11.04.2022 Views

Carnet du Cercle LAB #17 – Assurance contextuelle : de quoi parle-t-on?

L’assurance contextuelle, kezako ? L’assurance contextuelle est souvent présentée par ses promoteurs comme l’assurance 2.0, qui consisterait à promettre une indemnisation automatique, en temps réel, et sans justificatif. Un idéal qui permettrait de s’éloigner de l’image traditionnelle de l’assurance, assortie de ses multiples exclusions, énumérées en base de page en police minuscule, qu’on ne découvre qu’au moment du sinistre. Cette promesse d’une assurance idéale pourrait être tenue grâce à la digitalisation et à l’automatisation de tous les processus, de la tarification à la gestion des sinistres.

L’assurance contextuelle, kezako ? L’assurance contextuelle est souvent présentée par ses promoteurs comme l’assurance 2.0, qui consisterait à promettre une indemnisation automatique, en temps réel, et sans justificatif. Un idéal qui permettrait de s’éloigner de l’image traditionnelle de l’assurance, assortie de ses multiples exclusions, énumérées en base de page en police minuscule, qu’on ne découvre qu’au moment du sinistre. Cette promesse d’une assurance idéale pourrait être tenue grâce à la digitalisation et à l’automatisation de tous les processus, de la tarification à la gestion des sinistres.

SHOW MORE
SHOW LESS
  • No tags were found...

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

AVRIL

2022


P.4

P.6

P.12

P.18

P.22

EDITO

I. L’assurance ong>contextuelleong>, la benjamine d’une granong>deong> famille

II. Un impératif, mettre ong>deong> la valeur dans le proong>duong>it ?

III. Le recours à la technologie et à la data, une étape incontournable

Contacts et à propos


INTRODUCTION

INTRODUCTION

L’assurance ong>contextuelleong>, kezako ? L’assurance ong>contextuelleong> est souvent présentée par

ses promoteurs comme l’assurance 2.0, qui consisterait à promettre une inong>deong>mnisation

automatique, en temps réel, et sans justificatif. Un idéal qui permettrait ong>deong> s’éloigner

ong>deong> l’image traditionnelle ong>deong> l’assurance, assortie ong>deong> ses multiples exclusions, énumérées

en bas ong>deong> page en police minuscule, qu’on ne découvre qu’au moment ong>duong> sinistre.

Cette promesse d’une assurance idéale pourrait être tenue grâce à la digitalisation et à

l’automatisation ong>deong> tous les processus, ong>deong> la tarification à la gestion ong>deong>s sinistres.

Il est certain que l’idée d’une assurance garantissant une inong>deong>mnisation automatique,

en temps réel et sans justificatif, s’inscrit pleinement dans un contexte où les moong>deong>s

ong>deong> consommation évoluent fortement ong>deong>puis l’intrusion ong>deong>s GAFAM, Netflix et autre

4

Spotify. Les consommateurs sont en quête d’immédiateté, et à la recherche ong>deong> la

meilleure expérience client possible. Ils peuvent être aussi prompts à s’abonner et à

acheter si la proposition leur plaît qu’à se désinscrire ou désinstaller un service qui ne

leur convient plus.

Pour autant, le secteur ong>deong> l’assurance et ses acteurs historiques n’échappent pas à cette

transformation ong>deong>s comportements et ong>deong>s marchés. Les assureurs traditionnels, sous

pression, cherchent ong>deong>puis plusieurs années à opérer une transformation progressive

ong>deong> leurs organisations et ong>deong> leurs proong>duong>its pour coller au plus près ong>deong>s nouveaux

moong>deong>s ong>deong> consommation et se rapprocher ong>deong>s standards imposés par les GAFAM et les

acteurs ong>duong> e-commerce. Ils sont aussi bousculés par ong>deong> nouveaux acteurs comme les

insurtechs qui cherchent à imposer ong>deong> nouvelles propositions. L’assurance ong>contextuelleong>

en fait partie, quelle est sa place dans ce mouvement ong>deong> fond ?


5INTRODUCTION


L’ASSURANCE CONTEXTUELLE

6

I. L’ASSURANCE CONTEXTUELLE,

LA BENJAMINE D’UNE GRANDE FAMILLE

Il n’existe pas ong>deong> définition officielle ong>deong> l’assurance ong>contextuelleong>, mais on peut la définir

comme étant une assurance proposée au bon moment et au bon prix Elle vient couvrir

un moment ong>deong> vie ong>duong> consommateur final sur une ong>duong>rée limitée. Par exemple, en cas ong>deong>

retard d’avion, on offre l’accès au salon ong>deong> la compagnie grâce à une garantie souscrite

pour seulement quelques euros ong>deong> plus au moment ong>deong> l’achat ong>duong> billet. L’assuré est

inong>deong>mnisé automatiquement avant même qu’il ait pu constater que le risque est

survenu. Il a été prévenu et notifié ong>deong> la survenance ong>duong> risque.

Selon les réponses faites à l’étuong>deong> réalisée par le ong>Cercleong> ong>LABong>, assurance ong>contextuelleong>

signifie d’abord, « assurance au bon moment » (40% ong>deong>s réponses) mais aussi

« ong>Assuranceong> couplée à ong>duong> service » (21% ong>deong>s réponses) et « ong>Assuranceong> personnalisée »

(19% ong>deong>s réponses).

1.1 L’ASSURANCE CONTEXTUELLE,

LA BONNE COUVERTURE AU BON MOMENT

Q1 : POUR VOUS, ASSURANCE CONTEXTUELLE SIGNIFIE

ong>Assuranceong> personnalisée

18,57%

11,43%

Inong>deong>mnisation rapiong>deong>

ong>Assuranceong>

Tarification en temps réel

8,57%

21,43%

couplée

à ong>duong> service

40,00%

ong>Assuranceong> au bon moment


1.2 L’ASSURANCE CONTEXTUELLE,

DERNIÈRE NÉE DE L’ASSURANCE AFFINITAIRE ?

L’assurance ong>contextuelleong> est définie comme « la bonne couverture au bon moment et

au meilleur prix ». Elle est proposée dans le cadre d’une démarche ou d’un parcours

d’achat afin ong>deong> proposer un service assurantiel visant à couvrir ong>deong>s risques autour

ong>duong> bien ou ong>duong> service acheté. L’assurance ong>contextuelleong> ressemble fort à l’assurance

affinitaire ; la Fédération ong>deong>s garanties & assurances affinitaires (FG2A) définit en

effet l’assurance affinitaire comme « toute garantie d’assurance, d’assistance ou

service accessoire en lien avec l’univers d’un proong>duong>it ou service distribué par un

distributeur non-assureur et qui n’est pas le motif principal d’achat ong>duong> client ».

La différence ? L’assurance ong>contextuelleong> ne va pas être venong>duong>e coûte que coûte à

n’importe qui, comme cela a parfois été le cas avec

l’assurance affinitaire. « Si un client a déjà souscrit une

assurance par le passé, on va continuer à lui proposer

une solution d’assurance répondant à ses besoins. Par

contre, s’il n’a jamais souscrit ou est peu sensible à

une couverture d’assurance, on ne va pas forcément

l a lui proposer ou sinon avec ong>deong>s garanties différentes et

une solution adaptée » explique Thibault Durand,

directeur général ong>deong> Moonshot Insurance, l’insurtech

filiale ong>deong> Société Générale ong>Assuranceong>s.

L’ASSURANCE CONTEXTUELLE

7


L’ASSURANCE CONTEXTUELLE

8

1.3 L’ASSURANCE CONTEXTUELLE,

COUSINE DE L’EMBEDDED INSURANCE ?

L’embedong>deong>d insurance (assurance embarquée en français dans le texte), c’est

l’intégration ong>deong> l’assurance au proong>duong>it : il s’agit d’utiliser les nouveaux canaux ong>deong>

distribution pour vendre ong>deong>s proong>duong>its existants d’une nouvelle manière, ou surtout,

d’intégrer plus intimement l’assurance au proong>duong>it. L’exemple ong>deong> Tesla où sur certains

marchés l’assurance fait partie ong>duong> proong>duong>it, est un exemple souvent cité. Le monong>deong>

anglo-saxon a un temps d’avance sur la France, avec « l’embedong>deong>d insurance ». Mais

c’est en Chine que s’est développé le pionnier en la matière. L’insurtech chinoise

Zhong An s’est en effet fait une spécialité ong>deong> proposer sur son marché ong>deong> nouvelles

solutions ong>deong> protection, aux contours bien définis, à un prix abordable, et intégrées

au processus d’achat en ligne ong>deong>s utilisateurs.

L’insurtech fondée en 2013 s’est développée avec une stratégie B2B2C en mettant

sur pied, par exemple, une assurance couvrant les frais ong>deong> retour ong>deong>s proong>duong>its venong>duong>s

via TaoBao, la place ong>deong> marché d’Alibaba.

Une proposition qui fait furieusement penser à l’assurance ong>contextuelleong>, présentée

comme une assurance à la ong>deong>manong>deong>, qui répond à ong>deong>s besoins précis ong>deong> consommateurs

soucieux ong>deong> se prémunir ong>deong>s risques ponctuels. Alors, l’assurance ong>contextuelleong> seraitelle

le nom donné à ce que pourrait ong>deong>venir l’assurance embarquée ? Pour Moonshot

Insurance, il s’agit même ong>deong> l’assurance embarquée 2.0. Pour les adhérents ong>duong> ong>Cercleong>

ong>LABong>, la réponse est plus partagée. En effet, pour 56% ong>deong>s répondants, l’assurance

ong>contextuelleong> peut se définir comme ong>deong> l’embedong>deong>d insurance…. Mais 44% jugent le

contraire !


Q4 : PEUT-ON DÉFINIR L’ASSURANCE CONTEXTUELLE

COMME DE L’EMBEDDED ASSURANCE ?

L’ASSURANCE CONTEXTUELLE

Non

44,23%

Oui

55,77%

9


L’ASSURANCE CONTEXTUELLE

10

Selon ses promoteurs, l’assurance ong>contextuelleong> ong>deong>vrait se démocratiser avec le

développement ong>deong>s usages liés à l’économie numérique et aux achats en ligne. Et

si l’assurance ong>contextuelleong> peut s’intégrer à cet environnement ong>deong> tout numérique,

c’est parce qu’elle en fait partie : l’assurance ong>contextuelleong>, c’est ong>deong> la technologie

embarquée sous forme d’API (petit morceau ong>deong> coong>deong>), facilement intégrable à un

site internet ou à une application, ong>deong> façon à insérer la proposition d’assurance dans

un parcours client. C’est aussi parce qu’elle vise une inong>deong>mnisation automatique,

en fonction d’un contexte extérieur (retard ong>deong> train, report d’un match ong>deong> foot…)

mesuré par ong>deong>s données objectives, qu’elle est promise à un bel avenir. Car cette

inong>deong>mnisation rapiong>deong> et automatique est bien dans l’air ong>duong> temps...

Cette définition ong>deong> couverture adaptée, assortie d’une inong>deong>mnisation automatique

déclenchée par ong>deong>s données extérieures donne à l’assurance ong>contextuelleong> un

air d’assurance paramétrique, celle-ci consistant effectivement à inong>deong>mniser

automatiquement un sinistre en fonction ong>deong> la réalisation ong>deong> conditions

prédéterminées.

1.4 L’ASSURANCE CONTEXTUELLE,

AUTRE NOM DE L’ASSURANCE PARAMÉTRIQUE ?


1.5 L’ASSURANCE CONTEXTUELLE RÊVE D’ASSISTANCE,

MAIS LES ASSISTEURS NE PENSENT PAS ASSURANCE CONTEXTUELLE

« L’assurance ong>contextuelleong> vise à proposer

la meilleure solution au client. Ce principe

s’applique aussi au moment ong>duong> sinistre. Elle est

bien souvent accompagnée d’une approche

servicielle, comme l’accès à un lounge dans

un aéroport en cas ong>deong> retard ong>deong> vol et peut

être une solution préférable au versement

d’une inong>deong>mnité », explique Thibault Durand,

directeur général ong>deong> Moonshot Insurance.

L’ASSURANCE CONTEXTUELLE

L’assurance ong>contextuelleong>, à la fois parce qu’elle est une couverture ong>deong> risque, et

parce qu’elle vise à proposer une prestation ong>deong> service et pas seulement à payer

une inong>deong>mnité, se rapproche par certains aspects ong>deong> l’assistance, notamment en

automobile. La différence notable entre l’assistance et l’assurance ong>contextuelleong> résiong>deong>

dans le fait que cette ong>deong>rnière peut proposer une compensation financière ou un

service en fonction ong>duong> besoin ong>deong> l’assuré.

11

Pour autant les assisteurs se disent pourtant bien peu préoccupés par

l’assurance ong>contextuelleong>. « La très granong>deong> majorité ong>deong> notre activité se fait

en inclusion au travers ong>deong>s polices d’assurance ong>deong> nos actionnaires et ong>deong>s

contrats ong>deong> nos partenaires. Nous sommes, à la différence

ong>deong> certains ong>deong> nos concurrents, moins concernés

par l’ong>Assuranceong> Voyage en B t C par exemple. Dans

notre cas, nous servons une prestation ong>deong> services

d’assistance et non une couverture ong>duong> risque qui est

assumée, in fine, par nos assureurs actionnaires »

rappelle Renaud Berrivin, Directeur ong>deong> Relations Presse

ong>duong> Groupe IMA. Pour autant, il n’est pas exclu que

l’assurance ong>contextuelleong> soit à l’avenir un axe

d’évolution ong>duong> métier.


UN IMPÉRATIF, METTRE DE LA VALEUR DANS LE PRODUIT ?

12

II. UN IMPÉRATIF, METTRE

DE LA VALEUR DANS LE PRODUIT ?

La définition est un peu longue, mais l’assurance ong>contextuelleong> paraît bien être d’un

point ong>deong> vue marketing ong>deong> l’assurance affinitaire et (donc) embarquée, et selon une

approche technique, faire partie ong>deong> l’assurance paramétrique. Sans perdre ong>deong> vue

que dans un monong>deong> idéal, les tenants ong>deong> l’assurance paramétrique voudraient savoir,

comme le font déjà les assisteurs, substituer le versement d’une prestation financière

à la dispense d’un service. Le tout sur un moong>deong> automatisé.

2.1 DES PRÉCÉDENTS À FAIRE OUBLIER

L’assurance ong>contextuelleong> c’est ong>deong> l’assurance affinitaire…, et par exemple ong>deong>s garanties

comme une assurance casse … Malheureusement, l’assurance affinitaire a fait l’objet

ong>deong> dérapages, comme une garantie facile à vendre, et plus difficile à faire jouer.

Au moment ong>deong> la vente, le commercial a la tentation ong>deong> vendre coûte que coûte

l’assurance pour encaisser une commission, alors qu’au moment ong>deong> la survenance d’un

sinistre, l’assuré a trop souvent eu la mauvaise surprise ong>deong> découvrir les nombreuses

exclusions. Aujourd’hui, l’assurance affinitaire s’est granong>deong>ment professionnalisée

reléguant ces pratiques au rang ong>deong> souvenirs.

« Nous avons pour objectif ong>deong> nous différencier ong>duong> marché et ong>deong>s courtiers

‘classiques’ en proposant le meilleur proong>duong>it au meilleur prix au meilleur moment »,

tempère Thibault Durand qui insiste sur la transparence et la lisibilité ong>deong>s garanties

proposées par les assurances ong>contextuelleong>s. « L’assurance doit être plus proche ong>deong>s

assurés, ce qui veut dire plus simple et plus utile donc plus servicielle », estime

Pierre- Emmanuel Lefebvre, Directeur ong>deong> la Transformation Business et directeur

adjoint ong>deong>s opérations d’AXA Partners. Plus proche, cela veut dire qu’elle doit intervenir

dans l’écosystème propre au client, en répondant à ses besoins et ses attentes, en


fonction ong>deong> son appétence au risque. Pour autant,

en ong>quoiong> l’assurance ong>contextuelleong> constitue-t-elle

une véritable nouveauté ? Les garanties proposées

au moment ong>deong> l’achat d’un voyage, celles qui sont

associés à la fourniture d’énergie, ou les propositions

comme celles d’Axa Partners qui a récemment

intégré ong>deong>s couvertures complémentaires proposées

aux clients ong>deong> Ramsay Santé et ong>deong>s hôtels Accor lors

ong>deong> leur parcours d’achat ressemble à ong>deong> l’assurance

ong>contextuelleong>. « Un certain nombre d’assisteurs font

ong>deong> l’assurance ong>contextuelleong> ong>deong>puis longtemps »,

confirme Pierre-Emmanuel Lefebvre. En ce sens oui.

Mais l’assurance ong>contextuelleong> c’est aussi s’appuyer

sur les données à disposition pour anticiper les

sinistres et proposer une assurance sur-mesure.

UN IMPÉRATIF, METTRE DE LA VALEUR DANS LE PRODUIT ?

13


UN IMPÉRATIF, METTRE DE LA VALEUR DANS LE PRODUIT ?

14

2.2 VISER L’INTÉRÊT DU CLIENT AVANT TOUT

L’impératif est ong>deong> responsabiliser la chaîne ong>deong> valeur et remettre le client au cœur ong>duong>

dispositif. Un principe qui impose ong>deong> laisser la main au client sur le fait ong>deong> s’assurer, ou

ong>deong> ne pas s’assurer, ong>deong> choisir un moong>deong> d’inong>deong>mnisation financier ou serviciel, sans qu’il

n’ait nécessairement besoin ong>deong> se poser la question, parce que justement, la valorisation

ong>deong>s données doit permettre ong>deong> proposer l’assurance qui convient exactement à sa

situation .

L’assurance ong>contextuelleong> doit répondre en toute transparence aux besoins ong>deong>

l’assuré voire même anticipé ses besoins tant en termes ong>deong> couverture que lors ong>deong>

l’inong>deong>mnisation. Imaginons une fuite ong>deong> données, si cette brèche est anticipée à temps,

le client pourra alors être prévenu et agir pour éviter que le sinistre ne se proong>duong>ise. À ce

staong>deong>, le secteur essaye déjà d’aller plus loin. La prochaine frontière dans l’anticipation

ong>deong>s besoins ong>duong> client pourrait bien être dans la prévention : être capable ong>deong> détecter

un risque en amont avant même qu’il ne se réalise pour prévenir le consommateur et le

protéger plus efficacement ! L’assurance ong>contextuelleong> doit être accessible au plus grand

nombre. C’est la traong>duong>ction ong>deong> besoins et d’attentes ong>deong> clients pas forcément clairement

exprimés en services concrets, immédiats et adaptés. L’assurance ong>contextuelleong> va être

un moyen pour le marchand d’améliorer l’expérience utilisateur s, et donc ong>deong> fidéliser

davantage ses clients. Dans le cadre ong>deong> l’étuong>deong> réalisée par le ong>Cercleong> ong>LABong>, l’assurance

ong>contextuelleong> pourrait se développer prioritairement dans le domaine ong>deong> la mobilité,

mais aussi ong>duong> voyage et ong>duong> e-commerce. L’assurance habitation est aussi appréhendée

comme un domaine possible ong>deong> développement.


« Dans l’assistance, nous avons une approche d’assurance

ong>contextuelleong> ong>deong>puis que nous travaillons avec ong>deong>s clientstiers,

puisque notre proposition s’inscrit alors

dans un contexte, et ong>deong> surcroit nous

avons chez AXA Partners accru notre

capacité à indiviong>duong>aliser la réponse à la

situation ong>duong> client. Bien sûr, nous utilisons

désormais la data, qui est ong>deong>venue

incontournable comme le numérique il y a

dix ans » souligne Pierre-Emmanuel Lefebvre.

« Désormais, la donnée est partout :

dans le ciblage, dans l’offre, dans la

mécanique inong>duong>strielle… Chez Axa

Partners, nous utilisons par exemple

un modèle en machine learning dans

notre planifications d’activité »

ajoute Pierre-Emmanuel Lefebvre.

UN IMPÉRATIF, METTRE DE LA VALEUR DANS LE PRODUIT ?

15

Q2 : SUR QUEL MARCHÉ L’ASSURANCE CONTEXTUELLE PEUT-ELLE SE DÉVELOPPER RAPIDEMENT ?

L'assurance habitation

Le voyage

24,19% 24,19%

La mobilité

27,42%

24,19%

Le eCommerce


UN IMPÉRATIF, METTRE DE LA VALEUR DANS LE PRODUIT ?

2.3 PRÉSENTER CLAIREMENT LA GARANTIE

Les secteurs ong>duong> transport et ong>duong> voyage, mais aussi ong>duong> paiement et plus généralement

ong>deong> la finance constituent les domaines les plus favorables au développement ong>deong>

l’assurance ong>contextuelleong>.

L’assurance ong>contextuelleong> constitue alors une garantie centrée sur un risque ou un

besoin bien iong>deong>ntifié, proposée au moment opportun au client dans son parcours

d’achat sur un site marchand. L’idée est ong>deong> proposer au client ong>deong> se protéger contre la

survenance d’un inciong>deong>nt après l’acte d’achat : retard d’avion ou ong>deong> livraison, report ong>deong>

match, annulation d’un spectacle ou d’un concert, casse d’un smartphone,…

L’assurance ong>contextuelleong> repose sur l’idée que la garantie limitée à la survenance d’un

ou plusieurs évènements bien iong>deong>ntifiés permet d’écarter la notion ong>deong> vice caché et

d’exclusion. Dans ce cadre, le contrat doit être clair, net et concis.

16

2.4 BIEN APPRÉHENDER LE RISQUE

Les acteurs ong>deong> l’assurance ong>contextuelleong> sont en général ong>deong>s start-ups qui proposent

ong>deong> mettre sur pied ong>deong> nouvelles formes d’assurance sur mesure pour optimiser le

parcours client. Intégrée au processus d’achat, l’assurance ne ralentit pas la démarche

et le parcours reste fluiong>deong> et simple dans un environnement digital. Ce type d’assurance

exige que les données externes nécessaires au calcul ong>duong> risque et au chiffrage ong>duong> prix

ong>deong> la garantie se fasse en temps réel notamment au travers ong>deong> l’utilisation d’API.


UN IMPÉRATIF, METTRE DE LA VALEUR DANS LE PRODUIT ?

17


LE RECOURS À LA TECHNOLOGIE ET À LA DATA

18

III. LE RECOURS À LA TECHNOLOGIE

ET À LA DATA, UNE ÉTAPE INCONTOURNABLE

3.1 L’EXPLOITATION DE LA DONNÉE

POUR UNE ASSURANCE AU BON MOMENT

La data est indéfectiblement liée à l’assurance ong>contextuelleong> et

son exploitation intervient avant même la souscription éventuelle

d’une garantie. La data va en effet servir à appréhenong>deong>r l’appétence

ong>duong> client pour une garantie puis va permettre ong>deong> calculer le coût

ong>duong> risque et donc le prix ong>deong> la garantie. « En capitalisant sur les

données disponibles, on ne va pas forcément proposer la même

garantie au même moment à tous les clients et le prix sera calculé

en temps réel en fonction ong>duong> profil ong>deong> risque » explique Thibault

Durand. Avec les données il est possible ong>deong> savoir si le client a

une famille ou pas, s’il a ong>deong> l’appétence pour l’assurance, s’il réalise

son acte d’achat très rapiong>deong>ment, auquel cas il n’appréciera pas

forcément d’être ralenti parce qu’on

lui propose une assurance dont il ne

veut pas… Dans ce contexte, l’accès à

la donnée est capital.


L’assurance ong>contextuelleong> se veut être un proong>duong>it innovant, où la prestation est servie

ong>deong> manière immédiate et automatique. Dans le cas ong>deong> l’assurance en cas ong>deong> vol

retardé, afin ong>deong> proposer la compensation ong>deong> manière instantanée sans que l’assuré

ait besoin ong>deong> présenter ong>deong>s justificatifs, Moonshot Insurance a adopté une approche

paramétrique. En s’appuyant sur le traitement

dynamique ong>deong> données collectées en temps réel,

il est possible, dès qu’un inciong>deong>nt est observé, ong>deong>

déclencher automatiquement l’inong>deong>mnisation ou

la prestation. C’est le cas ong>deong> l’offre contre le cyber

harcèlement lancée par Moonshot Insurance

en partenariat avec Bodyguard.ai. L’offre met à

disposition ong>deong> l’assuré un algorithme capable ong>deong>

détecter et supprimer les contenus toxiques proférés

en ligne afin que l’utilisateur et sa communauté

ne puissent pas les voir. En parallèle,

les parents seront alors notifiés ong>deong> la

suppression ong>deong> certains contenus.

« Aussi bien pour l’assurance

ong>contextuelleong> que pour la bank as a

service, tout l’enjeu est ong>deong> savoir

ce que l’on peut faire avec les

données collectées. L’objectif

est ong>deong> coller au besoin d’un

client », explique Eric Lassus,

directeur général ong>deong> Treezor.

3.2 L’EXPLOITATION DE LA DONNÉE,

MOTEUR DE L’AUTOMATISATION

LE RECOURS À LA TECH-

19


PRÉVENTION DE LA SANTÉ MENTALE

20

3.3 LE PARTENARIAT, FACTEUR CLÉ DE SUCCÈS

Pour élaborer ong>deong>s propositions satisfaisantes pour toutes les parties,

le nerf ong>deong> la guerre, ce sont les datas et leur traitement adéquat.

Dans ce contexte, les solutions résiong>deong>nt parfois dans la mise sur

pied ong>deong> partenariats où Fintech/Insurtech tiennent un rôle capital.

Pour mettre en place une assurance ong>contextuelleong> pertinente, il faut

en effet beaucoup ong>deong> technologies et s’appuyer sur une masse

ong>deong> données, sans jamais oublier que l’objectif est ong>deong> maximiser

l’expérience client. Pour cette raison, sur le marché apparaissent

ong>deong>s acteurs hyper spécialistes capable ong>deong> proposer ong>deong>s solutions

digitales qui vont permettre ong>deong> mettre sur pied ong>deong>s propositions

d’assurance innovantes et différenciantes pour les acteurs

ong>duong> e-commerce. L’assurance ong>contextuelleong> consistera en

une API où la valorisation ong>deong>s données disponibles va

permettre ong>deong> prédire la survenance d’un évènement et

donc d’adapter en temps réel, pendant le processus d’achat,

le prix ong>deong> la garantie attenong>duong>s par le client. Concrètement,

il s’agit d’une solution digitale adaptée, qui recourt à un

traitement prédictif ong>deong>s données, où les prix s’adaptent en

temps réel et en fonction ong>deong>s besoins et ong>deong>s attentes ong>deong> chaque

utilisateur. « Nous nous appuyons sur nos partenaires, à qui nous

ong>deong>mandons ong>deong> récupérer les données qui vont servir à ong>deong>signer

les garanties, grâce à notre moteur ong>deong> pricing contextuel »

détaille Cédric Sahut.


3.4 LES LIMITES AU TRAITEMENT

DE LA DATA

Aujourd’hui les limites au traitement ong>deong> la data et donc au

développement ong>deong> l’assurance ong>contextuelleong> sont ong>deong> trois

ordres. Il faut d’abord parvenir à recruter les compétences

alors que nombre d’acteurs se les arrachent. Il faut

disposer ong>deong>s capacités machines. Enfin, il est indispensable

ong>deong> connaître et maîtriser les sujets réglementaires. « On

peut imaginer qu’il y ait à l’avenir un socle commun ong>deong>

données, mais aujourd’hui la valeur est encore entre les

mains ong>deong> ceux qui la possèong>deong>nt. Demain, l’enjeu sera ong>deong>

savoir la traiter. Une question est ong>deong> savoir quel sera

alors l’accès à la data », prédit Thibault Durand.

LE RECOURS À LA TECHNOLOGIE ET À LA DATA

21


CONTACT

À PROPOS

A PROPOS MOONSHOT INSURANCE

Moonshot Insurance, précéong>deong>mment Moonshot-Internet, l’insurtech ong>deong> Société

Générale ong>Assuranceong>s, offre une solution d’Insurance-As-A-Service à ong>deong>stination

ong>deong>s e-commerçants, ong>deong>s services ong>deong> mobilité et financiers, et plus largement aux

distributeurs qui proposent ong>deong>s proong>duong>its et services nécessitant une protection.

Notre proposition ong>deong> valeur combine une couverture assurantielle innovante,

22

l’assurance ong>contextuelleong>, en prise avec la nouvelle économie ong>deong>s plateformes et les

nouveaux usages, ainsi qu’une expérience client inédite et digitale ong>deong> la souscription

jusqu’à l’inong>deong>mnisation, et un traitement responsable et sécurisé ong>deong>s données.

CONTACTS

NICOLAS SERCEAU

cofondateur ong>deong> Moonshot Insurance

nicolas.serceau@moonshot-internet.com


CONTACT

A PROPOS DU CERCLE ong>LABong>

Le ong>Cercleong> Lab a pour ambition ong>deong> nourrir le secteur ong>deong> nouvelles idées. Il s’organise

pour cela autour ong>deong> 11 clubs thématiques résolument orientés métiers dont les

réflexions menées tout au long ong>deong> l’année se concrétisent par la publication ong>deong> 11

publications annuelles.

Véritables outils d’analyse prospectifs, ces 11 publications annuelles ont pour objectif

ong>deong> déceler les signaux, sonong>deong>r les phénomènes et témoigner ong>deong>s mouvements qui

annoncent les évolutions futures ong>deong> l’assurance. La co-proong>duong>ction ong>deong> ces cahiers

23

ong>deong> tendance permettent, par conséquent, ong>deong> disposer d’une vision structurée et

inspirante ong>duong> secteur. Le ong>Cercleong> ong>LABong> est ainsi un formidable lieu ong>deong> networking et ong>deong>

confrontation d’idées pour toutes les familles ong>duong> secteur.

CONTACTS

SÉBASTIEN JAKOBOWSKI

Fondateur ong>deong> Seroni

sjakobowski@seroni.fr

06.62.45.01.31

FLORIAN DELAMBILY

Rédacteur en chef

ong>deong> News ong>Assuranceong>s Pro

fong>deong>lambily@seroni.fr

06.15.43.30.89


CARNET# 17

ÉTUDE

ASSURANCE CONTEXTUELLE :

DE QUOI PARLE-T-ON ?

L’assurance ong>contextuelleong>, kezako ? L’assurance ong>contextuelleong> est souvent présentée

par ses promoteurs comme l’assurance 2.0, qui consisterait à promettre une

inong>deong>mnisation automatique, en temps réel, et sans justificatif. Un idéal qui

permettrait ong>deong> s’éloigner ong>deong> l’image traditionnelle ong>deong> l’assurance, assortie ong>deong> ses

multiples exclusions, énumérées en base ong>deong> page en police minuscule, qu’on ne

découvre qu’au moment ong>duong> sinistre. Cette promesse d’une assurance idéale pourrait

être tenue grâce à la digitalisation et à l’automatisation ong>deong> tous les processus, ong>deong> la

tarification à la gestion ong>deong>s sinistres.

EN PARTENARIAT AVEC

REJOIGNEZ-NOUS SUR :

LINKEDIN

ong>Cercleong> ong>LABong>

TWITTER

@ong>Cercleong>ong>LABong>

CERCLE ong>LABong>

11 PASSAGE SAINT-PIERRE AMELOT, 75011 PARIS

www.cerclelab.com

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!