement en fonctionnement normal en raison de gaz

ou de vapeurs (zone 1) ou encore, de poussières (zone 21).

Les équipements de catégorie 3 enfin, servent dans les zones

où une atmosphère explosible n’est pas susceptible de se présenter

en fonctionnement normal ou, si elle se présente néanmoins,

n’est que de courte durée (fonctionnement anormal prévisible)

en raison de gaz ou de vapeurs (zone 2) ou encore, de

poussières (zone 22).

L’éclairage et le risque lié à l’énergie électrique

L’un des problèmes récurrents pour les équipes de maintenance

opérant en zone ATEX est évidemment l’éclairage de

l’espace où se déroule l’intervention. Il nécessite d’avoir recours

à des appareils disposant d’un niveau de certification

adapté tant pour l’éclairage proprement dit, que pour les dispositifs

servant à leur alimentation.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Les éclairages à LED produisent une lumière blanche permettent une meilleure

perception des couleurs

Nombreux sont les spécialistes des zones potentiellement explosives

qui s’interrogent sur l’intérêt d’installer des éclairages

à LED. Précisions tout d’abord, que les LED n’échappent pas

aux contraintes de certification. Les éclairages à LED doivent

donc apporter des garanties précises quant aux risques

d’échauffement ou de production d’arcs électriques…

Comme une ampoule à gaz ou à filament, un semi-conducteur

peut produire une étincelle s’il vient à connaitre un dysfonctionnement.

Cela dit, la longévité des puces à base de silicium

est on le sait, considérablement plus grande. De plus, les LED

sont nettement moins sensible aux chocs et aux vibrations.

La société Opti-Light a par exemple, développé une gamme

des plus complètes, de dispositifs d’éclairage ATEX fonctionnant

soit sur batterie pour les appareils portables, soit sur

une alimentation de réseau en les connectant à un transformateur

lui aussi certifié. Pour l’heure cette gamme qui compte

des dizaines de références, est conforme aux spécifications

de catégorie 2. Revêtus de la classe II qui indique qu’ils sont

adaptés pour un usage dans les installations industrielles, ils

Maquette.indd 64 27/02/2015 01:35:49


Solutions

conviennent pour leur immense majorité aux zones 1 (gaz,

vapeurs, etc.) et 21(poussières).

Les propriétés d’un bon éclairage

S’il s’agit d’intervenir sur un site couvrant une grande superficie

comme les installations chimiques ou pétrochimiques,

les mats d’éclairage ou les véhicules équipés de projecteurs

semblent la meilleure solution. S’il faut au contraire une lumière

plus localisée, un système portable ou transportable est

nettement mieux adapté.

L’éclairage portatif doit satisfaire à certaines conditions autant

pour la sécurité que pour des aspects pratiques. Il est évidemment

préférable que le boîtier résiste aux chocs et qu’il

ne chauffe pas pour minimiser les risques d’incendie. En cas

de casse, il ne doit pas créer une situation dangereuse, ni répandre

des éclats de verre.

On peut aussi conseiller que la lumière émise soit d’une température

aussi proche possible celle de la lumière du soleil

et que l’ensemble soit économe en énergie. Sur ce point, les

éclairages à LED produisent à la fois une lumière plus blanche

que tout autre dispositif incandescent pour une consommation

électrique optimale.

Enfin bien sûr, un système d’éclairage portable doit être à

la fois, léger et compact, facile à poser ou à suspendre. La

mention « portable » dans la certification ATEX signifie que

l’équipement est de construction robuste et qu’il est doté d’un

boîtier antistatique. Il peut aussi être manipulé et déplacé sous

tension et il répond à des exigences plus élevées concernant

la dissipation de la chaleur. Son armature ne doit pas être endommagée

en cas de chute.

Un transformateur permet d’alimenter

des éclairages fonctionnant à basse tension (12 V, 24 V ou 42 V)

Transformateurs et adaptateurs de tensions

Pour les zones ATEX, Opti-Light propose évidemment des

lampes frontales et des torches à LED destinées à l’éclairage

individuel et fonctionnant sur batteries interchangeables ou

rechargeables. Surtout, cette entreprise dispose d’un vaste

catalogue de baladeuses, de réglettes et de projecteurs à

poser ou à suspendre qui, étant eux-aussi équipés de semiconducteurs,

produisent une lumière blanche garantissant un

haut niveau de contraste et une meilleure perception des couleurs

que les éclairages incandescents.

La majorité des dispositifs d’éclairage destinés à être alimentés

par un réseau est disponible dans une vaste gamme de

tensions : 12 V, 24 V, 42 V, 110 V et 230 V. Certains équipements

supportent une plage de tensions – de 19 V à 28 V ou

de 85 V à 264 V – aussi bien en régime continu qu’en régime

alternatif ; ce qui assouplit considérablement les contraintes

d’alimentation. Le projecteur Wolf proposé en deux versions,

couvre une plage de tensions allant de 100 V à 254 V (+/-

10 %) en régime alternatif pour la première et 24V (+/-10 %)

en continu comme en alternatif pour la seconde.

Ces équipements peuvent être accompagnés de l’un des deux

modèles de transformateurs eux-aussi certifiés ATEX niveau 2

pour l’utilisation dans les zones 1 et 21. Ces appareils convertissent

des tensions de réseau de 230 V ou 110 V alternatif en

24 V alternatif. Ils disposent de quatre prises en sortie pour

une puissance globale de 400 VA.

Certains projecteurs supportent une plage de tensions d’alimentation,

ce qui assouplit les contraintes liées aux sources d’énergie

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Erwan HOUEDIC

65

Maquette.indd 65 27/02/2015 01:35:52


Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 66 27/02/2015 01:35:53


Focus

Motorisation >

Des filtres au µm pour l’huile des moteurs

L’huile est le seul élément dans un moteur qui permet à des pièces en mouvement de

travailler en contact sans être immédiatement détruites. Subissant des contraintes

importantes, ce composant essentiel à la survie du moteur doit être en permanence

purifié. De nouvelles techniques de filtration permettent aujourd’hui d’espacer les vidanges.

Un système Kleenoil avec dérivation installé sur un moteur de bateau de la marine marchande

Les moteurs sont présents partout dans l’industrie

comme dans la maintenance. Dans l’industrie car c’est

sur ces équipements que repose la capacité d’entrainer,

de mouvoir, de déplacer… Dans la maintenance, le moteur à

essence ou diesel, permet loin de tout réseau électrique, de

produire des énergies qu’elles soient électrique, pneumatique,

hydraulique, etc.).

Les moteurs qui tirent leur énergie de la transformation

chimique d’un carburant à la suite d’une explosion subissent

nombre de contraintes antagonistes lors de leur fonctionnement.

Ils mettent en mouvement un grand nombre de pièces

mécaniques qui subissent en permanence des frottements.

Ces derniers produisent de la chaleur mais aussi une usure

rapide des surfaces en contact. Comme un moteur à explosion

utilise une source d’énergie qui peut être stockée, il est

possible de l’utiliser à distance des sources d’approvisionnement

et sans être nécessairement à proximité d’un réseau de

distribution. Un groupe électrogène équipé d’un réservoir de

capacité moyenne produira de l’électricité pendant parfois,

plusieurs centaines d’heures sans réapprovisionnement. Il

est ainsi possible de créer un réseau électrique pour alimenter

temporairement ou même durablement, un site éloigné de

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

67

Maquette.indd 67 27/02/2015 01:35:54


Focus

toute possibilité de connexion à un réseau public ; une spécificité

particulièrement précieuse aux équipes de maintenance.

L’huile aussi essentielle que le carburant

Si un moteur électrique fonctionnera des milliers d’heures

au prix d’un graissage périodique relativement sommaire de

quelques-uns de ses éléments, un moteur à essence ou diésel

doit en revanche être lubrifié en permanence. L’huile aura

ici plusieurs fonctions. Elle sépare les pièces en mouvement

comme les segments et les parois des cylindres ou les coussinets

de bielles et les paliers du vilebrequin pour réduire les

frottements. En circulant, elle sert aussi de fluide caloporteur,

c’est-à-dire qu’elle contribue à stabiliser la température du moteur

pendant son fonctionnement. Elle joue d’ailleurs sur ce

plan, un rôle presque aussi important que le flux d’eau ou d’air

du circuit de refroidissement. Enfin, l’huile emporte une quantité

importante de résidus issus soit de la combustion comme

des suies, soit de l’usure comme des particules arrachées aux

pièces en contact, soit enfin, des impuretés nées de la détérioration

de l’huile elle-même lorsqu’elle subit des contraintes

brutales (montée en température rapide, surrégime, etc.). Dernier

point enfin, l’huile se charge aussi en eau en raison de

phénomènes de condensation qui se produisent au cours des

différentes phases de la combustion.

Le filtre garant de la longévité de l’huile

Une huile chargée d’impuretés s’épaissit et partant, certaines

de ses caractéristiques comme sa fluidité d’origine, se dégradent.

Pour garantir le bon fonctionnement d'un moteur, il

est donc primordial d'assurer une lubrification constante des

pièces en mouvement avec des huiles maintenues au niveau

de propreté optimum. C’est ici qu’intervient un élément essentiel

du circuit de lubrification d’un moteur : le filtre et plus précisément,

le filtre à huile.

Dans une voiture, c’est une cartouche cylindrique de la taille

d’une petite boîte de conserve qui est tout simplement éliminée

après usage. Dans les moteurs plus imposants à l’instar

de ceux équipant les groupes de production d’électricité qui

alimentent de grands chantiers, on trouvera bien évidemment

au moins un filtre à huile, de plus grande taille. A l’intérieur

d’une cartouche petite ou grande, on trouve un filtre en papier,

parfois en fibre synthétique dont la forme a été étudiée pour

augmenter la surface de contact avec le fluide traité. A cette

fin, la géométrie la plus couramment rencontrée, est le pliage

en accordéon. Un filtre ainsi constitué retiendra les particules

d’une taille supérieure ou égale à 25 µm.

Un problème de maintenance complexe

Les particules de suie issues de la combustion ainsi que certains

éléments arrachés aux pièces en mouvement, ont une

taille comprise entre 3 et 15 µm. Ils ne sont donc pas arrêtés

Le système de filtration au micron traite de 2 à 3 litres d’huile par minute

par un filtre à huile classique. Il en va de même pour l’eau

qui n’étant pas miscible à l’huile forme au mieux une émulsion

qui dégrade la capacité de l’huile à réduire les frottements.

L’eau mêlée à l’huile a aussi la faculté de se recomposer avec

certains éléments comme le souffre qui donne de l’acide sulfurique

et l’azote qui donne de l’acide nitrique ; deux acides

particulièrement agressifs.

C’est ce qui explique qu’en dépit de la présence d’une cartouche

filtrante, il faut impérativement procéder à des vidanges

périodiques de l’huile des moteurs. Partant, un moteur aussi

performant et économe soit-il devra être stoppé quelques dizaines

de minutes à intervalles réguliers pour remplacer tant

l’huile que la cartouche filtrante.

La société américaine Kleenoil (www.kleenoileurope.com) propose

une approche radicalement différente de la filtration des

huiles de moteur à essence ou diesel dès lors que le circuit

de lubrification fonctionne sous pression. La solution consiste

à dériver le circuit d’huile vers un dispositif de filtration externe.

Le système proposé par Kleenoil prend la forme d’un

boîtier hermétiquement fermé par un couvercle équipé d’un

joint torique. Sous le boitier se trouve deux orifices de taille

normalisée pour l’entrée et la sortie de l’huile avant et après

68

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 68 27/02/2015 01:35:54


traitement. L’intérieur du boîtier accueille un filtre composé

exclusivement de longues fibres de cellulose extraites de

bois de conifères. Le dispositif filtre l’huile à la vitesse de 2

à 3 litres/minute, fonction de sa viscosité.

Cet élément filtrant a la capacité de stopper les particules

disséminées dans l’huile jusqu’à une taille comprise entre

1 et 3 µm, c’est-à-dire, de la débarrasser de la suie et de

tous les éléments arrachés ou précipités qui ne sont pas

éliminés par les cartouches filtrantes habituelles.

Modulaire et adaptable

Les vases d’expansion

de liquide de

refroidissement

MANN+HUMMEL

Autre avantage, tant la nature des fibres que la structure

du filtre Kleenoil, permettent aussi de retenir l’eau en suspension

dans le fluide lubrifiant mais sans altérer, ni stopper

les additifs (dont, dispersants, détersifs, Inhibiteurs

d'oxydation et de corrosion, abaisseurs du point d'écoulement,

désactivateurs de métaux, agents antimoussants

et agents gélifiants.). Le filtre est censé retenir 99,95 % de

l’eau, limitant ainsi considérablement les risques de formation

d’acide sulfurique dans les moteurs diesel.

La première économie pour l’utilisateur est évidemment

la longévité de l’huile puisqu’elle pourra être conservée

trois à cinq fois plus longtemps. En outre, la réduction du

volume d'huile à éliminer contribue à réduire l'impact de

l’installation sur l’environnement.

Le filtre Kleenoil en revanche doit, être remplacé en

moyenne toutes les 250 à 350 heures pour que le système

donne la pleine mesure de son efficacité. Cette opération

qui peut être réalisée en moins de trois à cinq minutes,

immobilise l’équipement pendant une durée moins importante

qu’une vidange complète. Mieux, il est possible pour

un intervenant équipé de protections adaptées, notamment

contre la chaleur, d’intervertir les filtres usagés et

neuf sans arrêter l’équipement sur lequel il est installé. Il

suffit que le porte-filtre se trouve à une distance suffisante

pour garantir la sécurité des intervenants (mécanismes en

mouvement, gaz d’échappement, etc.) et qu’une dérivation

(by-pass) ait été aménagée lors de la pose du système.

Il existe actuellement cinq modèles de système de filtration

Kleenoil différents uniquement par la taille, afin de

répondre aux besoins des moteurs diesel. Le concepteur

a ainsi calibré ses embases de porte-filtres pour cibler les

moteurs dont le circuit de lubrification contient jusqu’à 5,5

litres, 15 litres, 45 litres, 55 litres et 80 litres. Le poids de

la cartouche filtrante oscille entre un peu moins de 2 kg et

6 kg.

La série de filtres à air ENTARON MANN+HUMMEL

est désormais disponible pour toutes les

applications allant de 7 jusqu’à 40 m3/min. Le

corps du filtre en plastique est léger, modulaire

et la solution parfaite pour les moteurs diesel.

L’ENTARON convient pour les environnements très

poussiéreux, et impressionne par sa très longue

durée de vie. La série complète, comprenant 8

produits, est une solution économique, capable

d’être installée dans des espaces réduits.

MANN+HUMMEL GMBH

Division Filtres Industriels

Immeuble Seine Défense,

33, Quai du Président Paul Doumer,

CS 20008, 92415 Courbevoie Cedex

Tél : +33 (0) 2 43 49 70 76

Fax : +33 (0) 2 43 49 80 97

Email: marketing.si@mann-hummel.com

www.mann-hummel.com

VISIT US AT

Booth 90310

Hervé DEGUERRE

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

69

Maquette.indd 69 27/02/2015 01:35:55


NOTRE ENGAGEMENT

PRENDRE SOIN

DES BÂTIMENTS ET

DE LEURS OCCUPANTS

Photos : © Gettyimages (View Stock), Plainpicture (OJO)

VINCI FACILITIES : L’EXPERTISE TECHNIQUE

AU SERVICE DU FACILITY MANAGEMENT.

VINCI Facilities propose des solutions qui conjuguent maintenance technique

et services aux occupants dans le cadre d’une démarche globale d’effi cacité

énergétique. Présent dans 18 pays d’Europe sur des sites tertiaires et

industriels, VINCI Facilities s’engage durablement à prendre soin de vos

bâtiments et à améliorer l’environnement de travail.

www.vinci-facilities.com

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 70 27/02/2015 01:35:56


Maintenance tertiaire

Economies >

Transition énergétique, l’éclairage compte

En proposant des systèmes de gestion de l’éclairage au moyen de capteurs de présence

et de lampes à consommation d’énergie modulable, Osram permet aux industriels de

réaliser de substantielles économies. Les cas de l’entrepôt du parc Euro Disney et de

celui du vépéciste Zalando sont, sur ce point, emblématiques.

Le projet de loi sur la transition énergétique actuellement

débattu par les parlementaires, a pour objectif de diviser

par quatre la facture énergétique de la France d’ici

2050. Le texte regroupe notamment mais en cherchant à les

améliorer, les mesures déjà en place, visant à favoriser les

énergies renouvelables et à aller vers une consommation raisonnée

dans le but d’économiser l’énergie.

Les mesures ne manquent pas pour favoriser la réduction de

la consommation comme l’isolation thermique des bâtiments

et des habitations, une meilleure gestion du chauffage et de

la climatisation en fonction de la présence de personnes dans

les établissements recevant du public, etc. Hormis les sources

de consommation que sont le chauffage, la ventilation et la

climatisation, l’éclairage est à l’évidence l’un des postes de

dépense qui mérite l’attention. La société Osram, l’un des

deux principaux fabricants d’éclairage dans le monde, propose

aux grands groupes industriels, des solutions visant à optimiser

leurs installations en termes de dépense énergétique mais

aussi d’investissement, de coûts de mise en œuvre et de coûts

de maintenance.

Euro Disney, 120.000 euros d’économie en vue

Le parc Euro Disney de Marne-La-Vallée, dispose d’un entrepôt

de 22.000 m², dédié au stockage des denrées alimentaires,

des produits souvenirs et des pièces détachées. Il a été

équipé par un système d’éclairage Modario associé à un système

de gestion Dali Pro mis en place par Osram. Ce système

qui éclaire plus de 220 personnes, 7 jours sur 7, 24 h/24, est

géré par un signal numérique. Ainsi les rangées de luminaires

équipées de tubes fluorescents T5, sont indépendantes et disposent

de leur propre programmation. Elles sont dotées d’un

détecteur de luminosité naturelle ainsi que d’un détecteur de

présence, ce qui constitue une première en milieu industriel.

Ce système d’éclairage s’adapte d’une part à la luminosité naturelle

mais aussi aux passages des personnes circulant dans

l’entrepôt ; permettant une réduction automatique de l’intensité

lumineuse jusqu’à son extinction totale après dix minutes

lorsque les employés quittent les lieux. Il a été évalué que le

système devrait permettre au bout de cinq ans une économie

de quelque 120.000 euros par an.

Zalando, un potentiel d’économie de 84 %

Zalando, le plus grand site européen de vente de chaussures

et vêtements par correspondance sur Internet, a équipé son

plus grand centre de logistique – une superficie de 120.000

m² –situé à Erfurt en Allemagne, avec un système de rails T5

incluant un pilote de gestion de l’éclairage.

En effet, le personnel n’occupe en moyenne que 16 % des

allées, ce qui offre un potentiel d’économie d’énergie de 84 %

dès lors qu’une gestion précise de présence peut être assurée.

La solution mise en place par Osram sur ce site, repose

évidemment sur des capteurs de présence qui en parallèle,

sont associés à une commande constante des dispositifs

d’éclairage. Le capteur a été préparé et préprogrammé en tant

que module enfichable adapté au rail porteur DUS retenu pour

ce le projet. Les éléments ont ainsi pu être montés plus rapidement

sur les près de 63 km de rails porteurs que compte

l’installation.

L’entrepôt d’Erfurt compte en effet, quelque 15.400 luminaires

situés dans les allées entre les rayonnages. Le principe du système

d’éclairage nouvellement mis en place, consiste à baisser

l’intensité pour atteindre seulement 10 % de flux lumineux.

Lorsqu’un membre du personnel pénètre dans l’allée, il est

reconnu par le capteur de présence et l’éclairage d’orientation

repasse à l’intensité lumineuse requise en quelques secondes.

La consommation d'énergie est passée 3.041 MWh/an à

1.433 MWh/an, soit une économie de presque 249.000 euros/

an sur la facture énergétique de l’entreprise et, par équivalence,

une réduction de 899 tonnes de CO2/an. A ce niveau,

le retour sur investissement est attendu après seulement 18

mois.

Hervé DEGUERRE

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

71

Maquette.indd 71 27/02/2015 01:35:57


AVEC LA SUITE PLANON,

PILOTEZ EFFICACEMENT VOS BÂTIMENTS

ET SERVICES EN TOUTE SÉRÉNITÉ.

Avec plus de 30 ans d’expérience, Planon Site Alpha propose des solutions innovantes

en adéquation avec les besoins des acteurs du marché de la gestion immobilière et

des services aux occupants. Adaptée aux petites comme aux grandes structures, notre

suite de logiciels vous permet de maîtriser la gestion de vos bâtiments et services :

• Optimisez votre portefeuille immobilier,

• Gérez l’environnement de travail,

• Gérez vos espaces de travail,

• Administrez votre gestion technique et règlementaire,

• Améliorez vos services aux occupants,

• Analysez votre empreinte écologique et maîtrisez vos performances énergétiques…

T. 01 55 85 09 00

planonsoftware.com

FRPSA_1402_Adv_210x270_def.indd 1 18-06-14 10:07

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 72 27/02/2015 01:35:58


Maintenance tertiaire

Réglementation >

DFCI, plus que quelques jours

pour le recensement obligatoire

Par un communiqué publié en septembre, l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) a pris

soin de rappeler à tous les détenteurs de détecteurs de fumée à chambre d’ionisation

qu’ils ont l’obligation d’établir une fiche de recensement avant le 31 décembre 2014.

On compte en France de l’ordre de sept millions de

détecteurs de fumées à chambre d'ionisation (DFCI)

dans lesquels l'air est ionisé au moyen de particules

émises par une source radioactive d’américium 241. Ces

équipements contiennent donc des éléments radioactifs qui

peuvent présenter un risque pour la santé en cas de manipulations.

Tous ces appareils doivent être remplacés avant le 31

décembre 2017 par des détecteurs optiques ou thermiques qui

offrent les mêmes garanties d'efficacité.

-14 10:07

La démarche engagée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)

en concertation avec les professionnels de la sécurité incendie

et les ministères concernés, a permis d’aboutir à une planification

du retrait des DFCI installés sur le territoire français. Le

dispositif réglementaire encadrant le retrait a été mis en place

il y a près de trois ans avec la parution de l’arrêté du 18 novembre

2011 et de deux décisions de l’ASN du 21 décembre

2011.

Ce dispositif prévoit : de planifier sur dix ans les opérations de

retrait, d’encadrer les opérations de maintenance ou de retrait,

de prévenir tout démontage incontrôlé ou encore, d’organiser

les opérations de reprise. L’échéance du 31 décembre prochain

concerne le suivi du parc de détecteurs avec l’obligation,

pour chaque installation comportant une ou plusieurs lignes

de détection incendie sur lesquelles sont installés des DFCI,

d’établir une fiche de recensement.

Cette fiche de recensement est établie et mise à jour par les

professionnels intervenant sur l’installation (techniciens de

maintenance, installateurs, etc.) dûment déclarés ou autorisés

par l’ASN. Si aucune intervention n’est réalisée avant le 31

décembre 2014, l’utilisateur doit néanmoins communiquer la

fiche à l’un de ces professionnels avant la date butoir. Les entreprises

détenant des DFCI ne doivent ni les manipuler, ni les

déposer et encore moins, les jeter. Elles doivent faire appel,

pour les déposer, à une société spécialisée, déclarée auprès

de l'Autorité de sûreté nucléaire.

L’ASN rappelle qu’il est interdit aux utilisateurs de détenir des

stocks de DFCI dans leur établissement et qu’ils doivent les

faire reprendre sans délai par un professionnel déclaré ou autorisé.

L’ASN rappelle également que le transport de DFCI doit

être réalisé dans le respect de la réglementation en vigueur

et que par ailleurs, l’envoi de DFCI par les services postaux

est interdit. Enfin, l’importation et l’exportation de ces produits

sont interdites par le code de la santé publique et le code de

l’environnement.

Tout professionnel susceptible d’intervenir sur une installation

comportant des détecteurs de fumée à chambre d’ionisation

doit être titulaire d’un récépissé de déclaration

ou d’une autorisation délivrée par l’ASN.

L’ASN a délivré 150 récépissés de déclaration

et sept autorisations nationales –délivrées

à des groupes industriels disposant au

total de 87 agences – pour les activités de

dépose des DFCI et de maintenance des systèmes de sécurité

incendie.

L’association QUALDION, créée en 2011, labellise les prestataires

respectant la réglementation relative à la radioprotection

et celle relative à la sécurité incendie. La liste des entreprises

labellisées QUALDION est disponible sur la page Internet de

l’association.

Thierry PIGOT

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

73

Maquette.indd 73 27/02/2015 01:35:58


www.osram.fr

Les solutions LED OSRAM pour toutes

les applications.

La LED est une des solutions pour réduire la consommation. Couplées à des systèmes de

gestion, les solutions LED permettent jusqu’à 80% d’économie d’énergie.

Light is OSRAM

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 74 27/02/2015 01:35:59


Maintenance tertiaire

Actualité >

Réduire l’effort pour travailler mieux

Fondée en 2001 par Serge Grygorowicz, son actuel PDG, RB3D s’est spécialisée dans

la conception d’exosquelettes et de systèmes robotisés d’assistance musculaire. Des

débouchés concrets sont aujourd’hui envisagés dans le BTP avec un premier partenariat

mené avec Colas.

Depuis 2008, la société RB3D installée à

Auxerre, développe le concept de « cobots »,

un système robotisé d’assistance aux efforts.

En 2011, cette entreprise a montré pour la première

fois, une version de démonstration fonctionnelle de

l’exosquelette Hercule, conçu pour des applications

militaires.

Les produits inventés puis conçus par cette entreprise

ont pour but d’apporter une assistance aux mouvements

du corps du porteur. C’est bien le porteur de

l’équipement qui effectue le geste que l’équipement

va accompagner comme une direction assistée accompagne

l’effort du conducteur au volant d’un véhicule.

Le cobot apporte la puissance nécessaire pour

porter ou tirer une charge jusqu’à une centaine de

kilos presque sans effort. De tels équipements ont

de multiples applications partout où une intervention

humaine reste indispensable alors même que la pénibilité

de la tâche inciterait à remplacer l’humain par la

machine.

La société auxerroise mène actuellement avec le

groupe Colas en Suisse (leader dans le domaine des

travaux routiers), un projet commun visant à développer

les applications de la cobotique à l’univers du BTP.

Ce partenariat consiste plus précisément à mettre au

point une version de l’exosquelette Hercule de RB3D

dédiée cette fois, à la construction routière. L’idée est

de répondre aux problèmes spécifiques rencontrés

par les tireurs au râteau lors des opérations manuelles

de dépose de revêtements (asphaltes, bitumes, enrobés,

etc.).

L’exosquelette développé conjointement

par RB3D et Colas permet au

savoir-faire manuel des opérateurs

de s’adapter aux exigences du terrain

en facilitant les différentes opérations

de finition de la route. Les

métiers des travaux publics, et notamment ceux de

la construction routière, nécessitent puissance, endurance

et habileté. Les conditions de certains métiers

rendent leur exercice difficile et le secteur est particulièrement

touché par les troubles musculo-squelettiques

(TMS) qui sont de loin la première cause de

maladies professionnelles. La machine donne la puissance

nécessaire à la conduite des opérations tout en limitant

pour les intervenants la pénibilité liée aux tâches effectuées.

L’exosquelette constitue une solution face au développement

des troubles musculo- squelettiques. Il permet de réduire la

pénibilité physique des tâches nécessitant dextérité et force en

augmentant les capacités de l’opérateur.

Serge Grygorowicz a déclaré : « les innovations de RB3D

mettent la technologie au service de l’humain pour démultiplier

les capacités d’action. Ce partenariat avec Colas illustre une

nouvelle fois que notre exosquelette Hercule est une technologie

adaptée à de multiples applications et qui répond aux besoins

concrets d’un secteur aussi exigeant que celui du BTP ».

Thierry PIGOT

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

75

Maquette.indd 75 27/02/2015 01:35:59


pub MtoM A4 N°1308:Mise en page 1 28/08/14 11:12 Page1

EXPOSITION - CONFERENCES - ATELIERS / TRADE SHOW - CONFERENCES - WORKSHOPS

MtoM le salon des professionnels

des objets communicants

The MtoM show for professionals

in communicating objects

10 ème édition / 10 th Edition

• Opérateurs telecoms ou MVNO

TelCos or MVNO

• Fournisseurs de solutions réseaux

Network solutions providers

• Constructeurs ou distributeurs

Manufacturers or distributors

• SSII et cabinets de consulting

Consulting and services companies

• Intégrateurs de solutions

Solutions integrators

1 er & 2 avril 2015

april 1 st & 2 2015

CNIT - Paris la Défense

En parallèle

Octobre Novembre www.salons-solutions-electroniques.fr

Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 76 27/02/2015 01:36:01


PS

Maintenance tertiaire

n

Outillage >

Un perforateur à faible niveau de vibration

Dewalt étoffe sa gamme sans fil 36V, avec le lancement d’un

perforateur SDS-Plus DCH364M2 équipé d’une batterie Liithium-ion

de 4Ah qui apporte une autonomie de 50 % plus

élevée.

Avec une énergie de frappe de 2,3 joules et des capacités

de perçage – avec ou sans percussion – allant

jusqu’à 26 mm, ce nouveau marteau s’adresse aux

professionnels polyvalents et mobiles. Un poids de seulement

4 kg, un encombrement réduit et une ergonomie optimisée,

ce marteau perforateur se présente comme un outil maniable

et surtout, léger et dans sa catégorie. Il facilite notamment, le

travail en hauteur ou dans les espaces difficiles d’accès avec

un confort d’utilisation permettant de l’utiliser avec une seule

main.

Pour améliorer les performances et la durabilité, Dewalt a

doté ce perforateur de la gamme SDS-Plus d’un moteur PM50

sans carcasse et qui donc, génère moins de chaleur, moins

d’échauffement. L’outil est aussi pourvu d’un système anti-vibrations

pour réduire la fatigue et les troubles musculo-squelettiques

lors des perçages intensifs. L’efficacité de ce système

repose sur une poignée montée sur ressorts qui absorbe directement

les vibrations lors du rebond. Avec un niveau de vibrations

de 7,1 m/s², soit 20 % en dessous des niveaux actuels

du marché, le perforateur DCH364M2 permet d’augmenter la

productivité et assure une utilisation en toute sécurité.

Ce nouveau marteau peut être équipé d’un système d’extraction

des poussières fonctionnant avec un moteur indépendant.

Fixé sous le perforateur, sa mise en marche se déclenche dès

l’appui sur la gâchette de l’outil. Le système d’extraction des

poussières s’arrête 30 secondes après le relâchement de la

gâchette. Equipé de ce système, le perforateur DCH365M2 est

plus confortable et génère moins de nuisance pour son utilisateur

lors de perçage en hauteur, dans des espaces confinés ou

sensibles comme les hôpitaux, les salles informatiques, etc.

Vendu au tour de 750 euros TTC, Le perforateur SDS-Plus

36V est livré avec deux batteries 4 Ah Li-ion 36V et un mandrin

à trois mors à changement rapide, adapté au perçage dans le

bois ou le métal. Ce perforateur possède trois modes de travail

: perforation pour le béton, perçage sans percussion pour

le métal ou le bois, et un mode burinage pour les applications

de burinage léger.

Testeurs de terre Fluke 1623-2 et 1625-2

Des études montrent que 15 % des problèmes de qualité

d'alimentation peuvent être dus à une mise à la terre incorrecte.

e

Les testeurs de terre de nouvelle génération, Fluke 1623-

2 et 1625-2 peuvent être installé sans difficulté. Ils intègrent

un dispositif de stockage des données et une

fonction de téléchargement par port USB. Les piquets de mise

à la terre et les bobines de fil de haute qualité fournis simplifient

le travail sur le terrain puisque pour chaque test, l’appareil

indique les piquets ou les pinces devant être connectés. Le

choix des modes de fonctionnement s’effectue au moyen d’un

sélecteur rotatif qui peut même être manipulé avec des gants.

Ces testeurs sont capables d'effectuer les quatre types de

mesure de résistance de terre : chute de potentiel tripolaire et

quadripolaire avec piquets, test de résistivité des terrains en

mesure quadripolaire avec piquets, test sélectif à l'aide d'une

pince et de piquets et enfin, test sans piquet avec deux pinces.

Permettant de procéder à des essais plus rapidement, les nouveaux

testeurs de terre Fluke 1623-2 et 1625-2 améliore le

bon fonctionnement et la sécurité des installations.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

77

Maquette.indd 77 27/02/2015 01:36:02


Maintenance tertiaire

Outillage >

Aspirateur et lampe électroportatifs

Bosh lance deux nouveaux équipements alimentés par

des batteries Lithium-ion 10,8 V. Le premier est un aspirateur

à main permettant de maintenir la propreté de la

zone d’intervention, le second une lampe à Led.

Flexible et maniable, l’aspirateur GAS 10,8 V est adapté

au nettoyage occasionnel ou l’achèvement de travaux

afin de laisser la zone d’intervention, exempte de poussières,

de copeaux et de chutes de découpes. Doté d’un microfiltre

qui évite de renvoyer dans l’atmosphère des particules

fines, il aspire la poussière et les débris pour une durée de

fonctionnement continue de quinze minutes sur sa batterie de

2,0 Ah (une témoin indique le niveau de charge).

Il est équipé d’un réservoir transparent et d’une poignée ergonomique

avec un revêtement qui assure une bonne prise en

main. Un embout suceur droit permet d’atteindre les recoins,

les fentes et autres zones difficiles d’accès.

Pour sa part, la lampe GLI DeciLED produit un éclairage puissant

et une lumière blanche qui ne dénature pas les couleurs.

Elle intègre dix LED à haute luminosité qui résistent aux aléas

de fréquents déplacements et se révèlent beaucoup plus

durables que des ampoules de puissance équivalentes à filaments

ou à gaz. Les deux niveaux de luminosité permettent de

moduler l’éclairement en fonction des besoins. Elle permet de

régler l’angle d’éclairage sur sensiblement 200° grâce à son

pied rabattable et orientable. Un crochet permet aussi de la

suspendre sur les barreaux d’une échelle, sur des tubulures,

des échafaudages voire, à un mousqueton pour le port à la

ceinture ou sur un baudrier. Un aimant puissant permet aussi

de la fixer sur des surfaces métalliques tandis qu’un tube fileté

la rend compatible avec les trépieds 3/4 de pouce.

L’aspirateur GAS et la lampe GLI DeciLED fonctionnent sur

la même batterie Lithium-Ion de 10,8 V qui peut aussi être

utilisée sur n’importe quel outil de cette catégorie de puissance

dans la gamme porposée par Bosh. Ce système assure à la

fois la compatibilité de tous les outils sans fil existants avec les

batteries mais aussi avec les chargeurs de la même gamme

de tension.

Nouveau catalogue

Outillage & Fournitures industrielles

La société Michaud Chailly présente

l’édition 2014 de son catalogue

d’outillage et de fournitures

industrielles dans l’univers de la transmission

disponible en version imprimée

ou au format électronique. On y trouve

une sélection de produits de maintenance

disponibles sous 24 h via le site

du distributeur (www.michaud-chailly.fr).

Parmi les nombreuses références, on

trouve : roulements, lubrifiants, étanchéité,

guidage et entraînement linéaires,

motorisation, transmission et organes

de liaison, pneumatique et fluides ainsi

qu’une large gamme en outillage spécialisé.

78

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 78 27/02/2015 01:36:03


Maintenance tertiaire

Outilya, nouvel acteur dans la vente en ligne

Outilya (www.outilya.com) est un nouveau site de vente

ligne, spécialisé dans l’outillage électrique portatif ou

à poste fixe. La qualité de fabrication et les performances

sont les critères prioritaires dans le choix des équipements

présentés dont plusieurs gammes sont destinées aux

professionnels.

Le but d’Outilya est d’orienter ses clients vers les outils les

mieux adaptés à leur utilisation et leur métier. Un formulaire de

contact est à leur disposition pour préciser leurs demandes et

un formulaire spécifique pour les demandes de devis est également

proposé pour les articles absents du catalogue ou les

pièces de rechange. Il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte

pour acheter sur Outilya mais la marque a créé des pages

sur les principaux réseaux sociaux, pour échanger avec ses

clients et partager leurs retours d’expérience. Un blog en cours

de création, sera également bientôt disponible.

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

79

Maquette.indd 79 27/02/2015 01:36:04


Protégez vos salariés et

préservez leur santé

Demandez

votre badge gratuit sur

expoprotection.com

25 e

édition

4 au 6

novembre

2014

PARIS - PORTE DE VERSAILLES

PAVILLON 1

RISQUES PROFESSIONNELS, NATURELS ET INDUSTRIELS

Santé, sécurité et bien-être au travail,

gestion des risques naturels, industriels et technologiques

Agence Nationale

pour l'Amélioration des

Conditions de Travail

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

www.expoprotection.com Suivez-nous !

Maquette.indd 80 27/02/2015 01:36:05


Agenda / Manifestations

Attention : afin de s’assurer de la tenue des manifestations annoncées, nous invitons nos

lecteurs à se renseigner auprès des organisateurs avant de planifier une visite.

Des expositions pour bien aborder 2015

Alors que les industriels cherchent à renouer avec une croissance durable, la France – c’est un signe encourageant – accueille

de nombreuses manifestations de portée internationale. Après une cuvée 2014 riche, 2015 verra se multiplier les initiatives régionales.

NOVEMBRE

26 et 27 novembre, Envirorisk

2014, Bourges

En cette période de mutation, la

gestion des risques est devenue

un enjeu majeur de développement

c'est pourquoi Bourges

accueille la 12e édition du forum

Envirorisk. Experts, représentants

d’entreprises, professeurs,

chercheurs, élus, institutionnels

et étudiants de tout horizon se

rencontrent pendant deux jours

pour, ensemble, tenter d’apporter

des réponses aux enjeux majeurs

de la gestion des risques

naturels, technologiques et sanitaires.

Palais d’Auron, les Rives

d'Auron, 7 boulevard Lamarck,

Bourges

www.envirorisk-bourges.org

DECEMBRE

2 au 5 décembre, Pollutec

2014, Lyon

Pollutec rassemble des professionnels

du monde entier autour

des solutions innovantes permettant

de réduire l’impact des activités

humaines sur l’environnement

qu’il s’agisse de l’industrie,

des collectivités ou du tertiaire.

100.000 m² d’exposition, 65.000

visiteurs professionnels, 2.300

exposants, 400 conférences, 200

innovations en avant-première,8

grandes filières, 3 grands focus.

EurExpo Lyon, avenue Louis Blériot,

Chassieu – Lyon

www.pollutec.com

2015

JANVIER

27 au 29 janvier, SEPEM

Nord, Douai

Ce rendez-vous régional présente

les savoir-faire liés aux

usines (pompe, unité de manutention,

traitement des fluides

ou des déchets industriels, etc.)

en ciblant des secteurs tels que

chimie et pétrochimie, plasturgie,

production et transports des

énergies, métallurgie, sidérurgie,

etc. A partir de la prochaine édition

Nord, en 2015, un nouveau

hall sera donc entièrement dédié

aux métiers des machines d'ateliers

et des machines-outils sur

plus de 3.000 m².

Douai Gayant, Parc des expositions,

route de Tournai - Douai

www.sepem-industries.com

Générateur de rondes techniques

La collecte et le contrôle de données techniques

rodés sur le terrain pour la pétrochimie, l’agroalimentaire,

les collectivités et la tierce maintenance.

*Générateur de rondes techniques

* Fiches d’intervention

* Planning

* Procédures

* CB, RFID et Géolocalisation

* Photos et Vidéos

* Signatures

* Éditeur de rapports filtrés

* Couplage GMAO - ERP

Tél:33 3 88 78 85 95

contact@aceltis.fr

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636 81

Maquette.indd 81 27/02/2015 01:36:05


Index des entreprises et

organismes cités dans ce numéro

Les services à l’industrie

N°624 - Octobre - Novembre - Décembre 2011

25 euros

Abonnez-vous en ligne sur www.maintenance-entreprise.com

PRÉVENTIF :

EXPERTISE :

Les services à l’industrie

Le diagnostic

sur site

page 34

Le management

du risque

page 36

N°625 - Janvier - Février - Mars 2012

25 euros

location :

Une solution

anti-crise

page 27

gestion :

les pièces de

rechange

page 32

Les services à l’industrie

www.maintenance-entreprise.com

25 euros

N°626 - Avril - Mai - Juin 2012

pratique :

MetHODe :

Les services à l’industrie

www.maintenance-entreprise.com

Nettoyage & epi

hygiène

sur mesure

page 30

LeanSixSigma

un nouveau

regard

page 34

www.maintenance-entreprise.com

UNIVERSITE DE BAYREUTH .....9

HERAEUS NOBLELIGHT ..........10

ALTRAN ....................................13

SIEMENS ...................................14

BEAMEX ....................................28

ABB ............................................16

BOLLE SAFETY ........................18

ROSTAING .................................19

CHATARD ...................................20

INOTEC .....................................21

AUTARCIA .................................23

INSTITUT G9+ ...........................25

EYROLLES .................................25

GERESO ....................................25

DSDSYSTEM .............................32

CARL SOFTWARE ....................29

SAGE ..........................................35

SIVECO ......................................37

TIBBLOC ....................................46

SDMO .........................................48

EUROPEAN RENTAL

ASSOCIATION ...........................49

TERRE DE VIGNERONS ...........46

REVOLT ......................................50

LEGOUPIL ..................................52

BLANCHET S.A. .......................53

ANDREWS SYKES ..................55

SDT .............................................57

DEF .............................................61

OPTI-LIGHT ................................64

KLEENOIL .................................67

OSRAM ......................................71

EURO DYSNEY ..........................71

ZALANDO ...................................71

AUTORITE DE SURETE

NUCLEAIRE ..............................73

RB3D ..........................................75

COLAS .......................................75

DEWALT .....................................77

FLUKE ........................................77

BOSH .........................................78

OUTILYA ....................................79

82

PRESTATAIRE :

Traitement

de l’air

page 40

NETTOYAGE :

Le boum de la

cryogénie

page 48

siRMelec :

teRtiaiRe :

Dossier

electricité et

maintenance

page 42

Qualité de

l’air intérieur

page 48

Dossier

tertiaire :

Pourquoi les arrêts

sont incontournables p.19

Maintenance Expo

Spécial GMAO p.18

pas de coupure

d’antenne

à la télé

Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

page 48

eNVirONNeMeNt :

Les avions

passent au

bionettoyage

page 54

Dossier

De la maintenance nucléaire

au grand carénage p.18

Offre spéciale

Bénéficiez d’un abonnement

découverte d’un an

80€*TTC

au lieu de 100€**

Cet abonnement peut être pris en compte

dans vos frais généraux ou votre budget formation

* Pour tout paiement en ligne par carte bleue

**TVA 2,10%. Offre réservée à la France métropolitaine.

DOM-TOM et étranger : 100€

Index des annonceurs

ABONNEMENT ...........................82

ACELTIS .....................................81

AERZEN

INTERNATIONAL RENTAL .......22

AMOTEP .....................................81

ANDREWS SYKES ....................49

APISOFT .....................................66

BEAMEX .....................................28

CARL SOFTWARE ....................34

CARRIER ....................................27

CIMI ............................................44

CORIM SOLUTIONS .................63

DB VIB .......................................54

DEF .......................................58, 59

DSD SYSTEM ............................36

E. LECLERC ..............................15

EXPO PROTECTION ...............80

GATES ........................................11

GROUPE ADC ...........................56

HAAGA .......................................19

HYDAC .......................................20

INDUSTRIE 2015 .......................38

Numéro 637 – Janvier – Février – Mars 2015

SOLUTIONS

L’entretien des pompes

Exosquelette, quand la machine renforce l’homme

Le pré et le post traitement thermique des soudures

ITC ..............................................21

LEGOUPIL ..................................12

MACHINE TO MACHINE ...........76

MAINTENANCE & CO....................

.................................3ème de couv.

MAINTENANCE EXPO ................4

MANN + HUMMEL ...........16, 23, 69

MEWA ..................................42, 43

MIDELTECH ...............................79

MIDEST ........................................6

OPTI LIGHT France ...................47

OSRAM ......................................74

PLANON - SITE ALFA .................72

POMPES PHA ...........................17

RADIOSPARES ......2ème de couv.

REVOLT ......................................53

S PLUS .....................................52

SDMO ....................4ème de couv.

SDT INTERNATIONAL ..............39

SIVECO GROUP .......................41

TECHNIC SOFT ........................60

VINCI FACILITIES .....................70

Au sommaire du prochain numéro

DOSSIER

La maintenance, un service de proximité qui impose de disposer de larges compétences

au plus près des installations – MAINTENANCE & ENTREPRISE entreprend

un tour de France des pôles industriels de nos régions et des sociétés de maintenance

qui les assistent.

PRATIQUE

Des jeux et des simulateurs pour améliorer la formation et la prévention

La réalité augmentée et ses applications industrielles

TERTIAIRE

Sûreté des biens et des personnes, quelles protections contre les risques naturels ?

Et toujours… les actualités de la filière maintenance : entreprises, marchés, nouveaux

produits et offres de services pour l’industrie, évènements professionnels, etc.

Maquette.indd 82 27/02/2015 01:36:08


Octobre Novembre Décembre 2014 – N°636

Maquette.indd 83 27/02/2015 01:36:08


www.rental-compact.com

22kVA > 550kVA

www.sdmo-rentalpower.com

650kVA > 2500kVA

L’énergie mobile conforme

et responsable

Dans toute l’Europe, SDMO propose des groupes électrogènes mobiles, répondant aux caractéristiques du marché de la

location en parfaite conformité avec la directive 97/68/CE. Ainsi de 20 à 550kVA, tous les modèles de la gamme Rental

Compact sont équipés de moteurs Stage 3A.

Pour les besoins de puissances supérieures, les groupes électrogènes de location en container 20 et 40 pieds offrent une

solution ergonomique, compacte et modulable.

Energy Solutions Provider

www.sdmo.com

www.sdmo.com

Tel. +33 Octobre (0)2 Novembre 98 41 41 41 Décembre - Fax +33 2014 (0)298 – N°636 41 63 07 - SDMO Industries - 12 bis rue de la villeneuve CS 92 848 - 29 228 Brest Cedex 2 - France

7231-presse RENTAL_Mont210X297.indd 1 09/10/2014 15:46

Maquette.indd 84 27/02/2015 01:36:09

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!