13.05.2022 Views

Construire la Wallonie 02 2022

Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures


Plateforme pour le bâtiment, le génie civil et les infrastructures

SHOW MORE
SHOW LESS
  • No tags were found...

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

CONSTRUIRE LA

WALLONIE

2022

2

Avril

Mai

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


C'EST...

110 chantiers actifs par an,

majoritairement en Wallonie

Le génie civil, l'électrification du

rail, le bâtiment et la menuiserie

MAIS SURTOUT...

460 collaborateurs, dont 264

ouvriers et 196 employés


VAN DER SPEK NV

NEW

I n d u s t r i e l a a n 1 0

1 7 4 0 T e r n a t

w w w . v a n d e r s p e k . b e LTM 1300-6.3

LTM 1110-5.2

LICCON 3


Voshol 6a - 9160 Lokeren - T +32 (0)9 340 55 00

E. Vlietinckstraat 22, 8400 Oostende - T +32 (0)59 26 95 40

www.dewaal.eu

logo wanneer gebruiken?

K: voor quadri drukwerk (bv. uw logo komt bij een kleurfoto)

K neg: zoals bij CMYK, maar dan met een donkergrijze achtergrond

: voor drukwerk met minder dan vier kleuren (bv. uw logo op een visitekaartje, een ban

neg: zoals bij PMS, maar dan met een donkergrijze achtergrond

: voor alle digitale dragers (website, e-mail, …)

neg: zoals bij RGB, maar dan met een donkergrijze achtergrond

: logo zonder kleuren

ubrechtsstraat 42 | 8800 Roeselare |

(0) 51 26 29 80 | F. + 32(0) 51 24 57 22 | info@hannibal.be


ÉDITION

ÉDITORIAL

2

Le grain de sable et la goutte d’eau

En lisant la presse généraliste, j’ai parfois l’impression que le secteur de la construction n’a jamais autant fait la une de l’actualité …

Signe d’espoir ? A voir …

Récemment, je lisais sur le site Info de la RTBF un article intitulé « Le sable, pilier de notre civilisation bétonnée, en voie de disparition »,

dans lequel il est expliqué que les experts alertent depuis plusieurs années sur une possible pénurie de sable d’ici la fin du siècle, ainsi que

sur les impacts environnementaux et sociétaux de son extraction, largement sous-réglementée. Partout dans le monde, projets immobiliers

pharaoniques et création de terres artificielles sur la mer ont fait que la demande de sable a triplé durant ces vingt dernières années. Au point

de se retrouver depuis 2019 à un point où le taux d’extraction dépasse le taux de renouvellement naturel. Une prochaine pénurie à l’horizon

donc. L’ONU vient d’ailleurs de publier un nouveau rapport, dans lequel sont présentés une série de recommandations devant mener à une

gestion durable du sable, ressource la plus exploitée sur Terre après l’eau. Développer des modèles permettant d’avoir une meilleure vue de

l’offre et de la demande en sable afin de mieux gérer son exploitation. Mais aussi des cadres politiques et législatifs intégrés, qui promeuvent

des alternatives, au niveau local, régional et national. Ceux-ci devront établir des dispositifs de propriété, et d’accès, à la ressource. Pour éviter

entre autres les pratiques maffieuses actuelles, en cours dans certaines parties du monde.

Une autre information a retenu récemment mon attention : l’initiative qu’a prise l’ADEB, l’Association des Entrepreneurs belges de grands

travaux, de créer sa propre filière de formation pour faire face au manque critique de main-d’œuvre dans plusieurs métiers de la construction :

maçons, coffreurs, ferrailleurs, assembleurs, ouvriers routiers et chefs d’équipe. Construlab ne sera pas une formation « dans le nuage »

mais prendra la forme d’une vraie école en dur, dont la localisation doit encore être définie. Dans un second temps, les formations seront

décentralisées pour se rapprocher des candidats. Un pied de nez à notre système d’enseignement … L’ADEB financera la première phase et les

modules de formation déboucheront directement sur un contrat d'emploi. L’objectif est de former 2500 travailleurs d’ici 2027. La goutte d’eau

qui a fait déborder le vase est ici l’annonce d’une pénurie de main d’œuvre étrangère, qui viendrait donc s’ajouter à celle que l’on connaît chez

les jeunes du cru.

Chacun associera ces deux informations (ou pas) selon ses convictions.

Philippe Selke


CONSTRUIRE LA

WALLONIE

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT,

LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES

2

COLOPHON

Année 5 • numéro 2 • 2022

Paraît 5 x par an

ÉDITEUR

34

Domein De Herten

Hertsbergsestraat 4, B-8020 Oostkamp

+32 50 36 81 70

info@louwersmediagroep.be

louwersmediagroep.be

RÉDACTION FINALE

Philippe Selke

ÉQUIPE DE RÉDACTION

Michel Charlier, Hendrik De Spiegelaere,

Pieter de Mos, Joaquim Dupont, Tim Janssens,

Christine Rasir, Niels Rouvrois, Philippe Selke,

Gaëtan Smets et Nicolas Sohy.

12

54

GESTION DE PROJET

Olivia Castelein

+32 468 40 54 02

o.castelein@louwersmediagroep.be

Jonathan Huppez

+32 490 39 81 37

j.huppez@louwersmediagroep.be

PUBLICITÉ

Un PDF en haute résolution doit être fourni via

AdPortal. Si vous n’avez pas encore reçu de lien pour

le téléchargement, envoyez un mail à

traffic@louwersmediagroep.be

SECRÉTARIAT

Sarah Dierick, Riana Holley en Elke Kina

ABONNEMENT

Belgique: € 63,00 par an, hors tva

Hors Belgique: € 99,00 par an, hors tva

ING Bank BE33 3631 9320 5246

BIC BBRUBEBB

À l’att. de: Louwers Mediagroep

avec mention "Construire la Wallonie"

Information sur les abonnements

+32 50 36 81 70

CHANGEMENT D'ADRESSE

A signaler par écrit au moins 3 semaines avant le

déménagement à :

Hertsbergsestraat 4, B-8020 Oostkamp

RÉSILIATION

Sans avis écrit de résiliation deux mois avant

la fin de la période d'abonnement, celui-ci est

automatiquement prolongé d'un an.

LECTEURS CONTRÔLÉS

Le public cible englobe architectes,ingénieurs et

bureaux d’étude, entrepreneurs et promoteurs,

villes et communes,ministères et autorités,

organismes publics, centres de recherche et

d’excellence pour la construction (civile).

GRAPHISME/DIRECTION ARTISTIQUE

studio@louwersmediagroep.be

IMPRESSION

Drukkerij Pattyn, Veurne

Aucune partie de cette publication ne peut être reprise ou reproduite

sans l’autorisation écrite de l’éditeur et sans mention de la

source. Bien que ce magazine ait été réalisé avec le plus grand soin,

éditeur et auteurs ne peuvent être tenus responsables de la justesse

et de l’exhaustivité de l’information. Ils n’acceptent en conséquence

aucune responsabilité pour les dommages de toute nature, résultant

d’actions et/ou de décisions basées sur cette information.

CONSTRUCTION

Virton Résidences Les Oliviers 8

28 kilomètres de bardage bois pour la MRS « Les Oliviers » 11

Une maison de repos et de soins dûment protégée de la foudre 12

Des balcons préfabriqués en béton architectonique pour profiter du cadre vert 16

Un chantier exemplaire où les synergies ont joué à plein 19

Plinthes antichoc et butoirs pour un intérieur hygiénique et durable 22

Thomas & Piron et Galère : une grande famille parée pour l’avenir 26

Liège Paradis Express 30

Des sols en polyuréthane pour l’hôtel Yust 33

Une étoile de plus dans la Cité ardente 34

Vivre et travailler au Paradis, aussi une affaire de techniques 38

Carte blanche: Pierre-Hugues Charlier, Directeur de développement chez Actibel 40

Louvain-la-Neuve Bâtiment De Serres 42

Un revêtement esthétique en bois pour les façades 45

Des chambres froides sécurisées pour les laboratoires de l’UCLouvain 46

Accoya : construire durable en bois ! 47

Halles universitaires : une rénovation des bétons dans le respect de l’architecture d’origine 48

Du mobilier intemporel, personnalisable et circulaire 50

Bruxelles Gezinsbond 54

Molenbeek Egied van Broeckhoven 58

Anderlecht Institut Jules Bordet 60

Une collaboration qui profite à l’hygiène et aux patients 62

Malgré plusieurs imprévus, un beau parking livré à temps 66

La partie immergée de l’iceberg 69

Namur Crosspoint 70

Toute la lumière sur Crosspoint 73

Ghislenghien Garage groupe D’haene 74

Une cave parfaitement étanche 77

Le bois comme matériau de construction durable de l'avenir 79


Avril

Mai

SOMMAIRE

60

66

74

112

138

CAHIER PROTECTION SOLAIRE

« La protection solaire devrait être la première solution dans la lutte contre la surchauffe des bâtiments. » 80

Des stores bannes à bras articulés de haute qualité alliant design et confort 82

INFRA

Toiture verte : pas n’importe comment ! 86

Architect@Work Bruxelles fin prêt pour sa toute première édition 90

Espace Confluence : combinaison de solutions sur mesure et durables 92

Wanze Chaudière biomasse pour BioWanze 94

Un ecocentre intégré pour allier écologie et économie circulaire 98

Un chantier réglé comme du papier à musique 102

La certification « End-of-Waste » désormais obligatoire en Région Wallonne 108

Un bassin d’orage particulièrement bien adapté à la situation 111

Le fabricant de tuyauteries en plastique ouvre une nouvelle succursale à Zandhoven 112

Ce spécialiste des grues et des engins de levage n'a pas eu à hésiter longtemps 114

Prise en charge de l’ensemble des travaux de fondation 118

Des fondations jusqu’au scope complet 122

MATÉRIELS & MACHINES

Un terrain aux nombreuses possibilités 126

Mesurer et implanter sans l’aide de personne 130

Atteindre de nouveau sommets grâce à deux nouvelles grues télescopiques 132

Le distributeur belge à succès maintenant aussi présent au Pays-Bas 136

Un distributeur jeune et dynamique fête ses 120 ans 138

Une gamme de véhicules utilitaires encore plus complète 142

Des étudiants créent un mobilier en béton pour des jeunes atteints de troubles du spectre de l’autisme 146

Tractebel Engineering reçoit le prix ORI Climate Proof Award 2021 149

Partenaires en construction 150

CONSTRUIRE LA

WALLONIE

2

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES CONSTRUIRELAWALLONIE.BE

CONSTRUIRE LA

WALLONIE

WALLONIE

2022

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE

Paradis Express à Liège

Photo : Jaspers-Eyers Architects -

Simon Schmitt

Pour rester gratuitement au

courant de l'actualité, suivez-nous

sur les réseaux sociaux et inscrivezvous

à notre newsletter.

construirelawallonie.be

2


Virton Résidence Les Oliviers

Les premiers résidents de la MRS Vivalia « Les Oliviers » ont investi le nouveau lieu de vie le 30 juin 2021.

MRS « Les Oliviers » à Virton

Défi relevé pour un chantier

plus ardu que prévu

Le 23 juin 2021 était inaugurée à côté de la Clinique Edmond-Jacques à Virton la Résidence des Oliviers, une MRS de Vivalia comptant 90 lits

et 10 places de jour. L’établissement, d’une superficie brute de 6000 m 2 sur 4 niveaux, aura nécessité deux ans de travaux menés par les

entreprises Duchêne et Moury. Une belle réalisation, qui a mis à l’épreuve les capacités d’organisation et d’adaptation des entrepreneurs.

Texte Philippe Selke | Photos Lauriane Genart – Duchêne

En tant que conducteur de chantier pour Duchêne,

Jonathan Grevesse était chargé du gros-œuvre

fermé et des abords, même s’il a ensuite donné

un coup de main à son homologue chez Moury

pour les parachèvements.

Gérer les imprévus

Au regard du calendrier, on aurait pu croire

le corona virus responsable du retard encouru

pour ce chantier prévu à l’origine sur 450 jours

ouvrables. Il n’en est rien, puisque seul le premier

confinement a entraîné un arrêt d’un mois.

Dès le début des travaux cependant, ce fut la

découverte et l’évacuation de plusieurs milliers

de m 3 de terres polluées aux hydrocarbures et

au cyanure. “

8 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Résidence Les Oliviers Virton

La nouvelle maison de repos et de soins a été conçue en liaison avec la clinique Edmond-Jacques.

Les chambres sont spacieuses et, pour la plupart, individuelles.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 9


Virton Résidence Les Oliviers

Ensuite, c’est la réno vation d’une partie de la

clinique existante qui a posé problème. Jonathan

Grevesse : « Quand nous avons commencé à retirer

les plafonds, nous nous sommes rendu compte que

la structure du bâtiment était très endommagée

au niveau des dalles, les armatures étant même

visibles à certains endroits. Il nous fallait donc

procéder au renforcement des structures puis au

traitement des bétons par gunitage d’un micromortier

puis flocage de PROMASPRAY pour

assurer la protection RF. Une méthode dictée par

la capacité portante de la dalle, qui ne permettait

pas de recharger trop de béton pour obtenir

l’enrobage souhaité d’une part, et par les hauteurs

limitées des plafonds d’autre part. »

Un combat avec l’eau

131 tonnes d'acier, 2500 m³ de béton, 1450 m²

de crépi, 1450 m² de bardage bois… Derrière

les chiffres, il y a des hommes, qui ont travaillé

dur pour faire de ces matériaux un bâtiment

fonctionnel et esthétique. Duchêne a travaillé

essentiellement avec des sous-traitants. Le gros

défi fut donc de coordonner l’ensemble de ceuxci

afin de les faire intervenir au bon moment, en

espérant qu’un petit grain de sable ne vienne pas

enrayer la mécanique. Mais ce fut plutôt l’eau qui

est venue gêner les travaux, le chantier étant situé

au point le plus bas du village de Saint-Mard, dans

une cuvette. « Toute la partie gros-œuvre fut un

combat avec l’eau. L’idée de départ était d’excaver

la plateforme pour implanter les pieux et puis

seulement faire un rabattement de nappe. Mais

nous avons percé une poche d’eau dès les premiers

coups de godet. De grosses pompes fonctionnant

24 heures/24 ont alors été mises en action pour

tenter de maintenir le fond de coffre au sec. Une

fois le radier coulé, nous avons vite monté un

étage pour contrer la poussée très forte de l’eau.

Le rabattement n’étant plus présent, nous avons

galéré pour placer les citernes pour les pompiers

et celles pour la récupération des eaux de pluie. »

La satisfaction du travail accompli

C’est donc avec soulagement et satisfaction que

les entrepreneurs ont achevé leur travail. Grâce à

la qualité de l’équipe, Virton compte désormais

une MRS de belle taille, saluée par tous, dont les

façades en crépi et bois ne dénaturent pas dans

le paysage gaumais. Vivalia a déjà en projet de

l’agrandir d’une trentaine de lits grâce à une

connexion à établir avec la clinique existante, la

maison de repos et de soins ayant été construite

en respectant les niveaux de plancher respectifs.

Pour Duchêne, il s’agissait là du premier projet

pour Vivalia, mais certainement pas le dernier

puisque le maître d’ouvrage lui a d’ores et déjà

confié d’autres chantiers. ❚

« Derrière les chiffres, il y a des

hommes, qui ont travaillé dur pour

construire un bâtiment à la fois

fonctionnel et esthétique. »

Grâce au bardage bois, même l’escalier extérieur de

secours a une allure architecturale.

La nouvelle MRS répond entièrement aux nouvelles normes afin d’assurer un bienêtre,

un confort et une sécurité optimum aux résidents.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

Vivalia

Architectes

Etau, DDV et Altema+

Entreprises générales

Duchêne (Groupe Eiffage) et Moury-Contruct

10 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Résidence Les Oliviers Virton

28 kilomètres de bardage bois pour

la MRS « Les Oliviers »

Entreprise spécialisée basée à Dampicourt, TBT Construction a joué à domicile lorsqu’elle a revêtu pas moins de 1400 m² de façade

avec une essence de bois évidemment locale : le pin, thermo-traité pour une meilleure résistance aux affres du temps. L’alternance

entre pans de façade en crépi blanc et surfaces saillantes habillées de bois participe au charme visuel de la maison de repos.

Texte Philippe Selke | Photos Lauriane Genart – Duchêne

Pour TBT Construction, ce chantier s’est étalé sur

6 mois, en fonction du phasage du gros œuvre.

On retrouve ce bardage sur l’ensemble des

façades, jusqu’à bâtiment assurant la liaison avec

le bâtiment préexistant. De même, l’escalier de

secours en métal est habillé d’une superbe cage en

bois. Dans l’entrée principale, le bois accompagne

le visiteur vers l’intérieur. Larry Crowley, gérant

de TBT Construction : « Nous avons fait profiter

le projet de notre expérience pour améliorer

certains détails de conception, et je dois dire

que la collaboration avec les architectes et les

entrepreneurs Duchêne et Moury fut excellente.

Au point de nous embarquer dans un autre projet

près de Bastogne. » ❚

« Quel autre matériau que

le bois aurait pu intégrer

aussi bien la nouvelle

construction dans la

nature gaumaise ? »

Dans l’entrée principale, le bois accompagne

le visiteur vers l’intérieur.

L’escalier de secours en métal est habillé d’une superbe

cage en bois, avec vue sur la nature gaumaise.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 11


Virton Résidence Les Oliviers

Une maison de repos et de soins

dûment protégée de la foudre

Basée à Andenne, l’entreprise Grenson & Fils est spécialisée dans la protection contre la foudre et la mise à la terre depuis plus de 46 ans.

Un métier de niche, où l’expérience compte plus que tout. Les concurrents ne sont pas légion, et le père Henri Grenson a pu compter sur

son fils Hirwin pour développer ses activités, jusqu’à employer aujourd’hui 18 personnes en Belgique et une douzaine au Grand-Duché. Les

résidents de la MRS « Les Oliviers » à Virton peuvent être rassurés.

Texte Philippe Selke | Photos Grenson & Fils

Une partie de l’équipe Grenson & Fils dans son élément, ici sur le toit de l’école Henri Maus à Namur.

Chez nos voisins grand-ducaux, le paratonnerre est d’ailleurs imposé par l’ITM

sur de nombreux bâtiments quelle que soit la hauteur. En Belgique, ce n’est

le cas qu’au-delà de 25 m de hauteur. Pour tous les autres cas, une analyse

de risque déterminera si une protection contre la foudre est requise. Hirwin

Grenson, directeur : « Le nouveau RGIE, qui n’a pas force légale mais qui

est plutôt un code de bonnes pratiques, recommande une telle analyse de

risques. Nous constatons logiquement une augmentation des demandes en

ce sens ces dernières années. »

Grenson & Fils est structurée en plusieurs cellules travaillant indépendamment

les unes des autres : un bureau d’études réalisant les études

de risques, une équipe installation et une autre pour la maintenance.

Enfin, l’activité mise à la terre est vraiment à part. Hirwin Grenson :

« L’expérience acquise au fil des années nous a permis de nous

adapter à toutes les natures de sol (argileux, sablonneux, schisteux)

et de trouver une solution à chaque problème. Nous sommes très

demandés : quand il faut mettre à la terre, en basse ou haute tension,

on appelle Grenson ! »

Conscience croissante du risque

Avec l’importance accordée actuellement aux aspects de sécurité, les bureaux

d’études commencent à prendre conscience également des risques potentiels

de la foudre. Même si la probabilité qu’elle tombe sur un bâtiment reste

faible, les impacts sont de plus en plus nombreux et destructeurs ces dernières

années. Cela s’explique notamment par le fait que chaque foyer compte

une multitude d’équipements électriques (ordinateurs, téléviseurs, électroménagers

…) branchés en permanence en courant continu, ce qui crée un

champ magnétique. Sans parler des panneaux solaires et des cheminées en

inox. La foudre peut donc tomber partout, et pas nécessairement à l’endroit

le plus élevé dans le paysage.

12 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Résidence Les Oliviers Virton

« Notre expérience nous permet de trouver

une solution à chaque problème. Quand il

faut réaliser une mise à la terre, basse ou

haute tension, on appelle Grenson ! »

L’expérience acquise au fil des années permet à l’entreprise de

trouver une solution à chaque problème.

Les églises, ici à Molenbeek, font partie des bâtiments que

Grenson & Fils protège de la foudre.

De vastes bâtiments industriels au toit plat, comme ici pour Jost, comptent

également parmi les références de l’entreprise.

Une MRS protégée par une cage invisible

A Virton, où la nouvelle MRS est située dans une cuvette et reliée à un

bâtiment existant, Grenson & Fils a réalisé l’analyse de risques pour le compte

du bureau d’études. Le risque y est davantage humain que géographique,

les résidents âgés étant difficiles à évacuer rapidement en cas de départ de

feu. La clinique existante était déjà équipée d’un paratonnerre à dispositif

d’amorçage, un dispositif qui n’est aujourd’hui plus reconnu par la norme

belge. Il a donc été démonté pour faire place à une nouvelle installation

protégeant l’ancien bâtiment et le nouveau, communicants. Hirwin Grenson :

« Le système que nous utilisons actuellement est en fait celui inventé par le

Belge Melsens au 19 e siècle : un fil conducteur est disposé sur les arêtes du

bâtiment en ménageant des intervalles en fonction de la classe de protection,

avec de nombreuses mises à la terre. Ainsi, à Virton (bâtiment de classe 4),

nous avons déployé un fil conducteur tout au long de la faîtière avec, tous

les 20 m, une descente menant à une prise de terre. Ce fil a une section de

8 mm, donc cela reste très discret, mais c’est très efficace. »

De l’école à la collégiale en passant par l’hôpital

Cet établissement gaumais de Vivalia s’ajoute à la belle liste de références

dont Grenson & Fils peut s’enorgueillir, et ce dans une grande diversité de

typologies : de l’école Henri Maus à Namur (« un bâtiment relativement haut

et complexe avec une toiture en zinc »), aux tours Quatuor à Bruxelles et à

la collégiale de Schaerbeek, en passant par le Grand hôpital de Charleroi

en cours de construction ou le CHWAPI tournaisien. Une autre référence

emblématique, dont il est largement question dans ce numéro, concerne le

nouvel Institut Jules Bordet à Anderlecht. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 13


Spécialiste de la protection contre la foudre

Grenson & Fils est actif tant dans l’analyse du risque foudre que dans l’installation de systèmes

de protection, en passant par la maintenance, le dimensionnement et la vente de matériel de

mise à la terre.

Nos services et solutions pour particuliers et professionnels concernent aussi bien la protection

externe (chocs directs) qu’interne (surtensions). Fort d’une expérience de plus de 40 ans,

Grenson & Fils affiche une expertise dans de nombreux secteurs comme l’industrie, les immeubles

de bureaux, les bâtiments d’art, les édifices religieux et bien d’autres encore.

BELGIUM OFFICE

Rue de l’ile Dossai, 13

B-5300 Andenne

+32 (0) 85 31 12 53

info@grensonfils.be

LUXEMBOURG OFFICE

Rue de l’industrie, 19

L-8069 Bertrange

+352 28 80 55 57

info@grensonfils.lu

www.grensonfils.be


Béton architectonique

AGREF nv - Tragelweg 4 - 9230 WETTEREN

www.agref.be - info@agref.be - tel. +31 (0)9 369 19 11


Virton Résidents Les Oliviers

Des balcons préfabriqués en béton architectonique

pour profiter du cadre vert

À Virton, les résidents et le personnel de la maison de repos et de soins « Les Oliviers » peuvent profiter de l’environnement particulièrement

agréable grâce à 22 balcons fournis par l’entreprise Agref, forte de plus de 75 ans d’expérience dans le domaine. Fabriqués en usine

à Wetteren, ils ont été livrés prêts à être installés.

Texte Philippe Selke | Photos Lauriane Genart – Duchêne

Les faces verticales extérieures

et la face inférieure des balcons

sont lisses de décoffrage.

Bernard De Witte, Administrateur d’Agref : « Pour la MRS Vivalia à Virton, nous

avons livré 22 balcons. Les plus grands (650 x 330 cm) pèsent 12,6 tonnes

et ont dû être transportés de nuit en raison de leur largeur exceptionnelle. »

L’expérience d’Agref se traduit ici notamment par une surface de marche en

béton lavé. Celle-ci est à la fois facile à entretenir et antidérapante quand le

balcon est mouillé, ce qui n’est évidemment pas un luxe pour une maison

de repos. Quant aux faces verticales extérieures et à la face inférieure des

balcons, elles sont lisses de décoffrage. Avec leurs garde-corps vitrés, ces

balcons s’intègrent à merveille dans les façades en crépi blanc dynamisées

par des parties saillantes en bardage bois. Notons qu’une fois les balcons

en place, la réparation des points de levage dans la surface de marche a

été effectuée par MICHIELS W. SA, société sœur d’Agref spécialisée dans ce

genre de travaux (réparations et nettoyage de béton architectonique).

Agref anticipe les problèmes techniques de

construction et contribue aux réflexions autour de la

fonctionnalité et de la durabilité d’un bâtiment.

16 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Résidents Les Oliviers Virton

Les balcons s’intègrent à merveille dans les façades en crépi blanc dynamisées par des parties saillantes en bardage bois.

Étonnante diversité de formes, couleurs et finitions

Même si Agref se concentre surtout sur les appartements et plus

particulièrement sur les balcons, ceux-ci ne constituent qu’un type d’élément

en béton préfabriqué parmi l’étonnante diversité qui caractérise l’assortiment

et les références d’Agref, que ce soit en pour les nouvelles constructions ou

pour la restauration : linteaux, seuils de fenêtre, plinthes, auvents, consoles,

dalles de couverture, corniches, bandeaux de façade, marches d'escalier,

éléments d'escalier droit, escaliers en colimaçon, montants, encadrements de

fenêtre, colonnes, éléments décoratifs, …

Agref propose également du mobilier urbain en béton architectonique :

poteaux décoratifs, bancs (comme sur le parvis de l’Atomium), bacs à fleurs, …

Différentes finitions peuvent être réalisées en fonction des souhaits de

l’architecte et/ou du maître d’ouvrage : lisses, acidifiées, délavées, grenaillées,

polies, brossées, roulées, présentant une structure de coffrage. La grande

variété de couleurs, de formes et de structures de surface donne à chaque

projet une identité propre et unique. L’entreprise dispose d’un bureau d’étude

et de dessin afin d’aider les architectes dans leur choix.

Une équipe à votre service

Le béton architectonique possède un certain nombre d’avantages : résistant

au feu et durable, il isole du bruit. En outre, le béton architectonique est l'une

des formes de revêtement de façade les moins chères.

Avec 40 employés, Agref dispose d’une équipe performante qui peut

intervenir rapidement, de l’assistance technique au niveau de l’avant-projet

Les résidents peuvent profiter de l’environnement particulièrement agréable

grâce à 22 balcons fournis par l’entreprise Agref.

à la fin de l’exécution, avec un contrôle qualité avancé et un service aprèsvente

compétent. Agref anticipe les problèmes techniques de construction

et contribue aux réflexions autour de la fonctionnalité et de la durabilité

d’un bâtiment. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 17


Transport - terrassement - égouttage - criblage - concassage

aménagement - centre de tri et regroupement de terres

+32 475 85 81 57 • +85 61 60 30

Naamloos-4 1 29-04-2022 10:43

DÉMOLITION - ASSAINISSEMENT - TERRASSEMENT

ÉPURATION DÉMOLITION INDIVIDUELLE ASSAINISSEMENT - AMÉNAGEMENT TERRASSEMENT

DÉMOLITION - ASSAINISSEMENT - TERRASSEMENT

D’EXTÉRIEUR

ÉPURATION DÉMOLITION INDIVIDUELLE ASSAINISSEMENT AMÉNAGEMENT TERRASSEMENT

D’EXTÉRIEUR

ÉPURATION INDIVIDUELLE - AMÉNAGEMENT D’EXTÉRIEUR

ÉPURATION INDIVIDUELLE AMÉNAGEMENT D’EXTÉRIEUR

GSM +32 475 85 81 57 TEL 84 22 08 65

GSM

GSM +32

+32 475

475 85

85 81

81 57

57 -

TEL

TEL +

84

84

22

22

08

08

65

65

DÉMOLITION ASSAINISSEMENT TERRASSEMENT

ÉPURATION

DÉMOLITION

DÉMOLITION INDIVIDUELLE -

ASSAINISSEMENT

ASSAINISSEMENT AMÉNAGEMENT -

TERRASSEMENT

TERRASSEMENT

D’EXTÉRIEUR

ÉPURATION

ÉPURATION

INDIVIDUELLE

INDIVIDUELLE -

AMÉNAGEMENT

AMÉNAGEMENT

D’EXTÉRIEUR

D’EXTÉRIEUR


Résidence Les Oliviers Virton

Un chantier exemplaire où les

synergies ont joué à plein

A Virton, la maison de repos et de soins de Vivalia fut durant sa construction le théâtre de synergies exemplaires entre plusieurs

sociétés gérées par une même famille, de l’évacuation des produits de démolition par camion à leur réemploi sur le même chantier après

recyclage, en plus de la pose et de la réalisation de toute une série d’ouvrages. Un bel exemple de polyvalence familiale et locale, pour un

résultat impeccable et durable.

Texte Philippe Selke | Photos Lauriane Genart – Duchêne

La saga entrepreneuriale familiale a commencé

en 1991 avec la création de la société de

transport SCTR. Après le rachat du transporteur

benne SAGA en 2008 fut créée Ecodream,

active dans les (dé)chargements de bateaux, la

manutention, … mais aussi et surtout le recyclage,

le criblage, le concassage dans les centres de

groupement et de tri qu’elle possède à Hermalle-

Sous-Huy, Auvelais et Rochefort. En avril 2020,

c’est l’entreprise de travaux rochefortoise

Dubois Dawance qui fut acquise. Depuis lors,

les synergies peuvent jouer pleinement : SAGA

transporte les produits, Ecodream les recycle, et

Dubois Dawance les réemploie sur chantier.

Une riche palette de réalisations

Sur le chantier de Virton, Dubois Travaux a travaillé

un an en sous-traitance de Duchêne, d’août 2020

à août 2021. L’entreprise a pu y montrer toute son

expérience et son savoir-faire par la réalisation

d’ouvrages multiples et variés : pose de citernes

d’eau de pluie pour un total de 50 000 litres, de

citernes à mazout (90 000 litres) et dégraisseurs ;

pose de pavés en béton et de pavés drainant

(2000 m²), des murs en L sur 60 m, d’1,5 km de

bordures et filets d’eau, d’escaliers et de coffres de

voirie (3000 m²), ainsi que d’un réseau d’égouttage

de 700 m. S’y ajoutent quelques démolitions

ponctuelles et l’évacuation de 4000 tonnes de

terres polluées vers un CET, “

Dubois Travaux avait aussi en charge les

aménagements extérieurs avec notamment

pose de pavés en béton et pavés drainants,

ainsi que les espaces végétalisés.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 19


Virton Résidence Les Oliviers

de même que l’apport de terres arables et leur

ensemencement. Adrien Piedboeuf, gestionnaire

de chantiers : « Au-delà de notre rôle d’exécutant,

nous avons vraiment pu participer au projet global

avec l’entrepreneur général et l’architecte, en

redessinant les parkings, travaillant sur les pentes,

proposant un calepinage pour les murs en L et

pour les escaliers, … une belle implication ! »

Dubois est aussi démolisseur agréé (Photo : Dubois Travaux).

Gestion et traitement des déchets

Dubois avait sous-traité les transports à SAGA-

SCTR et la gestion des déchets à Ecodream. Vu

la proximité avec Rochefort, c’est ce centre de tri

d’Ecodream qui a accueilli tous les produits de

démolition, comme les escaliers en béton. Ils y

ont été concassés, criblés, avant d’être rapatriés

sur le chantier en fraction fine afin de servir au

niveau des coffres de voirie. En outre, Ecodream

a géré toute la phase d’évacuation des terres,

y compris les aspects administratifs. Adrien

Piedboeuf : « Nous avons trois personnes qui ne

s’occupent que de Walterre ; c’est un service que

l’on propose aussi aux entrepreneurs tiers – petits

ou gros terrassiers. Ils nous confient leurs analyses,

et nous nous chargeons de la notification, du

transport, du chargement et du versage. Nous

sommes d’ailleurs l’un des seuls entrepreneurs

L’alignement des murs préfabriqués en L a demandé une étude pour obtenir un résultat parfait.

20 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Résidence Les Oliviers Virton

Créée en 1992, la société de transport SCTR est à la base des développements ultérieurs de l’entreprise familiale. (Photo : SCTR).

« Les synergies jouent à plein : SAGA

transporte les produits, Ecodream

les recycle, et Dubois Dawance les

réemploie sur chantier. »

wallons à avoir tous les types de remblais (de 1

à 5). Pour nous, 15 m³ ou 15 000 m³, toute terre

est bonne à prendre pour être traitée. »

Ecodream étant aussi négociant en granulats

d’ornement, qu’elle produit en grande partie ellemême

puisqu’elle exploite une carrière, les différents

types d’empierrement utilisés sur le chantier à Virton,

dolomie ou pierre, sont des fabrications « maison ».

Transports optimalisés

Quant à la société de transport SAGA-SCTR, elle

a utilisé des camions semi-remorques 50 tonnes à

suspension intégrale pour acheminer sur chantier

terres arables et granulats d’ornement. Avec une

telle capacité de charge par camion, le nombre

de véhicules sur la route reste limité, une bonne

chose pour la planète. En amont, tous les niveaux

avaient bien été calculés afin d’évacuer le moins

possible. Outre le coût environnemental, chaque

camion en trop a en effet un coût financier…

Ecodream possède 3 centres de groupement et de tri à Hermalle-Sous-Huy,

Auvelais et Rochefort (Photo : Ecodream)

Adrien Piedboeuf : « Nous sommes une entreprise

familiale et ne travaillons qu’avec de la main

d’œuvre belge. Si on nous demande de doubler

les effectifs pour résorber un retard, nous sommes

capables de le faire. » L’entrepreneur Duchêne s’est

montré tellement satisfait du travail accompli qu’il

a déjà commandé à l’entreprise une démolition

intérieure pour le futur hôpital de Libramont… ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 21


Virton Résidence Les Oliviers

Plinthes antichoc et butoirs pour

un intérieur hygiénique et durable

Du CHIREC à la cuisine du Parlement Européen en passant par d‘innombrables autres références en Belgique et à l’étranger, BETINOC s’est

imposé depuis presque 20 ans comme le spécialiste de la protection contre les chocs, et ce grâce à ses produits brevetés en béton et inox

à la fois hygiéniques et robustes. A Virton, c’est la cuisine industrielle de la nouvelle maison de repos qui en profite.

Texte Philippe Selke | Photos BETINOC

BETINOC est né en 2003 des demandes adressées par le marché à sa sociétésœur

Isopanel, un des leaders dans l'installation de panneaux et de portes

isothermes pour l’industrie alimentaire et pharmaceutique. Depuis, ces

protections contre les chocs ont conquis d’autres secteurs, comme celui de

la logistique, et l’assortiment s’est diversifié. Toujours à l’écoute du client,

BETINOC s’efforce de lui proposer la meilleure solution, qu’elle soit standard

ou sur mesure. L’entreprise basée à Temse fabrique et installe elle-même en

Belgique, tandis qu’elle sous-traite l’installation à des partenaires locaux

à l’étranger.

Des arguments convaincants

À la MRS Les Oliviers de Virton, ce sont ainsi 105 mètres courants de

plinthes BETINOC type P30U5 qui ont été installés pour protéger la cuisine

industrielle. Ces plinthes sont brevetées pour leur forme et leur système

d’ancrage chimique entre la gaine en acier inoxydable et le béton ultrasolide

certifié BENOR. Il en résulte une protection durable offrant une résistance

élevée aux chocs et garantissant une hygiène impeccable au fil des ans.

Davy Van De Putte, Sales Manager chez BETINOC : « Partout où l’on travaille

avec des panneaux sandwich, il faut prévoir des protections contre les chocs

occasionnés par les chariots et transpalettes manuels. Dans une cuisine

industrielle, ces protections doivent de plus répondre au normes d’hygiène

HACCP et EHEDG. »

« BETINOC s’est imposé

comme le spécialiste de la

protection contre les chocs,

et ce grâce à ses produits

brevetés en béton et inox

à la fois hygiéniques et

robustes. »

BETINOC a également installé pas moins de 40 butoirs et 3 arceaux fabriqués sur mesure, dans le but de protéger les encadrements des portes. coulissantes.

22 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Résidence Les Oliviers Virton

Outre les plinthes, BETINOC a également installé à Virton pas moins de

40 butoirs et 3 arceaux fabriqués sur mesure, dans le but de protéger les

encadrements des portes coulissantes.

A prévoir le plus possible en amont

« Certains architectes pensent aux protections antichoc dès la phase

conception, d’autres pas. Nous arrivons alors en fin de chantier, quand le

budget est dépensé. » Or, il s’agit d’un parachèvement qui doit idéalement

être prévu le plus possible en amont, avant même que le sol ne soit coulé. La

gamme se décline en effet en deux types différents : un avec encoche pour

que le sol coulé puisse s’y encastrer afin d’obtenir une parfaite étanchéité

(comme à Virton) et un autre avec pied, pour pose ultérieure par-dessus le

revêtement de sol. Le choix du bon modèle dépend également de la hauteur

des roues des chariots qui circulent dans l’espace à protéger.

Davy Van De Putte : « Nous intervenons pour la pose des plinthes entre les

poseurs de panneaux et ceux du revêtement de sol, alors que de nombreux

sous-traitants s’activent pour installer la cuisine… Beaucoup de monde

travaille dans un espace restreint, ce qui constitue toujours un défi. » Une

pose correcte des plinthes est aussi importante que le produit lui-même.

La présence de tuyaux le long des murs constitue un paramètre à prendre

en compte pour obtenir un résultat solide et esthétique. La conception

modulaire des plinthes permet en outre de ne pas entraver d’éventuels futurs

travaux au sol ou aux murs. ❚

Les plinthes sont brevetées pour leur forme et leur système d’ancrage

chimique entre la gaine en acier inoxydable et le béton.

105 mètres courants de plinthes BETINOC type P30U5 ont

été installés pour protéger la cuisine industrielle.

La présence de tuyaux le long des murs constitue un paramètre à prendre en

compte pour obtenir un résultat solide et esthétique.

Le choix du bon modèle dépend également de la hauteur des

roues des chariots qui circulent dans l’espace à protéger.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 23


BETINOC développe, fabrique et pose des plinthes

antichocs et hygiéniques, des butoirs de

protection, des panneaux et des profilés pour

bâtiments industriels, machines et infrastructures.

BETINOC SA ■ Haverheidelaan 24 ■ B-9140 Temse ■ T. +32(0)3 711 22 34 ■ www.betinoc.be


Sans contact, économe en eau,

robuste et … beau !

Outre ses robinets d’équerre bien connus, SCHELL propose également une superbe gamme de robinets

sans contact pour lavabos, cuisines, douches, WC et urinoirs qui rendent les espaces sanitaires plus attrayants.

Tous sont fiables, robustes et durables. Avec les robinets primés de SCHELL, vous fournissez

une eau potable hygiénique et vous économisez de l’eau.

Plus d’informations sur www.schell.eu.

Responsable de votre santé.

SCHE_Anzeige2022_Produktuebersicht_FR_197x130+3.indd 1 23.03.22 15:23

01

Rigueur, Réactivité,

Flexibilité

02

Partenariat, Support,

Accompagnement

03

Architecture, Stabilité,

Techniques Spéciales

+32 71 49 49 86

Vous devez choisir entre bureau, clients, chantier ?

Laissez-nous vous aider à réaliser vos plans

et vos métrés !

contact@bureaudessindebroux.com

www.bureaudessindebroux.com


Thomas & Piron et Galère : une

grande famille parée pour l’avenir

L’acquisition des entreprises BAM Galère et BAM Lux par le Groupe Thomas & Piron approuvée par les autorités de la concurrence,

les équipes de Galère rejoignent le Groupe Thomas & Piron pour former une grande famille de 3000 collaborateurs en Belgique, au

Grand-Duché mais aussi en France, en Suisse, au Portugal et au Maroc. Leurs administrateurs délégués respectifs – Edouard Herinckx,

pour le Groupe Thomas & Piron et Henri Ernst pour Galère – envisagent l’avenir avec confiance et enthousiasme.

Texte Philippe Selke

Pour Thomas & Piron, cette acquisition est

une source de croissance conséquente en

Belgique et au Luxembourg ; elle marque

aussi le développement de l’activité en génie

civil, déjà initiée en Suisse avec Dumas. Les

complémentarités ne se limitent cependant

pas aux métiers – promotion immobilière et

infrastructure, elles sont aussi géographiques.

Edouard Herinckx : « Galère est magnifiquement

implantée en région liégeoise, alors que nous

sommes davantage présents sur le Namurois.

Quand on est loin de son marché domestique,

on connaît sans doute un peu moins les

interlocuteurs et leurs attentes. Il y a là un

apport mutuel entre Thomas & Piron, plus aguerri

au niveau des métiers de la promotion, et Galère,

qui peut apporter toute la connaissance locale,

indispensable pour ce type de développement. »

Complémentaires et pragmatiques

Avant que Galère ne rejoigne le Groupe Thomas

& Piron, les deux entreprises examinaient déjà

certains projets en commun. Ce fut notamment

le cas des Archives de l’Etat à Namur, ou à

Liège, du chantier de Bavière. « Nous avons aussi

étudié une prison en DBFM, avec chaque fois

le même constat sur nos excellentes synergies.

Quand un nouveau dossier sort, on a chaque

fois l’intelligence de se demander si cela vaut la

peine de le faire ensemble. Si ce n’est pas le cas,

on choisit lequel se charge du dossier en fonction

de ses atouts commerciaux ou géographiques.

C'est comme cela que l’on a envie de fonctionner,

L’acquisition de Galère par Thomas & Piron marque aussi le développement pour ce

dernier de l’activité génie civil. (Photo : JL Deru / photo-daylight.com).

Edouard Herinckx, Administrateur délégué du

Groupe Thomas & Piron.

« Nous restons convaincus que c'est un investissement pour le

futur de disposer d’une main d'œuvre compétente et motivée,

qui adhère au projet de l’entreprise. » (Edouard Herinckx)

26 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Il s’agit de trouver et former beaucoup de jeunes,

parce que la pyramide des âges ne joue pas en notre

faveur… » (Photo : Twince Media).

et que l’on va fonctionner à l’avenir. » Ce sera

par exemple le cas pour le site de la Dorcas à

Tournai, que Thomas & Piron vient d’acquérir

au bord de l’Escaut. Bien implantée localement,

Galère a participé aux travaux d’infrastructure

liés à l’élargissement de l’Escaut mais aussi à

l’agrandissement du CHWAPI.

Quand il s’agit d’innover, que ce soit en infor matique

(BIM) ou en économie circulaire par exemple,

complémentarité et synergies peuvent permettre

d’avancer plus vite et mieux. Henri Ernst : « Le

core business de Galère reposant sur les marchés

publics, nous sommes déjà actifs en matière

de développements circulaires. En 2021, nous

avons déposé et remporté des dossiers pour des

projets circulaires. Travailler avec Thomas & Piron

va permettre d’avancer plus vite, parce qu’un

volume d’activités beaucoup plus important offre

naturellement plus de débouchés pour le recyclage

et le réemploi. En mettant nos compétences et nos

volumes en commun, nous sommes plus forts. »

Une main d’œuvre locale de qualité,

au sein de la famille

Edouard Herinckx : « Sur ce volet, la collaboration

entre T&P et Galère est selon moi d’autant

plus facile que nous étions déjà sur la même

longueur d’ondes. Nous sommes peut-être les

deux entreprises de construction en Wallonie

qui emploient le plus de main d'œuvre propre.

Bien sûr, cela coûte plus cher que de faire

systématiquement appel à de la sous-traitance,

cela nécessite aussi pas mal de formation.

Mais nous restons convaincus que c'est un

investissement pour le futur de disposer d’une

main d'œuvre compétente et motivée, qui adhère

au projet de l’entreprise. »

« Nous sommes enthousiastes de voir de nouveaux métiers, particulièrement bien

maîtrisés, renforcer le groupe. » (Photo : JL Deru / photo-daylight.com)

Il faut pour cela trouver suffisamment de jeunes,

les former pour ensuite espérer les garder. « Nous

devons être aux alentours de 160 nouveaux

apprentis stagiaires par an, que nous formons et

nourrissons de nos valeurs. “

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 27


THOMAS & PIRON BATIMENT

NOTRE EXPERTISE DE PROMOTEUR-CONSTRUCTEUR

AU SERVICE DE VOS PROJETS

GARAGE MERCEDES HUET - MARCHE - Architectural Management

RÉSIDENCE SAINT-HUBERT - BIÈVRE - A3 architecture

BUREAUX THOMAS & PIRON BATIMENT - WIERDE - Synergy International

©G.DE KINDER

SIÈGE DE BELFIUS - NAMUR - Bureau d’Architectes E. Bouffioux

IMAGES NON-CONTRACTUELLES

NOVIA - NAMUR - Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Bureau d’Architecture Qbrik et Eole

DELTA - NAMUR

Philippe Samyn and Partners, Architects & Engineers

CRÉAGORA - NAMUR - Atelier d’Architecture & Atelier 4D

MOUBLIN BLANC - UCCLE - MDW Architecture & SIA

LOGEMENTS I BUREAUX I COMMERCES I BÂTIMENTS INDUSTRIELS OU COMMERCIAUX I MAISONS DE REPOS OU DE SERVICES

081 31 24 24

www.thomas-piron.eu


Il s’agit d’en trouver beaucoup, parce que la

pyramide des âges ne joue pas en notre faveur… »

Henri Ernst : « Thomas & Piron a une longueur

d’avance dans ce domaine. Ils ont établi de

longue date des partenariats avec les écoles et

les instituts de formation comme le Forem. Chez

Galère, nous avons tout à apprendre, notre

histoire ne nous ayant pas encore permis de

développer de telles filières pour les ouvriers.

Pour les employés par contre, notre Arthur Galère

Academy, du nom du fondateur de la société,

permet notamment aux conducteurs de chantier

de se former en interne. »

« Le carnet de commandes est bien

rempli, nos collaborateurs sont

enthousiastes à l’idée d'intégrer la famille.

Nous sommes prêts. » (Henri Ernst)

au sein du Groupe BAM. Je ressens cette même

philosophie à l’intérieur du Groupe T&P, c'est

vraiment très agréable. »

Une fois l’an, Thomas & Piron réunit l’ensemble

de son personnel pour partager les succès

et envisager l’avenir. Edouard Herinckx :

« L’édition 2022 sera vraiment exceptionnelle

après la période COVID qui avait empêché

la tenue des éditions précédentes. Nous

allons ainsi accueillir pour la première fois

nos collègues suisses. Et bien sûr, ce sera la

première rencontre entre les équipes de Galère

et de T&P. Ce genre d’événement contribue

grandement à l’esprit de famille, les gens

se mélangeant volontiers lors de la partie

informelle. Henri Ernst : « Chez Galère, cette

culture d'entreprise familiale a toujours été

présente, même si elle nous a un peu manqué

Henri Ernst, Administrateur délégué de Galère.

Confiants face à l’avenir malgré le

contexte actuel

Comme d’autres, le secteur de la construction est

confronté aux conséquences de la pandémie que

sont l’explosion des prix, la pénurie de matériaux,

les difficultés d’approvisionnement… venues

s’ajouter au manque criant de main d’œuvre.

Edouard Herinckx : « Tout cela est certes un peu

déroutant, mais nous gérons au mieux. Par contre,

du côté financier, on attend toujours une aide

du fédéral qui n’est jamais venue. Et quand on

remet le sujet sur la table, on nous répond qu’il

n’y aura pas d’intervention puisque nous avons

survécu ! Personne n’a de boule de cristal mais

le mot d’ordre, selon moi, est de rester vigilants

dans le contexte actuel. Si des investisseurs

commencent à se rétracter, on peut avoir un effet

boule de neige… avec sans doute ensuite un effet

de rattrapage, comme pour la pandémie. Le gros

problème reste la satisfaction de nos clients quant

aux délais. Cela crée beaucoup de nervosité sur

certains chantiers. Cela étant dit, nous sommes

enthousiastes de voir de nouveaux métiers et de

nouvelles compétences, particulièrement bien

maîtrisés, renforcer le groupe. La philosophie du

groupe a toujours été de trouver des solutions

pour chaque problème qui se pose. Il ne sert à

rien de se lamenter. »

Trois mois se sont écoulés depuis le rachat de

Galère par Thomas & Piron et tous les espoirs

sont permis. Mieux, les deux administrateurs

délégués sont convaincus d’être sur la bonne voie.

Henri Ernst : « Le carnet de commandes est bien

rempli, nos collaborateurs sont enthousiastes à

l’idée d'intégrer la famille. Nous sommes prêts. »

« Nous sommes peut-être les deux entreprises de construction en Wallonie qui

emploient le plus de main d 'œuvre propre. » (Photo : Twince Media).

Edouard Herinckx : « Nous accueillons une magnifique

entreprise dans le groupe, dans le respect

de ses qualités. Il y a énormément de choses à

mettre en place et tout ne se fera pas dans les

deux mois qui viennent. Mais nous sommes bien

partis pour valoriser les atouts de chacun et

rendre ainsi l’ensemble de la famille plus forte

face à l’avenir. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 29


Liège Paradis Express

Les deux immeubles de bureaux ainsi que l’hôtel Yust sont en cours de livraison, tandis que la partie résidentielle est encore en chantier.

Paradis Express : un quartier de

gare pour le 21 e siècle

A Liège, entre Gare des Guillemins et Tour Paradis sort de terre un nouveau quartier mixte d’une surface construite d’environ 38 000 m 2 ,

composé de 7 immeubles de hauteur variable. Deux sont dédiés à des espaces de bureaux et un revêt une fonction hôtelière et de co-living

(22 500 m 2 au total) tandis que quatre abriteront essentiellement des logements passifs (17 500 m²). Un projet de très grande qualité

qui, combiné à sa situation exceptionnelle en termes de mobilité, positionne Liège un peu plus parmi les meilleurs endroits où vivre

et travailler.

Texte Philippe Selke | Photos Jaspers-Eyers Architects

Marc De Greef, architecte et associé chez Jaspers-Eyers architect : « L’harmonie

dégagée par le projet est le résultat de la collaboration entière et continue

au sein de l’association momentanée entre trois bureaux d’architecture que

sont A2M, BAG et Jaspers-Eyers. Ceux-ci étaient à l’époque déjà bien connus

du promoteur à l’initiative du projet : Befimmo. Tous ont travaillé main dans

la main sur les différentes phases du projet à partir de 2013 pour en faire

quelque chose de cohérent. »

De nos jours, les quartiers de gare ne sont plus des zones de transit stériles. Ce

sont des centres urbains où les gens se retrouvent, travaillent, font des achats,

se détendent. Situé entre la Meuse et la colline de Cointe, le quartier des

Guillemins présentait jusqu’alors un vide entre la gare ferroviaire et la ville.

Paradis Express est un exemple de la manière dont le tissu urbain peut être

complété et restauré. Là où il y avait un vide, il y a maintenant une connexion

littérale entre les bâtiments, les parties de la ville et les communautés. Cela

30 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Paradis Express Liège

« Un projet de très grande qualité qui, combiné

à sa situation exceptionnelle en termes de

mobilité, positionne Liège un peu plus parmi

les meilleurs endroits où vivre et travailler. »

L’ensemble du projet est traversé par des cheminements piétonniers,

ce qui en fait un lieu ouvert sur la ville.

Express établit notamment une connexion volumétrique entre deux bâtiments

proéminents dans le paysage urbain. Avec ses 118 mètres de haut, la

Tour Paradis était déjà une réponse verticale à l’architecture horizontale de

la gare de Calatrava. Ces deux bâtiments sont désormais reliés par une ligne

ascendante, qui part du bas de la gare et rejoint la haute tour de l’autre

côté. Les immeubles de bureaux, les plus élevés, sont logiquement implantés

du côté de la Tour Paradis. Les logements ont un gabarit plus modeste et

sont tournés vers l’esplanade de la gare. Chacune des deux typologies se

distingue par un traitement spécifique des façades : murs-rideaux pour les

bureaux et jeux de baies vitrées sur crépi blanc pour les logements.

Avec son concept novateur de co-living, l’hôtel Yust proposera également des

formules de location de studios et d’appartements pour de plus long séjours.

fait de Paradis Express un lien non seulement fonctionnel et volumétrique,

mais aussi social. Outre environ 120 logements, des plateaux classiques

de bureaux et l’hôtel et co-living Yust au concept novateur, ce nouveau

morceau de ville accueille également des espaces de co-working, une

crèche communale, l’une ou l’autre surface commerciale, des espaces pour

professions libérales, … ce qui en fait un projet réellement multifacette.

Ondulations dans le paysage et ouverture sur la ville

Dans un quartier en pleine mutation, bientôt desservi par le tram, Paradis

Marc De Greef : « Ce qui est important à relever, c’est l’intégration urbanistique

– avec ces bâtiments qui épousent la forme des collines environnantes, ainsi

que la prolongation de l’axe Médiacité et Gare des Guillemins via l’esplanade

de la gare et la place Simone Veil qui accueillera bientôt le tram. De plus,

l’ensemble du projet est traversé par des cheminements piétonniers, ce qui

en fait un lieu ouvert sur la ville. »

Jean-Yves Eischen, architecte et administrateur délégué chez BAG : « L’un

des impératifs du chantier était la coordination avec les travaux du tram,

puisque la demande de la Ville de liège était que les abords du projet Paradis

correspondent à ceux de la grande esplanade du tram. Cela a demandé des

coordinations régulières avec les équipes de création de la ligne de tram afin

qu’il y ait une harmonie et une homogénéité entre les deux projets. » “

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 31


Liège Paradis Express

PAROLES DE PROS

Vliegen - un projet qui coule de source

A Liège, la société Vliegen a fait profiter les utilisateurs des

immeubles de bureaux de Paradis Express de ses 60 années

d’expérience en sanitaire, traitement de l’eau et équipements

de lutte contre l’incendie. Raf Vliegen, administrateur délégué :

« Nous y avons livré et placé pas moins de 120 WC Geberit,

80 lavabos avec robinetterie Delabie, ainsi que 40 urinoirs

Geberit ». Pour l’entreprise de Bree, le traitement des eaux

récupérées représentait le principal défi du projet. Elle y a fait face

en installant des adoucisseurs et des systèmes de filtration. Enfin,

8 pompes DAB (refoulements et surpresseurs) et une cinquantaine

de dévidoirs Vocla ont été placés pour la lutte contre l’incendie.

Raf Vliegen : « Je retiens de ce projet l’agréable collaboration avec

l’entrepreneur général BESIX et le choix de produits qui contribuent

à notre réputation depuis longtemps grâce à leur qualité durable. »

Qualité de vie et de travail 2.0

Les logements ont été conçus suivant le standard passif. Les bureaux visent

quant à eux la certification BREEAM Excellent. Malgré la tendance actuelle

au télétravail, ils ont tous trouvé preneur. Les premiers niveaux de l’un des

deux immeubles de bureaux sont réservés à des espaces de co-working gérés

par SilverSquare. Les entreprises peuvent y louer des bureaux en différentes

tailles et configurations, ainsi que des espaces annexes comme des salles

Vliegen nv, votre spécialiste

en installations sanitaires pour

tous vos grands projets. De la

conception à la réalisation.

de réunion, etc. C’est là le gage d’une grande flexibilité, y compris pour les

locataires de bureaux classiques sur le site, qui peuvent aussi profiter de ces

équipements en cas de besoin.

Quant à l’hôtel Yust, il propose, à côté des classiques nuitées, des formules

de location de studios et d’appartements pour de plus long séjours. L’idéal

par exemple pour des personnes amenées à venir travailler à Liège pendant

quelques semaines ou quelques mois. Co-living et co-working se rejoignent

donc sur le même site pour une expérience de grande qualité.

Densification urbaine intelligente

Marc de Greef : « C’est une grande fierté de travailler sur des projets qui

contribuent à l’amélioration du cadre de vie comme celui-là. Ce projet

est aussi vertueux en ce sens qu’il s’inscrit dans un enjeu de densification

de l’habitat en ville, une densification que l’on a voulue réfléchie et en

adéquation avec son contexte. Il apporte aussi quelque chose du point de

vue mobilité, en réduisant les déplacements entre lieu de vie et lieu de travail,

ainsi qu’une qualité de vie durable en centre-ville. »

Jean-Yves Eischen renchérit : « Quand on pense à ce qu’était le site à l’origine

– un îlot de bâtiments obsolètes occupés par le SPF Finances et un peu perdus

au milieu d’un grand parking – on mesure avec fierté toute l’importance

d’avoir contribué à la réhabilitation de tout un quartier. Avec en prime un

aménagement paysager très qualitatif, avec beaucoup de végétalisation.

L’intégration de concepts nouveaux tels que le co-working ou le co-living fait

en outre de Paradis Express un quartier tourné vers l’avenir. »

Travailleurs et futurs habitants y seront assurément aux anges. ❚

FICHE TECHNIQUE

Maîtres d’ouvrage

Befimmo (bureaux), Yust (Co-living et hôtel), Silversquare (Co-working)

et Matexi (logements)

Architectes

A2M, Bureau d’architecture Greisch (BAG) et Jaspers & Eyers Architects

Entreprises générales

BESIX (bureaux et Yust) et Wust (logements)

Meeuwerkiezel 37 ✦ 3960 Bree

www.vliegennv.be ✦ +32 89 46 18 94

Les immeubles de bureaux, les plus élevés, sont logiquement implantés du côté de

la Tour Paradis. (Photo : Karel Duerincks)

32 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Paradis Express Liège

Des sols en

polyuréthane

pour l’hôtel Yust

Pour le compte de Besix, la société Trachet, dont les origines remontent à 1930, a posé

des revêtements de sol en polyuréthane, essentiellement dans l’hôtel Yust : rez de

chaussée, sous-sol et tous les paliers d’étage. Avec pour résultat une surface durable et

lisse, non-absorbante, hygiénique et facile à entretenir car dépourvue de joints, le tout

contribuant à l’aspect semi-industriel des locaux voulu par les architectes.

Texte Philippe Selke | Photo Karel Duerincks

La coordination avec les autres entreprises a

constitué le défi principal. Il a fallu travailler palier

par palier et, malgré toutes les précautions prises,

une couche de finition s’est avérée nécessaire

après le passage de tous les corps de métier. Par

ailleurs, les premières surfaces ont été posées

en plein hiver, alors que le bâtiment n’était pas

chauffé, ce qui a compliqué les choses.

Philippe Leyder, Administrateur Délégué : « Paradis

Express repré sente pour nous malgré tout une

belle référence, car notre répu tation est encore en

construction en dehors du secteur industriel. Ici,

notre travail est suscep tible d‘être vu par Monsieur

Tout-le-Monde. Tout comme à la piscine Neptu nium

de Schaerbeek d’ailleurs, où nous tra vaillons sur les

sols des coursives et des gradins. » ❚

Pour ses sols, Yust a choisi une résine polyuréthane

de teinte brune, claire au rez-de-chaussée et plus

foncée aux étages dédiés au co-living.

www.trachet.com

Innover

Analyser

Concevoir

Fabriquer

TRACHET SA

Rue du Bosquet 10 C

1400 Nivelles - Belgique

T +32 67 89 27 70

F +32 67 84 45 03

E info@trachet.com

BANDES ANTICORROSION

&

REVÊTEMENT D’ÉTANCHÉITÉ

• Anticorrosion

• Étanchéité

• Thermorétractables

• Pâtes et Mastics

REVÊTEMENT DE SOL

&

PROTECTION

• Résines Epoxy

• Polyuréthane

• Mortiers

SERVICES & TRAVAUX

• Application de résine

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 33


Liège Paradis Express

Une étoile de plus dans la Cité ardente

Pour Paradis Express à Liège, Cegelec (groupe VINCI Energies Belgium) était en charge des lots électricité des immeubles de bureaux,

de l’hôtel Yust et des parkings. Vincent Werner, Business Unit Manager de l’une des deux Business Units wallonnes actives dans les

installations électriques, exprime sa satisfaction d’avoir pu participer à ce projet emblématique faisant le lien entre Tour des finances et

Gare des Guillemins.

Texte Philippe Selke | Photos Cegelec

Le cœur électrique du complexe comprend

3 cabines haute tension (une par bâtiment), avec

pour la partie bureaux 2 transformateurs HTBT de

1000 kVA chacun, mais également l’ensemble des

tableaux électriques et la distribution électrique.

Les installations sont équipées d’un système de

comptage énergétique pour obtenir le détail de

la consommation niveau par niveau, voire deminiveau

par demi-niveau. Un groupe de secours est

prévu afin de garantir l’alimentation en cas de

coupure de courant. Les toitures sont recouvertes

d’un mix de panneaux photovoltaïques et de

toitures vertes.

Smart buildings

Quant à l’éclairage des immeubles, il est

évidem ment très performant tant par sa concep

tion que par l’utilisation de la technologie

LED, mais aussi par son système de commande.

Chaque travée est équipée d’un couple

de luminaires commandé en régulation

continue par un capteur qui va permettre de

le « dimmer » en fonction du niveau de lux

requis, de la luminosité à atteindre au niveau

de la surface de travail, et surtout de l’apport

lumineux extérieur. L’un des deux immeubles

de bureaux présente une intéressante particularité

: les niveaux inférieurs sont dédiés

à des espaces de coworking gérés par

Silversquare. Vincent Werner : « Nous sommes

ici dans une conception totalement différente,

avec des techniques laissées apparentes pour

ainsi dire constituer le décor. Nous avons

proposé un système d’éclairage intelligent : des

rails lumineux suspendus sur mesure, avec dans

chaque luminaire un détecteur intégré pour

ajuster l’éclairage en fonction de la luminosité

extérieure et selon le niveau de lux souhaité ».

Le cœur électrique du complexe comprend 3 cabines haute tension (une par bâtiment), avec pour

la partie bureaux 2 transformateurs HTBT de 1000 kVA chacun.

Accès 2.0

Comme pour les bureaux classiques, Cegelec

a également assuré la partie sécurité avec

notamment la gestion des accès qui, pour la

partie coworking, est effective jusqu’au niveau

de chaque bureau individuel. « Depuis son

smartphone, on peut ainsi réserver une réunion,

34 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Paradis Express Liège

Dans les espaces de coworking, Cegelec a proposé

des rails lumineux suspendus sur mesure, avec dans

chaque luminaire un détecteur de luminosité intégré.

« Outre la partie bureaux, l’entreprise

est particulièrement fière de sa

contribution à la réalisation technique de

l’hôtel Yust et des espaces coworking

de Silversquare. »

badger au parking, arriver à l’accueil, être dirigé

vers le bon étage, et badger à l’entrée de la salle

de réunion ou du bureau pour y avoir accès à

l’heure prévue. »

Le parking des bureaux est équipé d’un éclairage

intelligent, d’installations de recharge pour

véhicules électriques et de bornes pour vélos.

Pour le parking de la partie logement du projet,

Cegelec a installé une cabine haute tension

dédiée, une distribution de puissance propre, un

groupe de secours, le désenfumage, ainsi que les

traditionnels contrôles d’accès, sécurité, détection

incendie, etc. Des emplacements avec chargeurs

pour voiture sont également au menu. Si Cegelec

ne participe pas aux logements proprement dits,

l’entreprise est par contre particulièrement fière

de sa contribution à la réalisation technique de

l’hôtel Yust : distribution électrique sur tous les

niveaux, connectivité réseau, contrôle d’accès

(pour chaque chambre), surveillance vidéo CCTV.

« Le roof top sur deux niveaux promet d’être ‘The

place to be’, avec une vue fantastique sur la gare

et sur Liège. Nous avons tout mis en lumière

de sorte que la Cité ardente brille d’une étoile

supplémentaire. »

Un groupe de secours est prévu afin de garantir l’alimentation en cas de coupure de courant.

Ce chantier a été particulier par sa réalisation

rapide (2020-2022), le nombre de techniques

à implémenter, le phasage du projet et les

contraintes liées à la pandémie. Un vrai challenge,

relevé avec brio par les équipes de Cegelec. Le

résultat promet d’être à la hauteur, avec des

plateaux de bureaux magnifiques et le sentiment

très fort d’être connecté à la ville et au-delà. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 35


www.vinci-energies.be

Comantec nv

REFRIGERATION


« Nous concevons pour nos clients, des bâtiments intelligents à haute qualité environnementale

certifiés BREEAM. Des engagements concrets de TPF Engineering pour répondre aux enjeux

environnementaux, climatiques et sanitaires. Nous suivons par ailleurs toutes les démarches

et évolutions du marché au niveau de la stabilité des ouvrages (restauration des structures,

matériaux bas carbone, recyclage des bétons, béton post-contraint, structures en bois, …).

Nous construisons pour les générations à venir ».

BUILDING

THE WORLD,

BETTER

01

02

©Jaspers-Eyers Architects

03

©Jaspers-Eyers Architects

04

©THV MdP be baumschlager Eberle - Styfhals © BAEB & Partners – Bureau - Jaspers-Eyers d’Architectes Architects Emmanuel Bouffioux

01 > Siège ING Louvain-la-neuve / Jaspers-Eyers Architects / MC² DEVELOPMENT 02 > Nouvelle administration

communale d’Etterbeek / Jaspers-Eyers Architects et Bureau d’Architectes Emmanuel Bouffioux 03 > Nouvel Institut

Jules Bordet / Architectes Brunet&Saunier et Archi 2000 04 > Nouveau siège BNP PARIBAS FORTIS / THV MdP be

baumschlager Eberle - Styfhals & Partners - Jaspers-Eyers Architects

www.tpf.eu

TPF ENGINEERING s.a.

r e g i s t e r e d o f f i c e

Av.de Haveskercke 46, 1190 Brussels, Belgium - T. +32 (0)2.370.18.90 - F. +32 (0)2.370.18.70

tpf.engineering@tpf.be


Liège Paradis Express

Certifiés BREEAM Excellent, les immeubles de bureaux sont performants en termes énergétiques par

leur enveloppe, mais aussi par les techniques employées. (Photo : TPF Engineering)

Vivre et travailler au Paradis,

aussi une affaire de techniques

Groupe belge, TPF Engineering emploie environ 4000 personnes de par le monde. Pour le projet Paradis Express à Liège, il a mené une

mission complète d’ingénieur-conseil en techniques spéciales, de l’avant-projet à la réception définitive. Une belle référence de plus qui

va donc s’ajouter à une liste déjà très longue de projets, dont le point commun est une qualité de conception reconnue.

Texte Philippe Selke | Photos Karel Duerincks

Objectif bien-être au travail dans

les bureaux

Certifiés BREEAM Excellent, les immeubles de

bureaux sont performants en termes énergétiques

par leur enveloppe. Au niveau des techniques

mises en œuvre, des machines frigorifiques un

peu particulières, de type turbocore, ont été

utilisées, dont la particularité est de délivrer des

performances qui augmentent plus leur niveau de

charge baisse. Bien intégrées au point de passer

inaperçues, des tours de refroidissement en toiture

(une par bâtiment) permettent d’optimiser encore

les performances. Celles-ci peuvent fonctionner

seules, en mode « free chilling », quand la

température extérieure est suffisamment faible,

pour refroidir le circuit d’eau froide du bâtiment

sans recours donc à la machine frigorifique.

Jean-Pascal Bourdouxhe, Ingénieur et Chef de

projets chez TPF Engineering : « L’inconvénient

des tours de refroidissement est généralement

leur consommation d’eau. Ici, en bord de Meuse,

nous avons la chance de pouvoir utiliser de l’eau

de drainage, que l’on pompe pour alimenter les

tours de refroidissement. Cette même eau est

38 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Paradis Express Liège

également utilisée pour alimenter les WC et les

urinoirs. » Toujours sur les toits, ont été installés

plus de 100 kW de panneaux photovoltaïques,

panneaux que l’on retrouve également mais en

moindre quantité sur la toiture de l’hôtel Yust.

Si la plupart des techniques sont installées en

toiture, on en trouve également – surtout pour la

partie électricité – dans une petite excrois sance

au sol qui fait la liaison entre les bâti ments B1

et B2. Une fois végétalisée, cette butte passera

complètement inaperçue en s’inté grant parfaitement

dans les ondulations de l’aménagement

paysager. Quant à l’éclairage des bureaux, évidem

ment entièrement LED, il est dimmable en

fonction de l’occupation et de la quantité de

lumière naturelle qui pénètre dans les bâtiments.

Toujours dans un objectif de bien-être au travail,

des plafonds rayonnants offrent un grand confort

aux occupants, tout en permettant de faire

fonctionner les équipements de production avec

de bons coefficients de performance. Une partie

des bureaux a été aménagée en espaces de coworking

(Silversquare). La place des techniques

y est radi calement différente puisque celles-ci

sont laissées volon tairement apparentes, pour

un look plus industriel. Les plafonds rayonnants

y ont été remplacés par des poutres dynamiques

qui permettent de travailler avec des niveaux de

température similaires.

Des plafonds rayonnants offrent un grand confort aux occupants des bureaux, tout en permettant

de faire fonctionner les équipements de production avec de bons coefficients de performance.

« Pour ce projet, la barre en matière

de performance énergétique et

environnementale était placée fort haut. »

Performance énergétique et qualité

de vie pour les logements passifs

Au standard passif, les logements bénéficient

quant à eux d’une isolation et d’une étanchéité

à l’air hyper performantes. Leur particularité est

de fonctionner avec des stations d’échange de

chaleur. La chaudière à condensation produit

chaleur et eau chaude sur un seul circuit. C’est

ensuite la station d’échange de chaleur située

dans chaque appartement qui va utiliser cette

énergie pour le chauffage ou pour la production

d’ECS. Un système très réactif, qui réduit les pertes

thermiques de la distribution et évite par ailleurs

les problèmes de légionellose vu l’absence de

réservoir d’eau chaude sanitaire.

Jean-Pascal Bourdouxhe : « Du fait de la certification

BREEAM Excellent des bureaux et du

stan dard passif des logements, la barre en matière

de perfor mance énergétique et environne mentale

était placée fort haut. Nous avons travaillé

avec des équipe ments de pointe, que ce soit au

niveau des machines frigorifiques, des groupes de

ventilation, ou de la récupération d’humidité et

de chaleur. Un autre défi fut d’intégrer les besoins

des différents locataires en cours de projet. Par

exemple, le bâtiment qui héberge aujourd’hui

l’hôtel était au départ un immeuble résidentiel

Dans la partie coworking, les techniques sont laissées volontairement apparentes, pour un look plus industriel.

classique. Nous avons dû adapter les techniques,

les plans, … de manière à se coller avec la

programmation de Yust. Malgré la complexité

du projet, je retiens avant tout l’excellente

collaboration avec les architectes Marc De

Greef, Grégory Mathy et Jean-Yves Eischen et les

ingénieurs en stabilité Hugues Wilkin et Agostino

Giordano, ainsi qu’avec le maître d’ouvrage. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 39


CARTE BLANCHE

« Il faut proposer une

vision plus intégrée

entre les sources de

subventionnement,

pour mieux mettre en

œuvre la redynamisation

urbaine wallonne. »

©

Photo : Maximilien de Sauvage

‘streamer’

40 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


CARTE BLANCHE

Pierre-Hugues Charlier

Directeur de développement chez Actibel

Vice-Président du Pôle Aménagement du Territoire au Conseil Economique et Social &

Environnemental de Wallonie et Président de sa section Aménagement opérationnel

UN URBANISME OPÉRATIONNEL AU SERVICE

DE LA POLITIQUE DE LA VILLE

Dans sa déclaration de politique régionale, la Wallonie souhaite concrétiser une stratégie territoriale ambitieuse. Un axe majeur de celle-ci est

le frein à l’étalement urbain et la réduction de l’artificialisation des terres. Cette ambition s’accompagne nécessairement d’un renforcement de

la politique transversale de la Ville. Le Pôle Aménagement du Territoire de la Région Wallonne s’est prononcé à travers différents avis d’initiative

sur cette thématique.

Une vision stratégique

Le Pôle appuie systématiquement les démarches d’élaboration d’outils stratégiques. Les opérations d’aménagement deviennent alors une véritable concrétisation

intégrée de ceux-ci. Il faut sensibiliser les villes et communes à la formalisation d’une réflexion stratégique sur leur territoire et leur intégration métropolitaine.

Cette vision stratégique, clairement exposée, permet un partage efficace des objectifs, des actions à mettre en œuvre, et une convergence des acteurs.

Un financement adapté

Le Pôle relève chaque année le nombre important de projets d’aménagement urbain initiés administrativement par les pouvoirs locaux. Cela démontre la nécessité qui

est la leur d'élaborer ces outils d'aménagement opérationnel, et d’obtenir une aide financière régionale pour concrétiser ces opérations. Pourtant, les budgets alloués à

ces opérations de reconstruction de la ville sur la ville sont déraisonnablement faibles. Cela induit une démobilisation d’acteurs et l’abandon de nombreux projets par

les pouvoirs locaux. Le Pôle insiste sur la revalorisation de ces enveloppes financières au regard des enjeux territoriaux de ces politiques.

Le Pôle regrette le manque de liens entre les budgets d’aménagement opérationnel et ceux propres aux politiques de développement territorial et de la Ville. Le système

d’octroi des subsides reste trop cloisonné. Les opérateurs doivent fréquemment additionner plusieurs subsides, avec de nombreuses procédures, des délais importants,

et un manque de garanties sur le financement global de l’opération. Il faut proposer une vision plus intégrée entre les sources de subventionnement, pour mieux

mettre en œuvre la redynamisation urbaine wallonne. Ce décloisonnement permettrait de faciliter la mise en œuvre de projets intégrant le réaménagement des espaces

publics, le renforcement de la maîtrise foncière publique, l’incitation aux financements privés, l’assainissement de sites, la généralisation de la participation citoyenne,

l’encadrement humain dans les quartiers…

Cette absence de liens est partiellement corrigée par l’élaboration d’un PDU pour les grandes villes. Le Pôle tient à souligner son intérêt comme source de financement

unique. Son système de droit de tirage garantit le financement d’une action, une réponse rapide à des opportunités immobilières et la continuité d’un projet.

Une meilleure priorisation des projets

Le Pôle souligne la nécessité d’identifier les actions prioritaires sur base de leur efficience, ainsi que de leur capacité à répondre aux critères de développement territorial

durable et à initier une nouvelle dynamique vertueuse privée au sein de leur environnement urbain. Il insiste sur la priorisation des projets dont l’octroi de la subvention

aura un effet levier sur l’obtention d’autres financements, notamment privés. Il s’agit d’accentuer l’impact positif des fonds investis.

Au vu des moyens disponibles, il faut initier de nouvelles dynamiques partenariales entre les acteurs privés et publics, cohérentes avec les stratégies développées de

manière concertée par les autorités locales et régionales. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 41


Louvain-la-Neuve Bâtiment De Serres

Tour Agro de Louvain-la-Neuve

Une rénovation profonde

et délicate

La Tour Agro de Louvain-la-Neuve a été complètement rénovée par Artes Group.

Du 30 septembre 2019 à fin novembre 2021, le bâtiment Tour Agro « De Serres » à Louvain-la-Neuve a connu une profonde rénovation

bien nécessaire. Conçue lors de la construction de la ville étudiante, la tour B datait des années 70. Le bâtiment abrite une partie de la

Faculté agronomique de l’UCL et le Earth and Life Institute. Gunther Genette, gestionnaire du projet chez Artes TWT, nous explique comment

l’entrepreneur a mené de A à Z cette rénovation ambitieuse.

Texte Christine Rasir | Photos ARTES Group - Philippe Piraux

« Nous avons d’abord procédé à la mise à nu

de la structure portante. Il s’agit d’une structure

en ‘dalles champignons’, à savoir des dalles en

béton armé, soutenues par des colonnes, dont la

partie supérieure évasée permet une reprise des

charges. L’architecture d’époque était composée

d’imposants balcons en béton préfabriqués, de

cloisons métalliques à l’intérieur ainsi que d’un

faux plafond en béton de 15 cm d’épaisseur,

dans lesquels transitaient toutes les techniques »,

explique Gunther Genette.

Le projet consistait, en partant de la structure

existante, à recréer de nouveaux espaces de

laboratoires pour la Faculté, de conserver la

structure existante du bâtiment, donc les dalles

champignons, mais de supprimer les faux plafonds

qui alourdissaient le bâtiment et réduisaient

l’apport de lumière.

Une grosse partie du chantier a consisté à mettre

à nu chaque niveau, à retirer les éléments périphériques

des balcons, à déshabiller l’ensemble

des façades puis à démonter progressivement

les faux plafonds. Tous les éléments

préfabriqués d’époque étaient posés les uns sur

les autres, il fallait les démonter en respectant

un ordre bien défini, avec peu de hauteur

disponible pour y accéder avec des machines.

« Nous étions également tributaires du fait que

les dalles existantes ne pouvaient reprendre

que peu de charge. Il y avait lieu d’organiser

les démontages sans concentrer les débris ni

les machines. Finalement, il ne restait plus

42 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Bâtiment De Serres Louvain-la-Neuve

que la structure portante : les colonnes et les

dalles des cinq niveaux du bâtiment », poursuit

Gunther Genette.

Caissons bois et murs vitrés

Le bâtiment a ensuite été isolé par l’extérieur et

reçu une nouvelle façade en caissons bois et murs

rideaux, le tout recouvert d’un bardage en bois.

« Nous avons recréé l’enveloppe du bâtiment et

l’alignement de la façade. Contrairement à

l’ancien design, ce n’est plus le béton mais le

bois qui est mis en avant pour cette nouvelle

version du bâtiment. Après prolongation des

fondations, nous avons réalisé un nouvel

alignement de façade continu devant les dalles

d’étages, limitant ainsi fortement les ponts

thermiques. L’enveloppe est constituée pour la

moitié du bâtiment de caissons en bois isolé et

recouvert d’un bardage bois. Le reste du bâtiment

est constitué de murs vitrés. Devant ces murs

rideaux, une coursive écartée d’1 m 50 permet

une circulation extérieure, notamment pour le

nettoyage des vitres. In fine, des bois ajourés

créent l’enveloppe du bâtiment fini. Ces bois

ajourés créent une sorte de relief et protègent

de l’arrivée directe du soleil. » La structure de la

coursive a fait l’objet d’une étude approfondie

pour faire passer les efforts au travers des profilés

du mur rideau tout en garantissant une coupure

thermique et une étanchéité totale.

Ventilation et acoustique

Outre cette nouvelle enveloppe extérieure, un

chantier très conséquent a été réalisé à l’intérieur,

avec plus de 7000 m 2 de surface au sol à

traiter et la construction d’environ 6000 m 2 de

cloisons. Deux niveaux sont destinés à l’accueil

(grands espaces ouverts), aux laboratoires et aux

salles de travaux pratiques. Deux autres niveaux

sont encore occupés par des laboratoires pour

chercheurs et doctorants, et un dernier niveau est

constitué de bureaux et open-space.

« Nous avons recréé entièrement l’aménagement

de chaque niveau », commente Gunther Genette.

« Une grosse partie du travail consistait à

coordonner et réaliser les techniques spécifiques

aux laboratoires (gestion des sorbonnes, alimentation

en gaz divers, fourniture et raccordement

des mobiliers de laboratoire, etc.). Nous devions

aussi coordonner ces techniques spéciales par rapport

aux finitions souhaitées. » Désormais toutes

les techniques sont apparentes mais concen trées

dans les couloirs, pour décharger les pièces.

« Pour optimiser le positionnement des tech niques

appa rentes, nous avons utilisé un logiciel BIM

avec nos sous-traitants afin notamment d’antic iper

certains problèmes d’encombre ment sur chan tier,

croise ment de tech niques, etc. In fine, les données

tech niques sont ajoutées sur la maquette ‘as built’,

ce qui permet au client de pouvoir l’utiliser pour la

main tenance du bâtiment s’il le souhaite. »

Désormais toutes les techniques, refaites en regard de l’affectation des locaux,

sont apparentes, concentrées dans les couloirs.

Par ailleurs, une attention particulière a été accordée

à l’acoustique. « Plusieurs réunions de chantier

ont été consacrées à ce qu’il fallait mettre en

œuvre pour arriver à la valeur souhaitée en termes

d’acous tique. Le fait de ne pas avoir de faux-plafonds

amène une difficulté complémentaire pour

la gestion du bruit. Pour réussir ce challenge, nous

avons notamment utilisé des cloisons dédoublées

qui atteignaient jusqu’à 22 cm d’épaisseur et

réalisé des raccords en acier entre la menuiserie

et les cloisons ».

Début d’année, les étudiants ont pris possession

de la tour Agro rénovée mais Gunther Genette, lui,

retravaille à Louvain-la-Neuve depuis trois mois.

Artes Group est en effet chargé de la rénovation

complète du Théâtre Jean Vilar. Encore un beau

projet à gérer… ❚

Une coursive permet une circulation extérieure, notamment pour le nettoyage des vitres.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

UCLouvain

Architecte

Modulo architects

Entreprise générale

Artes TWT

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 43


Artes Group est

le partenaire digne de confiance

pour le développement et la

réalisation de projets durables.

Artes TWT

Rue de Géron 41

5300 Andenne

T 085 82 36 36

info@artestwt.be

www.artesgroup.be

ETUDE ET RÉALISATION

DE VOS PROJETS DE

CONSTRUCTION EN BOIS

Frigoriste spécialiste -

RÉFRIGÉRATION ET

CLIMATISATION

Rue des Fauldeurs 4 - 6530 Thuin

info@refrigeration-lambert.be

071/56.05.61

WWW.ROSESNATURALHOMES.BE


Louvain-la-Neuve Bâtiment De Serres

Un revêtement esthétique en bois

pour les façades

Pour habiller la Tour Agro rénovée par Artes Group à Louvain-la-Neuve, c’est l’entreprise bruxelloise Rose’s Natural Homes qui a

été choisie grâce à son savoir-faire en matière de bardages en bois et sa solide expérience avec le matériau spécifique choisi par

l’architecte : l’Accoya ®

Texte Christine Rasir | Photos Artes Group – Philippe Piraux

Le bois modifié Accoya® séduit de plus en plus grâce à ses performances

exceptionnelles en termes de durabilité et de stabilité dimensionnelle. Il

est issu d’un procédé technologique appelé ‘acétylation’ qui améliore les

propriétés du bois.

« L’Accoya® est fabriqué aux Pays-Bas à partir de Pin Radiata, un arbre à

croissance rapide en provenance de forêts éco-gérées. Le traitement à base

de vinaigre que reçoit ce bois va modifier sa structure moléculaire afin de le

rendre plus résistant à l’eau. Il sera donc moins sensible aux phénomènes

de retrait-gonflement, à la déformation et aux attaques des insectes

et champignons, ce qui est idéal pour une utilisation en extérieur. Les

architectes l’apprécient aussi beaucoup pour son aspect esthétique avec sa

couleur beige claire particulière », explique Damien Sougnez, Chef de Projet

chez Rose’s Natural Homes.

« Nous avions sur ce chantier un peu plus de 1000 m² de bardage à réaliser,

avec trois sections de bois différentes et plusieurs configurations suivant le

support. En outre, les quatre angles du bâtiment ont la particularité d’être

arrondis. La pose se faisait ajourée sur une structure métallique devant les

Les quatre angles du bâtiment ont la particularité d’être arrondis.

« Les architectes apprécient aussi beaucoup

l’Accoya ® pour son aspect esthétique avec

sa couleur beige claire particulière »

surfaces vitrées, au nord et au sud du bâtiment. Et fermée sur une ossature

bois pour les façades est et ouest, avec une latte supplémentaire placée en

couvre-joint pour donner du relief à la façade. Notre bardage a aussi reçu

une protection ignifuge qui permet de retarder la propagation de flammes

en cas d’incendie. »

L’entreprise Rose’s Natural Homes a réalisé les 1000 m 2 de

bardage en bois Accoya®

Précisons que pour la Tour Agro, l’entreprise Rose’s Natural Homes a

également réalisé avec le même matériau des garde-corps ainsi que plusieurs

terrasses – dont une à la forme atypique au pied du bâtiment – qui prolongent

visuellement et harmonieusement le bardage de la tour. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 45


Bâtiment De Serres Louvain-la-Neuve

Des chambres froides sécurisées

pour les laboratoires de l’UCLouvain

Spécialisée dans les systèmes de réfrigération, de climatisation et de pompes à chaleur, l’entreprise Réfrigération – Climatisation

Lambert (Thuin) a réalisé les chambres froides de la nouvelle Tour Agro de Louvain-la-Neuve. Une commande spécifique de la Faculté

Agronomie de l’UCLouvain, afin de conserver au mieux les produits de ses laboratoires.

Texte Christine Rasir | Photos RCL Lambert

« Nous avons aménagé une chambre froide combinée de 12 mètres de

longueur sur 6 mètres de largeur et d’une hauteur de 2 mètres 50, dans

laquelle se trouvent cinq chambres différentes. Dans ce total de cinq

chambres, quatre d’entre elles sont réfrigérées à 4 degrés, et l’une n’est pas

réfrigérée pour rester tempérée. Dans les chambres réfrigérées, sont installés

des évaporateurs qui produisent le froid. Ces évaporateurs sont reliés à un

groupe central placé sur la toiture », explique Alain Lambert pour l’entreprise

RCL Lambert, dirigée par Jérôme Coucharière.

« Le client souhaitait obtenir une garantie de température en permanence de

4 degrés même en cas de panne du système. Dès lors, nous avons dédoublé

cette installation afin de pouvoir obtenir cette obligation de température toute

l’année, pour parer aux cas de panne. Ces chambres froides sont régulées par

une régulation électronique qui gère la température de chaque chambre et

renseigne également toutes les alarmes dues à une anomalie du système. »

« Un travail hautement

spécialisé, pour lequel Artes

Group et l’UCLouvain ont

pu compter sur la longue

expérience et l’expertise

de l’entreprise frigoriste

RCL Lambert. »

Un travail hautement spécialisé, donc, pour lequel Artes Group et l’UCLouvain

ont pu compter sur la longue expérience et l’expertise de l’entreprise frigoriste

RCL Lambert, principalement active dans le Hainaut et la région de Charleroi

depuis plus de 25 ans. ❚

L’entreprise Réfrigération – Climatisation Lambert a réalisé les chambres froides

de la nouvelle Tour Agro de Louvain-la-Neuve.

Une régulation électronique gère la température de chaque chambre et renseigne

également toutes les alarmes dues à une anomalie du système.

46 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Bâtiment De Serres Louvain-la-Neuve

Accoya : construire durable en bois !

Tandem Wood Products SA est active sur le marché du bois résineux et des panneaux depuis le 1 er juillet 2014. Grâce à ses années

d'expérience, à son équipe motivée et professionnelle et à son excellent service, elle est rapidement devenue l'un des principaux acteurs

pour les secteurs de l'industrie, du commerce et du génie civil. C’est elle qui a fournie le bardage des façades du bâtiment rénové

De Serres à Louvain-la-Neuve.

Texte Tandem Wood Products | Photos Philippe Piraux

L'Accoya est inégalé en termes de performance, de finition et de durabilité.

Accoya est garanti 50 ans hors sol et 25 ans dans le sol ou en contact avec l'eau.

Pourquoi avoir choisi le bois Accoya ?

« Lorsque l’importateur Martal nous a contactés fin 2020 pour devenir

distributeur d'Accoya, nous n'avons pas hésité : la base est constituée de bois

résineux produit de manière durable et cela s'intègre parfaitement à notre

cœur de métier. Nous étions également à la recherche d'un produit haut

de gamme pour fournir d'autres segments de marché dans le secteur de la

construction », explique-t-on chez Tandem Wood Products.

Qu'est-ce qui rend Accoya si unique ?

Grâce à un processus révolutionnaire – l'acétylation – les propriétés du bois

Accoya sont modifiées à tel point qu'il rivalise sans effort avec le bois dur, et

dans de nombreux cas également avec le PVC et l'aluminium.

L'Accoya présente une stabilité exceptionnelle et d’excellentes propriétés de

mise en œuvre, ce qui engendre des niveaux de performance remarquables

dans une variété d'applications : portes et fenêtres, bardages, terrasses et

ouvrages de génie civil, pour n'en citer que quelques-unes.

Ce bois a été testé de manière approfondie et présente de très bonnes

performances en termes de résistance à l'usure, de stabilité dimensionnelle,

de permanence de son revêtement et de durabilité. Accoya est garanti 50 ans

hors sol et 25 ans dans le sol ou en contact avec l'eau.

En d'autres termes, il est inégalé en termes de performance, de finition

et de durabilité. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 47


UCLouvain

Halles universitaires :

une rénovation des bétons dans le

respect de l’architecture d’origine

Conçu par l’architecte Yves Lepère et construit en 1975, le bâtiment des halles universitaires à Louvain-la-Neuve a une architecture

inspirée du brutalisme, qu’il ne fallait pas dénaturer. Les solutions d’amélioration de l’enveloppe ont donc été choisies avec l’Université

dans le respect de l’architecture très expressive de l’époque. On peut y voir une ruche ouvrière, avec du béton brut en façade et

des niches où se situent les bureaux. Les produits de Master Builders Solutions, bien appliqués, ont donné une nouvelle jeunesse à

l’imposant édifice.

Texte Philippe Selke | Photos Master Builders Solutions

De juin 2020 à avril 2022, le bâtiment emblématique, qui constitue le

passage obligé pour tout nouvel étudiant venant s’inscrire, a été rénové, aile

par aile. Dominique Roufosse, ingénieur au Service des études du patrimoine

immobilier (SEPI) à l’UCLouvain : « Au départ, une indispensable rénovation

énergétique de ce bâtiment datant des années 70, dont nous avons profité

pour réaménager les espaces intérieurs afin d’améliorer le confort des

utilisateurs. L’objectif de l’architecte de l’UCLouvain, Carole Deferiere, fut

donc d’obtenir des performances énergétiques correctes tout en respectant

l’aspect du bâtiment d’origine. » Au niveau des façades, outre des châssis

alu aussi fins que possible, cette volonté s’est traduite par des bétons gardés

apparents et donc réparés, en essayant de conserver l’aspect du béton coulé

avec planches de coffrage ainsi que les teintes originelles.

Gommer les affres du temps

Après tant d’années, le béton armé montrait logiquement des traces d’usure

dues à la carbonatation, un phénomène naturel conduisant à la corrosion

des armatures en acier sous l’effet de l’eau. L’acier gonfle et finit par faire

éclater le béton. Traces de rouille, éclatements, fissures, … autant de rides

qu’avait pris avec le temps le vénérable bâtiment des Halles, aidé en cela

par un manque d’enrobage sans doute lié à la rapidité de construction en

1975 … Pour lui refaire une beauté, la première étape a consisté en un relevé

systématique de l’existant par un bureau d’études, permettant de passer

commande à l’entreprise chargée des réparations. Ici, RC Reno, entreprise

spécialisée certifiée EN 1504, qui est intervenue comme sous-traitant de

l’entrepreneur général De Graeve. Christophe Knop, Ingénieur d'affaires chez

RC Reno : « L'étude des pathologies est pour nous quelque chose d'essentiel.

Elle nous permet de savoir quelle est l’origine des dégradations du béton.

L’UCLouvain est l’un des seuls maîtres d'ouvrage à passer systématiquement

par cette étape importante, qui nous a permis de proposer et ensuite de

mettre en œuvre les solutions les plus appropriées. »

Traces de rouille, éclatements, fissures, … autant de rides

qu’avait pris avec le temps le vénérable bâtiment.

« Les retours d’expérience

montrent que les systèmes

au micro-mortier MasterSeal

donnent d’excellents

résultats sur la durée. »

48 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Le bon produit, bien appliqué

Le choix de la solution adéquate fut le fruit de la discussion entre les

partenaires que sont le bureau d’études, RC Reno, le fournisseur Master

Builders Solutions et le maître d’ouvrage. Applicateur et fournisseur

collaborent de plus depuis de très nombreuses années. Christophe Knop :

« Nous pouvons compter sur l’expérience accumulée au fil des projets que

nous avons déjà menés. Nous avons en outre procédé à des essais, parce

que l'architecte voulait un rendu final bien précis. La membrane durable

MasterSeal 6100 FX a une caractéristique de pontage des microfissures que

n'a pas une peinture. Le produit apporte un réel plus en termes d’étanchéité,

et donc retarde la carbonatation. Avant d’appliquer le MasterSeal

6100 FX, il faut évidemment réparer correctement les bétons, c'est-à-dire

décaper, protéger les armatures, puis réparer avec un mortier structurel

de la gamme MasterEmaco, pour ensuite seulement passer à la phase de

protection proprement dite de l'ensemble. Tous ces produits forment chez

Master Builders Solutions un système cohérent, et sont certifiés BENOR,

conformément à la norme EN 1504. » Notons que RC Reno est une entreprise

également certifiée BENOR par le BCCA. La qualité certifiée se retrouve ainsi

à tous les niveaux, de l’applicateur jusqu’aux produits qu’il utilise.

L’intérêt du MasterSeal 6100 FX, mono-composant, réside aussi dans sa

facilité de mise en œuvre. Cela n’est pas anodin là où il est appliqué en

grande quantité, par projection, comme sur ce chantier (environ 8000 m 2

traités). Le produit a ensuite été recouvert d’une peinture anti-carbonatation

MasterProtect 330 EL pour garantir l’uniformité de la teinte voulue

par l’architecte. ❚

Avant rénovation, une façade brutaliste qu’il s’agissait de ne pas dénaturer.

A certains endroits, les armatures étaient

même devenues apparentes.

Après rénovation, le bâtiment conserve son apparence d’origine, une ruche

composée de cellules en béton brut.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 49


Du mobilier intemporel,

personnalisable et circulaire

Bulo, c’est l’histoire d’une entreprise familiale de la région d’Anvers, de Edegem plus précisément. Fondée en 1963 par Walter Busschop,

l’entreprise de mobilier, de design et d’aménagement d’intérieur est aujourd’hui dirigée par son petit-fils Carlo. Implantée à Malines

depuis la fin des années 80, l’entreprise familiale a bien grandi et continue d’allier innovation et designs iconiques. Bulo propose toujours

du mobilier personnalisable, mais s’appuie sur d’autres atouts pour se démarquer dans un marché où la concurrence ne fait que se

renforcer. Coup de projecteur sur leur recette du succès.

Texte Joaquim Dupont | Photos Bulo

« Notre valeur ajoutée vient sans aucun doute de

la créativité et du know-how de nos collaborateurs.

Notre équipe de design développe nos produits

en interne, mais très souvent en collaboration

avec des designers et des architectes externes. »,

explique Anne Verbeeck, responsable ressources

humaines chez Bulo. L’entreprise s’appuie

également ses architectes d’intérieur pour aider

les clients dans leur aménagement intérieur,

proposant ainsi un service le plus complet possible.

Se renouveler, encore et toujours

« Ce sont justement les collaborations avec de

nombreux designers (Alain Berteau, Vincent

Van Duysen, Nathalie Van Reeth, …) qui nous

permettent de rester up-to-date », affirme Anne

Verbeeck. En outre, Bulo a aussi pris de nouvelles

directions créatives pour suivre les tendances,

notamment celles des « New ways of working »,

qui font s’estomper les frontières entre bureau

et habitation. L’intégration des aspects « home »

dans l’environnement de travail implique de

nouveaux paramètres dans le processus de

création et développement, mais ouvre également

de nouvelles possibilités.

Grâce à sa société sœur Bosq, spécialisée dans le placage bois, Bulo peut

travailler vraiment sur mesure. (Photo : Tijs Vervecken)

Des meubles récupérés et

revitalisés

Ces dernières années, l’économie circulaire

s’impose comme une tendance forte pour

contrer l’impact conséquent du secteur de la

construction sur l’environnement et réduire la

production inutile. Une démarche développée

par Bulo depuis longtemps déjà, grâce à une

fabrication responsable : « Tout commence

par le design. Nous essayons de produire des

mobiliers faits pour durer, au design intemporel.

Par exemple, notre collection H2O date du début

des années 90, mais reste toujours actuelle, et

est d’ailleurs toujours notre collection la plus

vendue, même 30 ans plus tard. Nous pouvons

dire la même chose pour la chaise SL58 de Léon

Stynen : un design des années 50 mais toujours

contemporain », explique Anne Verbeeck.

Pour compléter sa démarche circulaire, Bulo

propose également un service de réparation :

« Nous réparons les meubles de nos clients, s’ils

sont en état convenable. Si les structures sont

bien entretenues, cela vaut la peine. Nous les

remettons à neuf, et plaçons par exemple un

nouveau tableau. Dans certains cas, nous en

faisons un autre type de meuble : d’un meuble de

bureau à une table de réunion ».

Le placage bois pour une offre

sur-mesure totale

Grâce à sa société sœur Bosq, spécialisée dans

le placage bois, Bulo peut travailler vraiment

sur mesure. Pour la table H2O, par exemple,

l’entreprise belge propose une vingtaine de

dimensions standard de tablettes, mais offre

la possibilité de sur-mesure, développée à la

demande dans ses ateliers. Les différents bois

de placage permettent de créer des pièces

totalement uniques. Ces dernières années, Bulo a

renforcé l’accent local de ses mobiliers en utilisant

des bois belges ou de pays européens proches,

parfois d’origine insolite. « Nous avons réalisé

des tablettes avec du bois récupéré de l’écluse

de l’Escaut, ou des piliers de la lagune de Venise.

Ce sont des bois avec une histoire, et cela se voit

dans la pièce finale, ce qui plaît énormément à

nos clients », conclut Anne Verbeeck. ❚

50 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Fondée en 1963 par Walter Busschop, l’entreprise familiale a bien grandi et

continue d’allier innovation et designs iconiques. (Photo : Tijs Vervecken)

« Ce sont les collaborations avec de

nombreux designers qui nous permettent de

rester up-to-date. » (Photo : Tijs Vervecken)

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 51


ulo.com

@bulodesign


Together to the next level.

Orona, getting closer

orona.be


Bruxelles Gezinsbond

Le Gezinsbond adopte les nouvelles

façons de travailler

Une nouvelle année, un nouveau départ ! Depuis le lundi 3 janvier, le Gezinsbond exerce ses activités depuis le « Cosmopolitan », une

ancienne tour comprenant des bureaux et un hôpital, transformée en un magnifique immeuble de travail et de logements. L'espace casco

au rez-de-chaussée et au premier étage a été entièrement aménagé et terminé, ce qui a entraîné quelques défis complexes à relever ...

Texte Tim Janssens | Photos Bart Gosselin

La crise du coronavirus a amené de nombreuses

entreprises et organisations à réfléchir sérieusement

à leur infrastructure et à leur mode de fonctionne

ment. Maintenant que le travail flexi ble et le

télétravail sont enfin intégrés, les grands bureaux

avec une occupation complète ne sont plus un must.

Le Gezinsbond a également tiré ses conclusions

et a déplacé sa base opéra tionnelle obsolète de

la Rue du Trône vers « The Cosmopolitan », un

projet de rénovation original et riche sur le Quai

aux Pierres de Taille. Cet imposant immeuble

d'habitation et de travail abrite non seulement

des bureaux au rez-de-chaussée et au premier

étage, mais aussi 158 appartements aux niveaux

supérieurs. C'est dans ce contexte particulier que

le Gezinsbond emploie 140 personnes depuis le

début de l'année.

De 5500 à 1500 m²

Le Gezinsbond était à la recherche d'un nouvel

emplacement depuis un certain temps. L'ancien

siège social datait de 1970 et ne répondait

plus à toutes les normes actuelles. « À la suite

de plusieurs transformations, un labyrinthe

de 5500 m² s'était développé au fil des ans,

obligeant certains employés à s'asseoir loin les

uns des autres. Nous voulions utiliser notre espace

de manière plus efficace et faire en sorte que les

collègues travaillent ensemble d'une manière

différente. Comme une nouvelle transformation

aurait coûté une fortune, nous avons opté pour

« The Cosmopolitan ». Nous disposons de 1500 m²

de bureaux, mais grâce au développement du

télétravail, entre autres, cela devrait certainement

suffire », affirme Jeroen Sleurs, directeur général

du Gezinsbond, qui a acheté sous forme casco le

rez-de-chaussée et le premier étage. L'entrepreneur

Pellikaan a aménagé le nouveau siège social sur

la base d'un projet d'archipelago. « L'espace de

bureaux est entièrement adapté aux ‘nouvelles

façons de travailler’, avec des zones flexibles

pour les réunions et les pauses », explique Stijn

Biesemans, chef de projet chez Pellikaan. « Ce fut

Le magnifique escalier en spirale reliant les deux

niveaux de bureaux attire tous les regards.

L’espace de bureau ouvert est divisé en petites « bulles de réunion » et en

postes de travail insonorisés au moyen de cloisons mobiles.

54 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Gezinsbond Bruxelles

un projet quelque peu atypique pour nous, même

si, compte tenu de notre excellente relation avec

le maître d’ouvrage, il s’est révélé conforme aux

attentes. En 2016, nous avons déjà rénové une

maison de vacances du Gezinsbond à Coxyde et

entre-temps, nous avons même livré un troisième

projet, que nous avons réalisé immédiatement

après la réalisation du nouveau siège social.

C'était bien de pouvoir démontrer notre expertise

dans le Cosmopolitan. »

Tout sauf un jeu d’enfant

Avant que le nouveau siège du Gezinsbond ne

prenne forme concrètement, quelques défis

techniques de stabilité ont dû être relevés.

« Comme il s'agissait d'un bâtiment rénové, les

charges maximales au sol étaient très limitées.

Nous avons donc dû installer de nombreux profils

de renfort afin de pouvoir aménager correctement

l'espace de bureaux. Cela a même eu un impact

sur le choix et le positionnement de l'alimentation

électrique de secours », explique Stijn Biesemans.

« La mise en œuvre des techniques fut également

loin d'être un jeu d'enfant, car il y avait très

peu d'espace pour les groupes de ventilation

et les échangeurs de chaleur. Dans la phase

de préparation, plusieurs études ont donc été

réalisées pour savoir où nous pourrions les placer.

Finalement, nous avons installé des unités Daikin

dans la cave. Une fois les problèmes techniques

Le sol en linoléum couleur bois de l'entrée est parfaitement assorti aux meubles et est posé en chevrons

pour donner un cachet supplémentaire à l'intérieur.

« Le fait que le chantier

soit situé en plein centreville

a également constitué

un défi de taille. »

résolus, le projet a rapidement pris de l'ampleur.

À la mi-mai 2021, nous avons pu commencer

les travaux de démolition nécessaires et la

construction des planchers, des plafonds et du

reste de l'intérieur. »

L'espace de bureaux est entièrement adapté aux « nouvelles façons de travailler »,

comprenant des zones flexibles pour les réunions et les pauses.

Accrocher le regard nécessite

des artifices

L’espace de bureau ouvert est divisé en plus

petites « bulles de réunion » et en postes de travail

insonorisés au moyen de cloisons mobiles. Cela

permet aux employés de s'isoler si nécessaire.

Le sol en linoléum couleur bois de l'entrée est

parfaitement assorti aux meubles et est posé en

chevrons pour donner un cachet supplémentaire

à l'intérieur. “

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 55


www.pellikaan.be

We build strong relationships

and future-proof buildings.

Plus de 75 ans D&B

Excelsiorlaan 1 bus 4

1930 Zaventem

info@pellikaan.be


Gezinsbond Bruxelles

Mais l’attraction principale est le magnifique

escalier en colimaçon qui relie les deux niveaux

de bureaux. Il attire immédiatement les regards

lorsque l'on franchit la porte d'entrée en bois.

« L'installation de l'escalier a demandé beaucoup

de travail », indique Stijn Biesemans. « Aucun

élément de stabilité n'était prévu, nous avons

donc dû faire des tours de passe-passe sur

place pour répartir les charges horizontalement.

L'escalier en acier peint en blanc a été livré en

plusieurs éléments et assemblé sur place. Il est

également recouvert de linoléum couleur bois

pour assurer une transition harmonieuse avec la

surface du sol de l'entrée. »

Des choix de matériaux judicieux

Le fait que le chantier soit situé en plein centreville

a également constitué un défi de taille,

souligne Stijn Biesemans. « D'un point de vue

logistique, nous n'avions pratiquement aucune

option. Nous avons dû exercer un lobby important

pour pouvoir installer la baraque de chantier sur

un parking existant. En outre, nous devions tenir

compte autant que possible des résidents aux

alentours. Pour éviter les nuisances sonores, par

exemple, nous avons pris des mesures acoustiques

spécifiques et placé un auvent spécial avec des

silencieux sur les grilles de ventilation pour

détourner le flux d'air vers la rue. Bien sûr,

nous avons dû peindre toutes les installations

techniques dans la bonne couleur pour que

l'aspect de la rue et de la façade n'en souffre pas.

Nous avons livré le nouveau siège social à la minovembre

2021, donc sans compter les congés

du bâtiment, nous avons terminé le travail en

cinq mois environ. Grâce à un choix judicieux de

matériaux, nous avons pu minimiser l'impact de

la pandémie. Bon nombre des matériaux prescrits

n'étaient pas en stock et, en raison du calendrier

serré, il n'était pas possible d'attendre un prochain

lot de production. Il était donc important de

bien anticiper et de réagir rapidement. Au final,

les alternatives choisies étaient au moins aussi

bonnes, voire parfois meilleures, que les matériaux

initialement prévus – je pense par exemple au

plancher surélevé du premier étage. En bref : ce

fut un projet magnifique et complexe qui a exigé

flexibilité et et inventivité. Cela nous rend encore

plus fiers du résultat ! » ❚

« Ce fut un projet magnifique

et complexe exigeant

flexibilité et inventivité. »

Le Gezinsbond a échangé sa base obsolète de la Rue du Trône pour « The Cosmopolitan »,

un projet de rénovation de haut niveau sur le Quai aux Pierres de Taille.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

Gezinsbond (Bruxelles)

Architecte

archipelago (Bruxelles, Louvain)

Entreprise générale

Pellikaan (Zaventem)

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 57


Molenbeek Egied van Broeckhoven

Ecole Egied van Broeckhoven à Molenbeek-Saint-Jean

Une ancienne usine d’embouteillage convertie

en école ouverte multifonction

Dans le cadre de son programme DBFM, le gouvernement flamand souhaite réaliser une quarantaine de projets de construction d’écoles

par le biais de partenariats public-privé. Pour le premier projet, B2Ai et ABC 02 (association entre Alheembouw et BAM Consortium) ont

été désignés soumissionnaires privilégiés. L’école Egied van Broeckhoven à Molenbeek-Saint-Jean doit devenir un trait d’union entre les

860 élèves de cette « domeinschool » de l’enseignement secondaire et les habitants du quartier.

Texte & Images de synthèse B2Ai architects

Une école qui crée du lien social

L’école Egied van Broeckhoven sera une nou velle

école néerlando phone dans le quar tier multiculturel

autour de la Gare de l’Ouest, à Molenbeek-

Saint-Jean. Elle offrira un enseigne ment secondaire

rénové dans les disciplines STEM (Sciences,

Technologie, Ingénierie et Mathématiques) et

Société & Bien-être. La nouvelle infrastructure

veut faire profiter de ses nombreux locaux et

espaces extérieurs multifonction pour devenir un

maillon entre milieu scolaire, voisinage et société.

Du fait de son implantation dans les bâtiments

de l’ancienne brasserie Vandenheuvel, l’école sera

littéralement intégrée au tissu urbain existant.

Projet durable, innovant et

respectueux du patrimoine

La conception prête une grande attention à la

valeur culturelle du patrimoine industriel et opte

pour une préservation maximale des bâtiments

et de leur robuste structure en béton. La reconversion

de l’ancienne usine d’embouteillage en

milieu scolaire innovant exige cependant aussi de

bien réfléchir à la réutilisation des matériaux et

aux aspects énergétiques, en écho au caractère

durable et novateur du projet pédagogique.

Large utilisation des

infrastructures sportives et des

espaces extérieurs étagés

Le plan de masse prévoit une large utilisation des

différents locaux par les habitants du quartier

pendant ou après les heures de classe. La salle

Du fait de son implantation dans les bâtiments de l’ancienne brasserie Vandenheuvel, l’école sera littéralement intégrée au tissu urbain existant.

58 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Egied van Broeckhoven Molenbeek

de sports, avec son volume semi-souterrain, va

générer de l’interaction avec le voisinage, éveiller la

curiosité des passants et inviter à entrer. Au-dessus

de la salle de sports sera aménagée une cour de

récréation extérieure, caractérisée par l’originalité

des toitures bombées de la construction adjacente.

Les espaces extérieurs, dispersés sur plusieurs

niveaux et adéquatement reliés entre eux, permettront

de varier les fonctions, entre lieu de détente,

aire de jeu et terrain de sport.

Aménagement réfléchi

L’objectif de regroupement des locaux par degré

d’étude a été traduit dans l’espace par une

organisation intelligente du programme sur le

plan fonctionnel. Le premier degré sera hébergé

dans une toute nouvelle aile. Une ouverture bien

pensée dans le bâtiment existant fera pénétrer la

lumière jusqu’aux volumes les plus profonds, ce qui

permettra de loger au premier étage les locaux du

2 e degré. Le 3 e degré viendra à l’étage supérieur, sous

la toiture bombée emblématique. Ici, la conception

de l’espace se démarque du plan d’aménagement

classique : un espace a été imaginé comme un

paysage d’apprentissage ouvert, avec diverses zones

différenciées pour le travail en groupes et individuel.

Robustesse et texture urbaine

L’école parachève l’îlot de constructions. Le

bâtiment se conforme et s’adapte, et se veut

accueillant et protecteur. Les façades sur rue des

bâtiments existants – de style art déco à caractère

industriel – seront conservées et restaurées dans

l’esprit d’origine. Les nouveaux volumes utiliseront

un matériau durable et robuste : la même brique de

façade gris-vert avec des menuiseries et des tuiles

murales de couleur ocre. Le caractère et l’identité

de chaque volume seront préservés à chaque

niveau de détail, ce qui renforcera l’idée que

l’îlot de constructions se compose de différentes

parties, à l’instar des bâtiments de l’ancienne usine

d’embouteillage sur le site, comme on peut les voir

sur les photos et dessins d’époque. La texture et la

granulométrie de l’ensemble vont conférer à l’îlot

urbain une taille humaine. ❚

FICHE TECHNIQUE

Pouvoir organisateur

asbl Ignatius Scholen in Beweging

(Bruxelles)

Architectes

B2Ai architects (Bruxelles, Gand, Roulers)

en coll. avec Stefaan Thiers (Kapellen,

architecture paysagère)

Bureau d’études

VK Architects & Engineers (Bruxelles,

Gand, Roulers, Charleroi)

Entreprises générales

Consortium ABC 02 bv : Alheembouw

(Roulers) et BAM PPP PGGM Infrastructure

Coopération U.A. (Bunnik, Pays-Bas)

Le 3 e degré sera installé à l’étage supérieur, sous la toiture bombée emblématique,

conçu comme un vaste espace d’apprentissage ouvert.

Les espaces extérieurs permettront de varier les fonctions, entre lieu de détente, aire de jeu et terrain de sport.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 59


Anderlecht Institut Jules Bordet

Nouvel Institut Jules Bordet

Piloter un tel projet n’est possible que grâce

à une parfaite maîtrise des processus

Inauguré en octobre 2021 et mis en service un mois plus tard, le nouvel Institut Jules Bordet se déploie sur plus de 80 000 m 2 répartis

en 9 niveaux sur le site Erasme de l’ULB à Anderlecht. Centre de référence européen de lutte contre le cancer, il offre une capacité de

250 lits et de 40 places d’hospitalisation oncologique de jour. Un projet hospitalier complexe réalisé avec brio par CIT Blaton, en SM avec

BPC et les Entreprises Louis De Waele.

Texte Philippe Selke | Photos Marc Detiffe

La Société Momentanée avait en charge le lot 1,

comprenant le gros-œuvre fermé, les abords, la

coordination et le pilotage, ainsi que le lot 2,

regroupant l’ensemble des parachèvements.

Jérôme Laurensis, gestionnaire de chantier chez

CIT Blaton : « Le fait de remporter les lots principaux

a permis de ne pas être un acteur parmi d’autres

mais d’être le pilote et coordinateur du projet, de

pouvoir maîtriser – via le planning – l’ensemble

de l’exécution, rôle de chef d’orchestre qu’en

tant qu’entrepreneurs généraux nous maîtrisons

parfaitement depuis de nombreuses années. »

Gros-œuvre : des bunkers

aux bancs

Pendant près de deux ans, la SM a travaillé seule :

terrassement, rabattement de nappe, montage

du gros-œuvre avec des quantités importantes

de béton coulé en place puis fermeture de

l’enveloppe. Deux spécificités : la construction

d’un tunnel de liaison avec l’hôpital Erasme

adjacent, ainsi que des bunkers de radiothérapie

en sous-sol aux murs très épais, avec la mise en

œuvre de bétons lourds, d’habillages en plomb et

de portes blindées.

L’apaisante uniformité visuelle dans les revêtements

des chambres, couloirs et parties communes est

comme la cerise sur le gâteau.

L’Institut Jules Bordet est un centre de référence européen de lutte contre le cancer.

Les façades sont caractérisées par de très grands

éléments vitrés et des allèges réfléchissantes.

Comme à Montlégia (une autre belle référence

pour CIT Blaton), celles-ci sont basses, ce qui offre

non seulement une belle luminosité intérieure

mais permet également aux personnes alitées

de profiter de la vue sur la réserve naturelle du

Vogelzang au bord de laquelle est implanté

60 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Institut Jules Bordet Anderlecht

l’hôpital. Les travaux sur les abords ont permis

l’aménage ment de jardins, chemins avec de

très beaux bancs en béton architec tonique

blanc, zones de pique-nique, etc… ce qui renforce

encore l’attrait du cadre arboré et paysager

pour le patient, pour en faire un véritable

« healing environment ».

Coordination de chantier :

organisation et pragmatisme

Rien que pour le parachèvement intérieur du

bâtiment, les chiffres donnent le tournis : 11 lots

différents, 100 000 m² de plaques de plâtre,

4500 portes, 50 000 m² de revêtements de sol

en PVC, 75 000 m² de peintures... Face à de

tels volumes, il s’agissait de rester pragmatique

et de rationaliser les choix des matériaux et des

sous-traitants. « Pour éviter d’avoir 20 plannings

Le nouveau bâtiment se déploie sur plus de 80 000 m 2 répartis en 9 niveaux sur

le site Erasme de l’ULB à Anderlecht.

à gérer, nous avons divisé le bâtiment en quatre

zones plus ou moins égales. Un menuisier devait

parfois travailler sur 3 étages et dans 3 zones

différentes. » Les sous-traitants sélec tionnés

l’ont donc été sur base de leur expérience mais

aussi de leur capacité à faire face à l’ampleur

de la tâche. Outre des ressources humaines en

suffisance, l’appro visionnement en matériaux

devait être assuré en tout temps, et ce grâce à une

forte rationa lisation dans le choix des matériaux.

Cerise sur le gâteau : il en résulte une apaisante

uniformité visuelle dans les revêtements des

chambres, couloirs et parties communes. Jérôme

Laurensis : « Quant aux zones ISO – laboratoires et

bunkers de radiothérapie – elles demandent des

modes constructifs spécifiques e.a. au niveau du

traitement des joints et des étanchéités, et donc

plus de temps et beaucoup plus de contrôles

qualités en cours d’exécution. Les zones ISO sont

un chantier dans le chantier. »

Avec jusqu’à 450 ouvriers en même temps sur

chantier, le défi principal fut la coordination et

le pilotage de toutes les sociétés actives en soustraitance

et co-traitance. Intégrer les modifications

en cours de chantier, adapter continuellement

le planning, pour enfin livrer le bâtiment dans

un délai maîtrisé (septembre 2021) malgré

la pandémie de COVID, a représenté un beau

challenge pour CIT Blaton, qui a pu faire valoir

– une nouvelle fois – sa maîtrise des processus en

milieu hospitalier. ❚

Le nouvel institut Bordet est implanté en bordure de la réserve naturelle du Vogelzang.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

Institut Jules Bordet

Architectes

Brunet Saunier Architecture et Archi 2000

Entreprises générales

CIT Blaton, BPC (CFE) et les Entreprises Louis

De Waele

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 61


Anderlecht Institut Jules Bordet

Une collaboration qui profite à

l’hygiène et aux patients

L’Institut Jules Bordet est désormais installé dans un tout nouveau bâtiment à Anderlecht. Plus que dans tout autre établissement

hospitalier, une attention encore plus accrue a été portée à l’hygiène, notamment pour les réseaux hydrauliques. DELABIE a fourni des

produits et des solutions qui garantissent un haut degré de sécurité dans ce domaine.

Texte & photos DELABIE

Le nouveau bâtiment répond bien évidemment à tous les critères et à

tous les standards qualitatifs, notamment pour la sécurité et la santé du

patient. « Cela prend ici tout son sens », affirme Frédéric Coteur, Directeur des

infrastructures de l’Institut et chef de projet pour cette nouvelle implantation,

« puisque nous avons une activité particulière en hématologie dans laquelle

les patients reçoivent des greffes de cellules hématopoïétiques, un traitement

qui fragilise leurs défenses immunitaires. Un élément est souvent moins bien

maîtrisé : les réseaux hydrauliques. On évoque la légionellose, mais ce n’est

pas le seul danger. Ces réseaux sont des éléments incorporés au bâtiment :

intervenir en cas de problème est très complexe et les moyens d’action sont

restreints et pénibles à mettre en œuvre. »

DELABIE a remporté le marché public pour la

robinetterie. Ses mitigeurs, douches thermostatiques

et chasses d’eau de WC équipent le nouvel Institut.

Une collaboration proactive

« Une réflexion spécifique concernant les réseaux hydrauliques dès la

conception du bâtiment a donc été de première importance », reprend le

Directeur des infrastructures. C’est DELABIE qui a remporté le marché public

pour la robinetterie (mitigeurs, douches thermostatiques et chasses d’eau

« Dans chaque département

de l'Institut Bordet, il y avait

des exigences auxquelles

DELABIE a su apporter une

réponse appropriée. »

62 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Institut Jules Bordet Anderlecht

Mitigeur mécanique de lavabo BIOSAFE (référence 2621BEL).

Plus de 500 systèmes de

bâti-supports pour chasse

directe WC TEMPOFIX 3 avec

robinetterie temporisée double

touche Tempoflux 2 ont été

installés à Anderlecht.

WC) de l’Institut. La collaboration entre DELABIE et l’Institut Bordet s’est

construite au fil des années : « Un échange de connaissances et de savoirfaire

a lieu régulièrement entre nous et nous permet d’accorder de l’attention

à certains points qui ne sautent pas directement aux yeux d’un exploitant

hospitalier, mais que DELABIE met en avant. » Thomas Bottemanne,

Business Development Manager chez DELABIE : « Si nous avons été retenus,

c’est parce que nous avons pu répondre à toutes les exigences posées par

le maître d’ouvrage, les architectes et le bureau d’études par rapport aux

contraintes d’hygiène, de sécurité, de facilité d’entretien et de maintenance

sur la robinetterie, les accessoires et le mécanisme de chasse des WC. Il est

aussi important de ne pas oublier l’installateur, rassuré de pouvoir travailler

avec une entreprise active sur le marché belge. Enfin, nous mettons un point

d’honneur à être présent durant tout le chantier pour apporter un support

technique sur la pose des produits mais aussi une fois le bâtiment livré afin

d’assurer la garantie. »

Des produits totalement appropriés

Plus de 500 systèmes de bâti support pour chasse directe WC TEMPOFIX 3

avec robinetterie temporisée double touche Tempoflux 2 ont été installés

à Anderlecht. Thomas Bottemanne : « Inadaptés aux usages intensifs, les

WC à réservoirs constituent une source de problèmes récurrents dans les

établissements de santé. Sensibles au tartre, ils favorisent la prolifération

des bactéries et constituent un risque de fuite permanent pour les usages

en collectivité. Le système de robinet WC de chasse directe est le meilleur

rapport qualité/durée/prix pour ce type d’environnement. »

DELABIE a également fourni 740 mitigeurs mécaniques SECURITHERM BIOSAFE,

le premier mitigeur de lavabo sans bec répon dant à toutes les con traintes des

résidents des établissements de santé et mai sons de retraite : confort, sécurité

totale, hygiène et maîtrise de la prolifération bactérienne.

Enfin, pour les douches, on a opté pour 157 mitigeurs thermostatiques

Securitherm Securitouch, équipés d’une isolation thermique anti-brûlure

Securitouch mais aussi d’une double butée de température et donc

parfaitement adaptés aux contraintes des hôpitaux.

Mitigeur de douche thermostatique SECCURITHERM (référence H9741).

DELABIE offre donc une large gamme de produits et de solutions parfaitement

adaptés aux besoins des différents services au sein d'un établissement de

santé : toilettes publiques pour les visiteurs, salles de bain pour les patients,

postes d'hygiène pour le personnel soignant ou blocs opératoires. Dans

chaque département de l'Institut Bordet, il y avait des exigences auxquelles

DELABIE a su apporter une réponse appropriée. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 63


LA CHASSE

DIRECTE WC

L’essayer c’est l’adopter !

Complètement dans l’air

du temps, plus design, moins

bruyant, plus hygiénique et

surtout beaucoup plus adapté

aux fortes fréquentations que

son concurrent le WC avec

réservoir, le système de chasse

directe de DELABIE s’impose

comme un incontournable pour

les lieux recevant du public.

Robinet électronique

WC TEMPOMATIC

bicommande

Robinet temporisé

TEMPOFLUX 3 WC

DELABIE, expert en Robinetterie et équipements sanitaires pour Lieux Publics,

s’inscrit dans une logique d’économie d’eau et d’énergie en concevant des gammes

de produits design, performants et responsables.

Plus d’informations sur

delabiebenelux.com


Plus de 50 ans

d’expérience :

Plafonds climatiques

métalliques

Plaques de plâtre

Planchers surélevés

Auditoires

Evenementenlaan 9, 3001 Heverlee, +32 16 31 13 20, Belgium@Lindner-Group.com,

www.lindner-group.com/en/company


Anderlecht Institut Jules Bordet

Institut Jules Bordet

Malgré plusieurs imprévus, un beau

parking livré à temps

Parallèlement à la construction du nouvel Institut Jules Bordet a été construit sur le site Erasme à Anderlecht un parking de

866 emplacements répartis sur 7 niveaux. Réalisé en Design & Build avec Art&Build pour la conception, CIT Blaton et In Advance pour

la construction, ainsi qu’Interparking pour le financement et l'exploitation, le bâtiment apparaît presque aérien grâce à un bardage

métallique gris clair. Thibault Hendriks, dont c’est la première réalisation en tant que conducteur de chantier pour CIT Blaton, explique

quelques-uns des défis relevés pour obtenir ce résultat.

Texte Philippe Selke | Photos Time-lapse Factory

L’ouverture du parking étant synchronisée sur celle du nouvel Institut, le délai

devait impérativement être respecté. Thibault Hendriks : « Le défi du timing

était doublé de contraintes liées à l’organisation sur place, pour ne pas gêner

ou être gênés par les travaux de l’hôpital et de ses abords. De plus, le petit

parking ouvert de l’hôpital de jour devait rester accessible durant le chantier,

limitant encore l’espace de stockage disponible. » Les 2 grues de chantier

ont d’ailleurs dû été implantées dans le bâtiment lui-même, grâce à des

réservations dans les hourdis.

Réalisé en Design & Build, le bâtiment apparaît presque

aérien grâce à un bardage métallique gris clair.

66 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Institut Jules Bordet Anderlecht

« Sur le site Erasme,

CIT Blaton et In Advance

ont livré en temps et heure

un nouveau parking pour

l’Institut Jules Bordet. »

« Le défi du timing était doublé de contraintes liées à l’organisation sur place,

pour ne pas gêner ou être gênés par les travaux de l’hôpital et de ses abords. »

Bétons coulés sur place et préfabriqués

Le bâtiment combine habilement bétons coulés sur place et éléments préfabriqués.

Le bureau d’études de CIT Blaton a calculé tout ce qui devait être

coulé sur place : fondations, radiers, noyaux d’escaliers et d’ascenseurs, etc.

Ergon a calculé et livré tout le béton préfabriqué, soit plus de 1000 éléments :

colonnes, planchers, hourdis, paliers, …

Panses de vache, inondations et sprinklage

Indétectable au préalable, la présence de nombreuses panses de vache,

petits coussins d’argile emplis d’eau, sur la moitié basse du site a occasionné

quelques problèmes lors du terrassement des semelles. A une étape ultérieure

du chantier, ce sont les précipitations exceptionnelles de juillet 2021 qui ont

compliqué le coulage des bétons polis : « Vu la météo, il était impossible

de planifier ces travaux. Les sous-traitants étaient donc au taquet pour

intervenir dès qu’une période plus sèche était annoncée. » Enfin, il est

apparu en cours de chantier que les deux niveaux inférieurs semi-enterrés du

parking nécessitaient quand même un sprinklage pour répondre aux normes

incendie : un bassin non prévu au départ a donc dû être aménagé. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 67


TRAVAUX PUBLICS

& PRIVES

Rue des Noble, 5

5190 MOUSTIER / SUR / SAMBRE

Tél : +32 (0) 71 / 786 525

GSM : +32 (0) 0477 / 220 623

sprl.gelsia@gmail.com

www.gelsia.be


Institut Jules Bordet Anderlecht

Parking pour l’Institut Jules Bordet

La partie immergée de l’iceberg

Avec son bardage gris très clair, le nouveau parking jouxtant le nouvel Institut Jules Bordet sur le site Erasme à Anderlecht ressemble un

peu à un iceberg. Sous ses 7 niveaux se cache le travail de l’entreprise de travaux publics et privés GELSIA, qui y opérait en sous-traitance

pour l’association entre CIT Blaton et InAdvance : réseau d’égouttage, installation de citernes tampons et de séparateurs à hydrocarbures,

poste de relevage, … Seul son travail d’aménagement des abords reste visible une fois le parking achevé.

Texte Philippe Selke | Photos GELSIA

Pietro Gelosa, directeur de GELSIA : « Ce projet est notre premier bâtiment

destiné au stationnement. Comme la plus grosse partie des travaux réalisés

sont enfouis dans le sol, il n’est malheureusement pas simple de les mettre

en valeur une fois le projet achevé. Et pourtant, outre le réseau d’égouttage,

nous avons installé sous le parking 6 citernes de 15 000 litres faisant office

de bassin d’orage, ainsi que 2 séparateurs à hydrocarbures de 10 000 litres.

Le tout dans un sol fort instable car très humide, ce qui a demandé de blinder

les fouilles à l’aide d’une paroi berlinoise. »

Des installations assez importantes, dimensionnées par le bureau d’études

de la société Deschacht pour pouvoir absorber les eaux pluviales tombant

sur une surface de 20 000 mètres carrés. Si l’on compte la pose d’éléments

préfabriqués en vue de réaliser l’aménagement des abords du bâtiment, en

veillant à minimiser les interférences avec le chantier des abords de l’hôpital

lui-même, la contribution de GELSIA à ce beau parking s’est déroulée sur

30 jours ouvrables.

GELSIA est par ailleurs active dans le secteur résidentiel. Ainsi, pour le projet

Nautilus au bord du canal à Anderlecht, l’entreprise a réalisé l’aménagement

des patios situés au cœur des 3 immeubles à appartements, en sous-traitance

de Cordeel. « Nous y avons posé des éléments en pierre bleue et en béton

brossé, une réalisation très valorisante pour nous. ». Il n’empêche que le

travail désormais enfoui sous le béton du parking Erasme mérite tout autant

notre admiration. ❚

Sur le site Erasme, l’instabilité du sol, très humide, a nécessité le blindage des

fouilles avec une paroi berlinoise.

Pour le projet Nautilus, GELSIA a réalisé l’aménagement extérieur des patios,

avec pose d’éléments en pierre bleue et en béton brossé.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 69


Namur Crosspoint

Un immeuble de bureaux vert

à côté de la gare de Namur

À Namur, Crosspoint porte bien son nom. L’immeuble de bureaux réceptionné en décembre, dans lequel la Région wallonne va installer

plusieurs de ses services, a été érigé à la place de l’ancienne Poste, juste à côté de la gare, entre les voies ferrées et le boulevard

Mélot, là où s’arrêtent de très nombreuses lignes de bus. Cette situation enclavée fut d’ailleurs l’un des principaux défis qu’a dû relever

CIT Blaton, responsable du gros œuvre, des façades et des parachèvements.

Texte Philippe Selke | Photos Yvan Glavie

SNCB (accès pompiers à la gare), d’autant plus

qu’elle était parfois aussi utilisée par les camions

approvisionnant le chantier de la gare des bus

situé de l’autre côté de la gare ferroviaire…

Expertise en béton

La structure du bâtiment de 17 000 m 2 sur

9 niveaux se caractérise par un savant mélange

de béton coulé en place et de préfabriqué. Les

voiles de béton du sous-sol ont été coulés en place,

complétés par des hourdis. Le rez-de-chaussée

affiche une belle hauteur de 6,5 à 7 m et a une

L’imposant immeuble de bureaux va héberger plusieurs services publics wallons. (Photo : CIT Blaton).

Le chantier a débuté au moment même où

la pandémie de COVID imposait un premier

confinement. Par chance, ce mois de confinement

a coïncidé avec une période d’assèchement de la

fouille, non prévue au départ. C’est donc par la

suite que les mesures sanitaires ont le plus pesé :

vu le manque d’espace pour installer les baraques

de chantier dans le respect de la distanciation

sociale, il a fallu à la fois les agrandir mais surtout

instaurer jusqu’à 3 shifts. Sébastien Baudoux,

project manager chez CIT Blaton : « Une fois le

sous-sol rendu étanche, baraques de chantier et

bureaux ont été déménagés vers les sous-sols, seule

possibilité de respecter les contraintes sanitaires. »

La configuration enclavée du site fut également

contraignante au niveau des transports et approvisionnements.

L’arrière du bâtiment est en effet

séparé des voies ferrées par une voirie de service

qui devait en tout temps rester disponible pour la

Crosspoint est stratégiquement

situé à côté de la gare de Namur.

70 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Crosspoint Namur

emprise au sol moins importante que les étages

supérieurs, le projet prévoyant l’élargissement du

trottoir et l’aménagement d’une piste cyclable

devant le bâtiment. Sébastien Baudoux : « Vu la

reprise des efforts des façades plus la descente

de charge des étages supérieurs, cette dalle ne

pouvait qu’être coulée en place, une phase très

critique dans le planning et certainement l’aspect

technique le plus complexe de tout le chantier. »

Une fois le rez érigé, le bâtiment a été élevé en

coulant en place les colonnes et en recourant

à des poutres préfabriquées, des hourdis et

quelques prédalles, tandis que les noyaux étaient

réalisés en prémurs.

CIT Blaton rime avec béton. Sébastien Baudoux :

« Historiquement, le béton coulé en place est

le core business de CIT Blaton. Nous maîtrisons

parfaitement la technique, ainsi que la coordination

entre béton coulé et préfabriqué.

Aujourd’hui, si nous confions la mise en œuvre

à des sous-traitants, toute la préparation est

réalisée en interne : optimisation de la structure

dans le respect des contraintes conceptuelles,

moyens d’exécution, … Notre plus-value ne se

limite donc pas à la coordination des fournitures

et de la sous-traitance. »

Le rez-de-chaussée a une emprise au sol limitée pour permettre l’élargissement du

trottoir et l’aménagement d’une piste cyclable.

BREEAM Excellent

La façade est réalisée en Moca creme, une pierre

calcaire portugaise que CIT Blaton a déjà mise en

Sébastien Baudoux (au centre) pose avec quelques collègues devant le bâtiment quasi achevé.

œuvre sur d’autres projets. « Façades, techniques

spéciales et parachèvements n’ont plus de secrets

pour nous, étant donné les nombreux immeubles

de bureaux que nous avons déjà construits. De

plus, les partenaires sur ce projet, que ce soit

l’architecte ou les bureaux d’études (Pirnay pour

la stabilité, VK Engineering pour les techniques,

la PEB, l’acoustique et le BREEAM) ne sont pas

des inconnus pour nous. »

Le bâtiment vise en outre la certification

BREEAM Excellent et, là aussi, CIT Blaton a

une expertise à faire valoir et dispose des outils

en interne. En dehors des choix conceptuels

(isolation performante, panneaux solaires, toiture

végétalisée au-dessus des bureaux, citerne d’eau

de pluie, …), c’est toute la gestion du chantier qui

a été contrôlée avec un monitoring des déchets,

des consommations, transports, … ❚

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

IRET Development

Architecte

Jaspers-Eyers architects

Entreprise générale

CIT Blaton

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 71


Key4light travaille avec des marques de renommée internationale et intervient en tant que partenaire et représentant

en Belgique.

Notre entreprise est active dans le monde du projet et est spécialisée dans le développement de solutions d’éclairage

adaptées au projet. Nous proposons des solutions globales individuelles et innovantes prenant en compte les

souhaits de toutes les parties (client final, architecte, bureau d’études et installateur). Dans notre méthode de travail

et dans la sélection de nos marques, notre attention est principalement portée sur l’optimisation des aspects

énergétiques et écologiques, l’ergonomie et un bon rapport qualité / prix.

Key4light offre un vaste assortiment de luminaires et de commandes d’éclairage haut de gamme pour les diverses

applications de l’éclairage professionnel du bâtiment : Bureaux, Education et savoir, Industrie, Hôpitaux et Maison

de repos, Présentation et Vente, Hôtellerie et Bien-être, Art et Culture, Façades et Architecture, Eclairage public.

Vos personnes de contact pour la Wallonie

Jacques Vangeebergen

Nancy Greenslade

+32 (0) 478 71 00 86 +32 (0) 484 49 85 63

Plus d’informations ?

www.key4light.be


Crosspoint Namur

Toute la lumière sur Crosspoint

Déjà connu pour des projets d’éclairage tel que le nouveau bâtiment d’ING à Louvain-la-Neuve, Key4light fournit à ses clients un large

éventail de solutions en termes d’éclairage fonctionnel, industriel, décoratif et architectural. L’occasion de faire toute la lumière avec son

directeur, Frédéric Wéry, sur Crosspoint, un immeuble de bureaux de 17 000 m² à Namur, et l’un des tout premiers projets en BREEAM

Excellent dans la région.

Texte Gaëtan Smets | Photos Key4light

Le projet Crosspoint est le résultat d’une collaboration

éclairée entre plusieurs partenaires.

Frédéric Wéry : « Je voudrais remercier trois partenaires

: le bureau VK Engineering, les architectes

Jaspers-Eyers et l’électricien VMA Nizet, qui a

réalisé l’installation. Grâce au travail de tous,

nous avons relevé le défi de définir et installer un

appareillage le plus minimaliste possible, parce

qu’il fallait l’insérer d’une part entre les lamelles

d’un plafond Interalu SAPP et d’autre part dans

un Easy-Klima micro-perforé, moyennant découpe

et rebord de finition. »

Résultat lumineux

Le luminaire LED placé devait répondre à des

exigences précises en termes d’épaisseur et de

facilité d’installation. Frédéric Wéry : « Nous avons

travaillé avec des driver boxes, c’est-à-dire une

alimentation déportée, avec fiches et cordons

Wieland. Toute la préparation par l’électricien

a ainsi pu être faite avant que l’installateur de

faux plafonds ne commence son travail. » Un

autre défi s’est ajouté à la finesse du luminaire :

avec ses 20 millimètres, il devait impérativement

donner une courbe photométrique qui ne soit

pas éblouissante (le facteur UGR, qui doit être

inférieur à 19 pour utilisation dans les bureaux),

mais aussi garantir un éclairage confortable et

suffisant. Pari relevé par Key4light, qui a fourni

tout l’éclairage voulu avec 1200 luminaires, après

avoir mené les études requises. Le tout est par

ailleurs dimmable selon le protocole DALI.

Service complet et flexible

La force de Key4light réside dans sa flexibilité

et sa capacité à proposer du sur-mesure. Frédéric

Wéry salue ici le travail de ses équipes, internes

et externes. Bien que le projet Crosspoint ne concerne

que de l’éclairage fonctionnel, Key4light

peut s’adjoin dre les services d’une autre société

créée par Frédéric Wéry : Wattson Light, spécia lisée

en éclairage décoratif. N’hésitez pas à rendre une

petite visite au showroom à Braine-L’Alleud ! ❚

« Key4light se démarque par le service

proposé, aussi bien dans le choix des

appareils que dans les études de tout

type d’éclairage. »

L’alimentation déportée a aussi permis à l’électricien de tout préparer

avant que l’installateur de faux plafonds ne commence son travail.

Minimaliste, l’appareillage choisi devait être inséré

dans des plafonds Interalu SAPP et, comme ici, Easy-

Klima micro-perforé.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 73


Ghislenghien Garage groupe D’haene

Un garage de 9000 m 2 , garanti sans souci

Dernièrement, le groupe D’haene a renouvelé sa confiance en l’entrepreneur Mathieu Gijbels en lui confiant la construction d’un immense

garage sur plus de 9000 m 2 à Ghislenghien, où les marques Volkswagen, Skoda et Seat profitent désormais chacune de leur propre

showroom. Un chantier presque de routine pour les Précurseurs (le surnom que se donnent les collaborateurs de l’entreprise), habitués

à construire ce type de bâtiment avec une redoutable efficacité.

Texte Philippe Selke | Photos Mathieu Gijbels

Le groupe D’haene, qui possédait déjà un

garage Audi sur le site, a décidé de le compléter

par un nouveau complexe de trois showrooms

ultramodernes (un par marque) totalisant

7250 m² ainsi que par un atelier de carrosserie

de 2000 m². Wouter Vandebosch, gestionnaire

de chantier chez Gijbels : « L’architecte s’est

occupé de l’obtention du permis. Dès réception

de ses plans, nous avons d’abord construit

le bâtiment en 3D, pour que notre client

puisse en visualiser tous les détails avant le

début des travaux. »

« Les particularités du chantier n’ont pas

contrarié les Précurseurs, pour qui une

préparation méticuleuse est toujours

gage de rapidité d’exécution. »

Un chantier efficace et rapide

Les travaux ont débuté en janvier 2020, juste

avant le premier confinement. Moyennant la mise

en œuvre de mesures strictes de prévention, le

chantier pu se poursuivre normalement pendant

la pandémie, pour respecter la date de réception

provisoire au printemps 2021. Même si Mathieu

Gijbels construit de nombreux garages partout

en Belgique et même parfois au-delà de nos

frontières, un chantier d’une telle ampleur n’est

pas courant. Le mode constructif est parfaitement

maîtrisé : structure métallique avec panneaux

Le groupe D’haene a confié à Mathieu Gijbels la construction d’un immense garage, où les marques Volkswagen, Skoda et Seat profitent chacune de leur propre showroom.

74 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Garage groupe D’haene Ghislenghien

sandwich et toiture en steeldeck. Cependant,

l’atelier de carrosserie a ici été construit en

contrebas d’un terrain en pente, nécessitant

la construction d’un mur de soutènement, ce

qui n’est pas habituel en zone industrielle. Le

bâtiment principal adjacent comprend donc

une cave, au-dessus de laquelle sont exposés les

véhicules utilitaires Volkswagen. Ces particularités

n’ont pas contrarié les Précurseurs, pour qui une

préparation méticuleuse est toujours gage de

rapidité d’exécution. À la plus grande satisfaction

des clients. Wouter Vandebosch : « D’haene est

chez nous un client récurrent, et nous sommes

déjà en train de préparer un devis pour un autre

de ses projets. » ❚

Avec une surface de 2000 m 2 , le nouvel atelier de carrosserie est le deuxième plus vaste du Hainaut.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 75


RPS srl est un applicateur expérimenté de revêtements liquides de très haute qualité avec lesquels les structures souterraines,

entre autres, sont rendues étanches.RPS srl est synonyme de qualité, d’expertise et de fiabilité. En tant que partenaire de construction,

nous sommes très étroitement impliqués dans la recherche et l’offre de solutions adaptées et optimales. De cette façon,

nos connaissances et notre expérience contribuent à un résultat final réussi.

RPS srl sait comment proposer la bonne solution en une seule fois. C’est pourquoi RPS srl offre une garantie au niveau du produit

et de la mise en œuvre, en étroite collaboration avec ses partenaires. Outre l’étanchéité à l’eau, RPS srl est également un partenaire

expérimenté en matière d’obturation certifiée résistante au feu. RPS srl travaille avec un système de haute qualité qui convient

parfaitement pour l’obturation résistante au feu de diverses traversées de mur.

RESEARCH & PROTECTION SOLUTIONS | RPS BV | Leuerbroek 2060B | 3640 Kinrooi |

+32 (0)490 44 12 61|www.rpsbenelux.be | sylvie@r-p-s.be


Garage groupe D’haene Ghislenghien

Une cave parfaitement étanche

Etant donné la configuration de la parcelle, le nouveau garage D’haene à Ghislenghien comprend une cave sous une partie du bâtiment.

L’entreprise spécialisée Rubber Protection Service est intervenue pour en réaliser l’étanchéité, en appliquant le produit de très haute

qualité Preprufe 800PA sur une surface d’environ 400 m 2 . Un chantier de plus où la srl RPS a pu démontrer son expertise et sa fiabilité.

Texte Philippe Selke

Fournie en rouleaux d’1,2 m x 35 m, Preprufe

800PA est une membrane murale post-appliquée

solide et auto-adhésive, étanche aux gaz et à

l'eau. Elle est composée d’un film HDPE laminé

croisé et d’une colle synthétique non bitumineuse.

Son adhérence sur le béton est excellente à toute

température.

Qualité et efficacité

Guy Steensels, gérant de RPS : « RPS est synonyme

de qualité, d'expertise et de fiabilité. En tant que

partenaire de construction, nous sommes très

étroitement impliqués dans la recherche et l'offre

de solutions adaptées et optimales. De cette

façon, nos connaissances et notre expérience

contribuent à un résultat final réussi.

Le projet à Ghislenghien en lui-même était un

beau défi, comme tous nos projets sont de

beaux défis. Pour ce projet en particulier, une

planification et un calendrier serrés étaient de la

plus haute importance car tous les partenaires de

construction étaient étroitement synchronisés. Le

timing était donc crucial. »

« Rubber Protection Service a

réalisé l’étanchéité de la cave du

garage D’haene, en appliquant

un produit de très haute qualité. »

À Ghislenghien aussi, Rubber Protection Service a

appliqué la membrane Preprufe 800PA, comme il

l’avait déjà fait sur ce chantier à Liège. (Photo : RPS)

Le garage D’haene à Ghislenghien comprend une cave, au-dessus de

laquelle sont exposés les véhicules utilitaires. (Photo : Mathieu Gijbels)

Contre l’eau mais aussi le feu

RPS est un applicateur expérimenté de revêtements

liquides de très haute qualité avec

lesquels les structures souterraines, entre autres,

sont rendues étanches. Outre l'étanchéité à

l’eau, l’entreprise est également un partenaire

expérimenté en matière d'obturation certifiée

résistante au feu. RPS travaille avec un système

de haute qualité qui convient parfaitement

pour l’obturation résistante au feu de diverses

traversées de mur. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 77


!

!

Tandem Wood Products NV

Z.5 Mollem 600 – 1730 Mollem

(Asse)

Tel.: 02/454.03.30

info@tandemwoodproducts.com

www.tandemwoodproducts.com


Le bois comme matériau de construction

durable de l'avenir

Tandem Wood Products SA est active sur le marché du bois résineux et des panneaux depuis le 1 er juillet 2014. Grâce à ses années

d'expérience, à son équipe motivée et professionnelle et à son excellent service, elle est rapidement devenue l'un des principaux acteurs

pour les secteurs de l'industrie, du commerce et de la construction.

Texte & Photos Tandem Wood Products

Outre cette large gamme de bois résineux et de

panneaux européens, Tandem Wood Products

dispose également d'un département de production

où il est possible de raboter, de scier le bois et les

panneaux, d'imprégner, de couper et même de

préfabriquer des éléments de coffrage sur mesure.

FSC ® et PEFC

Dès le départ, Tandem Wood Products a mis

l'accent sur l'écologie, la légalité et la durabilité.

Les certificats FSC ® et PEFC ont été attribués

immédiatement et la procédure EUTR est égale

ment rigoureusement appliquée. L’entreprise

s’efforce également de minimiser son empreinte

écologique dans tous ses processus commerciaux.

Enfin, Tandem Wood Products est heureuse

d'annoncer qu’elle a récemment élargi sa gamme

pour inclure les terrasses et les bardages en bois

Thermowood et Accoya. ❚

« Dès le départ, Tandem Wood Products

a mis l'accent sur l'écologie, la légalité et

la durabilité. »

Les certificats FSC® et PEFC ont

été attribués immédiatement.

L’entreprise s’efforce également de minimiser son empreinte écologique dans tous ses processus commerciaux.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 79


CAHIER PROTECTION SOLAIRE

« La protection solaire devrait être la

première solution dans la lutte contre

la surchauffe des bâtiments. »

C’est du moins l’avis de ES-SO, l'organisation qui chapeaute l'industrie européenne de la protection solaire. Elle se base pour cela sur les

conclusions d’une étude scientifique menée par Guidehouse, la première à comparer l'impact de la protection solaire avec l'utilisation de

la climatisation dans les bâtiments.

Texte Philippe Selke

L’utilisation de protections solaires pourrait en effet réduire la consommation

d'énergie pour le refroidissement des locaux dans les bâtiments européens

jusqu'à 60% d'ici 2050. Elle permettrait d'éviter l'émission de 100 millions

de tonnes de CO 2

et d'économiser 285 milliards d'euros.

En 2018, un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), intitulé

« The Future of Cooling », avait averti les décideurs politiques que les

systèmes de climatisation sont les équipements consommateurs d’énergie qui

connaissent la plus forte croissance dans les bâtiments en Europe et dans le

monde. Selon l’AIE, la climatisation est en train de devenir l’un des principaux

moteurs de la demande mondiale d’électricité.

Protection solaire vs. climatisation

Le changement climatique va de pair avec des températures plus élevées

et des canicules plus longues et plus intenses. On estime que les bâtiments

nécessitant une climatisation vont augmenter de 60%. Dans son étude,

Il existe même des screens solaires fonctionnant à l’énergie.. solaire (Photo : Renson).

80 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


PROTECTION SOLAIRE CAHIER

L’étude menée par Guidehouse a analysé l'impact de la protection solaire par

rapport à l'utilisation de la climatisation dans les bâtiments. (Photo : ES-SO)

Reynaers Aluminium et Renson se sont récemment associés pour proposer une solution

globale alliant mur-rideau et protection solaire. (Photo : Reynaers Aluminium)

« La protection solaire automatisée est la meilleure défense

contre le changement climatique. »

Guidehouse, qui conseille les marchés publics et commerciaux du monde

entier, a analysé l'impact de la protection solaire par rapport à l'utilisation de

la climatisation dans les bâtiments.

Les simulations et les différents scénarios sont assez clairs : si la protection

solaire est utilisée comme première mesure avant le refroidissement actif

(scénario préféré), nous devrions être en mesure d'arrêter la croissance des

bâtiments nécessitant une climatisation d'ici 2050.

Combattre la surchauffe dans les bâtiments

En tant qu'organisation, l’ES-SO est convaincue que la protection solaire

automatisée est la meilleure défense contre le changement climatique et

pourrait faire partie de la solution structurelle. Sur la base des résultats de

l'étude Guidehouse, l’ES-SO demande instamment aux décideurs politiques

de l'UE de rendre la protection solaire obligatoire dans le cadre de la directive

DPEB, en tant que première solution – avant l'utilisation du refroidissement

actif, tel que la climatisation – dans la lutte contre la surchauffe.

L’ES-SO demande également que la protection solaire soit incluse dans

l’article 2, point 3 de la DPEB comme un système technique de construction,

au même titre que les systèmes de refroidissement et de chauffage. Et que la

protection solaire automatisée soit pleinement reconnue comme un système

obligatoire d’automatisation et de contrôle des bâtiments dans l’article 8

de la DPEB. Le système de contrôle permet le fonctionnement optimisé des

dispositifs de protection solaire automatisés et assure la réduction de la

demande de refroidissement et de chauffage des locaux.

Impact positif de la protection solaire

Les résultats de l'étude Guidehouse montrent que la protection solaire

automatisée a un impact positif certain, et ce non seulement sur la planète,

mais aussi sur la société et les personnes.

« Nous devons de toute urgence envisager l'utilisation de protections

solaires automatisées pour rendre les bâtiments plus résilients face au

climat. » (Photo : ES-SO)

Shady Attia, professeur en architecture durable et en technologie du

bâtiment à l'université de Liège, affirme que la protection solaire pourrait

potentiellement apporter une énorme contribution au Green Deal européen.

« Aujourd'hui, moins de 50% des bâtiments sont équipés de protections

solaires, et une grande partie de celles-ci ne sont pas automatisées. Les

résultats de l'étude Guidehouse confirment ma conviction que la protection

solaire est une bien meilleure solution que la climatisation pour notre planète,

et que nous devons de toute urgence envisager l'utilisation de protections

solaires automatisées pour rendre les bâtiments plus résilients face au climat

et plus efficaces sur le plan énergétique. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 81


CAHIER PROTECTION SOLAIRE

Des stores bannes à bras articulés de

haute qualité alliant design et confort

Une protection solaire de qualité combine plusieurs atouts. Lux de Harol en est un bon exemple. Ce store banne à bras articulés haut de

gamme protège les utilisateurs pendant les heures les plus ensoleillées de la journée et leur procure également un confort prolongé.

Avec style, car Lux repousse également les limites en termes d’allure architecturale.

Texte Tim Janssens | Photos Harol

Les collections de protections solaires de Harol

sont le résultat d'années de développement

suivant la devise « Smarter. Simpler. Sustainable. ».

Le store banne à bras articulés Lux est sans aucun

doute l'élément qui attire le plus l'attention dans

la vaste gamme. Avec ses lignes épurées et son

caisson carré (24 cm x 25 cm), Lux a un look

très moderne. Le store s'intègre facilement dans

une architecture minimaliste et donne en même

temps aux habitations plus traditionnelles une

touche contemporaine. Les bras exclusifs Invisibly

Wired sont très raffinés : les câbles en acier ne

sont plus visibles et les formes sobres des bras

sont mises en valeur.

Une ombre généreuse

En outre, Lux, avec son aspect cubiste, crée une

abondance de fraîcheur : jusqu'à 28 m² d'ombre

sur la terrasse, avec une projection jusqu'à

4 mètres et une largeur jusqu'à 7 mètres. Cette

généreuse zone d'ombre peut être encore étendue

par un lambrequin enroulable à commande

automatique dans la barre de charge, qui peut

être abaissée jusqu'à 2 mètres. Idéal pour contrer

non seulement la chaleur, mais aussi l'effet

aveuglant d'un soleil bas. En outre, Lux peut être

couplé jusqu'à 12 mètres pour obtenir encore plus

d'ombre avec le même look épuré.

Un confort illimité

Cette protection solaire haut de gamme offre non

seulement ombre et protection contre les UV, mais

aussi convivialité et confort. Tous ceux qui veulent

profiter pleinement de Lux – jusque tard dans la

soirée – peuvent équiper le store banne articulé

d'un éclairage LED – direct ou indirect – à intensité

réglable. La combinaison unique d'un éclairage

indirect dans la barre de charge et dans le caisson

garantit encore plus d'ambiance sur la terrasse.

Le chauffage sous le store est aussi parfaitement

possible afin de prolonger le plus longtemps

possible cette agréable sensation de plein air.

La combinaison unique d'un éclairage indirect dans la barre de charge et dans le

caisson garantit encore plus d'ambiance sur la terrasse.

« Grâce à ses lignes épurées et à son

caisson carré, ce store banne à bras

articulés a un look très moderne. »

82 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


PROTECTION SOLAIRE CAHIER

Le store s'intègre facilement dans une architecture minimaliste et donne en même temps aux maisons traditionnelles une touche contemporaine.

Capteurs de sécurité

Lux est également contrôlé par des capteurs.

Si le vent est trop fort, le store se ferme

automatiquement. Lorsque le soleil brille, la toile

acrylique tissée de haute technologie se déploie

automatiquement. En cas de pluie fine, vous

pouvez rester sous le store, car l'eau s'évacue par

le drain intégré dans la barre de charge. Laissez

sécher la toile avant de la laisser s’enrouler en

toute sécurité dans le caisson. Dans celui-ci,

elle est de toute façon protégée du vent et des

intempéries toute l'année.

Une fabrication sur mesure

100% belge

Pour composer Lux entièrement à la mesure de

chaque terrasse, Harol utilise des matériaux de

la plus haute qualité : de l'acier inoxydable de

haute qualité pour la fixation à de l'aluminium

extra-résistant pour le caisson et la barre de

charge. Harol travaille en outre de manière aussi

durable que possible : l'aluminium est composé

à 100% de matériau recyclé, l'installation de

poudrage récupère l'eau et répond aux normes

environnementales les plus strictes, et toute

l'énergie utilisée sur le site est 100% verte grâce

à l’éolienne de l'entreprise. En outre, les nouveaux

bras articulés Lux ont été développés et testés

pour plus de 25 000 cycles, ce qui équivaut à

25 ans d'ouverture et de fermeture deux fois par

jour. Le plaisir de toute une vie : c'est aussi ça

la durabilité ! Les bras articulés répondent aux

normes européennes requises pour la classe de

vent 2, ou 5 sur l'échelle de Beaufort.

Dans le caisson, la toile est de toute façon protégée du vent et des intempéries toute l'année.

Un très large choix de coloris

Il ne reste plus qu'à choisir les couleurs. Une fois

encore, Harol ne fait aucun compromis en matière

de qualité. La collection de toiles acryliques

contemporaines unies est très étendue. Elles

offrent une protection maximale contre les UV et

sont insonorisées, hydrofuges et résistantes à la

saleté et à la pourriture. Les fibres sont teintées

dans la masse, de sorte qu'elles continuent à

briller année après année. Si la terrasse a besoin

d'un nouveau look après quelques années, la toile

peut facilement être remplacée par une autre

d'une couleur différente. De cette façon, Harol

rend le refroidissement naturel plus élégant et

plus simple que jamais. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 83


Experience

the next

generation

sun protection

Smarter. Simpler. Sustainable.

collections

sur mesure *

* Les fonctions indiquées dépendent du modèle.

• Largeur maximale jusqu’à 7 m

• Projection maximale

jusqu’à 4 m

• Raccord possible jusqu’à 12 m

• Lambrequin Vario jusqu‘à 2 m

• Bras articulés Invisibly Wired

• Choix entre l’éclairage LED

direct et indirect

• Choix entre différentes

options : chauffage,

capteurs, etc.

• Testé jusqu’à 5 Beaufort

• Chaque store à bras

articulé est équipé de série

d’un moteur io de Somfy.

Lux

Praia

Tucan

Cadiz

Protection solaire – Volets roulants – Vivre dehors

Plus d’informations sur www.harol.com


Projet Louise-Marie Anvers - réalisation de Vorsselmans avec Aliplast Aluminium Systems - Photo Yvan Glavie

Votre partenaire pour toutes les menuiseries en aluminium

Aliplast Aluminium Systems propose un ensemble de systèmes durables en aluminium:

portes et fenêtres, systèmes coulissants, murs-rideaux et bardages en aluminium.

Egalement des vérandas, coupoles, lanterneaux ou pergolas en aluminium. Et oui, même

de la menuiserie intérieure. Une équipe de concepteurs et d’ingénieurs expérimentés est

prête à vous assister pour tous vos projets.

Plus d‘ infos ? Visitez notre site www.aliplast.com ou envoyez un mail à info@aliplast.com


Toiture verte :

pas n’importe comment !

« On ne fait pourtant pas

n’importe quoi sur un toit. La

qualité des toitures végétalisées

laisse parfois à désirer. »

Les toitures « vertes » ont le vent en

poupe dans notre pays (projet Cityloft

à Hasselt, photo UAU collectiv).

86 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Extensives, intensives ou de type intermédiaire, les toitures végétalisées, souvent appelées toitures « vertes », ont le vent en poupe dans

notre pays. La croissance de ce marché (et de celui des façades végétalisées, qui est souvent servi par les mêmes entrepreneurs) a été

confirmée par la création récente de la Fédération belge de la verdure en façade et en toiture. Celle-ci a été lancée en mai dans le cadre

de la Confédération de la construction en collaboration avec la Fédération belge de la verdure (BFG).

Texte Philippe Selke

Rien de nouveau sous le soleil cependant, puisque les habitants des pays

nordiques notamment ont compris depuis longtemps l’intérêt de végétaliser

leur toiture, essentiellement pour une question d’isolation. En visitant les îles

Féroé, on ne s’étonnera pas de voir brouter des moutons sur le toit d’une

habitation ou même quelqu’un tondre sa pelouse … sur le toit (même en

pente !). Chez nous, des siècles plus tard, on s’apprête donc à réinventer la

roue avec moult produits présentés comme novateurs, sûrs et « durables » …

Autant le faire dans les règles de l’art.

Manque de qualité et déficit d’innovation

Si les pouvoirs publics et les entreprises ont fait office de pionniers, l'intérêt

des particuliers a cru ces dernières années, avec même un pic lié au

confinement en 2021. Certains se lancent même seuls, sans passer par un

entrepreneur spécialisé. On ne fait pourtant pas n’importe quoi sur un toit.

Des aspects de stabilité et de sécurité s’imposent étant donné la charge que

représente le substrat posé en toiture, ainsi que des questions d’étanchéité

en lien avec l’enracinement des végétaux. Comme le souligne le CSTC, « la

qualité des toitures végétalisées laisse parfois à désirer. Par exemple, il

y a un manque de contrôle de la qualité des produits sur le marché, les

directives existantes ne sont pas à jour (la note d’information technique 229

sur les toitures vertes datant de 2006) et les spécifications ne sont pas très

concrètes. En conséquence, il y a aussi peu de place pour l'innovation et

souvent un manque de coordination entre les différentes parties impliquées

dans la construction. De plus, le secteur demande des solutions circulaires

contribuant à la robustesse climatique des villes. »

Green Roof Up

Ce à quoi entend répondre entre autres le projet Green Roof Up, mené

jusqu’en septembre de cette année dans le cadre du Green Deal flamand.

Ce projet vise à provoquer une transition qui assure plus de qualité,

d'uniformité, d'innovation et de circularité dans le secteur des toitures vertes,

ce qui doit entraîner une augmentation encore plus forte de la demande

et de la construction de toitures vertes biodiversifiées. Pour cela, des lignes

directrices concrètes seront élaborées et largement diffusées, encourageant

l'augmentation des connaissances dans le secteur de la construction. Des

options seront développées pour rendre les substrats de toitures vertes plus

durables en utilisant des matériaux de construction miniers urbains, et

différents types de toitures vertes seront installées dans un banc d’essai de

démonstration et surveillées, ce qui permettra de proposer les systèmes de

toitures vertes les plus fonctionnels et qui contribuent à un climat urbain sain.

S’informer correctement

En Wallonie où, sauf erreur, aucune initiative similaire n’est en cours, on attend

de voir ce qui se fait plus au nord pour s’en inspirer. Certaines communes, par

exemple dans le cadre de leur PCDN, ont bien publié des fiches techniques,

comme c’est le cas de la Ville de Liège, mais celles-ci portent davantage sur

les types de substrats et de végétaux que sur les aspects constructifs. A ce jour,

l’information la plus complète et la plus fiable disponible en français est sans

doute celle du site Guide Bâtiment durable de Bruxelles Environnement. ❚

Les habitants des pays nordiques ont compris depuis des siècles l’intérêt de

végétaliser leur toiture, comme ici dans la capitale des îles Féroé. (Photo : Pixabay)

Végétaliser sa toiture ne se résume souvent pas à y disposer

quelques plantes grasses. (Photo : Pixabay)

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 87


Baudouin 1er, architecte : SYNTAXE ARCHITECTES | Maison individuelle, architecte : PRIMEHAUS | Twenty Campus, architecte : AU12 architecture,

photo : Fabrice Dunou | Le Nid, architecte : Patriarche, photo : Fabrice Dunou | Maison individuelle, architecte : Valentiny HVP Architects S.à r.l

ENTREZ DANS L‘UNIVERS DES SURFACES RHEINZINK

Avec les nouvelles surfaces GRANUM et PRISMO, RHEINZINK

vous propose désormais cinq lignes de produits offrant la possibilité

de concevoir des habillages uniques en zinc-titane pour vos projets

de toitures et façades. THINK FOR THE FUTURE.

PENSER NATUREL

PENSER DURABLE

PENSER SANS LIMITE

RHEINZINK BELUX S.A · Aachener Str. 166 · 4701 Kettenis / Belgique · T : +32 67 556638 · info@rheinzink.be · www.rheinzink.be

RZ-Anzeige_BELUX_Construire la Wallonie_197x130mm_03.2022.indd 1 22/03/2022 16:31:50

architect meets

innovations

Tour & Taxis Brussels

1 & 2 juin 2022

Focus on Future-Proof

ARCHITECTATWORK.BE

BELGIUM

THE NETHERLANDS

LUXEMBOURG

FRANCE

UNITED KINGDOM

GERMANY

AUSTRIA

SWITZERLAND

ITALY

SPAIN

DENMARK

SWEDEN

NORWAY

POLAND


Quand les perspectives

et les possibilités

sont illimitées.

Bien plus qu’un simple champ de vision.

Les systèmes coulissants de Schüco.

Plus de lumière, plus de transparence, une meilleure qualité de

vie. Les systèmes coulissants Schüco en aluminium et en PVC

créent des espaces de vie inondés de lumière, de nouvelles perspectives

et d’une transition à peine perceptible entre l’intérieur et

l’extérieur. Pour en savoir plus : www.schueco.be/vue

Fenêtres. Portes. Façades.


ARCHITECT@WORK

Architect@Work Bruxelles

fin prêt pour sa toute

première édition

MaterialDistrict présentera son exposition « Fantastic Future », où le visiteur pourra découvrir les matériaux les plus novateurs. (Photo : Joost Demuynck)

La pandémie a joué les trouble-fêtes ces dernières années, mais les étoiles semblent enfin alignées pour la tenue de la première édition

d'ARCHITECT@WORK Bruxelles. Celle-ci se déroulera sur le site de Tour & Taxis mercredi 1er et jeudi 2 juin, sur le thème « Future Proof ».

Tous les exposants seront logés dans les hangars 1 et 2.

Texte & photos ARCHITECT@WORK

L'emplacement de cette première édition est certainement bien

choisi. Le site industriel réaménagé autour de l'ancienne gare de

marchandises Gare Maritime et de l’Entrepôt Royal offre une valeur

ajoutée architecturale évidente. L'événement, organisé par Kortrijk Xpo,

se présente sous la forme familière de stands selon le concept

ARCHITECT@WORK, avec en prime une restauration gratuite, divers

lieux de rencontre et de nombreux événements annexes et séminaires.

Toujours selon le concept bien connu : les exposants doivent présenter

des produits innovants pour les architectes (d'intérieur) et les maîtres

d’ouvrage qui visitent le site.

90 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ARCHITECT@WORK

L'événement, organisé par Kortrijk Xpo, se présente sous la forme familière de

stands au concept ARCHITECT@WORK.

La restauration gratuite contribue à une ambiance conviviale pour le networking.

« Tous les événements annexes et les séminaires ne sont pas encore

arrêtés, mais beaucoup de choses sont déjà prévues », explique Anne-Laure

Van de Ginste, responsable de cette première édition bruxelloise. Le plus

important est bien sûr le thème : « Future Proof ». Cet aspect a déjà été abordé

lors des précédentes éditions d'ARCHITECT@WORK et s'inscrit toujours

parfaitement dans une époque où le changement se mesure en secondes

et où il est de plus en plus demandé aux architectes et aux concepteurs de

proposer des projets ayant une longue durée de vie. En accord avec ce thème

principal, nous montrons aux maîtres d’ouvrage comment ils peuvent prendre

l'initiative lorsqu'il s'agit de préparer leurs projets pour l'avenir ».

Événements annexes et séminaires

Un atout particulièrement important d'ARCHITECT@WORK sont les

nombreux séminaires et événements annexes. Au moment de la mise sous

presse de ce magazine, les organisateurs étaient encore en train de travailler

sur une partie du programme, mais beaucoup de choses avaient déjà été

fixées. L'A@W Academy, par exemple, comprendra certainement un séminaire

sur le thème principal. On y parlera notamment des moyens de rendre les

bâtiments « climate proof » et de la réaffectation de notre patrimoine. En

ce qui concerne les événements annexes, nous pouvons annoncer qu'un

certain nombre de noms connus seront présents comme à leur habitude :

MaterialDistrict, world-architects et DAPh.

MaterialDistrict présentera son exposition « Fantastic Future », où le visiteur

découvrira les matériaux les plus récents, biosourcés ou fabriqués à partir

de matières premières recyclées ou de matières résiduelles. Ces matériaux

sont à la fois beaux, fascinants, amusants et stimulent tous nos sens.

Comme d'habitude, les photographes néerlandais de DAPh présenteront

« Images by DAPh », montrant des projets étroitement liés au thème

principal. Il en va de même pour world-architects, qui mettront en valeur les

bâtiments les plus prestigieux sur leur célèbre « mur » (The Project Wall), en

texte et en image.

Les exposants doivent présenter des produits innovants pour les architectes

(d'intérieur) et les maîtres d’ouvrage qui visitent le site.

Art : Alfredo Longo

Enfin, il est intéressant de noter que l'événement « Art » peut également

s'enorgueillir d’une figure-clé particulièrement intéressante. « Art » présentera

des œuvres de l'artiste wallon autodidacte Alfredo Longo, né en 1959 à

Frameries mais vivant actuellement à Mons. Il est surtout connu pour son

travail consistant à donner une nouvelle vie à des canettes usagées (sous le

nom de Transform'ArtKompress). Avec ces canettes, au travers desquelles il

s’exprime contre la surconsommation et pour le recyclage, il a par le passé

construit diverses sculptures telles que des cœurs, des têtes, des bustes et

même des super-héros. Il est également connu pour ses peintures en relief et

ses œuvres monumentales.

Informations complémentaires disponibles sur www.architectatwork.be ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 91


Espace Confluence : combinaison de

solutions sur mesure et durables

Le projet Espace Confluence, situé sur le nouveau site flambant

neuf du Grognon, a chamboulé l’horizon architectural namurois.

Le projet Espace Confluence, situé sur le nouveau site flambant neuf du Grognon, a chamboulé l’horizon architectural namurois. La

multinationale Schüco, basée en Allemagne, a apporté son expertise et un support technique pour ce projet de collaboration des bureaux

belge Bee Architect et danois 3XN Architects. La mission : trouver une solution pour réaliser la façade vitrée courbe, et lui accrocher la

structure décorative.

Texte Joaquim Dupont | Photos Philippe Piraux

Une prouesse technique sur mesure

La façade vitrée du projet Confluence est segmentée, au vu de sa courbure

qui épouse les méandres des deux fleuves. Dessus reposent les éléments

décoratifs verticaux, qui ont exigé un déport d’une cinquantaine de

centimètres par rapport à l’alignement du vitrage, une distance assez

conséquente pour un projet de cette envergure.

Le défi technique pour Schüco était encore compliqué par l’absence de

renforts horizontaux, la prise au vent très élevée – au vu de la situation

géographique particulière de l’édifice, au confluent de deux cours d’eau –

et par seulement deux points de fixation pour soutenir les pare-soleil de

plusieurs mètres de haut. « La grosse difficulté pour nous a été de trouver une

solution pour transférer les efforts de vent à travers la façade. Nous avons été

contactés par l’entrepreneur Michel Linchet sprl pour un support technique à

ce niveau. L’installation de notre système mur-rideau FWS60 a donc dû être

étudiée au millimètre. Elle a nécessité des ancrages métalliques traversants

sur mesure, placés entre les vitres, pour empêcher les torsions des profils et

la casse des vitres, tout en maintenant l’étanchéité et la performance de la

façade », explique Christophe Rademaker, Project & Customized Solutions

Engineer chez Schüco Belgium.

Les éléments décoratifs de façade, très tendance ces dernières années,

permettent aux architectes d’habiller leurs projets, mais challengent leurs

partenaires : « Les architectes laissent libre cours à leur imagination et leur

créativité, ce qui nous pousse à redoubler d’ingéniosité pour adapter nos

solutions à leurs demandes », confirme Christophe Rademaker.

92 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Pour Schüco, la transition durable du secteur de la construction passe par la

collaboration et l’entraide, la même recette que pour le bon déroulement d’un

projet commun. (Photo : Schüco)

Face aux difficultés techniques, Schüco a pu compter sur l’entente entre les

différents acteurs du projet (entrepreneur, bureau d’étude, architecte, bureau

de contrôle, menuisier), ce qui a facilité leurs interventions. « On ne le répétera

jamais assez, mais la concertation et le dialogue restent les meilleures armes

pour une collaboration fructueuse et sans encombre », rappelle Christophe

Rademaker. « Pour le projet Confluence, nous avons été appelés au bon

moment, et avons pu partager les informations avec les autres intervenants. »

Outre les interventions pour la façade, Schüco a aussi apporté son grain de

sel à l’intérieur du bâtiment, en fournissant des systèmes pour portes et baies

vitrées coulissantes.

En accord avec l’optique du projet de réaménagement du site du Grognon, le

bâtiment Confluence se voulait le plus durable possible.

« Les architectes laissent

libre cours à leur imagination

et leur créativité, ce qui

nous pousse à redoubler

d’ingéniosité pour adapter

nos solutions à leurs

demandes. »

Des produits de pointe et durables

En accord avec l’optique du projet de réaménagement du site du Grognon,

le bâtiment Confluence se voulait le plus durable possible. Une mentalité

partagée par Schüco, qui développe depuis plusieurs années déjà une

approche durable pour la production de ses solutions. Celles fournies pour

le projet sont certifiées Cradle-to-Cradle Silver, et démontrent la volonté

de l’entreprise à proposer des solutions de pointe et respectueuses de

l’environnement. « Cette démarche fait littéralement partie de l’ADN Schüco »,

explique Simon Klinkenberg, Marketing Assistant chez Schüco Belgium.

Au-delà des produits et solutions, Schüco se veut aussi être un partenaireressource

en termes de durabilité pour les projets auxquels l’entreprise prend

part : « Nous soutenons les investisseurs, les architectes, les promoteurs

immobiliers et les partenaires dans toutes les phases du projet de construction

durable – de l'idée initiale au démantèlement d'une façade. Cela inclut des

conseils sur la certification, la planification avec des systèmes durables, les

déclarations environnementales de produits et le recyclage de l'enveloppe du

bâtiment », conclut Simon Klinkenberg. Pour Schüco, la transition durable du

secteur de la construction passe par la collaboration et l’entraide, la même

recette que pour le bon déroulement d’un projet commun. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 93


Wanze Chaudière biomasse pour BioWanze

Génie civil

Rapidité, qualité et sécurité

Depuis sa création en 2009, BioWanze investit de manière continue pour fonctionner grâce aux énergies vertes et atteindre la neutralité

carbone. Déjà équipée d’une chaudière biomasse alimentée par des écorces de blé (le son), l’entreprise investit actuellement 50 millions

d’euros dans une seconde chaudière biomasse qui sera alimentée par du bois local non valorisable. Dès la pose de la première pierre

le 30 juin 2021, l’entreprise Duchêne était à la manœuvre pour le génie civil et vient de clôturer son intervention dans les délais impartis.

Gilbert Baltus, conducteur du chantier et Charles Ryckaert, gestionnaire, nous en expliquent les étapes et les défis.

Texte Christine Rasir | Photos Pascal Thémans – Duchêne

Vue aérienne du site avec sur

la droite le chantier Duchêne.

94 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Chaudière biomasse pour BioWanze Wanze

« Pour pouvoir ajouter cette unité à l’usine, la

première étape fut la destruction du parc à

écumes de la Sucrerie de Wanze. Nous avons

démoli l’enceinte et l’avons reconstruite pour

la rehausser, afin de pouvoir stocker la même

quantité de résidus de betteraves sur une surface

plus petite. Notre deadline était conditionnée

par la récolte des betteraves qui débute en août.

Nous avons respecté les délais et la zone était

prête le 31 août. »

« Parallèlement, nous avons créé au droit des futurs

bâtiments chaudière et stock, une campagne de

pieux forés. Nous avons réalisé 450 pieux d’une

dizaine de mètres chacun pour l’ensemble des

PAROLES DE PROS

BioWanze est le producteur de bioéthanol le plus

important de Belgique. Le bioéthanol est incorporé à

l’essence et utilisé pour des applications techniques

(chirurgie, parfum, ...).

La production de biocarburant ne représente qu’une partie du caractère durable de l’activité.

Grâce à un principe de valorisation maximale des matières premières, BioWanze produit : de la

protéine naturelle de blé (gluten) certifiée pour l’alimentation animale et humaine, des protéines

végétales texturées pour l’alimentation humaine végétarienne, du ProtiWanze ® et du son de

blé pour l’alimentation bovine et porcine, des fertilisants verts pour l’agriculture, du CO 2

liquide

pour le marché belge des boissons pétillantes, du biogaz ainsi que de l’électricité verte.

Située en bord de Meuse, BioWanze favorise les transports par voies fluviales et privilégie un

rayon d’approvisionnement court garantissant un niveau de durabilité élevé. Le blé non OGM

provient du territoire belge, complété par des importations des pays limitrophes uniquement.

Depuis le démarrage de l’usine, une chaudière biomasse (prototype unique au monde qui

brûle exclusivement l’enveloppe externe du blé non utilisée dans le processus de production

du bioéthanol) assure 65% d’autosuffisance énergétique du site et alimente la Sucrerie de

Wanze (voisine) et le réseau public en électricité verte.

Dès 2023, la deuxième chaudière biomasse marquera une étape de plus vers la neutralité

carbone : 90% de l’énergie utilisée sur le site sera verte, issue de biomasses propres, locales

et renouvelables (bois et miscanthus).

Répondre aux enjeux environnementaux, assurer un ancrage local de l’activité, développer

des procédés technologiques et compétences, fabriquer de nouveaux produits à haute

valeur ajoutée, soutenir la filière agricole, apporter des solutions durables à la mobilité et

réduire l’empreinte écologique dans une politique zéro déchet et d’économie circulaire à

l’échelle industrielle : telle est la mission quotidienne de l’équipe de BioWanze.

zones du chantier, dont 250 pour le bâtiment

chaudière (50 m sur 25 m). Le reste des pieux se

répartit entre le bâtiment stock, les fosses et le

socle pour le silo. Cette campagne de pieux aurait

dû se terminer fin juillet 2021 mais les inondations

ont généré des soucis d’approvisionnement en

béton. Ils ont été terminés le 30 août 2021. Notre

devoir est de respecter le client en date, en qualité

et en sécurité. »

Ferraillage de la dalle du parc à écumes.

Pourquoi un délai aussi serré ? « Parce que

Duchêne avait le lot génie civil et sur ce béton

allait être montée la chaudière, par l’entreprise

flamande Vyncke. Le léger retard des pieux a fait

craindre un report pour la pose des charpentes

métalliques. Comme il s’agit d’une chaudière

biomasse, sa construction bénéficie de subsides

wallons qui ne sont accordés que si la chaudière

est fonctionnelle à une date précise. Elle doit

fonctionner fin septembre 2022 et BioWanze a

ensuite un an pour procéder aux ajustements. Elle

sera opérationnelle en septembre 2023. » “

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 95


Wanze Chaudière biomasse pour BioWanze

Béton de la dalle du parc à écumes.

Précision extrême

L’entreprise Vyncke a donc pu prendre le relais

en temps voulu. « Le béton pour le bâtiment

chaudière a représenté 12 semaines de travail.

Nous avons terminé 24 heures avant la pose de

la première pièce métallique. A l’heure actuelle,

Vyncke a pris possession du chantier et continue

de monter la chaudière. Nos ancrages ont dû être

réalisés avec une précision extrême, au demicentimètre

près. D’habitude, en génie civil, la

tolérance est de 2 à 3 cm. A ce jour, Vyncke a

posé 85 poutrelles métalliques sur nos ancrages

sans rencontrer le moindre souci. »

Vint ensuite la troisième étape du chantier mené

par Duchêne. « La troisième zone concerne le

bâtiment stock et les fosses qui vont recevoir

le bois. Cette phase est terminée depuis fin

février 2022. Le bâtiment stock mesure 35 m

de long sur 30 m de large et s’élève jusqu’à

16 m de haut, le tout en béton. Les deux fosses

parfaitement étanches descendent jusqu’à 7 m,

on travaillait donc de -7 m à +16 m. Ces fosses

sont compartimentées pour recevoir différentes

essences de bois : pellets de bois, plaquettes de

bois et miscanthus. »

Cohésion parfaite

Une chose est sûre : l’équipe chantier formée par

les conducteurs Gilbert Baltus et Loïc Neuville,

et les gestionnaires Charles Ryckaert et Michel

Donnay, a bien fonctionné. « Nous avons pu gérer

le timing sans précipitation, malgré des travaux

supplémentaires demandés par BioWanze. Le

challenge de ce chantier, c’est que la décision du

client a été prise en très peu de temps. Quand

on a remis prix, nous n’avions que des plans de

principe, on a lancé les travaux dès le lendemain

de la signature avec des plans qui ont connu

énormément d’ajustements durant le chantier. »

Flexibilité

Il s’agissait ici du premier chantier Duchêne

pour BioWanze mais ce ne sera sûrement pas le

dernier. « Nous avons remis prix pour un socle

en béton d’une belle proportion, qui va recevoir

un réservoir pour le coulis de betteraves. Nous

avons été contactés hier et le socle doit déjà être

terminé pour fin juin. BioWanze est une société

en pleine expansion. Le but est de montrer notre

savoir-faire. Car derrière la rapidité et la qualité du

travail, il y a aussi la disponibilité. Le secteur de la

construction travaille normalement de 7h à 17h,

alors que BioWanze est une usine qui fonctionne

24h sur 24. Nous avons dû nous adapter à ce

régime et faire preuve de souplesse ».

Sécurité maximale

Il faut également souligner qu’aucun accident

n’est à déplorer, alors qu’au pic du chantier

25 ouvriers étaient sur place, auxquels il

faut ajouter 2 opérateurs, 2 gestionnaires et

2 conducteurs, mais aussi les sous-traitants (une

96 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Chaudière biomasse pour BioWanze Wanze

Visuel 3D de la future unité en construction (Image : BioWanze)

« Outre la rapidité et la qualité du travail, il y a aussi la

disponibilité. Nous avons dû faire preuve de souplesse. »

dizaine de personnes). « Nous avons presté

30 000 heures sans un seul bobo, avec des

réunions Sécurité quotidiennes, des mesures

réfléchies et acceptées. C’est un excellent résultat.

Nous sommes en phase avec le challenge du zéro

accident que l’entreprise vise au quotidien. Cet

aspect est très apprécié par le secteur industriel. »

Construite juste à côté de la première, la nouvelle

chaudière biomasse permettra à BioWanze de

fonctionner à 90% grâce aux énergies vertes.

Gilbert Baltus conclut : « Duchêne s’est occupé du

béton, désormais recouvert par un bloc de tubes

et de colonnes colorées, un monstre d’acier qui

culmine à 25 m de haut. Pour moi c’est presque

une œuvre d’art ! » ❚

Bétonnage de la phase du radier du bâtiment chaudière.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage

BioWanze

Entreprises générales

Duchêne et Vyncke

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 97


Un ecocentre intégré pour allier

écologie et économie circulaire

Centrale à bétons riches.

Avec son ecocentre sur 10 hectares à Bierset, le Groupe Eloy boucle la boucle en valorisant la plupart des déchets qu’il génère et manipule

sur ses différents chantiers. Trois activités y sont menées : la réception de terres excavées, la valorisation de déchets inertes et la

production de béton. L’intégration de ces activités sur un même site et le fait de disposer d’exutoires en suffisance rendent la démarche

unique, justifiant pleinement la signification qu’Eloy donne à l’acronyme « eco » : Eloy Circular Operations. Avec, en prime, une série

d’avantages pour ses clients.

Texte Philippe Selke | Photos Groupe Eloy

Avec le développement constant de ses activités sur le Grand Liège, et

particulièrement au nord de la métropole avec la croissance de l’aéroport

et les Hauts-Sarts, le Groupe Eloy était arrivé à un moment charnière où il

était devenu judicieux de créer un site de production relais stratégiquement

implanté. Il dispose à Bierset d’une véritable plaque tournante au cœur de

son rayon d’action, qui participe ainsi à la réduction des transports, avec tous

les bénéfices écologiques et économiques qui s’ensuivent.

L’ecocentre Eloy à Bierset se déploie sur non moins de 10 hectares.

Terres excavées : des solutions pratiques

pour les clients

Depuis le 1 er mai 2020, la réglementation Walterre régit la traçabilité des

terres excavées dans le cadre de l’AGW du 5/07/2018, en les classant en

5 types valorisables. Caractérisées et munies du certificat ad hoc, les terres

en question peuvent alors être déposées sur un site récepteur. Si les plus

gros entrepreneurs manipulent généralement des volumes (> 400 m³)

imposant l'établissement d'un rapport de qualité des terres (RQT), ce n’est

pas le cas d’un grand nombre de plus petits entrepreneurs. Ceux-ci peuvent

98 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


alors passer par facilité par une installation autorisée qui va se charger de

toute la procédure d'analyse et de caractérisation, formalités administratives

comprises. L’ecocentre de Bierset est une telle installation autorisée.

Thomas Sadzot, Directeur des activités béton, terres, inertes chez Eloy : « Les

deux avantages majeurs pour le client sont la simplicité et la vitesse de prise

en charge. Si le client veut absolument caractériser lui-même ses terres sur

base d’analyses, de rapports officiels avant de pouvoir les envoyer vers un

site récepteur, cela va lui prendre des jours et des semaines avant que toutes

les étapes jusqu’aux bons de transport ne soient franchies. Et le temps, c’est

de l’argent ... Le client qui s’adresse à nous, pour autant qu’il dispose de

certaines informations de base (adresse du chantier d’origine et parcelle

cadastrale), peut obtenir les bons en 24 heures. »

Les terres polluées, par contre, doivent être directement orientées vers un

centre de traitement agréé. Ce n’est pas la vocation d’Eloy de s’en charger.

« À l’ecocentre de Bierset,

tous les produits/matériaux

sont regroupés sur un même

site, ce qui permet à un

client de venir à charge et de

repartir à charge, le centre

permettant de satisfaire la

plupart de ses besoins. »

Inertes : sortie du statut de déchet

Dernièrement, Eloy a notamment participé au chantier de rénovation du

viaduc d’Huccorgne (voir article dans le numéro précédent), démolissant

d’énormes quantités de béton, qui ont ensuite été réceptionnées sur le site de

Bierset afin d'être traitées et recyclées : un bel exemple de lots relativement

homogènes, qu’il y a lieu d’isoler pour en tirer la meilleure qualité possible.

Cet exemple n'en est qu'un parmi tant d'autres puisque le concept de

reconstruire la ville sur la ville est en plein essor et que cela génère beaucoup

de déchets de déconstruction.

Depuis 2021, il est possible de faire sortir les déchets inertes du statut de

déchet, dans le cadre de la réglementation « End-of-Waste ». Martin Thines,

responsable terres et inertes chez Eloy : « L’obligation minimale au niveau des

certifications européennes pour tout granulat recyclé que nous vendons a par

ailleurs évolué de simple CE4 (granulo strict minimum) à CE2+, imposant une

déclaration de performance de la part du producteur ainsi qu’un audit une

fois par an par un organisme tiers. Cela demande de la rigueur administrative

et des processus clairs. Nous serons audités chaque année pour voir si nous

réalisons correctement les analyses requises par famille de produits. Peu

de producteurs sont au courant de cette nouvelle imposition. Mais elle va

changer le marché quand elle sera reprise dans les cahiers de charges … Nous

considérons cette évolution comme bénéfique. C’est la reconnaissance de

notre travail de valorisation. Il faudrait à présent que la dernière étape soit

actée par l’Administration, en imposant une utilisation minimale de ces

produits dans les marchés publics, pour arriver par exemple à des complexes

de voirie comprenant minimum 30% de matériaux recyclés. » “

Une zone est dédiée aux centrales à béton.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 99


économique crucial pour tout entrepreneur, doublé d'un impact écologique.

Mieux encore, le groupe Eloy dispose, avec ses gros chantiers d’infrastructure,

des exutoires nécessaires pour donner à la démarche tout son sens. Eloy

maîtrise ainsi la chaîne complète.

Une autre zone est consacrée à la valorisation des inertes.

Eloy s’appuie donc sur la réglementation « End-of-Waste » pour produire

des empierrements recyclés de qualité, certifiés CE2+ voire Qualiroutes, à

destination des chantiers.

La force de l’intégration

Il existe bien sûr d’autres centres de réception des terres et de traitement des

inertes, mais aucun ne peut prétendre à une intégration aussi poussée que

celui d’Eloy à Bierset. Terres (chaulées), empierrements de (sous-)fondation,

bétons (recyclés)... tous les produits/matériaux y sont regroupés sur un même

site, ce qui permet à un client de venir à charge et de repartir à charge,

le centre permettant de satisfaire la plupart de ses besoins. Ne pas rouler

à vide est, de nos jours encore davantage que par le passé, un avantage

Dépôt des inertes.

L’entreprise sprimontoise met actuellement la touche finale à son ecocentre.

Si l’achat du terrain à Bierset remonte à 2018, l’activité centrale à béton y

a débuté en 2019, pour être rapidement certifiée BENOR. L’énorme chantier

de la voirie de contournement Nord de l’aéroport, avec sa forte demande

d’empierrements recyclés, a ensuite accéléré le développement de l’activité

traitement d’inertes, démarrée fin 2020. Une deuxième centrale à béton,

mieux adaptée à la production de béton à partir de matériaux inertes

recyclés (béton concassé, tarmac, sables de concassage, …) vient d’être mise

en service, après une phase d’essais. Produire du « béton recyclé » est la clé

de voûte de l’ecocentre : pouvoir faire d’un béton démoli un matériau entrant

dans la composition d’un nouveau béton, c’est boucler la boucle dans une

optique d’économie circulaire.

Une dernière étape dans le développement du site est au programme. Un

gros investissement a été consenti pour augmenter la qualité des terres

traitées : un hall couvert de 6000 m 2

permettra prochainement de traiter

et chauler des terres, stockées au sec, afin qu’elles offrent une meilleure

portance en réponse aux besoins des chantiers de remblai. Ici aussi, Eloy fera

figure de pionnier. ❚

« Pouvoir faire d’un béton

démoli un matériau entrant

dans la composition d’un

nouveau béton, c’est boucler

la boucle dans une optique

d’économie circulaire. »

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 101


Viaduc de Huccorgne

Un chantier réglé comme

du papier à musique

Sur l’autoroute E42/A15 à hauteur de Wanze se déroule actuellement un chantier d’envergure visant à apporter une véritable cure de

jouvence au viaduc de Huccorgne. Dans le numéro précédent, nous nous étions déjà attardés sur les travaux de démolition. Place à

présent à la reconstruction, menée en commun par les équipes de BESIX et Galère, qui comptent parmi les rares acteurs belges disposant

des compétences requises pour relever pareil défi.

Texte Philippe Selke

Sur l’autoroute E42/A15 à hauteur de Wanze se déroule actuellement un chantier d’envergure visant

à apporter une véritable cure de jouvence au viaduc de Huccorgne. (Photo : SOFICO – Detiffe).

L’objectif étant de ne pas interrompre le trafic

routier, ce chantier titanesque a été réparti

sur deux ans, le chantier de cette année

portant sur le viaduc supportant les voies de

circulation en direction de Liège, tandis que

le viaduc vers Namur bénéficiera d’une

rénovation similaire début 2023. Au moment de

l’interview, fin mars 2022, les travaux étaient

déjà bien avancés, conformément au planning.

L'ensemble des poutres avaient été démontées

et remplacées par 36 nouvelles poutres. Les

prédalles consti tuant le coffrage perdu du fond

du tablier étaient en place. Les trois premiers

tronçons du tablier vers Liège venaient d’être

bétonnés sur 90 mètres, travail qui devait

se poursuivre dans les deux semaines suivantes

pour s’achever le 11 avril. Étaient ensuite

prévus le bétonnage des trottoirs, la réalisation

des étanchéités, la pose des équipements, …

avec comme objectif une réouverture au trafic

fin juillet. Autre ment dit : une démolitionrecon

struction complète de la partie supérieure

de l’ouvrage vers Liège sur 6 mois et

demi seulement.

102 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« La démolition-reconstruction complète de

la partie supérieure de l’ouvrage vers Liège

est prévue sur 6 mois et demi seulement. »

L’importance de la météo

Denis Franssen, Chef de projets chez Galère :

« Le planning a été étudié dès le stade de la

remise d'offre en visant à minimiser le nombre

de jours calendrier entraînant des perturbations

du trafic autoroutier. Il s’est avéré que la période

janvier-juillet était celle comptant le plus de

jours ouvrables. De plus, cela permettait aussi

de travailler sur l'étanchéité à partir de début

mai, période normalement moins pluvieuse. »

L’importance des conditions météorologiques

n’est en effet pas à sous-estimer, ce qui a encore

été confirmé lors de la dépose et la pose des

poutres du pont. Les grues de 700 tonnes

utilisées pouvant travailler jusqu’à une vitesse

de vent de 10 mètres/seconde (36 km/h), il a

fallu scruter les prévisions de vent heure par

heure, et profiter de la moindre accalmie, même

de nuit, afin de respecter le planning malgré une

journée où il n’a pas été possible de travailler.

« La sécurité des travailleurs reste primordiale,

avec un encadrement relativement important :

3 conducteurs de chantier et deux contremaîtres

sont en permanence sur place. Les changements

de poste sont nombreux, les situations de travail

évoluent continuellement, avec donc toujours une

nouvelle sécurité collective à mettre en place. »

Travail de fourmis à l’abri

des regards

Si la pose des poutres, particulièrement

spectaculaire, a largement été commentée et

relayée dans la presse, il existe une partie du

chantier bien moins médiatisée mais tout aussi

intéressante : un caisson visitable à inertie variable

de 280 mètres de long au centre de l’ouvrage.

Sur cette partie également, des réparations

s’avèrent nécessaires et leur importance ne se

révèle qu’au fur et à mesure des sondages réalisés

dans les bétons. Ainsi, deux shifts ont dû été

instaurés pour pouvoir faire face à la quantité

de réparations mise à jour. Sophie Grouvel, Chef

de Projet chez BESIX : « Les réparations dans

le caisson représentent un véritable travail de

fourmis, pour lequel les hommes réalisent du vrai

sur-mesure. Car ils découvrent au fur et à mesure

l'ampleur des dégâts même s’ils avaient déjà une

idée globale de l'état général, d'ailleurs assez bon

pour l’âge de l’ouvrage. » “

Tout le matériel doit être amené à pied, car il est impossible de faire circuler des

engins à l'intérieur du caisson. (Photo : JL DERU / photo-daylight.com)

Les travaux dans le caisson du viaduc central comprennent la mise sous tension de câbles

de post-contrainte de 280 m de long. (Photo : JL DERU / photo-daylight.com)

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 103


Excel in creating sustainable solutions

for a better world

Exceller dans la création de solutions durables

pour un monde meilleur

A MULTIDISCIPLINARY

GROUP WITH OVER

110 YEARS’ EXPERIENCE

UN GROUPE

MULTIDISCIPLINAIRE

DE PLUS DE 110 ANS

D’EXPÉRIENCE

Nous sommes un groupe belge

de premier plan, et opérons dans

les secteurs de la construction, du

développement immobilier et des

concessions. Nos clients nous confi ent

des projets de toute taille, souvent

caractérisés par un haut niveau de

complexité. Lorsque nous sommes face

à un tel projet, nous faisons preuve de

créativité et de fl exibilité afi n d’assurer la

réussite de celui-ci.

Dans le secteur, nous nous

distinguons par notre département

d’ingénierie interne, apportant une

expertise en ingénierie structurelle,

géotechnique, technologie du béton,

durabilité, méthodes et planifi cation,

BIM, conception paramétrique et

façade. Grâce à nos capacités en

Value Engineering, nous proposons

systématiquement à nos clients

d’améliorer la conception et l’exécution

de leur projet, afi n de limiter les coûts

de construction, réduire les risques,

augmenter la durée de vie de leurs actifs

et optimiser leurs objectifs fonctionnels.

As a leading Belgian Group,

operating in construction, real

estate development and

concessions sectors, we cater for

multi-size projects, often with a

high level of complexity. It is

typically in difficult circumstances

that we display our full creativity

and flexibility to ensure a project’s

success.

One feature that makes us stand

out in the industry is our in-house

engineering department, with

expertise in structural engineering,

geotechnical engineering, concrete

technology, sustainability, methods

& planning, BIM, parametric

design and façade. Thanks to our

value engineering capabilities, we

are able to improve project design

and implementation processes, so

as to limit construction costs,

reduce risks, increase the lifespan

of our assets and optimise their

functional objectives.

Avenue des Communautés 100

B-1200 Brussels - Belgium

T +32 (0)2 402 62 11

www.besix.com

/company/BESIX

@BESIXOfficial

@BESIXOfficial

@BESIXGroup_official


À l'intérieur du caisson du viaduc central, toute

une série de travaux sont ainsi réalisés avec

l'ajout et la mise sous tension de câbles de

post-contrainte de 280 mètres de long. Le long

de leur cheminement à l'intérieur de l'ouvrage,

ils sont déviés dans des massifs en béton qu’il

faut réaliser en passant par une trappe de

2 mètres sur 1 située à chacune des extrémités.

Les barres d'armatures, panneaux de coffrage,

tubes d’échafaudage, foreuses, … tout doit donc

être amené à pied, car il est impossible de faire

circuler des engins à l'intérieur du caisson. Et tout

ce travail reste totalement invisible de l’extérieur !

Un autre aspect « sportif » du projet dont on

ne parle jamais a trait au remplacement des

appuis du pont. La partie centrale du viaduc a

dû être verrinée pour pouvoir démonter les appuis

existants et poser les nouveaux appuis. Une

opération peu commune… “

Les grues de 700 t utilisées pouvant

travailler jusqu’à une vitesse de vent de

10 m/s (36 km/h), il a fallu scruter

les prévisions de vent heure par heure.

(Photo : SOFICO – Detiffe).

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 105


Entreprise générale de construction, Galère

est incontournable pour la mise en œuvre

de tous les travaux publics et privés

Génie Civil / Bâtiment

Réparation d’ouvrages d’art

Restauration de bâtiments et monuments

construisons l’avenir ensemble

ww.galere.be

Siège social - Liège

rue Joseph Dupont 73

4053 Chaudfontaine

Tél: +32 4 366 67 11

Siège d’exploitation - Charleroi

rue Tahon 1B

6041 Gosselies

Tél: +32 71 34 98 28


Longue préparation en amont

L'équipe de chantier est en place depuis le

mois de janvier pour figer en amont tout ce

qui concerne la méthode de travail, et préparer

tous les achats. Les bureaux d'études de Galère

et BESIX ont travaillé dur avec l'équipe de

chantier pour que tout soit prêt en temps et en

heure. Denis Franssen : « Par exemple, en ce qui

concerne les poutres précontraintes qui ont été

placées à partir du mois de février, l'approbation

du dossier a dû être donnée dès novembre pour

qu'elles puissent être préfabriquées en atelier.

Avaient précédé toute l'étude de stabilité et

les échanges à ce sujet avec le bureau d'études

du client,... Bref, un gros travail de préparation

pendant les premiers mois avec finalement assez

peu d’activité sur chantier, pour pouvoir gagner

du temps lors de l’exécution. » Ce travail en amont

Le cœur de l'organisation du chantier vient d'une bonne collaboration entre l’association Galère-BESIX, ses

sous-traitants, ainsi qu’avec les bureaux d'études ARCADIS et SECO, et le SPW. (Photo : SOFICO – Detiffe)

a aussi contribué à des approvisionnements

qui n’ont jusqu’ici pas posé problème, la partie

préfabrication ayant échappé aux problèmes

actuels de pénurie.

Le cœur de l'organisation du chantier vient

d'une bonne collaboration entre l’association

Galère-BESIX, ses sous-traitants (Eloy pour la

démolition, Interspan pour les activités de postcontrainte,

Sarens pour le levage), ainsi qu’avec

les bureaux d'études ARCADIS et SECO, et le SPW.

Tous travaillent main dans la main avec comme

objectif commun de construire un ouvrage de

qualité tout en minimisant les perturbations sur

le trafic. Galère et BESIX n’avaient pas l’habitude

de travailler ensemble mais la sauce a vite pris.

Sophie Grouvel : « Une bonne ambiance est venue

naturellement. Sur des projets comme celui-ci, il

est facile de se prendre au jeu entre professionnels

et c’est très motivant. »

Ce qui tombe bien, car le viaduc d'Huccorgne est le

premier d'une série de quatre viaducs d'envergure

que le SPW a décidé de rénover. Il y aura donc de

nouveaux défis à relever dans le futur ! ❚

Le viaduc d'Huccorgne est le premier d'une série de

quatre viaducs d'envergure que le SPW a décidé de

rénover. (Photo : SOFICO – Detiffe).

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 107


La certification « End-of-Waste »

désormais obligatoire en Région Wallonne

Les producteurs de granulats recyclés doivent demander une certification « End-of-Waste ». Celle-ci donne des garanties environnementales

à la seconde vie de ces déchets. Il est urgent de se mettre en ordre avec l’aide d’un organisme notifié comme COPRO.

Texte Nicolas Sohy | Photos COPRO

On distingue deux types de producteurs : les recycleurs classiques et les

entrepreneurs, qui génèrent leurs propres débris de construction et de démolition.

Sous l’impulsion de la directive européenne « End-of-Waste », le gouvernement

wallon a en 2019 voté un arrêté (AGW) visant à intégrer les déchets de

construction dans une économie circulaire. Cette fois, l’ambition ne se limite

plus à les cataloguer, tracer et quantifier comme le prévoyait un arrêté de

1997, ni à revaloriser ces déchets comme un autre texte de loi l’imposait

depuis 2001. Les granulats recyclés disposent maintenant d’un cadre légal

leur permettant de prendre le statut de « produits ».

Les granulats recyclés disposent maintenant d’un cadre légal leur

permettant de prendre le statut de « produits ».

108 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Pour limiter les coûts, il est

recommandé d’effectuer une demande

de certification End-of-Waste auprès

d’un organisme tel que COPRO en

même temps que la certification CE2+. »

L’heure n’est plus à la découverte, mais au respect de la législation.

Stéphane Baguet, Certification & Inspection Manager au sein de

l’Organisme impartial de contrôle de produits pour la construction COPRO,

rappelle que l’AGW Sortie de Statut de Déchet (SSD) prévoit deux grandes

procédures. Premièrement, une procédure de reconnaissance qui définit

le cadre général et les conditions pour qu’un déchet obtienne le statut

de produit. Deuxièmement, une procédure d’enregistrement lorsque la

reconnaissance a été préalablement définie. Cette reconnaissance est

formalisée au niveau de l’annexe II de l’AGW SSD pour les granulats

recyclés. Chaque producteur de ce type de granulats souhaitant les

valoriser sur le territoire wallon doit demander un enregistrement à la

Direction des infrastructures de gestion et de la politique des déchets, au

niveau de l’Administration wallonne.

Le délai de mise en conformité dépassé

Stéphane Baguet distingue deux types de producteurs. D’un côté, les recycleurs

« classiques » qui acceptent tout débris de démolition et de construction de

toute provenance ou origine. De l’autre côté, les entrepreneurs qui génèrent

régulièrement leurs propres débris de construction et de démolition issus

de leurs chantiers. Les entrepreneurs privilégient la réutilisation dans leurs

propres chantiers afin d’avoir un impact positif pour l’environnement et de

réaliser des économies. « L’AGW devait être respecté pour le 1 er juillet 2021.

L'Administration wallonne a accepté un délai supplémentaire de mise en

conformité jusqu’au 31 décembre 2021 pour les producteurs entreprenant

leurs démarches d’enregistrement avant cette date. En théorie, ceux qui ne

l’ont pas fait ne sont pas en règle. Ils sont donc dans l’illégalité et risquent

des sanctions. Il est donc important pour ces derniers de se faire rapidement

connaître auprès de l’Administration. Dans le cas contraire, en cas de contrôle,

cette non-conformité pourrait être considérée comme de la fraude », alerte le

représentant de COPRO.

Une double certification

Volet technique

La nouvelle législation impose à tout producteur de granulats recyclés d’obtenir

une certification de conformité technique. « Il s’agit du marquage CE de niveau 2+.

Les normes européennes harmonisées granulats prévoient 2 niveaux d’attestation,

les niveaux 2+ et 4. Les responsabilités du producteur sont identiques dans les

deux cas, la différence se situant au niveau du contrôle externe qui n’est prévu

que pour le niveau 2+ (audit annuel). Jusque-là, tout producteur avait le choix

du niveau d’attestation pour la mise sur le marché de ses produits. Cela n’est

plus possible maintenant pour les granulats recyclés, le niveau 2+ étant rendu

obligatoire par le législateur (et donc le contrôle externe également) ».

Volet environnemental

En complément, L'Administration a par ailleurs prévu la certification du système

de gestion environnemental du producteur. « La conformité environnementale

est définie dans l’annexe II de l’AGW pour les granulats recyclés. Les

producteurs de ces granulats doivent rendre possible une prise d’échantillons

environnementaux. Leur analyse est confiée à un laboratoire agréé. L’évaluation

des résultats doit ensuite être réalisée par du personnel compétent et formé

du producteur. L’autocontrôle des caractéristiques environnementales devra

être vérifié annuellement par un organisme tiers indépendant », explique le

Certification & Inspection Manager.

Pour limiter les coûts, Stéphane Baguet conseille d’effectuer une demande

de certification End-of-Waste auprès d’un organisme tel que COPRO en même

temps que la certification CE2+. Les procédures environnementales étant

généralement intégrées au système de gestion technique du producteur,

cette manière de faire permet de combiner les audits CE 2+ et SSD à de

meilleures conditions tarifaires. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 109


GRANULATS RECYCLÉS

COPRO

EST LÀ

POUR VOUS

Pour la

certification de vos

granulats recyclés

conformément aux

dispositions wallonnes

relatives à la sortie du

statut de déchet,

pensez à COPRO.

Nous sommes habilités à

délivrer l’attestation 2+ ainsi

que la certification de conformité

du système de gestion

environnemental.

Pour en savoir plus :

eow-wallonie@copro.eu

(ou scanner le code QR)

COPRO asbl - Z.1 Researchpark-Kranenberg 190

BE-1731 Zellik (Asse) - T +32 (0) 2 468 00 95

BE 0424.377.275 - RPM Bruxelles

info@copro.eu - www.copro.eu

INGÉNIERIE BIM

COORDINATION

DE PROJET

Le PLAN OCTOPUS

de Deschacht

DE L’ÉTUDE

À L’ACCOMPAGNEMENT

SUR CHANTIER

PARTENAIRE

DU MAÎTRE D’OUVRAGE,

DE L’ARCHITECTE ET

DE L’ENTREPRENEUR

ÉQUIPE PROJET

DU TERRASSEMENT

À LA TOITURE

EXPERTISE EN

MANAGEMENT DE L’EAU

PROPRE

FABRICATION

Dans le cadre de la gestion de projet, nous

utilisons cette métaphore pour parler des dossiers

clients dans lesquels diverses disciplines interviennent.

À l’instar des tentacules d’une pieuvre

qui s’étendent dans toutes les directions de manière

ciblée, nos conseils en construction couvrent

tous les aspects de votre projet : du sous-sol au

faîte du toit.

Et tout comme les tentacules de la pieuvre

fonctionnent en apparence indépendamment les

uns des autres, mais servent malgré tout un seul

et unique but, nous consacrons notre attention

à de nombreux éléments de votre projet, tout en

conservant une vue d’ensemble et une cohérence.

Chez Deschacht, les conseils en

construction se donnent de manière

pluridisciplinaire, habile et flexible.

En un mot, intelligente. Comme une pieuvre.

construction projet partenaire

www.deschacht.eu


INFRASTRUCTURES SOUTERRAINES ET ÉGOUTTAGE CAHIER

Un bassin d’orage particulièrement

bien adapté à la situation

Nous sommes à Sprimont, en région liégeoise. Là où, afin de répondre aux impositions de la commune, il était nécessaire d’installer un

bassin d’orage d’infiltration pour recueillir les eaux de voirie d’un tout nouveau lotissement de 6 maisons unifamiliales. L’occasion pour

Deschacht de montrer toute l’étendue des nombreuses qualités de ses caissons d’infiltration et de rétention Columnbox.

Texte Michel Charlier | Photos Deschacht

« Pour ce projet, nous nous sommes occupés uniquement de la réalisation du

bassin d’orage d’infiltration et de l’aménagement de voirie », précise d’entrée

Baptiste Peters, conducteur de travaux pour l’entreprise R. Lejeune & Fils.

Un bassin aux dimensions modestes mais bien utile pour recueillir les eaux

de pluie et de voirie de ce nouveau lotissement. Les maisons, quant à elles,

possèdent leur propre réseau d’égouttage, préexistant et situé à l’arrière des

habitations, et leur propre réseau d’infiltration des eaux pluviales.

Le bassin d’orage d’infiltration joue parfaitement son rôle : il recueille les

eaux, les temporise, puis les rejette à l’égout selon le rythme exigé par la

commune de Sprimont. « Nous avions très peu d’espace pour installer un

autre type de bassin d’orage que celui qui a été choisi », reconnaît Baptiste

Peters. « Un ouvrage en béton aurait coûté trop cher par rapport au volume

Il s’agissait d’installer un bassin d’orage d’infiltration pour recueillir les eaux de

voirie d’un tout nouveau lotissement de 6 maisons unifamiliales.

C’est là que les caissons d’infiltration et de rétention IT-Plus® Columnbox en

polyéthylène de Deschacht se sont avérés indispensables.

souhaité et, avec l’épaisseur de la dalle et du radier, nous n’aurions peut-être

même pas eu la place pour le réaliser. »

C’est là que les caissons d’infiltration et de rétention IT-Plus® Columnbox en

polyéthylène de Deschacht se sont avérés indispensables. Outre leur taille

réduite et leur forme spécifique qui permet aux entrepreneurs de les empiler

et d’en charger davantage sur les camions, ce qui génère de substantielles

économies de transport, les caissons Columnbox ont beaucoup d’autres

avantages. Vincent Brehl, Conseiller technico-commercial chez Deschacht, en

parle mieux que quiconque : « Tout d’abord leur modularité, qui permet de

les installer quel que soit l’espace disponible. Puis leur légèreté, avec environ

3 kg par bloc. Il y a aussi le fait que notre filiale Collinet fabrique pour ces

caissons les chambres de filtration et de régulation, mais aussi les connexions

et les pièces spéciales, qui sont donc toujours en stock. Et, enfin, il y a la

rapidité de mise en œuvre. »

Effectivement, l’explication de Vincent Brehl aux équipes de l’entreprise

Lejeune, in situ, a pris tout au plus un quart d’heure, puis le montage s’est

déroulé en quelques heures, sans anicroche. Le service de Deschacht à

Lejeune s’est également traduit, en amont du projet, par le dimensionnement

et la réalisation d’un plan de pose en 3D par le service d’études, un vrai plus

dans la relation entre Deschacht et les entrepreneurs généraux. De quoi en

tout cas donner envie à l’entreprise Lejeune de continuer à collaborer avec

Deschacht sur certains de ses futurs projets… ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 111


CAHIER INFRASTRUCTURES SOUTERRAINES ET ÉGOUTTAGE

Le fabricant de tuyauteries en plastique

ouvre une nouvelle succursale à Zandhoven

Le 1 er avril, DYKA Belgique a ouvert une nouvelle succursale à Zandhoven, où ont également été transférés les activités de la succursale

de Hoogstraten. L'entreprise dispose ainsi d'une présence supplémentaire dans la région d'Anvers, en plus de la succursale existante de

Temse. La nouvelle succursale du groupe est située à proximité des travaux de la liaison Oosterweel et de l’échangeur stratégique des

autoroutes E313 et E34.

Texte Niels Rouvrois / DYKA | Photos DYKA

A Zandhoven, DYKA se concentre sur une expérience client encore plus

complète. Avec neuf succursales en Belgique, DYKA confirme sa présence forte

et étendue sur le marché des systèmes de tuyauterie en plastique. « Avec cette

filiale, nous franchissons une nouvelle étape dans notre développement. Nous

voulons nous rapprocher de nos clients, et la nouvelle succursale de Zandhoven

nous permet d'avoir une position beaucoup plus centrale dans la province

d'Anvers et donc d'être physiquement plus proches de nos clients également »,

explique Stijn Coninx, Project Business Manager chez DYKA Belgique.

112 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


INFRASTRUCTURES SOUTERRAINES ET ÉGOUTTAGE CAHIER

Produit à l’honneur : boîte d'inspection

sans soudure et accessible aux hommes

L'Axedo 800 est une boîte d'inspection en PP que DYKA

propose depuis longtemps en diamètre 600, mais elle

existe maintenant donc aussi en diamètre 800. Comme

cette boîte d’inspection a un diamètre de puits de 800, elle

est accessible aux hommes. C’est un grand avantage par

rapport aux chambres de visite plus petites. Tout comme les

profils d’écoulement de DYKA fabriqués en une seule pièce,

l’Axedo 800 ne contient pas non plus de soudures. C’est

une garantie de profils d’écoulement parfaits.

L’élément inférieur de la boîte d’inspection est léger et donc

facile à manipuler. Les boîtes d’inspection Axedo 800 sont

toujours disponibles en stock, adaptables et dotées d'un

corps de boîte flexible. Ce corps de boîte à double paroi en

PP est fabriqué à partir d’un tuyau SN8 solide, facilement

ajustable à la hauteur souhaitée. L’Axedo 800 a été conçu

selon les normes EN et détient le label de qualité BENOR.

Dans la nouvelle filiale de Zandhoven, vous pouvez découvrir

un exemplaire de l'Axedo 800, et faire appel à l'équipe DYKA

pour plus d'informations.

DYKA a inauguré sa nouvelle succursale de Zandhoven le 1 er avril.

Ouverture en avril

L’immeuble de Zandhoven a été rénové pour en faire une succursale DYKA

à part entière : « Notre équipe a travaillé dur pour créer dans cette filiale

une expérience de shopping qui nous permet d'offrir à nos entrepreneurs

des conseils sur mesure encore plus personnalisés, notamment grâce de

nouveaux espaces flexibles de réunion et de démonstration. Le bâtiment a

été officiellement inauguré le 1 er avril », poursuit Stijn Coninx.

« Nous nous sommes engagés dans

un processus qui place plus que

jamais nos clients au premier plan. »

Tout comme celle de Bruges, la succursale de Zandhoven dispose également

d'un point de retrait. Le client peut retirer sa commande en dehors des

heures d'ouverture, 24 heures sur 24 et 5 jours sur 7. La plupart du personnel

actuel a également déménagé à l’agence de Zandhoven. « Nous sommes très

heureux de pouvoir utiliser l'expérience acquise à Hoogstraten à Zandhoven »,

ajoute Stijn Coninx. La filiale de Hoogstraten a fermé ses portes le 28 février :

un dispositif temporaire avait été prévu pour continuer à servir les clients

pendant le mois de mars.

Dans la nouvelle succursale de Zandhoven, vous pouvez découvrir un exemplaire

de l'Axedo 800, et faire appel à l'équipe DYKA pour plus d'informations.

Une étape pour l'avenir

La nouvelle succursale s'inscrit dans une stratégie à long terme. « Le principe

de base est le suivant : DYKA Belgique ne grandira que si notre clientèle se

développe. Nous nous sommes engagés dans un processus qui place plus que

jamais nos clients au premier plan. DYKA Belgique est plus qu'un fabricant

et un distributeur de systèmes de canalisations en plastique, car avec notre

client, nous créons un Nature’s Network : nous mettons en place des réseaux

efficaces et durables qui transportent des éléments naturels et renouvelables

tels que l'eau et le gaz », conclut Stijn Coninx. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 113


CAHIER INFRASTRUCTURES SOUTERRAINES ET ÉGOUTTAGE

Chez Sarens à Wolvertem, 6 séparateurs d'hydrocarbures en béton sans filtre d’ACO ont été installés afin que les hydrocarbures

(HC), les huiles et l'essence puissent être éliminés de l'ensemble du site par gravité.

Sans filtre, performant et facile d'entretien

Ce spécialiste des grues et des engins de

levage n'a pas eu à hésiter longtemps

Chez le spécialiste des grues et du levage Sarens à Wolvertem, 6 séparateurs d'hydrocarbures en béton sans filtre d’ACO ont été installés

pour permettre la séparation gravitationnelle des hydrocarbures (HC), des huiles et de l'essence sur l'ensemble du site. Aloca a pris en

charge les travaux et l'installation des séparateurs, eux-mêmes fournis par ACO, spécialiste en solutions pour la gestion des eaux de

pluie et le traitement des eaux usées. « Les séparateurs Oleosmart sans filtre ont été choisis, car ils offrent une grande valeur ajoutée

aux endroits où il y a beaucoup de matières en suspension, de boues ou autres contaminants qui pourraient potentiellement se déposer

sur le filtre », explique l’ingénieur Rony Verbuyst d’ACO.

Texte Niels Rouvrois | Photos ACO

Depuis des années, Sarens est une référence dans le domaine de la location

de grues, du levage lourd et du transport spécialisé. Dans le cadre du

traitement des eaux de pluie, Sarens, Aloca et ACO ont cherché la meilleure

solution pour traiter les eaux polluées chargées d'hydrocarbures (HC), de

pétrole et d'essence, d'huiles minérales présentes sur le site de l’entreprise.

Finalement, la décision a été prise d'installer des séparateurs Oleosmart

sur six zones stratégiques. « Aloca a ensuite élaboré les plans de mise en

œuvre », explique Kurt Francken, administrateur délégué d'Aloca. « Le choix

des produits ACO était évident pour nous. En 2021, nous étions l'un des plus

gros clients pour les installations HC d'ACO et nous installons leurs produits

depuis 2009. Le plus grand défi de ce projet a été l'exécution stable des

travaux d'excavation, rendue difficile par la baisse de la nappe phréatique et

la manipulation du poids des séparateurs. Naturellement, l'équipement de

levage de Sarens est venu bien à point pour cela. Le projet s'est entièrement

déroulé comme prévu. »

Les avantages de l’Oleosmart

« Ce type de séparateur offre une valeur ajoutée, notamment dans les

endroits où il y a beaucoup de matières en suspension, de boues ou autres

contaminants qui pourraient potentiellement se déposer sur le filtre »,

114 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


INFRASTRUCTURES SOUTERRAINES ET ÉGOUTTAGE CAHIER

Les séparateurs ont été fournis par ACO, spécialiste en solutions de

gestion des eaux de pluie et de traitement des eaux usées.

Aloca s'est chargé des travaux et de la mise en place des séparateurs.

explique Rony Verbuyst à propos de son choix de l'Oleosmart. « Il s'agit d'un

séparateur d'hydrocarbures en béton sans filtre qui est entièrement certifié

Classe 1 conformément à la norme NBN EN 858 en vigueur. Cela signifie

qu'ils ont les mêmes performances que les séparateurs à coalescence avec

l'avantage supplémentaire qu'il n'y a pas de filtre. L'installation est donc

facile à entretenir et économique. »

« De plus, l’Oleosmart a également été testé sur des débits réels sur un banc

d'essai, ce qui nous permet de garantir les performances requises. En outre, on

L’Oleosmart est un séparateur d'hydrocarbures en béton sans filtre qui est

entièrement certifié Classe 1 selon la norme actuelle NBN EN 858.

sait que ce type de séparateur est moins sensible aux fluctuations d'intensité

des intempéries qu'un séparateur traditionnel. Enfin, l’Oleosmart possède

également un revêtement interne qui en renforce la circularité. Il n’y aura donc

aucune huile ou substance similaire qui s'infiltrera dans le voile en béton. Chez

Sarens, l’Oleosmart a été installé tant en version ronde que rectangulaire. »

La solution idéale

Ce n'est pas le premier Oleosmart qui a été installé chez Sarens. Rony

Verbuyst : « Un Oleosmart avait déjà été installé en 2014 et grâce aux

excellents résultats, c'était un choix évident. Sur le site, il y a beaucoup de

poussière fine, d'huiles minérales et de graisses qui seront drainées vers les

séparateurs d'hydrocarbures. Au total, à peu près 300 l/s seront traités en

plus. La plupart de ces eaux de pluie finiraient dans les eaux de surface. Nous

avons donc préféré un système avec un traitement complet, sans bypass. En

raison des grues lourdes déjà présentes sur le site, nos cuves en béton, qui

sont toujours homologuées SLW60, se sont avérées la solution idéale."

L'installation des séparateurs s'est déroulée sans problème. « Il faut dire

que la coopération avec Aloca et Sarens est très bonne. Nous nous rendons

régulièrement sur place pour répondre à toutes les éventuelles questions. Le

raccordement et le test des systèmes de détection d'hydrocarbures constituent

la phase suivante, qui sera également suivie par nos soins. Dès le début du

projet, ACO a participé à la discussion sur les différents points à trancher.

Bien sûr, un projet peut parfois changer pendant les phases préparatoires. Ce

n'était pas différent avec ce projet et, même dans ce cas, nous pouvons être

très flexibles, le but étant de toujours rechercher les meilleures solutions »,

conclut Rony Verbuyst. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 115


Le séparateur d’hydrocarbures

OLEOSMART

sans filtre facile à entretenir

Un séparateur d’hydrocarbures empêche l’évacuation des eaux chargées en liquides

minéraux légers.

Le tout dernier séparateur d’hydrocarbures

de classe I d’ACO, « Oleosmart », est un

séparateur en béton sans filtre. Cela vous permet

de conserver au moins la même efficacité de

séparation qu’un séparateur traditionnel, tout

en consacrant beaucoup moins de temps et

d’argent à la maintenance. Les calamités dues

à l’encrassement des filtres, mais aussi leur

nettoyage et/ou remplacement font désormais

partie du passé !

Outre les huiles et les lubrifiants, nos séparateurs

d’hydrocarbures éliminent également d’autres

liquides minéraux légers tels que l’essence. Idéal

pour les sites industriels, les parkings, les stationsservice,

les stations de lavage ou les ateliers

automobiles.

Plus d‘info ?

Envoyez un e-mail à Christian

Dawance: cd@aco.be ou surfez

vers www.aco.be

ACO. creating

the future of drainage


AGRULINE

Tubes et raccords en PE 100-RC

résistants aux fissures

DURÉE DE VIE SUPÉRIEURE

aux raccords en PE 100

ÉCONOMIQUE

possibilité de pose sans lit de sable

MEILLEURE QUALITÉ

des assemblages soudés

UN SOLUTION DE CANALISATION

pour eau, gaz, eaux usées, fluides

agru Kunststofftechnik Gesellschaft m.b.H. | Ing.-Pesendorfer-Strasse 31 | 4540 Bad Hall, Autriche | www.agru.at |


CAHIER FONDATIONS

Le chantier Cebeo à Tournai est le plus important jamais réalisé par Votquenne Foundations en termes de quantité de pieux et de machines.

Prise en charge de l’ensemble

des travaux de fondation

Votquenne Foundations est une entreprise désormais réputée pour son savoir-faire en matière de techniques de fondation et de

soutènement. Grâce à son parc de machines étendu, sa vaste gamme de techniques, ses années d'expérience et ses collaborateurs

qualifiés, elle offre une réponse aux besoins et exigences du client. Que ce soit pour un bâtiment industriel au milieu d’un zoning ou pour

un complexe résidentiel en plein centre-ville.

Texte Philippe Selke | Photos Votquenne Foundations

Centre de distribution Cebeo près de Tournai

Sur un terrain de 12 hectares situé dans la zone industrielle Tournai Ouest 3

à Blandain se construit un nouveau et très grand centre de distribution de

l’électricien Cebeo. Bien que l’empreinte du bâtiment soit similaire à celle du

CDC de Mouscron, la capacité des entrepôts logistiques a été doublée grâce

à une hauteur atteignant 18 m. De solides fondations étaient donc un must.

Une mission que Votquenne Foundations a menée à bien en sous-traitance

de l’entrepreneur général Willy Naessens bâtiments industriels. Youri Coucke,

responsable de projets chez Votquenne Foundations : « Pour nous, ce chantier

est le plus important jamais réalisé en termes de quantité de pieux et de

machines. » Les chiffres donnent en effet le tournis : 6000 pieux vissés à

double refoulement (soit environ 50 km de pieux, la grande majorité assurant

la portance de la dalle), ce qui a mobilisé non moins de 6 machines (dont

une de Naessens) pour mettre en œuvre 6500 mètres cubes de béton et

118 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


FONDATIONS CAHIER

Le chantier Bellecour étant situé en plein centre-ville, les nuisances pour les

riverains devaient être réduites au minimum.

« Votquenne Foundations

est fière de pouvoir toujours

garantir les délais d'exécution

les plus courts. »

Votquenne Foundations est une entreprise désormais réputée pour son savoir-faire

en matière de techniques de fondation et de soutènement. (Photo : CEBEO)

75 tonnes d’acier… Tout cela en plein hiver, puisque le chantier s’est déroulé

de novembre 2021 à fin mars 2022, recépage frais des pieux compris !

Sur cette bonne base, les travaux de l’entrepreneur général ont pu se

poursuivre conformément au planning, avec l’érection du gros œuvre afin de

rendre le bâtiment étanche avant les congés du bâtiment.

Complexe résidentiel Bellecour à Braine-l’Alleud

Autre endroit, autre projet : au centre de Braine-l'Alleud, sur le site de l'ancien

Athénée royal, Votquenne Foundations avait en charge l’ensemble des travaux

de fondation de la Résidence Bellecour, complexe de 98 appartements

avec parking souterrain de 3 étages. Au menu : 14 sondages CPTE-200kN

précédant plus de 300 mètres courants de pieux sécants, à une profondeur

de 18 m, ce qui a nécessité l'utilisation la machine la plus puissante que

possède Votquenne Foundations, une LRB355 de 130 tonnes. 2750 m 3 de

béton et 85 tonnes d’acier ont ainsi été mis en œuvre. Ont également été

réalisés plus de 400 pieux forés tubés et 2 à 3 rangées d'ancrages jusqu'à

21 m de long, soit un total de 400 sur 2 à 3 niveaux. Ainsi que 70 mètres

courants de parois berlinoises.

Ludovic Huysentruyt, responsable de projets chez Votquenne Foundations :

« En raison de la situation du chantier en centre-ville, les nuisances pour les

riverains devaient être réduites au minimum, ce qui a pu être garanti grâce à

notre rapidité et notre efficacité. » Pour ce faire, des machines compactes mais

puissantes ont été utilisées. Les principaux défis de Votquenne Foundations

sur ce projet ont été la rapidité du travail, une planification stricte, une étude

complète et l’utilisation de techniques appropriées que maîtrise parfaitement

l'entreprise, ce qui lui permet de réagir rapidement et de manière adéquate

à chaque situation.

Toujours les délais d’exécution les plus courts

Votquenne Foundations est fière de pouvoir toujours garantir les

lais d'exécution les plus courts. Cela est dû au savoir-faire et au

professionnalisme des collaborateurs, à la disponibilité des machines les

plus efficaces et bien entretenues et à l'intégration de divers sous-métiers

au sein de l'entreprise. Dans le cas de la Résidence Bellecour, seulement

40 jours ouvrables ont été nécessaires pour réaliser les murs de pieux

sécants, 20 jours ouvrables pour les ancrages et 20 jours de plus pour les

pieux forés tubés. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 119


future foundation technics

President Kennedypark 4B, 8500 Kortrijk

Industrielaan 4, 9900 Eeklo

T +32 (0)56 50 55 60 T +32 (0)9 379 72 77

info@votquennefoundations.be

info@lameireft.be

www.votquennefoundations.be

www.lameireft.be


Plaques de roulage 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 ou 15mm

Plaques synthétiques Plusieures dimensions et utilisations

Matelas pelles Longueur de 5.000 à 7.000mm Epaisseur de 70 à 200mm

Schrijnwerkerslaan 5 - ZI De Zaat - B-9140 Temse

Tél. 03/710 50 00 - info@plaquesderoulage.be - www.plaquesderoulage.be

LOCATION ET VENTE DE PLAQUES DE ROULAGE ET MATELAS PELLES

LOCATION

LOCATION

ET LOCATION VENTE DE

ET

ET

VENTE

PLAQUES VENTE

DE

DE DE

PLAQUES

PLAQUES ROULAGE

DE

DE

ROULAGE

ET ROULAGE MATELAS

ET

ET

MATELAS

PELLES MATELAS

PELLES

PELLES

Plaques de roulage 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 ou 15mm

Plaques synthétiques Plusieures dimensions et utilisations

Matelas pelles Longueur de 5.000 à 7.000mm Epaisseur de 70 à 200mm

Schrijnwerkerslaan 5 - ZI De Zaat - B-9140 Temse

Tél. 03/710 50 00 - info@plaquesderoulage.be - www.plaquesderoulage.be

Plaques de roulage 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 ou 15mm

Plaques de roulage Plaques 5.000x1.000x10mm de roulage 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 5.000x1.500x10 ou 15mm ou 15mm

Plaques synthétiques Plusieures dimensions et utilisations

Plaques synthétiques Plaques synthétiques Plusieures dimensions Plusieures et utilisations dimensions et utilisations

Matelas pelles Longueur de 5.000 à 7.000mm Epaisseur de 70 à 200mm

Matelas pelles Matelas Longueur pelles de 5.000 Longueur à 7.000mm de 5.000 Epaisseur à 7.000mm de 70 Epaisseur à 200mm de 70 à 200mm

Schrijnwerkerslaan 5 - ZI De Zaat - B-9140 Temse

Schrijnwerkerslaan Schrijnwerkerslaan 5 - ZI De Zaat 5 - ZI B-9140 De Zaat Temse - B-9140 Temse

Tél. 03/710 50 00 - info@plaquesderoulage.be - www.plaquesderoulage.be

Tél. 03/710 50 Tél. 003/710 - info@plaquesderoulage.be 50 00 - info@plaquesderoulage.be - www.plaquesderoulage.be

- www.plaquesderoulage.be

Location

conteneurs & barrières

Jan de Malschelaan 8,

B-9140 Temse

Tel. +32-3-771.38.81

info@LBV.be

www.LBV.be


CAHIER FONDATIONS

Des fondations jusqu’au

scope complet

Fort de plus de 100 ans d’expérience dans le secteur des fondations profondes, l’entreprise belge Franki Foundations s’est imposée

comme un des experts mondiaux en la matière, tout en développant de nombreux autres services et techniques au fil des décennies.

Filiale du groupe Besix depuis 2008, Franki Foundations est une partie intégrante d’un des leaders mondiaux de la construction, et compte

aujourd’hui plus de 500 collaborateurs en Belgique, en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

Texte Joaquim Dupont | Photos Franki Foundations

Les fondations et bien plus encore

« L’une de nos forces, c’est de pouvoir proposer, dans un marché de fondations

(sous-sol et hors-sol), un scope complet », explique Alexandre Vernieuwe,

Area Manager chez Franki Foundations. En d’autres termes, cela signifie que

l’entreprise est capable de réaliser l’ensemble des études et des travaux de

sous-œuvre et hors-œuvre, jusqu’à la dalle en béton. Et ce, pour tous types

de projets : de l’éolien jusqu’à un projet de maison unifamiliale en passant

par une tour d’appartements. Tout est mis en place pour permettre au maître

d’ouvrage, aux entreprises générales ou au client particulier de s’affranchir

un maximum des corps de métiers intermédiaires.

Une philosophie affirmée

« Aujourd’hui, nous sommes plus dans l’esprit de faire que de faire faire »,

résume Alexandre Vernieuwe. Soit une philosophie assumée via laquelle

Franki Foundations s’affirme auprès de ses clients comme un partenaire de

confiance, habitué à la gestion de chantiers de toutes envergures et dévoué

à la diminution des risques qui les accompagnent. En disposant de main

d’œuvre expérimentée et de leurs propres machines de construction lourdes,

Franki Foundations peut se permettre d’éviter un maximum de recours

à la sous-traitance, ce qui leur assure une certitude quant à la qualité du

travail fourni.

Crosspoint : réalisation de la plateforme de

travail et des fondations profondes pour un

immeuble de bureaux voisin de la gare de Namur.

122 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


FONDATIONS CAHIER

Liège Trianon : stabilisation du mur de refend avant l’exécution des fondations

(paroi de pieux sécants et pieux isolés).

RTBF Media Square : paroi de pieux sécants avec

ancrages et butons à vérins hydrauliques.

Des projets « vitrines » de grande envergure

Avec des projets de grande envergure, comme ceux réalisés pour Elia ou

d’autres producteurs d’énergies, Franki Foundations démontre l’étendue

de ses capacités en y réalisant divers packages (terrassement, électricité et

fondations pour des éoliennes par exemple). En accord avec leur philosophie,

la firme belge se propose pour gérer aussi bien la phase en amont (études,

autorisations administratives, …) que la phase opérationnelle : accès,

terrassement, fondations, gestion des terres et bien entendu le travail hors-sol

comme le coulage de la dalle en béton ou la construction des structures acier.

S’il fallait un exemple, le projet Elia de ligne à haute tension de 380 kV

« Stevin », entre Zomergem et Zeebrugge, comprenait le renforcement de

19 pylônes existants, la construction de 79 nouveaux pylônes ainsi que

3 nouvelles stations électriques. « Pour ce projet titanesque, nous avons

fourni un package complet : études, négociations avec les propriétaires

terriens, travail préparatoire, réalisation des routes d’accès et des plateformes,

fondations, travaux de bétonnage, etc. Au final, seul un tiers du montant du

contrat concernait les pieux à proprement dit », conclut Alexandre Vernieuwe.

Réagir plutôt que subir

Comme toutes les autres entreprises du secteur de la construction,

Franki Foundations subit la hausse des coûts de nombreuses matières

premières, notamment celle du diesel, nécessaire pour le parc de 80 machines

Centrale Eolienne de la Verte Epine (France) : package complet pour les socles

d’éoliennes (études, travaux de voirie et terrassement, fondations profondes, génie

civil, ferraillage, coffrage, raccordement électrique…).

lourdes. Mais plutôt que de répercuter cette hausse des coûts intégralement

sur le client, la firme belge y voit une opportunité de trouver des solutions

alternatives, notamment en remplaçant le parc par des machines 100%

électriques lorsque cela est possible en termes de puissance et de couples

de forage par exemple.

De même, cette situation pousse Franki Foundations à encore optimiser ses

chantiers, notamment grâce à son bureau d’études interne, en proposant des

solutions consommant moins d’énergie et de matériaux.

Etablir une vision globale à moyen et long terme, la recette n’est pas

nouvelle, mais force est de constater qu’elle fonctionne encore pour

Franki Foundations. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 123


STRONG FOUNDATIONS.

SOLID FUTURE.

Depuis plus d’un siècle, Franki Foundations propose une

gamme complète de solutions en matière de techniques

de fondations profondes ; depuis l’étude de votre projet

jusqu’à son exécution.

Franki Foundations sa

Avenue Edgard Frankignoul 2 - 1480 Saintes

mail@ffgb.be | www.ffgb.be

SUSTAINABILITY

CONCRETE

COUNCIL

Concrete

Sustainability

Council

Construire de manière responsable passe

d’abord par le label CSC

www.csc-be.be

2021_Fedbeton_CSC_advertentie_NL-FR_197x130_Q_FIN.indd 1 25/01/2021 20:27


Un terrain aux

nombreuses

possibilités

Les vastes surfaces planes offrent un terrain idéal pour les démonstrations de machines de

terrassement, de matériel de recyclage et d’équipements de criblage et de concassage.

Matexpo s'est forgé une solide réputation en tant que salon professionnel du matériel de construction. Mais un salon commercial reste

une présentation statique des équipements, alors que dans ce secteur, une démonstration en action peut être tellement plus enrichissante.

Texte Hendrik De Spiegelaere | Photos Hendrik De Spiegelaere et Matexpo

Le concept des journées de démonstration a été

élaboré pour la première fois en parallèle du

salon Matexpo lui-même. Sur le terrain inutilisé

de « l’îlot » » adjacent au salon, encerclé par les

sorties d'autoroute et les bretelles d'accès, une

première tentative avait été organisée pour

présenter les équipements de construction dans

leur environnement naturel. Cette première

tentative, bien que louable, n’avait pas atteint

le résultat escompté. Cela s’expliquait alors par

plusieurs raisons : l'éloignement, l'accessibilité

par le pont sur l’autoroute et surtout le mauvais

temps lors des journées de démonstration.

Mais la première graine des Demo Days avait

été semée et les organisateurs de Matexpo décidèrent

d'organiser ceux-ci séparément, sur un site

appro prié, en alternance avec les années où le

grand salon lui-même était organisé. La première

édi tion des Demo Days powered by Matexpo, qui

s’est déroulée les 8 et 9 septembre 2018 à Brainel'Alleud,

a connu un succès immédiat, les entreprises

partici pantes appréciant le concept. Malheureuse

ment, la deuxième édition, prévue pour

2022, a été annulée à cause de la crise du coronavirus.

Mais tout cela étant derrière nous, l'organisation

s’est lancée à nouveau dans l'aventure.

Sur l’ancien terril de Boussu

Les Demo Days auront lieu les 3 et

4 septembre 2022 au Terril Saint-Antoine, à

Boussu. Ce vaste site se prête parfaitement à la

démonstration de machines de terrassement, de

matériel de recyclage et de camions de chantier.

Des équipements de concassage et de criblage

seront également exposés. Il y aura deux grandes

zones pour tout le matériel et un magnifique

parcours pour les camions, le tout dans un cadre

spectaculaire. Le site est un ancien dépôt de

déchets miniers de la région et n'est plus utilisé

que comme piste (illégale) de motocross. Il est

126 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Les camions de chantier profiteront une nouvelle fois d’un parcours adapté.

prévu d’ensuite restaurer l'ensemble du site et de

l'ouvrir en tant que réserve naturelle.

Pour les camions, une piste d'environ un kilomètre

et demi permettra aux constructeurs participant

de faire chacun la démonstration de trois camions

de chantier. La totalité du site du Terril Saint-

Antoine s’étend sur 50 hectares, dont seulement

une partie sera utilisée pour les Demo Days.

Un regret peut-être : en raison de l'étroitesse des

voiries d'accès, seuls les camions jusqu'à 90 tonnes

pourront y accéder. Les machines les plus lourdes

ne pourront donc pas être présentées. ❚

« Les Demo Days auront lieu

les 3 et 4 septembre 2022 au

Terril Saint-Antoine à Boussu. »

La totalité du site du Terril Saint-Antoine s’étend sur 50 hectares.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 127


CLW2202

INSCRIVEZ-VOUS

GRATUITEMENT SUR

WWW.DEMODAYS2022.BE

AVEC LE CODE

CI-DESSUS

DEMO DAYS est un événement totalement centré sur des

engins en fonctionnement. Démonstrations et tests en

continu de plus de 100 engins de génie civil, camions, ... .

A l’intention spécifique des opérateurs, responsables

d’ateliers, acheteurs et directeurs techniques.

ADRESSE & PLUS D’INFOS : WWW.DEMODAYS2022.BE

Demo Days BV | President Kennedypark 31B - 8500 Courtrai | T +32 56 98 07 60

info@demodays2022.be | www.demodays2022.be | DemodaysBE | DemodaysBE

CARGO-LIFT

LE PORTE-CONTENEUR COMPACT ET ROBUSTE

Suspension

oléopneumatique

du timon

Commande

électrohydraulique

avec boîtier en cabine

Verrouillage hydraulique

Crochet boulonné

UE

HOMOLOGATION

SCAN ME

15B

joskin.com


Prestation de services :

concassage, criblage, ….

Location concasseur, crible,

table de tri, convoyeur stockage

Créations & Aménagements

T +32 473 89 21 46 - +32 473 67 63 69

E creation.amenagement@skynet.be

TRCC LOCATION

T +33 6 02 13 16 67

E trcc.location@gmail.com

Nouvelle gamme de

FLEXIEVER Mobile Screeners

TRCC Table de tri

creationetamenagements.be

trcc-location.fr

Disponible en Wallonie et Nord de la France


Mesurer et implanter sans

l’aide de personne

Perdre du temps et de l’argent sur un chantier parce que vous devez attendre avant de procéder aux implantations ? Devoir recommencer

une opération à cause de mesures incorrectes ? C’en est désormais fini grâce au Layout Navigator LN-150 de Topcon, un système

abordable, facile d’utilisation et multifonctionnel pour les opérations intérieures et extérieures de mesure et d’implantation.

Texte & photos Topcon

Un levé et une implantation de précision

L’implantation et la prise de mesures sur chantier sont des opérations souvent

chronophages et onéreuses, mais le navigateur LN-150 permet de vous

affranchir de ces contraintes. En effet, le Layout Navigator est une station

totale robotisée à nivellement automatique dont les flux opérationnels ont

été revus et simplifiés. Il vous suffit d’appuyer sur un bouton « ON » pour

niveler l’appareil et procéder ensuite au jalonnage 3D de manière précise et

entièrement autonome.

Un outil multifonctionnel signé Topcon

Le navigateur LN-150 est un système compact qui trouve sa place dans

divers secteurs tels que l’archéologie et le paysagisme. Jan Buyse, de Buyse

Tuinarchitectuur : « Nous utilisons le LN-150 lorsqu’un laser classique ne suffit

pas à mesurer les pentes et les superficies du terrain. Le jalonnage peut lui

« Le LN-150 peut être utilisé

sur n'importe quel chantier

par une seule personne,

ce qui est un atout non

négligeable. »

aussi se révéler délicat, en particulier si nous avons imaginé un étang de

forme spéciale dans le jardin. Heureusement, le LN-150 est un outil aussi

précis que facile d’utilisation. »

Même son de cloche du côté des archéologues de Raap België : « Nous menons

un nombre croissant de fouilles à l’extérieur de la ville, où nos appareils GPS

affichent souvent une réception satellite insuffisante », explique Annelies

Claus. « Le trafic et les infrastructures routières, comme les réverbères et les

aubettes de bus, peuvent aussi constituer des obstacles à nos opérations.

Grâce à l’auto-nivellement interne du LN-150, nous pouvons toutefois très

vite déplacer le navigateur sans crainte et le niveler plus facilement. »

Mesure et implantation dans le secteur de

la construction

Les plans de construction exigent eux aussi un travail d’une précision sans

pareil, y compris lors de modifications ou rectifications de dernière minute.

« Le navigateur LN-150 est pour moi indispensable à la réalisation et au

contrôle d’aménagements », affirme Romain Piroton d’Entreprises Mathieu,

une société spécialisée dans les travaux routiers et les ouvrages de génie civil.

« Même dans les situations complexes, à proximité de bâtiments et d’une

végétation dense, le degré de précision requis est atteint. »

Lanneer & Zonen prévoit d'utiliser

le LN-150 aussi largement que

possible sur chantier.

130 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Optimisé pour une utilisation avec les logiciels MAGNET Field, cloud et office, le

LN-150 comprend des flux de travail intégrés transparents avec les logiciels de

conception les plus courants.

Geo2Cad : « Le Layout Navigator LN-150 nous fait gagner bien du temps et

de l’argent. Sa fonction d’auto-nivellement, par exemple, est un réel atout.

Nous utilisons le LN-150 pour les opérations de jalonnage sur chantiers de

construction et les mesures as-built des chaussées et des réseaux d’égouts. »

Une facilité d’utilisation accrue grâce à l’application

Ce qui rend le navigateur LN-150 encore plus intéressant ? Sa possibilité

de synchronisation avec l’application mobile MAGNET Construct, qui permet

de contrôler le navigateur à distance via smartphone ou tablette. Les plans

numériques créés peuvent ensuite être importés facilement dans MAGNET

Construct et MAGNET Field, deux logiciels personnalisables au niveau des

menus et de l’affichage des informations. Enfin, n’oublions pas le service

après-vente de Topcon, qui intervient rapidement en cas de problème. Grâce

à Teamviewer, notre outil d’aide à distance, nous sommes en mesure d’aider

nos clients dans les plus brefs délais.

Pour la réalisation d'un immeuble d'habitation sur une parcelle d'angle complexe,

Lanneer & Zonen était à la recherche du matériel adéquat pour une implantation

la plus efficace possible du bâtiment.

Le LN-150, un atout pour les géomètres

Le travail de grande précision est également une affaire de géomètres et

topographes, comme en témoigne Paul Vranken, dirigeant du bureau

Beau Lanneer, de l’entreprise de construction Lanneer & Zonen, est parvenu

à utiliser le Layout Navigator LN-150 sans difficulté après la démonstration

donnée par Topcon. « Il est rassurant de savoir que Topcon vient rapidement en

aide à ses clients, mais le fonctionnement du LN-150 est en réalité très simple

si l’on a suivi la démonstration préalable », explique Beau Lanneer. « Nous

utilisons aujourd’hui l’appareil pour divers projets, qu’il s’agisse de travaux de

terrassement et d’égouttage ou du jalonnement de murs et dalles de sol. Nous

sommes désormais en mesure de travailler de manière individuelle par dalle et

d’implanter sans faute les points et arêtes exactes. » ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 131


Atteindre de nouveaux sommets

grâce à deux nouvelles

grues télescopiques

Active depuis plus de 60 ans, la société Van der Spek propose une gamme de machines répondant aux besoins de la construction, du

génie civil, du monde du recyclage, de la manutention industrielle et portuaire et travaux routiers, avec en prime un service après-vente

de qualité et hautement spécialisé. Elle vient d’ajouter deux nouvelles grues mobiles à flèche télescopique Liebherr à son assortiment.

Texte Philippe Selke | Photos Liebherr

LTM 1300-6.3 avec flèche

télescopique de 90 mètres

Avec la LTM 1300-6.3, Liebherr bat un nouveau

record mondial : une flèche télescopique de

90 mètres sur une grue mobile supportant une

charge à l'essieu de 12 tonnes, du jamais vu. Cette

nouvelle 300 tonnes complète la gamme des

grues Liebherr à 6 essieux. Il s’agit d’une grue à

montage rapide, polyvalente et économique avec

une flèche télescopique d’une longueur jusqu’à

présent inégalée. Pour une exploitation rentable,

sûre et performante de la grue LTM 1300-6.3,

Liebherr y a intégré ses dernières innovations :

l’ECOmode, l’ECOdrive, le VarioBase®Plus, le

VarioBallast®, pose autonome du contrepoids,

concept mono-moteur et le windspeed load charts.

Dimitri De Mol, Senior Account Manager pour

la Wallonie chez Van der Spek : « La nouvelle

300 tonnes se prête particulièrement bien au

montage et au démontage de grues à tour.

Avec une flèche télescopique d’une longueur

inégalée de 90 mètres, composée de 8 éléments,

le pied de flèche et sept éléments télescopiques,

cette grue ne connaît quasi pas de limites. Il

est important de signaler que la LTM 1300-6.2

continuera à être proposée en entrée de gamme

des grues à flèche télescopique. »

LTM 1110-5.2 avec flèche

télescopique de 60 mètres

Autre nouveauté dans la gamme, la LTM 1110-5.2

allie les anciens points forts de la LTM 1110-5.1

avec une série d’innovations de pointe pour une

plus grande sécurité et plus de confort. Par

exemple, la troisième génération de commande

LICCON (Liebherr Computed Control) basée

sur une commande testée et éprouvée, propose

un logiciel et un langage de programmation

entièrement neufs, ainsi qu’un bus de données

plus rapide, un espace de stockage nettement plus

grand et une puissance de calcul plus importante.

Grâce à la fonction tactile sur le nouveau grand

écran dans la cabine de grue, l’utilisation est

maintenant devenue encore plus simple et plus

confortable. L’agencement des affichages a été

revisité et simplifié. En outre, les grues LICCON3

sont préparées de série pour la télémétrie et la

gestion de flotte.

La cabine, dont le design a été primé, se

distingue par l’utilisation de matériaux de

qualité supérieure et d’une ligne intemporelle.

Elle offre au grutier de belles améliorations,

comme le nouveau volant multifonctions, le

store latéral sur la porte conducteur, des armatures

renforcées, une console de commande

plus ergonomique et de nouveaux affichages.

Le confort est maximal, grâce notamment à un

nouveau système de clima tisation/chauffage

automatique et une série d’options telles

que le système de fermeture centralisée avec

télécommande, une glacière et une surveillance

de la pression des pneus. Outre ces innovations,

Liebherr présente un design de grue entièrement

nouveau de série, précurseur pour

la gamme tout-terrain.

Avec la LTM 1300-6.3, Liebherr bat un nouveau record mondial : une flèche télescopique de

90 m sur une grue mobile supportant une charge à l'essieu de 12 t.

Dimitri De Mol : « La nouvelle 110 tonnes remplace

les anciennes 95 et 100 tonnes. C’est une très

belle grue pour le secteur de la location de grues

(en mode taxi, elle peut transporter beaucoup

de contrepoids) et pour celui de la construction

industrielle car elle combine idéalement compacité

et puissance de levage. » ❚

132 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


« Pour encore mieux répondre aux besoins de

ses clients, Van der Spek vient d’ajouter deux

nouvelles grues mobiles à flèche télescopique

Liebherr à son large assortiment. »

La LTM 1110-5.2 allie les anciens points forts de la

LTM 1110-5.1 avec une série d’innovations de pointe pour

une plus grande sécurité et plus de confort.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 133


Stelcon ® dalles de sol en béton

Stelcon ® dalles de sol en béton

vente

vente

- - rachat - location - pose

- pose

Schrijnwerkerslaan 8 - ZI De Zaat - B-9140 Tamise

Schrijnwerkerslaan 8 - ZI De Zaat Schrijnwerkerslaan - Tél B-9140 03/771 69 Temse 94 - info@stelcon.be

8 - ZI Tél De 03/771 - www.stelcon.be

Zaat - B-9140 69 94 Tamise - info@stelcon.be - www.stelcon.be

Tél 03/771 69 94 - info@stelcon.be - www.stelcon.be

Stelcon ® dalles de sol en béton

vente - rachat - location - pose

Schrijnwerkerslaan 8 - ZI De Zaat - B-9140 Tamise

Tél 03/771 69 94 - info@stelcon.be - www.stelcon.be

Schrijnwerkerslaan 5 ZI De Zaat 9140 Temse

Tél 03/711 19 91 info@stevens-april.be www.stevens-april.be

Schrijnwerkerslaan 5 ZI De Zaat 9140 Temse


DES SOLUTIONS CONNECTÉES

POUR TOUTES VOS APPLICATIONS.

GUIDAGE D’ENGINS – TOPOGRAPHIE – LOGICIELS.

Grâce aux innovation Trimble : plateforme de guidage

Earthworks et de topographie Siteworks, augmentez la

productivité de l’ensemble de vos équipes sur chantier.

Plus d’informations ? Contactez-nous!

© 2018, Trimble Inc. Tous droits réservés. PN TC-265-FR (09/18)

SITECH BELGIUM

Gontrode Heirweg 148b

9090 Melle

info@sitech-belgium.be

www.SITECH-belgium.be

Tel: +32 92771600

VOTRE FOURNISSEUR DE

TECHNOLOGIE POUR LES TP


Pompes à béton

Le distributeur belge à succès

maintenant aussi présent au Pays-Bas

MMB Machines est l'ambassadeur de la marque réputée Putzmeister en Belgique. En tant que distributeur exclusif des pompes à béton

de ce leader mondial, l'entreprise d'Erembodegem (dans la région d'Alost) franchit une nouvelle étape : devenir distributeur pour les

Pays-Bas. La nouvelle implantation est située à Oosterhout (près de Breda).

Texte Pieter de Mos | Photos MMB Machines

Le célèbre fabricant allemand Putzmeister développe et produit des pompes

à béton haut de gamme, mobiles et stationnaires, pour la construction. MMB

Machines propose ces machines dans sa gamme, y compris une version

stationnaire montée sur chenilles directement dans ses propres ateliers, dont

14 ont déjà été construites pour le marché belge (voir encadré).

Le fait que MMB Machines vende désormais aussi les pompes à béton

de Putzmeister aux Pays-Bas est une décision logique, déclare le

propriétaire Andre De Meyer. « L'année dernière, nous avons vendu plus

de quarante-cinq unités en Belgique, pour seulement cinq aux Pays-Bas,

alors qu'il existe encore de nombreuses opportunités. Vous comprenez

donc pourquoi Putzmeister désire établir avec MMB Machines un relais

durable aux Pays-Bas. MMB Machines va y copier la recette de son succès

en Belgique. »

Slogan : « We keep it pumping »

André De Meyer souligne volontiers les points forts de MMB Machines :

un excellent service, des techniciens sérieusement formés selon les normes

La force de MMB Machines réside avant tout dans l'expertise

et l'engagement de ses collaborateurs.

136 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Grosse demande pour des pompes à

béton sur chenilles

Deux versions mobiles sur chenilles ont été ajoutées à la

gamme de pompes à béton stationnaires de Putzmeister :

la BSA-C 1005 D5 et la BSA-C 1409 D5, légèrement

plus puissante. Les deux versions ont été conçues par

MMB Machines dans leur propre atelier. Les pompes, qui

pèsent respectivement 3,7 et 6,1 tonnes, sont faciles à

transporter sur une remorque surbaissée et, grâce à leur

petite taille, peuvent être installées à des endroits où une

grande pompe à flèche ne peut pas toujours être utilisée.

Une autre caractéristique intéressante est que la BSA-C peut

être contrôlée par l'opérateur de forage depuis sa cabine, via

une commande radio.

Ces deux machines sont principalement utilisées pour les

techniques de fondations et par les entreprises de forage

de pieux. Dans ces cas de figure, la pompe à béton doit

généralement être manœuvrée sur des surfaces non

bitumées, boueuses et instables, ce qui ne pose aucun

problème avec cette version à chenilles. Cela explique

directement l'intérêt croissant pour cette innovation. Mais

il y a d'autres bonnes nouvelles : pour pouvoir fonctionner

de manière optimale sur des chantiers peu équipés, ces

pompes à béton sont entièrement équipées. Elles disposent

d'un nettoyeur haute pression de 180 bars pour le nettoyage

des tuyaux en béton, d'un grand réservoir d'eau de 400 litres

et d'un compresseur d'air à bord. La BSA-C 1005 D5 a un

débit maximal de 52 m 3 /h, avec une pression de conduite

pouvant atteindre 70 bars. Pour la BSA-C 1409 D5, les

performances atteignent respectivement 97 m 3 /h et 71 bars.

Une belle rangée de pompes à béton mobiles de Putzmeister a été installée

devant le siège de MMB Machines, le long de l'Industrielaan à Erembodegem.

Putzmeister, un entrepôt de plus de 3500 pièces de rechange et accessoires,

des modifications sans ses propres ateliers. Enfin, et non des moindres, un

formidable service après-vente par des experts. « Ce n'est pas pour rien

que notre slogan est 'We keep it pumping'. Nous ne faisons pas seulement

référence à la qualité des machines, mais aussi au fait que nous ferons le

maximum pour que les pompes à béton continuent à fonctionner pour nos

clients. » Nous le soulignons également sur le site web avec des affirmations

telles que « Nous relevons tous les défis et donnons toujours le maximum

pour vous proposer une solution créative, durable et adaptée à vos besoins »

et « Une parole est une parole, nous disons ce que nous faisons et faisons ce

que nous disons ».

Implantation à Oosterhout

Le nouveau site néerlandais de MMB Machines se trouve dans l'Innovatiepark

24A à Oosterhout. Un emplacement facilement accessible, avec une situation

centrale, et proche des autoroutes A27 et A59. L’implantation de 1100 m²,

dotée d'un atelier moderne et d'un entrepôt de pièces détachées entièrement

équipé, est exclusivement destinée à la vente, à l'entretien et à la réparation

de la gamme de pompes à béton et accessoires Putzmeister. En Belgique,

MMB Machines est également distributeur des outils ergonomiques de

construction Probst, des nettoyeurs haute pression Dynajet et de la gamme

de chapes et mortiers Putzmeister. ❚

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 137


Un distributeur jeune et

dynamique fête ses 120 ans

Le groupe familial BIA, présent au Benelux et dans 17 pays d’Afrique, fut créé en 1902 par Georges Bia pour servir le marché belge et

congolais. Peu savent cependant qu’il distribuait également les avions des frères Wright. Basé à Overijse, il est aujourd’hui devenu

un acteur incontournable dans le secteur des machines destinées à la construction et au secteur carrier. Un partenaire global pour

ses clients, avec des services innovants et une volonté permanente de se remettre en question, comme l’explique Damien Bioul,

directeur de BIA Belux.

Texte Philippe Selke | Photos Groupe BIA

Des bouteurs, chargeuses, excavatrices et tombe

reaux Komatsu (dont BIA est le plus gros

distributeur indépendant au niveau mondial),

concasseurs et cribles Metso-Outotec et Portafill :

voilà les marques premium distribuées par BIA

que l’on peut découvrir sur le parking et dans

son atelier principal à Fleurus. Une vingtaine de

techniciens s’y affairent autour des machines, sans

compter leur 21 collègues partis en intervention

chez les clients. Un second atelier a été ouvert il y

a 3 ans à Izegem.

Dynamique positive

Dans le secteur carrier, la réputation de BIA

est propor tionnelle à son ancienneté. BIA est

d’ailleurs le distributeur avec lequel Metso-Outotec

travaille depuis le plus longtemps (90 ans !).

Également dans le domaine de la construction,

le groupe n’hésite pas à faire les investissements

nécessaires pour aligner son renom sur la qualité

des machines. Damien Bioul : « Pour les plus

petites machines, nous travaillons avec une

vingtaine d’Utility Partners. Mis en place il y a

9 ans, ce réseau de distributeurs locaux donne

maintenant de bons résultats. » Pour les gammes

plus grandes, BIA travaille en direct avec le client

et reste à son écoute. « Au fur et à mesure que l’on

fait progresser la qualité de notre service, on voit

augmenter nos parts de marché. Nous sommes

actuellement en phase d’accélération, grâce à

une croissance générale du marché en 2021, et au

fait que nous en profitons doublement en allant

chercher de nouveaux clients. » Premier depuis

longtemps avec les pousseurs, BIA gagne ainsi du

terrain sur le marché des pelles et des chargeuses,

avec des modèles aussi puissants qu’agréables à

manipuler comme la WA475. La dernière édition

de Matexpo l’a encore prouvé.

Partenaire du client de A à Z

Pouvoir proposer à son client une offre globale,

combinant si nécessaire machines neuves, machines

d’occasion révisées disponibles immédiatement,

« Au fur et à mesure que l’on fait progresser la qualité de notre service, on voit augmenter

nos parts de marché », explique Damien Bioul, Country Director BIA Belgium.

« Premier depuis longtemps avec les

pousseurs, BIA gagne ainsi du terrain sur

le marché des pelles et des chargeuses,

comme la dernière édition de Matexpo

l’a encore prouvé. »

machines de location pour des besoins spécifiques,

le tout avec un service complet et pro-actif et une

offre avantageuse de financement, c’est la force de

BIA. Et en cette période de délais allongés, BIA ne se

situe pas parmi les mauvais élèves. Damien Bioul :

« Nous commandons très en amont en fonction de

nos prévisions de vente, grâce à l’aide du groupe.

Cela nous aide aussi à contenir l’augmentation

des prix. La plupart de ces machines sont d’ailleurs

vendues avant qu’elles n’arrivent en stock. » Le taux

très important de machines vendues avec contrat

de service permet de plus au distributeur de bien

suivre celles-ci, à la grande satisfaction du client,

qui devient partenaire.

138 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Numérisation intelligente

Pour aider ses clients à optimiser le TCO de

leur flotte, le fonctionnement des machines et

la sécurité des opérateurs, BIA a recours à son

système SmartFleet : « Les machines sont déjà

très performantes, mais en tant que distributeur,

nous pouvons jouer un rôle important pour

optimiser davantage le retour sur investissement

pour nos clients. Notre système SmartFleet nous

permet en effet de collecter toutes les données

utiles (consommations, temps de ralenti, …)

afin de conseiller le client. Nous nous basons

également sur les codes erreurs les plus critiques,

notamment ceux qui indiquent un danger pour la

sécurité, pour proposer au client d’organiser des

formations pour ses opérateurs. »

BIA distribue depuis 90 ans déjà le matériel finlandais Metso-Outotec, une collaboration d’une durée historique.

Le guidage GPS des engins est un autre aspect du

virage numérique. Avec le système iMC (intelligent

Machine Control), de nombreuses machines

Komatsu sont équipées nativement, et les autres

peuvent être dotées du système Topcon retrofit.

Damien Bioul : « Nous avons même décidé

dernièrement de créer une cellule spécifique autour

de SmartFleet, avec technicien et camionnette

dédicacés. Nous souhaitons également élargir

cette activité vers les machines d’autres marques.

Toujours dans l’idée d’être le partenaire privilégié

du client en lui facilitant la vie. » ❚

Les innovations technologiques comme le système Intelligent Machine Control sur

les excavatrices représentent un atout majeur sur un marché où le TCO est roi.

« Les machines sont déjà très performantes, mais en tant que distributeur, nous pouvons jouer un rôle important pour optimiser davantage le ROI pour nos clients. »

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 139


Un projet immobilier dans

une région non desservie

Optez pour le réseau de gaz

solution économique et facile d’utilisation pour les terrains

sans raccordement au gaz naturel.

Faibles coûts d’installation

Une seule citerne de gaz (aérienne ou souterraine)

réduire les coûts d’installation au maximum.

Compteurs séparés, factures

individuelles

Chaque logement dispose d’un compteur individuel

et reçoit une facture séparée correspondant à sa

consommation.

De l’énergie sans soucis

Primagaz se charge de l’entretien de la citerne et

vient immédiatement la remplir dès que le système

de mesure automatique signale que son contenu

Prêt pour le futur

Le propane émet peu de particules fines. Les réseaux

de propane sont en outre compatibles avec le bio-

Retrouvez davantage d’informations sur

nos réseaux de propane sur

www.primagaz.be/reseau-de-gaz-propane


3D Laserscanning

Scanner aisément chaque

pièce en appuyant sur un

seul bouton!

Achat mais

aussi location

topolaser-location.be

Mesurer avec précision,

sans rien oublier.

Leica RTC360

Demandez votre démo sans engagement!

CONSTRUCTION ROUTIÈRE I BÂTIMENT I AMÉNAGEMENT DE JARDIN ET TRAVAUX

DE TERRASSEMENT I INTÉRIEUR ET MENUISERIE I GÉOMÈTRE I DIVERS

+32 (0)81 56 71 17 | info@topolaser.be | www.topolaser.be

VENTE CAMIONS - PIÈCES DÉTACHÉES - ORGANES MÉCANIQUES

VENTE - RÉPARATION - MAGASIN

Garage poids-lourds

Spécialiste MAN & Mercedes

Zoning Industriel

Rue de la Spinette 36

5140 Sombreffe

info.sombreffe@braem.be

WWW.BRAEM.COM | +32 (0)71 82 70 70


Une gamme de véhicules utilitaires

encore plus complète

Avec l'arrivée du tout nouveau Townstar, Nissan dispose d'une offre particulièrement large de véhicules utilitaires légers. Avec des

éléments de design inspirés du nouveau crossover entièrement électrique Ariya, comme le motif iconique Kumiko sur la calandre et les

nouveaux feux de jour signature, la Townstar annonce une nouvelle génération de véhicules utilitaires.

Texte Hendrik De Spiegelaere | Photos Nissan

Avec l'arrivée du tout nouveau Townstar, Nissan complète encore sa gamme de véhicules utilitaires.

Le nouveau Townstar, premier modèle européen

à porter le nouveau logo Nissan, disponible aussi

bien en version 100% électrique qu’en version

essence, incarne le design, la technologie et

l'innovation de Nissan. Le tout nouveau fourgon

compact marque une nouvelle ère pour les

véhicules utilitaires légers de Nissan.

La croissance explosive du commerce en ligne et

l'urbanisation croissante obligent les entreprises à

s’adapter à l'évolution des exigences de mobilité

et à être plus sensibles au changement climatique.

Pour ce nouveau fourgon compact, Nissan

s'appuie sur son expertise et son solide héritage

en matière d'électrification. Une version 100%

électrique du tout nouveau Townstar succède au

pionnier e-NV200, l'un des premiers véhicules

utilitaires électriques grand public.

Précurseur

Avec sa calandre et ses phares caractéristiques, le

Townstar est le précurseur du nouveau look de

Nissan en matière de véhicules utilitaires légers.

La motorisation de base de ce fourgon

compact est assurée par un moteur à essence

de 1,3 litre développant 130 ch et 240 Nm.

Pour le Townstar, l'alternative est un groupe

motopropulseur entièrement électrique. Dans

cette version, le moteur électrique de la Nissan

Townstar délivre 90 kW (122 ch). Avec une

batterie de 45 kWh, la Nissan peut parcourir

285 kilomètres.

Le Townstar peut être rechargé en standard à

maximum 11 kW, mais un chargeur de 22 kW

est disponible en option. Le rechargement peut

« Pour ce nouveau fourgon compact,

Nissan s'appuie sur son expertise

et son solide héritage en matière

d'électrification. »

142 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


encore être accéléré avec un chargeur rapide

d'une puissance maximale de 75 kW. Dans ce

cas, recharger une batterie vide à 80% dure

42 minutes.

Une charge utile généreuse

La version fourgon du nouveau Townstar a été

développée pour répondre aux besoins des clients

professionnels à la recherche d'espace et de

charge utile.

Le Nissan Townstar existe en deux longueurs

différentes : une version courte offrant 3,3 m³

d'espace de chargement et une version longue

avec 4,3 m³ d'espace. Il peut facilement

transporter deux europalettes. La charge utile

maximale est de 800 kg et le véhicule peut

remorquer jusqu'à 1500 kg.

L'espace de chargement est accessible par de

grandes portes coulissantes sur les côtés ou par le

hayon à l'arrière. Le hayon peut être remplacé par

des portes arrière de taille inégale (rapport 60:40),

qui peuvent être ouvertes jusqu'à 180 degrés.

Avec le Townstar, Nissan lance également une

gamme d'équipements de sécurité et d'aide à la

conduite, comme le Side Wind Assist, le Trailer

Sway Assist, l’Intelligent Emergency Braking

avec reconnaissance des piétons et cyclistes, le

Junction Assist, le Hands-Free Parking ou encore

l’Intelligent Cruise Control. En outre, l'Around

View Monitor (AVM) est disponible pour la

première fois dans le segment des véhicules

utilitaires légers. Grâce à diverses caméras, le

système affiche une vue à 360 degrés de la zone

entourant le véhicule.

Le Townstar est également équipé du système

d'assistance ProPilot, qui vient en aide au

conducteur sur l'autoroute. Si nécessaire, le

ProPilot arrête complètement le Townstar dans

un trafic dense, puis accélère à nouveau pour

suivre automatiquement le véhicule qui précède.

Le ProPilot maintient également le Townstar au

centre de la bande de circulation, même dans les

virages serrés.

Les fonctions de connectivité, telles que l’E-Call,

l’Apple CarPlay/Android Auto et la recharge

sans fil des smartphones, sont disponibles

dès le lancement. Les Connected Services

sont également disponibles. Ces services sont

facilement accessibles via l'écran tactile de

8 pouces situé dans le Townstar tout électrique, à

côté du tableau de bord de 10 pouces. ❚

En termes de motorisation, le Townstar est disponible en version essence ou avec un groupe motopropulseur entièrement électrique.

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 143


tiltrotateurs • attaches rapides automatiques • accessoires (hydrauliques) • godets

Simplifiez votre travail, augmentez votre productivité en toute sécurité !

+ Qualité supérieure de Suède

+ Conseil et service de vente de proximité dans toute la Belgique

+ Pièces détachées commandées aujourd’hui, livrées demain

+ Boutique en ligne de pièces détachées

Suivez-nous sur Facebook pour tous les développements actuels, les nouvelles sur les produits,

des photos et des informations sur les jours de démonstration: @engconBelgium

engcon Belgium BVBA Beekstraatkouter 62, 9031 Gand

Téléphone: 0493 - 43 72 98 (Nord) of 0480 - 65 88 65 (Sud)

www.engcon.com

www.gebroedersgeens.be

Le leader mondial de la fabrication de machines pour les

fondations spéciales ainsi que l’exploration et l’exploitation des

ressources naturelles.

BAUER Machines SAS • Strasbourg • France

frederic.heuze@bauer.de • Portable: +32 475 431270

bma.bauer.de


LOISELET, SPÉCIALISTE DE LA LOCATION DANS

LE DOMAINE DU BÂTIMENT ET DU GÉNIE CIVIL

Nacelles - Télescopiques - Rotatifs - Pelles - Mini-pelles - Dumpers - Chariots élévateurs

Groupes électrogène - Rouleaux compacteurs - Chargeurs - Mât d’éclairage

Rue des Matelots 70 – 7800 Ath

Info@loiselet.be Tél : 068/26.46.46 – Fax : 068/26.46.49

www.loiselet.be

Rue Isidore Derèse 107/1 – 5190 Jemeppe Sur Sambre

Info@loiseletsg.be Tél : 071/20.11.20


Des étudiants créent un mobilier en

béton pour des jeunes atteints de

troubles du spectre de l’autisme

Les élèves atteints de troubles du spectre de l’autisme (TSA) ont besoin d’un espace bien à eux. Un espace qui les protège d’une

surstimulation sensorielle, ou bien d’une sous-stimulation pour les personnes dites hyposensibles. Mais comment concevoir un espace

meublé à la fois reposant et stimulant ? Les étudiants en architecture et génie civil de l’université de Gand (UGent) se sont penchés sur

ce paradoxe. Pour ce faire, ils ont collaboré avec des spécialistes de l’autisme, la Ville de Gand et Het Kwadrant, une école gantoise pour

les jeunes atteints de TSA. Grâce à la société Decomo, en collaboration avec la FEBE, les élèves de Het Kwadrant peuvent déjà tester deux

projets dans leur école.

Texte et Photos FEBE

Une école, de multiples besoins

Het Kwadrant est une école communale, située sur la Martelaarslaan à Gand.

Elle dispense un enseignement adapté à 72 élèves présentant un trouble du

spectre de l’autisme, âgés de 12 à 17 ans. Ces jeunes ont des besoins très

différents, même pendant leurs pauses à l’école : alors que l’un voudra avoir

une vue sur toute la cour de récréation, l’autre préférera peut-être s’isoler et

se replier sur lui-même. Les étudiants de l’UGent devaient tenir compte de ce

facteur, tout en permettant aux enseignants de garder une vue d’ensemble.

Quant au mobilier extérieur, il devait être solide et s’intégrer dans un espace

ouvert à différents usages, propice à l’interaction entre les élèves. Enfin,

l’impact de multiples stimuli, notamment visuels et sonores, était un autre

défi pour les concepteurs.

Il faut comprendre pour concevoir

On ne peut pas concevoir du mobilier pour des élèves présentant un TSA sans

comprendre comment ils interagissent entre eux et avec leur environnement.

La littérature scientifique sur ce thème est abondante, mais elle requiert une

approche critique. De plus, elle porte uniquement sur les enfants de 3 à

12 ans, alors que Het Kwadrant accueille des jeunes jusqu’à 17 ans.

Sept équipes d’étudiants en architecture et génie

civil se sont lancées dans l’aventure.

146 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Des collaborateurs de tous bords

Ce qui rend ce projet unique, c’est sa multidisciplinarité. Sept équipes

d’étudiants en architecture et génie civil se sont lancées dans l’aventure. Ces

étudiants, dirigés par le professeur Nathan Van Den Bossche et évidemment

accompagnés d’ingénieurs architectes, ont bénéficié de multiples éclairages :

le professeur, psychologue et chercheur en autisme Herbert Roeyers, plusieurs

orthopédagogues de l’UGent et de la HGent, une décoratrice d’intérieur

égyptienne, un bureau d’études parisien et les coordinateurs des soins de

Het Kwadrant ont tous apporté leur pierre à l’édifice.

Une diversité remarquable dans les résultats

Le projet a produit des résultats très variés. Certains groupes ont choisi de

concevoir un siège original, d’autres ont imaginé une solution extérieure complète.

Het Kwadrant et la Ville de Gand étaient tellement surprises des résultats,

qu’elles les ont proposés à l’équipe de projet chargée de la rénovation du

campus. En effet, les créations ne sont pas seulement pertinentes pour

Het Kwadrant, mais pourraient bien convenir à toutes les écoles du campus.

Decomo et FEBE ont doté les étudiants du support technique et du

savoir-faire nécessaires pour concrétiser leurs inventions.

Réalisation de deux prototypes

Decomo et la FEBE ont voulu soumettre deux prototypes aux élèves de

Het Kwadrant. Ainsi, ils ont doté les étudiants concepteurs des meubles

sélectionnés du support technique et du savoir-faire nécessaires pour

concrétiser leurs inventions. Que ce soit pour la composition du béton, le

coffrage, le traitement des surfaces ou la manipulation, les futurs ingénieurs

civils ont pu compter sur l’expertise indispensable des spécialistes du

secteur. Les mobiliers sont aujourd’hui largement utilisés par les élèves de

Het Kwadrant. Espérons que les autres inventions seront bientôt intégrées

dans la rénovation complète du campus.

Un bilan positif unanime

Les étudiants participants, l’industrie du béton, les spécialistes des TSA

et l’équipe pédagogique, tous ont vécu ce projet comme une expérience

passionnante et stimulante avec, à la clé, un résultat encourageant pour les

jeunes présentant un trouble du spectre de l’autisme. ❚

« Les créations ne sont pas

seulement pertinentes pour

Het Kwadrant, mais pourraient

bien convenir à toutes les

écoles du campus. »

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 147


Tractebel Engineering

reçoit le prix ORI Climate

Proof Award 2021

C'est dans le magnifique Château du Lac de Martin à Genval que les Belgian Construction Awards ont révélé l'identité des gagnants lors

d'une soirée de gala mémorable. Cette année, Tractebel Engineering a reçu le prestigieux ORI Climate Proof Award. Félicitations !

Texte et photos ORI

Après l'édition reportée du 9 décembre 2021,

les Belgian Construction Awards ont eu

lieu le 10 mars 2022. Le jury, composé de

12 professionnels du secteur de la construction

et des médias, répartis en quatre catégories

différentes (Environnement, Innovation, BIM et

Communication), a eu la difficile tâche de choisir

parmi des candidatures de très grande qualité.

« Park Dok Zuid », par

Tractebel Engineering

Le projet « Park Dok Zuid » présenté par

Tractebel Engineering a reçu cette année le

ORI Climate Proof Award. Les « Gedempte

Zuiderdokken » constituent un espace ouvert

unique dans le tissu urbain d'Anvers. Après le

remplissage des trois anciens docks, l'espace

libéré est principalement utilisé comme parking

gratuit. Depuis les années 1980, le quartier

« Het Zuid » a été transformé en un quartier

attrayant doté d'un certain nombre d'attractions

culturelles importantes.

Le jury environnemental a jugé que « Park Dok

Zuid » était « un exemple d'adoucissement et

de verdissement dans un environnement urbain

difficile, avec un système de gestion de l'eau

bien pensé qui contribue à l'adaptation de la

« ​C'est au Château du Lac à Genval que

les lauréats des Belgian Construction

Awards 2021 ont été proclamés. »

Le projet « ​Park Dok Zuid » présenté par Tractebel Engineering a reçu cette année le ORI Climate Proof ​Award.

ville au climat. Le rassemblement et l'intégration

des stratégies et solutions existantes, combinés

à un haut niveau d'implication du voisinage,

résultent en la création d’un poumon vert pour la

ville d'Anvers. »

« Bomenportaal » d'Antea Group

Belgium occupe une belle

deuxième place

La deuxième place a été attribuée à Antea Group

Belgium avec son « portail des arbres », qui

souligne l'importance de la verdure et le rôle des

arbres dans l'adaptation au climat et l'atténuation

de ses effets. Les arbres procurent de l'ombre et

un rafraîchissement, retiennent l'eau, assurent le

stockage du carbone et jouent un rôle important

dans le maintien de la biodiversité. « Verweven

Stedelijke Ecologie » de BOB361 Architects a

remporté la troisième place.

Arcadis Belgium remporte les

Circular Building Awards

La ville de Roeselare construit un hôtel de ville

innovant et vise le label de durabilité BREEAM

Excellent pour les bâtiments ayant un impact

mini mal sur l'environnement. Les nouvelles

construct ions seront érigées entièrement en bois

de manière durable, et le site sera relié à un réseau

de chaleur afin de ne pas perdre de chaleur. En

outre, les bâtiments à démolir le seront de manière

circulaire. Arcadis prépare numériquement cette

démolition circulaire en coopération avec diverses

parties prenantes. Les matériaux de construction

et de bureau sont récupérés ou réutilisés autant

que possible, tant dans le nouveau bâtiment qu'à

l'extérieur (plus de 50 associations sont reparties

avec des luminaires, des cuisines, des armoires, du

matériel de bureau, etc.)

Découvrez tous les gagnants ici : https://ori.be/

fr/news/336/tractebel-engineering-recoit-le-prixori-climate-proof-award-2021/


CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 149


CONSTRUIRE LA

WALLONIE

DEVENIR PARTENAIRE

DE CONSTRUIRE LA

WALLONIE ?

Tant sur le site web que dans le

magazine imprimé, nous vous donnons

la possibilité de faire partie de l'aperçu

des fabricants et fournisseurs les plus

renommés du secteur.

Vous pouvez ainsi notamment :

• Être repris comme partenaire dans les pages de

service du magazine professionnel

• Être mentionné gratuitement dans le

tout nouvel index des entreprises sur

construirelawallonie.be

• Obtenir une position sponsorisée avec page de

profil personnalisée sur construirelawallonie.be

• Profiter de votre widget d'entreprise, avec liens

vers le contenu rédactionnel, les actualités et

autres outils marketing pertinents

Intéressé ?

• Appelez le +32 50 36 81 70

• Surfez sur construirelawallonie.be/adverteren/

• Scanner le code QR

SCANNEZ LE

CODE QR

Nos chefs d'édition vous détailleront volontiers nos

offres de partenariat.

construirelawallonie.be


Partenaires en construction

Vous cherchez de l’information détaillée sur

nos partenaires en construction ?

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.

construirelawallonie.be/entreprises

AERTSSEN TERRASSEMENTS SA

Rue des Tuiliers 8

4480 HERMALLE-SOUS-HUY

T +32 3 252 35 40

F +32 3 252 35 43

E infoterrassement@aertssen.be

W www.aertssen.be

MASTER BUILDERS SOLUTIONS

BELGIUM NV

Nijverheidsweg 89

3945 HAM

T +32 11 34 04 34

E mbs-cc-be@mbcc-group.com

W www.master-builders-solutions.be

COPRO

Quadri kleuren

Donker groen:

C: 100

M: 0

Y: 90

K: 40

Quadri kleuren

Licht groen:

C: 70

M: 0

Y: 100

K: 0

Z.1. Researchpark -Kranenberg 190

1731 ZELLIK (ASSE)

T +32 2 468 00 95

E info@copro.eu

W www.copro.eu

DELABIE BENELUX

Bergensesteenweg 106 A, bus 5

1600 LEEUW-SAINT-PIERRE

T +32 2 520 16 76

F +32 2 520 19 78

E info@delabiebenelux.com

W www.delabiebenelux.com

AANNEMINGSBEDRIJF AERTSSEN NV

Laageind 91

2940 STABROEK

DE WAAL SOLID FOUNDATIONS

T +’32 3 561 09 50

F +’32 3 561 09 59

E info@aertssen.be

W www.aertssen.be

BE-CERT

CRÉATIONS & AMÉNAGEMENTS SPRL

Rue Léopold, 160

7080 LA BOUVERIE

T +32 473 89 21 46

Voshol 6A

9160 LOKEREN

T +32 9 340 55 00

F +32 9 340 55 18

Edmond Van Nieuwenhuyselaan 6

1160 BRUXELLES

E creation.amenagement@skynet.be

W www.creationetamenagements.be

E info@dewaal.eu

W www.dewaal.eu

T +32 2 234 67 60

E info@be-cert.be

ALLTERRA BELUX

W www.be-cert.be

Gontrode Heirweg 148B

DDS +

9090 MELLE

T +32 9 277 16 00

E info@allterra-belux.com

W www.allterra-belux.com

BRAEM NV/SA

Handzaamse Nieuwstraat 7

Avenue Louise 251 b7

1050 BRUXELLES

T +32 2 340 32 32

E mail@dds.plus

W www.dds.plus

DESCHACHT

Antwerpsesteenweg 1068

9041 GENT-OOSTAKKER

T +32 9-355 74 54

8610 HANDZAME

F +32 9 355 76 79

T +32 51 57 58 70

E oostakker@deschacht.eu

E info@braem.be

W www.deschacht.eu

ASSAR L’ATELIER ARCHITECTS

W www.braem.com

Filiale de Assar Architects

Rue de la Spinette 36

D+A CONSULT

P.I. des Hauts-Sarts Deuxième Avenue 24

Rue Sainte-Marie 5/12

5140 SOMBREFFE

Meiboom 26, 1500 HALLE

4040 HERSTAL

4000 LIÈGE

T +32 4 221 20 00

E architects@assar.com

T +32 71 82 70 70

F +32 71 82 70 71

E info.sombreffe@braem.be

Kardinaal Mercierplein 2, 2800 MECHELEN

T +32 2 363 89 10 (Halle)

T +32 15 56 09 56 (Mechelen)

E info@da.be

T +32 4 256 56 10

F +32 4 256 56 19

E herstal@deschacht.eu

W www.assar.com

W www.braem.com/fr

W www.da.be

W www.deschacht.eu

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 151


24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE

Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87

Web : www.carrenoir.com

Partenaires en construction

Vous cherchez de l’information détaillée sur

nos partenaires en construction ?

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.

construirelawallonie.be/entreprises

DORMAKABA BELGIUM NV

Monnikenwerve 17-19

8000 BRUGES

T +32 50 45 15 70

E info.be@dormakaba.com

W www.dormakaba.be/fr

FDS NV

Industriepark Drongen 11A

9031 DRONGEN

T +32 92 80 84 30

F +32 92 80 84 39

E info@fds.be

FEREB

Avenue Grand-Champs 148

1150 WOLUWÉ SAINT PIERRE

T +32 15 41 31 24

E secretariat@fereb.be

W www.fereb.be

GM RECYCLING BVBA

Krommeveldstraat 1

9971 LEMBEKE

T +32 9 378 39 47

F +32 9 378 48 20

W www.fds.be

E info@gmrecycling.be

W www.gmrecycling.be

ELOY TRAVAUX

FONDATEL LECOMTE – BSI

Zoning de Damré, rue des Spinettes 13

Rue Georges Stephenson 1

HÄFELE BELGIUM SA

4140 SPRIMONT

T +32 4 382 34 44

F +32 4 382 33 03

E info@eloy.be

W www.eloy.be

FEBE

Federatie van de betonindustrie

Boulevard du Souverain 68 b5

1170 WATERMAEL-BOITSFORT

T +32 2 735 80 15

E mail@febe.be

7180 SENEFFE

T +32 64 23 63 23

F +32 64 23 63 29

E seneffe@fondatel.com

W www.lecomtefondatel.be

Lindestraat 5

9240 ZELE

T +32 5 245 01 14

F +32 5 245 01 51

E info@hafele.be

W www.febe.be

W www.hafele.b

ENGIE FABRICOM

ENGIE_axima

RÉFÉRENCES COULEUR

solid_BLUE_PANTONE

22/10/2015 Boulevard Símon Bolívar 34

PANTONE PROCESS CYAN C

1000 BRUXELLES

T +32 2 370 31 11

E info.fabricom.be@engie.com

W www.engie-fabricom.com

FEBELCEM

68 boulevard du Souverain - Boîte 11

1170 BRUXELLES

T +32 2 645 52 11

F +32 2 640 06 70

E info@febelcem.be

W www.febelcem.be

gas.be

GAS.BE

Place Masui 15

1000 BRUXELLES

T +32 2 383 02 00

E info@gas.be

W gas.be

JOSKIN SA

Rue de Wergifosse 39

4630 SOUMAGNE

T +32 4 377 35 45

F +32 4 377 10 15

E info@joskin.com

W www.joskin.com

GEBROEDERS GEENS NV

EURO RENT LOCATION DE MATÉRIEL

Bisschoppenhoflaan 631

2100 DEURNE (ANTWERPEN)

T +32 3 325 43 00

FEDBETON

Avenue des Arts 20 (7ème étage)

1000 BRUXELLES

T +32 2 735 01 93

Hinnenboomstraat 5

2320 HOOGSTRATEN

T +32 3 314 79 30

F +32 3 314 84 56

KFV

Ramgatseweg 15

4941 VN RAAMSDONKSVEER

T +31 85 486 10 80

E liften@eurorent.be

E info@fedbeton.be

E info@knikmops.be

E info-b@siegenia.com

W www.eurorent.be

W www.fedbeton.be

W www.geens-gebr.be

W www.siegenia.com

152 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Partenaires en construction

Vous cherchez de l’information détaillée sur

nos partenaires en construction ?

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.

construirelawallonie.be/entreprises

KOPPEN.BE

Industriepark Brechtsebaan 22

2900 SCHOTEN

T +32 3 680 12 34

F +32 3 680 12 30

LOISELET

Rue Des Matelots 70

7800 ATH

T +32 68 26 46 46

E info@loiselet.be

W www.loiselet.be

PLAQUES DE ROULAGE.BE BVBA

Schrijnwerkerslaan 5, Industriezone De Zaat

9140 TEMSE

T +32 3 710 50 00

E info@plaquesderoulage.be

G.SMEYERS NV

Bruggestraat 16

2240 ZANDHOVEN

T +32 3 484 40 57

F +32 3 484 58 72

E info@gsmeyers.be

W www.gsmeyers.be

E info@koppen.be

W www.koppen.be

W www.plaquesderoulage.be

LOISELET SG LOCATION

SOMTP - SIÈGE FLANDRE

Rue Isidore Derèse 107, Boite 1

Baron Van Loolaan 7

LEICA GEOSYSTEMS NV

Jan Emiel Mommaertslaan 18A

1831 DIEGEM

T +32 2 209 07 09

E sales.be@leica-geosystems.com

W www.leica-geosystems.com/nl

5190 JEMEPPE-SUR-SAMBRE

T +32 71 20 11 20

E info@loiseletsg.be

W www.loiselet.be

PRIMAGAZ

Kanaalweg 87

3980 TESSENDERLO

T +32 13 61 82 00

E info@primagaz.be

W www.primagaz.be/nl-be

9940 EVERGEM

T +32 9 285 78 70

E info@somtp.be

W www.somtp.be

SOMTP - SIÈGE WALLONIE

Parc Industriel de Namur-Nord-Rhisnes

Rue de l'Artisanat 8

5020 SUARLÉE

sprl

T +32 81 548 230

LENAERTS BLOMMAERT

VERHUUR SPRL

Jan de Malschelaan 8

9140 TEMSE

T +32 3 771 38 81

E info@LBV.be

W www.lenaertsblommaert.be

LHOIST

Rue Charles Dubois 28

1342 LIMELETTE

T +32 10 23 07 11

F +32 10 23 09 50

E info@lhoist.com

W www.lhoist.com

SIEGENIA BENELUX

Ramgatseweg 15

4941 VN RAAMSDONKSVEER

T +31 85 486 10 80

E info-b@siegenia.com

W www.siegenia.com

E info@somtp.be

W www.somtp.be

STELCON

Schrijnwerkerslaan 8 - ZI De Zaat

9140 TEMSE

T +32 3 771 69 94

E info@stelcon.be

W www.stelcon.be

LITHOBETON SA

Route de Wallonie 140

7331 BAUDOUR

T +32 65 64 11 21

F +32 65 64 11 22

E info@lithobeton.be

PERI BENELUX BELGIÊ

Klampovenweg 300

2850 BOOM

T +32 52 31 99 31

E info@peri.be

SIGN & FACADE LIÈGE SA

2, rue des Nouvelles Technologies

4460 GRÂCE-HOLLOGNE

T +32 4 239 75 75

F +32 4 239 75 85

E liege@sign-facade.be

STEVENS-APRIL VERVOER BVBA

Schrijnwerkerslaan 5 - ZI De Zaat

9140 TEMSE

T +32 3 711 19 91

E info@stevens-april.be

W www.lithobeton.be

W www.peri.be

W www.sign-facade.be

W www.stevens-april.be

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 153


Partenaires en construction

Vous cherchez de l’information détaillée sur

nos partenaires en construction ?

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.

construirelawallonie.be/entreprises

STRADUS NV

Dellestraat 41

3550 Heusden-Zolder

T +32 13 530 500

E info@stradus.be

W www.stradus.be

TOPCON POSITIONING BELGIUM

Doornveld 141

1731 ZELLIK

T +32 2 466 82 30

F +32 2 466 83 00

E info@topconsokkia.be

W www.topconpositioning.com

TRBA

Rue de l’Europe 6

7600 PÉRUWELZ

T +32 69 77 95 95

E trba@trba.be

W www.trba.com

TROAX

Schaliënhoevedreef 20c

2800 MECHELEN

T +32 15 28 17 30

F +32 15 71 51 64

E info@troax.be

W www.troax.com

VALIPAC

Avenue Reine Astrid 59 A bte 11

1780 WEMMEL

T +32 2 456 83 10

E info@valipac.be

W www.valipac.be

VAN DER SPEK NV/SA

Industrielaan 10

1740 TERNAT

T +32 2 582 29 79

F +32 2 582 70 36

WOLFMAT - WOLFTECH - WOLFTECH

Nijverheidstraat 5

Nijverheidstraat 5

1830 MACHELEN

1830 MACHELEN

WOLFMAT

Machines pour le secteur de la construction

WOLFMAT T +32 2 649 00 78

E info@wolfmat.be

W www.wolfmat.be

Machines pour le secteur de la construction

T +32 2 649 00 78

WOLFTECH

E info@wolfmat.be

Coffrage & Soutènement

W T www.wolfmat.be +32 2 251 41 33

E info@wolftech.be

W www.wolftech.be

WOLFTECH

Coffrage & Soutènement

T +32 2 251 41 33

E info@wolftech.be

W www.wolftech.be

TOP-OFF NV

E sales@vanderspek-bel.com

Europark 2015

3530 HOUTHALEN-HELCHTEREN

T +32 11 39 73 00

W www.vanderspek-bel.com

YANMAR COMPACT

F +32 11 39 73 01

E tom@topoff.eu

W www.topoff.be

S.A. TROX BELGIUM NV

Boulevard Paepsem 18G

1070 BRUXELLES

T +32 2 522 07 80

E info@trox.be

W www.trox.be

VERHOEVEN TRAINS DE CHENILLES

Nederwijk Oost 278

9400 NINOVE

EQUIPMENT EUROPE

25, Rue de la Tambourine

52100 SAINT-DIZIER (FRANCE)

T +33 3 25 56 39 75

F +33 3 25 56 94 69

E ycee-contact@yanmar.com

TOPOLASER

T 32 54 33 81 11

W www.yanmarconstruction.fr

Route De Saussin 38/13A

5190 SPY

T +32 81 56 71 17

E info@verhoevenrijwerk.be

W www.verhoeventrainsdechenilles.be

F +32 81 56 71 53

E info@topolaser.be

W www.lasertopo.be

VAN LAECKE GROUP

Schatting 8

8210 ZEDELGEM

TRAMAC SA

Avenue de l'Energie 11

4432 ALLEUR

T +32 4 263 99 84

E tramac@tramac.be

T +32 50 55 18 90

F +32 50 20 17 34

E info@vanlaeckegroup.com

W www.vanlaeckegroup.com

Vleugelboot 51

3991 CM HOUTEN

VIAKAN

Kasteelstraat 8b

1650 BEERSEL

T +32 23 31 25 63

F +32 23 31 25 62

E info@viakan.be

W www.tramac.be

T +31 30 68 68 100

W www.viakan.be

154 |

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Comfort wanden

Murs Comfort

Sandwichpanelen

Panneaux Sandwich

Dubbele wanden

Prémurs

Massieve wanden

Murs Pleins

www.kerkstoel2000.be


SORDOFF.COM

CHEZ NOUS

LES MEILLEURS

OPÉRATEURS

MÉRITENT

LA LUMIÈRE!

ET VOUS?

SORDOFF.COM

OUR FLEET OF INNOVATIVE MACHINES + OUR VERY SKILLED PEOPLE = A TRUE WIN/WIN

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!