LYON PEOPLE

online.magazines

N°213 – Janvier 2021

MAX

CHAOUL

1950-2020

Salut l’artiste !


N°213 – Janvier 2021

VIVEZ

L ’EXPÉRIENCE

B ANQUE PRIVÉE

MILLEIS BANQUE - SA au capital de 55 299 999,66 euros - Siège social : 32 avenue George V - 75008 Paris

Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le n° 344 748 041.


La Banque Privée

qui accompagne

vos ambitions

en Rhône-Alpes

Milleis est une Banque Privée,

indépendante, française.

Nos 240 Banquiers Privés sont nomades et entourés

d’Experts (immobilier / marchés financiers / ingénieurs

patrimoniaux) que vous pouvez solliciter à tout instant.

À partir de 100.000€ d’actifs confiés,

nous vous proposons un accompagnement

personnalisé et adapté à vos enjeux.

Nous sélectionnons des produits et solutions

d’investissement auprès des acteurs de référence de

la Place pour construire une offre particulièrement

adaptée à nos familles de clients.

Votre Banquier Privé vous connaît

et vous suit sur le long terme.

Il coordonne les solutions patrimoniales et financières

en mobilisant les Experts de la maison Milleis.

Être client Milleis, c’est aussi intégrer

une banque à l’esprit “club”,

fière de ses valeurs et prioritairement focalisée

sur la qualité de service. Une banque à taille humaine,

capable de proposer des offres réellement sur mesure.

MILLEIS LYON : 1, COURS FRANKLIN ROOSEVELT - 69006 LYON

T. 04 72 69 79 00 - agence.lyon@milleis.fr

Pour nous découvrir

plus amplement,

retrouvez-nous page 20

ou sur milleis.fr >


OFFRES EXCEPTIONNELLES

OUVERTURE

PROJETS PERSONNALISÉS

PAR NOS ARCHITECTES

D’INTÉRIEUR

TABLE

SFERAA

3382€

2290€

+ 13.40€ d'éco-participation

Table à manger ronde Sferaa plateau laque mat et céramique catégorie 1. Dimension 140 X 76 X 140. Allonge en option de 50 cm en laqué

mat et céramique catégorie 1. Piètement et plateau en MDF recouvert laque mat. Offres ouverture : offre valable jusqu’au 19 janvier 2021

dans le magasin XXL MAISON de Lyon 3 e sur les produits signalés en magasin par un étiquetage spécifique. Offre non cumulable avec

d’autres offres en cours. Magasins indépendants membres du réseau XXL. Photos non contractuelles. Sauf erreurs typographiques.

MOBILIER DESIGN & DÉCORATION

LYON 3

OUVERTURES EXCEPTIONNELLES

LES DIMANCHES 24 & 31 JANVIER 2021

3, cours de la Liberté

Quartier Préfecture

Tél. 04 28 70 14 38

Mail : maglyon@xxl.fr

www.xxl.fr


lp

EDITO

... 3 PÔLES D’EXCELLENCE ...

L’ANNÉE DE TOUS

LES (DES)ESPOIRS

Nos amis et fidèles lecteurs n’ignorent pas que Nicolas

Winckler, mon ami et associé, a dans sa jeunesse,

travaillé au Copacabana de New-York. Ce qui a fait du

directeur de la publication de Lyon People un américanophile

convaincu. Et dans son panthéon des personnalités yankees

qu’il adule (Bill Clinton, Forest Gump, Alf, Mel Gibson...),

Bill Gates occupe une place de choix. C’est donc avec

confiance et enthousiasme qu’il a écouté religieusement les

prophéties du fondateur de Microsoft, très impliqué dans la

lutte contre l’épidémie de covid-19. En septembre dernier,

sur l’antenne de RTL, le milliardaire américain a prédit deux

évènements : « les vaccins seront disponibles début 2021 »

et, à la fin de cette même année, « on aura pu surmonter la

maladie au moins dans les pays riches ». Même les complotistes

considèrent qu’il a vu juste sur sa première théorie : tous

les pays européens ont reçu leur quota de vaccins qu’ils

administrent à grande vitesse, à une exception près : la

France, dont les retards en toutes matières en font la risée

de la planète. Mais après les ratés des masques et des tests,

pouvait-il en être autrement ?

2021 rimera-t-elle avec incompétence

ou renaissance ?

Qu’ils soient patrons ou salariés, tous les acteurs de la

restauration, de l’hôtellerie, de l’évènementiel, des spectacles

et du sport — à nouveau victimisés par le gouvernement qui a

repoussé leur date de réouverture, initialement annoncée pour

le 20 janvier — savent qu’il est nécessaire que plus de 60%

des Français soient vaccinés pour que l’immunité collective

soit opérationnelle. Or il ne faut pas perdre de temps, car

le virus est en train de muter. Les nouvelles contaminations

nous conduiront-elles à un troisième puis un quatrième

confinement ? Cet inquiétant rebond pourra-t-il mettre à

mal la seconde prophétie de Bill Gates ? À l’heure où nous

bouclons dans la douleur ce magazine dédié à Max Chaoul,

nous voulons rester optimistes et faisons nôtres les mots que

le patron de la CPME François Turcas vient d’adresser aux

entrepreneurs lyonnais : « Je crois en votre cœur ardent, que

l’on appelle envie, passion, détermination. Je crois en votre âme

aventurière que l’on nomme courage, audace, liberté. Je crois en

votre instinct puissant, ce sixième sens que l’on baptise confiance,

agilité, vision. Vous savez mieux que quiconque apprivoiser le

risque et l’incertitude. Vous avez ce talent inouï d’innover et de

rebondir quels que soient les obstacles. » Forza !

Marc Engelhard

Directeur de la rédaction

Parc Laser vision

www.parclaservision.fr

04 72 44 88 88

1A, rue Jean Novel - MEDIPARC 1

69006 Lyon

@cliniqueduparclyon

@parclaservision

Clinique du Parc Lyon

www.cliniqueduparclyon.com

04 72 44 88 00

155, boulevard Stalingrad

69006 Lyon

@cliniqueduparclyon

@parclaservision

@Cliniqueparc69

@parclaservision

Centre Ambulatoire Kléber

www.cliniqueduparclyon.fr

04 72 83 80 00

51, rue de Sèze

69006 Lyon

@cliniqueduparclyon

@parclaservision


Le Groupe Altitude

poursuit son engagement

dans l’aide à l’enfance,

et plus particulièrement

auprès de l’Association Rêves

qu’il soutient depuis

plus de 10 ans.

Un système de paiement nommé

« arrondi en caisse »

a été déployé dans l’ensemble

des concessions du Groupe.

Lors du règlement en carte bancaire,

nos clients sont invités à arrondir

leurs factures à l’€ supérieur.

Les sommes ainsi récoltées

sont entièrement reversées

à l’Association Rêves.

Vous pouvez également effectuer un don

en vous rendant sur le site www.reves.fr,

et ainsi permettre à des enfants très gravement

malades de pouvoir réaliser leurs rêves.

Merci pour eux

BMW MINI ALTITUDE 69 LYON

6, RUE JOANNÈS CARRET

69009 LYON

Tél. 04 72 53 88 88

www.groupe-altitude.com


lp

SOMMAIRE

Janvier

2021

P.14

P.20

P.22

P.26

NEWS

10 Courrier des lecteurs

12 La vie lyonnaise

14 La vie politique

16 La vie judiciaire

18 La vie économique

Milleis Banque

Thomas Broquet Conseil

24 La vie culturelle

26 La vie gastronomique

28 La vie des arts

NICOLAS PERROT

32 DOSSIER SPÉCIAL

L’HOMMAGE

DES LYONNAISES

À MAX CHAOUL

58 Dossier Megève

Saison 2021

STYLES

60 Style Déco

SIMMONS

XXL boutique

EVENTS

Lyonpeople.com n°213 - Janvier 2021

Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler

Couverture : Max Chaoul et Anaïs Rigollet par Lionel DESPREZ

Directeur de la publication Nicolas Winckler - nw@lyonpeople.com

Directeur de la rédaction Marc Engelhard

Rédacteur en chef Marco Polisson - marco@lyonpeople.com

Conseillère éditoriale Françoise Petit - francoise.petit@lyonpeople.com

Journaliste Morgan Couturier - morgan@lyonpeople.com

Directeur artistique Ghislain Laîné - ghislain@lyonpeople.com

Directrice de développement Charlotte Borel - charlotte@lyonpeople.com - 06 09 54 11 74

Assistante commerciale Marie Bugnet - marie@lyonpeople.com

Photographes Saby Maviel, Fabrice Schiff, Didier Michalet, Jean-Luc Mège

Ont collaboré à ce numéro Jocelyne Vidal, Nadine Fageol, Laurette, Christophe Magnette, Jacques Bruyas,

Yves Espaignet, Bernard Gouttenoire et Anna Pellissier

Diffusion Agence Coyote Diffusion

Ce magazine est disponible gracieusement en version numérique

à partir du site www.lyonpeople.com

Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter

sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont

la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 178 030 €.

RCS Lyon 493 132 252. Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution.

ISSN : 1952-7772.

100 000 lecteurs

tous les mois

Etude Médiamétrie

05/2005

Lyon People est certifié par l’OJD

BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06

Service commercial :

(Tél.) 04.72.82.97.78

P.28

66 PEOPLE EVENTS

STÉPHANE OGIER

LES ÉVÈNEMENTS

70 Carnet mondain

Marie-Charlotte Chevalier

Septembre

Octobre

Novembre - Décembre

PRÉCÉDENTS NUMÉROS EN VERSION PAPIER

8 € l’exemplaire ou 15 € les 2 (port compris)

Adressez vos commandes à :

marie@lyonpeople.com

Tél. 04 72 82 97 78

Paiements en CB, chèques ou espèces

• 7 • janvier 2021 • lyon people


DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXC

DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXC

DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL

DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL

DESTOCKAGE

-50 %

Jusqu’à

REMISES EXCEPTIONNELLES

SUR LES PLUS GRANDES MARQUES DU DESIGN

MEUBLES • SALONS • DRESSING • CHAMBRES • DÉCORATION • LUMINAIRES

-20% -30% -40%

MODÈLE - ZEN -

Convertible

Contemporain

* Destockage sur articles signalés en magasin, du 4 janvier au 19 janvier 2021, dans la limite des stocks disponibles

DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE

DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE


EPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL

EPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL

EXCEPTIONNEL

Jusqu’à -50% -40% -30% -20%

MODÈLE - SEQUOIA -

OUVERTURES EXCEPTIONNELLES

LES DIMANCHES 24 & 31 JANVIER 2021

TOUT L’UNIVERS DU DESIGN - PROJETS PERSONNALISÉS PAR NOS ARCHITECTES D’INTÉRIEUR

7, RUE SERVIENT 69003 LYON

Angle Cours de la Liberté - Face Préfecture

Lundi 14h - 19h et du mardi au samedi 10h - 19h sans interruption

04 37 42 09 05

cotcontemporain@cot-meubles.fr

COT Contemporain

DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL

DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL

EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL

EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL


lp

COURRIER DES LECTEURS

Vos articles préférés en ligne

Le top de lyonpeople.com et de megevepeople.com

FEUX D’ARTIFICE

DU 8 DÉCEMBRE

Les Lyonnais désavouent

Grégory Doucet

Un incroyable cadeau pour les habitants, en

cette triste fin d’année ! La ville n’a rien payé,

les gens n’étaient pas coude à coude dans les

rues, ça a fait plaisir à beaucoup !! Porter

plainte contre ceux qui se sont investis pour ce

joyeux moment, c’est affligeant !

Paul, sur lyonpeople.com


Un grand merci de nous avoir offert ce

spectacle payé par leur propre denier. La Ville

de Lyon n’a jamais rien fait d’aussi beau. Aux

rageux : non, ce n’était pas plus dangereux que

ceux tirés par les artificiers. Vous n’imaginez

même pas le travail que ça a dû être pour se

coordonner de la sorte.

Lillybulle, sur lyonpeople.com


C’est bien moins dangereux que les artifices

tirés sur les forces de Police dans le cadre du

maintien de l’ordre ou contre les locaux de la

police municipale de Rillieux La Pape.

Jean-Luc Prudent, sur lyonpeople.com


Décidément ce nouveau maire est un vrai bonnet

de nuit, ça doit être fun de vivre à ses côtés !

Clauzel, sur lyonpeople.com

POST VU PAR 146 153 PERSONNES

28 000 INTERACTIONS

STATIONS DE SKI

EN DANGER

Mobilisation générale

pour sauver la saison

La mobilisation locale et sectorielle ne

suffira pas. Stations, commerces, restos, bars,

médecins, fonctionnaires, tous les particuliers,

tous ensemble nous ferons changer cette orientation

calamiteuse, dangereuse et mensongère.

Jean-Charles Secondi, sur FB Megève People


Les stations de métro sont moins chargées que

les stations de ski, que voulez-vous...

Snaggy Man, sur FB Megève People


Ici c’est la Savoie, il suffit d’ouvrir et de porter

plainte contre la tutelle de la république

française.

Jean-Luc Evreux, sur FB Megève People


Trop fort le virus, pas de craintes à Carrefour,

Leclerc, Auchan, dans le métro, mais par

contre en plein air dans les montagnes sur les

pistes le virus te saute dessus...

Ludo Mul, sur FB Megève People


Arrêtons d’avoir peur. Désobéissance civile !!

Si tout le monde reprend sa vie comme avant,

ils ne pourront pas envoyer les flics partout !

Tho Ny, sur FB Megève People

POST VU PAR 551 324 PERSONNES

27 411 INTERACTIONS

SAPIN DE SAINT FOY

Un joli pied de nez

au maire de Lyon

Bravo au Maire de Ste Foy de conserver nos

traditions. Les écolos sont issus pour la plupart

des villes et ne connaissent rien à la nature

d’où des règles stupides. Lyon va devenir une

ville morte !

Marie-Thérèse Pradet, sur FB Lyon People


Bravo à notre Maire qui mérite bien une

majuscule pour toute sa gestion et en

particulier celle de la crise sanitaire. Merci

à son intelligence de cœur dans cette période

morose de garder le sens du beau et du festif.

Effectivement comme vous l’aviez écrit dans le

bulletin municipal «Ste Foy n’est pas Lyon».

Continuez. Belles fêtes !

Henri Chapellier, sur lyonpeople.com


Merci à Sainte-Foy pour nos traditions !!!

Apparemment, il y reste encore de l’espoir !

Philippe Gomez, sur FB Lyon People


Bravo ! Ajoutez une crèche et voilà une jolie

fête de Noël... Bravo pour ceux qui votent

écolos...pas de sapin et l’année prochaine, pas

de fête des lumières because pas bon pour la

planète mais pas top non plus pour l’économie.

C’est ballot, hein ?

Chantal Brisset, sur FB Lyon People

POST VU PAR 118 786 PERSONNES

16 256 INTERACTIONS

lyon people • janvier 2021 • 10 •


À TOUS CEUX QUI SE SACRIFIENT POUR NOTRE SANTÉ

CAFETIERS

HÔTELIERS

RESTAURATEURS

*

MUSÉES & FESTIVALS

SALLES DE SPECTACLES

PARCS DE LOISIRS

*

MONDE DE LA NUIT

ET ÉVÉNEMENTIEL

*

SALLES DE FITNESS

CLUBS DE SPORT

AMATEURS ET PROFESSIONNELS

Lyon People

Toujours à vos côtés !


lp

LA VIE LYONNAISE

JEAN-CHRISTOPHE

ET SYLVAIN LAROSE

Les frères de la Côte

Nouveau propriétaire du Golf Park, situé à Mandelieu dans la baie de Cannes,

le Groupe Cardinal s’offre un bel hôtel en bordure de plage. Un havre de paix

estampillé 4 étoiles que le groupe de promotion immobilière installé dans le cube

orange de la Confluence s’est engagé à sublimer, depuis qu’il s’est approprié son parc

paysager de 12 000 m 2 , où reposent 40 chambres et seize suites, un restaurant et une

piscine extérieure, le tout, campé à portée de clubs du Golf Old Course, l’un des plus

anciens et prestigieux parcours de la Côte d’Azur. Un panorama foncièrement idyllique,

auquel n’ont pu résister Jean Christophe Larose et son frère Sylvain, qui entame sa

reconversion hôtelière après la vente du Selcius (Lyon Confluence) au duo Benjamin

Lavorel – Sylvain Auclair.

UNE OFFRE HÔTELIÈRE CHIC ET DÉCONTRACTÉE

« Je suis très enthousiaste à l’idée de proposer un lieu 4* accessible et coloré, green et cool,

mais chic », décrit JCL, dont l’opportunité de revenir à ses premiers amours n’a pu être

galvaudée. Amené à changer de nom, l’hôtel s’apprête donc à se laisser embarquer

par la vague du changement, sur le concept d’un « Palm Springs Hôtel à la française ».

« De l’influence californienne, on garde les années 50/60, principalement pour les couleurs,

les pastels acidulés des bâtiments de cette époque, qui vont apporter de la joie à ce projet. On

vient mixer à cet esprit coloré avec les codes de l’hôtellerie à la française, en s’inspirant du lieu,

du Sud. Ce sera un hôtel lifestyle et luxueux », complète de son côté le décorateur François

Dumas qui annonce une ouverture pour juin 2021.

Texte : Marco Polisson et Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff et DR

ECHOS DE LYON

Suppression du dépose minute de

la Part-Dieu. De façon unilatérale et sans

concertation, les élus écologistes ont décidé

de supprimer l’accès à la place de Francfort,

sise derrière la gare de la Part-Dieu et qui

permettait aux automobiles de déposer

leurs passagers en toute sécurité.

Piétonisation du cours Charlemagne.

Là encore, les écologistes veulent passer en

force pour piétoniser plusieurs centaines

de mètres de voirie en face de l’Hôtel de

Région et de la darse, ce qui aboutira à

faire du cours Charlemagne un cul de sac

et rendra encore plus problématique l’accès

aux immeubles et aux restaurants de la

Confluence.

La vignette résident sous conditions.

Depuis le 1 er janvier 2021, la vignette Crit’Air

est dorénavant un justificatif obligatoire pour

toute demande de droit annuel au dispositif

résident de stationnement sur voirie.

Tournoi de tennis féminin.

Organisée par Gaetan Muller, la 2 ème

édition de l’Open 6 ème Sens Immobilier aura

lieu du 27 février au 7 mars 2020 au Palais

des Sports de Gerland avec du public, si les

conditions sanitaires le permettent.

Eric Petit déménage.

Le célèbre coiffeur du 6 ème transfère son

fauteuil et ses paires de ciseaux chez

Martine, au Salon Vendôme, 166 rue

Vendôme, à compter du 1 er janvier 2021.

Erratum Toquicimes. Le gagnant

du concours de la meilleure fondue de

Toquicimes 2020 est Christophe Corus

(L’Alpage) et non Jérémie Lobbies (ancien

chef du Hibou Blanc), comme indiqué par

erreur dans notre édition précédente.

Michel Barthod s’exile à Marrakech.

La capitale des grandes gueules perd l’une

des plus attachiantes d’entre elles avec

l’envol du restaurateur de la rue Mercière

en direction du royaume chérifien, fin

décembre.

> Article complet

sur lyonpeople.com rubrique Les Gens

PALMARES DU DROIT

Chaque année, le magazine Le Monde du

Droit et l’AFJE (Association Française des

Juristes d’Entreprises) organisent le Palmarès

du Droit afin de récompenser les meilleurs

cabinets d’Avocats de la région Rhône-

Alpes. Le cabinet Bret Bremens Avocats

a enregistré 3 victoires : Droit immobilier

(or), Droit de la santé (argent) et Droit des

sociétés, fusions acquisitions et private

equity (bronze). Quant à Thibault Bravard

(photo) son cabinet a été récompensé en

or en Droit du patrimoine et en argent en

immobilier - construction.

LE DIFFUSEUR DU MOIS

FRANKLIN FLEURS

27, rue Franklin — 69002 Lyon

Stéphane Pastor et Pauline

Photo © Coyote Diffusion

lyon people • janvier 2021 • 12 •


OUVERTURES EXCEPTIONNELLES

LES DIMANCHES 24 ET 31 JANVIER

11 AVENUE GÉNÉRAL DE GAULLE, CHAMPAGNE-AU-MONT-D’OR

Photo non contractuelle.

www.lamaison-deco.fr


lp

LA VIE POLITIQUE

Ce n’est pas seulement son Verbe, c’est son

courage et sa volonté de sauver la France et

de construire une France moderne, attaché

aux valeurs de la République, Liberté, Égalité,

Fraternité qui font que j’admire le Général,

n’oublions jamais l’appel du 18 Juin 1940 !

MARC FRAYSSE

« Retourner dans l’arène,

pourquoi pas ? »

Marc, nous nous connaissons depuis 1967,

lors d’une rencontre fortuite mais cependant providentielle pour moi,

alors en quête de musiciens pour un spectacle que je créais...

Il serait hypocrite de nous vouvoyer pour cette interview impromptue...

alors usons du tutoiement qui nous est familier.

Propos recueillis par Jacques Bruyas - Photo © Saby Maviel

Jacques Bruyas : À la fin des années 60,

tu hésitais entre une carrière footballistique,

le vedettariat musical et des études

de prothésiste dentaire... Comment t’es-tu

décidé ?

Marc Fraysse : C’est une histoire familiale,

mon grand-père maternel, devenu aveugle

suite à une opération, résidait au Cheylard

en Ardèche. Je me promenais toujours avec

lui, j’étais ses yeux. Il me parlait de son fils

Marc, mécanicien-dentiste, décédé à 24 ans,

me disant que je lui ressemblais. Il meurt en

novembre, avec ma cousine Anne-Marie nous

le veillons deux jours et deux nuits, et quand

on le met en terre, je prête serment de faire

le même métier que son fils : prothésiste

dentaire. J’étais au petit séminaire de Brioude,

mon grand-père mort récemment, moi en

permanence pour Pâques, deux curés : les pères

Edouard et Norbert, me convoquent après les

vêpres, ils me disent « Marc Henry, depuis la

mort de ton grand-père, tu n’es plus pareil ».

Je leur raconte l’histoire et ils me disent que

c’est mon destin. Voilà comment je me suis

décidé, et suis devenu prothésiste dentaire.

Tu te plais à évoquer ton aspiration

adolescente à la prêtrise. N’était-ce pas

déjà une envie plus pragmatique de te

mettre au service des autres ou alors étaitce

vraiment une immanence divine ?

Oui, tout petit je voulais être missionnaire.

Fils de papa juif et de maman chrétienne, je

m’y destinais, puis il y eu mon serment, qui

a tout changé, mais je suis resté fidèle à mes

racines judéo-chrétiennes.

Tu as retrouvé cette spiritualité qui t’était

chère en un parcours initiatique différent

en Maçonnerie... Le caches- tu ou n’hésitestu

pas à le revendiquer ?

Je n’hésite pas à la revendiquer, je viens

d’ailleurs de fêter mon 33e anniversaire, c’est

grâce à la maçonnerie et mon parrain Jean-

Jacques Gabut, que j’ai pu survivre à la mort

tragique de ma petite sœur.

La spiritualité passe par les mots... et je

connais ton amour pour les mots et le

phrasé... Cela t’a aidé dans ton parcours

politique et maintenant dans ta création

de chansons... mais comment expliques-tu

cet attachement à la langue ?

Je ne suis pas un grand intellectuel, je viens de

parler de mon histoire. Mais j’ai toujours aimé

lire, apprendre et comprendre. D’ailleurs, on a

toujours besoin de se remettre en question et

d’apprendre.

La langue française a longtemps été la

langue des diplomates et des grands

décideurs... Est-ce aussi pour son verbe

que tu admires le Général De Gaulle à qui

tu viens de consacrer un livre ?

En deux phrases, comment expliquerais-tu

à tes petits-enfants notre monde contemporain

complètement déstabilisé ?

C’est un monde où nous devons retrouver de

vraies valeurs. Mon monde est tourné sur les

valeurs du Travail, du Respect, de la Famille et

de la République. Notre monde contemporain

est tourné sur l’argent et l’économie. Nous

devons tous, les politiques en premier,

retrouver les valeurs du Gaullisme, les valeurs

de l’Humain.

De tous tes mandats politiques, quel fut

ton préféré ?

Élu durant 21 ans, j’ai aimé tous mes mandats,

mais celui de parlementaire, c’est autre chose.

Retournerais-tu dans l’arène maintenant ?

Et pourquoi pas ? Avec mon expérience et les

valeurs qui sont miennes. La politique n’est pas

un métier, il ne faut pas y venir pour chercher

titres, grades et indemnités mais par conviction

et dans l’intérêt général, à l’image de ce que

nous faisons avec mon association France Unie.

Et si nous parlions des femmes ? Seraistu

plus amoureux perpétuel qu’amant

occasionnel ? Plus Roméo fidèle que Dom

Juan volage ?

Je dirais amoureux sincère. Donc Roméo fidèle

si cela est partagé, mais les doutes peuvent me

transformer en Don Juan volage. Et il faut aussi

savoir se méfier des rumeurs…

Question subsidiaire... Tu es mon aîné

de quelques mois... pourquoi restes-tu

insolemment beau et jeune ? L’âge est-il un

problème pour toi ?

Non, l’âge n’est pas un problème, pour le

bien-être, mon secret sont les fameux « 5B » :

bien boire, bouffer, bourlinguer, bosser et le

dernier... Ah J’ai un trou de mémoire !

« QUOI DE NEUF ? DE GAULLE ! »

En 300 pages, Marc Fraysse aborde

par des interviews d’hommes et femmes

politiques et des analyses d’universitaires

pointus le modernisme du Gaullisme Social

et son héritage à travers des

personnalités aussi riches

et différentes que Jacques

Chaban-Delmas ou Philippe

Seguin... Le Gaullisme serait-il

la solution de tous nos maux ?

À lire Marc Fraysse, on est

fort tenté de le croire.

Editions DoMiNo

lyon people • janvier 2021 • 14 •


lp

LA VIE JUDICIAIRE

TASSIN LA DEMI-LUNE

Pascal Charmot remporte

le second round

LES ÉCOLOGISTES LYONNAIS

DEVANT LA JUSTICE

Six mois après leur élection, les écologistes s’apprêtent à faire

connaissance avec les tribunaux lyonnais. Trois affaires

sont en cours, sans compter l’illégal jour du maire (lire encadré)

et la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (387 millions d’euros

doivent être remboursés aux contribuables métropolitains)

devant le Tribunal adminstratif.

Emplois familiaux

La première affaire concerne

Bruno Bernard, président de

la Métropole de Lyon. Dès

son élection, il a nommé son

oncle François Thevenieau

à la présidence de Grand

Lyon Habitat. La conseillère

métropolitaine Dominique

Nachury a déposé un recours

devant le TA et envoyé un

signalement écrit au procureur

de la République.

Conflit d’intérêt

Dans le cadre du Fond

d’urgence pour la culture,

la subvention du Petit Bulletin

(100 000 €) est douteuse

alors que le chargé de mission

culture de la Ville de Lyon,

Elliott Aubin est un ancien

pigiste de l’hebdo.

La justice va-t-elle être saisie ?

« Nous étudions toutes

les hypothèses » assure Pierre

Oliver, maire du 2 e .

Textes : Marco Polisson - Photos © Lyon People, Céline Vautey et capture d’écran

Protection fonctionnelle

Dans le conflit opposant

l’ancienne maire du 1 er à son

ex-allié Jean-Pierre Bouchard,

c’est la Ville de Lyon qui a

payé la note ! « L’opposition

examine toutes les voies de droit

pour obliger Madame Perrin-

Gilbert à réintégrer dans les

caisses publiques la somme de

38 000 € » a déclaré Etienne

Blanc, leader de la droite.

CANOL vs VILLE DE LYON

Après les polémiques, la dérive financière

Dans un communiqué paru le 9 décembre, l’association de contribuables CANOL présidée par

Robert Cambet s’interroge sur l’utilisation de l’argent public par la municipalité écologiste :

« Le maire de Lyon, Grégory Doucet, enfonce sa commune dans l’illégalité en termes de temps annuel

de travail. Le 19 novembre, lors du conseil municipal, le maire de Lyon a décidé d’octroyer un jour de

congé exceptionnel à ses fonctionnaires. Le motif ? Il n’est pas argumenté. Que se passe-t-il lorsqu’un

citoyen ne respecte pas les lois ? Il est sanctionné. Que se passe-t-il lorsqu’un élu ne respecte pas les lois ?

En dehors de l’illégalité de cette décision, le coût de cette opération de séduction, estimé à 1.5 million

d’euros, va dans le sens opposé au resserrement indispensable des dépenses budgétaires. »

> Tous les épisodes de la série beauf #Lyonécolo sont à retrouver sur notre site web lyonpeople.com

Le tribunal administratif de Lyon a validé les

résultats de l’élection municipale de Tassin

contestée par le candidat LREM Julien Ranc.

Le vainqueur Pascal Charmot va pouvoir

poursuivre sereinement ses projets pour les

Tassilunois.

« Mon adversaire annonçait haut et fort au soir

des résultats du 1 er et unique tour des élections

municipales à Tassin la Demi-Lune, en mars

dernier, qu’il ferait tomber l’élection dans les trois

mois. La régularité et la sincérité du scrutin ont

été clairement confirmées par le Tribunal, qui a

rejeté les 8 motifs présentés par mon adversaire

et le déboute de toutes ses demandes, dont celle

d’inéligibilité à mon endroit. L’écart de voix a été

jugé suffisamment significatif pour écarter tous les

moyens de contestation invoqués par l’adversaire.

Cette élection, nous l’avons donc gagnée deux fois,

de manière très nette : une première fois devant les

électeurs, puis une seconde devant le juge. Monsieur

Ranc, grand procédurier et mauvais perdant, devra

bel et bien se soumettre à la réalité du verdict

démocratique. Il avait également annoncé que s’il

perdait cette élection, il ne ferait pas un second

mandat dans l’opposition... Les habitants de Tassin

la Demi-Lune jugeront eux aussi, sur les actes ».

Pascal Charmot, maire de Tassin la Demi-Lune,

Conseiller métropolitain

LE BAD BUZZ DE LA MAIRIE DU 4

Au rayon ridicule, la mairie

écologiste de la Croix-Rousse

conserve sa première place

acquise dès le mois de juillet

avec l’apparition d’un adjoint

écolo en sandales avec son

écharpe tricolore le jour de son

investiture. Cette fois-ci, c’est

le sapin en palettes du maire

Rémi Zinck qui a enflammé

les internautes comme une

buchette bien sèche. À court

d’arguments, le maire a dû

fermer son compte twitter

comme le rapporte notre

confrère Le Bonbon.

lyon people • janvier 2021 • 16 •


GAMME LAND ROVER HYBRIDE RECHARGEABLE

NOS SUV EMBLÉMATIQUES,

HYBRIDES &

RECHARGEABLES

LA GAMME HYBRIDE RECHARGEABLE ARRIVE

DANS VOS CONCESSIONS DE LYON.

Avec la nouvelle gamme Land Rover hybride rechargeable, tous nos SUV s’adaptent

parfaitement à votre mode de vie. Affichant une consommation et des émissions réduites,

ils offrent deux modes de conduite : électrique au quotidien, hybride pour aller plus loin.

Du Range Rover Evoque au Discovery sport en passant par l’emblématique Range Rover

Sport ou le légendaire Defender, découvrez le modèle hybride rechargeable qui vous

correspond.

AUTOMOTION by autosphere, Land Rover Lyon

ZAC de Sans-Souci, Chemin de Paisy 69760 Limonest Tél. 04 78 66 62 90

12A Rue des Frères Louis et Emile Bertrand 69200 Vénissieux Tél. 04 78 60 60 00

landrover-lyon.fr

Vos concessions du réseau

ABOVE & BEYOND : Franchir de nouveaux horizons.

Consommation de carburant en cycle mixte l/100 km (WLTP) : 2 à 4,0 – Émissions de CO 2 en cycle mixte g/km (WLTP) : 44 à 91. 430 392 746 R.C.S Pontoise.


lp

LA VIE ÉCONOMIQUE

LA FÉDÉRATION « LE 6 »

lance une campagne « 6 on consommait local »

Après avoir apporté aide, réconfort et conseils juridiques aux 1600 commerçants du 6 e arrondissement,

l’association entend ainsi demeurer active, en encourageant les habitants à… consommer local, objet de la dernière

campagne introduite par la présidente Isabelle Burtin et ses équipes.

« Il faut tout faire pour sauver nos

commerçants. C’est la garantie d’une vie

agréable dans nos quartiers et un véritable

lien social », souligne-t-elle. Avec l’aide

de plusieurs personnalités, dont Pascal

Blache, le maire du 6 e , Sandra Viricel,

animatrice télé dans « Recherche appartement

ou maison ». Également mise à contribution,

la nouvelle miss Rhône-Alpes, Anaïs

Roux, avec laquelle la Fédération espère

promouvoir les différents commerces de

son arrondissement sur ses réseaux sociaux,

mais également sur le net, où chaque

boutique est invitée à tirer profit de la

nouvelle plateforme e-shop de l’association.

Introduite depuis peu, cette « vitrine géante

offre la possibilité à chacun de faire ses

courses locales en ligne, sans avoir forcément

Textes : Morgan Couturier - Photos © Christian Juillard et Morgan Couturier

à affronter physiquement la foule », dévoile

l’association. D’autant qu’en ces temps

rafraichis, une telle occupation ne peut être

qu’idéale pour réchauffer l’économie locale.

> Plus d’informations

sur www.federationle6.fr

ou sur les comptes Facebook

et Instagram Fédération le 6

jachetedansmaregion.fr

Laurent Wauquiez offre une belle

vitrine aux commerçants

« C’est un porte-avions que nous offrons

à tous les commerçants de notre région », a

présenté Laurent Wauquiez, alors que la

plateforme en question souhaite référencer

un maximum de commerces. « Ce site vient

compléter les marketplaces déjà existants. Avec

lui, on va pouvoir avoir une force de frappe

considérable. C’est un projet très important

pour nous sur la durée », a-t-il complété, alors

que cet annuaire informatique comptabilise

près de 200 inscriptions par jour. Il faut dire

que cette dernière, financée à hauteur de

40 000€ et développée par une compagnie

annécienne, se veut facile d’accès, chaque

intégration se faisant en « moins de trois

minutes ».

DÉJÀ 9 000 COMMERCES

RÉGIONAUX RÉFÉRENCÉS,

SUR LES 135 000 EXISTANTS

« On veut offrir la possibilité à chaque

commerce d’être référencé. On ne veut

pas les standardiser », a précisé Laurent

Wauquiez, pour qui ce projet ne doit pas

être assimilé à un Amazon régional. Pas

question donc, de venir concurrencer les

sites internet des commerces enregistrés,

« jachetedansmaregion.fr » se veut ni plus ni

moins qu’un relais vers ces derniers. Tout en

les portant « à la connaissance de l’ensemble

des consommateurs de la région », a spécifié

la vice-présidente Juliette Jarry. Une ultime

précision, avant de laisser le bénéfice de la

conclusion à l’un des premiers bénéficiaires,

le savonnier grenoblois Lionel Clément.

« On va pouvoir se fédérer. Ensemble, on peut

faire des choses beaucoup plus intéressantes »,

s’est-il réjoui.

> Plus d’informations

sur www.jachetedansmaregion.fr

lyon people • janvier 2021 • 18 •


Nouvelle Audi Q8 TFSI e

Le SUV Coupé d’excellence en

version hybride rechargeable.

*Consommation et émissions de CO₂

Consommation mixte* : Essence-Électrique: 3,1–2,8 l/100km | Électrique: 251,0–243,0 Wh/km

Émissions de CO2 mixtes* : 70–64 g/km

Depuis le 1 er septembre 2018, les véhicules légers neufs sont réceptionnés en Europe sur la base de la procédure d’essai harmonisée pour les véhicules légers (WLTP), procédure d’essai

permettant de mesurer la consommation de carburant et les émissions de CO₂, plus réaliste que la procédure NEDC précédemment utilisée.

Toutes les informations présentes sur le Configurateur sont données à titre purement indicatif. Malgré tout le soin apporté à sa réalisation, son exactitude et à sa remise à jour régulière,

certaines informations contenues dans le Configurateur peuvent être caduques, notamment en raison d’une modification ou d’un changement de modèle, variante, motorisation,

option et/ou accessoires. De même, les tarifs conseillés TTC indiqués sur le Configurateur n’ont pas vocation à se substituer aux tarifs conseillés TTC annoncés dans la dernière version

des catalogues diffusés par Audi France. Les valeurs de consommation de carburant et d’émission de CO₂ présentées durant la configuration correspondent aux valeurs WLTP (procédure

d’essai permettant de mesurer la consommation de carburant et les émissions de CO₂, plus réaliste que la procédure NEDC précédemment utilisée, mise en place depuis le 1 er

septembre 2018 pour les véhicules légers neufs réceptionnés en Europe).

Pour davantage d’informations, nous vous invitons à contacter votre Partenaire Audi ou à consulter notre page dédiée sur notre site Internet www.audi.fr/wltp.

49Bis Boulevard Lucien Sampaix, 69190 Saint-Fons - 04 72 78 88 00 - www.centralautos.fr


lp

LA VIE ÉCONOMIQUE

MILLEIS BANQUE

La gestion de patrimoine à taille humaine

Choisir Milleis Banque, c’est faire le choix d’un établissement privé, indépendant et français qui entend

faire vivre une expérience unique à travers son métier : la gestion de patrimoine.

Un savoir-faire à l’attention d’une clientèle aisée (à partir de 100 000 €), désireuse d’expertise patrimoniale

et d’une gamme complète de solutions d’investissement. La dimension humaine en plus.

Rencontre avec les femmes et les hommes qui incarnent la valeur ajoutée de Milleis Banque au quotidien, à Lyon.

Texte : Christophe Magnette – Photos © Saby Maviel

“Que notre client se considère comme un investisseur !”

“ Pourquoi rejoindre Milleis Banque ?

Parce que nous sommes une « maison »

à taille humaine. Notre Banque Privée

a reçu pour héritage de Barclays une relation

personnalisée et privilégiée avec nos clients.

Un héritage sur lequel nous capitalisons

aujourd’hui : plus que jamais, nous sommes

tournés vers nos clients. Cette exigence nous

a été récompensée puisque nous avons été

référencés parmi les « meilleures banques du

monde » selon le classement Forbes 2019*

(World best banks 2019). Nous nous voulons

agiles, réactifs, audacieux et disponibles ; telle

est notre promesse. Un vœu porté et animé par

les femmes et les hommes de la maison Milleis

au sein des huit agences de notre région Centre.

Un dévouement exemplaire à destination des

familles de clients que nous accompagnons en

Rhône-Alpes et partout en France.

Nos clients peuvent compter sur notre écoute,

nos conseils et notre accompagnement à tout

moment. Nous couplons cette agilité avec

l’audace de notre marque. Notre ambition

c’est d’offrir toute la stature d’une Banque

Privée (son exigence, son expertise, sa solidité

financière) et l’agilité que l’on retrouve chez

les CGPI (conseillers en gestion de patrimoine

indépendants ndlr.).

“Nous créons des produits pour vous,

uniquement pour vous. De client, vous voilà

devenu investisseur, l’acteur de votre gestion

de patrimoine !”

En architecture ouverte à 100%, signe de notre

esprit ouvert et éveillé, nous créons des produits

ISR (éco-responsables), nouons des partenariats

(Groupama Auvergne-Rhône-Alpes, Sotheby’s,

maisons de gestion…), développons les crédits

complexes (immobiliers, patrimoniaux…) et

nous appuyons sur notre propre compagnie

d’assurance-vie. “Quel que soit le moment de

votre vie : que vous cherchiez à construire votre

patrimoine à le développer ou à le transmettre,

nous saurons trouver les bonnes réponses. Parce

que les solutions que nous vous proposerons, vous

ne les trouverez pas ailleurs. À mi-chemin entre la

banque de détail et la gestion de fortune, Milleis

Banque vous propose un chemin différent, fort

d’une valeur ajoutée différenciante. C’est tout cela

l’expérience Banque Privée!””

Frédéric Algoud,

directeur de la région Centre

Le saviez-vous ?

C’est en mai 2018 que Milleis Banque

est apparue dans le paysage de la

gestion de patrimoine, après avoir

repris les activités de la banque

Barclays pour la France.

lyon people • janvier 2021 • 20 •

MILLEIS BANQUE CE SONT :

> 60 000 FAMILLES DE CLIENTS

> 240 BANQUIERS-PRIVÉS ENTOURÉS D’EXPERTS

(CRÉDITS, MARCHÉS FINANCIERS, IMMOBILIER,

BOURSE, INGÉNIERIE PATRIMONIALE)

> 28 AGENCES EN FRANCE

> 9 MILLIARDS D’ACTIFS


PAROLES D’EXPERTS

2021 ? L’ANNÉE DE MILLEIS À LYON

“Je le rappelle souvent à mes interlocuteurs : C’est avec audace que Milleis Banque a succédé

à Barclays. Cette dernière avait marqué l’histoire entre Rhône et Saône en s’installant, dès

1920, rue de la République, au cœur de la Presqu’île, en orientant son activité sur des

opérations tournées vers l’international pour les soyeux. Quoi de plus Lyonnais ! Raison

pour laquelle, Milleis Banque connaît parfaitement son territoire et ses clients ! Qui sontils

? Des familles qui ont envie d’investir pour capitaliser sur la valeur ajoutée que nous

leur proposons grâce à nos Experts, nos produits, nos partenariats et notre anticipation du

marché. La proximité avec nos collaborateurs est également un élément différenciant : nous

avons, à Lyon, un expert en gestion sous mandat, un spécialiste des marchés financiers et

bénéficions de l’appui des ingénieurs patrimoniaux de la Banque. Tous les matins, nos experts

délivrent un point complet sur les marchés financiers à tous nos Banquiers Privés, expertise

relayée ensuite auprès de nos clients.

2021 pour Milleis Banque à Lyon ? Une année ambitieuse, à plus d’un titre : satisfaire

pleinement nos clients et convaincre des prospects exigeants de nous rejoindre... Et nous

répondrons présents pour les accompagner efficacement !

La concurrence ? Oui, il y a des banques privées à Lyon, mais aucune n’offre une gamme

de solutions aussi complète, aucune n’a autant d’ambition que nous en avons. Par notre

modernité et notre dynamisme, nous voulons clairement devenir le leader indépendant de

la gestion de patrimoine de la région. Regardez notre équipe, elle est à l’image de notre

Banque : chaleureuse, dynamique et ambitieuse.

Signe de notre développement, deux Banquiers Privés rejoindront l’agence cette année.

Un développement raisonnable et résonné, empreint du même ADN : celui de demeurer

la banque patrimoniale lyonnaise de référence.”

Loïc Chartier, directeur de l’agence de Lyon.

MILLEIS BANQUE

LE MEILLEUR DU CONSEIL PATRIMONIAL

GRÂCE À UNE LARGE GAMME DE PRODUITS ET SOLUTIONS :

- Enveloppes produits : contrats d’assurance-vie (Milleis Vie, Generali, Spirica,

contrats luxembourgeois etc.) ; comptes titres, PEA et PEA-PME ; PER.

- Instruments financiers et pierre papier : univers OPC et titres vifs ;

produits structurés ; SCPI et OPCI.

- Offres de gestion : clé en main (déléguée et/ou pilotée) ; conseillée ; libre.

- Banque au quotidien et solutions de financement : crédits immobiliers

et patrimoniaux.

- Immobilier patrimonial : investissements locatifs (Pinel, LMNP, Malraux, déficit foncier etc.)

La promesse Milleis Banque ?

Capitaliser sur une architecture ouverte !

Milleis Banque : 1, cours Franklin-Roosevelt - 69006 Lyon

T. 04 72 69 79 00 - agence.lyon@milleis.fr

www.milleis.fr

INGÉNIERIE PATRIMONIALE

“En accompagnement du banquier

privé qui est au centre de la

relation avec la clientèle, l’ingénieur

patrimonial apporte sa technicité pour proposer

au client une stratégie patrimoniale éclairée en

adéquation avec les objectifs et les contraintes de ce

dernier. Le triptyque écoute, conseil et anticipation

est primordial à l’heure où les aspects juridiques

et fiscaux sont de plus en plus complexes. Nous

n’hésitons pas à faire jouer l’interprofessionnalité

avec avocat, notaire, expert-comptable pour bâtir

une solution véritablement « sur-mesure ».”

Catherine Costa,

directrice de l’ingénierie patrimoniale

MARCHÉS BOURSIERS

“Notre expertise ne vaut que si on la

partage : à Lyon, nous défendons les

intérêts sur les marchés financiers de

nos clients particuliers ou personnes

morales en région. Notre Offre ?

Rester proches dans une relation

personnalisée : audits de portefeuilles

sur mesure en temps réel via un

expert dédié, des recommandations

quotidiennes et un accès à notre salle de marchés

déclinée localement. Permettre à nos clients

d’être acteurs : saisir les meilleures opportunités

à court, moyen et long terme, dans un univers

d’investissement global, des « Small aux Larges

Caps », des actions à dividendes récurrents aux

sociétés de qualité à forte croissance ou des

meilleurs fonds, nous forgeons nos convictions sur

une analyse approfondie, qualitative quantitative

et technique, alliant sélection, rencontre de dossiers

prometteurs et « market-timing » : les deux moteurs

de surperformance dans la durée. Vous n’êtes plus

seuls face à la volatilité historique des marchés et ses

opportunités d’investissements.”

Grégory Bailly,

CIIA expert en investissements financiers

GESTION SOUS-MANDAT

“La gestion sous-mandat ? Un moyen

pour nos clients de déléguer à des

Experts la gestion de leur portefeuille

d’actifs financiers. Nous mettons,

au service de nos clients, notre

parfaite connaissance des univers

d’investissement, une surveillance

permanente des mouvements (avec

des outils d’analyses sophistiqués) et

des tendances des marchés. C’est notre travail au

quotidien. Nous définissons les allocations d’actifs

optimales au regard de votre profil de gestion

(compte titre et PEA), ou de l’orientation de gestion

(assurance-vie) choisie. Il nous revient, ensuite,

d’effectuer les bons arbitrages, au moment opportun.

Toujours dans l’intérêt patrimonial de nos clients.

Être ici, à Lyon, c’est l’occasion de rencontrer les

clients, expliquer nos choix, orienter les leurs.”

Arnaud Scarpaci, gérant associé

• 21 • janvier 2021 • lyon people


lp

RUBRIQUE LA VIE ÉCONOMIQUE

THOMAS BROQUET CONSEIL

L’ADN

de l’immobilier

professionnel

40, 20, 10 : comme la symbolique des chiffres,

ce qui restera de l’année 2020 pour Vladimir Da Silva Dias.

La célébration de ses quarante ans, les vingt ans

de Thomas Broquet Conseil (TBC) et ses dix ans

de présidence, suite à son rachat de TBC en juillet 2010.

Désormais ? Un nouveau chapitre à ouvrir, au sein

d’un nouvel écrin (79, rue Président Édouard-Herriot),

porté par une philosophie assumée : partage, convivialité

et professionnalisme. Trois raisons de solliciter TBC !

Texte : Christophe Magnette - Photos © Saby Maviel

Ça se voit ; ça se ressent : Thomas

Broquet Conseil (TBC) a changé d’ère.

Un air nouveau, une philosophie

clairement affichée, matérialisée par un

plateau de 180 m², avec vue... à 180° sur la

place des Jacobins. Vladimir vous accueille

comme “à la maison”. Ses deux actionnaires,

Pascal Larue (consultant retail) et Jérémy

Bossan (consultant retail et investissements)

sont au diapason. Voilà la team TBC, forte de

dix collaborateurs, en adéquation avec l’image

qui en découle à l’extérieur. Une volonté de

Vladimir : “Proximité, convivialité, partage,

sont autant de valeurs dont les gens qui nous

connaissent aiment à nous affubler. Nous voilà

désormais raccord !”

Open-space, piliers en pierres apparentes,

salles de sport et de repos, espaces cuisine et

de réunion — modulable selon les souhaits —

salle de réunion (fermée cette fois) avec mur

végétalisé, écran mobile isolé par un plateau

phonique, des méthodes de travail digitalisées

à souhait, un baby-foot trônant telle une

invitation au dépassement de soi (!), TBC

assume son positionnement : ouvert, tourné

vers les autres.

D’où l’idée, à terme, de capitaliser sur le lieu

pour fédérer, “créer du lien”, dix “Vlad” en

conceptualisant des rendez-vous thématiques,

en invitant des chefs cuisiniers sous couvert

d’événementiel, voire en catalysant les

énergies en ouvrant les portes aux copains

free-lance de passage. Bref, la promesse de

TBC est sans ambages : participer à la vie de

la cité.

TBC A 20 ANS,

L’HEURE DE LA MATURITÉ

Car le spécialiste en immobilier professionnel,

nonobstant une conjoncture évidemment

incertaine, profite, pour l’heure, “d’une activité

relativement stable”, assure le président de

TBC. Qui perçoit deux éléments structurels

à ce maintien : “Nous capitalisons sur le

modèle de développement mis en place il y a

lyon people • janvier 2021 • 22 •


Vladimir Da Silva Dias

Jérémy Bossan et Pascal Larue

deux ans, autour de nos départements bureaux

(tertiaire) et investissements. Nous avons

également réalisé, sur la presqu’île lyonnaise,

quelques opérations majeures comme les ventes

de locaux commerciaux et d’immeubles en bloc.”

Un dynamisme qui se retrouve à travers la

recherche perpétuelle de nouveaux talents. En

atteste le recrutement, en ce début d’année,

d’une négociatrice immobilière en transaction

de locaux commerciaux. “Nous sommes

une grande famille, revendique Vlad. J’aime

l’image d’une équipe de rugby, à la fois solide

et solidaire.”

Un état d’esprit salutaire (surtout en ce

moment…) qui place l’humain au centre de

toutes les décisions. Et permet à son président

de prendre un peu de hauteur : “J’arrive à un

stade où j’éprouve le sentiment de connaître ma

société, de savoir dans quelle démarche elle peut

s’inscrive et jusqu’où. Une vision en quelque sorte.

Pour les gens qui nous connaissent, nous sommes

le leader en matière d’immobilier commercial,

ceux qui installent des marques prestigieuses,

nationales ou internationales : la boutique TAG

Heur pour Jean-Louis Maier, ou le Concept

Store (SLG) pour Sébastien Le Guillou

par exemple, mais savez-vous qu’en volume,

l’installation de commerçants indépendants dans

des artères secondaires, constitue le fort de notre

activité. Savez-vous que nous participons à la

revitalisation des territoires ? Que nous sommes

sollicités par les collectivités pour redynamiser

leurs centres-villes ? Que nous sommes les

partenaires exclusifs des cinq managers de

centre-ville de la Métropole ?”

Autant de questions comme autant de

promesses : Thomas Broquet Conseil n’est

pas un nom, c’est une signature, appelée à se

partager.

Thomas Broquet Conseil

79, rue du Président Édouard Herriot

Lyon 2

Tél. 04 72 56 73 73

www.thomasbroquetconseil.com

• 23 • janvier 2021 • lyon people


lp

LA VIE CULTURELLE

PIANO À LYON

Gautier Capuçon

et Jérôme Ducros en duo

À

un mois de Noël, une bonne nouvelle

est tombée dans la hotte de Jérôme

Chabannes, créateur et directeur du

festival Piano à Lyon. Après une saison 2020

que vous devinez fort désaccordée, avec

en guise de fausses notes des annulations

en tous sens et des reports à répétition…

le (toujours) jeune mélomane, protégé du

Vobs, a réussi à reprogrammer le concert

phare du violoncelliste Gautier Capuçon,

accompagné au piano par Jérôme Ducros.

Et le pitch de leur prestation annoncée dans

le cocon de la salle Molière est gourmand

à souhait : « À travers un florilège de pièces

pour violoncelle et piano, Gautier Capuçon et

Jérôme Ducros, en toute complicité, se feront les

passeurs inspirés d’un répertoire varié allant

de Tomaso Albinoni (Adagio) à Arvo Pärt

et traboulant par Michael Nyman (La leçon

de piano) et Edith Piaf (Hymne à l’amour)

- avec le désir de dégager toutes les émotions

entre rêve, lyrisme, élégance, et le désir de faire

partager la volupté de l’instant. » Le dernier

CD du violoncelliste, « Emotions », vient de

paraître chez Erato. MP

Mardi 2 février 2021 à 20h30

Salle Molière - 20, quai de Bondy - Lyon 5

Tarifs : de 35 à 60 euros

> Renseignements et réservations :

Tél. 04 78 47 87 56

et www.pianoalyon.com

//////////////////////////////////////

À LIVRES OUVERTS

//////////////////////////////////////

Jacques Bruyas - Photo DR

“Les Petites Arménies de

la Vallée du Rhône” de Boris Adjemian

Ce livre est un petit trésor car outre sa beauté technique

et infographique c’est une somme historique qui faisait

jusqu’alors défaut. L’Histoire des immigrations arméniennes

en France et le glissement naturel des réfugiés en la Vallée

du Rhône de Montélimar à Valence ou Grenoble ou de

Romans à Aubenas ou Décines... Une immigration réussie

mais au prix de souffrances tues et de blessures qui ne

demandent qu’à se réveiller. La toute récente actualité au

haut Karabakh en est la douloureuse preuve.

272 pages / Editions Lieux Dits / 35 €

“Mémoire de crimes”

de Nicole Gonthier

Ce roman nous entraîne en l’hiver 1473 à la recherche

du véritable meurtrier de Clément de Lerre aux fins de

réhabiliter André Prest, un menuisier incriminé par une

justice partiale... Nous sommes en plein dans «Le bois

du Templier pendu» et «Les lutins de Sabolas» de Henri

Béraud. Un roman policier-historique magistralement mené

par Nicole Gonthier qui, dans la veine de Juliette Benzoni,

se révèle en experte du genre.

Editions Les Passionnés de Bouquins/ 18 €

lyon people • janvier 2021 • 24 •

“Beaujolais, gloire et déboires”

de David Bessenay

Romancier et journaliste, David Bessenay ne s’en laisse pas

compter et il mène là une enquête serrée sur le vignoble

beaujolais n’omettant rien de ses faiblesses qui faillirent le faire

basculer à jamais dans les fûts des vinaigres et en soulignant

sa résurrection aux prix d’efforts incroyables ramenant ce

nouveau nectar dans les chais des grandes cuvées... un livre

impitoyable certes mais honnête quant à sa conclusion.

330 pages / Editions Héraclite / 19 €

“Commedia dell muerte

aux Marronniers” de Dominique Bragard

Ce roman nous promène en cette rue des Marronniers si

attachante, au 7 où est installé le théâtre et qui accueillit

autrefois le siège de la SEPR (société d’enseignement

professionnel du Rhône) puis le siège de la « République

des Jeunes» créée par André Philip et qui deviendra la

Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la

Culture. Dernièrement un téléfilm sur FR3 « Mongeville »

avec Francis Perrin se déroulait au Théâtre des Célestins.

Bonnier lui s’offre les Marronniers... Une longue préface de

Yves Pignard, directeur des lieux, éclaire tout ce récit.

160 pages / Editions MaBoZa / 12 €


Nouvelle RENAULT

TWINGO Electric

À vous de ré-inventer la vie qui va avec

© J. Steinhilber.

Flashez pour réserver votre essai !

Nouvelle Renault TWINGO Electric : consommation (en cycle mixte WLTP) (Wh/km) : 160. Émissions de CO 2 : 0 à l̦usage, hors pièces d̦usure. Sous condition d̦homologation

d é fi n i t i v e .Depuis le 1 er décembre 2018, les véhicules légers neufs sont réceptionnés en Europe sur la base de la procédure d’essai harmonisée pour les véhicules légers (WLTP),

procédure d’essai permettant de mesurer la consommation de carburant et les émissions de CO 2 , plus réaliste que la procédure NEDC précédemment utilisée.

RENAULT LYON SUD

364, route de Vienne

69200 Vénissieux

RENAULT LYON EST

52, av. de Bohlen

69120 Vaulx-en-Velin

RENAULT LYON RILLIEUX

110, rue du Companet

69140 Rillieux-La-Pape

RENAULT LYON NORD

4/5, rue St Simon

69009 Lyon


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

lyon people • janvier 2021 • 26 •


Les Cuisines Bernollin

INVITENT L’ÉPICERIE-COMPTOIR MÈRE BRAZIER

Texte : Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel

Nicolas Winckler (Lyon people),

Mathieu Viannay (Épicerie-Comptoir Mère Brazier),

Arnaud Bernollin,

Gilles Demange (Épicerie-Comptoir Mère Brazier)

et Alain Potiron (Champagne Mumm)

CUISINES BERNOLLIN - 198, ALLÉE VIADORÉE - ANSE - TÉL. 04 74 67 04 08

CUISINES BERNOLLIN - 5, PLACE PUVIS DE CHAVANNES - LYON 6 - TÉL. 04 78 93 00 61

Le goût des bonnes choses ne peut

se résumer à une simple affaire

d’associations, ni de créativité. Aussi

alléchant soit-il dans notre assiette, ce jeu

en viendrait à perdre de sa saveur, s’il

venait à se contenter d’une telle définition.

Bien plus importante, la valeur travail est

donc un défi autrement plus coriace et plus

approprié à l’heure de respecter la tradition

du tirage des rois et les reines. Il en va ainsi

de l’Epicerie-Comptoir Mère Brazier et de

son fondateur, Mathieu Viannay, dont le

sens de l’effort et de l’anticipation font le

bonheur de ses épiceries depuis quatre ans

déjà. Un sens de la prévision propre à ce

chef doublement étoilé, que ses convives

perçoivent à la moindre occasion, à plus

forte raison lorsque le challenge du déjeuner

l’invite à se projeter dans les méandres du

futur. Si gouverner, c’est prévoir, cuisiner

l’est donc aussi, quitte à mettre le couvercle

sur les fêtes de fin d’année pour mieux se

délecter d’un nouveau millésime que tout le

monde espère plus gourmand. Pour ce faire,

chaque indice servant à se projeter, les hôtes

se régaleront de cette cuisine concoctée

selon la légèreté des feuilletages de janvier.

Visuellement attractives, ces cuissons en

croûte laissent facilement augurer des

jours heureux, entamés idéalement par la

dégustation de caviar, de foie gras et de cette

appétissante toque de canard, savamment

mijotée avec des colverts tombés au champ

d’honneur de la chasse. « La cuisson en

croûte est un mode de cuisson qui sublime

les ingrédients. Elle concentre les saveurs »,

expose Gilles Demange, l’incontournable

associé du Meilleur Ouvrier de France.

Ces croûtes faites maison, avec du beurre

des Charentes et de la farine Borsa issue

de l’agriculture biologique, ayant déjà de

sérieux arguments pour ouvrir l’appétit, les

voir s’affilier avec une véritable choucroute

alsacienne, relève de la combinaison parfaite.

« Cette choucroute en croûte, c’est la classe »,

valide Alain Potiron, dont les magnums

Mumm viennent renforcer « la fraîcheur

extraordinaire » de cette préparation. Reste

qu’au moment d’élire le roi de ce déjeuner,

les sublimes galettes du chef Viannay

viennent rendre justice au maître des lieux,

le cuisiniste Arnaud Bernollin. Roi parmi

les rois, la salle s’incline. Vive le roi, et

surtout, vive le repas !

Epicerie-Comptoir Mère Brazier

46, cours Franklin Roosevelt – Lyon 6 e

Tél. 04 26 78 78 25

53, rue de Saint-Cyr

Tél. 04 72 20 05 05

• 27 • janvier 2021 • lyon people


lp

LA VIE DES ARTS

NICOLAS PERROT

Envoyez la couleur !

Le vertige de la toile blanche ? Très peu pour lui. Nicolas Perrot peint comme il voltige sur les rampes…

Texte : Jocelyne Vidal - Photos © Saby Maviel

Sitôt rangés ses rollers « après pas mal

de chutes » et une jolie collection de

trophées, l’ex champion du monde

a rebondi sur les chevalets de la plus fun

des peintures... Les couleurs et les lignes

s’entrechoquent à la vitesse des slides, runs

enchaînés par l’éblouissant rider. Gorgées

de rouges, verts, jaunes et orange fluo,

tempérés de bleus turquoise, sa couleur

préférée, les montées d’adrénaline ont

changé de spots. Sans perdre un millième

d’intensité. Tout aussi addictive, la passion

de la peinture a atterri, depuis les macadamstories

de Lyon, Chicago et New York City,

sur les cimaises d’hôteliers, chefs étoilés,

promoteurs immobiliers, collectionneurs

et amateurs éclairés.

UNE PEINTURE TOUJOURS

PRÊTE À BONDIR

Née de l’actualité, d’une rencontre, d’un

film ou de l’admiration pour ceux qui

sauvent des vies, l’inspiration de Nicolas

Perrot jaillit comme une évidence. « Quand

des clients potentiels me parlent de ce qu’ils

aiment, je leur montre des photos pour savoir

aussi ce qu’ils détestent et je construis aussitôt

mon tableau dans ma tête. » Des propos

fulgurants, à la mesure d’une peinture

toujours prête à bondir. « Un jour en noir et

blanc, le lendemain en abstractions colorées ou

en Mickey disjonctés », au gré des humeurs

et des envies irrépressibles d’un fou de

peinture… Au point de transformer au

hasard d’un week-end chez sa mère, une

brosse à dents en pinceau, pour faire le

portrait de Paul Bocuse (ci-contre) !

lyon people • janvier 2021 • 28 •


Avec son complice artiste Nicolas Heyndrickx.

C’est le bras armé de Nicolas Perrot pour certains de ses chantiers...

SUR LES TRACES DES FRÈRES

MONTGOLFIER

Né un pinceau dans la main, dans une

famille d’artistes et de médecins, Nicolas

peint depuis l’enfance. « A vingt-cinq ans,

après des années de compétition de roller sur

rampe, j’ai souhaité continuer à faire de ma

vie quelque chose que j’aimais. » Sans courir

après les galeries ni les expos, si ce n’est

à ses débuts, à Paris, à Cannes et dans de

petits villages d’Auvergne Rhône-Alpes, il a

créé et développé son réseau pour vendre

son travail mais aussi sa personnalité

d’artiste prolifique, à des entreprises de

renom. Ainsi la vénérable Maison Canson

a-t-elle confié à Nicolas Perrot, le nouveau

design des célèbres pochettes de papier à

dessin pur vélin, hérité il y a 450 ans, des

Frères Montgolfier. « Il n’y a pas d’art sans

histoire », confie Nicolas entre deux runs à

la rencontre de clients qui s’approprient,

par tableau interposé, un fragment de son

parcours. Celui d’un bourreau de travail

qui « fonctionne comme un commercial » et

s’impose une discipline d’ascète dans sa

maison-atelier-galerie d’Ecully.

La vénérable Maison Canson

a confié à Nicolas Perrot

le nouveau design des célèbres

pochettes de papier à dessin

pur vélin, hérité il y a 450 ans,

des Frères Montgolfier

• 29 • janvier 2021 • lyon people


lp

LA VIE DES ARTS

L’INSPIRATION EN MODE

FREE STYLE…

« Levé à 5h30 tous les matins même le

dimanche, je prends un café en visionnant un

film sur Canal. Il m’arrive aussi de regarder

le film et de peindre en même temps un

portrait de Bruce Lee d’1,80m par 1,40m par

exemple, avec des effets 3D, posté le lendemain

sur Instagram, gardé une semaine chez moi,

pour en profiter un peu, puis recouvert de

blanc acrylique pour céder la place à un

portrait de Steeve Mac Queen. » L’inspiration

en mode freestyle contraste avec la rigueur

d’un artiste très structuré, à l’atelier toujours

bien rangé et propre « pour assurer la

neutralité du cadre où, réveillé par une subite

envie de peindre, je peux aussi me retrouver

à 1h du matin. » Une neutralité très prisée

par Pierre Soulages, rappelle Nicolas. Le

peintre et graveur français ne dispose-t-il

pas à l’envers, toutes les toiles de son atelier

pour éviter l’influence d’œuvres anciennes

sur les nouvelles ?

… « POUR ALLER

JUSQU’AU BOUT DE SOI »

Aux rythmes de Bowie, Queen, Metallica,

Nina Simone, Brel, Joe Dassin et Franck

Sinatra dix secondes après, la matinée laisse

exploser mille et une notes de couleurs

généreuses sur une partition inspirée par le

bonheur tout simple de « créer et d’apporter

de la joie à ceux qui souffrent ou se dévouent

pour autrui ». Ainsi la sculpture en forme

de masque de métal offerte par Nicolas au

Médipôle de Lyon-Villeurbanne, sa Joconde

post moderne vendue aux enchères au profit

d’associations de personnes handicapées

illustrent-elles le rôle de l’artiste, tel qu’il

le conçoit : « aller jusqu’au bout de soi,

se renouveler comme Salvador Dali dont

le dernier tableau peint en 1989, n’avait

vraiment rien à voir avec les précédents ».

Sasha

et Sullivan,

graines

d’artistes...

Sur une île déserte, idéalement située au

large de Cadaquès, on ne sera pas étonné

de voir Nicolas rêver d’emporter « une

toile blanche où tout resterait encore à faire,

une toile familiale et un tableau peint d’un

immense Mickey, avec ma fille Sasha ».

lyon people • janvier 2021 • 30 •


DU 15 AU 17 JANVIER


SUZUKI HYBRIDE

*Un style de vie !

NOUVEAUTÉS 100 % HYBRIDES

À DÉCOUVRIR

98 km d’autonomie en ville

en mode 100% électrique (2)

Système hybride auto-rechargeable

avec mode de conduite 100% électrique

Consommations mixtes pondérées Suzuki Across (WLTP) : 1,0 l/100 km. Émissions CO 2 mixtes pondérées (WLTP) : 22 g/km.

Consommations mixtes gamme Suzuki Swace (WLTP) : 4,5 à 5,1 l/100 km. Émissions CO 2 cycle mixte (WLTP) : 103 à 115 g/km.

(1) Ouverture selon arrêté préfectoral. (2) Norme WLTP.

Garantie 3 ans ou 100 000 km au 1 er terme échu.


lp

EN COUVERTURE

Max Chaoul, guest star du Bal des débutantes,

organisé par Anne-Sophie Secondi à Lyon, en 2009

lyon people • janvier 2021 • 32 •


MAX

CHAOUL

SALUT L’ARTISTE !

Dossier réalisé par Jocelyne Vidal et Marco Polisson

• 33 • janvier 2021 • lyon people


lp

PEOPLE STORY

MAX CHAOUL

À la vie, à l’amour !

Le célèbre couturier lyonnais est décédé dans la matinée du mardi

1 er décembre 2020 des suites d’un cancer à l’âge de 70 ans.

Retour sur un parcours des plus stylés !

Texte : Jocelyne Vidal - Photos © Jean-Luc Mège, Saby Maviel, Fabrice Schiff et Archives famille Chaoul et Lyon People

Avec Max Chaoul, la mariée n’est jamais

trop belle, voire rebelle… Corsetée

de cuir brut rebrodée de dentelle,

auréolée de soies lyonnaises et d’organza

ciselés de papillons ou de fleurs pastelles...

Fatale ou réservée, sauvageonne ou rock...

mantique, la femme reste l’éternelle muse

du couturier élu à maintes reprises meilleur

créateur français de robes de mariées. « Une

robe est d’abord le fruit d’une rencontre, d’un

échange, elle doit transcender la personnalité de

la jeune femme que je m’attache à saisir pour

mieux la sublimer », confie-t-il l’œil pétillant.

Pour le lauréat du Meryl Award de Venise

en 1999, du Couture Bridal Awards de New

York en 2001 et du Wedding Trends Awards

de Paris en 2003, créer la robe du plus beau

jour de notre vie, se veut un acte d’amour (1) .

UN PREMIER COUP DE CISEAU

À HUIT ANS

L’empire de l’éphémère déroule le fil de

souvenirs chers à celui qui célèbre cette

année ses noces d’or avec la mode. Voilà

50 ans que Max Chaoul tisse avec elle, une

relation passionnelle. Immergé dès l’enfance

dans les soyeux tissus, précieuses matières

des vêtements qui garnissent les portants du

premier magasin de prêt-à-porter de sa mère,

Grande rue de la Guillotière, Max donne à huit

ans son premier coup de ciseau dans la robe

d’une cliente en plein essayage ! Stupéfaction

et admiration des parents qui ouvrent en 1963

deux boutiques rue Victor Hugo, Cécilie et

Marie-Mag’. Pensionnaire avec Alain, son

frère à Notre-Dame de Mongré à Villefranchesur-Saône,

le jeune Max noircit ses carnets de

croquis de costumes, sans déroger à la sacrosainte

discipline de l’établissement choisi par

Simone et Daniel Chaoul, pour inculquer

à leurs enfants les vertus de l’exigence et

de la persévérance. Terminer leurs études

secondaires à Lyon donne l’opportunité aux

deux frères de gagner leur argent de poche

en faisant des concours de vente de manteaux

le samedi, dans les deux magasins de prêt-àporter

de leurs parents. L’un reprendra l’une

des boutiques familiales, l’autre deviendra un

créateur d’envergure internationale.

lyon people • janvier 2021 • 34 •

Alain et Max dans les bras de leur père David,

sur la place Bellecour en 1954

< Avec son frère Alain (en cravate) en 1956

Photo © Jean-Claude Chuzeville


Au Café Milano, en mai 2000, lors de la séance

dédicaces de son ouvrage, avec son fan club :

Odile Keguny, Coralie Deleage

DES ROBES DE BABY-DOLLS...

Séduit par l’univers des boutiques de sa

mère, découvreuse de grandes pointures de

la mode des années 65 – Cacharel, Daniel

Hechter et Pierre d’Alby –, le jeune Max

opte pour une formation de styliste. Entré au

Cours Georges en 1967, il dessine et réalise

dans l’atelier de Simone, les premières robes

des idoles des sixties. Des baby-dolls parées

pour être « les plus belles pour aller danser »

Suivent des collections d’écharpes de satin

de soie marquées des initiales de clientes

des boutiques chics de Lyon. A dix-huit ans,

Max cartonne déjà et investit ses premiers

bénéfices dans un rutilant cabriolet Honda.

Le temps de clôturer ses trois années de

formation par un stage chez Pierre d’Alby,

le jeune créateur fait ses gammes d’assistant

chez Castebajac, Agnès b’. Sous l’influence

de Matisse et Magritte, il peaufine sa palette

d’esthète de couleurs subtiles et matières

iridescentes. Le charisme et le talent de Max

font florès à Paris où il eût pu faire carrière si,

au hasard d’un passage à Lyon, l’étalagiste de

sa mère ne lui avait présenté l’ami qui vient

d’ouvrir l’entreprise de prêt-à-porter féminin

« Christian Joss ». Son dirigeant Christian

Margot commande quelques dessins et

bientôt une collection entière à Max.

... À LA PREMIÈRE

COLLECTION À 20 ANS

POUR CHRISTIAN JOSS

Nous sommes à la fin de l’année 70. Max

Chaoul entre à 20 ans dans l’aventure de

créations toujours évolutives, représentatives

d’un univers. Celui de Walt Disney inspire ainsi

les tissus de la première collection « Christian

Joss printemps-été 1972 » présentée à Paris, au

salon du prêt-à-porter. Des robes courtes aux

chaussures à talons compensés, en passant

par les chapeaux, des tons vifs déclinent

d’éclatants arcs-en-ciel chez le pionnier du

total look. Le succès commercial est au

rendez-vous d’une jeune carrière qui démarre

sur les chapeaux de roue. Sitôt revenu de Rio

où Christian et lui ont représenté la mode

française au Brésil, Max transpose ses envies

de couleurs et tissus vaporeux dans une

boutique du port de Saint-Tropez. En plein

développement à l’international, Christian

Joss conforte la notoriété de sa griffe en

ouvrant dès 1973 une boutique à Paris puis

un corner aux Galeries Lafayette.

L’ÉGÉRIE D’UNE VIE :

CLÉMENTINE

Sacré « meilleur créateur français diffusant à

l’étranger en 1975 », Max a puisé à Accalpulco

l’inspiration d’une collection ultra glamour qui

n’attendait plus que l’égérie… d’une vie. La

silhouette gracile de Clémentine « divine,

sublime d’élégance et de classe » (2) se profile

devant le stand de Christian Joss au salon

parisien du prêt-à-porter. Coup de foudre…

Le créateur surdoué et l’acheteuse en quête

de nouvelles griffes pour des boutiques

parisiennes, ne vont plus se quitter. Au début

de l’été 1976, Max a repeint sa Bentley

en blanc crème pour rejoindre à Rome sa

compagne, dont la sœur est l’assistante de

Liz Taylor. L’air de Cinecitta ne flotte pas par

hasard dans la boutique de la rue Emile Zola

où Clémentine s’est laissée convaincre par

Max d’ouvrir un temple de la jeune création.

Le nom de la diva s’inscrit en rose fushia audessus

des vitrines serties de laque noire. En

six mois, Clémentine a conquis Lyon, habillée

le microcosme de son ensemble-signature :

jupe plissée, bustier et blazer à écusson.

Locomotives de la mode, Clémentine et

Max embarquent leur bande de copains

– Stéphane Kélian, Robert Clergerie et

Georges Cellerier – dans la métamorphose

de la rue Emile Zola en Faubourg Saint-

La moustache frisonnante, avant le défilé Tapis rouge 2003

En 2004, à New-York avec Daniel Boulud,

Garbis Devar et André-Claude Canova

Honoré lyonnais. Mis en musique par Arlette

Lefrancq-Lumière, des défilés-événements

mêlent jazz dance et numéros de claquettes.

Entre-temps, les difficultés financières de

Christian Joss l’obligent à se séparer de Max

Chaoul. Le styliste vole désormais de ses

propres ailes de créateur et de chef d’entreprise

d’une marque au top. « Il fallait voir ce que

véhiculait la marque », relate Georges Cellérier :

« Max n’a jamais autant de talent que lorsqu’il

travaille directement sur le corps de la femme :

il drape, fronce, plisse et façonne un vêtement

original, somptueux. » Entre deux brouilles des

Burton-Taylor de la mode, la success-story de

Max et Clémentine fait escale à deux pas de

Bellecour, à l’hôtel de Varey. Le Tout-Lyon

de la culture, de la politique et des affaires

redécouvre avec jubilation la tradition des

salons littéraires dans la luxueuse demeure du

XVIII e où le couple marie avec brio mobiliers

contemporains et des années 30-40, sur fond

de toiles d’Aubanel et Braconnier.

suite page 38

Avec sa muse Clémentine,

en Italie au début des années 80

Thierry Lahon, directeur du KGB

et Clémentine lors de l’interrogatoire de Max

L’INTERVIEW LA PLUS DÉJANTÉE DE MAX

“On peut réussir

dans le milieu de la mode

sans être homosexuel ! ”

Réalisé au KGB, la boîte à vodka

de Pierre Chambon et Thierry Lahon,

le 4 octobre 2000, l’interrogatoire

de Max Chaoul mené par Marco Polisson

(Lyon People) est toujours en ligne.

Du web collector !

> www.lyonpeople.com/presse/p6chaoul.html

• 35 • janvier 2021 • lyon people


WWW.ARRIVETZ.COM

SHOWROOM

24, rue Jarente 69002 Lyon

CONTACT

04 72 41 17 77 / info@arrivetz.com


PROMOTIONS

SIGNE VOTRE INTÉRIEUR

PROMOTIONS

DU 9 AU 30 JANVIER 2021

Ouvertures exceptionnelles

les dimanches 10 et 17 janvier 2021

JUSQU’À - 20%

SUR L’ENSEMBLE DE NOS COLLECTIONS

(HORS ACCESSOIRES)


lp

PEOPLE STORY

LA MODE EST UNE FÊTE...

Théâtre de fêtes mémorables,

« le salon » est aussi le berceau

du « magazine de création » conçu

par le couple pour évoquer son

métier, ses projets de Lyon à

New York, en passant par Paris

où s’ouvrira au printemps 83

la boutique Max Chaoul de la

rue de Seine. Son rachat deux

ans plus tard par une ancienne

Véronique Mourousi cliente, donne à Max les moyens

de développer un réseau de

franchisés à Grenoble, Annecy, Cannes,

Genève et Tokyo. La recherche de partenaires

financiers s’impose pour pérenniser la

marque. Lasse de voir l’univers du business

empiéter sur celui de la création, Clémentine

quitte l’entreprise pour ouvrir son bureau de

costume designer du 7 ème art à Paris.

... AUX LENDEMAINS

QUI DÉCHANTENT

Clémentine Création n’en sera pas moins le

nom de la société anonyme constituée en

1990 par Max Chaoul, actionnaire minoritaire

et Jean-Michel Aulas, PDG qui investira

plusieurs millions de Francs dans l’entreprise.

Si la société dégage l’année suivante un

important bénéfice, l’exercice de 1992 révèle

un résultat négatif de 2,4 millions. Au cours

des six premiers mois de 1993, la perte atteint

le million. Le couperet tombe. Le dépôt de

bilan résultant selon Jean-Michel Aulas, d’un

ensemble de circonstances : « La conjoncture

est difficile. Concevoir et fabriquer en France

n’est aujourd’hui plus possible. A cela s’ajoutent

la frilosité des banques et le fait que nous ayons

été obligés de racheter un certain nombre de

nos franchisés. » (3) Abattu et meurtri, Max se

sent trahi. Soutenu par de fidèles amis et les

membres de sa famille, notamment son frère

Alain, il se reconstruit peu à peu. Il n’est pas

un jour où d’anciennes clientes lui

déclarent ne pouvoir confier à un

autre styliste que lui, la création

de la robe de mariée de leur fille.

L’amour du métier conjugué à

son idéal, « donner du rêve, de la

magie et du bonheur aux femmes » (2)

l’amènent à créer une, deux puis

trois robes dans un petit bureau de

la rue du Plat. Les soyeux lyonnais

jouent le jeu. Deux générations

de clientes se croisent dans un

bruissement de satins, organzas

légers et tulles aériens.

LA RENAISSANCE D’UN EMPIRE

DE LA ROBE DE MARIÉE

Fort de son nouveau défi, « rendre la robe de

mariée de plus en plus fashion et inoubliable », il

transforme le petit bureau de la rue du Plat en

show-room puis en boutique, investit l’espace

parisien des robes de mariées de la boutique

Kashiyama. Le succès est au rendez-vous de

la nouvelle société qui a bientôt pignon sur

rue François Dauphin, entre salons baroques

et vases débordant de fleurs de soie. Un

décor assorti à la volonté du créateur de

« matérialiser les rêves les plus sages comme les

plus fous ». Occasion pour Max de transformer

en roseraie du XVIII e siècle, le stand proposé

par un ami au salon parisien du prêt-à-porter

de septembre 1995. Les retombées s’avèrent

fulgurantes. Les demandes de diffusion

affluent d’Italie, des U.S.A., des pays arabes,

du Japon et des quatre coins d’Europe. Franck

et Fils, filiale du groupe LVMH offre un espace

exclusif de 60 m 2 aux robes de mariées de

Max, star de l’exposition « Invitation au

Mariage » du Bon Marché.

Ardent ambassadeur de la ville qui l’a vu

naître, Max a régné sur un empire de la robe

de mariée où le soleil ne se couche jamais.

Pour l’abriter, il lui offre un nouveau palais

baroque, une boutique parisienne surgie

d’une séquence de La Belle et la Bête, quai

des Grands Augustins. À deux pas du Pont

des Amoureux...

Dans la baignoire de sa garçonnière de l’hôtel de Varey,

place Bellecour, sous la surveillance de Marco (Lyon People)

MAX FAIT SON CINEMA

Max a habillé les comédiens de

nombreux films notamment « Qu’est-ce

qu’on a fait au bon Dieu ? », « La vérité

si je mens », « l’ex de ma vie », « un mari

de trop » etc... Il a également créé des

robes exclusives pour de nombreuses

célébrités : Beyoncé, Kylie Minogue,

Vitaa, Elisa Tovati, Sa Majesté la reine

de Belgique, Alexandra Sublet, Ingrid

Chauvin, Alessandra Sublet, Hélène

Segara, Mélissa Theuriau,

Annie Girardot, Clair

Keim, Ludivine Saigner,

Olivia Ruiz, Natalie

Dessay, Keira Knightley,

Michel Laroque, Valérie

Bruni Tedeschi, Ariel

Dombasle, Anggun,

Vanessa Paradis, Adriana

Karembeu, Kate Winslet,

Isabelle Adjani...

Une de ses dernières

apparitions publiques,

au Musée des Tissus,

lors du vernissage de l’expo

Yves Saint Laurent

en compagnie de Laurent

et Charlotte Wauquiez,

et de Miss Rhône-Alpes

Son dernier Tapis rouge

En octobre 2019, Max Chaoul

accueille dans sa boutique

Gérard Collomb, Roland

Bernard, Anne-Sophie

Condemine et Henri Junique

Photo © Jean-Luc Mège

La Une de Lyon Figaro du 17 mai 1990

annonçant l’arrivée de Jean-Michel Aulas

dans le capital de Clémentine.

Archives Nadine Fageol

Merci à sa nièce Clémentine

Chaoul, son délicieux modèle

de 1986

lyon people • janvier 2021 • 38 •

(1) Cf LyonMode édité par Esprit Public et Habillement Rhône-Alpes

(2) Cf Max Chaoul Tous les Secrets du Style de Fabienne Gay Jacob Vial (R.B Les Editions)

(3) Article de Marie-Annick Dépagneux dans Les Echos du 10 août 1993


L’esprit de conquête depuis 1624

SA au capital de 118 700 000 € – 338 318 470 RCS Paris – © Illustration : Antoine Magnien/3D et Jean-Marie Vivès/matte-painting

BANQUE RICHELIEU FRANCE I LYON

Grand Hôtel-Dieu • 1, place Pascalon • 69002 Lyon • Tél. : +33 (0)4 72 41 60 00 • banquerichelieu.com


lp

PEOPLE STORY

NICOLAS FAFIOTTE

« Se souvenir des belles choses »

Les souvenirs de Max Chaoul, styliste de génie, se bousculent dans la tête de son ex-poulain.

Propos recueillis par Jocelyne Vidal - Photo © Saby Maviel

Le créateur iconique de l’univers du

mariage et des fabuleuses pièces

couture des défilés « Live Show d’Etam

Lingerie » et Miss France est d’autant plus

bouleversé par la disparition de son mentor

qu’il lui avait récemment proposé de le

rejoindre… « Tu aimerais créer des collections

avec moi, si quelqu’un rachète ma société ? »,

m’a-t-il demandé un jour de novembre.

Nous avions projeté de déjeuner avec

Clémentine. Un mois plus tard, j’apprends

l’horrible nouvelle, au hasard d’une visite

médicale à la Clinique du Parc où

j’étais soigné pour une déchirure

de tendons. Au lendemain de ses

obsèques, précédées d’une veillée

en famille à laquelle j’ai participé,

j’ai réalisé qu’en dépit de nos vrais

conflits, je ne me souvenais plus

que des choses positives. Max

avait certes son caractère et ses

crises, liées au stress, en aucun

cas à la méchanceté. Je pense

toujours à lui avec son sourire,

sa bonhomie. Ne plus jamais le

croiser, je n’imaginais pas que

cela puisse arriver. »

PREMIÈRES ARMES

CHEZ MAX

« Mes débuts chez Max sont marqués par

le centenaire du cinéma ! Pour célébrer

l’invention des Frères Lumière, il avait été

demandé aux créateurs lyonnais de réaliser

une robe sur le thème du 7 ème art. Elève

d’Esmod, je décide de plancher sur un

modèle inspiré de Marlène Dietrich. J’étais

fasciné par le côté masculin-féminin de la

star de L’Ange Bleu et par ses sublimes

smokings. Je fonce sur le concept, bosse

dessus pendant trois semaines. Et voilà qu’à

huit jours de l’événement, Isabelle Gleize,

alors directrice d’Esmod, m’apprend que

Max Chaoul travaillait lui aussi sur Marlène

Dietrich !

Retour à la case départ. J’oublie Marlène

pour réaliser deux robes inspirées de

Marilyn Monroe dans le film Bustop : l’une

très glamour, l’autre plus borderline avec

body et fourreau échancré sur bas résille.

Le jour « J » du défilé arrive. Renard noir

sur les épaules, une copine qui venait d’être

élue Miss Lyon, arrache son fourreau pour

révéler la finesse de mon body corseté.

« Qui a aidé votre élève à faire ce corset ? »

demande Max à Isabelle Gleize. « Il a

travaillé seul. Pour vous prouver sa bonne foi,

il peut venir en stage chez vous », rétorque la

directrice d’Esmod. Aussitôt dit, aussitôt fait.

« En stage en juin chez Max, j’adore tellement

travailler avec lui que je continue en juilletaoût.

« Je voudrais vous garder », me dit-il à la

fin de l’été. Je m’entends encore lui répondre :

« Vous serez obligé de m’attendre, j’ai ma

3 ème année d’études Esmod à suivre à Paris ».

Loin de se décourager, Max demande à son

assistante de me trouver des tissus pour

mon défilé de fin d’études. Venu y assister

un jeudi, il me lance « Vous commencez

lundi ! » Sorti premier de promo, j’étais le

seul à avoir décroché un job aussi vite ! »

LE CAUCHEMAR DES VITRINES

« Avec Max, on partageait le même idéal

de beauté des choses et des robes, mais il

avait un côté plus baroque, plus XVIII e que

moi. Faire ses vitrines m’était insupportable.

Un vrai cauchemar de galérer des journées

entières pour empiler 50 000 chaises dans

une vitrine avec des robes tenues par des

bouts de ficelles. Et ne parlons pas des

défilés dans la rue que je n’ai jamais aimés,

tant il est impensable pour moi de mettre la

couture dans la rue ! »

Ces divergences n’excluent pas une

belle complicité entre Nicolas et Max,

très fier de présenter son poulain au

final d’un éblouissant défilé au Palais du

Commerce.

Signataire de lignes de Prêt-à-Porter pour

le styliste lyonnais, Nicolas est de toutes les

fêtes, celles qui ouvrent les salons parisiens

et les célébrations privées, tel le 50 ème

anniversaire de Max, fêté au Château de

Bagnols, dans une tour débordante de fleurs.

« À 25 ans, je me suis retrouvé sur

une autre planète, j’en garde des

souvenirs impérissables ». La crise

née de la seconde guerre du Golfe

va mettre un terme en 2002, à

sept années d’une collaboration

seulement interrompue par un

passage remarqué de Nicolas

Fafiotte chez Ungaro.

DE LA CO-CRÉATION

À LA RIVALITÉ

« Après mon licenciement, il me

fallait rebondir en montant ma

propre boutique, je l’avais récemment

expliqué à Max qui avait

alors eu l’impression, selon ses

termes « de s’être fait faire un enfant

dans le dos ! » Allez savoir si je ne

travaillerais pas aujourd’hui encore avec vous,

si vous ne m’aviez pas licencié », lui ai-je confié,

lorsque nous nous sommes croisés il y a un

mois à Lyon. De la co-création à la rivalité, il

y a cependant un pas vite franchi par les deux

créateurs qui se retrouvent à l’avant-scène

du défilé d’Affaires de Mode en 2004, à la

Halle Tony Garnier. « Max me demande de ne

pas présenter de robes de mariées. Qu’à cela ne

tienne. J’envoie la couleur en impressions laser

de fleurs et strass sur des robes-corolles, je fais

numériser des bouquets d’Amaryllis et joue la

carte de Buren sur d’énormes manteaux ouverts

sur des jupes flashées de noir et blanc... Max m’a

confié un peu plus tard que mon défilé l’avait

séché ! » Bien d’autres souvenirs émaillent

les conversations de Nicolas avec Fabien,

l’illustrateur de Max, Maria, sa comptable,

Fabiène Gay Jacob Vial, sa biographe.

Depuis son départ, conclut Nicolas, « Max

revient dans nos têtes, il semble nous inviter

à former autour de lui une chaîne d’éternelle

amitié. »

lyon people • janvier 2021 • 40 •


lp

PEOPLE STORY

MAX CHAOUL

L’hommage

des Lyonnaises

Défilé de robes de mariées à l’issue de la distinction délivrée à Max

par Hervé Brun et Pascal Blache, maire du 6 ème , lors de la « soirée annuelle

du Commerce » - Promotion du 16 Janvier 2016 Photo © Véronique Marc

Remerciements à Eglantine Chaoul, Emma (Max Chaoul Paris),

Margot Duchêne (Agence Un Verre pour deux) et à toutes les fans de Max

Miss Rhône-Alpes

en pince pour Max

« Pour l’anecdote, il appréciait beaucoup

Anaïs Roux, qui avait eu l’occasion de défiler

pour lui et lui avait proposé de lui prêter

une robe pour miss Rhône-Alpes. Ce qu’elle

a accepté avec honneur. On connaît la suite,

Anaïs a gagné avec la robe... »

Patricia Recanati Photo © Christian Juillard

Stefani Orliange,

lors de son mariage,

le 14 septembre 2002

Max s’en va

et la tristesse nous prend

« Homme de fête, de mariage, il était

naturellement homme de générosité, de

transmission. Il a su guider notre fille Paloma

sur le chemin du beau et de l’excellence.

Créateur génial, couple mythique avec

Clémentine, grand président du Village des

créateurs, ami... Lyon perd un des siens.

La rue François Dauphin sera à jamais pour

nous la rue Max Chaoul. »

Nathalie Chaize et Yves Casile

lyon people • janvier 2021 • 42 •


Biennale Internationale du Goût.

Max Chaoul et Laurence Renaudin

le 24 janvier 2017 dans le cadre de la

soirée et du défilé des vestes et toques

de cuisiniers customisées par les

couturiers lyonnais

Des joies et des peines

« Max, j’ai mille souvenirs en tête ...

Des moments magnifiques, des joies, des peines,

des moments de partage avec Clémentine,

Marielle, Gaby, Janine, Asia, Rose, les filles

de l’atelier, et tant d’autres personnes.

Les salons du mariage, les défilés, vos 50 ans,

mon premier défilé où vous étiez au premier

rang, la rue Auguste Comte, le tapis rouge,

vos vitrines de la rue François Dauphin.

Nos soirées de création, nos disputes,

les clientes, la boutique, les rendez-vous

avec les fournisseurs...

Votre chien, votre joie de vivre, votre

gourmandise, votre plaisir de la table...

J’ai le cœur serré...

Je suis triste de penser que je ne vais plus vous

croiser pour échanger quelques mots, plaisanter

et ricaner de tout et de rien.

J’ai démarré mon métier chez vous,

à peine sorti de l’école en juin 1996...

Je n’imaginais pas ce jour où j’allais vous dire

au revoir !

Je vous souhaite de reposer en paix et sachez

que j’ai des souvenirs merveilleux gravés

dans mon cœur grâce à vous.

Continuez à créer là-haut ! »

Nicolas Fafiotte, couturier

Marie Rigaud en Max Chaoul lors de son

mariage avec Arnaud Bernollin en 2009

Photo © Jean-Luc Mège

Marie du Gardin, le soyeux André-Claude Canova,

Max Chaoul, Catherine Maestra (Max Chaoul),

Sophie Favier, Clément Garnier (Bollinger) et

Sandrine Touboul (Aide Brandy Bag) au bal des

débutantes organisé par Anne-Sophie Secondi

à la Chapelle de la Trinité, le 7 mars 2009

Sur la scène de la salle 3000

avant le concert de Roberto Alagna en 2009

Le lendemain de sa disparition,

le fleuriste Franck Hernandez a créé

ce sapin en hommage à Max Chaoul

Max Choul,

The Love for Ever

« De ma robe de mariée à ma robe de scène…

Quel plaisir c’était de le rencontrer à chaque fois, entre rires

canailles et sens du business aigu.

Max, il t’aurait tout vendu dans sa boutique… puisque et à ces

yeux, tu étais toujours la plus belle femme du monde.

Tapis rouge, et glamour, et vraiment gentil, Max Chaoul est de

ces personnages inoubliables, toujours animé avec panache et

parce que vivant et au-delà de son époque et de son passage

dans nos vies.

Ses robes et ses histoires d’amour resteront dans nos dressings,

dans nos albums photos et nos mémoires pour toujours… »

Marie Rigaud, directrice du Printemps de Pérouges

Séquence essayage

pour Charlotte

Borel, directrice du

développement de

Lyon People, pour le

dîner de gala du TOP

500 des Lyonnais 2019


lp

PEOPLE STORY

Une forte impression

« Voici ma photo avec Max lors d’une soirée

au Boscolo Lyon en novembre 2018. Je peux

vous dire que ce soir-là j’osais à peine lui

parler tellement il m’impressionnait ! Alors

quand il est venu me dire qu’il me trouvait

élégante dans ma robe (pas une Max),

ses mots ont créé un merveilleux souvenir ! »

Sonia Guillet

Tapis Rouge 2019. Max Chaoul entouré par Miss Lyon 2019

et le chef Fabrice Bonnot

Aurélie Lesage en juin 2004

Barbara Lumbroso,

le jour de son mariage à l’âge de 21 ans

Merci pour tout Max !

« Je trouve difficilement les mots ce soir.

Cette triste nouvelle qui allie la nostalgie

et le bonheur d’avoir travaillé à vos côtés

durant de longues années.

Encore l’année dernière... nous discutions

de votre boutique parisienne où vous aviez

su me faire confiance.

Je garde la bienveillance que vous avez

toujours eue à mon égard. Vous étiez là à

beaucoup d’étapes de ma vie : mon premier

stage de lycée, alors que je me destinais à

devenir joaillier, à mes défilés, à l’ouverture

de ma boutique à quelques rues de la vôtre.

Nous avons connu des étapes difficiles

et nous nous comprenions.

J’étais fier de dire que vous étiez mon

parrain dans ce métier et vous me le rendiez

si bien. »

Stephane Pagan, styliste concepteur

lyon people • janvier 2021 • 44 •

Gérard Collomb au milieu des mariées

de Max Chaoul en 2007 à Tapis Rouge


© Photographies : Laurence jeanson - Istock - Shutterstock.


lp

PEOPLE STORY

Manon et Lou Bonnot pour Tapis rouge.

Mariage de Victoire Polidori et Julien Paret,

le 20 septembre 2008

Valérie et Gérald Lintignac-Grouleau,

sur les marches de l’église de Saint-Cyr

au Mont d’Or, le 18 octobre 1997,

dans un modèle de robe de mariée

très original. « Il n’y avait que Max Chaoul

capable de faire ce type de robe.

Elle a eu un succès fou ! »

« Quelle fierté

pour une maman

et un papa de voir

ses filles habillées

par le grand Max Chaoul

avant l’heure ! »

Fabrice et Christine Bonnot

Richard Thavel et Max Chaoul

au Trophée des créateurs 2012 ...

« C’était un homme formidable, il savait ce qu’il

voulait et transformait les rêves en réalité. Depuis

11 ans je suis heureuse d’avoir pu le représenter

et honorée d’avoir participé à ses défilés. Il a par

la suite créé ma robe de mariée et ainsi réalisé

mon rêve de petite fille. » Marie-Pierre Mathieu

Djezia Hennaoui,

entourée de Sidney Govou,

Max Chaoul et Cris,

à l’occasion de la première

édition du Handishow,

en 2016, au sein de la salle

Jean Couty

lyon people • janvier 2021 • 46 •


Fleuriane Vermorel

défilant rue Auguste Comte,

lors du Tapis rouge 2014

Photo © Tony Avenger

Anne-Charlotte Briant (Profil),

le jour de son mariage le 7 juin 2008

à Sainte Maxime (83)

En mode selfie avec le critique d’art

Bernard Gouttenoire

Le « Maître »

en pleine retouche

sur la robe de

Stéphanie Iafrate

en septembre

2001. Merci

Edwige Mingat

pour la photo.

Jour de fête à Caluire,

le 13 juillet 1996,

pour Jean-Michel

et Véronique Abou

Marie Gil, née Duquaire, à Ecully, le 24 mars 2018

• 47 • janvier 2021 • lyon people


lp

PEOPLE STORY

Manon Fantauzzi au Tapis Rouge 2010

Frédéric Breffeilh et Delphine Beynet

s’unissent en l’église de la Rédemption (Lyon 6),

le 2 septembre 2007

et ci-dessus le dernier essayage en juin 2007 dans l’atelier de Max

Pauline Ianiro sur le Tapis rouge

en octobre 2019

Laurence Diaz-Trolliet au bras

de son époux Jérôme,

sur le perron du Château d’Epeyssoles,

chez Georges Blanc (01).

Soirée privée sur le bateau

Hermès pour Max Chaoul

et Guy Bardel à l’occasion

des 25 ans du Grand Hôtel

des Terreaux

lyon people • janvier 2021 • 48 •

Laurence au bras de son papa Maurice Trolliet,

figure des Halles de Lyon,

en l’église de Chatillon la Palud


AFFRONTEZ L’HIVER AVEC STYLE ET ÉLÉGANCE !

En Janvier, profitez de nos promotions sur la collection d’hiver en magasin et sur www.KAYLNKO.com

1 / Manteau RED VALENTINO

2 / Sac N21

3 / Sneakers DANIEL ESSA

4 / Blazer EMPORIO ARMANI

5 / Bottines FREE LANCE

6 / Veste N21

7 / Sneakers HOGAN

8 / Doudoune PYRENEX

9 / Jupe MSGM

10 / Chemise TED BAKER

3

10

9

6 1

7 2 8 5 4

KAYLNKO

KAYLNKO

KAYLNKOO

GRAND HÔTEL DIEU

28 quai Jules Courmont, 69002 LYON

04 28 29 28 00

Ouvert le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 11h à 19h30

www.kaylnko.com

Shopper en ligne


lp

PEOPLE STORY

Cette tenue verte et moutarde portée

par Gabrielle Diaz-Trolliet (à côté de sa sœur

jumelle Lucie) appartenait à Marie-Claude

Trolliet qui l’a offerte à ses petites-filles. « C’est

une tenue de chez Clémentine qui dans mes

souvenirs date de 1978/1980.

Elle est intemporelle et toujours impeccable ! »

nous précise leur maman

Laurence Diaz-Trolliet.

« Nous avons eu la chance d’avoir la présence

de Max Chaoul à notre mariage. Nous étions

tous les deux en tenue de mariés Max Chaoul

ainsi que les témoins de la mariée. Merci de

l’hommage que vous allez lui porter car c’était

un homme d’une immense gentillesse et avec

un talent en or. Je ne le remercierai jamais assez

pour ce qu’il a créé pour notre mariage. »

Candice et David Chardon

Sophy Ouk, dans la boutique de la rue

François Dauphin, le 7 juin 2016

Péroline Uzel (en Max Chaoul) et Vianney Lesaffre

sur la plage de la bouillabaisse à Saint-Tropez,

le 9 septembre 2017

« Un moment inoubliable

auprès de lui à l’écoute

et si heureux de partager

et inventer pour faire de nous

une femme unique pour

un jour unique.

Reposez en paix et Merci »

Virginie Gidrol,

le 12 juin 1999 à Trept (38)

lyon people • janvier 2021 • 50 •

Sophie Tereygeol-Teston,

le 29 août 1998 au Puy en Velay


« J’ai eu la chance de me marier

le 1 er juillet 2016 à l’Abbaye de Collonges

chez Monsieur Paul, dans une des robes

de Max Chaoul, le modèle Nefertiti.

Robe magique... que je vais garder

précieusement ! »

Virginie & Nicolas Moret

Orianne Sassard en juin 2007, dans l’atelier de Max Chaoul

« Très attristée par son départ. Il y aura

bientôt 40 ans (le 29 août 1981 au château

de Saint-Priest) que cet artiste de génie

m’a permis de porter cette magnifique

robe de mariée, en mousseline de soie

style années 20, achetée dans la boutique

Clémentine, rue Émile Zola. Mon témoin

porte aussi une tenue Max Chaoul.

C’était hier ! »

Sylvie Delamadeleine

Un pas de danse avec Max pour Elisabeth Stevens,

le 21 septembre 2008 à Monaco

Angèline et Thierry Mouillac,

le 22 septembre 2001 en l’église Saint-Nizier

La communicante Carole Dufour,

en Clémentine, dans les années 80

• 51 • janvier 2021 • lyon people


lp

PEOPLE STORY

Mélanie Pires

au bras de son papa,

l’artiste peintre

lyonnais

Gérard Dubois,

le 8 septembre 2001.

« Pour la petite

histoire, dans les

années 70, ma

grand-mère Gisèle a

été une des premières

couturières de Max ».

« Habillée par Max Chaoul

il y a 4 ans, il a dessiné ma

robe et a su sublimer le plus

beau jour de ma vie pour en

faire un véritable conte de

fée. Max Chaoul, un Grand

Homme, qui désormais

habille mon cœur et ma

mémoire à tout jamais.

Je suis si fière d’avoir porté

sa création sur mesure. »

Éléonore Benisti

Gaëlle Jupet Vlahcevic,

au château de Bagnols,

le 2 juillet 2005

Marine Garnier au château

de la bonnetière (Les Halles 69610),

le 9 mai 2015

Jacqueline Roucou,

en Max Chaoul,

accueillant des amis

à la Mère Guy en 1987

pour ses 40 ans

Julie Kintzig,

couturière de

Max Chaoul

pendant 10

ans pose avec

son « patron »

et un petit

modèle dont

elle a cousu

la robe

Marie-Caroline

Demonnet-Labes,

en juin 2019

lyon people • janvier 2021 • 52 •


JE SOUTIENS

MES COMMERCES

DE PROXIMITÉ

jachetedansmaregion.fr

Le site internet des commerçants de ma région

Région Auvergne-Rhône-Alpes 2020 ©

Retrouvez vos commerçants, artisans et producteurs locaux, où que

vous soyez, tous les jours et à toute heure sur jachetedansmaregion.fr,

l’annuaire des commerces en ligne, qui facilite l’accès à l’achat local.


lp

PEOPLE STORY

« Magnifique idée pour lui

rendre hommage que ce

numéro spécial de janvier !

Pour nous, tout a commencé

par un dessin nous plongeant

dans un rêve toujours aussi

présent. Impossible d’oublier

son génie et sa gentillesse.

On embrasse Max dans son

paradis à jamais tout blanc... »

Ekaterina

et Jean-Marc Girard

« Parce que ce jour-là il a fait de moi

la plus belle des mariées dans une

robe imaginée ensemble en réalisant

mon rêve de petite fille de devenir

une vraie princesse pour l’un des

plus beaux moments de ma vie !!!

Merci Max Chaoul d’avoir sublimé

tant de femmes dans tes magnifiques

créations !!! RIP Max »

Séverine Ferrer

Max Chaoul et Nadine Gelas,

ancienne présidente

de l’Université de la Mode,

dont il était très proche

Guénolée Perrin, le 14 septembre 1991,

à Saint Cyr au Mont d’Or

Evelyne Haguenauer dans les salons de l’Hôtel

de Ville de Lyon, le 6 juillet 2011, jour de la remise

de sa médaille de chevalier dans l’ordre national

du Mérite. « J’avais demandé à Max de confectionner

ma robe pour cette occasion », nous précise

l’ancienne adjointe de Gérard Collomb

« Chers amis, ci-joint les photos d’un des plus

merveilleux jours de ma vie, en hommage à notre

cher Monsieur Chaoul, dont les robes me faisaient

rêver lorsque j’étais étudiante et que je passais

devant ses vitrines féeriques. Merci pour tout

Monsieur Max Chaoul, vos créations magnifiques

resteront dans les mémoires de tous, vous avez

sublimé chaque mariée qui a eu l’honneur de porter

vos œuvres ! Soirée de notre henné et mariage

en août 2002. » Audrey Bouhassira

lyon people • janvier 2021 • 54 •


Max Chaoul et Daniel Dandan Griffon,

son directeur de boutique pendant 15 ans

Béryl Maillard et son papa

Alain Nebon-Carle, le 14 juin 1991

Un grand hommage à ce grand créateur

« C’est avec beaucoup d’émotion que je vous fais partager les photos de mon mariage,

le 14 juin 2008. Pour la petite histoire, robe vue début 2008 dans une revue, c’est le coup

de cœur. 1 rendez-vous, 1 robe essayée, c’est celle-ci sans aucun doute. Elle m’est destinée,

elle s’appelle destinée. Bien plus qu’une robe, ce fut ma compagne pour ce jour si unique.

Elle est aujourd’hui exposée dans la maison de ma maman, et vit chaque étape de ma vie.

Merci Max Chaoul d’avoir fait de moi une princesse en ce jour si important. »

Céline Godet

Xavier et Innes Bourit,

le 25 juin 1988, à Lentilly.

Sa sœur Carol Rousseau travaillait

à l’époque chez Clémentine

et Max Chaoul, rue du Plat.

« J’ai donc tout naturellement demandé

à Max de me dessiner ma robe sous

l’œil attentif de ma sœur ainée.

Je ne voulais pas de robe longue

qui m’empêcherais de danser.

Il a donc dessiné et créé une robe

courte en dentelle avec une partie

qui était rajoutée (longue derrière

et courte devant) et que je pouvais

enlever pour la soirée. »

Delphine et Cyrille Trouiller dans les jardins

du château du parc de Lacroix-Laval,

le 28 juin 2003

Estelle Nocera et Maxime Perie, le jour

de leur mariage civil à la Mairie du 6 ème , en mai 2018

• 55 • janvier 2021 • lyon people


lp

PEOPLE STORY

Elsa

Muchada,

ancienne

conseillère

du 6 ème ,

lors du

mariage

de sa fille

Joëlle avec

Pierre-

Henri

Doron

en l’Eglise

de la

Rédemption

le 16

septembre

2006

Astrid

et Guillaume Arnaud,

le 4 juillet 1998,

en l’église de St Germain

au Mont d’Or.

Maëlle Gibert, le 5 septembre 2009

Carole Blondeau,

le 13 novembre 2003,

dans les jardins

du musée

des Beaux Arts

de Lyon

Laure-Marine Godet et Elodie Aguettant

en Max Chaoul lors des 8 ans de Lyon People... en 2008

Laure Delvigo et Audrey Saadjian Cleage - Photo Gilles Pautigny

lyon people • janvier 2021 • 56 •

Justine Baladier, lors de son mariage, en 2010

Anais Rigollet

au Tapis Rouge 2019

Photo Karine Bourgain


LES ENTREPRISES MEMBRES DU CLUB DES CLUBS

SOUHAITENT LE MEILLEUR POUR 2021

À TOUTES LES ENTREPRISES IMPACTÉES

PAR LA CRISE SANITAIRE COVID.

Ensemble, nous serons plus forts.

Courage à tous

Merci de votre confiance

ACDC, ACEB.COM, ACNIS INTERNATIONAL, ACPH, ADEMOLYS, AGENCE LUE, ALLIANZ VIE, AMBIANCE CONCEPT,

BIONATIS, BLUE EVENT, BYBLOS GROUP, CAFE FOLLIET, C’KLEEN GROUP, CLIP, CPG ASSURANCES, COM UN CONSEIL,

DB CONSULTING, DELTA NAUTIC, DR CONSEILS, EUROCAVE, EUROSONO, EVERETT-AXEAL CONSULTANT, EXPERT ET

FINANCE, EYGUEBELLE, FOREST PARTNERS SAS, GIRARD SAS, GOLF PARK HOTEL, GROUPE APICIL, GROUPE FRANCE

COLLECTIVITE HYGIENE, GROUPE GEMME, GROUPE MARGAL, GROUPE MURGIER, GROUPE NOVALI, HALLES DE LYON

PAUL BOCUSE, HUISSIERS REUNIS, I-MEDIA, IVANHOE, JUMFIL, LES ROSES MODERNES, LORDNELSON, LYON PEOPLE,

MAISONS ET DOMAINES, MEDRANO, MERCURE SAXE-LAFAYETTE, NOVOTEL CONFLUENCE, OBJET PUB, OFFICIEL

BOUTIQUES, PERNOD RICARD, PROTEC SPORT, RENAULT LYON SUD, RENAULT SAS, RESTAURANT LE PRESIDENT,

S4C CONSULTANT, SAINTE-FOY IMMOBILIER, SHCB, SOVITRAT, SYLOC, THIERRY BRAILLARD ASSOCIÉS, UGC,

VALRHONA, VEBER AVOCATS, WEISS.


lp

MEGÈVE PEOPLE

SAISON D’HIVER 2021

MEGÈVE

« va tirer son épingle du jeu »

En dépit du contexte actuel et de la fermeture des remontées mécaniques, Megève tient à proposer une saison hivernale

animée. Si les activités en petits groupes seront favorisées, la station aspire à maintenir son attractivité.

Texte : Morgan Couturier - Photos © Simon Garnier et Philippe Ducap

Gagner nécessite de prendre des

risques, de ne rien lâcher, jusqu’à

se triturer l’esprit pour trouver la

bonne combinaison. Mais pour gagner, il

faut jouer, même lorsque l’adversaire s’avère

aussi puissant que le coronavirus. Megève

en est pleinement consciente, alors que les

jours passant, la saison hivernale avance en

pointillés, coiffée de quelques flocons, mais

sans skieurs. Alors, remontées mécaniques

ou pas, couvre-feu ou déconfinement total,

la station haute-savoyarde n’a pas l’intention

de se laisser abattre, encore moins l’année

du 100 e anniversaire de l’arrivée de la

famille Rothschild, à travers laquelle

Megève a su forger tout son prestige.

« On ne changera pas notre état d’esprit, à

savoir faire une belle saison d’hiver. On sait

faire du rendez-vous. Megève est une terre

de rendez-vous ! », assure Hélène Franon-

Madec, la directrice de Megève Tourisme,

laquelle reste persuadée que la station

« a la capacité de tirer son épingle du jeu ».

À l’instar de cet été, où les résidences

secondaires ont fait le plein, le village espère

renouer pareille performance, en dépit des

contre-indications du gouvernement. Alors

qu’enfourcher les skis est un luxe réservé

aux fondeurs jusqu’à ce que la station

puisse utiliser ses remontées mécaniques,

Megève espère demeurer malgré tout, une

destination phare de l’hiver, la convivialité

de ses instants s’harmonisant parfaitement

avec la magie de son offre complète, alliant

le sport, la culture ou le bien-être, même

dépourvue de ses quelque 400 kilomètres

de pistes. « Nous avons le leadership d’un

tourisme quatre saisons, confirme Jean-

Marc Peillex, président de la communauté

de communes Pays du Mont-Blanc. Nous

sommes capables de rebondir. Nous avons

compris que ce n’était plus de la mono saison.

Il faut travailler sur des activités multiples ».

À ce titre, et alors que la station a enregistré

40% de réservations en moins en décembre

dernier, celle-ci aspire à « s’appuyer sur ses

ressources ». « Le territoire est riche d’activités

sportives et l’offre de mobilité est en cours

d’études. Ce n’est pas encore très bien mis en

valeur, mais il y a déjà une offre qui existe »,

assure Catherine Jullien-Brèches, maire

de Megève.

LES ANIMATIONS PHARES

SONT MAINTENUES

Sensible à cette philosophie, Hélène Franon-

Madec n’en démord pas, Megève ne compte

lyon people • janvier 2021 • 58 •


pas galvauder sa programmation. « Nous

allons faire le nécessaire pour trouver des

solutions et favoriser les petits groupes »,

maintient-elle. Pour parvenir à ses fins,

la commune s’est creusée les méninges

pour sauver la majorité de ses animations,

quitte à mettre en avant les spectacles

déambulatoires, ou ajuster ses rendez-vous

historiques, à l’image de l’illumination du

sapin, dont la mise en lumière s’est étendue

sur trois jours. « Nous œuvrons pour une

deuxième partie de saison nous permettant

d’exploiter à nouveau tout l’immense

et merveilleux potentiel de notre belle

destination », assure les équipes de Megève

Tourisme. Preuve en est, Megève affiche

encore un calendrier riche en animations,

comme tend à le prouver le maintien de la

compétition amicale de ski de montagne,

baptisée Émile Allais Tribute, les samedi 23

et dimanche 24 janvier prochains.

À côté de cela, l’incontournable Grande

Odyssée Savoie-Mont-Blanc renouvèlera

bel et bien de passage dans la station, le

mercredi 13 janvier prochain, bien que

l’événement soit réduit à sa plus simple

expression, c’est-à-dire sans accès possible

aux aires de départ et d’arrivée. Plus

chanceux, le Festival international de Jazz

devrait lui, être maintenu dans sa forme

habituelle, du 1 er au 4 avril 2021, si tant

est que la situation sanitaire le permette

toujours. Un raisonnement valable pour

l’Edelweiss Mountain Ski, la première

compétition dédiée au ski de randonnée

nocturne, planifiée la nuit du vendredi 12

février 2021, ou encore de l’événement

Back to Back, lui aussi tributaire de

l’évolution de la pandémie et des décisions

gouvernementales.

Toute l’actu de Megève

sur FB Megeve People

L’HÔTELLERIE SE RENFORCE

Megève se définit comme « un havre de

paix » idéal pour s’adonner à de précieux

instants. Un beau tableau que la beauté

de la station compte bien confirmer cet

hiver. Très appréciée des amoureux, la

commune a choisi d’élaborer toute une

série d’expériences romantiques au sein

de ses 32 établissements hôteliers dont

9 palaces 5 étoiles. Reste à savoir quand

ces derniers ouvriront. Pénalisés par la

mise à l’arrêt des remontées mécaniques

et la problématique du couvre-feu, ces

derniers ont majoritairement imaginé une

reprise d’activités le 20 janvier prochain,

à l’exception du Four Seasons (22/01)

et du Chalet du Mont d’Arbois (29/01).

Entre temps, le public aura peut-être eu

l’opportunité de découvrir les subtilités du

dernier arrivant, le premier hôtel Novotel

des Alpes, nommé Novotel Megève

Mont-Blanc (photo). Estampillé 4 étoiles,

l’établissement s’apprête à inaugurer ses

92 chambres. Propriété de Jean-François

Delettre, il comprendra également un accès

privilégié au Palais et à ses activités, un

espace commercial et « un magnifique jardin

alpin valorisant les essences de montagne ».

À l’heure d’écrire ces lignes, la date de

sa mise sur orbite n’avait pas encore été

communiquée.

MEGÈVE SHOPPING

LA NOUVELLE PLATEFORME DE VENTE EN LIGNE

Megève entend rester attractive quel que soit le contexte sanitaire. On le sait, cette

crise sans précédent pollue le fonctionnement de la commune, mais aussi l’activité

de ses commerçants, victimes d’une fréquentation en baisse. Alors que la municipalité

espère un rebond des réservations, celle-ci a préféré miser sur l’anticipation, en instaurant

une plateforme de vente en ligne, baptisée Megève Shopping, et accessible via le site

megeveshopping.com. Avec près d’une vingtaine de commerces et de restaurants d’ores

et déjà engagés, la plateforme en question espère promouvoir une multitude de produits

24h/24 et 7 jours/7. Boutiques de mode, bijouteries joailleries, décorations, shops

sportifs et restaurants, les visiteurs et amoureux de la station ont désormais l’assurance

de retrouver tout le charme de Megève, et ce, tout au long de l’année, avec en prime, un

service de livraison rapide dans le monde entier, la possibilité de retourner gratuitement

ses achats et de bénéficier de tarifs identiques à ceux prodigués en boutique. Pandémie

ou non, Megève Shopping offre donc toute la richesse des commerces locaux à portée

de clicks. Le tout garantit sans risque !

• 59 • janvier 2021 • lyon people


lp

STYLE DÉCO

SIMMONS

Vendre du rêve au pied du lit

En se portant acquéreur d’une élégante boutique située sur le cours de la Liberté, le groupe Literie Idéale y a créé

une vitrine lyonnaise et un flagship pour la marque Simmons, 100% made in France, reconnue dans tout l’Hexagone

pour son expertise en matière de sommeil. L’idéal pour rêver de nuits meilleures.

Texte : Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel et Erick Saillet

Tous les éléments tendent à le prouver,

le sommeil est bienfaiteur, réparateur

même, au point que certains fidèles

invitent à bénir celui qui l’inventa. « Un peu

de sommeil vous remet de bien des choses »,

écrivait même le professeur Tolkien. Un

fait irréfutable qu’il convient pourtant de

nuancer, lorsque l’envie se confronte à la

raison du matériel.

Car si dormir est un dû, profiter d’un tel

plaisir se lie souvent à la nature de notre

couchette. « Une bonne literie, ce n’est pas

qu’un bon matelas, c’est un bon sommier,

une bonne couette, de bons oreillers et de

bons draps », souligne Simon Gautier, l’un

des quatre directeurs associés de la toute

nouvelle boutique Simmons.

« UN ÉCRIN »

POUR LA MARQUE SIMMONS

Ainsi soit-il, puisqu’il est impossible d’établir

l’origine de ce plaisir nocturne, ses apôtres

méritent tout autant de tirer profit des

lauriers, eux qui par la grâce de leurs

produits, rendent des vies bien meilleures.

Une religion pour cette enseigne créée en

1870, pour qui le sommeil est devenu une

affaire lyonnaise depuis son installation sur

le cours de la Liberté, le 22 octobre dernier.

Niché au cœur de cet emblématique

quartier du meuble, le concept store qui

lui est entièrement dédié, a donc tout d’une

libération pour cette marque où « demain

commence cette nuit ». Voire maintenant.

En effet, depuis deux mois, la nuit émerge ici,

dans ce somptueux décor de 400 m 2 et trois

étages qui présente en exclusivité nationale

toute la collection Simmons, agencé et mis

en scène par l’architecte Jérôme Schmider

(MH3 Design) en collaboration avec Nadine

Vicente, responsable commerce/marketing

chez Adova Groupe, le fabricant.

EXPERTS DU SOMMEIL

ET DE L’ART DE DORMIR

À LA FRANÇAISE

Conçue comme un « porte-drapeau »,

exclusif de la marque Simmons, cette vitrine

se veut alors aussi attractive que ses produits.

Un théâtre des rêves officiant entre le « loft

new-yorkais et le grand magasin parisien »,

que l’équipe dirigeante « a imaginé comme

un parcours, avec plusieurs endroits de

convivialité pour un service 5 étoiles pensé pour

le client. Rendez-vous privatif, visioconférence,

rendez-vous à domicile, service de livraison

et installation à domicile internalisé…

Tout est pensé pour rendre votre expérience

facile & agréable ». Concernant l’implantation,

« Chaque collection a un univers. Ce ne sont pas

lyon people • janvier 2021 • 60 •


De haut en bas, de gauche à droite ;

Simon Gautier, David Martin, Gilles Demange et Patrick Dumas

que des lits, c’est un voyage à la découverte de

différentes destinations et types de conforts »,

expose l’architecte.

Le décor dressé, rêvasser est évidemment

plus simple, les différentes collections (au

nombre de six, ndlr) apparaissant plus

facilement à la lumière du jour. Reste alors à

faire son choix, celui du cœur et de la santé,

que l’on soit particulier ou professionnel,

bon nombre d’hôtels, de décorateurs et

d’architectes succombant aux bénéfices des

ressorts ensachés des gammes Beautyrest

Sensory, Beautyrest Black, Beautyrest

Luxury, Beautyrest Hybrid ou Beautyrest

Silver.

L’architecte

Jérôme Schmider

• 61 • janvier 2021 • lyon people


lp

STYLE DÉCO

« Le sommeil

c’est la vie »

Docteur Jean-François Millo,

Somnologue.

« Il y a de plus en plus d’études qui établissent

que le sommeil est un vecteur de bonne santé

extrêmement important, au même titre que le

bien manger. La satiété si importante pour

le sommeil et l’appétit est mieux trouvé avec

le bon lit, composé de matières naturelles

et les produits alimentaires issus de nos

terroirs », expose en connaissance de cause,

le directeur Gilles Demange, également

fondateur du groupe Literie Idéale et des

épiceries comptoir Mère Brazier avec

Mathieu Viannay.

« Il y a une importance très forte qui est

accordée à la literie par toutes les générations

aujourd’hui et Simmons est l’une des marques

références ». Une notoriété justifiée par cet art

de dormir à la Française, vendu sur-mesure

en ces lieux. « Dis-moi comment et avec qui

tu dors, je te dirai quelle literie choisir ! »

« Chez Simmons, nous prenons le temps d’établir

votre diagnostic du sommeil et du confort

via une étude structurée et personnalisée :

manière de dormir, morphologie(s), besoins,

habitudes de sommeil, confort recherché...

Autant de questions nécessaires pour vous

assurer le bon choix tout en vous l’expliquant.

« Dormir n’est pas

une mince affaire,

il faut y penser

tout le jour durant »

Nietzsche.

Nous sommes une équipe d’experts passionnés,

formés chaque année sur les produits mais

aussi et surtout par l’académie du sommeil »,

dévoilent Patrick Dumas et David Martin,

les deux autres associés, experts du sommeil

depuis respectivement 30 et 20 ans, passés

dans cette entreprise.

Choisir n’est donc pas de tout repos, bien

qu’un essai vienne compléter cette expertise.

On le sait, à tête reposée, tout devient plus

simple.

Boutique Simmons Lyon

67, cours de la Liberté - Lyon 3 e

Tél. 04 72 64 29 14

> Plus d’informations

sur boutique-simmons-lyon.fr

et

lyon people • janvier 2021 • 62 •


OFFRE PRÉ-OUVERTURE

LICENCE À

10 € *

VALABLE JUSQU’AU

19 JANVIER 2021

*Offre valable pour toute souscription à un abonnement Liberté ou Express entre le 1 er et le 19 janvier 2021. Frais d’inscription à 10€ au lieu de 149€. Premier mois à 49€ TTC au prorata

temporis puis 49€ TTC/mois. Offre soumise à conditions. Renseignements à l’accueil des clubs. Crédit image : Thibault Bevilacqua – Création : Melbourne – Uppernation Prod


lp

STYLE DÉCO

XXL Maison

La French Touch du design addiction

Installée sur la rive gauche du Rhône, quartier de la Préfecture de Lyon depuis la fin du mois de novembre,

l’enseigne XXL Maison vient offrir aux Lyonnais l’opportunité d’embellir leur intérieur de meubles tendance

et personnalisables, pour une décoration décomplexée, joyeuse et vivante. Photos © Saby Maviel

Une ambiance déco réussie, c’est

celle où vous vous sentez bien et

qui vous ressemble. Votre demeure

doit être votre havre de paix. XXL Maison

est en perpétuelle (r)évolution, rythmée

de nouvelles collections pour s’adapter à

votre façon de vivre et à votre intérieur.

La modularité et la personnalisation sont les

cartes de visite de cette enseigne.

XXL Maison, dont Lyon découvre les trésors

décoratifs, est une enseigne aux multiples

concepts stores nationaux. Cette nouvelle

vitrine lyonnaise, est installée sur le cours de

la Liberté. Sa directrice Alexandra Monnier

et ses collaboratrices, Johanne et Bérénice,

vous séduiront par l’approche XXL Maison,

la conception d’espace, et la qualité de leurs

produits exclusifs à la marque. Univers XXL

Maison est un ADN créé par des designers

de renom, tels que Robert Law ou Johnny

Dos Passos aux empreintes inimitables et

contemporaines. Le style XXL Maison se

repère au 1 er coup d’œil.

CRÉER UN INTÉRIEUR

À FORTE PERSONNALITÉ

« C’est une décoration dans l’air du temps.

Les gens ont de plus en plus envie d’avoir un

bel intérieur, de se sentir à l’aise chez eux,

avec une déco actuelle et des

produits haut de gamme. Chez

XXL Maison, nous insistons sur la

mise en ambiance, en magnifiant

les produits avec une identité

visuelle forte. On peut aménager

des pièces entières, des meubles,

aux canapés, aux luminaires,

et objets de décoration tout en

conservant à l’esprit de rendre

le mobilier design accessible au

plus grand nombre », soutient

Alexandra Monnier, élevée dès le plus

jeune âge aux arts de l’ébénisterie et de la

décoration. Sa passion intacte, celle-ci espère

désormais la partager, quitte à accorder un

temps presque infini aux besoins des clients.

« XXL Maison s’entoure de créateurs exigeants

pour dessiner et éditer les collections de

demain : matières, lignes, confort, couleurs, et

fonctionnalités sont la base de leurs réflexions.

La créativité insuffle ensuite le supplément

d’âme », poursuit la directrice. Chacun

doit pouvoir se reconnaître et se projeter

dans les univers XXL Maison pour profiter

pleinement d’un intérieur à son image.

XXL Maison

3, cours de la Liberté - Lyon 3 e

Tél. 04 28 70 14 38

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h.

Ouvertures exceptionnelles

les dimanches 24 et 31 janvier

> Plus d’informations

sur www.meubles-xxl-lyon.com

lyon people • janvier 2021 • 64 •


À PARTIR DE

FÉVRIER 2021

LE NOUVEAU RENDEZ-VOUS mensuel dédié

aux plus beaux biens immobiliers de Lyon et sa région

Chaque mois, seulement 20 agences présentent leur plus beau bien

dans un cahier spécial du magazine Lyon People dédié aux professionnels du secteur

Places limitées - Formule par abonnement

Prenez contact avec

Charlotte Borel

charlotte@lyonpeople.com

Tél. 06 09 54 11 74


lp

PEOPLE EVENTS

DÉGUSTATION

Les merveilleuses « surprises œnologiques »

DE STÉPHANE OGIER POUR 2021 !

Portes-ouvertes fin janvier

Le rendez-vous de grandes

« signatures » de la Vallée

du Rhône

Du 22 au 25 janvier, alors que

malheureusement la fête des vins

d’Ampuis est annulée, Stéphane Ogier

ouvrira (selon un protocole sanitaire

strict) les portes de son domaine

comme à son habitude

pour des journées de découvertes.

Il a invité cette année des grands noms

de ses amis vignerons, les maisons

Vernay et Montez mais également

ses compagnons des vins de Vienne-

Seyssuel, Pierre-Jean Villa et Eymin

& Tichoux, sans oublier le maître

du Cornas Stéphane Robert (domaine

du Tunnel). Des chapiteaux seront

dressés devant les chais pour accueillir

le public (97, route de la Taquière

à Ampuis) avec le chef Rémy Thomas

aux agapes.

Infatigable ! Puisant son énergie dans le travail de la terre,

Stéphane Ogier n’a eu de cesse de travailler ses vignes pour en tirer des vins toujours plus ciselés.

Texte : Yves Espaignet - Photos Richard Mouillaud

L’éprouvante année 2020 l’a conduit à

s’engager dans des travaux de réfection

des chaillées (murets retenant le sol)

dans une parcelle pentue de Condrieu au lieudit

la Côte Châtillon. Là où son cheval ne peut

passer, il a fait treuiller la charrue. En effet, le

secret des ses vins si bien notés se trouve en

premier dans l’attention que l’on porte aux

vignes. « Nous avons la chance d’avoir eu des

millésimes remarquables depuis 2015 et les cuvées

en élaboration du millésime 2020 s’inscrivent

dans cette dynamique » confie l’un des talents de

l’appellation de Côte-Rôtie qu’il est devenu.

Il se veut optimiste et veut faire partager

à ses amis restaurateurs particulièrement

touchés par les effets de la pandémie sur

leur activité, son état d’esprit de combat.

Il fait face en se concentrant sur ses sélections

pour préparer l’avenir. Ainsi il va jouer la carte

de l’audace en dévoilant des cuvées jamais

encore présentées (lire encadré). Lui dont la

lyon people • janvier 2021 • 66 •

passion lui fait réaliser toutes les expressions

des lieux-dits que compte son domaine, il a

élaboré une cuvée d’assemblage en Côte-Rôtie

« par respect de la tradition de l’appellation » sur

plusieurs millésimes, soigneusement conservés

dans son caveau « afin de laisser le temps faire

son œuvre dans l’expression des vins mis en

bouteille ». Stéphane Ogier veut ainsi proposer

aux amateurs la dégustation de vins plus anciens

aux tanins plus fins et aux bouquets plus riches.

2021 sera une année de surprises vineuses…

Avec la même fougue, il porte le dossier de

reconnaissance des terroirs de la rive gauche

du Rhône (le vignoble de Seyssuel) en tant

que président de l’association Vitis Vienna (23

vignerons). Désormais la balle est dans le camp de

l’INAO pour donner le feu vert à un classement

en appellation Côtes-du-Rhône. Il a même

réalisé avec Pierre-Jean Villa, une spectaculaire

plantation du coteau surplombant le Théâtre

Antique de Vienne (rendez-vous en 2023) ! Il

court aussi à Visan, à proximité du terroir de

Châteauneuf-du-Pâpe, pour suivre ses terres en

appellation Côtes-du-Rhône et produire sa cuvée

« Le temps est venu » sur laquelle il s’appuie pour

élargir ses ventes avec un vin d’entrée de gamme

alliant grenache et syrah. « Comme je tiens à faire

l’élevage à Ampuis, il faut envisager une extension

du caveau à l’horizon 2022 » précise-t-il car il

ne peut s’empêcher d’avoir des projets en tête.

Sans doute la meilleure réponse en ces temps

complexes !

JAKÈ « ÉTIQUÈTE »

UNE CUVÉE D’EXCEPTION !

La rencontre entre l’expression du « street-art »

et de la tradition dans l’art du vin s’exprimera

au printemps avec la présentation d’une cuvée

de cépage roussanne ! Stéphane Ogier a

demandé à son ami artiste Jakè de lui concevoir

une étiquette pour présenter un des ses vins

cachés dont il a la passion. En effet, le maître

de la pourpre syrah (dans ses sélections de Côte-

Rôtie) travaille depuis plus de quinze ans, une

cuvée d’un cépage blanc, difficile à vendanger

car son « esprit caractériel » (pour reprendre

ses propos) exige une surveillance constante des

vignes à l’approche de la récolte. Stéphane Ogier

travaille chaque année une sélection jamais

commercialisée pour parfaire son art. Mais en

cette nouvelle année 2021, il présentera plusieurs

millésimes dans des flacons superbement ornés.

Les passionnés pourront alors réaliser une

dégustation « verticale » et découvrir les effets

du temps sur cette sélection toujours plus rare en

Vallée du Rhône.


REPENSER L’EXPÉRIENCE DU HOME CINÉMA

AVEC BANG & OLUFSEN

Découvrez une expérience cinématographique tellement immersive qu’elle vous transporte

au-delà des simples images ou du son, en vous donnant véritablement la sensation

d’être ailleurs, sans quitter votre salon. Découvrez pourquoi un système home cinéma

signé Bang & Olufsen ne ressemble à nul autre, mais aussi comment profiter du summum

de l’expérience cinématographique chez vous.

Laissez-vous porter par

un son de qualité supérieure

Votre expérience home cinéma commence

par un son authentique et puissant. Faites

votre choix parmi un large éventail d’enceintes

Beolab afin d’insuffler dimension spectaculaire,

grandeur et clarté à vos films. Associez-les à

un téléviseur Beovision pour profiter de l’expérience

intégrale.

La liberté de développer votre

installation au fil du temps

La longévité de nos produits vous procurera

de nombreuses années de plaisir, tout en vous

offrant la liberté de développer votre système

home cinéma au fur et à mesure.

Commencez par un téléviseur Beovision, par

exemple, puis ajoutez-lui des enceintes avant et

arrière le moment venu.

Décorez votre intérieur

d’un son sublime

Nos produits performants ne diffusent pas uniquement

un son fantastique : le savoir-faire mis

en œuvre dans leur conception se voit également

dans tous leurs détails. L’aspect séduisant

de nos produits (qui ressemblent bien souvent

davantage à des objets de décoration qu’à des

appareils technologiques de pointe) découle de

designs stupéfiants, capables de transcender le

temps et les tendances.

Harmonisez l’aspect de vos produits

à votre décoration intérieure

Préférez-vous les tissus exclusifs, le bois naturel

ou l’aluminium intemporel ?

La chaleur du bronze ou l’élégance des tons

argentés ? Personnalisez votre système home

cinéma en fonction de votre décoration intérieure

et de vos préférences personnelles en

matière de style.

Retrouvez tous nos produits en magasin ou sur

www.beo-alpes.fr et www.bang-olufsen.com

Et contactez-nous au 04 72 41 74 03 ou par

mail à contactlyon@beostore.fr

En cette période si particulière, nous restons

à votre entière disposition pour vous faire

découvrir la magie Bang & Olufsen à domicile

ou en magasin avec la possibilité de réserver

votre démonstration privée.

Bang & Olufsen Lyon

14 rue des Archers, 69002 Lyon

*Écouter. Voir. Ressentir.


lp

RUBRIQUE

Les 3

Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT

PAS RATER !

1

Textes : Morgan Couturier et Marco Polisson

Photos © MC et NW

PENNONS DE LYON

Non, il ne s’agit pas d’un bal masqué, même si ça en a tout l’air ! Pour respecter les mesures sanitaires, les participants à la dernière

assemblée des Pennons de Lyon ont ajouté un nouvel accessoire à leur belle tenue chamarrée. Christian Gelpi, président et connétable,

a procédé à l’intronisation de 5 nouveaux dignitaires en présence de leur parrain. MP

Bruno Galland Directeur des archives du Rhône et de la Métropole – Parrain : Christian GELPI.

Olivier Villemonte De La Clergerie Directeur Général de LDLC – Parrain : Jean-Louis JOLY, Directeur Général du MEDEF 69

Christophe Besset Directeur Général de BBL Transports – Parrain : Jean-Louis JOLY, Directeur Général du MEDEF.

Lauret Tavel Général de Corps d’armée de Gendarmerie Sud-Est – Parrains : Philippe LOIACONO, Gouverneur militaire

et Philippe GUIMBERT, Général de corps d’armée

Vincent Cousin Général de corps aériens, Commandant les Opérations aériennes de la France –

Parrain : Philippe LOIACONO, Gouverneur militaire et Général de corps d’armée.

2 3

« ON BÛCHE POUR EUX »

La 4 ème édition de l’opération « On bûche pour eux » organisée au profit des enfants

hospitalisés au centre Léon Bérard a été rock n’roll, pour être soft. Privé d’animations

par la covid19, dépossédé de la place de la République par les élus écologistes, le chef

Fabrice Bonnot ne s’est pas laissé démoraliser. Mieux, il a été suivi. Jusqu’à la rue

du Président Carnot d’abord, puis par les Lyonnais ensuite, nombreux à se déplacer

pour s’offrir une délicieuse part de bûche à 3€. Le succès fut tel qu’il y eut même des

déçus, l’appétence des recettes chocolatées ou fruitées ayant eu rapidement raison

des stocks. « On espère que la recette sera belle et que cette édition sera une réussite »,

a-t-il exposé sobrement, soutenu par le maire LR du 2 e Pierre Oliver et son adjointe

Anne-Sophie Condemine, sans oublier l’indémodable Carinne Teyssandier, plus

que jamais rayonnante. Derrière son masque, l’animatrice a su tout résumer : « c’est le

moment de se serrer les coudes et de rester mobilisés ». MC

En marge de l’événement, Fabrice Bonnot a annoncé que son deuxième défi solidaire,

Soupe en Scène, serait vraisemblablement reporté à novembre 2021,

à défaut du début d’année, comme il le fait habituellement.

MEGÈVE LANCE SA SAISON

C’est comme le veut la tradition autour d’un – vrai – sapin

que le village haut-savoyard a lancé sa saison trois semaines

après la manifestation qui a réuni plus de 300 personnes sur

la place de l’Eglise. Les professionnels, la maire Catherine

Jullien-Brèches et son conseil municipal entendaient protester

contre la fermeture des remontées mécaniques imposée par le

gouvernement d’Emmanuel Macron. Le doute était de mise

sur la fréquentation pour les vacances qui s’approchaient. Mais

leur sourire est revenu le samedi 19 décembre, jour de

l’illumination du sapin qui a été très suivie. « Il y a du

monde dans les rues, Megève est vivante ! » témoigne

Nicolas Winckler, directeur de Megève People.

Malgré la fermeture de certains hôtels, les

familles n’ont pas dérogé à leur plaisir de se

réunir pour Noël dans leur station préférée. MP

lyon people • janvier 2021 • 68 •


ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LES CANCERS FÉMININS

FORMULE

INÉDITE

MAI 2021 — BRON - PARILLY

COURSE AUDIOGUIDÉE

© HEURE D’ÉTÉ

INSCRIPTIONS

À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2021

courirpourelles.com

EN PARTENARIAT

AVEC


lp

RUBRIQUE CARNET MONDAIN

NAISSANCE

26/12/2020 — Hugo chez Marine et Pierre Franiatte

1

DISPARITIONS

Dans nos intentions de prière, Monsieur Gilbert Blache, papa

de Pascal Blache, maire du 6 ème ; Monsieur Georges

Roubert (1) , papa de Yann Roubert, président du

LOU Rugby ; Monsieur Pierre Bouteille, dit Pilou ;

Maître Dominique Lavirotte, ancien bâtonnier de

Villefranche ; Madame Colette Gamel (2) , maman du

comédien gendarme Philippe Gamel ; Monsieur

Gérard Houiller, ancien entraîneur de l’OL ; Monsieur

Ludovic Baratier ; Madame Laurent

Parisot de Bernecourt, née Isabelle

Gindre ; Madame Monique Brèches, maman de

Catherine Jullien-Brèches, maire de Megève ;

Madame Bernadette Isaac-Sibille, ancienne

maire du 5 ème . Nous assurons leur famille et leurs

proches de toute notre affection.

2

UNIVERSITE LYON III

NOMINATIONS

Lors du conseil d’administration du 7 décembre

2020, Eric Carpano a été élu président

de l’Université Lyon III. Agé de 47 ans, ce

professeur de droit public — opposé au projet

de fusion IDEX — succède à Jacques Comby.

FRANCE 3 AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Isabelle Staes a pris ses fonctions le 4 janvier en remplacement

d’André Faucon, nommé directeur délégué à la communication du

réseau régional de France 3. Depuis janvier 2017, elle était directrice

régionale de France 3 PACA. Source : # News_de_Com

EDF Pascale Savey rejoint la direction de la communication d’EDF

à Paris où elle va diriger le département Editorial du pôle Clients

Services et Territoires. Elle sera en charge avec sa nouvelle équipe,

de la presse, des réseaux sociaux et de l’éditorial.

APPEL AUX DONS

ÉGLISE DE LYON

Alors qu’au niveau national, l’Eglise catholique a annoncé avoir perdu environ

90 millions d’euros, soit 40% de son budget annuel, à cause des confinements,

le Diocèse de Lyon enregistre cette année une baisse de plus d’un million

d’euros de ses ressources. Certaines paroisses (450 clochers) parviendront

cependant à équilibrer leurs comptes en puisant dans leurs réserves, mais

pour la grande majorité d’entre elles, le Diocèse devra leur venir en aide.

C’est pourquoi une nouvelle campagne de collecte de don est lancée depuis

quelques jours pour faire prendre conscience à tous que l’Eglise n’assure ses

services auprès des familles, des jeunes ou encore des personnes fragilisées par

l’isolement ou la pauvreté que grâce à la générosité de donateurs.

> www.donnons-lyon.catholique.fr

Photo © Roxane Tour

MARIE-CHARLOTTE CHEVALIER

Le papillon s’est envolé...

Dans le milieu des relations publiques lyonnaises,

elle détonnait par sa gentillesse et sa douceur.

L’attachée de presse Marie-Charlotte Chevalier est décédée

le lundi 1 er décembre 2020 à l’âge de 43 ans.

Texte : Marco Polisson - Photos © Archives Lyon People et DR

Marie-Charlotte était de la même matière que la soie, fragile et gracile

comme une nymphe. La vie qui ne l’a pas épargnée l’a souvent

contrainte à se replier dans son cocon familial pour se protéger du

regard des autres et du cancer qui l’assaillait de façon intermittente depuis

12 ans... Mais quand elle lui laissait un peu de répit, alors s’échappant

de sa chrysalide, le papillon qu’elle était pouvait déployer ses ailes…

en conservant sa bonne humeur légendaire et son sens de la fête acquis

sur les bancs de l’EFAP ! Que de merveilleux souvenirs de 1996 à 1999,

rue Gorjus, pour Marie-Charlotte et son camarade de promo Vincent

Feuillet.

Une période insouciante qu’elle prolongera avec Bertrand Chenaud dès

2002 au sein de l’agence Isabelle Dejeux. Aujourd’hui installé à Paris, le

fondateur de l’agence B.R/P, très affecté, souligne « la joie de vivre intacte »

de son amie en dépit des affres de la maladie. En 2008, Marie-Charlotte

quitte la presqu’ile pour travailler à la Confluence auprès de Florence

Verney-Carron après l’installation de l’agence Communiquez dans le

bâtiment des Douanes. Huit ans plus tard, elle se décide à voler de ses

propres ailes en créant son agence baptisée « Rendez-vous » et décroche de

jolis budgets (Marché de la soie, RTE...). Bienveillante et impliquée, auprès

des journalistes sa gentillesse faisait des merveilles...

À Dieu Marie !

lyon people • nov - déc 2020 • 70 •

La crèche de Noël imaginée par le sculpteur lyonnais Estelle Reverchon

est visible jusqu’au 2 février 2021, dans la crypte de Fourvière


ARRIVE

À LYON

Pôle de loisirs - Décines OL Vallée

CITY-SURF-PARK.COM

Pamplemousse.com - Crédit photo : ©Lotfi


VENTES PRIVÉES

DU MERCREDI 20 JANVIER

AU SAMEDI 20 FÉVRIER 2021

DE 10H15 À 18H45

99 & 101 RUE PDT HERRIOT 69002 LYON

More magazines by this user
Similar magazines