29.09.2021 Views

La Gazette des Gardes Nature - Mars 2019 - 3

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

N°3 -2019

PRINTEMPS

La Gazette

des Gardes Nature

http://www.grandsitesaintevictoire.com


Restauration des

mises en défens sur

le parking des

Venturiers (Vauvenargues)

A la création du parking des Venturiers, la pose de

poteaux bois avait permis de prévenir le

stationnement de véhicules sur les espaces verts.

Compte tenu de leur vieillissement, leur

remplacement a été envisagé en 2 temps :

- enlèvement potelets et scellements béton par

les gardes-nature, pendant le mois de mars.

- installation de nouveaux poteaux par l’Office

National des Forêt (ONF). Cette implantation

est prévue au printemps.


Nettoyage autour

d’un ancien abri de

chasse (Saint-Marc Jaumegarde)

Les gardes-nature ont nettoyé le site en

retirant des parties métalliques d’un ancien abri

de chasse pour un poids d’environ 600 kg.

Ces éléments ont été évacués par un ferrailleur.

Le reste des différents matériaux (bois, béton,

plastique, …) sera évacué vers la déchetterie

d’Aix-La Parade par l’équipe durant le mois

d’avril.


Enlèvement d’une

ancienne

canalisation dans le

fond du lac de

Bimont (Vauvenargues)

Profitant de l’assèchement du lac de Bimont, les

gardes-nature associés au ferrailleur de Pertuis

ont permis l’enlèvement d’une ancienne

canalisation (vers la baie des Bourgarels); d’une

longueur totale d’environ 130 m, elle a été

découpée en 45 sections de 3 m de long pour

un poids de 1,5 tonnes.


Balisage du sentier

Imoucha

(Saint-Marc Jaumegarde/Vauvenargues)

La météo favorable de ce mois de mars, a permis de

reprendre une partie du balisage du sentier bleu

d’Imoucha.

Cet itinéraire emblématique débute à Aix mais est très

pratiqué depuis le barrage de Bimont. Il serpente en

ligne de crête et rejoint le GR9 qui conduit au refuge

du Prieuré et à la Croix de Provence.

Le chantier réalisé a nécessité l’intervention de trois à

quatre gardes-nature suivant leur disponibilité.

Le kit du baliseur comprend un pinceau, un pot de

peinture, une boucharde et une brosse métallique

pour effacer les anciennes balises ainsi qu’un sécateur

pour élaguer les abords du sentier.

Les dimensions des balises (100 mm x 20 mm)

répondent à la charte du balisage de la Fédération

Française de la Randonnée Pédestre (FFRP).


Débroussaillement

d’une portion d’un

sentier (Jouques)

L’entretien des sentiers balisés nécessite parfois

de débroussailler certaines portions qui ont

tendance à se refermer.

Ces interventions mécaniques sont à privilégier

assez tôt en saison pour éviter le dérangement

des espèces qui nichent aux abords des

sentiers.

Deux gardes-nature sont intervenus sur la

boucle du sentier de Vautubière à proximité des

ruines de Villemus.


Fermeture du Sentier

Jaune du « Pas de la

Savonnette » : bloc

rocheux menaçant

(Saint-Antonin-sur-Bayon)

Le sentier jaune du « Pas de la Savonnette »

est fermé par arrêté municipal jusqu’à nouvel

ordre suite au signalement d’un bloc rocheux

menaçant.

Une information a été mise sur le terrain par

les gardes-nature, l’arrêté municipal est

affiché en mairie ainsi que sur les panneaux

implantés sur place et une information

générale aux associations locales a été

diffusée.


Début des

patrouilles du

printemps

(Sainte-Victoire)

Comme chaque année, la mi mars annonce la

reprise des patrouilles de l’équipe les weekends

et jours fériés.

Au printemps sont organisés deux patrouilles

par week-end.

Une pédestre sur la montagne Sainte Victoire

en binôme, et une véhiculée sur le versant sud

du massif.

Sur le terrain, les gardes-nature renseignent le

public, le sensibilisent aux richesses naturelles

et l’informent des réglementations pour sa

sécurité.


Formation Réseau

Loup – Lynx 2019

Un garde-nature a pu bénéficier des 3 jours de

formation du réseau Loup – Lynx 2019, géré par

l'Office National de la Chasse et de la Faune

Sauvage.

Ce réseau, constitué de plus de 1200

correspondants de terrain spécialement formés,

dont 70 % de professionnels et 30% de particuliers,

est chargé de relever de manière techniquement

homogène les indices de présence du loup sur le

terrain (proies sauvages ou domestiques,

empreintes, analyses génétiques, observations

visuelles, excréments), puis de transmettre ces

informations à l’ONCFS qui en effectue la

centralisation, la validation technique, et rédige les

synthèses.

Pour information, le loup est présent sur le

territoire depuis l’année 2012.


Animation sur

l’Aigle de Bonelli

Intervention d’un garde-nature auprès d’une classe

de Brevet de Technicien Supérieur Agricole option

Gestion et Protection de la Nature du lycée de

Valabre pour parler de l'aigle de Bonelli et des

problématiques liées à la conservation de cet

oiseau.

Ces étudiants ont pu découvrir et comprendre

toute la difficulté que cette espèce rencontre pour

réussir à se reproduire dans un territoire aussi

fréquenté que la montagne Sainte-Victoire.

La Région SUD Provence Alpes Côte d’Azur abrite

la moitié de la population française d’Aigles de

Bonelli (16 couples sur 32), dont 14 dans les

Bouches-du-Rhône et 2 sur Sainte-Victoire.


Suivi Pie-Grièche

méridionale

Ce suivi a pour objectif d’utiliser la Pie-Grièche

méridionale comme bio-indicateur du maintien de

l’ouverture des milieux de garrigue.

En association avec la Ligue de Protection des

Oiseaux (LPO) l’équipe des gardes-nature participe

au Plan National d’Actions de cette espèce.

Le protocole demande de détecter le nombre

d’individus à l’intérieur de plusieurs carrés

prédéfinis de 500m x 500m pour permettre

d’estimer la taille de la population.

Comme chaque année, nous avons pu observer un

individu; sachant que cette espèce qui est liée au

pastoralisme est assez rare sur le territoire.


Comptage

« Grande Faune »

(Vauvenargues/Jouques)

Ce comptage, organisé par l’Office National des

Forêts, associe plusieurs acteurs comme les gardes

du Département des Bouches-du-Rhône, les

gardes-nature du Grand Site Sainte-Victoire ainsi

que des membres de la société de chasse de

Vauvenargues.

Deux circuits sont réalisés sur trois nuits : un sur

le lieu dit de la Sinne-Lambruisse et le deuxième

sur Lambruisse-Taulisson.

Les observations débutent à la nuit tombée et le

comptage se termine quand le circuit est clôturé.

Sa fin dépend donc du nombre de contacts avec la

faune.

Deux personnes équipées de lampes torches

puissantes éclairent les abords des pistes à la

recherche d’un chevreuil, d’un sanglier, d’un lièvre,

d’un renard ou autres…

Ces données (ONF) permettent d’éditer des

graphiques des évolutions de ces espèces d’année

en année.


Suivis botaniques

Les premières fleurs commencent à s’ouvrir. Le

mois de mars marque le début de patientes

recherches qui vont se prolonger jusqu’à l’automne

et emmènent les gardes-nature sur la totalité du

territoire. Il s’agit de suivre l’état de conservation

des stations des espèces patrimoniales connues,

d’en rechercher de nouvelles, et d’établir la

cartographie de la répartition de chacune.

Cette année, l’équipe a eu la chance d’observer

une nouvelle station de Tulipes de l’Ecluse « Tulipa

clusiana »

Cette magnifique et rare espèce se reconnaît très

facilement à ses fleurs blanches et rouges. Les

tépales internes sont blancs, les externes rouges et

cernés de blanc. Le fond de la corolle est pourpré.

Les feuilles sont glauques (d'un vert qui tire sur le

bleu) et très étroites.

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!