07.09.2022 Views

TRAMETAL 220

Des solutions compétitives pour l'usinage de l'aluminium

Des solutions compétitives pour l'usinage de l'aluminium

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

LES ACTUS DE L’ADDITIF p. 08

ADDITIF AddUp lance p. 6une nouvelle génération

Témoignage de machine Renishaw d’impression - British 3D métallique Cycling fait : la

FormUp®350

course en tête avec la fabrication additive

de Renishaw

OUTILS

p.10

SALONS Usinons les p. réfractaires 9 et les titanes

Micronora et l’AMB,

LUBRIFIANT

p. 24

deux salons majeurs pour la rentrée

L’Outil Liquide,

MACHINES partenaire de luxe p. 24 pour Decayeux STI

Mazak chez Labadis ; Hestika et Kern

TÉMOIGNAGES

p. 26

ÉQUIPEMENTS

Röders - Kern - Esprit p. 34- Wfl

Bucci, Igus et un témoignage Kasto

N°215 Juillet 2021 • 20€

WWW.TRAMETAL.FR

220 • Juillet 2022 • 20€ WWW.TRAMETAL.FR

Des Des solutions compétitives

Des pour pour solutions l'usinage Des

compétitives

solutions

de compétitives

pour l'usinage l'aluminium

pour l'usinage de l'aluminium

de l'aluminium

Des solutions compétitives

pour l'usinage de l'aluminium

Usinage sûr et durable

Usinage sûr et durable

Productivité élevée et

Usinage sûr et durable

Productivité élevée et

faible coût par composant

faible coût par composant

Productivité élevée et

faible coût par composant

DOSSIER

La réduction des émissions La réduction de l'industrie des émissions automobile de l'industrie s'accompagne automobile nécessairement s'accompagne d'une nécessairement d'une

réduction du poids des composants. réduction du poids C'est des pourquoi composants. l'aluminium, C'est pourquoi avec son l'aluminium, excellent rapport avec son excellent rapport

La réduction des émissions de l'industrie automobile Usinage sûr s'accompagne et durable nécessairement Productivité d'une élevée et

résistance/poids, Usinage est de sûr résistance/poids, plus et durable en plus utilisé. est Et de cela plus vaut en Productivité plus également utilisé. Et élevée dans cela vaut et la fabrication également de dans la fabrication de

réduction du poids des composants. C'est pourquoi l'aluminium, avec son excellent faible coût rapport par composant

véhicules hybrides ou électriques.

véhicules hybrides ou électriques.

résistance/poids, est de plus en plus utilisé. Et cela vaut également dans la

faible

fabrication

coût par

de

composant

véhicules hybrides Nos ou électriques.

solutions d'outillage Nos de l'aluminium solutions d'outillage peuvent de vous l'aluminium aider à augmenter peuvent vous votre aider productivité,

à augmenter votre productivité,

vos niveaux La réduction de qualité des émissions et vos la finition niveaux de de l'industrie de vos qualité usinages. automobile et la finition Ce sont s'accompagne de vos des usinages. solutions nécessairement Ce aux sont problèmes des solutions d'une les aux problèmes les

Nos solutions d'outillage de l'aluminium peuvent vous aider à augmenter votre productivité,

plus courants réduction et du les poids plus des plus critiques, composants. courants comme et les C'est les plus temps pourquoi critiques, de l'aluminium, cycle comme longs les avec temps et les son stries. de excellent cycle longs rapport et les stries.

vos niveaux La réduction de qualité et des la finition émissions de vos usinages. de l'industrie Ce sont des automobile solutions aux s'accompagne problèmes les

résistance/poids, est de plus en plus utilisé. Et cela vaut également dans nécessairement la fabrication de d'une

plus courants et les

réduction Nombre plus critiques,

du poids des des solutions comme les

composants. d'outillage Nombre temps des spécialement cycle solutions longs d'outillage et

C'est pourquoi développées les stries. spécialement

l'aluminium, pour l'usinage développées

avec son des excellent composants

pour l'usinage des composants

véhicules hybrides ou électriques.

rapport

automobiles classiques en automobiles aluminium classiques peuvent également en aluminium être peuvent utilisées également pour l'usinage être utilisées des pour l'usinage des

Nombre des solutions d'outillage spécialement développées pour l'usinage des composants

résistance/poids, Nos solutions est de d'outillage plus en plus utilisé. Et cela vaut également dans la fabrication de

composants destinés au

composants de l'aluminium

secteur de l'e-mobilité,

destinés peuvent au secteur vous aider

qu'il s'agisse l'e-mobilité, à augmenter

de fraisage,

qu'il votre

de

s'agisse productivité,

perçage,

de fraisage,

de

de perçage, de

automobiles classiques en aluminium peuvent également être utilisées pour l'usinage des

véhicules taraudage hybrides vos niveaux

ou ou électriques.

de qualité taraudage et la finition ou de solutions vos usinages. techniques. Ce sont des solutions aux problèmes les

composants destinés au secteur de l'e-mobilité, solutions techniques.

qu'il s'agisse de fraisage, de perçage, de

plus courants et les plus critiques, comme les temps de cycle longs et les stries.

taraudage ou de solutions techniques.

Nos solutions d'outillage de l'aluminium peuvent vous aider à augmenter votre productivité,

Nombre des solutions d'outillage spécialement développées pour l'usinage des composants

vos niveaux de automobiles qualité et classiques la finition en de aluminium vos usinages. peuvent également Ce sont être des utilisées solutions pour l'usinage aux problèmes des les

plus courants composants et les plus destinés critiques, au secteur comme de l'e-mobilité, les temps qu'il de s'agisse cycle de longs fraisage, et les de perçage, stries. de

taraudage ou de solutions techniques.

Nombre des solutions d'outillage spécialement développées pour l'usinage des composants

https://www.sandvik.coromant.com/fr-fr/industrysolutions/automotive

automobiles classiques en aluminium peuvent également être utilisées pour l'usinage des

composants destinés au secteur de l'e-mobilité, qu'il s'agisse de fraisage, de perçage, de

Titane https://www.sandvik.coromant.com/fr-fr/industrysolutions/automotive

https://www.sandvik.coromant.com/fr-fr/industrysolutions/automotive

relever

taraudage

les défis

ou de solutions

de

techniques.

l’usinage 10


LUBRIFICATION

PAR ROULEAUX

WWW.MOLYDAL.COM

RÉDUIT

VOS COÛTS

AMÉLIORE VOTRE

PRODUCTIVITÉ

Présent sur MICRONORA

Hall A1 - Stand 201

SOLUTIONS

DE LUBRIFICATION

INDUSTRIELLE


ÉDITORIAL

Tensions sur le titane

Dominique DUBOIS

Rédacteur en chef

Envie de réagir ?

@trametal

L’industrie manufacturière vit des heures troublées avec une visibilité de plus en plus incertaine

sur ses approvisionnements en matières premières, voire en énergie. Etonnamment ni le conflit

en Ukraine, ni la reprise de l’inflation et une hausse des prix brutale sur le gaz et l’électricité

n’ont vraiment impacté la reprise post Covid et nombre d’industriels ont du travail à revendre

et cherchent du personnel qualifié désespérément. Les matières premières seront sans nul doute un sujet

préoccupant lors des deux grands évènements de la rentrée , l’AMB de Stuttgart et Micronora à Besançon.

Parmi les approvisionnements en tension croissante, figure le titane.

Rappelons qu’il ne s’agit pas d’un produit rare, plutôt répandu sous forme d’oxyde, son extraction est peu

écologique, sa transformation en métal est très énergivore et assez délicate à maitriser . La plus grosse

consommation de titane reste dans les peintures- sous forme d’oxydes- et la décoration. Le médical et

l’aéronautique sont des marchés de niche. Des pays comme la Chine produisent des quantités considérables

d’éponges de titane, ce qui est une étape intermédiaire dans son élaboration, mais pour obtenir de la qualité

aéronautique certifiée ou des alliages pour le biomédical ou le dessalement d’eau de mer, le challenge est

autrement compliqué. Les quantités à produire sont finalement assez faibles et la production est donc

assez concentrée.

La production mondiale d’éponges de titane de l’année 2019 était de 216 820 tonnes avec une part en

forte croissance pour la Chine (78 000 tonnes) talonnée par le Japon et la Russie avec respectivement

51 000 et 45 500 tonnes. Le reste de la production se partageait entre le Kazakhstan (23 000 tonnes), les

USA (10 000 tonnes), l’Ukraine (8 000 tonnes. Les USA seront à terme remplacés par l’Arabie Saoudite.

La consommation purement aéronautique étant estimée à 75 000 tonnes pour 2019.Pour des installations

industrielles aussi lourdes et coûteuses que des aciéries, il s’agit d’une production assez limitée même si

le nucléaire va remonter rapidement.

Le poids de la Russie et du Kazakhstan est important pour l’élaboration de titanes et d’alliages de titane de

qualité et le conflit actuel pose d’énormes problèmes tant aux avionneurs qu’aux acteurs du monde médical.

En fait les derniers développements indiquent que comme pour le blé, les deux camps ont tout intérêt à

s’entendre, les conséquences d’un arrêt des transactions seraient trop lourdes pour le secteur aéronautique

ou pour VSMPO-Avisma [géant russe du secteur).

Se posera la question pour les industriels occidentaux de s’émanciper partiellement ou définitivement des

approvisionnements venus de Russie et de ses satellites mais ce sera long et relativement coûteux. Cela

étant la consommation occidentale serait suffisante pour justifier une production intégrée.

Pour l’instant, la question du recyclage du titane via ses « scraps » monte en puissance avec des usines

spécialisées en construction, notamment en France. Le titane est en effet recyclable, tout comme l’aluminium

et le secteur aéronautique « gâche » énormément de matière en usinant. Notons que la fabrication additive

démarre fort avec ses poudres de titane tout comme les nouvelles batteries pour véhicules électriques.

En conclusion, l’arrêt des chaines d’Airbus ou de Boeing n’est pas pour tout de suite, même si tout est

devenu plus « compliqué » ●

Dominique Dubois

ÉDITEUR

MRJ Informatique

Le Trèfle - 22, boulevard Gambetta

92130 Issy-les-Moulineaux

Tél. : 01 84 80 57 07

production-maintenance.com

/trametal

/@trametal

Direction :

Michaël Lévy

Directeur de publication :

Jérémie Roboh

Directeur des rédactions :

Olivier Guillon

Rédacteur en chef :

Dominique Dubois

COMMERCIALISATION

Publicité :

Patrick Barlier

p.barlier@mrj-corp.fr

Sonia Cheniti

s.cheniti@mrj-corp.fr

Diffusion et Abonnements

https://trametal.fr/la-revue/

Emilie Bellenger

abonnement@trametal.fr

Prix au numéro : 20 €

Abonnement 1 an France et

à l’étranger, 6 n° en version

numérique :

60 € TTC

Abonnement 1 an version

papier + numérique :

85 € TTC

Règlement par chèque bancaire

à l’ordre de MRJ

RÉALISATION

Maquette :

Gaëlle Vivien

Impression :

CORLET

Zone Industrielle Ouest - Rue

Maximilien-Vox

Condé-sur-Noireau

14110 Condé-en-Normandie

N°ISSN : 1632 - 4153

Dépôt légal : À parution

Périodicité : Trimestrielle

Numéro : 220

Date : juillet 2022

CRÉDITS

Photo de couverture :

DR

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı1


Usinage sûr et durable

Productivité élevée et

Usinage sûr et durable

Productivité élevée et

faible coût par composant

faible coût par composant

Usinage sûr et durable

Productivité élevée et

faible coût par composant

Usinage sûr et durable

Productivité élevée et

faible coût par composant

CE

SSE ET

DOSSIER

LES ACTUS DE L’ADDITIF

ADDITIF p. 6

Témoignage Renishaw - British Cycling fait la

course en tête avec la fabrication additive

de Renishaw

OUTILS

SALONS p. 9

Micronora et l’AMB,

LUBRIFIANT

deux salons majeurs pour la rentrée

MACHINES p. 24

Mazak chez Labadis ; Hestika et Kern

TÉMOIGNAGES

ÉQUIPEMENTS p. 34

Bucci, Igus et un témoignage Kasto

N°215 Juillet 2021 • 20€

WWW.TRAMETAL.FR

220 • Juillet 2022 • 20€ WWW.TRAMETAL.FR

Des Des solutions compétitives

Des pour pour solutions l'usinage Des

compétitives

solutions

de compétitives

pour l'usinage l'aluminium

pour l'usinage de l'aluminium

de l'aluminium

Des solutions compétitives

pour l'usinage de l'aluminium

La réduction des émissions La réduction de l'industrie des émissions automobile de l'industrie s'accompagne automobile nécessairement s'accompagne d'une nécessairement d'une

réduction du poids des composants. réduction du poids C'est des pourquoi composants. l'aluminium, C'est pourquoi avec son l'aluminium, excellent rapport avec son excellent rapport

La réduction des émissions de l'industrie automobile s'accompagne nécessairement d'une

résistance/poids, Usinage est de sûr résistance/poids, plus et durable en plus utilisé. est Et de cela plus vaut en Productivité plus également utilisé. Et élevée dans cela vaut et la fabrication également de dans la fabrication de

réduction du poids des composants. C'est pourquoi l'aluminium, avec son excellent rapport

véhicules hybrides ou électriques.

véhicules hybrides ou électriques.

résistance/poids, est de plus en plus utilisé. Et cela vaut également dans la

faible

fabrication

coût par

de

composant

véhicules hybrides Nos ou électriques.

solutions d'outillage Nos de l'aluminium solutions d'outillage peuvent de vous l'aluminium aider à augmenter peuvent vous votre aider productivité,

à augmenter votre productivité,

vos niveaux La réduction de qualité des émissions et vos la finition niveaux de de l'industrie de vos qualité usinages. automobile et la finition Ce sont s'accompagne de vos des usinages. solutions nécessairement Ce aux sont problèmes des solutions d'une les aux problèmes les

Nos solutions d'outillage de l'aluminium peuvent vous aider à augmenter votre productivité,

plus courants réduction et du les poids plus des plus critiques, composants. courants comme et les C'est les plus temps pourquoi critiques, de l'aluminium, cycle comme longs les avec temps et les son stries. de excellent cycle longs rapport et les stries.

vos niveaux La réduction de qualité et des la finition émissions de vos usinages. de l'industrie Ce sont des automobile solutions aux s'accompagne problèmes les

résistance/poids, est de plus en plus utilisé. Et cela vaut également dans nécessairement la fabrication de d'une

plus courants et les

réduction Nombre plus critiques,

du poids des des solutions comme les

composants. d'outillage Nombre temps des spécialement cycle solutions longs d'outillage et

C'est pourquoi développées les stries. spécialement

l'aluminium, pour l'usinage développées

avec son des excellent composants

pour l'usinage des composants

véhicules hybrides ou électriques.

rapport

automobiles classiques en automobiles aluminium classiques peuvent également en aluminium être peuvent utilisées également pour l'usinage être utilisées des pour l'usinage des

Nombre des solutions d'outillage spécialement développées pour l'usinage des composants

résistance/poids, Nos solutions est de d'outillage plus en plus utilisé. Et cela vaut également dans la fabrication de

composants destinés au

composants de l'aluminium

secteur de l'e-mobilité,

destinés peuvent au secteur vous aider

qu'il s'agisse l'e-mobilité, à augmenter

de fraisage,

qu'il votre

de

s'agisse productivité,

perçage,

de fraisage,

de

de perçage, de

automobiles classiques en aluminium peuvent également être utilisées pour l'usinage des

véhicules taraudage hybrides vos niveaux

ou ou électriques.

de qualité taraudage et la finition ou de solutions vos usinages. techniques. Ce sont des solutions aux problèmes les

composants destinés au secteur de l'e-mobilité, solutions techniques.

qu'il s'agisse de fraisage, de perçage, de

plus courants et les plus critiques, comme les temps de cycle longs et les stries.

taraudage ou de solutions techniques.

Nos solutions d'outillage de l'aluminium peuvent vous aider à augmenter votre productivité,

Nombre des solutions d'outillage spécialement développées pour l'usinage des composants

vos niveaux de automobiles qualité et classiques la finition en de aluminium vos usinages. peuvent également Ce sont être des utilisées solutions pour l'usinage aux problèmes des les

plus courants composants et les plus destinés critiques, au secteur comme de l'e-mobilité, les temps qu'il de s'agisse cycle de longs fraisage, et les de perçage, stries. de

DOSSIER

taraudage ou de solutions techniques.

Nombre des solutions d'outillage spécialement développées pour l'usinage des composants

https://www.sandvik.coromant.com/fr-fr/industrysolutions/automotive

automobiles classiques en aluminium peuvent également être utilisées pour l'usinage des

composants destinés au secteur de l'e-mobilité, qu'il s'agisse de fraisage, de perçage, de

Titane https://www.sandvik.coromant.com/fr-fr/industrysolutions/automotive

https://www.sandvik.coromant.com/fr-fr/industrysolutions/automotive

relever

taraudage

les défis

ou de solutions

de

techniques.

l’usinage 10

https://www.sandvik.coromant.com/fr-fr/industrysolutions/automotive

DOSSIER OUTILS COUPANTS

12 HORN et Miethke : implants chirurgicaux, le sens des

responsabilités

SOMMAIRE

12

14 HORN présente le fraisage HPC dynamique avec le système DS dédié à

l’usinage du titane dans le secteur aéronautique

16 Figeac Aero réduit de 50% le coût de production de certaines opérations

d’ébauche de ses pièces avec les fraises ASPX Diaedge de Mitsubishi

Materials

20 Sandvik Coromant, la clé d’une horlogerie plus durable

22 Walter, Inégalable en matière de perçage de surface inclinée

22 WIDIA présente un nouveau brise-copeaux pour l’usinage de l’aluminium

https://www.sandvik.coromant.com/fr-fr/industrysolutions/automotive

Fabrication

additive

06 Témoignage Renishaw

British Cycling fait la course

en tête avec la fabrication

additive de Renishaw

Salons &

évènements

09 Micronora

Une mine de solutions et

d’idées

10 AMB

Tendance stable à

l’automatisation dans

l’industrie de l’usinage

Dossier machines

23 Mazak

Avec l’acquisition d’une

machine de découpe laser

Mazak, Labadis passe du

service à la production

27 Hestika

Le spécialiste de l’usinage

de dispositifs médicaux AFT

Micromécanique, fidèle aux

machines-outils Citizen

Cincom

30 Kern

Précision maximale avec

deux options à l’AMB 2022

Lubrifiants

32 Lubrifiant Blaser :

Un process bien « huilé »

pour Peugeot Saveurs

Equipements

production

34 Bucci

Les embarreurs

IEMCA ELITE pour la

micromécanique :

la référence en haute

précision, rapidité et

simplicité d’utilisation

36 Igus

Etrier CFX

avec doubles intercalaires

pour tuyaux pneumatiques

Mesures &

contrôle

37 Micro Epsilon

Interféromètre à lumière

blanche multi-pics pour

des tâches de mesure

industrielles et une

précision nanométrique

38 Verisurf

Automatisation de

nouvelles fonctions Work

flow et amélioration des

processus de contrôle

XAO

40 Open Mind présente

hyperMill Medical Solutions

- Trajets d’outil optimisés

pour les pièces médicales

42 Ellistat

La « qualité Azurea » avec

la solution logicielle APC

d’Ellistat de pilotage des

machines-outils

45 Siemens

Le logiciel NX de Siemens

améliore la collaboration

interdisciplinaire et la

capture de connaissances

Témoignage

équipements

47 Kasto

Unicompact améliore

la productivité dans la

menuiserie

Affutage

50 Anca fait la première

démonstration pratique

du système de production

intégrée AIMS au

GrindingHub

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı33


5 - 6 OCTOBRE 2022

CENTRE DE CONGRÈS

LYON - FRANCE

ESPACE

RECRUTEMENT

& EMPLOI

LE SALON DES PROFESSIONNELS

DE LA MESURE INDUSTRIELLE

Une exposition nationale dédiée aux solutions de la mesure.

capteurs, systèmes d’étalonnage, métrologie

LES BONNES PRATIQUES INDUSTRIELLES

pour tous les acteurs techniques,

de l’ingénieur au technicien, de la

qualité au process, en passant par le

contrôle et la maintenance.

• Un salon convivial à taille humaine.

• Les dernières innovations techniques

et matérielles.

• Ateliers thématiques animés par les

exposants et les partenaires.

• Cycle de conférences

organisé par le CFM.

Plus d’informations

sur notre site Internet :

mesures-solutions-expo.fr


NOS DOSSIERS EN UN CLIN D’ŒIL

FABRICATION ADDITIVE

SALONS

OUTILS COUPANTS

MACHINES

Additif - Renishaw dans la course

avec British Cycling p. 6 à 8

Lorsque Hope Technology et Lotus Engineering ont commencé

à développer un vélo de piste léger et innovant pour l’équipe

olympique de cyclisme de Grande-Bretagne, British Cycling a

fait appel à Renishaw, une entreprise mondiale de technologies

d’ingénierie, pour son expertise en matière d’AM.

Évènement - Micronora et l’AMB, deux

salons majeurs pour la rentrée p.9 et 10

Micronora est une véritable pépite dans les salons hexagonaux

industriels, tout à la fois un évènement régional mais qui rayonne

à l’international, jusqu’au Japon notamment, le monde de la

recherche y est très présent, entre autres via des conférences

de haut niveau, l’offre en sous traitance spécialisée en

microtechniques et horlogerie y est soutenue et dans des halls à

taille humaine.

Depuis 1982, l’AMB présente les temps forts de l’industrie

métallurgique internationale. Lors du dernier AMB en 2018, plus

de 90 000 visiteurs professionnels et plus de 1 400 exposants

ont été accueillis à Stuttgart. Sur une surface d’environ 120 000

mètres carrés bruts, ils ont présenté des innovations et des

projets.

Outils - Les outils de Micronora en

avant-première p.11 à 23

Carburiers ou spécialistes des outils, tous rivalisent

d’ingéniosité pour présenter à Micronora des solutions

pour rendre possible des usinages toujours plus délicats en

micromécanique. Beaucoup de ces outils sont spéciaux ou

adaptés d’ébauches standard. Sandvik Coromant, Walter,

Widia, Mitsubishi Materials ou encore Horn annoncent ici leurs

nouveautés.

Machines - Mazak chez Labadis ;

Hestika et Kern p. 24 à 31

Labadis est passée d’une société de services à une entreprise

industrielle à part entière. Pour ce faire, elle s’est équipée

d’une machine de découpe Mazak OPTIFLEX 3015 Nexus Fiber.

Du concept à la production de chariots, d’étagères et d’une

multitude d’accessoires pour améliorer l’organisation des flux

d’usine, l’entreprise de quinze personnes a su oser franchir le

pas grâce à une machine laser fiable et polyvalente.

Équipements - Bucci, Igus et un

témoignage Kasto p. 34 à 36 et 47 à 49

Les équipements et périphériques de production seront

nombreux à Micronora ou l’AMB car, non seulement ils

sont indispensables pour une production réussie mais leur

choix peut bien souvent faire la différence dans la course

mondialisée à la productivité ou aux coûts.

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı55


FABRICATION ADDITIVE

TÉMOIGNAGE RENISHAW

British Cycling fait la course en tête

avec la fabrication additive de Renishaw

Le cyclisme sur piste est un sport rapide, où les coureurs atteignent des vitesses

allant jusqu’à 60 miles par heure. Les coureurs sont souvent séparés de moins

d’une seconde, et les équipes de course ont donc besoin de vélos de haute qualité,

légers et aérodynamiques pour leur donner un avantage concurrentiel. Lorsque

Hope Technology et Lotus Engineering ont commencé à développer un vélo de

piste léger et innovant pour l’équipe olympique de cyclisme de Grande-Bretagne,

British Cycling a fait appel à Renishaw, une entreprise mondiale de technologies

d’ingénierie, pour son expertise en matière d’AM.

British Cycling est l’organe directeur national du cyclisme en Grande-Bretagne, reconnu par

l’Union cycliste internationale (UCI). Elle comprend huit disciplines cyclistes - BMX Freestyle,

BMX Racing, Cross Country Mountain Bike, Downhill Mountain Bike, Cyclo-cross, route et

piste, et Cycle Speedway. L’épreuve sur piste comprend 21 athlètes qui courent autour d’une

piste de vélodrome olympique de 250 mètres, avec des pentes de différents degrés qui peuvent monter

jusqu’à environ 42 degrés, ce qui leur permet de maintenir des vitesses élevées.

L’aérodynamisme est un facteur important lors de la conception de vélos pour les courses

sur piste. Les vélos aérodynamiques réduisent la puissance que les cyclistes doivent

déployer pour rester à une vitesse constante ou croissante, en diminuant

la force de traînée et en permettant à l’air de s’écouler en douceur

sur l’avant du cycliste et du vélo. Les cyclistes olympiques peuvent

atteindre des vitesses d’environ 60 miles par heure lorsqu’ils

courent dans le vélodrome, ce qui augmente considérablement

la résistance à l’air qu’ils subissent.

Lotus Engineering, concepteur des vélos emblématiques

108 et 110 utilisés par le médaillé d’or olympique Chris

Boardman dans les années 1990, a collaboré avec le

fabricant de composants cyclistes Hope Technology

pour construire le HB.T. Dans le cadre du projet, Lotus

et Hope souhaitaient améliorer la vitesse du vélo afin

d’aider l’équipe cycliste de Grande-Bretagne à améliorer

ses performances et à décrocher des médailles.

Pour que le nouveau vélo soit le plus aérodynamique

possible, Lotus Engineering et Hope Technology ont

procédé à des adaptations constantes pendant la phase de

conception. Chaque modification de conception devait être

soumise à l’UCI, ce qui créait un décalage dans le temps et ne

permettait pas de produire les moules pour les cadres, les guidons

et les fourches en fibre de carbone. En conséquence, la fabrication et

le test de petites modifications de conception pouvaient prendre des mois

avec les méthodes de fabrication en fibre de carbone.

La plupart des vélos de vélodrome sont équipés d’un guidon en carbone afin d’améliorer

6ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


FABRICATION ADDITIVE

TRAMÉTAL • N°219 • Mai 2022 ı7


FABRICATION ADDITIVE

l’aérodynamisme, de réduire le poids, d’amortir les vibrations et

d’augmenter la rigidité pour maximiser la précision de la conduite.

Pour produire des guidons en carbone, les fabricants doivent créer

un moule à la forme du modèle actuel, puis lancer la fabrication

du guidon. De petites modifications du design signifient que ce

processus doit être répété plusieurs fois avant que les pièces ne

soient fabriquées, ce qui augmente le délai entre la modification

du design et les tests.

Par l’intermédiaire de British Cycling, Lotus Engineering a contacté

Renishaw pendant la phase de conception pour la fabrication.

Lotus Engineering avait besoin de l’aide de la fabrication additive

métallique pour améliorer les performances du guidon du vélo, car

cette méthode permet de construire des composants plus légers

que les méthodes de fabrication traditionnelles.

Avant d’entreprendre ce projet avec l’équipe cycliste de Grande-

Bretagne, Renishaw avait déjà une expérience significative dans

l’utilisation de l’impression 3D pour la fabrication de vélos. Elle a

travaillé en étroite collaboration avec le fabricant de VTT extrême,

Atherton ; a produit des composants pour l’équipe du projet ARION4

qui a réalisé les records mondiaux de vitesse masculins et féminins

de cyclisme à la main en 2018 ; et a produit en 2013 le premier

cadre de vélo en métal imprimé en 3D au monde pour le fabricant

de VTT, Empire Cycles, une réalisation qui a été reconnue par

Guinness World Records.

« Renishaw a rejoint le projet de vélo de piste olympique en 2019 et

s’est impliqué dans la phase de conception pour la fabrication », a

expliqué Ben Collins Ingénieur conception/développement chez

Renishaw. « En mettant en œuvre la fabrication additive (AM) dans

l’étape de conception et de prototypage, notre équipe a été en mesure

de fabriquer rapidement les changements de conception,

afin que les capacités aérodynamiques de la conception

puissent être testées. S’assurer que le design était

léger, géométriquement correct et suffisamment

solide pour supporter les efforts des coureurs a

été un exercice d’équilibre constant, si bien

que de nombreuses itérations ont été créées

pour trouver l’équilibre idéal.»

« La fabrication additive ne nécessite pas

d’outillage sur mesure, comme les moules

de fonderie, qui sont spécifiques à chaque

travail », poursuit M. Collins. « Pendant

la phase de prototypage, nous créons des

lots uniques, qui peuvent être réalisés

beaucoup plus rapidement en utilisant la

technologie AM, par rapport aux méthodes

de moulage plus traditionnelles ».

RÉSULTATS

Renishaw a d’abord utilisé son expertise en AM

pour produire rapidement des pièces prototypes

en plastique et en métal afin d’entreprendre des tests

aérodynamiques du nouveau design et de s’assurer que les

pièces étaient légères, géométriquement correctes et suffisamment

solides pour supporter l’effort des coureurs. Après avoir fait la

preuve du concept, la société a ensuite utilisé ses propres systèmes

AM RenAM 500Q pour fabriquer de manière additive des pièces

en aluminium et en titane, y compris des guidons, pour les vélos de

compétition, avec des pièces personnalisées pour chaque athlète.

Renishaw a aidé Lotus et Hope à utiliser l’AM pour produire

une conception en fibre de carbone pour le cadre de la moto qui

a amélioré son aérodynamisme, comme une fourche au profil

évasé pour minimiser la traînée. Les connaissances de Renishaw

en matière d’ingénierie et d’AM ont également permis à Hope et

Lotus d’accélérer le processus de production et d’améliorer les

délais de conception.

« Le développement du nouveau vélo de piste reflète notre aspiration

à être les leaders mondiaux de l’innovation et de l’aérodynamisme »,

a commenté Stephen Park OBE, directeur des performances de

l’équipe cycliste de Grande-Bretagne. « Cela a été un effort de

collaboration impressionnant avec nos partenaires pour produire un

vélo de piste soutenu par la recherche et courageusement innovant.»

« Le monde adopte le cycle de développement rapide et la fabrication

additive est probablement la plus grande étap e», a commenté

Tony Purnell, ancien responsable de la technologie de l’équipe

cycliste de Grande-Bretagne.

« C’est une équipe de rêve en matière de prouesses d’ingénierie.

Hope Technology apporte des normes de fabrication de haute qualité

et Lotus Engineering est réputé pour sa conception légère et son

efficacité aérodynamique exceptionnelle », poursuit M. Purnell.

« Tous deux sont soutenus et conseillés par les experts en fabrication

additive Renishaw, qui a fait en sorte que Lotus et Hope aient accès

au processus le plus moderne et le plus rapide, de la conception

aux pièces utilisables ».

« Votre moto devient tout simplement une extension de votre corps,

et vous vous habituez à ses sensations et à son bruit. Il est rare que

vous montiez sur un vélo complètement différent et que vous vous

sentiez immédiatement mieux », a commenté Ed Clancy OBE,

triple médaillé d’or olympique en cyclisme.

« Il était passionnant de voir l’expertise de Renishaw en matière de

fabrication additive jouer un rôle central dans la quête de médailles

d’or olympiques de la Grande-Bretagne à Tokyo », explique Ben

Collins, ingénieur en conception/développement AM chez

Renishaw. « L’équipe a remporté trois médailles d’or, trois médailles

d’argent et une médaille de bronze, ce qui constitue une brillante

réussite pour les cyclistes et une excellente vitrine des avantages

de la fabrication additive ».

À Tokyo 2020, les vélos HB.T ont également contribué à l’histoire

olympique britannique. Laura Kenny est devenue la femme

olympique britannique la plus titrée de tous les temps après avoir

remporté une médaille d’or dans le Madison avec Katie Archibald,

et une médaille d’argent dans la poursuite par équipe féminine.

Jason Kenny est également devenu l’athlète olympique britannique

le plus titré de tous les temps, en remportant l’or dans le keirin

masculin et l’argent dans le sprint par équipe masculin ●

8ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


SALONS

MICRONORA

Une mine de solutions et d’idées

VULKAM : composants médicaux

Cette véritable pépite dans les salons hexagonaux industriels est tout

à la fois un évènement régional mais qui rayonne à l’international,

jusqu’au Japon notamment, le monde de la recherche y est très

présent, entre autres via des conférences de haut niveau, l’offre

en sous traitance spécialisée en microtechniques et horlogerie

y est soutenue et dans les halls à taille humaine, une offre très

complète attend les industriels de France et d’ailleurs. Les stands

ostentatoires sont exclus faute de place et les startups côtoient

les plus grands sans complexe. A ne pas manquer à Besançon

Micropolis du 17 au 30 septembre .

GROUPE IMI : pont de mouvement horloger en saphir

CRISTAL INNOV : quartz de très grande qualité

pour oscillateurs. Temps Fréquence de haute

performance destinés à des pièces de

sécurité aéronautiques

Micronora, c’est 25 000 m 2 , 800 exposants dont 55 directs pour 15 000

visiteurs dont plus de 30 % sont étrangers. Selon sa directrice,

Sandra Liardon, les temps forts de Micronora 2022 seront :

« Le ZOOM est un moment fort du salon. Mi-laboratoire, mi-exposition, il

permet de découvrir ce qui se fait de plus innovant dans un secteur ou dans

une technologie donnés. Le thème 2022 « nouveaux matériaux et nouveaux

process dans les microtechniques » met au premier plan des matériaux dont on

ne parle pas souvent alors qu’ils offrent des avancées majeures dans la création

de nouveaux produits. Les applications sont multiples dans de nombreux

secteurs comme l’horlogerie, le luxe, le médical, les mobilités, etc. Ces nouveaux

matériaux apparaissent avec des propriétés plus performantes en termes de

résistance, poids ou dureté. Le ZOOM portera plus spécialement sur les alliages

métalliques amorphes, les cermets, les carbures et les céramiques. Certains d’entre

eux ont la particularité de se présenter sous forme de poudres, facilitant ainsi

leur usage en impression 3D. Des exemples seront d’ailleurs présentés autour

de nouveaux process tels que la fabrication additive métal, les micro-usines

ou encore l’usinage par ultrasons. »

« N’oublions pas l’innovation récompensée au travers des fameux Microns et

Nano d’Or : Ouverts aux exposants, les « Microns et Nano d’Or » se sont imposés

chez les professionnels comme un gage incontesté de l’innovation, récompensent

des réalisations micro et nanotechnologiques innovantes, présentées pour la

première fois à Micronora. »

« Le treizième Micro Nano Event, enfin, rendez-vous BtoB européen, qui

permet aux entreprises ou laboratoires de recherche d’initier des partenariats.

Cette démarche est très attendue par nombre d’entreprises et de chercheurs

qui peuvent ainsi nouer des contacts fructueux. »

Comme exposé, Micronora est donc un évènement incontournable pour

les microtechniques qui est à visiter en prenant son temps et en gardant une

marge pour les conférences ●

TRAMÉTAL • N°219 • Mai 2022 ı9


SALONS

AMB

Tendance stable à l’automatisation

dans l’industrie de l’usinage

Depuis 1982, l’AMB présente les temps forts de l’industrie métallurgique internationale. Lors du dernier AMB

en 2018, plus de 90 000 visiteurs professionnels et plus de 1 400 exposants ont été accueillis à Stuttgart. Sur une

surface d’environ 120 000 mètres carrés bruts, ils ont présenté des innovations et des projets. L’AMB 2022 , du 13 au

17 septembre à Stuttgart, est soutenue par les associations de parrainage VDMA Precision Tools, VDMA Software

and Digitization et VDW Association of German Machine Tool Builders

Dans la production en série des

entreprises métallurgiques,

l’automatisation est depuis des

années une garantie de coûts de fabrication

peu coûteux et de processus stables. Le

marché exige désormais un degré élevé

d’individualisation des produits, ce qui

se traduit par des tailles de lots plus

petites. Par conséquent, les avantages de

l’automatisation sont les bienvenus pour

réaliser des processus de production

flexibles avec de petites quantités. En voici

trois exemples à creuser.

UNE AUTOMATISATION AGILE

Les exigences de l’industrie métallurgique

vis-à-vis de l’ingénierie mécanique et

de ses solutions d’automatisation ne

cessent d’augmenter. Des sujets tels que

la modularisation, la réutilisation et

l’automatisation flexible deviennent de

plus en plus importants. Surtout dans

les environnements de production

hétérogènes, les concepts d’automatisation

et de numérisation peuvent augmenter

considérablement l’efficacité des employés

et des systèmes.

Dans ce contexte, le marché de

l’automatisation, de la robotique et des

technologies de manutention continuera

de croître. Grob est convaincu que cela

s’applique également aux machines 5

axes. Une automatisation réussie ne peut

réussir que si tous les maillons de la chaîne

fonctionnent bien ensemble. Selon Grob,

des axes CN supplémentaires sont intégrés

individuellement dans les machines ellesmêmes

afin de permettre des options

supplémentaires telles que les mouvements

d’alimentation.

CONNECTÉ MÉCANIQUEMENT

ET COMMUNICATIVEMENT

RAPIDEMENT

La flexibilité est également la priorité

absolue des fabricants de techniques de

serrage. Schunk, s’est engagé à proposer des

solutions d’automatisation simples et rapides

à l’aide de robots légers. Le kit d’application

MTB est destiné à offrir une introduction

simple à l’automatisation partielle avec des

cobots. Machine

COLLABORATIF ET LÉGER

Le fabricant de robots Fanuc enregistre

également une forte demande de robots

collaboratifs sur le marché européen.

Shinichi Tanzawa, président et chef de la

direction de Fanuc Europe Corporation,

se voit bien placé pour l’AMB. L’entreprise

a récemment élargi sa gamme de produits

avec trois nouveaux robots légers

collaboratifs de la série CRX. Ces cobots

complètent la gamme existante de cobots

CR et CRX de Fanuc, qui comprend

désormais un total de 11 variantes de

modèles et peut gérer des charges de 4

à 35 kg ●

10ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


Outils astucieux

pour l'alésage

de pièces

miniatures

PICCO LINES HOLDER

Outil unique et astucieux NEOPASS

accueillant tous types de têtes Picco

Doté de canaux de lubrification

intégrés pour une durée de vie

augmentée

Durée de vie

augmentée

de 200%

Large variété d'outils

et de plaquettes pour

l'usinage de pièces

miniatures

COOLANT THROUGH

Lubrification

intégrée

INDEXABLE INSERTS

Lubrification

intégrée

MINI BORING

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı11

www.iscar.fr


OUTILS COUPANTS

Horn et Miethke :

implants chirurgicaux,

le sens des responsabilités

Pour ses implants neurochirurgicaux, la société MIETHKE est consciente de sa grande responsabilité en matière de

fonctionnalité, sécurité et du haut degré de qualité requis pour ses produits. Chaque implant inséré abrite la qualité

de vie et la confiance d’une personne souffrant d’hydrocéphalie. Pour la production de composants divers en titane,

l’entreprise allemande (Potsdam) mise sur les outils de précision de la société Paul Horn GmbH de Tübingen. HORN

développe en permanence des solutions nouvelles et plus productives pour les utilisateurs. « Grâce à ces outils, nous

avons déjà pu optimiser certains de nos composants », déclare Willi Engel, tourneur-fraiseur de MIETHKE.

Le système ventriculaire humain, composé de quatre

chambres cérébrales interconnectées (ventricules) et le

liquide céphalorachidien circulant apportent au cerveau

des nutriments. La fonction du liquide céphalorachidien

est de protéger le cerveau de dommages mécaniques. Il régule

également la pression intracrânienne, maintient l’humidité du

tissu cérébral et transporte les produits métaboliques.

Le liquide céphalorachidien est renouvelé environ trois fois par jour.

Chez l’homme en bonne santé, la production et la réabsorption du

liquide céphalorachidien sont équilibrées. L’hydrocéphalie génère

une quantité de liquide céphalorachidien généralement supérieure

à celle qui peut être absorbée. Il en résulte un élargissement des

ventricules cérébraux et, par conséquent, une augmentation de la

pression intracrânienne. C’est là que les implants neurochirurgicaux

de Christoph Miethke GmbH & Co. KG entrent en action.

RÉGULATION DE LA PRESSION INTRACRÂNIENNE

L’opération d’implantation d’un système dit de dérivation n’est

généralement ni dangereuse ni difficile par rapport à d’autres procédures

neurochirurgicales. Les systèmes de drainage comprennent

une valve pour réguler la pression intracrânienne et des cathéters

pour drainer le liquide céphalorachidien. Pour l’implantation

d’un tel système de dérivation, le neurochirurgien fait quelques

petites incisions pour le placer dans le tissu sous-cutané – seul le

cathéter ventriculaire pénètre dans les ventricules et l’extrémité du

cathéter de drainage dans la cavité corporelle correspondante (cavité

Pour la plongée axiale et la finition

du couvercle de valve en titane,

Miethke mise sur le système Supermini Type 105

12ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


OUTILS COUPANTS

Plongée axiale du couvercle de valve

avec le système Supermini, type 105.

abdominale ou via une des veines jugulaires dans l’oreillette droite).

Pour placer le cathéter ventriculaire dans l’un des ventricules

latéraux, le neurochirurgien perce un trou dans l’os du crâne.

Le reste des cathéters de drainage ainsi que la valve sont placés

directement sous le tissu cutané. La valve est placée soit sur l’os

du crâne dans la région située derrière l’oreille, dans la région

thoracique ou dans la région lombaire.

« Une utilisation d’implant requiert de notre part la meilleure

qualité possible des composants au stade de la production, ce qui

inclut également une optimisation constante des processus de

fabrication », souligne Willi Engel. Les outils HORN sont utilisés

dans de nombreuses opérations d’usinage dans la production de

MIETHKE. « Nous collaborons intensivement avec HORN depuis

plus de deux ans. Les conseillers techniques responsables sont des

interlocuteurs privilégiés qui nous soutiennent en théorie et en

pratique », poursuit Willi Engel.

COLLABORATION HORN / MIETHKE : DES EXIGENCES

ÉLEVÉES

Le système Supermini type 105 est utilisé pour la fabrication du

couvercle de valve à paroi mince en titane de la valve proGAV 2.0.

D’une part, un outil pour les plongées axiales, d’autre part, un outil

spécial pour la finition du couvercle. « Pour assurer un ajustement

étroit du couvercle d’une longueur de 0,5 mm, nous avons conçu

un outil Supermini avec un rayon d’angle de 0,05 mm », explique

Christian Gries, technicien chez HORN. Willi Engel poursuit :

« L’usinage du titane présente toujours des difficultés en matière

de dissipation de chaleur et de contrôle de copeaux. Utilisé comme

implant, le système nous impose des critères stricts en matière de

surface et d’absence de bavures sur le composant. »

L’optimisation des trajectoires de déplacement à l’aide d’un système

FAO a permis aux collègues expérimentés du service d’usinage de

doubler la durée de vie des outils qui est passée de 1 000 à 2 000

pièces. « Nous avons trouvé les meilleures solutions pour tirer parti

des performances des plaquettes de coupe », commente Willi Engel.

Sur la machine de MIETHKE, le couvercle de la valve fait figure de

marathonien avec une production annuelle de 10 000 exemplaires.

La production d’embouts cannelés pour les réservoirs a requis

une nouvelle optimisation du processus. Des tuyaux en silicone

sont fixés sur les embouts. La forme de l’embout a été copiée. Eu

égard à la précision des formes requise et au long temps consacré à

l’usinage et à l’équipement, il était nécessaire de prendre des mesures.

Christian Gries a suggéré de remplacer le copiage par l’utilisation

d’une plaquette de coupe réversible profilée à trois arêtes de coupe

de type S32T. « De cette façon, le perçage du moule ainsi que le

taraudage simultané de l’embout peuvent être effectués en une

seule opération », explique Christian Gries.

Six semaines ont suffi aux responsables pour mettre en œuvre la

conversion. Les premiers tests de la plaquette de coupe réversible,

affûtée avec précision, étaient déjà encourageants. Néanmoins, une

petite bavure est apparue lors du perçage. L’optimisation du profil

de coupe et l’extension de l’arête latérale ont permis de résoudre

cette difficulté.

« Nous avons livré deux variantes de l’outil spécial dans un délai

de six semaines. Le système HORN Greenline nous permet de réagir

rapidement », commente Christian Gries. Willi Engel est également

satisfait de cette conversion. « Nous fabriquons des dizaines de

milliers d’embouts cannelés par an. Le changement nous permet

désormais de gagner environ 20 secondes par composant et nous

avons aussi augmenté la durée de vie à 1 500 embouts cannelés par

arête de coupe. De surcroît, les temps de réglage sont plus courts. »

AUTRES OUTILS SUPERMINI HORN UTILISÉS

En plus d’un système de dérivation, une préchambre (pédiatrique)

peut être intégrée et positionnée sur la calotte crânienne. Une

telle préchambre permet de prélever des échantillons de liquide

céphalorachidien, d’appliquer des médicaments et de contrôler la

pression. Un prélèvement de liquide céphalorachidien et l’ajout de

médicaments peuvent être effectués par ponction de la membrane

de silicone avec une canule. La base en titane évite le perçage par

une canule. Pour ce composant, la production de MIETHKE

mise aussi sur le système Supermini de type 105. Ce système est

également utilisé pour un perçage 8H7. Avec la géométrie HP,

la première étape consiste à pré percer dans la masse jusqu’à un

diamètre de 7 mm. Une géométrie axiale est utilisée pour produire

la cale étalon sur le diamètre 8H7 ●

© Photo Horn/Sauermann

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı13


OUTILS COUPANTS

Horn présente le fraisage HPC

dynamique avec le système DS dédié

à l’usinage du titane dans le secteur

aéronautique

Le fabricant d’outils de précision Horn poursuit ses développements dans le secteur aéronautique afin de répondre

aux exigences très élevées de cette industrie. Il annonce l’élargissement de sa gamme de fraises en carbure monobloc

de type DS, dédiée à l’usinage du titane et des alliages de titane, avec une nouvelle géométrie haute performance.

Celle-ci vise le fraisage HPC (High Performance Cutting) des aciers hautement résistants avec taux d’enlèvement de

copeaux élevé. Le système démontre son efficacité, notamment lors des opérations d’ébauches dynamiques ainsi

que dans les cycles d’ébauches classiques.

Les angles de torsion irréguliers et le pas de dent irrégulier

qui en résulte permettent un fonctionnement très fluide.

La géométrie frontale optimisée des outils réduit la

pression de coupe lors de la plongée dans une hélice ou dans

la rampe. Les espaces de dégagement de copeaux améliorés

offrent une sécurité de processus élevée en fonctionnement

lors de la formation et de l’évacuation des copeaux.

Le système démontre ses capacités, même lors de la finition.

L’importante fluidité de fonctionnement permet, par exemple,

de réaliser des degrés élevés de qualité de surface lors des

opérations de contournage de bords.

Le fraisage HPC, avec taux d’enlèvement de copeaux conséquent,

dans les aciers hautement résistants, impose des performances

élevées aux outils utilisés. Les nouveaux substrats

en carbure ainsi que les nouvelles technologies de revêtement

des outils le permettent. HORN mise sur la qualité ES3P

avec un revêtement HiPIMS pour les fraises.

La technologie High-Power-Impulse-Magnetron-Sputtering

(pulvérisation magnétron à impulsions haute puissance)

offre les nouvelles possibilités et avantages suivants pour le

revêtement des outils de précision : elle permet de réaliser

des revêtements très denses et compacts, à la fois très durs et

résistants. Les couches possèdent une structure très homogène

et une épaisseur uniforme même avec des géométries

d’outil complexes.

Le revêtement présente une excellente adhérence de couche,

pour une stabilité élevée des arêtes de coupe. Grâce à sa

résistance à haute température, le revêtement sert de bouclier

thermique et réduit la quantité de chaleur transférée

au carbure ●

14ı TRAMÉTAL • N°220 N°219 • Juillet Mai 2022 2022


LORSQU’UN ENTRAÎNEMENT MAXIMAL

RESULTE D’UN TAILLAGE

D’ENGRENAGES PAR SKIVING

EXPÉRIMENTEZ HORN

Des résultats exceptionnels proviennent toujours de l’association

d'un processus d’usinage optimal et de l’outil parfait. Pour atteindre de tels résultats,

HORN combine technologie de pointe, performance et fiabilité.

horn.fr

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı15


OUTILS COUPANTS

TÉMOIGNAGE

Figeac Aero réduit de 50% le coût de

production de certaines opérations

d’ébauche de ses pièces avec les fraises

ASPX Diaedge de Mitsubishi Materials

Dans un contexte conjoncturel difficile, la priorité du secteur de l’aéronautique réside aujourd’hui dans

la réduction des coûts de production. Figeac Aero, sous-traitant de rang 1 bien connu des avionneurs,

est engagé dans des plans de progrès continus de baisse des prix. Et c’est dans ce contexte que Figeac

Aero est parvenu à diminuer de moitié le coût d’usinage de certaines opérations d’ébauche de ses

pièces de structure en métaux durs grâce à un développement spécifique de fraises hérisson menée

avec Mitsubishi Materials.

Baptisée ASPX, cette gamme de fraises dédiée est

aujourd’hui disponible dans le catalogue Mitsubishi

Materials. C’est un projet qui a pris plusieurs années.

Dans la petite ville de Figeac (Lot), haut lieu de l’industrie

aéronautique, les centaines de salariés du site de Figeac Aero

ont regagné les différents ateliers de production : Aluminium,

Pièces moteur et précision, Assemblage, Métaux durs ; dans ce

dernier département entièrement dédié à la production de pièces

de structure d’avion en titane et en inconel, travaillent en 3-8

environ 90 personnes pour le compte de constructeurs d’avions.

L’unité Métaux durs réalise environ 2.2 millions d’euros mensuels

de chiffre d’affaires effectués sur environ 7 000 heures de travail.

Sa fonction ? Produire pour les avionneurs des pièces de structure

telles que les longerons, des nervures, des ferrures et des attachesmoteur.

« Pour ce faire, notre atelier abrite huit machines de grande

dimension pour des pièces atteignant jusque 4 mètres de longueur,

et une trentaine de machines de moyenne dimension

nous permettant d’usiner des pièces jusqu’à 1 mètre

50 », précise Yohan Pouget, responsable process

Métaux durs Figeac Aero.

En poste depuis trois ans, celui-ci a récupéré un

projet majeur dans cette unité de production visant

à mettre en place une nouvelle fraise hérisson dotée

de performances permettant de réduire encore

considérablement les coûts d’usinage.

LE BESOIN DE RENOUVELER LA

TECHNOLOGIE EN MATIÈRE D’ÉBAUCHE

En février 2018, l’usine tourne à plein. Les carnets de

commandes sont remplis et les machines tournent

en continu, en 3-8 y compris le week-end. Dans ce

contexte, les unités de production n’avaient qu’une

priorité : « aller toujours plus vite en faisant moins

cher », rappelle Yohan Pouget. Or les fraises utilisées

dans les machines pour l’ébauche de pièces, en lieu

et place dans les machines depuis une dizaine

d’années, semblaient avoir fait leur temps. « En dix

ans, les technologies évoluent fortement et rapidement

16ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


OUTILS COUPANTS

dans le domaine de l’usinage, rappelle Laurent Le Méteil,

Business Aerospace Manager MMC Metal France, en charge

de répondre à l’appel d’offres lancé par Figeac Aero il y a un

peu plus de quatre ans. La technologie de fraises hérisson VFX

de Mitsubishi Materials utilisée jusqu’alors, avec ses plaquettes

aux 2 arêtes de coupe, pouvait être mise en concurrence avec du

fraisage monobloc ou de la grande avance si le débit copeaux

était en second plan ».

Certes, depuis le démarrage du projet en 2018, la crise du

Covid-19 est passée par là, emportant avec elle les rêves de

croissance de l’industrie aéronautique en brisant de façon

brutale le dynamisme de toute une filière. Le « produire

plus vite » a donc été mis de côté pour laisser la place au

« produire moins cher ». Une stratégie vitale pour Figeac

Aero qui, comme tant de sous-traitants de rang 1, a subi de

plein fouet la crise des long-courriers.

« Mais si la crise a retardé le projet, cela ne nous a pas empêché

d’avancer. Et après avoir réalisé une étude de marché et mis

en concurrence différents fabricants d’outils coupants, notre

choix s’est rapidement orienté vers Mitsubishi Materials et

une nouvelle technologie de fraise hérisson que nous avons

développé ensemble. »

UNE SOLUTION D’ÉBAUCHE PENSÉE POUR

L’AÉRONAUTIQUE

Lorsque Ludovic Bruel, ancien responsable outils coupants

de l’unité Métaux Durs, a lancé l’appel d’offres auprès des

différents carburiers, Mitsubishi Materials se lançait en

parallèle dans le développement d’une nouvelle fraise

hérisson auprès de trois grands clients en France et un

en Grande-Bretagne. Parmi eux figuraient notamment le

sous-traitant Mecaprec (implanté à Lavelanet, dans l’Ariège)

et… Figeac Aero.

« Le département R&D du siège de Mitsubishi Materials situé

au Japon nous a sollicités pour effectuer des tests de ce projet de

fraise baptisée ASPX car c’est en France que sont le plus souvent

utilisé les fraises de ce type en raison de la forte présence de

l’aéronautique sur notre territoire, confirme Laurent Le Méteil.

Pour ce faire, nous avons retenu trois sites industriels et celui

de Figeac en faisait partie. Après avoir présenté notre projet,

nous avons pu démarrer les essais à la fois au Cetim mais

également chez Figeac Aero afin de vérifier les forces, la vitesse,

les puissances absorbées, la répétabilité et la durée de vie ».

De son côté, Freddy Couderc, Expert Outils coupants au

sein de l’unité Métaux durs de Figeac Aero et acteur à part

entière du projet, précise avoir eu recours à la « méthode

sur éprouvette afin de déterminer les puissances absorbées et

générer des courbes d’usure avant de passer à des tests grandeur

réelle ; un moyen de mesurer en temps réel les efforts sur la

pièce et de constater si les résultats concordaient bien avec

ceux de Mitsubishi Materials ».

Et les résultats étaient au rendez-vous. Les efforts générés

POUR LES MATÉRIAUX

DIFFICILES À USINER

MP9005 & 9015 - nuance revêtue

PVD - ISO S05-S15 (Réfractaires).

MT9005 & 9015 -nuance de carbure

non revêtu - ISO S05-S15 (Titane).

MICRO-FORETS

Haut rendement &

précision

TOLÉRANCE

NÉGATIVE

DU RAYON

FRAISES

MONOBLOC VQ

pour titane, inox

et réfractaires

280º

www.mmc-hardmetal.com


OUTILS COUPANTS

sur l’axe ont permis de réduire de façon

significative les sollicitations sur la broche

tout en maintenant un niveau de qualité

d’usinage optimal. Par ailleurs, la fraise

ASPX a permis de sécuriser le process

: si les anciennes générations d’outils

généraient parfois des casses, ce n’est plus

le cas aujourd’hui en raison de la réduction

d’efforts sur la broche. Mais c’est au niveau

des coûts que les résultats ont été les plus

impressionnants : « avec la nouvelle fraise

hérisson ASPX, nous avons divisé par deux

les coûts de production en obtenant plus

précisément des gains de 48 % ! », affirme

Yohan Pouget.

UNE TECHNOLOGIE

AVANCÉE ASSOCIÉE À UN

ACCOMPAGNEMENT SUR MESURE

Destinée à l’ébauche à haut rendement,

la fraise hérisson ASPX, associée à ses

plaquettes à 4 arêtes de coupe, a ainsi séduit

Figeac Aero pour différentes raisons : « cette

fraise est capable de rainurer dans le titane

avec un fort débit copeaux – près de 500

cm3 par minute avec une profondeur et une

largeur de passe de 80 mm et une vitesse

de coupe de 50 mètres », précise Laurent

Le Méteil. Grégory Lafon, ingénieur

d’applications MMC Metal France spécialisé

dans l’aéronautique, ajoute que cette fraise

à cinq arêtes« est résolument un produit

inédit, intégrant de nouvelles géométries

de plaquettes, une nuance – la MP9140

– plus tenace, développée à l’origine pour

les matériaux réfractaires mais pouvant

s’appliquer à bien d’autres matières ».

Mais pour Mitsubishi Materials, d’autres

défis étaient à relever. Il ne fallait en

aucun cas bouleverser la production ;

« il était important de remplacer en lieu et

place, sans reprogrammation, la VFX par

l’ASPX ». Un défi qui a été relevé grâce à

une collaboration entre Yohan Pouget et

Freddy Couderc avec l’équipe française de

Mitsubishi Materials, composée de Laurent

Le Méteil et Grégory Lafon, qui précise

également « avoir reçu un soutien très

important du Japon. D’ailleurs, Yamazaki

Kiichi, le concepteur de la fraise ASPX, et

Takayuki Azegami, le coordinateur technique

aéronautique au niveau européen, sont venus

sur place et nous ont beaucoup épaulé dans

ce projet ».

UN ACCOMPAGNEMENT TRÈS

APPRÉCIÉ CHEZ FIGEAC AERO :

« les équipes de Mitsubishi Materials étaient

toujours là quand on avait besoin de conseils.

Il y a eu beaucoup de présentations et de

discussions sur nos attentes, ce qui a d’ailleurs

beaucoup fait évoluer le produit ». Déployée

dans le bâtiment B10, la fraise hérisson

ASPX Diaedge de Mitsubishi Materials

va également intégrer les machines du

B6 dans les deux années à venir. De quoi

pouvoir absorber de nouvelles commandes,

notamment au niveau des vols longs

courriers. Dans tous les cas, chez Figeac

Aero, on se dit « résolument prêts » à relever

les défis que poseront le rebond tant attendu

de l’aéronautique ●

18ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


‘‘Polyvalent ou Performant ?

Pourquoi choisir ?’’

L’Outil Liquide.

Mesurable. Rentable. Durable.

Testez-nous. Cela en vaut la peine.

blaser.com/essayez-nous

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı19


OUTILS COUPANTS

La céramique est difficile à usiner

mais elle est de plus en plus utilisée

dans les montres de luxe

entièrement noires.

La clé d’une horlogerie

plus durable

Le micro-foret CoroDrill® 862 en diamant polycristallin (PCD) veiné

offre une solution d’avenir aux fabricants

L’horlogerie de luxe peut-elle devenir écologique ? Alors

que les horlogers sont appelés à se montrer de plus en plus

respectueux de l’environnement, ils doivent également créer

des chefs-d’œuvre de microtechnique à partir de certaines des

matières les plus résistantes au monde, telles que la céramique.

Ces matières peuvent toutefois poser de sérieux problèmes

en ce qui concerne la durée de vie de l’outil. James Thorpe,

global product manager chez le leader de la transformation

des métaux Sandvik Coromant, explique comment des outils

avancés, notamment ses micro-forets CoroDrill® 862 peuvent

offrir une meilleure résistance à l’usure pour une production

plus durable.

L’exemple récent le plus extrême d’horlogerie durable est sans

doute la « Garbage Watch » de Vollebak, une marque britannique

de vêtements au design radical qui fabrique des vêtements et

des accessoires à partir de matériaux émergents, selon des

technologies et des procédés nouveaux. Vollebak affirme que

ses produits sont « futuristes » tout en étant durables. Malgré

son nom, la Garbage Watch est un modèle sur mesure très

convoité qui a été présenté dans les plus grandes publications

de design du monde.

« Je me suis dit qu’il était possible de fabriquer une montre à partir

de déchets électroniques, » confie Nick Tidball, cofondateur de

Vollebak, au magazine Esquire plus tôt dans l’année. L’article

d’Esquire fait état des conclusions du rapport Global E-waste

Monitor de l’ONU, selon lequel un nombre record de 54 millions

de tonnes de déchets électroniques a été généré par toutes les

industries dans le monde en 2019, soit une hausse de 21 % en

cinq ans. Des métaux précieux d’une valeur de 1,7 milliard de

dollars ont été récupérés de ces déchets électroniques, mais cela

20ı TRAMÉTAL • N°220 N°219 • Juillet Mai 2022 2022


OUTILS COUPANTS

ne représente que 17 % du volume total recyclable. La valeur

globale des métaux précieux serait plus proche de 10 milliards

de dollars.

Ce chiffre illustre le retard pris par l’industrie dans la valorisation

des déchets électroniques recyclables. Mais des mesures

sont prises pour y remédier, notamment par les fabricants

de montres. Intéressons-nous à une autre matière issue des

déchets électroniques, la céramique : des composés solides

constitués en grande partie de composants inorganiques et

non métalliques liés par des liaisons chimiques fortes. Elle

est entièrement recyclable et devient de plus en plus populaire

parmi les créateurs de montres. Selon SwissWatchExpo, les

avantages de la céramique résident notamment dans sa dureté

exceptionnelle, surtout par rapport à l’acier et à l’or, et dans le

fait qu’elle constitue une excellente matière pour les montres

entièrement noires qui ne cessent de gagner en popularité.

Mais la céramique est souvent très difficile à usiner. Comme

le confirme une étude réalisée par le département d’ingénierie

mécanique du BMS College of Engineering de Karnataka, en

Inde : « L’usinage de la céramique est souvent sujet à des dommages

de surface, à une usure excessive de l’outil et à l’ébarbage des

bordures lorsqu’il utilise des techniques conventionnelles. » Cette

étude précise également : « Les techniques non conventionnelles

telles que l’usinage par décharge électrique (EDM) et l’usinage par

jet d’eau abrasif se caractérisent respectivement par un mauvais

état de surface et une présence excessive de piqûres. »

Le rapport du BMS College estime que l’obtention de la précision

dimensionnelle et la réduction des dommages collatéraux, tels

que les fissures de surface, sont les principaux défis de l’usinage

de la céramique. Or, aucun de ces obstacles n’est propice à

la fabrication durable. Comment les horlogers peuvent-ils

surmonter ces défis ?

PERÇAGE DE LA CÉRAMIQUE

La réponse réside dans des outils plus résistants à l’usure. Sandvik

Coromant a fait évoluer son offre d’outils en introduisant deux

nouvelles familles de micro-forets dans sa gamme de produits,

CoroDrill® 462 dans la géométrie -XM et CoroDrill® 862 dans la

géométrie -GM, qui sont toutes deux déclinées en une grande

variété de diamètres et de longueurs de coupe. Les deux outils

sont conçus pour être adaptés à l’usinage de précision dans les

industries fabriquant des petites pièces et offrent également

des performances plus durables.

Chaque outil est notamment conçu pour avoir des propriétés

de résistance à l’usure supérieures qui permettent d’obtenir des

performances exceptionnelles dans les matières difficiles dans

tous les domaines d’application ISO, dont ISO P, M, K, N, S, O

et H. La possibilité d’acheter le micro-foret avec une arête de

coupe en diamant polycristallin (PCD) veiné renforce davantage

ces performances. Sur la base de tests réussis de forets PCD

sur des micro-pièces en platine, Sandvik Coromant a constaté

que le PCD est jusqu’à 100 fois plus résistant à l’usure que le

Le CoroDrill® 862

de Sandvik Coromant

dans la géométrie - GM

peut être complété par

une arête de coupe en

PCD veiné.

carbure monobloc et, en outre, est plus précis et peut produire

des tolérances plus serrées que les outils en carbure monobloc.

Les outils conviennent également à l’usinage de la céramique et

de la céramique semi-cuite. Lors d’un essai, un outil Sandvik

Coromant CoroDrill® 862 doté d’une arête de coupe en PCD

veiné a été utilisé dans un centre d’usinage horizontal pour

percer des trous borgnes d’une profondeur de 8,38 mm (0,330

pouce) dans une pièce en céramique d’alumine, une céramique

fine réputée pour sa stabilité chimique et physique, sans aucun

débourrage. L’outil a été utilisé à un diamètre (Dc) de 1,70

mm (0,067 pouce), une vitesse de coupe (vc) de 53 m/min (174

pieds/min) et une avance (fn) de 0,025 mm/z (00,001 po/z).

Pour finir, 933 trous ont été percés et la qualité du trou et la durée

de vie de l’outil ont été excellentes. Au-delà de ces résultats, le

point essentiel à retenir concerne les avantages du micro-foret

CoroDrill® 862 en ce qui concerne le cycle de vie. Les clients

peuvent ainsi compter sur des performances plus durables,

fiables et prévisibles qui s’inscrivent mieux dans la stratégie de

durabilité de leur usine. Les ingénieurs de Sandvik Coromant

recommandent également le PCD aux clients qui cherchent à

percer des micro-trous dans des matériaux réputés difficiles à

usiner, tels que le titane, l’aluminium, le verre et la céramique.

Comme pour les applications à grande échelle, l’importance

du liquide de coupe doit également être prise en compte dans

les applications à petite échelle telles que l’horlogerie. Il est

essentiel de disposer d’une diffusion de liquide de coupe de

qualité pour évacuer efficacement les copeaux lors du perçage

profond avec des micro-outils.

Les caractéristiques et les performances du PCD veiné pour une

durée de vie prolongée de l’outil permettent de relever les défis

d’usinage posés par les matières dures comme la céramique.

La famille élargie d’outils CoroDrill® de Sandvik Coromant

prouve que des méthodes de fabrication plus productives et

durables sont possibles et peuvent contribuer à créer un avenir

plus écologique pour les horlogers ●

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı21


OUTILS COUPANTS

WALTER

Inégalable en matière de perçage

de surface inclinée

Walter présente son foret DC118 Supreme dédié aux applications

de perçage difficiles.

Avec le foret en carbure monobloc

DC118 Supreme, Walter crée une

nouvelle classe de performance

destinée aux applications exigeantes. Les

« forets à 180° » se distinguent des forets

en carbure monobloc courants par leur

rigidité élevée, leur bonne capacité de

centrage ainsi que par quatre listels qui

assurent un excellent guidage lors de la

plongée.

Cela est entre autres dû à l’angle de

pointe à 180°. Celui-ci assure une plongée

fiable du foret DC118 Supreme dans des

surfaces inclinées ou bombées, et ce

grâce au guidage presque immédiat et

au centrage précis du foret. En outre, la

formation de bavures est extrêmement

WIDIA

faible. Un chanfrein de protection du bec

sur les arêtes de coupe protège celles-ci

d’une usure rapide, ce qui allonge

considérablement la durée de vie par

rapport aux forets sans chanfrein de

protection.

Sa grande rigidité est le troisième critère

qui distingue le foret de ces concurrents.

Elle résulte de l’angle d’hélice faible à 15°

qui minimise les efforts de flexion et assure

une stabilité et une précision élevées lors

de la plongée sur une surface inclinée.

Alors que le foret DC118 Supreme était

à l’origine conçu pour le pilotage de

perçages profonds de vilebrequins, ses

variantes actuelles sont aujourd’hui

utilisables de manière universelle, quel

que soit le matériaux ou la pièce à usiner.

Elles conviennent non seulement à la

réalisation de perçages sur des surfaces

inclinées ou bombées, mais également à

des applications avec des trous à fond plat

(par ex. pour filetages) ou des composants à

surface irrégulière (par ex. surface brute de

forge) ou encore aux opérations de tréflage.

Le foret DC118 Supreme se démarque ici

par de longues durées de vie, une grande

précision ainsi qu’une sécurité du process

élevée. Le fabricant d’outils de précision

propose le foret Supreme ultra performant

avec un Ø de 3 à 20 mm jusqu’à 2 × D en

standard et jusqu’à 5 × D en spécial via

Walter Xpress, le délai de livraison étant

de deux semaines ●

WIDIA présente un nouveau brisecopeaux

pour l’usinage de l’aluminium

La plaquette de tournage ISO avec géométrie - AL est une solution

universelle et économique pour les travaux de tournage moyens et

de finition de l’aluminium et autres matériaux non ferreux

WIDIA complète son portfolio

de tournage ISO par une

géométrie AL, renforçant ainsi

sa vaste gamme de solutions d’outillage

pour les ateliers de petites et moyennes

tailles qui usinent l’aluminium et les

matériaux non ferreux. La plaquette

à géométrie AL est proposée en deux

nuances pour une polyvalence d’usinage

accrue : Une nuance carbure à grain

ultrafin non revêtue WU10HT et la

nuance revêtue PVD AlTiN, WU05PT.

Pour augmenter les options d’outillage

clients, chaque nuance est disponible

dans les formes suivantes C, D, R, T et

V. Plaquette de finition VBGT-AL dans

un aluminium N1 Outre une plus grande

polyvalence grâce à la multitude de

produits proposés, la plaquette à géométrie

AL offre des avantages supplémentaires. La

face de coupe polie améliore l’écoulement

des copeaux grâce au meilleur contrôle

de celui-ci .

La plaquette rectifiée en périphérie

présente également une arête de coupe plus

affûtée afin d’accroître la précision globale

de l’outil et de réduire les efforts de coupe.

Grâce à la fiabilité des performances de

l’outillage, les clients peuvent consacrer

davantage de temps à l’usinage et moins

aux opérations d’ébavurage.

« La gamme à géométrie AL offre une

grande polyvalence d’outillage pour

l’usinage de différents composants et

pièces, tout en augmentant la précision

et la fiabilité des performances », explique

Anil Kumar, Responsable Produit

Global Tournage de WIDIA. « En nous

concentrant à la fois sur les performances et

la valeur ajoutée de l’outillage, nos clients

sont à même d’optimiser le retour sur

investissement de nos produits » ●

22ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


TÉMOIGNAGE

MACHINES

Avec l’acquisition

d’une machine

de découpe

laser Mazak,

Labadis passe

du service à la

production

your

GATEWAY

to a

SMARTER

FUTURE

Implanté à Laval (Mayenne) et spécialiste de

l’organisation des flux d’usine, Labadis est passé

d’une société de services à une entreprise industrielle

à part entière. Pour ce faire, elle s’est équipée d’une

machine de découpe Mazak OPTIFLEX 3015 Nexus

Fiber. Du concept à la production de chariots,

d’étagères et d’une multitude d’accessoires pour

améliorer l’organisation des flux d’usine, l’entreprise

de quinze personnes a su oser franchir le pas grâce

à une machine laser fiable et polyvalente.

Les TPE françaises regorgent d’inventivité

et d’audace. Et cela est avant tout dû à leurs

dirigeants et dirigeantes et à leur manière

parfois très différente de voir les choses. C’est

tout à fait le cas de la société Labadis, une entreprise

d’une quinzaine de personnes créée il y aura vingt ans en

septembre prochain… Ancien ingénieur et spécialiste du

Lean Manufacturing au sein d’un grand équipementier

automobile, son fondateur Jean Labadie est à l’origine de

plusieurs brevets, notamment celui portant sur l’attelage

télescopique, un système permettant d’attacher plusieurs

chariots entre eux à la manière d’un train, de façon

simple et rapide (en quelques secondes) ; « ce système

permet d’éliminer la présence de palettes et de stocker

davantage de pièces sur moins d’espace » précise Jean

Labadie. « En outre, ces chariots se chargent simplement

dans un camion ».

26 e SALON INTERNATIONAL TECHNO-

LOGIQUE DU TRAVAIL DE LA TÔLE

• Tôle, tubes, profilés • Manutention •

Formage • Produits finis, pièces, assemblages

• Tronçonnage, coupe • Assemblage, soudage •

Travail de la tôle flexible • Usinage des tubes /

profilés • Matériaux composites • Traitement

de surface de la tôle • Outils, matrices •

Systèmes CFAO, FIO / Traitement des données

25 – 28 OCTOBRE 2022

HANOVRE, ALLEMAGNE

www.euroblech.com

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı23


MACHINES

TÉMOIGNAGE

Voici un exemple de produits conçus et développés ici, à

Laval, et qui illustre parfaitement la philosophie de toute une

société : la simplicité des tâches grâce à l’ingéniosité, le moins

de déplacement possible (et surtout pas de déplacement inutile)

et donc un gain de temps record offrant une réactivité maximale

pour ses clients issus de multiples secteurs d’activité : de

l’agriculture à l’outillage en passant par la grande distribution.

Labadis a par exemple mis au point pour une grande chaîne de

magasins d’articles de sport un chariot spécifiquement conçu

pour transporter les vélos, « système qui a permis d’éliminer

purement et simplement les casses et les dégradations tout en

offrant des gains de productivité élevés ».

LE LEAN MANAGEMENT POUSSÉ JUSQU’AU BOUT

Pour l’industrie cette fois, Labadis propose au marché français et

international où elle réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires –

l’entreprise possède d’ailleurs une filiale en Chine – de nombreuses

solutions comme des chariots, du stockage à plat, des étagères

gravitaires, des racks dynamiques ou encore des portiques de

chargement… mais également des services afin d’aider les usines

et les entrepôts logistiques à mettre en place des méthodes 5S,

lean manufacturing, Hoshin (élimination des actions sans valeur

ajoutée), GRP (Groupe de résolution de problème) etc. ; « notre

philosophie est d’être le «one stop shop» de toute l’organisation des

flux : c’est-à-dire que nous faisons tout, y compris la production ».

Tous les produits fabriqués ici sont également utilisés au sein même

de l’usine. Dans ce hall de 3 500 mètres carrés, le calme et la sérénité

dominent. Pourtant, l’atelier composé d’innombrable systèmes

astucieux de stockage et de rayonnage au sol – « qui permettent,

grâce à l’élimination de tout risque de chute, de comptabiliser

aucun accident en vingt ans ! » – produit pour près de 2,5M€ de

chiffre d’affaires annuel. Chaque poste de travail fonctionne en

îlot, particulièrement pensé pour le confort de l’opérateur et pour

limiter au maximum chaque déplacement. Tout est soigneusement

rangé, intelligemment réfléchi... à l’image de l’offre complète que

propose Labadis à ses clients. Mais pour parvenir à maîtriser

toute la chaîne et à atteindre des niveaux extrêmes de réactivité

– et ainsi réduire au maximum les délais d’attentes pour ses

clients – l’entreprise a décidé il y environ six ans d’internaliser

la production, un métier entièrement nouveau pour Labadis, qui

passe ainsi de société de conseil, puis de stockage, d’expédition et

de montage, à une entreprise industrielle. Pour y parvenir, Labadis

fait l’acquisition d’une plieuse et d’une machine de découpe laser

Mazak OPTIFLEX 3015 Nexus Fiber.

UNE MACHINE LASER POUR DEVENIR AUTONOME

SUR L’ENSEMBLE DE SA PRODUCTION

Si, pour une entreprise non industrielle, investir dans un centre

laser et travailler de la tôle relèvent de la folie, pour Jean Labadie,

c’était une évidence pour gagner en autonomie. « Proposer une

offre complète et ne plus dépendre des prestataires supposait de

tout intégrer, de la conception (grâce à notre bureau d’études)

à l’expédition à l’aide de nos solutions de stockage simples en

passant inévitablement par la production » précise le dirigeant.

« En somme, ici, nous faisons tout à l’exception de l’injection

plastique ». Par ailleurs, la machine de découpe laser Mazak

OPTIFLEX 3015 Nexus Fiber a permis à Labadis de réduire

ses stocks.

Entre organisation lean et poste de soudage, le centre laser a

toute sa place dans la partie « métallerie » de l’atelier. « Notre

offre porte sur des produits spécifiques, sur mesure, parfois

uniques, mais aussi sur une offre très standardisée, à l’exemple

de notre petit train de chariots. Dans tous les cas, nous devons

concevoir, développer, produire et livrer en moins de cinq jours

– pour 90% de nos produits – et en moyenne trois à quatre

jours. Mais pour être aussi réactifs et répondre pleinement aux

demandes – souvent urgentes – de nos clients, nous avions besoin

d’investir dans une machine laser fiable ».

Idéale pour les besoins de Labadis, le centre laser

Mazak OPTIFLEX 3015 Nexus Fiber s’adapte

autant au travail de pièces unitaires que de petites

séries sur des pièces de tôle fine et moyenne. « Le

passage d’une série à l’autre s’effectue rapidement

et simplement grâce à la bonne accessibilité en

raison de la grande porte latérale de la machine ».

Cette machine d’une puissance de 2,0kW donne

la capacité à l’entreprise de découper des tôles

allant de 1,5 à 10 mm d’épaisseur. « Cette capacité

permet de répondre aux besoins de Labadis tout en

consommant peu en raison de sa technologie fibre,

plus économique en énergie » assure Eric Gallou,

directeur commercial en charge du projet avec

l’entreprise Labadis. « Cette technologie a permis

de diviser par 3 ou 4 les coûts d’utilisations ». Ce

qui rend d’autant plus intéressant et pertinent

l’investissement dans une machine de découpe

24ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


TÉMOIGNAGE

MACHINES

laser fibre, y compris dans une société se lançant dans

le travail de la tôle. « 70 % des clients de machines

laser sont des ’’découpeurs’’ » rappelle Eric Gallou.

« Ce n’est pas le cas de Labadis dont le métier est très

différent. Leur utilisation du centre Mazak démontre

qu’une société de quinze personnes peut se lancer dans

la découpe laser pour produire elle-même de la petite

série. C’est tout à fait possible ».

FIABILITÉ RECONNUE DES MACHINES MAZAK

ET ACCOMPAGNEMENT À TOUS LES NIVEAUX

Labadis a fait l’acquisition de la machine laser Mazak

OPTIFLEX 3015 Nexus Fiber il y a un peu plus de

six ans. Après avoir étudié le marché, Jean Labadie

confirme que « Mazak était bien placé par rapport

aux autres fabricants du marché et je connaissais

la forte réputation de fiabilité de leurs machines.

Aucun souci n’a été à déplorer et lorsque l’on en a

eu besoin, nous avons constaté la forte réactivité du

service après-vente ».

La machine dispose d’un réglage du point focal

automatique ainsi que d’un changeur de buses

automatique, permettant de changer de série

instantanément ; de plus, le système de mesure de

bord de tôle automatique permet en effet de repérer

la position de la tôle : « il suffit de déposer la chute

de tôle sur la table de manière approximative et le

système se positionne de lui-même pour découper ».

Au total, la machine laser OPTIFLEX 3015 Nexus

Fiber possède un réglage automatique du diamètre du

faisceau, de la distance de la pièce, de la mise au point

et du changement de buse. « En plus de la commande

tactile et intuitive, tout est automatisé et tout s’enchaîne

sans réglage particulier de notre part » souligne Jean

Labadie. « Le laser nous aide à réaliser des prototypes

et procéder à des essais sur des tôles fines. Il nous a

permis de gagner fortement en réactivité, en matière

de stocks et temps d’opérations. Il nous a également

fait gagner de l’argent » ; un aspect non négligeable,

en période de crise comme en temps normal.

Associé au logiciel de CAO-CFAO Smart System Jr.

également fourni par Mazak sur plusieurs postes,

l’intégration de cette nouvelle technologie par la

société Labadis a été très aisée. L’accompagnement de

Mazak a rapidement permis de rentrer en production

et de facilement profiter des avantages et performances

de l’OPTIPLEX 3015 NEXUS FIBER.

Il apparaît clairement que le choix d’intégrer la

technologie laser fibre illustre parfaitement les

compétences de la société en termes d’optimisation

de flux d’usine, puisqu’au sein même de sa propre

organisation elle a su en faire la démonstration ●

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı25


MACHINES

Mazak au salon Micronora

Du 27 au 30 septembre lors sa

participation au salon Micronora,

Mazak présentera en vedette sa

technologie SMOOTH, avec la

promesse d’une productivité accrue

et une plus grande connectivité.

Mazak Hall A2 stand 621

Deux simulateurs seront mis à disposition des visiteurs afin de leur offrir

la possibilité de découvrir par eux-mêmes la facilité d’utilisation et toutes

les fonctionnalités de la dernière CN Mazak SmoothAi.

Les capacités fondamentales de la SmoothAi reposent sur l’apprentissage automatique

rendu possible par l’application de l’intelligence artificielle, des jumeaux

numériques et de l’automatisation. Ces capacités permettent à la machine d’apprendre

à partir de diverses sources d’informations, notamment de l’opérateur,

des processus d’usinage précédents et des données environnementales, afin

d’améliorer constamment le rendement de la machine.

Le Solid Mazatrol, quant à lui, permet la génération automatique de programmes

à partir de modèles 3D en utilisant l’intelligence artificielle pour apprendre et

comprendre de manière intuitive les stratégies d’usinage utilisées par le fabricant.

Le temps de programmation peut ainsi être réduit de 90%.

Par ailleurs, le logiciel Smooth Ai Spindle élimine le besoin de faire appel à des

opérateurs expérimentés capables d’identifier les problèmes d’usinage tels que les

vibrations de broche et de les résoudre en ajustant avec précision les paramètres

de coupe. Car le SmoothAi Spindle détecte les vibrations et modifie automatiquement

les paramètres de coupe. Il n’est donc plus nécessaire de recourir à

l’expertise et l’intuition d’un opérateur pour modifier les conditions d’usinage.

De même, pendant les réglages, la fonction Cutting Adviser identifie de manière

intelligente les paramètres clés du programme, comme la vitesse de coupe, la

vitesse d’avance et la profondeur de coupe, qui peuvent être ajustés avant le

premier usinage, ce qui était autrefois réalisé manuellement par un opérateur

qualifié. Le Cutting Adviser permet également la visualisation de l’usinage,

notamment l’utilisation des outils, le volume de coupe, la charge de la broche

et la durée d’usinage.

L’intelligence artificielle peut aussi contribuer à perfectionner l’automatisation des

processus tout en conservant la qualité des produits et les tolérances. En associant

apprentissage automatique et modélisation spatio-temporelle, la fonction Ai

Thermal Shield améliore la précision d’usinage - qui requiert traditionnellement

l’intervention d’un opérateur - et offre une stabilité plus importante permettant

un fonctionnement sans surveillance.

La CN SmoothAi dispose également d’une fonctionnalité de jumeaux numériques,

appelée MAZATROL TWINS, qui synchronise les données d’usinage

de la machine avec un environnement PC de bureau grâce aux logiciels Smooth

CAM Ai et Smooth Project Manager.

Le salon Micronora sera donc une excellente occasion pour les visiteurs de

découvrir tous les avantages d’une CN de dernière génération capable d’améliorer

les capacités des machines-outils MAZAK ●

26ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


MACHINES

TÉMOIGNAGE MACHINES HESTIKA

Le spécialiste de l’usinage

de dispositifs médicaux AFT

Micromécanique, fidèle aux

machines-outils Citizen Cincom

AFT Micromécanique, société familiale créée en 1997 par Alain Fresard, est située à

Fillinges près d’Annemasse (Haute-Savoie). L’entreprise, dirigée par son fils Jérôme

depuis 2007, est spécialisée dans le décolletage et l’usinage de dispositifs médicaux,

principalement pour les secteurs orthopédiques (plaques, vis, crochets) et dentaires

(implants, piliers). L’entreprise connaît une croissance importante et régulière qui s’est

fortement accélérée depuis son intégration, fin 2018, dans le groupe suisse Acrotec. La

puissance financière du groupe, qui fédère des sociétés de sous-traitance, permet de

poursuivre et d’intensifier les investissements, notamment au niveau du parc machines.

Plus précisément en machines-outils Citizen, commercialisées par la filiale Hestika

France, AFT Micromécanique étant fidèle à la marque, gage de performance et de fiabilité,

depuis 25 ans.

UNE ACTIVITÉ DÉDIÉE 100% AU

SECTEUR MÉDICAL

AFT Micromécanique a acquis un réel

savoir-faire et le marché compte peu

d’acteurs avec une activité dédiée à 100%

au secteur médical.

AFT-atelier-Citizen

Les clients sont des grands groupes

internationaux, concepteurs d’implants

-en collaboration avec les chirurgienset

distributeurs auprès des hôpitaux.

Le marché médical est très réglementé

(norme ISO 13485, techniques de lavage

spécifiques, etc.) avec des règlementations

distinctes selon les pays.

La recherche est réalisée par les clients, AFT

Micromécanique vient en support pour

l’usinage de prototypes et techniquement,

pour la réalisation du produit en série.

« Tous les ans, explique Jérôme Fresard,

nous produisons 30% de nouveaux

produits pour de nouveaux marchés ou

le renouvellement de gammes. Nos clients

nous sollicitent car ils apprécient notre

dynamisme, la maîtrise de notre métier et le

support technique que nous leur apportons. »

LA PUISSANCE D’UN GROUPE POUR

BOOSTER LA CROISSANCE ET

INVESTIR

La croissance d’AFT Micromécanique s’est

fortement accélérée après l’intégration

au groupe Acrotec. Elle est la première

entreprise spécialisée dans le secteur

médical à intégrer ce groupe principalement

horloger. AFT Micromécanique bénéficie de

son soutien, de sa puissance financière mais

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı27


MACHINES

reste cependant autonome car le groupe

n’est pas centralisé. Le chiffre d’affaires a

évolué de 28% entre 2019 et 2021 (supérieur

à 10 millions d’euros). L’effectif est passé de

15 personnes à l’arrivée de Jérôme Fresard

en 2007 à 45 personnes sur le site Haut-

Savoyard. Depuis fin 2019, il faut ajouter

10 personnes sur un second site en Suisse

qui permet de répondre aux besoins du

marché suisse - label « Made in Suisse »- et

par conséquent d’avoir accès au marché

allemand. Au sein de l’entreprise, deux pôles

de production cohabitent : le département

Décolletage équipé de machines-outils

Citizen Cincom et le département Usinage

-fraisage-. Des investissements importants

ont été effectués. En deux ans, plus de dix

nouvelles machines Citizen ont intégré

l’atelier de production du département

Décolletage.

Les pièces sont produites en petites et

moyennes séries, du diamètre 6mm

au diamètre 40mm. Il s’agit de pièces

techniques avec un temps de cycle long,

supérieur à 10mn. Elles sont usinées

dans des matériaux tels que le titane ou

le Peek pour les implants, l’inox pour les

instruments.

UN PARC HOMOGÈNE DE 35

MACHINES CITIZEN CINCOM AU

SERVICE DE LA RÉACTIVITÉ

Lorsque Jérôme Fresard intègre AFT

Micromécanique, l’entreprise compte

3 machines Citizen dans l’atelier. Cette

marque bénéficiait d’une excellente

réputation, les machines nécessitaient peu

de maintenance et les pannes étaient rares.

Au fil des ans, la relation s’est poursuivie

avec une bonne entente commerciale,

une proximité physique et une réactivité

appréciée.

« Notre stratégie en termes de production est

toujours la même, explique Jérôme Fresard

: un seul fournisseur de machines-outils par

secteur. Ce qui nous permet d’être réactifs,

efficaces. Un parc homogène facilite la

maintenance et la formation du personnel

(ex : Commande Numérique). A ce jour,

35 machines Citizen sont réparties entre la

Aft-micromecanique-citizen-M32

28ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


MACHINES

France (21) et la Suisse. De plus, l’équipe

d’Hestika France fait également preuve

d’une grande réactivité. Nous ne nous

sentons jamais abandonnés. »

Les investissements dans le parc machines

représentent environ 20% du chiffre

d’affaires chaque année. Jérôme Fresard

ajoute : « Avec Hestika France, filiale

française du constructeur de machinesoutils

Citizen, nous entretenons un véritable

partenariat. Nous faisons un bilan chaque

année, un vrai travail pour mettre en

place le renouvellement des machines

afin de profiter des dernières évolutions

technologiques. La plus ancienne des

machines a dix ans, il ne s’est pas écoulé

une seule année sans l’achat d’au minimum

une machine. »

CITIZEN, DES NOUVEAUTÉS

TECHNOLOGIQUES ÉPROUVÉES

Les dernières nouveautés de Citizen

Cincom -poupée mobile- ont déjà intégré

le parc machines d’AFT Micromécanique

et donnent entière satisfaction. Il s’agit

tout d’abord du tour D25 doté d’un axe

B et de 2 peignes indépendants. Capable

d’usiner en 5 axes simultanés grâce à

la CN Mitsubishi Meldas 800, cette

machine est particulièrement efficace

pour l’usinage de dispositifs médicaux car

il est possible de programmer le fraisage

en avance, par dent, comme sur un centre

d’usinage.

« Avec l’introduction d’axes supplémentaires,

notamment l’axe B comme sur la

D25, précise le dirigeant, nous sommes en

mesure d’usiner des pièces plus complexes

qu’avant. Tous les usinages sont réalisés

sur la même machine, nous n’avons plus

besoin de reprendre la pièce sur un centre

de fraisage. »

L’entreprise a également investi dans un

tour M5-32, doté d’impressionnantes

capacités multifonctions pour l’usinage

de pièces à très haute valeur ajoutée telles

que vis orthopédiques, plaques ou rachis.

AFT Micromécanique choisit

systématiquement la version LFV sur

chaque machine. Cette technique brevetée

de fragmentation des copeaux permet de

résoudre les problématiques d’aspect des

pièces, d’éliminer rayures et marques,

l’aspect esthétique étant très important

pour les clients d’AFT Micromécanique.

« J’apprécie particulièrement le fait

que Citizen mette sur le marché des

technologies nouvelles éprouvées, commente

Jérôme Fresard. Il n’y a pas de mauvaise

surprise, nous ne subissons pas les déboires

de nouveautés insuffisamment testées. Ce

qui n’est pas le cas de tous les fournisseurs

de machines... ».

Depuis peu, à la demande de quelques

clients, AFT Micromécanique est

impliquée dans des projets de fabrication

d’implants actifs connectés au niveau du

pilotage de certaines fonctions au sein du

corps humain. L’entreprise poursuit son

évolution dans le domaine de l’usinage

médical 4.0, intégrant des compétences

en électronique. A suivre… ●

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı29


MACHINES

KERN

Précision maximale

avec deux options à l’AMB 2022

Kern présentera deux machines - toutes deux se caractérisent par la plus grande précision sur la pièce, mais

qui sont basées sur deux technologies complètement différentes. Où? Dans le Hall 7 Stand B71. Quoi? La

dernière génération du centre d’usinage Kern Micro HD 5 axes et du centre d’usinage laser Kern Femto E3.

La production de pièces en série avec un processus fiable et

des précisions maximales de l’ordre du µm nécessite des

machines comme celles fournies par Kern Microtechnik

GmbH.

On pourra l’observer en direct au salon AMB qui se tiendra du 13

au 17 septembre 2022 à Stuttgart. Avec la Micro HD et le Femto

E3, Kern Microtechnik montrera aux visiteurs deux centres

d’usinage innovants en action, qui sont similaires en termes de

couleur et se caractérisent par le plus haut niveau de précision

mais diffèrent considérablement par la technologie utilisée.

Kern Micro HD

Sur le Kern Micro HD, Kern usine des inserts de forme pour les

boîtiers de filtre qui sont fraisés et rectifiés en un seul réglage.

Cela signifie que les pièces sont d’abord usinées, puis amenées à la

qualité de surface la plus élevée en des points individuels à l’aide

d’une rectification par coordonnées avec des cycles en cinq axes.

En conséquence, les pièces atteignent une précision inférieure

à 1 µm et des qualités de surface de l’ordre du nanomètre à un

chiffre sur différentes surfaces de contact. Le polissage manuel

habituel n’est plus nécessaire.

Centres de fraisage de Kern

Les centres de fraisage de Kern sont

utilisés dans l’usine de sous-traitance

de Kern pour la production en série.

Cela permet à Kern non seulement

de fabriquer des machines de haute

précision, mais également de soutenir

ses clients avec le savoir-faire

nécessaire en matière de processus.

Les clients deviennent des partenaires

technologiques et font partie de la

«famille Kern». Des conseils pour un

fonctionnement optimal et l’intégration

des processus sont toujours inclus - de

l’idée à la pièce finie. Cela permet aux

clients de Kern d’augmenter leurs

bénéfices et leur compétitivité.

Le portefeuille de produits de la

fabrication en sous-traitance comprend

la production de prototypes, de pièces

uniques et en série ainsi que des

ensembles de montage et une assistance

dans la phase de construction. Les pièces

sont usinées par fraisage, perçage,

érosion et rectification.

30ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


MACHINES

Kern Femto E3

Présentée également en direct : La production de matrices

en carbure fritté. Le nouveau centre d’usinage laser Kern

Femto E3 s’est avéré être la solution de fabrication idéale

pour ces pièces voire similaires. La machine utilise un laser

à impulsions ultra-courtes pour traiter les matériaux durs

avec la plus grande précision dimensionnelle de +/-3 µm

et sans apport de chaleur. Comme le laser n’est pas sujet à

l’usure, il n’y a pas de frais d’outillage. Avec des qualités de

surface allant jusqu’à Ra=0,2 µm, la nouvelle technologie

Kern est hautement productive et extrêmement stable.

Par rapport à l’EDM, le temps de production peut être

réduit de 75 %.

La machine Femto E3 est aussi très performante pour

texturer une grande variété de types de surfaces ●

Trouver rapidement le câble

confectionné le plus

économique ...

Recherche de readycable ®

le câble confectionné le plus économique

Plus de 4.000 câbles confectionnés ...

24 fabricants de moteurs ...

... avec une durée de vie garantie !

Recherche simple

CAT 7 LINEAR

Durée de vie

En saisissant la référence originale du fabricant, vous

trouvez le câble qui répond à vos attentes au meilleur prix

parmi 7 types de gaine. Calcul de la durée de vie possible.

Avec 36 mois de garantie. Livraison à partir de 24h.

igus.fr/readycable-finder

Les plastiques pour la vie

CAT 7 TORSION

Demander votre échantillon au 01.49.84.04.04

ou à info@igus.fr

FR-1267-readycable 190x125_CC.indd 1 15.02.22 11:03

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı31


LUBRIFIANTS

Lubrifiant Blaser :

Un process bien « huilé »

pour Peugeot Saveurs

Présent sur toutes les bonnes tables et incontournable auprès des chefs

étoilés, le moulin à poivre Peugeot Saveurs est un produit iconique de l’art

de vivre à la française. Avec sa silhouette tout en rondeur, on en oublierait

un mécanisme garanti à vie disposant des agréments sanitaires opposables

dans 90 pays. Parce que la tradition est la matrice de l’innovation, l’outil

liquide de Blaser Swisslube a considérablement influencé l’évolution du

processus de sa fabrication.

Bien que leader mondial sur

ce marché de niche, Peugeot

Saveurs poursuit une stratégie

de conquête pour accélérer son

développement. Et, afin de maîtriser l’outil

industriel correspondant, l’entreprise

a réintégré dans ses locaux l’atelier

d’usinage et entrepris une mutation

complète de ses processus décolletage

et taillage. L’enjeu est de taille. Il s’agit

de produire 1,2 million de moulins par

an, puis d’augmenter de façon continue

en volume et flexibilité.

Fort de cette ambition et de l’opportunité

de mettre sur de bons rails le nouveau

cadre de fabrication, la révision de

l’ensemble des procédés s’imposait

comme le point de départ incontournable

du projet d’entreprise. Premier concerné,

le taillage de dentures hélicoïdales de

la « poire » était l’objet de toutes les

attentions.

Ghislain Jouffroy, ingénieur méthodes

industrialisation, connaissait les

difficultés rencontrées sur cette pièce

stratégique du mécanisme à poivre,

lorsqu’il sollicita Christophe Simon, le

spécialiste Blaser Swisslube de sa région.

Les paramètres de coupe étaient aux

limites de la surchauffe, causant des

brouillards d’huile et des irritations

cutanées. De plus, les coûts d’outils

restaient élevés et la finition insuffisante :

32ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


LUBRIFIANTS

présence de bavures à reprendre en

tribofinition.

TOUJOURS ANTICIPER POUR

AMÉLIORER LA PRODUCTION

Améliorer la productivité d’une machine

spéciale n’est pas chose facile. L’arrivée de

nouvelles machines de taillage a servi pour

tester outils et lubrifiants. Pour remplacer

les fraises en acier rapide par un outillage

carbure, le conseiller Blaser et l’ingénieur

méthodes de Peugeot Saveurs SNC avaient

l’obligation de trouver le lubrifiant

parfaitement adapté pour réaliser le

meilleur équilibre entre productivité et

longévité des outils.

Cherchant à réduire le plus possible les

échauffements au moment de la coupe,

dans de l’acier S 250 sans plomb, et à

maîtriser les risques de formation de

brouillard, Christophe Simon a préconisé

une huile entière : Blasomill GT 22. Sa

technologie Gas to liquid, très innovante,

a su conquérir nombre d’utilisateurs.

Dès l’arrivée de la première machine Tech-

Tech entièrement automatisée, l’huile de

coupe Blaser Swisslube a été intégrée aux

essais de réception. Christophe Simon,

accompagne son client dès les premiers

copeaux. Il en profite pour sensibiliser

et former le personnel à l’usage et la

maintenance du produit. De son côté,

Ghislain Jouffroy enregistre tous les

paramètres d’usinage afin d’optimiser, pas

à pas, les niveaux de fiabilité, productivité

et longévité outil. « Outre le lubrifiant

réfrigérant utilisé, nous avons réussi à faire

le changement de l’outil HSS par du carbure

revêtu », se félicite l’ingénieur méthodes.

Dans ce processus, tout est automatisé. Les

pièces sont convoyées par un bol vibrant,

taillées puis éjectées et finissent dans le bac

de récupération. Avec cette configuration,

l’atelier peut produire 1,2 million de

poires en série dans différentes tailles

avec 2 machines au lieu de 3 équipements

d’ancienne génération. Le temps de cycle

est de 13 secondes par pièce, soit un gain

de 10 %. La fraise mère en HSS revêtue en

TIN était changée au bout de 3 000 pièces.

Aujourd’hui grâce au lubrifiant, la solution

outil carbure autorise la production de

60 000 à 90 000 poires. Le changement

d’outil est planifié une fois tous les 15 jours

afin de garantir une qualité constante sans

opération d’ébavurage.

Avec un processus de fabrication de la

poire fiabilisé, le TRS des machines affiche

82 % avec des écarts-types resserrés. Les

conditions de sécurité se sont nettement

améliorées : absence de brouillard et

de risque incendie. Les machines et les

hommes évoluent dans un environnement

propre et sain. Au terme de cette première

collaboration, Ghislain Jouffroy a dépassé

les objectifs qu’il avait fixés. « L’acquis

d’aujourd’hui est une expérience pour

demain. Aussi, il me semblait important

de continuer notre démarche sur les autres

pôles d’usinage ».

BLASOMILL & VASCOMILL,

RÉUSSITE SUR TOUTE LA LIGNE…

DE PRODUCTION

Deuxième composante du mécanisme de

broyage des moulins à poivre, la cuvette

a également fait l’objet d’une analyse

approfondie de son opération de taillage.

Après emboutissage, cette pièce en acier

est montée sur une machine spéciale pour

le taillage de 55 petites dents et 14 grosses

dents.

Les outils d’ébauche et de finition

travaillent en micro-pulvérisation dans

un mouvement alternatif. C’est une autre

technologie d’huile Blaser qui est adoptée :

Vascomill 35 CSF. Les premiers essais ont

été réalisés avec l’outil HSS pour offrir

une base comparative. Du fait du seul

changement de lubrifiant, l’outil a triplé

sa longévité. Vascomill 35 CSF intègre

une base d’ester végétal dont la polarité

moléculaire offre une excellente résistance

au film d’huile. Celle-ci reste en interface

du copeau et de l’outil.

Mieux protégée, l’arête de coupe accroit sa

longévité. L’adoption de plaquettes carbure

a complètement transformé le contexte

de production. Initialement l’affûtage de

l’outil HSS revêtu TIN était programmé

toutes les 700 pièces. Grâce à la technologie

d’huile et en utilisant des plaquettes

carbure le coût outil est infiniment réduit :

20 000 cuvettes sont taillées pour un coût

outil modique de 80 € pour les grosses

dents. L’outil de taillage des petites dents

assure la production de 30 000 cuvettes

en conservant le coût de 80 €. Les rares

changements s’effectuent en 2 minutes

contre 15 minutes précédemment. Plus

besoin de stock d’outils ni d’affûtage !

Le TRS de la machine a bondi de 68 à

80 % ! La qualité des cuvettes taillées est

désormais irréprochable.

Le responsable Méthodes, Patrice Guyon,

apprécie l’impact des outils liquides de

Blaser Swisslube sur le fonctionnement de

l’atelier. « Beaucoup moins sollicités pour

des besoins d’intervention sur machines,

les opérateurs sont plus tranquilles et

disponibles pour la gestion de la qualité.

Grâce à l’outil liquide adapté au process,

bien utilisé et entretenu, nous avons

gagné en fiabilité, répétabilité et qualité ».

C’est aussi l’avis de Jean-Jacques Obled,

responsable du service Maintenance :

« Les sollicitations de maintenance ont

diminué. Nous avons réduit le nombre

de machines tout en augmentant notre

capacité à produire ».

Peugeot Saveurs SNC reste dans une

dynamique de développement de sa

gamme de produits. L’atelier de fabrication

anticipe les prochaines évolutions

en poursuivant l’optimisation des

procédés d’usinage en partenariat avec

Blaser Swisslube. Au-delà des résultats

économiques, l’atelier mécanique

développe davantage son savoir-faire et

sa capacité d’adaptation aux contraintes

d’un marché sensible aux tendances du

moment ●

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı33


ÉQUIPEMENTS PRODUCTION

BUCCI

Les embarreurs

IEMCA ELITE pour

la micromécanique :

la référence en haute

précision, rapidité et

simplicité d’utilisation

BUCCI Industries France exposera au prochain salon MICRONORA 2022

et mettra en avant sa gamme ELITE dédiée au chargement de barres de

petit diamètre sur tours à poupée mobile. Cette gamme de périphériques

pour machines-outils est la solution pour maximiser la productivité des

tours à poupée mobile. Un savoir-faire de plus de 60 ans pour IEMCA dans

ce domaine, au service des industriels du secteur des microtechniques,

notamment dans la connectique, l’horlogerie, l’aéronautique et le médical.

L’ELITE 220 sera exposé sur le stand.

L’INNOVATION DANS L’ADN

D’IEMCA

IEMCA dispose de la plus large gamme

d’embarreurs automatiques du marché

(diamètre de barre de 0,3 à 100 mm).

L’entreprise est reconnue pour le

développement de solutions innovantes

dédiées aux utilisateurs, en termes de

productivité, de design et d’ergonomie

physique et cognitive. 50 ingénieurs sont

dédiés au développement des produits

et plus de 35 brevets sont actifs sur les

embarreurs.

La gamme ELITE est produite sur le site

IEMCA à Faenza (Italie), avec une surface

dédiée de plus de 20 000 m2 et une équipe

de plus de 200 personnes qui travaillent

chaque jour à développer de nouvelles

technologies pour les utilisateurs. La

gamme ELITE, lancée en 2007 fait

d’IEMCA la première entreprise au

monde à proposer une solution de

chargement automatique des barres d’un

diamètre de 0,3mm.

L’embarreur ELITE est un produit haut

de gamme, extrêmement précis, rapide

et simple à utiliser. Il a été conçu pour

répondre aux besoins des industriels

qui recherchent des performances et

une fiabilité maximales, une sélection

minutieuse des barres les plus fines, une

polyvalence dans le changement d’usinage

et une garantie de rigidité, même dans

les processus les plus difficiles.

PRÉCISION MAXIMALE AVEC LES

BARRES DE PETIT DIAMÈTRE

La gamme ELITE permet de travailler

des barres fines (de 0,3mm à 20 mm de

diamètre) de manière extrêmement fiable,

avec une précision maximale. Ceci grâce

au dispositif de sécurité et au chariot à

roulement à billes innovant, monté sur

un guide linéaire. Du chargement de la

barre au déchargement de la chute, toutes

les phases du cycle de travail sont gérées

avec une extrême délicatesse.

Le système de sélection est très précis

et permet de changer de barre avec une

fiabilité maximale. Le système de contrôle

« Right length » garantit qu’aucune

pièce hors tolérance n’est fabriquée. La

technologie « full digital » permet de gérer

les barres les plus minces et légères avec une

précision extrême. Grâce au moteur à faible

inertie, équipé d’un codeur à plus de 4

millions d’impulsions par tour, au contrôle

de couple très élevé et à une mécanique de

34ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


ÉQUIPEMENTS PRODUCTION

haute qualité, il permet de traiter aisément

des barres de quelques grammes.

VITESSE ILLIMITÉE : EXPLOITER

AU MAXIMUM LES CAPACITÉS DES

MACHINES

L’ELITE a été conçu pour maximiser

la productivité et atteindre la vitesse de

rotation de la barre maximum autorisée

par le tour. Des vitesses de tournage

très élevées (jusqu’à 20 000 tr/mn) sont

facilement atteintes, sans vibrations grâce

à la grande rigidité des embarreurs de

la gamme et au guide-barre circulaire

entièrement fermé en polyuréthane à

section calibrée.

Le synchronisme mécanique de raccordement

entre la poupée et le pousse-barre

permet la synchronisation parfaite des

mouvements entre le tour et l’embarreur,

suivant facilement même les poupées les

plus rapides, éliminant ainsi tout risque de

plier la barre. Le temps de changement de

barre est de 20 secondes seulement.

FOCUS SUR L’ELITE 220 EXPOSÉ

AU SALON MICRONORA

Sur l’Elite 220 Superfast, en plus de toutes

les spécificités de la gamme, décrites

ci-dessus, un dispositif supplémentaire

de porte-douille avant, équipé de galets

auto-centreurs, garantit un soutien

maximal à la barre en rotation.

Concernant la simplicité d’utilisation,

l’ELITE 220 dispose d’un magasin en plan

incliné escamotable et d’une solution «

magasin » selon le besoin de l’utilisateur.

En effet, l’embarreur peut être équipé

d’un magasin à pas de pèlerin ou d’un

magasin à étage unique ou encore des

deux systèmes à la fois.

Dans ce cas, le magasin à pas de pèlerin

gère les barres d’un diamètre compris entre

2 et 6mm, tandis que le plan incliné de

280mm est utilisé pour les barres d’un

plus gros diamètre, jusqu’à 23mm.

Par ailleurs, l’utilisation d’un guidebarres

à accouplement rapide permet un

ré-outillage en seulement 4 minutes, de

manière agile et extrêmement simple.

Enfin, sur la gamme ELITE, l’interface

utilisateur avec les fonctionnalités « one

touch » facilitent la tâche de l’opérateur. Il

est possible d’effectuer plusieurs opérations

en une seule touche. Les programmes de

travail peuvent être stockés puis réutilisés.

L’interface peut être installée à distance

sur le panneau du tour ●

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı35


ÉQUIPEMENTS PRODUCTION

IGUS

Etrier CFX

avec doubles intercalaires

pour tuyaux pneumatiques

MAINTENIR EN PLACE DES

TUYAUX SANS LES ÉCRASER

Un nouveau collier maintient des

tuyaux pneumatiques bien en place,

sans les écraser et donc sans en réduire

la section. Avec le nouveau collier, la

section des tuyaux pneumatiques n’est

pas diminuée. Bien que les tuyaux

soient parfaitement maintenus en

place. Les côtés étirés génèrent une

force de retenue élevée des tuyaux

pneumatiques dans la chaîne portecâbles

et évitent que ceux-ci soient

écrasés.

AMÉLIORER LA TECHNICITÉ

• Protection des tuyaux

pneumatiques contre l’écrasement

et les détériorations, pas de perte de

performances

• Force de retenue élevée grâce à une

« prise sur tout le pourtour »

• La section des tuyaux

pneumatiques n’est pas diminuée

• Couleur détectable (les intercalaires

sont bleus)

BAISSER LES COÛTS

• Bon rapport qualité-prix

• Montage rapide sans contrôle du

couple de serrage

• Protection des tuyaux pneumatiques contre l’écrasement

et les détériorations

PREUVES

• Essai chez notre client Schwäbische Werkzeugmaschinen

• Tests de traction dans le laboratoire igus avec des tuyaux en

PU, par exemple avec 165 N et une section de 10 mm (autres

résultats de tests sur demande)

DURABILITÉ

• Moindre consommation de ressources : transformer plutôt

que changer

• Faites recycler votre chaîne porte-câbles à la fin de son cycle

de vie en la confiant au programme de recyclage chainge.

Quel qu’en soit le fabricant.

• igus investit depuis le début dans Mura Technology et

encourage ainsi le recyclage chimique. Du pétrole brut à

partir de déchets plastiques en 20 minutes ●

36ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


MESURES & CONTROLE

MICRO EPSILON

Interféromètre à lumière blanche

multi-pics pour des tâches de

mesure industrielles et une précision

nanométrique

Le groupe de produits des interféromètres à lumière blanche représente les capteurs les plus précis du

portefeuille global de Micro-Epsilon. Dès à présent, les séries interferoMETER sont également disponibles

en tant que systèmes multi-pics, ce qui ouvre de nombreuses nouvelles possibilités d’application. Les

interféromètres sont toujours utilisés lorsqu’il est nécessaire de procéder à des mesures de distance et

d’épaisseur à haute résolution.

Les nouveaux modèles multi-peak

permettent désormais de détecter

les couches transparentes avec

une grande précision. Selon le modèle de

contrôleur, des calculs sont effectués à partir

des valeurs de distance respectives tout en

tenant compte des indices de réfraction. Le

système de mesure de l’épaisseur n’effectue

pas de mesures de distance, il mesure

l’épaisseur des différentes couches et de

leurs combinaisons. Outre les versions

multipoints, une autre optimisation a été

réalisée. Pour l’utilisation industrielle, les

interféromètres sont désormais équipés

de nouveaux boîtiers de capteurs avec un

indice de protection IP65 plus élevé.

L’interferoMETER IMS5400-DS permet

d’effectuer des mesures de distance très

précises dans les applications industrielles.

Il permet également la mesure stable de

profils de marches. Grâce à la mesure

absolue des distances, le balayage des

dénivelées s’effectue avec une stabilité de

signal et une précision maximales. Lors

de mesures sur des objets en mouvement,

les différences de niveau des talons, des

dénivelés et des cavités peuvent ainsi

être détectées de manière fiable sans

référencement supplémentaire.

L’interferoMETER IMS5400-TH convient

à la mesure précise de l’épaisseur, également

dans les applications industrielles. La

grande plage de mesure d’épaisseur

permet de mesurer des couches minces,

le verre plat et les feuilles. L’interféromètre

à lumière blanche qui fonctionne dans le

proche infrarouge, permet aussi de mesurer

l’épaisseur du verre à revêtement antireflets.

Enfin, l’interferoMETER IMS5600-DS

est adapté aux mesures de distance, avec

des résolutions de l’ordre de quelques

picomètres. Grâce à la mesure absolue,

le balayage est effectué sans perte de

signal. Lors de mesures sur des objets en

mouvement, les différences de niveau des

talons, des dénivelés et des cavités peuvent

ainsi être détectées de manière fiable. Le

système de mesure offre une résolution

subnanométrique avec un grand écartement

de base par rapport à la plage de mesure.

En plus de leur linéarité exceptionnelle,

les interféromètres à lumière blanche de

Micro-Epsilon offrent une résolution allant

jusqu’à < 30 picomètres. La configuration

s’effectue de manière simple via une

interface web. ●

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı37


MESURES & CONTROLE

VERISURF 2023

Automatisation de nouvelles

fonctions Work flow et amélioration

des processus de contrôle

Verisurf Software, fournisseur de solutions de mesure innovantes pour les entreprises, présente la nouvelle

version 2023 de son logiciel de mesure universel. « Verisurf 2023 introduit de nouveaux workflow automatisés

améliorant l’efficacité et étendant les capacités de processus de contrôle répétitifs pour les applications d’inspection,

de rétro-ingénierie et de fabrication d’outils », explique Kai Gärtling, directeur régional des ventes de Verisurf.

« Avec Verisurf 2023, nous avons fait un autre grand pas vers notre objectif de simplifier les processus de mesure

et de doter nos produits d’intelligence. Nous soutenons ainsi les utilisateurs avec des solutions de mesure

adaptées aux attentes de nos clients ».

Les principales nouvelles fonctionnalités et améliorations du

flux de travail de Verisurf 2023 sont les suivantes :

Mise en œuvre intelligente de la MBD (définition basée sur

un modèle) : Les pièces avec des tolérances de forme et de position

complexes, telles que les références définies sous contrainte, les

tolérances de position et de profil combinées et des exigences

séparées et parallèles, ne sont plus un défi lors de la programmation

et de la création de rapports. Verisurf 2023 prend en charge la

création de plans de contrôle complexes à partir de MBD associatives

et d’une analyse intelligente des tolérances de forme et de position.

NOUVEAUX UTILITAIRES DE MAILLAGE

La nouvelle fonction ‘Tri-Mesh’ simplifie les maillages, crée des

triangles uniformes et assure des bords nets. De plus, la fonction

« Développer le maillage », également nouvelle, crée un maillage

2D développé à partir d’un maillage 3D ouvert afin de faciliter la

détermination de la matière première nécessaire pour les pièces

moulées ainsi que la prise en charge des opérations multiples.

POINTS DE BORD DYNAMIQUES

Si la surface d’une pièce fine, par exemple une pièce de tôle découpée,

s’écarte de la valeur nominale, la mesure du bord peut entraîner

l’échec du palpage en raison de l’écart de la pièce. Le nouveau

point de bord dynamique de Verisurf garantit que le bord réel est

mesuré en ajoutant automatiquement un point d’index de surface

pour ajuster la position de mesure du point de bord.

VISUALISATION DES PALPEURS ARTICULÉS ET EN ÉTOILE

La planification des inspections de MMT est améliorée par une

représentation graphique réaliste du palpeur actif. Cette visualisation

précise simplifie la mise en œuvre des MMT en fournissant des

informations intuitives et visuelles sur la sélection et l’orientation

du palpeur.

RÉFÉRENTIELS DE TOLÉRANCE MBD

Celles-ci étendent les fonctionnalités MBD et rationalisent

le contrôle, et l’édition des rapports des premiers articles en

attribuant des identifiants uniques aux différentes caractéristiques.

L’intégration de la capture d’écran du référentiel de tolérance

dans le rapport aide également à identifier la position de la pièce

pour chaque caractéristique.

AMÉLIORATION DU CLOUD ET DU MESH SLICE

Cela améliore encore plus les flux de travail de rétro-ingénierie

avec des outils de découpe de maillages et de nuages.

OBJET NUAGE DE POINTS

Mesure de nuages de points avec des scanners sans contact grâce

à des commandes de scanners spéciales.

« Les nouvelles fonctionnalités de la V2023 reposent sur le fait que

Verisurf est le seul logiciel de mesure à s’appuyer sur une plateforme

CAO 3D complète » , résume Kai Gärtling. « Cela permet aux

utilisateurs d’exécuter des flux de travail de mesure dans un

environnement CAO transparent et de maintenir la continuité

numérique basée sur le modèle » ●

38ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


Présent sur micronora

Stand A2 532/534

Systèmes de comparaison Equator TM

Adaptatif à tout environnement

Pour les fabricants produisant différentes pièces

à quelques semaines d’intervalle, le fait que le

système Equator puisse changer rapidement d’une

pièce à une autre s’est avéré indispensable.

Sa technologie novatrice s’appuie sur la comparaison

traditionnelle des pièces usinées à une pièce-étalon.

Aussi rapide qu’un contrôle de pièce usinée, ce

réétalonnage compense immédiatement les effets

thermiques d’un environnement d’atelier.

Réduction des rebuts et des goulots d’étranglement

faible coût d’exploitation • automatisation facile

insensibilité aux variations thermiques • reprogrammable

www.renishaw.fr/equator

Renishaw SAS, 15 rue Albert Einstein, Champs sur Marne 77447,

Marne la Vallée Cedex 2, France

© 2022 Renishaw SAS. All rights reserved.

+33 (1) 64618484 france@renishaw.com

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı39


XAO

OPEN MIND

OPEN MIND présente

hyperMILL MEDICAL

Solutions

Trajets d’outil

optimisés

pour les pièces

médicales

Avec hyperMILL MEDICAL Solutions, OPEN MIND

Technologies AG rassemble ses offres destinées aux

entreprises devant réaliser des opérations d’usinage

exigeantes dans le domaine médical. Les fabricants

d’implants et de plaques osseuses, sous toutes les tailles

standard, bénéficient en particulier d’une programmation

FAO automatisée. Les trajets d’outil optimisés préservent

les machines et les outils tout en permettant d’obtenir

des processus à la fois sûrs et efficaces ainsi que des

surfaces de qualité élevée.

Plaques osseuses en titane, implants intervertébraux en

PEEK, matrices de forgeage pour la fabrication de tiges

de hanche, composants de glissement de prothèses

de genou en polyéthylène à masse moléculaire ultra

élevée - les moules et les matériaux varient significativement

et les tâches sont presque toujours très complexes.

En tant que l’un des principaux systèmes FAO pour l’usinage

5 axes, hyperMILL s’est érigé en tant qu’acteur majeur de la

programmation de trajets d’outil efficaces pour les implants et

autres produits médicaux. Dans le but de créer des surfaces de

haute qualité avec un minimum d’opérations de reprise, OPEN

MIND dispose de stratégies de finition adaptées, qui assurent

par exemple des transitions parfaites entre différentes zones.

Fig. 2 : Source : Open Mind ;

Usinage de composants

fémoraux : les fraises

tonneau permettent de

réaliser des gains de temps

considérables.

OUTILS ET TRAJETS D’OUTIL

L’un des principaux aspects d’hyperMILL MEDICAL Solutions

est la constitution d’une puissante base de données d’outils

composée d’interfaces vers des catalogues de fabricants d’outils

renommés. Il est également possible de représenter des outils

40ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


XAO

Fig. 1 : Source Open Mind ;

Stratégies 5 axes hyperMILL

pour des surfaces de qualité

supérieure sans transition

spéciaux dans la base de données d’outils.

Que ce soit du titane, des alliages chrome-cobalt ou des plastiques

sensibles à la température (par ex. UHMWPE), les matériaux

destinés aux applications médicales sont généralement difficiles

à usiner. À cet égard, il est primordial de choisir les outils et

les paramètres de coupe adaptés, mais aussi de les prendre en

compte lors de la programmation avec les stratégies 2,5 axes,

3 axes ou 5 axes.

AUTOMATISATION DE LA PROGRAMMATION

Une autre facette d’hyperMILL MEDICAL Solutions provient

de la nécessité de s’adapter aux particularités de chaque patient,

des différentes tailles standard ainsi que des gammes de pièces

et de l’automatisation correspondante à la génération du code

CN. hyperMILL AUTOMATION Center permet de définir et

de standardiser les processus CAO/FAO.

Dans ce cadre, les étapes de préparation des données et de

la programmation jusqu’à la simulation et la création du

programme CN sont clairement définies. Ensuite, le processus

est automatiquement appliqué aux nouvelles pièces et exécuté.

Dès lors, les projets peuvent être préparés et programmés pour

l’usinage, et cela de manière automatisée. Chaque utilisateur FAO

peut facilement accéder aux fonctionnalités d’automatisation, et

OPEN MIND propose également un service d’assistance pour

automatiser les processus CAO/FAO. De nombreux projets

d’automatisation ont été déployés avec succès chez nos clients,

ce qui témoigne du fort potentiel de la solution en termes de

gain de temps.

Les utilisateurs actifs

dans le domaine

médical et utilisant déjà

hyperMILL apprécient

particulièrement la

suite CAO/FAO. Frank

Fedtke, l’un des experts

FAO chez Aesculap AG

à Tuttlingen, témoigne :

« Aesculap a opté en

2008 pour hyperMILL

dans le but d’augmenter

encore la productivité.

Nous devions mettre en

place des programmes

CN plus rapides et plus

sûrs sur les machines.

Il s’agissait de réduire

les durées d’usinage

Fig. 3 : Source : Open Mind ;

Usinage de composants fémoraux :

les fraises tonneau permettent

de réaliser des gains de temps considérables.

tout en conservant la

même qualité. Grâce à

hyperMILL, nous avons

pu atteindre ces objectifs

rapidement. » ●

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı41


XAO

ELLISTAT

La « qualité Azurea »

avec la solution logicielle

APC d’Ellistat de pilotage

des machines-outils

« Répondre à la demande croissante de capabilité avec des

pièces à cote centrée »

Vincent Skrzypczak, CEO d’Azurea Unipessoal LDA

Le Groupe est composé de quatre

entreprises dont trois sont situées

en Suisse : Azurea Technologie

Horlogère SA, Azurea Microtechnique

SA (médical) et Azurea Jauges SA

(métrologie). La dernière entité, Azurea

Unipessoal Lda, a été créée pour accompagner

les sociétés suisses et est basée au

Portugal (Porto). Un bref historique pour

nous rappeler que la 1 ère entreprise a été fondée

en 1914 par Célestin Konrad, à Moutier

(Suisse – Jura bernois). Elle est à l’origine

spécialisée dans la fabrication de composants

horlogers. Ces dernières années, la société a

créé et acquis des sites lui permettant de se

développer et de se diversifier sous le nom

d’Azurea Holding SA et est dirigée, depuis

1995, par M. Daniel Uhlmann.

LA CLÉ DU SUCCÈS ?

Cette évolution permet au Groupe de

répondre de manière innovante, non

seulement aux demandes horlogères, mais

également à celles des secteurs médicaux,

dentaire -implantable, dentaire, dispositifs.

Le Groupe est reconnu, dans ses secteurs

d’activités respectifs, pour la haute qualité

de sa production de pièces et d’assemblages

d’une grande complexité. La clé du succès ?

Des investissements en outils de production

de haute qualité et l’implication de tous,

notamment autour de la solution APC

(Automated Process Control) d’Ellistat

utilisée depuis 2020, gage d’un pilotage

plus performant de la production.

Azurea Unipessoal LDA fête ses 10 ans en

2022 avec plus de 8 millions d’euros investis

dans cette unité de production du Groupe

qui compte, au total, 30 machines-outils

CNC de décolletage Tornos.

Comme l’explique Vincent Skrzypczak,

CEO d’Azurea Unipessoal LDA : « Les

valeurs mises en avant par le Groupe

sont l’innovation, l’indépendance, le

respect, l’ambition et la réussite. Les choix

d’investissements qui sont faits sont orientés

sur la technique et dédiés aux clients. Au

sein du Groupe, pas de commerciaux.

Les directeurs des différentes entités sont

historiquement au contact direct des

clients. » A titre d’exemple concernant

l’innovation, il ajoute : « dans le contexte

actuel, nous proposons d’autres services à

nos clients que simplement la fabrication

42ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


XAO

de composants unitaires mais aussi

des assemblages et des fonctions plus

complexes. Par ailleurs, nous laissons

beaucoup de place aux jeunes au sein du

Groupe, notamment issus d’apprentissages

techniques et d’écoles d’ingénieurs, afin

d’avoir une réelle dynamique et aussi de

proposer des perspectives d’évolution et

de carrières intéressantes »

SECTEUR MÉDICAL : SE

DÉMARQUER PAR LA QUALITÉ ET

LA COMPLEXITÉ DES PIÈCES

C’est en 2009, par le biais de l’acquisition

d’une société tierce, que le Groupe optimise

la répartition des rôles de chaque entreprise

et se focalise dans le domaine du médical.

Alors que l’activité horlogère se concentre

quasiment qu’en Suisse, celle du médical

fait face à un marché mondial ultraconcurrentiel.

Il est donc impératif pour

Azurea de se démarquer par la complexité

et qualité des pièces produites.

Azurea Microtechnique SA est certifiée ISO

13485 et répond aux exigences des clients

en termes de traçabilité et de validation

de tous les procédés de production. En

amont de la production, en raison de

sa complexité, un travail important de

préparation à la réalisation de la pièce est

mené. Azurea est à même de proposer un

prototypage d’environ 50 pièces avant

de lancer une production de plusieurs

milliers de pièces par an. Les contraintes

de production des pièces et des assemblages

sont liées à l’aspect dimensionnel avec

des tolérances de 5 microns ainsi qu’aux

aspects esthétiques et fonctionnels. Les

pièces produites pour le secteur médical

couvrent un large spectre allant de pièces

pour robotiques opératoires, d’outils

pour chirurgie orthopédique jusqu’à des

connecteurs implantables dans le cerveau.

LA RECHERCHE D’UNE SOLUTION

SIMPLE ET INTUITIVE POUR

RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE

CAPABILITÉ

En 2020, pour faire face à l’évolution des

exigences des clients en termes de qualité et

de précision des pièces, l’entreprise cherche

une solution afin de garantir la « qualité

Azurea », qui fait sa renommée, pour les

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı43


XAO

pièces ainsi que pour les assemblages

réalisés en interne. En effet, une nouvelle

tendance apparaît, encore anecdotique

pour l’instant, qui consiste à exiger une

capabilité plutôt que des tolérances par

rapport aux cotes à respecter. Ce qui

signifie qu’un procédé de production qui

dérive n’est plus acceptable et qu’il convient

de travailler en « cote centrée ».

Le projet initial lancé en Suisse, consiste

en la recherche d’un logiciel pour mieux

piloter la production et avoir un suivi afin

de garantir lesdites cotes centrées. Sur les

recommandations de son prestataire Ovale

Performance (formations, organisation),

Azurea s’intéresse à la solution logicielle

APC développée par l’éditeur français

ELLISTAT basé en Haute-Savoie. Le

logiciel est reconnu performant, simple

d’utilisation et intuitif.

Deux licences APC sont testées en Suisse

puis deux au Portugal pendant un mois.

L’entreprise s’intéresse à des solutions

concurrentes mais leur utilisation s’avère

plus complexe et le prix plus élevé.

La période de test APC est combinée avec

une semaine de formation, suivie par

les responsables qui ont ensuite formé

les autres régleurs. En interne, il s’agit

d’expliquer le sens de la démarche et la

volonté d’améliorer les procédés internes :

l’intérêt de travailler en cote centrée afin de

toujours livrer la même qualité aux clients ;

sans oublier la satisfaction du département

« assemblage » de recevoir des pièces

avec cote centrée pour des assemblages

optimaux.

La mise en place de la solution,

l’accompagnement et l’adhésion des

collaborateurs a nécessité 6 mois environ.

Azurea Unipessoal LDA a été le premier

site équipé. Comme l’explique Vincent

Skrzypczak : « Nous souhaitions que

tous les collaborateurs adhèrent à 100%

à l’utilisation de la solution APC. Il

n’était pas question d’entendre, en cas de

mauvaise programmation, « c’est la faute

d’APC ». Il était nécessaire qu’une prise de

conscience ait lieu, un constat partagé des

utilisateurs et de la Direction quant aux

besoins d’amélioration. La formation et

l’accompagnement ont porté leurs fruits,

toute l’équipe utilise et a parfaitement

adopté le logiciel. »

APC s’avère facile d’utilisation et intuitif,

accessible aux opérateurs non qualifiés. APC

est utilisé pour du réglage rapide et du suivi

de production. Mais Vincent Skrzypczak

insiste sur le fait qu’il faut disposer d’un

outil de production de qualité (moyens

de mesure, machines-outils, etc.) et que

le travail de préparation du programme

APC est très important. Par exemple, la

correspondance entre le nombre d’outils et

de correcteurs, indiquer les cotes liées, etc.

60 LICENCES APC AU SERVICE

DE LA PRODUCTIVITÉ ET DE

LA « QUALITÉ AZUREA »

Aujourd’hui, le Groupe Azurea compte 60

licences APC, à savoir une par machine.

Vincent Skrzypczak commente : « Il suffit

de mesurer la pièce, de rentrer les données

dans APC qui réalise automatiquement

toutes les corrections en une seule fois.

Cela facilite énormément le travail des

collaborateurs. Avant APC, si la dérive

restait dans la tolérance, le régleur avait

deux possibilités : recentrer la cote ou laisser

ainsi, dans la limite de l’acceptable. Avec

APC, la cote est toujours centrée. Nous

avons atteint notre objectif en termes de

qualité et amélioré notre productivité car le

temps de réglage a diminué d’environ 50%

et le taux de rebut global de l’entreprise de

l’ordre de 30 %. »

De plus, en cas de dérive régulière sur une

machine, APC met en lumière le fait qu’il

y a un problème à résoudre sur le process

d’usinage, le risque de mauvais réglage

effectué par l’opérateur étant totalement

écarté avec l’utilisation du logiciel.

« APC nous a permis de produire la juste

qualité, ajoute Vincent Skrzypczak. Le

logiciel fournit des données sur la capabilité.

Si elle n’est pas bonne, il faut améliorer le

process. A l’inverse, si elle est très élevée,

il faut espacer les contrôles. Pour certaines

pièces, nous sommes passés de 6 contrôles

à seulement 3 par jour. »

Afin d’aller plus loin, à savoir que les

corrections soient directement envoyées

à la machine par APC, Azurea attend

le déblocage de l’option OPC-UA par le

constructeur de machines.

Vincent Skrzypczak est, par ailleurs,

très satisfait des relations avec l’équipe

d’Ellistat. « Le travail et les échanges

avec Ellistat, pendant les six premiers

mois, nous ont beaucoup apporté. Encore

aujourd’hui, en cas de doute par rapport

à une pièce, leur service support est très

réactif, nous obtenons une réponse dans la

demi-journée. Des mises à jour régulières

permettent d’avoir un outil en constante

évolution. La facilité d’utilisation du logiciel

et la proximité avec Ellistat représentent

un véritable duo gagnant. » ●

44ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


XAO

SIEMENS

Le logiciel NX de Siemens

améliore la collaboration

interdisciplinaire et la capture

de connaissances

Siemens Digital Industries Software annonce que la nouvelle version de son logiciel NX, une solution de

pointe dédiée à l’ingénierie des produits, offre des fonctionnalités améliorées de coconception électronique,

de collaboration, et de capture et réutilisation de connaissances. Elle permet ainsi aux cadres d’ingénierie

de tous les secteurs d’activité d’améliorer la productivité et l’efficience de leurs équipes.

s’appuie chaque jour. »

Partie intégrante du portefeuille

de logiciels et de services

Xcelerator de Siemens, NX apporte

des améliorations en termes de

productivité et d’expérience

utilisateur pour un large éventail

de fonctionnalités.

«

Les innovateurs et les pionniers – des start-up partant d’une

feuille blanche jusqu’aux grandes marques de produits

domestiques – adoptent NX et nous choisissent comme

partenaire de confiance pour explorer l’avenir de la conception,

de l’ingénierie et de la fabrication », déclare Bob Haubrock,

vice-président principal responsable des logiciels d’ingénierie

des produits chez Siemens. « Cette nouvelle version offre des

améliorations dans tous les domaines et permet à nos clients et à

leurs équipes multidisciplinaires de travailler plus intelligemment,

de capturer et de réutiliser davantage de connaissances et de

réaliser des conceptions optimales de manière plus efficiente que

jamais. En parallèle de toutes ces nouvelles fonctionnalités, nos

importants investissements dans les technologies de base, telles

que l’ébauchage et la modélisation convergente, amélioreront

encore les outils sur lesquels notre communauté d’utilisateurs

Tirant parti du leadership et du

savoir-faire de Siemens EDA

(anciennement Mentor Graphics)

dans le domaine de l’ingénierie

électronique et électrique, NX

étend encore ses fonctionnalités

de collaboration dédiées à la

conception électronique en

offrant un flux de travail robuste pour la création de cartes

électroniques rigides et rigides-flexibles. Ces dernières revêtent

une importance particulière en raison de la complexité

croissante des produits et des contraintes liées aux boîtiers.

Les utilisateurs remarqueront une nouvelle approche sans

code pour les modèles d’entités, qui réutilise les connaissances

intégrées dans les données NX pendant la conception. Elle

permet de faire passer les entités définies par l’utilisateur au

niveau supérieur, en étendant la réutilisation des données

au-delà de la simple géométrie paramétrique de ces entités

pour inclure les données PMI, la vérification des exigences et

plus encore. Le grand avantage de cette approche est qu’elle

permet très rapidement de réutiliser les connaissances de

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı45


XAO

manière efficiente et de renforcer la collaboration entre les

équipes de conception et d’ingénierie.

NX est réputé pour son leadership dans le développement

de formes complexes, ce qui est crucial car, dans tous les

secteurs d’activité, la qualité esthétique est désormais tout

aussi importante que les fonctionnalités, l’efficience et

les performances. La dernière version de NX apporte de

nouveaux outils conçus pour aider à développer les formes

dont les concepteurs ont besoin et que leurs clients exigent ;

il s’agit notamment de mises à jour des outils de création et

de modification de courbes avec des entités paramétriques,

ou de la fonctionnalité de modélisation algorithmique de

NX, qui prend mieux en charge les processus de modélisation

convergente et permet ainsi de créer de façon plus efficiente

des motifs et des formes complexes.

NX Topology Optimizer surpasse et remplace désormais

complètement les fonctionnalités de nos solutions précédentes.

Ainsi, l’optimisation des pièces dans le contexte d’un assemblage

tient maintenant compte des contraintes de conception et de

fabrication et permet l’optimisation simultanée de plusieurs

espaces de conception avec des matériaux indépendants.

Pour l’optimisation multi-objectif, l’outil NX Design Space

Explorer, récemment introduit, prend désormais en charge

l’exécution multiple pour affiner les plages et les recherches, et

les options d’exécution du logiciel Simcenter HEEDS sont

maintenant entièrement intégrées et couvrent les facteurs de

base de référence, de graine aléatoire et de normalisation.

Les clients pourront ainsi réaliser des économies de temps

et d’argent grâce à l’automatisation de tâches d’optimisation

complexes, ce qui les aidera à accélérer la phase d’ingénierie de

conception de leur processus de développement de produits.

« Aujourd’hui, les produits mécaniques sont complexes et les

ingénieurs doivent intégrer les aspects mécanique, électrique

et électronique. Au niveau de la conception, le fait de réunir

les données de ces différentes disciplines peut créer des frictions

qui doivent être résolues rapidement », explique Arvind

Krishnan, analyste industriel chez Lifecycle Insights. « Le

placement d’un ventilateur de refroidissement dans un boîtier

électronique en constitue un bon exemple. Les ingénieurs ont

tout intérêt à travailler dans un environnement collaboratif.

Ainsi, si une modification est apportée à la conception de la

carte électronique, l’ingénieur mécanique responsable de la

conception du ventilateur et du boîtier peut réagir, et vice versa.

NX fournit les meilleurs outils de conception électromécanique de

sa catégorie ; les disciplines mécanique, électrique et électronique

ont des besoins différents, et il en tient parfaitement compte

dans un environnement de collaboration étroitement intégré. » ●

46ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


TÉMOIGNAGE ÉQUIPEMENTS

KASTO

UNICOMPACT améliore la productivité

dans la menuiserie

Atlantem a profité de la construction d’une nouvelle usine 4.0 à Saint-Sauveur des Landes pour optimiser le

flux de matière au sein de son entreprise – Pour le transstockeur, poumon stratégique de l’usine, Atlantem

a fait appel à KASTO. Spécialiste des techniques de stockage et de sciage. KASTO a installé un magasin

à nids d’abeille du type UNICOMPACT dessiné tel un kaléidoscope vivant de 1.504 alvéoles aux couleurs

d’Atlantem. Depuis que celui-ci est en service, Atlantem bénéficie de processus logistiques entièrement

automatisés pour la fabrication des fenêtres et portes et peut ainsi alimenter et évacuer en aval comme en

amont une quinzaine de stations de travail (emmagasinage, barrettage, préparation des lots de production

et automates de débit/usinage) de manière fiable.

Atlantem, filiale du groupe Hérige

(anciennement VM Matériaux,

emploie 850 collaborateurs

répartis sur neuf sites en France. Son

chiffre d’affaires s’élève à 140 millions

d’euros pour l’exercice comptable 2019.

L’entreprise fabrique des fenêtres en

aluminium, PVC, bois et hybride. Son

portfolio compte également des volets

roulants, des portails et des portes d’entrée

– la gamme la plus large du marché

français dans ce secteur. Atlantem livre

ses produits uniquement aux professionnels

sur toute la France). Aucun produit

n’est exporté.

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı47


TÉMOIGNAGE ÉQUIPEMENTS

Depuis sa création en 1995, Atlantem

connaît une croissance continue,

notamment due au rachat de plusieurs

entreprises. Pour perpétuer sa réussite,

Atlantem doit relever plusieurs défis.

Le responsable Amélioration continue

Jérémy Jouvrot explique les enjeux : « Nos

clients exigent des produits de qualité à

un prix conforme au marché. Nous voulons

nous démarquer de nos concurrents

en offrant des prestations SAV haut de

gamme. Notre force est de proposer tous

les produits du marché de la menuiserie

extérieure, et fermetures dans tous les

matériaux. »

EN PHASE AVEC LES EXIGENCES

DE L’INDUSTRIE 4.0

L’aménagement dans le nouveau siège

social de Noyal-Pontivy (56) l’année

dernière marque une étape importante

dans l’histoire de l’entreprise Un an auparavant

débutait le chantier pour ériger

une nouvelle usine à Saint-Sauveur des

Landes en Bretagne (transfert de l’usine

de Lécousse) dédié à la production de la

gamme AMX. Cet investissement de 20

millions d’euros portait sur une surface

de 18 000 mètres carrés. Y sont désormais

fabriquées des fenêtres et des portes

multi-matériaux – les ferrures de porte

sont par exemple en aluminium à l’extérieur

et en bois à l’intérieur. Et Jérémy

Jouvrot de continuer : « Nous avons créé

une usine possédant une mise en réseau

aboutie. Cette usine 4.0 se veut la vitrine

de notre industrie et doit servir de pilote

pour monter en gamme dans nos autres

usines. » Atlantem voulait profiter de cette

nouvelle construction pour optimiser les

processus internes. L’entreprise se mit

donc à la recherche d’une solution efficace

pour stocker et alimenter automatiquement

toutes ses machines de débit : « Nous

souhaitions avoir une solution de stockage

pour l’ensemble de notre stock de profils

et voulions alimenter automatiquement

toutes nos machines pour les découpes.

Par ailleurs, nous avions besoin d’une

station particulière qui nous permette

de préparer les lots en faisant du picking

dans plusieurs cassettes et qui permettent

également de trier et de ranger les profils

qui reviennent de chez notre laqueur.»,

précise Jérémy Jouvrot.

DES RÉFÉRENCES QUI PARLENT

EN FAVEUR DE KASTO

Atlantem prit très au sérieux la recherche

d’un partenaire adapté pour ce projet. Ses

experts rendirent visite à près d’une dizaine

d’entreprises équipées des différentes solutions

existantes sur le marché, afin d’élaborer

un cahier des charges fidèle aux valeurs

qui leur tiennent à cœur et d’opérer le choix

du fournisseur du transstockeur. C’est finalement

pour KASTO qu’ils optèrent. En

voici les raisons : « L’entreprise de renommée

mondiale propose un moyen efficace et

ultra-automatisé pour stocker les profils »,

explique J. Jouvrot. D’autre part, KASTO

dispose d’un service après-vente assuré

par une filiale en France et d’une équipe

de techniciens itinérants basée à proximité

de notre usine et pouvant intervenir rapidement.

Les experts des techniques de stockage

et de sciage de KASTO conseillèrent

finalement d’utiliser l’UNICOMPACT.

KASTO a conçu ce modèle de transstockeur

sous forme de magasin à nids d’abeille pour

une capacité minimale de 400 emplacements.

Ce magasin peut supporter des

charges allant jusqu’à 8,0 t maximum par

emplacement et s’utilise au choix comme

construction autoportante en silo avec

habillage du toit et des parois ou comme

unité autonome dans le bâtiment existant.

Une densité de stockage élevée permet une

exploitation efficace de l’espace. Des changements

de cassettes rapides en mode entièrement

automatique permettent d’alimenter

rapidement les machines de débit avec peu

de personnel. Le KASTO UNICOMPACT

procède à un inventaire permanent qui

48ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


TÉMOIGNAGE ÉQUIPEMENTS

garantit à l’utilisateur un contrôle optimal

des stocks. Il est possible de préparer différentes

commandes de manière efficace

et économique. Le système de stockage est

conçu, par ailleurs, de manière modulaire –

des modifications ou ajustages des capacités

du transstockeur sont donc vite réalisés.

À Saint Sauveur des Landes, les experts de

KASTO ont construit une version d’UNI-

COMPACT longue de 51,7 mètres, large de

22,2 mètres et haute de 16,1 mètres. En tout,

1 504 emplacements sont disponibles. Les

supports auxiliaires du système (cassettes)

d’une longueur de 660 cm, d’une largeur

de 76 cm et d’une hauteur de chargement

de 77 cm accueillent chacun une charge

maximale d’une tonne et permettent d’emmagasiner

des profils directement dans

la cassette ou avec des civières client. Le

transstockeur efficace énergétiquement

atteint en course longitudinale des vitesses

allants jusqu’à 160 m/min; la traverse de

levage du transstockeur, quant à elle, jusqu’à

50 m/min. Le transstockeur permet la manipulation

simultanée de deux cassettes. Il

prélève la cassette A sur une station et la

conduit jusqu’à un casier présélectionné.

Une fois-là, le transstockeur retire la cassette

B du casier. Puis, il se déplace d’une

largeur de cassette et insère la cassette A

dans le casier vide. Ensuite, le transstockeur

amène la cassette B à la station.

Des techniques d’entrainements modernes,

associées au logiciel de KASTO assurent

un déplacement optimal du transstockeur.

Le freinage et la décélération sans à-coups

empêchent par exemple que le profil ne

glisse lors du transport de la cassette. Le

pilotage de toutes les positions en course

longitudinale et verticale est rapide et

efficace énergétiquement. Le logiciel de

gestion des stocks KASTOlogic se charge de

la commande du système. Il gère de manière

autonome les données des articles et des

stocks ainsi que les ordres d’usinage. Doté

d’une interface graphique ergonomique

et moderne, il est facile à commander. La

navigation à l’aide de menus est simple.

L’affichage des erreurs et le diagnostic

sont réalisés au moyen de textes en clair

qui fournissent à l’utilisateur un aperçu

rapide de l’état de fonctionnement. Un

pupitre manuel transportable au design

ergonomique et équipé d’un écran tactile

de sept pouces complète l’équipement et

permet de déplacer le transstockeur en

mode homme mort lors des opérations

de maintenance.

ATTENTES COMBLÉES

La solution de KASTO a su convaincre

Atlantem. « Elle a complètement rempli

nos attentes. La station sur laquelle nous

préparons les lots à partir de plusieurs cassettes

fonctionne sans problème, de manière

entièrement automatisée », souligne Jérémy

Jouvrot. « Le logiciel de commande nous a

été fourni avec des mises à niveau qui correspondent

parfaitement à nos méthodes

de travail et est interfacé avec notre système

ERP », ajoute-t-il. En outre, Atlantem a

sécurisé la gestion des stocks et simplifié

les opérations de manipulation pour alimenter

les stations d’usinage. « Grâce au

nouveau magasin de KASTO, la charge de

travail de nos collaborateurs a également

considérablement diminué », raconte le

responsable.

AMÉLIORATION CONTINUE.

Jérémy Jouvrot est également très satisfait

de la collaboration avec KASTO. « L’équipe

de KASTO travaille de manière professionnelle

et connait parfaitement son métier.

Presque tous nos interlocuteurs parlent

français, ce qui facilite les échanges. Malgré

les différences culturelles entre les deux

pays, nous avons réussi à terminer ce projet

dans les délais et en respectant le budget fixé

», récapitule-t-il avant d’ajouter, confiant

en l’avenir : « Nous ferons à nouveau appel

à KASTO pour concevoir les prochaines

solutions destinées à nos autres sites. Cette

entreprise a désormais un avantage de

taille en comparaison de ses concurrents,

puisqu’elle connait nos exigences. Le fait

que notre système ERP possède une interface

avec le logiciel de KASTO facilite la mise

en œuvre des projets à venir. » En disant

cela, Jérémy Jouvrot pense à la dernière

commande passée. « Grâce à la livraison

récente d’un magasin UNITOWER nous

avons pu, en plus, améliorer le stockage et

la gestion des chutes. » ●

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı49


AFFUTTAGE

ANCA

ANCA fait la première démonstration pratique du

système de production intégrée AIMS au GrindingHub

AIMS est l’avenir optimisé de la production d’outils de coupe, avec une automatisation intelligente qui relie les

séquences des processus de production d’outils afin de connecter la totalité de l’usine

La station de préparation du travail «Autoset»

comprend le serveur AIMS avec sa propre suite

logicielle ANCA pour les interfaces de données

et le monitoring.

Le transfert des outils ou des palettes d’outils du

transporteur AMR vers la station de chargement

intégrée s’appuie sur des interfaces et des concepts

d’automatisation existants. La possibilité de mise à

niveau est ainsi rendue possible.

Avec le partenaire de longue date

ZOLLER, il a également été possible

d’intégrer et d’automatiser la mesure et

la compensation.

Intégré à toute l’usine dans le cadre de l’Industrie 4.0, le système

AIMS est la solution ANCA qui permet de considérer l’usine

comme une machine unique. Plutôt que de la subdiviser en

une multitude d’éléments - conception, préparation des ébauches,

rectification, marquage laser, lavage, conditionnement et expédition

- AIMS simplifie l’ensemble des processus de production d’outils

et les technologies complémentaires.

Le stand ANCA au GrindingHub a fait la démonstration des principaux

modules du système AIMS – station de préparation des

tâches AutoSet, AutoLine pour le transfert des palettes et outils,

AutoFetch – robot chargé du transfert des palettes et outils entre

processus, rectification et mesure Zoller.

Grâce à AIMS, ANCA relève les défis - coût de la main-d’œuvre

et optimisation de la sécurité et de la production - fréquemment

affrontés par le secteur de la production d’outil. En permettant de

disposer d’un personnel qualifié et d’éliminer les tâches simples

et répétitives pouvant aisément être automatisées, AIMS optimise

la productivité des rectifieuses et améliore le TRG (Taux de Rendement

Global). L’intégration avec les systèmes ERP permettant

de rationaliser les flux de travail est également l’un des grands

avantages de l’AIMS.

La flexibilité et la modularité sont les principes du système AIMS

d’ANCA. Ce qui signifie que chaque système peut être personnalisé

en fonction d’un client en utilisant les blocs de construction - ou

modules - adaptés à ses besoins. La capacité d’adaptation du

système peut aller d’une solution de surveillance informatisée à

une cellule de production entièrement automatisée.

AIMS n’est pas un produit isolé, mais un ensemble ou écosystème

de blocs modulaires interconnectés pouvant être configurés afin de

répondre aux exigences d’un client. Nos clients peuvent élaborer

graduellement leur système AIMS avec des composants isolés

AIMS, lesquels peuvent également être entièrement automatisés si

nécessaire. Les clients peuvent gérer leurs problèmes les plus urgents

avant d’échelonner l’intégration sur une certaine période. Cette

possibilité d’échelonnement fait d’AIMS une solution à la portée

des clients qui investissent dans cette technologie révolutionnaire

et réalisent tout leur potentiel d’entreprise.

Jan Irzyk, chef de produit d’AIMS déclare : « AIMS se prête à de

nombreuses configurations, mais nous avons décidé de présenter

au GrindingHub le flux de production automatisé de deux types

de fraises sur la même machine MX7. Un aspect important de

ce flux consiste dans le processus de mesure et de compensation

en boucle fermée associé à la station de mesure Zoller Genius.

En fonction des exigences, notre système peut transférer automatiquement

l’outil d’un lot, le nettoyer, mesurer les géométries

requises et envoyer les résultats à la rectifieuse correspondante,

qui corrige les paramètres de rectification et applique la tolérance

dimensionnelle du lot requise. »

Les visiteurs du GrindingHub ont pu assister aux opérations

suivantes :

• Gestion du flux de données pour la cellule AIMS avec le serveur

AIMS - progiciel développé par ANCA

• Mode d’utilisation des capacités du système AIMS grâce à une

solution ergonomique simplifiée permettant le transfert des

palettes entre les processus, ou le marquage laser automatisé

avec AutoMarkX

Jan conclut, « Dans un futur proche, nous pourrons faire la

démonstration des capacités d’AIMS dans un environnement

de production réel, ce qui est particulièrement passionnant -

continuez donc à nous suivre, le meilleur reste à venir ! » ●

50ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022


NEWS

BREAKING NEWS AMB ZOLLER

ZOLLER élargit sa gamme de produits

dans trois secteurs pour l’AMB

« Nous avons concentré notre expérience et nos compétences sur ce nouveau développement de produits, nous franchissons

ainsi une nouvelle étape en complétant le portefeuille de produits pour la préparation d’outils dans la fabrication par

usinage », explique Christoph Zoller, directeur de ZOLLER.

SYSTÈMES DE FRETTAGE

POUR UNE SÉCURITÉ DE

PROCESSUS MAXIMALE

La série d’appareils “powerShrink

400/600” se distingue par un design

ergonomique pour une utilisation efficace.

La spécificité de ce développement sur

plusieurs années réside dans les économies

d’énergie à 30 % par rapport au modèle

OEM précédent. ZOLLER apporte ainsi

une contribution essentielle pour une

utilisation durable dans la production.

Avec le nouveau concept de commande

ZOLLER “actbyLight”, l’entreprise

technologique a développé un guidage

utilisateur à commande lumineuse qui

favorise l’utilisation sécurisée et efficace des

appareils. La série d’appareils “powerShrink

400/600” forme un ensemble optimal

entre l’électronique, les logiciels ainsi

que la mécanique et guide l’utilisateur à

travers le processus de frettage rapidement

et en garantissant la sécurité des processus.

Le résultat est une réduction des frais de

courant, un gain de temps de travail et

la préservation du mandrin de frettage.

TECHNOLOGIE D’ÉQUILIBRAGE

AVEC UN DESIGN ERGONOMIQUE

Le toolBalancer 550/750 est un système

d’équilibrage à haute précision pour les

outils et les porte-outils, ce qui permet

d’améliorer la sécurité des processus et

la qualité des composants produits. En

fonction de la longueur d’outil, ZOLLER

propose un choix entre le “toolBalancer

550” pour une longueur allant jusqu’à

550 mm et le “toolBalancer 750” pour

jusqu’à 750 mm. Les deux appareils ont

un bâti massif grâce à l’utilisation d’un

matériau UHPC rigide et amortissant

contre les vibrations et sont équipés du

capot de sécurité »twinPanel«, qui garantit

à l’opératrice et à l’opérateur une protection

maximale contre les pièces usinées.

FIXATIONS D’OUTILS

POUR DES SOLUTIONS

INTELLIGENTES

Les ZOLLER Tooling Solutions fournissent

une offre complète de fixations d’outils pour

toutes les exigences du processus d’usinage.

L’épaulement d’insertion hautement précis

offre une concentricité allant jusqu’à

10 µm, ce qui est cinq fois supérieur

aux prescriptions de la norme DIN. La

technologie “idChip” disponible en option

veille à ce que tous les porte-outils puissent

être identifiés à tout moment et à ce que

les informations comme le nombre de

processus de chauffage et les inserts sur la

machine avec la solution système ZOLLER

puissent être affichés ●

TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022 ı51


INDEX

Au sommaire du prochain numéro :

FOCUS FABRICATION ADDITIVE

Spécial Formnext et 3 D Print – détail

et compte-rendu du salon mondial de

l’impression 3D

OUTILS COUPANTS

Focus sur les porte-outils repérés

à l’AMB

MACHINES OUTILS

Dossier AMB

Machines hybrides et

automatisation à l’honneur

MICROTECHNIQUES

Compte rendu Micronora

EQUIPEMENTS

Périphériques de production (y compris gaz et recyclage)

MESURE CONTROLE

Contrôle additif spécifique

FLUIDES, COUPES & GRAISSE / FILTRATION

Spécial MQL, HP , CO2 : état techniques

XAO/CFAO

Les CNC à l’honneur dans ce numéro

Liste des entreprises citées et index des annonceurs

AFT MICROMECANIQUE ......................................... 27

AMB ..................................................................10 et 30

ANCA ......................................................................... 50

BLASER SWISSLUBE ................................ 19, 32 et 33

BUCCI INDUSTRIES.........................................34 e t35

CRISTAL INNOV .......................................................... 9

DBVIB ................................................ 4e de couverture

ELLISTAT ................................................................... 42

EUROBLECH.............................................................. 23

FIGEAC AERO............................................................ 16

GROUPE IMI................................................................. 9

HESTIKA (CITIZEN) .................................................. 27

HORN ........................................................... 12, 14 et 15

IEMCA................................................................ 34 & 35

IGUS...................................................................31 et 36

ISCAR ......................................................................... 11

KASTO ...............................................................25 et 47

KERN.......................................................................... 30

LABADIS .................................................................... 23

MAZAK...............................................................23 et 26

MESURES SOLUTIONS EXPO.................................... 4

MICRO-EPSILON....................................................... 37

MICRONORA............................................. 2, 9, 26 et 34

MIETHKE.................................................................... 12

MITSUBISHI MATERIALS ................................16 À 18

MMC METAL FRANCE .....................................16 et 17

MOLYDAL........................................... 2 e de couverture

OPEN MIND ............................................................... 40

RENISHAW .........................................................6 et 39

SANDVIK COROMANT...........1 ère de couverture et 20

SEPEM INSDUSTRIES...................... 3 e de couverture

SIEMENS.................................................................... 45

VERISURF SOFTWARE ............................................ 38

VULKAM....................................................................... 9

WALTER ..................................................................... 22

WIDIA ......................................................................... 22

À SAVOIR

Un nouveau site Web pour Trametal ! À la suite du rapprochement entre le magazine dirigé par le journaliste

Dominique Dubois et l’éditeur MRJ Presse, le magazine Trametal se dote d’un nouveau site : www.trametal.fr

N’hésitez pas à le consulter et à vous abonner à sa newsletter bimensuelle !

Retrouvez nos anciens

numéros sur :

www.trametal.fr


Le Rendez-vous

industriel

des régions

SEPEM I SUD-OUEST

TOULOUSE

du 20 au 22 septembre

2022

SEPEM I CENTRE-EST

GRENOBLE

du 22 au 24 novembre

2022

en synergie avec

CFIA Toulouse

ÉDITIONS 2023 - 2024

• SEPEM I NORD à DOUAI du 24 au 26 janvier 2023

• SEPEM I SUD-EST à MARTIGUES du 6 au 8 juin 2023

• SEPEM I CENTRE-OUEST à ANGERS du 10 au 12 octobre 2023

• SEPEM I NORD-OUEST à ROUEN du 23 au 25 janvier 2024

• SEPEM I EST à COLMAR du 4 au 6 juin 2024

RENSEIGNEMENTS :

contact.sepem@gl-events.com I 05 53 36 78 78

www.sepem-industries.com


54ı TRAMÉTAL • N°220 • Juillet 2022

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!