Miles #40 - DIVERSITE

webmasterprodupress

Miles #40 - DIVERSITE

FR

#40

Égéries, icônes,

dirigeantes

Les femmes qui drivent

l’industrie auto

Tendances

On efface tout et

on recommence

Élodie

Ouédraogo

Ambassadrice en or

Supplément gratuit au Moniteur Automobile

(22/09/2021). Ne peut être vendu séparément.

Duel au

sommet

Billie Jean King

vs Bobby Riggs

DIVERSITÉ

Le monde automobile se branche à l’inclusivité

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


Crédit photo : Sébastien Staub.

Intensément Alpine.

Découvrez nos offres de mobilité premium Alpine à partir de 499 € / mois

avec dernière mensualité majorée de 22.724 €.

Financement EASYfin Planning : Exemple Représentatif - Prêt à tempérament* avec dernière mensualité majorée soumis à la

législation relative au crédit à la consommation, et plus spécifiquement au livre VII du Code de droit économique. Prix au comptant avec extension

de garantie My Warranty (5 ans / 80.000km) : 68.391 € TVAc. Acompte (facultatif) : 12.137 €. Montant du crédit : 56.254 €. TAEG (Taux Annuel

Effectif Global) de 1,99 % et taux débiteur annuel fixe 1,97 %. Durée du crédit : 60 mois. Remboursable en 59 mensualités de

561,97 € dont 20,83 € pour l’option extension de garantie. Dernière mensualité majorée : 27.234,46 €. Valable du 01/09/2021 au 31/12/2021.

Montant total dû (hors acompte) : 60.390,68 €.

Exemple illustratif pour une Alpine A110 Légende avec extension de garantie My Warranty inclus (5 ans / 80.000km) : 63.900€ TVAc, acompte

15.271,29€. Montant du prêt (acompte déduit) : 48.628,71€, pour une durée de 60 mois. 59 mensualités de 499€ dont 20,83€ pour l’option extension

de garantie My Warranty, dernière mensualité majorée de 22.724€, montant total dû (hors acompte) : 52.165€.

* Cette offre de prêt à tempérament EASYdeal se compose d’un crédit EASYfin Planning. TAEG (Taux Annuel Effectif Global) de 1,99% et taux débiteur

fixe de 1,97% pour une durée maximale de 60 mois, sans acompte obligatoire et d’un contrat d’extension de garantie et est réservée aux particuliers

sur toute la gamme Alpine. Ces 2 contrats peuvent être souscrits séparément à des conditions identiques. Option My Warranty incluse (5 ans / 80.000 km).

La première de ces chéances atteinte mettra fin au contrat d’extension de garantie.

Sous réserve d’acceptation de votre demande de crédit par Alpha Credit s.a., prêteur, boulevard St Lazare 4-10/3, 1210 Bruxelles, TVA BE 0445.781.316,

RPM Bruxelles. Annonceur : Renault Belgique-Luxembourg s.a. (Importateur), Chaussée de Mons 281, 1070, Bruxelles, TVA BE 0403 463 679, Numéro

de compte d’une banque située en Belgique, RPM Bruxelles. Votre revendeur Alpine agit en qualité d’agent à titre accessoire. Modèle illustré :

Alpine A110S. Prix cat. Options incluses : 74.311,00 €. Informations environnementales [A.R. 19.03.2004] sur www.renault.be

6,9 l/100 km – 158 g CO 2 /km (WLTP)

tContactez votre concessionnaire pour toute information relative à la fiscalité de votre véhicule.

alpinecars.com

Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


Supplément gratuit du

Moniteur Automobile

Cover

Elodie Ouédraogo

© Daniil Lavrovski

Une production de

S.A. ProduPress

Av. Général Dumonceau 56

1190 Bruxelles

Tél. 02 333 32 60

Éditeur responsable

Tanguy Rousseaux

Av. Général Dumonceau 56

1190 Bruxelles

Directeur de la rédaction

Vincent Joye

Rédactrice en chef

Juliette Debruxelles

Rédacteur en chef adjoint

Xavier Daffe

Secrétariat de rédaction

Olivier Maloteaux

Rédaction

Louise Apple, Nicolas Capart,

Elisabeth Clauss, Juliette

Debruxelles, Johan Dillen,

Nicolas Mauclet, Marine

Coutereel, Boris Rodesch

Photographes

Michael Shutter et

Ivan Ruck

Mise en page

Floriane Donnet, Kimson Luong

Illustrations

A. Kool

Images

Alain Sevenne

Chef de production

Alain Sevenne

Marketing Manager

Virginie Claerhout

Directrice commerciale

Karina Jacobus

Service publicité

Nicolas Van Frausum,

nvanfrausum@produpress.be,

Frank Debrauwer

fdebrauwer@produpress.be

Myriam Merckx

mm@produpress.be

Comptabilité

Evelyne Van Loocke

evanloocke@produpress.be

ÉDITO

L’inclusivité :

une évidence à

partager

Le mot — galvaudé, malmené, mal

compris — fait grincer les dents des

moins bien informés. Accorder de la

visibilité à toutes et tous implique, c’est

vrai, de renoncer à certains privilèges,

de se faire discret pour laisser un temps

de parole, d’image et de perspective à

d’autres réflexions. Le milieu automobile,

englué dans des biais conscients

et inconscients d’un autre âge, a

longtemps ignoré la diversité. Et voilà —

progrès sociaux aidant — que les choses

évoluent, que les esprits s’aèrent, que les

représentations se dépoussièrent.

Une ouverture à la place des femmes

dans ce domaine à haut taux de

testostérone «femmes au volant,

succs au tournant», mais aussi et

c’est là que l’inclusivité prend son sens

une ouverture aux figures et talents

d’âges, d’origines et d’apports différents.

Le vent du progrès, de la

reconnaissance, de l’agilité et du

partage des visions souffle dans les

moteurs, pour le plus grand bien du

secteur.

Juliette Debruxelles

Rédactrice en chef

SOMMAIRE

MUSCLE

10 Tendances : pour être stylé,

achetons de qualité !

20 Shopping : le coin des millionnaires

22 Quand la mode masculine

seratelle enfin inclusive ?

ICONIC

26 Chopard et la Mille Miglia

28 Duel au sommet : Riggs / King

30 Les femmes dans les starting-blocks

32 Justine Henin: souvenirs olympiques

LIFE

36 Elodie Ouédraogo & Toyota

38 Diversité, égalité, inclusivité : plus une

option pour le secteur automobile ?

43 Lynk & Co: vers une industrie automobile

plus inclusive

ENGINE

44 Zoute Grand Prix 2021

50 InterClassics : McLaren & Elva, les origines

52 Porsche Classic Partner Brussels

SUBCULTURE

58 Expo : la mécanique de Mugler

62 David Hockney, maître à aimer

64 L’intersectionnalité: un outil à analyser

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

3


Informations environnementales (AR 19/03/04) : www.bmw.be

7,7-12,8 L/100 KM • 202-293 G/KM CO 2 (WLTP)

BMW Belgium Luxembourg SA • Lodderstraat 16, 2880 Bornem • contact.be@bmw.be • www.bmw.be

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


T H E

X7

EXPERIENCES BEYOND DRIVING PLEASURE.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


CONNECTION

TECHNO ADDICT

Parce qu’un monde inclusif passe aussi par la technologie, découvrez

comment l’industrie numérique lutte contre les e-négalités.

Nicolas Mauclet

6

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


XBOX ADAPTIVE CONTROLLER

POUR HANDIGAMERS

Il était temps que les gamers à mobilité réduite

puissent aussi profiter d’interfaces adaptées

et personnalisables. Avec la manette Xbox

Adaptive Controller, ils disposent d’un hub qui

facilite l’accs aux jeux vidéo. Concrtement, on

y connecte différents périphériques externes

boutons, jostics, supports afin de créer une

manette sur mesure qui répond à chaque

besoin pour jouer sur les consoles Xbox One et

PC Windows 10. Logitech propose un kit de jeu

compatible composé de 12 boutons et gâchettes

qui peuvent être installés où l’on veut grâce à

des velcro pour une flexibilité maximale et un

meilleur confort de jeu. Une fois pluggés, reste

plus qu’à kiffer.

Xbox Adaptive Controller, 89,99€.

Adaptive gaming kit de Logitech, 99,99€

HIMOON, L’APPLI BELGE DE

RENCONTRE LGBT+

Aux antipodes de Tinder et Happn, l’application

Himoon a décidé de miser sur l’humain plutôt que

le physique. Destinée aux lesbiennes, gays, bisexuel-

(le)s, transgenres, et plus, elle séduit grâce à son

concept innovant et inclusif: la photo de profil est

floue et ne se dévoile que petit à petit au rthme de

la progression des échanges. « Il a cases.

Il faut donc échanges pour découvrir l’intégralité

de la photo. videmment, aprs une quarantaine

de cases, on commence à deviner le visage de la

personne » explique Michael Couvreur, co-fondateur

de l’application. Il insiste également sur la dimension

sécurisante et respectueuse du concept qui permet

d’éviter les erreurs possibles sur les orientations

sexuelles. Avec plus de 750 nouveaux utilisateurs

par jour en Belgique, ce concept pourrait carrément

révolutionner le game des rencontres en ligne.

https://himoon.app

LES APPLIS QUI FACILITENT LA VIE

L’INCLUSION NUMÉRIQUE,

C’EST QUOI ?

On parle aussi d’e-inclusion: l’idée, c’est de

rendre le monde numérique accessible à

tous pour créer une société de l’information

plus inclusive. n donnant accs à des outils

informatiques, à internet, en éduquant

aux Technologies de l’Information et de la

Communication, les fameuses TIC. Selon le

baromtre de l’inclusion numérique réalisé

par la Fondation Roi Baudouin en 2020, 40%

de la population belge a peu de compétences

numériques, 29% des ménages avec des

faibles revenus (moins de 1.200 euros/mois) ne

disposent pas de connexion internet à domicile.

Pour lutter contre cela, la Flandre, Bruxelles et la

Wallonie ont développé un réseau d’EPN (Espace

public Numérique) qui mettent du matériel

informatique à la disposition du public, avec

animateurs et formateurs. La lutte contre cette

nouvelle forme de précarisation est un véritable

enjeu sociétal.

epndewallonie.be

be.brussels/inclusion-numerique

e-inclusie.be

StorySign est une appli destinée aux enfants sourds qui traduit

les textes des livres en langage des signes.

Wheelmap cartographie les lieux accessibles en chaise roulante,

dans le monde entier. Alimentée par les utilisateurs, l’app

centralise une quantité d’informations précieuses avec photos et

commentaires.

VoiceOver. À destination des malvoyants, VoiceOver est un

logiciel qui lit ce qui est affiché sur l’écran d’un ordinateur ou

d’un iPhone, ce qui inclut également des éléments comme le

niveau de batterie, les icônes des applications et une description

des images. Disponible sur apple.com/fr/accessibility/voiceover.

Watchhelp Assistant est une application pour smartwatches

qui aide les personnes atteintes de troubles cognitifs comme

les autistes, les trisomiques ou encore les malades d’Alzheimer

à gagner en autonomie. Les aidants peuvent programmer des

tches qui s’affichent sur la montre à l’heure prévue, sous forme

de texte ou d’image, il suffit ds lors à l’utilisateur de confirmer

que l’action a été faite.

«40% DES BELGES

SONT À RISQUE

D’EXCLUSION

NUMÉRIQUE»

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

7


Toute copie non autorisée est strictement interdite sans 8 le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


MUSCLE

TIC TAC VROUM

La montre Monsieur de CHANEL passe en Edition Superleggera : « Le temps

des hommes ». Rien n’interdit pourtant aux femmes de porter cette montre

élégante, technique et singulière. Un caractère sportif et masculin inspiré des

bolides du carrossier italien plébiscité pour ses châssis ultralégers. Un véritable

bijou au look sans concession, proche du design des compteurs de vitesse

des voitures de course. Boîtier en céramique haute résistance noire mate de

mm de diamtre, cadran guilloché noir mat, finition nicel noir, bracelet

en nylon noir doublé de cuir de veau rouge, et cette emblématique signature

Superleggera qui apparaît à 12 heures. Un must.

Chanel.com

Prix sur demande

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le 9consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


TENDANCES

POUR ÊTRE STYLÉ,

ACHETONS DE QUALITÉ !

Nicolas Mauclet

Et ce secret n’est absolument

pas bien gardé:

les beaux gosses ont

définitivement laissé

tomber la quantité

pour se concentrer sur

la pérennité. Il n’est

plus question de changer

de fringues en permanence, mais de

montrer l’efficacité de la redondance. Et

bim ! Dix façons de porter sa surchemise

en velours pendant toute la saison. Mais

alors, comment ne pas se planter dans

la sélection ?

On pose quatre principes.

Repérer les marques qui visent la durabilité,

la créativité et l’inclusivité.

Compter sur nos dix doigts les intemporels

à ne pas louper.

La loi des combinaisons, faire du neuf

avec du vieux.

Respecter la circularité.

10

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


LES MARQUES À GARDER DANS LE VISEUR

Elles ont tout compris: matière de qualité, productions relocalisées, plus petites quantités mais grande créativité.

Elles annoncent le renouveau du prêt-à-porter.

RAF SIMONS

Le prince du

minimalisme chic

propose cette

saison une version

superlative de ses

pièces emblématiques:

le pull tricoté ultraoversize,

par exemple,

qui promet un tombé

parfait à toutes les

silhouettes, est sans

conteste la pièce

de l’hiver. Tout y est

démesuré. On le porte

comme un hoodie,

décontracté.

rafsimons.com

Dries Van Noten, le roi de

l’imprimé ne déçoit jamais.

driesvannoten.com

MARTINE ROSE

Fondée en 2007 par

une Anglaise qui lui a

donné son nom, c’est

la marque qui inspire

toute les autres avec

son «cool» londonien

underground et son

génie à mixer les

matières. D’ailleurs,

on tuerait pour cette

chemise en cuir.

Martine-rose.com

Thom Browne déconstruit et reconstruit le

tailoring avec un style garanti jusqu’au bout

des orteils, Thombrowne.com

JAN-JAN VAN ESSCHE

Le créateur anversois est l’incarnation

de la création consciente qui met le

confort, la liberté de mouvement et

le respect des matières premières au

coeur de ses collections. Un retour à

l’habit primitif.

Janjanvanessche.com

CAFÉ COSTUME

La marque de costumes ne cesse de se

réinventer en proposant un service sur

mesure, semi-mesure et de prêt-à-porter

avec des tailleurs aux petits soins pour nous

confectionner des complets parfaitement

bien coupés. Dans leurs deux boutiques

d’Anvers et de Bruxelles.

cafecostume.com

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

11


LA LISTE DE COURSES

Des indispensables à acheter et garder à tout jamais. Un conseil ?

C’est encore mieux de les chiner, de les troquer, de les recycler !

Un blazer, Mr P.,

425€ sur

MrPorter.com

Des boat shoes en daim, Quoddy,

200€

Le blazer remplace le manteau, en

superposant la chemise et le pull

Une paire de basket en cuir

vegan, Veja, 125€

Une chemise

en coton, Polo

Ralph Lauren,

110€

Le bomber en laine, Celine,

1.890€

Une veste en jeans, A.P.C., 230€

Une paire de solaire, Ray-Ban,

145€

On porte

le bomber

avec un chino

classique

beige et des

sneakers.

Un trench en gabardine, Prada,

1.600€

12

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


APPRENDRE À COMBINER

ne fois qu’on a choisi sa pice préférée, on la mixe à l’infini pour se réinventer.

Hoodie en jersey de

coton, Thom Browne,

840€

Chemise Oxford

en coton, 195€

Veste utilitaire multi-poches, Marine Serre, 1.075€

Cardigan en laine, Tom Ford, 995€

Chelsea boots en daim,

R.M.Williams, 450€

Jeans en coton brut,, Frame,

235€

Vans OG Sk8 en cuir, 90€

ET APRÈS, QU’EST-CE QU’ON FAIT ?

Voici la loi de la consommation circulaire: rien ne se perd.

D’ABORD, ON TRIE

Qu’est-ce qu’on garde ? Les indispensables.

Qu’est-ce qu’on donne ? C’est nickel, mais

ça ne nous va pas.

Qu’est-ce qu’on vend ? Les fringues de

marques qui ont de la valeur.

Qu’est-ce qu’on jette ? Ce qui est troué. Et

non, ce ne sera pas un pyjama.

On s’occupe des fringues, mais aussi des

accessoires. Pour s’aider dans nos choix on

se pose les bonnes questions.

uand l’aije mis la dernire fois ? uelle

marque ? uelle matire ? La pice estelle

en bon état ? C’est aussi une question

pige : un Levi’s déchiré et vieilli, on

garde vec quoi la porter ? Comment

l’améliorer ? stce qu’elle me va ? Confo ou

pas ? t la logistique peut commencer.

ENSUITE, ON RANGE

Et c’est là qu’on se dit qu’on aurait mieux fait

de bingeatcher arie ondo sur etflix,

même si on trouve ça ringard. Inutile de se

mettre des objectifs trop élevés, il faut juste

rationnaliser la pile «je garde». On évite donc

d’essayer de mettre nos chaussettes sur

des cintres et de ranger par couleurs, c’est

la promesse d’un foutoir en 24h. On vise

l’efficacité: on plie ce qui se froisse peu et on

range les vêtements par catégorie.

ENFIN, ON ÉVACUE

Le moment le plus jouissif arrive quand on

libère l’espace ! On commence par une

bonne action en faisant un don:

Les Petits Riens, Oxfam, Terre, les containers

sont partout, c’est facile et ça nous rachète

une conscience.

Après on vend, histoire que cette veste

Prada ne soit pas totalement un fiasco

le mec a cru que vert cramoisi c’était

beau: estiaire Collective, inted, alando

Pre-Owned, Depop sont approuvés par la

rédaction.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

13


STYLE

FEMME AU VOLANT, STYLE AU TOURNANT

Championnes des compétitions de la vie, les femmes tiennent le rythme de la victoire.

Le regard dans les étoiles, le pied au plancher.

Elisabeth Clauss

29thOctober, 650€

Dior, prix sur demande

Dior, prix sur demande

Caroline Biss, 160€

American Vintage, 185€

Caroline Biss,

300€

Caroline Biss, 385€

Elisabetta

Franchi, 393€

Ray Ban, 155€

Oakley, 228€

Elisabetta Franchi, 801€

14

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


moniteurautomobile

Le Moniteur Automobile

Retrouvez le meilleur de nos reportages, essais et courses !

www.moniteurautomobile.be

POSTS

Infos, inspirations et incontournables,

MILES se lit aussi sur Facebook et Instagram !

SUIVEZ-NOUS >

@miles_magazine

@theMilesmagazine

Et téléchargez gratuitement MILES sur moniteurautomobile.be, rubrique « Abo et magazines »

INSTAGRAM.COM/MILES_MAGAZINE

FACEBOOK.COM/THEMILESMAGAZINE

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


MILES X BMW

PIONNIER D’UNE

NOUVELLE ÈRE

La i fixe de nouvelles références dans le monde des S

électriques de haute volée. Performances, plaisir de conduite et confort,

rapidité de recharge, technologies embarquées, mais aussi durabilité : chaque

paramtre a été mrement développé pour atteindre un inédit niveau

d’excellence. Démonstration.

a entamé sa mue et embrassé la nécessaire transition vers des modes

de propulsion électrique, technologie qui garantit un taux éro de ga

à effet de serre ou de polluants atmosphériques. Dans cette transformation, la

vraie difficulté réside toutefois dans la capacité et l’intelligence à proposer un

véhicule cohérent et durable, mais qui perpétue aussi les valeurs fortes et les traits

caractéristiques d’une marque. Cette démarche est précisément celle qui singularise

: assurer cette transition et la magnifier en perpétuant les fondamentaux

construits tout au long du sicle d’existence de la aerische otoren ere. L’automobile

L’excellence ne nat jamais du hasard et c’est pour cette raison que a mis les petits plats

dans les grands pour concevoir et développer la nouvelle i. Car, lorsqu’on change de

paradigme, il faut avoir l’audace de changer les facteurs de l’équation. t cela commence par

la base, en l’occurrence par l’architecture qui est ici totalement spécifique. Sa particularité :

mélanger différents matériaux, comme l’aluminium ou la fibre de carbone pour optimiser

la rigidité, mais aussi permettre une organisation et une implantation plus pertinentes des

composants. Les bénéfices en sont multiples : espace habitable, confort, capacités technologiques,

équilibre du chssis, etc. oilà pourquoi la i se profile aussi comme la nouvelle

référence de son segment et comme le nouvel étendard de la marque.

Fluide et généreux

Si la i est un S pour Sport ctivit ehicle, elle offre un espace intérieur digne

d’une limousine. C’est là l’un des effets directs de la nouvelle architecture qui permet de se

passer de tunnel de transmission au profit d’un espace accru pour les jambes et de volumes

supplémentaires pour les rangements ou encore pour la console centrale, pensée comme

un meuble design digne d’un créateur. Cette exclusivité se retrouve bien entendu dans la

cellule habitable qui est un vrai écrin. L’habitacle restitue une atmosphre chaleureuse et

luxueuse, fruit d’une multiplicité de facteurs, comme les nouveaux siges avec appuiettes

16

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


17

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


intégraux compris à l’arrire au maintien orthopédique, mais ausi le généreux toit panoramique

en verre qui inonde la cellule de lumire ou encore le vitrage électrochrome. L’effet

lounge est garanti

Ces étonnantes capacités fonctionnelles et de confort sont d’autant plus marquantes que la

i reste trs raisonnable sur le plan de ses dimensions , m, ajoutant un avantage

certain en matire de maniabilité. La silhouette est à la fois fluide et racée, un stle léché qui

ne doit pas tre considéré comme une rupture, mais, au contraire, comme un progrs motivé

par une audace : celle d’innover. La robe cache ainsi de nombreuses subtilités invisibles à

l’il nu, comme les poignées de porte affleurantes qui améliorent le coefficient de pénétration

dans l’air, au bénéfice de l’efficience énergétique. u encore les caméras de paring à

discrtement intégrées dans la calandre et qui couvrent aussi la fonctionnalité du radar

de distances. Che , cette discrétion technologique porte un nom : Sh echnolog.

oilà encore une preuve du soin exceptionnel porté à la i.

De l’autonomie et des performances

Inédite, la cinquime génération de propulsion eDrive se distingue par une intégration

complte qui rassemble moteur électrique, électronique de puissance et transmission. Les

i xDrive et xDrive proposent respectivement et ch. Soit des couples en

sortie de transmission de m et m des valeurs colossales disponibles ds trmin

et qui traduisent d’emblée les performances de tout premier plan de ces nouveaux S. Le

à mh est en effet couvert en , ou , s selon la version considérée. n tour de force

sachant que la consommation moenne mixte s’établit à moins de h m. Le pac

de batterie propose une capacité de , h pour la version xDrive, une densité qui atteint

mme , h dans le chef de la xDrive. Les autonomies qui en découlent sont tout

simplement remarquables, atteignant jusqu’à m ccle LP, ce qui fait de ce S une

nouvelle référence dans la catégorie. t le meilleur dans tout cela, c’est que la i garantit

à l’utilisateur une remarquable flexibilité : la puissance de recharge peut tre portée jusqu’à

. De quoi régénérer du pac en seulement minutes. n must

Technologique et responsable

La i a ceci de particulier : son caractre durable ne passe pas que par son mode de propulsion

éro carbone. ien d’autres aspects concourent à ses qualités environnementales, comme son taux

de recclage de grce à l’usage d’éléments fabriqués en matires premires secondaires, en

matériaux naturels et en matériaux recclés. La i fait ainsi un large usage d’aluminium et de

plastiques recclés, de bois labellisé SC ou encore de revtements et de tapis de sol fabriqués à base

de filets de pche recclés.

Cette approche durable n’est en outre pas antinomique avec l’usage des technologies les plus perfectionnées,

comme l’indique la pice matresse de l’habitacle : l’iDrive et sa dalle Curved Displa

qui propose deux écrans accolés , et , pouces, l’un servant à l’instrumentation et l’autre à l’interface

multimédia. Le contrle de l’infodivertissement s’effectue grce à une molette sur la console

centrale ou à l’aide des quelques interrupteurs tactiles à retour haptique. Là aussi, la « Sh echnolog »

continue de veiller en arrireplan jusqu’à ce qu’on ait besoin d’elle, laissant toute la place aux occupants

pour vivre des moments aussi intenses que reposants à bord de la i.

Plaisir de conduire préservé

vec ses puissants moteurs électriques, la i prend naturellement un avantage décisif

sur la route. C’est vrai pour le confort qui bénéficie de l’absence de moteur thermique et donc

se soustrait à tous les tpes de vibrations ou de nuisances sonores. oager dans un silence

absolu reste une expérience enchanteresse dont on ne se lasse jamais. Dans le mme temps,

l’i met en avant, comme toutes les autres , sa répartition idéale des masses, une qualité

accentuée ici par l’implantation basse du pac de batterie qui permet d’abaisser encore

le centre de gravité. ésultat : un plaisir de conduite magnifié qui profite en outre de la réponse

immédiate des moteurs pour une conduite souple, onctueuse, mais aussi vive lorsque

le besoin s’en fait sentir. ref, le plaisir de conduite reste intense et captivant. out comme le

traitement fiscal de la i, qui bénéficie d’une déductibilité maximale de pour les

prochaines années. Choisir la i constitue donc un choix des plus intelligents : d’une part

en raison de sa déductibilité fiscale attractive, d’autre part parce que la valeur de ce S va

se maintenir voire crotre dans les années à venir. ui, la i est vraiment le pionnier

d’une nouvelle re.

18

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


19

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


SHOPPING

LE COIN DES MILLIONNAIRES

Qu’est-ce qu’on peut bien s’offrir quand on a déjà tout ?

Nicolas Mauclet

«Il n’y a pas d’ironie ici», le

message semble ambigu et c’est

ce qui nous plaît. Ironique, non?

Pull en laine, Celine, 365€

Voir la Dolce Vita avec des

lunettes Bottega Veneta,c’est

notre statement de l’automne.

Lunettes optiques, Bottega

Veneta, 452€

Un petit coup de nostalgie avec

une arcade personnalisée que

l’on choisit à son goût. Ça va faire

des jaloux !

Arcade, Neolegend, 990€

Un bijou minimaliste ? C’est le

principe de ce câble en or qui

détourne sa fonction utilitaire.

Bracelet en or 18kt, LeGramme,

2.778€

Pour régénérer ses cellules à

la maison, rien de tel que ce

masque en silicone avec LED

intégrés.

Masque, The Light Salon,

442,54€ sur MrPorter.com

Une ceinture avec un secret... un

revers en cuir rouge, le symbole

de ce célèbre chausseur parisien.

Ça reste entre nous ?

Ceinture en cuir, Christian

Louboutin, 330€

On se motive pour aller bosser,

avec ce sac à dos en toile de lin

et cuir qui nous rappelle que

même derrière notre desk, on

reste ultra stylé.

Sac à dos, Métier, 2.380€

Couvrez cette pomme d’Adam

que je ne saurais voir et faites

cela en couleurs !

Écharpe en laine, Acne Studios,

240€

Plus cool qu’un chapeau en

feutre, plus chaud qu’une

capuche, plus «street cred»

qu’un bonnet.

Bob en coton, Burberry, 290€

Le style est tout-terrain avec

cette paire de chaussures en cuir

qui ne manquera pas d’attirer

les lèche-bottes!

Bottines LV ‘Creeper’, Louis

Vuitton, 1.490€

Il est grand temps

d’abondonner cet objet

déformeur de poche arrière,

injustement nommé portefeuille.

Pinces à billets en inox ‘Santos’,

Cartier, 280€

Un massage à percussion, c’est

le principe de cet appareil

qui masse les muscles en

profondeur. Les sportifs vont en

raffoler.

Masseur électrique ‘Theragun

Pro’, Therabody, 600€

20

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


TALK

LA GROSSOPHOBIE MASCULINE,

ON EN PARLE ?

David Venkatapen est un beau gars, il en a d’ailleurs fait son métier puisqu’il est mannequin. Plus-size. Il faut le préciser

parce qu’ils sont peu nombreux et peu visibles. Mais ça va changer.

Nicolas Mauclet

«Je m’appelle David, j’ai 46

ans, je suis un homme

noir, ga et gros », enchanté.

Il y a huit ans, il se lançait

un défi en répondant

à l’annonce de l’agence

de mannequins Plus qui

développait un département

masculin. « Ils cherchaient des hommes de

grande taille, bien dans leur peau, je trouvais ça

amusant avec mes mensurations » m, g

et l’agilité d’un danseur de salsa. C’est comme ça

d’ailleurs qu’il a appris à s’aimer, il a ans. « e

m’étais dit qu’en faisant une activité en lien avec le

mouvement, cela me permettrait de mieux apprivoiser

mon corps et l’espace dans lequel j’évolue.

Ça a fonctionné ! Cela m’a donné confiance en

moi. Comme j’étais plus grand, plus gros, plus fort,

j’avais une valeur ajoutée pour les chorégraphies.

’étais valorisé. » uand il parle de lui, David utilise

le mot « gros », sans ambiguté. « e sais que

c’est compliqué pour certaines personnes. C’est

une insulte. En général, on préfère avoir recours

à des euphémismes comme « rond, costaud, corpulent

», mais il est important de se réapproprier

ce mot pour lui faire perdre cette connotation

négative. uand je dis que je suis gros, cela brise

tous les malaises. » Parce qu’tre gros, c’est tre

visible, c’est tre public. C’est là que se déploie la

grossophobie. « Les gens estiment que, comme

vous avez une particularité qui se voit, ils peuvent

la commenter. Être gros caractérise un manque

de volonté, vous tes donc sujet à toutes sortes de

remarques déplacées. » Les médecins pour qui la

cause de tous vos problèmes est uniquement votre

poids, une institutrice qui demande aux élèves de

se classer par ordre de grosseur, une collègue qui

vous déconseille de prendre une part de gâteau

ou qui vous conseille un article qui peut vous intéresser

sur l’obésité. « tre gros, c’est tre militant.

Sortir de chez soi, enlever son t-shirt à la plage, on

est toujours susceptible d’tre jugé, mme par les

gros. » Il explique que, mme au sein des communautés

discriminées, il existe une hiérarchie. Des

gros plus acceptables. « Lorsqu’un homme gros

commence à avoir de la poitrine, des hanches,

ou des fesses, il est désexualisé. Il est considéré

comme une femme et, dans notre société sexiste,

cela signifie tre rabaissé. Dans le milieu ga aussi,

il y a une image de l’esthétique du corps masculin

qui est très normée. C’est un homme jeune, mince

ou musclé, avec un niveau de pilosité respectable.

S’il est blanc, c’est un plus. Tout ceux qui sont en

dehors de ces critères, ce qui représente beaucoup

de monde, sont discriminés. C’est pourquoi

il existe de sous-cultures comme les Bears,

les ours, qui réunissent les hommes gros, parfois

poilus et ceux qui les apprécient. » Pour contrer

ces réflexes grossophobes, il faut commencer par

déconstruire les standards de beauté. Grâce au

bodpositive, par exemple ? « Le terme bod

positive a été tellement galvaudé que je ne sais

plus trop s’il correspond encore à la lutte contre

la grossophobie. Aujourd’hui, quand on regarde

le #BodyPositive, on retrouve la plupart des corps

normés qu’on voait déjà partout avant. e ne suis

pas sr d’tre encore totalement d’accord avec

ce mot » lors, que faire pour se sentir beau ?

« on premier conseil pour que les hommes gros

se sentent bien dans leur corps, c’est de se regarder.

Regarder ce qu’on n’aime pas chez soi avec

bienveillance et s’attarder sur ce que l’on aime.

Écouter les gens autour de soi qui nous disent ce

qui leur plait chez nous. Et surtout, se détacher

des milliers d’images que l’on a engrangées depuis

l’enfance sur des physiques hors d’atteinte.

n peut tre beau sans abdo C’est d’ailleurs

un de mes hashtags ! (Rires) Mon dernier conseil,

c’est parler. Oser parler aux autres de son corps,

de ses complexes, de ses sentiments. C’est une

victoire en soi.»

@davidvenkatapen

(c) @monsieur.gac

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

21


TENDANCES

QUAND LA MODE MASCULINE SERA-T-ELLE

ENFIN INCLUSIVE ?

Nicolas Mauclet

Timon Van Mechelen est rédacteur

en chef du Marie-Claire

België, fait plutôt rare dans

l’univers des magazines féminins

belges. Une position

idéale pour disséquer cette

industrie de la mode qui le

passionne depuis l’enfance et,

surtout, pour nous donner son point de vue sur

l’inclusivité des marques masculines. Un sujet qui

s’avère plus épineux qu’il n’y paraît.

Timon, d’où viens-tu ?

J’ai étudié le journalisme à l’AP Hogeschool

d’Anvers, la ville où j’ai grandi. J’ai ensuite travaillé

en freelance pour des publications comme De

Morgen Magazine, pour finir chez HLN et Nina (le

supplément de Het Laatste Nieuws) où j’ai écrit

sur des sujets lifestyle. Après presque six ans, j’ai

commencé à travailler pour Marie Claire, dont je

suis désormais rédacteur en chef du site et du

magazine flamand.

Quel est ton rapport à la mode ?

Étant né et ayant grandi dans la capitale

belge de la mode, j’ai pu admirer tout le talent

que nous avions à Anvers dès mon plus jeune

âge. Bien sûr, il y a les célèbres Six d’Anvers qui

ont fait la renommée du pays, mais c’est aussi

très inspirant de voir tous les étudiants créatifs

de l’Académie, stylés, partout où je vais. Ils m’ont

également incité à expérimenter mon propre

style et à comprendre les marques de mode

et leur histoire. Mes anciens collègues de HLN

méprisaient parfois ce type de sujets, mais je

n’ai jamais pensé que c’était superficiel. C’est

l’une des plus grandes entreprises au monde,

qui fournit des emplois à des millions de

personnes. Je suis aussi très intrigué par l’aspect

humain - la confiance en soi (ou le contraire)

que les vêtements peuvent vous donner - et

la créativité que certains créateurs mettent

en avant. Certaines marques présentent

plus de six collections par an, et ce sont des

collections bonnes et inspirantes. Je pense que

c’est extrêmement impressionnant. Quand je

regarde les défilés de mode, j’ai encore la chair

de poule de temps en temps. Lorsqu’ils sont

bien faits, les vêtements sont des œuvres d’art.

C’est incroyable.

Comment décrirais-tu ton style ?

Je pense qu’il est difficile de décrire son

propre style, mais j’ai demandé à une amie de

m’aider et elle a proposé « minimalistic street »

(urbain minimaliste). Je suis définitivement

inspiré par le mouvement streetwear original,

mais je n’aime pas vraiment ce qu’il est devenu.

Cela semble trop commercial maintenant,

alors qu’avant, c’était exactement le contraire.

Mais cela a rendu la haute couture plus

accessible, de la même manière que vous

pouvez maintenant trouver des marques telles

que Prada à côté de Stüssy dans un magasin.

J’aime cette idée parce que c’est aussi la façon

dont je m’habille. Je n’ai pas le budget pour

porter des vêtements haut de gamme de

haut en bas, alors je mixe des pièces de mes

marques préférées telles que Dries Van Noten

et Prada avec des pièces plus abordables. Je ne

fais presque plus de shopping de fast-fashion.

LOUIS VUITTON

Cela me rend juste triste de voir ces vêtements

horriblement bon marché fabriqués à partir de

tissus synthétiques. J’aime beaucoup le vintage

(mes adresses préférées sont Rosier41 et Labels

Inc à Anvers) et les marques de vêtements de

travail comme Dickies et Carhartt. Ils fabriquent

des vêtements abordables, mais durables, ce

qui, bien sûr, est également meilleur pour

l’environnement. En dehors de cela, j’essaie

d’acheter autant de mode belge que possible,

car je pense qu’il est important de soutenir les

entreprises et les talents locaux. J’adore Arte

Antwerp, mais aussi par exemple Jan-Jan Van

Essche, des noms plus connus tels que Raf

Simons et Walter Van Beirendonck. Je me dis

toujours que je ne suis pas accro à la mode,

22

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


mais je continue à y dépenser beaucoup trop

d’argent chaque mois (rires) !

Quelle est ta définition de l’inclusivité dans

le monde de la mode, qu’est-ce que cela

signifie pour toi ?

L’inclusivité signifie en premier lieu que tout

le monde devrait pouvoir se reconnaître dans les

magazines, les sites et les campagnes qu’il voit.

Pendant des années, l’industrie a promu et loué

un modèle qui est principalement hétéronormé,

blanc et maigre. Nous avons parcouru un long

chemin déjà, mais il y a encore beaucoup

d’efforts à faire. Étant moi-même gay, je sais

ce que ça fait de ne pas me voir représenté

par l’industrie et à quel point cela m’a fait me

sentir perdu quand j’étais plus jeune (même si

je suis toujours privilégié puisque je suis blanc et

maigre, et donc pas complètement le contraire

de ce à quoi l’industrie veut que je ressemble).

J’aimerais voir toutes les personnes incluses -

handicaps, sexes, tailles, ethnies, tout le monde.

Nous ne sommes plus à l’ère de la fantaisie,

faisant des promesses irréalistes pour vendre un

produit. En tant que partie prenante de cette

industrie, nous devrions cesser de nous trouver

des excuses et simplement faire mieux. Ce n’est

pas si difficile.

C’est un sujet très tendance dans la mode

féminine. Et les lignes masculines ?

C’est une bonne question, car il n’y a

presque aucune attention en ce qui concerne

l’inclusivité dans les lignes masculines. Il n’y a

que deux marques auxquelles je peux penser

qui présentent des modèles masculins plussize

dans une campagne ou dans un shooting

de mode. Même si la recherche a montré

que les hommes sont aussi peu sûrs que les

femmes en ce qui concerne leur corps. Mais les

hommes sont beaucoup moins loquaces à ce

sujet, surtout lorsqu’il s’agit de mode. Je pense

que c’est la raison pour laquelle les marques

n’ont même pas conscience qu’elle passent

à côté d’un groupe important de personnes.

Il y a plus de progrès en matière de diversité

ethnique, mais l’inclusivité n’est pas seulement

une question de noir ou blanc. Dans la mode

féminine, on commence lentement à s’en

rendre compte, mais cela manque toujours dans

la mode masculine.

As-tu des exemples de marques/collections

de mode masculine... utilisant des mannequins

grande taille ou faisant la promotion

des droits LGBTQi+, ou des questions de

genre ?

Depuis que Virgil Abloh a commencé

à travailler chez Louis Vuitton, j’ai remarqué

beaucoup plus d’hommes de couleur sur leur

podium. C’est un bon exemple de la raison pour

laquelle il est si important de faire travailler des

personnes issues de groupes minoritaires dans la

mode. Parce qu’ils y prêtent automatiquement

plus d’attention puisqu’ils ont fait l’expérience de

ne pas être eux-mêmes représentés. C’est aussi

très important pour les magazines de mode,

je pense. Il n’y a presque pas de journalistes

en Belgique d’origine différente. Cela se voit

malheureusement aussi dans leurs publications.

Pyer Moss et Savage x Fenty ont soutenu les

mannequins masculins plus-size. Jacquemus

et Nicolas Ghesquière sont de grands partisans

des droits LGBTQI+. Ils en parlent souvent sur

leur Instagram. Et, bien sûr, Telfar Clemans

qui soutient la communauté arc-en-ciel, étant

lui-même noir et gay. Les entreprises de fastfashion

telles que ASOS et H&M ne s’en sortent

pas trop mal non plus. Elles ont par exemple des

collections grandes tailles pour hommes, avec

de vrais modèles plus-size dans leurs lookbooks.

Est-il facile aujourd’hui, quand on est un

homme, de porter une chemise fleurie extravagante

à volants, par exemple ? Y a-t-il une

place pour cela dans la création ?

Malheureusement, je ne pense pas que ce

soit encore facile. Je me souviens encore quand

Zalando avait un homme qui portait une jupe

dans une campagne l’année dernière, cela a

engendré beaucoup de réactions négatives

sur les réseaux sociaux. Même les politiciens (à

droite) en Belgique s’y sont mis. Je connais des

gars qui s’habillent de façon plus «féminine» qui

se font harceler dans la rue. La plupart du temps

par d’autres hommes, qui se sentent menacés

dans leur masculinité. ellement pathétique

Là encore, lorsque Vogue US a récemment

présenté Harry Styles sur sa couverture dans

une robe, c’était leur meilleure vente depuis

des années. Je pense que cela montre que

les jeunes, en particulier, sont beaucoup plus

ouverts à cela. Ils pensent moins aux étiquettes

et aux genres et portent juste ce qu’ils veulent.

À Anvers, je vois beaucoup de mecs de 16 ans

vêtus de rose et avec du vernis à ongles qui

n’ont pas peur d’être interpellés. Ces dernières

années, les ventes de mode masculine ont

explosé. Je pense que c’est la preuve que

s’intéresser aux vêtements est de moins en

moins perçu comme genré et « féminin ». n

conséquence, on se dirige vers une mode

masculine plus diversifiée. Mais il y a encore un

long chemin à parcourir.

Quelles sont les marques les plus tolérantes

qui changent vraiment la donne ?

Comme dit précédemment, Pyer Moss et

Telfar changent vraiment la donne. Mais aussi

par exemple des marques plus commerciales

comme Gucci. Leur directeur créatif Alessandro

Michele a repoussé les limites en matière de

genre. Il présente des chemises transparentes

à fleurs ou des pantalons skinny brillants sur le

podium et c’est extrêmement populaire. Les

marques de fast-fashion copient ce succès, ce

qui n’est pas bon normalement, mais dans ce

cas, cela aide à faire la différence. Par exemple,

H&M a sorti des collections sans genre, c’est un

grand pas, car elles ciblent une si grande partie

de la population. Même son de cloche pour

Zalando avec ses campagnes publicitaires

progressistes. Ils soutiennent également les

initiatives LGBTQI+ en Hongrie, en Turquie et

en Russie. Ils publient des campagnes avec

des couples de même sexe, même si c’est

interdit là-bas. En dehors de cela, il existe de

nombreuses petites marques de vêtements

pour hommes telles que Sunnei, Our Legacy

et Noah qui font la différence à plus petite

échelle.

Penses-tu que des personnalités à la mode

comme Harry Styles ou Lil Nas X font bouger

les lignes ?

Absolument. Nous avons besoin de

personnes comme Harry Styles, Lil Nas X et

même Kanye West, car elles touchent un public

très large. C’est à cause d’eux que beaucoup

de gens s’éloignent du binaire genre/race/… et

ne pensent pas que ce soit bizarre pour un

homme de porter des vêtements féminins, du

maquillage, etc. J’ai récemment vu une interview

de Kanye West qui, il y a 10 ans, interpellait ses

collègues rappeurs sur leur homophobie. Quand

un gars très respecté et populaire comme lui

le dit, cela peut faire une réelle différence. Le

chanteur principal de Måneskin (de l’Eurovision)

est également un bon exemple. Il porte des

vêtements et du maquillage féminins, embrasse

d’autres gars, mais est toujours extrêmement

populaire auprès des femmes. Le fait qu’il s’en

fiche peut ouvrir les yeux de personnes qui n’ont

jamais pensé à ce problème auparavant.

Quelles améliorations doit-on attendre de

l’industrie de la mode masculine ?

Je pense que l’absence totale de

mannequins masculins plus size est maintenant

le plus gros problème. Les femmes ont des

modèles comme Tess Holiday, Jil Kortleve,

Ashley Graham à admirer, mais ce n’est pas le

cas pour les vêtements pour hommes. Comme

si les hommes de grande taille ne s’intéressaient

pas à la mode et devaient simplement être

ignorés. Les médias masculins ont également

un grand rôle à jouer à cet égard. Jetez un œil

aux numéros récents d’Esquire et GQ US et

vous ne trouverez aucun homme en surpoids.

Heureusement, sur le plan de la diversité

ethnique, ils font un peu mieux. Il en va de

même bien sûr pour les hommes handicapés

par exemple, mais dans la mode féminine, ce

n’est pas vraiment mieux. Et puis, il y a aussi le

manque d’hommes transgenres dans la mode.

L’industrie de la mode « expérimente », mais

encore une fois, il reste encore beaucoup de

chemin à parcourir. Et je me demande vraiment

pourquoi il est si difficile pour les entreprises de

faire quelque chose à ce sujet.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

23


Toute copie non autorisée est strictement interdite sans 24 le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


ICONIC

CHOPARD ET LA MILLE MIGLIA : PLUS DE 30 ANS

DE COURSE VERS LA PASSION

C’est une course mythique, liée depuis 1988 à un horloger historique.

Fruit d’une histoire d’amour menée sur les chapeaux de roues pour les

mécaniques d’exception et les performances ancrées dans les défis du temps,

l’édition 2021 de la Mille Miglia a une fois encore scellé une course avec – et

pas contre - la montre.

Elisabeth Clauss

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans 25 le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


LEGENDE

Collectionneur de

voitures rares et pilote

chevronné, Karl-Friedrich

Scheufele,

co-président de

Chopard, dispute

lui-même depuis

trois décennies cette

course emblématique. Conduisant littéralement

le destin de cette collaboration au

succès, il a fait de la maison de luxe suisse

le partenaire et le chronométreur officiel de

la Mille Miglia, qui a inspiré une ligne horlogère

éponyme. Mille miles, près de quatre

cents voitures de collection, quatre jours

pour rallier Brescia à Rome – et retour. A l’occasion

de chaque nouvelle édition, des modèles

exclusifs de montres. Cette année, Karl-Friedrich

Scheufele a pris place au volant

d’une ercedesen SL « ulling »

rouge fraise. À ses côtés, son ami et figure

légendaire du sport automobile, Jacky Ickx.

Souvent courue par des tandems père-fils,

la Mille Miglia porte une tradition de transmission

(automobile). Ensemble, Karl-Friedrich

Scheufele et Jacky Ickx ont mené une

équipe de cinq voitures Chopard en compétition,

dont une Ermini Sport 1100 de 1954

conduite par Alessandro Squarzi (personnalité

de la mode à Milan) et une Porsche

356 de 1957, aux mains du pilote français

Romain Dumas.

Au mois de juin, Chopard a lancé son Chronographe

Mille Miglia 2021 Race Edition, en

acier inoxydable et en version bicolore acier

inoxydable et or éthique rose 18 carats. Précision

chronométrique, pour un luxe emblématique.

Ce chronographe à remontage automatique

Mille Miglia 2021 Race Ediction offre

une autonomie de 48 heures, une fonction

stop-seconde et une étanchéité à 100

mètres, parées d’un verre saphir antireflet

assurant la meilleure lisibilité. La lunette,

en acier inoxydable ou en or éthique rose

18 carats avec un insert en céramique noire,

évoque les cadrans et les jauges des automobiles

classiques. Au fond du boîtier, un

drapeau à damiers, le logo officiel de la

course, et la mention du parcours «Bresciaomarescia».

Clin d’il aux gants de

compétition, le bracelet en cuir de veau

perforé, doublé de caoutchouc comme les

pneus de course Dunlop des années 1960.

Chronographe de choix des « gentlemen

drivers » attachés à l’esprit fairpla du sport,

la Mille Miglia 2021 Race Edition remporte à

la fois la compétition de l’horlogerie de précision,

et le cur des amateurs d’esthétique

vintage.

26

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


© Adam Fussell

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

27


STORY

DUEL AU SOMMET : RIGGS / KING

Un regard illustré sur les plus belles rivalités de l’histoire du sport.

iles se souvient de la «ataille des sexes», un match d’exhibition mthique, entre un misogne et une

féministe, qui a compté dans la lutte pour l’égalité des sexes, et qui a définitivement changé l’histoire

du tennis féminin.

oris odesch Illustration . ool

Robert Larimore «obb» iggs, autoproclamé

«porc machiste», est né à Los ngeles

en . illie ean offitt, connue sous le

nom de illie ean ing, alias «la grande

Dame du tennis», est née à Long each en

. Parmi les plus grands succs de ces

deux anciens numéros un mondiaux, le

joueur de petite taille, rapide avec un excellent

touché de balle, remporte six titres du rand Chelem,

dont trois en simple entre et . La joueuse, adepte du

service volée, s’impose, quant à elle, dans les quatre tournois

majeurs, pour un total de titres du rand Chelem, dont

en simple entre et , et en double et double mixte.

Celle qui est considérée comme l’une des plus grandes joueuses

de tous les temps compte notamment titres à imbledon.

n record codétenu avec artina avratilova.

obb iggs prend sa retraite dans les années , illie ean

ing range sa raquette en , quelques mois aprs tre devenue,

à ans, la joueuse la plus gée à remporter un tournoi sur

le circuit professionnel féminin.

28

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


Il se bat pour l’argent, elle s’engage

pour des causes

Ds son plus jeune ge, iggs, fils d’un ministre, est fantasque

et joueur. L’histoire raconte qu’il gagne sa premire raquette en

pariant. De son cté, la jeune ing, issue d’une famille modeste,

s’offusque des inégalités entre les femmes et les hommes, et

aussi, entre les blancs et tous les autres, absents des courts

de tennis. exée de ne pas tre la bienvenue sur la photo des

membres de son club, elle qui s’achte sa premire raquette

avec ses économies se fixe comme objectif de devenir la

meilleure joueuse au monde, pour que sa voix puisse compter.

Comprene qu’à doue ans, son obsession est déjà de se battre

pour la liberté et l’égalité des droits pour les femmes, mais aussi

contre toutes les injustices.

Longtemps amateur, iggs tient à capitaliser sur son activité de

joueur de tennis. Il parie sur ses propres rencontres, et parfois

mme au milieu d’un match, selon la variation de sa cote auprs

des boomaers. ne activité lucrative, qui lui permet de

remporter, en , plus de . dollars en misant sur son

triple succs à imbledon simple, double et double mixte.

ne fois retraité, vénal, il multiplie les paris loufoques, comme

celui de battre son adversaire en tenant deux chiens en laisse,

ou en jouant attaché par une corde à un éléphant.

La naissance de la WTA

u début des années , ing à d’autres préoccupations. Suite

à sa victoire à l’S pen en , elle constate que son chque

affiche . dollars de moins que le champion masculin,

Ilie astase. l’époque, les joueuses gagnent, en moenne,

dix fois moins d’argent que les joueurs. lle décide alors de se

battre pour la parité des gains hommesfemmes. vec succs,

puisqu’en , l’S pen devient le premier tournoi à offrir

des primes salariales égales. Pour l’anecdote, la mme année,

elle est la premire sportive professionnelle à amasser plus de

. dollars en une saison. n parallle, ing et huit autres

joueuses décident de bocotter le circuit amateur, qui prévalait

encore che les femmes alors que les hommes ont le statut

professionnel depuis , et de signer un premier contrat

professionnel smbolique d’un dollar auprs d’un promoteur.

La édération internationale n’ose pas les sanctionner, et on

assiste à la naissance du irginia Slims our, un circuit professionnel

féminin sponsorisé par Philip orris, qui débouche sur

la omen’s ennis ssociation , dont elle devient la présidente

jusqu’en . Précisons que, si depuis les femmes

touchent enfin les mmes sommes d’argent que les hommes

dans les quatre tournois du rand Chelem, c’est grce au combat

mené par ces neuf joueuses, «he riginal ».

vec son mari de l’époque, «» participe aussi à la création

d’un magaine et d’une fondation dédiés au sport féminin.

« Le massacre de la fête des Mères »

La fameuse «ataille des sexes», on la doit donc au caractre

joueur et misogne de iggs, mais aussi à la détermination de

ing, militante des causes féministes et L, qui, audelà du

sport, mne un combat depuis prs de cinquante ans pour

l’émancipation des femmes.

gé de ans, le «roi des machos» est à la recherche de

sa gloire passée, tandis que la joueuse de ans, qui prend

aussi conscience de son homosexualité, s’attle au développement

de la . iggs crie alors haut et fort que le tennis

féminin est inférieur au tennis masculin, affirmant qu’aucune

femme au monde n’est capable de le battre. Pour le prouver,

il tient à affronter les meilleures d’entre elles. Provocateur, il

ajoute que la place des femmes est dans la chambre à coucher

et dans la cuisine. C’est dans ce contexte qu’il se heurte,

une premire fois, au refus de ing de participer à cette rencontre

d’exhibition qu’elle juge inutile. ntretemps, l’autre

championne du moment, l’ustralienne argaret Court, une

conservatrice à l’antithse de ing, accepte de relever le défi.

ais elle s’incline , devant . spectateurs, qui assistent

à la premire «ataille des sexes», le jour de la fte

des res.

Billie Jean lui « balance » son porc

Derrire son petit écran, «la grande Dame du tennis» se motive

et prend conscience de la nécessité d’accepter l’invitation

de iggs, pour que les tennisomen, et toutes les sportives,

soient enfin respectées. La plus célbre «ataille des sexes»

est prévue le septembre , à l’strodome de ouston.

rganisée par err Perenchio le promoteur à la base du

«Combat du sicle» entre li et raier , la rencontre offre

une prime de . dollars au vainqueur. n avantmatch,

le «porc machiste» cultive son «trashtal» et revendique

sa phallocratie. L’homme qui uvre pour «la libération des

hommes», enorgueillis par sa victoire contre argaret Court,

passe plus de temps à démarcher des sponsors, et à ingurgiter

des substances douteuses, qu’à s’entraner sur les courts.

Consciente qu’une défaite renverrait la situation des femmes

cinquante ans en arrire, la Californienne se prépare, elle, trs

sérieusement. Le jour , prs de . spectateurs sont présents

dans les gradins. t millions de téléspectateurs, dont

millions d’méricains, suivent la rencontre en direct n

record d’audience pour un match de tennis, qui tient toujours.

Le sho à l’américaine est démentiel. iggs entre dans l’strodome

vtu d’une veste Sugar Dadd un sponsor qui lui

offre . dollars dans un poussepousse conduit par des

danseuses. ing joue le jeu et se présente, à la façon de Cléoptre,

entourée d’apollons sur un trne orné de plumes. ient

ensuite un échange de cadeaux. lle lui offre un porcelet, il

lui remet une sucette géante. Le ton est donné, l’ambiance

est follorique, l’atmosphre est piquante, mais reste bienveillante.

Le match peut commencer. iggs, arrogant, le prend

naturellement à la légre en jouant avec sa veste durant tout

le premier set. n face, ing met en place sa stratégie, qui

vise à épuiser son compatriote en alternant les amorties et

les lobs. lle s’impose dans une premire manche serrée,

avant de remporter le deuxime et le troisime set ,,

pour plier le match en trois sets. Ce résultat sans appel ouvre

les portes au professionnalisme du tennis féminin, et participe

à populariser le tennis. iggs admet avoir sousestimé

son adversaire. Déçu, celui pour qui tout ça était avant tout

une farce, et une façon de se promouvoir, se console grce à

une belle opération financire.

Précisons qu’en , illie ean ing est la premire sportive

professionnelle à faire son coming out. n , le Président

bama lui décerne aussi la édaille présidentielle de la liberté,

la plus haute distinction civile américaine. Si obb iggs

meurt en , illie ean ing reste une figure iconique des

combats contre toutes les formes de discriminations.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

29


SHE IS

SPORTS AUTOMOBILES : LES FEMMES

DANS LES STARTING-BLOCKS

Sur les réseaux sociaux, Supercar Blondie (l’Australienne Alex Hirschi), fédère plus de 9 millions de followers autour de ses

tests automobiles. Pourtant, dans la pratique et sur les circuits, les pilotes restent majoritairement masculins.

Élisabeth Clauss

30

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


Il suffit d’ouvrir un magazine dédié ou de suivre une émission thématique : on rencontre très

peu de femmes sur les podiums de championnats automobiles. Une sous-représentation qui démarre,

relation de cause à effet, dès les circuits de karting. Angélina Favario (photo), tout juste

âgée de 18 ans, est la seule femme à avoir intégré cette année le championnat de F4 en France.

Originaire de Saint-Alban-des-Villards, un petit village de Savoie, elle est consciente de la dimension

atypique de sa vocation. Habituellement dans sa région, on pratique plutôt le ski ou le vélo que

le sport automobile.

Une médiatisation encore discrète

«’ai commencé le arting ans, par passion personnelle. ’étais la premire à m’impliquer dans

la course automobile dans ma famille. ’avais testé la discipline sur un circuit à renoble, j’ai tout de

suite adoré, j’ai voulu continuer. Il y a très peu de filles en karting comme en monoplace, et plus on

grimpe dans la professionnalisation, plus ça s’amenuise. En France, il n’y a qu’une trentaine de filles

qui pratiquent le karting, et je suis la seule en F4, le stade suivant. Aux États-Unis, on rencontre un peu

plus de femmes en NASCAR, une autre catégorie de sport automobile, parce qu’il y a plus de filières,

et plus de courses. ais globalement, elles restent peu représentées. e pense que cela s’explique par

le manque de communication autour du sport automobile au féminin : comme les femmes sont très

peu nombreuses, il n’y a pas d’émulation. Celles qui pratiquent ces sports sont assez peu médiatisées,

elles ont moins de visibilité. Certaines jeunes femmes m’écrivent et me demandent même si elles

ont le droit de pratiquer ce sport C’est pourquoi j’ai créé une association, ngélina S, pour communiquer

et inciter d’autres femmes à se lancer. e vais dans les écoles, j’encourage les filles, j’essaie

de renforcer des vocations naissantes. Il faut néanmoins être conscient que ce sport implique une

grande discipline physique et, bien sûr, des sponsors. Là aussi, ça se corse. En outre, le milieu est très

masculin, et il faut un moral d’acier pour y faire sa place. Mais moi, ça m’encourage et ça me motive.

Sur la piste, je sais ce que je vaux. e suis là pour gagner, pas pour me faire des amis». Son ambition?

Accéder à la F2, puis à la F1.

Peu de structures à ce jour

Angélina travaille sans entraîneur, mais la FFSA lui envoie des programmes d’exercices qu’elle effectue,

seule dans un club de sport, trois heures par jour, six jours sur sept. Désormais, un bac scientifique

en poche, la jeune femme se consacre à 100 % aux championnats, et cherche des sponsors pour pouvoir

envisager une nouvelle saison à l’issue de celle entamée. Un conseil à une femme qui aurait envie

de se lancer? «e pas se mettre de frein n peut commencer sans contacts, sans argent, et mme

en suivant un entranement moins performant que d’autres par manque de moens. e suis persuadée

que la détermination peut battre le talent. Dans le sport automobile comme dans les autres disciplines,

on a besoin de femmes». Il est temps, dans ce secteur aussi, de passer la vitesse supérieure.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

31


32

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


REMEMBER

SOUVENIRS OLYMPIQUES

Peu avant les Jeux olympiques de Tokyo, nous avions rendez-vous avec l’ancienne numéro 1 mondiale

de tennis, à la Justine Henin Academy. Celle qui fut notamment championne olympique aux J.O.

d’Athènes, en 2004, se souvient volontiers de sa participation aux olympiades.

Boris Rodesch

Quelle place occupe votre titre olympique dans votre

palmarès ?

C’est dans le top 3 des expériences, car finalement les titres, ce

sont surtout des aventures humaines. Et celle-là, elle est venue

me surprendre parce que j’arrivais sans attente particulière

en raison de mon virus. Découvrir le village olympique, la vie

avec la délégation belge, cette émulation… Aussi, l’admiration

pour des disciplines sportives nettement moins médiatisées,

et surtout dans le sport féminin, car moi, je suis privilégiée, le

tennis féminin est un sport féminin extrêmement reconnu, ce

qui n’est pas le cas de toutes les autres disciplines olympiques,

hommes et femmes réunis. Quand on voit tous ces athlètes

qui préparent leur objectif annuel. Au tennis, vous avez chaque

année quatre Grands Chelems, ce n’est pas le cas dans tous

les sports olympiques. Je me suis nourri de tout ça, cela m’a

vraiment inspirée et ça m’a presque fait réaliser un miracle.

Aller chercher cette médaille d’or compte tenu de mon étât

de forme, j’ai vraiment été portée par l’énergie que les autres

athlètes ont partagé.

Elle est rangée où la médaille d’or de Justine Henin ?

À la maison, je suis quelqu’un de discret par rapport à

ça. J’ai juste mis quelques trophées ici, au Club Justine Henin.

Entendons-nous bien, j’ai du respect pour mes trophées, mais

je ne suis pas du style à les exhiber. Je ne suis pas du tout

matérialiste, les souvenirs sont dans ma tête et dans mon cœur.

sports. Les J.O. de Tokyo, on va les suivre particulièrement,

et certainement au niveau belge. Mais c’est difficile de

retenir une performance, c’est chaque fois beaucoup

d’émotion. Quand on voit un athlète qui est capable de

se dépasser et de repousser ses limites, j’imagine tout le

travail, je connais le travail qu’il y a derrière. Je n’ai pas

une discipline de prédilecton, ce sont des évènements où

on est au-delà du sport, au-delà de l’acte technique. Il se

passe autre chose et c’est ça qui est très beau aux Jeux

olympiques.

Pour conclure, êtes-vous consciente d’être, sans

doute, la plus grande sportive belge de tous les

temps ?

C’est très dur de comparer les époques et les

difficultés. Par contre, c’est merveilleux d’avoir écrit une

page du sport belge et d’essayer, d’une certaine manière,

de la faire vivre un peu par la transmission, grâce à la

Justine Henin Academy. C’est ce qui m’anime aujourd’hui.

J’ai fait un métier d’émotion et j’ai eu beaucoup de

chances de pouvoir partager tout ça. Si, en plus, cela a

généré de l’émotion, et je crois que ça a été le cas chez

beaucoup de gens, alors je suis vraiment quelqu’un de

chanceux.

Y a-t-il une rencontre dans le village olympique avec

un ou une athlète qui vous a marquée ?

Non, pas vraiment, il y a eu des moments exceptionnels

comme lorsque je devais courir des 400m pour ma

préparation. Je suis allée sur la piste d’entrainement dans

le village et là, forcément, il y avait des athlètes dont c’était

la discipline. Ils me voyaient me battre tellement dans ces

400m, qu’ils se sont tous installés au bord de la piste pour

m’encourager. J’ai d’ailleurs fait mon meilleur chrono, très

loin des leurs, mais c’était dingue. C’est vrai aussi que le

premier samedi, où Axel Merckx remporte sa médaille de

bronze, c’était inspirant pour toute la délégation belge. Ce

qui m’a beaucoup impressionnée, c’était le restaurant du

village olympique: tout est immense aux jeux. Et puis, il

y a aussi eu le retour à la résidence et l’accueil de tout le

team Belgium après ma victoire. Mon coup de cœur, c’était

Aagje Vanwalleghem, la jeune gymnaste. Elle avait 16 ans à

l’époque, je l’ai un peu prise sous mon aile. On a vécu une

complicité particulière, c’était très chouette.

Retenez-vous une performance sportive belge récente

en particulier ?

Difficile d’en sortir une. Dès qu’il y a du sport belge à

la télévision, je suis transportée. Que ce soit par les Diables

Rouges, évidemment, mais je regarde aussi beaucoup

l’athlétisme et la gymnastique, j’aime regarder tous les

« CE SONT DES

ÉVÈNEMENTS OÙ ON

EST AU-DELÀ DU SPORT,

AU-DELÀ DE L’ACTE

TECHNIQUE, IL SE PASSE

AUTRE CHOSE ET C’EST

CELA QUI EST TRÈS BEAU

AUX JEUX OLYMPIQUES. »

Justine Henin

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

33


Toute copie non autorisée est strictement interdite sans 34 le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


LIFE

ELODIE OUÉDRAOGO & TOYOTA

Emblématique de la marque Toyota, le RAV4 a offert au marché automobile

une véritable innovation lors de sa sortie en 1994. Il était alors le premier SUV.

Aujourd’hui, le Toyota RAV4 reste la référence : c’est le SUV le plus vendu dans le

monde. Pour poursuivre son chemin vers les plus belles valeurs, la marque invite

une femme incroyable à devenir son ambassadrice.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans 35 le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


COLLAB

Ambassadrice de Toyota depuis

seulement quelques

mois, Élodie Ouédraogo

-championne olympique et

créatrice de mode (à la tête

de la marque sportwear

42|54 aux côtés d’Olivia

Borlée)– insuffle son dynamisme,

sa détermination et ses valeurs positives

à la marque automobile innovante et accessible.

Son modèle préféré : le Toyota RAV4 Style Plus

Hybrid 2WD, un SUV au style à la fois sportif et

élégant.

« Toyota est certes une marque historique, mais

elle est avant tout moderne et innovante. Elle repousse

constamment les limites, une valeur dans

laquelle je me reconnais. Je passe beaucoup de

temps dans ma voiture au quotidien, à titre privé

et professionnel. Le must est donc de conduire

une voiture pratique, confortable et sûre, dans

laquelle chaque trajet se veut agréable tant pour

ma famille que pour moi-même. Et pour couronner

le tout, le look de ma Toyota me convient aussi

parfaitement ! »

36

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


37

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


LIFE & SOCIETY

DIVERSITÉ, ÉGALITÉ, INCLUSIVITÉ :

PLUS UNE OPTION POUR LE SECTEUR AUTOMOBILE ?

algré les progrs réalisés ces dernires années, l’industrie automobile reste encore fortement teintée de réflexes

«masculins». fin de suivre l’évolution rapide de la société, un effort de représentation est en cours. Stratagme

mareting ou début de réelle ouverture à la diversité et à l’inclusivité ?

Camille Vernin

Le temps o les entreprises pouvaient dire qu’elles connaissaient leurs clients est désormais

révolu. merge désormais une nouvelle génération d’acheteurs plus jeunes, plus

audacieux et sensibles aux enjeux sociétaux actuels. ujourd’hui, les gens désirent une

marque qui les reconnaisse et qui reflte leurs valeurs. Les firmes automobiles l’ont bien

compris et s’adaptent au travers de campagnes créatives. lors qu’il a ans, Subaru

faisait office de précurseur avec son slogan « It’s the a e’re built » pour fidéliser le

public lesbien qu’il savait important parmi ses acheteurs, de nouvelles communications

originales voient le jour.

« LOVE IS LOVE » : LA NOUVELLE OEUVRE D’ART À QUATRE ROUES INCLUSIVE DE BENTLEY

entle s’est fixé pour objectif de porter la diversité au sein de la direction à d’ici à . ne décision qui s’inscrit dans sa stratégie globale

eond pour plus d’égalité et d’inclusion dans son entreprise. Pour marquer son lancement, elle a laissé libre cours à la folie créatrice du designer

ich orris pour créer une oeuvre d’art automobile aux couleurs du drapeau du Progrs.

ne ling Spur rebaptisée nifing Spur a ainsi été décorée de figures dansantes invitant à l’amour et à l’unité, sans distinction de race, de sexualité

ou de croance. L’entreprise gée de ans a bien compris l’importance de s’adapter. entle vise à devenir le constructeur de voitures de luxe

le plus diversifié, grce notamment à une nouvelle approche des méthodes de recrutement et une sensibilisation des managers avec différents

indicateurs permettant de suivre cette inclusivité.

38

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


NAOMI OSAKA, AMBASSADRICE CALME ET PUISSANTE POUR LA NOUVELLE NISSAN ARIYA

« thlétique. Intelligente. Décontractée. Dominante », énonce la voix humble, mais conquérante de aomi saa. n choisissant comme ambassadrice

la quadruple championne du rand Chelem, issan souhaite établir un parallle entre le caractre de la sportive et l’ria ellemme.

La championne de l’S pen et de l’ustralian pen a toujours milité en faveur d’une plus grande inclusion dans le monde. lle s’est exprimée par

le passé contre le racisme et les violences policires aux tatsnis. Il s’agit du plus gros contrat de sponsoring que issan ait signé avec une athlte

féminine. Produite durant le confinement, la campagne a été construite à partir de contenus Instagram et d’images d’archives. Le tout réuni par

une bandeson japonaise et des animations afin de créer un film sans tournage. n choix d’autant plus dans l’air du temps.

LA LOVE STORY DE RENAULT, UN

CARTON PLEIN PRO-LGBTQIA+

Pour les ans de la ingo, enault dévoilait en

« he rench xchange », une campagne mettant en

scne l’histoire d’amour de deux femmes à différents

moments de leur vie. La campagne avait reçu la ritish

L ard et remporté l’or au ritish rros . Le

crédo de enault ? tiliser la progression de la société

comme métaphore pour parler de l’amélioration de ses

voitures : « Les temps changent, ingo aussi ».

Signataire de la charte de l’ reequal ainsi que

de la Charte de l’association française L’utre Cercle

depuis , enault roup vient de mettre en place

un réseau de éférents Diversité L dans ses usines

en rance. Son engagement est cependant apparu à

géométrie variable lors de la journée mondiale contre

l’homophobie. enault avait décidé de modifier son

logo sur itter aux couleurs du drapeau LI...

seulement dans certains pas.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

39


LA LEXUS IS EN MODE BALLS ET VOGUING

Lexus est récemment entré dans l’histoire en s’associant à l’étoile montante de la série queer « Pose », odrique. L’actrice devient l’une des

premires femmes afrolatines transgenres à figurer dans une pub pour automobiles de luxe.

Dans un stle quasicinématographique, la campagne de secondes présente odrigue en tenue de guerrire, voguer au rthme des

courbes de la voiture avant de s’asseoir au volant de sa berline sport. vec audace, Lexus suggre que le véhicule devient l’extension du stle personnel

de son conducteur.

HYUNDAI : LES MILLENNIALS ET LA

GÉNÉRATION Z DANS LE VISEUR

vec cette campagne pour la nouvelle lantra intitulée

« his Is o ou Dare », undai a décidé de mettre au

placard les vieilles traditions pour se présenter comme L

« game changer » de demain. La firme a décidé de faire

intervenir des acteurs non conformistes pour mettre en

avant l’idée que ses voitures sont faites pour tout le monde.

u programme ? Silhouettes andrognes pour flouter la

frontière des genres.

ne façon de soutenir la communauté LI, et s’assurer

ainsi le soutien des milléniaux, qui représentent le plus

grand nombre d’acheteurs de voitures aujourd’hui. undai

Motor America a été nommé «Meilleur endroit où travailler

pour l’égalité L» en par la uman ights

Campaign oundation pour la e année consécutive.

40

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


LA CHANTEUSE AVA MAX AU VOLANT DE LA NOUVELLE FIAT PANDA TRUSSARDI

Le lancement de la Panda russardi réécrit

les règles de la communication automobile

grce à une approche qui s’apparente

davantage au secteur de la mode. C’est la

chanteuse albanaise va ax qui est la star

de la nouvelle campagne de cette premire

« Panda de luxe ».

Le modle emblématique se gentrifie grce

à un véritable relooing. Désormais habillée

par la luxueuse maison de couture italienne

russardi, elle devient un véritable objet de

désir. u point qu’va ax n’hésite pas à casser

une vitre avec son escarpin pour couper

une des ceintures de sécurité griffée russardi

et la nouer autour de sa taille en accessoire.

Des danseurs habillés en russardi

se meuvent aux ctés de la voiture sur la célbre

Piaa del Duomo à ilan. n nouveau

positionnement pour la Panda.

QUAND TOYOTA NOUS ENJOINT À OSER L’IMPOSSIBLE

Durant les Jeux d’hiver de PyeongChang en 2018, la firme lançait sa campagne mondiale « Start Your Impossible » (« Osez l’impossible »)

pour appuyer son engagement en faveur d’une mobilité pour tous et d’une société plus incluante. Différents spots ont été diffusés, mettant

en scène des sportifs de tous les jours et des athlètes paralympiques arrivant au bout de leur effort grâce à leur détermination et les

technologies Toyota.

La conviction de la firme japonaise ? Que la mobilité n’est pas qu’une question de voiture, mais un droit fondamental pour les femmes et

hommes du monde entier. Preuve de son engagement, Toyota a développé différents prototypes innovants et verts pour se déplacer librement

: le véhicule électrique à conduite autonome e-Palette, la voiture futuriste autonome munie d’une intelligence artificielle LQ, le robot

capable d’imiter la fluidité des mouvements humains pour une mobilité virtuelle…

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

41


MERCEDES ET SA CAMPAGNE

ANTI-STÉRÉOTYPES « NO LIMIT »

ercedesen jouit d’une riche

histoire de femmes pionnires.

Pour lutter contre les stéréotpes

de genre, le constructeur automobile

a décidé de donner vie à leurs

récits. Dans le cadre de la campagne

« o Limit », plusieurs capsules

vidéo ont été produites. L’une

d’elles revient sur ertha en,

premire pilote de voiture longue

distance au monde et épouse de

l’inventeur automobile Carl en.

« nexpected Champion » présente,

à partir d’images d’archives,

osqvist, premire femme à

remporter un ralle automobile

longue distance lors du rand Prix

d’rgentine de . Pour aller encore

plus loin, Mercedes s’est associé

à attel pour commercialiser

la ercedesen S qu’

conduisait en version jouet pour

inspirer les petites filles à adopter

des jeux non stéréotpés. Dans

la vidéo, les fillettes discutent de

l’inspiration que représentent ces

modèles féminins dans un domaine

dominé par les hommes.

Les choses bougent. Lentement. Mais il ne

suffit pas de belles campagnes. Des engagements

concrets doivent suivre et on en voit.

Toyota, très engagé depuis toujours pour la

cause LGBTQIA+, a fait don d’équipements et

de 300.000$ au Los Angeles LGBT Center et

à la San Francisco AIDS Foundation pendant

la pandémie. Mercedes et Lewis Hamilton

viennent de lancer une association caritative

pour un sport automobile plus diversifié et

inclusif. Et ce ne sont pas les seuls.

Ce message doit être aussi intégré en interne.

« Qui voudrait travailler pour un constructeur

automobile qui n’autorise pas le travail

flexible, qui n’a pas de comité Diversité &

Inclusion ou qui n’a pas adhéré à l’Automotive

30pc Club pour garantir une représentation

féminine de 30 % au niveau des conseils

d’administration d’ici à 2030 ? », interroge

Erin Baker, ancienne rédactrice en chef de la

section automobile du Telegraph. Même son

de cloche du côté de la responsable marketing

de Jaguar Land Rover UK, Anne-Sophie

Boettcher : « Les marques qui intègrent

l’inclusion dans le processus de conception,

d’ingénierie et de fabrication produisent de

meilleurs produits pour tous, ce qui stimule

les ventes. Les communications inclusives

sont aujourd’hui le strict minimum, et non

plus l’avant-garde. Pour se démarquer, une

marque doit en faire plus ». Cela ne semble

pas trop demander.

42

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


PROGRESS

VERS UNE INDUSTRIE

AUTOMOBILE PLUS INCLUSIVE

Boris Rodesch

Le constructeur suédo-chinois, qui se décrit davantage comme

un service de mobilité que comme une marque automobile,

investit le marché belge. Miles était présent à Anvers pour l’ouverture

du premier club belge de mobilité Lynk & Co, une alternative

au concessionnaire automobile traditionnel. L’occasion

de découvrir ce nouveau concept de voitures partagées, hybrides

et ultra-connectées — qu’il vous sera même possible de

sous-louer — en assistant à la présentation du premier modèle

de la gamme, le 01. Un SUV premium, à acheter ou à louer sur abonnement

(500 euros/mois) et sans engagement, à la façon des plateformes de films

et de musique à la demande. Au-delà de ce concept de mobilité unique,

dont vous allez rapidement entendre parler, nous tenions à insister sur la

volonté du groupe de bouleverser les codes de l’industrie automobile, en

luttant contre les grandes inégalités, et en s’engageant pour une société plus

responsable, progressiste et durable.

Nous avons rencontré Telma Negreiros, Vice-Président RP & Communication

urope. «L’industrie automobile existe depuis plus de ans et ne

s’adapte pas assez vite à l’évolution de la société. Les gardiens de l’industrie

automobile ont, pendant trop longtemps, exclu les femmes, et quasiment

la plupart des personnes en dehors des hommes à la peau claire. Lynk &

Co s’engage à changer cela.» Pour ce faire, ils ont cosigné une enqute

avec l’institut d’études de marché et d’opinion, Statista, qui visait à analyser

l’équilibre hommesfemmes de quelquesuns des principaux constructeurs

automobiles mondiaux. t le constat est alarmant. Les femmes représentent

en moyenne 15 % des effectifs des entreprises automobiles.

En réaction, Lynk & Co promet une parité totale entre les hommes et les

femmes au sein de ses effectifs d’ici la fin 2021 et dans les fonctions de

management d’ici fin 2023. Notons qu’à ce jour, la compagnie, dirigée par

le Belge Alain Visser, présente un ratio trois fois supérieur à la moyenne de

l’industrie, avec 45 % de femmes au sein de leurs effectifs très éclectiques,

puisque 27 nationalités sont représentées.

Les chiffres de l’industrie à propos des femmes en matière de management

ne sont pas plus rassurants. On retrouve en moyenne 11 % de femmes

dans les équipes de management et 18 % au sein des conseils d’administration.

Mais, une fois encore, avec 33 % de femmes dans leurs équipes de

management et une répartition uniforme au sein du conseil d’administration,

Lynk & Co est une jolie source d’inspiration pour l’ensemble du secteur

automobile.

eaucoup plus qu’une simple question d’éthique, le «Spotif de la voiture»

est convaincu des bienfaits de la diversité et de la parité hommes/femmes

au sein d’une compagnie. Il s’appuie en effet sur de nombreuses études

aant démontré que les entreprises accordant plus de places aux femmes

obtiennent de meilleurs résultats financiers, et un travail plus collaboratif

et innovant. elma egreiros conclut : «L’égalité au sein du lieu de travail

ne doit pas être simplement un but, nous avons découvert qu’elle est absolument

primordiale à la croissance et à la productivité d’une entreprise.»

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

43


Toute copie non autorisée est strictement interdite sans 44 le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


ENGINE

MILES ZOUTE GRAND PRIX 2021

UN CHANGEMENT RADICAL

©LouiseDeMaet

Pour le Zoute Grand Prix, l’année 2021 est celle du

changement. L’art vient à la rencontre de prestigieux bolides

dans un cadre exclusif qui redessine la digue de Knokke.

Les amoureux de voitures ne manqueront donc pas de

bloquer le deuxième week-end d’octobre dans leur agenda.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans 45 le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


ZOUTE GRAND PRIX 2021

À

l’occasion de cette onzième édition, et

aspirations du beau monde.

du retour tant attendu à la normale,

les organisateurs du Zoute Grand Prix

nagent résolument à contre-courant.

Cette année, le standing et l’exclusivité

sont à leur apogée. Ainsi, le plus bel

événement de Belgique consacré aux

oldtimers répond encore mieux aux

Filip Bourgoo, co-initiateur, explique les raisons de ce changement

: « L’an dernier, la crise sanitaire nous a contraints

d’organiser une version miniature du Zoute Grand Prix. Dans

ce cadre, l’art s’est vu accorder un nouveau rôle essentiel.

Et la formule a rencontré un succès insoupçonné qui offrait

de réelles perspectives d’avenir. »

Pour le Zoute Grand Prix, l’édition 2021 est celle des choix audacieux,

puisque les événements prennent une toute autre

tournure. Autrefois, le Zoute Grand Prix parvenait à réunir

plus de 300.000 visiteurs à la côte belge durant un week-end

d’octobre. En scindant ses différents événements, le Zoute

Grand Prix disperse son public. Cette année, le GT Tour et ses

voitures de sport modernes prendront leurs quartiers à Gand,

Bruges et Ostende. Le classique rallye des oldtimers, quant à

lui, reste à Knokke, avec un podium de départ qui retrouve

l’Albertstrand après un an d’absence. Le cadre, en revanche,

promet un changement radical.

Prado

Filip Bourgoo : « Notre Prado temporaire — une construction

éphémère de pas moins 200 mètres de long sur 70 mètres

de large — s’installera le long de la digue, sur la plage. L’épicentre

de l’événement accueillera d’un côté le podium où

passent chaque jour les ancêtres qui prennent le départ du

Zoute Grand Prix. De l’autre côté se dressera le Prado, qui

remplace les tentes où les constructeurs et importateurs

de voitures de prestige exposaient autrefois leurs véhicules.

Espace de rencontre couvert à l’ambiance conviviale, le Prado

est un trait d’union entre art, mode de vie et véhicules

haut de gamme. McLaren, Pininfarina, Touring Superleggera,

Bentley, Porsche et Bugatti, entre autres, y exposeront leurs

véhicules. » Les organisateurs ont choisi ce nom en référence

à l’ancien « Prado », un luxueux bar de plage intégré à la digue

qui se tenait à ce même endroit. « C’est exactement ce que

nous voulons renvoyer comme image aujourd’hui », précise

Filip Bourgoo.

Les ancêtres proposés aux enchères dans le cadre de la vente

Bonhams Zoute Sale pourront également être admirés au

Prado Zoute. « La Zoute Sale représente la principale vente

aux enchères de Bonhams en Europe. Nous avons non seulement

doublé le nombre de véhicules proposés à la vente

(de trente à une soixantaine au moins), mais nous avons aussi

déplacé le jour des enchères, qui se tiendront désormais le

dimanche et non plus le vendredi. Il s’agit d’une vente aux enchères

physique qui aura lieu dans des conditions sanitaires

irréprochables. Le public aura tout le loisir d’admirer les véhicules

sous la tente durant le week-end », ajoute Filip Bourgoo.

Bien entendu, l’aspect culinaire joue également un rôle. Ce

faisant, les organisateurs du Zoute Grand Prix confèrent à leur

événement une toute nouvelle dimension pour le public. En

échange d’un accès payant, les visiteurs vivront l’événement

comme une véritable expérience allant au-delà de la simple

contemplation. La formule de base coûte 35 euros pour un

En haut : David Bourgoo, à gauche, et

Filip Bourgoo, à droite.

Le nouveau Prado sera le coeur du Zoute Grand Prix.

Un lieu où se mêleront voitures de prestige, art et lifestyle.

46

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


47

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


48

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


ticket d’un jour (de 8 à 14 heures) au Prado Zoute, qui vous

réserve une place de choix pour observer le départ des

225 oldtimers participant au rallye. Le ticket VIP Cocktail

(275 euros par personne hors TVA) prévoit une expérience

ultime axée sur le retour des voitures de rallye. Le visiteur

bénéficie par ailleurs d’un cocktail dînatoire et d’un accès

à l’open-bar. Le prix comprend également le transport en

navette entre le lieu de l’événement et un parking privé en

périphérie de Knokke.

Concours

Durant ce week-end, le Royal Zoute Golf Club reste également

le théâtre du prestigieux concours d’élégance. À

cette occasion, 75 ancêtres parmi les plus beaux et les

plus pertinents sur le plan historique seront exposés sur le

green. « Aujourd’hui plus que jamais, nous voulons mettre

l’accent sur la qualité des participants au concours », commente

Filip Bourgoo. « Cette année, nous avons créé plusieurs

catégories afin de rendre hommage à quelques figures

belges emblématiques disparues tout récemment.

Citons par exemple la catégorie des voitures issues de la

collection de Roland D’Ieteren, importateur VW et grand

supporter du Zoute Grand Prix, toujours présent sur le terrain

du concours avec plusieurs véhicules de sa collection

privée. Nous avons également prévu une catégorie « Beurlys

», qui réunit des voitures de course autrefois pilotées

par Jean « Beurlys » Blaton. Décédé en décembre 2020, il

faisait partie des plus grands gentlemen drivers de notre

pays. Enfin, nous avons consacré une catégorie aux voitures

de la collection d’Albert Uderzo, le dessinateur français

d’Astérix, également décédé l’an dernier. Sa collection

en surprendra plus d’un. » Le concours d’élégance réservera

également une place prépondérante aux œuvres d’art.

Les tickets d’accès à l’événement sont disponibles sur le

site web du Zoute Grand Prix. Si le prix de base s’élève à

40 euros par personne, diverses formules sont également

possibles. Par exemple, vous pouvez opter pour une visite

guidée assortie d’explications sur chaque véhicule présent

sur le terrain du concours.

Car Week belge

« Notre nouvelle approche a pour but de transformer le

Zoute Grand Prix en l’un des événements les plus prestigieux

du calendrier automobile, par analogie avec la

célèbre « Car Week » de Pebble Beach, aux États-Unis »,

ajoute Filip Bourgoo. Celui-ci entend élargir encore davantage

le nombre d’événements organisés sous le nom de

Zoute Grand Prix. En 2022, l’organisation prévoit du reste

une expansion de taille à Bruges, qui accueillera également

un Prado — une tente imitant la forme du Grand Palais

de Paris — sur la place Het Zand.

Cette année, le Zoute Grand Prix se tiendra du 6 au 10

octobre. Infos et réservations :

www.zoutegrandprix.be

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

49


MCLAREN & ELVA, LES ORIGINES

MCLAREN & ELVA:

UN LIEN FORT

Le salon InterClassics Brussels (du 19 au 21 novembre) revient

sur les 65 ans d’histoire d’Elva et le coup de pouce décisif

donné par ce constucteur à... McLaren.

Si aujourd’hui, Elva désigne un

modèle de McLaren, ce nom

porte en lui bien d’autres significations.

D’ailleurs, il n’est

pas certain que McLaren soit

un jour devenu constructeur

sans Elva. Et quel constructeur,

puisque son nom rivalise

avec celui de errari ais quel est donc le

lien avec Elva ?

Elle va

Alors que le jeune Néo-Zélandais Bruce McLaren

devait encore effectuer sa traversée pour l’Europe,

Frank Nichols, un Britannique amateur de

sports automobiles, s’inspirait de la Lotus Mk VI

pour participer lui-même à des courses. La voiture

pouvait être améliorée, le moteur aussi. En

1955, Nichols fit donc construire chez CSM un

châssis inspiré de la Lotus et équipé d’un moteur

Ford. Il baptisa sa création du nom percutant

d’Elva, du français « elle va ».

Elva s’inscrit ainsi dans la longue tradition des

grands constructeurs britanniques, avec Lotus

comme premier ambassadeur, suivi des

exemples presque aussi célèbres de Lola, Marcos,

Caterham et Cooper. En se spécialisant dans

les voitures de compétition, à la fois les monoplaces

et les petits roadsters, Elva parvient à se

forger une solide réputation auprès des coureurs

amateurs aux États-Unis. Son succès ouvre la

voie à d’ambitieux projets. Encouragé par de

belles perspectives commerciales outre-Atlantique,

Nichols lance l’Elva Courier, une voiture

de sport routière. Cependant, les promesses s’arrêtent

là, tandis que les coûts de la production

et de la nouvelle usine s’envolent. Un peu plus

de quatre cents Courier quittent l’entrepôt avant

que Nichols ne jette l’éponge en 1961.

Première McLaren

Le groupe Lambretta-Trojan reprend de suite

Elva et la production de la Courier. En 1965, une

nouvelle collaboration voit le jour, à nouveau

axée sur le marché américain. Le pilote Bruce

McLaren veut devenir constructeur de voitures

de course. Aux États-Unis, il entrevoit une participation

au championnat CanAm. McLaren

frappe donc à la porte d’Elva pour y concrétiser

sa vision. C’est ainsi que l’Elva McLaren M1A voit

le jour, dont 24 exemplaires sont finalement

produits. Viennent ensuite une M1B et une

M1C, après quoi McLaren s’affranchit en 1967

pour suivre sa propre voie.

Elva, quant à lui, connaît une fin moins glorieuse.

Malgré diverses tentatives avec BMW, le

constructeur met la clé sous le paillasson à la

fin des années 60, après avoir produit sa dernière

Courier. Elva compte cependant de nombreux

adeptes qui entretiennent fidèlement la

flamme de la marque. Parmi eux, l’ex-Premier

ministre et membre du Parlement européen

Guy Verhofstadt : « Pour moi, tout a commencé

lorsque je voulais courir à Spa, dans une catégorie

réservée aux voitures de l’époque de

Stirling Moss. La voiture par excellence de cette

classe est la Lotus 11. À cette époque, Frank

Nichols était le principal concurrent de Chapman.

Leurs concepts étaient fort semblables,

et ils discutaient entre eux pour savoir qui des

deux avait été le premier à utiliser l’essieu de

Dion. J’étais à la recherche d’une voiture et j’ai

trouvé un véhicule de course Elva doté d’un

moteur Coventry Climax 1100 FWA. J’ai fait restaurer

la voiture et le moteur. »

« Les similitudes entre Lotus et Elva sont évidentes

», précise Guy Verhofstadt. « Pourtant,

les deux marques ont connu une issue très

différente. Nichols a méjugé le projet industriel

avec l’Elva Courier. Je participe d’ailleurs aux

Spa Six Hours au volant d’un coupé Courier

équipé d’un moteur MG B. » Guy Verhofstadt

fait partie des initiateurs de l’exposition Elva

lors du salon InterClassics Brussels. « Nous espérons

réunir huit véhicules, ainsi que la nouvelle

cLaren lva. » ne pas manquer

www.interclassics.be

50

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


51

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


PORSCHE CLASSIC PARTNER BRUSSELS

UNIQUE EN SON GENRE

Dans l’atelier Porsche Classic Partner de ruxelles, les mots de err Porsche sont affichés en grand : « de toutes les

Porsche construites roulent encore. » Ce qui justifie d’emblée une approche singulire au sein du réseau Porsche.

Photos: Ivan uc

fait une diaine d’années déjà

que che Porsche, nous avons pris

conscience de l’importance de nos anctres

», explique eanves illers de

Porsche Classic à Drogenbos. Porsche

Classic est un département à part entire

au sein du Porsche Centre russels.

«Cela

n elgique, c’est par ailleurs le seul autorisé

à porter le certificat du célbre constructeur de voitures de sport de

Stuttgart. « ous avons créé ce département pour pouvoir répondre de

manire optimale aux souhaits des propriétaires de nos anctres Porsche.

n rgle générale, le Classic Center s’occupe des modles , des modles

avec moteur avant , , et et des générations avec

refroidissement à air. partir des refroidies par eau modle , les

Porsche passent toujours par le circuit traditionnel. n revanche, nous recevons

encore la visite d’une vingtaine de Porsche pour leur entretien

annuel. C’est un modle sorti de production il a ans. »

Le renouveau de l’ancien

Porsche Classic est né de la volonté de répondre aux besoins spécifiques

des propriétaires d’anctres Porsche. « ous proposons des services spécialisés,

effectués par des professionnels aant suivi une formation spécifique

che Porsche. De plus, le Classic Centre est en mesure d’appliquer un tarif

horaire inférieur correspondant à euros hors . ous nous occupons de

vos entretiens, pices détachées, révisions de moteur et botes de vitesses et

d’autres travaux mécaniques. » eanves nous montre une de tpe .

« C’est une Carrera que le propriétaire a cherchée pendant trois ans. ous

avons d’ores et déjà rafrachi une partie de la mécanique, et en ce moment,

le moteur est entirement révisé. » eanves nous emmne visiter la salle

52

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


drive.

classic.

WWW.CARCAVE.BE

- SALES & RESTORATION OF CLASSIC AND SPORTS CARS - FOLLOW US ON INSTAGRAM FOR A DAILY DOSE OF CLASSIC BEAUTY

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

53


moteur, o les pices détachées sont triées avec soin et prtes pour le mon

tage. lles semblent toutes neuves. « Pas du tout, ce sont les pices d’origine,

nettoées et passivées. lles sont comme neuves à présent. »

La qualité fait partie des raisons pour lesquelles les amateurs apprécient tant

Porsche... t c’est aussi une raison de ne pas craindre les ilométrages élevés.

« otre atelier accueille de nombreux véhicules qui affichent beaucoup de

ilomtres au compteur. . ilomtres, ce n’est rien. Porsche est répu

tée pour sa fiabilité. » n principe, les anctres utilisés comme véhicules de

loisirs ne doivent passer qu’un petit entretien aprs deux ans. « t en cas de

faible ilométrage, un grand entretien est requis tous les quatre ans seule

ment », précise eanves illers. eanves, qui peut se targuer de plus de

trente ans d’expérience che Porsche, a constaté un intért grandissant pour

les anctres de la marque au cours des dix dernires années. Il s’attend du

reste à ce que cette tendance se poursuive. « Plus que jamais, la crise sanitaire

nous a rappelés à l’ordre en nous montrant que la vie a une fin. ujourd’hui,

les gens veulent réaliser les rves qu’ils se sont promis d’accomplir depuis

si longtemps. t les anctres Porsche en font partie. » Porsche Classic ne

vend pas de voitures en direct, mais se tient toujours à disposition pour une

expertise. « ous savons à quoi il faut faire attention. » L’expertise de Porsche

Classic se manifeste surtout dans le cas des modles les plus exclusifs. « La

Carrera , par exemple. C’est une voiture qui, aujourd’hui, cote .

euros au bas mot. L’aspect mécanique doit donc tre suivi de prs. » Depuis

, eanves illers est le seul technicien du réseau de concessionnaires

Porsche à disposer d’un certificat complet de la marque attestant de ses

compétences en Carrera . n mars , il figurait parmi les huit premiers

au monde à décrocher le diplme de Certified Porsche Classic echnician,

et en avril , il a réitéré l’exploit, puisqu’il faisait partie des six premiers au

monde à obtenir une recertification che Porsche. Ds lors, il intervient régu

lirement sur l’un des modles les plus emblématiques de la marque. « ous

en avons quatre qui font leurs entretiens che nous », précisetil.

Cachet

Le lien entre Porsche Classic et les modles exclusifs semble évident.

Cependant, les modles plus ordinaires pour autant que l’on puisse quali

fier une d’ordinaire ont, eux aussi, tout à gagner à resserrer les liens avec

la marque. « C’est lié à l’historique d’entretien », explique eanves. « Dans

le carnet d’entretien, le cachet de Porsche Classic est une sorte de label de

qualité. vec les factures, ce cachet exerce une incidence sur la valeur du

véhicule, puisqu’il témoigne d’un propriétaire qui fait entretenir sa Porsche

dans les meilleures conditions. »

Porsche Centre Brussels I Classic Partner

Grote Baan, 395, 1620 Drogenbos - 02/ 371 79 11

54

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


une route

couronnée

de

succès

VAINQUEUR DU TEST

VREDESTEIN

Quatrac

Taille des pneus 205/55 R16

Édition 19 / 2021

MEILLEUR RAPPORT

QUALITÉ-PRIX

VREDESTEIN

Quatrac

Taille des pneus 205/55 R16

Édition 19 / 2021

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


Toute copie non autorisée est strictement interdite sans 56 le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


SUBCULTURE

SCHUMACHER

Approuvé par la famille du septuple champion du monde de Formule 1 (et

en particulier par sa femme, Corinna), « Schumacher », le documentaire

réalisé par anessa cer et diffusé sur etflix depuis le septembre

dernier, offre 112 minutes d’images de victoire, d’effort, de recherche de

perfection et de témoignages poignants. Sabine ehm, manager de l’ancien

pilote allemand, déclarait : « fin de préserver sa sphre privée comme

source de force, il a toujours séparé avec rigueur et constance sa vie privée

de sa vie publique. Ce film raconte les deux mondes ». n incontournable à

voir sur écrans.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans 57 le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


© Patrice Stable

58

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


EXPO

LA MÉCANIQUE DE MUGLER

Elle arrive au Musée des arts décoratifs de Paris, donc à deux pas d’ici :

l’exposition événement qui retrace la carrière du créateur visionnaire, designer

et metteur en scène révolutionnaire, inventeur à 360°, de machines destinées à

réaliser ses ambitions à l’élaboration du parfum Angel qui allait devenir un bestseller

historique. «hierr ugler, Couturissime» fait vrombir les moteurs.

lisabeth Clauss

Pour l’édition parisienne de cette rétrospective d’une avant-garde universelle, le musée

présentera des dizaines d’œuvres: photographies rares, scénographies sculptées,

etc. Une salle de parfums aussi, pour souligner la sensorialité indissociable

de la signature de ce créateur touche-à-tout, multi facettes et multidimensionnel.

hierraxime Loriot, commissaire de l’exposition «hierr ugler, Couturissime»

rappelle que ds la fin des années , «il voulait créer un parfum qui donnait envie

de manger la personne qui le portait. Il a mis plus de dix ans à le concevoir, utilisant

une molécule habituellement formulée dans les mélanges de barbe-à-papa et de

bonbons. C’était à la fois une innovation et une invention. Il voulait souligner à quel point les odeurs

participent à la personnalité et à la définition d’un individu». Sous la houlette du curateur, le choc

ugler prend tout son sens dans une époque qui, plus que jamais, cherche le sien. C’est notamment

grâce à lui que dans les années 80-90, la mode a été libérée de ses carcans —même dans des corsets

d’maones modernes. hierraxime Loriot se réjouit de la dimension «transmission» de l’exposition

: «les gens ont enfin accs à cette forme d’art qu’est la haute couture. moins de s’en offrir une

pièce, même à les voir défiler à peine une minute sur un podium, on ne peut pas s’imaginer tous

les détails, les semaines, les mois de travail des ateliers que nécessitent ces pices d’exception. C’est

important pour toute une jeune génération d’observer la liberté d’expression et la variété des formes

d’art à travers le vtement. anfred hierr ugler a voulu permettre à chaque femme d’tre une

femme fatale. Il est important de rappeler que la mode est devenue un monde dirigé par l’image des

réseaux sociaux, et qu’elle manque trop souvent de ce que Monsieur Mugler possédait entre autres

talents : de l’humour.»

Du septembre au avril au usée des rts Décoratifs de Paris. xposition conçue, produite et présentée

à Montréal, Rotterdam, Munich et Paris par le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

© Max Abadian

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

59


© Patrice Stable

60

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


© Emil Larsson

© Patrice Stable

© Emil Larsson

Des exosquelettes de luxe pour une confiance sur orbite

© The Helmut Newton Estate

Voici des extraits du catalogue de l’expo* qu’il signe, et dans lequel Thierry-

Maxime Loriot évoque « les silhouettes aérodynamiques et robotiques

inventées par Mugler, aujourd’hui légendaires », qui ont transformé la haute

couture : « Le créateur s’inspire de la science-fiction et des superhéroïnes de

bandes dessinées, des armures des soldats et des chevaliers médiévaux, du

design industriel et des automobiles futuristes (…) Aux frontières de la réalité,

les créatures carrossées et les cyborgs gynomorphes de Mugler préfigurent

les révolutions du transhumanisme ». Thierry-Maxime Loriot rappelle aussi

qu’en 1989, « trois ans avant l’inauguration de sa première collection haute

couture, Mugler rend hommage à l’Américain Harley J. Earl, qui a dessiné

les fameux ailerons des Cadillac Eldorado en 1959, en intégrant ces pièces

automobiles à ses tenues de la collection Hiver Buick. Pour cette collection

de prêt-à-porter, le couturier et ses collaborateurs créent des tenues à la fois

remarquables et raffinées, concevant avec humour des fourreaux amovibles

ou “décapotables”, des bustiers “pare-chocs”, des ceintures “radiateurs”, sans

oublier le sac “aileron” et ses clignotants ».

* THIERRY MUGLER, éditions du Musée des Arts décoratifs, sous la direction de Thierry-

Maxime Loriot

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

61


62

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


CULTURE

DAVID

HOCKNEY,

MAÎTRE À

AIMER

Juliette Debruxelles

Près de 30 ans après sa dernière

exposition en Belgique,

BOZAR ouvre ses portes à

l’un des plus grands artistes

contemporains au monde.

Une double exposition rassemblant

d’un côté 80

«uvres de la collection de la

ate, » et de l’autre «L’arrivée du printemps,

ormandie, », collection réalisée

durant le premier confinement et exposée en

collaboration avec la Royal Academy of Arts de

Londres.

Dans « David ocne : uvres de la collection

de la ate, », d’incontournables tableaux

et gravures de la Tate Collection. Dans

« David ocne : L’arrivée du printemps, ormandie,

», uvres réalisées sur iPad

puis imprimées et célébrant le renouveau de

la nature. « Do remember they can’t cancel the

spring », déclarait l’artiste. ans, le matre

continue d’innover.

BOZAR Palais des Beaux-Arts,

rue Ravenstein 23, 1000 Brussel

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

63


TALK

L’INTERSECTIONNALITÉ:

UN OUTIL À ANALYSER

En soi, être porteur de différences devrait être une richesse. Mais ça, c’est en théorie, parce qu’en pratique, si on

est une femme noire homosexuelle ou un homme sikh handicapé, on n’a pas les mêmes chances. On cumule les

discriminations. C’est le principe de l’intersectionnalité et beaucoup de cerveaux brillants se sont penchés sur le sujet.

Nicolas Mauclet

64

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


Il n’existe pas de cloisonnement entre les différences sociales comme la religion,

la classe, le genre, l’orientation sexuelle, l’origine, la couleur de peau, la

génération, la morphologie, mais des croisements qui alourdissent les inégalités.

Ils sont donc étudiés par cette discipline de la sociologie qui a été inventée

en 1989 par l’afroféministe américaine Kimberlé Williams Crenshaw.

Elle évaluait les conséquences de l’intersection du sexisme et du racisme

subis par les Afro-Américaines. La notion a ensuite été élargie dans les années

2010, hier donc. Voici quelques ouvrages pour approfondir la question.

Je suis un monstre qui vous

parle de Paul B. Preciado

Femme, Race et Classe

d’Angela Davis

Pour l’intersectionnalité de

Sarah Mazouz et Eleonore

Lepinard

Deux sociologues, l’une

spécialiste des mouvements

féministes et théorie des genres,

l’autre de l’anti-discrimination

à travers des études

ethnographiques: Éléonore

Lepinard et Sarah Mazouz

proposent un guide complet

de l’intersectionnalité. De la

naissance du concept il y a 30

ans à ses critiques récentes, elles

défendent ce concept comme

un outil pour penser une

véritable transformation sociale.

Le philosophe et chercheur,

Paul B. Preciado est né Béatriz

Preciado en 1970, dans l’Espagne

franquiste. Ex-compagne

de Virginie Despentes avant

d’entamer sa transition et

l’affirmation de son identité

transgenre, il est une figure

importante du mouvement

queer en France. Ce livre est une

retranscription de son discours

prononcé en novembre 2019

devant 3.500 psychanalystes lors

des journées internationales de

l’Ecole de la Cause freudienne

à Paris. De quoi ça cause ? Il

y dénonce la société actuelle

fondée sur des principes

binaires d’opposition noir/blanc,

homme/femme…, qu’il remet en

question.»Le temps est venu de

sortir les divans sur les places

et de collectiviser la parole, de

politiser les corps, de débinariser

la sexualité et de décoloniser

l’inconscient ». Sifflé par son

audience, à l’époque, il n’avait

pas pu terminer l’exposé de

son manifeste, il est désormais

publié afin d’aller jusqu’au bout

du débat.

La Pensée straight de Monique

Wittig

« Les lesbiennes ne sont pas des

femmes. » C’est sur cette phrase

que Monique Wittig débutait

sa conférence en 1978 sur la

‘pensée straight’ (hétéronormée).

Derrière ce discours-choc, elle

entend dénoncer la ‘naturalité’

de l’hétérosexualité. Pour elle,

elle n’est pas naturelle, c’est

le résultat d’une construction

politique. Il faut donc dépasser

les catégories binaires,

normatives et aliénantes. Être

lesbienne, c’est être hors-la-loi

d’une société hétéronormée,

une voie ouverte vers une

réflexion sur de nouvelles

fonctions sociales. Une théorie

qui bouscule les repères et qui

fait encore jaser aujourd’hui !

Dans ce livre, la célèbre

historienne et militante

américaine délivre une analyse

critique approfondie des conflits

qui ont existé entre féminisme

et émancipation du peuple noir.

Elle prône la solidarité entre les

luttes pour atteindre un objectif

commun: la fin de l’injustice

sociale et du système capitaliste.

En tant que femme noire, elle

désire embrasser son identité

entièrement sans devoir renier

ou mettre en concurrence les

traits qui la constituent. Ce

texte a été écrit en 1980 et

résonne encore aujourd’hui, plus

retentissant que jamais.

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

65


HOMMAGE

ÊTRE UNE FEMME

Qelques jours avant ce que l’on qualifiera sans prudence de féminicide dont elle

sera victime, nous rencontrions Nathalie Maillet. Un numéro dédié à l’inclusivité

et l’égalité ne pouvait se faire sans elle, figure incontournable du monde

des moteurs.

Pilote, directrice du circuit de Spa-Francorchamp depuis 2016, portée par une

vision et par une passion sans bornes, elle œuvrait sur le terrain, mieux que

quiconque, pour crédibiliser, valoriser et normaliser la place des femmes dans

le secteur automobile.

Par respect pour elle, pour Ann Lawrence Durviaux — décédée à ses côtés le 15 août dernier — et pour

leurs proches, nous ne cèderons pas à la tentation journalistique de publier sa dernière interview,

même sous couvert d’hommage.

L’hommage que nous lui devons, c’est à travers ces quelques lignes que nous lui témoignons.

Sans présumer de l’issue de l’enquête en cours, nous souhaitons rendre ces pages

utiles en rappelant aux personnes victimes ou auteures le numéro de la ligne

Ecoute violences conjugales : 0800 30 030.

66

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV


CITRoEN - INVICTA - AUDI - FerrArI - ASToN MARTIN - JAGUAR - ROLLS RoYCE - ALFA RoMEO - ALVIS - opeL -

bugatti - benTleY - LanCiA - FaCeL vega - DuesenberG - triumph -

ICKX

75TH BIRTHDAY // TRIBUTE TO A RACE LEGEND

65 YEARS ELVA

THE BIRTH OF MCLAREN

Private Banking presents

INTERcLASSICS

brussels 2021

19 / 20 / 21 november

interclassics.be

- MERCEDES BENZ - PORSCHE - BMW - PEUGEoT - CHRYSLER - pEGaso

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

Order discount

tickets online

interclassics.be

austIn - MG - LAND RoVER - LAGoNDA - DE ToMASO - MASERATI - FIAT - RENAULT - Iso RIVOLTA - HEALEY -


Exhilaration at first sight.

Bentayga S.

Discover a powerful obsession and book your One2One Xperience,

the safest way to make your dreams come true!

Scan the QR-code and choose your very own way and time to discover

our 2021 collection and configure your Bentley.

Bentley Brussels, Grote Baan 399, Grand Route, 1620 Drogenbos, Belgium.

Call us on +32 2 704 99 11 or email us at info@bentley-brussels.be

Bentayga S WLTP drive cycle: fuel consumption,

l/100km – Combined 13.0. Combined CO₂ – 294 g/km.

The name ‘Bentley’ and the ‘B’ in wings device are registered trademarks.

© 2021 Bentley Motors Limited. Model shown: Bentayga S

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

#FindYourExtraordinary

BENTLEY BRUSSELS

More magazines by this user
Similar magazines