Karaïbes Sports #6

karaibessports

Karaïbes Sports est un e-magazine qui met en valeur le football antillo-guyanais. Karaibes Sports Magazine | Numéro 6 | Octobre 2020.



WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

01

#LOCALEMENTFIERS


EDITO

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

03

Edito

Un mois s’est déjà ecoulé depuis la rentrée scolaire et chacun tente de prendre

ses marques dans ce “monde nouveau”. Un nouveau monde ou incertitude et

doute règnent! Une chose est sûre: le temps continue d’avancer, nos actions

ont toujours et encore des conséquences et des objectifs doivent être atteints.

La pratique du sport à huis clos ou encore à capacité réduite nous oblige à

penser différemment l’évolution de notre présence dans le sport. Armés de

notre optimisme à toute épreuve et de cette volonté qui nous anime de garder

la communauté soudée et unie pendant cette période, nous avons décidé de

concentrer ce numéro sur la reconversion apres avoir embrassé une carrière de

footballeur/euse professionnel(le).

Nous avons donc rencontré des antillo-guyanais qui ont fait carrière dans

le football et nous nous sommes penchés sur leurs “après”. Ils ont accepté

de partager leurs moments d’incertitude et de doute quand tout s’arrête

sur le terrain. Ils nous ont surtout expliqué comment ils ont rebondi quand

le moment qu’ils redoutaient tant est arrivé. Vous découvrirez que quelque

soit l’importance accordée à ces moments d’incertitude, attitudes et pensées

positives ont pris le dessus et, tels des aimants, ont attiré des opportunités. Ce

numéro se veut en phase avec ce que nous vivons tous actuellement!

Nous sommes également allés à la rencontre de David Astorga, ce

guadeloupéen qui a fait rêvé tant de jeunes quand il rencontrait et s’entretenait

sur nos petits écrans avec les stars du ballon rond lors des grosses rencontres. Il

a accepté de partager son avis sur les antillo-guyanais dans le football.

Toujours dans la même lignée, avec la communication comme art à maîtriser,

Kenzo Marcelin & Kristelly Talvin nous ont expliqué leur ascension dans ce

domaine essentiel pour la promotion de nos activités sportives.

Le voyage continuera avec la formation des jeunes à la SS et à la PSG

Academy en Guadeloupe où bien-être et ascenscion de nos jeunes dans cette

nouvelle sphère restent des objectifs primordiaux.

Bien entendu, nous n’oublierons pas de vous présenter de jeunes footballeurs

qui ont décidé de réaliser leur rêves en se donnant les moyens dans un espacetemps

très court.

Si tu nous lis pour la première fois, sache que notre but est d’inspirer au moins

une personne à concrétiser ses rêves. Et cette personne, c’est peut être toi!

Si tu fais partie des abonné(e)s, nous te remercions de la confiance que tu nous

témoignes.

La team Karaibes Sports vous souhaite à toutes et à tous une bonne lecture.

Gaël de Karaibes Sports

#LocalementFiers

Karaïbes Sports est un magazine indépendant et non-subventionné

REMERCIEMENTS : La team Karaïbes Sports remercie toutes les personnes qui ont contribuées de manière directe ou indirecte à l’élaboration de ce

6e numéro. #LocalementFiers

La rédaction n’est pas responsable de la perte ou de la détérioration des textes ou des photos non demandés qui lui sont adressés.

Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, est interdite ou subordonnée à l’autorisation écrite de CDKM Consulting

Limited.

#LOCALEMENTFIERS


Sommaire

07

13

17

22

26

28

Frédéric Piquionne, reconversion

à plusieurs facettes

Pascal Chimbonda,

reconversion avec la PC39

Jean-Marc Faham,

reconversion dans le partage.

David Astorga, un

professionalisme inspirant

Christelly Talvin, un as de la

relation public

Kenzo Marcelin innove avec

Vitamin Swé

31

37

41

44

46

50

Mario Kancel, La formation

une priorité

PSG Academy & ses formateurs

Aurélie Claire,

De l’athlétisme à Paris FC

Anouckha Berthelot, la Guadeloupéen

en D1 aux Etats-

Unis

Les sélectionneurs, en route

pour la Gold Cup 2021

La cartographie des clubs

des Antilles-Guyane

SUIVEZ-NOUS

CONTACT

www.karaibes-sports.com 0044 7 791 868 791

@karaibes.sports

00 590 690 91 24 72

karaibes sports

gael@karaibes-sports.com

NOS PARTENAIRES

EDITEUR: CDKM Consulting Limited, 9 Dickens Place, SL3 0PU Colnbrook, Angleterre. Tel : 00 44 7 791 868 791. DIRECTEUR DE PUBLICATION : Gaël COUPPÉ DE

K/ MARTIN - gael@karaibes-sports.com. RÉDACTION : Karine OULAC - karine@karaibes-sports.com | DIRECTION ARTISTIQUE & CONCEPTION GRAPHIQUE : Noeline

AMBROISE - noeline@karaibes-sports.com| RÉGIE PUBLICITAIRE : pubs@karaibes-sports.com| PHOTOS CRÉDITS : Antilles-sports.com, LGF Facebook, Ligue Martinique

Facebook, Instagram, Intrusive Picture, Frédéric Piquionne, Pascal Chibomda, Jean-Marc Faham, Anouckha Berthelot, David Astorga, Christelly Talvin, Kenzo Marcelin,

Aurélie Claire, Mario Kancel.


LA RECONVERSION

01


06

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

PUB

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

07

« L’humilité, c’est un grand mot, mais

c’est nécessaire à haut niveau. »

Frédéric PIQUIONNE

#LOCALEMENTFIERS


08

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

portraits

Frédéric Piquionne

Reconversion à plusieurs facettes

Frederic Piquionne est un ex footballeur professionnel, natif de la Nouméa

nouvelle caledonie et d’origine Martiniquaise. Il évolue dans des clubs français,

un club anglais puis fait carrière aux Etats-Unis, pour terminer sa carrière à

Mumbai en Inde. Cet ex-footballeur fier et ambitieux accepte de s’entretenir

avec l’équipe de Karaïbes Sports, et de nous parler de son parcours et de ses

expériences, depuis son entrée dans le monde du foot jusqu’à ce jour.

QUI EST FRÉDÉRIC PIQUIONNE?

Frédéric Piquionne est un ex footballeur

professionnel qui a évolué à Nîmes,

à Rennes, à St Étienne, à Monaco, à

Lyon ensuite à Portsmouth, à West Ham, à

Doncaster, aux États-Unis, à Portland. À l’US

Créteil en Ligue 2 en France, pour ensuite

terminer sa carrière à Mumbai en Inde.

Aujourd’hui je suis consultant en dream team RMC

sport et en parrallèle, directeur général dans une

structure qu’on appelle RPC SPORT AGENCY.»

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR

EN TANT QUE FOOTBALLEUR?

« Mon meilleur souvenir en tant que footballeur

est sans nulle doute ma sélection en équipe de

France, en 2007. C’est une grande fierté de

porter ce maillot. Comme je ne suis pas passé en

centre de formation, je pense qu’être sélectionné

dans cette équipe est un grand privilège. Je ne suis

pas le seul certes, mais en tout cas, ma sélection

en équipe de France est ma grande fierté.

QUELS CONSEILS DONNERIEZ-

VOUS AUX JEUNES MARTINIQUAIS

AFIN QU’ILS SOIENT PLUS PRÉSENTS

AU CHAMPIONNAT ANGLAIS ?

« Pour être présent au championnat anglais,

les jeunes Martiniquais devraient passer par

une formation de qualité. Nous pouvons

constater en effet que les jeunes Martiniquais

d’aujourd’hui manquent d’intensité, mais aussi

de façon de penser le football. Aussi, je pense

qu’une formation des éducateurs est capitale.

Il faudrait que de 12 à 14 ans, ils aient déjà tout le

bagage technique. Ce dernier est indispensable

pour accéder au haut niveau, malheureusement,

« Ce qui est

très important

aujourd’hui c’est

que je m’épanouie

totalement dans ce

que je fais. »

j’ai l’impression qu’actuellement, cela devient rare.

Donc, assurer une bonne formation aux

éducateurs, et ensuite un travail concentré sur

les catégories U12, U13, U14. Ainsi, lorsqu’ils

arriveront en France, le retard avec les jeunes

de la Métropole ne sera plus très flagrant.

Une fois la formation achevée, ils devraient

venir en France pour renforcer leur acquis, car

il faut le reconnaître, la France est celle qui offre

la meilleure formation du monde aujourd’hui.

Ainsi, pour moi, les jeunes Martiniquais doivent

d’abord passer par la Métropole, pour acquérir

une formation, travailleur leur intensité, et faire de

la prépa physique, avant de partir en Angleterre.

#LOCALEMENTFIERS


portraits

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

09

Pouvoir participer au championnat anglais

n’est pas une chose simple. Il faut beaucoup

d’intensité et de physique. Et il faut également

maîtriser la langue. C’est un championnat

totalement différent, qui demande beaucoup de

performance et de qualité. Ainsi, pour moi, il

faut avoir de bonnes bases, et cela passe par

une formation française. »

PRÉPARATION DE LA RECONVERSION

« Je n’ai pensé à ma reconversion que très tard,

je ne me suis pas préparé. À l’époque, je n’ai pas

eu beaucoup de conseils par rapport à ce que

je voulais faire exactement, par contre, je savais

que je voulais passer mes diplômes d’entraîneur.

Dès que j’ai arrêté ma carrière, je suis

passé par la ligue de football de Paris

pour entamer une carrière d’entraîneur.

Ce sont eux qui m’ont aidé sur la fin de ma

carrière pour passer mes diplômes dont

le B.E.F, puis ensuite le D.E.S. qui est un

diplôme d’état au sport avec option football.

Aujourd’hui, je peux entraîner jusqu’en nationale

et mon objectif pour la suite, c’est d’obtenir ma

formation, pour ensuite, aller pourquoi pas chez

les pros en termes d’entraînement. »

AS-TU RENCONTRÉ DES DIFFICULTÉS ?

« Après, avoir obtenu mon D.E.S, la première

difficulté que j’ai rencontré, c’est de trouver

un poste dans un club professionnel. Malgré

tout ce que j’ai fait, les équipes, les bonnes

équipes au sein desquelles j’ai pu évolué,

et malgré le fait que j’ai été sélectionné en

équipe de France, ce n’était pas facile de

trouver un poste. Beaucoup disent qu’en ce

moment, il y a des problèmes de racisme. »

« Effectivement, il n’y pas beaucoup

d’éducateurs noirs dans le haut niveau.

Jusqu’au D.E.S, et au formateur, tout va bien.

Mais dès qu’on arrive à un niveau supérieur,

même avec un diplôme en poche, cela

devient plus compliqué d’avoir un poste. Du

coup, je me suis posé plusieurs questions.»

« Il convient de noter que je continue encore ma

formation d’entraîneur, car cela fait maintenant 2

ans que j’ai obtenu mon D.E.S, mais je n’ai trouvé

aucun poste, dans aucun club afin que je puisse

continuer ma formation pour devenir formateur.

C’est pour cela que j’ai monté cette structure de

R.P.C. SPORT AGENCY, en collaboration avec

un agent de la F.F.F. Joaquim Batica. Ce dernier

travaille énormément sur la Concacaf bassin Sudaméricain,

qu’il connaît très bien puisqu’il a des

joueurs au Costa Rica, au Mexique, au Panama.

Je me suis alors dit que ce serait une chance

pour nous d’avoir un partenariat avec un agent,

et surtout d’établir une liaison entre nos jeunes

Antillo-Guyanais. Avec une structure crédible,

ils pourront enfin évoluer dans de meilleures

conditions, et nous rendre tout simplement

professionnels. »

#LOCALEMENTFIERS


10

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

portraits

[...] TU ES TRÈS ENGAGÉ DANS LE

FOOTBALL MARTINIQUAIS. POURQUOI

EST-CE SI IMPORTANT POUR TOI ?

« Effectivement, je suis très engagé dans le

football Martiniquais, car je pense que passer par

la Martinique, m’a permis de faire carrière dans

le football, donc pour moi, c’est très important.

C’est en Martinique que j’ai rencontré Jules,

qui m’a donné la chance de faire un essai à

Nîmes. Donc oui, c’est très important pour

moi. C’est mon île, j’y suis très attaché et

donc j’ai envie de partager une partie de ce

que j’ai appris dans le monde professionnel

ici, une des raisons pour lesquelles je suis

très attaché au football Martiniquais, et que

j’essaie autant que je peux d’aider dans le

développement du football Martiniquais,

avec les gens qui souhaitent m’accompagner.

Je sais, ce n’est pas évident, et encore moins

facile. Il manque pas mal de moyens, les

structures ne sont pas bien faites aux Antilles,

mais il m’importe de mettre des bases solides,

pour pourvoir évoluer, et avancer avec nos

footballeurs Martiniquais.

EN 2019, TU AS DÉCIDÉ DE CRÉER UNE

AGENCY. POURQUOI?

En 2019, j’ai créé le R.P.G. SPORT AGENCY,

parce que de nombreux parents me contactaient

pour les aider au maximum, afin que leurs

enfants puissent faire des essais dans des clubs

professionnels.

Nombreux sont ceux qui étaient déjà partis,

et qui n’avaient pas besoin de loi, mais le

problème, c’est leur suivi.

J’ai lancé cette structure parce que le suivi du

joueur qui vient de 8 000 km n’est pas facile et

moi, je l’ai vécu, donc cette crédibilité, je pense

que je l’ai.

Je connais le fonctionnement des clubs en

France, et je sais ce dont ils ont besoin pour

exceller, et augmenter en performance. J’ai

créé cette structure en 2019 peut-être que c’est

un peu tard, peut-être que non. Nous sommes

tout au tout début, en tout cas, nous sommes

très fiers d’avoir créé cette structure Antillais-

Guyanaise, pour que justement nous puissions

avoir une « entreprise » avec nos joueurs

Antillais-Guyanais, et faire un suivi complet,

qui va de l’accompagnement jusqu’au contrat

professionnel, et ensuite continuer sur toute la

carrière et la reconversion bien entendu.»

PARLES-NOUS DE TES PREMIERS STAGES

CETTE ANNÉE ?

« Alors, le stage pour la première saison s’est très

bien déroulé. Nous avons eu pas mal de gamins

à partir des U16 jusqu’aux pros. Je pense que

cela a été très bénéfique pour eux, je leur ai

expliqué l’importance de s’entraîner avant de

reprendre avec les clubs, et qu’il fallait remettre

les muscles en action, surtout avec le Covid.

Comme une remise à zéro était très importante

pour nous, donc, il ne s’agissait pas de faire

de très gros entraînements physiques, car les

joueurs vont le faire dans les clubs, mais surtout

de remettre en marche (éveiller) les muscles,

pas uniquement du bas, mais de tout le corps.

La musculation du haut du corps : les abdos,

le gainage, les pompes, et ensuite tout ce qui

est de la musculation du bas du corps, un peu

de fond et surtout de l’intermittent. Ce qui est

primordial, c’est de reprendre avec le ballon,

retrouver les bases, les contrôles, les choses

simples de la vie d’un footballeur, les gammes

qui sont très importantes et qu’il faut travailler

tous les jours,… donc, oui, pour moi cela a été

un succès.

#LOCALEMENTFIERS


portraits

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

11

D’autant plus que malgré le Covid, on a fait venir

trois joueurs des Antilles, dont deux Guyanais

et un joueur Martiniquais. On a réussi à leur

faire des essais dans des clubs professionnels.

Chose qui n’était pas vraiment évidente.

Malheureusement, ils sont repartis, mais on a

eu bon espoir sur deux d’entre eux, et même le

troisième, il va être quand même suivi parce que

ce sont des 2004 et 2005 et, c’est encore très

jeune et donc ils ont encore toutes leurs chances

d’être parmi nous dans les années à venir. »

TES PROCHAINS OBJECTIFS ?

Le prochain objectif, c’est d’agrandir l’agence

parce que c’est très important d’obtenir le

maximum de partenariat même si aujourd’hui,

on en a quand même pas mal. On a un agent

de F.F.F. pour pouvoir faire les essais, un peu

à droite à gauche au niveau de la France, de

L’Angleterre, de l’Espagne, l’Italie. On a tous

les contacts nécessaires pour tout cela, et même

pour obtenir des bourses aux États-Unis, on a un

partenariat avec une structure aux États-Unis.

Nous souhaitons surtout avoir des partenariats

avec des clubs professionnels vers des clubs

Antillo-Guyanais pour augmenter en performance,

et structurer les clubs au maximum, de sorte à ce

que nos jeunes n’aient aucun retard lorsqu’ils vont

faire des essais. Tout cela ce sont des objectifs à

moyen et long termes.»

APRÈS AVOIR ARRÊTÉ LE FOOTBALL, AS-

TU PENSÉ QUE TU AURAIS TOUTES LES

CASQUETTES QUE TU AS AUJOURD’HUI ?

« Effectivement, quand j’ai arrêté le football

ma seule préoccupation, c’était d’obtenir mes

diplômes, et mes diplômes d’entraîneur, donc

effectivement, cela a été une très grande surprise,

car il a fallu se remettre aussi dans les livres.

Et je n’ai pas eu mon bac, donc ce n’était pas

très évident, mais à force de persévérer, de se

focaliser sur l’objectif et à force de le vouloir,

j’ai finalement réussi aujourd’hui. C’est comme

si, j’avais un bac +3, donc je suis quand même

très fier.

Je peux aussi m’exprimer correctement devant

les médias et c’est pour cela que je suis resté au

RMC aussi bien au niveau de la radio que de

la télé. Et en plus, voilà cette entreprise, cette

agence qui me tenait à cœur pour aider nos

compatriotes, et cela, c’était primordial pour

moi. »

UN MESSAGE POUR LA FIN

« Si j’avais un dernier message à donner c’est

l’importance de l’éducation, avoir des objectifs

à court, moyen, et long terme, et surtout rester

concentrer, connecter, apprendre à l’école et

être ample, et avoir de l’humilité. »

#LOCALEMENTFIERS


12

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

#LOCALEMENTFIERS


portraits

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020 KARAÏBES-SPORTS | SEPTEMBRE 2019

13

Pascal CHIMBONDA

Reconversion en

créant son académie

PC39

« la sélection en équipe de

France, c’est un rêve de

gosse qui s’est réalisé »

Originaire de Guadeloupe, Pascal Chimbonda est un ex-footballeur français

et international. Il est né en Guadeloupe et a évolué au poste de défenseur. Il

a commencé à jouer au sein du Réal-Club de Port-Louis, en Guadeloupe, et fait

son entrée dans le monde professionnel au club Le Havre, en l’an 2000. Il est le

créateur fondateur de l’académie PC39. Lors d’une interview avec notre équipe, ce

footballeur a accepté de nous dévoiler son parcours, ses meilleurs souvenirs, mais

aussi sa relation avec la Guadeloupe, ainsi que ses objectifs.

SES MEILLEURS SOUVENIRS EN TANT

QUE FOOTBALLEUR PROFESSIONNEL

De nombreux moments forts ont marqué le

parcours footballistique et professionnel

de Pascal Chimbonda. Parmi les

plus mémorables et meilleurs figure le jour

où il a quitté la Guadeloupe pour partir

à la découverte du monde professionnel,

et laisser ainsi sa famille et ses amis.

SES MEILLEURS SOUVENIRS AVEC LES

GWADABOYS

Bien qu’il n’ait pas eu des souvenirs avec les

Gwadaboys, il a toutefois affirmé que jouer

pour cette équipe était un immense plaisir et

une fierté pour lui !

Être élu « meilleur latéral droit » du plus grand

championnat de foot de l’Angleterre est sans

doute aussi un de ses meilleurs souvenirs, sans

oublier, sa première sélection en Équipe de

France. C’est un « rêve de gosse qui s’est réalisé

», exprime-t-il.

#LOCALEMENTFIERS


14

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

portraits

SA RELATION AVEC LA GUADELOUPE

Étant originaire de la Guadeloupe, Pascal

Chimbonda garde contact avec l’île. En effet,

sa famille ainsi que ses amis y sont toujours, et

il s’y rend autant qu’il peut.

CE QU’IL PENSE DU

FOOTBALL LOCAL

Lors de l’interview, il a

avoué qu’il ne suit pas

de près le football local,

mais juste la sélection

de la Guadeloupe, car il

connaît le sélectionneur.

« C’est mon

pays et il

me manque

».

LA PRÉPARATION DE

SA RECONVERSION

Pascal Chimbonda

n’avait pas eu besoin

de penser à sa

reconversion, car il

savait déjà ce qu’il

voulait faire, une fois

qu’il ne jouera plus sur

le terrain. Il voulait à

tout prix, rester dans

le monde du football.

C’est pour cela qu’il a fait le choix de devenir

entraîneur.

SA DÉFINITION DU PC39 ACADEMY

D’après lui, le PC39 Academy est un programme

qui regroupe un cursus footballistique avec une

formation de BTEC in Sport & Science (qui est

équivaut à un diplôme professionnel), réservé à

l’U-23 à Manchester.

Pour accéder à

l’académie, il faut :

- avoir 18 ans pour

participer aux detections

et

- avoir un niveau

collège, avec un

bon niveau en

mathématiques.

POURQUOI IL A

CHOISI DE CRÉER

L’ACADÉMIE

La raison principale pour

laquelle il a décidé de

créer l’académie, c’est

de pouvoir donner une

seconde chance et un

plan B à tous les jeunes

qui n’ont pas réussi dans

le foot.

LE COÛT DE LA

FORMATION AU

SEIN DE L’ACADÉMIE

Bien qu’il ne nous ait pas

donné des détails sur les

chiffres, il a affirmé que

le coût de la formation est accessible pour tous

les jeunes de 18 ans, qui rêvent de franchir un

pas.

Ils ont par exemple, dans la promotion actuelle

des Français qui font une demande, notamment

pour les frais de logement.

#LOCALEMENTFIERS


portraits

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

15

LA SEMAINE TYPE AU SEIN DE SON

ACADÉMIE

Tous les jeunes inscrit à l’académie suivent un

entraînement le matin et un cours l’après-midi.

L’ACADÉMIE ET LES CHAMPIONNATS

Les jeunes de l’académie participent aux

championnats universitaires, mais aussi à

des matchs amicaux avec des réserves pros,

ou autres, que Pascal Chimbonda lui-même

organise d’ailleurs.

« Je savais ce que

je voulais faire une

fois que ma carrière

footballistique serait

terminée... Je voulais

devenir entraîneur ».

SES OBJECTIFS PERSONNELS ET À COURT

TERME

Pascal Chimbonda, a de grands et nombreux

objectifs pour son académie. Il veut :

- donner une chance aux jeunes qui n’ont

pas l’occasion de montrer leur talent.

- permettre aux joueurs de réaliser leur

rêve même lorsqu’ils ne sont plus sous ses ailes,

de trouver un club de niveau, ou d’obtenir un

diplôme pour travailler dans l’univers sportif.

SES OBJECTIFS À LONG TERME

Bien que pour l’instant, il n’a pas encore prévu

de faire une sélection en Antilles-Guyane pour

intégrer à son académie, il a avoué que cela fait

partie de ses projets à long terme.

#LOCALEMENTFIERS


16

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

PUB

#LOCALEMENTFIERS


portraits

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

17

Jean-Marc Blanche Faham

Reconversion sur le partage

Jean-Marc blanche Faham, est un ancien footballeur, ayant évolué au poste de

défenseur. Il est né à Cayenne, en Guyane française. Marié, et père de trois enfants

et de deux filles, il est actuellement responsable du service animation sportive de

la ville de Cayenne, et éducateur des APS. Découvrez les expériences, les souvenirs

ainsi que le parcours footballistique de ce sportif passionné, qu’il nous a fièrement

partagés lors d’une interview avec l’équipe de Karaïbes Sports.

QUELLE EST LA CHOSE LA PLUS IMPOR-

TANTE QUE TU AS RETENUE PENDANT

TON PARCOURS?

« Le mental est important pour toute épreuve.

Sans la force intérieure, on ne peut pas franchir

les épreuves de la vie et du sport en général. »

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR EN

TANT QUE JOUEUR?

« D’abord le 1er match en ligue 2 avec le stade

rennais en 92 et 93 contre FC TOUR au stade

de la route de Lorient, puis la victoire en Corse

contre le CA BASTIA N2 avec le CSCC R1 club

de Guyane, qui est l’ancien club colonial de

Cayenne, en coupe de France lors du 8 tour. »

QUEL EST TON PLUS GRAND

REGRET?

voiture, une maison, tout était déjà près pour moi. »

À QUEL MOMENT DE TA CARRIÈRE

AS-TU COMMENCÉ À PENSER À TA

RECONVERSION PROFESSIONNELLE ?

« Je n’ai jamais pensé à préparer ma reconversion

professionnelle, car je vivais à fond le foot.

Concernant mon « aprèscarrière

», j’ai mis beaucoup

de temps avant d’y penser.

J’avais depuis l’année 1996

commencé à passer des

diplômes de ligue fédérale

et mon diplôme d’état,

1er degré football,

par passion

sans vraiment

penser au futur.

« J’avais raté un gros contrat en ligue

1 au PSG en 1990. J’étais en fait

en stage, prévu pour 2 jours avec

Paris ST Germain la 1er division,

afin d’évaluer mon niveau, avant de

partir au Portugal pour BENFICA.

Au final, Paris a décidé de me

faire signer un contrat pro avant

mon départ au Portugal, et là

le manager portugais MARIO a

tout fait capoter, j’en ai pleuré !

Une grosse somme d‘argent, une

#LOCALEMENTFIERS


18

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

portraits

De retour en Guyane, après avoir visité la

famille en 2000, j’ai pris un peu de recul, puis

j’ai commencé à penser à la suite de ma vie. »

«Travailler dans le sport

est un vrai plaisir. C’est

une chance inouïe pour

moi , même mon bureau

est à l’intérieur du

stade emblématique de

Guyane.»

PARLE-NOUS DE CETTE PRÉPARATION ET

DE TA RECONVERSION

« J’avais un projet, celui de m’occuper des

enfants dans les communes éloignées de la

capitale (Guyane) : les accompagner dans la

découverte de la pratique sportive après et

pendant l’école. »

AVEC TON EXPÉRIENCE, PENSES-TU

QUE LA RECONVERSION DES JOUEURS

ANTILLO-GUYANAIS EST NÉGLIGÉE?

« À mon avis, la reconversion des sportifs de

l’outremer est différente. Les champions et

championnes, ainsi que les pros qui évoluent

pendant longtemps à un niveau élevé bénéficient

d’aides, et de conseils. Il y a donc une

organisation expérimentée et un suivi permanent.

Dans le cas où ou les sportifs évoluent à un

niveau moins médiatique, la prise en charge

et le suivi pour l’après-carrière me semble plus

contraignants, si le sportif ne pense pas à son

projet, son diplôme ou à un investissement pour

sa reconversion. »

QU’EST-CE QUI TE REND HEUREUX

DANS TA FONCTION?

« Tout me rend heureux dans mon métier, surtout

le fait d’être disponible pour les administrés

de la ville de Cayenne.(écoles primaires et

collège ,association sportive, différents services

de la ville de Cayenne, les personnes âgées,

les organismes qui accueillent des enfants

défavorisés )

POURQUOI LES MÉDIAS SEMBLENT-ILS

ÊTRE UNE ZONE DE RECONVERSION

POUR LA PLUPART DES JOUEURS?

« Les médias, la télé comme la radio, restent

attractives et proches des émotions que vivent

les sportifs pendant leurs carrières .C’est tout à

fait normal qu’ils viennent partager la passion

et l’amour du sport en commentant auprès des

journalistes, les grands événements sportifs.

Leurs expériences et les détails de leur

vécu dans le monde du sport attirent les

téléspectateurs et les auditeurs. Sans eux, la

retransmission de ces événements aurait été

fade. Enfin, ils veulent garder le lien avec leur

passion et dans un milieu qui leur est familier.

»

« Dès mon plus jeune

âge, j’aimais plus que

tout le sport, notamment

le foot.»

COMMENT AS-TU RÉUSSI À TE

DÉMARQUER?

« J’ai beaucoup travaillé et fait des sacrifices, il

fallait aussi rester positif.

#LOCALEMENTFIERS


portraits

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

19

QUE PENSES-TU DE L’ÉVOLUTION DU

FOOTBALL GUYANAIS ?

« Je trouve que les jeunes qui partent de plus

en plus tôt, que ce soit pour l’étude pour ou

pour tenter une carrière.

Le championnat manque vraiment de

spectateurs en R1 et R2, les stades sont déserts.

Beaucoup d’efforts sont faits pour les jeunes

de Pôle Espoir Institut pour le sport de haut

niveau IFAS, des académies sont créées

pour accueillir les demandes des parents, des

coachs personnels sont disponibles également,

et malgré tout, le niveau général me semble

pas assez élevé.

La sélection senior de la Guyane a des résultats

moins stables depuis le départ de monsieur

JAÏR KARAM.

Des questions d’organisations et de

financements, des problèmes de compétences

et d’expériences en football sont aussi à

l’origine de ce niveau du football guyanais. »

QUE PENSES-TU DE KARAÏBES SPORTS

ET DE NOTRE SLOGAN LOCALEMENT

FIERS?

« À vrai dire, je viens de découvrir Karaïbes

Sport. Se tendre la main, être solidaire et à

l’écoute de l’outremer, tout cela doit faire partie

de notre éducation.

À travers Karaïbes Sports, un lien de plus nous

unit, et c’est un bon exemple pour nos jeunes.

Ce que je retiens le plus du slogan c’est le mot

« fiers » : fierté de l’outre-mer, me fait penser à

la négritude jusqu’au métissage. »

#LOCALEMENTFIERS


20

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

20

PUB

#LOCALEMENTFIERS

#LOCALEMENTFIERS


02

L’art

de la

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

21

Communication

COMMUNICATION

dans les médias

#LOCALEMENTFIERS


22

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | JUILLET 2020

« Les infrastructures dans nos

territoires ne permettent qu’à de

trop rares occasions aux très jeunes

de progresser... »

David ASTORGA

#LOCALEMENTFIERS


David ASTORGA

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

23

David Astorga est un journaliste sportif passionné et polyvalent originaire de

Guadeloupe,. Diplômé de l’École supérieure de journalisme de Paris, il fait ses

débuts dans le monde professionnel à Eurosport en 1998, pour ensuite intégrer la

première chaîne d’Europe, TF1, puis ce sera CFoot, Canal Plus…Karaïbes Sports a

pu s’entretenir avec ce fier représentant de l’île papillon spécialiste du football.

SON PARCOURS

Il débute à Eurosport en 1998 à la fabrication du

magazine Eurogoals (tous les buts européens).

Puis il se lance dans des reportages au long

(26 minutes) sur les Champions du Monde 98

(Thuram, Barthez, Zidane notamment), mais

aussi les équipes nationales du Cameroun et du

Sénégal avant la Coupe du Monde 2002.

UN NOM QUI PARLE AUX FOOTEUX

Au cours de sa carrière, David a couvert de

nombreuses affiches de prestige

parmi lesquelles l’Euro 2000

remporté par la France (aux Pays-

Bas), l’Euro 2008, les Coupes du

Monde 2006 et 2010. Mais sa

trajectoire ne fut pas pour autant

linéaire :

« En 2004, je suis parti faire un

tour du monde en passant par

l’Inde, les Maldives, le Sri Lanka,

la Thaïlande, l’Australie, la Bolivie

et le Pérou. J’ai eu la chance

de découvrir d’autres horizons.

C’était génial. Rétrospectivement

c’est un de mes meilleurs souvenirs, après la

naissance de mon fils. »

À son retour, TF1 le contacte pour profiter de

son réseau au sein de l’Équipe de France et lui

offrir quelques belles opportunités de progresser

professionnellement. « J’ai multiplié les interviews

des Bleus, découvert le rôle d’homme de terrain

sur les matches internationaux et la Ligue des

Champions, puis celui de commentateur en

Afrique du Sud (Mondial 2010).

En parallèle, il est aussi chroniqueur de Téléfoot

auprès de Thierry Gilardi puis de Christian

Jean Pierre. Énorme marque de confiance de sa

hiérarchie, il présente même l’émission le jour

de la grève des joueurs français avec Ribéry

sur le plateau en direct de Knysna.

Les principales étapes de sa carrière :

En 2011 il part pour l’éphémère chaîne de la

Ligue de football professionnel, CFOOT qui

s’arrête en 2012.

En 2013-2014, il co-présente Match of ze day,

le RDV du foot anglais avec Messaoud Benterki

sur Canal Plus.

De 2015 à 2017, il présente une émission sur

l’UFC (arts martiaux mixtes)

En 2018, après un court retour à Eurosport il

s’exile au Maroc avec sa femme et son enfant.

Il y exerce ses talents à la tête d’un site internet

de sport (Rédacteur en chef).

En 2020, il retourne en France, et devient

réalisateur pour Black Dynamite Prod, et

travaille entre autres sur la web série #Rookies,

disponible sur l’application Free Ligue 1.

L’ÉVOLUTION DES JOUEURS ANTILLO-

GUYANAIS EN LIGUE 1 DEPUIS CES 10

ANS

« Cela fait longtemps que les représentants

#LOCALEMENTFIERS


24

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

performent en ligue 1, mais ce sont souvent des

jeunes gens qui ont grandi dans l’hexagone ».

« Les infrastructures dans nos territoires ne

permettent qu’à de trop rares occasions aux

très jeunes de progresser dans les meilleures

conditions, et c’est dommage, car ils doivent

s’exiler tôt pour espérer réussir. »

UNE FORMATION PERFORMANCE,

INDISPENSABLE POUR RENDRE LES

JOUEURS PLUS PRÉSENTS EN LIGUE 1

Selon lui, le manque de structures d’excellence

constitue un obstacle majeur au développement

des jeunes Antillo-Guyanais et leur offre donc

moins d’opportunités que les Métropolitains

d’accéder aux clubs

professionnels.

« Ce qui se fait en

Afrique au Mali,

en Côte d’Ivoire,

au Sénégal avec

de nombreuses

académies affiliées

à certains clubs

de l’Hexagone,

permet à de

nombreux jeunes

d’intégrer les centres de formation. »

POURQUOI IL Y A-T-IL SI PEU D’ANTILLO-

GUYANAIS QUI OCCUPENT DES POSTES

COMME TOI ?

« Ils sont nombreux, contrairement à ce que

beaucoup pensent, mais pas forcément visibles.

Mais il n’y a pas que la télé dans ce métier loin

de là, il y a aussi l’écrit, la radio et maintenant

le digital. »

SES LIENS AVEC LE FOOTBALL

GUADELOUPÉEN

Concernant son lien avec la Guadeloupe, il

affirme que l’île natale de ses parents (Abymes

et Saint-François) fait partie intégrante de lui,

bien qu’il n’y ait jamais vécu. Il aime y passer

du temps en visitant sa famille et en profitant de

tout ce que peut offrir « cet endroit magnifique

en terme de culture, de paysages, d’histoire. «

Quand j’ai Lilian (Thuram) au téléphone,et qu’il

est dans sa maison en Gwada, il me dit qu’il est

« au paradis ». Pas faux. Même si nous sommes

forcément conscients des réalités quotidiennes

« C’est Péyi mwen

(sourire) »

« Mes racines sont ici »

« J’ai eu la chance de passer

par TF1, donc forcément, à

une époque, cela a eu une

résonance forte »

vécues par nos compatriotes, les problèmes

d’eau, d’insécurité, de précarité…Mais « Ti

Guadeloupe an nous trop belle »

Je n’y ai jamais vécu certes, mais je me sens

chez moi.

« La culture, la gastronomie et l’identité font

partie de moi.»

Il s’efforce de

suivre l’actualité

guadeloupéenne à

travers les réseaux

sociaux, mais aussi

en s’informant auprès

de ses cousins.

CE QU’IL PENSE

DU CONCEPT DE

KARAÏBES SPORTS

« Karaïbes sport est un moyen efficace pour

faire valoir les talents des jeunes sportifs

ultramarins ».

« J’aime bien l’idée, aussi parce que nos

sportifs renommés sont des fers de lance pour

notre jeunesse, des exemples, et c’est bien de

promouvoir nos talents et nos initiatives. Perec,

Rinner, Thuram les frères Pietrus... ils ont tous

des choses à transmettre » a-t-il expliqué.

« Au niveau local, le sport fait partie de la

vie des citoyens » ajoute-t-il : « il n’y a qu’à

voir l’engouement pour le tour cycliste de la

Guadeloupe, c’est magnifique ! Mes tantes

et mes oncles se lèvent tôt pour aller prendre

leur place et soutenir les coureurs assister au

spectacle ba yo fos là, je trouve cela beau ».

« Même si le sport est mondialisé, c’est bien de

traiter ce qui se passe aux Antilles, il y a de plus

en plus de compétitions « régionales » toutes

aussi vecteurs d’émotions ! »

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

25

CE QU’IL PENSE DU SLOGAN « LOCALEMENT FIERS »

« Je l’aime bien, on doit être fier de nos stars qui excellent au plus haut niveau, et encourager notre

jeunesse à les surpasser ».

UN DERNIER MESSAGE

« J’en profite pour saluer les bénévoles de tous bords, ceux qui ne comptent pas leurs heures pour

permettre aux jeunes de pratiquer le sport sans jamais rien attendre en retour. Bravo à eux ! »

#LOCALEMENTFIERS


26

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

Christelly Talvin

L’itinéraire d’un champion des relations

publiques

Chapeau de l’article en cours

«L’été 2020 fut déterminant

pour moi, des rencontres

importantes ont enrichie mon

carnet d’adresse...»

RETOUR AU PAYS

Revenu sur mes terres le 1 er février 2019,

après 15 années en France métropolitaine,

l’opportunité m’a été donnée par des clubs

et des structures du domaine de parler en leur

noms, dans le cadre des relations publiques,

du marketing et des relations publiques.

L’OPPORTUNITÉ

Au cours de la saison 2017 / 2018, j’ai été

sollicité dans l’urgence au Stade Malherbe

de Caen (ligue 1 à l’époque), par Grégory

PROMENT ex joueur du FC METZ et du SM

CAEN, qui était à l’époque l’entraîneur de

l’équipe réserve professionnelle en national 3,

afin d’être intendant général. J’ai beaucoup

appris de cette expérience et compris nombres de

rouages d’un centre de formation professionnel

et compris comment cela fonctionnait. J’y ai

côtoyé de belles personnes comme Nicolas

SEUBE, Michel RODRIGUEZ, Brice SAMBA

etc… Le changement de président ainsi que le

départ de Francis DE TADEO directeur du centre

de formation de l’époque et ancien entraîneur

du FC METZ ont mis un terme à cette belle

aventure.

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

27

LES EXPÉRIENCES

Durant 3 années, j’ai été correspondant à PARIS

pour la radio « MEGA FM GUADELOUPE ». Lors de

mon retour dans l’archipel, le président de la radio

m’alloue un créneau pour une émission que j’anime

et dont j’ai en charge la réalisation. Très vite, l’envie

d’écrire se fait sentir. En septembre 2019 Thibault

DESMAREST alors responsable des sports chez «

France-Antilles » me donne l’opportunité de pouvoir

m’exprimer dans le quotidien d’informations, dans le

cahier des sports. Très vite, ma signature apparaît

également au bas des articles de l’actualité générale

et des faits divers. Une passion naissante.

AUJOURD’HUI

Actuellement chargé de communication,

du marketing et des relations publiques au

sein de la « PSG ACADEMY » et de l’A.J

ST FELIX (le Gosier), le monde de la presse

sportive me sollicite assez souvent pour

avoir mon avis sur certaines situations sur

le plan local et national.

LES RENCONTRES

L’été 2020 (post confinement) fut déterminant pour

moi, des rencontres importantes ont enrichie mon

carnet d’adresse et les relations publiques ( Nicolas

DERYCKE de la PSG ACADEMY, Judes NONNON

Moul’ Football Ka, Joël NOYON de Foot Désirade).

Autant de personnes qui ont joué un rôle important

dans ma décision de travailler à temps plein dans le

sport et surtout le Football.

L’AVENIR

Très prochainement, si tout se passe

comme convenu, je devrais jouer un rôle

déterminant dans l’ombre principlement

pour les chînes TV des clubs de régional

1. De temps à autres, être moi-même à

l’écran pour certains faits de jeux, afin

de mettre en avant mon statut d’arbitre

et pouvoir expliquer aux internautes et

téléspectateurs certaines décisions prises

par mes collègues arbitres.

#LOCALEMENTFIERS


28

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

« ...fait des années que des sportifs de

la diaspora antillo-guyanaise... Il me

fallait donc trouver un moyen de les

mettre en lumière de façon originale...»

Kenzo Marcelin

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

29

Kenzo MARCELIN

Vitamin Swé : Un Média inédit

aux Antilles-Guyane

A 30 ans, Kenzo MARCELIN est à l’origine d’un nouveau concept audiovisuel très

prometteur. Vitamin Swé, un média 100% digital au service du sport de la diaspora

des Antilles Guyane qui se veut aborder le sport différemment. Rencontre.

Kenzo, tu es donc journaliste

professionnel, pourrais-tu nous en

dire plus sur ton parcours ?

Effectivement, je suis journaliste, originaire du

François en Martinique. Et cela fait désormais

10 ans que j’ai quitté mon île pour l’hexagone.

Depuis la fin de mes études à Lyon, je me suis

installé à Paris, là où depuis 5 ans je multiplie les

expériences professionnelles dans des rédactions

telles que M6, RMC Sport, BFM ou encore RCI.

dans mes centres d’intérêt. A l’image de la

société antillaise, je crois que très tôt, le sport

s’est imposé dans ma vie. De plus, cela fait

des années que des sportifs de la diaspora

antillo-guyanaise excellent dans énormément

de discipline, sans pour autant bénéficier d’une

grosse reconnaissance. Il me fallait donc trouver

un moyen de les mettre en lumière de façon

originale. Et c’est comme cela qu’est né Vitamin

Swé. Même si je dois reconnaître qu’il m’a fallu

du temps pour me lancer.

Au moment du lancement, c’est

un web-documentaire sur Kevin

Parsemain, célèbre footballeur

martiniquais qui t’a fait connaître.

Mais désormais tu proposes

d’autres types de contenu.

Des expériences assez diverses et variées qui se

révèlent très enrichissantes et formatrices. Etant

un grand amoureux de sport, je dois avouer que

j’ai une certaine préférence pour le journalisme

sportif. (rires)

Justement le journalisme sportif

parlons-en. En mai 2019 tu as

lancé ton média Vitamin Swé.

Comment t’es venue l’idée de ce

concept ?

Depuis mes premiers pas dans le journalisme,

le sport a toujours eu une place importante

Oui, désormais je propose à mes abonnés

des contenus plus variés. Des interviews

dynamiques mais aussi des capsules vidéos.

Par exemple, pendant le confinement « Le

SWÉ DES CONFINÉS » mettait en lumière des

sportifs antillais, connus ou moins connus, à

l’occasion d’anecdotes de confinement. Le tout

sur un ton décalé. Pour autant je n’oublie pas

les web-documentaires. De nouveaux Webdocumentaires

seront bientôt disponibles ainsi

que d’autres surprises. Donc n’hésitez pas à

vous abonner à nos réseaux sociaux pour ne

rien rater. Retrouvez-nous @Vitamin.Swe sur

Facebook, Instagram et YouTube.

#LOCALEMENTFIERS


03

30

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | JUILLET 2020

FORMATION & FÉMININ

La

Formation

&

Le Football

Féminin

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | JUILLET 2020

31

Mario

KANCEL

Âgé de 41 ans, KANCEL Mario

est l’actuel Directeur Sportif de la

Solidarité Scolaire.

Séduit par le Projet Educatif Fédéral

de la FFF, il a décidé de suivre des

formations, afin d’apprendre aux

jeunes les règles du jeu, mais aussi

de vie.

Désireux d’être un membre actif

dans l’évolution des jeunes dans la

société, il s’est beaucoup impliqué

dans la base, qui est la formation

des hommes de demain.

#DUHAUTDELAMONTAGE

#LOCALEMENTFIERS


32

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | JUILLET 2020

La Formation

UN DIRECTEUR SPORTIF

TRÈS ENGAGÉ

KANCEL Mario est aujourd’hui le

Directeur Sportif de la Solidarité

Scolaire. Son rôle consiste à assurer le

lien entre le Conseil d’Administration,

les entraîneurs ainsi que les différents

pratiquants et intervenants du club.

Pour lui, le développement du Club

reste une priorité dans sa fonction.

S’assurer de l’image que donne le club

à l’extérieur fait également partie de sa mission.

Responsable de l’école de foot à son arrivée à la Solidarité

Scolaire, il a souhaité mettre en place les principes du PEF

de la FFF, ce qui a été le début d’une nouvelle ère dans le

club centenaire qui avait déjà sa très belle histoire.

« Le développement du Club

reste une priorité dans ma

fonction. »

DIRECTEUR SPORTIF : UN « POSTE CLÉ » ET

INDISPENSABLE POUR LE DÉVELOPPEMENT DU

FOOTBALL CHEZ LES JEUNES

Selon lui : « le football régional évolue, cela sous-tend

une montée en gamme dans toutes les composantes

structurelles de la discipline pour devenir remarquable.

Cette sensibilité m’est apparu dès que j’ai arrêté mon

activité de joueur amateur. »

Comment contribuer à l’évolution de notre sport ? Il faut

établir une réflexion suffisamment globale en acquérant

un ensemble de compétences transversales.

- Vision : anticiper les besoins pour les prochaines

années de la structure confiée.

- Mission : comment refléter fidèlement la vocation

envisagée par la structure concernée ?

- État des lieux : répertorier les points forts des

principales problématiques, les enjeux, l’ordre des

priorités.

Il s’agira d’élargir suffisamment l’ensemble des activités

reliées au développement des joueurs et à l’encadrement

du personnel technique, tout en sachant assumer également

des fonctions en matière de gestion administrative et de

promotion du club.

#LOCALEMENTFIERS


La Formation

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | JUILLET 2020

33

LA PÉDAGOGIE ACTIVE, LA PATIENCE ET

LA VALORISATION DES JEUNES, TROIS

POINTS ESSENTIELS POUR BOOSTER LA

MOTIVATION DES JEUNES !

Notre devoir est de nous adapter, afin de laisser

le meilleur pour les générations futures. Donc, le

jeune aujourd’hui a besoin de pédagogie active,

et qu’on s’intéresse à lui pour qu’il garde

sa motivation.

Là où on était directif il y a quelque temps, il

faut être pédagogue, patient et surtout valoriser

nos jeunes qui, dans le cas échéant, seront plus

en adéquation avec le virtuel qu’avec la réalité.

« Je veux continuer

à prendre plaisir

à partager mon

savoir. »

3 RÉUSSIR

ASTUCES DE MARIO POUR

SA SÉANCE

SON AMBITION ET SES OBJECTIFS

KANCEL Mario souhaite continuer à partager

son savoir avec les jeunes. Mais il est conscient

que cela requiert beaucoup d’efforts et implique,

« l’acquisition de bagage et de connaissance

de plus en plus pointues. », pour reprendre

son expression.

Il va de ce fait continuer son apprentissage dans

la formation, en intégrant les nouvelles notions

qui lui permettront d’être en fusion avec son

temps.

(Sourire) Je ne vais pas rien inventer mais

la base sur effectivement 3 points

1. PRÉPARER SA SÉANCE

2. MAITRISER LES PROCÉDÉS DE SA SÉANCE

LA JEUNESSE : « C’EST NOTRE FUTUR ! »

Selon lui, « rien ne se fait sans peine et pour autant,

nous devons être capables de les guider,

car ils sont issus d’une génération « assistée »,

mais remplie de compétences et connaissances.

»

3. PRENDRE DU PLAISIR DANS SA SÉANCE

#LOCALEMENTFIERS


34

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | JUILLET OCTOBRE 2020 2019

« Je souhaite REMERCIER

messieurs

FERMELY, SILVESTRE Laurent ET

FELTRO,

car mon histoire avec le

foot commence avec tout

ce qu’ils m’ont appris et

qu’ils m’apprennent encore

aujourd’hui. »

#LOCALEMENTFIERS


S7EVENS

- LE DECLENCHEUR -

Coach / formateuR /

intervenant

En developpement personnel

• Particuliers (individuel/groupe)

• entreprises

PUB

• MILIEU associatif,educatiF,sportif...

Seances en Presentiel ou EN distanciel

( telephone,skype,zoom,whatsapp)

+33 781 008 661

w w w . s 7 e v e n s h e l p . c o m

FB:S7EVENS- LE DECLENCHEUR/THE HELPER

PROMO SPECIALE KARAIBES SPORTS: SEANCE TELEPHONIQUE D’intro a 20€ au lieu de 30€

Code promo: ks help (a donner lors de la reservation de l’appel)

Déclenche la meilleure version de toi-même

et crée ton bonheur au quotidien !!!


36

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

Karaïbes Sports offre aux 5 premières personne 50% de

réduction sur le forfait de €70.

Contactez 3G FIT et mentionnez : Karaïbes Sports

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

37

PSG

ACADEMY

Créée en 2005, la PSG ACADEMY permet à des milliers

d’enfants en France et dans le monde de pratiquer leur

passion dans ses écoles de football à l’année ou à travers

des stages.

L’académie du PSG est ouverte aux filles et aux garçons,

de 4 à 17 ans, sans sélection de niveau, pour partager les

valeurs du PARIS ST GERMAIN au travers d’expériences

culturelles et sportives uniques.

UNE METHODOLOGIE RECONNUE :

Chaque éducateur est formé aux méthodes du PSG,

pour garantir un apprentissage de qualité. Les séances

d’entraînements sont conçues par la direction technique

du club en suivant la philosophie de jeu du Paris Saint-

Germain, tout en les adaptant au niveau de chaque enfant.

L’objectif est de former des joueurs forts individuellement

mais toujours au service du collectif, l’esprit d’équipe étant

l’une des valeurs essentielles du projet de jeu du club. Créer

des joueurs intelligents, capables de comprendre le jeu et

de s’adapter aux différentes situations est aussi un axe de

travail majeur. En grandissant le joueur sera progressivement

en mesure de prendre les bonnes décisions en autonomie

grâce à une bonne perception du jeu.

#LOCALEMENTFIERS


38

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

Ludovic TESTIER

LE DIRECTEUR SPORTIF SUR LA COMMUNE

DE BAILLIF...

Oui, tout à fait, merci à KARAIBES SPORTS de

m’accorder cet interview qui est ma deuxième en

GUADELOUPE après un de vos confrères média

télévisuel. En effet j’ai été recruté et affecté sur le

centre de BAILLIF afin d’apporter mon expérience

et pouvoir transmettre mon savoir à nos jeunes

académiciens..

LES MOTIVATIONS...

Après 11 ans dans mon ancien club (Sablé-sur-

Sarthe), j avais envi d’un nouveau défi et de sortir

de ma zone de confort. Un projet à l’étranger

m’intéressait. Après des contacts en chine et au

Canada, je me suis tourné vers la Guadeloupe

après un 1er contact avec un club local. J’ai eu

ensuite le directeur technique de l’académie en

Guadeloupe du PSG Julio COLOMBO qui m’a

convaincu de poser mes valises aux antilles et

qui plus est en Guadeloupe.

SI VOUS AVIEZ UN COMPARATIF ENTRE LE

JEU ICI EN GUADELOUPE ET EN FRANCE

HEXAGONALE, QUEL SERAIT LE POINT

FORT ET LE POINT À AMÉLIORÉ ?

Le point fort que j’ai relevé ici en Guadeloupe

est la charge physique qu’ils peuvent tenir sous

le soleil et les musculatures des enfants (durant

les pauses goûters et déjeuners, les enfants

continuent de taper dans le ballon sur terrain au

lieu de s’alimenter ou de boire).

MERCI À VOUS POUR CET ENTRETIEN, EN

ESPÉRANT VOUS REVOIR À L’AÉROPORT EN

PARTANCE AVEC UN DES ACADÉMICIENS

POUR DE NOUVEAUX HORIZONS.

c’est notre objectif, nous ferons tout pour

apporter une plus-value aux clubs et aux

jeunes, en leur transmettant des méthodes et

des charges de travail équivalente aux centres

de formations professionnels.

#LOCALEMENTFIERS


PSG ACADEMY

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

39

Abdouladir DIABY

QU’EST CE QUI T’A POUSSÉ À VENIR EN

GUADELOUPE À LA PSG ACADEMY ?

« Le challenge de pouvoir pratiquer ma passion

ailleurs qu’en métropole m’a tendu les bras au

sein de la PSG ACADEMY, je n’ai pas hésité

un instant. L’envie de voir du pays ailleurs, et le

fait d’entraîner dans l’académie d’un grand club

qu’est le Paris Saint-Germain ».

RACONTE-NOUS TON PARCOURS

D’ENTRAÎNEUR ET ÉVENTUELLEMENT DE

JOUEURS ?

« Je suis détenteur de la licence B UEFA que j’ai

obtenue en 2017, ce qui me permet de pouvoir

entraîner en Régionale 1 dans les catégories

de jeunes, et en Régionale 1 en séniors. Lors

de la saison 2018-2019 j’étais éducateur à

l’academy South rush soccer de los angeles aux

États-Unis, en 2017-2018 la responsabilité de

l’école de football du RC HAVRAIS le 2e club

du HAVRE m’a été confiée et lors de la saison

2016-2017 j’étais entraineur adjoint des U16

dans le centre de formation du H.A.C (Havre

Athlétic Club ligue 2) ».

SAIS-TU DÉJÀ DANS QUEL CENTRE DE

GUADELOUPE QUE TU SERAS AFFECTÉ ?

« J’ai été sollicité pour le centre de Pointe-Noire

en Guadeloupe logiquement, si tout va bien je

devrais pouvoir transmettre et accompagner

les jeunes de la côte sous le vent cette saison.

Concernant les stages et les journées portes

ouvertes, nous sommes tous amenés à pratiquer

dans les divers centres de l’académie de

Guadeloupe comme, Baillif, Le gosier (ST

Félix), Zévallos, Pointe-Noire et Sainte-Rose. Un

bonheur pour moi de découvrir les différentes

végétations et richesses de l’archipel ».

#LOCALEMENTFIERS


40

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020 41

Aurelie CLAIRE

Originaire de Guadeloupe est actuellement

âgée de 19 ans, Aurélie CLAIRE, est une joueuse

de Paris FC. Elle évolue en tant qu’attaquante

et ailière gauche ou droite. Découvrez son

parcours, son lien avec la Guadeloupe, sa vie

et son expérience au sein du club ainsi que ses

objectifs.

Un lien fort avec la Guadeloupe

Étant originaire de la Guadeloupe, Aurélie CLAIRE tisse un

lien fort avec l’île. En effet, presque toute sa famille vit sur

l’île et elle s’y rend tous les ans, afin de leur rendre visite,

et plus particulièrement ses grands-parents.

Un parcours footballistique un peu

« spéciale »

Aurélie CLAIRE, a eu un parcours un peu spéciale, qui

ne « ressemble pas à celui de tout le monde », pour

reprendre son expression.

En effet, d’après ses dires, elle a débuté dans le monde

du foot, à l’âge de 16 ans, il y a de cela 3 ans. Elle a

passé une année au club de Cergy, puis trois ans en Sport

Étude avec le Paris FC. Sa première année a été surtout

marquée par sa blessure lors d’un match.

Depuis le mois de juillet, elle a intégré le groupe de la D1

de Paris FC, et depuis, elle est épanouie et continue dans

cette voie.

« Ma relation avec la

Guadeloupe est très

forte... »

#LOCALEMENTFIERS


42

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

Devenir une joueuse pro, elle en a toujours

rêvé…

L’envie de devenir une joueuse professionnelle est

apparue, dès la première fois qu’elle a joué au foot.

Cette envie s’est encore accentuée, lorsqu’elle a joué en

équipe.

Élodie Thomis, une joueuse qui l’inspire

beaucoup

Élodie Thomis, la joueuse antillaise-guyanaise est celle

qui l’inspire beaucoup, pour la très simple raison qu’elle

joue au même poste qu’elle. Elle l’impressionne surtout

par sa grande rapidité.

« Je n’aime pas faire

un sport, si ce n’est

pas pour aller jusqu’au

bout... »

Son intégration dans le groupe, une

belle expérience

Pour Aurélie CLAIRE, intégrer le groupe est une très belle

expérience et opportunité, elle ne pouvait pas rêver

mieux. En effet, elle s’entend très bien avec les filles, et

elles les apprécient beaucoup.

Outre sa relation avec les filles du groupe, elle apprend

beaucoup aussi au sein du groupe. Elle reçoit beaucoup

de conseils, qu’elle prend « avec plaisir », exprime-t-elle.

Orianne, une « grande sœur au foot »

pour elle

Parmi les joueuses Antillo-guyanaises, Orianne fait

partie de celle avec qui elle est très proche. C’est une

sorte de « grande sœur au foot » pour elle.

Elles s’entendent très bien, rigolent, mais parlent aussi

de choses sérieuses. Orianne, la conseille également de

temps en temps. Des conseils qui la permettent d’avancer.

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

43

Une joueuse très ambitieuse, qui veut toujours

exceller

Pour la nouvelle année, Aurélie Claire a de grands objectifs.

Étant très ambitieuse, elle souhaite apprendre encore plus,

afin d’élever son niveau, dans le but de devenir indispensable

pour le groupe.

LES MOTS D’UNE MÈRE

LES PRINCIPALES QUALITÉS

Selon Guylaine, la mère d’Aurélie, sa fille est une personne

humaine, à l’écoute, humble,

persévérante, qui s’adapte facilement, qui sait prendre du

recul, mais aussi qui a la tête sur les épaules.

La liste est encore longue, mais elle a préféré s’arrêter là.

Elle tenait à préciser qu’elle ne fait pas autant d’éloges parce

qu’elle est sa fille, mais juste parce que c’est une personne

pleine de bonnes qualités.

SON IMPRESSION QUAND ELLE REGARDE

SA FILLE JOUER

Guylaine a avoué qu’elle ne voulait pas qu’Aurélie fasse du

foot, mais qu’elle se concentre plutôt à l’athlétisme. Elle a

même déjà fait deux fois le championnat de France !

Mais, au fil du temps, elle est convaincue que c’était le destin

de sa fille : « elle était faite pour cela, elle fait beaucoup de

sacrifice », affirme-t-elle.

Dès le début, elle a su être très convaincante, que sa mère est

restée bouche-bée. Elle

maîtrisait tellement le ballon, et avait déjà beaucoup de fans

alors qu’elle ne connaissait encore rien du foot.

Comme toute mère, elle craint toujours qu’on lui blesse

lorsqu’elle est sur terrain. Mais à part

cela, elle est très fière d’elle.

#LOCALEMENTFIERS


44

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

Anouchka

BERTHELOT

L’aventure américaine de

la jeune Guadeloupéenne

Anouchka est une jeune joueuse de

football originaire de Morne-à-l’Eau. Âgée

actuellement de 21 ans, cette joueuse

passionnée, motivée et talentueuse évolue

au sein de l’Alcorn State University,

NCAA D1 au Mississippi.

Raconte-nous comment tu t’es

retrouvé aux États-Unis.

J’ai fait du handball pendant huit ans au

Zayen La et par la suite j’ai intégré le

Pôle Espoir handball où j’ai passé

toutes mes années lycée.

En terminales, j’ai écrit et envoyé

des courriers à des clubs de

football de D1 en France.

La

section féminine des U19 du PSG

m’a

répondu, nous avons discuté et fin

avril je suis parti en France une semaine pour faire

un « essai » avec les U19.

M. Pierre-Yves BODINEAU, l’entraîneur à cette

époque et qui est l’actuel Directeur technique de

la PSG Academy, m’a dit que mon profil de jeu

correspondait plus à ce qui se faisait dans les

championnats américains. Il m’a alors mis en

contact avec un agent. À partir de ce moment, j’ai

préparé les papiers. Après avoir obtenu mon bac,

je suis partie seule à l’âge de 17ans.

Comment vis-tu la crise sanitaire et

que fais-tu pour maintenir la forme

?

Le confinement, la crise sanitaire... c’est frustrant.

J’avais repris les entraînements avec un préparateur

physique en vue de la saison en août,

mais celle-ci a été décalée en janvier.

Je n’ai pas pu repartir à cause des

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

45

restrictions sur les vols internationaux, je n’ai pas

pu repartir, du coup, je m’entraîne avec l’équipe

de football de l’AS Anonymes en ce moment, et je

pratique du futsal au FAX. Mes cours sont en ligne

et j’ai enfin le temps de passer le permis, donc

mes semaines sont plutôt bien chargées. J’espère

repartir en décembre.

Parle-nous de ton expérience et du

football aux États unis ?

Je n’ai pas eu de difficultés majeures à m’adapter

par rapport à la langue, aux cours et au football.

J’étais très excitée de tout voir, tout apprendre

et donc, avec les efforts, je me suis habituée

rapidement.

En première année, j’étais au Kansas

en NJCAA D1. Je sentais que

je pouvais progresser plus

vite, alors après

un an

j’ai

rejoint

l’Utah,

en NCAA D2. La

saison d’après, j’ai

tenté la NCAA D1 au

Mississippi et depuis 2 ans

cela fonctionne plutôt bien.

Ce n’est pas facile, mais

c’est un pur plaisir de jouer à

ce niveau.

Quels sont tes objectifs personnels ?

Dans l’immédiat, mon objectif est d’obtenir mon

diplôme (Computer Networking and Information

Technology), et de faire une très bonne saison.

#LOCALEMENTFIERS


46

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

#LOCALEMENTFIERS


EN ROUTE POUR LA GOLD CUP 2021

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

47

Les impressions des sélectionneurs sur le

tirage au sort pour la Gold Cup 2021

Mario BOCALY (Martinique)

Un tirage à la fois difficile et compliqué, mais qui correspond

au format de la compétition. C’est-à-dire que quand on arrive

dans ce type de compétition, on sait qu’à un moment donné , il faudra affronter

ce type d’adversaire.

On a une équipe au top, qui nous permet de faire de beaux matchs, nous

devons juste nous assurer de ne pas commettre les mêmes erreurs que nous

avons pu faire dans le passé, dans l’approche, notamment pour le premier

match.

Nous devons bien entamer ce premier match, qui sera très important et

déterminant pour le reste, de façon à ce que nous puissions justement passer

ce tour, tant attendu depuis des années.

Je pense que nous devons bien réfléchir et mettre en place ce

qu’il faut pour être performant dès le début de la compétition.

Jocelyn ANGLOMA (Guadeloupe)

Contre Les Bahamas, on aura notre chance. Il est vrai que

rien ne sera facile, on sait qu’il va falloir cravacher, mais on a cette possibilité.

2e tour préliminaire. On va se préparer dans l’optique de se qualifier pour la

compétition. On va travailler pour.

Quand j’entends des noms comme Keylor Navas ou Chicharito au Mexique, je

me dis que ce serait bien pour nos jeunes d’y participer et de jouer contre ces

grands joueurs.

Thierry DE NEEF (Guyane)

Nous allons jouer contre le Cuba, dans le cadre du premier

match des préliminaires de la Gold Cup 2021 au mois de

juillet.

C’est un adversaire de taille et qui a de l’expérience, que nous avons déjà

affronté dans le passé.

Ce match, qui se tiendra en Guyane, va être un match très difficile. Nous devons

alors nous mettre au niveau, et surtout avoir beaucoup de déterminations et de

convictions dans notre prestation pour nous qualifier pour le prochain tour.

#LOCALEMENTFIERS


48

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

NOS LOGOS

MODERNISATION

160 € 128 €

CODE PROMO

KS20

LOGO SIMPLE

PUB

220 €

CODE PROMO

KS20

176 €

LOGO ILLUSTRÉ

131 1

320 €

CODE PROMO

KS20

256 €

LOGO TEMPLATE

TEMPLATE

BASKET CLUB

100 €

CODE PROMO

KS20

80 €

#LOCALEMENTFIERS

HELLO@KTSPORTDESIGN.COM


05

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

49

La

Cartographie

du

CARTOGRAPHIE

Football Local

#LOCALEMENTFIERS


50

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

Guadeloupe / Régionale 1

LE PHARE

Créé en 1945

3e place* (2017/18)

9 saisons en R1*

CERFA FC

Créé en 2020

AS DYNAMO

STADE LAMENTINOIS

9e place* (2018/19)

6 saisons en R1*

Petit-Canal

U.S.R.

Créé en 1963

2 TITRES*

12 saisons en R1*

Sainte-Rose

U.S.B.M.

Créé en 1963

2e place (2017/18)*

10 saisons en R1*

JEUNESSE ÉVOLUTION

2e place* (2019/20)

2 saison en R1*

Le Moule

C.S.M.

Créé en 1931

6 TITRES*

12 saisons en R1*

Lamentin

La Jaille

Baie-Mahault

PTP

Petit-Bourg

Les Abymes

Le Gosier

Sainte-Anne

St François

CLUB SPORT

J.S.V.H

1 TITRE*

7 saisons en R1*

Vieux-Habitants

SOLIDARITÉ SCOLAIRE

Créé en 1907

6e place (2016/17)*

7 saisons en R1*

AS GOSIER

1e place* (2019/20)

8 saisons en R1*

JUVENTUS

Basse-Terre

ARSENAL

Créé en 1938

5e place* (2018/19)

6 saisons en R1*

RED STAR

Capesterre

RACING CLUB

Créé en 1925

5e place* (2013/14)

5 saisons en R1*

LA GAULOISE

Créé en 1946

2e place* (2016/17)

11 saisons en R1*

AMICAL CLUB

Créé en 1966

1 TITRE*

9 saisons en R1*

*Résultas enregistrés à partir de l’année 2008

#LOCALEMENTFIERS


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

51

Martinique / Régionale 1

R.C. LORRAIN

7e place* (2018/19)

3 saisons en R1*

LA SAMARITAINE

4e place* (2017/18)

8 saisons en R1*

ASSAUT

Le Lorrain

Sainte-Marie

GOLDEN LION

2 TITRES*

11 saisons en R1*

St Pierre

Saint-Joseph

Le Robert

R.C. ST-JOSEPH

11e place* (2018/19)

4 saisons en R1*

U.J. MONNEROT

2 saisons en R1*

CLUB COLONIAL

1 TITRE*

12 saisons en R1*

Fort-de-france

Lamentin

Le François

Ducos

U.S. ROBERT

6e place* (2012/13)

2 saisons en R1*

C.O. TRENELLE

2 saisons*

AIGLON

2e place* (2009/10)

12 saisons en R1*

Rivière-Pilote

Le Marin

CLUB FRANCISCAIN

6 TITRES*

12 saisons en R1*

GOLDEN STAR

NEW STAR

7e place* (2017/18)

5 saisons en R1*

ESSOR PRECHOTIN

4e place* (2010/11)

12 saisons en R1*

OLYMPIQUE

R.C. RIVIÈRE-PILOTE

2 TITRES*

12 saisons en R1*

*Résultas enregistrés à partir de l’année 2008

#LOCALEMENTFIERS


52

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

Guyane / Régionale 1

LE GELDAR DE KOUROU

4 titres*

12 saisons en R1*

KOUROU F.C.

4e place* (2015/16)

5 saisons en R1*

S.C. KOUROUCIEN

5e place* (2014/15)

5 saisons en R1*

OLYMPIQUE DE CAYENNE

10e place* (2016/17)

7 saisons en R1*

A.J. SAINT-GEORGES

A.S.C. AGOUADO

1titre*

11 saisons en R1*

Apatou

Kourou

Cayenne

Rémire-Montjoly

Matoury

4e place* (2009/2010)

9 saisons en R1*

C.S.C. CAYENNE

1 titre*

12 saisons en R1*

Grand-Santi

Saint-Georges

A.S.C. RÉMIRE

2e place* (2016/17)

11 saisons en R1*

A.S.U. GRAND SANTI

3e place* (2013/14)

7 saisons en R1*

ÉTOILE DE MATOURY

2e place* (2017/18)

8 saisons en R1*

F.C. OYAPOCK

6e place* (2018/19)

5 saisons en R1*

U.S. MATOURY

5 titres*

12 saisons en R1*

*Résultas enregistrés à partir de l’année 2008

#LOCALEMENTFIERS


Féminines

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

53

TOUT SEZON

Le Lorrain

US LORRINOISE

R.C. ST-JOSEPH

St-Pierre

Trinité

A.S.C. EMULATION

St-Joseph

Schoelcher

Fort-de-france

Ducos

Le François

LA GAULOISE

CLUB COLONIAL

St-Esprit

Rivière-pilote

CLUB FRANCISCAIN

AVENIR F.C.

F.A.M.

R.C. RIVIÈRE PILOTE

Petit-Canal

U.S.B.M.

SPORTING CLUB

Baie-Mahault

Petit-Bourg

Capesterre B elle-eau

Morne-à-L’eau

Les Abymes

Le Gosier

Marie-galante

VENUS DE BLANCHET

Le Moule

A.S.F.F.B.

A.S. ANONYMES

A.S. LES INCREVABLES

U.S. CAMBREFORT

Basse-Terre

LA GAULOISE

ARSENAL CLUB

MGGF

A.S. MORO

Mana

F.C. MAYANDÉ

A.S.C. AWOMSA

Kourou

Saint-Laurent

KOUROU F.C.

Rémire

COSMO FOOT

Montjoly

S.C. KOUROUCIEN

ASCO

EJ BALATE

LOYOLA OMNI. CLUB

A.S.C. RÉMIRE

#LOCALEMENTFIERS


54

WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

Futsal

Mana

DIALYSE TEAM

F.C. MONTJOLY

MANA F.C.

Sinnamary

Kourou

Cayenne

A.A.S.K.

REAL GUIANA

A.S.C. KOUTE MO

A.S.C. C.C.I.G.

Matoury

NST 51

F.C. FAMILY

A.S. GOLDEN STAR

A.S. ETOILE MATOURY

A.S.C. LATE ROUJ

RENAISSANCE PIERROTINE LAC 212 POWER FUTSAL

A.F.F.P.

AMICALE 233

EXCELSIOR

Le Lorrain

Ste-Marie

ÉVEIL DE CARABIN

Trinité

St-Joseph

Schoelcher

Fort-de-france

Lamentin

Ducos

R.C.M.E.

RELEVE LAMENTIN

ANIM SPORT

CLUB C M.J.C.

FLOREAL GLADIATORS

G.I.F.

SPORTING F.C.

CLUB COLONIAL

Rivière-Salée

Vauclin

Anses d’Arlet

CASABLANCA F.C.

AVENIR F.C.

A.B.N.F.

F.A.M.

U.F.A

A.S.D.

SPORTING CLUB

EAGLES KARUKERA

LE PHARE

Petit-Canal

LA GINGA

ZAYEN LA

RAIZET F.C.

MGS F.C.

Baie-Mahault Morne-à-L’eau

Raizet

Les Abymes

Gosier

Sainte-Anne

NEW TEAM

Saint-François

MIG

Pointe-à-Pitre

A.S.C. CARÉNAGE

FOS A CARÉNAJ

A.S.C. FLAMBOYANTS

Bouillante

Capesterre Blle-Eau

Vieux-habitants

FC3M

FAX

DLO CHO

Grand-bourg

SEVEN

#LOCALEMENTFIERS

DEVIL’S

DAWBO

USGB

OG LIONS

INTRÉPIDE F.C.


WWW.KARAÏBES-SPORTS.COM | OCTOBRE 2020

55

#LOCALEMENTFIERS


KT SPORT DESIGN

AGENCE DE COMMUNICATION SPORTIVE

20%*

CODE PROMO KS19

Ces clubs nous ont déjà fait confiance

CRÉATION DE LOGO DOSSIER DE SPONSORING AFFICHES & FLYERS

GESTION DES RÉSEAUX SOCIAUX SITE INTERNET PHOTOS / VIDÉOS

CRÉATION DE TENUES ORIGINALES CONSEILS EN IMAGE

+33(0)6.87.08.19.33

CONTACT@KTSPORTDESIGN.COM

WWW.KTSPORTDESIGN.COM

*Offre valable sur toutes nos prestations jusqu’au 30/09/2019

More magazines by this user
Similar magazines