25.12.2012 Views

RENTRÉE SCOLAIRE - Sucy-en-Brie

RENTRÉE SCOLAIRE - Sucy-en-Brie

RENTRÉE SCOLAIRE - Sucy-en-Brie

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

www.ville-sucy.fr

Sucyinfo

Octobre 2012 N°233

RENTRÉE SCOLAIRE

2012 / 2013 P.17

> VISITE DU MINISTRE DES TRANSPORTS À LA RATP P.7

>

> VOIRIES COMMUNAUTAIRES : LE POINT SUR LES TRAVAUX P.10

> L’OXYMORE : UN CENTRE D’APPELS À SUCY P.27


SOMMAIRE

ACTUALITÉ

Modernisation de l’accueil de l’Hôtel de Ville P 4

La vidéo-protection entre en service P 6

RER A, Marie-Carole Ciuntu

interpelle le Ministre des Transports P 7

45 ème anniversaire du jumelage

Franco-Allemand à Bietigheim-Bissingen P 9

TRAVAUX

Voiries communautaires P 10

Rénovation de l’Église Saint-Martin P 15

DOSSIER

Bonne rentrée P 17

DÉVELOPPEMENT

ÉCONOMIQUE

Un centre d’appels s’installe à Sucy P 27

ASSOCIATION

Bon anniversaire Kifékoi ? P 36

ARRÊT SUR IMAGES

Les fêtes de septembre P 46

Rendez-vous nature au Parc des sports P 51

EN COUVERTURE

2

Sucy info

Bonne rentrée

Sucy Info - le magazine”. Journal d’information de la Ville de Sucy-en-Brie (Val-de-Marne). 01 49 82 24 50 - www.ville-sucy.fr

servicecommunication@ville-sucy.fr

Directeur de la Publication: Marie-Carole Ciuntu / Directeur de la communication : Béatrice Gaillot-Déon

Rédaction : Béatrice Gaillot-Déon, Patrick Boivert, Catherine Gousserey, Claire Crépon, Delphine Chevallot

Mise en page : Vincent Sibille, Stéphane Bécamel

Photographies : Eric Barbara, NASA (C. Szopa), Philippe Laurence, www.photo-libre.fr et la rédaction

Rédaction et Administration : Service communication- Hôtel de Ville. 2, av Georges Pompidou

Impression Société Desbouis Gresil. ZI du Bac d’Ablon, rue Mercure. 91230 Montgeron - 0169834466

Tirage : 13500 exemplaires. ISSN 0985-7257

Dépôt légal : A parution

ROMS

Dans la nuit du 12 au 13 septembre, les Roms ont quitté les terrains

appartenant à l'Etat à l'entrée de Sucy. Ce départ sans violence

ni caractère spectaculaire a été obtenu grâce à la pression constante

exercée par la Mairie et les services de l’État rendant inéluctable

l'expulsion décidée par la Justice à compter du 15 septembre.

Les opérations de nettoyage du camp par l’Etat, propriétaire du terrain,

ont débuté le 20 octobre et s’achèveront à la fin de ce mois.

> A lire l’édito du Maire


ÉDITO

Après le départ des Roms

Le sujet a alimenté ces dernières semaines toutes les conversations à Sucy. Du côté

de la Municipalité, l'été a été largement consacré à cette question. A l'approche de

l'évacuation du campement par décision de Justice à compter du 15 septembre

dernier, les Roms ont quitté le site sur lequel ils étaient installés, entre l'usine SGD et

le parc d'activités des Petits Carreaux. Les incitations de la Préfecture et de la Mairie

ont été entendues, ce qui a permis d'éviter à la fois une confrontation avec les forces de

l'ordre et une médiatisation à outrance de la situation.

C'est l'aboutissement d'une procédure de plusieurs mois entamée par l'Etat, propriétaire

du terrain, devant la Justice, dès novembre dernier. Les longueurs de la procédure

judiciaire n'ont eu d'autres résultats que d'accroître chaque jour un peu plus la taille du

bidonville en même temps que l'inquiétude puis l'exaspération des Sucyciens. Dès lors,

y avait-il une autre issue possible ? Aucune.

L'Etat propriétaire vient d'engager le nettoyage du terrain qui devrait être terminé à la

fin du mois d'octobre. Les abords immédiats, qui dépendent du Conseil général,

devront aussi être remis en état. Une fois le site débarrassé, la Municipalité a proposé

à l'Etat, qui l'a acceptée, l'installation d'une entreprise locataire afin d'occuper les lieux

et d'en assurer le gardiennage. Il s'agit d'une société de location d'engins de chantier

déjà présente à Sucy.

La pression est désormais devenue telle sur les terrains disponibles qu'une surveillance

constante doit être organisée par leurs propriétaires. Les communes disposant sur leur

territoire d'espaces en friche pour différentes raisons - chez nous, un projet routier

en attente - sont plus vulnérables que les autres. Les Roms ont quitté Sucy mais,

bien entendu, la question n'est pas résolue pour autant. Le problème se déplace d'une

commune vers une autre. C'est donc bien au niveau national et européen que ce sujet

doit être traité. Il y a douze millions de Roms en Europe. Les crédits existent au sein

de l'Union européenne. Ils devraient d'abord et avant tout être employés pour le

financement des projets d'insertion dans les pays d'origine. Encore faut-il que les

gouvernements respectifs le souhaitent.

Votre Maire

Septembre - Octobre 2012 - n°233 3


4

ACTUALITÉ

MODERNISATION DE L'ACCUEIL

DE L'HÔTEL DE VILLE

À l'automne, les travaux d'aménagement de l'entrée de l'hôtel de ville commenceront.

Cette opération consiste à améliorer l'accueil du public au sein du centre administratif en offrant

des espaces mieux organisés afin que les usagers se trouvent très vite guidés. Un ascenseur

permettra une meilleure accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

La Ville de Sucy s'est engagée dans une démarche

visant à améliorer et à faciliter les relations avec

les usagers. Dans ce cadre, des travaux de modernisation

du hall d'accueil sont prévus du 29 octobre à fin

janvier 2013. Le chantier s'articulera en quatre axes

majeurs :

> Agrandissement de l’entrée

> Installation de l'accueil téléphonique dans un espace

dédié afin d’avoir face à soi un agent d’accueil entièrement

disponible

> Réaménager et moderniser l'ensemble des bureaux

d'accueil

> Créer un ascenseur desservant tous les niveaux y

compris le sous-sol pour l’accessibilité des personnes

à mobilité réduite

Tous les matériaux (briques, teintes, etc) utilisés seront

en corrélation avec ceux du site existant. La végétation à

proximité du bâtiment sera préservée. En parallèle, la

Ville met en oeuvre une e-administration en développant

une approche Gestion Relation Citoyen (GRC). Cet outil

Sucy info

Le futur hall d’entrée>

va permettre de simplifier les démarches administratives,

d'améliorer la communication, rendre l'administration plus

proche, plus réactive, plus efficace et plus facile d'accès

pour l'ensemble de la population.

MODE D’EMPLOI

PENDANT LES TRAVAUX

Durant les travaux, l'accès des usagers se

fera par l'arrière du bâtiment, côté services

techniques. Une signalétique extérieure sera

installée dès le démarrage des travaux.

A PARTIR DE LA MI-JANVIER 2013, LA MAIRIE

CHANGE SES HORAIRES POUR S’ADAPTER AUX

BESOINS DES USAGERS.

> Le samedi ouverture jusqu’à 13h au lieu de 12h

> Le mercredi ouverture sans interruption de

8h30 à 17h30 au lieu de 8h30-12h, 13h30-17h30

> Le jeudi fermeture à 19h au lieu de 17h30


CHÂTEAU MONTALEAU

LES TRAVAUX DU FUTUR TRIBUNAL D'INSTANCE DÉBUTENT

Le Château Montaleau est bien connu des Sucyciens.

Il a abrité le conservatoire de musique jusqu'en

2003, il est depuis propriété de l’Etat. Le Ministère

de la Justice a engagé une étude de faisabilité technique,

fonctionnelle et économique sur le projet de réhabilitation

du bâtiment en vue d'y installer un tribunal d'instance.

Une consultation a été lancée par le Ministère de la

Justice en juin 2011 pour le choix du maître d'œuvre.

C'est le cabinet d'architecture Jean LESCOT/SINCOBA

qui a été désigné.

La Ville et l’Architecte des Bâtiments de France se sont

montrés exigeants quant à la qualité architecturale de la

réhabilitation. Concernant l’aménagement paysager, la

Ville a travaillé en étroite collaboration avec le Ministère

de la Justice. Le futur Tribunal d’Instance restera comme

aujourd’hui un espace paysager ouvert sur la ville et le

Parc Montaleau.

Les travaux, sous maîtrise d'ouvrage du Ministère de la

Justice, ont débuté en septembre. Les opérations de

curage partiel du bâtiment se déroulent pour une durée

de 5 semaines. “Redonner du lustre au bâtiment tout en

lui donnant la fonctionnalité spécifique d'un tribunal

d'instance était la philosophie du projet”, nous confie

Jean Lescot, l'architecte du projet.

Ainsi, la réhabilitation du Château Montaleau mettra

en œuvre une reprise complète de la couverture, des

éléments de charpente, le remplacement des menuiseries

extérieures, un ravalement de façade. Elle permettra sa

mise en conformité tant en matière de sécurité que

d'accessibilité. L'escalier intérieur fera l'objet d'une

restauration dans sa partie en bois. Il sera entièrement

préservé. Une salle d'audience sera aménagée dans

la grande salle du 1 er étage. A terme, 1100 m 2 répartis

sur 3 niveaux permettront d'accueillir les activités de la

juridiction de proximité.

Une étude paysagère de qualité

Les aménagements extérieurs seront l’œuvre d’un

paysagiste. L'entrée du public est conservée depuis la

Promenade Garciot. L'ensemble des travaux est prévu

pour une durée d'un an. Deux magistrats du Ministère de

la Justice et treize fonctionnaires s'installeront dans les

lieux à l'automne 2013.

>

QU'EST-CE QU'UN TRIBUNAL D'INSTANCE ?

Proche et accessible, le tribunal d'instance traite la plupart

des petits litiges civils de la vie quotidienne. Il statue sur

toute une série d'affaires, quel que soit le montant de la

demande comme par exemple les litiges entre propriétaires

et locataires relatifs au paiement des loyers, à la résiliation

du bail, les litiges relatifs à l'élagage des arbres et des

haies… Le tribunal d'instance traite également le règlement

des affaires civiles portant sur des sommes comprises entre

4000 et 10 000 euros. C'est également la juridiction compétente

pour les tutelles. Il comprend un ou plusieurs magistrats.

A compter du 1 er janvier 2013, les tribunaux d'instance seront

compétents pour les litiges portant sur des sommes inférieures

à 4000 euros.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 5


6

ACTUALITÉ

LA VIDÉO-PROTECTION ENTRE EN SERVICE

Le système de vidéo-protection entre dans sa phase opérationnelle. Les 13 premières caméras

ont été installées au Centre-Ville et à la Gare et leurs images sont relayées sur les écrans

du Centre de Surveillance Urbain (CSU). Les autres centres commerciaux et les grands axes de

circulation seront équipés en 2013. Attention, les caméras servent aussi à verbaliser les places

de stationnement limitées à 30 minutes.

Les caméras sont installées,

les essais se sont déroulés en

septembre. La signalétique

obligatoire indiquant la présence

de la vidéo-surveillance sur la

ville a été installée. Le Centre de

Surveillance Urbain peut donc

fonctionner avec deux agents

municipaux dédiés au visionnage

des images. La vidéo-protection

est encadrée par la loi et nécessite

la délivrance d’autorisations par les services de l’Etat.

Le plan de déploiement de la vidéo-protection sera poursuivi

au cours du 1er semestre 2013 avec l’implantation

de 7 caméras supplémentaires : dans les quartiers de la

Fosse Rouge, des Bruyères et de la Procession. Au final,

tous les centres commerciaux et les grands axes de circulations

seront surveillés. Le dispositif de vidéo-protection

comptera plus de trente caméras. Ce dispositif prend

toute sa place dans la politique de prévention et de sécurité

de la Ville.

Sucy info

VERBALISATION

DES ZONES D’ARRÊT MINUTE

Pour les zones d’arrêt 30 minutes il avait été prévu

des bornes enregistrant le temps de stationnement

mais cet équipement était couteux budgétairement.

C’est pourquoi, la Ville a préféré utiliser le dispositif

déjà existant des caméras de vidéo-surveillance

pour constater les dépassements de temps. Les

contrevenants recevront par la poste leur amende.

Ceci est destiné à faire respecter les stationnements

de courte durée qui ont pour but d'assurer une

meilleure rotation du stationnement tout particulièrement

à proximité des rues commerçantes du quartier

de la gare et du centre-ville.

Cette vidéo-verbalisation est encadrée, comme

l'usage général de la vidéo-protection, par l'aspect

réglementaire du comité d'éthique et des autorisations

délivrées par les services de l'Etat.


RER A

MARIE-CAROLE CIUNTU INTERPELLE

LE MINISTRE DES TRANSPORTS

A l’occasion de la visite à Sucy de Frédéric Cuvillier, Ministre des transports,

Marie-Carole Ciuntu l’a interpellé sur les problématiques de la Ligne A.

Dans le numéro précédent de Sucy Info, nous vous présentions le nouveau hall de maintenance

à deux voies de 3000 m 2 qui sera achevé en fin d'année dans les ateliers de la RATP. Ce hall est

destiné à la maintenance des nouvelles rames à deux étages. Le Ministre des transports a souhaité

faire la visite de ces ateliers qui sont désormais, après ces investissements, les premiers

d’Ile-de-France. En juin dernier, les élus de Sucy n'avaient pas manqué de faire remarquer que

ces nouvelles rames, dont la maintenance est effectuée dans notre Ville, n’étaient pas vraiment

présentes sur notre branche de la ligne A. Marie-Carole Ciuntu n’a pas manqué non plus lors de

ce déplacement de faire part de la mobilisation des élus du secteur et de la population pour la

supression de l’arrêt intermédiaire de La Varenne-Chennevières.

C'est cet ouvrage remarquable que Frédéric

Cuvillier, ministre délégué aux Transports, est

venu visiter le 27 septembre dernier. Accueilli par

Pierre Mongin, président de la RATP, et Jean-Claude

Mouchoux, directeur de l'unité de maintenance de Sucy,

le ministre a pu découvrir la conception de ce bâtiment

qui permet d'entretenir les nouvelles rames de RER à

deux étages et équipent déjà la branche nord de la ligne A.

Marie-Carole Ciuntu l'a interpellé sur les dysfonctionnements

de la branche sud de la ligne A du RER. Elle a

ainsi pu lui faire part de la dégradation de la ligne

qui dessert notre Ville et rappeler, en présence de Pierre

Mongin, président de la RATP, la demande de suppression

de l'arrêt intermédiaire de La Varenne-Chennevières.

Elle a aussi pu exposer au ministre la mobilisation des

élus, engagée, à son initiative, le 18 octobre 2011, à l'occasion

d'un conseil municipal extraordinaire devant la

gare de RER de Sucy-Bonneuil. Depuis, une pétition a

réuni plusieurs milliers de signatures d'usagers soutenant

pleinement l'action visant à améliorer les conditions de

transport sur notre branche de la ligne A.

Le Maire a remis un courrier au ministre reprenant

l'ensemble des points, demandant notamment la confirmation

d'un calendrier précis en ce qui concerne le

prolongement de tous les trains jusqu'à la gare terminus

de Boissy et une meilleure répartition de l'utilisation des

rames à deux étages sur les différentes branches de la

ligne A.

A l'issue de sa visite, le ministre a repris le chemin de

Paris en empruntant l'une de ces nouvelles rames.

Naturellement, nous ne manquerons pas de vous faire

part de la réponse que le nouveau Ministre pourra apporter

à ces sujets sachant que pour l’instant, 2017 paraît

être le seul engagement que le Syndicat des Transports

d’Ile-de-France accepte de prendre. Ce qui est inacceptable

pour les élus comme pour les usagers.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 7


8

ACTUALITÉ

LES PREMIERS HABITANTS

EMMÉNAGENT À LA RÉSIDENCE DES IRIS

Sucy info

À la résidence Iris, les tout premiers occupants se sont installés

dans leur appartement à la fin du mois de septembre.

Situé à l'angle de l'Allée Van Gogh et de la rue du Moulin d'Amboile à

proximité des Monrois, ce programme immobilier est composé d'un

bâtiment linéaire décliné en trois parties, de 79 places de stationnement

en dessous de la résidence et de 16 places de parking extérieures. À

l'entrée principale du bâtiment, un stationnement “vélo” a été aménagé

et un local à vélos a été réalisé au rez-de-chausée du bâtiment. Construite

sur l'emplacement de l'ancienne maison de retraite intercommunale

“Les Acacias” fermée en 2006 pour des raisons de vétusté des bâtiments, la

résidence comprend 48 logements destinés à l'accession à la propriété.

Quant à l'architecture, elle est sobre et répond à la cohérence architecturale

du secteur. Un bel ensemble paysager et arboré entoure la résidence.

MANUFACTURE DE LUNETTES CARTIER :

LE CHANTIER DÉBUTE

Annoncée en janvier dernier, l'implantation de la Manufacture de lunettes Cartier, dans la zone

d'activités de Sucy Ouest (Chemin du Marais), est maintenant entrée dans sa phase opérationnelle

; le permis de construire a été délivré en avril dernier. Les travaux de terrassement sont

terminés et l’édification a commencé.

Une attention particulière a été portée à la qualité architecturale du

bâtiment, tant dans les matériaux que les couleurs, ainsi qu'au traitement

des espaces verts. Il en ressort deux volumes, un volume en rez-de-chaussée

qui couvre les ateliers de production et les activités techniques. Un volume

sur deux niveaux abrite le pôle de recherche et les bureaux. Les

couleurs majeures du projet sont de trois tonalités, le gris foncé pour l'étage,

une teinte gris clair pour la partie basse et une teinte rouille pour la façade

principale. Prévus pour une durée d'un an, les travaux doivent conduire à la

mise en service de la manufacture au cours du deuxième semestre 2013.


45 E ANNIVERSAIRE DU JUMELAGE FRANCO-ALLEMAND

À BIETIGHEIM-BISSINGEN

/

Jürgen Kessing, Marie-Carole Ciuntu et Cédric Musso devant

l'obstacle que le Comité de Jumelage a offert à notre ville jumelle.


Le jumelage avec Bietigheim-Bissingen est l'un des

plus actifs que compte Sucy avec une dizaine

d'échanges scolaires et associatifs par an” déclare

Cédric Musso, Conseiller Municipal délégué au

Jumelage et aux Relations Internationales.

Ce jumelage, initié en 1967 par Jean-Marie Poirier, fête

ses 45 ans cette année. A cette occasion, Jürgen Kessing,

Bourgmestre de Bietigheim-Bissingen, a accueilli

Marie-Carole Ciuntu, Cédric Musso et une délégation

sucycienne à la fin de l’été. C'était l'occasion de fêter

solennellement les 45 ans d'amitié entre Sucy et notre

ville jumelle allemande. Les festivités se sont déroulées

pendant la magnifique Fête du Cheval, fête traditionnelle

à Bietigheim. A cette occasion, le Comité de Jumelage

de Sucy a offert à la ville de Bietigheim un obstacle

d'équitation destiné aux compétitions de sauts d'obstacles

qui ont lieu pendant la Fête du Cheval. Ces compétitions

réunissent la fine fleur de l'équitation européenne.

Dans son discours lors de la soirée officielle, le maire de

notre ville a rappelé l'importance de la relation francoallemande,

aussi bien au niveau national que local, et fait

part de sa volonté de renforcer ces liens par des projets

économiques communs.

RENCONTRES CHORÉGRAPHIQUES

FRANCO-ALLEMANDES

LE 17 NOVEMBRE

D ans

le cadre du Jumelage franco-allemand,

le Centre de danse de Sucy-Académie

Clôdine Barrais et le Ballettschule Labrini

Mpartzoka de Bietigheim organisent ensemble un

spectacle chorégraphique. Plus de 70 danseuses

sucyciennes se sont déplacées en Allemagne pour

une représentation le 20 octobre dernier.

Le 17 novembre prochain, c’est au tour de Sucy

d’accueillir les danseuses allemandes pour présenter

le spectacle aux Sucyciens. Les écoles présenteront

des chorégraphies de danse classique,

de modern'jazz, ainsi que de hip-hop.

RENCONTRES CHORÉGRAPHIQUES

FRANCO-ALLEMANDES

SAMEDI 17 NOVEMBRE 2012 À 17H ET 21H

Espace Jean-Marie Poirier

> Entrée libre,

réservation à l’Espace Jean-Marie Poirier

du 23 octobre au 10 novembre.

> www.ville-sucy.fr

Septembre - Octobre 2012 - n°233 9


10

TRAVAUX

La Communauté d'Agglomération du Haut Val-de-Marne (CAHVM) a entrepris des

travaux sur trois axes importants de Sucy : boulevard de la Liberté, rue de la Procession, rue

Pierre Sémard/place Fernande Doudot. Ces travaux étaient absolument nécessaires compte tenu

de l’état des voiries. Ils se poursuivent selon le calendrier prévu. Les chantiers sont en cours et

prennent un certain temps compte tenu de leur ampleur : la CAHVM réalise l’assainissement, les

chaussées et trottoirs ; la Ville prend à sa charge la remise aux normes du réseau d’eau potable,

l’enfouissement des réseaux et l’éclairage public. La réfection de ces voiries, une fois terminée,

apportera une amélioration pour notre Ville. LA FIN DES TRAVAUX EST PRÉVUE EN DÉCEMBRE.

Sucy info

VOIRIES COMMUNAUTAIRES

RUE PIERRE SÉMARD ////////////////////////////

TRAVAUX RÉALISÉS

DE JUILLET À AOÛT

> Chaussée de la place Fernande Doudot

> Changement de la canalisation d'eau potable entre les

rues de Sévigné et du Moutier

> Remplacement des branchements en plomb

> Pose d'une nouvelle canalisation de gaz au carrefour de

la rue de Vesvres et de la rue Pierre Sémard

FIN DES TRAVAUX > DÉCEMBRE

PHASE EN COURS

DEPUIS SEPTEMBRE

> Enfouissement des réseaux aériens (France Telecom,

EDF et l'éclairage public) sur le domaine public et les

parties privatives des riverains

> Travaux d'assainissement : pose de boîtes de

branchement

> Rénovation de l'éclairage public

> Reprise du corps de chaussée

> Travaux de réfection de la chaussée et des trottoirs, mise en enrobé de la chaussée

> Pose des candélabres et dépose des anciens supports bois et béton


RUE DE LA PROCESSION //

TRAVAUX RÉALISÉS

DE JUILLET À AOÛT

> Remplacement de la canalisation d'assainissement des eaux

usées

> Création d’un branchement d’assainissement au niveau de

l’impasse de la Procession

PHASE EN COURS

DEPUIS SEPTEMBRE

> Enfouissement des réseaux aériens (France Telecom,

EDF et l'éclairage public) sur le domaine public et les

parties privatives des riverains

> Travaux d'assainissement : pose de boîtes de branchement

> Rénovation de l'éclairage public

> Reprise du corps de chaussée

FIN DES TRAVAUX

DÉCEMBRE

> Travaux de réfection de la chaussée et des trottoirs,

mise en enrobé

> Pose des candélabres et dépose des supports bois et béton

CIRCULATION

BOULEVARD

DE LA LIBERTÉ /////

TRAVAUX RÉALISÉS

DE JUILLET À AOÛT

> Remplacement de la canalisation d'eau potable ainsi

que la création d'une bouche d'incendie

> Création d'un chemin d'accès menant au parvis du

groupe scolaire des Bruyères

> Travaux d’assainissement au droit du groupe scolaire

PHASE EN COURS

DEPUIS SEPTEMBRE

> Enfouissement des réseaux aériens (France Telecom,

EDF et l'éclairage public) sur le domaine public et les

parties privatives des riverains

> Travaux d'assainissement : pose de boîtes de

branchement

> Rénovation de l'éclairage public

> Reprise des corps de chaussée

> Création des fosses d’arbres

FIN DES TRAVAUX

DÉCEMBRE

> Travaux de réfection de la chaussée et des

trottoirs, mise en enrobé

> Pose des candélabres et dépose des supports bois

et béton

RUE PIERRE SÉMARD La circulation sera toujours maintenue dans le sens montant jusqu'à l'achèvement des travaux.

RUE DE LA PROCESSION

Depuis le 15 octobre, la rue de la Procession est mise en sens unique dans le sens rond-point Charles de Gaulle

vers la rue du Moulin à Vent. Pour sécuriser le passage des piétons, un cheminement piétonnier sera créé.

BOULEVARD DE LA LIBERTÉ Les aménagements concernant la circulation se feront en fonction de l'avancée des

travaux. Durant les travaux, la circulation en sens unique sera toujours maintenue boulevard de la Liberté, dans le sens rond-point de

Lésigny vers la rue du Faisan Doré.

Pour ces trois voies, afin de minimiser la durée des travaux, la Communauté d’Agglomération du Haut

Val-de-Marne fera intervenir, de façon ponctuelle, des entreprises la nuit, notamment pour la pose des

enrobés.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 11


12

TRAVAUX

Sucy info

////////

TRAVAUX MUNICIPA

VOIRIES MUNICIPALES ///////////////////////////////////

PARKING DES REMPARTS

Après la suppression des bungalows : extension du nombre

de places de stationnement et pose de candélabres (liaison

piétonne entre la rue de Brévannes et la rue Pierre Sémard)

> COÛT : 16 500 EUROS TTC

RUE CHAUMONCEL

Mise en enrobé

> COÛT : 2 000 EUROS TTC

ROUTE DE LESIGNY

Reprise partielle de la piste cyclable

> COÛT : 20 000 EUROS TTC

SENTIER DES VIGNES

Remplacement des bornes d'éclairage dans le sentier menant

aux vignes

> COÛT : 2 500 EUROS TTC


AUX

CIMETIÈRE

Aménagement en béton désactivé de l'accès principal

jusqu'aux sanitaires

> COÛT : 12 500 EUROS TTC

AMÉNAGEMENT RUE JEAN MOULIN

Réalisation d’un espace végétal au pied du mur pour

empêcher les tags, aménagement de l’ensemble de

l’espace, avec réhabilitation du cheminement piétonnier

pour accéder rue de Coulanges

> COÛT : 13 500 TTC

CAMPAGNE DE REPRISE DES

ENROBÉS ET DE SIGNALISATION

HORIZONTALE

> COÛT : 230 000 EUROS TTC

CENTRE DE LOISIRS DU PARC

Achèvement de la modernisation de l’éclairage

> COÛT : 10 000 EUROS TTC

Septembre - Octobre 2012 - n°233 13


14

TRAVAUX

BÂTIMENTS ///////

GYMNASE DU PLATEAU

Travaux de peinture, changement de l'éclairage de la

grande salle et pose de l'alarme incendie

> COÛT : 47 400 EUROS TTC

MARCHÉ DU CLOS PACY

Reprise de l'étanchéité et changement d'un sky dôme

> COÛT : 54 656 EUROS TTC

CENTRE HORTICOLE

Travaux de voiries, de réseaux divers et d'assainissement

> COÛT : 45 000 EUROS TTC

Sucy info

PARC DES SPORTS

Ventilation des tennis couverts :

installation de deux extracteurs

d’une capacité de 16 000 m 3

par heure chacun afin de remédier au phénomène de

condensation et pose de ventilations basses. Réfection

des enrobés à l'arrière des vestiaires tennis

> COÛT : 33 807 EUROS TTC

MAISON DES SENIORS

Création d'un sanitaire supplémentaire accessible aux

personnes à mobilité réduite et reprise de l'étanchéité

> COÛT : 21 530 EUROS TTC


RÉNOVATION DE L'ÉGLISE

SAINT-MARTIN

Depuis plusieurs années et durant la période estivale, la municipalité poursuit sa campagne

de rénovations en entreprenant des travaux importants à l'église Saint-Martin. Avec la reprise

des plafonds et des peintures, les résultats sont enfin visibles et les Sucyciens redécouvrent avec

plaisir cette église du XII ème siècle.

Après avoir réparé la toiture des bas-côtés, puis refait

la plâtrerie des bas-côtés, les murs et les voûtes de

l'église ont été entièrement nettoyés et repeints cet

été. L'édifice étant partiellement classé aux Monuments

Historiques, l'Architecte des Bâtiments de France a

validé la teinte utilisée pour les murs mais aussi la technique

de nettoyage des pierres de l'édifice. Toutes les

parties en pierre ont fait l'objet d'un nettoyage par le pro-

TRAVAUX

cédé de résine qui désobstrue les

pores de la pierre. Les boiseries

ont été également nettoyées et passées

à l'huile de lin. Il en est de

même pour le parquet. Les

vitraux, eux aussi, ont été nettoyés

et consolidés par l’Atelier Lucas

Concept, spécialiste de la création

et restauration de vitraux. En lien

avec la mission Patrimoine de la

Ville, les tableaux ont retrouvé

leur splendeur grâce à la mise en

place d'un éclairage. La révision

complète du système d'accrochage

des tableaux a par ailleurs été

réalisée. L’ultime phase des travaux

concernera la restauration du

chœur et fera l'objet d'une concertation

avec l'Architecte des

Bâtiments de France. Ces travaux

sont éligibles à des subventions

car le chœur a fait l’objet d’un classement. L'église

aujourd'hui métamorphosée est redevenue un lieu lumineux

et accueillant que de nombreux Sucyciens

visitent avec plaisir.

> COÛT DES TRAVAUX À L'ÉGLISE SAINT-MARTIN :

178 682 EUROS TTC

Septembre - Octobre 2012 - n°233 15


16

SENIORS

MINI BUS :

NOUVEAU SERVICE AU CCAS

Vous habitez Sucy, vous avez plus de 65 ans et

vous n'êtes pas véhiculé. Depuis la mi-septembre,

le CCAS propose un nouveau service de transport

pour vous acheminer dans Sucy vers la destination

de votre choix.

Se rendre à la banque, dans une administration, au

cimetière ou tout simplement faire du shopping,

aller au cinéma, se rendre à la médiathèque, au restaurant

de la Maison des Seniors, tels sont les exemples

de lieux que les Sucyciens seniors peuvent demander.

Pour Nicole, 72 ans, rencontrée à la Maison des seniors,

il s'agit d'un moyen de transport très apprécié et pratique.

“Je me suis blessé à la jambe et il m'est donc difficile de

me déplacer. Aussi, ai-je contacté le CCAS pour me

rendre dans cette structure municipale” explique ce nouvel

usager du mini bus. Aménagé spécialement pour les

personnes à mobilité réduite, le mini bus d'une capacité

de 9 places assure gratuitement le transport des personnes

âgées chaque lundi, mardi, mercredi et vendredi de

Sucy info

9h à 17h30. Pour bénéficier de ce service gratuit, il vous

suffit de contacter au minimun 48h à l'avance,

le CCAS au 01 49 82 24 50 tous les mardis et

vendredis matin de 9h à 12h.

GYMNASTIQUE, THÉÂTRE,

CONFÉRENCE... POUR LES SENIORS

Avec le concours de ses partenaires, la Maison des seniors de Sucy a concocté tout un programme

dans le cadre de la Semaine bleue du 11 au 19 octobre dernier.

Chaque année, durant la troisième semaine d'octobre,

des manifestations locales sont organisées partout

en France pour illustrer le thème national retenu.

Les seniors à Sucy sont porteurs de richesses prêtes à

être véhiculées et transmises. C'est dans cette optique

que la Ville et ses partenaires ont participé pour

la troisième édition à la Semaine bleue autour de la

thématique : “Vieillir et Agir Ensemble dans la

Communauté”. Les seniors ont pu profiter d’une série

d'ateliers et d'animations : des spectacles, des ateliers

sportifs, créatifs, des sorties et des découvertes. Bref tout

un éventail de choix que nos seniors ont découvert en

nombre. La Ville s'attache, tout le long de l'année, à

développer une politique d'actions envers les seniors en

proposant des activités diversifiées. Cette année encore,

la Ville proposait un programme particulièrement

attrayant pour les seniors.


DOSSIER

Bonne rentrée

C'est une rentrée sans souci qu'ont salué

Marie-Carole Ciuntu et Christophe Chartrain

adjoint au Maire chargé des affaires scolaires.

Le temps des vacances déjà loin, parents et

enfants étaient heureux de partager ce moment

toujours fébrile de la rentrée des classes.

Chacun était impatient de découvrir sa nouvelle

classe et d'ouvrir ses nouveaux cahiers et

parfois faire connaissance avec son nouvel

enseignant.

Sucy Info vous propose une revue de cette rentrée.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 17


18

DOSSIER

Mardi 4 septembre dernier, accompagnés de Frédéric

Guével, nouvel Inspecteur de l’Education Nationale

de la circonscription, Marie-Carole Ciuntu et

Christophe Chartrain adjoint au maire chargé des affaires

scolaires sont allés à la rencontre des parents et des enseignants

pour aborder cette nouvelle rentrée des classes.

C’est naturellement à l’école de la Cité Verté qu’ils

s’étaient donné rendez-vous car, évidemment, parents et

équipes enseignantes se demandaient si la rentrée ne serait

pas perturbée par les importants travaux en cours.

Finalement, grâce à la Ville qui, avant la rentrée, avait

veillé à ce que les entreprises mettent les bouchées doubles,

retirent partiellement l’échafaudage et participent au nettoyage

du site, celle-ci s’est bien passée.

Sucy info

Il faut aussi souligner le travail des agents qui ont travaillé

d’arrache-pied au nettoiement et à la remise en place des

salles. La rentrée s’est effectuée dans des conditions normales

aux dires de tous.

Bien entendu, le chantier continue mais chacun mesure

chaque jour un peu plus que ces travaux conséquents vont

donner naissance à une école moderne et résolument

ouverte sur la Ville.

Au gré des rencontres, les directeurs d'école saluent les

travaux réalisés par les services municipaux pendant l'été.

A l'école élémentaire des Bruyères, c'est une classe supplémentaire

qui a pu voir le jour grâce à la mise en service de

la classe mobile informatique. Les élèves de l'école

Jean-Jacques Rousseau ont découvert une école pimpante

avec notamment le ravalement du réfectoire, de la cour de

l'école maternelle et le remplacement du chalet. La Ville

s'attache chaque année à développer un plan de travaux

dans les écoles afin d'offrir un environnement de qualité

et de sécuriser les lieux d'enseignement. Sucy Info vous

présente en page 20 un tour d'horizon des travaux réalisés

dans les différentes écoles de la ville.

LA RENTRÉE EN CHIFFRES

• 34 classes de maternelle

• 63 classes d'élémentaire

• 890 élèves en maternelles

• 1 520 élèves en élémentaires

• 4 268 élèves en collèges et lycées


BIENVENUE À

Nathalie MAGNIN

DIRECTRICE DE L'ÉCOLE

ÉLÉMENTAIRE DU PLATEAU

Après avoir enseigné à Limeil-

Brévannes et à Saint-Maurice, c'est

son premier poste de direction. Elle

souhaite l'exercer dans un climat de

confiance avec son équipe et établir

un dialogue régulier avec les parents.

Son projet de festival du livre devrait

l'y aider en lui permettant de les

rencontrer “autrement”. Elle souhaite

également pouvoir travailler avec la

maternelle Procession pour préparer

les élèves à l'entrée en cycle élémentaire.

Pascal GRIFFOUL

PROVISEUR DU LYCÉE

CHRISTOPHE COLOMB

Cet ancien professeur d'allemand a

déjà exercé la fonction de proviseur

de lycée à Bobigny puis à Thiais.

Comme nouveau proviseur du

lycée Christophe Colomb, il s'inscrit

dans la continuité d'une démarche

d'excellence pour ses élèves et

souhaiterait avec toute son équipe

pouvoir atteindre un taux de réussite

au bac de 95%. Cet objectif

passe par “une culture du détail”,

c'est-à-dire par une succession de

petites touches.

Valérie TROHEL

DIRECTRICE DE L'ÉCOLE

MATERNELLE FONTAINE DE VILLIERS

C'est le premier poste de direction

pour cette enseignante d'école élémentaire

qui a exercé auparavant

à Limeil-Brévannes. Dans sa nouvelle

fonction, elle souligne l'importance

d'un sens de l'organisation.

Elle souhaite favoriser toutes

les conditions pour que les enfants

aiment venir à l'école et y trouvent

un lieu de travail où même les jeux

offrent un intérêt pédagogique.

Marie-Pierre GIAI-BRUERI

PROVISEUR DU LYCÉE DES MÉTIERS

DE L'HÔTELLERIE MONTALEAU

Après avoir enseigné la technologie,

notamment en section éducation spécialisée,

elle a occupé depuis 1992

différents postes de chef d'établissement

en collège et lycée à Saint-Maur,

Villecresnes et Mandres. Cette franccomtoise

s'est fixé comme objectif de

“faire en sorte que l'élève soit dans un

parcours de réussite”. On retrouve cet

engagement dans une autre mission

que lui a confiée le Rectorat : responsable

de la plate-forme d'insertion

professionnelle auprès des jeunes de

16 à 25 ans.

Nicolas MASSÉE

DIRECTEUR DE L'ÉCOLE

JEAN-JACQUES ROUSSEAU

Cet ancien élève de l'école de la Cité

Verte a enseigné à Créteil et dirigé des

écoles à Saint-Maur et Champigny. Il

se définit comme un directeur disponible

et à l'écoute, particulièrement

attaché à la sécurité des élèves. Il a

trouvé une équipe active et motivée, il

s'appuiera sur elle pour continuer la

brocante de printemps et développer

de nouveaux projets comme un atelier

théâtre et l'accueil d'une intervenante

musicale.

Marc GUEVEL

INSPECTEUR

DE L'ÉDUCATION NATIONALE

Le nouvel inspecteur de la 10 e circonscription

connaît bien Sucy où il a

exercé la même fonction en 2006.

Aujourd'hui, c'est en poste définitif

qu'il s'installe dans ses bureaux à

l'école du Centre. Il définit ainsi sa

mission principale auprès des 7 communes

et leurs 29 écoles maternelles

et élémentaires : impulser et faciliter

la mise en œuvre d'actions pédagogiques

qui soient propices aux progrès

des élèves en tenant compte des réali-

tés locales.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 19


20

DOSSIER

LES TRAVAUX DANS LES ÉCOLES

DE BELLES AMÉLIORATIONS

POUR LE GROUPE SCOLAIRE JEAN-JACQUES ROUSSEAU

ECOLE ÉLÉMENTAIRE DES NOYERS

Des thuyas ont été abattus et remplacés par un grillage

pour des raisons de sécurité pour les enfants.

ECOLE DES BRUYÈRES

Nouvelle classe grâce à la mise en service de la classe

informatique mobile.

Sucy info

> Ravalement du restaurant scolaire, du préau et de la

salle de motricité dans une teinte chaude rappelant la

couleur de la pierre meulière

> Installation d’un nouveau chalet dans la cour de

l’école maternelle pour abriter les jeux

> Agrandissement et rénovation des sanitaires

> Habillage en bois d’une partie du mur de la cour de

récréation de l’école maternelle et mise en peinture

de l’ensemble des murs

> Réalignement de la cour de l’école maternelle et pose

d’une clôture et d’un portail.

L’ensemble des travaux, dont la construction du chalet, a été

réalisé par les services techniques de la Ville.

ECOLE DE LA PROCESSION

La totalité du grillage de l'école a été remplacée et des

radiateurs supplémentaires ont été posés.

ECOLE FONTAINE DE VILLIERS

Il a été procédé à la suppression du bac à sable et au

remplacement des rondins ainsi qu’à la reprise de

l’ensemble des huisseries.


À LA CITÉ VERTE

Entrepris en avril dernier, le chantier se poursuit avec une nouvelle tranche de travaux pendant les

vacances de la Toussaint. L'ensemble des travaux s'effectue lors des congés scolaires pour ne pas

perturber le fonctionnement de l'établissement scolaire. Sucy Info dresse un point concernant l'avancée

de cette opération.

TRAVAUX RÉALISÉS > JUILLET ET AOÛT 2012

> Ravalement de la façade nord

> Isolant extérieur et peint

> Menuiseries extérieures

> Reprise complète de la toiture (isolation et couverture)

> Sortie de terre de la chaufferie par géothermie

> Remise en état et repose des plans d'évacuation

incendie et extincteurs

> Nettoyage des locaux

> Dépose partielle d'échafaudage pour la rentrée

ECOLE DU CENTRE

Le parvis de l'école fait l'objet d'un aménagement

paysager.

Réhabilitation et ravalement de la face nord de l’école.

TRAVAUX À VENIR > VACANCES DE LA TOUSSAINT 2012

> Remplacement des menuiseries extérieures du rezde-chaussée,

au niveau de la bibliothèque, salle de

repos, loge gardien, locaux du préau (côté Nord),

ainsi que des fenêtres des cages d'escalier

> Création d’ouvertures toute hauteur pour la pose de

chassis spécifiques

> Percement des plafonds pour la création de désenfumage

dans les cages d’escaliers

> Finition du ravalement des pignons Est et façade Sud

> Pose des crapaudines dans les gouttières

> Réalisation des joints étanches (façade Sud)

> Dépose de l'échafaudage sur pignon Ouest

Septembre - Octobre 2012 - n°233

21


22

DOSSIER

INSTITUTION PETIT-VAL :

OUVERTURE D'UN NOUVEAU LYCÉE

ET RESTAURANT SCOLAIRE

Afin d'accompagner son développement, le groupe scolaire privé Petit-Val a inauguré le

15 septembre dernier un nouveau bâtiment à l'architecture innovante qui accueille le lycée

et le restaurant scolaire. C'est Mgr Michel Santier, évêque de Créteil, qui a présidé cette cérémonie

par une célébration de rentrée et la bénédiction des locaux, en présence des élèves

de l'établissement et de très nombreux parents.

En inaugurant ces nouveaux locaux, Jean-Charles

Deconninck, président de l'OGEC (Organisme de

Gestion de l'Etablissement qui finance le projet) a

souligné que “ce nouveau bâtiment accompagne le développement

de l'école dont les effectifs ont progressé ces

dernières années de plus de 25% et c'est un lieu où il fait

plaisir d'apprendre”. Au milieu d'un parc de 5 hectares,

l'Institution Petit-Val, c'est à la fois une école maternelle,

une école élémentaire, un collège et un lycée pour un

effectif total de 1 500 élèves. C'est en 1890 que la

congrégation des Sœurs Marianistes fait l'acquisition du

domaine et ouvre un pensionnat de jeunes filles. Pour

Sœur Marie-Laurence Cosnard, Provinciale marianiste

“ce bâtiment issu du génie de l'architecture poursuit 122

ans après la mission de service et d'éducation des fondateurs

de la Congrégation”. Il s'inscrit dans un programme

plus vaste de restructuration et de réorganisation de l'ensemble

du site : construction d'un ouvrage à usage de

lycée et de restaurant scolaire, démolition du restaurant

scolaire existant et réhabilitation de la grande salle à

manger conservée de l'ancien restaurant. Avec un double

objectif : améliorer les conditions d'accueil et de vie collective

à la fois pour les élèves, les enseignants et l'admi-

Sucy info

nistration et rendre le site accessible aux personnes à

mobilité réduite. Marie-José Barthélémy, architecte à

l'Office Parisien d'Architecture, s'est mise elle aussi au

service de la mission éducative de l'ouvrage. Son projet

utilise poteaux, poutres, voiles béton, charpente métallique

apparente dans le hall et le réfectoire. Les 7 files de

structure du réfectoire sont constituées de portiques.

Leur structure est “signifiante”, elle organise et guide

dans l'espace réfectoire. La façade de verre laisse entrer

la lumière qui baigne les nombreux espaces et l'utilisation

de couleurs chatoyantes complète un ensemble très

réussi. Pour Mgr Michel Santier, évêque de Créteil “Ce

nouveau bâtiment réalisé à l'Est de notre département

répond aux besoins avec un projet éducatif de qualité

dans le respect de chacun quelle que soit son origine.

C'est une magnifique réalisation qui s'intègre parfaitement

dans un cadre harmonieux”.

Inauguration du lycée par Mgr Michel Santier, en présence de

Marie-Carole Ciuntu, Philippe Delorme, directeur diocésain de

l'enseignement catholique, Jean-Charles Deconninck, Patrick

Reverchon et Annick Decand, chefs d'établissement de Petit-Val.


CÉRÉMONIE POUR LES LAURÉATS DU BAC

SOLENNITÉ POUR LES NOUVEAUX

BACHELIERS !

Pour la cinquième édition, ils étaient près de 500

bacheliers réunis à l'Espace Jean-Marie Poirier ce

12 septembre dernier. C'est non sans émotion que

les lauréats étaient venus recevoir leur baccalauréat. Ce

fut l'occasion pour le Maire, Marie-Pierre Giai-Brueri,

nouveau proviseur du lycée Montaleau, Pascal Griffoul,

nouveau proviseur du lycée Christophe Colomb et

Patrick Reverchon, directeur du lycée privé Petit-Val

et toute la communauté enseignante, de féliciter les

récipiendaires du diplôme permettant d'accéder à un parcours

d'études pour certains et pour d'autres de marquer

le début de la vie professionnelle. Ainsi, Mathilde, men-

Fort d'une expérience de plus de 10 ans, Maxicours

est bien connu des parents. Ce site permet un

soutien scolaire en ligne. La médiathèque offre

désormais la possibilité de suivre en ligne les cours,

leçons et exercices de ce site. Depuis un poste de la

section multimédia, les élèves du CP à la Terminale

peuvent réviser ou s'exercer aux 45 matières disponibles

en ligne.

Faustine Gartier, responsable de la section multimédia

de la Médiathèque, le confie “c'est une aide précieuse

apportée aux familles pour le soutien scolaire. De

surcroît, avec la possibilité de brancher deux casques sur

le poste, cela permet aux parents de suivre la pratique

des enfants”.

Maxicours est disponible gratuitement à la Médiathèque.

Renseignements : 01 45 90 42 37

tion Très Bien au Bac ES, est heureuse d'intégrer un

cursus universitaire en Droit Européen. La mine réjouie

et accompagné de son professeur Eric Lamulle, Narveen

est heureux de recevoir son Bac professionnel Service et

Commercialisation après deux ans de formation au

Lycée Montaleau. Il est maintenant engagé dans une

grande brasserie parisienne et vole vers un parcours professionnel

prometteur. Les parents se félicitent de cette

remise de diplôme qui selon Florence, maman de

Quentin reçu au Bac S, “est un moment solennel et sympathique

qui permet de dire au revoir aux enfants qu'on

a vus grandir avant qu'ils ne prennent leur envol”.

MAXICOURS

SOUTIEN SCOLAIRE À LA MÉDIATHÈQUE

Septembre - Octobre 2012 - n°233 23


24

RÉUSSIR

C'ÉTAIT IL Y A UN SIÈCLE, SUCY

LE FILM A CONQUIS LE

Ce fut véritablement l'événement de la rentrée dans notre ville. Les 15 et 16 septembre,

plusieurs milliers de Sucyciens ont assisté aux premières projections du film “C'était il y a un

siècle” prolongées par une superbe exposition des images du film présentée à l'Espace

Jean-Marie Poirier. Plus qu'un film, le public quel que soit l'âge a plébiscité à la fois une belle

page d'histoire de notre ville mais aussi une réalisation où la dimension poétique des images

tirées de cartes postales anciennes et la musique contemporaine et nostalgique ont su toucher

l'émotion. Le film est aussi une aventure technologique et économique pour Luc Bourcier, chef

d'entreprise à Sucy, qui est à la fois le concepteur et le réalisateur de ce film. Retour en images

sur les temps forts de ces folles journées de septembre et rencontre avec Luc Bourcier sur

l'avenir de ce concept original que l'on peut retrouver en DVD.

LE FILM EN PANORAMIQUES

L'équipe du film a réalisé une formidable exposition

des images panoramiques du film pour l'Espace

Jean-Marie Poirier. Du 15 au 30 septembre, les

visiteurs ont pu retrouver l'âme de leur quartier, de leur

rue ou simplement découvrir leur ville à travers des

images sépias. En l'inaugurant le 15 septembre, le Maire

a souligné combien ces images montraient à quel point

le développement de la ville avait respecté le patrimoine.

Le réalisateur Luc Bourcier est revenu quant à lui

sur la genèse du projet et les prouesses techniques ayant

éxigées 5 000 heures de travail.

UN PUBLIC ADMIRATIF

Les premières projections publiques ont accueilli, en

présence de toute l'équipe du film, plus d'un millier

de spectateurs dans la grande salle de l'Espace

Jean-Marie Poirier pour deux séances : à la sortie, un

Sucy info

Inauguration de l'exposition par Marie-Carole Ciuntu

et Michel Balard, adjoint à la Culture avec Luc Bourcier,

créateur du projet

public unanime, enthousiaste de la prouesse technique

mais aussi par la dimension poétique et

humaine. Toutes générations confondues, le film a

ému, bouleversé, comme l'attestent les nombreux

témoignages recueillies sur le livre d'Or.

>“Ils en parlent le mieux”.

AMBIANCE 1913

Le dimanche, c'était le jour de la brocante et des

journées du patrimoine, le réalisateur du film Luc

Bourcier avait recréé le décor d'une guinguette

dans l'esprit du film et des bords de Marne

devant l'Espace Jean-Marie Poirier. Là encore,

de nombreux visiteurs ont pu découvrir des

extraits du film, admirer les images de l'exposition,

retrouver l'univers de Sacha Guitry grâce

aux Baladins du Val-de-Marne, écouter un

accordéoniste, et danser au son de la valse

comme à l'époque du film à Sucy en 1913…


EN 1913 :

E PUBLIC !

DEUX QUESTIONS AU CRÉATEUR DU PROJET

Luc Bourcier, quel est votre ressenti après

les projections du film ?

“Les retours sont extrêmement positifs, les spectateurs

nous remercient d'avoir réalisé ce film et c'est là notre

plus belle récompense. Il s'agissait pour nous de savoir si

la magie du film opérait auprès des spectateurs, quel que

soit leur âge”. Nous leur sommes vraiment reconnaissants

de tous les magnifiques témoignages qu'ils nous

ont apportés”.

Quel est l'avenir de ce concept

“C'était il y a un siècle ?”

“Nous sommes en capacité de réaliser intégralement

un film dans un délai de 4 mois. Afin d'optimiser au

mieux l'ensemble du processus de création nous

établissons une trame de réalisation où les différents

intervenants travaillent en même temps. C'est-à-dire

que l'écriture du script se finalise pendant que les

graphistes travaillent parallèlement à la retouche des

images. L'habillage sonore et les déclinaisons musicales

sont également adaptables, tout cela nous permet

d'obtenir un gain de temps considérable. Nous découvrons

également un champ d'application bien plus large

que l'histoire d'une commune car notre procédé permet

de redonner vie à n'importe quel type d'images d'archives,

institutionnelles ou entreprises”.

Ils en parlent le mieux…

“Bravo pour votre magnifique travail bouleversant de

sensibilité.” Caroline 42 ans

“Avant d'être technique, votre film est tout simplement

humain” Paul 34 ans

“Cela n'est pas un hasard si nous avons eu un vrai coup

de cœur pour Sucy, il suffit de regarder votre film pour

le comprendre” Stéphane 37 ans

“Ce film est poétique, bouleversant, à part ; pour nous

Sucyciens, c'est bien plus qu'un film !” Stéphanie 49 ans

“Nous voulions vous rendre hommage car votre film est

beau et magique à la fois, on en ressort bouleversé, il y

a longtemps que ma famille et moi n'avions pas ressenti

une telle émotion partagée” Fred et Virginie 36 ans

OÙ TROUVER LE DVD DU FILM ?

“C'était il y a un siècle”

DVD Collector. 79' + bonus.

Prix de vente : 19,90 euros.

En vente à la librairie Cambon,

34 rue du Moutier.

Et en ligne sur le Site officiel :

www.ctilya1siecle.fr

Septembre - Octobre 2012 - n°233

25


26

INFOS PRATIQUES

INSCRIPTIONS LISTES ELECTORALES

Vous pouvez demander votre inscription, sur les listes électorales

de la commune, jusqu'au 31 décembre ; elle sera

effective à compter du 1er mars de l'année suivante.

Présentez-vous à la Mairie, muni d'une pièce d'identité en

cours de validité (carte nationale d'identité ou passeport),

d'un justificatif de domicile (quittance de loyer, gaz, électricité…),

d'une attestation des parents pour les jeunes et, si

besoin, du décret de naturalisation justifiant de la nationalité

française.

Dans les mêmes conditions, les ressortissants de la C.E.E.

peuvent demander leur inscription pour les élections européennes

et municipales.

Attention ! Pensez à communiquer tout changement

d'adresse sur la commune ou d'état civil (fournir la copie du

livret de famille) et rectifications diverses.

Il est également possible aujourd'hui de vous inscrire par

Internet : Créez votre compte sur www.mon.servicepublic.fr,

accédez à la démarche en ligne “Inscription sur

les listes électorales” puis laissez-vous guider. Gratuit et

sécurisé.

Les pièces justificatives doivent être numérisées : il s'agit

de la copie d'une pièce d'identité (carte d'identité ou passeport

en cours de validité) ainsi que d'un justificatif de domicile

récent.

Les listes électorales ne peuvent être modifiées, tous les

ans, que du 1er septembre au 31 décembre. A ce moment

les modifications sont effectives. Vous pouvez cependant

vous inscrire toute l'année.

Sucy info

CARTE OPTILE

Pour cette année scolaire, les familles, qui

bénéficiaient antérieurement de l'abonnement

“Carte Optile”, ont du soit s'acquitter

d'un abonnement “Carte Imagine R”, soit pour les

enfants de moins de 10 ans prendre des tickets T

demi-tarif. Ce surcoût pour les familles est inacceptable.

En juin dernier, la Communauté d'Agglomération

du Haut Val-de-Marne a adopté à l'unanimité une

motion dénonçant l'inégalité de traitement de son

territoire par le Syndicat des Transports d’Ile-de-

France.

Face à la position intangible du STIF, Jean-Daniel

Amsler, Maire-adjoint et Conseiller général, est

intervenu auprès du Président du Conseil Général

du Val-de-Marne pour obtenir une révision de la

convention entre le STIF et le département.

Le président du Conseil Général s'est engagé avec

le soutien de l'ensemble des Conseillers Généraux

représentant le Val-de-Marne au STIF d’obtenir un

retour à la règle antérieure qui permettait aux collégiens

de Sucy de bénéficier de la Carte Optile

même si leur domicile n’était pas distant de 3 kilomètres

de leur lieu de scolarisation. En effet, la

dangerosité du trajet avait permis de bénéficier de

la Carte Optile à Sucy.

Sucy Info ne manquera pas de vous tenir informés

de l'évolution de ce dossier.

Vous êtes artisan d’art, artisan de métier de bouche et vous souhaitez participer

au Marché de Noël de Sucy, contactez Karine Imbeau, service commerce, 01 49 82 24 50

MARCHE DE NOËL

SAMEDI 15 ET DIMANCHE 16 DÉCEMBRE > DE 10H À 19H

Prix d'un stand de 2 m2 , dans le château, pour 3 jours :

> Forfait de 75 euros pour les Sucyciens

> Forfait de 100 euros pour les extérieurs à Sucy

Chalet (2m x 2m) - tarif forfaitaire :

> Pack week-end

(vendredi, samedi, dimanche) : 115 euros

> Pack 3 semaines

(du 14/12/2012 au 06/01/2013) : 750 euros

NB : Une caution de 500 euros sera versée par chaque exposant.


L'expérience de ce jeune

entrepreneur est incontestable

: après la mise en place

du premier service de réception

d'appels grand public pour le pôle

télécom de Bouygues, milieu des

années 90, il rejoint le groupe

Suez en 1998 pour la société

Noos Numéricable. Il roule sa

bosse et crée en 2006 Affaire de

Contacts avec un associé. Trois

centres d'appels voient le jour à

Vendôme, Chartres et Reims.

Avec une croissance de 30 % en

2011, l'entreprise est une réussite.

En 2012, Olivier Dumez souhaite

valoriser sa philosophie

développée dans ses expériences

précédentes au sein de sa

propre affaire : L'Oxymore voit le jour à Sucy.

L'installation de cette nouvelle entreprise est une preuve

supplémentaire de l'attractivité des zones d'activités de

Sucy défendue par Marie-Carole Ciuntu, maire et viceprésidente

en charge du développement économique à la

Communauté d'Agglomération du Haut Val-de-Marne.

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Olivier Dumez

fondateur d’Oxymore UN CENTRE

D'APPELS S’INSTALLE À SUCY

La poignée de main est ferme, d'emblée le dynamisme d'Olivier Dumez

s'impose comme une évidence. L'entrepreneur sucycien accueille Sucy

Info dans les locaux de l'Oxymore, situés dans la ZAC des Portes de Sucy,

derrière la gare RER, au 14 de la rue Christophe Colomb.

L'attractivité des Zones d'Activités

de notre ville

“Nous avons démarré l'activité lundi 24 septembre, il reste

encore une partie des locaux à aménager pour les services

que nous proposons. L'emplacement est idéal : les locaux

sont installés à proximité de la gare RER, la ligne 8 du métro

est accessible par la ligne site propre 393. C'est un atout dans

mon activité pour laquelle un bassin d'emplois de proximité

est indispensable, les télévendeurs sont des habitants de

Sucy et de ses environs. Il est nécessaire que mon site soit

bien desservi par les transports en commun”, déclare Olivier

Dumez.

Une surface disponible intéressante, un prix du m 2 accessible,

la proximité des transports, et un cadre de vie professionnelle

agréable ont pesé dans le choix de l'entrepreneur

de s'installer à Sucy. “C'est un schéma d'installation idéal.”,

nous confie Catherine Chicheportiche, maire-adjoint en

charge de l'emploi et du développement économique.

“Proposer à un chef d'entreprise à la fois des locaux attrac-

tifs et un accompagnement dans le recrutement par le biais

non seulement de la convention entre Pôle Emploi et la ville

mais également en utilisant la ressource du service

municipal de la Maison de l'Emploi et de l'Entreprise est

essentiel.”, poursuit l'élue.

50 emplois créés d'ici 3 ans

& un centre de formation au métier

de télévendeur

“Le nom de mon entreprise n'est pas un hasard : L'Oxymore,

la télévente bienveillante.” précise Olivier Dumez. Il a le

goût des autres, Olivier Dumez. Son métier c'est sa passion

et il souhaite confirmer que le métier de la télévente est un

beau métier s'il est pratiqué avec bienveillance et un accompagnement

quotidien. Avec le soutien logistique de Pôle

Emploi à Sucy, il a recruté 12 télévendeurs pour l'équipe

de démarrage et poursuit le recutement. “La force de ces

équipes, c'est la richesse des profils, âgés de 20 à 57 ans,

de formation et d’expérience totalement hétérogènes les

télévendeurs bénéficient d'un accompagnement continu en

interne que nous avons développé”, explique l'entrepreneur.

C'est la spécificité de ce que propose l’entreprise et son

équipe d’encadrement. Tout au long de l'exercice de leur

métier, les télévendeurs reçoivent un accompagnement

en interne sur des sujets aussi pointus qu’une action de

formation spécifique à la “directivité téléphonique” ou

savoir comment amener son interlocuteur vers l'objectif fixé.

C'est cette approche managériale que l'entreprise développe.

Accompagner dans la mission, garder une dimension

humaine à l'activité souvent décriée des Centre d’Appels

sont les maîtres mots de l’Oxymore. Aterme, Olivier Dumez

compte créer 50 emplois au sein de la plate-forme

sucycienne.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 27


28

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

À LA DÉCOUVERTE DES MÉTIERS

Onze collégiens âgés de 12 à 15 ans ont participé

au dispositif intitulé “Les mercredis de

la découverte des métiers” s'inscrivant dans

le Contrat Local d'Accompagnement à la

Scolarité (CLAS) piloté par le service municipal

de la Maison des Jeunes et des Parents.

Ce dispositif permet d'apporter un autre

regard aux collégiens sur leur orientation

professionnelle.

Que vais-je faire plus tard ? Telle est la question que

de nombreux collégiens se posent. Pour y répondre,

les services municipaux avec l'appui du Club

des entrepreneurs de Sucy et la Fédération des Artisans

et des Commerçants de Sucy (FEDACS) ont organisé

une série de rencontres entre les professionnels et les

collégiens en dehors du temps scolaire. Cette action

consiste à aider les collégiens à découvrir les métiers et

les emplois qui s'y attachent et à échanger avec les professionnels.

Et les enfants ne manquent pas d'interroger

les professionnels sur leur métier “Quelles sont les études

à entreprendre ? ou encore quels sont les contraintes

et les avantages du métier ?”. Les collégiens impressionnés

par le charisme et par la passion des professionnels

Le 29 septembre, deux chargés de recrutement de la

Société RGIS, spécialiste des travaux d'inventaires,

ont animé une réunion d'information et de recrutement

dans les locaux du service municipal de la Maison

de l’Emploi et de l’Entreprise. Après une présentation de

l'entreprise, les 16 participants ont passé un test de

comptage. Parmi ces derniers, la société a recruté 11 personnes.

La démarche s'inscrit dans les actions de mise en

relation entre employeurs et demandeurs d'emploi déve-

La Maison de l'Emploi et de l'Entreprise propose l'action “Dynamic'Jeunes” à des jeunes âgés

de 18 à 30 ans en recherche d'emploi. Sous la forme de plusieurs ateliers interactifs, elle vise

à mieux valoriser les compétences des jeunes en vue de convaincre l'employeur.

Participez à la prochaine session de Dynamic'Jeunes

> CONTACT : 01 49 82 03 00 ou par e-mail : maison-emploi@ville-sucy.fr.

Sucy info

Les collègiens à la rencontre des professionnels, ici, avec

l’entreprise AM Fermetures

ont apprécié les échanges avec eux, notamment sur la

découverte du métier de restaurateur, de caviste, d'artisan

etc. Au terme de ces rencontres, l'opération a été

fructueuse puisque certains se sont orientés dans les

métiers du bâtiment et des travaux publics. Une belle initiative

pour faire découvrir autrement les métiers et pour

susciter des vocations....

SOCIÉTÉ RGIS VA À LA RENCONTRE

DES DEMANDEURS D'EMPLOI

loppées par le service de la Ville. Au premier semestre

2012, les Sociétés Madame et Service, la Ratp, la Poste

courrier, le CCAS de Sucy-en-Brie ainsi que les centres

de formation AFT-IFTIM et Greta Geforme Val-de-

Marne sont déjà intervenues soit pour informer sur les

métiers et les formations de l'entreprise (RATP, CCAS,

AFT-IFTIM, GRETA GEFORM) soit pour recruter

(Madame et Service, La Poste courrier).

DEUX SEMAINES POUR MIEUX “SE VENDRE”


UN SUCYCIEN À BORD DE L'AVENTURE

DU ROBOT CURIOSITY

Depuis le mois d'août et pendant au moins deux ans, le robot Curiosity explore la planète Mars

en vue de mieux comprendre les origines de la vie. À bord du robot, l'un des instruments appelé

SAM (Sample Analysis at Mars) est sous la co-responsabilité du Sucycien, Patrice Coll.

Développé par le NASA-Goddard (banlieue de

Washington), le NASA-JPL (banlieue de Los

Angeles) et deux laboratoires franciliens le

LATMOS et le LISA, cet instrument SAM est le plus

gros et le plus important de la charge utile scientifique.

Il a pour mission d'analyser la matière carbonée dans

l'environnement de Mars afin de mieux comprendre la

complexification de la matière organique (support de la

vie terrestre) aussi bien sur Mars que sur la Terre. Dans

la phase d'exploitation de Curiosity sur

la planète rouge commencée le 5 août,

Patrice Coll, astrochimiste, co-responsable

de l'instrument SAM, a la charge

de récupérer, de traiter les données et

de participer aux réunions quotidiennes

des scientifiques de la mission. Le

but est de définir chaque jour le travail

qu'effectuera le robot, le lendemain.

COMMENT COMMUNIQUER EFFICACEMENT ?

À l'Espace Jean-Marie Poirier, une vingtaine de chefs d'entreprise ont participé à la soirée

d'affaires axée sur le thème “l'entreprise, auteur, scénariste, metteur en scène et acteur vedette

de sa communication”, premier volet du cycle communication. À l'issue de cette rencontre,

chacun est reparti avec une méthodologie à adapter dans son entreprise.

Dans la continuité des actions mises en œuvre par la

Maison de l'Emploi et de l'Entreprise pour développer

le réseau professionnel des chefs d'entreprise,

plusieurs membres du club des entrepreneurs de Sucy se

sont retrouvés le 14 juin dernier, lors d'une soirée d'affaires

autour du thème de la communication. “Cette rencontre est

un moment privilégié permettant aux chefs d'entreprise de

prendre du recul sur leur activité en ayant accès à des infor-

mations qui les concernent et

d'élargir leur réseau d'affaires”

explique Catherine

Chicheportiche, adjoint au

maire délégué à l'emploi et

au développement économique.

L'intervention de Line

Cognat-Bertrand, dirigeante

d'un Cabinet de Conseil en

communication écrite, a permis

aux dirigeants de mieux

VOUS ÊTES CHEF D'ENTREPRISE, sociétés ou

auto-entreprises à Sucy, vous souhaitez développer

votre réseau d'affaires, alors rejoignez le club ! La

Maison de l'Emploi et de l'Entreprise vous propose de

rencontrer les membres du Club d'Entrepreneurs de

Sucy lors la prochaine rencontre le mardi 13 novembre

à 19h. N'hésitez pas, inscrivez-vous ! L'adhésion au

Club est libre. Renseignements : Maison de l'Emploi

et de l'Entreprise - 01 49 82 03 00.

Patrice Coll en plein travail

L’instrument Sample Analysis at Mars (SAM)

comprendre le fonctionnement de la communication écrite

et d'acquérir une méthodologie. Les échanges d'expériences

se sont poursuivis autour d'un dîner convivial.

ET AUSSI...

Au printemps dernier, le Club des Entrepreneurs de Sucy a

accueilli M. Danjon, du Tribunal de Commerce de Créteil

et Frédérique Benard, Directrice de la Banque Populaire de

Sucy qui ont expliqué aux

entrepreneurs les démarches

à suivre et les modalités à

mener auprès de leurs établissements

respectifs afin de

prévenir les difficultés de

l'entreprise (défaillances

financières, impayés,…).

Septembre - Octobre 2012 - n°233 29


30

COMMERCES

BIJOUTERIE MINE D'OR : DE LA RÉPARATION

HORLOGÈRE À LA CRÉATION DE BIJOUX

Sucy info

M ichel

et Rémy ont repris la bijouterie, joaillerie, horlogerie face à la

médiathèque et proposent les meilleures marques horlogères. Dans

un cadre à la fois cosy et familial, ils réunissent plusieurs métiers.

Rémy s'occupe plus particulièrement de la partie service : réparations

de toute les montres, de marques et ou anciennes, remplacement de piles et

bracelets sur place. Michel, fort d'une expérience de plus de 20 ans dans ce

secteur, propose, et c'est nouveau, la création et la transformation de bijoux,

en fonction de vos envies. On trouve également sur place des collections

joaillerie très tendance.

Du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h - 01 45 90 02 69 - mine_or@orange.fr

COIFFEUR CALYPSO : DE LA FEMME À L'ENFANT

A près

avoir exercé à Vincennes, Lina Gomes vient d'ouvrir son premier

salon de coiffure mixte. Elle vous accueille dans un décor aux couleurs

chaudes et tendances et propose tous les types de coiffures : coupe, brushing,

séchage, mis en plis, mèches, couleurs, flash, permanente, décoloration

et lissage brésilien pour la femme et coupe pour l'homme et l'enfant. On trouve

sur place des accessoires fantaisies et une gamme de produits de soins Indola.

Lina est à votre disposition pour vos coiffures de fêtes.

53 rue du général Leclerc. 09 67 15 79 94

Du mardi au samedi de 10h à 19h sans interruption avec ou sans rendez-vous.

ORIGIN'L : LES GRANDES MARQUES

DE PRÊT-À-PORTER FÉMININ

Artur Marques que les Sucyciens connaissent bien, vient d'ouvrir un magasin

de prêt-à-porter féminin. Il s'adresse à toutes les femmes à travers de

grandes marques : Saint-James, Aventures des Toiles, Toni Dress, Armor

Lux, Kalisson, Bagoraz ou concept. Pantalons, vestes, tee-shirt, parkas, imperméables,

jupes ou robes n'ont pas de secret pour lui qui a toujours été séduit par

la mode féminine, par la variété des produits et la qualité des tissus. On trouvera

sur place de nombreux accessoires : bijoux, sacs, ceintures.

11, rue du Temple. 01 71 57 33 68. Du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 15h à 19h30.

LE GARAGE BONNAMOUR :

35 ANS DE BONS ET LOYAUX SERVICES

Après 35 années d'activité, comme agent du réseau Renault, réparation de véhicules, ventes neufs et occasions,

tôlerie et peinture, Gérard Bonnamour a pris une retraite bien méritée et souhaite remercier tous ses clients

pour leur confiance et leur fidélité. Nous lui adressons tous nos vœux pour sa nouvelle vie.


L'AUBERGE TARTARIN :

CLASSÉE “3 ÉTOILES” EN HÔTELLERIE

Philippe Nespoulous vient d'obtenir une nouvelle

distinction. Après le titre convoité de

Maître restaurateur il y a quelques mois à

peine, son établissement vient d'être classé 3 étoiles

pour la partie hôtellerie. Créée en 1937 par son

grand-père, l'Auberge Tartarin s'est transformée au

fil des années : rendez-vous de chasse, guinguette,

restaurant gourmand, extension à l'hôtellerie en

1985. Cette nouvelle distinction décernée par le

ministère du Tourisme répond à de nouvelles

normes plus exigeantes en matière de

confort.“Comme pour la restauration, en hôtellerie

on mise sur la qualité” précise Philippe Nespoulous.

Il a ainsi amélioré le confort de ses 11 chambres

dont une suite : salle de bains privative, changement

de literie, lingerie cosy, écran plat TV…

Comme pour le titre de Maître restaurateur, il a

fait l'objet d'un audit réalisé par la société de certifi-

cation AFNOR et a dû se

conformer à un cahier des

charges rigoureux. Il a

ensuite déposé son dossier

auprès du ministère du Tourisme

via Atout France. Ce

label “3 étoiles” lui est délivré

pour 5 ans. L'Auberge

Tartarin dispose donc de

deux labels prestigieux en

restauration et en hôtellerie.

Une satisfaction et une

récompense pour la famille

Nespoulous qui a su maintenir

une certaine tradition tout en

sachant évoluer et sans

jamais baisser son niveau

d'exigence. Ce qui explique sans aucun doute la

fidélité de sa clientèle et une attractivité sur une

clientèle nouvelle qui se sent “comme dans une

maison de famille chaleureuse”.

Hôtel ouvert 7 jours sur 7. Chambres de 60 à 149 euros.

Petit déjeuner continental.

Réservations au 01 45 90 42 61. www.auberge-tartarin.com

EN BREF

SALON DE THÉ APPART(HÉ) : 1 AN DÉJÀ !

L e

salon de thé, rue de la Porte, a fêté sa première bougie et a déjà trouvé son public.

C'est l'occasion pour Pascale Arnould de proposer plusieurs nouveautés attendues :

la vente au détail de 12 grands classiques de thés Mariage Frères et pour accompagner les

tentations salées le vin au verre.

Autre changement : le salon de thé est ouvert tous les lundis. Fermé mercredi et dimanche.

09 52 67 47 11 - www.apparthe.com

Septembre - Octobre 2012 - n°233 31


32

JUMELAGE

CARNET DE VOYAGE

LES IMPRESSIONS DE SARAH À SON RETOUR D'OFAKIM

P endant

Sucy info

N ous

vous l'annoncions

en juin dernier, Sarah

Settbon, jeune bachelière

sucycienne s'envolait

pour 3 semaines à Ofakim,

notre ville jumelle en Israël.

Partageant son temps entre

son activité d'animatrice

dans un centre de loisirs pour

la première quinzaine de juillet, une vingtaine

de collégiens sucyciens sont partis à

Worthing, une jolie station balnéaire anglaise. Le

groupe de 13-15 ans avait un programme chargé avec

cours d'anglais le matin et excursions l'après-midi : activités

sportives, visite de Londres…

Du 15 au 29 juillet, les lycéens sont partis à Boston. Entre

deux cours d'anglais, les jeunes ont pu profiter de la ville

avec au programme : visite des principaux sites historiques

(Freedom Trail, Harvard, John Fitzgerald Kennedy

enfants défavorisés de la ville et des visites touristiques,

Sarah est revenue enthousiasmée par son séjour. Elle a

pu visiter de nombreux lieux patrimoniaux à Jérusalem

notamment. Elle a pu mesurer les difficultés économiques

que rencontre le pays et la volonté des jeunes israéliens

de faire émerger leurs projets.

“Je compte y retourner l'été prochain et, pourquoi pas

après mes études, partir travailler là-bas” nous déclare,

conquise, Sarah.

CET ÉTÉ, LES SUCYCIENS

ONT FAIT LE PLEIN DE VOYAGES !

Museum...), mais aussi : une croisière en mer pour

observer les baleines ainsi qu'une journée découverte

dans notre ville jumelle : Scituate.

Plus récemment, les seniors se sont, eux aussi, envolés

pour les Etats-Unis. Reçus dans des familles d'accueil de

Scituate, notre ville jumelle américaine, le groupe a pu

visiter Boston, le musée des sorcières de Salem ainsi que

la Plimoth Plantation et le Mayflower, deux sites consacrés

à l'arrivée des colons en Amérique. Tous sont revenus

enchantés de leur voyage et impatients d'accueillir

leurs hôtes américains en avril prochain.

DEVENEZ FAMILLE D'ACCUEIL !

Le temps d'un week-end ou un peu plus parfois, vous pouvez accueillir un ou plusieurs amis habitant l'une de nos villes

jumelles. Ce sera également l'occasion de pratiquer les langues étrangères tout en leur faisant découvrir l'hospitalité à la

française. Vous pourrez alors tisser des liens durables avec l'une de nos villes jumelles.

> Pour plus de renseignements : 01 49 82 24 68 ou jumelage@ville-sucy.fr


L'APPEL AU DON D'ORGANES

DU PROFESSEUR CABROL !

Le 4 octobre dernier, l'association Ensemble contre les Leucémies avait invité le Professeur

Christian Cabrol à participer à une conférence-débat sur le don et les greffes d'organes et de moelle

osseuse. Pour celui qui a réalisé en 1968 la première greffe du cœur en Europe, ça a été l'occasion

de lancer un appel pressant “pour sauver des vies, il faut des donneurs !”. Retour sur une soirée où

les témoignages de plusieurs greffés Sucyciens ont été particulièrement émouvants.

La première greffe du cœur réalisée en France en

avril 1968 restera à jamais gravée dans la mémoire

du Professeur Christian Cabrol même s'il précise

que cette opération lui a paru “normale” à l'époque.

Aujourd'hui, près de 15 000 malades sont en attente

d'une greffe d’organe et environ 4 500 sont greffés chaque

année. L'appel au don d'organes du Professeur

Cabrol est donc vital pour tous ces malades. Au cours de

la soirée présentée par Roland Rab, président

d'Ensemble contre les leucémies, le docteur Evelyne

Marry, directrice prélèvements et greffes à l'Agence de

Biomédecine a rappelé la nécessité d'enrichir le fichier

national de donneurs pour atteindre l'objectif du plan

national de greffe de moelle osseuse : 240 000 donneurs

en 2015. “Suis-je prêt à donner un cadeau de vie ?” a

interrogé Olivier Coustere, directeur de la course du

cœur et greffé 3 fois du rein. Un autre témoignage, celui

de Tommy, greffé en 2002 alors qu'il venait de rentrer en

soins palliatifs “je me souviens du médecin qui est rentré

LES MALADIES RESPIRATOIRES

NE SONT PLUS UN FLÉAU

Comment faire passer l'idée que les maladies respiratoires ne sont pas un fléau et que des règles

simples d'hygiène de vie permettent de les réduire, c'était l'objectif de ces premières tables rondes

organisées à Sucy le 22 septembre à l'Espace Jean-Marie Poirier par le GIRC, la plus ancienne

association des maladies respiratoires. Ces échanges nourris entre professionnels de santé et

malades auront permis à la fois de démystifier ce sujet et de rompre l'isolement des malades.

Docteur Husseinni,

président du CARDIF

Le GIRC a 25 ans d'existence

et regroupe 900 malades

environ. Selon Gilbert

Musso, délégué général de l'association

pour le Val-de-Marne “la

BPCO* et l'asthme représentent

aujourd'hui 100 000 malades

déclarés”. 2 tables rondes étaient

proposées : la première était

consacrée à la BPCO et l'asthme,

la seconde portait sur l'apnée et

les maladies du sommeil. Au cours de ces échanges, des professionnels

de santé comme des kinés, des infirmiers, des

pharmaciens ont alerté sur la nécessité pour les malades de

CONFÉRENCE

dans ma chambre d'hôpital :

on a trouvé un donneur ! Ce

donneur anonyme qui m'a

donné une seconde vie, j'y

pense toujours”. Deux

autres Sucyciens, Jean-

Denis Sicsik, qui vient d'être

greffé du cœur et Odile

Gilbert, donneuse ont également

participé à cette rencontre

riche en émotion et

en humanité. Don d'organe

ou don de moelle osseuse,

ils ont rappelé que tout le monde pouvait donner, à

condition d'être en bonne santé et que ce n'était pas douloureux.

Le débat s'est ensuite poursuivi avec le public

dans la salle.

Un livre : De tout cœur - La nouvelle chirurgie cardiaque par

le Professeur Christian Cabrol aux éditions Odile Jacob.

sortir de leur isolement, pour les non-malades de se faire

dépister et de demander que les programmes scolaires et

universitaires intègrent des modules de formation sur les

maladies respiratoires. Un médecin anesthésiste-réanimateur

a également insisté sur la nécessité d'avoir une hygiène

de vie et de pratiquer un exercice physique. Parmi les projets

des associations : une antenne spécifique sur le 94

devrait être créée pour rompre l'isolement des malades et

informer les collèges et lycées des risques de la tabacologie,

de l'alcoolémie et de la malnutrition.

*BPCO : la broncho-pneumopathie chronique obstructive est

un groupe de maladies chroniques systémiques d'origine

respiratoire

> Renseignements : Gilbert Musso au 06 14 61 41 57

Septembre - Octobre 2012 - n°233 33


34

SPORTS

UN PARFUM DE “TRAIL EN PLEINE VILLE”

Un grand bravo à tous les coureurs venus très nombreux participer

à la Sucycienne. La course a accueilli des coureurs de

toute l'Ile-de-France et des coureurs de Bietigheim, notre

ville jumelle allemande. Pour la première course, les 47 participants

les plus jeunes ont donné le ton de la matinée avec une vitesse de

presque 14km/h, à faire pâlir leurs aînés. Les 20 Benjamins et

Minimes ont eux aussi relevé le défi sur les deux boucles du Parc

Montaleau avec les premières marches du podium occupées par de

jeunes Sucyciens. 40 marcheurs ont ouvert la voie de la grande boucle

de 10km alors que 350 coureurs se sont élancés dans les rues de

Sucy pour découvrir le parcours difficile concocté par les organisateurs.

Très rapidement, tous ont ressenti les difficultés : changements

de direction, dénivelés et passage de la coulée verte donnaient

à la course un petit air de trail en pleine ville. Merci à tous

les partenaires et bien sûr les bénévoles sans qui la Sucycienne ne

pourrait se dérouler.

> Retrouver tous les résultats sur http://ess-athle.asso-web.com/

> Rendez-vous le 4 novembre prochain pour la Sagittaire

http://pagesperso-orange.fr/oahu/

Sucy info

ÉQUITATION : RÉSULTATS

DU CHAMPIONNAT DE FRANCE

DE LAMOTTE-BEUVRON

1 ER PRIX COUPE CONCOURS DE SAUT D'OBSTACLES PONEY TAILLE B

• Solene SAULNIER, Florian SAULNIER, Lucas DUCELIER, Ghilhem

BOZZI

2 ÈME PRIX COUPE C.S.O. PONEY TAILLE B (MÊME ÉPREUVE)

• Sandra ALTIT, Laura ALTIT, Agathe AUZOU, Yasmine ELBAZ

1 ER PRIX CONCOURS DE SAUT D'OBSTACLES CADETS 2

• Marine VERHAEGHE, Juliette GUEROULT, Shana SEMAMA, Laurie

CAILLEAUX

2 ÈME PRIX CONCOURS DE SAUT D'OBSTACLES A2

• Taline FOUCHER

6 ÈME PLACE CARROUSEL A

9 ÈME PLACE C.S.O. CADETS 1

Bravo à tous les concurrents !

Les résultats des cavaliers du Poney-club de Sucy classent le Club

comme 9 ème poney-club de France

UNE NOUVELLE SIGNALÉTIQUE

AU PARC DES SPORTS

L’entrée du Parc des sports est désormais équipée d’une signalétique permettant de

vous informer des évènements qui s’y déroulent.


SERVANE DELOBELLE : AU SERVICE DE LA

COMPÉTITION ET DU TENNIS DE LOISIRS

HANDIBASKET : CHALLENGE

ANTONY IMBERT AU GYMNASE DU PIPLE

Le 3 juin dernier, l'agitation était palpable aux abords

du gymnase du Piple qui accueillait les équipes

conviées à participer au “challenge Antony

Imbert”, troisième édition d'une manifestation

Handibasket dédiée à la mémoire d'un jeune basketteur

disparu en 2007. Une première pour l'ESS Basket-Ball

qui attendait 6 équipes provenant de différents clubs

d'Ile-de-France. L'énergie de ce tournoi n'avait rien à

envier au basket “traditionnel” qui anime chaque weekend

nos salles et nos terrains.

Gérard Pautrat, secrétaire de la section basket de l’ESS

et l’équipe dirigeante de l’ESS Basket étaient présents

au grand complet dès les premières heures de la journée,

pour installer et régler les derniers détails afin de réserver

à nos hôtes le meilleur accueil.

Ni la grisaille, ni le froid n'ont eu raison de l'enthousiasme

collectif, les équipes ont découvert le site, remarqué

et apprécié les derniers aménagements réalisés en

vue d'optimiser l'accès extérieur des installations aux

usagers à mobilité réduite.

Coup de sifflet de l'arbitre, entre-deux, c'est parti ! Les rencontres

se sont enchaînées offrant la vision d'un basket tonique,

ponctué d'actions spectaculaires rythmées par le bruit

des fauteuils qui s'entrechoquent et soulignées par les clameurs

qui montent dans la salle à chaque action décisive.

Le Tennis Club de Sucy avec plus de 860 licenciés fait partie des vingt plus

grands clubs associatifs français. L'équipe pédagogique de 15 intervenants

sous la houlette de Ludovic Leconte dispense l'enseignement du tennis,

forme à la compétition et propose de pratiquer un tennis de loisirs. Depuis

le 1

Rémoise d'origine, Servane Delobelle a débuté le tennis à l'âge de 11 ans. Après

un parcours jalonné par l'intégration au Centre National d'entrainement de

Roland Garros et la compétition de très haut niveau, la sportive a ensuite

souhaité enseigner le tennis dans différents clubs de sa région natale notamment le

Tennis Club Géo André de Reims.“Servane a été n°30 française et travaillera avec

l'équipe dirigeante du club pour rester compétitif tant sur le plan du tennis loisir que

de la compétition de haut niveau”, déclare Philippe Mauduit, président du Tennis

Club de Sucy. Souhaitons lui la bienvenue.

er septembre, l'équipe compte une nouvelle recrue avec Servane

Delobelle.

En fin de soirée à l'issue de ce tournoi, vainqueurs et

perdants se sont retrouvés pour la cérémonie des récompenses

: coupes pour toutes les équipes en remerciement

de leur participation et de leur sportivité et tee-shirts

pour tous les participants en souvenir de cette grande

journée.

Restent en mémoire, le souvenir d'une splendide

démonstration de sportivité, un engagement dans la

compétition qui dépasse tous les handicaps, une formidable

leçon de vie, qui nous oblige tous à reconsidérer

humblement la réalité de nos obstacles.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 35


36

ASSOCIATION

BON ANNIVERSAIRE KIFÉKOI ? !

Dimanche 30 septembre, l'association des Bruyères Kifékoi ? fêtait ses 10 ans. De très nombreuses

animations ont rythmé cet anniversaire avec en clôture un bal populaire. Plusieurs centaines

de personnes y ont participé tout au long de la journée. Au fil des années, l'association s'est enrichie

de nouvelles activités. A ce jour plus de 45. Kifekoi ? réunit aujourd’hui près de 400 familles

répondant ainsi à la vocation de solidarité de ses débuts en 2002. Une journée particulièrement

réussie à l'image de cette association chaleureuse et conviviale.

Le Maire a remis la Médaille d’honneur de la Ville à Jean-Claude Cormier

pour son engagement au service des habitants.

Pour les 10 ans de Kifékoi ?, une grande fête avait

été organisée par l'association le 30 septembre

dernier aux Bruyères. L'occasion pour le maire

de pouvoir saluer son évolution avec la création de

nombreux ateliers “ce qui est remarquable c'est l'action

de votre association : véritable mission de service public

dans la ville avec un rayonnement bien au-delà des

Bruyères”.

Pour toutes ces raisons, Marie-Carole Ciuntu, au nom

du Conseil Municipal, a remis la Médaille d’honneur de

la Ville à Jean-Claude Cormier, président de Kifékoi ?,

une distinction qu'il a tout de suite proposé de partager

avec toute son équipe. Dans son discours, Jean-Claude

Cormier, fondateur de l'association avec 5 autres

résidents de Porchefontaine a rappelé la devise qui avait

présidé à la création de l'association “Faire pour les

autres ce que l'on aimerait que l'on fasse pour nous”.

Sucy info

L'idée était de partager des

compétences et des savoir-faire.

De 40 familles la première année,

l'association explosait littéralement

en 2004 grâce à l'ouverture

par la mairie de l'espace associatif

des Bruyères. “Aujourd'hui avec

369 familles adhérentes, soit plus

de 600 personnes, nous avons

atteint notre vitesse de croisière”

précise Jean-Claude Cormier,

avec pour activités phares tout ce

qui tourne autour de l'initiation à

l'informatique et aux jeux de

société”.

Pour marquer ce 10e anniversaire,

les organisateurs ont montré les

réalisations de leur activités : ateliers créatifs, panneaux

de recherches généalogiques, modèle réduit avec la

Bugatti de Jacques Erémian. Un autre espace exposait

les photos des grands évènements des 10 dernières

années. Plus de 200 personnes ont partagé un repas

organisé par des adhérents et le nouveau boulanger des

Bruyères et l'après-midi, un tournoi de pétanque et un

tournoi de bridge ont rassemblé de nombreux amateurs.

Un bal concert a clôturé la manifestation animé

par “Orkest” un orchestre de musiciens adhérents de

l'association dans une ambiance très chaleureuse.

> Renseignements : www.kifekoisucy.free.fr

Mail : kifekoisucy@aol.com



Pour ces Journées du Patrimoine 2012, j'observe que

le public est toujours aussi diversifié. Les Sucyciens

apprécient toujours de découvrir ou redécouvrir leur

PATRIMOINE

UN VIF SUCCÈS POUR LES JOURNÉES

DU PATRIMOINE SUCYCIEN

À l'occasion des 29 èmes Journées du Patrimoine, la mission Patrimoine de Sucy et les associations

patrimoniales (SHAS, Confrérie des Coteaux, A la Découverte du Fort) ont proposé onze visites de

sites. Cette année, l'offre culturelle sucycienne à de nouveau séduit 2314 personnes. Ce chiffre

témoigne d'une forte augmentation de la fréquentation par rapport à l'année dernière.

L'exposition annuelle de la Société Historique et

Archéologique de Sucy, nous a fait voyager cette

année dans le Sucy d'autrefois, au temps où le village

briard vivait au rythme des saisons. Vie et traditions

paysannes à Sucy a permis aux visiteurs de découvrir un

territoire communal occupé par des champs de blé, de

betteraves, de maïs, par des vignes mais aussi par de

nombreuses fermes dont l'architecture a longtemps gardé

une typicité locale : meulière et grès, mortier de chaux

et de sable. L'agriculture faisait partie intégrante de la

vie des Sucyciens et de nombreux objets ou costumes

nous sont parvenus aujourd'hui. L'exposition n'a pas

oublié le patrimoine immatériel en donnant une belle

place au patois, aux croyances ainsi qu'aux us et coutumes

du passé. L'Orangerie du Château a ainsi accueilli

692 visiteurs ravis de découvrir cette facette de notre

Ville souvent méconnue et pourtant encore présente dans

la mémoire de Sucy.

patrimoine local. Quant aux visiteurs d'Ile-de-France et

étrangers, ils se sont déplacés en masse” se réjouit

Amandine Meunier, responsable de la Mission

Patrimoine de la Ville de Sucy. Maison blanche, le château

de Sucy, l'orangerie, le fort, l'église Sainte-Jeannede-Chantal

et bien d'autres ont suscité la curiosité des

visiteurs. Le public a également plébiscité certaines visites

à l'image de la promenade de Grand-Val ou les

Grandes Friches. Ces journées sont l'occasion de pousser

les portes de lieux chargés d'histoire souvent méconnus

du public pour mettre en lumière les trésors cachés.

Concernant les travaux de rénovation de l'église Saint-

Martin, les visiteurs ont salué unanimement l'investissement

de la Municipalité. Pour la dixième édition du dispositif

“les enfants du Patrimoine”, la Mission

Patrimoine et les différentes associations partenaires

(la S.H.A.S., A la Découverte du Fort de Sucy et la

Confrérie des Coteaux de Sucy) ont accueilli

29 classes, de la Maternelle à l'Ecole Elémentaire, soit

745 enfants.

VIE & TRADITIONS PAYSANNES EXPOSÉES

PAR LA SHAS

Septembre - Octobre 2012 - n°233 37


38

CULTURE

LE PRINCE NAPOLÉON

à l'Atelier d'histoire de Sucy

L'Atelier d'Histoire de Sucy a été créé il y a 6 ans et s'est déjà imposé comme un rendez-vous régulier

de ceux qui aiment l'histoire à travers l'évocation d'un personnage ou d'un événement. Ce fut le

cas le 7 juin dernier où l'association avait invité le prince Charles Napoléon, petit-petit neveu de

Napoléon. L'occasion pour nous aussi de revenir avec Gérard Miroux sur les raisons qui l'on amené

à créer cet atelier et comprendre aussi comment il rencontre un succès chaque fois confirmé.

Gérard Miroux avec le Prince Napoléon

Napoléon est-il resté républicain même sous

l'Empire ?

Chaque année, l'Atelier d'Histoire de Sucy accueille un

personnage, témoin de l'histoire. Le 7 juin dernier, il

accueillait le Prince Charles Napoléon, petit-petit

neveu de Napoléon Bonaparte. Du palais des Tuileries au

Château de la Malmaison, au pied des pyramides ou dans le

froid glacial de la retraite de Russie, durant près de deux

heures, il a su redonner vie à son illustre aïeul par la magie

de la parole. Au-delà, il a su faire découvrir d'autres facettes

du personnage qui fut selon lui jacobin et républicain

même sous l'Empire ”. Mais si Charles Napoléon a légitimement

défendu son illustre aïeul, il n'en a pas pour autant

nié les échecs comme les campagnes d'Egypte, de Russie

ou d'Espagne. “Je ne suis pas venu faire une conférence, a

souligné le Prince Charles Napoléon, je viens échanger”. Et

c'est vrai que cette extraordinaire machine à remonter le

temps que constitue l'Atelier d'histoire de Sucy a été une

fois encore l'occasion d'une belle rencontre et de nombreux

échanges partagés avec un public chaque fois plus nombreux.

>

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

JEUDI 15 NOVEMBRE À 20H30

Maison des associations

“NOS ANCÊTRES LES GAULOIS ET AUTRES FADAISES :

DE CLOVIS À DE GAULLE” Avec François Reynaert, journaliste

écrivain, éditorialiste au Nouvel Observateur.

Sucy info

L'Atelier d'histoire de Sucy est devenu

le rendez-vous de ceux qui aiment l'histoire.

Rencontre avec son créateur Gérard Miroux.

Comment est né l'Atelier d'Histoire ?

Il est né en 2006. L'idée c'était de proposer une soirée où

l'on débattrait de personnages ou d'événements qui ont

fait notre histoire, en se quittant toujours avec le sourire.

Ne pas se prendre au sérieux c'est ce qui a séduit tout de

suite Jean-Marie Poirier. Il a immédiatement adhéré au

projet. En avril 2006, je présentais le 1er sujet “Etait-il

nécessaire de détruire l'Ordre des Templiers ?” et depuis

les sujets se sont succédé : Talleyrand, Lafayette, Jeanne

d'Arc, Jacques Cœur, Mai 68, l'Affaire Dreyfus… Sans

oublier un récit historique sur la Révolution de 1848

avec la complicité théâtrale des Baladins.

Histoire ou petite histoire ?

De la même façon qu'il n'y a pas de grande et de petite

musique, il n'y a pas de grande ou de petite histoire, il y

a l'histoire. Ce qui nous intéresse c'est d'aller à la recherche

des grains de sable qui ont fait qu'un événement s'est

ou ne s'est pas déroulé, de découvrir les réelles intentions

des différents acteurs, intentions souvent cachées.

L'Histoire, une affaire d'amateurs ou

réservée aux seuls historiens ?

La démarche de l'historien amateur est originale

et complémentaire, puisque l'amateur est plus “libre”.

Il ne répond pas à la commande d'un éditeur et n'est

pas enfermé dans un cadre universitaire. Du moment

qu'il argumente ses convictions tout est possible. Ce

qui est important c'est que le personnage ou l'événement

choisi suscite un débat, un échange et que l'on se

quitte toujours avec le sourire.

LUNDI 17 DÉCEMBRE À 20H30

Salle du Clos de Pacy

“VAUBAN ET SES FORTIFICATIONS”


PROMENONS-NOUS AU CHÂTEAU, PENDANT

QUE LES PARENTS N'Y SONT PAS…

La Mission Patrimoine de la Ville de Sucy organise des visites spéciales du Château à destination des

enfants de 5 à 12 ans.

Le Château de Sucy n'a désormais plus aucun secret

pour les jeunes Sucyciens. Pour preuve, la première

édition a réuni 53 enfants. “Faire découvrir de

manière ludique le château de Sucy, fleuron de l'architecture

du XVIIe siècle à ce jeune public est l'objectif de cette

visite un peu spéciale” explique Amandine Meunier en

charge de la Mission Patrimoine de la Ville de Sucy.

L'histoire de cet édifice, ses caractéristiques et ses petites

anecdotes étaient au programme. De la salle à manger aux

cuisines en passant par le salon Lebrun et ses licornes, de

Louis XIV à la restauration des années 2000, les petits visiteurs

ont posé de nombreuses questions. Quant aux parents

installés à la garderie, ils ont joué à des jeux de sociétés prêtés

par la ludothèque. Les deux premières éditions ont eu

lieu en juin et octobre. Pour les prochaines dates : surveillez

sortir à sucy et www.ville-sucy.fr

L'ŒUVRE D'ELISABETH DUJARRIC :

LA PEINTURE COMME RÉALITÉ VIVANTE

L'Orangerie du Château a exposé en octobre les toiles d'Elisabeth Dujarric, une œuvre que l'artiste,

décédé en 2006, a toujours considérée comme la réalité vivante, le monde extérieur n'ayant de grâce

à ses yeux que lorsqu'il est touché par l'expression artistique.


Un très bel hommage rendu à une grande artiste trop

habitée par sa passion pour s'exposer souvent”. C'est

par ces mots que le frère de l'artiste, François Dujarric

de la Rivière, a inauguré l'exposition d'Elisabeth Dujarric.

Auparavant, Béatrice Gaillot-Déon, directeur de la communication

et de l'action culturelle a rappelé qu'elle avait été

formée à la prestigieuse Académie Julian auprès d'André

Lhote et du peintre russe Léopold Survage, comme Matisse

et Vuillard, et qu'elle avait suivi une licence de l'art sous la

direction d'un grand spécialiste de la Renaissance Italienne,

André Chastel. Elle sera également très influencée par

Delacroix et son Journal. A la fin des années 60, Elisabeth

Dujarric participera à la sauvegarde de La Ruche, à

Montparnasse, une cité d'artistes idéale, comparable au

Bateau-Lavoir de Montmartre. L'œuvre de l'artiste s'est

construite autour de 4 périodes : les natures mortes, les

petits levers où elle saisit l'intimité du geste féminin, les tête

à tête, de grandes figures rapprochées et enfin un cycle d'au-

toportraits “Il est trop tard pour pleurer”. Pour Marie-Carole

Ciuntu “cette exposition est un vrai coup de cœur,

c'est l'œuvre d'une grande artiste. L’Orangerie est maintenant

un lieu bien identifié par les Sucyciens comme écrin

d’exception pour les expositions.”.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 39


40

DROIT DE RÉPONSE

Suite à l’article publié dans le Sucy Info n°231 relatif aux Roms, un droit de réponse a été

demandé par Madame Dulac, Messieurs Karsenti et Spido. Vous trouverez, ci-après, les

droits de réponse publiés dans leur intégralité et dans l’ordre d’arrivée à la rédaction.

Groupe Tous Ensemble pour Sucy

L es

Elus de Tous Ensemble pour Sucy se sentent

décrédibilisés voire diffamés par les propos de

Mme le Maire au sujet des Roms dans le n° 231.

En effet, G. Spido, membre du groupe, ne nous donne

pas ses instructions. Nous nous concertons et débattons

des problèmes à traiter ensemble.

Et Mme le Maire a visiblement quelques problèmes

de mémoire, … ou une mémoire sélective ?

Nous ne nous sommes pas “lavés les mains…sur le

sujet”.

Nous étions présents au Conseil Municipal spécial

Roms à la Salle des Fêtes et avons pris une position

publique.

Nous avions voté, pour une fois, en total

accord avec les propositions de la majorité !

Mme le Maire vous étiez alors satisfaite de notre soutien

!

Nous déplorons les conditions de vie précaires des

Roms et nous souhaitons des solutions, mais nous

n'avons en rien modifié notre opinion à ce sujet.

Dans ces conditions, pourquoi mettre le doute dans

l'esprit des Sucyciens, si ce n’est dans une manœuvre

bassement électoraliste pour préparer le futur.

Michèle DULAC,

Jacques CHANUT, Monique MURO

Jérôme KARSENTI

Le devoir de vérité est une exigence démocratique

pour les élus vis-à-vis de leurs concitoyens. J'ai été désigné

et mis en cause dans une interview du Maire

publiée dans le Sucy Info n° 231 du mois de juin 2012

sous le titre Roms : le Maire répond aux questions

de Sucy Info. Utiliser le journal de la Ville

payé par tous les contribuables sucyciens, comme le

fait le maire, pour faire des amalgames, énoncer des

contrevérités partisanes, et critiquer des décisions de

justice dont elle est partie prenante, n'est pas digne des

fonctions exercées.

Sucy info

a) Le maire fait un amalgame entre deux situations

tout à fait distinctes :

- Les roms accompagnés par le Comité de Soutien

depuis plus de deux ans et actuellement installés

dans un hangar situé sur un terrain appartenant à la

Communauté d'agglomération du Haut Val de

Marne et qui comprend un groupe de 32 personnes.

Le Comité de Soutien est composé de sucyciens de

toutes opinions et confessions confondues.

- Les roms installés à l'entrée de la ville sur un terrain

public et qui sont entre 350 et 450 personnes.

b) Je suis l'avocat des Roms accompagnés par le

comité de soutien et non de ceux qui sont à l'entrée

de la ville. Je connais très bien la question des roms,

et la stigmatisation dont ils sont l'objet aujourd'hui

comme hier. Jouer sur la peur de l'étranger, qui

serait source d'insécurité et d'insalubrité, et énoncer

la nécessité de traiter le “problème” comme on le

ferait d'un parasite qui perturberait l'organisme

d'une ville, n'a jamais été et ne sera jamais ma

conception citoyenne. Rappelons que la vue de ces

roms est le résultat d'expulsions d'autres communes

et qu'une solution ne peut s'envisager que dans la

coopération de l'Etat et des collectivités locales. Si la

communauté d'agglomération avait appliqué la loi

sur les aires d'accueil temporaire, elle ne serait pas

aujourd'hui confrontée à cette implantation sauvage…

c) Etre l'avocat des Roms situés dans le hangar, ne

revient pas à se “féliciter de faire obstacle au projet

Cartier” comme le prétend de manière mensongère

et partisane le maire, insinuant à qui voudrait l'entendre,

que les représentants de la gauche sont

contre le développement économique et l'emploi.

Etre l'avocat des Roms c'est défendre le droit, et la

communauté d'agglomération a cru pouvoir s'exonérer

du respect de la légalité. La justice lui a donné

tort. Je me suis en revanche réjoui pour les familles

roms au motif que le maire, qui avait claqué la

porte à toute discussion, est aujourd'hui contrainte

de trouver une solution humaine et politique. Je

crois au dialogue et à la recherche du compromis

pour parvenir à des solutions équilibrées. J'ai du


mal à trouver légitime que des femmes, des enfants

pour la plupart scolarisés, des vieillards, des malades

soient emmenés entre deux gendarmes pour

satisfaire des intérêts économiques, aux seuls motifs

qu'il sont roms. Le maire n'en a cure, mais nous ne

sommes manifestement pas du même côté de

l'Histoire.

d) Le Comité de Soutient en partenariat avec

“Habitats Solidaires”, a trouvé une solution durable

et pérenne pour que les roms présents dans le

hangar puissent s'installer dans des habitats adaptés

et dignes sur un terrain appartenant à l'Etat. Il suffit

que le maire appuie leur démarche sans y faire

constamment obstacle pour que les 32 roms quittent

le hangar et permettent au projet CARTIER

son plein épanouissement. La solution pourrait être

trouvée en quelques jours si le maire le souhaitait.

e) Etre l'avocat des roms et en même temps élu municipal

d'opposition ne constitue pas “un mélange des

genres total”. J'ai mis ma fonction d'avocat, pour

partie, au service de mes convictions : la lutte contre

la corruption et pour l'exemplarité des élus, ainsi

que la lutte contre la discrimination et le racisme en

sont les piliers. Lutter aux côtés des roms et pour le

respect de leurs droits humains avec ma double

“casquette”, me permet au contraire d'avoir une

approche à la fois pragmatique et politique, ce qui

fait cruellement défaut au maire actuel.

f) Opposer la situation des modestes droits humains

des roms présents dans le hangar, à l'intérêt économique

supérieur que serait la création de “220

emplois”, constitue non seulement une rhétorique

emprunte d'un autre temps mais également une

contrevérité manifeste. La manufacture Cartier

actuellement installée à Joinville le Pont emploie 183

employés et une trentaine d'intérimaires (Le parisien

4 mai 2012). Le déménagement à Sucy s'accompagnera

du transfert des effectifs.

Soulignons :

1. Que les travaux de Cartier ont commencé et que la

présence des roms au Hangar n'est donc pas un

frein réel à l'installation

2. Que la zone est en déshérence depuis longtemps et

que la communauté d'agglomération sous la présidence

de l'ancien maire de Sucy et dont le maire

actuel est vice-présidente en charge du développement

économique, n'en ont vraiment jamais anticipé

l'aménagement.

g) Contrairement encore à ce qu'indique le maire, les

élus de la majorité disparate qui la soutiennent

n'ont pas été unanimes sur les problèmes humains

posés par les roms, et certains d'entre eux se sont

désolidarisés de son jusqu'auboutisme qui faisait fi

des solutions politiques envisageables et compatibles

avec le devoir d'humanité.

h) Aux termes de l'article 434-25 du Code Pénal : “Le

fait de chercher à jeter le discrédit, publiquement

par actes, paroles, écrits ou images de toute nature,

sur un acte ou une décision juridictionnelle, dans

des conditions de nature à porter atteinte à l'autorité

de la justice ou à son indépendance est puni de

six mois d'emprisonnement et de 7500 euros

d'amende”. Or Mme le Maire n'hésite pas indiquer

dans l'article précédent son interview “Roms : Sucy

Info fait le point” que la décision qui lui a donné

tort le 7 juin, et dont elle n'a toujours pas interjeté

appel (aurait-elle des doutes sur ses chances de succès

en appel ?) est contraire aux “jugements

concordants des plus hautes juridictions” et qu'il

s'agit “d'un prétexte du juge pour retarder toute

décision”. En tant qu'élu représentant le pouvoir

exécutif, le maire tente d'influer par son autorité sur

l'indépendance de la justice par des affirmations

contraires à la jurisprudence actuelle. Peut-être

devrait-elle prendre conseil auprès des ses avocats…

En conclusion, le seul souhait que je formule est que

les solutions pratiques et humaines actuellement possibles,

ne soient plus repoussées. La dignité et l'humanité

en seraient les gagnantes. L'utilisation démagogique

et populiste de ce thème a toujours fait gagner les

extrêmes. Mais peut être que la poussée du Front

National à Sucy en Brie aux dernières élections législatives

donne quelques idées programmatiques au

Maire. Il convient pour cela qu'elle utilise ses comptes

de campagne quand le moment sera venu.

Georges Spido

Madame,

Dans un article du Sucy Info 231 vous m'avez nommé

et vous avez tenu des propos me concernant qui relèvent

du grossier mensonge, je demande comme la loi

le permet, un droit de réponse.

En citant cette phrase :“Même si ce ne sont pas des

citoyens Français ce sont d'honnêtes citoyens

Septembre - Octobre 2012 - n°233 41


42

DROIT DE RÉPONSE

Européens. Ils semblent n'avoir qu'un seul problème

ces pauvres gens aux yeux de la municipalité

de notre ville et de notre Maire qui fait tout pour ne

pas les intégrer. Ce défaut qui au pays des droits de

l'Homme peut faire au mieux sourire au pire hurler,

c'est d'être Roumains.” Georges Spido, ex-

Conseiller municipal, sur son site internet, 3 avril

2012, phrase prise dans le site internet de “Tous-

Ensemble-Pour-Sucy” et en vous permettant d'y

accoler mon nom vous transformez la réalité et

affirmez ainsi une contre-vérité.

Cette très belle phrase extraite du texte perd de son

sens et insérée dans votre long article avec mon

nom en signature vous permet de nuire à mon

image et de m'impliquer dans vos difficultés à

résoudre ce problème.

Vous laissez ainsi croire aux Sucyciens, que j'ai une

quelconque responsabilité dans les difficultés que

vous rencontrez avec les familles de roumains qui

sont à Sucy depuis plusieurs années et que je cautionne

le campement qui se trouve à l'entrée de

Sucy en venant de Bonneuil.

Utiliser les moyens de la collectivité pour véhiculer

de fausses informations envers un simple citoyen et

chercher ainsi à me faire du tort est inadmissible.

J'habite, je travaille et j'exerce ma profession de

médecin à Sucy en Brie depuis plus de 30 ans.

Contrairement à vous, je n'ai aucun mandat d'élu et

suis donc un simple citoyen.

Je tiens à rappeler ici que M. Jean-Marie Poirier ne

s'est jamais permis une telle action.

En effet, en plus des propos mensongers du Sucy

Info, vous profitez des voyages offerts aux Seniors

pour me critiquer et tenir des propos à mon encontre

concernant ma position sur le “Bidonville” afin

de les affoler. Vos propos laissant croire à tort que je

suis pour le maintien de ce “campement”.

J'ai été très choqué par vos propos que m'ont rapportés

mes patients.

Sachez que les Elus et les membres de “Tous

Ensemble Pour Sucy” ne reçoivent aucune instruction

de ma part et que votre addiction au site

www.tous-ensemble-pour-sucy.fr ne doit pas vous

faire perdre de vue que nous sommes en démocratie

et que le débat d'idées est nécessaire.

Dr Georges-Horace SPIDO

Sucy info

INFOS PRATIQUES

CARNET

Naissances

Yassine Amdouni. Neïla Belechheb. Lisa Braconnier. Téo Brun

Dureuil. Marame Chaouche. Diana Da Costa Barros. Cassandra

Da Costa Saraiva. Lenys De Pina Varela. Loïc Depognon. Samuel

Devos. Ilian Djabri. Erwan Dupont. Samuel Foucart. Zoé Gerion.

Kelly Granell. Anas Harabi. Saël Jeanny-Evariste. Camillia Kerkoub.

Iolann Louis. Rudy Martin. Quentin Moreau. Anaïs Paupe.

Rémy Ribier. Diana Rosario Sequeira. Lemya Soulaimana. Thomas

Tazaro. Zoé Diouy. Mohamed Hassani. Paul Sagot. Aymen

Sassi. Flore Henri. Kadidjatou Baradji. Côme Jendron. Alicia

Kuentz. Moesha Guillaumie. Julie Lauriot Lang. Nassaem Berkouk.

Adam Desloges. Jonathan Agbobly-Atayi. Amandine Delannoy

Bouanani. Nessiha Hamadache. Lorenzo Da Costa. Mathis

Pierre-Louis. Aboubakar Sakho. Maël Andzembe. Amara Benziane.

Louis Boutry. Thomas Danto. Mathis Ray. Charlotte Girard.

Emma Bonnet Rivet. Eléa Nespoulous Crucy. Marwane Zedira.

Manon Dubuis. Florian Banfi. Matthew Devil. Mary-Hanna Bidé.

Noémie Aouate. Mekki-Ismaël Er-Rasfa. Lucy Oliver.

Mariages

Raouf Arfaoui et Sabrina Besson. Cyril Bernard et Jeanne Buisson.

Guillaume Coeuret et Alexandra Chatelet. Niels Puvis de

Chavannes et Elodie Gresse. Pierre-Marie Raboulin et Constance

Pinon. Fabien Evrard et Roxane Sautret. Patrick Schmeltzer et

Mélody Mestre. Carlos Arroteia et Marie-Pierre Rocher. Vitor De

Carvalho Morais et Maria Nunes Lopes. Frédéric Pereira et Jacqueline

Venethong. Sébastien Rion et Jessica Barro. Aymeric

Vanegue et Isabelle Fichot. Aurélien Olivier et Natacha Demurget.

Jacques Questel et Enza Barbera. José Rodrigues et Maria da

Graça Timoteo. Sabri Karoui et Imane Saidane. Matthieu Bouvet et

Elodie Moussier. Bashkim Hoxha et Pranvera Kurpali. Samuel

Léger et Sabine Pruvost. David Moussay et Sandrine Nestor.

Mathieu Dedienne et France Abafour. Cyril Delaunay et Sandy

Nobili. Harry Himmer et Audrey Ekomie Engone. Olivier Marasco

et Caroline Miroux. Eric Roussel et Estelle Sceaux. Godi Yoro et

Prevot Wawe. Hervé Eloin et Danaëlle Delaunay. Julien Pereira

Pinto et Gisèle Ferreira Torcato. Julien Brin et Virginie Terminet.

Décès

Christian Lesourd, 79 ans. Maurice Burguière, 83 ans.

Georges Kraus, 90 ans. Marcelle Goussard, née Morain ,

98 ans. Germaine Lamacq, née Marcillaud, 94 ans. Christiane

Bouyat, 77 ans. Olga Burcez, née Leherle, 104 ans. Sylvain

Davitian, 54 ans. Jacques Burnouf, 76 ans. Pierre Durant,

79 ans. Valérie Boulouiz, 38 ans. Eliette Leleu, née Guérimand,

96 ans. Francesco Caravano, 70 ans. Marcel Chaussebourg,

94 ans. Roger Guéhenneux, 81 ans. Suzanne Sevin, née

Agret, 87 ans. André Vautier, 84 ans. Geneviève Caplain,

89 ans. Hélène Bouvet, née Gaultier, 90 ans. André Boulet,

88 ans. Jean Mougel, 87 ans. Denise Durand, née Genestier,

98 ans. Odette Rabaté, née Borruel, 86 ans. Irène Casadesus,

née Lemoine, 88 ans. Arlette Paillet, 88 ans. Germaine Le

Dantic, née Provini, 96 ans.


La thermographie : une “photographie

de la chaleur”

Le principe de la thermographie aérienne consiste en

la mesure des températures des toits des bâtiments

grâce à une caméra embarquée dans un avion qui

survole la zone d'étude pendant la nuit. Ces mesures

réalisées permettent de classer les températures constatées

pour établir des niveaux de déperdition. Enfin, ces

constats donnent lieu à une cartographie thermique.

Des permanences à votre disposition

pour des résultats personnalisés

de votre habitation

La thermographie fournit des indications uniquement sur la

déperdition par rayonnement des bâtiments ; la simple

image ne suffit donc pas. Il est important de la compléter par

une analyse personnalisée des résultats. Cette analyse doit

être faite par un professionnel qualifié qui mesure tous les

aspects de l'habitation.

C'est pourquoi l'Agence Locale de l'Energie Val-de Marne-

Vitry et le PACT 94, spécialisé dans l'aide à l'amélioration

de l'habitat, tiendront des permanences afin d'examiner

avec vous l'image de votre habitation et de vous

informer sur les moyens à mettre en œuvre pour remé-

ENVIRONNEMENT

LES RÉSULTATS DE LA THERMOGRAPHIE

AÉRIENNE PRÉSENTÉS AUX SUCYCIENS

Dans le cadre de son engagement dans un Plan

Climat, la Communauté d'Agglomération du

Haut Val-de-Marne a réalisé dans la nuit du

13 au 14 janvier dernier une thermographie

aérienne de son territoire. Mercredi 19 septembre,

la CAHVM présentait aux habitants de Sucy

les résultats de cette “photographie” un peu

particulière de la commune.

dier aux déperditions de chaleur. A l'occasion de ces

permanences, vous pourrez donc obtenir non seulement

l'interprétation personnalisée de la carte thermique

aérienne de votre bâtiment mais aussi des conseils

techniques adaptés. Ces professionnels conventionnés

avec l'Ademe et les collectivités locales, vous renseignent

également sur les financements possibles pour vos

travaux d'isolation : crédits d'impôts, éco-prêt à taux 0,

certificats d'économie d'énergie…

Afin de vous apporter les résultats de la thermographie

aérienne et de vous accompagner dans

vos projets de travaux, des permanences à la

mairie de Sucy auront lieu :

SAMEDI 24 NOVEMBRE de 9h à 12h.

MERCREDI 19 DÉCEMBRE de 13h30 à 17h30.

Il convient de prendre rendez-vous au 01 43 97 89 93

ou par mail : thermocahvm@pact94.org

RÉCOLTE DU MIEL DU RUCHER DU FORT

Plus de quarante kilos de miel “cuvée 2012” ont été récoltés le 7 juillet dernier

à l'Espace Jean-Marie Poirier devant des Sucyciens intéressés par les explications

données par les apiculteurs. Par la suite, la récolte a été distribuée gratuitement

lors de la fête des associations du 9 septembre dernier.

Après de beaux débuts l'année dernière avec une Médaille d'Argent au concours des

miels et pains d'épices d'Ile-de-France, le miel ne pourra pas concourir cette année,

faute de concours car les quantités de miel francilien étaient réduites du fait de la

fraîcheur du printemps. Néanmoins, les apiculteurs se tiennent d'ores et déjà prêts

pour l'édition 2013 de ce concours afin d'obtenir, on l'espère, une médaille d'or !

Septembre - Octobre 2012 - n°233 43


44

CENTRES DE LOISIRS

LE PLEIN D'ACTIVITÉS

POUR UN ÉTÉ RÉUSSI À SUCY

Depuis le 4 juillet dernier, les 411 enfants qui ont fréquen

le centre de loisirs Fontaine de Villiers cet été

ont découvert une structure réaménagée. Créé en

septembre 2009 pour répondre à l'augmentation de la fréquentation

du centre de loisirs du Parc, l'accueil de loisirs

sans hébergement Fontaine de Villiers destiné aux enfants

de 3 à 4 ans est devenu très vite victime de son succès. La

collectivité, soucieuse d'améliorer les conditions d'accueil

des enfants et de faciliter dans de bonnes conditions l'organisation

des activités, a décidé de transformer et réhabiliter

un local attenant à la maternelle Fontaine de Villiers pour

créer une extension. Elle comprend donc :

> Une salle de repos,

> Une salle d'activités supplémentaire,

> Des espaces de rangements,

> Un espace bureau pour les équipes d'animation.

L'agrandissement dispose également d'un jardinet

réaménagé et sécurisé permettant de développer un

projet pédagogique sur le thème des plantes et fleurs.

Sucy info

Que ce soit au centre de loisirs de la Fontaine de Villiers ou

celui du Parc, les activités sportives, manuelles et artistiques

proposées par la Ville pour les jeunes Sucyciens ont

toujours la part belle durant la période estivale.

Encadrés par un personnel municipal qualifié, les

8394 enfants ont profité de multiples activités autour

de thèmes variés comme les Jeux Olympiques, l'Afrique,

le sport sous la forme de stages etc. Bref un moment

de plaisir partagé à l'unanimité par les jeunes.

Tour d'horizon en images.

Grâce à son agrandissement, le centre de loisirs

peut accueillir aujourd'hui 19 enfants supplémentaires.

Pour financer ces travaux, une subvention de

18 144 euros a été octroyée à la Ville par la Caisse

des Allocations Familiales.

> COÛT : 30 000 EUROS TTC

DONT 18 144 EUROS TTC DE LA CAF


Séjour ensoleillé à la base de loisirs de Cergy en juillet.

CET ÉTÉ DES SÉJOURS

AVENTURES POUR LES 6-11 ANS

Organisés par la direction de l'Éducation de Sucy et

encadrés par les équipes d'animateurs, plusieurs séjours

ont été proposés aux jeunes Sucyciens. L'objectif est

de développer l'autonomie de l'enfant et de participer à

la vie en collectivité en respectant les valeurs comme

le respect de l'autre, de son environnement etc.

Les enfants ont profité de cette aventure humaine

axée sur le “vivre ensemble et le partage”. Il est

certain que ces enfants ont gardé un excellent

souvenir de ces séjours : Conches en Ouche

dans le département de l’Eure, la base de

loisirs de Cergy et

Castelnaudary.

Séjour sportif à Conches en Ouche en juillet et en août

Septembre - Octobre 2012 - n°233 45


46

ARRÊT SUR IMAGES

LES FÊTES DE SEPT

L'heure de la rentrée a définitivement sonné en ce début du mois de septembre. L'occasion de

revenir sur les deux événements phares qui, chaque année, animent la vie sucycienne. Le premier,

c'est découvrir les associations locales et pourquoi pas trouver une activité pour l'année.

Le second, c'est une invitation à chiner pour trouver la bonne affaire.

FÊTE DES ASSOCIATIONS :

CONVIVIALITÉ ET SAVOIR-FAIRE

Rendez-vous incontournable entre le tissu associatif

et le grand public à l'espace Jean-Marie

Poirier, la fête des associations a drainé près de

10000 visiteurs, le 9 septembre dernier. Plus de 120

associations sucyciennes ont participé à ce moment

convivial et ont présenté un large panel d'activités dans

les domaines sportif, culturel, social et institutionnel.

Cet événement permet à chacun de composer le menu

des activités de son année à l'image de cette famille

sucycienne : “Nous sommes venus inscrire nos enfants

à une activité sportive comme chaque année” explique

Agnès, la maman de Charlotte, Sarah, Zoé et Valentine.

Tout le long de la journée, de multiples démonstrations

se sont enchaînées pour promouvoir la richesse associative.

Sucy info


EMBRE

GRANDE AFFLUENCE

À LA BROCANTE DE SUCY

Les Baladins du Val-de-Marne animaient la guinguette reconstituée.

Impossible de résister aux multiples objets, vêtements et

autres proposés par les 800 exposants à l'occasion de la

Brocante de Sucy. Ayant eu lieu le 16 septembre dernier,

elle est l'une des plus importantes du département du Valde-Marne.

Pour preuve encore cette année, 40 000 personnes

ont afflué le long des étals pour dénicher une bonne

affaire ou tout simplement se promener. Du côté de l'animation,

une guinguette des bords de Marne sur l'esplanade

de l'Espace Jean-Marie Poirier a été reconstituée dans le

cadre de la sortie du DVD “C'était il y a un siècle !”. Il est

certain que de nombreux curieux et connaisseurs attendent

d'ores et déjà la prochaine édition de cette manifestation.

Coup de chapeau à la FEDACS et au COFAS pour avoir

assuré la restauration des visiteurs.

LA CONFRÉRIE DES COTEAUX

DE SUCY REND HOMMAGE À

ROGER ET MADELEINE KEIFFER

D imanche

16 septembre dernier, la Confrérie des

Coteaux de Sucy rendait hommage à Roger et

Madeleine Keiffer. C'est grâce à leur générosité

que le projet de replanter des vignes à Sucy a pu voir le

jour il y a 27 ans.

En 1985, la Jeune chambre économique de Sucy portait le

projet de replantation d'une vigne à Sucy. “Il fallait trouver

un terrain. Séduits par le projet Roger et Madeleine Keiffer

décident alors de mettre à disposition gracieusement deux

terrains dans le Clos de Ville. Les clés de la vigne ainsi

replantée furent remises la même année à l'association qui

allait donner le jour à la Confrérie des Coteaux de Sucy”,

comme le soulignait à l'occasion André Bergero, Grand

Maître de la Confrérie des Coteaux de Sucy.

Désormais, la vigne de Sucy jouit d'une grande notoriété.

Roger Keiffer est aujourd'hui disparu, son épouse Madeleine

a récemment fêté ses 100 ans. La Confrérie a tenu à leur rendre

hommage par l'apposition d'une plaque qui rappellera

aux visiteurs la renaissance de la Vigne à Sucy.

Le ban des vendanges 2012 fut également l'occasion

d'élever au grade de Dame de Cour de la noble Confrérie

des Coteaux de Sucy Marielle Gaillard, fille de Colette

Gaillard et petite fille de Roger et Madeleine Keiffer.

Un moment particulièrement émouvant marquant l'amitié

qui lie la famille de Marielle Gaillard depuis l'origine de la

Confrérie.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 47


48

ARRÊT SUR IMAGES

ENCORE UNE BELLE SOIRÉE ORGANISÉE

PAR LES AMIS DE LA COUR DES FEMMES

Marie-Carole Ciuntu, Sophie Filleur présidente de l'association des

Amis de la cour des Femmes et Valérie Grasset vice-présidente.

Sophie Filleur aime Sucy et ses habitants.

Présidente de l'association des Amis de la cour des

Femmes, et Sucycienne depuis 10 ans, elle aime

donner des moments de convivialité. Ainsi le 6 octobre

dernier, l'équipe des Amis de la cour des Femmes a une

nouvelle fois enchanté près de 350 Sucyciens venus

assister en famille ou entre amis à la soirée festive

annuelle de cette association dynamique comptant

120 adhérents très impliqués.

Autour d'un repas africain cuisiné par les membres de

l'association, les convives ont pu apprécier la prestation

du groupe Caliente Loz ainsi que les spectacles des

ateliers de danse animés par l'association au Centre

DELPHINE GRENIER

CARTE BLANCHE À LA MÉDIATHÈQUE

Delphine Grenier, entourée d'Elisabeth Liblin, Maire-Adjoint,

et du personnel de la Médiathèque, exposait son œuvre le

13 octobre dernier. L'artiste présentait aux Sucyciens les

différents registres de son travail, de la gravure aux illustrations.

Pendant toute la durée de l'exposition, l'artiste a organisé des ateliers

d'illustration pour petits et grands.

Sucy info

culturel de Sucy. Les plus jeunes ont assailli les ateliers

de maquillage et de tresses. C'est une réussite. L'édition

2011 avait déjà été couronnée de succès. Son bénéfice

destiné à financer un moulin à grain dans le village de

Yagma au Burkina Fasso a été remis en décembre

dernier sur place par l'association. Cette année, le bénéfice

de la soirée est destiné à aider au financement de la

scolarité des enfants d'une école publique d'un quartier

défavorisé de Ouagadougou. Des projets, Sophie

Filleur n'en manque pas. Elle aimerait pouvoir aider

à la construction d'un puits dans le village de Yagma

et faire que les habitants n'aient plus à parcourir les

3 kilomètres nécessaires à aller chercher de l'eau.

“Merci aux Sucyciens. Cette association est devenue la

réunion d'une grande famille. Je souhaite garder allumé

le flambeau de cet esprit convivial et solidaire”, déclare

émue Sophie Filleur après cette magnifique soirée.

CAROLINE VABRE,

UN TALENT SUCYCIEN

Lauréate 2011 de l'exposition “Artistes à Sucy”, Caroline Vabre a

multiplié les expositions et produit un travail artistique reconnu

de tous. Elle exposait ses œuvres du 29 septembre au 21 octobre

derniers à l'Espace Jean-Marie Poirier devant des Sucyciens conquis :

“j'ai été heureuse de répondre à leurs questions sur la technique,

le parcours et les idées de mes toiles” confie Caroline Vabre.


BRADY

WINTERSTEIN TRIO

EN ESCALE À SUCY

La Ville de Sucy-en-Brie apporte son soutien aux

jeunes talents à l'image du jazzman “Brady

Winterstein”. À l'occasion du festival “JAZZ

EN BOUCLE” initié par la Ville de Saint-Maur-des-

Fossés, Sucy a programmé un concert-événement, le

29 septembre dernier : le trio de Brady Winterstein,

jeune prodige de la guitare manouche ! Dans une

salle comble, tous les amateurs de jazz, de guitare et

les curieux ont passé un moment délicieux en sa

compagnie. Autre temps fort : 50 personnes ont

écouté Brady en show case à la médiathèque de Sucy.

LE QUATUOR LUDWIG

Début octobre à l'Orangerie, le public venu en

nombre pour écouter Le Quatuor Ludwig est

ressorti avec une grande satisfaction. Les musiciens

ont offert trois climats musicaux très différents

les uns des autres et pour s'adresser à un large public.

.>

BRADERIE

DES COMMERÇANTS

D’AUTOMNE

Beaucoup de monde le 6 octobre dernier à la

braderie des commerçants du centre ville qui pour

l'occasion avait élargi son périmètre à la rue du

Temple. Pour Pierre Poubeau, le président de l'association

des commerçants du centre ville, à l'initiative

de cette manifestation “cette 4e édition a bien marché,

l'esprit de la braderie est bien installé avec de nombreuses

promotions proposées tout au long de la journée”.

Le soleil était de la partie toute la matinée et plus capricieux

l'après-midi, ce qui a conduit les commerçants à

poursuivre la braderie à l'intérieur des magasins où les

chineurs ont continué à faire de bonnes affaires.

Prochain rendez-vous au printemps !

KEV ADAMS, DÉJÀ COMPLET

La nouvelle révélation de la scène comique, doté d'un sens inouï de la répartie et du

rythme, Kev Adams fait déjà salle comble à Sucy. À peine, la sortie de la plaquette

de la saison culturelle 2012/2013 que de nombreux jeunes se sont précipités

à l'espace Jean-Marie Poirier pour réserver leur billet pour aller voir “The young man

show” à la séance du 15 janvier 2013. Au vu de l'engouement du jeune public pour

ce spectacle, la Ville a décidé de programmer une représentation supplémentaire le

lendemain. Mais celle-ci a vite été complète. Rendez-vous les 15 et 16 janvier où de

jeunes Sucyciens crieront fort “I love Kev Adams” !

Septembre - Octobre 2012 - n°233 49


50

ARRÊT SUR IMAGES

68 E ANNIVERSAIRE

DE LA LIBÉRATION DE SUCY

Le 26 août dernier, Sucy fêtait le 68e anniversaire

de sa Libération. En présence de Serge

Jakubowicz, Conseiller Municipal délégué aux

activités patriotiques et civiques, de Gilbert Doudot,

frère de Fernande Doudot, infirmière tombée lors de la

libération de Sucy et de Jean-Pierre Crespin, Président

de la FNACA, une gerbe a été déposé par Alain Rayé,

président de la 129e section de l'UNC devant

le Monument aux Morts de Sucy. La délégation

s'est ensuite rendue devant le Monument des F.F.I.

à Boissy-Saint-Léger où étaient présents les maires

de Boissy et Athis-Mons ainsi que le Président de

l'association des Anciens Combattants d'Athis-Mons.

Ce dernier a déposé une gerbe. La cérémonie s'est

poursuivie devant la plaque Pierre Raunet, à Bonneuil,

puis à la plaque Antoine Baron, à Sucy avant de

s'achever par une messe du souvenir célébrée en

l'Eglise Sainte-Bernadette à Sucy. Dans son discours,

Serge Jakubowicz a rappelé la commémoration,

en juin dernier, du 70e anniversaire de la bataille de

Bir Hakeim. Ce haut fait d'armes a été le catalyseur

de la résistance intérieure et, plus tard, de la Libération

de Sucy.

FÊTE DE L'AÏD

Sucy info

2 ÈME ÉDITION DE LA

AU PARC DES SPOR

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES

USAGERS DE L'ARC BOISÉ

Le Parc des sports accueillait dimanche 14 octobre

la deuxième fête de l'Arc Boisé organisée par le

Conseil général du Val-de-Marne. C'est dans ce

cadre que s'est tenue l'Assemblée générale des usagers

de l'Arc Boisé. Cette assemblée générale s'est tenue

en présence de Marie-Carole Ciuntu, Alain Blavat,

vice-président du Conseil général chargé de l'environnement

et des espaces verts, Jean-Daniel Amsler,

1er Maire-Adjoint de Sucy et Conseiller général,

et les représentants de la Direction Régionale et

Interdépartementale de l'Alimentation de l'Agriculture

et de la Forêt, de l'Agence des Espaces Verts,

de l'ONF.

Parmi les sujets inscrits à l'ordre du jour, la nouvelle

entrée pour la forêt régionale de Grosbois. L'Office

National des Forêts a également présenté un rapport

sur l'exploitation des forêts péri-urbaines d'Ile-de-

France ; l'occasion également de présenter les

missions de la Brigade équestre.

Le 19 août dernier, les musulmans célébraient l'Aïd marquant ainsi

la rupture du jeûne du Ramadan. Driss Soussi, président de

l'association culturelle des musulmans de Sucy, avait comme

traditionnellement invité la Municipalité et les représentants des

autres cultes à partager un moment convivial et fraternel.

Jean-Pierre Chaffaud, Maire-Adjoint, a fait part de l'importance de

conserver les relations menées entre les différentes confessions.

Driss Soussi rappelait que “la communauté musulmane apprécie de

réunir dans ces moments forts les représentants de la ville et les

représentants des autres cultes dans un esprit d’ouverture.”


A FÊTE DE L’ARC BOISÉ

RTS

FÊTE DU VÉLO

ET EXPOSITION DES MYCOLOGUES

D ans

le cadre de la deuxième fête de l'Arc Boisé, le service des sports

et la mission patrimoine de la ville, le Vélo Club, BMX 94, MDB 94,

OAHU avaient organisé une belle fête autour du vélo.

Le cadre était idéal ; quel autre

lieu plus propice pour accueillir

ces rendez-vous des amoureux de

la nature. Le programme était riche : parcours d'initiation au BMX,

course d'orientation en VTT, rallye vélo patrimoine, troc'vélos, manège

écologique pour les plus jeunes....

L'Amicale des Mycologues de Sucy avait voulu se joindre à cette fête et

présentait son exposition annuelle de champignons magnifiquement

installée sous tente à proximité de la gloriette. Malheureusement, une

météo pluvieuse n'a pas permis de donner à cette journée le succès

attendu.

Comme chaque année, la traditionnelle omelette géante aux champignons

a été confectionnée par les adhérents de l'Amicale des Mycologues qui

proposaient également café et pâtisseries confectionnées pour l'occasion.

Plus de 200 parts d'omelette et près d'une centaine de velouté aux champignons

ont été vendus. La Confrérie des Coteaux de Sucy et le COFAS

s'étaient joints à eux pour assurer autres mets et breuvages.

L'intégralité des recettes de la restauration de cette journée a été reversée

à l'association “Ensemble contre la Leucémie”.

L’exposition annuelle

de l’Amicale des Mycologues

LES ITINÉRAIRES DE DÉCOUVERTES

DU HAUT VAL-DE-MARNE

Comme chaque année, la dégustation de

l’omelette géante rencontre un vrai succès.

Al'occasion de la fête de l'Arc Boisé, la Communauté d'Agglomération du Haut Val-de-Marne a dévoilé les

Itinéraires de découverte de son territoire. Marie-Carole Ciuntu, Maire de Sucy et Vice-Président de la

Communauté d'Agglomération a officiellement inauguré ces parcours avant de découvrir en avant-première

des panneaux patrimoniaux qui jalonneront bientôt les itinéraires.

Ces balades piétonnes et cyclables sont identifiées sous quatre thématiques : “A deux pas... des ruisseaux”,

circuit basé sur l'eau, “A deux pas... des belles pierres” autour des

sites remarquables tels que châteaux, églises, anciennes écoles,

“A deux pas... des arts” axé sur la découverte de l'artisanat, de la

musique, de belles demeures privées, “A deux pas... de la nature”

est un circuit axé sur la découverte de la nature sous toutes ses

formes : forêts, bois, parc, jardins...

Les dépliants de chacun des circuits seront disponibles en mairie,

au siège de la CAHVM ainsi qu'au Comité Départemental du

Tourisme. Un flash-tag présent sur les différents panneaux et

dépliants permet aux visiteurs de consulter la carte et d'enrichir

leur visite via leur Smartphone.

Marie-Carole Ciuntu, Jean-Jacques Darves, Maire de La Queue-en-Brie

et Jean-Daniel Amsler, 1 er Maire-Adjoint de Sucy et Conseiller général

inaugurent les panneaux d’itinéraires de découverte.

Septembre - Octobre 2012 - n°233 51


Saison culturelle 2012-2013

LYRIQUE

VENDREDI 9 NOVEMBRE À 20H45 > ESPACE JEAN-MARIE POIRIER

La trilogie andalouse

de Beaumarchais

MUSIQUE

DIMANCHE 11 NOVEMBRE À 18H > AUDITORIUM DU CHÂTEAU

Concert Grands Amateurs

MUSIQUE

SAMEDI 24 NOVEMBRE À 20H45 > ORANGERIE DU CHÂTEAU

Les Mentsh

EXPOSITION

DU 6 AU 10 NOVEMBRE > ESPACE JEAN-MARIE POIRIER

Couleurs Andalouses

SPECTACLE

DU 28 NOVEMBRE AU 1 ER DÉCEMBRE

Festival du conte de Sucy

MIAM ! MIAM ! DE DAKAR À KÉDOUGOU, LA SOUPE EST BONNE ! LA PART DE L'OMBRE

MUSIQUE

DIMANCHE 16 DÉCEMBRE À 16H > AUDITORIUM DU CHÂTEAU

Les lutins du Conservatoire

EXPOSITION

DU 13 NOVEMBRE AU 1 ER DÉCEMBRE > MÉDIATHÈQUE

C'est quoi le design ?

EXPOSITION

DU 16 NOVEMBRE AU 2 DÉCEMBRE > ESPACE JEAN-MARIE POIRIER

Erik Bersou

> RÉSERVATIONS ET RENSEIGNEMENTS : 01 45 90 54 14

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!