20.07.2021 Views

Val de marne infos 1023 Juillet-Août 2021

Journal économique du GRAND PARIS VAL DE MARNE

Journal économique du GRAND PARIS VAL DE MARNE

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

3,60 € - N°1022 - Juillet / Août 2021

CONSEIL

RÉGIONAL

Journal économique

du GRAND PARIS VAL DE MARNE

« Faire de la région

Ile-de-France

l'une des plus belles

à vivre en Europe »

Changement historique

au Conseil départemental

du Val-de-Marne

LA DROITE

AUX COMMANDES

POUR ASSURER

LE RENOUVEAU

Territoire

SADEV 94

réinvente

le quartier

du centre

commercial

à Boissy-

Saint-Léger

Filière santé

CHIC CRÉTEIL

et CHIV VILLENEUVE-

SAINT-GEORGES

« Melody »,

une technologie

innovante d’échographie


Sommaire

Agenda

4-5 Economie

16-22

Actus

23 Filière santé

26-31

•Actualités

•Webinars et ateliers du GOSB

•Webinars de la CCI Paris

• Clubs d’entreprises & Réseaux

Elections

• CONSEIL RÉGIONAL

Valérie Pécresse, Présidente

• CONSEIL DÉPARTEMENTAL

La Droite aux commandes

• RÉSULTATS

Région et Département

Tourisme

Territoire

6-9

10-11

• CAP SUR LA MARNE

Les acteurs du tourisme

se mobilisent pour faire

rayonner la Marne

• APPEL À PARTICIPATION

2021/2022

Devenez Passeur de culture(s)

12-14

• CITÉ DE LA GASTRONOMIE

PARIS-RUNGIS

Lancement de la nouvelle

consultation d’opérateurs

• BOISSY-SAINT-LÉGER

Sadev 94 réinvente le quartier

du centre commercial

• LA GRANGE

Un tiers-lieu transitoire

à Fontenay-sous-Bois

• ORANGE PRISME

Le nouveau campus

a été inauguré

• 38 APPARTEMENTS

À BRY-SUR-MARNE

grâce au Bail Réel Solidaire

• RECYCLAGE DE DÉCHETS

ORGANIQUES

Une entreprise val-de-marnaise

récompensée

• RECRUTEMENT SOCIAL

ET SOLIDAIRE

DomusVi partenaire

avec Ethypik

• VIE DES ENTREPRISES

• INITIATIVE ILE-DE-FRANCE

Femmes entrepreneures :

à vos candidatures !

• BRÈVES

• APPEL A MANIFESTATION

D’INTERET

Bâtir une filière hydrogène

aéroportuaire :

11 lauréats sélectionnés

• ARC DE L'INNOVATION

42 propositions pour accélérer

l'innovation

Val-de-Marne Infos

• SÉCURITÉ / PRÉVENTION

260 logements sous vidéo

protection à Charenton-le-Pont

• CITÉ DES MÉTIERS

Un nouveau site internet !

• FIERTÉS DU VAL-DE-MARNE

Réso Hebdo Eco

Juridique

25

• DROIT SOCIAL

Isabelle VENUAT

Congé de paternité :

nouvelles règles applicables

à compter du 1 er juillet 2021

8 rue d’Estienne d’Orves - 94000 CRÉTEIL - Tél. 01 45 17 21 37 - valdemarneinfos@valdemarneinfos.com

Editeur : SARL Val de Marne Infos Multimedia Éditions / Gérant Fondateur : Jean-Augustin Durand †

Gérant -Directeur de la Publication : Fabrice Cathala / Comité de rédaction : Fabrice Cathala,Martine Gironis

Conception / Impression : Val-de-Marne Infos

Annonces légales : Tél. 01 45 17 21 37 - annonces.legales@valdemarneinfos.com

Service commercial / Publicité : 09 71 59 37 17 - valdemarneinfos@valdemarneinfos.com

Abonnement : 65€/an (papier + numérique) ou 15€/an (numérique) - valdemarneinfos@valdemarneinfos.com

Commission Paritaire : 0508 I 80554 - ISSN : 2609-0279 - Dépôt légal à la parution

24

• INTERVIEW

Bruno CAVAGNÉ

« Collectivités et entreprises,

la volonté de faire

et d'avancer est bien là »

• CHIC CRÉTEIL et CHIV

VILLENEUVE-ST-GEORGES

« Melody », une technologie

innovante d’échographie

• VACCINATION

CONTRE LA COVID-19

Le téléservice de l’Assurance

Maladie certifié

• HANDITECH TROPHY

Pour les créateurs de solutions

innovantes

• GRAND-ORLY SEINE BIÈVRE

poursuit son partenariat

avec Medicen Paris Région

• LA FONDATION UPEC

inaugure la Chaire « Handicap,

Emploi et Santé au travail »

• CANCER

Lancement du consortium

« OncoSTART »

• LUTTE CONTRE

LES ADDICTIONS

8 hôpitaux engagés pour

un « Hôpital Sans Tabac »

• UPEC et AG2R LA MONDIALE

partenaires pour le bien-être

et la santé des étudiants

• ALFORT+

L’ENVA s’engage pour l’inclusion

et la diversité

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 3


Agenda du professionnel…

Mardi 6 juillet

CHOISY LE ROI

Cité des Métiers du Val-de-Marne

❚ ATELIER : EMPLOI

Le savoir-être, un critère clé de l'entretien

de recrutement. Comment se préparer au

mieux pour le premier contact oral avec

l’entreprise.

> Mardi 6 juillet 14h/17h - Cité des

Métiers du Val-de-Marne - 14 rue Waldeck

Rousseau - Choisy-le-Roi

Insc. 06 40 69 16 57

ou www.citedesmetiers-valdemarne.fr/

evenement/le-savoir-etre-un-crite-

recle-de-l-entretien-de-recrutement-

60ca22c3ebb5f

CRÉTEIL

CCID 94

❚ ATELIER : « 3,2,1... CRÉEZ ! »

Vous avez un projet de création d'entreprise

? En 1/2 journée, découvrez la

méthodologie pour réussir votre création

d'entreprise et lancez-vous !

Public : créateurs d’entreprise peu avancés

dans leurs projets.

Programme : Les facteurs clés du succès

• La pertinence commerciale de votre

projet • La faisabilité financière de votre

projet • Les moyens à mettre œuvre.

> Mardi 6 juillet 9h30/12h30 - CCID 94 -

8 place Salvador Allende - Créteil

Autres dates : mardis 28 septembre, 19

octobre, 23 novembre, 21 décembre

_____________________________________

Jeudi 8 juillet

CRÉTEIL

CCID 94

❚ ATELIER :

LE STATUT DE MICRO-ENTREPRENEUR

Le statut de micro-entrepreneur comporte

de nombreuses mesures de simplification

sur : les formalités de création, le régime

social, l'exonération temporaire de cotisation

foncière et le régime fiscal.

Il impose, en contrepartie, certaines

limites de chiffre d’affaires et de champ

d’activités. Cet atelier s'adresse tout

autant aux débutants qu'à des personnes

déjà initiées qui souhaitent actualiser leurs

connaissances/

> Jeudi 8 juillet 9h30/11h

Insc. www.entreprises.cci-parisidf.fr/

web/creation/reunion-auto-entrepreneur

Autre date : jeudi 23 septembre 9h30/

11h30

THIAIS

Les sorties job truck du Comité

de bassin d'emploi sud 94

❚ L’INFO EMPLOI DANS VOTRE QUARTIER

Un bureau mobile offre aux demandeurs

d'emploi un lieu pour découvrir l'association

et ses actions d'accompagnement :

découverte de métiers, atelier CV, préparation

d'entretien, parrainage vers l'emploi…

Autant de conseils et d'aides pour

être plus efficace et soutenu dans sa

recherche d'emploi

> Jeudi 8 juillet 13h/17h30 - Centre

commercial Belle Epine - Thiais

Rens. 01 76 28 41 64 / 06 62 17 43 23

____________________________________

Lundi 19 juillet au vendredi 23 juillet

CRÉTEIL

CCID 94

❚ FORMATION : 5 JOURS POUR ENTREPRENDRE

Ouverte à toute personne ayant un projet

de création. A la fin de cette action de

formation, vous maîtriserez les étapes et

les principaux facteurs-clés de succès

d’une création d’entreprise, notamment

pour concevoir et modéliser votre projet.

> Du lundi 19 juillet au vendredi 23

juillet 9h30/17h30 - CCID94 - 8 place

Salvador Allende - Créteil

Autres dates : lundi 6 au vendredi 10

septembre et lundi 20 au vendredi 24

septembre

Insc. www.entreprises.cci-paris-idf.fr/

web/creation/inscription-presentiel-5-

jours-pour-entreprendre

____________________________________

Jeudi 29 / Vendredi 30 juillet

CRÉTEIL

CCID 94

❚ FORMATION : DIGITAL STARTER PROGRAM

2 jours de formation action pour créer

facilement votre présence sur le web et

prospecter grâce au digital.

> Jeudi 29 / Vendredi 30 juillet 9h30/

17h30 - CCID94 - 8 place Salvador

Allende - Créteil

Autre date : Jeudi 26 / Vendredi 27 août

9h30/17h30

Insc. www.lesdigiteurs.cci-parisidf.fr/-

webinars-continuez-votre-activitegrace-au-numerique

____________________________________

Dimanche 19 septembre

SUCY EN BRIE

❚ 42 ÈME BROCANTE DE SUCY

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15

septembre. Rens. 01 56 31 61 35 ou sur

place Maison des Associations - 14 place

du clos de Pacy (1 er étage du Monoprix)

WEBINARS CCI PARIS

www.lesdigiteurs.cci-paris-df.fr/-webinarscontinuez-votre-activite-grace-au-numerique

Mardi 6 juillet - 14h/15h

❚ DÉMARRER SON BUSINESS AVEC LES BONS OUTILS DE COMMUNICATION

Dans ce webinar, découvrez : • Les équipements pour être connecté

efficacement • Les bonnes pratiques pour travailler ensemble

avec vos collaborateurs • Les outils pour « être vu, trouvé et joignable

» • Les bons réflexes pour protéger vos données

Jeudi 2 septembre - 10h/11h

❚ TESTEZ VOTRE OFFRE GRÂCE AU DIGITAL

Webinar présentant des outils destinés à valider sur le terrain vos

hypothèses de départ, avant de procéder à un lancement à grande

échelle, afin de minimiser les pertes - en temps et en argent - et

optimiser vos résultats.

Intervenant : Claudia Berthol, Conseiller numérique à la Chambre

de Commerce et de l'Industrie du 94

Mardi 7 septembre - 10h/11h

❚ BOOSTEZ VOTRE CHIFFRE D'AFFAIRES GRÂCE AUX MARKETPLACES

Pour développer ses ventes en ligne, il ne faut pas hésiter à diversifier

ses canaux. Il est également important de comprendre le

comportement des cyberacheteurs pour répondre à leurs besoins.

Découvrez en quoi cela consiste concrètement et comment cela

peut être bénéfique pour votre entreprise.

Intervenants : Naomi Ehile, Conseiller numérique à la Chambre

de Commerce et de l'Industrie du 94 et Arthur Bertho, Head of

International Business Development chez Rakuten

LES ATELIERS et WEBINAIRES

DU GRAND-ORLY SEINE BIEVRE

(GOSB)

Le territoire et ses partenaires proposent des ateliers d’information

gratuits, en ligne ou en présentiels.

Public : porteurs de projets, entrepreneurs et dirigeants du

Grand-Orly Seine Bièvre.

Informations : deveco.creer@grandorlyseinebievre.fr

Vendredi 2 juillet - 14h

❚ STRATÉGIE DE COMMUNICATION À LA CRÉATION D'ENTREPRISE

Lundi 5 juillet - 14h30

❚ L'UNION FAIT LA FORCE !

ENTREPRENDRE AUTREMENT EN COOPÉRATIVE D'ACTIVITÉS ET D'EMPLOI

Mardi 6 juillet

9h30/12h30 ❚ L’ART DE NÉGOCIER LE BAIL COMMERCIAL À SON PROFIT

14h ❚ PERMANENCE : ACCOMPAGNEMENT PRÉ ET POST CRÉA

Jeudi 8 juillet

9h ❚ PERMANENCE : RÉGIME OBLIGATOIRE DES INDÉPENDANTS

(protection financière/défiscalisation)

14h ❚ CRÉER SA MICRO-ENTREPRISE

Vendredi 9 juillet

9h30/12h30 ❚ TESTER SON PROJET EN COUVEUSE D’ACTIVITÉS

11h/14h ❚ FINANCER SON PROJET D’ENTREPRISE

14h/17h ❚ STRATÉGIE DE COMMUNICATION À LA CRÉATION D'ENTREPRISE

4 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Clubs d’entreprises & Réseaux

CLUB VIVRE ET ENTREPRENDRE

EN VALLÉE DE LA MARNE

Mardi 6 juillet

L’info mensuelle

❚ PRÉPAREZ VOTRE BUSINESS DIGITAL

GAGNANT DE LA RENTRÉE !

Animée par Laurent Maggio, Chef de

projet digital et expert webmarketing

> 8h30 à 10h30 // Le Perreux sur Marne

Jeudi 8 juillet

L’Apéro découverte d’entreprise

❚ ANNE HENRI NOUS OUVRE SON ATELIER

DE COUTURE « AU FILDELAMARNE »

> 18h30 à 20h30 // Bry-sur-Marne

Mardi 13 juillet

L’Afterwork B to B

❚ RENCONTRE - MISE EN RELATION

PARTAGE DE SOLUTIONS

Animée par Bernard Badoche, Directeur

Commercial DC Pilot

> 17h30 à 19h00 // Zoom

Rens.

Vivre et Entreprendre

92 avenue du Général de Gaulle

94170 Le Perreux-sur-Marne

www.vivreetentreprendre.com

Tél. : 06 30 95 40 87

_____________________________________

CLUB D'ENTREPRISES

SAINT MAUR ENTREPRENDRE

Lundi 5 juillet

❚ SOIRÉE DE RETROUVAILLES / FIN D'ANNÉE

> 18h30 à minuit // Carré Marne

Saint-Maur-des-Fossés

Dimanche 5 septembre

❚ JOURNÉE DES ASSOCIATIONS

DE SAINT-MAUR

Vendredi 9 juillet de 15h à 19h

L’HAŸ-LES-ROSES - 10 rue des Fauvettes

« ENTRESORTS »

Théâtre avec la Compagnie lu2

> 11h à 18h // Place des Marronniers

Rens.

Saint-Maur Entreprendre

35 rue des Remises

94100 Saint-Maur-des-Fossés

www.saintmaurentreprendre.fr

_____________________________________

CLUB ENTREPRENDRE

EN PLATEAU BRIARD

Mardi 6 juillet

❚ ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU CLUB

Suivie d’un déjeuner autour de spécialités

réunionnaises et libanaises. Alexandra

proposera une animation musicale.

> A partir de 12h15 // Château de Santeny

Rens.

Club Entreprendre en Plateau Briard

Grand Paris Sud Est Avenir - DADED

14 rue Le Corbusier

94046 Créteil Cedex

Tél. 01 41 94 31 01

www. entreprendre-plateau-briard.fr

_____________________________________

UNIGROS lance un club des partenaires

UNIGROS, l'organisation professionnelle qui regroupe les associations

et syndicats sectoriels du Marché d'Intérêt National de Paris-Rungis,

lance un club des partenaires.

« Nos partenaires ont toute leur place dans nos projets et actions. Nous

souhaitons les intégrer à nos réflexions pour assurer chaque jour les conditions

de succès des grossistes du MIN et porter un projet pour l'avenir du

Marché. Ce Club permettra de les associer collectivement à nos travaux

au-dede ce que chacun apporte déjà individuellement au Marché », a

declaré Jean Michel Peuch, Président d'Unigros.

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 5


Elections régionales

CONSEIL RÉGIONAL

VALERIE PÉCRESSE, PRÉSIDENTE

Elle veut faire de la région Ile-de-France

l'une des plus belles à vivre en Europe !

En retrouvant son fauteuil de Présidente de

la Région Ile-de France pour un deuxième

mandat, Valérie Pécresse a affirmé haut et

fort des ambitions fédératrices.

Elle veut « faire de notre région l'une des plus

enreprenantes et l'une des plus belles à vivre

d'Europe ». Pour se faire, elle a annoncé que

d'ici la fin de l'été « elle fera voter et commencera

à appliquer 80 % des engagements »

annoncés sur sa feuille de route.

Transports, sécurité, écologie, économie, sont les

grands lignes auxquelles le Conseil régional va

s’attacher en priorité sans oublier pour autant,

l’éducation, la santé, les jeunes...

Transports :

un référendum pour le périphérique

Alors que la mairie de Paris projette de piétonniser

le centre de la capitale et veut fermer une voie du

périphérique à partir de 2024 pour la réserver au

covoiturage et aux transports en commun, Valérie

Pécresse estime que l’avis des Franciliens sur ces

décisions est fondamentale. Elle va proposer à

l’automne prochain un référendum régional pour

que les Franciliens se prononcent sur ce sujet.

Une agence « Cap rural »

La Région sera au côté des territoires ruraux. Elle

proposera des classes d’enseignement supérieur

dans chaque lycée rural. Elle appliquera le principe

« tout à 20 minutes » : soins, écoles, commerces,

équipements sportifs et culturels. Une agence « Cap

rural » sera créée pour accompagner les petites

communes dans le montage de leurs projets.

Economie :

un plan de relance 3 milliards d’euros

« Ensemble, nous allons rallumer tous les moteurs

de la croissance car comment créer de la justice

sociale sans produire ? Je serai toujours aux côtés

des entrepreneurs, commerçants, agriculteurs, artisans.

Je ferai confiance aux chercheurs, aux innovateurs,

aux créateurs De toutes nos forces, nous

accompagnerons notre plan de relance », a déclaré

la Présidente en annonçant que 3 milliards d’euros

seront investis d’ici 2022 en faveur des transports,

de la santé, de la transition écologique, de l’emploi

des jeunes, des entreprises.

Pour les jeunes, un « Revenu jeune actif » de 4 000 €

sera créé pour ceux qui s’engagent à se former aux

métiers qui recrutent ou la Banque des jeunes.

Pour les entreprises, priorité sera donnée à celles

qui travaillent, investissent et recrutent « chez nous ».

La dette Covid sera effacée pour 7 000 d’entre-elles

qui ont été aidées par le Fonds Résilience et un

fonds d’investissement sera créé pour épauler celles

qui ont besoin de fonds propres.

Croissance et écologie

« Nous nous battons pour une écologie concrète,

celle des solutions et des résultats ». 1 euro sur 2 a

été et continuera d’être consacré à l’environnement.

10 milliards d'euros sur 5 ans !

La révolution des transports

L’objectif est de doubler l’offre de transports en

commun. « Bientôt, nous célébrerons l’ouverture

du Grand Paris Express et du RER Vélo.

6 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Elections régionales

En 12 ans, nous aurons alors bâti la plus belle infrastructure

de transports d’Europe », souligne la Présidente.

Par ailleurs, annonce t-elle, priorité absolue sera

donnée au RER et les kilomètres de métro et de

tram seront doublés. Suite à l’entrée en vigueur de

la Zone à Faible Emission (ZFE) à l’intérieur de l’A86

les ménages en difficulté financières se verront

proposer une prime jusqu’à 6 000 € pour les aider

à acheter une voiture propre.

Pour les PME, un chèque écologique de 1 500 €

sera mis en place pour encourager les pratiques

vertueuses.

Sécurité :

ouverture de 2 centres de supervision

La Région continuera de soutenir la police nationale,

la gendarmerie, les polices municipales qu’elle

souhaite voir armées. La vidéoprotection sera

étendue avec l’ouverture de 2 centres de supervision

: un pour les transports et l’autre pour les

lycées. Les effectifs de la police régionale des

transports seront augmentés ainsi que les brigades

régionales de sécurité qui agissent dans les lycées

qui appellent à la rescousse.

« Mais », stipule la Présidente, « il manque à cette

sécurité renforcée le pouvoir de la dissuasion et de

la sanction. Trop de peines ne sont pas appliquées

et cette impunité nourrit la délinquance. Puisque

l’État semble débordé, je vous propose de créer

l’Agence régionale des TIG, qui réunira les collectivités

locales et toutes les organisations susceptibles

de proposer des travaux aux jeunes primodélinquants.

Elle aura un principe directeur : « Tu

casses, tu répares... et vite ! » Aujourd’hui, il se

passe en moyenne 400 jours entre le prononcé

d’une peine et la réalisation des travaux d’intérêt

général. C’est inacceptable ».

Valérie Pécresse a ensuite proposé de participer au

financement de nouvelles places de prison et au

doublement des centres éducatifs fermés pour les

mineurs qui ne doivent pas se retrouver incarcérer

dans des maisons d’arrêt « qui sont des écoles du

crime et de la radicalisation ».

Santé :

une maison de santé dans 280 villes

Dans chacune des 280 villes de plus de 10 000 habitants,

une maison de santé sera installée. La première

mutuelle régionale de santé sera créée. Elle

permettra de réduire les tarifs des mutuelles, jusqu’à

30 % d’économies.

Une agence de la promesse

républicaine

Afin de préserver la mixité sociale en voie de disparition

« qu’il faut rétablir avec une stratégie de

peuplement maîtrisée et un plafond anti-ghetto de

30 % de logements sociaux. Nous rapporterons de

la sécurité, de l’éducation ». Valérie Pécresse a

annoncé la création d’une Agence de la promesse

républicaine « qui permettra de réparer l’ascenseur

social ». Pour les jeunes, cette agence viendra en

appui des décrocheurs scolaires, des jeunes en

recherche d’orientation, exclus des circuits de

l’emploi. Elle sera la défenseure des discriminés et

le tremplin de l’égalité des chances. ■

Les résultats

Île-de-France

au 2d tour

Valérie PÉCRESSE (UD) : 45,92%

125 sièges

• Julien BAYOU (UGE) : 33,68%

53 sièges

• Jordan BARDELLA (RN) : 10,79%

16 sièges

• Laurent SAINT-MARTIN (UC) : 9,62%

15 sièges

Val-de-Marne

Valérie PÉCRESSE (UD) : 43,40%

• Julien BAYOU (UGE): 37,18%

• Laurent SAINT-MARTIN (UC) :

10,08%

• Jordan BARDELLA (RN) : 9,34%

Seine-Saint-Denis

• Julien BAYOU (UGE) : 45,29%

Valérie PÉCRESSE (UD) : 36,98%

• Jordan BARDELLA (RN) : 10,65%

• Laurent SAINT-MARTIN (UC) :

7,08%

Hauts-de-Seine

Valérie PÉCRESSE (UD) : 52,34%

• Julien BAYOU (UGE) : 29,52%

• Laurent SAINT-MARTIN (UC) :

11,08%

• Jordan BARDELLA (RN) : 7,06%

_________________________________

22 conseillers régionaux

d'Ile-de-France

élus dans le Val-de-Marne

Liste de Valérie Pécresse

(Union de la Droite)

• Marie-Carole CIUNTU

(maire de Sucy-en-Brie)

•Vincent JEANBRUN

(maire de L’Hay-les-Roses)

• Charlotte LIBERT-ALBANEL

(Maire de Vincennes )

• Olivier DOSNE

(maire de Joinville-le-Pont)

•Yasmine CAMARA

(adjointe au maire de Saint-Maurdes-Fossés)

• Laurent JEANNE

(maire de Champigny-sur-Marne)

• Christel ROYER

(maire du Perreux-sur-Marne)

• Romain MARIA

(adjoint au maire de Maisons-Alfort)

• Marie-Eve PERRU

•Vincent BEDU

(maire de Santeny)

• Élise GONZALES

(adjointe au maire de Villeneuve-le-

Roi)

• Thierry HEBBRECHT

(conseiller municipal d’opposition de

Créteil)

• Jessie CLAUDE

(conseillère municipale d’opposition

de Fresnes)

Liste de Julien Bayou

(Union Gauche et Ecologiste)

• Fabien GUILLAUD-BATAILLE

• Annie LAHMER

• Jonathan KIENZLEN

•Colette GERGEN

• Philippe BOURIACHI

(conseiller municipal Orly)

Liste de Laurent Saint-Martin

(Union Centriste)

• Laurent SAINT-MARTIN

(Député du Val-de-Marne - Rapporteur

Général du Budget)

• Emmanuelle WARGON

(ministre déléguée chargée du logement)

Liste de Jordan Bardella

(Rassemblement National)

• Gaëtan DUSSAUSAYE

Les délégués spéciaux

• Laurent Jeanne,

délégué spécial à la Rénovation

urbaine et la Politique de la ville

• Yasmine Camara,

déléguée spéciale aux Jeux olympiques

et paralympiques

2 postes d’importance

pour deux candidats du Val-de-Marne…

• Marie Carole CIUNTU

5 e vice présidente

Marie-Carole Ciuntu (maire de Sucy-en-

Brie) a été élue 5 e vice-présidente de la

Région Ile-de-France. Elle sera chargée de

l'Administration générale, du Dialogue social

et de la Transformation digitale.

• Vincent JEANBRUN

Le maire de L’Haÿ-les-Roses prend la présidence

du groupe majoritaire de l’assemblée

régionale.

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 7


Elections départementales

CHANGEMENT HISTORIQUE

AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

LA DROITE AUX COMMANDES

Quel renouveau pour le Val-de-Marne ?

Les élections départementales du Val-de-

Marne de juin 2021 peuvent être considérées

comme historiques. En effet, après environ

un demi-siècle de leadership communiste, le

Département a basculé à droite. Dans le

cadre d’un scrutin marqué par une abstention

record, les résultats ont été serrés. A

l’issue du premier tour, rien n’était fait. Tout

s’est joué au second tour, notamment sur

cinq cantons où la droite avait fait basculer

des bastions communistes lors des municipales

2020 (Champigny 1 et 2, Choisy-le-Roi,

Villeneuve-saint-Georges, Valenton).

Le 3 e tour, celui de l’élection du président de

l’assemblée départementale, a été sans surprise.

C’est Olivier Capitanio, Maire de Maisons-Alfort,

Président de l’Intercommunalité

Paris Est Marne & Bois qui a été logiquement

élu. Les nouveaux vice-présidents ont également

été désignés pendant cette première

assemblée départementale de la mandature

et leurs délégations seront connues d’ici la

fin du mois de juillet.

Compte tenu de l’importance de l’événement,

Valérie Pécresse, Présidente réélue de

la Région Ile-de-France, Patrick Ollier, Président

de la Métropole du Grand Paris et de

nombreux parlementaires val-de-marnais

sont venus assister à cette première séance

du nouveau Conseil Départemental.

Le président sortant, Christian Favier, lui

aussi présent, a été accueilli par une haie

d’honneur d’une partie du personnel départemental.

Interrogés par les journalistes, il a

tenu à exprimé « toute son estime au nouveau

président Capitanio, même s’il a bien

sûr souligné ne pas partager ses opinions

politiques ».

Lors de son intervention, Olivier Capitanio a tenu à

rendre hommage à son prédécesseur : « Nous

avons débattu. Nous nous sommes opposés. Nous

nous sommes combattus sur des idées, des années

durant. Nous avons confronté nos visions politiques

pour ce département, ce qui est naturel en démocratie.

Mais jamais, nous n’avons eu de conflit

personnel et je tiens à exprimer publiquement à

Christian Favier mon estime et ma considération

pour son engagement et pour avoir dirigé pendant

près de 20 ans la destinée de ce département ».

« Nous ne détruirons pas

les politiques qui servent

les Val-de-Marnais »

« Je le dis clairement », a précisé le nouveau président

: « nous ne sommes pas là pour casser ce qui

existe et qui fonctionne mais bien au contraire pour

construire. Oui, il y aura des changements mais nous

ne détruirons pas les politiques qui servent les Val-demarnais

et auxquels ils sont attachés. Nous les avons

d’ailleurs toujours soutenues, voire même initiées.

Ainsi, nous ne fermerons pas, comme certains l’ont

dit, les crèches départementales. Nous continuerons

à rembourser la moitié de la carte Imagin’R.

Nous préserverons et si possible améliorerons le

dispositif ORDIVAL ! Ce ne sont là que quelques

exemples des dispositifs qui seront maintenus.

Naturellement, nous entendons aller au-delà et ne

pas nous contenter de maintenir l’existant.

Pour ce faire, nous devons lancer un état des lieux

de l’organisation, du fonctionnement et des finances

de notre collectivité pour objectiver nos marges

de manœuvre, nos forces et nos faiblesses et donc

nos véritables moyens d’actions. Sans dogmatisme,

ni parti pris. Je considère que c’est là une

nécessité après 50 ans d’une seule et même gestion

communiste de ce département ».

Améliorer la qualité

pour tous les Val-de-marnais,

des plus jeunes aux seniors

Le nouveau Conseil départemental entend assurer

pleinement ses responsabilités dans tous les domaines

relevant aujourd’hui de ses compétences.

« Je vous confirme donc notre volonté de mieux

répondre aux besoins des familles en mettant en

place 1 000 solutions d’accueil supplémentaires

pour les enfants de moins 3 ans, dont 500 places

en crèches départementales.

Je vous confirme un vrai plan pluriannuel de

construction et de rénovation des collèges du Valde-Marne,

des travaux dont certains sont promis

depuis longtemps sans être réalisés.

Je vous confirme notre détermination à accompagner

les jeunes dans leurs projets avec un dispositif

de tremplin citoyen pour les aider à financer

leur autonomie en contrepartie d’un engagement

citoyen ou associatif.

OLIVIER CAPITANIO, NOUVEAU PRÉSIDENT

DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU VAL-DE-MARNE

Je vous confirme notre engagement à diviser par

deux le délai de traitement des dossiers déposés

auprès de la Maison Départementale des Personnes

Handicapées et de faire du soutien aux personnes

concernées par l’autisme, la grande cause

départementale du mandat.

Je vous confirme un plan d’action pour le maintien

à domicile des séniors.

Je vous confirme notre volonté d’accompagner les

allocataires de minima sociaux vers l’emploi car les

aides sociales ne peuvent pas être une fin en soi

mais seulement un épisode ponctuel dans une vie.

C’est l’objectif du kit de retour à l’emploi qui doit

permettre aux Val-de-Marnais concernés d’assurer

les premières dépenses liées à une reprise d’activités.

Je vous confirme enfin que nous entendons soutenir

les petites et moyennes entreprises, les commerçants

et artisans qui ont été durement touchés

par la crise sanitaire de ces derniers mois au travers

d’un dispositif départemental d’aides ».

8 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Elections départementales

S’investir davantage

dans certaines compétences

« La sécurité, n’est certes pas une compétence

directe du département mais c’est la première préoccupation

de nos concitoyens. Nous ne pouvons

pas nous abstenir d’agir en ce domaine. C’est pour

cela que nous contribuerons au bouclier de sécurité

mis en place par la Région Île-de-France pour

aider les communes dans l’équipement des polices

municipales et la vidéo-protection. Et nous créerons

également des brigades de médiation et sécurisation

pour protéger les collégiens.

Une meilleure qualité de vie passe également par

une vraie politique concrète et ambitieuse en faveur

de la transition écologique. Pour cela, nous poursuivrons

et amplifierons les actions déjà engagées,

telle que la renaturation de la Bièvre. Nous irons

beaucoup plus loin avec la plantation de 50 000

arbres supplémentaires dans le département. Nous

ferons également du Val-de-Marne la 1 ère ferme

solaire de notre région. Nous protégerons les

Espaces Naturels Sensibles et en augmenterons le

nombre. Enfin, nous serons des partenaires actifs,

engagés et exigeants pour le développement des

transports publics et des circulations douces afin

de réduire toutes les formes de pollution.

Une meilleure qualité de vie, c’est aussi et surtout

une nouvelle politique du logement et du logement

social en particulier. Tout le monde parle de mixité

sociale mais encore faut-il en créer les conditions.

Notre politique du logement défendra le juste équilibre,

en cohérence avec nos prises de position

passée. Nous ne financerons plus la construction

de logements sociaux nouveaux dans les villes qui

en comptent déjà plus de 40 % mais soutiendrons

au contraire dans ces villes les projets d’amélioration

de l’habitat existant.

Nous soutiendrons également la construction des

logements sociaux dans toutes les villes carencées

car il ne s’agit pas de condamner mais d’accompagner

chaque ville dans sa spécificité locale. Nous

ferons de l’accession sociale à la propriété pour les

ménages modestes un axe fort de notre action.

La mise en œuvre de tous les engagements que je

viens d’énoncer s’inscrira nécessairement dans le

cadre d’une collaboration renouvelée avec les 47

communes du département, sans aucun dogmatisme,

car les villes doivent rester l’échelon de proximité

et leurs Maires, nos partenaires privilégiés. ■

15 vice-présidents élus

pendant la séance

d’installation

PREMIÈRE SÉANCE DU NOUVEAU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

• Paul Bazin, 1 er vice-président (canton

de Nogent-sur-Marne)

• Françoise Lecoufle, 2 e vice-présidente

(canton de Villeneuve-Saint-Georges)

• Michel Duvaudier, 3 e vice-président

(canton de Champigny-sur-Marne 1)

• Odile Seguret, 4 e vice-président (canton

de Vincennes)

• Hervé Gicquel, 5 e vice-président (canton

de Charenton-le-Pont)

• Marie-Christine Ségui, 6 e vice-présidente

(canton de Saint-Maur-des-Fossés 2)

• Nicolas Tryzna, 7 e vice-président (canton

de Thiais)

• Laurence Coulon, 8 e vice-présidente

(canton de Saint-Maur-des-Fossés 1)

• Julien Weil, 9 e vice-président (canton

de Vincennes)

• Déborah Münzer, 10 e vice-présidente

(canton de Nogent-sur-Marne)

• Jean-Pierre Barnaud, 11 e vice-président

(canton de Champigny-sur-Marne 2)

• Chantal Durand, 12 e vice-présidente

(canton de Charenton-le-Pont)

• Tonino Panetta, 13 e vice-président

(canton de Choisy-le-Roi)

• Patricia Korchef-Lambert, 14 e viceprésidente

(canton de Thiais)

• Jean-Daniel Amsler, 15 e vice-président

(canton de Saint-Maur-des-Fossés 2)

Liste des nouveaux conseillers

départementaux et scores

au 2 e tour des élections

• Alfortville : Mohamed CHIKOUCHE et

ISABELLE SANTIAGO (SOC) - 60,92%

• Cachan (Arcueil - Cachan) : Samuel

BESNARD et HÉLÈNE PECCOLO (UG) -

63,86%

• Champigny-sur-Marne 1 (Chennevières

- Champigny) : Michel DUVAU-

DIER et CATHERINE MUSSOTTE-GUEDJ

(DVD) - 52,47%

• Champigny-sur-Marne 2 : Jean-Pierre

BARNAUD et Geneviève CARPE (UCD) -

52,04%

• Charenton-le-Pont (Charenton-le-

Pont - Joinville-le-Pont - Saint-Maurice)

: Chantal DURAND et HERVÉ GIC-

QUEL (LR) - 63,98%

• Choisy-le-Roi (Choisy-le-Roi - Villeneuve-Saint-Georges)

: Kristell NIASME

et TONINO PANETTA (LR) - 55,94%

• Créteil 1 : Antoine PELISSOLO et

Josette SOL (SOC) - 58,53%

• Créteil 2 : Bruno HELIN et Brigitte

JEANVOINE (UG) - 58,63%

• Fontenay-sous-Bois : Franck MORA et

SOKONA NIAKHATÉ (COM) - 56,19%

• L'Haÿ-les-Roses (Fresnes - L'Haÿles-Roses)

: Antoine MADELIN et Mélanie

NOWAK (UD) - 51,92%

• Ivry-sur-Seine : Nicolas BESCOND et

Lamya KIROUANI (COM) - 61,14%

• Le Kremlin-Bicêtre (Gentilly - Le

Kremlin-Bicêtre) : Fatiha AGGOUNE

(UG) - 53,92%

• Maisons-Alfort : Olivier CAPITANIO et

Marie France PARRAIN (LR) - 73,09%

• Nogent-sur-Marne (Nogent-sur-Marne -

Le Perreux-sur-Marne) : Paul BAZIN et

Déborah MÜNZER (LR) - 63,56%

• Orly (Ablon-sur-Seine - Orly - Villeneuve-le-Roi)

: Daniel GUÉRIN et Christine

JANODET (DVG) - 51,22%

• Plateau Briard (Boissy-Saint-Léger -

La Queue-en-Brie - Mandres-les-Roses -

Marolles-en-Brie - Noiseau - Pérignysur-Yerres

- Santeny - Villecresnes) :

Karine BASTIER et Patrick FARCY (DVD) -

74,57%

• Saint-Maur-des-Fossés 1 : Laurence

COULON et Germain ROESCH (LR) -

66,52%

• Saint-Maur-des-Fossés 2 (Saint-Maurdes-Fossés

- Bonneuil-sur-Marne, Ormesson-sur-Marne

- Sucy-en-Brie) : Jean-

Daniel AMSLER et Marie-Christine SÉGUI

(LR) - 60,27%

• Thiais (Chevilly-Larue - Rungis -

Thiais) : Patricia KORCHEF-LAMBERT et

Nicolas TRYZNA (LR) - 57,97%

• Villejuif : Pierre GARZON et Flore

MUNCK (COM) - 52,91%

• Villeneuve-Saint-Georges (Limeil-

Brévannes - Valenton - Villeneuve-Saint-

Georges) : Françoise LECOUFLE et

Métin YAVUZ (LR) - 60,63%

• Villiers-sur-Marne (Bry-sur-Marne -

Le-Plessis-Trévise - Villiers-sur-Marne) :

Jacques Alain BENISTI et Sabine

PATOUX (UCD) - 54,03%

• Vincennes (Saint-Mandé - Vincennes) :

Odile SEGURET et Julien WEIL (UD) -

60,43%

• Vitry-sur-Seine 1 : Frédéric BOURDON

et Naïga STEFEL (ECO) - 50,37%

• Vitry-sur-Seine 2 : Evelyne RABARDEL

et Hocine TMIMI (COM) - 100,00%

© Eric Legrand - CD94

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 9


Tourisme

Région Ile-de-France

CAP SUR LA MARNE !

Les acteurs du tourisme se mobilisent

pour faire rayonner la Marne

Paddle à Joinville le Pont

Tandis que les visiteurs et touristes

recherchent toujours plus

d’authenticité, mais aussi une

nouvelle façon de voyager, à la

fois plus responsable et plus

proche de chez soi, le développement

touristique des bords

de Marne apparaît comme une

opportunité à saisir pour les

acteurs du territoire.

Dans cet esprit, le collectif « Cap

sur la Marne » dont la vocation

est de valoriser les bords de

Marne propose cette année de

nombreuses animations sur les

bords de la rivière.

Composé des quatre organismes

touristiques « Val-de-Marne Tourisme

& Loisirs », « Seine-Saint-

Denis Tourisme » et les offices de

tourisme de Paris - Vallée de la

Marne et Marne & Gondoire, « Cap

sur la Marne » propose un itinéraire

de trente communes allant de

Charenton-le-Pont en Val-de-Marne

jusqu’à Chalifert en Seine-et-Marne,

en passant par la Seine-Saint-Denis.

Pour la première fois, tous s’associent

pour développer un programme

ambitieux d’événements : des grandes

marches, des croisières fluviales,

des activités nautiques et la création

d’une carte touristique des bords de

Marne.

Le lancement de « Cap sur la Marne »

vient concrétiser plusieurs années de

collaboration entre les partenaires de

ce projet qui vient de recevoir le soutien

de la Région Ile-de-France.

Une riche programmation

jusqu’en octobre !

• Une grande marche le 11 juillet

de Chelles à Lagny-sur-Marne

L’occasion de découvrir de Champssur-Marne

et son château emblématique

et de charmants villages jusqu’à

Lagny-sur-Marne, où les participants

pourront profiter d’un petit

marché des producteurs aux saveurs

locales.

• Des croisières fluviales

Un programme éclectique de croisières

commentées au départ de

Joinville-le-Pont, Neuilly-Plaisance et

Lagny-sur-Marne à bord du Francilien

de l’association « Au fil de l’eau »,

emmènera le public à la découverte

du patrimoine culturel et de l’histoire

des bords de Marne, mais aussi de

sites naturels remarquables.

Embarquement tous les derniers

week-ends du mois en août, septembre

et octobre.

• Des activités nautiques

Lieu emblématique et historique de

la pratique nautique, la Marne est

bordée de nombreux clubs nautiques

qui ouvrent leurs portes aux

curieux et aux aventuriers durant la

saison estivale. Balades commentées

en canoë-kayak, location de

stand-up-paddle ou encore initiation

à l’aviron sont au programme partout

sur le territoire.

Rendez-vous à Créteil sur le bras du

Chapitre, à Saint-Maur autour des

îles de la Marne, à Bry-sur-Marne au

sein du plus vieux club de canoëkayak

de France, ou encore à

Chelles, Torcy et Lagny-sur-Marne

pour une descente de la Marne.

• Balades à pied ou en vélo

Le collectif Cap sur la Marne regorge

d’idées pour des sorties nature ou

patrimoine, à pied ou à vélo, guidées

ou en autonomie. Une carte touristique

permettra bientôt aux visiteurs

de programmer leur exploration de

cet itinéraire de presque cinquante

kilomètres de rivière. ■

Programme et réservation :

www.capsurlamarne.fr

© CDT94 - A. Laurin - 2020

10 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Actus

Tourisme

APPEL À PARTICIPATION 2021/2022

Devenez Passeur de culture(s)

Vous habitez en Val-de-Marne et vous souhaitez

valoriser sa diversité culturelle ? Devenez

Passeur de culture(s) de votre quartier !

Balade « Histoires d'exil »

à Fontenay-sous-Bois

Le projet initié par le Comité Départemental du

Tourisme propose de (re)découvrir le Val-de-Marne

à travers la vie de ses habitants venus d’ici et

d’ailleurs. Il valorise les parcours de vie, les savoirfaire

et le patrimoine vivant du département, par la

conception et la réalisation de balades urbaines

conduites par les habitants du Val-de-Marne.

Les Passeurs de culture(s) font découvrir un patrimoine

vivant, enrichi des différentes migrations qui

façonnent la ville contemporaine. Ils transmettent

et racontent les histoires des gens qui y vivent,

qui ont apporté à la métropole parisienne des cultures

et des savoir-faire issus du monde entier.

Les Passeurs de culture(s)

du Val-de-Marne déclinent

le tourisme équitable et solidaire

ici et maintenant

L'habitant devient médiateur de son quartier : il

crée du lien et accompagne dans son environnement

le visiteur qui devient un maillon de la solidarité

internationale. Le tourisme est alors perçu comme

un outil de développement local, d'épanouissement

et d'évolution personnelle tant pour les

habitants que pour les visiteurs.

Les Passeurs de culture(s) du Val-de-Marne sont

à la convergence de plusieurs objectifs :

- s'appuyer sur la mémoire des habitants du territoire,

venus d'ici et d'ailleurs ;

- développer un tourisme solidaire, vecteur de liens

entre le territoire et ses habitants ;

- changer le regard sur l'autre et promouvoir ainsi la

citoyenneté des migrants ;

- soutenir la vitalité économique et l'accès à la diversité

artistique, patrimoniale et culturelle du territoire.

Tout habitant du Val-de-Marne, peut participer au

projet. Totalement gratuit, il se décline en deux

étapes complémentaires de septembre 2021 à

avril 2022 : une formation à la médiation culturelle

et la création de balades urbaines.

Les Passeurs de culture(s) qui ont suivi le projet

sont par la suite rémunérés pour chaque visite

effectuée.

Infos + :

www.tourisme-valdemarne.com

©CDT94 / A. Bertrand

L’opération

« Ici commence la Marne »

se déploie sur le Territoire

Dans le cadre de la dépollution de la Marne et

de la future baignade dans la rivière, le Territoire

Paris Est Marne & Bois continue de

mettre en place de nombreux moyens afin

d’améliorer la cadre de vie de ses habitants.

L’intercommunalité a ainsi décidé de mettre en place

une opération de sensibilisation. Elle a installée le 2 juin dernier sa première

plaque en lave émaillée « Ici commence la Marne » à l’entrée d’une

grille avaloir. 200 plaques seront prochainement déployées sur l’ensemble

des communes de Paris Est Marne & Bois.

Elles ont pour objectif de rappeler aux riverains de ne rien jeter dans les

avaloirs et de les sensibiliser à l’impact de leurs déchets (mégots principalement,

mais aussi plastiques ou encore produits chimiques) sur l’environnement.

En effet, 80 % des déchets présents dans l’océan proviennent

des cours d’eaux intérieurs.

Top 10 des destinations françaises

les plus recherchées par les touristes étrangers*

Il semblerait que les voyageurs étrangers

soient impatients de retrouver la

France. En effet, KAYAK.fr, le comparateur

de voyages en ligne, note une

augmentation de recherches pour des

voyages en France par des voyageurs

étrangers d'environ 218 % en mai par

rapport à avril, soit depuis les annonces

gouvernementales sur les étapes de

réouverture.

Côté destinations, Paris garde son titre

de ville la plus populaire. La capitale se

classe en tête des destinations françaises

les plus recherchées par les

voyageurs étrangers.

Eté oblige, les touristes semblent se diriger

du côté de la Méditerranée. À Nice

et Marseille plus exactement, qui sont

respectivement les 2 ème et 3 ème villes les

plus recherchées.

Voici le Top 10 des destinations françaises

les plus recherchées par les touristes

étrangers :

1 Paris

2 Nice

3 Marseille

4 Lyon

5 Bordeaux

6 Ajaccio

7 Toulouse

8 Bastia

9 Nantes

10 Montpellier

*L'augmentation en % des recherches de

voyages en France par des voyageurs

étrangers est basée sur les recherches effectuées

entre le 3 mai et le 31 mai 2021 par

rapport au 3 avril et au 31 avril 2021.

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 11


Gentilly

Le Kremlin

Bicêtre

Arcueil

Cachan

Fresnes

L'Haÿ les Roses

Villejuif

Chevilly Larue

Rungis

St

Mandé

Vincennes

Charenton

St

le Pont

Maurice

Ivry sur Seine

Maisons Alfort

Vitry sur Seine

Thiais

Choisy le Roi

Villeneuve le Roi

Ablon

Villeneuve

Saint

Georges

Fontenay sous Bois

Valenton

Joinville

le

Pont

Nogent

sur

Marne

Le Perreux

sur

Marne

Saint Maur des Fossés

Bry

sur

Marne

Villiers

sur

Marne

Aménagement du territoire

CITÉ DE LA GASTRONOMIE

PARIS-RUNGIS

Lancement de la nouvelle

consultation d’opérateurs

Grand-Orly Seine Bièvre

IMMOBILIER

D’ENTREPRISE

Orly

La Cité de la gastronomie

Paris-Rungis a lancé courant

juin une nouvelle consultation

en vue de l’attribution d’un

contrat de concession pour la

réalisation et l’exploitation de la

Cité de la gastronomie Paris-

Rungis et de son quartier.

Fort des enseignements tirés de la

précédente consultation et de la

crise du Covid-19, le projet a été

repensé afin de contribuer à réinventer

la filière de la gastronomie de la

terre à l’assiette. La première consultation

a démontré que le projet était

résilient et qu’il pouvait s’adapter aux

attentes nouvelles des habitants

d’Île-de-France ainsi qu’aux pratiques

des touristes dans le futur.

Les collectivités franciliennes, la

Région Île-de-France, le Département

du Val-de-Marne et la Métropole

du Grand Paris, déjà engagés

pour l’acquisition du foncier, ont

décidé de soutenir le projet en investissement

aux côtés de l’Etablissement

public territorial Grand-Orly

Seine Bièvre et ses communes.

Cette participation permettra de

mettre en place un modèle économique

plus équilibré et donc plus

attractif pour les candidats intéressés

par la consultation.

Toutes les collectivités membres du

Syndicat ont renouvelé leur engagement

à poursuivre ce partenariat en

faveur d’un projet ambitieux et novateur,

d’une part pour répondre aux

enjeux économiques et sociaux des

territoires en particulier vis-à-vis des

jeunes et d’autre part, pour devenir

un lieu de référence pour le grand

public comme pour les professionnels

de la filière de gastronomie, en

matière de formation et d’éducation

notamment.

La Cité de la gastronomie Paris-Rungis

bénéficie également du soutien de la

Semmaris, société gestionnaire du

Marché d’intérêt national (MIN) de

Rungis.

Toutes les conditions

de succès sont réunies

Pour Stéphanie Daumin, Présidente

du Syndicat de la Cité de la gastronomie

Paris-Rungis : « En relançant

la consultation, nous saisissons une

opportunité de nous réinventer face

à une situation que personne n’avait

imaginée ni anticipée tout en soutenant

mieux les candidats dans le

contexte actuel. Le programme de la

Cité a été réajusté et redimensionné

avec un cahier des charges laissant

plus de souplesse à la créativité des

candidats. Les terrains du futur site

de la Cité sont libérés, les travaux de

la ligne 14 sont en cours, la requalification

de la RD7 est lancée, le centre

commercial Belle-Epine continue sa

transformation. Nous avons mobilisé

nos efforts pour réunir toutes les

conditions de succès et aller de

l’avant. »

Le projet de la Cité de la gastronomie

Paris-Rungis a été retenu dans

le cadre de l’inscription du « Repas

gastronomique des Français » par

l’UNESCO sur la liste représentative

du Patrimoine Culturel Immatériel de

l’humanité. Ce projet collectif et

fédérateur est porté par les villes de

Chevilly-Larue, Rungis, Thiais et

Paris, le Département du Val-de-

Marne, la Région Île-de-France, la

Métropole du Grand Paris et l’Etablissement

Public Grand-Orly Seine

Bièvre. ■

Grand-Orly

Seine Bièvre

accompagne

les entrepreneurs

dans

leurs projets

d’implantation

Si vous recherchez un terrain,

un local ou un bureau pour

implanter ou relocaliser votre

activité ou peut-être réaliser

un investissement en tant que

professionnel de l'immobilier,

dans tous les cas, le Grand-

Orly Seine Bièvre vous accompagne

pour trouver les meilleures

opportunités sur son

territoire.

Que vous soyez entrepreneur

ou professionnel de l'immobilier,

l'offre de service du Grand-Orly

Seine Bièvre est confidentielle et

gratuite.

« Notre objectif est que chaque

entreprise puisse se développer

sur le territoire et s'insérer dans

les écosystèmes locaux dans les

meilleures conditions », explique

Pierre Paumelle, Chef de mission

Attractivité du territoire.

Après prise de contact et écoute

de vos besoins ou étude de

votre cahier des charges, l'offre

de service aux entreprises est

complète : présentation de l'environnement

territorial et conseil,

proposition des offres

immobilières les plus adaptées,

mise en relation avec des professionnels,

organisation des

visites de locaux et accompagnement

jusqu'à signature du

bail.

12 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Aménagement du territoire

BOISSY-SAINT-LÉGER : SADEV 94 RÉINVENTE

LE QUARTIER DU CENTRE COMMERCIAL

Première pierre pour la résidence sociale

ADOMA

Dans le cadre des travaux de la

ZAC de la Charmeraie à

Boissy-Saint-Léger, la pose de

la première pierre de la résidence

sociale Adoma (premier

chantier de cette ZAC) a été

posée le mercredi 23 juin 2021,

avec la participation de Nicolas

Floreancig, directeur opérationnel,

qui représentait Christophe

Richard, Directeur général de

Sadev 94, Aménageur de la

ZAC La Charmeraie, Jean-Paul

Clément, Directeur général

d’Adoma, Daniel Lopes, Directeur

général de Bouygues Bâtiment

Ile-de-France - Habitat

Social, en présence de Régis

Charbonnier, Maire de Boissy-

Saint-Léger.

Très bien situé, proche de la gare du

RER A, le centre commercial Boissy 2

a été construit dans les années 1970.

Aujourd’hui, cette construction en

béton de 27 000 m 2 qui enclave le

quartier de la Haie-Griselle est fortement

dégradée et occupée seulement

au tiers de ses capacités. La ville de

Boissy-Saint-Léger a donc engagé

un processus de renouvellement de

ce secteur avec la création de la ZAC

La Charmeraie sur un périmètre opérationnel

de près de 7 hectares.

Comme le souligne, Nicolas Floreancig,

« cela a fait 5 ans et demi que nos

équipes travaillent sur cette opération

après la signature de la convention

d’aménagement avec la ville de

Boissy ». Il est vrai que le projet est

complexe. En effet, afin d’assurer

une continuité commerciale essentielle

à la vie du quartier, la Ville et

Sadev 94 ont fait le choix de démolir

en deux phases le centre commercial

pour maintenir ouverts les commerces

de proximité (supermarché Casino,

pharmacie et boucherie). L’ensemble

des jugements était attendu début

2020, cette étape marquant la fin de

la maîtrise foncière qui laisse place

aux travaux de restructuration et de

démolition du centre commercial.

Les marchés de démolition et de

restructuration ont débuté fin 2019.

Ils ont été accompagnés d’une communication

accrue auprès des habitants

(réunion publique, supports

physiques, totem, bâche, street-art).

Comme l’a fait remarquer Jean-Paul

Clément, Directeur général d’Adoma,

la réalisation de la résidence sociale

est une opération plus classique, « sa

spécificité sera de permettre de créer

plus de logements qu’il n’en existait

auparavant. Les 196 logements du

passé seront ainsi remplacés par 211

nouveaux logements. De surcroit, les

Boisséens seront heureux de voir que

leur environnement s’améliore ».

Le Maire de Boissy, Régis Charbonnier,

a d’ailleurs insisté sur le fait que « la

résidence pourrait accueillir un public

varié, mais ciblé, allant des personnes

vieillissantes, monoparentales ou en

couple, mais ayant pour point commun

d’être des personnes fragilisées

aux revenus modestes ».

Pour Jacques Dubois, architecte de

l’opération, « notre responsabilité de

cabinet d’architecture est de concevoir

un espace qui donne du plaisir à

ceux qui y vivent, mais aussi d’assurer

une responsabilité urbaine dans le

cadre d’un projet dans un quartier

mixte qui s’améliore ».

Enfin, Daniel Lopes a insisté sur la

mise en place d’une gestion visant à

supprimer totalement les déchets en

assurant un recyclage et retraitement

évitant toute mise en décharge.

Bientôt le début

de la deuxième phase

des travaux de la ZAC

de la Charmeraie

Les travaux étant déjà avancés, la

résidence sociale Adoma sera la première

à être livrée dans le courant du

1 er semestre 2022. Parallèlement,

Sadev 94 va poursuivre son travail

d’aménageur avec le développement

d’un pôle mixte de 650 logements,

un grand parking public, une maison

des jeunes, de l’activité avec des

TPE et PME, et des commerces dont

une surface alimentaire de 3 000 m 2 .

Le début des travaux de cette 2 ème

phase sont prévus fin 2021. ■

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 13


Aménagement du territoire

Actus

LA GRANGE

Un tiers-lieu transitoire à Fontenay-sous-Bois

L’ancienne usine de peinture

désaffectée de la rue Pierre

Grange retrouve une nouvelle

vie. Habillé de couleurs vives,

le grand bâtiment de 1 300 m 2

fait l’objet d’un projet d'occupation

temporaire porté par la

ville de Fontenay-sous-Bois et

Plateau Urbain.

Pendant 3 ans, dans ce lieu

unique en son genre, des associations,

porteurs de projets,

travailleurs indépendants, artisans,

artistes d’horizons divers

vont se croiser, tous animés

d’une même envie : faire vivre

ce lieu et participer aux évolutions

d’un quartier en pleine

mutation.

L’occupation de cette espace, mis à

disposition par la SPL Marne-au-Bois,

est l’un des premiers projets d’activation

du secteur Val de Fontenay /

Alouettes. En attendant la mutation

urbaine de ce quartier - promis à de

grands changement avec l'arrivée du

Grand Paris Express, du métro 1 et

du tramway - la création de ce tiers

lieu est plutôt une bonne idée. En

effet, utiliser des bâtiments existants

pour créer des espaces d’activités

même temporaires permet de

répondre rapidement à des besoins.

« Les habitants du quartier sont en

demande de lieux de vie et ce projet

va faire vivre le quartier et en amènera

d'autres », a souligné le maire,

Jean-Philippe Gautrais.

Actuellement 32 structures (10 bureaux

et 22 ateliers) aux activités variées

occupent les lieux : savonnière,

artistes plasticiens, menuisiers, ébénistes,

réparateur de kite surf, associations,

architectes, studio d'enregistrement...

Toute une variété de

profils et d’univers professionnels qui

constituent d’ores et déjà le terreau

fertile d’un écosystème prometteur.

Trois années,

un temps précieux

pour tester son activité

D’une durée de 3 ans, cette occupation

temporaire permet à ses occupants,

en échange d’une redevance,

de tester et développer leur activité

mais aussi de prendre part à un projet

collectif dans des espaces de travail

momentanément délaissés le

temps que le futur projet voit le jour.

Une offre de bureaux

et d’ateliers

La spécificité du projet est qu’il

redonne de la valeur d’usage à des

bureaux et à des espaces type atelier

que les occupants ont pu concevoir

eux même en fonction de leurs

besoins en m 2 dans un espace ouvert.

Fontenay-sous-Bois est à l’initiative

d’une opération de grande envergure

qui s'étend sur environ 80 hectares

autour de la gare RER de Valde-Fontenay.

Son ambition est de :

créer un véritable pôle multimodal,

promouvoir la mixité fonctionnelle,

restructurer le secteur à proximité du

centre commercial, requalifier les

espaces publics, travailler l'inscription

du quartier dans son environnement

et renforcer la trame verte.

Créé en 2012, Marne-au-Bois SPL

(MAB SPL) est devenu un acteur de

référence au service des collectivités

territoriales actionnaires (les villes de

Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne,

Fontenay-sous-Bois, Nogent-sur-Marne

et l’EPT Paris Est Marne & Bois).

Plateau Urbain est une coopérative

d’urbanisme transitoire qui propose

la mise à disposition d’espaces

urbains vacants à destination d’acteurs

culturels, associatifs et d’entreprises

de l’économie sociale et solidaire.

Si l’immobilier solidaire représente

la majeure partie de son activité,

Plateau Urbain mène également

des études prospectives et propose

des montages immobiliers mixtes

mobilisant acteurs solidaires et occupants

au prix du marché, ou encore

des usages événementiels.

NOUVEAU

LES FORGES

Un centre d’affaires/espace coworking vient d’ouvrir au Kremlin-Bicêtre

Pratique, accueillant, à l’écoute et au service de ses

clients, le nouveau centre d’affaires/coworking du

Kremlin-Bicêtre vient d’ouvrir ses portes.

Il propose aux startups, créateurs d’entreprises, porteurs

de projets, entrepreneurs et sociétés diverses

des espaces de bureaux équipés et privatifs ou pour

ceux qui préfèrent une ambiance plus conviviale et

partagée un espace coworking de 24 postes de travail.

Une salle de réunion située face au jardin du patio est

également à disposition pour les présentations de projet,

les séminaires… Enfin « Les Forges » se démarquent

par une offre de services originale. Elle propose

en effet à ses futurs clients une aide efficace à la

création de leur entreprise, et à ses clients installés ou

en cours d’installation, un accompagnement avec

l’aide de professionnels dédiés, pour la réalisation et

la réussite de leur projet, ainsi qu’une aide au développement

de leur activité.

Infos + : https://www.lesforges.net

14 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Economie

Immobilier d’entreprise

ORANGE PRISME

Le nouveau campus a été inauguré

Développé sur 18 000 m 2 de surface

le nouveau campus « Orange

Prisme » à Villejuif vient d’être

inauguré. Il va réunir différentes

équipes de la Direction Technique

et du Système d'Information

au sein d'un même espace. L'ensemble

va accueillir progressivement

près de 1 200 collaborateurs

du Groupe. 380 salariés ont déjà

intégrés les locaux. En regroupant

les équipes DTSI au sein

d'un même bâtiment, Orange va

ainsi favoriser les échanges et le

travail en transverse.

Un campus qui place

le digital et l'humain

au cœur de l'entreprise

Ce nouveau campus s'inscrit dans l'esprit

de la « promesse d'employeur digital

et humain » d'Orange. Il a pour

ambition d'offrir la meilleure « expérience

salarié » possible pour être en

mesure d'offrir en retour une « expérience

clients » incomparable. L'environnement

de travail est un élément central

de la qualité de vie au travail, c’est

pourquoi ce campus a été adapté aux

besoins et spécificités des métiers

DTSI. Jouant avec la lumière naturelle

et les reflets du soleil, les circulations

verticales au sein de l'ouvrage font la

part belle à la lumière, ce qui stimule la

créativité - l'ensemble étant réfléchi pour

répondre aux nouveaux usages et aux

attentes en matière de digitalisation.

Le bâtiment comprend pas moins de

105 salles de réunion, des salles visio,

des salles créatives, des outils digitaux

adaptés aux nouvelles méthodes de

travail, le tout répondant aux ambitions

d'Orange en matière de qualité et d'environnement

de travail. Il favorise le travail

collectif, l'innovation et la coopération

en proposant de nouveaux espaces

de travail et d'organisation.

De nombreuses étapes de concertation

avec les collaborateurs d'Orange ont

eu lieu durant le projet pour concevoir

ces espaces qui répondent aux besoins

des salariés. Au sein du bâtiment, se trouvent

de nombreux espaces partagés

de convivialité et d'échanges informels.

Un projet exemplaire

environnemental

Une exigence particulière a été apportée

à la dimension environnementale

dans la conception du bâtiment, pour

garantir le respect du milieu naturel et la

maîtrise des consommations d'énergie,

y compris pendant la phase de chantier.

L'immeuble, conforme à la réglementation

thermique RT 2012, vise les labels

et les certifications Effinergie +, NF Bâtiments

Tertiaires - Démarche HQE 2015

avec Passeport « Excellent » et

BREEAM International New Construction

2013 Niveau Excellent.

Performances énergétiques du bâtiment,

végétalisation des terrasses,

gestion des déchets, par leur conception

comme pour leur exploitation, ces

bureaux répondent aux critères d'excellence

des 2 certifications environnementales

mentionnées ci-dessus. Ces

démarches environnementales se traduisent

entre autre par la mise en place :

- d'espaces verts tels que des terrasses

végétalisées et d'une cour plantée

au rez-de jardin ;

- d'équipements de chauffage et de climatisation

à faible consommation.

Orange est l'un des principaux opérateurs

de télécommunication dans le

monde, avec un chiffre d'affaires de

42,3 milliards d'euros en 2020 et 142 000

salariés au 31 décembre 2020, dont

82 000 en France. Le Groupe servait

259 millions de clients au 31 décembre

2020, dont 214 millions de clients

mobile, 22 millions de clients haut débit

L’inauguration du campus a eu lieu

le lundi 17 mai 2021 en présence de

Marc BLANCHET, Directeur Technique

et du Système d'Information

d'Orange France, Daniel NABET,

Délégué Régional Orange Ile-de-

France Sud et Est, Eric HOUVIEZ,

Directeur de l'immobilier Groupe,

Malika KACIMI, Conseillère municipale

de Villejuif déléguée Ville connectée,

Accessibilité et Démocratie

numérique et Gérard DELMAS, Président

de la Chambre de Commerce

et d'Industrie du Val-de-Marne.

fixe. Le Groupe est présent dans 26

pays. Orange est également l'un des

leaders mondiaux des services de télécommunication

aux entreprises multinationales

sous la marque Orange

Business Services. En décembre 2019,

le Groupe a présenté son nouveau plan

stratégique « Engage 2025 » qui, guidé

par l'exemplarité sociale et environnementale,

a pour but de réinventer son

métier d'opérateur. Tout en accélérant

sur les territoires et domaines porteurs

de croissance et en plaçant la data et

l'IA au cœur de son modèle d'innovation,

le Groupe entend être un employeur

attractif et responsable, adapté aux

métiers émergents. ■

16 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Immobilier

Economie

Le MIPIM revient

à Cannes

les 7 et 8 septembre 2021

Le MIPIM September Edition se tiendra à Cannes les 7 et 8 septembre 2021.

Cet événement unique permettra à la communauté de l'immobilier et de la

ville de se retrouver pour la première fois cette année après de longs mois

de restrictions.

Pendant deux jours, les acteurs les plus influents de tous les secteurs de l'immobilier international pourront se retrouver autour d’un espace

d'exposition ou lors des conférences de haut niveau et de nombreuses opportunités de networking.

Cette année, le programme de conférences aura pour fil rouge trois éléments essentiels de la durabilité :

• PEOPLE - Répondre aux besoins de tous les utilisateurs de l'espace urbain

• PLANET - Construire un avenir à faible émission carbone et une économie circulaire

• PERFORMANCE - Obtenir une rentabilité financière à l'échelle locale, nationale et internationale

38 NOUVEAUX APPARTEMENTS ACCESSIBLES À BRY-SUR-MARNE

grâce au Bail Réel Solidaire

MDH Promotion, promoteur

indépendant francilien et membre

des Promoteurs du Grand

Paris, lance à Bry-sur-Marne,

la commercialisation d'une

opération de 38 appartements

accessibles grâce au Bail Réel

Solidaire (BRS), un nouveau

mode d'accession à la propriété

qui permet aux ménages

aux revenus modestes de

bénéficier d'un prix d'achat

inférieur d'environ 30 % à celui

du marché.

Nichée sur les bords

de la Marne

plus classiques aux extrémités. Tous

les appartements sont dotés de places

de parking couvertes, sur 2 niveaux

distincts, et répondent aux exigences

de la RT 2012 et de la certification

NF Habitat.

Un dispositif novateur

facilitant l’accession

à la propriété des ménages

aux revenus modestes

Entré en vigueur en mai 2017, le bail

réel solidaire vise à donner au plus

grand nombre l'opportunité de devenir

propriétaire malgré l'envolée des

prix immobiliers, notamment sur la

commune de Bry-sur-Marne.

Nommée « Les Séquentielles », la

résidence propose des appartements

du studio au 5 pièces, en

phase avec les styles de vie des célibataires,

des jeunes couples et des

familles. Les pièces à vivre ont été

pensées pour laisser pénétrer la

lumière naturelle et la plupart des

logements s'ouvrent vers l'extérieur

à travers des jardins privatifs avec

terrasse, loggias, balcons ou terrasses.

Conçue par le cabinet Atrium Studio,

l'architecture, d'inspiration contemporaine

au centre, dévoile des lignes

Le principe est simple : l'acquéreur

achète l'appartement à titre de résidence

principale et loue le terrain à

un Organisme Foncier Solidaire (OFS),

en l'espèce Habitat & Humanisme,

qui en conserve la propriété. Cette

dissociation entre le foncier et le bâti

permet à l'acquéreur de bénéficier

d'une décote du prix d'acquisition

inférieur de 30 % de celui du marché.

De nombreux avantages sont associés

à ce dispositif : le propriétaire

bénéficie d'un taux de TVA réduit à

5,5 % et du prêt à taux zéro pour

financer son acquisition. En outre :

« le bail réel solidaire a pour avantage

de permettre aux communes non

carencées de développer une offre

diversifiée (locatifs et accession)

conformément à la loi relative à la

Solidarité et au Renouvellement

Urbain (SRU) et de lutter contre la

spéculation immobilière et foncière

liée à un fort déséquilibre entre l'offre

et la demande dans les zones tendues

», déclare Philippe JARLOT,

Gérant de MDH Promotion. Précurseur

en la matière, MDH Promotion

réalise l'une des premières opérations

en Ile-de-France par le biais de ce

dispositif.

Promoteur-constructeur indépendant

en Île-de-France depuis

20 ans, MDH Promotion officie dans

le domaine de la promotion immobilière

avec une approche radicalement

nouvelle et plus humaine. Dans

le Val-de-Marne, il a réalisé de nombreuses

opérations et notamment à

Saint-Maur-des-Fossés, Nogent-sur-

Marne, Alfortville, Le Perreux, Maisons-Alfort.

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 17


Economie

Vie des entreprises

RECYCLAGE DE DÉCHETS ORGANIQUES

Une entreprise val-de-marnaise récompensée

par la Fondation Crédit Coopératif

L'édition 2021 des « Prix de l'Inspiration en ESS » de la Fondation Crédit

Coopératif récompense des structures de l'ESS, acteurs engagés et « inspirés

» qui mettent en œuvre des projets utiles et socialement remarquables

dans toute la France. Cette année, 4 structures se sont particulièrement

engagées dans le recyclage de déchets organiques encore jetés

en grande quantité. Parmi les lauréats figure une entreprise val-de-marnaise,

la société D COMPOST à Alfortville.

Son objectif : « Créer une micro-plateforme de collecte et de valorisation

locale de biodéchets pour une ville de 15 000 habitants ».

DM Compost accompagne ses clients

dans la gestion du tri et la valorisation

des déchets organiques alimentaires.

Afin de réduire le transport des biodéchets

alimentaires, DM Compost mène

une expérimentation innovante et écoresponsable

durant 3 ans sur la ville de

Valenton. Elle propose aux établissements

scolaires, marchés, restaurants

et à 50% des habitants, une solution

semi-industrielle de micro-plateforme

de compostage local en silos vertical,

en collectant et en valorisant les valorisation

des biodéchets alimentaires,

avec des emplois en insertion.

Les biodéchets sont aujourd'hui majoritairement

transportés sur des dizaines

de kilomètres afin d'être recyclés. Si la

démarche part d'une bonne intention,

elle participe pourtant à la pollution de

l'environnement. Le compostage reste

la solution la plus adaptée en permettant

un retour à la terre des matières

organiques à travers une économie circulaire

plus sociale et ancrée territorialement.

Depuis le 1 er janvier 2012, les

personnes qui produisent ou détiennent

une quantité importante de biodéchets

ont l'obligation de les trier et de

les faire valoriser dans des filières

adaptées. Cela concerne les entreprises

qui produisent plus de 120 tonnes

de biodéchets par an. Si la pratique ne

sera obligatoire dans les foyers européens

qu'à partir de fin 2023, 30 % des

ménages français trient déjà leurs

déchets à la source, participant ainsi à

valoriser une partie des 18 millions de

tonnes de biodéchets produits par les

ménages français chaque année .

Le soutien de la Fondation (4 500 €) permettra

à DM COMPOST de poursuivre

son développement et de faire connaitre

sa démarche auprès d'autres communes.

La Fondation Crédit Coopératif est la

première fondation d'entreprise dédiée

à l'Économie sociale et solidaire en

France. Elle agit depuis plus de 35 ans

à la fois aux avant-postes et dans le

sillage de la banque qui l'a créée.

Depuis sa création, la Fondation Crédit

Coopératif a déjà soutenu plus de 1 600

projets particulièrement innovants sur

le plan social ou environnemental en

France.

RECRUTEMENT SOCIAL ET SOLIDAIRE

DomusVi partenaire avec Ethypik

Dans le cadre de sa politique de recrutement, DomusVi - l'un des leaders

de l'accueil, de l'aide et des soins aux personnes fragilisées par l'âge ou la

maladie en Europe - a signé une convention de partenariat avec Ethypik,

une entreprise de recrutement innovante Pour officialiser ce partenariat,

un Tour de France au sein de galeries marchandes a été mis en place pour

aller à la rencontre de potentiels candidats.

Ethypik est une entreprise sociale et

solidaire qui innove dans le recrutement

en cherchant les talents dans les

points de contact de la vie quotidienne.

Ce partenariat avec DomusVi a pour

vocation de diversifier les modes de

recrutement et d'aller à la rencontre de

candidats dont les compétences comportementales

leur permettraient de

s'épanouir chez DomusVi sur le longterme.

1 500 offres d'emplois s'adresseront

ainsi dans les prochains mois à ces personnes

désireuses d'intégrer DomusVi,

pour y acquérir ensuite des compétences

techniques. Un parcours qualifiant,

leur sera offert, comme contrepartie

naturelle à leur contribution

humaine au service des clients et résident

de l'entreprise.

« Chez Ethypik, nous allons chercher

les candidats dont les savoir-être et

savoir-faire coïncident avec les besoins

de l'entreprise et nous les accompagnons

tout au long du processus de

recrutement. Nous partageons avec le

Groupe DomusVi les valeurs de l'humain,

de la proximité et de l'ancrage

local et nous nous réjouissons de les

accompagner dans leur recrutement. »,

a expliqué Nicolas Morby, Président

fondateur d'Ethypik.

Céline Fabre, Directrice des Ressources

Humaines de DomusVi France

a déclaré : « La crise sanitaire nous a

démontré qu'il fallait sortir des schémas

classiques et habituels de recrutement.

Ce partenariat innovant avec Ethypik

est un élan de plus dans notre stratégie

visant à valoriser nos métiers et transformer

leur image en allant à la rencontre

de nos publics. Ce partenariat

est aussi une preuve que les qualités

humaines et le savoir-être ont une place

toute aussi prépondérante que les

compétences techniques, qui peuvent

s'acquérir grâce à nos parcours personnalisés

de formation ».

Entreprise agréée ESUS (Entreprise

solidaire d'utilité sociale), Ethypik innove

dans le recrutement et propose aux

entreprises d'aller recruter leurs talents

directement dans la rue. Cette démarche

sociale et responsable facilite le

recrutement et prône l'inclusion, en privilégiant

les discussions et les soft

skills, et les compétences humaines

des personnes, détectées dans la rue

via un test conçu avec une Docteure en

Sciences Cognitives.

DomusVi est l'un des leaders de l'accueil,

de l'aide et des soins aux personnes

fragilisées par l'âge ou la maladie

en France, en Espagne, au Portugal, en

Irlande, les Pays-Bas et à l'international.

Avec plus de 400 résidences médicalisées,

20 résidences seniors, plus

de 30 cliniques psychiatriques et centres

dédiés et 60 agences d'aide et de

soins à domicile, DomusVi propose une

offre complète de services à plus de

75 000 résidents et clients en Europe

et en Amérique Latine, en toute confiance.

DomusVi fédère plus de 40 000

collaborateurs au service de la qualité

et de la satisfaction de ses clients à travers

le monde.

Dans le Val-de-Marne, le groupe gère

des établissements situés à Ablon,

Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Maisons-Alfort,

Saint-Maurice et Thiais.

18 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Vie des entreprises

Economie

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

double son enveloppe

de prêt étudiant garanti

par l’Etat avec BPIFrance

Société Générale, premier distributeur

en France du Prêt Étudiant

garanti par l'État avec Bpifrance

étend son dispositif pour le rendre

accessible à encore plus d'étudiants.

L'enveloppe globale du prêt

a été multipliée par deux dans le

cadre du plan France Relance et la

capacité d'emprunt par étudiant a

été augmentée à 20 000 €.

L'impact de la crise sanitaire sur la jeunesse

est actuellement un sujet majeur.

Pour accompagner encore plus de jeues

dans le financement de leur cycle

d'études, Société Générale a décidé

d’augmenter significativement l'enveloppe

des Prêts Étudiants garantis par

l'Etat en partenariat avec Bpifrance. Le

but est de faciliter l'accès au crédit

bancaire aux étudiants sans revenus,

ne bénéficiant pas de caution personnelle,

et ceci quels que soient leur cursus

et sa durée. Ainsi en 2021, outre le

doublement de l'enveloppe globale du

Prêt Etudiant garanti par l'État avec

Bpifrance, la capacité d'emprunt maximale

a été portée à 20 000 euros par

étudiant âgé de moins de 28 ans au

lieu de 15 000 euros précédemment.

Sosiété Générale, 6 ème banque française

dispose d'un siège de bureaux

employant plus de 4 000 personnes à

Val-de-Fontenay.

Bpifrance, organisme français de

financement et de développement des

entreprises, a son siège social à Maisons-Alfort.

AUCHAN RETAIL

et CARREFOUR

ouvrent une nouvelle

formation dédiée au commerce

et à la boucherie

Auchan Retail France et Carrefour

France viennent de s’associer pour

créer un parcours de formation en

commerce dédié à la boucherie. A la

clé et après 2 ans de formation en

alternance chez l’une des deux

enseignes, un double diplôme : CAP

Boucherie et Bac Pro Métiers du

Commerce et de la Vente. Cette

démarche, qui a pour objectif de former

les futurs managers commerce

avec des compétences fortes et

reconnues en boucherie, est menée

en partenariat avec deux acteurs

reconnus en matière de formation

professionnelle : Stephenson Formation

et l’Ecole Professionnelle de

la Boucherie de Paris.

Il manque en France des professionnels

dans les grandes et moyennes

surfaces. Auchan Retail France et Carrefour

France ont fait le choix depuis de

nombreuses années de s’entourer

dans leurs magasins de professionnels

experts passionnés. Ces professionnels

transmettent aux alternants leur

savoir-faire, leurs compétences et partagent

leurs expériences. C’est un

atout majeur dans le cadre de métierspassions

comme ceux de la boucherie

et plus généralement pour l’ensemble

des métiers de bouche. Les alternants

peuvent apprendre sur le terrain les

gestes, les techniques auprès de ceux

qui les maîtrisent. Pour les jeunes, c’est

donc une formation de qualité et l’assurance

d’une entreprise partenaire de

leur réussite future.

24 étudiants dès septembre 2021

La formation démarre en septembre

2021 et les recrutements sont déjà lancés.

Ce programme concerne la région

Ile-de-France et 24 places sont ouvertes

aux apprentis : 12 chez Auchan

Retail France et 12 chez Carrefour

France. Les candidats peuvent postuler

directement auprès des deux écoles

partenaires, via une page dédiée :

www.cfa-stephenson.fr/jepostule

Auchan a sa direction administrative

installée dans le Val-de-Marne à Fontenay-sous-Bois.

LIDL

s’engage dans le recyclage

des bouteilles plastiques

avec Cristaline

En cohérence avec les objectifs

gouvernementaux pour développer

l'économie circulaire et le recyclage,

l'enseigne de proximité Lidl et la

société Cristaline se sont associées

dans le recyclage des bouteilles

plastique. 10 supermarchés sont

équipés à ce jour d'une Ecobox.

L'Ecobox permet de recycler l'ensemble

des bouteilles plastique PET2

de couleur claire. Il s'agit d'un dispositif

expérimental, destiné à être installé à

LE GROUPE ADP, L'ARMÉE DE L'AIR

ET DE L'ESPACE et LE CNES

partenaires dans la lutte anti-drone

Face à l'apparition de nouvelles

formes de menaces

aériennes et notamment

des drones le Groupe ADP

- Aéroports de Paris, l'Armée

de l'Air et de l'Espace

(AAE), et le Centre National

des Études Spatiales

(CNES) ont décidé de renforcer

leur coopération en

matière de lutte anti-drone.

Ce partenariat sera mis en oeuvre dans le cadre de trois thématiques

majeures :

- l'évaluation de la menace, pour cerner au mieux les menaces potentielles

des drones et leurs conséquences possibles sur les infrastructures des entités

des trois signataires ;

- le partage d'expérience sur les menaces redoutées, les outils et stratégies

déployés, les processus et démarches entrepris pour accroître les capacités de

résilience de chaque acteur ;

- les échanges techniques, afin de profiter de l'expérience de chacun et d'améliorer

les dispositifs existants. Le partage d'analyses juridiques permettra aussi

de prendre part au mieux aux éventuelles améliorations légales indispensables

pour la lutte anti-drone.

Ce partenariat est conclu pour une durée de cinq ans.

Dans le Val-de-Marne, le Groupe ADP exploite la plate-forme aéroportuaires

Paris-Orly.

l'intérieur des supermarchés, qui permet

de multiplier les opportunités de tri

et de sensibiliser les clients à l'importance

du recyclage.

Développée par une entreprise française

pour la société Cristaline, l'Ecobox

broie immédiatement les bouteilles

plastique collectées, pour les transformer

en « paillettes », qui sont envoyées

dans l'usine de recyclage de la société

Cristaline à Lesquin, pour produire du

PET recyclé de qualité alimentaire.

Celui-ci permet de fabriquer de nouvelles

bouteilles plastique pour embouteiller

l'eau de source Cristaline.

En contrepartie de leur geste écocitoyen,

les consommateurs reçoivent

un centime d'euro par bouteille recyclée

sous forme de bon d'achat à utiliser

dans leur magasin Lidl.

A propos de cette initiative, Emmanuel

SOLOFRIZZO, Directeur Exécutif des

Opérations de Lidl France explique

« Nous sommes conscients de notre

impact sur l'environnement. et Il nous

appartient, en tant que distributeur, de

créer le changement pour impulser

une nouvelle dynamique. La réduction

des déchets plastique est une mesure

logique dans notre démarche RSE et

nous sommes fermement convaincus

qu'il est de notre devoir de proposer

aux consommateurs des solutions

concrètes de tri dans tous nos magasins

».

Avec 1 550 supermarchés et 40 000

collaborateurs, Lidl France, dont le

siège social est situé dans le Parc

Icade de Rungis, est une enseigne de

distribution unique axée sur la proximité

et la simplicité de l'offre. Avec

72% de Made in France, l'enseigne

met en avant la qualité de ses produits,

au « vrai prix des bonnes choses ».

Engagée dans le recyclage, l'enseigne

recycle 84% des déchets générés par

ses activités.

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 19


Economie

11 e édition

de « Créatrices d’Avenir »

INITIATIVE ILE-DE-FRANCE

Femmes entrepreneures : à vos candidatures !

Actus

Pour la 11 e année consécutive, Initiative Ile-de-France,

réseau associatif d’accompagnement et de financement

des entrepreneurs franciliens, lance « Créatrices

d’Avenir », son programme unique d’accompagnement,

de financement et de valorisation des femmes entrepreneures

franciliennes.

Organisé par Initiative Ile-de-France, réseau associatif d’accompagnement

et de financement des entrepreneurs franciliens,

« Créatrices d’Avenir » constitue un véritable coup de

pouce pour les dirigeantes d’entreprises de la région, tout en

valorisant les femmes qui osent entreprendre et en donnant

l’envie aux autres de se lancer.

À la clé pour les futures lauréates de « Créatrices d’Avenir » :

une visibilité médiatique et 60 000 € de dotation globale dont

30 000 € en numéraire et 30 000 € en accompagnement ou en

nature délivrés par les partenaires du concours (mise en

réseau, formation, rendez-vous expert, billets d’avion pour de

la prospection à l’international…).

La cérémonie de remise des trophées, qui se tiendra en

décembre prochain, récompensera six femmes ayant créé ou

repris une entreprise en Ile-de-France.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 septembre 2021 :

www.creatricesdavenir.com.

Coup de projecteur

Pandobac

Deux entrepreneures val-de-marnaises ont maintenu

leur activité à flot malgré la situation sanitaire

Anaïs Ryterband et Shu Zhang,

finalistes des Trophées « Innovation »

2018, sont les co-fondatrices de

Pandobac (Rungis, 94), une solution

de livraison zéro déchet à destination

des professionnels de l'alimentaire.

Au moment de la crise de la Covid-19,

Pandobac travaillait exclusivement

avec des fournisseurs de la restauration

commerciale. La fermeture des

restaurants a donc très fortement

impacté l'activité de la société. En

réaction, Pandobac a développé une

offre pour les entreprises et les collectivités

afin de les accompagner

dans leurs projets de réemploi et de mise en conformité avec les nouvelles réglementations

à venir (EGalim, AGEC) en matière d'emballages. Pandobac a également adapté son offre

à l'approvisionnement des magasins vrac et travaille sur l'expérimentation Hubvrac de

Réseau Vrac.

COVID-19

Le Département

exonère les redevances

des terrasses

de restaurants

Avec la réouverture des terrasses,

les cafés et restaurants du Val-de-

Marne ont pu reprendre leurs activités,

mais sous conditions. Au

regard des nombreuses incertitudes

pesant sur ces commerces,

le Département a fait le choix de

reconduire l’exonération des redevances

d’occupation du domaine

public départemental, ce jusqu’à

la fin de l’année 2021.

Ainsi les restaurants munis de terrasses

et tous les autres commerces

occupant l'espace public départemental

sont exonérés de redevances

depuis le 1 er novembre 2020 et ce

jusqu’au 31 décembre 2021. Cette

délibération tient compte d'un mois

supplémentaire pour les cafés dont

la fermeture, imposée par le Préfet

de Police de Paris, était intervenue

dès le 6 octobre en Val-de-Marne.

CHARENTON

LE PONT

La Ville élargit son aide

aux entrepreneurs

Depuis le 1 er mars dernier, la Municipalité

et ses partenaires ont mis

en place un fonds de soutien aux

entreprises et commerces établis

à Charenton-le-Pont, d’un montant

de 250 000 €. Depuis le 1 er juin

et afin d’aider davantage d’entrepreneurs,

cette aide pourra être

octroyée aux entreprises ayant

enregistré une perte de chiffre

d’affaires d’au moins 25% au lieu

de 30% sur l’année écoulée.

Ce fonds innovant est le fruit d’un

partenariat de la Ville de Charenton

avec le Territoire Paris Est Marne &

Bois et la Chambre de Commerce

et d’Industrie (CCI 94) du Val-de-

Marne.

• De son côté, le Club Gravelle

Entreprendre, l’association charentonnaise

regroupant les entreprises

locales, est également associé à

cette initiative et demeure à la disposition

des entrepreneurs pour les

conseiller dans la constitution de leur

dossier de candidature.

• Enfin et afin de s’assurer que cette

aide bénéficie bien aux entreprises et

commerces de la ville, la CCI 94 est

l’opérateur et le gestionnaire de ce

fonds. Dans le cadre d’un comité partenarial

d’attribution, avec la Municipalité

et le Territoire, ainsi que la CMA

94, la CCI 94 assure l’analyse des

demandes d’aide, selon des critères

prédéfinis et une pondération en

fonction des charges de l’entreprise.

Modalités et dossier à télécharger :

www.charenton.fr/economie_empl

oi/entreprises_offre_services.php

Rens. Direction de l’Economie et de

l’Emploi - Espace Toffoli - 12 rue du

Cadran - Charenton

Tél. 01 46 76 50 03

eco@charenton.fr

LE GRAND-ORLY

SEINE BIÈVRE

soutient les structures

d'insertion par l'activité

économique

Engagé pour le développement d'un

territoire inclusif, solidaire, innovant

et durable, Grand-Orly Seine Bièvre

vient de mettre en place un fonds

dédié aux structures d'insertion par

l'activité économique.

Cette subvention est réservée aux

organismes de droit privé à but non

lucratif qui portent les dispositifs suivants

: Ateliers et chantiers d'insertion

(A.C.I.), Associations intermédiaires,

Entreprises d'insertion, Régies

de quartier et de territoire.

Pour déposer un dossier, rendezvous

sur :

www.grandorlyseinebievre.fr/infor

mation-transversale/actualites/

soutien-des-structures-dinsertionpar-lactivite-economique-3446

20 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Actus

Economie

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET

pour bâtir une filière hydrogène aéroportuaire

11 lauréats sélectionnés

Le Groupe ADP, Air France-KLM,

Airbus, la Région Île-de-France

avec le soutien de Choose Paris

Region, qui avaient lancé, le 11

février dernier, un appel à manifestation

d'intérêt (AMI) dénommé

« H2 HUB AIRPORT » pour explorer

les opportunités offertes par

l'hydrogène sur les aéroports

franciliens et relever le défi de la

décarbonation du transport aérien

viennent d’annoncer les résultats.

Sur 124 candidatures reçues, 11

lauréats ont été sélectionnés. Ils

contribueront à l'émergence de

l'écosystème aéroportuaire hydrogène

de demain.

Augustin de Romanet, Président directeur

général d'Aéroports de Paris SA-

Groupe ADP, a déclaré : « La réussite

de cet appel à manifestation d'intérêt

témoigne de l'intérêt grandissant pour

les technologies liées à l'hydrogène.

Avec l'ensemble de nos partenaires,

nous posons aujourd'hui les bases d'un

écosystème rendant possible l'intégration

progressive de ce vecteur énergique

propre et durable sur les aéroports

parisiens, pour les transformer à

terme en véritables hubs hydrogène.

Notre ambition est aussi de permettre

l'essor de nouveaux usages autour de

la mobilité terrestre, côté piste et côté

ville. »

Pour Valérie Pécresse, Présidente de

la Région Île-de-France : « Nous pouvons

nous réjouir du succès de cet

appel à manifestation d'intérêt qui

contribue, grâce aux acteurs sélectionnés,

à concrétiser l’ambition de faire de

la Région Île-de-France un territoire

d’accélération du déploiement de l’hydrogène.

Les projets qui seront développés

participeront à la structuration

d’une filière robuste, au service des différents

usages de cette énergie d’avenir

qui permet de relever le défi de la

décarbonation des transports. »

Les 11 lauréats de l'appel à manifestation

d'intérêt « H2 HUB AIRPORT »

sont :

• Air Liquide Advanced Technologies

filiale d'Air Liquide qui développe un

camion avitailleur haute performance

en hydrogène liquide ;

• Ecodrome, consortium de solutions

d'alimentation multi-services (hydrogène/électricité)

pouvant servir les

usages des aérodromes d’aviation

générale ;

• Geostock qui travaille sur des solutions

de stockage d'hydrogène en très

grande quantité dans des cavités

minées revêtues ;

• Hylandair consortium de 4 industriels

proposant le développement d’un

écosystème d'hydrogène pour des

usages côté ville (en mobilité -

camions, bus, bennes, alimentation

d’énergie des bâtiments) et côté piste

(navettes de passagers, engins de

piste pour l'assistance en escale) ;

• Sakowin société développant une

technologie innovante de production

d’hydrogène à partir du méthane, par

un procédé de plasma basse énergie;

• Universal Hydrogen (États-Unis),

startup californienne qui ambitionne de

convertir des avions régionaux à l'hydrogène

grâce à des capsules d'hydrogène

liquide embarquées à bord de

l'aéronef ;

• Hydrogen for Airport Handling

(France/Allemagne) consortium de 6

partenaires opérant dans le domaine

de l'assistance en escale qui conçoit

des engins de piste fonctionnant à l'hydrogène

;

• Use-In H2 consortium de 3 partenaires

publics, accompagnant les projets

de déploiement d'hydrogène en

proposant une analyse des risques et

des recommandations en matière de

sécurité et de sûreté ;

• Plug Power (États-Unis) entreprise

spécialisée dans les systèmes de piles

à combustibles développe et commercialise

des engins de pistes pour l'assistance

en escale ;

• Absolut System spécialiste de la

cryogénie appliquée au spatial et à

l'aéronautique développe des solutions

pour optimiser la quantité d'hydrogène

produite et stockée ;

• Ways2H (États-Unis) startup proposant

une solution brevetée de production

locale d'hydrogène à partir de

retraitement des déchets, y compris

organiques et plastiques.

À propos des acteurs

> Groupe ADP : Il aménage et exploite

des plates-formes aéroportuaires parmi

lesquelles Paris-Charles de Gaulle,

Paris-Orly et Paris-Le Bourget.

> Air France-KLM : acteur mondial à

fort ancrage européen, les principaux

métiers du groupe Air France-KLM

sont le transport aérien de passagers,

de fret et la maintenance aéronautique.

> Airbus : pionnier d'une industrie

aéronautique et spatiale durable, Airbus

est également un leader européen

dans le domaine de la défense et de la

sécurité, ainsi qu'un acteur mondial de

premier plan dans le spatial.

> La Région Île-de-France joue un

rôle moteur pour l’emploi et la croissance

française. Première région économique

d’Europe et la troisième au

monde, derrière Tokyo et New York,

l’Île-de-France est un territoire d’innovation,

qui concentre 40 % des activités

de R&D de l’Hexagone, et qui

bénéficie d’une attractivité internationale.

L’implantation d’une filière aéronautique

innovante sur le territoire Francilien

répond en tous points à sa politique

régionale en matière d’attractivité

et de développement économique.

> Choose Paris Region

Choose Paris Region est l’agence de

promotion et d’attractivité internationale

de la région Île-de-France. Elle est

un catalyseur d’affaires et d’innovation

qui accompagne les entreprises internationales

dans leur développement en

Île-de-France. Avec son équipe de 80

collaborateurs en Europe, aux États-

Unis et en Chine, l’agence accompagne

chaque année un millier d’entreprises

internationales qui cherchent à

accélérer leur développement dans la

première région d’Europe, et contribue

ainsi à faire de l’Île-de-France l’une des

plus grandes régions au monde en

termes d’activité économique et d’innovation.


Plus d'informations :

www.chooseparisregion.org

et sur twitter : @ChooseIDF

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 21


Economie

Social

ARC DE L'INNOVATION

42 propositions pour accélérer l'innovation

Alors que la pandémie a généré

de profonds changements de

comportements sociaux économiques

la construction du

« monde d'après » va demander

une révision de nos modes

de vie et de nos échelles de

valeurs.

Afin d'anticiper des réponses à

apporter à ces nouvelles évolutions

« Urban Lab », la plateforme

d'innovation dédiée aux

innovateurs et transitions urbaines

de Paris&Co, l'agence de

développement économique et

d'innovation de Paris et de la

métropole, a mené un travail

collectif aux côtés de 40 entrepreneurs

et entrepreneuses lauréats

de l'Arc de l'Innovation.

L’objectif : imaginer ensemble

les conditions à la pérennisation

des projets à impacts,

dans le contexte de crise

actuelle.

La réflexion articulée autour de 5

grands thèmes : le financement, l'immobilier,

les ressources humaines, la

coopération public-privé, et la boite

à outils pour favoriser l'entraide entre

porteurs de projet a donné lieu à

quelques propositions notamment :

- Créer des clubs pour réunir régulièrement,

au niveau local, des entreprises

privées, des collectivités et

des porteurs de projet d'utilité

sociale ;

- Faciliter le financement de projets

d'intérêt général via le contrat à

Impact social ;

- Avoir recours au bail commercial

d'utilité sociale pour prendre en

compte l'impact social et écologique

dans la fixation du loyer ;

- Développer des dispositifs de

financement à destination des

structures d'innovation sociale

locales ;

- Diversifier les types d'aides en

développent les contributions en

nature ;

- Répondre en consortium à des

appels à projets ;

4 établissements publics

territoriaux,

une ambition commune

L'Arc de l'innovation est un projet

de coopération métropolitaine, initié

en 2015 par 4 établissements publics

territoriaux, Grand-Orly Seine Bièvre,

Est Ensemble, la Mairie de Paris et

Plaine Commune. Leur objectif est

de développer les quartiers populaires

et l'écosystème de l'innovation

de ce vaste territoire qui dessine un

arc à l'est de Paris, de part et d'autre

du périphérique. Depuis 2018, l'Arc

de l'innovation est piloté de manière

collective par ces 4 territoires et le

programme d'innovation sociale de

Paris&Co.

À travers cette démarche, tous participent

au rééquilibrage entre l'Est et

l'Ouest de la métropole, et partagent

une ambition et des objectifs communs

:

- l'implantation de nouveaux commerces

et services aux habitants,

- le développement de l'attractivité et

des atouts du territoire,

- la création d'emplois,

- la transformation urbaine, en particulier

par l'adoucissement de la frontière

du périphérique,

- la construction métropolitaine et la coopération

entre les territoires engagés.

Pour mener à bien ces objectifs, le

dispositif finance, soutient et accompagne

des projets à fort ancrage

local, qui participent à une meilleure

cohésion sociale et au développement

territorial. Il anime aujourd'hui

une communauté engagée, composée

d'une centaine de porteurs de

projet œuvrant sur le territoire de

l'Arc de l'innovation, au travers d'initiatives

d'économie sociale et solidaire,

de tiers-lieux, de Fablabs, d'économie

circulaire, de culture, d'éducation,

de solidarité, de formation et

d'insertion, d'agriculture urbaine ou

encore de mobilités douces.

Paris&Co est l'agence de développement

économique et d'innovation

de Paris et de la métropole. Elle favorise

la diffusion de l'innovation à travers

l'incubation de plus de 500 startups

françaises et étrangères par an,

l'expérimentation de solutions innovantes,

l'organisation d'événements

nationaux et internationaux. Elle développe

son activité dans une dynamique

d'open innovation en lien

étroit avec plus de 170 grandes entreprises

et institutions majeures.

L'Urban Lab de Paris&Co est la

plateforme qui réunit l'ensemble de

ses activités relatives à l'innovation et

aux transitions urbaines. Elle accompagne

toute la diversité des acteurs

qui font, pensent et vivent la ville :

des startups aux associations, des

collectivités aux grandes entreprises,

des citoyens aux chercheurs.

La plateforme se compose d'un

laboratoire d'expérimentation, d'un

incubateur de startups, d'un observatoire

de tendances et d'un programme

d'innovation sociale - à l'initiative

des « 42 propositions pour

accélérer l'innovation sociale ».

10 porteurs de projets

dans le Val-de-Marne

La communauté des lauréats de

l'Arc de l'innovation est composée

des soixante lauréats de l'appel à

candidatures de l'Arc de l'innovation,

porteurs de projet d'innovation sociale

dans l'est parisien et grand parisien.

Parmi eux figurent des porteurs de

projets du Val-de-Marne :

• BRICO MOBIL' : bricothèque mobile

d'insertion, pour aller à la rencontre

des publics fragiles (Orly, Thiais,

Choisy-le-Roi).

• COQUELICOOP : supermarché

coopératif, à but non lucratif, situé au

nord de Fresnes.

• DIA LOG : ateliers artistiques pour

les habitants d'un quartier en plein

chantier (Choisy-le-Roi).

•WATER CONNECT : des kiosques

brumisateurs ludiques et publics

(Orly).

• L'EXPO BAVARDE : une expo

pour faire découvrir les métiers du

spectacle, conçue par des personnes

en insertion professionnelle

(Vitry sur Seine).

• LA MINE : plus qu'une ressourcerie,

un tiers lieu dédié au réemploi (Arcueil).

• LA RESSOURCERIE DU SPEC-

TACLE : un pôle d'économie circulaire

au service du spectacle (Vitrysur-Seine).

• LE RELAIS DES MAKERS : un nouveau

fablab pour les professionnels et

le grand public (Ivry-sur-Seine).

• VAL BIO ILE DE FRANCE : association

d'approvisionnement bio en

circuit-court privilégiant la réinsertion

(Choisy-Le-Roi).

• ET TOI, TU FAIS QUOI ? : jeune

association de sensibilisation à l'artisanat

et au réemploi de nos déchets.

Une maison témoin est érigée à

Paray-Vieille Poste (91). ■

22 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Actus

FIERTÉS

du Val-de-Marne

Clarisse AGBEGNENOU

5 e fois championne

du monde de judo !

Parce qu’elle a porté haut les couleurs de

la France et du Val-de-Marne en remportant,

mercredi 9 juin 2021 à Budapest,

son 5 e titre de championne du monde (- de

63 kg) Clarisse Agbegnenou, mérite

bien qu’on lui rende honneur.

Licenciée au Red Star Club de Champigny-sur-Marne

qui n’est pas peu fier,

elle est la judokate féminine française

la plus médaillée de l'histoire. Bravo !

Mohamed CHEIKH

gagnant de l’émission

Top Chef

Mohamed Cheikh,

28 ans, jeune chef

cuisiner, a gagné

brillamment la saison

12 de l'émission

de télévision

«Top Chef », diffusée

sur M6 et

RTL TVI.

C'est dans le Val-de-Marne, à Fontenay-sous-Bois,

qu'il a grandi, mais

c'est auprès de sa grand-mère qu'il a

pris goût à la cuisine décidant très

jeune d'en faire son métier. Nanti en

2010 d'un BEP métiers de l'hôtellerie et

de la restauration, option cuisine acquis

grâce aux cours de l'excellent lycée

hôtelier Montaleau de Sucy-en-Brie, il

débute au « Lucas Carlton » (2 étoiles),

le restaurant d'Alain Senderens. Après

des passages dans des restaurants

renommés, il est admis en 2020 au

casting de Top Chef, parvient à se qualifier

en finale et remporte le premier

prix. Au chapitre de ses proojets, figure

l'ambition de créer son propre restaurant

à Paris ou Vincennes. Une fierté de

plus pour le Val-de-Marne, qui accueillera

dans quelques année la Cité de la

Gastronomie.

SÉCURITÉ / PRÉVENTION

260 logements sous vidéo protection

à Charenton-le-Pont

Afin de répondre davantage aux demandes de sécurité

et de prévention des locataires du parc social et lutter

contre le sentiment d'insécurité, la Municipalité de

Charenton-le-Pont, Immobilière 3F et la Préfecture du

Val-de-Marne ont mis en place un dispositif innovant. Il

s’agit de la transmission des images des caméras de

vidéoprotection de la Résidence du Tripode vers le

Centre de Surveillance Urbaine de la police Municipale

pour améliorer la tranquillité des locataires.

Depuis le 1 er avril 2021, les images des caméras d'Immobilière

3F installées dans les parties communes de l'ensemble

immobilier « Tripode » rue de l'Arcade/Quai de

Bercy/rue Port aux Lions comptant 260 logements sont

reportées au Centre de Surveillance Urbaine (CSU) de la

Police Municipale de Charenton.*

« Cette initiative commune est innovante et témoigne du

travail conjoint de la Municipalité, du bailleur 3F en lien avec

la Préfecture et les forces de l'ordre afin d'agir au quotidien

en faveur de la sécurité des Charentonnais » a souligné

Hervé Gicquel.

« Nos locataires se sentent encore plus en sécurité dans

leur immeuble car ils peuvent ainsi bénéficier en cas de

besoin des interventions de la police municipale, notamment

la nuit et les week-ends quand notre personnel est

de repos » a expliqué Olivier Perret.

3F (groupe Action Logement), au travers de ses sociétés,

gère 275 000 logements sociaux, foyers et commerces en

France. Sa mission est de proposer des solutions de logement

et d'hébergement adaptées aux différents revenus

CITÉ DES MÉTIERS

Le nouveau site internet est en ligne !

Le site internet nouvelle génération de la Cité des

métiers du Val-de-Marne est en ligne. Découvrez les

nouvelles fonctionnalités proposées par cet outil :

agenda, partenariat, informations, tout y est !

La Cité des métiers a à cœur de faire découvrir les métiers,

en particulier ceux qui recrutent, mais également d'aider

les personnes dans leurs projets de création d'entreprise

ou de faciliter leur recherche d'emploi. Avec ce nouveau

site internet, elle propose de visualiser l'ensemble de ses

services et de ses partenaires.

Les événements proposés

Chaque année, plus de 460 événements sont proposés

par la Cité des métiers et ses partenaires. On peut retrouver

la liste de tous ces événements sur le site mais également

ceux initiés par les partenaires, comme leurs « Portes

Ouvertes » ou initiatives spéciales.

www.citedesmetiers-valdemarne.fr

Hervé Gicquel, Maire de Charenton et Conseiller départemental

du Val-de-Marne, Pascal Turano, premier Maire-

Adjoint chargé de la sécurité et de l'Habitat Social, Olivier

Perret, Directeur départemental et Bruno Rousseau,

Directeur Général Adjoint en charge du Patrimoine chez

Immobilière 3F, ont pu constater l'effectivité de ce dispositif

lors d'une visite du Centre de Supervision Urbaine (CSU)

du poste de police municipale jeudi 17 juin 2021.

des locataires. Réinventant en permanence son offre, 3F

construit des projets novateurs, à la pointe sur le plan environnemental,

réhabilite les bâtiments de son parc et place

plus que jamais la qualité de service aux locataires au cœur

de son engagement. Dans le Val-de-Marne, 3F, dont

l'agence est située à Saint-Maur-des-Fossés gère un parc

de 16 552 logements sociaux.

* Conformément à l'article 10-V de la loi n°95-73 du 21 janvier 1995

modifiée, toute personne filmée pourra avoir accès aux enregistrements

qui la concernent ou pourra en vérifier la destruction dans le

délai prévu.

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 23


interview

Propos recueillis par Isabelle AUZIAS (Tribune Côte d’Azur) pour ResoHebdoEco

www.reso-hebdo-eco.com

4 questions à Bruno CAVAGNÉ,

Président de la Fédération Nationale des Travaux publics

« Collectivités et entreprises,

la volonté de faire et d'avancer

est bien là »

■ La filière TP, pendant et post-Covid, quels

constats et quelles tendances ?

Bruno Cavagné : Un premier confinement compliqué,

avec des chantiers arrêtés en mars 2020,

mais très vite l'avènement d'un protocole pour

redémarrer, avec dans la boucle 5 ministères,

5 fédérations, des syndicats… nous avons réussi à

repartir assez rapidement, dès le mois d'avril, et sur

les premiers mois, nous avons même récupéré le

retard des chantiers. Malgré tout, en fin d'année,

l'activité avait chuté de 13 %.

On s'attendait en fait à un gros trou d'air début

2021, et finalement, tout au moins pour les travaux

publics, il ne s'est pas produit, même si l'activité

n'est pas énorme. Je dirais même qu'il y a un certain

optimisme dans la filière, en discutant avec les

élus locaux, comme ici, on sent une vraie volonté

politique, assez générale, d'avancer ensemble.

Nous gardons bon espoir sur le second semestre

2021, avec une accélération de l'activité, d'ailleurs

au niveau de l'emploi, seul l'intérim a chuté. Pour

2022, avec l'élection présidentielle, on peut accélérer,

si bien sûr la vaccination fait ses preuves.

Disons que nous sommes... modérément optimistes,

sans signal d'alerte inquiétant.

■ Côté Plan de relance ?

Du retard à l'allumage, mais tout est en train de se

mettre en place, nous suivons l'avancement de

près. Par rapport au bâtiment, la part des TP est

ténue (sur les 100 Mds€ budgétés par l'État, les travaux

publics bénéficieront de 3,8 milliards, 700

Mds€ sur 2021, ndlr). Mais quels que soient les

chiffres, nous voulons que ce soit effectif, déployé,

pour continuer à avoir de la visibilité.

Nos amis du bâtiment s'alertent plus sur les permis

de construire, le gouvernement a missionné une

commission dédiée, je pense que la proximité de

l'élection présidentielle va accélérer le mouvement.

« En 2022, avec l'élection

présidentielle qui se profile,

on peut sans doute accélérer »

■ La santé des entreprises ?

Le remboursement des PGE va peser, il faudrait

rallonger les délais. Beaucoup d'entrepreneurs se

sont servis de ces PGE pour renflouer les trésoreries.

Ce qui est rassurant, c'est d'être dans un pays

qui fonctionne par cycles, et on voit bien aujourd'hui

que les collectivités réagissent quand un segment

- le logement par exemple - décélère. La volonté

de faire et d'avancer est là.

■ L'écologie vue par le prisme des TP ?

Le monde change, manifestement chacun d'entre

nous va être obligé d'amener sa pierre à l'édifice,

c'est ce que nous faisons à la fédération, où nous

travaillons déjà sur la décarbonation de nos

métiers, avec un cabinet indépendant qui nous

apporte la contradiction nécessaire pour améliorer

les choses, réaliser des infrastructures moins

impactantes, pour répondre à ce qui se passe d'un

point de vue climatique et environnemental.

@Photo Tribune Côte d’Azur

24 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


CHRONIQUE : DROIT SOCIAL

Congé de paternité : nouvelles règles

applicables à compter du 1 er juillet 2021

ISABELLE VENUAT - Juriste en droit social et rédactrice au sein des Éditions Tissot - www.editions-tissot.fr

La réforme du congé de paternité

et de l’accueil de l’enfant s'applique

aux naissances qui interviennent

à compter du 1 er juillet 2021 et à

celles qui étaient prévues à partir de

cette même date. Une partie du congé

paternité devient obligatoire. Sa durée

est également allongée.

La réforme du congé de paternité et de l’accueil

de l’enfant a été mise en place par la loi de

financement de la Sécurité sociale 2021.

Les nouvelles dispositions s’appliqueront aux

enfants nés ou adoptés à compter du 1 er juillet

2021, ainsi qu’aux enfants nés avant cette date,

mais dont la naissance était supposée intervenir

à compter du 1 er juillet. Le droit au congé de

paternité de l’accueil de l’enfant est ouvert au

père, le cas échéant, au conjoint ou concubin de

la mère ou la personne liée à elle par un PACS.

Les deux principales mesures de cette

réforme sont :

- l’allongement de la durée du congé de paternité,

- et surtout, une partie de ce congé qui devient

obligatoire, sauf exception.

Ainsi, pour les naissances prévues à partir du 1 er

juillet 2021, le congé de paternité et d’accueil de

l’enfant est de 25 jours calendaires, 32 en cas de

naissances multiples.

Le congé est composé :

- d’une période obligatoire de quatre jours

calendaires consécutifs immédiatement prise

après le congé de naissance. Lorsque l'état de

santé de l'enfant nécessite son hospitalisation immédiate

après la naissance dans une unité de soins spécialisée,

cette période de quatre jours consécutifs

est prolongée de droit, à la demande du salarié,

pendant la période d'hospitalisation, dans la limite

d'une durée maximale de 30 jours consécutifs.

- d’une période de 21 jours calendaires fractionnable

(ou 28 jours en cas de naissances

multiples).

Le délai dans lequel les jours de congé doivent

être pris, ainsi que les modalités de fractionnement

de la période de congés de 21 jours (ou 28)

ont été fixés par décret.

LE SUJET DU MOIS

PAR LES ÉDITIONS TISSOT

ALLONGEMENT DU DÉLAI

DE PRISE DU CONGÉ

Le décret allonge le délai durant lequel le congé

de paternité et d’accueil de l’enfant peut être

pris.

Ainsi, pour les naissances prévues jusqu’au 30

juin 2021, le congé doit être pris dans les quatre

mois suivant la naissance, sauf exception.

Pour les naissances prévues à compter du 1 er

juillet 2021, le congé de paternité et d’accueil

de l’enfant peut être pris dans les six mois suivant

la naissance.

Il peut être reporté au-dedes six mois dans

les cas suivants :

- l’hospitalisation de l'enfant. Le congé est pris

dans les six mois (au lieu de quatre) qui suivent

la fin de l'hospitalisation ;

- le décès de la mère. Le congé est pris dans les

six mois (au lieu de quatre) qui suivent la fin du

congé dont bénéficie le père dans une telle situation.

COMMUNICATION DE LA DATE

PRÉVISIONNELLE

D’ACCOUCHEMENT

Le salarié doit respecter un délai de prévenance

pour communiquer à l’employeur la date prévisionnelle

de l’accouchement. Ce délai est d’au

moins un mois avant la date prévue de l’accouchement.

Mais si la naissance intervient avant cette date,

le salarié peut, s’il le souhaite, débuter la ou les

période(s) de congé au cours du mois suivant la

naissance. Pour cela, il doit informer son employeur

sans délai de son choix.

FRACTIONNEMENT DU CONGÉ

DE 21 JOURS (OU 28 JOURS)

La période de congé de 21 ou 28 jours peut être

fractionnée en deux périodes d'une durée

minimale de cinq jours chacune.

Le salarié doit informer son employeur des dates

de prise et des durées de la ou des périodes de

congés au moins un mois avant le début de chacune

des périodes.

Sauf exception, il est interdit d’employer le salarié

pendant le congé de naissance de trois jours

ouvrables minimum et pendant la première

période de congé de paternité et d’accueil de

l’enfant de quatre jours calendaires. Si la naissance

de l’enfant intervient alors que le salarié a

pris des congés payés ou un congé pour évènements

familiaux, l’interdiction d’emploi débute

à l’issue de cette période de congés. Attention,

l’interdiction d’emploi n’est pas applicable au

congé de paternité et d’accueil de l’enfant

lorsque le salarié ne peut pas bénéficier des

indemnités journalières.

Source :

Décret n° 2021-574 du 10 mai 2021 relatif à l'allongement

et à l'obligation de prise d'une partie du congé

de paternité et d'accueil de l'enfant, Jo du 12.

CHRONIQUE RÉALISÉE

DANS LE CADRE DE

RESO HEBDO ECO

www.reso-hebdo-eco.com}

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 25


Notre cahier « Le Val-de-Marne, territoire

d’excellence dans le domaine de la santé »

CHIC CRÉTEIL et CHIV VILLENEUVE-SAINT-GEORGES

Essai de « Melody », une technologie innovante

d’échographie à distance

Melody, une technologie innovante d’échographie

à distance, inédite et essentielle

dans l’épidémie de Covid-19, est actuellement

en essai clinique en pédiatrie dans

les hôpitaux du GHT Confluence, regroupant

le Centre Hospitalier Intercommunal de

Créteil (CHIC) et le Centre Hospitalier Intercommunal

de Villeneuve-Saint-Georges (CHIV).

Développée par la PME Française AdEchoTech,

cette solution robotisée, co-financée par l’Agence

Spatiale Européenne (ESA) et soutenue par le

Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) dans le

cadre du programme Business Application Space

Solutions (BASS), est issue de la recherche sur des

technologies d’imagerie médicale à des fins scientifques

et cliniques pour les missions habitées.

L’ESA et le CNES ont contribué depuis plus de 15

ans au développement de ces technologies de

santé, testée pour l’une d’entre elle par Thomas

Pesquet lors de sa première mission sur la Station

Spatiale Internationale (ISS) en 2017.

Une technologie essentielle

pour de nombreuses spécialités

Melody permet de réaliser à distance cet acte

essentiel dans de nombreuses spécialités médicales,

et cela, dans des conditions très similaires

à ce qui est pratiqué en présence du patient. Cette

technologie est dans certains cas indispensable,

notamment lorsque le patient est immobilisé, et

peut être utilisée 24h/24 par un expert de garde.

Elle permet également de toucher un bassin de

population plus large, de répondre aux besoins des

personnes isolées et d’éviter l’exposition du patient

aux rayons X.

Elle se révèle extrêmement utile dans la période de

crise sanitaire actuelle, permettant de réaliser à distance

cet examen essentiel, sans risquer une

contamination au Covid-19. L’échographie thoracique

constitue aussi un moyen simple et rapide

de détecter des patients positifs au Covid-19.

Une étape indispensable

pour l’utilisation en pédiatrie

Les besoins d’échographie à distance sont les

mêmes en pédiatrie que dans d’autres spécialités

médicales. Le CHIC de Créteil accueille par ailleurs

un Centre de Référence pour les Maladies Respiratoires

Rares (CRMRR). L’usage pédiatrique de

cette technologie représenterait une avancée

majeure dans la prise en charge des pathologies.

Pourtant, à ce jour, les enfants ne bénéficient toujours

pas des technologies d’échographie à distance.

Certaines adaptations étant nécessaires

pour que cette solution soit utilisée avec des

enfants, un essai clinique réalisé chez l’enfant est

donc une étape indispensable pour obtenir l’agrément

des autorités compétentes.

L’essai clinique

L’essai clinique a démarré mi-février pour une

durée de 6 mois. Le Professeur Ralph Epaud,

Chef du service de Pédiatrie et directeur du

CRMRR du CHIC, est aussi coordinateur de l’essai

clinique. A terme, les hôpitaux Confluence disposeront

de cet outil qui pourra être utilisé aussi bien

pour les adultes que pour les enfants, au service

des patients du sud francilien. ■

26 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Assurance Maladie

Santé

VACCINATION CONTRE LA COVID-19

Le téléservice pour télécharger

son attestation de vaccination certifiée

Tous les bénéficiaires d’un régime d’assurance

maladie français (1) peuvent obtenir

leur attestation de vaccination certifiée

de façon autonome et sécurisée

depuis le téléservice développé par

l’Assurance Maladie.

https://attestation-vaccin.ameli.fr

Pour télécharger leur attestation de vaccination

certifiée, les utilisateurs peuvent accéder

au téléservice sur tout type de terminal : ordinateur,

tablette ou smartphone.

La connexion se fait via FranceConnect, dispositif

qui permet à l’utilisateur de s'authentifier

par l'intermédiaire de ses identifiants habituels

de connexion à certains services publics

en ligne (2) , comme son compte ameli par

exemple.

Pour les utilisateurs d’un smartphone, il est

possible d’intégrer directement l’attestation

de vaccination certifiée dans la rubrique « Mon

carnet » de l’application « TousAntiCovid » en

flashant le QR code qui y figure, sur le document

imprimé ou affiché en pdf sur l’écran

d’une tablette, d’un ordinateur ou d’un autre

smartphone.

Pour rappel, depuis le 3 mai, les professionnels

de santé qui vaccinent en centres de

vaccination ou en ville remettent à chaque

personne vaccinée cette attestation de vaccination

certifiée au format papier, en plus de

la synthèse de vaccination, qui, signée,

constitue un certificat médical.

Quant aux personnes vaccinées avant cette

date, celles-ci peuvent donc désormais se la

procurer directement via ce téléservice de

l’Assurance Maladie.

Les personnes ne maîtrisant pas les outils

numériques ou n’y ayant pas accès peuvent

demander leur attestation au professionnel ou

au centre les ayant vaccinées ou, à défaut, la

récupérer auprès de leur médecin traitant ou

de tout autre professionnel de santé.

Pour se la procurer en ligne, elles peuvent aussi

se faire aider en se rendant dans un des 1 300

espaces France services près de chez elles.

(1)

Régime général, Mutualité sociale agricole

(MSA), régimes spéciaux de sécurité sociale, fonction

publique territoriale et d’État.

(2)

Possibilité d’utiliser ceux du compte ameli, de

son espace personnel de la Mutualité sociale agricole

(MSA), de son espace particulier de

impots.gouv.fr ou tout autre service permettant

une authentification via FranceConnect.

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 27


Santé

Actus

APPEL A PROJET

Créateurs de solutions innovantes en matière

de handicap,participez aux « HANDITECH TROPHY 2021 »

Le Handitech Trophy, concours national

ouvert aux start-up, laboratoires, associations

et étudiants qui développent des solutions

technologiques pour compenser le

handicap ou la perte d'autonomie, est lancé.

Les projets doivent être envoyés avant le

mercredi 18 août 23h59, sur le site :

https://handitechtrophy2021.appelaprojets.fr

Organisé par JobinLive, cabinet de recrutement et

agence de communication RH, parisien, le « Handitech

Trophy » récompensera 7 projets novateurs

ayant un apport social, un fort potentiel économique

et apportant de réelles innovations technologiques

dans les catégories suivantes : Santé &

Bien-Être, Solutions de Mobilité, Accessibilité Digitale,

Emploi, Education & Famille, Sport : Jo 2024,

Projets étudiants.

Prix et récompenses

• 5 000 euros de dotation financière

• Un accompagnement RSE par Bpifrance

• Une interview dans le Figaro Economie

• L'adhésion à l'asso La Handitech

• Une rencontre avec un expert Tech par Latitudes

• Un diagnostic juridique et réglementaire par

Vigier Avocats

•Une aide à la gouvernance et bancabilité par le

Chemin Moderne

• Un accompagnement avec un expert HEC Paris

et l'Accélérateur ESS

• Un accompagnement et accès aux formations de

l'Incubateur Paris Dauphine

• Des ateliers stratégiques interstartups + coaching

business par Paris&Co

• Un mentoring adapté au projet par 1Kubator

• Une mise en lumière sur Sparknews

•Un accompagnement et mentoring par Enactus

• Accompagnement dans le cadre de l'Accélérateur

Autonom Innov (accès workshops, formations

et réseau d'experts)

• Hébergement et accompagnement au sein de

l'écosystème de la silver économie par Silver Innov'

• Accès workshops et réseau d'experts par Creative

Valley

• Accès facilité à des partenaires du territoire pour

une expérimentation par Grand-Orly Seine Bièvre.

GRAND-ORLY SEINE BIÈVRE

poursuit son partenariat

avec Medicen Paris Région

Avec une richesse inégalée d'acteurs « la Santé, le Bien-Être et l'Autonomie

» constituent un domaine d'activité stratégique pour le territoire.

C’est pourquoi, Grand-Orly Seine Bièvre intervient pour structurer et

animer cet écosystème d'innovation et s'associe à des partenaires

majeurs. C'est le cas de Medicen Paris Region, pôle de compétitivité

santé en Ile-de-France avec lequel le partenariat a été reconduit.

Depuis de nombreuses années, les concrétisations de ce partenariat sont

nombreuses. C'est le cas par exemple du projet « Institut Français de Biofabrication

» qui est accompagné par le Grand-Orly Seine Bièvre avec la

CCI Val-de-Marne et Medicen pour qu'il aboutisse. Ce projet doit permettre

de développer la biofabrication cellulaire et, à terme, d'organes, enjeu scientifique,

médical et économique majeur.

Autre projet phare de ce partenariat : l'accélérateur et incubateur de projets

Autonom innov' « Santé · Vieillissement · Handicap ». Ce dispositif global

d'accompagnement de l'innovation est constitué de 3 phases :

- un créathon pour concevoir des innovations répondant effectivement aux

besoins des séniors, soignants, aidants, acteurs médico-sociaux et autres

acteurs agissant pour les seniors qui sera précédé d'une phase de sensibilisation

aux enjeux du vieillissement,

- un accélérateur de projets pour accompagner jusqu'à la preuve de

concept,

- un incubateur intensif sur 6 mois pour accompagner la création d'entreprise.

LA FONDATION UPEC

inaugure la Chaire « Handicap,

Emploi et Santé au travail »

La Fondation UPEC vient de lancer la chaire d’enseignement-recherche

« Handicap, Emploi et santé au travail ». Marie-Anne Montchamp en est

la marraine.

L’Université, avec sa fondation et ses partenaires, souhaite améliorer l’accès,

l’inclusion, la qualité de vie au travail des personnes en situation de handicap,

et, plus largement, favoriser la gestion accueillante de la diversité et

des vulnérabilités dans le monde professionnel. En réunissant les entreprises

engagées, le monde universitaire et les acteurs spécialisés dans le handicap

et l’emploi, il s’agit de créer une synergie d’actions et de connaissances

inédites.

La Chaire « Handicap, Emploi et Santé au Travail » propose un ambitieux

programme pédagogique et scientifique pluridisciplinaire pour concevoir et

mettre en oeuvre des solutions nouvelles, favorisant l’insertion socio-professionnelle

des personnes en situation de handicap.

A travers la chaire, l’UPEC s’engage, pour une approche innovante et inclusive,

dans le champ du handicap et affirme sa responsabilité sociétale, pour

nourrir de nouvelles pratiques managériales et co-construire un réseau d’experts

et de méthodes nouvelles, visant à :

- accompagner plus de 1 000 personnes en situation de handicap dans

leur insertion professionnelle chaque année grâce à la création de dispositifs

pédagogiques nouveaux,

- former 5 fois plus de Référents Handicap par an en digitalisant le cursus

du DU « Référent Handicap »,

- proposer aux entreprises des outils innovants au service de la performance

et de l’inclusion.

28 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021


Innovation

Santé

CANCER

Lancement du consortium « OncoSTART »

pour soutenir les entrepreneurs en oncologie

Créé à l'initiative de MATWIN*, accélérateur français

dédié à l'innovation en oncologie, le consortium

« OncoSTART » rassemble et mutualise au

niveau national les expertises, savoir-faire et

réseaux spécifiques de douze acteurs clés engagés

dans la recherche et l'innovation contre le

cancer. Ce nouveau collectif vise à dynamiser la

création de start-ups à forte valeur ajoutée dans

le secteur de l'oncologie et à soutenir le développement

d'une filière plus visible à l'échelle internationale

pour mieux répondre aux besoins des

patients.

Le comité de pilotage d'OncoSTART est composé à ce

jour de douze membres actifs parmi lesquels le biocluster

Cancer Campus et le centre de lutte contre le

cancer Gustave Roussy situés à Villejuif dans le Valde-Marne.

« La France a des atouts considérables en matière de

recherche contre le cancer. OncoSTART est une opportunité

de créer des passerelles entre les acteurs pour

rendre l'écosystème de l'innovation en oncologie plus

efficient pour tous, d'abord pour les porteurs de projets et

développeurs, puis, à terme, pour les patients », a déclaré

Lucia Robert, PDG de MATWIN.

Ouvert à tous ...

Ouvert à tous types de porteurs de projets (doctorants,

jeunes chercheurs, aspirants entrepreneurs, entrepreneurs

confirmés), OncoSTART propose une démarche

transversale donnant accès à un continuum d'actions

dédiées à la sensibilisation, la formation et l'accompagnement

de projets entrepreneuriaux dans le domaine.

Le dispositif fonctionne comme une boîte à outils permettant

une réponse individualisée propre aux besoins

spécifiques de chaque porteur de projet, et capitalise sur

la mise en réseau d'un certain nombre de programmes

d'accompagnement déjà existants.

Une problématique de santé mondiale

Le cancer reste une problématique de santé mondiale

majeure. En France, on dénombre chaque jour plus de

1 000 diagnostics de cancer et plus de 430 décès. Les

coûts associés à cette maladie sont importants tant au

niveau individuel que collectif. En France, le cancer est

la troisième dépense en santé et représente 10 % des

dépenses de l'Assurance-Maladie, avec un coût en augmentation

de 48 % depuis 2004, en grande partie tiré par

une hausse de l'incidence.

MATWIN, filiale d'Unicancer, porte depuis douze ans le

seul programme national accélérateur exclusivement

dédié à l'innovation en cancérologie. Ouvert aussi bien

aux équipes académiques qu'aux start-ups, MATWIN

s'appuie sur un partenariat historique avec une quinzaine

de laboratoires internationaux engagés en oncologie soucieux

de détecter précocement des projets à visée thérapeutique

ou diagnostique à fort potentiel.

GUSTAVE ROUSSY, classé 1 er centre européen dans la

Institut Gustave Roussy à Villejuif

lutte contre le cancer, est implanté à Villejuif dans le Valde-Marne.

Il constitue un pôle d'expertise globale entièrement

dédié aux patients atteints de cancers. Source

d'innovations thérapeutiques et d'avancées diagnostiques

majeures, l'Institut accueille près de 50 000

patients chaque année et développe une approche intégrée

entre recherche, soins et enseignement. Expert des

cancers rares et des tumeurs complexes, Gustave

Roussy traite tous les cancers, à tous les âges de la vie.

CANCER CAMPUS, dans le cadre de sa mission de

sensibilisation et de développement de la création d'entreprise,

est également implanté à Villejuif. Il a lancé

depuis 2014 deux programmes nationaux d'accompagnement

spécifique des entrepreneurs en oncologie :

« OncoEntrepreneur » et « Onconumérique », proposant

ainsi plus de 60h de formation et d'accompagnement

sur-mesure pour des projets de start-up ou d'entreprises

déjà créées de biotech, medtech, e-santé ou

numérique en oncologie.

LUTTE CONTRE LES ADDICTIONS

Huit hôpitaux engagés pour un « Hôpital Sans Tabac »

A l'occasion du Colloque Régional « Lieu de Santé

Sans Tabac », organisé par l'Agence Régionale de

Santé d'Ile-de-France, les hôpitaux Saint-Louis et

Lariboisière - Fernand Widal du GHU AP-HP. Nord

- Université de Paris et six hôpitaux franciliens du

GHU AP-HP Université Paris-Saclay* ont signé

lundi 31 mai 2021 la Charte Hôpital Sans Tabac .

Un lieu de santé sans tabac est un établissement de

santé au sein duquel on s'abstient de fumer dans le respect

de la législation sur le tabagisme et où on accompagne

les patients et les professionnels fumeurs dans la

réduction ou l'arrêt du tabac. Concrètement, les huit

hôpitaux se sont engagés dans la lutte contre le tabac

par des actions variées telles que la création d'un comité

de pilotage dédié, le recrutement de chargés de projet

pour animer la démarche, l'identification de référents en

tabacologie, la mise en place de consultations spécifiques

ou de l'organisation de journées de prévention

pour les professionnels et les usagers.

Le Réseau de prévention des addictions (RESPADD),

créé par l'AP-HP et la MNH (Mutuelle nationale des hospitaliers),

est à l'origine de l'élaboration du label « Lieu de

Santé Sans Tabac ». Le développement de ce label, dont

le RESPADD assure la coordination nationale, est l'un des

axes prioritaires du Programme national de lutte contre le

tabac et de la nouvelle Stratégie Cancer décennale.

Les niveaux de certification obtenus en répondant à l'audit

international mis à disposition par le RESPADD témoignent

d'un engagement fort et pérenne de chaque établissement

en matière de prévention du tabagisme et de

prise en charge des fumeurs. En fonction du score

obtenu, les établissements se voient attribuer une certification

Bronze, Silver ou Gold.

En s'inscrivant dans la démarche Lieu de santé sans

tabac, l'AP-HP confirme son rôle majeur dans la politique

de prévention et de diminution des coûts de santé

publique.

* Hôpitaux Bicêtre (Kremlin-Bicêtre) et Paul-Brousse (Villejuif)

dans le Val-de-Marne, Antoine-Béclère (Clamart), Raymond-Poincaré

(Garches) et Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt)

dans les Hauts-de-Seine, et Sainte-Périne (Paris 16 ème ).

Juillet / Août 2021 - VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 ■ 29


Santé

Entreprises

NOMINATION

ANSES

Gabrielle Bouleau

réélue présidente

du comité de déontologie

et de prévention

des conflits d’intérêts

Gabrielle Bouleau a été réélue le 16

juin 2021, Présidente du comité de

déontologie et de prévention des

conflits d'intérêts de l’Anses.

Ingénieure en chef des ponts, des eaux

et forêts à INRAE (Institut national de

recherche pour l'agriculture), Gabrielle

Bouleau est experte en politiques environnementales.

En tant que présidente

du comité de déontologie de l’Anses,

elle garantit le caractère indépendant et

pluraliste de l’Agence, pour un débat

équilibré et des travaux d’expertise de

qualité. « ...En matière de sécurité sanitaire

et environnementale, les incertitudes

et les risques sont importants. Tout

l’enjeu de la déontologie est de garantir

des règles d’indépendance, de transparence

et de pluralité des experts pour

que même en absence de certitudes, ils

produisent des avis crédibles qui puissent

aider la décision et qu’ils éclairent

les besoins de connaissances complémentaires

pour progresser. » a t-elle

déclaré à l’occasion de sa réélection.

Implantée dans le Val-de-Marne à

Maisons-Alfort, L'ANSES - Agence

Nationale de Sécurité Sanitaire de

l'alimentation, de l'environnement et

du travail est placée sous la tutelle des

cinq ministères de l'agriculture, de la

consommation, de l'environnement, de

la santé et du travail. Elle a pour mission

d'évaluer les risques pour la santé

humaine liés à l'alimentation et la nutrition,

l'environnement et le milieu de travail.

Elle évalue également les risques

pour la santé et le bien-être des animaux

et pour la santé des végétaux.

L’UNIVERSITÉ PARIS EST CRÉTEIL

et AG2R LA MONDIALE

partenaires pour favoriser le bien-être

et la santé des étudiants

Mercredi 16 juin 2021, en présence de Jean-Luc Dubois-

Randé, Président de l’UPEC, Jérôme Lacoeuilhe,

administrateur de l’IUT Sénart-Fontainebleau, Laurent

Gadessaud, Directeur de l’Institut universitaire de technologie

(IUT) Créteil-Vitry, et Joël Destom, Directeur

Paris Île-de-France d’AG2R La Mondiale, l’Université

Paris-Est Créteil et le groupement d’assurances, AG2R

La Mondiale ont signé une convention de partenariat

pour une durée de 8 mois en faveur des étudiants.

Cette convention de partenariat inédite, en faveur du

bien-être et de la santé des étudiants, s’inscrit dans le

contexte de la pandémie.

« ALFORT+ »

L’ENVA s’engage pour l’inclusion

et la diversité

L’EnvA (Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort ) lance une

nouvelle identité : « Alfort + ». Ce tampon amené à être

adossé à de nombreuses actions liées aux ressources

humaines marque l’engagement de l’établissement sur

la thématique de l’égalité professionnelle, de l’inclusion

et de la diversité.

L’EnvA affirme son engagement en matière d’égalité professionnelle

et de diversité en créant une nouvelle identité

« Alfort+ » qui doit sensibiliser et accompagner lorsque

c’est nécessaire un changement des mentalités. En clair, la

lutte contre le sexisme, contre toute forme de discrimination

ou de harcèlement, contre la surconnexion, pour la

promotion de valeurs de tolérance et d’exemplarité.

Cette identité permettra à la fois de communiquer sur des

thèmes variés de façon bien identifiée et d’offrir une cohérence

à l’ensemble des actions proposées : formations,

Elle constitue une nouvelle étape dans l’engagement de

l’UPEC et de ses deux IUT signataires en faveur des actuels

et futurs étudiants. Ainsi, l’UPEC a pour ambition de :

- mieux répondre aux besoins de première nécessité alimentaires

et pédagogiques des étudiants fragilisés par la

pandémie ;

- mieux identifier les appuis et opportunités d’accueil en

entreprises de la région Île-de-France, afin de donner aux

étudiants les moyens de poursuivre sereinement leurs différents

cursus, notamment à travers des stages et de l’alternance.

À cette fin, AG2R LA MONDIALE appuiera l’UPEC en :

- sensibilisant ses assurés et partenaires puis en orientant

leurs souhaits de soutien et dons financiers vers les étudiants

dont les situations sont jugées précaires par l’UPEC ;

- remettant à l’UPEC les dons en nature (denrées alimentaires,

produits d’hygiène, etc.) collectés auprès de tous

les acteurs régionaux par les représentants d’AG2R LA

MONDIALE ;

- identifiant les appuis et opportunités de réalisations

pédagogiques permettant aux étudiants de poursuivre

sereinement leurs différents cursus.

Avec 7 facultés, 8 écoles et instituts, 1 observatoire et 33

laboratoires de recherche, l’Université Paris-Est Créteil

est présente dans tous les domaines de la connaissance

depuis 1970, et forme chaque année plus de 38 000 étudiants

et actifs de tous les âges. Acteur majeur de la diffusion

de la culture académique, scientifique et technologique,

l’établissement dispense plus de 350 parcours de

formations dans toutes les disciplines, du DUT au doctorat.

L'UPEC offre ainsi un accompagnement personnalisé de

toutes les réussites, grâce à des parcours de formation initiale,

des validations d’acquis et la formation continue, ou

encore par le biais de l’apprentissage et des actions en

faveur de l’entrepreneuriat.

AG2R La Mondiale, spécialiste de la protection sociale et

patrimoniale en France, assure les particuliers, les entreprises

et les branches, pour protéger la santé, sécuriser le

patrimoine et les revenus, prémunir contre les accidents

de la vie et préparer la retraite. Le Groupe compte plus de

15 millions d’assurés et accompagne 500 000 entreprises

au quotidien.

actions de sensibilisation, rencontres, échanges, vidéos…

Concrètement, cela doit appuyer le souhait de l’école de

diversifier les profils recrutés en matière de culture, de sexe,

d’âge, de santé ou de parcours professionnels et de créer

les conditions permettant un épanouissement au travail. Un

guide du recrutement pour promouvoir les pratiques non

discriminantes et la transparence dans la procédure de

recrutement verra également le jour prochainement.

Au-delà du recrutement, l’action en matière de ressources

humaines se traduit par une volonté forte de sensibiliser

les acteurs de la communauté et notamment les managers

aux questions de lutte contre les discriminations et harcèlements

de tout type. Certaines formations pourront d’ailleurs

être obligatoires. Une cartographie des rémunérations

par genre et de nouvelles statistiques viendront renforcer le

bilan social qui sera présenté prochainement.

30 ■ VAL-DE-MARNE INFOS N°1022 - Juillet / Août 2021

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!