04.03.2022 Views

La Sultane #63

La Sultane est un magazine de lifestyle féminin qui célèbre l'art de vivre à la Tunisienne nous parlons de : culture, société, entreprenariat féminin, économie, leadership, management, féminisme, développement de soi, parentalité, art, design, mode, déco et beauté, santé et bien-être... En couverture de notre numéro 63, découvrez Mouna Ben Ahmed. Mouna Ben Ahmed est une jeune femme entrepreuneure, très active dans le secteur de l'art en Tunisie. Designer d'espace qui s'est mise à son propore compte en fondant son cabinet d'architecture intérieure, elle se lance dans la création d'objets d'art et de décoration, en donnant libre cours à sa détermination, son courage, son instinct et sa créativité. ZahraLuxury est ainsi née. Dans son numéro, nous parlons également de comment cultiver la confiance en soi, comment surmonter son stress, nous parlons des 4 vagues des mouvements féministes et nous vous invitons à dévouvrir la forme de leadership exercé par Hannibal Barca

La Sultane est un magazine de lifestyle féminin qui célèbre l'art de vivre à la Tunisienne nous parlons de : culture, société, entreprenariat féminin, économie, leadership, management, féminisme, développement de soi, parentalité, art, design, mode, déco et beauté, santé et bien-être...
En couverture de notre numéro 63, découvrez Mouna Ben Ahmed.
Mouna Ben Ahmed est une jeune femme entrepreuneure, très active dans le secteur de l'art en Tunisie. Designer d'espace qui s'est mise à son propore compte en fondant son cabinet d'architecture intérieure, elle se lance dans la création d'objets d'art et de décoration, en donnant libre cours à sa détermination, son courage, son instinct et sa créativité. ZahraLuxury est ainsi née.

Dans son numéro, nous parlons également de comment cultiver la confiance en soi, comment surmonter son stress, nous parlons des 4 vagues des mouvements féministes et nous vous invitons à dévouvrir la forme de leadership exercé par Hannibal Barca

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

P

A

G

E

1

NUMÉRO #63


LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

2


P

A

G

E

3

NUMÉRO #63


S O M M A I R E

08.

En

Couverture —

— Mouna Ben Ahmed

Talent, gloire et beauté

Photographe—Khaled Mejri

Assistant— Abdel Karim Lamari

MakeUp Artist—Boutheina Chouk

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

4


14.

Développement Personnel—

8 étapes pour cultiver la confiance en soi

20.

Reine sereine—

Comment surmonter son stress?

24.

Hanoune—

Séparation et divorces: les enfants dans tout

ça?

28.

Couples et sexualité—

L’amour expliqué à mon enfant

34.

Beauté—

La beauté du corps à travers le temps

40.

Style—

Les incontournables du dressing féminin

46.

Miroir de La Sultane

Les 4 vagues du mouvement féministe

54.

Chez Zeryeb—

Hannibal Barca, le leader historique que

j’aurais aimer rencontrer

58.

Esprits Nomades—

Tunisie, terre d’accueil

62.

Diwan Lella Soltana—

Leadership efficace : améliorer sa

capacité d’observation

66.

Sa Majesté Mère Nature —

La spiruline, l’algue bleue aux milles

vertus

70.

Santé—

Bienfaits santé des eaux thermales

74.

Dar Lella Soltana—

Décoration d’intérieur : trouvez votre style

78.

L’instant Gourmand—

Les oranges à toutes les sauces

P

A

G

E

5

NUMÉRO #63


• Présidente

Directrice Générale

N. J. Mahouachi

• Directeur administratif

et financier

Adel El Aydi

• Directrice de la

publication

Nora Boussena

• Rédactrice en chef

Houda Chouk

La rédaction

N.J. M

B. Zine EzZine

Kahla B. O.

Boutheina Chouk

Houda Chouk

FOLLOW & LIKE

FOLLOW & LIKE

LET'S

FOLLOW & LIKE

CONNECT

FOLLOW & LIKE

FOLLOW & LIKE

Graphiste

M. Boussenna

LA SULTANE MAGAZINE

est éditée par XENA Éditions

(S.A.R.L)

Siège:

9 rue Mohamed Ali Annabi,

Montplaisir- Tunis 1073

Tél. :

71 901 506

Email :

lasultane@lasultanemag.com

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

6


EDITO

Le palais murmure

Houda Chouk

La chance attend d’être provoquée, le bonheur

attend d’être saisi. La vie nous sommes d’être

vécue. Elle nous donne ce que nous lui apportons

et nous rend ce que nous lui offrons.

Si tu n’aimes pas ce que tu vis, change ce que tu

fais. Les mots que tu prononces édifient ta pensée. Les idées que

tu élabores, dictent tes actions. Tes décisions finissent par former

ton destin. Alors, il faut choisir ce qui façonne ton monde intérieur.

C’est ce qui te construis. Nous sommes les livres que nous lisons,

les personnes que nous rencontrons, les films que nous regardons,

les aimés que nous chérissons, les poèmes que nous apprenons,

la musique que nous fredonnons. Nous sommes les conversations

que nous engageons, les voies que nous empruntons, les voix

que nous élevons et celles que nous accordons. Nous sommes

les mots que nous prononçons et ceux que nous écrivons. Nous

ne recevons pas toujours ce que nous voulons, mais souvent

ce dont nous avons besoin, ce qui nous est utile ou nécessaire.

Nos amis nous accompagnent, nos ennemis nous forgent et les

épreuves nous sculptent. C’est ce qui nous permet de rencontrer

notre force intérieure. La quintessence de qui nous sommes. Il est

grand temps de rallumer les étoiles, en contribuant à la luminance

de sa constellation.

P

A

G

E

7

NUMÉRO #63


EN COUVERTURE

France: Le Marché Biron 85, rue des

Rosiers 120, avenue Michelet, 93400

Saint-Ouen, Galerie 164 et 165 - Allée 2

Tunisie: Zahra Luxury, Centre El

Bargaoui rue 20 mars, 1 er étage bureau

N° 9, Bab Saâdoun, 1029 Tunis

www.zahra-luxury.com

Contact@zahra-luxury.com

+216.24.870.160

Mouna Ben Ahmed

Talent, gloire

et beauté

@mouna__benahmed

@zahraluxury

@architekta_international

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

8


Derrière le nom d’Architekta International, se tient une jeune

personne, une architecte d’intérieur, talentueuse, courageuse,

déterminée et ambitieuse. Elle s’appelle Mouna Ben Ahmed

et elle travaille à son propre compte depuis 2013 après avoir

fait ses études de design et d’architecture d’intérieur à l’école

d’art et de design de Tunis. Aujourd’hui, elle est en couverture

de ce 63e numéro de la Sultane et elle partage avec nous sa

passion, son style et ses nouveautés.

Interview...

Mouna Ben Ahmed, d’où vous est venue l’envie

d’exercer ce métier ? Pourquoi avez-vous choisi ce

métier et depuis quand exercez-vous cette profession ?

Exercer ma créativité a toujours été fondamental pour

moi. J’ai choisi un métier qui me permettait d’allier à la

fois ma rigueur naturelle à ma créativité artistique, tout

en accordant une place importante à un autre aspect qui

me tenait toujours à cœur, le bien-être de l’humain. Être

architecte d’intérieur, c’est traduire une envie et donner vie

à un rêve. Une projection qui se matérialise à partir d’un

plan pour s’édifier et se solidifier. Aujourd’hui, je poursuis

mon chemin en tentant de repousser mes limites encore

plus loin ; puisqu’après avoir été designer d’espace, je me

suis lancée dans le design d’objet. J’évolue comme bon

me semble au gré de mes voyages et de mes rencontres.

L’art occupe en effet aujourd’hui la majorité de mon temps.

J’espère apporter ma touche personnelle, afin que mon

style soit reconnaissable parmi mille.

P

A

G

E

9

NUMÉRO #63


Vous considérez-vous comme une

architecte d’intérieur ou une artiste ?

Je ne me vois ni comme l’une ni comme

l’autre. Je me situe davantage du côté

des chercheuses. Je suis une exploratrice.

C’est peut-être un peu étrange, mais je fais

les choses avec amour. J’essaye de me

questionner, de proposer une perception

de la vie, sans limites.

Femme assise peinte en noir à la main

Dame aux jambes croisées dorée et chapeau noir

N’est-il pas difficile de passer d’une

discipline à une autre ?

Je ne crois pas qu’il y ait de réponse unique

à cette question. Je pense qu’il y a autant

de réponses qu’il y a de personnes et de

mode de raisonnement. Personnellement, je

n’ai pas vraiment de difficultés à passer de

l’architecture au design et à l’art. D’ailleurs,

en ce qui concerne l’art, je ne prévois jamais

le résultat de l’œuvre que je vais faire, c’est

l’inspiration du moment qui prévaut.

Comment décririez-vous votre travail,

quelles sont vos influences ?

Je souhaite proposer des œuvres uniques

avec un style original et différent, en figeant

notamment sur l’aspect la fonction des

œuvres.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

10


Buste David

Vase Déco Pierre Blanche

Vase Déco Pierre Blanche

Dames rondes avec des rayures

Buste Diana

Tortue blanche avec des lignes bleues

Vase Déco Noir et Blanc

P

A

G

E

11

NUMÉRO #63


J’aime aussi montrer le détail des matières

et travailler sur les textures. Ma principale

source d’inspiration est la nature, et le

caractère brut des matériaux insuffle une

note d’authenticité aux lignes maîtrisées

de mes créations... Je ne pourrais pas

vivre sans voyager, sans faire de nouvelles

découvertes.

Je n’ai pas vraiment été influencé par un

architecte ou un artiste en particulier, mais

j’apprécie le travail de l’artiste sculpteur

Fernando Botero, de l’architecte d’intérieur

Kelly Hoppen sans oublier la grande

architecte irako-britannique Zaha Hadid.

Comment voyez-vous l’évolution de

votre travail artistique ?

En ce qui concerne mes œuvres d’art,

je souhaite continuer à développer mon

Lampe chien Bulldog Anglais-rouge et chapeau noir

style en découvrant des nouvelles sources

d’inspiration et collaborer avec d’autres

artistes ou avec des célébrités. Pour moi,

c’est un challenge qui me plaît beaucoup. Je

pense avoir des choses à développer dans

ces domaines en y apportant mon regard.

Votre boite de design d’objet s’appelle

Zahra. Pourquoi avoir choisi ce nom ?

Zahra luxury est un site de vente en ligne

où vous trouverez deux volets. Le 1 e volet

concerne mes œuvres d’art (sculpture et

lampe). Quant au 2 e volet, il se rapporte aux

objets d’art et d’antiquité de grande valeur,

avec Camille Barsac qui est collectionneur

et antiquaire. Mes créations sont disponibles

dans ses boutiques à Paris.

«De l’art jaillit la lumière, un duo magique !!»

L’idée de base consiste à faire d’une lampe,

une œuvre d’art à part entière !

Le travail artistique est une forme de création

qui s’apparente un peu dans son processus,

à celui de la gestation. Le créateur porte en lui

son œuvre, tout comme une femme porte en

elle son enfant. Je voulais rendre hommage

à celle qui m’a porté et qui continue à me

soutenir. Zahra, c’est le nom de ma maman.

C’est ma manière de lui exprimer toute ma

reconnaissance et ma gratitude.

Pouvez-vous nous parler de vos projets

futurs ?

Je vais partager avec vous, ceux qui sont

imminents et que j’espère voir se concrétiser

sous peu. J’ai le plaisir d’annoncer ma

participation à des expositions très bientôt

à Paris, Italie, Dubaï. Je suis très heureuse

de ces événements. Je vous communiquerai

les détails d’ici peu de temps.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

12


AMPOULES YEUX

REFRESH & RELAX

TONIFIER LE MATIN. RÉGÉNÉRER LA NUIT

2 SÉRUMS CONCENTRÉS

POUR UN REGARD LISSÉ ET DÉFATIGUÉ

Tests réalisés par un laboratoire indépendant, expert de la perturbation endocrinienne.

P

A

G

E

13

NUMÉRO #63


DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

8 étapes pour

cultiver la

confiance en soi

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

14


pour pouvoir y revenir et réfléchir à leur

signification.

La confiance en soi est un atout essentiel pour

réussir dans la vie. Elle permet l’acquisition

de nouvelles compétences et l’atteinte

d’objectifs ambitieux et intéressants. La

confiance en soi est perceptible par les autres.

La bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit d’une

compétence que l’on peut apprendre, cultiver

et développer. Il suffit pour cela d’adopter

les bonnes attitudes et de déployer les efforts

nécessaires. Le processus est long, mais avec de

la volonté et de la persévérance, on y arrive.

Savoir se projeter

Pour commencer, il faut réfléchir à ses

aspirations. Si l’on veut avancer dans la vie,

il faut arrêter de se trouver des excuses ou

de blâmer les autres, les circonstances, le

gouvernement pour les difficultés que l’on

rencontre. Le point de départ de la confiance

en soi, c’est soi-même. Les choix que nous

avons faits dans le passé nous ont mené.e.s

à l’endroit, la position où l’on se trouve

maintenant. La confiance en soi commence

par l’appropriation de son propre vécu. Une

sorte de prise de pouvoir qui nous permette

de nous situer. À partir de ce moment-là,

il devient possible d’envisager l’avenir, la

personne que l’on aimerait devenir dans

cinq ans, les projets que l’on aimerait

développer, etc. Lorsque vous commencez

à réfléchir à vos aspirations, ne laissez

pas vos idées s’envoler d’une minute à

l’autre. Notez-les sur papier ou sur votre

ordinateur, et conservez-les précieusement

Gérer le passé

Il existe pour chacun d’entre nous un certain

nombre d’événements qui ont contribué à

façonner notre vision du monde et notre

degré de confiance actuelle. Le sentiment

de vulnérabilité et de fragilité que l’on peut

éprouver, nous viennent de certains de ces

événements qui ont eu un impact négatif sur

nous. Il est important de se donner le temps

de faire face à ce qui mine notre confiance

en soi et nous fait peur. Il existe différentes

méthodes pour y parvenir. Certains recourent

aux thérapies, d’autres privilégient la PNL,

d’autres encore préfèrent les démarches

personnelles, l’écriture thérapeutique peut

alors constituer une bonne approche, en

discuter par la suite, avec une personne de

confiance permet de se défaire de l’emprise

que ces événements négatifs avaient sur

nous. Apprendre à se débarrasser de la peur

paralysante, de la honte vécue, réfléchir

à ce que l’on a appris, sur soi et sur les

autres, se concentrer sur l’importance de

l’expérience et sur comment grandir à partir

de là. Lorsqu’on exprime sa peur, celle-ci

cesse de nous hanter.

Aider quelqu’un d’autre

Venir en aide à quelqu’un d’autre, constitue

une étape fondamentale de l’apprentissage

de la confiance en soi. Il ne s’agit pas d’un

épisode passager, mais d’un comportement

qui doit s’ancrer en nous. Il se passe quelque

chose d’intéressant lorsqu’on donne de son

P

A

G

E

15

NUMÉRO #63


temps et que l’on propose son aide. Ceux

qui reçoivent votre appui, valident votre

compétence. En réalité, en assistant les

autres, vous affirmez votre valeur et votre

apport. En aidant une personne, vous lui

permettez d’aller d’un point A à un point B.

Vous faites pour elle ce que vous apprenez

à faire pour vous-même.

Définir des objectifs

réalistes

Il faut définir des objectifs graduels pour

améliorer son niveau actuel de performances

et éviter de se perdre dans ses rêves. Il faut

réfléchir à ses projets en terme d’étapes

progressives. Chaque étape conquise

constitue en soi, une victoire à part entière.

Un objectif qui semble impossible à atteindre,

peut-être réalisé si on sait le diviser et si l’on

sait se concentrer sur un sous-objectif à la

fois. On parle ainsi d’objectifs graduellement

réalisables, dont la somme aboutit au grand

plan auquel nous aspirons.

Fuir la toxicité

Certaines personnes, certaines situations

sont toxiques et nous pompent toute notre

énergie. Elles nous contaminent avec

leurs ondes négatives et on se retrouve

très vite à bout de forces après les avoir

cotoyées/ vécues. De nombreux coachs

vous diront qu’il faut fuir ces personnes et

ces situations négatives. Ce n’est pas ce

que je vous suggérerai. Certains individus

sont inévitables, certaines rencontres

inéluctables. Il faut apprendre à faire face

et à se protéger, protéger ses émotions, ses

résolutions et ne pas laisser qui que ce soit

avoir de l’emprise sur votre ressenti. Apprenez

à recharger vos batteries, réfléchissez aux

moyens qui vous permettent de remplacer

l’énergie négative par une énergie positive

: activités artistiques, activités sportives,

théâtre, cinéma, shopping... Pensez à des

habitudes saines à combiner les unes avec

les autres peut-être... Avancez.

Visualiser sa réussite

La visualisation et l’imagerie mentale sont

deux techniques qui mettent en œuvre les

ressources de l’esprit, de l’imagination et de

l’intuition afin d’améliorer ses performances

et son mieux-être. Pour réussir, il faut

réfléchir à toutes les étapes qui mènent

au succès : penser à ce que l’on souhaite

accomplir, comment y parvenir. Un film

mental que l’on se passe régulièrement,

en focalisant sur toutes les scènes, toutes

les interactions, tous les détails qui y

mènent. Représentez-vous votre nouveau

bureau, vos nouvelles tâches, vos nouvelles

responsabilités. Donnez libre cours à vos

pensées. Constituez votre film et rejouez-le

dans votre tête, tous les jours. Quand on a

une vision claire et cohérente de l’avenir,

on a toutes les chances de réussir.

Envisager l’échec

Développer la confiance en soi passe aussi

par l’anticipation de l’échec, car nous y

sommes tous confrontés à un moment ou

un autre. Il ne s’agit pas de fantasmer sur

une déconvenue, mais de se préparer à

la manière d’y faire face. Toute évolution

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

16


constitue un processus en dents de scie. Donc,

envisagez l’échec. Ne vous laissez pas surprendre,

et lorsque vous y serez confronté, acceptez-le,

pensez-y, analysez-le par écrit et à l’oral, respirez

un bon coup, puis reprenez votre ascension.

Évaluer ses progrès

Prenez l’habitude d’évaluer régulièrement vos

progrès. Arrêtez -vous et revoyez toutes les étapes

franchies. Analyser les derniers mois. Qu’avez-vous

fait ? Qu’avez-vous changé ? Qu’avez-vous obtenu

? Si vous estimez que vos progrès ne sont pas

importants, dites-vous d’abord que ce n’est pas

grave, car le processus peut prendre du temps.

Reprenez les étapes précédentes et appliquez-vous

à nouveau.

Petit à petit, vous parviendrez à accumuler suffisamment de

petites réalisations pour créer votre élan (your momentum).

La confiance en soi s’apparente à ce sentiment de sécurité

éprouvé lorsque l’on se fie à quelqu’un ou à quelque chose.

C’est aussi l’assurance que l’on a de ses propres possibilités.

Développer cette aptitude peut nécessiter un travail de

longue haleine. Il s’agit d’un processus complexe qui exige

de la persévérance. Il faut parfois revenir en arrière, et même,

tout reprendre, à plusieurs reprises.

P

A

G

E

17

NUMÉRO #63


LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

18


83, Avenue d’Afrique 2091, EL Menzah 5, Tunis

P

A

G

E

19

NUMÉRO #63


REINE SEREINE

Comment surmonter son

Stress?

De nos jours le rythme de vie est soumis à une

accélération constante et notre organisme subit

de plus en plus diverses pressions qui peuvent le

mettre dans un état de réaction au stress.

Le stress est une réaction

biologique suite à une

stimulation venant perturber

notre équilibre. Une fois

l’organisme est alerté,

l’adrénaline ; une hormone

secrétée par les glandes surrénales, est

libérée dans le sang vers le cerveau, le cœur

et les muscles en préparation à la réaction.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

20


Quels sont les t ypes de stress

qu’on peut rencontrer?

Il existe deux types de stress :

Le stress aigu

C’est celui dont nous ressentons les effets

immédiats, quand notre corps se met

en situation de combat pour contrer une

menace : accélération du rythme cardiaque,

respiration plus saccadée, transpiration

abondante. Le niveau de stress dépendra

alors de l’intensité émotionnelle face à

la menace, mais il disparaitra une fois le

danger écarté, permettant ainsi un retour

à la normale de l’organisme.

Le stress chronique

Il découle de l’exposition prolongée et

répétée à des situations qui nous font

sécréter les hormones du stress. Ce type

de stress est mauvais pour la santé ; il nous

affaiblit. À la longue; il peut même mener à

l’épuisement de l’organisme.

Retrouver le calme

Établir son équilibre nécessite une bonne

gestion de stress.

Une alimentation saine et

équilibrée

L’alimentation est un carburant sine qua

none pour l’organisme afin de combattre

le stress et ses effets néfastes sur le bon

fonctionnement du corps. Partager nos

repas préférés avec les personnes que nous

aimons fait un bien immense.

Les vitamines

La vitamine C est importante pour la

fabrication de l’adrénaline dans un état

de réaction au stress ; d’où le besoin

P

A

G

E

21

NUMÉRO #63


• des aliments apportant ce précieux

nutriment tels que les oranges, les kiwis,

les petits fruits rouges, les poivrons, les

pommes de terre ou les brocolis.

• Les vitamines A et B9 sont indispensables

pour assurer au système immunitaire les

capacités de contenir les infections. On

peut trouver la vitamine B9 dans les

cornilles (variété de haricot sec), dans

les épinards et autres légumes à feuilles

vertes et la vitamine A dans les carottes,

les épinards, les navets, les tomates.

Les sels minéraux

Le magnésium permet de lutter contre la

fatigue et a un effet relaxant. On peut le

trouver dans le chocolat présentant une

saveur particulière. Il permet de déclencher

une sensation de bien être, d’euphorie et

de bonne humeur. Pour vaincre le stress,

consommez du chocolat sans en abuser.

Donc 20 grammes au maximum de chocolat

noir et au lait par jour suffisent.

Les protéines

Lorsque le stress est permanent les besoins

du corps en protéine peuvent augmenter.

Il est donc important de consommer des

aliments riches en protéines tels que le

poisson, le poulet, la dinde, les viandes

rouges maigres, les œufs. Un régime

alimentaire déficitaire en protéines peut

réduire considérablement les défenses

immunitaires et les capacités de résister

aux infections.

Les tisanes

Elles ont un impact sur notre santé physique

et mentale en réduisant les effets de stress.

Elles peuvent se substituer aux boissons

riches en caféines comme le café, le thé,

le coca qui provoquent des attaques de

panique chez certaines personnes.

L’activité physique

Elle permet la gestion du stress, la réduction

de l’anxiété et favorise des rythmes de

sommeil sains. La relaxation, des exercices

de relâchement musculaire, la pratique du

yoga permettent aussi de retrouver le bien

être et de redonner de tonus au corps.

La musique

Elle a de nombreux bienfaits sur le corps et

l’esprit. Elle adoucit les mœurs, explorer les

émotions, aider à la méditation. Elle permet

donc de vaincre le stress en abaissant la

tension artérielle ; le rythme cardiaque et

la fréquence respiratoire. En écoutant nos

chansons préférées les fameuses hormones

responsables du bien-être seront activées.

Le style de vie

Le changement de style de vie et d’univers

pendant quelques jours est indispensable

et permet de rompre avec ses habitudes,

de donner l’opportunité et la chance de

dénouer les tensions qui créent le stress.

Pour résumer

Le stress fait partie intégrante de notre

quotidien. Plusieurs outils permettent de

le combattre. On apprécie ce qu’on fait,

on adopte une bonne hygiène de vie, une

bonne alimentation.

Ces précieux alliés permettent de réconcilier

notre corps et notre psyché, de retrouver

l’équilibre et rester zen.

La rédaction

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

22


Pour un transport scolaire intelligent ET interconnecté

PRINCIPALES RÉALISATIONS

Start Up labellisée

Premier prix concours SAMSUNG FAST TRACK

en partenariat avec IMPACT PARTNER

Premier PRIX IFT INSTITUT FRANÇAIS DE

TUNIS de l'innovation au féminin

Lauréat Réseau Entreprendre Tunisie

ADRESSE : 06, RUE LAC TOBA LES BERGES DU LAC, 1053 TUNIS |

P

: CONTACT@TCHOUTCHOUAPP.COM |

A

E-MAIL

G 23

238 326 |

23 (+216) : PHONE E

NUMÉRO #63

PAGE FACEBOOK : FACEBOOK.COM/TCHOUTCHOUAPP


HANOUNE

Séparations,

divorces

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

24


Les enfants dans tout ça?

Les problèmes du divorce ne sont pas des

problèmes de relation mais de conjugalité

uniquement.

Lorsque deux parents décident de se séparer,

ils demeurent responsables de leurs enfants.

La réussite du divorce dépend essentiellement

de cette prise de conscience. L’enfant

doit sentir que ses parents continueront à

s’occuper de lui, même s’ils ne le font pas en

même temps. Le papa et la maman doivent

obligatoirement agir en osmose pour que leur

séparation soit la moins douloureuse possible

pour leurs enfants.

Annoncer son divorce à ses

enfants

Les enfants ne devraient jamais souffrir de

cette histoire d’adultes qu’est le divorce. Il

est donc primordial de ne pas les mêler aux

décisions qui s’en suivent. C’est important

pour qu’ils ne se sentent pas responsables

de l’échec de la relation parentale. À ce

titre, il faudrait que la hiérarchie éducative

et familiale se poursuive comme si de

rien n’était. Les parents doivent expliquer

à l’enfant que ne pouvant plus vivre

ensembles, une séparation s’avère être

la meilleure solution. Ils doivent lui faire

comprendre qu’ils feront tout pour qu’ils

ne pâtissent pas des conséquences de

cette rupture conjugale. Une nouvelle vie

va se mettre en place. Le rôle des parents

consiste donc à expliquer cette nouvelle

organisation à l’enfant.

Très important

Ce n’est pas à l’enfant de prendre des

décisions. Cela revient à lui signifier qu’il

a la capacité de comprendre ce qui, à son

âge, est bon pour lui. Il est absolument

nécessaire de maintenir la hiérarchie

éducative, ce n’est tout simplement pas

son problème. Ainsi, il ne faut pas laisser

l’enfant choisir le parent chez qui il va

vivre, puisqu’il se sentira fautif vis-à-vis

de celui qu’il n’a pas choisi.

Comment faire accepter le

changement à votre enfant?

Très souvent, les parents prennent leurs

enfants en otage affectif et se servent

d’eux pour mener une guerre contre leur

ancien compagnon. Mêler des enfants

aux problèmes d’adultes… Quoi de plus

irresponsable. Les parents doivent faire

du bien-être de leur enfant, de l’équilibre

de ses émotions, leurs priorités. Il ne leur

a rien demandé. Alors, le moins que l’on

P

A

G

E

25

NUMÉRO #63


puisse faire serait de l’épargner. Alors, on

va se dire, que le souci premier des uns et

des autres est d’aider l’enfant à accepter

les changements qui affectent votre couple.

Que faire si l’enfant ne veut pas

aller chez l’autre parent ?

Encore une fois, cette décision ne lui

appartient pas. Tant que cela ne touche

pas à sa sécurité, il faut parler avec lui et

le raisonner. Il faudrait que les parents se

mettent d’accord sur la question et discutent

avec l’enfant pour essayer de résoudre

les problèmes. Lorsque les parents font

preuve de solidarité entre eux, les sujets

de discordes tendent à s’apaiser aisément.

Que faire lorsque l’enfant

refuse les nouveaux conjoints

des parents ?

Il faut rassurer l’enfant sur l’amour qu’on

lui porte et ne surtout pas lui permettre de

se mêler de la vie privée de ses parents.

Ceux-ci doivent tout faire pour que leur

enfant accepte leurs nouveaux conjoints et

les respecte. Là encore les adultes doivent

tenir compte de leurs responsabilités.

Encore une fois, faire preuve de solidarité

est nécessaire pour que l’enfant ne se sente

pas trahi et relégué au second plan à cause

du nouveau conjoint. La cohérence des

parents est encore une fois primordiale pour

l’équilibre familial de leur enfant.

Que faire lorsque l’autre parent

gâte trop l’enfant ?

Ce comportement de la part d’un des parents

indique l’existence d’un règlement de

comptes entre adultes et que l’enfant est pris

à partie. Il faut alors inciter le parent gâteau à

reprendre son rôle éducatif. Lorsque cela se

produit, l’intervention d’une tierce personne

(de préférence neutre) s’avère utile.

Que faire lorsque l’enfant a des

problèmes de comportements ?

Lorsqu’une séparation est bien expliquée à

l’enfant, on lui évite certains traumatismes.

Celui-ci parvient à faire le deuil de sa vie

familiale avec papa et maman qui doivent

tout faire pour que l’enfant ne sente pas

coupable de l’échec de ses parents. En

revanche si la préparation au divorce ne

se fait pas correctement, celui-ci peut venir

accentuer certains problèmes déjà existants

qui se traduisent différemment selon l’enfant

(mauvaises notes ou trop bonnes notes,

violence sur les parents, replis sur soi…)

Les parents doivent redresser la barre entre

eux. Le comportement de l’enfant suivra

forcément.

Le cas des divorces précoces

Quelles sont les conséquences

pour l’enfant ?

Plus la séparation des parents se fait tôt, plus

la relation entre les parents et leur enfant se

complique. Lorsqu’elle se produit avant les

cinq premières années, les conséquences

sur l’affection envers les parents peuvent

être dramatiques. Une étude menée par les

chercheurs de l’Université de l’Illinois indique

que la majorité des adultes interrogés dont

les parents se sont séparés avant qu’ils

n’aient 5 ans a tendance à éviter le contact

avec l’un d’eux. Ces personnes éprouvent

une plus grande insécurité dans leurs vies.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

26


Plus proche du parent qui a la

garde

Le divorce est toujours une étape

douloureuse pour l’enfant. Toutefois, les

conséquences ne sont pas les mêmes

lorsqu’il se produit alors qu’il est tout jeune.

En effet, les enfants dont les parents se

séparent avant qu’ils n’aient 5 ans sont

généralement plus proches de leurs mères

puisque ce sont elles qui obtiennent le plus

souvent la garde.

La qualité du temps passé avec

l’enfant

Si la question de la garde est indéniable

dans la nature de la proximité avec les

parents, le temps passé ensemble influe

également sur la nature de la relation

parents-enfants : passer plus de temps

avec l’enfant, préserver le contact, veiller

au maintien de la complicité serait essentiel

pour préparer à la séparation parentale et

prévenir les conséquences négatives.

N. J. M.

P

A

G

E

27

NUMÉRO #63


COUPLES & SEXUALITÉ

L'amour expliqué à

mon enfant

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

28


Autour de moi, de plus en plus de copines,

confrontées à l’adolescence de leurs filles,

s’interrogent. Les tabous sont toujours

affreusement présents, alors que nous vivons

dans un monde où le digital répond à toutes

les questions. Les réseaux sociaux, plus que

la télévision, renvoient à nos enfants des

perceptions erronées des rapports sociaux. La

banalisation de la sexualisation des corps,

fussent-ils jeunes, est une réalité qu’il serait

imprudent d’ignorer. « Send nudes », « show

me how sexy you are » se retrouvent sur les

messageries de nos enfants. Alors, comment

expliquer à nos benjamines qui découvrent

leurs premiers émois, le comportement à

adopter, sans les pousser à faire l’exact

contraire ?

La première chose à retenir,

est que nous autres, femmes

adultes, leur servons malgré

nous, de modèle à suivre.

Nos filles développent leur

estime de soi, en calquant

leur comportement sur les nôtres. Pour

développer leur sens de l’autonomie, nous

devons leur servir d’exemple. L’évolution du

statut des femmes est indéniable. Pourtant,

il n’est pas fréquent de voir celles-ci occuper

pleinement le statut qui est le leur et habiter

complètement le rôle qui leur incombe.

Je ne peux m’empêcher de comparer celles

que je vois autour de moi, à cette femme

extraordinaire qui m’aide à grandir chaque

jour. Cette personne dont je vous parle, la

mère qui a choisi de m’avoir pour fille, est

une force de la nature, qui porte la féminité

à son plus haut sommet. Elle en fait un art

tellement raffiné qu’il devrait, presque, être

P

A

G

E

29

NUMÉRO #63


interdit... Elle comprend le fonctionnement des couples. Et

bien que chaque tandem soit unique, il existe un certain

nombre de points qui servent de base commune à un bon

départ et un bon développement.

De mère en fille : leçon numéro 1

• En couple, tu dois te faire respecter par ton partenaire.

Cette notion ne doit pas être confondue avec les rapports

de force exercés de part et d’autre.

• Pour être heureuse en couple, tu as impérativement

besoin de l’amour d’une personne en particulier. Cette

personne... C’est toi ! C’est la première règle de vie et

elle est à la base de tout.

• Tu dois apprendre à vivre avec toi-même, à t’aimer, à te

chérir, pour le meilleur et pour le pire. Ceci implique que

tu dois t’engager pleinement envers toi-même, avant

d’envisager de le faire envers quelqu’un d’autre.

• Tu es entière, là, maintenant. Tu n’as besoin de personne

pour te compléter.

• Tu n’es pas parfaite. Mais tu es unique. Et tes imperfections

contribuent à la beauté de ta singularité. Elles sont le

pilier de ton unicité. Je t’aime telle que tu.

• Apprends à vivre avec la personne que tu es. Aime-toi

telle que tu es. Je t’aime.

• Accepte-toi telle que tu es.

• Respecte tes imperfections. Sans elles, tu ne pourras

jamais évoluer.

• Prends en compte tes défauts et fais de ton mieux pour

t’améliorer.

• N’attends rien de qui que ce soit. N’attends rien de

personne. N’attends rien des circonstances extérieures.

N’attends pas d’être plus riche ou plus mince. Une

garde-robe plus sophistiquée n’y fera rien. Aime-toi,

comme je t’aime.

• Aime-toi, sans attendre d’obtenir des résultats scolaires

extraordinaires. Et plus tard, quand tu seras grande,

aime-toi sans attendre le jour de ta promotion.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G 30

E


• Aime-toi, parce que je t’aime.

Aime-toi parce que tu le mérites.

• Ne t’attache pas aux valeurs

matérielles. Elles sont

superficielles. Elles peuvent

être gratifiantes sur le moment

et agréables à vivre. Mais elles

sont éphémères.

• Ton passage sur terre est

important. Sois ton premier

projet. Sois ta meilleure amie,

pour le meilleur et pour le pire.

Même quand tu ne vas pas

bien. Quand tu ne te trouves

pas jolie. Quand ton cœur,

mon adorable petit cœur, est

blessé, aime-toi encore plus

fort. Quand tu t’imagines trop

ceci et pas assez cela. Aime-toi.

• Aime-toi comme tu aimerais

ta meilleure amie et comme tu

aimerais être aimée en retour.

Oui mon ange, tu le mérites

amplement.

• N’attends pas qu’un partenaire

amoureux te donne de l’amour.

• Pour aimer généreusement

les autres, pour les aimer

sainement, il faut avant tout,

que tu t’aimes sincèrement

et avec bienveillance. S’aimer

honnêtement, n’est pas

synonyme d’égoïsme. Cela ne

fait pas de toi une personne

narcissique, bien au contraire.

• Aime-toi mon enfant. Ainsi, le

jour où un garçon te plaira,

P

A

G

E

31

NUMÉRO #63


quand tu rencontreras ton prince charmant,

tu te soucieras de ce que toi tu

éprouves en sa présence. Tu ne chercheras

pas à lui plaire coûte que coûte,

quitte à faire n’importe quoi. Ce jour-là,

si quelqu’un te demande de lui envoyer

des nudes, tu t’empresseras de l’envoyer

cirer. Parce que tu sais que tu mérites

mieux et que tu vaux mieux que ça.

• Aime-toi et tu sauras résister aux

prédateurs, parce que tu ne cherches

pas des miettes d’attention. En t’aimant,

tu pourras te comporter avec celui qui

t’intéresse de la meilleure manière qui

soit.

Les règles d’or de ma maman

Les conseils de ma maman valent pour tout

âge et en tout temps :

• Ne donnez pas trop de vous-même, ne

faites pas de sacrifices pour lui, ne tentez

pas l’impossible pour qu’il fasse partie

de votre vie.

• N’essayez pas de lui plaire à vos propres

dépens, ne lui consacrez pas tout votre

temps.

• Vous avez une vie, une famille et des

amis. Ne faites pas de votre homme le

centre de votre monde et ne lui accordez

pas trop de certitudes. Même si vous

tenez à lui, et même si vous l’aimez, il

ne doit pas passer en premier.

• N’attendez pas qu’il vous procure ce

dont vous avez besoin. N’attendez pas

qu’il vienne combler un vide. Vous serez

trop dépendante de lui. Apprenez à être

autonome.

• Ne l’entretenez pas. En fait, ne

l’entretenez jamais. Ne payez pas la

facture du restaurant (mais par pitié, ne

commandez pas pour autant le plat le

plus cher, cela ne vous donne aucun

avantage, bien au contraire).

• Ne vous montrez pas matérialiste et

n’acceptez pas tous les cadeaux qu’il

vous offre. On ne peut pas vous acheter.

On ne peut pas vous amadouer.

• Ne cherchez pas à imposer votre rythme.

Ne faites pas de chantage affectif, c’est

enfantin et puéril.

• Ne jouez pas aux allumeuses. Cela ne

fait pas de vous une femme émancipée.

Quelle que soit la culture à laquelle

vous appartenez, les hommes ont une

mauvaise opinion des allumeuses.

• Ne soyez pas facile à conquérir.

• Ne lui accordez jamais vos faveurs

dans le but de le retenir. Cela n’a jamais

fonctionné. Vous vous retrouverez

humiliée et rabaissée. Vous méritez

mieux.

• Ne vous donnez jamais corps et âme.

Il est rare de tomber sur une personne

qui sache respecter votre abnégation.

Alors ménagez-vous. Sachez donner

de vous-même, sans excès. Gardez une

réserve pour vous. Vous en aurez besoin

au quotidien, pour votre vie à vous.

• Assurez-vous d’être sur le même pied

d’égalité que votre homme. Un couple

est comme les deux ailes d’un même

oiseau : si elles ne sont pas égales,

l’oiseau ne peut pas prendre son envol.

Houda Chouk

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

32


Arum Beauty

THE HAMMAM EXPERIENCE

95, RUE TAHAR BEN AMMAR- MENZAH 9 B

TÉL.: 21092142

IG : @ARUM_BEAUTY_TUNISIA

FB : @ARUM-BEAUTY

33

P

A

G

E

NUMÉRO #63


BEAUTÉ

LA BEAUTÉ DU

CORPS

À travers le temps

Pour chacune d’entre nous, l’expression « corps sain », renvoie à une image mentale précise

correspondant à un idéal culturel particulier. Cet idéal pourrait se baser sur la perception que

nous avons de notre propre corps, notre estime de soi, l’éducation que nous recevons, la culture

pop à laquelle nous adhérons. L’image peut être celle d’une personne qui nous ressemble ou au

contraire représenter une personne complètement différente, tout en muscles et avec un indice

de masse corporelle (IMC) bien spécifique. Tout ça pour dire que ce concept ne correspond à

aucune une norme scientifique et varie d’une personne à une autre.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

34


Anthropologiquement

parlant, la

notion de beauté

féminine a toujours

été inconsciemment

reliée à la notion de

« femme en bonne

santé ». Ce concept se rattache à la fonction

biologique reproductive. Autrement dit, la

capacité à prolonger l’espèce. Ainsi, des

hanches larges sont signe de robustesse,

des dents blanches et saines ne sont pas

sans nous rappeler, à titre anecdotique,

l’inspection de la denture des chevaux,

l’absence de cernes sous les yeux, la

longueur des cheveux, sont autant d’indices

qui désignent une femme, en tant que

partenaire de choix sur le plan physique,

tout au moins. Fort heureusement, il s’agirait

là d’un tout premier filtre inconscient qui

se laisse modeler par des conceptions

culturelles de la beauté.

L’idée que les sociétés se faisaient d’un

corps sain, et donc du beau, a évolué au

fil du temps. Voluptueuse silhouette en

sablier, forme androgyne, en rondeurs ou

en minceur, la perception de la beauté

s’inspire de l’air du temps, ou du physique

des célébrités du moment.

Dents saines

Dans les temps anciens, la santé dentaire

ne semblait pas être d’une importance

capitale, pas autant qu’aujourd’hui en

tout cas. Mais des fouilles récentes de

la tristement célèbre ville de Pompéi ont

montré que les Romains avaient pour la

plupart une dentition exceptionnellement

saine. Leur alimentation était pauvre en

sucre et se composait essentiellement de

fruits et légumes frais, protéines maigres

telles qu’on en trouve dans les poissons

et dans les légumineuses (pois chiches,

lentilles, etc.), des grains entiers, olives et

huile d’olive, ainsi que du vin rouge. Grâce

à ce régime alimentaire, connu sous le nom

de régime méditerranéen, les Romains

qui ne disposaient pas de fils dentaires,

de brosses à dents ni de dentifrice, ont

réussi à préserver l’état de leurs dents. Un

beau sourire était, et nous les comprenons

encore, irrésistiblement séduisant.

La robustesse du corps

Au Moyen-âge, dans les pays européens,

ce critère était particulièrement apprécié.

La grande majorité de la population devait

travailler de la force du bras. Qu’il s’agisse

des travaux des champs, de la construction

de grandes cathédrales ou de l’entretien

des demeures seigneuriales, il fallait être

robustes et endurants. À cette époque-là, les

femmes célibataires portaient généralement

leurs cheveux au vent, tandis que les femmes

mariées couvraient les leur de tissu.

Une meilleure posture

Dès le 18e siècle, le concept de corps sain

a commencé à changer. On prenait de plus

en plus soin de sa posture, un dos droit était

synonyme d’élégance et de raffinement.

Les gadgets de toilettage ont également

fait leur apparition. Coupe-ongles et pinces

à épiler devenaient indispensables. Une

P

A

G

E

35

NUMÉRO #63


onne hygiène et de la propreté devenaient

des atouts de séduction. Le port du corset

a été pensé pour faciliter l’adoption d’une

meilleure posture et pour « permettre aux

organes internes des femmes de rester à

leur place. » Ouai.

Le corps en forme de sablier

À la fin du 19 e siècle/début du 20 e , la figure en

sablier constituait la grande norme de beauté

à adopter. Le port du corset aidant, les

femmes sculptaient littéralement leurs corps

pour avoir une taille de guêpe. Cet instrument

leur compressait les organes internes et

elles se retrouvaient assez souvent à bout

de souffle, perdaient connaissance très

facilement, leur conférant une image de

douceur et de fragilité. Ce qui n’était pas

sans déplaire à la gente masculine.

La beauté des années folles

La Première Guerre mondiale a ravagé

bien des pays et provoqué des disettes,

un peu partout dans le monde. Les courbes

n’étaient plus à l’ordre du jour. Et durant les

années 20, la maigreur devenait la norme

: silhouettes androgynes, cheveux courts,

visages émaciés, les gens transformeront

ces caractéristiques, peu flatteuses par le

passé, en atout beauté.

Halte à la maigreur

Après l’effondrement du marché boursier,

l’installation de la Grande Dépression et

le déclenchement de la Seconde Guerre

mondiale, le critère de maigreur a été

dénoncé. On reconnaissait dorénavant

que cette norme n’était pas saine, les

familles allaient devoir lutter pour obtenir

de la nourriture adéquate et en quantité

suffisante.

Beauté impossible

Dès le milieu de la guerre et les années 50,

les pin-ups et les starlettes hollywoodiennes

allaient incarner la quintessence de la

beauté féminine. Ce que le grand public

ignorait encore à l’époque, c’est que cet

idéal était largement manipulé. Les photos

en couvertures de magazines étaient

retouchées et de nombreuses célébrités ont

dû subir un passage obligé par le bistouri.

Des opérations lourdes et douloureuses

imposées par les studios de production

pour se rapprocher de l’idéal fantasmé de

la beauté féminine. Le teint aussi se devait

d’être parfait. Une peau de porcelaine et

légèrement rosée. De quoi faire le bonheur

de l’industrie cosmétique.

Moins de gras, plus de tonus

et moins de calories

Durant les années 70 et 80 l’écart continuait

à se creuser entre les femmes ordinaires

et les icônes de beauté. Les régimes

hypocaloriques et faibles en gras étaient

considérés comme sains et faisaient fureur,

en dépit de nombreuses carences qu’ils

allaient provoquer. L’engouement pour

l’aérobic, en imitation de Jane Fonda, les

exercices de cardio et de tonifications

équivalaient pour beaucoup à « saines

et belles ». De même, les peaux hâlées,

en opposition aux carnations pâles,

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

36


s’associaient aussi à cette notion de « saines

et belles ». On s’exposait souvent au soleil

pour obtenir un teint doré, sans forcément

prévoir de se protéger contre les UV.

Alimentation et exercice

Les années 90 et 2000 allaient enregistrer

l’explosion du nombre de personnes

souffrant de troubles de l’alimentation.

Partout dans le monde, les gens allaient

osciller entre obésité et anorexie. Il sera

recommandé, durant ces deux décennies de

réduire sa consommation de glucides et de

pratiquer au moins 30 minutes d’exercices

d’intensité modérée, au quotidien.

De nos jours, la tendance est au manger

sain. La healthy food se compose d’aliment

bio et peu ou pas transformé. On encourage

la consommation de fruits et légumes frais,

d’aliments entiers, de viandes maigres,

de graisses saines, de beaucoup d’eau et

d’éviter autant que possible la nourriture

industrielle et les fast-foods, riches en

additifs alimentaires, en exhausteurs de

goûts artificiels et addictifs.

B. Zine EzZine

P

A

G

E

37

NUMÉRO #63


LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

38


P

A

G

E

39

NUMÉRO #63


STYLE

15 articles incontournables

D'UN DRESSING DE

FILLE

Une bonne garde-robe n’est pas forcément une garde-robe très remplie, mais plutôt une

garde-robe bien pensée.. Il existe des tenues, essentielles à trouver dans toutes les armoires et

qui permettent de créer différentes combinaisons élégantes et pouvant convenir aux différentes

circonstances du quotidien.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G 40

E


Il existe 15 articles absolument

nécessaires que nous vous

proposons de découvrir :

La veste de tailleur

noir

La veste bien coupée avec une belle texture,

un beau tissu et travaillé dans les règles

de l’art est un élément incontournable.

Tantôt pour le côté professionnel avec

jupe ou pantalon assortis, tantôt sport chic

lorsqu’associée à une blouse et jeans. Elle est

polyvalente et vous donne la petite touche

d’élégance qui peut faire la différence.

Chemise blanche

Excellente pour le tailleur classique à mettre

pour aller au travail mais très facile à porter

pour tout autre évènement. Qu’elle soit

large ou cintrée, la chemise blanche assure

et c’est un must have.

Pantalon blanc ou jean blanc

C’est la même chose que le pantalon noir

mais quand il fait beau. La couleur blanche

est très salissante mais à part ça, elle confère

au vêtement une certaine légèreté, une

élégance fraiche. Le pantalon blanc est

particulièrement beau dans une coupe

droite avec un tissu fluide.

Tee-shirt en lin mélangé

Plus chic et plus léger qu’en coton, le

tee-shirt en lin mélangé ou 100% lin est

super agréable à porter en été. Ensuite, sa

matière lui donne de l’effet. On fait attention

au col qui doit bien se tenir. Il peut être rond

mais doit monter le cou ou en V plus un

décolleté plus plongeant. Ses manches sont

simples ou moins avec un effet retroussé.

Et on vérifie aussi surtout s’il est blanc qu’il

n’est pas trop transparent. On joue aussi sur

la version plus chic avec du fil doré intégré.

Et s’il est vraiment bien coupé, on le prend

dans différents coloris ! Blanc, noir, marine,

gris, beige, vert, turquoise, orange...

Chemise en jeans

Très tendance cette année, on la porte pour

avoir un look stylé et sans prise de tête. Elle

se porte très facilement mais demeure un

vêtement de jour et non de soirée.

Le jeans

Que dire de plus, le jeans c’est le vêtement

passe-partout, il y en a pour toutes les

morphologies, tous les styles, toutes les

tailles et toutes les couleurs. Il peut être mis

avec bottes, escarpins, boots, cuissardes

et j’en passe. L’essentiel c’est de choisir le

jeans qui pourra vous mettre en valeur.

Blouson en cuir

S’accorde au jeans pour un look rock ou à la

petite robe noire pour un look motard chic.

Il donne du peps et du caractère à votre

tenue. On aime le blouson perfecto pour

sa coupe moderne.

La petite jupe unie ou à motif

La petite jupe, c’est un peu comme la petite

robe noire ! On la choisit selon sa silhouette:

crayon, godet, patineuse, droite ou fluide...

P

A

G

E

41

NUMÉRO #63


On la prend noire ou pas, à motifs ou pas...

On sait avec quoi l’accorder ! Attention,

lorsqu’on achète sa petite jupe, il faut être

sûre de trouver avec quoi l’accorder, sinon

s’abstenir !

Pull cachemire

Le cachemire, c’est doux, chaud et beau !

On le choisit avec un col V pour le porter à

même la peau et montrer un joli décolleté.

Quant à la couleur, si on ne devait en choisir

qu’une, ce serait le gris parce que ça va aussi

bien avec le noir que le marine et qu’en

total look avec un jean gris, c’est doux et

super joli!

Little black dress

La petite robe noire, le vêtement fondamental

et chic pour toutes vos soirées. Indémodable

et incontournable, elle est l’élégance et la

sophistication dans toute sa simplicité. Elle

se laisse porter très facilement et peut être

accessoirisée aisément, ce qui peut donner

une nouvelle dynamique et une tenue très

simple.

Pantalon noir

L’élément basique de toute garde-robe qui

se respecte. Il se présente sous plusieurs

formes pantacourt, pantacheville, slim,

ample, pattes d’éléphant et j’en passe ! Il est

le vêtement d’urgence. Celui qui vous sauve

lorsque vous n’avez pas envie de vous

casser la tête car il peut s’accorder avec

différents types de tops, chemise ou même

avec la veste noir pour un style smoking !

Le top chic

Le top du soir avec des tissus nobles et

matières fluides, offre un peu plus de

décolleté et de travail. Cela peut être une

blouse en transparence ou un haut en

dentelle. Il est plus œuvré qu’un simple

tee-shirt et de qualité supérieure. Il peut

être associé à un pantalon, jupe pour effet

ultra chic ou bien jeans et veste pour un

look plus cool.

Le trench-coat

Le vêtement chic, léger et sympathique

par excellence, on aime et on le porte

sans problème. L’idéal est de choisir le

trench-coat classique, avec une coupe

cintrée, ceinturée et col remonté.

Chaussures

Les goûts varient, mais selon nous il est

impératif d’avoir :

• Des bottes (à talons au pas)

• Chaussures de ville

• Escarpins

• Baskets

• Ballerines

• Sandales

Ceci est bien sûr le strict du strict minimum.

Accessoires

Pour donner de l’originalité à votre tenue

mais aussi pour la diversifier. N’hésitez pas à

vous munir, de colliers, bracelets, écharpes,

foulards et ceintures pour transformer vos

tenues !

La rédaction

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

42


S O N D È S B E A U T Y

J A R D I N D ' E L M E N Z A H 2

T É L É P H O N E : 2 2 43 39 2 0 8 0 2 0

P

A

G

E

NUMÉRO #63 #62


PUBLIREPORTAGE

IMMERSION DANS LA

pâtisserie La Seine

UN FLEUVE DE DOUCEURS PENSÉ

PAR IMEN BAKHTI

Son nom est LA SEINE. Son univers est la

fraîcheur et le bien-être. La pâtisserie LA SEINE

est le premier concept sain et gourmand en

Tunisie, né en 2016 et implanté en cœur de

la capitale dans la zone de Menzeh 6. C’est

également la première marque déposée en

pâtisserie diététique qui allie saveurs et vitalité,

aussi délicieuse aux papilles qu’aux pupilles.

Élue meilleure pâtisserie sans gluten en 2018 et

2019 par Gluten Free Academy, la pâtisserie La

Seine et a été sélectionnée parmi les meilleurs

projets innovants en Tunisie.

LA SEINE, un fleuve de

douceurs. C’est la

pâtisserie de demain, qui

a su se démarquer par

ses créations inédites et

innovantes en reprenant

les classiques de la

pâtisserie avec un grand savoir-faire tout

en maîtrisant la R&D 1 , l’hygiène ainsi que la

qualité nutritionnelle et organoleptique pour

offrir sur le marché des spécialités saines, Bio,

sans sucre, sans gluten, ketodiet et vegan.

Les douceurs sont destinées à toute personne

qui désire manger sain sans se préoccuper de

1 Recherche et développement expérimental (NDLR)

son état de santé et surtout sans culpabilité,

particulièrement pour les grands amateurs de

la pâtisserie. Chez LA SEINE, vous trouverez

donc du sur-mesure. Car chaque personne

est unique et chaque envie est unique.

Les adeptes du Healthy lifstyle, ceux qui

surveillent leur ligne, les amateurs de fitness

et les sportifs, y trouveront leur compte, tant

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

44


LA SEINE prend soin

de respecter leur hygiène

de vie.

L’idée du projet

remonte à 2008.

Encore étudiante en

Génie Biologique

et passionnée de la

fine pâtisserie, sa

fondatrice et General

Manager, Imen

Bakhti, constate,

d’une part, que les

produits diététiques

étaient industrialisés,

importés et

comportaient une forte teneur de produits chimiques.

Sans oublier que la culture culinaire Tunisienne se

base sur le sucre, le gras et le sel, constituant ainsi

une réelle problématique pour la santé publique.

D’autre part, un autre constat s’impose. Imene réalise

combien les privations des personnes diabétiques ou

cœliaques ne faisaient qu’accentuer leur frustration.

Pour elle, il fallait trouver une solution pour que tout

le monde trouve son bonheur.

C’est ainsi qu’Imen décide de poursuivre ses études,

après l’obtention de son diplôme d’Ingénieur, pour se

spécialiser en Alimentation Biochimie et Santé ainsi

qu’en Management Stratégie des Entreprises.

De nature instinctive, persévérante, endurante, rebelle

et exigeante, Imen Bakhti voulait faire les choses à

sa manière en créant de la valeur ajoutée. Pendant

des années, l’idée grandissait en silence jour après

jour. Et Imen l’emportait partout où elle allait. Elle s’en

nourrissait. C’était son réservoir d’ambition.

Sa vision étant claire et limpide, il fallait

emprunter les routes nécessaires pour y

arriver. Imen consacre à son rêve toute sa

passion et toute son énergie pour qu’en 2016,

LA SEINE ouvre ses portes pour la première

fois dans un espace où sérénité et plaisir

coulent à flots.

Devenue référence en matière d’expertise de

pâtisserie healthy au quotidien et délicatement

exceptionnelle pour les événements, LA

SEINE s’étend et s’agrandit. Elle s’approche

de sa fidèle clientèle qui lui est attachée grâce

à ce lien privilégié, régi par la confiance et

par l’écoute. Ainsi, un deuxième concept LA

SEINE ouvre ses portes très prochainement en

banlieue nord et lance par la même occasion

son site web e-commerce après avoir revu son

rebranding en début d’année 2022.

La prochaine phase sera cruciale pour

l’entreprise. Les challenges et les enjeux

sont grands et LA SEINE s’apprête à obtenir

sa certification ISO 22000, tout en visant

l’export et l’extension dans plusieurs régions

de la Tunisie. À suivre... Passionnément vôtre.

P

A

G

E

45

NUMÉRO #63


MIROIR DE LA SULTANE

Les quatre

vagues du

Mouvement

Féministe

Le féminisme est l’un des mouvements les plus

anciens de l’histoire mondiale. On s’accorde à

dire que le féminisme vise à mettre un terme à

la discrimination basée sur le genre. Il n’existe

pas un seul féminisme, mais différentes formes

de féminismes qui s’expriment à travers des

mouvements sociaux, pluriels, multiples, en

évolution constante.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

46


Divers dans

leurs formes,

on constate la

présence d’un

terrain commun

à toutes ses

nuances, nous

permettant ainsi d’avancer une

définition 1 du Féminisme comme

étant : « un ensemble de mouvements

et d’idées philosophiques qui

partagent un but commun : définir,

promouvoir et atteindre l’égalité

politique, économique, culturelle,

sociale et juridique entre les femmes

et les hommes. »

Pourtant, si l’on veut parler du mouvement

féministe, il est nécessaire d’aborder

son Histoire, à travers les 4 vagues

majeures qui l’ont traversé et façonné.

1 On décrit également le féminisme

comme étant « un mouvement pour l’égalité

des droits juridiques, politiques, sociaux et

économiques entre les femmes et les hommes

» ; ou comme un « mouvement militant pour

l’amélioration et l’extension du rôle et des

droits des femmes dans la société »

La première vague : la lutte

pour la reconnaissance des

droits civiques

Il ne faut pas croire que cette première

vague corresponde à la naissance des

revendications et des idéaux féministes.

Cette période correspond plutôt à

l’émergence du premier mouvement

politique dans le monde occidental.

Tout commence avec la publication par

Mary Wollstonecraft du très controversé

Vindication of the Rights of Woman en

1792. Plus tard, au milieu du XIX e siècle,

en 1848, un constat s’est imposé : les

femmes ne jouissaient d’aucun droit

civique. Elles n’avaient ni le droit de vote,

ni celui de propriété et ne pouvaient

pas non plus participer à l’élaboration

des lois. Toujours en 1848, environ

200 femmes se sont réunies dans une

église et ont proposé 12 résolutions

réclamant des droits spécifiques, dont

ceux cités plus haut, ainsi que les droits

reproductifs, etc. Le féminisme de la

première vague avait un objectif assez

simple : faire reconnaître à la société

P

A

G

E

47

NUMÉRO #63


que les femmes sont des êtres humains

et non des biens.

Aux Etats-Unis, il faudra attendre 1920, soit

30 ans après la Nouvelle-Zélande, pour

que certaines femmes blanches obtiennent

le droit de vote, en excluant toujours les

femmes racisées. Cette exclusion hantera

le féminisme pour les années qui suivent.

C’est grâce au combat des suffragettes que

les femmes obtiennent le droit de vote en

Angleterre et il faudra attendre 1944 pour

que ce droit soit accordé aux femmes en

France. En Tunisie, les femmes ont obtenu

le droit de vote en 1957, soit un an après

l’indépendance du pays.

La deuxième vague : la lutte

contre le patriarcat

Le féminisme de la deuxième vague voit

le jour dans les années 1960 et 1970.

Tout en s’appuyant sur le féminisme de la

première vague, il remettait en question

le rôle des femmes dans la société. De

nombreuses féministes souhaitent

renverser l’oppression patriarcale. Elles

revendiquent l’égalité sociale 2 et luttent

pour obtenir le droit à disposer de leurs

corps 3 . Inspirées par le mouvement des

droits civiques et les protestations contre

la guerre du Vietnam, les militantes de

la deuxième vague se concentrent sur

les institutions qui retiennent les femmes

prisonnières de leur condition à travers

2 Égalité de salaire, droit à un compte

bancaire, droit à une éducation égale

3 « Droit de contrôler leur utérus »

(IVG) et médiatisation autour des violences

patriarcales.

les rôles qui leur sont traditionnellement

attribués. La publication de Betty Friedman

aux Etats-Unis, The Feminine Mystique, est

considérée comme l’une des sources de

cette seconde vague, en revendiquant que

les femmes ne s’occupent pas seulement

des tâches ménagères ni des questions de

mariage.

Trois principaux types de féminisme ont

émergé : le féminisme mainstream/libéral,

le féminisme radical et le féminisme culturel.

• Le féminisme libéral était le plus

dominant. Il s’est concentré sur les

réformes institutionnelles, visant à

réduire la discrimination fondée sur le

genre, donner aux femmes l’accès à

des espaces dominés par les hommes

et promouvoir l’égalité.

• Le féminisme radical voulait, quant à

lui, remodeler entièrement la société.

Il affirmait que le système était

intrinsèquement patriarcal et que seule

une refonte de la société pourrait

apporter la libération des femmes. Il a

résisté à la croyance que les hommes et

les femmes étaient fondamentalement

les mêmes.

• Le féminisme culturel avait un point

de vue similaire. Il prônait l’existence

d’une « essence féminine » distincte des

hommes.

La troisième vague : la lutte

pour les libertés

L’expression « féminisme de la troisième

vague » a été inventée en 1992 par Rebecca

LASULTANEMAG.COM

P

A

G 48

E


Walker, une femme noire bisexuelle de 23

ans.

Grâce aux victoires institutionnelles du

féminisme de la deuxième vague, les femmes

jouissaient de plus de droits et de pouvoir

dans les années 1990. Elles ont, dès lors,

commencé à réfléchir à d’autres aspects

de leur identité, accueillant l’individualité

et la rébellion. Cette vague regroupe des

revendications hétérogènes, menées par

des femmes aux parcours, cultures, origines,

genre, orientations sexuelles différentes.

Les années 90 constituent une époque de

reconquête. Les nouvelles pierres angulaires

culturelles incluent The Vagina Monologues

d’Eve Ensler , les Guerilla Girls et les punk

rock riot grrls. De nombreuses femmes

assumaient plus librement leur sexualité

dans leur façon de parler, de s’habiller et

d’agir. Cette attitude a souvent déconcerté

les féministes de la seconde vague qui

n’ont jamais revendiqué leur féminité

‘ traditionnelle’. De nombreuses idées et des

mini-mouvements, tourbillonnaient. Mais il

existait un seul mot d’ordre : la seule règle

est qu’il n’y a pas de règles. Une femme doit

être de choisir comment vivre sa vie.

Le féminisme de la troisième vague est

également devenu plus conscient de la race.

Kimberle Crenshaw 4 , spécialiste du genre

4 « Le terme d’intersectionnalité, né

sous la plume de la juriste afro-américaine

Kimberlé Crenshaw en 1989 dans son

oeuvre Demarginalizing the Intersection of

Race and Sex : A Black Feminist Critique

of Antidiscrimination Doctrine, Feminist

Theory and Antiracist Politics montre à

quel point des femmes, en tant que femmes

P

A

G

E

49

NUMÉRO #63


et de la race critique, a inventé l’expression

« intersectionnalité » en 1989. Ce terme fait

référence à la façon dont différents types

et en tant que minorités, subissent d’autres

discriminations que celles basées sur le genre

: racisme, transphobie, sexisme, homophobie,

lesbophobie, grossophobie, validisme… Du

fait de ces multiples discriminations, chaque

système de domination qui les met en place doit

être combattu. » Source : Oxfam

d’oppression - comme ceux basés sur le

sexe et la race - se croisent. Toujours en

1990, Judith Butler publie Gender Trouble.

Elle y expose les différences entre sexe et

genre, afin de rendre visibles les combats

autour la transidentité 5 .

La quatrième vague : la lutte

avec les nouveaux modes de

communication

Certaines personnes pensent que la

quatrième vague est tout simplement une

extension de la troisième vague qui observe

une croissance et une adaptation à l’essor

de la sphère digitale et sur les réseaux

sociaux. Toutefois, avec le mouvement

#MeToo et une recrudescence des attaques

contre les droits des femmes, beaucoup

estiment que nous vivons une vague à part

entière. L’activisme des médias sociaux a

propulsé fermement le mouvement dans

l’ère technologique. Cette quatrième vague

s’appuie sur les revendications de la troisième

vague concernant l’inclusivité et pose des

questions difficiles sur ce que signifient

réellement l’autonomisation, l’égalité et la

liberté. Cette vague dénonce les violences

sexistes et sexuelles, le harcèlement moral,

sexuel. On y observe également l’apparition

du « JE » dans les combats féministes, qui

s’appuie sur de nombreux témoignages

personnels, visant à sensibiliser les jeunes

5 Le fait d’avoir une identité de genre

différente du sexe assigné à la naissance.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G 50

E


générations en déconstruisant les stéréotypes de genre et en créant de nouveaux modes

d’expression et de nouvelles identités.

Les violences intrafamiliales et plus particulièrement les violences conjugales constituent

un important cheval de bataille des mouvements féministes 6 , qui se sont créés dans de

nombreux pays pour dénoncer les féminicides, et les violences extrêmes de genre. Ils ont

ainsi contribué à imposer les « féminicides » dans le débat public.

Par ailleurs, le féminisme de la quatrième vague continue à se soucier de la notion

d’intersectionnalité. Les critiques du « féminisme blanc », qui ignore les luttes

uniques des femmes de couleur, exposent comment les féministes et les idées

non-blanches ont été – et continuent d’être – réprimées. Les droits des trans sont également

abordés. Curieusement, le féminisme s’est souvent montré hostile envers les femmes trans

et les personnes qui rejettent le genre binaire. De nombreuses féministes de la quatrième

vague luttent contre cette exclusion.

À l’image des vague qui la précèdent (et certainement celles qui vont suivre), la quatrième

vague est complexe. Elle englobe de nombreux mouvements qui s’opposent parfois et se

complètent souvent.

Pour finir, un seul mot d’ordre : la lutte continue !

6 Ni Una Menos en Argentine, No Una di Meno en Italie, le collectif #NousToutes en France

Houda Chouk

P

A

G

E

51

NUMÉRO #63


LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

52


P

A

G

E

53

NUMÉRO #63


CHEZ ZERYEB

Hannibal Barca

LE LEADER

HISTORIQUE,QUE

J'AURAIS AIMÉ

RENCONTRER

Hannibal Barca est incontestablement le

personnage historique qui me fascine le plus et

celui que j’aurais aimé rencontrer et connaître.

Son histoire « officielle » a été rédigée par ses

ennemis, c’est vous dire les dégâts qui ont pu

être faits. Les historiens romains sont d’ailleurs

davantage réputés pour l’habileté de leur

propagande que pour la véracité de leur récit

ou la rigueur scientifique de leurs méthodes.

Et avec cela, le portrait qui nous est parvenu,

n’en demeure pas moins élogieux. Après tout,

quel meilleur moyen d’accepter sa propre

défaite, si ce n’est en clamant haut et fort la

supériorité du génie de son adversaire ?

Les exploits accomplis par

Hannibal, tout au long

de sa vie, nous laissent

deviner une personne

aux compétences

remarquables et doté

de capacités rares. Il a

inspiré une loyauté indéfectible et une

obéissance extraordinaire parmi ses

hommes composés de Carthaginois et

de mercenaires recrutés dans toute la

Méditerranée.

Ce que l’on sait

Hannibal Barca est aussi bien un meneur

d’hommes, qu’un brasseur d’idées. Le

général carthaginois qui a fait trembler

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

54


Rome est avant tout un homme politique

à la fierté bafouée. Alors que Carthage,

humiliée par les Romains, embrassait

l’influence culturelle de la Grèce antique,

Hannibal se voit comme le continuateur

du plus grand des Alexandre : l’homme du

rassemblement de cités et des États de

toute la Méditerrannée. Une vision selon

laquelle la prospérité passait par l’unité.

Enfance et jeunesse

Amilcar Barca, père d’Hannibal, est chargé

d’une importante mission en Sicile, au

moment où son fils prodige naît. Carthage

y luttait contre Rome depuis 264 avant J.-C.

Le premier fait que les historiens retiennent

du jeune Hamilcar se situe en 237 avant

J.-C. En effet, à cette époque, Amilcar, qui a

triomphé de la révolte des mercenaires, est

chargé d’un commandement en Espagne.

Âgé de neuf ans, l’enfant supplie son père

de l’emmener avec lui. D’après Tite-live,

historien de la Rome antique, auteur de la

monumentale œuvre de l’Histoire romaine

en 142 livres, Amilcar exige de son fils qu’il

prête un serment de haine éternelle envers

Rome, devant le dieu suprême des Barcides,

Ba’al Shamim. Aujourd’hui encore, il nous

est impossible de savoir si cette anecdote

relève de l’Histoire réelle, ou d’une histoire

imaginée par l’auteur, dans le seul but de

rendre son récit palpitant.

Toujours est-il que Hannibal, ainsi que ses

deux plus jeunes frères, Asdrubal II et Magon,

grandit en Espagne. Il reçoit une éducation

soignée, prodiguée par des précepteurs

grecs. Il prend part aux combats et sera

présent à l’expédition au cours de laquelle

son père Amilcar trouvera la mort. Hamilcar

devient à ce moment-là, le second de son

beau-frère Asdrubal 1 er . Celui-ci reçoit en

229 le commandement de l’armée punique

et le gouvernement de la province qu’elle

contrôle. En 221, Asrubal est assassiné en

221 et Hannibal est proclamé commandant

en chef des troupes carthaginoises.

Les monnaies frappées à son image, en

Espagne, dès 221, nous permettent de

connaître son portrait physique et d’identifier

un certain nombre de bustes, dont le plus

beau a été découvert à Volubilis (Maroc) en

1944. L’ensemble de ces bustes constituent

des copies du portrait officiel réalisé par un

artiste grec. Hannibal y apparaît sous les traits

d’un prince hellénistique, assez ressemblant

avec Alexandre, qu’il prenait toujours

pour modèle. La tête casquée souvent

considérée comme portrait d’Hannibal,

est, en réalité une ouvre du IIe après J.-C.

et dont, ironiquement, l’identification ne

repose sur aucune base sérieuse.

Les historiens anciens, dont Polybe et

Tite-Live, ne manquent pas de souligner

la fougue d’Hannibal. Son indomptable

énergie servie par une résistance

physique exceptionnelle, son intelligence

exceptionnelle son extraordinaire faculté

d’adaptation face aux situations les plus

difficiles, contribueront à sa légende. Tout

le monde lui reconnaît d’admirables qualités

de stratège. On voit en lui un chef capable

de diriger des armées disparates dans les

conditions les plus épouvantables. Il faudra

tout de même attendre l’époque moderne

P

A

G

E

55

NUMÉRO #63


LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

56


pour que toute l’originalité de sa tactique

soit établie. Hannibal se sert des éléphants

comme on se servirait des chars d’assaut.

Il invente les actions de « commandos »,

orchestrées par des troupes d’élite, peu

nombreuses mais parfaitement entraînées.

Il renouant avec les traditions militaires

puniques et recrute les mercenaires qui

formeront la masse de manœuvre à laquelle

viendront les troupes romaines viendront se

heurter les forces romaines, avant que les

forces carthaginoises ne soient engagées

dans la bataille.

Hannibal Barca : des leçons

de leadership

Les différents historiens nous racontent qu’il

dormait parmi ses troupes, en se couvrant

simplement de son manteau qu’il mangeait

la même nourriture que ses s oldats et

partageait leurs difficultés. C’était un

tacticien hors pair. Aujourd’hui encore, ses

tactiques sont étudiées dans les écoles de

guerre du monde entier. Outre son génie

militaire, Hannibal était aussi fin politicien et

dirigeant de talent. Imaginez son courage,

lorsqu’il est retourné à Carthage après sa

défaite, sachant que ses concitoyens avaient

pour habitude de crucifier les généraux

qui sont vaincus. Après la reddition de la

Cité, Hannibal a réussi à empêcher que

l’aristocratie exploite les plus démunis. Il est

parvenu à si bien réorganiser les finances

de la ville, qu’il a offert de rembourser Rome

plus tôt. Le refus de celle-ci a permis à ses

ennemis de précipiter sa chute, le poussant

à fuir la ville. Hannibal n’avait pas plus de

25 ans lorsqu’il a mené sa première campagne

militaire. Il réussit à mener des soldats deux fois

plus âgés que lui. Comment a-t-il fait ?

Donner l’exemple

Hannibal était un homme qui a réussi à mener

ses hommes en leur servant d’exemple. Il dormait

parmi eux et ne portait aucun signe distinctif,

indiquant la supériorité de son rang. Il a toujours

participé à tous les combats et était toujours le

dernier à quitter le champ de bataille.

Tout leader qui souhaitant gagner le respect et la

confiance de son équipe doit suivre cet exemple.

Quelle que soit la tâche que vous souhaiteriez voir

votre équipe accomplir, assurez-vous de l’exécuter

vous-même et de le faire mieux que tous les autres.

Avoir une vision claire

Hannibal rêvait de vaincre Rome. Malgré sa

jeunesse, il a réussi à animer ses hommes qui l’ont

suivi dans les entreprises les plus périlleuses. Les

gens ne font pas que suivre un leader, ils suivent

aussi une vision qui les inspire.

Veillez donc à avoir une vision claire pour retenir

l’attention de votre équipe et la motiver à vous

suivre.

Créer un réseau de soutien

Hannibal a été invaincu à Rome, durant 15 ans,

en dépit de l’absence de renforts Carthaginois et

sa présence dans un territoire ennemi. Comment

a-t-il pu tenir aussi longtemps ? Hannibal s’est

constamment rallié le soutien des Italiens. Sa

guerre n’était pas dirigée contre eux, mais contre

Rome.

Si vous n’obtenez pas le soutien nécessaire à

la réalisation d’une initiative, demandez-vous

pourquoi ? Vous n’êtes peut-être pas suffisamment

convainquant(e) ou inspirant(e)

Houda Chouk

P

A

G

E

57

NUMÉRO #63


ESPRITS NOMADES

Tunisie

terre

d'accueil

La Tunisie et les tunisiens sont réputés pour la

chaleur de leur accueil et leur convivialité. De

nombreux médias francophones s’acharnent

à nous décrire comme une terre en crise.

Et s’il est vrai que le pays traverse de

nombreuses difficultés, il est avant tout une

terre d’abondance

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

58


Sidi Bou Saïd et Carthage

C’est probablement l’un des villages

préférés des tunisiens. Aussi élégant

qu’une pièce de porcelaine Wedgwood

en bleu et blanc, il est l’ultime synthèse

de l’essence méditerranéenne. Avec ses

majestueuses portes cloutées, ses maisons

en pierres blanchies à la chaux, et ses

ruelles pavées, Sidi Bou Saïd s’élève sur

une colline surplombant le golfe de Tunis.

Il y a près de 1000 ans, le village servait à

surveiller l’arrivée des envahisseurs. Les

autochtones y ont ainsi érigé une série de

tours de guets. Mais assez rapidement,

l’emplacement a charmé les habitants qui

ont commencé à y construire leurs maisons

et à s’y installer. Et depuis que le village a

attiré les familles aisées de Tunis, qui y ont

bâti leurs maisons d’été, le village a fait

rêver les artistes et enchanté les visiteurs

de tous les horizons. Le bleu indigo de la

Méditerranée se fond presque avec le ciel

à l’azur immaculé, le tout accentué par

une multitude de portes en bois cloutées

en laiton et peintes dans une couleur

s emblable. Tout ce bleu est presque trop

immense, trop intense contre les maisons

à la blancheur étincelante presque et

couvertes de bougainvillées.

Découvert par de riches français et d’autres

expatriés européens au tournant du XX e

siècle, Sidi Bou Saïd aurait pu être surexploité

si le gouvernement n’avait pas, en 1915, pris

les mesures nécessaires pour préserver son

caractère architectural typique. L’ironie du

sort a voulu que les non-musulmans aient

été bannis du village jusqu’en 1820, lorsque

les adeptes du Saint patron des lieux ont

levé une interdiction séculaire. En effet,

Abou Saïd Ibn Khalef (qui est mort ici en

1231 et est enterré dans la mosquée locale)

était un professeur de Soufisme, élu par la

confrérie locale de corsaires comme leur

protecteur contre les infidèles européens –

ceux-là même qui font aujourd’hui de ce lieu,

une escale incontournable lorsqu’en visite

à Tunis. Nul ne peut fréquenter la capitale

sans venir savourer un thé à la menthe

obligatoire avec vue sur la terrasse ouverte

du très vanté Café des Nattes donnant sur

la place principale. Pour une vue encore

plus imprenable, un petit tour par le Café

Sidi Chabaane s’impose. Et si la vue y est

imprenable, les prix de la consommation,

eux, sont astronomiques. En revanche,

si vous souhaitez passer quelques jours

dans le village, sachez qu’il est possible

de réserver une chambre dans une Maison

de Charme ou un Hôtel luxueux, très bien

réputé sur la colline qui surplombe la baie

de Tunis.

Tout passage par la capitale devrait inclure

une halte à Carthage, site de l’un des

empires les plus puissants de l’Antiquité.

Fondée en 814 Av. J.-C par les commerçants

phéniciens, cette ville côtière, autrefois

riche et prospère, est le théâtre de fouilles

archéologiques qui ont permis de mettre à

jour de nombreuses statues et mosaïques,

aujourd’hui exposées au Musée du Bardo. Le

site ayant été pillé tout au long des siècles,

en dehors des thermes d’Antonin, peu de

monuments subsistent encore. Toutefois les

amateurs d’histoire seront émus de fouler

P

A

G

E

59

NUMÉRO #63


le même sol que le grand général Hannibal

ou la légendaire Reine Didon. Le roi de

France Louis IX, qui fût canonisé Saint-Louis

mourut à Carthage, pendant sa croisade

en 1270. Une cathédrale fût construite et

lui fût dédiée à la fin du XIX e . Érigée sur le

site d’une ancienne citadelle, elle constitue

aujourd’hui un haut lieu de culture et est

voisine du magnifique Musée National de

Carthage.

L’inestimable collection de

mosaïques du Musée du Bardo

Le musée national du Bardo, actuellement

fermé au public pour des raisons qui n’en

sont pas, est un complexe de bâtiments dont

la construction s’est échelonnée du XIII e au

XIX e siècle qui comprend l’ancien palais

royal. Il abrite la plus grande collection de

mosaïques antiques du continent et même

du monde.

Cette collection est si vaste, que les pièces

les plus ordinaires couvrent le sol qu’on foule.

Les pièces d’exception sont entourées d’un

cordon de sécurité et couvrent même les

murs. Les visiteurs non-avertis risquent de se

sentir submergés par autant de splendeur.

Et c’est sans parler des nombreuses statues

et autres ornementations qui occupent le

musée.

La Tunisie a été au cœur de l’Afrique romaine,

et les richesses du Bardo proviennent

principalement de la période allant du 2 e

au 4 e siècle, alors que l’empire romain était

à l’apogée de sa gloire. Il est intéressant

de noter que les premières mosaïques

authentiques du monde et remontant au 5 e

ou 4 e Siècle avant J-C. ont été découvertes

à Carthage, indiquant que cette expression

artistique a été carthaginoise avant d’être

romaine. Les Latins adoptent rapidement

les techniques carthaginoises et les

perfectionnent en combinant de petits

morceaux de marbre, de calcaire et de verre.

Ils créent ainsi de véritables tapisseries

représentant des paysages et des portraits

richement colorés. La profondeur visuelle y

est véhiculée par la gradation des couleurs

LASULTANEMAG.COM

P

A

G 60

E


de la même manière que les peintres se

servent des nuances et teintes de leur

médium. Tous les aspects de la vie rurale et

urbaine sont représentés dans ces œuvres

élaborées qui illustrent à merveille une

inscription trouvée sur un site archéologique

en Algérie: « Chasser, se baigner, jouer, rire,

c’est vivre. »

Le Colisée d’El Djem et le

Sahara de Douz

La joie de vivre tunisienne éclate en une

multitude de festivals annuels. Même le plus

petit village réserve un peu de temps aux

célébrations. On fête les fleurs d’oranger,

les roses, les églantiers ou l’arrivée de

l’été. Le festival international de musique

symphonique est l’un des plus réputés. Il

se tient chaque année au Colisée romain

d’El Djem, qui est le mieux conservé après

celui de Rome

Au 3 e siècle, des courses de chars y étaient

organisées, les gladiateurs s’y battaient,

les acclamations de dizaines de milliers

de spectateurs s’élevaient dans les airs.

Ces jours-ci, les activités que connaît

cette arène sont moins musclées, mais

toujours dignes de ces ruines majestueuses.

L’été, des artistes de renommée mondiale

prennent d’assaut la scène et offrent des

prestations légendaires à la hauteur de

la beauté du cadre qu’ils occupent. Pour

profiter pleinement de ces soirées d’été,

rien de mieux que de se rendre à la station

balnéaire de Sousse, une destination de

prédilection pour les familles tunisiennes.

Au sud, de nombreux festivals de musique

électronique ont vu le jour et ont rencontrent

un franc succès. Ces retentissants succès ne

font pas d’ombre à l’un des festivals les plus

pittoresques et les plus animés, qui n’est

autre que le festival de Douz une ville que

l’on surnomme la porte du Sahara. Depuis

de très nombreuses années, à la fin du

mois de décembre, le Festival international

du Sahara rassemble les tribus nomades

de Tunisie, d’Algérie, de Libye, d’Égypte,

de J ordanie, du Koweït et une équipe

française de jockeys de dromadaires. La

manifestation folklorique, qui dure quatre

jours, se déroule à la manière de Jeux

olympiques du désert. La grande course est

un marathon international de dromadaires

de 42 kilomètres.

D’autres activités annexes y sont organisées.

On danse sur la musique locale au rythme

des zokra, bendir et tabla, on y exhibe

l’habilité des sloughis dressés pour chasser

les lapins. Sans compter les nombreuses

conférences culturelles, les spectacles de

théâtre folkloriques, la lecture de poésie,

etc. Et puis que serait la visite du Sud sans au

moins la visite de Tozeur, la ville renommée

pour ses dattes de lumières et les briques

de terre cuites qui ornent l’ensemble des

maisons.

La rédaction

P

A

G

E

61

NUMÉRO #63


DIWAN LELLA SOLTANA

Leadership

efficace

améliorer

sa capacité

d'observation

La capacité d’observation a plusieurs avantages

utiles au leader. Avoir le sens de l’observation

permet d’apprendre davantage et plus vite, afin

de mieux comprendre les situations et pouvoir

cueillir des informations profitables à la prise de

décision. Le sens de l’observation aide à mieux

comprendre les gens qui nous entourent, capter

plus rapidement leur personnalité. Ainsi, on

s’adapte aux niveaux et aux besoins de chacun,

on améliore le relationnel et on repère les forces

ou les difficultés de chacun. Cette attitude est

nécessaire au soutien des personnes avec lesquelles

on travaille et permet également de trouver des

solutions, tout en faisant preuve de créativité.

En fonction des attentes

et des personnalités en

présence, il faut savoir

s’adapter, changer son

mode de communication

ou sa manière de faire, et

ce, afin d’obtenir l’adhésion du plus grand

nombre, à ses propositions. Le sens de

l’observation permet de saisir au vol, les

opportunités qui se présentent, et nous

évite les erreurs de jugement ainsi que les

préjugés.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

62


Caractéristiques d’une équipe

performante

Comprendre les caractéristiques d’une

équipe performante permet de créer les

conditions favorables à l’amélioration des

performances de vos équipes. Il faut veiller à

ce que ses membres se sentent en sécurité

(physiquement et psychologiquement).

Les membres d’une équipe doivent

s’entraider quand le besoin s’en fait sentir.

Bien entendu, on ne parle pas d’aide

infantilisante et déresponsabilisante, mais

bien d’une aide saine qui va accompagner

l’autre dans le développement de ses

compétences et de son autonomie. Les

différents membres d’une même équipe

doivent avoir la certitude de la fiabilité de

chacun : ils peuvent tous compter les uns

sur les autres. Cette entraide dépend de

deux autres caractéristiques d’une équipe

performante.

Une bonne synergie entre

les différents membres de

l’équipe

Les membres de l’équipe vont dans le

même sens, ont un même but, partagent des

valeurs communes et sont convaincus que

les résultats collectifs sont plus importants

que les petits succès individuels.

Complémentarité de

compétences

Il existe une complémentarité de

compétences entre les membres en termes

de savoir, de savoir-faire et de savoir-être.

Une équipe performante doit avoir une

excellente communication. Celle-ci doit

être constructive, honnête et transparente.

Les différences d’opinions sont exprimées

et acceptées sans susciter de heurts. Les

membres de l’équipe sont capables de faire

face aux conflits de manière constructive. Il

n’y a aucun sujet tabou aucun secret caché.

Chacun utilise une communication claire. De

plus, le manager doit reconnaître et apprécier

le travail de l’équipe. Il doit également reconnaître

les performances individuelles

à leur juste valeur. La reconnaissance est

en effet une forte source de motivation

pour l’équipe performante. Une équipe

performante, c’est aussi une équipe dans

laquelle chaque membre est impliqué à

faire de son mieux, et se sent responsable

des succès et difficultés rencontrés par les

autres. Chacun éprouve un fort sentiment

d’appartenance et se sent responsable de

la réussite commune de tous les projets.

Ce sentiment d’appartenance sera d’autant

plus renforcé si le manager implique les

membres dans les prises de décision

importantes. Les collaborateurs doivent

être convaincus, qu’à leur niveau, le travail

fourni produit un impact considérable. En

plus, ils doivent trouver du sens à ce qu’ils

font. Ce dernier point est, en effet, très

important pour motiver les gens à produire

un travail de qualité. Et puis il faut que le rôle

et la place de chacun dans l’équipe et/ou

dans l’entreprise soient clairement définis.

Chacun doit savoir quel est son rôle et quel

est celui des autres. Ceci permet de donner

P

A

G

E

63

NUMÉRO #63


un cadre clair, dans lequel chacun sait à qui

s’adresser, avec qui il va pouvoir travailler

et quelles sont les interactions entre ses

tâches et celles des autres. Cela donne

également à chaque personne l’autorité et la

responsabilité nécessaires pour effectuer sa

tâche. En résumé, une équipe performante

a des valeurs connues et communes et des

méthodes de travail efficaces. Ses membres

font preuve de respect les uns envers les

autres et ont une forte implication dans la

réussite des projets. C’est le manager qui

insuffle cela à l’équipe et qui est le garant de

ces conditions de travail optimum. Si vous

construisez ce cadre et que vous maintenez

ces relations, on pourra alors dire que vous

êtes un manager qui a du leadership.

Identifier et utiliser les

motivations des collaborateurs

En tant que manager leader, vous devez

être capable d’identifier à la fois ce que

vos collaborateurs savent faire et/ou ce

qu’ils aiment faire. Ces deux points sont

parfois différents. Puis vous devez prendre

en compte ce qu’ils ont envie d’apprendre

et ce qu’ils aiment faire. Accompagnez-les,

autant que possible, dans leur démarche

de développement de compétences, de

formation. Plus vous leur permettrez de faire

ce qu’ils aiment, plus ils seront motivés. En

effet, la motivation des collaborateurs va

dépendre en partie de l’intérêt qu’ils trouvent

à ce qu’ils font. L’intérêt est effectivement

une des sources de motivation pour mettre

en place des actions qui permettent

d’atteindre les objectifs fixés, de relever

des défis, de développer ses compétences.

Il peut bien sûr y avoir plusieurs autres

sources à l’origine de la motivation de vos

collaborateurs. Le fait de pouvoir utiliser

leurs compétences, le fait qu’ils se sentent

utiles, la reconnaissance de leurs talents,

leur réussite, la reconnaissance financière

qu’ils reçoivent pour leur travail, sont

également des sources importantes de

motivation. Il est donc important de bien

connaître vos collaborateurs : partagez

leur quotidien, prêtez-leur attention, ayez

des conversations ouvertes avec eux, etc.

Fixer des objectifs motivants

En tant que manager, vous devez garder

votre motivation et faire en sorte que

les membres de votre équipe la gardent

également. Commencez donc par vous

fixer des objectifs motivants et pourquoi

pas, commencer par un objectif qui

concerne le maintien de la motivation de

vos collaborateurs. Rappelez-vous que pour

définir des objectifs qui seront la base de

l’évolution des collaborateurs, et en faire des

éléments motivants et impliquants, il faut les

formaliser de manière SMART. Formaliser de

manière SMART, cela veut dire de manière

Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste

et Limitée dans le temps. En effet, si pendant

longtemps les objectifs étaient déterminés

de manière autoritaire par la hiérarchie,

ils sont aujourd’hui, communiqués,

commentés, expliqués et discutés, voire

même, codéterminés avec les salariés.

C’est une manière de créer de l’implication,

de la collaboration, de la motivation et un

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

64


partenariat, à la fois entre la hiérarchie et

les collaborateurs, entre les collaborateurs

eux-mêmes et entre les services, car chacun

comprend l’impact de ses objectifs sur le

reste des activités de l’entreprise. Lorsqu’un

employé collabore avec son supérieur pour

définir des objectifs, plutôt que de recevoir

simplement des instructions, il se sent plus

valorisé et apprécié. En motivant les autres,

le manager partagera son enthousiasme et

son dynamisme. Cette attitude permettra

au manager, non seulement de fédérer ses

collaborateurs, mais en plus de développer

son leadership. Pour parvenir à motiver les

autres, il faut leur montrer les avantages

qu’ils auront s’ils réussissent à atteindre

l’objectif fixé. Il faut qu’ils soient également

conscients des enjeux en cas d’échec.

Pour que les salariés soient motivés, il

faut les impliquer dans la détermination

des objectifs et les formuler de manière

SMART. Montrez-leur que vous êtes, vous

aussi, très enthousiaste à l’idée d’accomplir

la tâche, responsabilisez-les et ainsi, la

volonté et la détermination se transmettront

automatiquement.

P

A

G

E

65

NUMÉRO #63


SA MAJESTÉ MÈRE NATURE

La Spiruline

L'algue bleue

aux milles

vertus

La spiruline, nommée en raison de sa forme

spiralée caractéristique, est une micro-algue

d’eau douce qui fait partie de la famille des

cyanobactéries ou algues bleu-vert. Elle existe

depuis 3.5 milliard d’années, la spiruline

pousse de façon naturelle où la luminosité est

importante, dans les eaux chaudes des lacs en

indes, au Tchad et au Mexique.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

66


Pl usieurs études

scientifiques ont été

effectuées sur la

spiruline afin d’analyser

ses constituants,

particulièrement ses

propriétés nutritionnelles et d’expérimenter

la spiruline sur des animaux en croissance

ou sur des humains.

Composition de la spiruline

Elle possède une composition variée

naturellement équilibrée. Elle est riche en

protéines : 60 % à 70 % dans tous les acides

aminés essentiels. Elle est caractérisée

par une forte concentration en minéraux

tels que magnésium, calcium, phosphore,

potassium ; sodium et en oligoéléments

tels que zinc, cuivre, chrome, fer, sélénium.

La spiruline est riche en béta carotène, en

fibres, en antioxydant et en chlorophylle. Elle

contient aussi les vitamines : A, B1, B2, B3,

B6, B7, B8, B12, D, E, K et les acides gras

essentiels : oméga3 et 6.

Vertus de la spiruline

La spiruline est un aliment naturel qui se

caractérise par une qualité nutritionnelle

exceptionnelle, facilement assimilable par

l’organisme. Elle présente alors plusieurs

vertus :

• Évite les carences alimentaires grâce à

sa valeur nutritionnelle

• Renforce les défenses immunitaires.

• Détoxifie l’organisme des métaux lourds.

• Diminue le taux de cholestérol trop

élevé.

• Régule le taux de glycémie dans le sang.

• Lutte contre l’anémie car elle est riche

en fer.

• Régule la sensation de faim et évite l’état

de carence lors d’un régime.

• Détruit les radicaux libres responsables

du vieillissement cellulaire.

Qui peut en prendre ?

La spiruline complète efficacement

l’alimentation des sportifs. Sa teneur élevée

en protéines favorise la régénération

des fibres qui forment les muscles et les

tendons, elle favorise l’accroissement

de la masse musculaire au détriment

des graisses lorsque sa consommation

est accompagnée d’activités physiques

adaptées. Elle désacidifie l’organisme

et recycle l’acide lactique à l’origine des

crampes et courbatures, elle permet aussi

P

A

G

E

67

NUMÉRO #63


une amélioration de la résistance à l’effort

et de la récupération musculaire.

En plus des sportifs, la spiruline convient aux

personnes fatiguées et aux convalescents en

apportant une action fortifiante et protégeant

considérablement l’organisme. Elle est utilisé

alors pour combattre la malnutrition dans le

monde; plusieurs associations humanitaires

considèrent la spiruline comme « une

solution à la malnutrition » et encouragent

les projets de culture de spiruline dans le

monde, particulièrement dans les pays en

développement où la malnutrition continue

de faire des ravages chez les enfants. La

méthode de production de spiruline est

simple, sa conservation est excellente après

séchage, son rendement est élevé tout au

long de l’année.

Sous quelle forme faut-il

prendre la spiruline?

Les observations et témoignages montrant

l’efficacité de la spiruline pour lutter contre

la malnutrition s’accumulent.

• Quelques grammes de spiruline

par jour en complément alimentaire

suffisent pour apporter à l’organisme

une dose suffisante et équilibrée de

micronutriments. Elle est consommée

fraîche ou sèche, en poudre ou en

granulés.

• On peut trouver la spiruline dans le

commerce sous forme de poudre, de

gélules et de comprimés.

• Il faut faire attention à l’origine

géographique de la spiruline car elle peut

accumuler des métaux lourds lorsqu’elle

est cultivée dans un milieu pollué. Il est

donc important d’acheter uniquement

de la spiruline ayant été cultivée dans

des zones de culture faisant l’objet de

contrôle.

• L’absorption de la spiruline est triplée

lorsqu’on l’associe à de la vitamine

C. Par conséquent il est conseillé

d’accompagner votre consommation

quotidienne de spiruline d’un fruit ou

d’un jus frais afin d’améliorer la fixation

de fer.

Pour conclure

L’intérêt pour la spiruline se développe de

plus en plus et les recherches scientifiques

et médicales ont montrés des avantages

multiples de la spiruline. Elle constitue

un complément alimentaire extrêmement

riche en nutriments présentant une valeur

nutritionnelle importante.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G 68

E


P

A

G 69

E

NUMÉRO #63


SANTÉ

Bienfaits santé

Des eaux thermales

Les eaux thermales, don de la nature, ont été

recherchées dès le premier âge de l’humanité

pour se soigner. L’eau thermale est une eau

minérale provenant des profondeurs de la

terre. Au cours de leur long cheminement vers

la surface, elles s’enrichissent de propriétés

chimiques et d’oligo-éléments des roches qu’elles

traversent. La minéralisation de l’eau thermale

dépend de la chaleur à laquelle s’effectuent

les échanges eau/roche ainsi que le temps de

contact entre l’eau et la roche. L’eau thermale

est donc exempte de pollution et de bactéries et

présente des propriétés curatives.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

70


L’utilisation des eaux

thermales, appelées aussi

thermominérales, pour

des fins thérapeutiques

constitue le thermalisme.

Ces eaux ont été utilisées

depuis l’antiquité par les Romains pour

soigner certaines maladies. Aujourd’hui,

le thermalisme demeure une alternative

complémentaire aux solutions

thérapeutiques classiques.

L e c l a s s e m e n t d e s e a u x

thermales

On classe les eaux minérales en fonction

de leur température d’émergence (froide

en-dessous de 20°C, hypothermal entre

20 et 35°C, thermal entre 35°C et 50°C,

hyperthermal au-dessus de 50°C) et de la

présence d’un élément remarquable, soit

par sa nature, soit par sa concentration par

rapport à l’ensemble des autres éléments

contenues dans l’eau. On distingue ainsi

plusieurs catégories d’eaux thérapeutiques :

Les eaux sulfurées

Elles sont caractérisées par un taux élevé

de soufre et d’acide sulfhydrique, ces

eaux sont indiquées pour le traitement des

infections chroniques aux muqueuses et

les affections respiratoires (rhinites, otites,

asthme, bronchites).

Les eaux sulfatées

Fortement chargées en soufre, ces eaux

conviennent pour les affections du rein.

Lorsqu’elles renferment également du

calcium et du magnésium, elles pourront

P

A

G

E

71

NUMÉRO #63


également intervenir dans le traitement des

eczémas et des séquelles de brûlures.

Les eaux chlorurées

Concentrées en chlorure de sodium, elles

ont un effet stimulant sur la croissance, et

sont donc préconisées dans le traitement

des troubles du développement.

Les eaux bicarbonatées

Contiennent du bicarbonate, et en y ajoutant

du sodium, s’adresseront aux troubles de

la digestion (affections gastro-intestinales

et hépatobiliaires). Avec du calcium, on

obtiendra un effet anti-inflammatoire pour

traiter les maladies de la peau, l’acné ou

les brûlures.

Les eaux oligo-métalliques

Riches en cuivre, elles sont indiquées en

dermatologie. Riches en fer, elles sont

utilisées pour le traitement de l’anémie.

Riches en arsenic, elles interviennent dans

le traitement des allergies.

Quand opter pour une cure

thermale ?

Une cure d’eau thermale est indiquée dans

un nombre grandissant de pathologies,

surtout chroniques, et afin d’alléger un

traitement exclusivement médicamenteux.

Mis à part les pathologies classiques comme

le rhumatisme et les différentes affections

articulaires, une cure d’eau thermale est, par

exemple, indiquée en cas de dermatoses

(maladies de la peau), résistantes aux

traitements classiques et qui ne guérissent

jamais bien, comme l’eczéma et le psoriasis.

Mais il n’est pas nécessaire de souffrir d’une

quelconque maladie en particulier pour

s’offrir une cure d’eau thermale. Suite à une

période de grande fatigue, à une épreuve

stressante que vous avez subi dans votre

vie affective ou professionnelle, opter pour

une cure thermale est le meilleur remède.

Une cure de temps à autre permettrait à

votre corps de se reposer, de se ressourcer

et renforcer vos articulations.

Les vertus des eaux thermales

Naturellement pure et riche en sels

minéraux, en gaz et en oligo-éléments, L’eau

thermale est reconnue pour ses nombreuses

propriétés thérapeutiques :

Remède contre le rhumatisme

La rhumatologie est en tête des affections

traitées en cures thermales: environ 66 %

des personnes font une cure pour se soigner

d’affections d’ordre rhumatismal. Les eaux

thermales permettent la diminution de la

douleur en pratiquant des soins tels que,

des bains chauds en piscine de mobilisation,

applications de boues pour obtenir une

diminution des contractures musculaires et

un effet sédatif.

Soigner les voies respiratoires

Les eaux thermales sont très indiquées

dans le cas de pathologies respiratoires

(bronchites, otites…), et qui s’accentuent

en hiver. En effet, elles régénèrent les

muqueuses des voies respiratoires, fluidifient

le mucus, et dégagent les voies respiratoires

sans avoir recours aux antibiotiques.

Remède contre les douleurs

chroniques

Les eaux thermales, c’est aussi une

solution alternative et plus naturelle aux

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

72


douleurs chroniques. Ces douleurs qui

accompagnent une personne pendant des

années parfois, sans que les médicaments

montrent une réelle efficacité. Mal de dos,

mal de tête, douleurs articulaires liées à

l’arthrose, douleurs musculaires, etc. Les

eaux thermales permettent une régression

importante de la douleur.

Efficace en dermatologie

L’eau thermale est l’alliée des personnes à

la peau atopique grâce à son effet purifiant

et ses propriétés anti oxydantes. Elle est

utilisée pour soulager certaines affections

cutanées (eczéma, rosacée, psoriasis),

grâce à ses propriétés anti-inflammatoires

et adoucissantes en rendant la peau plus

souple, les rougeurs dues aux affections

moins apparentes, et qui pourraient

complètement disparaître.

Eaux thermales en Tunisie

En Tunisie, l’histoire des eaux thermales

remonte à plus de deux mille ans. Elle a

connu un grand essor à l’époque romaine

pendant laquelle le recours aux eaux

chaudes était un culte, un art de guérir, un

art de vivre.

La Tunisie dispose d’un potentiel thermal

très important. Plus de 100 manifestations

thermominérales jaillissent du Nord au Sud

de la Tunisie dont 50 sources thermales

chaudes ont été recensées ayant la

composition chimique nécessaire leur

permettant d’être exploitées pour des cures

thermales répondant à différentes thérapies.

La plupart de ces sources font l’objet d’une

exploitation thermale traditionnelle depuis

l’époque romaine. Le taux de fréquentation des

hammams thermaux n’a cessé d’augmenter d’une

année à l’autre.

En Tunisie, on compte quatre stations thermales

disposant des équipements thermaux à la pointe

du progrès et offrant des traitements spécialisés

selon les propriétés thérapeutiques de leurs eaux.

Les cures thermales pratiquées dans ces stations

sont à la fois curatives (en complément des

soins médicaux ou chirurgicaux) et préventives

(des rechutes et des aggravations). Les stations

thermales sont bâties sur des points géologiques

remarquables permettant l’émergence naturelle

de l’eau thermale.

Les stations thermales en Tunisie sont : Station

thermale de Hammam Bourguiba (Gouvernorat

de Jendouba), Station thermale de Korbous

( Gouvernorat de Nabeul), Station themale de

Djebel Oust ( Gouvernorat de Zaghouan) et

Djerba les bains (Gouvernorat de Medenine).

En conclusion

Les eaux thermales sont des eaux souterraines,

naturellement pures, dont la composition

physico-chimique est stable et dont les qualités

thérapeutiques sont reconnues. Le thermalisme

utilise les eaux thermales en appliquant les

dernières technologies pour soigner naturellement

certaines maladies chroniques ou dégénératives.

En s’immergeant dans les eaux naturellement

chaudes, chargées d’éléments bénéfiques, la

peau et les tissus du corps se détendent et

s’adoucissent. Il faut donc profiter de la richesse

de notre pays et sentir les immenses bienfaits des

eaux thermales précieuses sur le corps et l’esprit.

Boutheina Chouk aka muabety

P

A

G

E

73

NUMÉRO #63


DAR LELLA SOLTANA

Décoration d'intérieur

Trouvez votre style

De nos jours, l’abondance des émissions

télévisées consacrées à la re-décoration des

maisons, la prolifération des blogs au contenu

spécialisé nous laisse penser qu’il n’y a pas

plus facile que la décoration de son intérieur.

Il suffirait de simplement utiliser ce que vous

aimez…

Par Kahla. B. O.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

74


On peut se sentir un peu

intimidée. On ne sait

pas par où commencer,

surtout lorsqu’on ne

dispose pas forcément

de gros budgets. Et plus

vous regardez autour de vous, moins vous

aimez ce que vous voyez… Contrairement

aux idées reçues, il ne suffit pas d’utiliser tout

ce qu’on aime pour réussir sa décoration,

d’autant qu’on risque de ne pas apprécier

un mélange hétéroclite trop plein d’amour.

Comment utiliser ce qu’on aime

pour décorer ?

Par quoi devez-vous commencer pour

décorer votre maison avec les objets que

vous aimez ? La règle de décoration qui

préconise de commencer avec un tapis

qu’on aime, une chaise qu’on adore ou un

sofa qu’on kiffe n’est valable que si :

• Vous avez assez d’argent pour acheter

la pièce idéale,

• Vous tombez sur l’article qu’il faut au

moment où il faut ET vous pouvez vous

l’offrir,

• Vous reprenez la décoration de votre

pièce à partir de 0 et vous avez les

moyens de vous procurer la pièce qui

vous fait rêver,

• Vous avez absolument besoin d’acheter

la pièce pour laquelle vous avez craqué.

En réalité, nous devons tous commencer

avec ce que nous avons sous la main

ou avec ce à quoi le budget dont nous

disposons, nous autorise. Puis progresser

à partir de là. Ce n’est pas une formule

parfaite, mais il s’agit de votre maison, pas d’une

salle d’exposition!

Évitez de faire tous vos achats dans une même

boutique. Vous avez besoin de personnaliser

votre intérieur, de vraiment trouver les objets

dont vous aimeriez vous entourer. Il n’est pas

évident de trouver votre bonheur à un seul

endroit et la création d’un intérieur agréable

est synonyme de découverte et de voyage. Or,

faire ses achats à la va-vite vous pousse souvent

à vous procurer des objets qui ne constituent

pas nécessairement le meilleur choix à long

terme. Trouver la pièce parfaite ou réaliser la

combinaison idéale d’éléments peut nécessiter

plusieurs années. Ne dépensez pas votre argent

pour des éléments provisoires que vous n’aimez

pas, même s’il est parfois nécessaire de penser

d’abord à leur utilité. Parfois, il faut se procurer

certains objets parce qu’on en a besoin dans

l’immédiat. À ce moment là, il ne faudrait pas

faire trop de chichi. Utiliser un canapé qui ne

correspond pas totalement à votre goût mais

qui répond aux besoins de votre famille ne

constitue pas une erreur de style. Vous vous en

servez tant que le besoin existe puis vous vous

en séparerez une fois qu’il a fini de remplir sa

mission. Si vous avez par la suite un coup de

cœur vous pouvez toujours réorganiser votre

aménagement intérieur. La décoration de votre

maison n’est pas figée dans le temps mais est

organique. Et c’est aussi ce qui rend l’aventure

agréable à entreprendre. La création de la maison

de vos rêves est une histoire d’amour qui ne

prend jamais fin. Votre style évolue et reflète les

différents chapitres de votre vécu. Vous vous

séparez du superflu, et vous libérez de l’espace

pour les nouvelles choses. Vous laissez libre

P

A

G

E

75

NUMÉRO #63


court à votre créativité. Il suffit d’ajouter un

oreiller, une lampe, de repeindre une table,

de patiner un meuble.

Ce qui vous plaisait quelques années

en arrière, peut ne plus vous convenir

maintenant. Ne vous sentez pas obligée

de conserver ce que vous avez. Si vous

éprouvez le besoin de changer ou de

rafraîchir votre décoration, ne culpabilisez

pas. Vos besoins changent et vos goûts

évoluent. Soyez donc flexibles. La répétition

et la pratique apportent la maîtrise. Donc si

vous aimez un style en particulier, étudiez-le,

faites des essais et ne craignez pas de vous

tromper. Les erreurs sont aussi une manière

d’apprendre à mieux faire les choses. Faire

lentement l’acquisition d’objets que vous

aimez, construit l’histoire de votre intérieur.

Les erreurs de décoration les

plus fréquentes

La décoration concerne toutes les choses

que vous faites, les couleurs que vous

choisissez, les meubles que vous aimez et

les dernières petites touches pour finaliser

le style décoratif que vous souhaitez obtenir.

Réussir sa décoration repose également sur

un certain nombre d’erreurs à éviter.

Utiliser un tapis trop petit

C’est une erreur de décoration extrêmement

courante. Tous les meubles devraient

être posés au dessus de votre tapis. Si sa

surface est trop petite, essayez au moins

de positionner vos gros meubles (comme

vos canapés et sofas) de sorte à avoir

les pieds avant posés sur la surface de

votre tapis, tandis que les meubles les plus

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

76


petits et reposant sur quatre pieds, doivent

impérativement se trouver au-dessus.

Choisir la couleur de la peinture

en premier

La peinture existe sous plusieurs teintes et

nuances. Elle peut être déclinée à l’infini et

il est assez simple de la modifier. Choisissez

d’abord vos pièces maîtresses, ensuite

décidez des couleurs qui peuvent les mettre

en valeur.

Suspendre ses lustres trop haut

L’objectif est d’éclairer une pièce et non le

plafond.

Accrocher des tableaux trop

haut

Les gens ont tendance à accrocher les

tableaux ou les photos d’art un peu trop

haut. Ces pièces décoratives doivent

être accrochées au niveau des yeux pour

permettre aux personnes qui les regardent,

de les apprécier pleinement. Et puisque

nous ne faisons pas tous la même taille,

alors vous devez ajuster en fonction de

vos goûts. Mais les situer à une hauteur de

1m70 du sol constitue une bonne moyenne.

Accrocher des rideaux trop

courts

Les rideaux doivent effleurer le sol. Ils

peuvent être un peu trop longs mais ne

doivent jamais être trop courts. Cela ôte

la majesté de votre pièce et vos murs

paraissent tronqués.

Utiliser trop de coussins

Disposer négligemment des coussins

dans une pièce constitue un bel exercice

décoratif. Veillez à ne pas trop en mettre

car on ne doit pas ressentir le besoin de

les enlever pour pouvoir s’asseoir sur une

chaise ou un canapé. Ce n’est pas parce

que les boutiques les exposent ainsi que

vous devez faire la même chose chez vous,

après tout, on ne vit pas dans une boutique.

Attention aux petits coussins

Ils sont peut-être mignons, mais ils doivent

rester proportionnels aux meubles auxquels

ils sont associés, quel intérêt d’avoir un petit

coussin tout perdu au milieu d’un grand

canapé.

Décorer en suivant des thèmes

On s’imagine souvent que décorer une

pièce en suivant un thème est amusant, mais

à moins d’habiter un véritable palace, on

finit très vite par s’en lasser. Essayez plutôt

d’ajouter des touches d’un thème que vous

aimez bien dans une pièce ordinaire. Ainsi,

au lieu d’opter pour le total look jungle,

choisissez de tapissez le pan de l’un de

vos murs de feuilles tropicales ou placez

quelques coussins imprimés zèbres.

Privilégier le style

N’oubliez pas que vous allez utiliser vos

meubles et que vous n’allez pas vous

contenter de les regarder. Votre confort

est donc tout aussi important que l’aspect

esthétique de vos meubles.

Placer tous vos meubles contre

les murs

Vous devez créer des zones de conversation

intimes et éviter l’effet salle d’attente.

Utiliser un éclairage de plafond

uniquement

Privilégiez un éclairage mixte combinant

l’éclairage de plafond, celui des appliques

murales, lampadaires etc.

P

A

G

E

77

NUMÉRO #63


L’INSTANT GOURMAND

Les oranges à toutes

les sauces

L’hiver est la saison des agrumes.

Ces fruits juteux aux goûts particuliers et frais

se font attendre pendant l’été mais une fois-là,

ils sont appréciés chacun à sa juste saveur.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

78


Salade verte à l’orange

Ingrédients

• Une belle laitue

• 2 concombres

• 3 tomates

• 1 avocat (si possible)

• 2 oranges

Étapes de préparation

1. Nettoyez la laitue et coupez ses feuilles

grossièrement.

2. Épluchez légèrement les concombres

et coupez-les en rondelles de tailles

moyennes.

3. Coupez les tomates en demi-rondelles.

4. Épluchez l’avocat et les oranges et

coupez-les en cubes de tailles moyennes.

5. Dans un saladier, mélangez tous les

ingrédients, rajoutez le sel, le poivre et

un petit filet d’huile (facultatif, car le jus

des oranges est suffisant).

Très fraîche et à savourer sans modération.

Côtelettes à l’orange

Ingrédients

• 6 belles côtelettes

• Le jus et le zeste d’une orange

• Sel et poivre noir

• Une cuillère à café de menthe sèche

• Un filet d’huile d’olive

Étapes de préparation

1. Dans un saladier, mélangez tous les

ingrédients, le jus et le zeste de l’orange,

la menthe sèche, salez, poivrez.

2. Prenez les côtelettes et laissez-les

macérer 15 minutes.

3. Dans une poêle bien chauffée, mettez

un filet d’huile d’olive et grillez.

4. Servez accompagné de risotto.

C’est succulent !

Sauté d’agneau à l’orange

Les ingrédients

• 1 kg de d’agneau

• 100 gr de raisins secs

• 100 gr d’amandes effilées

• 1 bouquet garni (1 carotte, 1 feuille de laurier

et une branche de céleri)

• 1 poivron vert

• Une cuillère à café de gingembre

• 3 clous de girofle

• 3 cuillères à soupe d’huile

• 1 citron

• 2 oranges

• 1/2 botte de persil (hachée finement).

• Quelques olives farcies goût au choix

(facultatif)

Étapes de préparation

1. Pour commencer, pressez le citron et les

oranges. Versez leurs jus dans un bol et

mettez-y les raisins secs à tremper.

2. Réservez de côté.

3. Dégraissez la viande.

4. Dans une sauteuse mettez un peu d’huile, et

faites dorer les morceaux de viandes.

5. Débarrassez-vous de la matière grasse qui

s’installe au fond et dégraissez la sauteuse.

6. Coupez le poivron en fines lanières

7. Ajoutez les lanières de poivrons à la viande,

couvrez d’eau et laissez cuire pendant 20

minutes sur feu doux.

8. Après ce temps, rajoutez le bouquet garni,

le gingembre, les clous de girofle, les raisins

secs, les amandes effilées, les jus puis salez

et poivrez.

P

A

G

E

79

NUMÉRO #63


9. Vous pouvez également ajouter des

olives farcies.

10. Couvrez et laissez cuire à feu doux jusqu’à

ce que la sauce devienne onctueuse.

11. Au moment de servir, versez la sauce

dans le plat de présentation et décorez

le dessus avec beaucoup de persil.

Conseil : servez ce plat avec du riz au beurre

servi à part. C’est Un vrai régal!

Flan à la papaye et à l’orange

Ingrédients

Pour la pâte

• 250 gr de farine

• 125 gr de beurre

• 1 pincée de sel

• Un peu d’eau

Pour la crème

• 1 petite papaye

• 1 orange

• 1 bâton de vanille

• 40 gr de maïzena (amidon)

• 4 œufs

• ¾ de litre de lait

• Sucre selon le poids de chair du fruit

Étapes de préparation

1. Dans une terrine, mettez la farine, la

pincée de sel et le beurre ramolli.

2. Travaillez jusqu’à ce que le beurre et la

farine constituent une pommade.

3. Rajoutez 2 cuillères à soupe d’eau

en continuant à pétrir (vous pouvez

également mixer la pâte dans un robot)

4. Rajoutez un peu d’eau si c’est nécessaire

pour avoir une pâte homogène.

5. Laissez reposer 30 minutes au

réfrigérateur.

6. Préchauffer le four à 150°.

7. Retirez la pâte du réfrigérateur, étendez-la

au rouleau puis étalez dans un moule

8. Faites cuire 10 minutes dans un four

chaud.

9. Par la suite, faites bouillir le lait avec la

vanille.

10. Délayez la maïzena avec de l’eau froide

et ajoutez-la au lait tout en remuant

11. Battez les œufs en omelette et incorporez

au lait.

12. Dans un bol, mettez la compote des deux

fruits et versez-y le mélange que vous

venez de préparer. Veillez à bien mixer

tous les ingrédients.

13. Remettez le tout sur le feu, toujours en

remuant, jusqu’à épaississement de la

crème.

14. Versez la crème dans le moule

15. Remettez au four jusqu’à ce que le

dessus soit doré.

16. Laissez refroidir, et placez au réfrigérateur

pendant une heure avant de servir.

Gâteau chocolat orange

Ingrédients

• 125 gr de beurre

• 125 gr de chocolat

• 250 gr de sucre

• 1 sachet levure chimique

• 2 oranges

• 4 œufs

Étapes de préparation

1. Préchauffez le four à 150°c.

2. Faites fondre le chocolat au bain marie.

3. Faites fondre le beurre.

LASULTANEMAG.COM

P

A

G 80

E


4. Pelez une orange, découpez l’écorce

en petits morceaux, et laissez de côté.

5. Pressez les oranges et réservez le leur

jus.

6. Séparez les jaunes des blancs d’œufs.

7. Mélangez les jaunes avec le sucre.

8. Ajoutez le chocolat, le beurre fondu, le

jus et l’écorce coupée.

9. Mélangez bien, en ajoutant petit à petit

la farine.

10. Battez les blancs en neige et incorporez

délicatement au mélange avec une

spatule, en soulevant la masse.

11. Beurrez un moule et versez-y le mélange

12. Faites cuire pendant à peu près 20

minutes (vérifiez la cuisson à l’aide d’une

lame d’un couteau).

Savarin à l’orange

Ingrédients

• 6 oranges pour le jus

• Le zeste de 4 oranges

• 4 œufs

• 100 gr de sucre

• 90 gr de farine

• 30 gr de levure chimique

• 6 cuillerées à soupe d’huile

Étapes de préparation

1. Préchauffez le four à 150°c.

2. Dans une jatte, mettez la farine et la levure

en fontaine, au milieu mettre, rajoutez le

sucre, l’huile, le zeste d’orange et deux

œufs.

3. Mélangez le tout.

4. Ajoutez les deux autres œufs et mélangez

jusqu’à obtenir une pâte homogène.

5. Beurrez un moule à savarin (en couronne) et

versez-y la pâte. Le moule doit être rempli

seulement aux deux tiers pour qu’il ne

déborde pas.

6. Enfournez à four moyen au début, puis à

four chaud jusqu’au moment où la pâte est

bien dorée

7. Après vous être assuré de la cuisson, arrosez

le gâteau du jus des oranges et remettez 5

minutes dans le four encore chaud.

8. Retirez-le du four et laissez refroidir un peu,

puis démoulez.

9. Décorez avec des rondelles d’oranges

finement coupées puis dégustez.

Attention : il faut faire toujours attention à la

cuisson des gâteaux. Il est conseillé de vérifier

la cuisson à l’aide d’une lame de couteau.

Sirop d’orange

Ingrédients

• 6 oranges

• 500 gr de sucre

• ¼ litre d’eau

Étapes de préparation

1. Écorcez Pelez les oranges et réservez les

zestes.

2. Dans une casserole, mettez l’eau et le sucre

à cuire pendant 5 minutes à feu vif.

3. Ajoutez le jus des oranges et laissez bouillir

un peu.

4. Retirez le sirop du feu. Versez le sirop sur le

zeste déjà lavé et laissez refroidir.

5. Après total refroidissement, filtrez le sirop et

conservez-le dans des bouteilles en verre.

Bonne dégustation !

Kahla. B. O.

P

A

G

E

81

NUMÉRO #63


LASULTANEMAG.COM

P

A

G

E

82

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!