Sculpteurs De Sons

dleclercq

« La musique est un monde peuplé de multiples acteurs où chacun joue sa partition afin de créer l’Harmonie nécessaire à la bonne marche de l’univers. Et qu’ils soient compositeurs, luthiers, instrumentistes, chanteurs, chefs d’orchestre, tous sont des sculpteurs de Sons» explique le photographe Jean-François Leclercq, «leur gestuelle est fascinante ».

Sculpteurs de Sons

Jean-François Leclercq

1


" L'art ne reproduit pas le visible, il rend visible"

Paul Klee ...

C'est aussi vrai pour la photographie...

À Sylvie mon épouse

À Jean-Pierre mon frère jumeau, luthier

Ci contre, mains d'une violoniste, élève du Conservatoire Américain de Fontainebleau en 2000

2


Sculpteurs

de

Sons

3


"Quand la main se fait musique" avec Jean-Francois Leclercq,

photographe des "Sculpteurs de sons"

Par Pascale Lismonde

"La musique est un monde peuplé de multiples acteurs où

chacun joue sa partition afin de créer l’harmonie nécessaire à

la bonne marche de l’univers. Et qu’ils soient compositeurs,

luthiers, instrumentistes, chanteurs, chefs d’orchestre, tous sont

des Sculpteurs de sons" explique le photographe Jean-François

Leclercq, et "leur gestuelle est fascinante".

Quand on l’invite à exposer ces acteurs de l’Harmonie universelle,

ce photographe fait défiler une impressionnante galerie

de portraits – les plus grands chefs d’orchestre actuels –

Myung‐Whun Chung, Sir Simon Rattle, Gustavo Dudamel,

Philippe Jordan, Seiji Osawa, Kurt Masur, Mikko Franck ou Lahav

Shani…, et les grands interprètes de renommée internationale :

les pianistes Martha Argerich, Nicholas Angelich, Ivo

Poguoreliche ou Khatia Buniatishvili, les violonistes Renaud

Capuçon ou Vilde Frang, ou le violoncelliste Edgar Moreau.

Et tant d’autres…

Impossible de les citer tous. Depuis plus de vingt ans, avec une

passion inentamée, le photographe Jean-François Leclercq

saisit au vol mille et une variations de ces mains et de ces gestes

qui "font musique".

Explorer la relation main/instrument

Photographe entré en musique pour la faire voir, Jean-François

Leclercq a choisi d’explorer les aspects multiples de la relation

"main-instrument". Un thème bien peu exploré. Pourtant chaque

concert met en scène les mains et les corps de ces chefs d’orchestre

et interprètes qui insufflent, forgent, cisèlent, modèlent

les sons – lesquels naissent comme "sculptés" par les infinies

variations de gestes – on les devine tour à tour subtils, aériens,

suaves, mais aussi violents, véhéments, provocants, selon que

4


les mélodies expriment révolte.

Les deux passions ? La première, pour la musique, née dès l’enfance

et cultivée par une mère aimante et mélomane. Elle se

double dès l’adolescence d’une autre passion pour la photographie

dès le premier appareil reçu en cadeau. D’abord

écouter, vibrer en musique, la faire naître sous leurs doigts d’apprenti

pianiste ou flûtiste, s’exercer sans cesse, écouter à satiété

les meilleurs microsillons ou les concerts à l’Opéra de Lille.

Bientôt, Jean-François Leclercq parcourt le vaste monde – d’où

les kilomètres de pellicule pour tenter d’en saisir les beautés infinies,

en couleur ou en noir et blanc, en diapos ou en ektas, en

6 x 6, 24 x 36 ou autres formats. Voyages professionnels à répétition

et longs séjours à l’étranger se succèdent et avec eux, les

explorations photographiques en terra incognita. Les formes

sculpturales des roches du Sinaï ou du désert du Néguev font

l’objet de ses premières expositions, telle "La parole est aux

pierres". Et le public de rêver sur cet enchantement minéral aux

couleurs ardentes. Plus tard, il y aura aussi ses photos des

Montagnes rocheuses et des grands parcs nationaux américains,

Yellowstone ou Bryce Canyon, Yosemite ou Monument

Valley.

C’est au tournant de l’an 2000 que libéré de son activité professionnelle

principale, Jean-François Leclercq est rentré vivre en

France. Installé à Avon près du Conservatoire américain de

Fontainebleau, il a enfin tout loisir de retourner à sa passion première

pour la musique. Mais fort de son expérience de photographe,

il choisit cette fois de lui donner une portée nouvelle.

Et de concentrer son regard sur les multiples acteurs de ce

monde fascinant dont les arcanes sont mal connus.

Des photos où résonne encore la musique…

Certes, la musique s’écoute, charme son auditoire, le fait planer

ou pleurer, elle séduit, transporte, galvanise… Mais pour la voir

vivre, le public n’a que le temps du concert, ou à défaut les

reprises télévisuelles. Or pour les amateurs, ces moments

sublimes de vitalité et de plénitude sont toujours trop fugaces.

Les arrêts sur images sont rares.

Donc le mystère reste entier. Et le flux de la musique s’écoule

dans le temps, inexorablement. Même si de multiples moyens

mécaniques et numériques permettent désormais d’écouter et

réécouter à loisir les compositions de prédilection. Comment,

dans ce flux, suspendre le temps ? Peut-on dévoiler le moment

magique où se crée la musique ?

Voilà plus de vingt ans qu’au fil des répétitions et des concerts,

Jean-François Leclercq, photographe mélomane, mène un travail

d’exploration patiente, minutieuse, obstinée – il lui faut

capter sur le vif, dans les moindres détails, les infimes variations

de la gestuelle des "sculpteurs de sons", toujours en quête de

ces "instants décisifs" chers à Cartier Bresson, ces moments où

les mains et les corps se font musique. Et l’ombre lumineuse dont

ses photos nimbent ces chefs d’orchestre et ces interprètes de

légende les rend vivants pour toujours.

Même quand la musique s’est tue. Car dans le silence qui

entoure les photos de "Sculpteurs de sons" de Jean-François

Leclercq, on entend encore la musique.

Pascale LISMONDE

Écrivaine, productrice à France-Culture

Membre de l'Association Internationale des critiques d'Art

Photo Marc Perrin-Lismonde

5


6

Et l'enfant demanda au sculpteur :

"Comment savais-tu qu'il y avait une tête dans le bloc que tu taillais ?..."


Positionnement d'un chevalet

7


8

Manuscrit de J.S. Bach


Extrait d'une peinture de Hoffmann 1746 - Main de J.S. Bach

Compositeurs

9


10

Mains d'Henri Dutilleux


Henri Dutilleux

2009

11


"Le temps l'horloge"

Création mondiale d'Henri Dutilleux dédiée à Seiji Ozawa qui dirige l'Orchestre National de France, et interprété par Renée Fleming.

Théâtre des ChampsElysées - 7 mai 2009

12


Pierre Boulez

Paris 2005

13


Myung-Whun Chung et Pascal Dusapin

Paris 2010

14


Peter Eötvös

Paris 2009

15


Michel Legrand

Paris 2016

16


Alexandre Desplat

Paris 2017

17


18

Les oiseaux


Chefs et cheffes

19


Barbara Hannigan

Paris 2017

20


21


Seiji Ozawa

Paris 2009

22


23


Sir Simon Rattle

Paris 2007

24


25


Emmanuelle Haïm

Lille 2009

26


Xian Zhang

Paris 2011

27


Nathalie Stutzmann

Metz 2009

28


Elena Schwarz

Chine 2017

29


Jean-Claude Malgloire

Tourcoing 2011

Georges Prêtre

Paris 2011

30


Armin Jordan

Paris 2005

Bernard Haitink

Paris 2007

31


32


Gustavo Dudamel

33


Gustavo Dudamel

Paris 2007

34


Gustavo Dudamel

Paris 2012

35


36


Gustavo Dudamel

Paris 2009

37


38


Gustavo Dudamel

Paris 2009

39


Philippe Jordan

Paris 2010

40


Philippe Jordan

41


Philippe Jordan

Paris 2010

42


Philippe Jordan

Paris 2013

43


Philippe Jordan

Paris 2013

44


Philippe Jordan

Paris 2015

45


Myung-Whun Chung

Paris 2007

46


Myung-Whun Chung

47


Ma toute première photo du maestro dirigeant le Requiem de Mozart

Myung-Whun Chung

Paris 2004

48


Myung-Whun Chung

Paris 2017

49


Myung-Whun Chung dirige le Sacre du Printemps

Tokyo 2009

50


Myung-Whun Chung

Paris 2009

51


Vladimir Ashkenazy

Paris 2007

52


Lahav Shani

Paris 2017

53


Kurt Masur

Paris 2005

54


Daniele Gatti

Paris 2007

55


Ton Koopman

Paris 2013

56


Pablo Heras-Casado

Paris 2011

57


Mikko Franck

Paris 2014

58


Jukka-Pekka Saraste

Paris 2011

59


"Le miracle finlandais"

Pages précédentes

et ci-contre,

trois grands chefs issus de l'école finlandaise.

"J'aime plus que tout être enveloppé par le son, et libérer l'énergie des musiciens tout en la canalisant.

Il y a parfois un moment où l'orchestre devient une immense vague sur laquelle vous surfez.

Il n'est plus question alors de savoir qui fait quoi. Le chef et l'orchestre décollent ensemble et c'est grisant."

Esa-Pekka Salonen

60


Esa-Pekka Salonen

Paris 2015

61


Sculpteur de sons, Myung-Whun Chung taille aussi ses baguettes lui-même.

Il a ici la main droite sur l'oreille et vraisemblablement tient le même discours aux musicien que Philippe Jordan ci-contre.

Myung-Whun Chung

Paris 2010

62


Écouter.. " Der klang der still " ou " Le son du silence "

Philippe Jordan a le doigt de la main gauche sur l'oreille.

C'est le titre du livre qui vient d'être publié sur lui en allemand uniquement pour le moment. Photo prise en novembre 2019 lors de

sa dernière tournée avec l'Orchestre National de l'Opéra de Paris à Vienne et à Hambourg avant qu'il ne prenne la direction de l'Opéra

de Vienne après douze ans à la tête de l'orchestre. Bon vent maestro...

Philippe Jordan

Vienne 2019

63


64


Les interprètes

65


Mains de Martha Argerich

"L'incandescence au bout des doigts"

66


Martha Argerich

Orange 2015

67


Mains de Lang-Lang

Concerto en sol de Ravel

68


Lang-Lang

Shanghaï 2010

69


Nicholas Angelich, Martha Argerich et Myung-Whun Chung

Orange 2015 - Romance pour piano à 6 mains de Rachmaninov

70


Nicholas Angelich

Paris 2015

71


Dmitry Masleev

Tounée Chine 2017 - En second plan Svetlin Roussef 1er violon solo de l'Orchestre Philharmonique de Radio France

72


Ivo Pogorelich

Berlin 2013

73


Nemanja Radulovic

Paris 2006

74


Vilde Frang

Paris 2015

75


Katia Bouniatichvili et Renaud Capuçon

Paris 2014

76


Katia Bouchniatichvili

Paris 2014

77


Renaud Capuçon

Berlin 2009

78


Gautier Capuçon

Paris 2010

79


Edgar Moreau

Paris 2019

80


Micha Maïski

Paris 2009

81


Vassinela Serafimova avec les Concerts de poche

Varennes-sur-Seine 2018

82


Emmanuel Pahud

Paris 2007

83


Jonas Kaufmann

Orange 2015

84


Jane Birkin

Paris 2017

85


86

Espace de silence


Les Phil'Art'Cellistes

87


Le Quatuor Modigliani

avec

Michel Michalakakos

et Henri Demarquette

dans la " La nuit transfigurée"

Schoenberg

La poste aux chevaux

Les Ormes 2017

88


89


90


Conservatoire Tchaikovsky Moscou

Quelques lieux mythiques

91


Royal Albert Hall "PROMS"

Londres 2008

92


Musiverein

Vienne 2014

93


94


Notre-Dame de Paris

Requiem de Berlioz dirigé par Gustavo Dudamel

avec 300 exécutants dont deux orchestres: l'Orchestre

Philharmonique de Radio France et l'Orchestre Simon Bolivar

de Caracas, les Chœurs de Notre Dame de Paris.

Quatre fanfares, pilotées par vidéo, étaient

situées aux quatre points cardinaux de la cathédrale.

Janvier 2014

95


Auditorium de Radio-France - Orchestre Philharmonique de Radio-France dirigé par Mikko Franck

2015

96


Conservatoire Tchaïkovsky à Moscou - Orchestre Philharmonique de Radio-France dirigé par Myung-Whun Chung

2014

97


Suntory Hall

Tokyo 2009

98


Salle de concert du Centre culturel de Nankin (Chine) - En tournée avec l'Orchestre Philharmonique de Radio-France

2017

99


Orchestre Philharmonique

de Radio-France

Orange 2009

100


101


Concentration du Maestro Mikko Franck avant l'entrée dans la salle de concert

Chine 2017

102


Coulisses

103


Vers la scène.

Les pupitres sont installés avec les partitions respectives dessus

C'est tout le travail invisible de la régie.

Chacun connaît sa place et son ordre d'entrée, coté cour et/ou coté jardin.

104


De quoi sont faîtes les minutes qui précèdent l'entrée des musiciens sur la scène ?

Derniers préparatifs : maquillage pour les unes, nœud papillon pour les autres,

taille des anches des hautbois et des bassons, lustrage des instruments,

mais aussi échauffement, concentration...

105


106

C'est dur le violon...


Les apprentis et autres sculpteurs

107


Initiation aux rythmes

Conservatoire de Charleville-Mézières

108


À l'issue d'un concert,

Myung-Whun Chung

reçoit des enfants dans sa loge

et leur prête sa baguette.

Paris 2009

109


"Le Fantôme de l'Opéra" par les élèves du conservatoire et quelques professeurs

Conservatoire de Charleville-Mézières 2019

110


De l'éveil aux différents cours

Conservatoire de Charleville-Mézières

111


112


Adrien Perruchon

Ci-contre,

avec son père compositeur

DIANOURA

En mars 2017, création à l'auditorium de Radio France de cette cantate d'Etienne Perruchon, un projet tout à fait extraordinaire créé

et interprété par les élèves de l'association "Orchestre à l'école", dont 60 instrumentistes et 200 chanteurs venant d'horizons très différents,

et appuyés par des musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Radio France.

113


Augustin Dumay, Marc Coppey, Jonathan Fournel avec les Concerts de poche

Moigny-sur-École 2019

114


Gisèle Magnan

Dédicace d'affiches à la sortie du concert de Moigny-sur-École

par Augustin Dumay, Marc Coppey et Jonathan Fournel

Les Concerts de Poche

Créés en 2005 par Gisèle Magnan, pianiste-concertiste. Des interprètes de stature internationale sillonnent les villages,

quartiers urbains, salles des fêtes et centres sociaux partout en France à la rencontre d'un public bien différent de

celui des grandes salles de concert.

C’est en impliquant toutes les générations et toutes les cultures qu’en 2019 l’association a pu faire participer 43000

personnes à 2000 ateliers de chant ou de création musicale et à 120 concerts de haut vol, près de chez elles

(le prix de la place de concert ne dépassant jamais celui du cinéma !).

115


Joana

Christian

Ils totalisent 180 ans à eux deux.

La musique, c'est leur vie.

Trois générations au moins les séparent de la jeune contrebassiste avec lesquels ils jouent,

s'écoutent, se comprennent et c'est magnifique.

Barry

116


Jean- Marie Puissant

Chef de chœur, chef d'orchestre

Fondateur du chœur Variatio

Le chœur Variatio et le quintette Ad Libitum interprètent la "Mistango" de Martin Palmeri

Combs-la-Ville 2017

117


118

Quelques

belles

rencontres...


...et des

pochettes

119


Henri Dutilleux entouré de Barbara Hannigan et d'Esa-Pekka Salonen

lors de l'enregistrement de ses œuvres pour voix

avec l'orchestre philharmonique de Radio France

Paris 2011

120


Bio et belles rencontres

Henri Dutilleux

Compositeur 1916 – 2013 (à 97 ans)

L’un des compositeurs français les plus connus et les plus

joués au monde.

Premier grand prix de Rome en 1938, et prix " Ernst Von

Siemens " à 89 ans considéré comme le Nobel de la musique. Bien que

Grand Croix de la Légion d’honneur (la plus haute distinction que décerne

l’état), ses obsèques se sont déroulées en l’absence de tout représentant

de l’état.

J’ai eu l’immense privilège de le rencontrer à plusieurs reprises. Son accueil

chaleureux, son écoute attentive, sa simplicité, sa bienveillance étaient

hors du commun.

Pierre Boulez

Compositeur, chef d’orchestre, pédagogue

1925 – 2016 (à 90 ans)

Personnalité phare de la musique d’après-guerre, chef

de file de l’avant-garde française et de la recherche

dans le domaine sonore, il est soucieux de la diffusion de la musique

contemporaine.

Successeur de Léonard Bernstein au Philharmonique de New-York, puis

Cleveland, Chicago, initiateur de la Philharmonie de Paris, fondateur du

" Domaine musical ", de " l’Ensemble Intercontemporain " de " l’Ircam ", professeur

au Collège de France… beaucoup d’ouvrages savants ont été

écrits sur sa vie et son œuvre.

Pour ma part, je l’ai rencontré lors d’une répétition avec l’Orchestre

Philharmonique de Radio France où il dirigeait " Ma mère l’Oye " de

Maurice Ravel. On m’avait dit qu’il était plutôt froid, sévère, distant bref

pas très engageant. Je suis allé le saluer à la fin de la répétition. C’était

tout l’inverse, ou presque.

Pascal Dusapin

Compositeur né en 1955

Auteur prolifique de nombreuses pièces pour solistes,

musiques de chambre, opéras et grand orchestre.

En 2018, le président Macron lui passe commande

d’une œuvre devant accompagner le transfert des cendres de Maurice

Genevoix au Panthéon (2020).

En 2021 il est l’invité d’honneur du Festival Présences de Radio France (festival

de création musicale) où tous les concerts se font sans public. Pascal

Dusapin est aussi un passionné de photo.

Peter Eötvös

Compositeur et chef d’orchestre hongrois né en 1944

Compositeur prolifique d’œuvres orchestrales et scéniques,

de musiques de chambre, électronique, de

musiques de film et d’opéras. Il obtient un premier prix

de composition à l’âge de 11 ans. Pierre Boulez fait appel à lui pour diriger

" l’Ensemble Intercontemporain " de 1978 à 1991 (13 ans).

Michel Legrand

Compositeur 1932-2019 (à 86 ans)

Un véritable monument, impossible à décrire (et trop présomptueux)

en quelques lignes tant sa vie est riche, ses

compositions nombreuses et son rayonnement présent

dans le monde entier.

Beaucoup plus modestement j’ai eu le privilège de le rencontrer en 2016

pour une séance photo à la Maison de la Radio pour l’enregistrement de

ses deux concertos, l’un pour violoncelle interprété par Henri Demarquette,

l’autre pour piano, lui-même étant au piano. À 84 ans, c’était impressionnant

de le voir jouer sa composition. Mikko Franck dirigeait l’Orchestre

Philharmonique de Radio France.

Alexandre Desplat

Compositeur de musique de film, chef d’orchestre,

né en 1961

Deux Oscars, trois Césars, deux Golden Globe, deux

Grammy Awards et de très nombreuses autres récompenses

et nominations pour ce compositeur connu dans le monde entier

pour ses musiques de films et de téléfilms parmi les lesquels je citerai : " La

forme de l’eau ", " The grand Budapest Hôtel ", " La jeune fille à la perle ",

" De battre mon cœur s’est arrêté ", " Le prophète "…

121


Barbara Hannigan

Chanteuse et cheffe d’orchestre canadienne

née en 1971

Spécialiste de musique contemporaine, elle a participé

depuis le début de sa carrière à plus de 80 créations

notamment d’Henri Dutilleux, Pascal Dusapin, Pierre Boulez…

C’est aussi une comédienne d’exception : "Lulu" de Berg, "Le grand

Macabre" de Ligeti avec Simon Rattle.

Son engagement pour promouvoir les jeunes talents est exceptionnel

notamment avec les projets Momentum et Equilibrium qui consistent à

les faire jouer avec des artistes de renommée internationale et participer

au développement de leur carrière fragilisée par la crise sanitaire.

Création du Ludwig orchestra en Hollande (2014).

Barbara Hannigan dirige des orchestres dans le monde entier.

Seiji Ozawa

Né en Mandchourie (Chine) en 1935, de parents

japonais, il fait ses études musicales à Tokyo

À 24 ans il remporte le 1 er prix du concours international

des chefs d’orchestre de Besançon.

Outre les postes importants qu’il occupe (San Francisco) et les créations

de deux orchestres au Japon, il est pendant trente ans à la tête de l’Orchestre

Symphonique de Boston de 1972 à 2002 qu’il quittera pour prendre

la direction de l’Opéra de Vienne. Passionné de musique française, il crée à

l’Opéra de Paris en 1973 l’opéra " Saint François d’Assise " d’Olivier Messiaen

qui en est le dédicataire, et plus récemment en 2009 en création mondiale

la 4 e partie du cycle " Le temps l’horloge " d’Henri Dutilleux, qu’il admirait

beaucoup, dédié à la soprano américaine Renée Fleming, principale interprète

avec l’Orchestre National.

A 85 ans, " Trésor national " au Japon et vivant à Tokyo, il est toujours très

actif notamment auprès de jeunes musiciens qu’il accueille dans un festival

qu’il a créé et où il prodigue conseils et masterclass.

Sir Simon Rattle

Né en Angleterre en1955

Premier poste en orchestre comme percussionniste.

Pendant 18 ans, chef de l’Orchestre Symphonique de

Birmingham, il succède à Claudio Abado à la tête de

l’Orchestre Philharmonique de Berlin en 1999 qu’il quitte en 2018.

Anobli par la Reine en 1995.

Actuellement à la tête de l’Orchestre Symphonique de Londres, à partir

de la saison 2023 il prendra la direction de l’Orchestre Philharmonique de

Munich en remplacement de Mariss Jansons décédé en 2019.

Emmanuelle Haïm

Claveciniste et cheffe d’orchestre née en 1962

5 premiers prix au CNSMDP où elle est également

professeur.

Spécialiste de la musique baroque, elle crée en 2000

" Le Concert d’Astrée ", en résidence à l’opéra de Lille depuis 2004.

Le concert d’Astrée est aujourd’hui est des fleurons de ce répertoire dans

le monde.

Assistante de William Christie aux Arts Florissants, c’est sous les encouragements

de Simon Rattle qu’elle devient cheffe d’orchestre.

En 2019, elle fait des tournées au New York Philharmonic, London

Philharmonic Orchestra, Philadelphia Orchestra. Comme la plupart des

orchestres et formations musicales la crise sanitaire actuelle touche durement

le Concert d’Astrée. La prochaine tournée prévue en Corée en 2021

est partiellement compromise.

Xian Zhang

Cheffe d’orchestre née en Chine en 1973, émigrée

aux Etats-Unis en 1998

Très belle carrière en Chine où déjà, à l’âge de 19 ans

elle dirigeait " Les noces de Figaro " à l’opéra de Pékin.

En 2002, elle remporte le concours Maazel de chefs d’orchestre.

Aux Etats-Unis. Elle est la première femme à diriger la Staatkapelle de

Dresde. Actuellement elle dirige entre 80 et 100 concerts par an un peu

partout dans le monde. Lorsque que je l’ai photographiée, elle dirigeait

" L’oiseau de feu " de Stravinsky. Consensus rare des musiciens de l’orchestre

qui l’ont trouvé excellente !

Nathalie Stutzmann

Chanteuse (contralto)

et cheffe d’orchestre, née en 1965

Elle met sa magnifique voix de contralto au service des

plus belles pages et de l’immense répertoire de musique

baroque et classique pour les lesquelles elle fait de nombreux enregistrements

et reçoit de nombreux prix (Victoire de la musique classique).

En 2008, elle commence sa carrière de chef d’orchestre au Japon où elle

fait connaissance de Seiji Ozawa, avec qui elle aura l’occasion de travailler

par la suite, et en 2009 elle fonde son propre orchestre de chambre Orfeo

55 en résidence à Metz qui mettra fin à son activité en 2019.

Elle est régulièrement invitée à diriger différents orchestres en Europe et

aux Etats-Unis et vient d’être nommée en 2020, cheffe principale invitée

de l’Orchestre Philadelphie.

122


Elena Schwarz

Cheffe d’orchestre née en Suisse en 1985

"La femme cheffe d’orchestre est une catégorie sociologique,

et non artistique" dit-elle aux grands entretiens

de France Musique.

Après des études de violoncelle et de musicologie à Genève puis

de direction d’orchestre pour lesquels elle obtient de nombreux prix,

elle est amenée à diriger dans le monde entier. Son répertoire est très

éclectique, du plus classique à la musique contemporaine. En 2021,

lors du festival présence de Radio France, elle est amenée à diriger

" l’Ensemble Intercontemporain" dans des créations mondiales.

Assistante de Mikko Franck en 2017 – je l’ai rencontrée lors de la tournée

Asie de l’Orchestre Philharmonique de Radio France – elle a été sollicité par

Gustavo Dudamel pour être son assistante à l’Orchestre Philharmonique

de Los Angeles à partir de la saison 2021/2022. Une magnifique carrière

en cours de réalisation.

Gustavo Dudamel

Chef d’orchestre

né au Venezuela en 1981

A 28 ans, Gustavo Dudamel prend la direction de l’Orchestre

Philharmonique de Los Angeles l’un des plus prestigieux

orchestres au monde. Il le dirige depuis 12 ans et son contrat vient

d’être reconduit jusqu’en 2026. Il faut, pour comprendre sa trajectoire regarder

le film " El Systema ", système d’éducation musicale au Venezuela dont il

est issu. C’est unique et exceptionnel. Il vient tout juste d’être nommé directeur

musical de l’Opéra de Paris pour une durée de six ans tout en gardant

ses responsabilités au LA Phil (Orchestre philharmonique de Los Angeles).

Premier podium à 13 ans, à 17 ans, il dirigeait l’orchestre Simon Bolivar

de Caracas dont il est toujours le directeur musical. Repéré par Simon

Rattle, il devient son assistant, gagne le premier prix du concours international

de chefs d’orchestre Gustav Malher. J’ai eu l’occasion de le rencontrer

à plusieurs reprises avec les musiciens de l’orchestre Simon Bolivar.

La moyenne d’âge était inférieure à 25 ans. Incroyablement flamboyant,

solaire, sa direction est une véritable chorégraphie d’une grande beauté

et on a l’impression qu’il est en communion avec chacun des musiciens.

Parmi mes meilleurs souvenirs avec lui : " Le sacre du printemps " de

Stravinsky pour lequel j’ai fait les photos de la pochette du disque et le

" Requiem " de Berlioz à Notre-Dame de Paris en 2017 où les deux orchestres

le philhar et Simon Bolivar étaient mélangés.

Jean-Claude Malgloire

Hautboïste, musicologue et chef d’orchestre

1940-2018 (à 77 ans)

Après une carrière de musicien d’orchestre très riche et

de nombreuses récompenses (il a joué comme musicien

d’orchestre sous la direction de Seiji Ozawa et de Karajan) Jean-Claude

Malgloire, est très connu pour avoir créé en 1966 " La Grande Écurie et la

Chambre du Roy " l’un des premiers ensembles de musique spécialisés dans

l’interprétation du répertoire baroque sur instruments d’époque en France.

Au cours de sa carrière, Jean-Claude Malgloire s’est produit lors de plus

de 7000 concerts sur les cinq continents et on dénombre plus de 150 enregistrements

à son actif. Il est le père de Florence Malgloire, violoniste et

professeur de violon baroque à la Haute école de musique de Genève.

Bernard Haitink

Chef d’orchestre néerlandais

né en 1929 à Amsterdam

C’est un exercice très périlleux que de vouloir écrire

une bio même très simplifiée de Bernard Haitink,

chef légendaire si l’en est un, qui en 2019, à 90 ans vient de déposer

sa baguette après un dernier concert mémorable à Lucerne à la tête

de l’Orchestre Philharmonique de Vienne. Quelques mois auparavant,

il avait fait une chute lors de salutations à la fin d’un concert dont il s’est

difficilement remis.

Il commence par étudier le violon et intègre l’orchestre symphonique

d’Amsterdam mais très rapidement il est attiré par la direction d’orchestre.

En 1961, à 32 ans, il prend la direction du prestigieux Concertgebouw

d’Amsterdam où il restera 27 ans. Parallèlement les postes qu’il occupe

sont nombreux : l’Orchestre Symphonique de Londres, Staatskappelle

de Dresde… Il est fréquemment invité outre atlantique pour diriger

les orchestres de Los Angeles et de San Francisco puis de Chicago

où il devient chef principal aux côtés de Pierre Boulez. Il prend également

la direction du festival de Glyndebourne puis du Covent Garden.

Sa discographie est très importante.

Myung-Whun Chung

Chef d’orchestre et pianiste, Sud-Coréen né en 1953

Pendant 15 ans de 2000 à 2015, Myung-Whun Chung a

été le directeur musical de l’Orchestre Philharmonique

de Radio France. J’ai eu le privilège, pendant plus de dix

ans de pouvoir le suivre lors des répétions, des concerts et des différentes

tournées de l’orchestre (Vienne, Berlin, Moscou, Tokyo, Séoul, Shanghai).

Un vrai bonheur. Pour les passionnés, voir mon livre : "Myung-Whun Chung

Sculpteur de Sons" Ed. La Martinière.

123


Armin Jordan

Chef d’orchestre suisse 1932-2006 (74 ans)

" Un orchestre peut très bien jouer sans chef. Un chef sans

orchestre c’est plus difficile ".

J’ai rencontré Armin Jordan une seule fois mais j’ai rencontré

beaucoup de musiciens qui avaient joués sous sa direction.

À l’unanimité, ils " l’adoraient ". Son humour, sa simplicité, son attention à

chacun mais son exigence et ses qualités de chef étaient appréciés de tous.

Longtemps directeur musical de l’orchestre de Suisse romande à la suite

d’Ernest Ansermet, il a dirigé de nombreux orchestres en France, en Europe

et même aux Etats Unis et a réalisé pas moins de 130 enregistrements.

Il est le père de Philippe Jordan dont tout jeune il disait : " Il a un talent fou.

Vraiment fou ".

Philippe Jordan

Chef d’orchestre né en Suisse en 1974

Depuis 2009, date à laquelle il a été nommé directeur

musical de l’Opéra de Paris, il n’avait que 35 ans, j’ai eu

l’immense privilège d’être son photographe officiel, de

pouvoir le photographier lors des concerts symphoniques à l’Opéra et à la

Philharmonie de Paris, d’être admis occasionnellement à descendre dans

la fosse avec les musiciens et surtout d’accompagner l’orchestre lors des

tournées (Vienne 2014, Lucerne 2015) et, pour sa dernière tournée avec

l’orchestre en octobre 2019, à Vienne et Hambourg.

Fin 2020, après 12 ans à la tête de l’Orchestre National de l’Opéra de Paris,

il quitte son poste pour prendre à partir de la saison 2020-2021 la direction

musicale du prestigieux Opéra de Vienne, le Wiener Staatsoper.

Vladimir Ashkenazy

Pianiste et chef d’orchestre russe

né à Gorki en 1937.

Il est aujourd’hui naturalisé islandais et suisse.

Il entame ses études musicales dès l’âge de 6 ans et

manifeste un talent prodigieux. En 1955, à 18 ans il remporte le 2 e prix du

prestigieux concours international Chopin à Varsovie, un an plus tard le premier

prix du concours international Reine Elisabeth de Belgique et en 1962,

le premier prix du concours international Tchaikovsky. A partir des années

1980 il dirige régulièrement l’orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam,

avant de prendre la direction du Royal Philharmonic Orchestra, de l’orchestre

symphonique de Sydney. Il est chef honoraire du Philharmonia.

C’est en 2020 qu’il décide de poser la baguette.

Le miracle finlandais

Petit pays de 5 millions d’habitants qui s’étend au-delà du cercle arctique,

la Finlande a donné des chefs d’orchestre de stature internationale et

parmi les plus prestigieux. Tous ont été formés par le pédagogue et chef

de premier plan Jorma Panula qui a 90 ans continue à dispenser conseils

et masterclasses. Un véritable gourou que l’on vient voir du monde entier.

Je ne peux que recommander d’écouter l’excellente émission de Christian

Merlin "Au cœur de l’orchestre" du 15 novembre 2020 sur France Musique.

J’ai eu la chance de rencontrer trois d’entre eux.

Esa-Pekka Salonen

Chef d’orchestre et compositeur

né en Finlande en 1958

Parmi tous les postes qu’il a occupé, citons l’Orchestre

Philharmonique de Los Angeles qu’il a occupé de 1992

à 2009 soit 17 ans pour laisser la place à Gustavo Dudamel.

Actuellement directeur du prestigieux orchestre Philharmonia à Londres

il consacre une grande partie de son activité à la composition.

Mikko Franck

Chef d’orchestre finlandais né en 1979

Violoniste de formation, il est l’un des chefs les plus doués

de sa génération. Dès l’âge de 17 ans il commençait à

diriger, et avant ses 23 ans il avait dirigé les plus grands

orchestres du monde. Successeur de Myung-Whun Chung, depuis 2015 il

est directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Radio France où

il a été coopté par les musiciens.

Jukka-Pekka Saraste

Chef d’orchestre finlandais né en 1956

Violoniste de formation il étudie la direction d’orchestre

comme ses confrères sous la direction de Jorma Panula.

Un peu à l’ombre de son compatriote Esa-Pekka Salonen,

il n’en est pas moins un chef qui compte. Directeur musical de l’orchestre

de la radio finlandaise, d’Oslo, de Toronto, de Cologne, directeur de festival

et conseiller artistique Jukka-Pekka Saraste était sur le point de prendre

la direction de l’Orchestre de Paris. C’est, malheureusement pour lui, un de

ses très jeune compatriote de 24 ans, prodige de la direction, Klaus Mäkelä,

qui, en 2022 succèdera à Daniel Harding. Il est aujourd’hui très impliqué

dans la formation et a créé une fondation pour aider les jeunes chefs en

dehors de son activité de chef invité.

124


Lahav Shani

Chef d’orchestre, pianiste concertiste et

contrebassiste israélien né en 1989

Il fait partie de cette nouvelle génération de jeunes chefs

d’orchestre que les plus grands orchestres s’arrachent.

À 32 ans, il succède à Zubin Mehta à la tête de l’Orchestre Philharmonique

d’Israél. A 29 ans déjà il était coopté à l’unanimité par l’Orchestre

Philharmonique de Rotterdam pour succéder à Yannick Nézet-Seguin en

partance pour le M.E.T. à New-York.

La première fois que je l’ai rencontré, il dirigeait l’Orchestre Philharmonique de

Radio France du piano et jouait par coeur le 2 e concerto de Chostakovitch.

Kurt Masur

Chef d’orchestre allemand

1927- 2015 (à 88 ans)

Pendant plus de 20 ans à la tête de l’Orchestre

Philharmonique du Gewandhaus de Leipzig, il prend en

2002 la direction de l’Orchestre national de France qu’il quitte en 2008.

Excellente biographie chez Actes Sud par Johannes Forner.

Daniele Gatti

Chef d’orchestre italien né à Milan en 1961

Brillant chef d’orchestre qui a 30 ans était nommé directeur

de l’Académie Sainte Cécile de Rome, Daniele

Gatti a dirigé les plus grands orchestres de la planète

et est régulièrement invité par l’Orchestre Philharmonique de Vienne, le

Concertgebouw d’Amsterdam, la Staatskappelle de Dresde et tous les

grands orchestres américains.

Il succède à Kurt Masur à la tête de l’Orchestre National de France jusqu’en

2016 (8 ans).

Arès un court passage à la tête du Concertgebouw d‘Amsterdam, il a été

nommé directeur musical de l’Opéra de Rome.

Ton Koopman

Organiste, claveciniste, chef d’orchestre

néerlandais né en 1944

Spécialiste de musique baroque, reconnu dans le monde

entier pour ses compétences et les qualités de son travail,

il a notamment réalisé l’enregistrement de l’intégrale des cantates de JS

Bach, dans les conditions supposées d’époque et sur instruments d’époque.

Bien d’autres enregistrements ont été faits, tous unanimement appréciés.

Pablo Heras-Casado

Chef d’orchestre espagnol

né en Andalousie en 1977

Issu d’un milieu modeste non mélomane, passionné

de musique ancienne et renaissance, d’abord chef de

chœur, il conquiert rapidement ses galons de chef d’orchestre et une notoriété

qui dépasse les frontières espagnoles. Pierre Boulez a été son dernier

professeur de direction. Après l’obtention de plusieurs grands prix de direction,

Il dirige aujourd’hui en chef invité les plus grands orchestres et solistes

dans un répertoire classique et contemporain. Sans baguette.

Martha Argerich

Pianiste, née en 1941 en Argentine

Martha Argerich est la plus grande pianiste du monde.

Rien à ajouter. Que des superlatifs, " l’incandescence au

bout des doigts " pour reprendre les propos de Philippe

Cassard.

Nous avons eu la chance, mon épouse et moi, de la rencontrer à Orange

en 2015 entre deux répétitions dans un café où nous mangions notre sandwich

avec une bière. " Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous "

disait Paul Eluard. Après quoi, au théâtre antique, nous sommes allés l’écouter

dans le concerto pour deux pianos de Françis Poulenc avec Nicholas

Angelich, merveilleux pianiste lui aussi. Il y avait un mistral à décorner les

bœufs. Deux personnes de chaque côté des pianos tenaient les partitions…

Restent les photos et au-delà un souvenir tellement vivant. J’ai toujours

dans la tête une musique, celle du magnifique deuxième mouvement

de ce concerto. Amis qui liraient ces lignes, fermez les yeux et écoutez-le.

Une merveille.

Lang-Lang

Pianiste chinois née en 1982

"Lang Lang naît dans un dortoir d’une caserne de l’armée…"

Il est aujourd’hui, après une ascension fulgurante

l’un des pianistes les plus connus au monde. Son livre "Le

piano absolu" est édifiant sur son parcours et le système d’éducation à la

chinoise. Je l’ai rencontré à Shanghaï en 2010 avec son père, un vrai despote

d’après ce livre qui n’avait rien de particulièrement impressionnant.

Je lui ai serré la main avec une petite réticence, l’impression qu’il ne lâche

jamais son fils d’une semelle… Lang Lang jouait le " Concerto en sol " de

Maurice Ravel. Un grand moment. Concert à guichet fermé pour " l’idole "

de retour au pays. Je n’ai jamais vu des doigts aussi flexibles.

125


Nicholas Angelich

Pianiste américain née en 1970

Enfant prodigue, il donne son premier concert aux

USA à l’âge de 7 ans avec le concerto N°21 de Mozart

et vient s’établir en France à treize ans où il entre

au CNSM. Un talent fou au service d’un répertoire très éclectique,

il joue dans le monde entier avec les plus grands orchestres.

Son enregistrement des variations Goldberg de JS Bach est une version

de référence.

Nemanja Radulovic

Violoniste franco-serbe née en Serbie en 1985

Un look inoubliable avec ses grandes bottines et ses

longs cheveux noirs, rock star du classique, fan de katia

Bouniatichvili, il embrasse tous les styles : baroque, classique,

romantique, rock. En 2006 il remplace au pied levé Maxime Vengerov

à Pleyel dans le concerto de Beethoven avec Myung-Whun Chung à la

baguette, et c’est la consécration. Icône dans son pays, il donne plus de

100 concerts par an, du Carnégie Hall à New-york au Suntory Hall à Tokyo…

Ivo Pogorelich

Pianiste, né en Yougoslavie en 1958, aujourd’hui de

nationalité Croate

Un génie. Oui un génie parfois contre versé par ses tempi

trop lents (refus de Karajan par exemple de jouer avec

lui un concerto de Chopin parce que le tempo ne lui convenait pas) mais

un génie découvert notamment par Martha Argerich en 1980 lors du prestigieux

concours Chopin de Varsovie lorsque éliminé au second tour, elle

démissionna du jury dont elle faisait partie, claquant la porte en s’exclamant

: " c’est un génie ! ". Ce fut pour lui le début d’une carrière fulgurante.

Ce qui m’a frappé en le voyant : sa stature de bucheron, la taille de ses

mains et en répétition toujours un bonnet sur la tête.

Dmitry Masleev

Pianiste russe, né en Sibérie en1988

Premier prix au concours Tchaïkovski de Moscou en 2015.

Peu connu en France malheureusement, un peu timide,

son interprétation du 2 e concerto de Rachmaninoff, l’un

des plus difficiles du répertoire était époustouflante

Vilde Frang

Violoniste norvégienne née à Oslo en1986

Donne son premier concert à l’âge de 12 ans sur l’invitation

de Marris Jansons avec l’orchestre philharmonique

d’Oslo et mène aujourd’hui une carrière internationale à

la conquête des meilleurs orchestres de la planète.

Kathia Bouniatichvili

Pianiste Géorgienne née en 1987,

naturalisée française en 2017

Premier concert avec l’orchestre de Tbilissi à l’âge de

six ans. Très sollicitée par les médias, elle donne des

concerts dans le monde entier. Magnifique enregistrement des sonates

pour violon et piano (Franck, Grieg, Dvorak) avec Renaud Capuçon. J’ai

eu la chance de faire les photos de la pochette qui accompagne le disque.

Renaud Capuçon

Inutile de présenter ce violoniste

né à Chambéry en 1976.

De notoriété mondiale, il est au violon ce que Martha

Argerich est au piano.

Pour faire court, je recommande chaudement la lecture de son livre

" Mouvement perpétuel" chez Flammarion. Renaud Capuçon joue sur

un violon qui, pendant 50 ans, a été celui sur lequel jouait Isaac Stern, le

"Vicomte de Panette" de Guarneri del Gesù (1737). Il lui consacre un chapitre

de son livre.

Gautier Capuçon

Violoncelliste né à Chambéry en 1981

Comme son frère ainé, musicien précoce et lauréat de

nombreux concours, Gautier Capuçon se produit dans

le monde entier avec les plus grands orchestres et les

plus grands musiciens dans des répertoires classiques, romantiques et

contemporains.

126


Edgar Moreau

Violoncelliste français né en 1994

Certainement l’un des plus jeunes et des plus talentueux

violoncellistes de la nouvelle génération.

Il a commencé par le piano, puis le violoncelle ; à 15 ans

il remporte le prix du jeune soliste au concours Rostropovitch, et à 17 ans

le deuxième prix du concours international Tchaïkovski sous la présidence

de Valéry Gergiev. À noter que toute la fratrie de la famille Moreau (quatre

frères et sœur) est musicienne, et à haut niveau… ! (Ref : le CD " a family

affair " avec Dvorak et Korngold).

Micha Maisky

Violoncelliste russe, naturalisé israélien, né à Riga en

1948

Lauréat de conservatoire Tchaikovski à Moscou, élève

de Rostropovitch. En 1970, à vingt-deux ans victime de

la répression du gouvernement soviétique, il est interné pour une durée de

dix-huit mois dans un hôpital psychiatrique en représailles de l’immigration

illégale de sa sœur en Israël. Il ira la rejoindre par la suite et commencera

une brillante carrière internationale, notamment avec Martha Argerich et

Gidon Kremer pour la musique de chambre.

Vassinela Serafimova

Percussionniste et marimbiste Bulgare née en 1985

D’abord violoniste, à douze ans elle intègre la classe de

percussion de son père. Elle arrive en France à vingt ans,

suit les cours du CSNM de Paris puis de la Julliard School

de New-York et en 2014 donne son premier concert au Carnegie Hall.

Avec le pianiste de jazz Thomas Enhco, il forme un duo hors normes avec

un programme extrêmement original, de Bach, Mozart aux compositions

jazz spécialement écrites pour eux. Son jeu au marimba est une véritable

chorégraphie.

Jonas Kaufmann

Ténor allemand né en 1969

Jonas Kaufmann est considéré comme l'un des plus

grands ténors actuels pour la diversité de ses rôles, la

richesse de ses interprétations et la qualité de son jeu scénique.

Il est l'un des plus recherchés sur les scènes internationales. J’ai eu la

chance de le voir dans le rôle de Don José dans Carmen aux Chorégies

d’Orange en 2015 avec Kate Aldrich dans le rôle de Carmen. Magnifique.

Jane Birkin

Inutile de présenter Jane Birkin que j’ai eu l’occasion de

photographier à la Maison de la Radio lors d’un récital

Gainsbourg en 2017. Un grand et beau plongeon dans

le répertoire de cette icône de la chanson française.

Le quatuor Modigliani

Le quatuor Modigliani a été créé à Paris

en 2003 par quatre étudiants du CNSM

de Paris

Après avoir remporté des prestigieux premiers

prix dans les concours internationaux de quatuors

(Eindhoven, Florence, New-York) et des

enregistrements très remarqués et récompensés par la critique, le quatuor

Modigliani joue sur toutes les grandes scènes internationales en compagnie

des plus grands solistes.

En 2016, le premier violon Philippe Bernhard se retire du quatuor et est remplacé

par Amaury Coeytaux alors supersoliste de l’orchestre philharmonique

de Radio France.

Emmanuel Pahud

Flutiste franco-suisse né en suisse en 1970

Un immense flutiste, sans doute le plus grand flutiste au

répertoire immense, baroque, classique, contemporain.

Très demandé comme soliste, Il donne jusqu’à 150

concerts par an dont 70 comme musicien d’orchestre.

À 23 ans il est nommé première flute solo de l’Orchestre Philharmonique

de Berlin, poste qu’il occupe toujours.

127


Du même auteur :

Myung-Whun Chung, Sculpteur de sons n Éditions La Martinière

Les Écuries du Carrousel à Fontainebleau n Cinq cents ans d'histoire au service de la France

Éditions Michel de Seguins Photos uniquement

Remerciements

Beaucoup de personnes m'ont permis de prendre ces photos. À l'origine Marie-Laurence Camilleri

violoniste à l'Orchestre Philharmonique de Radio France qui m'a mis en relation avec les bonnes

personnes : Laurence Lesne-Paillot attachée de presse, et Annick Noguès responsable de communication

et projets audio-visuels de l'orchestre.

Merci infiniment à toutes les trois ainsi qu'à Éric Montalbetti, directeur général de l'orchestre qui,

en permanence et très amicalement m'a toujours aidé et soutenu dans mon travail.

Pour l'Opéra, un grand merci à Pierrette Chastel attachée de presse et à Tristan Champigny assistant

de Philippe Jordan qui m'ont toujours accompagné dans cette grande maison qu'est l'Opéra

national de Paris.

Un immense merci bien évidemment aux musiciens pour leur accueil et leur bienveillance durant

toutes ces années passées ensemble au cours des répétitions et des tournées. À toi ma chère

Pascale merci, ô combien, pour la préface du livre que j'ai lu avec beaucoup d'émotion. Quelle

belle plume ! Et merci à toi bien chère Marie-France pour l'acuité de ton regard et ton aptitude

implacable à piéger les fautes.

Enfin, je n’ai pas les mots assez forts pour remercier Isabelle Bardin, maquettiste, rendre hommage

à son infinie patience et sa précieuse compétence pour mener à terme un projet comme celuilà

avec un auteur (parfois) versatile dans le choix, il est vrai difficile, des photos.

Contact

jfr.leclercq77@gmail.com

Site : wwww.jfleclercq.fr

128


De l'écriture à son exécution

Luthiers, compositeurs, chefs d'orchestre, solistes, musiciens

d'orchestre, chanteurs, choristes, enfants des conservatoires et des

écoles de musique tous sont des sculpteurs de sons ou... des futurs!

Le luthier

La partition ISBN 979-10-699-6392-4 Prix : 35€

L'interprète

129

More magazines by this user
Similar magazines