26.11.2020 Views

Maintenance & Entreprise n°624

Maintenance Expo Spécial GMAO

Maintenance Expo Spécial GMAO

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

N°624 - Octobre - Novembre - Décembre 2011<br />

25 euros<br />

PRÉVENTIF :<br />

Les services à l’industrie<br />

Le diagnostic<br />

sur site<br />

page 34<br />

www.maintenance-entreprise.com<br />

EXPERTISE :<br />

Le management<br />

du risque<br />

page 36<br />

PRESTATAIRE :<br />

Traitement<br />

de l’air<br />

page 40<br />

NETTOYAGE :<br />

Le boum de la<br />

cryogénie<br />

page 48<br />

Dossier<br />

<strong>Maintenance</strong> Expo<br />

Spécial GMAO p.18


Plus de 550 000 produits<br />

disponibles dès le lendemain,<br />

pour que votre activité<br />

ne cesse de tourner.<br />

rswww.fr


S<br />

Sommaire<br />

L’Actualité<br />

> EDITORIAL<br />

La filière nucléaire en ébullition.......5<br />

> ACTUALITES<br />

CND : le CETIM<br />

et la méthode Tofd..........................6<br />

Un nouveau site<br />

pour RS Components.....................8<br />

Conjoncture : indicateur Symop......8<br />

Loxam reprend Locarest..............10<br />

Apave s’installe à Lacq.................12<br />

Evènement : Nuklea à Orléans.....14<br />

<strong>Maintenance</strong> électronique<br />

chez Itancia..................................16<br />

Références<br />

> DOSSIER GMAO<br />

GMAO full web et navigation 3D<br />

(DSD System)..............................18<br />

Retour d’expérience<br />

chez Stalaven...............................20<br />

Tribofilm : 20 ans d’innovation......24<br />

Entretien avec J.-P. Césari<br />

(Carl Softare)...............................25<br />

Visite au Technical<br />

Center de Siveco..........................26<br />

Entretien avec H. Naudot<br />

(Davey Bickford)..........................30<br />

> METHODE<br />

Altead et<br />

la maintenance préventive...........32<br />

GEA et le diagnostic sur site........34<br />

Enjeu et défi<br />

de la gestion des risques.............36<br />

> PRESTATAIRES<br />

Maréchal Electric<br />

chez Granini.................................38<br />

Delta Neu et<br />

la maintenance multimarque.......40<br />

<strong>Maintenance</strong> Pro en proximité......41<br />

Lubritech protège<br />

les organes mécaniques..............42<br />

A chaque besoin son absorbant...43<br />

> PROPRETE INDUSTRIELLE<br />

Géolocalisation et<br />

gestion des déchets.....................44<br />

Qualification selon Qualipropre....46<br />

Le nettoyage cryogénique............48<br />

La technologie par vapeur sèche...50<br />

> PRATIQUE<br />

ERP et SAV,<br />

outils structutrants........................52<br />

Magazine<br />

> NOUVEAUX PRODUITS........54<br />

> L’AGENDA.............................64<br />

> INDEX.....................................66<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

3


A chaque besoin de GMAO …<br />

sa solution Mister Maint !<br />

La GMAO qui a tout d’une grande<br />

Osez la puissance 10<br />

Web Evolution<br />

Adoptez la web 2.0 attitude<br />

60, Rue Négrier - 59420 MOUVAUX - Tél. : 33 328 36 84 84<br />

contact : infos@itm.fr - La gamme de GMAO Mister Maint est éditée par ITM


S<br />

Edito<br />

Les services à l’industrie<br />

CONCEPTION ÉDITORIALE<br />

& RÉALISATION<br />

MRJ Presse<br />

24, rue Firmin Gillot 75015 Paris<br />

Tél. 01 56 08 59 00 . Fax 01 56 08 59 01<br />

(La rédaction n’est pas responsable des documents qui<br />

lui sont adressés, sauf demande express, ceux-ci ne<br />

sont pas retournés)<br />

RÉDACTION<br />

Rédacteur en chef<br />

Jean-François Romain<br />

(jf.romain@mrj-corp.fr)<br />

Ont participé à ce numéro :<br />

Stacy Blanquin, Jean-David Darsa, Pol<br />

Dunoyer, Cyril Laroche, Cinthia Lefort,<br />

Hervé Naudot, F. Précope,<br />

J. Roboh, A. Romero<br />

Maquette<br />

RVJ-WEB (www.rvj-web.com)<br />

Couverture : Sandrine Weyland<br />

PUBLICITÉ<br />

Tél. 01 56 08 59 00<br />

Chargé de clientèle<br />

Patrick Barlier (p.barlier@mrj-corp.fr)<br />

DIFFUSION ET ABONNEMENTS<br />

www.maintenance-entreprise.com<br />

Prix du numéro : 25 €<br />

Abonnement 1 an (4 numéros) : 85 €<br />

Etranger : 100 €<br />

Règlement par chèque bancaire<br />

à l’ordre de MRJ<br />

COMITÉ D’ORIENTATION<br />

Pr A. Aoussat (ENSAM - CPI), Mme F.<br />

Asensio (AFSM), M. P. Cros (FIM), Me A.-J.<br />

Darmon (avocat au Barreau de Paris), Mme<br />

D. Eyraud (FIEEC),M. Fabiani (SNCT), M.<br />

Gabriel (ESSTIN-Univ. Nancy I), M. Guy<br />

Planchette (IMdR-SdF), Pr Tahiri (ENIM,<br />

Maroc), Pr Zwingelstein (Univ. Paris XII)<br />

IMPRESSION<br />

Imprimerie de Champagne<br />

ZI les Franchises – 52200 Langres<br />

Trimestriel Octobre 2011 – <strong>n°624</strong><br />

N° ISSN : 1154-6433<br />

Dépôt légal : à parution<br />

Toute reproduction partielle ou globale est soumise à<br />

l’autorisation écrite préalable de MRJ<br />

Membre du REPM-EMPN (Réseau Européen<br />

de la Presse spécialisée en <strong>Maintenance</strong> – European<br />

Professional <strong>Maintenance</strong> Press Network<br />

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION<br />

Jérémie Roboh<br />

<strong>Maintenance</strong> & <strong>Entreprise</strong> est éditée par MRJ,<br />

24 rue Firmin-Gillot - 75015 Paris<br />

Photos de couverture : Facom, Delta Diffusion,<br />

Delta Neu, GEA, Fumilog. Ce numéro comporte<br />

un encart CoolWords Rentals, un encart Denios,<br />

un catalogue Signals<br />

La filière nucléaire<br />

française en ébullition<br />

La première édition du salon Nuklea qui s’est tenue au parc des expositions<br />

d’Orléans en septembre dernier a permis à la région Centre<br />

de faire la démonstration de son implication dans la filière nucléaire.<br />

La présence nombreuse des exposants pour cette première a fait la preuve<br />

des attentes fortes des prestataires industriels du secteur nucléaire pour un<br />

tel évènement. Côté visitorat en revanche, ce fut une petite déception. Peutêtre<br />

la tenue concomitante des salons SAFI Centre (fournisseurs et soustraitants<br />

industriels) et SIPEC (fournisseurs des secteurs santé cosmétique)<br />

& Ultra Propre (maîtrise des contaminations) auront induit une certaine<br />

confusion. Mais gageons que la prochaine édition rencontrera pleinement<br />

son public professionnel (nous venons d’apprendre que le même organisateur<br />

proposera un évènement similaire à Cherbourg en mai prochain : nous<br />

serons au rendez-vous).<br />

Selon l’Observatoire Bipe – Afim de la maintenance, les dépenses globales<br />

de maintenance devraient continuer de croître à un rythme élevé en 2011<br />

et 2012, en dépit d’une croissance ralentie de la production industrielle sur<br />

la période. Cette croissance est notamment portée par le secteur nucléaire<br />

qui prévoit d’augmenter ses dépenses de maintenance de manière très<br />

significative. « Ainsi, ce secteur prévoit une augmentation de son budget<br />

de maintenance de +245 millions d’euros en 2011 et de +230 millions en<br />

2012 », constate Daniel Dunet, analyste du Bipe. « Cette augmentation de<br />

budget devrait représenter plus de 60 % de la croissance des dépenses totales<br />

de maintenance de l’industrie ces années-là ! » A souligner qu’il s’agira<br />

de dépenses de maintenance de niveau 4 et 5 réalisées lors des arrêts de<br />

tranches et qui concerneront des investissements de mise à niveau (générateurs<br />

de vapeur, turbines, alternateurs …) visant à prolonger la durée de<br />

vie des centrales nucléaires.<br />

En dehors du nucléaire, deux secteurs connaissent une croissance forte.<br />

D’une part la chimie (et la pétrochimie) et d’autre part la mécanique (travail<br />

des métaux, assemblage mécanique, construction de machines) « qui bénéficiera<br />

de la reprise des investissements industriels et de la bonne tenue<br />

de l’activité automobile » remarque D. Dunet, commentant : « Dans ces<br />

secteurs, le retour à la croissance est à la fois situé à un niveau élevé - qui<br />

dépasse le seuil haut du taux de productivité de la fonction maintenance - et<br />

durable. »<br />

En revanche, l’Observatoire relève que la tendance est plutôt au contrôle<br />

strict des budgets de maintenance dans les autres secteurs industriels pour<br />

les deux ans qui viennent.<br />

Jean-François Romain<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

5


Actualités<br />

Vêtements professionnels ><br />

Nouveau site d’EPI<br />

à Mions<br />

V<br />

BL, société créée en 1989 et adhérente à<br />

E.P.I. Center, a entièrement restructuré<br />

son site de Moins afin d’ajouter show<br />

room et point de vente aux entrepôts existants.<br />

VBL inaugure ainsi le nouveau design du groupement<br />

dans des locaux de 3000m². Situé près<br />

de Lyon en bordure de l’A46, l’accessibilité est<br />

garantie.<br />

<strong>Entreprise</strong>s ><br />

Une bonne<br />

nouvelle pour<br />

l’industrie<br />

française<br />

S<br />

ociété de référence mondiale dans le domaine<br />

des traitements et autres procédés<br />

thermiques, Bodycote vient de trouver un<br />

accord avec le groupe Suisse Oerlikon Balzers<br />

pour la reprise de toutes les activités de traitement<br />

thermique sous vide de ce dernier sur le<br />

territoire français. Au total, Bodycote rachète 4<br />

unités situées près de Paris, Tours, Strasbourg<br />

et Lyon. Le siège de Bodycote est à St Priest<br />

(69) et la société emploie 630 personnes pour<br />

un CA 2010 de 82 Millions d’euros.<br />

Conjoncture ><br />

L’indicateur<br />

bien orienté<br />

La demande en biens d'équipements de<br />

production est resté bien orientée cet été,<br />

particulièrement pour les machines d'usinage.<br />

Après une hausse très significative en juillet,<br />

l'indicateur reste en progression de 42 %. Sa<br />

croissance sur les 12 derniers mois est de + 43%<br />

par rapport aux 12 mois précédents. Comme sur<br />

le mois précédent, l'enregistrement des commandes<br />

n'a pas souffert des événements économiques<br />

et financiers de l’été. Pour la rentrée,<br />

on relève un maintien de la demande en biens<br />

de production…<br />

indice mensuel base 100=2000<br />

180<br />

160<br />

140<br />

120<br />

100<br />

80<br />

60<br />

Indicateur Symop - Commandes en biens de production - valeur CVS<br />

La demande du marché français<br />

corrigée des variations saisonnières<br />

courbe lissée<br />

août‐11<br />

110<br />

Evolution cumul<br />

12 mois glissants<br />

43%<br />

DR<br />

Contrôle non destructif ><br />

La demande en biens d'équipements de production reste bien orientée en août, particulièrement pour les machines d'usinage. Après une hausse très significative en juillet, l'indicateur<br />

Le Cetim certifie à la méthode Tofd<br />

La méthode de contrôle non destructif Tofd (Time<br />

of flight diffraction ou temps de vol de la diffraction)<br />

est une alternative intéressante à la radiographie<br />

qui permet non seulement de détecter certaines<br />

discontinuités que la radiographie ne voit pas mais élimine<br />

aussi beaucoup d’inconvénients comme la mise en<br />

place de l’indispensable balisage de la zone, le travail<br />

d’inspection pendant la nuit, etc. Jusqu’ici les opérateurs<br />

qui souhaitaient se faire certifier étaient obligés de passer<br />

leurs examens en Grande-Bretagne ou aux Pays-<br />

Bas. Désormais la Cofrend a créé cette certification Tofd<br />

en France. Parallèlement à cette certification, plusieurs<br />

40<br />

source : Symop<br />

octobre 2011<br />

20<br />

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012<br />

recule légèrement de ‐ 6 % par rapport au mois précédent, passant de 118 à 110 mais reste en progression de 42 % par rapport au même mois de 2010. Sa croissance sur les 12 derniers<br />

mois est de + 43% par rapport aux 12 mois précédents. Comme sur le mois précédent, l'enregistrement des commandes en août n'a pas souffert des événements économiques et<br />

financiers de l’été. Sur le mois de septembre, nos informations confirment toujours le maintien de la demande en biens de production, tout au moins à court terme.<br />

normes sont apparues qui viennent renforcer le recours<br />

au Tofd par les industriels. C’est le cas notamment de<br />

la norme européenne EN 15617 (Essais non destructifs<br />

des assemblages soudés – Technique de diffraction des<br />

temps de vol - méthode Tofd) qui concerne les niveaux<br />

d’acceptation. D’autres, comme la PREN ISO 10863,<br />

sont en cours d’élaboration. Pour se présenter à l’examen,<br />

les candidats doivent être déjà certifiés ultrasons<br />

niveau 2, et avoir effectué une formation préalable d’une<br />

semaine (élaborée avec le Bureau Veritas et qui peut<br />

s’effectuer au Cetim à Senlis ou Nantes).<br />

DR<br />

6<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


CARL SOURCE :<br />

toute l’énergie d’une<br />

GMAO libérée !<br />

CARL SOURCE<br />

Un nouveau progiciel, une nouvelle technologie pour la gestion de vos équipements<br />

En 1985, nous lancions un des tous premiers logiciels de GMAO. Plus<br />

que jamais spécialistes de ce domaine, nous sommes aujourd’hui<br />

n°1 en France * . Plus de 25 ans d’expérience nous ont amenés à<br />

créer une toute nouvelle génération de progiciel : CARL Source.<br />

Avec son architecture native internet (Web 2.0), CARL Source<br />

concilie les exigences technologiques de dernière génération (Java,<br />

XML, Web Services, SOA…) aux préoccupations métiers des<br />

utilisateurs. CARL Source bénéficie d’une interface 100% web,<br />

intuitive et extrêmement paramétrable.<br />

Du monoposte aux réseaux les plus sophistiqués, CARL Source<br />

a été optimisé pour fonctionner avec les plus grands standards<br />

informatiques (BEA, BusinessObjects, Microsoft, Oracle,<br />

SAP...) mais aussi au sein d’architectures 100% Open Source.<br />

En plus de la gestion de maintenance classique, CARL Source a<br />

l’objectif de prendre en charge l’intégralité des processus financiers,<br />

techniques, réglementaires, qualités et patrimoniaux associés aux<br />

équipements de l’entreprise. Pour cela, CARL Source est proposé<br />

en plusieurs versions métier : Factory (équipements industriels et<br />

techniques), Facility (immobilier et patrimoine), Santé (hôpitaux),<br />

Transport (bus, métro, train, infrastructures)…<br />

La nouvelle version de CARL Source intègre également un Système<br />

d’Information Géographique (gestion des plans, géo-localisation)<br />

et des solutions de mobilité encore plus performantes.<br />

CARL Software, c’est plus de 25 ans d’expérience au service de<br />

la maintenance, des milliers d’utilisateurs et un niveau de service<br />

maximal qui font la différence.<br />

www.arbonne-laurencin-ssii.com - V0210<br />

* Comparaison des CA France des sociétés spécialisées en GMAO, publiés au15/02/2010.<br />

Avec CARL Software, choisissez la sécurité du n°1 *.<br />

Pour nous joindre, composez le :<br />

0811 88 77 88<br />

Prix Appel Local d’un poste fixe<br />

N°1 EN FRANCE<br />

www.carl-software.fr<br />

En France, agences sur Paris et Lyon.<br />

Dans le monde, agences en Allemagne, Canada, Espagne, Etats-Unis, Italie.


Actualités<br />

Sécurité au travail ><br />

Le SERCE distingue ETDE<br />

Pôle énergie et services de Bouygues Construction,<br />

ETDE a reçu le prix spécial du jury du concours<br />

sécurité du SERCE (syndicat des entreprises de<br />

génie electrique et climatique) récompensant la politique<br />

de prévention des risques professionnels et ses<br />

résultats en faveur de la sécurité et de la santé de ses<br />

collaborateurs au travail. Le programme d’information et<br />

de sensibilisation des collaborateurs et des managers,<br />

mis en place entre 2009 et 2011, a permis de diviser<br />

par deux l’accidentologie en deux ans. Jean-Philippe<br />

Trin, PDG d’ETDE, souhaite aller plus loin en fixant<br />

comme objectif une nouvelle réduction de 30% de l’accidentologie<br />

dans l’entreprise d’ici 2015. Cette deuxième<br />

phase du programme intitulée « GO ! Sécurité, Santé, je<br />

m’engage ! » vise une nouvelle réduction du taux de fréquence<br />

des accidents déjà passé de 27 fin 2008 à 11,7<br />

fin 2010 à 9 d’ici 2015. Le programme s’adresse aux 11<br />

500 collaborateurs répartis sur 250 sites en France et<br />

dans 25 pays.<br />

<strong>Entreprise</strong> ><br />

SPIE Nucléaire se<br />

renforce en maintenance avec ATMN<br />

Créée il y a tout juste vingt ans par Bernard Anquetil,<br />

ATMN (Assistance Technique <strong>Maintenance</strong> et<br />

Nettoyage) à Saint-Vigor-d’Ymonville, (76) emploie<br />

plus de 150 personnes dans 4 agences locales à<br />

Paluel et Notre-Dame-de-Gravenchon (76), Donges (44)<br />

et Chinon (37). ATMN intervient sur les sites de production<br />

d’électricité d’origine nucléaire ou thermique et sur<br />

les sites industriels, en particulier dans la pétrochimie.<br />

L’entreprise est dotée de savoir-faire en mécanique,<br />

notamment en chaudronnerie et robinetterie, mais également<br />

dans le domaine du nettoyage chimique et haute<br />

pression. Pour Francis Butel, DG de SPIE Nucléaire,<br />

après l’acquisition récente des activités nucléaires de<br />

Reyes Industries en Vallée du Rhône, SPIE Nucléaire<br />

poursuit sa dynamique de diversification et de développement<br />

régional.<br />

Composants électroniques et industriels ><br />

RS Component lance un nouveau site<br />

Le distributeur RS Components transforme en profondeur<br />

de son site Internet. Une nouvelle fonctionnalité<br />

de recherche intelligente de produits, associée<br />

à des capacités de navigation plus poussées, offre<br />

un accès plus rapide à plus de 550 000 produits dans<br />

18 pays d'Europe. Indépendamment de la zone géographique<br />

ou du système de navigation utilisé, l'algorithme<br />

de recherche améliorée du site permet aux clients de<br />

personnaliser les résultats. D'autres améliorations majeures<br />

viennent également s'y ajouter, comme une tarification<br />

plus claire, l'affichage instantané des produits en<br />

stock et un comparatif visuel plus intuitif des produits.<br />

Les clients peuvent également accéder à une vingtaine<br />

de modèles de conception CAO en 3D. Plus de 53 % du<br />

CA du groupe est désormais issu de l'activité en ligne. Et<br />

ce résultat est appelé à augmenter avec le déploiement<br />

de la stratégie de e-commerce, créant ainsi une activité<br />

de commerce électronique dépassant 1 milliard de livres<br />

sterling au cœur de l’entreprise. Implanté à Beauvais<br />

depuis 1986, RS s’est positionné comme le leader de la<br />

VPC en BtoB en France sous les marques Verospeed<br />

puis Radiospares. Renommée<br />

RS en 2010,<br />

l’entreprise regroupe<br />

aujourd’hui près de<br />

500 collaborateurs.<br />

Elle offre un catalogue<br />

de plus de 140 000<br />

références en produits<br />

techniques déclinées<br />

en 18 segments de<br />

produits, et 300 000<br />

produits supplémentaires<br />

hors-catalogue,<br />

DR<br />

et compte 72 000 clients actifs. RS fait évoluer le modèle<br />

de la distribution classique en offrant une multitude<br />

de services : pas de minimum de commande, réception<br />

et traitement des commandes jusqu’à 19h00, livraison<br />

express sous 1 à 2 jours sur l'ensemble de l'offre principale,<br />

service cotations et SAV.<br />

Les versions locales du nouveau site RS sont accessibles<br />

à l'adresse www.rs-components.com<br />

8<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Paris - New-York<br />

407 passagers - 5 844 km - 910 km/h<br />

La qualité a un nom<br />

www.facom.com


Actualités<br />

Manutention industrielle ><br />

Manitou IMH déménage et s’agrandit<br />

En agrandissant ses locaux et en regroupant ses<br />

équipes sur un même site, la division Manitou<br />

IMH (Industrial Material Handling, matériel de<br />

manutention industrielle) se dote d’un pôle de compétences<br />

et d’un outil industriel dédiés. « Avec le renforcement<br />

des équipes de R&D, la réorganisation des outils<br />

industriels et la qualification de l’offre produits, nous<br />

avons mis en place les outils nécessaires à notre croissance<br />

et à l’amélioration de nos résultats.», affirme Jean<br />

Louis Hervieu, Président de la division IMH. Initialement<br />

implantée à Saint-Ouen-l’Aumône (95), la ligne de produits<br />

« magasinage » est redéployée vers Beaupréau<br />

(49) sur un site à taille critique entièrement consacré à la<br />

conception et à l’assemblage des chariots à mât industriels<br />

et semi-industriels, les chariots embarqués et les<br />

matériels de magasinage.<br />

L’extension industrielle de 1400 m² et de 300 m² de<br />

bureaux additionnels s’accompagne du passage de 60<br />

collaborateurs à 95 d’ici la fin de l’année.<br />

Location ><br />

Reprise de Locarest par Loxam<br />

Le groupe Loxam a acquis la société Locarest, société<br />

de location de matériels créée en Alsace en<br />

1957. Depuis Août 2006, le capital de la société<br />

était réparti entre le fonds EPF Partners, l’équipe de management<br />

et des actionnaires familiaux. Cette société<br />

sera rapprochée de la société Loueurs de France, ce<br />

qui permettra de compléter le réseau sur la partie Est<br />

de la France et sa gamme. L’association de ces deux<br />

entités constituera un réseau national de 115 agences.<br />

L’équipe dirigeante conduite par Pascal Burg continuera<br />

à manager Locarest. A l’issue de cette opération, la part<br />

de marché du groupe Loxam en France est estimée à<br />

21 % et le groupe conforte sa position de n°1 en Europe<br />

avec un réseau de 608 agences.<br />

Progiciel de gestion de la lubrification<br />

LES FONCTIONNALITES<br />

MODULE PLAN DE LUBRIFICATION<br />

Multi sites & multi langues<br />

Arborescence illimitée<br />

Fiche technique détaillée de chaque équipement<br />

Récupération des plans de lubrification existants<br />

Plan de charge, Historique & Statistiques<br />

Mise à jour automatique du plan en cas de<br />

changement de lubrifiant<br />

MODULE NOMADE<br />

Tournées de graissage sur PocketPC<br />

Identification codes à barres ou RFID<br />

MODULE ANALYSES<br />

Caractéristiques physicochimiques des lubrifiants<br />

Intégration automatique des rapports d'analyses<br />

physicochimiques et spectrochimiques<br />

Ne minimisez pas le rôle de la<br />

lubrification dans la maintenance !<br />

ProgiLub ® vous permet de diminuer<br />

les casses et de réduire les<br />

consommations de lubrifiants.<br />

Contactez nous : contact@tribofilm.fr – Tél:+33 (0)5 46 56 75 75 – www.tribofilm.fr<br />

10 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Rendez-nous visite à<br />

<strong>Maintenance</strong> Expo 2011<br />

Stand L023<br />

15-18 nov. 2011


Actualités<br />

LE SPÉCIALISTE DU SOUFFLET DE PROTECTION<br />

DEPUIS PLUS DE 40 ANS<br />

Sécurité du travailleur ><br />

Formation ATEX<br />

par Eureka Industries<br />

ZI. Les Sabotiers - 49350 GENNES<br />

Tél. 02 41 38 04 04 - Fax : 20 41 38 04 15<br />

contact@matoplast.fr - www.matoplast.fr<br />

Proposer aux entreprises industrielles de mieux<br />

former leurs personnels à la logique de la sécurité<br />

contre les risques d’explosion grâce à un jeu,<br />

c’est le pari de Mission Explosive, un « serious game »<br />

élaboré par Eureka qui assure des formations inter entreprises<br />

d’une journée : une session de niveau 1 (formation<br />

N°722 - sensibilisation ATEX pour opérateurs<br />

de production, personnels d’exécution en maintenance,<br />

technico-commerciaux des fournisseurs d’équipements<br />

et initiation de personnels des bureaux d’études principalement)<br />

; une session de niveau 2 (formation N°724<br />

- formation de formateurs internes aux sites industriels).<br />

Ces formations sont aussi réalisables en intra sur les<br />

sites industriels. Après examen approfondi du jeu, un<br />

très grand groupe chimique français et un grand groupe<br />

de maintenance industrielle viennent d’ailleurs successivement<br />

de valider ces formations pour leurs formations<br />

sur site.<br />

Prochaines sessions du stage 722 (niveau 1) le 21 novembre<br />

en région parisienne. Contact tél. 01 43 97 48 71.<br />

Formation ><br />

Apave s’implante<br />

durablement à Lacq<br />

APAVE Sudeurope reprend le centre de formation<br />

de Lacq (CFL) à TEPF, filiale du groupe<br />

TOTAL. Ce partenariat permet de garantir la<br />

continuité et la qualité des prestations réalisées par le<br />

CFL sur la plate forme industrielle de Lacq et de maintenir<br />

les compétences sur le bassin de Lacq, préparant<br />

l’échéance de la fin du gisement de Lacq en décembre<br />

2013. Le CFL est reconnu pour la qualité des formations<br />

qui y sont dispensées en particulier dans les domaines<br />

de la « sécurité », de la « technique » ainsi que pour sa<br />

compétence à créer des programmes «sur-mesure ».<br />

Cette installation permet de préserver et de développer<br />

les compétences reconnues d’APAVE et regroupera 30<br />

emplois.<br />

12 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


TEXROPE® HFX Plus<br />

Plus de performance. Plus d’économie.<br />

Adoptez la nouvelle courroie TEXROPE® HFX Plus et la rentabilité de votre transmission sera immédiatement<br />

augmentée. Cette nouvelle génération de courroies vous garantit l’accroissement de la durée de vie de votre<br />

transmission, y compris à des températures extrêmes, et ce quelle que soit la gamme de courroies trapézoïdales<br />

d’origine. HFX Plus vous permet de gagner sur tous les fronts: durée de vie supérieure, diminution des arrêts<br />

de production, moins de remplacements, consommation énergétique en baisse. En bref, les courroies<br />

TEXROPE® HFX Plus vous permettent de prendre un avantage sans pareil sur vos concurrents.<br />

Contactez votre distributeur local et découvrez comment<br />

les courroies TEXROPE® HFX Plus peuvent rendre vos<br />

équipements plus rentables.<br />

www.texrope.com/hfxplus<br />

infotex@texrope.com


Actualités<br />

Evènement ><br />

Un salon<br />

pour la filière nucléaire<br />

La première édition du salon Nuklea s’est<br />

tenue au parc des expositions d’Orléans en<br />

septembre dernier. La région Centre a ainsi<br />

fait la démonstration de son implication<br />

dans la filière nucléaire.<br />

Toute la diversité des métiers du nucléaire était très<br />

largement représentée au salon Nuklea dont la première<br />

édition s’est tenue du 27 au 29 septembre<br />

2011. Conscient de l’importance des enjeux liés à la maintenance<br />

des centrales dont la durée de vie est prolongée,<br />

la revue <strong>Maintenance</strong> & <strong>Entreprise</strong> avait d’ailleurs apporté<br />

son soutien à l’évènement dès son annonce. Venues de<br />

tout l’Hexagone – quasiment toutes les régions étaient représentées<br />

- mais également d’Europe (Allemagne, Belgique,<br />

Espagne, Pays-Bas, Suisse…), les fournisseurs,<br />

les entreprises industrielles prestataires de services et les<br />

sous-traitantes pour la filière nucléaire s’étaient donc donné<br />

rendez-vous afin d’afficher leurs savoir faire et leurs<br />

spécialisations si diverses : chaudronnerie et tuyauterie,<br />

boulonnerie, pompes et vannes, machines spéciales et<br />

Depuis plus de 100 ans, JULIEN anticorrosion propose des systèmes de<br />

peintures certifiés ACQPA et répertoriés au Fichier National Peintures<br />

d’EDF. Des solutions pour l’industrie, les pylônes, le pétrole, les<br />

centrales nucléaires, les ouvrages d’art, les conduites forcées...<br />

- SANS COMPOSÉ CMR<br />

- FAIBLE TAUX DE COV<br />

- RESPECT DE LA SANTÉ ET DE L’ENVIRONNEMENT<br />

www.maestria.fr<br />

www.maestria.fr<br />

Jorina Helgers et Carole Binczyk de MPE – Butting<br />

sont venus de Belgique<br />

DR<br />

construction mécanique, fonderie, peinture, échafaudage,<br />

détection, radioprotection, mesure, contrôle et inspection…<br />

A côté des grands groupes omniprésents à travers<br />

leurs filiales dédiées au secteur comme Alfa Laval,<br />

Ponticelli Frères, Emerson, Honeywell, ETDE (groupe<br />

Bouygues), SPIE, etc., on a pu découvrir des entreprises<br />

parfois très spécialisées témoignant de l’importance de<br />

la filière nucléaire dans le spectre de nos industries, qu’il<br />

s’agisse de la construction de nouveaux sites (opérations<br />

désormais rares il est vrai), de la maintenance du parc<br />

existant ou bien entendu du démantèlement présent et à<br />

venir qui exige des compétences très particulières mais<br />

parfaitement indispensables.<br />

Butting et MPE<br />

Le cœur de métier du groupe Butting (dont le siège est<br />

à Knesebeck, en Allemagne), inclut la transformation des<br />

aciers inoxydables et des aciers spéciaux. Cependant<br />

son cœur de compétence dans le génie des matériaux,<br />

la déformation, le centrage, la technique de soudage<br />

ainsi que l’assurance qualité ne cesse de se renforcer.<br />

Au sein du groupe Butting, MPE (basée à Bruxelles) est<br />

spécialisée dans la conception, la fabrication et l’installation<br />

d’équipements mécaniques. Ses produits sont utilisés<br />

dans le nucléaire mais aussi dans le secteur de la défense<br />

et l’industrie en général (aéronautique, chimie-pharmacie…).<br />

Notez que MPE est présent tout au long du cycle<br />

du combustible, la conception, la fabrication jusqu'à l'installation<br />

sur site. De même les différents outils de manutention<br />

necessaires au stockage des déchets...<br />

ORAPI <strong>Maintenance</strong> et les process<br />

Depuis 1968, ORAPI conçoit, fabrique et commercialise<br />

tous les produits consommables nécessaires à l’entretien<br />

et à la maintenance du matériel et des machines. La<br />

société a sans doute les gammes les plus étendues, ses<br />

produits de haute technologie se déclinant de façon très<br />

adaptée à chaque type d’activité de process industriel.<br />

Peintures MAESTRIA<br />

Peintures Maestria est un fabricant français (le site de<br />

la société est à Pamiers, 09) de peintures et de revêtements<br />

adaptés aux sites nucléaires. Les produits élaborés<br />

comptent des films minces, semi-épais et auto-lissants<br />

pour les revêtements de sols ; des enduits et films minces<br />

pour les murs et plafonds ; des systèmes anticorrosion<br />

conçus pour l’intérieur et l’extérieur des pièces et surfaces<br />

métalliques.<br />

14 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Nuclear specialist for technical solutions<br />

More than just a product<br />

BUTTING develops, manufactures and tests ready-to-install solutions for all<br />

industrial applications, especially for the nuclear industry. These include plants for<br />

separating mildly radio-active materials (glove boxes), special gantries for loading<br />

and unloading casks for storage of radio-active waste or special machines for filling<br />

and assembling fuel elements. Plants for dismantling them are also developed<br />

and manufactured by BUTTING. In the field of liquid storage for spent fuel rods, we<br />

designed the entire racks, assembled them and installed them in the power station.<br />

Progress by Tradition!<br />

MPE S.A.<br />

Brussels · Belgium<br />

Dr Gerhard Kaster<br />

Phone: +32 2262 1010<br />

E-mail: info@mpe.be<br />

www.butting.com<br />

MPE – BELGIUM<br />

La performance Metrix ®<br />

Des acquisitions de qualité<br />

pour un environnement industriel<br />

Oscilloscopes, enregistreurs, analyseurs<br />

Gamme complète de 40 à 200 MHz<br />

• 2 ou 4 voies isolées 600 V CAT III<br />

• Captures de défauts sur mesures automatiques<br />

• Analyseur d’harmoniques<br />

• Mode enregistreur pour une surveillance des signaux<br />

• Multimètre multivoies intégrés<br />

• Ethernet, serveur Web & serveur/client FTP<br />

Tél. : 01 44 85 44 58 • info@metrix.fr • www.metrix.fr<br />

Découvrez toute notre gamme chez votre distributeur<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

Sans titre-3 1 07/10/2011 13:52:07<br />

15


AP S&M QOG 90x274-040411:AP S&M Réactivité 90x274 7/04/11 10:17 Page 1<br />

S E R V I C E & M A I N T E N A N C E<br />

M o t e u r s e t g r o u p e s É l e c t r o g è n e s<br />

PASSEZ À LA VITESSE SUPÉRIEURE<br />

POUR VOTRE MAINTENANCE.<br />

La puissance dans la durée<br />

Faites le choix de pièces de rechange Caterpillar pour assurer<br />

la pérennité de votre moteur ou de votre groupe électrogène<br />

Faites le choix d' Eneria pour bénéficier d'un conseil technique<br />

et d'une livraison à J+1 pour 98% des références<br />

Actualités<br />

Location d'équipements ><br />

Kiloutou met en ligne<br />

la 1ère place de marché<br />

Disponible depuis son nouveau site internet www.<br />

kiloutou.fr, la plateforme donnera accès à tout le<br />

catalogue Kiloutou mais aussi aux produits de<br />

Kiloutou Global Service (l’offre hors catalogue), soit au<br />

total plus de 1.500 références. Par l'intermédiaire d'un<br />

moteur de recherche multi-champs et d'une navigation<br />

thématique précise, le professionnel trouve rapidement<br />

les matériels recherchés avec photos, vidéos, indications<br />

techniques, prix et même un comparateur de produits.<br />

Les professionnels peuvent connaître en temps<br />

réel, la disponibilité des matériels et ainsi les réserver.<br />

Parallèlement, grâce à l'espace Mykiloutou, ils peuvent<br />

gérer leur compte directement en ligne. A partir du<br />

mois de novembre 2011, Kiloutou proposera un service<br />

consacré à ses clients grands-comptes : "mykiloutou/<br />

extranet". Conçu pour permettre une gestion sur mesure<br />

de leur activité de location, une simplification des<br />

échanges et une accélération des flux, cet espace allègera<br />

considérablement les démarches administratives<br />

en mettant à disposition : tarifs négociés et conditions<br />

particulières, locations en cours et réservations, espace<br />

de stockage de documents, historique des données,<br />

suivi des devis et des contrats (et de nouvelles fonctionnalités<br />

promises en 2012).<br />

Toutes nos énergies pour vos projets<br />

Rue de Longpont BP10202 91311 Montlhéry cedex<br />

Tél. +33 (0) 1 69 80 21 00 - Fax + 33 (0) 1 69 80 21 50<br />

www.eneria.com - pr@eneria.com<br />

Adonis Création - Crédit photo : Fotolia<br />

Réparation électronique ><br />

Itancia inaugure<br />

un nouveau site<br />

Yann Pineau, PDG d’ Itancia, a inauguré en septembre<br />

les nouveaux locaux dédiés à l’activité<br />

de réparation situés dans la zone d’activité les<br />

Ruires à Grenoble, opération qui fait suite à la reprise,<br />

il y a un an, de la société G2S. De grands groupes,<br />

tels que Schneider, ST Microelectronics ou ST Ericsson,<br />

étaient présents. En complément de ses activités<br />

de distribution, de recyclage et de logistique, Itancia<br />

est spécialisé dans la maintenance et la sous-traitance<br />

de tous types de matériel électronique. L’activité de<br />

réparation représente 220 000 réparations par an pour<br />

700 clients. Itancia est dotée d’un centre R&D analysant<br />

la faisabilité des réparations, d’un département<br />

Qualité garantissant un taux de réparation supérieur à<br />

97%, ainsi que d’un environnement informatique dédié<br />

(ERP Microsoft, Statistic Business Object, IP Trace et<br />

TraçAweb pour le suivi). Stéphane Courgeon, vice-Président<br />

ventes soulignait que le centre est certifié ISO<br />

9001 et ISO 14000.<br />

16 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


3208<br />

Sain et sauf<br />

dans un univers à risques.<br />

Avec Dräger, sain et sauf dans un univers à risques.<br />

En travaillant avec des substances dangereuses, vous et vos équipes devez faire face à une multitude de défis. Les nouvelles<br />

applications, réglementations et substances nécessitent le recours à des solutions fiables. Faites appel à notre longue<br />

expérience et notre savoir-faire dans le domaine de la sécurité au travail. La gamme complète de solutions Dräger répondra<br />

à vos exigences : systèmes de détection de gaz portables ou à poste fixe mais aussi des protections respiratoires filtrantes<br />

et isolantes, des vêtements de protection chimique, des dispositifs de détection de l‘alcool et des drogues, ainsi qu‘une<br />

gamme complète de services. Contactez-nous et nous trouverons ensemble la solution la plus adaptée.<br />

POUR PLUS D‘INFORMATIONS : 03 88 40 76 42<br />

OU WWW.DRAEGER.FR/RISQUES


Dossier GMAO<br />

Rencontre ><br />

GMAO full web associée à une navigation 3D<br />

Bernard Decoster, directeur de DSDSYSTEM, annonce un développement proprement<br />

révolutionnaire sur la solution Altaïr, une GMAO full web désormais associée à une navigation<br />

3D…<br />

M&E. En tant qu’éditeur de solutions,<br />

quelle est votre vision du<br />

marché et diriez-vous que le marché<br />

de l’ERP et de la GMAO est<br />

aujourd’hui un marché de renouvellement<br />

?<br />

Bernard Decoster. Le marché de la<br />

GMAO et de l’ERP est toujours un marché<br />

de renouvellement car de nombreuses<br />

sociétés utilisent encore des<br />

applications obsolètes d’un point de<br />

vue technique telles que des anciennes<br />

applications client/serveur qui n’évoluent<br />

plus. Mais d’autre part la GMAO est également<br />

un marché d’équipement puisqu’il<br />

existe toujours des sociétés qui n’ont pas<br />

de GMAO et qui n’ont pas perçues l’utilité<br />

de telles applications.<br />

M&E. Quelles sont les fonctionnalités<br />

désormais incontournables<br />

et les exigences nouvelles d’application<br />

d’un outil logiciel dans<br />

l’industrie? Quelles sont les évolutions<br />

récentes de l’outil logiciel<br />

que vous proposez ?<br />

Bernard Decoster. Les fonctionnalités<br />

incontournables concernent principalement<br />

les modules de suivi de la qualité<br />

et de l’EHS (Environnement, Hygiène et<br />

Sécurité) qui sont de plus en plus imbriqués<br />

dans les cahiers des charges de<br />

GMAO. ALTAIR est d’ailleurs la première<br />

GMAO à proposer un module EHS complet<br />

en standard.<br />

D’un point de vue ergonomique, la<br />

grande nouveauté de la GMAO Altair,<br />

et qui va révolutionner le marché, est<br />

l’intégration d’une navigation 3D, unique<br />

sur le marché, qui permet à l’utilisateur<br />

d’atteindre un équipement par une navigation<br />

intuitive en 3D. Les informations<br />

de la GMAO sont directement affichées<br />

dans une fenêtre de la vue 3D (fiche<br />

technique, DI et BT en cours, gammes,<br />

pièces de rechanges,..). Cette navigation<br />

permet également de visualiser des<br />

circuits (vapeur, eau, électrique,…) en<br />

fonction de couleurs en mode 3D. La<br />

modélisation d’un site dans le module 3D<br />

de Altair ne prend que quelques heures<br />

grâce à la gestion d’objets type dans la<br />

bibliothèque 3D. Modéliser un site en 3D<br />

à partir de plans Autocad ou de photos<br />

devient un véritable jeu d’enfant et permet<br />

de rendre la GMAO beaucoup plus<br />

attirante pour les utilisateurs de terrain<br />

qui ont parfois des réticences à se mettre<br />

devant un clavier !<br />

M&E. Quels rôles respectifs jouent<br />

les ERP et les GMAO (ou autres<br />

solutions spécifiques) l’un vis-àvis<br />

de l’autre ?<br />

Bernard Decoster. Les GMAO sont des<br />

applications plus spécialisées et plus<br />

abouties en termes de fonctionnalité<br />

maintenance mais<br />

aussi de par leur aspect facilité<br />

d’utilisation pour les personnels<br />

de maintenance. Avec sa<br />

nouvelle navigation 3D unique<br />

sur le marché, Altair repousse<br />

encore les limites en terme<br />

d’ergonomie. Les ERP ont<br />

l’avantage d’intégrer tous les<br />

besoins d’une entreprise dans<br />

une seule application mais sont<br />

moins facile à paramétrer et à<br />

utiliser par la maintenance. Les<br />

deux points de vue se défendent et chacun<br />

trouvera réponse à ses besoins en<br />

fonction de ses spécificités<br />

M&E. Quels sont aujourd’hui les<br />

grands thèmes de réflexion des<br />

services de production et maintenance,<br />

et comment pensez-vous<br />

les satisfaire ?<br />

Bernard Decoster. Les services de production<br />

et maintenance mettent l’accent<br />

sur la fiabilité des installations, les couts<br />

de perte de production, les couts de<br />

maintenance. L’optimisation du temps<br />

de travail des personnels de maintenance<br />

est également une préoccupation<br />

majeure. Il faut en effet faire de plus en<br />

plus (notamment au niveau administratif)<br />

avec moins de personnel.<br />

La GMAO ALTAIR 100% WEB 3D répond<br />

"<br />

à ces préoccupations grâces à ses fonctions<br />

mobiles qui permettent à l’utilisateur<br />

de visualiser et de saisir les informations<br />

techniques directement sur un tablet PC<br />

ou un SmartPhone sans avoir à revenir<br />

faire des consultations au bureau. La<br />

navigation 3D est un facteur majeur dans<br />

la rapidité d’intervention car le site est<br />

modélisé sur l’écran de la GMAO, même<br />

un intervenant extérieur (sous-traitant<br />

par exemple) qui ne connaît pas le site<br />

peut facilement se repérer dans la navigation<br />

3D. DSDSYSTEM met ainsi les<br />

nouvelles technologies 3D issues des<br />

simulateurs de vol au service des utilisateurs<br />

de la GMAO ALTAIR.<br />

La grande nouveauté de<br />

la GMAO ALTAIR qui va<br />

révolutionner le marché est<br />

l’intégration d’une navigation<br />

3D, unique sur le marché<br />

"<br />

M&E. Le profil et les compétences<br />

des managers de l’industrie vous<br />

semble-t-il avoir changé ces dernières<br />

années, notamment à<br />

l’égard de l’utilisation des solutions<br />

logicielles ?<br />

Bernard Decoster. Les profils des managers<br />

ont fortement évolué car nous<br />

avons désormais affaire à des managers<br />

issus de la « génération internet »<br />

pour lesquels une application informatique<br />

doit naturellement être full web ou<br />

SAAS ( Software As A Service). La navigation<br />

3D proposée par ALTAIR ne fera<br />

que conforter les nouveaux managers<br />

de maintenance dans leur choix de la<br />

GMAO ALTAIR.<br />

Propos recueillis par<br />

Jean-François Romain<br />

.<br />

18<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


GMAO 100% Full Web<br />

ALTAIR, LA SEULE GMAO FULL WEB 3D<br />

Navigation dans la GMAO en 3D<br />

Accès direct aux informations à partir de la 3D<br />

Correctif, préventif, planification, travaux neufs<br />

Gestion achat/stock, sous-traitance, budgets, dépenses<br />

GMAO 100% mobile et en 3D sous Android et tablette PC<br />

ALTAIR, PIONNIER DE LA GMAO FULL WEB EN FRANCE<br />

La GMAO ALTAÏR accroît la productivité de votre entreprise en :<br />

- augmentant la durée de vie et la fiabilité des actifs,<br />

- améliorant la gestion des sous-traitants et de vos clients (SAV),<br />

- réduisant les coûts de maintenance et des approvisionnements,<br />

- optimisant la productivité de la maintenance.<br />

La GMAO ALTAÏR est accessible via un<br />

simple navigateur web.<br />

WWW.ALTAIRSYSTEM.COM<br />

..............................................................................................................................................<br />

<br />

EuraTechnologies - 165 Avenue de Bretagne - 59000 Lille<br />

Tél : +33 (0)3 20 51 47 29 - www.dsdsystem.fr - contact@dsdsystem.fr


Dossier GMAO<br />

Retour d'expérience ><br />

Un déploiement multi-site<br />

Représentant le pôle agro-alimentaire du groupe Euralis avec 1400 salariés, l’entreprise<br />

Jean Stalaven réalise des plats préparés, notamment pour la partie foie gras. C’est précisément<br />

sur la partie « traiteur » que le logiciel OptiMaint de l’éditeur Apisoft International<br />

a été récemment développé dans l’entreprise.<br />

«<br />

La GMAO est déjà déployée ou en cours de déploiement<br />

sur d’autres sites de Jean Stalaven qui en compte 7 en<br />

France », précise Mickael Le Bars, lui-même basé au<br />

siège d’Yffiniac (22). On compte en effet trois sites en Bretagne<br />

(Yffiniac, Guingamps et Saint-Brieuc), un site à Dunkerque (62)<br />

et, actuellement en cours de déploiement, les sites de Roy près<br />

d’Amiens (80), et Chateaurenard près de Montargis.<br />

Yfiniac regroupe de nombreuses unités différentes et emploie<br />

700 personnes dont 25 personnes à la maintenance. M. Gilard,<br />

le responsable de la maintenance, couvre en fait les trois sites<br />

bretons avec en tout un effectif d’une trentaine de personnes.<br />

Responsable des achats et du suivi du budget, Mickael Le Bars<br />

assure les achats de pièces, le suivi des fournisseurs mais également<br />

de la GMAO : « j’ai pour mission de faire vivre la GMAO,<br />

de remonter les données techniques, et de déployer l’outil logiciel<br />

sur les autres sites afin d’harmoniser les pratiques », confie<br />

M. Le Bars. A souligner que M. Gilard est rattaché au directeur<br />

de site et de production, alors que, responsable d’un déploiement<br />

multi-site, M. Le Bars a une fonction plutôt transversale.<br />

« Il faut savoir que nous en<br />

sommes à notre troisième<br />

GMAO », s’exclame M. Le Bars<br />

avec un large sourire… « On a<br />

commencé en 1995. Ce n’est pas<br />

forcément par déception, mais<br />

des produits ne sont plus développés,<br />

des sociétés ferment,<br />

les environnements changent…<br />

les outils deviennent obsolètes<br />

et il faut alors savoir se poser la<br />

question ou de passer à une autre version, ou plus radicalement<br />

de changer l’outil. En fait, changer permet également de<br />

tout reprendre, d’intégrer des éléments dont on n’avait pas tenu<br />

compte au départ. Avec le temps et du recul on affine l’analyse<br />

de nos besoins. » OptiMaint d’Apisoft a été retenu parmi trois<br />

ou quatre solutions, lors d’un appel d’offres lancé en 2005.<br />

La GMAO doit permettre<br />

d'anticiper les obligations<br />

réglementaires en matière<br />

de métrologie<br />

Ce qui a fait la différence semble être l’environnement Oracle<br />

et la compatibilité Windows, des éléments absents de la solution<br />

mise en œuvre auparavant. Le fait que l’on puisse parfaitement<br />

assurer dans cet outil logiciel la gestion des stocks, la<br />

"<br />

gestion des interventions et la gestion des achats a été un point<br />

résolument déterminant. Le déploiement actuel et satisfaisant<br />

du logiciel sur de nombreux autres sites connus a par ailleurs<br />

concouru à rassurer quant à sa pérennité.<br />

Une obligation de rigueur<br />

L’implémentation d’une GMAO passe généralement par une<br />

première étape de récupération de la base de données. « La<br />

chance que nous avions, c’est que la base de données avait<br />

déjà été créée », se félicité M. Le Bars. Dans les différents<br />

autres sites où le logiciel est déployé, toutes les fonctionnalités<br />

ne sont pas déployées simultanément dès le début de la mise<br />

en œuvre. « C’est un choix à faire, commente M. Le Bars. «<br />

Nous commençons en fait par le module Achats : cela permet<br />

d’impliquer aussitôt les personnels, de les contraindre à être rigoureux<br />

car nous sommes interfacés avec la comptabilité ». Un<br />

interface spécifique a en effet été développé afin de reprendre<br />

les données générées et gérées par Optimaint et de les transférer<br />

dans le logiciel utilisé par la comptabilité.<br />

Avant cela, les services suivaient<br />

leur budget de façon indépendante<br />

mais souvent en désaccord avec<br />

les données de la comptabilité…<br />

Le premier avantage de déployer<br />

en premier le module Achats est<br />

bien d’obliger tous les utilisateurs<br />

à faire preuve de la même rigueur<br />

"<br />

que celle qui est exigée des comptables.<br />

Le nouveau système mis en<br />

place permet également à la maintenance<br />

d’avoir un suivi réel de ses propres coûts. Il peut y<br />

avoir jusqu’à dix-huit connections simultanées au logiciel. Mais,<br />

à part sur le site d’Yffignac qui bénéficie de huit accès, il y a une<br />

généralement un poste connecté sur chaque site.<br />

Le déploiement du module Achats, est, en parallèle, l’occasion<br />

de réaliser l’inventaire et le rangement des pièces détachées :<br />

les pièces identiques sont regroupées par boîtes et identifiées<br />

par une référence. « Je me suis aperçu que l’on a toujours un<br />

stock de pièces détachées… mais en vrac », justifie Mickaël Le<br />

Bars. « Et cette étape peut prendre pas mal de temps ». On<br />

20 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Dossier GMAO<br />

voit par là que, si elle exige un investissement temps certain<br />

et de la rigueur, l’implémentation d’une GMAO est également<br />

une démarche très structurante pour l’entreprise dans son ensemble.<br />

Après avoir réalisé cet inventaire de l’existant et ces opérations<br />

de codification, il est relativement aisé de mettre en œuvre la<br />

gestion des stocks, les sorties et réassorts de pièces etc. témoigne<br />

M. Le Bars. Et l’implication préalable dans les achats<br />

facilite de fait « la vie des gens ». La gestion des interventions<br />

peut suivre alors très rapidement. Le site d’Yffignac a fait office<br />

de pilote et la même arborescence a été par la suite dupliquée<br />

sur les autres.<br />

Deux personnes sont respectivement en charge du management<br />

et du suivi Qualité en matière environnementale et agroalimentaire.<br />

Des obligations réglementaires particulières<br />

La GMAO doit également permettre de suivre ou plutôt d’anticiper<br />

les obligations réglementaires en matière de métrologie,<br />

c’est-à-dire le suivi des instruments de mesure nécessaires au<br />

pesage, au contrôle des températures et des atmosphères modifiées…<br />

La flotte de camions réfrigérés pour les livraisons de<br />

proximité impose de plus une procédure rigoureuse du contrôle<br />

de la chaîne du froid.<br />

Le préventif épouse la saisonnalité de la production<br />

La gestion des interventions distingue la maintenance préventive<br />

systématique et le préventif « déclenché ». Le systématique<br />

prend en compte les opérations réalisées à date fixe tout<br />

au long de l’année selon les compteurs propres à chaque type<br />

d’équipements : l’objectif est de réaliser les révisions complètes<br />

des équipements stratégiques avant la période de plus grande<br />

activité. Selon les unités, cette période de forte activité se situe<br />

l’été ou lors des fêtes de fin d’année.<br />

Le consommateur étant par<br />

exemple avide de salades (taboulé,<br />

céleri, carottes rapées…) l’été,<br />

en période de chaleur, alors que<br />

les produits traiteurs classiques<br />

seront plus demandés au moment<br />

des fêtes de Noël et Nouvel An. Il<br />

arrive alors que des équipements<br />

tournent 21 heures sur 24 pour un client… voire 24/24. Ce qui<br />

explique le recours au préventif systématique en amont pour<br />

éviter tout arrêt de production. La maintenance préventive doit<br />

évidemment se caler sur cette saisonnalité de l’activité.<br />

Le préventif systématique recouvre également le changement<br />

régulier de pièces sur les machines en fonction des gammes de<br />

préventif : le bon de travaux est généré automatiquement, avec<br />

les détail de l’intervention à réaliser et les pièces nécessaires<br />

susceptibles d’être commandées.<br />

Un préventif déclenché par l’opérateur<br />

Par ailleurs, en fonction par exemple d’un bruit détecté, d’une<br />

odeur anormale, de la constatation visuelle d’une anomalie, les<br />

opérateurs peuvent également être à l’origine d’une intervention<br />

préventive dite déclenchée. L’opérateur fera appel à un<br />

technicien de maintenance susceptible de faire un diagnostic<br />

et d’inscrire une intervention dans le cadre d’une prochaine<br />

intervention.<br />

"<br />

Déployer l’outil logiciel sur<br />

plusieurs sites en s’attachant à<br />

harmoniser les pratiques<br />

« La GMAO a désormais produits de nombreuses données,<br />

et le temps est venu d’en remonter une partie à la direction<br />

technique et également au niveau des responsables de production<br />

» prévient M. Le Bars. La difficulté est d’identifier les<br />

données les plus pertinentes et d’en produire une analyse exploitable.<br />

Le déploiement étant multi-site, la mise au même niveau de<br />

tous les sites prend du temps,<br />

avertit M. Le Bars. Car la société<br />

Jean Stalaven s’est développé par<br />

"<br />

sinon nécessaire.<br />

Et si c’était à refaire...<br />

croissance externe en intégrant au<br />

fil des ans des entreprises ayant<br />

atteint des niveaux différents. « Il<br />

faut s’assurer que les pratiques<br />

sont bien homogènes partout. »<br />

La présence sur le terrain d’un relai<br />

plus impliqué peut s’avérer utile<br />

Et si c’était à refaire ? « C’est sans doute pour la phase de<br />

codification des pièces que je procéderai autrement », confie<br />

Mickaël Le Bars. « Le temps a démontré que le schéma d’ensemble<br />

fonctionne avec satisfaction. Les rubriques curatives<br />

et préventives sont parfaitement opérationnelles. Dans les demandes<br />

venant de la production, si l’identification est maintenant<br />

parfaitement correcte entre ce qui relève pleinement de la<br />

maintenance et ce qui relève plutôt d’améliorations techniques,<br />

il reste néanmoins des points qui pourraient être changés ou<br />

améliorés », conclut M. Le Bars. La GMAO est ainsi devenu un<br />

outil d’amélioration continue…<br />

Jean-François Romain<br />

Le secteur agro-alimentaire est en outre soumis à des<br />

contraintes règlementaires particulières, s’accompagnant d’audits<br />

de la DRIRE et des APAVE ou du BVQI, et le respect de<br />

normes spécifiques concernant la maîtrise des process comme<br />

ISO 14000 pour l’environnement ou encore la norme IFS développée<br />

et imposée par la grande distribution à ses fournisseurs.<br />

22 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


DÉFI QUOTIDIEN N°3 : LE CHOIX<br />

www.farnell.fr Jugez-nous sur pièces !<br />

Farnell, c’est d’abord un catalogue très complet<br />

de produits sélectionnés parmi les grandes marques<br />

pour répondre aux demandes les plus pointues<br />

en matière d’électronique et de maintenance.<br />

Mais à quoi servirait un tel stock disponible, si vous<br />

n’aviez pas un outil simple, puissant, rapide, pour trouver<br />

en quelques secondes la pièce recherchée.<br />

Et puis nos conseillers sont là, en cas d’hésitation pour<br />

vous guider dans votre commande, alors n’hésitez pas !<br />

www.element14.com Votre satisfaction est notre priorité !<br />

www.coxinelis.fr


Dossier GMAO<br />

Tribofilm – On n'a pas tous les jours vingt ans ! ><br />

Une GMAO pérennisée<br />

Cela fait bientôt 20 ans que Tribofilm Industries innove en<br />

réinvestissant 20% de son chiffre d'affaires en recherche et<br />

développement. De Jean-Yves à Emmanuel Le Meur, la pérennité<br />

de l’éditeur et de ses produits est assurée.<br />

DR<br />

«<br />

En choisissant MaintiMédia.NET, nos clients<br />

s'assurent la pérennité de leur investissement »,<br />

nous explique Jean-Yves Le Meur, créateur il y a<br />

bientôt vingt ans de la société Tribofilm. Et effectivement, il<br />

faut bien reconnaître que l’éditeur a toujours choisi les dernières<br />

technologies, « quitte à être parfois trop en avance ».<br />

Tribofilm peut ainsi se targuer d’avoir été l’un des incontestables<br />

pionniers de la mobilité parmi les gmaoïstes : « Dès<br />

1998, nous proposions déjà des applications tactiles avec<br />

les terminaux de type Palm Pilot. C'était assez visionnaire à<br />

l'époque, car qui aurait pu alors imaginer que les tablettes et<br />

autres mobiles tactiles deviendraient si populaires comme<br />

ils le sont aujourd’hui ? », s’interroge M. Le Meur.<br />

Tribofilm a aujourd'hui une vocation à l'international, explique<br />

pour sa part Emmanuel Le Meur, appelé désormais<br />

à prendre en main les développements futurs de la société.<br />

« MaintiMédia.NET est maintenant disponible en 6 langues<br />

(français, anglais, espagnol, allemand, polonais et italien),<br />

développe E. Le Meur, poursuivant : « Ses fonctions multi-sites<br />

permettent de centraliser l'application sur un data<br />

center et ainsi permettre de distribuer l'application à de<br />

nombreux sites distants. Nos clients bénéficient ainsi de<br />

synergies leur permettant d'optimiser leurs ressources IT. »<br />

L’exigence de pérennisation est toujours confirmée, car<br />

Tribofilm va très prochainement proposer MaintiMédia.NET<br />

Gold Edition. « Cette version apportera des innovations<br />

majeures rendant encore plus personnalisable la solution<br />

», explique E. Le Meur. Chaque utilisateur pourra en<br />

effet customizer son interface et se l'approprier encore plus<br />

facilement. « De plus, la solution sera aussi encore plus<br />

puissante, permettant par exemple l’intégration de tableaux<br />

dynamiques dans les différents modules du logiciel, l'incorporation<br />

de tableaux de bord et toutes autres statistiques<br />

personnalisées et réalisés par l'utilisateur. »<br />

M. Le Meur explique que MaintiTouch®, le nouveau module<br />

de saisie en atelier, durci et simple à utiliser permet<br />

de mettre à jour très rapidement les informations de la<br />

solution. Il intégre un lecteur code à barres pour limiter les<br />

saisies. « nfin, encore plus tactile et plus mobile, MaintiMédia.NET<br />

offre maintenant un large choix d'applications sur<br />

iPhone, iPad et Android. Il est ainsi possible à tout moment<br />

d'utiliser la solution, quelque soit l'interface utilisée et où<br />

que soit l'utilisateur. »<br />

20 ans plus tard, l’innovation toujours en pointe<br />

Concepteur et éditeur des progiciels de gestion de maintenance<br />

(MaintiMédia), de gestion de la lubrification (Progi-<br />

Lub), de gestion des accidents du travail et des risques (AcciMédia),<br />

Tribofilm Industries renouvelle encore sa gamme<br />

à l’occasion de son 20ème anniversaire, avec la sortie de<br />

MaintiMedia Gold Edition. « MaintiMedia.NET Gold Edition<br />

est l'outil idéal pour augmenter la fiabilité et la disponibilité<br />

des moyens de production. Modulable, ergonomique, ce<br />

logiciel s’avère compatible avec la plupart des plateformes.<br />

A la différence des autres progiciels de maintenance, MaintiMedia.NET<br />

Gold Edition, gère aussi bien des installations<br />

fixes que des matériels mobiles, » annonce Jean-Yves Le<br />

Meur.<br />

Le logiciel propose une gestion en temps réel reposant sur<br />

l'identification RFID ou codes à barres et qui permet de<br />

gérer les utilities, les consommations issues des relevés<br />

de compteurs. Il permet d’assurer la traçabilité des équipement,<br />

les interventions terrain, les inventaires... Et Mainti-<br />

Media Gold Edition est portable sur iPad. Soulignons que<br />

cette solution est le seul progiciel de maintenance ayant<br />

une interface spécifique dédiée à la lubrification.<br />

« Pour conclure, je dirai que MaintiMedia.NET Gold Edition<br />

s'adapte à nos clients – et non l’inverse - et que ça, c'est<br />

unique ! » se félicite M. Le Meur. Pour ses 20 ans, Tribofilm<br />

participera l'an prochain au Marathon des Sables.<br />

J.-F. Romain<br />

Des utilisateurs dans le monde<br />

Après Saint-Ouen, La Rochelle,<br />

Petite Forêt, Le Creusot, Belfort,<br />

le site ALSTOM de Reichshoffen<br />

s'équipe de MaintiMedia.<br />

NET. Tribofilm a accompagné<br />

l'ensemble du projet, depuis la<br />

récupération des données de<br />

l'ancien produit en place, ce qui<br />

a permis d'éviter un travail fastidieux<br />

de saisie, en passant par<br />

le paramétrage et la personnalisation<br />

complète de la GMAO, la<br />

mise en place d'une solution full<br />

web pour la saisie des D. I.. Organisme<br />

agréé, Tribofilm a bien<br />

entendu assuré la formation des<br />

utilisateurs.<br />

« Depuis de nombreuses années,<br />

nous avons développé<br />

en étroite collaboration avec les<br />

flight training centers un développement<br />

spécifique pour la<br />

maintenance des simulateurs de<br />

vol : ICARE, ATR, HELI Union,<br />

SIM. ou HELISIM comptent<br />

parmi nos clients. Notre Progiciel<br />

couvre toutes les usines du<br />

groupe I.P.S, au Mans, Pacy,<br />

Lyon, Marseille. » Chez Areva,<br />

après Chalon, le site d'Aix les<br />

Bains s’est équipé de MaintiMedia.NET<br />

que l’on retrouve aussi<br />

dans les sites de Souriau, d’Ondulys<br />

ou encore chez PPG en<br />

France, Allemagne, Hollande,<br />

Espagne Belgique, Pologne.<br />

La solution a des utilisateurs<br />

en Indonésie, Inde, Canada,<br />

Etats Unis, Espagne, Pologne,<br />

Macédoine, Slovaquie, Turquie,<br />

Angleterre, Maroc, Tunisie,<br />

Mauritanie, Kenya, Nouvelle<br />

Calédonie, Guyane…<br />

24<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Dossier GMAO<br />

Editeur ><br />

La vision du leader français<br />

A travers ses solutions pour l’industrie, le secteur des transports publics ou encore de<br />

la santé, Carl Software revendique la première place des progiciels de GMAO installés<br />

en France. Jean-Philippe Césari, Directeur Général de l’éditeur, nous donne sa vision du<br />

marché.<br />

M&E. En tant qu’éditeur de solutions, quelle est votre vision<br />

du marché et diriez-vous que le marché des logiciels<br />

de GMAO est aujourd’hui un marché de renouvellement ?<br />

Jean-Philippe Césari. Entamé depuis déjà quelques années,<br />

le processus de renouvellement s’accélère progressivement,<br />

notamment du fait des apports de la technologie Web. Le pur<br />

internet – c’est-à-dire rien sur le poste utilisateur hormis le navigateur<br />

- facilite en effet l’accès au produit - peu importe le lieu<br />

dès lors qu’Internet est accessible. L’Internet facilite également<br />

le déploiement désormais totalement banalisé puisque l’informaticien<br />

n’a pas à passer sur tous les postes pour installer les<br />

mises à jour. Cet avantage facilite l’administration du produit<br />

et s’accorde avec les politiques de sécurité des entreprises les<br />

plus exigeantes.<br />

M&E. Quels sont aujourd’hui les secteurs d’activités, industriels<br />

ou tertiaires, les plus demandeurs de vos solutions ?<br />

J.-P. Césari. A l’origine du concept GMAO, la demande industrielle<br />

reste soutenue dans tous ses secteurs d’activité. On<br />

peut remarquer que les métiers de la santé et de la logistique<br />

(maintien en condition opérationnelle) sont chaque année plus<br />

demandeurs de solutions de GMAO.<br />

M&E. Quelles sont les fonctionnalités désormais incontournables<br />

et les exigences nouvelles d’application d’un<br />

outil logiciel dans l’industrie? Quelles sont les évolutions<br />

récentes de l’outil logiciel que vous proposez ?<br />

J.-P. Césari. Au-delà des fonctions basiques (Demandes d’interventions,<br />

plans de maintenance préventive, comptes rendus<br />

et reportings…), l’aide au dépannage et la capacité du logiciel<br />

à prendre l’information au plus près du terrain afin de la fiabiliser<br />

deviennent des caractéristiques de plus en plus incontournables.<br />

A ce titre, des solutions mobiles innovantes comme<br />

CARL Touch vont devenir indispensables. L’ergonomie pensée<br />

pour l’opérateur et permettant une prise en main sans formation,<br />

les comptes-rendus multimédia évitant la saisie de texte, la<br />

géolocalisation… tout cela permet d’accélérer l’entrée des informations<br />

dans le système tout en les fiabilisant.<br />

M&E. Quels rôles respectifs jouent les ERP et les GMAO<br />

l’un vis-à-vis de l’autre ?<br />

J.-P. Césari. ERP et GMAO sont en fait complémentaires. Il<br />

est dommage que ces offres soient présentées comme concurrentes.<br />

Les interfaces les plus couramment mises en œuvre<br />

concernent les processus achat, stock et la remonté de données<br />

analytiques et budgétaires.<br />

M&E. D’après vos expériences auprès des entreprises<br />

industrielles, quels sont aujourd’hui les grands thèmes<br />

de réflexion des services de production – maintenance, et<br />

comment pensez-vous les satisfaire ?<br />

J.-P. Césari. Les grands thèmes se focalisent sur des exigences<br />

toujours accrues au niveau de la disponibilité de l’équipement<br />

et de la maitrise des budgets. Mais certaines préoccupations<br />

prennent également de l’importance : préoccupations de traçabilité,<br />

de sécurité et exigences environnementales. Nous faisons<br />

activement évoluer nos solutions dans ce sens, par exemple<br />

avec l’intégration automatique des rapports de contrôles règlementaire<br />

au sein de la GMAO.<br />

M&E. Le profil et les compétences des managers de l’industrie<br />

vous semblent-t-ils avoir changé ces dernières<br />

années, notamment à l’égard de l’utilisation des solutions<br />

logicielles ?<br />

J.-P. Césari. Probablement pour des raisons en partie générationnelles,<br />

l’informatique est de plus en plus naturellement<br />

intégrée dans les visions des managers actuels. Ceux-ci s’impliquent<br />

davantage dans la conception du système d’information<br />

de leur activité qu’ils ne le faisaient il y a quelques années.<br />

On constate également qu’ils adoptent de plus en plus une<br />

vision projet par opposition à la simple acquisition d’un logiciel.<br />

Propos recueillis par Jean-François Romain<br />

une nouvelle application mobile<br />

Les techniciens expriment<br />

souvent des réserves sur les<br />

logiciels GMAO considérés<br />

comme des outils contraignants<br />

(trop administratifs,<br />

complexes, longs temps<br />

de saisie…). De ce fait, les<br />

comptes rendus des interventions<br />

renseignés dans la<br />

GMAO sont souvent incomplets,<br />

de faible qualité et peu<br />

exploitables. Or des comptes<br />

rendus bien renseignés permettraient<br />

d’obtenir des analyses<br />

plus fiables, d’améliorer<br />

les diagnostiques de pannes<br />

futures et les modes opératoires<br />

de dépannage. Fort de<br />

ce constat, CARL Software<br />

propose CARL Touch, une<br />

nouvelle application mobile révolutionnaire<br />

qui s’implémente<br />

sur un Smartphone Androïd ou<br />

une tablette numérique et qui<br />

satisfait à la fois les besoins<br />

terrain des techniciens et les<br />

exigences de pilotage de leurs<br />

managers.<br />

CARL Touch assiste les<br />

techniciens dans la bonne<br />

conduite de leurs missions : en<br />

contact permanent avec leur<br />

back office, ils peuvent recevoir<br />

des alertes, envoyer des<br />

comptes rendus multimédias,<br />

géolocaliser les installations,<br />

renseigner en temps réel la<br />

base CARL Source… Et la solution<br />

offre aux responsables<br />

de maintenance la garantie de<br />

maitriser l’activité des agents<br />

en temps réel, d’optimiser<br />

leurs déplacements grâce à la<br />

géo-localisation, de disposer<br />

de comptes rendus fiables qui<br />

enrichissent la base GMAO et<br />

renforcent l’efficacité de leur<br />

politique maintenance.<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

25


Dossier GMAO<br />

Retour d'expérience ><br />

Ecometering booste ses activités de télérelève avec la GMAO<br />

En juillet dernier, le Technical Center de Siveco à Montpellier recevait la visite d’une délégation<br />

d’Ecometering (GDF Suez). La visite des locaux a été suivie d’une présentation<br />

des dernières fonctionnalités de Coswin 7i et a permis de recueillir le témoignage des<br />

utilisateurs.<br />

Présentez-nous en quelques mots la<br />

société Ecometering, ses activités et<br />

ses domaines de compétences.<br />

Marie Thevenin (chef de service Ecometering).<br />

Pionnière dans la mesure<br />

de l'énergie depuis 1986, Ecometering<br />

est une filiale de GDF SUEZ Energie<br />

France qui offre des solutions globales<br />

de suivi et de pilotage des fluides et des<br />

énergies pour l’habitat collectif, les gestionnaires<br />

de patrimoine, les collectivités<br />

locales et l’industrie. Le cœur de métier<br />

de l’entreprise est la télérelève de point<br />

de comptage, pour permettre la mesure<br />

de la consommation énergétique du patrimoine,<br />

l’analyse des données, dans une<br />

démarche d'efficacité énergétique, et le<br />

développement de solutions de mesure.<br />

Comment est apparue la nécessité<br />

d’utiliser un système de GMAO ?<br />

Jean Mary Leblais (superviseur technique,<br />

chargé de la maintenance). Depuis<br />

2005, nous gérons la maintenance<br />

des compteurs en plus de la maintenance<br />

de la télérelève qui était gérée par email<br />

en interne, par exemple pour la déclaration<br />

d’une panne, et qui donnait alors<br />

lieu à un suivi dans un fichier Excel. GDF<br />

Suez nous demande de gérer la maintenance<br />

de ses compteurs et de ses prestataires.<br />

Notre activité de télérelève s’effectue<br />

sur 2 000 bâtiments et plus de 160<br />

000 points de comptage. Le recours à un<br />

logiciel de GMAO s’avérait indispensable.<br />

Après une étude des offres logicielles disponibles,<br />

nous avons retenu Coswin. Le<br />

principal élément de différenciation a été<br />

la richesse fonctionnelle de l’application<br />

qui répondait aux besoins.<br />

L’autre objectif était de bénéficier d’un<br />

outil de pilotage de l'activité de télérelève.<br />

L'outil de GMAO devait nous permettre,<br />

en notre qualité de donneur d’ordres, à la<br />

fois de recueillir des informations de diagnostic<br />

et d’intervenir en temps réel sur<br />

les installations (intervention, remplacement<br />

de compteurs, etc.) afin d’acquérir<br />

une meilleure maîtrise des consommations<br />

et des coûts, tout en assurant un<br />

confort optimal pour les utilisateurs mais<br />

aussi pour les prestataires.<br />

Comment s’est déroulé le déploiement<br />

de la solution Coswin ?<br />

Sandra Moreira (responsable plateau<br />

clientèle et SI). Le projet Coswin a ainsi<br />

démarré en 2005. Le déploiement s’est<br />

fait par étape, de l’étude des besoins aux<br />

développements spécifiques en passant<br />

par l’adaptation des écrans et le paramétrage<br />

par profils utilisateurs. Pour la gestion<br />

des dépannages des compteurs, par<br />

exemple, nous avons des contrats d’entretien<br />

avec une trentaine de prestataires<br />

qui interviennent par zone géographique.<br />

Les prestataires ont une connexion HTML<br />

limitée dans Coswin, c’est-à-dire qu’ils<br />

n’ont accès qu’à leur zone géographique<br />

pour renseigner les OT.<br />

Nous avons également réalisé trois types<br />

d’interfaces : la première avec un logiciel<br />

de télérelève interne (sous Linux), la deuxième<br />

avec SAP-PM pour la gestion du<br />

suivi clientèle avec déclenchement d’une<br />

DI dans Coswin, et la troisième avec Sage<br />

pour la comptabilité.<br />

Cegelec a sélectionné le logiciel<br />

Coswin 7i pour la maintenance de<br />

radars feux rouge à Étupes (Doubs).<br />

Le Port Autonome du Havre poursuit<br />

quant à lui le déploiement de la<br />

GMAO avec l’exploitation du terminal<br />

charbonnier par l’entreprise STMC6.<br />

Dans le domaine de l’industrie papetière,<br />

le groupe suédois Munksjö a<br />

choisi Coswin 7i pour la maintenance<br />

de ses usines d’Arches. Enfin, Siveco<br />

compte deux références de plus dans<br />

le secteur de la santé, avec le Groupement<br />

Hospitalier Intercommunal du<br />

Vexin (GHIV) dans le Val d’Oise et les<br />

Papillons Blancs du Cambrésis (17<br />

établissements et services dans le<br />

Nord), qui ont toutes deux adopté la<br />

solution de Coswin 7i Santé.<br />

A l’international, le progiciel a déjà<br />

séduit de nombreux clients en Afrique<br />

Le Technical Center de Siveco<br />

à Montpellier<br />

Le système a bien été accueilli par les utilisateurs,<br />

notamment grâce à la mise en<br />

place d’un programme de formation : les<br />

principaux utilisateurs ont tous été formés<br />

en interne, à partir d’une formation sur les<br />

fonctionnalités avancées de Coswin dispensée<br />

par l’éditeur.<br />

Nouvelles références clients<br />

du Nord : en Côte d’Ivoire, Foxtrot<br />

International, le référent en matière<br />

d’exploitation et de production de gaz<br />

et de pétrole dans le Golfe de Guinée,<br />

et la Société des Ciments d’Abidjan ;<br />

au Bénin, le CNHU de Cotonou vient<br />

de s’équiper de Coswin 7i Santé. La<br />

solution Coswin 7i a également été<br />

sélectionnée par GE Energy pour<br />

l’exploitation de deux nouvelles centrales<br />

à Alger et Annaba (Algérie). En<br />

Tunisie, on annonce la signature de<br />

trois nouveaux contrats avec Tunisiana<br />

(opérateur téléphonique privé),<br />

le verrier Sotuver, fournisseur d’emballages<br />

agroalimentaires, et dans<br />

la sidérurgie, Elfouladh. Au Maroc, à<br />

Casablanca la SGTM (société générale<br />

des travaux du Maroc) et pour la<br />

maintenance du CHU Mohammed VI<br />

de Marrakech.<br />

DR<br />

26 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


POLY CHAIN ® GT CARBON ,<br />

LA TECHNOLOGIE AU SERVICE<br />

DE LA PRODUCTIVITE<br />

Légère • Propre • Sans maintenance • Respect de l’environnement •<br />

Economies d’énergie et réduction des coûts<br />

Rien de plus résistant<br />

Vous ne pensiez tout de même pas que les<br />

limites en transmission de puissance étaient déjà<br />

atteintes? Gates vous présente la courroie<br />

Poly Chain ® GT Carbon, la nouvelle génération<br />

de courroies synchrones avec cordes de traction<br />

en carbone brevetées. La courroie synchrone<br />

la plus performante sur le marché offrant une<br />

excellente alternative aux chaînes à rouleaux<br />

et engrenages.<br />

Pour plus d’information visitez www.gates.com/france<br />

ou envoyez un courriel à inforequest@gates.com


Dossier GMAO<br />

Jean Mary Leblais, Sandra Moreira et Marie Thevenin<br />

dans les locaux du Technical Center à Montpellier<br />

Quels bénéfices retirez-vous aujourd’hui de la mise en<br />

place de cette solution ?<br />

Marie Thevenin. Au-delà de la richesse fonctionnelle de l’application,<br />

nous avons une visibilité sur l’évolution de notre activité,<br />

avec environ 3 700 ordres de travaux par mois et 175 000 équipements<br />

à gérer. Coswin est utilisé pour la maintenance des<br />

équipements de type compteurs : toutes les demandes d’intervention<br />

saisies et transformées en ordres de travaux sont redirigées<br />

vers les prestataires pour une intervention. A ce jour, la<br />

GMAO doit permettre d’assurer : la gestion des contrats de soustraitance<br />

pour la maintenance des équipements de comptage,<br />

de gérer les stocks et les commandes des compteurs livrés chez<br />

les sous-traitants, et de planifier la maintenance préventive et<br />

l’analyse des risques de défaillances.<br />

Quelle évolution de ce système envisagez-vous prochainement<br />

?<br />

Sandra Moreira. Aujourd’hui nous gérons les opérations de<br />

maintenance avec Coswin. Demain nous élargirons les possibilités<br />

de Coswin en matière de pilotage de la maintenance en<br />

développant notamment ses outils de reporting. Nous souhaitons<br />

exploiter davantage les OT qui sont créés en termes de<br />

qualité d’information et d’analyse des pannes.<br />

Nous réfléchissons également à la mise en place d’indicateurs,<br />

de fonctionnalités ou de spécifiques permettant de simplifier la<br />

vie des utilisateurs comme par exemple la gestion de projets et<br />

des tâches automatisées dans Coswin. Un autre point important<br />

est l’évolution de nos méthodes de maintenance sous l’impulsion<br />

de GDF Suez qu’il faudra prendre en compte dans l’utilisation de<br />

Coswin.<br />

DR<br />

Coswin et ses utilisateurs<br />

En juillet dernier à Montpellier, le Technical Center de Siveco,<br />

éditeur de la gmao Coswin, recevait la visite d’une délégation<br />

d’Ecometering (GDF Suez). La visite des locaux a<br />

été suivie d’une présentation des dernières fonctionnalités<br />

de Coswin 7i, d’un audit sur l’utilisation de Coswin et d’ateliers<br />

sur les axes d’améliorations et les bonnes pratiques<br />

de l’application. Cet échange fut l’occasion de recueillir<br />

les témoignages de Marie Thevenin, chef de service pour<br />

le groupe Ecometering, Jean Mary Leblais, superviseur<br />

technique, chargé de la maintenance, et Sandra Moreira,<br />

responsable plateau clientèle et SI, et secrétaire du Club<br />

Coswin.<br />

Outil de collaboration entre les utilisateurs et Siveco, le Club<br />

Utilisateurs Coswin 7i est un moment convivial d’échange<br />

entre utilisateurs et de retour d’expérience. Le club constitue<br />

également un canal privilégié de remontée des suggestions<br />

clients. Un espace est réservé aux membres du<br />

club sur le site technique de Siveco (forum, annuaire des<br />

membres, comptes-rendus des réunions, assemblées générales<br />

et ateliers thématiques). La prochaine réunion du<br />

club se tient les 23 et 24 novembre à la BNF à Paris (inscr.<br />

marketing@siveco.com).<br />

Un barrage sur le nil<br />

Alstom Power, la branche énergie Hydraulique du<br />

groupe français Alstom, a sélectionné la solution de<br />

GMAO Coswin 7i. Le périmètre du projet concerne la<br />

mise en place d’un système de gestion de la maintenance<br />

dans le cadre de la fourniture du lot électromécanique<br />

du barrage de Merowe, situé sur le Nil (Soudan).<br />

Alstom fournira 10 ensembles turbine/alternateur de 125<br />

MW chacun, le système de contrôle-commande, l’ingénierie<br />

électrique de l’ensemble, le montage et la mise en<br />

service du projet. Hormis la production d’électricité, le<br />

barrage servira à créer de nouvelles terres cultivables,<br />

protégera des inondations du Nil et réduira la sédimentation<br />

problématique dans le lac d’Assouan situé à 350<br />

km en aval.<br />

Propos recueillis par H. F.<br />

De nouveaux contrats pour Siveco Benelux<br />

Kraft Foods, le numéro trois de l’industrie agroalimentaire<br />

belge, a retenu la GMAO Coswin 7i pour la maintenance<br />

du matériel de production de trois de ses usines situées<br />

à Hal, Herentals et à Namur. De même que le groupe<br />

Autosécurité qui est en Belgique le plus grand opérateur<br />

indépendant accrédité par le Service Public Fédéral Mobilité<br />

et Transport pour réaliser le contrôle technique des<br />

véhicules et des remorques en circulation ainsi que l’organisation<br />

des examens en vue de l’obtention du permis<br />

de conduire. Coswin 7i sera utilisé pour la maintenance<br />

du matériel de contrôle de l’ensemble de ses centres et<br />

infrastructures. Twin Disc International S.A, utilisera la solution<br />

préparamétrée Coswin Light pour la maintenance<br />

préventive de ses centres d’usinage (Twin Disc réalise<br />

la fabrication des disques de transmission principalement<br />

destinés à la marine et aux engins de génie civil).<br />

28 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Dossier GMAO<br />

Retour d'expérience ><br />

Une GMAO en secteur explosif !<br />

L’usine Davey Bickford de Héry dans l’Yonne fabrique des initiateurs d’explosion. Une<br />

activité sensible soumise à de fortes contraintes réglementaires. Le témoignage de M.<br />

Hervé Naudot, responsable de maintenance, qui utilise "Mister Maint" d'ITM.<br />

Pouvez-vous nous décrire l’activité très particulière<br />

et très spécialisée de la société Davey<br />

Bickford ?<br />

Hervé Naudot. Davey Bickford est une entreprise qui<br />

fabrique toute sorte d’initiateurs pyrotechniques, c’està-dire<br />

des détonateurs susceptibles de déclencher des<br />

charges, comme par exemple les inflammateurs pour<br />

les feux d’artifice. Outre les artificiers, nous travaillons<br />

beaucoup pour les mines de carrières ou encore pour les<br />

explorations pétrolières et bien entendu pour la Défense.<br />

De par son activité très sensible, l’usine de Héry - qui<br />

emploie environ 450 personnes - est évidemment un site<br />

classé Seveso seuil haut, soumis à autorisation préfectorale.<br />

C’est pourquoi nous avons de nombreuses obligations<br />

en matière de contrôle réglementaire, que ce soit la<br />

DRIRE, la DPE, l’inspection des ponts explosifs…<br />

Quelles sont les missions du service maintenance<br />

que vous dirigez et comment est-il organisé<br />

?<br />

H. Naudot. Le service maintenance que je dirige est dédié<br />

aux équipements de process. Nous avons plus d’un<br />

millier plus d’équipements divers, mais pour l’essentiel il<br />

s’agit de presses et de compresseurs destinés à réaliser<br />

les chargements de nos détonateurs et initiateurs. Notre<br />

mission couvre l’entretien et naturellement le dépannage<br />

des machines, mais nous sommes également appelés<br />

à réaliser certaines améliorations qui peuvent faciliter la<br />

production. Nous sommes également sollicités lors des<br />

nombreuses inspections réglementaires et des audits de<br />

contrôles auxquels est soumis le site. Il peut alors nous<br />

être demandé de procéder aux mises en conformité nécessaires.<br />

Le service maintenance compte une vingtaine de personnes<br />

fonctionnant par équipes. Nous représentons<br />

plusieurs corps de métiers, mécanique, support automatisme<br />

et électrique… Le site travaille principalement<br />

en journées, avec quelques activités en 3x8 et pour<br />

lesquelles un technicien de maintenance est de permanence.<br />

Certaines interventions<br />

de maintenance<br />

sont réalisées par des<br />

prestataires extérieurs<br />

sous contrat : par<br />

exemple l’étuvage, les<br />

enceintes climatiques,<br />

les sources laser, ou<br />

encore l’ensemble du<br />

parc de chariots élévateurs,<br />

les transpalettes électriques et généralement les<br />

moyens de levage.<br />

Qu’est-ce qui vous a amené à faire appel à un<br />

outil de GMAO ?<br />

H. Naudot. A l’origine, le recours à la GMAO avait pour<br />

objectif principal de faire évoluer notre management de<br />

la maintenance. En effet nous travaillions auparavant sur<br />

des fichiers Excel avec des liens et des fonctions… mais<br />

le problème, c’est qu’il fallait ressaisir toutes les formules<br />

quand nous voulions faire évoluer le système, avec des<br />

pertes de temps parfaitement insupportables.<br />

Comme nous sommes audités sur la réalisation et la<br />

qualité de nos interventions de préventif, nous devons<br />

suivre le déclenchement des préventifs, le pourcentage<br />

de réalisation, la performance… C’est tout cela qui devait<br />

être saisi sous tableur Excel. Par contre, toutes les interventions<br />

de curatif étaient archivées dans des classeurs :<br />

une personne devait ressaisir les heures d’intervention<br />

par équipement dans une base Acces.<br />

L’autre raison très importante pour l’acquisition d’un outil<br />

de GMAO, c’est la nécessité d’assurer les suivis d’intervention,<br />

la traçabilité et la capitalisation des connaissances<br />

sur nos machines.<br />

Comment s’est déroulé le choix et la mise en<br />

place du logiciel au sein du service maintenance<br />

?<br />

H. Naudot. C’est fin 2008 que j’ai d’abord recherché moimême<br />

sur Internet ce qui existait en matière de GMAO.<br />

La sélection a été assez rapide puisque début 2009 j’ai<br />

DR<br />

30<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Dossier GMAO<br />

ainsi contacté ITM avec qui nous nous sommes bien entendus<br />

et nous avons rapidement entrepris de collaborer<br />

ensemble. Nous avons mis en place un partenariat afin de<br />

réaliser les développements spécifiques qui nous étaient<br />

nécessaires sur la base du logiciel Mastermaint.<br />

Ce qui a été déterminant dans le choix du logiciel, c’est<br />

tout d’abord son aspect que je dirais « ludique » : il était<br />

important que l’outil soit rapidement accessible à l’ensemble<br />

des techniciens du service maintenance. En effet<br />

pour être accepté par tous, sans perte de temps, l’outil<br />

doit offrir une prise en main rapide et des résultats immédiats.<br />

Chaque technicien de maintenance a ainsi été<br />

formé aux saisies des interventions.<br />

Parmi les avantages que présente ITM, je souligne également<br />

l’assistance apportée par l’équipe de l’éditeur et sa<br />

parfaite connaissance de nos métiers et des exigences de<br />

la fonction maintenance.<br />

Quelles ont été les principales difficultés que<br />

vous avez pu rencontrer ?<br />

H. Naudot. Le frein principal à la mise en œuvre, c’est<br />

le facteur temps ! (éclat de rire) D’ailleurs nous avons dû<br />

mettre une ressource à part entière sur le projet. C’est vrai<br />

qu’un parc de mille équipements, sur plusieurs bâtiments<br />

implantés à distance les uns des autres pour des raisons<br />

de sécurité, cela représentait une charge importante pour<br />

renseigner la base du logiciel.<br />

Après un an et demi d’utilisation de la GMAO,<br />

quels sont les résultats acquis, et les améliorations<br />

souhaitables que vous avez relevés ?<br />

H. Naudot. Les premiers bénéfices de la GMAO<br />

concernent d’une part le déclenchement et le suivi des<br />

interventions notamment en préventif, et par ailleurs les<br />

analyses que je peux maintenant faire : je peux analyser<br />

le parc machines et le comportement de ses différents<br />

équipements, repérer ceux qui sollicitent le plus d’actions<br />

de dépannage... Et par la suite cette analyse nous permettra<br />

d’établir nos plans d’actions. Ce sera l’objet du<br />

bilan que nous allons dresser en fin d’année.<br />

Le logiciel donne très largement satisfaction. Je soulignerais<br />

seulement un besoin d’amélioration en ce qui<br />

concerne les plannings du personnel. Actuellement l’information<br />

sur les congés est prise en compte dans le planning<br />

mais sans caractère contraignant. Nous en avons<br />

d’ailleurs parlé avec ITM : il faut en effet faire en sorte de<br />

ne pas pouvoir affecter à une intervention un personnel<br />

dont on sait qu’il ne sera pas disponible pour raison de<br />

congé ou d’absence…<br />

Propos recueillis pas J.-F. Romain<br />

Signaler<br />

Identifier<br />

+ de 30 000<br />

Produits et solutions<br />

pour la sécurité<br />

et l’identification<br />

au travail<br />

Protéger<br />

Retrouvez nous sur<br />

votre smartphone !<br />

Tél. 03 20 01 06 06 • Fax 03 20 01 06 07<br />

www.seton.fr<br />

Demandez<br />

ez<br />

notre catalogue,<br />

IL EST GRATUIT !<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

1110_ENC-AO13-FR.indd 1 14/10/11 08:55<br />

31


Méthodes<br />

<strong>Maintenance</strong> préventive ><br />

La presse dans tous ses états<br />

Pour favoriser la compétitivité et la croissance des entreprises,<br />

AltéAd propose des solutions « innovantes<br />

» et appropriées dans la maintenance préventive des<br />

machines. Première partie.<br />

DR<br />

Cette communication s’inscrit dans une recherche de globalisation<br />

de prestation de services du groupe AltéAd.<br />

Aujourd’hui, le groupe propose des prestations multidisciplinaires<br />

dans le domaine de la maintenance, et plus précisément<br />

dans la maintenance de presse dédiée principalement<br />

au secteur de l’automobile. En groupant leur savoir-faire, les<br />

différentes entités d’AltéAd <strong>Maintenance</strong> Presses (Etablissements<br />

RM Presse et ADP) peuvent présenter à leurs clients,<br />

une prestation de diagnostic de presse encore plus élaborée.<br />

Il est vrai que dans les métiers de l’emboutissage et du découpage<br />

de pièces métalliques, les presses subissent en général<br />

des efforts considérables. Après des années de travail intense,<br />

il est nécessaire, pour des raisons stratégiques, d’effectuer un<br />

bilan, le plus complet possible, de notre outil de production et<br />

c’est précisément le cas des presses.<br />

Dans un premier temps, nous décrirons dans cet article les différentes<br />

opérations couramment réalisées lors d’un diagnostic<br />

de presse. Les autres outils utilisés par AltéAd <strong>Maintenance</strong><br />

Presses seront présentés par la suite. Ces derniers permettent<br />

de faire évoluer ce type de diagnostic. Suite au travail d’audit,<br />

AltéAd <strong>Maintenance</strong> Presses propose une remise en conformité<br />

de l’installation et même, si nécessaire, des automates<br />

spécifiques.<br />

Diagnostic standard de presse<br />

Les premières étapes passent tout d’abord par un suivi régulier<br />

en mécanique, puis par un diagnostic électrique.<br />

Suivi Mécanique<br />

Un suivi bimestriel ou trimestriel des presses est préconisé, il<br />

comprend plusieurs points de contrôle sans démontage.<br />

Dans un premier temps :<br />

- un contrôle du parallélisme du coulisseau (figure 1) en<br />

deux points de la course ;<br />

- un contrôle des jeux des glissières en deux points de la<br />

course.<br />

Ces contrôles permettent de détecter s’il y a un éventuel problème<br />

lors de la frappe.<br />

Toujours sans démontage, il est réalisé un contrôle des jeux de<br />

la cinématique, figure 2, comprenant les excentriques, figure 3.<br />

Dans un second temps, les jeux d’embrayage et du frein sont<br />

contrôlés et l’étanchéité des joints<br />

de l’embrayage et du frein sont<br />

également vérifiés. Un contrôle<br />

visuel des différents circuits de<br />

graissage et du réseau d’air est<br />

opéré. Enfin, un contrôle visuel des<br />

différents éléments du bâti sur les<br />

Fig. 1 : coulisseau<br />

points sensibles est réalisé, pour<br />

une recherche d’éventuelles fissures. Ces différents points de<br />

vérification sont parachevés par des essais de la presse, en<br />

coup par coup, et à la volée. Ces contrôles nous permettent<br />

d’établir un rapport d’expertise et de détecter d’éventuels problèmes.<br />

Il est important de souligner qu’un contrôle régulier<br />

donne à voir l’évolution de la machine et permet de mettre en<br />

place des actions face à une usure exagérée d’un sous-ensemble.<br />

En cas de défaillance constatée, ou de jeux trop importants,<br />

il est possible que le rapport propose de démonter<br />

le sous-ensemble pour une expertise encore plus complète.<br />

Grâce à ces premières étapes, il est déjà possible de prévoir<br />

des réparations et d’anticiper la planification des arrêts.<br />

Diagnostic électrique<br />

Le contrôle électrique peut se réaliser en trois étapes bien distinctes.<br />

Pour la première étape, un déplacement sur site est préconisé<br />

afin de diagnostiquer les différents éléments et dispositifs de<br />

sécurité, passifs ou actifs de la presse. Lors de cette visite,<br />

plusieurs contrôles sont effectués : l’électrovanne de sécurité,<br />

la boîte à cames mécanique (avec contrôle de rotation), la commande<br />

bi manuelle ainsi que la pédale de commande de mouvement<br />

de presse (avec fonction outil noyé).<br />

Les différents modes de marche sont vérifiés : le réglage, le coup<br />

par coup et l’automatique entre autre. Et ceci, avec l’ensemble<br />

des capteurs à action, suivant le mode positif, l’ensemble des<br />

modules de sécurité et appareillages dans l’armoire électrique.<br />

Pour finir, le schéma électrique est vérifié à l’égard des normes<br />

en référence à la presse.<br />

Si l’un de ces ensembles ne respecte plus la réglementation,<br />

l’entrée dans la deuxième étape est nécessaire. Dans ce cas,<br />

AltéAd <strong>Maintenance</strong> Presses sera en mesure de proposer des<br />

appareillages sélectionnés pour leur fiabilité et leur robustesse,<br />

tout en répondant aux normes actuelles.<br />

Enfin, la troisième étape comprend une étude détaillée du système<br />

électrique, dans le respect de la réglementation en vigueur,<br />

afin de garantir la solution la mieux adaptée aux besoins.<br />

Voici le diagnostic standard présenté et réalisé par la plupart<br />

des entreprises de maintenance de presse. La suite de cet article<br />

présentera dans un prochain numéro l’étendue de la prestation<br />

qu’apporte AltéAd <strong>Maintenance</strong> Presses, en complément<br />

du diagnostic de presse « conventionnel ».<br />

Fig. 2 : cinématique<br />

Fig. 3 : excentriques<br />

32<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


CIMI - 8 rue de l’Azin - 41018 BLOIS CEDEX<br />

02 54 74 65 15<br />

ventes@cimi.fr<br />

Partenaire de vos formations industrielles depuis 30 ans<br />

MAINTENANCE<br />

PRODUCTION<br />

Management & Organisation,<br />

Méthodologie & Techniques,<br />

Gestion technico-économique,<br />

Méthodes & Outils analytiques,<br />

Stocks, Contrat, Facilities & Immobilier,<br />

<strong>Maintenance</strong> dans les établissements de santé,<br />

Cycles de formation associés à des certifications :<br />

(Responsable <strong>Maintenance</strong>, Technicien de <strong>Maintenance</strong> et Méthodes <strong>Maintenance</strong>)<br />

Conduite & Réglage des équipements,<br />

Pré-diagnostic & Méthodologie d’intervention,<br />

Méthodes & Outils de la performance,<br />

Amélioration continue,<br />

Achats de production, Indicateurs & Tableaux de bord<br />

Pédagogie éprouvée &<br />

formateurs expérimentés<br />

Parcours de formation adaptés<br />

à chaque niveau et besoin<br />

TECHNIQUES<br />

INDUSTRIELLES<br />

Automatismes/Supervision/Réseaux, Informatique appliquée,<br />

Electrotechnique/Variation de vitesse,<br />

Régulation/Instrumentation,<br />

Mécanique, Métrologie, Soudage,<br />

Oléohydraulique, Pneumatique, Pompes/Vide,<br />

Froid/Climatisation, Evaluations et délivrance d’attestations d’aptitude<br />

MANAGEMENT<br />

OPERATIONNEL<br />

Management de proximité,<br />

Gestion de projets,<br />

Transfert de compétences,<br />

Communication,<br />

Résolution de problème...<br />

50 à 75 %<br />

de pratique<br />

MAITRISE DES<br />

ENERGIES &<br />

SECURITE<br />

Maîtrise des énergies,<br />

Efficacité énergétique,<br />

Gestion Technique des Bâtiments,<br />

<strong>Maintenance</strong> & Sécurité...<br />

5 plateaux industriels<br />

6000 m 2 de locaux techniques<br />

1,5 M€ de matériel<br />

www.cimi.fr<br />

NOS PRESTATIONS<br />

Ingéniérie de formation et Conseil.<br />

Pilotage et accompagnement d’actions de changement.<br />

Profils d’emploi, Evaluations de compétences, parcours personnalisés.<br />

Formations/action Intra-entreprise, stages sur mesure.<br />

Formations/action Interentreprises : + de 220 stages<br />

Programme de diffusion technologique


Préventif<br />

communiqué<br />

Le diagnostic sur site ><br />

Une opération aux multiples vertus<br />

De nos jours, et a fortiori dans un contexte économique morose, l’enjeu de la maintenance<br />

consiste essentiellement à assurer le bon fonctionnement d’un équipement, avec<br />

des performances constantes, et au moindre coût. Pourtant, un outil permet de faire<br />

mieux que ça : le diagnostic sur site d’un fournisseur. GEA Batignolles Technologies<br />

Thermiques, fabricant majeur d’aéroréfrigérants pour l’industrie pétrolière et gazière,<br />

nous donne sa vision.<br />

Les contraintes de l’industrie sont<br />

les mêmes pour tous : fiabilité,<br />

performance et coût sont les trois<br />

critères de la maintenance industrielle.<br />

Si l’on y ajoute le facteur temps, cela<br />

revient essentiellement à n’agir que<br />

lorsqu’un besoin est identifié pour rétablir<br />

à l’identique l’appareil. La solution paraît<br />

évidente, on optimise la durée de vie tout<br />

en maintenant les performances, et ce<br />

au meilleur coût. Pourtant, une solution<br />

simple permet souvent d’aller au-delà de<br />

cette démarche : le diagnostic sur-site du<br />

fabricant.<br />

GEA Batignolles Technologies Thermiques<br />

est un des tout premiers fabricants<br />

d’aéroréfrigérants au monde. Avec<br />

plus de 1000 unités de production équipées<br />

à travers le monde, 7000 designs<br />

sur mesure soit près de 40 000 faisceaux<br />

d’aéroréfrigérants installés depuis 1958,<br />

GEA BTT dispose d’une très grande expérience<br />

en matière d’optimisation et de<br />

renouvellement d’équipement. Pour GEA<br />

Batignolles Technologies Thermiques,<br />

le diagnostic terrain présente un attrait<br />

majeur, aussi bien en maintenance prévisionnelle<br />

qu’en maintenance conditionnelle.<br />

<strong>Maintenance</strong> prévisionnelle :<br />

le secret de l’anticipation<br />

La première vertu d’une visite sur site<br />

tient dans l’anticipation. Selon GEA BTT,<br />

un premier élément clé est de pouvoir<br />

procéder à une analyse exhaustive des<br />

unités critiques. Le but est de prévenir<br />

toute défaillance sur des unités dont<br />

l’enjeu se chiffre en millions d’euros<br />

par jour. Or sur un aéroréfrigérant, les<br />

sources possibles de défaillance sont<br />

nombreuses : fuites, ruptures mécaniques,<br />

vibrations, encrassement, etc. Or<br />

souvent, aussi bien l’exploitant que ses<br />

sous-traitants intervenant sur le site n’ont<br />

qu’une connaissance parcellaire de leurs<br />

aéroréfrigérants et aérocondenseurs. Et<br />

les délais de livraison ou de réparation<br />

peuvent être très longs ! Cela a été le<br />

cas d’un site au Moyen-Orient, qui avait<br />

installé un système de brumisation pour<br />

rafraichir l’air entrant. Seulement, lors de<br />

notre visite, nous avons remarqué qu’ils<br />

utilisaient de l’eau brute, là où il faut utiliser<br />

de l’eau déminéralisée : nous avons<br />

pu ainsi leur éviter une corrosion et un<br />

encrassement importants de leurs aéroréfrigérants.<br />

Le diagnostic permet également de prévenir<br />

l’obsolescence programmée des<br />

équipements : en effet, autant l’interchangeabilité<br />

des pièces est garantie<br />

sur des équipements neufs, autant rien<br />

ne dit qu’un ventilateur installé il y a 20<br />

ans puisse encore être disponible. De<br />

même, certains designs d’équipement ne<br />

se font simplement plus. Il devient alors<br />

impossible, soit de renouveler un équipement,<br />

soit de procéder à une amélioration<br />

de performance de celui-ci. Enfin, la<br />

contrainte peut venir non pas de l’équipement<br />

en lui-même, mais de nouvelles<br />

contraintes réglementaires ou de l’évolution<br />

des spécifications clients. Dans ce<br />

cas encore, l’inadéquation entre le matériel<br />

installé et les contraintes rencontrées<br />

peut aboutir à de longs arrêts de mise en<br />

conformité.<br />

<strong>Maintenance</strong> conditionnelle :<br />

faire mieux au même coût<br />

S’il n’est pas toujours possible d’anticiper,<br />

et que le besoin a été identifié et<br />

quantifié, il peut s’avérer judicieux de<br />

profiter d’une maintenance non pas<br />

pour faire pareil, mais faire mieux. Par<br />

exemple, GEA Batignolles Technologies<br />

Thermiques a mis au point un nouveau<br />

design d’ailettes pour ses tubes d’aéroréfrigérant,<br />

dit Groovy®, qui permet dans<br />

certains cas d’augmenter la performance<br />

jusqu’à 10% sans surcoût. Cela a été le<br />

cas par exemple d’une raffinerie qui souhaitait<br />

changer certains appareils et passer<br />

d’un acier carbone à un acier Incoloy.<br />

Une diminution de la capacité d’échange<br />

dû au métal de 11% a pu être compensée<br />

DR<br />

34<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


1TXH 000 122 H0301_ACS2000 - 190L x 125H.indd 1 14/06/2011 10:11:35<br />

Préventif<br />

DR<br />

par ces ailettes Groovy.<br />

De même, il ne sert<br />

à rien d’installer une<br />

ventilation plus puissante<br />

si par ailleurs on<br />

ne s’est pas assuré de<br />

l’efficacité de la surface<br />

d’échange existante,<br />

de « l’étanchéité » et de<br />

l’efficacité du flux d’air.<br />

Ces contrats sont faits sur mesure, prenant en compte les équipements<br />

concernés, les prestations adaptées au site, et même<br />

la planification des interventions ou tout autre besoin propre à<br />

chaque client. Et à chaque installation, ses spécificités : loin<br />

de tout, un stock stratégique peut s’avérer crucial ; sur une<br />

installation ancienne, l’enjeu sera en revanche de garantir une<br />

interchangeabilité. Prenant en compte tous ces paramètres,<br />

qui sont souvent responsables d’un arrêt non planifié ou d’une<br />

diminution de la performance, les contrats de services permettent<br />

de réduire au minimum les arrêts non-planifiés.<br />

La demande d’intervention émane souvent d’un service en<br />

particulier : Inspection, Process, <strong>Maintenance</strong>, etc. Et si par<br />

exemple, le service Inspection considère qu’il faut remplacer<br />

un équipement, une amélioration de performance peut profiter<br />

au service Process, tandis qu’une amélioration dans la<br />

conception mécanique peut faciliter la maintenance. Une opération<br />

de remplacement est alors l’occasion non seulement de<br />

satisfaire un besoin de disponibilité, mais d’aller au-delà dans<br />

l’intérêt des différentes parties prenantes. Cet objectif peut être<br />

atteint en étant au contact de l’unité considérée, de son environnement,<br />

et des différentes équipes présentes sur place.<br />

Le contrat de services :<br />

une assurance supplémentaire<br />

En complément de ses préconisations terrains, et afin de répondre<br />

au mieux aux impératifs de coût, de délai et de performance,<br />

GEA Batignolles Technologies Thermiques propose<br />

désormais à ses clients des contrats de services clé en main.<br />

Pol Dunoyer<br />

Pol Dunoyer est Services Development Manager,<br />

GEA Heat Exchangers, GEA Batignolles Technologies<br />

Thermiques S.A.S. Pour plus d’information sur GEA<br />

Batignolles Technologies Thermiques et son offre de<br />

services, voir le site www.btt-nantes.com (rubrique<br />

Support & Services\Contrats de Service et GEA Airflow<br />

Services) ou contactez bttsolutions@geagroup.com<br />

ACS 2000. Nouveaux<br />

variateurs de fréquence<br />

moyenne tension.<br />

Énergie et productivité pour un monde meilleur<br />

ABB, primé par Frost & Sullivan pour l’excellence de son innovation produit.<br />

L’ACS 2000 est une nouvelle génération de variateur, avec ou sans transformateur<br />

d’isolement réseau, de 400 à 1000 kVA et de 6 à 6,9 kV. Équipé d’un redresseur à front<br />

actif (AFE), l’ACS 2000 est un variateur propre et régénératif : faible pollution harmonique<br />

et consommation d’énergie réduite. Installation et mise en service simplifiées grâce à son<br />

concept 3 câbles en entrée / 3 câbles en sortie. Optimisez le pilotage de vos moteurs et<br />

augmentez votre efficacité énergétique. www.abb.fr<br />

Lauréat 2010<br />

Frost & Sullivan<br />

ABB France<br />

Division Discrete Automation & Motion<br />

Activité Moteurs, Machines & Drives<br />

Tél : +33 (0)4 37 40 40 00<br />

E-mail : laurent.neyret@fr.abb.com<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

35


Gestion des risques<br />

Méthodologie ><br />

Un enjeu permanent et protéiforme<br />

Quels que soient l’ancienneté, la taille, l’activité, les processus d’exploitation mis<br />

en œuvre, la qualité des équipes opérationnelles, d’encadrement, de direction ou<br />

la robustesse des pratiques opérationnelles, chaque entreprise est confrontée, au<br />

quotidien, à une multitude de risques pouvant remettre en cause sa pérennité.<br />

Qu’ils soient géopolitiques, stratégiques,<br />

financiers, opérationnels,<br />

juridiques, informatiques,<br />

d’intégrité… les risques sont multiples<br />

(plusieurs milliers au bas mot), protéiformes<br />

par nature et tous potentiels<br />

par essence. Ils cernent et concernent<br />

toute entreprise, sans exception, à tout<br />

moment, et en tout lieu.<br />

Arrêt d’un cycle de production, pertes<br />

de ressources (processus) critiques,<br />

rupture d’approvisionnement, de trésorerie,<br />

de chaîne de valeur… Du risque<br />

de contrefaçon à la sur-qualité, de la<br />

responsabilité pénale au risque de crédit,<br />

de la défaillance d’un prestataire<br />

sensible au risque image ou environnemental,<br />

les enjeux sont multiples, le<br />

spectre des possibles infini, et aux impacts<br />

potentiellement dévastateurs pour<br />

l’organisation. Le respect des exigences<br />

réglementaires (D.U) ou afférentes EHS<br />

ne sont pas les seuls risques à considérer<br />

!<br />

Définir un objectif<br />

Pourtant, peu d’entreprises valorisent<br />

avec précision leur coût du risque,<br />

ou définissent une véritable politique<br />

risque. Il apparaît cependant essentiel,<br />

pour chaque organisation (TPE, PME/<br />

PMI, groupes, multinationales), d’identifier,<br />

de comprendre et de maîtriser au<br />

mieux ses risques. Et ce, au meilleur<br />

coût, et avec la meilleure efficacité opérationnelle<br />

et organisationnelle. Un véritable<br />

objectif primordial à atteindre.<br />

L’incertitude de l’environnement, une<br />

conjoncture économique dégradée, la<br />

raréfaction des marchés, la fragilisation<br />

des marges et d’éventuelles tensions de<br />

trésorerie rendent cet objectif de pérennisation<br />

des structures de plus en plus<br />

difficile à atteindre. Car cet enjeu essentiel,<br />

que chaque dirigeant s’attache à<br />

concrétiser en permanence, se trouve<br />

complété par une exigence de rentabilité<br />

exprimée par l’actionnaire, toujours<br />

plus élevée. Aussi, comment renforcer<br />

la pérennité des organisations tout en<br />

créant de la valeur pour l’actionnaire ?<br />

Une gestion des risques optimisée peuty<br />

contribuer, grâce à la mise en œuvre<br />

d’une véritable politique Risque dans<br />

l’organisation, d’une démarche efficace<br />

de gestion des risques, et à l’appui<br />

d’une sensibilisation forte et constante<br />

des équipes.<br />

Démarche méthodologique<br />

Première étape méthodologique, la<br />

phase d’identification des risques en<br />

présence. Il s’agit sans nul doute d’une<br />

étape longue, complexe, nécessitant<br />

méthode, rigueur et exhaustivité, mais<br />

elle s’avèrera primordiale. Car elle permettra<br />

de concrétiser in fine une cartographie<br />

des risques efficace et pertinente.<br />

Pour ce faire, il sera nécessaire<br />

de s’appuyer sur de multiples sources :<br />

collectes d’incidents, d’anomalies, de<br />

dysfonctionnements, réalisation d’entretiens<br />

individuels et collectifs, audits et<br />

inspections, contrôles de conformité,<br />

capitalisation et analyse de retour d’expériences<br />

internes et externes… Et ce,<br />

en restant vigilant vis-à-vis de sa « zone<br />

de confort » susceptible d’obérer son<br />

objectivité, et sans oublier l’imagination…<br />

et à l’appui d’une grande humilité<br />

et d’une certaine dose de lucidité et de<br />

pragmatisme.<br />

En matière de risques, l’univers des<br />

possibles est infini, ou presque. Les<br />

cas récents (explosion de la plateforme<br />

pétrolière BP, accident nucléaire de Fukushima,<br />

déboires industriels du secteur<br />

de l’aéronautique et de l’automobile) en<br />

témoignent au quotidien. Un devoir de<br />

lucidité, de pragmatisme s’impose lors<br />

de ce travail d’inventaire.<br />

Identifier les risques à traiter<br />

Seconde étape, définir les principaux<br />

risques à traiter. Compte tenu d’un<br />

contexte permanent de pénurie de ressources<br />

dans l’entreprise, vous ne pourrez<br />

malheureusement pas travailler tous<br />

les risques en présence. Il y en a des<br />

milliers. Il sera donc nécessaire de focaliser<br />

l’effort sur les classes de risques<br />

prioritaires et, pour se faire, critériser<br />

les risques en présence afin d’identifier<br />

ceux à considérer prioritairement.<br />

Détectabilité, sévérité, occurrence, autant<br />

de notions qu’il faudra aborder, qualifier,<br />

risque par risque, afin de définir les<br />

enjeux essentiels à maîtriser. Et cette<br />

critérisation des risques individuels<br />

sera à réaliser par processus, sousprocessus,<br />

service, département, filiale<br />

etc.. Cette étape d’identification des<br />

risques prioritaires servira également<br />

de base de réflexion à la constitution<br />

et au déploiement d’actions préventives<br />

connexes essentielles : définition,<br />

élaboration et validation des PCA (plan<br />

36<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Gestion des risques<br />

de continuité d’activité), des PRA (plan de reprise d’activités),<br />

dispositifs de gestion de crise (cellule de crise, processus de<br />

communication interne et externe, définition des règles d’activation<br />

et de sortie de crise…).<br />

Lorsque le diagnostic exhaustif des risques puis la définition<br />

des enjeux prioritaires à traiter sont réalisées, l’organisation<br />

doit définir sa, ou plutôt ses stratégies de couverture. Car, face<br />

aux risques, il n’existe pas une mais des stratégies à envisager,<br />

évaluer et déployer. Les stratégies de couverture, que<br />

l’on peut quantifier à six, sont différenciées : stratégie d’évitement<br />

(le risque identifié n’est pas pris),de contournement<br />

(le risque A identifié n’est pas pris, on prend le risque alternatif<br />

B), stratégie de réduction (totale, même si la notion de<br />

risque zéro n’existe pas), d’acceptation (on prend le risque<br />

en conscience), d’acceptation avec réduction (limitation de<br />

l’impact en cas de survenance du risque), ou encore stratégies<br />

de transfert des risques vers tiers (assurance, vente, refinancement<br />

du risque), les solutions sont multiples. Même si<br />

elles existent certainement (certaines entreprises prônant une<br />

stratégie assurantielle systématique en matière de couverture<br />

des risques), la définition et la sélection d’une stratégie de couverture<br />

des risques, par classe ou sous-classe de risque, doit<br />

être mûrement réfléchie avant toute mise en œuvre. Et réactualisée<br />

à fréquence élevée.<br />

Réduire le coût du risque<br />

Car l’objectif d’une politique efficace de gestion des risques<br />

vise à réduire le coût du risque net pour l’entreprise, en cohérence<br />

avec la politique stratégique de l’entreprise. Il s’agit<br />

donc d’optimiser le coût d’une couverture ou d’une stratégie<br />

certaine de maîtrise des risques face à un risque qui sera, lui<br />

et par nature, incertain. Afin d’assurer la meilleure allocation<br />

de ressources pour l’organisation, il est donc nécessaire de<br />

maîtriser au mieux la résultante finale de l’enjeu, c’est-à-dire<br />

le coût du risque net (différence entre les coûts engagés de<br />

manière préventive (formation, élaboration et maintien des dispositifs<br />

préventifs de collecte, de traitement des risques…) et<br />

le coût effectivement subi lors de la concrétisation du risque).<br />

Risk management<br />

Expert en risk management, Jean-David Darsa dirige<br />

la société Riskeal, spécialisée en audit, conseil,<br />

formation et accompagnement en gestion des<br />

risques des entreprises. Il a publié de nombreux<br />

ouvrages tant sur la gestion des risques que sur la<br />

gestion de crise. Ancien cadre dirigeant d’un groupe<br />

financier, il a été directeur risques et opérations Europe<br />

au sein de General Electric.<br />

Enfin, le profil risque des acteurs, l’appétence pour le risque,<br />

la culture interne de l’organisation conditionneront la définition<br />

des stratégies à retenir. Il n’est, au final, de risques que<br />

d’Hommes.<br />

Sensibilisation et fédération<br />

Une fois définie et mise en œuvre effectivement, la politique<br />

risque de l’entreprise va vivre, à la lumière des réactualisations<br />

des cartographies, du coût du risque net effectivement constaté,<br />

en cohérence avec le modèle stratégique de l’entreprise.<br />

Or, étape ultime à ne pas négliger, la sensibilisation de tous les<br />

acteurs de l’entreprise à l’enjeu du risque est à conduire avec<br />

grande vigilance. Tout salarié doit contribuer à la pérennité<br />

de l’entreprise. Car chaque acteur est source de risques ou<br />

peut, avec lucidité, contribuer à la pérennisation de l’entreprise<br />

"<br />

Mettre en oeuvre des démarches<br />

robustes d'identification,<br />

de compréhention et de<br />

maîtrise des risques<br />

"<br />

s’il a compris l’enjeu en présence. Il sera donc nécessaire de<br />

former, de sensibiliser et de responsabiliser tous les acteurs<br />

de l’organisation, en permanence, sur leur rapport au risque<br />

et la manière dont ils peuvent, individuellement, contribuer à<br />

réduire le coût du risque de l’organisation.<br />

La culture du risque permet ainsi de bâtir de véritables clés de<br />

différenciation dans l’entreprise. Face à une situation donnée<br />

identique, deux entreprises concurrentes réagiront de manière<br />

différente. Or, le risque devient, plus que jamais, un vecteur de<br />

création de valeur.<br />

Sans prise de risque, il n’y a pas de création de valeur. Mais<br />

elle doit être lucide, humble et pragmatique. Le déploiement<br />

d’une politique risque pertinente et performante dans l’entreprise<br />

peut y contribuer, à l’appui de démarches robustes<br />

d’identification, de compréhension et de maîtrise effective des<br />

risques Tel est l’enjeu porté par la fonction Risk Management<br />

dans les organisations.<br />

La maîtrise des risques en entreprise constitue ainsi un véritable<br />

outil de fédération des équipes autour d’un indicateur<br />

d’alignement partagé et unique : la pérennité de l’organisation.<br />

Elle devient, également, une clé de différenciation majeure<br />

pour l’entreprise. A ne pas négliger, donc. Et vous, quels sont<br />

vos principaux risques ? Il pourrait être judicieux de répondre<br />

à cette question lancinante, et de vous préparer à y répondre<br />

au mieux à l’avenir.<br />

Jean-David Darsa<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

37


Prestataire<br />

communiqué<br />

Agroalimentaire ><br />

MARECHAL Electric fait le plein d’énergie<br />

pour Eckes Granini France<br />

Les sites agroalimentaires présentent une grande variété d’équipements et des applications<br />

particulièrement contraignantes au point de vue humidité et nettoyage.<br />

La sécurité de l’alimentation électrique est un objectif sensible. Retour d’expérience<br />

sur le site Granini.<br />

Acteur majeur et spécialiste mondial<br />

de la connexion électrique pour les<br />

industries, le tertiaire et les infrastructures,<br />

Marechal Electric commercialise<br />

un important panel de solutions. Ces<br />

dernières sont, soit issues de gammes<br />

standards, soit des adaptations répondant<br />

aux besoins et exigences de certaines<br />

applications.<br />

L’entreprise déploie une offre multiple<br />

de prises, coffrets et accessoires pour<br />

toutes les applications du secteur agroalimentaire<br />

: silos, chaînes de production,<br />

unités d’embouteillage, moteurs,… une<br />

grande partie de ces applications étant -<br />

par définition - contraignantes d’un point<br />

de vue humidité et nettoyage.<br />

Quand certains de ces éléments sont<br />

combinés, comme dans la fabrication<br />

de jus de fruits ambiants, les contraintes<br />

sont plus élevées. C’est pour répondre à<br />

ces différentes exigences que nombre<br />

d’entreprises du secteur utilisent les<br />

produits Marechal… comme la société<br />

Eckes Granini France.<br />

Pas de compromis<br />

sur la sécurité<br />

Née à Mâcon en 1936 et fort d’une<br />

gamme de plus de 250 références, la<br />

société Eckes Granini France connaît<br />

bien ces contraintes et y fait face quotidiennement.<br />

Dans le cadre de son extension<br />

en 2010, elle continue d’utiliser<br />

les prises Marechal Electric sur son site<br />

de production pour le branchement des<br />

équipements mobiles et confirme ainsi<br />

l’adéquation des prises Marechal avec<br />

ses besoins, et tout particulièrement :<br />

- l’alimentation des pompes (à proximité<br />

des cuves),<br />

- l’équipement de coffrets inox pour alimenter<br />

les machines de déchargement<br />

et de préparation des jus de fruits.<br />

Coffrets inox équipés en DécontacteurTM DSN1 - 20 A, DSN3 - 32 A et DSN6 - 63 A.<br />

Laurent Perrin est chef de secteur <strong>Maintenance</strong><br />

Préparation et services généraux<br />

de l’usine Eckes Granini à Mâcon<br />

(71). « J’ai découvert les prises Marechal<br />

Electric et entrepris leur utilisation<br />

depuis 2 ans. C’est en 2009, en effet,<br />

que nous avons créé une nouvelle zone<br />

au sein de l’usine pour la préparation<br />

des jus. A cette occasion, nous avons<br />

lancé l’implantation de prises Marechal<br />

Electric pour les pompes mobiles car<br />

ces prises répondent à nos exigences<br />

de manipulation et de mobilité importante<br />

des équipements, mais aussi pour<br />

les rallonges et pour le laveur haute<br />

pression, » commente M. Perrin.<br />

Des avantages<br />

qui font la différence<br />

Il nous explique que l’objectif était d’installer<br />

des prises non présentes dans<br />

une autre zone, appelée zone de conditionnement<br />

et d’éviter ainsi les allers-retours<br />

de matériel entre les deux zones,<br />

« voire souvent le non-retour du matériel<br />

dans la zone de préparation ». Parmi les<br />

avantages que M. Perrin a trouvé dans<br />

l’équipement de la zone de préparation<br />

avec les prises Marechal Electric,<br />

il met en avant « les prises uniques<br />

où l’on ne peut brancher que du Marechal<br />

Electric ». Il retient encore l’action<br />

manuelle obligatoire sur les prises pour<br />

les débrancher qui oblige à déclipser et<br />

effectuer un quart de tour, « alors qu’auparavant<br />

les opérateurs tiraient sur le<br />

câble pour débrancher le matériel avec<br />

un risque d’arc électrique. »<br />

Autres avantage souligné par ce sévère<br />

utilisateur, « le câble ne s’enlève pas<br />

du presse-étoupe ». Il met en exergue<br />

la résistance aux chocs des prises :<br />

« Les prises tombent à terre, reçoivent<br />

des chocs… et tiennent le coup : c’est<br />

du bon matériel ». Et naturellement, est<br />

plébiscitée la bonne étanchéité, la prise<br />

branchée ou couvercle fermé.<br />

Sécurité et étanchéité<br />

Dans un environnement en permanence<br />

soumis à l’humidité générée par la fabrication<br />

des jus de fruits (Joker, Réa et<br />

Granini) et au nettoyage haute pression,<br />

le décontacteur DSN est doté en<br />

standard d’une étanchéité IP66 / IP67 à<br />

chaque branchement.<br />

DR<br />

38<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


<strong>Maintenance</strong>&<strong>Entreprise</strong>_90x274_1011 13/10/11 13:05 Page1<br />

En versions 20, 32 ou 63A, la prise représente un atout supplémentaire.<br />

Elle assure la protection de l’opérateur à chaque<br />

branchement. Comme on l'a dit plus haut, la protection est<br />

assurée fiche connectée ou couvercle fermé.<br />

En outre, la manipulation est à la portée de tous. Une simple<br />

pression sur le bouton en haut de la prise libère la fiche. Même<br />

sur des connexions de 63A, les opérateurs peuvent manipuler<br />

les prises rapidement et par un seul geste.<br />

Environnements difficiles<br />

et explosibles<br />

L’assurance d’une installation sécurisée, flexible dans sa configuration<br />

et évolutive dans les actions de maintenance... le décontacteur<br />

remplit simultanément plusieurs fonctions en totale<br />

sûreté.<br />

Résistance au nettoyage et aux chocs<br />

Les matériaux choisis pour l’enveloppe de la prise et la<br />

connectique permettent une longévité accrue. En effet, les<br />

prises électriques MARECHAL sont dotées d’une enveloppe<br />

en PBT (polybutylène téréphtalate) chargée en fibres de verre.<br />

Elle constitue une garantie de résistance à la corrosion et aux<br />

chocs.<br />

Les décontacteurs intègrent des contacts en bout argent-nickel<br />

et tresses métalliques, qui garantissent une haute performance<br />

électrique et continue même après des centaines de manipulations.<br />

Le service…<br />

Rappelons que selon les besoins de branchements et la typologie<br />

d’installation, Marechal Electric favorise la proximité client<br />

avec un service R&D intégré et un réseau d’ingénieurs commerciaux.<br />

« N’hésitez pas à nous contacter : nous répondrons<br />

aux questions techniques, besoins et contraintes même les<br />

plus complexes et variés ». www.marechal.com<br />

LDP<br />

En bref<br />

Distributeur de la marque Granini depuis plus de<br />

40 ans, Eckes Granini International renforce sa<br />

présence en France par l’acquisition de marques<br />

historiques et leaders sur le marché : Réa en 1998<br />

puis Joker en 2001. Aujourd’hui avec 13,7% de<br />

parts de marché en valeur sur l’ambiant (11,1%<br />

sur le total marché ambiant + frais), Eckes Granini<br />

France appuie son succès sur la complémentarité<br />

de ses marques qui permettent de couvrir tous les<br />

segments du marché. Eckes Granini France est<br />

la deuxième filiale du groupe, avec un chiffre d’affaires<br />

de 190 millions d’euros en 2010.<br />

Coffrets ATEX sur mesure MXBJ et MXBS<br />

Bénéficiez de solutions électriques fiables en atmosphères<br />

explosibles grâce aux prises ATEX, coffrets de prises et<br />

de jonction développés par MARECHAL Electric.<br />

Disposez d’un large choix dimensionnel dans l’agencement<br />

des coffrets et le nombre de bornes ou prises : décontacteurs<br />

de 20 à 63 A et/ou connecteurs multicontacts.<br />

10 tailles de coffrets sont disponibles et jusqu’à 402<br />

bornes (MXBJ) ou 24 prises (MXBS), que ce soit en zones<br />

1 & 2 (gaz) ou 21 & 22 (poussières).<br />

Vous garantir la performance et la sécurité dans le temps<br />

quelques soient les exigences des milieux (humidité,<br />

corrosion, pollution) sont nos priorités !<br />

www.marechal.com<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

39


Prestataire<br />

communiqué<br />

Delta Neu ><br />

Une maintenance multimarques<br />

Spécialiste du traitement de l’air, Delta Neu développe une stratégie de maintenance<br />

de grande ampleur incluant non seulement l’entretien de ses propres installations<br />

mais également l’optimisation de la maintenance de tout parc d’installations<br />

de traitement de l’air, quelle qu’en soit la marque.<br />

Delta Neu maîtrise l’ensemble des<br />

processus de traitement de l’air<br />

ambiant : ventilation, dépoussiérage,<br />

transfert pneumatique des déchets<br />

et filtration. Riche de nombreuses<br />

références dans tous les secteurs de<br />

l’économie, certifiée ISO 9001, l’entreprise<br />

dispose d’un vivier de techniciens<br />

experts assurant une maintenance de<br />

grande qualité, souvent liée à un contrat<br />

de service après-vente.<br />

Forte de cette expertise, elle propose<br />

aujourd’hui à toute entreprise équipée<br />

d’un parc d’installations utilisant la force<br />

aéraulique un plan de pérennisation de<br />

ses équipements, même de marques<br />

concurrentes. Et se centre sur le potentiel<br />

d’économie d’énergie engendrée par<br />

le remplacement judicieux des pièces<br />

les plus énergivores.<br />

Se centrer sur la prévention et<br />

la pérennité des installations<br />

Quelle que soient les installations<br />

concernées, Delta Neu s’attache à analyser<br />

les cycles d’usure des différents<br />

filtres et autres consommables pour éviter<br />

les remplacements systématiques<br />

inutiles et détecter à contrario les éléments<br />

fragiles susceptibles d’entraîner<br />

en cas de négligence des dommages<br />

plus conséquents. De façon générale,<br />

l’intervention de Delta Neu vise à maintenir<br />

plus longtemps les installations en<br />

bon état de marche. Cette approche<br />

comprend la remise à niveau de l’ensemble<br />

des éléments constitutifs des<br />

applications aérauliques.<br />

Viser la réduction maximum<br />

des coûts<br />

Cependant l’intervention de Delta Neu<br />

va aujourd’hui beaucoup plus loin, en<br />

visant à réduire la consommation des<br />

consommables et la consommation<br />

d’énergie de façon générale. La mise<br />

en place par exemple de séquenceurs<br />

électroniques destinés à ne décolmater<br />

les médias filtrants que lorsque leur niveau<br />

d’encrassement le nécessite, permet<br />

d’allonger considérablement leur<br />

durée de vie. Un compteur de cycles<br />

de décolmatage permet en outre d’optimiser<br />

la maintenance préventive, c’està-dire<br />

de vérifier l’état des filtres avant<br />

incident.<br />

Cette stratégie de maintenance permet<br />

de réduire significativement les coûts.<br />

Les économies réalisées peuvent par<br />

exemple atteindre 60 % sur la consommation<br />

d’air comprimé nécessaire pour<br />

le décolmatage des dépoussiéreurs et<br />

15 % d’économie sur la consommation<br />

électrique du moteur du ventilateur.<br />

Développer une stratégie de<br />

maintenance<br />

A titre d’exemple, voyons maintenant la<br />

maintenance qu’assure Delta Neu au<br />

sein d’une grande entreprise du secteur<br />

agro-alimentaire. Ce producteur et négociant<br />

de produits et de services dans<br />

le secteur agro-alimentaire a demandé<br />

à Delta Neu d’assurer la maintenance<br />

d’un de ses sites équipé de dépoussiéreurs<br />

non installés par le spécialiste du<br />

traitement de l’air. L’objectif est double :<br />

changer les pièces déficientes telles que<br />

poches, vannes, électrovannes….afin<br />

d’assurer la sécurité et la permanence<br />

de l’installation, et réaliser un diagnostic<br />

des coûts et un plan de progrès visant à<br />

diminuer les dépenses de maintenance<br />

tout en préservant l’efficacité du fonctionnement<br />

actuel.<br />

L’entretien et la prévention consiste en<br />

un arrêt technique annuel permettant<br />

l’intervention d’une équipe de plusieurs<br />

personnes, et un certain nombre d’interventions<br />

ponctuelles sans arrêt de la<br />

production, définies selon des modes<br />

opératoires adaptés au matériel de l’entreprise<br />

et selon un planning prédéfini<br />

entre cette dernière et Delta Neu. Plus<br />

de 40 filtres sont concernés, soit environ<br />

800 médias filtrants.<br />

Par ailleurs, au-delà de ces opérations,<br />

l’entreprise a demandé à Delta Neu de<br />

développer pour son site une véritable<br />

approche stratégique de la maintenance.<br />

Il s’agit de proposer des actions<br />

de progrès dont l’objectif est de fiabiliser<br />

l’installation et d’optimiser les coûts<br />

d’exploitation en s’inscrivant dans une<br />

politique de développement durable.<br />

C. L.<br />

DR<br />

40<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Prestataire<br />

<strong>Maintenance</strong> pro ><br />

Un service de proximité<br />

Philippe Provost a créé la société <strong>Maintenance</strong><br />

Pro en 2008 avec pour objectif de<br />

proposer des prestations de maintenance<br />

à l’ensemble des entreprises industrielles<br />

du département de la Vienne (86) et des<br />

départements limitrophes. Proximité, réactivité<br />

et compétences techniques au programme…<br />

Quelles sont les compétences dont dispose <strong>Maintenance</strong><br />

Pro et à quel type d’entreprises vous adressez-vous ?<br />

Pholippe Provost. Nous nous appuyons sur des expériences<br />

dans les secteurs variés de la pétrochimie, l’automobile et la<br />

métallurgie, l’industrie du bois mais aussi dans le bâtiment,<br />

notamment pour les lots électriques. Nous cumulons des compétences<br />

en maintenance des systèmes automatisés, en électricité<br />

et en électro-mécanique. Nous avons également un hydraulicien.<br />

Si nous intervenons essentiellement dans la Vienne, nous<br />

sommes aussi appelés à nous déplacer dans les départements<br />

limitrophes.<br />

MAINTENANCE PRO<br />

MAINTENANCE INDUSTRIELLE<br />

Dépannage & entretien - Contrat de maintenance<br />

Travaux & installation<br />

Quels sont les services que vous proposez et les prestations<br />

que vous assurez ?<br />

Ph. Provost. Parce que les arrêts de production coûtent très<br />

chers aux entreprises, nous proposons des interventions ponctuelles<br />

ou contractuelles avec un aménagement des interventions<br />

dans des délais très courts. Nos prestations couvrent les<br />

travaux de dépannage - parfois dans l’urgence - aussi bien que<br />

des prestations de maintenance régulières et programmées.<br />

Nous établissons ainsi des contrats de maintenance concernant<br />

la maintenance curative des équipements de nos clients<br />

industriels, mais aussi le préventif. Maintenane Pro peut assurer<br />

l’analyse et le suivi de performances des équipements, la création<br />

d’historique, la mise en œuvre d’un calendrier d’entretien<br />

associé à un contrat d’entretien. Outre l’entretien des équipements<br />

industriels, nous pouvons prendre en charge leur modification<br />

éventuelle et nous pouvons participer à l’installation de<br />

machines de production…<br />

Parmi nos interventions récentes, nous avons par exemple réalisé<br />

des modifications sur machines outils, le rétrofitage d’équipements<br />

ou l’entretien préventif de bancs d’essai…<br />

De quels moyens techniques disposez-vous et, en dehors<br />

des travaux habituels de maintenance, réalisez-vous des<br />

interventions spéciales ?<br />

Ph. Provost. Nous réalisons en effet des interventions spéciales<br />

: le nettoyage de machines outils par la technologie de<br />

cryogénie. Cette technique innovante consiste à pulvériser<br />

sous pression des micro pellets de glace carbonique sèche : le<br />

nettoyage cryogénique est utilisé pour l’élimination de dépôt et<br />

divers résidus. La cryogénie offre une étendue de possibilités<br />

encore souvent méconnue.<br />

En plus de notre atelier fixe, nous disposons d’un atelier mobile,<br />

un camion équipé et doté de fournitures de façon à garantir à<br />

nos clients réactivité et rapidité d’intervention.<br />

En conclusion, comment pourriez-vous définir votre apport<br />

aux entreprises, grandes et petites, qui font appel à<br />

vous et en quoi vous pensez être un support à un service<br />

maintenance ?<br />

Ph. Provost. <strong>Maintenance</strong><br />

Pro est un bon support pour<br />

la maintenance préventive et<br />

curative, mais tout particulièrement<br />

pour les dépannages<br />

compte tenu de notre rapidité<br />

d’intervention et de notre<br />

proximité avec nos clients.<br />

Certaines PME ou des entreprises<br />

artisanales ne disposent<br />

pas de service maintenance<br />

proprement dit, ce sont<br />

les opérateurs eux-mêmes qui<br />

doivent se débrouiller et l’on<br />

fait alors appel à nous. Mais<br />

notre société intervient aussi<br />

en renfort des services maintenance<br />

lors des périodes de<br />

grande maintenance.<br />

06 34 65 76 93 - 05 49 36 85 11<br />

Propos recueillis<br />

par J. -F Romain<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

41


Lubrification<br />

communiqué<br />

Fuchs Lubritech ><br />

Innovation dans la protection des organes mécaniques<br />

Issu des travaux de recherche et de<br />

développement de notre groupe, un<br />

produit noble, offrant une gamme<br />

complète d’huiles hautes performances,<br />

est né. Ce produit est formulé à partir<br />

d’huiles de base minérales sévèrement<br />

sélectionnées et une synergie d’additifs<br />

spéciaux lui confère des qualités de protection<br />

exceptionnelles. Même sous des<br />

charges extrêmes, dans le cas de frottements<br />

mixtes, pressions spécifiques<br />

élevées, faibles vitesses relatives, surfaces<br />

rugueuses et états de surfaces<br />

abîmés, les additifs récemment développés<br />

sur la base de soufres doux, de<br />

composés phosphorés, de dialkylphosphates<br />

de zinc spéciaux et de composés<br />

de molybdène solubles dans l’huile,<br />

forment des films lubrifiants de haute<br />

protection (tribo-couches) sur les engrenages<br />

de réducteurs, dans les paliers<br />

lisses et autres éléments mécaniques.<br />

Une technologie maitrisée<br />

Cette technologie est également appelée<br />

« mécanisme de réaction à déformation<br />

plastique » ADP. Elle se manifeste<br />

par un lissage visible et mesurable<br />

des rugosités de surface et cela, sans<br />

enlèvement de métal. En comparaison<br />

aux technologies existantes sur<br />

le marché, la stabilité thermique et la<br />

résistance à l’oxydation de ces huiles<br />

ont été très sensiblement améliorées.<br />

La gamme HPGO est stable, même<br />

durant une longue période sous haute<br />

température, ses additifs restant bien en<br />

solution. Les caractéristiques anticorrosion<br />

restent également extrêmement<br />

stables. De très nombreuses analyses<br />

le démontrent, aussi bien à l’égard des<br />

aciers que des métaux non ferreux.<br />

Repousser les limites<br />

Cette gamme d’huiles haute performances<br />

répond aux exigences techniques<br />

les plus sévères. Tous les résultats<br />

actuels qui ont été effectués sous<br />

contrôle permanent, démontrent qu’il a<br />

été possible de stopper la détérioration<br />

des engrenages dans de gros réducteurs<br />

travaillant en conditions extrêmes<br />

(Industrie minière, de transformation de<br />

matières premières, sidérurgie, etc.).<br />

Ces tests en grandeur nature confirment<br />

les résultats de laboratoire obtenus aux<br />

tests FAG FE8 - FZG - SRV. La gamme<br />

HPGO est élaborée pour une utilisation<br />

dans des réducteurs en bon état ainsi<br />

que pour les réducteurs dont les engrenages<br />

présentent des détériorations,<br />

dans le but de différer voire d’éviter les<br />

interventions pour réparation.<br />

Facilité d’utilisation<br />

Dans le cas de réducteurs neufs, nous<br />

recommandons d’utiliser la viscosité<br />

préconisée par le constructeur. Ces<br />

huiles sont miscibles avec les huiles<br />

minérales, toutefois, pour obtenir une<br />

efficacité maximale, il est recommandé<br />

d’éviter les mélanges et de procéder à<br />

une vidange aussi complète que possible.<br />

Principaux avantages<br />

- Très forte réduction de l’usure.<br />

- Allongement de la durée de vie des<br />

organes.<br />

- Réduction de la température de fonctionnement.<br />

- Espacement des vidanges.<br />

- Abaissement du niveau sonore des<br />

transmissions.<br />

- Suppression des contraintes du rodage.<br />

- Amélioration des surfaces détériorées.<br />

42 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


communiqué<br />

Nettoyage industriel<br />

Seton ><br />

A chaque besoin son absorbant<br />

Le nettoyage industriel et la préservation de l’environnement ne sont plus<br />

des enjeux à prouver… Conscient des impacts sur les entreprises, Seton<br />

propose une gamme complète d’absorbants et des solutions sur mesure.<br />

A chaque liquide son absorbant<br />

L’usage de l’absorbant est avant tout déterminé en<br />

fonction des produits utilisés. Lorsque le type de liquide<br />

est inconnu, on privilégiera les absorbants universels.<br />

Pour les huiles, l’eau, les solvants et les produits<br />

chimiques non agressifs, il est recommandé d’utiliser<br />

des absorbants industriels. Pour les hydrocarbures, il<br />

existe des absorbants spécifiquement conçus pour absorber<br />

l’huile et les hydrocarbures mais non pas l’eau.<br />

Un enjeu écologique majeur<br />

Les absorbants « écologiques » présentent des caractéristiques<br />

non négligeables.<br />

D’une part, ils sont « écologiques » à la production :<br />

le processus de fabrication exige beaucoup moins de<br />

ressources tirées de l'environnement car ces absorbants<br />

sont composés de fibres naturelles (minimum<br />

de 70 % de papier recyclé et autres dérivés de cellulose),<br />

contrairement aux absorbants classiques en<br />

polypropylène. Ils sont d’autre part « écologiques » à<br />

l'utilisation : ils offrent une forte capacité d'absorption,<br />

vous utilisez donc moins d'absorbant, ce qui donne<br />

moins de déchets à éliminer par la suite… Lors de tests<br />

auxquels ils ont été soumis, ces<br />

absorbants ont prouvé qu'ils disposaient<br />

d'un pouvoir absorbant<br />

jusqu'à 25 à 50 % supérieur aux<br />

absorbants classiques en polypropylène.<br />

Différents formats sont disponibles<br />

en fonction de la taille de<br />

l’entreprise et de son secteur<br />

d’activité… Si la formule en granulés<br />

demeure utile et performante,<br />

il ne faut cependant pas<br />

négliger l’avancée considérable<br />

de nouveaux conditionnements.<br />

En effet, les absorbants sont désormais<br />

disponibles sous formes<br />

de boudins, de feuilles et rouleaux…<br />

De la simple boîte distributrice<br />

au chariot d’intervention,<br />

tous les produits sont désormais<br />

disponibles sur le marché et sont<br />

donc susceptibles de répondre à<br />

tous les types d’entreprises.<br />

F. P.<br />

L'entreprise<br />

Fondé en 1914, Brady est aujourd'hui le leader<br />

mondial incontesté dans le domaine des solutions<br />

d'identification et de sécurité, avec des systèmes<br />

d'impression ou de collecte de données spécialisés,<br />

ainsi qu'une large gamme de produits adhésifs (étiquettes,<br />

panneaux et rubans haute performance).<br />

D’origine américaine, la filiale Seton représente la<br />

division de vente par correspondance, spécialisée<br />

dans la fabrication et la distribution de produits de<br />

sécurité, de signalisation et d'identification.<br />

DR<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

43


Propreté industrielle<br />

Gestion des déchets ><br />

Une solution de géolocalisation<br />

pour optimiser la collecte<br />

Basée sur l’interconnexion entre les outils de conception de circuits d’Ortec<br />

et de géolocalisation embarquée de Masternaut, la solution commune dédiée<br />

à la collecte des déchets permet à Pizzorno Environnement d’optimiser<br />

la collecte des déchets.<br />

En s’inscrivant dans une approche<br />

globale du développement responsable,<br />

Pizzorno Environnement<br />

a su s’imposer comme un<br />

spécialiste de la gestion des déchets<br />

ménagers et assimilés. Leader dans le<br />

Var (83), le groupe a progressivement<br />

étendu son assise géographique à toute<br />

la région Provence-Alpes-Côte d’Azur<br />

puis à toute la France. Orienté vers<br />

les marchés publics et les délégations<br />

de service public des collectivités territoriales,<br />

l’entreprise se développe en<br />

parallèle auprès des clients privés.<br />

Le groupe a équipé une partie de sa<br />

flotte, soit 800 véhicules sur un total de<br />

2000, avec la solution de géolocalisation<br />

Masternaut pour le suivi des tournées.<br />

Recherchant un outil de planification<br />

et d’optimisation des tournées en<br />

vue de réduire les consommations de<br />

carburant et les émissions de CO2, le<br />

groupe varois est l’un des tous premiers<br />

à avoir mis en place la nouvelle solution<br />

conjointe de Masternaut et d’OR-<br />

TEC dédiée à la collecte des déchets.<br />

L’objectif est clairement de réduire le<br />

kilométrage des tournées et donc les<br />

consommations de carburant ainsi que<br />

DR<br />

les émissions de CO2 mais également<br />

d’améliorer la productivité tout en apportant<br />

plus de flexibilité dans la gestion de<br />

l’activité.<br />

La dizaine d’utilisateurs agents de maîtrise<br />

en exploitation au sein de Pizzorno<br />

Environnement élaborent et organisent<br />

de façon optimale leurs circuits (plans<br />

de tournées) en prenant en compte<br />

toutes les contraintes métiers. Les<br />

feuilles de route générées sont alors<br />

envoyées vers le système de guidage et<br />

d’aide à la navigation sur l’écran embarqué<br />

des conducteurs. Fabien Sinoquet,<br />

responsable du service informatique<br />

de Pizzorno Environnement, explique<br />

que : « Grâce à la solution qui guide<br />

les chauffeurs et leur équipage, ceuxci<br />

sont assistés en permanence en vue<br />

d’effectuer correctement leur prestation.<br />

Cela permet, notamment en cas de<br />

nouvel équipage ne connaissant pas les<br />

tournées, de garder grâce à ce système<br />

un niveau de prestation constant ».<br />

Comparer le circuit théorique<br />

à la tournée réalisée<br />

Dans un second temps, l’enregistrement<br />

et l’historique des tournées accessibles<br />

sur le portail Masternaut permettent de<br />

comparer les circuits théoriques élaborés<br />

par le logiciel d’ORTEC et les circuits<br />

réellement effectués sur le terrain<br />

par les conducteurs. « Nous utilisons<br />

la solution pour contrôler la réalisation<br />

des tournées prévues grâce à la géolocalisation<br />

des véhicules et l’enregistrement<br />

des itinéraires qu’ils empruntent »,<br />

commente Fabien Sinoquet. « La comparaison<br />

du théorique au réalisé permet<br />

de déceler très rapidement les incohérences<br />

de terrain et d’apporter rapidement<br />

des corrections afin d’arriver à un<br />

niveau optimum de prestation attendu<br />

par le client. »<br />

« La solution nous permet également<br />

d’optimiser nos tournées dans un souci<br />

du respect d’émission de CO2 », ajoute<br />

Fabien Sinoquet. Effectivement, il peut<br />

arriver qu’un véhicule passe plusieurs<br />

fois dans une même zone, alors que bien<br />

souvent en modifiant certains trajets de<br />

la tournée ceci peut-être évité. En outre<br />

l’affichage direct sur la cartographie à<br />

l’écran de ces tournées théoriques et<br />

réelles facilite leur comparaison et l’analyse<br />

rapide des modifications à effectuer.<br />

La solution offre de nombreuses<br />

possibilités de scénarios et le client final<br />

peut bénéficier d’un accès au portail lui<br />

permettant de suivre le « réalisé » et de<br />

le superposer au « théorique » et ainsi<br />

apporter ses propres remarques d’améliorations<br />

».<br />

Mais surtout, la solution donne la possibilité<br />

à Pizzorno Environnement d’enrichir<br />

la prestation de services proposés.<br />

C’est donc devenu un atout dans la<br />

satisfaction des clients. « Le comparatif<br />

en direct pendant la tournée permet aux<br />

collecteurs d’informer les clients sur le<br />

passage en temps réel d’un véhicule.<br />

Une fois le comparatif effectué, la solution<br />

devient un outil de relation management<br />

avec les clients qui va permettre<br />

d’échanger sur la base de données factuelles<br />

». Surtout, elle apporte déjà des<br />

gains en termes d’organisation et de<br />

productivité.<br />

Une solution dédiée à la collecte<br />

des déchets<br />

La solution Masternaut et ORTEC,<br />

unique en son genre pour la collecte<br />

des déchet, répond à une directive des<br />

CRAM R437 datant de 2010 qui oblige<br />

tous les collecteurs à disposer d’un road<br />

44 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Propreté industrielle<br />

book papier et électronique et à signaler des détections de<br />

marches arrières , commente encore Martin de Reynal, responsable<br />

grands comptes marché propreté chez Masternaut.<br />

La solution tire profit des fonctionnalités du logiciel d’ORTEC<br />

qui autorise l’élaboration de tournées de collecte de déchets<br />

incluant l’aide au dimensionnement, le prix, les ressources<br />

à mettre en place mais également l’analyse et l’optimisation<br />

des tournées. Associée aux écrans Masternaut embarqués<br />

à bord des véhicules qui assurent leur géopositionnement et<br />

l’échange bidirectionnel de données, elle permet aux conducteurs<br />

de bennes de bénéficier d’un système de guidage entièrement<br />

dédié à leur activité et optimisé en vue de réduire les<br />

kilomètres parcourus tout en améliorant la qualité de service.<br />

F. P.<br />

En bref<br />

4ème opérateur national dans les métiers de l’environnement, Pizzorno Environnement intervient dans la gestion globale<br />

des déchets ménagers et industriels assurant, pour le compte des collectivités locales et des entreprises, la collecte, le<br />

transport, le tri, la valorisation et le traitement des déchets ultimes. Cette entreprise à taille humaine et soucieuse de son<br />

indépendance emploie 7000 personnes en France et à l’international.<br />

ORTEC est l’un des plus importants fournisseurs de solutions logicielles avancées pour l’optimisation et la planification. Ses<br />

solutions permettent d’optimiser les tournées et le transport, le chargement des véhicules et des palettes, la planification<br />

des équipes, des interventions de services ainsi que les collectes de déchets. Avec plus de 550 employés, ORTEC propose<br />

des solutions personnalisées et intégrables dans SAP. « La complémentarité évidente du logiciel ORTEC Bluekaizen RW<br />

avec le système de géolocalisation et gestion de flotte de Masternaut permet de proposer une offre unique sur le marché »,<br />

déclare Jean-Xavier Dubois, Business Manager Waste Industry d’ORTEC. « ORTEC Bluekaizen RW a été développée en<br />

collaboration avec des experts du métier et n’a cessé depuis d’être améliorée en fonction des retours d’expérience de nos<br />

clients. Notre savoir-faire, associé aux outils de Masternaut permet de proposer l’une des solutions d’optimisation de la<br />

collecte des déchets avec navigation dédiée les plus performantes du marché ».<br />

MANIPULATEURS INDUSTRIELS DALMEC<br />

la manipulation<br />

zéro effort<br />

ARTOP : 01 47 47 57 77<br />

Les manipulateurs DALMEC<br />

permettent de manipuler<br />

des charges de zéro à 900 kg<br />

en absence de poids,<br />

dans des conditions maximales<br />

de sécurité et d’ergonomie,<br />

sans fatigue pour l’opérateur,<br />

de manière rapide et précise.<br />

Chaque manipulateur est le fruit<br />

de solutions personnalisées<br />

. au produit à manipuler,<br />

. au poste de travail,<br />

. au secteur industriel.<br />

L’art de manipuler selon Dalmec !<br />

Manipulateurs Industriels<br />

www.dalmec.com<br />

2, bd. du Général Delambre - 95100 Argenteuil - Tél. : + 33 (0)1 39 47 10 00 - Fax : + 33 (0)1 39 47 48 72 - dalmec@dalmec.fr<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

45


Nettoyage indutriel<br />

Qualification professionnelle ><br />

La certification des prestataires<br />

Les certificats de qualifications professionnelles délivrés par Qualipropre<br />

dans le cadre de la passation des marchés publics de propreté : les réponses<br />

de Cyril Laroche.<br />

Quel est l’intérêt pour un acheteur public de<br />

solliciter la production d’une certification de<br />

qualification professionnelle Qualipropre dans<br />

le cadre de la production d’un marché public de<br />

propreté ?<br />

Cyril Laroche. L’acheteur public a l’obligation de rejeter les<br />

offres des candidats à l’attribution d’un marché public qui n’apportent<br />

pas la preuve qu’ils ont la capacité technique, professionnelle<br />

et financière d’exécuter un tel marché. Le rejet d’une<br />

candidature pour défaut de capacité à exécuter le marché doit<br />

être motivé. Il incombe alors à l’acheteur public d’apporter la<br />

preuve que le candidat évincé de la procédure de passation du<br />

marché n’avait pas le niveau requis pour présenter une offre<br />

susceptible d’être acceptée. Or, cette preuve peut être délicate<br />

à apporter. La décision par laquelle un acheteur public rejette<br />

une candidature pour défaut de capacité à exécuter le marché<br />

peut également être contestée par la voie juridictionnelle.<br />

Pour sécuriser la procédure de passation d’un marché public<br />

de propreté, l’acheteur public aura intérêt à demander aux<br />

candidats à l’attribution du marché un certificat de qualification<br />

professionnelle Qualipropre.<br />

Pourquoi ?<br />

Cyril Laroche. Un certificat de qualification professionnelle<br />

Qualipropre, lié à l’objet du marché public de propreté, permet<br />

de présumer de la capacité tant technique que professionnelle<br />

et financière des candidats à exécuter ledit marché. Si le pouvoir<br />

adjudicateur sollicite la preuve d’un certificat Qualipropre<br />

et qu’un candidat ne produit pas ce certificat, c’est à ce dernier<br />

qu’il incombe de démontrer qu’il avait la capacité pour exécuter<br />

le marché. Cela peut être difficile à faire.<br />

Qualipropre est un organisme indépendant de<br />

certification professionnelle. Cela présente-t-il<br />

un intérêt ?<br />

Cyril Laroche. La délivrance d’un certificat de qualification<br />

professionnelle par un organisme indépendant permet à<br />

l’acheteur public d’exiger la preuve d’un certificat sur lequel<br />

aucun soupçon d’impartialité ou de subjectivité ne pèse quant<br />

à sa délivrance. L’article 45-II du code des marchés publics,<br />

dans sa dernière version, encourage les acheteurs publics à<br />

solliciter la production des certificats de qualification professionnelle<br />

délivrés par des organismes indépendants en distinguant<br />

expressément ces certificats de ceux délivrés par des<br />

organismes professionnels.<br />

Comment un acheteur public doit-il formuler sa<br />

demande de production d’un certificat Qualipropre<br />

dans le cadre de la passation d’un marché<br />

public de propreté ?<br />

Cyril Laroche. Il doit, d’abord, exiger la production d’un certificat<br />

Qualipropre lié à l’objet du marché. Il convient, ensuite, de<br />

faire attention à indiquer que tout moyen de preuve équivalent<br />

attestant de la capacité du candidat à exécuter le marché ainsi<br />

que tout certificat équivalent à celui délivré par Qualipropre<br />

dans d’autres Etats-membres de l’Union européenne sera<br />

accepté conformément à ce que dispose l’article 45-II du code<br />

des marchés publics. Sous ces deux réserves, le recours à<br />

un certificat Qualipropre dans le cadre de la passation d’un<br />

marché public de propreté ne créé pas, selon moi, un risque<br />

contentieux.<br />

En bref<br />

A l’exception des opérateurs économiques placés sous l’effet d’une interdiction de soumissionner, il résulte du principe<br />

de la liberté d’accès à la commande publique posé par l’article 1er du code des marchés publics que tout opérateur économique<br />

peut se porter candidat à l’attribution d’un marché public de propreté. L’article 52 du code des marchés publics<br />

dispose, cependant, qu’un opérateur économique ne saurait être désigné attributaire d’un tel marché s’il ne présente pas<br />

les garanties professionnelles, techniques et financières pour l’exécuter. Pour sécuriser l’examen des candidatures des<br />

soumissionnaires à un marché public de propreté, le pouvoir adjudicateur a donc tout intérêt à solliciter la production d’un<br />

certificat de qualification professionnelle délivré par Qualipropre.<br />

D’une part, le pouvoir adjudicateur remplit pleinement son obligation de contrôler la capacité des soumissionnaires à exécuter<br />

un marché public en sollicitant la production d’un document pertinent pour apprécier cette capacité, en plus des renseignements<br />

ou documents énumérés par l’arrêté du 28 août 2006 qu’il a jugé opportun d’exiger. D’autre part, le défaut de<br />

production d’un certificat de qualification professionnelle, lié à l’objet du marché, par un soumissionnaire à ce même marché<br />

peut constituer un motif sérieux invocable à l’appui d’une décision de rejet d’une candidature. En revanche le bénéficiaire<br />

d’un certificat de qualification professionnelle délivré par Qualipropre peut être raisonnablement présumé avoir la capacité<br />

pour être désigné attributaire du marché.<br />

46 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Les qualifications Qualipropre :<br />

un instrument de confiance<br />

dans la relation client - prestataire<br />

La qualification QUALIPROPRE ?<br />

Chaque certificat de qualification délivré par Qualipropre atteste de la compétence<br />

et du professionnalisme de l’entreprise dans une activité spécifique au domaine de<br />

la propreté et des services associés.<br />

Les activités qualifiables sont répertoriées dans une nomenclature. Au nombre d’une<br />

trentaine, elles sont très diverses : entretien de locaux, nettoyage de moyens de transport,<br />

en milieu de la santé, de l’agro alimentaire, en environnement contrôlé, la gestion des<br />

déchets, la maintenance de patrimoine immobilier, la maintenance des installations<br />

techniques…<br />

Vous êtes prestataires de services de propreté et services associés<br />

• Demandez les qualifications correspondant à vos activités<br />

• Distinguez vous de vos concurrents<br />

• Soyez remarquables<br />

Vous recherchez des prestataires de services de propreté<br />

et services associés<br />

Consultez gratuitement notre annuaire en ligne sur notre site : www.qualipropre.org<br />

Utilisez la nomenclature des qualifications QUALIPROPRE pour définir vos besoins dans<br />

vos appels d’offres et vos consultations.<br />

www.qualipropre.org<br />

UNE MARQUE DE PROFESSIONNALISME DANS LE DOMAINE DE LA PROPRETE ET DES SERVICES ASSOCIES<br />

11, rue de la Vistule 75013 PARIS • Tél. : 01 43 21 09 27 • Fax . : 01 43 21 09 28<br />

sites internet : www.qualipropre.org • www.qualientreprises.com<br />

ACCREDITATION<br />

N° 4-0527<br />

PORTÉE<br />

DISPONIBLE SUR<br />

WWW.COFRAC.FR


Nettoyage Industriel<br />

communiqué<br />

Delta Diffusion ><br />

Nettoyage cryogénique :<br />

le boum technologique !<br />

Il est désormais révolu le temps des solvants nocifs pour la santé, des spatules<br />

qui endommagent les surfaces, des procédés chimiques entraînant un<br />

retraitement des déchets… Place aujourd'hui au « nettoyage cryogénique » !<br />

Commençons par une définition :<br />

on appelle « nettoyage cryogénique<br />

» l’action de propreté par<br />

projection de glace carbonique, un procédé<br />

mis au point aux Etats Unis dès la<br />

fin des années 1940.<br />

Quelle alternative pour le nettoyage<br />

industriel ?<br />

Quelle est l'entreprise qui ne doit pas<br />

faire face, à un moment ou à un autre, à<br />

la remise en état de propreté de ses installations<br />

? Plus que l'image de marque<br />

de l’entreprise, liée à l'aspect visuel de<br />

ses process auprès des clients, la propreté<br />

industrielle est également un facteur<br />

essentiel au bon maintien en état<br />

de marche de ses outils de travail. Une<br />

fuite hydraulique, dissimulée sous une<br />

épaisse couche de saleté, peut très<br />

vite engendrer des pannes. Seul un<br />

nettoyage régulier, évitant par là même<br />

une fastidieuse remise en état de propreté<br />

suite à de longs mois (années ?)<br />

de négligences, permet de prévenir de<br />

nombreux désagréments.<br />

Les méthodes de nettoyage industriel<br />

sont nombreuses : mécanique, utilisation<br />

de détergents, de solvant, de<br />

nettoyeurs haute pression... méthodes<br />

efficaces mais qui peuvent également<br />

engendrer une source de nouveaux<br />

problèmes : rouille suite à l'utilisation de<br />

produits acides ou d'un nettoyeur haute<br />

pression, ou pire, des court-cicuits...<br />

des surfaces rayées en raison de l'utilisation<br />

de spatules ou de brosses métalliques<br />

etc.<br />

Toutes ces méthodes ont démontrées<br />

leur limite. Le nettoyage cryogénique,<br />

solution de propreté adopté par le prestataire<br />

et fabricant DELTA DIFFUSION,<br />

les surpasse et de loin !<br />

Nettoyage cryogénique :<br />

de quoi s'agit-il en fait?<br />

Le nettoyage cryogénique est un procédé<br />

que beaucoup considère comme<br />

révolutionnaire.<br />

Il s'agit en réalité de projeter sur les<br />

surfaces à nettoyer de la "glace sèche"<br />

ou dite "glace carbonique" à l'aide d'air<br />

comprimé et d'un « CRYOBLASTER »®.<br />

L'effet de propreté est immédiat et assez<br />

déroutant : la surface traitée est sèche,<br />

non-endommagée. Le traitement est<br />

très rapide, et de plus écologique, car il<br />

n'engendre pas de déchets secondaires<br />

à retraiter, contrairement au sablage ou<br />

au nettoyage haute pression.<br />

La glace carbonique est en réalité du<br />

CO2 sous phase solide. Extrait en Europe<br />

auprès des industriels, celui-ci est<br />

pressurisé et donc liquéfié. Puis soumis<br />

à la pression atmosphérique, le CO2<br />

liquide se solidifie, se transformant ainsi<br />

en neige carbonique. Cette dernière<br />

sera alors comprimé afin d'obtenir des<br />

pellets (diamètre: 3-3,5 mm) ou grains<br />

de riz de glace carbonique.<br />

Un triple effet<br />

A l'aide d'un CRYOBLASTER® et d'air<br />

comprimé, la glace carbonique est projetée<br />

sur les surfaces à nettoyer. Il se<br />

produit alors une succession de trois<br />

phénomènes:<br />

1°- Micro-impacts ou dégagement<br />

d'énergie cinétique : Ec = 1/2mv²<br />

La première phase de l'action cryogénique<br />

est la création de micro-fissures<br />

sur la pollution recouvrant le substrat ou<br />

surface à nettoyer.<br />

DR<br />

2°- Rétraction de la pollution qui sous<br />

l'effet du froid extrême de la glace carbonique<br />

(-78,5°c) se décolle de la surface.<br />

3°- Sublimation de la glace carbonique<br />

ou passage de l'état solide à l'état gazeux<br />

dans un rapport de 1 à 400. La<br />

saleté est soufflée, et tombe par gravité<br />

au sol.<br />

Les phénomènes décrits ici se déroulent<br />

en une faction de seconde.<br />

Quelles sont les avantages<br />

du nettoyage cryogénique par<br />

rapport aux méthodes traditionnelles<br />

?<br />

Les avantages liés au nettoyage cryogénique<br />

employé par DELTA DIFFU-<br />

SION sont nombreux.<br />

Le nettoyage technologique par cryogénie<br />

est sec et ne crée donc pas de<br />

source d'oxydation pour les métaux.<br />

De plus cette méthode permet d'effectuer<br />

un nettoyage en configuration<br />

électrique: armoire électrique hors et<br />

sous-tension, avec des résultats remarquables.<br />

DELTA DIFFUSION est à ce<br />

titre également spécialisé dans la re-<br />

48 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


communiqué<br />

Nettoyage Industriel<br />

mise en état de propreté des installations électrique: TGBT,<br />

armoires divisionnaires.<br />

Par ailleurs la glace carbonique n'est pas abrasive, contrairement<br />

au sablage, et respecte donc les surfaces traitées. On<br />

peut par exemple retirer un tag sur un verre sans l’endommager,<br />

ou encore du silicone sur un bâti sans endommager la<br />

peinture.<br />

Le nettoyage cryogénique est également économique car il<br />

permet de nettoyer en limitant très souvent les démontages<br />

(par exemple, nettoyage de chaîne), de diviser par 3 ou 4 le<br />

temps d'arrêts de production, et de traiter « in situ » les objets<br />

à nettoyer.<br />

De plus le nettoyage cryogénique est un procédé écologique,<br />

car il n'engendre pas le retraitement de déchets secondaires.<br />

Certes le média de propreté employé est du CO2 sous forme<br />

solide, toutefois celui-ci reçoit une seconde vie utile, n'engendrant<br />

pas de dégagement de CO2 supplémentaire contrairement<br />

à la fabrication des solvants. Le nettoyage cryogénique<br />

s'applique dans de très nombreux secteurs d'activités et de<br />

manière générale sur tous les objet présentant une pollution<br />

moins dure que la surface à traiter.<br />

Les nouvelles technologies sont longues à s'imposer en<br />

France, toutefois l'avenir pour cette technologie de propreté<br />

est prometteur. Nous découvrons chaque jour de nouvelles<br />

applications et l'engouement des industriels pour cette méthode<br />

de nettoyage ne cesse d'augmenter. En plus de ses<br />

activités de prestations de nettoyage, DELTA DIFFUSION est<br />

convaincu du plein essor de ce procédé. A ce titre, depuis décembre<br />

2010, l’entreprise est devenue concepteur de matériel<br />

de nettoyage cryogénique en créant la marque CRYOBLAS-<br />

TER©. De grands noms de l'industrie lui font confiance pour<br />

leur équipement de nettoyage ou pour la prestation : Dynastar,<br />

Allutec, Crown...<br />

Témoignage de A. Romero, co-gérant Delta Diffusion<br />

Quel avenir pour le nettoyage cryogénique ?<br />

DR<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

49


Nettoyage Industriel<br />

La vapeur « sèche » ><br />

L’efficacité des solvants sans les solvants<br />

Développée par la société R.E.A., la technologie est commercialisée par Batech depuis<br />

1998 mais l’outil est encore méconnu dans l’hexagone. Pourtant, c’est une alternative<br />

aux solvants et aux nettoyages haute pression à l’eau. Un aperçu de la technologie et<br />

de ses applications.<br />

Concepteur de la technologie<br />

de nettoyage de vapeur<br />

saturée sèche, REA, société<br />

basée à Turin, s’appuie en France<br />

sur son partenaire Batech Industries<br />

et Collectivités SAS, répertorié<br />

par le CETIM pour la promotion des<br />

procédés innovants. Les systèmes<br />

actuels de nettoyage utilisent des<br />

quantités importantes d’eau et de<br />

détergent pour prélaver, nettoyer,<br />

rincer. L’eau à haute et moyenne<br />

pression présente des inconvénients<br />

majeurs : infiltration dans les<br />

joints, les interstices, usure prématurée<br />

des surfaces, projections d’eau<br />

sur les surfaces environnantes, séchage<br />

laborieux et coûteux.<br />

Le principe<br />

L’outil de nettoyage vapeur est une<br />

combinaison de facteurs : apport de<br />

calories sur les souillures et les surfaces,<br />

apport d’eau de condensats<br />

et apport d’énergie mécanique du<br />

flux vapeur. Il s'agit de l'utilisation<br />

d’un gaz vapeur (160°C en sortie<br />

de buse), avec très peu d'eau en<br />

suspension, appliquée à des débits<br />

de 3 à 3000 kg/h. Plus la vapeur<br />

saturée contient d'eau moins elle<br />

est intéressante et risquée pour les<br />

opérateurs.<br />

La vapeur sèche produite n'est<br />

pas dangereuse (on peut passer la<br />

main dedans). Son pouvoir solvant<br />

peut être amélioré par l'ajout de détergent<br />

spécifique (d’un phosphatant<br />

ou d'un produit de protection<br />

temporaire contre la corrosion) dans<br />

l'eau, avec des proportions très<br />

faibles. La production est réalisée<br />

soit par le générateur mobiles ou<br />

fixes de vapeur « sèche », soit par<br />

l'utilisation de la vapeur disponible<br />

sur le site industriel. Un système<br />

de commande à la poignée permet<br />

la sélection des phases de travail,<br />

soit en système vapeur/eau soit en<br />

vapeur/eau/détergent ou encore en<br />

vapeur seule, ces fonctions combinant<br />

l’aspiration.<br />

Les fonctions des technologies<br />

de nettoyage vapeur<br />

« sèche »<br />

- Dépoussiérage<br />

- Nettoyage<br />

- Dégraissage - déshuilage<br />

- Décontamination<br />

- Désinfection<br />

- Traitement de surface<br />

- Protection temporaire (application<br />

et enlèvement)<br />

Des applications diverses<br />

La technologie vapeur sèche est<br />

développée par REA depuis 35<br />

ans, les secteurs d’utilisations sont<br />

multiples. Dassault Aviation l’utilise<br />

pour un nettoyage avant montage.<br />

Chez PSA et Thyssen Krupps le<br />

système sert au nettoyage d’outillages<br />

d’emboutissage. MBDA à<br />

choisi cette technologie pour le<br />

dégraissage nettoyage avant traitement<br />

thermique. Wesfalia dégraisse<br />

en ligne des pièces avant soudage.<br />

Moteurs Baudoins et Renault Trucks<br />

dégraissent les moteurs avant peinture,<br />

ALSTOM dégraisse les voitures<br />

TGV avant peinture.<br />

De nombreuses sociétés spécialisées<br />

dans le nettoyage sur sites<br />

industriels ont adoptées cette technologies<br />

pour assurer la maintenance...<br />

Le savoir faire REA permet un nettoyage<br />

des pièces mécaniques (usinées,<br />

mécano-soudées, moteurs,<br />

vérins…) : le nettoyage d’outillages<br />

d’emboutissage, estampage ou<br />

plateaux circulants, des machines<br />

à usiner, transferts, des robots,<br />

automates, ou le nettoyage des<br />

convoyeurs et chaînes.<br />

En maintenance de l’environnement<br />

machine, moteurs thermiques ou<br />

électriques, transmissions, échangeurs,<br />

refroidisseurs, climatisations,<br />

centrales de lubrification, entretien<br />

des locaux, des sols, des galeries,<br />

racks à fils, des charpentes, bardages,<br />

structures et plafonds<br />

Décontamination<br />

La décontamination des surfaces<br />

métalliques de particules radioactives<br />

a trouvé avec la vapeur<br />

« sèche » un outil très performant<br />

tant sur le plan de la qualité du nettoyage,<br />

que sur le volume des rejets<br />

qui sont considérablement réduits :<br />

Système classique :<br />

Haute pression 140b à 140°C 400l/h<br />

Contamination initiale : 300 rad<br />

Après décontamination : 150 rad<br />

Rejets : 400l/h contaminés<br />

Technologies de nettoyage vapeur<br />

« sèche » :<br />

10b, 180°C en chaudière, 50kg/h de<br />

vapeur<br />

Contamination initiale : 300 rad<br />

Après décontamination : 50 rad<br />

Rejets : 5l/h contaminés<br />

50 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Les systèmes spécifiques développés<br />

permettent le travail déporté avec<br />

robot manipulateur, l’injection d’acide<br />

fort, et présentent les spécificités de<br />

rétentions et de sécurité propres à<br />

ces milieux.<br />

Contrôles qualités<br />

Les technologies vapeur « sèche »<br />

sont utilisées avec efficacité pour le<br />

ressuage, les contrôles non destructifs<br />

avec traceur dans les domaines<br />

de la mécanique de précision, l’instrumentation,<br />

l’optique, le nucléaire.<br />

Traitements de surface<br />

On réalise aussi le dégraissage ou la<br />

phosphatation avant peinture pour de<br />

grandes structures. La production de<br />

la vapeur est générée par une installation<br />

fixe. Ces centrales fixes électriques<br />

produisent directement une<br />

vapeur « sèche ». Le système SCS®<br />

développé par REA est multi-postes.<br />

La centrale Giove® produit en continu<br />

la vapeur pour un ou deux postes<br />

simultanés, le débit de la vapeur varie<br />

selon les besoins, de 12,8 kg/h à 100<br />

kg/h avec une température de 180°C<br />

et une pression de 10 bars. Les centrales<br />

GIOVE peuvent être installées<br />

dans l’environnement de travail en<br />

toute sécurité.<br />

Si la vapeur n’est pas disponible sur<br />

site, alors il est possible de la générer<br />

par une chaudière externe associée<br />

à une centrale de traitement pour<br />

obtenir une vapeur de qualité à l’application.<br />

Les générateurs peuvent<br />

être mobiles ; les générateurs de<br />

nettoyage de la gamme Saturno®<br />

produisent en continu de la vapeur<br />

sèche, entre 4,5 et 54 kg/h, puis distribuées<br />

par un flexible à une poignée<br />

à commande digitale qui régulent automatiquement<br />

la production en fonction<br />

des besoins.<br />

Tunnel automatisé<br />

REA a développé de très nombreux<br />

brevets pour le nettoyage vapeur<br />

sèche en milieux industriels et notamment<br />

pour un tunnel automatique de<br />

nettoyage et de séchage en continu<br />

des pièces de moyenne et de grande<br />

taille aux formes complexes, les<br />

corps creux tels les radiateurs. Parmi<br />

exemple, le dégraissage avant traitements<br />

de surfaces d’échangeurs<br />

thermiques à ailettes, de tailles différentes.<br />

Nettoyage robotisé<br />

REA développe avec des intégrateurs,<br />

le nettoyage robotisé de pièces<br />

avant peinture sur chaînes transfert<br />

en continu, ou pièce à pièce en<br />

marche 24 H/24H.<br />

Des avantages indéniables<br />

La vapeur permet un nettoyage, un<br />

dégraissage, un traitement de surfaces<br />

ou une désinfection des machines<br />

de formes complexes, et des<br />

interstices. Ce système de nettoyage<br />

est très efficace pour éliminer les<br />

fluides aqueux, les huiles entières,<br />

les graisses, les silicones et les pâtes<br />

à polir. Il n’est pas adapté pour enlever<br />

les résidus polymérisés, calamines<br />

et bavures liées aux pièces.<br />

L’usage de la vapeur « sèche » permet<br />

le nettoyage sans solvant, et produits<br />

dangereux.<br />

En manuel, le temps de nettoyage<br />

global est réduit, et en système automatique,<br />

le temps de travail peut être<br />

très court, de 3 secondes à quelques<br />

minutes. Par rapport au système à<br />

eau haute pression, l’économie de<br />

la consommation d’eau est considérable,<br />

100 à 200 fois moins, 4 à 5 fois<br />

moins pour les tunnels de lavage, et,<br />

par exemple, la consommation de détergent<br />

ou phosphatant qu’on injecte<br />

dans la vapeur est réduite d’un facteur<br />

10, les rejets passant de 500- 1<br />

000 l/h à 5-100 l/h.<br />

F. P.<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

51


Retour d'expérience<br />

ERP & SAV ><br />

Un outil structurant de l’activité<br />

Créée en 1999, la société STEAM France a pour cœur d’activité la maintenance multimarque<br />

des dispositifs médicaux des services de stérilisation des établissements de<br />

santé : laveurs désinfecteurs, autoclaves, etc. Monsieur De Sancy, directeur technique<br />

chez STEAM France, livre ici son retour d’expérience sur l’ERP Divalto et son module<br />

Divalto SAV.<br />

La société STEAM France a pour cœur d’activité la maintenance<br />

multimarque des dispositifs médicaux des services de<br />

stérilisation des établissements de santé : laveurs désinfecteurs,<br />

autoclaves, etc. Créée en 1999 et basée à Montpellier,<br />

la société compte 57 collaborateurs dont 35 techniciens SAV<br />

répartis dans 4 agences régionales : Paris région Nord, Lyon<br />

régions Est Rhône Alpes, Bordeaux région Ouest, Montpellier<br />

région PACA Midi. « Nous avons choisi l’ERP Divalto et<br />

le module complémentaire Divalto SAV, édité par OCTA, peu<br />

de temps après la création de STEAM France, explique M. Arnaud<br />

De Sancy, directeur technique. Il était indispensable pour<br />

structurer notre principale activité, la maintenance, de choisir<br />

un logiciel qui soit parfaitement adapté à notre métier… ».<br />

Divalto SAV<br />

au cœur de la gestion de l’entreprise<br />

La société montpelliéraine propose en effet les prestations<br />

complémentaires en matière de maintenance : correctives et<br />

préventives. Ces prestations sont le plus souvent proposées<br />

au travers de contrats annuels, aux établissements de santé<br />

publics et privés. STEAM France répond ainsi tant aux besoins<br />

de grands centres hospitaliers (Hospices civils de Lyon, Assistante<br />

Publique de Marseille) qu’à des structures plus petites et<br />

des cliniques de province.<br />

« La gestion des contrats de maintenance adossée à des sites<br />

d’intervention auxquels sont rattachés les équipements, cela<br />

peut sembler banal, remarque M. De Sancy, mais seul OCTA a<br />

su traduire efficacement l’expression de nos besoins en solution<br />

logicielle. Sous un angle plus opérationnel, le module SAV<br />

dispose évidemment d’une base de techniciens dont les interventions<br />

sont gérées au sein d’un planning centralisateur de<br />

En bref<br />

toute l’activité de la société. Dans la dernière version, un effort<br />

particulier a été réalisé sur l’ergonomie<br />

et la navigabilité entre<br />

les différentes fonctionnalités ».<br />

Une solution mobile…<br />

OCTA et DIVALTO mettent à la<br />

disposition de STEAM France<br />

des outils web permettant d’interfacer<br />

l’application mobile développée<br />

par STEAM et le cœur<br />

DR<br />

du module DIVALTO SAV. L’objectif est de permettre aux techniciens<br />

de recevoir sur le terrain les demandes d’intervention<br />

les concernant. De la même manière, ils pourront à distance<br />

renvoyer leur rapport d’intervention qui sera automatiquement<br />

intégré dans l’ERP.<br />

Au-delà de la gestion de la maintenance, l’intégration à<br />

l’ERP<br />

« Après 10 années d’utilisation de DIVALTO SAV, nous apprécions<br />

la souplesse de ce module », témoigne Mr De Sancy,<br />

ajoutant : « Les passerelles avec les autres modules Divalto<br />

en font un produit parfaitement intégré dans la suite logicielle<br />

de DIVALTO : bases clients, articles, tarifs, liens avec la comptabilité,<br />

etc. » De son côté, Vivian Apesteguy, directeur général<br />

OCTA France, précisait : « la gestion partagée du référentiel<br />

(sites d’installation, base clients etc.) et la gestion du parc matériel<br />

intégré au processus d’achat et de réception font partie<br />

des multiples avantages de l’intégration du module maintenance<br />

à l’ERP».<br />

F. P.<br />

DR<br />

Créé en 1982, le groupe Divalto, spécialiste de la gestion des<br />

PME/PMI, accompagne plus de 11.000 entreprises (2010)<br />

dans près de 300 secteurs d'activité (négoce, industrie et services)<br />

et a réalisé en 2009 un CA consolidé de 9,9 millions<br />

d’euros. 95 professionnels et développeurs sont à l'écoute<br />

des clients. Plus de 150 partenaires distribuent ses progiciels<br />

sur l'ensemble du territoire. OCTA France compte plus de<br />

vingt collaborateurs experts dans le déploiement de l’ERP<br />

Divalto. Intégrateur Divalto depuis 25 ans, OCTA France est<br />

agréé Virtuose et a été récompensé en 2011 encore par un<br />

Divalto d’Or. OCTA édite également les modules complémentaires<br />

Divalto SAV, Divalto SAV Web et Divalto shop.<br />

52 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


NOUVEAU<br />

NOUVEAU<br />

SyStème de lubrification monopoint<br />

rechargeable et déportable<br />

Sa pression d’éjection de 10 bars ouvre une nouvelle<br />

gamme d’applications inaccessibles aux graisseurs<br />

monopoints conventionnels.<br />

déportable, il peut être utilisé jusqu’à deux mètres<br />

du point à lubrifier.<br />

www.optimol-lubrication.com<br />

info@optimol-lubrication.com<br />

Tél: 03 87 87 88 45


Nouveaux produits<br />

Lubrification ><br />

Nouveau graisseur Optimol<br />

économique et écologique<br />

Fort du succès rencontré par ses systèmes de graissage multipoints, Optimol renouvelle<br />

son portefeuille de produits avec le Memolub “Eco”, graisseur monopoint doté<br />

d’une grande simplicité d’installation et de mise en œuvre.<br />

Memolub International conçoit, développe et commercialise<br />

des systèmes de lubrification. Depuis plus de vingt<br />

ans, les fonctionnalités exceptionnelles et la grande efficacité<br />

des produits « Memolub » sont reconnus comme<br />

un atout remarquable par l’industrie. Présent dans plus<br />

de 50 pays, il constitue une solution fiable de lubrification.<br />

Le Memolub “Eco” d’Optimol bénéficie d’une garantie de<br />

trois ans pour une durée de vie de plus de 10 ans. Sa<br />

pompe brevetée supprime les problèmes de séparation<br />

de la graisse. Réduits et précis, les dosages sont produits<br />

à intervalles très réguliers avec une pression de<br />

sortie élevée de 10 bars. Le Memolub® “Eco” est fourni<br />

ave des recharges de lubrifiants hautes performances.<br />

Rechargeable à l’infini, son impact sur l‘environnement<br />

est de fait très limité (www.optimol-lubrication.com).<br />

Système de lubrification monopoint rechargeable<br />

et déportable<br />

Memolub “Eco” est un système de lubrification monopoint<br />

autonome rechargeable. Sa pression d’éjection de<br />

10 bars ouvre une<br />

nouvelle gamme<br />

d’applications inaccessibles<br />

aux graisseurs<br />

monopoints<br />

conventionnels. Déportable,<br />

il peut être<br />

utilisé jusqu’à deux<br />

mètres du point à<br />

lubrifier. En effet<br />

Memolub “Eco” peut<br />

être déporté jusqu’à<br />

2 mètres. L’installation et le contrôle à distance suppriment<br />

le danger et les difficultés d’accès de certains<br />

points critiques. Le personnel de lubrification peut ainsi<br />

travailler efficacement en toute sécurité.<br />

Remarquable de simplicité, seule une pièce à visser définit<br />

le programme de lubrification, permettant la vidange<br />

complète de la recharge en 6 ou 12 mois. Le remplacement<br />

de la recharge ne modifie pas le choix du programme,<br />

ce qui évite tout risque d’erreur.<br />

Polyvalence : Memolub “Eco” est parfaitement adapté<br />

pour la lubrification de points qui nécessitent une petite<br />

quantité de lubrifiant sur de longues périodes tels que :<br />

moteurs électriques, convoyeurs, petits ventilateurs,<br />

pompes...<br />

DR<br />

Ecologiquement économique<br />

Les seuls consommables à remplacer sont la recharge<br />

de lubrifiant, en polymère léger recyclable, et le set de<br />

piles. Rechargeable à l’infini, son impact sur l‘environnement<br />

est très limité. Les recharges de lubrifiant MEMO-<br />

LUB ® permettent de réduire la consommation de lubrifiant<br />

tout en protégeant l’outil de production.<br />

Memolub “Eco” assure un graissage continu. Les arrêts<br />

pour lubrification sont évités. De plus changer une cartouche<br />

prends moins de 60 secondes. (www.optimol-lubrication.com)<br />

54 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Nouveaux produits<br />

ATEM ><br />

<strong>Maintenance</strong> sur site de rotors<br />

de machines tournantes stratégiques<br />

La réparation sur site est une solution qui s’applique<br />

parfaitement aux machines tournantes<br />

stratégiques des industries de l’énergie, du raffinage,<br />

des papeteries, de la chimie et autres industries<br />

lourdes. Les procédures les plus délicates<br />

sont toujours les usinages finaux et l’équilibrage<br />

des rotors de masses élevées.<br />

Regrouper les opérations de maintenance sur le site de<br />

production présente bien des avantages :<br />

- réduire la durée d’intervention,<br />

- éviter les retours en usine des rotors,<br />

- réduire les coûts globaux,<br />

- le site maîtrise les coûts en suivant au jour le jour les<br />

réparations de maintenance qui se déroulent sur son<br />

site,<br />

- la logistique présente sur le site de production notamment<br />

pour le levage<br />

De substantielles économies peuvent ainsi être réalisées<br />

en se chargeant de la maintenance des machines<br />

tournantes sur site, en utilisant des unités d’équilibrage<br />

et d’usinage transportables, tout en appliquant des procédures<br />

de maintenance éprouvées.<br />

Les bancs d’équilibrage à paliers souples et plus particulièrement<br />

ceux à suspensions pendulaires équipés<br />

de galets auto-alignant, sont les ensembles les mieux<br />

adaptés pour la maintenance et l’équilibrage de rotors<br />

à basse vitesse sur site. Contrairement à la croyance<br />

répandue, la très grande majorité des rotors “flexibles”<br />

peuvent être équilibrée sur site, sur les bancs basse<br />

vitesse à suspension souple.<br />

MAInTenAnce suR sITe de ROTORs de MAchInes TOuRnAnTes sTRATégIques<br />

≥ Equilibreuse à bancs transportables à palier souple<br />

de capacité de 55 Tonnes, diamètre 4500 mm, longueur<br />

adptable.<br />

≥ Combinaison d’un banc d’équilibrage et d’un centre<br />

d’usinage pour réaliser notamment le tournage sur rotor<br />

≥ Sablage sur site d’éléments de grandes dimensions<br />

par cabine démontable étanche avec filtration autonome.<br />

1, traverse Madirossian - 13015 Marseille<br />

Tél. +33 (0)4 91 69 21 06 / Fax. +33 (0)4 91 03 26 10<br />

E-mail : info@atem-marseille.fr<br />

≥ Equilibreuse à paliers souples<br />

• Facilité de transport et de levage<br />

• Mise en place et assemblage rapide<br />

• Aucune fondation, ni d’installation spéciales (sol de niveau)<br />

• La machine atteint les normes d’équilibrage<br />

les plus “sévères” à de faibles vitesses de rotation<br />

≥ Système adaptable<br />

pour des applications autres que l’équilibrage<br />

• Tournage ou rectification avec centre d’usinage<br />

• Inspection de rotors et contrôles géométrique<br />

et dimensionnels (tolérance)<br />

• Opération de réailletage (turbine)<br />

• Réparation électrique (alternateur et moteur)<br />

www.atem-maintenance.com<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

55


Sécurité ><br />

L’arrêt d’urgence à câble ZS90 de Steute<br />

Conçu pour un usage extérieur sur lignes de convoyage longue distance,<br />

cet interrupteur « heavy duty » garantit un fonctionnement optimal<br />

même dans des conditions de températures extrêmes (-40°C<br />

à +85°C). Il est doté des principales fonctions de sécurité : détection<br />

en traction ET rupture de câble, contacts 2NO+2NF à ouverture positive,<br />

actionnement latéral droite/gauche, levier de réarmement. Son<br />

corps en thermoplastique durci et son étanchéité IP67 lui confèrent<br />

également une excellente durée de vie, quelles que soient les conditions<br />

ambiantes. Grâce à la « ligne de vie » pré-tendue, la fonction<br />

arrêts d’urgence peut être activée en n’importe quel point du câble,<br />

jusqu’à 100m de distance. Une version ATEX II 2G/2D permet un<br />

usage en zone explosible Gaz (1-2) ou Poussières (21-22).<br />

Nouveaux produits<br />

<strong>Maintenance</strong> conditionnelle ><br />

Plateforme OneProd System en version 4.2<br />

Cette version permet de surveiller un parc de machines diversifiées avec un seul système. Les points forts de<br />

cette nouvelle version ? La possibilité de suivre des grosses machines comme les turbines, et d’analyser les<br />

évènements à posteriori, avec de nouvelles fonctions de surveillance Temps Réel dans le système de surveillance<br />

en continu OneProd MVX ; un meilleur repérage des évolutions de comportement dans le temps, grâce à<br />

une visualisation interactive des spectres en 3D dans le logiciel OneProd XPR ; une utilisation plus souple des<br />

rapports d’analyse avec la personnalisation des formats ; des outils dédiés à l’éolien (intégration des données de<br />

comptage des particules d’huile et possibilité de surveillance des pales).<br />

DR<br />

Spécialiste de<br />

la pathologie des forages et puits<br />

en milieux industriels<br />

Promotion* : inspection caméra de<br />

forages gratuite, comprenant :<br />

Vérification des<br />

ouvertures des crépines<br />

Tête de forage non<br />

conforme<br />

✔<br />

Contrôle de l'état du tubage, de la colonne de<br />

refoulement et de la pompe immergée<br />

✔<br />

✔<br />

✔<br />

✔<br />

✔<br />

Observation du fond de l'ouvrage et son<br />

évolution<br />

Vérification de l'isolement de la pompe<br />

Conformité de la tête de l'ouvrage<br />

Relevé du débit d'exploitation et des niveaux<br />

dynamique et statique<br />

Préconisations<br />

Etat de la crépine<br />

d'aspiration de la<br />

pompe<br />

Pompe immergée<br />

hors d'usage<br />

* Offre valable sur décembre 2011 et janvier et février<br />

2012, hors frais de déplacement avec caméra couleur à<br />

visée axiale de 38 mm ne nécessitant pas le retrait de la<br />

pompe<br />

www.eau-forte.com<br />

06 20 27 08 08<br />

Fond partiellement<br />

ensablé<br />

Contrôle des<br />

installations de<br />

surface<br />

57


Nouveaux produits<br />

Courroie ><br />

Une mesure précise de la tension avec<br />

Gates Tensiomètre Sonique 308C<br />

Afin d’obtenir le meilleur niveau de performances sur une<br />

transmission par courroies trapézoïdales, striées ou synchrones,<br />

il est essentiel d’appliquer la tension d’installation<br />

préconisée. Gates lance un nouveau tensiomètre simple qui<br />

n’a qu’un seul bouton et qui donne une mesure précise, à<br />

chaque utilisation. La tension “idéale” est la tension minimum<br />

à laquelle les courroies transmettent de la puissance à plein<br />

régime. Avec une tension insuffisante, la courroie trapézoïdale<br />

patine et la courroie synchrone saute hors des dents. Le<br />

tensiomètre sonique STM 308C de Gates assure une mesure<br />

simple et extrêmement précise de la tension par analyse des<br />

ondes sonores entre la courroie et le capteur. Il traite le signal<br />

entrant et affiche la tension exacte en numérique. Cet appareil<br />

n’a qu’un seul bouton, et donc l’appareil est très compact et<br />

d’utilisation aisée.<br />

DR<br />

Livraison 24/48H<br />

sur toute la France<br />

VOTRE PARTENAIRE<br />

TUYAUTERIE<br />

DÉPOUSSIÈRAGE<br />

Métrologie ><br />

Une solution pour<br />

les opérations métrologiques<br />

en température<br />

58<br />

Siège et Agence Nord - France<br />

59358 ORCHIES CEDEX<br />

Tél. +33 320 612 040<br />

Fax +33 320 612 045<br />

contact-fr@formula-air.com<br />

Agence Est - France<br />

25200 MONTBELIARD<br />

Tél. +33 381 917 071<br />

contact-est@formula-air.com<br />

TUYAUTERIE GALVANISÉE<br />

INOX 304 ET 316<br />

2mm PEINTE<br />

FLEXIBLES<br />

NETTOYAGE CENTRALISÉ<br />

Demandez notre catalogue gratuit !<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

Linéal - 03 20 41 40 76<br />

Agence Ouest - France<br />

44000 NANTES<br />

Tél. +33 251 899 075<br />

contact-ouest@formula-air.com<br />

« Notre innovation s’appuie sur une démarche applicative,<br />

normative et intuitive, accessible à tous les opérateurs<br />

ayant une bonne maîtrise de leurs processus de<br />

mesurage sans pour autant être métrologue », explique<br />

Philippe Le Juez, directeur d’Implex. Ce logiciel a été<br />

conçu à partir des procédures d’étalonnage et de vérification<br />

des thermomètres préconisées dans la norme<br />

FD X 07-029. Metroview2 garantit la validité des résultats<br />

d’étalonnage et fixe le statut sur la conformité des<br />

chaînes de mesure à partir de critères d’acceptation<br />

paramétrés par l’utilisateur. Indépendante des fabricants<br />

d'instruments de mesure, la solution est normalisée<br />

selon les procédures d’étalonnage et de vérification<br />

des thermomètres préconisées dans la norme FD X<br />

07-029. Estimation des incertitudes de mesure selon la<br />

méthodologie G.U.M et norme FD X 07-028 pour garantir<br />

la validité des résultats d’étalonnage et statuer sur la<br />

conformité des chaînes de mesure. La solution accroît<br />

la productivité et assure la traçabilité des étalonnages<br />

et des vérifications (www.implex.fr).


E.P.I. ><br />

Blouson Softshell<br />

haute visibilité<br />

Fjord de Chatard<br />

Protection contre les intempéries et le froid, confort et sécurité<br />

grâce au complexe textile multicouche SOFTEX, comprenant<br />

un tissu polyester stretch, déperlant et imperméable ; une<br />

membrane coupe vent et un tissu polaire, fin traité anti-boulochage.<br />

La haute visibilité est assurée par le coloris fluo et<br />

les bandes rétro-réfléchissante à microbilles, cousues pour<br />

une grande résistance au lavage (possibilité de choisir des<br />

bandes rétro réfléchissantes à microsprismes). Le blouson<br />

peut s’associer aux parkas ou vestes de pluie. Fixation par<br />

fermetures à glissières parfaitement compatibles et point<br />

d’attache au niveau du poignet pour faciliter l’enfilage des<br />

manches. Manches et capuche amovibles. Ces vêtements<br />

sont conformes aux normes EN 340, EN 471 classe 2.2<br />

(Vêtements de signalisation à haute visibilité) et EN 14058<br />

(articles d'habillement de protection contre les climats frais).<br />

Hygiène ><br />

Confort des pieds<br />

GARANTIE<br />

6 ANS<br />

Footstrongz est une semelle unique basée sur un<br />

concept médical qui favorise le retour veineux. Développée<br />

pour les coureurs à pied par le docteur Seiter,<br />

spécialiste en phlébologie à l’hôpital de Stuttgart, cette<br />

semelle a pour principe d’améliorer la circulation sanguine<br />

en stimulant la pompe veineuse plantaire. Elle<br />

a été élaborée de façon à ce que toute une série de<br />

zones d’appui, allant du talon<br />

aux orteils, corresponde<br />

à la superposition<br />

des veines superficielles<br />

et profondes. Grâce à ce<br />

concept, le retour veineux<br />

est augmenté de 26% en<br />

moyenne. Principaux bénéfices<br />

: amélioration de<br />

l’endurance et de la performance<br />

car les muscles<br />

sont mieux oxygénés et<br />

se fatiguent moins vite ;<br />

récupération plus rapide<br />

des muscles après l’effort.<br />

Elaborée en polyuréthane<br />

absorbant, ses microfibres anti bactériennes sont résistantes<br />

à l’abrasion. Les reliefs dessinés permettent<br />

d’augmenter la pompe veineuse plantaire et les inserts<br />

au talon et à la plante du pied sont conçus pour amortir<br />

les chocs.<br />

DR<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

59


90X275_GRENDIA_V1_Mise en page 1 29/08/11 16:07 Page1<br />

Nouveaux produits<br />

lorsque tout<br />

repose sur<br />

la fiabilité...<br />

GRENDIA EX<br />

Développée pour optimiser le rendement du cariste,<br />

la série GRENDIA redéfinit les normes les plus<br />

exigeantes des chariots élévateurs frontaux diesel<br />

et LPG de 4 à 5.5 tonnes.<br />

...vouspouvez<br />

comptersur<br />

Mitsubishi<br />

En quoi d’autre pourriez-vous avoir<br />

une confiance… absolue ?<br />

Partout dans le monde, des professionnels qui comptent<br />

sur leurs chariots élévateurs s’en remettent à Mitsubishi.<br />

Créés pour des performances exceptionnelles, ils sont conçus<br />

selon des spécifications élevées pour assurer une fiabilité totale,<br />

quelle qu’en soit l’utilisation.<br />

Efficacité, fiabilité et sécurité<br />

Le Grendia EX, avec ses nouvelles options,<br />

propose un faible niveau sonore et de vibrations,<br />

un poste de conduite confortable et ergonomique,<br />

un système de freinage étanche à bain d’huile,<br />

des fonctions de décélérations automatiques,<br />

d’inversion contrôlée du sens de la marche,<br />

et d’assistance au démarrage.<br />

Pour plus d’informations, contactez le :<br />

04 72 79 42 75<br />

www.mitforklifts.fr<br />

Protection des yeux ><br />

Lunettes de protection ultra<br />

design et confortables<br />

Le design ingénieux des lunettes de protection Jackson<br />

Safety V60 Nemesis Rx, V40 Platinum X, V40 HellRaiser,<br />

V30 Nemesis et V30 Nemesis VL permettent à tous<br />

les utilisateurs des sites de production de mieux se protéger<br />

au quotidien. Les Responsables Santé et Sécurité<br />

peuvent désormais équiper<br />

leurs collaborateurs<br />

travaillant sur les sites de<br />

production des dernières<br />

lunettes de protection du<br />

numéro un mondial du secteur,<br />

Jackson Safety. La<br />

marque, propriété de Kimberly-Clark<br />

Professional,<br />

lance une gamme de cinq<br />

nouveaux modèles, dont<br />

un avec des oculaires de<br />

lecture intégrés, proposant un design élégant et permettant<br />

de travailler avec une précision et une sécurité<br />

accrues. La protection des yeux étant devenue obligatoire<br />

dans de nombreux sites de production européens,<br />

les lunettes de protection Jackson Safety permettent<br />

aux entreprises de se conformer aux réglementations<br />

les plus strictes en matière de sécurité.<br />

Outils à mains ><br />

Facom lance la première<br />

gamme d'outils fluorescents<br />

Les pertes d’outillage représentent jusqu’à 20% du<br />

remplacement du matériel annuel dans l’aéronautique.<br />

Ils peuvent surtout avoir des incidences sur la sécurité<br />

d’exploitation des avions. Les entreprises aéronautiques<br />

mettent donc souvent en place des politiques<br />

sévères sur le suivi des stocks et des procédures FOD<br />

(Foreign Object Debris/Damage) permettant de détecter<br />

et diminuer le nombre d’outils oubliés. Facom a donc<br />

conçu les premiers outils de couleur fluorescente détectables<br />

avec des lampes ou néons ultraviolets dans les<br />

zones noire ou sombres des avions. Une gamme de 45<br />

outils qui s'élargira progressivement comprend dans un<br />

premier temps des outils standards, tournevis, pinces,<br />

mètres et clés mâles.<br />

DR<br />

DR<br />

60<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Le programme SKF<br />

”Certi ed <strong>Maintenance</strong> Partner”<br />

SKF a développé à l’attention des Distributeurs Agréés SKF, un<br />

programme labellisé SKF ”Certi ed <strong>Maintenance</strong> Partner” (CMP).<br />

Ce programme est destiné à vous assurer des interventions alliant<br />

compétences techniques et proximité dans le domaine de la maintenance<br />

conditionnelle et de l’inspection des machines tournantes.<br />

Votre distributeur labellisé CMP vous propose la réalisation de<br />

prestations de services simples ou plus complexes s’intégrant dans<br />

votre démarche de abilisation de vos machines.<br />

Notre objectif : optimiser la rentabilité de votre outil de production.<br />

Rendez-vous sur www.skf.fr<br />

Rubrique Réseaux de vente / SKF Certi ed <strong>Maintenance</strong> Partner


Performances, Rendement<br />

et Efficacité Energétique<br />

Surveillance – Diagnostic Prédictif<br />

Pronostic – Bilan de Santé Anticipatif<br />

Thérapie Proactive – Investigation<br />

Expertise de Parc – Evaluation de Capacité<br />

PRED CT<br />

CASIP<br />

Engineering<br />

Engineering &<br />

Reliability Management<br />

Fleet, Asset, Energy, Eco<br />

Footprint Management<br />

& Risk Assessment<br />

KASEM<br />

Therapy Assessment &<br />

Fault Tolerant Control<br />

Prognostics &<br />

Health<br />

Management<br />

Bénéfices : 10 fois<br />

Retour sur investissement : entre 3 et 6 mois<br />

Réduction des coûts de maintenance : 25% à 30%<br />

Elimination des casses : 70% à 75%<br />

Diminution de l’indisponibilité : 35% à 45%<br />

Augmentation de la production : 20% à 25%<br />

Optimisation des périodicités : 30% à 40%<br />

CASIP<br />

Fault Detection<br />

and Diagnosis &<br />

Condition Based<br />

Monitoring<br />

Une solution complète<br />

PREDICT - 19 avenue de la Forêt de Haye<br />

54500 Vandœuvre-lès-Nancy – FRANCE<br />

www.predict.fr – predict@predict.fr<br />

ALIGNEMENT LASER / ANALYSE VIBRATOIRE / EXPERTISE<br />

Analyse Vibratoire<br />

►<br />

►<br />

►<br />

►<br />

Mesure Offline et Online<br />

Equilibrage sur site<br />

Mesure de couple<br />

Télédiagnostic<br />

Alignement laser par le numéro 1 mondial :<br />

►<br />

►<br />

►<br />

►<br />

Alignement de train de machines<br />

Mesures d’alésages (turbines, diesels…)<br />

Surveillance des mouvements de machines en<br />

fonctionnement (croissance thermiques… )<br />

Parallélisme de rouleaux<br />

Mesures géométriques laser :<br />

►<br />

►<br />

►<br />

Perpendicularité, planéité, nivellement de<br />

surfaces<br />

Parallélisme de rails, rectitude<br />

Verticalités d’arbres (turbines hydro…)<br />

Avec PRUFTECHNIK vous vous équipez du meilleur matériel du marché.<br />

Vous pouvez Prévoir, Planifier votre maintenance et Protéger vos machines.<br />

Vous vous assurez de l’expertise d’un spécialiste indépendant.<br />

PRUFTECHNIK SARL<br />

Parc d’activités LAVOISIER – rue LAPLACE<br />

59494 PETITE – FORET<br />

Tel +33 3 27 25 52 33<br />

www.pruftechnik.com<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

63


Agenda / Manifestations<br />

NOVEMBRE 2011 ><br />

Du 15 au 18 MAINTENANCE EXPO - MIDEST<br />

Le salon des solutions de maintenance, conjointement au salon<br />

de la sous-traitance industrielle.<br />

Paris Nord Villepinte<br />

www.maintenance-expo.com<br />

Du 15 au 18 TOLEXPO<br />

Le salon des équipements de production pour le travail des<br />

métaux en feuille et en bobine, du tube et du profilé. Se tient<br />

conjointement au Midest, salon de la sous-traitance industrielle,<br />

et à <strong>Maintenance</strong> Expo.<br />

Paris Nord Villepinte<br />

www.tolexpo.com<br />

23 & 24 SOLUTIONS SUPPLYCHAIN<br />

Le salon des solutions en supply chain management, traçabilité<br />

et RFID. Les outils et les équipements intelligents qui améliorent<br />

la traçabilité des produits, des flux, des opérations, le pilotage et<br />

l’optimisation de la chaîne logistique.<br />

Paris Expo Porte de Versailles<br />

www.solutions-supplychain.com<br />

Du 29 au 2 décembre POLLUTEC 2011<br />

Le salon POLLUTEC Horizons 2011se tient conjointement à<br />

Buy&Care 2011.<br />

Paris Nord Villepinte<br />

www.pollutec.com - www.buy-and-care.com<br />

DECEMBRE ><br />

6 & 7 IMA - INNOVATIVE MECHATRONICS AUTO-<br />

MATION<br />

Le nouveau rendez-vous de la mécatronique et de l’automation,<br />

une manifestation soutenue par ARTEMA (syndicat des industriels<br />

de la mécatronique) et Gimelec (groupement des industries<br />

de l’équipement électrique, du contrôle-commande).<br />

Expo Nantes Atlantique La Beaujoire<br />

www.mecatronique-automation.com<br />

JANVIER 2012 ><br />

Du 31 au 2 février SEPEM INDUSTRIES<br />

Le salon de la sous-traitance industrielle, « services, équipements,<br />

process et maintenance ».<br />

Avignon, Parc Expo<br />

www.sepem-industries.com<br />

FEVRIER ><br />

1 & 2 IMA - INNOVATIVE MECHATRONICS AUTO-<br />

MATION<br />

Après Lyon et Nantes en 2011, le 3ème rendez-vous de la mécatronique<br />

et de l’automation se tient à Paris, une manifestation<br />

soutenue par ARTEMA (syndicat des industriels de la mécatronique)<br />

et Gimelec.<br />

Paris Expo Porte de Versailles<br />

www.mecatronique-automation.com<br />

Bourg-en<br />

-Bresse<br />

Lyon<br />

Annecy<br />

Lyon<br />

Saint<br />

Etienne<br />

Chambery<br />

Grenoble<br />

Valence<br />

Privas<br />

64 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624


Risques professionnels<br />

10ème Journée Régionale de la prévention CIEP<br />

Organisée par le Club Interprofessionnel d’Experts en Prévention<br />

des risques professionnels (CIEP), la 10ème édition<br />

de la Journée régionale de la prévention des risques professionnels<br />

se tient le jeudi 17 novembre 2011 à la CCI Artois,<br />

agence de Béthune. Rôle et responsabilités de l’encadrement<br />

en matière de prévention, Le document unique : mode d’emploi,<br />

comment l’actualiser ? Comment intégrer les risques<br />

émergents (risques psychosociaux, pénibilité…) ?<br />

Les fiches d’exposition : mode d’emploi : tels seront les sujets<br />

abordés par les différents intervenants, médecins du travail,<br />

juristes, chefs d’entreprise, responsables QSE … tandis que<br />

des professionnels de la prévention exposeront leurs savoirfaire.<br />

(Rens. www.artois-qse.com ).<br />

Premières rencontres Windustry France<br />

Amiens capitale de l’éolien<br />

Les 7 et 8 décembre prochains, la préfecture de la région<br />

Picardie, le Conseil régional de Picardie et le Conseil général<br />

de la Somme, en collaboration avec les industriels de la<br />

filière éolienne réunis au sein de France Energie Eolienne<br />

(branche du syndicat des énergies renouvelables), organisent<br />

les premières rencontres Windustry France à Amiens, en présence<br />

de Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie.<br />

La Picardie est aujourd’hui la première région de France en<br />

terme de puissance éolienne installée et son schéma prévoit<br />

2800 Mégawatts (MW) installés en 2020. La journée du 7 décembre<br />

sera consacrée à un colloque autour de deux tablerondes<br />

et de dix ateliers techniques : matériels électriques,<br />

électroniques et mécatroniques - composants mécaniques<br />

- matériaux composites - installation, exploitation, maintenance,<br />

formation - aide à l'innovation et R&D - ouvrages acier<br />

- ouvrages béton - offshore - transport logistique - qualification,<br />

certification.<br />

Les services à l’industrie<br />

<strong>Maintenance</strong> européenne<br />

Préparez la 21ème Euromaintenance 2012<br />

La 21e édition d'Euromaintenance, le salon biennal de la<br />

Fédération européenne des associations nationales de maintenance<br />

(EFNMS) se tiendra du 14 au 16 mai 2012 à Belgrade<br />

(Serbie). L’association française des ingénieurs de<br />

maintenance AFIM est membre de la fédération européenne<br />

depuis sa création en 1972. L'association serbe de maintenance<br />

DOTS (Technical System <strong>Maintenance</strong> Society) et<br />

l'EFNMS organisent à cette occasion le 21e Congrès de la<br />

maintenance européenne. La langue de travail sera l'anglais.<br />

(Les résumés des éventuelles contributions (moins de 400<br />

mots) sont à envoyer à speakersmanagement@euromaintenance2012.org<br />

).<br />

Thermogram 2011<br />

Congrès nationale de la thermographie<br />

Tous les 2 ans depuis 2001, ces journées d’études se sont<br />

imposé comme le carrefour national indépendant de la thermographie,<br />

de sa technologie et de ses applications… Organisées<br />

par l’institut de la thermographie (association des thermographes<br />

professionnels), la société française de physique<br />

(section Champagne Ardenne), Thermogram' 2011 se tient à<br />

Châlons en Champagne les 8 et 9 décembre : image et mesure<br />

en thermographie, technologies, thermographie du Bâtiment<br />

(3ème édition), maintenance et prévention, recherche<br />

appliquée, développement, qualité, contrôle de produits et de<br />

procédés… Date limite des inscriptions le 10 novembre (www.<br />

institut-thermographie.net/)<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

65


fonction<br />

publique<br />

btp<br />

services<br />

industrie<br />

établissements<br />

de santé<br />

Vos risques<br />

professionnels<br />

maîtrisés ?<br />

MAÎTRISE DES RISQUES<br />

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL<br />

110 CONFÉRENCES • 380 EXPOSANTS<br />

Index des entreprises et<br />

organismes cités dans ce numéro<br />

Alfa Laval............................................14<br />

ALSTOM......................................24, 28<br />

AltéAd.........................................32<br />

Apave..........................................12<br />

Apisoft..........................................20, 22<br />

Areva.................................................24<br />

Atem..........................................55<br />

Areva..........................................24<br />

Batech...................................50<br />

Bodycote...................................6<br />

Bouygues construction.........................8<br />

Brady Setton.......................................43<br />

Butting MPE........................................14<br />

Carl Software......................................25<br />

Cegelec.......................................26<br />

CETIM...........................................6<br />

COFREND....................................6<br />

Davey Bickford...................................30<br />

Delta Diffusion...............................48, 49<br />

DSDSystem................................18<br />

Delta Neu ....................................40<br />

Eckes Granini.....................................38<br />

Ecometering...............................26<br />

Emerson.....................................14<br />

ETDE..............................................8, 14<br />

Eureka Industries................................12<br />

Facom........................................60<br />

Fuchs Lubritech..................................42<br />

GEA Batignolles<br />

Technologies.................................34, 35<br />

Index des annonceurs<br />

Abb………..........……………..35<br />

Abus Levage….......…...............……..59<br />

Aci Elevation.......……...............……..12<br />

Apave Alsacienne….......…................29<br />

Apisoft….…….....................………….21<br />

Atem…...............…………………55<br />

Batech…..................……………….51<br />

Brady Seton…........................……….31<br />

Butting Mpe….........................……….15<br />

Carl International.......................………7<br />

Chauvin Arnoux….......................……15<br />

Cimi………..........……..........……33<br />

Corim….................4ème de couverture<br />

Dalmec…......…..........…………..45<br />

Delta Diffusion….......................……..49<br />

Draeger….................…….………...17<br />

DSD System…......................………..19<br />

Eau Forte….......…..............………….57<br />

Eneria………......…............………..16<br />

Facom……....……………..................9<br />

Farnell……............................…23<br />

Formula Air…....................…………..58<br />

Fuchs Lubritech…...................………42<br />

Numéro 625 – Janvier-Février-Mars 2012<br />

Implex........................................58<br />

Itancia...........................................16<br />

ITM......................................30,31<br />

Kiloutou....................................16<br />

Kimberly Clark....................................60<br />

<strong>Maintenance</strong> Pro 86...........................41<br />

Manitou IMH.......................................10<br />

Marechal Electric...........................38,39<br />

Observatoire BIPE – AFIM...................5<br />

Oerlikon Balzers...................................6<br />

Octa......................................52<br />

Optimol......................................54<br />

Orapi.........................................14<br />

Ortec.............................................44, 45<br />

Peintures Maestria.............................14<br />

Pizzorno Environnement...............44, 45<br />

Ponticelli.....................................14<br />

Qualipropre.............................46<br />

Rikeal....................................37<br />

RS Components.................................8<br />

SERCE......................................8<br />

Siveco...........................................26, 28<br />

SPIE Nucléaire.....................................8<br />

Stalaven.......................................20, 22<br />

Steam France.....................................52<br />

Steute.....................................57<br />

SYMOP.........................................6<br />

Tribofilm.................................24<br />

VBL.............................................6<br />

Gates….....….......…………………27<br />

Hiceo…...............…………………60<br />

Ima Paris…......….......………………..64<br />

Itm……….................………………4<br />

<strong>Maintenance</strong> Pro....................……….41<br />

<strong>Maintenance</strong> Expo<br />

.............................3ème de couverture<br />

Marechal Electric….....................……39<br />

Matoplast………...................……….12<br />

Optimol…….................…………….53<br />

Peinture Maestria…....................……14<br />

Pollutec……….......……….....……….56<br />

Predict……........….....................63<br />

Preventica..........…………….………66<br />

Pruftechnick...................................63<br />

Qualipropre...................................47<br />

RS....................…2ème de couverture<br />

Sepem…….....….......................62<br />

Siveco…........…........……………11<br />

SKF…….............………….............….61<br />

Texrope........……..............………13<br />

Tribofilm….........…............………10<br />

Au sommaire du prochain numéro<br />

SPECIAL ARRÊTS DE MAINTENANCE<br />

• Réparation, rétrofit, mise à niveau des équipements<br />

• Gestion des pièces de rechange<br />

66<br />

Pour exposer : +33 (0) 5 57 54 12 65<br />

Pour visiter : preventica.com<br />

code invitation (obligatoire) PROD<br />

Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624<br />

DES OUTILS POUR LA MAINTENANCE<br />

• Outillage et outils à mains et électro-portatifs<br />

• Louer des équipements pour une utilisation temporaire<br />

LA MAINTENANCE<br />

DES EQUIPEMENTS ELECTRIQUES<br />

• Les actualités de la filière maintenance :entreprises, marchés<br />

• Les nouveaux produits<br />

• Les évènements professionnels<br />

www.maintenance-entreprise.com


15 au 18 novembre 2011 > Paris Nord Villepinte<br />

7 e<br />

édition<br />

www.maintenance-expo.com<br />

> Travaux de maintenance > Fourniture de produits et outillages > Lubrification > Fabricants et<br />

loueurs de matériels > Logistique et manutention > GMAO > TMAO > EAM > Aides au diagnostic<br />

> NTIC > Traçabilité > Outils de mobilité > Énergies et utilités > Sécurité au travail > Contrôle ><br />

Qualification > Hygiène, santé > Ingénierie, conseil > Formation > Documentation technique<br />

Ils ont visité <strong>Maintenance</strong> Expo 2010 : 3M, ABB France, Aéroports de Paris, Air France Industrie, Air liquide engineering,<br />

Alstom, ArcelorMittal, Axima GDF Suez, Bouygues Telecom, Cadbury, Carbone Lorraine, Cegelec, Chanel, Chronopost international, Club Med Gym,<br />

Dalkia France, Disneyland Paris, EDF R&D, Faurecia, France Telecom, Galeries Lafayette, Henkel France, Hôpital Cochin, Hutchinson France,<br />

INRS, Johnson & Johnson, Lafarge, Mairie de Paris, Manoir Industries, Ministère de la Défense, Poclain Hydrolics, PSA, Renault, Rolex, Saint-Gobain<br />

Sekurit France, Sanofi Aventis, Service des achats de l’Etat, Siemens, SNCF, Sodexo, Thales Air System, Total Petrochemicals, Veolia Eau…<br />

Simultanément :<br />

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle<br />

et<br />

Lexitis - Illustrations : David Marchal-Bubaone – PaulPaladin/istockphoto

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!