11.10.2021 Views

Construire la Wallonie 04 2021

Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures

Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures

SHOW MORE
SHOW LESS
  • No tags were found...

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

<strong>2021</strong><br />

4<br />

Septembre<br />

Octobre<br />

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


LA CHASSE<br />

DIRECTE WC<br />

L’essayer c’est l’adopter !<br />

Complètement dans l’air<br />

du temps, plus design, moins<br />

bruyant, plus hygiénique et<br />

surtout beaucoup plus adapté<br />

aux fortes fréquentations que<br />

son concurrent le WC avec<br />

réservoir, le système de chasse<br />

directe de DELABIE s’impose<br />

comme un incontournable pour<br />

les lieux recevant du public.<br />

Robinet électronique<br />

WC TEMPOMATIC<br />

bicommande<br />

Robinet temporisé<br />

TEMPOFLUX 3 WC<br />

DELABIE, expert en Robinetterie et équipements sanitaires pour Lieux Publics,<br />

s’inscrit dans une logique d’économie d’eau et d’énergie en concevant des gammes<br />

de produits design, performants et responsables.<br />

Plus d’informations sur<br />

de<strong>la</strong>biebenelux.com


V A N D E R S P E K N V<br />

NEW


Comfort wanden<br />

Murs Comfort<br />

Sandwichpanelen<br />

Panneaux Sandwich<br />

Dubbele wanden<br />

Prémurs<br />

Massieve wanden<br />

Murs Pleins<br />

www.kerkstoel2000.be


ÉDITION<br />

ÉDITORIAL<br />

4<br />

Reconstruire <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong><br />

Après moi, le déluge ! Il faut bien reconnaître qu’avant les inondations que nous avons connues en juillet, peu d’entre nous se sentaient<br />

personnellement concernés par <strong>la</strong> question. Il a hé<strong>la</strong>s fallu déplorer 41 victimes et 2 disparus et voir nos habitations, commerces, industries et<br />

voiries détruits par les eaux pour subitement se rendre compte que ce<strong>la</strong> n’arrive pas qu’aux autres, bien loin de chez nous… « Ce<strong>la</strong> s’est passé<br />

près de chez vous », puisque 209 des 262 communes que compte <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong> ont été impactées, à des degrés divers.<br />

Certains pensaient peut-être que le réchauffement climatique ne serait que profitable sous nos <strong>la</strong>titudes, donnant progressivement à <strong>la</strong><br />

<strong>Wallonie</strong> un petit air méridional, avec davantage de vignobles et encore plus de piscines dans les jardins. Or, plus que d’un réchauffement,<br />

c’est d’un dérèglement climatique qu’il faut parler, se caractérisant par des conditions plus extrêmes que par le passé : des tempêtes plus<br />

nombreuses et plus violentes, même à l’intérieur du pays, des épisodes pluvieux du même acabit et sans doute aussi d’insupportables périodes<br />

de canicule en été.<br />

Face à ce constat, il faut agir, ici et maintenant. Certes, le stop au béton n’empêchera pas le ciel de nous tomber sur <strong>la</strong> tête, mais il aura au<br />

moins l’avantage d’éviter que les rues de nos villes et vil<strong>la</strong>ges ne se transforment en torrents à <strong>la</strong> première averse.<br />

Le gouvernement fait pleuvoir les mesures pour réparer dans l’urgence ce qui peut l’être et aider les popu<strong>la</strong>tions sinistrées : 166 millions pour<br />

<strong>la</strong> réparation des routes, ponts et voies hydrauliques, donation au taux réduit de 1% pour activer <strong>la</strong> reconstruction des activités économiques<br />

frappées par les inondations, prêts sans intérêt pour les citoyens sinistrés, intervention financière pour les non assurés, dérogations urbanistiques<br />

accordées pour les travaux urgents de reconstruction, …<br />

Fort bien. Mais au-delà de panser les p<strong>la</strong>ies, il s’agit surtout de tout mettre en œuvre pour éviter que <strong>la</strong> force de <strong>la</strong> nature (car elle sera toujours<br />

plus forte que nous) ne vienne à nouveau causer autant de dégâts à nos (plus ou moins fragiles) constructions. Des suggestions ont déjà été<br />

formulées : rendre les sols à nouveau perméables (débétonner), ne plus construire en zone inondable ou, du moins, construire en tenant compte<br />

du risque (par exemple sur pilotis ou sans logement au rez-de-chaussée), …<br />

Je vous invite à lire <strong>la</strong> carte b<strong>la</strong>nche de Jacques Teller, dans <strong>la</strong>quelle il p<strong>la</strong>ide pour une telle culture du risque et un changement de comportement,<br />

sans lesquels les adaptations dans l’aménagement de notre territoire ne seront que gouttes d’eau dans l’océan. Une telle ambition<br />

demandera beaucoup de bon sens, tant politique que citoyen, d’expertise et de travail sur <strong>la</strong> durée. Car reconstruire à l'identique n'est ni<br />

souhaitable ni raisonnable.<br />

Philippe Selke


CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT,<br />

LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES<br />

4<br />

COLOPHON<br />

Année 4 • numéro 4 • <strong>2021</strong><br />

Paraît 5 x par an<br />

ÉDITEUR<br />

22<br />

Domein De Herten<br />

Hertsbergsestraat 4, B-8020 Oostkamp<br />

+32 50 36 81 70<br />

info@louwersmediagroep.be<br />

louwersmediagroep.be<br />

RÉDACTION FINALE<br />

Philippe Selke<br />

ÉQUIPE DE RÉDACTION<br />

Kees Beijer, Michel Charlier, Els Jonckheere,<br />

Pieter de Mos, Niels Rouvrois,<br />

Philippe Selke et Liesbeth Verhulst<br />

GESTION DE PROJET<br />

Olivia Castelein<br />

+32 468 40 54 02<br />

o.castelein@louwersmediagroep.be<br />

Jonathan Huppez<br />

+32 490 39 81 37<br />

j.huppez@louwersmediagroep.be<br />

PUBLICITÉ<br />

Un PDF en haute résolution doit être fourni via<br />

AdPortal. Si vous n’avez pas encore reçu de lien pour<br />

le téléchargement, envoyez un mail à<br />

traffic@louwersmediagroep.be<br />

SECRÉTARIAT<br />

Sarah Dierick, Elke Kina<br />

ABONNEMENT<br />

Belgique: € 54,00 par an, hors tva<br />

Hors Belgique: € 99,00 par an, hors tva<br />

ING Bank BE33 3631 9320 5246<br />

BIC BBRUBEBB<br />

À l’att. de: Louwers Mediagroep BVBA<br />

avec mention "<strong>Construire</strong> <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong>"<br />

Information sur les abonnements<br />

+32 50 36 81 70<br />

CHANGEMENT D'ADRESSE<br />

A signaler par écrit au moins 3 semaines avant le<br />

déménagement à :<br />

Hertsbergsestraat 4, B-8020 Oostkamp<br />

RÉSILIATION<br />

Sans avis écrit de résiliation deux mois avant<br />

<strong>la</strong> fin de <strong>la</strong> période d'abonnement, celui-ci est<br />

automatiquement prolongé d'un an.<br />

LECTEURS CONTRÔLÉS<br />

Le public cible englobe architectes,ingénieurs et<br />

bureaux d’étude, entrepreneurs et promoteurs,<br />

villes et communes,ministères et autorités,<br />

organismes publics, centres de recherche et<br />

d’excellence pour <strong>la</strong> construction (civile).<br />

GRAPHISME/DIRECTION ARTISTIQUE<br />

studio@louwersmediagroep.be<br />

IMPRESSION<br />

Drukkerij Pattyn, Veurne<br />

Aucune partie de cette publication ne peut être reprise ou reproduite<br />

sans l’autorisation écrite de l’éditeur et sans mention de <strong>la</strong><br />

source. Bien que ce magazine ait été réalisé avec le plus grand soin,<br />

éditeur et auteurs ne peuvent être tenus responsables de <strong>la</strong> justesse<br />

et de l’exhaustivité de l’information. Ils n’acceptent en conséquence<br />

aucune responsabilité pour les dommages de toute nature, résultant<br />

d’actions et/ou de décisions basées sur cette information.<br />

8 32<br />

Namur Confluence 8<br />

Réhabilitation d’un colosse de béton 16<br />

Intervenir sur les voies fluviales aujourd’hui pour préparer <strong>la</strong> mobilité de demain 18<br />

Pour l’amour du travail bien fait 22<br />

Jacques Teller, Professeur d’urbanisme et aménagement du territoire à l’ULiège et directeur du LEMA 24<br />

Couvin La Couvinoise 26<br />

Namur Siège wallon de Belfius 32<br />

Transforming Society Together : <strong>la</strong> vocation d’exemple des bâtiments publics 40<br />

La domotique, une évolution en pleine croissance 43<br />

Les sanitaires, nouveau périmètre de bien-être 44<br />

Molenbek-Saint-Jean Go West 46<br />

Charleroi Bâtiment de service INFRABEL 50<br />

Namur Grand Manège 56<br />

Gosselies Nouveau siège d’ORES 64<br />

CAHIER TOITURES<br />

Belgian Roof Day <strong>2021</strong> : <strong>la</strong> grand-messe du secteur des toitures en Belgique 72<br />

Investir les toits 76<br />

Modules so<strong>la</strong>ires sans cadre pour une parfaite intégration sur toitures à joint debout 78<br />

Un catalogue d’éléments en béton préfabriqué 82<br />

Aisemont : un pas de géant vers un béton plus durable 84<br />

Pourquoi les revêtements époxy traditionnels ne sont pas utilisables comme revêtements<br />

protecteurs dans les stations d’épuration des eaux usées 88<br />

Une solution intelligente pour les grands murs de soutènement 92<br />

Sortie du statut de déchet en <strong>Wallonie</strong> : le cas des granu<strong>la</strong>ts recyclés 94


Septembre<br />

Octobre<br />

SOMMAIRE<br />

50<br />

56<br />

110<br />

116<br />

126<br />

Renouvellement de <strong>la</strong> gamme d’avaloirs résistants au feu 98<br />

Une capacité tampon de 250 000 litres pour une école de Forest 100<br />

Des bitumes qui contribuent à l’économie circu<strong>la</strong>ire de <strong>la</strong> construction routière 1<strong>04</strong><br />

Les solutions en p<strong>la</strong>stique renforcé de fibres de verre pour les travaux d'infrastructure gagnent en popu<strong>la</strong>rité 106<br />

CAHIER INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES<br />

Faire du rail <strong>la</strong> colonne vertébrale de <strong>la</strong> mobilité de demain 110<br />

Les ponts Vierendeel de Malines font l'objet d'une importante rénovation 114<br />

Remise à neuf de l’infrastructure ferroviaire sur 16 km… en 96 jours ! 116<br />

Un faisceau de voies modernisé pour optimiser le trafic ferroviaire autour de Louvain 118<br />

De producteur local de béton à acteur international de premier p<strong>la</strong>n 122<br />

Résines synthétiques haute performance pour l'étanchéité et les solutions géotechniques 124<br />

CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

4<br />

CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

<strong>2021</strong><br />

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES<br />

4<br />

Un lève-conteneur puissant, fiable et polyvalent 126<br />

Une impressionnante grue télescopique polyvalente 129<br />

Des chariots élévateurs qui vous transportent de bonheur 130<br />

La canne GPS comme baguette magique 133<br />

L’avenir est aux cribleuses compactes et performantes 135<br />

Un partenaire de confiance pour accompagner <strong>la</strong> croissance de votre entreprise 136<br />

L’importance du service après-vente dans le renouvellement d’une flotte de grues articulées 140<br />

Une nouvelle pelle à rayon court facile à transporter sur une remorque 144<br />

Une démolition efficace en milieu aquatique 149<br />

Steelwrist a créé <strong>la</strong> surprise à Matexpo avec deux premières 151<br />

Une nouvelle pelle mobile qui comble un vide 152<br />

Une bonne iso<strong>la</strong>tion, pour être toujours bien au chaud 156<br />

Partenaires en construction 158<br />

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

L'espace Confluence à Namur<br />

Photo : Philippe Piraux pour Nonet SA<br />

Pour rester gratuitement au<br />

courant de l'actualité, suivez-nous<br />

sur les réseaux sociaux et inscrivezvous<br />

à notre newsletter.<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be


Namur Confluence<br />

Une <strong>la</strong>sagne de béton aux<br />

imbrications multiples<br />

Dans le cadre des Fêtes de <strong>Wallonie</strong> a été inaugurée le 18 septembre, au pied de <strong>la</strong> Citadelle à Namur, l’Espace Confluence, espace public<br />

de convivialité créé là où a sévi pendant trop longtemps le dieu automobile. L’étonnant bâtiment qui <strong>la</strong> prolonge vers <strong>la</strong> Meuse sera quant<br />

à lui inauguré avant <strong>la</strong> fin de l’année, une fois les aménagements intérieurs achevés. Ce chantier complexe a été mené en association par<br />

les entreprises De Graeve, Duchêne et Nonet, avec une répartition des tâches correspondant aux compétences de chacune.<br />

Texte Philippe Selke<br />

La Confluence étonne et séduit par ses<br />

courbes, qui trouvent un écho dans le tambour<br />

du Delta tout proche. (Photo : Nonet s.a.)<br />

Dans un numéro précédent de <strong>Construire</strong> <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong>, nous avions déjà<br />

consacré un article au parking souterrain sur 4 niveaux dont les terrassements<br />

en stross avaient été réalisés à partir de fin 2017 pour le compte d’Interparking<br />

par Nonet, en sous-traitance de <strong>la</strong> SM De Graeve – Duchêne – Valens. A peine<br />

mis en service, ce parking a immédiatement été « baptisé » par les crues<br />

exceptionnelles de juillet, sans pour autant en arriver à l’inondation contrôlée<br />

du niveau inférieur comme l’ont prévue les ingénieurs (lire en pages 13-15).<br />

Le présent article est consacré à <strong>la</strong> partie visible du site réaménagé :<br />

l’esp<strong>la</strong>nade d’une part, et le bâtiment, appelé le NID (Namur intelligente et<br />

durable) par <strong>la</strong> Ville, d’autre part. Ce dernier comprend également un niveau<br />

inférieur dédié à l’Horeca. Ces travaux se connectent par ailleurs à d’autres<br />

qui les complètent, comme <strong>la</strong> voirie réalisée par Galère pour le compte du<br />

SPW et <strong>la</strong> passerelle franchissant <strong>la</strong> Meuse, réalisée par Franki.<br />

La pose des gradins à l’interface entre les voiles béton et <strong>la</strong> dalle de l’esp<strong>la</strong>nade a<br />

demandé coordination, préparation, maîtrise ainsi que synergie entre hommes et<br />

machines. (Photo : Nonet s.a.).<br />

8 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Confluence Namur<br />

Débutés en mars 2019, les travaux ont demandé une parfaite coordination et un<br />

phasage adapté. (Photo : Pascal Thémans)<br />

Imbrications en cascade<br />

L’esp<strong>la</strong>nade et le bâtiment constituent donc un seul marché remporté sur<br />

concours et mené en design & build pour le compte de <strong>la</strong> Ville de Namur par<br />

l’association des entreprises De Graeve – Duchêne – Nonet, dans <strong>la</strong>quelle<br />

De Graeve et Duchêne ont construit le bâtiment et Nonet s’est chargé de<br />

l’esp<strong>la</strong>nade et de l’aménagement des abords. Les chantiers sont cependant<br />

intimement imbriqués les uns dans les autres – De Graeve travail<strong>la</strong>nt parfois<br />

en sous-traitance pour Nonet et inversement – tandis que les auteurs de projet<br />

ne sont pas les mêmes pour l’ensemble : pour le NID, le bureau d’architecture<br />

danois 3XN et le bureau namurois BEE architect, ce dernier assurant le suivi<br />

du projet, JNC International prenant <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce de 3XN comme coconcepteur<br />

de l’esp<strong>la</strong>nade. Le bureau d’études ARCADIS a quant à lui œuvré tant sur le<br />

bâtiment (stabilité et techniques) que sur l’esp<strong>la</strong>nade. Débutés en mars 2019,<br />

les travaux ont demandé une mise au point détaillée de tous les aspects<br />

techniques et de multiples réunions pour garantir une parfaite coordination<br />

et un phasage adapté. Tant que <strong>la</strong> couverture du parking n’était pas réalisée,<br />

il était impossible de travailler sur l’esp<strong>la</strong>nade. Autre exemple : les voiles<br />

courbes du bâtiment (le plus grand, coulé en une fois, faisant 62 m ² ) se<br />

poursuivent sur l’esp<strong>la</strong>nade. Il fal<strong>la</strong>it donc attendre qu’ils soient réalisés<br />

pour pouvoir commencer les gradins de l’esp<strong>la</strong>nade, qui viennent en partie<br />

s’appuyer dessus. A certaines périodes, les interactions de charroi de chantier<br />

ont été en outre particulièrement compliquées…<br />

Tous les voiles extérieurs du bâtiment ont été coulés en p<strong>la</strong>ce avec des coffrages<br />

métalliques courbes. (Photo : Pascal Thémans)<br />

Lasagne de béton<br />

En coupe, l’esp<strong>la</strong>nade est construite comme une <strong>la</strong>sagne : par-dessus <strong>la</strong> dalle<br />

de couverture du parking en béton, on trouve en effet une étanchéité et<br />

jusqu’à 2 m de remb<strong>la</strong>is par endroits. Puis vient <strong>la</strong> dalle de l’esp<strong>la</strong>nade ellemême<br />

(3900 m ² ), en béton fortement armé (70 t d’acier). Des luminaires<br />

et des bancs ont été intégrés en périphérie. Olivier Nulens, responsable de<br />

projets chez Nonet : « La société Béton de <strong>la</strong> Lomme a créé des blocs de<br />

coffrage courbes pour réaliser des éléments que nous sommes venu déposer<br />

les uns à côté des autres sur le pourtour, avec un système d’éc<strong>la</strong>irage LED<br />

encastré. Les 200 gradins en béton ont été pour nous aussi un défi. “<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 9


Partenaire des Villes<br />

et Communes<br />

• Voiries<br />

• Aménagements extérieurs<br />

• Conduites et câbles enterrés<br />

• Terrains de sport & loisirs<br />

www.nonet.be<br />

Bâtiments, Bâtiments Passifs, Ossature bois,<br />

Éco-construction, Génie Civil, Travaux hydrauliques<br />

www.degraeve.be<br />

Avenue Reine Elisabeth 16<br />

5000 Namur - Belgique<br />

081 22 77 81<br />

Naamloos-3 1 20-09-<strong>2021</strong> 11:25


Confluence Namur<br />

Les Namurois se sont vite approprié ce nouvel espace offrant une visibilité maximale. (Photo : Nonet s.a.).<br />

Afin de les réaliser, nous avons finalement opté pour de gros parallélépipèdes<br />

rectangles posés les uns sur les autres, incluant un cheminement avec des<br />

marches pour permettre aux piétons de les gravir. »<br />

À proximité de <strong>la</strong> passerelle franchissant <strong>la</strong> Meuse, le projet a été adapté<br />

afin de créer une meilleure connexion, notamment via un ascenseur vitré qui<br />

permet aux PMR d’accéder directement du quai de ha<strong>la</strong>ge à l’esp<strong>la</strong>nade et<br />

au parking, sans faire de détour. Cette adaptation de structures est un autre<br />

exemple de l’imbrication entre les différents marchés composant le site et de<br />

l’indispensable coordination qui en découle.<br />

La beauté complexe des courbes<br />

Depuis les hauteurs de <strong>la</strong> Citadelle, <strong>la</strong> Confluence étonne et séduit par ses<br />

courbes, qui trouvent un écho dans le tambour du Delta tout proche. Tous<br />

les voiles extérieurs du bâtiment ont été coulés en p<strong>la</strong>ce avec des coffrages<br />

métalliques courbes (42 phases de bétonnage) et présentent un aspect de<br />

béton fini. Une qualité visuelle qu’il s’agit de préserver dans <strong>la</strong> durée. Un<br />

traitement anti-tags a d’ailleurs été prévu, et les essais menés indiquent qu’il<br />

ralentira également le verdissement du béton avec le temps. Le vert n’est<br />

pas pour autant absent du bâtiment, puisque celui-ci est doté d’une toiture<br />

végétalisée accessible au public.<br />

Clément Deveugle, Administrateur Délégué de De Graeve : « Le bâtiment<br />

étant courbe dans tous les p<strong>la</strong>ns, nous avons investi dans des systèmes<br />

d’imp<strong>la</strong>ntation 3D pour assurer un bon suivi de chantier, notamment pour<br />

les coffrages. Travailler en 3D a aussi facilité <strong>la</strong> réalisation de connexions<br />

entre éléments, par exemple des marches à raccorder à un voile courbe ou des<br />

raccords entre garde-corps en toiture. Ce n’est pas courant pour nous, et notre<br />

personnel a gagné en compétences. » Olivier Nulens : « Tous nos engins étaient<br />

équipés du guidage 3D. Le conducteur du chantier reprenait les niveaux avec<br />

une canne GPS reliée à une station totale. Un point délicat fut le raccord entre<br />

les gradins et le cheminement en béton sur <strong>la</strong> toiture du bâtiment. »<br />

Visibilité maximale<br />

Clément Deveugle : « Tout le monde a dû mettre de l’eau dans son vin, y<br />

compris <strong>la</strong> Ville, pour faire aboutir un projet aussi complexe. La réussite<br />

du projet vient aussi du fait que personne n’a tiré <strong>la</strong> couverture à soi. »<br />

Olivier Nulens : « Même si, techniquement, ce chantier ne comportait rien<br />

d’exceptionnel par rapport à ce que nous avons l’habitude de réaliser, sauf<br />

bien sûr le terrassement en stross pour le parking, il s’agit d’une superbe carte<br />

de visite pour nous qui sommes namurois. » En matière de visibilité, on peut<br />

en effet difficilement trouver mieux ! ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Ville de Namur<br />

Architectes<br />

3XN (Copenhague) et BEE architect (Namur) pour le bâtiment ;<br />

BEE architect et JNC International (Bruxelles) pour l’esp<strong>la</strong>nade<br />

Entreprises générales<br />

De Graeve – Duchêne – Nonet<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 11


Namur Confluence<br />

Deschacht a relevé le défi de l’immersion<br />

contrôlée du niveau inférieur du parking<br />

de <strong>la</strong> Confluence en cas de crues.<br />

Un ingénieux système pour l’inondation<br />

contrôlée du parking souterrain<br />

A Namur, sous ce qui s’appe<strong>la</strong>it jadis <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce du Grognon, à <strong>la</strong> confluence de <strong>la</strong> Meuse et de <strong>la</strong> Sambre, <strong>la</strong> société De Graeve construit<br />

un parking souterrain sur 5 niveaux. Ce chantier a connu quelques beaux défis techniques et notamment celui de l’immersion<br />

du niveau inférieur en cas de crues. Un défi relevé grâce à un ingénieux système d’inondation contrôlée mis au point avec <strong>la</strong><br />

col<strong>la</strong>boration de Deschacht.<br />

Texte Michel Charlier | Photos Deschacht<br />

La situation géographique du parking est<br />

particulière : « Il est situé dans une zone coincée<br />

entre les cours d’eau et des bâtiments existants.<br />

Nous avons donc dû réaliser l’ouvrage en stross,<br />

c’est-à-dire terrasser l’ensemble du chantier à<br />

travers un trou de 15x15 m <strong>la</strong>issé ouvert dans<br />

<strong>la</strong> dalle couvrant le parking », explique Colin<br />

Godefroid, ingénieur et Project Manager chez<br />

De Graeve. « Toutes les terres ont alors été sorties<br />

par cette ouverture et <strong>la</strong> structure du parking a<br />

été construite de bas en haut par l’intérieur. »<br />

Travaux d’égouttage<br />

De Graeve a fait appel à Deschacht pour<br />

l’égouttage du radier. Réalisé en tuyaux PEHD<br />

électro soudés, il permet de garantir une<br />

étanchéité à 100%. Mais <strong>la</strong> col<strong>la</strong>boration ne s’est<br />

pas arrêtée là. Les parois de soutènement ont<br />

été réalisées en pieux sécants, qui ne sont pas<br />

complètement étanches.<br />

12 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Confluence Namur<br />

« Pour préserver <strong>la</strong> stabilité du parking<br />

souterrain en cas de fortes crues,<br />

un ingénieux système d’inondation<br />

contrôlée a été mis au point avec <strong>la</strong><br />

col<strong>la</strong>boration de Deschacht. »<br />

A ce<strong>la</strong> s’ajoutait un léger débit de fuite lié aux<br />

microfissurations au niveau du radier. Il a donc<br />

fallu prévoir un système de drainage spécifique<br />

au niveau le plus bas afin de récolter les eaux<br />

d’infiltration et garantir ainsi <strong>la</strong> stabilité du<br />

parking. Des dispositifs de protection anti-crue,<br />

type batardeaux, avaient été prévus, mais il<br />

fal<strong>la</strong>it aussi prendre en compte le risque d’une<br />

crue exceptionnelle. « Nous avons alors réfléchi<br />

ensemble à <strong>la</strong> meilleure mise en œuvre face à<br />

cette question », explique Vincent Therer, Project<br />

Manager chez Deschacht.<br />

Immersion du niveau inférieur<br />

« Des tuyaux Ribwall relient <strong>la</strong> Meuse à une grille<br />

qui, en cas de nécessité, permet à l’eau d’entrer<br />

par des tuyaux de diamètre 1000. Cette eau<br />

arrive dans une chambre de déversement puis<br />

passe dans un tuyau déversoir en polyéthylène<br />

de diamètre 500 qui traverse l’ensemble des<br />

étages – en étant soutenu par une structure<br />

métallique – pour arriver au niveau inférieur.<br />

Ce tuyau est notamment constitué de coudes<br />

fabriqués sur mesure par notre société sœur<br />

Collinet et est muni d’une vanne papillon<br />

diamètre 500. Cette vanne sera ouverte en cas<br />

de crue importante. » « Le niveau -4 du parking se<br />

remplira alors sur une hauteur de 1 m, sur toute<br />

<strong>la</strong> superficie (+/- 4000 m²), afin que le poids soit<br />

suffisant et évite un phénomène de flottaison du<br />

parking », complète Colin Godefroid.<br />

Une parfaite col<strong>la</strong>boration<br />

Ce système d’inondation contrôlée a été<br />

conçu sur mesure par le Service de Recherches<br />

Hydrauliques du SPW. La société Deschacht a<br />

contribué à apporter <strong>la</strong> réponse technique quant<br />

aux différents moyens de mettre ce dispositif<br />

en œuvre. Vincent Therer : « Nous avons réussi<br />

à répondre à cette demande en adaptant les<br />

meilleures solutions et les meilleurs produits de<br />

notre gamme. La réactivité et <strong>la</strong> créativité de notre<br />

service d’études permettent de pouvoir répondre<br />

aux demandes spécifiques des clients. “<br />

Un tuyau déversoir en polyéthylène de<br />

diamètre 500 traverse l’ensemble des étages.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 13


Ce tuyau vous ouvre<br />

de nombreuses<br />

possibilités<br />

Il fut un temps où le béton était utilisé pour stocker et<br />

tamponner l’eau de pluie. La construction d’un tel réservoir<br />

d’eau prenait des semaines. Ce<strong>la</strong> change avec Tubao.<br />

Ces tuyaux en métal galvanisé munis d’une paroi extérieure<br />

nervurée reconnaissable sont particulièrement polyvalents.<br />

Que diriez-vous d’un réservoir de stockage de 1 500 m 3 ,<br />

fabriqué sur mesure en usine et installé sur votre site en<br />

une journée de travail ?<br />

En raison de leurs dimensions - jusqu’à 3 m de diamètre<br />

et 21 m de long - et du fait qu’ils peuvent être connectés<br />

entre eux, ils représentent <strong>la</strong> solution parfaite pour le<br />

stockage avec drainage retardé des eaux de pluie ou des<br />

eaux d’extinction et d’arrosage.<br />

Nos atouts, votre force<br />

✔ Polyvalent : stockage, tampon, évacuation retardée, ...<br />

✔ Très gros volumes possibles<br />

✔ Fabriqué sur mesure en usine<br />

✔ Temps d’instal<strong>la</strong>tion très court<br />

construction projet partenaire<br />

www.deschacht.eu<br />

ONE-STOP SHOP<br />

CONSTRUCTION<br />

ONE-STOP SHOP<br />

CONSTRUCTION<br />

CONSEILS PRO<br />

NON-STOP<br />

CONSEILS PRO<br />

NON-STOP<br />

Faire de votre façade votre<br />

carte de visite ? Grâce à<br />

une approche sur mesure<br />

innovante et à des solutions<br />

complètes mettant en<br />

oeuvre des matériaux<br />

durables, Sign & Facade est<br />

le partenaire par excellence<br />

pour votre revêtement de<br />

façade. Découvrez nos<br />

réalisations sur<br />

www.sign-facade.be et<br />

faites le plein d’inspiration<br />

ou contactez-nous<br />

directement pour des<br />

conseils personnalisés<br />

et sans engagement au<br />

numéro gratuit 0800 137 47.<br />

Herrestraat 29<br />

3294 Molenstede-Diest<br />

T +32 13 35 01 00<br />

info@sign-facade.be<br />

sign-facade.be<br />

Belgian Cycling - Tubize


Confluence Namur<br />

Des tuyaux Ribwall relient <strong>la</strong> Meuse à une<br />

grille qui, en cas de nécessité, permet à l’eau<br />

d’entrer par des tuyaux de diamètre 1000.<br />

Deschacht ne se contente pas uniquement de<br />

vendre des produits mais réfléchit avec les clients<br />

et leur garantit un suivi technique professionnel. »<br />

Une parfaite col<strong>la</strong>boration également pour Colin<br />

Godefroid : « Nous travaillons régulièrement avec<br />

Deschacht sur nos différents chantiers et nous<br />

n’avons jamais eu de problèmes. Qui plus est,<br />

depuis quelques temps, l’aspect étude et suivi de<br />

conception lors de <strong>la</strong> demande de prix est un ‘plus’<br />

non négligeable dans les services proposés. » ❚<br />

Ce système d’inondation contrôlée a été conçu sur mesure<br />

par le Service de Recherches Hydrauliques du SPW.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 15


Viaduc de Huccorgne<br />

Réhabilitation d’un<br />

colosse de béton<br />

D’une longueur totale d’environ 547 mètres, l’ouvrage<br />

franchit <strong>la</strong> Mehaigne, <strong>la</strong> N652, deux voiries communales,<br />

un RAVel et une ancienne ligne de chemin de fer.<br />

60 mètres de haut, 547 mètres de long, 3000 m³ de béton à mettre en<br />

œuvre avec 322 tonnes d’acier pour béton, plus de 3 km de câbles<br />

de précontrainte, … : en août, a débuté le chantier autoroutier le<br />

plus conséquent des années à venir en région liégeoise. Il consiste<br />

à réhabiliter le viaduc de Huccorgne supportant l’autoroute E42/<br />

A15 à hauteur de Wanze. La SOFICO est le maître d’ouvrage de ce<br />

chantier, qu’elle réalise avec <strong>la</strong> col<strong>la</strong>boration de son partenaire<br />

technique, maître d’œuvre, le SPW Mobilité et Infrastructures.<br />

Texte SOFICO et Philippe Selke | Photos SOFICO/Detiffe<br />

De nouveaux tabliers d’une épaisseur de 23 cm<br />

(contre 18 actuellement) seront réalisés.<br />

Colosse de béton<br />

Construit entre 1968 et 1971, ce viaduc d’une longueur totale d’environ<br />

547 mètres, de 34 mètres de <strong>la</strong>rge et de 60 mètres de haut, en béton<br />

précontraint, se compose en fait de deux ponts (un par sens de circu<strong>la</strong>tion).<br />

L’ouvrage permet de franchir <strong>la</strong> Mehaigne, <strong>la</strong> N652, deux voiries communales,<br />

un RAVel et une ancienne ligne de chemin de fer. Il se décompose en<br />

trois parties :<br />

• Une partie centrale d’environ 280 mètres, avec caissons en béton précontraint<br />

à inertie variable ;<br />

• Une partie d’approche côté Namur mesurant environ 180 mètres,<br />

comprenant 6 travées et poutres préfabriquées sur site ;<br />

• Une partie d’approche côté Liège d’environ 90 mètres, avec 3 travées et<br />

poutres préfabriquées sur site.<br />

Le viaduc supporte un trafic journalier moyen d’environ 60 000 véhicules<br />

(2 sens cumulés), avec, aux heures les plus denses, 2500 à 3500 véhicules<br />

par heure (2 sens cumulés).<br />

Cure de jouvence<br />

Concrètement, les travaux viseront à apporter une véritable cure de jouvence<br />

au viaduc.<br />

Les travées d’approche seront toutes deux démolies et reconstruites, à<br />

l’exception des piles qui seront conservées et réparées : les poutres et le tablier<br />

seront donc remp<strong>la</strong>cés, ce qui inclut <strong>la</strong> dépose de 72 poutres de 60 tonnes<br />

chacune, <strong>la</strong> dépose de 8700 m² de tablier pour un total de 3900 tonnes,<br />

des opérations de sciage et de grutage à une hauteur de 10 à 60 mètres,<br />

le remp<strong>la</strong>cement des appuis dégradés, <strong>la</strong> pose de 72 nouvelles poutres de<br />

60 tonnes chacune, un rég<strong>la</strong>ge au centimètre près par grutage pour poser les<br />

16 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Les travées d’approche seront toutes deux<br />

démolies et reconstruites, à l’exception des<br />

piles qui seront conservées et réparées.<br />

poutres sur les nouveaux appuis et enfin <strong>la</strong> réalisation de nouveaux tabliers<br />

d’une épaisseur de 23 cm (contre 18 actuellement) avec 2600 m³ de béton<br />

armé à mettre en œuvre.<br />

La partie centrale sera réhabilitée, ce qui comprend l’ajout de 6 câbles<br />

de précontrainte par caissons, <strong>la</strong> réparation du tablier et le p<strong>la</strong>cement de<br />

structures métalliques pour faciliter les inspections ultérieures (passerelle, …).<br />

Le chantier prévoit également <strong>la</strong> pose d’une nouvelle étanchéité, de nouveaux<br />

revêtements, d’un nouveau système d’égouttage et de nouvelles glissières de<br />

sécurité en béton, le p<strong>la</strong>cement d’écrans anti-bruit, <strong>la</strong> révision du profil en<br />

long pour un meilleur confort de rou<strong>la</strong>ge, le remp<strong>la</strong>cement d’un caillebotis<br />

entre les 2 viaducs et de l’éc<strong>la</strong>irage par du LED.<br />

Acteurs et phasage<br />

C'est le bureau d'étude ARCADIS qui réalise les études techniques pour <strong>la</strong><br />

réhabilitation du viaduc. Le marché public de réhabilitation de l’ouvrage a<br />

été remporté par l’association momentanée BAM GALERE-BESIX, pour un<br />

montant de plus de 23 millions d’euros HTVA financé par <strong>la</strong> SOFICO dans le<br />

cadre du PIMPT, le « P<strong>la</strong>n infrastructures et mobilité pour tous 2020-2026 ».<br />

Un des plus grands défis du chantier consiste à réaliser ces travaux<br />

conséquents tout en impactant le moins possible les usagers. Trois grandes<br />

phases ont ainsi été p<strong>la</strong>nifiées d’ici juillet 2023 avec une libération des voies<br />

lors du second semestre 2022. La philosophie générale sera de maintenir<br />

sur l’autoroute deux bandes de circu<strong>la</strong>tion par sens pendant les différentes<br />

phases du chantier, avec une vitesse maximale limitée à 50 km/h. ❚<br />

Le viaduc en béton précontraint se compose en fait de deux ponts<br />

(un par sens de circu<strong>la</strong>tion).<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 17


Intervenir sur les voies fluviales aujourd’hui<br />

pour préparer <strong>la</strong> mobilité de demain<br />

Active depuis près d’un siècle, l’entreprise Tractebel est actuellement présente dans une septantaine de pays, dans le conseil en ingénierie<br />

de haut niveau pour les infrastructures et l’énergie. La division Ports & Waterways a été particulièrement sollicitée ces derniers temps<br />

pour plusieurs projets d’importance dans tous les ports maritimes belges, mais aussi sur des sites éclusiers en <strong>Wallonie</strong> et en F<strong>la</strong>ndre.<br />

De quoi stimuler <strong>la</strong> réflexion et le travail des départements génie civil et électromécanique de cette division.<br />

Texte Michel Charlier | Photos Laurent Bost (Ampsin) & Patrick Mahy (CCB)<br />

Les deux départements col<strong>la</strong>borent fréquemment<br />

dès lors qu’un projet en lien avec les ports et les<br />

voies fluviales est attribué à Tractebel. « Pour<br />

les écluses, par exemple, il y a de très fortes<br />

interactions entre les portes et <strong>la</strong> structure de<br />

génie civil qui doit les soutenir » explique Damien<br />

Delmoitié, Chef de projet au sein du département<br />

Génie civil. Et des projets concernant des écluses,<br />

il y en a eu d’importants ces dernières années.<br />

Mise à grand gabarit à Ampsin<br />

Le premier se situe sur <strong>la</strong> Meuse, en région hutoise,<br />

et concerne <strong>la</strong> mise à grand gabarit du site éclusier<br />

d’Ampsin-Neuville. Les deux écluses actuelles<br />

– 136 m x 16 m et 55 m x 7,5 m – seront en 2023<br />

remp<strong>la</strong>cées par deux écluses de dimensions plus<br />

importantes – 225 m x 25 m et 225 m x 12,5 m.<br />

« Avoir des écluses plus grandes et modernisées<br />

permet d’être mieux en phase avec les nouvelles<br />

modalités du transport fluvial dans notre pays et<br />

en Europe », précise Patrick Mahy, Directeur de<br />

Projets au sein du département Equipements. « A<br />

Ampsin, en SM avec le bureau d’études Greisch,<br />

nous nous occupons de l’électricité et de tout<br />

ce qui a trait aux courants forts et aux courants<br />

faibles, depuis le poste de transformation jusqu’à<br />

<strong>la</strong> supervision du site de l’écluse. Nous gérons<br />

également une partie de l’aspect génie civil<br />

avec l’étude de <strong>la</strong> structure métallique et des<br />

articu<strong>la</strong>tions des portes des écluses ainsi que des<br />

vannes de sassement et de tous leurs organes de<br />

manœuvre. » Particu<strong>la</strong>rité de ce projet : travailler<br />

sur un site toujours en exploitation, en maintenant<br />

l’ancienne écluse opérationnelle.<br />

Le projet des 4 écluses<br />

Le ‘projet des 4 écluses’ regroupe quant à lui des<br />

interventions sur le Canal Charleroi-Bruxelles (à<br />

Viesville, Marchienne-au-Pont et Gosselies) et<br />

sur le Canal du Centre (à Obourg). A Obourg, il<br />

s’agissait d’études de projet et d’avant-projet<br />

en électromécanique afin de rénover l’écluse<br />

existante et d’en construire une nouvelle à côté.<br />

Sur le site CCB, il s’agit d’étudier <strong>la</strong> construction<br />

d’une nouvelle écluse à côté des écluses<br />

existantes, venant d’être rénovées. En effet, ces<br />

Les nouvelles vannes de sassement de l’écluse<br />

modernisée sur <strong>la</strong> Meuse.<br />

Instal<strong>la</strong>tion des vis d’Archimède dans <strong>la</strong><br />

nouvelle station de Viesville.<br />

18 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Montage des impressionnantes portes d’écluses à Ampsin.<br />

nouvelles études font suite à <strong>la</strong> rénovation en<br />

profondeur des sites existants du canal Charleroi-<br />

Bruxelles. « Nous étions seuls responsables de <strong>la</strong><br />

conception de <strong>la</strong> rénovation de trois sites éclusiers,<br />

à <strong>la</strong> fois pour le génie civil et l’électromécanique »,<br />

reprend Patrick Mahy. « Nous devions transformer<br />

les anciennes stations de pompage, fonctionnant<br />

avec de vieilles pompes axiales et datant de<br />

l’époque de <strong>la</strong> construction des canaux, fin<br />

des années ’50 - début des années ‘60. Les<br />

stations ont été adaptées pour installer des vis<br />

d’Archimède. Nous avons également remp<strong>la</strong>cé<br />

tous les portiques existants par de nouveaux<br />

et conçu de nouveaux organes de commande<br />

des portes et des vannes de sassement sur les<br />

trois sites. » Ce<strong>la</strong> a représenté pour l’équipe de<br />

Tractebel un important travail de phasage, dans<br />

une période re<strong>la</strong>tivement courte – quelques weekends<br />

– afin d’éviter l’arrêt de <strong>la</strong> navigation. Mais<br />

ce n’était pas là le seul défi : il a en effet fallu<br />

trouver une solution pour continuer à pomper les<br />

eaux et assurer les niveaux de navigation suite<br />

à l’enlèvement des stations de pompage. Un<br />

pompage provisoire de 9000 m³/h a donc été<br />

conçu spécifiquement pour le projet, monitoré et<br />

contrôlé, puis retiré lorsque les nouvelles pompes<br />

par vis d’Archimède ont été mises en service.<br />

Les avantages de <strong>la</strong> col<strong>la</strong>boration<br />

Les deux ingénieurs insistent sur l’avantage qu’a<br />

Tractebel de posséder en son sein des services<br />

expérimentés qui col<strong>la</strong>borent sur divers projets.<br />

« Il y a une très forte interdépendance entre <strong>la</strong><br />

mécanique des sols et les aspects structurels,<br />

que ces structures soient en béton, en acier ou<br />

mixtes », explique Damien Delmoitié. « Avoir les<br />

deux compétences en interne nous permet de<br />

jongler avec les exigences de chaque discipline.<br />

Démolition de l’ancienne station de pompage de<br />

Viesville sur le Canal Charleroi-Bruxelles.<br />

Chez Tractebel, nous avons également accès à des<br />

expertises, que ce soit pour <strong>la</strong> gestion des terres<br />

excavées, les études de rabattement de <strong>la</strong> nappe<br />

phréatique et même parfois des projets plus<br />

globaux avec l’intégration des études de mobilité,<br />

par exemple. » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 19


tractebel-engie.be


Fort de près de 450 col<strong>la</strong>borateurs, le groupe familial Eloy a su préserver l’état d’esprit des origines, basé sur le respect de valeurs humaines et du travail bien fait.<br />

Pour l’amour du travail bien fait<br />

Fort de près de 450 col<strong>la</strong>borateurs, le groupe familial Eloy a su préserver l’état d’esprit des origines, basé sur le respect de valeurs<br />

humaines et du travail bien fait. S’étant diversifié sans renier ses racines, le groupe recherche en permanence des talents, de<br />

l’opérateur de terrain au directeur de département. Car <strong>la</strong> famille a désormais besoin de re<strong>la</strong>is pour que « sa voix porte jusqu’au bout<br />

de <strong>la</strong> table ». Entretien avec Isabelle Marneffe, directrice des Ressources Humaines du groupe Eloy.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Groupe Eloy<br />

22 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


porte de l’un d’eux. Autre exemple, chez Eloy, pas<br />

de numéros, les listes du personnel sont c<strong>la</strong>ssées<br />

par ordre alphabétique du prénom ! À Sprimont,<br />

l’ambiance familiale est ainsi <strong>la</strong>rgement<br />

plébiscitée et, une fois le travail terminé, on ne<br />

<strong>la</strong>isse pas passer une occasion de faire <strong>la</strong> fête.<br />

Pour le bien-être des travailleurs, on ne lésine<br />

pas non plus sur <strong>la</strong> qualité des outils de travail,<br />

comme des engins de chantier à <strong>la</strong> pointe de <strong>la</strong><br />

technologie ou des bureaux modernes et spacieux.<br />

Eloy engage des candidats de bonne volonté avec un<br />

comportement irréprochable, que ce soit pour le pôle<br />

Construction ou le pôle Traitement des eaux.<br />

Une ambiance de PME, les<br />

avantages d’une grande entreprise<br />

Tout qui cherche à intégrer une entreprise du<br />

secteur de <strong>la</strong> construction au sens <strong>la</strong>rge, capable<br />

d’offrir les avantages d’une grande entreprise<br />

tout en gardant un esprit de PME, dans un<br />

environnement agréable en région liégeoise,<br />

peut difficilement ignorer Eloy. « Dans un<br />

contexte de crise, avoir des actionnaires qui sont<br />

en même temps les patrons de l’entreprise et qui<br />

défendent un vrai projet industriel à long terme<br />

et pas une rentabilité financière à court terme,<br />

ce<strong>la</strong> a de quoi rassurer le candidat à l’emploi »,<br />

ajoute Isabelle Marneffe.<br />

Créée en 1965, Eloy est aujourd’hui encore<br />

une entreprise 100% familiale gérée par <strong>la</strong><br />

troisième génération : Olivier, Pierre-Etienne et<br />

David Eloy. Depuis plusieurs années déjà, elle<br />

connaît une croissance linéaire grâce à 2 secteurs<br />

d’activité. La construction d’une part, avec plus<br />

de 200 chantiers réalisés par an sur le territoire<br />

wallon en déconstruction, assainissement,<br />

infrastructures et bâtiments. La gestion de l’eau<br />

d’autre part, domaine grâce auquel le savoirfaire<br />

de l’entreprise wallonne est mondialement<br />

reconnu, avec 18 000 produits conçus et fabriqués<br />

par an à Sprimont.<br />

Pour le bien-être des travailleurs, l’entreprise familiale<br />

ne lésine pas sur <strong>la</strong> qualité des outils de travail.<br />

É<strong>la</strong>rgir le c<strong>la</strong>n de manière naturelle<br />

Isabelle Marneffe : « Attirer de bons candidats<br />

passe d’abord par le bouche-à-oreille, amplifié par<br />

les réseaux sociaux. Si un col<strong>la</strong>borateur transmet<br />

l’information à l’une de ses connaissances, c’est<br />

probablement parce qu’il se sent bien chez nous<br />

et c’est rassurant pour le candidat ; dans l’autre<br />

sens, il sait que cette personne correspondra à nos<br />

valeurs, et c’est rassurant pour l’entreprise. »<br />

Bien entendu, Eloy recrute également via les<br />

canaux traditionnels comme <strong>la</strong> presse ou les<br />

p<strong>la</strong>teformes spécialisées. Lors des entretiens,<br />

l’histoire de l’entreprise familiale est narrée<br />

avec passion, <strong>la</strong> plupart du temps par un Eloy,<br />

puisque tous les trois sont très investis dans le<br />

recrutement. Dans cette optique de proximité,<br />

chaque col<strong>la</strong>borateur sait qu’il peut pousser <strong>la</strong><br />

Même avec très peu de qualifications, les<br />

possibilités d’emploi sont réelles, grâce à une<br />

grande diversité de métiers dans tous les domaines<br />

techniques, mais aussi en gestion, commercial,<br />

support… « Si le candidat est de bonne volonté et<br />

a un comportement irréprochable, nous pourrons<br />

sans doute lui proposer du boulot, que ce soit<br />

pour le pôle Construction ou le pôle Traitement<br />

des eaux. Nous avons ainsi aujourd’hui des chefs<br />

d’équipe qui, à l’origine, étaient bou<strong>la</strong>nger ou<br />

fleuriste ! » Qualifiés ou non, jeunes ou moins<br />

jeunes, tous sont les bienvenus, pourvu que le<br />

savoir-être soit présent.<br />

Aider <strong>la</strong> famille à gérer <strong>la</strong><br />

croissance<br />

Accueillir et intégrer de nouveaux col<strong>la</strong>borateurs,<br />

c’est bien. Il faut aussi être en mesure de les<br />

encadrer au quotidien. Avec 3 patrons pour<br />

près de 450 col<strong>la</strong>borateurs, le système a atteint<br />

ses limites. Eloy recherche ainsi plusieurs<br />

directeurs pour servir de re<strong>la</strong>is à <strong>la</strong> famille dans<br />

différents départements du pôle Construction<br />

(Bâtiments, Infrastructures, Environnement &<br />

Déconstruction) mais également un directeur<br />

commercial transversal. Isabelle Marneffe : « Pour<br />

reprendre <strong>la</strong> métaphore de <strong>la</strong> table familiale, vu<br />

<strong>la</strong> longueur de celle-ci suite aux nombreuses<br />

rallonges ajoutées au fil des embauches, <strong>la</strong> voix<br />

des patrons ne peut plus porter jusqu’en bout de<br />

table. Nous recherchons donc des directeurs qui<br />

assureront ce re<strong>la</strong>is entre famille et col<strong>la</strong>borateurs<br />

afin de continuer à garantir à chacun d’eux un<br />

management de proximité. » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 23


CARTE BLANCHE<br />

« Au-delà des adaptations d’ordre<br />

matériel et technique, il importe d’agir<br />

également sur les comportements<br />

des habitants et des usagers. »<br />

‘streamer’<br />

24 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


CARTE BLANCHE<br />

Jacques Teller,<br />

Professeur d’urbanisme et aménagement du territoire à l’ULiège et directeur du LEMA (Local Environment Management and Analysis)<br />

VERS UNE CULTURE DU RISQUE EN WALLONIE<br />

La reconstruction des vallées sinistrées suite aux inondations des 14 et 15 juillet doit être l’occasion de repenser notre territoire. Les risques<br />

climatiques, qu’il s’agisse d’inondations, de sécheresse, de vagues de chaleur ou d’incendies, ne pourront plus être ignorés.<br />

On le sait, l’artificialisation des sols est susceptible d’amplifier les phénomènes<br />

de crue et les vagues de chaleur. La tentation est dès lors grande de faire<br />

peser l’ensemble des mesures d’adaptation au changement climatique sur une<br />

production d’immobilier neuf, bien localisé et ultra-performant, considérant qu’il<br />

s’agit là de notre principal levier pour éviter une répétition des événements de l’été<br />

dernier. De telles mesures, même si elles sont bien nécessaires, ne permettront de<br />

traiter qu’une part marginale du problème.<br />

Il convient de considérer <strong>la</strong> globalité des milieux bâtis sur lesquels porter les<br />

adaptations pour faire face aux évolutions climatiques.<br />

Agir sur le cadre bâti<br />

La vague de chaleur mortelle de 2020 et les inondations de <strong>2021</strong> nous imposent<br />

de faire évoluer nos espaces bâtis vers un modèle de « ville poreuse » pour nous<br />

armer face à l’avenir : garantir des espaces de fraîcheur accessibles pour les<br />

habitants lors des vagues de chaleur et des espaces de respiration pour permettre<br />

l’épanchement ou <strong>la</strong> retenue des flux d’eau lors d’épisodes pluvieux. Ces espaces<br />

de respiration doivent être conçus pour protéger les milieux urbanisés et leurs<br />

usagers tout en offrant de nombreuses autres fonctions en temps normal : espaces<br />

récréatifs, d’agrément, de biodiversité, etc.<br />

Au sein des bassins versants, cette approche implique de s’appuyer sur les<br />

armatures vertes existantes (forêts, bois, parcs, prairies, friches, etc.) et de<br />

les renforcer par des actions de déconstruction ciblées et rationnelles afin de<br />

répondre aux enjeux de qualité de vie et de sécurité pour <strong>la</strong> popu<strong>la</strong>tion. Les<br />

adaptations nécessaires concernent tant les milieux urbanisés hérités de <strong>la</strong><br />

révolution industrielle que les extensions récentes des dernières décennies. Pour<br />

chacun de ces milieux, il convient de définir les actions spécifiques à mettre en<br />

œuvre en fonction de leur localisation et de leur influence au sein des bassins<br />

versants : rétention de volumes d’eau de pluie en amont (infiltration, stockage,<br />

etc.) et respiration au sein des milieux urbanisés pour <strong>la</strong>isser couler l’eau en<br />

préservant les habitants.<br />

Agir sur les comportements<br />

Au-delà des adaptations d’ordre matériel et technique, il importe d’agir également<br />

sur les comportements des habitants et des usagers. Ceci suppose de beaucoup<br />

mieux communiquer afin de renforcer leurs capacités d’anticipation et de<br />

réaction en situation de crise. La popu<strong>la</strong>tion et les communautés locales doivent<br />

être informées des risques et des modalités d’adaptation de leur habitat si <strong>la</strong><br />

puissance publique veut en faire de vrais partenaires dans le cadre de l’adaptation<br />

au changement climatique. L’exposition aux risques naturels et les mesures<br />

d’urgence à adopter lors de crises devraient, à ce titre, faire partie intégrante des<br />

programmes sco<strong>la</strong>ires.<br />

Tout ceci repose sur une modification de notre rapport au territoire. Celui-ci<br />

devrait faire désormais p<strong>la</strong>ce à <strong>la</strong> culture du risque, intégrée désormais comme<br />

une composante à part entière de notre cadre bâti quotidien plutôt que comme<br />

une lointaine probabilité. Nous avons tout à y gagner. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 25


Couvin La Couvinoise<br />

Construit en 13 mois, un retail park<br />

« Made in Wallonia » avec une âme<br />

L’équipe formée par le promoteur Barto<strong>la</strong>s-Mitiska, le bureau d’architecture industrielle et d’ingénierie multidisciplinaire BSolutions<br />

et l’entrepreneur Wanty a réussi une prouesse : des premières démolitions à l’inauguration de La Couvinoise, seulement 13 mois se<br />

sont écoulés, malgré <strong>la</strong> pandémie et de nombreuses contraintes liées au site. Pourtant, pour deux des trois acteurs, ce genre de projet<br />

constituait une première… Histoire d’une mission remarquablement accomplie.<br />

Texte Philippe Selke<br />

L’ouverture du retail park le 28 avril dernier est une<br />

date importante pour sa cheville ouvrière, Ulrïch<br />

Barto<strong>la</strong>s, comme pour <strong>la</strong> région. Propriétaireexploitant<br />

d’un magasin Carrefour en centreville,<br />

celui-ci s’est mis dès 2013 en recherche<br />

d’une solution pour le pérenniser. Lorsqu’il a <strong>la</strong><br />

possibilité d’acquérir les terrains de l’ancienne<br />

poêlerie située face à <strong>la</strong> gare, il se <strong>la</strong>nce et,<br />

de fil en aiguille, le simple déménagement de<br />

son commerce prend <strong>la</strong> forme d’un retail park<br />

de 13 500 m ² pour une vingtaine d’enseignes,<br />

complété par un parking de 460 p<strong>la</strong>ces, le<br />

tout sur 4 ha. « Rétrospectivement, c’était une<br />

douce folie, mais j’y ai cru dès le départ ». Et<br />

Ulrïch Barto<strong>la</strong>s de dép<strong>la</strong>cer des montages pour<br />

<strong>la</strong> réussite de son tout premier projet en tant<br />

que développeur immobilier. Avec en prime<br />

une volonté farouche de « donner un coup de<br />

pied dans <strong>la</strong> fourmilière couvinoise » et de ne<br />

travailler qu’avec des entreprises wallonnes, si<br />

pas locales.<br />

La Couvinoise est le pari un peu fou du groupe Barto<strong>la</strong>s de<br />

créer une riche offre commerciale sur une friche industrielle<br />

dans une région rurale. (Photo : groupe Barto<strong>la</strong>s).<br />

26 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


La Couvinoise Couvin<br />

« La force de Wanty a été de pouvoir répondre à tous les lots.<br />

Et de faire appel à des sous-traitants wallons, si pas locaux. »<br />

Une architecture rappe<strong>la</strong>nt<br />

l’histoire du site et de <strong>la</strong> ville<br />

Ulrïch Barto<strong>la</strong>s : « Je ne vou<strong>la</strong>is pas faire <strong>la</strong><br />

c<strong>la</strong>ssique boîte à chaussures, mais proposer<br />

une architecture en lien avec l’histoire du<br />

site ». Il s’entoure donc de partenaires, et<br />

choisit BSolutions pour l’expérience de ce<br />

bureau multidisciplinaire en retail. Matthieu<br />

Van Heirreweghe, responsable de projet, et<br />

Simon Marlière, architecte du projet, ne sont<br />

pas peu fiers de ce qui était à l’époque le plus<br />

grand retail park à l’actif de BSolutions. « Pour<br />

La Couvinoise, nous avons voulu retrouver des<br />

traces du passé industriel du site, notamment en<br />

utilisant <strong>la</strong> forme des sheds typiques des anciens<br />

bâtiments, et ce pour <strong>la</strong> coursive métallique<br />

parcourant <strong>la</strong> façade du bâtiment principal mais<br />

également en toiture. L’idée est de retrouver les<br />

codes présents jadis sur le site, tant du point de<br />

vue des matériaux que de <strong>la</strong> volumétrie. » Pour<br />

les architectes, le défi principal du projet fut de<br />

faire entrer <strong>la</strong> programmation souhaitée par le<br />

client sur un terrain certes vaste mais complexe<br />

car riche en contraintes spatiales liées à de<br />

multiples « voisins » parfois peu coopératifs.<br />

Une entreprise générale qui assure<br />

Vincent Van Der Heyden, gestionnaire de<br />

chantiers chez Wanty se souvient des contraintes<br />

rencontrées : « Le site était composé de 3 zones<br />

distinctes : <strong>la</strong> gare des bus et les parkings <strong>la</strong><br />

desservant, qu’il fal<strong>la</strong>it maintenir en service,<br />

une friche industrielle et une zone bâtie qui a<br />

demandé des démolitions partielles autour d’un<br />

cabinet vétérinaire et d’une maison isolée. Nous<br />

avons démarré en mars 2020, en pleine crise<br />

sanitaire. En 2 mois, le site était assaini. La force<br />

de Wanty a été de pouvoir répondre à tous les lots.<br />

Notre filiale ICM (Mettet) a fabriqué l’ensemble<br />

du gros œuvre béton dans ses ateliers : poutres,<br />

éléments de bardage, en finition brute ou avec<br />

parement industriel en maçonnerie. »<br />

La complexité du chantier vient notamment<br />

de <strong>la</strong> gestion phasée des différentes zones en<br />

concertation avec leurs propriétaires : le TEC,<br />

INFRABEL, <strong>la</strong> Ville de Couvin, le vétérinaire,<br />

l’habitant récalcitrant, … Mais le défi principal<br />

auquel a été confronté l’entrepreneur est le<br />

dé<strong>la</strong>i d’exécution extrêmement court, une date<br />

impérative d’ouverture ayant été fixée dès <strong>la</strong><br />

signature du contrat. “<br />

Vue aérienne montrant les différentes composantes du projet et les contraintes périphériques. (Photo : BSolutions)<br />

PAROLES DE PROS<br />

Une ambiance lumineuse fonctionnelle et conviviale<br />

pour <strong>la</strong> Couvinoise<br />

Les espaces extérieurs du retail park ont bénéficié du même souci de qualité que les<br />

bâtiments. Schréder BE a ainsi été choisi pour éc<strong>la</strong>irer les visiteurs aux heures sombres de<br />

<strong>la</strong> journée. Après avoir procédé aux études préa<strong>la</strong>bles pour calibrer le nombre de luminaires<br />

et leur puissance dans le respect des normes en vigueur, y compris en matière de pollution<br />

lumineuse, l’entreprise basée à Fernelmont a fourni le matériel, installé ensuite par Wanty,<br />

puis a effectué <strong>la</strong> mise en service du système de pilotage local. Le tout dans un calendrier<br />

serré pour être prêt le jour de l’inauguration. On retrouve ainsi une vingtaine de colonnes<br />

SHUFFLE qui accueillent le public sur l’esp<strong>la</strong>nade d’entrée, ainsi qu’une trentaine de mâts<br />

supportant environ 60 luminaires PIANO pour un éc<strong>la</strong>irage fonctionnel b<strong>la</strong>nc neutre des<br />

zones de parking. La plupart de ces mâts supportent deux luminaires, avec une console<br />

décorative qui donne une identité au site. A l’arrière du bâtiment principal, les quais de<br />

déchargement sont éc<strong>la</strong>irés par de projecteurs de <strong>la</strong> gamme INDU FLOOD GEN2.<br />

Tous ces luminaires sont équipés de <strong>la</strong> technologie LED et d’une gestion dynamique par<br />

dimming préprogrammé, avec possibilité d’y déroger depuis l’armoire électrique pour appliquer<br />

des niveaux d’éc<strong>la</strong>irement spécifiques liés par exemple à l’organisation d’un événement.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 27


15.000 m² | +de 500 p<strong>la</strong>ces de parking<br />

6 bornes de recharge | 2.200 panneaux photovoltaïques<br />

www.<strong>la</strong>couvinoise.be


La Couvinoise Couvin<br />

L’architecture est en lien avec l’histoire du site, grâce notamment à l’utilisation de parements en maçonnerie et à des éléments en sheds.(Photo : BSolutions).<br />

Une pratique habituelle en retail, doublée<br />

d’une autre : <strong>la</strong> mise à disposition des cellules<br />

commerciales jusqu’à 3 mois avant <strong>la</strong> date<br />

d’ouverture, pour permettre aux locataires<br />

d’aménager leurs locaux livrés CASCO. Vincent<br />

Van Der Heyden : « Le timing étant donc encore<br />

plus serré que les 13 mois que nous avions<br />

prévu ; il a fallu donc optimiser le p<strong>la</strong>nning<br />

et, une fois les cellules mises à disposition,<br />

orchestrer les allées et venues de <strong>la</strong> multitude<br />

d’entreprises intervenant pour le compte des<br />

locataires, alors que nous étions nous-mêmes<br />

encore occupés à <strong>la</strong> réalisation des bardages<br />

et des abords. Jusqu’à 100 intervenants étaient<br />

ainsi présents en même temps sur le chantier. »<br />

Bref, un exercice quotidien de communication, et<br />

une source de stress positif !<br />

Un projet durable et local<br />

Les terrassements ont été réalisés en veil<strong>la</strong>nt à un<br />

équilibre entre déb<strong>la</strong>is et remb<strong>la</strong>is, épargnant un<br />

charroi de plusieurs centaines de semi-remorques.<br />

A l’exception de l’amiante, tous les matériaux issus<br />

de <strong>la</strong> déconstruction des anciennes voiries et des<br />

bâtiments ont été revalorisés. Charpentes en bois<br />

et structures métalliques ont ainsi été démontées,<br />

triées, évacuées. Béton et brique ont été concassés<br />

par l’entreprise locale Bellef<strong>la</strong>mme pour être<br />

réutilisés sur site. Vincent Van Der Heyden :<br />

« Notre plus important partenaire sur ce projet<br />

fut les entreprises René Pirlot de Virelles, pour<br />

les éléments de voirie, notre géomètre est basé à<br />

Florennes, notre sous-traitant en transport est de<br />

Walcourt, … Nous avons été attentifs à travailler<br />

avec des partenaires de qualité mais aussi de<br />

proximité ». Quant aux panneaux photovoltaïques<br />

qui doivent encore être installés en toiture, ils le<br />

seront par une filiale spécialisée de Wanty. La<br />

boucle est ainsi bouclée.<br />

Une réussite qui rappelle surtout<br />

de bons souvenirs<br />

Promoteur, concepteur et entrepreneur partagent<br />

une même fierté devant le résultat, qui permet<br />

aujourd’hui à <strong>la</strong> région de Couvin de revivre. “<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 29


Couvin La Couvinoise<br />

BSolutions : « La Couvinoise est pour nous le<br />

souvenir d’une excellente col<strong>la</strong>boration avec<br />

l’entreprise et le client, dont c’était le premier projet.<br />

Celui-ci a mis énormément de cœur à l’ouvrage pour<br />

compenser son manque d’expérience d’alors ». Et il<br />

y a pris goût au point de faire du développement<br />

immobilier son activité principale ! Ulrïch Barto<strong>la</strong>s :<br />

« Je viens de déposer <strong>la</strong> demande de permis pour<br />

un projet à Binche, associant 176 appartements à<br />

10 000 m ² de commerces et parkings. »<br />

Pour le groupe wallon Wanty, La Couvinoise est<br />

une fameuse référence : le tout premier retail park<br />

réalisé de A à Z, et ce dans un dé<strong>la</strong>i ultra court.<br />

Vincent Van Der Heyden : « Col<strong>la</strong>borer avec le<br />

groupe Barto<strong>la</strong>s et avec BSolutions fut un réel<br />

p<strong>la</strong>isir. Mission accomplie ! » ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Groupe Barto<strong>la</strong>s & Mitiska Reim<br />

Architecte<br />

BSolutions Architectes<br />

Bureau d’études<br />

BSolutions<br />

Entreprise générale<br />

Groupe Wanty<br />

La structure du bâtiment principal a été conçue sans colonnes intermédiaires, pour offrir une flexibilité<br />

maximale dans l’aménagement des cellules commerciales. (Photo : groupe Barto<strong>la</strong>s)<br />

30 |<br />

<strong>2021</strong>09_Shuffle_v2.indd 1 17/09/<strong>2021</strong> 15:44:14<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Cage d’escaliers de secours thermo<strong>la</strong>quée – Collège Cardinal Mercier, Braine-l’Alleud<br />

Pare-soleils en tubes reconstitués galvanisés et thermo<strong>la</strong>qués – Namur Office Park, Loyers<br />

Votre partenaire en<br />

construction métallique<br />

Garde-corps avec câbles inox et panneaux de polycarbonate P8B – Ligne 130 Châtelet<br />

Garde-corps thermo<strong>la</strong>qués – Site d’UCB Pharma, Braine-l’Alleud<br />

ALT Metallic Solutions sprl<br />

Avenue F.A.M. Gochet 25<br />

B-5060 Tamines<br />

T +32 71 77 05 80<br />

E info@altms.be<br />

I www.altms.be


Namur Siège wallon de Belfius<br />

La carte de visite d’un<br />

savoir-faire unique<br />

en construction<br />

En concevant les façades comme une répétition<br />

parfaite d'un module constant de vitrage et<br />

d'aluminium, l'architecte Emmanuel Bouffioux<br />

(BAEB) signe un bâtiment magnifique.<br />

32 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Siège wallon de Belfius Namur<br />

Au terme d’un chantier qui aura duré deux ans, le nouveau vaisseau amiral wallon de Belfius est désormais amarré aux quais de <strong>la</strong> gare<br />

de Namur. Construit par Thomas & Piron Bâtiment pour le compte des promoteurs ARTONE et Brownfields, l’immeuble de bureaux de<br />

6000 m ² hors-sol, à l'architecture remarquable signée BAEB, se dresse aujourd'hui au croisement de l'avenue des Croix de Feu et de<br />

l'avenue des Combattants. Acquis par Belfius Banque, il est destiné à devenir le siège régional de l'institution financière.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Georges De Kinder<br />

Comptant 7 étages hors-sol, le bâtiment s’élève en se<br />

rétrécissant, offrant une vue magnifique sur Namur.<br />

Trois niveaux de parking semi-enterrés très ouverts<br />

(grâce à un bardage en métal déployé) complètent<br />

<strong>la</strong> construction. En concevant les façades comme<br />

une répétition parfaite d'un module constant de<br />

vitrage et d'aluminium, l'architecte Emmanuel<br />

Bouffioux signe un bâtiment magnifique dont <strong>la</strong><br />

forme et le choix de matériaux garantissent un<br />

maintien esthétique à travers le temps.<br />

Un travail d’équipe pour un maximum<br />

d’efficacité<br />

Endossant le rôle de promoteur pour d’autres<br />

projets, Thomas & Piron Bâtiment dispose<br />

en interne d’équipes d’études lui permettant<br />

d’aborder les dossiers très en amont. C’est cette<br />

même approche que le constructeur a pratiquée<br />

pour son client ARTONE. Benjamin Vermeersch,<br />

adjoint de direction en charge des projets hors<br />

promotion chez T&P Bat : “<br />

De nombreuses contraintes ont rendu le chantier particulièrement complexe, comme le caractère enc<strong>la</strong>vé du site, entre voies ferrées et boulevards.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 33


Siège wallon de Belfius Namur<br />

Comptant 7 étages hors-sol, le bâtiment s’élève en se rétrécissant, offrant une vue magnifique sur Namur.<br />

« Nous avons mis au service du promoteur toutes<br />

nos équipes techniques (coordinateurs, suivi<br />

de chantier, deviseurs, métreurs) pour travailler<br />

main dans <strong>la</strong> main avec les auteurs de projet<br />

(architecte, ingénieur en stabilité, ingénieur en<br />

techniques spéciales) afin de boucler un dossier<br />

d’exécution qui nous a permis de rencontrer le<br />

budget initialement chiffré par nos soins sur <strong>la</strong><br />

seule base du permis d’urbanisme et de quelques<br />

documents techniques complémentaires. Nous<br />

avions <strong>la</strong> chance de connaître toute l’équipe,<br />

notamment l’architecte avec qui nous avions déjà<br />

travaillé sur d’autres projets. Il y avait d’emblée<br />

un climat de confiance, ce qui facilite toujours<br />

les choses. » Outre <strong>la</strong> définition d’une enveloppe<br />

budgétaire c<strong>la</strong>ire, une telle démarche a permis<br />

au constructeur d’avoir une très bonne maîtrise<br />

technique du dossier avant même de commencer<br />

le chantier et de bien préparer l’exécution.<br />

Un chantier aux multiples contraintes<br />

De nombreuses contraintes ont rendu le chantier<br />

particulièrement complexe, comme le caractère<br />

enc<strong>la</strong>vé du site, entre voies ferrées et boulevards.<br />

Jérôme Morelle, gestionnaire principal de chantier<br />

chez Thomas & Piron Bâtiment : « Nous avons<br />

terrassé à 1,20 mètre des voies vers Bruxelles<br />

et Charleroi, ce qui a engendré des difficultés<br />

pour nos équipes au niveau de <strong>la</strong> manutention<br />

mais surtout une vigi<strong>la</strong>nce de tous les instants<br />

par rapport au domaine Infrabel pour éviter<br />

les sinistres. » Le sol s’est avéré en outre très<br />

hétérogène, avec une alternance de bancs<br />

schisteux et de zones plus molles, ce qui a amené<br />

le bureau SETESCO à dimensionner un radier<br />

d’une épaisseur de 90 cm. “<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 35


Namur Siège wallon de Belfius<br />

PAROLES DE PROS<br />

Artone, <strong>la</strong> fierté d’avoir initié un projet durable en<br />

centre-ville<br />

Pour offrir à Belfius un bâtiment neuf sans mitoyenneté au cœur de <strong>la</strong> capitale wallonne, le<br />

promoteur Artone s’est associé au fonds d’investissement écologique français Brownfields,<br />

spécialisé dans <strong>la</strong> reconversion de sites industriels. Au terme de 2 ans de chantier complexe,<br />

l’entrée de <strong>la</strong> ville de Namur est transformée, offrant un bâtiment à l’architecture remarquable<br />

qui possède de nombreux atouts pour ses utilisateurs (espaces de travail lumineux, proximité<br />

de <strong>la</strong> gare des trains et des bus ainsi que du RAVeL).<br />

Laurence De Meulder, Project manager chez Artone : « Après avoir sécurisé le foncier, nous<br />

avons pris le temps de concevoir ce bâtiment atypique, enc<strong>la</strong>vé au cœur des voies de chemin<br />

de fer. Tant <strong>la</strong> démolition, <strong>la</strong> dépollution que <strong>la</strong> construction ont nécessité une col<strong>la</strong>boration<br />

des différents intervenants (dont Infrabel), <strong>la</strong>quelle fut excellente. Ainsi, les démolitions ont été<br />

réalisées en un seul week-end pour ne pas perturber le trafic ferroviaire. C’est un projet dont<br />

nous sommes particulièrement fiers car il s’agit du premier bâtiment initiant <strong>la</strong> reconversion<br />

de tout un quartier de ville. Nous nous félicitons de l’excellente col<strong>la</strong>boration avec Thomas &<br />

Piron Bâtiment, l’architecte BAEB, ainsi qu’avec Belfius. Tous ensemble, nous avons relevé<br />

les défis de ce chantier inédit et nous sommes très heureux du résultat. »<br />

AERMEC Spa, fondée en 1961 par Giordano Riello, fait partie<br />

des leaders mondiaux du secteur de <strong>la</strong> climatisation.<br />

Avec 8 sociétés, contrôlées ou en participation, avec plus de 56 agences de vente et<br />

80 Services d’Assistances Techniques en Italie et plus de 70 distributeurs<br />

internationaux, Aermec garantit une couverture globale et internationale avec des<br />

activités de conseil et d’assistance pour tous les types de clientèle. Aermec dispose<br />

d'un catalogue de plus de 300 produits, couvrant toutes les exigences de <strong>la</strong><br />

climatisation moderne, commerciale et industrielle, al<strong>la</strong>nt des systèmes VMC pour <strong>la</strong><br />

récupération de chaleur aux climatiseurs de type split, des ventilo-convecteurs, des<br />

armoires de précision pour <strong>la</strong> climatisation des centres de données (datacenter), des<br />

systèmes de toit (Rooftop) aux centrales de traitement d’air en passant par les<br />

groupes d'eau g<strong>la</strong>cée et les pompes à chaleur pour instal<strong>la</strong>tion de petite, moyenne et<br />

grande puissance.<br />

Aermec dispose de <strong>la</strong> plus grande chambre de test certifiée Eurovent d’Europe, permettant de tester dans des conditions réelles, des<br />

groupes d’eau g<strong>la</strong>cée et pompes à chaleur pouvant atteindre 2000 kW ! Cet outil à <strong>la</strong> pointe de <strong>la</strong> technologie actuelle, permet à Aermec de<br />

proposer des machines dont les performances exceptionnelles ne sont plus à démontrer et garantit ainsi à ses clients un parfait respect des<br />

performances annoncées.<br />

En Belgique et au Luxembourg, <strong>la</strong> distribution d’Aermec est assurée par <strong>la</strong> Société Enerwin srl qui en est l’importateur<br />

exclusif. Forte de 11 années d’expérience dans le domaine de l’HVAC, Enerwin propose des services tels que : l’assistance<br />

technique, les dépannages et réparations, les entretiens et les mises en services. Basée à Wavre, Enerwin dispose de son<br />

propre service technique composé de techniciens expérimentés et formés en usine au centre de formation d’Aermec et de<br />

son propre bureau d’étude composé d’ingénieurs et d’électromécaniciens.<br />

36 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

Naamloos-3 1 28-09-<strong>2021</strong> 11:57


Siège wallon de Belfius Namur<br />

L’ossature préfabriquée a ensuite été construite<br />

en partenariat avec le fournisseur Ergon. Le<br />

long de l’avenue des Combattants, une paroi<br />

de soutènement en pieux sécants a été réalisée,<br />

tandis que les parois le long de <strong>la</strong> voie ferrée<br />

vers Bruxelles ont été consolidées par des parois<br />

gunitées. Le tout en travail<strong>la</strong>nt dans un mouchoir<br />

de poche…<br />

Ce chantier d’envergure a mobilisé de nombreux sous-traitants, mais Thomas & Piron Bâtiment a pu compter<br />

sur ses propres équipes pour les instal<strong>la</strong>tions techniques..<br />

PAROLES DE PROS<br />

Avec AERMEC, l’Italie championne d’Europe… de <strong>la</strong><br />

climatisation<br />

Pour refroidir et traiter l’air du bâtiment Belfius à Namur, Thomas & Piron a fait appel à<br />

ENERWIN, importateur exclusif du fabricant italien AERMEC pour <strong>la</strong> Belgique et le<br />

Luxembourg depuis une dizaine d’années. La qualité des produits et <strong>la</strong> réactivité du service<br />

y sont pour beaucoup.<br />

Pour ce projet, les équipes de Thomas & Piron ont commandé, installé et raccordé une<br />

machine frigorifique de 480 kW avec ses aéro-refroidisseurs, une centrale de traitement d’air<br />

d’une capacité de 37 000 m ³ /h, 8 climatiseurs pour les locaux data aux différents étages et<br />

quelques ventilo-convecteurs dans les bureaux. Des techniciens ENERWIN-AERMEC ont<br />

ensuite mis le tout en service.<br />

Lionel Mendel, directeur technico-commercial d’ENERWIN-AERMEC : « Il faut arrêter de<br />

croire que les Allemands sont les seuls à produire de <strong>la</strong> qualité. Saviez-vous que 80% des<br />

machines frigorifiques vendues fabriquées en Europe le sont dans le nord de l’Italie ? AERMEC<br />

y possède d’ailleurs depuis mars 2015 <strong>la</strong> plus grande chambre de test certifiée d’Europe. »<br />

Le choix d’AERMEC se justifie en effet par un savoir-faire impressionnant. Fondée en 1961<br />

et employant près de 2000 personnes sur tous les continents, AERMEC compte parmi les<br />

chefs de file mondiaux du secteur de <strong>la</strong> climatisation. Des bâtiments prestigieux comme le<br />

World Trade Center à Bruxelles, le British Museum à Londres ou encore le Centre Pompidou<br />

à Metz ne s’y sont pas trompés et ont choisi AERMEC pour le confort de leurs utilisateurs.<br />

Au niveau du gros œuvre, <strong>la</strong> plus grosse<br />

contrainte fut <strong>la</strong> manutention des 197 modules<br />

de cassettes en aluminium fabriquées par <strong>la</strong><br />

société Limeparts pour équiper les façades p<strong>la</strong>nes.<br />

Jérôme Morelle : « Nous avons travaillé avec des<br />

p<strong>la</strong>teformes élévatrices p<strong>la</strong>cées en périphérie du<br />

bâtiment, selon un phasage nous permettant<br />

de dégager rapidement le pied du bâtiment<br />

pour travailler notamment aux aménagements<br />

des abords (réalisés par l’entreprise Frateur, de<br />

Bossière-Gembloux). Pour le gros œuvre, nous<br />

avions 30 personnes sur le chantier. En pointe,<br />

pour le parachèvement et les façades, nous<br />

sommes montés à 80 personnes. » Un chantier<br />

de cette envergure mobilise en effet de nombreux<br />

sous-traitants (citons encore Dumay-Canard de<br />

Philippeville pour les menuiseries extérieures en<br />

aluminium, et Pirson Montage de Liège pour le<br />

bardage en métal déployé des parkings), mais<br />

T&P Bat peut aussi compter sur ses propres équipes<br />

pour les instal<strong>la</strong>tions techniques (représentant<br />

ici environ 16 000 heures de travail). Benjamin<br />

Vermeersch : « Nous avons plus de 120 ouvriers<br />

spécialisés en TS, ce qui nous permet de gagner<br />

en efficacité, même en exécution. Nos ouvriers<br />

connaissent les niveaux de qualité à atteindre et<br />

sont aussi chargés par <strong>la</strong> suite de <strong>la</strong> maintenance<br />

des instal<strong>la</strong>tions. »<br />

Avec également Créagora et Aquilis (phase II),<br />

autres projets de bureaux dans le Namurois,<br />

mais aussi le Delta à <strong>la</strong> Confluence, T&P Bat<br />

affirme son image de constructeur de tous types<br />

de bâtiments. Et force est de constater que<br />

l’approche utilisée offre toute satisfaction à ses<br />

clients, puisqu’ils n’hésitent pas à revenir avec de<br />

nouveaux projets. ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maîtres d’ouvrages<br />

ARTONE (Uccle) et Brownfields (Paris)<br />

Architecte<br />

Bureau d’architecture Emmanuel Bouffioux<br />

BAEB (Molenbeek-Saint-Jean)<br />

Entreprise générale<br />

Thomas & Piron Bâtiment (Namur)<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 37


SOLID SURFACE<br />

COMPOSITE<br />

VERRE<br />

CÉRAMIQUE<br />

ALUMINIUM<br />

ACIER<br />

ACIER CORTEN<br />

FIBRE-CEMENT<br />

HPL<br />

ZINC<br />

TERRACOTTA<br />

Limeparts NV<br />

Oosterring 21<br />

B-3600 Genk<br />

Drooghmans NV<br />

Ambachtsstraat 11<br />

B-2490 Balen<br />

www.limeparts-drooghmans.be


Siège wallon de Belfius Namur<br />

Une façade qui donne du relief au projet<br />

Cette réalisation entre voies ferrées et boulevards namurois donne un coup de boost au quartier, notamment sur le p<strong>la</strong>n esthétique.<br />

La façade préfabriquée en aluminium y contribue grandement. Retour sur <strong>la</strong> naissance de cette diva esthétique et durable avec Kurt Bovie<br />

et Anthony Verrienti, key account managers chez Limeparts-Drooghmans.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Studio PSG<br />

Kurt Bovie : « Le premier contact fut établi<br />

avec le maître d’ouvrage Artone, très en amont.<br />

Nous avons échangé nos idées pendant deux<br />

ans. Emmanuel Bouffioux nous a rejoints pour<br />

appro fondir les aspects architecturaux. » De fil<br />

en aiguille, tout s’est précisé et un prototype a<br />

été réalisé. C’est ainsi que l’on peut désormais<br />

admirer une façade principale ment constituée de<br />

197 modules en aluminium b<strong>la</strong>nc qui à leur tour<br />

forment des cadres en porte-à-faux, telle une robe<br />

à facettes en papier. « Le gros œuvre sous-jacent<br />

est un simple voile en béton parfaitement p<strong>la</strong>n.<br />

Pour créer cet effet architectural en relief, pas<br />

mal de calculs ont été nécessaires, ainsi qu’une<br />

bonne dose de coordination, notamment avec<br />

le menuisier. Je tiens à le remercier, ainsi que<br />

l’architecte et Thomas & Piron Bâtiment, pour<br />

<strong>la</strong> qualité de <strong>la</strong> col<strong>la</strong>boration, indispensable à <strong>la</strong><br />

réussite de ce projet hors normes. »<br />

Les avantages d’une préfabrication<br />

en aluminium<br />

Chaque cadre fait le pourtour d’un châssis<br />

grâce à quatre pièces assemblées sur site en<br />

les emboîtant. Modu<strong>la</strong>ire et léger, le système<br />

Limeparts-Drooghmans a notamment comme<br />

avan tage une mise en œuvre simple et rapide, ce<br />

qui tombait à pic vu le caractère peu accessible<br />

de ce chantier enc<strong>la</strong>vé. Ce même argument a<br />

poussé le fabricant à proposer une matérialisation<br />

unique de <strong>la</strong> façade. Prévus initialement en bois,<br />

les pare-soleil sont donc en aluminium, dans une<br />

couleur qui imite celle du bois. La durabilité s’en<br />

trouve augmentée — l’aluminium est recyc<strong>la</strong>ble<br />

à l’infini — tout en diminuant considérablement<br />

le besoin d’entretien. De l’aluminium massif avec<br />

un poudre-<strong>la</strong>quage de haute qualité constituait<br />

un must dans cet environnement ferroviaire et<br />

routier assez agressif.<br />

Plus qu’un façadier, un partenaire<br />

En s’impliquant dès <strong>la</strong> phase de conception,<br />

Limeparts-Drooghmans se profile comme un<br />

partenaire. Anthony Verrienti, nouvel account<br />

manager BeNeLux : « Ce<strong>la</strong> nous permet de<br />

comprendre les intentions architecturales et<br />

de les traduire en réalité durable. Nous gérons<br />

nous-mêmes les études mais aussi <strong>la</strong> pose, avec<br />

nos propres équipes. Le <strong>la</strong>quage des éléments<br />

est aussi réalisé en interne, ce qui fait gagner<br />

du temps. Tout ce<strong>la</strong> nous permet de garantir <strong>la</strong><br />

qualité promise et les dé<strong>la</strong>is. On dit ce que l’on<br />

fait, et on fait ce que l’on dit. »<br />

Séduit par autant de professionnalisme, l’architecte<br />

a d’ailleurs déjà pris contact avec les<br />

équipes de Limeparts-Drooghmans pour réfléchir<br />

avec elles à des solutions pour un projet en cours<br />

de conception. ❚<br />

La façade est principalement constituée de<br />

modules en aluminium b<strong>la</strong>nc en porte-à-faux,<br />

telle une robe à facettes en papier.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 39


Transforming Society Together :<br />

<strong>la</strong> vocation d’exemple des bâtiments publics<br />

Fort de ses 17 500 col<strong>la</strong>borateurs en Europe et ses projets mis en œuvre dans 70 pays du monde entier, le bureau d’ingénieurs-conseils<br />

Sweco façonne les villes et les collectivités durables de demain. Selon Sweco, il ne faut pas sous-estimer l’importance de l’enseignement,<br />

de <strong>la</strong> culture, du sport et des loisirs. Ils rassemblent les gens et leur ouvrent à <strong>la</strong> fois les yeux et l’esprit. Mais ils nécessitent des<br />

bâtiments et infrastructures accessibles et à l’épreuve du temps pour les héberger.<br />

Texte Sweco Belgium<br />

Développer des talents<br />

Concerts, expositions, films, spectacles de danse et de théâtre : tous sont<br />

le produit d’esprits créatifs, de coopérations et de l’imagination. En ces<br />

temps très incertains, nous en avons plus que jamais besoin. Dès lors, il est<br />

nécessaire pour les instances communales et régionales d’investir dans <strong>la</strong><br />

culture ainsi que dans des bâtiments où celle-ci peut s’exprimer. Les écoles<br />

et infrastructures sportives méritent elles aussi des conceptions bien pensées,<br />

afin que les talents puissent s’y épanouir. Les « bâtiments à finalité publique »<br />

ont une vocation d’exemple. Ils favorisent l’évolution vers une société<br />

faisant preuve de davantage d’empathie et de compréhension, de moins de<br />

po<strong>la</strong>risation et d’inégalité. Sweco a à cœur de contribuer à cette philosophie<br />

en sa qualité de partenaire de multiples projets ayant trait à des écoles, des<br />

infrastructures sportives, des salles de concert et des espaces publics urbains.<br />

Fédérer les gens<br />

Tous ces projets visent à mettre les gens en re<strong>la</strong>tion et vont au-delà de leur<br />

fonction première de centre du savoir, de temple de <strong>la</strong> culture ou de complexe<br />

sportif. Par exemple, on dirait que <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce devant l’opéra d’Anvers déploie<br />

La salle Reine Elisabeth à Anvers<br />

(Photo : KMDA - Jonas Verhulst, Architecte :<br />

SimpsonHaugh Architects (UK))<br />

40 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Des cartes de visite de constructions durables<br />

Ces bâtiments publics sont exemp<strong>la</strong>ires non seulement par leur aspect<br />

architectural et urbanistique, mais aussi et surtout parce qu’ils sont parés<br />

pour l’avenir grâce notamment à l’application de principes circu<strong>la</strong>ires et<br />

neutres sur le p<strong>la</strong>n énergétique comme l’emploi de matériaux récupérables.<br />

Nous recommandons même, de préférence, des matériaux récupérables<br />

qui peuvent être réutilisés avec une valeur élevée en cas d’élimination et<br />

de démolition, selon le principe circu<strong>la</strong>ire. Pour les projets de construction,<br />

nous nous projetons donc des dizaines d’années plus tard. Ce<strong>la</strong> demande des<br />

concepts innovants, qui permettent par exemple d’agrandir une construction<br />

sans devoir en renforcer les fondations. Grâce à des combinaisons hybrides<br />

d’ossatures en béton et en acier, on peut ajouter des étages supplémentaires<br />

par <strong>la</strong> suite. ❚<br />

De Bijloke Music Centre, Gand (Photo : Karim Borghouts, en col<strong>la</strong>boration avec<br />

DRDH Architects – Julian Harrap Architects, ABT et RCR)<br />

<strong>la</strong> scène jusqu’en ville. Et de Krook, à Gand, est bien plus qu’une simple<br />

bibliothèque. C’est un exemple de métamorphose d’infrastructure qui crée<br />

un nouveau lieu de rencontre, fédère les gens et donne une impulsion neuve<br />

à tout un quartier. Cette fonction essentielle s’exprime également dans les<br />

bâtiments sco<strong>la</strong>ires, musées, centres sportifs, etc. auxquels Sweco col<strong>la</strong>bore.<br />

De Krook, Gand (Photo : Tim Van de Velde, en<br />

col<strong>la</strong>boration avec RCR Arquitectes & Coussée-Goris<br />

Architecten, Studiebureau Mouton et VK Engineering)<br />

« Qui dit concept innovant<br />

dit avant tout concept à<br />

l’épreuve du temps, qui<br />

tient compte des notions<br />

de circu<strong>la</strong>rité et de flexibilité.<br />

Nous nous projetons au<br />

moins dix ans en avant. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

| 41


Suivez nos réalisations sur<br />

www.swecobelgium.be<br />

SWECO,<br />

NOUS FAÇONNONS<br />

LA SOCIÉTÉ DE DEMAIN.<br />

Vous souhaitez en<br />

savoir davantage ?<br />

Les Berges de l’Argentine, La Hulpe<br />

© Atenor, MDW Architecture<br />

CHU de Liège<br />

© BAEV<br />

Immeuble de logements passifs Vandermaelen<br />

© At<strong>la</strong>nte Architecture<br />

Siège BNP Paribas Fortis<br />

© Baumsch<strong>la</strong>ger Eberle, Styfhals & Partners<br />

L’éminent bureau d’ingénieurs conseils sur le marché européen<br />

Les ingénieurs, architectes et consultants de Sweco veillent à ce qu’il fasse bon<br />

vivre, travailler et séjourner dans les bâtiments de nos clients. Pour ce faire, nous<br />

combinons notre expertise reconnue en matière de conception et d’étude de<br />

structures et techniques, d’architecture, de gestion de projet et divers services de<br />

consultance avec une dose d’innovation (e.a. BIM et AIM) et de durabilité (e.a.<br />

calculs LCC, BREEAM/LEED et PEB/EPC). Dès le début de chaque projet, nous<br />

imaginons des solutions pragmatiques tout en faisant preuve de créativité et<br />

convertissons les besoins de nos clients en solutions intégrées.<br />

www.swecobelgium.be


La domotique, une évolution<br />

en pleine croissance<br />

Si les balbutiements de <strong>la</strong> domotique se résumaient à des fonctions simples par bouton poussoir ou gradateur (commande d’éc<strong>la</strong>irage,<br />

volets, chauffage) et étaient souvent limités par un système au format propriétaire, l’évolution actuelle est sans limite.<br />

Texte et photo ELOYA<br />

Les systèmes actuels de communication, associés<br />

à l’inventivité des fabricants de systèmes<br />

domotiques et aux nouvelles technologies (objets<br />

connectés, reconnaissance vocale ou visuelle, …)<br />

conduisent à une interaction quasi totale non<br />

seulement entre l’utilisateur et l’ensemble des<br />

objets présents dans l’habitation mais aussi entre<br />

les systèmes.<br />

« On assiste à une réunification des<br />

mondes technologiques d’hier et<br />

d’aujourd’hui ! »<br />

Aspect énergétique – éco-domotique<br />

La gestion énergétique globale devient possible<br />

(apports énergétiques naturels, panneaux so<strong>la</strong>ires<br />

ou photovoltaïques, mini éolienne, pompe à<br />

chaleur, chauffage, climatisation, venti<strong>la</strong>tion,<br />

borne de recharge pour véhicule électrique,…)<br />

en optimisant les flux énergétiques entrants/<br />

sortants en temps réel. Une telle approche est<br />

basée sur l’écoconception dès l’étude initiale d’un<br />

nouveau bâtiment.<br />

Aspect ludique<br />

La communication par internet est omniprésente,<br />

que ce soit pour le travail à distance ou pour <strong>la</strong><br />

commande d’objets connectés. Un ordinateur,<br />

une tablette, un smartphone (avec l’application<br />

domotique ou spécifique à l’objet) permettent<br />

une commande totale des objets et même d’un<br />

système de home cinéma (choix des sources<br />

et niveaux sonores, médias diffusés selon les<br />

locaux, …) en association avec l’un ou l’autre<br />

scénario d’ambiance programmé.<br />

Aspect sécuritaire<br />

En complément à un système d’a<strong>la</strong>rme intrusion<br />

et/ou de contrôle par caméra, <strong>la</strong> domotique<br />

permet une supervision à distance en activant<br />

l’un ou l’autre scénario adapté à <strong>la</strong> situation<br />

détectée (contrôle de l’ouverture/fermeture des<br />

portes, allumage de l’éc<strong>la</strong>irage, interaction vocale,<br />

appel de proches, activation des caméras pour <strong>la</strong><br />

centrale de surveil<strong>la</strong>nce,…).<br />

Santé et qualité de vie<br />

Même vivant seule, une personne dépendante<br />

ou handicapée peut bénéficier d’une autonomie<br />

augmentée en contrô<strong>la</strong>nt son environnement<br />

depuis son fauteuil rou<strong>la</strong>nt par interface tactile<br />

ou même vocale.<br />

Fi<strong>la</strong>ire ou non fi<strong>la</strong>ire ?<br />

Les systèmes fi<strong>la</strong>ires (le premier créneau de<br />

l’électricien !) seront privilégiés dès <strong>la</strong> conception<br />

d’une nouvelle habitation (fiabilité), tandis que <strong>la</strong><br />

rénovation utilisera plus volontiers les systèmes<br />

non fi<strong>la</strong>ires (wifi, ondes radio, IR).<br />

Incompatibilité entre systèmes ?<br />

Des interfaces multi-systèmes parviennent désormais<br />

à réunir dans une seule application ces<br />

différents systèmes ou objets connectés, autrefois<br />

incompatibles. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 43


Les sanitaires,<br />

Grâce à DELABIE, le beau et l’utile n’ont jamais<br />

fait aussi bon ménage, pour le plus grand<br />

bonheur des utilisateurs et des gestionnaires.<br />

nouveau périmètre de bien-être<br />

Peu hygiéniques, publics et par conséquent éloignés de <strong>la</strong> notion d’intimité, les sanitaires ont longtemps rimé avec ‘galères’. Pourtant<br />

nommés ‘lieux d’aisance’ ou ‘commodités’, ils ont été initialement conçus avec l’idée d’un lieu pratique et confortable pour tous. Il était<br />

temps que ce sujet, resté dans l’ombre, soit pris en compte lors de <strong>la</strong> conception des lieux publics.<br />

Texte et photos De<strong>la</strong>bie<br />

L’augmentation du nombre d'usagers et l’atténuation de <strong>la</strong> frontière public/<br />

privé a poussé les lieux publics à prendre en considération l’importance du<br />

bien-être dans leurs sanitaires. Longtemps <strong>la</strong>issée pour compte, <strong>la</strong> tendance<br />

du design et du confort est une réelle actualité et les Établissements Recevant<br />

du Public (ERP) y portent désormais un intérêt particulier. Les utilisateurs<br />

entendent se sentir partout ‘comme à <strong>la</strong> maison’. Il est devenu primordial de<br />

réinventer l’expérience des sanitaires dans les ERP.<br />

Devancer les besoins<br />

Cette nouvelle réalité entraîne une montée en gamme des équipements<br />

sanitaires. On observe une forte demande pour des prestations plus<br />

innovantes et plus adaptées à <strong>la</strong> réception d’un public exigeant, tout en<br />

proposant des fonctionnalités spécifiques pour les lieux publics. Aujourd'hui,<br />

l'utilisateur attend des sanitaires publics propreté, esthétique et confort<br />

d’utilisation. Le gestionnaire exige des produits fiables, sécurisés, hygiéniques,<br />

mais également des économies d'eau et d'énergie. L'instal<strong>la</strong>teur, lui, espère<br />

une facilité de pose et une maintenance réduite. Un vrai défi donc pour<br />

répondre aux attentes de chacun.<br />

Quand sanitaire rime avec savoir-faire<br />

DELABIE prend en compte l’ensemble de ces besoins et des attentes des<br />

usagers, quels que soient leur âge, culture, genre ou degrés d’autonomie.<br />

La société a fait du bien-être des utilisateurs un pilier supplémentaire de<br />

sa conception R&D. Conscient de son rôle central en matière de garantie<br />

d’hygiène et de ses responsabilités environnementales, DELABIE propose<br />

une <strong>la</strong>rge gamme de produits développant des fonctionnalités intelligentes<br />

et efficientes. Une attention particulière est portée à l’écoconception et à<br />

l’utilisation de matériaux recyc<strong>la</strong>bles.<br />

44 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Le robinet noir mat sans contact BLACK BINOPTIC résiste à<br />

l’usage intensif et génère jusqu’à 90% d’économie d’eau.<br />

« DELABIE a fait du bien-être des<br />

utilisateurs un pilier supplémentaire<br />

de sa conception R&D. »<br />

Les équipements sanitaires suivants répondent à <strong>la</strong> fois aux attentes des<br />

utilisateurs et aux exigences spécifiques des espaces publics : l’utilisation<br />

sans contact et le rinçage automatique des canalisations sur le robinet<br />

automatique d’urinoir TEMPOMATIC 4, garantissent une hygiène totale.<br />

Le TEMPOMATIC BICOMMANDE, un système de chasse d’eau directe<br />

automatique, empêche le développement bactérien dans une eau stagnante<br />

en supprimant le réservoir. Conçu pour s’installer avec un WC suspendu, les<br />

volumes de rinçage sont auto-adaptatifs en fonction de l’usage et <strong>la</strong> chasse<br />

est automatique au départ de l’utilisateur.<br />

Autant d’innovations destinées à rendre l’utilisation de ses produits intuitive,<br />

confortable et sécurisée. DELABIE, c’est une signature et des produits<br />

reconnus en France et dans le monde entier pour leur design remarquable et<br />

leur fabrication irréprochable. ❚<br />

Les barres de maintien et sièges de douche Be-Line® s'adaptent à tous<br />

les utilisateurs en assurant confort et sécurité à chacun.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 45


Molenbek-Saint-Jean Go West<br />

Une nouvelle vie<br />

pour <strong>la</strong> brasserie<br />

‘Go West’ comprend 31 appartements<br />

avec une finition de très haute qualité.<br />

Le quartier de <strong>la</strong> gare de l'Ouest à Molenbeek-Saint-Jean est en pleine mutation. Le coup d'envoi de <strong>la</strong> revitalisation de tout le quartier a<br />

été donné sur l'ancien site de <strong>la</strong> brasserie Vandenheuvel, qui a fait l'objet d'une réaffectation impressionnante, comprenant de nombreux<br />

nouveaux bâtiments. Le projet le plus récent est ‘Go West’, un ensemble à l’allure dynamique qui abrite 31 appartements, un commerce<br />

et une crèche. L'architecture épurée et unique, combinée à un jeu de lignes b<strong>la</strong>nches et grises, apporte une touche de fraîcheur qui fait<br />

<strong>la</strong> différence dans ce quartier.<br />

Texte Els Jonckheere | Photos Democo Group<br />

‘Go West’ fait partie du programme de reconversion ‘Ek<strong>la</strong>’, du nom d'une des bières<br />

de Vandenheuvel. Après <strong>la</strong> fermeture de <strong>la</strong> brasserie dans les années ‘ 1970, le<br />

site est resté abandonné pendant des décennies. En 2013, Revive, spécialiste<br />

en redéveloppement de friches industrielles, a racheté l'îlot pour déployer le<br />

programme de reconversion ‘Ek<strong>la</strong>’ : un projet de 22 000 m² comprenant un<br />

hôtel, des commerces, des bureaux, une école primaire, des logements pour<br />

étudiants et des logements libres. citydev.brussels, <strong>la</strong> référence en matière de<br />

développement immobilier public à Bruxelles, a rejoint le projet et a acheté une<br />

partie du site (environ 1400 m²) pour le projet ‘Go West’. L'autorité publique<br />

a <strong>la</strong>ncé un marché de promotion de travaux, qui a été attribué au cabinet<br />

d'architectes A2M et au promoteur Ciril (qui fait partie du groupe Democo).<br />

Combinaison de plusieurs fonctions<br />

En 2018, <strong>la</strong> construction d'un tout nouveau bâtiment a été <strong>la</strong>ncée, à côté<br />

duquel une zone verte sera aménagée ultérieurement. Afin de créer une<br />

certaine dynamique, le cabinet d'architectes a imaginé un concept dans<br />

lequel <strong>la</strong> hauteur hors-sol varie de trois à six étages. Il en résulte une surface<br />

utile d'un peu plus de 3800 m². En plus d'une crèche pour 36 enfants<br />

et d'une surface commerciale de 45 m², 31 appartements conventionnés<br />

de deux, trois ou quatre chambres ont été aménagés. Bien que <strong>la</strong> finition<br />

intérieure soit restée standard, on n’a pas lésiné sur <strong>la</strong> qualité. En sous-sol,<br />

un niveau supplémentaire comprend des locaux techniques et un garage<br />

de 740 m².<br />

46 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Go West Molenbek-Saint-Jean<br />

La façade arrière a été dotée d'une dimension supplémentaire grâce aux balcons<br />

préfabriqués, qui sont habillés de panneaux de façade métalliques de haute qualité.<br />

Façade inclinée<br />

Le bâtiment comporte une base dont <strong>la</strong> façade est revêtue de briques brun<br />

foncé. Les niveaux supérieurs sont caractérisés par un motif linéaire d’enduit<br />

b<strong>la</strong>nc et gris à l’avant. « La façade arrière a pris une dimension supplémentaire<br />

grâce aux balcons préfabriqués revêtus de bardages métalliques de haute<br />

qualité », explique Francis Heeb, chef de projet chez Democo, l'entreprise de<br />

construction qui a œuvré comme entrepreneur général pour le projet. « Du<br />

côté de <strong>la</strong> Chaussée de Ninove, les architectes ont é<strong>la</strong>boré une façade inclinée<br />

très particulière, habillée de cassettes métalliques légèrement décalées à<br />

chaque étage. Cet intéressant choix architectural donne au bâtiment un<br />

aspect particulièrement dynamique.»<br />

Obstacles imprévus<br />

‘Go West’ a été construit au standard passif, avec même 30% d’appartements<br />

neutres en énergie. « Nous avons réalisé cette ambition en combinant des<br />

valeurs d'iso<strong>la</strong>tion élevées, une bonne conception des nœuds constructifs, un<br />

très haut niveau d'étanchéité à l'air, un chauffage collectif, des panneaux<br />

photovoltaïques et une cogénération pour récupérer de l'énergie », explique<br />

Francis Heeb. « Pourtant, le principal défi n'a pas été de réaliser cette<br />

ambition. Les plus grandes difficultés se sont manifestées en phase initiale.<br />

Le site s'est avéré re<strong>la</strong>tivement pollué et contenait également de nombreuses<br />

anciennes fondations ainsi qu’une énorme dalle en béton armé. Ce<strong>la</strong> a<br />

bien sûr nécessité des terrassements imprévus pour assainir le site, ce qui a<br />

entraîné beaucoup de travail supplémentaire et donc des retards d'exécution.<br />

Heureusement, citydev.brussels a réagi de façon adéquate en mettant<br />

à disposition les fonds nécessaires pour lever cet obstacle. En matière de<br />

construction, <strong>la</strong> façade ‘tordue’ s’est avérée un tour de force technique, tant<br />

pour <strong>la</strong> stabilité que pour <strong>la</strong> finition. Bien que nous ayons parfois eu fort à<br />

faire, le résultat est à <strong>la</strong> hauteur des attentes. Nous avons pu présenter un<br />

bulletin très solide en matière de qualité et de p<strong>la</strong>nification. Nous avons<br />

également obtenu de très bons résultats en ce qui concerne l'étanchéité à<br />

l'air, le nombre de points à régler pour réception définitive – moins d'un par<br />

appartement – et <strong>la</strong> satisfaction générale des clients. ‘Go West’ démontre<br />

qu'une bonne coopération avec un pouvoir subsidiant et une excellente<br />

préparation offrent réellement une grande valeur ajoutée. » “<br />

Du côté de <strong>la</strong> Chaussée de Ninove, une façade inclinée a été réalisée, recouverte<br />

de cassettes métalliques légèrement décalées à chaque étage.<br />

PAROLES DE PROS<br />

Smeets Laswerken – Bardages<br />

en aluminium et garde-corps en<br />

verre et acier<br />

L’aspect architectural de Go West doit aussi en partie au savoirfaire<br />

de Smeets Laswerken (Hechtel-Eksel). Ce spécialiste de <strong>la</strong><br />

ferronnerie décorative pour le secteur de <strong>la</strong> construction a eu un<br />

impact majeur sur l’allure du bâtiment. « Nous avons été chargés<br />

de <strong>la</strong> finition des terrasses en porte-à-faux et de <strong>la</strong> façade penchée<br />

pour en faire un tout », explique Wouter Smeets, gérant. « Plus<br />

précisément, nous avons fourni le bardage en aluminium et les<br />

garde-corps en verre et en acier. À cause de <strong>la</strong> configuration de <strong>la</strong><br />

façade, ce n'a pas été un travail facile. C'est pourquoi nous avons<br />

d'abord réalisé un scan 3D, que nous avons ensuite converti en un<br />

p<strong>la</strong>n d’exécution précis. Avec comme résultat que les colonnes et<br />

les garde-corps en verre sont parfaitement alignés sur les torsions<br />

de <strong>la</strong> façade. » Smeets Laswerken a prouvé une fois de plus dans<br />

ce projet qu'elle était à l'aise sur de nombreux fronts. « Notre champ<br />

d'action s'étend des escaliers et rampes métalliques aux balustrades<br />

en passant par les revêtements de façade en aluminium », poursuit<br />

Wouter Smeets. « Pour Go West, nous avons eu l'occasion de<br />

démontrer plusieurs aspects de notre savoir-faire. Il s'agit donc d'un<br />

bel ajout à notre longue liste de références constituée de projets<br />

diversifiés dans toute <strong>la</strong> Belgique. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 47


Molenbek-Saint-Jean Go West<br />

Le début d’une revitalisation globale<br />

Benjamin Cadranel, administrateur général de<br />

citydev.brussels, est également très satisfait du<br />

résultat. « ‘Go West’ est un projet très qualitatif<br />

sur un terrain très complexe pour lequel il faut<br />

féliciter autant les architectes que l’entreprise<br />

de construction. Il faut un partenariat fort pour<br />

relever ce genre de défi. Go West préfigure les<br />

immenses challenges qui nous attendent dans<br />

cette zone de <strong>la</strong> gare de l’Ouest. Le gouvernement<br />

bruxellois a en effet chargé citydev.brussels de<br />

coordonner <strong>la</strong> réhabilitation de cette zone. Nous<br />

allons nous investir pendant les années à venir<br />

afin de transformer ce territoire en friche en<br />

quartier mixte, attractif, pourvoyeur d’emplois, de<br />

services et d’équipements, tout en conservant une<br />

offre de logements abordables et de qualité. » ❚<br />

‘Go West’ a été construit selon le standard passif, avec même 30% des appartements neutres en énergie.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Ciril (Bruxelles)<br />

Pouvoir adjudicateur<br />

citydev.brussels (Bruxelles)<br />

Architecte<br />

A2M Architects (Bruxelles)<br />

Entreprise générale<br />

Democo (Bruxelles)<br />

Smeets Laswerken assure<br />

<strong>la</strong> conception, <strong>la</strong> fabrication<br />

et l’assemb<strong>la</strong>ge de :<br />

• Balustrades :<br />

en verre, en acier,<br />

en aluminium<br />

• Parois pour terrasses<br />

• Escaliers intérieurs et extérieurs<br />

• Auvents<br />

Smeets Laswerken est actif<br />

depuis 2006 dans le travail<br />

des métaux et toutes sortes<br />

de travaux de soudure sur mesure.<br />

Nous nous trouvons actuellement<br />

dans une forte croissance avec<br />

une vingtaine d’employés.<br />

Pour notre core business nous<br />

visons les projets immobiliers<br />

depuis 2008. De cette façon<br />

nous avons participé à <strong>la</strong><br />

conception du Quartier Bleu à Hasselt.<br />

www.smeets<strong>la</strong>swerken.be<br />

Zandstraat 3 bte 6<br />

3941 Hechtel-Eksel<br />

011 61 19 95<br />

info@smeets<strong>la</strong>swerken.be<br />

48 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Charleroi Bâtiment de service INFRABEL<br />

Pour des raisons de sécurisation de <strong>la</strong> cabine de signalisation contre les effets de <strong>la</strong> foudre, le bâtiment est constitué de deux parties totalement indépendantes techniquement.<br />

<strong>Construire</strong>, c’est s’adapter<br />

aux besoins de son client<br />

Pour sa maison-mère INFRABEL, TUC RAIL a conçu à Charleroi un nouveau bâtiment de service destiné au contrôle du district Sud-Ouest du<br />

réseau ferroviaire. La SM Franki – Koeckelberg – Galère a mené à bien sa construction, qui s’est déroulée selon un phasage spécifique<br />

lié aux besoins de l’utilisateur du bâtiment. Le « New Way of Working » s’est également imposé en cours de travaux, mettant au défi <strong>la</strong><br />

capacité d’adaptation des entreprises. Jordan Mélon, gestionnaire exécution chez Franki (Willemen Groep) re<strong>la</strong>te son premier gros projet.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Franki<br />

Derrière l’hôtel des chemins de fer à Charleroi,<br />

une zone jusqu’alors occupée par un parking<br />

accueille désormais un bâtiment des plus<br />

modernes qui rassemble les services généraux<br />

centraux d’une zone couvrant tout le Hainaut,<br />

ainsi qu’une partie du Brabant wallon et le<br />

sud de <strong>la</strong> province de Namur. 350 personnes<br />

y travaillent pour assurer <strong>la</strong> fluidité et <strong>la</strong><br />

sécurité du réseau, sur une surface de 8000 m ² .<br />

L’imposant édifice en béton mesure 92,50 m de<br />

long sur 20 m de <strong>la</strong>rge et repose sur 2 niveaux de<br />

parking en sous-sol sur une <strong>la</strong>rgeur augmentée<br />

à 32 m, afin d’abriter environ 200 véhicules.<br />

C’était là un point important pour INFRABEL,<br />

qui dispose de parkings de l’autre côté des<br />

voies mais souhaitait éviter à ses col<strong>la</strong>borateurs<br />

de devoir les traverser. Les façades en béton<br />

architectonique sont percées de 857 baies<br />

identiques dont certaines sont opacifiées par un<br />

bardage en tôle.<br />

Un bâtiment scindé en deux parties<br />

L’ensemble comprend une partie « cabine » en<br />

rez +2 + acrotère. Dans cette partie se trouve<br />

<strong>la</strong> cabine de signalisation pour toute <strong>la</strong> zone<br />

sud-ouest du réseau : une tour de contrôle<br />

carrée de 400 m ² dans <strong>la</strong>quelle des employés<br />

surveillent le réseau ferré sur des multitudes<br />

d’écrans. Cet espace a été couvert avec des<br />

p<strong>la</strong>nchers TT précontraints faisant chacun 21 m<br />

de long, procurant plus d’inertie que les 10 200<br />

50 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Bâtiment de service INFRABEL Charleroi<br />

m² de hourdis conventionnels utilisés pour le<br />

reste du bâtiment. L’autre partie, en rez+5, est <strong>la</strong><br />

partie administrative.<br />

Jordan Mélon (Franki) : « Les deux bâtiments sont<br />

mitoyens avec, aux niveaux inférieurs, des couloirs<br />

qui passent de l’un à l’autre, mais sont 100% isolés<br />

l’un par rapport à l’autre au moyen d’un joint de<br />

di<strong>la</strong>tation. La partie cabine est en effet conçue pour<br />

se comporter comme une cage de Faraday, avec<br />

paratonnerre en toiture et mail<strong>la</strong>ge en fils de cuivre<br />

dans les voiles de béton. L’idée est de protéger de<br />

<strong>la</strong> foudre <strong>la</strong> cabine de signalisation, car sa mise<br />

hors service paralyserait tout le réseau ferroviaire<br />

dont elle contrôle <strong>la</strong> signalisation. » Comme il ne<br />

peut y avoir aucune liaison métallique entre les<br />

deux parties du bâtiment, tout est doublé, avec<br />

notamment deux systèmes HVAC distincts.<br />

« Ce chantier a mis au défi <strong>la</strong> capacité<br />

d’adaptation des entreprises. »<br />

New way of working<br />

« À mi-chantier est apparu le New way of working,<br />

philosophie visant à améliorer le bien-être au travail,<br />

ce qui a généré de nombreuses modifications au<br />

projet de base. Deux niveaux prévus initialement<br />

en bureaux cloisonnés pour 2 ou 4 personnes sont<br />

ainsi devenus des open spaces avec bureaux libres<br />

où les travailleurs s’installent après avoir pris leur<br />

matériel dans leur casier. “<br />

Les façades en béton architectonique<br />

sont percées de 857 baies identiques.<br />

Le New way of working se traduit ici entre<br />

autres par l’ajout d’une salle de sport.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 51


Charleroi Bâtiment de service INFRABEL<br />

Une salle de sport a aussi été ajoutée, avec<br />

douches. Tapisseries murales au lieu de peinture,<br />

luminaires plus design, nouveau mobilier<br />

sanitaire, … tous ces changements ont représenté<br />

un défi pour nous, avec de nouvelles demandes<br />

d’offres et de nouveaux sous-traitants. »<br />

Contraintes liées au phasage<br />

INFRABEL devant absolument emménager dans<br />

<strong>la</strong> partie cabine avant fin 2019, les entreprises ont<br />

été confrontées à plusieurs dé<strong>la</strong>is de rigueur se<br />

suivant à brève échéance pour livrer tout d’abord<br />

certains locaux techniques, puis les locaux data,<br />

<strong>la</strong> salle de commande et enfin <strong>la</strong> totalité de <strong>la</strong><br />

partie cabine plus un niveau de parking. « C’était<br />

assez contraignant car ce<strong>la</strong> ne nous a pas permis<br />

de travailler de manière habituelle, en montant<br />

niveau par niveau sur l’ensemble du bâtiment. De<br />

plus, quand les finitions (peinture) des premiers<br />

locaux livrés ont débuté, on n’était pas encore à<br />

100% au sec partout. Enfin, nous avons consacré<br />

énormément d’énergie et de moyens à <strong>la</strong> livraison<br />

de <strong>la</strong> partie cabine, alors que l’on aurait pu aussi<br />

avancer sur <strong>la</strong> partie bureaux. Celle-ci a ensuite<br />

été achevée en limitant autant que possible le<br />

dérangement pour le personnel au travail dans <strong>la</strong><br />

cabine de signalisation. »<br />

Dans <strong>la</strong> cabine de signalisation de 400 m ² , des employés surveillent toute <strong>la</strong> zone<br />

sud-ouest du réseau sur des multitudes d’écrans.<br />

Jordan Melon a vécu l’inauguration du complexe<br />

avec sou<strong>la</strong>gement et fierté. Les travailleurs se<br />

sont montrés très satisfaits du bâtiment. La<br />

salle de sport, ainsi que <strong>la</strong> terrasse de 180 m²<br />

accessible par le réfectoire au troisième<br />

étage de <strong>la</strong> partie bureaux, ont remporté<br />

tous les suffrages ! ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maîtres d’ouvrage<br />

INFRABEL<br />

Architectes<br />

TUC RAIL<br />

Entreprise générale<br />

SM Franki – Koeckelberg – Galère<br />

DECOMO<br />

Le béton architectonique<br />

pour toutes vos réalisations<br />

Avec plus de 40 ans d’expérience, DECOMO est le spécialiste<br />

dans le domaine de <strong>la</strong> préfabrication de béton architectonique<br />

sur mesure, de qualité supérieure, et également utilisable<br />

comme élément structurel de l’édifice.<br />

Nous offrons un avis conceptuel dès <strong>la</strong> phase de l’é<strong>la</strong>boration<br />

de tout projet de construction et garantissons un suivi<br />

professionnel lors de <strong>la</strong> réalisation de votre projet. DECOMO,<br />

où créativité et savoir-faire vont de pair, et où l’expertise et <strong>la</strong><br />

mise en oeuvre de solutions adéquates donnent à votre projet<br />

architectural un cachet unique !<br />

www.decomo.be<br />

52 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

DECOMO fr.indd 1 02-07-21 09:34


Bâtiment de service INFRABEL Charleroi<br />

Un Tetris en béton pour optimaliser<br />

le montage sur chantier<br />

Les façades en béton architectonique du nouveau bâtiment INFRABEL à Charleroi frappent par leur canevas répétitif, rythmé par une<br />

infinité de baies identiques. Les éléments préfabriqués en béton ont été conçus, fabriqués et livrés par l’entreprise mouscronnoise<br />

DECOMO. Il s’agissait de trouver le bon format pour optimiser tant <strong>la</strong> production que le montage sur chantier. Bruno Louage, responsable<br />

du bureau d’études de DECOMO, explique les contraintes et les défis du projet.<br />

Texte Philippe Selke | Photos DECOMO<br />

Initialement, le projet était prévu comme un<br />

ensemble de colonnes entre baies et de bandeaux<br />

horizontaux d’un mètre cinquante de hauteur,<br />

ce qui aurait résulté en une quantité énorme<br />

d’éléments à produire, manutentionner et monter<br />

sur chantier. Bruno Louage : « Nous avons donc<br />

cherché comment combiner les éléments pour<br />

rationnaliser le tout. L’élément-type est devenu<br />

une allège à 4 jambes d’environ 4,10 m de<br />

longueur sur 4,30 m de hauteur. Réduire ainsi<br />

le nombre d’éléments à poser a fait gagner<br />

énormément de temps sur chantier. » Une telle<br />

rationalisation présente également d’autres<br />

avantages, par exemple au niveau de <strong>la</strong> tolérance<br />

dimensionnelle. L’entraxe entre deux colonnes<br />

est toujours parfaitement identique puisque<br />

l’élément sort toujours d’un même coffrage.<br />

« Malgré ce<strong>la</strong>, nous avons quand même 130 p<strong>la</strong>ns<br />

de production différents. La différence ne tient<br />

parfois qu’à un petit détail, comme une buse ou<br />

un trop-plein. »<br />

Les façades en béton architectonique frappent par leur canevas répétitif, rythmé par une infinité de baies identiques.<br />

« DECOMO a livré les éléments de façade<br />

préfabriqués en béton de manière à en<br />

faciliter le montage sur chantier. »<br />

Transport exceptionnel<br />

Pour ce bâtiment, les éléments sont exceptionnelle<br />

ment hauts car <strong>la</strong> hauteur d’étage, de<br />

4,30 m, est plus importante que d’habitude en<br />

raison des nombreuses techniques dans les fauxp<strong>la</strong>nchers<br />

et les faux-p<strong>la</strong>fonds. « Ce qui complique<br />

un peu le transport car on est hors gabarit. Nous<br />

avions environ 200 éléments de cette taille à<br />

transporter, dans le sens du montage pour que le<br />

monteur (l’entreprise spécialisée Straming, basée<br />

en région liégeoise), n’ait qu’à hisser chaque<br />

élément de 4 tonnes en p<strong>la</strong>ce. »<br />

Béton anthracite<br />

Le noir véritable étant impossible à obtenir<br />

en béton, le maître d’ouvrage a opté pour <strong>la</strong><br />

teinte <strong>la</strong> plus foncée possible. Quant à <strong>la</strong><br />

finition, un traitement à l’acide donne au<br />

béton un aspect légèrement rugueux. Bruno<br />

Louage : « Le bâtiment compte ainsi au<br />

total 3100 m² de béton architectonique, ce<br />

qui correspond à 4500 m² de surfaces finies.<br />

Ce<strong>la</strong> représente entre 120 et 150 jours de<br />

production. Pour DECOMO, chaque chantier est<br />

un nouveau défi. » ❚<br />

L’élément-type est une allège à 4 jambes d’environ<br />

4,10 m de long sur 4,30 m de haut.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 53


DECOR HAMOIS<br />

DECOR HAMOIS<br />

Spécialiste en bâtiment depuis 2 générations, Décor Hamois met son expérience à votre service.<br />

Notre équipe de 15 professionnels est à votre service et à votre écoute pour <strong>la</strong> réalisation de vos projets.<br />

Peintures intérieures et extérieures, assainissement des murs, revêtement de sol, revêtements muraux, revêtement<br />

en polyester, cloisons, stores et habil<strong>la</strong>ges de fenêtres, rénovation de toiture, rénovation de façade,<br />

pour compter sur un partenaire solide, faites appel à Décor Hamois!<br />

Rue de <strong>la</strong> Creugette, 35 | B-5360 Hamois | M : +32 (0)477 60 58 25 | E : info@decorhamois.be<br />

W: www.decorhamois.be | N° TVA : BE0890.290.843


Bâtiment de service INFRABEL Charleroi<br />

Une décoration intérieure<br />

à l’image d’INFRABEL<br />

Eddy Vanderhoeven est un patron heureux. Son entreprise de peinture et de décoration a décroché le lot décoration intérieure du<br />

nouveau bâtiment INFRABEL à Charleroi. Située comme son nom l’indique à Hamois, au cœur de <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong>, l’entreprise Décor Hamois a<br />

mis pour ce chantier ses 25 ans d’expérience au service de <strong>la</strong> SM Franki – Koeckelberg – Galère.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Décor Hamois<br />

Décor Hamois a réalisé 12 000 mètres carrés de<br />

peinture dans <strong>la</strong> partie bureaux.<br />

On retrouve sur certains murs intérieurs <strong>la</strong> couleur anthracite<br />

habil<strong>la</strong>nt <strong>la</strong> façade du bâtiment, un éc<strong>la</strong>ir de lumière en plus.<br />

Etant donné <strong>la</strong> taille de son entreprise, qui évolue entre 10 et 15 ouvriers,<br />

Eddy Vanderhoeven a perçu l’obligation de livrer le bâtiment par phases<br />

successives comme un avantage : « Il s’agit pour nous d’un gros chantier,<br />

avec par exemple 12 000 mètres carrés de peinture dans les bureaux. Nous<br />

n’aurions pas pu faire ce<strong>la</strong> en 2 ou 3 mois. Ici, le chantier s’éta<strong>la</strong>it sur deux<br />

ans. Nous nous étions bien organisés afin de réaliser jusqu’à 6000 mètres<br />

carrés en 2 mois. »<br />

Du travail de pro<br />

La première phase concernait <strong>la</strong> cabine de signalisation (voir article aux<br />

pages 44-46), où Décor Hamois a posé de <strong>la</strong> peinture époxy sur des murs<br />

en béton brut, une finition industrielle que l’entreprise ne pratique pas<br />

tous les jours. La seconde phase par contre, re<strong>la</strong>tive à <strong>la</strong> partie bureaux du<br />

bâtiment, se prêtait davantage à des travaux de décoration : mise en peinture<br />

traditionnelle et revêtement décoratifs, essentiellement muraux, comme des<br />

vinyles et des posters en papier peint. Même si ce<strong>la</strong> n’a pas été le cas pour<br />

ce chantier, <strong>la</strong> pose des revêtements de sol souples est une des spécialités<br />

de Décor Hamois. P<strong>la</strong>fonds et zones techniques dans les faux-p<strong>la</strong>nchers ont<br />

quant à eux été traités avec une peinture anti-poussière. Quant aux travaux<br />

de peinture dans les cages d’escalier, volumineuses et très hautes, ceux-ci<br />

« Nous nous étions bien<br />

organisés afin de réaliser<br />

jusqu’à 6000 mètres carrés<br />

de peinture en 2 mois. »<br />

ont demandé des échafaudages conséquents et des mesures spécifiques pour<br />

respecter les règles imposées par le maître d’ouvrage, qui ne p<strong>la</strong>isante pas<br />

avec <strong>la</strong> sécurité.<br />

Et quand on lui demande si <strong>la</strong> crise sanitaire fut pour lui une contrainte, Eddy<br />

Vanderhoeven répond imperturbable : « Au contraire. Le fait que l’on soit<br />

tombé en pleine pandémie de COVID nous a plutôt facilité <strong>la</strong> tâche. Pour<br />

peindre, moins il y a de monde sur le chantier, mieux c’est. » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 55


Namur Grand Manège<br />

« Gloria » pour l'achèvement d'un<br />

projet à <strong>la</strong> partition complexe<br />

Seule l’enceinte historique du grand manège des officiers a été conservée et restaurée.<br />

Le 3 septembre dernier, le Gloria de Georg Friedrich Händel a fait vibrer pour <strong>la</strong> toute première fois le public du Concert Hall, pièce<br />

maîtresse d’un Grand Manège f<strong>la</strong>mbant neuf au cœur d’un quartier de Namur en plein renouveau. La SM Wust-Cobelba a réalisé ce projet<br />

remarquable en Design & Build avec les bureaux d’architecture p. HD et Architectes Associés ainsi que plusieurs bureaux d’études, pour<br />

le compte de <strong>la</strong> Ville de Namur, qui y héberge également son académie de musique et les bureaux de l’association Cav&Ma (Centre d’Art<br />

Vocal et de Musique Ancienne). Visite du projet sous <strong>la</strong> conduite experte et passionnée de Christian Determe, chef de projets chez Wust.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Philippe Piraux<br />

Cette réalisation correspond à <strong>la</strong> phase 1 du projet de transformation de<br />

l’Espace Rogier, par <strong>la</strong>quelle l’ancien mess ainsi que le grand manège des<br />

officiers ont été démolis pour faire p<strong>la</strong>ce à une construction neuve. Seule<br />

l’enceinte du grand manège a été conservée et restaurée. Le parking Rogier et<br />

quelques anciens bâtiments adjacents, normalement dévolus à <strong>la</strong> construction<br />

de logements en phase 2, sont cependant toujours « dans leur jus ».<br />

Boîtes à musique<br />

L’acoustique était évidemment au cœur de toutes les préoccupations lors<br />

de <strong>la</strong> conception et <strong>la</strong> construction de <strong>la</strong> grande salle de spectacle de<br />

800 p<strong>la</strong>ces et des locaux de l’académie de musique (dont une plus petite<br />

salle de 150 p<strong>la</strong>ces). Il s’agissait d’atteindre une qualité équivalente à celle<br />

de <strong>la</strong> salle F<strong>la</strong>gey à Bruxelles, afin notamment de réaliser des enregistrements<br />

de concerts de tous types. Christian Determe : « Pour chaque élément à<br />

mettre en œuvre, il fal<strong>la</strong>it se poser <strong>la</strong> question de l’effet sur l’acoustique.<br />

L’affaiblissement acoustique de <strong>la</strong> salle par rapport à l’extérieur est de NR70.<br />

Nous avons utilisé des techniques très spécifiques pour y parvenir, même au<br />

niveau du bétonnage. Les différentes parties du bâtiment sont liaisonnées<br />

structurellement mais scindées acoustiquement. On obtient ainsi une boîte<br />

en prémurs de béton massif, isolée du reste du monde. » Le principe est<br />

le même pour les salles de cours de l’académie, afin que les musiciens ne<br />

soient pas gênés par les bruits extérieurs et n’interfèrent pas à leur tour avec<br />

l’acoustique de <strong>la</strong> salle de concert. Notons que le bâtiment est par ailleurs<br />

construit aux normes passives, parfaitement étanche à l’air.<br />

56 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Grand Manège Namur<br />

Dans <strong>la</strong> grande salle de 800 p<strong>la</strong>ces, tout a été mis en œuvre pour atteindre une qualité acoustique équivalente à celle de <strong>la</strong> salle F<strong>la</strong>gey..<br />

L’inclinaison des balcons varie suivant leur emp<strong>la</strong>cement dans <strong>la</strong> grande salle,<br />

afin de réfléchir le son venant de <strong>la</strong> scène sur le public de manière homogène.<br />

Ces balcons en béton structuré cassent le parallélisme et évitent les échos<br />

flottants. Des panneaux en bois stratifiés d’environ 1 tonne sont suspendus<br />

entre les poutres du p<strong>la</strong>fond pour jouer le rôle de réflecteurs acoustiques.<br />

Des tentures enroulées dans des caissons en bois p<strong>la</strong>cés le long des murs<br />

permettent de changer l’acoustique de <strong>la</strong> salle, pour passer d’un concert<br />

de voix non amplifié à un concert de musique amplifiée demandant une<br />

absorption du son. Tout ce<strong>la</strong> à des hauteurs et dans des configurations qui<br />

rendent impossible l’utilisation de nacelles…<br />

Un entrepreneur général qui connaît <strong>la</strong> musique<br />

Christian Determe égrène les anecdotes montrant que, malgré une<br />

préparation minutieuse, les équipes sur p<strong>la</strong>ce sont parfois confrontées<br />

en cours de chantier à de possibles complications. D’où l’importance de<br />

réfléchir suffisamment à temps aux moyens à mettre en œuvre pour p<strong>la</strong>cer<br />

les différents équipements de <strong>la</strong> salle : points de suspension pour les pa<strong>la</strong>ns,<br />

sécurisation correcte des opérations, … Comme par exemple pour les gradins<br />

en béton apparent de 2 tonnes chacun, destinés à accueillir les sièges, qu’il a<br />

fallu poser le plus tard possible en cours de chantier pour éviter qu’ils soient<br />

endommagés ou salis. “<br />

Un double p<strong>la</strong>ncher en hourdis désolidarisés garantit que les évolutions des<br />

danseuses sur le parquet ne s’entendent pas dans <strong>la</strong> salle de concert en dessous.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 57


Namur Grand Manège<br />

La boîte b<strong>la</strong>nche à l’avant-p<strong>la</strong>n abrite <strong>la</strong> salle<br />

de concert de 150 p<strong>la</strong>ces et, à l’étage, les<br />

salles de ballet de l’académie.<br />

Ce<strong>la</strong> s’est donc fait après <strong>la</strong> fermeture du toit, donc sans grue-tour, par une<br />

porte de 2 m 50 … Il fal<strong>la</strong>it des solutions créatives et une parfaite coordination<br />

des différents sous-traitants.<br />

L’autre défi majeur fut <strong>la</strong> stabilité. « Même si ce<strong>la</strong> semble n’être que des<br />

boîtes imbriquées l’une dans l’autre, ce n’est pas aussi simple : structures<br />

en porte-à-faux, encorbellements, … assez complexes à réaliser en termes<br />

de stabilité. Dans <strong>la</strong> grande salle d’environ 18 m de haut, <strong>la</strong> boîte n’était<br />

pas stable tant que les poutres transversales n’étaient pas posées et que<br />

l’ensemble n’était pas refermé par les hourdis. Juste avant les congés du<br />

bâtiment, nous avons donc connu une phase critique d’environ 3 semaines<br />

pendant <strong>la</strong>quelle il fal<strong>la</strong>it refermer le tout. Sans parler des contraintes<br />

logistiques pour amener dans le centre de Namur des poutres en béton de<br />

20 m de long puis les hisser en p<strong>la</strong>ce. »<br />

La totale<br />

Si, au départ, <strong>la</strong> salle de spectacle était dédiée à des concerts, les futurs<br />

utilisateurs du bâtiment ont souhaité, en cours de travaux, l’équiper également<br />

pour tenir des représentations théâtrales. « Musique et théâtre ne demandant<br />

pas le même concept acoustique ni les mêmes équipements, nous avons<br />

dû étudier comment rendre <strong>la</strong> salle compatible avec les besoins du théâtre :<br />

adaptation de l’éc<strong>la</strong>irage, augmentation de <strong>la</strong> flexibilité acoustique, … ». Ce ne<br />

58 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Grand Manège Namur<br />

« La SM Wust-Cobelba a réalisé ce<br />

remarquable projet en Design & Build. »<br />

fut là qu’une péripétie d’un chantier qui aura réservé pas mal de surprises :<br />

en phase de terrassement déjà, l’entrepreneur a été confronté à des terres<br />

polluées puis à <strong>la</strong> présence de <strong>la</strong> nappe phréatique, avec obligation de réaliser<br />

des parois de pieux sécants et des barrières d’étanchéité pour réaliser le gros<br />

œuvre enterré. Puis est arrivée <strong>la</strong> pandémie de COVID, compliquant un peu<br />

plus l’organisation du chantier. Des ossements ont également été découverts,<br />

heureusement trop anciens pour intéresser <strong>la</strong> police et trop récents pour<br />

passionner les archéologues. Et, malgré une sécurisation aux normes, un<br />

étudiant guindailleur ayant pénétré de nuit sur le chantier a fait une chute et<br />

est décédé. Christian Determe : « Après 25 ans de carrière, je crois qu’il s’agit<br />

du chantier pour lequel nous avons eu le plus d’imprévus à gérer. » Mission<br />

accomplie, sans fausses notes. Remarquable, le résultat est là pour couronner<br />

tous les efforts accomplis. Espérons qu’il p<strong>la</strong>ce <strong>la</strong> capitale wallonne au centre<br />

de <strong>la</strong> vie culturelle belge voire internationale. ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Ville de Namur<br />

Architectes<br />

Cabinet d’architectes p. HD et Architectes Associés (Liège)<br />

Entreprise générale<br />

WUST-COBELBA (Thimister-Clermont)<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 59


Etablissements J. WUST s.a.<br />

ZI des Plenesses - Rue Grondal, 14<br />

B-4890 THIMISTER-CLERMONT<br />

T. + 32 87 59 47 11<br />

F. + 32 87 59 48 12<br />

E-mail : commercial@wust.be<br />

www.wust.be<br />

Cobelba s.a.<br />

Rue des Reines Marguerites 5-7<br />

B-5100 NAMUR<br />

T. + 32 81 40 14 21<br />

F. + 32 81 40 13 19<br />

E-mail : direction@cobelba.be<br />

www.cobelba.be<br />

Atelier de Construction Métallique des Plenesses<br />

Ferronnerie d’Art et du Bâtiment | Construction Métallique<br />

ACMP s.r.l.<br />

ZI des Plenesses – Rue Grondal, 14<br />

B-4890 THIMISTER-CLERMONT<br />

T. +32 87 33 86 52<br />

E-mail : info@acmp.be<br />

www.acmp.be<br />

EN 1090 CERTIFIED CERTIFIED<br />

EN1090-1:2009+A1:2011<br />

CERTIFICATE CERTIFIED<br />

NO.: <strong>04</strong>08-CPR-TA02885<br />

TÜV AUSTRIA EN1090-1:2009+A1:2011<br />

SERVICES GMBH<br />

CERTIFICATE NO.: <strong>04</strong>08-CPR-TA02885<br />

TÜV AUSTRIA SERVICES GMBH


Grand Manège Namur<br />

Des ouvrages en acier qui ne dénotent pas<br />

À <strong>la</strong> base service interne de WUST, ACMP (Atelier de Construction Métallique des Plenesses) a évolué au point d’être filialisé fin 2014 afin de<br />

mettre également ses compétences directement au service de maîtres d’ouvrage et d’autres entreprises générales. Laurent Pavlinovic,<br />

directeur technique chez WUST, explique <strong>la</strong> contribution d’ACMP au Grand Manège à Namur. Un chantier Design & Build dont <strong>la</strong> gestion fut<br />

complexe, notamment pour amener et mettre en p<strong>la</strong>ce certains éléments intérieurs.<br />

Texte Philippe Selke<br />

Ce<strong>la</strong> fut notamment le cas des passerelles métalliques donnant accès<br />

aux techniques de scène directement sous le p<strong>la</strong>fond de <strong>la</strong> grande salle :<br />

totalisant 70 mc et préassemblés sur site par tronçons d’environ 8 m, ces<br />

ouvrages en acier <strong>la</strong>qué ont été hissés avec une grue pour les entrer dans le<br />

bâtiment en phase gros œuvre, avant sa couverture. Laurent Pavlinovic : « Il<br />

a fallu réagir vite. Installer un élément de finition alors que le chantier est<br />

encore occupé par le bétonnage est paradoxal. Nous avons eu <strong>la</strong> chance que<br />

les ouvriers ont respecté le travail de leurs collègues, tout en s’en servant<br />

comme échafaudage quand il a fallu couvrir <strong>la</strong> salle de spectacle. »<br />

Main courante et garde-corps<br />

Toujours dans <strong>la</strong> grande salle, ACMP a signé une autre réalisation : une main<br />

courante en acier d’environ 85 mc qui se déploie sur tout le pourtour du<br />

balcon. Inclinée, elle a été conçue afin de ne pas entraver <strong>la</strong> vue tout en<br />

gardant une hauteur suffisante pour assurer <strong>la</strong> sécurité. Laurent Pavlinovic :<br />

« Il fal<strong>la</strong>it qu’elle soit esthétique, mais aussi facilement réalisable. Il s’agit<br />

d’un assemb<strong>la</strong>ge de p<strong>la</strong>ts métalliques. Certains ajustements ont dû être faits<br />

sur p<strong>la</strong>ce tant l’inclinaison variable du support d’un balcon à l’autre rendait<br />

<strong>la</strong> chose complexe. Ce<strong>la</strong> a demandé un relevé très précis sur site par notre<br />

dessinateur-projeteur pour tenir compte des différents angles et calepiner<br />

les supports verticaux comme souhaité. Ces derniers sont constitués d‘une<br />

double <strong>la</strong>me pour obtenir un effet de légèreté et de finesse. »<br />

ACMP a également réalisé le garde-corps d’un escalier, constitué d’éléments<br />

en parallélogramme avec barreaudage vertical pour chaque volée, toujours<br />

en acier <strong>la</strong>qué. Le gros défi fut ici <strong>la</strong> manutention et <strong>la</strong> pose de tels éléments<br />

de poids en fin de chantier.<br />

Complémentarité<br />

ACMP compte déjà quelques belles références, que ce soit en ferronnerie d’art ou<br />

en construction métallique : escaliers extérieurs pour l’ULiège, passerelles PMR<br />

pour <strong>la</strong> Région bruxelloise, garde-corps pour ouvrages d’art INFRABEL, auvent<br />

du centre de tri « La Ressourcerie » pour le BEP Namur, ainsi que différents<br />

ouvrages pour des entrepreneurs généraux en promotion immobilière. Laurent<br />

Pavlinovic : « Nous avons <strong>la</strong> compétence pour dessiner et réaliser des charpentes<br />

métalliques de petite ou moyenne taille. Il est toujours problématique pour une<br />

entreprise générale de trouver de bons ferronniers. » ❚<br />

Les passerelles ont été hissées par tronçons dans le<br />

bâtiment en phase gros œuvre. (Photo : ACMP)<br />

Une main courante esthétique en acier <strong>la</strong>qué se déploie sur<br />

tout le pourtour du balcon. (Photo : Philippe Piraux)<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 61


Conception, Instal<strong>la</strong>tion, Rénovation et Entretien<br />

d'instal<strong>la</strong>tions scéniques, monte-charge et structures<br />

mobiles.<br />

Musée des Beaux Arts<br />

Grand Manège<br />

www.servio.be/theatre<br />

La Monnaie<br />

Théâtre des Tanneurs<br />

SERVIO<br />

theater equipment<br />

bvba.


Grand Manège Namur<br />

Des équipements de scène<br />

pour plus de polyvalence<br />

Au service des salles de spectacle depuis près de 40 ans, Servio a équipé les deux salles du Grand Manège. Si <strong>la</strong> salle de 150 p<strong>la</strong>ces est<br />

dotée d’un équipement standard de centre culturel, <strong>la</strong> grande salle fut le théâtre de joutes entre architecte et techniciens, pour arriver<br />

au meilleur compromis possible entre idée d’origine et polyvalence. Johan Raes, CEO de Servio, relève les principaux défis de ce projet.<br />

Texte Philippe Selke<br />

Bien que <strong>la</strong> salle de 800 p<strong>la</strong>ces ait été conçue<br />

au départ comme salle de concert, <strong>la</strong> demande<br />

d’é<strong>la</strong>rgir son utilisation aux représentations<br />

théâtrales est venue en cours de réalisation. Deux<br />

usages distincts nécessitant des équipements<br />

différents ! Johan Raes : « Nous avons été fort<br />

impliqués dans les discussions avec l’architecte, le<br />

bureau d’études en charge de <strong>la</strong> scénographie, <strong>la</strong><br />

Ville, … pour concrétiser cette décision dans les<br />

limites de ce qui était possible. L’architecte vou<strong>la</strong>it<br />

conserver l’aspect initial de <strong>la</strong> salle tandis que les<br />

techniciens vou<strong>la</strong>ient plus d’équipements. Pour<br />

le théâtre, il fal<strong>la</strong>it notamment rompre l’unité de<br />

<strong>la</strong> salle par l’ajout d’un cadre de scène. Le défi<br />

a donc consisté à obscurcir les côtés et <strong>la</strong> partie<br />

supérieure avec une structure légère démontable<br />

pour ne garder en configuration théâtre qu’une<br />

ouverture scénique. Grâce à une série de perches,<br />

on masque l’architecture de <strong>la</strong> salle pour<br />

concentrer l’attention sur ce qui se passe sur <strong>la</strong><br />

scène. Tous ces équipements disparaissent dans<br />

le p<strong>la</strong>fond en configuration concert. »<br />

Passerelle et perches<br />

Autre élément indispensable qu’il a fallu intégrer :<br />

une passerelle mobile en acier de plusieurs tonnes<br />

que l’on descend au-dessus du public pour éc<strong>la</strong>irer<br />

<strong>la</strong> scène et qui elle aussi disparaît dans le p<strong>la</strong>fond<br />

en configuration concert. Tout ces équipements<br />

exigent une impressionnante machinerie avec<br />

moteurs, tambours et câbles. « Mais le plus<br />

compliqué fut d’insérer le système de perches<br />

entre tous les abat-sons en bois destinés à réfléchir<br />

<strong>la</strong> musique vers le public. »<br />

Servio a réalisé toute <strong>la</strong> partie audio et vidéo de <strong>la</strong> petite salle, ainsi que <strong>la</strong><br />

mécanique scénique. (Photo : Lino Bennardo)<br />

Dans <strong>la</strong> salle de concert, un système de perches permet de suspendre les<br />

éléments de décor en configuration théâtre. (Photo : Servio)<br />

Le métier de Johan Raes est de transformer le rêve<br />

du client en réalité. Il y est arrivé, au prix d’un<br />

compromis satisfaisant toutes les parties. ❚<br />

« Show must go on. Servio fait tout pour qu’un problème<br />

technique ne vienne pas empêcher le spectacle d’avoir lieu. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 63


Gosselies Nouveau siège d’ORES<br />

Le nouveau siège social d’ORES, un<br />

exemple de construction réfléchie,<br />

circu<strong>la</strong>ire et modu<strong>la</strong>ble<br />

ORES, principal gestionnaire de réseaux de distribution en <strong>Wallonie</strong>, a confié <strong>la</strong> réalisation du gros œuvre fermé et du parachèvement de son<br />

nouveau siège social de Gosselies – 17 000 m² – à l’entreprise générale Franki, sur une conception des architectes d’archipe<strong>la</strong>go avec un<br />

aménagement intérieur signé OutOfOffice. Le bâtiment, achevé en 2020, regroupe à un seul endroit l’ensemble des services généraux d’ORES<br />

et symbolise sur divers p<strong>la</strong>ns <strong>la</strong> mutation en cours de cette entreprise. Le projet symbolise également <strong>la</strong> volonté de mise en œuvre d’une<br />

construction circu<strong>la</strong>ire, ce qui permettra au bâtiment d’avoir plusieurs vies et de recevoir, le cas échéant, une autre affectation.<br />

Texte Michel Charlier<br />

64 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Le bâtiment regroupe à un seul endroit<br />

l’ensemble des services généraux d’ORES<br />

(Photo : Photothèque ORES).<br />

Nouveau siège d’ORES Gosselies<br />

Les toitures qui supportent les panneaux photovoltaïques<br />

se prolongent en façade pour relier les<br />

étages (Photo : Steven Massart pour archipe<strong>la</strong>go).<br />

Ce qui est particulier et inédit dans ce bâtiment<br />

très récent, c’est qu’il pourrait tout à fait… changer<br />

d’affectation dans le futur ! « Le bâtiment<br />

est situé au sein du pôle biotechnologique<br />

de Gosselies, dont les activités sont en plein<br />

développement », explique Ro<strong>la</strong>nd Roquiny,<br />

administrateur et directeur de conception au<br />

sein du bureau d’architecture. « Dès le départ,<br />

<strong>la</strong> demande du maître d’ouvrage était de<br />

concevoir un immeuble capable d’accueillir des<br />

bureaux, mais qui dans l’avenir, en fonction des<br />

circonstances, puisse se transformer rapidement<br />

en <strong>la</strong>boratoires et éventuellement accueillir une<br />

toute autre activité. »<br />

Un bâtiment déclinant modu<strong>la</strong>rité<br />

et circu<strong>la</strong>rité<br />

C’est <strong>la</strong> raison pour <strong>la</strong>quelle le bâtiment a été conçu<br />

sur base de critères de modu<strong>la</strong>rité et d’adaptabilité.<br />

Les façades sont composées de caissons en bois<br />

facilement démontables, qui vont de p<strong>la</strong>ncher à<br />

p<strong>la</strong>ncher. « Les vitrages ont été intégrés dans ces<br />

caissons dès <strong>la</strong> phase de préfabrication », précise<br />

Ludwig Druart, gestionnaire et conducteur de<br />

chantier chez Franki. « La structure en colonnes<br />

métalliques est, elle aussi, re<strong>la</strong>tivement facile à<br />

démonter », déc<strong>la</strong>re Ro<strong>la</strong>nd Roquiny. “<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 65


Gosselies Nouveau siège d’ORES<br />

PAROLES DE PROS<br />

Parole de pros – Marchandise SA<br />

Le nouveau siège social d’ORES a été érigé sur un terrain incliné et se caractérise également<br />

par des dimensions importantes (17 000 m²). Pour arriver à construire en temps et en heure<br />

ce bâtiment imposant, l’entreprise générale Franki a fait appel à <strong>la</strong> société de location de<br />

matériel Marchandise SA, installée à Engis, en région liégeoise.<br />

Le bâtiment est éc<strong>la</strong>iré partout par <strong>la</strong> lumière<br />

naturelle (Photo : Steven Massart pour archipe<strong>la</strong>go).<br />

« Quant aux gabarits des espaces et aux hauteurs<br />

libres, ils ont été dimensionnés pour que le<br />

bâtiment puisse évoluer et accueillir d’autres<br />

types d’activités. »<br />

La circu<strong>la</strong>rité est également présente à l’intérieur<br />

puisque les p<strong>la</strong>teaux sont modu<strong>la</strong>ires et très<br />

facilement interchangeables. Le rez-de-chaussée,<br />

<strong>la</strong>rgement ouvert sur les jardins extérieurs, est<br />

entièrement dédié aux activités communautaires.<br />

« Nous vendons et louons du matériel de manutention tout-terrain », explique Ivan<br />

Marchandise, directeur général de <strong>la</strong> société qui porte désormais son nom (auparavant<br />

Ets Deville puis SPRL Deville Marchandise). « Nous sommes notamment concessionnaires<br />

de <strong>la</strong> marque Manitou. Pour le chantier du siège social d’ORES, nous avons fourni à<br />

l’entreprise Franki, en location, des chariots télescopiques rotatifs et des nacelles élévatrices<br />

de personnes à bras articulé de cette marque. » Le matériel a été utilisé dès le moment<br />

où les bâtiments ont commencé à sortir du sol et les machines sont bien évidemment<br />

restées sur chantier pendant plusieurs mois. « La col<strong>la</strong>boration avec Franki existe depuis<br />

de nombreuses années et ne fait que se renforcer », conclut, satisfait, Ivan Marchandise.<br />

Il accueille le centre de formation, <strong>la</strong> salle du<br />

conseil – espace de réunion majeur du bâtiment –,<br />

le restaurant et un centre de fitness. Les bureaux<br />

occupent les deux étages supérieurs, liés par un<br />

double escalier central pouvant être converti en<br />

auditorium. Ces espaces de bureaux sont divisés<br />

en ateliers d’une dizaine de postes de travail,<br />

personnalisés en fonction de l’activité : bureaux<br />

individuels, espaces col<strong>la</strong>boratifs, salons de<br />

'brainstorming', alcôves pour s’isoler… Chaque<br />

col<strong>la</strong>borateur, chaque équipe peut choisir l’endroit<br />

qui convient le mieux à sa tâche du moment.<br />

x5<br />

x1<br />

La SA MARCHANDISE est active depuis plus de 60 ans et est située à ENGIS dans des bâtiments modernes<br />

construits en 2015 et 2019. Spécialiste de <strong>la</strong> Vente, <strong>la</strong> Location & <strong>la</strong> Maintenance d’engins de manutention tout<br />

terrain et industrielle, de levage de personnes et de matériel agricole, <strong>la</strong> société propose également des formations<br />

pour les opérateurs. Ses activités s’adressent aux professionnels des secteurs de <strong>la</strong> Construction, de l’Industrie, des<br />

espaces verts et du Monde Agricole, ainsi qu’aux Pouvoirs Publics. L’Entreprise occupe 55 col<strong>la</strong>borateurs, vend plus<br />

de 300 machines neuves et d’occasion par an, dispose d’environ 600 machines dans sa flotte de location, de 7<br />

camions pour assurer les transports ainsi que de 7 camionnettes-ateliers pour les interventions sur chantier. Concessionnaire<br />

officiel de marques réputées et leaders sur leurs marchés respectifs tels que MANITOU, CASE IH & STEYR,<br />

TOYOTA MATERIAL HANDLING & AVANT TECNO, <strong>la</strong> SA MARCHANDISE a réalisé un chiffre d’affaires de 22 millions<br />

d’Euros en 2020.<br />

COORDONNÉESMARCHANDISE S.A.Rue des Tuiliers 10, 4480 Engis - Tél: 085 31.15.91 - Fax: 085 31.58.32 - info@marchandise.be<br />

66 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

00028103001 - MARCHANDISE SA.indd 1 20-09-<strong>2021</strong> 11:11


Nouveau siège d’ORES Gosselies<br />

Excellentes performances<br />

énergétiques et importance de<br />

<strong>la</strong> lumière naturelle<br />

Le nouveau siège d’ORES intègre les techniques<br />

bioclimatiques les plus récentes en matière<br />

d’iso<strong>la</strong>tion, de chauffage et de venti<strong>la</strong>tion,<br />

notamment un chauffage à <strong>la</strong> fois par le sol<br />

et par le p<strong>la</strong>fond, dans lequel passent des<br />

serpentins servant également au refroidissement.<br />

Il tire avantage des sources d’énergie naturelles<br />

et renouve<strong>la</strong>bles, comme un arbre ancré dans le<br />

paysage puise son énergie tant de <strong>la</strong> terre que<br />

du soleil. Cette analogie a inspiré l’architecture<br />

de l’enveloppe et de <strong>la</strong> structure du bâtiment.<br />

Les toitures qui supportent les panneaux<br />

photovoltaïques se prolongent en façade pour<br />

relier les étages, les colonnes de <strong>la</strong> structure en<br />

béton puisent l’énergie géothermique du sol et<br />

s’élèvent jusqu’au toit.<br />

« L’importance du travail sur <strong>la</strong> lumière naturelle<br />

a été le moteur premier du projet », affirme<br />

Ro<strong>la</strong>nd Roquiny. « Les p<strong>la</strong>teaux de bureaux<br />

ont été dimensionnés en fonction des études<br />

d’éc<strong>la</strong>irement naturel que nous avons réalisées.<br />

Ce<strong>la</strong> se ressent très fort dans le bâtiment,<br />

éc<strong>la</strong>iré partout par <strong>la</strong> lumière naturelle… avec,<br />

si nécessaire, les protections so<strong>la</strong>ires ad hoc. »<br />

Le projet est certifié BREEAM Very good<br />

et BATEX RW.<br />

Des défis particuliers ?<br />

Les défis n’ont pas été nombreux ni trop<br />

complexes. Le bâtiment prend p<strong>la</strong>ce sur un<br />

terrain incliné, dans un petit vallon descendant<br />

vers un ruisseau, et surplombe une nappe<br />

phréatique. Pour les architectes, <strong>la</strong> disposition<br />

du bâtiment sur le terrain a même permis de<br />

limiter les terrassements au strict minimum et<br />

de respecter le site naturel.<br />

Pour Ludwig Druart, « <strong>la</strong> complexité du projet<br />

résidait dans sa taille importante, qui nous a<br />

demandé un effort tout particulier, notamment<br />

pour les cloisons et les techniques spéciales<br />

par rapport à <strong>la</strong> diversité des chapes et<br />

revêtements de sol. » Autre défi, l’étanchéité<br />

de <strong>la</strong> façade à <strong>la</strong>quelle il a fallu prêter <strong>la</strong> plus<br />

grande attention. ❚<br />

Les colonnes de <strong>la</strong> structure en béton puisent l’énergie<br />

géothermique du sol et s’élèvent jusqu’au toit<br />

(Photo : Steven Massart pour archipe<strong>la</strong>go).<br />

« L’importance<br />

du travail sur <strong>la</strong><br />

lumière naturelle<br />

a été le moteur<br />

premier du projet. »<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

ORES<br />

Architecte<br />

archipe<strong>la</strong>go<br />

Entreprise générale<br />

Franki<br />

Le rez-de-chaussée, <strong>la</strong>rgement ouvert sur les jardins extérieurs, est entièrement dédié aux<br />

activités communautaires (Photo : Steven Massart pour archipe<strong>la</strong>go).<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 67


Remp<strong>la</strong>cez<br />

votre ancienne<br />

+20<br />

ans<br />

chaudière gaz<br />

et obtenez 500 €<br />

gas.be/energiepositive


Le site biométhane du Bois<br />

d'Arnelle illustre parfaitement<br />

<strong>la</strong> diversité du potentiel<br />

en <strong>Wallonie</strong><br />

Le biométhane et les autres types de gaz verts en général ont et auront un rôle important à jouer dans <strong>la</strong> décarbonation de l’économie. La<br />

transition énergétique devra de toute façon s’appuyer sur une <strong>la</strong>rge gamme de solutions et le gaz vert en fait partie.<br />

Texte et Photos Gas.be<br />

Pourquoi le biométhane connaît-il aujourd’hui<br />

un succès croissant ? Lorsqu’on épure le biogaz,<br />

le biométhane qu’on obtient peut être injecté<br />

directement dans le réseau de distribution de gaz<br />

naturel. Et ce gaz vert peut être utilisé directement<br />

à <strong>la</strong> sortie du réseau chez le client, tant pour des<br />

besoins de mobilité, de résidentiels ou industriels.<br />

Le premier projet en <strong>Wallonie</strong> date de 2020. Mais<br />

on constate qu’il y a de plus en plus de projets et<br />

on compte aujourd’hui à peu près une vingtaine<br />

de sites en cours de développement.<br />

Le verdissement de notre approvisionnement<br />

énergétique bat son plein. Le site Biométhane<br />

du Bois d’Arnelle (BBA) a investi dans un site de<br />

biométhane à Villers. Celui-ci illustre parfaitement<br />

<strong>la</strong> diversité du potentiel en <strong>Wallonie</strong>, ainsi que<br />

l’importance de projets locaux supportés par des<br />

acteurs issus du monde agricole et qui travaillent<br />

en bonne intelligence avec les communes et avec<br />

le gestionnaire du réseau de distribution. Penser<br />

localement est l’une des clés du succès d’un projet<br />

d’injection de biométhane. On y produit du gaz<br />

vert, qui est injecté dans le réseau de gaz naturel.<br />

L’entreprise col<strong>la</strong>bore avec des agriculteurs de <strong>la</strong><br />

région qui fournissent les déchets agricoles pour<br />

produire le biogaz. Pour eux, le projet ouvre des<br />

nouvelles perspectives.<br />

Biométhane du Bois d'Arnelle : le projet sort de terre.<br />

« Le verdissement de notre<br />

approvisionnement énergétique bat<br />

son plein. »<br />

Pour injecter le gaz vert dans le réseau de<br />

distribution, BBA a pu compter sur l’expertise<br />

et l’aide d’ORES. De son côté le gestionnaire de<br />

réseau veut soutenir le développement de cette<br />

filière d’énergie verte en <strong>Wallonie</strong>.<br />

Pour verduriser l’approvisionnement du gaz,<br />

<strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong> aura besoin de beaucoup plus de<br />

projets de biométhanisation. Ce sont autant<br />

d’opportunités pour des agriculteurs et des<br />

entreprises de divers secteurs. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 69


JANDENUL.COM<br />

CONCEVOIR · CONSTRUIRE · CONNECTER<br />

FOTO: BELGIQUE - GRAND HÔPITAL DE CHARLEROI<br />

Jan De Nul Group donne forme à l’eau et à <strong>la</strong> terre dans le monde entier, al<strong>la</strong>nt<br />

de services énergétiques complexes offshore aux grands projets de dragage et de<br />

remb<strong>la</strong>iement côtier et terrestre, en passant par des projets de construction civile et<br />

environnementaux difficiles. Ses compétences et ses investissements intégrés conduisent<br />

à des solutions créatives, durables et innovatrices. Ainsi, Jan De Nul Group produit des<br />

résultats qui assurent <strong>la</strong> satisfaction de ses clients. <strong>Construire</strong> un meilleur avenir.


Le Conseil National de <strong>la</strong> Toiture et de l’Etanchéité vous invite à son<br />

26 NOV <strong>2021</strong><br />

www.belgianroofday.be<br />

• Dans le contexte de <strong>la</strong> crise du coronavirus, nous<br />

mettrons tout en œuvre pour garantir <strong>la</strong> sécurité,<br />

<strong>la</strong> santé et le bien-être des exposants, des<br />

col<strong>la</strong>borateurs et des visiteurs.<br />

• Le salon professionnel et l’événement de<br />

réseautage par excellence au Benelux pour les<br />

couvreurs, entrepreneurs d’étanchéité, fabricants,<br />

architectes, prescripteurs et professions du secteur<br />

de <strong>la</strong> toiture…<br />

• Ambiance conviviale avec boissons et bu ets gratuits.<br />

• Dans le chapiteau, vous pourrez assister au<br />

Championnat belge du meilleur jeune couvreur.<br />

• Soirée de clôture avec un superbe concert.<br />

Pour plus d’infos contactez steve.caufriez@<br />

confederationconstruction.be.<br />

• Dans les halls spacieux du Brussels Kart Expo de<br />

9h00 à 19h30.<br />

organisation : partenaire médiatique :<br />

une initiative de :


CAHIER TOITURES<br />

Belgian Roof Day <strong>2021</strong> :<br />

<strong>la</strong> grand-messe du secteur<br />

des toitures en Belgique<br />

Après une année d’absence forcée, le Belgian Roof Day, le salon professionnel annuel du secteur des toitures, aura de nouveau lieu<br />

le 26 novembre. Il sera organisé selon le concept habituel. C’est toujours une excellente occasion de rencontrer en une journée de<br />

nombreux fabricants, fournisseurs et collègues dans un cadre convivial et agréable.<br />

Texte et photos Confédération Construction<br />

Cette année, le Belgian Roof Day, le salon autrefois connu sous le nom de<br />

<strong>la</strong> 'Journée de <strong>la</strong> Toiture', aura lieu le vendredi 26 novembre. 150 exposants<br />

présenteront leurs derniers matériaux, machines et autres produits destinés<br />

au secteur des toitures.<br />

Le salon se déroulera à nouveau au Brussels Kart Expo de Grand-Bigard.<br />

Outre son accès facile près du ring de Bruxelles et de l'autoroute E40, ce hall<br />

d’événements dispose d'un grand parking pour que tous les visiteurs puissent<br />

facilement garer leur voiture.<br />

72 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


TOITURES CAHIER<br />

Qu'y a-t-il à découvrir ?<br />

Dans les trois halls d'exposition, les visiteurs pourront se faire une idée globale<br />

de tout ce qui se passe sur le marché des toitures en pente et des toitures<br />

p<strong>la</strong>tes en Belgique. Le Belgian Roof Day vise à donner une image complète<br />

de l'ensemble du secteur de <strong>la</strong> toiture. Les architectes, les prescripteurs et les<br />

professionnels pourront y découvrir les dernières innovations des plus grands<br />

fabricants du secteur.<br />

Comme lors des éditions précédentes, de nombreux stands de restauration<br />

sont répartis stratégiquement à travers les halls d'exposition, de sorte qu'il y<br />

a toujours quelque chose à manger ou à boire à proximité de chaque stand.<br />

La numérisation en pratique<br />

Le Centre Scientifique et Technique de <strong>la</strong> Construction (CSTC) sera également<br />

présent au salon cette année. Les experts du centre de connaissances de <strong>la</strong><br />

construction feront des démonstrations de nouvelles technologies qui sont<br />

déjà appliquées sur nos chantiers, tels que <strong>la</strong> réalité mixte et augmentée, les<br />

exosquelettes ou les techniques de mesure numérique.<br />

Le CSTC espère ainsi démontrer que <strong>la</strong> transition numérique dans le secteur<br />

de <strong>la</strong> construction ne s'apparente pas à un avenir lointain, mais qu'il s'agit<br />

bien là d'une évolution qui a déjà lieu sur nos chantiers.<br />

Meilleur jeune couvreur<br />

Cette année aussi, un concours pour les jeunes couvreurs aura lieu pendant<br />

le salon. Les meilleurs jeunes couvreurs dans les catégories 'toiture p<strong>la</strong>te',<br />

'toiture inclinée' et 'toiture métallique' auront l'occasion de montrer leurs<br />

compétences.<br />

A l’épreuve du coronavirus<br />

Les organisateurs Confédération Construction et BEWAP suivent scrupuleusement<br />

les consignes et règlements du gouvernement et mettent tout en œuvre<br />

pour que le salon se déroule en toute sécurité.<br />

L'entrée au salon est entièrement gratuite, mais les visiteurs doivent s'inscrire<br />

à l'avance via www.belgianroofday.be. Après l'inscription, vous recevrez par<br />

e-mail un billet électronique personnel avec un code QR. Apportez ce billet<br />

imprimé ou faites scanner le code-barres sur votre smartphone.<br />

Le Belgian Roof Day est une initiative de <strong>la</strong> Confédération Construction,<br />

CNTE-NRDD, l’ABEE, <strong>la</strong> Confédération Construction Toiture et <strong>la</strong> JCCT. ❚<br />

INFOS PRATIQUES<br />

BELGIAN ROOF DAY<br />

Date : vendredi 26 novembre <strong>2021</strong><br />

Heures d’ouverture : 10 h à 19 h<br />

Lieu : Brussels Kart Expo – Avenue Gosset 9, Grand-Bigard<br />

Entrée : gratuite inscription via le site www.belgianroofday.be<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 73


CAHIER TOITURES<br />

-<br />

Belgian Roof Day<br />

Entrance exposanten en mindervaliden<br />

6<br />

ETANCO<br />

5<br />

BLE<br />

4 CUPA<br />

PIZARRAS<br />

3 DERBIGUM 2 DAKPLAAT- 1 57 58<br />

(IMPERBEL) WINKEL DAKREAM<br />

Exhibitors Lounge<br />

EUROFAST<br />

VM BUILDING<br />

SOLUTIONS<br />

59<br />

ETC<br />

60<br />

UZIMET<br />

61<br />

VM BU<br />

SOLUT<br />

7<br />

COMARDEN<br />

11<br />

TEC7<br />

15<br />

CONNEC TON<br />

21<br />

ROBAWS<br />

16<br />

FLORATOIT<br />

22 FRP<br />

EUROPE<br />

31<br />

CEMBRIT<br />

30<br />

GUARDIAN 39<br />

SFS BENELUX<br />

38<br />

RENSON VENTILATION<br />

44<br />

TRESPA<br />

52 53<br />

METIGLA BUZON<br />

17<br />

SIGA<br />

23<br />

EJOT<br />

8<br />

DTE<br />

12<br />

BORGH<br />

9<br />

WINCO<br />

18<br />

FACOZINC<br />

10 ACJ<br />

PROJECTS<br />

13<br />

14<br />

PRO-PART SITA<br />

INTERNATIONAL<br />

24<br />

FDT<br />

32 KEDGE 33GOBERT<br />

SAFETY EQUIP MENT MATERIAUX<br />

40<br />

HAP<br />

54<br />

M&G GROUP<br />

45<br />

GRAD<br />

19 ASPHALT<br />

EQUIPMENT<br />

25 BEVAD<br />

- CBD<br />

34 BEVAD<br />

- CBD<br />

41 42<br />

BOUWSOFT CLAERHOUT<br />

ALUMINIUM<br />

46<br />

RENOLIT<br />

49 50 ISEO 51<br />

RHEINZINK PROJECTION FESTOOL<br />

55 56 + 56a<br />

GECKO<br />

INTERMAT<br />

47<br />

CASTRELOS<br />

20<br />

TERREAL<br />

26<br />

CREATON<br />

35<br />

JOUANEL<br />

43<br />

UBBINK<br />

48<br />

ROTO<br />

FRANK<br />

56b<br />

SEMFIX2<br />

27<br />

LEISTER<br />

36<br />

DIMOS<br />

28<br />

AMAK<br />

64<br />

SEMFIX<br />

71<br />

SOUDAL<br />

80<br />

RECTICEL<br />

INSULATION<br />

65<br />

SPIT<br />

29 VIAVAC<br />

VACUUM<br />

LIFTING<br />

37 LINDAB<br />

RAINLINE<br />

101<br />

FAKRO<br />

110<br />

TESTCENTRUM<br />

DE LILLE<br />

117<br />

MAPEI<br />

EHBO<br />

124<br />

SIKA<br />

88<br />

SOPREMA<br />

94<br />

SKYLUX<br />

118<br />

ROPAMATE<br />

66 VM<br />

BUILDING<br />

125<br />

ISOMAT<br />

89 IKO<br />

ENERTHERM<br />

95<br />

FIHUMA<br />

119<br />

NEDZINK<br />

67 OMG -<br />

OLYFAST<br />

90<br />

DEFRANCQ<br />

96 EFYOS<br />

SOPREMA<br />

120<br />

KINGSPAN<br />

UNIDEK<br />

68<br />

GRIFFON<br />

72 SGCP<br />

ISOVER<br />

81 BMI<br />

MONIER<br />

102 ALSAN<br />

FLAG<br />

111<br />

EDILIANS<br />

121<br />

WINCO<br />

69<br />

CEDRAL<br />

ETERNIT<br />

73<br />

FIRESTONE<br />

74<br />

CPE 75<br />

82 IKO 83 UNILIN<br />

SEALECO<br />

FLEXIA, LIQUID INSULATION<br />

WATERPROOFING<br />

103 BMI<br />

KLOBER<br />

112<br />

SIEVERT<br />

1<strong>04</strong><br />

SVK<br />

113<br />

ISOBOUW<br />

122<br />

ACIERS GROSJEAN<br />

91 PAVATEX<br />

BY SOPREMA<br />

97<br />

BMI ICOPAL<br />

92 HIKOKI<br />

POWER TOOLS<br />

105<br />

DERBIGUM<br />

126 BRUGS 127 128 129<br />

DAK CENTRUM<br />

BEHERMAN MITSUBISHI OMNEX<br />

98<br />

JACKODUR<br />

76<br />

MODDE<br />

84 85<br />

DESCHACHT ALU<br />

93<br />

DECEUNINCK<br />

99<br />

ISOPROC<br />

106<br />

APOK<br />

114<br />

PREFA<br />

130<br />

WFR<br />

7<br />

K<br />

107<br />

BE<br />

115<br />

TB&<br />

131<br />

ALTR<br />

HAL 1 HAL 2<br />

74 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


24 m<br />

TOITURES CAHIER<br />

INKOM 2<br />

VIPS<br />

EXPOSANTEN<br />

SCHOLEN<br />

WC<br />

TENT 1<br />

60x25m<br />

Concours<br />

ILDING<br />

IONS<br />

62<br />

PLASTIVAN<br />

63<br />

SORTIMO<br />

70<br />

ROCKWOOL<br />

Vestiaire<br />

Concert<br />

Podium<br />

12 x 5 M<br />

INKOM<br />

7<br />

NAUF<br />

78<br />

NICOLL<br />

86<br />

THERMO OWEN CORN<br />

ING EUROPE -<br />

FOAMGLAS<br />

79<br />

ROCKPANEL<br />

87<br />

TOONIKO<br />

TENT 2 20x20m<br />

UITGANG-SORTIE<br />

100<br />

WIENERBERGER<br />

KORAMIC<br />

Stockage<br />

WINDSAS<br />

134<br />

BELGA<br />

PLASTICS 108 ROVAL<br />

LGACLIMA ALUMINIUM<br />

116<br />

VELUX<br />

109<br />

RAVAGO<br />

135 136 137<br />

Stockage/<br />

Techniek<br />

WTCB<br />

138<br />

139<br />

TENT 1bis 45x25m<br />

123<br />

URSA<br />

140 141 142 143<br />

AD<br />

132 V.A.C.<br />

MACHINES<br />

133<br />

BÖCKER<br />

144 145 146 147<br />

HAL 3<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 75


CAHIER TOITURES<br />

À Charleroi, Decathlon a aménagé le toit de son nouveau magasin en terrains de sport. (Photo : AAO en partenariat avec NP_BRIDGING).<br />

Investir les toits<br />

Aujourd’hui, chaque mètre carré compte. Il est de plus en plus question d’utilisation raisonnée de l’espace disponible. Le toit ne peut donc<br />

plus être considéré comme une surface perdue, ne servant qu’à protéger le bâtiment des intempéries. Il s’agit d’exploiter <strong>la</strong> toiture pour<br />

en faire une surface productive ou de détente. La prochaine édition du Belgian Roof Day, le 26 novembre, permettra sans aucun doute de<br />

découvrir plusieurs innovations dans le domaine.<br />

Texte Philippe Selke<br />

Les toitures vertes ont le vent en poupe. Pas seulement pour leur côté<br />

esthétique et leur pouvoir iso<strong>la</strong>nt, mais également pour leur apport à <strong>la</strong><br />

biodiversité, particulièrement en ville. Intensif ou extensif, praticable ou non,<br />

décoratif ou nourricier, les possibilités sont nombreuses, de <strong>la</strong> simple toiture<br />

p<strong>la</strong>ntée de sédum à <strong>la</strong> ferme urbaine. Et saviez-vous qu’il existe également<br />

des systèmes de toiture végétalisée pour les toits en pente ?<br />

Praticable<br />

Terrasse avec vue, parking, terrain de sport, voire cour de récréation… le toit<br />

p<strong>la</strong>t praticable peut servir à tout ou presque.<br />

Sans voir forcément les choses en aussi grand que dans le complexe<br />

résidentiel Skovbrynet à Lyngby au Danemark, où 7300 m ² d’espaces verts<br />

ont été p<strong>la</strong>ntés sur le toit du bâtiment, on peut facilement proposer un<br />

chemin de promenade en toiture, offrant de magnifiques vues, comme ce<strong>la</strong> a<br />

été fait tout récemment sur l’espace Confluence à Namur (voir en pages 8-11).<br />

Mieux encore, pourquoi ne pas aménager le toit de votre entreprise en terrain<br />

de sport ? C’est ce qu’à fait <strong>la</strong> chaîne Decathlon pour son magasin de Charleroi.<br />

Pas moins de cinq terrains de padel et cinq terrains de football ont été installés<br />

sur son toit et de 1500 à 2000 visiteurs les utilisent chaque semaine.<br />

Une toiture p<strong>la</strong>ntée de sédum est un plus pour l’iso<strong>la</strong>tion du bâtiment,<br />

l’esthétique et <strong>la</strong> biodiversité. (Photo : Pixabay)<br />

Prolonger <strong>la</strong> cafétéria de votre entreprise à l’extérieur est l’une des possibilités<br />

offertes par une terrasse en toiture. (Photo : Pixabay)<br />

76 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


TOITURES CAHIER<br />

À Lyngby (Danemark) il est possible de se promener sur le toit végétalisé de ce complexe résidentiel. (Photo : Perfekta PR & Eurotag Danmark A/S)<br />

« Terrasse avec vue, parking, terrain de sport, voire cour de<br />

récréation… le toit p<strong>la</strong>t praticable peut servir à tout ou presque. »<br />

Et pourquoi pas une cour de récréation sur le toit d’une école ? Moyennant<br />

évidemment tous les dispositifs pour garantir <strong>la</strong> sécurité des enfants.<br />

C’est notamment ce qu’a proposé avec succès Label architecture pour<br />

l’agrandissement d’une école dans un quartier densément peuplé de Saint-<br />

Josse-ten-Noode.<br />

suffisante pour une extension horizontale ou que les propriétaires ne souhaitent<br />

pas sacrifier une partie de leur jardin. Ajouter un étage à son bâtiment permet<br />

en outre d’en améliorer <strong>la</strong> performance énergétique tout en proposant de<br />

nouveaux et spectacu<strong>la</strong>ires points de vue. En raison de sa légèreté, le bois est<br />

un matériau fréquemment utilisé pour de telles surélévation. ❚<br />

Plus prosaïquement, le toit d’un bâtiment commercial peut être aménagé en<br />

parking à ciel ouvert. Une toiture-parking permet d’épargner une importante<br />

surface au sol tout en garantissant un espace de stationnement sûr pour les<br />

travailleurs et les visiteurs du bâtiment. Et que dire de <strong>la</strong> piste légendaire de<br />

Fiat sur le toit de son ancienne usine à Turin ? Elle permettait au constructeur<br />

automobile de tester les nouveaux modèles en toute discrétion. Signe des<br />

temps, elle vient d’être transformée en immense jardin suspendu…<br />

Non praticable<br />

S’il n’est pas praticable, le toit p<strong>la</strong>t peut au moins accueillir des panneaux<br />

photovoltaïques. et contribuer à <strong>la</strong> réduction des îlots de chaleur urbains<br />

grâce à un revêtement dont le pouvoir réfléchissant, appelé aussi albédo, est<br />

plus élevé que celui d’une toiture bitumineuse c<strong>la</strong>ssique, diminuant ainsi <strong>la</strong><br />

chaleur sur <strong>la</strong> toiture.<br />

On n’insistera jamais assez sur l’importance de l’iso<strong>la</strong>tion du toit p<strong>la</strong>t pour les<br />

performances énergétiques globales du bâtiment. Plus il y a d’iso<strong>la</strong>tion, plus<br />

un bâtiment est économe en énergie. C’est notamment à ce prix que le plus<br />

grand entrepôt de choco<strong>la</strong>t du monde, celui de Barry Callebaut à Lokeren, est le<br />

premier de cette taille en Belgique à arborer le certificat BREEAM Outstanding.<br />

Extension verticale<br />

Enfin, pour participer intelligemment à <strong>la</strong> densification des centres urbains,<br />

une rehausse ou surélévation d’un immeuble existant est un bon p<strong>la</strong>n. Une<br />

telle extension verticale est intéressante lorsque <strong>la</strong> surface du terrain n’est pas<br />

Il existe même des systèmes de toiture végétalisée pour les toits en pente.<br />

(Photo : Groendak bv)<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 77


CAHIER TOITURES<br />

Modules so<strong>la</strong>ires sans cadre pour une parfaite<br />

intégration sur toitures à joint debout<br />

Leader mondial dans <strong>la</strong> fabrication de zinc pour le bâtiment, Rheinzink développe et fabrique des systèmes en zinc pour <strong>la</strong> couverture, le<br />

bardage et l’évacuation d’eau pluviale. L’entreprise allemande <strong>la</strong>nce en Belgique une solution innovante afin d’équiper les toitures en zinc<br />

de panneaux so<strong>la</strong>ires remarquablement intégrés, pour une parfaite esthétique. Elle présentera ce système en primeur le 26 novembre<br />

prochain lors du Belgian Roof Day.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Rheinzink<br />

Le cœur du système consiste en une pince en<br />

aluminium extrudé qui enserre le joint debout<br />

et dont les patins en caoutchouc viennent<br />

pincer de fins panneaux.<br />

78 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


TOITURES CAHIER<br />

Le système, qui ne nécessite pas de percer le support et n’entrave pas <strong>la</strong> di<strong>la</strong>tation du joint debout, peut être mis en œuvre aussi bien en construction neuve qu’en rénovation.<br />

Depuis plus de 5 ans, Rheinzink fabrique des<br />

produits en zinc pour le bâtiment et plus particulièrement<br />

pour les toitures, façades et évacuations<br />

des eaux pluviales, et ce tant pour <strong>la</strong> construction<br />

neuve que pour <strong>la</strong> rénovation. Avec ses divers<br />

aspects de surface, le zinc Rheinzink a su trouver sa<br />

p<strong>la</strong>ce dans l’architecture des bâtiments du monde<br />

entier. Basée à Kettenis (Eupen), <strong>la</strong> filiale belge<br />

peut compter sur une équipe de commerciaux<br />

compétents, elle-même soutenue par des collègues<br />

en Allemagne dont le rôle est de travailler pour<br />

les clients belges. Ceux-ci sont désormais livrés en<br />

direct depuis le centre logistique en Allemagne, ce<br />

qui fait gagner un temps appréciable.<br />

De l’énergie verte sur un élégant<br />

toit en zinc<br />

Les qualités fonctionnelles et esthétiques d’une<br />

toiture à joint debout sont connues. Jusqu’à<br />

présent, y installer des panneaux photovoltaïques<br />

pouvait poser problème, notamment à cause de<br />

l’aspect massif des panneaux c<strong>la</strong>ssiques en pose<br />

rapportée. Rheinzink a donc imaginé une solution<br />

intégrée alliant le meilleur des deux mondes :<br />

les qualités d’une couverture à joint debout et<br />

<strong>la</strong> production d’énergie renouve<strong>la</strong>ble. Le cœur<br />

du système consiste en une pince en aluminium<br />

extrudé qui enserre le joint debout et dont les<br />

patins en caoutchouc viennent pincer de fins<br />

« Rheinzink propose une solution<br />

photovoltaïque intégrée alliant le<br />

meilleur des deux mondes, pour une<br />

esthétique parfaite. »<br />

panneaux photovoltaïques sans cadre. Le système<br />

ne fait pas plus 40 mm d’épaisseur, panneau<br />

et vide sous panneau compris. Fabrice Michaux,<br />

Sales Manager Rheinzink Belux : « Nous voulions<br />

un système avec des fixations qui ne percent pas<br />

le support, ni n’entravent <strong>la</strong> di<strong>la</strong>tation du joint<br />

debout, raison pour <strong>la</strong>quelle nous travaillons avec<br />

des pinces. Il est important de préciser que les<br />

pinces en aluminium extrudé que l’on voit grises<br />

sur les photos sont désormais anodisées noires<br />

pour encore améliorer l’intégration esthétique. »<br />

Du zinc prépatiné pour tous<br />

les goûts<br />

Rheinzink dispose d'un procédé breveté unique de<br />

prépatinage grâce auquel, par exemple, l’aspect<br />

« prePATINA » présente déjà d’usine <strong>la</strong> couleur<br />

d’une patine naturelle, ce<strong>la</strong> sans revêtement,<br />

<strong>la</strong>quage ni phosphatation. Avec le temps, elle<br />

forme une patine qui fonctionne comme une<br />

couche protectrice. Cette patine est également<br />

dotée d'un effet d'auto-guérison naturel et<br />

garantit ainsi une longue durée de vie sans<br />

entretien. Quant au prépatinage par application<br />

d’un revêtement, les nouvelles gammes PRISMO<br />

et GRANUM offrent une variété de coloris<br />

phosphatés inspirés de <strong>la</strong> nature et se combinant<br />

bien avec d’autres matériaux naturels comme<br />

le bois. Fabrice Michaux : « Nous continuons à<br />

innover puisqu’en plus de nos teintes de base,<br />

nous avons développé de nouvelles teintes,<br />

notamment à <strong>la</strong> demande du marché belge.<br />

Avec notre gamme GRANUM, nous sommes le<br />

seul fabricant à avoir autant de nuances de gris<br />

prépatiné sur le marché, dont le gris basalte, pour<br />

un effet épuré. » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 79


ÉCOLOGIQUE ET<br />

ESTHÉTIQUE<br />

CONCEPTION<br />

ARCHITECTURALE<br />

ATTRAYANTE<br />

POSE AFFLEURÉE,<br />

PARALLÈLE AU TOIT<br />

RHEINZINK-PV<br />

MODULE SOLAIRE SANS CADRE | SOLUTION SOLAIRE INTÉGRÉE TOUT-EN-UN<br />

UNE PINCE UNIQUE POUR FIXER LE MODULE AU JOINT DEBOUT<br />

RHEINZINK BELUX S.A./N.V. · Aachener Str. 166 · 4701 Kettenis / Belgique · Tél. : +32 67 556638 · info@rheinzink.be · www.rheinzink.be<br />

RZ-Anzeige_BELUX_<strong>Construire</strong> <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong>_197x130mm.indd 1 15/09/<strong>2021</strong> 14:49:34<br />

SUSTAINABILITY<br />

CONCRETE<br />

COUNCIL<br />

Concrete<br />

Sustainability<br />

Council<br />

<strong>Construire</strong> de manière responsable passe<br />

d’abord par le <strong>la</strong>bel CSC<br />

www.csc-be.be<br />

<strong>2021</strong>_Fedbeton_CSC_advertentie_NL-FR_197x130_Q_FIN.indd 1 25/01/<strong>2021</strong> 20:27


Dalles alvéolées<br />

en béton armé<br />

ou précontraint…<br />

également pour<br />

des bâtiments spéciaux<br />

©JL DERU/photo-daylight.com<br />

©Jaspers-Eyers Architects<br />

www.febefloor.be


Un catalogue d’éléments<br />

en béton préfabriqué<br />

Texte et photos FEBE<br />

C’est dans ce nouveau complexe d’auditoires qui<br />

abrite les facultés de Médecine, des Sciences de<br />

<strong>la</strong> motricité et l’École de <strong>la</strong> Santé Publique de<br />

l’ULB sur le campus Erasme à Anderlecht que<br />

se déroulera le 25 novembre <strong>la</strong> cérémonie des<br />

9e FEBE Elements Awards. Un bâtiment qui<br />

montre tous les avantages de <strong>la</strong> construction avec<br />

des éléments préfabriqués en béton.<br />

Construit en 2019, le complexe comprend quatre<br />

auditoires et un hall d'entrée monumental. Au<br />

rez-de-chaussée, se trouvent les deux plus petits<br />

auditoires (146 et 148 p<strong>la</strong>ces) et un plus grand<br />

(329 p<strong>la</strong>ces). Ensemble, les pièces remplissent<br />

un quart de cercle d'un rayon de 35 mètres. Un<br />

quatrième auditoire s'étend au-dessus du rez-dechaussée<br />

et peut accueillir jusqu’à 772 étudiants.<br />

Pour des raisons de p<strong>la</strong>nification - rapidité et<br />

Construit en 2019, le complexe comprend quatre<br />

auditoires et un hall d'entrée monumental.<br />

82 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


efficacité - le client a choisi d'utiliser le maximum<br />

d’éléments préfabriqués en béton possible.<br />

Le résultat constitue un véritable catalogue<br />

d’éléments préfabriqués en béton : colonnes,<br />

poutres, prédalles précontraintes, éléments de<br />

tribune, escaliers, paliers, murs creux, murs pleins<br />

et aussi poutres et murs courbes.<br />

D’autres raisons poussent à s’attarder sur ce<br />

bâtiment. Tout d'abord, les raccords entre<br />

les murs courbes et les nombreuses pièces<br />

irrégulières n'étaient pas monnaie courante. De<br />

plus, certains éléments ne pouvaient pas être<br />

livrés en préfabriqué en raison de leur taille, et<br />

les raccords entre les éléments coulés sur p<strong>la</strong>ce<br />

et les éléments préfabriqués constituaient un défi<br />

supplémentaire.<br />

Les différents éléments ayant été fournis par des<br />

entreprises du groupe CRH, le client a choisi de<br />

confier <strong>la</strong> direction de ce projet à d-Concrete!, qui<br />

offre des solutions globales au sein du groupe<br />

CRH par <strong>la</strong> coordination, l'ingénierie et <strong>la</strong> gestion<br />

de projet.<br />

David Dupont de dConcrete! explique : « Dans<br />

ce projet, les éléments préfabriqués sont en<br />

effet plus complexes et techniques que ce que<br />

Dans ce projet, les éléments préfabriqués sont en effet plus complexes et<br />

techniques que ce que l'on rencontre sur les chantiers traditionnels.<br />

l'on rencontre sur les chantiers traditionnels. Les<br />

auditoires s'étendent sur deux étages chacun.<br />

Sous les rangées de bancs se trouvent les murs<br />

et les poutres complexes qui les soutiennent, le<br />

tout entouré de colonnes périphériques, dont <strong>la</strong><br />

grande colonne, sur toute <strong>la</strong> hauteur du bâtiment.<br />

« C'est typiquement le type de projet<br />

pour lequel <strong>la</strong> BIM est très utile. »<br />

Il était donc parfois très difficile de comprendre <strong>la</strong><br />

situation sur les p<strong>la</strong>ns et les vues en 2D. Afin de<br />

gérer au mieux l'interaction entre le cou<strong>la</strong>ge sur<br />

site et le préfabriqué, nous avons tout redessiné<br />

en 3D. De nombreux éléments présentaient des<br />

formes d'escalier de grandes dimensions reposant<br />

simultanément sur une colonne coulée et sur un<br />

double mur et/ou des poutres préfabriquées avec<br />

les découpes nécessaires. C'est typiquement le<br />

type de projet pour lequel <strong>la</strong> BIM est très utile. Le<br />

résultat a été un taux d'erreur de 0%. »<br />

Autant dire que <strong>la</strong> FEBE et les partenaires des<br />

projets nominés et les participants des FEBE<br />

Elements Awards sont déjà impatients de pouvoir<br />

découvrir ce bâtiment de leurs propres yeux.<br />

(www.febeawards.be) ❚<br />

Cet article est paru également dans <strong>la</strong> revue BETON<br />

253, publiée par <strong>la</strong> Fédération de l’Industrie du Béton.<br />

Université Libre de Bruxelles, Campus Erasme - Auditoires<br />

de <strong>la</strong> Faculté de Médecine 2019, Bruxelles<br />

Les raccords entre les éléments coulés sur p<strong>la</strong>ce et les éléments préfabriqués ont constitué un défi supplémentaire.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Université Libre de Bruxelles<br />

Architecte<br />

ArtBuild Architects<br />

Entrepreneur<br />

Valens<br />

Bureau d’études<br />

Pirnay<br />

Éléments en béton préfabriqué<br />

CRH Structural Concrete Belgium<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 83


Aisemont : un pas de géant<br />

vers un béton plus durable<br />

Dans sa carrière d’Aisemont (Fosses-<strong>la</strong>-Ville), Carmeuse produit des granu<strong>la</strong>ts mais aussi de <strong>la</strong> pierre calcaire très pure.<br />

Le groupe Carmeuse a inauguré tout récemment sur son site d’Aisemont (Fosses-<strong>la</strong>-Ville) une nouvelle unité de production de filler calcaire,<br />

<strong>la</strong> plus grande du Benelux. Au terme d’un processus de plusieurs années, Carmeuse a obtenu un ATG permettant aux producteurs de béton<br />

de remp<strong>la</strong>cer jusqu'à 20% de ciment dans des combinaisons ciment-filler et pour des c<strong>la</strong>sses environnementales bien définies. On estime<br />

que le béton produit avec ce substitut de ciment permettra une réduction de 130 000 t de CO 2<br />

par an en Belgique.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Carmeuse<br />

Le Groupe Carmeuse, dont le siège se trouve à Louvain-<strong>la</strong>-Neuve, exploite<br />

plus de 90 sites de production répartis dans 20 pays couvrant l’Europe de<br />

l’Ouest, l’Europe de l’Est, l’Amérique du Nord et du Sud, le Moyen-Orient,<br />

l'Asie et l’Afrique. La production mondiale de Carmeuse, dont les effectifs ne<br />

comptent pas moins de 4500 personnes, atteint plus de 9 millions de tonnes<br />

de chaux et 33 millions de tonnes de calcaire et de granu<strong>la</strong>ts par an.<br />

Un produit de substitution<br />

Sur son site d’Aisemont, Carmeuse produit des granu<strong>la</strong>ts mais aussi de <strong>la</strong><br />

pierre calcaire très pure entrant, après passage dans un four à chaux, dans <strong>la</strong><br />

production de sucre, de verre, d’acier, … La fraction trop petite pour être calcinée<br />

(< 20 mm) est finement broyée pour obtenir un filler calcaire, appelé Calcitec.<br />

Ce produit est utilisé dans de nombreuses applications, essentiellement dans<br />

le secteur de <strong>la</strong> construction : vinyles de sol, étanchéités bitumineuses, mortiers<br />

secs, asphaltes, briques de parement et, <strong>la</strong>st but not least, bétons.<br />

Le filler calcaire est utilisé en Belgique depuis plus de deux décennies comme<br />

produit de charge de type I dans <strong>la</strong> composition du béton. La reprise du<br />

Avec une capacité de 450 000 t par an, <strong>la</strong> nouvelle unité de production de filler<br />

calcaire est <strong>la</strong> plus grande de ce type au Benelux.<br />

84 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


La fraction trop petite pour être calcinée est finement<br />

broyée pour obtenir un filler calcaire, appelé Calcitec.<br />

‘Equivalent Concrete Performance Concept’ (ECPC) dans <strong>la</strong> norme belge sur le<br />

béton NBN 15.100 a créé <strong>la</strong> possibilité théorique d’utiliser du filler calcaire de<br />

haute qualité comme substitution au ciment. Encore fal<strong>la</strong>it-il savoir comment<br />

et le faire dans un cadre légal, ce qui passe par l’obtention d’un ATG pour les<br />

produits de substitution.<br />

Un agrément technique qui ouvre <strong>la</strong> voie<br />

Carmeuse a donc demandé un agrément technique (ATG) pour le filler<br />

calcaire il y a 8 ans déjà et a ensuite passé toutes les procédures de test<br />

avec le produit Calcitec CM de <strong>la</strong> carrière de Moha et plusieurs ciments<br />

produits en Belgique. En fin de compte, cet ATG pour le filler calcaire est<br />

révolutionnaire et unique au monde car il permet à Calcitec CM de remp<strong>la</strong>cer<br />

jusqu'à 20% de ciment dans des combinaisons ciment-filler calcaire et des<br />

c<strong>la</strong>sses environnementales bien définies. La Belgique est le deuxième pays<br />

au monde, après les Pays-Bas, à disposer d’un agrément technique pour un<br />

tel concept. Au fur et à mesure de <strong>la</strong> mise au point d’autres combinaisons<br />

ciment-filler calcaire, d’autres ATG suivront, ouvrant <strong>la</strong> voie à des bétons pour<br />

encore plus de c<strong>la</strong>sses d’environnement et de types de ciment.<br />

Un investissement de 16,5 millions d’euros<br />

Dans ce cadre, Carmeuse a récemment mis en service une nouvelle unité de<br />

broyage de calcaire dans <strong>la</strong> carrière d'Aisemont, d'une capacité de 450 000 t<br />

par an, afin de répondre à <strong>la</strong> demande croissante du secteur du béton.<br />

Christophe Denayer, responsable marketing chez Carmeuse : « Il s’agit d’un<br />

investissement de 16,5 millions d’euros en <strong>Wallonie</strong>. Aisemont devient ainsi<br />

<strong>la</strong> plus grande unité de ce type au Benelux. À Aisemont, avec une capacité<br />

L’instal<strong>la</strong>tion récemment inaugurée à Aisemont représente un<br />

investissement de 16,5 millions d’euros en <strong>Wallonie</strong>.<br />

de stockage de 9 silos de 550 t chacun, et une production de 1300 t par<br />

jour, nous sommes organisés pour servir tous nos marchés sans interruption. »<br />

Une contribution significative à une Europe sans carbone<br />

Au niveau mondial, le béton est responsable d'environ 8% de l'empreinte<br />

carbone sur <strong>la</strong> p<strong>la</strong>nète, ce qui en fait l'une des industries vers lesquelles on<br />

se tourne pour parvenir à une Europe décarbonée d'ici 2050. Christophe<br />

Denayer : « D'après nos calculs, les producteurs de béton belges, en utilisant<br />

cet ATG et notre nouvelle capacité de production à Aisemont, pourront<br />

réduire l'empreinte carbone de leurs produits de 15%. Ce<strong>la</strong> se traduira par<br />

une réduction de 130 000 t de CO 2<br />

par an. » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 85


FILLER<br />

AISEMONT<br />

BELGIUM<br />

9 SILOS OF 550T EACH<br />

= 5000T<br />

24/24<br />

PRODUCING AND LOADING<br />

FULL<br />

AUTOMATIC LOAD<br />

PRODUCTION MAX<br />

1300T/DAY<br />

MORE INFO? CONTACT US<br />

> info@carmeuse.com<br />

IMPACTING EVERYDAY LIFE


KORTRIJK XPO<br />

9+10 MARS 2022<br />

ORGANISED BY<br />

www.techni-mat.eu @technimat Techni-Mat @TechniMatBE<br />

Stelcon ® dalles de sol en béton<br />

Stelcon ® dalles de sol en béton<br />

vente<br />

vente<br />

- - rachat - location - pose<br />

- pose<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 8 - ZI De Zaat - B-9140 Tamise<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 8 - ZI De Zaat Schrijnwerkers<strong>la</strong>an - Tél B-9140 03/771 69 Temse 94 - info@stelcon.be<br />

8 - ZI Tél De 03/771 - www.stelcon.be<br />

Zaat - B-9140 69 94 Tamise - info@stelcon.be - www.stelcon.be<br />

Tél 03/771 69 94 - info@stelcon.be - www.stelcon.be


Pourquoi les revêtements époxy<br />

traditionnels ne sont pas utilisables<br />

comme revêtements protecteurs dans les<br />

stations d’épuration des eaux usées ?<br />

Il est généralement entendu que les eaux usées domestiques n’attaquent pas le béton en cas de contact direct. En revanche, les effluents<br />

urbains ou industriels non traités peuvent l’attaquer s’ils contiennent des produits chimiques agressifs (sulfates …) ou présentent un pH<br />

faible (< 7). Cependant, dans <strong>la</strong> partie supérieure des réseaux fermés d’eaux usées et d’égouts, au-dessus de <strong>la</strong> ligne d’eau, il est fréquent<br />

que des matériaux attaquent <strong>la</strong> face inférieure des recouvrements ou des toits en béton.<br />

Texte et photo Masters Builders Solutions<br />

En raison de <strong>la</strong> faible épaisseur du film appliqué, <strong>la</strong> durabilité de celui-ci, pourtant destiné à protéger les surfaces et l’action des acides, est menacée.<br />

En cas de mauvaise venti<strong>la</strong>tion du vide au-dessus des eaux usées dans<br />

un réservoir, un égout ou un regard de visite, il est possible qu’un milieu<br />

anaérobie se crée. Les bactéries produisent alors du sulfure d’hydrogène<br />

gazeux dans les eaux usées, qui s’accumule dans le vide puis se mé<strong>la</strong>nge à<br />

toute trace d’humidité (condensation …) sur les surfaces au-dessus des eaux<br />

usées et finit par produire de l’acide sulfurique. Ce dernier a un pH faible et<br />

attaque donc le béton.<br />

Il n’est donc pas rare de constater des dommages importants sur <strong>la</strong> face<br />

inférieure de <strong>la</strong> couronne des tuyaux en béton, des réservoirs de stockage ou<br />

sur les faces intérieures des parties supérieures des regards de visite en béton<br />

préfabriqué dans les réseaux d’assainissement mal ventilés et fermés.<br />

Modification du milieu en raison de <strong>la</strong> composition des<br />

eaux usées<br />

Avant 1980, les concentrations en sulfure d’hydrogène dans les eaux<br />

usées urbaines étaient généralement de l’ordre de 10 unités/million. Ce<strong>la</strong><br />

s’explique par <strong>la</strong> quantité d’eau utilisée pour les chasses des toilettes et<br />

par <strong>la</strong> présence de métaux lourds, qui réduisent <strong>la</strong> présence de sulfure<br />

dans l’eau.<br />

Depuis, <strong>la</strong> réglementation et certains programmes visant à réduire <strong>la</strong><br />

consommation d’eau des ménages et à augmenter <strong>la</strong> réutilisation des eaux<br />

de pluie et de ménage semblent avoir réduit <strong>la</strong> présence de métaux lourds<br />

dans les eaux usées. “<br />

88 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Au-dessus de <strong>la</strong> ligne d’eau, il est<br />

fréquent que des matériaux attaquent<br />

<strong>la</strong> face inférieure des recouvrements.<br />

Lors de l’application, les revêtements<br />

d’époxy nécessitent des surfaces de béton<br />

dont l’humidité résiduelle est < 4 %.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 89


Gestion durable<br />

de l’eau<br />

De l’eau douce à l’eau potable, de l’eau de procédé<br />

aux eaux usées. Nous offrons des solutions pour<br />

l’imperméabilisation et <strong>la</strong> protection du béton dans tous<br />

les types de confinement des eaux. La haute résistance<br />

chimique de nos membranes MasterSeal protège les<br />

constructions même dans des environnements extrèmes,<br />

offre des cycles de maintenance plus longs et donne au<br />

béton une durabilité accrue.<br />

Afficher plus :<br />

A brand of


sécurité de ces produits. La durabilité du film appliqué, destiné à protéger<br />

les surfaces en béton et en acier de l’action des acides, est ainsi menacée.<br />

Critères requis pour <strong>la</strong> performance et l’application des<br />

revêtements ou des membranes dans les conditions<br />

actuelles<br />

Dans le cadre des conditions plus agressives d’aujourd’hui, les spécifications<br />

des revêtements ou des membranes utilisés dans les conduites d’égout et les<br />

stations d’épuration devraient contenir les propriétés suivantes :<br />

• meilleure résistance à long terme à l’acide sulfurique<br />

• perméabilité plus faible, y compris une faible perméabilité à <strong>la</strong> vapeur<br />

d’eau et une faible absorption d’eau<br />

• résistance à l’action bactérienne<br />

• adhérence optimale au support<br />

• bonne capacité de pontage de fissures<br />

• haute résistance mécanique (usure et impact).<br />

Normalement, il faut attendre au moins 7 jours à des températures supérieures à<br />

10 ºC pour un durcissement complet et une immersion du revêtement.<br />

Mais ce<strong>la</strong> a également multiplié par dix les concentrations de H2S<br />

gazeux (de 10 ppm à 100 ppm, voire 300 ppm dans certains cas). Les<br />

eaux usées, de par leur composition, sont donc également devenues plus<br />

corrosives, entraînant par conséquent des concentrations plus élevées<br />

d’acide sulfurique biogène, une exposition prolongée et sur le long terme<br />

des surfaces aux acides (car <strong>la</strong> formation d’acide sulfurique est plus<br />

régulière), des taux plus élevés d’H2S et d’autres perméations gazeuses des<br />

revêtements et enfin une plus grande colonisation des bactéries oxydant le<br />

soufre (SOB), ce qui entraîne des dépôts plus épais.<br />

Solutions traditionnelles à l’aide de revêtements époxy<br />

avec goudron de houille<br />

L’époxy avec goudron de houille est utilisé depuis très longtemps dans les<br />

applications de traitement des eaux usées, car il offre de bonnes performances<br />

et une protection efficace pendant plusieurs années.<br />

Ces résines époxy sont économiques et re<strong>la</strong>tive ment faciles à appliquer,<br />

résistent à de faibles concentrations d’acide sulfurique pendant un certain<br />

temps, mais se détériorent si <strong>la</strong> concen tration augmente. Elles adhèrent<br />

au béton sec, mais leur capacité de colmatage des fissures actives est très<br />

limitée. Lors de l’application, ces revêtements nécessitent des surfaces<br />

de béton dont l’humidité résiduelle est < 4 %. Normalement, il faut<br />

attendre au moins 7 jours à des températures supérieures à 10 ºC pour un<br />

durcissement complet et une immersion du revêtement. L’épaisseur totale<br />

du revêtement ne dépasse généralement pas 0,5 mm, car il est difficile<br />

d’obtenir une application plus épaisse. Tout ce<strong>la</strong> réduit le facteur de<br />

La qualité de <strong>la</strong> membrane est également très importante car cette<br />

dernière agit comme une barrière et les performances à long terme doivent<br />

être garanties. Par conséquent, les spécifications du revêtement doivent<br />

prendre en compte non seulement les critères de performance ci-dessus,<br />

mais également certains critères d’application du revêtement pour éviter<br />

les défauts initiaux de <strong>la</strong> membrane :<br />

• tolérance à l’humidité pour l’application et le durcissement du revêtement,<br />

en particulier dans les projets de rénovation<br />

• facilité d’obtention de couches sans piqûres<br />

• temps de durcissement complet et limites de recouvrement<br />

• capacité d’appliquer le produit sur des surfaces en sous-face ou verticales<br />

sans affaissement<br />

• adhérence aux substrats métalliques<br />

• procédures simples pour appliquer le revête ment dans des espaces<br />

restreints<br />

Conclusion : les systèmes traditionnels ne suffisent plus<br />

L’évolution de <strong>la</strong> composition des eaux usées signifie que les systèmes<br />

traditionnels d’étanchéité et de protection ne suffisent plus à long terme.<br />

Les revêtements époxy avec goudron de houille sont peu coûteux, faciles<br />

à appliquer et nécessitent une faible consommation. L’adhérence au béton<br />

humide est faible, le durcissement à basse température est très lent et<br />

<strong>la</strong> durabilité est très limitée en raison de <strong>la</strong> composition plus agressive<br />

des eaux usées. Les tests traditionnels de <strong>la</strong> résistance d’un revêtement à<br />

l’acide sulfurique ne reflètent pas <strong>la</strong> complexité des processus chimiques<br />

et biologiques qui se produisent dans les environnements d’eaux usées.<br />

Pour évaluer <strong>la</strong> durabilité, <strong>la</strong> résistance à l’action bactérienne doit<br />

également être prise en compte. Enfin, les revêtements sélectionnés<br />

doivent non seulement présenter une résistance chimique et biologique,<br />

mais également de propriétés d’application, telles que l’application sur<br />

substrats humides et l’application en fortes épaisseurs. Plus important<br />

encore, les revêtements sélectionnés ont d’excellentes capacités de<br />

pontage des fissures pour empêcher les fissures du substrat d’endommager<br />

le revêtement. ❚<br />

« L’évolution de <strong>la</strong> composition des eaux usées signifie que<br />

les systèmes traditionnels d’étanchéité et de protection ne<br />

suffisent plus à long terme. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 91


Une solution intelligente pour les<br />

grands murs de soutènement<br />

CBS Béton met sur le marché une solution basée sur sa nouvelle gamme de blocs de béton préfabriqués ReCon Walls.<br />

Texte CBS Beton | Photos CBS Beton<br />

Recon Walls, avec sa finition en béton gris naturel (Rustic), crée un mur de<br />

soutènement à l'aspect fantastique. La variation de <strong>la</strong> texture crée un motif<br />

naturel et aléatoire.<br />

92 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


CBS Beton propose une nouvelle solution pour les grands murs de<br />

soutènement. Le système est basé sur les blocs préfabriqués ReCon Walls,<br />

qui ont déjà fait leurs preuves dans le monde entier. Comme toujours avec<br />

l'entreprise, il s'agit d'une solution exceptionnelle, fonctionnelle, pratique,<br />

flexible et esthétique, qui crée une valeur ajoutée à long terme pour le projet<br />

de mur de soutènement du client.<br />

tailles supplémentaires – demi-blocs, blocs d’angle, blocs supérieurs et blocs<br />

de couverture – ainsi que différentes textures sur <strong>la</strong> face visible qui donnent<br />

au mur de soutènement un aspect de mur naturel. ❚<br />

Une parfaite intégration<br />

La gamme ReCon Walls est utilisée lorsqu’un mur de soutènement doit<br />

être parfaitement intégré dans l’environnement naturel existant. Le grand<br />

avantage de ce système est sa flexibilité pour les différentes hauteurs ou les<br />

paysages en pente, les courbes et les applications liées à l’eau.<br />

CBS Beton a compris que de bons produits pour les murs de soutènement<br />

autoportants ne suffisent pas. L’entreprise combine dès lors son système<br />

complet de mur de soutènement avec les connaissances, les outils et les tests<br />

qui lui permettent de proposer une solution pour l’ensemble du mur et pas<br />

seulement pour un bon bloc. ReCon Walls s’appuie sur ses connaissances et<br />

son expérience pour offrir à ses clients une solution de haute qualité, qui est<br />

à <strong>la</strong> fois esthétiquement et techniquement parfaitement conçue, que ce soit<br />

sous forme de mur de soutènement renforcé par gravité pure ou par géogrille.<br />

Structures et dimensions<br />

Différents types de structures et de tailles sont proposés : le bloc entier peut<br />

avoir une profondeur de 60 cm à 213 cm et son poids varie donc de 635 kg<br />

à 1860 kg. Il est même possible de produire des profondeurs personnalisées<br />

jusqu’à 3<strong>04</strong> cm. ReCon Walls propose également de nombreuses formes et<br />

Lorsqu'il s'agit de pentes et de murs jusqu'à plus de 20 m de hauteur, les murs<br />

de soutènement ReCon Walls sont une solution idéale. Les murs de soutènement<br />

simples et géo-renforcés offrent de nombreuses possibilités.<br />

CBS Beton de Wielsbeke propose une nouvelle solution pour<br />

les grands murs de soutènement. Le système est basé sur<br />

les blocs préfabriqués ReCon Walls, qui ont déjà fait leurs<br />

preuves dans le monde entier. Comme toujours avec l’entreprise,<br />

il s’agit d’une solution exceptionnelle, fonctionnelle,<br />

pratique, flexible et esthétique, qui crée une valeur ajoutée à<br />

long terme pour le projet de mur de soutènement du client.<br />

L’équipe de CBS ReCon Walls est toujours à votre disposition.<br />

Pour plus d’informations, veuillez contacter le “BU Manager<br />

ReCon Walls” Geert Rombaut au + 32 496 53 07 65 ou par e-mail :<br />

g.rombaut@cbs-beton.com. N’oubliez pas de visitez notre site web<br />

www.reconwalls.eu afin d’avoir déjà une idée de ce que<br />

ReCon Walls, <strong>la</strong> solution pour les grands murs de soutènement.<br />

MURS DE PENTE: Lorsqu’il s’agit de pentes et de<br />

murs jusqu’à plus de 20 m de hauteur, les murs de<br />

soutènement de ReCon Walls sont une solution idéale.<br />

Les murs de soutènement simples et géo-renforcés<br />

offrent de nombreuses possibilités.<br />

CONSTRUCTION ROUTIÈRE: ReCon Walls combinent<br />

une valeur ajoutée esthétque avec une solution<br />

qui optimise l’espace disponible.<br />

VOIES D’EAU: Les murs de soutènement de ReCon<br />

Walls sont idéaux pour empêcher l’érosion des murs de<br />

berge et ainsi construire un canal de drainage parfait.<br />

CBS Beton nv • Hooiemeersstraat 8 • 8710 Wielsbeke • T +32 (0)56 61 75 37 • info@cbs-beton.com • www.cbs-beton.com<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 93


Sortie du statut de déchet en <strong>Wallonie</strong> :<br />

le cas des granu<strong>la</strong>ts recyclés<br />

La directive 2008/98/CE institue un cadre légal pour le traitement des déchets dans l’UE. Pour atténuer les pressions sur les ressources<br />

et améliorer leur utilisation, elle souligne l’importance d’une gestion des déchets appropriée ainsi que des techniques de valorisation<br />

et de recyc<strong>la</strong>ge. Deux notions s’en dégagent : <strong>la</strong> sortie du statut de déchet (art. 6) et les sous-produits (art. 5). Toutes deux ouvrent des<br />

perspectives aux matières secondaires : accès au marché facilité, sécurité juridique et simplification administrative.<br />

Texte COPRO | Photos FEREDECO asbl<br />

La <strong>Wallonie</strong> a d’abord intégré ces concepts aux<br />

articles 4bis et 4ter de son Décret-cadre re<strong>la</strong>tif aux<br />

déchets du 27 juin 1996. Elle a ensuite adopté<br />

les Arrêtés du Gouvernement wallon portant<br />

exécution de <strong>la</strong> procédure de sortie du statut<br />

de déchet et de sous-produits en février 2019,<br />

modifiant ainsi l'Arrêté du Gouvernement wallon<br />

du 14 juin 2001 favorisant <strong>la</strong> valorisation de<br />

certains déchets. Depuis l’entrée en vigueur<br />

desdits Arrêtés en date du 1 er juillet <strong>2021</strong>, les<br />

granu<strong>la</strong>ts recyclés doivent être considérés comme<br />

des déchets et ne peuvent plus être valorisés en<br />

<strong>Wallonie</strong> s’ils ne satisfont pas à cette nouvelle<br />

réglementation environnementale.<br />

Marque<br />

Actuellement, il n’y a pas de marque proprement<br />

dite liée à <strong>la</strong> sortie de statut de déchet (SSD)<br />

des granu<strong>la</strong>ts recyclés. L’administration wallonne<br />

chargée de mettre en p<strong>la</strong>ce cette nouvelle<br />

légis<strong>la</strong>tion a toutefois opté pour <strong>la</strong> délivrance<br />

d’un certificat de sortie, qui a pour but d’attester<br />

de <strong>la</strong> conformité d’une unité de production à<br />

cette nouvelle réglementation. Il faut néanmoins<br />

noter qu’une attestation CE de niveau 2+ est un<br />

préa<strong>la</strong>ble indispensable à <strong>la</strong> recevabilité d’une<br />

demande formelle de certification de SSD par<br />

un organisme d’évaluation de <strong>la</strong> conformité tel<br />

que COPRO.<br />

Contexte et portée<br />

On parle de SSD ou d’End of Waste (EoW) lorsque,<br />

sous certaines conditions, les déchets ayant<br />

subi une opération de recyc<strong>la</strong>ge ou une autre<br />

opération de valorisation sont considérés comme<br />

ayant cessé d’être des déchets. Cette nouvelle<br />

‘vie’ suppose une utilisation à des fins spécifiques,<br />

l’existence d’un marché ou d’une demande,<br />

<strong>la</strong> satisfaction à des exigences techniques et<br />

l’absence d’effets globaux nocifs. Ces dispositions<br />

concernent toutes les entreprises actives dans<br />

Depuis le 1er juillet <strong>2021</strong>, les granu<strong>la</strong>ts recyclés doivent être considérés comme des déchets et ne peuvent plus être<br />

valorisés en <strong>Wallonie</strong> s’ils ne satisfont pas à <strong>la</strong> nouvelle réglementation environnementale.<br />

« Une attestation CE de niveau 2+ est un<br />

préa<strong>la</strong>ble indispensable à <strong>la</strong> recevabilité<br />

d’une demande formelle de certification<br />

de SSD par un organisme d’évaluation<br />

de <strong>la</strong> conformité tel que COPRO. »<br />

94 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


La conformité du produit ‘granu<strong>la</strong>ts recyclés’ devra être démontrée selon une<br />

conformité technique et une conformité environnementale.<br />

le secteur du recyc<strong>la</strong>ge des débris inertes de <strong>la</strong><br />

démolition et de <strong>la</strong> construction en <strong>Wallonie</strong>, en<br />

ce compris celles établies dans un autre pays ou<br />

une autre région important leurs produits sur le<br />

territoire wallon.<br />

Exigences<br />

Le légis<strong>la</strong>teur wallon a donc fixé dans son Arrêté<br />

le cadre légal de SSD de tout déchet valorisé<br />

ou recyclé comme produit sur son territoire. Il<br />

s’articule autour de 2 grandes procédures : <strong>la</strong><br />

‘Reconnaissance de sortie de statut de déchet’<br />

(chapitre II) et l’‘Enregistrement de sortie de<br />

statut de déchet’ (chapitre III).<br />

Plus spécifiquement, l’Annexe II de l’AGW re<strong>la</strong>tive<br />

aux critères de reconnaissance de SSD des granu<strong>la</strong>ts<br />

recyclés détaille <strong>la</strong> procédure d’enregistrement qui<br />

devra être utilisée pour tout producteur de ce type<br />

de granu<strong>la</strong>ts souhaitant valoriser ce produit en<br />

<strong>Wallonie</strong>. Pour perdre le statut de déchet et obtenir<br />

celui de produit, les granu<strong>la</strong>ts recyclés devront<br />

satisfaire aux conditions fixées dans cette Annexe.<br />

La conformité du produit ‘granu<strong>la</strong>ts recyclés’ devra<br />

être démontrée selon une conformité technique<br />

et une conformité environnementale, <strong>la</strong> première<br />

étant un prérequis incontournable pour pouvoir<br />

envisager <strong>la</strong> seconde.<br />

Mise en oeuvre de granu<strong>la</strong>ts recyclés en sous-fondation.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 95


Pour <strong>la</strong> première, l’autocontrôle des caractéristiques<br />

techniques comme prévu par les<br />

normes harmonisées devra être vérifié annuelle­<br />

ment par un organisme tiers neutre indépendant<br />

impartial comme l’est COPRO. Pour <strong>la</strong> seconde,<br />

le producteur devra mettre en p<strong>la</strong>ce un système<br />

d’autocontrôle environnemental conforme<br />

aux prescriptions de l’Annexe II, et suivra<br />

les principes suivants : système de gestion<br />

concernant les critères de ‘fin du statut de déchet’<br />

re<strong>la</strong>tifs aux granu<strong>la</strong>ts recyclés é<strong>la</strong>borés à partir de<br />

déchets inertes (section 4), prise d’échantillons<br />

environnementaux réalisés par des préleveurs<br />

enregistrés, résultats d’analyses délivrés par des<br />

<strong>la</strong>boratoires agréés et évaluation des résultats<br />

par du personnel compétent et formé. Ici<br />

également, cet autocontrôle devra être vérifié<br />

annuellement par un organisme tiers neutre<br />

indépendant impartial.<br />

Procédure de certification<br />

Les demandeurs doivent introduire un dossier<br />

reprenant les formu<strong>la</strong>ires de demande et les<br />

canevas de dossiers techniques prévus à cet effet.<br />

Le certificat octroyé permet à son détenteur de<br />

pouvoir valoriser sur le territoire wallon des<br />

granu<strong>la</strong>ts recyclés dans le total respect de <strong>la</strong><br />

légis<strong>la</strong>tion environnementale en <strong>la</strong> matière.<br />

Les nouvelles dispositions concernent toutes les entreprises actives dans le secteur<br />

du recyc<strong>la</strong>ge des débris inertes de <strong>la</strong> démolition et de <strong>la</strong> construction en <strong>Wallonie</strong><br />

COPRO est reconnu par le SPWARNE comme l’un<br />

des 3 organismes d’évaluation de <strong>la</strong> conformité<br />

habilités à délivrer ce certificat. ❚<br />

GRANULATS RECYCLÉS<br />

COPRO<br />

EST LÀ<br />

POUR VOUS<br />

À partir du 1er<br />

juillet <strong>2021</strong>, tous les<br />

granu<strong>la</strong>ts recyclés<br />

en <strong>Wallonie</strong> devront<br />

obtenir <strong>la</strong> reconnaissance<br />

de <strong>la</strong> sortie du statut de<br />

déchet.<br />

En tant que producteur, le<br />

marquage 2+ devient un<br />

passage obligé.<br />

COPRO peut vous aider à franchir<br />

ce premier pas.<br />

Pour en savoir plus :<br />

eow-wallonie@copro.eu<br />

(ou scanner le code QR)<br />

COPRO asbl - Z.1 Researchpark-Kranenberg 190<br />

BE-1731 Zellik (Asse) - T +32 (0) 2 468 00 95<br />

BE <strong>04</strong>24.377.275 - RPM Bruxelles<br />

info@copro.eu - www.copro.eu<br />

96 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Nouveau<br />

Résistant à toutes les<br />

influences extérieures<br />

AVALOIRS POUR<br />

PARKING À ÉTAGES<br />

Les nouveaux avaloirs pour parking à étages d’ACO<br />

sont plus compacts que jamais. La gamme<br />

renouvelée répond aux exigences actuelles et futures.<br />

Grâce à son système modu<strong>la</strong>ire, ils conviennent à<br />

tout type de revêtement de sol tels que pavage<br />

en clinkers, asphalte coulé ou sol industriel coulé.<br />

Plus d’info ?<br />

new.aco.be/fr/avaloirspour-parking-a-etages


Renouvellement de <strong>la</strong> gamme<br />

d’avaloirs résistants au feu<br />

Le spécialiste du drainage ACO renouvelle sa gamme d’avaloirs en fonte pour toitures p<strong>la</strong>tes. Les avaloirs sont conçus pour le drainage<br />

des toitures p<strong>la</strong>tes et des toitures végétalisées des grands bâtiments tels que les parkings à étages, les bâtiments industriels et les<br />

hôpitaux. Les avaloirs Roofpoint Compact ont non seulement une énorme capacité d’évacuation – jusqu'à 15,2 litres par seconde – mais<br />

ils sont également indestructibles, ignifuges et faciles à installer.<br />

Texte et photos ACO<br />

Le kit de protection contre l’incendie bloque le feu et <strong>la</strong> fumée dans les deux sens.<br />

Convient pour des revêtements en pavés ou klinkers.<br />

Quel est le plus grand avantage de <strong>la</strong> nouvelle<br />

génération d’avaloirs ACO ?<br />

Christian Dawance, ingénieur et chef de produit chez ACO : « Contrairement<br />

à <strong>la</strong> matière synthétique, <strong>la</strong> fonte est indestructible, indéformable et très<br />

solide. Imaginez ces avaloirs sur des toitures p<strong>la</strong>tes. Ils sont exposés aux<br />

températures les plus élevées et les plus basses, au vent, à <strong>la</strong> pluie, à <strong>la</strong> neige,<br />

à <strong>la</strong> pollution atmosphérique, etc. Dans les parkings à étages et sur les toits<br />

aménagés en parkings, ils doivent absorber de <strong>la</strong> terre, des sels d’épandage<br />

et de <strong>la</strong> neige fondante. Contrairement aux matériaux synthétiques, <strong>la</strong> fonte<br />

ne se détériore pas. Nos avaloirs peuvent également supporter sans problème<br />

une charge de circu<strong>la</strong>tion de c<strong>la</strong>sse M 125, ce qui correspond à 12,5 tonnes.<br />

C’est ce qui explique que <strong>la</strong> fonte soit toujours le meilleur choix. »<br />

Un autre atout de ces avaloirs est <strong>la</strong> sécurité incendie.<br />

Comment ce<strong>la</strong> fonctionne-t-il ?<br />

« Tout d'abord, <strong>la</strong> fonte appartient à <strong>la</strong> c<strong>la</strong>sse de matériaux A1. En d'autres<br />

termes, avec un point de fusion à 1150 °C, <strong>la</strong> fonte ne se consume pas.<br />

Nos avaloirs contiennent un kit de protection contre l’incendie qui bloque<br />

le feu, <strong>la</strong> fumée et les gaz toxiques dans les deux sens. Ce<strong>la</strong> permet d'éviter<br />

que le feu ne se propage par l’avaloir vers d'autres étages. Cette cartouche<br />

ignifugée a une résistance aux f<strong>la</strong>mmes jusqu’à 120 minutes. Ce<strong>la</strong> garantit<br />

que <strong>la</strong> dalle en béton reste un facteur de stabilité dans le bâtiment, et donne<br />

du temps supplémentaire pour évacuer les personnes présentes. Et même<br />

après les incendies les plus violents, les avaloirs en fonte sont toujours intacts.<br />

La seule chose à remp<strong>la</strong>cer est <strong>la</strong> cartouche ignifugée. »<br />

98 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Pour quels types d'application les<br />

avaloirs conviennent-ils ?<br />

« Pour tout type de revêtement. Comme <strong>la</strong> fonte a pratiquement le même<br />

coefficient de di<strong>la</strong>tation que le béton, nos avaloirs suivent le mouvement.<br />

Grâce à leur construction modu<strong>la</strong>ire, ils peuvent être aisément intégrés dans<br />

des revêtements industriels coulés, des revêtements en pavés ou klinkers ou<br />

encore dans des revêtements en asphalte coulé. Faites-vous poser du roofing<br />

sur le toit ? Vous pouvez même le coller au chalumeau sur les avaloirs. »<br />

Les nouveaux avaloirs sont plus compacts.<br />

Quel avantage ce<strong>la</strong> offre-t-il ?<br />

« Les avaloirs ne pèsent que 7 kg et ont un diamètre de seulement 160 mm.<br />

Un forage de ce diamètre est donc suffisant et aucun renforcement<br />

supplémentaire n'est nécessaire dans les dalles. Le travail des ingénieurs<br />

chargés de <strong>la</strong> stabilité s'en trouve grandement facilité. De plus, les avaloirs et<br />

les grilles sont faciles à installer. Avec les nouveaux avaloirs Compact, nous<br />

mettons sur le marché un produit qui fait partie des meilleurs en termes de<br />

durabilité, de facilité d'entretien et de sécurité incendie. » ❚<br />

« Contrairement aux<br />

matériaux synthétiques, <strong>la</strong><br />

fonte ne se détériore pas. »<br />

Grâce à leur construction modu<strong>la</strong>ire, les avaloirs peuvent être aisément intégrés<br />

dans des revêtements industriels coulés, des revêtements pavés ou en asphalte coulé.<br />

Les avaloirs en fonte peuvent<br />

supporter jusqu’à 12,5 tonnes.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 99


Une capacité tampon de 250 000 litres<br />

pour une école de Forest<br />

Lors de <strong>la</strong> rénovation d’une école à Forest, <strong>la</strong> temporisation des eaux pluviales figurait en tête des priorités. Une impressionnante série<br />

de citernes en p<strong>la</strong>stique permet désormais d’évacuer ces eaux de manière contrôlée. Avec l’un de ses distributeurs, DS P<strong>la</strong>stics, leader<br />

du marché des citernes en p<strong>la</strong>stique, a fourni pour ce projet vingt citernes de 10 000 litres et sept de 7500 litres, ce qui représente une<br />

capacité de 250 000 litres.<br />

Texte Niels Rouvrois | Photos DS P<strong>la</strong>stics<br />

La superficie de l’école est d’environ 4000 m². L’objectif est de temporiser<br />

l’eau de pluie et de lui permettre de s’écouler de manière contrôlée dans les<br />

égouts. Initialement, le bureau d’études avait proposé un sous-sol en béton<br />

coulé, mais ce<strong>la</strong> n’était pas réalisable en raison du manque d’espace. Les<br />

citernes en p<strong>la</strong>stique se sont avérées une alternative idéale. Les tampons ont<br />

été p<strong>la</strong>cés sous <strong>la</strong> cour de récré avant que celle-ci soit rénovée.<br />

Tom Henneman, directeur général de DS P<strong>la</strong>stics : « Les citernes peuvent être<br />

p<strong>la</strong>cées à faible profondeur, de sorte que l’ensemble du travail peut être réalisé<br />

avec une mini-pelle. Compte tenu de l’espace limité, c’était une nécessité<br />

absolue pour pouvoir mener à bien ce travail. Une grue télescopique a soulevé<br />

<strong>la</strong> mini-pelle au-dessus du bâtiment et l’a amenée à l’endroit souhaité. La<br />

légèreté des citernes représente également un grand avantage. »<br />

Les citernes peuvent être p<strong>la</strong>cées à faible profondeur, de sorte que<br />

l’ensemble du travail peut être réalisé avec une mini-pelle.<br />

Une impressionnante série de citernes en p<strong>la</strong>stique permet<br />

désormais d’évacuer ces eaux de manière contrôlée.<br />

100 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Il est exceptionnel que des<br />

citernes en p<strong>la</strong>stique de<br />

cette taille soient utilisées en<br />

si grand nombre. »<br />

10 000 et 7500 litres<br />

Le choix s’est porté sur les citernes QR de 10 000 et 7500 litres de DS P<strong>la</strong>stics,<br />

avec une capacité tampon totale de 250 000 litres. La citerne est p<strong>la</strong>cée<br />

sous terre aussi près de <strong>la</strong> source que possible. Le fond du trou est ensuite<br />

recouvert de 50 cm de sable stabilisé ou, en cas de nappe phréatique, d’une<br />

dalle en béton armé. Après avoir raccordé les canalisations, le réservoir est<br />

rempli d’eau et est simultanément comprimé avec du sable stabilisé.<br />

Assemb<strong>la</strong>ge efficace<br />

Afin de stocker un plus grand volume d’eau pluviale, plusieurs citernes<br />

peuvent être assemblées afin de créer des vases communicants. DS P<strong>la</strong>stics<br />

fournit également des raccords sur mesure pour les citernes. À Forest, les<br />

citernes seront réparties en trois ou quatre zones connectées entre elles, qui<br />

seront toutes situées sous <strong>la</strong> cour de récré rénovée. Tom Henneman : « Avec le<br />

p<strong>la</strong>stique, nous pouvons fournir toutes les connexions de manière préfabriquée<br />

et les citernes peuvent être raccordées les uns aux autres de plusieurs façons.<br />

Ce<strong>la</strong> garantit également une connexion très efficace sur le site. L’avantage de<br />

pouvoir souder directement sur les citernes a été exploité au maximum dans<br />

ce projet. Les travaux ont été phasés en quatre étapes. »<br />

Avantages du PEHD<br />

Dans ce projet, les avantages du PEHD par rapport au béton, par exemple,<br />

sont évident. Tom Henneman : « Sa longévité tout d’abord, car le p<strong>la</strong>stique<br />

ne se corrode pas. Les citernes en p<strong>la</strong>stique ne sont pas non plus sensibles<br />

à <strong>la</strong> saleté qui adhère aux parois. Le nettoyage n’est donc pas nécessaire,<br />

mais chaque regard est néanmoins équipé d’un trou d’homme. Un mauvais<br />

système de filtrage, par exemple, peut entraîner l’accumu<strong>la</strong>tion de saletés. Le<br />

trou d’homme offre alors <strong>la</strong> possibilité de vider complètement <strong>la</strong> citerne, sans<br />

qu’aucun résidu ne reste collé aux parois. »<br />

La particu<strong>la</strong>rité de ce projet est sans nul doute sa taille. « Il est exceptionnel<br />

que des citernes en p<strong>la</strong>stique de cette taille soient utilisées en si grand nombre.<br />

Des citernes seules ou par deux sont courantes, mais <strong>la</strong> temporisation de<br />

250 000 litres est tout à fait unique en son genre. Ici, c’était <strong>la</strong> solution<br />

<strong>la</strong> plus économique et <strong>la</strong> plus efficace. Le fait que nous puissions proposer<br />

des solutions personnalisées pour le marché de <strong>la</strong> rénovation est l’une des<br />

grandes forces de DS P<strong>la</strong>stics », conclut Tom Henneman. ❚<br />

Lors de <strong>la</strong> rénovation d’une école à Forest, <strong>la</strong> temporisation<br />

des eaux pluviales figurait en tête des priorités.<br />

Afin de stocker un plus grand volume d’eau pluviale, plusieurs citernes<br />

peuvent être assemblées afin de créer des vases communicants.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 101


solutions étanches, bénéfiques<br />

pour l’homme et l’environnement<br />

DS P<strong>la</strong>stics Watertight solutions offre une gamme complète pour le traitement des eaux usées :<br />

Fosses septiques, Stations d’épuration des eaux usées domestiques, Séparateurs de graisses,<br />

Séparateurs d’hydrocarbures, Cuves de relevage<br />

DS P<strong>la</strong>stics Watertight solutions offre une <strong>la</strong>rge gamme de puits d’accès en p<strong>la</strong>stique pour<br />

l’inspection et l’entretien de votre réseau d’égouts, conformément à <strong>la</strong> norme BENOR.<br />

dsp<strong>la</strong>sticsgroup.com<br />

VA PRO NG4 / SEPARATEUR À GRAISSE<br />

DS5000/FOSSE SEPTIQUE<br />

CV23 / CHAMBRE DE VISITE<br />

DS PLASTICS BELGIUM BV | Mosten 18 | Industrieterrein E17/3 | 9160 LOKEREN | +32 (0)9 280 78 80 | sales@dsp<strong>la</strong>stics.be


ANS<br />

SHELL BITUMES


Des bitumes qui contribuent<br />

à l’économie circu<strong>la</strong>ire de <strong>la</strong><br />

construction routière<br />

La construction routière se doit de contribuer à un avenir plus durable, non seulement par des routes à empreinte carbone réduite<br />

et plus résilientes mais aussi en adaptant ses opérations pour en diminuer l’impact sur l’environnement et en augmenter l’efficacité<br />

énergétique. Shell Bitumes est un acteur incontournable de l’industrie de construction routière et s’engage à développer ses solutions<br />

pour permettre <strong>la</strong> construction de routes plus durables et plus respectueuses de l’environnement.<br />

Texte & photos Shell Bitumes<br />

La transition énergétique passe par l’adoption de modèles de production et<br />

de gestion circu<strong>la</strong>ires, plus vertueux, qui limitent <strong>la</strong> consommation de matières<br />

premières et minimisent le gaspil<strong>la</strong>ge de ressources et <strong>la</strong> production des déchets<br />

Les principes de l’économie circu<strong>la</strong>ire sont partie intégrante de l’industrie de<br />

construction routière depuis longtemps.<br />

• La valorisation des produits en fin de vie et des déchets a notamment été<br />

illustrée par le recyc<strong>la</strong>ge des anciennes routes et l’utilisation des agrégats<br />

d’enrobés pour substituer une partie des matériaux neufs.<br />

• La prolongation de <strong>la</strong> durée de vie d’une route est possible grâce à<br />

l’optimisation des formu<strong>la</strong>tions et aux bitumes modifiés polymères qui<br />

permettent <strong>la</strong> fabrication d’enrobés plus résilients dans le temps et<br />

plus performants.<br />

• Une meilleure gestion des ressources se réalise grâce aux liants et enrobés<br />

basse température qui contribuent à réduire <strong>la</strong> consommation énergétique.<br />

• Les solutions de construction basse température ainsi que l’utilisation<br />

dans le processus de production des routes et dans le transport des<br />

matériaux de carburants moins polluants peuvent aussi contribuer à une<br />

réduction des émissions de CO 2<br />

associées au processus de production<br />

des enrobés.<br />

Les bitumes Shell peuvent contribuer à renforcer l’impact positif de ces<br />

actions et donc à fermer ou raccourcir les boucles de valeur, tout en apportant<br />

des réponses spécifiques aux différents défis de l’économie circu<strong>la</strong>ire.<br />

Prolongation de <strong>la</strong> durée de vie d’une route<br />

Les bitumes modifiés polymères Shell Cariphalte contribuent depuis plus de<br />

50 ans à <strong>la</strong> production d’enrobés qui résistent mieux aux aléas climatiques et<br />

à une utilisation plus intensive des routes. Ils ont été utilisés dans des projet<br />

d’autoroutes, d’aéroports (Heathrow à Londres, Schiphol à Amsterdam)<br />

ou de circuits automobiles (Silverstone, Zolder, Zandvoort etc.)<br />

faisant leurs preuves partout dans le monde.<br />

Production<br />

Fermer,<br />

Ralentir &<br />

Pour aller encore plus loin, Shell Bitumes développe<br />

actuellement dans son <strong>la</strong>boratoire R&D à Bangalore<br />

(Inde) une nouvelle génération de PMBs – Shell<br />

Cariphalte AgeSafe – qui permettra de ralentir<br />

encore plus le processus naturel d’oxydation<br />

des enrobés à effacer. Cariphalte AgeSafe est<br />

actuellement testé en Grande-Bretagne et en Asie.<br />

Fin de vie<br />

Raccourcir <strong>la</strong> Boucle<br />

Utilisation<br />

Application<br />

Intégration d’un taux supérieur<br />

d’agrégats d’enrobés<br />

Grâce aux formu<strong>la</strong>tions spécifiques développées<br />

dans le centre technique européen d’Illkirch,<br />

près de Strasbourg (France), Shell Bitumes vise<br />

à proposer à ses clients des bitumes formulés<br />

pour permettre l’utilisation de plus d’agrégats<br />

d’enrobés sans impacter <strong>la</strong> performance<br />

technique et tout en respectant les exigences<br />

techniques mentionnées dans les cahiers des<br />

charges.<br />

1<strong>04</strong> |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Minimiser l’impact sur l’environnement<br />

Shell Bitumes travaille actuellement pour développer un bitume à empreinte<br />

carbone réduite qui permettra <strong>la</strong> séquestration du carbone biogénique dans<br />

<strong>la</strong> chaussée, empêchant sa libération dans l’atmosphère. Shell Bitumes est<br />

aussi un fournisseur de bitumes qui agit pour limiter l’impact de l’industrie<br />

de <strong>la</strong> construction routière sur <strong>la</strong> qualité de l’air, ayant <strong>la</strong>ncé en 2019<br />

Shell Bitumen FreshAir, un bitume qui permet <strong>la</strong> diminution en moyenne<br />

de 40% des émissions liées à <strong>la</strong> qualité de l’air (NO x<br />

, SO x<br />

, COV, CO, PM) par<br />

rapport à un bitume c<strong>la</strong>ssique.<br />

Valorisation des déchets des autres industries, tout en<br />

les aidant à fermer leurs boucles de valeur<br />

Contribuer à l’élimination des déchets p<strong>la</strong>stiques est un objectif important pour<br />

Shell qui est membre fondateur de Alliance to End P<strong>la</strong>stic Waste (Alliance pour<br />

en finir avec les déchets p<strong>la</strong>stiques), une organisation à but non lucratif qui<br />

s’engage à aider à éliminer les déchets p<strong>la</strong>stiques. Shell Bitumes développe<br />

actuellement un bitume additivé avec un composant issu de <strong>la</strong> conversion<br />

chimique des déchets p<strong>la</strong>stiques et qui présente les mêmes caractéristiques<br />

qu’un additif basse température. L’enrobé utilisant cette nouvelle technologie<br />

a fait partie d’essais d’innovation formels en <strong>2021</strong> dans le cadre du projet<br />

LiveLabs parrainé par le Ministère des Transports du Royaume-Uni : trois routes<br />

ont été construites pour évaluer et surveiller les performances.<br />

Shell s’engage pour aider ses clients à réduire leur<br />

empreinte carbone non seulement grâce aux solutions<br />

bitumes innovantes qui peuvent contribuer à réduire<br />

l’impact environnemental des enrobés, mais aussi par<br />

un accompagnement plus <strong>la</strong>rge dans leurs stratégies de<br />

décarbonisation.<br />

Pour y arriver il faut agir en parallèle sur plusieurs fronts, innover et renforcer<br />

<strong>la</strong> col<strong>la</strong>boration de tous les acteurs de <strong>la</strong> construction. Grâce à <strong>la</strong> multitude<br />

de solutions disponibles, Shell veut devenir le partenaire de choix qui<br />

accompagne le secteur de <strong>la</strong> construction routière pour atteindre ses objectifs<br />

durables. ❚<br />

*Source : Association Allemande de l’Enrobé, Recommandations pour les enrobés basse<br />

température. Valeurs CO 2<br />

‘Emissionsfaktoren und Kohlenstoffgehalte’ fournies par l’Autorité<br />

Fédérale Allemande de l’Environnement et l’Autorité des Emissions de CO 2<br />

(Umweltbundesamt,<br />

Deutsche Emissionshandelsstelle), données provenant de novembre 2006. Les valeurs exactes<br />

peuvent varier par centrale et aussi en fonction du carburant utilisé.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 105


Caillebottis, profilés, garde-corps et p<strong>la</strong>teformes en p<strong>la</strong>stique renforcé de fibres de verre (PRV) sont de plus en plus utilisés pour les ponts, les écluses et les passerelles maritimes.<br />

Les solutions en p<strong>la</strong>stique renforcé<br />

de fibres de verre pour les travaux<br />

d'infrastructure gagnent en popu<strong>la</strong>rité<br />

Caillebottis, profilés, garde-corps et p<strong>la</strong>teformes en p<strong>la</strong>stique renforcé de fibres de verre (PRV) sont de plus en plus utilisés pour les<br />

ponts, les écluses et les passerelles maritimes. « Grâce à <strong>la</strong> résistance chimique, à l'excellente résistance à <strong>la</strong> corrosion et à l’absence de<br />

conductivité électrique, les applications sont pratiquement illimitées », explique Jan Swyngedouw, business unit manager de CGK Group.<br />

Texte Niels Rouvrois | Photos CGK Group<br />

CGK Group, à l'origine spécialisé dans <strong>la</strong> fabrication et <strong>la</strong> fourniture de<br />

matériel de stockage pour les produits chimiques, se profile depuis de<br />

nombreuses années comme un spécialiste des matériaux composites. Avec<br />

comme clients l'industrie, <strong>la</strong> construction, le secteur maritime et celui de<br />

l'infrastructure. Le département CGK Maritime & Infra Constructions propose<br />

également tous les accessoires de montage possibles, tels que des colliers<br />

M, C et ronds ainsi que des connecteurs adaptés, le tout en acier inoxydable.<br />

« En outre, nos propres services de montage utilisent également des profilés<br />

PRV, des renforts de tubes composites et une gamme complète de supports<br />

de dalles pour offrir des solutions complètes à nos clients », explique Jan<br />

Swyngedouw. « Grâce à <strong>la</strong> résistance chimique et à l'excellente résistance<br />

à <strong>la</strong> corrosion du PRV, nos applications se retrouvent là où des procédés<br />

impliquant des substances dangereuses sont mis en œuvre ainsi que dans le<br />

secteur maritime pour <strong>la</strong> sécurité et les infrastructures. Comme nos caillebotis<br />

ont une très longue durée de vie et nécessitent peu d'entretien, ils sont<br />

également utilisés dans divers autres secteurs. Nous pouvons être utiles à<br />

chaque entreprise. »<br />

Large palette d’applications<br />

Les ponts et les tabliers de pont en PRV sont utilisés depuis un certain temps,<br />

mais les p<strong>la</strong>teformes et les caillebotis en acier traditionnels sont également<br />

de plus en plus remp<strong>la</strong>cés par des alternatives en PRV. En raison de leur faible<br />

poids, les garde-corps, les escaliers complets, les paliers et les caillebotis peuvent<br />

être facilement montés sur des structures existantes. Jan Swyngedouw : « Les<br />

tabliers et passerelles en PRV sont également exempts d’entretien, durables et<br />

écologiques, légers, insensibles aux moisissures, faciles à adapter et à installer<br />

sur les chantiers. Ils peuvent de plus être dotés de propriétés antidérapantes. »<br />

106 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Solre-sur-Sambre<br />

L'un des projets pour lesquels CGK Croup a récemment fourni des solutions<br />

PRV a été réalisé à Solre-sur-Sambre (Hainaut), en col<strong>la</strong>boration avec<br />

BAM Galère. Deux passerelles en PRV mesurant chacun 14 x 2 m ont été<br />

installées sur un site monumental et équipées par CGK de garde-corps en<br />

PRV sans entretien. La légèreté, l'absence d'entretien et <strong>la</strong> durabilité des<br />

matériaux PRV utilisés ont été déterminantes. Jan Swyngedouw : « Bien qu'il<br />

s'agisse d'une passerelle pour piétons en deux parties, nous construisons<br />

également, là où des piles en béton sont présentes, des ponts routiers courts,<br />

dont <strong>la</strong> capacité de charge peut atteindre 60 tonnes. Pour les plus grandes<br />

portées, nous travaillons avec une sous-structure en béton ou en acier sur<br />

<strong>la</strong>quelle est posé un tablier en p<strong>la</strong>stique. Dans tous les cas, le grand avantage<br />

de notre système est l'extrême légèreté de <strong>la</strong> structure. »<br />

Theunisbrug<br />

Un autre exemple est le Theunisbrug à Anvers, en coopération avec Artes<br />

Roegiers. Pour ce pont, CGK Martime & Infra Construction a fourni et p<strong>la</strong>cé<br />

des caillebotis en PRV isophtalique de 38 x 38 mm, avec une hauteur de<br />

30 + 3 mm et avec un revêtement fermé en finition antidérapante quartzée.<br />

Les deux issues de secours en PRV ont été posées sur des supports de dalles<br />

afin de pouvoir franchir une hauteur de 600 à 850 mm. Le tout a été fixé<br />

et monté sur <strong>la</strong> structure en béton au moyen de p<strong>la</strong>tines en caoutchouc afin<br />

d'obtenir un ensemble exempt de vibrations. Le choix du PRV s'explique<br />

notamment par son rapport poids/résistance idéal et par <strong>la</strong> possibilité de<br />

soulever les panneaux sans grue lors des travaux de maintenance.<br />

Secteur ferroviaire<br />

Dans le secteur des chemins de fer et de l'eau, CGK Group peut également<br />

s'enorgueillir de quelques beaux projets de référence, dont <strong>la</strong> livraison et<br />

l'instal<strong>la</strong>tion de caillebotis de recouvrement de gaines pour les impétrants<br />

en résine orthophtalique à Herstal, en col<strong>la</strong>boration avec Kristof Papeleu<br />

(Grammont). Ainsi que sur <strong>la</strong> ligne Aalter-Beernem, en col<strong>la</strong>boration avec<br />

De Bonte - Van Hecke (Waasmunster), où les caillebotis ont été utilisés<br />

pour couvrir des éléments d’infiltration. La couverture des éléments enterrés<br />

pourra servir d'issue de secours en cas d'évacuation des passagers. La surface<br />

praticable ne doit présenter pratiquement aucune différence de niveau et<br />

aucune grande ouverture afin de ne pas rendre l'évacuation plus difficile. La<br />

conception des caniveaux et des caillebottis a été pensée afin d’obtenir un<br />

ensemble parfait. La légèreté des caillebotis simplifie également l'entretien<br />

et le nettoyage des éléments enterrés. « Dans ces deux projets ferroviaires,<br />

les facteurs décisifs étaient <strong>la</strong> légèreté, <strong>la</strong> rapidité de montage, l'absence<br />

de maintenance et les propriétés d'iso<strong>la</strong>tion électrique du PRV », explique<br />

Jan Swyngedouw.<br />

Secteur de l’eau<br />

Pour le centre de production d'eau De Gavers à Harelbeke, CGK installe<br />

pour De Watergroep quatre réservoirs à paroi simple dans une cuve en<br />

béton recouverte de PE. Jan Swyngedouw : « Le long et au-dessus des<br />

réservoirs, des p<strong>la</strong>tes-formes, des caillebotis et des garde-corps en PRV ont<br />

été p<strong>la</strong>cés. Nous avons également fourni des escaliers en PRV pour pouvoir<br />

marcher sur le dessus des réservoirs. “<br />

« Les tabliers et passerelles en PRV sont également exempts d’entretien, durables et écologiques, légers, insensibles aux moisissures,<br />

faciles à adapter et à installer sur les chantiers. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 107


50 ans de paix<br />

d’esprit avec des<br />

ponts en composite<br />

Composite ou fibre de verre avec<br />

p<strong>la</strong>stique renforcé (GRP) est un<br />

matériau innovant pour <strong>la</strong> construction<br />

de ponts, tablier de ponts,<br />

les jetées ou les les p<strong>la</strong>tes-formes.<br />

Légèreté et grande capacité de charge.<br />

Facile à installer<br />

Pratiquement sans entretien<br />

Non soumis à l’humidité, UV, pourriture ou rouille<br />

MARITIME & INFRA CONSTRUCTIONS<br />

West<strong>la</strong>an 7 / 8560 Gullegem<br />

T +32 56 42 22 02 / info@cgk-group.com<br />

www.cgk-group.com/maritime


Ces structures répondent à des exigences assez élevées en termes de charge<br />

et de flexion et ont nécessité un calcul de résistance approfondi. »<br />

Pour son site de Bruges, Aquafin s'est à son tour adressée à CGK. L’objectif<br />

était de pouvoir atteindre en toute sécurité les vannes automatiques<br />

installées sur les canalisations d'eaux usées. CGK a donc imaginé une<br />

solution sous <strong>la</strong> forme d'une p<strong>la</strong>te-forme accessible par une échelle. Jan<br />

Swyngedouw : « Nous avons installé un total de 8 p<strong>la</strong>teformes avec les<br />

rampes et les échelles nécessaires en acier inoxydable. Ceci afin de pouvoir<br />

garantir <strong>la</strong> solidité. Nous avons opté pour des caillebotis en PRV en raison<br />

de leur grande résistance chimique (résistance aux vapeurs corrosives des<br />

eaux usées) », conclut Jan Swyngedouw. ❚<br />

Pour son site de Bruges, Aquafin s'est à son tour adressée à CGK. L’objectif était<br />

de pouvoir atteindre en toute sécurité les vannes automatiques installées sur les<br />

canalisations d'eaux usées.<br />

Pour le Theunisbrug à Anvers, CGK Martime & Infra Construction a fourni et<br />

p<strong>la</strong>cé des caillebotis en PRV isophtalique de 38 x 38 mm, avec une hauteur<br />

de 30 + 3 mm et avec un revêtement finition antidérapante quartzée.<br />

« Grâce à <strong>la</strong> résistance du<br />

PRV aux produits chimiques<br />

et à <strong>la</strong> corrosion, de<br />

nombreuses applications<br />

sont possibles dans de<br />

multiples secteurs. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 109


CAHIER INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES<br />

Faire du rail <strong>la</strong> colonne<br />

vertébrale de <strong>la</strong> mobilité<br />

de demain<br />

Georges Gilkinet, par ailleurs Vice-premier Ministre Ecolo du gouvernement fédéral, est Ministre de <strong>la</strong> mobilité. A ce titre, il a dans ses<br />

compétences tout ce qui concerne le rail en Belgique et, parmi ses interlocuteurs, <strong>la</strong> SNCB et Infrabel. <strong>Construire</strong> <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong> l’a rencontré<br />

afin de faire le point sur le P<strong>la</strong>n Boost, chargé d’amplifier les investissements dans le transport de voyageurs et le fret ferroviaire, mais<br />

également <strong>la</strong> stratégie vélo-train ou le développement des trains de nuit. Des éléments qui participent au même objectif : « qu’enfin, le<br />

rail belge soit <strong>la</strong> colonne vertébrale de <strong>la</strong> mobilité de demain. »<br />

Texte Michel Charlier<br />

Bruxelles a une position centrale en Europe comme hub<br />

naturel pour le train de nuit. (Photo : Mouhammadou Sy).<br />

110 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES CAHIER<br />

« Adaptons l’infrastructure ferroviaire aux besoins et<br />

identifions les endroits où nous pouvons réaliser des<br />

gains de productivité rapides. »<br />

Quelles sont les spécificités du P<strong>la</strong>n Boost pour le fret ferroviaire ?<br />

Nous souhaitons doubler le volume des marchandises transportées par rail<br />

d’ici 2030. Un train de marchandises, c’est au moins 50 camions qui ne sont<br />

pas sur <strong>la</strong> route : ce<strong>la</strong> répond donc parfaitement aux objectifs climatiques, de<br />

diminution d’émission de CO 2<br />

et de particules fines qui impactent <strong>la</strong> santé et<br />

d’amélioration de <strong>la</strong> sécurité routière du gouvernement. Un euro investi dans<br />

le rail représente un retour de trois euros vers l’économie. Mais pour que ça<br />

marche, il faut des investissements bien réfléchis…<br />

Le P<strong>la</strong>n Boost a été adopté en novembre 2020. L’objectif était avant tout de<br />

donner un signal c<strong>la</strong>ir au secteur ferroviaire : après des années de disette<br />

et d’économies, nous voulions nous inscrire à nouveau dans une logique<br />

d’investissement. Boost 1 représentait une avance de 100 millions € sur le<br />

budget <strong>2021</strong>, pour faire aboutir des projets urgents en attente de moyens<br />

financiers. Ensuite, dans le cadre des moyens dégagés par le Fonds européen<br />

de re<strong>la</strong>nce et de résilience, 365 millions seront consacrés au rail, pour de<br />

nouvelles gares, de nouveaux parkings et pour l’accessibilité, mais aussi<br />

pour l’infrastructure. Notre logique est désormais <strong>la</strong> suivante : adaptons<br />

l’infrastructure ferroviaire aux besoins et identifions les endroits où nous<br />

pouvons réaliser des gains de productivité rapides. C’est aussi pour ce<strong>la</strong> que<br />

nous préparons <strong>la</strong> suite du p<strong>la</strong>n Boost, avec notamment le futur appel à<br />

projets européens ‘Connecting Europe Facility’.<br />

Et quelle est l’influence de Boost sur le transport de voyageurs ?<br />

Que ce soit pour le fret de marchandises ou le transport de personnes, le p<strong>la</strong>n<br />

Boost va renforcer le réseau là où il est le plus fragile. Pour les voyageurs,<br />

l’accent sera mis sur l’accessibilité aux gares – ascenseurs, p<strong>la</strong>ns inclinés,<br />

rehaussement des quais et hauteur unique de 76 cm, achat de matériel<br />

rou<strong>la</strong>nt permettant de rentrer de p<strong>la</strong>in-pied dans les trains –, <strong>la</strong> multimodalité<br />

des gares via <strong>la</strong> proximité avec les bus, mais aussi l’augmentation progressive<br />

de <strong>la</strong> fréquence et de l’amplitude du service de trains. L’objectif est d’avoir<br />

au moins un train chaque demi-heure dans chaque gare, avec une priorité<br />

Georges Gilkinet, Ministre fédéral de <strong>la</strong> Mobilité, a évoqué pour <strong>Construire</strong> <strong>la</strong><br />

<strong>Wallonie</strong> l’avenir du rail belge. (Photo : Mouhammadou Sy).<br />

aux gares les plus fréquentées. Et de proposer des trains plus tôt et plus<br />

tard qu’actuellement, notamment pour les travailleurs à horaire irrégulier<br />

ou décalé. L’accord de gouvernement prévoit d’adoption d’une ‘vision 2<strong>04</strong>0’<br />

pour le rail, fixant des objectifs en matière de fréquences et de services<br />

notamment. Nous devons passer d’un cercle vicieux à un cercle vertueux,<br />

avec des investissements qui feront levier pour générer de nouvelles recettes<br />

et attirer de nouveaux clients. Nous voulons faire en sorte que le rail soit <strong>la</strong><br />

colonne vertébrale de <strong>la</strong> mobilité de demain. “<br />

Infrabel investit notamment dans <strong>la</strong> rénovation et le renouvellement<br />

du faisceau M de Louvain, un nœud stratégique accueil<strong>la</strong>nt<br />

500 trains par jour. (Photo : Benjamin Brolet – Infrabel).<br />

Une meilleure visibilité des espaces pour vélos dans les<br />

trains a été mise en p<strong>la</strong>ce. (Photo : SNCB).<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 111


Alex,<br />

CAD Designer<br />

‘<br />

‘<br />

De l’autonomie,<br />

des carrières qui évoluent,<br />

c’est ça que je vou<strong>la</strong>is.<br />

‘<br />

‘<br />

Découvrez sur jobs.tucrail.be pourquoi<br />

nos col<strong>la</strong>borateurs sont fiers de leur job<br />

et passionnés par leur métier.<br />

keep evolving


INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES CAHIER<br />

L’accent sera mis sur l’accessibilité aux gares, avec notamment le rehaussement<br />

des quais à une hauteur unique de 76 cm. (Photo : SNCB – Lieven Van Assche).<br />

de davantage de p<strong>la</strong>ces pour les vélos que les rames actuelles. Ce<strong>la</strong> sera<br />

soutenu par le développement des parkings pour vélos dans les gares et le<br />

partenariat avec différentes sociétés de location de vélos. Le fait d’avoir été<br />

c<strong>la</strong>ssé deuxième société de chemin de fer <strong>la</strong> plus dynamique en Europe me<br />

réjouit même si je sais qu’il y a encore du chemin à réaliser. Mais nous avons<br />

développé une vraie stratégie, une vraie approche spécifique en <strong>la</strong> matière.<br />

Le P<strong>la</strong>n Boost 1 a notamment pour objectif de développer le secteur du fret<br />

ferroviaire. (Photo : Mouhammadou Sy).<br />

La Belgique est une bonne élève en matière de mobilité avec<br />

<strong>la</strong> ‘stratégie vélo-train’ mise en p<strong>la</strong>ce par <strong>la</strong> SNCB. Quels sont les<br />

projets à court, moyen et long termes dans ce domaine ?<br />

Concrètement, <strong>la</strong> SNCB a augmenté le nombre de p<strong>la</strong>ces pour vélos<br />

disponibles dans les trains, avec une meilleure visibilité de ces espaces<br />

supplémentaires, à <strong>la</strong> fois sur les wagons et sur les quais. Ce<strong>la</strong> sera bientôt<br />

renforcé par l’achat de nouvelles rames à double étage M7, disposant<br />

Le retour des trains de nuit en Belgique est une excellente nouvelle,<br />

pour de nombreuses raisons. Comment vous et <strong>la</strong> SNCB vous<br />

positionnez-vous par rapport au développement de cette offre ?<br />

Et comment faire pour que Bruxelles devienne un véritable hub du<br />

train de nuit ?<br />

Bruxelles a une position centrale en Europe comme hub naturel pour le<br />

train de nuit. Elle attire naturellement les compagnies internationales qui<br />

souhaitent re<strong>la</strong>ncer les trains de nuit. Tant des compagnies publiques que<br />

privées viennent frapper à notre porte et nous voulons augmenter l’offre de<br />

trains de nuit avec des ‘trains de saison’, vers l’Autriche ou <strong>la</strong> Suisse pour<br />

le ski, ou l’Italie pour les vacances d’été, par exemple. La SNCB joue un<br />

vrai rôle de facilitateur en proposant toute une série de services : mise à<br />

disposition de locomotives adaptées au réseau belge, nettoyage des trains<br />

de nuit, commande des billets avec le site dédié Hello Europe, … Il faut aussi<br />

souligner ici le rôle important du SPF Mobilité, qui est appelé à donner des<br />

autorisations et à dialoguer avec des compagnies ferroviaires étrangères pour<br />

les guider au mieux. Mais il y a encore trop d’obstacles pour les exploitants<br />

de trains de nuit, que je souhaite lever un à un, notamment en portant <strong>la</strong><br />

question au p<strong>la</strong>n européen. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 113


CAHIER INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES<br />

Les ponts Vierendeel de Malines font<br />

l'objet d'une importante rénovation<br />

Quiconque passe par le canal du Leuvense Vaart à Malines aura sans doute remarqué qu'un des grands ponts Vierendeel a déjà été<br />

entièrement rénové. Depuis le printemps 2019, Infrabel et TUC RAIL travaillent ensemble à <strong>la</strong> rénovation des deux premiers ponts<br />

ferroviaires. La rénovation des ponts s'inscrit dans le cadre du renouvellement à grande échelle de l'infrastructure ferroviaire dans et<br />

autour de Malines.<br />

Texte TUC RAIL | Photos Infrabel<br />

Pour répondre aux futurs défis en matière de<br />

mobilité aux niveaux national et international,<br />

l'infrastructure ferroviaire de Malines et de ses<br />

environs subit une transformation en profondeur.<br />

Fin 2020, un nouveau contournement ferroviaire,<br />

dernière pièce manquante du puzzle du réseau à<br />

grande vitesse en Belgique, a été mis en service.<br />

La nouvelle voie et les quais du contournement<br />

ferroviaire seront d’abord utilisés pour créer<br />

un supplément de capacité, permettant<br />

ainsi de renouveler et d'optimiser le reste de<br />

l'infrastructure ferroviaire de <strong>la</strong> gare de Malines.<br />

Cette optimisation est fortement déterminée<br />

par <strong>la</strong> présence de quatre ponts ferroviaires<br />

Vierendeel avec voies sans bal<strong>la</strong>st, qui ont besoin<br />

d'une révision complète.<br />

Dans une première phase, Infrabel et TUC RAIL<br />

rénovent les deux ponts Vierendeel permettant<br />

aux lignes Bruxelles-Anvers (ligne 27) et Termonde-<br />

Louvain (ligne 53) de franchir le Leuvense Vaart.<br />

Ces ponts à double voie en acier riveté, d'une<br />

portée de 63 m, sont c<strong>la</strong>ssés au patrimoine<br />

industriel. La rénovation du pont de <strong>la</strong> ligne 27<br />

s'est achevée en novembre 2020. Les travaux du<br />

pont de <strong>la</strong> ligne 53 débuteront à l'automne <strong>2021</strong>.<br />

Dans une deuxième phase, Infrabel et TUC RAIL<br />

s'attaqueront aux deux ponts restants de <strong>la</strong> ligne<br />

ferroviaire Bruxelles-Anvers (ligne 25) sur le canal<br />

Louvain-Dyle et <strong>la</strong> Leuvensesteenweg. Ces ponts<br />

sont également c<strong>la</strong>ssés au patrimoine industriel<br />

et le dernier est un monument protégé.<br />

Facilité d'entretien et conformité<br />

aux normes en vigueur<br />

La rénovation des ponts Vierendeel ne consiste<br />

pas seulement à repeindre les ponts, mais<br />

aussi à anticiper un tracé ferroviaire optimisé<br />

et un entretien simplifié. D'une part, il s'agit de<br />

remp<strong>la</strong>cer les traverses en bois par des cadres en<br />

acier qui supportent directement <strong>la</strong> voie. D'autre<br />

Pour répondre aux futurs défis en matière de mobilité aux niveaux national et international, l'infrastructure<br />

ferroviaire de Malines et de ses environs subit une transformation en profondeur.<br />

Dans une première phase, Infrabel et TUC RAIL rénovent les deux ponts Vierendeel permettant<br />

aux lignes 27 (Bruxelles-Anvers) et 53 (Termonde-Louvain) de franchir le Leuvense Vaart.<br />

114 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES CAHIER<br />

part, TUC RAIL a procédé à un certain nombre<br />

de modifications afin de se conformer à <strong>la</strong><br />

réglementation actuelle en matière de sécurité<br />

au travail.<br />

Prouesse logistique<br />

Le premier pont étant situé sur <strong>la</strong> ligne ferroviaire<br />

très fréquentée Bruxelles-Anvers, Infrabel n'a pu<br />

mettre hors service qu'une seule voie du pont à<br />

<strong>la</strong> fois, et ce pour une période limitée d'environ<br />

8 mois. La rénovation du pont a donc été réalisée<br />

par moitié de pont et toujours le long d'une voie<br />

en service. Certains travaux, comme l'instal<strong>la</strong>tion<br />

des cadres en acier sur le pont, ont été effectués<br />

pendant <strong>la</strong> nuit ou pendant un arrêt temporaire<br />

complet des voies. Ces travaux devaient toujours<br />

être p<strong>la</strong>nifiés et coordonnés longtemps à l'avance.<br />

Les travaux sont gérés par TUC RAIL, qui est<br />

spécialisée dans <strong>la</strong> construction de nouvelles<br />

infrastructures ferroviaires et dans <strong>la</strong> modification<br />

et <strong>la</strong> modernisation des infrastructures ferroviaires<br />

existantes. TUC RAIL dispose de l'expertise<br />

nécessaire pour mener à bien des projets de<br />

grande envergure, phasés et multidisciplinaires.<br />

Avant même le début des travaux, TUC RAIL<br />

a tout d'abord construit un pont à haubans<br />

provisoire afin de pouvoir dégager complètement<br />

les caniveaux pour câbles du pont à rénover. Un<br />

p<strong>la</strong>ncher de protection a également été installé<br />

sous le pont afin que le trafic piétonnier et cycliste<br />

sous-jacent soit entièrement protégé contre les<br />

chutes de débris.<br />

Dans une première phase, <strong>la</strong> voie A du pont a été<br />

mise hors service et cette moitié du pont a été<br />

complètement démantelée. TUC RAIL a ensuite<br />

érigé des échafaudages autour de <strong>la</strong> moitié du<br />

pont à rénover et une paroi entre les deux voies<br />

pour protéger le trafic ferroviaire. L'échafaudage<br />

et <strong>la</strong> paroi de séparation ont ensuite été recouverts<br />

d'un film rétractable totalement étanche.<br />

L'encapsu<strong>la</strong>ge a ensuite été p<strong>la</strong>cé en surpression<br />

afin d'éviter que de <strong>la</strong> poussière et des particules<br />

contenant du plomb ne se répandent dans les<br />

environs pendant le sab<strong>la</strong>ge de <strong>la</strong> structure<br />

en acier. Ensuite, <strong>la</strong> structure métallique a été<br />

inspectée et toutes les pièces fortement corrodées,<br />

cassées ou manquantes ont été remp<strong>la</strong>cées,<br />

puis <strong>la</strong> structure métallique a été entièrement<br />

repeinte. Les équipes techniques de TUC RAIL ont<br />

minutieusement vérifié <strong>la</strong> stabilité des structures<br />

et du pont lui-même à tout moment.<br />

Ensuite, les cadres en acier ont été p<strong>la</strong>cés et<br />

alignés sur le pont, temporairement soutenus<br />

par des boulons et des cales, et recouverts d'un<br />

mortier époxy sans retrait. Après le durcissement<br />

du mortier époxy, les boulons précontraints<br />

reliant les cadres en acier au pont ont été serrés.<br />

La rénovation du pont a donc été réalisée par moitié de pont et toujours le long d'une voie en service.<br />

« La rénovation du pont sur <strong>la</strong> ligne<br />

ferroviaire très fréquentée Bruxelles-<br />

Anvers a été réalisée par moitié de pont et<br />

toujours le long d'une voie en service. »<br />

Cette connexion et le recouvrement avec du<br />

mortier époxy sont suffisamment é<strong>la</strong>stiques sous<br />

conditions dynamiques et adhèrent parfaitement<br />

aux structures métalliques pour empêcher <strong>la</strong><br />

saleté et l'eau de s'infiltrer dans <strong>la</strong> surface de<br />

contact et provoquer de <strong>la</strong> corrosion.<br />

Après l'achèvement et <strong>la</strong> mise en service de <strong>la</strong><br />

voie A, <strong>la</strong> voie B du pont a été mise hors service<br />

et les mêmes travaux ont été effectués. Après<br />

Fin 2020, un nouveau contournement ferroviaire, dernière pièce manquante du<br />

puzzle du réseau à grande vitesse en Belgique, a été mis en service.<br />

environ un an et demi, le pont a été entièrement<br />

rénové et a pu être remis en service.<br />

Après avoir rénové <strong>la</strong> superstructure, TUC RAIL<br />

a également rénové les culées. La maçonnerie<br />

existante a été enlevée et les réparations<br />

nécessaires au béton ont été effectuées. Ensuite,<br />

les culées ont été recouvertes d'une nouvelle<br />

maçonnerie correspondant parfaitement à leur<br />

aspect original. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 115


CAHIER INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES<br />

La signalisation ferroviaire sera également<br />

modernisée pour permettre le déploiement,<br />

fin 2024, du système européen de contrôle<br />

permanent de <strong>la</strong> vitesse des trains « ETCS ».<br />

Ligne Tournai-Mouscron<br />

Remise à neuf de l’infrastructure<br />

ferroviaire sur 16 km… en 96 jours !<br />

Depuis le lundi 30 août, le trafic ferroviaire est totalement interrompu entre Tournai et Mouscron. Dès le 8 novembre, il le sera également<br />

entre Tournai et Lille F<strong>la</strong>ndres. Cette double coupure durera jusqu’au 6 décembre. Ces trois mois seront mis à profit par Infrabel pour<br />

renouveler totalement une infrastructure vieillissante, des voies à <strong>la</strong> caténaire sans oublier <strong>la</strong> signalisation et certains ponts. Bien que<br />

pénalisante pour les clients, cette option d’une coupure complète a été préférée à un renouvellement « voie par voie » qui aurait causé<br />

d’importantes perturbations pendant au moins trois ans.<br />

Texte & photos Infrabel<br />

Une remise à neuf pour 30 à 40 ans<br />

L’investissement total se monte à 32 millions<br />

d’euros… une somme à <strong>la</strong> mesure de ce chantier<br />

d’une ampleur inégalée dans l’histoire récente<br />

du rail belge : le renouvellement complet de<br />

deux portions du réseau ferroviaire en une<br />

durée de 96 jours ! Concrètement, dès le lundi<br />

30 août, des équipes techniques de 7 disciplines<br />

différentes investiront les 16 km qui séparent<br />

Froyennes de Mouscron. Le trafic ferroviaire entre<br />

Tournai et Mouscron sera alors interrompu. En<br />

travail<strong>la</strong>nt 7 jours sur 7 et 24 heures 24, plus de<br />

150 personnes entreprendront une modernisation<br />

complète des principaux composants de<br />

l’infrastructure ferroviaire. A partir du 8 novembre,<br />

un travail simi<strong>la</strong>ire sera réalisé entre, cette fois,<br />

<strong>la</strong> gare de Tournai et <strong>la</strong> frontière française, soit<br />

sur 6,5 km.<br />

116 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES CAHIER<br />

les quais sans gêne pour les voyageurs de <strong>la</strong> SNCB.<br />

Porter les quais à une hauteur de 76 cm facilite<br />

l’accès au train et limite fortement le risque de<br />

voir des personnes s’aventurer sur les voies pour<br />

passer d’un quai à l’autre.<br />

Trois mois d’interruption totale du trafic ferroviaire seront<br />

mis à profit pour renouveler totalement l’infrastructure<br />

vieillissante entre Froyennes et Mouscron.<br />

96 jours d’interruption plutôt que<br />

3 ans de perturbations<br />

En concertation avec <strong>la</strong> SNCB, Infrabel a<br />

donc fait le choix de renouveler totalement et<br />

simultanément l’ensemble des infrastructures<br />

plutôt que de travailler « voie par voie ». Ce choix,<br />

bien que difficile au vu de l’impact important<br />

pour les clients du rail, permet de travailler avec<br />

un meilleur rendement. De cette manière, <strong>la</strong><br />

période d’intervention est limitée à 96 jours.<br />

L’option d’un renouvellement « voie par voie »<br />

(une voie en chantier, l’autre en service avec un<br />

passage en alternance des trains) a été étudiée.<br />

Tenant compte des normes de sécurité actuelles<br />

qui limitent très fortement l’utilisation d’engins/<br />

grues à proximité de trains en passage, mener à<br />

bien ces travaux en travail<strong>la</strong>nt principalement le<br />

week-end et de nuit aurait demandé plus de 3 ans<br />

! Pendant cette période, <strong>la</strong> limitation du trafic sur<br />

une seule voie aurait inévitablement amené son<br />

lot de perturbation et de retards.<br />

Enfin <strong>la</strong> période d’intervention a été choisie en<br />

tenant compte d’autres chantiers se dérou<strong>la</strong>nt<br />

sur le réseau… afin de <strong>la</strong>isser disponible des<br />

itinéraires de déviation pour le trafic fret. Pour<br />

le trafic passagers, <strong>la</strong> SNCB a mis en p<strong>la</strong>ce un<br />

p<strong>la</strong>n de transport alternatif dans le souci de<br />

limiter au maximum l’impact sur les parcours<br />

des voyageurs. ❚<br />

L’objectif de cet ambitieux chantier est de remettre<br />

à neuf, en un temps record, une infrastructure<br />

ferroviaire vieillissante et sujette à un nombre<br />

croissant d’incidents pesant sur <strong>la</strong> régu<strong>la</strong>rité<br />

du trafic. Sans ce<strong>la</strong>, une limitation de <strong>la</strong> vitesse<br />

(100 km/h au lieu de 140 km/h actuellement)<br />

aurait dû être appliquée pour sou<strong>la</strong>ger les<br />

instal<strong>la</strong>tions et continuer à garantir <strong>la</strong> sécurité.<br />

D’ici <strong>la</strong> fin du chantier, le 6 décembre, 76 km de<br />

rail et 9 aiguil<strong>la</strong>ges seront renouvelés. Pour ce qui<br />

concerne les instal<strong>la</strong>tions électriques, un entretien<br />

approfondi de <strong>la</strong> caténaire sera réalisé, en plus du<br />

remp<strong>la</strong>cement de portiques qui supportent cette<br />

même caténaire. La signalisation ferroviaire sera<br />

modernisée, passant à un dispositif totalement<br />

informatisé nécessaire au déploiement, fin 2024,<br />

du système européen de contrôle permanent de <strong>la</strong><br />

vitesse des trains « ETCS ».<br />

Ce chantier sera également l’occasion de réaliser<br />

le « grand entretien » d’un couloir sous voies (en<br />

gare de Froyennes), d’un ouvrage hydraulique et<br />

de cinq ponts… Enfin, en gare d’Herseaux, cette<br />

coupure sera l’occasion d’allonger et de rehausser<br />

En gare d’Herseaux, cette coupure sera l’occasion d’allonger et de rehausser les<br />

quais sans gêne pour les voyageurs de <strong>la</strong> SNCB.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 117


CAHIER INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES<br />

Un faisceau de voies<br />

modernisé pour optimiser<br />

le trafic ferroviaire autour<br />

de Louvain<br />

Infrabel vient de faire moderniser un important faisceau ferroviaire à proximité de <strong>la</strong> gare de Louvain. De Witte-Vandecaveye a eu à<br />

peine besoin de 75 jours d'arrêt du trafic pour démanteler plus de 12 kilomètres de voies obsolètes, poser 4 nouvelles voies pour le<br />

trafic de passagers, 8 nouvelles voies pour le trafic de marchandises et aménager un nouveau parc de stockage. Le chantier comprenait<br />

également le renouvellement de <strong>la</strong> signalisation. « Grâce à une coopération harmonieuse et à notre vaste gamme de machines, nous avons<br />

pu respecter strictement le calendrier », explique Davy Himpe, chef de projet chez De Witte-Vandecaveye.<br />

Texte Liesbeth Verhulst | Photos De Witte-Vandecaveye<br />

Le faisceau de voies situé à côté de <strong>la</strong> gare de Louvain devait être renouvelé,<br />

les voies existantes ayant fait leur temps. De Witte-Vandecaveye a été chargé<br />

par Infrabel de renouveler complètement les voies, y compris le système de<br />

signalisation. Plus précisément, quatre voies ont été posées pour le parcage<br />

temporaire des trains de passagers qui doivent attendre plusieurs heures<br />

ou ne roulent pas <strong>la</strong> nuit. Ces voies sont électrifiées, tout comme les lignes<br />

principales. En outre, huit voies de travail ont également été installées pour<br />

le parcage des trains de marchandises. Infrabel a profité de l'occasion pour<br />

réaménager l'ensemble du site. Le dép<strong>la</strong>cement des rails a permis de libérer<br />

de l'espace pour un parc de stockage. Il servira à charger et décharger les<br />

trains de marchandises et à stocker des matériaux en vue de travaux ultérieurs<br />

de rénovation des voies à Louvain. Le producteur de bière AB InBev, situé à<br />

proximité, a vu dans le projet une opportunité de connecter l'une de ses voies<br />

de fret au nouveau faisceau ferroviaire.<br />

Les terrassements comme défi majeur<br />

« Le principal défi de ce projet était le terrassement », explique Davy Himpe.<br />

« Avant de pouvoir commencer les travaux ferroviaires proprement dits, nous<br />

avons dû déb<strong>la</strong>yer 60 000 tonnes de vieux bal<strong>la</strong>st. Nous avons ensuite fait<br />

venir de nouvelles matières premières des carrières : il s'agit plus précisément<br />

de 34 000 tonnes de bal<strong>la</strong>st, 10 000 tonnes de pierre concassée 0/32,<br />

8000 tonnes de pierre concassée 0/80 et 3000 tonnes supplémentaires pour<br />

<strong>la</strong> pose des cheminements piétonniers le long et entre les voies. Quand on<br />

sait qu'un camion peut transporter un maximum de 30 tonnes, on comprend<br />

que ce<strong>la</strong> a représenté un charroi important. En fait, nos chauffeurs de camion<br />

étaient constamment en train d'apporter et de retirer des matériaux ».<br />

Tout en interne<br />

De Witte-Vandecaveye a réalisé l'ensemble des travaux en seulement<br />

75 jours. « Nous avons travaillé 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, pour pouvoir<br />

réaliser ce projet, avec notre propre personnel et notre propre matériel »,<br />

Infrabel avait besoin de quatre nouvelles voies pour le trafic de passagers, de huit<br />

nouvelles voies pour le trafic de marchandises et d’un nouveau parc de stockage.<br />

118 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES CAHIER<br />

affirme Davy Himpe. « Une grande partie de nos grues ont été actives sur ce<br />

chantier, notamment des grues sur chenilles de 5 à 57 tonnes et des grues<br />

sur rails pour le bal<strong>la</strong>stage des voies. En outre, nous avons également utilisé<br />

notre track<strong>la</strong>yer pour installer les aiguil<strong>la</strong>ges et notre propre bourreuse pour<br />

stabiliser les voies. Toutes les voies ont été positionnées au millimètre près,<br />

grâce aux géomètres que nous employons. Ils ont tout imp<strong>la</strong>nté sur base<br />

de coordonnées et étaient avec nous sur chantier pour accompagner les<br />

machines pendant les travaux. »<br />

Une double réussite<br />

« Grâce à <strong>la</strong> bonne coopération, tant en interne qu'avec Infrabel, nous avons pu<br />

réaliser ce nouveau faisceau ferroviaire rapidement, dans les dé<strong>la</strong>is demandés.<br />

Ce projet a été réalisé presque simultanément avec le renouvellement des voies<br />

à Manage. À Louvain et à Manage, nous avons réalisé deux grands projets avec<br />

un très beau résultat final », conclut Davy Himpe.<br />

Afin de continuer à garantir une telle réussite pour les projets futurs, De<br />

Witte-Vandecaveye est toujours à <strong>la</strong> recherche de nouveaux col<strong>la</strong>borateurs<br />

pour renforcer son équipe. ❚<br />

De Witte-Vandecaveye a exécuté ce chantier en grande partie en interne, avec son<br />

propre personnel et son propre matériel.<br />

« Toutes les voies ont été positionnées au millimètre près,<br />

grâce aux géomètres que nous employons. »<br />

De Witte-Vandecaveye a modernisé un faisceau ferroviaire<br />

complet à proximité de <strong>la</strong> gare de Louvain.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 119


Nous cherchons<br />

collègues !<br />

Besoin de solutions industrielles?<br />

Techniques ferroviaires 1 Travaux Électriques<br />

Projets complets 1 Instal<strong>la</strong>tions d’Éc<strong>la</strong>irage<br />

Solutions sans fouille 1 Levage ferroviaire lourd<br />

Tieltsteenweg 19 | 8750 Wingene | T 051 46 65 27 | F 051 46 71 91 | dewitte@dewittevdc.be<br />

www.dewittevdc.be<br />

cdesign.be


BETON<br />

www.debonte.com<br />

DE BONTE<br />

Beton De Bonte -<br />

De producteur de qualité Belge à fournisseur international<br />

BETON DE BONTE<br />

De Bonte - Van Hecke NV<br />

Sint-Annastraat 55<br />

9250 Waasmunster<br />

T +32(0)52/47.33.20<br />

E info@debonte.com<br />

De Bonte NV<br />

De Bonte International BVBA<br />

Dwarsstraat 6<br />

2430 Laakdal<br />

NOTRE GAMME DE PRODUITS<br />

• Construction routière<br />

• Construction canalisation<br />

• Construction ferroviaire<br />

• Construction machines<br />

• Construction moules


CAHIER INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES<br />

De producteur local de béton à acteur<br />

international de premier p<strong>la</strong>n<br />

Le groupe De Bonte innove dans le monde entier avec des solutions en béton gris structurel pour les travaux d'infrastructure. Ce qui a<br />

commencé il y a 75 ans par <strong>la</strong> production de dalles et de bordures en béton est devenu, depuis les années 1970, une entreprise familiale<br />

de premier p<strong>la</strong>n, d'allure internationale et fortement axée sur <strong>la</strong> durabilité et l'innovation. Récemment, le groupe De Bonte a même réalisé<br />

une première mondiale en produisant les premières traverses de chemin de fer 100% recyc<strong>la</strong>bles en béton de soufre.<br />

Texte Niels Rouvrois | Photos De Bonte-Van Hecke<br />

Aujourd'hui, le groupe dispose de sites de<br />

production en Belgique, en Pologne, en Turquie,<br />

en France et en Thaï<strong>la</strong>nde. De là, des produits<br />

en béton de <strong>la</strong> plus haute qualité sont fabriqués<br />

pour les infrastructures ferroviaires, routières et<br />

d’égouttage. En s'appuyant sur les connaissances<br />

et l'expertise internes, le groupe De Bonte<br />

garantit des techniques, des processus et des<br />

produits plus qualitatifs et durables. Le savoirfaire<br />

technique et les années d'expérience, ainsi<br />

qu'une concertation constructive, permettent de<br />

répondre aux exigences spécifiques des clients.<br />

Et bien sûr, en tant qu'entreprise innovante<br />

et en pleine croissance, le groupe De Bonte<br />

accorde également une grande importance à <strong>la</strong><br />

responsabilité sociale des entreprises.<br />

Package complet<br />

« Vous pouvez répartir nos activités en trois<br />

piliers », explique Pascal Blommaert, CEO rail<br />

du groupe De Bonte. « Nous fabriquons des<br />

éléments préfabriqués en béton structurel<br />

de ciment c<strong>la</strong>ssique gris pour les secteurs de<br />

l'assainissement, des chemins de fer et des routes.<br />

C'est notre activité principale depuis des années.<br />

Une deuxième activité est <strong>la</strong> vente de notre savoirfaire<br />

en matière de machines optimisées, de<br />

moules et de production de traverses. Avec cette<br />

activité, nous sommes fortement engagés sur le<br />

marché international. Ce qui est unique, c'est<br />

que le groupe De Bonte ne se contente pas de<br />

développer les machines, mais possède également<br />

le savoir-faire nécessaire pour fabriquer une<br />

traverse de haute qualité à partir d'un béton du<br />

même acabit. Notre service va au-delà de <strong>la</strong> vente<br />

d'une machine. Nous formons des personnes<br />

à <strong>la</strong> production de traverses, nous aidons au<br />

démarrage d'un programme de qualité ... Nous<br />

avons saisi cette opportunité pour offrir au client<br />

un package complet. »<br />

Durabilité et circu<strong>la</strong>rité<br />

Un troisième pilier, et certainement tout aussi<br />

important, au sein du groupe De Bonte est un<br />

processus d'innovation optimisé. Ellen De Bonte,<br />

directrice générale : « Nous sommes toujours à<br />

l'affût de ce qui se passe en matière de durabilité<br />

et de circu<strong>la</strong>rité. Les traverses et les tuyaux en<br />

béton de soufre en sont un bon exemple. La<br />

production de ciment est extrêmement polluante<br />

et le secteur du béton ne peut l'ignorer. Outre <strong>la</strong><br />

réduction des émissions de CO 2<br />

, <strong>la</strong> circu<strong>la</strong>rité ne<br />

fera que gagner en importance dans les années<br />

à venir. Là aussi, nous jouons un rôle de pionnier<br />

avec notre béton de soufre 100% recyc<strong>la</strong>ble.<br />

Nous avons également été le premier acteur du<br />

marché à rendre modu<strong>la</strong>ires les grandes structures<br />

sur mesure en béton. »<br />

Pushing Concrete Further<br />

Ce rôle de pionnier est dans l'ADN du groupe<br />

De Bonte. « Ne pas avancer, c'est reculer et nous<br />

devons rester fidèles à nous-mêmes. D'où notre<br />

nouvelle baseline : Pushing Concrete Further.<br />

Nous ne nous contentons pas de proposer un<br />

produit. En col<strong>la</strong>boration avec le client, nous<br />

Ligne de production de traverses pour<br />

aiguil<strong>la</strong>ge à Baudour.<br />

réfléchissons à <strong>la</strong> manière d'optimiser un produit<br />

afin d'obtenir le résultat le plus économique et<br />

le plus durable possible. Comment mieux le<br />

faire, plus facilement et plus efficacement ? Non<br />

seulement pour nos clients, mais aussi pour nos<br />

employés », conclut Ellen De Bonte.<br />

Valeur sûre dans le secteur<br />

ferroviaire<br />

Il y a presque trois décennies, le groupe De Bonte<br />

a commencé à produire des traverses de chemin<br />

de fer monoblocs précontraintes avec ses propres<br />

122 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES CAHIER<br />

machines, systèmes de traverses et moules optimisés. Aujourd'hui, l'entreprise<br />

familiale est un acteur incontournable du secteur ferroviaire et un exemple<br />

d'innovation. Des contrôles de qualité sont effectués quotidiennement dans<br />

le <strong>la</strong>boratoire interne afin de livrer des traverses de chemin de fer répondant<br />

aux normes de qualité les plus élevées.<br />

Dans le segment des techniques ferroviaires sont également produits des traverses<br />

de tram, des poutrelles de grue et divers autres produits de niche. Il y a quelques<br />

années, le groupe De Bonte a racheté <strong>la</strong> société wallonne Prefarails, ce qui lui a<br />

permis de devenir le leader du marché de <strong>la</strong> production de voies mixtes tram-bus,<br />

dotées de propriétés de réduction des vibrations et d’un revêtement durable.<br />

La recherche permanente de solutions novatrices et plus durables par le<br />

groupe De Bonte a abouti, entre autres, au développement et à <strong>la</strong> réalisation<br />

du béton de soufre révolutionnaire. Pour ce type de béton, le ciment et l'eau<br />

sont remp<strong>la</strong>cés par du soufre comme liant. On obtient ainsi un matériau<br />

ayant les mêmes propriétés que le béton, mais qui est 100% recyc<strong>la</strong>ble. Afin<br />

de réaliser le développement et <strong>la</strong> production, le groupe De Bonte a conclu<br />

un partenariat exclusif avec Shell, qui recherchait des solutions durables pour<br />

ses excédents de soufre.<br />

Avec le béton de soufre, le groupe De Bonte a mis au point des applications<br />

qui non seulement répondent aux exigences fonctionnelles les plus élevées,<br />

mais établissent également de nouvelles normes en matière de durabilité.<br />

Grâce au caractère remarquable du matériau, les produits peuvent être<br />

refondus et réutilisés à <strong>la</strong> fin de leur durée de vie, y compris tous les<br />

composants intégrés. Ce<strong>la</strong> prouve <strong>la</strong> volonté du groupe de se remettre, ainsi<br />

que le secteur, en question. ❚<br />

MODULIX, système de dalles préfabriquées pour voie noyée.<br />

Prototype de traverse pour tram<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 123


CAHIER INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES<br />

Résines synthétiques haute<br />

performance pour l'étanchéité<br />

et les solutions géotechniques<br />

Depuis de nombreuses années, Resip<strong>la</strong>st s’affiche en tant que spécialiste de <strong>la</strong> production<br />

et du développement de résines synthétiques pour le secteur de <strong>la</strong> construction. Avec<br />

<strong>la</strong> membrane d'étanchéité liquide POLYAC ® et les produits d'étanchéité et solutions<br />

géotechniques SPETEC ® , l'entreprise de Wommelgem dispose d'applications de très haute<br />

qualité dans le domaine de l'étanchéité.<br />

Texte Resip<strong>la</strong>st / Niels Rouvrois | Photos Resip<strong>la</strong>st<br />

Membrane d'étanchéité<br />

liquide POLYAC ®<br />

POLYAC ® BDM est une résine d'étanchéité liquide<br />

hautement réactive et facile à appliquer, à<br />

base de méthacry<strong>la</strong>te de méthyle (MMA). Après<br />

durcissement, elle forme une membrane é<strong>la</strong>stique<br />

avec une très grande durabilité et des propriétés<br />

de pontage des fissures. La membrane est idéale<br />

pour protéger diverses infrastructures ferroviaires<br />

telles que des ponts, des tunnels et des passages<br />

sous voies, des structures de métro souterrain, des<br />

parkings à étages, des toits de gare, des quais, etc.<br />

Pour les constructions lestées et praticables, une<br />

couche résistante à <strong>la</strong> perforation ou une couche<br />

d'usure à base de MMA et une couche finale<br />

sont appliquées sur <strong>la</strong> membrane. Les résines<br />

POLYAC ® peuvent être appliquées manuellement<br />

ou par pulvérisation. Par rapport aux autres<br />

résines c<strong>la</strong>ssiques, les MMA se distinguent<br />

principalement par leur durcissement rapide.<br />

Même à des températures inférieures au point de<br />

congé<strong>la</strong>tion, <strong>la</strong> membrane conserve ses qualités.<br />

Un bon exemple est <strong>la</strong> rénovation du pont<br />

monumental sur <strong>la</strong> ligne ferroviaire traversant les<br />

ruines de l'abbaye de Villers-<strong>la</strong>-Ville. Le POLYAC ® BDM<br />

a été appliqué au sommet des arcs monumentaux,<br />

après quoi ceux-ci ont été re-bal<strong>la</strong>stés.<br />

Produits d'étanchéité SPETEC ® et<br />

solutions géotechniques<br />

Les produits SPETEC ® sont principalement<br />

utilisés pour l’imperméabilisation de structures<br />

souterraines et le conditionnement du soussol,<br />

le renforcement de sols, <strong>la</strong> coagu<strong>la</strong>tion, le<br />

soulèvement de dalles et le confinement chimique.<br />

Ces produits peuvent fournir des solutions pour<br />

de nombreuses structures souterraines soumises<br />

à des pressions d'eau et à des infiltrations ou<br />

fuites d'eau : fosses de construction, segments de<br />

tunnel, stations de métro souterraines, fondations,<br />

rénovations d'égouts, sous-sols, etc.<br />

Imperméabilisation préventive et<br />

curative<br />

Les produits de ce segment sont faciles à mettre<br />

en œuvre et se composent principalement de<br />

calfeutrages hydrophiles mono-composants et<br />

de joints gonf<strong>la</strong>nts hydrophiles synthétiques ou<br />

à base de bentonite. Ils peuvent être utilisés de<br />

manière préventive pour l’imperméabilisation<br />

des joints de construction, des joints de coulée<br />

et jonctions froides de béton, des joints entre<br />

éléments préfabriqués, ainsi que pour l'étanchéité<br />

des ouvertures, des passages de tuyaux et des<br />

percements. Les résines d'injection polyuréthanes<br />

et acryliques SPETEC ® SEAL, STOP et SEWER sont<br />

utilisées à titre curatif. Il existe des solutions<br />

pour fissures sèches et humides, mais aussi pour<br />

colmater les fuites d’eau courante, et ce en une<br />

demi-minute. Le service technique de Resip<strong>la</strong>st<br />

fournit le soutien approprié.<br />

POLYAC ® BDM est une résine d'étanchéité liquide hautement réactive et facile à<br />

appliquer, à base de méthacry<strong>la</strong>te de méthyle (MMA).<br />

Solutions géotechniques<br />

Les mousses PU SPETEC ® AP LIFT permettent<br />

de soulever de manière contrôlée les structures<br />

affaissées en béton ou même les lits ferroviaires sur<br />

béton. Les cavités ou les structures désaffectées,<br />

les tuyaux et les gaines peuvent être remplis avec<br />

<strong>la</strong> mousse hautement expansive SPETEC AP FILL.<br />

Les résines d'amélioration et de stabilisation des<br />

sols SPETEC ® AP STAB et AP SOIL permettent de<br />

renforcer les bermes de terre et de gravier sur une<br />

grande profondeur. ❚<br />

124 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES CAHIER<br />

Les produits SPETEC ® sont principalement utilisés pour l'étanchéité des structures souterraines, comme cette fosse de construction dans le centre de Liège.<br />

RÉSINES DE SOL<br />

MEMBRANES<br />

ÉTANCHÉITÉ<br />

GEOTECH<br />

SPÉCIALITÉS<br />

W H E R E C H E M I S T R Y M E E T S C O N S T R U C T I O N<br />

FM 78518<br />

G U L K E N R O D E S T R A A T 3 | B - 2 1 6 0 W O M M E L G E M | T E L : + 3 2 3 3 2 0 0 2 1 1 | I N F O @ R E S I P L A S T . B E | W W W . R E S I P L A S T . B E<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 125


Un lève-conteneur puissant,<br />

fiable et polyvalent<br />

Si le transport est souvent perçu comme un obstacle à <strong>la</strong> productivité, pour le Groupe JOSKIN, au contraire, il s’agit d’une source<br />

d’inspiration quotidienne. Au fil des années, <strong>la</strong> marque a su en faire une spécialité et développer une gamme complète de véhicules alliant<br />

rentabilité, sécurité et confort d’utilisation. Le lève-conteneur Cargo-LIFT en est le parfait exemple.<br />

Texte et Photos JOSKIN<br />

Les dép<strong>la</strong>cements de conteneurs, d’outils ou de matériaux représentent<br />

autant d’étapes inévitables dans tout chantier et nécessitent l’utilisation<br />

d’un matériel adapté. Sur un marché de plus en plus cher et sans cesse<br />

plus contraint, il convient pour les entrepreneurs de faire les choix les plus<br />

rentables en recherchant une polyvalence maximale.<br />

C’est dans cette optique qu’a été conçu le porte-conteneurs Cargo-LIFT. Celuici<br />

s’adresse aux utilisateurs cherchant une solution professionnelle à prix<br />

abordable leur permettant de maximiser leur productivité en assurant des<br />

chantiers tant sur route qu’au champ. Ce véhicule se base à cette fin sur une<br />

parfaite combinaison entre un crochet de levage robuste et un train rou<strong>la</strong>nt<br />

véloce de type agricole. La totale intégration de ces deux éléments lui permet<br />

de disposer d’une hauteur de chargement nettement moins importante qu’un<br />

camion, et de proposer ainsi plus de stabilité et plus de puissance pour un<br />

moindre effort.<br />

Afin de pouvoir s’adapter à différents besoins, le Cargo-LIFT a été décliné en<br />

plusieurs modèles. Il est disponible en double ou triple essieu avec des forces<br />

d’arrachement al<strong>la</strong>nt de 8 à 30 t. Il convient de ce fait à merveille pour des<br />

conteneurs ou outils al<strong>la</strong>nt de 3 à 7,45 m.<br />

126 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Le porte-conteneurs Cargo-LIFT s’adresse aux utilisateurs<br />

cherchant une solution professionnelle à prix abordable<br />

leur permettant de maximiser leur productivité.<br />

Une conception compacte 100 % optimisée<br />

Quel que soit le modèle, le cargo-LIFT bénéficie d’une conception compacte<br />

et robuste, homologuée à l’échelle européenne. Il est doté d’un système<br />

avec potence avant télescopique (sauf le modèle 8 t où il est articulé)<br />

comportant un crochet boulonné en acier indéformable pour atteindre un<br />

angle de basculement plus important, et ainsi charger un plus grand nombre<br />

de conteneurs de différentes longueurs. Ces derniers sont alors verrouillés<br />

moyennant l’actionnement de crochets hydrauliques puissants agissant de<br />

l’intérieur vers l’extérieur.<br />

À l’aise aussi bien sur route qu‘au champ, le Cargo-LIFT dispose d’un timon de<br />

type « flèche » ultrafin offrant de grands angles de braquage et garantissant<br />

une maniabilité exceptionnelle. Ce dernier est équipé d’une suspension<br />

oléopneumatique (en option sur les modèles 8, 12 et 14 t) amenant non<br />

seulement beaucoup de souplesse, mais permettant également de faire varier<br />

l’inclinaison du châssis afin d’accroître <strong>la</strong> force d’arrachement. À cette même<br />

fin, tous les modèles à partir de 18 t sont aussi dotés en standard d’un vérin<br />

d’assistance au bennage servant à faciliter et accélérer le chargement des<br />

conteneurs, pour une productivité maximale. Très simple à utiliser, le Cargo-<br />

LIFT dispose d’une commande en direct tracteur (3xDE) sur les modèles<br />

jusqu’à 14 t et d’une gestion électrohydraulique complète avec boîtier en<br />

cabine à partir du modèle 18 t. Chaque machine est de plus équipée d’un<br />

dispositif de sécurité hydraulique sur chaque mouvement du crochet afin<br />

d’éviter toute erreur de manipu<strong>la</strong>tion.<br />

L’outil idéal pour les chantiers les plus rudes<br />

Pour répondre aux conditions les plus intenses, JOSKIN va encore un cran<br />

plus loin avec ses modèles triple essieu (22 t et 30 t). Ceux-ci sont en effet<br />

Chez JOSKIN, chaque modèle peut être modulé avec de multiples options.<br />

équipés en standard d’une suspension hydraulique des essieux, d’un double<br />

directionnel forcé (premier et dernier essieux) ainsi que d’une gestion<br />

complète du système par électrohydraulique Load Sensing. Le modèle T30<br />

se distingue également par son châssis étroit avec des roues de 600 mm<br />

permettant de ne pas dépasser <strong>la</strong> limitation de 2,55 m exigée dans certains<br />

domaines d’activités. Il dispose en outre d’une centrale hydraulique avec une<br />

pompe industrielle pour pouvoir faire face aux travaux les plus rudes.<br />

Pour couronner le tout, et comme toujours chez JOSKIN, chaque modèle peut<br />

être modulé avec de multiples options afin que chacun puisse configurer sa<br />

machine à l’image de ses besoins ! ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 127


TRANS-KTP DE 9 À 30 T<br />

UNE BENNE POUR DÉPLACER DES MONTAGNES !<br />

Très grande<br />

ouverture de porte<br />

Caisse et porte en<br />

HARDOX 450<br />

Châssis HLE étroit<br />

en option pour être<br />

à 2,55 m de <strong>la</strong>rgeur<br />

Trans-KTP double essieu<br />

de 11 à 27 tonnes<br />

LOCATION ET VENTE DE PLAQUES DE ROULAGE ET MATELAS PELLES<br />

UE<br />

HOMOLOGATION<br />

SCAN ME<br />

joskin.com<br />

P<strong>la</strong>ques de rou<strong>la</strong>ge 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 ou 15mm<br />

P<strong>la</strong>ques synthétiques Plusieures dimensions et utilisations<br />

Mate<strong>la</strong>s pelles Longueur de 5.000 à 7.000mm Epaisseur de 70 à 200mm<br />

17B<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 - ZI De Zaat - B-9140 Temse<br />

Tél. 03/710 50 00 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be - www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

Naamloos-3 1 28-09-<strong>2021</strong> 11:53<br />

LOCATION ET VENTE DE PLAQUES DE ROULAGE ET MATELAS PELLES<br />

LOCATION<br />

LOCATION<br />

ET LOCATION VENTE DE<br />

ET<br />

ET<br />

VENTE<br />

PLAQUES VENTE<br />

DE<br />

DE DE<br />

PLAQUES<br />

PLAQUES ROULAGE<br />

DE<br />

DE<br />

ROULAGE<br />

ET ROULAGE MATELAS<br />

ET<br />

ET<br />

MATELAS<br />

PELLES MATELAS<br />

PELLES<br />

PELLES<br />

P<strong>la</strong>ques de rou<strong>la</strong>ge 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 ou 15mm<br />

P<strong>la</strong>ques synthétiques Plusieures dimensions et utilisations<br />

Mate<strong>la</strong>s pelles Longueur de 5.000 à 7.000mm Epaisseur de 70 à 200mm<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 - ZI De Zaat - B-9140 Temse<br />

Tél. 03/710 50 00 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be - www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

P<strong>la</strong>ques de rou<strong>la</strong>ge 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 ou 15mm<br />

P<strong>la</strong>ques de rou<strong>la</strong>ge P<strong>la</strong>ques 5.000x1.000x10mm de rou<strong>la</strong>ge 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 5.000x1.500x10 ou 15mm ou 15mm<br />

P<strong>la</strong>ques synthétiques Plusieures dimensions et utilisations<br />

P<strong>la</strong>ques synthétiques P<strong>la</strong>ques synthétiques Plusieures dimensions Plusieures et utilisations dimensions et utilisations<br />

Mate<strong>la</strong>s pelles Longueur de 5.000 à 7.000mm Epaisseur de 70 à 200mm<br />

Mate<strong>la</strong>s pelles Mate<strong>la</strong>s Longueur pelles de 5.000 Longueur à 7.000mm de 5.000 Epaisseur à 7.000mm de 70 Epaisseur à 200mm de 70 à 200mm<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 - ZI De Zaat - B-9140 Temse<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 - ZI De Zaat 5 - ZI B-9140 De Zaat Temse - B-9140 Temse<br />

Tél. 03/710 50 00 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be - www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

Tél. 03/710 50 Tél. 003/710 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be 50 00 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be - www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

- www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be


Une impressionnante grue<br />

télescopique polyvalente<br />

Fin 2020, Liebherr a mis sur le marché <strong>la</strong> LTM 1150-5.3. Avec une capacité de charge de 150 tonnes et une flèche télescopique de 66 mètres,<br />

cette impressionnante grue se profile comme une machine polyvalente. Van der Spek, société de location et distributeur renommé de<br />

grues pour le secteur de <strong>la</strong> construction, l’a récemment ajoutée à sa vaste gamme. « Et cet automne, l’entreprise Noordzee sera <strong>la</strong><br />

première en Belgique à qui nous livrerons cette grue exceptionnelle », explique Bart De Jonge, de Van der Spek.<br />

Texte Niels Rouvrois | Photos Van der Spek<br />

« Cette grue<br />

télescopique<br />

polyvalente<br />

et solide<br />

est un atout<br />

formidable. »<br />

juste derrière <strong>la</strong> LTM 1160-5.2. La solide flèche<br />

télescopique peut être complétée par un grand<br />

nombre de pointes. Celles-ci sont compatibles<br />

avec différentes grues Liebherr ayant une<br />

capacité de levage de 100 à 180 tonnes. La<br />

stratégie du moteur avec un entraînement<br />

mécanique de <strong>la</strong> structure supérieure utilisée<br />

par Liebherr a également été appliquée à cette<br />

grue. Les économies de poids qui résultent de <strong>la</strong><br />

suppression du moteur de <strong>la</strong> partie supérieure<br />

sont mises à profit pour obtenir une flèche plus<br />

longue et une capacité de charge plus grande.<br />

Noordzee sera <strong>la</strong> première entreprise belge à pouvoir utiliser <strong>la</strong> nouvelle LTM 1150-5.<br />

Depuis des années, Van der Spek propose une<br />

gamme de machines répondant à toutes les<br />

applications possibles, que ce soit <strong>la</strong> construction<br />

de buildings, <strong>la</strong> construction civile, le recyc<strong>la</strong>ge,<br />

<strong>la</strong> manutention industrielle et portuaire, les<br />

travaux routiers … Le tout en mettant l'accent<br />

sur un service après-vente de qualité, diversifié<br />

et spécialisé. La dernière acquisition de<br />

Van der Spek est une véritable pièce maîtresse.<br />

Louant et distribuant fidèlement toutes les grues<br />

à tour Liebherr, <strong>la</strong> société se devait d’intégrer<br />

dans son offre <strong>la</strong> nouvelle LTM 1150-5.3. En digne<br />

successeur de <strong>la</strong> LTM 1130-5.1, elle est adaptée<br />

à une <strong>la</strong>rge gamme de travaux avec une charge<br />

utile de 9 tonnes et une charge d’essieu de<br />

12 tonnes avec une flèche étendue de 66 mètres<br />

(6 mètres de plus que son prédécesseur). Et ce<strong>la</strong><br />

sans équipement supplémentaire.<br />

Une puissante flèche télescopique<br />

Avec une capacité de charge maximale de<br />

150 tonnes et sa longue flèche télescopique,<br />

<strong>la</strong> LTM 1150-5.3 complète de façon optimale<br />

<strong>la</strong> gamme de grues Liebherr en se p<strong>la</strong>çant<br />

Assistance et efficacité<br />

La grue LTM 1150-5.3 est équipée d'un moteur<br />

diesel Stage V 6 cylindres de 400 kW. Le Hill<br />

Start Aid permet de démarrer en côte sans que<br />

le véhicule ne recule. Les modes ECO et ECOdrive<br />

réduisent <strong>la</strong> consommation de carburant jusqu'à<br />

10 %. Les moufles de crochet peuvent également<br />

être lestées. Des p<strong>la</strong>ques lestées des deux côtés<br />

des moufles permettent d'adapter de manière<br />

optimale le poids des moufles à chaque situation.<br />

« Cette grue télescopique polyvalente et solide<br />

est une merveilleuse acquisition. L’entreprise<br />

Noordzee, à qui nous livrerons le tout premier<br />

modèle en Belgique cet automne, en est<br />

également consciente », conclut Bart De Jonge. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 129


Des chariots<br />

élévateurs qui vous<br />

transportent de bonheur<br />

Un chariot élévateur thermique Linde se démarque de <strong>la</strong> concurrence par sa transmission hydrostatique patentée. (Photo : Linde Material Handling)<br />

Pour des applications lourdes comme <strong>la</strong> construction, des machines<br />

robustes, performantes et confortables sont un must. Rien d’étonnant<br />

donc à ce que les acteurs du secteur se tournent vers une marque<br />

premium comme Linde. Avec <strong>la</strong> montée en puissance des gammes<br />

électriques, le choix est plus vaste que jamais.<br />

Texte Philippe Selke<br />

il n’est pas rare de voir des Linde avec 15 000 heures au compteur. La valeur<br />

résiduelle est aussi supérieure. Des clients comme Wienerberger, le groupe<br />

Saint-Gobain (Gyproc), le groupe Gobert et Derbigum ne s’y sont pas trompés.<br />

Thermique ou électrique ?<br />

Dans <strong>la</strong> vaste gamme thermique, Linde a notamment <strong>la</strong>ncé un nouveau<br />

modèle avec moteur Deutz stage V, offrant entre autres encore plus de<br />

Comptant des filiales à Anvers, Dottignies et Ciney, Motrac est le distributeur<br />

officiel de <strong>la</strong> marque Linde en Belgique. Motrac commercialise des solutions<br />

pour le secteur logistique, al<strong>la</strong>nt des simples transpalettes aux chariots<br />

élévateurs à mât rétractable, préparateurs de commande et machines tridirectionnelles.<br />

Un second pan de <strong>la</strong> gamme concerne les chariots élévateurs<br />

proprement dits, qui se répartissent entre engins thermiques (diesel ou gaz)<br />

et électriques, les machines alimentées à l’hydrogène pointant le bout du nez.<br />

Marque premium<br />

‘Designed by Porsche’, un chariot élévateur Linde se démarque de <strong>la</strong><br />

concurrence tout d’abord par sa transmission hydrostatique patentée,<br />

en standard sur toutes les machines thermiques, source de nombreux<br />

avantages : moins d’usure, donc moins d’entretien, plus de puissance, … Autre<br />

caractéristique de tout chariot élévateur Linde : ses vérins p<strong>la</strong>cés sur le toit<br />

donnent une meilleure capacité résiduelle au mât, donc plus de stabilité. Il<br />

faut ajouter dès l’entrée de gamme un niveau de confort que <strong>la</strong> concurrence<br />

n’approche qu’en version luxe, ainsi qu’une robustesse à toute épreuve ;<br />

Tout chariot Linde se caractérise par un confort et une<br />

robustesse à toute épreuve. (Photo : Linde Material Handling)<br />

130 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Les nouveaux chariots<br />

élévateurs électriques X20<br />

à X35 n’ont plus rien à<br />

envier à leurs équivalents<br />

thermiques. »<br />

Les nouveaux modèles électriques (ici, un X35) reprennent le châssis de leurs équivalents thermiques, donc également <strong>la</strong> garde au sol. (Photo : Linde Material Handling)<br />

confort et une meilleure visibilité. Le choix de <strong>la</strong> bonne machine va dépendre<br />

où l’on travaille (intérieur ou extérieur), de <strong>la</strong> charge et de l’espace disponible.<br />

Un négociant en matériaux de construction qui travaille essentiellement à<br />

l’extérieur, sur un sol qui peut être irrégulier, optera plutôt pour un chariot<br />

élévateur thermique en raison de <strong>la</strong> garde au sol de l’ordre de 20 cm et<br />

de <strong>la</strong> facilité d’alimentation lui assurant une autonomie sans limite. Il suffit<br />

de faire le plein pour repartir immédiatement. Ce n’est pas le cas avec une<br />

Les vérins p<strong>la</strong>cés sur le toit donnent une meilleure capacité résiduelle au mât,<br />

donc plus de stabilité. (Photo : Motrac)<br />

machine électrique : quand <strong>la</strong> batterie est p<strong>la</strong>te, on ne peut pas recommencer<br />

à travailler après 5 minutes. Quand on pense électrique, il faut aussi prévoir<br />

une salle de charge pour entreposer les machines <strong>la</strong> nuit car exposer <strong>la</strong><br />

batterie au froid va diminuer sa capacité de charge.<br />

Un X qui fait <strong>la</strong> différence<br />

Une grande partie de ces considérations fondent comme neige au soleil depuis<br />

le <strong>la</strong>ncement tout récent des chariots élévateurs électriques X20 (2 tonnes) à<br />

X35 (3,5 tonnes). Tout neufs, ils combinent le meilleur des deux mondes : <strong>la</strong><br />

dynamique, <strong>la</strong> flexibilité et <strong>la</strong> neutralité en matière d’émissions des chariots<br />

élévateurs électriques, ainsi que l’autonomie, les performances et <strong>la</strong> puissance<br />

qui n’étaient auparavant disponibles que sur les chariots thermiques à<br />

entraînement hydrostatique. Ce nouveau modèle électrique reprend le châssis<br />

de son équivalent thermique – donc également <strong>la</strong> garde au sol – et <strong>la</strong> batterie<br />

ne présente pas d’effet mémoire ni dégagement d’hydrogène, tout en ayant une<br />

durée de vie plus longue. Toutes proportions gardées, elle fonctionne comme<br />

celle de votre smartphone. Linde fabrique d’ailleurs elle-même ses batteries.<br />

Un service de haut niveau<br />

Avant d’être livrées, les machines passent par un atelier Motrac, où des<br />

techniciens les personnalisent avec les accessoires commandés : caméras,<br />

systèmes de sécurité, … Environ 80 techniciens Motrac se tiennent ensuite prêt<br />

à intervenir sur site pour un entretien ou une réparation. Ils disposent pour<br />

ce<strong>la</strong> d’un inventaire de base dans leur camionnette, les pièces manquantes<br />

leur étant livrées de nuit si le problème a été identifié au préa<strong>la</strong>ble. Tout est<br />

donc mis en œuvre pour assurer un service également premium. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 131


CONSTRUIRE L’AVENIR<br />

AVEC LES CHARIOTS<br />

LINDE PUISSANTS<br />

Pour travailler dans le secteur du bâtiment<br />

et de <strong>la</strong> construction, il faut avoir de<br />

l’étoffe. Ceci ne vaut pas seulement pour le<br />

personnel, mais également pour les engins<br />

utilisés. Des sols accidentés, de lourdes<br />

charges et des dé<strong>la</strong>is serrés : avec les<br />

chariots élévateurs Linde vous pouvez<br />

relever tous les défis. Non seulement ils<br />

sont les plus puissants sur le marché, ils<br />

sont également très performants en<br />

matière de l’ergonomie !<br />

PUISSANCE ULTIME<br />

L’époque où le seul choix pour les conditions de<br />

travail difficiles et les environnements poussiéreux<br />

était les chariots élévateurs thermiques, est<br />

révolue. Avec les chariots X20 - X35, Linde propose<br />

une alternative électrique qui combine le respect<br />

de l’environnement des chariots électriques avec<br />

<strong>la</strong> puissance de leurs homologues thermiques. Ils<br />

sont équipés de moteurs à réluctance synchrone<br />

et d’aimants permanents, ce qui permet d’augmenter<br />

sensiblement leur puissance. En outre,<br />

leur système de refroidissement par eau intégré<br />

permet d’éviter toute surchauffe et de garantir<br />

une production d’énergie toujours optimale.<br />

ERGONOMIE OPTIMALE<br />

Le travail sur les chantiers peut mettre les chariots<br />

et les conducteurs à rude épreuve. Les chariots<br />

Linde vous offrent le confort nécessaire en<br />

recourant à d’ingénieux systèmes d’amortissement.<br />

Les essieux avant et arrière revêtus de<br />

caoutchouc par exemple, assurent que les caristes<br />

ne soient plus exposés aux vibrations. Sur les plus<br />

nouveaux modèles, l’arbre d’entraînement, l’essieu<br />

de direction et le mât sont séparés du châssis,<br />

minimisant encore plus les charges physiques pour<br />

le conducteur.<br />

PRÉCISION ET RAPIDITÉ<br />

Étant donné que le secteur est souvent soumis à<br />

des dé<strong>la</strong>is serrés, il est important que vous<br />

puissiez travailler efficacement. Les vérins<br />

d’inclinaison p<strong>la</strong>cés en hauteur (une exclusivité<br />

Linde !) garantissent une plus grande rigidité du<br />

mât et, de ce fait, une plus grande précision à des<br />

hauteurs de levage élevées. La conception<br />

compacte du mât, les montants A étroits et le toit<br />

en verre renforcé optionnel offrent à l’opérateur<br />

une vue optimale de <strong>la</strong> charge et des environs, ce<br />

qui facilite le travail et réduit considérablement le<br />

risque d`accidents. D’autre part, le système Linde<br />

Load Control et le système à double pédale<br />

optionnel assurent une commande fluide du<br />

chariot élévateur.<br />

En savoir plus sur les avantages des chariots élévateurs Linde ?<br />

Visitez www.motrac.be/construction


La canne GPS comme baguette magique<br />

Jeune géomètre entrée dans le groupe Marcel Baguette en 2017, Tania Hupperetz aide ses collègues de chantier à devenir autonomes dans<br />

l’usage des possibilités offertes par le matériel Topcon. Que ce soit pour l’imp<strong>la</strong>ntation de points ou pour le guidage des engins.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Groupe Marcel Baguette<br />

Basé à Thimister-Clermont et comptant environ<br />

200 col<strong>la</strong>borateurs, le Groupe Marcel Baguette<br />

est une entreprise de voirie et d’infrastructure<br />

centrée sur l’arrondissement de Verviers et <strong>la</strong><br />

province de Liège. Elle réalise au quotidien <strong>la</strong><br />

pose de canalisations pour l’égouttage, bassins<br />

d’orage, aménagement de voiries et de parkings, …<br />

Lorsqu’elle est entrée comme géomètre dans<br />

l’entreprise, 3 machines étaient déjà équipées du<br />

guidage GPS Topcon, dont une pelle Komatsu 490.<br />

« Dès qu’on a l’occasion de travailler en GPS et de<br />

se passer de <strong>la</strong> ficelle, pour autant que l’auteur<br />

de projet nous fournisse un bon p<strong>la</strong>n 3D, les<br />

machinistes n’hésitent pas une seule seconde<br />

à utiliser le guidage GPS. Nous avons des<br />

machinistes proches de <strong>la</strong> (pré)pension. Réticents<br />

au début, ils ont appris à connaître le système et<br />

ne veulent à présent plus que ce<strong>la</strong> pour pouvoir<br />

travailler seuls. Ils me demandent de leur installer<br />

le p<strong>la</strong>n 3D puis démarrent et sont autonomes. »<br />

« Du conducteur de chantier au simple<br />

ouvrier, tout le monde chez Marcel<br />

Baguette est capable de relever un point<br />

avec une canne GPS. »<br />

Aux commandes de « sa » Komatsu 490,<br />

ce machiniste proche de <strong>la</strong> pension travaille de<br />

manière autonome grâce au guidage GPS.<br />

Station totale simplifiée<br />

Plus récemment, Baguette a fait l’acquisition d’une<br />

station totale LN-100 dans le but de permettre au<br />

personnel de chantier d’imp<strong>la</strong>nter et faire des<br />

levés lui-même. « On travaille énormément le long<br />

de façades et le signal satellite ne passe pas. Avec<br />

une station totale simplifiée et des cannes, chacun<br />

peut se débrouiller sans moi. La station totale est<br />

vraiment conçue pour une utilisation intuitive.<br />

Il suffit de poser le trépied à peu près droit, de<br />

fixer l’appareil dessus, puis d’appuyer sur ‘on’ et<br />

<strong>la</strong> machine se met toute seule à niveau. On prend<br />

ensuite 2 ou 3 points pour localiser <strong>la</strong> machine<br />

et on est parti… Dépourvue de viseur, <strong>la</strong> LN-100<br />

s’adresse aux utilisateurs qui souhaitent prendre<br />

des mesures ou qui partent de points prédéfinis<br />

ou connus, par exemple matérialisés par des clous<br />

de géomètre. C’est simple, c<strong>la</strong>ir et efficace ! » ❚<br />

Avec une station totale simplifiée et une canne, le<br />

personnel de chantier se débrouille, même là où <strong>la</strong><br />

proximité des façades bloque le signal GPS. CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 133


• 20 modèles différents<br />

• livrables immédiatement à partir d’usine<br />

• prix attractifs<br />

• propre sit de démonstration avec 12<br />

machines<br />

• rendez-vous le samedi possible<br />

• des solutions sur mesure<br />

LE LEADER DE MARCHÉ<br />

DES CRIBLES MINI ET MIDI<br />

Contactez-nous pour plus d’info,<br />

démonstrations, visite, ...<br />

Découvrez notre gamme<br />

complète sur notre site web!<br />

WWW.FLEXIEVER.BE<br />

+32 9 224 91 00<br />

info@flexiever.be<br />

www.flexiever.be | Nieuwendorpe 14, 9900 Eeklo | +32 9 224 91 00 | info@flexiever.be<br />

CAMPAGNE<br />

PINCE GRATUITE<br />

ENGCON SYSTÈME DE<br />

COMMANDE DC2:<br />

EN QUOI CONSISTE<br />

LA CAMPAGNE ?*<br />

Lorsque vous achetez un<br />

engcon avec système de<br />

contrôle proportionnel<br />

DC2, vous recevrez<br />

gratuitement une pince<br />

intégrée sur votre<br />

tiltrotateur, quel que soit<br />

le type d’attache rapide.<br />

MIG2 JOYSTICKS<br />

SYSTÈME DE VERROUILLAGE<br />

UNIVERSEL POUR ATTACHES RAPIDES<br />

SYSTÈME DE COMMANDE<br />

PROPORTIONNEL DC2<br />

APPLICATION<br />

INTELLIGENTE ENGCON<br />

Veuillez noter : <strong>la</strong> commande doit être reçue par engcon Belgique au plus tard<br />

le 31 décembre. Contactez votre fournisseur de machines habituel ou visitez<br />

engcon.com pour plus d’informations sur cette campagne.<br />

engcon Belgium BVBA Beekstraatkouter 62, 9031 Gent<br />

+32 493 43 72 98 | belgium@engcon.com | www.engcon.com<br />

gripper_annons_197x130mm_BE-FR.indd 1 <strong>2021</strong>-10-07 12:52


Une douzaine de modèles sont disponibles sur le site de démonstration de l'entreprise à Eeklo, et près d'une centaine de machines sont en stock.<br />

L’avenir est aux cribleuses<br />

compactes et performantes<br />

En un peu plus de dix ans, SMO a <strong>la</strong>rgement fait ses preuves en tant que fabricant des cribleuses mini et midi FleXiever. Le fabricant<br />

d'Eeklo est sur <strong>la</strong> bonne voie, car <strong>la</strong> demande de modèles compacts a considérablement augmenté, et ce pour plusieurs raisons.<br />

Texte Kees Beijer | Photos SMO<br />

« La volonté d'instaurer une économie circu<strong>la</strong>ire accroît également l'intérêt<br />

pour les machines de recyc<strong>la</strong>ge », explique Michael De Craene, directeur des<br />

ventes chez FleXiever. « Comme <strong>la</strong> compacité des machines est un aspect<br />

de plus en plus important – notamment pour éviter le transport lourd en<br />

centre-ville – les cribleuses FleXiever suscitent un grand intérêt. En outre,<br />

les coûts de transport et de mise en décharge augmentent à tel point que<br />

les entrepreneurs choisissent de plus en plus de traiter les flux de déchets<br />

sur p<strong>la</strong>ce pour les réutiliser. » Compactes, les cribleuses FleXiever sont<br />

extrêmement mobiles et donc rapides à déployer, mais aussi très robustes.<br />

« Plus c'est simple, mieux c'est », affirme-t-on, non sans raison.<br />

Une douzaine de modèles sont disponibles sur le site de démonstration de<br />

l'entreprise à Eeklo, et près d'une centaine de machines sont en stock. Un<br />

dé<strong>la</strong>i de livraison rapide est ainsi garanti, également parce que SMO gère<br />

tout en interne : ingénierie, production et assemb<strong>la</strong>ge. Il est ainsi plus facile<br />

de répondre aux souhaits des clients et de procéder à des ajustements<br />

spécifiques. L'un des points forts de FleXiever est qu'il existe des machines<br />

al<strong>la</strong>nt de <strong>la</strong> ‘petite’ à <strong>la</strong> ‘grande’ et ce pour chaque forme de transport :<br />

conteneur, tracteur, remorque ou stationnaire. Les cribleuses Skids 2 et 3<br />

fractions avec bras à crochet, qui, grâce à leur hauteur maximale de 2,6 m,<br />

peuvent être utilisées en Europe sans permis de transport spécial, connaissent<br />

un grand succès.<br />

Avec <strong>la</strong> marque FleXiever, SMO se concentre sur le marché des<br />

cribleuses mini et midi. Ici, une Skid 3 fractions en action.<br />

La trémie constitue le cœur de <strong>la</strong> machine, avec un choix de châssis. En<br />

option, une trémie d’alimentation de 2 m³ est disponible, ce qui permet<br />

à l'opérateur de décharger dans une trémie plutôt que sur le tamis. Une<br />

alimentation régulière assure un rendement optimal. Michael De Craene :<br />

« La construction modu<strong>la</strong>ire permet de proposer plus facilement des solutions<br />

personnalisées. <strong>Construire</strong> des machines est notre activité principale. En<br />

fonction des réactions des clients, <strong>la</strong> gamme de produits et l'entreprise<br />

ont connu une croissance organique. Un point fort est que nous proposons<br />

différents modèles à un prix avantageux, ce qui rend nos machines adaptées<br />

à un usage quotidien ou occasionnel, par exemple par les communes, les<br />

jardiniers ou même les particuliers. » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 135


Un partenaire de confiance pour accompagner<br />

<strong>la</strong> croissance de votre entreprise<br />

De <strong>la</strong> camionnette au camion en passant par les engins de chantier, AB Lens Motor et ses quatre imp<strong>la</strong>ntations en <strong>Wallonie</strong> (Bierset,<br />

Fleurus, Eupen et désormais également Hotton) sont au service des entrepreneurs en travaux publics et bâtiment. Une complémentarité<br />

de l’offre qui n’a pas échappé à Vincent Namur. En quelques années, son entreprise d’aménagement de jardins basée à F<strong>la</strong>winne a connu<br />

une belle croissance, nécessitant l’acquisition de matériel adapté.<br />

Texte Philippe Selke | Photos AB Lens Motor<br />

Actif depuis plus de 15 ans dans le secteur des<br />

jardins, Vincent Namur a créé sa société il y a<br />

maintenant 6 ans. Sa première acquisition chez<br />

AB Lens Motor fut un Renault Master. Un mois<br />

plus tard seulement, il y achetait un Fiat Doblo.<br />

Et dernièrement, c’est une mini-pelle JCB 19c<br />

qu’il a acquise. Vincent Namur : « Quand j’ai vu<br />

qu’AB Lens Motor était devenu distributeur JCB,<br />

j’ai demandé une offre. Franck Pierrard venait<br />

d’y être engagé comme commercial. J’avais<br />

demandé prix ailleurs pour une pelle d’une<br />

marque à <strong>la</strong>quelle j’étais habitué pour l’avoir<br />

eue régulièrement en location. Étant donné<br />

que j’ai toujours été satisfait d’AB Lens Motor,<br />

j’ai conclu l’accord avec Franck. En plus, <strong>la</strong> JCB<br />

Pour ses travaux d’aménagement de jardins,<br />

Jardinam a récemment fait l’acquisition d’une<br />

mini-pelle JCB 19c chez AB Lens Motor.<br />

136 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


est plus puissante et confortable, et moins<br />

chère également… »<br />

Compétence et réactivité, pour le<br />

service après-vente également<br />

Il faut dire que Franck Pierrard sait de quoi il parle,<br />

après plus de 20 ans dans le métier. Son grand<br />

p<strong>la</strong>isir est d’aiguiller le client vers <strong>la</strong> machine qui<br />

répondra le mieux à ses attentes. Franck Pierrard :<br />

« Ce qui est bien chez JCB, c’est <strong>la</strong> richesse de <strong>la</strong><br />

gamme. Il y a toujours un modèle qui correspond<br />

aux besoins du client. » Vincent Namur : « Je<br />

vou<strong>la</strong>is une 2 tonnes avec chenilles rétractables<br />

pour me faufiler partout et Franck m’a proposé <strong>la</strong><br />

19c. J’ai pu <strong>la</strong> voir… Franck m’a très bien conseillé.<br />

Je sais que si j’ai le moindre problème, je peux<br />

contacter Franck et il me rappelle dans <strong>la</strong> demiheure<br />

avec une solution. Ma pelle m’a été livrée<br />

avec un godet de curage. Le godet à dents et le<br />

godet inclinable n’étaient pas en stock. Franck a<br />

tout fait pour je puisse pourtant déjà en disposer,<br />

en me les prêtant le temps que ma commande<br />

soit livrée. »<br />

AB Lens Motor a par ailleurs tout mis en p<strong>la</strong>ce<br />

pour assurer un service après-vente parfait. L’entretien<br />

des machines JCB est désormais possible<br />

dans ses 4 garages, et le nombre de véhicules<br />

d’intervention passe de 1 à 3. Jardinam a d’ailleurs<br />

déjà profité d’une intervention sur site pour<br />

l’instal<strong>la</strong>tion de son godet inclinable par un technicien<br />

récemment engagé mais riche d’une compétence<br />

accumulée sur une vingtaine d’années.<br />

Un camion porte-container comme<br />

prochaine étape<br />

AB Lens Motor contribue à <strong>la</strong> croissance de<br />

Jardinam en l’équipant en matériel rou<strong>la</strong>nt, que<br />

ce soit sur pneus ou sur chenilles, avec chaque<br />

fois <strong>la</strong> même qualité de service. Peu d’acteurs du<br />

secteur sont capables d’une telle performance,<br />

d’autant qu’AB Lens Motor met son savoir-faire<br />

à <strong>la</strong> disposition de ses clients depuis 4 garages<br />

bien répartis sur le territoire wallon. Franck<br />

Pierrard : « Nos différents commerciaux travaillent<br />

main dans <strong>la</strong> main, ce qui nous permet de nous<br />

démultiplier. Jardinam est client de toutes nos<br />

gammes : camionnettes, machines de chantier et<br />

bientôt camion 3 axes ». Ce que confirme Vincent<br />

Namur : « J’attends à présent une offre pour un<br />

porte-container pour ne plus devoir en louer. Mais<br />

avant ce<strong>la</strong>, il faut que je passe le permis C ! » ❚<br />

Un technicien AB Lens Motor est venu installer le godet inclinable qui permettra à<br />

Jardinam de travailler sur les talus<br />

« AB Lens Motor accompagne Jardinam dans sa croissance, de<br />

<strong>la</strong> camionnette au camion en passant par <strong>la</strong> mini-pelle. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 137


NOUVEAU<br />

VENEZ DÉCOUVRIR LA GAMME JCB CONSTRUCTION CHEZ AB LENS MOTOR<br />

Distributeur exclusif sur les provinces de Liège, Namur et Luxembourg, notre équipe est à votre service<br />

6 jours sur 7 pour vous conseiller à <strong>la</strong> vente et assurer l’entretien ou <strong>la</strong> réparation de votre parc machines<br />

JCB : mini-pelles, téléscopic, chargeurs, dumpers, machines de compactage et skids. Venez les découvrir...<br />

PROFITEZ DE NOTRE SERVICE APRÈS-VENTE :<br />

Atelier mécanique<br />

Important stock de pièces détachées<br />

Petit et grand entretiens, réparations<br />

Assistance 24h/24, 7 jours/7<br />

Liège • Eupen • Fleurus<br />

Retrouvez nos points de vente sur www.lens-motor.be<br />

Contact : Franck Pierrard | <strong>04</strong>73 30 67 84 | franck.pierrard@lens-motor.be<br />

Notre moteur, c’est vous !


Fassi Belgium est importatrice des produits du Groupe Fassi pour <strong>la</strong> Belgique<br />

et le Luxembourg.<br />

Fassi dispose de <strong>la</strong> plus grande gamme de grues articulées au monde :<br />

plus de 60 modèles et plus de 30 000 configurations, de <strong>la</strong> série Micro au haut de gamme,<br />

avec des capacités de levage supérieures à 215 tm.<br />

Depuis le 6 juillet <strong>2021</strong> Fassi Belgium devient importateur de systèmes<br />

lève-conteneurs MARREL pour <strong>la</strong> Belgique et le Luxembourg.<br />

Notre nouveau site à FLEURUS est pleinement opérationnel :<br />

• Le tout premier centre de service pour grues auxiliaires<br />

avec dépannage et service après vente<br />

• 24/7<br />

• Doublement de volume attendu sur le site à Fleurus très prochainement<br />

Fassi.be sa/nv<br />

Avenue de l’Espérance 68<br />

6220 Fleurus<br />

Belgium<br />

<strong>Wallonie</strong> +32 (0)478 32 90 94<br />

F<strong>la</strong>ndres +32 (0)495 79 08 52<br />

eric@fassibelgium.com<br />

www.fassi.be


L’importance du service<br />

après-vente dans le renouvellement<br />

d’une flotte de grues articulées<br />

Dans le cadre du renouvellement de sa flotte de véhicules, le Groupe Gobert a fait l’acquisition de grues articulées Fassi, à installer sur<br />

de tout nouveaux camions. Un choix dicté par des raisons économiques, mais également par l’excellent service après-vente fourni par<br />

Fassi Belgium, importateur de <strong>la</strong> marque italienne.<br />

Texte Michel Charlier | Photos Groupe Gobert<br />

« Avec Fassi, nous avons établi une<br />

véritable re<strong>la</strong>tion de confiance. »<br />

Les grues articulées choisies par le Groupe Gobert font partie de <strong>la</strong> catégorie ‘Grues moyennes’ chez Fassi.<br />

Le Groupe Gobert est actif dans deux domaines<br />

professionnels : le négoce en matériaux de<br />

construction d’une part, le transport, le génie civil,<br />

les travaux et les prestations en carrière d’autre<br />

part. A travers ses 14 points de vente en <strong>Wallonie</strong><br />

et à Bruxelles, tant pour les professionnels que<br />

pour les particuliers, le Groupe Gobert propose<br />

plus de 60 000 références de matériaux pour<br />

le gros-œuvre, l’égouttage et l’assainissement,<br />

l’iso<strong>la</strong>tion, le p<strong>la</strong>fonnage et les enduits, <strong>la</strong> toiture,<br />

les aménagements intérieurs et extérieurs … Le<br />

Groupe Gobert, entreprise familiale employant<br />

plus de 360 personnes, souhaite également jouer<br />

un rôle social (notamment en s’impliquant dans<br />

le sport local), rester proche de ses clients et de<br />

ses col<strong>la</strong>borateurs et coupler professionnalisme et<br />

dynamisme économique.<br />

Renouveler <strong>la</strong> flotte<br />

Qui dit ‘dynamisme économique’ dit ‘investissements’.<br />

« Notre flotte était vieillis sante et nous<br />

devions <strong>la</strong> renouveler », explique Philippe Nisolle,<br />

responsable des achats de véhicules et de<br />

matériel pour le Groupe Gobert. « Nous avons<br />

donc commandé des camions Volvo, à équiper<br />

de grues Fassi. » L’habil<strong>la</strong>ge benne-p<strong>la</strong>teau<br />

des camions a été réalisé par <strong>la</strong> carrosserie<br />

Kerkhove. Ce renouvellement de <strong>la</strong> flotte porte<br />

sur dix-huit nouveaux véhicules et se traduira<br />

par un apport de six nouveaux camions tous les<br />

deux ans. Sept sont actuellement déjà montés<br />

et opérationnels avec, essentiellement, des<br />

modèles F315RA.2.25 E-Dynamic. Pour l’année<br />

140 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


prochaine, sont déjà commandés deux modèles<br />

F235A.2.25 E-dynamic, deux F365RA.2.26<br />

E-Dynamic et un F315RB.2.25 E-Dynamic.<br />

Des grues efficaces et dynamiques<br />

Ces grues articulées font partie, chez Fassi, de<br />

<strong>la</strong> catégorie ‘Grues moyennes’, une gamme<br />

qui comprend les engins avec une capacité de<br />

levage al<strong>la</strong>nt de 13,05 tm à 34,15 tm. C’est<br />

l’idéal pour les tâches pour lesquelles elles vont<br />

être employées. Philippe Nisolle : « Ces grues de<br />

manutention vont servir à charger et à décharger<br />

nos camions chez nos clients, qu’ils soient<br />

particuliers ou professionnels et, dans ce dernier<br />

cas, que ce soit des petits entrepreneurs locaux<br />

ou des gros entrepreneurs généraux nationaux. »<br />

« L’équipement technologique de ces grues tient<br />

compte des plus grandes innovations au niveau<br />

des composants électroniques, hydrauliques et<br />

mécaniques », explique-t-on chez Fassi. « Ce n’est<br />

pas par hasard qu’une bonne partie des grues<br />

moyennes sont dotées de dispositifs à l’avantgarde<br />

en matière de prestations et de sécurité<br />

mais également de nombreux accessoires. Tous<br />

les modèles prévoient également une version<br />

avec un bras secondaire court et <strong>la</strong> version<br />

avec télécommande. »<br />

Le choix de Fassi<br />

Le Groupe Gobert a opté pour les grues et <strong>la</strong><br />

proposition de Fassi en raison de <strong>la</strong> qualité du<br />

matériel, bien entendu, mais également pour le<br />

La flotte était vieillissante et devait être<br />

renouvelée. Le Groupe Gobert a donc commandé<br />

des camions Volvo, à équiper de grues Fassi.<br />

service après-vente proposé par Fassi Belgium,<br />

importateur de <strong>la</strong> célèbre marque italienne<br />

dans notre pays. Philippe Nisolle : « Un élément<br />

important réside dans leur situation centrale par<br />

rapport à nos activités, qui s’étendent de Pecq<br />

à Verviers, avec un dépôt à Bruxelles. » Fassi<br />

Belgium est en effet située à Fleurus, facilement<br />

atteignable pour les entretiens et les réparations<br />

éventuelles. « De plus », ajoute Philippe Nisolle,<br />

« Fassi dispose de quatre véhicules équipés, ce qui<br />

leur permet de venir rapidement réaliser toute<br />

intervention nécessaire dans nos dépôts ou à<br />

notre atelier. Avec Fassi, nous avons établi une<br />

véritable re<strong>la</strong>tion de confiance. » ❚<br />

Le Groupe Gobert a opté pour les grues de <strong>la</strong><br />

marque Fassi en raison de <strong>la</strong> qualité du matériel<br />

et du service après-vente proposé.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 141


Prestation de services :<br />

concassage, crib<strong>la</strong>ge, ….<br />

Location concasseur, crible,<br />

table de tri, convoyeur stockage<br />

Créations & Aménagements<br />

T +32 473 89 21 46 - +32 473 67 63 69<br />

E creation.amenagement@skynet.be<br />

TRCC LOCATION<br />

T +33 6 02 13 16 67<br />

E trcc.location@gmail.com<br />

Nouvelle gamme de<br />

FLEXIEVER Mobile Screeners<br />

TRCC Table de tri<br />

creationetamenagements.be<br />

trcc-location.fr<br />

Disponible en <strong>Wallonie</strong> et Nord de <strong>la</strong> France


3D Laserscanning<br />

Scanner aisément chaque<br />

pièce en appuyant sur un<br />

seul bouton!<br />

Achat mais<br />

aussi location<br />

topo<strong>la</strong>ser-location.be<br />

Mesurer avec précision,<br />

sans rien oublier.<br />

Leica RTC360<br />

Demandez votre démo sans engagement!<br />

CONSTRUCTION ROUTIÈRE I BÂTIMENT I AMÉNAGEMENT DE JARDIN ET TRAVAUX<br />

DE TERRASSEMENT I INTÉRIEUR ET MENUISERIE I GÉOMÈTRE I DIVERS<br />

+32 (0)81 56 71 17 | info@topo<strong>la</strong>ser.be | www.topo<strong>la</strong>ser.be<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 ZI De Zaat 9140 Temse<br />

Tél 03/711 19 91 info@stevens-april.be www.stevens-april.be<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 ZI De Zaat 9140 Temse


La TB325R, nouvelle venue<br />

dans <strong>la</strong> gamme de Takeuchi.<br />

Une nouvelle pelle à rayon court facile<br />

à transporter sur une remorque<br />

La TB325R est <strong>la</strong> dernière née de <strong>la</strong> gamme Takeuchi. Si elle rejoint <strong>la</strong> popu<strong>la</strong>ire TB225 en matière de catégorie, de moteur et de<br />

performances hydrauliques, cette nouvelle mini-pelle se distingue par son concept de rayon court. La TB325R présente en effet un<br />

très faible porte-à-faux et se faufile donc aisément dans de petits espaces exigus. Cette machine de 2,5 tonnes est donc aussi facile à<br />

transporter sur une remorque, avec ses trois godets.<br />

Texte Verhoeven | Photos Verhoeven<br />

Les mini-pelles de cette catégorie sont souvent<br />

transportées par remorque sur notre réseau routier<br />

belge. Or, le poids total de <strong>la</strong> remorque, de<br />

l’excavatrice et des accessoires font de plus en<br />

plus régulièrement l’objet de contrôles. Cette<br />

puissante mini-pelle est spécialement conçue<br />

pour être transportée en toute sécurité à l’endroit<br />

souhaité sans risque de dépasser le poids<br />

total autorisé.<br />

Les atouts de <strong>la</strong> TB325R<br />

Grâce à sa construction intelligente, <strong>la</strong> TB325R<br />

a une très grande portée d’excavation de près<br />

de 4,5 mètres et une profondeur d’excavation de<br />

plus 2,5 mètres.<br />

La TB325R est équipée de série de trois fonctions<br />

hydrauliques supplémentaires, ce qui en fait un véritable<br />

véhicule porte-équipements. Le débit d’huile<br />

des première et deuxième fonctions hydrauliques<br />

supplémentaires peut-être réglé depuis <strong>la</strong> cabine.<br />

La mini-pelle présente une excellente accessibilité<br />

à tous les points de service, ce qui est re<strong>la</strong>tivement<br />

exceptionnel pour une pelle à rayon court.<br />

Enfin, ses chenilles lui confèrent en outre une<br />

énorme force de traction.<br />

144 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Grâce à sa construction intelligente, <strong>la</strong> TB325R a<br />

une très grande portée d’excavation.<br />

« La petite dernière<br />

de <strong>la</strong> gamme est<br />

vraiment unique<br />

dans sa catégorie ! »<br />

La TB325R est très facile à transporter sur une remorque, avec ses trois godets.<br />

Équipement : un confort inégalé<br />

La TB325R est disponible avec un canopy ou une<br />

cabine. Le modèle avec cabine se caractérise par<br />

un espace de travail spacieux et ergonomique<br />

avec un siège à suspension mécanique, rég<strong>la</strong>ble<br />

en fonction du poids. Les pédales de conduite sont<br />

inclinables afin que l’opérateur dispose de plus<br />

d’espace au sol. En outre, <strong>la</strong> machine est équipée<br />

de trois <strong>la</strong>mpes LED (deux sur <strong>la</strong> cabine et une sur<br />

<strong>la</strong> flèche) ainsi que de c<strong>la</strong>pets de sécurité sur les<br />

vérins de soutien et de levage. Bref, <strong>la</strong> petite dernière<br />

est vraiment unique dans sa catégorie ! ❚<br />

Grâce à son rayon court, <strong>la</strong> TB325R se faufile aisément dans de petits espaces exigus.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 145


VOUS AVEZ BESOIN DE<br />

PIÈCES DE TRAIN DE<br />

CHENILLES ?<br />

COMMANDEZ-LES EN LIGNE !<br />

WWW.VERHOEVENTRAINSDECHENILLES.BE<br />

Produit compatible<br />

garanti à 100 %<br />

Marques de qualité<br />

Berco et VemaTrack<br />

Livraison rapide<br />

Prix imbattables<br />

Porté par <strong>la</strong> passion pour les trains de chenilles.


Industrie<strong>la</strong>an 23 9320 Erembodegem<br />

www.mmbmachines.be<br />

+32 53 70 18 91<br />

info@mmbmachines.be<br />

UN COEUR BATTANT POUR LA TECHNIQUE?<br />

CONTACTEZ NOUS!<br />

Location<br />

conteneurs & barrières<br />

Jan de Malsche<strong>la</strong>an 8, B-9140 Temse - Tel. +32-3-771.38.81 - info@LBV.be - www.LBV.be


Qualité & Production<br />

Naamloos-2 1 28-09-<strong>2021</strong> 11:44<br />

VENTE CAMIONS - PIÈCES DÉTACHÉES - ORGANES MÉCANIQUES<br />

VENTE - RÉPARATION - MAGASIN<br />

Garage poids-lourds<br />

Spécialiste MAN & Mercedes<br />

Zoning Industriel<br />

Rue de <strong>la</strong> Spinette 36<br />

5140 Sombreffe<br />

info.sombreffe@braem.be<br />

WWW.BRAEM.COM | +32 (0)71 82 70 70


Une démolition efficace<br />

en milieu aquatique<br />

La fosse de décantation de Nesselbach, en Allemagne, n'était plus utilisée et devait disparaître. Avec une puissance et une vitesse inégalées,<br />

<strong>la</strong> Rockwheel D15 broie des murs de béton de 20 cm d'épaisseur, y compris pour des travaux sous-marins. En peu de temps, il ne restait<br />

que le mur du fond et le matériau broyé, de <strong>la</strong> taille de cailloux. Cette matière résiduelle a été utilisée sur p<strong>la</strong>ce pour jeter les bases d'un<br />

nouveau sentier.<br />

Texte TRAMAC | Photos TRAMAC<br />

Une petite partie du puisard a dû rester en<br />

p<strong>la</strong>ce car c’était aussi le mur de soutènement<br />

du bâtiment voisin, qui se trouve à un niveau<br />

supérieur. Ce<strong>la</strong> nécessitait une démolition de <strong>la</strong><br />

fosse sans vibration pour empêcher les charges de<br />

choc de se dép<strong>la</strong>cer vers le mur de soutènement,<br />

ce qui pouvait y provoquer des fissures. Le travail<br />

idéal pour une fraise Rockwheel... Avec de faibles<br />

vibrations, des performances efficaces et une<br />

puissance extraordinaire, les tambours à pointe<br />

en carbure broient le béton. Même l'armature<br />

en béton de 6 mm a été coupée sans aucun<br />

problème. Après deux heures seulement, le travail<br />

était terminé et toutes les personnes impliquées<br />

étaient entièrement satisfaites du résultat.<br />

Rockwheel est irrésistible<br />

La fraise Rockwheel D15 est alimentée par un<br />

moteur hydraulique de 41 kW et est conçue pour<br />

fonctionner sur des pelles de 12 à 18 tonnes.<br />

Comme toute <strong>la</strong> gamme Rockwheel, elle coupe<br />

facilement le béton, y compris les barres<br />

d'armature. Elle peut fonctionner sous l'eau<br />

jusqu'à une profondeur de 18 m sans avoir<br />

besoin de rég<strong>la</strong>ges. Avec le revêtement Hardox<br />

complet et les dents en carbure, les robustes<br />

Rockwheel sont presque indestructibles. Le<br />

matériau coupé a <strong>la</strong> taille d'un caillou et peut<br />

être facilement emporté ou utilisé sur p<strong>la</strong>ce pour<br />

le remplissage.<br />

Les opérations avec Rockwheel sont silencieuses<br />

et répondent aux exigences et directives pour<br />

machines dans les centres-villes et les zones<br />

résidentielles. De faibles vibrations et un faible<br />

bruit protègent à <strong>la</strong> fois <strong>la</strong> pelle et l’opérateur. ❚<br />

Rockwheel, une gamme de fraises pour pelles de 2 à 100 tonnes, sans nécessité de tuyau de fuite.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 149


Steelwrist - <strong>la</strong> clé pour déverrouiller<br />

l’efficacité de votre pelle !<br />

w<br />

Open-S – <strong>la</strong> norme<br />

industrielle ouverte pour<br />

les systèmes de coup<strong>la</strong>ge<br />

automatiques. Pour en<br />

savoir plus, rendez-vous<br />

sur www.opens.org<br />

A<strong>la</strong>in Janssen | +32 479 46 79 09<br />

a<strong>la</strong>in.janssen@steelwrist.com | www.steelwrist.com/nl<br />

100% electric<br />

grues de construction<br />

GMA & GME<br />

de 19 à 69 mètres<br />

service complet<br />

propre transport<br />

NEW<br />

Knikmops 140 E<br />

Knikmops KM<br />

140 E<br />

Standard<br />

Knikmops KM<br />

140 E<br />

Endurance<br />

Battery pack 20 kWh 30 kWh<br />

Average work<br />

range<br />

Charging<br />

time (80%/<br />

fast charger)<br />

5 h 8 h<br />

1h45<br />

2h30<br />

www.gebroedersgeens.be<br />

GRUES<br />

WALLONIA<br />

à venir<br />

En savoir plus? Appelez Albert au +32 472 12 17 05 !<br />

wallonia@deceuster.be | www.deceuster.be<br />

formations<br />

Prêt pour le meilleur service<br />

dans votre région?<br />

t<br />

®<br />

en Belgique depuis 1988!


Steelwrist a créé <strong>la</strong> surprise à<br />

Matexpo avec deux premières<br />

Lors du salon Matexpo début septembre, Steelwrist a présenté deux premières : le plus grand adaptateur à souder SQ90 et le<br />

coupleur inclinable TCX pour mini-pelles. L'attention a également été attirée sur l'Alliance Open-S, qui œuvre à <strong>la</strong> standardisation de<br />

l'interchangeabilité des attaches rapides.<br />

Texte Pieter de Mos | Photos Steelwrist<br />

« L’Alliance Open-S œuvre<br />

à <strong>la</strong> standardisation de<br />

l'interchangeabilité des<br />

attaches rapides. »<br />

Le coupleur entièrement automatique SQ90 est désormais le plus<br />

grande de <strong>la</strong> série, conçu pour les pelles jusqu'à 70 tonnes.<br />

Grâce à un adaptateur à boulonner ou à souder, les outils hydrauliques<br />

peuvent être rapidement équipés d’un coupleur SQ entièrement automatique.<br />

Pour un débit plus élevé, une étanchéité plus durable et une productivité<br />

accrue, ceux-ci sont équipés de <strong>la</strong> technologie Steelwrist Qplus. Le SQ90 est<br />

désormais le plus grand de <strong>la</strong> série, conçu pour les pelles jusqu'à 70 tonnes.<br />

Il existe en modèle haut et bas et sous forme de p<strong>la</strong>tine boulonnée ou de<br />

p<strong>la</strong>tine pour flexibles internes. Pour les p<strong>la</strong>tines à boulonner, des p<strong>la</strong>ns de<br />

perçage sont disponibles pour de nombreux outils hydrauliques sur le marché.<br />

Coupleur inclinable pour mini-pelles<br />

Steelwrist a <strong>la</strong>ncé un coupleur inclinable TCX en acier moulé pour minipelles,<br />

car <strong>la</strong> demande d'une plus grande flexibilité continue de croître,<br />

même pour les mini-pelles de moins de deux tonnes. Les solutions doivent<br />

être non seulement flexibles, mais aussi durables, robustes et accessibles<br />

financièrement. En réponse à ces demandes, Steelwrist a présenté un<br />

coupleur inclinable TCX S30-180 fabriqué entièrement en acier moulé avec<br />

une attache rapide S30-180 également en acier moulé. Les deux produits<br />

sont disponibles avec verrouil<strong>la</strong>ge manuel ou hydraulique de l'attache rapide,<br />

au choix du client. Le coupleur inclinable TCX en acier moulé et l’attache S30<br />

sont tous deux équipés du Front Pin Safety Hook pour plus de sécurité. Le<br />

montage sur <strong>la</strong> machine est facile, le TCX a un faible poids propre et convient<br />

aux machines de 0 à 2 tonnes.<br />

Steelwrist a <strong>la</strong>ncé un coupleur inclinable TCX en acier moulé pour mini-pelles.<br />

TCX a un faible poids propre et convient aux machines de 0 à 2 tonnes.<br />

Norme pour attaches rapides symétriques<br />

Les attaches rapides symétriques sont légères, robustes, simples et<br />

re<strong>la</strong>tivement bon marché par rapport à <strong>la</strong> plupart des options internationales.<br />

La norme Open-S (Symmetrical Quick Coupler) pour les attaches rapides<br />

entièrement automatiques sur les pelles a récemment été introduite. Ce<br />

qu’elle apporte comme valeur ajoutée : les opérateurs peuvent combiner des<br />

attaches rapides, des tiltrotateurs et des accessoires de différents fabricants<br />

supportant <strong>la</strong> norme, avec l’assurance qu’ils sont tous compatibles entre eux.<br />

Ces produits sont marqués de l’inscription « Open-S ». ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 151


Une nouvelle pelle mobile<br />

qui comble un vide<br />

BIA présente <strong>la</strong> nouvelle pelle sur pneus Komatsu PW98MR-11. Cette pelle à rayon court de taille moyenne comble le vide entre <strong>la</strong><br />

gamme compacte et les grandes machines de construction, ce qui <strong>la</strong> rend très polyvalente dans <strong>la</strong> construction, les travaux publics ou<br />

l'aménagement paysager. La machine offre une consommation de carburant réduite, un confort accru pour l'opérateur et une facilité<br />

d’accès à tous les points d'entretien.<br />

Texte et Photos BIA<br />

Encore mieux équipée<br />

Komatsu répond à <strong>la</strong> demande de ses clients avec<br />

une machine offrant un confort exceptionnel,<br />

davantage de fonctions de sécurité, une<br />

ergonomie intuitive, de meilleures performances,<br />

une maniabilité optimale et un entretien simplifié.<br />

La PW98MR-11 dispose ainsi de l'équipement<br />

standard le plus abouti sur le marché européen.<br />

De plus, elle répond aux normes d'émissions<br />

européennes de niveau V sans pour autant<br />

recourir à un système de réduction catalytique<br />

sélective (RCS) ce qui signifie qu'aucun AdBlue®<br />

n'est nécessaire.<br />

« Cette combinaison idéale de taille et de<br />

performance était vraiment un point de départ<br />

important pour les concepteurs de Komatsu »,<br />

explique Alex Visentin, chef de produit des pelles<br />

mobiles compactes chez Komatsu. « L'opérateur<br />

peut se concentrer sur son travail à l'avant de<br />

<strong>la</strong> machine sans se soucier du mouvement de<br />

l’arrière dans les espaces confinés. La machine<br />

est donc extrêmement polyvalente et ses coûts<br />

d'exploitation sont les plus bas de sa catégorie.<br />

Aucun autre fabricant ne propose une telle offre. »<br />

La combinaison de sa puissance, de sa taille compacte et de son contrôle total<br />

fait de <strong>la</strong> PW98MR-11 un choix idéal pour travailler dans les rues étroites.<br />

Polyvalence et efficacité<br />

Les joysticks proportionnels assurent une<br />

commande précise des différents accessoires avec<br />

un circuit hydraulique à haut débit de série. La<br />

commande des accessoires intégrée Komatsu<br />

optionnelle, permet d'utiliser de nombreux types<br />

d’outils hydrauliques, ce qui rend <strong>la</strong> machine<br />

extrêmement flexible.<br />

L'opérateur contrôle l'ensemble de <strong>la</strong> machine du<br />

bout des doigts. La sens de conduite, l'équipement<br />

de châssis et le verrouil<strong>la</strong>ge manuel/automatique<br />

des essieux peuvent être commandés à l'aide de<br />

boutons situés sur les joysticks ou sur le tableau<br />

de bord. Sans lâcher le manipu<strong>la</strong>teur droit,<br />

l’opérateur peut passer du pilotage de <strong>la</strong> flèche<br />

au contrôle du châssis pour une prise en charge<br />

intégral et précise de <strong>la</strong> <strong>la</strong>me parallèle.<br />

Malgré ses dimensions compactes, le PW98MR-11<br />

offre une force de levage unique en son genre.<br />

La combinaison de sa puissance, de sa taille<br />

compacte et de son contrôle total fait de <strong>la</strong><br />

PW98MR-11 un choix idéal pour travailler dans<br />

les rues étroites, sur les chantiers routiers ou dans<br />

l’égouttage. Le ba<strong>la</strong>ncier pivotant autorise un<br />

travail parallèle aux bâtiments ou barrières tandis<br />

que le double vérin de flèche renforcé permet<br />

un chargement des camions en toute sécurité.<br />

Lors des travaux sur des surfaces irrégulières ou<br />

glissantes, le verrouil<strong>la</strong>ge du différentiel de série<br />

sur les deux essieux assure une traction et une<br />

stabilité optimale.<br />

Réponse aux exigences<br />

environnementales<br />

Avec son moteur de EU Stage V, <strong>la</strong> PW98MR-11<br />

est conforme aux exigences environnementales de<br />

plus en plus strictes dans les zones urbaines, ce qui<br />

en fait un investissement rentable pour l'avenir.<br />

152 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Le système télématique KOMTRAX dernière<br />

génération, intégré à <strong>la</strong> p<strong>la</strong>teforme gestion<br />

de flotte SmartFleet de BIA, permet un suivi<br />

permanent des machines en termes de localisation,<br />

de données d'utilisation et de paramètres<br />

techniques dans le but d'optimiser davantage le<br />

retour sur investissement. Les packs de services<br />

proposés par BIA garantissent une utilisation<br />

durable et une disponibilité maximale. ❚<br />

« La PW98MR-11<br />

dispose de<br />

l'équipement<br />

standard le<br />

plus abouti<br />

sur le marché<br />

européen. »<br />

L'opérateur peut se concentrer sur son travail à l'avant de <strong>la</strong> machine sans se soucier du mouvement de<br />

l’arrière dans les espaces confinés.<br />

Malgré ses dimensions compactes, le PW98MR-11 offre une force de levage unique en son genre.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 153


Vos concessionnaires Manitou<br />

MARCHANDISE<br />

4480 Engis<br />

085 31 15 91 - info@marchandise.be<br />

DANNEMARK<br />

4950 Waimes<br />

080 67 <strong>04</strong> 00 - caroline@dannemark.com<br />

ATELIERS MARCEL LAMBERT<br />

6220 Heppignies<br />

071 91 99 19 - info@a-m-l.be<br />

MANITOU<br />

CONSTRUISONS<br />

LE FUTUR<br />

ENSEMBLE<br />

GOEDERT MANUTENTION<br />

6800 Libramont<br />

061 46 06 47 - info@goedert.be<br />

LOISELET ET FILS<br />

7800 Ath<br />

068 26 46 46 - info@loiselet.be<br />

<strong>2021</strong>-Mani-Advertentie-Bouw-130x197-3afloop-VL-FR.indd 1 31/05/<strong>2021</strong> 09:55


LOISELET, SPÉCIALISTE DE LA LOCATION DANS<br />

LE DOMAINE DU BÂTIMENT ET DU GÉNIE CIVIL<br />

Nacelles - Télescopiques - Rotatifs - Pelles - Mini-pelles - Dumpers - Chariots élévateurs<br />

Groupes électrogène - Rouleaux compacteurs - Chargeurs - Mât d’éc<strong>la</strong>irage<br />

Rue des Matelots 70 – 7800 Ath<br />

Info@loiselet.be Tél : 068/26.46.46 – Fax : 068/26.46.49<br />

www.loiselet.be<br />

Rue Isidore Derèse 107/1 – 5190 Jemeppe Sur Sambre<br />

Info@loiseletsg.be Tél : 071/20.11.20


Une bonne iso<strong>la</strong>tion, pour<br />

être toujours bien au chaud<br />

Si l’on veut construire ou rénover pour économiser de l’énergie, une bonne iso<strong>la</strong>tion est indispensable. Pour s’y retrouver dans les<br />

différentes options d’iso<strong>la</strong>tion possibles, suivez les conseils de <strong>la</strong> Confédération Construction Wallonne.<br />

Texte et photos Confédération Construction Wallonne<br />

Il existe une multitude de possibilités, techniques<br />

et produits pour améliorer l’efficacité énergétique<br />

de l’iso<strong>la</strong>tion. Une bonne iso<strong>la</strong>tion doit en tout<br />

cas combiner un travail d’étanchéité minutieux<br />

avec un système de venti<strong>la</strong>tion adapté.<br />

Un p<strong>la</strong>cement correct<br />

Ces dernières années, l’offre de matériaux<br />

d’iso<strong>la</strong>tion ne cesse de s’étoffer. De nombreuses<br />

entreprises inondent le marché avec des conseils<br />

et astuces pour isoler soi-même une habitation.<br />

Mais une iso<strong>la</strong>tion mal réalisée ne remplit pas<br />

sa fonction et peut même causer des dégâts à<br />

une habitation. D’où l’intérêt à s’adresser à un<br />

professionnel qui garantira un p<strong>la</strong>cement de<br />

l’iso<strong>la</strong>tion dans les règles de l’art.<br />

La <strong>la</strong>ine, un choix qui allie coût<br />

et efficacité<br />

Les <strong>la</strong>ines iso<strong>la</strong>ntes, d’origine minérale, végétale<br />

et animale, sont des matériaux nettement plus<br />

souples que des p<strong>la</strong>ques d’iso<strong>la</strong>tion. De ce fait,<br />

<strong>la</strong> <strong>la</strong>ine est indiquée pour assurer une iso<strong>la</strong>tion<br />

sans faille entre les structures. Pour certaines<br />

<strong>la</strong>ines, plus sensibles à l’humidité, une attention<br />

très particulière doit être apportée à <strong>la</strong> gestion de<br />

l’humidité et du transfert de vapeur dans les parois.<br />

projection s’est donc imposée comme une solution<br />

de référence pour isoler des espaces difficilement<br />

accessibles (greniers, entresols, …).<br />

Le souff<strong>la</strong>ge pour le remplissage<br />

de volumes à isoler<br />

L’iso<strong>la</strong>tion par souff<strong>la</strong>ge (ou insuff<strong>la</strong>tion) est une<br />

autre technique indiquée pour le remplissage<br />

de volumes importants à isoler (ossature<br />

bois, iso<strong>la</strong>tion de combles ou de toitures). Les<br />

matériaux les plus utilisés en insuff<strong>la</strong>tion sont <strong>la</strong><br />

ouate de cellulose, <strong>la</strong> <strong>la</strong>ine de verre et <strong>la</strong> fibre de<br />

bois. Plusieurs avantages : bon rapport qualité/<br />

prix et choix diversifié de matériaux.<br />

Matériaux biosourcés<br />

En parallèle aux matériaux ‘c<strong>la</strong>ssiques’, on peut<br />

aussi utiliser des matériaux biosourcés pour <strong>la</strong><br />

réalisation d’une iso<strong>la</strong>tion. Il peut s’agir de ouate<br />

de cellulose, de <strong>la</strong>ine végétale et animale, de liège,<br />

de chanvre ou encore de paille. Ces matériaux<br />

présentent différents avantages mais, comme<br />

tous les matériaux, ils nécessitent des précautions<br />

particulières au niveau de leur mise en œuvre.<br />

Des panneaux en divers matériaux<br />

Les panneaux ou p<strong>la</strong>ques d’iso<strong>la</strong>tion sont<br />

fabriquées par <strong>la</strong> compression de matériaux ou<br />

par un processus industriel spécifique. Résistant<br />

à <strong>la</strong> compression, elles sont souvent utilisées<br />

pour isoler des sols et murs. Ces p<strong>la</strong>ques sont<br />

faciles à installer car elles peuvent être coupées<br />

à dimension par le spécialiste. Les p<strong>la</strong>ques<br />

d’iso<strong>la</strong>tion sont disponibles dans plusieurs<br />

matériaux : polyuréthane, polystyrène expansé,<br />

polystyrène extrudé, fibres végétales...<br />

La projection de mousse<br />

Une iso<strong>la</strong>tion par projection est facile et rapide, car<br />

<strong>la</strong> mousse atteint aisément tous les recoins de <strong>la</strong><br />

surface à isoler. Résultat ? Une iso<strong>la</strong>tion parfaite,<br />

même autour des tuyaux et autres irrégu<strong>la</strong>rités. La<br />

La pose d’enduit sur iso<strong>la</strong>nt permet de personnaliser<br />

son intérieur ou son extérieur, en fonction de <strong>la</strong><br />

formule d'iso<strong>la</strong>tion choisie.<br />

156 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Isoler par l’intérieur ou<br />

par l’extérieur ?<br />

Souvent, une iso<strong>la</strong>tion par l’extérieur est <strong>la</strong><br />

meilleure façon de conserver <strong>la</strong> chaleur dans<br />

un bâtiment. Elle consiste à fixer des panneaux<br />

d’iso<strong>la</strong>tion sur <strong>la</strong> façade extérieure, qui sera ainsi<br />

protégée du gel. Le volume intérieur reste donc<br />

le même, et on peut opter pour <strong>la</strong> finition de son<br />

choix pour <strong>la</strong> façade extérieure. Des restrictions<br />

en matière d’urbanisme peuvent néanmoins<br />

s’appliquer. L’iso<strong>la</strong>tion par l’intérieur représente<br />

souvent le dernier recours, lorsque toutes les<br />

autres options sont impossibles. Elle permet de<br />

conserver <strong>la</strong> chaleur à l’intérieur, mais diminue<br />

Faire isoler un toit permet d’économiser<br />

jusqu’à 30% par an sur les factures d’énergie.<br />

le volume de l’habitation, puisqu’une épaisseur<br />

d’iso<strong>la</strong>tion est p<strong>la</strong>cée contre les murs intérieurs.<br />

Attention aux ponts thermiques !<br />

L’iso<strong>la</strong>tion des murs creux : rapide<br />

et peu coûteuse<br />

Si <strong>la</strong> maison a été construite entre 1960 et 1990<br />

et que ses murs disposent d’une coulisse, on peut<br />

opter pour l’iso<strong>la</strong>tion des murs creux, qui consiste<br />

à injecter ou insuffler un matériau d’iso<strong>la</strong>tion dans<br />

ces murs. L’opération sera réglée en une seule<br />

journée, sans avoir besoin de permis d’urbanisme<br />

et sans autres complications administratives.<br />

Toutes les infos utiles se trouvent sur le site<br />

www.p<strong>la</strong>teforme-iso<strong>la</strong>tion.be. ❚<br />

« Une bonne iso<strong>la</strong>tion doit en tout<br />

cas combiner un travail d’étanchéité<br />

minutieux avec un système de<br />

venti<strong>la</strong>tion adapté. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 157


CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

Partena<br />

DEVENIR PARTENAIRE<br />

DE CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE ?<br />

Tant sur le site web que dans le<br />

magazine imprimé, nous vous donnons<br />

<strong>la</strong> possibilité de faire partie de l'aperçu<br />

des fabricants et fournisseurs les plus<br />

renommés du secteur.<br />

Vous pouvez ainsi notamment :<br />

• Être repris comme partenaire dans les pages de<br />

service du magazine professionnel<br />

• Être mentionné gratuitement dans le<br />

tout nouvel index des entreprises sur<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be<br />

• Obtenir une position sponsorisée avec page de<br />

profil personnalisée sur construire<strong>la</strong>wallonie.be<br />

• Profiter de votre widget d'entreprise, avec liens<br />

vers le contenu rédactionnel, les actualités et<br />

autres outils marketing pertinents<br />

Intéressé ?<br />

• Appelez le +32 50 36 81 70<br />

• Surfez sur construire<strong>la</strong>wallonie.be/adverteren/<br />

• Scanner le code QR<br />

SCANNEZ LE<br />

CODE QR<br />

Nos chefs d'édition vous détailleront volontiers nos<br />

offres de partenariat.<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be


Partenaires en construction<br />

Vous cherchez de l’information détaillée sur<br />

nos partenaires en construction ?<br />

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be/entreprises<br />

AERTSSEN TERRASSEMENTS SA<br />

Rue des Tuiliers 8<br />

4480 HERMALLE-SOUS-HUY<br />

T +32 3 252 35 40<br />

F +32 3 252 35 43<br />

E infoterrassement@aertssen.be<br />

W www.aertssen.be<br />

MASTER BUILDERS SOLUTIONS<br />

BELGIUM NV<br />

Nijverheidsweg 89<br />

3945 HAM<br />

T +32 11 34 <strong>04</strong> 34<br />

E mbs-cc-be@mbcc-group.com<br />

W www.master-builders-solutions.be<br />

COPRO<br />

Quadri kleuren<br />

Donker groen:<br />

C: 100<br />

M: 0<br />

Y: 90<br />

K: 40<br />

Quadri kleuren<br />

Licht groen:<br />

C: 70<br />

M: 0<br />

Y: 100<br />

K: 0<br />

Z.1. Researchpark -Kranenberg 190<br />

1731 ZELLIK (ASSE)<br />

T +32 2 468 00 95<br />

E info@copro.eu<br />

W www.copro.eu<br />

DELABIE BENELUX<br />

Rue des Bassins 20<br />

1070 BRUXELLES<br />

T +32 2 520 16 76<br />

F +32 2 520 19 78<br />

E info@de<strong>la</strong>biebenelux.com<br />

W www.de<strong>la</strong>biebenelux.com<br />

AANNEMINGSBEDRIJF AERTSSEN NV<br />

Laageind 91<br />

2940 STABROEK<br />

DE WAAL SOLID FOUNDATIONS<br />

T +’32 3 561 09 50<br />

F +’32 3 561 09 59<br />

E info@aertssen.be<br />

W www.aertssen.be<br />

BE-CERT<br />

CRÉATIONS & AMÉNAGEMENTS SPRL<br />

Rue Léopold, 160<br />

7080 LA BOUVERIE<br />

T +32 473 89 21 46<br />

Voshol 6A<br />

9160 LOKEREN<br />

T +32 9 340 55 00<br />

F +32 9 340 55 18<br />

Edmond Van Nieuwenhuyse<strong>la</strong>an 6<br />

1160 BRUXELLES<br />

E creation.amenagement@skynet.be<br />

W www.creationetamenagements.be<br />

E info@dewaal.eu<br />

W www.dewaal.eu<br />

T +32 2 234 67 60<br />

E info@be-cert.be<br />

ALLTERRA BELUX<br />

W www.be-cert.be<br />

Gontrode Heirweg 148B<br />

DDS +<br />

9090 MELLE<br />

T +32 9 277 16 00<br />

E info@allterra-belux.com<br />

W www.allterra-belux.com<br />

BRAEM NV/SA<br />

Handzaamse Nieuwstraat 7<br />

Avenue Louise 251 b7<br />

1050 BRUXELLES<br />

T +32 2 340 32 32<br />

E mail@dds.plus<br />

W www.dds.plus<br />

DESCHACHT<br />

Antwerpsesteenweg 1068<br />

9<strong>04</strong>1 GENT-OOSTAKKER<br />

T +32 9-355 74 54<br />

8610 HANDZAME<br />

F +32 9 355 76 79<br />

T +32 51 57 58 70<br />

E oostakker@deschacht.eu<br />

E info@braem.be<br />

W www.deschacht.eu<br />

ASSAR L’ATELIER ARCHITECTS<br />

W www.braem.com<br />

Filiale de Assar Architects<br />

Rue de <strong>la</strong> Spinette 36<br />

D+A CONSULT<br />

P.I. des Hauts-Sarts Deuxième Avenue 24<br />

Rue Sainte-Marie 5/12<br />

5140 SOMBREFFE<br />

Meiboom 26, 1500 HALLE<br />

4<strong>04</strong>0 HERSTAL<br />

4000 LIÈGE<br />

T +32 4 221 20 00<br />

E architects@assar.com<br />

T +32 71 82 70 70<br />

F +32 71 82 70 71<br />

E info.sombreffe@braem.be<br />

Kardinaal Mercierplein 2, 2800 MECHELEN<br />

T +32 2 363 89 10 (Halle)<br />

T +32 15 56 09 56 (Mechelen)<br />

E info@da.be<br />

T +32 4 256 56 10<br />

F +32 4 256 56 19<br />

E herstal@deschacht.eu<br />

W www.assar.com<br />

W www.braem.com/fr<br />

W www.da.be<br />

W www.deschacht.eu<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 159


24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE<br />

Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87<br />

Web : www.carrenoir.com<br />

Partenaires en construction<br />

Vous cherchez de l’information détaillée sur<br />

nos partenaires en construction ?<br />

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be/entreprises<br />

DORMAKABA BELGIUM NV<br />

Monnikenwerve 17-19<br />

8000 BRUGES<br />

T +32 50 45 15 70<br />

E info.be@dormakaba.com<br />

W www.dormakaba.be/fr<br />

EURO RENT LOCATION DE MATÉRIEL<br />

Bisschoppenhof<strong>la</strong>an 631<br />

2100 DEURNE (ANTWERPEN)<br />

T +32 3 325 43 00<br />

E liften@eurorent.be<br />

W www.eurorent.be<br />

FEDBETON<br />

Rue du Lombard 42<br />

1000 BRUXELLES<br />

T +32 2 735 01 93<br />

E info@fedbeton.be<br />

W www.fedbeton.be<br />

GEBROEDERS GEENS NV<br />

Hinnenboomstraat 5<br />

2320 HOOGSTRATEN<br />

T +32 3 314 79 30<br />

F +32 3 314 84 56<br />

E info@knikmops.be<br />

W www.geens-gebr.be<br />

ELOY TRAVAUX<br />

Zoning de Damré, rue des Spinettes 13<br />

4140 SPRIMONT<br />

T +32 4 382 34 44<br />

F +32 4 382 33 03<br />

E info@eloy.be<br />

W www.eloy.be<br />

FDS NV<br />

Industriepark Drongen 11A<br />

9031 DRONGEN<br />

T +32 92 80 84 30<br />

F +32 92 80 84 39<br />

E info@fds.be<br />

W www.fds.be<br />

FEREB<br />

Avenue Grand-Champs 148<br />

1150 WOLUWÉ SAINT PIERRE<br />

T +32 15 41 31 24<br />

E secretariat@fereb.be<br />

W www.fereb.be<br />

GM RECYCLING BVBA<br />

Krommeveldstraat 1<br />

9971 LEMBEKE<br />

FONDATEL LECOMTE – BSI<br />

T +32 9 378 39 47<br />

ENGIE FABRICOM<br />

ENGIE_axima<br />

RÉFÉRENCES COULEUR<br />

solid_BLUE_PANTONE Boulevard Símon Bolívar 34<br />

22/10/2015<br />

1000 BRUXELLES<br />

PANTONE PROCESS CYAN C<br />

T +32 2 370 31 11<br />

E info.fabricom.be@engie.com<br />

W www.engie-fabricom.com<br />

FEBE<br />

Federatie van de betonindustrie<br />

Boulevard du Souverain 68 b5<br />

1170 WATERMAEL-BOITSFORT<br />

T +32 2 735 80 15<br />

E mail@febe.be<br />

Rue Georges Stephenson 1<br />

7180 SENEFFE<br />

T +32 64 23 63 23<br />

F +32 64 23 63 29<br />

E seneffe@fondatel.com<br />

W www.lecomtefondatel.be<br />

F +32 9 378 48 20<br />

E info@gmrecycling.be<br />

W www.gmrecycling.be<br />

W www.febe.be<br />

HÄFELE BELGIUM SA<br />

ENGELS SURFACES<br />

Paardenmarkt 83<br />

2000 ANTWERPEN<br />

T + 32 3 202 88 21<br />

F + 32 3 231 01 74<br />

E info@engels-surfaces.be<br />

FEBELCEM<br />

68 boulevard du Souverain - Boîte 11<br />

1170 BRUXELLES<br />

T +32 2 645 52 11<br />

F +32 2 640 06 70<br />

E info@febelcem.be<br />

gas.be<br />

GAS.BE<br />

P<strong>la</strong>ce Masui 15<br />

1000 BRUXELLES<br />

T +32 2 383 02 00<br />

E info@gas.be<br />

Lindestraat 5<br />

9240 ZELE<br />

T +32 5 245 01 14<br />

F +32 5 245 01 51<br />

E info@hafele.be<br />

W www.engels-surfaces.be<br />

W www.febelcem.be<br />

W gas.be<br />

W www.hafele.b<br />

160 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Partenaires en construction<br />

Vous cherchez de l’information détaillée sur<br />

nos partenaires en construction ?<br />

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be/entreprises<br />

sprl<br />

JOSKIN SA<br />

Rue de Wergifosse 39<br />

4630 SOUMAGNE<br />

T +32 4 377 35 45<br />

F +32 4 377 10 15<br />

E info@joskin.com<br />

W www.joskin.com<br />

LENAERTS BLOMMAERT<br />

VERHUUR SPRL<br />

Jan de Malsche<strong>la</strong>an 8<br />

9140 TEMSE<br />

T +32 3 771 38 81<br />

E info@LBV.be<br />

W www.lenaertsblommaert.be<br />

LHOIST<br />

Rue Charles Dubois 28<br />

1342 LIMELETTE<br />

T +32 10 23 07 11<br />

F +32 10 23 09 50<br />

E info@lhoist.com<br />

W www.lhoist.com<br />

SIEGENIA BENELUX<br />

Ramgatseweg 15<br />

4941 VN RAAMSDONKSVEER<br />

T +31 85 486 10 80<br />

E info-b@siegenia.com<br />

W www.siegenia.com<br />

KFV<br />

Ramgatseweg 15<br />

PERI BENELUX BELGIÊ<br />

4941 VN RAAMSDONKSVEER<br />

T +31 85 486 10 80<br />

E info-b@siegenia.com<br />

W www.siegenia.com<br />

LITHOBETON SA<br />

Route de <strong>Wallonie</strong> 140<br />

7331 BAUDOUR<br />

T +32 65 64 11 21<br />

F +32 65 64 11 22<br />

E info@lithobeton.be<br />

K<strong>la</strong>mpovenweg 300<br />

2850 BOOM<br />

T +32 52 31 99 31<br />

E info@peri.be<br />

W www.peri.be<br />

SIGN & FACADE LIÈGE SA<br />

2, rue des Nouvelles Technologies<br />

4460 GRÂCE-HOLLOGNE<br />

W www.lithobeton.be<br />

T +32 4 239 75 75<br />

F +32 4 239 75 85<br />

E liege@sign-facade.be<br />

KOPPEN.BE<br />

Industriepark Brechtsebaan 22<br />

2900 SCHOTEN<br />

T +32 3 680 12 34<br />

F +32 3 680 12 30<br />

E info@koppen.be<br />

W www.koppen.be<br />

LOISELET<br />

Rue Des Matelots 70<br />

7800 ATH<br />

T +32 68 26 46 46<br />

E info@loiselet.be<br />

PLAQUES DE ROULAGE.BE BVBA<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5, Industriezone De Zaat<br />

9140 TEMSE<br />

T +32 3 710 50 00<br />

E info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

W www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

W www.sign-facade.be<br />

W www.loiselet.be<br />

G.SMEYERS NV<br />

Bruggestraat 16<br />

2240 ZANDHOVEN<br />

LEICA GEOSYSTEMS NV<br />

Jan Emiel Mommaerts<strong>la</strong>an 18A<br />

LOISELET SG LOCATION<br />

Rue Isidore Derèse 107, Boite 1<br />

PRIMAGAZ<br />

Kanaalweg 87<br />

T +32 3 484 40 57<br />

1831 DIEGEM<br />

5190 JEMEPPE-SUR-SAMBRE<br />

3980 TESSENDERLO<br />

F +32 3 484 58 72<br />

T +32 2 209 07 09<br />

E sales.be@leica-geosystems.com<br />

T +32 71 20 11 20<br />

E info@loiseletsg.be<br />

T +32 13 61 82 00<br />

E info@primagaz.be<br />

E info@gsmeyers.be<br />

W www.leica-geosystems.com/nl<br />

W www.loiselet.be<br />

W www.primagaz.be/nl-be<br />

W www.gsmeyers.be<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 161


Partenaires en construction<br />

Vous cherchez de l’information détaillée sur<br />

nos partenaires en construction ?<br />

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be/entreprises<br />

STELCON<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 8 - ZI De Zaat<br />

9140 TEMSE<br />

T +32 3 771 69 94<br />

E info@stelcon.be<br />

W www.stelcon.be<br />

TOPOLASER<br />

Route De Saussin 38/13A<br />

5190 SPY<br />

T +32 81 56 71 17<br />

F +32 81 56 71 53<br />

E info@topo<strong>la</strong>ser.be<br />

W www.<strong>la</strong>sertopo.be<br />

S.A. TROX BELGIUM NV<br />

Boulevard Paepsem 18G<br />

1070 BRUXELLES<br />

T +32 2 522 07 80<br />

E info@trox.be<br />

W www.trox.be<br />

VERHOEVEN TRAINS DE CHENILLES<br />

Nederwijk Oost 278<br />

9400 NINOVE<br />

T 32 54 33 81 11<br />

E info@verhoevenrijwerk.be<br />

W www.verhoeventrainsdechenilles.be<br />

STEVENS-APRIL VERVOER BVBA<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 - ZI De Zaat<br />

9140 TEMSE<br />

T +32 3 711 19 91<br />

E info@stevens-april.be<br />

W www.stevens-april.be<br />

TOPCON POSITIONING BELGIUM<br />

Doornveld 141<br />

1731 ZELLIK<br />

T +32 2 466 82 30<br />

F +32 2 466 83 00<br />

E info@topconsokkia.be<br />

W www.topconpositioning.com<br />

TRAMAC SA<br />

Avenue de l'Energie 11<br />

4432 ALLEUR<br />

T +32 4 263 99 84<br />

E tramac@tramac.be<br />

W www.tramac.be<br />

TRBA<br />

Rue de l’Europe 6<br />

7600 PÉRUWELZ<br />

T +32 69 77 95 95<br />

E trba@trba.be<br />

W www.trba.com<br />

VAN LAECKE GROUP<br />

Schatting 8<br />

8210 ZEDELGEM<br />

T +32 50 55 18 90<br />

F +32 50 20 17 34<br />

E info@van<strong>la</strong>eckegroup.com<br />

W www.van<strong>la</strong>eckegroup.com<br />

Vleugelboot 51<br />

3991 CM HOUTEN<br />

T +31 30 68 68 100<br />

VALIPAC<br />

Avenue Reine Astrid 59 A bte 11<br />

1780 WEMMEL<br />

T +32 2 456 83 10<br />

E info@valipac.be<br />

W www.valipac.be<br />

WOLFMAT WOLFMAT - WOLFTECH - WOLFTECH<br />

Nijverheidstraat 5<br />

Nijverheidstraat 5<br />

1830 MACHELEN<br />

1830 MACHELEN<br />

WOLFMAT<br />

Machines pour le secteur de <strong>la</strong> construction<br />

T +32 2 649 00 78<br />

WOLFMAT<br />

E info@wolfmat.be<br />

W www.wolfmat.be<br />

Machines pour le secteur de <strong>la</strong> construction<br />

T +32 2 649 00 78<br />

WOLFTECH<br />

E Coffrage info@wolfmat.be & Soutènement<br />

T +32 2 251 41 33<br />

E info@wolftech.be<br />

W www.wolftech.be<br />

W www.wolfmat.be<br />

WOLFTECH<br />

Coffrage & Soutènement<br />

T +32 2 251 41 33<br />

E info@wolftech.be<br />

W www.wolftech.be<br />

YANMAR COMPACT<br />

TOP-OFF NV<br />

TROAX<br />

EQUIPMENT EUROPE<br />

Europark 2015<br />

Schaliënhoevedreef 20c<br />

VIAKAN<br />

25, Rue de <strong>la</strong> Tambourine<br />

3530 HOUTHALEN-HELCHTEREN<br />

T +32 11 39 73 00<br />

F +32 11 39 73 01<br />

E tom@topoff.eu<br />

2800 MECHELEN<br />

T +32 15 28 17 30<br />

F +32 15 71 51 64<br />

E info@troax.be<br />

Kasteelstraat 8b<br />

1650 BEERSEL<br />

T +32 23 31 25 63<br />

F +32 23 31 25 62<br />

E info@viakan.be<br />

52100 SAINT-DIZIER (FRANCE)<br />

T +33 3 25 56 39 75<br />

F +33 3 25 56 94 69<br />

E ycee-contact@yanmar.com<br />

W www.topoff.be<br />

W www.troax.com<br />

W www.viakan.be<br />

W www.yanmarconstruction.fr<br />

162 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


SORDOFF.COM<br />

OUR BRAND NEW<br />

TECHNIQUE<br />

FOR FAR LESS<br />

TRAFFIC DECIBELS<br />

AND A LOT MORE<br />

TWEETING<br />

OUR FLEET OF INNOVATIVE MACHINES + OUR VERY SKILLED PEOPLE = A TRUE WIN/WIN


Nous relevons vos défis<br />

Le groupe<br />

Wanty, c’est...<br />

70 ans<br />

d’expérience<br />

Un parc mécanique de près de<br />

450 engins<br />

Une maîtrise et un savoir-faire<br />

technologiques reconnus<br />

Une présence internationale<br />

Une entreprise de plus de<br />

1.500 travailleurs<br />

Votre partenaire de A à Z dans <strong>la</strong> réalisation de vos travaux publics et privés<br />

La Couvinoise : un retail park de 37.000m 2<br />

à construire en un an.<br />

Wanty a relevé le défi<br />

Découvrez tout sur le projet<br />

de La Couvinoise<br />

Rue des Mineurs, 25 - Péronnes-lez-Binche<br />

Tél. +32 (0)64 31 12 12<br />

Site: www.wanty.eu • E-mail: info@wanty.eu WINNER<br />

2016, 2017 & 2018<br />

TOUR DE FRANCE : 2017, 2018, 2019 & <strong>2021</strong>

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!