Val de marnes infos -1018-février 2021

SaintMaurShopping

Mensuel économique du GRAND PARIS VAL DE MARNE

3,60 € - N° 1018 - Février 2021

En 2021,

VAL-DE-MARNE INFOS

CHANGE DE FORMULE

Journal économique

du GRAND PARIS VAL DE MARNE

avec un magazine

mensuel.

HÔPITAL DE CRÉTEIL

HENRI MONDOR

Le nouveau bâtiment

Reine, dédié

aux opérations,

a accueilli ses premiers

patients

LA REGION

ILE-DE-FRANCE,

TERRE D’INDUSTRIE

L’éco-quartier Rouget

de Lisle à Vitry,

un site bientôt

opérationnel

■ L’AURICULOTHÉRAPIE

Une spécialité de l’Hôpital

Paul d’Egine de Champigny

■ HAROPA

L’ensemble portuaire

Le Havre/Rouen/Paris,

c’est pour le 1 er juin 2021 !



Sommaire

Agenda

4-6

Green actus

12

Logement

15

Santé brèves

25-26

• Ateliers de la CCI 94

• Ateliers du GOSB

• Trophée du PEMB

• Colloque ANSES

• Actualités des clubs

d’entreprises

Transport

• HAROPA

Un nouvel ensemble

portuaire pour juin 2021

Innovation

• INNEST

L'accélérateur de startups

recrute sa 2 e promotion !

• ISG / EPITA

Un 1 er nano-certificat

en « Intelligence Artificielle

et chatbots pour le business »

labelisé

• IUT D’ÎLE-DE-FRANCE

Lancement d’un Bachelor

Universitaire de Technologie

Région

• LA REGION

ILE-DE-FRANCE,

TERRE D’INDUSTRIE

L’éco-quartier Rouget

de Lisle à Vitry bientôt

opérationnel

7

8

10-11

• L’OREAL

Leader mondial en matière

de développement durable

• URGENCE CLIMATIQUE

Pour le Département

les initiatives sont

indispensables

Economie actus

13-14

• CITÉ DE LA GASTRONOMIE

PARIS-RUNGIS

La consultation d'opérateurs

est relancée

• CENTRE DE VACCINATION

Les maires du Sud-Ouest

du Val-de-Marne s'organisent

• SANOFI SUPPRIME

1 000 EMPLOIS

Le Val-de-Marne concerné !

• DÉPARTEMENT

Ouverture de nouvelles

permanences

• ESSILOR

« Vision For Life »,

la première unité mobile

de santé visuelle

• SGD PHARMA

Lancement du projet

de développement

de l’usine de Sucy-en-Brie

• ICADE PROMOTION

Un programme

« 10% des logements

10% moins chers »

Economie

16

• Enquête QAPA

Comment les Français

voient-ils l'emploi en 2021?

RésoHebdoEco

18-20

• CONGÉS ET JOURS

DE REPOS :

Possibilité d’imposer

et de modifier

les dates jusqu’au 30 juin

• INTERVIEW :

Nicolas Guérin; Secrétaire

général d’Orange

«A quoi servira la 5G ? »

Santé

21-24

• HÔPITAL HENRI MONDOR

CRÉTEIL

Le nouveau bâtiment Reine

a accueilli ses 1 ers patients

• L’AURICULOTHÉRAPIE

Une spécialité de l’Hôpital

Paul d’Egine

• SANOFI / OMS

Lutter contre les maladies

tropicales et éliminer

la maladie du sommeil

• L'OREAL

« Water Saver »,

une technologie durable

• RÉGION ILE-DE-FRANCE

Recyclage des masques

et équipements de protection

à usage unique

• HÔPITAL HENRI MONDOR

CRÉTEIL

Menace de suppression

de la transplantation

cardiaque

• DÉPARTEMENT

Médecine de proximité :

de nouveaux dispositifs

• GH PAUL GUIRAUD

VILLEJUIF

Un Label « Droits

des usagers de la santé »

Val-de-Marne Infos

8 rue d’Estienne d’Orves - 94000 CRÉTEIL

Tél. : 01 45 17 21 37

valdemarneinfos@valdemarneinfos.com

Editeur : SARL Val de Marne Infos Multimedia Éditions

Gérant Fondateur : Jean-Augustin Durand †

Gérant -Directeur de la Publication : Fabrice Cathala

Comité de rédaction : Fabrice Cathala,Martine Gironis,

Conception / Impression : Val-de-Marne Infos

Annonces légales : Tél. 01 45 17 21 37

annonces.legales@valdemarneinfos.com

Service commercial / Publicité : 09 71 59 37 17

valdemarneinfos@valdemarneinfos.com

Abonnement :

65€/an (papier + numérique) ou 15€/an (numérique)

valdemarneinfos@valdemarneinfos.com

Commission Paritaire : 0508 I 80554

ISSN : 2609-0279 - Dépôt légal à la parution

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 3


Agenda du professionnel…

Mardi 2 févier

NOGENT-SUR-MARNE

Conseil de Territoire Paris Est Marne & Bois

> Pavillon Baltard - Nogent-sur-Marne

Jeudi 18 février

IVRY SUR SEINE

CDT - Comité Départemental du Tourisme

Visite guidée en ligne

« Les étoiles de Renaudie »

Un ensemble architectural atypique conçu dans les

années 60 par Jean Renaudie et Renée Gailhoustet.

Brisant tous les codes architecturaux de l'époque, les

deux architectes ont créé un quartier révolutionnaire.

> Insc. https://exploreparis.com/fr/3535-renaudieivry-virtuel.html

Samedi 20 février

VITRY SUR SEINE

CDT - Comité Départemental du Tourisme

Balade climatique avec les Passeurs de culture

« Le vent se lève à Vitry sur Seine »

Balade climatique à travers la ville de Vitry-sur-

Seine sur le thème de l'environnement, des ressources,

des transformations du rapport à la ville.

Cette marche conduit des faubourgs usiniers de Vitry

jusqu'au musée le MAC VAL pour une découverte

de l'exposition « Le vent se lève ».

> 14h - Insc. www.tourisme-valdemarne.com

Samedi 6 mars

MANDRES LES ROSES

Première édition d'un Festival de courts-métrages

« Regarde Ici »

Événement participatif. « Regarde ici » a invité les

habitants de tous âges à faire découvrir, par leurs

courts-métrages, les initiatives, les compétences, les

talents et les richesses peu ou mal connus du Plateau

Briard et de ses environs.

> Soirée présentation et remise des prix

18h/22h30 - Centre Culturel La Rue

38 rue François Coppée - Mandres-les-Roses

______________________________________

Mercredi 17 fevrier - 9h30/12h30

❚ LE POUVOIR DU MOT

Une matinée ludique et dynamique pour

découvrir les mots sous un angle inédit !

Les mots sont le pivot central de l'identité

et de la communication d'entreprise et

interpersonnelle.

Lors de cet atelier, vous découvrirez :

- le nom comme un révélateur de son

identité

- l'impact du nom de son entreprise

- la face cachée des mots

- les mots qui donnent envie de passer à

l'action

- des outils de brainstorming pour trouver

Mardi 2 février - 11h/12h

❚ COMMENT MAINTENIR UNE MARQUE

EMPLOYEUR FORTE EN PLEINE PÉRIODE

DE CRISE SANITAIRE ?

En quoi consiste la marque employeur ? Les

étapes clés pour faire du concept marque

employeur une réalité génératrice de valeur

pour les RH mais aussi pour l'activité commerciale

de l'entreprise.

Animateur : Laurent KERMEL, Fondateur

de la société HUBISTAFF, spécialiste sur les

problèmatiques de marketing RH/

www.entreprises.cci-paris-idf.fr/web/

rh/webinars-ressources-humaines

_______________________________

CCI 94 - ATELIERS EN LIGNE

Rencontrez un expert, réseautez entre participants et mettez à jour vos connaissances !

Les ateliers de l'Open Spot sont des rendez-vous incontournables pour les dirigeants et collaborateurs

d'entreprises. Profitez des prochains ateliers en ligne.

le nom votre entreprise, votre baseline, un

événement...

Intervenante : Sylvie TERRIEN, Thérapeute

& formatrice,

www.lettresaletre.com

___________________________________

Mardi 23 fevrier - 9h30/12h30

Entrepreneur#Leader

❚ STRATÉGIE ET CROISSANCE

Quelle stratégie adopter et quand

déployer son plan d'actions face à un

environnement en mutation constante et

des ressources limitées ?

Grâce à cet atelier vous apprendrez :

WEBINARS

Jeudi 4 février -10h

❚ LE PLAN DE CONTINUITÉ D'ACTIVITÉ

Grippe H1N1 en 2009, Covid-19 en 2020 : le

« PCA » est un outil incontournable du pilotage

de l'entreprise en temps de crise aigüe. En

8 étapes, comment le construire pour maintenir

l'activité et préparer sa reprise ? »

Animateur : Pierre FLEUTOT, Bras droit

des dirigeants

___________________________________

Mardi 9 mars - 11h/12h

❚ EMPLOYER SANS EMBAUCHER

MAIS PAS SANS CONTRAT : UNE ALTERNATIVE

AU RECRUTEMENT DE COMPÉTENCES

- comment utiliser les matrices SWOT et

ANSOFF dans le cadre votre stratégie de

développement

- quels sont les outils pour vous aider à la

mettre en place

- quelles sont les ressources que vous

pouvez mobiliser pour financer votre projet

de croissance.

Intervenante : Amélie BOUCHET-

LANAT, Conseillère création, CCI Valde-Marne

Infos et insc.

www.entreprises.cci-paris-idf.fr

EN PÉRIODE DE CRISE

Face à la crise ou en début d'activité, dans un

contexte incertain avec malgré tout un besoin

de ressources humaines pour maintenir ou

développer son activité, quels sont les moyens

et les critères qu'un dirigeant de PME peut

actionner pour savoir s'il doit ou non recourir à

d'autres alternatives légales que le CDD ou le

CDI ?

Animateur : Pierre FLEUTOT, RH à temps

partagé, Bras Droit des Dirigeants RH.

Infos et insc.

www.entreprises.cci-paris-idf.fr

SAVE THE DATE :

Du lundi 7 au jeudi 10 juin

CANNES

MIPIM 2021

Le plus grand marché internatinal des professionnes

de l’immobilier.

www.mipim.com/fr

Mercredi 9 / Jeudi 10 juin

PARIS

Go Entrepreneurs

Le salon des entrepreneurs devient GO Entrepreneurs.

> Paris La Défense Arena

www.go-entrepreneurs.com

Jeudi 17 / Vendredi 18 juin

TOURS

5 e Congrès France Bioproduction

Organisé par Medicen Paris Région et Polepharma.

Le rendez-vous des acteurs de la filière pharmaceutique

de France et d'Europe.

> Palais des Congrès de Tours

https://bioproduction.polepharma.com

Le territoire et ses partenaires proposent

aux entreprises et porteurs de projets

des ateliers d'information gratuits en

ligne ou en présentiel.

Lundi 1 er février

17h/19h ❚ PRÉSERVER LA SANTÉ DES SALARIÉS :

DES REPÈRES POUR AGIR

> Intervenant : Appui RH Grand-Orly Seine

Bièvre / CMA 94 / ARACT / CCI 94

Jeudi 4 février

9h30 ❚ LES STATUTS JURIDIQUES :

Les atelier du Grand-Orly Seine Bievre (GOSB)

COMPRENDRE POUR BIEN CHOISIR

> Intervenant : Datacompta

14h ❚ LES ÉTAPES DE LA CRÉATION

D'ENTREPRISE

> Intervenant : Entrepreneur #Leader / BGE

Adil

Mardi 9 février

10h ❚ CRÉER, RÉUSSIR, DÉVELOPPER

VOTRE ENTREPRISE EN GRAND-ORLY SEINE BIÈVRE

> Intervenant : Equipe entrepreneuriat Grand-

Orly Seine Bièvre

14h ❚ METTRE EN PLACE DES ACTIONS

COMMERCIALES

> Intervenant : Atelier du commerce

Jeudi 11 février

10h ❚ PREMIERS SALARIÉS : MODE D'EMPLOI

> Intervenant : Appui RH / Grand-Orly Seine

Bièvre

14h ❚ LES ÉTAPES DE LA CRÉATION D'ENTREPRISE :

COMMENT RÉALISER SON BUSINESS PLAN ?

> Intervenant : BGE ADIL

Vendredi 12 février

9h30 ❚ LA SÉCURITÉ JURIDIQUE

> Intervenant : Entrepreneur#Leader /

Chambre de métiers et de l'artisanat 94

(présentiel)

Mardi 16 février

10h30 ❚ QU'EST-CE QU'UN TUNNEL DE VENTE ?

> Intervenant : Com'Pulse SAS

Jeudi 18 février

9h30 ❚ LES CLÉS DE LA FINANCE D'ENTREPRISE

POUR LES ENTREPRENEURS

> Intervenant : Evalto

Vendredi 19 février

9h30 ❚ TESTER ET FINANCER SON PROJET

> Intervenant : Astrolabe et VMAPI

Rens. / Insc. :

deveco.creer@grandorlyseinebievre.fr

www.grandorlyseinebievre.fr

4 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021


Agenda du professionnel…

Clubs d’entreprises & réseaux

Les Trophées du territoire

Paris Est Marne & Bois

Appel à candidatures - Concours

« 2020, nos entreprises ces héroïnes ! »

Depuis 3 ans, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Val-de-

Marne, en collaboration avec l’établissement public Paris Est Marne

& Bois, a lancé Coaxion 94 PEMB, le réseau qui connecte les clubs

d’entreprises (soit plus de 300 entreprises). Ouvert à tous les clubs

territoriaux d’entreprises de Paris Est Marne & Bois gérés par des

dirigeants bénévoles, Coaxion 94 PEMB poursuit sa mission pour

faciliter et nourrir le développement des clubs d’entreprises de ce territoire

qui se veut à la fois dynamique et attractif.

Alors que nous avons vécu une année 2020 inédite, Paris Est Marne &

Bois, la CCI Val-de-Marne et le réseau Coaxion 94 ont décidé d’organiser

les Trophées du territoire Paris Est Marne & Bois, un concours qui a pour

objectif de mettre en avant les entreprises qui ont su se montrer innovantes

et ont su se réinventer durant la crise sanitaire.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! »

Clos le 31 janvier 2021, ce concours a mis 7 catégories à l’honneur dans

lesquelles les TPE/PME/PMI du territoire ont pu candidater : Ressources

humaines • Business • Solidarité • Digital • Diversité • Environnement •

Prix de la Cheffe d’entreprise du territoire.

Les résultats seront dévoilés lors de la cérémonie de remise des prix qui

aura lieu le 31 mars 2021, dans un des lieux les plus emblématiques du

territoire : le Pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne.

Les sept lauréats remporteront un pack visibilité premium comprenant une

vidéo professionnelle de présentation de l’entreprise d’une valeur de

1 930€ ainsi que des prestations de la CCI Paris Île-de-France d’une valeur

de 1 000€. Les gagnants bénéficieront également d’une adhésion d’un an

à l’un des clubs d’entreprises du territoire dans la ville à laquelle appartient

l’entreprise.

Avec cette initiative, Paris Est Marne & Bois, la CCI Val-de-Marne et le

réseau Coaxion 94 souhaitent venir en aide à ces entreprises et valoriser

les initiatives prises sur le territoire. Les lauréats seront ainsi mis en avant

et pourront également inspirer d’autres entrepreneurs.

Colloque international ANSES

« Crédibilité de l’expertise scientifique et décision publique »

Les nouveaux défis pour la gouvernance des risques sanitaires

dans un monde qui change

Réunissant des chercheurs en sciences sociales européens et nord-américain,

le colloque international « Crédibilité de l’expertise scientifique et

décision publique » visera à considérer deux questions centrales :

pourquoi l’expertise scientifique est-elle ou non crédible ? Quels sont les

facteurs contribuant à la crédibilité des savoirs et des connaissances

mobilisés pour la décision publique ?

Organisation : ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation,

de l’environnement et du travail), siège social à Maisons-Alfort.

Du fait du contexte sanitaire, le colloque (initialement prévu en juillet 2020) se

déroulera début 2021 sous forme virtuelle avec une série de 10 webinaires

thématiques organisés les 26 janvier / 2, 8 et 9 février après-midis.

La majorité des sessions se déroulera en anglais avec une traduction

simultanée vers le français.

Inscription : http://ptolemee.com/ANSES2021/inscription-fr.htm

CLUB DES ENTREPRENEURS

DE SUCY-EN-BRIE

et DU HAUT VAL-DE-MARNE

Mardi 9 février

Réunion mensuelle

En visio conférence

❚ L’HUMOUR EN ENTREPRISE

Avec un psychologue de formation et

coach spécialisé dans l’humour en

entreprise.

> 19h - Rens et insc. pour recevoir le

lien d’accès :

Club des Entrepreneurs de Sucyen-Brie

et du Haut Val-de-Marne

Aymeric Berger, Président

06 11 63 18 64

www.entrepreneursucy.fr

_______________________________

CLUB D'ENTREPRISES

SAINT MAUR

ENTREPRENDRE

Mardi 30 mars

❚ SOIRÉE INTERCLUBS

Avec COAXION

> 18h/23h - Pavillon Baltard - 12

avenue Victor Hugo - Nogent-sur-

Marne

Saint-Maur Entreprendre

35 rue des Remises

94100 Saint-Maur-des-Fossés

www.saintmaurentreprendre.fr

_______________________________

CLUB VIVRE

ET ENTREPRENDRE

EN VALLÉE DE LA MARNE

Lundi 1 er février

Soirée Grand Thème

En visioconférence

❚ LOI DE FINANCES 2021

PLAN DE RELANCE - DÉSENDETTEMENT

Animé par François Jégard, avec l’intervention

de Gilles Carrez, Député.

En partenariat avec COAXION 94,

Paris Est Marne & Bois, la CCI94 et

la CCEF.

> 18h/19h30

Mardi 2 février

Réunion mensuelle

En visio conférence

❚ STRATÉGIE DATA : CRÉATION DE VALEUR

ET AIDE À LA DÉCISION

Animée par Chantal Cazals, Consultante

en stratégie chez Cazals &

Partners, formatrice et co-auteur du

livre « Intelligence artificielle : l’intelligence

amplifiée » (De Boeck 2020).

> 8h30/10h30

Mardis 9 et 23 février

Matinale B to B

En visio conférence

❚ CULTIVEZ VOTRE RÉSEAU

ET BOOSTEZ VOTRE ACTIVITÉ !

Pour échanger contacts, recommandations,

conseils et bonnes

pratiques.

Animé par Bernard Badoche, Directeur

commercial DC Pilot.

> 8h30/10h30

Jeudi 18 février

❚ RENDEZ-VOUS RÉFLEXE ENTREPRISE

Porteurs de projet, entrepreneurs :

besoin d’un regard d’expert pour

faire décoller votre projet ou votre

activité ?

> 14h/17h - Hôtel de Ville - Fontenay-sous-Bois

Vivre et Entreprendre

92 avenue du Général de Gaulle

94170 Le Perreux-sur-Marne

Contact et infos :

mc.paolini@vivreetentreprendre.com

Tél. 01 43 24 78 99 / 06 30 95 40 87

www.vivreetentreprendre.com

CECAP

CLUB D’ENTREPRISES

DE GRAND PARIS SUD EST AVENIR

RECHERCHE CONTRAT APPRENTISSAGE

Frédérique Montresor, de l’entreprise « BLEU EBENE », a transmis la candidature

de Kenny Delver, un jeune étudiant qui a besoin de trouver une

entreprise pour continuer ses études en développement web.

Éligible à la subvention de 8 000 €.

Vous pouvez consulter son profil sur : www.kennydelver.com

ou www.linkedin.com/in/kenny-delver

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 5


Clubs d’entreprises & réseaux

Rendez-vous Réflexe Entreprise

« Vous avez un projet de création ou de reprise d'entreprise ?

Vous rencontrez une difficulté dans le développement de votre activité ?

Vous venez de vous installer et vous cherchez vos repères ? »

Porteur de projet, entrepreneurs, le rendez-vous « Réflexe Entreprise » est fait pour vous.

L'association VIVRE et ENTREPRENDRE en Vallée de la Marne vous accueille sur rendez-vous un jeudi par mois entre

14h et 17h lors de permanences en mairie. Des entrepreneurs confirmés, professionnels de la gestion d'entreprise,

vous reçoivent en rendez-vous individuel, gratuitement et en toute confidentialité pour vous apporter leur expertise.

PROCHAINES PERMANENCES :

Jeudi 18 février 2021 - Fontenay-sous-Bois

Jeudi 18 mars 2021 - Le Perreux sur Marne

Jeudi 22 avril 2021 - Villiers sur Marne

Ou en distanciel selon l'évolution de la crise sanitaire

CONTACTEZ-NOUS pour préparer et fixer votre rendez-vous :

01 43 24 78 99 / 06 30 95 40 87 - contact@vivreetentreprendre.com

Vivre et Entreprendre en Vallée de la Marne est un réseau associatif de chefs d'entreprise actif sur les villes de Fontenaysous-Bois,

Le Perreux sur Marne, Nogent sur Marne et Villiers sur Marne. Il a pour objectif de révéler toute la diversité

et le potentiel économique des entreprises locales et de constituer une ressource réflexe pour l'ensemble des acteurs

du territoire. Il multiplie les opportunités de rencontres, d'échanges et de business et accueille plus de 800 entrepreneurs

à l'occasion de la cinquantaine d'événements organisés annuellement.

INFOS : www.vivreetentreprendre.com

SUIVEZ-NOUS sur linkedin.com/company/vivre-entreprendre-en-vallée-de-la-marne

Clubs d’entreprises et réseaux du Val-de-Marne

Rejoindre un club ou réseau, est un moyen efficace pour créer et pérenniser les échanges et faire des rencontres clés. Avec un maillage dense de clubs et réseaux

d'entreprises, le Val-de-Marne ouvre les portes du dialogue, favorise la synergie avec d'autres entreprises : opportunités d'affaires, partage de savoir-faire, coaching...

Soyez un entrepreneur dynamique, contactez les clubs et réseaux du Val-de-Marne… et adhérez !

Liste des Clubs :

Affaires et Convivialité (Saint-Mandé) • La belle équipe (Joinville-le-Pont) • Bry Entreprises (Bry-sur-Marne) • Cap Bonneuil (Bonneuil) • CECAP (Club d’entreprises

de la Communauté d’Agglomération Plaine Centrale) • Cercle des Artisans 94 (Chambre des Métiers et de l'artisanat du Val-de- Marne Saint-Maur-des-

Fossés) • Club des Entrepreneurs de Sucy-en-Brie et du Haut Val-de-Marne (Sucy-en-Brie) • Club d’entreprises de Boissy-Saint-Léger (Boissy-Saint-Léger) • Club

d’entreprises la belle Equipe (Joinville) • Entreprises Dynamiques Champigny • Club d’entreprises d’Ivry (Ivry-sur-Seine) • Club Gravelle Entreprendre (Charentonle-Pont)

• Club Orly Business (Orly) • Saint-Maur Entreprendre (Saint-Maur-des-Fossés) • Club STARTER 94 (Créteil) •Val de Bièvre Entreprises • Vivre et entreprendre

en Vallée de la Marne (Le Perreux-sur-Marne) • Club Starter 94 (Créteil) • FACE Val de Marne • ENTREPREN'ELLES - Club de femmes cheffes d’entreprise

Liste des réseaux :

• Coaxion 94 - Le réseau des Clubs d'entreprises de Paris-Est Marne & Bois

• Centre des jeunes dirigeants - 1 bis avenue Lefevre - 94340 Joinville-le-Pont - Tél. 06 08 37 26 10 - www.jeunesdirigeants.fr

• SPL Mécatronic Seine Amont - 140/146 rue Léon Geffroy - 94400 Vitry-sur-Seine - Tél. 01 43 91 13 39 - http://mecatronic-sa.com

• Club FACE Val de Marne - Union des Compagnons Paveurs - 43 rue du Moulin Bateau - 94320 Bonneuil-sur-Marne - Tél. 06 27 07 35 19 - www.fondationface.org

• Materiaupole - http://materiaupole.com

• Medef - 39 avenue Foch - CS 70034 - 94306 Vincennes cedex - Tel. 01 41 74 85 58 - www.medef.com

• Réseau Entreprendre - 33 avenue Pierre Brossolette - 94000 Créteil - Tél. 01 70 08 63 11 - www.reseau-entreprendre-val-de-marne.fr

• Entrepreneuriat au Féminin - 3 allée des Rochers - 94 000 Créteil - Tél. 01 43 99 55 49

• BNI Prestige - www.bni-prestige.com

Infos + : www.entreprises.cci-paris-idf.fr/web/cci94/rejoindre-un-reseau

6 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021


Transport

Aménagement du territoire

HAROPA

Le nouvel ensemble portuaire

Le Havre/Rouen/Paris,

c’est pour le 1 er juin 2021 !

Si aucun imprévu ne survient

d'ici là, « HAROPA », le nouvel

ensemble portuaire Le Havre/

Rouen/Paris sera créé le 1 er juin

2021. Il sera alors le premier

port de France, d'envergure mondiale

pour le commerce extérieur.

Il permettra aussi de peser

davantage dans la compétition

européenne et d'offrir un lieu

privilégié pour de nouvelles

implantations industrielles.

La gouvernance de l'établissement

s'appuiera sur ses trois implantations

locales. La Métropole du Grand Paris

sera partie prenante des instances

de gouvernance, notamment au sein

du conseil de surveillance.

UN PÔLE MÉTROPOLITAIN

DU GRAND PARIS

JUSQU'AU HAVRE

Lundi 4 janvier, lors d'une réunion avec

la Ministre de la mer, Annick Girardin,

et le Ministre délégué chargé des

transports, Jean-Baptiste Djebbari,

Patrick Ollier, Président de la Métropole

du Grand Paris a rappelé sa

proposition de concrétiser une vision

stratégique et politique autour de

l'axe Seine, entre la quinzaine d'EPCI

(Établissement Public de Coopération

Intercommunale), depuis la Métropole

du Grand Paris jusqu'au Havre.

Ce projet concernera des thématiques

précises (logistique, gestion

des milieux aquatiques et protection

des inondations - GEMAPI, transition

écologique et développement territorial…)

et pourra prendre la forme

d'un pôle métropolitain.

Rappelant « qu'il n'y a pas de nation

maritime sans grands ports solidement

ancrés dans leur territoire »,

Annick Girardin a précisé « Grâce

au rapprochement des trois ports au

sein de l'axe HAROPA, nous renforçons

la vallée de la Seine en lui

conférant un rôle économique déterminant

pour l'avenir de notre pays.

Ce projet constitue l'une des premières

briques de notre stratégie

nationale portuaire, qui permettra de

faire des ports français de véritables

actifs stratégiques au service de leur

territoire ».

UNE CONTRIBUTION

AU DÉVELOPPEMENT

DU GRAND PARIS

Acteur de la transition énergétique et

de la croissance verte, HAROPA

Ports de Paris contribue au développement

du Grand Paris par la promotion

du transport fluvial de marchandises

et de passagers sur l'ensemble

de son réseau portuaire.

6 plates-formes multimodales - dont

Bonneuil-sur-Marne, Gennevilliers (92)

et Limay-Porcheville (78) - et 60 ports

urbains permettent d'opérer plus de

20 millions de tonnes de marchandises

chaque année et ainsi d'éviter

la circulation de plus d'un million de

camions sur les routes.

BONNEUIL,

2 E PORT FLUVIAL

D’ILE DE FRANCE

Deuxième port fluvial d'Ile-de-France

avec ses 198 ha et plus de 100 entreprises

amodiataires, un trafic de marchandises

par voie d'eau et voie ferrée

de plus de 2 Mt, le port de Bonneuil-sur-Marne,

situé à 8 km de Paris,

allie la performance d'une desserte

tri-modale à un environnement de

qualité. L'embranchement eau, fer,

route, constitue un véritable atout

pour les entreprises qui choisissent

de s'implanter sur la zone industrielle

et portuaire.

Le port propose 65 000 m 2 d'entrepôts

et locaux d'activité, tous en propre.

Un terminal fluvial de 11 350 m 2

accueille les conteneurs et une desserte

par lignes fluviales est assurée

vers les ports d'Evry, Gennevilliers et

la Bourdonnais, au centre de Paris. Il

permet aux entreprises situées dans

la partie Sud-Est de la région parisienne

de bénéficier des avantages

du transport combiné fluvial à savoir :

sécurité, régularité, réactivité, facilités

administratives (notamment au

niveau des procédures douanières)

et facilité de stockage. ■

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 7


Economie

Innovation

INNEST

L'accélérateur de startups

de l'Ordre des Experts-Comptables

Paris Île-de-France recrute sa 2 e promotion !

Innest, l'accélérateur de startups

de l'Ordre des expertscomptables

Paris Île-de-France,

lance son deuxième appel de

promotion pour permettre à

4 ou 5 jeunes pousses du secteur

comptable de profiter de

8 mois d'accompagnement de

mai à décembre 2021 pour

booster leurs solutions destinées

aux experts comptables

et à leurs clients. Les candidatures

sont ouvertes jusqu'au 15

mars 2021.

Pour être retenus, les projets devront,

dans le respect des règles de déontologie

de la profession, développer

des outils innovants de data-visualisation,

de traitement de la data, d'intelligence

artificielle, d'automatisation

des processus ou encore tout projet

qui pourrait faciliter le métier d'expert-comptable,

améliorer la performance

de leur cabinet ou avoir un

impact direct sur leurs clients. Les

objectifs sont multiples : gain de temps,

productivité optimisée, amélioration

des processus ou encore développement

de nouvelles missions.

La création de cet accélérateur vise à

« répondre au double constat : d'un

côté, les startups cherchent à percer

le marché des experts-comptables et

peinent à obtenir des retours d'expérience

des professionnels pour challenger

leurs produits et valider leur

business model ; et de l'autre, les

cabinets d'expertise comptable,

quelle que soit leur taille, ont du mal

à identifier au sein de l'écosystème

des startups de l'AccounTech les

solutions les plus pertinentes pour

leur activité », comme le souligne

Laurent Benoudiz, Président de l'Ordre

des experts-comptables Paris Îlede-France.

CE QUI ATTEND

LES STARTUPS

SÉLECTIONNÉES

Durant 8 mois, chaque startup se

verra attribuer un groupe de bêtatesteurs

chargés de les challenger

sur leurs solutions tout au long du

programme. Elles suivront également

des ateliers réfléchis de manière à

correspondre le plus précisément

possible à leurs besoins :

- une découverte du marché des

experts-comptables, sa structuration

et ses spécificités ;

- des ateliers ciblés : ventes, marketing,

levée de fonds, RH.

Chaque startup sera également suivie

par un mentor expert-comptable

spécialiste des sujets de la start-up,

pour l'accompagner régulièrement,

la motiver et l'aider à grandir en lui

apportant une vision métier ainsi que

conseils et bonnes pratiques

Infos pour candidater : www.innest.fr

Accélérateur de start-ups de l'Ordre des

experts-comptables franciliens, INNEST

a pour but de soutenir les entrepreneurs

qui travaillent à créer les logiciels de

demain. INNEST accompagne des projets

innovants servant les intérêts de la

profession comptable au sein d'une structure

dédiée à l'innovation : un accélérateur.

Innest en 2020, c'est : 4 start-ups

accompagnées, 39 heures de formations,

plus de 100 bêta-testeurs sollicités pour

tester les solutions des start-ups, des

matinales de présentation des solutions

auprès de la profession et un stand de

36 m 2 lors des Universités d'été de la profession

comptable.

INNOVATION DANS LES 18 IUT D’ÎLE-DE-FRANCE

Lancement d’un Bachelor Universitaire de Technologie

À la rentrée universitaire de septembre 2021, les 18 IUT

d’Île-de-France (plus de 4 500 étudiants), comme les 111

IUT de France, proposeront un nouveau diplôme : le

Bachelor Universitaire de Technologie (B.U.T.). Seul

Bachelor Universitaire, le B.U.T est une formation à Bac +

3 sélective et professionnalisante qui permet aux IUT

d’entrer de plein pied dans le LMD. Ce nouveau cursus

modifie en profondeur l’enseignement dans les IUT, en

substituant à une logique de connaissance une logique

de compétence.

Le nouveau B.U.T. s’adresse aux futurs bacheliers généraux

et technologiques, avec une volonté affirmée des IUT d’être

un tremplin pour la réussite d’étudiants aux profils académiques

et sociaux variés. Après leur diplôme, la moitié des

étudiants continuera des études jusqu’à un diplôme de

niveau Bac+5. Les autres entreront directement dans la vie

active dès l’obtention du B.U.T.

Pour Gilles Laschon, Directeur de l’IUT d’Orsay, qui s’exprime

au nom des Directeurs des 18 IUT d’Île-de-France :

« C’est une grande nouveauté dans le monde universitaire

que de déployer une pédagogie axée sur l’acquisition de

compétences concrètes. Et c’est un fait unique dans l’histoire

des Universités que de lancer simultanément autant de nouveaux

parcours de formation. Ces innovations permettront

aux 18 IUT d’Île-de-France d’assurer encore mieux leur mission

de service public et de faire encore mieux fonctionner

l’ascenseur social ».

2 IUT sont implantées dans Val-de-Marne, l’une à Créteil et

l’autre à Cachan.

ISG / EPITA

Un premier

nano-certificat

en « Intelligence

Artificielle

et chatbots

pour le business »

labelisé

L'EPITA (École pour l'informatique

et les techniques avancées)

et l'ISG (International Business

School) viennent d'obtenir

le Certificat de Qualification et

de Compétences de la CGE pour

leur nano-certificat en « Intelligence

Artificielle et chatbots

pour le business ».

En 2021, 5 autres nano-certificats,

construits avec ESME-

Sudria et e-Artsup, viendront

compléter l'offre réservée aux

étudiants en Programme Grande

école.

Savoir créer un agent conversationnel,

évaluer les risques d'attaque

informatique et protéger les

données de son entreprise, élaborer

des interfaces web et mobiles

répondant aux besoins des utilisateurs

ou maîtriser les outils des

plateformes collaboratives comme

Slack ou Trello pour optimiser la

gestion des ressources et de l'information

au sein de son entreprise

: voilà l'objectif des nanocertificats

imaginés par l'ISG en

partenariat avec l'EPITA, l'ESME-

Sudria et e-Artsup.

Ouverts aux étudiants de 3 e année

du Programme Grande Ecole, les

6 nano-certificats font partie du

programme des étudiants de

l'ISG. Avec 80 heures de formation

et se clôturant par un hackathon,

les nano-certificats sont un

vrai plus pour rechercher son premier

stage de 6 mois et faire la différence

grâce à des compétences

tech souvent demandées par les

entreprises et les recruteurs des

départements marketing ou RH

des entreprises partenaires de

l'ISG.

L'EPITA est implantée dans le

Val-de-Marne au Kremlin-Bicêtre.

8 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021



Région

LA REGION ILE-DE-FRANCE,

TERRE D’INDUSTRIE

L’éco-quartier Rouget de Lisle à Vitry,

un site bientôt opérationnel

L'éco-quartier Rouget-de-Lisle

à Vitry-sur-Seine fait partie des

26 sites industriels clés en main

retenus par Choose Paris Region,

l'agence de promotion et d'attractivité

internationale de la

région Ile-de-France.

Disponible immédiatement à la

vente, un industriel aura, grâce

à des procédures simplifiées

réduisant le temps d'acquisition,

la possibilité de disposer d’un

site opérationnel sous 18 à 24

mois. L'objectif est d'attirer des

entreprises nouvelles sur le territoire

et les soutenir dans leur

implantation en leur fournissant

une gamme complète de services

sur mesure.

Première région européenne en termes

de PIB et R&D, l'Ile-de-France,

qui a mis en place un plan de relance

de 1,3 milliards d'euros, a un rôle

éminent à jouer dans la relance

économique et la réindustrialisation

portée par les pouvoirs publics en

France et en Europe avec le Green

Deal de l'Union européenne.

Pourquoi choisir l'Ile-de-France ?

Franck Margain,

Président

de Choose Paris

Region

En 2018 et 2019,

44 entreprises internationales

ont choisi

l'Ile-de-France pour

implanter leur unité

de fabrication et

beaucoup d'autres

envisagent de faire

ce choix.

« La région permet

d'être au plus proche

d'un bassin de consommation

de 12 millions de Franciliens au cœur

du pays et à la croisée de toutes les

grands axes européens. Elle offre en

outre un bassin d'emplois très qualifiés,

notamment sur des postes d'ingénieurs,

de techniciens spécialisés

et d'ouvriers. De plus, avec l'essor

récent des technologies numériques

et la « 4 ème révolution industrielle », de

nombreuses entreprises réévaluent

leur stratégie d'implantation de sites de

production », observe Franck Margain,

Président de Choose Paris

Region. « De plus, dans le contexte

du Brexit, pour les entreprises ayant

des activités productives au

Royaume-Uni, l'Ile-de-France constitue

une solution qui présente les

avantages de la proximité d'une

grande concentration de débouchés

pour les produits, d'une capacité à

recruter des salariés en nombre sur

tous les territoires, et du dynamisme

d'une capitale au cœur de l'Union

européenne.

Choose Paris Region est mobilisée

au quotidien pour la réindustrialisation

auprès de tous les porteurs de

projets désireux d'explorer les atouts

des sites industriels franciliens. Nous

sommes convaincus que l'Ile-de-

France offre un terreau idéal pour

que des entreprises de tous horizons

puissent s'épanouir, créer des partenariats

et prospérer ».

LES ATOUTS DE LA REGION

ILE-DE-FRANCE

L'Ile-de-France se distingue par de

nombreux atouts économiques et

politiques qui en font un territoire très

attractif pour les entreprises industrielles

cherchant à implanter un site

de production :

- première région en Europe au

niveau du PIB, 3 ème région au monde,

Région capitale de la 6 ème puissance

mondiale ;

- au cœur d'un marché de 500 millions

de consommateurs, au carrefour

de plusieurs zones économiques

majeures (Europe, Afrique et Moyen-

Orient) ;

- une forte compétitivité grâce une

main d'œuvre qualifiée, la proximité

de nombreux centres universitaires

et de R&D.

Une puissance économique

d'exception

Région au PIB le plus élevé d'Europe

- plus de 700 milliards d'euros - l'Ilede-France

concentre le plus grand

nombre de sièges sociaux d'entreprises

figurant dans le classement

« Fortune 500 » des 500 plus grandes

entreprises mondiales. Une représentativité

qui fait la force de la région et

illustre l'intérêt pour un acteur de

s'implanter sur ce territoire afin de se

rapprocher d'acteurs internationaux

et de filières d'excellence. L'Ile-de-

France abrite ainsi une diversité

exceptionnelle de secteurs économiques

qui rayonnent tant au niveau

industriel que tertiaire. Avec plus de

45 000 sites industriels dans toute la

région, celle-ci constitue une des plus

grandes puissances industrielles européennes.

Environ 10 % de son PIB

et 400 000 emplois sont ainsi directement

liés au secteur industriel.

Un reservoir de talents

L'Ile-de-France offre également le

plus grand réservoir d'emplois de

l'Union européenne, avec 6,2 millions

d'emplois (salariés et non-salariés).

Elle se distingue également par la

richesse et la qualité de sa formation.

Un étudiant francilien sur cinq est

inscrit en sciences et la Région ne

compte pas moins de 28 000 doctorants

et 73 000 étudiants. Avec 21

écoles de commerce parmi les plus

10 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021


Gentilly

Le Kremlin

Bicêtre

Arcueil

Cachan

Fresnes

L'Haÿ les Roses

Villejuif

Chevilly Larue

Rungis

St

Mandé

Vincennes

Charenton

St

le Pont

Maurice

Ivry sur Seine

Maisons Alfort

Vitry sur Seine

Thiais

Choisy le Roi

Villeneuve le Roi

Ablon

Villeneuve

Saint

Georges

Fontenay sous Bois

Valenton

Joinville

le

Pont

Nogent

sur

Marne

Le Perreux

sur

Marne

Saint Maur des Fossés

Bry

sur

Marne

Villiers

sur

Marne

Région

prestigieuses au monde et 3 des 5

meilleurs programmes de Masters

en management, les entreprises qui

choisissent de s'implanter en Ile-de-

France peuvent s'appuyer sur de

jeunes diplômés de haut niveau pour

accompagner le développement de

leurs activités. Plus largement, la

Région rassemble un vivier de candidats

à l'embauche unique par leur

motivation et leur dynamisme.

Un tissu industriel et de R&D

compétitif et source d'opportunités

L'économie très diversifiée de l'Ilede-France

bénéficie du dynamisme

de ses clusters et des centres de

recherche de premier plan dans la

plupart des domaines de haute technologie.

Cet ensemble hors du commun

génère des opportunités uniques

de collaboration intersectorielle.

Par exemple, en combinant l'informatique

et la santé ou l'automobile

et les écotechnologies, le tissu entrepreneurial

et académique francilien

permet des avancées à la pointe de

la R&D et des technologies du futur.

Owkin, une start-up franco-américaine

fondée en 2016 par deux chercheurs

français a ainsi créé le Covid-19 Open

AI Consortium (COAI), une plateforme

de recherche collaborative

regroupant des institutions académiques,

des chercheurs, des data

scientists et des partenaires industriels.

Elle cherche à développer des

traitements efficaces contre la Covid-

19 et à partager l'ensemble de ses

résultats avec la communauté médicale

et scientifique mondiale.

Construire grâce à l'IA des systèmes

avancés de décision et de diagnostic

assistés par ordinateur pour la médecine

personnalisée est l'une des priorités

de PRAIRIE, l'Institut interdisciplinaire

d'intelligence artificielle. Il a

été inauguré à Paris en octobre 2019

par 5 universitaires et 16 industriels.

Ce nouveau centre d'excellence en

intelligence artificielle réunit des

acteurs aussi prestigieux que l'Institut

Pasteur, Sanofi, GE Healthcare,

Pfizer, Microsoft, Google, Facebook,

Amazon…

Une région multi-connectée

au cœur de l'Europe

et au carrefour des grands

échanges internationaux

Avec une desserte locale rapide et

fiable - grâce au réseau de transports

en commun le plus dense au

monde et à des infrastructures de

transport routiers de premier plan -

une connexion inégalée avec les

grandes métropoles mondiales grâce

à trois aéroports internationaux et

des gares reliant la région à toutes

les métropoles européennes, les 26

sites industriels clés en mains proposés

par la Région sont connectés

efficacement à la métropole.

Ils le seront encore plus lorsque les

lignes du Grand Paris Express seront

mises en service. Avec ses 200 kms

de lignes de métro automatisées

supplémentaires, dont 68 nouvelles

stations, le Grand Paris Express va

doubler la taille du réseau de transport

régional d'ici 2030 en accélérant

le processus de rénovation urbaine

et le développement de la grande

couronne parisienne. Ce projet métro

reliera les 3 aéroports internationaux

d'Ile-de-France (Roissy Charles de

Gaulle, Paris-Orly, Le Bourget) ainsi

que les quartiers d'affaires et les campus

d'enseignement et de recherche

et clusters. C'est un investissement

massif de 35 milliards d'euros jusqu'en

2030, avec 1 million de m 2 de

projets de construction associés, dont

300 000 m 2 d'espace commercial et

plus de 7 000 projets résidentiels.

Plus de 500 millions de clients

Positionnées au carrefour de l'Europe,

les entreprises qui s'implantent en

Ile-de-France ont accès à un marché

de plus de 500 millions de clients et

sont connectées à toutes les métropoles

européennes. Elles bénéficient

de connexions aériennes exceptionnelles

et le réseau ferroviaire à grande

vitesse offre des liaisons rapides et

fréquentes de l'Ile-de-France vers

toutes les grandes métropoles européennes.

Haropa Ports de Paris Seine

Normandie, qui regroupe les ports de

commerce de Paris, de Rouen et du

Havre, offre par ailleurs une plateforme

logistique au niveau des plus

grands complexes portuaires européens

avec 2,7 millions de m 2 d'espace

d'entrepôts. ■

TERRITOIRE GRAND-ORLY SEINE BIEVRE

L'éco-quartier Rouget-de-Lisle à Vitry-sur-Seine,

site industriel clés en mains « Greenfields »

Orly

y

Situé à Vitry-sur-Seine, sur le territoire Grand-Orly

Seine Bièvre, l'éco-quartier Rouget de Lisle occupe un

espace de 0,41 hectare, prêt à l'emploi. Il bénéficie

d'un pool de talents remarquable avec la proximité

des 23 000 étudiants de l’université Paris-Est Créteil

(chimie/réseaux et télécommunications).

6 400 entreprises sont implantées à Vitry-sur-Seine dont

certaines enseignes emblématiques telles Sanofi, Air

Liquide, Atalian, Casino, STEF, D8, Qualipel, autant de

partenaires potentiels.

4 500 m 2 de boutiques et services seront prochainement

accessibles.

Le site est accessible par :

- l’autoroute le long de la RD5, à 200m de l'A86,

- l’aéroport à 11 minutes de Paris-Orly,

- le port à 10 minutes du futur port industriel des

Ardoines à Vitry-sur-Seine,

- les transports en commun (bus 183, tramway 9 et la

ligne 15 du Grand Paris Express bientôt disponible).

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 11


Green actus

L’OREAL

Reconnu comme leader

mondial en matière

de développement durable

Pour la cinquième année

consécutive, L’Oréal a été

reconnu leader mondial en

matière de développement

durable par le CDP. Cette

organisation internationale

à but non-lucratif encourage

les entreprises à

publier leurs données environnementales

et évalue

leur performance en matière

de développement durable

ainsi que leurs efforts

de transparence.

L’Oréal est la seule entreprise

à s’être vu décerner

cinq ans de suite un « A »

pour chacune des trois

thématiques évaluées par

le CDP : la lutte contre le

changement climatique, la

préservation des forêts et

la gestion durable de l’eau.

Au total, en 2020, plus de

9 600 entreprises ont partagé

leurs données sur les

impacts environnementaux,

les risques et les opportunités

via les questionnaires

du CDP.

Cette note est le résultat des

objectifs ambitieux que s’est

fixé L'Oréal et des actions

menées pour réduire ses émissions

de carbone, lutter contre

la déforestation dans sa chaîne

d'approvisionnement et améliorer

sa gestion de l'eau. Fort

d'un engagement profond en

faveur du développement durable

et de résultats tangibles, le

Groupe a lancé en juin 2020

son nouveau programme de

développement durable, L'Oréal

pour le Futur, qui comprend une

liste d'objectifs ambitieux sur le

climat, l'eau, la biodiversité et

les ressources pour la décennie

à venir.

TOUT UN PROGRAMME

« POUR LE FUTUR » !

Le nouveau programme de

développement durable, L'Oréal

pour le Futur, a été lancé en juin

2020. Fort de résultats tangibles,

le Groupe s'est engagé à

inscrire ses activités dans les

limites planétaires, c’est-à-dire

ce que la planète peut supporter,

conformément à ce que dit

la science environnementale. A

partir de là, L’Oréal a mis en

œuvre un nouveau programme

de transformation interne, avec

des objectifs quantifiables, pour

limiter l’impact de toutes ses

activités sur le climat, l’eau, la

biodiversité et les ressources

naturelles. Ces nouveaux objectifs

ne portent pas uniquement

sur l’impact direct du Groupe,

mais ciblent également ses

impacts indirects, liés à l’activité

de ses fournisseurs et à

l’utilisation des produits par ses

consommateurs.

En matière de climat, l’objectif

global de L’Oréal pour 2030 est

de réduire de 50 % par produit

fini ses émissions de gaz à effet

de serre, tous scopes confondus.

En tant que membre de

l’initiative « Business Ambition

for 1,5°C », le Groupe s’est

également engagé à zéro émission

nette d’ici à 2050. En 2025,

tous ses sites auront atteint la

neutralité carbone.

Entre autres engagements stratégiques,

L'Oréal s'est aussi

engagé à recycler et réutiliser

en boucle 100 % de l'eau utilisée

dans ses procédés industriels

d'ici à 2030, et 100 % des

ingrédients de nos formules et

des matériaux d’emballage biosourcés

seront traçables et

issus de sources durables d’ici

la fin de la décennie, aucun ne

contribuera à la déforestation.

Pour relever certains des défis

environnementaux et sociaux

les plus pressants auxquels le

monde est confronté, L'Oréal

alloue également 100 millions

d'euros à de l’impact investing

environnemental pour la régénération

des écosystèmes et le

développement de l'économie

circulaire, et 50 millions d'euros

à un fonds de dotation philanthropique

pour soutenir les

femmes en situation de grande

vulnérabilité.

Dans le Val-de-Marne, le Groupe

L’Oréal possède une unité de

Recherche et Développement à

Chevilly-Larue.

URGENCE CLIMATIQUE

Pour le Département

les initiatives nationales

et locales

sont indispensables

Christian Favier,

Président

du Conseil

départemental

« La crise sanitaire majeure

qui nous occupe aujourd’hui

ne doit pas pour autant nous

faire oublier l’urgence climatique.

Si on peut se réjouir du

retour prochain des Etats-

Unis dans l’accord de Paris,

relever le défi climatique n’en

reste pas moins une tâche titanesque

», a déclaré Christian

Favier, Président du Conseil

départemental dans son message

de vœux. Très impliqué sur le sujet, le Président

du département a déclaré avec conviction

que « pour limiter le réchauffement climatique,

les actions internationales ne suffiront

pas et que les initiatives nationales et locales

sont indispensables. Cela contribuera à construire

une écologie populaire, accessible à

toutes et à tous ».

Outre la protection des parcs, des forêts et des

fleuves, la préservation de terres agricoles et le

développement de circuits-courts, répondre à l’urgence

climatique, c’est également proposer une

véritable alternative à l’automobile individuelle.

Sur ce dernier point, Christian Favier

a ainsi annoncé que :

-Le tramway T9 entre Paris, Ivry, Vitry, Choisy,

Thiais et Orly circulera ce printemps 2021.

- D’ici 3 ans et demi, la ligne 14 du métro arrivera

en Val-de-Marne grâce à la mobilisation des élus

locaux et au travail de la RATP. La ligne prolongée

desservira depuis Paris, Le Kremlin-Bicêtre, Gentilly,

Villejuif, L’Haÿ-les-Roses, Chevilly-Larue,

Thiais et l’aéroport d’Orly.

- Quelques mois plus tard, la ligne 15 Sud devrait

circuler d’Est en Ouest, d’Arcueil-Cachan à Bry-

Villiers-Champigny, reprenant point par point le

projet pensé dès 2006 par l’association ORBIVAL.

- Le marché de réalisation de la ligne 15 Est du

métro a été lancé tout récemment par la Société

du Grand Paris. Cette troisième ligne de métro

supplémentaire reliera Champigny, Nogent, Le Perreux,

Fontenay-sous-Bois à la Seine-Saint-Denis.

« Avec ces grands projets structurants, le soutien

des forces associatives et citoyennes, la préservation

des espaces naturels, les actions des collectivités

et des entreprises, le Val-de-Marne est en mouvement

face à l’urgence climatique. Ces actions,

dans leur diversité, dessinent l’avenir du Val-de-

Marne et de sa jeunesse. Ces actions préparent

« l’après » : nous devons rebondir et à notre échelle,

préparer le monde de demain, celui que nous

léguerons aux générations futures », a-t’il conclu.

12 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021


Actus

Economie

ROUTE NATIONALE 19

L'Etat doit respecter les usagers

et les collectivités !

L'état de dégradation de la RN 19 dans la traversée

de la commune de Villecresnes est très

préoccupant. La détérioration de la chaussée,

de l'éclairage public comme des réseaux d'évacuation

des eaux engendrent de l'insécurité

routière et des accidents récurrents.

Face à cette situation, Christian Favier, Président

du Conseil départemental et Patrick Farcy, Maire

de Villecresnes ont demandé à l'Etat, via le préfet

du Val-de-Marne et le préfet d'Ile-de-France, d'entretenir

cette voie placée sous sa responsabilité. Ils

exigent que des investissements urgents soient

débloqués pour améliorer la sécurité de l'axe,

notamment dans la traversée de Villecresnes. Le

Département et la commune de Villecresnes travaillent

de concert pour les obtenir de la part de l'Etat.

________________________________________

CENTRE DE VACCINATION

Les maires du Sud-Ouest

du Val-de-Marne s'organisent

Alors que seulement 13 centres de vaccination

sont ouverts dans le Val-de-Marne et que le plus

proche dans le Sud-Ouest du département est

celui de L'Haÿ-Les-Roses, les maires de Chevilly-

Larue, L'Haÿ-les-Roses, Fresnes, Rungis et

Thiais ont réitéré leur disponibilité pour organiser

l'ouverture d'un centre supplémentaire auprès

de la Préfecture et de l'ARS. Ils ont ainsi mis en

place un travail en commun pour créer les

conditions logistiques et médicales d'une telle

ouverture, en lien avec la communauté médicale

et paramédicale.

« Avec environ 10 000 personnes de plus de 75 ans,

et près de 15 000 dans la tranche 65-75 ans dans

ces seules communes limitrophes, un seul centre,

même disposant de 200 doses par jour, reste en

dessous des besoins du territoire », expliquent-ils.

Dans un premier temps, les habitants de plus de

75 ans des 5 villes pourront prendre rendez-vous

au centre de L'Haÿ-les-Roses, mais l'objectif est

que d'autres centres puissent voir le jour au plus

tôt sur le territoire. A cet effet, un dossier sera

déposé auprès du préfet du Val-de-Marne. Par

ailleurs, les CCAS de chaque ville s'organisent

pour accompagner la mobilité des personnes ne

pouvant se déplacer seules jusqu'au centre de

vaccination.

________________________________________

SANOFI SUPPRIME 1 000 EMPLOIS

Le Val-de-Marne concerné !

CITÉ DE LA GASTRONOMIE PARIS-RUNGIS

Au vu de la crise actuelle,

la consultation d'opérateurs est relancée

Sanofi, premier groupe pharmaceutique français,

a confirmé son projet de supprimer 1 000

postes en France d'ici 2022, dont 400 dans sa

branche Recherche et Développement. Le Valde-Marne

est concerné au premier plan par

cette annonce au travers des sites de Sanofi

installés à Gentilly, Maisons-Alfort et Vitry-sur-

Seine.

« Cette décision apparaît comme uniquement guidée

par la recherche du profit, au détriment de

l'emploi, de la recherche et du progrès médical. La

recherche sur le diabète mais aussi les maladies

cardiovasculaires pourraient en pâtir », déplore

Christian Favier, Président du Conseil départemental

du Val-de-Marne. « En pleine pandémie

mondiale et alors que Sanofi accuse un retard d'un

an sur son projet de vaccin contre la Covid-19, cela

est d'autant plus incompréhensible. De plus, ces

dix dernières années, Sanofi a bénéficié de près

d'1,5 milliards d'euros en crédits d'impôts recherche.

Le Gouvernement doit prendre ses responsabilités

et demander des comptes à Sanofi. En cette

période de crise économique, on ne peut accepter

que l'argent public serve à subventionner des

plans sociaux », ajoute t-il. Affirmant qu’il apporte tout

son soutien et sa solidarité aux salariés de Sanofi,

il a aussi rappelé l'opposition du Conseil départemental

à ce plan de suppressions d'emplois.

________________________________________

Pas sûr qu'elle ouvre comme prévu en 2024.

La Cité de la gastronomie Paris-Rungis

revoit sa copie. Le Comité Syndical, lors de

sa séance du 7 janvier dernier, a décidé en

effet de ne pas donner suite à la procédure

de consultation, en vue de l'attribution d'un

contrat de concession pour la réalisation et

l'exploitation de la Cité et de la relancer en

apportant un appui financier supplémentaire

au projet.

Pour Stéphanie Daumin, Présidente du Syndicat

de la Cité de la gastronomie Paris-Rungis :

« Un équipement culturel original comme la

Cité de la gastronomie Paris-Rungis est encore

plus porteur de sens dans le contexte sanitaire

actuel. Plus que jamais nous avons besoin d'une Cité de l'alimentation durable. Ce lieu qui valorise la

dimension culturelle et éducative de la gastronomie. Ce lieu où se formeront demain les professionnels

de métiers qui vont devoir se réinventer. Ce lieu qui rassemble tous les publics autour de valeurs de partage

et de convivialité propres au repas gastronomique des Français, auxquelles nous avons dû renoncer

temporairement. Convaincus des enjeux de société portés par la Cité de la gastronomie Paris-

Rungis, les élus des collectivités membres ont choisi de relancer la consultation dans des conditions

plus accessibles aux opérateurs. C'est un message fort de soutien aux secteurs particulièrement

touchés par la crise du Covid-19, les secteurs de la culture, du tourisme, de l'hôtellerie-restauration

et de l'événementiel ».

Le projet de la Cité de la gastronomie Paris-Rungis a été retenu dans le cadre de l'inscription du

« Repas gastronomique des Français » par l'UNESCO sur la liste représentative du Patrimoine Culturel

Immatériel de l'humanité. Ce projet collectif et fédérateur est porté par les villes de Chevilly-Larue,

Rungis, Thiais et Paris, le Département du Val-de-Marne, la Région Ile-de-France, la Métropole du

Grand Paris et l'Etablissement Public Grand-Orly Seine Bièvre.

DÉPARTEMENT

Ouverture de nouvelles permanences

Afin de faciliter les démarches des usagers

auprès de ses différents services, le Département

ouvre de nouvelles permanences.

Après Arcueil, Boissy-Saint-Léger, Cachan, Charenton-le-Pont,

Choisy-le-Roi, Fontenay-sous-Bois,

Orly, Sucy-en-Brie, Villejuif et Vitry-sur-Seine, de

nouvelles permanences ouvrent à Villecresnes,

Fresnes, Chevilly-Larue et Le Kremlin-Bicêtre, ce

qui porte à 14 le nombre de ces services de proximité.

Accueillis sur rendez-vous, les usagers peuvent

réaliser leurs démarches en ligne (remboursement

de 50% de la carte Imagine R, demande de

place en crèche…) sur le site www.valdemarne.fr.

Ils peuvent également déposer leur dossier et se

faire aider (demandes de transport Améthyste, allocation

personnalisée d'autonomie, aide Val-de-

Marne Solidarités, dossier traité par la Maison

départementale des personnes handicapées du

Val-de-Marne…).

Rens. www.valdemarne.fr

ou par téléphone en composant le 3994.

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 13


Economie

Actus

SOLIDARITÉ

ESSILOR inaugure « Vision For Life »,

sa première unité mobile de santé visuelle

en France

« Vision for Life* », le fonds de

dotation d’Essilor a inauguré le

7 décembre dernier sa première

unité mobile de santé visuelle en

France au Centre Hébergement

d’Urgence pour familles migrantes

d’Ivry-sur-Seine, géré par

Emmaüs Solidarité.

Grâce à ce cabinet ophtalmologique

mobile, « Vision for Life » peut se

déplacer plus facilement auprès des

populations les plus démunies à travers

la France en partenariat avec de

nombreuses associations. Il permet

de réaliser un examen de la vue par

un ophtalmologiste et d’offrir une

paire de lunettes correctrice à ceux

qui en ont besoin.

« Avec cette avancée importante

dans notre capacité à apporter la

santé visuelle au plus près de ceux

qui en ont besoin, nous sommes

heureux de contribuer à donner une

SGD PHARMA a entrepris une refonte majeure de son

usine de flaconnage de Sucy-en-Brie. Les travaux

dureront jusqu’en mars 2021 pour un coût financier de

31 millions d’euros. C’est le plus gros investissement

de SGD Pharma depuis la construction de l’usine de

Saint-Quentin-Lamotte. L’usine de Sucy-en-Brie, déjà

certifiée ISO 15378 & 50001 avec 8 lignes de production

connectées aux salles blanches ISO 8, rejoindra

une nouvelle génération d’emballages en verre pharmaceutique.

Le projet comprend la reconstruction complète et la

modernisation du four 2, la rénovation complète des

salles blanches ISO 8, l’installation de machines IS de

nouvelle génération et la mise en place des technologies

les plus avancées disponibles pour l’inspection automatique

des produits. Grâce aux systèmes de surveillance

en temps réel, à une meilleure isolation thermique et à une

augmentation de la puissance électrique, les émissions

de CO2 seront réduites de - 10%.

vue meilleure aux personnes en

situation précaire. Grâce à cette unité

mobile, nous allons vraiment améliorer

la vie quotidienne de milliers de

personnes chaque année, en ligne

avec notre mission de lutter contre le

mal voir dans le monde », a déclaré

Frédéric Corbasson, Directeur Exécutif

de Vision for Life.

« Pour notre centre d’hébergement

d’urgence, les interventions sur site

de « Vision for life » permettent un

accès rapide aux soins visuels qui

sont fondamentaux pour l’éducation

et l’insertion », a déclaré Bruno

Morel, Directeur Général d’Emmaüs

Solidarité.

Présent dans plus de 100 pays, Essilor,

dont le siège social est situé dans le Valde-Marne

à Charenton-le-Pont et le

Centre Innovation et Technologies international

à Créteil, est le numéro 1 mondial

des verres correcteurs.

SGD PHARMA

Lancement d’un important projet de développement

de l’usine de Sucy-en-Brie

De gauche à droite :

Pascale Mutel, Frédéric Corbasson, Bruno

Morel, Paul du Saillant.

* Vision For Life Essilor Social Impact) est

le fonds de dotation Essilor dédié à l'élimination

de la mauvaise vision en accélérant

les initiatives qui répondent aux besoins des

2,7 milliards de personnes dans le monde

ayant une mauvaise vision non corrigée.

Il crée des partenariats stratégiques pour

s'assurer d'atteindre les populations qui ont

besoin de solutions visuelles. Le développement

local de structures durables de santé

visuelle abordables entraînera la création

d'emplois, la réduction de la pauvreté et le

développement socio-économique des individus

et de leurs communautés.

Enfin et surtout, le réaménagement des zones de circulation

améliorera en outre la sécurité dans les installations.

L’usine de Sucy-en-Brie produit des bouteilles en verre

moulé blanc et jaune de Type II et III, ce qui fait de cette

usine l’un des plus grands acteurs de l’industrie européenne

de la santé. Elle fournit des flacons pour injection,

perfusion, sirops, compte-gouttes et comprimés à plus

de 450 clients dans le monde entier et couvre des

domaines thérapeutiques divers : antibiotiques oraux et

parentéraux, nutrition parentérale, maladies respiratoires,

analgésiques, anesthésiques. Le projet New Sucy-en-Brie

est un jalon majeur de la stratégie de SGD Pharma : garder

une longueur d’avance sur la concurrence en termes

de qualité des produits, de garantie d’approvisionnement

et de flexibilité de service.

SGD Pharma est un leader mondial de l'emballage pharmaceutique

en verre dont une usine est implantée dans le Val-de-

Marne à Sucy-en-Brie.

INVESTISSEMENT

« We are

the Champions »

de l’attractivité

« En 2019, notre pays est

devenu champion d’Europe

de l’attractivité, devant

le Royaume-Uni et devant

l’Allemagne.

La région Ile-de-France

accueille les trois quarts

des investissements

financiers étrangers

en France.

Ces investissements internationaux

sont essentiels

pour notre pays ».

(Franck Riester,

Ministre délégué

au commerce extérieur

et à l’attractivité).

Les investisseurs placent spontanément

Paris en tête des grandes

métropoles mondiales* pour

le développement durable, devant

Londres, New York et Berlin,

alors que c’est un enjeu essentiel

pour l’attractivité des métropoles

mondiales à l’avenir. Cette

image reflète bien la réalité des

investissements puisque l’Ilede-France

est passée en tête

des investissements dans les

technologies de l’environnement

en 2019, devant Amsterdam et

Düsseldorf.

La région est aussi classée

deuxième au monde et première

en Europe, en tant que métropole

la plus attractive pour réaliser

un investissement dans les

trois ans à venir. C’est également

la métropole qui montre la

plus forte progression dans le

secteur des services financiers,

devant les principales régions

mondiales (Paris + 13,6% ;

Londres - 28,8 % ; Singapour -

14,7%).

* D’après l’étude Global Cities

Investment Monitor 2020 présentée

lors des premières « Assises de l’Attractivité

», organisées par Choose

Paris Region en décembre 2020.

14 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021


Logement

ICADE PROMOTION

ET ACTION LOGEMENT

Un programme

« 10% des logements

10% moins chers »

Habitat

LOGIAL-OPH

devient Logial-COOP

Icade, promoteur immobilier

engagé dans le logement

pour tous et Action

Logement, acteur social

majeur dédié au logement

des salariés des entreprises,

s’associent pour lancer

le programme « 10%

des logements 10% moins

chers ».

Leur ambition : favoriser

l’accès à la propriété des

salariés primo-accédants

sur l’ensemble des programmes

d’Icade Promotion

en métropole et dans

les Outre-mer.

Le programme « 10% des logements

10% moins chers » s’inscrit

dans une production de

logements neufs bas carbone,

à destination des primo-accédants

avec un dispositif de prêts

aidés, intégrant les enjeux de la

biodiversité (1 arbre, 1 habitant),

et contribuant au bien-être des

habitants, en visant une réduction

du temps de trajet entre

travail et domicile.

Pour Jean-Michel Royo, Directeur

général d’Action Logement

Services : « Un partenariat

comme celui qui nous unit à

Icade nous permet de monter

en puissance sur le sujet qui

reste le cœur de métier des

équipes d’Action Logement :

favoriser l’accès des salariés à

des logements abordables et

de qualité, qui prennent toute la

mesure du défi climatique.

C’est cette conception d’une

ville repensée, d’un habitat plus

humain, fondé sur la mixité

sociale et la diversité des parcours

résidentiels qui nous rapproche

durablement ».

Jean-Michel Royo, Directeur général d’Action Logement Services et Emmanuel

Desmaizières, Directeur général d’Icade Promotion.

Pour Emmanuel Desmaizières,

Directeur général d’Icade Promotion

: « Nous sommes très

heureux de ce partenariat avec

Action Logement, un acteur

majeur du logement, qui concrétise

les ambitions que nous

portons au travers de notre Raison

d’être : concevoir, construire,

gérer et investir dans des

villes, des quartiers, des immeubles

qui soient des lieux innovants,

des lieux de mixité, des

lieux inclusifs, des lieux connectés

et à l’empreinte carbone

réduite. Des lieux où il fait bon

vivre, habiter, travailler ».

Foncière de bureaux et de santé et

promoteur logement/tertiaire/équipement

public, Icade conçoit, construit,

gère et investit dans des villes,

des quartiers, des immeubles qui

sont des lieux innovants, des lieux

de mixité, des lieux inclusifs, des

lieux connectés et à l’empreinte

carbone réduite.

Acteur majeur du Grand Paris et

des métropoles régionales, cotée

(SIIC) sur Euronext Paris, Icade a

pour actionnaire de référence le

Groupe Caisse des Dépôts.

Dans le Val-de-Marne, le Groupe

a développé le Parc Icade Paris-

Orly Rungis qui est le premier

parc d’affaires d’Europe.

Depuis plus de 65 ans, la vocation

d’Action Logement, acteur de référence

du logement social et intermédiaire

en France, est de faciliter

l’accès au logement pour favoriser

l’emploi.

Grâce à son implantation territoriale

au plus près des entreprises et

de leurs salariés, ses 18 000 collaborateurs

mènent sur le terrain

deux missions principales : construire

et financer des logements

sociaux et intermédiaires, prioritairement

dans les zones tendues, en

contribuant aux enjeux d’éco-habitat,

de renouvellement urbain et de

mixité sociale. Sa deuxième mission

est d’accompagner les salariés

dans leur mobilité résidentielle et

professionnelle.

Le Groupe s’attache particulièrement

à proposer des services et des

aides financières qui facilitent l’accès

au logement, et donc à l’emploi,

des bénéficiaires, qu’ils soient

jeunes actifs, salariés en mobilité

ou en difficulté.

Sous l’impulsion de Luc Carvounas, son président,

et de Jessica Chiaroni, sa directrice générale,

Logial-OPH, opérateur de référence du

logement social sur le territoire Grand Paris

Sud Est, devient Logial-COOP et s’adosse au

Groupe Arcade-VYV afin de répondre aux obligations

de regroupement imposées par la loi

Élan (Évolution du Logement, de l’Aménagement

et du Numérique).

Au-delà des contraintes réglementaires, cet adossement

représente un réel levier de développement

pour Logial. En choisissant le soutien d’Arcade-VYV,

groupe leader ancré sur l’ensemble des

territoires et porteur de valeurs solidaires, Logial-

COOP bénéficie d’un soutien financier tout en

conservant son identité et son indépendance de

gouvernance. Grâce à la mutualisation des moyens

et des compétences, Logial-COOP va pouvoir renforcer

ses capacités de production, de rénovation

de son patrimoine, et de modernisation de ses services

aux locataires et aux collectivités.

Le changement de statut en SCIC HLM

marque un ancrage significatif

de ses valeurs historiques

Plus que jamais, Logial-COOP exprime son souhait

de travailler main dans la main avec l’ensemble des

acteurs concernés par son projet : locataires, collectivités,

partenaires bancaires, organismes HLM, salariés.

Portée par les principes de la coopérative, elle

réaffirme son ambition de rester un acteur reconnu et

apprécié du logement social, sur ses territoires historiques

et plus largement en Île-de- France.

Acteur de référence de l'habitat social au sein du Grand

Paris Sud Est Avenir et sur 30 communes de l'Essonne,

Logial-COOP, dont le siège social est situé à Alfortville,

gère 9 300 logements et loge plus de 23 000 personnes

sur son patrimoine. Grâce à un savoir-faire

éprouvé, Logial-COOP offre aux collectivités un panel

d'offres et de programmes immobiliers sur mesure ainsi

qu'un service de proximité adapté aux usages et aux

attentes des habitants.

Généraliste de l’habitat depuis plus de 40 ans, le

Groupe Arcade-VYV est le 4 e acteur sur le marché du

logement social. À travers son engagement pour un logement

favorable à la santé de ses occupants, le Groupe

développe une ambition pour tous les territoires, pour

tous et chacun, à tous les moments de la vie.

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 15


Economie

Enquête QAPA

Comment les Français voient-ils

l'emploi en 2021?

Si pour 48 % des Français, l'année

2021 sera bénéfique pour

l'emploi , plus de 67 % avouent

en revanche ressentir un sentiment

négatif.

Selon une enquête* réalisée par

QAPA, la plateforme de recrutement

par l'intérim - qui a

interrogé plus de 4,5 millions de

candidats afin de savoir comment

ils appréhendaient 2021 -

les prévisions des Français sont

mitigées…

2021 BÉNÉFIQUE

POUR L'EMPLOI ?

Si l'année 2020 a connu des bouleversements

sans précédents, celle à

venir risque d'être également très

compliquée.

Heureusement, 48 % des Français

pensent que 2021 sera bénéfique

pour l'emploi,

- 20 % très bénéfique,

- 28 % un peu.

Plus de 29 % sont plutôt pessimistes

quant à d'éventuelles améliorations

des embauches,

- 23 % sont dans l'expectative la

plus totale.

UNE CRISE SANITAIRE

CRÉATRICE D'EMPLOI ?

Malgré tout, 59 % des Français espèrent

que la crise sanitaire va permettre

la création de nouveaux

emplois dans de nombreux secteurs

comme l'e-commerce, la logistique,

les transports…

- 18 % sont d'un avis contraire,

- 23 % ne se prononcent pas.

LE TÉLÉTRAVAIL PEUT-IL

CRÉER DES EMPLOIS ?

Les confinements auront forcé mais

également permis aux Français de se

mettre au télétravail. Cependant, cette

forme d'activité professionnelle peutelle

générer de nouveaux emplois ?

- 26 % des personnes interrogées en

sont totalement convaincues,

- 31 % un peu,

- 25 % n'y croient pas,

- 18 % ne savent pas répondre à

cette question.

LE CHANGEMENT :

C'EST EN 2021 ?

Pour cette nouvelle année, 26 % des

Français vont changer d'orientation

professionnelle : c'est ce qui est prévu

pour 11 % et espéré pour 15 %

d'entre eux.

- 35 % ne vont rien changer à leur

carrière,

- 39 % n'ont encore rien décidé à ce

sujet.

UN TÉLÉTRAVAIL

PRIMORDIAL

Une chose est claire, le télétravail va

prendre une place très importante

sur le marché de l'emploi.

- Pour 51 % des Français, pouvoir

faire du home office dans leur prochain

job sera primordial,

- 35 % pensent que c’est important,

- 14 % considèrent comme accessoire

le fait de travailler à la maison.

DES FRANÇAIS...

PEU OPTIMISTES !

Cette nouvelle année ne se place pas

sous le signe de l'euphorie. En effet,

plus de 67 % des Français avouent

ressentir un sentiment négatif pour

2021 :

- 39 % se déclarent négatifs,

- 28 % ultra négatifs,

- 15 % sont neutres.

Seulement 18 % voient cette nouvelle

année en rose (12 % sont positifs

et 6 % ultra positifs). ■

* Méthodologie : sondage réalisé entre le

22 et le 29 décembre 2020 auprès de 4,5

millions de candidats sur la plateforme

QAPA. Analyse réalisée par quotas. Parmi

ces personnes interrogées, 52 % d'entre

elles sont des non-cadres et 48 % sont des

cadres. Femmes : 51 % Hommes : 49 %.

Toutes les informations mises en avant par

les candidats sont déclaratives.

QAPA en 4 chiffres :

• 500 entreprises clientes,

• 5 000 intérimaires salariés par

QAPA en 2019,

• 74 % des offres d’emploi reçoivent

des profils disponibles en

moins de 4 heures,

• 20 % des intérimaires sont recrutés

en CDI après 3 mois de mission.

16 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021



CHRONIQUE : DROIT SOCIAL

Congés et jours de repos :

possible d’imposer et de modifier

leurs dates jusqu’au 30 juin 2021

ISABELLE VÉNUAT - Juriste en droit social et rédactrice au sein des Editions Tissot - www.editions-tissot.fr

Depuis fin mars 2020, une ordonnance

permet aux entreprises

d’imposer, sous certaines conditions,

la prise de jours de congés et de

repos, voire de modifier leurs dates lorsqu’ils

sont déjà validés. Mis en place pour

faire face aux conséquences de la crise sanitaire,

le dispositif devait prendre fin le 31

décembre 2020.

Une nouvelle ordonnance prolonge cette

faculté dans la gestion des jours de congés

jusqu’au 30 juin 2021.

CONGÉS PAYÉS :

DATES IMPOSÉES OU MODIFIÉES,

CONGÉS FRACTIONNÉS

Depuis le premier confinement, l’employeur peut

imposer la prise de congés payés à ses salariés et

modifier les dates de ceux déjà validées sans

avoir à respecter les dispositions prévues par le

Code du travail ou des accords collectifs (accord

d’entreprise, convention collective).

Mais attention, cette possibilité est encadrée.

Mise en place par une ordonnance du 25 mars

2020, elle est soumise à l’application d’un accord

collectif qui autorise l’employeur, dans la limite de

6 jours de congés payés, et en respectant un délai

de prévenance qui ne peut être réduit à moins d'un

jour franc :

- à décider de la prise de jours de congés acquis, y

compris avant l’ouverture de la période au cours de

laquelle ils ont vocation à être pris ;

- ou à modifier unilatéralement les dates de prise

de congés payés.

Un accord collectif peut également l’autoriser :

- à fractionner les congés sans être tenu de recueillir

l’accord du salarié ;

- à fixer les dates des congés sans être tenu d'accorder

un congé simultané aux salariés conjoints et

partenaires liés par un pacte civil de solidarité travaillant

dans l’entreprise.

Al’origine, la période de congés imposée ou modifiée

ne pouvait pas s’étendre au-delà du 31 décembre

2020.

Mais la loi autorisant la prorogation de l'état d'urgence

sanitaire du 14 novembre 2020 habilite le

Gouvernement à prendre, par voie d’ordonnance,

des mesures autorisant notamment les entreprises

LE SUJET DU MOIS

PAR LES ÉDITIONS TISSOT

à imposer ou modifier les dates de congés payés et

de jours de repos de leurs salariés en dérogeant aux

dispositions légales. C’est donc sans surprise que

le dispositif mis en place au printemps dernier est

prolongé jusqu’au 30 juin 2021.

JOURS DE REPOS

ET DE RÉDUCTION DE TEMPS

DE TRAVAIL

L’ordonnance du 25 mars 2020 prévoit également

que l’employeur peut imposer les dates de prise

des jours de RTT indépendamment des dispositions

fixées par l’accord collectif applicable à son

entreprise. Certains accords prévoient qu’un

nombre de jours de RTT est imposé par l’employeur

et qu’un nombre de jours est laissé à la

libre initiative du salarié.

En application de cette ordonnance, l’employeur

peut déroger aux stipulations conventionnelles

applicables dans l’entreprise et :

- imposer la prise, à des dates déterminées, de jours

de repos au choix du salarié qu’il a acquis ;

- modifier unilatéralement les dates de prise de

jours de repos.

Contrairement aux jours de congés payés, il n’est

pas nécessaire de négocier un accord collectif pour

imposer les jours de repos mais l’employeur doit

respecter un délai de prévenance d’au moins un

jour franc.

Les mêmes règles s’appliquent pour les jours de

repos des salariés en forfait jours. L’employeur

peut également imposer la prise des jours déposés

dans le compte épargne-temps (CET).

Mais attention, le nombre total de jours de repos

pouvant être imposés ou dont les dates peuvent être

modifiées ne peut pas être supérieur à 10 jours.

A l’origine, la période de prise des jours de repos

imposée ou modifiée ne pouvait pas s'étendre audelà

du 31 décembre 2020. Mais également sans

surprise, l’ordonnance publiée le 17 décembre

2020 prolonge cette période jusqu’au 30 juin 2021.

Sources

Ordonnance n° 2020-1597 du 16 décembre 2020 portant

mesures d'urgence en matière de congés payés et

de jours de repos, de renouvellement de certains

contrats et de prêt de main-d'œuvre, Jo du 17, art. 1.

Ordonnance n° 2020-323 du 25 mars 2020 portant

mesures d'urgence en matière de congés payés, de

durée du travail et de jours de repos, Jo du 26.

CHRONIQUE RÉALISÉE

DANS LE CADRE DE

RESO HEBDO ECO

www.facebook.com/

resohebdoeco}

18 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021


Interview

Nicolas Guérin,

Secrétaire général d’Orange

Propos recueillis par Boris STOYKOV, Affiches Parisiennes pour ResoHebdoEco

www.facebook.com/resohebdoeco

«A quoi servira la 5G ? »

Pour Nicolas Guérin,

Secrétaire général d’Orange,

la 5G constitue notamment

« une solution dans la lutte

contre le réchauffement

climatique ou de la limitation

des effets de gaz de serre ».

Pour lui, « il y a eu beaucoup

de fausses informations,

sur ses méfaits ». Le moment

est venu, selon le secrétaire

général d’Orange,

« de prendre le temps

d’expliquer et de rassurer

tout le monde ».

Questions à Nicolas Guérin…

■ La 5G a été annoncée et devait être lancée

dans certaines métropoles à partir de

décembre dernier.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Nicolas Guérin : Effectivement, on a lancé la

5G début décembre dans 15 grandes villes,

notamment à Marseille, Clermont-Ferrand et

elle arrivera dans plus de 160 villes d’ici fin

décembre. Pour Paris, ce sera sans doute plutôt

en début d'année. Dans les autres villes, on

a ouvert, et on continuera à ouvrir, progressivement.

C’est la stratégie suivie par tous les opérateurs,

de montrer sereinement à nos concitoyens

ce qu'est la 5G, à quoi elle sert et quel

est son impact sur la santé et l’environnement.

Nous avons la conviction que c’est une solution

dans la lutte contre le réchauffement

climatique ou de la limitation des effets de

gaz de serre de l'industrie et de la société en

général.

Il est nécessaire de faire de la pédagogie. Il y

a eu beaucoup de fausses informations, sur les

« méfaits » de la 5G. Il faut donc prendre le

temps d’expliquer et de rassurer tout le

monde.

■ La 5G va donc cohabiter avec la 4G ?

Oui, elle doit cohabiter. Nous poursuivons

l’idée très forte de ne pas imposer de technologie

à nos concitoyens. Aujourd'hui, ils ont

le choix entre la 5G, la 4G et la 3G. Ils peuvent

même utiliser la 2G. Ils choisissent également

leur téléphone, avec certaines fonctionnalités,

qui permettent de recevoir ou pas

la 5G, tout comme la 4G ou la 3G. Ils ont

aussi le choix de leur forfait parmi les

gammes extrêmement importantes que l’on

propose, avec des prix et des débits différents.

La 5G est complémentaire à la 4G.

■ Qu’apportera concrètement la 5G ?

Une plus grande vitesse et une possibilité

de télécharger davantage de contenus ?

Il y a deux caractéristiques très fortes de la 5G

qui sont les débits au démarrage dix fois supérieurs

à la 4G et ce qu'on appelle le temps de

latence, qui est le temps que met le téléphone

à communiquer avec le réseau et le réseau à

communiquer avec le téléphone.

Avec la 5G, on est pour la première fois dans

le monde du quasi-instantané, c'est-à-dire que

le téléphone et les réseaux se parlent dans des

temps qui correspondent à la vie humaine.

Exemple concret avec la sécurité routière

concernant une voiture connectée - ce qui est

important c’est que la voiture, qui est un objet

connecté, échange en temps réel avec le

réseau. Si elle le fait avec un décalage, cela

peut créer un problème de sécurité.

Au-delà de cet exemple, la 5G offrira aux particuliers

plus de débit, plus de rapidité, elle va

désaturer les fréquences 4G et ainsi permettre

de maintenir une qualité de service extrêmement

élevée, notamment sur la data. La 5G va

aussi permettre de connecter énormément

d'objets connectés. Quand je parle d’objets

connectés, je pense, par exemple, à des capteurs

installés dans les immeubles pour mieux

gérer le chauffage ou dans les rues pour piloter

les lampadaires d’éclairage public. Sur les

routes, ces capteurs peuvent également permettre,

lors de départs en vacances, de détecter

le nombre de voitures qui passent et

d’adapter la vitesse pour créer moins d'embouteillages.

Les applications au bénéfice du

grand public sont infinies.

La 5G va aussi permettre de développer l'industrie

de demain, l'industrie 4.0. La 5G va

faciliter l'introduction de l'intelligence artificielle

dans l'industrie.

…/…

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 19


Interview

La transmission de données de manière massive

permet de les traiter par l'intelligence artificielle

de manière fluide.

Grâce à la 5G, on pourra améliorer la robotique

en France. Il existe beaucoup d’exemples

d’utilisation dans l'industrie. La France a

un petit retard à rattraper par rapport aux

autres pays européens qui ont ouvert la 5G

depuis plusieurs mois. L'Allemagne vient

d’investir 7 milliards d'euros de son plan de

relance sur la 5G et la Chine a investi des milliards

justement parce que l'industrie de

demain va utiliser la 5G pour être plus performante.

Notre industrie doit donc pouvoir utiliser

la 5G, notamment pour développer ses

applications industrielles c’est une question

de compétitivité pour nos entreprises.

Nous devons être au rendez-vous de la 5G et

permettre à notre industrie d'avoir le meilleur

des réseaux pour ne pas être dépendant des

technologies étrangères.

■ En couplant la 5G avec la fibre optique,

on va passer dans une autre dimension ?

C'est l'immense chance que l’on a en France,

d’avoir un réseau mobile avec le New Deal

Mobile qui a énormément développé la 4G.

Ce programme New Deal est très efficace,

puisque depuis 2018, 3 milliards d'euros ont

été investis. La fibre fait partie du programme

du président de la République, qui poursuit

l’objectif de fibrer entièrement la France d’ici

2025 avec des débits extraordinairement puissants,

même dans les zones rurales.

Cette complémentarité du New Deal Mobile,

de la fibre et de la 5G est unique en Europe. Il

n'y a pas un pays européen qui a investi autant

et qui propose de la 4G, de la fibre et de la 5G.

Cela va nous permettre d'avoir un outil numérique

au service de nos concitoyens qui sera

exceptionnellement important.

Sur les 3 milliards d’euros investis pour le

New Deal Mobile et les 20 milliards sur la

fibre, 80 % proviennent d'opérateurs privés.

Le reste du financement est assuré par l'Etat

et les collectivités. Le numérique aujourd'hui,

c'est le plus gros chantier français d'infrastructures.

Nous, les opérateurs télécom, on a investi 10 milliards

d'euros l’année dernière là où l'énergie

investissait 5,9 milliards, où l'automobile 1,5 milliard.

Entre aujourd’hui et 2025, on va doter la

France d'outils numériques extraordinairement

importants.

■ L'inquiétude des citoyens vient du fait

que l’on rajouterait des antennes 5G alors

même qu’il se dit que vivre à côté d'une

antenne est dangereux pour la santé…

On ne rajoute pas d'antennes au démarrage,

et pendant plusieurs années, parce qu'on a

déployé énormément d'antennes 4G qu’on

réutilise pour installer la 5G. Il n'y a quasiment

pas de création d'antennes au démarrage.

Donc, l'image de la forêt d'antennes 5G

qui va se développer est fausse. Tous les opérateurs

le démontrent, toutes les ouvertures

actuelles sont faites sur des antennes 4G existantes,

qui sont parfois réadaptés.

Après, sur la question sanitaire, il y a eu des

milliers d’études scientifiques qui démontrent

qu'il n'y a aucune conséquence des ondes sur

la santé. Aucune étude scientifique n’a jamais

démontré un effet sur la santé des fréquences

4G. Les fréquences 5G sont très proches de

celles de la 4G et leurs conditions d'émission

sont également très proches dans les bandes

de fréquences. Il n'y a donc aucune raison

qu'il y ait un quelconque problème de santé.

Sur la 5G il y a une vingtaine d'autorités sanitaires

en Europe qui ont conclu qu'il n'y avait

pas de problème sur la santé. Et ces autorités

sont celles de l'Allemagne, de la Finlande, du

Danemark... Par ailleurs, il y a une réglementation

française et européenne très stricte qui

autorise les opérateurs à exploiter les fréquences

5G sous réserve de rester en dessous

de seuils d'émission afin d’éviter tout risque

potentiel.

Le vrai questionnement aujourd'hui concerne

l'environnement et les usages. A quoi servira

la 5G et ne va-t-elle finalement pas nuire à

l'environnement ? Et sur ces deux sujets, on a

des réponses très précises et très concrètes à

apporter à nos concitoyens. Très clairement,

il y a énormément d'usages et sur la question

environnementale, il suffit de regarder toutes

les annonces faites par les opérateurs depuis

deux ans sur l'environnement pour constater

qu'ils ont pris en compte ce sujet-là dans la

construction de leurs réseaux, dans leur façon

d'agir et qu’ils prennent des engagements très

forts. Orange, par exemple, a pris l'engagement

d'être en neutralité carbone en 2040, dix

ans avant ce qui est prévu par la Convention

de Paris. On s'engage aussi bien au-delà de

nos réseaux, on travaille avec les équipementiers,

les constructeurs de terminaux aussi

pour que ceux qui sont construits consomment

moins d'énergie, et qu'on puisse les réparer.

On agit sur toute la chaîne avec tous nos

partenaires de l'industrie des télécoms pour

faire en sorte de réduire l'empreinte environnementale

du numérique, malgré l'augmentation

de la consommation.

On est persuadé que les nouvelles technologies

peuvent être mises au service des autres

secteurs pour qu'ils réduisent leur empreinte.

Et ça, c'est l'effet positif du numérique. On l'a

vu pendant le confinement, notamment avec

le télétravail. L’ADEME, l'agence de la transition

écologique a montré que l’économie

carbone réalisée grâce au télétravail est

énorme. Et elle l’a quantifié : un gramme consommé

dans le numérique, c'est 100 grammes

économisés dans la mobilité.

Dans d’autres secteurs, comme l’éclairage

public ou le recyclage des déchets, rendus

intelligents grâce au numérique, permettent de

faire des économies d’énergie. Le numérique,

est une aubaine et, je vais même plus loin, est

indispensable pour réussir à réduire notre

empreinte carbone. On doit développer le

numérique pour réduire notre empreinte carbone.

Le confinement a été la démonstration des

effets bénéfiques du numérique, qu’il faut

mettre en avant. Il faut aussi discuter avec nos

concitoyens parce qu’il y a des bonnes pratiques

à avoir. On n'est pas obligé de charger

100 films si on ne va en regarder qu’un. Il faut

donc aussi travailler sur la façon de bien utiliser,

tous collectivement, ce formidable outil

qu’est le numérique. Si on travaille tous

ensemble, on avancera vers un monde plus

écologique.

20 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021


Santé

HÔPITAL HENRI MONDOR CRÉTEIL

Le nouveau bâtiment Reine,

dédié aux opérations,

a accueilli ses premiers patients

Dédié aux prises en charge

opératoires et critiques, spécialisées,

le nouveau bâtiment Reine*

de l’Hôpital Henri Mondor AP-HP

de Créteil a accueilli ses premiers

patients en septembre 2020.

Erigé au sein d’un environnement

innovant et performant, ce bâtiment

prend le relais du plateau technique

actuel de l’hôpital.

Adaptable aux évolutions technologiques,

le bâtiment comporte un bloc opératoire

de 21 salles de chirurgie, 41 lits de réveil,

55 lits de réanimation et 30 lits de soins

critiques. Les salles de chirurgie, pour certaines

très innovantes, combinent la possibilité

de pratiquer des chirurgies de très

haut niveau mais aussi de l’imagerie par

l’intermédiaire de modules radiologiques.

Le bâtiment comprend également des équipements

de pointe en matière de techniques

mini-invasives, deux salles hybrides

dont un scanner mobile, deux robots chirurgicaux

et un système d’intégration vidéo

dans l’ensemble des salles.

Son ouverture permet de libérer 11 000 m 2

de surface dans le bâtiment principal « historique

» de l’hôpital.

…/…

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 21


Santé

Ces surfaces libérées vont permettre

de redéfinir des parcours

patients intra et extra hospitaliers,

d’adapter l’offre de soins

mais aussi de repenser l’organisation

interne.

Pour Pascal Desgranges, Chef

du service de chirurgie vasculaire

de l’Hôpital Henri Mondor,

« Ce bâtiment est l’aboutissement

d’une collaboration très

proche entre l’AP-HP et les

praticiens de l’hôpital Henri

Mondor. Il est la quintessence

de toutes les discussions qui

ont pu avoir lieu pendant plusieurs

années. Nous espérons

que ce produit final puisse nous

aider à améliorer la prise en

charge de nos patients ».

D’un coût de 56 millions d’euros

de travaux, ce nouveau bâtiment

permettra d’assurer avec force

le rôle de recours de l’hôpital

Henri Mondor AP-HP sur le territoire

et de répondre aux besoins

de santé de la population du Sud

Est francilien qui ont augmenté

ces dernières années, en raison

du dynamisme du territoire.

Dès le 9 avril 2020 - devant la

situation de la crise et afin de

répondre aux besoins de lits de

réanimation pour les patients

souffrants de la Covid-19 - le

bâtiment, qui devait initialement

ouvrir en septembre 2020, avait

pu jouer un rôle clé et accueillir

ses premiers patients Covid+

en réanimation, permettant ainsi

d’organiser des transferts et de

soulager des hôpitaux très sollicités.

* Le bâtiment rend hommage à Reine Malezan,

infirmière à l’hôpital Albert Chenevier décédée

de la Covid-19 à l’hôpital Henri Mondor.

Implanté à Créteil, Henri Mondor AP-HP est un hôpital de référence

et de proximité, en matière de soin, d’enseignement et de recherche.

Il constitue, avec les hôpitaux Joffre Dupuytren (Draveil), Albert Chenevier

(Créteil), Emile Roux (Limeil-Brévannes) et Georges Clémenceau (Champcueil),

le groupe « hôpitaux universitaires Henri Mondor » de l’AP-HP.

Doté d’un plateau technique performant, il couvre des disciplines médicales

et chirurgicales de court séjour adulte avec 4 axes forts : cancérologie,

cardio-vasculaire, neurologie et neurosciences, prélèvements

et transplantations.

Siège du SAMU 94 Val-de-Marne, site trauma center, l’Hôpital Henri

Mondor dispose d’un service d’urgences générales, ainsi que 2 spécialités

d’urgences dermatologiques et psychiatriques.

Il travaille en articulation étroite avec l’Hôpital Albert Chenevier qui propose

notamment une offre complémentaire de soins de suite et de

réadaptation. L’Hôpital Henri Mondor est aussi un site d’enseignement

et de recherche.

22 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021


Santé

L’AURICULOTHÉRAPIE

Une spécialité de l’Hôpital Paul d’Egine

L’auriculothérapie est une technique

reconnue et efficace qui

consiste à stimuler l’oreille pour

soigner la douleur, l’anxiété ou

d’autres affections.

Depuis maintenant plusieurs

années, l’hôpital privé Paul

d’Egine à Champigny-sur-Marne,

établissement du groupe Ramsay

Générale de Santé, a

recours à cette technique à la

satisfaction d’un grand nombre

de ses patients qui n’hésitent pas

à en vanter les mérites auprès

de leurs famille ou amis.

C’est l’équipe d’anesthésistes

de l’hôpital qui a développé

cette pratique, sous la houlette

du Docteur Kayembe.

L’auriculothépie est utilisée aussi

bien en pré-opératoire qu’en

post-opératoire avec des résultats

notoires. L’hôpital privé Paul

d’Egine est d’ailleurs devenu

une référence dans ce domaine

dans le Sud Est parisien.

L’AURICULOTHÉRAPIE :

DES BIENFAITS NOTOIRES

« Je m’intéressais déjà à l’acupuncture

et c’est par l’intermédiaire de

celle-ci que j’ai découvert les vertus

de l’auriculothérapie », explique le

Docteur Kayembe. « Petit à petit,

nous avons proposé cette technique

aux patients dans le cadre d’une prise

en charge générale. Il s’agit d’une

aide thérapeutique d’autant plus intéressante

qu’elle peut intervenir soit

avant une opération (pour calmer

l’anxiété), soit après l’opération (pour

calmer la douleur), voire même plusieurs

semaines après l’intervention

pour des douleurs résiduelles et pour

aider à la récupération. Bien sûr, il est

possible de s’en passer et chaque

personne est libre d’accepter ou non

d’avoir recours à celle-ci. Mais souvent,

même si le patient a encore

besoin de médicaments, l’auriculothérapie

permet une diminution de la

consommation médicamenteuse ».

Actuellement, l’hôpital Paul D’Egine

a de plus en plus de demandes, soit

parce que les patients en ont déjà

testé les bienfaits, soit parce que le

« bouche à oreille » a fonctionné.

Plus généralement, l’auriculothérapie

n’est pas utilisée seulement en anesthésie.

On peut y avoir recours pour

des petites fatigues oculaires - par

exemple pour des personnes qui travaillent

toute la journée sur écran

d’ordinateur - ou plus généralement

pour des problèmes de migraine.

Pour les personnes asthmatiques, cela

peut contribuer à stabiliser leur état

respiratoire avant endormissement,

et après l’opération, ses effets bénéfiques

se prolongent dans la durée,

parfois pendant trois semaines.

Quant à la prise en charge financière

pour le patient, lorsqu’il fait appel à

un anesthésiste, cela fait partie du

mode opératoire.

COMMENT SE PASSE

UNE SÉANCE

D’AURICULOTHÉRAPIE ?

Le médecin stimule des points qui

entrent dans la chaîne pathologique.

« En piquant dans l’oreille, on envoie

une requête au cerveau », précise le

Docteur Kayembe. « En ville tous les

auriculothérapeutes ne sont pas médecins.

A l’hôpital Paul d’Egine, tous les

auriculothérapeutes sont médecins.

Dans les soins péri-opératoires, on

est dans une pratique d’auriculothérapie

médicale, il appartiendra au

médecin anesthésiste d’y avoir ou

non recours ».

Le Docteur Kayembe a effectué une

formation universitaire d’acuponcteur

dirigée par Nadia Wolf (Diplome

Universitaire d’acupuncteur de Paris

XI au Kremlin-Bicêtre), puis une formation

universitaire d’auriculothérapie

effectuée à Bobigny sous la direction

du Docteur Alimi. Cette formation

lui a permis d’obtenir le diplôme

Inter-universitaire d’auriculothérapie

de Paris. Il est docteur-anesthésiste

au sein de l’hôpital Paul d’Egine de

Champigny depuis 2013, date à

laquelle le groupe Ramsay Générale

de Santé a réorganisé ses établissements

et transféré une partie de

ses activités de Pontault-Combault

sur Champigny-sur-Marne.

UNE OPPORTUNITÉ

PORTÉE LOCALEMENT

Dans le Val-de-Marne et le Sud de la

région parisienne, il s’agit d’une spécificité

proposée par l’hôpital Paul

d’Egine. Il s’agit donc d’une opportunité

portée localement par l’établissement

hospitalier de Champigny.

« On a souvent intérêt à y avoir

recours pour de la chirurgie très douloureuse

mais aussi pour prévenir

des gestes anxiogènes comme en

stomatologie. Il est difficile de donner

un pourcentage global d’utilisation

de cette thérapie à Champigny, mais

sur l’ensemble de l’année concernant

les patients que je prends en charge,

cela pourrait représenter près d’un

patient sur deux. Le gros avantage

de l’auriculothérapie, c’est qu’elle a

très peu de contradictions hormis

certaines pathologies psychiatriques,

certains médicaments qui freinent les

effets de la pratique, ou bien sûr une

inflammation de l’oreille… …/…

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 23


Santé

Toutefois, l’auriculothérapie ne fait

pas non plus de miracles. Une personne

qui a une hanche dont le cartilage

est totalement abimé relève de

la chirurgie. On lui fera peut-être de

l’auriculothérapie pour la soulager,

mais l’arthrose au stade de la prothèse

ne peut pas être soignée par

auriculothérapie ».

En pratique, une séance d’auriculothérapie

débute par une consultation

médicale où l’on fait le point sur les

traitements en cours et les examens

complémentaires qui ont pu être pratiqués.

Pour l’auriculothérapie proprement

dite, on utilise soit des aiguilles métal

(aiguilles d’acupuncture jetables qui

sont utilisées pendant une demiheure

à trois quarts d’heure), soit des

aiguilles cryogéniques (spray d’azote

liquide) ou encore des aiguilles métalliques

semi-permanentes qui tombent

au bout de quelques jours, voire

un peu plus...

Et pour le patient, cela apporte un

vrai soulagement ! ■

REPÈRES : l’acuponcture auriculaire

L’auriculothérapie, également appelée

« acupuncture auriculaire », est une

réflexothérapie qui consiste à stimuler

des zones précises de l’oreille, notamment

au moyen d’aiguilles, afin de

soulager diverses affections : douleurs,

anxiété, addictions…

À l’hôpital privé Paul d’Égine de

Champigny-sur-Marne, l’auriculothérapie

est proposée dans le cadre :

- de la prise en charge de douleurs, y

compris celles dues au cancer,

- de dépendances (tabac, alcool, médicaments…),

- de problèmes musculaires chez les

sportifs,

- de troubles neuro-fonctionnels (tics,

bégaiement, troubles du langage),

- de troubles ORL (sinusites, troubles de

la voix),

- de troubles du métabolisme (surcharge pondérale).

Mais aussi en :

- neurologie (douleurs, céphalées, migraines…),

- pneumologie (allergie, asthme),

- stomatologie (douleurs dentaires, préparation à la chirurgie…),

- gastro-entérologie (inflammation du tube digestif, troubles

gastriques),

- ophtalmologie (troubles de la réfraction légers, strabisme),

- et en préparation à certaines chirurgies et/ou anesthésies.

En effet, la correspondance neurophysiologique entre les points

d’oreille et le cerveau permet d’utiliser le pavillon de l’oreille

comme un écran tactile. La poncture d’un point envoie une

requête thérapeutique qui, si elle est justifiée et pertinente, poussera

le cerveau à corriger ou atténuer le problème en cours.

HÔPITAL PAUL D’EGINE À CHAMPIGNY

50 000 séjours / an

Hospitalisation privée

RAMSAY GÉNÉRALE

DE SANTÉ

Leader en Ile-de-France,

en France et en Europe

Né en 2009 de la fusion entre plusieurs établissements

et d'un programme d'extension conséquent,

cet important Centre hospitalier privé

accueille plus de 23 000 patients chaque année.

Il regroupe de nombreuses spécialités médico-chirurgicales

ainsi qu'un service d'urgences ouvert

24h/24.

En plus de l’Institut du sein et de l’Institut vasculaire,

Paul d’Egine a un service « SOS mains » de référence

pour l’Est parisien.

L’une de ses spécialités est aussi la cancérologie, en

partenariat avec le CHU Henri Mondor, le Centre

Intercommunal de Créteil et l’Hôpital des Forcilles.

Le plateau technique chirurgical de l’hôpital est

innovant et dispose de 16 postes avec une partie

dite « chirurgie propre » et une partie dite « chirurgie

sale ». Il compte 21 postes de réveil avec

des postes induction.

L’hôpital Paul d’Egine en chiffres, c’est :

222 lits, 150 praticiens, 50 000 séjours/an et 75 %

des interventions faites en ambulatoire.

Premier groupe d’hospitalisation privée, Ramsay Générale

de Santé compte 23 000 salariés dans 124 établissements et

centres, et travaille avec près de 6 000 praticiens, qui représentent

la première communauté libérale de France soignant

plus de 2 millions de patients chaque année.

Ainsi, chaque année, 1 français sur 10 ayant subit une chirurgie

est opéré dans l’un des établissements du groupe Ramsay

Générale de Santé.

Acteur majeur de l’hospitalisation, le groupe couvre l'ensemble

de la chaîne de soins, dans trois métiers : médecine-chirurgieobstétrique,

soins de suite et de réadaptation et santé mentale.

Il propose une prise en charge globale, avec un accompagnement

personnalisé, avant, pendant et après l’hospitalisation,

qui prend en compte les besoins et attentes du patient. Il participe

aux missions de service public de santé et au maillage

sanitaire du territoire.

Dans le Val-de-Marne, 5 établissements font partie du groupe

Ramsay Générale de Santé : la clinique de Choisy-le-Roi, l’hôpital

privé Armand Brillard à Nogent/Marne, l’Hôpital privé de

Marne-la-Vallée à Bry/Marne, la clinique de Champigny/

Marne et l’hôpital Paul d’Egine à Champigny/Marne.

24 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021


Santé

SANOFI RENOUVELLE

SON PARTENARIAT AVEC L'OMS

Lutter contre les maladies

tropicales négligées et éliminer

la maladie du sommeil avant 2030

Sanofi a signé le 10 décembre

2020 un nouvel accord de partenariat

avec l'Organisation

Mondiale de la Santé (OMS)

dans le prolongement de la

collaboration nouée il y a 20

ans en vue de :

- lutter contre certaines des

maladies tropicales parmi les

plus négligées,

- soutenir l'OMS dans son

engagement à éliminer durablement

la maladie du sommeil

avant 2030.

Avec ce nouvel engagement de cinq

ans, Sanofi apportera un soutien

financier pour la prise en charge

des maladies, le dépistage des

populations, l'organisation de campagnes

de sensibilisation, le renforcement

des capacités, ainsi que les

dons de médicaments. Cet engagement

durable est essentiel pour

vaincre ces maladies.

« Sanofi collabore depuis 20 ans

avec l'Organisation Mondiale de la

Santé pour lutter contre les maladies

tropicales négligées. Le renouvellement

de cette collaboration

témoigne avec éloquence de l'engagement

durable de notre entreprise

en faveur de la santé mondiale »,

a indiqué Paul Hudson, Directeur

Général de Sanofi. « Nous nous

félicitons également de l'approbation

de la nouvelle feuille de route

pour les maladies tropicales négligées

par l'Assemblée mondiale de

la Santé. Sanofi s'engage à renforcer

sa contribution en vue de l'élimination

de la maladie du sommeil,

notamment dans le domaine de la

recherche et du développement

pour les communautés vulnérables

exposées à cette maladie ».

« Dans un monde gravement perturbé

par la pandémie actuelle,

l'engagement renouvelé de Sanofi

et son soutien pour venir à bout de

cette maladie seront immensément

utiles et permettront d'améliorer la

vie des populations marginalisées »,

a déclaré le Docteur Tedros Adhanom

Ghebreyesus, Directeur Général

de l'OMS.

210 000 PATIENTS

SAUVÉS

Le partenariat entre Sanofi et l'OMS

remonte à 2001 et a pour but de

renforcer le dépistage, le suivi et le

traitement des cas de maladie du

sommeil, une maladie tropicale négligée

qui affecte les populations les

plus démunies des pays d'Afrique

subsaharienne. En 20 ans d'existence

et grâce à un soutien financier

de 100 millions de dollars pour

le dépistage et le suivi des patients,

ainsi qu'à des dons de médicaments,

ce partenariat a permis d'obtenir

des résultats impressionnants.

Depuis 2001, plus de 40 millions de

personnes ont bénéficié d'un dépistage

de la maladie du sommeil et

plus de 210 000 patients ont été

traités et sauvés. En l'espace de 20

ans, le nombre de cas de cette

maladie - mortelle en l'absence de

traitement - a diminué de 97 %.

Depuis 2006, la collaboration entre

Sanofi et l'OMS a été étendue à

trois autres maladies : la leishmaniose,

la maladie de Chagas et l'ulcère

de Buruli.

Le Féxinidazole - premier médicament

par voie orale contre la maladie

du sommeil développé en partenariat

avec DNDi - a simplifié le

traitement des patients vivant dans

des régions reculées. Ce médicament,

récemment déployé en République

démocratique du Congo, a

fait franchir une étape décisive à la

lutte engagée contre cette maladie.

Le développement en cours de

l'Acoziborole représentera, lorsque

ce médicament sera approuvé, une

avancée majeure pour parvenir à

éliminer durablement la maladie du

sommeil.

Entreprise biopharmaceutique mondiale

spécialisée dans la santé humaine,

Sanofi produits des médicaments et des

vaccins et est engagé dans des activités

recherche de traitements innovants tant

pour les maladies rares que pour les

maladies chroniques.

Dans le Val-de-Marne, Sanofi possède

des unités de recherche et développement

et des laboratoires à Vitry-sur-

Seine, Maisons-Alfort et Gentilly.

L'OREAL

« Water Saver »,

une technologie

durable qui révolutionne

le lavage

des cheveux

L'Oréal a dévoilé au CES 2021 (Consumer

Electronic Show) de Las Végas

sa dernière innovation Beauty Tech :

L'Oréal Water Saver, une technologie

durable de soins capillaires pour

les salons de coiffure et la maison.

Développée avec la start-up suisse

Gjosa, cette innovation révolutionne

le lavage des cheveux en permettant

de réduire sa consommation d'eau

tout en améliorant l'expérience et

l'efficacité des soins.

3 facteurs importants

caractérisent cette nouveauté

- Une réduction de 80% de la consommation

d'eau et une augmentation

de la vitesse de l'eau par rapport à

un lavage classique. Soit une consommation

de deux litres d'eau/minute,

contre huit litres en moyenne à la maison

sans différence de pression notable.

- Une technologie brevetée d'application

pour une nouvelle expérience

de soins capillaires : en injectant des

formules de soins capillaires micronisées

directement dans le débit d'eau,

L'Oréal Water Saver crée des gouttelettes

10 fois plus petites que la moyenne,

pour une meilleure absorption et un rinçage

plus rapide.

- Un tableau de bord pour les coiffeurs

avec les données relatives aux

économies réalisées en consommation

d'eau et d'énergie, ainsi qu'un historique

des soins utilisés.

Des milliards de litres d'eau

pourraient être économisés

L'expérience capillaire L'Oréal Water

Saver est déjà disponible dans plusieurs

salons L'Oréal à New York et à

Paris. Un déploiement mondial est prévu

d'ici 2023, avec pour objectif d'équiper

environ 10 000 salons dans les années

à venir. Chaque année, près de 4 milliards

de litres d'eau pourraient être

ainsi économisés. Une version de

Water Saver en version à domicile est

en cours d'étude.

Dans le Val-de-Marne,une unité de

Recherche et Développement du Groupe

l’Oréal est implantée à Chevilly-Larue.

Février 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 ■ 25


Santé

CHI CRÉTEIL

Des tablette numériques en pédiatrie

pour distraire de la douleur

Le CHI de Créteil est désormais doté de cinq

tablettes dans le service de pédiatrie. Cet outil

permet d'effectuer de la distraction antalgique

afin de limiter la douleur liée aux soins.

Les études montrent que la douleur provoquée par

les soins n'est pas une fatalité. Chez les enfants,

notamment, en détournant l'attention, les méthodes

de distraction tels que l'utilisation de tablettes,

le visionnage de vidéo, les jeux interactifs lors du

soin douloureux ont démontré sur le terrain et dans

de nombreux écrits leur efficacité.

Au CHI de Créteil, grâce à l'action du Professeur

Epaud et du Docteur Ngo et de la généreuse donation

de l'association l'Envol, le service de pédiatrie

utilise d'ores et déjà ces tablettes dans différentes

unités.

________________________________________

DÉPARTEMENT

Médecine de proximité :

de nouveaux dispositifs

en Val-de-Marne

Afin de soutenir la prévention, l'accès aux

soins, le dépistage et l'accompagnement des

malades, en priorité auprès des populations les

plus fragiles, le Département a lancé de nouveaux

partenariats avec les communes d'Orly

et de Bonneuil-sur-Marne ainsi qu'avec le Centre

Municipal de Santé Henri Dret de Villeneuve-

Saint-Georges.

Pour mener à bien leur mission, ces structures

recevront des subventions d'un montant total de

16 000 euros. Le Département a également décidé

de soutenir le projet de l'association campinoise

« Onco TV Online ». Une dotation de 26 500 euros

contribuera à la création d'une plateforme d'information

et de soutien pour les malades du cancer,

avec notamment une web TV et un lieu de vie, de

répit et d'accueil au sein du local de l'association

dans le quartier de Cœuilly.

________________________________________

HÔPITAL HENRI MONDOR

CRÉTEIL

Menace de suppression

de la transplantation cardiaque

Alerté par la coordination de vigilance du GHU

Henri Mondor / Albert Chennevier de la fin envisagée

de la transplantation cardiaque à Créteil,

le Département inquiet a interpellé le ministre

de la santé.

Dans un communiqué, Christian Favier, Président

du Conseil départemental explique : « Alors que la

crise sanitaire préoccupe tous les esprits, qu'un tel

APPEL À PROJET RÉGION ÎLE-DE-FRANCE

Recyclage des masques

et des équipements de protection à usage unique

Dans le cadre de la mise en œuvre des engagements de la COP Île-de-France et de sa stratégie

régionale en faveur de l’économie circulaire, la Région Île-de-France lance un Appel à Manifestation

d’Intérêt (AMI) « Recyclage des masques à usage unique » pour réduire l’impact environnemental

des masques et des équipements de protection à usage unique.

Dotation : 2 millions d’euros.

Objectif : faire émerger rapidement une filière de recyclage en Île-de-France. A terme, permettre de

développer de nouvelles compétences, savoir-faire et activités au service de l’économie circulaire.

Solutions à proposer : apporter une réponse à au moins l’une des 5 thématiques principales identifiées

:

- la collecte : solutions de circuits de collecte des masques ;

- le tri, la massification et la préparation du polypropylène à recycler ;

- la réutilisation, le recyclage et l’intégration dans les process de matière recyclée ;

- l’éco--conception ;

- des expérimentations ou opérations pilotes.

Candidature : L’AMI s’adresse aux entreprises Franciliennes y compris celles relevant de l’Economie

Sociale et Solidaire, aux entreprises souhaitant s’implanter en Île-de-France, aux collectivités, aux

associations, aux structures de santé et aux organismes de recherche, les universités et les écoles.

Date limite de candidature : 15 février 2021

Envoi du dossier : zerodechet@iledefrance.fr

projet puisse être conduit sans concertation est

inconcevable. Par ailleurs, ce projet ne contribue

en rien à l'amélioration du service public de proximité

pour les Val-de-Marnais et pour le Sud-Est

francilien.

C'est ce constat qui avait déjà mis en échec, en

2011, le projet de fermeture du service de chirurgie

cardiaque grâce à la mobilisation exceptionnelle

des professionnels, des habitants, du Département

et des élus. Alors que les élus découvrent ce jour,

par voie de presse, les justifications de l'AP-HP, je

soutiens la démarche de la coordination de vigilance

qui demande audience auprès de l'Agence

Régionale de Santé.

Le Val-de-Marne, département riche de près de 1.4

million habitants, mérite le développement des

effectifs et des spécialités de ses hôpitaux et non le

contraire. Le site de Mondor, desservi bientôt par

deux lignes de métro dans la ville préfecture, dispose

en effet d'atouts exceptionnels à l'image de

son personnel et du nouveau bâtiment REINE.

Pour toutes ces raisons, le Département exprime

sa plus vive inquiétude et interpelle dès à présent le

Ministre de la Santé ».

________________________________________

GH PAUL GUIRAUD VILLEJUIF

Un Label

« Droits des usagers de la santé »

Le Groupe Hospitalier Paul Guiraud de Villejuif

vient de recevoir le label « Droit des Usagers »

Décerné par la Commission Spécialisée Santé

et Autonomie de l'Agence Régionale de Santé

d'Ile-de-France, ce label récompense chaque

année une action spécifique en faveur des

patients et pour la promotion des droits individuels

et collectifs des usagers de la santé.

Le prix attribué à Paul Guiraud consacre l'initiative

de l'hôpital qui est de matérialiser l'idée de « Bientraitance

» par une action simple issue de la créativité

des équipes. Les objectifs sont à la fois de

mobiliser les professionnels autour d'une réflexion

et de sa concrétisation par une action à court

terme, ainsi que de repérer les actions transposables

dans un autre service. L'originalité a été de

proposer un appel à projet, propre à l'établissement,

afin de valoriser les initiatives des services.

Un jury interne examine les demandes et retient

celles qui lui semblent les plus remarquables. Une

dotation sert à initier la mise en œuvre de l'action

promue.

A titre d'exemple, en 2019, ont été primés les

actions suivantes : l'utilisation de sacs spécifiques

dédiés au transport des affaires personnelles du

patient, ou la création d'un lieu de rencontre

famille/patients.

26 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1018 - Février 2021



More magazines by this user
Similar magazines