La Bergamote Février 2021 L'Arche à Nancy

arche.nancy62813

Bergamote La

2021 Février

L'Arche à Nancy


ET ON Y TROUVE

QUOI?

de Baptiste

L'Edito

1

2

3

La vie est là!

Nouvelles des lieux de vie

4

6

La Colombe

La Canopée

8

La Braise

GEM "Les Compagnons"

Le

assistants vous racontent leur vie à L'Arche

Nos

un choix personnel de Nolan et Marlen

L'Arche

c'est une famille de Solène et Gesine

L'Arche

11

13

14

16

18

19

Les petites gestes de Tita et Léna

Ma deuxième famille de Yoline

20

La vie continue!

22

23

Le Français traverse toujours au feu rouge de Gesine

25

Vivons ensemble - mais comment?

La vie partagée - un projet à découvrir et à vivre de Claire

28

30

La Canopée sans secrets de Lucas, Jéhane, Corinne et Franck

Comment nous avons vécu le confinement? de Acouba et Léa

32

33

Il y a toujours un temps pour L'Arche de Franziska

Cake feta courgettes de Marianne et Tita

Mots mêlés de la communauté de Franck

La vie est belle!

La vie mérite son temps!

34

35

36

37

Les dernières nouvelles


EDITO

une nouvelle édition de la Bergamote qui vous arrive

C’est

Il nous a fallu du temps pour nous recréer. Car au-

enfin.

des colères, même des deuils, la vie est toujours là.

delà

avons traversé des bourrasques parfois violentes. Il

Nous

est arrivé de perdre nos repères et certains points

nous

Finie la belle histoire de la fondation de l’Arche.

d’appui.

nos certitudes pour demain.

Envolées

l’hiver ! Une période de repos forcé. Un long hiver

C’est

par cette pandémie qui dure et s’installe. Le

galvanisé

l’humidité, les arbres nus, les invitations rares ou alors

froid,

le virus poursuit son ascension, le moral flanche

suspectes,

moment…

par

premier confinement fut une aventure humaine et intérieure forte. Réunissant toutes les

Le

volontés pour contrer ce virus qui devait s’en aller ? Nous avions trouvé avec créativité

meilleures

moyens de faire du lien même à distance ! Nous avions trouvé la période propice à la

d’autres

aux mises en ordre, au silence retrouvé et à la contemplation de la nature libérée de notre

lecture,

Le deuxième confinement fut moins apprécié. Aujourd’hui ce temps lent et insidieux pourrait

joug.

avoir raison de notre santé mentale.

bien

n’osons plus faire de projets. Où se niche donc notre espérance ? Curieusement les personnes

Nous

situation de handicap avec qui nous partageons nos vies, elles qui sont régulièrement

en

aux angoisses, nous aident à vivre l’espérance dans le présent. Alors même que notre

confrontées

communautaire est rabougrie par tant de précautions sanitaires, la vie dans nos maisons

vie

une source abondante et intarissable. Les Fêtes, l’accueil de nouvelles personnes, de

demeure

assistants, les défis du quotidien et les petits plaisirs partagés sont bien là. La frustration

nouveaux

est là. Obligé d’annuler, de reporter, d’attendre…. Autant de petits deuils qui s’amoncellent

aussi

d’enrichir l’humus déposé sur l’aridité ressentie de notre terre. Et pourtant l’essentiel est là.

afin

y a peu de temps, en passant une soirée à la Braise, j’ai aimé regarder Laure (habitante

Il

de la maison) Hélène (nouvelle responsable) et Acouba (assistante depuis un an) jouer

fondatrice

mémory sur la table du salon. Une jolie scène qui témoignait de la beauté de la rencontre et de

au

transmission. Sur cette même table en dessous des carreaux vitrés je distinguais des petites

la

polaroid prises par un assistant au démarrage de la maison.

photos

réalisais que l’expérience de la vie partagée d’hier était aussi belle aujourd’hui. Oui l’essentiel

Je

là ! Ne perdons pas notre capacité à l’émerveillement. Les choses ne sont pas ce qu’elles

est

être : L’hiver porte en lui les germes du renouveau. Soyons alors tournés vers l’avenir avec

semblent

l’espérance comme résolution.

Baptiste

1


L A VIE EST LÀ!

2


NOUVELLES DES

LIEUX DE VIE

à Sidonie : "Espèce de …. Ça

Lucas

par un v et ça se termine par

commence

vache ."

3


L A COLOMBE

LES ANNIVERSAIRES, LES DÉFIS ET LE

ENTRE

QUOTIDIEN

Je me souviens du retour

Jean-Baptiste:

vacances. Tu étais là (Maxime), tout

des

pour nous accueillir. En ce moment,

seul

ne va plus au GEM, il est triste ; ni

Vincent

regarde attentivement Jean-

Vincent

Baptiste.

Je me souviens, on a fait la soirée

Laura:

On a chanté allemand. Aussi au

Allemagne.

de l’année les anciens assistants

début

revenu, c’était bien !

étaient

je me souviens aussi on a

Jean-Baptiste:

la soirée breton. Et on a invité ma

fait

à dormir ici ( A la Colombe).

maman

C’était la retrouvaille des familles!

Ausra:

On a aussi fait le

Jean-Baptiste:

avec toi, tu te souviens

témoignage

Je me souviens l’anniversaire de

Laura:

Il avait plein de cadeaux! Tu te

Vincent.

joyeux, manifeste son

Vincent,

approbation.

avons aussi beaucoup profité du temps

Nous

début d’année pour inviter nos amis tant

de

nous le pouvions encore. Nous avons fait

que

de balades en forêt, et nous en

beaucoup

profité pour décorer la maison avec les

avons

de pin et les belles feuilles d’automne

pommes

fin d’année 2020 aura marqué pour nos

Cette

maisons et le GEM, et vraiment

trois

pour nous à la Colombe, des défis

beaucoup

décembre. Chaque semaine nous avions

de

thème à traiter. Par exemple : une chanson

un

le thème du vivre ensemble, un menu

sur

automne, décorer sa maison pour

spécial

avons été particulièrement

Noël…Nous

et motivés par ses défis. Nous

inspirés

bien vous montrer des vidéos de nos

voudrions

rires pendant la création de toutes ces

fous

! choses

piscine ni rien !

trouvées sur le chemin

? Maxime

Oui, on a même été dans le

Maxime:

journal!

rappelles J.B.

4


L A COLOMBE

année nous avons accueillis Léna et

Cette

qui sont volontaires pour cette année.

Tita,

ces semaines de confinement, nous

En

pu fêter plusieurs anniversaires

avons

Vincent, Marianne, Maxime,…) et

(Ausra,

eu le luxe de manger au restaurant

même

ensemble tout les jours dans la même

Être

c’est l’occasion de se connaître

maison

et de créer des liens ensemble

d’avantage

forts. Mais ce n’est pas toujours aussi

plus

que ça ! En tout cas, l’arrivée des

évident

d’hiver a fait du bien à tout le

vacances

et nous sommes heureux de nous

monde,

pour cette année 2021.

retrouver

LES NOUVELLES TÊTES ET DES LIENS FORTS

libanais à la maison.

5


L A CANOPÉE

PARC SAINTE CROIX , NOUS

WALLYGATOR,

FAIT DES CHOSES ENSEMBLE

AVONS

: On a fait deux anniversaires et

Marilène

laver la maison. Le matin je fais les

puis

parce que les matins j’ai du temps.

services

dernier j’ai fait mon ménage avec

Samedi

et on a acheté un cadeau pour

Tiphaine

Jehane.

J’ai bien aimé ma fête

Jehane:

hier. On a fait une soirée

d’anniversaire

avant la fin des vacances. On a

raclette

le repas de Noël avec les Christkinds

fait

s’est fait tester et on a mangé des

On

et des bretzels maison en

Manneles

J’ai bien aimé décorer le sapin

attendant.

noël. de

: On a monté le meuble

Jean-Christophe

Nolan et Franck et les autres

avec

La cuisine, je fais un gâteau et

garçons.

je lèche la spatule. J’ai été voir le

après

place Stanislas. J’ai fêté mes 26 ans

sapin

Wallygator. C’était bien de jour au

à

et j’ai gagné. Marlen, Franck et

bowling

ont préparé la soirée pour choisir à

moi

: Je me sens bien à la Canopée, je

Sophie

contente de la reprise. J’ai beaucoup

suis

les deux anniversaires. J’ai fait une

aimé

de théâtre qui était très

représentation

Je suis contente de pouvoir aller à

bien.

faire du théâtre.

Metz

qui de la communauté on veut dire merci.

6


L A CANOPÉE

: On a été à Wallygator pour

Vincent

de JC. J’ai été au concert de

l’anniversaire

avant la Corona, c’était bien. J’y

Ninho

avec celui de la Colombe, Jules. On

étais

failli louper le tram. Je suis déçu qu’il n’y

a

plus Nancyclette, on ne sait pas quand

ait

: Je disais qu’on a été à Sainte Croix

Lucas

les vacances (d’été). J’ai fait mon

avant

Je veux dire que c’était bien

anniversaire.

pendant mon anniversaire je dirais que

et

: Je suis ici (à cause du confinement)

Paul

la troisième maison. J’aime bien être

à

tout le monde, mais là-haut c’est chez

avec

Pressé aller la Braise. Aller dehors, on

moi.

: Je suis arrivée et j’ai été

Aurélie

à Nancy en mars dernier. A

accueillie

accueillie que nous étions confinés.

peine

d’avoir trouvé la place au sein

Heureuse

la Canopée, d’avoir pu dire au revoir

de

n’était pas vraiment facile de leur dire

(ce

revoir) et très heureuse d’avoir accueilli

au

nouveaux volontaires début septembre.

les

2020 a jonglé avec les tests, les

L’année

Covid, etc. J’espère qu’on puisse

isolements

rapidement refaire des activités

très

en tant que maison.

normales

: Nous avons vécu une année pleine

Franck

rebondissements, entre l’arrivée de la

de

responsable, Aurélie, le

nouvelle

du au Coronavirus et

confinement

de chacun d’un tel contexte.

l’acceptation

suis heureux qu’on ait pu vivre ça tous

Je

qu’on ai pu se serrer les coudes

ensemble,

se soutenir. Je suis tout aussi heureux

et

temps (des deux confinements)

qu’entre

ayons pu aller à Wallygator, au parc

nous

Sainte Croix ou encore à la montagne

de

singes entre assistants.

des

LE CORONAVIRUS A BIEN MARQUÉ LES ESPRITS

ça va reprendre.

ne peut pas.

comme émouvant. Je rentre une fois

c’était

mois, c’est bien quand c’est le week-

par

end sortie.

7


L A BRAISE

tant d’autres, en gros le reste de la

Comme

La Braise a vécu des mois qui

planète,

plus que atypiques. Nous connaissons

était

les adaptations au quotidien que nous

tous

dû faire par rapport à la crise

avons

Dans cet article nous choisissons

sanitaire.

vous raconter quelques histoires ou

de

que nous avons pu vivre ces

évènements

14 juillet à Verdun - entre histoire et

Un

amitiés

l’initiative de Gautier "la Braise" a

Sous

explorer, le temps d’une journée,

pu

de la guerre. On s’est aventuré à

l’époque

citadelle souterraine et les tranchées du

la

de la guerre mondiale avec une

temps

à Verdun et ses alentours. Nous

visite

pu, a cette occasion passer du bon

avons

avec une ancienne assistante et

temps

amie, Noémie, qui a été aussi notre

bonne

d’exception, surtout à la Cathédrale.

guide

: C'était bien. On a été voir les

Gautier

les soldats, le petit train. Dans

tranchées,

temps leurs baguettes étaient des

le

de pain tranché. Il y avait même

boules

table pour les soldats. Après il y avait

une

guerre. On a vu même les médailles de

la

guerre. Après on a été manger au

la

et après on a été voir

restaurant

de Noémie. Après on a

l'appartement

été voir la cathédrale de Noémie.

même

bien aimé la journée même si on était

J'ai

fatigués après.

bien

DES RACINES ET DES AILES…MASQUÉS !

derniers mois qui nous ont donné de la vie.

8


L A BRAISE

O R T IE À LA M O N T A G N E D E S SIN G E S E T À LA

S

O LERIE D E S A IG LES

V

avons eu aussi la chance de faire une

Nous

sortie en Alsace juste avant le

grande

montagne des singes, où nous avons

la

pris un pique-nique, nous sommes

aussi

voir un spectacle à la Volerie des

allés

et puis nous avons visité le château

Aigles

le même domaine. Cette journée s'est

dans

avec un bon goûter chez les

terminée

de Anne-Sophie à Obernai où on

parents

été super bien accueillis.

a

: Il y avait un oiseau qui a marché sur

Léa

jambes des gens. Ils nous ont dit de ne

les

plier les jambes. On a vu une chouette

pas

la cage, qui ressemblait à la

dans

de Harry Potter, Edwige. A la

chouette

des Singes, un moment, tous les

Montagne

sont partis d’un seul coup. Je ne sais

singes

ce qui s’est passé ! Mais c’était quand

pas

un rapace, qui a essayé de casser

oiseau,

œuf avec un caillou.

un

"la Braise" n’était pas en vadrouille,

Quand

avons quand même vécu des choses

nous

Même si nous ne pouvions

exceptionnelles.

accueillir des amis qui viennent de

pas

de la maison nous avons pu

l’extérieur

quand même. Par exemple,

accueillir

le confinement nous avons accueilli

durant

pour vivre à la Braise plutôt que

Delphine

seule chez elle.

rester

avons aussi accueilli notre dernier

Nous

: Christopher, qui vient

arrivé

à la Braise après avoir fait

d’emménager

rigoler avec mes amis, surtout

J’adore

et Johann .

Robin

deuxième confinement.

Après la visite de

stage durant le confinement.

son

: J’aime bien "La Braise".

Christopher

bien.

même

: Il fallait baisser la tête quand les

Gautier

oiseaux arrivaient vers moi.

Il y avait un

9


L A BRAISE

avons accueilli aussi 2 volontaires en

Nous

Civique, Johann venu de

Services

pour quatre mois et Yoline, qui

l’Allemagne

de Custines.

vient

un pincement au cœur, nous avons

Avec

remercie et dit au revoir à Marie-

aussi

pour ses trois ans de responsabilité

Claire

la maison. Même si on ne vit plus sous

de

même toit, les liens tissés durant ces trois

le

restent forts et nous restons

années

la Braise c’était sûrement une année

Pour

apprendre que les gestes barrières

pour

sont pas forcément un obstacle ! Pas un

ne

pour vivre, accueillir, apprendre,

obstacle

Même si beaucoup de choses

rencontrer…

été affectées par la situation sanitaire,

ont

avons appris que la vie continue. Elle

nous

parce que c’est nous qui la

continue

continuer : cela dépend de nous,

faisons

chacun de nous. Cette année nous a

de

réaliser que, au fond, ça a toujours été

fait

ça. Et évidemment, notre nouvelle

comme

Hélène va commencer à

responsable

ses marques et nous fera avancer

prendre

LA V IE C O N T IN U E

marqués par son passage dans nos vies.

dans notre vie ensemble.

10


LE GEM "LES

COMPAGNONS"

dans nos nouveaux locaux depuis

Installés

2019, les adhérents s’y sentent

septembre

chez eux. Il faut dire que nous

comme

passé beaucoup de temps à

avons

ensemble les lieux, choisir et

aménager

les nouveaux meubles !

monter

est venu le 1er confinement, pendant

Puis,

le GEM a dû fermer ses portes.

lequel

douloureuse pour certains, ce

Expérience

est aussi venu mettre en

confinement

la qualité des liens tissés au fil

lumière

temps : appels téléphoniques,

du

petites attentions et gestes de

messages,

ont émaillé cette période de

soutien

une fête de se retrouver à la suite

C’était

ce confinement, et malgré les nouvelles

de

imposées par la maladie, la

contraintes

et les projets ont continué à germer.

vie

: On n’a pas pu faire plein de

Murielle

à cause du covid. On avait prévu

projets

sorties, des voyages, mais ça a tout

de

avec le confinement. Mais on

changé

le moral. On a envie de vivre et de

garde

plein de choses comme avant.

faire

: Nous avons mis de nouvelles

Christine

en place, comme le théâtre les

activités

après-midi, ou le fait d’ouvrir le

mardis

en autonomie, sans les assistants.

GEM

1er confinement, ça a été dur, car on ne

Le

pas sortir du tout, mais pour le 2è,

pouvait

avons pu continuer à nous retrouver

nous

petit groupe et poursuivre certaines

en

comme le théâtre en zoom par

activités,

Être rassemblé comme ça, ça

exemple.

nouveaux adhérents nous ont rejoints,

De

Sophie Bonnardelle : ça me fait du

comme

de rencontrer des personnes, les gens

bien

très chaleureux au GEM, ça me

sont

de sortir de mon isolement, de me

permet

des amis. Pendant cette période de

faire

Noël, faire les décorations ensemble ça

U N E A N N É E P A R T IC U LIÈ R E P O U R N O U S

séparation.

permet de garder la pêche !

m’égaye.

11


LE GEM "LES

COMPAGNONS"

: On a retrouvé le GEM, mais les

Léa

ont changé avec le Covid, on n’a

choses

le droit de venir à plus de 6

plus

on ne peut plus cuisiner,

adhérents,

les repas. C’est strict maintenant.

partager

je suis contente de venir quand

Mais

même, de revoir les autres personnes qui

: Pour moi, c’est mieux, je serais

Prescillia

toute seule chez moi sinon.

déçue

: Jeux de société, décorations,

Delphine

papotage, on n’a pas le temps

bricolage,

s’ennuyer ici. C’est bien, ça

de

l’esprit !

occupe

: La veille du confinement, c’était

Michael

peu dur, car on ne savait pas si on allait

un

fermer, on attendait les annonces.

devoir

puis, on a pu se retrouver un petit peu,

ET

petits groupes. Retrouver de la vie, se

en

ça fait du bien ! Ne pas se retrouver

revoir,

seul, et préparer Noël avec tout le

tout

c’est important.

monde,

À FO N D D A N S LA D É C O E T D A N S LES JEUX

me manquent. »

12


NOS ASSISTANTS

VOUS RANCONTENT

LEUR VIE À L'ARCHE

Delphine : "On fait ce qu’on peut, mais on

peut peu ! "

13


nos volontaires viennent à

Pourquoi

Venez découvrir le

L'Arche?

Oh je sais pas, je viens de

Marlen:

de la capitale de l’Allemagne,

l’Allemagne,

pour les personnes qui ne

Berlin

pas. J’habite avec ma famille,

connaissent

ville pas très connue située à la

petite

de l’Allemagne, et j’habitais aussi

frontière

ma famille juste avant. Qu’est-ce que

avec

aimes? tu

En général j’aime bien être

Marlen:

passer des bons moments avec

ensemble,

autres, j’aime aussi faire des choses

les

seule mais j’aime bien rencontrer de

toute

situations, des nouvelles langues,

nouvelles

vivre des aventures. J’aime bien

et

faire de la peinture, faire à

dessiner,

découvrir de nouvelles cultures et

manger,

des voyages. J’aime bien la mer,

faire

les vacances à la mer en général.

nager,

bien dormir aussi. J’aimais bien

j’aime

avant, même si c’est plus trop

voyager

actuellement, j’aime bien aller au

possible

Dans la maison j’aime bien faire

cinéma.

activités avec les personnes, j’aime

des

me balader avec Lucas le matin.

bien

Moi je préfère le soir, parce que

Marlen:

ne suis pas trop réveillée sinon.

je

Nolan: Ah moi ça va encore. Et qu’est-ce

la nourriture, je pense que les

concernent

ici peuvent faire une liste de tous les

gens

que Marlen n’aime pas et faire une

trucs

compétition!

petite

Oui c’est ça, et j’aime pas rester

Marlen:

seule, j’aime pas la violence en

toute

Moi j’aime pas les araignées, je

Nolan:

que c’est tout. Ah et j’aime pas

pense

plusieurs personnes me parlent en

quand

temps, sinon c’est tout. Et pourquoi

même

je me disais qu’est-ce que je peux

parce

avec mon année après, et c’était

faire

au moment où tout a commencé avec

aussi

coronavirus, je pensais que ça finirait

le

l’été, mais c’était pas le cas. Je

après

que ce n'était pas possible de sortir

savais

l’Europe, et je cherchais quelque chose

de

à côté de l’Allemagne.. J’ai

justement

sur des sites internet ce que je

cherché

faire, j’ai rencontré mon

pouvais

et elle m’a proposé un projet

organisation,

s’appelle L’Arche et j’avais jamais

qui

L'ARCHE-UN CHOIX

PERSONNEL

Nolan: J’aime bien faire du sport, dessiner,

t’aimes pas?

que

Beaucoup de choses qui

Marlen:

de Nolan et Marlen -

témoignage

à la Canopée depuis

volontaires

Nolan: Comme le pudding?

l'année dernière.

Nolan: Tu viens d'où ?

général, la guerre et les conflits.

toi? et

Je viens de Stiring-Wendel, une

Nolan:

es venue à L’Arche?

tu

C’est une histoire très compliquée,

Marlen:

entendu quelque chose comme ça.

Et toi?

14


me suis dit oh c’est quoi, mais j’ai

Je

le projet et après j’ai fait des

accepté

sur ce que c’est et je me

recherches

dit oh je vais faire ça, c’est

suis

vivre ensemble, bon d’accord

vraiment

pas, c’est aussi une aventure.

pourquoi

Alors moi je suis venu à L’Arche

Nolan:

que j’avais fini mes études, en

parce

j’avais fini ma licence et j’avais pas

fait

de continuer.

envie

Marlen: Tu veux pas continuer à

Mais peut-être que dans dix

Marlen:

tu commenceras autre chose, et tu

ans

Et du coup, je cherchais un

Nolan:

civique, parce qu'une de mes

service

m’en avait parlé. Et oui, je

professeurs

tombé sur la mission et ça me

suis

intéressant parce que ça

semblait

à aucune des autres

ressemblait

que j’avais vues, je me suis dit

missions

je vais vraiment devoir habiter là

que

je travaille, et c’est super bizarre

ça m’intéresse en même temps.

mais

Oui ça j’y ai pensé vraiment

Marlen:

tard, en fait deux semaines après

très

arrivée ici, je me suis dit ahhh tu

être

vraiment dans ton lieu de

habites

d’accord. Parce que j’ai

travail,

lu des choses sur une Arche

seulement

était dans une petite ville, et tous

qui

assistants étaient dans la même

les

Et c’est quoi le plus beau moment

Nolan:

tu as vécu jusque-là à L’Arche?

que

Oh c’est difficile parce que j’ai

Marlen:

de bons moments ici, surtout le soir

passé

tout le monde est ensemble, les

quand

maisons sont super super

soirées

toujours avec la bougie. J’aime

mignonnes,

les fêtes en général, mais c’est

bien

pour moi de réfléchir à un seul

difficile

en particulier. Et toi?

moment

dirais plutôt les célébrations, Halloween,

je

les anniversaires, tout ça je trouve

Noël,

Je pense que pour moi il y a des

Marlen:

où je me sens très bien à la

périodes

par exemple maintenant quand

maison,

le monde revient de chez sa famille et

tout

ensemble à la maison, tout le monde

reste

heureux ensemble, fait des fêtes

est

ensemble. Je pense que c’est des périodes

passés ensemble, genre quand tu

moments

quand tu passes du temps avec

cuisines,

passe ensemble en équipe, ou avec

qu’on

autres assistants, j’aime bien avoir des

les

NOTRE CHEZ NOUS

Nolan: Moi j’ai pas un seul moment en tête,

l'université?

que c’est plutôt sympa.

Nolan: Ah non ça m’intéresse plus.

diras ohhh je veux être médecin.

te

Oh je pense pas non, ça

Nolan:

pas trop non plus.

m'intéresse

Je peux comprendre.

Marlen:

joyeuses.

très

Pour moi c’est aussi les petits

Nolan:

personne en particulier, etc.

une

Oui, j’aime bien aussi les moments

Marlen:

maison.

connexions avec les autres.

Nolan et Marlen

15


et Gesine, jeunes volontaires au

Solène

se présentent et nous disent ce

GEM

viens d’un petit village pas trop loin

Je

Nancy. Cependant je suis sur Nancy

de

mes études depuis cinq ans. Ce

pour

me plaît, ce sont les loisirs créatifs

qui

le tricot, la peinture et le

comme

En plus j’aime bien les

bricolage.

Par contre ce que je n’aime

animaux.

ce sont les compétitions dans les

pas

où l’on doit prouver que nos

situations

sont meilleures que celles

compétences

autres, cela peut baisser l'estime

des

soi. En plus des fois j’ai du mal à

de

de l’aide aux autres comme

demander

ne veux pas m’imposer mais j’y

je

en posant de plus en plus de

travaille

si j’ai besoin de soutien. En

questions

outre, je n’aime pas trop parler de moi-

ou poser des questions

même

aux autres. À L'Arche je

personnelles

apprendre à trouver ma

souhaite

et à m’ouvrir aux autres.

place

c’est les personnes qui vont

D’ailleurs

l’apprendre comme j’ai l’impression

me

ont moins de barrières. À part

qu’ils

je fais cette année pour me

cela

dans mon projet de devenir

conforter

spécialisée dans ma vie

éducatrice

La structure à l’Arche est

future.

celle dans laquelle je veux

exactement

plus tard. C’est donc

travailler

idéale pour confirmer mon

l’occasion

que j’ai adoré ici à L'Arche c’était

Ce

séance du sport au GEM avec les

la

et Prescillia qui était notre

ballons

On a bien rigolé et après

coach.

la relaxation il y avait même

pendant

personnes qui se sont endormis. En

des

c’est une belle expérience de se

plus

bien accueillie. Tout le monde

savoir

avec enthousiasme dès le

m’attendait

moment. Évidemment j'étais un

premier

stressée avant d’arriver mais après

peu

allait tout seul. En outre j’aime

ça

en équipe et le fait qu’à

l’expérience

on est tous comme une grande

l’Arche

C’est impressionnant de

famille.

de tous les liens que

s’apercevoir

L'ARCHE C'EST UNE FAMILLE!

qu'est si impressionnant à L'Arche.

D'abord Solène:

l’Arche a réussi à créer.

projet.

16


suis d’un petit village d'Allemagne

Je

de la ville de Dresde. J’aime les

près

les nouvelles expériences et

aventures,

ma zone de confort. J’aime

quitter

faire de nouvelles rencontres et

aussi

des liens. En plus ce qui me plaît

tisser

faire des voyages et ce qui

c'est

aux langues. Je n’aime pas me

touche

dans une situation où je ne

trouver

pas résoudre le problème ou

peux

les personnes qui ont un

aider

Ne pas pouvoir monter des

problème.

suis venue à l’Arche parce qu’on m’a

Je

cette expérience à l’étranger.

proposé

à la recherche d’une expérience

J’étais

et de faire quelque chose d’utile.

humaine

ici, j’ai trouvé l'aventure d’une grande

Et

famille.

arrivée ici est le début d’une nouvelle

Mon

De découvrir que j’avais pris la

étape.

décision en me lançant dans cette

bonne

Je me posais beaucoup de

aventure.

avant mon arrivée. Par contre

questions

j'avais tout de suite le sentiment de

après

y trouver ma place car je me

pouvoir

bien accueillie dès le premier

sentais

beaucoup aimé le groupe de marche

J’ai

GEM car on prend le temps de discuter

du

les personnes et profiter du paysage.

avec

beaucoup aimé quand Murielle m’a

J’ai

chez elle car cela montre que l’on

invité

des liens même en dehors du temps

tisse

UNE AVENTURE HUMAINE

Et Gesine:

projets ou ne pas pouvoir les réaliser.

moment.

de travail.

17


deux volontaires de la Colombe Tita et

Les

ont découvert le bonheur dans les

Léna

viens de Berlin. J’adore les chiens et les

Je

en général mais malheureusement

animaux

beaucoup d’allergies contre les

j’ai

Ma passion c’est les

animaux.

et l’informatique et je

mathématiques

bien faire des études de

voudrais

bien lire, faire des origamis, me

j’aime

et cuisiner. Par contre je n’aime

balader

mon Bac je voulais faire un service

Après

à l’étranger pour faire des

volontariat

expériences et découvrir un

nouvelles

pays. A la base j’aurais dû aller en

autre

mais à cause du Coronavirus ce

Argentine

pas possible.

n’était

donc cherché un volontariat en France

J’ai

que j’aime bien ce pays et j’ai

parce

un peu le français a l’école. J’ai

appris

l’Arche et j’ai bien aimé le projet

trouvé

que c’est un projet très social et j’ai

parce

aimé la possibilité de découvrir la vie

bien

avec des personnes en

partagée

de handicap.

situation

difficile d’en choisir une situation

C’est

(il y en avait plusieurs), mais je

magique

souviens que je me suis baladée avec

me

et Magalie et Vincent a pris ma

Vincent

pour marcher avec moi. C'était

main

touchant.

viens de Bretagne. J’aime les chiens

Je

Je fais du Judo depuis douze ans et

aussi.

d’avoir ma ceinture noire. Sinon,

j’essaie

lire, les repas de famille, me

j’aime

à la mer et faire de la pêche

balader

Par contre je n’aime pas les

sous-marine.

le badminton et les épinards.Je

orages,

faire un Service Civique avant de

voulais

une formation d’éducatrice

commencer

et j’ai trouvé l’Arche sur le site

spécialisée

j’ai voulu venir car j’ai aimé l’ambiance

et

qui s’y trouve.

familiale

plus beau moment à L’Arche jusque-là,

Mon

lors de la soirée italienne. Il y avait

c’était

ambiance festive où tout le monde

une

et riait. Avec Tita on avait cuisiné

s’amusait

bricks italiennes et des focaccias et

des

avait dessiné le paysage de

Maxime

pour mettre en décoration sur la

l’Italie

Je me souviens de la tête de

table.

quand il a mis de côté des

Frédéric

séchées et des olives parce qu’il

tomates

LES PETITES GESTES

petites choses.

D'abord Tita:

Le moment magique:

mathématiques. Je joue à la clarinette,

pas la pluie, les égoïstes, et être confinée.

Et Léna:

déteste ça. Et on a bien dansé.

18


et de vivre les moments partagés

personnes,

eux. Ainsi que de pouvoir avoir de

avec

on se sent comme chez soi, nous avons

l’Arche,

notre place, les personnes accueillies

chacun

Je les considère un peu comme ma

affinités.

famille.

deuxième

il faut savoir garder son calme,

nôtres),

la situation et savoir lâcher prise de

analyser

en temps ce qui est compliqué parfois.

temps

Yoline

M A D E U X I È M E F A M I L L E

Ce que j’aime vivre en tant que volontaire

c’est d’apporter mon aide auprès des

personnes de ma maison. Surtout être dans

l’accompagnement et être à l’ écoute des

longues discussions intéressantes avec

certaines personnes, et de célébrer

(anniversaires et fêtes religieuses): certaines

peuvent être humoristiques ou émouvantes. A

nous mettent à l’aise et nous créons ensuite des

Nous pouvons faire face à des situations

difficiles avec certaines personnes ou gérer

leurs angoisses ou leurs craintes (et aussi les

19


E F R A N Ç A I S T R A V E R S E

L

O U J O U R S A U F E U R O U G E !

T

18 ans, est arrivée d’Allemagne en août. Elle a rejoint le GEM "les Compagnons".

Gesine,

immersion a été totale. Son regard sur notre vie de Français, nos habitudes, étranges

Son

l’enchante.

qui

pour moi une expérience complètement nouvelle de me retrouver à l’étranger et de

C’était

qui se différencie quand même pas mal par rapport à ce que j’avais appris à l’école.

natifs

y a des fois où je ne vais pas arriver à comprendre le sens d’une phrase à cause des

Il

ce que ça signifie si on dit: “Ça me fait une belle jambe.”

m’expliquer

différence culturelle de laquelle je me suis aperçue dès le début est qu’en France on

Une

Dans les Maisons de l’Arche à Nancy, cette

année on rencontre des assistants de six

nationalités. Une joyeuse Tour de Babel où

tout le monde se comprend. Ou presque.

Car ici les diversités de culture sont plutôt

considérées comme des qualités.

parfois et la communication avec les personnes accueillies dans la Communauté de Nancy

est drôle, profond , plein de bienveillance et d’espoir. Une expérience du "Vivre ensemble"

plonger dans une autre culture en étant loin de ma famille et de ma routine habituelle En

arrivant il me fallait un bon moment pour m’habituer au français parlé par des locuteurs

nombreuses expressions idiomatiques n’existant pas en allemand. Par exemple il fallait

passe à table plus tard pour le dîner. Le soir où je suis arrivée j’avais déjà faim vers 18h

mais on a mangé qu’après 19h. Chez ma famille c’était une exception extraordinaire si on

mangeait vers cette heure-là mais ici c’est la norme.

20


Marlen, l’autre volontaire de la Canopée, pensait comme moi: si on mettait des

France.

on passerait l’aspirateur une fois de moins dans la journée. On était donc deux à

assiettes,

en Allemagne sont en général dans un état impeccable.

voitures

il faut avoir en tête que tous ces stéréotypes et clichés peuvent d’un côté nous

Néanmoins

Je resterai Allemande, avec mes travers et mes qualités. Nos différences de

qualités.

on s’en moque. Ce sont nos richesses.

culture,

L A R I C H E S S E : N O U S A L L O N S L A T R O U V E R !

En plus il était assez étonnant pour moi qu’il n’y a pas d’assiettes pour le petit-déjeuner en

être désemparées. Ce que j’ai remarqué également c’est qu’en France l’on ne respecte pas

forcément les feux rouges ou verts et souvent j’ai failli me faire écraser car j’ai l’habitude

qu’en Allemagne la plupart des conducteurs roule doucement en respectant rigoureusement

le code de la route. On m’avait déjà dit qu'apparemment les Français ont une certaine

fierté de ne pas respecter les règles. Cette attitude se manifeste peut-être également dans

les nombreuses voitures présentant de la tôle froissée. C’était pour moi étonnant puisque les

aider à structurer le monde et créer une impression d’appartenance vu que notre

environnement culturel nous forge. De l'autre côté il ne faut pas trop généraliser en se fiant

aux stéréotypes étant donné que cela peut nous empêcher de vraiment connaître une

personne car on la met dans un tiroir. Ainsi il y a par exemple pas mal d’Allemands n’étant

pas trop stricts en ce qui concerne les règles et normes. Il s’agit donc souvent d’une

question des personnalités différentes qu’il faut découvrir en passant du temps ensemble et

à la fin c’est cette expérience de la vie ensemble à l’Arche qui compte. Une expérience qui

était pour moi beaucoup plus intensive que celle d’arriver dans une autre culture. C’est

cette impression de vivre en communauté que je n’ai pas connu avant et qui est

extrêmement enrichissante en me permettant de tisser des liens avec les personnes en

découvrant de manières différentes de communiquer. Parfois même en bribes de

conversation italiennes car il se trouve qu’au GEM il y a également pas mal de nationalités.

En conclusion il faut donc profiter de cette présence qu’on a les uns pour les autres en

bénéficiant des façons différentes de penser de chacun. Les sujets dont on parle - comme

la vie quotidienne avec ses défis et ses joies - sont tellement fondamentaux dans chaque

culture qu’il n’y a pas mal de fois où j’oublie que je me retrouve dans un autre pays en

parlant une langue étrangère. Ça me revient seulement à la tête quand je traverse un feu

rouge en tenant une baguette dans la main.

Un constat: Les Français que je côtoie, demeureront des Français, avec leurs travers et leurs

Gesine

21


L A VIE CONTINUE!

22


VIVONS ENSEMBLE - MAIS COMMENT?

A R LANT D E M A R D I G R A S :

P

A H Ç A E X ISTE IC I LE FO IE G R A S ?

LÉNA:

H A B ITANTS D E LA C O LO M B E : ? ? ?

LES

M A R D I G R A S ! O H LALA, LES V A C A N C E S !

LÉNA:

23


L A V I E P A R T A G É E - U N P R O J E T À D É C O U V R I R E T À V I V R E

Depuis le printemps, l’Arche en France a invité chaque communauté à réfléchir sur la

vie partagée.

Cette vie partagée qui est au cœur du projet de L’Arche depuis le début. Elle évolue

au fil des années, des nouvelles générations d’habitants, d’assistants, de l’évolution

de la société. Mais le cœur reste : l’envie de vivre sa vie avec d’autres et avec

lesquels nous voulons partager des relations d’amitié.

"Pour que cette expérience ne régresse pas, et au contraire progresse, il faut que les

conditions de vie dans les communautés puissent évoluer et s’adapter aux besoins

changeants de ses membres et de la société." (Explique Pierre Jacquand,

responsable de L’Arche en France).

Pour cela, nous sommes invités à continuer à mettre au cœur de notre vie, la

participation de chacun afin de créer notre vie de maison tout en tenant compte des

besoins, des souhaits, du rythme des habitants. Depuis l’ouverture de la communauté,

nous avons à cœur de veiller à cela : mettre en place des lieux d’expression et de

réflexion comme les soirées maisons, le cahier d’accompagnement, les temps

communautaires, ainsi que de veiller à ce que chaque habitant, assistant participe à

l’élaboration de la vie de la maison.

Pour cela, nous avons à cœur que les moments de vie où nous sommes simplement les

uns avec les autres : le soir après le repas autour du feu dans la cheminée, à

regarder un film, etc. puissent être vécus par chacun et que pour les assistants, ces

temps ne soient pas considérés comme du temps perdu ou inefficace.

24


Q U ' E S T - C E Q U ' O N P E U T R E T E N I R ?

Ces temps où nous pouvons être en relation, partager qui on est, sont essentiels à

notre vie partagée et permet l’épanouissement de chacun. Dans le contexte

sanitaire actuel, nous mesurons cela encore plus. Quand pourrons-nous nous

rassembler tous ensemble pour se revoir, partager simplement un moment ensemble ?

Un autre repère, que L’Arche en France nous donne est la richesse de la mixité des

profils des habitants et des assistants : des personnes avec et sans handicap bien

sûr, mais aussi des personnes aux capacités différentes, certaines travaillant en Esat

ou d’autres en atelier de jour ou qui participent au GEM, des personnes d’âges

différents, des assistants à différents rythmes et/ou vivant dans les maisons etc. C’est

ce mélange qui fait la richesse des relations interpersonnelles et communautaires.

Le cœur de la vie dans nos maisons, cette vie partagée est ainsi la relation entre les

habitants et les assistants qui se construit avec tous ces petits moments de la vie

quotidienne tout en veillant à ce que chacun ait sa place et puisse se ressourcer à

l’extérieur de la communauté.

Claire

25


comment se passe donc la vie dans

Mais

troisième Maison de l’Arche à Nancy,

la

avenue du Général Leclerc et

située

: La Canopée ? Réponse avec

baptisée

résidents heureux : Franck, Lucas et

trois

Jéhane

assistant, a d’abord été à la

Franck,

puis à la Braise, les autres

Colombe,

de l’Arche à Nancy. Il a choisi de

maisons

son engagement à la Canopée,

poursuivre

son ouverture en août 2019.

dès

résidente, a décidé de quitter la

Jéhane,

pour accueillir les nouveaux

Braise

de la Troisième maison. C’était

arrivants

elle une mission incontournable.

pour

résident lui aussi, a fait son nid dans

Lucas,

nouvelle demeure. Petit à petit, lui

cette

n’avait jamais été interne à l’Arche,

qui

parfaitement adapté.

s’est

les trois racontent avec bonheur les

Tous

qu’ils passent avec les autres

moments

Une vie partagée, avec ses

habitants.

ses impératifs. Ses tensions, ses

règles,

improbables. Et surtout la

rencontres

de l’autre, tel qu’il est.

découverte

et Jéhane évoquent ensemble leur

Franck

dans la Maison.

arrivée

raconte ce qui le frappe dans

Lucas

matin : branle-bas de combat

Le

se lève tôt. A 6 heures 30, pour partir

On

aux ESAT, ou autre part. Il y en a

travailler

prennent le bus ou le tram. L’un part en

qui

d’autres partent en Traffic.

trottinette,

vont en taxi. Enfin, tout le monde

D’autres

va sauf Christophe, qui va au GEM,

s’en

qu’il est en chaise roulante. Les

parce

nous réveillent. Ils sont quelquefois,

assistants

un peu endormis comme nous,

" LE M A R D I SO IR , O N FAIT U N E

petit déjeuner, on doit bien manger,

Au

café ou chocolat, jus de fruits,

tartines,

pour pouvoir tenir le coup au

céréales,

Il faut se dépêcher. Toujours aller

travail.

Quelquefois, j’ai pas fini de mettre

vite.

chaussures . Dans la journée, on n’est

mes

là. Les assistants sont bien tranquilles.

pas

heures: le grand retour

18

rentre tous à 18 heures. Ou avant. Là,

On

se détend. On prend une infusion si on

on

et on se repose dans nos studios

veut

le repas du soir

avant

dîner: Tous ensemble . C’est bon.

Le

dîne dans la salle à manger. Ceux qui

On

"de couvert" ont mis la table. On est

sont

ensemble. Ce qu’on mange est très

tous

Même les légumes. On parle, on

bon.

on rit. C’est très sympa sauf si

discute,

s’énerve, mais c’est pas tout le

quelqu’un

temps.

week-end: farniente et jeux

Le

samedi et le dimanche, on se repose.

Le

se lève plus tard. On souffle. Ceux qui

On

vont à la messe. A Notre Dame de

veulent,

Moi, j’aime bien. L'après-midi, il y

Lourdes.

a qui font des jeux dans la salle à

en

ou dans le salon. Quand il y a du

manger

ils regardent la télévision. Pas moi. Je

foot,

L A C A N O P É E S A N S S E C R E T S

vais lire mes livres.

l’emploi du temps quotidien.

S O IR É E M A ISO N . C ’E S T TRÈS TRÈS IM P O R T A N T "

s’ils se sont couchés tard.

26


soirées Maison: On décide tout.

Les

mardi soir, on fait une soirée Maison.

Le

très très important. On se rassemble

C’est

le salon. En silence d’abord. Puis on

dans

les décisions de la semaine. On dit

prend

qu’on va faire. On en discute. On parle

ce

ceux qui ont de la peine, de ceux qui

de

malades . On dit qui va faire quoi.

sont

surtout la responsable, Aurélie qui

C’est

d’abord. Et on parle après pour dire

parle

qu’on en pense. On donne des idées

ce

notre vie et pour organiser les

pour

ou des fêtes. C’est une soirée

anniversaires

de chez nous, à l’Arche.

vraiment

week-ends sortie: Le grand "ouf"

Les

fois par mois, on rentre dans nos

Une

C’est bien. Je vais chez "ma

familles.

Corinne qui vit toute seule

maman",

Avec elle, je vais au Hall du

maintenant.

ma librairie préférée et chez

Livre,

Je l’aide un peu, car elle

EMMAÜS.

à être âgée.

commence

jamais tout seul. Si on est triste, il y a

n’est

quelqu’un pour nous écouter. On

toujours

pas choisi notre groupe, mais on vit

n’a

tous ensemble. On se connaît

bien

Et si on a envie de s’énerver

maintenant.

un résident, on se dit: "il est comme

avec

Il faut le prendre comme il est ". J’y

ça.

maintenant. Pas toujours. Mais

arrive

Et j’ai découvert ce que c’est que

souvent.

C’est très important. La Canopée,

l’amitié.

Alors moi, j’ai décidé de venir à la

J:

pour rencontrer de nouvelles

Canopée

construire une nouvelle vie et

personnes,

comment on construit sa vie à

montrer

J’avais pour mission d’accueillir les

l’Arche.

comme Mickaël, Lucas ou

nouveaux

Christophe et les nouveaux

encore

assistants.

commencer, j’ai choisi mon studio et

Pour

auquel je dormais, c’était pour

l’étage

Je savais que Franck et

l’emménagement.

allaient à la Canopée. Je

Anne-Solène

Franck qui a vécu à la Colombe.

connais

l’ai aidé à déménager à la Braise et

Je

on a déménagé ensemble à la

puis

Ici, ça va, c’est bien, je me sens

Canopée.

J’ai eu de nouvelles choses pour mon

bien.

C’était triste quand je suis partie de

studio.

Colombe, ils ont eu du mal que je parte

la

maintenant on se voit dans le bus. Ça

mais

plaît de construire de nouvelles

me

relations.

La Canopée, La Troisième Maison!

F:

le temps que l’on en entendait

Depuis

Je me souviens en avoir entendu

parler.

lors de mon Service Civique à La

parler

il y a de ça presque quatre ans.

Colombe

déjà, à l’époque, que je souhaitais

Sachant

mon engagement, je me suis

poursuivre

de suite senti appelé à commencer

tout

de cette maison. J’ai continué

l’aventure

engagement de volontaire à la Braise

mon

attendant l’ouverture. Puis Baptiste nous

en

remis les clés et l’aventure commençait.

a

D E S N O U V E LLES R E LATIO N S A

C O N S T R U IR E

une découverte

L’Amitié:

la Canopée, ce que j’aime, c’est qu’on

A

ça me plait !

27


Je me souviens, on regardait les tapis et

J:

fauteuils en soirée maison. Ensuite on

les

et on montait les meubles.

commandait

déroulé le tapis avec Mickaël, je me

J’ai

Il y avait encore Anne-Solène.

souviens.

Oui, puis tous les voyages à IKEA que

F:

avons fait. Le Kangoo rempli de

nous

et d’ustensiles de cuisine. Puis nous

matériel

aussi commencé à nous apprivoiser

avons

avant l’ouverture avec, environ tous

l’année

trois mois, un groupe de vie. C’était des

les

composés des futures personnes

moment

le départ de Anne-Solène.

vécu

Ah oui, Anne-Solène est partie puis

J:

est arrivée, que j’ai accueillie, puis

Aurélie

a été confiné. On a profité du

on

pour choisir le nom. On avait

confinement

une liste de noms et on a voté et choisi

fait

nom qui avait le plus de voix.

le

Jéhane a une petite anecdote à

F:

sur la première semaine

raconter

d’ouverture.

C’était drôle au tout début, on voulait

J:

au cinéma et arrivé à l’arrêt de tram

aller

partir on se rend compte que

pour

est pas là et Franck a couru

Marilène

Marilène et ils se sont trompés

chercher

de tram.

d’arrêt

avec qui nous allions vivre.

Nous avons

28


beaux moments, mais aussi quelques

Des

difficiles : Acouba (assistante)

situations

Léa (habitante) nous racontent

et

elles ont vécu le premier et

comment

Acouba: C’était comment le premier

confinement pour toi Léa ?

Léa: Je l’ai plus ou moins bien vécu. Il y a

Parfois, je ne ressentais pas

d’autres.

de sortir de ma chambre. Mais, nous

l’envie

dans l'espace du jardin.

Acouba: Quelles ont été tes activités avec

vécu ce confinement en même temps

ont

toi ? que

Nous pouvions tous nous

organisés.

dans le salon. Nous avions mis

regrouper

comme par exemple : la

proposait,

le Pingpong dans le jardin, le

pâtisserie,

des après-midi film. On faisait

karaoké,

mal de jeux de société et on avait

pas

Acouba: Pour toi Léa, qu’est ce qui t'a le

période de confinement?

Ce qui m’a le plus marqué a été l’Arcen-ciel

Léa:

que nous avons créé avec

les communautés de l’Arche,

toutes

et internationale, en cette

nationale

parfois au travers de nos prières.

Acouba: C’est très beau ce que tu dis. Je

Cela nous a permis de renforcer les

vous.

dans le partage, dans l’amitié ainsi

liens

à voir, et j’en garde un très bon souvenir.

Léa: Oui je me souviens bien de ce Chemin

de Croix, c’était vraiment super.

COMMENT NOUS AVONS VECU LE

CONFINEMENT ?

la Braise, parce que cet arc-en-ciel avait

une signification. Il permettait de soutenir

deuxième confinement

période difficile. On se soutenait à travers

des images, des vidéos, et peut-être

eu certains jours où c’était plus difficile que

te comprends parce que, malgré les hauts

et les bas, moi aussi, ce premier

confinement je l’ai plutôt bien vécu avec

avons tout de même eu l’occasion de bien

nous occuper dans cette grande maison et

que dans les défis. J’aimerais aussi te dire

que ce qui m’a le plus marqué restera le

Chemin de Croix avec Jésus, car c’était

tes camarades, ainsi que les assistants qui

quelque chose que je n’avais jamais fait, ni

vu auparavant. Tout notre foyer a été

extrêmement impliqué. Je trouvais ça beau

Léa:

À la Braise, nous étions bien

en place un tableau pour les tâches

ménagères et autres tâches courantes. Sur

un autre tableau à notre disposition

étaient notées toutes les activités que l’on

aussi des après-midi repos pour tout le

monde, lorsqu’on était fatigués.

plus marqué pendant cette première

29


Léa: J’ai bien vécu ce deuxième

car pour moi il était moins

confinement,

que le premier. J’ai eu la possibilité

strict

ni contaminer mes camarades

contaminée,

foyer. J’ai aussi eu la chance de

du

assistants qui y sont.

Léa: Et toi, Acouba, comment as-tu vécu ce

deuxième confinement?

Acouba: Très bien également. Je suis

lorsqu’il était nécessaire de le

attestation,

Ça m’a permis de me vider un peu

faire.

rester positif.

DES BEAUX MOMENTS ENSEMBLE!

Alors les gestes barrière sont

faciles quand même! Laissez-vous

de me déplacer avec une attestation tout

en portant un masque pour ne pas être

guider par nos petites images :

retourner au GEM et d’y retrouver mes

camarades de l’extérieur, ainsi que les

d’accord avec toi sur le fait que ce

confinement était moins strict. On pouvait

se déplacer à l’extérieur avec une

l’esprit et de retrouver ma famille. Je me

suis sentie parfois fatiguée, mais tout en

gardant le sourire. Il est important de

Léa et Acouba

Et pour garder le moral:

30


la première Bergamote qui est sous ma tutelle.

toujours un temps pour L’Arche et pour la quitter.

responsabilité RH/assistants et communication,

I L Y A T O U J O U R S U N T E M P S P O U R

L ' A R C H E

Sept mois, sept mois que je suis responsable des

assistants et sans oublier responsable de la

communication. Sept mois où j’ai appris à rester

calme dans des situations difficiles (et je

l’apprends encore !). Et maintenant nous sortons

J’étais jeune quand je suis arrivée en 2012 à

L’Arche "Le Levain". Cette année m’a permis de

grandir, de m’épater et de me connaître mieux.

Après une longue réflexion je suis partie de ma

deuxième famille pour poursuivre mes études et

pour vivre d’autres aventures. Mais j'ai toujours

su qu’un jour je pourrais y revenir parce qu’il y a

Quand L’Arche à Nancy m’a proposé la

j’étais plus que contente parce qu’enfin j’avais la

possibilité de revenir dans ma deuxième famille

et de montrer aux jeunes volontaires un bon

exemple de chemin à L’Arche. Mais je m’en

doutais que les enjeux sur ce poste seraient

encore plus importants que d’habitude à cause

du contexte COVID. Une salariée m’a dit qu’en

ce moment elle n’aimerait être ni dans la peau

de Monsieur Le Président Macron ni dans la

mienne.

31


connaissent L’Arche).

nous-même et ce n’est pas toujours simple.

Surtout pour les volontaires je suis la première personne à L’Arche avec qui ils sont en lien.

Je les rencontre avant de les présenter à notre équipe de direction et plus tard à vous.

d’assistants dans les maisons et au GEM.

bien et où ils ont déjà avancé.

cher directeur Baptiste, on dirige le bateau de L’Arche.

parce que sans eux, accomplir les deux rôles ne serait pas possible.

O N E S T F A C E À N O U S - M Ê M E

Elle m’a fait rire parce que mes amis et ma famille ont dit la même chose (et oui certains

Comme responsable des assistants je veille sur les assistants de la communauté. Je les

rencontre et je les soutiens dans leurs démarches d’avenir et surtout je suis là quand ça ne

va pas bien. On pourra décrire ce poste comme l’oreille des assistants et de temps en

temps comme une éponge parce que je reçois beaucoup d’informations d’un coup avec

lesquelles je travaille après. Les assistants peuvent me parler de presque tout et oui, ce

n’est pas toujours facile parce qu’à L’Arche, à un moment ou l’autre, on est face à

Mais cela veut dire aussi que c’est évidemment ma responsabilité qu’on ait assez

Je veille sur la bienveillance dans la communication en équipe. Mon ressenti me dit

rapidement si ça va ou si ça ne va pas en équipe ou si les assistants sont en train de faire

naufrage. Et dans ces moments-là je suis présente et j’écoute, je conseille et j’essaie de les

aider à trouver des solutions. Mais je vois aussi l’effort et l’envie qu’ils mettent dans chaque

moment de la vie partagée. Mon rôle c’est aussi de leur montrer que ce qu'ils font est déjà

En binôme avec notre merveilleuse responsable des maisons Claire et bien sûr avec notre

Mais j’ai aussi un deuxième rôle dans la communauté et c’est la communication et créer un

réseau à l’extérieur de L’Arche. J’avoue que c’est un rôle que j’aime beaucoup, surtout parce

que mon Master était en communication et en coopération transfrontalière. De développer

un réseau à l'étranger et de faire la communication classique (réseaux sociaux, la

Bergamote, Newsletter etc.) me fait toujours sortir de mon quotidien comme responsable

des assistants. J’aime créer des liens entre les deux rôles et ça m’arrive d’embaucher les

volontaires et parfois les salariés pour ces projets. Heureusement ils ne le prennent pas mal

Franziska

32


min a la vapeur, les saler légèrement après cuis-

puis laisser égoutter.

son,

Pendant ce temps, couper la feta et

2.

de Provence, saler et poivrer légèrement.

C A K E F E T A C O U R G E T T E S

I N G R É D I E N T S

200 g de farine blanche

200 g de courgette

1 bocal de feta

50ml d’huile d’olive

120 g de fromage blanc

3 oeufs

1/2 sachet de levure chimique

Herbes de Provence

Sel et Poivre

É T A P E S

Laver les courgettes, enlever seulement les

1.

et conserver la peau; puis les couper

extrémités

en cubes d'environ 5/5 mm. Les faire cuire 10

le four à 180°C.

préchauffer

Mélanger la farine et la levure chimique.

3.

Battre les oeufs en omelette, et les incorporer

à la farine.

progressivement

Ajouter le yaourt et l'huile, fouetter jusqu'à ce

4.

que la pâte soit homogène, ajouter des herbes

Incorporer alors la feta et les 3/4 des

5.

remuer délicatement, et verser

courgettes,

aussitôt dans un moule à manqué chemisé. Verser

le cake le reste des cubes de courgette.

sur

Enfourner pendant 45 min environ à 180°C.

6.

Marianne et Tita

33


ALLEMAGNE

ATTESTATION

CANOPEE

COMPAGNONS

ENSEMBLE

LIEN

ANNIVERSAIRE

BOOBA

CHARTE

CONFINEMENT

JOIE

NOEL

ARCHE

BRAISE

COLOMBE

DIFFERENCE

KIKI

RIRE

MOTS MÊLÉS DE LA COMMUNAUTÉ

VOLONTAIRE

ZOOM

34


L A V I E E S T B E L L E !

35


L A V I E M É R I T E S O N T E M P S !

36


cherches un Service Civique?

Tu

souhaites t'engager au

Tu

service des autres?

avec nous l'année 2020:

terminé

Marie-Claire,

Anne-Solène,

Romaric, Jules,

Magdalena,

Sidonie, Zola et Johann.

Laura,

fête après ce temps de COVID!

la

Madeleine,

jeune de

plus

d'Anna et Bap-

Elle est née en juillet 2020.

tiste.

petite fait le bonheur de sa

La

Aurélie, Hélène,

engagement:

Nouha, Franziska,

Acouba,

Nolan, Tita, Léna,

Marlen,

Solène, Zoé et Yoline.

Gesine,

Franck Crouvizier et

Rédaction:

Sellier

Corinne

03 83 31 55 46

Tel:

accueil@arche-nancy.org

http://www.arche-nancy.org/

sur les réseaux:

Suivez-nous

LES DERNIÈRES NOUVELLES

Bienvenue aux nouveaux

volontaires et salariés et un

grand merci pour votre

RDV sur arche-volontaires.org

Rédactrice en chef et mise en

Un grand merci à tous nos

volontaires et salariés qui ont

page: Franziska Bulle

Un grand merci à tous les

écrivains formidables dans les

On vous attend pour une grande

maisons et aux photographes

talentueux!

Bienvenue à

L'Arche à Nancy

26 rue de Médreville

54000 Nancy

notre

communauté

et la fille

@archeanancy

famille avec son grand sourire

innoncent.

larcheanancy

37


L A PROCHAINE BERGAMOTE, C'EST

POUR JUIN/JUILLET!

Similar magazines