14.12.2020 Views

Construire la Wallonie 05 2020

Plateforme professionnelle du bâtiment, du génie civil et des infrastructures

Plateforme professionnelle du bâtiment, du génie civil et des infrastructures

SHOW MORE
SHOW LESS
  • No tags were found...

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

CONSTRUIRE LA

WALLONIE

2020

5

Novembre

Décembre

PLATEFORME PROFESSIONNELLE DU BÂTIMENT, DU GÉNIE CIVIL ET DES INFRASTRUCTURES

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


LE BEAU ET L’UTILE N’ONT JAMAIS FAIT

AUSSI BON MÉNAGE !

Les robinets électroniques BLACK BINOPTIC s’invitent

dans les nouveaux lieux de vie dans une version chromée noir mat.

Rien ne manque à ce concentré de technologies :

Totale hygiène : aucun contact manuel,

rinçage périodique antiprolifération bactérienne

Économies d’eau et d’énergie de 90%

Conception spécifique pour lieux publics


0% émissions

100% confort

Pas de bruit, pas de gaz d'échappement, pas de perte de puissance.

Les brouettes puissantes et sans émissions d'ALITRAK sont toutes nouvelles au Belux.

Les machines ont une charge utile maximale de 600 kg et des moteurs électriques de 600 à 1.500 W.

En tant qu'utilisateur, vous ne devez certainement pas faire de compromis sur les performances.

Elles sont silencieuses et donc idéales pour les travaux d'intérieur ou dans milieu urbain. Elles passent

facilement les ouvertures de portes standardes, ce qui facilite le travail dans des bâtiments.

Fini la porte avec des jerrycans ou des réservoirs, choisissez des produits sans émissions, choisissez les

brouettes sur accu d'Alitrak.

Alle Bouw Machines est le fier importateur et distributeur exclusif des brouettes sur accu ALITRAK.

Contactez-nous pour plus d'informations, votre revendeur le plus proche ou les conditions du revendeur.

Info & vente // sales@abmbelgium.com // www.toutpourchantier.be


CompaCt

et

plus encore

CONSTRUCTION

PAYSAGISME

GÉNIE CIVIL

DÉMOLITION

Best performance by your side.

Depuis 1912, Yanmar s’efforce de dépasser les attentes des opérateurs en développant des

produits et des services de qualité supérieure. Construction, paysagisme, démolition, génie civil

ou travaux de terrassement : nous fournissons la solution adaptée pour chaque application de

chantier. Notre gamme complète d’équipements compacts de construction comprend des mini

et midi pelles, pelles sur pneus, chargeuses et carriers conçus dans un esprit d’efficacité et de

performance.

www.yanmar.com


ÉDITION

ÉDITORIAL

5

Non, tout n’est pas permis !

‘Avis, décisions, permis : quand commune et région s’opposent’, tel était le thème d’une table ronde organisée par l’Union Wallonne des

Architectes (UWA) le 9 octobre dernier à Liège. Celle-ci a réuni ministres wallons, représentants de plusieurs villes et communes, responsables

et experts de services régionaux ou communaux et architectes.

L’un des sujets de leurs débats fut le délai s’écoulant entre la demande de permis et la livraison d’un projet, qui serait actuellement en moyenne

de 4 ans en Wallonie, de 5 ans et 8 mois à Bruxelles, contre 3 ans et 10 mois en Flandre. Pour les logements publics, ce délai est même passé

de 4 ans et 5 mois en 2009 à 6 ans et 5 mois 10 ans plus tard, si l’on en croit Christophe Collignon, ministre wallon du logement. Alors, où

se situe le problème ? A la commune ? A la Région ? En amont de la demande ? En aval de celle-ci ? Les avis sont bien évidemment partagés...

Les fonctionnaires délégués recevraient beaucoup trop de dossiers provenant des communes. « Malgré le CoDT, la situation est devenue plus

complexe à cause de la multiplication des règlements connexes et de la non-uniformisation des règlementations. » a-t-on entendu. A cela, il

faut ajouter un autre souci d’importance : les communes et la Région n’utilisent pas le même système informatique pour le traitement des

demandes de permis...

Si l’on peut comprendre que certains dossiers complexes nécessitent une procédure plus longue, « pourquoi la complexité pour les petits dossiers

est-elle aussi importante que pour les grands ? », s’est demandé Eric Cloes, rédacteur en chef du magazine Je vais construire & rénover.

« Cette procédure complexe encombre tous les services, à tous les niveaux. »

Les communes seraient-elles le maillon faible, par qui le retard et les soucis s’accumulent pour les architectes et les maîtres d’ouvrage ?

De nombreux intervenants ont abondé dans ce sens : manque de ressources humains, de ‘culture architecturale », avis diamétralement opposés

de la Région et des communes en matière de densification urbaine, effet NIMBY générant une avalanche de recours, …

L’accélération du traitement des demandes de permis adviendra-t-elle en systématisant, comme l’a fait la Flandre, un dépôt de permis en ligne

totalement automatisé ? C’est en tous cas dans ce sens que semble aller le Ministre Borsus qui prévoit, outre l’évaluation du CoDT par une

task force prévue dans la Déclaration de Politique Régionale, de « déplacer des curseurs, simplifier des procédures et mettre en œuvre leur

digitalisation, et travailler à l’amélioration des relations entre communes et Région wallonne. »

Quelques semaines plus tard, la Région Bruxelloise annonçait que les demandes de permis d'urbanisme de son ressort pouvaient désormais

être introduites de manière digitale, après plusieurs mois de test et avec l’aide involontaire du confinement.

La Wallonie se retrouve donc seule en retard sur ce point… Ses responsables politiques feraient bien de mettre la numérisation des demandes

de permis parmi leurs bonnes résolutions pour 2021, même s’il ne s’agit sans doute là que d’une partie de la solution.

Philippe Selke


CONSTRUIRE LA

WALLONIE 5

PLATEFORME PROFESSIONNELLE DU BÂTIMENT,

DU GÉNIE CIVIL ET DES INFRASTRUCTURES

COLOPHON

Année 3 • numéro 5 • 2020

Paraît 5 x par an

ÉDITEUR

34

Domein De Herten

Hertsbergsestraat 4, B-8020 Oostkamp

+32 50 36 81 70

info@louwersmediagroep.be

louwersmediagroep.be

RÉDACTION FINALE

Philippe Selke

ÉQUIPE DE RÉDACTION

Michel Charlier, Johan Debaere, Hendrik De Spiegelaere,

Pieter de Mos, Tim Janssens, Kevin Moens, Wouter

Polspoel, Niels Rouvrois et Philippe Selke

CHEFS D’ÉDITION

Olivia Castelein

+32 468 40 54 02

o.castelein@louwersmediagroep.be

Kevin Desender

+32 471 71 05 65

k.desender@louwersmediagroep.be

Pieter Maeyaert

+32 476 55 15 71

p.maeyaert@louwersmediagroep.be

Mathieu Noppe

+32 495 76 83 11

m.noppe@louwersmediagroep.be

Pascal Op de Beeck

+32 475 28 14 64

p.opdebeeck@louwersmediagroep.be

PUBLICITÉ

wetransfer.com

avec mention du nom et du projet

E traffic@louwersmediagroep.be

Adresse : Hertsbergsestraat 4, B-8020 Oostkamp

T +32 50 36 81 70

SECRÉTARIAT

Sarah Dierick, Elke Kina

ABONNEMENT

Belgique: € 54,00 par an, hors tva

Hors Belgique: € 99,00 par an, hors tva

ING Bank BE33 3631 9320 5246

BIC BBRUBEBB

À l’att. de: Louwers Mediagroep BVBA

avec mention "Construire la Wallonie"

Information sur les abonnements

+32 50 36 81 70

CHANGEMENT D'ADRESSE

A signaler par écrit au moins 3 semaines avant le

déménagement à :

Hertsbergsestraat 4, B-8020 Oostkamp

RÉSILIATION

Sans avis écrit de résiliation deux mois avant

la fin de la période d'abonnement, celui-ci est

automatiquement prolongé d'un an.

LECTEURS CONTRÔLÉS

Le public cible englobe architectes,ingénieurs et

bureaux d’étude, entrepreneurs et promoteurs,

villes et communes,ministères et autorités,

organismes publics, centres de recherche et

d’excellence pour la construction (civile).

GRAPHISME/DIRECTION ARTISTIQUE

studio@louwersmediagroep.be

IMPRESSION

Drukkerij Patyn, Veurne

Aucune partie de cette publication ne peut être reprise ou reproduite

sans l’autorisation écrite de l’éditeur et sans mention de la

source. Bien que ce magazine ait été réalisé avec le plus grand soin,

éditeur et auteurs ne peuvent être tenus responsables de la justesse

et de l’exhaustivité de l’information. Ils n’acceptent en conséquence

aucune responsabilité pour les dommages de toute nature, résultant

d’actions et/ou de décisions basées sur cette information.

12 54

Bruxelles Quartz 8

100 ans d’innovation au service des routes 12

Liège Parkings Centre Hospitalier Universitaire 16

CAHIER ESPACE PUBLIC

Bruxelles : moins de béton, plus de verdure 20

Un bâtiment pour les jardiniers bruxellois au cœur du Jardin Botanique 22

Des pavés en béton ludiques font revivre une place de Saint-Josse-ten-Noode 24

Confort, écologie et budget, voilà l’essentiel ! 28

Un sentier remarquable et du joli mobilier urbain pour le Kapermolenpark 30

Encourager la mobilité douce avec un éclairage dynamique 34

Des chemins semi-rigides également adaptés à un trafic plus lourd 36

La solution idéale pour les grands murs de soutènement 39

Des solutions innovantes pour des voiries archaïques 41

Produits de drainage en béton préfabriqué 43

Anvers Rénovation Operaplein 44

Kalkense Meersen Passerelle du Butor 48

Recherche conjointe CRR/CRIC-OCCN sur le béton drainant pour les fondations et les revêtements routiers 50

Carte blanche Catherine De Wolf 54

Forest Nouvelle Cité 56

Erpent Pixel Park 58

CAHIER SÉCURITÉ INCENDIE

Sécurité incendie : le cas des bâtiments scolaires 60

Des clapets coupe-feu et des volets et clapets de désenfumage innovants 62

Deux experts en menuiserie coupe-feu certifiée 66

Une protection coupe-feu légère qui fait le poids 68


Novembre

Décembre

SOMMAIRE

58

66

74

84

100

Anderlecht Compas 72

Molenbeek Saint-Jean Campus scolaire Saint-Michel 74

Un aérateur mural silencieux pour un climat ambiant plus sain dans les bâtiments scolaires 76

La certification d’exécution des dispositifs de retenue routiers est sur la rampe de lancement 80

CAHIER BIM

Le BIM, à la fois processus, méthode de travail et façon de penser 82

Les appareils de mesure conviviaux gagnent en popularité 84

Gosselies Bassin d’orage 88

Monitoring du site en temps réel et calcul des volumes 92

Un pionnier en matière de bain d’eau pour concasseurs et cribles 94

Solre-sur-Sambre Passerelle cyclo-piétonne 96

Un coffrage de dalles intelligent qui allie sécurité et efficacité 100

Fundis Piling réalise les fondations profondes du site de Bavière à Liège 102

Moins d’émissions et davantage de performances 104

Un des principaux acteurs du marché des déchets opte pour ZoneSafe 106

Couplage et découplage en toute sécurité sans quitter la cabine 109

Des conduites en plastique durables à La Grand Poste 111

Un environnement de travail agréable et productif grâce aux dumpers électriques 112

De nouvelles machines de fondation pour construire l’avenir 114

Tout dans un seul porte-engins flexible 116

Le guidage 3D intelligent repousse les limites 118

Retour sur un Concrete Day en ligne qui restera dans les mémoires 120

30 ans de la CCW : un coup d’œil dans le rétroviseur, et le regard tourné vers l’avenir 122

Comment le secteur des bureaux d’ingénierie et de conseil va-t-il évoluer vers 2030 ? 123

CONSTRUIRE LA

WALLONIE

5

PLATEFORME PROFESSIONNELLE DU BÂTIMENT, DU GÉNIE CIVIL ET DES INFRASTRUCTURES CONSTRUIRELAWALLONIE.BE

CONSTRUIRE LA

WALLONIE

WALLONIE

2020

PLATEFORME PROFESSIONNELLE DU BÂTIMENT, DU GÉNIE CIVIL ET DES INFRASTRUCTURES

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE

Image de couverture :

Parkings Centre Hospitalier

Universitaire, Liège

Photo : Myisis pour 6nergy Park

Pour rester gratuitement au

courant de l'actualité, suivez-nous

sur les réseaux sociaux et inscrivezvous

à notre newsletter.

construirelawallonie.be

5

Partenaires en construction 125


Bruxelles Quartz

8 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE

Quartz se situe en bordure du quartier européen.


Quartz Bruxelles

Un immeuble de bureaux à deux visages

Avec Quartz, le quartier européen de Bruxelles s’est doté d’un nouvel immeuble de bureaux. La conception, dans laquelle prédominent le

béton et le verre, témoigne de l’accent mis sur la durabilité. Le bâtiment a reçu la certification BREEAM Excellent. Quartz, le nouveau siège

de l’Association européenne de libre-échange (AELE), a deux visages : la conception de ses façades a été déterminée par leur orientation

et par la différence de caractère des rues avoisinantes.

Texte Wouter Polspoel

| Photos Stijn Bollaert

Quartz a été conçu par POLO Architects, en étroite collaboration

avec VK Architects & Engineers et l’entrepreneur BPC. Le

bureau est sorti vainqueur du concours organisé par le maître

d’ouvrage, Cofinimmo, pour la réalisation d’un nouvel immeuble

de bureaux sur une parcelle située à l’angle de l’Avenue des Arts

et de l’étroite rue Joseph II. L’immeuble, remplaçant un ancien

bâtiment homologue, transforme l’image d’un complexe de bureaux

anonyme en un lieu accueillant où l’on travaille et l’on vit.

Béton architectonique et verre

L’entrée du bâtiment, stratégiquement mise en évidence sur le

coin, amène le visiteur dans un hall spacieux. L’atrium du rez-dechaussée

se prolonge vers le bas pour fournir la lumière du jour au

rez-de-jardin. Les deux sont reliés par un escalier extérieur flottant

en béton architectonique. En faisant converger le rez-de-jardin

et le rez-de-chaussée, un espace à double hauteur est créé, qui

combine différentes vues avec une immense spatialité. À certains

endroits, on peut regarder directement depuis la rue vers le jardin.

Les passants ont également une vue sur la verdure via l’entrée du

parking souterrain. à

Le nouvel immeuble a été érigé à l’angle de l’Avenue des Arts et la rue Joseph II.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 9


Bruxelles Quartz

Quartz a reçu la certification BREEAM Excellent.

Le bâtiment fait la part belle au béton architectonique

blanc et au verre. Toutes les façades

sont équipées de généreuses baies vitrées qui

permettent un énorme apport de lumière. Neuf

dalles de plancher s’enroulent autour d’un noyau

central. Une porte coupe-feu en verre résistant au

feu relie ce noyau aux larges terrasses à l’arrière

du bâtiment qui, à leur tour, donnent accès à l’escalier

extérieur stratégiquement placé. L’emplacement

bien pensé des noyaux améliore la transparence

des étages.

À l’intérieur, la vue sur le jardin et sur les environs

est renforcée par de grands vides pourvus d’esca-

liers. Ceux-ci relient les étages et favorisent l’interaction

entre les différents espaces de travail.

Au 6e étage, la terrasse en toiture sert de lieu

de rencontre. « Le lieu de travail de demain est

bien plus qu’une série d’îlots anonymes », déclare

Mauro Poponcini de POLO Architects. « C’est un

environnement stimulant l’interaction et dans le-

10 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Quartz Bruxelles

« Le caractère vert de l’Avenue

des Arts a été intégré de manière

optimale dans la conception. »

Les passants ont une vue sur le rez-de-jardin (photo Georges De Kinder).

quel la convivialité est tout aussi importante que

la productivité. Beaucoup de lumière du jour,

de la verdure, des espaces extérieurs, des zones

flexibles et des étages connectés entre eux : l’architecture

joue un rôle de plus en plus important

dans la manière dont on travaille ensemble

aujourd’hui. L’objectif premier d’un immeuble

comme Quartz est d’inciter ses utilisateurs à réaliser

des choses particulières ».

Façades introverties et extraverties

La différence de caractère des rues avoisinantes

et l’orientation des façades du bâtiment ont été

déterminantes dans la conception de la façade.

C’est pourquoi le bâtiment a deux visages. Côté

sud, le long de l’étroite rue Joseph II, de grandes

lamelles horizontales empêchent le soleil d’entrer

en été. Le côté ouest du bâtiment, sur l’Avenue

des Arts plus large, a une apparence plus extravertie.

« Le caractère vert de l’avenue a été intégré

de manière optimale dans la conception », précise

Mauro Poponcini. « Ici, le bâtiment est plus accueillant.

Des rideaux en inox tissé sont fixés à

l’extérieur, soulignant l’atmosphère chaleureuse

et la relation ouverte avec la ville. Nous avons

inversé l’ordre logique des choses : l’intérieur est

visiblement du côté du domaine public. Selon la

position du soleil, les rideaux peuvent être ouverts

ou fermés électriquement, mais en raison de la

grande transparence, il y a toujours un dialogue

avec la ville ».

Quartz s’intègre parfaitement dans le développement

urbain bruxellois. Un jeu volumétrique de

plateaux empilés horizontalement crée une transition

organique entre les différentes hauteurs de

bâtiment, rue Joseph II et Avenue des Arts. Au

niveau du sol, la façade de la rue Joseph II a été

volontairement mise en retrait de l’alignement, de

sorte que le volume principal semble flotter et que

l’on ait une vue sur le jardin intérieur. Un effet similaire

a été créé Avenue des Arts, en compensant

la différence de hauteur de près de 2 m par une

plinthe en pierre naturelle sombre, attenante aux

baies vitrées.

La durabilité avant tout

POLO Architects conçoit des bâtiments durables.

Le bureau a obtenu pour Quartz une certification

BREEAM Excellent. La contribution de VK

Architects & Engineers, responsable de toute l’ingénierie

(stabilité, techniques spéciales, ingénierie

de façade, Passive House Planning Package,

PEB, BREEAM et acoustique), a été capitale à

cet égard. On parle non seulement de techniques

d’avant-garde - plafond climatique ouvert, refroidissement

nocturne et panneaux solaires - mais

également de façades conçues de telle manière

qu’elles fournissent au bâtiment lumière abondante

et chauffage naturel. Les rideaux en inox

ont d’ailleurs été un fameux défi pour les ingénieurs.

Par ailleurs, l’entièreté des matériaux, du

transport et des procédures pour la construction

et une éventuelle démolition cradle to grave ont

été étudiés. L’ensemble du projet a été élaboré en

BIM, une méthode de travail efficace et collaborative

qui permet un meilleur échange d’informations

entre tous les acteurs impliqués. ❚

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

Cofinimmo

Architecte

POLO Architects

Entreprise générale

BPC

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 11


100 ans d’innovation au service des routes

Depuis un siècle, Shell Bitumes encourage le développement

de meilleurs réseaux routiers dans le

monde entier. Depuis le début de la production

de bitume à grande échelle dans la raffinerie de

Shell Haven au Royaume-Uni en 1920, jusqu’aux

recherches actuelles sur les matériaux durables,

Shell Bitumes apporte constamment du changement

dans ce secteur industriel par le biais de son

expertise et de l’innovation.

Texte et photos Shell Bitumes

Société leader dans la commercialisation internationale

de bitume, avec une clientèle répartie

sur 52 marchés différents, Shell Bitumes possède

une solide chaîne d’approvisionnement bien intégrée,

qui s’appuie sur huit sites de production

de bitume, sur trois continents. Le bitume n’est

plus produit localement, il voyage davantage

et il a besoin d’être stocké. Les raffineries Shell

aux Pays-Bas et en Allemagne, le dépôt près de

Rotterdam ainsi qu’une capacité logistique multimodale

unique en Europe permettent à Shell

Bitumes de s’adapter facilement pour répondre

aux demandes changeantes du marché belge.

Les grandes innovations de Shell

Bitumes en dates-clés

Parmi les innovations qui ont jalonné ce siècle,

citons :

• 1923 – Le premier brevet Shell Bitumes

• 1949 – Lancement de The Shell Bitumen

Handbook – Le manuel des bitumes Shell. Il

s’agit de la référence dans l’industrie, qui en

est à sa 6e édition.

• 1967 – Le développement du premier liant clair

• 1988 - Shell Tixophalte®, agent d’étanchéité

qu’on utilise aujourd’hui partout, aussi bien sur

de grands barrages industriels qu’en bricolage.

• 2007 – Shell lance Shell Bitumen Fresh, la

première solution bitume qui contribue à

neutraliser les odeurs du bitume.

• 2019 – Lancement de Shell Bitumen FreshAir,

le premier bitume qui contribue à l’amélioration

de la qualité de l’air local tout en neutralisant

les odeurs du bitume.

Investir dans le progrès

Ayant breveté plus de 200 inventions relatives

au bitume et aux enrobés, Shell Bitumes possède

quatre sites d’innovation à travers le monde : le

plus grand centre au monde dédié à la R&D bitume

à Bangalore en Inde, 2 centres techniques

en Asie (en Thaïlande et en Chine) et un centre en

Europe, en France à Illkirch, près de Strasbourg. Ce

centre technique européen (European Solutions

Centre), situé à la frontière entre l’Allemagne et

12 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


la France, œuvre pour ses clients à travers toute

l’Europe. Organisé autour de trois pôles d'activité

- un pôle liant, un pôle enrobé et un pôle analytique

- il offre un espace de laboratoire destiné à

la conception et aux essais de nouvelles solutions.

Shell Bitumes joue son rôle pour un

avenir plus durable

Dans le cadre de sa mission de rennoncer aux

guillemets, Shell vise à être une entreprise énergétique

avec zéro émission nette de CO 2

d’ici 2050

au plus tard. Grâce à ses solutions, Shell Bitumes

joue son rôle dans la réalisation de cette ambition.

La production d’enrobés consomme de l’énergie

et génère des émissions de CO 2

. En permettant,

par ses solutions, d’abaisser la température de

production des enrobés, Shell Bitumes contribue

à réduire la consommation d’énergie des postes

d’enrobage et de leurs émissions.

Les liants clairs basse température Shell Mexphalte

C LT ont été utilisés dans des projets de

tunnels tels les Tunnels de Grouft et de Stafeltert

au Luxembourg ou le Tunnel du Chat en France.

Le Shell Mexphalte C LT permet d’obtenir une

couche d’enrobé clair plus lumineuse et réfléchissante

afin de réduire les coûts d’éclairage des

tunnels et d’augmenter la sécurité lors de l’entrée

dans les tunnels, qui constitue souvent une

zone d’ombre. En plus, s’agissant d’un produit

basse température, Shell Mexphalte C LT permet

la fabrication d’un enrobé entre 130 et 150°C,

permettant l’économie d’énergie et la baisse des

émissions de CO 2

. Une température de production

abaissée de 30°C économise 0,9 litres de combustible

de chauffage et jusqu’à 2,4 kg d’émissions

de CO 2

par tonne d’enrobé. 1

Les chantiers routiers peuvent aussi avoir un impact

sur la qualité de l’air. Shell Bitumes est le

premier grand fournisseur de bitume à avoir mis

au point une solution pour réduire l’impact de la

fabrication et pose des enrobés sur la qualité de

l’air. Shell Bitumen FreshAir® contribue à réduire

les émissions de NOx, SOx, COV, CO et particules

fines de 40 % 2 en moyenne par rapport au bitume

classique tout en permettant de neutraliser

les odeurs émises.

Shell Bitumes a des décennies d'expérience dans

l'innovation de produits plus efficaces en matière

de ressources et dans la recherche de solutions

nouvelles pour l'industrie du revêtement routier.

Les experts techniques de Shell continuent à travailler

pour réduire l'impact environnemental du

bitume en diminuant son empreinte carbone ou

en augmentant sa circularité. ❚

1

Source : DAV, Association allemande des bitumes, Directives

concernant les bitumes mélangés à chaud.

2

Des essais ont montré que l’utilisation de Shell Bitumen

FreshAir permet de réduire les niveaux de dioxyde de soufre

(SO 2

), d’oxydes d’azote (NOx), de monoxyde de carbone (CO),

de composés organiques volatils (COV) et de particules en

suspension (PM) de 40 % en moyenne lors de la production

et l’application des enrobés, par rapport au bitume classique.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 13


SORDOFF.COM

WE‘VE BURNED SOME ASPHALT *

* CIRCUIT ZOLDER

TEAM TOPOFF

MACHINES W380 MULTYPLEX / W210 XP 3D SMOOTH RIDE / W250 FI 3D mm GPS

LAP TIME 49:40,72

RANKING 1


— construction

eloy construction

crée,

— construction

eloy crée,

eloy crée,

aassssaaiiniit, eloy crée, déconsttruitt,

aassssaaiiniit, déconsttruitt,

aassssaaiiniit, déconsttruitt,

reconstruit, aassssaaiiniit, déconsttruitt, solutionne, ...

reconstruit, solutionne, ...

reconstruit, reconstruit, solutionne, solutionne, ... ...

CHU CHU Liège Liège - Site - Site Ourthe-Amblève

Parking Parking à étages à étages de 178 de places 178 places

Inauguré Inauguré en novembre en novembre 2019 2019

Ancré Ancré dans dans le secteur le secteur de la de construction la depuis depuis plus plus

de 50 de 50 ans, ans, eloy, eloy, c’est c’est une une équipe équipe dédiée dédiée à 100% à 100% à à

la réussite la des des projets projets de ses de ses clients. clients.

A l’entame, A le projet le projet est est étudié étudié par par une une équipe équipe multidisciplinaire

dont dont le but le but est est d’en d’en optimiser chaque chaque

mul-

constituant.

eloy eloy maîtrise en interne en interne tous tous les les métiers métiers relatifs relatifs à la à la

préparation du du chantier : déconstruction, : assainissement,

terrassement, … …

ment,

Enfin, Enfin, eloy eloy réalise, réalise, avec avec ses ses propres équipes et du et du matérietériel

de pointe, de pointe, la construction la des des infrastructures,

des des bâtiments (résidentiels ou industriels) ou ou encore ou encore

ma-

l’érection d’ouvrages d’art. d’art.

www.eloy.be

Ancré dans le secteur de la construction depuis plus eloy maîtrise en interne tous les métiers relatifs à la

de Ancré 50 ans, dans eloy, le le secteur c’est une de de la équipe la construction dédiée à depuis 100% depuis plus à plus préparation eloy maîtrise eloy maîtrise du en chantier interne en interne tous : déconstruction, les tous métiers les métiers relatifs assainissement,

à relatifs à la

la de réussite 50 ans, des eloy, projets c’est c’est une de ses

une équipe clients.

équipe dédiée dédiée à 100% à 100% à à préparation terrassement,

préparation du chantier …

du chantier : déconstruction, : déconstruction, assainissement,

eloy plus eloy ment,

assainisse-

A la

la l’entame, réussite des le dans le des

projets est projets

de étudié

de ses

la ses

clients. par une équipe multidisciplinaire

Enfin, clients.

terrassement, réalise, avec terrassement,

… ses propres équipes et du matériel

Enfin, de eloy pointe, réalise, la avec construction ses propres des équipes infrastructures, et du ma-

Ancré en …

dans le secteur de la construction depuis plus eloy maîtrise en interne tous tous les les métiers relatifs à la à la

A l’entame, le dont projet le est but étudié est d’en par optimiser une équipe chaque multidisciplinaire

dont le but est d’en optimiser chaque des tériel bâtiments de pointe, (résidentiels la construction ou industriels) des infrastructures, ou encore

de de constituant.

50 l’entame, 50 ans, ans, eloy, eloy, le projet c’est c’est une est une étudié équipe par dédiée une à équipe à 100% à multidisciplinaire

la réussite des des dont projets le de but de ses est ses d’en clients. optimiser chaque

tériel ment, de terrassement, pointe, la construction … … des infrastructures,

à

Enfin, préparation eloy réalise, du du chantier avec : ses : déconstruction, propres équipes assainisse-

et du ma-

la

constituant.

l’érection des bâtiments d’ouvrages (résidentiels d’art. ou industriels) ou encore

A constituant.

A l’entame, le le projet est est étudié par par une une équipe mul-

multidisciplinaire

dont dont le but le but est est d’en d’en optimiser chaque tériel l’érection tériel de de pointe, d’ouvrages la la construction d’art. des des infrastructures,

constituant.

des des bâtiments (résidentiels ou ou industriels) ou ou encore

l’érection Enfin, des Enfin, bâtiments eloy d’ouvrages eloy réalise, (résidentiels d’art. avec avec ses ses ou propres industriels) équipes ou et et du encore du ma-

ma-

www.eloy.be

l’érection d’ouvrages d’art.

www.eloy.be

www.eloy.be

CHU Liège - Site Ourthe-Amblève

Parking CHU à étages Liège de - 178 Site places Ourthe-Amblève

CHU Liège

Inauguré

- Site

Parking en

Ourthe-Amblève

novembre à étages 2019

Parking à étages de 178 placesde 178 places

Inauguré en Inauguré novembre en 2019 novembre 2019

CHU CHU Liège Liège - Site - Site Ourthe-Amblève

Parking à étages à étages de 178 de 178 places places

Inauguré en en novembre 2019 2019


Liège Parkings Centre Hospitalier Universitaire

Construction et extension simultanée

de 5 parkings : un fameux défi !

En 2016, le CHU de Liège lançait un appel à candidatures pour la construction-extension de 3 parkings au Sart Tilman et l’extension de 2

parkings sur le site des Bruyères. Le consortium 6nergy Park a été retenu pour ce projet d’importance. À la tête de cette équipe pluridisciplinaire

homogène, la société sprimontoise ELOY, en collaboration avec DEMOCO. L’objectif est de faire passer le nombre de places

disponibles de 2 045 à 3 660 d’ici un an.

Texte Michel Charlier |

Photos Myisis pour 6nergy Park

Cédric Nils, Responsable DBFM (Design, Build,

Finance, Maintain*) chez ELOY, explique en quoi

consiste ce projet : « Les trois nouveaux parkings

du Sart Tilman – pour le personnel, les patients et

les PMR – se caractérisent par le même mode de

construction : démolition des infrastructures de parkings

(de plain-pied) existants, installation de parois

de soutènement, terrassement, pose d’une structure

colonne-poutre-hourdis-chape de compression, de

passerelles d’accès en acier et de ferronneries, et

enfin de revêtements de sol en résine. Les parkings

des Bruyères sont quant à eux des extensions de parkings

existants, de plain-pied. Il s’agira donc essentiellement

de réaliser des travaux de voirie. »

Un chantier d’envergure

Cinq parkings d’un coup, en un délai assez court,

c’est un énorme chantier. « On ne démarre effectivement

pas tous les jours un chantier d’une telle

ampleur dans de telles conditions », reconnaît

Cédric Nils. Tant au stade du développement du

projet que lors de sa réalisation, il a fallu prendre

en compte la contrainte de sites hospitaliers en

fonctionnement. « Durant les travaux, une capacité

minimum de parcage doit être garantie, l’accès

au site doit se faire de la manière la plus sécurisée

possible et la circulation des véhicules d’urgence

doit être maintenue. La présence d’un héliport,

maillon essentiel sur le site, implique également

des mesures de sécurisation particulières. »

Une durée de chantier de 23 mois est prévue pour le parking P12, destiné au personnel (1 110 places - 5 niveaux).

16 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Parkings Centre Hospitalier Universitaire Liège

« On ne démarre pas tous les jours un

chantier d’une telle ampleur dans de

telles conditions. » Cédric Nils (ELOY)

Les travaux débuteront par la construction du parking

visiteurs, le P9 (494 places – 5 niveaux). Ils dureront

13 mois.

Les autres défis

Ajoutons à cela le flux des usagers fréquentant

régulièrement les installations de l’Université et le

fait que les deux sites connaîtront d’autres chantiers

en parallèle : voirie, rénovation de la verrière

et de la tour des urgences (Sart Tilman), nouvelle

unité de soins avec vestiaires et ateliers (Bruyères).

« Ces différents paramètres rendent l’édification, de

prime abord simple sur le plan constructif, plus compliquée,

notamment au niveau des approvisionnements

des éléments de structure », explique Cédric

Nils. D’autres défis se sont également posés dès la

Les travaux du P1 (1 105 places – 3 niveaux) débuteront dès la fin de ceux du P9.

conception : « Le principal a été d’arriver à combiner

les surfaces mises à disposition, les contraintes

de niveau et la contenance minimale imposée de

chaque parking, qu’il soit en ouvrage ou non. »

Heureusement, les différents partenaires du projet

peuvent se prévaloir d’une certaine expérience.

ELOY a récemment réalisé, par exemple, les aires

d’autoroutes de Verlaine, le parking à étages

du CHU à Esneux ou encore un parking paysager

pour le compte de l’Université de Liège au

Blanc-Gravier (Sart Tilman).

Une collaboration efficace

et déjà éprouvée

Dans le consortium 6nergy Park, on trouve Optimal

Parking Control (gestionnaire de parkings),

les bureaux Herbiet Grosch Architectes (HGA) et

Atelier d’Architecture du Sart Tilman (AAST), le

bureau d’études Lemaire (BEL) pour la stabilité

et les techniques spéciales, ainsi que la société

Semaco pour l’organisation et la planification

des chantiers. Cédric Nils : « OPC a accepté de

nous faire confiance et de tenter l’aventure face

à quelques ‘poids lourds’ du monde du parking.

Je suis convaincu que ce choix s’est avéré payant,

dans la mesure où l’exploitant a su adapter son

fonctionnement aux desideratas du CHU et non

tenté d’imposer l’inverse. » Les architectes avaient

l’habitude de travailler avec ELOY, tant sur des projets

externes qu’internes. De plus, AAST, comme

son nom l’indique, est le ‘régional de l’étape’ et a

une connaissance quasi exhaustive des lieux. On

note également une complémentarité évidente

avec HGA dans l’approche architecturale et la

vision urbanistique. Quant au Bureau d’Etudes

Lemaire, il disposait de références probantes

en matière de parkings ainsi que d’une bonne

connaissance des autres acteurs de l’équipe. Chacun

de ces partenaires ayant pu, dès le départ,

entendre que sa proposition était améliorable, on

a donc eu ici une excellente collaboration. Et chacun

aura pas mal de pain sur la planche, avec le

timing très serré prévu pour le projet. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 17


Nouveau

Wavin Tigris K5/M5

Le raccord qui va

vous époustoufler

Acoustic Leak Alert

Suivez le sifflement pour identifier

les raccords non correctement sertis

Opti Flow

Alésage interne jusqu’à

50% plus large

Multi Jaw

Convient aux profils

de presse les plus

courant

Demandez

un ‘test pack’

gratuit

wavin.be/tigris


GWW NL 197x130 1120 FR.indd 1 23/11/2020 15:43


CAHIER ESPACE PUBLIC

Bruxelles :

moins de béton, plus de verdure

À l’automne 2020, Bruxelles Mobilité a travaillé sur une série de projets pour la déminéralisation de l’espace public. La verdurisation et

la déminéralisation sont des éléments essentiels de la lutte contre le réchauffement climatique et augmentent la qualité de vie en ville.

« Nous réalisons cela afin d’augmenter les bénéfices pour l’écosystème », déclare Dimitri Strobbe, Directeur de la Maintenance chez

Bruxelles Mobilité.

Texte Niels Rouvrois - Bruxelles Mobilité | Photos Bruxelles Mobilité

À l’automne 2020, Bruxelles Mobilité a travaillé sur une série de projets pour la déminéralisation de l’espace public.

En 2020, Bruxelles Mobilité a travaillé en priorité

sur plusieurs petits projets de proximité, afin de

rendre le sol plus perméable et de mieux contrôler

les eaux de ruissellement. Ces derniers mois, cela

a été le cas sur le boulevard Albert II, la chaussée

de Mons, l’avenue Jules Cockx, la rue des Vétérinaires,

l’avenue de Fré et la chaussée d’Alsemberg.

L’année dernière, plus d’un million d’euros

ont été alloués à ces petits projets. Pour 2021,

cette ambition a été accrue et des dizaines de projets

supplémentaires sont à l’étude.

Le bien-être des Bruxellois

« Dans la mesure du possible, Bruxelles Mobilité

choisit de rendre la ville plus verte et déminéralisée,

pour augmenter les bénéfices pour l’écosystème

», précise Dimitri Strobbe. « L’objectif n’est

pas seulement d’augmenter la valeur paysagère,

mais aussi de stimuler la biodiversité et de mieux

gérer les eaux de ruissellement afin de réduire les

inondations. Dans le même temps, avoir davantage

de verdure améliore la qualité de vie en absorbant

la pollution de l’air et sonore et en combattant la

chaleur. Tous ces éléments contribuent à une ville

plus agréable pour ses habitants et ses visiteurs. »

Pour Elke Van den Brandt, ministre bruxelloise de

la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité

routière, la verdurisation contribue non seulement

à avoir de la fraîcheur en été et à l’assainissement

de l’air, mais aussi au bien-être physique et mental

de la population : « Le vert rend heureux. Dans

notre ville, chaque Bruxellois doit pouvoir avoir un

contact direct avec la nature. Pour cela, nous devons

rendre notre ville plus verte et la déminéraliser.

Nous le ferons partout où cela sera possible ».

La verdurisation et la déminéralisation de l’espace

public sont des éléments essentiels de la lutte contre le

réchauffement climatique et augmentent la qualité de vie.

20 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER

« Dans la mesure du possible, Bruxelles Mobilité choisit de

rendre la ville plus verte et déminéralisée, pour augmenter les

bénéfices pour l’écosystème. »

Avenue de la Foresterie à Watermael-Boitsfort, les pierres de la partie centrale du rond-point, sous l’œuvre de Staccioli, ont été remplacées par des graminées

et des plantations basses.

L’objectif n’est pas seulement d’augmenter la valeur

paysagère, mais aussi de stimuler la biodiversité et de

mieux gérer les eaux de ruissellement.

Un impact indéniable

La déminéralisation de l’espace public peut facilement

être réalisée en convertissant en zones

vertes des zones recouvertes de dolomie ou

d’asphalte. Le simple fait d’agrandir les fosses

au pied des arbres a déjà un impact indéniable.

Avec ces projets, Bruxelles Mobilité peut également

améliorer la biodiversité. Quelques projets

sont en cours de réalisation : au rond-point dit

‘des Menhirs’ à Uccle, les pavés de la partie

centrale ont été remplacés par des graminées et

des plantations basses. Il en va de même avec

les pierres situées sous l’œuvre de Staccioli au

rond-point de l’avenue de la Foresterie à Watermael-Boitsfort.

Sur la place Jamblinne de Meux à Schaerbeek, un

arbre remarquable est protégé et mis en valeur, la

circulation piétonne autour de lui sera réorganisée

et la surface perméable sera étendue avec de

nouvelles plantations. Bruxelles Mobilité s’occupe

non seulement des 30 000 arbres qui bordent

les routes, mais aussi des milliers de kilomètres

de pelouses et de massifs qui sont présents dans

l’espace public régional. « En 2020, nous avons

augmenté le nombre de petits projets locaux, visant

à déminéraliser l’espace public, à augmenter

la perméabilité des sols et à améliorer la gestion

des eaux de ruissellement. C’est un outil essentiel

dans la lutte contre le réchauffement climatique »,

conclut Dimitri Strobbe avec enthousiasme. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 21


CAHIER ESPACE PUBLIC

Bruxelles Jardin Botanique

Un bâtiment pour les jardiniers

bruxellois au cœur du Jardin Botanique

L’accès principal aux garages pour les véhicules est situé à l’arrière du bâtiment.

Dans le Jardin Botanique à Saint-Josse-ten-Noode, un nouveau bâtiment de 860 m 2 destiné aux gardiens et jardiniers des parcs publics

bruxellois est en voie d’achèvement. Le pavillon abritera les services et équipements de ces ouvriers de Bruxelles-Environnement. Lancé

par Beliris à l’été 2017, ce beau projet conçu par les architectes d’ÁRTER Architects transcende le caractère purement utilitaire d’un tel

bâtiment par une architecture s’inspirant du relief du site, pour une parfaite intégration dans l’environnement.

Texte Philippe Selke | Photos Beliris

Plus que des bureaux et un espace de stockage, le

complexe proposera un lieu de travail fonctionnel

où les agents de terrain pourront s’approvisionner

en matériel, s’abriter et se reposer. Le projet

comprend des bureaux, des salles de réunion, des

ateliers, des entrepôts mais aussi des vestiaires,

des sanitaires, un réfectoire, une infirmerie et un

parking pour 5 camionnettes. Le pavillon s’intègre

subtilement au paysage du parc et répondra aux

critères du standard passif : un bâtiment étanche

à l’air, isolé et avec une consommation annuelle

inférieure à 15 kWh/m².

Entre ville et parc

Le nouveau bâtiment s’implante le long de la

liaison ferroviaire Nord-Midi, au niveau d’un talus

formé par la sortie du tunnel le long du boulevard

Saint-Lazare. Situé à un endroit stratégique au

cœur de la région bruxelloise, dans le Jardin Botanique,

ce pavillon marque la transition entre un

espace urbain animé et un espace vert plus serein.

Il devient ainsi une sorte de porte d’accès au parc.

Nouvelle base et atelier de travail

Le bâtiment, d’une superficie totale de 860 m 2 ,

se compose de 2 volumes : l’un de 3 niveaux avec

l’entrée et l’autre de 2 niveaux. Le bâtiment sera

affecté au travail des agents de Bruxelles-Environnement

actifs dans les parcs : gardiens et jardiniers.

On y retrouvera des espaces de vie et des

espaces techniques. Un réfectoire, des vestiaires,

des sanitaires, une infirmerie, des salles de réunion

et des stocks s’installent au rez-de-chaussée.

Dans la zone plus technique du premier étage,

on retrouve des garages, des remises et quelques

bureaux. L’accès principal aux garages est situé

à l’arrière du bâtiment pour les véhicules. Il est

accessible via une pente sur le côté du complexe.

Le dernier étage du volume géométrique abritera

aussi des bureaux.

Situé à un endroit stratégique au cœur de la région

bruxelloise, ce pavillon marque la transition entre un

espace urbain animé et un espace vert plus serein.

22 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER

Une toiture verte sera posée dans les prochaines semaines.

« Ce projet transcende le caractère

purement utilitaire d’un tel bâtiment par

une architecture s’inspirant du relief du

site, pour une parfaite intégration dans

l’environnement. »

Une architecture harmonieuse

Le relief du site inspire l’architecture du bâtiment,

qui s’intègre ainsi de manière harmonieuse dans

son environnement. Le volume principal épouse la

forme d’un talus avec une structure courbe, soutenue

par une tôle en acier et une structure en bois

lamellé et coiffée d’une toiture verte, qui profitera

à l’inertie du bâtiment. Des coupoles faisant

office de fenêtres mènent la lumière naturelle au

cœur du bâtiment. L’éclairage artificiel sera assuré

par un système LED s'adaptant à la quantité de

lumière naturelle disponible en journée. La façade

arrière et la façade latérale côté rampe sont recouvertes

d’un bardage bois. La toiture végétalisée

est exploitée de façon intensive malgré des conditions

difficiles : forte inclinaison, orientation nordest,

sol mince... On y retrouvera les variétés suivantes

: herbacées, couvre-sols, fleurs de champs

et buissons. Le second volume, plus géométrique,

revêt un bardage en zinc pré-patiné, en référence

aux toitures de l’église Royale Sainte-Marie ou de

l’Orangerie du Botanique toutes proches. Il est

percé de baies vitrées standards.

Le pavillon sera chauffé par une chaudière à gaz

à condensation et la ventilation est de type D. Les

finitions sont actuellement en cours et la toiture

verte sera posée dans les prochaines semaines. ❚

Le volume principal épouse la forme d’un talus avec une structure courbe, soutenue par une tôle en acier et

une structure en bois lamellé.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

Beliris

Architecte

ÁRTER Architects

Bureau d’études

Ellyps

Entreprise générale

Gillion Construct

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 23


CAHIER ESPACE PUBLIC

Des pavés en béton ludiques font revivre

une place de Saint-Josse-ten-Noode

Dans la commune de Saint-Josse-ten-Noode, l’intersection des rues de Spa, de la Pacification et des Guildes a fait peau neuve en début

d’année. Des pavés en béton de différentes couleurs font désormais revivre la place. Le producteur de béton préfabriqué Bleijko était

responsable de la production et de la livraison des pavés. « C’est une combinaison audacieuse, mais nous sommes très satisfaits du

résultat », déclare Glenn Roelands, Account manager chez Bleijko, membre de FEBESTRAL, association satellite de FEBE, qui représente les

fabricants de produits préfabriqués en béton pour le marché des pavements.

Texte Niels Rouvrois |

Photos FEBE

La Fédération de l’Industrie du Béton (FEBE), association

professionnelle des fabricants de produits

préfabriqués en béton, défend les intérêts du secteur.

L’industrie belge du béton produit une large

gamme d’éléments préfabriqués pour la construction,

allant des produits simples et non armés tels

que les blocs de maçonnerie et les pavés de rue aux

grands éléments de structure tels que les poutres

de pont. Au sein de FEBE, FEBESTRAL fonctionne

comme une fédération réunissant les fabricants de

produits préfabriqués en béton pour le marché du

pavement, tels que les pavés de rue en béton, les

dalles en béton, les éléments linéaires et les accessoires.

FEBESTRAL est chargé de soutenir la commercialisation

des produits de ses membres, tant

sur le plan technique que promotionnel.

Les avantages du béton préfabriqué

Bleijko est un fabricant renommé de produits en béton

préfabriqué. Glenn Roelands : « Nous sommes

actifs sur les marchés belge et néerlandais, mais

aussi dans le nord de la France et au Royaume-Uni.

Nous produisons pour les espaces publics et pour

les particuliers, et ce, tant pour les constructions en

surface que souterraines. Du pavage à l’égouttage

et de l’aménagement de digues aux solutions sur

mesure, les avantages du béton préfabriqué sont

indéniables. Il est flexible et peut être produit en

différentes tailles, largeurs, épaisseurs et formes.

C’est donc un produit extrêmement polyvalent pour

les concepteurs. Il est de plus fabriqué en usine

dans des conditions excellentes et contrôlées, puis

amené au chantier. Les pavés et dalles en béton

sont également relativement faciles à enlever et à

remplacer pendant les travaux d’entretien. »

A’gora ®

Parmi les produits en béton préfabriqué, les pavés

et les dalles de toutes les nuances de gris sont particulièrement

appréciés. Mais ils peuvent être produits

dans à peu près toutes les couleurs, formes

et tailles imaginables. Cela donne au paysage urbain

une valeur esthétique supplémentaire. C’est

ce qui s’est passé à Saint-Josse-ten-Noode, sur la

place formée par l’intersection des rue de Spa, de

la Pacification et des Guildes. On a utilisé l’A’gora®

14x14x8 dans une combinaison ludique des

« L’interaction entre le grenaillage et l’aspect

lisse est étonnamment belle. »

24 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER

A Saint-Josse-ten-Noode, on a utilisé l’A’gora® 14x14x8 dans une combinaison ludique des couleurs Neige d’Ardenne, Redstone, Arduin, Nougat et Granulo.

« La combinaison paraissait audacieuse,

mais le résultat est impressionnant. »

De petites buttes étaient intégrées dans la conception.

couleurs Neige d’Ardenne, Redstone, Arduin, Nougat

et Granulo. A’gora® est le concept total proposé

par Bleijko pour tous les projets de pavage.

Pavés, dalles, pavés et dalles drainants, éléments

linéaires et mobilier urbain sont disponibles dans

les mêmes couleurs avec un revêtement grenaillé

ou poli. Le concept A’gora® offre véritablement

une gamme infinie de possibilités esthétiques.

Une combinaison audacieuse

mais réussie

Glenn Roelands : « En collaboration avec le bureau

d’architecture DEV-space, nous avons examiné la

conception et déterminé les matériaux et les formats.

De petites buttes avaient été intégrées dans

la conception, rendant impossible l’utilisation de

pavés allongés. Mais en même temps, le format ne

pouvait pas être trop petit car la courbe des buttes

devait être visible. Finalement, le choix s’est porté

sur notre gamme de haute qualité A’gora® avec

une combinaison des versions grenaillée et polie

en cinq teintes. Cela paraissait audacieux, mais

le résultat est impressionnant. C’est une zone relativement

petite et elle attire inévitablement le

regard dans le centre de Saint-Josse. On a créé une

véritable place, qui devait se démarquer en tant

que telle. L’interaction entre le grenaillage et l’aspect

lisse est étonnamment belle. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 25


FEBE

Elements Awards

2021

Inscrivez dès maintenant vos projets

en béton préfabriqué !

Votre projet mérite-t-il un trophée ?

Vous avez participé à la réalisation de projets pour lesquels des éléments préfabriqués

en béton ont été utilisés ? Inscrivez vos projets sur le site

www.febeawards.be avant le 30 juin 2021.

Notez déjà le 25 novembre 2021 dans votre agenda pour

la cérémonie des FEBE Elements Awards.

Une organisation de la Fédération de l’Industrie du béton – FEBE

Conditions et règlement sur www.febeawards.be


®






GREEN ROAD sa - www.greenroad.be


CAHIER ESPACE PUBLIC

Confort, écologie et budget,

voilà l’essentiel !

On tient de plus en plus compte de facteurs écologiques lors de la (re)construction de routes, parfois au détriment du confort des usagers

et/ou du budget. Green Road nv - spécialiste de la rénovation et de l’entretien des routes semi-rigides, des chemins de terre et des

sentiers - possède une longue expérience et l’expertise nécessaire pour résoudre ce problème. « Il n’est pas évident de combiner confort,

écologie et bon rapport qualité-prix mais, avec les techniques brevetées Green Road, nous visons à atteindre cet équilibre parfait dans

chaque projet », souligne l’administrateur-délégué, Cedric Donck.

Texte Niels Rouvrois |

Photos Green Road

« Nous appliquons des techniques

brevetées dans lesquelles budget,

confort et écologie vont de pair. »

Au Parc Astrid, à Anderlecht, on a utilisé le

revêtement semi-rigide greenROAD®.

28 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER

Les services fournis par Green Road se subdivisent

en trois catégories : Procédé Classique®, green-

ROAD® et Zoomranden®.

Procédé Classique ® Green Road

Le Procédé Classique® Green Road consiste essentiellement

en trois étapes : broyer, niveler et

compacter. Il est utilisé pour la construction, la

rénovation ou la remise en état de voies lentes, de

chemins à usage récréatif, de sentiers forestiers et

de campagne. Dans ce procédé, confort et écologie

sont en parfaite symbiose. Ivar Nijs est la personne

de référence pour ce système depuis près

de 20 ans : « Le matériau pierreux existant est réutilisé

au maximum (et éventuellement complété)

puis traité pour obtenir la structure du nouveau

revêtement. Ce réemploi se traduit par un moindre

coût de transport et de matériaux. La refonte améliore

quant à elle le confort de l’usager, tout en

préservant la sensation authentique d’un sentier

de forêt ou de randonnée. C’est la force de notre

Procédé Classique®. »

Revêtement semi-rigide

greenROAD ®

greenROAD® est un revêtement semi-rigide drainant

composé de granulats en pierre dure naturelle,

liés avec un produit végétal unique. Veerle

Ryde, Product Manager pour greenROAD® : «

La fonction drainante garantit un confort pour

l’usager, limite fortement l’entretien et, en même

temps, garantit l’écoulement naturel des eaux

souterraines. Le fait que le liant greenROAD®

absorbe bien l’eau et la retienne temporairement

– un effet similaire à celui d’une peau de

chamois – garantit que l’eau ne se déplace pas

librement à travers le revêtement semi-rigide, ce

qui empêche les eaux stagnantes et facilite donc

l’entretien. De plus, de cette manière, la perméabilité

est garantie pendant toute la durée de vie

du matériau. Le résultat ? Une couche supérieure

stable. Puisque greenROAD® ne se fige jamais et

que l’hydratation réactive les liants, le matériau

de cette couche supérieure possède une capacité

d’autoréparation et est facilement réutilisé localement.

Ici aussi, la vision à long terme s’applique et

budget, confort et écologie vont de pair. »

Dans le Procédé Classique® Green Road, confort et écologie sont en parfaite symbiose.

Zoomranden ®

Les bords de chemin envahis par la végétation

réduisent la largeur utilisable et engendrent la

stagnation de l’eau sur le revêtement. C’est un

phénomène gênant, en particulier sur les pistes

cyclables. Très inconfortable pour l’usager, il

peut conduire à des situations dangereuses en

période hivernale. De plus, la durée de vie du

revêtement en sera inévitablement raccourcie et

entraînera finalement des coûts d’entretien importants.

Zoomranden® propose une solution prête

à l’emploi, rapide et économique : « En utilisant

Zoomranden®, nous prolongeons la durée de vie

du revêtement. La végétation et la terre sont éliminées,

de sorte que l’eau de pluie peut à nouveau

s’écouler normalement. Cela augmente significativement

le confort de l’usager et est écologique.

En un seul mouvement, le matériau coupé est ramassé,

pulvérisé et restitué à la nature. Aucun matériau

ne doit donc être évacué. Une solution pérenne

et économique », conclut Cedric Donck. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 29


CAHIER ESPACE PUBLIC

Un sentier remarquable et du joli mobilier

urbain pour le Kapermolenpark

A Hasselt, le Kapermolenpark a connu une splendide et profonde métamorphose. Sous la direction de l’entreprise générale Martens

Wegenbouw et sur une conception de BuroLandschap, le parc a été totalement repensé. Ebema a également joué un rôle important dans ce

projet. Le principal producteur de matériaux de pavage en béton de haute qualité a créé un sentier remarquable pour l’étang réaménagé

et a installé deux bancs boomerang très particuliers.

Texte Niels Rouvrois |

Photos Martens Wegenbouw & Ville de Hasselt

Avec ses 30 ha, le Kapermolenpark est l’espace vert le plus vaste du centre-ville

de Hasselt. Son rôle et son apparence ont radicalement changé ces dernières

années. La grande diversité des fonctions présentes manquait de cohésion.

La conception de BuroLandschap a désormais permis un réaménagement

complet du parc. Un élément important réside dans l’intégration intelligente

du Demer. L’étang existant a été déplacé vers l’est et la zone de la rive nord a

été excavée pour créer un lien naturel avec le Demer. Un remarquable sentier

traverse cette nouvelle zone ‘aquatique’. « Comme dans de nombreux autres

projets dans l’espace public, nous avons dû choisir entre le béton préfabriqué

ou le béton coulé sur place », explique Jo Timmers, Account et Project Manager

chez Ebema. « Nous sommes spécialisés en béton préfabriqué sur mesure

et nous avons intégré ici deux éléments particuliers : le chemin à travers

l’étang et deux éléments d’assise en béton. »

Dimensions ludiques

Le sentier de promenade se compose en partie de dalles de sol et en partie

de bacs préfabriqués creux. Jo Timmers : « Il s’agit d’un chemin rectiligne se

trouvant 80 cm au-dessus du niveau normal du Demer. Au début du chemin,

on trouve des deux côtés des dalles de sol en béton lisse industriel, de 250 cm

sur 250 cm. Ces dalles sont dotées d’un système d’auto-balayage pour un

effet antidérapant. Là où le Demer rejoint l’étang, les dalles sont remplacées

par des bacs creux de même largeur (250 cm), mais de longueur différente

(de 3 à 5 m). Cela garantit une alternance ludique de formats. »

« Le sentier à travers l’étang

montre que le béton lisse

industriel est parfait pour

l’espace public. »

En plus d’une conception et d’une production élégantes, le positionnement du

sentier a également joué un rôle déterminant.

Le sentier de promenade se compose en

partie de dalles de sol et en partie de

bacs préfabriqués creux.

30 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER

Trente bacs avec des trous sur le dessous ont été placés. Ils empêchent les

bacs de bouger s’ils sont submergés lors de la montée du Demer. La conception

de BuroLandschap prévoyait un espace de 6 cm entre les bacs, ce qui

permet à l’eau de s’écouler du Demer vers l’étang de manière contrôlée. «

Ebema a prévu un évidement minimal sur les faces frontales et des poutrelles

ont été insérées entre les bacs. Ces poutrelles peuvent être enlevées pour permettre

à l’eau de passer ou replacées pour créer un barrage », explique Pieter

Daenen de BuroLandschap.

Un projet stimulant

En plus d’une conception et d’une production élégantes, le positionnement

du sentier a également joué un rôle déterminant. « C’était un projet ambitieux,

mais cela nous allait parfaitement », reconnaît Etienne Noben, de

Martens Wegenbouw. « L’installation des bacs était assez simple. Un tablier en

béton a été coulé dans le sol et les éléments y ont été placés. Une grue télescopique

a dû être utilisée en raison du poids des éléments. Un dimensionnement

correct était crucial pour l’installation et Ebema a réalisé à cet égard un

excellent travail. Nous savons par expérience que la qualité est garantie chez

Ebema et cela nous a permis de gagner du temps dans ce projet. »

Avec deux éléments d’assise en béton installés sur le point de vue central

du parc, Ebema a fait honneur à son statut de fabricant de mobilier urbain.

Le point de vue se situe à environ 5 m au-dessus du niveau du sol et offre

de superbes vues. Jo Timmers : « Ces deux éléments forment un boomerang.

Chaque banc se compose de trois parties en béton architectonique poli et a

une portée totale de 8 m, ce qui représente 8,5 t par banc. »

Un projet de référence

Aujourd’hui, Ebema s’investit fortement dans les ouvrages préfabriqués sur

mesure et dans le béton architectonique poli. « Nous avons récemment investi

dans une machine de polissage et de fraisage de pointe. Le Kapermolenpark

est pour nous un très beau projet de référence. Le sentier à travers l’étang

montre que le béton lisse industriel est parfait pour l’espace public et qu’il ne

doit pas toujours être architectonique », conclut Jo Timmers. ❚

Avec deux éléments d’assise en béton installés sur le point de vue central du parc,

Ebema a fait honneur à son statut de fabricant de mobilier urbain.

A Hasselt, le Kapermolenpark a connu une splendide et profonde métamorphose.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 31


Ce Ce laboratoire

bouillonne

d'innovations en en

béton ……

Un Un Un laboratoire créatif créatif inspirateur

Une Une teinte Une teinte teinte de béton de de béton béton inexistante a été a été créée a été créée créée en en en cocréation avec avec avec

la la municipalité la de Putte de de Putte et Putte leur et et leur bureau leur bureau d’études. Pour Pour l’hôpital Pour l’hôpital de de de

Malines, Malines, nous nous avons nous avons avons créé créé des créé des meubles des meubles en béton en en béton béton préfabriqué. Des Des Des

nouvelles dalles dalles dalles de béton de de béton béton perméables ont ont été ont été créées été créées créées pour pour le pour Thor le Thor le Thor

Parc Parc à Parc Genk. à Genk. à Genk. Toutes Toutes Toutes ces ces idées ces idées ont idées ont pris ont pris forme pris forme forme dans dans le dans le CreativeLab

le d’Ebema d’Ebema à à Zutendaal à au au au Limbourg. Ici libre Ici Ici libre cours libre cours est cours est laissé est laissé laissé à à à

l’inspiration dans dans un dans vaste un un vaste vaste spectre spectre de coloris, de de coloris, formats, formats, textures,

formes formes et et finitions. et Ici, Ici, nous Ici, nous nous transformons vos vos vos concepts les les plus les plus fous plus fous fous

en en en solutions concrètes.

Des Des Des éléments uniques uniques

Pour Pour le Pour parc le parc le parc Karpermolen à Hasselt, à Hasselt, à nous nous avons nous avons avons réalisé réalisé le banc le banc le banc

‘Boomerang’ dans dans la dans teinte la teinte la teinte Grey Grey Velvet. Grey Velvet. Ce banc Ce Ce banc a banc été a été fabriqué a été fabriqué en en en

plusieurs parties parties et poli et et poli ensuite poli ensuite pour pour faire pour faire faire disparaître les les joints. les joints. joints. Cet Cet Cet

élément élément élégant élégant s’intègre s’intègre parfaitement dans dans ce dans bel ce bel espace bel espace vert vert au vert au au

cœur cœur de cœur la de ville. de la ville. la Nous ville. Nous avons Nous avons avons rassemblé plusieurs de ces de de ces ces éléments

uniques uniques dans dans notre dans notre Objects notre Objects Park Park où Park vous où où vous pourrez vous pourrez venir venir les venir les les

découvrir.

Vous Vous avez Vous avez une avez une idée une idée ou idée souhaitez simplement venir venir voir venir voir ? voir ? ?

N’hésitez pas pas à nous pas à nous à nous contacter pour pour prendre pour prendre rendez-vous dans dans notre dans notre notre

CreativeLab. Démarrez le le processus le de de de cocréation et reculez et et reculez les les les

limites limites pour pour réaliser pour réaliser votre votre ouvrage votre ouvrage sur mesure mesure en béton. en en béton. béton. Découvrez

les les les possibilités que que nous que nous vous nous vous offrons. vous offrons. Ouvrez Ouvrez votre votre esprit votre esprit esprit et et et

laissez-nous vous vous inspirer. vous inspirer. Car Car des Car des espaces des espaces extérieurs fonctionnels,

CreativeLab

beaux beaux beaux et d'Ebema: sûrs et et sûrs le ont sûrs point ont le ont droit point le de droit le d’être droit de d’être d’être franchement visionnaires.

départ départ des des

ouvrages en béton en béton

sur mesure. mesure.

CreativeLab

d'Ebema: le point le le point point de de de

départ départ des des des

ouvrages en en béton en béton

sur mesure.

Pour Pour plus Pour plus d'info plus d'info d'info

www.ebema.com | | sales@ebema.be

|


FLEXIA

Explorez votre créativité !

Différents modèles, de nombreuses configurations, un seul

ADN. FLEXIA est la plate-forme ultime pour créer votre

solution d’éclairage qui épouse l’esprit de votre ville.

www.schreder.com


CAHIER ESPACE PUBLIC

Encourager la mobilité douce

avec un éclairage dynamique

Conscients des aspirations sociétales et citoyennes, les responsables politiques de Thy-le-Château avaient pour souhait de sécuriser le

RAVeL (Réseau Autonome des Voies Lentes, un réseau d’itinéraires destinés à la mobilité douce et réduite) par un éclairage approprié

pour les usagers et, ainsi, encourager l’usage des modes de transport doux. Une section du RAVeL relie la gare de Berzée au centre du

village ; ce chemin est dès lors fortement fréquenté par les écoliers et les navetteurs. Il était essentiel pour les autorités de rendre cette

infrastructure accessible de jour comme de nuit, tout en réduisant l’impact environnemental.

Texte Schréder BE & Michel Charlier | Photos Schréder BE

« Aujourd’hui, les innovations technologiques

nous apportent la possibilité de recréer le

concept d'éclairage public car les propriétés

physiques des LED sont différentes des sources

traditionnelles », explique Samir Wariach, Ingénieur

Dirigeant du SPW Mobilité et Infrastructures

(Direction des Systèmes de transports intelligents).

« Elles sont porteuses de solutions

et d'initiatives face aux enjeux économiques,

sociétales, et environnementales. »

L’éclairage adapté au déplacement

de l’usager

Pour l’éclairage de ce RAVeL, les responsables

du SPW Mobilité et Infrastructures souhaitaient

fournir de la lumière à la demande. En d'autres

termes, un éclairage qui s'adapte au déplacement

de l'usager, en modifiant automatiquement l'apport

de lumière autour de ce dernier et qui le suit

tout au long de son parcours. Ils souhaitaient

également maintenir un niveau minimum lorsque

celui-ci n’était pas utilisé. Cette gestion fine de

l'éclairage leur permet de diminuer la pollution

lumineuse nocturne et de réaliser des économies

d’énergie supplémentaires.

CITEA NG, pour allier technologie de

pointe et design

Pour atteindre ces objectifs, le SPW a opté

pour les luminaires CITEA NG avec le système

de télégestion Owlet IoT et des détecteurs de

présence. Ce luminaire homologué 005 répond

aux réglementations en vigueur ainsi qu’à des

exigences constructives et de maintenance, sur

base de tests normalisés par des laboratoires accrédités.

CITEA NG allie les atouts d’un luminaire

fonctionnel, intégrant les dernières technologies

avec un design travaillé et innovant. Il apporte

un confort visuel tout en s’intégrant harmonieusement

au paysage.

Télégestion et détecteurs de

présence pour ajuster la lumière

aux besoins

Lorsqu’un usager est détecté par un radar situé

au début de RAVeL, l’information est envoyée au

système de gestion intelligent qui monte automatiquement

le niveau d’éclairage des 4 premiers luminaires

à 100%. L’utilisateur sera ensuite détecté

par un détecteur de mouvement PIR, qui à son

tour enverra l’information au système pour que

le niveau d’éclairage des 4 luminaires suivants

atteigne 100%. Ce système permet de suivre

l’utilisateur tout au long du parcours et lui procurer

de cette façon le niveau d’éclairage adéquat.

Lorsqu’aucun mouvement n’est détecté durant 4

minutes, les luminaires sont dimmés de 70%.

Le SPW est particulièrement satisfait d’avoir répondu

aux préoccupations légitimes des autorités

locales et des usagers du RAVeL. Selon Samir Wariach,

« cette solution d’éclairage assure confort

visuel et sécurité des usagers, tout en répondant

aux différents besoins associés à l’enjeu sociétal,

notamment les préoccupations environnementales.

L’intelligence du système d’éclairage, qui

permet d’ajuster la lumière aux besoins, assure

une optimisation de la consommation électrique

et une forte réduction de la pollution lumineuse. »

« Cette solution d’éclairage assure

confort visuel et sécurité des usagers,

tout en répondant aux différents besoins

associés à l’enjeu sociétal, notamment

les préoccupations environnementales. »

Lorsqu’un usager est détecté, l’information est envoyée au système de gestion intelligent

qui monte automatiquement le niveau d’éclairage des 4 premiers luminaires à 100%.

34 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER

Les luminaires CITEA NG se fondent merveilleusement bien dans le paysage.

L’éclairage s'adapte au déplacement de l'usager, en modifiant automatiquement

l'apport de lumière autour de ce dernier, et le suit tout au long de son parcours.

Autres applications possibles

Mais Schréder ne s’arrête pas là, comme l’explique

Renaud Lacrosse, Area Sales Manager Schréder

BE : « Certains nouveaux lotissements, comme

celui des Terrasses du Luxembourg à Arlon, sont

équipés du même système de gestion de l’éclairage,

en ne gardant que 25% de lumière lorsque

personne n’est détecté. Cela entraîne de grandes

économies d’électricité, moins de pollution lumineuse,

et surtout moins de lumière intrusive

dans les habitations. Cette gestion dynamique de

l’éclairage est également utilisée dans d’autres

domaines, comme l’éclairage des parkings, tels

que celui du Château de Jehay. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 35


CAHIER ESPACE PUBLIC

Des chemins semi-rigides également

adaptés à un trafic plus lourd

Utiliser des revêtements semi-rigides uniquement pour construire des sentiers et des pistes cyclables, c’est du passé. Avancée

importante de ces dernières années, des revêtements semi-rigides pouvant supporter une charge plus lourde sont arrivés sur le

marché. Ceci, bien entendu, sans perdre les avantages essentiels des revêtements semi-rigides : le non-emprisonnement du sol et

la perméabilité à l’eau.

Texte et photos Koers

« La demande de revêtements semi-rigides supportant

de plus lourdes charges est venue de l’un

de nos clients », explique Klaas Koers, directeur

de Koers bvba, une entreprise spécialisée dans

la séparation et la transformation des déchets

en matériaux durables pour la construction de

routes et le génie rural. Il y a environ cinq ans, les

fonctionnaires de Großenkneten, en Allemagne,

ont signalé que les chemins de campagne de

leur commune avaient été complètement détruits

à cause d’un trafic agricole intense. Ils voulaient

savoir si Koers disposait d’un revêtement

semi-rigide combinant les avantages d’une

bonne perméabilité et d’un entretien bon marché,

tout en gardant une capacité portante élevée.

Un nouveau revêtement semi-rigide a alors

été développé en laboratoire par Koers, sur base

d’une ligne de produits existante, DurEko-mix

BIO. Il s’agit d’une combinaison de plusieurs

sortes de pierres dures et de biopolymères qui

offre d’excellentes propriétés durables ainsi

qu’une capacité de charge beaucoup plus élevée.

Le produit convient à des charges par essieu

de 10 à 15 tonnes. De nombreux kilomètres de

routes agricoles ont été construits et ils donnent

depuis entière satisfaction.

Un rayonnement naturel

Puisque DurEko-mix BIO est surtout utilisé en environnement

rural, il est important que la couche

supérieure ait un aspect naturel. On a également

veillé à ce que le mélange soit composé de telle

manière que le chemin ne se désagrège pas. La

36 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER

« Nous conseillons toujours à nos clients

de retraiter de tels chemins avec le

polymère après un certain temps. »

Dans la commune de Schagen (Pays-Bas), on a mis en œuvre du DurEko-mix BIO.

reconstituer rapidement et facilement. Un effet

secondaire positif, auquel personne n’avait pensé,

est que cette nouvelle couche supérieure sur les

bas-côtés semble ralentir la vitesse des usagers…

Du sable hydraulique

Les chemins de sable et de terre sont également

importants d’un point de vue culturel et historique.

A la campagne, la plupart des chemins

de terre ont été asphaltés et ont ainsi perdu leur

caractère naturel dans le paysage. Aujourd’hui, la

politique des communes et des organisations actives

dans le patrimoine est de préserver dans la

mesure du possible les chemins de terre existants.

Une réalisation en sable hydraulique dans la

commune de Breda Photo : Nicole Schoutens).

particularité de cette nouvelle génération de revêtements

semi-rigides est que les polymères

utilisés, lorsqu’ils entrent en contact avec l’eau,

restaurent le liant dans le matériau. Cela donne à

ce dernier une capacité d’autoréparation, ce qui le

rend relativement peu coûteux à entretenir. Klaas

Koers : « Nous conseillons toujours à nos clients

de retraiter de tels chemins avec le polymère après

un certain temps. Le chemin peut ainsi être à nouveau

résistant pendant plusieurs années, nous le

savons par expérience. »

Puisque DurEko-mix BIO est surtout utilisé en

environnement rural, il est important que la

couche supérieure ait un aspect naturel.

De nouvelles applications

Koers a récemment réalisé un projet très spécial

aux Pays-Bas. Il s’agissait d’une étroite route asphaltée,

empruntée par un important charroi agricole

et par de nombreux camions. Résultat : on

roulait très souvent sur les bas-côtés de la route,

qu’il fallait régulièrement réparer. La commune

avait essayé de renforcer ces zones de manière

traditionnelle, mais cela s’était avéré peu utile en

raison du sol meuble et des lourdes charges. Après

avoir discuté avec la commune, Koers a trouvé une

solution en installant des revêtements semi-rigides

sur les bas-côtés. Ceux-ci donnent satisfaction

car ils restent stables et on ne note quasiment

plus aucun dégât. Et si le matériau commence

à s’affaisser après un certain temps, on peut le

Klaas Koers : « Notre entreprise est devenue très

active dans ce domaine ces dernières années

grâce à un sable hydraulique spécial que nous

avons développé pour les chemins de terre et de

sable. Avec le sable hydraulique, vous préservez le

caractère du chemin, tout en minimisant ses désavantages.

» Le chemin ne se transforme plus en

une mare de boue, il n’y a pas de sable meuble et

il bouge à peine lorsque vous passez dessus. L’ancien

chemin est fraisé à environ 25 cm de profondeur,

puis le sable existant est mélangé avec du

sable hydraulique. La route est ensuite reprofilée

et le sable est compacté. « Le sable hydraulique

est un bel exemple de la façon dont nous voulons

travailler en tant que développeur et producteur.

Nous voulons fabriquer des produits pertinents,

nous transformons autant que possible des matériaux

recyclés et nous nous assurons qu’ils répondent

à des exigences de durabilité élevées

en matière de production et de mise en œuvre »,

conclut Klaas Koers. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 37


Pour les chemins et les sentiers

Alternatives

durables

• confortable pour les cyclistes, les

marcheurs et les personnes handicapées

• belle apparence naturelle

• infrastructure bon marché

• très peu de ramollissement

avec des pluies prolongées

• stabilité, même sur les pentes

• approprié pour la réutilisation

Koers bvba • Quellinstraat 49 • 2018 Antwerpen • 03-205 92 96 • www.koersmix.be

Gamme élargie de murs en béton préfabriqué

Sur mesure/finition décorative possible (motif ou structure)

Murs de soutènement

L, T, U, angles fixes

Moduloblocs

80 x 80 x160 cm

Mur Matricé et coloré

CBS BETON nv

Hooiemeersstraat 8 • 8710 Wielsbeke • T +32 (0)56 61 75 37 • info@cbs-beton.com • www.cbs-beton.com


Le granit est peut-être la pierre naturelle la

plus connue au monde. L’apparence du North

Shore Granite ressemble à s’y méprendre à de

la pierre naturelle patinée.

ESPACE PUBLIC CAHIER

La solution idéale

pour les grands murs de soutènement

L’entreprise CBS Béton est heureuse de présenter son système basé sur une nouvelle

gamme de blocs de béton préfabriqués, ReCon Walls.

Texte et photos CBS Beton

« Avec le système éprouvé de blocs préfabriqués

ReCon Walls et notre équipe CBS ReCon Walls,

nous nous efforçons de proposer des solutions

exceptionnelles à la fois fonctionnelles, pratiques,

LeSueur County Limestone tire son nom du calcaire

naturel extrait des rives de la rivière Minnesota, mais que

l’on trouve également dans toute l’Europe.

flexibles et esthétiques et créent une valeur à long

terme pour les projets de murs de soutènement de

nos clients », explique Geert Rombaut, directeur

des ventes chez CBS Béton.

Intégration

La gamme ReCon Walls est utilisée lorsqu’un

mur de soutènement doit être parfaitement intégré

dans l’environnement naturel existant. Le

grand avantage de ce système est sa flexibilité

pour les différentes hauteurs ou les paysages

en pente, les courbes et les applications dans le

domaine hydraulique. Geert Rombaut : « Nous

avons compris que de bons produits pour les

murs de soutènement autoportants ne suffisent

pas. Nous combinons notre système complet de

mur de soutènement avec de la connaissance,

des outils et des tests qui nous permettent de

proposer une solution pour l’ensemble du mur

et pas seulement un bon bloc. ReCon Walls s’appuie

sur ses connaissances et son expérience

pour offrir à ses clients une solution de haute

qualité dans le domaine des murs de soutènement,

qui est à la fois esthétiquement et techniquement

parfaitement conçue, que ce soit sous

forme de mur de soutènement gravitaire pure ou

renforcé ou par géogrille. »

Structures

« Nous avons différents types de structures et de

tailles. Le bloc entier a une surface de 0,5 m et

peut avoir une profondeur de 60 cm à 213 cm.

Le poids varie donc entre 635 kg et 1860 kg. Il

est même possible de produire des profondeurs

personnalisées jusqu’à 304 cm. ReCon Walls propose

également de nombreuses formes et tailles

supplémentaires, notamment des demi-blocs, des

blocs d’angle, des blocs supérieurs et des blocs de

couverture, ainsi que différentes textures sur la

face visible qui donnent au mur soutènement un

aspect de mur naturel. »

Pour obtenir plus d'informations sur cette nouvelle

gamme : Geert Rombaut (g.rombaut@cbs-beton.com

- 0496 53 07 65). Une visite du site web

www.reconwalls.eu permet d’avoir une idée de ce

que contient cette nouvelle gamme. ❚

Avec sa finition en béton gris naturel, Rustic donne aux

murs de soutènement un fantastique aspect. Combiné

en différentes variantes, il permet de proposer un patron

naturel et aléatoire.

Old World est un bloc de mur de soutènement lisse aux bords biseautés. Cette structure peut être utilisée pour

donner une impression industrielle vintage ou dans un cadre contemporain dans lequel on souhaite des lignes

droites et épurées.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 39


Location de modules et barrières

Jan de Malschelaan 8, B-9140 Temse - Tel. +32-3-771.38.81 - info@LBV.be - www.LBV.be

TRAPPILLONS ZELFNIVELLEREND

AVEC REGARD

À HAUTEUR DEKSEL VARIABLE

Deksels Pour des routes goed, de grande

Als classe, je het utilisez met Atlass onze ! ATLASS doet!

www.fondatel.com

Zoning Industriel C • Rue G. Stephenson • B-7180 Seneffe

Tel 00 32 (0)64 23 63 23 • Fax 00 32 (0)64 23 63 29


ESPACE PUBLIC CAHIER

Des solutions innovantes pour

des voiries archaïques

Les matériaux produits par Fondatel-Lecomte (Groupe Bremhove) dans l’industrie des fontes de voirie répondent

à la norme EN-124, sont certifiés Copro et se retrouvent sur de nombreuses routes belges. Le leader du marché

de la fonte de voirie propose aussi des solutions pour les situations difficiles et archaïques.

La clé ergonomique,

seul moyen correct et

ergonomique d’ouvrir

et de fermer les

trappillons.

Texte Niels Rouvrois

| Photos Fondatel-Lecomte

Une de ces solutions est le joint Silentas. Habituellement, les avaloirs et les

trappillons en fonte sont équipés de joints en caoutchouc, la plupart en forme

de queue-d’aronde. Il fallait absolument trouver une solution pour contrer la

pollution sonore des avaloirs traditionnels. C’est pourquoi Fondatel-Lecomte a

innové avec Silentas, un joint HDPE Shore 80 de 2 mm d’épaisseur.

L’échelle Shore mesure la dureté du matériau utilisé. Pour Silentas, l’indice de

dureté est de 80 (sur un maximum de 100). Silentas fait ainsi partie d’une

catégorie de matériaux pouvant supporter un poids considérable, sans risque

que les éléments en caoutchouc se détachent. Enfin, grâce à sa conception,

le joint ne tombe pas dans l’ouverture libre du tampon.

Aquava

Les grilles à cadre Aquava représentent également une solution idéale pour

remplacer les grilles obsolètes et cliquetantes des avaloirs. Aquava est une

grille d’avaloir à charnière (classe D400) avec un motif antidérapant, et verrouillée

par quatre barreaux élastiques. Avec ses deux niveaux, la grille, certifiée

COPRO, assure une absorption optimale de l’eau de pluie. Le niveau supérieur

possède des fentes longitudinales pour une absorption idéale et le niveau

inférieur dispose de fentes perpendiculaires pour une meilleure résistance.

La sécurité des cyclistes est assurée par les ondulations des barreaux supérieurs.

Clé ergonomique

Une troisième innovation et solution pratique de Fondatel-Lecomte est la clé

ergonomique, le seul moyen correct et ergonomique d’ouvrir et de fermer les

trappillons. La clé est compatible avec les trappillons ARTI et VIA et convient

également pour le verrouillage et le déverrouillage des boulons du trappillons.

Innovation

L’innovation figure clairement en tête des priorités de Fondatel-Lecomte. La

fonderie travaille en permanence à l’amélioration de ses produits, ce qu’elle

prouve avec des innovations telles que le joint Silentas, les grilles Aquava et

la clé ergonomique. ❚

Aquava, une grille d’avaloir à charnière

(classe D400) avec un motif antidérapant, et

verrouillée par quatre barreaux élastiques.

Silentas, un joint HDPE Shore 80

de 2 mm d’épaisseur.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 41


Cabine moyenne tension Dalles drainantes de grand format

Tuyaux en béton Dalles de signalisation

ADV - GWW - 1-2 A4.indd 20 27/05/2020 12:54:14


ESPACE PUBLIC CAHIER

Ecolith est une dalle gazon légère en béton

possédant une classe de résistance BC5.

Produits de drainage en béton préfabriqué

En raison du changement climatique, nous avons de plus en plus de périodes de sécheresse alternant avec de fortes précipitations. Actuellement,

l'eau de pluie collectée est rapidement transportée vers les fossés et finalement vers la mer. En conséquence, la nappe phréatique

n'est pas reconstituée. Afin de restaurer le niveau des eaux souterraines, des infrastructures sont nécessaires pour permettre à l'eau

de pluie de s'infiltrer dans le sol localement.

Texte et photos Lithobeton

Lithobeton, producteur belge de produits d'égouttage

et de drainage de haute qualité, s'efforce

de combiner des produits standard avec des produits

d'infiltration conçus en interne. Lithobeton

travaille en étroite collaboration avec divers partenaires

tels qu'Aquafin. En utilisant des produits

finis en béton dotés d’ouvertures d’infiltration ou

constitués de béton poreux, l'eau de pluie peut

s'infiltrer dans le sol. De cette manière, les eaux

souterraines sont reconstituées.

Dalles gazon en béton

Nos dalles gazon en béton 33x22x10 et 60x40x12

sont dépourvues de plots et donc confortables

sous les pieds. La version 33x22x10 ou Ecolith est

une dalle gazon légère en béton possédant une

classe de résistance BC5 la rendant appropriée

pour un trafic lourd limité.

Les principales applications des dalles gazon en

béton sont les zones de stationnement, les chemins

de promenade, les revêtements en bordure de route

et les renforts de remblais. Les trous de drainage

peuvent être semés d'herbe ou remplis de porphyre.

Pavés drainants en béton

Lithobeton produit également des pavés drainants

en béton poreux et non poreux de différentes couleurs

et formes. Le modèle Forum combine une

perméabilité à l'eau avec une forte adhérence qui

rend ce pavé en béton parfaitement adapté aux

chaussées et aux courbes.

Grâce à l’utilisation de pavés en béton infiltrant,

il n'y a presque pas de flaques d'eau sur la route,

sur les trottoirs et sur les places. Cela augmente

la sécurité routière tandis que piétons et cyclistes

sont moins susceptibles d'avoir les pieds mouillés.

Tous les pavés en béton perméables à l'eau et

les dalles gazon en béton de Lithobeton sont

conformes au PTV 126 (règlement technique).

Produits d’égouttage drainants

Lithobeton dispose de bacs drainants et de caniveaux

dans sa gamme de produits d’égouttage. Le

bac d’égouttage de type 1+ infiltration a été conçu

en interne, répond à la résistance mécanique indiquée

dans le PTV 105 et dispose de 18 ouvertures

d'infiltration dans les parois. Ce bac d’égouttage

est désormais utilisé par Aquafin dans sa nouvelle

composition de voiries. Les caniveaux sont utilisés

pour renforcer les fossés existants ou pour permettre

à l'eau de pluie collectée de s'infiltrer dans

la sous-fondation. Les caniveaux préfabriqués mesurent

1,95 m ou 1 m de long et peuvent être pourvus

d'ouvertures de drainage ou d’infiltration. ❚

Le bac d’égouttage de type 1+ infiltration a été

conçu en interne et dispose de 18 ouvertures

d'infiltration dans les parois.

Les caniveaux préfabriqués mesurent 1,95 m ou

1 m de long et peuvent être pourvus d'ouvertures

de drainage ou d’infiltration.

Les pavés drainants en béton poreux Forum

augmentent la sécurité routière tout en bénéficiant

aux piétons et cyclistes.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 43


Anvers Rénovation Operaplein

Un travail sur mesure élégant pour

le drainage optimal de l’Operaplein

Texte Niels Rouvrois |

Photos ACO

La station de pré-métro Opera a ouvert ses portes à Anvers il y a un an. Dans le cadre du projet global Noorderlijn, BAM Contractors a pris

en charge les travaux de génie civil, d’infrastructures et routiers. Pour le drainage de l’Operaplein rénovée, l’entrepreneur a fait appel à

ACO, spécialiste des systèmes de drainage et des techniques de séparation. « Un dimensionnement correct était crucial et la proposition

d’ACO correspondait à nos attentes », déclare Stefaan Vanelderen, chef de projet chez BAM Contractors.

La rénovation de l’Operaplein fait partie du projet

global Noorderlijn. Ce projet – mené par la société

de transport De Lijn, la ville d’Anvers et la Vlaams

Agentschap Wegen en Verkeer - vise à améliorer la

sécurité routière de tous les usagers et à garantir

la qualité de vie en ville. BAM Contractors, l’AM

Tramcontractors Bouw (BAM Infra Rail, BAM Track

et ENGIE) ont travaillé pendant plus de quatre ans

sur ce grand projet de mobilité et d’urbanisation

et ont fait d’une pierre deux coups : améliorer la

fluidité du trafic et coopérer à une transformation

vers des solutions de mobilité durable.

Hauteur de construction limitée

L’Operaplein est bien plus qu’une nouvelle place

sans voitures. La station de pré-métro Opera existante

a été rénovée et agrandie en sous-sol. En

plus de la station, il y aura un tunnel pour voitures,

un parking souterrain et un abri à vélos qui

formeront un ensemble architectural. Pour le drainage

de l’Operaplein, BAM a été confronté à une

hauteur de construction limitée. Stefaan Vanelderen

: « En raison de la station de métro en sous-sol

et du tunnel allant de l’Italiëlei à la Frankrijklei,

En plus des avaloirs modifiés, ACO a fourni un

système de drainage linéaire Multiline V150

avec grille passerelle en fonte.

44 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Rénovation Operaplein Anvers

« La grille devait s’adapter parfaitement au

modèle de pose de la pierre naturelle. »

Pour le drainage des zones d’embarquement du tram, on a opté pour le Multiline V100.

ACO a fabriqué un cadre en fonte adapté autour de

la grille standard du HSD-2.

En plus des avaloirs modifiés, ACO a fourni un système

de drainage linéaire Multiline V150 (130 m)

avec grille passerelle en fonte. Et pour le drainage

des zones d’embarquement du tram, on a opté

pour le Multiline V100. ACO a fourni un soutien

technique pendant tout le processus. « L’installation

s’est très bien déroulée, en partie grâce au bon

support technique des personnes-ressource d’ACO.

Les avaloirs ont été méticuleusement posés puis les

conduites d’évacuation ont été installées. L’évacuation

a été placée en même temps que le revêtement

en pierre naturelle, pour être certain qu’elle ne déviait

pas, même de quelques centimètres. »

Pour le drainage de l’Operaplein rénovée, BAM Contractors a fait appel à ACO.

une hauteur de 35 cm seulement était disponible

à certains endroits. Des avaloirs traditionnels ne

pouvant pas être mis en place, on a finalement décidé

d’utiliser des avaloirs de pont HSD-2 d’ACO.

La grille devait s’adapter parfaitement au modèle

de pose de la pierre naturelle. Celle-ci ne pouvait

pas être sciée et la taille du cadre de grille devait

être de 40 x 60 cm. C’est pourquoi ACO a fabriqué

un cadre en fonte adapté autour de la grille

standard du HSD-2. »

Un travail sur mesure

Faire du sur mesure n’effraie pas ACO, bien au

contraire : « Nous réfléchissons toujours avec

notre client, qu’il s’agisse d’un bureau d’études,

d’un architecte ou d’un entrepreneur », explique

Dries Aerts, Product Manager chez ACO. « D’après

le plan, un drainage ponctuel était nécessaire,

mais comme l’avaloir devait être fait sur mesure

pour le dallage, il est vite devenu évident que

nos produits standards ne suffiraient pas. Après

consultation interne, nous avons fait une proposition

pour fournir un avaloir standard avec un

cadre sur mesure. Le problème soulevé par BAM

était complexe, mais notre force, c’est de toujours

essayer de trouver une solution. »

Une étroite collaboration

BAM est très satisfait de la collaboration avec

ACO. « Lors de la phase de préparation, nous devions

trouver une solution adaptée répondant aux

exigences du client. Nous l’avons trouvée chez

ACO. Le dimensionnement était crucial car les

avaloirs devaient s’intégrer parfaitement entre les

dalles de pierre naturelle. Une coopération étroite

entre BAM et ACO était donc extrêmement importante

et cela s’est très bien déroulé », déclare

Stefaan Vanelderen. ACO évoque également le

projet avec fierté. « Le drainage s’intègre parfaitement

dans l’ensemble de la place. La disposition

de celle-ci est très spécifique et nécessite une

solution à la fois qualitative et esthétique. Et la

réussite est au rendez-vous car le résultat est impressionnant

», conclut Dries Aerts. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 45


Des caniveaux dont

la forme sublime la fonction

ACO Urban Design

Les caniveaux de drainage ACO Urban Design

conviennent parfaitement au drainage

fonctionnel et esthétique dans les espaces

publics. Les grilles design sur les caniveaux de

drainage donnent un look élégant aux lieux

publics.

Des grilles personnalisées sur mesure avec des

logos, symboles ou des noms de communes sont

possibles et donnent une touche originale.

Il est également possible de choisir un système

de drainage discret et invisible avec des

caniveaux à fentes. Ils peuvent même être

équipés d’un éclairage LED (Sideline LED), ce qui

crée une atmosphère agréable et qui accroît le

sentiment de sécurité.

Plus d’info?

www.aco-urbandesign.be

ACO. creating

the future of drainage


YOUR NEW CONSTRUCTION

CHEMICALS SPECIALIST

REPAIR

WATERPROOFING

ROAD & INFRASTRUCTURE

COVERING & PROTECTION

INDUSTRIAL FLOORING

EUCOCHEM bv

Esperantolaan 13/7

3300 Tienen - België

Tel.+32 16 81 11 52

offi ce@eucochem.com

www.eucochem.com

MELENS &

DEJARDIN

Chaudronnerie industrielle

depuis 3 générations, matérialise vos créations

métalliques hors-normes !

www.melensdejardin.be

Ateliers Melens & Dejardin

rue Désiré Simonis, 55

B-4020 Jupille s/Meuse

Tél. : +32 (0)4 362 62 20

melensdejardin

melensdejardin

ateliersmelensdejardin

Escalier Noshaq - Pierre Hebbelinck - © Matthieu Litt


Kalkense Meersen Passerelle du Butor

Une passerelle conçue et réalisée en

Wallonie installée en Flandre

Le Roerdompbrug – la Passerelle du Butor –, élégante construction en acier Corten, est la seule à permettre la traversée du Kalkenvaart,

un ancien bras de l’Escaut situé dans la réserve naturelle des Kalkense Meersen. Elle s’inscrit dans le Plan Sigma, visant à fournir une

protection contre les inondations de l’Escaut et de ses affluents. Deux entreprises francophones - le bureau d’études et d’architecture

Servais Engineering Architectural et les Ateliers de chaudronnerie Melens-Dejardin - ont joué un rôle essentiel dans ce projet.

Texte Michel Charlier

La réserve naturelle des Kalkense Meersen est traversée

par de nombreux sentiers de promenade,

mais elle était malheureusement coupée en deux

par la rivière Kalkenvaart. Le franchissement du

cours d’eau et l’aménagement des abords étaient

donc plus que nécessaires.

Plan Sigma

Les Kalkense Meersen entrent en compte dans le

Plan Sigma, un programme de gestion des inondations

et de l’écosystème le long de l’Escaut créé

en 1976. Les deux organismes flamands chargés

de mettre en place et d’assurer le suivi de ce programme

sont Vlaamse Waterweg nv (coordination

et gestion des eaux) et l’agence Natuur en Bos

(protection de l’écosystème).

Un concours Design & Build

Pour la passerelle à construire au-dessus du

Kalkenvaart, dans un contexte économique

très serré, Natuur en Bos a opté pour un processus

Design & Build. Afin de poser un choix

objectif, des représentants des communes

voisines et des organismes gestionnaires du

Plan Sigma ont été interrogés. Ils ont jugé les

projets sur base de divers critères : conception,

durabilité, adéquation à l’environnement,

technicité... C’est une offre venue de Wallonie,

remise par le bureau Servais Engineering Architectural

(SEA) en association avec les Ateliers

Melens-Dejardin, qui a remporté le concours.

On trouvait également dans l’équipe de conception

le professeur Arthur De Roover (UGent).

Le Tragelweg, chemin situé le long de la rivière, a été restauré et sera muni d’un mécanisme ne permettant l’accès qu’aux véhicules

agricoles, aux piétons et aux cyclistes (photo : De Vlaamse Waterweg nv + Natuur en Bos Vlaamse overheid).

48 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Passerelle du Butor Kalkense Meersen

Vu l’étroitesse des chemins

bordant la rivière, il n’a pas été

simple d’installer la passerelle,

assemblée en atelier et amenée

sur place en un seul élément

(photo SEA).

« Nous

collaborons

fréquemment

à des projets

audacieux et

avons également

une longue

expertise dans

le domaine

artistique. »

La conception

« La conception de cette passerelle, d’une portée

de 25 m pour une largeur utile de 3 m, est basée

sur un principe où chaque élément possède un rôle

structurel », explique Vincent Servais, fondateur et

gérant de SEA. « L’ouvrage est léger, fonctionnel et

minimaliste. Il ne comporte aucun élément secondaire.

L’arc porteur est stabilisé transversalement

par la tôle, pliée et découpée, qui fait office de

garde-corps. Cette optimisation nous a permis de

fournir un ouvrage à un prix concurrentiel. » Et

de donner à l’ouvrage une esthétique particulière.

« Le design de ce projet unique, conçu sur mesure

pour ce concours, était inspiré de celui d’une autre

passerelle, de moitié moins grande, que nous

avions réalisée à On (Jemelle) il y a une dizaine

d’années », précise Gérard Dejardin, gérant des

Ateliers Melens-Dejardin.

Acier Corten

Le projet se caractérise par l’emploi de l’acier

Corten, auto-patinable, qui ne doit être ni peint

ni entretenu et qui permet à la passerelle de se

fondre parfaitement dans le paysage. Mais il a

aussi des contraintes. Gérard Dejardin : « L’acier

Corten n’est disponible que sous forme de tôles

planes, mais il n’existe pas de profils adaptés ni de

poutrelles ni de tubes. Nous avons donc dû tout

découper hors tôle. Heureusement, les tôles sont

disponibles dans une large gamme d’épaisseurs. »

Expérience et expertise

Les Ateliers Melens-Dejardin et le bureau SEA

ont l’habitude de travailler ensemble. L’atelier de

chaudronnerie, créé en 1932, est notamment certifié

pour la ferronnerie et la construction de structures

porteuses métalliques : « Nous collaborons

fréquemment à des projets audacieux : escaliers

métalliques monumentaux, clochers d’église en

inox, toitures en acier… aux formes inhabituelles

et aux dimensions hors normes. Nous avons également

une longue expertise dans le domaine

artistique, ayant réalisé d’imposantes pièces pour

Bernar Venet ou Arne Quinze, ce qui nous a permis

d’être connus à l’étranger. »

Timing et installation

Le travail en atelier a pris un peu moins d’une demi-année

– préparation, réalisation, assemblage,

contrôle des soudures à pleine pénétration par un

organisme certifié – et a représenté un peu plus de

800 h de travail, selon Gérard Dejardin.

L’acier Corten a permis à la passerelle de se fondre immédiatement et naturellement dans le paysage

(photo Sammy De Rycke).

La structure de 11 tonnes a été installée le 6 octobre

dernier par Melens-Dejardin sous l’œil attentif

du maître d’ouvrage. Les premiers piétons

et cyclistes à l’avoir traversée ont déjà manifesté

leur contentement, notamment sur les réseaux sociaux.

Et la passerelle est rapidement devenue un

lieu incontournable pour les photographes. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 49


Recherche conjointe CRR/CRIC-OCCN sur

le béton drainant pour les fondations et

les revêtements routiers

En raison du problème climatique actuel, la gestion intégrée de l'eau dans les villes fait l'objet d'une grande attention.

Dans cette optique, le développement de revêtements routiers durables, perméables à l'eau fait tout son sens. Et

plus particulièrement des revêtements qui soient capables, soit de retenir l'eau dans la structure de la route et

ainsi ralentir son écoulement, soit de laisser percoler l’eau directement dans le sol. Pour ce faire, deux instituts de

recherche belges, le Centre de Recherche Routière et le Centre de Recherche collective de l'Industrie Cimentière, ont

uni leurs forces pour mener, conjointement, une étude prénormative sur le béton (maigre) drainant.

Texte et photos FEBELCEM / CRR

Le projet, baptisé Be-Drain, a un double objectif normatif, à savoir

l'élaboration de directives techniques supplémentaires, de

caractéristiques de performance et de méthodes d'essai correspondantes

pour le béton dit « drainant » ou « poreux » destiné

à être utilisé, d'une part comme matériau de fondation dans

la structure routière et d'autre part comme revêtement routier

proprement dit (en couche supérieure). Les raisons en sont les

suivantes :

• un intérêt et une demande accrus pour les revêtements routiers

perméables, y compris le béton drainant coulé en place ;

la demande d'une méthode de compactage représentative

pour le béton maigre drainant (comme fondation de route) en

laboratoire dans le cadre de la certification COPRO/BENOR.

Le béton maigre poreux est connu depuis longtemps en Belgique

et est fréquemment utilisé comme fondation, principale-

Planche d’essai de revêtement en béton drainant sur les terrains du CRR à Sterrebeek

50 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Surface en béton

drainant (Bergamo,

Centre de recherche et

d'innovation, Italcementi/

HeidelbergCement)

ment sous des pavages (perméables à l'eau). Les réglementations

techniques sont présentes dans les Cahiers des Charges

Type pour la construction de routes en Flandre (SB250) et en

Wallonie (CCT Qualiroutes). A présent, le secteur souhaite

également certifier ce type de fondation. Cette certification

est discutée au sein du "Conseil Consultatif sur les mélanges

à liant hydraulique COPRO" et se fonde sur une étude préliminaire

du mélange, qui doit démontrer que les exigences

requises sont respectées. La difficulté consiste à trouver une

méthode représentative pour la production d'échantillons en

laboratoire dans le cadre de cette étude préliminaire. En effet,

la méthode de compactage actuellement prescrite n'est pas

comparable à ce qui peut être réalisé sur chantier, du point de

vue de la perméabilité.

Actuellement, il y a également un regain d'intérêt pour les revêtements

routiers perméables à l'eau, pour lesquels le béton

drainant est certainement éligible. Dans plusieurs autres pays

européens, on observe depuis quelques années une tendance à

l'utilisation de revêtements en béton drainant pour les parkings

et les zones à faible charge de trafic, et des recherches ont déjà

été menées (par exemple en France et en Allemagne). En Belgique

également, la demande de revêtements en béton drainant

coulé en place est de plus en plus importante, et de nouveaux

produits (par exemple, "Hydromedia" de Holcim) arrivent sur

le marché pour y répondre. Toutefois, il n'existe actuellement

aucune directive technique générale en Belgique concernant la

composition de ces bétons, les exigences de performance et/

ou l'application du béton drainant comme revêtement routier.

Afin d'étudier ces deux sujets semblables, des recherches prénormatives

supplémentaires sont nécessaires pour adapter et/

ou étendre les normes et directives techniques existantes.

Selon l'application (comme fondation ou revêtement routier),

d'autres exigences en matière de résistance mécanique et de

perméabilité devront être formulées, mais en principe, il s'agit

de mélanges de béton "secs" avec une teneur en ciment relativement

faible (150-300 kg/m³), un facteur E/C compris entre

0,25 et 0,40 et une fraction de sable limitée ou nulle (Dmax <

4 mm). En outre, la manière dont le compactage sera effectué

sur chantier (avec différentes techniques possibles telles que le

rouleau vibrant, la plaque vibrante, le ’roller-striker’, le coffrage

glissant, ...) aura un impact sur le compactage représentatif requis

dans l'étude en laboratoire. Enfin, d'autres exigences plus

fonctionnelles (confort de conduite, résistance à l’arrachement,

résistance au gel-dégel, etc.) doivent également être étudiées

pour l'application comme revêtement routier.

La recherche a débuté en novembre 2020 pour une durée de

deux ans. Les entrepreneurs et/ou clients qui ont des projets

de béton drainant en cours peuvent contacter le CRR ou le

CRIC-OCCN pour une assistance éventuelle. Cela permettra de

comparer les résultats in-situ avec ceux du laboratoire, et ce

pour différentes méthodes de compactage. ❚

« Le Centre de Recherche Routière et le Centre de

Recherche collective de l'Industrie Cimentière ont uni

leurs forces pour mener conjointement Be-Drain, une

étude prénormative sur le béton (maigre) drainant. »

Compactage d’une fondation en béton maigre drainant, placée sous un pavage.

Données de contact du CRIC-OCCN :

Ir. Jurgen Perremans

02/626.89.28

j.perremans@cric-occn.be

Données de contact du CRR :

Dr. Ir. Elia Boonen

02/766.03.41

e.boonen@brrc.be

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 51


© FEBELCEM

LE BÉTON, au cœur de

la construction durable

Robuste et ne requérant que peu d’entretien, le matériau

béton offre également une large palette de textures et de

coloris différents pour la réalisation d’espaces publics de

qualité répondant aux exigences de durabilité.

Bld du Souverain, 68 B11 | 1170 Bruxelles | Tél. 02 645 52 11

info@febelcem.be | www.febelcem.be

Partenaire de

infobeton.be

Un mètre

et demi ?

Ann. Grond Waterbouw 197x130 11/2019 nl/fr.indd 2 12/11/19 10:24

Chez ATL-Renting, vous obtenez

toujours plus et surtout tout

100 % selon vos souhaits.

L’aménagement de véhicule qui booste la productivité.

à partir de 1,83 m jusqu’à 2,20 m

LOCATION, VENTE &

LOCATION FINANCIÈRE

2,55 m

Cargaison lourde ou légère.

Utilisation ma imale

de l’espace de chargement.

Réseau dans toute la Belux!

Offre avec démonstration sans

engagement de votre part.

Tél. Gratuit: 0800 857 59

Tel. +32 (0) 11 45 65 20

info@atlrenting.be

Industrieweg 122

3980 Tessenderlo

mySortimo.be


Carte blanche

54 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Carte blanche

Catherine De Wolf

Ingénieur-Architecte (VUB, ULB) et Docteur en Architecture (MIT)

Professeur en conception et gestion de construction, University of Technology Delft (TU Delft)

De Wolf Environmental Architecture Thinking (Earth) – www.catherinedewolf.com

CONSTRUIRE ENSEMBLE UN BÂTI RÉGÉNÉRATIF

Un « nouveau Bauhaus » européen où architectes, ingénieurs, urbanistes, entrepreneurs, promoteurs, politiques et scientifiques se retroussent

les manches vers une architecture plus respectueuse de l’environnement avec l’aide de technologies numériques, voilà ce que propose Ursula

von der Leyen pour la nouvelle génération européenne.

Le Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a décla

que le secteur du bâtiment doit être « zéro carbone » d'ici 2050 pour atteindre

les objectifs fixés par l'Accord de Paris sur le climat. L'industrie de la construction

produit en effet plus d’un tiers de tous les déchets générés en Europe ainsi que

de nos émissions de gaz à effet de serre, à cause de son modèle linéaire d'extraction-production-utilisation-élimination.

Une transition vers un modèle circulaire

(grâce au réemploi notamment) et régénératif est nécessaire et urgente.

De nombreux défis sont à relever pour générer cette transition à grande échelle.

L’industrie de la construction est encore trop fragmentée. Les acteurs du secteur

travaillent dans des silos séparés alors que les projets complexes et à multiples

variantes bénéficieraient de plus de coopération et de communication. Comment

« Pour répondre aux besoins

sociétaux, économiques et

environnementaux, il est vital que

le monde industriel, académique

et politique travaillent ensemble. »

pourrait-on gagner en efficacité ? En travaillant davantage ensemble, en équipe,

afin de relever les défis du « nouveau Bauhaus ».

Plusieurs projets scientifiques 1 recherchent comment utiliser pour ce faire de

nouvelles technologies numériques. Néanmoins, le secteur du bâtiment tarde à

adopter ces technologies, qui sont pourtant fréquemment utilisées dans d’autres

secteurs : la fabrication robotique dans l’industrie automobile ou aérospatiale, les

technologies blockchain dans la finance, l’intelligence artificielle dans l’aide au

diagnostic médical ou encore dans le marketing. Pourrait-on imaginer utiliser ces

technologies (jumeaux numériques, BIM, passeports de matériaux, ‘défabrication’

robotique, intelligence artificielle, internet des objets, plateformes connectées,

etc) pour concevoir des bâtiments avec plus de matériaux naturels, réemployés

ou recyclés ?

Pour répondre aux besoins sociétaux, économiques et environnementaux, il est

vital que le monde industriel, académique et politique travaillent ensemble.

Une communication et une gestion numériques entre les différents acteurs de la

construction peuvent être un des piliers pour aider l'ingénierie et l'architecture à

évoluer vers un environnement bâti bénéfique pour l’humain et l’environnement.

C’est pour cela que nous essayons de mettre les utilisateurs, les propriétaires,

les concepteurs, les ingénieurs, les fournisseurs et les entrepreneurs en relation

avec les acteurs de l’économie circulaire : pour que les bâtiments deviennent une

solution et non un problème.

1

Regenerative design in digital practice. A handbook for the built environment,

https://www.eurestore.eu/publications-and-articles/

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 55


Forest Nouvelle Cité

Une étonnante rénovation-réhabilitation

pour 5 immeubles à Forest

La Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale et les sociétés immobilières de service public exécutent actuellement un grand

nombre de projets de rénovation pour remettre aux normes leur patrimoine et pour améliorer la qualité de vie des locataires sociaux.

Parmi ceux-ci, la ‘Nouvelle Cité’, 5 bâtiments de 3 à 7 étages situés à Forest, dont la réhabilitation en profondeur a été réalisée par l’entreprise

générale Louis De Waele.

Texte Michel Charlier |

Photos Louis De Waele

Dans le cadre du programme mis en place par la

SLRB pour les différentes sociétés immobilières

publiques de la capitale, la commune de Forest

a vu débuter en octobre 2019 la réhabilitation

en profondeur de 5 bâtiments de 181

logements, datant des années ’50 et gérés

par le Foyer du Sud.

« Nous ne nous occupons pas de la rénovationréhabilitation

de l’entièreté du site, nous travaillons

plus particulièrement sur les bâtiments situés

Square Manon 1 à 6, Square Lison 1 à 4 et Square

Madelon 5 à 9 et 10 à 12. »

Une mise à nu pour une

remise en forme

Une fois les résidents installés dans d’autres logements

sociaux, la phase de démolition a démarré :

enlèvement des châssis, des revêtements de murs

« Le projet a démarré avec une commande

pour un premier bâtiment,

puis elle a été étendue à quatre

autres bâtiments », explique

Philippe Gaudisaubois, Directeur

de projets chez Louis De Waele.

Un des 5 bâtiments de la Nouvelle Cité, rénové en

profondeur et réhabilité à la demande de la SLRB

pour le Foyer du Sud.

Dans cette deuxième vie, les façades sont beaucoup mieux isolées grâce à la pose de 9 000 m² d’isolant

extérieur de 18 cm puis de plaquettes de briques très particulières.

56 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Nouvelle Cité Forest

« Le résultat, avec ses nuances blanches, jaunes et vertes,

est très beau à voir. »

La phase de parachèvement des sols, des murs et des plafonds a permis de rendre des appartements ‘clé sur porte’ au client.

et de sols, des menuiseries intérieures et de toutes

les techniques, mais également désamiantage.

Philippe Gaudisaubois : « Nous sommes revenus

à une situation de gros-œuvre. A l’intérieur, nous

avons modifié peu de choses, mais nous avons

installé de toutes nouvelles techniques spéciales

et de nouvelles installations de chauffage, de ventilation,

d’électricité et de sanitaire. S’en est suivie

la phase de parachèvement des sols, des murs et

des plafonds, afin de rendre des appartements ‘clé

sur porte’ au client. Enfin, nous avons donné une

deuxième vie et une meilleure isolation aux façades,

grâce à la pose de 9 000 m² d’isolant extérieur

de 18 cm puis de plaquettes de briques très

particulières. C’est, avec les nouveaux châssis en

aluminium, l’une des particularités du projet qui a

permis au bureau LOW Architecten de remporter

le concours pour la conception de la rénovation. »

Les bâtiments sont désormais conformes aux réglementations

PEB et acoustiques en vigueur en

Région de Bruxelles-Capitale.

Un revêtement de façade particulier

Comme dans tout projet de rénovation, il y a eu à

la Nouvelle Cité des défis techniques à résoudre.

Cela a été le cas pour les travaux à effectuer sur

les structures et notamment les dalles de béton,

très légères et très fines. Mais le plus complexe a

été l’installation du revêtement de façade. « Le revêtement

proposé par les architectes et validé par

le maître d’ouvrage était un système de type ‘STO-

Brick de STO’, des plaquettes de briques collées individuellement

», explique Philippe Gaudisaubois.

« Ces plaquettes ne proviennent pas d’une briqueterie

traditionnelle, mais bien d’une faïencerie de

la vallée de la Loire. Il a fallu réaliser différents

essais et nous avons dû faire appel à un bureau

de contrôle externe pour pouvoir émettre une garantie

décennale en bonne et due forme. STO a

formé nos ouvriers au collage des plaquettes l’une

après l’autre, en respectant le plan de calepinage

horizontal et vertical prévu par les architectes.

Le résultat, avec ses nuances blanches, jaunes et

vertes, est très beau à voir. »

Un nouveau marché

Pour l’entreprise Louis De Waele, la rénovationréhabilitation

est un nouveau secteur d’activités,

amené à se développer car le nombre de projets

de ce type à Bruxelles est en pleine expansion.

« Nous travaillons pour la SLRB sur des marchés

similaires de réhabilitation légère ou semi-lourde.

A Laeken, pour l’une des tours - 96 appartements

- de la Cité Modèle, nous sommes également revenus

au gros-œuvre et nous remplaçons tous les

balcons. Nous sommes actuellement occupés rue

du Goujon à Anderlecht, avec une réhabilitation

complète de la façade impliquant le remplacement

des balcons et des châssis et la pose d’un

crépi sur isolant. Ici, les occupants continuent à

vivre dans leurs appartements, et nous travaillons

donc uniquement sur l’enveloppe extérieure. » ❚

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

SLRB (pour le Foyer du Sud)

Architectes

LOW Architecten & TPF Engineering

Entreprise générale

Louis De Waele

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 57


Erpent Pixel Park

L’immense façade avant

possède un vitrage sérigraphié

spécialement développé pour

le Pixel Park.

Pixel Park, un bâtiment à la façade

vitrée unique en son genre

Un immeuble de bureaux le long de la grand-route à Erpent, baptisé Pixel Park, vient d’accueillir ses premiers utilisateurs… en l’occurrence

le bureau d’architectes SIA qui en a assuré la conception. Le bâtiment se caractérise notamment par d’immenses façades vitrées

au vitrage sérigraphié, renvoyant à l’image des pixels, fourni par AGC Glass.

Texte Michel Charlier |

Photos SIA

Thierry Gilles est architecte associé et administrateur

du bureau SIA (Société Internationale d’Architecture).

A la fois concepteur et futur utilisateur

du bâtiment, son bureau a imaginé celui-ci

faisant la part belle à la polyvalence : « Les plateaux

peuvent se diviser en quatre unités, qui deviennent

quatre espaces de travail autonomes, ou

au contraire être utilisés comme plateau unique.

Nous voulions des espaces prioritairement polyvalents

et flexibles. » Le nouveau bâtiment présente

un jeu de volumes simples à toitures plates. La

façade avant structurante exprime la lecture très

dynamique de ce segment de la nationale 4 en

plein essor, à l’entrée de la capitale wallonne.

Pixel Park a été véritablement conçu et construit

en étroite relation avec son environnement direct,

« d’où la nécessité de façades très ouvertes et en

communication avec l’extérieur. »

L’importance de la lumière naturelle

« En tant que professionnels, nous sommes

conscients de l’influence qu’exerce l’architecture

bien pensée sur les espaces de travail », explique

Thierry Gilles. « L’essentiel pour nous est le bonheur

et le bien-être des employés au travail. Nous

veillons donc au confort acoustique et visuel, au

choix des couleurs et des matières, des nouvelles

technologies ou du mobilier, et donc bien sûr à la

qualité de la lumière naturelle. » C’est la raison

pour laquelle les architectes ont opté pour des

espaces diaphanes tout en surfaces de verre, qui

permettent une belle entrée de lumière et une aération

naturelle de manière contrôlée, afin que les

58 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Pixel Park Erpent

espaces deviennent plus efficaces. « Nous avons

été attentifs à pouvoir tamiser la lumière solaire

en fonction de l’orientation des façades, à tirer

parti de la cour intérieure ou à utiliser les surfaces

en verre pour que la lumière naturelle puisse pénétrer

et atteindre les recoins les plus sombres »,

ajoute Thierry Gilles. Quant à la façade arrière,

elle exprime calme et sérénité. Ses ouvertures

verticales ouvrent la vue sur le paysage avec un

apport solaire optimal.

Artlite, d’AGC Glass

Thierry Gilles : « A ce titre, il était logique que nous

prescrivions des produits performants et pérennes,

d’où notre choix du vitrage Artlite d’AGC Glass. »

Environ 300 m² de ce vitrage assemblé dans un

double vitrage Thermobel Advanced 10 mm Artlite/15/#66.2

lame d’air de 15 mm et verre

feuilleté de type 66.2 – ont été utilisés pour ce bâtiment.

« Artlite est un vitrage dont une des faces

est recouverte de motifs décoratifs inaltérables »,

explique-t-on chez AGC Glass. « Ceux-ci sont réalisés

en appliquant un dépôt d’émail sur le verre

par impression digitale. Une fois l’impression terminée,

le vitrage Artlite est trempé, ce qui le renforce

et en fait un verre de sécurité. Par ailleurs, la

trempe rend le motif résistant au vieillissement, à

« Il était logique de prescrire des produits

performants et pérennes, d’où notre

choix du vitrage Artlite d’AGC Glass. »

l’humidité, à l’usure et au rayonnement UV. Avec

Artlite, les possibilités de design sont infinies. Et

grâce à l’adaptation du contrôle solaire et de la

performance énergétique, chaque client peut à

la fois réduire les besoins en climatisation de son

bâtiment en limitant la surchauffe et optimiser

le confort visuel en réduisant l’éblouissement. »

Conforme aux normes EN 12150, EN 14179 et EN

1863, Artlite peut être utilisé en simple vitrage ou

assemblé en vitrage isolant. ❚

On a utilisé le vitrage Artlite d’AGC Glass,

dont une des faces est recouverte de motifs

décoratifs inaltérables.

L’apport de lumière du jour à l’intérieur reste intact, malgré le vitrage sérigraphié.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

Devlop

Architecte

SIA (Société Internationale d’Architecture)

Entreprise générale

Franki s.a.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 59


CAHIER SÉCURITÉ INCENDIE

Sécurité incendie :

le cas des

bâtiments scolaires

Dans le numéro précédent de Construire la Wallonie, nous vous présentions la réforme

des bâtiments scolaires initiée par le ministre Frédéric Daerden. L’un des enjeux de cette

réforme (parmi tant d’autres) est le respect des normes incendie. L’occasion de dresser

un rapide portrait de la situation à laquelle concepteurs et constructeurs sont confrontés.

Texte et photos Philippe Selke

La sécurité incendie dans les bâtiments scolaires

est de la responsabilité des pouvoirs organisateurs.

Ceux-ci sont autonomes dans l’enseignement

libre subventionné, l’enseignement communal et

provincial. En ce qui concerne l’enseignement organisé

par la Fédération Wallonie-Bruxelles, c’est

Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) qui en est

l’unique pouvoir organisateur.

Normes et analyse de risques

La norme scolaire (NBN S 21-204), qui sert de

base pour tout projet, prend en compte le type

d’occupation des bâtiments (traditionnelle, nocturne,

enseignement spécialisé, …) pour imposer

des exigences supplémentaires par rapport aux

« normes de base ». Mais elle date de 1982 et est

donc dépassée sur de nombreux aspects. Elle s’est

de plus parfois avérée imprécise et donc sujette

à interprétation. Heureusement, une mise à jour

est annoncée. La publication de la partie sur la

sécurité incendie dans les nouveaux bâtiments

scolaires serait imminente, tandis qu’il faudra encore

patienter pour découvrir celle consacrée aux

bâtiments scolaires existants.

jusqu’où aller dans l’analyse de risques ? Faut-il

tenir compte de l’évolution possible du bâtiment

au cours du temps ? Un local, actuellement un

réfectoire, pourrait se muer en salle d’archives…

Une chose est sûre : pour mener leur analyse de

risques, les établissements scolaires devraient

commencer par demander l’avis du Service de secours

public anciennement dénommé SRI.

Quand l’architecte va au feu

L’architecte est confronté à une somme de normes

et de réglementations sans cesse grandissante,

qu’il faut intégrer vaille que vaille… Or, au bout

du compte, le bâtiment doit rester fonctionnel et

plaire à l’occupant.

Nouvel internat de l’IESCF à Beloeil (2016) : toutes

les portes coupe-feu sont équipées de rétenteurs

électromagnétiques.

L’analyse de risques, à laquelle chaque chef d’établissement

ou d’entreprise doit se soumettre, a

fait évoluer une obligation de moyens (une norme

technique qui précisait par exemple la Rf voulue

pour une porte dans un cas précis) vers une obligation

de résultat : éviter tout accident. Cette

évolution, qui envisage les choses de manière plus

globale, va sans doute permettre une plus grande

liberté architecturale. Ainsi, par exemple, si on a

une détection généralisée, on pourra peut-être se

permettre d’être moins exigeant quant à la réaction

au feu des matériaux de construction. Cela

permet une discussion saine et constructive entre

concepteurs et conseillers en prévention. Mais

Le site web du SIPPT est extrêmement riche en informations. Il a pour vocation de proposer une

information de première ligne.

60 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


SÉCURITÉ INCENDIE CAHIER

« Une mise à jour de la norme NBN

S 21-204 est annoncée comme

imminente, du moins pour la partie

concernant les nouveaux bâtiments. »

L’ensemble des nouveaux bâtiments de l’IESCF est

sous détection incendie généralisée.

Les issues sont conçues à la fois pour éviter les fugues, interdire les intrusions et évacuer rapidement en cas d’incendie.

Pour y parvenir, tout commence par la rédaction

d’un programme des besoins pour bien comprendre

le projet (pédagogique) de l’occupant

des lieux et également lui faire comprendre qu’on

ne transige pas avec la sécurité. Comment, par

exemple, bien penser le compartimentage dans

le cas d’un projet pédagogique de type « école

ouverte » ? L’atrium est un grand classique, très

prisé par les bureaux d’architecture. Caractéristique

majeure du projet, il est cependant souvent

abandonné dès le premier passage du SIPPT (Service

Interne pour la Protection et la Prévention

au Travail de la FWB) voire des pompiers. Ceux-ci

sont également attentifs aux matériaux choisis,

certains n’ayant pas la réaction au feu escomptée.

Cela limite un peu la palette des architectes.

Autre source de frustration pour certains architectes

: la signalétique, qui vient quelque peu gâcher

la beauté de leur œuvre. D’où la volonté de

certains de l’intégrer pour la rendre moins visible,

à l’opposé de ce qui est visé par ces pictogrammes

de taille et couleur standardisés.

Combiner la sécurité incendie avec les prescriptions

urbanistiques, les exigences PEB et autres

Extension en construction (2016) pour l’Athénée royal d’Ath : un

exutoire de fumées à lamelles est placé au-dessus de la cage d’escalier.

réglementations relève souvent de la quadrature

du cercle. Exemple : les exutoires de fumée. Peu

sont conformes et il n’existe pas encore d’exutoire

PEB. Le casse-tête est bien entendu encore plus

important quand il s’agit de mettre en conformité

d’anciens bâtiments… ❚

Ce texte est en grande partie basé sur un article plus détaillé paru

dans le numéro 53 du magazine Fireforum, dans lequel deux cas

concrets sont également présentés.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 61


CAHIER SÉCURITÉ INCENDIE

Des clapets coupe-feu et des volets

et clapets de désenfumage innovants

TROX Belgique, filiale du groupe allemand TROX GmbH, est spécialisée dans la distribution de nombreux systèmes et composants dans

différents domaines liés aux techniques spéciales/HVAC et à la protection incendie. Parmi cette large gamme de produits, cet article met

l’accent sur les nouveautés en clapets coupe-feu et en volets et clapets de désenfumage, destinés principalement aux installateurs de

ventilation et de conditionnement d’air.

Texte Michel Charlier | Photos Trox

Le clapet coupe-feu circulaire FKRS-EU dispose de nouveaux accessoires et de nouveaux montages certifiés.

« En tant que filiale belge du groupe TROX, nous bénéficions d’un département

R&D très actif dans le domaine des produits coupe-feu et de désenfumage

», explique Bernard De Poorter, Sales Engineer chez TROX. « Notre

groupe dispose notamment du plus grand centre de test en Europe, ce qui

nous permet de développer et de tester nous-mêmes tous nos produits et

applications. Nous sommes les seuls à avoir autant de tests certifiés, garantissant

ainsi aux prescripteurs et installateurs des réalisations conformes aux

normes et remplissant tous les critères de sécurité nécessaires. »

Clapets coupe-feu nouvelle génération

« Nos nouveaux clapets coupe-feu rectangulaires FKA2-EU présentent de

multiples atouts par rapport à l’ancienne génération », affirme Bernard De

Poorter, qui évoque leur construction optimisée, des performances techniques

améliorées, de nouveaux accessoires et de nouvelles applications certifiées.

« Désormais, un seul modèle suffit pour toutes les dimensions et pour toutes

les versions. Deux trappes de visite, manœuvrables sans outil, permettent

d’inspecter l’intérieur du clapet si nécessaire. La surface intérieure plane permet

d’augmenter le niveau d’hygiène et de diminuer fortement les pertes de

charge et le niveau sonore créés par le flux d’air traversant les clapets. On

note aussi un mécanisme de commande hors mur facilitant la mise en œuvre

et un poids diminué facilitant la manutention. » Parmi les nouveaux accessoires,

relevons un kit de montage à sec ES permettant le resserrage du clapet

coupe-feu sans utilisation de mortier, un détecteur de fumée pouvant être

monté directement sur le clapet ou des manchettes souples de raccordement

au gainage. Les nouveaux clapets peuvent enfin être montés dans des murs

et plafonds en bois et en CLT.

62 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


SÉCURITÉ INCENDIE CAHIER

« TROX Belgique est

reconnue depuis toujours

pour ses connaissances,

ses expertises techniques et

son aide à la clientèle. »

Le clapet coupe-feu rectangulaire FKA2-EU permet la fermeture des gaines entre

deux compartiments coupe-feu et est disponible dans de nombreuses dimensions

et exécutions.

Le volet de désenfumage EK-JZ est formé d’un caisson, de lamelles et d’un boîtier

moteur en silicate de calcium résistant aux températures élevées.

Quant aux clapets coupe-feu circulaires FKRS-EU, ils disposent eux aussi de

nouveaux accessoires et applications, notamment via différents kits d’installation

à monter soit directement sur le clapet coupe-feu ou livrés séparément

pour un montage sur site.

Volets et clapets de désenfumage

Parmi les nouveautés de TROX en désenfumage, citons les nouveaux volets

de la série EK-JZ, destinés aux systèmes d’extraction mécanique de fumées

et de chaleur, aux systèmes de mise en surpression et aux systèmes d’évacuation

naturelle de fumées. Bernard De Poorter : « Il s’agit d’un caisson,

de lamelles et d’un boîtier moteur en silicate de calcium résistant aux

températures élevées. Avec leurs dimensions pouvant aller jusqu’à 1200

x 2030 mm, de grands débits d’air sont admissibles. Leur motorisation est

intégrée et entièrement protégée dans un boîtier. Ces volets peuvent être

utilisés dans tout type de montage : mur plein, mur extérieur, paroi légère,

dalle de plafond, gaine de désenfumage… ». Quant à la nouvelle génération

de clapets de désenfumage EK2-EU à surface intérieure plane, ils peuvent

maintenant être munis d’une trappe d’inspection et être installés en toute

sécurité selon les nombreux montages agréés et ce y compris dans des

cloisons légères.

Respect strict des normes

et service

Les produits développés et commercialisés par TROX sont testés suivant

toutes les normes européennes en vigueur, et permettent de réaliser des installations

conformes aux AR belges et aux demandes régionales supplémentaires

des pompiers et des organismes de contrôle.

« Nous sommes reconnus depuis toujours pour nos connaissances et nos

expertises techniques et, dans ce cadre, nous mettons à la disposition des

concepteurs, des architectes, des bureaux d’études, des installateurs et des

sociétés de maintenance toutes les documentations techniques, PV d’essais

et notices d’installation, en plus d’une aide permanente via nos délégués »,

conclut Bernard De Poorter. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 63


Montage facile grâce

à son faible poids

Trappe de visite

des 2 côtés

Surface intérieure

plane

Mécanisme de

commande hors mur

Un pour tous.

Clapet coupe-feu FKA2-EU

■ Fabrication au mm près

■ Nombreuses applications certifiées

■ Kit de montage à sec sans mortier

■ Production automatisée

■ Poids allégé

www.trox.be


Experts en solutions coupe-feu et protection physique.

Nous développons et posons des menuiseries de sécurité certifiées

coupe-feu, pare-balles, anti-effraction et résistantes aux explosions et

rayonnements.

Meyvaert et Eribel, vos partenaires privilégiés pour l’ensemble du projet:

de l’étude à la production, au montage et au service après-vente.

T: +32 9 225 54 27

info@meyvaert.be

WWW.MEYVAERT.COM

T: +32 3 314 70 23

info@eribel.be

WWW.ERIBEL.BE


CAHIER SÉCURITÉ INCENDIE

Deux experts en menuiserie

coupe-feu certifiée

Meyvaert et sa société sœur Eribel se sont spécialisées dans les solutions coupe-feu et la protection

physique. Elles développent, fabriquent et posent des menuiseries de sécurité certifiées, sur mesure,

coupe-feu, pare-balles, anti-effraction et résistantes aux explosions et aux rayonnements.

Texte et photos Meyvaert/Eribel

Meyvaert et Eribel développent des fenêtres et portes résistantes au feu en

bois, en métal et en verre. Tous les systèmes sont conçus conformément aux

normes applicables en matière d'incendie.

Des solutions pour tous types de bâtiment

Les portes peuvent même être développées avec diverses prestations combinées.

Une porte coupe-feu peut donc avoir d’autres caractéristiques : pareballe,

anti-effraction, résistante aux explosions et aux rayonnements. Ceci

permet à Meyvaert et Eribel d’offrir une solution sur mesure pour tous types

de bâtiment, adaptée au niveau de sécurité requis : hôpitaux, justice, police,

bureaux, infrastructures sportives, écoles, bâtiments résidentiels et industriels,

centres culturels, parkings, hôtels, ...

Projet à l'honneur : le Skyhall à Bruxelles-National

Cette année, une nouvelle salle a été inauguré à l'aéroport de Bruxelles-

National : le Skyhall. Cette gigantesque salle rénovée sera bientôt une nouvelle

salle d'événements, pouvant accueillir 3000 personnes. Le Skyhall ne

répondait plus aux normes actuelles ni aux exigences de confort d'un aéroport,

de sorte que ce hall n'était plus utilisé. Brussels Airport a donc décidé

de rénover le hall, tout en conservant son caractère d'origine. Meyvaert y a

installé la menuiserie : deux longues parois vitrées Meyvaert Classic de 20 et

40 m et 6 portes Meyvaert Classic, toutes résistantes au feu et acoustiques.

Le système Meyvaert Classic se distingue par l’utilisation de profils minces,

symétriques, aux charnières invisibles et diverses options de finition sont possibles

: aluminium, acier ou inox. ❚

66 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


SÉCURITÉ INCENDIE CAHIER

« Meyvaert et sa société sœur Eribel

offrent une solution sur mesure pour

tous types de bâtiment, adaptée au

niveau de sécurité requis »

Le système Meyvaert Classic se distingue par

l’utilisation de profils minces, symétriques, aux

charnières invisibles.

Dans cette gigantesque salle, Meyvaert a notamment installé deux longues parois vitrées Meyvaert Classic

de 20 et 40 m ainsi que 6 portes Meyvaert Classic, toutes résistantes au feu et acoustiques.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 67


CAHIER SÉCURITÉ INCENDIE

Une protection coupe-feu

légère qui fait le poids

Le projet se situe chaussée d'Ixelles à Bruxelles : une imposante

maison qui doit être transformée en plusieurs logements. Au

niveau structurel, le bâtiment se caractérise par des gîtages et

des planchers en bois. L’entrepreneur Blanc Nuage a recherché

la solution idéale pour assurer la sécurité incendie suivant les

normes en vigueur et l’a trouvée dans l’offre Promat.

Texte Philippe Selke | Photos Promat

PROMATECT®-H est une plaque en silicates de calcium autoclavée, haute densité, très résistante mécaniquement, idéale pour réaliser des protections de structures.

Sur ce chantier à la chaussée d’Ixelles, la solution a consisté à poser des plaques PROMATECT®-100 directement sur la structure en bois.

68 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


SÉCURITÉ INCENDIE CAHIER

« L’entreprise Promat ayant une très

large gamme de produits, elle offre une

solution pour tous les problèmes que

nous rencontrons sur ce chantier. »

PROMASTOP®-FC6 contient un matériau foisonnant avec une pression qui va écraser le tuyau et empêcher les flammes de renter dans la gaine ou d’en sortir.

Initialement, l’entrepreneur avait d’abord imaginé de remplacer les planchers

en bois par un système de poutrains et claveaux. Cette solution n’a

pas pu être retenue en raison de la charge supplémentaire que celle-ci ajoutait

au bâtiment, ce qui aurait exigé une modification des fondations. Il fallait

donc pouvoir poser des plaques coupe-feu directement sous la structure

en bois. Blanc Nuage a donc pris contact avec Promat pour identifier les

solutions adéquates et les produits adéquats en rapport avec les différentes

performances requises.

Un produit pour chaque application

Thibaut Barbaix, Sales Engineer Specification & Modular chez Promat : « PRO-

MATECT®-H est une plaque en silicates de calcium autoclavée à haute densité,

très résistante mécaniquement et à l’humidité. Elle convient idéalement

pour réaliser des protections de structures. Par contre, PROMATECT®-100 est

une plaque en silicates de calcium renforcée par des fibres minérales, basée

sur la technologie PROMAXON®, et qui présente une face lisse de couleur

blanche, prête à peindre. Elle s’utilise notamment pour les plafonds. »

Pour le resserrage coupe-feu tel qu’on le rencontre dans cette rénovation,

Promat a également de nombreuses propositions, pouvant se combiner afin

de répondre par des solutions dûment testées aux défis que représentent les

resserrages des passages de fluides au travers de cloisons légères et fermetures

de gaines. Sur ce chantier, le manchon PROMASTOP®-FC6 a été mis

en œuvre. Rempli de plusieurs couches d’un produit foisonnant à base de

graphite, il sectionne la conduite en matière synthétique en cas d’incendie,

obturant ainsi le passage de flamme.

Sécurité incendie aux normes, légèreté en prime

Dans le cadre d’une rénovation, la plaque PROMATECT®-100 représente une

solution très simple. Une seule couche de 15 mm permet d’obtenir un REI60

et la protection ne pèse que 13 kg/m 2 . Le client a en outre le choix entre une

fixation directe sous la structure ou une mise en œuvre en plafond suspendu

avec ou sans isolation, le type d’isolation restant au choix.

Thibaut Barbaix : « Ce bâtiment a dû subir une transformation assez importante,

nécessitant même un renforcement de la structure. Nous sommes en

présence de vieilles charpentes qui ont beaucoup travaillé et qui sont fatiguées,

qu’il faut donc renforcer. Ce qui est très important pour le maître d’ouvrage

et l’entrepreneur, c’est de pouvoir travailler avec une protection légère. »

Un fournisseur unique pour l’ensemble de solutions

Philippe Monseu (Blanc Nuage) : « L’entreprise Promat ayant une très large

gamme de produits, elle offre une solution pour tous les problèmes que nous

rencontrons sur ce chantier. Ne pas devoir éparpiller nos achats représente pour

nous une facilité. Nous avons également apprécié le soutien technique pour

la mise en œuvre. En rénovation, il s’agit en effet d’interpréter correctement

chaque situation pour réaliser une solution adaptée. Avec Promat, nous avons

l’assurance de livrer un chantier répondant aux normes de sécurité. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 69


Traiteur Grimod à Thines

Architecte Stéphane Du Bois

CONSTRUCTION INDUSTRIELLE

Découvrez des projets inspirants

La Tournée d’inspiration d’Altez

www.altez.eu

Faire de votre façade votre carte de visite ? Grâce à

une approche sur mesure innovante et à des solutions

complètes mettant en oeuvre des matériaux durables,

Sign & Facade est le partenaire par excellence

pour votre revêtement de façade. Découvrez nos

réalisations sur www.sign-facade.be et faites le plein

d’inspiration ou contactez-nous directement pour

des conseils personnalisés et sans engagement au

numéro gratuit 0800 137 47.

Circus - Marche en Famenne

Herrestraat 29

3294 Molenstede-Diest

T +32 13 35 01 00

info@sign-facade.be

sign-facade.be


SINIAT CEMENTEX

Une plaque multifonctionnelle en fibro-ciment

Une bonne résistance aux chocs

Une bonne résistance à l’humidité

Résistant au feu

Simple à mettre en oeuvre

www.siniat.be


Anderlecht Compas

Compas, 129 logements et une crèche

pour redynamiser Anderlecht

Situé à Anderlecht, le projet Compas est le résultat d’un partenariat entre citydev.brussels et la Société du Logement de la Région de

Bruxelles-Capitale (SLRB). Ce projet achevé fin 2019 et conçu par les bureaux DDS+, Atlante et Eole doit redynamiser le quartier Heyvaert

grâce à 129 nouveaux logements – dont 60 logements sociaux – et une nouvelle crèche accueillant 49 enfants.

Texte Michel Charlier |

Photos Yvan Glavie

Les cinq bâtiments de Compas sont entièrement

passifs et s’articulent autour d’un espace paysager

et de deux nouvelles voiries publiques, qui

permettent de créer des connexions à travers

l’îlot, créant ainsi des lieux de vie et de rencontre

agréables et à dimension humaine.

Un site aux contraintes et au rôle

particuliers

« Le projet tire parti des contraintes du site, du permis

de lotir et des orientations urbanistiques développées

dans le cadre de la politique de revalorisation

de l’image du quartier », explique Dirk Bigaré,

l’architecte partenaire en charge du projet chez

DDS+. « Ces trois éléments constituent les lignes

directrices dans la conception de la volumétrie et

de l’architecture. » Le projet participe clairement à

désenclaver le quartier en créant des liaisons avec

le reste d’Anderlecht et avec le Pentagone ainsi

que des lieux de rencontre pour les habitants.

Combiner identité propre et

cohérence

Pour Dirk Bigaré, « chaque bâtiment développe

une identité propre, par son implantation et son

orientation. » Toutefois, la volonté architecturale

était d’assurer une cohérence au nouveau quartier,

notamment par une architecture contemporaine,

avec un choix de matériaux en nombre

limité et aux usages appropriés. « Le but est de

créer des séquences urbaines aux ambiances variées,

qui appellent à la découverte progressive et

conduisent à la convivialité du nouveau quartier. »

Matériaux et aménagements

pour inscrire au mieux le projet

dans le quartier

Le rez-de-chaussée est traité en soubassement de

briques foncées et assure ainsi la cohésion du projet.

Ce socle est ponctué d’éléments en bois qui

servent de marquage pour les lieux de convivialité

(entrées des immeubles, locaux vélos...) « Rue du

Compas, le manque de cohérence urbanistique

du quartier existant nous a conduit à réintégrer

le rythme du parcellaire bruxellois au travers d’un

« Chaque bâtiment

développe une identité

propre, par son implantation

et son orientation. »

Les terrasses sont reliées par des bandeaux en béton qui instaurent l’horizontalité

dans la verticalité et créent un lien visuel entre les différents volumes.

72 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Compas Anderlecht

Pour améliorer l’accès au soleil, l’éclairement diffus et

la qualité de vie des habitants, on a intelligemment

opté pour des matériaux clairs.

Les séjours des immeubles sont tournés vers l’espace public afin de compléter l’animation, notamment en

période nocturne, et d’assurer le contrôle social par les habitants.

Les espaces publics ont été conçus comme des placettes plutôt que comme des voiries, et seuls les modes de

déplacement doux sont envisagés.

Un mix entre logements et crèche

Le projet offre de multiples typologies de logements

au sein de chacun des immeubles. Partout,

les cuisines sont connectées aux terrasses et aux

séjours, et facilement adaptables en cuisines ouvertes.

« Dans la rue du Compas, les logements

du rez-de-chaussée sont surélevés afin de garantir

une certaine intimité. Ailleurs, ce sont les aménagements

paysagers qui jouent ce rôle protecteur.

Aux étages, les séjours sont orientés sur les façades

qui bénéficient du meilleur ensoleillement. » En réponse

à la volonté de renforcer le logement au sein

du quartier, la crèche devient un des moteurs de

l’aspect attractif du projet. Des dispositifs architecturaux

et énergétiques ont été mis en place pour

faciliter son éventuelle reconversion vers d’autres

activités susceptibles d’apporter un service attractif

pour les habitants (centre médical, etc.)

Energie et environnement

L’ensemble des logements répond aux critères PEB

2015 définis dans le cahier spécial des charges

du marché. Dirk Bigaré : « Une collaboration a été

mise en place avec le bureau 3E pour l’optimalisation

des performances énergétiques du projet.

Une première réflexion a été portée sur la morphologie

et l’organisation interne des bâtiments

afin d’améliorer l’accès au soleil, l’éclairement

diffus et la qualité de vie des habitants. Le choix

de matériaux clairs renforce ces dispositifs. » Pour

atteindre les performances énergétiques passives,

le projet propose d’y coupler une cogénération

gaz. En outre, des panneaux solaires thermiques

équipent les appartements acquisitifs disposant

de toiture jardin. Des panneaux photovoltaïques

alimentent les réseaux des espaces communs. Enfin,

le choix des matériaux a mis l’accent sur la

préfabrication, la modularité, la performance environnementale

et l’impact sur la santé. ❚

jeu d’avancées et de reculs dans la volumétrie »,

explique Dirk Bigaré. « Ces marquages verticaux

s’expriment également par une différenciation

dans l’utilisation des matériaux de façade, brique

et enduit clairs. Les terrasses sont reliées par des

bandeaux en béton qui instaurent l’horizontalité

dans la verticalité et créent un lien visuel entre les

différents volumes. »

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

Kairos (BAM)

Architectes

DDS+ Atlante et Eole

Entreprise générale

BAM

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 73


Molenbeek Saint-Jean

Campus scolaire Saint-Michel

La nouvelle école donne

un nouvel élan au quartier

Maritime de Molenbeek.

Un ancien dépôt de tabac

renaît sous la forme d’une école

Le contraste est saisissant : sur le site de l’ancien dépôt de tabac Saint-Michel à Molenbeek Saint-Jean se trouve désormais une toute

nouvelle école. Enfin presque, puisque l’ossature en béton de l’entrepôt a été conservée pour y intégrer des espaces modulaires. Les

aires de jeu ont été placées sur le toit du bâtiment rénové, avec un potager. Le nouveau campus contribue à compenser le manque de place

dans le système éducatif néerlandophone bruxellois, mais il donne aussi un nouvel élan au quartier Maritime de Molenbeek.

Texte Wouter Polspoel

| Photos Klaas Verdru

Le quartier Maritime est en plein développement,

avec des projets tels que Herman Teirlinck, Tivoli

Green City, la construction du pont Picard et la

réalisation du parc Béco à hauteur de l’avenue du

Port. L’enseignement y trouve donc maintenant

aussi une place. SumProject+SumResearch s’est

vu confier la mission de transformer l’ancien dépôt

de tabac Saint-Michel en un bâtiment scolaire

flambant neuf pour l’enseignement secondaire.

B2Ai est intervenu comme architecte de projet et

architecte d’intérieur.

D’une superficie totale de 17 000 m² - 20 000 m²

en comptant les aires de jeu – la nouvelle école

propose la totalité de l’offre pour l’enseignement

secondaire. Le 1er septembre, elle a accueilli les

élèves de l’Institut Imelda, et quelques mois plus

tard, ceux du Lycée Martha Somers, dont les bâtiments

à Laeken ont rendu l’âme. Avec la nouvelle

école, la capacité du système éducatif néerlandophone

en Région bruxelloise augmente de

1167 places.

Caractère historique exceptionnel

Les architectes ont décidé de préserver l’ossature

en béton du bâtiment de l’ancienne usine de tabac

et de construire des espaces modulaires entre

les colonnes de béton existantes. On compte ainsi

au total 80 classes avec, en plus, deux salles

de sport, divers laboratoires ainsi que des salles

polyvalentes. Sur le toit de l’immeuble rénové, les

concepteurs ont placé les infrastructures sportives,

comportant une salle de gym, une salle de danse

et un hall sportif complet, mais également deux

aires de jeu et un potager.

« Dès l’entame du projet, nous étions déjà bien

conscients du caractère historique unique du bâtiment

existant », explique Jan Reynders de B2Ai. « La

structure portante faite de colonnes, poutres et planchers-caissons

en béton fut coulée sur place en 1958

en ayant recours à un coffrage en bois, une tech-

74 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Campus scolaire Saint-Michel Molenbeek Saint-Jean

Les anciennes façades ont été remplacées par de

vastes vitrages, du béton et de la brique.

Autant que possible, l’ossature d’origine en béton a été gardée visible.

« Nous voulions garder la structure et

avons ainsi décidé de créer une trame

de 7 m sur 7 en nous servant des

colonnes comme fil rouge. »

Jan Reynders, B2Ai

nique qui n’est plus utilisée aujourd’hui, surtout à

pareille échelle. Nous voulions conserver aussi cette

structure et avons donc créé une trame de 7 m sur

7 en nous servant des colonnes comme fil rouge. »

Belle flexibilité pour les utilisateurs

« Autant que possible, nous avons gardé visible

la structure d’origine, avec des hauteurs de plafond

de 3,8 à 5 m, ce qui procure une expérience

unique dans les classes. Les exigences propres aux

Les planchers ont été réalisés en PU coloré, avec une couleur différente par étage.

bâtiments scolaires, notamment en HVAC, nous

ont contraints à travailler avec des faux-plafonds

dans les couloirs. Afin de casser le caractère industriel

du bâtiment et le rendre plus chaleureux,

nous avons opté pour une finition des murs intérieurs

en bois et en verre. Les planchers en PU coloré

– une couleur différente par étage – donnent

un aspect ludique. Les hauteurs sous plafond, les

surfaces continues de plancher et la trame procurent

une grande flexibilité à l’utilisateur. »

En toiture, on trouve désormais un hall sportif, avec

une superbe vue sur Bruxelles.

Les anciennes façades ont été remplacées par de

vastes vitrages, du béton et de la brique mais, afin

de quand même respecter le caractère historique

du bâtiment, le portique typique avec la statue

de Saint-Michel a été restauré, tout comme l’enseigne

lumineuse à l’angle du bâtiment, bien entendu

sans la cigarette. »

Outre le réemploi de l’ossature, le caractère particulièrement

durable de la nouvelle école se traduit

par la récupération des eaux pluviales, des

toitures vertes et des panneaux solaires.

lai serré

Jan Reynders mentionne le délai extrêmement

serré comme l’un des plus importants défis du

projet. « Nous avons entamé les travaux de démolition

en janvier 2019 et le 1er septembre

2020, les premiers élèves faisaient leur entrée

dans la nouvelle école. Même sans compter les

problèmes causés par la COVID-19, la performance

mérite d’être saluée. Cela ne fut possible

que grâce à une bonne collaboration entre architectes,

ingénieurs et entrepreneurs. » ❚

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

SIMICA (Kairos) pour le compte de VGC

Architectes

SumProject+SumResearch (architecte de

conception) et B2Ai (architecte de projet

et d’intérieur)

Bureaux d’études

Group-D (stabilité) et VK Architects &

Engineers (techniques)

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 75


Un aérateur mural silencieux pour

un climat ambiant plus sain dans

les bâtiments scolaires

AEROPAC est un aérateur mural silencieux qui assure une arrivée d’air frais dans le local.

Différentes études montrent que le taux de CO 2

dans les classes est dans certains cas quatre fois plus élevé qu’il ne devrait. Quand on

sait que les enfants passent presque le tiers de leur temps à l’école, on comprend pourquoi des solutions s’imposent. Un aérateur mural

performant peut heureusement suffire …

Texte Johan Debaere

| Photos SIEGENIA, Patrick Bongartz

Les conséquences d’un mauvais climat ambiant

peuvent être sérieuses, tant pour les élèves que

pour les enseignants : troubles de concentration,

somnolence, yeux irrités, … Autant de symptômes

qui se répercutent négativement sur l’apprentissage

et peuvent entraîner de l’absentéisme chez

les élèves et les enseignants.

Aujourd’hui, de nombreux bâtiments scolaires

sont équipés d’une extraction d’air mécanique

combinée à une amenée d’air naturelle. Ce

qui veut dire que de l’air frais pénètre par des

grilles dans les fenêtres et que l’air vicié est

évacué par une ventilation mécanique. Même si

cela semble fonctionner en théorie, la pratique

montre le contraire. Ainsi, l’amenée d’air via les

grilles s’avère souvent insuffisante, poussant les

enseignants à ouvrir la fenêtre. Ce qui semble

naturel entraîne cependant une chute de la température

intérieure quand il fait froid dehors.

De plus, l’ouverture des fenêtres peut engendrer

des nuisances sonores. De nombreux enseignants

gardent donc les fenêtres fermées, empêchant

un bon fonctionnement de la ventilation, ce qui

entraîne une augmentation de la concentration

de CO 2

par manque d’air frais.

Vers un climat intérieur plus sain

Ces derniers mois, les mesures liées au COVID-19

ont contribué à révéler à quel point le climat intérieur

est mauvais dans les anciens bâtiments

scolaires. La solution n’est pourtant pas forcément

complexe. Avec l’aérateur mural silencieux AERO-

PAC, SIEGENIA dispose d’un système idéal pour

améliorer significativement la qualité de l’air dans

les écoles et par conséquent également le confort

et les résultats des élèves.

« AEROPAC est un aérateur mural silencieux qui

assure une arrivée d’air frais dans le local. C’est

76 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Les mesures liées au COVID-19 ont

contribué à révéler à quel point le climat

intérieur est mauvais dans les anciens

bâtiments scolaires. »

Grâce à cette solution de ventilation, les fenêtres peuvent rester fermées, laissant les nuisances sonores à l’extérieur.

une solution idéale tant pour les petits que pour

les grands espaces. Grâce à cette solution de ventilation,

les fenêtres peuvent rester fermées, laissant

les nuisances sonores à l’extérieur. Une installation

aisée fait de cet aérateur le complément

idéal de l’installation de ventilation existante

dans les anciens bâtiments scolaires », explique

Jeroen Wolters de SIEGENIA.

Pour un climat ambiant optimal, il est possible de combiner l’AEROPAC avec un SENSOAIR. Ce détecteur

mesure la qualité de l’air dans le local en tenant compte notamment du taux de CO 2

et des composés

organiques volatils (COV).

Garder les substances nocives à

l’extérieur

« L’installation ne prend pas plus de trois quarts

d’heure. Il suffit ensuite de brancher la prise pour

que l’aérateur commence à fonctionner. Pour un

climat ambiant optimal, il est possible de combiner

l’AEROPAC avec un SENSOAIR. Ce détecteur

mesure la qualité de l’air dans le local en tenant

compte notamment du taux de CO 2

et des composés

organiques volatils (COV), comme ceux issus

de la colle. Des filtres optionnels permettent

à l’aérateur mural AEROPAC de garder hors du

bâtiment d’autres sources de pollution comme

les substances nocives ou gênantes telles que les

particules fines, le pollen, les mauvaises odeurs …

De cette manière, on peut assurer à tout moment

un air ambiant de qualité, qui profitera aux apprentissages

tout en réduisant l’absentéisme. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 77


Transformez votre smart home en

Sweet Home

3

Tous vos appareils et leurs fonctions dans l’application SIEGENIA Comfort :

vivez le monde smart de SIEGENIA.

Toutes les solutions smart de SIEGENIA ont une exigence claire : plus d’espace à vivre pour vos clients et de

rentabilité pour vous. Misez dès aujourd’hui sur l’espace à vivre de demain.

➊ Des contrôles d’accès résolument tournés vers l‘avenir par une technologie de BUS-SI et des raccordements

aisés en Plug & Play. ➋ Des modules IO innovants pour une intégration simple dans des réseaux externes.

➌ Capteur radio senso secure pour signaler toutes les positions d’ouverture ainsi que les tentatives d’effraction

sur vos fenêtres.

SIEGENIA. très smart


COPRO : votre partenaire de qualité dans

les travaux publics et d’infrastructure.

Contrôler et certifier de façon impartiale, nous nous y engageons.

COPRO asbl

Z.1 Researchpark-Kranenberg 190

BE-1731 Zellik (Asse)

T +32 (0) 2 468 00 95

BE 0424.377.275 - RPM Bruxelles

info@copro.eu - www.copro.eu

Quadri kleuren

Donker groen:

C: 100

M: 0

Y: 90

K: 40

Quadri kleuren

Licht groen:

C: 70

M: 0

Y: 100

K: 0


Grâce à la certification d’exécution des dispositifs de retenue routiers, les maîtres d’ouvrage peuvent désormais

être assurés que les entrepreneurs suivent certaines procédures pour obtenir le niveau de qualité exigé.

La certification d’exécution

des dispositifs de retenue

routiers est sur la rampe de lancement

2021 sera une année importante en ce qui concerne la sécurité et la qualité de nos routes. Longuement attendues, la certification d’exécution

et la marque COPRO.EXE y afférent vont être lancées. L’un des domaines retenus concerne l’installation et la réparation de dispositifs

de retenue routiers. « La qualité des produits en elle-même peut être excellente, mais si ceux-ci ne sont bien pas posés et/ou entretenus,

leur fonctionnement et la sécurité en général sont menacés. Par la certification d’exécution, nous voulons éviter cela et responsabiliser

les entrepreneurs », explique-t-on chez COPRO.

Texte Tim Janssens | Photos DESAMI

La certification d’exécution est un sujet brûlant

dans le secteur des travaux routiers et d’infrastructures.

Le concept est né à l’initiative de différents

acteurs importants, dont AWV, VLARIO, Infrabel,

Farys, SPW, FBEV et Bouwunie. En tant qu’organisme

indépendant de contrôle et de certification,

COPRO a reçu pour mission de donner vie

à toutes les attentes, idées et exigences en mettant

au point un système fonctionnel. « Assurant

également la certification de produits, nous étions

nous-mêmes demandeurs car nous sommes bien

conscients qu’une exécution parfaite est nécessaire

pour arriver à un résultat correct. La certification

d’exécution nous permet de boucler la boucle »,

expliquent Ruben Verbeke et Kim Vandenhoeke

de COPRO. « Dans les marchés publics classiques,

le prix est le critère déterminant et il n’est pas toujours

évident de garantir la qualité. De nombreux

maîtres d’ouvrage étaient donc en attente d’une

autre approche. Grâce à la certification d’exécution,

ils peuvent désormais être assurés que les

entrepreneurs suivent certaines procédures pour

obtenir le niveau de qualité exigé, qui sera par

ailleurs contrôlé par COPRO. Les entrepreneurs

qui satisfont à ces exigences se voient octroyer

un certificat qu’ils peuvent faire valoir en utilisant

la marque COPRO.EXE, qui fait office en quelque

sorte de label de qualité. »

Tout sauf un luxe inutile

La marque COPRO.EXE est déjà d’application en

Flandre pour l’évacuation des enrobés goudronneux,

mais se voit actuellement élargie à d’autres

applications spécifiques, comme les dispositifs de

retenue routiers. « Cela concerne des applications

« La certification d’exécution est une reconnaissance pour les entrepreneurs qui font du bon travail et donc un

moyen idéal de séparer le bon grain de l’ivraie », estime Wim Gillis de WG-Aannemingen.

très spécifiques (barrières de sécurité, atténuateurs

de choc, éléments de transition entre les barrières

de sécurité, éléments d’extrémité, lisses de

sécurité moto) qui sont sujettes à une norme. Une

exécution de qualité peut dans ce cas être une

question de vie ou de mort et, par conséquent,

une certification d’exécution pour ces dispositifs

de retenue est tout sauf un luxe inutile », insistent

Ruben Verbeke et Kim Vandenhoeke. « Sur la base

des recommandations formulées par un conseil

consultatif composé d’instances représentatives

des maîtres d’ouvrages, des parties chargées de

l’exécution, des utilisateurs et d’experts, les exigences

auxquelles une exécution de qualité doit

satisfaire sont rassemblées dans une Prescription

technique (PTV), tandis qu’un Règlement spécial

(BRS) est rédigé avec les règles à suivre par les détenteurs

d’un certificat. Les entrepreneurs seront

non seulement amenés à effectuer des contrôles

eux-mêmes, mais seront également soumis à des

inspections périodiques de chantier menées par

des experts de COPRO. Le principe est que les dispositifs

de retenue routiers puissent afficher les

mêmes performances que dans le laboratoire où

80 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Une exécution de qualité peut, dans le cas des dispositifs de retenue

routiers, être une question de vie ou de mort et, par conséquent,

une certification d’exécution est tout sauf un luxe inutile. »

Le principe est que les dispositifs de retenue routiers puissent afficher les mêmes performances que dans le

laboratoire où ils ont été testés préalablement.

ils ont été testés préalablement. Les points d’attention

sont par exemple l’usage correct des matériaux,

les liaisons boulon-écrou adéquates, une

hauteur d’installation conforme, etc. »

« Puisqu’il s’agit ici de sauver des vies, le petit coût

supplémentaire pour obtenir la marque COPRO.

EXE en vaut bien la chandelle », souligne David De

Saedeleer de DESAMI.

Contribution active à la

sécurité routière

La certification d’exécution des dispositifs de retenue

routiers est déjà prévue depuis 2019 dans

le ‘Standaardbestek 250’. Nous espérons que

les autres Cahiers des charges type suivront. Les

maîtres d’ouvrage peuvent et pourront donc exiger

que certains travaux soient réalisés par un entrepreneur

disposant d’un certificat d’exécution, de

manière à être assurés d’une installation et d’un

entretien de qualité. « Un grand pas en avant »,

estime Erik De Bisschop, conseiller en équipements

routiers chez AWV. « Des ouvertures superflues, des

éléments de transition mal raccordés, des armatures

de structures en béton qui laissent à désirer,

des applications non adaptées aux caractéristiques

du sol, … : autant de défauts à éviter absolument

lorsqu’on brigue la sécurité. Nous trouvons d’ailleurs

important de responsabiliser les entrepreneurs

et de les stimuler à fournir un travail de qualité.

Avec la certification d’exécution, nous disposons

d’un atout de grande valeur pour ce faire. Les PTV

pour les dispositifs de retenue routiers en acier et

béton préfabriqué sont prêts, mais il faudra encore

patienter pour ceux relatifs aux dispositifs en béton

coulé sur place. C’est la raison pour laquelle nous

accordons encore un peu de répit aux entrepreneurs

pour obtenir la marque COPRO.EXE. Ce n’est

qu’en 2021 que nous imposerons explicitement la

détention d’un certificat d’exécution dans le cadre

de travaux de voirie et d’infrastructure. »

Juste équilibre

En résumé : le système de certification d’exécution

pour les dispositifs de retenue routiers a fait l’objet

d’une étude approfondie, a été mis au point

en concertation avec le secteur et est prêt à être

lancé. L’un des nombreux entrepreneurs espérant

obtenir la marque COPRO.EXE à court terme,

est WG-Aannemingen, dont l’une des activités

consiste en la pose de SafetyBlocs provisoires en

béton préfabriqué sur les chantiers routiers. « L’introduction

d’une certification d’exécution est une

très bonne chose », estime Wim Gillis, gérant.

« Il s’agit d’une reconnaissance pour les entrepreneurs

qui font du bon travail et donc un moyen

idéal de séparer le bon grain de l’ivraie. J’ai moimême

siégé dans le conseil consultatif, et ai remarqué

combien les recommandations des entrepreneurs

étaient prises en compte pour arriver à

quelque chose de réaliste. Une excellente collaboration

a permis de trouver le juste équilibre tant pour

les parties chargées de l’exécution que pour celles

amenées à la contrôler, avec l’amélioration de la

qualité d’exécution et la sécurité routière comme

objectifs communs. Nous n’avons donc pas douté

un seul instant et avons entamé immédiatement la

procédure pour obtenir la marque COPRO.EXE ! ”

Dans les starting blocks

En tant qu’entrepreneur spécialisé dans la fabrication

et l’installation de glissières de sécurité en

métal, David De Saedeleer, gérant de DESAMI

sprl, a également fait partie du conseil consultatif.

Pour lui, il est logique que COPRO assure l’audit

de l’étape finale du processus, après avoir déjà

procédé à la validation des crash tests, vérifié la

qualité des produits en sortie d’usine et même

celle des matériaux réceptionnés sur chantier.

« COPRO possède ainsi une expertise objective qu’il

peut mettre à disposition pour améliorer encore la

qualité lors de la réception des installations. Pour

notre part, outre la satisfaction d’avoir une glissière

bien installée et donc plus efficiente au niveau sécurité,

nous verrons notre responsabilité d’autant

mieux couverte en cas de litige. Il est évident que,

puisqu’il s’agit ici de sauver des vies, un petit coût

supplémentaire en vaut bien la chandelle. Je suis

dans les starting blocks pour introduire une demande

de certification dès que la procédure sera

opérationnelle. Mieux, nous avons déjà créé en

interne une procédure équivalente pour mettre en

place une traçabilité administrative afin que notre

personnel soit fin prêt quand il le faudra. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 81


CAHIER BIM

Cette modélisation BIM présente, en une image,

un bâtiment avec différents niveaux de détails

(image KUBUS).

Le BIM, à la fois processus,

méthode de travail et façon de penser

Aujourd’hui, une partie du secteur de la construction a bien compris qu’un processus de numérisation de plus en plus poussé, tant en

conception qu'en production, était inéluctable. A côté des imprimantes 3D, des objets connectés et des drones, le BIM – Building Information

Modeling (ou Model ou Management) – fait désormais partie des outils que les architectes et les entreprises de construction doivent

apprendre à intégrer, afin de travailler plus rapidement et efficacement mais aussi de manière plus sûre, en connexion avec tous les

partenaires sur un chantier, dès le début du processus.

Texte Michel Charlier

Depuis début 2014, le Centre Scientifique et

Technique de la Construction (CSTC) met l’accent

sur l’importance du BIM dans le secteur de

la construction : « Travailler avec le BIM propose

une approche intégrale de l’ensemble des informations

relatives à un projet. Ceci exige une méthode

de travail différente, dont l’ensemble de la

chaîne pourra profiter pleinement. » C’est la raison

pour laquelle le CSTC a mis au point, avec le Cluster

BIM, le protocole BIM (www.bimportal.be/fr).

Le BIM, en quelques mots

« L’idée du BIM est de mettre au point une approche

englobant les phases de conception, de mise en

œuvre, d’utilisation mais aussi d’entretien, de

rénovation voire de démolition du bâtiment (life

cycle approach). Pour ce faire, il est essentiel que

les divers acteurs du projet de construction commencent

à travailler au projet ensemble et le plus

tôt possible. Le BIM est une méthode de travail

mettant en relation les objets qui composent un

bâtiment, ainsi que leurs caractéristiques. L’objet

‘mur’, par exemple, peut être caractérisé par des

données géométriques, physiques, mécaniques,

voire environnementales et financières, mais aussi

par des informations liées aux éléments qui le

constituent ou à son comportement vis-à-vis des

autres objets auquel il peut être associé. Cet objet,

reflet virtuel de la réalité future, est intégré dans

un modèle numérique du bâtiment également appelé

‘maquette numérique’. »

Un élément central d’échange

Cette maquette numérique devient alors l’élément

central d’échange d’informations entre les différents

acteurs, qui vont l’exploiter en fonction de leurs besoins

mais également la compléter au fur et à mesure

du processus. Elle est utilisée entre autres pour

réaliser les métrés, établir un cahier des

charges, prévoir les techniques spéciales

et l’isolation (thermique et

acoustique), effectuer des études

de stabilité et planifier les étapes

d’exécution, en respectant la

conformité aux normes et réglementations.

Cerise sur le gâteau : le

BIM permet de repérer et de résoudre

en amont la plupart des problèmes qui survenaient

en général (trop) tard dans le projet

(croisement de diverses techniques…).

L’intérêt pour le maître d’ouvrage

« S’il est vrai que le BIM n’a de sens que s’il est porté

par l’ensemble des intervenants du projet, l’impulsion

du maître de l’ouvrage peut être décisive

pour sa mise en place », expliquait Yasmine Depret,

architecte française, sur le site bimtonic.be.

82 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


BIM CAHIER

Quatre phases de modélisation BIM d’un bâtiment (image i-Theses).

Le bâtiment visualisé et sa structure portante en

BIM (image DUBIMAX).

L’ensemble des techniques d’un

bâtiment peut être visualisée et, le cas

échéant, modifiée (image Ingenium).

« C’est lui en effet

qui sait de quoi il a

besoin pour gérer

son projet et optimiser

son investissement.

Il doit

donc être convaincu

très en amont de

l’intérêt et des implications

de la démarche et y

jouer un rôle moteur. »

Encore du pain sur la planche…

Cependant, le CSTC reconnaît que tout n’est pas rose :

Sur l’écran, on peut immédiatement visualiser qui a créé chaque fiche et qui l’a modifiée (et quand)

(image A2O & Kumpen).

« Depuis toujours, le cloisonnement des métiers

de la construction pénalise l’échange d’informations

et la collaboration, freinant ainsi une industrialisation

plus forte du processus constructif.

Chaque entreprise dispose de sa propre méthode

de travail, de sa propre gestion d’entreprise et de

son propre environnement informatique et, souvent,

l’entrepreneur n’intervient dans le projet

qu’à partir de la phase d’exécution. »

« Les pouvoirs publics ont un rôle de soutien

à assumer dans ces évolutions majeures pour

l’avenir de la construction », estime-t-on du côté

de la Confédération Construction. « Ce rôle de

soutien passe notamment par l’adaptation des

réglementations à l’évolution de la technologie

numérique. Il importe ainsi d’intégrer un cadre

minimum pour le BIM dans la réglementation

sur les marchés publics. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 83


CAHIER BIM

Les appareils de mesure

conviviaux gagnent en popularité

Pendant longtemps, l’utilisation d’appareils

de mesure de haute technologie a exigé de

nombreuses formations et une grande expertise.

Heureusement, plusieurs innovations

récentes ont permis aux responsables de

chantiers et de projets d’utiliser facilement ces

appareils. Topolaser, par exemple, propose des

stations totales et des scanners 3D conviviaux.

Texte Jeroen Schreurs | Photos Topolaser

Les stations totales permettent de mesurer rapidement

et précisément des points ou des distances,

de tracer des lignes pour, entre autres, des fondations

ou de réaliser des plans BIM de percements

muraux pour les canalisations et conduites. De

tels appareils existent depuis un certain temps,

mais désormais, ils gagnent clairement en popularité

dans le bâtiment et la construction. Alors

que c’était auparavant le géomètre qui s’occupait

de ces tâches, ce travail est désormais de plus

en plus confié aux responsables de chantier, aux

chefs d’équipe ou aux responsables de projet.

« Topolaser propose des démos, organise des formations

sur mesure et assure un suivi », explique

Jochen Delvaeye, de Topolaser. « Les personnes

inexpérimentées en topographie peuvent ainsi se

familiariser avec ces instruments de mesure. Cela

leur offre davantage de flexibilité : ils utilisent les

appareils lorsqu’ils en ont réellement besoin et ne

dépendent plus du géomètre. Cela facilite la planification

et leur permet de réagir plus vite aux

changements météorologiques. Faites la somme

de ces avantages et vous verrez qu’un tel investissement

est amorti assez rapidement. »

Un trésor d’information

Topolaser distribue également les scanners 3D de

Leica Geosystems. Ces appareils, de plus en plus

utilisés, permettent aux utilisateurs de documenter

et de capturer rapidement des environnements

en 3D. Jochen Delvaeye : « Avec des vitesses de

mesure allant jusqu’à 2 millions de points par seconde,

il existe un scanner laser adapté à chaque

groupe-cible, qui peut fournir une mine d’informations

basées sur un nuage de points, pour des

mesures et des contrôles, par exemple. C’est particulièrement

intéressant dans les projets de réno-

Les scanners lasers 3D Leica Geosystems RTC360 & BLK360.

En abandonnant la mesure manuelle, on génère davantage de temps pour un travail plus efficace.

84 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


BIM CAHIER

Les appareils dressent rapidement et précisément un plan en 3D de l’intérieur.

« Les stations totales existent depuis

un certain temps, mais elles gagnent

désormais en popularité dans le

bâtiment et la construction. »

vation, mais cela permet également d’obtenir une

vue d’ensemble claire pour des métrés de façade. »

De plus, les scanners sont légers, conviviaux et

faciles à utiliser dans le cadre des flux de travail

existants. Sur simple pression d’un bouton, l’appareil

scanne l’espace dans sa totalité, après quoi un

nuage de points peut être facilement généré. Ce

nuage constitue la base pour obtenir des mesures

ou vérifier les modèles 3D conçus.

Facilité d’utilisation

La technologie à l’intérieur du scanner permet

également le transfert de nuages de points vers

des applications CAO, VR, AR et BIM. Les responsables

de projet peuvent facilement comparer le

nuage ainsi créé avec un modèle BIM existant. Ils

peuvent alors vérifier si des erreurs de construction

se sont produites. Jochen Delvaeye : « Auparavant,

les partenaires avaient l’habitude de faire

appel au géomètre pour ce processus, car il disposait

d’un tel appareil. Mais ici aussi, on constate

un changement, influencé par la convivialité de la

nouvelle technologie. Les responsables de projet

qui utilisent une station totale depuis un certain

temps ont expérimenté cette facilité d’utilisation.

Un scanner 3D est l’étape logique suivante, avec

laquelle on peut mesurer et contrôler davantage,

sur une période plus courte. »

Qualité et service vont de pair

Topolaser ne vend pas seulement ces produits,

mais la société dispose également d’un parc de

location à part entière, auquel elle peut éventuellement

associer formation et service élargi. « C’est

un élément crucial pour nous », conclut Jochen

Delvaeye. « Nos trois géomètres internes et notre

équipe de techniciens de service sont toujours

prêts à aider les clients tout au long du processus

: avant, pendant et après la vente. Ils aident à

déterminer quels appareils sont adaptés à leur domaine

d’activité et veillent 24 heures sur 24. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 85


Achat mais

aussi location

topolaser-location.be

Deviner, c’est risquer,

miser, c’est échouer,

mesurer, c’est

savoir !

Faites calibrer vos appareils

de mesure lors des congés

du bâtiment et mesurez plus

précisément après.

Prenez rendez-vous via www.etalonner.be

CONSTRUCTION ROUTIÈRE I BÂTIMENT I AMÉNAGEMENT DE JARDIN ET TRAVAUX DE

TERRASSEMENT I INTÉRIEUR ET MENUISERIE I GÉOMÈTRE I DIVERS

info@topolaser.be | www.topolaser.be

Location en Wallonie - Nord de la France

recyclage, concassage, criblage mobiles

Créations & Aménagements

Nous proposons une gamme tenue à jour et régulièrement renouvelée.

Notre service et notre assistance professionnels et sur mesure vous

garantissent une machine de qualité à un prix juste.

creationetamenagements.be

Créations & Aménagements

Rue Léopold, 160 - 7080 La Bouverie T +32 473 89 21 46 E creation.amenagement@skynet.be


CHAQUE GODET

AU TAQUET

Tirez pleinement parti de votre machine avec la nouvelle fonctionnalité semi-automatique

pour la solution de guidage d’excavatrices en 3D iXE3

connect.leica-geosystems.com/semi-automatisch-BE-FR

Leica Geosystems SA

leica-geosystems.be

©2020 Hexagon AB and/or its subsidiaries and affiliates.

Leica Geosystems is part of Hexagon. All rights reserved.


Gosselies Bassin d’orage

Le premier bassin d’orage

wallon réalisé en BIM/Revit

Pour New Mecco, l’entreprise générale Maurice Wanty est occupée à finaliser un giratoire et un centre commercial le long de la N5 à

Gosselies. La réalisation d’un bassin d’orage, obligatoire, doit permettre de collecter de manière efficace les eaux de toiture et les eaux

de pluie du site. Wanty a fait appel à Deschacht pour la réalisation de ce bassin d’orage de 855 m³, constitué d’une combinaison de casiers

alvéolaires Variobox et Controlbox. Une réalisation moderne et efficace qui peut, de plus, se targuer d’être le premier bassin d’orage

réalisé en BIM/Revit en Wallonie !

Texte Michel Charlier |

Photos Deschacht

« Toutes les eaux de toiture et de voirie du site sont

récoltées par un système traditionnel de collecteurs,

d’avaloirs et de chambres de visite », explique

Dimitri Steilen, chef de projet chez Deschacht.

Le volume du bassin d’orage a été calculé sur base

des précipitations extrêmes recensées ces 20 dernières

années dans la région. « En cas de gros orage »,

précise Dimitri Steilen, « cela permet de temporiser

toutes les eaux et d’assurer en parallèle un petit

débit continu vidant le bassin. Ce débit, qui répond

aux normes imposées par la commune, ne sature

donc pas le réseau. Le bassin est également pourvu

d’un système de trop plein pour éviter que le site

soit inondé en cas de forte pluie persistante. »

Les avantages des casiers

Les avantages d’un bassin en casiers alvéolaires

sont nombreux : grande capacité d’absorption

et d’écoulement (avec capacité de retenue de

95%), modularité et flexibilité en fonction des

contraintes du chantier (différentes hauteurs, raccordement

horizontal et vertical). Dimitri Steilen :

« Ces casiers se caractérisent également par

une résistance exceptionnelle aux charges.

En cas de trafic lourd, comme ce sera le cas ici,

ils peuvent être recouverts de 80 cm de remblaiement,

sans dalle de répartition, et résister à une

charge de 60 tonnes. » Dernier avantage mis en

avant par le chef de projet : « bien souvent, la

profondeur pour installer un bassin d’orage est

très limitée et les casiers alvéolaires sont parfaits

dans ce cas. A Gosselies, le bassin ne mesure qu’

1,20 m de haut. »

L’entreprise Wanty a donc fait appel à l’expertise

de Deschacht pour ce bassin de rétention. « C’est

loin d’être notre première collaboration », explique

Sébastien Abrassart, gestionnaire de chantiers

pour le Groupe Wanty. « Ici, l’offre de Deschacht

répondait au mieux à notre demande. »

Des casiers alvéolaires étanches

Le bassin d’orage est constitué d’une combinaison

de casiers alvéolaires Variobox et Controlbox, certifiés

BENOR. Les Variobox peuvent être connectés

et raccordés sur tous leurs côtés et conviennent

particulièrement à des projets de type ‘grand

centre commercial avec parking’. Les Controlbox

facilitent quant à eux l’accessibilité en vue

de l’inspection et de l’entretien. Dimitri Steilen :

« Il s’agit d’un système SAUL (Structure Alvéolaire

Ultra Légère) en polypropylène. Les casiers sont

des cubes de 60 cm d’arête. Un cube est composé

à 95% de vide, l’idée étant de pouvoir stocker un

maximum d’eau dans le bassin. Pour l’étanchéité,

en plus de placer un géotextile, on a recouvert le

tout d’une membrane étanche en PVC, soudée

par un spécialiste, la société Stassen. Les coins

sont renforcés et l’ensemble est refermé, un peu

comme un emballage cadeau 100% étanche »,

précise Dimitri Steilen.

A Gosselies, pour la réalisation, obligatoire, d’un bassin d’orage de 855 m³, Wanty a fait appel à l’expertise de Deschacht.

88 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Bassin d’orage Gosselies

« Nous dessinons les bassins d’orage directement en 3D, ce

qui nous permet de sortir immédiatement le plan de pose avec

tous les plans d’étage, les coupes et les élévations. »

Le bassin d’orage est composé d’une combinaison de casiers alvéolaires Variobox et Controlbox.

Le tout nouveau bassin d’orage est le premier à avoir été conçu de manière numérique en Wallonie.

Premier bassin en

BIM/Revit en Wallonie

Le bassin d’orage spécifique de Gosselies est le

premier à avoir été conçu de manière numérique.

Depuis deux ans, et l’engagement d’un BIM Manager,

Deschacht s’est lancée de manière proactive

dans la réalisation en BIM. Des modèles de

bassin d’orage ont été créés dans une bibliothèque

numérique. Dimitri Steilen : « Nous dessinons

donc les bassins d’orage directement en

3D sur le logiciel Revit. Le principal avantage est

que cela nous permet de sortir immédiatement

le plan de pose avec tous les plans d’étage, les

coupes et les élévations. Nous pouvons donner

également un plan clair et précis au poseur, ce

qui n’était pas toujours le cas auparavant. Et en

interne, une fois que le bassin est modélisé en

3D, il suffit de cliquer sur un bouton pour réaliser

l’offre de prix sur base de toutes les pièces nécessaires

à sa construction. Si une modification

s’avère nécessaire par la suite, de dimension par

exemple, quelques clics suffisent pour changer

l’ensemble. » Les réseaux d’égouttage sont également

modélisés de cette manière, ce qui fait de

Deschacht un pionnier en matière de conception

BIM dans ce domaine. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 89


Besoin d’un conseil ? Notre équipe

accompagne votre projet de construction !

L’expertise pratique et le conseil des équipes

Deschacht viennent enrichir vos propres connaissances

et font visiblement la différence, surtout pour

les projets de grande envergure. Nos spécialistes

possèdent une connaissance approfondie des

produits. Connaissance qu’ils peuvent combiner

avec une expérience riche et concrète de la pose de

ces produits via un réseau dense de sous-traitants..

Nos atouts, votre force :

✔ Un méga-assortiment pour l’égouttage,

l’évacuation, la toiture, la façade, l’isolation et

les membranes

✔ Des formations pratiques par des professionnels

expérimentés

✔ Un accompagnement professionnel de votre projet

✔ Une gamme propre certifi ée

✔ Une production propre

construction projet partenaire

ONE-STOP SHOP

CONSTRUCTION

CONSEILS PRO

NON-STOP

200156

www.deschacht.eu

200156DS_Construire01F.indd 1 27/01/20 17:03

www.engcon.com

compact - multifunctional - sustainable

Faites des économies

en travaillant plus

efficacement!

Avec les bons outils, vous pouvez faire des

économies importantes. Le tiltrotateur en est

un bon exemple.

www.knikmops.be

apprenez-en plus sur nos tiltrotateurs

en consultant notre site

www.engcon.com


DES SOLUTIONS CONNECTÉES

POUR TOUTES VOS APPLICATIONS.

GUIDAGE D’ENGINS – TOPOGRAPHIE – LOGICIELS.

Grâce aux innovation Trimble : plateforme de guidage

Earthworks et de topographie Siteworks, augmentez la

productivité de l’ensemble de vos équipes sur chantier.

Plus d’informations ? Contactez-nous!

© 2018, Trimble Inc. Tous droits réservés. PN TC-265-FR (09/18)

SITECH BELGIUM

Gontrode Heirweg 148b

9090 Melle

info@sitech-belgium.be

www.SITECH-belgium.be

Tel: +32 92771600

VOTRE FOURNISSEUR DE

TECHNOLOGIE POUR LES TP


Monitoring du site en temps

réel et calcul des volumes

La position du godet de la pelle ou de la lame niveleuse est enregistrée tous les 33 cm sur 33 cm pour créer un modèle numérique de terrain tel que construit.

92 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


TrimbleOS est une plateforme en ligne qui permet de suivre en temps réel l'état d’avancement du chantier grâce aux données obtenues

automatiquement par les machines. La position du godet de la pelle ou de la lame niveleuse est enregistrée tous les 33 cm sur 33 cm pour

créer un modèle numérique de terrain tel que construit. Pour les rouleaux vibrants, le nombre de passes réalisées sur terrain ainsi que

la valeur d’indice de compactage sont également renseignés. Associée à la plateforme Trimble WorksManager, cette solution établit une

nouvelle norme de communication entre le chantier et le bureau.

Texte et photo Sitech

Une liaison en temps réel entre le bureau et le

chantier pour le suivi et le calcul des quantités

est possible grâce aux données 3D du chantier

venant de :

• machines avec système de guidage Trimble, de

la génération actuelle et précédente (pelles,

bulldozers, niveleuses, compacteurs, raboteuses,

finisseurs, slip form paver)

• mesures avec un récepteur GNSS, une station

totale ou un drone

• modèles 3D du projet

Trimble WorksManager permet :

• d’envoyer des plans aux machines et aux carnets

de terrain du géomètre via Internet

• de récupérer en ligne les enregistrements du

travail de la machine ou du géomètre

• de vérifier et de garantir que les machines sur

le chantier utilisent le bon projet

• de visualiser sur l'écran toutes les machines

équipées de systèmes Trimble

• de créer automatiquement les fichiers nécessaires

spécifiques à chaque instrument Trimble

présent sur le chantier, et ce sur la base d'un

fichier unique.

« Associé à la plateforme Trimble

WorksManager, TrimbleOS établit une

nouvelle norme de communication entre

le chantier et le bureau »

Ce système peut être étendu à Trimble WorksOS

pour synchroniser également les données ci-dessus.

Les applications de WorksOS sont entre autres :

• suivi en temps réel des quantités de travaux

déjà exécutés ou à exécuter

• mesures tel que construit lors de l'exécution de

lieux difficiles à mesurer (sous l'eau, travaux de

dragage, zones polluées, ...)

• données cartographiques lorsqu'un géomètre

n'est pas disponible en temps voulu

• contrôle de la qualité pendant l'exécution du

chantier

Dans Trimble WorksOS, les données peuvent

être filtrées de nombreuses façons (par date,

par projet, par machine, ...) afin d'afficher exactement

les données nécessaires à la gestion et à

la surveillance du chantier, à la planification, à

l'établissement des relevés as built. Des coupes

transversales peuvent également être réalisées. Il

est également possible de sélectionner certaines

zones afin de toujours effectuer les calculs sur les

mêmes zones à des moments différents et de créer

différents rapports. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 93


Un pionnier en matière de bain d’eau

pour concasseurs et cribles

La qualité prime sur la capacité, telle est depuis de nombreuses années la philosophie de GM Recycling, responsable de la vente, de la

location et de la réparation de concasseurs, de broyeurs, de cribles et de convoyeurs des marques Gipo, Powerscreen et Terex Ecotec.

Pour satisfaire ce besoin de produits de haute qualité, Freddy Gillis, gérant de l’entreprise, a conçu un système innovant dans lequel les

débris sont lavés et triés dans un bain d’eau.

Texte Kevin Moens

| Photos GM Recycling

Les concasseurs et les cribles fonctionnant avec

un déplacement d’air pour nettoyer les granulats

sont bien connus. Mais un bain d’eau lavant le

granulat et séparant ainsi les boues et les déchets

est une nouveauté, selon Freddy Gillis de GM Recycling

: « Dans le passé, l’accent était d’abord mis

sur l’efficacité et la capacité maximales, puis sur

la qualité. Ces deux dernières années, c’est la qualité

qui prime. Nous avons donc conçu le système

de bain d’eau avec notre producteur irlandais »,

précise Freddy Gillis. Ce système, Hydra FS1400,

est disponible en version statique, sur système

conteneur skid et sur chenilles. Deux modèles sont

actuellement disponibles, selon la capacité et la

taille souhaitées.

Le bain est équipé d’un système de flotteur qui fait monter ou descendre le niveau d’eau si nécessaire.

Le système de bain d’eau, Hydra FS1400, est disponible en version statique, sur système conteneur skid et sur chenilles.

94 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Le bain est équipé d’un système de

flotteur pour que le niveau d’eau monte

ou baisse si nécessaire. »

Un bain d’eau lavant le granulat et séparant ainsi les boues

et les déchets est une nouveauté, selon Freddy Gillis.

une vis à eau, dont l’inconvénient est le volume

de traitement trop petit qui crée donc rapidement

un blocage en cas de suralimentation. La vis est

située dans un tuyau, ce qui rend son déblocage

infernal et fastidieux. Notre bain d’eau, quant à

lui, est un système ouvert permettant un contrôle

visuel permanent. En cas de suralimentation, il y

a un peu plus de matériau sur le convoyeur, mais

aucun blocage. »

80 tonnes par heure

Le développement du système de bain d’eau a pris

environ un an. « Nous avons dû faire des tests afin

de déterminer le bon flux. Les convoyeurs doivent

à la fois tourner suffisamment lentement pour

nettoyer les gravats, mais suffisamment vite pour

suivre le rythme du concasseur ou du crible. Et cela

doit rester économiquement abordable. Actuellement,

nous arrivons à laver et à nettoyer 70 à 80

tonnes de gravats de calibre 20/40 par heure. »

Le développement du système de bain d’eau a mis environ un an avant d’être au point.

Un système efficace

Le bain d’eau peut être combiné avec un concasseur

et un crible et donne un granulat de haute

qualité. Mais comment ça marche ? Freddy Gillis :

« Le bain d’eau reçoit, par exemple, la matière produite

par un concasseur de taille moyenne, d’un

calibre 20/40. Le bain est équipé d’un système

de flotteur qui fait monter ou descendre le niveau

d’eau si nécessaire. Les brosses tournent doucement

au-dessus de ce niveau et retirent les petits

déchets, tels que les particules de bois ou de plastique,

qui passent sur un convoyeur et aboutissent

dans un conteneur séparé. Les pierres partent sur

un convoyeur différent et sont lavées, ce qui permet

d’enlever les boues de la machine et de les

envoyer dans un autre conteneur. Un aimant retire

les particules de fer et de métal. Enfin, les gravats

tombent sur un tas de décharge. Un système compact

et techniquement simple, mais très efficace »,

affirme Freddy Gillis. « Un bain utilise 2 à 3 m³

d’eau par jour. »

Contrôle visuel

Avec la dernière génération de concasseurs Gipo

et Powerscreen, GM Recycling peut fournir des

aspirateurs qui nettoient la deuxième plateforme.

Pour les machines plus anciennes, avec crible à

deux étages, sur lesquelles aucun ventilateur n’est

installé sur le second (le 20/40), le bain d’eau est

une bonne solution. « Avant, nous travaillions avec

Pas seulement les débris

Depuis, le système a fait ses preuves sur plusieurs

chantiers. Mais ce n’est pas la seule application.

Freddy Gillis : « Nous l’avons installé chez un client

de Rochefort, dont les marteaux du broyeur de

compost avaient été détruits par des pierres et du

métal présents dans le compost. Notre bain d’eau

a permis de prolonger de 30% la durée de vie de

ses marteaux. » D’autres tests ont été réalisés pour

l’enlèvement de pierres dans des racines d’arbres

broyées ou pour séparer gravats ‘communs’ et

pierre poreuse Ytong. « Dans ce dernier cas, nous

avons remarqué l’importance d’un système ouvert

et d’une commande progressive des convoyeurs

de déchargement. Les deux convoyeurs ont la

même largeur, le produit ‘sale’ peut donc passer

dans n’importe lequel des deux, tout en garantissant

un débit constant au broyeur ou au crible ».

Le bain d’eau peut même servir dans des applications

industrielles, notamment pour séparer de

l’aluminium broyé et de l’isolant. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 95


Solre-sur-Sambre

Passerelle cyclo-piétonne

L’installation des deux sections de la passerelle s’est faite directement depuis les semi-remorques au moyen d’une grue-tour.

Première pour le SPW :

une passerelle entièrement en

plastique renforcé de fibres

Le 30 octobre dernier, Solre-sur-Sambre (Erquelinnes) a été le théâtre d’une grande première : le SPW Mobilité et Infrastructures y a

fait installer une passerelle cyclo-piétonne en matériaux composites renforcés de fibres de verre InfraCore, moulée sur mesure par

FiberCore, en remplacement d’un ouvrage en béton datant de 1940. L’installation des deux sections par l’entrepreneur BAM Galère s’est

déroulée en deux heures chrono. Et ce n’est pas là le seul avantage de cette nouvelle technologie.

Texte Philippe Selke | Photos CGK Group

CGK est revendeur de la technologie brevetée InfraCore en Belgique. S’il a

déjà livré une vingtaine de ponts et passerelles de ce type en Flandre, le chantier

sur la Sambre constitue pour lui, tout comme pour le SPW, une expérience

pilote. Jan Swyngedouw, business unit manager chez CGK : « S’il s’agit dans

ce cas d’une passerelle composée de 2 tronçons d’environ 13 m de long étant

donné la présence de piles en béton sur place, nous réalisons également de

courts ponts routiers pouvant supporter jusqu’à 60 t de charge. Pour de plus

longues portées, nous travaillons avec une sous-structure en béton ou en acier

sur laquelle on pose un tablier en plastique. Dans tous les cas, le gros avantage

de notre système est l’extrême légèreté de l’ouvrage. »

Un pont qui flotte

A Solre-sur-Sambre, chacune des deux sections ne pèse que 2,4 t environ et

est boulonnée par sécurité aux piles en béton, même si cela n’est pas indispensable.

Conçue pour les piétons et les cyclistes, la passerelle peut supporter

occasionnellement le passage d’un véhicule de max 12 t. Vu l’étroitesse des

96 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Passerelle cyclo-piétonne Solre-sur-Sambre

« Outre la rapidité de

pose, le gros avantage de

la technologie brevetée

InfraCore est l’extrême

légèreté de l’ouvrage. »

La couleur de la passerelle et la configuration des garde-corps

ont été choisies par le SPW.

voiries aux alentours, l’acheminement des deux sections sur le site par deux

semi-remorques s’est déroulé au centimètre prêt. Il avait même été envisagé

un instant d’acheminer les passerelles par la Sambre, puisqu’elles flottent !

Structure, tablier et même garde-corps sont en matériau composite. Seules les

fixations des garde-corps sont en acier.

En raison du très faible poids de ce genre de pont, il est souvent possible de

réaliser les fondations selon le « principe de construction sur acier », par le

biais de l’amélioration locale des terres (à savoir sans pieux). En plus d'éviter

des coûts supplémentaires et des nuisances, cette méthode permettra

également le remplacement aisé du pont à l'avenir.

Une expérience à évaluer

Le SPW Mobilité et Infrastructures a plusieurs projets dans ses cartons, pour

lesquels il pourrait recourir à cette technologie. Le chantier de Solre-sur-

Sambre est donc au centre de toutes les attentions. Julian Bocklandt, attaché

qualifié à la Direction des Voies Hydrauliques de Charleroi : « La phase de

préparation fut plus longue qu’à l’accoutumée, puisqu’il nous fallait découvrir

le produit. Sinon, c’est un pont préfabriqué comme un autre. La rapidité de

pose est un atout majeur, surtout pour les voies navigables qui ne demandent

alors qu’une courte interruption du trafic fluvial. Le produit est à peine plus

cher à l’achat mais il génère ensuite de belles économies puisqu’aucun entretien

n’est nécessaire, contrairement aux ponts en acier qu’il faut traiter

anti-corrosion tous les 15 à 20 ans. »

L’installation s’est déroulée sans problème, au moyen d’une grue-tour. Grégory

Raboni, chef de projets chez BAM Galère : « Cela n’a rien de savant par rapport

à d’autres types de préfabriqués. Il faut juste prévoir les moyens de manutention

en fonction de l’accessibilité, du poids et des dimensions de l’ouvrage. »

Un ouvrage fait pour durer

Conçus comme une seule structure autoportante fermée, les ponts en

matériau plastique renforcé de fibres de verre ont beau être ultralégers,

ils n’en sont pas moins très robustes. Leur espérance de vie annoncée est

d’au moins 100 ans. Sans entretien et démontables, ils peuvent être réutilisés,

reconditionnés et recyclés, suivant les principes de l’économie circulaire.

Erquelinnes compte sur son territoire un superbe pont-barrage en

pierre calcaire construit au Moyen Âge. Récemment restauré, il constitue

un but de promenade pour les gens du coin comme pour les touristes.

Souhaitons au nouveau pont-barrage en plastique un succès semblable, dans

cette très belle nature hennuyère ! ❚

30 octobre 2010, 10 heures 30 : les piles de l’ancien ouvrage sont prêtes à

accueillir la nouvelle passerelle.

30 octobre 2010, 12 heures : la passerelle est directement praticable.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 97


50 ans de paix

d’esprit avec des

ponts en composite

Composite ou fibre de verre avec

plastique renforcé (GRP) est un

matériau innovant pour la construction

de ponts, tablier de ponts,

les jetées ou les les plates-formes.

Légèreté et grande capacité de charge.

Facile à installer

Pratiquement sans entretien

Non soumis à l’humidité, UV, pourriture ou rouille

MARITIME & INFRA CONSTRUCTIONS

Westlaan 7 / 8560 Gullegem

T +32 56 42 22 02 / info@cgk-group.com

www.cgk-group.com/maritime


SKYMAX

une tête intelligente sur le chantier

Construction depuis le niveau sous-jacent

Un niveau élevé d'efficacité grâce à une manipulation sécurisée des composants

de systèmes innovants. En outre, la technologie RFID offre, entre autres, le suivi

des panneaux et l'accès à toutes sortes d'informations.

Simplicité du système

grâce à un faible nombre de composants du système et à des caractéristiques

explicites.

Coffrage et décoffrage rapides

en raison du faible poids des composants, et un décoffrage anticipé grâce à la tête

de décintrement brevetée.

Coffrages

Échafaudages

Ingénierie

www.peri.be/fr


Un coffrage de dalles intelligent

qui allie sécurité et efficacité

De nouvelles directives et réglementations rendent les exigences de sécurité de plus en plus strictes sur les chantiers. Cela vaut également

pour le coffrage des dalles. C’est pourquoi PERI lance SKYMAX, un système innovant de coffrage à grands panneaux qui augmente la

sécurité des utilisateurs et améliore l’efficacité du processus de coffrage.

Texte Jeroen Schreurs | Photos PERI

Un environnement de travail sûr est très important.

Il motive les collaborateurs et évite qu’un

projet ne soit interrompu par des accidents

du travail. « Dès le développement

de produit, PERI prend déjà

des mesures pour

éviter ultérieurement des situations dangereuses »,

explique Danny La Fors, Product Manager chez

PERI BeNeLux. « Cela se concrétise parfaitement

dans SKYMAX. Le système

étant construit à partir

du niveau de

Le principe de l’innovant coffrage SKYMAX repose sur des composants compatibles de différents matériaux. Le résultat est un kit qui ouvre des possibilités d'applications

modulaires répondant aux exigences spécifiques du projet.

100 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


En raison de son faible poids et de son utilisation

ergonomique, deux personnes seulement sont nécessaires

pour monter SKYMAX (Photo : Andreas Tausent).

Travailler avec le système SKYMAX est extrêmement simple grâce au faible nombre de composants différents.

sol inférieur, il lui est donc impossible de tomber.

A partir de ce niveau, les panneaux sont accrochés

dans les têtes d’étais et les ouvriers poussent

les panneaux horizontalement. La tête d’étai est

conçue pour que le panneau soit automatiquement

verrouillé et ne puisse pas être soulevé, même

lorsque les panneaux sont tournés vers le haut. Les

garde-corps sont également poussés vers le haut

depuis le bas et sont automatiquement sécurisés.

Cela réduit les efforts et augmente le niveau de

sécurité. Des composants du système supplémentaires,

tels que des cadres de poteaux et des supports

spéciaux, permettent de coffrer des bandes

d’ajustement facilement et en toute sécurité. On

peut alors marcher immédiatement sur le coffrage. »

Un système simple

PERI a limité le nombre de composants du système,

ce qui rend le travail avec SKYMAX très facile.

Toon Caers, Country Manager Belgique chez

PERI BeNeLux : « Une seule tête est nécessaire

pour le processus de coffrage puisqu’elle peut

être utilisée de manière flexible dans toutes les

directions, même dans les zones de bord et lors

du changement de direction des panneaux. Grâce

à une géométrie bien étudiée, les têtes peuvent

soutenir les panneaux dans n'importe quelle position.

Cela permet d’utiliser SKYMAX de manière

flexible, simple et rapide. »

Dans cet esprit, PERI a également fabriqué des

composants très légers. Le plus grand panneau en

« Cette innovation

prouve que

sécurité et

efficacité sur le

chantier peuvent

aller de pair. »

aluminium, d’une superficie de 2 m², ne pèse pas

plus de 32 kg. La version polymère pèse même

moins de 30 kg. De plus, les poignées des profils

latéraux et longitudinaux rendent les panneaux

ergonomiques et conviviaux à utiliser.

Une flexibilité étendue

Autre avantage de SKYMAX : la flexibilité technique

du système. Toon Caers : « Vous pouvez combiner

de nombreuses manières les panneaux, les

têtes d’étai et d’autres composants du système et

concevoir ainsi une configuration sur mesure pour

votre projet. À l’avenir, vous pourrez assembler sur

chantier les panneaux SKYMAX pour obtenir une

grande table de coffrage et vous pourrez fixer des

panneaux supplémentaires directement sur le coffrage

SKYMAX. De cette façon, vous donnez une

flexibilité au système dans son ensemble. »

En un clin d’œil

Quelle que soit la configuration choisie, SKYMAX

rend le processus de construction plus efficace.

C’est ce qu’ont prouvé des tests réalisés par

PERI sur divers chantiers en Europe, comme à

Prato allo Stelvio (Sud-Tyrol italien), où l’entreprise

Rainerbau GmbH a construit un hôtel de

86 chambres avec parking souterrain et piscine.

Pour Rainer Klotz, le gérant de l’entreprise, « Nos

ouvriers ont rapidement compris comment coffrer

et décoffrer avec SKYMAX. Il a fallu un peu

d’aide au début, puis ils ont pu avancer seuls.

Ils ont par exemple coffré et coulé 1 000 m² de

béton en cinq jours seulement. »

Deux ouvriers

A côté d’une méthode de travail conviviale, le tempo

d’exécution soutenu est dû à quelques interventions

intelligentes. Il n’est ainsi plus nécessaire

d’amener les étais un à un au même niveau. L’utilisation

d’une tête de décintrement réduit au minimum

le temps de coffrage et ouvre rapidement la

voie à un décoffrage rapide et partiel. Ensuite, les

panneaux et les têtes peuvent être utilisés pour la

section suivante. Cela réduit la quantité de matériel

nécessaire sur le chantier ainsi que les coûts.

« Et comme il ne faut que deux ouvriers pour l’ensemble

du processus, vous devez employer moins

de personnel », précise Toon Caers qui conclut :

« En résumé, SKYMAX est un bon exemple de la

façon dont sécurité et efficacité sur le chantier

peuvent aller de pair. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 101


Publireportage

Réhabilitation du site de Bavière à Liège.

Fundis Piling réalise les fondations

profondes du site de Bavière à Liège

En Wallonie aussi, les chantiers de Fundis Piling sont des succès. Ce spécialiste des fondations sur pieux, basé à Laarne (Flandre-Orientale),

a réalisé dans la Cité Ardente un vaste chantier de fondations sur le site de l’ancien hôpital de Bavière, dans le quartier d’Outremeuse.

Texte et photos Michel Wijne

Plusieurs grandes entreprises du marché wallon

- BAM Galère, BPC et Thomas & Piron - ont uni

leurs forces au sein d’une association momentanée

pour mener à bien le projet Bavière, un

magnifique complexe d’appartements au cœur

de Liège, avec vue sur Meuse. Les travaux de fondations

sont exécutés par la firme Fundis Piling.

Dimitri Timbremont, directeur général : « L’un des

attraits de ce chantier, c’est que nous avons pu

fournir au client une solution complète. Outre

430 pieux vissés, nous avons également construit

une paroi de pieux sécants de 200 m de long. Le

grand défi de ce projet tenait dans la complexité

du sous-sol, composé de graviers de Meuse, dans

lequel nous avons dû mener les forages. Une partie

des pieux sécants a été ancrée dans la partie

supérieure de la roche schisteuse typique du bassin

liégeois. Comme la paroi de pieux devait être

stable sans recourir à des ancrages complémentaires

ou à d’autres éléments de stabilisation, le

client nous a demandé d’augmenter à 63 cm le

diamètre des pieux. »

Résidence-services et centre de

soins Saint-Joseph à Huy

Fundis Piling a également été sollicitée pour

l’extension de la résidence-service et du centre de

soins Saint-Joseph à Huy. « Nous sommes heureux

de retrouver l’entrepreneur principal Lixon, qui

nous a déjà confié deux phases pour ce projet

», déclare Dimitri Timbremont. « Ici aussi, nous

avons apporté au client une solution globale. Tout

compte fait, elle se composait de 30 ancrages et

de 290 pieux, dont 270 sécants. »

102 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Publireportage

La résidence-services et le centre de soins Saint-Joseph à Huy.

Souplesse et réactivité

La firme Fundis Piling n’est pas un mastodonte

mais peut répondre avec souplesse et réactivité

aux attentes de ses clients, entre autres grâce à

ses propres moyens de transport. Au fil des ans,

elle est d’ailleurs devenue l’un des grands spécialistes

en pieux vissés en forme de cylindre ou de

vis, en pieux à tarière creuse ou tubée, en pieux

battus et faux-puits, sans oublier les micropieux,

qui peuvent être réalisés avec des machines plus

petites. Elle intervient tant pour des entrepreneurs

que pour des particuliers.

Expert en soutènement

Outre les fondations sur pieux, Fundis Piling est

également un expert en soutènement : pieux

sécants et tangents, parois berlinoises, tirants

d’ancrages provisoires ou définitifs, parois

clouées et fouilles blindées. Ce sont autant de

spécialités que maîtrise Fundis Piling avec enthousiasme

et passion.

Bureau d’études interne

Mue par son professionnalisme aigu, Fundis Piling

s’efforce chaque jour de réaliser des fondations

fiables et robustes. Les nombreuses entreprises

qui ont fait confiance à cette approche concrète

et personnalisée du spécialiste en fondations

peuvent se targuer d’une foule de projets réussis.

« Nous sommes actifs tant en Flandre qu’en Wallonie

et à Bruxelles », déclare Dimitri Timbremont.

« Certes, notre PME n’est pas très grande, mais

nous maîtrisons de nombreuses applications et

avons notre propre bureau d’études. Il assure un

suivi minutieux de chaque projet, de A à Z, et ce

en collaboration avec l’université de Gand. Nos

excellents ingénieurs s’informent constamment

des récentes évolutions en matière de techniques

de fondation. Nous menons nous-mêmes toutes

les études pour les travaux de fondations et des

études préliminaires aux projets de fondations. On

peut également nous solliciter pour des tests ultrasons

sur pieux et des essais de chargement ou de

traction sur pieux, micropieux et tirants d’ancrages.

Nous les exécutons nous-mêmes, ou au besoin, travaillons

avec des partenaires externes. »

En ce qui concerne la sécurité sur chantier,

Fundis Piling se montre également d’une rigueur

extrême. ❚

Fundis piling BV

Heirweg 103

9270 Laarne

T +32 (0)9 355 51 55

E info@fundispiling.be

W www.fundispiling.be

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 103


Moins d’émissions et

davantage de performances

Afin d'honorer son engagement de développer des innovations contribuant à un futur durable, l’entreprise Yanmar s’est préparée, depuis

plusieurs années déjà, pour les nouvelles normes relatives aux émissions. La technologie Yanmar offre d’excellentes performances tout

en respectant l’environnement.

Texte et photos Yanmar

Les moteurs Yanmar à injection directe et système

Common Rail sont le fruit d’efforts permanents

pour réaliser des progrès techniques en matière

de consommation de carburant et d’émissions. Les

moteurs sont impressionnants en termes de performance

environnementale : les émissions polluantes

sont réduites jusqu'à 90 % grâce aux systèmes de

combustion et d'injection améliorés ainsi qu'à un

catalyseur d'oxydation diesel (DOC) et un filtre à

particules diesel standard. Tandis que l'injection directe

génère de la puissance sans résidu de combustion,

le système Common Rail permet un contrôle

électronique précis de l'injection de carburant.

Conformes à la réglementation

Les utilisateurs se conforment ainsi pleinement à

la réglementation Stage V : le système de recirculation

des gaz d'échappement refroidis réduit

considérablement les oxydes d’azote (NOx) et le

filtre à particules diesel réduit les émissions polluantes.

Par ailleurs, Yanmar a développé avec succès

un système de régénération exclusif pour porter

les intervalles de maintenance à 6 000 heures

et éviter les temps d’arrêt liés au nettoyage.

« Plusieurs des modèles proposés par Yanmar ont

été particulièrement affectés par ce changement

de réglementation », explique le fabricant. « Tout

d’abord nos minipelles de 5 à 6 tonnes (ViO50-

6B, ViO57-6B et SV60-6B). Lancés en 2017, ces

modèles permettent de répondre aux besoins

pour cette catégorie de poids, notamment dans

les grandes métropoles. Ensuite, nos minipelles

de 8 à 10 tonnes B7-Sigma, ViO80-2 et ViO82.

Nos chargeuses V70S, V80 et V100, faciles à manipuler

dans toutes les conditions et atteignant

des vitesses allant jusqu'à 20 km/h sur la route,

ou 36 km/h dans la version haute vitesse. Leurs

transmissions hydrostatiques offrent des performances

élevées avec des réglages variables en

Les minipelles ViO50-6B, ViO57-6B et SV60-B, idéales pour les travaux urbains.

104 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« L’entreprise Yanmar s’est préparée, depuis

plusieurs années déjà, pour les nouvelles

normes relatives aux émissions. »

continu, donnant à l'opérateur une grande traction

pour une poussée ou un creusement efficace

et de bonnes performances sur les pentes raides.

Cela a également touché nos carriers C30 et C50

et, enfin, notre pelle sur pneus B75W. Dernière arrivée

en date, notre pelle sur pneu B75W-5, fournissant

un couple de 295,5 Nm à 1 365 tr/min,

est extrêmement puissante et atteint des vitesses

de déplacement pouvant atteindre 36 km/h. La

dernière étape de cette transition se fera sur nos

machines équipées d’un moteur d’une puissance

de 56 kW à 130 kW (soit nos modèles SV120,

B95W, B110W et V120). »

Une gamme très complète

Yanmar Compact Equipment EMEA propose

désormais une gamme de 35 modèles pour répondre

aux exigences d'une grande variété d'applications

: construction, aménagement paysager,

terrassement, pose de canalisations, démolition

et génie civil. ❚

La chargeuse compacte V80, équipée du moteur Stage V.

La pelle compacte sur pneus B75W, nouvelle génération.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 105


Un des principaux acteurs du marché

des déchets opte pour ZoneSafe

Un des principaux acteurs du marché néerlandais des déchets, Attero, attache une grande importance à la sécurité. « C’est pourquoi

nous avons choisi ZoneSafe, le système de détection avec RFID de Brigade Electronics », déclare Roelof Buisman, Manager Organic chez

Attero. L’entreprise, qui compte environ 800 collaborateurs motivés, traite annuellement près de 3 millions de tonnes de déchets sur une

quinzaine de sites.

Texte Susan Peek |

Photos Brigade Electronics - Attero

Roelof Buisman: « Dans huit de nos sites, nous

transformons les déchets organiques en compost,

en amendement pour sols, en carburant durable

et en gaz vert. À Wilp, nous avons un site de compostage

en plein air, où une chargeuse sur pneus

roule dans une zone sur laquelle travaillent également

des collaborateurs. Les murets séparateurs

en béton gênent parfois aussi la vision. Auparavant,

l’opérateur de la chargeuse et les employés

utilisaient un talkie-walkie pour rester en contact.

Bien sûr, nous respections soigneusement les instructions

et les accords, tels que le ‘si je te vois,

tu me vois’, mais nous cherchions un moyen de

garantir davantage la sécurité.

ZoneSafe : système de détection

et d’avertissement

« J’ai fait connaissance avec Brigade Electronics,

leader du marché des systèmes de sécurité pour

véhicules, lors d’un salon. J’y ai suivi une démonstration

du nouveau système d’avertissement et

de détection ZoneSafe. » Jeroen Levert, Business

development manager chez Brigade Electronics :

« ZoneSafe convient parfaitement à toutes les

entreprises ou projets où des véhicules et des

personnes travaillent et circulent dans les mêmes

zones et où il y a donc un risque pour la sécurité.

C’était le cas chez Attero. « La démo a attisé

notre curiosité et nous avons décidé d’adopter le

système ZoneSafe en expérience-pilote sur le site

de Wilp », ajoute Roelof Buisman.

Zones de détection et tags

L’unité de base et l’antenne, faciles à installer,

ont été placées dans et sur la chargeuse et les

tags ont été remis aux employés. Jeroen Levert :

« ZoneSafe utilise la RFID (technologie d’identification

par radiofréquence) pour créer des zones

de détection autour du véhicule en mouvement.

Les antennes détectent les tags RFID qui sont

portés par les ouvriers sur un gilet ou un casque,

ou qui sont placés sur des objets sur le chantier.

Lorsque la zone de détection détecte un tag,

« Une sécurité optimale pour le matériel

roulant et les personnes travaillant dans

une même zone. »

ZoneSafe utilise la technologie d’identification

par radiofréquence (RFID) pour créer des zones

de détection autour du véhicule en mouvement.

L’antenne détecte les tags RFID portés sur des

gilets ou des casques.

106 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


le conducteur du véhicule reçoit automatiquement un avertissement visuel

et acoustique via l’unité de base dans sa cabine. Le tag détecté donne un

signal d’avertissement vibrant à la personne qui le porte afin qu’elle sache

qu’un véhicule s’approche. Roelof Buisman: « Tout le monde a immédiatement

été enthousiasmé : même en cas de mauvais temps, de mauvaise

visibilité, d’angles morts, d’obstacles ou lorsque les personnes portent des

protections auditives, ce système offre la sécurité supplémentaire que nous

recherchions. Cela procure une fameuse tranquillité d’esprit quand on sait

que nous faisons tout notre possible pour prévenir les accidents. »

L’unité de base et l’antenne

(avec une portée de 3 à 10 m) peuvent

être installées rapidement et facilement dans et sur le véhicule.

Une sécurité assurée

« Chez Attero comme ailleurs, l’impulsion doit être donnée par les gestionnaires

de l’entreprise », déclare Jeroen Levert. « ZoneSafe est un complément

opportun dans notre politique de sécurité », complète Roelof

Buisman. « Le système est performant car il est très fonctionnel pour la

sécurité des hommes sur le terrain. Je suis convaincu que cela renforce le

sentiment de sécurité. C’est pourquoi nous en équiperons nos nouvelles

chargeuses et nous regardons également si, sur nos autres sites, il existe

des situations dans lesquelles ZoneSafe pourrait faire la différence. »

Jeroen Levert indique que moyennant un simple ajout, il est possible

que les pelles puissent se détecter entre elles dans un rayon de 100 m.

Le système ZoneSafe peut être lu au moyen d’un tableau de bord : l’identification,

la surveillance et l’enregistrement de toutes les activités des

tags fournissent de nombreuses informations. Grâce à l’analyse de ces

données, la sécurité peut être gérée de manière encore plus optimale.

Jeroen Levert conclut : « Nous nous rapprochons ainsi de notre objectif

de ‘sécurité optimale pour tous’. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 107


Système de

détection

RFID

Assurer la sécurité des ouvriers sur un site est une tâche à la fois exigeante et primordiale.

Les véhicules et usines mobiles sont fréquemment utilisés à proximité immédiate des ouvriers

et d’autres machines. Alors que la sécurité est fondamentale, la visibilité du conducteur est

souvent limitée en raison de la forme, de la taille et de la charge d’un véhicule ou de la

position de l’opérateur qui peut créer des angles morts et augmenter le risque de collisions.

Le système ZoneSafe emploie

la technologie de radio-identification (RFID) pour

créer des zones de détection autour des véhicules

et des usines mobiles.

Les antennes montées sur le véhicule détectent

les tags RFID pouvant être portés par les ouvriers,

placés sur des objets ou des biens ou installés

autour de zones d’accès restreint. Lorsqu’un tag

ZoneSafe pénètre dans une zone de détection,

l’opérateur du véhicule reçoit automatiquement

une alerte visuelle et auditive via l’unité de

commande en cabine nqui lui permet de prendre

les mesures qui s’imposent. Un tag vibrant avertit

également l’ouvrier qui se trouve sur la trajectoire

d’un véhicule qui s’approche.

+31 541 53 18 01 brigade-electronics.nl


Couplage et découplage

en toute sécurité sans

quitter la cabine

L’attache rapide entièrement automatique de Steelwrist permet à l’opérateur

de coupler et de découpler les équipements sans devoir quitter sa cabine. Pour

l’entreprise MAB de Kalmthout, c’est une excellente raison pour en équiper

immédiatement sa toute nouvelle pelle hydraulique sur chenilles Volvo ECR145E.

Texte Pieter de Mos

| Photos Steelwrist

Une compatibilité

mondiale, quelle que soit

la marque, est importante,

notamment pour l’attache

rapide SQ60-5 entièrement

automatique de Steelwrist.

Le choix de l’attache rapide est compréhensible

à la vue des secteurs d’activité de MAB : projets

d’assainissement des sols, égouts, travaux

de pavage, travaux routiers pour les entreprises,

construction de terrains de sport... Sécurité, santé

et prévention environnementale sont donc d’une

importance capitale pour MAB, qui s’est bâtie une

réputation de solutionneuse de problèmes et qui

accomplit le travail quels que soient les obstacles

sur le terrain !

C’est pour cela que l’entreprise a récemment investi

dans une pelle hydraulique sur chenilles

Volvo ECR145E, avec un système Steelwrist

XControl entièrement monté en usine. La machine

a été livrée via SMT Belgium, distributeur et importateur

exclusif de Volvo Construction Equipment

en Belgique et au Luxembourg.

Une attache rapide entièrement

automatique

« Pour que la pelle sur chenilles soit prête à effectuer

ses activités spécifiques, elle a été dotée d’une

attache rapide SQ60-5 entièrement automatique

de Steelwrist, ainsi que d’un tiltrotateur X18 avec

technologie SQ60 en haut et S60 hydraulique en

bas », explique le gérant, Ron Mabesoone. « Nous

voulions augmenter considérablement l’efficacité

de la machine, grâce au fait qu’un couplage et

un découplage totalement hydrauliques et électriques

peuvent être effectués entre le tiltrotateur

et d’autres équipements. Tout cela, bien sûr, sans

avoir à quitter la cabine. »

Pour plus de sécurité, l’attache rapide est équipée

du système de sécurité mécanique Front Pin Lock.

Le tiltrotateur est muni d’une pince de préhension

à 4 doigts intégrée en acier coulé.

Compatibilité totale

Alain Janssen, Area Sales Manager de Steelwrist Belgique,

donne un aperçu du marché : « Aujourd’hui,

Steelwrist propose des solutions efficaces pour les excavatrices

de 1 à 70 tonnes. Le système entièrement

automatique SQ est disponible pour les machines de

15 à 70 tonnes. De plus, les adaptateurs pendulaires

requis, boulonnés ou soudés, sont également disponibles

via Steelwrist, tout comme une large gamme

d’équipements hydrauliques, tous compatibles avec

les normes du marché. » Mais ce n’est pas tout :

« En tant que fabricant de tiltrotateurs et d’attaches

rapides, nous visons également une compatibilité

mondiale quelle que soit la marque. C’est pourquoi

l’alliance open-S (https://opens.org/) a été récemment

fondée par Anders Jonsson, PDG de Rototilt, et

Stefan Stockhaus, PDG de Steelwrist. ❚

Un tiltrotateur X18 avec technologie SQ60 en haut

et S60 hydraulique en bas est accroché à l’attache

rapide SQ60-5.

MAB a récemment investi dans une pelle hydraulique sur chenilles Volvo ECR145E, avec un système Steelwrist

XControl entièrement monté en usine.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 109


Steelwrist - la clé pour déverrouiller

l’efficacité de votre pelle !

w

Open-S – la norme

industrielle ouverte pour

les systèmes de couplage

automatiques. Pour en

savoir plus, rendez-vous

sur www.opens.org

Alain Janssen | +32 479 46 79 09

alain.janssen@steelwrist.com | www.steelwrist.com/nl

NUPI PIPING SYSTEMS

(PPR)

(Multiskin)

(PEHD)

Sanitaire Chaud et Froid • HVAC Cooling + Eau Glacée

Préfab et Collecteurs • Air Comprimé • Eau osmosée • Eau Chlorée


Des conduites en plastique

durables à La Grand Poste

La société BSC, située à Anderlecht, est spécialisée dans la distribution de produits pour le marché sanitaire et HVAC. À la Grand Poste de

Liège, on a utilisé Niron, une conduite en plastique innovante, durable et facile à installer.

Texte et photos BSC

L’entreprise familiale BSC est divisée en deux départements

: d’une part, les produits commerciaux,

parmi lesquels les robinets Paffoni, un des leaders

du marché au Benelux pour les applications résidentielles

ou multi-résidentielles et, d’autre part,

la distribution de produits techniques, avec un

accent particulier mis sur les produits de qualité

et durables. Niron, Elofit, Gastite et HUOT en sont

les marques les plus importantes.

Mathias Timperman, Sales Manager chez BSC :

« Nous avons été contactés par l’installateur s’occupant

de la Grand Poste de Liège, qui nous a demandé

de venir présenter nos solutions. Après plusieurs

réunions de négociation, nous sommes parvenus à

un accord. Et nos conduites sont désormais installées

presque partout dans le bâtiment. »

Niron

Dans ce projet, Niron a été principalement utilisé

comme conduite d’alimentation pour le refroidissement.

Mathias Timperman : « Auparavant, on

utilisait principalement de l’acier. Aujourd’hui,

on fait plutôt appel à des conduites en plastique.

Niron est un tube en plastique : il résiste à la corrosion

et est donc plus durable que l’acier. Niron

est également plus léger que l’acier, ce qui rend le

montage moins lourd. Étant donné que les tubes

Niron ont une gamme de diamètres allant de 20 à

630, ils peuvent être utilisés quasiment partout. »

De plus, il est possible de se connecter directement

sur les conduites Niron, sans devoir couper le

tube, mais simplement en intégrant des raccords

cavaliers. « Nous avons récemment développé un

modèle de raccord cavalier pour les applications

multicouches », précise Mathias Timperman.

Niron possède une certification EPD, ce qui garantit

les caractéristiques écologiques du matériau.

Pour Mathias Timperman, « cela prouve bien ce

que nous savions déjà depuis longtemps : Niron

est un matériau durable et écologique. »

Conduites multicouches

NUPI, le fabricant italien de Niron, produit également

le tube multicouche MultiNupi. « Nous

supervisons actuellement l’installation de deux

grands projets en Flandre, où sont placés à la

fois des conduites Niron et des tubes Multinupi »,

explique Mathias Timperman. « L’avantage est

que cela permet aux différents acteurs de ces

projets de n’avoir qu’un seul système de produits

et donc un seul point de contact. En matière

de garantie, cela représente bien entendu une

grande valeur ajoutée. » ❚

Niron est plus léger que l’acier, ce qui rend moins

lourde son installation.

Dans ce projet, Niron a été principalement utilisé comme conduite d’alimentation pour le refroidissement.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 111


Avec sa charge utile

de 500 kg, le dumper

électrique à quatre

roues MT500P –

‘Monsieur Muscle’ –

peut entrer quasiment

partout avec facilité et

sans émission nocive.

Un environnement de travail agréable et

productif grâce aux dumpers électriques

Pour la société Alle Bouw Machines (ABM), il existe une demande croissante pour des machines ‘zéro émission’. L’importation exclusive

d’Alitrak a permis à ABM d’élargir sa gamme de machines pour la construction et l’horticulture avec trois dumpers électriques.

Texte Pieter de Mos

| Photos Alle Bouw Machines

Dans les secteurs de la construction et de l’horticulture,

les machines électriques sont de plus

en plus populaires. Silencieuses, elles ne rejettent

aucune émission nocive, ce qui crée un environnement

de travail agréable et profite à tous. C’est la

raison pour laquelle de plus en plus de fabricants

dans le monde élargissent leur gamme avec des

machines ‘zéro émission’.

Alitrak possède à cet égard une certaine avance.

L’usine du nord de l’Italie fabrique depuis de nombreuses

années des machines de transport élec-

triques de grande qualité. La gamme multifonctionnelle

Alitrak comprend, en plus des tracteurs

(pousseurs) et des transporteurs, quelques intéressants

dumpers à batterie sur roues et sur chenilles.

ABM et Alitrak sont entrés en contact en 2019, à

Munich, lors du salon Bauma. Résultat : ABM est

devenu l’importateur exclusif de la gamme Alirtak

pour la construction et l’horticulture. Les principaux

modèles sont désormais disponibles chez

ABM : il s’agit des dumpers électriques DT300E,

MT500P et DCT300P.

Tout aussi puissants

Afin de dissiper tout malentendu, ABM met les

choses au point : « Avec les dumpers à batterie

électriques, il n’y a aucune perte de puissance par

rapport aux dumpers traditionnels de même catégorie.

Pour nous, le principe est que l’utilisateur ne

doit faire aucun compromis sur les performances. »

On n’est pas déçu en voyant les caractéristiques

de ces trois dumpers. La charge utile est de 300 kg

pour le dumper à trois roues DT300E, 500 kg

pour le dumper à quatre roues MT500P et 600 kg

112 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Le MT500P combine la charge utile d’un dumper traditionnel

et un environnement de travail agréable et productif. »

Avec les dumpers électriques à batterie comme ce DT300E, on ne note aucune perte de puissance par rapport aux dumpers traditionnels de même catégorie.

pour le dumper à chenilles DCT300P. Cette

charge utile considérable est combinée avec

des dimensions compactes. Grâce à leur largeur

de 773 mm (MT500P) et 790 mm (DT300E et

DCT300P), les dumpers peuvent facilement entrer

et sortir des bâtiments (résidentiels) par des

portes standard.

Dans des circonstances normales, les dumpers

électriques peuvent être utilisés en continu pendant

+/- huit heures sans avoir besoin de recharger

leur batterie. Cette recharge prend également

le même temps.

Trois modèles principaux

Le DT300E est un dumper à trois roues. Sa charge

utile de 300 kg le rend idéal pour les travaux légers

comme le ramassage de branches. Il est utilisable

en marche avant ou arrière, avec une vitesse

maximale de 5 km/h et peut travailler sur des

pentes jusqu’à 20%.

Le MT500P, à quatre roues, est communément surnommé

‘Monsieur Muscle’. Grâce à son chargeur

intégré (alimentation secteur 230 V), ce dumper à

batterie peut être facilement chargé, à n’importe

quel endroit ou presque, et peut donc ainsi être

mis en œuvre rapidement.

Le DCT-300P est un dumper sur chenilles. Il ne pèse

que 387 kg et peut transporter jusqu’à 600 kg.

Ses chenilles lui permettent d’être utilisé dans des

endroits difficiles d’accès ou impraticables, et sur

des pentes jusqu’à 30%. ❚

Grâce à ses chenilles et à sa propulsion électrique, le

DCT-300P fonctionne de manière optimale dans des

endroits et des conditions dans lesquelles d’autres

machines tombent rapidement en panne.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 113


De nouvelles machines de fondation

pour construire l’avenir

INPIEQ, spécialiste des machines de fondation et des équipements associés, a développé de nouvelles et innovantes machines compactes.

Durables et conviviales, elles se soucient des personnes et de l’environnement.

Texte et photos INPIEQ

« La nouvelle unité compacte de mélange et de

pompage de coulis de type IGP et la machine de

fondation hydraulique sont moins nocives pour

l’environnement grâce à leur transmission électrique.

Elles sont aussi très conviviales et faciles

à entretenir. Pour un contrôle et une surveillance

corrects, elles sont équipées du Système d’Enregistrement

DLS d’INPIEQ », explique Frank van

Deursen, directeur d’INPIEQ.

Dans des espaces exigus

Les nouvelles machines ont été spécialement

conçues pour Brefu Funderingstechnieken BV, en

recherche d’un ensemble compact et flexible trépied

de sondage + unité de mélange et de pompage

+ génératrice électrique pour des travaux

de réparation de fondations. « Les machines sur

mesure d’INPIEQ sont entièrement adaptées à

nos souhaits et répondent à toutes nos attentes.

Grâce au Système d’Enregistrement DLS intégré,

nous sommes prêts pour l’avenir. Il mesure avec

grande précision et enregistre toutes les données

des pieux réalisés et les envoie à l’ordinateur afin

de pouvoir fournir au client un rapport complet »,

déclare Raymond Roks, directeur de Brefu.

Une unité automatique

Cette unité hydraulique de mélange et de pompage

de coulis de type IGP a une transmission

électrique. Elle est équipée d’une unité qui mélange

automatiquement et déplace ensuite le mélange

vers le réservoir pour qu’il puisse être pompé

vers le trépied de sondage. Cette machine est

munie de régulateurs de pression et de débit. La

pression pompée ne dépasse donc jamais la valeur

prédéfinie et la machine a un débit et une vitesse

de pompage maximum. Pendant ce processus, des

données telles que la consommation de ciment

et d’eau, le débit de la pompe, la pression et le

volume pompé sont mesurées avec une grande

précision, affichées sur l’écran et stockées dans le

Système d’Enregistrement DLS d’INPIEQ. Ces données

sont envoyées vers l’ordinateur via USB ou

sans fil. L’unité peut être dirigée via le panneau de

commande et par une télécommande.

Une machine de fondation

compacte

La machine est à la fois compacte, légère et puissante

: elle permet de fabriquer des pieux vissés

avec injection de coulis dans des endroits où l’espace

et la hauteur sont limités. La machine est

équipée d’un moteur de forage jusqu’à 20 kNm.

Sa taille et son poids garantissent une facilité de

transport et sa compacité lui permet d’être utilisée

dans différents espaces.

Cette machine est fournie avec une génératrice

électrique sur chenilles munie de deux moteurs

électriques afin de pouvoir diriger la machine avec

un connecteur 32A ou 63A. Il est également possible

de faire fonctionner la machine via une unité

hydraulique spéciale alimentée par batterie. ❚

Une belle collaboration entre Brefu et INPIEQ, grâce à des machines de fondation développées sur mesure.

114 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


DATA REGISTRATION

GROUT UNIT

• Pieux battus

• Forage

• Vibro compation

• Vibro driving

• Injection

• Montage

modulaire

• Entièrement

automatique

• Sans pointe de

pression

• Enregistrement

du volume et du

débit

Liberatorstraat 3 - 4651 SC Steenbergen - Nederland - +31 (0)164 687 740 - info@inpieq.nl - www.inpieq.nl

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 115


Tout dans un seul

porte-engins flexible

L’entreprise Dezeure, surtout connue par ses robustes équipements pour le secteur agricole, développe également depuis des années des

porte-engins et des semi-remorques porte-engins pour le secteur des transports. Ces véhicules ont comme caractéristiques communes

la solidité et une grande flexibilité, et c’est aussi le cas avec le dernier-né, le Multicharger.

Texte Hendrik De Spiegelaere |

Photo Dezeure

Avec le Multicharger, Dezeure s’adresse principalement

aux entrepreneurs qui recherchent un véhicule

pour transporter leur matériel. Le Multicharger,

dans ses versions ‘47’ (trois essieux) et ‘37’ (deux

essieux) entre dans cette catégorie. Pour ce nouveau

modèle, Dezeure s’est basée sur la génération

précédente, avec des longerons et des profils

soudés, et a modernisé le concept. Grâce à de

nouvelles techniques et matériaux, la charge utile

a pu être réduite d’environ mille kilos, sans compromettre

la robustesse ou la durée de vie. Le véhicule

à 3 essieux dispose donc de l’équivalent en

charge utile ou 35 t pour un poids total de 47 t.

Le Multicharger est un porte-engins polyvalent, à

utiliser pour le transport de machines, mais aussi

de baraques de chantier ou autres chargements

lourds. Le Multicharger est équipé pour cela

d’une quarantaine d’œillets d’arrimage afin de

fixer solidement le chargement ainsi que d’encoches

destinées aux barres maintenant ce chargement

en place. Pour transporter des charges

plus larges, la largeur du semi-remorque peut être

facilement augmentée de 2 550 à 2 900 mm.

L’équipement d’arrimage du chargement peut

être rangé dans une mallette galvanisée située

sur la nuque.

Le Multicharger de Dezeure est très pratique avec un très grand nombre d’œillets et d’autres possibilités d’arrimage.

116 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Avec le Multicharger, Dezeure

s’adresse principalement aux

entrepreneurs qui recherchent un

véhicule pour transporter leur matériel. »

Dezeure monte de manière standard des essieux

SAF de 11 t avec suspension pneumatique. Ils

peuvent, si on le souhaite, être utilisés comme

essieux rigides, équipés d’une direction forcée ou

munis d’une commande électrique. Le Multicharger

reçoit un traitement antirouille complet pour

garantir une longue durée de vie ; sa finition et sa

peinture dépendent du souhait du client.

Aucune rampe

Pour simplifier le chargement des machines,

Dezeure a introduit le Greenstep. Avec lui, la partie

postérieure de la plateforme de chargement

se replie derrière les roues et sert ainsi de rampe.

Cela rend inutile l’utilisation de rampes lourdes

et encombrantes et garantit immédiatement un

chargement rapide et sûr. Avec le Greenstep, on

peut charger sur toute la longueur du plateau.

L’élimination des rampes entraîne également

une réduction immédiate de la consommation

de 20%. En option, une pièce de transition peut

être fournie pour être placée entre la plateforme

et la nuque du semi-remorque, de sorte que les

véhicules ou les machines puissent monter jusque

cette dernière.

À l’origine (elle a été créée en 1947), Dezeure

était une entreprise de machines agricoles. En

1970, on y a démarré la construction de bennes

pour un usage personnel. La troisième génération

entre dans l’entreprise en 1996 et prend le relais

en 2015. La gamme de production s’est élargie,

y compris aux véhicules pour le transport routier.

L’entreprise déménagera dans de tout nouveaux

bâtiments en 2021. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 117


Le guidage 3D intelligent

repousse les limites

Dans le parc du château de Rossignol vient de débuter un chantier pas comme les autres. Le village gaumais ayant été le théâtre, le

22 août 1914, d’une des batailles les plus sanglantes de la Grande Guerre, il s’agit pour la commune de Tintigny et Idelux d’honorer le devoir

de mémoire en construisant un centre mémoriel semi-enterré dans la colline. L’entreprise bastognarde Lambert Frères s’appuie sur les

technologies Topcon pour réaliser les travaux de terrassement avec précision et rapidité.

Texte Philippe Selke

Pour démarrer le chantier, Lambert Frères avait

dépêché sur place un pousseur Komatsu avec système

de guidage GPS sans mâts Topcon d’origine

ainsi qu’une excavatrice Hitachi « intelligente » car

équipée de la technologie Topcon X-53X auto par

Ultimated, joint-venture créée par le distributeur

Luyckx avec le bureau de géomètres 3D Consult.

Guidage GPS et pilote

semi-automatique

Fidèle client du distributeur Luyckx, Lambert Frères

s’est lancé dans le guidage GPS Topcon il y a 10

ans déjà. Il possède actuellement 10 machines

équipées. Récemment, l’entreprise est passée à

la dernière technologie, appelée X-53X auto, en

acquérant une pelle Hitachi. Benjamin Lambert :

« Cette technologie nous permet de garder une

longueur d’avance sur nos concurrents. Après

quelques mois déjà, nous étions convaincus. »

L’heureux opérateur de la pelle « intelligente » en

résume les avantages : « Le nouveau système est

Le système X-53X auto offre des outils modernes en cas d'excavation de pentes complexes (ici, sur un autre chantier de Lambert Frères). (Photo: Lambert Frères).

118 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Le système semi-automatique est

encore plus précis, plus rapide et moins

fatigant pour l’opérateur. »

Steve Nollevaux (Topcon) et Benjamin Lambert

(Lambert Frères) posent devant la pelle Hitachi

équipée du système X-53X auto. (Photo: Topcon)

Même si l’opérateur ne doit plus suivre en permanence le niveau sur l’écran, il garde le contrôle. (Photo: Topcon)

c’est le cas ici avec le tandem Luyckx-Ultimated.

Cela a permis à Lambert Frères de choisir la pelle

Hitachi qu’il souhaitait, tout en bénéficiant du

service après-vente Topcon, assuré par Ultimated.

Sam van Campenhout, directeur général d’Ultimated

: « Nous faisons honneur à notre baseline :

one stop shop for machine control. Alors que

d’autres distributeurs s’arrêtent au montage et au

calibrage, nous assurons la formation, le support

téléphonique et l’intervention éventuelle sur chantier

(câble arraché, capteur défectueux, …). »

plus précis, plus rapide et moins fatigant mentalement,

puisqu’il ne faut pas suivre une ligne sur

l’écran comme en 3D classique. C’est la machine

qui se cale sur la ligne. »

Partenariat pour un meilleur

service après-vente

Afin d’assurer le meilleur service possible à ses clients

finaux, Topcon a conclu des partenariats, comme

Steve Nollevaux, Account Manager Construction

chez Topcon : « Ce type de partenariat permet de

répondre très vite à toute demande du client. En

prenant la main à distance, nous faisons gagner

un temps précieux à l’opérateur. » ❚

L’opérateur utilise le système semi-automatique pour dégazonner à l’emplacement précis des voiries menant au futur centre mémoriel au sommet de la colline..

(Photo: Lambert Frères)

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 119


Retour sur un Concrete Day en ligne

qui restera dans les mémoires

Le Groupement Belge du Béton (GBB-BBG) peut se targuer d’une édition anniversaire réussie pour son Concrete Day. Cette 40 e édition

du rendez-vous annuel du secteur du béton fut organisée entièrement en ligne et retransmise en direct depuis Kamp C. Le programme

était aussi riche et intéressant que les autres années : des tables rondes sur la neutralité carbone, la digitalisation & l’industrialisation,

la certification & la qualité, un keynote de Jan Van Steirteghem (General Manager BU Europe chez BESIX) et des workshops passionnants

disponibles en ligne pendant un an.

Texte Niels Rouvrois & Philippe Selke | Photos Peter Carmeliet

En tant qu’organisateur, GBB-BBG a relevé avec

brio le pari de proposer un événement non seulement

intéressant, mais également très vivant.

Différents sondages, un questions-réponses et la

présence du dessinateur Blaise Dehon ont permis

une belle interaction. « Très longtemps, nous

avons espéré que l’événement puisse se dérouler

en présentiel malgré le coronavirus », avoua

Johan Vyncke, président du GBB-BBG, dans son

mot d’accueil : « Mais l’annonce de la seconde

vague nous a contraints à passer au plan b, en

organisant cette retransmission en direct depuis

Kamp C. Notre équipe tout entière s’est appliquée

à composer un programme diversifié avec d’intéressants

débats. »

Caroline Ladang, vice-présidente du GBB et directrice

de BE-CERT, confirme : « Le networking

disparaît dans cette formule numérique, mais en

matière d’échange de connaissances, cette édition

n’a rien à envier aux éditions antérieures. Pour le

40 e anniversaire, nous ne pouvions pas renoncer

à rassembler le secteur pour débattre ensemble

de l’actualité, des innovations et des perspectives

d’avenir. » C’est précisément un regard tourné vers

le futur – et l’inévitable problématique écologique

– qu’a présenté Jan Van Steirteghem: « Le béton

fut la solution miracle pour la construction, mais

est devenu aujourd’hui son plus gros ‘problème’. Il

est capital que nous réinventions le béton : make

it a miracle again ! Nous pourrons ainsi, avec le

secteur, contribuer à un monde plus durable. »

En route vers la neutralité carbone

La première table ronde a réuni Hervé Camerlynck

(FEBELCEM), Filip Van Rickstal (CRIC – OCCN) et

Jeroen Vrijders (CSTC-WTCB) autour de la neutralité

carbone. La discussion fut introduite par une intervention

de Tom Lambrecht (Youth for Climate).

L’un des objectifs du Green Deal européen est

d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Mais

d’autres objectifs existent en parallèle : préserver

la biodiversité, évoluer vers une économie circulaire,

atteindre le zéro déchet... Ce n’est pas pour

rien que le béton est le matériau le plus utilisé

au monde après l’eau. Le secteur du béton porte

donc une responsabilité et l’industrie ne peut pas

se contenter de ‘performer’. C’est pourquoi elle

travaille dur pour atteindre la neutralité carbone.

Cet objectif ambitieux se base à la fois sur des

innovations existantes et sur d’autres qui doivent

encore arriver. Hervé Camerlynck explique que

l’effort à fournir s’articule autour de 5 leviers :

le clinker, principal responsable des émissions de

CO 2

; le ciment, que l’on peut remplacer par des

substituts, le béton lui-même, dont il faut adapter

la recette de fabrication ; la construction, tant sa

conception que sa réutilisation ; et enfin, la carbonatation.

Le plus gros risque est que les industriels

produisent hors d’Europe (carbon leakage).

La modératrice du jour, Virginie Claes (à gauche) en compagnie de Johan Vyncke, président de GBB-BBG, et de Caroline Ladang, vice-présidente.

120 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« En matière d’échange de

connaissances, cette édition en ligne

n’a rien eu à envier aux 39 événements

antérieurs en présentiel. »

Le béton et l’industrie 4.0

Lors de la table ronde ‘Digitalisation & Industrialisation’,

Jef Marinus (FEBE), Geert Goossens (Buildsoft),

Jona Michiels (Groep Van Roey) et Dieter

Froyen (Willemen Construct) ont débattu de l’utilisation

de la connectivité et de l’automatisation

dans le secteur de la construction. De nouveaux

outils du secteur, le BIM et l’impression 3D, permettent

un montage sans erreur, plus de flexibilité

et le just in time. Le débat a notamment mis à jour

les points forts du béton préfabriqué et l’intérêt

du BIM dans le domaine. « Préfabrication et béton

vont bien ensemble », explique Dieter Froyen.

« Les parties préfabriquées peuvent l’être hors chantier

et le BIM se révèle alors un puissant outil de

communication entre tous les acteurs. En phase de

conception, il permet d’éviter les coûts d’inefficacité

et peut aussi être utile pour la logistique. »

La certification, garantie de qualité

La troisième table ronde a réuni Johan Baeten

pour FEDBETON, Caroline Ladang (BE-CERT) et

Patrice Dresse (BENOR et FABA) sur le thème ‘Certification

& qualité’. La certification permet à l’entreprise

d’accroître sa réputation et d’augmenter son

avance sur ses concurrents. L’attention croissante

pour la qualité pousse de nombreux constructeurs

vers les produits certifiés BENOR. Ils préfèrent une

telle certification, plus sûre et plus simple, que des

contrôles techniques. Garantie de qualité dans un

monde mondialisé, la certification permet à l’entrepreneur

de se concentrer sur son métier. Caroline

Ladang entrevoit une évolution en matière de certification

: des labels de toutes sortes, notamment

en matière de durabilité, ne cessent de fleurir… Une

certification pourrait permettre à l’avenir de s’y retrouver,

en créant de la confiance.

Workshops @Concrete Day

Le Concrete Day s’est également lancé cette année

dans l’organisation d’ateliers en ligne. Le

workshop ‘architecture’ était consacré aux do’s

& don’ts en conception avec du béton architectonique.

Le workshop ‘Innovaders’ a distillé des

Le Groupement Belge du Béton peut se targuer d’une

édition anniversaire réussie pour son Concrete Day.

conseils pour rendre l’innovation plus accessible

aux PME. L’atelier ‘Quality, Research and Innovation’

a rassemblé 3 présentations de FedBeton. Le

quatrième workshop, organisé en collaboration

avec Fereb, a présenté les formations disponibles

sur la réparation du béton.

Agréable surprise

L’intégralité de l’événement peut être regardée

en ligne jusqu’au Concrete Day 2021 sur le site

du GBB. « Nous pouvons être fiers de cette 40 e

édition. Elle est le résultat d’un véritable travail

d’équipe », a souligné Johan Vyncke. Et Caroline

Ladang de confirmer : « Ce fut une expérience

intéressante et j’ai été agréablement surprise par

les interactions et la valeur ajoutée de la tenue

en ligne. Nous espérons bien entendu pouvoir

reprendre l’organisation en présentiel l’année

prochaine, mais il n’est pas impossible que nous

intégrions cette nouvelle façon de travailler d’une

manière ou d’une autre. » ❚

Différents sondages, un questions-réponses et la présence permanente sur le plateau du dessinateur Blaise Dehon ont permis une belle interaction.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 121


30 ans de la CCW :

un coup d’œil dans le rétroviseur,

et le regard tourné vers l’avenir

La Confédération Construction Wallonne (CCW) a passé un cap important cette année, celui de ses 30 ans d’existence. En effet, c’est en

1990 qu’André Dherte, premier président CCW, constitua une première équipe de permanents, à l’époque très limitée. Ensuite, cette équipe

s’est étoffée au fil des années suite aux transferts de compétences vers les Régions, mais aussi en raison de la complexification des

dossiers. Avec l’émergence des défis sociétaux, le secteur de la construction a été profondément bouleversé : contraintes urbanistiques,

contraintes environnementales et énergétiques, innovations technologiques, concurrences extérieures, etc. Le secteur et ses métiers ont

dû s’adapter à des changements de plus en plus rapides. Heureusement, l’équipe motivée de la CCW a toujours pu développer des services

ciblés et adaptés, nouer des partenariats avec les exécutifs wallons successifs, jusqu’à cette année « anniversaire » 2020. Anniversaire

que nous n’avons pas pu fêter comme nous l’aurions voulu à cause du Covid.

Texte et photo Confédération Construction Wallonne

Et tout porte à croire que les 30 prochaines années

seront tout aussi riches en défis pour le

secteur : redéploiement de l’économie (bien nécessaire

après le choc du Covid), adaptation du

secteur aux risques sanitaires et aux risques climatiques,

économie circulaire, densification du

bâti, industrialisation et digitalisation des process,

gestion des compétences (notamment former aux

nouvelles techniques sans oublier la préservation

de l’artisanat…), maîtrise des coûts, etc. Tout cela

nécessitera un dialogue approfondi avec les autorités

publiques, avec les multiples organismes

de la filière « construction », avec les partenaires

sociaux, etc. Un très gros dossier (parmi d’autres)

vient déjà d’atterrir sur la table : la stratégie wallonne

de rénovation énergétique fraîchement approuvée

par le gouvernement wallon, qui évalue

à 177 milliards € les besoins d’investissements

pour les bâtiments résidentiels et non-résidentiels,

précisément au cours des… 30 prochaines

années. Et les infrastructures ne seront pas en

reste… Entre-temps, nous vous adressons nos

meilleurs vœux de succès, de bonheur et de santé

pour 2021. ❚

« Tout porte à croire

que les 30 prochaines

années seront tout

aussi riches en défis

pour le secteur. »

Francis Carnoy, directeur général de la Confédération Construction Wallonne.

122 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Comment le secteur des bureaux d’ingénierie

et de conseil va-t-il évoluer vers 2030 ?

En tant que membre de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) et à l'occasion des 125 ans de celle-ci, l'ORI, l’organisation sectorielle

des bureaux d’ingénierie et de conseil, a été invitée à se pencher sur l'évolution du secteur à l'horizon 2030. Christophe Hautier,

managing director, résume la vision dans cet article.

Texte ORI

| Photos pexels.com

Les bureaux d’ingénierie et de conseil joueront en 2030 un rôle important dans

les différents débats de société sur les défis du changement climatique. Grâce

à une expertise internationalement reconnue dans différents domaines, notre

secteur sera l’intermédiaire indépendant entre la société et la politique. Des

thèmes tels que la transition énergétique et industrielle, la planification urbaine

adaptative, la gestion de la mobilité durable, la construction et la vie circulaires

déterminent déjà notre mode de vie et continueront à le faire à l’avenir.

La collaboration est indispensable dans l’ère numérique actuelle. Elle prendra

de plus en plus d’importance dans les prochaines années et entraînera une

amélioration des outils existants et le développement de nouvelles techniques

et technologies. Celles-ci seront toutes sous le signe des big data et de la communication

entre tous les acteurs du processus, hommes et robots. La collaboration

cognitive sera la norme en 2030 dans toutes les méthodologies et les techniques

de management et elle déterminera largement l’avenir de notre secteur.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée joueront un rôle décisif dans la

transformation des tâches des ingénieurs et des architectes. Actuellement,

nous sommes encore dans la phase initiale de la transition, mais en 2030

l’intégration des deux technologies déterminera largement l’exécution des

projets et modifiera la communication entre le donneur d’ordre et l’exécutant

(‘data sharing’, visites en temps réel, ‘Digital Twin’, etc.).

Le gain de temps généré par l’impression en 3D, combiné au développement

exponentiel de la robotique, va aussi déterminer la norme pour les

prochaines années.

L’évolution dans notre secteur en particulier et le secteur de la construction

en général aura un impact sur la manière dont la société utilisera l’énergie.

Nos besoins énergétiques seront redéfinis d’ici à 2030, notamment grâce

aux bâtiments, villes et infrastructures intelligents et à la transition des

combustibles fossiles vers les énergies renouvelables. Les bureaux d’ingénierie

et de conseil se spécialiseront dans une approche holistique pour

mettre en œuvre les projets du futur de manière durable et efficace sur le

plan énergétique.

Notre secteur s’engage pour promouvoir la profession d’ingénieur et assure des

contacts étroits avec le monde universitaire et les jeunes talents. Aujourd’hui, la

demande d’ingénieurs est supérieure à l’offre disponible. Nous espérons être en

mesure d’inverser la situation du marché en 2030 grâce aux nombreux efforts

des différents acteurs. Les jeunes d’aujourd’hui sont les responsables politiques,

les ingénieurs, les scientifiques et les innovateurs de demain.

Le développement durable et la technologie détermineront le secteur de la

construction dans les prochaines années et les ingénieurs auront la tâche

importante d’être le lien entre la politique et la société. Malgré toutes les

innovations technologiques, il ne faut pas oublier que le travail d’ingénieur

restera un travail de l’homme en 2030. Prendre des décisions, identifier des

risques, rechercher les limites technologiques… telles sont quelques-unes des

caractéristiques uniques de l’ingénieur moderne. ❚

Vous trouverez la version complète de cet article sur le site de la FEB : https://125.feb.be/

article/christophe-hautier-ceo-ori-les-bureaux-dingenierie-et-de-conseil-en-2030

« La collaboration cognitive sera la norme en

2030 dans toutes les méthodologies et les

techniques de management. »

Christophe Hautier, managing director, ORI

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 123


Promotions de fin d’année

Eindejaarsacties

3

2

1

4

1. LIVRE TECHNOLOGIE DU BÉTON

Cette édition 2018 en couleur est conforme

avec les nouvelles normes béton:

• NBN B 15-001

• NBN EN 206

• NBN B 15-007

• NBN B 15-100

Un prix unique de 110 €

valable jusqu’au 31 décembre 2020.

Commandez ici !

2. HANDBOEK BETONTECHNOLOGIE

Deze uitgave van 2018, in kleur, is conform

met de nieuwe betonnormen:

• NBN B 15-001

• NBN EN 206

• NBN B 15-007

• NBN B 15-100

Een unieke prijs van €110

geldig tot en met 31 december 2020.

Bestel hier !

3. SYLLABUS

«CONNAISSANCE DE BASE DU BÉTON»

4. SYLLABUS

«BASISKENNIS VAN BETON»

Cette toute nouvelle édition 2020 a été mise

à jour par rapport aux 3 nouvelles normes

belges concernant le béton; tout en couleurs,

elle aborde toutes les notions élémentaires

nécessaires à toute personne travaillant dans le

secteur du Béton.

Deze nieuwe uitgave van 2020 werd bijgewerkt

rekening houdend met de 3 nieuwe Belgische

betonnormen; is volledig in kleur en bevat alle

basisbegrippen die iedereen die in

de Betonsector werkt moet kennen.

Commandez ici ! Bestel hier !

Un prix unique de 90 €

valable jusqu’au 31 décembre 2020.

Een unieke prijs van €90

geldig tot en met 31 december 2020.

N’oubliez pas de mentionner

«PROMOTION DE FIN D’ANNÉE»

dans le champ commentaire !

Vergeet niet

«EINDEJAARSPROMOTIE»

te vermelden in het commentaarveld.

www.gbb-bbg.be


CONSTRUIRE LA

WALLONIE

Partenaires en construction

À PARTIR DE € 795 PAR AN, VOS CLIENTS VOIENT CE QUE VOUS RÉALISEZ !

Partenaires en construction

offre au lecteur un aperçu

complet des fabricants et

des fournisseurs les plus

renommés du secteur.

Tant dans les pages du magazine que

sur le site internet, vous avez un aperçu

des fabricants et des fournisseurs les plus

renommés.

Vous souhaitez être visible dans et sur Construire la Wallonie ? Téléphonez ou envoyez un courriel à :

+32 50 36 81 70 - info@louwersmediagroep.be

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE

L’APERÇU LE PLUS COMPLET DES FOURNISSEURS POUR L’ENTIÈRETÉ DU SECTEUR

Sur le site internet de Construire la Wallonie, vous trouvez

efficacement et rapidement toutes les informations

concernant nos entreprises partenaires.

Les bannières et les profils de ces entreprises sont liés aux articles

rédactionnels. Trouver facilement et de manière optimale un partenaire en

construction via Google est donc garanti. Dans le magazine, toute l’information

pertinente et mise à jour concernant nos partenaires est

directement accessible via le QR-code.

Vous souhaitez être visible dans et sur Construire la Wallonie ? Téléphonez ou envoyez un courriel à :

+32 50 36 81 70 - info@louwersmediagroep.be


Partenaires en construction

Vous cherchez de l’information détaillée sur

nos partenaires en construction ?

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.

construirelawallonie.be/entreprises

DELABIE BENELUX

AERTSSEN TERRASSEMENTS SA

Rue des Tuiliers 8

4480 HERMALLE-SOUS-HUY

T +32 3 252 35 40

F +32 3 252 35 43

E infoterrassement@aertssen.be

W www.aertssen.be

MASTER BUILDERS SOLUTIONS

BELGIUM NV

Nijverheidsweg 89

3945 HAM

T +32 11 34 04 34

E mbs-cc-be@mbcc-group.com

W www.master-builders-solutions.be

COPRO

Quadri kleuren Quadri kleuren

Donker groen: Licht groen:

Z.1. Researchpark -Kranenberg 190

C: 100

M: 0

Y: 90

K: 40

1731 ZELLIK (ASSE)

T +32 2 468 00 95

E info@copro.eu

W www.copro.eu

C: 70

M: 0

Y: 100

K: 0

Rue des Bassins 20

1070 BRUXELLES

T +32 2 520 16 76

F +32 2 520 19 78

E info@delabiebenelux.com

W www.delabiebenelux.com

AANNEMINGSBEDRIJF AERTSSEN NV

Laageind 91

2940 STABROEK

DENYS

T +’32 3 561 09 50

Industrieweg 124

F +’32 3 561 09 59

9032 WONDELGEM

E info@aertssen.be

W www.aertssen.be

BE-CERT

Edmond Van Nieuwenhuyselaan 6

1160 BRUXELLES

T +32 2 234 67 60

E info@be-cert.be

CRÉATIONS & AMÉNAGEMENTS SPRL

Rue Léopold, 160

7080 LA BOUVERIE

T +32 473 89 21 46

E creation.amenagement@skynet.be

W www.creationetamenagements.be

T +32 9 254 01 11

F +32 9 226 77 71

E info@denys.com

W www.denys.com

AGREF

W www.be-cert.be

Tragelweg 4

9230 WETTEREN

T +32 9 369 19 11

E info@agref.be

W www.agref.be

BRAEM NV/SA

Handzaamse Nieuwstraat 7

8610 HANDZAME

T +32 51 57 58 70

DDS +

Avenue Louise 251 b7

1050 BRUXELLES

T +32 2 340 32 32

E mail@dds.plus

W www.dds.plus

DE WAAL SOLID FOUNDATIONS

Voshol 6A

9160 LOKEREN

T +32 9 340 55 00

F +32 9 340 55 18

E info@dewaal.eu

E info@braem.be

W www.dewaal.eu

W www.braem.be

ALLTERRA BELUX

Gontrode Heirweg 148B

9090 MELLE

T +32 9 277 16 00

E info@allterra-belux.com

W www.allterra-belux.com

Rue de la Spinette 36

5140 SOMBREFFE

T +32 71 82 70 70

F +32 71 82 70 71

E info.sombreffe@braem.be

W www.braem.com/fr

D+A CONSULT

Meiboom 26, 1500 HALLE

Kardinaal Mercierplein 2, 2800 MECHELEN

T +32 2 363 89 10 (Halle)

T +32 15 56 09 56 (Mechelen)

E info@da.be

W www.da.be

DOKA NV

Handelsstraat 3

1740 TERNAT

T +32 2 582 02 70

E belgium@doka.com

W www.doka.com

ASSAR L’ATELIER ARCHITECTS

Filiale de Assar Architects

Rue Sainte-Marie 5/12

4000 LIÈGE

T +32 4 221 20 00

E architects@assar.com

W www.assar.com

COLT INTERNATIONAL NV

Zandvoortstraat 5

2800 MECHELEN

T +15 28 60 80

E info@be.coltgroup.com

W www.coltinfo.com

DEJOND NV

Terbekehofdreef 55-59

2610 WILRIJK

T +32 3 820 34 11

F +32 3 820 35 11

E info@dejond.com

W www.dejond.com

DORMAKABA BELGIUM NV

Monnikenwerve 17-19

8000 BRUGES

T +32 50 45 15 70

E info.be@dormakaba.com

W www.dormakaba.be/fr

126 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE

Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87

Web : www.carrenoir.com

Partenaires en construction

Vous cherchez de l’information détaillée sur

nos partenaires en construction ?

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.

construirelawallonie.be/entreprises

ECOWORKS BVBA

Louis Brentastraat 3

1800 VILVOORDE

T +32 2 657 77 31

E info@ecoworks.be

W www.ecoworks.be

FEBE

Federatie van de betonindustrie

Boulevard du Souverain 68 b5

1170 WATERMAEL-BOITSFORT

T +32 2 735 80 15

E mail@febe.be

W www.febe.be

FONDATEL LECOMTE – BSI

Rue Georges Stephenson 1

7180 SENEFFE

T +32 64 23 63 23

F +32 64 23 63 29

E seneffe@fondatel.com

W www.lecomtefondatel.be

GGN - GRAND GARAGE DU NORD SPRL

Chaussée de Bruxelles 95

7500 TOURNAI

T +32 69 22 91 61

F +32 69 21 24 15

E info@ggn.be

W www.dealer.volvotrucks.be/dupont/home.html

ENGIE FABRICOM

Boulevard Símon Bolívar 34

ENGIE_axima

solid_BLUE_PANTONE

22/10/2015

RÉFÉRENCES COULEUR

1000 BRUXELLES

PANTONE PROCESS CYAN C

T +32 2 370 31 11

E info.fabricom.be@engie.com

W www.engie-fabricom.com

GAS.BE

Place Masui 15

gas.be

HÄFELE BELGIUM SA

Lindestraat 5

ETERNIT NV

Kuiermansstraat 1

1880 KAPELLE-OP-DEN-BOS

T +32 15 71 71 71

E info@eternit.be

FEBELCEM

68 boulevard du Souverain - Boîte 11

1170 BRUXELLES

T +32 2 645 52 11

F +32 2 640 06 70

E info@febelcem.be

W www.febelcem.be

1000 BRUXELLES

T +32 2 383 02 00

E info@gas.be

W gas.be

9240 ZELE

T +32 5 245 01 14

F +32 5 245 01 51

E info@hafele.be

W www.hafele.b

W www.eternit.be

GENIE ROUTE SPRL FLEURUS

EURO RENT LOCATION DE MATÉRIEL

Bisschoppenhoflaan 631

2100 DEURNE (ANTWERPEN)

T +32 3 325 43 00

E liften@eurorent.be

FEDBETON

Rue du Lombard 42

1000 BRUXELLES

T +32 2 735 01 93

E info@fedbeton.be

W www.fedbeton.be

Zoning Industriel -

Route du Vieux Campinaire 54

6220 FLEURUS

T +32 71 82 39 70

F +32 71 82 39 71

E info@genieroute.be

W www.genieroute.be

HOLGO NV

Europark 120

3620 LANAKEN

T +32 89 72 10 95

F +32 89 71 79 71

E info@holgo.be

W www.holgo.be

W www.eurorent.be

GM RECYCLING BVBA

INDUPLATES

FDS NV

Industriepark Drongen 11A

9031 DRONGEN

T +32 92 80 84 30

F +32 92 80 84 39

E info@fds.be

FEREB

Avenue Grand-Champs 148

1150 WOLUWÉ SAINT PIERRE

T +32 15 41 31 24

E secretariat@fereb.be

Krommeveldstraat 1

9971 LEMBEKE

T +32 9 378 39 47

F +32 9 378 48 20

E info@gmrecycling.be

Simon Stevinstraat 11

3920 Lommel

T +32 11 40 35 65

F +32 11 55 00 09

E info@induplates.be

W www.fds.be

W www.fereb.be

W www.gmrecycling.be

W www.induplates.be

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 127


Partenaires en construction

Vous cherchez de l’information détaillée sur

nos partenaires en construction ?

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.

construirelawallonie.be/entreprises

MONS TRUCK INDUSTRY

INTERCARRO

• Bld de l’Europe 141

1301 WAVRE

• A.Gosset 19

1702 GROOT-BIJGAARDEN

• Chaussée de Louvain 17

1932 SINT-STEVENS-WOLUWE

T +32 2 481 61 10

E info@intercarro.be

W www.intercarro.be

LHOIST

Rue Charles Dubois 28

1342 LIMELETTE

T +32 10 23 07 11

F +32 10 23 09 50

E info@lhoist.com

W www.lhoist.com

MTI - MONS TRUCK INDUSTRY

Grand Route 149

7000 MONS

T +32 65 34 04 04

F +32 65 34 04 80

E info@m-t-i.be

W www.dealer.volvotrucks.be/dupont/home.html

PLAQUES DE ROULAGE.BE BVBA

Schrijnwerkerslaan 5, Industriezone De Zaat

9140 TEMSE

T +32 3 710 50 00

E info@plaquesderoulage.be

W www.plaquesderoulage.be

JOSKIN SA

Rue de Wergifosse 39

4630 SOUMAGNE

T +32 4 377 35 45

F +32 4 377 10 15

E info@joskin.com

W www.joskin.com

KFV

Ramgatseweg 15

4941 VN RAAMSDONKSVEER

T +31 85 486 10 80

E info-b@siegenia.com

LUDO PAUWELS

Brandstraat 8A

9080 BEERVELDE

T +32 9 355 90 38

F +32 9 356 83 88

E ludo@ludopauwelsbvba.be

W www.ludopauwelsbvba.be

PERI BENELUX BELGIÊ

Klampovenweg 300

2850 BOOM

T +32 52 31 99 31

E info@peri.be

W www.peri.be

24/7 Service hydraulique

PIRTEK BELGIUM

RDS ELECTRONICS BVBA

IZ Harelbeke-Zuid B 2040

Spoorwegstraat 26, 8530 HARELBEKE

T +32 57 33 55 77

F +32 57 33 82 65

E info@rdselectronincs.be

W www.rdselectronics.be

W www.siegenia.com

Service en 1 heure 078 051 888

Bruxelles : Avenue Newton 7, 1300 Wavre

T +32 493 19 23 23

REMEHA NV

KOPPEN.BE

METSÄ WOOD

Schumanpark 9C

7336 AM APELDOORN (NL)

F +32 1 068 98 95

E info@pirtek.be

W www.pirtek.be

Koralenhoeve 10

2160 WOMMELGEM

T +32 3 230 71 06

Industriepark Brechtsebaan 22

2900 SCHOTEN

T +32 3 680 12 34

F +32 3 680 12 30

E info@koppen.be

W www.koppen.be

T +31 55 538 6610

E Info.nl@metsagroup.com

W www.metsawood.com

Anvers : Brownfieldlaan 11

2830 Willebroek

T +32 3 886 14 84

F +32 3 886 18 85

E antwerpen@pirtek.be

E info@remeha.be

W www.remeha.be

Liège : Rue de l’informatique 10/3

4460 Grace-Hollogne

sprl

T +32 4 222 49 93

RENSON

MEYVAERT

F +32 4 250 90 93

VENTILATION & SUNPROTECTION

LENAERTS BLOMMAERT

VERHUUR SPRL

Jan de Malschelaan 8

9140 TEMSE

T +32 3 771 38 81

E info@LBV.be

Dok Noord 3

9000 GENT

T +32 9 225 54 27

E info@meyvaert.be

E luik@pirtek.be; liege@pirtek.be

Roulers : Gitsbergstraat 11 a

8800 Roeselare

T +32 51 226 285

F +32 51 242 005

Maalbeekstraat 10

8790 WAREGEM

T +32 56 62 71 11

E info@renson.be

W www.lenaertsblommaert.be

W www.meyvaert.com

E roeselare@pirtek.be

W www.renson.eu

128 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Partenaires en construction

Vous cherchez de l’information détaillée sur

nos partenaires en construction ?

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.

construirelawallonie.be/entreprises

SAFETY SIGN SERVICES

Westkaai 7

2170 MERKSEM

T +32 3 646 99 60

F +32 3 646 00 25

E info@safetyshop.be

W www.safetyshop.be

G.SMEYERS NV

Bruggestraat 16

2240 ZANDHOVEN

T +32 3 484 40 57

F +32 3 484 58 72

E info@gsmeyers.be

W www.gsmeyers.be

STEVENS-APRIL VERVOER BVBA

Schrijnwerkerslaan 5 - ZI De Zaat

9140 TEMSE

T +32 3 711 19 91

E info@stevens-april.be

TOPOLASER

Route De Saussin 38/13A

5190 SPY

T +32 81 56 71 17

F +32 81 56 71 53

E info@topolaser.be

W www.lasertopo.be

W www.stevens-april.be

SCHÜCO BELGIUM NV

Hochstrasse 104f

4700 EUPEN

T +32 87 59 06 10

F +32 87 59 06 11

E schueco_belgium@schueco.com

W www.schueco.be

SORTIMO BELUX BVBA

Schaarbeeklei 491

1800 VILVOORDE

T 32 2 355 03 70

E info@sortimo.be

W www.mysortimo.be

TEXION GÉOSYNTHÉTIQUES SA

Admiraal de Boisotstraat 13

2000 ANTWERPEN

T +32 3 210 91 91

F +32 3 210 91 92

TORMAX BELGIUM

Gontrode Heirweg 186

9090 MELLE

T +32 9 272 72 72

F +32 9 252 42 24

E info@tormax.be

W www.tormax.b

SIEGENIA BENELUX

Ramgatseweg 15

4941 VN RAAMSDONKSVEER

T +31 85 486 10 80

E info-b@siegenia.com

W www.siegenia.com

SORTIMO STATION WEST

Industrieweg 749

8793 ST-ELOOIS-VIJVE

T 32 56 61 17 65

SORTIMO STATION OOST

Industrieweg 49/7

3980 TESSENDERLO

T 32 13 22 90 45

E info@texion.be

W www.texion.be

TOPCON POSITIONING BELGIUM

Doornveld 141

TRBA

Rue de l’Europe 6

7600 PÉRUWELZ

T +32 69 77 95 95

E trba@trba.be

W www.trba.com

1731 ZELLIK

T +32 2 466 82 30

SIGN & FACADE LIÈGE SA

2, rue des Nouvelles Technologies

4460 GRÂCE-HOLLOGNE

T +32 4 239 75 75

F +32 4 239 75 85

E liege@sign-facade.be

W www.sign-facade.be

SOUNDLESS ACOUSTICS INTL - ASONA

De Warren 6

1187 LL AMSTELVEEN (NL)

T +31 203697050

M +31 655144722

E info@soundlessacoustics.com

W www.soundlessacoustics.com

F +32 2 466 83 00

E info@topconsokkia.be

W www.topconpositioning.com

TROAX

Schaliënhoevedreef 20c

2800 MECHELEN

T +32 15 28 17 30

F +32 15 71 51 64

E info@troax.be

W www.troax.com

TOP-OFF NV

Europark 2015

SITECH BELGIUM

Gontrode Heirweg 148B

9090 MELLE

T +32 9 277 16 00

E info@sitech-belgium.be

STELCON

Schrijnwerkerslaan 8 - ZI De Zaat

9140 TEMSE

T +32 3 771 69 94

E info@stelcon.be

3530 HOUTHALEN-HELCHTEREN

T +32 11 39 73 00

F +32 11 39 73 01

E tom@topoff.eu

S.A. TROX BELGIUM NV

Boulevard Paepsem 18G

1070 BRUXELLES

T +32 2 522 07 80

E info@trox.be

W www.sitech-belgium.be

W www.stelcon.be

W www.topoff.be

W www.trox.be

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 129


Partenaires en construction

Vous cherchez de l’information détaillée sur

nos partenaires en construction ?

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.

construirelawallonie.be/entreprises

VAN LAECKE GROUP

Schatting 8

VALIPAC

Avenue Reine Astrid 59 A bte 11

1780 WEMMEL

T +32 2 456 83 10

W&R-TRADE SPRL

Zone industrielle Morsheck 7a

4760 BULLANGE

T +32 80 42 94 18

F +32 80 42 94 19

E welcome@wr-trade.eu

W www.wr-trade.eu

YANMAR COMPACT

EQUIPMENT EUROPE

25, Rue de la Tambourine

52100 SAINT-DIZIER (FRANCE)

T +33 3 25 56 39 75

F +33 3 25 56 94 69

8210 ZEDELGEM

T +32 50 55 18 90

F +32 50 20 17 34

E info@vanlaeckegroup.com

W www.vanlaeckegroup.com

Vleugelboot 51

3991 CM HOUTEN

T +31 30 68 68 100

E info@valipac.be

W www.valipac.be

VIAKAN

Kasteelstraat 8b

1650 BEERSEL

T +32 23 31 25 63

F +32 23 31 25 62

E info@viakan.be

W www.viakan.be

WOLFMAT - WOLFTECH

Nijverheidstraat

WOLFMAT

5

- WOLFTECH

1830 MACHELEN

Nijverheidstraat 5

1830 MACHELEN

WOLFMAT

Machines pour le secteur de la construction

T WOLFMAT

+32 2 649 00 78

E Machines info@wolfmat.be pour le secteur de la construction

W www.wolfmat.be

T +32 2 649 00 78

E info@wolfmat.be

W www.wolfmat.be

WOLFTECH

Coffrage & Soutènement

T +32 2 251 41 33

E

WOLFTECH

info@wolftech.be

W Coffrage www.wolftech.be & Soutènement

T +32 2 251 41 33

E info@wolftech.be

W www.wolftech.be

E ycee-contact@yanmar.com

W www.yanmarconstruction.fr

ZABO NV

Doenaertstraat 2

8510 MARKE

T +32 56 25 50 70

F +32 56 51 21 37

E info@zabo.be

W www.zabo.be

Ciment

cemminerals

Kluizendok - Gent

Indépendant

qualité

service

durabilité

Envoyez votre mail à info@cemminerals.be

Téléphonez +32 475 33 60 16 Dirk De Leus

+32 471 09 17 18 Pieter-Jan Mangelschots

“State of the art”

installations

130 |

cemminerals advertentie_ fr_1/2.indd 1 26-06-20 10:29

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Suivez nos réalisations sur

www.swecobelgium.be

SWECO,

NOUS FAÇONNONS

LA SOCIÉTÉ DE DEMAIN.

Vous souhaitez en

savoir davantage ?

Les Berges de l’Argentine, La Hulpe

© Atenor, MDW Architecture

CHU de Liège

© BAEV

Immeuble de logements passifs Vandermaelen

© Atlante Architecture

Siège BNP Paribas Fortis

© Baumschlager Eberle, Styfhals & Partners

L’éminent bureau d’ingénieurs conseils sur le marché européen

Les ingénieurs, architectes et consultants de Sweco veillent à ce qu’il fasse bon

vivre, travailler et séjourner dans les bâtiments de nos clients. Pour ce faire, nous

combinons notre expertise reconnue en matière de conception et d’étude de

structures et techniques, d’architecture, de gestion de projet et divers services de

consultance avec une dose d’innovation (e.a. BIM et AIM) et de durabilité (e.a.

calculs LCC, BREEAM/LEED et PEB/EPC). Dès le début de chaque projet, nous

imaginons des solutions pragmatiques tout en faisant preuve de créativité et

convertissons les besoins de nos clients en solutions intégrées.

www.swecobelgium.be


ANS

SHELL BITUMES

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!